Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-128 hits on 1792-0113 hits on 1792-0219 hits on 1792-038 hits on 1792-048 hits on 1792-054 hits on 1792-0615 hits on 1792-071 hits on 1792-084 hits on 1792-095 hits on 1792-101 hits on 1792-114 hits on 1792-124 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-041 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-071 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 20 volumes
  • Tome 37 : Du 2 au 28 janvier 1792 6 résultats
    • Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      page 215
      Locuteur: Delacroix
      ...dressé a lui et aux représentants de la nation. Messieurs, je crois que si le roi rece... ... mais.Je. demande si elle trouverait bon. que le roi décachetât seul un paquet adressé a lui et aux représentants de la nation. Messieurs, je crois que si le roi recevait un semblable paquet, par ce fait que l'Assemblée aurait sur ce paquet les m...
    • Séance du jeudi 12 janvier 1792, au soir

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 12 janvier 1792, au soir

      page 346
      Locuteur: Castel
      « Considérant les services rendus à la nation par Honoré-Gabriel Riquetti-Mirabeau, d... « Considérant les services rendus à la nation par Honoré-Gabriel Riquetti-Mirabeau, décrète que. les frais de ses funérailles seront acquittés par le Trésor public. ...

      Séance du jeudi 12 janvier 1792, au soir

      page 347
      Locuteur: Le curé de Choue
      ... à 1 indulgence des représentants de la nation, quand même une démarche indiscrète pou... ...exécuter le décret avec une joie respectueuse, auraient au moins quelques droits à 1 indulgence des représentants de la nation, quand même une démarche indiscrète pourrait autoriser en apparence à prendre le change sur leurs motifs et la droiture...

      Séance du jeudi 12 janvier 1792, au soir

      page 348
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      ...e le serment : oui, représentants de la nation, nous le jurons dans le temple auguste ... ...raîtres ; qu'enfin, il n'est point de grâce pour eux. Aussi, nous venons en faire le serment : oui, représentants de la nation, nous le jurons dans le temple auguste de la liberté ! oui, nous le jurons sur nos armes, de ne rentrer dans nos foyers...

      Séance du jeudi 12 janvier 1792, au soir

      page 349
      Locuteur: Caminet
      « Considérant qu'il est utile à la nation, et conforme aux usages d'amitié et de ... « Considérant qu'il est utile à la nation, et conforme aux usages d'amitié et de bon voisinage, pratiqués depuis longtemps, entre elle et ladite république, de d...
      Locuteur: Chéron-La-Brayère
      ...avoir s'il est utile ou avantageux à la nation d'aliéner ou non aliéner ses forêts, dé... ... jusqu'à ce qu'il ait été statué sur l'ajournement à un mois de la question de savoir s'il est utile ou avantageux à la nation d'aliéner ou non aliéner ses forêts, décrète qu'il n'y a lieu à délibérer sur la proposition de charger les procureurs-...

      Séance du jeudi 12 janvier 1792, au soir

      page 352
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...é ; il est négligé honteusement pour la nation française. ...résenter une digue redoutable aux Anglais. Le commerce de l'Inde est très négligé ; il est négligé honteusement pour la nation française.
    • Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      - search term matches: (14)

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      page 420
      Locuteur: Mangin
      ...e d!emmanchement étant un crime ae lèse-nation, et l'Assemblée nationale s'étant réser...
      ... d'accusation contre les crimes de lèse-nation et contre la sûreté de l'Etat, ils pens...
      ...agon du 7e régiment qui a déserté le 3 du courant avec armes et bagages. Le crime d!emmanchement étant un crime ae lèse-nation, et l'Assemblée nationale s'étant réservé de porter les décrets d'accusation contre les crimes de lèse-nation et contre la sûreté de l'Etat, ils pensent que la haute cour nationale est seule compétente pour connaître de ce dé-

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      page 421
      Locuteur: Etienne Martin
      ...de barbarie qui n'ont lieu que chez les nations les plus sauvages, qui sont contraires ... ...ce-consuls de ces différents ports n'ont pu prévenir ou faire réparer des actes de barbarie qui n'ont lieu que chez les nations les plus sauvages, qui sont contraires aux droits des gens et qui sont autant d'infractions au pacte de famille qui lie...
      Locuteur: Etienne Martin
      ...ccasion où il s'agit ae l'honneur de la nation, de la sûreté de sa navigation et de so... ...ribuerez beaucoup à faire accélérer les démarches du pouvoir exécutif dans une occasion où il s'agit ae l'honneur de la nation, de la sûreté de sa navigation et de son commerce. Nous sommes, etc.
      Locuteur: Lanxade
      ... ecclésiastiques vendus au profit de la nation. 11 expose que la municipalité de Libou... ...à leurs frais, et qui, pour cela, ne peut être comprise dans la classe des biens ecclésiastiques vendus au profit de la nation. 11 expose que la municipalité de Libourne avait déjà converti cette chapelle en un dépôt de subsistances, établissemen...

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      page 422
      Locuteur: Chéron-La-Bruyère
      ...voir s il est utile et [avantageux a la nation d'aliéner ou non aliéner ses forêts, vo... ...onjectures ; et certes, sans la grande question qui va vous occuper, celle de savoir s il est utile et [avantageux a la nation d'aliéner ou non aliéner ses forêts, vous n'eussiez jamais pensé à suspendre l'exécution de cette loi avant d'être bien...
      Locuteur: Chéron-La-Bruyère
      ...récieuse propriété dans les mains de la nation, ou d'en aliéner seulement une partie, ...
      ...s encore, qui doivent animer une grande nation et la rendre indépendante de ses voisin...
      ...-avenue; que si, au contraire, vous pensez qu'il soit utile de conserver cette précieuse propriété dans les mains de la nation, ou d'en aliéner seulement une partie, il faudra réformer la loi, moins par un motif d'économie qu'il ne faut jamais négliger quand on est chargé des intérêts du peuple, que par les motifs plus puissants encore, qui doivent animer une grande nation et la rendre indépendante de ses voisins, pour un grand objet de consommation, le plus . nécessaire après le pain, le b...

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      page 423
      Locuteur: Chéron-La-Bruyère
      geux à la nation d'aliéner ou non aliéner ses forêts, en... geux à la nation d'aliéner ou non aliéner ses forêts, en tout ou en partie, que jusqu'à ce qu'il ait été définitivement statué sur ce ra...
      Locuteur: Dorizy
      ...rançaisè, soit à une médiation entre la nation française et les rebelles conjurés cont... ...t à un con-rès dont l'objet serait d'obtenir la modification e la Constitution françaisè, soit à une médiation entre la nation française et les rebelles conjurés contre elle, soit à une composition avec les princes possessionnés en France, qui ne...
      Locuteur: Le Président
      ...hé, maire de la Rochelle qui offre à la nation une avance gratuite de 50,000 livres; l... ... un reproche de différer de lui en donner lecture ; elle est de M. Daniel Garesché, maire de la Rochelle qui offre à la nation une avance gratuite de 50,000 livres; la voici:

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      page 424
      Locuteur: Dorizy
      ...avoir s'il est utile et avantageux à la nation d'aliéner ou non aliéner ses forets en ... ...ines, de lui présenter, dans le délai d'un mois, un rapport sur la question de savoir s'il est utile et avantageux à la nation d'aliéner ou non aliéner ses forets en tout ou en partie; que jusqu'à ce qu'il ait été définitivement statué sur ce rap...

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      page 425
      Locuteur: Delessart
      ...is pour la liberté et qui fait don à la nation d'un billet de 10 livres sterling. Je v... ...rs, je viens de recevoir une lettre d'un Anglais, qui partage l'amour des Français pour la liberté et qui fait don à la nation d'un billet de 10 livres sterling. Je vais donner connaissance à l'assemblée de cette lettre; elle est du € janvier, da...
      Locuteur: Delessart
      guerre dans laquelle la nation française va pro- guerre dans laquelle la nation française va pro-

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      page 427
      Locuteur: Aréna
      ...e, que nous sommes confondus dans votre nation, aujourd'hui que nous n'avons qu'une mê... ...s d'une administration vicieuse. Aujourd'hui que nous ne sommes qu'un même peuple, que nous sommes confondus dans votre nation, aujourd'hui que nous n'avons qu'une même patrie, Su'un même intérêt, qu'une même ardeur pour éfendre la cause de. la l...
    • Séance du samedi 21 janvier 1792, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 21 janvier 1792, au soir

      page 572
      Locuteur: Dorizy
      ... què vous venez de prendre aux yeux des nations étonnées ;' vous vous êtes montrés les ... ...concitoyens. Nous applaudissons avec transport à l'attitude majestueuse et fière què vous venez de prendre aux yeux des nations étonnées ;' vous vous êtes montrés les dignes représentants d'un peuple libre. Il n'est aucun de nous qui n'ait répété ...
      Locuteur: Dorizy
      ...appartient de les découvrir, c'est à la nation seule qu'il appartient de les corriger.... ...umaine a pu lui laisser quelques légers défauts, mais c'est au temps seul qu'il appartient de les découvrir, c'est à la nation seule qu'il appartient de les corriger. Otez un petit nombre de ces hommes orgueilleux qui frémissent de voir marcher l...
    • Séance du dimanche 22 janvier 1792

      - search term matches: (13)

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 587
      Locuteur: Gossuin
      ...ut et du Bas-Rhin, avec l'énergie d'une nation libre qui s'est interdit les conquêtes,... ... l'égalité et la liberté. « Il fallait, ajoutent-ils, annoncer aux cercles du Haut et du Bas-Rhin, avec l'énergie d'une nation libre qui s'est interdit les conquêtes, que s'ils se refusent à exécuter les traités, s'ils ne dispersent ces hordes d'...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 588
      Locuteur: Gossuin
      ...ments, devenus si justement odieux à la nation; il se plaint de ce qu'il a méconnu ses... Moritauban compare le directoire du département de Paris aux ci-devant parlements, devenus si justement odieux à la nation; il se plaint de ce qu'il a méconnu ses devoirs, a foule aux pieds ses engagements et qu'il s'est rendu infidèle au peu...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 589
      Locuteur: Gossuin
      ...e port salutaire de la souveraineté des nations. ...ée des droits de l'homme vous aidera à conduire le vaisseau de la liberté dans le port salutaire de la souveraineté des nations.
      Locuteur: Gossuin
      ...onfisquer leurs revenus au profit de la nation. ...laive de la justice trop longtemps suspendu sur leurs têtes criminelles, et de confisquer leurs revenus au profit de la nation.
      Locuteur: Gossuin
      ...tyrans, disent ceux de Manosque, qu'une nation aussi puissante et aussi fière que la n... Vous avez appris aux tyrans, disent ceux de Manosque, qu'une nation aussi puissante et aussi fière que la nôtre n'ignore pas les moyens de conserver la liberté, lorsqu'elle a su la conqué...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 590
      Locuteur: Gossuin
      ...soutienne toujours dans vos séances, la nation fera lé reste. ...e robins soulèveront contre lui la tempête ; mais que le courage de l'esprit se soutienne toujours dans vos séances, la nation fera lé reste.
      Locuteur: Gossuin
      ...récieux que vous devez entièrement â la nation, si je continuais à vous faire lecture ... Ce serait mé répéter. Messieurs, et trop entreprendre sur Ce temps précieux que vous devez entièrement â la nation, si je continuais à vous faire lecture du très grand nombre d'adresses que j'ai encore sous les yeux.
      Locuteur: Gossuin
      ..., enrichis de cette devise si chère aux nations indépendantes, il fuira épouvanté, et n... ...ri de guerre sera : La liberté ou la mort. A l'aspect de nos drapeaux tricolores, enrichis de cette devise si chère aux nations indépendantes, il fuira épouvanté, et nos armes victorieuses le repousseront dans la région des esclaves. Si nous somme...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 591
      Locuteur: Gossuin
      ...vait en attendre et que peut désirer la nation : la confiance réciproque entre les sol...
      ...nstitution est dans tous les cœurs ; la nation, la loi et le roi, mots sacrés pour tou...
      ...e que sa présence où ce régiment tient garnison a produit l'effet que le roi pouvait en attendre et que peut désirer la nation : la confiance réciproque entre les soldats et les officiers existe ; la discipline est consolidée ; le maintien de la Constitution est dans tous les cœurs ; la nation, la loi et le roi, mots sacrés pour tout citoyen français, forment le cri de ralliement, cri redoutable pour les ennemi...
      Locuteur: Gossuin
      ...naires qui ont tant outragé et ruiné la nation par des écrits attentatoires à sa souve... avec plus de sûreté, condamner la mémoire des écrivains ignorants ou mercenaires qui ont tant outragé et ruiné la nation par des écrits attentatoires à sa souveraineté.
      Locuteur: Gossuin
      ...iger les épreuves de sa déclaration aux nations étrangères, rédigée par M. Condorcet, e... ...glaise, allemande, espagnole et italienne, de surveiller l'impression et de corriger les épreuves de sa déclaration aux nations étrangères, rédigée par M. Condorcet, et dont la traduction en toutes les langues fut décrétée le 28 décembre dernier ;...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 592
      Locuteur: Broussonnet
      ... 2° qu'il soit équipé, aux dépens de la nation, 10 vaisseaux marchands, lesquels seron... ... dans la Nouvelle-Angleterre pour des bois de construction et autres matériaux ; 2° qu'il soit équipé, aux dépens de la nation, 10 vaisseaux marchands, lesquels seront chargés de différents objets nécessaires à la réparation des pertes éprouvées ...
    • Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 728
      Locuteur: Ramond
      ... a fait embarquer, pour le compte de la nation, ceux qui n'étaient pas en état de fair... ...mières espérances, par une disposition que l'Assemblée nationale a applaudie. Il a fait embarquer, pour le compte de la nation, ceux qui n'étaient pas en état de faire les frais du voyage. Les sieurs Bernard et Kiguès, profitant de cette munifice...

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 729
      Locuteur: Ramond
      ...ités et usages convenus, entre les deux nations. Différentes considérations secondaires... Dans cet état de choses, il n'y a plus lieu qu'à l'exécution des traités et usages convenus, entre les deux nations. Différentes considérations secondaires concourent à hâter l'adoption de cette mesure. L'arrestation de ce convoi occas...

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 730
      Locuteur: Ramond
      ...les traités et usages existant entre la nation française et la nation espagnole. » ...s recrues qu'il commande, et renvoie au pouvoir exécutif a exécuter à son égard les traités et usages existant entre la nation française et la nation espagnole. »

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 731
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...cour d'Espagne; et il sera temps que la nation française se venge d'une manière conven... ...ne, un rapport qui embrassera tous les griefs que nous avons à élever contre la cour d'Espagne; et il sera temps que la nation française se venge d'une manière convenable à sa dignité et à sa majesté, des insultes .qui lui ont été faites par le g...

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 738
      ...ement d'un domaine engagé et remis à la nation, en vertu d'un décret du 19 juillet 179... Remboursement d'un domaine engagé et remis à la nation, en vertu d'un décret du 19 juillet 1791......................

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 739
      Les dettes passives dont la nation se charge montent à la somme de. 2,745,... Les dettes passives dont la nation se charge montent à la somme de. 2,745,736 1. 14s . 1 d.
      ...nt, il y a différence à la charge de la nation de..............................1,263,4... Partant, il y a différence à la charge de la nation de..............................1,263,471 1. 18 s. 11 d.
  • Tome 38 : Du 29 janvier au 21 février 1792 affichant 10 sur 11 résultats tout afficher
    • Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      - search term matches: (15)

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 193
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      ..., et se contentent de la monnaie que la nation a adoptée (1). Je crois devoir vous ann... ...lon des volontaires nationaux parisiens, qui refusent de l'argent pour leur paye, et se contentent de la monnaie que la nation a adoptée (1). Je crois devoir vous annoncer, et je sais avec bien de la satisfation, que non seulement le bataillon de...
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      ...rez avec confiance les assignats que la nation vous offre. ... que vous aurez calculé les suites que pourrait avoir ce fatal refus, vous recevrez avec confiance les assignats que la nation vous offre.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 196
      Locuteur: Delacroix
      ...tre la Constitution et la liberté de la nation française, par des Français émigrés. Lo... « Une conspiration a été formée contre la Constitution et la liberté de la nation française, par des Français émigrés. Louis-Stanislas-Xavier, Charles-Philippe et Louis-Joseph Bourbon, princes • frança...
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      ...tre la Constitution et la liberté de la nation française par des français émigrés : Lo... « Une conspiration a été formée contre la Constitution et la liberté de la nation française par des français émigrés : Louis-Stanislas-Xavier, Charles-Philippe et Louis-Joseph Bourbon, princes français...

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 197
      Locuteur: Thuriot
      ...t pour recevoir les représentants de la nation française; qu'au surplus, le lieu où l'... ...it endroit qu'on nous avait peint comme un office et qui ne convenait pas au tout pour recevoir les représentants de la nation française; qu'au surplus, le lieu où l'on devait nous recevoir était indiqué précisément par la loi et que je persistai...

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 198
      Locuteur: Thuriot
      ...que l'on rendît aux représentants de la nation les honneurs qui leur étaient dus. : Le... ...tir que l'intérêt du moment exigeait qu'il fit le sacrifice d'une étiquette, et que l'on rendît aux représentants de la nation les honneurs qui leur étaient dus. : Les ministres ont résisté, et enfin, Messieurs, voyant que nous ne pouvions les co...
      Locuteur: Thuriot
      ...Qu'il est du plus grand intérêt pour la nation que les communications des deux pouvoir... & Qu'il est du plus grand intérêt pour la nation que les communications des deux pouvoirs aient le mêipe degré de facilité, décrète ce qui suit : \
      Locuteur: Couthon
      ...te entre eux et les représentants de la nation qui son allés porter les décrets à la s... ...oir pas exécutée, d'autant plus qu'ils n'ont aucun caractère pour élever une lutte entre eux et les représentants de la nation qui son allés porter les décrets à la sanction. Je demande qu'ils soient mandés sur-le-champ et que l'Assemblée improuv...
    • Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      - search term matches: (16)

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 247
      Locuteur: Cambon
      ...nnaître les besoins et les moyens de la nation. Il n'y a que 40 districts qui soient e... Nous touchons au moment de connaître les besoins et les moyens de la nation. Il n'y a que 40 districts qui soient en arrière. Je demande que le rapport du comité des domaines, pour la vente des b...
      Locuteur: Broussonnet
      ... il était digne des représentants d'une nation libre et généreuse, de réduire enfin en...
      ...rra justement appeler les enfants de la nation, puisqu'ils lui aevront tout ! Quel bon...
      ...heureuse Révolution, qui nous a perfectionnés, en nous rapprochant de la nature, il était digne des représentants d'une nation libre et généreuse, de réduire enfin en pratique, ce principe incontestable, qu'il faut mettre les hommes à leur.pJace,...
      ...oi, d'avoir été choisi pour le premier instituteur de ces jeunes gens, qu'on pourra justement appeler les enfants de la nation, puisqu'ils lui aevront tout ! Quel bonheur pour moi ! je le répète ; mon cœur le sent vivement il en est pénétré, mais...
      Locuteur: Broussonnet
      ...x de la Fable pour échauffer mon génie. Nation française! C'est ta gloire que je veux ... ...eu de Paume, que je dois peindre. Non, je n'aurai pas besoin d'invoquer les dieux de la Fable pour échauffer mon génie. Nation française! C'est ta gloire que je veux propager. Peuples de l'univers, présents et futurs, c^st une grande leçon que je...

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 248
      Locuteur: Cambon
      ...t des intérêts dus aux créanciers de la nation, pour les empruuts faits par les ci-dev... ...de l'ordinaire des finances réunis, sur les difficultés qui retardent le payement des intérêts dus aux créanciers de la nation, pour les empruuts faits par les ci-devant pays d Etats de Languedoc et de Provence, échus dès le 1er de ce mois, décrè...
      Locuteur: Cambon
      ...e les intérêts dus aux créanciers de la nation, provenant des emprunts contractés par ... « Décrète que les intérêts dus aux créanciers de la nation, provenant des emprunts contractés par les ci-devant pays d'Etats de Languedoc et ae Provence, par contrat portant la s...

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 249
      Locuteur: Charlier
      ...ommunautés, etc. aux droits desquels la nation s'est subrogée comme débitrice originai... ...loi est précisé; elle porte que les intérêts de toutes les ' dettes des corps, communautés, etc. aux droits desquels la nation s'est subrogée comme débitrice originaire, supporteront la retenue, excepté les intérêts des dettes contractées par les...

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 250
      Locuteur: Mallarmé
      nation supplémentaire de visiteurs des rôles (... nation supplémentaire de visiteurs des rôles (1). Il s'exprime ainsi :

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 251
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...la prendrai toujours pour le bien de la nation. ...rai jamais la parole pour augmenter le pouvoir des agents ministériels, mais je la prendrai toujours pour le bien de la nation.

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 252
      Locuteur: Jouffret
      ...e doivent avoir les représentants de la nation. Ce soin est plus pressant encore dans ... ...tion des contributions publiques, c'est, dans tous les temps, le premier soin que doivent avoir les représentants de la nation. Ce soin est plus pressant encore dans les circonstances actuelles, car nous ne pouvons pas nous dissimuler que le déso...
      Locuteur: Jouffret
      ...services que nous puissions rendre à la nation française pendant notre session et en m... Les plus grands services que nous puissions rendre à la nation française pendant notre session et en même temps la plus grande obligation que nous ayion- à remplir, c'est de mettre d...
      Locuteur: Jouffret
      ...ut fonctionnaire public, salarié par la nation, recevra tous les trois mois le quart d... . Tout fonctionnaire public, salarié par la nation, recevra tous les trois mois le quart de son traitement du receveur de son district; il sera tenu de justifier du paiem...

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 253
      Locuteur: Dorizy
      ...je le répète, il me semble que quand la nation a fait une loi, elle doit juger de la b... ...r l'effet qu'elles produisent; si je me trompe, je n'ai plus rien à dire; mais, je le répète, il me semble que quand la nation a fait une loi, elle doit juger de la bonté de cette loi par son exécution et par son effet.
      Locuteur: Inizan
      ...vera le mode d'égalité. Voilà ce que la nation attend de vous, Messieurs. (.Applaudiss... ...uisse en juger. Je suis persuadé que l'Assemblée, avec ce mot : simplicité, trouvera le mode d'égalité. Voilà ce que la nation attend de vous, Messieurs. (.Applaudissements.)

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 257
      Locuteur: Moreau
      ...t le grand avantage que peut retirer la nation du recouvrement des contributions, et q... « L'Assemblée nationale, considérant le grand avantage que peut retirer la nation du recouvrement des contributions, et que l'accélérer c'est faire le bien général de l'Etat, décrète qu'il y a urgence.

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 258
      Locuteur: De Narbonne
      ... guerre nous menace, les intérêts d'une nation doivent-ils être calculés par Fespace d... ...it gagner, comme Français, au refus que j'éprouverais comme ministre; mais si la guerre nous menace, les intérêts d'une nation doivent-ils être calculés par Fespace d'un seul jour ? faut-il retarder les moyens nécessaires pour assurer le succès d...
    • Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 263
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ... qui lui serrait rendu aux dépens de la nation.. Je demande l'ordre du jour. ...ux funérailles des hommes de lettres. M. l'abbé Auger désapprouverait un hommage qui lui serrait rendu aux dépens de la nation.. Je demande l'ordre du jour.
      ...s à celle qu'une portion au moins de la nation forme contre lui. Mais le ministre lui-... ...ion personnelle dans ce moment, n'auraient pas joint leurs plaintes particulières à celle qu'une portion au moins de la nation forme contre lui. Mais le ministre lui-même les a mis dans l'impossibilité absolue de garder le silence. Le jour mêmede...

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 266
      Locuteur: Le Président
      ...rcher des consolations. Je demande à la nation française, si» respectant dé son côté l... Législateurs, c'est dans votre sein que mon cœur ulcéré vient chercher des consolations. Je demande à la nation française, si» respectant dé son côté les propriétés de ceux mêmes qui arment contre elle dans l'étranger, elle ne peut...

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 267
      Locuteur: Blanchard
      ...dispositions, aujourdTiui qu'une grande nation prend les armes pour la cause la plus j... ...ent mouvoir ■ de grandes armées apportaient tant de prévoyarice à ces premières dispositions, aujourdTiui qu'une grande nation prend les armes pour la cause la plus juste; aujourd'hui

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 271
      Locuteur: Déliars
      ...u'à les tromper ; mais le bonheur de la nation sera d'avoir désarmais des représentant...
      ...ntrigues mystérieuses, qui ruinaient la nation entière pour enrichir quelques individu...
      ...demnité. Le malheur des ministres est d'êtreejntaurésd'hommes qui ne cherchent qu'à les tromper ; mais le bonheur de la nation sera d'avoir désarmais des représentants pour rechercher et dévoiler ces intrigues mystérieuses, qui ruinaient la nation entière pour enrichir quelques individus.
      Locuteur: Déliars
      ...ossible, elle serait plus onéreuse à la nation que la prorogation d'un pareil traité. ...éduisant cette indemnité à sa juste valeur, ou même en la portant au plus haut possible, elle serait plus onéreuse à la nation que la prorogation d'un pareil traité.

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 272
      Locuteur: Déliars
      ...u'être préjudiciable aux intérêts de la nation; ...le ministre de la guerre, et lue à l'Assemblée le 22 novembre dernier, ne peut qu'être préjudiciable aux intérêts de la nation;
      ...employé plus longtemps au service de la nation d'après un pareil marché; considérant e... ...ui laisser aucun prétexte de réclamation en indemnité, ni aucun droit pour être employé plus longtemps au service de la nation d'après un pareil marché; considérant enfin qu'il est pressant de faire le service à des conditions moins onéreuses, dé...

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 273
      Locuteur: Calvet
      ...ont l'aliénation pourra être utile à la nation. > ...ingénieur tous ceux dont la nécessité ne sera pas rigoureusement démontrée, et dont l'aliénation pourra être utile à la nation. >
    • Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      - search term matches: (45)

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 297
      Locuteur: Maribon-Montaut
      ...rs, d'offrir à l'Assemblée, tant que la nation aura la guerre à soutenir contre les en... ...e, ancien gendarme pensionné et citoyen du canton de Montréal, département du Gers, d'offrir à l'Assemblée, tant que la nation aura la guerre à soutenir contre les ennemis de la Constitution, la totalité de sa pension s'élevant à 80 livres. Elle ...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 298
      Locuteur: Mouysset
      ...arie-Antoinette Picard, en faveur de la nation, de tous ses contrats de rente, à la ch... ...s décrets. Voici l'autre décret; il est relatif à la donation de la demoiselle Marie-Antoinette Picard, en faveur de la nation, de tous ses contrats de rente, à la charge de rentes viagères (2) :
      Locuteur: Mouysset
      ...que la loyauté et la bienfaisance de la nation française ne permettent pas à ses repré... ... dans le besoin, et qu'il importe de les faire jouir au plutôt d'une succession que la loyauté et la bienfaisance de la nation française ne permettent pas à ses représentants d'accepter, décrète qu'il y a urgence.
      Locuteur: Mouysset
      ...le renonce au legs fait en faveur de la nation par Marie-Antoinette picard, selon le t... « L'Assemblée nationale, après avoir décrété l'urgence, décrète qu'elle renonce au legs fait en faveur de la nation par Marie-Antoinette picard, selon le testament olographe de cette dernière en date du 1er mars 1791.
      Locuteur: Mouysset
      ... de Vimont, qui prit un grenadier de la nation, lui arracha ses épaulettes, et déchira... ...s de l'église Saint-Jean, et insultèrent deux des nôtres, dont un était Sef-frey de Vimont, qui prit un grenadier de la nation, lui arracha ses épaulettes, et déchira son habit. Comme il n'y avait, dans ce moment, qu'un très petit nombre des nôtr...
      ...qu'il est du plus grand intérêt pour la nation de veiller à la conservation des titres... L'Assèmblée nationale, considérant qu'il est du plus grand intérêt pour la nation de veiller à la conservation des titres qui constatent ses propriétés ; en conséquence, d établir des archi-vistes-gard...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 299
      Locuteur: Mouysset
      ... sceau portera pour type, les mots : La nation, la loi et ...es seront signées par l'archiviste, et scellés d'un sceau, qui y sera apposé. Le sceau portera pour type, les mots : La nation, la loi et

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 303
      Locuteur: Sédillez
      ...les mesures à prendre pour assurer à la nation une indemnité sur les biens des émigrés... ... comité de législation, fait un rapport et présente un projet de décret (1) sur les mesures à prendre pour assurer à la nation une indemnité sur les biens des émigrés ; il s'exprime ainsi :

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 304
      Locuteur: Sédillez
      ...mité a été de mettre sous la main de la nation ce gage de leur infidélité ; en effet, ... La première idée de votre comité a été de mettre sous la main de la nation ce gage de leur infidélité ; en effet, quelle espèce de garantie la société peut-elle encore devoir à des hommes qui on...
      Locuteur: Sédillez
      ...utes ces affaires-là, c'est toujours la nation qui est la dupe ; en définitive, les fr... ...leurs femmes, leurs veuves, leurs enfants, leurs créanciers ; et au milieu de toutes ces affaires-là, c'est toujours la nation qui est la dupe ; en définitive, les frais de régie auraient absorbé le produit et peut-être par de là.

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 305
      Locuteur: Sédillez
      ...ribution, sans préjudice du droit de la nation de se faire payer du surplus de la cont... ...s, soit sur leurs revenus, par préférence aux deux dernières portions de la contribution, sans préjudice du droit de la nation de se faire payer du surplus de la contribution sur l'excédent des fonds ou des revenus du débiteur.
      Locuteur: Basire
      ...migrés qui ont placé leurs fonds sur la nation, seraient-ils plus mal traités que ceux... ...ent vous ne pouvez pas avoir deux poids et deux mesurés. Pourquoi les Français émigrés qui ont placé leurs fonds sur la nation, seraient-ils plus mal traités que ceux qui ies ont placés en acquisition de ronds de terre ou autrement? ou pourquoi c...
      Locuteur: Basire
      ...e des mesures. Il est bien juste que la nation soit indemnisée, et le séquestre n est ... ...llions, qne parce que la conduite de ces citoyens rebelles vous forçait à prendre des mesures. Il est bien juste que la nation soit indemnisée, et le séquestre n est qu'une mesure préparatoire de cette indemnité que vous avez droit d'attendre. (V...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 306
      Locuteur: Goujon
      ...; il n'approprie point ces revenus à la nation, car, alors, ce serait une confiscation...
      ... indemnité du tort que l'on a fait à la nation, et des dépenses occasionnées par le ra...
      ...faut s'entendre. Le séquestre n'est autre chose qu'une simple saisie des revenus; il n'approprie point ces revenus à la nation, car, alors, ce serait une confiscation, et la confiscation ne peut avoir lieu, surtout quand il n'y a pas d'accusation...
      .... Au contraire, la mesure du comité est une véritable peine, ou plutôt une juste indemnité du tort que l'on a fait à la nation, et des dépenses occasionnées par le rassemblement des émigrés. Ceux qui proposent le séquestre, vous proposent une mes...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 307
      Locuteur: Merlet
      ...idérables et d'alarmes de la part de la nation. (Applaudissements.) ...eur présence, sur les frontières, sera nécessairement une cause de dépenses considérables et d'alarmes de la part de la nation. (Applaudissements.)
      Locuteur: Merlet
      ...ociété bien organisée, c'est que chaque nation a le droit de prendre les précautions n... ...der avec le salut de l'Empire. Or, il est un principe incontestable dans toute société bien organisée, c'est que chaque nation a le droit de prendre les précautions nécessaires sur ceux qui sont dans sa dépendance, pour qu'ils ne puissent jamais,...
      Locuteur: Merlet
      ...a chose publique, afin que le vœu de la nation soit, dans ce moment-ci, plus spécialem... ...ment de demi-contribution, pour peu que vous leur enleviez le moyen de nuire à la chose publique, afin que le vœu de la nation soit, dans ce moment-ci, plus spécialement rempli.
      Locuteur: Le Président
      ...n générale de mettre sous la main de la nation les biens des émigrés. ...l'Assemblée pour savoir si elle veut que la discussion s'ouvre sur la proposition générale de mettre sous la main de la nation les biens des émigrés.

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 308
      Locuteur: Cahier de Gerville
      ...les mesures à prendre pour assurer à la nation une indemnité sur les biens des émigrés... ...ssemblée reprend la discussion du projet de décret du comité de législation sur les mesures à prendre pour assurer à la nation une indemnité sur les biens des émigrés.
      Locuteur: Goupilleau
      ... soutenir l'honneur et la dignité de la nation ? Sans eux et leurs complots criminels contre cette nation, dont ils ont épuisé la modération et l... ...ité de fortifier nos places, d'augmenter les armées, d'épuiser nos finances pour soutenir l'honneur et la dignité de la nation ? Sans eux et leurs complots criminels contre cette nation, dont ils ont épuisé la modération et l'indulgence, le nombre des mécontents se se-rait-il accru d'une manière si effra...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 309
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...e dans l'indemnité qu'ils^ doivent à la nation ; 2° que les comités des finances réuni... ...oit être décidé : 1° que les bieus des émigrés entreront pour une part quelconque dans l'indemnité qu'ils^ doivent à la nation ; 2° que les comités des finances réunis présenteront leurs vues relativement à la préférence à donner à l'un ou l'autr...
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...usqu'à présent qu'un représentant de la nation, parlant à la tribune, fût sujet à des ... J'ignorais jusqu'à présent qu'un représentant de la nation, parlant à la tribune, fût sujet à des huées, comme un histrion déclamant sur un théâtre.
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...es prin~v cipes de l'indemnité due à la nation par les émigrés soient mis aux voix, et... ...t la faire avec toute la justice possible. Je me résume donc et je demande que les prin~v cipes de l'indemnité due à la nation par les émigrés soient mis aux voix, et il ne peut pas y avoir là-dessus de contestation, et je demande de plus que les...
      Locuteur: Grohier
      Enfin, l'instant approche où une grande nation doit déployer toute son énergie, et en ... Enfin, l'instant approche où une grande nation doit déployer toute son énergie, et en fixant ses destinées, préparer celles de l'Europe entière; où la France régénéré...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 310
      Locuteur: Grohier
      ...isère publique à son comble, ruinent la nation qui n était riche que pour eux, abusent... ... leurs anciennes chaînes; emploient les moyens les plus atroces pour porter la misère publique à son comble, ruinent la nation qui n était riche que pour eux, abusent de la religion même pour diviser les nommes que la r eligion doit réunir, secou...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 311
      Locuteur: Grohier
      ...ste avec plus d'audace. L'instant où la nation leur tend une main généreuse est celui-... ... accordé que date leur affreuse ingratitude; que l'esprit de rébellion se manifeste avec plus d'audace. L'instant où la nation leur tend une main généreuse est celui-là même qu'ils choisissent pour lui porter un coup plus sensible. L'assurance ;d...
      Locuteur: Grohier
      ...ui absorberaient tout le produit, et la nation n'en retirerait aucun avantage. ...s, à des abus de toute espèce ; ce séquestre occasionnerait des frais immenses qui absorberaient tout le produit, et la nation n'en retirerait aucun avantage.

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 315
      ...es traités et usages existants entre la nation française et la nation espagnole. ...s recrues qu'il commande et renvoie au pouvoir exécutif à exécuter à son égard les traités et usages existants entre la nation française et la nation espagnole.
    • Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 12
      Locuteur: Mouysset
      ...eurs dettes. Un des représentants de la nation vous a rappelé des événements malheureu... ...cru que leur honneur les appelait à Conlentz, et qu'il les dispensait de payer leurs dettes. Un des représentants de la nation vous a rappelé des événements malheureux passés dans notre ville. Pourquoi affecter de ne chercher que le peuple dans l...

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 17
      Locuteur: Lemontey
      ...un ramas de brigands, pourra sortir une nation forte et laborieuse. Je désirerais donc... ...écessité du travail épureront la lie de nos cités sur un rivage solitaire; et d'un ramas de brigands, pourra sortir une nation forte et laborieuse. Je désirerais donc qu'on s'occupât sans délai des préparatifs nécessaires pour mettre la déportati...

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 18
      Locuteur: Lemontey
      ...astes terrains en friche que possède la nation? Ne pourrait-on pas les vendre par part... Serait-il impossible d'attacher des indigents à la culture de ces vastes terrains en friche que possède la nation? Ne pourrait-on pas les vendre par parties à l'homme qui n'a que des bras et du zèle, et lui faire les premières avance...
      Locuteur: Lemontey
      ...e qu après un certain laps de temps, la nation serait remboursée, tant ae ses avances ... ...i faire les premières avances nécessaires, sous une redevance combinée de manière qu après un certain laps de temps, la nation serait remboursée, tant ae ses avances que de la valeur primitive du fonds î Combien ce marché serait avantageux pour e...
      Locuteur: Lemontey
      ...evance temporaire, qui rembourserait la nation de ses avances et de la valeur des fond... ...lles indigentes, et de leur faire les premières avances nécessaires sous une redevance temporaire, qui rembourserait la nation de ses avances et de la valeur des fonds. » (Vifs applaudissements.)

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 19
      Locuteur: Broussonnet
      ...vaines et vagues qui appartiennent à la nation et le partage des biens communaux. ...n rapport sur un objet très important qu'il a mis en avant, l'emploi des terres vaines et vagues qui appartiennent à la nation et le partage des biens communaux.
      Locuteur: Lecoz
      ... sa voix à celle des législateurs ae la nation. (Applaudissements.) ...c les légitimes représéhtants du peuple français, que nul intrus n y vient mêler sa voix à celle des législateurs ae la nation. (Applaudissements.)

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 20
      Locuteur: Lecoz
      ...teur, tromper ses frères et mentir à la nation. Je vous le demande. Messieurs, est-ce ... ...ut qu'en sortant de sa municipalité, il ne puisse, se couvrant d'un masque imposteur, tromper ses frères et mentir à la nation. Je vous le demande. Messieurs, est-ce trop exiger d'un homme qui aspire à l'honneur d'être une partie intégrante du pe...
    • Séance du vendredi 10 février 1792

      - search term matches: (22)

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 345
      Locuteur: Pastoret
      ...ale acquitte aujourd'hui la dette de la nation envers l'auteur de Y Esprit des lois, q... ...titres perdus du genre humain, de Montesquieu. Je demande que l'Assemblée nationale acquitte aujourd'hui la dette de la nation envers l'auteur de Y Esprit des lois, qu'elle décrète aujourd'hui même que les honneurs qu'elle a déjà rendus à Mirabea...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 346
      Locuteur: Carnot-Feuleins
      ...erait bien plus favorable au bien de la nation, et au maintien de l'ordre et! de la sû... ...pendant M. le! maire de Paris et les chefs de légion sont d'accord que ce mode serait bien plus favorable au bien de la nation, et au maintien de l'ordre et! de la sûreté publique : ils se sont en conséquence adressés à l'Assemblée nationale pour...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 347
      Locuteur: Lequinio
      ...f, digne des représentants (Tune grande nation ; cette lettre est ainsi conçue : ... département pour lui présenter le projet d'un palais destiné au Corps législatif, digne des représentants (Tune grande nation ; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Lequinio
      ...ins vastes et précieux appartenant à la nation. De ce nombre serait un palais destiné ... ... ouvriers, et cela avec une dépense que compensera facilement la vente des terrains vastes et précieux appartenant à la nation. De ce nombre serait un palais destiné aux séances de l'Assemblée nationale. Le conseil général, en se séparant a nommé...
      Locuteur: Lequinio
      ...former un assortiment consolant pour la nation. (Applaudissements.)' ...gara, rapproché de celui qu'elle a porté hier contre les émigrés, ne pourra que former un assortiment consolant pour la nation. (Applaudissements.)'

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 348
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...st que le corps des représentants de la nation veille sans cesse sur la perception et ... Un des principes essentiels d'une Constitution libre est que le corps des représentants de la nation veille sans cesse sur la perception et l'emploi du revenu public, et qu'il en décrète toutes les parties. La comptabili...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 349
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...s pensions et les gratifications que la nation accorde, les secours que peuvent exiger... ... travaux publics, les parties de la dette remboursable et les intérêts échus, les pensions et les gratifications que la nation accorde, les secours que peuvent exiger les hôpilaux ou les pauvres, les avances nécessaires aux départements que des i...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 350
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...latif à la sûreté et au privilège de la nation sur ces cautionnements. relatif à la sûreté et au privilège de la nation sur ces cautionnements.
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...la surveillance des représentants de la nation et des corps administratifs élus par le... ... de l'Empire : mais les divers objets deces dépenses doivent être toujours sous la surveillance des représentants de la nation et des corps administratifs élus par le peuple.
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ses représentants, auraient offert à la nation une garantie plus sûre pour la fortune ... ses représentants, auraient offert à la nation une garantie plus sûre pour la fortune publique contre les entreprises du pouvoir exécutif ou de ses agents.

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 351
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...immeubles offerts en cautionnement à la nation, les contrats justificatifs de la propr...
      ...ent, dans aucun cas, être oppo.-és à la nation. Vous jugerez, Messieurs, que sans cett...
      Il est donc essentiel de décréter que pour les immeubles offerts en cautionnement à la nation, les contrats justificatifs de la propriété seront exposés pendant deux mois dans l'auditoire du tribunal du district d...
      ... seraient pas compris et réservés dans le certificat du conservateur, ne pourraient, dans aucun cas, être oppo.-és à la nation. Vous jugerez, Messieurs, que sans cette disposition essentielle, la fortune de l'Etat pourrait être souvent compromise...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 353
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...plus rece-vable ni fondé à opposer à la nation les droits, privilèges et hypothèques q... ... former son opposition, jusqu'à l'époque où le certificat sera délivré, ne sera plus rece-vable ni fondé à opposer à la nation les droits, privilèges et hypothèques qu'il pourrait avoir eus sur les biens présentés pour cautionnement.
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...vés d'aucune hypothèque au profit de la nation ; et l'agent du Trésor public sera gara... ...portant un certificat de l'agent du Trésor public, que lesdits biens ne sont grevés d'aucune hypothèque au profit de la nation ; et l'agent du Trésor public sera garant audit cas de l'effet de sa certification. »

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 356
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...; c'est donc une partie inhérente de-la nation, ce sont tous nos compatriotes, c'est n... ...ent au milieu de nous, comme plusieurs de nous sont fréquemment au milieu d'eux ; c'est donc une partie inhérente de-la nation, ce sont tous nos compatriotes, c'est nous-mêmes.
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...urs tributaires, à moins que toutes les nations ne renonçassent également aux leurs ; à...
      ...tre de la terre : ainsi dominés par des nations rivales, réduits à un état passif de dé...
      ...si par un système insensé nous perdions les nôtres, nous deviendrions bientôt leurs tributaires, à moins que toutes les nations ne renonçassent également aux leurs ; à moins que, par un concert unanime, elles, brûlassent toutes en même temps tous ...
      ...de faire flotter des citadelles, quiconque est maître de la mer est aussi le maître de la terre : ainsi dominés par des nations rivales, réduits à un état passif de défense, nous serions forcés d'hérisser nos côtes de forteresses, pour nous garant...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 357
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...dérable) n'est pas un sacrifice pour la nation; car, comme prêt, ce n'est qu'une priva... ... encore une observation importante, c'est que ce secours (fût-il même plus considérable) n'est pas un sacrifice pour la nation; car, comme prêt, ce n'est qu'une privation temporaire pour le Trésor public; et comme moyen de restauration des établi...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 358
      Locuteur: Journu-Aubert
      ... millions à valoir sur la créance de la nation; et ce, pour extraire de leur pays (sur... ...a également autorisé àtraiter avec les Etats-Unis pour en obtenir un crédit de 5 millions à valoir sur la créance de la nation; et ce, pour extraire de leur pays (sur les demandes qui en seront faites par les commissaires civils), une valeur égal...
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...is de transport seront supportés par la nation. ». ...es moyens les plus économiques, 300 charpentiers ou autres ouvriers dont les frais de transport seront supportés par la nation. ».

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 375
      une nation libre (1), par Charles-Alexandre une nation libre (1), par Charles-Alexandre
      ...ulte romain ne sera pas, aux yeux de la nation, à l'instar de tous les autres cultes, ... Tant que le culte romain ne sera pas, aux yeux de la nation, à l'instar de tous les autres cultes, le corps politique ne jouira pas d'une santé parfaite. Dans un corps bien sain, ...
      Une nation libre, c'est-à-dire composée d'hommes l... Une nation libre, c'est-à-dire composée d'hommes libres, doit respecter les opinions religieuses de tout individu ; eonséquemment ...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 376
      ...être indistinctement des cultes dans la nation ; aucuns ne doivent et ne peuvent êtré culte de la nation : , mais si aucun de ees cultes particu... exercés dans son sein, tous doivent être indistinctement des cultes dans la nation ; aucuns ne doivent et ne peuvent êtré culte de la nation : , mais si aucun de ees cultes particuliers exercés dans son sein ne peut être le sien, aucun des clergés desservant l...
      D'où il suit que la nation ne peut £as sévir contre un prêtre d'un... D'où il suit que la nation ne peut £as sévir contre un prêtre d'un culte particulier, quel que soit son délit, à raison de ce qu'il est prêtre, ma...
      ...ulte particulier soient salariés par la nation ? Est-il bon, est-il politique, est-il juste que les ministres d'un culte particulier soient salariés par la nation ?
      ...e rigoureuse. Il est impolitique que la nation paye des ministres, des fonctionnaires,...
      ...i ne sont pas les siens ; -parce que la nation ne doit faire acception d'aucun culte, parce que la nation ne doit avoir de pensionnés que ceux qu...
      ... à le salarier : voilà ce qui est dans la convenance, voilà ce qui est de justice rigoureuse. Il est impolitique que la nation paye des ministres, des fonctionnaires, des aumôniers qui ne sont pas les siens ; -parce que la nation ne doit faire acception d'aucun culte, parce que la nation ne doit avoir de pensionnés que ceux qui la servent, et de pensionnaires que ceux qui l'ont bien et grandement servie.
      Maintenant la nation ayant pris l'engagement de pensionner l... Maintenant la nation ayant pris l'engagement de pensionner les prêtres au culte romain, dépouillés de leur bénéfice, par l'effet de la Const...
      ...uleraient volontiers par la grâce de la nation, et certes ils y seraient fondés. Voule...
      ...t ne se disent plus clergé de et par la nation ? Eh bien, que la nation cesse de les nommer.
      ...ge apostolique; aùjourd'hui ils prennent le titre de constitutionnels et s'intituleraient volontiers par la grâce de la nation, et certes ils y seraient fondés. Voulez-vous que le clergé romain ne se dise pas constitutionnel, national, que les ministres qui le composent ne se disent plus clergé de et par la nation ? Eh bien, que la nation cesse de les nommer.

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 377
      ...une grande différence, par rapport à la nation, entre les aûtres cultes et le culte ro... Mais, direz-vous, il y a une grande différence, par rapport à la nation, entre les aûtres cultes et le culte romain, car la fiation paye l'entretien de ce dernier et le salaire de ses ministr...
      ...ipline et de ses objets de liturgie. La nation payant les ministres du culte romain, a...
      ...département ne sera pas autorisé par la nation à salarier au delà d'un évêque; li en e...
      ...istres inférieurs de ce culte ; mais la nation pouvait-elle dire aux catholiques romai...
      ...e; oui ; mais non dans les détails de police intérieure, non plus que de sa discipline et de ses objets de liturgie. La nation payant les ministres du culte romain, a pu supposer la France couverte entièrement de catholiques romains, et dire, d'après cette supposition, un seul évêque peut suffire par département, donc chaque département ne sera pas autorisé par la nation à salarier au delà d'un évêque; li en est de même des curés et autres ministres inférieurs de ce culte ; mais la nation pouvait-elle dire aux catholiques romains : vous n'en aurez pas d'autres, et vous ne pourrez vous en élire aucun, au de...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 378
      Suillité publique d'une nation, ainsi qu'à son Suillité publique d'une nation, ainsi qu'à son
      ...itre V. — Droit de surveillance qu'a la nation sur les cultes. chapitre V. — Droit de surveillance qu'a la nation sur les cultes.
      J'ai dit que la nation avait droit de surveillance sur chacun ...
      ...rd à certaines opinions religieuses, la nation a imposé plus fortement les célibataire...
      J'ai dit que la nation avait droit de surveillance sur chacun des cultes professés dans son sein; j'ai dit qu'elle avait droit d'en proscrire ...
      ... y force nécessairement un autre individu. C'est donc avec sagesse que, sans égard à certaines opinions religieuses, la nation a imposé plus fortement les célibataires que les pères de famille, et l'esprit, le but de cette loi serait manqué, si q...
      Non seulement la nation a droit de surveillance sur les cultes,...
      ...oyen à l'empire légitime de celle de la nation.
      Non seulement la nation a droit de surveillance sur les cultes, mais elle a droit d'inspection sur les rites religieux, car il pourrait se fair...
      ...le-là, nulle loi particulière ne peut, n'a le droit de soustraire le moindre citoyen à l'empire légitime de celle de la nation.
      Si la nation, si le magistrat au nom de la loi, l'eû... Si la nation, si le magistrat au nom de la loi, l'eût déjà exercé ce droit de revision, souffrirait-on encore, par exemple, ces exco...
      La nation doit surtout surveiller l'instruction d... La nation doit surtout surveiller l'instruction des élèves destinés à remplir les fonctions de ministres dans les différents cult...
      Quoique la nation ait droit de surveillance sur les culte... Quoique la nation ait droit de surveillance sur les cultes, les magistrats doivent s'abstenir d'assister en corps aux cérémonies religieu...
      ...d il n'y avait qu'un seul culte dans la nation, et que ce culte était celui de la nation, rien ne semblait mieux imaginé que de ... Cependant, quand il n'y avait qu'un seul culte dans la nation, et que ce culte était celui de la nation, rien ne semblait mieux imaginé que de se servir du* prêtre pour constater l'état civil de tous les citoyens, et surtou...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 379
      ...il agissait tout à la fois au nom de la nation, et comme officier civil, et comme mini... tanément; il agissait tout à la fois au nom de la nation, et comme officier civil, et comme ministre de son culte avoué et réconnu dans tout l'Empire. Gela économisait le nombr...
      ...ement pratiqués et avoués au sein de la nation, il ne peut plus en être 4e même; car, ... ... a plus de culte dominant en France, aujourd'hui qu'il y a plusieurs cultes également pratiqués et avoués au sein de la nation, il ne peut plus en être 4e même; car, ou ce serait les prêtres du culte romain qui demeureraient exclusivement chargés...
      ...urtout la raison qui doit déterminer la nation à nommer des magistrats civils, autres ... Secondement, et voici surtout la raison qui doit déterminer la nation à nommer des magistrats civils, autres que les prêtres pour établir et constater ces actes. C'est 1'eihpire, c'est l'as...
      ...e famille, à la mère commune qui est la nation. Il est décrété que la France doit rest... ...rrez les liens qui doivent enlacer, enchaîner les familles partielles à la grande famille, à la mère commune qui est la nation. Il est décrété que la France doit rester monarchie ; gardons-nous de nous constituer, de nous réduire par le fait, én ...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 380
      ... quand il n'y avait qu'un culte dans la nation, et que ce culte était celui de la nation ; alors la voie publique appartenant à ... Tant de pompe, tant de magnificence n'était pas déplacée, et pouvait avoir lieu, quand il n'y avait qu'un culte dans la nation, et que ce culte était celui de la nation ; alors la voie publique appartenant à tous, son usage n'était point détourné par l'embarras et les obstacles que ces f...
      ...nt, ne peut plus se dire le culte de la nation, je crois, dis-je, qu'il serait beaucou... ...urd'hui que le culte romain n'est plus le seul culte, n'est plus le culte dominant, ne peut plus se dire le culte de la nation, je crois, dis-je, qu'il serait beaucoup plus dans la convenance, et par égard pour les opinions diverses, et par le re...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 381
      ...costume en France, et voilà pourquoi la nation a droit d'en interaire l'usage à tous l... ...e et la noirceur dont ils sont imprégnés. Sans doute, un habit étranger devient costume en France, et voilà pourquoi la nation a droit d'en interaire l'usage à tous les citoyens, parce que le citoyen, le régnicole n'est point rondé en raison pour...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 382
      ...-même y aura introduite ; du reste, une nation qui veut conserver la paix dans son sei... ...es distinctions dans la société et parmi les citoyens, que celle que la loi elle-même y aura introduite ; du reste, une nation qui veut conserver la paix dans son sein, l'harmonie parmi ses membres, et l'ordre dans toutes ses parties, se gardera ...
      ...exécutif, de ce pouvoir délégué par les nations à ceux que nous appelions rois, monarqu... ...seigne du pouvoir dont on est revêtu. Ainsi le sceptre est 1 insigne du pouvoir exécutif, de ce pouvoir délégué par les nations à ceux que nous appelions rois, monarques ou empereurs, pour faire exécuter la volonté générale au peuple, c'est-à-dire...
      ...bien que la société, que la loi, que la nation, ayant seules le droit de nous autorise...
      ...ppartient non plus qu'à la loi, qu'à la nation de nous permettre de porter des insigne...
      Or, on sent bien que la société, que la loi, que la nation, ayant seules le droit de nous autoriser à revêtir un costume, il n'appartient non plus qu'à la loi, qu'à la nation de nous permettre de porter des insignes et de nous décorer de quelques distinctions.
      ...t il était véritablement ministre de la nation. J'ajoute même et fonctionnaire public,... ...avoué et reconnu par l'Etat, il était revêtu d'un caractère légal ; conséquemment il était véritablement ministre de la nation. J'ajoute même et fonctionnaire public, non seulement quant à la partie religieuse, mais même quant au civil, à raison ...
      ...romain a cessé d'être celui de toute la nation, aujourd'hui que ce culte n'est plus, à... Mais aujourd'hui il n'en est plus de même, aujourd'hui que le culte romain a cessé d'être celui de toute la nation, aujourd'hui que ce culte n'est plus, à l'instar des autres, qu'un culte particulier, que le culte d'une certaine porti...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 383
      Oh ! que la nation a sagement senti combien il importait d... Oh ! que la nation a sagement senti combien il importait d'anéantir dans la société toute espèce de costume et de distinction! Dans un pay...
      La nation ne doit prendre aucune part aux solenni... La nation ne doit prendre aucune part aux solennités, aux fêtes, aux rites, ni aux cérémonies religieuses des différents cultes p...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 384
      ... je reviens aux rites, et je dis que la nation ne doit prendre aucune part dans les ri... Mais je reviens aux rites, et je dis que la nation ne doit prendre aucune part dans les rites religieux qui peuvent être prescrits et ordonnés par les différents cultes.
      ...tes établies dans chaque culte, dont la nation ne doit pas plus s'occuper que des diff... Il en est de même des fêtes établies dans chaque culte, dont la nation ne doit pas plus s'occuper que des différents rites dont nous venons de parler ; et d'abord eu égard aux cultes, on app...
      Or, présentement, je dis que la nation ne doit prendre aucune part à ces fêtes... Or, présentement, je dis que la nation ne doit prendre aucune part à ces fêtes, pas plus qu'aux différents cultes.
      En effet, si la nation prenait part ou s'intéressait dans les ...
      ... dès lors, qu'en résulterait-il? que la nation serait presque toujours en fêtes, en fé...
      ...n sein ; cependant, quand je dis que la nation ne doit pas s'occuper, s immiscer, s'in...
      En effet, si la nation prenait part ou s'intéressait dans les fêtes d'un culte, Jl faudrait pour éviter la jalousie, et toutes distinctions qu...
      ...nt en résulter, qu'elle prît également part aux fêtes de tous les autres cultes; dès lors, qu'en résulterait-il? que la nation serait presque toujours en fêtes, en fériés, conséquemment tous les travaux et les affaires publiques presque chaquéiou...
      ...ge, les moindres entraves, par le fait des sociétés partielles répandues dans son sein ; cependant, quand je dis que la nation ne doit pas s'occuper, s immiscer, s'intéresser aux rites ni aux fêtes pratiquées, solennisées dans les différents cult...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 385
      Mais, direz-vous, si la nation ne doit prendre aucune part aux fêtes d... Mais, direz-vous, si la nation ne doit prendre aucune part aux fêtes des différents cultes, comme ces fêtes ont pour but la cessation de tout travail ...
      A cela je réponds que la nation peut consacrer elle-même certains jours... A cela je réponds que la nation peut consacrer elle-même certains jours, certaines époques dans l'année, où tous les travaux publics se trouvant suspen...
      La nation pourrait, par exemple, adopter et s'app...
      ... et à la chose publique : eh ! bien, la nation, au lieu de fixer ses jours de repos po...
      La nation pourrait, par exemple, adopter et s'approprier le dimanche, à moins que la répétition trop fréquente de ces dimanches, ...
      ...it la septième partie de l'année, ce qui pourrait nuire sensiblement au commerce et à la chose publique : eh ! bien, la nation, au lieu de fixer ses jours de repos pour tout l'Empire, à chaque dimanche, c est-à-dire à chaque retour périodique de ...
    • Séance du lundi 13 février 1792

      - search term matches: (18)

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 465
      Locuteur: Laureau
      ...soupçons injustes sur la conduite de la nation espagnole sur nos frontières. Je ne pen... ...quelques personnes trop crédules qui se plaisent à propager des terreurs ou des soupçons injustes sur la conduite de la nation espagnole sur nos frontières. Je ne pense pas que les Navarrais, autrefois Français, différent en sentiment des Aragonn...
      Locuteur: Laureau
      ...agne, ne forment plus la majorité de la nation. J'ai cru devoir vous donner cet avis, ... ...ent plus que les bonnes femmes et les ignorants qui, nulle part, pas même en Espagne, ne forment plus la majorité de la nation. J'ai cru devoir vous donner cet avis, Monsieur le Président, pour en donner connaissance, si vous le jugez utile, à l'...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 466
      Locuteur: Delmas
      ...es, ni raisonnables. Considérez que les nations étrangères ne croiront pas que nous éta... ... sentiment de la crainte, comme avec l'action du caprice, ne seront ni valeureuses, ni raisonnables. Considérez que les nations étrangères ne croiront pas que nous établissons le règne de la liberté et de l égalité, si la puissance paternelle et c...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 467
      Locuteur: Rougier-La-Bergerie
      ...peuple soient assurées. Le Trésor de la nation ne peut avoir une destination plus just... ...est de veiller avec la plus scrupuleuse exactitude à ce que les subsistances du peuple soient assurées. Le Trésor de la nation ne peut avoir une destination plus juste et plus rigoureuse. Les mesures les plus vastes ont été prises pour cet objet ...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 468
      Locuteur: Jean Debry
      ...n prix plus considérable que les autres nations ne l'achètent. Car, Messieurs, ne vous ... ...ils être superflus, dussiez-vous faire des avances, dussiez-vous les acheter à un prix plus considérable que les autres nations ne l'achètent. Car, Messieurs, ne vous y trompez pas, tant que le peuple aura du pain, ses bras seront pour la loi; mai...
      Locuteur: Broussonnet
      ...ée de la partie la moins éclairée de la nation, et j'en connais plusieurs de différent... ...elle qu'on vient de vous proposer est très vague, très faible très peu à la portée de la partie la moins éclairée de la nation, et j'en connais plusieurs de différents membres ae cette Assemblée qui me semblent préférables. Gomme la mesure ae l'i...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 470
      Locuteur: Charlier
      ...s déclarées exigibles à la charge de la nation, seront tenus d'en produire les titres. Décret qui fixe le délai dans lequel tous les propriétaires de créances déclarées exigibles à la charge de la nation, seront tenus d'en produire les titres.
      Locuteur: Charlier
      ...des émigrés sont mis sous la main de la nation et sous la surveillance des corps admin... Décret portant que les biens des émigrés sont mis sous la main de la nation et sous la surveillance des corps administratifs. ( Vifs applaudissements.)

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 472
      Locuteur: Le Président
      ... ses yeux? Mais qu'il tremble devant la nation entière; qu'il sache que la municipalit... ...ices? Le département veut des coupables; où est celui de nous qui ne l'est pas à ses yeux? Mais qu'il tremble devant la nation entière; qu'il sache que la municipalité est prête à verser son sang plutôt que de s'avilir et de devenir esclave.

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 473
      Locuteur: Tardiveau
      ..., prêteront serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi ; de maintenir de t... « Art. 1. Tous ceux qui composeront la garde soldée du roi, prêteront serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi ; de maintenir de tout leur pouvoir l.a Constitution du royaume, décrétée-par l'Assemblée nationale...
      Locuteur: Vergniaud
      ...lus, c'est qu'il n'est pas soldé par la nation, mais par la liste civile ; en sorte qu... ...pour aucun autre service public que la garaé du roi. Ce qui le prouve d'autant plus, c'est qu'il n'est pas soldé par la nation, mais par la liste civile ; en sorte qu'il est bien évident que c'est une maison domestique armée. D'après cela, Messie...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 474
      Locuteur: Jean Debry
      ...roi ; elle est en moins à l'égard de la nation qui ne peut lui demander les mêmes serv... ...r, c'est ici une véritable fonction qu'on exerce; elle est en plus à l'égard du roi ; elle est en moins à l'égard de la nation qui ne peut lui demander les mêmes services qu elle reçoit des autres ci-, toyens : les limités de ce plus et de ce moi...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 475
      Locuteur: Jean Debry
      ...avec le prince et ses relations avec la nation forment une situation à part, une fonct... ...me d'égalité, mais encore, parce que les relations positives de la garde royale avec le prince et ses relations avec la nation forment une situation à part, une fonction particulière dans l'état civil dont vous seuls, comme législateurs, devez ar...
      Locuteur: Jean Debry
      ...ces termes : Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, de respecter les p... ...ence des officiers municipaux de la ville où réside le roi, un serment conçu en ces termes : Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, de respecter les pouvoirs établis par la Constitution décrétée par l Assemblée nationale et accept...
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...té de législation renferme et envers la nation et envers son représentant héréditaire,... La formule de serment proposée par le comité de législation renferme et envers la nation et envers son représentant héréditaire, tout ce qu'on peut exiger pour leur sûreté réciproque. Je demande qu on aille a...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 476
      Locuteur: Tardiveau
      ..., prêteront serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... « Article 1er. Tous ceux qui composeront la garde soldée du roi, prêteront serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution du royaume, décrétée par VAssemblée nationale co...
      Locuteur: Choudieu
      ...tionnel, vous jurez d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, vous jurez d'être ... ...rer de garder fidèlement la personne du rôi. )u moment que, dans l'Acte constitutionnel, vous jurez d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, vous jurez d'être fidèles à toutes les autorités constituées; vous n'avez pas besoin de dire que v...
      Locuteur: Henry-Larivière
      ... garde du roi? C'est d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi. Or, qu'entend-on p... ... pour qu'on soit obligé de s'y soumettre. Quel est le serment qu'on demande à la garde du roi? C'est d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi. Or, qu'entend-on par la loi ? C'est la collection de tous les décrets. Et j'observe à l'Assemblée ...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 478
      Locuteur: Masuyer
      ..., prêteront serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenir de to... « Tous ceux qui composeront la garde soldée du roi, prêteront serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution du royaume, décrétée par l'Assemblée nationale c...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 481
      « A Messieurs les Représentants de la nation. « A Messieurs les Représentants de la nation.

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 483
      ...tution, de l'Assemblée nationale, de la nation et du roi, tous ceux qui excitent le pe...
      ...travaux de l'Assemblée nationale, de la nation et du roi. Elle ordonne en même temps a...
      réprimés, amèneraient promptement la famine, a déclaré ennemis de la Constitution, de l'Assemblée nationale, de la nation et du roi, tous ceux qui excitent le peuple à des voies de fait et à des violences contre la .liberté de vente et de ci...
      ...nnus et dénoncés par les honnêtes gens, comme ennemis de la Constitution et des travaux de l'Assemblée nationale, de la nation et du roi. Elle ordonne en même temps aux gardes nationales, qui sont les citoyens actifs eux-mêmes, et aux troupes de ...
      ...llet 1790, d'être à jamais fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ...ionalesdu royaume que leurs députés à la fédération générale ont jurq, le 14 juillet 1790, d'être à jamais fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale, et acceptée ...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 485
      ...rine que l'on veut servir, et même à la nation, en démolissant cette tour, qui est for... « On nuirait donc, en effet, à la marine que l'on veut servir, et même à la nation, en démolissant cette tour, qui est fort bonne; puisque, pour remplir les mêmes objets, on serait obligé d'en construir...
    • Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      - search term matches: (10)

      Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      page 522
      Locuteur: Jodin
      ...c'était pour le service au roi et de la nation et qu'il mettait toujours à la poste à ... ...e qu'entretenait M. de Pelleport avec M. Delessart, a répondu qu'il croyait que c'était pour le service au roi et de la nation et qu'il mettait toujours à la poste à Longwy, à l'adresse de M. Delessart, toutes les lettres et paquets dont il était...

      Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      page 526
      Locuteur: Bouestard
      ...roclamez que ésormais la conduite de la nation française doit être franche, loyale, dé... u'en vain vous affichez, vous proclamez que ésormais la conduite de la nation française doit être franche, loyale, découverte, M. Delessart n'eût-il commis que ce crime, il est suffisant, puisqu'il...

      Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      page 529
      Locuteur: Tarbé
      ...fs, le quart de la gratification que la nation leur a accordée. » « Les sous-officiers et soldats pourront toucher, dans leurs districts respectifs, le quart de la gratification que la nation leur a accordée. »

      Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      page 531
      Locuteur: Muraire
      ...t article de l'Acte constitutionnel, la nation l'attend, les circonstances la sollicit... La loi promise par cet article de l'Acte constitutionnel, la nation l'attend, les circonstances la sollicitent. Lorsque la religion catholique était la seule avouée en France, lorsque seu...

      Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      page 532
      Locuteur: Muraire
      ...t sur le calcul de sa population qu'une nation peut plus sûrement calculer ses moyens ... La société doit connaître quels sont les membres qui la composent : c'est sur le calcul de sa population qu'une nation peut plus sûrement calculer ses moyens et ses forces. 11 est de droit naturel que l'homme connaisse ses parents, et ce ...
    • Séance du samedi 30 janvier 1792, au soir

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 30 janvier 1792, au soir

      page 28
      Locuteur: Rouyer
      ...in soir. C'est une chose indigne que la nation ne puisse pas avoir les comptes des min... Je demande que l'Assemblée décrète que le rapport sera fait demain soir. C'est une chose indigne que la nation ne puisse pas avoir les comptes des ministres. (Vifs applaudissements dans les tribunes.)

      Séance du samedi 30 janvier 1792, au soir

      page 30
      Locuteur: Léopold
      ...tre vendue plus avantageusement pour la nation. la plus petite église, parce qu'elle est suffisante et que Notre-Dame peut être vendue plus avantageusement pour la nation.
    • Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      - search term matches: (16)

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 585
      Locuteur: Saladin
      ...cile de répondre à M. Delessart, qu'une nation qui, a renoncé... (Murmures i) V. ...es nouvelles à l'Assemblée, et.d'en rendre le public confident. Il aurait été facile de répondre à M. Delessart, qu'une nation qui, a renoncé... (Murmures i) V.
      Locuteur: Saladin
      Comme représentant de la nation, j'ai le droit d'énoncer mon opinion et... Comme représentant de la nation, j'ai le droit d'énoncer mon opinion et j'en userai.
      Locuteur: Saladin
      ...n effet, MésSièurs, je me disais qu'une nation qui a renoncé au droit de conquête, qu'une nation qui ne veut que se défendre, une nation qui ne veut que conserver ses droits, n... ...u renvoi à ce comité, et mon motif était infiniment conforme aux principes. Et en effet, MésSièurs, je me disais qu'une nation qui a renoncé au droit de conquête, qu'une nation qui ne veut que se défendre, une nation qui ne veut que conserver ses droits, n'a pas besoin de secret ni de mystères dans ses relations politiques. (Bruit.) M...
      Locuteur: Saladin
      Je dis que la nation doit abandonner désorr mais le langage astucieux des cours. Je dis que la nation tout entière doit savoir quelle est la ...
      ...nes.) Si cette mission tend à trahir la nation, sera-ce lorsque la trahison sera consommée que la nation devra être instruite; sera-ce lorsque n...
      ...onnaissance est due à l'Assemblée, à la nation entière, et vous partageriez le crime d...
      Je dis que la nation doit abandonner désorr mais le langage astucieux des cours. Je dis que la nation tout entière doit savoir quelle est la mission dont lès sieurs Pelleport ont été chargés. (Applaudissements dans les tribunes.) Si cette mission tend à trahir la nation, sera-ce lorsque la trahison sera consommée que la nation devra être instruite; sera-ce lorsque nous serons égorgés par les agents du sieur Pelleport que la tête du sieur Deless...
      ...avoir connaissance des faits, d'avoir connaissance de la correspondance. Cette connaissance est due à l'Assemblée, à la nation entière, et vous partageriez le crime du sieur Delessart, s'il yous trahit, en enveloppant dans votre comité diplomatiq...

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 586
      Locuteur: Thuriot
      ...usation relativement aux crimes de lèse-nation. Eh bien, vous a-t-on provoqués formell... ...point èn votre pouvoir de faire. Vous n'avez qu'une qualité, celle du juré d'accusation relativement aux crimes de lèse-nation. Eh bien, vous a-t-on provoqués formellement1? Vous a-t-on montré l'instruction et vous a-t-on demandé, qu'après avoir ...

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 587
      Locuteur: Mouysset
      ...rases, par lesquelles on prétend qu'une nation, qui a renoncé aux conquêtes, doit bann... ...nue. Cependant, Messieurs, ne nous le dissimulons pas. Sans doute, les belles phrases, par lesquelles on prétend qu'une nation, qui a renoncé aux conquêtes, doit bannir le mystère sur ses relations diplomatiques, sont excellentes quand la liberté...
      Locuteur: Mouysset
      ...ire qu'il a fait ce que l'intérêt de la nation lui commandait. ... avez renvoyé au comité diplomatique en qui vous devez à voir confiance , et croire qu'il a fait ce que l'intérêt de la nation lui commandait.

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 590
      Locuteur: Dumolard
      ...s préparatifs de guerre qui menacent la nation française. On m'écrit de Grenoble, le 7... ...les renferment le tableau dès forces qui sont actuellement en Savoie et celui des préparatifs de guerre qui menacent la nation française. On m'écrit de Grenoble, le 7 février, des détails importants dont vous allez entendre lecture : .

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 593
      Locuteur: Fauchet
      ...es quantités énormes de grains chez les nations voisines à un prix exorbitant. ...tation; et, pour avoir ensuite l'apparence de servir le peuple, ils ont acheté des quantités énormes de grains chez les nations voisines à un prix exorbitant.

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 594
      Locuteur: Fauchet
      ...re du roi de Sardàigne, injurieuse à la nation française, et qu'il' soutiénne que nous... ...semei(its, des tribunes.) Passe encore qu'il vienne nous lire deux fois une lettre du roi de Sardàigne, injurieuse à la nation française, et qu'il' soutiénne que nous ne l'avions pas entendy, qubiqu'ilNen eût .fait lui-même, un mois auparavant, l...

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 595
      Locuteur: Fauchet
      ...réduits à mendier la dette sacrée de la nation et ils ne parviennent encore à ne l'obt... ...ient avec plus d'éclat ; mais la plupart encore, dans certains districts, .sont réduits à mendier la dette sacrée de la nation et ils ne parviennent encore à ne l'obtenir qu'après des déplacements continuels. Cependant, ces mêmes administrateurs,...
  • Tome 39 : Du 22 février au 14 mars 1792 affichant 10 sur 16 résultats tout afficher
    • Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 254
      ...x de Mirabeau, comme réprésentant de la nation, et dont il a présenté la première livr... ...it hommage à l'Assemblée des trois derniers volumes de la, collection dés travaux de Mirabeau, comme réprésentant de la nation, et dont il a présenté la première livraison à l'Assemblée constituante.

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 255
      Locuteur: Rouyer
      ... payé pour témoigner les craintes de la nation a 1 Empire, pour mentir aux puissances ... ...le plus grand désordre, que nous étions dans le plus grand embarras. Mais est-il payé pour témoigner les craintes de la nation a 1 Empire, pour mentir aux puissances étrangères? Un peuple libre n'a rien à craindre, il se joue des efforts qu'on pe...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 256
      Locuteur: Rouyer
      croyons qu'il trahit la nation, nous exigeons de Votre Majesté que vou...
      ...n langage indigne de lui, indigne de la nation qu'il a l'honneur de représenter, que v...
      croyons qu'il trahit la nation, nous exigeons de Votre Majesté que vous le chassiez sur-le-champ, le salut public en dépend, et Bertrand et De-lessart...
      ... expresse, puisque le ministre Delessart a eu l'impudeur de faire tenir au roi un langage indigne de lui, indigne de la nation qu'il a l'honneur de représenter, que votre comité diplomatique, joint au comité de législation, soit tenu ae vous prés...
      Locuteur: Charlier
      ...Le ministre n'a pas rempli le vœu de la nation. Vous avez voulu que l'empereur s'expli... ...onçaient des hostilités, ou qu'elles ne demandaient que de simples précautions. Le ministre n'a pas rempli le vœu de la nation. Vous avez voulu que l'empereur s'expliquât d'une manière catégorique sur la paix ou sur la guerre et M. Delessart n a ...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 258
      Locuteur: Bréard
      ...sses à la partie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques... ...ui pourrait être apporté à ce transport, l'Assemblée nationale déclarant traîtresses à la partie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques tentatives, soit en faveur, soit contre les prisonniers.

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 259
      Locuteur: Bréard
      ...faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traîtres à la patFie et criminels de lèse-nation. ...t corps, toute personne qui se permettront des actes tendant à méconnaître ou à faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traîtres à la patFie et criminels de lèse-nation.

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 260
      Locuteur: Isnard
      ...t pas douteux que, depuis longtemps, la nation demande un grand exemple. Cet exemple d... Il n'est pas douteux que, depuis longtemps, la nation demande un grand exemple. Cet exemple doit se porter sur les premiers agents du pouvoir exécutif. Chaque fois, Messieur...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 261
      ...bliquement Vive lé Pape, c au diable la nation ! Les choses sont enfin par-« venues au... ...rs muni-« cipaux nouvellement élus ont enfin levé lemas-« que, et l'on â crié publiquement Vive lé Pape, c au diable la nation ! Les choses sont enfin par-« venues au point que l'on annonce hautement « une contre-révolution prochaine et inévitabl...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 262
      ...que-« ment : vive le pave, au diable la nation ». ...rs municipaux nouvellement élus ont « «nfin levé le masque, et l'on a crié publique-« ment : vive le pave, au diable la nation ».
      ...ubliquement : vive le pape,au diable la nation. Par ce rapprochement adroit, on fait e... ...euve que les officiers municipaux ont enfin levé le masque, c'est qu'on a crié publiquement : vive le pape,au diable la nation. Par ce rapprochement adroit, on fait entendre que non seulement la municipalité n'a pas empêché des cris publics et in...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 263
      ...e, et qui n'y a pas ajouté au diable la nation, a été admonesté par le tribunal de pol... ...ve le pape (1); ils prouvent que le seul particulier qui s'en soit rendu coupable, et qui n'y a pas ajouté au diable la nation, a été admonesté par le tribunal de police, d'après l'avis et le consentement des commissaires qui n'ont pas voulu qu'o...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 266
      ...t ou qui diront aux représentants de la nation que les sentiments des Avignonais ne so... ...ntenir, au péril de nos fortunes et de nos vies, la Constitution. Ceux qui disent ou qui diront aux représentants de la nation que les sentiments des Avignonais ne sont pas ceux dont nous vous transmettons l'expression, sont des imposteurs dignes...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 267
      ...bliquement : Vive le pape, au diable la nation, tandis qu'il est prouvé que depuis l'i...
      ...s qui firent retentir Pair de « vive la nation, vive la loi, vive le roi, » que ce dél...
      6° Que les mêmes commissaires osent affirmer qu'on crie ici publiquement : Vive le pape, au diable la nation, tandis qu'il est prouvé que depuis l'installation de la municipalité, un seul citoyen, dans une cérémonie publique, osa mêler le cri de vive le pape, aux acclamations innombrables des citoyens qui firent retentir Pair de « vive la nation, vive la loi, vive le roi, » que ce délit, lors consigné dans les registres de la police municipale avec l'aveu du coup...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 268
      ...vidu crier : Vive le pape, au diable la nation. Que nous n'avons entendu aucun individu crier : Vive le pape, au diable la nation.

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 269
      ...s éclaireraient les représentants de la nation sur la véritable situation de leur patr... ...ission dans le sein de l'Assemblée nationale : que ces députés légalement choisis éclaireraient les représentants de la nation sur la véritable situation de leur patrie, sur le caractère de ses habitants, et sur celui de leurs oppresseurs; et la ...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 270
      ...de janvier dernier, les comédiens de la nation qui se trouvaient à cette époque dans C... ..., moyennant serment pareuxrespectivementprêté, la main levée, que le 29 du mois de janvier dernier, les comédiens de la nation qui se trouvaient à cette époque dans Cette ville, annoncèrent, pour le 31 dudit mois, une représentation de Richard-Cœ...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 273
      ...sses à la patrie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques... ... lois, il a proposé dans l'article 12 du projet des comités, de déclarer traîtresses à la patrie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques tentatives, soit en faveur, soit contre les prisonniers.

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 274
      ...r et laifidélité desdits officiers à la nation, à la loi et au roi, et leurs efforts à... ...age à la vérité, en certifiant au bas de la présente, et publiant partout l'amour et laifidélité desdits officiers à la nation, à la loi et au roi, et leurs efforts à maintenir la paix et la tranquillité.
    • Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      - search term matches: (10)

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 340
      Locuteur: Coupé
      ...tester de son attachement constant à la nation, à la loi et au roi. J'espère aussi, Me... ...e l'on avait voulu égarer, doit se rendre demain à Noyon solennellement pour protester de son attachement constant à la nation, à la loi et au roi. J'espère aussi, Messieurs, que lorsque vous lirez les procès-verbaux, vous verrez que les officier...
      Locuteur: Duhem
      ...re que cette déclaration procurera à la nation un bénéfice , d'un million. (Applaudiss... ...ation des biens d'un riche bénéfice dont il était titulaire depuis 1774. Il assure que cette déclaration procurera à la nation un bénéfice , d'un million. (Applaudissements.)

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 341
      Locuteur: Rouyer
      ...ent où il pourrait être très utile à la nation. ...qu'il n'accepte pas cette place méritée par ses anciens services, et dans un moment où il pourrait être très utile à la nation.
      ...ssemblée constituante et par toutes les nations manufacturières, que les matières premi... ...et égard, s'élever aucune discussion sérieuse. C'est un principe reconnu par l'Assemblée constituante et par toutes les nations manufacturières, que les matières premières doivent être exemptes de tous droits d'entrée. G'ést l'application de ce pr...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 342
      Locuteur: Français (de Nantes)
      ... ne serait ni juste, ni généreux que la nation profitât d'un droit perçu à leur détrim... ...de jay, et par l'état de détresse où cette imposition inusitée les a plongés. Il ne serait ni juste, ni généreux que la nation profitât d'un droit perçu à leur détriment, par les suites d'une erreur de plume
      Locuteur: Albitte
      ...nale renfermant les représentants de la nation, doit connaître tous les traités, toute... ...oit connaître ses intérêts politiques dans toute leur étendue. L'Assemblée nationale renfermant les représentants de la nation, doit connaître tous les traités, toutes les relations de la France avec les puissances étrangères. Le comité diplomati...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 344
      Locuteur: Bréard
      ...sses à la patrie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques... ...ui pourrait être apporté à ce transport, l'Assemblée nationale déclarant traîtresses à la patrie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques tentatives, soit en faveur, soit contre les prisonniers.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 345
      Locuteur: Bréard
      ...faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traître à la patrie et criminels de lèse-nation. ...t corps, toute personne qui se permettront des actes tendant à méconnaître ou à faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traître à la patrie et criminels de lèse-nation.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 346
      Locuteur: Mulot
      ...d'Orange tournassent au détriment de la nation française et au profit seul des dépréda... ...tes, que ces ventes auxquelles je me suis constamment opposé en yertu du traité d'Orange tournassent au détriment de la nation française et au profit seul des déprédations.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 349
      Locuteur: Vergniaud
      ...à la nomination des représentants de la nation, il est évident que la Constitution n'a... ...n d'après ces trois bases. S'il n'a pas concouru à la nomination des électeurs, à la nomination des représentants de la nation, il est évident que la Constitution n'a pas été exécutée à son égard. Ce fut précisément pour assurer cette exécution d...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 352
      ...assignats et que la volonté seule d'une nation puissante eût pu suffire même sans cela... ...circulation à 1,400 millions, rien nest plus certain que le gage des porteurs d'assignats et que la volonté seule d'une nation puissante eût pu suffire même sans cela, pour imprimer aux signes d'échange la valeur qu'il lui plaît (t). Nous savons ...
    • Séance du dimanche 4 mars 1792

      - search term matches: (9)

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 371
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      ...ayent pas deviendront criminels de lèse-nation et se livreront d'eux-mêmes à toute l'a... « Cependant, les hommes qui ne payent pas deviendront criminels de lèse-nation et se livreront d'eux-mêmes à toute l'animadversion publique.

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 372
      Locuteur: Deliège
      ...irabeau et pour les représentants de la nation qui ont bien mérité et qui mériteront b...
      ...n sa messe fût exécutée aux frais de la nation, à Saint-Eustache, paroisse de Mirabeau...
      ...embre dernier, d'une messe en musique à grand orchestre, intitulée: Messe pour Mirabeau et pour les représentants de la nation qui ont bien mérité et qui mériteront bien de la patrie. Il a prié l'Assemblée nationale d'ordonner que le second jour du mois d'avril prochain sa messe fût exécutée aux frais de la nation, à Saint-Eustache, paroisse de Mirabeau. Il a demandé que l'Assemblée nationale y assistât par commissaires; qu'il lui ...
      Locuteur: Deliège
      ... son propre intérêt que la gloire de la nation. ...issons pas, Messieurs, en suivant l'impulsion d'un artiste qui a plutôt consulté son propre intérêt que la gloire de la nation.
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      ...r la messe de M. Janson aux frais de la nation; je demande l'ordre du jour ou le rappo... ...r être complète. Je ne crois pas que l'Assemblée se soit engagée à faire exécuter la messe de M. Janson aux frais de la nation; je demande l'ordre du jour ou le rapport du décret

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 374
      Locuteur: Merlin
      ...u mettre ces biens sous les mains de la nation, seulement pour les protéger, mais bien pour indemniser la nation. Je demande qu'il n'y ait plus de retar... ... de séquestre du bien des émigrés. Sans doute l'Assemblée nationale n'a pas voulu mettre ces biens sous les mains de la nation, seulement pour les protéger, mais bien pour indemniser la nation. Je demande qu'il n'y ait plus de retard dans ce rapport, à moins qu on veuille faire croire que c'est en faveur des ém...

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 375
      Locuteur: Le Président
      ... Si les subsistances appartiennent à la nation, que la nation se charge de les faire refluer des lieu... ... sur des raisons plausibles; notre sort est vraiment digne de votre sollicitude. Si les subsistances appartiennent à la nation, que la nation se charge de les faire refluer des lieux où elles abondent dans ceux où elles manquent, alors les denrées ne seront plu...

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 381
      ... ses yeux? Mais qu'il tremble devant la nation entière; qu'il sache que la municipalit... ...tice? Le département veut des coupables, où est celui de nous qui ne l'est pas à ses yeux? Mais qu'il tremble devant la nation entière; qu'il sache que la municipalité est prête à verser son sang, plutôt de s'avilir et de devenir esclave.
    • Séance du jeudi 23 février 1792

      - search term matches: (17)

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 27
      Locuteur: Pierron
      ...es pouvoirs des députés, intéressant-la nation entière, ayant une influence incalculab... ...ndu dans le deuxième degré de juridiction, il était bien juste que le jugement des pouvoirs des députés, intéressant-la nation entière, ayant une influence incalculable sur la chose publique, la Constitution attachât l'irrévocabilité à ce jugemen...

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 28
      Locuteur: Pierron
      ...n obstacle redoutable aux ennemis de la nation et de la chose publique, quelques malin... ...issant au milieu de vous par son génie, son patriotisme, son éloquence, oppose un obstacle redoutable aux ennemis de la nation et de la chose publique, quelques malintentionnés, une faction, les ministres, la cour, parviendront peut-être à s'en d...
      Locuteur: Pierron
      ...à la maintenir, toute l'autorité que la nation vous a confiée. Votre comité pense donc... ... saurez gré, puisque vous n'avez pas de volonté plus ferme que celle d'employer à la maintenir, toute l'autorité que la nation vous a confiée. Votre comité pense donc, sur la première question, qu'il n'y a pas lieu à remettre en ju ement la valid...

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 29
      ...orps de la marine, plus l'intérêt de la nation me fait un devoir de rappeler avec pers... «Plus nous approchons de l'époque delà revue de formation du nouveau corps de la marine, plus l'intérêt de la nation me fait un devoir de rappeler avec persévérance au Corps législatif, la nécessité pressante de s'occuper des règlements...

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 30
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...décret du 7 de ce mois, établira la for nation du nouveau corps des officiers de la ma... ...ine, et qu'il n'existe encore aucune loi à cet égard. La revue, ordonnée par le décret du 7 de ce mois, établira la for nation du nouveau corps des officiers de la marine, et consommera la désorganisation de l'ancien ; mais, je le répète, loin de...
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      « Il est temps, d'ailleurs, que la nation sache que l'Assemblée nationale, en déc...
      ...qu'il ne l'occupât plus, et pour que la nation sache cela, il faut hâter Tenet des obs...
      « Il est temps, d'ailleurs, que la nation sache que l'Assemblée nationale, en décrétant, le 1er février dernier, qu'il n'y avait pas lieu à délibérer sur le proj...
      ... qu'il occupe, mais qu'elle a entendu seulement rejeter la mesure proposée pour qu'il ne l'occupât plus, et pour que la nation sache cela, il faut hâter Tenet des observations que vous avez arrêté de présenter au roi.

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 33
      Locuteur: Lasource
      ...aire de la loi, les représentants de la nation sans caractère, puisqu'ils ne pourront ... ...est admis dans les tribunes, qu'arrivera-t-il? c'est qu'il verra, dans le sanctuaire de la loi, les représentants de la nation sans caractère, puisqu'ils ne pourront pas délibérer, mais simplement discuter; or, il serait du plus grand danger que ...
      Locuteur: Vergniaud
      ...lent conférer comme représentants de la nation, c'est-à-dire que leurs conférences aur...
      ...s membres que comme représentants de la nation, et non comme individus. Lorsque les représentants de la nation veulent se reunir comme individus,' alo...
      Ou ils veulent conférer comme représentants de la nation, c'est-à-dire que leurs conférences auront lieu en vertu d'un décret, ou bien ils veulent conférer comme simples indivi...
      ...union ne peut pas être portée à l'Assemblée nationale, qui n'a de police su r ses membres que comme représentants de la nation, et non comme individus. Lorsque les représentants de la nation veulent se reunir comme individus,' alors ils rentrent, comme tous les autres citoyens, sous l'inspection de la police ...

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 34
      Locuteur: Vergniaud
      ...) je dis que si les représentants de la nation veulent former une réunion ou une assoc... particulière... (Non! non!) je dis que si les représentants de la nation veulent former une réunion ou une association...
      Locuteur: Vergniaud
      ... ce n'est pas comme représentants de la nation, que c'est comme individus, pour votre ... ...00. Mais l'association fût-elle universelle, dès l'instant que vous convenez que ce n'est pas comme représentants de la nation, que c'est comme individus, pour votre instruction particulière que vous vous assemblez, vous n'êtes plus sous les lois...
      Locuteur: Vergniaud
      ...foi. Jè suppose des représentants de la nation réunis ici ; je ne rappellerai pas les ...
      ...dre; je suppose les représentants de la nation assemblés ici au nombre de plus de 200,...
      ...entir les inconvénients de cette proposition à ceux qui l'ont acceptée de bonne foi. Jè suppose des représentants de la nation réunis ici ; je ne rappellerai pas les objections de M. Lasource, auxquelles il serait peut-être difficile de répondre; je suppose les représentants de la nation assemblés ici au nombre de plus de 200, les représentants portent partout leur caractère ; ils peuvent, s'ils le veulen...

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 35
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...masse imposante des représentants d'une nation ainsi liés par un amour égal du bonheur... ...re, convaincu que la ligue aé nos ennemis viendrait bientôt se briser contre la masse imposante des représentants d'une nation ainsi liés par un amour égal du bonheur public. (Vifs applaudissements.) Oui, Messieurs, le salut de la chose publique ...

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 36
      Locuteur: Grangeneuve
      ...ue ce ifest pas aux représentants de la nation à donner l'exemple d'une conduite qui s... ...licité des séances orcfonnées par la Constitution. Vous conviendrez d'ailleurs que ce ifest pas aux représentants de la nation à donner l'exemple d'une conduite qui serait une violation indirecte delà Constitution, qui tendrait à pouvoir faire se...

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 38
      Locuteur: Delacroix
      ...ste est ici, le matin comme le soir. La nation nous paye tout le jour de ses deniers e... ...devons y employer tous nos moments; tant qu'il y ades décrets à rendre, notre poste est ici, le matin comme le soir. La nation nous paye tout le jour de ses deniers et de sa confiance, nous devons travailler tout le jour. Nous lui avons consacré ...
    • Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      - search term matches: (24)

      Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      page 384
      Locuteur: Caminet
      ...le fatalité, ou plutôt par quelle machi-nation^les habitants du Nord se refusent-ils à... Par quelle fatalité, ou plutôt par quelle machi-nation^les habitants du Nord se refusent-ils à échanger avec leurs frères du Midi leurs denrées contre des valeurs qui tournen...
      Locuteur: Caminet
      ...r de grains ; ils ont cru qu'une grande nation devait quelques sacrifices à la tranqui... ... préjudiciable les approvisionnements du Midi, et exposer ses habitants à manquer de grains ; ils ont cru qu'une grande nation devait quelques sacrifices à la tranquillité publique, surtout lorsqu'il était question des premiers besoins ; ils ont ...
      Locuteur: Caminet
      ...sseport, qui rappelle un bienfait de la nation, il n'est aucun citoyen de l'Empire, qu... ...a bienfaisance et la volonté nationale. Vos comités pensent qu'à la vue de ce passeport, qui rappelle un bienfait de la nation, il n'est aucun citoyen de l'Empire, qui ne s'emploie de toutes ses forces à faciliter la circulation des grains, bien ...

      Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      page 385
      Locuteur: Caminet
      ...rtie de l'approvisionnement fait par la nation, sont destinés pour tel département. ...me au modèle annexé au présent décret, pour constater que ces grains, faisant partie de l'approvisionnement fait par la nation, sont destinés pour tel département.
      Locuteur: Sédillez
      ...e prendre un grand moyen d'assurer à la nation l'indemnité qui lui était due pour les ...
      ... des émigrés étaient sous la main de la nation et sous la surveillance des corps admin...
      L'Assemblée nationale a cru nécessaire de prendre un grand moyen d'assurer à la nation l'indemnité qui lui était due pour les frais extraordinaires occasionnés par la conduite des émigréB, et pour leur ôter les moyens de nuirè à la patrie; elle a décrété, le 9 février dernier (2), que les biens des émigrés étaient sous la main de la nation et sous la surveillance des corps administratifs. Elle a chargé son comité de législation de lui présenter un mode d'ex...

      Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      page 386
      Locuteur: Sédillez
      ...ns qui ont été mis dans les mains de la nation, n'en fussent distraits par des actes f...
      ... a donc paru juste que les biens que la nation vient de mettre sous sa main fussent ad...
      les biens qui ont été mis dans les mains de la nation, n'en fussent distraits par des actes frauduleux, venait ensuite la difficulté de pourvoir à l'administration de ces bi...
      ...pour les biens dont il est chargé, tout ce qu'il ferait pour son propre bien. 11 a donc paru juste que les biens que la nation vient de mettre sous sa main fussent administrés par lés mêmes personnes, et de la même1 manière que les biens nationau...
      Locuteur: Sédillez
      ...'Assemblée de se contenter de rendre la nation fermière des émigrés, ou simple déposit...
      ..., Messieurs, elle a voulu procurer à la nation, sur ces revenus, un secours actuel, un...
      ...r sur les biens une espèce de saisie dormante ; a-t-il été dans l'intention de l'Assemblée de se contenter de rendre la nation fermière des émigrés, ou simple dépositaire de leurs revenus ? Non, Messieurs, elle a voulu procurer à la nation, sur ces revenus, un secours actuel, une indemnité provisoire du service actif que les citoyens rebelles devaient à l'E...
      Locuteur: Sédillez
      ...ation des Français dans un moment où la nation a le droit d'exiger la présence de tous... ... de toutes les personnes qui peuvent avoir avec eux des relations. Enfin l'émigration des Français dans un moment où la nation a le droit d'exiger la présence de tous ses membres, étant la cause des dispositions sévères de la loi, cette sévérité ...
      Locuteur: Sédillez
      ...igrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par son décret du 9 février dernier, se...
      ... et fixer l'indemnité provisoire que la nation a droit de prélever sur ces biens ainsi...
      ...mblée nationale, voulant déterminer promptement la manière dont les biens des émigrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par son décret du 9 février dernier, seront administrés, et fixer l'indemnité provisoire que la nation a droit de prélever sur ces biens ainsi que les exceptions que la justice exige ; après avoir entendu le rapport de son...
      Locuteur: Sédillez
      ...migrés ayant été mis sous la main de la nation par le décret du 9 février dernier, l'A...
      ...ts biens demeureront Sous la main de la nation.
      « Les biens des Français émigrés ayant été mis sous la main de la nation par le décret du 9 février dernier, l'Assemblée nationale déclare nulles toutes dispositions relatives à la translation...
      ... que toutes dispositions qui pourraient être faites par la suite, tant que lesdits biens demeureront Sous la main de la nation.

      Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      page 388
      Locuteur: Sédillez
      ...stration, sans préjudice du droit de la nation, de se faire payer du surplus de ces co... ... parties de la triple contribution; mais après le prélèvement des frais d'administration, sans préjudice du droit de la nation, de se faire payer du surplus de ces contributions sur l'excédent des fonds, ou revenus du débiteur.
      Locuteur: Sédillez
      ...our acquitter les avances faites par la nation, les biens ne seront restitués qu'après... ...ous les frais de régie et d'administration; et si les revenus ne suffisent pas pour acquitter les avances faites par la nation, les biens ne seront restitués qu'après le remboursement total desdites avances.
      Locuteur: Sédillez
      ...ception des fruits qui demeureront à la nation, a ses héritiers légitimes. Ceux-ci pou... ...décret, les biens de l'émigré qui ne se sera pas représenté seront remis, à l'exception des fruits qui demeureront à la nation, a ses héritiers légitimes. Ceux-ci pourront même, après 10 ans, demander à être provisoirement envoyés en possession d...

      Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      page 389
      Locuteur: Sédillez
      nités que la nation a et pourra avoir à répéter contre les ... nités que la nation a et pourra avoir à répéter contre les émigrés, sont mis sous la sauvegarde de la loi, des corps administratifs, de la ...
      Locuteur: Rouyer
      ...émigrés seraient mis sous la main de la nation et sous la surveillance des corps admin... Lorsque l'Assemblée nationale a décrété que les biens des émigrés seraient mis sous la main de la nation et sous la surveillance des corps administratifs, elle a entendu frapper sur la tête de tous les coupables, et réelleme...

      Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      page 390
      Locuteur: Merlin
      ... de leurs biens et d'enlever ainsi à la nation l'indemnité que l'Assemblée a voulu lui... ...écessaire d'empêcher, dès à présent, les émigrés de disposer de leurs revenus et de leurs biens et d'enlever ainsi à la nation l'indemnité que l'Assemblée a voulu lui assurer. Je demande donc que l'Assemblée ordonne à tous les corps administratif...
      Locuteur: Delacroix
      ...es biens des émigrés sous la main de la nation ; elle les a placés sous la survèillanc... L'Assemblée nationale a mis les biens des émigrés sous la main de la nation ; elle les a placés sous la survèillance des corps administratifs. Or, quelle était l'intention ae l'Assemblée en metta...

      Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      page 391
      Locuteur: Hérault-de-Séchelles
      ...us long silence aux représentants de la nation. Le cri de l'opinion frappait déjà ce m...
      ...ute l'attention des représentants de la nation, et demandent de vous, sire, une nouvel...
      ...tions très graves. La méfiance universelle qui les a suivies ne permet pas un plus long silence aux représentants de la nation. Le cri de l'opinion frappait déjà ce ministre d'une incapacité morale, et cette incapacité était déjà le sujet d'un reproche très fondé, surtout dans ce moment où de grands intérêts sollicitent toute l'attention des représentants de la nation, et demandent de vous, sire, une nouvelle preuve de l'attachement que vous avez juré à la Constitution. L'Assemblée a r...
    • Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      - search term matches: (24)

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 468
      Locuteur: Thuriot et Quatremère-Quincy
      ...oustraire leurs revenus à la main de la nation, quoique le mode d'exécution du séquest... ...és. Cet arrêté est fondé sur la nécessité d'empêcher que les- émigrés puissent soustraire leurs revenus à la main de la nation, quoique le mode d'exécution du séquestre sur leurs biens ne soit pas encore décrété. (Applaudissements.)

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 469
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      ...on de Léopold, qui nous juge d'après la nation de Coblentz, il faut lui envoyer un ext... Qu'on ose nous attaquer, nous répondrons. Pour déterminer l'indécision de Léopold, qui nous juge d'après la nation de Coblentz, il faut lui envoyer un extrait de toutes ces adresses. (Rires et applaudissements.)

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 472
      Locuteur: Hérault-de-Séchelles
      ...e de la marine; l'Assemblée devait à la nation de vous présenter ce tableau dans un te... « Voilà, sire, quelle a été la conduite du ministre de la marine; l'Assemblée devait à la nation de vous présenter ce tableau dans un temps où le gouvernement ne peut ramener l'ordre qu'en se montrant dévoué au maint...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 473
      Locuteur: Le Président
      ... le bien des émigrés sous la main de la nation. ... décret du comité de législation (1) sur le mode d'exécution du décret qui a mis le bien des émigrés sous la main de la nation.
      Locuteur: Sedillez
      ...igrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par son décret du 9 février dernier, se...
      ... et fixer l'indemnité provisoire que la nation a droit de prélever sur ces biens, ains...
      ...mblée nationale, voulant déterminer promptement la manière dont les biens des émigrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par son décret du 9 février dernier, seront administrés et fixer l'indemnité provisoire que la nation a droit de prélever sur ces biens, ainsi que les exceptions que la justice exige; après avoir entendu le rapport de son...
      Locuteur: Sedillez
      ...migrés ayant été mis sous la main de la nation par le décret du 9 février dernier, l'A...
      ...ts biens demeureront sous la main de la nation.
      . — Aliénation. ^ Les biens des Français émigrés ayant été mis sous la main de la nation par le décret du 9 février dernier, l'Assemblée nationale déclare nulles toutes dispositions relatives à la translation...
      ... que toutes dispositions qui pourraient être faites par la suite, tant que lesdits biens demeureront sous la main de la nation.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 474
      Locuteur: Sedillez
      ...stration, sans préjudice du droit de la nation, de se faire ...parties de la triple contribution ; mais après le prélèvement des frais d'administration, sans préjudice du droit de la nation, de se faire

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 475
      Locuteur: Sedillez
      ...our acquitter les avances faites par la nation, les biens ne seront restitués qu'après... ...us les frais de régie et d'administration ; et si les revenus ne suffisent pas pour acquitter les avances faites par la nation, les biens ne seront restitués qu'après le remboursement total desdites avances.
      Locuteur: Sedillez
      ...ception des fruits qui demeureront à la nation, à ses héritiers légitimes. Ceux-ci pou... ... décret, les biens de l'émigré qui ne se sera pas présenté seront réunis, à l'exception des fruits qui demeureront à la nation, à ses héritiers légitimes. Ceux-ci pourront même, après 10 ans, demander
      Locuteur: Sedillez
      ...rés étant le gage des indemnités que la nation a et pourra avoir à répéter contre les ... « Art. 25. Conservation. Les biens séquestrés étant le gage des indemnités que la nation a et pourra avoir à répéter contre les émigrés, sont mis sous la sauvegarde de la loi, des corps administratifs, de la ...
      Locuteur: Sedillez
      ...migrés qu'elle a mis sous la main de la nation par son décret du 9 février dernier, se...
      ... et fixer l'indemnité provisoire que la nation a droit de prélever sur ces biens, ains...
      ...emblée nationale, voulant déterminer promptement la manière dont les biens des émigrés qu'elle a mis sous la main de la nation par son décret du 9 février dernier, seront administrés, et fixer l'indemnité provisoire que la nation a droit de prélever sur ces biens, ainsi que les exceptions que la justice exige ; après avoir entendu le rapport de so...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 476
      Locuteur: Lamarque
      ...tution est notre évangile politique. La nation qui l'avoue est le Dieu qui l'a dicté, ... ... des décrets de l'Assemblée nationale, en refusant de les sanctionner. La Constitution est notre évangile politique. La nation qui l'avoue est le Dieu qui l'a dicté, et tant que la volonté nationale n'y aura fait aucun changement, périsse mille f...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 477
      Locuteur: Becquey
      ...s par le représentant héréditaire de la nation, qui vérifie si les décrets du Corps lé... ...e ce pouvoir. La Constitution a établi la sanc-. tion pour faire reviser les lois par le représentant héréditaire de la nation, qui vérifie si les décrets du Corps législatif ont été rendus dans les formes prescrites par la Constitution et pour l...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 478
      Locuteur: Becquey
      ...e vous vous réservez pour dédommager la nation des frais de la guerre qu'ils cherchent... ... les biens des émigrés; mais non à titre de contribution, c'est une indemnité que vous vous réservez pour dédommager la nation des frais de la guerre qu'ils cherchent à vous susciter; ce n'est point une contribution puisqu'elle ne vous frappera p...
      Locuteur: Quinette
      ...s biens des .émigrés sous la main de la nation, si vous ne vous réserviez en même temp... ... du principe qu'il a déjà sanctionné. Que serait en effet le principe qui met les biens des .émigrés sous la main de la nation, si vous ne vous réserviez en même temps le droit de prendre sur ces biens l'indemnité qui vous appartient?
      Locuteur: Sedillez
      ...migrés ayant été mis sous la main de la nation par le décret du 9 février dernier, l'A...
      ...ts biens demeureront sous la main de la nation. »
      « Les biens des Français émigrés ayant été mis sous la main de la nation par le décret du 9 février dernier, l'Assemblée nationale déclare nulles toutes dispositions relatives à la translation...
      ... que toutes dispositions qui pourraient être faites par la suite, tant que lesdits biens demeureront sous la main de la nation. »

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 483
      ...la sûreté publique que d'assurer | à la nation que ceux quelle paye pour la défendre s... un délit contre la sûreté publique que d'assurer | à la nation que ceux quelle paye pour la défendre sont à leur poste, alors qu'ils n'y sont pas.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 484
      ... qu'on persuade les représentants de la nation. D'ailleurs, Messieurs, vous savez la p... ...ement à la Constitution, mais c'est par des actions et non par de vaines paroles qu'on persuade les représentants de la nation. D'ailleurs, Messieurs, vous savez la plupart d'entre vous que M. Bertrand était ci-devant l'ardent sectateur des Brien...
      ...ante avait mis sous la sauvegarde de la nation ; vous verriez qu'on recrée sous une no... ...dénoncé un payement illégal ordonne par M. Fleurieu, et que l'Assemblée constituante avait mis sous la sauvegarde de la nation ; vous verriez qu'on recrée sous une nouvelle dénomination le conseil de la marine, supprimé par vos prédécesseurs; vou...
      ...de la marine a perdu la confiance de la nation, mais que loin de se mettre eu peine de... ...et exposé, je conclus à ce que l'As-semblee déclare au roi, non que le ministre de la marine a perdu la confiance de la nation, mais que loin de se mettre eu peine de la mériter, il a fait tout ce qui était nécessaire pour l'éloigner sans retour.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 485
      ...de la marine a perdu la confiance de la nation. Un tel acte de la part du Corps législ... On vous a proposé de déclarer au roi que le ministre de la marine a perdu la confiance de la nation. Un tel acte de la part du Corps législatif aurait nécessairement des conséquences très graves qu'il nous faut, apercev...
      ...ette responsabilité, pour procurer à la nation son recours contre ceux qui auraient co... ...istres. Suivant la Constitution, c'est le Corps législatif qui doit poursuivre cette responsabilité, pour procurer à la nation son recours contre ceux qui auraient commis des fautes préjudiciables à ses intérêts, et pour assurer la punition de le...
      ...stration, qu'il desserve secrètement la nation dont il est l'agent, qu'il abuse de Ja ... ...eusement possible qu'un ministre traverse à dessein le cours de sa propre administration, qu'il desserve secrètement la nation dont il est l'agent, qu'il abuse de Ja confiance du roi, qu'il influe sur les délibérations de son conseil d'une manièr...
      ...e, comme ayant perdu la confiance de la nation. ...ment, peut porter contre lui une censure terrible en le dénonçant au r u lui-même, comme ayant perdu la confiance de la nation.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 486
      ...nullement souffert; que l'intérêt de la nation et sa sûreté n'avaient pas éténn seul i... ...d'autant moins reprochable de l'avoir fait, que le service des ports n'en avait nullement souffert; que l'intérêt de la nation et sa sûreté n'avaient pas éténn seul instant compromis; et à cette réponse, Messieurs, qu'a-t-on répliqué? Rien, absol...
      ... n'a pu avoir l'intention de tromper la nation et l'Assemblée nationale sur l'émigrati... ...officier qui soit dans ce cas; et au surplus, il prouve jusqu'à l'évidence qu'il n'a pu avoir l'intention de tromper la nation et l'Assemblée nationale sur l'émigration des officiers de marine, puisque, dans ses discours à l'Assemblée et dans la ...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 487
      ...arine a perdu ou non la confiance de la nation. ... et membre du Comité de marine, sur la question de savoir si le ministre de la marine a perdu ou non la confiance de la nation.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 488
      ... Ne se serait-il pas exposé à priver la nation du service de quelques bons officiers, ... ...nne n'a encore désignés, n'aurait-il pas fait une chose tout à fait irrégulière? Ne se serait-il pas exposé à priver la nation du service de quelques bons officiers, sur l'absence desquels on pourrait avoir de fausses notes ? Ne se serait-il pas ...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 489
      ...au roi qu'il a perdu la confiauce de la nation ; ce qui est une peine bien plus consid...
      ...ésenté comme un traître qui a trompé lu nation et le roi. C'est avec la plus scrupuleu...
      ...e vous pouvez prononcer co itre un ministre un décret d'accusation, ou déclarer au roi qu'il a perdu la confiauce de la nation ; ce qui est une peine bien plus considérable. puisque c'est un jugement sans appel ; je pourrais vous observer que vou...
      ...e de la situation et des affaires importantes de son département, qu'on l'a représenté comme un traître qui a trompé lu nation et le roi. C'est avec la plus scrupuleuse attention, Messieurs, que j'ai examiné la conduite de ce ministre, que j ai p...
      ...naire public a perdu la confiance de la nation, c'est dire qu'il s'en e t rendu indign... Déclarer par un acte solennel qu'un fonctionnaire public a perdu la confiance de la nation, c'est dire qu'il s'en e t rendu indigne pour en avuir abuse; c'est prononcer contre lui une peiue aftlîctive infamante...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 490
      ...grands effets que'doit produire sur les nations l'immortelle déclaration de Gon-dorcet ... ...oscrit par la justice et par la raison; craignons de détruire d'un seul mot les grands effets que'doit produire sur les nations l'immortelle déclaration de Gon-dorcet ; soyons sages, si nous voulons sauver la France.
      ...à « assurer l'exécution des lois que la nation pense « devoir faire son bonheur. » ...èlement attaché à son poste, de « coopérer avec moi, avec franchise et loyauté, à « assurer l'exécution des lois que la nation pense « devoir faire son bonheur. »
      ...ore, au delà du Rhin, aux ennemis de la nation et du roi. ...talité de la marine, ci-devant noble, s'est. jointe avec plus d'empressement encore, au delà du Rhin, aux ennemis de la nation et du roi.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 492
      ...on peut compromettre les intérêts de la nation, il est vraiment coupable lorsqu'il s'e... ...e regarde personnellement, comme particulier; mais quand une fausse interprétation peut compromettre les intérêts de la nation, il est vraiment coupable lorsqu'il s'en sert comme ministre. L'article 3 de la quatrième section du chapitre 2 de la C...
      ...de la marine a perdu la confiance de la nation. ...té de la marine, tendant à ce que l'Assemblée nationale décrété que le ministre de la marine a perdu la confiance de la nation.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 493
      ...de la marine a perdu la confiance de la nation? Oui ou non. » (t) que le ministre de la marine a perdu la confiance de la nation? Oui ou non. » (t)
    • Séance du jeudi 8 mars 1792, au soir

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au soir

      page 496
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...té sur les vaisseaux ou aux frais de la nation, et qu'il y sera en état de pleine libe... ...ique; décrète qu'il est libre de retourner à Pondichéry et qu'il y sera transporté sur les vaisseaux ou aux frais de la nation, et qu'il y sera en état de pleine liberté sous la sauvegarde de la loi.
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...éraux qui intéressent la totalité de la nation et qui exigent tout votre temps; mais i... ... de votre Gomité était de ne pas vous distraire, quant à présent, des objets généraux qui intéressent la totalité de la nation et qui exigent tout votre temps; mais il est des circonstances qui s'opposent à tout délai; telle est celle où se trouv...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au soir

      page 498
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...éclarent traîtres et perfides envers la nation et le roi. Ils signifient et enjoignent... ...ent leur remplacement et la destitution des membres suspecta du comité, qu'ils déclarent traîtres et perfides envers la nation et le roi. Ils signifient et enjoignent très expressément auxdits membres qu ils aient à se retirer à mesure qu'ils ser...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au soir

      page 501
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...Pondichéry ici, seront supportés par la nation. ...de leur passage d'ici à Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry ici, seront supportés par la nation.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au soir

      page 502
      Locuteur: De Narbonne
      ...ffaire aurait pu irriter extrêmement la nation suisse, et nuire au renouvellement de l... ...r tous les moyens qne la force publique a mis en son pouvoir. ette malheureuse affaire aurait pu irriter extrêmement la nation suisse, et nuire au renouvellement de la capitulation, si le roi n'avait pas pris toutes les mesures qui viennent d'êtr...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au soir

      page 508
      Locuteur: Le Président
      ...r l'ordre au dedans et la dignité de la nation au dehors. Comme vous, les représentant... ...nt à la députation. L'Assemblée s'occupe à chaque instant des moyens de maintenir l'ordre au dedans et la dignité de la nation au dehors. Comme vous, les représentants du peuple mourront à leur poste plutôt que de compromettre jamais la Constitut...
    • Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      - search term matches: (71)

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 527
      Locuteur: Hua
      ...rançais peuvent avoir avec les diverses nations qui couvrent la surface de la terre. ...bonne heure les jeunes gens avec les idées des relations industrielles que les Français peuvent avoir avec les diverses nations qui couvrent la surface de la terre.

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 528
      Locuteur: Chirat
      ... commune à Thiers, qui fait remise à la nation de l'indemnité qui lui reviendrait pour... 1° Lettre de M. Bonne foi, prêtre, procureur de la commune à Thiers, qui fait remise à la nation de l'indemnité qui lui reviendrait pour la dime inféodée à lui appartenant sur un arpent de terre.
      Locuteur: Grangeneuve
      La nation ne sera plus gouvernée par l'Assemblée ... La nation ne sera plus gouvernée par l'Assemblée nationale, mais par les Comités.....

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 530
      Locuteur: Ramond
      ...vère de la part des représentants de la-nation. (Applaudissements.) ...e la Constitution et d'un gouvernement légitime, mérite l'improbatiop la plus,sévère de la part des représentants de la-nation. (Applaudissements.)
      Locuteur: Ramond
      ...ignation publique. Ge qui convient à la nation, ce qui sied aux représentants d'un péu...
      ...tère entier n'a plus la confiance ae la nation. (Applaudissements.)
      ...point un ministre, ce ne sont point deux ministres qu'elle doit dénoncer à l'indignation publique. Ge qui convient à la nation, ce qui sied aux représentants d'un péuplè libre, c'est d'annoncer, c'est de déclarer au roi que le ministère entier n'a plus la confiance ae la nation. (Applaudissements.)
      Locuteur: Ramond
      ...ne sauràit mériter la con-fiàrice dé la nation. [Vifs applaudissements.) ...on ministère vous, paraît incompatible ayec lés principes de la Constitution et ne sauràit mériter la con-fiàrice dé la nation. [Vifs applaudissements.)

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 531
      Locuteur: Cambon
      ...st essentiel pour la Constitution et la nation qhè les Représentants du peuple marchen... ...e de M. Ramond, je serai toujours constant.dans mes principes; je crois "qu'il est essentiel pour la Constitution et la nation qhè les Représentants du peuple marchent de cohcert avec lé pouvoir exécutif. J'ai Souvent accusé à la tribune le pouvo...
      Locuteur: Cambon
      ...le ministère a perdu la confiance de la nation. Vous Verrièz dès lors que la Constitut... ...à votre place, je ne perdrais jpas utt instant, pour aller dire au roi que tout le ministère a perdu la confiance de la nation. Vous Verrièz dès lors que la Constitution aurait son exécution entière et que le Gouvernement marcherait.
      ...stère entier a perdu la confiance de la nation. Je ne crois pas néanmoins que vous dev... ...oppose sur celle de M. Ramond tendant à ce qu il soit déclaré au roi que le ministère entier a perdu la confiance de la nation. Je ne crois pas néanmoins que vous devez la décréter sur-le-champ. Il est étonnant que M. Ramond vienne proposer à l'A...

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 532
      Locuteur: Gérardin
      ... ministres ont perdu la confiance de la nation. Il faut que l'Assemblée examine s'il n... ...odifier la Constitution, ce n'est pas alors, dis-je, qu'il faut déclarer que les ministres ont perdu la confiance de la nation. Il faut que l'Assemblée examine s'il n'est pas quelqu'un de ces agents qui trempe dans cette grande conspiration, et p...
      Locuteur: Tarbé
      ... ministère ont perdu la confiance de la nation. Il faudrait peut-être, Messieurs, rapp... ...ptes ne soient rendus ; la troisième, que les membres composant actuellement lè. ministère ont perdu la confiance de la nation. Il faudrait peut-être, Messieurs, rapprocher? comparer les deux premières propositions qui vous sont faites pour démon...
      Locuteur: Tarbé
      ... ministère ont perdu la confiance de la nation. ...re décréter à l'Assemblée nationale, dès à présent, que les membres composant le ministère ont perdu la confiance de la nation.
      Locuteur: Tarbé
      ...inistère avait perdu la confiance de la nation, mais que le système du ministère ne méritait pas la confiance de la nation. Et à ce sujet j'observerai à l'Assembl... ...adopte. 11 n'a pas entendu proposer à l'Assemblée nationale de déclarer que le ministère avait perdu la confiance de la nation, mais que le système du ministère ne méritait pas la confiance de la nation. Et à ce sujet j'observerai à l'Assemblée que l'énoncé simple de cette proposition présente une idée qui, dans une circ...
      Locuteur: Tarbé
      ...en de l'estime et de la confiance de la nation entière, les preuves, les dénonciations... ...and il était question d'un acte aussi grave que celui qui tend à priver un èitoyen de l'estime et de la confiance de la nation entière, les preuves, les dénonciations, les inculpations devaient être

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 533
      Locuteur: Tarbé
      ...me qui ne mérite pas la confiance de la nation. Ce système est-il une erreur ou un . c...
      ...cquitté un devoir de représentant de la nation.
      ...il règne dans le ministère en général, sans considération de personnes, un système qui ne mérite pas la confiance de la nation. Ce système est-il une erreur ou un . crime? c'est ce qu'il faudrait examiner. Si ce système est crimininel, il mérite ...
      ...aut que chacun des membres de l'Assemblée, en votant, ait la certitude qu'il a acquitté un devoir de représentant de la nation.
      Locuteur: Guadet
      ... qui n'ont jamais eu la confiance de la nation, que de faire déclarer par le Corps lég...
      ...le ministère a perdu la confiance de la nation ou que le système qu'il a embrassé n'a pas mérité la confiance de la nation, lorsqu'il est évident qu'à votre résis...
      ...et pour leurs complots : elle les sauverait; car qu'est-Ce, Messieurs, pour ceux qui n'ont jamais eu la confiance de la nation, que de faire déclarer par le Corps législatif qu'ils l'ont perdue? Qu'est-ce surtout pour le Corps législatif que de faire déclarer que le ministère a perdu la confiance de la nation ou que le système qu'il a embrassé n'a pas mérité la confiance de la nation, lorsqu'il est évident qu'à votre résistance, au langage de la justice, à celui de la raison on opposera les mêmes intr...

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 534
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ..., à la sûreté et a l'indépendance de la nation française, et de lui déclarer qu'à défa... ... entendait renoncer à tout traité qui pourrait porter atteinte à la souverainèté, à la sûreté et a l'indépendance de la nation française, et de lui déclarer qu'à défaut par lui de donner pleine et entière satisfaction sur tpus ces points avant le...
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      Ce décret a été applaudi par la, nation entière, -il a prouvé que l'Assemblée n... Ce décret a été applaudi par la, nation entière, -il a prouvé que l'Assemblée nationale ne se trompera jamais lorsqu'elle prendra pour guides les sentiments él...

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 535
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...ires pour la dignité et la sûreté dé la nation, si lé pouvoir exécutif les néglige. Il... ...nviter le roi aux mesures militaires et diplomatiques qui lui paraissent nécessaires pour la dignité et la sûreté dé la nation, si lé pouvoir exécutif les néglige. Il oublie que, d'après la Constitution, lé Corps législatif a le droit, sur la not...
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...vouloir avertir lés représentants de la nation des dangers qui la menacent, et de voul... ...quoi lui npti-fiait-on l'office du 21 décembre? Quelle singulière prétention de vouloir avertir lés représentants de la nation des dangers qui la menacent, et de vouloir que l'Assemblée nationale s'interdise de manifester son opinion sur les meâu...

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 536
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...artout des discours outrageants pour la nation ou ses représentants, annonçant hauteme... ...sant publiquement des exercices militaires, s'incorporant publiquement, tenant partout des discours outrageants pour la nation ou ses représentants, annonçant hautement des projets d'invasion sous la protection ou avec le secours des alliés de la...
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...u'un traître envers le roi et envers la nation, s'il a été une époque à laquelle la ca... ... roi, à toutes les puissances étrangères?) ; M. Delessart qui n'était lui-même qu'un traître envers le roi et envers la nation, s'il a été une époque à laquelle la cause des émigrés a été liee a celle du roi, M. Delessart a donc cru légitimer tou...
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...e peut l'être aucunement aux yeux de la nation française, la ligue qu'il a for-mée_ave... ...confidence coupable, s'il s'est emparé de cette opinion, pour justifier ce qui ne peut l'être aucunement aux yeux de la nation française, la ligue qu'il a for-mée_avec les diverses puissances?
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...n qui doit soulever l'indignation d'une nation si fière, l'empereur sou-tient qu'elle ...
      ... en s'immisçant dans les affaires de la nation française, en soutenant contre elle le ...
      ...olabilité qui n'est qu'une faveur de la nation 1 II n'attentait pas à la sûreté de la nation, en la menaçant de sa vengeance et de c...
      ...n'attentait pas à la souveraineté de la nation, en prescrivant des bornes à ses innova...
      Voilà les bases de ce fameux concert. Le croi-rez-vous? cette déclaration qui doit soulever l'indignation d'une nation si fière, l'empereur sou-tient qu'elle ne contient rien d'attentatoire a la dignity, a la surete et a l'independance du...
      ...si. Messieurs, l'empereur n'at- tentait pas à l'indépendance du peuple français, en s'immisçant dans les affaires de la nation française, en soutenant contre elle le chef du pouvoir exécutif! Il n'attentait pas à la souveraineté du peuple françai...
      ...opre souveraineté, en faisant dériver de la nature et du droit des gens une inviolabilité qui n'est qu'une faveur de la nation 1 II n'attentait pas à la sûreté de la nation, en la menaçant de sa vengeance et de celle de toutes les puissances européennes, si elle voulait continuer des changem...
      ... la royauié, en qualifiant ces changements ae révolte et d'insubordination ! Il n'attentait pas à la souveraineté de la nation, en prescrivant des bornes à ses innovations; en lui déclarant que lui, que tous les princes, ne reconnaîtraient comme ...
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...es gens n'embrasse que les rapports des nations entre elles, et non pas les ... despotes. Ce n'est pas même le droit que le ministre cite, parce que le droit des gens n'embrasse que les rapports des nations entre elles, et non pas les

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 537
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...aignent sérieusement les attaques d'une nation qui ne veut que la justice, qui ne veut... ...on et d'une attaque de la France; mais comment peut-on croire que ces princes craignent sérieusement les attaques d'une nation qui ne veut que la justice, qui ne veut pas de conquête, point d'agression, et à qui sa propre situation commande la tr...
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...rofit de quelques individus, mais d'une nation entière, qui, ayant cette nation pour appui, ne peut être renversée en u... ... pas vu que cette Révolution, qui n'est pas, comme les anciennes, seulement au profit de quelques individus, mais d'une nation entière, qui, ayant cette nation pour appui, ne peut être renversée en un moment avec des moyens ordinaires, ni par de misérables intri-

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 538
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ... que si elles 1 ont, c'est que toute la nation est dans ces sociétés? Enfin, comment n...
      ...anchise et loyauté; il devait dire à la nation française : Vous avez changé la forme d...
      ...évolution, les sociétés particulières n'ont pas l'influence qu'il leur prête, ou que si elles 1 ont, c'est que toute la nation est dans ces sociétés? Enfin, comment n'a-t-il pas jugé, sa position et la nôtre, et n'a-t-il pas pris le seul parti qu...
      ...nquillité dans ses Etats? Léopold devait, par politique même, se montrer avec franchise et loyauté; il devait dire à la nation française : Vous avez changé la forme de votre gouvernement : le roi adopte ces changements; je suis loin dé les blâmer...
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...indépendance et à la souveraineté de la nation. (Applaudissements.) ...eut intervenir dans vos querelles intérieures, porte par cela même atteinte à l'indépendance et à la souveraineté de la nation. (Applaudissements.)
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      nation française, par des concerts et des alli... nation française, par des concerts et des alliances, et il se garde bien de citer les phrases qui prouvent et l'existence et l...

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 539
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...a compromis la sûreté, la dignité de la nation, si, convaincu que le laisser à son pos... ...e me l'ordonne, et je croirais trahir -mon serment si, convaincu qu'un ministre a compromis la sûreté, la dignité de la nation, si, convaincu que le laisser à son poste c'est préparer les plus grandes calamités à la patrie, je n'exposais pas à to...

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 540
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...e, à la souveraineté, à la sûreté de la nation française. ...stiles, puisque jè vous ai démontré qu'ils étaient attentatoires à l'indépendance, à la souveraineté, à la sûreté de la nation française.
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...ociations, pour tempérer l'ardeur de la nation française, qui brûlait d'attaquer et de... ...le; il semblait se réserver cette matière nouvelle à des explications et des négociations, pour tempérer l'ardeur de la nation française, qui brûlait d'attaquer et de se venger des insultes qu'elle avait reçues.
    • Séance du mardi 24 février 1792, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du mardi 24 février 1792, au matin

      page 44
      Locuteur: Le Président
      ...e au respect dû aux représentants de la nation. Je saisis l'occasion de rappeler à l'o... ...r par. un mouvement de zèle très louable assurément, est une infraction manifeste au respect dû aux représentants de la nation. Je saisis l'occasion de rappeler à l'ordre les tribunes sur ce point et l'ordonne à MM. les commandants dè renouveler ...

      Séance du mardi 24 février 1792, au matin

      page 45
      Locuteur: Charlier
      ...asseurs à cheval, qui fait hommage à la nation de trois doubles louis d'or (1). ...e lecture d'une lettre du sieur Maximilien Capet, brigadier au 9° régiment de chasseurs à cheval, qui fait hommage à la nation de trois doubles louis d'or (1).

      Séance du mardi 24 février 1792, au matin

      page 49
      ...t de son crédit ; elles flétrissent une nation qui a eu le courage d'établir la libert... ...tives sont les avant-coureurs de la décadence d'un Empire, et de l'anéantissement de son crédit ; elles flétrissent une nation qui a eu le courage d'établir la liberté. Voulez-vous alimenter la fraude? faites des lois prohibitives. Celles que vou...

      Séance du mardi 24 février 1792, au matin

      page 51
      Locuteur: Tarbé
      ...pour assurer, dans tous les temps, à la nation, à nos manufactures, une quantité suffi... ...nationale des cotons et la valeur de ces mêmes denrées chez l'étranger. C'était pour assurer, dans tous les temps, à la nation, à nos manufactures, une quantité suffisante de coton, et à cette époque, il eût été imprudent, impoli-tique d'en empêc...

      Séance du mardi 24 février 1792, au matin

      page 52
      Locuteur: Tardiveau
      ... d'entrepôt, et qu'il sera fait par lès nations rivales, qui, déjà, au moyen de l'ancie... ...ous allez les prendre. Il arrivera encore que vous détruirez tout votre commerce d'entrepôt, et qu'il sera fait par lès nations rivales, qui, déjà, au moyen de l'ancien système financier, étaient parvenues à vous en enlever la plus grande partie. ...
      Locuteur: Tardiveau
      ...tte gomme, êt qui là portent aux autres nations, je demande ce que signifierait une loi... ...n France; s'il est encore démontré que ce sont les Français qui vont chercher cette gomme, êt qui là portent aux autres nations, je demande ce que signifierait une loi prohibitive, ce que signifierait même d'augmenter le droit de la sortie? Dès qu...

      Séance du mardi 24 février 1792, au matin

      page 54
      Locuteur: Sers
      ...droit à 50 livres si vous le voulez. La nation en bénéficiera; ce sera déjà un très gr... ... à 40 livres le droit sur les cotons qui n'est que de 12 livres. Portez même ce droit à 50 livres si vous le voulez. La nation en bénéficiera; ce sera déjà un très grand avantage. Si vous y ajoutez le prix du frêt que gagneront les armateurs des ...

      Séance du mardi 24 février 1792, au matin

      page 55
      Locuteur: De Narbonne
      ...s d'arrêter les effets, ruineux pour la nation et pour notre département en particulie... ...ssemblée nationale, par le même courrier, deux lettres: l'une relative aux moyens d'arrêter les effets, ruineux pour la nation et pour notre département en particulier, des pertes énormes que subissent les assignats; et l'autre, sur la nécessité ...

      Séance du mardi 24 février 1792, au matin

      page 58
      Locuteur: Pétion
      ...qu'on cherche sans cesse àaffaisser. La nation n'attend que le signal pour obéir à l'i...
      ...re pour enlever aux représentants de la nation l'opinion puissante qui l'environne; el...
      ..., déployez tout ce que peut le courage et l'énergie, relevez, l'esprit national qu'on cherche sans cesse àaffaisser. La nation n'attend que le signal pour obéir à l'impulsion généreuse que vous lui donnerez. N'écoutez pascesconseils pusillanimes ...
      ...s nos ennemis mêmes à nous respecter. En vain la ligue la plus criminelle conspire pour enlever aux représentants de la nation l'opinion puissante qui l'environne; elle ne vous abandonnera jamais, parce que jamais, vous né cesserez de la mériter....

      Séance du mardi 24 février 1792, au matin

      page
      Locuteur: Thuriot
      ...iter : le délit qui intéresse toute: la nation doit être dénoncé par tous; les Françai... ...lent pas absolument dénoncer le crime, il restera impuni; c'est ce qu'il faut éviter : le délit qui intéresse toute: la nation doit être dénoncé par tous; les Français lorsqu'ils s'en aperçoivent. Je demande donc que tous les Français domiciliés ...
    • Séance du lundi 12 mars 1792, au matin

      - search term matches: (25)

      Séance du lundi 12 mars 1792, au matin

      page 590
      Locuteur: Mouysset
      ...du numéraire et de l'embarras où est la nation de faire le prêt des troupes en argent,...
      ...e plus léger qu'ils puissent faire à la nation. M. le président, après s'être fait fai...
      ...tement, réunies en cette ville, par lequel, après s'être pénétrées de la rareté du numéraire et de l'embarras où est la nation de faire le prêt des troupes en argent, les gendarmes annoncent au Directoire qu'ils désirent être payés en papier, et que Ge sacrifice est le plus léger qu'ils puissent faire à la nation. M. le président, après s'être fait faire lecture de cet arrêté, a témoigné à la députation toute la satisfaction du di...

      Séance du lundi 12 mars 1792, au matin

      page 592
      Locuteur: Duvant
      .... Il se contracte entre le prince et la nation une société qui a tous les caractères d... ...oits de possession ni de propriété séparés de l'état avec lequel elle s'est unie. Il se contracte entre le prince et la nation une société qui a tous les caractères de la communauté qui se stipule dans les contrats de mariage, et dont les effets ...

      Séance du lundi 12 mars 1792, au matin

      page 593
      Locuteur: Duvant
      ...serait nécessairement très onéreux à la nation. Il est prudent, il est nécessaire de p... ...rait une foule de liquidations embarrassantes, compliquées, et dont le résultat serait nécessairement très onéreux à la nation. Il est prudent, il est nécessaire de prévenir et d'étouffer toutes ces difficultés.

      Séance du lundi 12 mars 1792, au matin

      page 595
      Locuteur: Golzart
      ...us aux ci-devant liefs appartenant à la nation, ceux qui possédaient des fonds mouvant... ...iter aux redevables le moyen de se libérer des droits, tant casuels que fixes, dus aux ci-devant liefs appartenant à la nation, ceux qui possédaient des fonds mouvants en fiefs oucensives des biens nationaux, pourraient être admis à racheter divi...
      Locuteur: Golzart
      ...es •particuliers débiteurs, soit par la nation, qui en ferait l'avance pour ceux des d... ...crétât que les propriétaires de cette redevance en seront remboursés, soit par les •particuliers débiteurs, soit par la nation, qui en ferait l'avance pour ceux des débiteurs qui seraient dans l'impossibilité d'opérer eux-mêmes ce rachat.
      Locuteur: Golzart
      ...is que cette avance fût remboursée à la nation en vingt années, et dans la même forme ... Je voudrais que cette avance fût remboursée à la nation en vingt années, et dans la même forme que le prix des biens nationaux vendus.
      ...s débiteurs de pareils droits envers la nation, je répondrais, je crois, avec quelque ... ... redevances ci-devant seigneuriales, envers les particuliers, fnais seulement les débiteurs de pareils droits envers la nation, je répondrais, je crois, avec quelque avantage que, lorsqu'il s'agit, dans un Etat régénéré, d'aider à l'affranchissem...

      Séance du lundi 12 mars 1792, au matin

      page 597
      Locuteur: Sage
      Il est indigne de la loyauté d'une nation libre d'attaquer un ennemi mort. Il est indigne de la loyauté d'une nation libre d'attaquer un ennemi mort.

      Séance du lundi 12 mars 1792, au matin

      page 598
      Locuteur: Mailhe
      ...ue au caractère et à la puissance de la nation. Cette question ne peut être trop mûrem... ...faut désormais que cela change; il faut donner aux affaires une direction analogue au caractère et à la puissance de la nation. Cette question ne peut être trop mûrement approfondie. Pourquoi les membres qui ont été nommés comme suppléants au com...

      Séance du lundi 12 mars 1792, au matin

      page 599
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ...r promptement des moyens ae soulager la nation d'une charge aussi pesante; cette lettr... ...u'à certains cantons, souvent même à une seule municipalité, le prie de s'occuper promptement des moyens ae soulager la nation d'une charge aussi pesante; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Henry-Larivière
      ..., en s'occupant des moyens de sauver la nation, ne doit pas oublier ce qu'elle doit à ... L'Assemblée, en s'occupant des moyens de sauver la nation, ne doit pas oublier ce qu'elle doit à la justice, ce qu'elle doit à l'humanité; mais, le ministre de la justice, en vo...

      Séance du lundi 12 mars 1792, au matin

      page 601
      Locuteur: Condorcet
      ... comme dette exigible; autrement, toute nation qui n'aurait ni biens territoriaux à ve... ..., soit pour perfectionner le système de l'ordre social, ne pouvait être regardée comme dette exigible; autrement, toute nation qui n'aurait ni biens territoriaux à vendre ni le crédit d'emprunter de très grosses sommes, serait condamnée à conserv...

      Séance du lundi 12 mars 1792, au matin

      page 602
      Locuteur: Condorcet
      ...tude, être débiteur que créancier de la nation. ... des reventes partielles ; et en général, on aime mieux, dans un moment d'inquiétude, être débiteur que créancier de la nation.
      Locuteur: Condorcet
      Dans une nation qui occupe un grand territoire, où la p... Dans une nation qui occupe un grand territoire, où la population est nombreuse, où l'industrie a fait assez de progrès pour que, non se...
      Locuteur: Condorcet
      ...e qui n'a jamais existé nulle part, une nation riche, active, nombreuse, sans l'existe... ...aire du développement ae l'industrie et du commerce, et conduiraient à établir ce qui n'a jamais existé nulle part, une nation riche, active, nombreuse, sans l'existence d'une classe pauvre et corrompue; ils serviraient dans le moment actuel à di...
      Locuteur: Condorcet
      ...rable qu'on ne croit, des droits que la nation peut réclamer sur les domaines aliénés,... ...erve nécessaire. Cette hypothèque serait formée ensuite du produit, plus considérable qu'on ne croit, des droits que la nation peut réclamer sur les domaines aliénés, des créances du Trésor public sur les particuliers, des domaines incorporels, e...

      Séance du lundi 12 mars 1792, au matin

      page 603
      Locuteur: Condorcet
      ... et paisible, serait dangereux pour une nation encore agitée, et entourée d'ennemis. ...nts divers; que cet ordre de choses, qui pourrait se soutenir dans un pays isolé et paisible, serait dangereux pour une nation encore agitée, et entourée d'ennemis.
      Locuteur: Condorcet
      ...ne partie déterminée des domaines de la nation. ...e la masse des assignats, et celle de consacrer spécialement à leur Extinction une partie déterminée des domaines de la nation.
  • Tome 40 : Du 15 au 30 mars 1792 6 résultats
    • Séance du vendredi 23 mars 1792, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au soir

      page 432
      Locuteur: Marant
      ...anière dont ils doivent traiter avec la nation française et le roi. Ils ne peuvent pas...
      ...oment, de la puissance souveraine de la nation française. Je demande que le comité dip...
      ...es l'acceptation de la Constitution. Les cantons suisses ne peuvent ignorer la manière dont ils doivent traiter avec la nation française et le roi. Ils ne peuvent pas l'aire un oubli aussi marqué qu'ils le font dans ce moment, de la puissance souveraine de la nation française. Je demande que le comité diplomatique présente incessament ses vues à l'égard des capitulations suisses.
      Locuteur: Sédillez
      ...squ'au payement de l'indemnité due à la nation, dont la quotité et la répartition sero... ...rs biens resteront affectés et hypothéqués, à compter du 1er février dernier, jusqu'au payement de l'indemnité due à la nation, dont la quotité et la répartition seront réglées par le Corps législatif, proportionnellement au temps de leur absence...

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au soir

      page 433
      Locuteur: Albitte
      ...ire : « Vous n'êtes point coupables; la nation vous pardonne votre désertion, elle vou... ...urs biens des gens qui ont fui leur patrie et conspiré contre elle, c'est leur dire : « Vous n'êtes point coupables; la nation vous pardonne votre désertion, elle vous rend vos biens ». (Murmures.) Je demande la question préalable sur ces trois a...
      Locuteur: Sédillez
      ...és, étant le gage des indemnités que la nation a et pourra avoir à répéter contre les ... « Les biens séquestrés, étant le gage des indemnités que la nation a et pourra avoir à répéter contre les émigrés, sont mis sous la sauvegarde de la loi, des corps administratifs, de la ...

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au soir

      page 436
      ...t pas à balancer ; que les agents de la nation, chez les puissances étrangères, devaie... ...orts de France. Je crus que sur cet article, comme sur le précédent, il n'y avait pas à balancer ; que les agents de la nation, chez les puissances étrangères, devaient être chargés au soin de choisir et de surveiller les maisons de commerce les ...
      ...it peut-être pas inutile de montrer aux nations de l'Europe, que si la France peut épro... ...ur leur remboursement présëntait une difficulté plus inquiétante ; mais il n'était peut-être pas inutile de montrer aux nations de l'Europe, que si la France peut éprouver des besoins passagers, elle trouvera toujours dans ses propres forces, les ...
      ...es préparés pour les trois agenls de la nation qui devaient exécuter. Le temps de rédi... ...s plus que l'expédition de votre décret, pour en comparer le texte avec les ordres préparés pour les trois agenls de la nation qui devaient exécuter. Le temps de rédiger le décret, de le porter à la sanction, et de m'en envoyer l'expédition, opér...
      ...d'exposer, l'entremise des agents de la nation ne contribuât au renchérissement des gr... Quelques personnes ont paru craindre que, dans le plan que je viens d'exposer, l'entremise des agents de la nation ne contribuât au renchérissement des grains; et elles pensaient qu'un entrepreneur seul et sans caractère, opérerait av...
      ...ieur ; la surveillance des agents de la nation dans les lieux d'achat; l'agence des co... ...ptée, la correspondance directe des commissionnaires avec le ministre de l'intérieur ; la surveillance des agents de la nation dans les lieux d'achat; l'agence des corps administratifs dans nos ports d'après les dispositions dont je vais vous ren...
      ...t des instructions donnés aux agents de nation, je crois devoir vous présenter le tabl... Avant de vous rendre compte des ordres et des instructions donnés aux agents de nation, je crois devoir vous présenter le tableau général des achats ordonnés, et de leur répartition entre les départements q...

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au soir

      page 437
      ...s et les ordres donnés aux agents de la nation à Gênes, à Londres et à Amsterdam, les ...
      ...a compte, en même temps à l'agent de la nation. Je leur recommande de faire diviser ch...
      Pour hâter le moment de la jouissance de ces soulagements, les lettres et les ordres donnés aux agents de la nation à Gênes, à Londres et à Amsterdam, les chargent expressément de prendre sur-le-champ les mesures.les plus promptes pour...
      ...ntérieur, et de l'instruire exactement de toutes ses opérations, dont elle rendra compte, en même temps à l'agent de la nation. Je leur recommande de faire diviser chaque partie de grains, à mesure qu'elles pourront être envoyées, de manière que ...
    • Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 440
      Locuteur: Cambon
      ...ter que demain on vienne présenter à la nation une offrande de 50,000 livres en assign... ...l est court et il est très intéressant que vous l'entendiez aujourd'hui pour éviter que demain on vienne présenter à la nation une offrande de 50,000 livres en assignats.

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 442
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ... dans la bouche d'un représentant de la nation ! Sans doute, quand il l'a faite, il en... Une accusation aussi inconcevable est bien grave dans la bouche d'un représentant de la nation ! Sans doute, quand il l'a faite, il en avait sous les yeux des preuves évidentes. Quelles sont-elles, Messieurs ? Nous...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 445
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...on, la grandeur des représentants de la nation, et vous imposerez aux passions et aux ... ...du plaisir de voir le sort des noirs amélioré. Parlez avec la dignité de la raison, la grandeur des représentants de la nation, et vous imposerez aux passions et aux préjugés. Je vous en Conjuré, Messieurs, pour votre gloire, pour le bien que vou...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 447
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...lèbre Turgot : Sage et heureuse sera la nation qui, la première, consentira à ne voir ... ... ces principes sont aussi les vôtres, et vous vous rappellerez ces paroles du célèbre Turgot : Sage et heureuse sera la nation qui, la première, consentira à ne voir dans ses colonies que des provinces alliées, et non plus sujette de la métropole...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 449
      Locuteur: Gensonné
      ... conspirations qu'on a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la... « Que cet odieux complot paraît lié aux projets de conspirations qu'on a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la fois dans les deux hémisphères;

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 450
      Locuteur: Gensonné
      ...de conspiration quon a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la... « Que cet odieux complot paraît lié aux projets de conspiration quon a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la fois dans les deux hémisphères ;
    • Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      - search term matches: (19)

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 457
      Locuteur: Fouquet
      ...) relativement aux sommes offertes à la nation par ce particu-lier ; il s'exprime ains... ...port (1) sur la banque de M. Pottin-Vauvineux et présente un projet de décret (1) relativement aux sommes offertes à la nation par ce particu-lier ; il s'exprime ainsi :
      Locuteur: Fouquet
      Il en donne 10' 0/0 à la nation, en assignats qui seront brûlés. Il en donne 10' 0/0 à la nation, en assignats qui seront brûlés.
      ...hysique et des arts de la section des 4 Nations. » ? « Amateur de la physique et des arts de la section des 4 Nations. » ?
      ...dérables qu'il se propose de faire à la nation, à fur et mesure, delà rentrée des béné... ...es, en assignats, par le sieur Pottin-Vauvi-; neux (2), et sur celles plus considérables qu'il se propose de faire à la nation, à fur et mesure, delà rentrée des bénéfices que sa banque doit lui procurer. (1) Bibliothèque nationale : Assemblée lé...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 458
      Locuteur: Fouquet
      ... répugne pas à la moralité d'une grande nation ; si l'on ne peut pas faire contre leur... ...sement de toute espèce de banques, autres que celles avouées par le commerce, ne répugne pas à la moralité d'une grande nation ; si l'on ne peut pas faire contre leur établissement toutes les objections qui ont eu lieu contre les loteries. Enfin,...
      Locuteur: Fouquet
      ...observent que les dons qu'il offre à la nation ne peuvent être mis au nombre de ceux q...
      ... de M. Pottin que l'offre d'associer la nation au bénéfice de sa banque; et, sous ce r...
      ...ats qui vous ont été remis par M. Pottin. Sur cet objet, Messieurs, vos-comités observent que les dons qu'il offre à la nation ne peuvent être mis au nombre de ceux qu'elle reçoit tous les jours du patriotisme des autres citoyens ; ils n'ont vu dans la démarche de M. Pottin que l'offre d'associer la nation au bénéfice de sa banque; et, sous ce rapport, ils n'ont pas cru qu'il fût de sa dignité ae partager des fruits qu'elle...
      Locuteur: Fouquet
      ...particulières au bénéfice desquelles la nation ne peut vouloir participer, décrète que... ...osés par le sieur Pottin à la caisse de l'extraordinaire, proviennent de pertes particulières au bénéfice desquelles la nation ne peut vouloir participer, décrète que lesdits assignats lui seront incessamment remis par le trésorier de la caisse d...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 459
      Locuteur: Gérardin
      ...'appuie le projet du comité. Jamais une nation ne doit s'associer à un gain aussi immo...
      ...rojet qui puisse écarter à jamais d'une nation régenéree ces escroqueries publiques. Ceci vous ramène aux gains que fait la nation par le moyen épouvantable des loteries;...
      J'appuie le projet du comité. Jamais une nation ne doit s'associer à un gain aussi immoral. Il est temps que l'Assemblée réprouve toutes ces loteries qui ne sont que grandes duperies nationales. Elle a déjà chargé ses comités de lui présenter un projet qui puisse écarter à jamais d'une nation régenéree ces escroqueries publiques. Ceci vous ramène aux gains que fait la nation par le moyen épouvantable des loteries; tout le monde doit désirer voir arriver l'époque où l'on pourra remettre ce gen...
      Locuteur: Gérardin
      ... une loi salutaire défendra à jamais la nation contre le jeux de hasard et la loterie ... ...dans cette espèce de jeu et doit en préserver le bon citoyen, jusqu'au moment où une loi salutaire défendra à jamais la nation contre le jeux de hasard et la loterie royale, (bravo ! Bravo! Vifs applaudissements.)

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 460
      Locuteur: Journu-Auber
      ...Pondichéry ici, seront supportés par la nation. ... leur passage d'ici à . Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry ici, seront supportés par la nation.
      Locuteur: Journu-Auber
      ...Pondichéry ici, seront supportés par la nation, » ...de leur passage d'ici à Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry ici, seront supportés par la nation, »
      Locuteur: Lacombe-Saint-Michel
      ...bserve qu'il est de la générosité de la nation d'en faire les avances, sauf son recour... J'appuie cette proposition ; mais j'observe qu'il est de la générosité de la nation d'en faire les avances, sauf son recours contre ceux qui ont ordonné l'exil.

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 461
      Locuteur: Lacombe-Saint-Michel
      ...ndichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de ... ...eur voyage de Paris à Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de leur déportation. »
      Locuteur: Mouysset
      ...e en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé aux... ...terre, depuis le jour de leur départ de Pondichéry, jusqu'à celui de leur arrivée en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé auxdits exilés de répéter les indemnités qu'ils réclament, contre les mêmes auteurs...
      Locuteur: Mouysset
      ...ndichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de ... ...eur voyage de Paris à Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de leur déportation.
      Locuteur: Mouysset
      ...e en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé aux... Pondichéry, jusqu'à celui de leur arrivée en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé auxdits exilés de répéter les indemnités qu'ils réclament, contre les mêmes auteurs...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 469
      Locuteur: Lecointre
      ..., seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l... ...ux, Etienne Bourgéant et Pierre Montegut, retenus par la municipalité de Langres, seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l'armée à Lunéville.

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 470
      Locuteur: Rouyer
      ..., seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l... ...ux, Etienne Bourgéant et Pierre Montégut, retenus par la municipalité de Langres, seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l'armée, à Lunéville.
    • Séance du jeudi 15 mars 1792, au soir

      - search term matches: (11)

      Séance du jeudi 15 mars 1792, au soir

      page 25
      Locuteur: Reboul
      ...loches serait en telle abondance que la nation pourrait en être prodigue. ...l'ont conseillé ont-ils commencé par s'étayer de l'hypothèse que le bronze des cloches serait en telle abondance que la nation pourrait en être prodigue.
      ...r, n'est plus un secret précieux que la nation doive acquérir de lui, c'est une manipu... Ainsi le procédé particulier de Christian Sauer, qu'il s'agit d'adopter, n'est plus un secret précieux que la nation doive acquérir de lui, c'est une manipulation simple et facile à introduire . dans les ateliers où se fabriquent les fl...

      Séance du jeudi 15 mars 1792, au soir

      page 26
      Locuteur: Reboul
      ...Peut-être même îugerez-vous digne de la nation française, de recompenser cet artiste a... ...aux, et du long et obstiné séjour qu'il a fait auprès de l'Assemblée nationale. Peut-être même îugerez-vous digne de la nation française, de recompenser cet artiste autrement que par une simple indemnité, pour avoir indiqué une opération avantage...
      Locuteur: Reboul
      ...1,333,334 livres sur les avanees que la nation aurait à faire. Mais comme les 5,655,66...
      ...quantité de métal de cloches, et que la nation retire de ce métal, par son emploi dans...
      ...sant, ce qui fait, en évaluant le cuivre à 40 sols la livre, une diminution de 11,333,334 livres sur les avanees que la nation aurait à faire. Mais comme les 5,655,667 livres pesant de cuivre, qui, dans le procédé en usage, seraient employées de plus que dans le nouveau, .se trouveraient remplacees dans celui-ci par une égale quantité de métal de cloches, et que la nation retire de ce métal, par son emploi dans le mon-noyage, environ 28 sols par livre; le bénéfice direct provenant de l'ado...

      Séance du jeudi 15 mars 1792, au soir

      page 27
      Locuteur: Reboul
      ...fermées, par cette seule raison, que la nation; à qui elles appartiennent, peut impose... ...us l'a très bien observé le ministre de l'intérieur, d'ordonner qu'elles seront fermées, par cette seule raison, que la nation; à qui elles appartiennent, peut imposer telle condition qu'il lui plaît à ceux à qui. elle en laisse l'usage. La plupa...
      Locuteur: Reboul
      ...ents ne sont point pour le compte de la nation, et que la fabrication des flaons y est... Comme ces établissements ne sont point pour le compte de la nation, et que la fabrication des flaons y est donnée à l'entreprise, rien ne serait si aisé que d'en former de semblables par...

      Séance du jeudi 15 mars 1792, au soir

      page 31
      Locuteur: Seranne
      ... et continus pendant 46 années, dont la nation est redevable à M. Groignard, ingénieur... ... comité de la marine, des travaux importants et utiles, des services, distingués et continus pendant 46 années, dont la nation est redevable à M. Groignard, ingénieur général de la marine, et ordonnateur civil au département de Toulon ;
      Locuteur: Seranne
      ...ignage de reconnaissance. » Et que « la nation doit Aussi payer aux citoyens le prix d... ...ces rendus au corps social, quand leur importance et leur durée méritent ce témoignage de reconnaissance. » Et que « la nation doit Aussi payer aux citoyens le prix des sacrifices qu'ils ont faits à l'utilité publique » ;
      Locuteur: Seranne
      ... l'empressement des représentants de la nation à acquitter cette dette sacrée, en doit... « Considérant que l'empressement des représentants de la nation à acquitter cette dette sacrée, en doit être le témoignage le plus flatteur et le plus honorable pour celui qui en est ...
      Locuteur: Rouyer
      ...rd ; il a rendu de grands services à la nation : mais, fussent-ils plus grands encore,... Je suis bien loin de prétendre affaiblir le mérite et la gloire de M. Groignard ; il a rendu de grands services à la nation : mais, fussent-ils plus grands encore, il ne peut pas en exiger la récompense par un traitement tel, qu'il n en existe...

      Séance du jeudi 15 mars 1792, au soir

      page 32
      Locuteur: Chéron-La Bruyère
      ... a couronné l'œuvre de M. Groignard, la nation se trouverait débitrice de cette somme ... ...ernement, avait terminé l'entreprise du bassiu de Toulon avec tout le succès qui a couronné l'œuvre de M. Groignard, la nation se trouverait débitrice de cette somme considérable et vous en eussiez sans doute décrété le payement.
    • Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      - search term matches: (38)

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 517
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      ...res ne se.fassent point aux frais de la nation. Vou-driez-vous m'obliger, moi qui suis... ...honorer la mémoire d'un grand homme. Je demande que Ces messes et oraisons funèbres ne se.fassent point aux frais de la nation. Vou-driez-vous m'obliger, moi qui suis calviniste ou mahométan, de payer une messe à laquelle je ne crois pas? Je prop...
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      ...e dépense ne sera pas à la charge de la nation.) (L'Assemblée passe à l'ordre du jour motivé sur ce qu'elle a décrété que cette dépense ne sera pas à la charge de la nation.)

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 518
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      ... accompagné de haute trahison envers la nation i que la connaissance en appartient à l... ...et la procédure; la lecture m'a convaincu que l'embauchage est prouvé, qu'il est accompagné de haute trahison envers la nation i que la connaissance en appartient à la Haute Cour nationale; que les commissaires du roi au tribunal de Schelestadt a...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 522
      Locuteur: Thorillon
      ...ne lettre des grands procurateurs de la nation, par laquelle ils invitent l'Assemblée ... , au nom du comité de législation, fait un rapport sur une lettre des grands procurateurs de la nation, par laquelle ils invitent l'Assemblée nationale à passer à l'ordre du jour sur les questions qu'ils lui avaient posées...
      Locuteur: Thorillon
      « Comme grands procurateurs de la nation et comme députés de l'Assemblée nationa... « Comme grands procurateurs de la nation et comme députés de l'Assemblée nationale, nous ne voudrions pas donner lieu, sans la plus absolue nécessité, au renouv...
      ...la lettre des grands procurateurs de la nation. ...Assemblée. Ce doute n'est (2) Voy. ci-dessus, séance du 22 mars 1792, page 358, la lettre des grands procurateurs de la nation.

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 525
      ...atif au payement des intérêts dus parla nation, pour emprunts contractés par les ci-de... Décret relatif au payement des intérêts dus parla nation, pour emprunts contractés par les ci-devant pays d'états.

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 526
      Locuteur: Ramond
      ...culières, d'autres insultes faites à la nation, protectrice de ses membres, et pour ré... ...s la voix publique s'élève pour nous dénoncer une foule d'autres vexations particulières, d'autres insultes faites à la nation, protectrice de ses membres, et pour réclamer le droit des gens violé et la foi des traités devenus illusoires.
      Locuteur: Ramond
      ...rise de la Révolution française ; et la nation se trouve blessée, non seulement, dans ... ... les injustices paraissent naître de l'opinion que le gouverne-mènt espagnol a prise de la Révolution française ; et la nation se trouve blessée, non seulement, dans ceux de ses membres qui ont éprouvé des vexations particulières, mais dans son i...
      Locuteur: Ramond
      ...ulières du droit naturel et positif des nations, qui vous sollicite de prendre en consi...
      ...qui s'établira entre le roi et vous, la nation trouve de justes motifs de confiance, e...
      ...nt qui appelle vos regards sur les causes générales de tant d'infractions particulières du droit naturel et positif des nations, qui vous sollicite de prendre en considération les prétextes que le gouvernement espagnol allègue pour refuser de reco...
      ...l faut que dans votre sollicitudej et dans le concert de mesures et de volontés qui s'établira entre le roi et vous, la nation trouve de justes motifs de confiance, et l'espérance de voir écarter, d'une manière qui concilie sa dignité avec ses co...
      ...nt aux gouvernements respectifs de deux nations alliées. Toutes ne sont point appuyées ... ... même importance. Il en est qui sont dans l'ordre commun ae celles qui parviennent aux gouvernements respectifs de deux nations alliées. Toutes ne sont point appuyées de preuves, aucune n'inculpe nos agents politiques. Aussi, Messieurs, vous avez ...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 527
      Locuteur: Ramond
      ...bienveillance se trouvent du côté de la nation française; mais il importe d'appeler vo...
      ...s la distinction qu'il a faite entre la nation et son roi, la seule explication qui pu...
      que tous les avantages de la bienveillance se trouvent du côté de la nation française; mais il importe d'appeler votre attention sur ce qui est propre à qualifier la marche du gouvernement espagn...
      ... a peu dissimulé sa répugnance et peu caché ses desseins, et vous trouverez, dans la distinction qu'il a faite entre la nation et son roi, la seule explication qui puisse être donnée à la contradiction apparente qui régné entre ses déclarations e...
      Locuteur: Ramond
      ...our objet principal de diviser les deux nations que lie le pacte de Famille, pour soume... ...ire que la nature n'avait donné à aucune des deux puissances, semblaient avoir pour objet principal de diviser les deux nations que lie le pacte de Famille, pour soumettre ensuite aux vastes combinaisons du gouvernement brita-nique, les futures de...
      Locuteur: Ramond
      ...tes à ce gouvernement qui représente la nation espagnole. Ainsi elle avait fait honneu... Telles étaient les avances que la France émancipée avait faites à ce gouvernement qui représente la nation espagnole. Ainsi elle avait fait honneur aux engagements que, durant sa minorité, les deux rois avaient contracté^ entr...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 528
      Locuteur: Ramond
      ...traitement entre les individus des deux nations qui est l'esprit encore plus que la let... ... depuis longtemps, et surtout dans cette dernière occasion, blessé l'égalité de traitement entre les individus des deux nations qui est l'esprit encore plus que la lettre de tous les traités d'alliance et dé commerce.
      Locuteur: Ramond
      ...crilège de leur patrie? Et quelle autre nation, forcée d accuser la dureté de sa premi... ...hospitalière? Les Français seuls auraient-ils préféré la fuite à l'abjuration sacrilège de leur patrie? Et quelle autre nation, forcée d accuser la dureté de sa première alliée, a le bonheur et la gloire de montrer à l'Europe étonnée cette foule ...
      Locuteur: Ramond
      ...s secours que des particuliers de Cette nation paraissent avoir fournis aux esclaves r... ...rique, ont témoignée pour l'état de détresse de la colonie de Saint-Domingue; les secours que des particuliers de Cette nation paraissent avoir fournis aux esclaves révoltés; la cruauté inouïe avec laquelle plusieurs d'entre eux sont accusés d'av...
      Locuteur: Ramond
      ...démarches inamicales, la conduite de la nation française? Au sein de ce que l'on nomme... Et cependant, quelle a été pendant cette longue suite ae démarches inamicales, la conduite de la nation française? Au sein de ce que l'on nomme anarchie, nos autorités constituées, plus soumises qué les agents du gouverneme...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 529
      Locuteur: Ramond
      ...lle de Saint-Esprit. Ainsi agissent les nations libres; et ce n'est point dans ces acti... ...rps administratifs et municipaux de 2 départements avait retenues dans la citadelle de Saint-Esprit. Ainsi agissent les nations libres; et ce n'est point dans ces actions, qui leur concilient le respect des peuples, qu elles trouvent leurs armes l...
      Locuteur: Ramond
      ... cour, hésite de devenir l'alliée de la nation. L'Assemblée constituante désirait que ... ...econnaître la légitimité de notre nouveau gouvernement; sa cour, alliée de notre cour, hésite de devenir l'alliée de la nation. L'Assemblée constituante désirait que ce traitéde 1761 devînt un pacte national, le cabinet de Madrid n'a point encore...
      Locuteur: Ramond
      ...s séduite par ces distinctions entre la nation et son roi, qui sont aujourd'hui égalem... ...me contre nous. Une fois égarée par le système absurde de nos rebelles ; une fois séduite par ces distinctions entre la nation et son roi, qui sont aujourd'hui également injurieuses à tous deux, une fois engagée dans la3uerelle de ceux qui abusen...
      Locuteur: Ramond
      ...destinées ait à peser dans sa balance 2 nations dont l'une n'est pas la moitié de l'aut... ...nter l'étendard de la guerre à la cîme des Pyrénées, avant que l'arbitre de nos destinées ait à peser dans sa balance 2 nations dont l'une n'est pas la moitié de l'autre, dont l'une embrasserait peut-être imparfaitement une cause qui lui est étran...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 530
      Locuteur: Ramond
      ...ir la majorité longtemps patiente de la nation, s'organiser tout à coup, selon des pri... unique vivifiant ce grand corps, et à l'instant de la crise on ne pouvait voir la majorité longtemps patiente de la nation, s'organiser tout à coup, selon des principes, prévus, autour d'une Constitution écrite ; on ne pouvait la voir dans un...
      Locuteur: Ramond
      ...n côté les avanta>s-desséchant pour les nations qui ne traitent point avec elle à terme... ... bénéfices annuel; nous ne voyons pas sans envie l'Angleterre faire passer de son côté les avanta>s-desséchant pour les nations qui ne traitent point avec elle à termes égaux, de ce. commerce qui les soumet bientôt à une dépendance absolue. Mais, ...
      Locuteur: Ramond
      ...mis. Quelle doit être la conduite de la nation française dans ces circonstances délica... ...exige la dignité nationale offensée, avec ce que sollicitent nos intérêts compromis. Quelle doit être la conduite de la nation française dans ces circonstances délicates. Telle est la dernière question que.votre comité s'est proposé de résoudre.
      Locuteur: Ramond
      ... notre ennemi le plus-formidable; si la nation française, justement indignée des injur...
      ...ilieu de ses agitations intestines, une nation belliqueuse et justement offensée, si, ...
      Si le gouvernement espagnol avait été, parmi tant d'ennemis,, notre ennemi le plus-formidable; si la nation française, justement indignée des injures que lui prodiguaient ses voisins, n'en avait encore demandé compte à personne...
      ...s d'une fois prêtés à germer. L'Espagne n'ignore point ce que peut encore,' au milieu de ses agitations intestines, une nation belliqueuse et justement offensée, si, déterminée à la vengeance, si, unie à d'anciennes nivales* elle- livre la Médite...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 531
      Locuteur: Ramond
      ...essé à les diriger vers l'utilité d'une nation dont il5 a adopte la Constitution., aut...
      ... concourir à l'indissoluble union de la nation et de son chef.
      ...ui fa cour d'Espagne a, jusqu'àprésent, rapporté toutes ses démarches^ est intéressé à les diriger vers l'utilité d'une nation dont il5 a adopte la Constitution., autant' l'Assemblée nationale doit être disposée à favoriser utt'succês qui semble concourir à l'indissoluble union de la nation et de son chef.
      Locuteur: Ramond
      ...che, votre comité a5 vu l'intérêt des 2 nations, et une générosité qui* convient à la n... Dans- cette marche, votre comité a5 vu l'intérêt des 2 nations, et une générosité qui* convient à la nôtre.
      Locuteur: Ramond
      ...et l'autre cas,..les réclamations de la nation française se fondent sur. le droit naturel des nations, et dans l'un et l'autre cas, le droit ... Dans l'un et l'autre cas,..les réclamations de la nation française se fondent sur. le droit naturel des nations, et dans l'un et l'autre cas, le droit positif des traités intervient pour appuyer ces, réclamations; mais, avec cette ...
      Locuteur: Ramond
      ...urtout, il* est- de l'usage, commun des nations alliées; de s'abstenir de toute, espèce... ...e nos. relations extérieures n'à éprouvé aucune altération et que dans ce cas, surtout, il* est- de l'usage, commun des nations alliées; de s'abstenir de toute, espèce d'interveft-tion.

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 532
      Locuteur: Ramond
      ...rmonie que nécessite l'intérêt des deux nations. ...reste plus qu'à déterminer les moyens également infaillibles de perpétuer une harmonie que nécessite l'intérêt des deux nations.
      Locuteur: Ramond
      ... de traitement entre les indivius des 2 nations y ait été solennellement stipulée, jama... ...n, en ce qui concerne leurs dispositions commerciales. Jamais, Quoique l'égalité de traitement entre les indivius des 2 nations y ait été solennellement stipulée, jamais dans les ports d'Espagne, le pavillon français n'a joui complètement de cette...
      Locuteur: Ramond
      ...ar un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer, avec précision et clarté,... d'Espagne, à l'effet de resserrer et perpétuer, par un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer, avec précision et clarté, toute stipulation qui ne serait pas entièrement conforme aux vues ae paix génér...
      Locuteur: Ramond
      La nation française, en changeant ses lois et ses... La nation française, en changeant ses lois et ses mœurs, doit sans doute changer sa politique, mais elle est encore condamnée, pa...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 533
      ...nez de déclarer à la face de toutes les nations que le grand principe de l'égalité dés ... ...fin l'effusion du sang, et pour assurer le retour des bras à la culture. Vous venez de déclarer à la face de toutes les nations que le grand principe de l'égalité dés droits entre les hommes de toutes les couleurs ne serait plus enfreint dans les ...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 539
      ...punité. L'amnistie honore sans doute la nation généreuse qui fait grâee aux égarements... ...ue tant d'atrocités n'aient été commises -que pour effrayer le monde par leur impunité. L'amnistie honore sans doute la nation généreuse qui fait grâee aux égarements, aux convulsions presque inséparables des révolutions. Mais lepar-aon de crimes...
      ... ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent... ...rmis de traeer, et ces peuples, s'ils-sont opprimés, sont aussi nos alliés. Nous ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent prodiguer leurs trésors et leur sang, pour une acquisition aussi éloignée, pour...
      ... prépare la reconnaissance du droit des nations; nous n'aurions pas même'à délibérer, n...
      ...ule force des rois, la seule gloire des nations; alors les passions particulières, tran...
      ...vions donner, dès'ce moment, 4e -signal de cette bienveillance urverselle - 'que prépare la reconnaissance du droit des nations; nous n'aurions pas même'à délibérer, ni survies alliances ni sur la guerre. L'EuTope aura-t-elle besoin de politique, ...
      ...verselle. Alors, le bonheur des peuples sera le seul but des législateurs, la seule force des rois, la seule gloire des nations; alors les passions particulières, transformées en vertus publiques, ne déchireront plus, par des querelles sanglantes,...
      La nation française, en.changeant ses lois;ét ses... La nation française, en.changeant ses lois;ét ses mœurs doit sans doute, changer sa politique, mais elle est encore condamnée par...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 540
      ...fluence, tôt ou tard irrésistible d'une nation forte de 24 millions d'hommes, parlant ...
      ...des prosélytes, l'influence d'une telle nation conquerra, sans doute l'Europe entière ...
      ... habiles; il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, ent...
      L'influence, tôt ou tard irrésistible d'une nation forte de 24 millions d'hommes, parlant la même langue et ramènent l'art social aux notions simples de liberté et d'équi...
      ... le cœur humain, trouveront dans toutes les parties du monde, des missionnaires des prosélytes, l'influence d'une telle nation conquerra, sans doute l'Europe entière à la vérité, à la modération, à la justice, mais non pas tout à la fois, en un s...
      ...ons, ils auront à défendre celle de la raison, et ils n'en devront être que plus habiles; il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, entreprend un travail plus difficile, que celle qui enflamme l'ambition, en offrant...
      ...s Français doivent être observés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait a... ...deux principes sont : 1° que tous les traités précédemment conclus par le roi des Français doivent être observés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait annulés, changés ou modifiés, d'après le travail qui sera fait à cet égard au sei...
      ...ête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes e... inaltérable de la paix et la renonciation à toute conquête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes et comme obligatoires dans tous les traités que les stipulations purement défensi...
      ..., il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germ... ...ir, que la politique, qui veut tout bouleverser, nous soient toujours étrangères, il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germes des combats, il fallait renoncer à toute force extérieure, détruire nos forte...
      ...hommes et pour le malheur réel des deux nations. ...ers et belliqueux qui se ruinaient et se déchiraient pour 1 orgueil de quelques hommes et pour le malheur réel des deux nations.
      ...n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois était parents, les deux peupl... On s'aperçut bientôt que cette succession, qui avait coûté tant de sang, n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois était parents, les deux peuples n'étaient pas unis, les ministres étaient rivaux : etY Angleterre, profitant ...
      ...rre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eut perdu ses vaisseaux, ses ... La guerre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eut perdu ses vaisseaux, ses richesses et ses plus belles colonies que nos malheurs fournirent au caractère e...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 541
      ...r ceux qui craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité... Il ne resterait rien à ajouter pour ceux qui craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité. Mais l'intérêt nous dicte-t-il d'autres lois que la reconnaissance ?
      ...à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développemen... ...us grande force des Empires, qu'aussi longtemps qu'étrangère à toute injustice, à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développement de leur richesse intérieure, de leur véritable prospérité. La France compte da...
      ...maux n'est-il pas facile de prévoir. La nation, qui nous a choisis pour être les insti... ... menaceraient-ils pas alors et nos finances, et nos armées, et combien d'autres maux n'est-il pas facile de prévoir. La nation, qui nous a choisis pour être les instituteurs de ses lois, nous demande aussi la sûreté de ses possessions et de son c...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 542
      ...connaîtrons désormais que des pactes de nation* ...ste aucun de nos décrets qui n'ait, annoncé à; l'Europe entière que nous, ne. reconnaîtrons désormais que des pactes de nation*
      ...ssessions, aux secours mutuels que deux nations-doivent se donner, aux avantages de com... ...doiyent être ratifiés,; ceux qui sont relatifs; à la- garantie réciproque des possessions, aux secours mutuels que deux nations-doivent se donner, aux avantages de commerce qu'elles s'assurent. D'autres ont besoin d'être corrigés, car- vous ne pou...
      ...nnel d'un monarque l'a seul dicté et la nation qui en est l'unique garante n'y prend a...
      ...ble la foi publique et la confiance des nations.
      ...uire. L'ambition l'a conçu* la,rivalité peut l'anéantir. Souvent l'intérêt personnel d'un monarque l'a seul dicté et la nation qui en est l'unique garante n'y prend aucune part. Il n'en serait pas ainsi d'un acte vraiment national qui assermenter...
      ... volonté générale, produit une alliance indisso?-luble, et à.pour base inébranlable la foi publique et la confiance des nations.
      ...sité même d'assurer la paix, force les- nations à set ruiner en préparatifs de défenses... ...iller, à se redouter, à se regarder comme ennemis. Pourquoi faut-il que la nécessité même d'assurer la paix, force les- nations à set ruiner en préparatifs de défenses Puisse cette affreuse politique être bientôt; en horreur sur toute la teFre.
      ...nnaître à ;Sa Majesté catholique que la nation française* en prenant toutes les mesure... « Décrète que le roi sera prié de faire connaître à ;Sa Majesté catholique que la nation française* en prenant toutes les mesures propres à main? tenir la; paix, observera les engagements dé4 fensifs et comme...
      ...r un traité, des- liens utiles aux deux nations et. de fixer avec précision et clarté t... ...iatement négocier avec les ministres, à l'effet de resserrer et de perpétuer, par un traité, des- liens utiles aux deux nations et. de fixer avec précision et clarté toute stipulation qui ne serait pas entièrement conforme aux vues de paix général...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 543
      ...dération, les armements des différentes nations de l'Eupope, leur accroissement progres... « Au surplus, l'Assemblée nationale^ prenant en considération, les armements des différentes nations de l'Eupope, leur accroissement progressif, la sûreté des colonies françaises-et dn commerce national,
    • Séance du lundi 19 mars 1792, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du lundi 19 mars 1792, au soir

      page 161
      ...es de la pension qui lui est due par la nation. Il ajoute que le rapport du comité de ... ... sa famille, dans le plus affreux dénuement et demande avec instance les anc rages de la pension qui lui est due par la nation. Il ajoute que le rapport du comité de liquidation, sur cet objet, est prêt depuis longtemps.

      Séance du lundi 19 mars 1792, au soir

      page 163
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ...re restituer les 1,500 fusils pris à la nation, et les canons pris à des particuliers.... ... recréer par le directoire du département suivant les formes prescrites,' de faire restituer les 1,500 fusils pris à la nation, et les canons pris à des particuliers. Je propose encore de charger le pouvoir exécutif d'employer les forces nécessai...

      Séance du lundi 19 mars 1792, au soir

      page 168
      ...26 Qu'il est faux qu'elle ait volé à la nation des canons et des fusils ; ...tre-révolutionnaire, est la ville la plus sincèrement amie de la Constitution ; 26 Qu'il est faux qu'elle ait volé à la nation des canons et des fusils ;

      Séance du lundi 19 mars 1792, au soir

      page 170
      La ville d'Arles n'a point volé à la nation des canons et des fusils, comme le sout... La ville d'Arles n'a point volé à la nation des canons et des fusils, comme le soutiennent sans pudeur les députés de la commune de Marseille.
      ...à ce qu'on ose appeler un vol fait à la nation. Mais les canons ae 18 et de 24 livres ... Voilà ce qu'on ose appeler un vol fait à la nation. Mais les canons ae 18 et de 24 livres de balle, que les Marseillais ont pris dans les forts de leur ville, et. qu'ils ...
      ...ille peut-elle après cela demander à la nation des fusils, elle qui nous a privés de c... ...dans l'arsenal de Marseille il n'y avait plus aucun fusil. La commune de cette ville peut-elle après cela demander à la nation des fusils, elle qui nous a privés de ceux que la loi nous destinait? En vérité, il est impossible de pousser plus loin...
      ...ont en caisses. Nous ne dirons pas à la nation : ces fusils seront rendus, lorsque les... ... portât à la fâcheuse extrémité de s'emparer de 800 de ces fusils ; les autres sont en caisses. Nous ne dirons pas à la nation : ces fusils seront rendus, lorsque les Marseillais rendront ce qu'ils oiit pillé dans l'arsenal de Marseille. Un tel p...

      Séance du lundi 19 mars 1792, au soir

      page 172
      ...seille, qui ne paye point d'impôts à la nation, depuis qu'elle est régénérée ; lorsque... Mais lorsque la commune de Marseille, qui ne paye point d'impôts à la nation, depuis qu'elle est régénérée ; lorsque les bons patriotes qui ont désarmé le régiment d'Ernest, ne se sont pas encore ...
  • Tome 41 : Du 30 mars au 16 avril 1792 8 résultats
    • Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 5
      ...igrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par Son décret du 9 février dernier, se... ...dérant \qu'il importe de déterminer promptement La manière dont les biens des émigrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par Son décret du 9 février dernier, seront administrés, de régler les moyens d'exécution dé cette main mise, et les ex...
      ...s, sont affectés à l'indemnité due à la nation. « Les biens des Français émigrés, et les revenus de ces biens, sont affectés à l'indemnité due à la nation.
      ...ts biens demeureront sous la main de la nation, sont déclarées nulles. ... ainsi que toutes celles qui pourraient être faites par la suite, tant que lesdits biens demeureront sous la main de la nation, sont déclarées nulles.

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 7
      « La même indemnité sera due à la nation, et par elle exercée sur les droits suc... « La même indemnité sera due à la nation, et par elle exercée sur les droits successifs, échus ou à, échoir aux enfants de famille, en état de porter les armes,...

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 8
      ...de l'indemnité due par les émigrés à la nation. ...inuer de veiller à la conservation de toutes les propriétés qui forment le gage de l'indemnité due par les émigrés à la nation.
    • Séance du mercredi 4 avril 1792, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du mercredi 4 avril 1792, au soir

      page 205
      Locuteur: Coppens
      ...s, par le décret du 20 octobre 1791, la nation s'est obligée de faire l'avance des ind... « Et qu'au surplus, par le décret du 20 octobre 1791, la nation s'est obligée de faire l'avance des indemnités qui seraient dues pour fait de violence dans jie cas dont il s'agit, déc...
      Locuteur: Coppens
      ... et dont l'avance aura été faite par la nation sera repris, par voie d'imposition, sur... ...791, le montant de l'indemnité qui sera accordée définitivement au sieur Schoël, et dont l'avance aura été faite par la nation sera repris, par voie d'imposition, sur le département du Nord, sauf son recours aux termes de ladite loi.
      Locuteur: Coppens
      ...sache ce qu'il a droit d'attendre de la nation dans le cas où son sérviçe lui impose l... « Art. 5. Et, pour que tout soldat citoyen sache ce qu'il a droit d'attendre de la nation dans le cas où son sérviçe lui impose la loi d'abandonner ses propriétés pour se livrer à la défense de la chose publiq...
      Locuteur: Coppens
      ... leurs grains, seront indemnisés par la nation, qui reprendra la valeur de l'indemnité... ...les Conditions exigées parla loi, qui éprouveront dés violences ou le pillage de leurs grains, seront indemnisés par la nation, qui reprendra la valeur de l'indemnité en l'imposant sur le département dans lequel le désordre aura été commis. Le dé...

      Séance du mercredi 4 avril 1792, au soir

      page 206
      Locuteur: Lacuée
      ...ne tsont point des sacrifices pour les .nations qui les donnent ; elles y gagnent des v... ... dévouements héroïques; :et ces indemnités, ces encouragements, ces récompenses ne tsont point des sacrifices pour les .nations qui les donnent ; elles y gagnent des vertus, elles préviennent des désordres bien plus ruineux que ne le sont ces sacr...
      Locuteur: Cambon
      ... ne -voulez pas, sans doute, quetoutela nation supporte cette perte. C'est sur la comm... ...ue peut-être ils n'y étaient pas. D'ailleurs ce fait n'est pas prouvé. Mais vous ne -voulez pas, sans doute, quetoutela nation supporte cette perte. C'est sur la commune coupable ique vous voulez que cette perte retombe. .D'ailleurs, Messieurs, v...
      Locuteur: Tarbé
      ...D'après les termes de la loi c'est à la nation à indemniser le particulier, c'est au d...
      ...aisse nationale la somme avancée par la nation, sauf à répartir sur les districts et m...
      ... indemnité proprement dite ; c'est une avance sur l'indemnité qui lui est due. fD'après les termes de la loi c'est à la nation à indemniser le particulier, c'est au département à rétablir dans la caisse nationale la somme avancée par la nation, sauf à répartir sur les districts et municipalités la somme qui aura été avancée par la Trésorerie nationale.
      Locuteur: Emmery
      ...ne méritent pas la reconnaissance de la nation. ...a garde nationale et auquel a concouru M. Schoël. Je demande si ces services-là ne méritent pas la reconnaissance de la nation.
    • Plusieurs membres demandent l'ajournement de la troisième lecture à huitaine

      - search term matches: (9)

      Plusieurs membres demandent l'ajournement de la troisième lecture à huitaine

      page 276
      Locuteur: Kersaint
      ..., avoir Son principe générateur dans là nation même, à laquelle il appartient et poui*... ... navatej mais cette poii-tion de la force publique doit, comme toutes les autres, avoir Son principe générateur dans là nation même, à laquelle il appartient et poui* laquelle elle est faite. C'est vers ce but que do|t se porter toute l'attention...
      Locuteur: Kersaint
      ...ce du gouvernement, mais la force de Ja nation, la puissance de tous, et non pas les a... Chez un peuple libre, les armées ne sont point la force du gouvernement, mais la force de Ja nation, la puissance de tous, et non pas les agents du pouvoir d'un seul: hâtons de toute notre puissance les conséquences de ...

      Plusieurs membres demandent l'ajournement de la troisième lecture à huitaine

      page 277
      Locuteur: Kersaint
      ..., attendent encore que la justice de la nation prononce sur leur sort. ...tants du peuple; et les marins que tant de services, tant de courage distinguent, attendent encore que la justice de la nation prononce sur leur sort.
      Locuteur: Kersaint
      ...intrigue, dans lesquels l'intérêt de la nation et sa gloire étaient subordonnés au pro... ...orte, du salut de l'Etat ; vous n'avez plus à craindre ces refus combinés par l'intrigue, dans lesquels l'intérêt de la nation et sa gloire étaient subordonnés au projet de renverser tel homme, pour élever tel autre. Je considère le rapport de M....

      Plusieurs membres demandent l'ajournement de la troisième lecture à huitaine

      page 278
      Locuteur: Kersaint
      ...ne foule de dispositions onéreuses à la nation, et qui blessent ses droits; vous y ret... Si je m'arrêtais en détail sur ce rapport, jei vous y ferais remarquer une foule de dispositions onéreuses à la nation, et qui blessent ses droits; vous y retrouverez le dessein d'accroître encore l'influence immédiate du pouvoir exécutif...
      Locuteur: Kersaint
      ...ommes, officiers, coûteraient donc à la nation autant que le tiers des 9,159 soldats, ... ...ant ces états, la dépense des deux corps s'élève à 2,566,776 livres. Ainsi 388 hommes, officiers, coûteraient donc à la nation autant que le tiers des 9,159 soldats, c'est-à-dire autant que 3,000 hommes. Je m'étonne, un peu, je l'avoue, de cette ...

      Plusieurs membres demandent l'ajournement de la troisième lecture à huitaine

      page 280
      Locuteur: Lacuée
      ...t aux intérêts des administrés ou de la nation, soit aux arrêtés du conseil, soit à ce... ...asser les pouvoirs qui lui sont délégués, ou être contraires, soit aux lois, soit aux intérêts des administrés ou de la nation, soit aux arrêtés du conseil, soit à ceux du directoire du département.

      Plusieurs membres demandent l'ajournement de la troisième lecture à huitaine

      page 281
      Locuteur: Lacuée
      ... aux intérêts des admi-nistrés ou de la nation, soit aux arrêtés du département de Par... ...sser les pouvoirs délégués audit conseil, ou être contraires soit aux lois, soit aux intérêts des admi-nistrés ou de la nation, soit aux arrêtés du département de Paris, ou aux ordres qu'il lui aura transmis.
      Locuteur: Lacuée
      ...t aux intérêts des administrés ou de la nation, soit aux ordres ou arrêtés du directoi... ...u département les arrêtés du conseil, qui seront contraires, -soit aux lois, soit aux intérêts des administrés ou de la nation, soit aux ordres ou arrêtés du directoire, le directoire pourra, sous sa responsabilité, après avoir entendu ledit synd...

      Plusieurs membres demandent l'ajournement de la troisième lecture à huitaine

      page 287
      ...et on appelait cela rendre hommage à la nation. Nous avons observé qu'il était dangere... ...ont pas à la messe du curé constitutionnel, on leur faisait baiser les crochets et on appelait cela rendre hommage à la nation. Nous avons observé qu'il était dangereux, de laisser cet arbre-là planté qui pouvait occasionner des plus fâcheux évén...
    • Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 13
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ...e 1792. Cette disposition est juste. La nation peut imposer à ses bienfaits telles con... ...urront pas justifier de leur résidence en France pendant les six premiers mois de 1792. Cette disposition est juste. La nation peut imposer à ses bienfaits telles conditions que bon lui semble, sans qu'aucun citoyen soit fondé à s'èn plaindre; ma...
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ...es biens des émigrés sous la main de la nation, c'est-à-dire avant qu'aucune loi leur ... ... dans le courant de janvier et avant, le 9 février, époque du décret qui a mis les biens des émigrés sous la main de la nation, c'est-à-dire avant qu'aucune loi leur en eût imposé l'obligation, ceux qui, sous la protection de la loi, jouissaient ...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 17
      Locuteur: Dupont-Grandjardin
      ...s mains, et ils en sont comptables à la nation, ainsi que de la validité de leurs paye... ...let en font à l'effectif.. La différence du.complet à l'effectif reste dans leurs mains, et ils en sont comptables à la nation, ainsi que de la validité de leurs payements. Le ministre de la guerre n'a d'autres fonctions à cet égard que de faire ...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 20
      Locuteur: Dupont-Grandjardin
      ...it autrement négligé les intérêts de la nation. ...ouvé, dans la suite, qu'il aurait refusé des conditions meilleures ou qu'il aurait autrement négligé les intérêts de la nation.
      Locuteur: Cambon
      ... les fusils reviennent à 66 livres à la nation; ces fusils devaient être livrés à rais...
      ...rs, et s'il a veillé aux intérêts de la nation, parce que des fusils de munitions à 66...
      ...able, et le schelling revient à 44 sols; dans le moment actuel, c'est-a-dire que les fusils reviennent à 66 livres à la nation; ces fusils devaient être livrés à raison de 6 à 7,000 par mois, et nous n'en avons point encore reçu. J'ai entendu à l...
      ...que le ministre a passés, afin que nous puissions savoir s'il a rempli ses devoirs, et s'il a veillé aux intérêts de la nation, parce que des fusils de munitions à 66 livres sont d'un prix exorbitant. En conséquence, je demande qu on examine séri...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 21
      Locuteur: Taillefer
      ...le ministre est très désavantageux à la nation, puisque les fabriques de Tulle, cfè Sa... ...er des fusils, qu'ils faisaient eux-mêmes. 11 est clair que le marché passé par le ministre est très désavantageux à la nation, puisque les fabriques de Tulle, cfè Saint-Etienne et de Montbrison fournissent, pour 18 livres, de très belles armes d...
      Locuteur: Lecointre
      ...gères pour avoir 222,000 fusils pour la nation française, ni M. de Narbonne qui a pass... ...ue ni M. Duportail, qui a cependant passé deLs marchés avec des puissances étrangères pour avoir 222,000 fusils pour la nation française, ni M. de Narbonne qui a passé des marchés pour 269,000 fusils, n'ont eu l'intention d'armer, et je le prouve...
      Locuteur: Cambon
      ...e plus avantageusement possible pour la nation. L'impression des pièces justificatives...
      ...e en longueur et coûtera très cher à la nation. Il faut simplement déposer les pièces ...
      dex savoir si les marchés ont été ou non passés le plus avantageusement possible pour la nation. L'impression des pièces justificatives fera traîner l'affaire en longueur et coûtera très cher à la nation. Il faut simplement déposer les pièces aux archives, afin que tous les membres puissent aller les y consulter, et que n...
      Locuteur: Marant
      ...stre a préféré des marchés onéreux à la nation, à d'autres marchés avantageux. Je dema... Il s'agit de savoir si le ministre a préféré des marchés onéreux à la nation, à d'autres marchés avantageux. Je demande que la question se réduise à ce point.
      Locuteur: Lecointre
      ... Duportail a fait, pour le compte de la nation, pendant les mois d'août, septembre et ... M. Duportail a fait, pour le compte de la nation, pendant les mois d'août, septembre et octobre 1791, marchés, avec différents étrangers, de 222,000 fusils; sur ces mar...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 24
      Locuteur: Coubé
      La nation demande la guerre contre les rois voisi... La nation demande la guerre contre les rois voisins qui refusent de reconnaître le légitime exercice de sa souveraineté, et préte...
    • Séance du jeudi 12 avril 1792

      - search term matches: (21)

      Séance du jeudi 12 avril 1792

      page 509
      Locuteur: Montault-des-Isles
      ...rd du traitement qu'ils reçoivent ae la nation, il lui fut d'abord répondu que les mem... ... ayant demandé si cette formalité devait être exigée de MM. les députés, à l'égard du traitement qu'ils reçoivent ae la nation, il lui fut d'abord répondu que les membres du Corps législatif n'ayant qu'une indemnité, la justification prescrite ne...

      Séance du jeudi 12 avril 1792

      page 518
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ...itution les a rappelés à la société, la nation a dû venir àlepr secours et pourvoir à ... Lorsque, pour leur rendre des droits qu'ils n'avaient pu aliéner, la Constitution les a rappelés à la société, la nation a dû venir àlepr secours et pourvoir à leurs besoins, dont la seule mesure était l'âge qui amène les infirmités". Les r...
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ... générale exige-t-elle leur réforme, la nation les dédommage de leur perte. ...rtionnée à la durée de leurs services, les. attend au déclin de l'âge; l'utilité générale exige-t-elle leur réforme, la nation les dédommage de leur perte.

      Séance du jeudi 12 avril 1792

      page 519
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ... mêmes droits à la reconnaissance de la nation. Il répugne d'accorder la même retraite... ...fonctions si dissemblables, aient été d'une même utilité, ni qu'ils eussent .les mêmes droits à la reconnaissance de la nation. Il répugne d'accorder la même retraite au prêtre de l'oratoire, qui, accoutumé à une honnête aisance, a initié notre j...
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ...nable que les dédommagements dus par la nation soient variés suivant la nature des ass... Il paraît donc convenable que les dédommagements dus par la nation soient variés suivant la nature des associations, gradués sur leur utilité et combinés d'après l'aisance à laquelle éta...
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ...gnantes laissent à la disposition de là nation, en se retirant, plus de 300 maisons et... Les congrégations ecclésiastiques enseignantes laissent à la disposition de là nation, en se retirant, plus de 300 maisons et 1,500 livres de revenus; mais comme cette somme était partagée entre environ 2,...
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ...vous ont préparé, d'être appelés par la nation affranchie du joug, à consolider le règ... ...s la liberté et la philosophie destructive des abus, partagent l'honneur qu'ils vous ont préparé, d'être appelés par la nation affranchie du joug, à consolider le règne de la loi, garante des droits de l'homme et du citoyen.

      Séance du jeudi 12 avril 1792

      page 535
      ...ment que celui de Vive le roi, à bas la nation. Et en effet à peine la troupe de ligne...
      ...dit même qu'ils crièrent : Au diable la nation !
      reconnaître que le roi seul, de n'avoir d'autres cris de ralliement que celui de Vive le roi, à bas la nation. Et en effet à peine la troupe de ligne fût-elle entrée, passant' entre ces deux rangs de fusils et de baïonnettes que ...
      ...mmandant de la garde nationale se mirent à crier: Vive le roi ! Vive le roi! on dit même qu'ils crièrent : Au diable la nation !
      ...naçants, ilfut aussi crié: Au diable la nation. ...s indécents : bougre, foutre, partent de tous côtés avec un air et des gestes menaçants, ilfut aussi crié: Au diable la nation.
      ... ligne répondit par des cris de vive la nation, vive la loi, Vive le roi, mais ces cri... La troupe de ligne répondit par des cris de vive la nation, vive la loi, Vive le roi, mais ces cris étaient étouffés par les hurlements de la garde nationale.
      ...n leur criant Vive le roi, au diable la nation; il se tourne vers sa troupe pour l'inv...
      ...n leur criant Vive le roi, au diable la nation, ce qui fut également répété.
      ...vejols dont quelques-uns étaient à la fenêtre, il les regarde pour les narguer en leur criant Vive le roi, au diable la nation; il se tourne vers sa troupe pour l'inviter à en faire de même, ce qui fut exécuté. Le fils du sieur Blan-quet, ci-deva...
      ...'un air menaçant contre les personnes qu'il voit à la fenêtre de cette auberge en leur criant Vive le roi, au diable la nation, ce qui fut également répété.
      ...ul, de n'obéir qu'à lui, et d'envoyefla nation au diable, serment que toute la garde n... ...e, et le sieur Borel leur fait prêter le serment de ne reconnaître que le roi seul, de n'obéir qu'à lui, et d'envoyefla nation au diable, serment que toute la garde nationale prêta le chapeau au bout des baïonnettes à l'exemple du sieur Borel qui...

      Séance du jeudi 12 avril 1792

      page 540
      ...cer à crier : Vive le roi, au diable la nation! et sur leur refus leur donnait des cou... ...les étrangères qui rem plissaient la ville, les saissisait lui-même pour les forcer à crier : Vive le roi, au diable la nation! et sur leur refus leur donnait des coups de poing ou des coups avec la poignée de son sabre sous le menton. Les nommés...
    • Paris le 12 avril 1792

      - search term matches: (5)

      Paris le 12 avril 1792

      page 576
      Locuteur: Le Président
      grand procurateur de la nation, dès que j'en serai requis. grand procurateur de la nation, dès que j'en serai requis.

      Paris le 12 avril 1792

      page 577
      Locuteur: Dubois-Du-Bais
      ...'eût pas mieux suivi les intérêts de la nation et n'eût pas écarté des demandes qui ch...
      ...naîtrez aisément le projet de ruiner la nation. Il semblait même que ce fût là la tâch...
      ...çu qu'il nous aurait entraînés dans des dépeuses considérables, si l'Assemblée n'eût pas mieux suivi les intérêts de la nation et n'eût pas écarté des demandes qui chaque jour se multipliaient et paraissaient commandées par les circonstances. Je ...
      ...tous les projets de dépense que vouë offrait le ci-devant ministre, vous y reconnaîtrez aisément le projet de ruiner la nation. Il semblait même que ce fût là la tâche qu'il s'empressait de remplir, car il élevait continuellement sur les débris d...
      Locuteur: Dubois-Du-Bais
      ... en cette qualité, a la confiance de la nation, doit veiller lui-même à la défense des... ...stre est inutile, parce que l'officier général qui commande votre armée, et qui, en cette qualité, a la confiance de la nation, doit veiller lui-même à la défense des places dépendant de son commandement. Dès lors, Messieurs, c'est à lui de juger...
      Locuteur: Thuriot
      ...slatif. C'est une grande vérité pour la nation, qu'on ne doit jamais créer de nouvelle... ...e contradiction ne peut s'admettre dans un corps aussi éclairé que le Corps législatif. C'est une grande vérité pour la nation, qu'on ne doit jamais créer de nouvelles places pour les mettre à la disposition du pouvoir exécutif. Il faut bien se g...
    • Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      - search term matches: (52)

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 588
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...mes. Notre or et notre argent sont à la nation. Heureux de les verser pour elle et pou... ... volontaires nationaux à cheval où nous portent les suffrages de nos frères d'armes. Notre or et notre argent sont à la nation. Heureux de les verser pour elle et pour la cause de la liberté, heureux si ces légers sacrifices pouvaient contribuer ...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 590
      Locuteur: Rivoalan
      ... retenue. J'observe qu'il en coûte à la nation 720 livres 4 sols d'intérêts par jour p... ...et de décret de liquidation sur les offices militaires, de finance et brevets de retenue. J'observe qu'il en coûte à la nation 720 livres 4 sols d'intérêts par jour pour les personnes visées dans le décret.

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 591
      Locuteur: Jouffret
      ... projet de déclaration solennelle de la nation française, qui lui a été présenté par l... « L'Assemblée nationale, après avoir entendu la-lecture d'un projet de déclaration solennelle de la nation française, qui lui a été présenté par l'un de ses membres (1), considérant qu'elle ne saurait trop tôt manifester les s...
      Locuteur: Jouffret
      ...idérant qu'il importe à la sûreté de la nation de connaître promptement tous les détai... « L'Assemblée nationale, Considérant qu'il importe à la sûreté de la nation de connaître promptement tous les détails qui peuvent être relatifs aux complots formés contre elle, décrète qu'il y ur...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 593
      Locuteur: Crestin
      ...tés, vampires fastueux du surplus de la nation, et pour procurer l'aisance aux 13 autr... spéculations brillantes de quelques cités, vampires fastueux du surplus de la nation, et pour procurer l'aisance aux 13 autres départements, dont la richesse du commerce maritime est la jouissance exclusi...
      Locuteur: Crestin
      En effet, de ce que la natiôn a mis sous sa sauvegarde ses créanciers... En effet, de ce que la natiôn a mis sous sa sauvegarde ses créanciers, il ne s'ensuit pas qu'elle les a tenus quittes de concourir, comme tous autres...
      Locuteur: Crestin
      La nation, sans doute, ne veut point s'approprier...
      ...rix de la protection qu'il reçoit de la nation? Et si l'on comptait tout ce que le sal...
      La nation, sans doute, ne veut point s'approprier aucune partie des capitaux qu'elle doit; mais ce genre de propriété ne doit-il pas payer, comme un autre, le prix de la protection qu'il reçoit de la nation? Et si l'on comptait tout ce que le salut des fortunes de capitalistes lui coûte, ou les rentiers sur l'Etat seraient d...
      Locuteur: Crestin
      C'est avec la nation, il est vrai, qu'ils ont traité; c'est ...
      ... s'y forme des capitaux sur lesquels la nation étend sa protection, serait-il exempt, parce que c'est la nation qui lui doit?
      C'est avec la nation, il est vrai, qu'ils ont traité; c'est à elle qu'ils ont prêté; mais cela ne change rien à la chose. Lorsqu'ils ont prê...
      ...butaire. L'étranger qui acquiert un domaine en France, y paye l'impôt; celui qui s'y forme des capitaux sur lesquels la nation étend sa protection, serait-il exempt, parce que c'est la nation qui lui doit?
      Locuteur: Crestin
      ...u cinquième sur les intérêts dus par la nation, en vertu de liquidations, je n'étais p...
      ...us avez décrété que les créances sur la nation peuvent être assujetties à l'impôt, que...
      ...orte une retenue, et parce que c'est la nation qui doit à ses créanciers, ils seraient...
      Lorsque l'on agita, au mois de décembre, la question de la retenue du cinquième sur les intérêts dus par la nation, en vertu de liquidations, je n'étais point de l'avis du décret qui la décida; mais puisque vous avez décrété que les créances sur la nation peuvent être assujetties à l'impôt, quelle raison y aurait-il de faire des distinctions entre elles, d'imposer les unes...
      ...ailleurs, le rentier, dont le capital est entre les mains d'un particulier; supporte une retenue, et parce que c'est la nation qui doit à ses créanciers, ils seraient privilégiés?...... Ce contraste ne peut trouver de principe qui vienne à son ap...
      Locuteur: Crestin
      ...une retenue, sur les rentes dues par la nation, entre pour quelque chose dans le plan ...
      ...s imposer; et qu'à plus forte raison la nation peut, sans manquer à ses engagements, a...
      Cependant, Messieurs, ne pensez pas qu'une retenue, sur les rentes dues par la nation, entre pour quelque chose dans le plan d'impôt que jé vais vous proposer. Ce que je viens de dire n'est que pour vous convaincre que l'inviolabilité de ces rentes se termine bien réellement au droit de les imposer; et qu'à plus forte raison la nation peut, sans manquer à ses engagements, adopter la conversion des titres de ses créanciers en billets à ordre, en représe...
      Locuteur: Crestin
      ...ce pour qu'elles soient accessibles. La nation, qui a le droit d'imposer, a donc celui... Si toute propriété doit être soumise à l'impôt, toutes doivent être en évidence pour qu'elles soient accessibles. La nation, qui a le droit d'imposer, a donc celui de prescrire les formes à la

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 594
      Locuteur: Crestin
      ...contrats, mêmes d'emprunts faits par la nation, ont été métamorphosés par des compagni... ...t combien il nuit à la fortuné publique, il me suffira de vous observer que les contrats, mêmes d'emprunts faits par la nation, ont été métamorphosés par des compagnies de banque en billets au porteur, moyennant le dépôt des contrats primitifs, c...
      Locuteur: Crestin
      La nation a le droit d'ordonner la conversion de ... La nation a le droit d'ordonner la conversion de tous ses titres de créances passives en billets à ordre, ppurvu qu'elle ne fasse...
      Locuteur: Crestin
      ...e leur propriété industrielle doit à la nation, le prix de la protection qu'elle leur ... ... pas un négoce digne des faveurs d'un gouvernement sage et éclairé ; 3° parce que leur propriété industrielle doit à la nation, le prix de la protection qu'elle leur accorde.

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 595
      Locuteur: Crestin
      ... toutes actions au porteur, soit sur la nation, soit des compagnies en billets à ordre... ...ente de nos finances ; 2° L'abolition des billets au porteur et la conversion de toutes actions au porteur, soit sur la nation, soit des compagnies en billets à ordre, lie peut souffrir la plus légère exception, parce que ce serait concentrer l'a...
      Locuteur: Crestin
      ...plus que zéro dans les ressources de la nation, J'indiquerai donc des moyens répressif... ...iges de leurs conventions. Alors les impôts indirects ne présenteraient bientôt plus que zéro dans les ressources de la nation, J'indiquerai donc des moyens répressifs de cette fraude.
      Locuteur: Crestin
      ...la base la plus juste de l'impôt que ia nation peut réclamer d'eux. ...onds de commerce, et leurs livres étant le type de leurs affaires, doivent être la base la plus juste de l'impôt que ia nation peut réclamer d'eux.
      Locuteur: Crestin
      ..., puisque l'une et l'autre doivènt à la nation, à égale mesure, le prix de sa protecti... ...tte propriété industrielle doit contribuer à l'impôt comme la propriété foncière, puisque l'une et l'autre doivènt à la nation, à égale mesure, le prix de sa protection et de la force publique que nécessite le pacte social qui les tient sous sa s...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 596
      Locuteur: Crestin
      ...mes ce qu'ils possèdent, pour dire à la nation : Prenez ce qui vous revient pour C imp... ...evancer l'ordre de la loi à cet égard et porter les citoyens à mon trer d'eux-mêmes ce qu'ils possèdent, pour dire à la nation : Prenez ce qui vous revient pour C impôt-, mais puisque nous ne pouvons encore espérer ce mouvement loyal et spontané ...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 597
      Locuteur: Crestin
      ...e, qui seront mis en circulation par la nation, en représentation des actions au porte... 1°. Le droit dé timbre et d'enregistrement, sur les billets à ordre, qui seront mis en circulation par la nation, en représentation des actions au porteur, émanées du gouvernement, ainsi que sur ceux qui seront en circulation par to...
      Locuteur: Crestin
      ...ons à faire : la première est que si la nation a retiré, en aucun temps, quelque avant...
      ...intérêt pour leur propres passions : la nation, en retour, leur doit une grande partie...
      ...e de ces bois, dernière ressource de la nation; comme si votre scrupule dans la combin...
      Il me reste 2 observations à faire : la première est que si la nation a retiré, en aucun temps, quelque avantage de ces grandes compagnies de banque et de commerce, que les rois n'ont jamais autorisées et protégées, que par un système de luxe, de faste et par intérêt pour leur propres passions : la nation, en retour, leur doit une grande partie de son épuisement. Tout ce qu'elles ont pu mordre sur les finances, elles l'ont...
      ...rd sans doute avec des compagnies françaises, intriguent pour déterminer 1a vente de ces bois, dernière ressource de la nation; comme si votre scrupule dans la combinaison de ses véritables intérêts, pouvait vous abandonner un instant ! Ainsi don...
      ...pitaux viagers ou perpétuels dus par la nation, objet qui nous produirait encore 20 à ... 4° Je n'insisterai point à la retenue du 5é ou du 6e, sur les intérêts des capitaux viagers ou perpétuels dus par la nation, objet qui nous produirait encore 20 à 25 millions; quoique, à mon sens, les mânes de Mirabeau, dégagé dans sa tombe de...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 598
      Locuteur: Crestin
      ...la forme de pari, de tous effets sur la nation, et d'effets de compagnie, caisses ou s... « Art. 8. Toutes mutations, cessions ou transports sous la forme de pari, de tous effets sur la nation, et d'effets de compagnie, caisses ou sociétés provenant de la conversion de leurs actions au porteur, en actions à ord...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 599
      Locuteur: De Grave
      ... La loi est la première propriété d'une nation libre ; et c'est à tous les citoyens, e... ...uverez la force néces sàire pour rétablir l'ordre, et pour en affermir la durée. La loi est la première propriété d'une nation libre ; et c'est à tous les citoyens, et non à une portion, spécialement destinée à la garde de l'extérieur, qu'il appa...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 600
      Locuteur: De Grave
      ...ager une telle crainte. C'est donc à la nation elle-même, qui a développé tant d'énerg... ...amour pour les lois, gardiennes des propriétés; mais il m'est impossible de partager une telle crainte. C'est donc à la nation elle-même, qui a développé tant d'énergie, que les ministres du roi n'hésitent pas à se confier, et c'est, pour ainsi d...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 612
      ...l'effusion du sang, et criant : Vive la nation! vive la loi! vive le roi! ils ont pris... ...ndicé de férocité, qu'ils l'ont mise en poussière, en disant qu'ils abhorraient l'effusion du sang, et criant : Vive la nation! vive la loi! vive le roi! ils ont pris gaiement le chemin de leur demeure.

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 614
      ...3 heures du soir; les cris de : Vive la nation l vive la loi ! vive le roi ! ont reten...
      ...s les visages, et les cris de : Vive la nation! vive la loi! vive le roi! ont été redo...
      ...s transportés au bourg de Talizat et nous y sommes arrivés le même jour sur les 3 heures du soir; les cris de : Vive la nation l vive la loi ! vive le roi ! ont retenti de toute part à notre entrée, et à peine avons eu mis pied à terre qu'on nous...
      ...portions la guerre ou la paix ; l'annonce de la dernière a peint la joie sur tous les visages, et les cris de : Vive la nation! vive la loi! vive le roi! ont été redoublés.
      ...s été reçus aux acclamations de Vive la nation! vive la loi!vive le.roi! Nous nous sommes rendus dans cette prairie et nous y avons été reçus aux acclamations de Vive la nation! vive la loi!vive le.roi!

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 616
      ...ue ces dévastations allaient faire à la nation qui venait de mettre sous la main les b... ...r pénétré de douleur, de sè voir ainsi forcés, eux qui, pour remontrer le tort que ces dévastations allaient faire à la nation qui venait de mettre sous la main les biens dés émigrés, avaient conjuré, les larmes aux yeux, la troupe étrangère d ép...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 617
      ...ommission, qu'elle tendait à spolier la nation qui venait de mettre sous sa main les b... ...rcolès voulurent représenter qu'ils ne pouvaient pas se charger d'une pareille commission, qu'elle tendait à spolier la nation qui venait de mettre sous sa main les biens des émigrés; ces représentations faillirent leur coûter la vie et la dévast...
    • Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      page 84
      Locuteur: Fauchet
      ... se façonner avec la souveraineté de la nation ; mais elle ne doit pas être exagérée. ... ...égard des principaux agents d'un pouvoir qui aura encore longtemps de la peine à se façonner avec la souveraineté de la nation ; mais elle ne doit pas être exagérée. (Applaudissements.) Sanctionnons la justice sévère que ûous avons dû exercer env...

      Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      page 88
      Locuteur: De Narbonne
      ...ts qu'il- est facile d'exciter dans une nation nouvelle, jalouse dé la liberté, ét que... ...it présenté des hommes pour l'exécuter? Ils fondent leur espoir sur les mouvements qu'il- est facile d'exciter dans une nation nouvelle, jalouse dé la liberté, ét que ce nom a le droit d'émouvoir, quel que soit celui qui l'invoque. Je m'honore d'...

      Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      page 89
      Locuteur: Merlin
      ... qu'ils doivent aux représentants de la nation assemblés en Assemblée nationale. (Rire... ...bien loin d'approuver les citoyens des tribunes qui oseraient manquer au respect qu'ils doivent aux représentants de la nation assemblés en Assemblée nationale. (Rires et murmures.) :

      Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      page 90
      Locuteur: Dumolard
      ...lez l'orateur à l'ordre; 11 manque à la nation entière. (Oui! oui!) I Monsieur le président, rappelez l'orateur à l'ordre; 11 manque à la nation entière. (Oui! oui!) I
      Locuteur: Gentil
      ... soit rappelé à l'ordre ; il insulte la nation. Vous dévoilez vos desseins perfides. (Bruit.) Je demande que l'orateur soit rappelé à l'ordre ; il insulte la nation.
      Locuteur: Le Président
      ...ent aux séances des représentants de la nation. (Applaudissements.) ...t ici et qu'il n'y a pas de distinction de tribunes pour les citoyens qui assistent aux séances des représentants de la nation. (Applaudissements.)
  • Tome 42 : Du 17 avril au 4 mai 1792 4 résultats
    • Séance du vendredi 27 avril 1792, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du vendredi 27 avril 1792, au soir

      page 468
      ...n de M. de Bouillon a à faire contre la nation. ...à l'Assemblée nationale deux mémbires sommaires des répétitions que la succession de M. de Bouillon a à faire contre la nation.

      Séance du vendredi 27 avril 1792, au soir

      page 469
      ...lamer vainement des représentants de la nation française/ ...on de l'Assemblée nationale ; je réclame une propriété, et je ne dois pas la réclamer vainement des représentants de la nation française/
      ... ce sont les principes que professe une nation libre, et qu'elle se dispose à répandre... ... me dispose, en retournant dans mon pays, à publier la justice que j'en attends; ce sont les principes que professe une nation libre, et qu'elle se dispose à répandre dans toutes les contrées où elle va porter les drapeaux de la liberté. Nous adm...

      Séance du vendredi 27 avril 1792, au soir

      page 470
      Locuteur: Lecointre
      ... et .hurlait, tandis que l'envoyé de la nation officiait. C'était en face même de l'ég... ...tion, pour aller se joindre au reste d'une commune égarée, qui chantait, dansait et .hurlait, tandis que l'envoyé de la nation officiait. C'était en face même de l'église où se célébrait la messe que se passaient ces scènes d'horreur et trop insu...

      Séance du vendredi 27 avril 1792, au soir

      page 471
      Locuteur: Lecointre
      ...étez vendables de suite au profit de la nation et le presbytère et l'église : ce seul ... ... département de vous donner les renseignements nécessaires à la réunion, et décrétez vendables de suite au profit de la nation et le presbytère et l'église : ce seul moyen déjouera la coalition, et éteindra dès son principe le germe d'une faction...
      Locuteur: Lecointre
      ...rs de la loi et des représentants de la nation, les membres composant la Société des a... « Nous sommes, législateurs, les dévoués serviteurs de la loi et des représentants de la nation, les membres composant la Société des amis de la Constitution de Ruffec. »

      Séance du vendredi 27 avril 1792, au soir

      page 472
      Locuteur: Kersaint
      ...qu ils seraient à jamais sacrés pour la nation française. ... dans chaque département. Je crois que ces monuments ne seraient pas ruineux et qu ils seraient à jamais sacrés pour la nation française.
      Locuteur: Jard-Panvillier
      ...ifice, et qu'il est de la justice de la nation de lui rembourser le plus tôt possible,... ...eur Corbeau dans des dépenses dont sa fortnne ne lui permet pas de faire le sacrifice, et qu'il est de la justice de la nation de lui rembourser le plus tôt possible, décrète qu'il y a urgence.

      Séance du vendredi 27 avril 1792, au soir

      page 473
      Locuteur: Cambon
      ...citoyen, il est juste sans doute que la nation la lui paye; mais ici, Messieurs, ce ci...
      ...ore une autorité sur les finances de la nation, puisque leur certificat... (Murmures.)...
      Lorsqu'il est dû une indemnité à un citoyen, il est juste sans doute que la nation la lui paye; mais ici, Messieurs, ce citoyen vient sans autre preuve qu'un certificat de de 2 membres du corps constitu...
      ... il semble que MM. de Menou et Bouche, qui ont signé ce certificat, exercent encore une autorité sur les finances de la nation, puisque leur certificat... (Murmures.) La rtation a voulu être juste et généreuse, mais elle n'a pas voulu être dupe. ...
      Locuteur: Charlier
      ...demande s'il serait de la justice de la nation française de ne pas le dédommager de se... et autres ont chargé M. Corbeau d'une mission qu'il a faite à ses frais, et je demande s'il serait de la justice de la nation française de ne pas le dédommager de ses dépenses. 11 y a 6 mois qu'il sollicite de votre justice le décret que vous pr...

      Séance du vendredi 27 avril 1792, au soir

      page 476
      ...e que Messieurs les représentants de la nation considéreront être de la plus grande im... ...soumettre un projet qu'il regarde comme de la plus grande utilité et qu'il espère que Messieurs les représentants de la nation considéreront être de la plus grande importance dans son résultat.

      Séance du vendredi 27 avril 1792, au soir

      page 477
      ...tecture, il est en état d'épargner à la nation beaucoup de frais d'établissement qui e... ...bserver que s'étant presque toute sa vie occupé, par un goût naturel, de l'architecture, il est en état d'épargner à la nation beaucoup de frais d'établissement qui entraînent souvent dans d'énormes dépenses ceux qui n'en ont aucune connaissance ...
      ...spère par là gagner les suffrages d'une nation, qui se félicitera d'avoir ouvert un vr... ... le reste de ses jours à former des hommes instruits et utiles à la patrie; il espère par là gagner les suffrages d'une nation, qui se félicitera d'avoir ouvert un vrai et un seul moyen d'entretenir parmi les hommes une parfaite union, par les pr...
    • Séance du samedi 28 avril 1792, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 28 avril 1792, au soir

      page 499
      Locuteur: Le Président
      ...térêt public, votre grand amour pour la nation et pour la justice, le commandent. S'il... ...gnés viennent vous demander le rapport des dénonciations faites contre lui; l'intérêt public, votre grand amour pour la nation et pour la justice, le commandent. S'il est coupable, il faut que la loi le prononce! et que le glaive de la justice s'...
    • Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 59
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...de'sop sùlet et des représentants de la nation française- (Ap-plaudistements.) publier, sous les auspices de l'Assemblée nationale, un ouvrage également digne de'sop sùlet et des représentants de la nation française- (Ap-plaudistements.)

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 60
      Locuteur: Lagrévol
      ...écret qui met en régie, au compte de la nation, les vivres et fourrages de l'armée. Décret qui met en régie, au compte de la nation, les vivres et fourrages de l'armée.

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 64
      Locuteur: Rouyer
      ...ibution de la liste, De cette façon, la nation française connaîtra ceux en qui elle do... ...itté-rentes divisions militaires et que la question soit ajournée après la distribution de la liste, De cette façon, la nation française connaîtra ceux en qui elle doit confier le sort de ses armes.

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 65
      Locuteur: Delmas
      ...ls ne méritaient pas la confiance de la nation, ni par conséquent celle du ministre. A... ...les anciens officiers généraux n'étaient pas dans le sens de la Révolution, qu'ils ne méritaient pas la confiance de la nation, ni par conséquent celle du ministre. Alors, pour donner au roi toute la latitude possible pour faire son choix, on a p...

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 67
      Locuteur: Ducos
      ...erront forcés d'ouvrir leurs portes aux nations étrangères, et de vendre directement le... ...re, et ne leur laisse que la perspective de Jes vëpdfe à très bas prix, ils se verront forcés d'ouvrir leurs portes aux nations étrangères, et de vendre directement leurs cotons aux .colonies anglaises. Ainsi la Francp se verra bientôt' dépourvue ...

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 69
      Locuteur: Duranthon
      ...ais, entre tous les représentants de la nation. (Applaudissements.) ...ntenir l'harmonie et la confiance qui doivent exister, pour le bonheur des Français, entre tous les représentants de la nation. (Applaudissements.)

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 70
      Locuteur: Cambon
      ... toutes les dëttës ët des besoins dè la nation, dont le sëul exposé f bus a decupés pe... ... terminé la première partie de notre rapport, 4 elle contient le détail exact dë toutes les dëttës ët des besoins dè la nation, dont le sëul exposé f bus a decupés pendant plusieurs hebré§. Quel temps në faudrait-il pàs pour vous présenter le réc...
      Locuteur: Cambon
      ... donc quelles sont les ressources de la nation pour satisfaire tous les créancier^ et ... Examinons donc quelles sont les ressources de la nation pour satisfaire tous les créancier^ et pour effacer de notre histoire cette époque de calamité, source fatale de l'agio...

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 78
      ...1,009,650,522 livres qui sont dues à la nation, doivent produire, jusqu'à leur payement, un intérêt de 5 0/0, et la nation n'en paye aucun pour les assignats qui ... Cependant les 1,009,650,522 livres qui sont dues à la nation, doivent produire, jusqu'à leur payement, un intérêt de 5 0/0, et la nation n'en paye aucun pour les assignats qui sont en circulation.
      ...49,908,^57, les acquéreurs doivent à là nation les iijtérêts à raisop de 5 M), depuis ... ...eapbre 1790, et son produit s'étant éïévé jusqu'au preMîër hoveïhbï'ë l?9l à 1,449,908,^57, les acquéreurs doivent à là nation les iijtérêts à raisop de 5 M), depuis lérjpur de leur adj.ydicatiop, pour le capital qu'ilf n'ont pas acquitté. - x. f...

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 79
      ...ître à tout instant ce qui sera dû à la nation en capital et intérêt. Il est à^désirer... ...n règle; il établit dans ce. moment un ordre ae comptabilité qpl lili fera connaître à tout instant ce qui sera dû à la nation en capital et intérêt. Il est à^désirer qùé ce travail se termine et acquière bientôt la perfection qu'il se propose de...

      Séance du vendredi 18 avril 1792, au matin

      page 85
      ...menées des ennemis de la Révolution, la nation aura vendu, dans l'espace de 15 à 18 mo... Ainsi, malgré les sourdes menées des ennemis de la Révolution, la nation aura vendu, dans l'espace de 15 à 18 mois, un capital de 2,225,638,236 en biens nationaux.
    • Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      - search term matches: (34)

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 728
      Locuteur: Dieudonné
      ... séant à Mirecourt, déclare offrir à la nation une somme de 2Q0 livres annuellement, t... ...h-Sébastien Le Paige, président du tribunal .criminel du département des Vosges, séant à Mirecourt, déclare offrir à la nation une somme de 2Q0 livres annuellement, tant que la guerre durera, pour subvenir aux besoins de l'Etat, laquelle somme se...
      Locuteur: Lasource
      ...Patrie, 220 livres d'une créance sur la nation, et 4 jetons d'argent provenant de l'an... ... acquérir aux frontières pour le soutien de la liberté; offre sur l'autel de la Patrie, 220 livres d'une créance sur la nation, et 4 jetons d'argent provenant de l'ancienne communauté des serruriers, c'est le seul numéraire que ce citoyen possède...
      Locuteur: Lasource
      ...entre les mains des représentants de la nation et ne veut connaître que la Constitutio... « Il fait ce léger sacrifice avec joie entre les mains des représentants de la nation et ne veut connaître que la Constitution ou la mort.

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 729
      Locuteur: Forfait
      ...ld, et vous avez rempli l'attente de la nation, qui s'indignait des outrages que la cour de Vienne prodiguait depuis longtemps à une nation généreuse, son plus utile allié. A pein... Vous avez déclaré la guerre au successeur dé Léopold, et vous avez rempli l'attente de la nation, qui s'indignait des outrages que la cour de Vienne prodiguait depuis longtemps à une nation généreuse, son plus utile allié. A peine ce cri de la guerre de la liberté, contre le despotisme, a-t-il retenti dans n...
      Locuteur: Forfait
      ...es intérêts particuliers et ceux: de la nation, de manière que sa propriété et son exi... ... le vœu le plus cher à la commune de Bordeaux serait de réunir et de confondre ses intérêts particuliers et ceux: de la nation, de manière que sa propriété et son existence fussent inséparables de celles de l'Etat. (Il dépose sur le Bureau les ti...

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 730
      Locuteur: Baignoux
      ...recevront leur payement, de subroger la nation, à l'effet par elle d'exercer leurs dro...
      ...nistrés et même vendais au profit de la nation s'il y a lieu, suivant les formes presc...
      Art. 8. Les créanciers seront tenus, lorsqu'ils recevront leur payement, de subroger la nation, à l'effet par elle d'exercer leurs droits sur tes biens patrimoniaux des deux princes, lesquels biens seront régis, administrés et même vendais au profit de la nation s'il y a lieu, suivant les formes prescrites par l'article 20 de la loi du 8 avril dernier.

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 731
      Locuteur: Le Président
      ...e de famille peu fortuné, fait don à la nation d'un assignat de 50 livres pour les fra... 5° Un citoyen de la ville de Pont-de-Vaux, département de VAin, père de famille peu fortuné, fait don à la nation d'un assignat de 50 livres pour les frais de la guerre ; il supplie l'Assemblée nationale de l'accepter comme un bien f...
      Locuteur: Le Président
      ...ça ira (Applaudissements.) et vivent la nation, la loi ét le rot! Notre ville s'est po... ...H fait un temps superbe; les échos des défilés de l'évèque retentissent tous de ça ira (Applaudissements.) et vivent la nation, la loi ét le rot! Notre ville s'est portée en foule à Reinach pour voir les Autrichiens. Mes gens me racontent qu'ils ...

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 732
      Locuteur: Ramond
      ...nniers de guerre doivent éprouver d'une nation libre et ...de vous proposer. De ce nombre est aussi une loi sur le traitement que les prisonniers de guerre doivent éprouver d'une nation libre et
      Locuteur: Ramond
      ...l mis sous la protection spéciale de la nation française, vous le verrez rapproché de ...
      ...la force des despotes et le malheur des nations.
      ... avoir vu le prisonnier considéré sous le rapport du droit des gens, et comme tel mis sous la protection spéciale de la nation française, vous le verrez rapproché de son droit civil, livré à nos lois, confié à notre hospitalité, familiarisé avec ...
      ...er avec un peuple dont il n'est l'ennemi que par un de ces malentendus qui font la force des despotes et le malheur des nations.
      Locuteur: Ramond
      ...t inviolable comme la souverainte de sa nation, et sacré comme le malheur..... Ils ont... ... ces dispositions au cas où des Français pourraient oublier que le prisonnier est inviolable comme la souverainte de sa nation, et sacré comme le malheur..... Ils ont hésité, Messieurs, mais ils se sont souvenus que la dignité . de la législation...
      Locuteur: Ramond
      ...t des combats mettrait au pouvoir de la nation française^ ... de la justice et de l'humanité, le traitement qui est dû aux ennemis que le sort des combats mettrait au pouvoir de la nation française^

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 733
      Locuteur: Ramond
      ...s rangés sous la puissance civile de la nation, demeurent sous la sauvegarde spéciale ... ...que plus particulièrement encore aux prisons niers de guerre, qui, né s'étant pas rangés sous la puissance civile de la nation, demeurent sous la sauvegarde spéciale du droit naturel des hommes et des peuples.
      Locuteur: Ramond
      ...de guerre sont sous la sauvegarde de la nation et la protection spéciale de la loi. . Les prisonniers de guerre sont sous la sauvegarde de la nation et la protection spéciale de la loi.
      Locuteur: Ramond
      ...rt des combats mettait au pouvoir de la nation française ; ...s de la justice et de l'humanité, le traitement des militaires ennemis que le Sort des combats mettait au pouvoir de la nation française ;
      Locuteur: Ramond
      ...irement sous la puissance, civile de la nation, demeurent sous la sauvegarde plus spéc... ...iculièrement encore aux prisonniers de guerre qui, ne s'étant pas ranges volontairement sous la puissance, civile de la nation, demeurent sous la sauvegarde plus spéciale du droit naturel des hommes et des peuples, décrète qu'il y a urgence' «

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 734
      Locuteur: Ramond
      ...de guerre sont sous la sauvegarde de la nation, et la protection spéciale de la loi.. ... « Les prisonniers de guerre sont sous la sauvegarde de la nation, et la protection spéciale de la loi.. »>

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 737
      Locuteur: Dumouriez
      ...rance exigeait cette déclaration, et la nation entière y a applaudi. Dès lors, le cons... ... rompues, de la manière la plus décisive par la cour de Vienne. L'honneur delà France exigeait cette déclaration, et la nation entière y a applaudi. Dès lors, le conseil du roi, instruit des préparatifs de guerre, des marches de troupes ordonnées...

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 740
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...l Rôchambeau. H est temps d'éclairer la nation et d'examiner ce plan de campagne désas... Avec ces intrigues, on ne flétrira pasla couronne r civique du général Rôchambeau. H est temps d'éclairer la nation et d'examiner ce plan de campagne désastreux. (Le: bruit couvre la voix, de Vorajteur.). f

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 741
      Locuteur: Jaucourt
      ...rs, s'il est un moyen de conserver à la nation M. le maréchal Rochambeau... (Murmures ... ...les comités fassent leu r rapport dans le délai le plus court. En effet, messieurs, s'il est un moyen de conserver à la nation M. le maréchal Rochambeau... (Murmures à gauche.)

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 742
      Locuteur: Henry-Larivière
      ...our ainsi dire universel {Murmures), la nation française a cependant éprouvé quelques ...
      ...nçais, je craindrais trop d!outrager la nation ; ils ne sont pas faits pour nous décou...
      ... au milieu de cette confiance presque générale, au milieu de cet enthousiasme, pour ainsi dire universel {Murmures), la nation française a cependant éprouvé quelques revers. Je ne m'appesantirai pas à dire que ces échecs ne doivent pas abattre le courage des Français, je craindrais trop d!outrager la nation ; ils ne sont pas faits pour nous décourager.
      Locuteur: Henry-Larivière
      ...êmes hommes, au milieu des appuis de la nation ...de la patrie m'engage à vous dire une grande vérité; c'est qu'au milieu de ces mêmes hommes, au milieu des appuis de la nation
  • Tome 43 : Du 4 au 22 mai 1792 5 résultats
    • Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      - search term matches: (6)

      Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      page 307
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      ...paix de la même ville, fait remise à la nation de son traitement, pendant le temps qu'... ...tant bien sincèrement que ce në soit pas en numéraire. M. Jean Gardrat, juge de paix de la même ville, fait remise à la nation de son traitement, pendant le temps qu'il doit rester encore dans sa place, pour les mêmes motifs.

      Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      page 312
      Locuteur: Chéron-La-Bruyère
      ...ide l'exercice de la souveraineté de la nation;! Lorsqu'elle vous a élus, elle n'a tra... ...e doivent être récompensés que par es représentants du peuple; en vous seuls réside l'exercice de la souveraineté de la nation;! Lorsqu'elle vous a élus, elle n'a traité ni ne s'est réservé aucune portion de sa souveraineté ; dans votre sanctuair...
      Locuteur: Chéron-La-Bruyère
      ...ennent déposer dans le sanctuaire de la nation le sabre qu'ils offrent à leur brave ca... Messieurs, le bataillon Saint-Joseph et le 14® d'infanterie légère, réunis, viennent déposer dans le sanctuaire de la nation le sabre qu'ils offrent à leur brave camarade, le grenadier Pie, qui s'est présenté, comme Marius* gémissant sur ruines...
      Locuteur: Le Président
      ...Elle en remplira fidèlement la desti- ' nation ; et que n'a-t-elle pas à attendre des ... ...onale reçoit avec satisfaction le don que vous Offrez à la vertu et au courage. Elle en remplira fidèlement la desti- ' nation ; et que n'a-t-elle pas à attendre des citoyens soldats et des soldats citoyens, qui savent si justement apprécier les ...

      Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      page 314
      Locuteur: Vergniaud
      ...exister. Je crois bien qu'en général la nation ne doit point considérer de choses part... ...ez pas faire des lois pour une chose particulière, qui même est préjugée ne pas exister. Je crois bien qu'en général la nation ne doit point considérer de choses particulières. Mais enfin, puisqu'il existe une constitution civile du clergé, dont ...
      Locuteur: Vergniaud
      ...tres citoyens qui, dans le moment où la nation a à combattre des ennemis intérieurs et... ..., lorsqu'ils refusent de prêter le serment-civique? 2° Ces ministres, ou tous autres citoyens qui, dans le moment où la nation a à combattre des ennemis intérieurs et extérieurs, se proclament en quelque sorte lés ennemis de l'intérieur, par le r...
    • Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      page 316
      Locuteur: Le Président
      ...u tribunal; il prête 50,000 livres à la nation, sans intérêts. Le maire de la Rochelle se joint au tribunal; il prête 50,000 livres à la nation, sans intérêts.

      Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      page 318
      Locuteur: Le Président
      ...bonnes intentions pour le service de la nation française, payé d'avance mon sang que j... ...lus profond respect le décret de l'Assemblée nationale qui, en récompensant mes bonnes intentions pour le service de la nation française, payé d'avance mon sang que je suis prêt à verser pour elle et tous mes efforts pour faire triompher un peupl...
      Locuteur: Le Président
      ...nel fuyard ; ces biens indemniseront la nation de la perte qu'elle fait suif le régime... ...épartement a fait saisir des biens qui appartenaient dans ce département au colonel fuyard ; ces biens indemniseront la nation de la perte qu'elle fait suif le régiment et sur ce qui vient d'être donné aux officiers pour leurs équipages. Il deman...

      Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      page 319
      Locuteur: Jean Debry
      ... que l'armée était l'avant-garde. de la nation; mais, Messieurs, pour rendre cette der... ...e des mesures pour donner des armes'aux gardes nationales. Un orateur vous a dit que l'armée était l'avant-garde. de la nation; mais, Messieurs, pour rendre cette dernière utile au moment très prochain où tous les malveillants réunis la mettront ...
      Locuteur: Tardiveau
      ...res ne consiste pas dans les forces des nations, il consiste dans la prudence, l'union ... Le destin des Empires ne consiste pas dans les forces des nations, il consiste dans la prudence, l'union et la confiance. (Applaudissements.) Il faut laisser agir les hommes qui sont à ...
      Locuteur: Charlier
      ...estion des prêtres, afin de délivrer la nation de cette peste-là. (Applaudissements.) ... ...s gardes nationales. Il est essentiel de s'occuper le plus tôt possible de la question des prêtres, afin de délivrer la nation de cette peste-là. (Applaudissements.) -Je propose donc que l'on discute d'abord la partie du ,projet de décret du comi...
    • Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      - search term matches: (21)

      Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      page 433
      Locuteur: Koch
      ...livres pour la guerre entreprise par la nation française contre la maison d'Autriche. ... ...ne, a envoyé une députation au district deBlamont et a offert une, somme de 300 livres pour la guerre entreprise par la nation française contre la maison d'Autriche. (Vifs applaudissements.)

      Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      page 435
      Locuteur: Vergniaud
      ...tainement en force dans ce moment où la nation se trouve en guerre, car alors il lui i... ...ique. Mais, Messieurs, ces raisons qui sont déjà très puissantes, augmentent certainement en force dans ce moment où la nation se trouve en guerre, car alors il lui importe de connaître quels sont ses ennemis, et quels sont ses défenseurs.
      Locuteur: Vergniaud
      ...e. Dès lors, il est bien évident que la nation doit avoir le droit d'exiger le serment...
      ... aux caprices individuels ; mais si une nation a le droit d'exiger le serment civique ...
      ...ltes, j'en tirecette conséquence qu'une nation a le droit d'attacher une clause pénale...
      ...tat est en guerre, devient une véritable déclaration de guerre faite à cet Empire. Dès lors, il est bien évident que la nation doit avoir le droit d'exiger le serment ; car si elle ne l'avait pas, sa sûreté dépendrait de la volonté particulière de quelques individus, et le bonheur général serait entièrement subordonné au bonheur et aux caprices individuels ; mais si une nation a le droit d'exiger le serment civique de tous ses membres, de tous les ministres des cultes, j'en tirecette conséquence qu'une nation a le droit d'attacher une clause pénale à l'infraction de la loi ; quelle sera ici cette clause pénale? Ce sera la priv...
      Locuteur: Vergniaud
      Si une nation a le droit d'attacher à l'infraction de... Si une nation a le droit d'attacher à l'infraction de ses lois des clauses pénales qu'elle juge convenables, si elles'peut disposer d...

      Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      page 437
      Locuteur: Vergniaud
      Un membre: Messieurs, la nation a le droit de surveillance sur tous les...
      ...dans le danger imminent où se trouve la nation française, il est du devoir des représe...
      Un membre: Messieurs, la nation a le droit de surveillance sur tous les cultes qui s'exèrcent dans son sein et sur ceux qui, à la faveur de ces cultes,...
      ...ûblique en invitant à la désobéissance aux lois. De ce principe il résulte que, dans le danger imminent où se trouve la nation française, il est du devoir des représentants de prononcer les peines les plus graves si elles sont nécessaires pour dé...
      Locuteur: Vergniaud
      ...n et de politique, communs à toutes les nations, comme à toutes les croyances. ...ment d'un culte national universel, fondé sur les principes de sagesse, de raison et de politique, communs à toutes les nations, comme à toutes les croyances.

      Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      page 438
      Locuteur: Vergniaud
      ...êtés nationales qui; sont promises à la nation daiis le litre'Ier de l'Acté constituti... ...ui seront à la portée des habitants des 'campagnes, ét sûr l'établissement des fêtés nationales qui; sont promises à la nation daiis le litre'Ier de l'Acté constitutionnel (1), »
      Locuteur: Demoy
      ...us reaoutablé est celle d'un clergé. La nation l'a senti : en conséquence, elle a déso... Mesèieu rs, de toutes lescorporatiôns, la plus reaoutablé est celle d'un clergé. La nation l'a senti : en conséquence, elle a désorganise cet .ancien colosse qui pesait sur l'Empire. Cependant, des débris de çè...
      Locuteur: Demoy
      ...e, son légitime et unique souverain, la nation se chargerait-elle, s'amuserait-elle à ... ...un Empire une société religieuse qui, à ce titre, regarderait le grand Lama comme, son légitime et unique souverain, la nation se chargerait-elle, s'amuserait-elle à en nommer les ministres ? I

      Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      page 439
      Locuteur: Demoy
      ...utes, à leurs querelles religieuses, la nation, par l'organe, de ses magistrats,' leur...
      ... le droit de présider leurs temples. La nation ne doit exiger de serment particulier q...
      ... I ils continuent d'être aux yeux de la nation de simples particuliers qu'elle protège...
      ...? Sanà doute, si ces prêtres voulaiént intéresser la grande société à leurs disputes, à leurs querelles religieuses, la nation, par l'organe, de ses magistrats,' leur imposerait, silence, ou les éloignerait, les bannirait enfin totalement de son ...
      ...gerait point de serment particulier de ces prêtres, uniquement pour leur laisser le droit de présider leurs temples. La nation ne doit exiger de serment particulier que des étrangers qui aspirent à l'honneur d'être citoyen^ français ou des citoye...
      ...ns son sein, ne ueviennent pour cela ni fonctionnaires publics, ni même citoyens I ils continuent d'être aux yeux de la nation de simples particuliers qu'elle protège et défend, s'ils respectent ses lois, mais qu'elle punit ou même qu'elle repous...
      Locuteur: Ducos
      ...t élus à l'avenir seraient payés par la nation.' (Applaudissements.) II faut bien paye... ...a est une dette nationale ; mais laConstitutioh n'a pas dit que ceux qui seraient élus à l'avenir seraient payés par la nation.' (Applaudissements.) II faut bien payer les dettes que nous avons, mais il ne faut pas en contractée d'autres ; et on ...

      Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      page 441
      Locuteur: Delacroix
      ...he à doubler la masse des ennemis de la nation (Bruit) pour amener la guerre «vite. (A... ...l'on mette aux voix la proposition de M. Vergniaud. (Applaudissements.) On cherche à doubler la masse des ennemis de la nation (Bruit) pour amener la guerre «vite. (Applaudissements clans les tribunes.)

      Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      page 443
      Locuteur: Sédillez
      ...ont un serment ; rien de plus juste. La nation qui nous donne des droits, qui nous off...
      ... vous d'accepter ou de refuser. Mais la nation elle-même, aucune puissance sur-la terr...
      ... voudront être citoyens actifs, ou qui voudront remplir un emploi public, prêteront un serment ; rien de plus juste. La nation qui nous donne des droits, qui nous offre un emploi, a le droit de mettre à sa générosité les conditions qu'elle juge convenables. Libre à vous d'accepter ou de refuser. Mais la nation elle-même, aucune puissance sur-la terre n'a le droit de me dire : Jurez ou mourez, de faim; jurez ou perdez la liberté...

      Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      page 448
      ...é : dans le second, nui préjudicepourla nation, puisque, en prenant pour rèçle le prix... ...nt le décret de suppression, une certitude d'existence, un caractère de publicité : dans le second, nui préjudicepourla nation, puisque, en prenant pour rèçle le prix moyen des ventes des dix dernières années, vous atteignez ie vrai point de just...

      Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      page 451
      ...titution dû royaume, d'être fidèle à la nation, à ta loi et au roi et de remplir avec ... ces termes : je jure de maintenir de tout mon pouvoir la Constitution dû royaume, d'être fidèle à la nation, à ta loi et au roi et de remplir avec zèle et courage les fonctions civiles et politiques • qui me seront confiées, Sa...
      ...eur est confiée, et d'être fidèles à la nation, a la loi et au roi, et de maintenir de... ...es curés : ils jureront de veiller-avec soin sur les fidèles de laparoisse qui leur est confiée, et d'être fidèles à la nation, a la loi et au roi, et de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et accepté...
    • Séance du dimanche 19 mai 1792, au soir

      - search term matches: (10)

      Séance du dimanche 19 mai 1792, au soir

      page 573
      ...içi, pour les frais de la guerre que la nation française vient d'entreprendre contre l... ...démocrate belge fait l'offrande de 4 coupons, chacun de 62 livres 10 sols que voiçi, pour les frais de la guerre que la nation française vient d'entreprendre contre les tyrans a'outre-Rhin. »

      Séance du dimanche 19 mai 1792, au soir

      page 575
      Locuteur: Romme
      ...le corps entier des représentants de la nation. Je demande donc que MM. Basire, Merlin... ...s seule--ment les trois personnes que je viens de nommer, mais qui attaque tout le corps entier des représentants de la nation. Je demande donc que MM. Basire, Merlin et Chabot veuillent bien dire à l'Assemblée ce qui s'est passé à cet égard. Je ...

      Séance du dimanche 19 mai 1792, au soir

      page 577
      Locuteur: Chabot
      ...e textuellement Les représentants de là nation Sont inviolables ; ils ne pourront, dan... ...uef l'article 7, section V, chapitre i, titre III de l'Acte constitutionnel porte textuellement Les représentants de là nation Sont inviolables ; ils ne pourront, dans aucun cas, être accusés, poursuivis et jugés pour tout ce qu'ils auront dit (S...
      Locuteur: Chabot
      ...ivant porte : «'Les représentants de la nation pourront pour faits' criminels être sai... . « A lui observé que l'article suivant porte : «'Les représentants de la nation pourront pour faits' criminels être saisis ou arrêtés en flagrant délit, ou par un mandat d'arrêt, sauf à en donner con...
      Locuteur: Chabot
      ...e les fonctions d'un représentant de la nation, et d'un membre du comité de surveillan... ...urplus, c'est aux accusateurs à prouver que le fait est criminel, et qu'il excède les fonctions d'un représentant de la nation, et d'un membre du comité de surveillance. . t

      Séance du dimanche 19 mai 1792, au soir

      page 578
      Locuteur: Chabot
      ...r non seulement aux représentants de la nation, mais à la nation entière ; et je désire que l'Assemblée ... Voilà toute ma conduite. Je suis bien aise de l'exposer non seulement aux représentants de la nation, mais à la nation entière ; et je désire que l'Assemblée fasse justice de mon inconduite si elle le juge à propos ; mais en même temps qu...

      Séance du dimanche 19 mai 1792, au soir

      page 581
      Locuteur: Vergniaud
      ...aduire devant lui un représentant de la nation, se trouvait étendu dans son lft> (rMur... ...sque le juge de paix, qui devait être à ses fonctions au moment où il faisait traduire devant lui un représentant de la nation, se trouvait étendu dans son lft> (rMurmures del1 Assemblée. — Rires et applaudissements dans les tribunes.)

      Séance du dimanche 19 mai 1792, au soir

      page 584
      Locuteur: Le Président
      ...a déclaration des 3 représentants de la nation qui m'avaient attesté des faits, qui m'...
      ...i dû croire que les représentants de la nation, établis dans un comité qui tient à l'a...
      ... la vérité. Jé me suis rendu au Corps législatif hier. J'ai dû croire, d'après la déclaration des 3 représentants de la nation qui m'avaient attesté des faits, qui m'avaient dit n'avoir pas empêché ce journaliste, mais l'avoir au contraire excité à publier les déclarations qu'ils lui donnaient; j'ai dû croire que les représentants de la nation, établis dans un comité qui tient à l'administratien et à la surveillance i générale « de l'Etat, devaient avoir, sinon...

      Séance du dimanche 19 mai 1792, au soir

      page 585
      Locuteur: Le Président
      « Les représentants de la nation pourront, . pour faits criminels, être ... « Les représentants de la nation pourront, . pour faits criminels, être saisis en flagrant délit ou en vertu d'un mandat d'arrêt. Mais il en sera donné ...
    • Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 109
      Locuteur: Chéron-La-Bruyère
      ...hions enfin s'ils seront les amis de la nation souveraine, ou s'ils ne seront que les ... ...nes, de S'occuper enfin de nos capitulations avec les Suisses, afin que nous sachions enfin s'ils seront les amis de la nation souveraine, ou s'ils ne seront que les alliés du pouvoir exécutif.

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 111
      Locuteur: Pastoret
      ...e servitude ne puniraient pas assez une nàtion qui laisserait échapper la liberté aprè... ...mphent oU se brisent dàiis ses rtiâihs. Les tourments ou la honte d'une êternëlle servitude ne puniraient pas assez une nàtion qui laisserait échapper la liberté après l'avoir conquise.

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 112
      Locuteur: Gérardin
      ...e servitude ne puniraient pas assez une nation qui laisserait échapper la liberté, apr... ...riomphent ou se brisent dans ses mains. Les tourments ou la honte d'une éternelle servitude ne puniraient pas assez une nation qui laisserait échapper la liberté, après l'avoir conquise.

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 120
      Locuteur: Tardiveau
      La nation, qûi veut : maintenir sa dignité et ass... La nation, qûi veut : maintenir sa dignité et assurer son indépendance; a pu, a çlp même s'attendre à des revers ; tel est lp sor...
      Locuteur: Tardiveau
      ... 'à la'trahison et :qui trahissaient la nation dont ils exposaient l'armée par leur fu... ...ent perverses. -Saàs doute, les lâches qui, sur! lé champ de bataille., eriaiènt 'à la'trahison et :qui trahissaient la nation dont ils exposaient l'armée par leur fuite coupable;-oht-cherché-à voiler leur crime1 par de nouveaux attentats. La lâc...
      Locuteur: Tardiveau
      Représentants de là nation,; vous voulez 'que les coupables soient... Représentants de là nation,; vous voulez 'que les coupables soient connus et punis: Vous voulez qu'un, exèmple éclatant, de la justice? nationale ...

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 124
      ...confiance que je mets en l'équité d'une nation à laquelle j'ai été constamment dévoué.... ...imer à Sa Majesté l'hommage de mon attachement respectueux à sa personne, et la confiance que je mets en l'équité d'une nation à laquelle j'ai été constamment dévoué. Ces sentiments, transmis par votre organe, me font espérer le succès de ma dema...
      ...e sentiment que le premier devoir d'une nation puissante est celui d'être juste. ... a déterminé son arrêté suspensif, était sa conviction intime de nos droits et le sentiment que le premier devoir d'une nation puissante est celui d'être juste.

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 125
      que je mets à l'équité d'une nation éclairée et généreuse, tous ces sentime... que je mets à l'équité d'une nation éclairée et généreuse, tous ces sentiments me font espérer que le traité dont je demande l'exécution sera religieusemen...

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 126
      ...raité avec çèlle de la suprématie de la nation. ...on de cette abbaye, qui puisse concilier l'in-dispensâbilité de l'exécution du traité avec çèlle de la suprématie de la nation.
      ...laré que leurs biens appartiennent à la nation, et ordonné quils seront Vendus. Aussit...
      ...qui l'a soumise à la souveraineté de la nation française, mais une convention vo lonta...
      ...principes. L'Assemblée nationale a supprimé en France les ordres religieux,; déclaré que leurs biens appartiennent à la nation, et ordonné quils seront Vendus. Aussitôt que l'abbé ! de. Wadgasse fut instruit des décrets concernant les maisons rel...
      ...baye se trouve dans un cas tout particulier,. Ce n'est pas le droit de conquête qui l'a soumise à la souveraineté de la nation française, mais une convention vo lontaire, un acte libre du droit des gens. Cependant la.nation française ayant acquis...

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 129
      ...ampart; que ceux qui appartenaient à la nation étaient ceux qui étaient attaqués avec ... ...instruit que, dans quelques parties du département, l'on refusait le droit de champart; que ceux qui appartenaient à la nation étaient ceux qui étaient attaqués avec plus de force, il délibéra une adresse à ses concitoyens, où, en leur expliquant...

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 130
      ...n, lés choses ont totalement changé. La nation s'est chargée de toutes leè dettes des ... Depuis sa session, lés choses ont totalement changé. La nation s'est chargée de toutes leè dettes des provinces et des diocêises, et c'est à elle à qui ces ouvriers ont dû s'adresser...

      Séance du mardi 8 mai 1793, au matin

      page 132
      ...s bieps déclarés à la disposition de là nation. Ils ont vaincu tous les obstacles que ... ... ont senti que la libération de l'Etat ne pouvait s'opérer que par les ventes des bieps déclarés à la disposition de là nation. Ils ont vaincu tous les obstacles que le scrupule et l'intérêt personnel cherchait à mettre.
  • Tome 44 : Du 22 mai au 8 juin 1792 3 résultats
    • Séance du mardi 29 mai 1792, au matin

      - search term matches: (25)

      Séance du mardi 29 mai 1792, au matin

      page 245
      ...es de toute nature des domaines dont la nation lui a concédé la jouissance, décrète qu... ...érant que le roi est tenu, par la loi du 1er janvier 1790, d'acquitter les charges de toute nature des domaines dont la nation lui a concédé la jouissance, décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la pétition de la municipalité de Versailles,...

      Séance du mardi 29 mai 1792, au matin

      page 246
      Locuteur: Coustard
      ..., considérant que la guerre que fait la nation française intéresse tous les peuples, e... ...tendu le rapport de son comité militaire, sur la lettre du ministre de la guerre, considérant que la guerre que fait la nation française intéresse tous les peuples, et qu'il peut être intéressant d'attacher à son service quelques officiers étrang...

      Séance du mardi 29 mai 1792, au matin

      page 274
      ...rdonnance des grands procurateurs de la nation. (1) Archives nationales, Carton ISO, f... ...de 22 sols par lieue, lui seront payés par le receveur d'enregistrement, sur l'ordonnance des grands procurateurs de la nation. (1) Archives nationales, Carton ISO, feuille n° 255.
    • Séance du mercredi 30 mai 1792, au soir

      - search term matches: (2)

      Séance du mercredi 30 mai 1792, au soir

      page 350
      Locuteur: Merlin
      ...Moret, citoyen de la section des Quatre-Nations, au nom des officiers ci-devant dits de... Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une pétition du sieur Moret, citoyen de la section des Quatre-Nations, au nom des officiers ci-devant dits de fortune. Ils se plaignent du tort que leur fait la nouvelle organisation ; ils ...

      Séance du mercredi 30 mai 1792, au soir

      page 354
      Locuteur: Gensonné
      ...ieux, dans des lieux publics, contre la nation et la Constitution française, d'arborer... ...e pourront excéder une détention du terme d'Une année, de tenir des propos injurieux, dans des lieux publics, contre la nation et la Constitution française, d'arborer toute Iautre cocarde que celle aux couleurs nationales, ou tout autre signe de ...

      Séance du mercredi 30 mai 1792, au soir

      page 358
      Locuteur: Rouyer
      ...général que toutes les ressources de la nation soient prêtes à conserver son indépenda... ...premier jour, en exiger le développement; considérant qu'il importe à l'intérêt général que toutes les ressources de la nation soient prêtes à conserver son indépendance et à défendre ses lois ; considérant enfin qu'il est du devoir du Corps légi...
    • Séance du jeudi 24 mai 1792

      - search term matches: (14)

      Séance du jeudi 24 mai 1792

      page 57
      Locuteur: Fressenel
      ... et citoyennes de la section des Quatre-Nations est admise à la barre. Ils offrent à la... Une députation de citoyens et citoyennes de la section des Quatre-Nations est admise à la barre. Ils offrent à la patrie 792 livres 12sols en argent; 4964 livres 4 sols en assignats et des bijo...

      Séance du jeudi 24 mai 1792

      page 58
      Locuteur: Jouffret
      ...emblée une créance considérable dont la nation est fondée à demander le payement au go... ...st admis à la barre et donne lecture d'un mémoire dans lequel il indique à l'Assemblée une créance considérable dont la nation est fondée à demander le payement au gouvernement espagnol. Cette créance est en totalité de 2 millions 100,000 livres,...

      Séance du jeudi 24 mai 1792

      page 59
      Locuteur: Le Président
      ...ectacle majestueux de l'Assemblée de la nation ne peut qu'inspirer la plus grande sens... ...d'environ 12 lignes prononcé par un de ses élèves précédera leur offrande. Le spectacle majestueux de l'Assemblée de la nation ne peut qu'inspirer la plus grande sensation sur le cœur de ces jeunes plantes et le plus sincère dévouement pour la pa...

      Séance du jeudi 24 mai 1792

      page 60
      ... protection que les représentants de la nation ont daigne nous accorder par différents... ...c délices que nous saisissons l'occasion de témoigner notre reconnaissance de la protection que les représentants de la nation ont daigne nous accorder par différents décrets et que nous vous supplions de nous continuer. Nous la saisirons aussi, ...

      Séance du jeudi 24 mai 1792

      page 61
      Locuteur: Lucy
      Nous venons déposer sur le bureau de la nation la somme de 27,811 livres 11 sols pour ... Nous venons déposer sur le bureau de la nation la somme de 27,811 livres 11 sols pour les frais de la guerre.

      Séance du jeudi 24 mai 1792

      page 65
      Locuteur: Gohier
      La puissance d'une nation, imprescriptible et inaliénable, est la... La puissance d'une nation, imprescriptible et inaliénable, est la même dans tous les temps : ce qu'elle aurait pu dans une circonstance, elle le ...
      Locuteur: Gohier
      ...âmes qui n'ont juré d'être fidèles à la nation que pour la trahir plus sûrement. ...rvi qu'à manifester la lâche perfidie; rappellent la desertion de ces hommes îmfâmes qui n'ont juré d'être fidèles à la nation que pour la trahir plus sûrement.

      Séance du jeudi 24 mai 1792

      page 66
      Locuteur: Gohier
      ..., mais venez ratifier le contrat que la nation a fait en vo|;re faveur, venez déclarer... ...légeance à un prêtre ce n'est donc pas lui dire : jurez, ou vous mourrez de faim, mais venez ratifier le contrat que la nation a fait en vo|;re faveur, venez déclarer que vous acceptez son bienfait; et si le prêtre ingrat ne répond à cette invita...
      Locuteur: Gohier
      ...ion au rang des dettes nationales et la nation ne méconnaîtra jamais cette dette ; mai...
      ... préfèrent de vivre; qu'aux frais de la nation ils y soient transportés. En agir ainsi...
      Le traitement des prêtres non assermentés est mis par la Constitution au rang des dettes nationales et la nation ne méconnaîtra jamais cette dette ; mais en qualité de membres de la société, les prêtres non assermentés ont contracté...
      ...ce ; ne leur convient-il pas? qu'ils choisissent le gouvernement sous lequel ils préfèrent de vivre; qu'aux frais de la nation ils y soient transportés. En agir ainsi, c'est aller au-devant de leurs vœux, c'est les affranchir d'une domination qu'...
      Locuteur: Gohier
      ...e : et alors, faut-il se demander si la nation a le droit de leur désigner le seul lie... ...nnaître la Constitution française? c'est lever hautement l'étendard de la révolte : et alors, faut-il se demander si la nation a le droit de leur désigner le seul lieu qu'elle leur accorde pour asile et qu'elle pourrait refuser à des traîtres, si...
      Locuteur: Gohier
      ...ces termes : Je jure d'être fidèle à la nation, d'être soumis à la Constitution frança... ...re, devant les officiers municipaux de son domicile, le serment d'allégeance en ces termes : Je jure d'être fidèle à la nation, d'être soumis à la Constitution française, de ne provoquer ni pur mes écrits, ni parûmes discours publics ou secrets l...
      Locuteur: Gohier
      ...conduits aux frontières aux frais de la nation. ...éclarer sous quel autre gouvernement ils désirent fixer leur domicile et seront conduits aux frontières aux frais de la nation.
      Locuteur: Gohier
      ...i prêter le serment, ni déclarer quelle nation étrangère ils adoptent pour leur nouvel... ... sera désigné un lieu où seront déportés ceux qui s'obstineront à rie vouloir, ni prêter le serment, ni déclarer quelle nation étrangère ils adoptent pour leur nouvelle patrie.
      Locuteur: Damourette
      ... indigne des représentants d'une grande nation. Vous voulez terrasser les prêtres pert... ... illusion, Messieurs, et n'allons pas à notre but obliquement ; cette marche est indigne des représentants d'une grande nation. Vous voulez terrasser les prêtres perturbateurs, eh bien, attaquons-les ouvertement, et ne généralisons pas un nouveau...

      Séance du jeudi 24 mai 1792

      page 68
      Locuteur: Becquey
      ...rraient être destructeurs de l'Etat, la nation devrait le repousser. ...ar l'auteur d a Contrat social; et alors, s'il ne renonçait à ses dogmes qui pourraient être destructeurs de l'Etat, la nation devrait le repousser.

      Séance du jeudi 24 mai 1792

      page 77
      ...s la crise politique où nous sommes, la nation n'a pas eu d'ennemis plus dangereux, pl... Je commence par dire que dans la crise politique où nous sommes, la nation n'a pas eu d'ennemis plus dangereux, plus implacables que les prêtres. Ces hommes de paix ont semé partout le trouble e...
  • Tome 45 : Du 9 au 30 juin 1792 4 résultats
    • Séance du mardi 19 juin 1792, au matin

      - search term matches: (26)

      Séance du mardi 19 juin 1792, au matin

      page 363
      Locuteur: Merlet
      ...ut être tué au premier choc, il lait la nation son unique héritière, en envoyant 300 l... ...loyé dans l'armée commandée par ie général Lafayette, qui écrit, que comme il peut être tué au premier choc, il lait la nation son unique héritière, en envoyant 300 livres en assignats, qu'il a reçus pour son équipement* Cette lettre est ainsi co...
      Locuteur: Merlet
      ...pour défendre les grands intérêts de la nation pussent devenir le jouet ou la pâture d... ...Nous n'avons jamais entendu que les députés de nos départements envoyés à Paris pour défendre les grands intérêts de la nation pussent devenir le jouet ou la pâture d'un juge de paix. Nous ne voulions pas non plus qu'une cabale affreuse, désignée...
      Locuteur: Merlet
      ...nfâmes conspirateurs. Représentants, la nation entière est levée, le peuple armé, 6 mi... ...er de toute sa hauteur; non jamais elle ne cessera de réprimer et de punir les infâmes conspirateurs. Représentants, la nation entière est levée, le peuple armé, 6 millions d'hommes vous offrent leur fortune et leur vie pour soutenir notre sainte...

      Séance du mardi 19 juin 1792, au matin

      page 364
      Locuteur: Merlet
      ...er une créance très importante due à la nation par les propriétaires de l'ancien enclo... ...commissaires de la Trésorerie nationale, qui demandent à être autorisés à terminer une créance très importante due à la nation par les propriétaires de l'ancien enclos des Quinze-Vingts, et qui envoient le projet d'un acte de transaction.

      Séance du mardi 19 juin 1792, au matin

      page 365
      Locuteur: Rogniat
      ...e; car cet entrepreneur ne demande à la nation aucune avance, aucun prêt, aucun secour... ... trouver que dans leur réalité l'indemnité des dépenses énormes de son entreprise; car cet entrepreneur ne demande à la nation aucune avance, aucun prêt, aucun secours; lui et sa compagnie en feront tous les frais, et eux seuls courront tous les ...
      Locuteur: Rogniat
      ...es frais, périls et risques, mettant la nation à l'abri de toutes pertes et de tous da... ...et le Commerce; et d'autre part, les offres du sieur Chevalier de l'exécuter à ses frais, périls et risques, mettant la nation à l'abri de toutes pertes et de tous dangers, l'Assemblée nationale ne peut pas hésiter à décréter que le canal sera fa...

      Séance du mardi 19 juin 1792, au matin

      page 367
      Locuteur: Rogniat
      ... et ses dépendances appartiendront à ia nation, sans qu'elle ait rien a lui rembourser... ...èvement du canal, du droit de péage qui sera décrété; et après ce temps ie canal et ses dépendances appartiendront à ia nation, sans qu'elle ait rien a lui rembourser; et il lui sera remis en bon état.
      Locuteur: Rogniat
      ... décret, sans pouvoir répéter envers la nation. ...ui est prescrit dans lesdits termes, il se trouvera déchu du bénéfice du présent décret, sans pouvoir répéter envers la nation.
      Locuteur: Rogniat
      ...objets transportés pour le compte de la nation ne seront sujets qu'à la moitié seuleme... « Art. 5. Tous les objets transportés pour le compte de la nation ne seront sujets qu'à la moitié seulement des droits fixés par les articles précédents,

      Séance du mardi 19 juin 1792, au matin

      page 368
      Locuteur: Malus
      ... soient déclarés être à la charge de la nation, ainsi que les dettes communes par eux ... ...quels ils sont obligés; et ils demandent que ces constructions et entre- 1 tiens soient déclarés être à la charge de la nation, ainsi que les dettes communes par eux antérieurement contractées relativement à ces charges.
      Locuteur: Malus
      ...tiens seront-ilsà la charge, soit de la nation, et payés par le Trésor public, soit du... ... quel pied cette déduction sera-t-elle faite? Ou bien ces constructions et entretiens seront-ilsà la charge, soit de la nation, et payés par le Trésor public, soit du département, qui impose à sa décharge, et payés sur les sols additionnels de se...

      Séance du mardi 19 juin 1792, au matin

      page 373
      Locuteur: Le Président
      ... tache au tombeau. Je veux montrer à la nation que je suis sans reproche, je veux lui ... tache, je l'emporterai sans tache au tombeau. Je veux montrer à la nation que je suis sans reproche, je veux lui montrer ae quels ennemis elle doit se méfier... Ainsi, je transmets à l'Assemblé...

      Séance du mardi 19 juin 1792, au matin

      page 374
      Locuteur: Jean Debry
      ...états-majors. Mais nous convaincrons la nation entière et l'armée que l'Assemblée nati... ...vons rendu,en l'honneur de M, Servan. Je ne vois là qu'une coalition des divers états-majors. Mais nous convaincrons la nation entière et l'armée que l'Assemblée nationale ni le peuple français ne verront pas leur liberté, leur droit, ni leur Con...

      Séance du mardi 19 juin 1792, au matin

      page 394
      ...ns doute, cet arrangement ne lie pas la nation, qui n'y a contribué en rien, mais il p... Sans doute, cet arrangement ne lie pas la nation, qui n'y a contribué en rien, mais il prouve que jamais les officiers des princes n'ont entendu, ni voulu, que lafinanc...
      Que les représentants de la nation aient jugé à propos de proscrire en gén...
      ...t senti qu'il était de la justice de la nation de rendre aux officiers le prix ou la f...
      Que les représentants de la nation aient jugé à propos de proscrire en général la vénalité des offices pour tendre à la liberté et à l'égalité, rien de mieux; c'est un acte auquel tout bon citoyen se soumet ; mais?en même temps, ils ont senti qu'il était de la justice de la nation de rendre aux officiers le prix ou la finance de leurs charges,,et, pour cela, ils ont adopté différents modes avant de...
      ...ement qui était déjà pris, au nom de la nation, par le décret du 9 juin 1790, qui veut... ...tre manière à l'égard des officiers des princes : la première résulte de l'engagement qui était déjà pris, au nom de la nation, par le décret du 9 juin 1790, qui veut que le remboursement des charges de la maison du roi et de celles de ses frères...
      ...venir à l'engagement pris, au nom de la nation, par le décret de 1790, et par la même ... ...te viagère pour remboursement? Non, sans doute, parce que cela aurait été contrevenir à l'engagement pris, au nom de la nation, par le décret de 1790, et par la même raison on ne le peut pas davantage par rapport aux offices des maisons des princ...
      La nation, comme souveraine, peut bien abolir tou... La nation, comme souveraine, peut bien abolir tous les offices, tous les droits qu'elle croit nuisibles à la société, à la libert...

      Séance du mardi 19 juin 1792, au matin

      page 395
      Quand la nation ne serait pas engagée par le décret de ... Quand la nation ne serait pas engagée par le décret de 1790, elle ne pourrait pas, avec justice, forcer des citoyens à recevoir une ren...
      ...re mon vœu et celui de la justice et la nation sera cause que je verrai! cette perte a... ...ourrai pas, si, au lieu de me rembourser, on me constitue une rente viagère contre mon vœu et celui de la justice et la nation sera cause que je verrai! cette perte ajoutée à celle de mon état.
      ...es, la suppression du traitement que la nation leur accordait, à compter du 12 février...
      ...au contraire, de les faire payer par la nation de leurs gages et traitement jusqu'au j...
      D'un autre côté, en prononçant contre les princes, la suppression du traitement que la nation leur accordait, à compter du 12 février dernier, ce n'est point eux que l'on punit, mais leurs officiers ou domestiques...
      ...ce qui ne peUt pas être dans l'intention de l'Assemblée, dont la justice exige, au contraire, de les faire payer par la nation de leurs gages et traitement jusqu'au jour de leur remboursement ou, au moins, jusqu'à celui du nouveau décret qui les ...
    • Séance du mardi 19 juin 1792, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du mardi 19 juin 1792, au soir

      page 399
      Locuteur: Merlet
      ...axime, c'est vous avilir aux yeux de la nation entière. (Applaudissements à droite. — ... ...s représentants ne sont plus dignes de lui ; et consacrer dans ce moment cette maxime, c'est vous avilir aux yeux de la nation entière. (Applaudissements à droite. — Murmures à gauche.) Oui, Messieurs, le sentiment de ma conscience me dit que je ...
    • Séance du dimanche 24 juin 1792

      - search term matches: (15)

      Séance du dimanche 24 juin 1792

      page 527
      Locuteur: Lolivier
      ... domestique ; que le gouvernement et la nation n'ont donc contracté envers les individ... ...dministratives et présente l'idée moins d'un service militaire, que d'un service domestique ; que le gouvernement et la nation n'ont donc contracté envers les individus qui les composent, aucun engagement capable de motiver leur demande \ et même...

      Séance du dimanche 24 juin 1792

      page 528
      Locuteur: Cazes
      ...agny demeureront à la disposition de la nation pour être vendues à son profit. « Art. 4. Lés trois églises de Saint-Sauveur, Saint-Paul et Saint-Furci de Lagny demeureront à la disposition de la nation pour être vendues à son profit.
      Locuteur: Mouysset
      ... le montant sur les, sommes dues par la nation à la République de Gêhes. ...pose de faire liquider et régler les indemnités dues à ce citoyen et d'en réunir le montant sur les, sommes dues par la nation à la République de Gêhes.
      Locuteur: Rühl
      ...du de réels et importants services à la nation, lors de sa détention à Alger, et qu'à ... Je rappelle à l'Assemblée que le citoyen Caudier a rendu de réels et importants services à la nation, lors de sa détention à Alger, et qu'à cette heure, réduit à la mendicité, la

      Séance du dimanche 24 juin 1792

      page 529
      Locuteur: Fauchet
      ...e Marseille, considérant que toutes les nations et tous les gouvernements ont contracté... ...ur la réclamation du sieur Joseph Caudier, citoyen français, natif de la ville de Marseille, considérant que toutes les nations et tous les gouvernements ont contracté l'obligation réciproque de protéger par leurs lois et (f exercer la justice la ...

      Séance du dimanche 24 juin 1792

      page 532
      Locuteur: Cazes
      La nation se croit libre cihaque fois que ses enn... La nation se croit libre cihaque fois que ses ennemis ont échoué dans quelques-unes de leurs intrigues. Et que sont ces complots ...

      Séance du dimanche 24 juin 1792

      page 535
      Locuteur: Pozzo-di-Bergo
      ...t aux relations politiques qui lient la nation française avec la Fédération helvétique... ...r avec la justice particulière et le bien du service le respect dû aux traité^ et aux relations politiques qui lient la nation française avec la Fédération helvétique et les Grisons ses associés.
      Locuteur: Pozzo-di-Bergo
      ...s cet acte que le régiment attaché à la nation, sera réputé grisou, et traité comme ce... ...sée entre l'envoyé de France et ce particulier, en son privé nom. Il est dit dans cet acte que le régiment attaché à la nation, sera réputé grisou, et traité comme ceux avoués par les cantons Suisses.
      Locuteur: Pozzo-di-Bergo
      ...le de la République entière ; c'est une nation souveraine et alliée de la France qui d... ... acte de justice nationale, la réclamation des officiers Grisons est devenue celle de la République entière ; c'est une nation souveraine et alliée de la France qui demande la réintégration d'un droit qui n'aurait jamais dû être violé, et qui se ...

      Séance du dimanche 24 juin 1792

      page 536
      Locuteur: Pozzo-di-Bergo
      ... contraire à la réciprocité due à cette nation, qui avait le droit d'intervenir dans t... ...es.. L'ordonnance de 1763 n'est donc qu'une violation de cette promesse, un acte contraire à la réciprocité due à cette nation, qui avait le droit d'intervenir dans toute mesure tendant à changer l'ordre constitutif d'un régiment qui lui appartie...
      Locuteur: Pozzo-di-Bergo
      ...st le vœu solennellement exprimé par la nation grisonne, qui invoque en faveur de ses ...
      ... les sentiments d'amitié qui lient deux nations depuis tant de siècles ; ils ne pourron...
      ...uissant encore a déterminé votre comité à adopter l'avis qu'il vous propose, c'est le vœu solennellement exprimé par la nation grisonne, qui invoque en faveur de ses citoyens, les principes de la justice et de l'égalité, avec la noble confiance q...
      ...elvétie et ses associés à la France, ils ne pourront jamais parvenir à affaiblir les sentiments d'amitié qui lient deux nations depuis tant de siècles ; ils ne pourront pas les faire renoncer aux avantages profondément sentis qu'elles retirent de ...
      Locuteur: Pozzo-di-Bergo
      ...ore plus sensibles les avantages que la nation grisonne et le régiment de son nom doiv... « Que cette mesure ne peut contribuer qu'à rendre encore plus sensibles les avantages que la nation grisonne et le régiment de son nom doivent attendre de la Révolution française ;

      Séance du dimanche 24 juin 1792

      page 539
      Locuteur: Duranthon
      ...s faire espérer aux représentants de la nation, que bientôt la France entière bénira l... ...eurs jours. Les dépêches que je reçois sont beaucoup moins alarmantes; et je puis faire espérer aux représentants de la nation, que bientôt la France entière bénira la Constitution, parce que bientôt elle jouira de tous ses bienfaits.
      ...c. Daignez vous occuper de donner^ à la nation ce nouveau secours qui lui manque, et d... ...tion précise de ce qu'on doit entendre par les mots perturbateurs du repos public. Daignez vous occuper de donner^ à la nation ce nouveau secours qui lui manque, et dont la seule privation nuit plus à la chose publique, que tous les efforts de to...

      Séance du dimanche 24 juin 1792

      page 540
      ...andis, Messieurs, que les ennemis de la nation française l'ont forcée, par leur provoc... « Tandis, Messieurs, que les ennemis de la nation française l'ont forcée, par leur provocation, à déployer l'étendard de la guerre pour la (1) Ribliothèque nationale : A...

      Séance du dimanche 24 juin 1792

      page 545
      ...t, Messieurs, de déclarer, au nom de la nation, la guerre au roi de Hongrie et de Bohê... Le rdi vient, Messieurs, de déclarer, au nom de la nation, la guerre au roi de Hongrie et de Bohême; ce moment, où la justice d'un grand peuple, d'un peiple libre, va déployer l...
    • Séance du vendredi 29 juin 1792, au soir

      - search term matches: (9)

      Séance du vendredi 29 juin 1792, au soir

      page 680
      Locuteur: Le Président
      ... et les erreurs des représentants d'une nation sont les plus funestes ennemis des peup... ...e et votre équité, et vous n'oublierez point que la précipitation, la prévention et les erreurs des représentants d'une nation sont les plus funestes ennemis des peuples. »

      Séance du vendredi 29 juin 1792, au soir

      page 681
      Locuteur: Rouyer
      ...rchique par le vœu uniforme de toute la nation; qui demandent Vappel au peuple dans un... ...rance44,000 souverains; qui parlent de la république dans un Etat constitué monarchique par le vœu uniforme de toute la nation; qui demandent Vappel au peuple dans un gouvernement représentatif, où 1 appel au peuple, interdit par la Constitution,...

      Séance du vendredi 29 juin 1792, au soir

      page 683
      Locuteur: Dalmas
      ...ctère loyal, sensible et généreux de la nation française. Ce sont eux, qui cent fois, ... ...tieux, de spéculations criminelles et de contre-révolution, ont dénaturé le caractère loyal, sensible et généreux de la nation française. Ce sont eux, qui cent fois, ont été cause de l'effusion du sang des citoyens, qui ont souillé de grandes pag...

      Séance du vendredi 29 juin 1792, au soir

      page 684
      Locuteur: Dalmas
      que la nation entière se lèverait pour demander venge... que la nation entière se lèverait pour demander vengeance de ces attentats, qu'elle marcherait sur cette cité, pour faire un mémorabl...

      Séance du vendredi 29 juin 1792, au soir

      page 685
      Locuteur: Dalmas
      ...icile du représentant héréditaire de la nation a été indignement violé et profané, où ... ...vengeance de l'exécrable journée du 20 juin présent mois, jour affreux où le domicile du représentant héréditaire de la nation a été indignement violé et profané, où les jours du monarque ont couru de si grands dangers, où l'on a cherché à forcer...
      Locuteur: Dalmas
      ...tout envisagé comme une propriété de la nation; sinon nous demanderions que vous quitt...
      ...ontrée plus digne dè posséder ce que la nation a de plus cher.
      ...donne la garde que la Constitution lui accorde, et qu'il soit constamment et partout envisagé comme une propriété de la nation; sinon nous demanderions que vous quittassiez, qu'il quittât une ville qui se rendrait si criminellement inhospitalière, pour habiter une autre contrée plus digne dè posséder ce que la nation a de plus cher.

      Séance du vendredi 29 juin 1792, au soir

      page 686
      Locuteur: Gensonné
      ... et en ma qualité de représentant de la nation, j'ai le droit de faire une proposition... J'ai demandé la parole, et en ma qualité de représentant de la nation, j'ai le droit de faire une proposition, à moins qu'un décret ne me l'interdise. Cette proposition, la voici :
      Locuteur: Gensonné
      ...que la majorité des représentants de la nation est une faction. (Bruit.) Je ne conçoispas encore si on peut dire que la majorité des représentants de la nation est une faction. (Bruit.)
  • Tome 46 : Du 30 juin au 20 juillet 1792 6 résultats
    • Séance du dimanche 8 juillet 1792

      - search term matches: (9)

      Séance du dimanche 8 juillet 1792

      page 241
      Locuteur: Dochier
      Si la nation cède l'église du ci-devant chapitre de ... Si la nation cède l'église du ci-devant chapitre de Léré et la maison Le Roux, pour former l'église paroissiale et le presbytère, el...
      Locuteur: Dochier
      ...e l'église et de la maison cédée par la nation est plus considérable que celui de l'ég... 11 est vrai que le prix de l'église et de la maison cédée par la nation est plus considérable que celui de l'église abandonnée, mais il faut considérer que plusieurs circonstances d'intérêt p...
      Locuteur: Dochier
      ...se de Léré sera vendue, au profit de la nation, par le directoire du district de Sance... ...translation énoncée aux articles précédents, l'ancienne église de la-dite paroisse de Léré sera vendue, au profit de la nation, par le directoire du district de Sancerre. »

      Séance du dimanche 8 juillet 1792

      page 243
      Locuteur: Monestier
      ... et à calomnier les représentants de la nation. Plus loii^ parlant d'un autre décret, ... ...ro dans lequel l'auteur du Mercure s'attache à avilir les autorités constituées, et à calomnier les représentants de la nation. Plus loii^ parlant d'un autre décret, il dit qu'il est le résultat de ce fanatisme d'égalité qui dirige toutes les opé...

      Séance du dimanche 8 juillet 1792

      page 244
      Locuteur: Lecoz
      ...nées, établi en France. Il doit à cette nation généreuse les avantages dont il jouit. ... Né à Genève, Mallet du Pan s'est, depuis plusieurs années, établi en France. Il doit à cette nation généreuse les avantages dont il jouit. Je demande qu'il soit tenu d'opter entre les lois françaises et les lois génevoi...

      Séance du dimanche 8 juillet 1792

      page 251
      Locuteur: Le Président
      ... savons tous qu'il n'appartient qu'à la nation de nous en délier. ...titution ni vos serments ne seront changés. Les nôtres sont inviolables, et nous savons tous qu'il n'appartient qu'à la nation de nous en délier.
      Locuteur: Le Président
      ... la fidélité, que nous avons jurée à la nation, à la loi et au roi. Aujourd'hui nous o... ...s, législateurs, nous ne pouvons trouver notre sûreté et notre bonheur, que dans la fidélité, que nous avons jurée à la nation, à la loi et au roi. Aujourd'hui nous offrons nos bras à la patrie en danger; sous peu nous déposerons sur son autel le...
    • Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      - search term matches: (48)

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 256
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ...n des citoyens de la section des Quatre-Nations, relative à la suspension du maire et d... 2° Pétition des citoyens de la section des Quatre-Nations, relative à la suspension du maire et du procureur de la commune de Paris.

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 258
      Locuteur: Gossuin
      ... fait perdre l'espoir de faire jouir la nation française, aqx termes de la loi du 3 no...
      ...ements ecclésiastiques français dont la nation est privée depuis plusieurs années, et ...
      ...enus arréragés pourraient procurer à la nation une somme de 8 à 10 millions en numérai...
      ...lheureuse position* Il est regrettable que l'évacuation du territoire ennemi ait fait perdre l'espoir de faire jouir la nation française, aqx termes de la loi du 3 novembre 1790î des biens qui s'y trouvent dépendant des établissements ecclésiastiques français dont la nation est privée depuis plusieurs années, et dont le mobilier et les revenus arréragés pourraient procurer à la nation une somme de 8 à 10 millions en numéraire. »

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 261
      ...nons plus qu'à un parti, le parti de la nation. (Applaudissements unanimes.)Songeons a... ... frères. — C'est dans cet esprit que je vous conjure de m'entendre.....N'appartenons plus qu'à un parti, le parti de la nation. (Applaudissements unanimes.)Songeons aux grands intérêts qui sont dans nos mains; songeons que nous allons décider de ...

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 262
      Locuteur: Brissot de Warville
      .... Soydfis sans cessé en présence dé là, nation que nous défendons, de ces rois due ïïo... vivre sagement, il fallait sans cëssë sè mettre en présence d'un grand homme. Soydfis sans cessé en présence dé là, nation que nous défendons, de ces rois due ïïoUs avdns & combattre; dé l'Eui-opè entière (jui ftous contemple; et alors rtouâ ...

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 263
      Locuteur: Brissot de Warville
      Âh! Si jamais Une nation s'èst trouvée én danger, c'est bien lor... Âh! Si jamais Une nation s'èst trouvée én danger, c'est bien lorsque cinq à six puissànces ont iM sa perte, et rassemblent lès plUs grandes foré...

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 264
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...on état à un malade désespéré : mais la nation régénérée déploiera une jeunesse, une ....
      .... . Dites, dites tous les dangers. — La nation se reste toujours. — Il y aurait du dan...
      ...plus à la chose publique que la vérité tout entière. — On peut, on doit cacher son état à un malade désespéré : mais la nation régénérée déploiera une jeunesse, une .vigueur bien supérieure à tous les événements.. . Dites, dites tous les dangers. — La nation se reste toujours. — Il y aurait du danger, que le secret pour en cacher l'étendue serait de le dire. Déclarez ensuite,...
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...commande à l'âme de grandes idées, à la nation de grands développements ; à ses représ... ...ntier, mais il le prépare; mais sans ce décret, votre salut ne peut exister. 11 commande à l'âme de grandes idées, à la nation de grands développements ; à ses représentants, les plus grands efforts pour sauver la patrie. Ce décret et le premier ...
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...ement, mais non dans ce qui concerne la nation. J'ai pensé que cette réunion n'avait c... ...ue notre réunion avait effacé le passé dans tout ce qui nous concerne personnellement, mais non dans ce qui concerne la nation. J'ai pensé que cette réunion n'avait changé ni le mal ni les causes, et ne devait point changer le remède. J'ai pensé ...
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...cheté ; car ma conscience me dit que la nation est perdue, si les hommes qui connaisse... ... j'allais garder ce funeste silence, j'aurais à me reprocher éternellement ma lâcheté ; car ma conscience me dit que la nation est perdue, si les hommes qui connaissent le mal n'élèvent pas la voix, s'ils trompent ou se laissent tromper par une s...
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...onjuration contre la liberté, contre la nation, qui devrait maudire une pareille réuni... ...s une pareille coalition existait entre les deux pouvoirs, ce serait une vraie conjuration contre la liberté, contre la nation, qui devrait maudire une pareille réunion. — Je dirai donc la vérité, je la dirai sans fiel, et uniquement pour faire s...
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...e miracle d'un jour, osez répondre à la nation, sur votre tête ; osez lui répondre que...
      ...; que la cour ai trompé le roi comme la nation, je le veux ; que le roi soit de bonne ...
      ..., de discordes, de conjurations ? Vous qui vantez son changement, qui croyez à ce miracle d'un jour, osez répondre à la nation, sur votre tête ; osez lui répondre que dans cette cour on veut sincèrement la Révolution ; qu'on aime le peuple ; qu'o...
      ...ait maintenant 4 ans de bonne foi et de patriotisme, et nous pourrons la croire ; que la cour ai trompé le roi comme la nation, je le veux ; que le roi soit de bonne foi, je le veux encore; mais je me regarderais comme un traître, comme le bourre...

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 265
      Locuteur: Brissot de Warville
      La nation est le jouet de ce cabinet, c'est-à-dir... La nation est le jouet de ce cabinet, c'est-à-dire de quelques intrigants qui le dominent. Voilà le secret de notre position; voi...