Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-081 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-1211 hits on 1792-0125 hits on 1792-0227 hits on 1792-0323 hits on 1792-0417 hits on 1792-0524 hits on 1792-0623 hits on 1792-0720 hits on 1792-0815 hits on 1792-0911 hits on 1792-104 hits on 1792-1111 hits on 1792-1211 hits on 1793-013 hits on 1793-0213 hits on 1793-0314 hits on 1793-0419 hits on 1793-056 hits on 1793-064 hits on 1793-0711 hits on 1793-0811 hits on 1793-096 hits on 1793-106 hits on 1793-1111 hits on 1793-122 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-021 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 43 volumes
  • Tome 37 : Du 2 au 28 janvier 1792 9 résultats
    • Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      page 215
      Locuteur: Delacroix
      ...dressé a lui et aux représentants de la nation. Messieurs, je crois que si le roi rece... ... mais.Je. demande si elle trouverait bon. que le roi décachetât seul un paquet adressé a lui et aux représentants de la nation. Messieurs, je crois que si le roi recevait un semblable paquet, par ce fait que l'Assemblée aurait sur ce paquet les m...
    • Séance du jeudi 12 janvier 1792, au soir

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 12 janvier 1792, au soir

      page 346
      Locuteur: Castel
      « Considérant les services rendus à la nation par Honoré-Gabriel Riquetti-Mirabeau, d... « Considérant les services rendus à la nation par Honoré-Gabriel Riquetti-Mirabeau, décrète que. les frais de ses funérailles seront acquittés par le Trésor public. ...

      Séance du jeudi 12 janvier 1792, au soir

      page 347
      Locuteur: Le curé de Choue
      ... à 1 indulgence des représentants de la nation, quand même une démarche indiscrète pou... ...exécuter le décret avec une joie respectueuse, auraient au moins quelques droits à 1 indulgence des représentants de la nation, quand même une démarche indiscrète pourrait autoriser en apparence à prendre le change sur leurs motifs et la droiture...

      Séance du jeudi 12 janvier 1792, au soir

      page 348
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      ...e le serment : oui, représentants de la nation, nous le jurons dans le temple auguste ... ...raîtres ; qu'enfin, il n'est point de grâce pour eux. Aussi, nous venons en faire le serment : oui, représentants de la nation, nous le jurons dans le temple auguste de la liberté ! oui, nous le jurons sur nos armes, de ne rentrer dans nos foyers...

      Séance du jeudi 12 janvier 1792, au soir

      page 349
      Locuteur: Caminet
      « Considérant qu'il est utile à la nation, et conforme aux usages d'amitié et de ... « Considérant qu'il est utile à la nation, et conforme aux usages d'amitié et de bon voisinage, pratiqués depuis longtemps, entre elle et ladite république, de d...
      Locuteur: Chéron-La-Brayère
      ...avoir s'il est utile ou avantageux à la nation d'aliéner ou non aliéner ses forêts, dé... ... jusqu'à ce qu'il ait été statué sur l'ajournement à un mois de la question de savoir s'il est utile ou avantageux à la nation d'aliéner ou non aliéner ses forêts, décrète qu'il n'y a lieu à délibérer sur la proposition de charger les procureurs-...

      Séance du jeudi 12 janvier 1792, au soir

      page 352
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...é ; il est négligé honteusement pour la nation française. ...résenter une digue redoutable aux Anglais. Le commerce de l'Inde est très négligé ; il est négligé honteusement pour la nation française.
    • Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      - search term matches: (14)

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      page 420
      Locuteur: Mangin
      ...e d!emmanchement étant un crime ae lèse-nation, et l'Assemblée nationale s'étant réser...
      ... d'accusation contre les crimes de lèse-nation et contre la sûreté de l'Etat, ils pens...
      ...agon du 7e régiment qui a déserté le 3 du courant avec armes et bagages. Le crime d!emmanchement étant un crime ae lèse-nation, et l'Assemblée nationale s'étant réservé de porter les décrets d'accusation contre les crimes de lèse-nation et contre la sûreté de l'Etat, ils pensent que la haute cour nationale est seule compétente pour connaître de ce dé-

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      page 421
      Locuteur: Etienne Martin
      ...de barbarie qui n'ont lieu que chez les nations les plus sauvages, qui sont contraires ... ...ce-consuls de ces différents ports n'ont pu prévenir ou faire réparer des actes de barbarie qui n'ont lieu que chez les nations les plus sauvages, qui sont contraires aux droits des gens et qui sont autant d'infractions au pacte de famille qui lie...
      Locuteur: Etienne Martin
      ...ccasion où il s'agit ae l'honneur de la nation, de la sûreté de sa navigation et de so... ...ribuerez beaucoup à faire accélérer les démarches du pouvoir exécutif dans une occasion où il s'agit ae l'honneur de la nation, de la sûreté de sa navigation et de son commerce. Nous sommes, etc.
      Locuteur: Lanxade
      ... ecclésiastiques vendus au profit de la nation. 11 expose que la municipalité de Libou... ...à leurs frais, et qui, pour cela, ne peut être comprise dans la classe des biens ecclésiastiques vendus au profit de la nation. 11 expose que la municipalité de Libourne avait déjà converti cette chapelle en un dépôt de subsistances, établissemen...

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      page 422
      Locuteur: Chéron-La-Bruyère
      ...voir s il est utile et [avantageux a la nation d'aliéner ou non aliéner ses forêts, vo... ...onjectures ; et certes, sans la grande question qui va vous occuper, celle de savoir s il est utile et [avantageux a la nation d'aliéner ou non aliéner ses forêts, vous n'eussiez jamais pensé à suspendre l'exécution de cette loi avant d'être bien...
      Locuteur: Chéron-La-Bruyère
      ...récieuse propriété dans les mains de la nation, ou d'en aliéner seulement une partie, ...
      ...s encore, qui doivent animer une grande nation et la rendre indépendante de ses voisin...
      ...-avenue; que si, au contraire, vous pensez qu'il soit utile de conserver cette précieuse propriété dans les mains de la nation, ou d'en aliéner seulement une partie, il faudra réformer la loi, moins par un motif d'économie qu'il ne faut jamais négliger quand on est chargé des intérêts du peuple, que par les motifs plus puissants encore, qui doivent animer une grande nation et la rendre indépendante de ses voisins, pour un grand objet de consommation, le plus . nécessaire après le pain, le b...

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      page 423
      Locuteur: Chéron-La-Bruyère
      geux à la nation d'aliéner ou non aliéner ses forêts, en... geux à la nation d'aliéner ou non aliéner ses forêts, en tout ou en partie, que jusqu'à ce qu'il ait été définitivement statué sur ce ra...
      Locuteur: Dorizy
      ...rançaisè, soit à une médiation entre la nation française et les rebelles conjurés cont... ...t à un con-rès dont l'objet serait d'obtenir la modification e la Constitution françaisè, soit à une médiation entre la nation française et les rebelles conjurés contre elle, soit à une composition avec les princes possessionnés en France, qui ne...
      Locuteur: Le Président
      ...hé, maire de la Rochelle qui offre à la nation une avance gratuite de 50,000 livres; l... ... un reproche de différer de lui en donner lecture ; elle est de M. Daniel Garesché, maire de la Rochelle qui offre à la nation une avance gratuite de 50,000 livres; la voici:

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      page 424
      Locuteur: Dorizy
      ...avoir s'il est utile et avantageux à la nation d'aliéner ou non aliéner ses forets en ... ...ines, de lui présenter, dans le délai d'un mois, un rapport sur la question de savoir s'il est utile et avantageux à la nation d'aliéner ou non aliéner ses forets en tout ou en partie; que jusqu'à ce qu'il ait été définitivement statué sur ce rap...

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      page 425
      Locuteur: Delessart
      ...is pour la liberté et qui fait don à la nation d'un billet de 10 livres sterling. Je v... ...rs, je viens de recevoir une lettre d'un Anglais, qui partage l'amour des Français pour la liberté et qui fait don à la nation d'un billet de 10 livres sterling. Je vais donner connaissance à l'assemblée de cette lettre; elle est du € janvier, da...
      Locuteur: Delessart
      guerre dans laquelle la nation française va pro- guerre dans laquelle la nation française va pro-

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      page 427
      Locuteur: Aréna
      ...e, que nous sommes confondus dans votre nation, aujourd'hui que nous n'avons qu'une mê... ...s d'une administration vicieuse. Aujourd'hui que nous ne sommes qu'un même peuple, que nous sommes confondus dans votre nation, aujourd'hui que nous n'avons qu'une même patrie, Su'un même intérêt, qu'une même ardeur pour éfendre la cause de. la l...
    • Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      - search term matches: (38)

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 449
      Locuteur: Dorizy
      « Représentants de la nation, « Représentants de la nation,

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 452
      Locuteur: Dorizy
      ...William Becket, aux représentants de la nation française, salut. « William Becket, aux représentants de la nation française, salut.
      Locuteur: Dorizy
      ...un peuple généreux et ami de toutes les nations. Si quelques despotes s'avisaient de vo...
      ...n lui attira de tous temps l'amitié des nations, mais qui s'en est rendu bien plus dign...
      ...Plusieurs Anglais vous ont promis d'employer leurs biens et leur vie à défendre un peuple généreux et ami de toutes les nations. Si quelques despotes s'avisaient de vouloir porter la moindre atteinte à sa liberté, il existe dans ma patrie des mill...
      ...rtes de moyens, la liberté naissante d'un peuple dont le caractère aimable et bon lui attira de tous temps l'amitié des nations, mais qui s'en est rendu bien plus digne, par la promesse invariable de vivre en paix avec tous ses voisins et de ne ri...
      ...it, lorsque vous présentez à toutes les nations le rameau d'olivièr, leurs tyrans cherc...
      ... vous menacer, l'opinion formelle de la nation retiendrait le ministre Pitt, si sa pén...
      ... grand peuple qui vient de conquérir sa liberté, je vous le demande, de quel droit, lorsque vous présentez à toutes les nations le rameau d'olivièr, leurs tyrans cherchent-ils à vous harceler de toutes les manières, et veulent-ils s'abreuver de vo...
      ... Ne craignez rien du gouvernement d'Angleterre ; au milieu de l'orage qui paraît vous menacer, l'opinion formelle de la nation retiendrait le ministre Pitt, si sa pénu- (1) Procès-verbaux des séances de l'Assemblée législative, tome IV, page 176....

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 453
      Locuteur: Dorizy
      ...op duré pour le malheur et la honte des nations. Pénétré de ces vérités saintes, je veu... ...araître de dessus la surface du globe la ligue de quelques hommes qui n'a que trop duré pour le malheur et la honte des nations. Pénétré de ces vérités saintes, je veux contribuer, autant que la modicité de ma fortune me le permet, à rétablissemen...
      Locuteur: Dorizy
      ...'est pas qu'on ne soit convaincu que la nation française ne puisse achever elle seule ... ...tous les pays travaillent ardemment à l'heureuse issue de votre entreprise, ce n'est pas qu'on ne soit convaincu que la nation française ne puisse achever elle seule la conquête de la liberté. Lé peuple, qu'un petit nombre d'hommes ignorants et o...
      Locuteur: Laureau
      ...s, et nous ferions des dépenses dont la nation aurait à s'applaudir, par l'avantage qu... ...ous, au lieu que si nous avions un état général, nous choisirions les plus utiles, et nous ferions des dépenses dont la nation aurait à s'applaudir, par l'avantage qu'elle en retirerait. Je propose, en conséquence, de ne?rien décréter pour Tes tr...

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 454
      Locuteur: Lacuée
      Vous savez que lorsque la nation a mis à sa disposition les biens du cle... Vous savez que lorsque la nation a mis à sa disposition les biens du clergé, elle a décrété qu'elle aurait soin des pauvres, et elle a entendu les pauvr...

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 459
      Locuteur: Mathieu Dumas
      LA NATION. LA LOI ET LE ROI. LA NATION. LA LOI ET LE ROI.

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 461
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...'ils seraient res-onsables auprès de la nation de tous les mal-eurs dont cette partie ... ...s à la Croix-des-Bouquets; elle était détaillée, et on leur faisait envisager qu'ils seraient res-onsables auprès de la nation de tous les mal-eurs dont cette partie de la colonie était menacée.

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 462
      Locuteur: Koch
      ...ps prescrit, à tout ce que le roi et la nation française étaient en droit d attendre d... ...ce prince n'ait l'intention sérieuse, de satisfaire complètement, et dans le temps prescrit, à tout ce que le roi et la nation française étaient en droit d attendre de la justice, et de son penchant pour la paix. Les lettres de M. de Sainte-Croix...

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 463
      Locuteur: Le Président
      ...nt à l'Europe le respect que mérite une nation libre, mais qu'il lui importe de comman... ...ctionnée d'avance : vos résolutions appuyées par une armée redoutable, inspireront à l'Europe le respect que mérite une nation libre, mais qu'il lui importe de commander.
      Locuteur: Delessart
      ...re propre mouvement le repos des autres nations, et de ne jamais prendre les armes que ... ...défendre la Constitution, nous avons pris l'engagement de ne pas troubler de notre propre mouvement le repos des autres nations, et de ne jamais prendre les armes que pour la défense de notre liberté et de nos droits. Une suite nécessaire de cet e...
      Locuteur: Delessart
      ...i de nos serments avec la dignité de la nation, a,vec la sûreté de l'Empire; j ajouter... ...mble, s'attacher à celles qui se concilieront le plus avec le respect dû à la foi de nos serments avec la dignité de la nation, a,vec la sûreté de l'Empire; j ajouterai enfin avec la Constitution.

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 464
      Locuteur: Delessart
      ...fiance que nous avons déjà inspirée aux nations. ... nous avons si profondément tracée, suffirait peut-être pour affaiblir cette confiance que nous avons déjà inspirée aux nations.
    • Séance du jeudi 19 janvier 1792, au soir

      - search term matches: (14)

      Séance du jeudi 19 janvier 1792, au soir

      page 514
      Locuteur: Abbema, Huber, Boetzelar, Van Hoey, de Witt et de Koch
      ...itique, que la vertu et la bonne foi de nation à nation sont comptées pour quelque chose, comme... ...France donne l'exemple à toute,la terre que la morale peut s'unir à la saine politique, que la vertu et la bonne foi de nation à nation sont comptées pour quelque chose, comme des principes, certains delà reunion universeUe des hommes, jouissant de leurs ...
      Locuteur: Abbema, Huber, Boetzelar, Van Hoey, de Witt et de Koch
      ...lus favorable de justifier auprès de la nation française l'intérêt qu'elle avait pris ... ...s l'impulsion des esprits et la situation (les choses n'offrirent une occasion plus favorable de justifier auprès de la nation française l'intérêt qu'elle avait pris à cette grande cause de la justice et dè la liberté.
      Locuteur: Abbema, Huber, Boetzelar, Van Hoey, de Witt et de Koch
      ...nt n'imprimât pas une seconde fois à la nation batave la hônte dont il l'avait Couvert... ...on gré des forces navales et militaires dè l'Etat, afin que son aveugle dévouement n'imprimât pas une seconde fois à la nation batave la hônte dont il l'avait Couverte dans la dernière guërre, en retenant dans les ports dé la République les

      Séance du jeudi 19 janvier 1792, au soir

      page 515
      Locuteur: Abbema, Huber, Boetzelar, Van Hoey, de Witt et de Koch
      ...étendue les différents avantages que la nation française avait «droit d'attendre de so... Nous pourrions développer avec plus d'étendue les différents avantages que la nation française avait «droit d'attendre de son alliance ayec les patriotes bataves, et combien l'industrie des Hollandais réf...
      Locuteur: Abbema, Huber, Boetzelar, Van Hoey, de Witt et de Koch
      ...guste Assemblée des représentants d'une nation généreuse et loyale de fixer : Nous supplions cette auguste Assemblée des représentants d'une nation généreuse et loyale de fixer :
      Locuteur: Abbema, Huber, Boetzelar, Van Hoey, de Witt et de Koch
      ... a pas d'économie à proposer, et que la nation ne pouvait que se plaindre des circonst... ...s finances de l'Assemblée constituante a déjà dit dans son rapport : « qu'il n'y a pas d'économie à proposer, et que la nation ne pouvait que se plaindre des circonstances qui ne lui permettaient pas de plus grands sacrifices», reste consacrée pr...

      Séance du jeudi 19 janvier 1792, au soir

      page 520
      Locuteur: Hugau
      ...nde ressource : c'est celle de toute la nation armée pour la défense de la liberté ; e... ...ur de vous soumettre, ne vous paraisse devoir être adopté, il nous reste une grande ressource : c'est celle de toute la nation armée pour la défense de la liberté ; elle ne posera les armes que lorsqu'elle pourra mettre cette devise sur le mantea...

      Séance du jeudi 19 janvier 1792, au soir

      page 522
      Locuteur: Delacroix
      ...qu'il est devenu suspect aux yeux ae la nation. ...uite, de son incorruptibilité, et qu'il se regarde comme coupable dès l'instant qu'il est devenu suspect aux yeux ae la nation.

      Séance du jeudi 19 janvier 1792, au soir

      page 523
      Locuteur: Prouveur
      ...nnaies, considérant que l'intérêt de la nation et le bien de la justice exigent que le... ...entendu le rapport de ses comités, réunis, dè législation et dès assignats et monnaies, considérant que l'intérêt de la nation et le bien de la justice exigent que les fabricateurs de faux assignats soient promptemènt connus et punis; informée qu...

      Séance du jeudi 19 janvier 1792, au soir

      page 526
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ...ls se trouvent à la disposition de . là nation, suivant, le titre premier dé là Consti... ...us leurs rapports, destinés et employés au service public ; et, par cela même, ils se trouvent à la disposition de . là nation, suivant, le titre premier dé là Constitution française.
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ... faisant rentrer dans les coffres de la nation des revenus qui en avaient été distrait... En faisant rentrer dans les coffres de la nation des revenus qui en avaient été distraits, votre équité, Messieurs, ne vous permettra pas sans doute de laisser sans ind...

      Séance du jeudi 19 janvier 1792, au soir

      page 527
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ...s vacantes doit tourner au profit de la nation, et vous rejetterez .touté nomination p... Vous penserez sans' doute, Messieurs,' que le produit des commânderies vacantes doit tourner au profit de la nation, et vous rejetterez .touté nomination postérieure.i Lorsque 1 égalité française méconnaît le ruban, de Saint-Lazare, la...
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ... et leur produit acquis au profit de la nation ;én conséquence, tous trésoriers', rece... ...de la sanction du décret du 30 juillet 1791, seront regardées comme non-avenues, et leur produit acquis au profit de la nation ;én conséquence, tous trésoriers', receveurs et autres, demeurent personnellement responsables des payements qu'ils pou...
    • Séance du samedi 21 janvier 1792, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 21 janvier 1792, au soir

      page 572
      Locuteur: Dorizy
      ... què vous venez de prendre aux yeux des nations étonnées ;' vous vous êtes montrés les ... ...concitoyens. Nous applaudissons avec transport à l'attitude majestueuse et fière què vous venez de prendre aux yeux des nations étonnées ;' vous vous êtes montrés les dignes représentants d'un peuple libre. Il n'est aucun de nous qui n'ait répété ...
      Locuteur: Dorizy
      ...appartient de les découvrir, c'est à la nation seule qu'il appartient de les corriger.... ...umaine a pu lui laisser quelques légers défauts, mais c'est au temps seul qu'il appartient de les découvrir, c'est à la nation seule qu'il appartient de les corriger. Otez un petit nombre de ces hommes orgueilleux qui frémissent de voir marcher l...
    • Séance du dimanche 22 janvier 1792

      - search term matches: (13)

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 587
      Locuteur: Gossuin
      ...ut et du Bas-Rhin, avec l'énergie d'une nation libre qui s'est interdit les conquêtes,... ... l'égalité et la liberté. « Il fallait, ajoutent-ils, annoncer aux cercles du Haut et du Bas-Rhin, avec l'énergie d'une nation libre qui s'est interdit les conquêtes, que s'ils se refusent à exécuter les traités, s'ils ne dispersent ces hordes d'...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 588
      Locuteur: Gossuin
      ...ments, devenus si justement odieux à la nation; il se plaint de ce qu'il a méconnu ses... Moritauban compare le directoire du département de Paris aux ci-devant parlements, devenus si justement odieux à la nation; il se plaint de ce qu'il a méconnu ses devoirs, a foule aux pieds ses engagements et qu'il s'est rendu infidèle au peu...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 589
      Locuteur: Gossuin
      ...e port salutaire de la souveraineté des nations. ...ée des droits de l'homme vous aidera à conduire le vaisseau de la liberté dans le port salutaire de la souveraineté des nations.
      Locuteur: Gossuin
      ...onfisquer leurs revenus au profit de la nation. ...laive de la justice trop longtemps suspendu sur leurs têtes criminelles, et de confisquer leurs revenus au profit de la nation.
      Locuteur: Gossuin
      ...tyrans, disent ceux de Manosque, qu'une nation aussi puissante et aussi fière que la n... Vous avez appris aux tyrans, disent ceux de Manosque, qu'une nation aussi puissante et aussi fière que la nôtre n'ignore pas les moyens de conserver la liberté, lorsqu'elle a su la conqué...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 590
      Locuteur: Gossuin
      ...soutienne toujours dans vos séances, la nation fera lé reste. ...e robins soulèveront contre lui la tempête ; mais que le courage de l'esprit se soutienne toujours dans vos séances, la nation fera lé reste.
      Locuteur: Gossuin
      ...récieux que vous devez entièrement â la nation, si je continuais à vous faire lecture ... Ce serait mé répéter. Messieurs, et trop entreprendre sur Ce temps précieux que vous devez entièrement â la nation, si je continuais à vous faire lecture du très grand nombre d'adresses que j'ai encore sous les yeux.
      Locuteur: Gossuin
      ..., enrichis de cette devise si chère aux nations indépendantes, il fuira épouvanté, et n... ...ri de guerre sera : La liberté ou la mort. A l'aspect de nos drapeaux tricolores, enrichis de cette devise si chère aux nations indépendantes, il fuira épouvanté, et nos armes victorieuses le repousseront dans la région des esclaves. Si nous somme...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 591
      Locuteur: Gossuin
      ...vait en attendre et que peut désirer la nation : la confiance réciproque entre les sol...
      ...nstitution est dans tous les cœurs ; la nation, la loi et le roi, mots sacrés pour tou...
      ...e que sa présence où ce régiment tient garnison a produit l'effet que le roi pouvait en attendre et que peut désirer la nation : la confiance réciproque entre les soldats et les officiers existe ; la discipline est consolidée ; le maintien de la Constitution est dans tous les cœurs ; la nation, la loi et le roi, mots sacrés pour tout citoyen français, forment le cri de ralliement, cri redoutable pour les ennemi...
      Locuteur: Gossuin
      ...naires qui ont tant outragé et ruiné la nation par des écrits attentatoires à sa souve... avec plus de sûreté, condamner la mémoire des écrivains ignorants ou mercenaires qui ont tant outragé et ruiné la nation par des écrits attentatoires à sa souveraineté.
      Locuteur: Gossuin
      ...iger les épreuves de sa déclaration aux nations étrangères, rédigée par M. Condorcet, e... ...glaise, allemande, espagnole et italienne, de surveiller l'impression et de corriger les épreuves de sa déclaration aux nations étrangères, rédigée par M. Condorcet, et dont la traduction en toutes les langues fut décrétée le 28 décembre dernier ;...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 592
      Locuteur: Broussonnet
      ... 2° qu'il soit équipé, aux dépens de la nation, 10 vaisseaux marchands, lesquels seron... ... dans la Nouvelle-Angleterre pour des bois de construction et autres matériaux ; 2° qu'il soit équipé, aux dépens de la nation, 10 vaisseaux marchands, lesquels seront chargés de différents objets nécessaires à la réparation des pertes éprouvées ...
    • Séance du samedi 28 janvier 1792, au matin

      - search term matches: (29)

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au matin

      page 707
      Locuteur: Goupilleau
      ...f de l'or a rendus criminels envers une nation généreuse. Au moment où je vous écris, ... ...us agréable avec une bande de brigands comme vous (Applaudissements.) que la soif de l'or a rendus criminels envers une nation généreuse. Au moment où je vous écris, on emmène à Orléans vos infâmes complices enchaînés, ainsi que le général et les...

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au matin

      page 710
      Locuteur: Rivoalan
      ... 'dont ^Assemblée nationale a chargé la nation, par l'article 2 de son décret du "12 a... ... ledit sieur Duvidal ne peut être rangé dàns la classe des dettes de Pays d'Etat 'dont ^Assemblée nationale a chargé la nation, par l'article 2 de son décret du "12 avril 1791, et décrète qu'il n'y a lieu à liquider.

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au matin

      page 711
      Locuteur: Mouysset
      ...à rédigés aux grands procurateurs de la nation, par la voie de là correspondance de la... actes d'accusation déjà rédigés aux grands procurateurs de la nation, par la voie de là correspondance de la gendarmerie nationale.
      Locuteur: Mouysset
      ...r de même aux grands procurateurs de la nation, après que la rédaction aura été approu... ...le, les actes d'accusation qui n'ont pas encore été rédigés, et les fera parvenir de même aux grands procurateurs de la nation, après que la rédaction aura été approuvée.
      Locuteur: Chazaud
      ...testament olographe fait auprofit de la nation : Un membre : Je vais donner connaissance à l'Assemblée d'un testament olographe fait auprofit de la nation :
      Locuteur: Chazaud
      ... j'ai en mai n une copie,; a donné à la nation, en toute propriété, son bien, consista...
      ...annuel de 900 livres est abandonné à la nation, à la charge de payer à la demoiselle M...
      ...as contrairè, le tout doit revenir à la nation.
      ... le 3 septembre dernier en cette ville, par son testament du 1er mars 1791, dont j'ai en mai n une copie,; a donné à la nation, en toute propriété, son bien, consistant-en plusieurs contrats de rente, tant sur l'Etat que sur différents particuliers. Le tout, formant un revenu annuel de 900 livres est abandonné à la nation, à la charge de payer à la demoiselle Marie Péchenet, sa domestique, une rente viagère dé 500 livres et autre rente via...
      ...oiselle Morisset sont, réversibles sur la tête, de ses enfants à venir; danslé cas contrairè, le tout doit revenir à la nation.

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au matin

      page 712
      Locuteur: Thuriot
      ...qui en résulterait pour l'intérêt de la nation. ...ésordre et les lenteurs qui résulteraient de leur inexpérience, et le préjudice qui en résulterait pour l'intérêt de la nation.

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au matin

      page 715
      Locuteur: Prouveur
      ...nnaies, considérant que l'intérêt-de la nation et le bien de la justice exigent que le... ... entendu le rapport de ses comités réunis, de législation et des assignats et monnaies, considérant que l'intérêt-de la nation et le bien de la justice exigent que les fabricateurs de faux assignats soient jpromptement connus et punis -informée q...

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au matin

      page 716
      Locuteur: Thuriot
      ...nements particuliers qui intéressent la nation, et que, jè ne sais pas pourquoi, ces r... ...nsiste d'autant plus qu'il y a des tribunaux criminels qui ont donné des renseignements particuliers qui intéressent la nation, et que, jè ne sais pas pourquoi, ces renseignements particuliers ne sont pas parvenus jusqu'à l'Assemblée nationale. J...

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au matin

      page 717
      Locuteur: Prouveur
      ...nnaies, considérant que l'intérêt de la nation et le bien de la justice exigent que le... ... entendu le rapport de ses comités réunis, de législation et des assignats et monnaies, considérant que l'intérêt de la nation et le bien de la justice exigent que les fabricateurs des faux assignats soient promptement connus et punis; informée q...
      Locuteur: Delacroix
      ...lorieux pour moi de parler au nom d'une nation qui montre un si grand courage, et je s...
      ...endant à l'honneur et à la sûreté de la nation, et je hâterai, de tout mon pouvoir, le...
      « Je sens qu'il est glorieux pour moi de parler au nom d'une nation qui montre un si grand courage, et je sais faire valoir cet incalculable moyen de force. Mais quelles preuves plus sinc...
      ...ntérêt exige d'elle le sacrifice d'un grand nombre de ses enfants. Je veille cependant à l'honneur et à la sûreté de la nation, et je hâterai, de tout mon pouvoir, le moment de faire connaître à l'Assemblée nationale si elle peut compter sur la p...

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au matin

      page 718
      Locuteur: De Boissier
      ...énéral:.Nous jurons d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... , officier général:.Nous jurons d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution, d'exécuter et de faire exécuter les règlements...

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au matin

      page 720
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...avec les mœurs, avec le caractère ae la nation à laquelle on la destine ; et s'il arri... ... c'est qu'aucune institution ne peut être durable quand elle n'est pas d'accord avec les mœurs, avec le caractère ae la nation à laquelle on la destine ; et s'il arrivait qu'un peuple corrompu eût tout à coup passé de l'esclavage à la liberté, eû...
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ..., le serviteur du prince et celui de la nation. ...us lieux des autres citoyens, et décorent de même l'homme de mérite et le favori, le serviteur du prince et celui de la nation.

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au matin

      page 721
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...'asseyent parmi les représentants de la nation. ...ls se présentent aux fêtes publiques, le peuple se lève à leur arrivée, et ils s'asseyent parmi les représentants de la nation.
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...souvent du titre de représentants de la nation, l'ont servie avec zèle dans le Corps l... ...s qui ont éclairé les hommes par leurs ouvrages. Plusieurs d'entre eux, honorés souvent du titre de représentants de la nation, l'ont servie avec zèle dans le Corps législatif ; ils ont combattu sans cesse pour la liberté publique ; leur fidélité...
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...ité fait un devoir de ce principe à une nation philosophe et guerrière, qui dans ses d... ...ement que le premier mérite du général est d'épargner le sang du soldat, l'humanité fait un devoir de ce principe à une nation philosophe et guerrière, qui dans ses défenseurs Voit des citoyens précieux à la patrie, non des esclaves heureux de ve...

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au matin

      page 722
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...as à faire cette fatale distinction. La nation entière combattra s'il le faut pour la ... ...ées dans les guerres civiles. Plus heureux que ce peuple célèbre, vous n'aurez pas à faire cette fatale distinction. La nation entière combattra s'il le faut pour la liberté I Toutes les volontés, tous les cœurs sont réunis, et au milieu de cet a...
    • Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 728
      Locuteur: Ramond
      ... a fait embarquer, pour le compte de la nation, ceux qui n'étaient pas en état de fair... ...mières espérances, par une disposition que l'Assemblée nationale a applaudie. Il a fait embarquer, pour le compte de la nation, ceux qui n'étaient pas en état de faire les frais du voyage. Les sieurs Bernard et Kiguès, profitant de cette munifice...

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 729
      Locuteur: Ramond
      ...ités et usages convenus, entre les deux nations. Différentes considérations secondaires... Dans cet état de choses, il n'y a plus lieu qu'à l'exécution des traités et usages convenus, entre les deux nations. Différentes considérations secondaires concourent à hâter l'adoption de cette mesure. L'arrestation de ce convoi occas...

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 730
      Locuteur: Ramond
      ...les traités et usages existant entre la nation française et la nation espagnole. » ...s recrues qu'il commande, et renvoie au pouvoir exécutif a exécuter à son égard les traités et usages existant entre la nation française et la nation espagnole. »

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 731
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...cour d'Espagne; et il sera temps que la nation française se venge d'une manière conven... ...ne, un rapport qui embrassera tous les griefs que nous avons à élever contre la cour d'Espagne; et il sera temps que la nation française se venge d'une manière convenable à sa dignité et à sa majesté, des insultes .qui lui ont été faites par le g...

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 738
      ...ement d'un domaine engagé et remis à la nation, en vertu d'un décret du 19 juillet 179... Remboursement d'un domaine engagé et remis à la nation, en vertu d'un décret du 19 juillet 1791......................

      Séance du samedi 28 janvier 1792, au soir

      page 739
      Les dettes passives dont la nation se charge montent à la somme de. 2,745,... Les dettes passives dont la nation se charge montent à la somme de. 2,745,736 1. 14s . 1 d.
      ...nt, il y a différence à la charge de la nation de..............................1,263,4... Partant, il y a différence à la charge de la nation de..............................1,263,471 1. 18 s. 11 d.
  • Tome 38 : Du 29 janvier au 21 février 1792 affichant 10 sur 20 résultats tout afficher
    • Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 121
      Locuteur: Lamarque
      ...es en quelque sorte les destinées de la nation, ce port est absolument dégarni et aban... ...e plus précieux de l'Empire. Eh bien! ce port, à la conservation duquel sont liées en quelque sorte les destinées de la nation, ce port est absolument dégarni et abandonné de ses défenseurs naturels, de ceux-là même qui, profitant davantage des b...

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 124
      Locuteur: Rhül
      ... moment-ci, avoir'sauvé l'honneur de la nation et avoir fait mon devoir. (Applaudissem... bres? Je crois, dans ce moment-ci, avoir'sauvé l'honneur de la nation et avoir fait mon devoir. (Applaudissements.)
      Locuteur: Merlet
      ... décrets à la sanction, c'est avilir la nation elle-même. J'appuie donc la motion de M... ...onale, et avilir les commissaires chargés de l'importante fonction de porter les décrets à la sanction, c'est avilir la nation elle-même. J'appuie donc la motion de M. Rougier quant au renvoi au comité, et je demande qu'il soit chargé de présente...
      Locuteur: Charlier
      ...du pouvoir exécutif. Tous les jours, la nation est avilie dans la personne de ses repr... ...de correspondance, et la Constitution est la loi commune du Corps législatif et du pouvoir exécutif. Tous les jours, la nation est avilie dans la personne de ses représentants. Pour éviter cet inconvénient, je demande que le ministre de la justic...

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 126
      ...s dictées par un sage calcul. Quand une nation est forcée de tirer l'épée, le compas d...
      ... les chances sontcontre le peuple ; une nation prévoyante qui voudra transmettre dans ...
      ...lors tout citoyen est soldat ; alors la nation remet dans les mains de son premier fon...
      ...e les circonstances impérieuses ne permettaient pas toujours de suivre les leçons dictées par un sage calcul. Quand une nation est forcée de tirer l'épée, le compas de l'économie s'échappe bientôt ae ses mains. Cette grande vérité a frappé votre ...
      ... politique ; le succès comme les revers ébranlent l'édifice delà liberté; toutes les chances sontcontre le peuple ; une nation prévoyante qui voudra transmettre dans toute son intégrité, aux générations futures, le dépôt sacré de^ droits de l'hom...
      ...comme aujourd'hui, un ramas de rebelles ; insulteront à la majesté du peuple ; alors tout citoyen est soldat ; alors la nation remet dans les mains de son premier fonctionnaire la défense de l'Etat, le soin de sa vengeance et celui de sa sûreté, ...

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 129
      Locuteur: Dorizy
      ...ages à des procédés inconnus aux autres nations, et d'accueillir les inventions nouvell... ... la nécessité d'employer les premiers artistes du royaume, de joindre leurs ouvrages à des procédés inconnus aux autres nations, et d'accueillir les inventions nouvelles qui peuvent s'appliquer à la fabrication des assignats.
      Locuteur: Dorizy
      ...ense, puisqu'elle obligerait bientôt la nation à changer en entier ses assignats pour ... Il lui a semblé, au contraire, que cette économie serait un nouveau motif ae dépense, puisqu'elle obligerait bientôt la nation à changer en entier ses assignats pour anéantir ceux qu'une fabrication trop facile aurait multipliés.

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 130
      Locuteur: Dorizy
      ...? quelle indemnité pourrait offrir à la nation celui qui se serait chargé de Cette gar... ...oser au danger de faire parcourir au papier raDriqué, une distance considérable ? quelle indemnité pourrait offrir à la nation celui qui se serait chargé de Cette garantie?
      Locuteur: Dorizy
      ...omettre à l'Assemblée nationale et à la nation, un papier bien difficile à contrefaire... ...évérité et scrupule, donne des résultats qui y répondent, votre comité pourra promettre à l'Assemblée nationale et à la nation, un papier bien difficile à contrefaire, et qui, par sa solidité et son indissolubilité, supportera facilement l'usage ...

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 132
      Locuteur: Dorizy
      ...fre composé des lettres initiales de la nation et du roi, liées ensemble. ...erpent enlaçant un miroir quil surmonte ; et enfin, aans un petit carré, le chiffre composé des lettres initiales de la nation et du roi, liées ensemble.
      Locuteur: Dorizy
      ..., dans un petit carré, le chiffre de la nation formé de deux initiales ; au-dessous le... « Sur le côté à droite, dans un petit carré, le chiffre de la nation formé de deux initiales ; au-dessous le sceptre et la main de justice en sautoir, unis par un ruban.
      Locuteur: Dorizy
      « Le côté droit celle-ci ; la nation récompense le dénonciateur. (Applaudiss... « Le côté droit celle-ci ; la nation récompense le dénonciateur. (Applaudissements.)

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 133
      Locuteur: Cambon
      ... mettre dans le filigrane les mots : la nation. On y a mis : la loi et le roi. Je crois qu'il ne faut pas oublier les mots sacrés: la nation. ...ur ce projet de décret et je demanderai au comité s'il ne serait pas possible de mettre dans le filigrane les mots : la nation. On y a mis : la loi et le roi. Je crois qu'il ne faut pas oublier les mots sacrés: la nation.
      Locuteur: Dorizy
      ...ermer qu'une seule ligne, les mots : La nation, la loi et le roi. Il aurait mieux valu... ...e filigrane qui n'a pas une longueur de plus de trois pouces et qui ne peut renfermer qu'une seule ligne, les mots : La nation, la loi et le roi. Il aurait mieux valu alors peut-être employer un autre signe dans le filigrane ; mais j'observe que ...
      Locuteur: Gérardin
      ...fre composé des lettres initiales de la nation et du roi, liées ensemble. ...serpent enlaçant un miroir qu il surmonte; et enfin dans un petit carré, le chiffre composé des lettres initiales de la nation et du roi, liées ensemble.
      Locuteur: Gérardin
      ..., dans un petit carré, le chiffre de la nation, formé de deux initiales. « Sur le côté, à droite, dans un petit carré, le chiffre de la nation, formé de deux initiales.

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 134
      Locuteur: Gérardin
      « Le côté droit, celle-ci : La nation récompense le dénonciateur. « Le côté droit, celle-ci : La nation récompense le dénonciateur.
      Locuteur: Caminet
      ...e toute autre que celle décrétée par la nation. Je demande que le comité des assignats... ... mais c'est contre la police, contre les lois du royaume qu'on permet une monnaie toute autre que celle décrétée par la nation. Je demande que le comité des assignats et monnaies prenne cet objet en considération et vous.fasse un rapport.

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 140
      ...ement d'un domaine engagé et remis à la nation, en vertu d'un décret du 19 juillet 179... Remboursement d'un domaine engagé et remis à la nation, en vertu d'un décret du 19 juillet 1791......................

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 141
      Les dettes passives dont la nation se charge montent à la somme de. 2,745,... Les dettes passives dont la nation se charge montent à la somme de. 2,745,736 1. 14 1
      ...nt, il y a différence à la charge de la nation de..............................1,263,4... Partant, il y a différence à la charge de la nation de..............................1,263,471 1. 18 s. 11 d.

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 142
      ..., sur les troubles religieux, doit à la nation, il se doit à lui-même de prévenir les ... « Le roi, en refusant sa sanction au décret du 29 novembre et jours précédents, sur les troubles religieux, doit à la nation, il se doit à lui-même de prévenir les fausses interprétations que les ennemis de la liberté pourraient donner à ses mo...
      ...s une liberté pleine et entière; car la nation française qui, la première en Europe, a... ...les mettent au nombre de ces droits, la liberté des opinions religieuses ; je dis une liberté pleine et entière; car la nation française qui, la première en Europe, a eu le courage et la gloire ae proclamer ce grand principe dans toute son étendu...
      nation ait encore adopte, un despotisme qui pr... nation ait encore adopte, un despotisme qui pre- tendrait asservir Intelligence et commander á la raison. Le domaine de l'opin...
      ...s rend inhabile à exercer, au nom de la nation, les fonctions ecclésiastiques salariée...
      ...ouvez même sacrifier sur nos autels. La nation française ne prétend ni enchaîner votre...
      ...r réprouve; un parjure ne pourrait me garantir votre fidélité; mais un refus vous rend inhabile à exercer, au nom de la nation, les fonctions ecclésiastiques salariées par elle. Vivez en paix ; servez Dieu à votre manière ; obéissez aux lois, elles protégeront vos personnes et vos propriétés. Nos temples vous sont ouverts ; vous pouvez même sacrifier sur nos autels. La nation française ne prétend ni enchaîner votre conscience, ni vous punir d'une erreur sans doute involontaire; mais ne vous ob...

      Séance du samedi 4 février 1792, au matin

      page 143
      ...êt qui leur est confié, l'intérêt de la nation entière. Sa Majesté verrait avec indign... ..., désormais, le courage et la fermeté que leur inspire sans doute le grand intérêt qui leur est confié, l'intérêt de la nation entière. Sa Majesté verrait avec indignation toute négligence à ce sujet, et elle est résolue à prendre les mesures les...
      ...assuré de la gloire et du bonheur de la nation dont il est le chef. Oui, Messieurs, le... ..., qu'il met sa gloire et son bonheur à la maintenir, parce qu'il y voit un gage assuré de la gloire et du bonheur de la nation dont il est le chef. Oui, Messieurs, le roi aime le peuple; mais il l'aime en roi citoyen, pour assurer sa liberté en f...
    • Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      - search term matches: (20)

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 145
      Locuteur: Gorguereau
      ...ls soient punis comme coupables de lèse-nation. ...oient destitués : ceux-ci qu'ils soient mis en état d'accusation ; ceux-là, qu'ils soient punis comme coupables de lèse-nation.
      ...e des fonctions des représentants de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouva... ...s à l'Assemblée nationale, porte (art. 34) : l'acte d'élection sera le seul titre des fonctions des représentants de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouvant être gênée par aucun mandat particulier. Les assemblées primaires et celles d...

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 146
      Locuteur: Gorguereau
      ... imprescriptible ; elle appartient à la nation, aucune section du peuple, ni aucun ind... ...le 1er du titre III porte : la souveraineté est une, indivisible, inaliénable et imprescriptible ; elle appartient à la nation, aucune section du peuple, ni aucun individu, ne peut s'en attribuer l'exercice.
      Locuteur: Gorguereau
      ...ivant l'article 2 du même titre III, la nation, de qui seule émanent tous les pouvoirs...
      ... du département particulier, mais de la nation entière, et qu'on ne pourra leur donner...
      Ajoutons que, suivant l'article 2 du même titre III, la nation, de qui seule émanent tous les pouvoirs, ne peut les exercer que par délégation, et que, suivant l'article 7, section 3...
      ...itre, les représentants nommés dans les départements ne seront pas représentants du département particulier, mais de la nation entière, et qu'on ne pourra leur donner aucun mandat.

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 147
      Locuteur: Gorguereau
      ...t, et passent directement du sein de la nation dans le sein du Corps législatif. Altér... ...on de la loi, ne s'arrêtent sur aucune des autorités intermédiaires. Ils arrivent, et passent directement du sein de la nation dans le sein du Corps législatif. Altérez une seule de ces bases, l'harmonie du système politique n'est plus qu'un vain...

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 150
      Locuteur: Delacroix
      ..., plus imposante peut-être aux yeux des nations, que lorsque, au milieu des orages même... « L'Assemblée nationale constituante ne s'est jamais montrée plus grande, plus imposante peut-être aux yeux des nations, que lorsque, au milieu des orages même du fanatisme, elle a rendu un hommage éclatant à ce principe. Il était perdu da...

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 153
      Locuteur: Gorguereau
      ...le vœu de 100 capitales est celui de la nation entière ; toutes les fois encore que de...
      ...s d'unité, suivant lesquelles seules la nation et les divers corps politiques doivent ...
      ...st celui de la section ; que le vœu de 40 sections est celui de la commune; que le vœu de 100 capitales est celui de la nation entière ; toutes les fois encore que des individus parlent ou comme juges, ou comme électeurs, ou comme administrateurs...
      ...parce qu'elles renversent le système représentatif, et détruisent toutes les lois d'unité, suivant lesquelles seules la nation et les divers corps politiques doivent être régis, convoqués, assemblés, interrogés et consultés, d'où l'on doit conclu...

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 155
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...aites respecter les représentants de la nation, vous en êtes comptable et moi, je remplis mon devoir envers la nation, en vous disant la vérité. Si c'est ainsi, Monsieur, que vous faites respecter les représentants de la nation, vous en êtes comptable et moi, je remplis mon devoir envers la nation, en vous disant la vérité.
      Locuteur: Gorguereau
      « Quoi de plus coupable envers k nation qu'une pétition de 10 conjurés, tendant... « Quoi de plus coupable envers k nation qu'une pétition de 10 conjurés, tendant par sa nature et sa publicité, et en dépit de l'expression du vœu public, à for...
      Locuteur: Gorguereau
      ...ndre ou de contester aux délégués de la nation les égards et les hommage* qu ils renda... ...es amis du peuple honorent les mandataires du peuple; ils rougiraient de restreindre ou de contester aux délégués de la nation les égards et les hommage* qu ils rendaient jadis aux créatures d'un despote.

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 156
      Locuteur: Gorguereau
      ... nous parlons, est le corps moral de la nation entière, en ce sens; c'est le souverain... ..., il leur doit obéissance et vénération ; il est l'esclave de la loi. Celui dont nous parlons, est le corps moral de la nation entière, en ce sens; c'est le souverain de 25 millions d'hommes. Lorsque celui-ci délègue la plénitude* de sa puissance...
      Locuteur: Gorguereau
      ...ix dans les tribunes : Vous insultez la nation entière ! Voix dans les tribunes : Vous insultez la nation entière !

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 158
      Locuteur: Gorguereau
      ...e. Ils viennent ici régner au nom de la nation entière : pouvoirs supérieurs, autorité... ...ans l'ordre social, ce n'est que pour s'y revêtir de la toute puissance du peuple. Ils viennent ici régner au nom de la nation entière : pouvoirs supérieurs, autorités subalternes, on admire avec quelle assurance, ils font tout ressortir à leur t...

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 160
      ...stitution dans le premier congrès de la nation, ils avaient donné l'exem- ...nnie, ou pour l'égalité. Que si, par hasard, appelés à poser les bases de la Constitution dans le premier congrès de la nation, ils avaient donné l'exem-
      fias de tromper encore la nation dans d'autres emplois. Is sont jugés : ... fias de tromper encore la nation dans d'autres emplois. Is sont jugés : ils n'échapperont pas plus au jugement de leur siècle et de la postérité, qu aux...

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 172
      ...e tout mon temps devait appartenir à la nation. ...les gages étaient considérables. Je rejetai ces offres avec mépris, convaincu que tout mon temps devait appartenir à la nation.

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 173
      ...le veto, c'est comme représentant de la nation. ...roi ne soit une autorité constituée. Ce n'est pas en son nom privé qu'il exerce le veto, c'est comme représentant de la nation.
      ...anction du roi, comme représentant delà nation, et en vertu du droit qui lui est spéci... ... bien distincts : 1° par le vœu déterminé de l'Assemblée nationale*, 2° par la sanction du roi, comme représentant delà nation, et en vertu du droit qui lui est spécialement délégué par elle à cet égard.
      ...ple décret des représentants élus de la nation, auquel chaque représenté peut individu... ...que-là, il n'est en aucun sens obligatoire pour les citoyens. Ce n'est qu'un simple décret des représentants élus de la nation, auquel chaque représenté peut individuellement opposer son opinion, soit auprès de l'Assemblée nationale elle-même, so...
      ...alité de représentant héréditaire de la nation. ...utile à la patrie. Ils tiendraient, sans doute, le même langage au roi, en sa qualité de représentant héréditaire de la nation.
    • Séance du dimanche 5 février 1792

      - search term matches: (16)

      Séance du dimanche 5 février 1792

      page 175
      Locuteur: Rougier-La-Bergerie
      ...les et qui pourtant occasionneront à la nation une dépense de plus de 400,000 livres. ...ces à des fonctionnaires qui vont rendre les receveurs de district presque inutiles et qui pourtant occasionneront à la nation une dépense de plus de 400,000 livres.

      Séance du dimanche 5 février 1792

      page 176
      Locuteur: Delacroix
      ...ra, et je prends l'engagement envers la nation de lui fournir pour le même usage, en j... ...n garde national qui occupera ma place sur la frontière, là où le besoin l'exigera, et je prends l'engagement envers la nation de lui fournir pour le même usage, en janvier de chaque année, une somme pareille, pendant toute fa durée de la guerre,...

      Séance du dimanche 5 février 1792

      page 178
      Locuteur: Chazaud
      ...sa totalité sera à la disposition de la nation ; considérant enfin que les bâtiments d... ...ocal cédé, et que ladite maison sera susceptible d'en contenir 60 à l'époque où sa totalité sera à la disposition de la nation ; considérant enfin que les bâtiments dudit hôpital, insuffisants pour un semblable établissement, sont propres a l'emp...
      Locuteur: Mulot
      ...nfaits. Le décret de notre réunion à la nation française rétablit la société sur des b... « De longs malheurs avaient précédé vos bienfaits. Le décret de notre réunion à la nation française rétablit la société sur des bases inamovibles, reconstitua toutes les autorités, rendit à la loi son empiré e...

      Séance du dimanche 5 février 1792

      page 180
      Locuteur: Lecoz
      ...soient mis enfin à la disposition de la nation. ...ablissements, afin que les associations soient dissipées, et que les séminaires soient mis enfin à la disposition de la nation.

      Séance du dimanche 5 février 1792

      page 181
      Locuteur: Thuriot
      ...-sent eu, comme les représentants de la nation, la force de dire au roi la vérité, tou...
      ...ui l'environne a conjuré la perte de la nation. (Applaudissements.) Gardez-vous bien, ...
      p Si le veto n'existait pas ou si les ministres eus-sent eu, comme les représentants de la nation, la force de dire au roi la vérité, tout serait calme maintenant dans le royaume. Mais, Messieurs, puisque c'est un mal...
      ... faut que nous le soyons pour eux. 11 faut que nous disions au roi que tout ce qui l'environne a conjuré la perte de la nation. (Applaudissements.) Gardez-vous bien, Messieurs, de vous arrêter à ces mesures calculées qu'on vous présente avec sang...
      Locuteur: Thuriot
      ...ime à croire qu'il désire le bien de la nation : mais je ne puis me dissimuler que, de...
      ...m, des expressions qui annonçaient à la nation entière qu'il s'occupait entièrement à ...
      Je suis loin de suspecter les intentions du roi. J'aime à croire qu'il désire le bien de la nation : mais je ne puis me dissimuler que, depuis le premier moment de la Révolution jusqu'à présent, tous les individus qui ...
      ...r concourir à la félicité publique ; qu'au moment même où on publiait, en son nom, des expressions qui annonçaient à la nation entière qu'il s'occupait entièrement à concourir au bien public, tous les agents qu'il employait s'occupaient, au contr...

      Séance du dimanche 5 février 1792

      page 182
      Locuteur: Hilaire
      ...un officier, chargé de recruter pour la nation, n'a pu en trouver aucun; on lui a même... ..., a osé recruter publiquement pour cette ville et a trouvé 30 hommes, tandis qu'un officier, chargé de recruter pour la nation, n'a pu en trouver aucun; on lui a même refusé les tambours de la ville. Le fait est si vrai qu'il a été obligé d'en fa...

      Séance du dimanche 5 février 1792

      page 184
      Locuteur: Lamarque
      ...on honorable! (L'Assemblée, au nom delà nation, reçoit cette offre avec reconnaissance... ...ibution un assignat de 300 livres. (Applaudissements.) Plusieurs membres : Mention honorable! (L'Assemblée, au nom delà nation, reçoit cette offre avec reconnaissance et en ordonne la mention honorable dans son procès-verbal.)

      Séance du dimanche 5 février 1792

      page 186
      Locuteur: Gossuin
      ...a enfin disparu au premier réveil de la nation? Voudraient-ils nous conquérir? Quoi! u... ...d'une caste qui n'a existé que pour la honte et l'oppression des hommes, et qui a enfin disparu au premier réveil de la nation? Voudraient-ils nous conquérir? Quoi! une poignée de révoltés, conquérir la France! Eh! pour qui donc la conquérir? Pen...
      Locuteur: Gossuin
      ...ic, et vous serez bientôt adorés par la nation. » ...vient ; osez mériter d'être calomniés par les ennemis de l'ordre et du bien public, et vous serez bientôt adorés par la nation. »

      Séance du dimanche 5 février 1792

      page 187
      Locuteur: Gossuin
      ...utif a vu d'un autre œil que vous et la nation, et les monstres ont de nouveau levé un... ...mpire: le fanatisme et l'émigration; vous les avez frappés, mais le pouvoir exécutif a vu d'un autre œil que vous et la nation, et les monstres ont de nouveau levé une tête altière ; mais qu'ils tremblent, la patrie nous a placés aux frontières ;...
      Locuteur: Gossuin
      ...nstitution est dans tous les cœurs ; la nation, la loi et le roi, mots sacrés pour tou... ...ldats et les officiers. L'exacte discipline est consolidée, le maintien de la Constitution est dans tous les cœurs ; la nation, la loi et le roi, mots sacrés pour tout
      Locuteur: Gossuin
      ...ou mourir. C'est le cri universel de la nation; c'est le seul oracle que vous devez co... ... les représentants d'un peuple souverain, d'un peuple qui a juré de vivre libre ou mourir. C'est le cri universel de la nation; c'est le seul oracle que vous devez consulter : il est terrible pour les tyrans, mais il prononce le salut de la Franc...
    • Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      - search term matches: (15)

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 193
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      ..., et se contentent de la monnaie que la nation a adoptée (1). Je crois devoir vous ann... ...lon des volontaires nationaux parisiens, qui refusent de l'argent pour leur paye, et se contentent de la monnaie que la nation a adoptée (1). Je crois devoir vous annoncer, et je sais avec bien de la satisfation, que non seulement le bataillon de...
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      ...rez avec confiance les assignats que la nation vous offre. ... que vous aurez calculé les suites que pourrait avoir ce fatal refus, vous recevrez avec confiance les assignats que la nation vous offre.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 196
      Locuteur: Delacroix
      ...tre la Constitution et la liberté de la nation française, par des Français émigrés. Lo... « Une conspiration a été formée contre la Constitution et la liberté de la nation française, par des Français émigrés. Louis-Stanislas-Xavier, Charles-Philippe et Louis-Joseph Bourbon, princes • frança...
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      ...tre la Constitution et la liberté de la nation française par des français émigrés : Lo... « Une conspiration a été formée contre la Constitution et la liberté de la nation française par des français émigrés : Louis-Stanislas-Xavier, Charles-Philippe et Louis-Joseph Bourbon, princes français...

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 197
      Locuteur: Thuriot
      ...t pour recevoir les représentants de la nation française; qu'au surplus, le lieu où l'... ...it endroit qu'on nous avait peint comme un office et qui ne convenait pas au tout pour recevoir les représentants de la nation française; qu'au surplus, le lieu où l'on devait nous recevoir était indiqué précisément par la loi et que je persistai...

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 198
      Locuteur: Thuriot
      ...que l'on rendît aux représentants de la nation les honneurs qui leur étaient dus. : Le... ...tir que l'intérêt du moment exigeait qu'il fit le sacrifice d'une étiquette, et que l'on rendît aux représentants de la nation les honneurs qui leur étaient dus. : Les ministres ont résisté, et enfin, Messieurs, voyant que nous ne pouvions les co...
      Locuteur: Thuriot
      ...Qu'il est du plus grand intérêt pour la nation que les communications des deux pouvoir... & Qu'il est du plus grand intérêt pour la nation que les communications des deux pouvoirs aient le mêipe degré de facilité, décrète ce qui suit : \
      Locuteur: Couthon
      ...te entre eux et les représentants de la nation qui son allés porter les décrets à la s... ...oir pas exécutée, d'autant plus qu'ils n'ont aucun caractère pour élever une lutte entre eux et les représentants de la nation qui son allés porter les décrets à la sanction. Je demande qu'ils soient mandés sur-le-champ et que l'Assemblée improuv...
    • Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      - search term matches: (16)

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 247
      Locuteur: Cambon
      ...nnaître les besoins et les moyens de la nation. Il n'y a que 40 districts qui soient e... Nous touchons au moment de connaître les besoins et les moyens de la nation. Il n'y a que 40 districts qui soient en arrière. Je demande que le rapport du comité des domaines, pour la vente des b...
      Locuteur: Broussonnet
      ... il était digne des représentants d'une nation libre et généreuse, de réduire enfin en...
      ...rra justement appeler les enfants de la nation, puisqu'ils lui aevront tout ! Quel bon...
      ...heureuse Révolution, qui nous a perfectionnés, en nous rapprochant de la nature, il était digne des représentants d'une nation libre et généreuse, de réduire enfin en pratique, ce principe incontestable, qu'il faut mettre les hommes à leur.pJace,...
      ...oi, d'avoir été choisi pour le premier instituteur de ces jeunes gens, qu'on pourra justement appeler les enfants de la nation, puisqu'ils lui aevront tout ! Quel bonheur pour moi ! je le répète ; mon cœur le sent vivement il en est pénétré, mais...
      Locuteur: Broussonnet
      ...x de la Fable pour échauffer mon génie. Nation française! C'est ta gloire que je veux ... ...eu de Paume, que je dois peindre. Non, je n'aurai pas besoin d'invoquer les dieux de la Fable pour échauffer mon génie. Nation française! C'est ta gloire que je veux propager. Peuples de l'univers, présents et futurs, c^st une grande leçon que je...

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 248
      Locuteur: Cambon
      ...t des intérêts dus aux créanciers de la nation, pour les empruuts faits par les ci-dev... ...de l'ordinaire des finances réunis, sur les difficultés qui retardent le payement des intérêts dus aux créanciers de la nation, pour les empruuts faits par les ci-devant pays d Etats de Languedoc et de Provence, échus dès le 1er de ce mois, décrè...
      Locuteur: Cambon
      ...e les intérêts dus aux créanciers de la nation, provenant des emprunts contractés par ... « Décrète que les intérêts dus aux créanciers de la nation, provenant des emprunts contractés par les ci-devant pays d'Etats de Languedoc et ae Provence, par contrat portant la s...

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 249
      Locuteur: Charlier
      ...ommunautés, etc. aux droits desquels la nation s'est subrogée comme débitrice originai... ...loi est précisé; elle porte que les intérêts de toutes les ' dettes des corps, communautés, etc. aux droits desquels la nation s'est subrogée comme débitrice originaire, supporteront la retenue, excepté les intérêts des dettes contractées par les...

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 250
      Locuteur: Mallarmé
      nation supplémentaire de visiteurs des rôles (... nation supplémentaire de visiteurs des rôles (1). Il s'exprime ainsi :

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 251
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...la prendrai toujours pour le bien de la nation. ...rai jamais la parole pour augmenter le pouvoir des agents ministériels, mais je la prendrai toujours pour le bien de la nation.

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 252
      Locuteur: Jouffret
      ...e doivent avoir les représentants de la nation. Ce soin est plus pressant encore dans ... ...tion des contributions publiques, c'est, dans tous les temps, le premier soin que doivent avoir les représentants de la nation. Ce soin est plus pressant encore dans les circonstances actuelles, car nous ne pouvons pas nous dissimuler que le déso...
      Locuteur: Jouffret
      ...services que nous puissions rendre à la nation française pendant notre session et en m... Les plus grands services que nous puissions rendre à la nation française pendant notre session et en même temps la plus grande obligation que nous ayion- à remplir, c'est de mettre d...
      Locuteur: Jouffret
      ...ut fonctionnaire public, salarié par la nation, recevra tous les trois mois le quart d... . Tout fonctionnaire public, salarié par la nation, recevra tous les trois mois le quart de son traitement du receveur de son district; il sera tenu de justifier du paiem...

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 253
      Locuteur: Dorizy
      ...je le répète, il me semble que quand la nation a fait une loi, elle doit juger de la b... ...r l'effet qu'elles produisent; si je me trompe, je n'ai plus rien à dire; mais, je le répète, il me semble que quand la nation a fait une loi, elle doit juger de la bonté de cette loi par son exécution et par son effet.
      Locuteur: Inizan
      ...vera le mode d'égalité. Voilà ce que la nation attend de vous, Messieurs. (.Applaudiss... ...uisse en juger. Je suis persuadé que l'Assemblée, avec ce mot : simplicité, trouvera le mode d'égalité. Voilà ce que la nation attend de vous, Messieurs. (.Applaudissements.)

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 257
      Locuteur: Moreau
      ...t le grand avantage que peut retirer la nation du recouvrement des contributions, et q... « L'Assemblée nationale, considérant le grand avantage que peut retirer la nation du recouvrement des contributions, et que l'accélérer c'est faire le bien général de l'Etat, décrète qu'il y a urgence.

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 258
      Locuteur: De Narbonne
      ... guerre nous menace, les intérêts d'une nation doivent-ils être calculés par Fespace d... ...it gagner, comme Français, au refus que j'éprouverais comme ministre; mais si la guerre nous menace, les intérêts d'une nation doivent-ils être calculés par Fespace d'un seul jour ? faut-il retarder les moyens nécessaires pour assurer le succès d...
    • Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 263
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ... qui lui serrait rendu aux dépens de la nation.. Je demande l'ordre du jour. ...ux funérailles des hommes de lettres. M. l'abbé Auger désapprouverait un hommage qui lui serrait rendu aux dépens de la nation.. Je demande l'ordre du jour.
      ...s à celle qu'une portion au moins de la nation forme contre lui. Mais le ministre lui-... ...ion personnelle dans ce moment, n'auraient pas joint leurs plaintes particulières à celle qu'une portion au moins de la nation forme contre lui. Mais le ministre lui-même les a mis dans l'impossibilité absolue de garder le silence. Le jour mêmede...

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 266
      Locuteur: Le Président
      ...rcher des consolations. Je demande à la nation française, si» respectant dé son côté l... Législateurs, c'est dans votre sein que mon cœur ulcéré vient chercher des consolations. Je demande à la nation française, si» respectant dé son côté les propriétés de ceux mêmes qui arment contre elle dans l'étranger, elle ne peut...

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 267
      Locuteur: Blanchard
      ...dispositions, aujourdTiui qu'une grande nation prend les armes pour la cause la plus j... ...ent mouvoir ■ de grandes armées apportaient tant de prévoyarice à ces premières dispositions, aujourdTiui qu'une grande nation prend les armes pour la cause la plus juste; aujourd'hui

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 271
      Locuteur: Déliars
      ...u'à les tromper ; mais le bonheur de la nation sera d'avoir désarmais des représentant...
      ...ntrigues mystérieuses, qui ruinaient la nation entière pour enrichir quelques individu...
      ...demnité. Le malheur des ministres est d'êtreejntaurésd'hommes qui ne cherchent qu'à les tromper ; mais le bonheur de la nation sera d'avoir désarmais des représentants pour rechercher et dévoiler ces intrigues mystérieuses, qui ruinaient la nation entière pour enrichir quelques individus.
      Locuteur: Déliars
      ...ossible, elle serait plus onéreuse à la nation que la prorogation d'un pareil traité. ...éduisant cette indemnité à sa juste valeur, ou même en la portant au plus haut possible, elle serait plus onéreuse à la nation que la prorogation d'un pareil traité.

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 272
      Locuteur: Déliars
      ...u'être préjudiciable aux intérêts de la nation; ...le ministre de la guerre, et lue à l'Assemblée le 22 novembre dernier, ne peut qu'être préjudiciable aux intérêts de la nation;
      ...employé plus longtemps au service de la nation d'après un pareil marché; considérant e... ...ui laisser aucun prétexte de réclamation en indemnité, ni aucun droit pour être employé plus longtemps au service de la nation d'après un pareil marché; considérant enfin qu'il est pressant de faire le service à des conditions moins onéreuses, dé...

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 273
      Locuteur: Calvet
      ...ont l'aliénation pourra être utile à la nation. > ...ingénieur tous ceux dont la nécessité ne sera pas rigoureusement démontrée, et dont l'aliénation pourra être utile à la nation. >
    • Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      - search term matches: (45)

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 297
      Locuteur: Maribon-Montaut
      ...rs, d'offrir à l'Assemblée, tant que la nation aura la guerre à soutenir contre les en... ...e, ancien gendarme pensionné et citoyen du canton de Montréal, département du Gers, d'offrir à l'Assemblée, tant que la nation aura la guerre à soutenir contre les ennemis de la Constitution, la totalité de sa pension s'élevant à 80 livres. Elle ...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 298
      Locuteur: Mouysset
      ...arie-Antoinette Picard, en faveur de la nation, de tous ses contrats de rente, à la ch... ...s décrets. Voici l'autre décret; il est relatif à la donation de la demoiselle Marie-Antoinette Picard, en faveur de la nation, de tous ses contrats de rente, à la charge de rentes viagères (2) :
      Locuteur: Mouysset
      ...que la loyauté et la bienfaisance de la nation française ne permettent pas à ses repré... ... dans le besoin, et qu'il importe de les faire jouir au plutôt d'une succession que la loyauté et la bienfaisance de la nation française ne permettent pas à ses représentants d'accepter, décrète qu'il y a urgence.
      Locuteur: Mouysset
      ...le renonce au legs fait en faveur de la nation par Marie-Antoinette picard, selon le t... « L'Assemblée nationale, après avoir décrété l'urgence, décrète qu'elle renonce au legs fait en faveur de la nation par Marie-Antoinette picard, selon le testament olographe de cette dernière en date du 1er mars 1791.
      Locuteur: Mouysset
      ... de Vimont, qui prit un grenadier de la nation, lui arracha ses épaulettes, et déchira... ...s de l'église Saint-Jean, et insultèrent deux des nôtres, dont un était Sef-frey de Vimont, qui prit un grenadier de la nation, lui arracha ses épaulettes, et déchira son habit. Comme il n'y avait, dans ce moment, qu'un très petit nombre des nôtr...
      ...qu'il est du plus grand intérêt pour la nation de veiller à la conservation des titres... L'Assèmblée nationale, considérant qu'il est du plus grand intérêt pour la nation de veiller à la conservation des titres qui constatent ses propriétés ; en conséquence, d établir des archi-vistes-gard...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 299
      Locuteur: Mouysset
      ... sceau portera pour type, les mots : La nation, la loi et ...es seront signées par l'archiviste, et scellés d'un sceau, qui y sera apposé. Le sceau portera pour type, les mots : La nation, la loi et

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 303
      Locuteur: Sédillez
      ...les mesures à prendre pour assurer à la nation une indemnité sur les biens des émigrés... ... comité de législation, fait un rapport et présente un projet de décret (1) sur les mesures à prendre pour assurer à la nation une indemnité sur les biens des émigrés ; il s'exprime ainsi :

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 304
      Locuteur: Sédillez
      ...mité a été de mettre sous la main de la nation ce gage de leur infidélité ; en effet, ... La première idée de votre comité a été de mettre sous la main de la nation ce gage de leur infidélité ; en effet, quelle espèce de garantie la société peut-elle encore devoir à des hommes qui on...
      Locuteur: Sédillez
      ...utes ces affaires-là, c'est toujours la nation qui est la dupe ; en définitive, les fr... ...leurs femmes, leurs veuves, leurs enfants, leurs créanciers ; et au milieu de toutes ces affaires-là, c'est toujours la nation qui est la dupe ; en définitive, les frais de régie auraient absorbé le produit et peut-être par de là.

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 305
      Locuteur: Sédillez
      ...ribution, sans préjudice du droit de la nation de se faire payer du surplus de la cont... ...s, soit sur leurs revenus, par préférence aux deux dernières portions de la contribution, sans préjudice du droit de la nation de se faire payer du surplus de la contribution sur l'excédent des fonds ou des revenus du débiteur.
      Locuteur: Basire
      ...migrés qui ont placé leurs fonds sur la nation, seraient-ils plus mal traités que ceux... ...ent vous ne pouvez pas avoir deux poids et deux mesurés. Pourquoi les Français émigrés qui ont placé leurs fonds sur la nation, seraient-ils plus mal traités que ceux qui ies ont placés en acquisition de ronds de terre ou autrement? ou pourquoi c...
      Locuteur: Basire
      ...e des mesures. Il est bien juste que la nation soit indemnisée, et le séquestre n est ... ...llions, qne parce que la conduite de ces citoyens rebelles vous forçait à prendre des mesures. Il est bien juste que la nation soit indemnisée, et le séquestre n est qu'une mesure préparatoire de cette indemnité que vous avez droit d'attendre. (V...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 306
      Locuteur: Goujon
      ...; il n'approprie point ces revenus à la nation, car, alors, ce serait une confiscation...
      ... indemnité du tort que l'on a fait à la nation, et des dépenses occasionnées par le ra...
      ...faut s'entendre. Le séquestre n'est autre chose qu'une simple saisie des revenus; il n'approprie point ces revenus à la nation, car, alors, ce serait une confiscation, et la confiscation ne peut avoir lieu, surtout quand il n'y a pas d'accusation...
      .... Au contraire, la mesure du comité est une véritable peine, ou plutôt une juste indemnité du tort que l'on a fait à la nation, et des dépenses occasionnées par le rassemblement des émigrés. Ceux qui proposent le séquestre, vous proposent une mes...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 307
      Locuteur: Merlet
      ...idérables et d'alarmes de la part de la nation. (Applaudissements.) ...eur présence, sur les frontières, sera nécessairement une cause de dépenses considérables et d'alarmes de la part de la nation. (Applaudissements.)
      Locuteur: Merlet
      ...ociété bien organisée, c'est que chaque nation a le droit de prendre les précautions n... ...der avec le salut de l'Empire. Or, il est un principe incontestable dans toute société bien organisée, c'est que chaque nation a le droit de prendre les précautions nécessaires sur ceux qui sont dans sa dépendance, pour qu'ils ne puissent jamais,...
      Locuteur: Merlet
      ...a chose publique, afin que le vœu de la nation soit, dans ce moment-ci, plus spécialem... ...ment de demi-contribution, pour peu que vous leur enleviez le moyen de nuire à la chose publique, afin que le vœu de la nation soit, dans ce moment-ci, plus spécialement rempli.
      Locuteur: Le Président
      ...n générale de mettre sous la main de la nation les biens des émigrés. ...l'Assemblée pour savoir si elle veut que la discussion s'ouvre sur la proposition générale de mettre sous la main de la nation les biens des émigrés.

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 308
      Locuteur: Cahier de Gerville
      ...les mesures à prendre pour assurer à la nation une indemnité sur les biens des émigrés... ...ssemblée reprend la discussion du projet de décret du comité de législation sur les mesures à prendre pour assurer à la nation une indemnité sur les biens des émigrés.
      Locuteur: Goupilleau
      ... soutenir l'honneur et la dignité de la nation ? Sans eux et leurs complots criminels contre cette nation, dont ils ont épuisé la modération et l... ...ité de fortifier nos places, d'augmenter les armées, d'épuiser nos finances pour soutenir l'honneur et la dignité de la nation ? Sans eux et leurs complots criminels contre cette nation, dont ils ont épuisé la modération et l'indulgence, le nombre des mécontents se se-rait-il accru d'une manière si effra...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 309
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...e dans l'indemnité qu'ils^ doivent à la nation ; 2° que les comités des finances réuni... ...oit être décidé : 1° que les bieus des émigrés entreront pour une part quelconque dans l'indemnité qu'ils^ doivent à la nation ; 2° que les comités des finances réunis présenteront leurs vues relativement à la préférence à donner à l'un ou l'autr...
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...usqu'à présent qu'un représentant de la nation, parlant à la tribune, fût sujet à des ... J'ignorais jusqu'à présent qu'un représentant de la nation, parlant à la tribune, fût sujet à des huées, comme un histrion déclamant sur un théâtre.
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...es prin~v cipes de l'indemnité due à la nation par les émigrés soient mis aux voix, et... ...t la faire avec toute la justice possible. Je me résume donc et je demande que les prin~v cipes de l'indemnité due à la nation par les émigrés soient mis aux voix, et il ne peut pas y avoir là-dessus de contestation, et je demande de plus que les...
      Locuteur: Grohier
      Enfin, l'instant approche où une grande nation doit déployer toute son énergie, et en ... Enfin, l'instant approche où une grande nation doit déployer toute son énergie, et en fixant ses destinées, préparer celles de l'Europe entière; où la France régénéré...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 310
      Locuteur: Grohier
      ...isère publique à son comble, ruinent la nation qui n était riche que pour eux, abusent... ... leurs anciennes chaînes; emploient les moyens les plus atroces pour porter la misère publique à son comble, ruinent la nation qui n était riche que pour eux, abusent de la religion même pour diviser les nommes que la r eligion doit réunir, secou...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 311
      Locuteur: Grohier
      ...ste avec plus d'audace. L'instant où la nation leur tend une main généreuse est celui-... ... accordé que date leur affreuse ingratitude; que l'esprit de rébellion se manifeste avec plus d'audace. L'instant où la nation leur tend une main généreuse est celui-là même qu'ils choisissent pour lui porter un coup plus sensible. L'assurance ;d...
      Locuteur: Grohier
      ...ui absorberaient tout le produit, et la nation n'en retirerait aucun avantage. ...s, à des abus de toute espèce ; ce séquestre occasionnerait des frais immenses qui absorberaient tout le produit, et la nation n'en retirerait aucun avantage.

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 315
      ...es traités et usages existants entre la nation française et la nation espagnole. ...s recrues qu'il commande et renvoie au pouvoir exécutif à exécuter à son égard les traités et usages existants entre la nation française et la nation espagnole.
    • Séance du jeudi 9 février 1792, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du jeudi 9 février 1792, au soir

      page 325
      Locuteur: Charlier
      ...a garde nationale de Nancy, qui prie la nation d'accepter l'hommage qu'il lui fait, po... 3° Lettre Li M. Simon, caporal dans la garde nationale de Nancy, qui prie la nation d'accepter l'hommage qu'il lui fait, pour subvenir aux irais de la guerre, de la moitié des intérêts qui lui sont dus p...
      ... Louis Dulury, prévenu du crime de lèse-nation, qui lui a été envoyée par le com- (1) ... ...onale les expéditions d'une procédure instruite au district d'An-goulême, contre Louis Dulury, prévenu du crime de lèse-nation, qui lui a été envoyée par le com- (1) Voy. Archives parlementaires, 1" série, t, XXXVI, séance du 31 décembre 1791, pa...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au soir

      page 326
      Locuteur: Charlier
      ... Louis Dulery, prévenu du crime de lèse-nation; pour être par moi remiseau Corps légis... ...té de son tribunal, de m'adresser l'expédition d'une procédure instruite contre, Louis Dulery, prévenu du crime de lèse-nation; pour être par moi remiseau Corps législatif. Je m'empresse de vous la transmettre et de vous prier d'en faire part; à ...

      Séance du jeudi 9 février 1792, au soir

      page 328
      Locuteur: Thuriot
      ...; mais je demande s'il est juste que la nation entière paye les suppléants, il n'y a q... ...ustice que les suppléants qui seraient en exercice, seront payés comme les juges; mais je demande s'il est juste que la nation entière paye les suppléants, il n'y a qu'un point à éclaircir : c'est de savoir si l'universalité des faux relatifs aux...
      Locuteur: Coppens
      ...ellement à Paris sont à la charge de lâ nation... (Murmures.) ...000 livres. Si vous décrétez que les frais des procédures qui s'instruisent actuellement à Paris sont à la charge de lâ nation... (Murmures.)
      Locuteur: Masuyer
      ...it des assignats soient aux frais de la nation. (Murmures.) Je demande que toutes les procédures pour le fait des assignats soient aux frais de la nation. (Murmures.)

      Séance du jeudi 9 février 1792, au soir

      page 332
      Locuteur: Bréard
      ...lusivement au corps représentatif de la nation. ... de leur essence et qu'ils ne s'attribueront aucun de ceux qui appartiennent exclusivement au corps représentatif de la nation.
      Locuteur: Bréard
      ...s de la Constitution française et de la nation, ne pouvant plus souffrir leur alliage ... ... Ce fut à cette même époque, dit M. Mulot, que des citoyens paisibles, vrais amis de la Constitution française et de la nation, ne pouvant plus souffrir leur alliage avec des hommes qu'ils méprisaient, abandonnèrent les fonctions de gardes nation...
    • Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 12
      Locuteur: Mouysset
      ...eurs dettes. Un des représentants de la nation vous a rappelé des événements malheureu... ...cru que leur honneur les appelait à Conlentz, et qu'il les dispensait de payer leurs dettes. Un des représentants de la nation vous a rappelé des événements malheureux passés dans notre ville. Pourquoi affecter de ne chercher que le peuple dans l...

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 17
      Locuteur: Lemontey
      ...un ramas de brigands, pourra sortir une nation forte et laborieuse. Je désirerais donc... ...écessité du travail épureront la lie de nos cités sur un rivage solitaire; et d'un ramas de brigands, pourra sortir une nation forte et laborieuse. Je désirerais donc qu'on s'occupât sans délai des préparatifs nécessaires pour mettre la déportati...

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 18
      Locuteur: Lemontey
      ...astes terrains en friche que possède la nation? Ne pourrait-on pas les vendre par part... Serait-il impossible d'attacher des indigents à la culture de ces vastes terrains en friche que possède la nation? Ne pourrait-on pas les vendre par parties à l'homme qui n'a que des bras et du zèle, et lui faire les premières avance...
      Locuteur: Lemontey
      ...e qu après un certain laps de temps, la nation serait remboursée, tant ae ses avances ... ...i faire les premières avances nécessaires, sous une redevance combinée de manière qu après un certain laps de temps, la nation serait remboursée, tant ae ses avances que de la valeur primitive du fonds î Combien ce marché serait avantageux pour e...
      Locuteur: Lemontey
      ...evance temporaire, qui rembourserait la nation de ses avances et de la valeur des fond... ...lles indigentes, et de leur faire les premières avances nécessaires sous une redevance temporaire, qui rembourserait la nation de ses avances et de la valeur des fonds. » (Vifs applaudissements.)

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 19
      Locuteur: Broussonnet
      ...vaines et vagues qui appartiennent à la nation et le partage des biens communaux. ...n rapport sur un objet très important qu'il a mis en avant, l'emploi des terres vaines et vagues qui appartiennent à la nation et le partage des biens communaux.
      Locuteur: Lecoz
      ... sa voix à celle des législateurs ae la nation. (Applaudissements.) ...c les légitimes représéhtants du peuple français, que nul intrus n y vient mêler sa voix à celle des législateurs ae la nation. (Applaudissements.)

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 20
      Locuteur: Lecoz
      ...teur, tromper ses frères et mentir à la nation. Je vous le demande. Messieurs, est-ce ... ...ut qu'en sortant de sa municipalité, il ne puisse, se couvrant d'un masque imposteur, tromper ses frères et mentir à la nation. Je vous le demande. Messieurs, est-ce trop exiger d'un homme qui aspire à l'honneur d'être une partie intégrante du pe...
    • Séance du vendredi 10 février 1792

      - search term matches: (22)

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 345
      Locuteur: Pastoret
      ...ale acquitte aujourd'hui la dette de la nation envers l'auteur de Y Esprit des lois, q... ...titres perdus du genre humain, de Montesquieu. Je demande que l'Assemblée nationale acquitte aujourd'hui la dette de la nation envers l'auteur de Y Esprit des lois, qu'elle décrète aujourd'hui même que les honneurs qu'elle a déjà rendus à Mirabea...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 346
      Locuteur: Carnot-Feuleins
      ...erait bien plus favorable au bien de la nation, et au maintien de l'ordre et! de la sû... ...pendant M. le! maire de Paris et les chefs de légion sont d'accord que ce mode serait bien plus favorable au bien de la nation, et au maintien de l'ordre et! de la sûreté publique : ils se sont en conséquence adressés à l'Assemblée nationale pour...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 347
      Locuteur: Lequinio
      ...f, digne des représentants (Tune grande nation ; cette lettre est ainsi conçue : ... département pour lui présenter le projet d'un palais destiné au Corps législatif, digne des représentants (Tune grande nation ; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Lequinio
      ...ins vastes et précieux appartenant à la nation. De ce nombre serait un palais destiné ... ... ouvriers, et cela avec une dépense que compensera facilement la vente des terrains vastes et précieux appartenant à la nation. De ce nombre serait un palais destiné aux séances de l'Assemblée nationale. Le conseil général, en se séparant a nommé...
      Locuteur: Lequinio
      ...former un assortiment consolant pour la nation. (Applaudissements.)' ...gara, rapproché de celui qu'elle a porté hier contre les émigrés, ne pourra que former un assortiment consolant pour la nation. (Applaudissements.)'

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 348
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...st que le corps des représentants de la nation veille sans cesse sur la perception et ... Un des principes essentiels d'une Constitution libre est que le corps des représentants de la nation veille sans cesse sur la perception et l'emploi du revenu public, et qu'il en décrète toutes les parties. La comptabili...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 349
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...s pensions et les gratifications que la nation accorde, les secours que peuvent exiger... ... travaux publics, les parties de la dette remboursable et les intérêts échus, les pensions et les gratifications que la nation accorde, les secours que peuvent exiger les hôpilaux ou les pauvres, les avances nécessaires aux départements que des i...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 350
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...latif à la sûreté et au privilège de la nation sur ces cautionnements. relatif à la sûreté et au privilège de la nation sur ces cautionnements.
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...la surveillance des représentants de la nation et des corps administratifs élus par le... ... de l'Empire : mais les divers objets deces dépenses doivent être toujours sous la surveillance des représentants de la nation et des corps administratifs élus par le peuple.
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ses représentants, auraient offert à la nation une garantie plus sûre pour la fortune ... ses représentants, auraient offert à la nation une garantie plus sûre pour la fortune publique contre les entreprises du pouvoir exécutif ou de ses agents.

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 351
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...immeubles offerts en cautionnement à la nation, les contrats justificatifs de la propr...
      ...ent, dans aucun cas, être oppo.-és à la nation. Vous jugerez, Messieurs, que sans cett...
      Il est donc essentiel de décréter que pour les immeubles offerts en cautionnement à la nation, les contrats justificatifs de la propriété seront exposés pendant deux mois dans l'auditoire du tribunal du district d...
      ... seraient pas compris et réservés dans le certificat du conservateur, ne pourraient, dans aucun cas, être oppo.-és à la nation. Vous jugerez, Messieurs, que sans cette disposition essentielle, la fortune de l'Etat pourrait être souvent compromise...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 353
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...plus rece-vable ni fondé à opposer à la nation les droits, privilèges et hypothèques q... ... former son opposition, jusqu'à l'époque où le certificat sera délivré, ne sera plus rece-vable ni fondé à opposer à la nation les droits, privilèges et hypothèques qu'il pourrait avoir eus sur les biens présentés pour cautionnement.
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...vés d'aucune hypothèque au profit de la nation ; et l'agent du Trésor public sera gara... ...portant un certificat de l'agent du Trésor public, que lesdits biens ne sont grevés d'aucune hypothèque au profit de la nation ; et l'agent du Trésor public sera garant audit cas de l'effet de sa certification. »

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 356
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...; c'est donc une partie inhérente de-la nation, ce sont tous nos compatriotes, c'est n... ...ent au milieu de nous, comme plusieurs de nous sont fréquemment au milieu d'eux ; c'est donc une partie inhérente de-la nation, ce sont tous nos compatriotes, c'est nous-mêmes.
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...urs tributaires, à moins que toutes les nations ne renonçassent également aux leurs ; à...
      ...tre de la terre : ainsi dominés par des nations rivales, réduits à un état passif de dé...
      ...si par un système insensé nous perdions les nôtres, nous deviendrions bientôt leurs tributaires, à moins que toutes les nations ne renonçassent également aux leurs ; à moins que, par un concert unanime, elles, brûlassent toutes en même temps tous ...
      ...de faire flotter des citadelles, quiconque est maître de la mer est aussi le maître de la terre : ainsi dominés par des nations rivales, réduits à un état passif de défense, nous serions forcés d'hérisser nos côtes de forteresses, pour nous garant...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 357
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...dérable) n'est pas un sacrifice pour la nation; car, comme prêt, ce n'est qu'une priva... ... encore une observation importante, c'est que ce secours (fût-il même plus considérable) n'est pas un sacrifice pour la nation; car, comme prêt, ce n'est qu'une privation temporaire pour le Trésor public; et comme moyen de restauration des établi...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 358
      Locuteur: Journu-Aubert
      ... millions à valoir sur la créance de la nation; et ce, pour extraire de leur pays (sur... ...a également autorisé àtraiter avec les Etats-Unis pour en obtenir un crédit de 5 millions à valoir sur la créance de la nation; et ce, pour extraire de leur pays (sur les demandes qui en seront faites par les commissaires civils), une valeur égal...
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...is de transport seront supportés par la nation. ». ...es moyens les plus économiques, 300 charpentiers ou autres ouvriers dont les frais de transport seront supportés par la nation. ».

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 375
      une nation libre (1), par Charles-Alexandre une nation libre (1), par Charles-Alexandre
      ...ulte romain ne sera pas, aux yeux de la nation, à l'instar de tous les autres cultes, ... Tant que le culte romain ne sera pas, aux yeux de la nation, à l'instar de tous les autres cultes, le corps politique ne jouira pas d'une santé parfaite. Dans un corps bien sain, ...
      Une nation libre, c'est-à-dire composée d'hommes l... Une nation libre, c'est-à-dire composée d'hommes libres, doit respecter les opinions religieuses de tout individu ; eonséquemment ...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 376
      ...être indistinctement des cultes dans la nation ; aucuns ne doivent et ne peuvent êtré culte de la nation : , mais si aucun de ees cultes particu... exercés dans son sein, tous doivent être indistinctement des cultes dans la nation ; aucuns ne doivent et ne peuvent êtré culte de la nation : , mais si aucun de ees cultes particuliers exercés dans son sein ne peut être le sien, aucun des clergés desservant l...
      D'où il suit que la nation ne peut £as sévir contre un prêtre d'un... D'où il suit que la nation ne peut £as sévir contre un prêtre d'un culte particulier, quel que soit son délit, à raison de ce qu'il est prêtre, ma...
      ...ulte particulier soient salariés par la nation ? Est-il bon, est-il politique, est-il juste que les ministres d'un culte particulier soient salariés par la nation ?
      ...e rigoureuse. Il est impolitique que la nation paye des ministres, des fonctionnaires,...
      ...i ne sont pas les siens ; -parce que la nation ne doit faire acception d'aucun culte, parce que la nation ne doit avoir de pensionnés que ceux qu...
      ... à le salarier : voilà ce qui est dans la convenance, voilà ce qui est de justice rigoureuse. Il est impolitique que la nation paye des ministres, des fonctionnaires, des aumôniers qui ne sont pas les siens ; -parce que la nation ne doit faire acception d'aucun culte, parce que la nation ne doit avoir de pensionnés que ceux qui la servent, et de pensionnaires que ceux qui l'ont bien et grandement servie.
      Maintenant la nation ayant pris l'engagement de pensionner l... Maintenant la nation ayant pris l'engagement de pensionner les prêtres au culte romain, dépouillés de leur bénéfice, par l'effet de la Const...
      ...uleraient volontiers par la grâce de la nation, et certes ils y seraient fondés. Voule...
      ...t ne se disent plus clergé de et par la nation ? Eh bien, que la nation cesse de les nommer.
      ...ge apostolique; aùjourd'hui ils prennent le titre de constitutionnels et s'intituleraient volontiers par la grâce de la nation, et certes ils y seraient fondés. Voulez-vous que le clergé romain ne se dise pas constitutionnel, national, que les ministres qui le composent ne se disent plus clergé de et par la nation ? Eh bien, que la nation cesse de les nommer.

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 377
      ...une grande différence, par rapport à la nation, entre les aûtres cultes et le culte ro... Mais, direz-vous, il y a une grande différence, par rapport à la nation, entre les aûtres cultes et le culte romain, car la fiation paye l'entretien de ce dernier et le salaire de ses ministr...
      ...ipline et de ses objets de liturgie. La nation payant les ministres du culte romain, a...
      ...département ne sera pas autorisé par la nation à salarier au delà d'un évêque; li en e...
      ...istres inférieurs de ce culte ; mais la nation pouvait-elle dire aux catholiques romai...
      ...e; oui ; mais non dans les détails de police intérieure, non plus que de sa discipline et de ses objets de liturgie. La nation payant les ministres du culte romain, a pu supposer la France couverte entièrement de catholiques romains, et dire, d'après cette supposition, un seul évêque peut suffire par département, donc chaque département ne sera pas autorisé par la nation à salarier au delà d'un évêque; li en est de même des curés et autres ministres inférieurs de ce culte ; mais la nation pouvait-elle dire aux catholiques romains : vous n'en aurez pas d'autres, et vous ne pourrez vous en élire aucun, au de...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 378
      Suillité publique d'une nation, ainsi qu'à son Suillité publique d'une nation, ainsi qu'à son
      ...itre V. — Droit de surveillance qu'a la nation sur les cultes. chapitre V. — Droit de surveillance qu'a la nation sur les cultes.
      J'ai dit que la nation avait droit de surveillance sur chacun ...
      ...rd à certaines opinions religieuses, la nation a imposé plus fortement les célibataire...
      J'ai dit que la nation avait droit de surveillance sur chacun des cultes professés dans son sein; j'ai dit qu'elle avait droit d'en proscrire ...
      ... y force nécessairement un autre individu. C'est donc avec sagesse que, sans égard à certaines opinions religieuses, la nation a imposé plus fortement les célibataires que les pères de famille, et l'esprit, le but de cette loi serait manqué, si q...
      Non seulement la nation a droit de surveillance sur les cultes,...
      ...oyen à l'empire légitime de celle de la nation.
      Non seulement la nation a droit de surveillance sur les cultes, mais elle a droit d'inspection sur les rites religieux, car il pourrait se fair...
      ...le-là, nulle loi particulière ne peut, n'a le droit de soustraire le moindre citoyen à l'empire légitime de celle de la nation.
      Si la nation, si le magistrat au nom de la loi, l'eû... Si la nation, si le magistrat au nom de la loi, l'eût déjà exercé ce droit de revision, souffrirait-on encore, par exemple, ces exco...
      La nation doit surtout surveiller l'instruction d... La nation doit surtout surveiller l'instruction des élèves destinés à remplir les fonctions de ministres dans les différents cult...
      Quoique la nation ait droit de surveillance sur les culte... Quoique la nation ait droit de surveillance sur les cultes, les magistrats doivent s'abstenir d'assister en corps aux cérémonies religieu...
      ...d il n'y avait qu'un seul culte dans la nation, et que ce culte était celui de la nation, rien ne semblait mieux imaginé que de ... Cependant, quand il n'y avait qu'un seul culte dans la nation, et que ce culte était celui de la nation, rien ne semblait mieux imaginé que de se servir du* prêtre pour constater l'état civil de tous les citoyens, et surtou...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 379
      ...il agissait tout à la fois au nom de la nation, et comme officier civil, et comme mini... tanément; il agissait tout à la fois au nom de la nation, et comme officier civil, et comme ministre de son culte avoué et réconnu dans tout l'Empire. Gela économisait le nombr...
      ...ement pratiqués et avoués au sein de la nation, il ne peut plus en être 4e même; car, ... ... a plus de culte dominant en France, aujourd'hui qu'il y a plusieurs cultes également pratiqués et avoués au sein de la nation, il ne peut plus en être 4e même; car, ou ce serait les prêtres du culte romain qui demeureraient exclusivement chargés...
      ...urtout la raison qui doit déterminer la nation à nommer des magistrats civils, autres ... Secondement, et voici surtout la raison qui doit déterminer la nation à nommer des magistrats civils, autres que les prêtres pour établir et constater ces actes. C'est 1'eihpire, c'est l'as...
      ...e famille, à la mère commune qui est la nation. Il est décrété que la France doit rest... ...rrez les liens qui doivent enlacer, enchaîner les familles partielles à la grande famille, à la mère commune qui est la nation. Il est décrété que la France doit rester monarchie ; gardons-nous de nous constituer, de nous réduire par le fait, én ...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 380
      ... quand il n'y avait qu'un culte dans la nation, et que ce culte était celui de la nation ; alors la voie publique appartenant à ... Tant de pompe, tant de magnificence n'était pas déplacée, et pouvait avoir lieu, quand il n'y avait qu'un culte dans la nation, et que ce culte était celui de la nation ; alors la voie publique appartenant à tous, son usage n'était point détourné par l'embarras et les obstacles que ces f...
      ...nt, ne peut plus se dire le culte de la nation, je crois, dis-je, qu'il serait beaucou... ...urd'hui que le culte romain n'est plus le seul culte, n'est plus le culte dominant, ne peut plus se dire le culte de la nation, je crois, dis-je, qu'il serait beaucoup plus dans la convenance, et par égard pour les opinions diverses, et par le re...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 381
      ...costume en France, et voilà pourquoi la nation a droit d'en interaire l'usage à tous l... ...e et la noirceur dont ils sont imprégnés. Sans doute, un habit étranger devient costume en France, et voilà pourquoi la nation a droit d'en interaire l'usage à tous les citoyens, parce que le citoyen, le régnicole n'est point rondé en raison pour...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 382
      ...-même y aura introduite ; du reste, une nation qui veut conserver la paix dans son sei... ...es distinctions dans la société et parmi les citoyens, que celle que la loi elle-même y aura introduite ; du reste, une nation qui veut conserver la paix dans son sein, l'harmonie parmi ses membres, et l'ordre dans toutes ses parties, se gardera ...
      ...exécutif, de ce pouvoir délégué par les nations à ceux que nous appelions rois, monarqu... ...seigne du pouvoir dont on est revêtu. Ainsi le sceptre est 1 insigne du pouvoir exécutif, de ce pouvoir délégué par les nations à ceux que nous appelions rois, monarques ou empereurs, pour faire exécuter la volonté générale au peuple, c'est-à-dire...
      ...bien que la société, que la loi, que la nation, ayant seules le droit de nous autorise...
      ...ppartient non plus qu'à la loi, qu'à la nation de nous permettre de porter des insigne...
      Or, on sent bien que la société, que la loi, que la nation, ayant seules le droit de nous autoriser à revêtir un costume, il n'appartient non plus qu'à la loi, qu'à la nation de nous permettre de porter des insignes et de nous décorer de quelques distinctions.
      ...t il était véritablement ministre de la nation. J'ajoute même et fonctionnaire public,... ...avoué et reconnu par l'Etat, il était revêtu d'un caractère légal ; conséquemment il était véritablement ministre de la nation. J'ajoute même et fonctionnaire public, non seulement quant à la partie religieuse, mais même quant au civil, à raison ...
      ...romain a cessé d'être celui de toute la nation, aujourd'hui que ce culte n'est plus, à... Mais aujourd'hui il n'en est plus de même, aujourd'hui que le culte romain a cessé d'être celui de toute la nation, aujourd'hui que ce culte n'est plus, à l'instar des autres, qu'un culte particulier, que le culte d'une certaine porti...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 383
      Oh ! que la nation a sagement senti combien il importait d... Oh ! que la nation a sagement senti combien il importait d'anéantir dans la société toute espèce de costume et de distinction! Dans un pay...
      La nation ne doit prendre aucune part aux solenni... La nation ne doit prendre aucune part aux solennités, aux fêtes, aux rites, ni aux cérémonies religieuses des différents cultes p...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 384
      ... je reviens aux rites, et je dis que la nation ne doit prendre aucune part dans les ri... Mais je reviens aux rites, et je dis que la nation ne doit prendre aucune part dans les rites religieux qui peuvent être prescrits et ordonnés par les différents cultes.
      ...tes établies dans chaque culte, dont la nation ne doit pas plus s'occuper que des diff... Il en est de même des fêtes établies dans chaque culte, dont la nation ne doit pas plus s'occuper que des différents rites dont nous venons de parler ; et d'abord eu égard aux cultes, on app...
      Or, présentement, je dis que la nation ne doit prendre aucune part à ces fêtes... Or, présentement, je dis que la nation ne doit prendre aucune part à ces fêtes, pas plus qu'aux différents cultes.
      En effet, si la nation prenait part ou s'intéressait dans les ...
      ... dès lors, qu'en résulterait-il? que la nation serait presque toujours en fêtes, en fé...
      ...n sein ; cependant, quand je dis que la nation ne doit pas s'occuper, s immiscer, s'in...
      En effet, si la nation prenait part ou s'intéressait dans les fêtes d'un culte, Jl faudrait pour éviter la jalousie, et toutes distinctions qu...
      ...nt en résulter, qu'elle prît également part aux fêtes de tous les autres cultes; dès lors, qu'en résulterait-il? que la nation serait presque toujours en fêtes, en fériés, conséquemment tous les travaux et les affaires publiques presque chaquéiou...
      ...ge, les moindres entraves, par le fait des sociétés partielles répandues dans son sein ; cependant, quand je dis que la nation ne doit pas s'occuper, s immiscer, s'intéresser aux rites ni aux fêtes pratiquées, solennisées dans les différents cult...

      Séance du vendredi 10 février 1792

      page 385
      Mais, direz-vous, si la nation ne doit prendre aucune part aux fêtes d... Mais, direz-vous, si la nation ne doit prendre aucune part aux fêtes des différents cultes, comme ces fêtes ont pour but la cessation de tout travail ...
      A cela je réponds que la nation peut consacrer elle-même certains jours... A cela je réponds que la nation peut consacrer elle-même certains jours, certaines époques dans l'année, où tous les travaux publics se trouvant suspen...
      La nation pourrait, par exemple, adopter et s'app...
      ... et à la chose publique : eh ! bien, la nation, au lieu de fixer ses jours de repos po...
      La nation pourrait, par exemple, adopter et s'approprier le dimanche, à moins que la répétition trop fréquente de ces dimanches, ...
      ...it la septième partie de l'année, ce qui pourrait nuire sensiblement au commerce et à la chose publique : eh ! bien, la nation, au lieu de fixer ses jours de repos pour tout l'Empire, à chaque dimanche, c est-à-dire à chaque retour périodique de ...
  • Tome 39 : Du 22 février au 14 mars 1792 affichant 10 sur 21 résultats tout afficher
    • Séance du mardi 28 février 1792, au soir

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 28 février 1792, au soir

      page 183
      Locuteur: Charlier
      ...ran-de-Coulon, grand, procurateur de la nation, contenant une pétition de il. Henri Sc... 3° Lettre de M. Garran-de-Coulon, grand, procurateur de la nation, contenant une pétition de il. Henri Schmit, Liégeois, sur un point important de législation.

      Séance du mardi 28 février 1792, au soir

      page 184
      Locuteur: Hentz
      ...ure de cette trame criminelle contre la nation, j'ai pensé qu'il importait au salut de... ...de Schappes et de Lassaux qu'un délit de. police correctionnelle, mais à la lecture de cette trame criminelle contre la nation, j'ai pensé qu'il importait au salut de la France de donner un mandat d'arrêt contre ces trois personnes qui ont été tr...

      Séance du mardi 28 février 1792, au soir

      page 189
      ...distinguer une métropôle, sans mettre a nation ou les habitants dans des frais de cons... ..., collégiales ou monacales (les vaisseaux des dites églises trop petitsÎiour en distinguer une métropôle, sans mettre a nation ou les habitants dans des frais de construction, qu'on ne peut apprécier), il était indispensable de conserver deux par...
    • Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 254
      ...x de Mirabeau, comme réprésentant de la nation, et dont il a présenté la première livr... ...it hommage à l'Assemblée des trois derniers volumes de la, collection dés travaux de Mirabeau, comme réprésentant de la nation, et dont il a présenté la première livraison à l'Assemblée constituante.

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 255
      Locuteur: Rouyer
      ... payé pour témoigner les craintes de la nation a 1 Empire, pour mentir aux puissances ... ...le plus grand désordre, que nous étions dans le plus grand embarras. Mais est-il payé pour témoigner les craintes de la nation a 1 Empire, pour mentir aux puissances étrangères? Un peuple libre n'a rien à craindre, il se joue des efforts qu'on pe...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 256
      Locuteur: Rouyer
      croyons qu'il trahit la nation, nous exigeons de Votre Majesté que vou...
      ...n langage indigne de lui, indigne de la nation qu'il a l'honneur de représenter, que v...
      croyons qu'il trahit la nation, nous exigeons de Votre Majesté que vous le chassiez sur-le-champ, le salut public en dépend, et Bertrand et De-lessart...
      ... expresse, puisque le ministre Delessart a eu l'impudeur de faire tenir au roi un langage indigne de lui, indigne de la nation qu'il a l'honneur de représenter, que votre comité diplomatique, joint au comité de législation, soit tenu ae vous prés...
      Locuteur: Charlier
      ...Le ministre n'a pas rempli le vœu de la nation. Vous avez voulu que l'empereur s'expli... ...onçaient des hostilités, ou qu'elles ne demandaient que de simples précautions. Le ministre n'a pas rempli le vœu de la nation. Vous avez voulu que l'empereur s'expliquât d'une manière catégorique sur la paix ou sur la guerre et M. Delessart n a ...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 258
      Locuteur: Bréard
      ...sses à la partie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques... ...ui pourrait être apporté à ce transport, l'Assemblée nationale déclarant traîtresses à la partie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques tentatives, soit en faveur, soit contre les prisonniers.

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 259
      Locuteur: Bréard
      ...faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traîtres à la patFie et criminels de lèse-nation. ...t corps, toute personne qui se permettront des actes tendant à méconnaître ou à faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traîtres à la patFie et criminels de lèse-nation.

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 260
      Locuteur: Isnard
      ...t pas douteux que, depuis longtemps, la nation demande un grand exemple. Cet exemple d... Il n'est pas douteux que, depuis longtemps, la nation demande un grand exemple. Cet exemple doit se porter sur les premiers agents du pouvoir exécutif. Chaque fois, Messieur...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 261
      ...bliquement Vive lé Pape, c au diable la nation ! Les choses sont enfin par-« venues au... ...rs muni-« cipaux nouvellement élus ont enfin levé lemas-« que, et l'on â crié publiquement Vive lé Pape, c au diable la nation ! Les choses sont enfin par-« venues au point que l'on annonce hautement « une contre-révolution prochaine et inévitabl...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 262
      ...que-« ment : vive le pave, au diable la nation ». ...rs municipaux nouvellement élus ont « «nfin levé le masque, et l'on a crié publique-« ment : vive le pave, au diable la nation ».
      ...ubliquement : vive le pape,au diable la nation. Par ce rapprochement adroit, on fait e... ...euve que les officiers municipaux ont enfin levé le masque, c'est qu'on a crié publiquement : vive le pape,au diable la nation. Par ce rapprochement adroit, on fait entendre que non seulement la municipalité n'a pas empêché des cris publics et in...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 263
      ...e, et qui n'y a pas ajouté au diable la nation, a été admonesté par le tribunal de pol... ...ve le pape (1); ils prouvent que le seul particulier qui s'en soit rendu coupable, et qui n'y a pas ajouté au diable la nation, a été admonesté par le tribunal de police, d'après l'avis et le consentement des commissaires qui n'ont pas voulu qu'o...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 266
      ...t ou qui diront aux représentants de la nation que les sentiments des Avignonais ne so... ...ntenir, au péril de nos fortunes et de nos vies, la Constitution. Ceux qui disent ou qui diront aux représentants de la nation que les sentiments des Avignonais ne sont pas ceux dont nous vous transmettons l'expression, sont des imposteurs dignes...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 267
      ...bliquement : Vive le pape, au diable la nation, tandis qu'il est prouvé que depuis l'i...
      ...s qui firent retentir Pair de « vive la nation, vive la loi, vive le roi, » que ce dél...
      6° Que les mêmes commissaires osent affirmer qu'on crie ici publiquement : Vive le pape, au diable la nation, tandis qu'il est prouvé que depuis l'installation de la municipalité, un seul citoyen, dans une cérémonie publique, osa mêler le cri de vive le pape, aux acclamations innombrables des citoyens qui firent retentir Pair de « vive la nation, vive la loi, vive le roi, » que ce délit, lors consigné dans les registres de la police municipale avec l'aveu du coup...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 268
      ...vidu crier : Vive le pape, au diable la nation. Que nous n'avons entendu aucun individu crier : Vive le pape, au diable la nation.

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 269
      ...s éclaireraient les représentants de la nation sur la véritable situation de leur patr... ...ission dans le sein de l'Assemblée nationale : que ces députés légalement choisis éclaireraient les représentants de la nation sur la véritable situation de leur patrie, sur le caractère de ses habitants, et sur celui de leurs oppresseurs; et la ...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 270
      ...de janvier dernier, les comédiens de la nation qui se trouvaient à cette époque dans C... ..., moyennant serment pareuxrespectivementprêté, la main levée, que le 29 du mois de janvier dernier, les comédiens de la nation qui se trouvaient à cette époque dans Cette ville, annoncèrent, pour le 31 dudit mois, une représentation de Richard-Cœ...

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 273
      ...sses à la patrie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques... ... lois, il a proposé dans l'article 12 du projet des comités, de déclarer traîtresses à la patrie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques tentatives, soit en faveur, soit contre les prisonniers.

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 274
      ...r et laifidélité desdits officiers à la nation, à la loi et au roi, et leurs efforts à... ...age à la vérité, en certifiant au bas de la présente, et publiant partout l'amour et laifidélité desdits officiers à la nation, à la loi et au roi, et leurs efforts à maintenir la paix et la tranquillité.
    • Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      - search term matches: (10)

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 340
      Locuteur: Coupé
      ...tester de son attachement constant à la nation, à la loi et au roi. J'espère aussi, Me... ...e l'on avait voulu égarer, doit se rendre demain à Noyon solennellement pour protester de son attachement constant à la nation, à la loi et au roi. J'espère aussi, Messieurs, que lorsque vous lirez les procès-verbaux, vous verrez que les officier...
      Locuteur: Duhem
      ...re que cette déclaration procurera à la nation un bénéfice , d'un million. (Applaudiss... ...ation des biens d'un riche bénéfice dont il était titulaire depuis 1774. Il assure que cette déclaration procurera à la nation un bénéfice , d'un million. (Applaudissements.)

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 341
      Locuteur: Rouyer
      ...ent où il pourrait être très utile à la nation. ...qu'il n'accepte pas cette place méritée par ses anciens services, et dans un moment où il pourrait être très utile à la nation.
      ...ssemblée constituante et par toutes les nations manufacturières, que les matières premi... ...et égard, s'élever aucune discussion sérieuse. C'est un principe reconnu par l'Assemblée constituante et par toutes les nations manufacturières, que les matières premières doivent être exemptes de tous droits d'entrée. G'ést l'application de ce pr...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 342
      Locuteur: Français (de Nantes)
      ... ne serait ni juste, ni généreux que la nation profitât d'un droit perçu à leur détrim... ...de jay, et par l'état de détresse où cette imposition inusitée les a plongés. Il ne serait ni juste, ni généreux que la nation profitât d'un droit perçu à leur détriment, par les suites d'une erreur de plume
      Locuteur: Albitte
      ...nale renfermant les représentants de la nation, doit connaître tous les traités, toute... ...oit connaître ses intérêts politiques dans toute leur étendue. L'Assemblée nationale renfermant les représentants de la nation, doit connaître tous les traités, toutes les relations de la France avec les puissances étrangères. Le comité diplomati...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 344
      Locuteur: Bréard
      ...sses à la patrie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques... ...ui pourrait être apporté à ce transport, l'Assemblée nationale déclarant traîtresses à la patrie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques tentatives, soit en faveur, soit contre les prisonniers.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 345
      Locuteur: Bréard
      ...faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traître à la patrie et criminels de lèse-nation. ...t corps, toute personne qui se permettront des actes tendant à méconnaître ou à faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traître à la patrie et criminels de lèse-nation.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 346
      Locuteur: Mulot
      ...d'Orange tournassent au détriment de la nation française et au profit seul des dépréda... ...tes, que ces ventes auxquelles je me suis constamment opposé en yertu du traité d'Orange tournassent au détriment de la nation française et au profit seul des déprédations.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 349
      Locuteur: Vergniaud
      ...à la nomination des représentants de la nation, il est évident que la Constitution n'a... ...n d'après ces trois bases. S'il n'a pas concouru à la nomination des électeurs, à la nomination des représentants de la nation, il est évident que la Constitution n'a pas été exécutée à son égard. Ce fut précisément pour assurer cette exécution d...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 352
      ...assignats et que la volonté seule d'une nation puissante eût pu suffire même sans cela... ...circulation à 1,400 millions, rien nest plus certain que le gage des porteurs d'assignats et que la volonté seule d'une nation puissante eût pu suffire même sans cela, pour imprimer aux signes d'échange la valeur qu'il lui plaît (t). Nous savons ...
    • Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 357
      Locuteur: Charlier
      Il faut que la nation retire quelques produits de cette maiso...
      ...ant École militaire est louée, et si la nation en tire un produit quelconque.
      Il faut que la nation retire quelques produits de cette maison dont le pouvoir exécutif tire parti. Je demande que le ministre des contributions, puisque c'est lui, que cela regarde, rende compte si la ci-devant École militaire est louée, et si la nation en tire un produit quelconque.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 358
      ...ns lui devaient une indemnité et que la nation française devait in- (1) Voy. ci-après ... ...ité a manqué de moyens pour vérifier ce calcul; mais il a pensé que les Américains lui devaient une indemnité et que la nation française devait in- (1) Voy. ci-après cette proclamation aux annexes de la séance, page 365, à la suite de la pétition...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 359
      Locuteur: Lemontey
      ...quis un droit à la reconnaissance de la nation qui, par cette proclamation, avait cont... ...au danger, trop réalisé, de perdre sa fortune et sa liberté. Par là, il s'est acquis un droit à la reconnaissance de la nation qui, par cette proclamation, avait contracté un engagement tacite avec tous ceux qui lui fourniraient des secours.
      Locuteur: Lemontey
      Une nation pleine du sentiment de sa dignité, ne d... Une nation pleine du sentiment de sa dignité, ne doit point admettre de probité malléable..... [Murmures.) Il faut montrer à l'Eur...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 361
      Locuteur: Grégoire
      ...rès légitimes à la reconnaissance de la nation* si la nouvelle pension, c'est-à-dire c... ...vent être conservées en dehors ; mais comme ae telles blessures ont des droits très légitimes à la reconnaissance de la nation* si la nouvelle pension, c'est-à-dire celle fixée par les nouvelles bases, ne s'élevait point à un taux suffisant, le m...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 363
      ... et une influence considérable chez les nations sauvages. Je pris part à tous les événe... ..., ma fortune et mon industrie : j'acquis un grand crédit parmi mes compatriotes, et une influence considérable chez les nations sauvages. Je pris part à tous les événements de la guerre de 1754 à 63; je combattis sous les ordres de MM. de Lévi, de...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 364
      ...r liberté : j'envoie des émissaires aux nations sauvages, pour leur porter la parole de... ...nt, avec une égale impatience, le moment et l'occasion d'agir pour recouvrer leur liberté : j'envoie des émissaires aux nations sauvages, pour leur porter la parole de leur père ; c'était sous ce nom que leur amour pour les Français en désignait l...
      ...placé, sous les lois de son pays. — Une nation qui refuse cette protection à un de ses... ...la vie et la propriété du citoyen, dans quelque partie du globe qu'il se trouve placé, sous les lois de son pays. — Une nation qui refuse cette protection à un de ses membres, manque au devoir le plus sacré; elle viole le pacte social, sans leque...
      ...tances sont telles qu'il convient à une nation d'oublier son ressentiment, elle le peu...
      ...e dédommagement; ce principe dit que la nation qui a intérêt de refuser la protection ...
      ...litiques ne le déterminent à se charger de l'indemnité; car, lorsque les circonstances sont telles qu'il convient à une nation d'oublier son ressentiment, elle le peut quant à son intérêt politique, mais non quant à l'intérêt d'un particulier. Le...
      ...à l'intérêt public les propriétés particulières, que sous la condition d'un juste dédommagement; ce principe dit que la nation qui a intérêt de refuser la protection efficace qu'elle doit, reste elle-même obligée, et débitrice de l'individu qui a...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 365
      ...is reconnaître d'intermédiaire entre la nation et lui, parce que les agents de la nation ne sont et ne peuvent être que ses repr...
      ...ur responsabilité personnelle envers la nation, j'ai établi que la perte de ma fortune...
      ...du fait d'un agent du gouvernement ; la nation est donc responsable envers moi ; elle ...
      De ces principes résulte cette autre vérité, c'est que le citoyen ne peut jamais reconnaître d'intermédiaire entre la nation et lui, parce que les agents de la nation ne sont et ne peuvent être que ses représentants dans la portion d'autorité ou d'administration qu'elle leur a confiée. Le gouvernement est responsable des faits de ses agents, même de leurs erreurs, sauf leur responsabilité personnelle envers la nation, j'ai établi que la perte de ma fortune est la suite du fait d'un agent du gouvernement ; la nation est donc responsable envers moi ; elle me doit l'indemnité que je réclame.
      ...e la justice de ma patrie, lorsque deux nations puissantes ont éprouvé, d'une manière s... ... j'ai servi avec idolâtrie, je serais le seul qui n éprouverait pas les effets de la justice de ma patrie, lorsque deux nations puissantes ont éprouvé, d'une manière si éclatante, ceux de sa générosité! Non, Messieurs; si le despotisme, qui, d'une...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 366
      ...es proférées contre une grande et brave nation que nous savons respecter, et que nous ... ...us tâcherons d'éviter de les combattre ; ce ne sera point non plus par des injures proférées contre une grande et brave nation que nous savons respecter, et que nous espérons de vaincre, que cette déclaration sera affaiblie.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 367
      ...ute pas que vous , n'éprouviez des deux nations la justice que vous êtes dans le cas de... ...es que vous avez rendus à la Francè et aux Etats-Unis, soient reconnus. Je ne doute pas que vous , n'éprouviez des deux nations la justice que vous êtes dans le cas de réclamer; j'ai l'honneur d'être, avec un sincère attachement, Monsieur, Votre t...
      ...e et faisait un grand commerce avec les nations sauvages... ; qu'il se servit de son in... ...s-Unis, commandant un corps de sauvages, certifie que le sieur Cazeau était riche et faisait un grand commerce avec les nations sauvages... ; qu'il se servit de son influence sur les sauvages pour qu'ils restassent tranquilles, ce qui eut son effe...
      ...il établit plusieurs comptoirs chez lès nations sauvages, pour la traite des pelleterie... ... (1), à différentes distances, pour l'approvisionnement général de là colonie : il établit plusieurs comptoirs chez lès nations sauvages, pour la traite des pelleteries. Son commerce devint immense ; sa loyauté Jui gagna l'affection générale ; il ...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 368
      ... commis et ges agents ; il s'assure des nations sauvages, et n'oublie aucun moyen de di... ...e le congrès adresse aux Canadiens ; il la fait circuler dans la colonie par ses commis et ges agents ; il s'assure des nations sauvages, et n'oublie aucun moyen de disposer les esprits; il établit des intelligences avec les Américains... Des corp...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au soir

      page 369
      ...ion et l'appui que le chef d'une grande nation promet à son sujet, en l'invitant a secouer un joug étranger, et s'unir avec une nation dont il s'est déclaré l'appui, ne l'eng... ...iblir les expressions de cette promesse, que de les commenter; car si la protection et l'appui que le chef d'une grande nation promet à son sujet, en l'invitant a secouer un joug étranger, et s'unir avec une nation dont il s'est déclaré l'appui, ne l'engagent à rien; si ce n'est pas là un contrat obligatoire et sacré, il ne faut plu...
      ...ine et juste : elle est prévoyante. Une nation qui récompense, trouve partout des amis... ...hacun d'eux. Cette politique n'est pas seulement noble, elle est naturelle, humaine et juste : elle est prévoyante. Une nation qui récompense, trouve partout des amis.
    • Séance du dimanche 4 mars 1792

      - search term matches: (9)

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 371
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      ...ayent pas deviendront criminels de lèse-nation et se livreront d'eux-mêmes à toute l'a... « Cependant, les hommes qui ne payent pas deviendront criminels de lèse-nation et se livreront d'eux-mêmes à toute l'animadversion publique.

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 372
      Locuteur: Deliège
      ...irabeau et pour les représentants de la nation qui ont bien mérité et qui mériteront b...
      ...n sa messe fût exécutée aux frais de la nation, à Saint-Eustache, paroisse de Mirabeau...
      ...embre dernier, d'une messe en musique à grand orchestre, intitulée: Messe pour Mirabeau et pour les représentants de la nation qui ont bien mérité et qui mériteront bien de la patrie. Il a prié l'Assemblée nationale d'ordonner que le second jour du mois d'avril prochain sa messe fût exécutée aux frais de la nation, à Saint-Eustache, paroisse de Mirabeau. Il a demandé que l'Assemblée nationale y assistât par commissaires; qu'il lui ...
      Locuteur: Deliège
      ... son propre intérêt que la gloire de la nation. ...issons pas, Messieurs, en suivant l'impulsion d'un artiste qui a plutôt consulté son propre intérêt que la gloire de la nation.
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      ...r la messe de M. Janson aux frais de la nation; je demande l'ordre du jour ou le rappo... ...r être complète. Je ne crois pas que l'Assemblée se soit engagée à faire exécuter la messe de M. Janson aux frais de la nation; je demande l'ordre du jour ou le rapport du décret

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 374
      Locuteur: Merlin
      ...u mettre ces biens sous les mains de la nation, seulement pour les protéger, mais bien pour indemniser la nation. Je demande qu'il n'y ait plus de retar... ... de séquestre du bien des émigrés. Sans doute l'Assemblée nationale n'a pas voulu mettre ces biens sous les mains de la nation, seulement pour les protéger, mais bien pour indemniser la nation. Je demande qu'il n'y ait plus de retard dans ce rapport, à moins qu on veuille faire croire que c'est en faveur des ém...

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 375
      Locuteur: Le Président
      ... Si les subsistances appartiennent à la nation, que la nation se charge de les faire refluer des lieu... ... sur des raisons plausibles; notre sort est vraiment digne de votre sollicitude. Si les subsistances appartiennent à la nation, que la nation se charge de les faire refluer des lieux où elles abondent dans ceux où elles manquent, alors les denrées ne seront plu...

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 381
      ... ses yeux? Mais qu'il tremble devant la nation entière; qu'il sache que la municipalit... ...tice? Le département veut des coupables, où est celui de nous qui ne l'est pas à ses yeux? Mais qu'il tremble devant la nation entière; qu'il sache que la municipalité est prête à verser son sang, plutôt de s'avilir et de devenir esclave.
    • Séance du jeudi 23 février 1792

      - search term matches: (17)

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 27
      Locuteur: Pierron
      ...es pouvoirs des députés, intéressant-la nation entière, ayant une influence incalculab... ...ndu dans le deuxième degré de juridiction, il était bien juste que le jugement des pouvoirs des députés, intéressant-la nation entière, ayant une influence incalculable sur la chose publique, la Constitution attachât l'irrévocabilité à ce jugemen...

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 28
      Locuteur: Pierron
      ...n obstacle redoutable aux ennemis de la nation et de la chose publique, quelques malin... ...issant au milieu de vous par son génie, son patriotisme, son éloquence, oppose un obstacle redoutable aux ennemis de la nation et de la chose publique, quelques malintentionnés, une faction, les ministres, la cour, parviendront peut-être à s'en d...
      Locuteur: Pierron
      ...à la maintenir, toute l'autorité que la nation vous a confiée. Votre comité pense donc... ... saurez gré, puisque vous n'avez pas de volonté plus ferme que celle d'employer à la maintenir, toute l'autorité que la nation vous a confiée. Votre comité pense donc, sur la première question, qu'il n'y a pas lieu à remettre en ju ement la valid...

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 29
      ...orps de la marine, plus l'intérêt de la nation me fait un devoir de rappeler avec pers... «Plus nous approchons de l'époque delà revue de formation du nouveau corps de la marine, plus l'intérêt de la nation me fait un devoir de rappeler avec persévérance au Corps législatif, la nécessité pressante de s'occuper des règlements...

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 30
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...décret du 7 de ce mois, établira la for nation du nouveau corps des officiers de la ma... ...ine, et qu'il n'existe encore aucune loi à cet égard. La revue, ordonnée par le décret du 7 de ce mois, établira la for nation du nouveau corps des officiers de la marine, et consommera la désorganisation de l'ancien ; mais, je le répète, loin de...
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      « Il est temps, d'ailleurs, que la nation sache que l'Assemblée nationale, en déc...
      ...qu'il ne l'occupât plus, et pour que la nation sache cela, il faut hâter Tenet des obs...
      « Il est temps, d'ailleurs, que la nation sache que l'Assemblée nationale, en décrétant, le 1er février dernier, qu'il n'y avait pas lieu à délibérer sur le proj...
      ... qu'il occupe, mais qu'elle a entendu seulement rejeter la mesure proposée pour qu'il ne l'occupât plus, et pour que la nation sache cela, il faut hâter Tenet des observations que vous avez arrêté de présenter au roi.

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 33
      Locuteur: Lasource
      ...aire de la loi, les représentants de la nation sans caractère, puisqu'ils ne pourront ... ...est admis dans les tribunes, qu'arrivera-t-il? c'est qu'il verra, dans le sanctuaire de la loi, les représentants de la nation sans caractère, puisqu'ils ne pourront pas délibérer, mais simplement discuter; or, il serait du plus grand danger que ...
      Locuteur: Vergniaud
      ...lent conférer comme représentants de la nation, c'est-à-dire que leurs conférences aur...
      ...s membres que comme représentants de la nation, et non comme individus. Lorsque les représentants de la nation veulent se reunir comme individus,' alo...
      Ou ils veulent conférer comme représentants de la nation, c'est-à-dire que leurs conférences auront lieu en vertu d'un décret, ou bien ils veulent conférer comme simples indivi...
      ...union ne peut pas être portée à l'Assemblée nationale, qui n'a de police su r ses membres que comme représentants de la nation, et non comme individus. Lorsque les représentants de la nation veulent se reunir comme individus,' alors ils rentrent, comme tous les autres citoyens, sous l'inspection de la police ...

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 34
      Locuteur: Vergniaud
      ...) je dis que si les représentants de la nation veulent former une réunion ou une assoc... particulière... (Non! non!) je dis que si les représentants de la nation veulent former une réunion ou une association...
      Locuteur: Vergniaud
      ... ce n'est pas comme représentants de la nation, que c'est comme individus, pour votre ... ...00. Mais l'association fût-elle universelle, dès l'instant que vous convenez que ce n'est pas comme représentants de la nation, que c'est comme individus, pour votre instruction particulière que vous vous assemblez, vous n'êtes plus sous les lois...
      Locuteur: Vergniaud
      ...foi. Jè suppose des représentants de la nation réunis ici ; je ne rappellerai pas les ...
      ...dre; je suppose les représentants de la nation assemblés ici au nombre de plus de 200,...
      ...entir les inconvénients de cette proposition à ceux qui l'ont acceptée de bonne foi. Jè suppose des représentants de la nation réunis ici ; je ne rappellerai pas les objections de M. Lasource, auxquelles il serait peut-être difficile de répondre; je suppose les représentants de la nation assemblés ici au nombre de plus de 200, les représentants portent partout leur caractère ; ils peuvent, s'ils le veulen...

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 35
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...masse imposante des représentants d'une nation ainsi liés par un amour égal du bonheur... ...re, convaincu que la ligue aé nos ennemis viendrait bientôt se briser contre la masse imposante des représentants d'une nation ainsi liés par un amour égal du bonheur public. (Vifs applaudissements.) Oui, Messieurs, le salut de la chose publique ...

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 36
      Locuteur: Grangeneuve
      ...ue ce ifest pas aux représentants de la nation à donner l'exemple d'une conduite qui s... ...licité des séances orcfonnées par la Constitution. Vous conviendrez d'ailleurs que ce ifest pas aux représentants de la nation à donner l'exemple d'une conduite qui serait une violation indirecte delà Constitution, qui tendrait à pouvoir faire se...

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 38
      Locuteur: Delacroix
      ...ste est ici, le matin comme le soir. La nation nous paye tout le jour de ses deniers e... ...devons y employer tous nos moments; tant qu'il y ades décrets à rendre, notre poste est ici, le matin comme le soir. La nation nous paye tout le jour de ses deniers et de sa confiance, nous devons travailler tout le jour. Nous lui avons consacré ...
    • Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      - search term matches: (24)

      Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      page 384
      Locuteur: Caminet
      ...le fatalité, ou plutôt par quelle machi-nation^les habitants du Nord se refusent-ils à... Par quelle fatalité, ou plutôt par quelle machi-nation^les habitants du Nord se refusent-ils à échanger avec leurs frères du Midi leurs denrées contre des valeurs qui tournen...
      Locuteur: Caminet
      ...r de grains ; ils ont cru qu'une grande nation devait quelques sacrifices à la tranqui... ... préjudiciable les approvisionnements du Midi, et exposer ses habitants à manquer de grains ; ils ont cru qu'une grande nation devait quelques sacrifices à la tranquillité publique, surtout lorsqu'il était question des premiers besoins ; ils ont ...
      Locuteur: Caminet
      ...sseport, qui rappelle un bienfait de la nation, il n'est aucun citoyen de l'Empire, qu... ...a bienfaisance et la volonté nationale. Vos comités pensent qu'à la vue de ce passeport, qui rappelle un bienfait de la nation, il n'est aucun citoyen de l'Empire, qui ne s'emploie de toutes ses forces à faciliter la circulation des grains, bien ...

      Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      page 385
      Locuteur: Caminet
      ...rtie de l'approvisionnement fait par la nation, sont destinés pour tel département. ...me au modèle annexé au présent décret, pour constater que ces grains, faisant partie de l'approvisionnement fait par la nation, sont destinés pour tel département.
      Locuteur: Sédillez
      ...e prendre un grand moyen d'assurer à la nation l'indemnité qui lui était due pour les ...
      ... des émigrés étaient sous la main de la nation et sous la surveillance des corps admin...
      L'Assemblée nationale a cru nécessaire de prendre un grand moyen d'assurer à la nation l'indemnité qui lui était due pour les frais extraordinaires occasionnés par la conduite des émigréB, et pour leur ôter les moyens de nuirè à la patrie; elle a décrété, le 9 février dernier (2), que les biens des émigrés étaient sous la main de la nation et sous la surveillance des corps administratifs. Elle a chargé son comité de législation de lui présenter un mode d'ex...

      Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      page 386
      Locuteur: Sédillez
      ...ns qui ont été mis dans les mains de la nation, n'en fussent distraits par des actes f...
      ... a donc paru juste que les biens que la nation vient de mettre sous sa main fussent ad...
      les biens qui ont été mis dans les mains de la nation, n'en fussent distraits par des actes frauduleux, venait ensuite la difficulté de pourvoir à l'administration de ces bi...
      ...pour les biens dont il est chargé, tout ce qu'il ferait pour son propre bien. 11 a donc paru juste que les biens que la nation vient de mettre sous sa main fussent administrés par lés mêmes personnes, et de la même1 manière que les biens nationau...
      Locuteur: Sédillez
      ...'Assemblée de se contenter de rendre la nation fermière des émigrés, ou simple déposit...
      ..., Messieurs, elle a voulu procurer à la nation, sur ces revenus, un secours actuel, un...
      ...r sur les biens une espèce de saisie dormante ; a-t-il été dans l'intention de l'Assemblée de se contenter de rendre la nation fermière des émigrés, ou simple dépositaire de leurs revenus ? Non, Messieurs, elle a voulu procurer à la nation, sur ces revenus, un secours actuel, une indemnité provisoire du service actif que les citoyens rebelles devaient à l'E...
      Locuteur: Sédillez
      ...ation des Français dans un moment où la nation a le droit d'exiger la présence de tous... ... de toutes les personnes qui peuvent avoir avec eux des relations. Enfin l'émigration des Français dans un moment où la nation a le droit d'exiger la présence de tous ses membres, étant la cause des dispositions sévères de la loi, cette sévérité ...
      Locuteur: Sédillez
      ...igrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par son décret du 9 février dernier, se...
      ... et fixer l'indemnité provisoire que la nation a droit de prélever sur ces biens ainsi...
      ...mblée nationale, voulant déterminer promptement la manière dont les biens des émigrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par son décret du 9 février dernier, seront administrés, et fixer l'indemnité provisoire que la nation a droit de prélever sur ces biens ainsi que les exceptions que la justice exige ; après avoir entendu le rapport de son...
      Locuteur: Sédillez
      ...migrés ayant été mis sous la main de la nation par le décret du 9 février dernier, l'A...
      ...ts biens demeureront Sous la main de la nation.
      « Les biens des Français émigrés ayant été mis sous la main de la nation par le décret du 9 février dernier, l'Assemblée nationale déclare nulles toutes dispositions relatives à la translation...
      ... que toutes dispositions qui pourraient être faites par la suite, tant que lesdits biens demeureront Sous la main de la nation.

      Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      page 388
      Locuteur: Sédillez
      ...stration, sans préjudice du droit de la nation, de se faire payer du surplus de ces co... ... parties de la triple contribution; mais après le prélèvement des frais d'administration, sans préjudice du droit de la nation, de se faire payer du surplus de ces contributions sur l'excédent des fonds, ou revenus du débiteur.
      Locuteur: Sédillez
      ...our acquitter les avances faites par la nation, les biens ne seront restitués qu'après... ...ous les frais de régie et d'administration; et si les revenus ne suffisent pas pour acquitter les avances faites par la nation, les biens ne seront restitués qu'après le remboursement total desdites avances.
      Locuteur: Sédillez
      ...ception des fruits qui demeureront à la nation, a ses héritiers légitimes. Ceux-ci pou... ...décret, les biens de l'émigré qui ne se sera pas représenté seront remis, à l'exception des fruits qui demeureront à la nation, a ses héritiers légitimes. Ceux-ci pourront même, après 10 ans, demander à être provisoirement envoyés en possession d...

      Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      page 389
      Locuteur: Sédillez
      nités que la nation a et pourra avoir à répéter contre les ... nités que la nation a et pourra avoir à répéter contre les émigrés, sont mis sous la sauvegarde de la loi, des corps administratifs, de la ...
      Locuteur: Rouyer
      ...émigrés seraient mis sous la main de la nation et sous la surveillance des corps admin... Lorsque l'Assemblée nationale a décrété que les biens des émigrés seraient mis sous la main de la nation et sous la surveillance des corps administratifs, elle a entendu frapper sur la tête de tous les coupables, et réelleme...

      Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      page 390
      Locuteur: Merlin
      ... de leurs biens et d'enlever ainsi à la nation l'indemnité que l'Assemblée a voulu lui... ...écessaire d'empêcher, dès à présent, les émigrés de disposer de leurs revenus et de leurs biens et d'enlever ainsi à la nation l'indemnité que l'Assemblée a voulu lui assurer. Je demande donc que l'Assemblée ordonne à tous les corps administratif...
      Locuteur: Delacroix
      ...es biens des émigrés sous la main de la nation ; elle les a placés sous la survèillanc... L'Assemblée nationale a mis les biens des émigrés sous la main de la nation ; elle les a placés sous la survèillance des corps administratifs. Or, quelle était l'intention ae l'Assemblée en metta...

      Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      page 391
      Locuteur: Hérault-de-Séchelles
      ...us long silence aux représentants de la nation. Le cri de l'opinion frappait déjà ce m...
      ...ute l'attention des représentants de la nation, et demandent de vous, sire, une nouvel...
      ...tions très graves. La méfiance universelle qui les a suivies ne permet pas un plus long silence aux représentants de la nation. Le cri de l'opinion frappait déjà ce ministre d'une incapacité morale, et cette incapacité était déjà le sujet d'un reproche très fondé, surtout dans ce moment où de grands intérêts sollicitent toute l'attention des représentants de la nation, et demandent de vous, sire, une nouvelle preuve de l'attachement que vous avez juré à la Constitution. L'Assemblée a r...
    • Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      - search term matches: (24)

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 468
      Locuteur: Thuriot et Quatremère-Quincy
      ...oustraire leurs revenus à la main de la nation, quoique le mode d'exécution du séquest... ...és. Cet arrêté est fondé sur la nécessité d'empêcher que les- émigrés puissent soustraire leurs revenus à la main de la nation, quoique le mode d'exécution du séquestre sur leurs biens ne soit pas encore décrété. (Applaudissements.)

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 469
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      ...on de Léopold, qui nous juge d'après la nation de Coblentz, il faut lui envoyer un ext... Qu'on ose nous attaquer, nous répondrons. Pour déterminer l'indécision de Léopold, qui nous juge d'après la nation de Coblentz, il faut lui envoyer un extrait de toutes ces adresses. (Rires et applaudissements.)

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 472
      Locuteur: Hérault-de-Séchelles
      ...e de la marine; l'Assemblée devait à la nation de vous présenter ce tableau dans un te... « Voilà, sire, quelle a été la conduite du ministre de la marine; l'Assemblée devait à la nation de vous présenter ce tableau dans un temps où le gouvernement ne peut ramener l'ordre qu'en se montrant dévoué au maint...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 473
      Locuteur: Le Président
      ... le bien des émigrés sous la main de la nation. ... décret du comité de législation (1) sur le mode d'exécution du décret qui a mis le bien des émigrés sous la main de la nation.
      Locuteur: Sedillez
      ...igrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par son décret du 9 février dernier, se...
      ... et fixer l'indemnité provisoire que la nation a droit de prélever sur ces biens, ains...
      ...mblée nationale, voulant déterminer promptement la manière dont les biens des émigrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par son décret du 9 février dernier, seront administrés et fixer l'indemnité provisoire que la nation a droit de prélever sur ces biens, ainsi que les exceptions que la justice exige; après avoir entendu le rapport de son...
      Locuteur: Sedillez
      ...migrés ayant été mis sous la main de la nation par le décret du 9 février dernier, l'A...
      ...ts biens demeureront sous la main de la nation.
      . — Aliénation. ^ Les biens des Français émigrés ayant été mis sous la main de la nation par le décret du 9 février dernier, l'Assemblée nationale déclare nulles toutes dispositions relatives à la translation...
      ... que toutes dispositions qui pourraient être faites par la suite, tant que lesdits biens demeureront sous la main de la nation.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 474
      Locuteur: Sedillez
      ...stration, sans préjudice du droit de la nation, de se faire ...parties de la triple contribution ; mais après le prélèvement des frais d'administration, sans préjudice du droit de la nation, de se faire

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 475
      Locuteur: Sedillez
      ...our acquitter les avances faites par la nation, les biens ne seront restitués qu'après... ...us les frais de régie et d'administration ; et si les revenus ne suffisent pas pour acquitter les avances faites par la nation, les biens ne seront restitués qu'après le remboursement total desdites avances.
      Locuteur: Sedillez
      ...ception des fruits qui demeureront à la nation, à ses héritiers légitimes. Ceux-ci pou... ... décret, les biens de l'émigré qui ne se sera pas présenté seront réunis, à l'exception des fruits qui demeureront à la nation, à ses héritiers légitimes. Ceux-ci pourront même, après 10 ans, demander
      Locuteur: Sedillez
      ...rés étant le gage des indemnités que la nation a et pourra avoir à répéter contre les ... « Art. 25. Conservation. Les biens séquestrés étant le gage des indemnités que la nation a et pourra avoir à répéter contre les émigrés, sont mis sous la sauvegarde de la loi, des corps administratifs, de la ...
      Locuteur: Sedillez
      ...migrés qu'elle a mis sous la main de la nation par son décret du 9 février dernier, se...
      ... et fixer l'indemnité provisoire que la nation a droit de prélever sur ces biens, ains...
      ...emblée nationale, voulant déterminer promptement la manière dont les biens des émigrés qu'elle a mis sous la main de la nation par son décret du 9 février dernier, seront administrés, et fixer l'indemnité provisoire que la nation a droit de prélever sur ces biens, ainsi que les exceptions que la justice exige ; après avoir entendu le rapport de so...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 476
      Locuteur: Lamarque
      ...tution est notre évangile politique. La nation qui l'avoue est le Dieu qui l'a dicté, ... ... des décrets de l'Assemblée nationale, en refusant de les sanctionner. La Constitution est notre évangile politique. La nation qui l'avoue est le Dieu qui l'a dicté, et tant que la volonté nationale n'y aura fait aucun changement, périsse mille f...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 477
      Locuteur: Becquey
      ...s par le représentant héréditaire de la nation, qui vérifie si les décrets du Corps lé... ...e ce pouvoir. La Constitution a établi la sanc-. tion pour faire reviser les lois par le représentant héréditaire de la nation, qui vérifie si les décrets du Corps législatif ont été rendus dans les formes prescrites par la Constitution et pour l...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 478
      Locuteur: Becquey
      ...e vous vous réservez pour dédommager la nation des frais de la guerre qu'ils cherchent... ... les biens des émigrés; mais non à titre de contribution, c'est une indemnité que vous vous réservez pour dédommager la nation des frais de la guerre qu'ils cherchent à vous susciter; ce n'est point une contribution puisqu'elle ne vous frappera p...
      Locuteur: Quinette
      ...s biens des .émigrés sous la main de la nation, si vous ne vous réserviez en même temp... ... du principe qu'il a déjà sanctionné. Que serait en effet le principe qui met les biens des .émigrés sous la main de la nation, si vous ne vous réserviez en même temps le droit de prendre sur ces biens l'indemnité qui vous appartient?
      Locuteur: Sedillez
      ...migrés ayant été mis sous la main de la nation par le décret du 9 février dernier, l'A...
      ...ts biens demeureront sous la main de la nation. »
      « Les biens des Français émigrés ayant été mis sous la main de la nation par le décret du 9 février dernier, l'Assemblée nationale déclare nulles toutes dispositions relatives à la translation...
      ... que toutes dispositions qui pourraient être faites par la suite, tant que lesdits biens demeureront sous la main de la nation. »

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 483
      ...la sûreté publique que d'assurer | à la nation que ceux quelle paye pour la défendre s... un délit contre la sûreté publique que d'assurer | à la nation que ceux quelle paye pour la défendre sont à leur poste, alors qu'ils n'y sont pas.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 484
      ... qu'on persuade les représentants de la nation. D'ailleurs, Messieurs, vous savez la p... ...ement à la Constitution, mais c'est par des actions et non par de vaines paroles qu'on persuade les représentants de la nation. D'ailleurs, Messieurs, vous savez la plupart d'entre vous que M. Bertrand était ci-devant l'ardent sectateur des Brien...
      ...ante avait mis sous la sauvegarde de la nation ; vous verriez qu'on recrée sous une no... ...dénoncé un payement illégal ordonne par M. Fleurieu, et que l'Assemblée constituante avait mis sous la sauvegarde de la nation ; vous verriez qu'on recrée sous une nouvelle dénomination le conseil de la marine, supprimé par vos prédécesseurs; vou...
      ...de la marine a perdu la confiance de la nation, mais que loin de se mettre eu peine de... ...et exposé, je conclus à ce que l'As-semblee déclare au roi, non que le ministre de la marine a perdu la confiance de la nation, mais que loin de se mettre eu peine de la mériter, il a fait tout ce qui était nécessaire pour l'éloigner sans retour.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 485
      ...de la marine a perdu la confiance de la nation. Un tel acte de la part du Corps législ... On vous a proposé de déclarer au roi que le ministre de la marine a perdu la confiance de la nation. Un tel acte de la part du Corps législatif aurait nécessairement des conséquences très graves qu'il nous faut, apercev...
      ...ette responsabilité, pour procurer à la nation son recours contre ceux qui auraient co... ...istres. Suivant la Constitution, c'est le Corps législatif qui doit poursuivre cette responsabilité, pour procurer à la nation son recours contre ceux qui auraient commis des fautes préjudiciables à ses intérêts, et pour assurer la punition de le...
      ...stration, qu'il desserve secrètement la nation dont il est l'agent, qu'il abuse de Ja ... ...eusement possible qu'un ministre traverse à dessein le cours de sa propre administration, qu'il desserve secrètement la nation dont il est l'agent, qu'il abuse de Ja confiance du roi, qu'il influe sur les délibérations de son conseil d'une manièr...
      ...e, comme ayant perdu la confiance de la nation. ...ment, peut porter contre lui une censure terrible en le dénonçant au r u lui-même, comme ayant perdu la confiance de la nation.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 486
      ...nullement souffert; que l'intérêt de la nation et sa sûreté n'avaient pas éténn seul i... ...d'autant moins reprochable de l'avoir fait, que le service des ports n'en avait nullement souffert; que l'intérêt de la nation et sa sûreté n'avaient pas éténn seul instant compromis; et à cette réponse, Messieurs, qu'a-t-on répliqué? Rien, absol...
      ... n'a pu avoir l'intention de tromper la nation et l'Assemblée nationale sur l'émigrati... ...officier qui soit dans ce cas; et au surplus, il prouve jusqu'à l'évidence qu'il n'a pu avoir l'intention de tromper la nation et l'Assemblée nationale sur l'émigration des officiers de marine, puisque, dans ses discours à l'Assemblée et dans la ...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 487
      ...arine a perdu ou non la confiance de la nation. ... et membre du Comité de marine, sur la question de savoir si le ministre de la marine a perdu ou non la confiance de la nation.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 488
      ... Ne se serait-il pas exposé à priver la nation du service de quelques bons officiers, ... ...nne n'a encore désignés, n'aurait-il pas fait une chose tout à fait irrégulière? Ne se serait-il pas exposé à priver la nation du service de quelques bons officiers, sur l'absence desquels on pourrait avoir de fausses notes ? Ne se serait-il pas ...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 489
      ...au roi qu'il a perdu la confiauce de la nation ; ce qui est une peine bien plus consid...
      ...ésenté comme un traître qui a trompé lu nation et le roi. C'est avec la plus scrupuleu...
      ...e vous pouvez prononcer co itre un ministre un décret d'accusation, ou déclarer au roi qu'il a perdu la confiauce de la nation ; ce qui est une peine bien plus considérable. puisque c'est un jugement sans appel ; je pourrais vous observer que vou...
      ...e de la situation et des affaires importantes de son département, qu'on l'a représenté comme un traître qui a trompé lu nation et le roi. C'est avec la plus scrupuleuse attention, Messieurs, que j'ai examiné la conduite de ce ministre, que j ai p...
      ...naire public a perdu la confiance de la nation, c'est dire qu'il s'en e t rendu indign... Déclarer par un acte solennel qu'un fonctionnaire public a perdu la confiance de la nation, c'est dire qu'il s'en e t rendu indigne pour en avuir abuse; c'est prononcer contre lui une peiue aftlîctive infamante...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 490
      ...grands effets que'doit produire sur les nations l'immortelle déclaration de Gon-dorcet ... ...oscrit par la justice et par la raison; craignons de détruire d'un seul mot les grands effets que'doit produire sur les nations l'immortelle déclaration de Gon-dorcet ; soyons sages, si nous voulons sauver la France.
      ...à « assurer l'exécution des lois que la nation pense « devoir faire son bonheur. » ...èlement attaché à son poste, de « coopérer avec moi, avec franchise et loyauté, à « assurer l'exécution des lois que la nation pense « devoir faire son bonheur. »
      ...ore, au delà du Rhin, aux ennemis de la nation et du roi. ...talité de la marine, ci-devant noble, s'est. jointe avec plus d'empressement encore, au delà du Rhin, aux ennemis de la nation et du roi.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 492
      ...on peut compromettre les intérêts de la nation, il est vraiment coupable lorsqu'il s'e... ...e regarde personnellement, comme particulier; mais quand une fausse interprétation peut compromettre les intérêts de la nation, il est vraiment coupable lorsqu'il s'en sert comme ministre. L'article 3 de la quatrième section du chapitre 2 de la C...
      ...de la marine a perdu la confiance de la nation. ...té de la marine, tendant à ce que l'Assemblée nationale décrété que le ministre de la marine a perdu la confiance de la nation.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 493
      ...de la marine a perdu la confiance de la nation? Oui ou non. » (t) que le ministre de la marine a perdu la confiance de la nation? Oui ou non. » (t)
    • Séance du jeudi 8 mars 1792, au soir

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au soir

      page 496
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...té sur les vaisseaux ou aux frais de la nation, et qu'il y sera en état de pleine libe... ...ique; décrète qu'il est libre de retourner à Pondichéry et qu'il y sera transporté sur les vaisseaux ou aux frais de la nation, et qu'il y sera en état de pleine liberté sous la sauvegarde de la loi.
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...éraux qui intéressent la totalité de la nation et qui exigent tout votre temps; mais i... ... de votre Gomité était de ne pas vous distraire, quant à présent, des objets généraux qui intéressent la totalité de la nation et qui exigent tout votre temps; mais il est des circonstances qui s'opposent à tout délai; telle est celle où se trouv...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au soir

      page 498
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...éclarent traîtres et perfides envers la nation et le roi. Ils signifient et enjoignent... ...ent leur remplacement et la destitution des membres suspecta du comité, qu'ils déclarent traîtres et perfides envers la nation et le roi. Ils signifient et enjoignent très expressément auxdits membres qu ils aient à se retirer à mesure qu'ils ser...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au soir

      page 501
      Locuteur: Journu-Aubert
      ...Pondichéry ici, seront supportés par la nation. ...de leur passage d'ici à Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry ici, seront supportés par la nation.

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au soir

      page 502
      Locuteur: De Narbonne
      ...ffaire aurait pu irriter extrêmement la nation suisse, et nuire au renouvellement de l... ...r tous les moyens qne la force publique a mis en son pouvoir. ette malheureuse affaire aurait pu irriter extrêmement la nation suisse, et nuire au renouvellement de la capitulation, si le roi n'avait pas pris toutes les mesures qui viennent d'êtr...

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au soir

      page 508
      Locuteur: Le Président
      ...r l'ordre au dedans et la dignité de la nation au dehors. Comme vous, les représentant... ...nt à la députation. L'Assemblée s'occupe à chaque instant des moyens de maintenir l'ordre au dedans et la dignité de la nation au dehors. Comme vous, les représentants du peuple mourront à leur poste plutôt que de compromettre jamais la Constitut...
    • Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      - search term matches: (71)

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 527
      Locuteur: Hua
      ...rançais peuvent avoir avec les diverses nations qui couvrent la surface de la terre. ...bonne heure les jeunes gens avec les idées des relations industrielles que les Français peuvent avoir avec les diverses nations qui couvrent la surface de la terre.

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 528
      Locuteur: Chirat
      ... commune à Thiers, qui fait remise à la nation de l'indemnité qui lui reviendrait pour... 1° Lettre de M. Bonne foi, prêtre, procureur de la commune à Thiers, qui fait remise à la nation de l'indemnité qui lui reviendrait pour la dime inféodée à lui appartenant sur un arpent de terre.
      Locuteur: Grangeneuve
      La nation ne sera plus gouvernée par l'Assemblée ... La nation ne sera plus gouvernée par l'Assemblée nationale, mais par les Comités.....

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 530
      Locuteur: Ramond
      ...vère de la part des représentants de la-nation. (Applaudissements.) ...e la Constitution et d'un gouvernement légitime, mérite l'improbatiop la plus,sévère de la part des représentants de la-nation. (Applaudissements.)
      Locuteur: Ramond
      ...ignation publique. Ge qui convient à la nation, ce qui sied aux représentants d'un péu...
      ...tère entier n'a plus la confiance ae la nation. (Applaudissements.)
      ...point un ministre, ce ne sont point deux ministres qu'elle doit dénoncer à l'indignation publique. Ge qui convient à la nation, ce qui sied aux représentants d'un péuplè libre, c'est d'annoncer, c'est de déclarer au roi que le ministère entier n'a plus la confiance ae la nation. (Applaudissements.)
      Locuteur: Ramond
      ...ne sauràit mériter la con-fiàrice dé la nation. [Vifs applaudissements.) ...on ministère vous, paraît incompatible ayec lés principes de la Constitution et ne sauràit mériter la con-fiàrice dé la nation. [Vifs applaudissements.)

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 531
      Locuteur: Cambon
      ...st essentiel pour la Constitution et la nation qhè les Représentants du peuple marchen... ...e de M. Ramond, je serai toujours constant.dans mes principes; je crois "qu'il est essentiel pour la Constitution et la nation qhè les Représentants du peuple marchent de cohcert avec lé pouvoir exécutif. J'ai Souvent accusé à la tribune le pouvo...
      Locuteur: Cambon
      ...le ministère a perdu la confiance de la nation. Vous Verrièz dès lors que la Constitut... ...à votre place, je ne perdrais jpas utt instant, pour aller dire au roi que tout le ministère a perdu la confiance de la nation. Vous Verrièz dès lors que la Constitution aurait son exécution entière et que le Gouvernement marcherait.
      ...stère entier a perdu la confiance de la nation. Je ne crois pas néanmoins que vous dev... ...oppose sur celle de M. Ramond tendant à ce qu il soit déclaré au roi que le ministère entier a perdu la confiance de la nation. Je ne crois pas néanmoins que vous devez la décréter sur-le-champ. Il est étonnant que M. Ramond vienne proposer à l'A...

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 532
      Locuteur: Gérardin
      ... ministres ont perdu la confiance de la nation. Il faut que l'Assemblée examine s'il n... ...odifier la Constitution, ce n'est pas alors, dis-je, qu'il faut déclarer que les ministres ont perdu la confiance de la nation. Il faut que l'Assemblée examine s'il n'est pas quelqu'un de ces agents qui trempe dans cette grande conspiration, et p...
      Locuteur: Tarbé
      ... ministère ont perdu la confiance de la nation. Il faudrait peut-être, Messieurs, rapp... ...ptes ne soient rendus ; la troisième, que les membres composant actuellement lè. ministère ont perdu la confiance de la nation. Il faudrait peut-être, Messieurs, rapprocher? comparer les deux premières propositions qui vous sont faites pour démon...
      Locuteur: Tarbé
      ... ministère ont perdu la confiance de la nation. ...re décréter à l'Assemblée nationale, dès à présent, que les membres composant le ministère ont perdu la confiance de la nation.
      Locuteur: Tarbé
      ...inistère avait perdu la confiance de la nation, mais que le système du ministère ne méritait pas la confiance de la nation. Et à ce sujet j'observerai à l'Assembl... ...adopte. 11 n'a pas entendu proposer à l'Assemblée nationale de déclarer que le ministère avait perdu la confiance de la nation, mais que le système du ministère ne méritait pas la confiance de la nation. Et à ce sujet j'observerai à l'Assemblée que l'énoncé simple de cette proposition présente une idée qui, dans une circ...
      Locuteur: Tarbé
      ...en de l'estime et de la confiance de la nation entière, les preuves, les dénonciations... ...and il était question d'un acte aussi grave que celui qui tend à priver un èitoyen de l'estime et de la confiance de la nation entière, les preuves, les dénonciations, les inculpations devaient être

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 533
      Locuteur: Tarbé
      ...me qui ne mérite pas la confiance de la nation. Ce système est-il une erreur ou un . c...
      ...cquitté un devoir de représentant de la nation.
      ...il règne dans le ministère en général, sans considération de personnes, un système qui ne mérite pas la confiance de la nation. Ce système est-il une erreur ou un . crime? c'est ce qu'il faudrait examiner. Si ce système est crimininel, il mérite ...
      ...aut que chacun des membres de l'Assemblée, en votant, ait la certitude qu'il a acquitté un devoir de représentant de la nation.
      Locuteur: Guadet
      ... qui n'ont jamais eu la confiance de la nation, que de faire déclarer par le Corps lég...
      ...le ministère a perdu la confiance de la nation ou que le système qu'il a embrassé n'a pas mérité la confiance de la nation, lorsqu'il est évident qu'à votre résis...
      ...et pour leurs complots : elle les sauverait; car qu'est-Ce, Messieurs, pour ceux qui n'ont jamais eu la confiance de la nation, que de faire déclarer par le Corps législatif qu'ils l'ont perdue? Qu'est-ce surtout pour le Corps législatif que de faire déclarer que le ministère a perdu la confiance de la nation ou que le système qu'il a embrassé n'a pas mérité la confiance de la nation, lorsqu'il est évident qu'à votre résistance, au langage de la justice, à celui de la raison on opposera les mêmes intr...

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 534
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ..., à la sûreté et a l'indépendance de la nation française, et de lui déclarer qu'à défa... ... entendait renoncer à tout traité qui pourrait porter atteinte à la souverainèté, à la sûreté et a l'indépendance de la nation française, et de lui déclarer qu'à défaut par lui de donner pleine et entière satisfaction sur tpus ces points avant le...
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      Ce décret a été applaudi par la, nation entière, -il a prouvé que l'Assemblée n... Ce décret a été applaudi par la, nation entière, -il a prouvé que l'Assemblée nationale ne se trompera jamais lorsqu'elle prendra pour guides les sentiments él...

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 535
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...ires pour la dignité et la sûreté dé la nation, si lé pouvoir exécutif les néglige. Il... ...nviter le roi aux mesures militaires et diplomatiques qui lui paraissent nécessaires pour la dignité et la sûreté dé la nation, si lé pouvoir exécutif les néglige. Il oublie que, d'après la Constitution, lé Corps législatif a le droit, sur la not...
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...vouloir avertir lés représentants de la nation des dangers qui la menacent, et de voul... ...quoi lui npti-fiait-on l'office du 21 décembre? Quelle singulière prétention de vouloir avertir lés représentants de la nation des dangers qui la menacent, et de vouloir que l'Assemblée nationale s'interdise de manifester son opinion sur les meâu...

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 536
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...artout des discours outrageants pour la nation ou ses représentants, annonçant hauteme... ...sant publiquement des exercices militaires, s'incorporant publiquement, tenant partout des discours outrageants pour la nation ou ses représentants, annonçant hautement des projets d'invasion sous la protection ou avec le secours des alliés de la...
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...u'un traître envers le roi et envers la nation, s'il a été une époque à laquelle la ca... ... roi, à toutes les puissances étrangères?) ; M. Delessart qui n'était lui-même qu'un traître envers le roi et envers la nation, s'il a été une époque à laquelle la cause des émigrés a été liee a celle du roi, M. Delessart a donc cru légitimer tou...
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...e peut l'être aucunement aux yeux de la nation française, la ligue qu'il a for-mée_ave... ...confidence coupable, s'il s'est emparé de cette opinion, pour justifier ce qui ne peut l'être aucunement aux yeux de la nation française, la ligue qu'il a for-mée_avec les diverses puissances?
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...n qui doit soulever l'indignation d'une nation si fière, l'empereur sou-tient qu'elle ...
      ... en s'immisçant dans les affaires de la nation française, en soutenant contre elle le ...
      ...olabilité qui n'est qu'une faveur de la nation 1 II n'attentait pas à la sûreté de la nation, en la menaçant de sa vengeance et de c...
      ...n'attentait pas à la souveraineté de la nation, en prescrivant des bornes à ses innova...
      Voilà les bases de ce fameux concert. Le croi-rez-vous? cette déclaration qui doit soulever l'indignation d'une nation si fière, l'empereur sou-tient qu'elle ne contient rien d'attentatoire a la dignity, a la surete et a l'independance du...
      ...si. Messieurs, l'empereur n'at- tentait pas à l'indépendance du peuple français, en s'immisçant dans les affaires de la nation française, en soutenant contre elle le chef du pouvoir exécutif! Il n'attentait pas à la souveraineté du peuple françai...
      ...opre souveraineté, en faisant dériver de la nature et du droit des gens une inviolabilité qui n'est qu'une faveur de la nation 1 II n'attentait pas à la sûreté de la nation, en la menaçant de sa vengeance et de celle de toutes les puissances européennes, si elle voulait continuer des changem...
      ... la royauié, en qualifiant ces changements ae révolte et d'insubordination ! Il n'attentait pas à la souveraineté de la nation, en prescrivant des bornes à ses innovations; en lui déclarant que lui, que tous les princes, ne reconnaîtraient comme ...
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...es gens n'embrasse que les rapports des nations entre elles, et non pas les ... despotes. Ce n'est pas même le droit que le ministre cite, parce que le droit des gens n'embrasse que les rapports des nations entre elles, et non pas les

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 537
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...aignent sérieusement les attaques d'une nation qui ne veut que la justice, qui ne veut... ...on et d'une attaque de la France; mais comment peut-on croire que ces princes craignent sérieusement les attaques d'une nation qui ne veut que la justice, qui ne veut pas de conquête, point d'agression, et à qui sa propre situation commande la tr...
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...rofit de quelques individus, mais d'une nation entière, qui, ayant cette nation pour appui, ne peut être renversée en u... ... pas vu que cette Révolution, qui n'est pas, comme les anciennes, seulement au profit de quelques individus, mais d'une nation entière, qui, ayant cette nation pour appui, ne peut être renversée en un moment avec des moyens ordinaires, ni par de misérables intri-

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 538
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ... que si elles 1 ont, c'est que toute la nation est dans ces sociétés? Enfin, comment n...
      ...anchise et loyauté; il devait dire à la nation française : Vous avez changé la forme d...
      ...évolution, les sociétés particulières n'ont pas l'influence qu'il leur prête, ou que si elles 1 ont, c'est que toute la nation est dans ces sociétés? Enfin, comment n'a-t-il pas jugé, sa position et la nôtre, et n'a-t-il pas pris le seul parti qu...
      ...nquillité dans ses Etats? Léopold devait, par politique même, se montrer avec franchise et loyauté; il devait dire à la nation française : Vous avez changé la forme de votre gouvernement : le roi adopte ces changements; je suis loin dé les blâmer...
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...indépendance et à la souveraineté de la nation. (Applaudissements.) ...eut intervenir dans vos querelles intérieures, porte par cela même atteinte à l'indépendance et à la souveraineté de la nation. (Applaudissements.)
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      nation française, par des concerts et des alli... nation française, par des concerts et des alliances, et il se garde bien de citer les phrases qui prouvent et l'existence et l...

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 539
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...a compromis la sûreté, la dignité de la nation, si, convaincu que le laisser à son pos... ...e me l'ordonne, et je croirais trahir -mon serment si, convaincu qu'un ministre a compromis la sûreté, la dignité de la nation, si, convaincu que le laisser à son poste c'est préparer les plus grandes calamités à la patrie, je n'exposais pas à to...

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 540
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...e, à la souveraineté, à la sûreté de la nation française. ...stiles, puisque jè vous ai démontré qu'ils étaient attentatoires à l'indépendance, à la souveraineté, à la sûreté de la nation française.
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...ociations, pour tempérer l'ardeur de la nation française, qui brûlait d'attaquer et de... ...le; il semblait se réserver cette matière nouvelle à des explications et des négociations, pour tempérer l'ardeur de la nation française, qui brûlait d'attaquer et de se venger des insultes qu'elle avait reçues.
  • Tome 40 : Du 15 au 30 mars 1792 affichant 10 sur 11 résultats tout afficher
    • Séance du mercredi 21 mars 1792, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au soir

      page 352
      Locuteur: Sédillez
      ...expérience d'un mode qui délivrerait la nation du fléau des anciennes procédures de cr... ... s'occuper de la formation d'un Code civil, elle trouverait le moyen de faire l'expérience d'un mode qui délivrerait la nation du fléau des anciennes procédures de criées. Voici les articles qui ne sont que le développement de ces principes :
      Locuteur: Sédillez
      ...raire ladite maison à la mainmise de la nation ; et si lesdites femmes ou enfants, pèr... ...'inventaire des meubles prescrit par l'article précédent, et sans entendre soustraire ladite maison à la mainmise de la nation ; et si lesdites femmes ou enfants, pères ou mères des émigrés, étaient dans le besoin, ils pourraient demander sur les...
      Locuteur: Sédillez
      ...initivement arrêté l'indemnité due à la nation et les revenus de leurs biens seront ve... ...obtenir la jouissance de leurs biens qu'après que l'Assemblée nationale aura définitivement arrêté l'indemnité due à la nation et les revenus de leurs biens seront versés dans le Trésor public. »

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au soir

      page 353
      Locuteur: Sédillez
      ...raire ladite maison à la mainmise de la nation; et si lesdites femmes ou enfants, père... ...'inventaire des meubles prescrit par l'article précédent, et sans entendre soustraire ladite maison à la mainmise de la nation; et si lesdites femmes ou enfants, pères ou mères des émigrés, étaient dans le besoin, ils pourront demander, sur les b...
    • Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      - search term matches: (29)

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 357
      Locuteur: Blanchard
      ...ées, par économie, pour le compte de la nation; ainsi qu'ils l'ont fait depuis 1788 ju... ...ne, de la direction du service réuni des vivres et fourrages nécessaires aux armées, par économie, pour le compte de la nation; ainsi qu'ils l'ont fait depuis 1788 jusqu'à ce jour.
      Locuteur: Blanchard
      ...e satisfaits régulièrement; ce sont des nations entières, qu'il est plus difficile de d... ...onquêtes, mais dont les besoins, qui se renouvellent tous les jours, veulent être satisfaits régulièrement; ce sont des nations entières, qu'il est plus difficile de défendre contre la faim que contre leurs ennemis. Le dessein du général se trouve...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 358
      Locuteur: Blanchard
      ...ne lettre des grands procurateurs de la nation près la Haute Cour nationale. Ils infor... Un membre, au nom du comité des décrets : Messieurs, voici une lettre des grands procurateurs de la nation près la Haute Cour nationale. Ils informent l'Assemblée que le commissaire du roi près la Haute Cour leur a proposé de ...
      Locuteur: Dieudonné
      ...n feuille, et les sels appartenant à la nation, dont il a dû être fait inventaire en e... ..., au plus offrant et dernier enchérisseur, les tabacs manufacturés, les tabacs en feuille, et les sels appartenant à la nation, dont il a dû être fait inventaire en exécution de l'article 3 de la loi du 27 mars 1791.

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 359
      Locuteur: Dieudonné
      ...n feuille, et les sels appartenant à la nation, dont il a dû être fait inventaire en e... ..., au plus offrant et dernier enchérisseur, les tabacs manufacturés, les tabacs en feuille, et les sels appartenant à la nation, dont il a dû être fait inventaire en exécution de l'article 3 de la loi du 27 mars 1791, et sans avoir égard à la fixa...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 361
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      en feuille et les sels appartenant à la nation, dont il a dû être fait inventaire en e... en feuille et les sels appartenant à la nation, dont il a dû être fait inventaire en exécution de l'article 3 de la loi du 27 mars 1791, et sans avoir égard à la fixa...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 362
      Locuteur: Tarbé
      ...voir un Français, un représentant de la nation, approuver, justifier de pareil excès d... On ne peut s'étonner assez de voir un Français, un représentant de la nation, approuver, justifier de pareil excès dont gémissaient dans la colonie des hommes de couleur même, et que s'efforçaient...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 364
      Locuteur: Tarbé
      ...bases d'une accusation du crime de lèse-nation. Dans quelques journaux, peut-être (1).... J'ignore où M. Brissot a puisé ces bases d'une accusation du crime de lèse-nation. Dans quelques journaux, peut-être (1)... Mais outre que les papiers-nouvelles ne méritent pas une grande confiance, ou...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 365
      Locuteur: Tarbé
      ...nt-elles dignes d'un représentant de la nation, et l'intérêt public ne doit-il pas tou... ... pour n'être pas dans le cas de se défendre. Mais de pareilles Considérations sont-elles dignes d'un représentant de la nation, et l'intérêt public ne doit-il pas toujours être là, pour provoquer, pour diriger ses déterminations.

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 367
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ... d'infériorité a existé chez toutes les nations qui ont eu des esclaves, et son intensi... Ce barbare préjugé d'infériorité a existé chez toutes les nations qui ont eu des esclaves, et son intensité a toujours été relative au danger que le nombre plus ou moins grand de ces mê...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 378
      ...suspectée, et vous déclarez, Sire, à la nation, qu'il est digne de votre confiance, le... ... temps nous l'apprendra ; la conduite du ministre de la marine est généralement suspectée, et vous déclarez, Sire, à la nation, qu'il est digne de votre confiance, le temps nous le persuadera ; le temps, Sire, nous apprendra beaucoup de choses, s...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 379
      ...rdre social, avaient des vues pures, la nation ne se trouverait pas dans un labyrinthe... ... un mot, et tous les citoyens qui coopèrent à l'administration publique et à l'ordre social, avaient des vues pures, la nation ne se trouverait pas dans un labyrinthe effroyable; le petit nombre des honnêtes gens est placé entre deux gouffres, da...
      ... idole..., la Liberté; chez toute autre nation elle serait nommée la licence ou l'envi... L'esprit français a fagoté à sa manière une idole..., la Liberté; chez toute autre nation elle serait nommée la licence ou l'envie, peut-être l'esclavage, avec le droit d'égorger les citoyens impunément, suiva...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 380
      ..., belle cause, je défends çelle ^e ma. ^nation, je plaide ce% de la monarchie français... C'est mon âme qui parle en ce moment et non mon esprit. En défendant une ;si, belle cause, je défends çelle ^e ma. ^nation, je plaide ce% de la monarchie française.

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 381
      ... quelle est l'alternative cruelle de la nation et du roi? Quelle est la guerre qu'ils ... ...bons mots et les satires vous ont soutenus depuis au milieu de vos misères; mais quelle est l'alternative cruelle de la nation et du roi? Quelle est la guerre qu'ils vont entreprendre? Quelle est la bataille qu'ils vont perdre ? Quelle est la vic...
      ...! .ton dernier soupir coûtera Cher à la nation; ô liberté! ô dpuce égalité que j'ai en... ...oi sans peuple 1 Si les deux armées sont une fois aux prises? ô despotisme cruel! .ton dernier soupir coûtera Cher à la nation; ô liberté! ô dpuce égalité que j'ai encensée la première, fauttil maudire le moment qu'on vous a introduite en France;...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 382
      Que la nation augmente le traitement des ministres de... Que la nation augmente le traitement des ministres de 20 à 30,000 livres, qu'elle retienne annuellement 100,000 livres, dont elle fer...
      ...res, et surtout aux représentants de la nation, si les ministres ne doivent pas plutôt... ...in d'une leçon. Ainsi je demande au public, aux journalistes, aux hommes de lettres, et surtout aux représentants de la nation, si les ministres ne doivent pas plutôt accorder leur protection, à mérite égal, à Geux qui se sont signalés pour la pa...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 383
      ...éraciner le vice. Dans un crime ae lèse-nation, de lèse-majesté, dans un vol, dans un ... ...mais il est temps de faire une opération hardie et de couper jusqu'au vif pour déraciner le vice. Dans un crime ae lèse-nation, de lèse-majesté, dans un vol, dans un assassinat, on punit les complices des deux sexes; pourquoi ne punirait-on pas l...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 384
      ...r un coupable de l'échafaud, comment la nation n'au-raient-elle pas celui de faire grâ... ...ne lui devrait-elle pas son salut? Si les rois, jadis, avaient le droit de sauver un coupable de l'échafaud, comment la nation n'au-raient-elle pas celui de faire grâce au coupable qui la servirait au moment même qu'on l'envoie à la mort (1).
    • Séance du jeudi 22 mars 1792, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au soir

      page 386
      Locuteur: Charlier
      ...e l'émigré, mais encore l'intérêt de la nation. En conséquence, je propose que l'estim... ...sque le procureur syndic se trouvera pour défendre, non seulement les intérêts de l'émigré, mais encore l'intérêt de la nation. En conséquence, je propose que l'estimation des biens à vendre se fasse contradictoirement avec le procureur syndic du...
      Locuteur: Lagrévol
      ...ionaux. Ces derniers appartiennent à la nation; mais les biens séquestrés sont encore ...
      ... des émigrés, sauf l'indemnité due à la nation. D'un côté, c'est votre propriété que v...
      ...té convient que les biens des émigrés ne peuvent être assimilés aux domaines nationaux. Ces derniers appartiennent à la nation; mais les biens séquestrés sont encore la propriété des émigrés, sauf l'indemnité due à la nation. D'un côté, c'est votre propriété que vous vendez; de l'autre côté, c'est la propriété d'un tiers; c'est un tiers que v...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au soir

      page 388
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      ...t je pense qu'il est de l'intérêt de la nation que les émigrés rentrent dans son sein.... ...les armements des émigrés. Nous deTons chercher à recouvrer notre tranquillité et je pense qu'il est de l'intérêt de la nation que les émigrés rentrent dans son sein. (Murmures prolongés.)
      Locuteur: Sédillez
      ...initivement arrêté l'indemnité due à la nation, et les revenus de leurs biens seront v... ...obtenir la jouissance de leurs biens qu'après que l'Assemblée nationale aura définitivement arrêté l'indemnité due à la nation, et les revenus de leurs biens seront versés dans le Trésor public. »
      Locuteur: Charlier
      ... rentraient dans le délai d'un mois, la nation ne serait pas indemnisée des dépenses é...
      ...lée aura fixé la somme qui est due à la nation en dédommagement. (Applaudissements.)
      J'observe à l'Assemblée que si tous les émigrés rentraient dans le délai d'un mois, la nation ne serait pas indemnisée des dépenses énormes auxquelles leur sortie du royaume a donné lieu. Il faut donc qu'ils ne puissent entrer en possession de leurs biens que lorsque l'Assemblée aura fixé la somme qui est due à la nation en dédommagement. (Applaudissements.)

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au soir

      page 389
      Locuteur: Sédillez
      ...orter l'indemnité qui sera fixée par la nation. ...és rentreront dans la jouissance de l'administration de leurs biens, sauf à supporter l'indemnité qui sera fixée par la nation.
    • Séance du vendredi 23 mars 1792, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au soir

      page 432
      Locuteur: Marant
      ...anière dont ils doivent traiter avec la nation française et le roi. Ils ne peuvent pas...
      ...oment, de la puissance souveraine de la nation française. Je demande que le comité dip...
      ...es l'acceptation de la Constitution. Les cantons suisses ne peuvent ignorer la manière dont ils doivent traiter avec la nation française et le roi. Ils ne peuvent pas l'aire un oubli aussi marqué qu'ils le font dans ce moment, de la puissance souveraine de la nation française. Je demande que le comité diplomatique présente incessament ses vues à l'égard des capitulations suisses.
      Locuteur: Sédillez
      ...squ'au payement de l'indemnité due à la nation, dont la quotité et la répartition sero... ...rs biens resteront affectés et hypothéqués, à compter du 1er février dernier, jusqu'au payement de l'indemnité due à la nation, dont la quotité et la répartition seront réglées par le Corps législatif, proportionnellement au temps de leur absence...

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au soir

      page 433
      Locuteur: Albitte
      ...ire : « Vous n'êtes point coupables; la nation vous pardonne votre désertion, elle vou... ...urs biens des gens qui ont fui leur patrie et conspiré contre elle, c'est leur dire : « Vous n'êtes point coupables; la nation vous pardonne votre désertion, elle vous rend vos biens ». (Murmures.) Je demande la question préalable sur ces trois a...
      Locuteur: Sédillez
      ...és, étant le gage des indemnités que la nation a et pourra avoir à répéter contre les ... « Les biens séquestrés, étant le gage des indemnités que la nation a et pourra avoir à répéter contre les émigrés, sont mis sous la sauvegarde de la loi, des corps administratifs, de la ...

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au soir

      page 436
      ...t pas à balancer ; que les agents de la nation, chez les puissances étrangères, devaie... ...orts de France. Je crus que sur cet article, comme sur le précédent, il n'y avait pas à balancer ; que les agents de la nation, chez les puissances étrangères, devaient être chargés au soin de choisir et de surveiller les maisons de commerce les ...
      ...it peut-être pas inutile de montrer aux nations de l'Europe, que si la France peut épro... ...ur leur remboursement présëntait une difficulté plus inquiétante ; mais il n'était peut-être pas inutile de montrer aux nations de l'Europe, que si la France peut éprouver des besoins passagers, elle trouvera toujours dans ses propres forces, les ...
      ...es préparés pour les trois agenls de la nation qui devaient exécuter. Le temps de rédi... ...s plus que l'expédition de votre décret, pour en comparer le texte avec les ordres préparés pour les trois agenls de la nation qui devaient exécuter. Le temps de rédiger le décret, de le porter à la sanction, et de m'en envoyer l'expédition, opér...
      ...d'exposer, l'entremise des agents de la nation ne contribuât au renchérissement des gr... Quelques personnes ont paru craindre que, dans le plan que je viens d'exposer, l'entremise des agents de la nation ne contribuât au renchérissement des grains; et elles pensaient qu'un entrepreneur seul et sans caractère, opérerait av...
      ...ieur ; la surveillance des agents de la nation dans les lieux d'achat; l'agence des co... ...ptée, la correspondance directe des commissionnaires avec le ministre de l'intérieur ; la surveillance des agents de la nation dans les lieux d'achat; l'agence des corps administratifs dans nos ports d'après les dispositions dont je vais vous ren...
      ...t des instructions donnés aux agents de nation, je crois devoir vous présenter le tabl... Avant de vous rendre compte des ordres et des instructions donnés aux agents de nation, je crois devoir vous présenter le tableau général des achats ordonnés, et de leur répartition entre les départements q...

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au soir

      page 437
      ...s et les ordres donnés aux agents de la nation à Gênes, à Londres et à Amsterdam, les ...
      ...a compte, en même temps à l'agent de la nation. Je leur recommande de faire diviser ch...
      Pour hâter le moment de la jouissance de ces soulagements, les lettres et les ordres donnés aux agents de la nation à Gênes, à Londres et à Amsterdam, les chargent expressément de prendre sur-le-champ les mesures.les plus promptes pour...
      ...ntérieur, et de l'instruire exactement de toutes ses opérations, dont elle rendra compte, en même temps à l'agent de la nation. Je leur recommande de faire diviser chaque partie de grains, à mesure qu'elles pourront être envoyées, de manière que ...
    • Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 440
      Locuteur: Cambon
      ...ter que demain on vienne présenter à la nation une offrande de 50,000 livres en assign... ...l est court et il est très intéressant que vous l'entendiez aujourd'hui pour éviter que demain on vienne présenter à la nation une offrande de 50,000 livres en assignats.

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 442
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ... dans la bouche d'un représentant de la nation ! Sans doute, quand il l'a faite, il en... Une accusation aussi inconcevable est bien grave dans la bouche d'un représentant de la nation ! Sans doute, quand il l'a faite, il en avait sous les yeux des preuves évidentes. Quelles sont-elles, Messieurs ? Nous...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 445
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...on, la grandeur des représentants de la nation, et vous imposerez aux passions et aux ... ...du plaisir de voir le sort des noirs amélioré. Parlez avec la dignité de la raison, la grandeur des représentants de la nation, et vous imposerez aux passions et aux préjugés. Je vous en Conjuré, Messieurs, pour votre gloire, pour le bien que vou...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 447
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...lèbre Turgot : Sage et heureuse sera la nation qui, la première, consentira à ne voir ... ... ces principes sont aussi les vôtres, et vous vous rappellerez ces paroles du célèbre Turgot : Sage et heureuse sera la nation qui, la première, consentira à ne voir dans ses colonies que des provinces alliées, et non plus sujette de la métropole...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 449
      Locuteur: Gensonné
      ... conspirations qu'on a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la... « Que cet odieux complot paraît lié aux projets de conspirations qu'on a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la fois dans les deux hémisphères;

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 450
      Locuteur: Gensonné
      ...de conspiration quon a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la... « Que cet odieux complot paraît lié aux projets de conspiration quon a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la fois dans les deux hémisphères ;
    • Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      - search term matches: (19)

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 457
      Locuteur: Fouquet
      ...) relativement aux sommes offertes à la nation par ce particu-lier ; il s'exprime ains... ...port (1) sur la banque de M. Pottin-Vauvineux et présente un projet de décret (1) relativement aux sommes offertes à la nation par ce particu-lier ; il s'exprime ainsi :
      Locuteur: Fouquet
      Il en donne 10' 0/0 à la nation, en assignats qui seront brûlés. Il en donne 10' 0/0 à la nation, en assignats qui seront brûlés.
      ...hysique et des arts de la section des 4 Nations. » ? « Amateur de la physique et des arts de la section des 4 Nations. » ?
      ...dérables qu'il se propose de faire à la nation, à fur et mesure, delà rentrée des béné... ...es, en assignats, par le sieur Pottin-Vauvi-; neux (2), et sur celles plus considérables qu'il se propose de faire à la nation, à fur et mesure, delà rentrée des bénéfices que sa banque doit lui procurer. (1) Bibliothèque nationale : Assemblée lé...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 458
      Locuteur: Fouquet
      ... répugne pas à la moralité d'une grande nation ; si l'on ne peut pas faire contre leur... ...sement de toute espèce de banques, autres que celles avouées par le commerce, ne répugne pas à la moralité d'une grande nation ; si l'on ne peut pas faire contre leur établissement toutes les objections qui ont eu lieu contre les loteries. Enfin,...
      Locuteur: Fouquet
      ...observent que les dons qu'il offre à la nation ne peuvent être mis au nombre de ceux q...
      ... de M. Pottin que l'offre d'associer la nation au bénéfice de sa banque; et, sous ce r...
      ...ats qui vous ont été remis par M. Pottin. Sur cet objet, Messieurs, vos-comités observent que les dons qu'il offre à la nation ne peuvent être mis au nombre de ceux qu'elle reçoit tous les jours du patriotisme des autres citoyens ; ils n'ont vu dans la démarche de M. Pottin que l'offre d'associer la nation au bénéfice de sa banque; et, sous ce rapport, ils n'ont pas cru qu'il fût de sa dignité ae partager des fruits qu'elle...
      Locuteur: Fouquet
      ...particulières au bénéfice desquelles la nation ne peut vouloir participer, décrète que... ...osés par le sieur Pottin à la caisse de l'extraordinaire, proviennent de pertes particulières au bénéfice desquelles la nation ne peut vouloir participer, décrète que lesdits assignats lui seront incessamment remis par le trésorier de la caisse d...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 459
      Locuteur: Gérardin
      ...'appuie le projet du comité. Jamais une nation ne doit s'associer à un gain aussi immo...
      ...rojet qui puisse écarter à jamais d'une nation régenéree ces escroqueries publiques. Ceci vous ramène aux gains que fait la nation par le moyen épouvantable des loteries;...
      J'appuie le projet du comité. Jamais une nation ne doit s'associer à un gain aussi immoral. Il est temps que l'Assemblée réprouve toutes ces loteries qui ne sont que grandes duperies nationales. Elle a déjà chargé ses comités de lui présenter un projet qui puisse écarter à jamais d'une nation régenéree ces escroqueries publiques. Ceci vous ramène aux gains que fait la nation par le moyen épouvantable des loteries; tout le monde doit désirer voir arriver l'époque où l'on pourra remettre ce gen...
      Locuteur: Gérardin
      ... une loi salutaire défendra à jamais la nation contre le jeux de hasard et la loterie ... ...dans cette espèce de jeu et doit en préserver le bon citoyen, jusqu'au moment où une loi salutaire défendra à jamais la nation contre le jeux de hasard et la loterie royale, (bravo ! Bravo! Vifs applaudissements.)

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 460
      Locuteur: Journu-Auber
      ...Pondichéry ici, seront supportés par la nation. ... leur passage d'ici à . Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry ici, seront supportés par la nation.
      Locuteur: Journu-Auber
      ...Pondichéry ici, seront supportés par la nation, » ...de leur passage d'ici à Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry ici, seront supportés par la nation, »
      Locuteur: Lacombe-Saint-Michel
      ...bserve qu'il est de la générosité de la nation d'en faire les avances, sauf son recour... J'appuie cette proposition ; mais j'observe qu'il est de la générosité de la nation d'en faire les avances, sauf son recours contre ceux qui ont ordonné l'exil.

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 461
      Locuteur: Lacombe-Saint-Michel
      ...ndichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de ... ...eur voyage de Paris à Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de leur déportation. »
      Locuteur: Mouysset
      ...e en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé aux... ...terre, depuis le jour de leur départ de Pondichéry, jusqu'à celui de leur arrivée en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé auxdits exilés de répéter les indemnités qu'ils réclament, contre les mêmes auteurs...
      Locuteur: Mouysset
      ...ndichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de ... ...eur voyage de Paris à Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de leur déportation.
      Locuteur: Mouysset
      ...e en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé aux... Pondichéry, jusqu'à celui de leur arrivée en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé auxdits exilés de répéter les indemnités qu'ils réclament, contre les mêmes auteurs...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 469
      Locuteur: Lecointre
      ..., seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l... ...ux, Etienne Bourgéant et Pierre Montegut, retenus par la municipalité de Langres, seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l'armée à Lunéville.

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 470
      Locuteur: Rouyer
      ..., seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l... ...ux, Etienne Bourgéant et Pierre Montégut, retenus par la municipalité de Langres, seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l'armée, à Lunéville.
    • Séance du jeudi 15 mars 1792, au soir

      - search term matches: (11)

      Séance du jeudi 15 mars 1792, au soir

      page 25
      Locuteur: Reboul
      ...loches serait en telle abondance que la nation pourrait en être prodigue. ...l'ont conseillé ont-ils commencé par s'étayer de l'hypothèse que le bronze des cloches serait en telle abondance que la nation pourrait en être prodigue.
      ...r, n'est plus un secret précieux que la nation doive acquérir de lui, c'est une manipu... Ainsi le procédé particulier de Christian Sauer, qu'il s'agit d'adopter, n'est plus un secret précieux que la nation doive acquérir de lui, c'est une manipulation simple et facile à introduire . dans les ateliers où se fabriquent les fl...

      Séance du jeudi 15 mars 1792, au soir

      page 26
      Locuteur: Reboul
      ...Peut-être même îugerez-vous digne de la nation française, de recompenser cet artiste a... ...aux, et du long et obstiné séjour qu'il a fait auprès de l'Assemblée nationale. Peut-être même îugerez-vous digne de la nation française, de recompenser cet artiste autrement que par une simple indemnité, pour avoir indiqué une opération avantage...
      Locuteur: Reboul
      ...1,333,334 livres sur les avanees que la nation aurait à faire. Mais comme les 5,655,66...
      ...quantité de métal de cloches, et que la nation retire de ce métal, par son emploi dans...
      ...sant, ce qui fait, en évaluant le cuivre à 40 sols la livre, une diminution de 11,333,334 livres sur les avanees que la nation aurait à faire. Mais comme les 5,655,667 livres pesant de cuivre, qui, dans le procédé en usage, seraient employées de plus que dans le nouveau, .se trouveraient remplacees dans celui-ci par une égale quantité de métal de cloches, et que la nation retire de ce métal, par son emploi dans le mon-noyage, environ 28 sols par livre; le bénéfice direct provenant de l'ado...

      Séance du jeudi 15 mars 1792, au soir

      page 27
      Locuteur: Reboul
      ...fermées, par cette seule raison, que la nation; à qui elles appartiennent, peut impose... ...us l'a très bien observé le ministre de l'intérieur, d'ordonner qu'elles seront fermées, par cette seule raison, que la nation; à qui elles appartiennent, peut imposer telle condition qu'il lui plaît à ceux à qui. elle en laisse l'usage. La plupa...
      Locuteur: Reboul
      ...ents ne sont point pour le compte de la nation, et que la fabrication des flaons y est... Comme ces établissements ne sont point pour le compte de la nation, et que la fabrication des flaons y est donnée à l'entreprise, rien ne serait si aisé que d'en former de semblables par...

      Séance du jeudi 15 mars 1792, au soir

      page 31
      Locuteur: Seranne
      ... et continus pendant 46 années, dont la nation est redevable à M. Groignard, ingénieur... ... comité de la marine, des travaux importants et utiles, des services, distingués et continus pendant 46 années, dont la nation est redevable à M. Groignard, ingénieur général de la marine, et ordonnateur civil au département de Toulon ;
      Locuteur: Seranne
      ...ignage de reconnaissance. » Et que « la nation doit Aussi payer aux citoyens le prix d... ...ces rendus au corps social, quand leur importance et leur durée méritent ce témoignage de reconnaissance. » Et que « la nation doit Aussi payer aux citoyens le prix des sacrifices qu'ils ont faits à l'utilité publique » ;
      Locuteur: Seranne
      ... l'empressement des représentants de la nation à acquitter cette dette sacrée, en doit... « Considérant que l'empressement des représentants de la nation à acquitter cette dette sacrée, en doit être le témoignage le plus flatteur et le plus honorable pour celui qui en est ...
      Locuteur: Rouyer
      ...rd ; il a rendu de grands services à la nation : mais, fussent-ils plus grands encore,... Je suis bien loin de prétendre affaiblir le mérite et la gloire de M. Groignard ; il a rendu de grands services à la nation : mais, fussent-ils plus grands encore, il ne peut pas en exiger la récompense par un traitement tel, qu'il n en existe...

      Séance du jeudi 15 mars 1792, au soir

      page 32
      Locuteur: Chéron-La Bruyère
      ... a couronné l'œuvre de M. Groignard, la nation se trouverait débitrice de cette somme ... ...ernement, avait terminé l'entreprise du bassiu de Toulon avec tout le succès qui a couronné l'œuvre de M. Groignard, la nation se trouverait débitrice de cette somme considérable et vous en eussiez sans doute décrété le payement.
    • Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      - search term matches: (38)

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 517
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      ...res ne se.fassent point aux frais de la nation. Vou-driez-vous m'obliger, moi qui suis... ...honorer la mémoire d'un grand homme. Je demande que Ces messes et oraisons funèbres ne se.fassent point aux frais de la nation. Vou-driez-vous m'obliger, moi qui suis calviniste ou mahométan, de payer une messe à laquelle je ne crois pas? Je prop...
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      ...e dépense ne sera pas à la charge de la nation.) (L'Assemblée passe à l'ordre du jour motivé sur ce qu'elle a décrété que cette dépense ne sera pas à la charge de la nation.)

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 518
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      ... accompagné de haute trahison envers la nation i que la connaissance en appartient à l... ...et la procédure; la lecture m'a convaincu que l'embauchage est prouvé, qu'il est accompagné de haute trahison envers la nation i que la connaissance en appartient à la Haute Cour nationale; que les commissaires du roi au tribunal de Schelestadt a...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 522
      Locuteur: Thorillon
      ...ne lettre des grands procurateurs de la nation, par laquelle ils invitent l'Assemblée ... , au nom du comité de législation, fait un rapport sur une lettre des grands procurateurs de la nation, par laquelle ils invitent l'Assemblée nationale à passer à l'ordre du jour sur les questions qu'ils lui avaient posées...
      Locuteur: Thorillon
      « Comme grands procurateurs de la nation et comme députés de l'Assemblée nationa... « Comme grands procurateurs de la nation et comme députés de l'Assemblée nationale, nous ne voudrions pas donner lieu, sans la plus absolue nécessité, au renouv...
      ...la lettre des grands procurateurs de la nation. ...Assemblée. Ce doute n'est (2) Voy. ci-dessus, séance du 22 mars 1792, page 358, la lettre des grands procurateurs de la nation.

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 525
      ...atif au payement des intérêts dus parla nation, pour emprunts contractés par les ci-de... Décret relatif au payement des intérêts dus parla nation, pour emprunts contractés par les ci-devant pays d'états.

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 526
      Locuteur: Ramond
      ...culières, d'autres insultes faites à la nation, protectrice de ses membres, et pour ré... ...s la voix publique s'élève pour nous dénoncer une foule d'autres vexations particulières, d'autres insultes faites à la nation, protectrice de ses membres, et pour réclamer le droit des gens violé et la foi des traités devenus illusoires.
      Locuteur: Ramond
      ...rise de la Révolution française ; et la nation se trouve blessée, non seulement, dans ... ... les injustices paraissent naître de l'opinion que le gouverne-mènt espagnol a prise de la Révolution française ; et la nation se trouve blessée, non seulement, dans ceux de ses membres qui ont éprouvé des vexations particulières, mais dans son i...
      Locuteur: Ramond
      ...ulières du droit naturel et positif des nations, qui vous sollicite de prendre en consi...
      ...qui s'établira entre le roi et vous, la nation trouve de justes motifs de confiance, e...
      ...nt qui appelle vos regards sur les causes générales de tant d'infractions particulières du droit naturel et positif des nations, qui vous sollicite de prendre en considération les prétextes que le gouvernement espagnol allègue pour refuser de reco...
      ...l faut que dans votre sollicitudej et dans le concert de mesures et de volontés qui s'établira entre le roi et vous, la nation trouve de justes motifs de confiance, et l'espérance de voir écarter, d'une manière qui concilie sa dignité avec ses co...
      ...nt aux gouvernements respectifs de deux nations alliées. Toutes ne sont point appuyées ... ... même importance. Il en est qui sont dans l'ordre commun ae celles qui parviennent aux gouvernements respectifs de deux nations alliées. Toutes ne sont point appuyées de preuves, aucune n'inculpe nos agents politiques. Aussi, Messieurs, vous avez ...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 527
      Locuteur: Ramond
      ...bienveillance se trouvent du côté de la nation française; mais il importe d'appeler vo...
      ...s la distinction qu'il a faite entre la nation et son roi, la seule explication qui pu...
      que tous les avantages de la bienveillance se trouvent du côté de la nation française; mais il importe d'appeler votre attention sur ce qui est propre à qualifier la marche du gouvernement espagn...
      ... a peu dissimulé sa répugnance et peu caché ses desseins, et vous trouverez, dans la distinction qu'il a faite entre la nation et son roi, la seule explication qui puisse être donnée à la contradiction apparente qui régné entre ses déclarations e...
      Locuteur: Ramond
      ...our objet principal de diviser les deux nations que lie le pacte de Famille, pour soume... ...ire que la nature n'avait donné à aucune des deux puissances, semblaient avoir pour objet principal de diviser les deux nations que lie le pacte de Famille, pour soumettre ensuite aux vastes combinaisons du gouvernement brita-nique, les futures de...
      Locuteur: Ramond
      ...tes à ce gouvernement qui représente la nation espagnole. Ainsi elle avait fait honneu... Telles étaient les avances que la France émancipée avait faites à ce gouvernement qui représente la nation espagnole. Ainsi elle avait fait honneur aux engagements que, durant sa minorité, les deux rois avaient contracté^ entr...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 528
      Locuteur: Ramond
      ...traitement entre les individus des deux nations qui est l'esprit encore plus que la let... ... depuis longtemps, et surtout dans cette dernière occasion, blessé l'égalité de traitement entre les individus des deux nations qui est l'esprit encore plus que la lettre de tous les traités d'alliance et dé commerce.
      Locuteur: Ramond
      ...crilège de leur patrie? Et quelle autre nation, forcée d accuser la dureté de sa premi... ...hospitalière? Les Français seuls auraient-ils préféré la fuite à l'abjuration sacrilège de leur patrie? Et quelle autre nation, forcée d accuser la dureté de sa première alliée, a le bonheur et la gloire de montrer à l'Europe étonnée cette foule ...
      Locuteur: Ramond
      ...s secours que des particuliers de Cette nation paraissent avoir fournis aux esclaves r... ...rique, ont témoignée pour l'état de détresse de la colonie de Saint-Domingue; les secours que des particuliers de Cette nation paraissent avoir fournis aux esclaves révoltés; la cruauté inouïe avec laquelle plusieurs d'entre eux sont accusés d'av...
      Locuteur: Ramond
      ...démarches inamicales, la conduite de la nation française? Au sein de ce que l'on nomme... Et cependant, quelle a été pendant cette longue suite ae démarches inamicales, la conduite de la nation française? Au sein de ce que l'on nomme anarchie, nos autorités constituées, plus soumises qué les agents du gouverneme...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 529
      Locuteur: Ramond
      ...lle de Saint-Esprit. Ainsi agissent les nations libres; et ce n'est point dans ces acti... ...rps administratifs et municipaux de 2 départements avait retenues dans la citadelle de Saint-Esprit. Ainsi agissent les nations libres; et ce n'est point dans ces actions, qui leur concilient le respect des peuples, qu elles trouvent leurs armes l...
      Locuteur: Ramond
      ... cour, hésite de devenir l'alliée de la nation. L'Assemblée constituante désirait que ... ...econnaître la légitimité de notre nouveau gouvernement; sa cour, alliée de notre cour, hésite de devenir l'alliée de la nation. L'Assemblée constituante désirait que ce traitéde 1761 devînt un pacte national, le cabinet de Madrid n'a point encore...
      Locuteur: Ramond
      ...s séduite par ces distinctions entre la nation et son roi, qui sont aujourd'hui égalem... ...me contre nous. Une fois égarée par le système absurde de nos rebelles ; une fois séduite par ces distinctions entre la nation et son roi, qui sont aujourd'hui également injurieuses à tous deux, une fois engagée dans la3uerelle de ceux qui abusen...
      Locuteur: Ramond
      ...destinées ait à peser dans sa balance 2 nations dont l'une n'est pas la moitié de l'aut... ...nter l'étendard de la guerre à la cîme des Pyrénées, avant que l'arbitre de nos destinées ait à peser dans sa balance 2 nations dont l'une n'est pas la moitié de l'autre, dont l'une embrasserait peut-être imparfaitement une cause qui lui est étran...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 530
      Locuteur: Ramond
      ...ir la majorité longtemps patiente de la nation, s'organiser tout à coup, selon des pri... unique vivifiant ce grand corps, et à l'instant de la crise on ne pouvait voir la majorité longtemps patiente de la nation, s'organiser tout à coup, selon des principes, prévus, autour d'une Constitution écrite ; on ne pouvait la voir dans un...
      Locuteur: Ramond
      ...n côté les avanta>s-desséchant pour les nations qui ne traitent point avec elle à terme... ... bénéfices annuel; nous ne voyons pas sans envie l'Angleterre faire passer de son côté les avanta>s-desséchant pour les nations qui ne traitent point avec elle à termes égaux, de ce. commerce qui les soumet bientôt à une dépendance absolue. Mais, ...
      Locuteur: Ramond
      ...mis. Quelle doit être la conduite de la nation française dans ces circonstances délica... ...exige la dignité nationale offensée, avec ce que sollicitent nos intérêts compromis. Quelle doit être la conduite de la nation française dans ces circonstances délicates. Telle est la dernière question que.votre comité s'est proposé de résoudre.
      Locuteur: Ramond
      ... notre ennemi le plus-formidable; si la nation française, justement indignée des injur...
      ...ilieu de ses agitations intestines, une nation belliqueuse et justement offensée, si, ...
      Si le gouvernement espagnol avait été, parmi tant d'ennemis,, notre ennemi le plus-formidable; si la nation française, justement indignée des injures que lui prodiguaient ses voisins, n'en avait encore demandé compte à personne...
      ...s d'une fois prêtés à germer. L'Espagne n'ignore point ce que peut encore,' au milieu de ses agitations intestines, une nation belliqueuse et justement offensée, si, déterminée à la vengeance, si, unie à d'anciennes nivales* elle- livre la Médite...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 531
      Locuteur: Ramond
      ...essé à les diriger vers l'utilité d'une nation dont il5 a adopte la Constitution., aut...
      ... concourir à l'indissoluble union de la nation et de son chef.
      ...ui fa cour d'Espagne a, jusqu'àprésent, rapporté toutes ses démarches^ est intéressé à les diriger vers l'utilité d'une nation dont il5 a adopte la Constitution., autant' l'Assemblée nationale doit être disposée à favoriser utt'succês qui semble concourir à l'indissoluble union de la nation et de son chef.
      Locuteur: Ramond
      ...che, votre comité a5 vu l'intérêt des 2 nations, et une générosité qui* convient à la n... Dans- cette marche, votre comité a5 vu l'intérêt des 2 nations, et une générosité qui* convient à la nôtre.
      Locuteur: Ramond
      ...et l'autre cas,..les réclamations de la nation française se fondent sur. le droit naturel des nations, et dans l'un et l'autre cas, le droit ... Dans l'un et l'autre cas,..les réclamations de la nation française se fondent sur. le droit naturel des nations, et dans l'un et l'autre cas, le droit positif des traités intervient pour appuyer ces, réclamations; mais, avec cette ...
      Locuteur: Ramond
      ...urtout, il* est- de l'usage, commun des nations alliées; de s'abstenir de toute, espèce... ...e nos. relations extérieures n'à éprouvé aucune altération et que dans ce cas, surtout, il* est- de l'usage, commun des nations alliées; de s'abstenir de toute, espèce d'interveft-tion.

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 532
      Locuteur: Ramond
      ...rmonie que nécessite l'intérêt des deux nations. ...reste plus qu'à déterminer les moyens également infaillibles de perpétuer une harmonie que nécessite l'intérêt des deux nations.
      Locuteur: Ramond
      ... de traitement entre les indivius des 2 nations y ait été solennellement stipulée, jama... ...n, en ce qui concerne leurs dispositions commerciales. Jamais, Quoique l'égalité de traitement entre les indivius des 2 nations y ait été solennellement stipulée, jamais dans les ports d'Espagne, le pavillon français n'a joui complètement de cette...
      Locuteur: Ramond
      ...ar un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer, avec précision et clarté,... d'Espagne, à l'effet de resserrer et perpétuer, par un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer, avec précision et clarté, toute stipulation qui ne serait pas entièrement conforme aux vues ae paix génér...
      Locuteur: Ramond
      La nation française, en changeant ses lois et ses... La nation française, en changeant ses lois et ses mœurs, doit sans doute changer sa politique, mais elle est encore condamnée, pa...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 533
      ...nez de déclarer à la face de toutes les nations que le grand principe de l'égalité dés ... ...fin l'effusion du sang, et pour assurer le retour des bras à la culture. Vous venez de déclarer à la face de toutes les nations que le grand principe de l'égalité dés droits entre les hommes de toutes les couleurs ne serait plus enfreint dans les ...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 539
      ...punité. L'amnistie honore sans doute la nation généreuse qui fait grâee aux égarements... ...ue tant d'atrocités n'aient été commises -que pour effrayer le monde par leur impunité. L'amnistie honore sans doute la nation généreuse qui fait grâee aux égarements, aux convulsions presque inséparables des révolutions. Mais lepar-aon de crimes...
      ... ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent... ...rmis de traeer, et ces peuples, s'ils-sont opprimés, sont aussi nos alliés. Nous ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent prodiguer leurs trésors et leur sang, pour une acquisition aussi éloignée, pour...
      ... prépare la reconnaissance du droit des nations; nous n'aurions pas même'à délibérer, n...
      ...ule force des rois, la seule gloire des nations; alors les passions particulières, tran...
      ...vions donner, dès'ce moment, 4e -signal de cette bienveillance urverselle - 'que prépare la reconnaissance du droit des nations; nous n'aurions pas même'à délibérer, ni survies alliances ni sur la guerre. L'EuTope aura-t-elle besoin de politique, ...
      ...verselle. Alors, le bonheur des peuples sera le seul but des législateurs, la seule force des rois, la seule gloire des nations; alors les passions particulières, transformées en vertus publiques, ne déchireront plus, par des querelles sanglantes,...
      La nation française, en.changeant ses lois;ét ses... La nation française, en.changeant ses lois;ét ses mœurs doit sans doute, changer sa politique, mais elle est encore condamnée par...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 540
      ...fluence, tôt ou tard irrésistible d'une nation forte de 24 millions d'hommes, parlant ...
      ...des prosélytes, l'influence d'une telle nation conquerra, sans doute l'Europe entière ...
      ... habiles; il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, ent...
      L'influence, tôt ou tard irrésistible d'une nation forte de 24 millions d'hommes, parlant la même langue et ramènent l'art social aux notions simples de liberté et d'équi...
      ... le cœur humain, trouveront dans toutes les parties du monde, des missionnaires des prosélytes, l'influence d'une telle nation conquerra, sans doute l'Europe entière à la vérité, à la modération, à la justice, mais non pas tout à la fois, en un s...
      ...ons, ils auront à défendre celle de la raison, et ils n'en devront être que plus habiles; il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, entreprend un travail plus difficile, que celle qui enflamme l'ambition, en offrant...
      ...s Français doivent être observés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait a... ...deux principes sont : 1° que tous les traités précédemment conclus par le roi des Français doivent être observés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait annulés, changés ou modifiés, d'après le travail qui sera fait à cet égard au sei...
      ...ête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes e... inaltérable de la paix et la renonciation à toute conquête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes et comme obligatoires dans tous les traités que les stipulations purement défensi...
      ..., il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germ... ...ir, que la politique, qui veut tout bouleverser, nous soient toujours étrangères, il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germes des combats, il fallait renoncer à toute force extérieure, détruire nos forte...
      ...hommes et pour le malheur réel des deux nations. ...ers et belliqueux qui se ruinaient et se déchiraient pour 1 orgueil de quelques hommes et pour le malheur réel des deux nations.
      ...n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois était parents, les deux peupl... On s'aperçut bientôt que cette succession, qui avait coûté tant de sang, n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois était parents, les deux peuples n'étaient pas unis, les ministres étaient rivaux : etY Angleterre, profitant ...
      ...rre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eut perdu ses vaisseaux, ses ... La guerre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eut perdu ses vaisseaux, ses richesses et ses plus belles colonies que nos malheurs fournirent au caractère e...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 541
      ...r ceux qui craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité... Il ne resterait rien à ajouter pour ceux qui craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité. Mais l'intérêt nous dicte-t-il d'autres lois que la reconnaissance ?
      ...à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développemen... ...us grande force des Empires, qu'aussi longtemps qu'étrangère à toute injustice, à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développement de leur richesse intérieure, de leur véritable prospérité. La France compte da...
      ...maux n'est-il pas facile de prévoir. La nation, qui nous a choisis pour être les insti... ... menaceraient-ils pas alors et nos finances, et nos armées, et combien d'autres maux n'est-il pas facile de prévoir. La nation, qui nous a choisis pour être les instituteurs de ses lois, nous demande aussi la sûreté de ses possessions et de son c...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 542
      ...connaîtrons désormais que des pactes de nation* ...ste aucun de nos décrets qui n'ait, annoncé à; l'Europe entière que nous, ne. reconnaîtrons désormais que des pactes de nation*
      ...ssessions, aux secours mutuels que deux nations-doivent se donner, aux avantages de com... ...doiyent être ratifiés,; ceux qui sont relatifs; à la- garantie réciproque des possessions, aux secours mutuels que deux nations-doivent se donner, aux avantages de commerce qu'elles s'assurent. D'autres ont besoin d'être corrigés, car- vous ne pou...
      ...nnel d'un monarque l'a seul dicté et la nation qui en est l'unique garante n'y prend a...
      ...ble la foi publique et la confiance des nations.
      ...uire. L'ambition l'a conçu* la,rivalité peut l'anéantir. Souvent l'intérêt personnel d'un monarque l'a seul dicté et la nation qui en est l'unique garante n'y prend aucune part. Il n'en serait pas ainsi d'un acte vraiment national qui assermenter...
      ... volonté générale, produit une alliance indisso?-luble, et à.pour base inébranlable la foi publique et la confiance des nations.
      ...sité même d'assurer la paix, force les- nations à set ruiner en préparatifs de défenses... ...iller, à se redouter, à se regarder comme ennemis. Pourquoi faut-il que la nécessité même d'assurer la paix, force les- nations à set ruiner en préparatifs de défenses Puisse cette affreuse politique être bientôt; en horreur sur toute la teFre.
      ...nnaître à ;Sa Majesté catholique que la nation française* en prenant toutes les mesure... « Décrète que le roi sera prié de faire connaître à ;Sa Majesté catholique que la nation française* en prenant toutes les mesures propres à main? tenir la; paix, observera les engagements dé4 fensifs et comme...
      ...r un traité, des- liens utiles aux deux nations et. de fixer avec précision et clarté t... ...iatement négocier avec les ministres, à l'effet de resserrer et de perpétuer, par un traité, des- liens utiles aux deux nations et. de fixer avec précision et clarté toute stipulation qui ne serait pas entièrement conforme aux vues de paix général...

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 543
      ...dération, les armements des différentes nations de l'Eupope, leur accroissement progres... « Au surplus, l'Assemblée nationale^ prenant en considération, les armements des différentes nations de l'Eupope, leur accroissement progressif, la sûreté des colonies françaises-et dn commerce national,
    • Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      - search term matches: (20)

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 654
      Locuteur: Cartier-Douineau
      ...fortunés si vous ne déclarez pas que la nation les prend sous sa protection maternelle... ...plupart sont au moment d'être renvoyés de leurs pensions. Que deviendront ces infortunés si vous ne déclarez pas que la nation les prend sous sa protection maternelle?

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 655
      Locuteur: Morlet
      ...s ensuite parmi les représentants de la nation. ...vision présente la vérification des pouvoirs de ce député, afin qu'il, soit admis ensuite parmi les représentants de la nation.
      ...grés, qu'elle a mis sous la main de "la nation par son décret du 9 février dernier, se... ...sidérant qu'il importe de terminer promptement la manière dont les biens des émigrés, qu'elle a mis sous la main de "la nation par son décret du 9 février dernier, seront administrés, de régler les moyens d'exécution de cette main-mise, et les ex...

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 656
      Locuteur: Sédillez
      ...s, sont affectés à l'indemnité due à la nation. « Les biens des Français émigrés, et les revenus de ces biens, sont affectés à l'indemnité due à la nation.
      Locuteur: Sédillez
      ...ts biens demeureront sous la main de la nation, sont déclarées nulles. ... ainsi que toutes celles qui pourraient être faites par la suite, tant que lesdits biens demeureront sous la main de la nation, sont déclarées nulles.

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 658
      Locuteur: Sédillez
      ...t article qui fixe l'indemnité due à la nation par les Français émigrés, je propose l'... Un membre : A la suite dé cet article qui fixe l'indemnité due à la nation par les Français émigrés, je propose l'article additionnel suivant :
      Locuteur: Sédillez
      « La même indemnité sera due à la nation, et par elle exercée sur les droits suc... « La même indemnité sera due à la nation, et par elle exercée sur les droits successifs échus ou à échoir aux enfants de famille en état de porter les armes, qu...
      Locuteur: Sédillez
      ...de l'indemnité due par les émigrés à la nation. ...inuer de veiller à la conservation de toutes les propriétés qui forment le gage de l'indemnité due par les émigrés à la nation.

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 659
      Locuteur: Dumolard
      ...s, n'ont d'autre but que d'assurer à la nation des indemnités légitimes, et d'ôter aux... ...rononcent déjà pour le même l'ait des peines rigoureuses. Ces articles, Messieurs, n'ont d'autre but que d'assurer à la nation des indemnités légitimes, et d'ôter aux émigrés les moyens de lui nuire. En. uu mot, ils garantissent tout payement de ...
      Locuteur: Dumolard
      ...parce que je ne pense pas que, chez une nation libre, une loi pénale doive avoir un ef... ...daction je n'adopte pas la première partie de l'article présenté par le comité, parce que je ne pense pas que, chez une nation libre, une loi pénale doive avoir un effet rétroactif.
      Locuteur: Delacroix
      ...émigrés seraient mis sous la main de la nation, Vous avez décrété qu'ils payeraient la... ...ssem-blée^fcn contradiction avec elle-même. Vous avez décrété que les biens des émigrés seraient mis sous la main de la nation, Vous avez décrété qu'ils payeraient la triple imposition, ce serait vous mettre en contradiction avec vous-mêmes que d...

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 660
      Locuteur: Dumouriez
      ... à. la partie saine et principale de la nation française, c'est-à-dire à l'aristocrati... Cette note est terminée par un appel à. la partie saine et principale de la nation française, c'est-à-dire à l'aristocratie (Rires et applaudissements.), pour se rallier au concert des puissances : il m...
      Locuteur: Dumouriez
      ...décisiye que j'ai demandée au nom de la nation et du roi, et que je recevrai sous peu ... ...ère d'un grand peuple fort de la justice de sa cause, la réponse catégorique et décisiye que j'ai demandée au nom de la nation et du roi, et que je recevrai sous peu de jours. (Applaudissements.)

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 661
      Locuteur: Tardiveau
      ... à la dignité ni à l'indépendance de la nation, d'entrer en discussion sur des objets ... ...ir à proposer les moyens de les faire cesser. Le roi n'a pas pensé qu'il convînt à la dignité ni à l'indépendance de la nation, d'entrer en discussion sur des objets qu'elle regarde comme relatifs à la situation intérieure du royaume ; mais Sa Ma...
      Locuteur: Tardiveau
      ..., que l'Empereur désirait convaincre ia nation française combien sont calomnieuses les...
      ...ans son attachement et dans celui de la nation française à la Constitution, et se conf...
      « Il a connu, par les mêmes communications, que l'Empereur désirait convaincre ia nation française combien sont calomnieuses les imputations que l'on s'est permises contre Sa Majesté Impériale, en la taxant d...
      ...ncertitudes tfop longtemps prolongéés, le roi déclare que mettant sa confiance dans son attachement et dans celui de la nation française à la Constitution, et se confiant également à l'amour du peuple-français, il ne peut voir qu'avecT peine un c...
      Locuteur: Tardiveau
      ...ées ont pour objet de garantir les deux nations des calamités de la guerre. L'ambassade... ...e s'adressent deux princes déjà unis par tant d autres liens. Les mesures proposées ont pour objet de garantir les deux nations des calamités de la guerre. L'ambassadeur se félicite d'avoir l'occasion de présenter cette réflexion importante à M. l...
      Locuteur: Tardiveau
      ...entiments de justice et d'honneur d'une nation distinguée par sa douceur et la raison,... ...té, autrichienne s'y attend d'autant plus de sa part, qu'elle présume trop des sentiments de justice et d'honneur d'une nation distinguée par sa douceur et la raison, pour s'interdire l'espoir qu'elle ne tardera pas à soustraire sa dignité, son i...

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 662
      Locuteur: Tardiveau
      ...que la patrie saine et principale de la nation envisagera alors, dans une perspective ... ...sent leurs artifices et leurs desseins prévaloir, Sa Majesté se flatte du moins que la patrie saine et principale de la nation envisagera alors, dans une perspective consolante d'appui, l'existence d'un concert dont les vues sont dignes de sa con...

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 663
      Locuteur: Tardiveau
      ..., soldats et autres citoyens, envers la nation française, seront punis de mort. » ...urs armes, sur le territoire français; soit à ébranler la fidélité des officiers, soldats et autres citoyens, envers la nation française, seront punis de mort. »

      Séance du jeudi 29 mars 1792, au matin

      page 666
      Locuteur: Becquey
      ...nte des sels et tabacs appartenant à la nation. Décret relatif à la vente des sels et tabacs appartenant à la nation.
      Locuteur: Becquey
      ... seront "conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l... Décret portant que-les 20 chevaux retenus par la municipalité de Langres seront "conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l'armée.
    • Séance du dimanche 18 mars 1792

      - search term matches: (17)

      Séance du dimanche 18 mars 1792

      page 97
      Locuteur: Caminet
      ...bre et 7 octobre 1785, en fait don à la nation, et renonce à tout remboursement. ...oie à l'Assemblée ses lettres de maîtrise et quittances de finance des 12 septembre et 7 octobre 1785, en fait don à la nation, et renonce à tout remboursement.
      ...du département de l'Oise, fait don à la nation de 450 livres de son traitement, comme ... « Le sieur Boniface, ci-devant religieux, et actuellement vicaire épiscopal du département de l'Oise, fait don à la nation de 450 livres de son traitement, comme religieux, à compter du 1er

      Séance du dimanche 18 mars 1792

      page 99
      Locuteur: Oudot
      ... visé par les grands procurateurs de la nation. ...evoir en exiger une de plus : c'est celle d'un certificat du lieutenant-colonel, visé par les grands procurateurs de la nation.
      Locuteur: Oudot
      ...nale avec les grands procurateurs de la nation, ...atif, des mandats du montant des frais de la correspondance de l'Assemblée nationale avec les grands procurateurs de la nation,
      ... visé par les grands procurateurs de la nation. » ... titre V de la loi du 15 mai dernier et sur un certificat du lieutenant-colonel, visé par les grands procurateurs de la nation. »

      Séance du dimanche 18 mars 1792

      page 101
      Locuteur: Jean Debry
      . Il sera élevé, aux frais de la nation, sur la place où se tient le marché à E... . Il sera élevé, aux frais de la nation, sur la place où se tient le marché à Etampes, une pyramide triangulaire; sur l'un des cotés seront gravés ces mots :
      Locuteur: Jean Debry
      LA NATION FRANÇAISE A LA MÉMOIRE DU MAGISTRAT DU ... LA NATION FRANÇAISE A LA MÉMOIRE DU MAGISTRAT DU PEUPLE Qui MOURUT POUR LA LOI

      Séance du dimanche 18 mars 1792

      page 102
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      « Il sera élevé, aux frais de la nation, sur la place où se tient le marché à f... « Il sera élevé, aux frais de la nation, sur la place où se tient le marché à fitampes, une, pyramide triangulaire.
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      LA NATION FRANÇAISE A LA MÉMOIRE DU MAGISTRAT DU ... LA NATION FRANÇAISE A LA MÉMOIRE DU MAGISTRAT DU PEUPLE Qui MOURUT POUR LA LOI.

      Séance du dimanche 18 mars 1792

      page 116
      ...monnaie fabriquée dans les hôtels de la nation, qui, dès lors, fabriqueraient en pure ... ...encore, puisque l'orfèvre aurait toujours du bénéfice à convertir en lingots la monnaie fabriquée dans les hôtels de la nation, qui, dès lors, fabriqueraient en pure perte pour la masse générale des citoyens. Mais le prix arbitraire des louis d'o...

      Séance du dimanche 18 mars 1792

      page 118
      ...faire l'hommage aux représentants de la nation, qui sans contredit est la plus humaine... ...rd'hui que je rai corrigé, augmenté et enfin fait imprimer, j'ai l'honneur d'en faire l'hommage aux représentants de la nation, qui sans contredit est la plus humaine de toutes ; oui, les Français bien unis ne craindront jamais la rivalité de tou...

      Séance du dimanche 18 mars 1792

      page 122
      ...st dans la liberté et les richesses des nations ; celle des premiers, dans -les mérites...
      ...t llimspirer aux tidèles. .Les rois des nations tirent toute leur gloire de la dominati...
      ...pas être de leurs dignités comme de celles du .monde: la splendeur de celle-ci est dans la liberté et les richesses des nations ; celle des premiers, dans -les mérites et les vertus de ses ministres. Les uns étant fondés .sur une autorité extérieu...
      ...ui brille aux .yeux, puisqu'elles ne sont fondées que pour en donner 1 exemple et llimspirer aux tidèles. .Les rois des nations tirent toute leur gloire de la domination «et du faste ; l'éclat environne leurs dignités.: il n'en est $as ainsi de vo...

      Séance du dimanche 18 mars 1792

      page 125
      ...it droit de s'en moquer? L'Eglise et la nation ont établi sous sa main des prêtres pou... ...évêque serait forcé de demander conseil, de recueillir les suffrages, et il aurait droit de s'en moquer? L'Eglise et la nation ont établi sous sa main des prêtres pour les consulter, et il n'en

      Séance du dimanche 18 mars 1792

      page 128
      ...commande de taire à la jeunesse, que la»nation lui confie, la suppression qu'elle a dé... ...ncilier ce système avec les petits ménagements d'une conscience erronée qui lui commande de taire à la jeunesse, que la»nation lui confie, la suppression qu'elle a décrétée du vœu solennel de continence perpétuelle. Plus de loyauté épargnerait da...
  • Tome 41 : Du 30 mars au 16 avril 1792 affichant 10 sur 13 résultats tout afficher
    • Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 5
      ...igrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par Son décret du 9 février dernier, se... ...dérant \qu'il importe de déterminer promptement La manière dont les biens des émigrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par Son décret du 9 février dernier, seront administrés, de régler les moyens d'exécution dé cette main mise, et les ex...
      ...s, sont affectés à l'indemnité due à la nation. « Les biens des Français émigrés, et les revenus de ces biens, sont affectés à l'indemnité due à la nation.
      ...ts biens demeureront sous la main de la nation, sont déclarées nulles. ... ainsi que toutes celles qui pourraient être faites par la suite, tant que lesdits biens demeureront sous la main de la nation, sont déclarées nulles.

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 7
      « La même indemnité sera due à la nation, et par elle exercée sur les droits suc... « La même indemnité sera due à la nation, et par elle exercée sur les droits successifs, échus ou à, échoir aux enfants de famille, en état de porter les armes,...

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 8
      ...de l'indemnité due par les émigrés à la nation. ...inuer de veiller à la conservation de toutes les propriétés qui forment le gage de l'indemnité due par les émigrés à la nation.
    • Séance du mercredi 4 avril 1792, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du mercredi 4 avril 1792, au soir

      page 205
      Locuteur: Coppens
      ...s, par le décret du 20 octobre 1791, la nation s'est obligée de faire l'avance des ind... « Et qu'au surplus, par le décret du 20 octobre 1791, la nation s'est obligée de faire l'avance des indemnités qui seraient dues pour fait de violence dans jie cas dont il s'agit, déc...
      Locuteur: Coppens
      ... et dont l'avance aura été faite par la nation sera repris, par voie d'imposition, sur... ...791, le montant de l'indemnité qui sera accordée définitivement au sieur Schoël, et dont l'avance aura été faite par la nation sera repris, par voie d'imposition, sur le département du Nord, sauf son recours aux termes de ladite loi.
      Locuteur: Coppens
      ...sache ce qu'il a droit d'attendre de la nation dans le cas où son sérviçe lui impose l... « Art. 5. Et, pour que tout soldat citoyen sache ce qu'il a droit d'attendre de la nation dans le cas où son sérviçe lui impose la loi d'abandonner ses propriétés pour se livrer à la défense de la chose publiq...
      Locuteur: Coppens
      ... leurs grains, seront indemnisés par la nation, qui reprendra la valeur de l'indemnité... ...les Conditions exigées parla loi, qui éprouveront dés violences ou le pillage de leurs grains, seront indemnisés par la nation, qui reprendra la valeur de l'indemnité en l'imposant sur le département dans lequel le désordre aura été commis. Le dé...

      Séance du mercredi 4 avril 1792, au soir

      page 206
      Locuteur: Lacuée
      ...ne tsont point des sacrifices pour les .nations qui les donnent ; elles y gagnent des v... ... dévouements héroïques; :et ces indemnités, ces encouragements, ces récompenses ne tsont point des sacrifices pour les .nations qui les donnent ; elles y gagnent des vertus, elles préviennent des désordres bien plus ruineux que ne le sont ces sacr...
      Locuteur: Cambon
      ... ne -voulez pas, sans doute, quetoutela nation supporte cette perte. C'est sur la comm... ...ue peut-être ils n'y étaient pas. D'ailleurs ce fait n'est pas prouvé. Mais vous ne -voulez pas, sans doute, quetoutela nation supporte cette perte. C'est sur la commune coupable ique vous voulez que cette perte retombe. .D'ailleurs, Messieurs, v...
      Locuteur: Tarbé
      ...D'après les termes de la loi c'est à la nation à indemniser le particulier, c'est au d...
      ...aisse nationale la somme avancée par la nation, sauf à répartir sur les districts et m...
      ... indemnité proprement dite ; c'est une avance sur l'indemnité qui lui est due. fD'après les termes de la loi c'est à la nation à indemniser le particulier, c'est au département à rétablir dans la caisse nationale la somme avancée par la nation, sauf à répartir sur les districts et municipalités la somme qui aura été avancée par la Trésorerie nationale.
      Locuteur: Emmery
      ...ne méritent pas la reconnaissance de la nation. ...a garde nationale et auquel a concouru M. Schoël. Je demande si ces services-là ne méritent pas la reconnaissance de la nation.
    • Séance du dimanche 8 avril 1792

      - search term matches: (8)

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 358
      Locuteur: Monestier
      ...es biens des émigrés sous la main de la nation et la surveillance des corps administra... « La loi met les biens des émigrés sous la main de la nation et la surveillance des corps administratifs; le directoire du département instruit que plusieurs émigrés cherchaient à ...
      Locuteur: Monestier
      ...es biens des émigrés sous la main de la nation, et *ous la surveillance des assemblées... « Monsieur le procureur général syndic a dit : Messieurs, la loi a mis les biens des émigrés sous la main de la nation, et *ous la surveillance des assemblées administratives; ces biens con-sistenten meubles et immeubles; la surveillance ...

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 359
      Locuteur: Monestier
      ... les ennemis, ceux qui dans le sein des nations étrangères ont préparé la guerre de leu... ...naître , ceux qu'elle veut punir; mais cela même prouve que son but est de punir les ennemis, ceux qui dans le sein des nations étrangères ont préparé la guerre de leur pays.
      Locuteur: Monestier
      ... atrocités contre sa patrie, auprès des nations ennemies s'il avait été assez heureux p... ... que suivant l'opiriion contraire, un citoyen aurait pu impunément commettre des atrocités contre sa patrie, auprès des nations ennemies s'il avait été assez heureux pour être entraîné hors de son pays pour des affaires avant 1789, ce qui serait u...

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 363
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...is, contrairement à tous les usages des nations policées, fit tirer sur eux. La frégate... ...ansport de faire voile pour gagner le large. Ils obéirent et le commandant anglais, contrairement à tous les usages des nations policées, fit tirer sur eux. La frégate la Résolue engagea alors le combat. Elle s'est battue avec une grande vaillance...
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...lté dans cetle occasion. Sans doute, la nation anglaise n'autorise pas une violation a... Vous jugez, Messieurs, combien le pavillon national a été insulté dans cetle occasion. Sans doute, la nation anglaise n'autorise pas une violation aussi manifeste du droit des gens et des traités, et nous devons espérer que, mag...
      ...ssentiellement sur le peuple, et que la nation ne peut en devoir aucuue à ceux (1) Voy... ... par des individus sur le Trésor national sont de véritables impôts qui pèsent essentiellement sur le peuple, et que la nation ne peut en devoir aucuue à ceux (1) Voy. Archives parlementaires, lr* serie, t. XXXIV, séance du 22 octobre 1791, page ...

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 364
      Locuteur: Merlin
      .... (Murmures.) On cherche à brouiller la nation anglaise et la nation française. ...e renvoi de la motion de M. Dubayet au comité de marine pour en faire le rapport. (Murmures.) On cherche à brouiller la nation anglaise et la nation française.
      Locuteur: Le Président
      ...mportations et qu'elle fera gagner à la nation 80,000,000 sur les dépenses. Il l'offre à la nation et propose d'en faire l'essai publiquem... ...zième du prix des savons ordinaires, qu'elle réduira de 20,000,000 le prix des importations et qu'elle fera gagner à la nation 80,000,000 sur les dépenses. Il l'offre à la nation et propose d'en faire l'essai publiquement.

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 365
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      ...ormément à ce décret, les travaux de la nation soient donnés au concours. ...t de l'Assemblée, concernant le Panthéon français, soit exécuté (l) et que, conformément à ce décret, les travaux de la nation soient donnés au concours.

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 368
      ...ie, était le serment d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi. ...dats, etc. etc. Ce serment, Messieurs, si cruellement puni par l'exil et l'infamie, était le serment d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi.

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 369
      ...emander à vous-mêmes, c'est-à-dire à la nation, les indemnités relatives, soit aux per...
      ...er la peine et 1 indemnité a cette même nation qui venait de lui rendre son honneur et...
      ...ritables oppresseurs, vous l'avez vu se présenter à votre barre, et venir vous demander à vous-mêmes, c'est-à-dire à la nation, les indemnités relatives, soit aux pertes qu'il a essuyées à Tabago, soit aux dépenses forcées qu'il lui fallut faire ...
      ...e qu'il semblait pardonner à ses tyrans leur propre crime, pour en faire supporter la peine et 1 indemnité a cette même nation qui venait de lui rendre son honneur et lui accorder l'inestimable bienfait de l'existence du citoyen.
      ...Bosque de réclamer des indemnités de la nation. ...nce d'une partie de ses appointements, avait encore moins de droit que le sieur Bosque de réclamer des indemnités de la nation.
      Premièrement, la nation doit-elle des indemnités aux sieurs Guy... Premièrement, la nation doit-elle des indemnités aux sieurs Guys et Bosque, relativement aux dépenses qu'ils ont faites pour obtenir justice?
      La nation ne doit d'indemnité qu'à des citoyens f... La nation ne doit d'indemnité qu'à des citoyens fonctionnaires publics, qui ont donné de grandes preuves de dévouement à l'Etat, ...
      La nation ne doit d'indemuité aux individus que l... La nation ne doit d'indemuité aux individus que lorsqu'ils n'ont aucun recours pour les faire valoir contre les auteurs de leurs ...
      ...vous, Messieurs, serait-il juste que la nation qui vient de rendre à deux opprimés la ...
      ...stences, serait-il juste que cette même nation fût encore forcée par eux de leur en pa...
      Mais je le demande aux sieurs Bosque et Guys; je vous le demande à vous, Messieurs, serait-il juste que la nation qui vient de rendre à deux opprimés la plus précieuse de toutes les existences, serait-il juste que cette même nation fût encore forcée par eux de leur en payer le prix ? Une pareille prétention, si elle avait été réfléchie, décèlerait l...

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 370
      ...té, mais contre qui? Etait-ce contre la nation? non, sans doute, il n'est besoin que d... ...M. Alquier, à l'Assembléé constituante, il avait manifesté sa demande en indemnité, mais contre qui? Etait-ce contre la nation? non, sans doute, il n'est besoin que d'ouvrir ses propres mémoires, et l'on y voit qu'en réclamant l'anéantissement de...
      ... lui-même la loi d'être juste envers la nation dans le moment où il lui demandait just...
      ...lée constituante? Eh quoi! parce que la nation a cassé un jugement injuste et qu'elle ...
      Ainsi, le sieur Bosque s'est fait lui-même la loi d'être juste envers la nation dans le moment où il lui demandait justice et où il l'a obtenue par un décret. Gomment donc se peut-il que, changeant t...
      ...r en 1792, du Corps législatif, ce qu'il n'a pas osé demander en 1791 à l'Assemblée constituante? Eh quoi! parce que la nation a cassé un jugement injuste et qu'elle a rendu l'honneur à un citoyen, faut-il qu'elle soit tenue de payer le dédommage...
      ...mnités qu'ils devaient lui demander, la nation n'était pas coupable des injustices qu'...
      ... de doute sur la question, parce que la nation doit justice à tous les citoyens, et qu...
      ...tition qu'ils pouvaient faire au Corps législatif, car ce n'étaient pas des indemnités qu'ils devaient lui demander, la nation n'était pas coupable des injustices qu'ils avaient éprouvées; mais c'étaient des juges, c'était un tribunal qu'ils deva...
      ...lors la légitimité de leur pétition était évidente, et il ne pouvait plus rester de doute sur la question, parce que la nation doit justice à tous les citoyens, et que sa dette la plus sacrée est de leur faciliter tous les moyens de l'obtenir.
      ...ys et Bosque par les représentant&de la nation. ...aient de l'impunité, si le recours le plus légitime n'était assuré aux sieurs Guys et Bosque par les représentant&de la nation.

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 371
      peuple, et que la nation ne peut en devoir aucune à ceux qui, co... peuple, et que la nation ne peut en devoir aucune à ceux qui, comme les sieurs Guys et Bosque, ont droit de faire valoir leurs dédommagements en...
      ...étaient dans un port appartenant à leur nation. Immédiatement après le retour de sa ch... ...loupe avec un officier : ils refusèrent de se laisser visiter, alléguant qu'ils étaient dans un port appartenant à leur nation. Immédiatement après le retour de sa chaloupe, le capitaine. Foot, instruit de leur résistance, envoya un officier de m...
    • Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 13
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ...e 1792. Cette disposition est juste. La nation peut imposer à ses bienfaits telles con... ...urront pas justifier de leur résidence en France pendant les six premiers mois de 1792. Cette disposition est juste. La nation peut imposer à ses bienfaits telles conditions que bon lui semble, sans qu'aucun citoyen soit fondé à s'èn plaindre; ma...
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ...es biens des émigrés sous la main de la nation, c'est-à-dire avant qu'aucune loi leur ... ... dans le courant de janvier et avant, le 9 février, époque du décret qui a mis les biens des émigrés sous la main de la nation, c'est-à-dire avant qu'aucune loi leur en eût imposé l'obligation, ceux qui, sous la protection de la loi, jouissaient ...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 17
      Locuteur: Dupont-Grandjardin
      ...s mains, et ils en sont comptables à la nation, ainsi que de la validité de leurs paye... ...let en font à l'effectif.. La différence du.complet à l'effectif reste dans leurs mains, et ils en sont comptables à la nation, ainsi que de la validité de leurs payements. Le ministre de la guerre n'a d'autres fonctions à cet égard que de faire ...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 20
      Locuteur: Dupont-Grandjardin
      ...it autrement négligé les intérêts de la nation. ...ouvé, dans la suite, qu'il aurait refusé des conditions meilleures ou qu'il aurait autrement négligé les intérêts de la nation.
      Locuteur: Cambon
      ... les fusils reviennent à 66 livres à la nation; ces fusils devaient être livrés à rais...
      ...rs, et s'il a veillé aux intérêts de la nation, parce que des fusils de munitions à 66...
      ...able, et le schelling revient à 44 sols; dans le moment actuel, c'est-a-dire que les fusils reviennent à 66 livres à la nation; ces fusils devaient être livrés à raison de 6 à 7,000 par mois, et nous n'en avons point encore reçu. J'ai entendu à l...
      ...que le ministre a passés, afin que nous puissions savoir s'il a rempli ses devoirs, et s'il a veillé aux intérêts de la nation, parce que des fusils de munitions à 66 livres sont d'un prix exorbitant. En conséquence, je demande qu on examine séri...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 21
      Locuteur: Taillefer
      ...le ministre est très désavantageux à la nation, puisque les fabriques de Tulle, cfè Sa... ...er des fusils, qu'ils faisaient eux-mêmes. 11 est clair que le marché passé par le ministre est très désavantageux à la nation, puisque les fabriques de Tulle, cfè Saint-Etienne et de Montbrison fournissent, pour 18 livres, de très belles armes d...
      Locuteur: Lecointre
      ...gères pour avoir 222,000 fusils pour la nation française, ni M. de Narbonne qui a pass... ...ue ni M. Duportail, qui a cependant passé deLs marchés avec des puissances étrangères pour avoir 222,000 fusils pour la nation française, ni M. de Narbonne qui a passé des marchés pour 269,000 fusils, n'ont eu l'intention d'armer, et je le prouve...
      Locuteur: Cambon
      ...e plus avantageusement possible pour la nation. L'impression des pièces justificatives...
      ...e en longueur et coûtera très cher à la nation. Il faut simplement déposer les pièces ...
      dex savoir si les marchés ont été ou non passés le plus avantageusement possible pour la nation. L'impression des pièces justificatives fera traîner l'affaire en longueur et coûtera très cher à la nation. Il faut simplement déposer les pièces aux archives, afin que tous les membres puissent aller les y consulter, et que n...
      Locuteur: Marant
      ...stre a préféré des marchés onéreux à la nation, à d'autres marchés avantageux. Je dema... Il s'agit de savoir si le ministre a préféré des marchés onéreux à la nation, à d'autres marchés avantageux. Je demande que la question se réduise à ce point.
      Locuteur: Lecointre
      ... Duportail a fait, pour le compte de la nation, pendant les mois d'août, septembre et ... M. Duportail a fait, pour le compte de la nation, pendant les mois d'août, septembre et octobre 1791, marchés, avec différents étrangers, de 222,000 fusils; sur ces mar...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 24
      Locuteur: Coubé
      La nation demande la guerre contre les rois voisi... La nation demande la guerre contre les rois voisins qui refusent de reconnaître le légitime exercice de sa souveraineté, et préte...
    • Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      - search term matches: (14)

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 410
      Locuteur: Laureau
      ...e qu'elles dirigent, appartiennent à la nation et ne peuvent être ordonnées qu'en vert...
      ... le militaire ! quel déshonneur pour la nation !" Drapeau de la liberté ! soldats de l...
      ...u'on leur destine une fête triomphale : les fêtes publiques et l'opinion publique qu'elles dirigent, appartiennent à la nation et ne peuvent être ordonnées qu'en vertu d'un décret ou au moins en vertu d'un arrêté du département ou de la municipal...
      ...principes? Quelle honte, quelle flétrissure pour la garde nationale et pour tout le militaire ! quel déshonneur pour la nation !" Drapeau de la liberté ! soldats de la patrie!... (Murmures prolongés... Le bruit couvre la voix de l'orateur.)
      Locuteur: Lacombe-Saint-Michel
      ... assurera l'individu, elle donnera à la nation une imposition dont le ...yen affilié, ou l'en priver; et cette connaissance intime, en même temps qu'elle assurera l'individu, elle donnera à la nation une imposition dont le

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 411
      Locuteur: Mengin
      ...s très considérables au préjudice de la nation et en a fait la dénonciation au comité ... ...depuis le compte rendu par ce concierge dans lé comité. Il y a trouvé des erreurs très considérables au préjudice de la nation et en a fait la dénonciation au comité de surveillance et ensuite à l'Assemblée, qui, dans le temps, en a ordonné le re...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 412
      Locuteur: Pastoret
      ...t plus exister désormais entre les deux nations d'autre rivalité que celle de travaille... ...x pour donner les premiers cet exemple, de nous empresser de l'imiter. Il ne doit plus exister désormais entre les deux nations d'autre rivalité que celle de travailler de concert au bonheur du genre humain. La Chambre des communes a pensé que l'a...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 413
      Locuteur: Jouffret
      ...tés constituées, insulté ouvertement la nation et conjuré contre la Constitution, savo...
      ...e nationale : Vive le roi, au diable la nation, lorsque la troupe de ligne faisait son entrée, et criait : Vive la nation, vive la loi, vive le roi; pour avoir é...
      ... département de la Lozère; qu'ils ont violé le respect dû aux lois et aux autorités constituées, insulté ouvertement la nation et conjuré contre la Constitution, savoir, le sieur Borel, pou r a voi r, le 25 février dernier à l'arri vée de 3 com-p...
      ...n'obéir qu'à lui et de lui être fidèle; d'avoir crié et fait répéter par la garde nationale : Vive le roi, au diable la nation, lorsque la troupe de ligne faisait son entrée, et criait : Vive la nation, vive la loi, vive le roi; pour avoir écrit, quelque temps auparavant, aux chefs des gardes nationales voisines, pour l...
      Locuteur: Jouffret
      ... sieur Borel: Vive le roi, au diable la nation, et pour s'être rendus avec lui au dire... ...iers de la garde nationale, aux délits ci-dessus mentionnés, en criant, comme le sieur Borel: Vive le roi, au diable la nation, et pour s'être rendus avec lui au directoire du département, pendant la nuit, et avoir menacé de charger le détachemen...
      Locuteur: Jouffret
      ...ir défendu aux soldats de crier vive la nation; pour avoir réponduaux sous-officiers d... « Le sieur Jourdan-Combette, pour avoir défendu aux soldats de crier vive la nation; pour avoir réponduaux sous-officiers de ci-devant Lyonnais, qu'ils n'avaient rien à faire par les ordres du départemen...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 419
      Locuteur: Vergniaud
      ...ue temps à relever la souveraineté delà nation, honteusement courbée sous le joug des ... ...giter par de vaines terreurs, pour obtenir de vous que vous tardiez encore quelque temps à relever la souveraineté delà nation, honteusement courbée sous le joug des usurpations sacerdotales. On vous a dit qu'entreprendre aujourd'hui de la dégage...
      Locuteur: Vergniaud
      ...nde, ils se gardaient alors de dire aux nations ou aux hommes qui venaient s'instruire ... ...si scandaleusement méconnue dans la suite, que leur puissance n'est pas de ce monde, ils se gardaient alors de dire aux nations ou aux hommes qui venaient s'instruire de leurs doctrines: « Si vous ne vous mariez dans nos temples, on ne regardera d...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 420
      Locuteur: Vergniaud
      ...tteste assez que, si la confiance de la nation a été jusqu'à laisser aux ministres de ... ...il en sera déposé un double dans les greffes de justice royale; précaution qui atteste assez que, si la confiance de la nation a été jusqu'à laisser aux ministres de l'Eglise la fonction honorable et purement civile de tenir en dépôt les preuves ...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 424
      Locuteur: De Grave
      « Jaloux de témoigner à la nation française ma vive reconnaissance, de lu... « Jaloux de témoigner à la nation française ma vive reconnaissance, de lui payer en services utiles l'avance généreuse qu elle m'a faite en bienfaits ; j...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 430
      ...t intrus ne soient plus salariés par la nation dont les deux tiers au moins gémissent ... Nous demandons, én outre, que les prêtres ju-reurs et intrus ne soient plus salariés par la nation dont les deux tiers au moins gémissent sur leur inconduite et leur révolte contre l'Eglise.
      ...oduction si nécessaire;, conserver à la nation une branche dè ses revenus; assurer sur... ...tenir la circulation de richesse qui naît de la création et du commerce d'une production si nécessaire;, conserver à la nation une branche dè ses revenus; assurer surtout la défense de l'Etat, et ne dépendre pour
      ... qu'il ait pu, d'un côté, réserver à la nation le droit de recherche des salpêtres, et... ...lus de croire que le législateur ait pu tomber dans une contradiction manifeste; qu'il ait pu, d'un côté, réserver à la nation le droit de recherche des salpêtres, et de l'autre, limiter cette recherche de manière à la rendre infructueuse. En dég...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 431
      ...uit à cet égard d'un avantage qu'aucune nation ne partage "avec elle, pourrait-elle s'... ...s, et la production du salpêtre qui entre dans leur formation; la France, qui jouit à cet égard d'un avantage qu'aucune nation ne partage "avec elle, pourrait-elle s'exposer, en le laissant perdre, àtous les hasards, toutes les incertitudes d'un ...
      ... prohibé et nuisible aux intérêts de la nation; pour que le droit exclusif qu'elle s'e... ...es pour que le salpêtre et les poudres ne puissent devenir l'objet d'un commerce prohibé et nuisible aux intérêts de la nation; pour que le droit exclusif qu'elle s'est réservé d'une manipulation si importante ne souffre aucune atteinte, par des ...

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 432
      ...s, et notamment ceux qui réservent à la nation le droit de la recherche du salpêtre, d... ...faits sur la l'abri-cation des poudres "et salpêtres continueront d'être exécutés, et notamment ceux qui réservent à la nation le droit de la recherche du salpêtre, de la fabrication et de la vente de la poudre.
      ...commissaires delarégie, le droit que la nation s'est réservée d'enlever, sans en donne... ... ateliers, et ils exerceront, sous leur surveillance et cfelledes régisseurs et commissaires delarégie, le droit que la nation s'est réservée d'enlever, sans en donner aucun prix, les terres, salpêtres, plâtras, décombres et matériaux de démoliti...
    • Séance du mercredi 11 avril 1792, au matin

      - search term matches: (43)

      Séance du mercredi 11 avril 1792, au matin

      page 471
      Locuteur: Lautour-Duchâtel
      ...les avoir; il est temps d'à'franchir la nation ; il est temps que d un bras sùr et vig... Ces funestes ménagements vous ne devez plus les avoir; il est temps d'à'franchir la nation ; il est temps que d un bras sùr et vigoureux, vous coupiez jusqu'au vif les dernières racines du chêne féodal, et que ...

      Séance du mercredi 11 avril 1792, au matin

      page 472
      Locuteur: Lautour-Duchâtel
      ... que la justice se rend aux frais de la nation, et qu'elle n'est plus à la charge des ... Pourra-t-on soutenir que, maintenant que la justice se rend aux frais de la nation, et qu'elle n'est plus à la charge des ci-devant seigneurs, ils doivent encore percevoir les mêmes droits qu'ils percev...
      Locuteur: Lautour-Duchâtel
      ...itaire, et ce service étant payé par la nation, ils ont encore le droit de percevoir l... ...n enfin soutenir que les ci-devant seigneurs n'étant plus chargés du service militaire, et ce service étant payé par la nation, ils ont encore le droit de percevoir les droits qui leur étaient dus à cause de ce service militaire?

      Séance du mercredi 11 avril 1792, au matin

      page 473
      Locuteur: Lautour-Duchâtel
      ...qui est actuellement dans la main de la nation. ...'un autre nef ou seigneurie, et cela remontait jusqu'au domaine ae la Couronne, qui est actuellement dans la main de la nation.
      Locuteur: Lautour-Duchâtel
      Or, si la nation affranchit celui qui relevait d'elle, n... Or, si la nation affranchit celui qui relevait d'elle, n'est-il pas juste qu'à son tour il affranchisse celui qui relevait de lui? Il ne...
      Locuteur: Lautour-Duchâtel
      ...ant les droits de mutation, on prive la nation d'une grande ressource. Mais, dira-t-on, en supprimant les droits de mutation, on prive la nation d'une grande ressource.
      Locuteur: Lautour-Duchâtel
      Mais, d'abord, pour qui la nation aurait-elle perçu ces droits ? pour tou... Mais, d'abord, pour qui la nation aurait-elle perçu ces droits ? pour tous les individus qui la composent. A qui fait-elle remise? A ces mêmes individus,...
      Locuteur: Lautour-Duchâtel
      ...nt pas d'un aussi grand produit pour la nation, qu'on a cherché à le faire croire, pui... En second lieu, il est facile de se convaincre que ces droits ne sont pas d'un aussi grand produit pour la nation, qu'on a cherché à le faire croire, puisque, depuis que le rachat est permis, les droits fixes et casuels n'ont produit...
      Locuteur: Lautour-Duchâtel
      ...ts seraient aussi considérables pour la nation qu'on a voulu le faire croire, ce ne se...
      ...ls sont injustes, d'autant mieux que la nation retrouvera d'un autre côté l'équivalent...
      Enfin, quand ces droits seraient aussi considérables pour la nation qu'on a voulu le faire croire, ce ne serait pas une raison de les conserver, s'ils sont injustes, d'autant mieux que la nation retrouvera d'un autre côté l'équivalent, et plus que l'équivâlent, dans un droit plus fort d'enregistrement qu'elle per...

      Séance du mercredi 11 avril 1792, au matin

      page 474
      Locuteur: Lautour-Duchâtel
      « Considérant, en outre, que la nation, comme possédant le ci-devant domaine d... « Considérant, en outre, que la nation, comme possédant le ci-devant domaine de la Gouronne* venant à affranchir elle-même les ci-devant seigneurs de tous dro...
      Locuteur: Lautour-Duchâtel
      « Art. 6. Ceux auxquels la nation avait vendu quelques-uns des droits sup... « Art. 6. Ceux auxquels la nation avait vendu quelques-uns des droits supprimés par le présent

      Séance du mercredi 11 avril 1792, au matin

      page 475
      Locuteur: Dorliac
      Les représentants de la nation doivent à leurs commettants, ils se doi... Les représentants de la nation doivent à leurs commettants, ils se doivent à eux-mêmes de ne pas laisser subsister un système accrédité par l'ignoranc...

      Séance du mercredi 11 avril 1792, au matin

      page 476
      Locuteur: Dorliac
      ...nt le conseil toujours subsistant de la nation, dont le roi était le chef; ils ne pouv... ...ales, une place distinguée;, ils possédaient les dignités de l'Etat; ils formaient le conseil toujours subsistant de la nation, dont le roi était le chef; ils ne pouvaient être jugés que par le

      Séance du mercredi 11 avril 1792, au matin

      page 477
      Locuteur: Dorliac
      Les seuls juges de la nation étaient les ducs, les comtes, les vicai...
      ...i doivent être toujours choisis dans la nation de celui contre qui le procès était int...
      Les seuls juges de la nation étaient les ducs, les comtes, les vicaires et les centeniers. Leurs places étaient amovibles; ils jugeaient les différe...
      ...sseurs, connus sous le nom de rachimbourgs ou scabins, élus par le peuple, et qui doivent être toujours choisis dans la nation de celui contre qui le procès était intenté.
      Locuteur: Dorliac
      ...re dans leurs domaines ; on a vu que la nation n'avait pas d'autres juges que les ducs... ...u commencement de la première race, les rois n'avaient pas de justice particulière dans leurs domaines ; on a vu que la nation n'avait pas d'autres juges que les ducs, les comtes, les vicaires et les centeniers. Aussi voyons-nous que dans les cha...

      Séance du mercredi 11 avril 1792, au matin

      page 483
      L'opération entre la nation et les possesseurs de fiefs, produira n... L'opération entre la nation et les possesseurs de fiefs, produira nécessairement un de ces trois (1) Ce projette, décret, présenté par' le comité, ...

      Séance du mercredi 11 avril 1792, au matin

      page 484
      ...odaux, s'en suivrait-il que l'Assemblée nation nale dût le laisser à l'écart, pour ne ... ...osition que mon travail présente uu système général de liquidation des droits féodaux, s'en suivrait-il que l'Assemblée nation nale dût le laisser à l'écart, pour ne s'occuper que de la section particulière des casualités auxquelles le comité s'e...

      Séance du mercredi 11 avril 1792, au matin

      page 497
      ...leure intelligence existait entre nos 2 nations nous ne voulions user d'aucune violence... ... que j'avais ordre de visiter les 2 bâtiments sur son avant; mais vu que la meilleure intelligence existait entre nos 2 nations nous ne voulions user d'aucune violence et que j'allais lui envoyer ma chaloupe pour m'expliquer avec lui en cas que le...

      Séance du mercredi 11 avril 1792, au matin

      page 498
      ...t sujet de diffé-[' rend entre les deux nations ; la frégate française suivit aussi les... ...it, et me dit de prier le capitaine français ; de les arrêter, afin d'éviter tout sujet de diffé-[' rend entre les deux nations ; la frégate française suivit aussi les deux bâtiments marchands ; je fus très surpris, en l'abordant, de les trouver p...
      ...i le dessein de blesser l'honneur de la nation française avec laquelle nous vivions en... ...'empêcher des secours de parvenir à Tippo-Sultan,et que nous n'ayions nullement i le dessein de blesser l'honneur de la nation française avec laquelle nous vivions en parfaite ■ intelligence. Il me répondit qu'il ne permettrait pas la visite des ...
    • Séance du jeudi 12 avril 1792

      - search term matches: (21)

      Séance du jeudi 12 avril 1792

      page 509
      Locuteur: Montault-des-Isles
      ...rd du traitement qu'ils reçoivent ae la nation, il lui fut d'abord répondu que les mem... ... ayant demandé si cette formalité devait être exigée de MM. les députés, à l'égard du traitement qu'ils reçoivent ae la nation, il lui fut d'abord répondu que les membres du Corps législatif n'ayant qu'une indemnité, la justification prescrite ne...

      Séance du jeudi 12 avril 1792

      page 518
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ...itution les a rappelés à la société, la nation a dû venir àlepr secours et pourvoir à ... Lorsque, pour leur rendre des droits qu'ils n'avaient pu aliéner, la Constitution les a rappelés à la société, la nation a dû venir àlepr secours et pourvoir à leurs besoins, dont la seule mesure était l'âge qui amène les infirmités". Les r...
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ... générale exige-t-elle leur réforme, la nation les dédommage de leur perte. ...rtionnée à la durée de leurs services, les. attend au déclin de l'âge; l'utilité générale exige-t-elle leur réforme, la nation les dédommage de leur perte.

      Séance du jeudi 12 avril 1792

      page 519
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ... mêmes droits à la reconnaissance de la nation. Il répugne d'accorder la même retraite... ...fonctions si dissemblables, aient été d'une même utilité, ni qu'ils eussent .les mêmes droits à la reconnaissance de la nation. Il répugne d'accorder la même retraite au prêtre de l'oratoire, qui, accoutumé à une honnête aisance, a initié notre j...
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ...nable que les dédommagements dus par la nation soient variés suivant la nature des ass... Il paraît donc convenable que les dédommagements dus par la nation soient variés suivant la nature des associations, gradués sur leur utilité et combinés d'après l'aisance à laquelle éta...
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ...gnantes laissent à la disposition de là nation, en se retirant, plus de 300 maisons et... Les congrégations ecclésiastiques enseignantes laissent à la disposition de là nation, en se retirant, plus de 300 maisons et 1,500 livres de revenus; mais comme cette somme était partagée entre environ 2,...
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ...vous ont préparé, d'être appelés par la nation affranchie du joug, à consolider le règ... ...s la liberté et la philosophie destructive des abus, partagent l'honneur qu'ils vous ont préparé, d'être appelés par la nation affranchie du joug, à consolider le règne de la loi, garante des droits de l'homme et du citoyen.

      Séance du jeudi 12 avril 1792

      page 535
      ...ment que celui de Vive le roi, à bas la nation. Et en effet à peine la troupe de ligne...
      ...dit même qu'ils crièrent : Au diable la nation !
      reconnaître que le roi seul, de n'avoir d'autres cris de ralliement que celui de Vive le roi, à bas la nation. Et en effet à peine la troupe de ligne fût-elle entrée, passant' entre ces deux rangs de fusils et de baïonnettes que ...
      ...mmandant de la garde nationale se mirent à crier: Vive le roi ! Vive le roi! on dit même qu'ils crièrent : Au diable la nation !
      ...naçants, ilfut aussi crié: Au diable la nation. ...s indécents : bougre, foutre, partent de tous côtés avec un air et des gestes menaçants, ilfut aussi crié: Au diable la nation.
      ... ligne répondit par des cris de vive la nation, vive la loi, Vive le roi, mais ces cri... La troupe de ligne répondit par des cris de vive la nation, vive la loi, Vive le roi, mais ces cris étaient étouffés par les hurlements de la garde nationale.
      ...n leur criant Vive le roi, au diable la nation; il se tourne vers sa troupe pour l'inv...
      ...n leur criant Vive le roi, au diable la nation, ce qui fut également répété.
      ...vejols dont quelques-uns étaient à la fenêtre, il les regarde pour les narguer en leur criant Vive le roi, au diable la nation; il se tourne vers sa troupe pour l'inviter à en faire de même, ce qui fut exécuté. Le fils du sieur Blan-quet, ci-deva...
      ...'un air menaçant contre les personnes qu'il voit à la fenêtre de cette auberge en leur criant Vive le roi, au diable la nation, ce qui fut également répété.
      ...ul, de n'obéir qu'à lui, et d'envoyefla nation au diable, serment que toute la garde n... ...e, et le sieur Borel leur fait prêter le serment de ne reconnaître que le roi seul, de n'obéir qu'à lui, et d'envoyefla nation au diable, serment que toute la garde nationale prêta le chapeau au bout des baïonnettes à l'exemple du sieur Borel qui...

      Séance du jeudi 12 avril 1792

      page 540
      ...cer à crier : Vive le roi, au diable la nation! et sur leur refus leur donnait des cou... ...les étrangères qui rem plissaient la ville, les saissisait lui-même pour les forcer à crier : Vive le roi, au diable la nation! et sur leur refus leur donnait des coups de poing ou des coups avec la poignée de son sabre sous le menton. Les nommés...
    • Paris le 12 avril 1792

      - search term matches: (5)

      Paris le 12 avril 1792

      page 576
      Locuteur: Le Président
      grand procurateur de la nation, dès que j'en serai requis. grand procurateur de la nation, dès que j'en serai requis.

      Paris le 12 avril 1792

      page 577
      Locuteur: Dubois-Du-Bais
      ...'eût pas mieux suivi les intérêts de la nation et n'eût pas écarté des demandes qui ch...
      ...naîtrez aisément le projet de ruiner la nation. Il semblait même que ce fût là la tâch...
      ...çu qu'il nous aurait entraînés dans des dépeuses considérables, si l'Assemblée n'eût pas mieux suivi les intérêts de la nation et n'eût pas écarté des demandes qui chaque jour se multipliaient et paraissaient commandées par les circonstances. Je ...
      ...tous les projets de dépense que vouë offrait le ci-devant ministre, vous y reconnaîtrez aisément le projet de ruiner la nation. Il semblait même que ce fût là la tâche qu'il s'empressait de remplir, car il élevait continuellement sur les débris d...
      Locuteur: Dubois-Du-Bais
      ... en cette qualité, a la confiance de la nation, doit veiller lui-même à la défense des... ...stre est inutile, parce que l'officier général qui commande votre armée, et qui, en cette qualité, a la confiance de la nation, doit veiller lui-même à la défense des places dépendant de son commandement. Dès lors, Messieurs, c'est à lui de juger...
      Locuteur: Thuriot
      ...slatif. C'est une grande vérité pour la nation, qu'on ne doit jamais créer de nouvelle... ...e contradiction ne peut s'admettre dans un corps aussi éclairé que le Corps législatif. C'est une grande vérité pour la nation, qu'on ne doit jamais créer de nouvelles places pour les mettre à la disposition du pouvoir exécutif. Il faut bien se g...
    • Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      - search term matches: (52)

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 588
      Locuteur: Lafon-Ladebat
      ...mes. Notre or et notre argent sont à la nation. Heureux de les verser pour elle et pou... ... volontaires nationaux à cheval où nous portent les suffrages de nos frères d'armes. Notre or et notre argent sont à la nation. Heureux de les verser pour elle et pour la cause de la liberté, heureux si ces légers sacrifices pouvaient contribuer ...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 590
      Locuteur: Rivoalan
      ... retenue. J'observe qu'il en coûte à la nation 720 livres 4 sols d'intérêts par jour p... ...et de décret de liquidation sur les offices militaires, de finance et brevets de retenue. J'observe qu'il en coûte à la nation 720 livres 4 sols d'intérêts par jour pour les personnes visées dans le décret.

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 591
      Locuteur: Jouffret
      ... projet de déclaration solennelle de la nation française, qui lui a été présenté par l... « L'Assemblée nationale, après avoir entendu la-lecture d'un projet de déclaration solennelle de la nation française, qui lui a été présenté par l'un de ses membres (1), considérant qu'elle ne saurait trop tôt manifester les s...
      Locuteur: Jouffret
      ...idérant qu'il importe à la sûreté de la nation de connaître promptement tous les détai... « L'Assemblée nationale, Considérant qu'il importe à la sûreté de la nation de connaître promptement tous les détails qui peuvent être relatifs aux complots formés contre elle, décrète qu'il y ur...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 593
      Locuteur: Crestin
      ...tés, vampires fastueux du surplus de la nation, et pour procurer l'aisance aux 13 autr... spéculations brillantes de quelques cités, vampires fastueux du surplus de la nation, et pour procurer l'aisance aux 13 autres départements, dont la richesse du commerce maritime est la jouissance exclusi...
      Locuteur: Crestin
      En effet, de ce que la natiôn a mis sous sa sauvegarde ses créanciers... En effet, de ce que la natiôn a mis sous sa sauvegarde ses créanciers, il ne s'ensuit pas qu'elle les a tenus quittes de concourir, comme tous autres...
      Locuteur: Crestin
      La nation, sans doute, ne veut point s'approprier...
      ...rix de la protection qu'il reçoit de la nation? Et si l'on comptait tout ce que le sal...
      La nation, sans doute, ne veut point s'approprier aucune partie des capitaux qu'elle doit; mais ce genre de propriété ne doit-il pas payer, comme un autre, le prix de la protection qu'il reçoit de la nation? Et si l'on comptait tout ce que le salut des fortunes de capitalistes lui coûte, ou les rentiers sur l'Etat seraient d...
      Locuteur: Crestin
      C'est avec la nation, il est vrai, qu'ils ont traité; c'est ...
      ... s'y forme des capitaux sur lesquels la nation étend sa protection, serait-il exempt, parce que c'est la nation qui lui doit?
      C'est avec la nation, il est vrai, qu'ils ont traité; c'est à elle qu'ils ont prêté; mais cela ne change rien à la chose. Lorsqu'ils ont prê...
      ...butaire. L'étranger qui acquiert un domaine en France, y paye l'impôt; celui qui s'y forme des capitaux sur lesquels la nation étend sa protection, serait-il exempt, parce que c'est la nation qui lui doit?
      Locuteur: Crestin
      ...u cinquième sur les intérêts dus par la nation, en vertu de liquidations, je n'étais p...
      ...us avez décrété que les créances sur la nation peuvent être assujetties à l'impôt, que...
      ...orte une retenue, et parce que c'est la nation qui doit à ses créanciers, ils seraient...
      Lorsque l'on agita, au mois de décembre, la question de la retenue du cinquième sur les intérêts dus par la nation, en vertu de liquidations, je n'étais point de l'avis du décret qui la décida; mais puisque vous avez décrété que les créances sur la nation peuvent être assujetties à l'impôt, quelle raison y aurait-il de faire des distinctions entre elles, d'imposer les unes...
      ...ailleurs, le rentier, dont le capital est entre les mains d'un particulier; supporte une retenue, et parce que c'est la nation qui doit à ses créanciers, ils seraient privilégiés?...... Ce contraste ne peut trouver de principe qui vienne à son ap...
      Locuteur: Crestin
      ...une retenue, sur les rentes dues par la nation, entre pour quelque chose dans le plan ...
      ...s imposer; et qu'à plus forte raison la nation peut, sans manquer à ses engagements, a...
      Cependant, Messieurs, ne pensez pas qu'une retenue, sur les rentes dues par la nation, entre pour quelque chose dans le plan d'impôt que jé vais vous proposer. Ce que je viens de dire n'est que pour vous convaincre que l'inviolabilité de ces rentes se termine bien réellement au droit de les imposer; et qu'à plus forte raison la nation peut, sans manquer à ses engagements, adopter la conversion des titres de ses créanciers en billets à ordre, en représe...
      Locuteur: Crestin
      ...ce pour qu'elles soient accessibles. La nation, qui a le droit d'imposer, a donc celui... Si toute propriété doit être soumise à l'impôt, toutes doivent être en évidence pour qu'elles soient accessibles. La nation, qui a le droit d'imposer, a donc celui de prescrire les formes à la

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 594
      Locuteur: Crestin
      ...contrats, mêmes d'emprunts faits par la nation, ont été métamorphosés par des compagni... ...t combien il nuit à la fortuné publique, il me suffira de vous observer que les contrats, mêmes d'emprunts faits par la nation, ont été métamorphosés par des compagnies de banque en billets au porteur, moyennant le dépôt des contrats primitifs, c...
      Locuteur: Crestin
      La nation a le droit d'ordonner la conversion de ... La nation a le droit d'ordonner la conversion de tous ses titres de créances passives en billets à ordre, ppurvu qu'elle ne fasse...
      Locuteur: Crestin
      ...e leur propriété industrielle doit à la nation, le prix de la protection qu'elle leur ... ... pas un négoce digne des faveurs d'un gouvernement sage et éclairé ; 3° parce que leur propriété industrielle doit à la nation, le prix de la protection qu'elle leur accorde.

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 595
      Locuteur: Crestin
      ... toutes actions au porteur, soit sur la nation, soit des compagnies en billets à ordre... ...ente de nos finances ; 2° L'abolition des billets au porteur et la conversion de toutes actions au porteur, soit sur la nation, soit des compagnies en billets à ordre, lie peut souffrir la plus légère exception, parce que ce serait concentrer l'a...
      Locuteur: Crestin
      ...plus que zéro dans les ressources de la nation, J'indiquerai donc des moyens répressif... ...iges de leurs conventions. Alors les impôts indirects ne présenteraient bientôt plus que zéro dans les ressources de la nation, J'indiquerai donc des moyens répressifs de cette fraude.
      Locuteur: Crestin
      ...la base la plus juste de l'impôt que ia nation peut réclamer d'eux. ...onds de commerce, et leurs livres étant le type de leurs affaires, doivent être la base la plus juste de l'impôt que ia nation peut réclamer d'eux.
      Locuteur: Crestin
      ..., puisque l'une et l'autre doivènt à la nation, à égale mesure, le prix de sa protecti... ...tte propriété industrielle doit contribuer à l'impôt comme la propriété foncière, puisque l'une et l'autre doivènt à la nation, à égale mesure, le prix de sa protection et de la force publique que nécessite le pacte social qui les tient sous sa s...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 596
      Locuteur: Crestin
      ...mes ce qu'ils possèdent, pour dire à la nation : Prenez ce qui vous revient pour C imp... ...evancer l'ordre de la loi à cet égard et porter les citoyens à mon trer d'eux-mêmes ce qu'ils possèdent, pour dire à la nation : Prenez ce qui vous revient pour C impôt-, mais puisque nous ne pouvons encore espérer ce mouvement loyal et spontané ...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 597
      Locuteur: Crestin
      ...e, qui seront mis en circulation par la nation, en représentation des actions au porte... 1°. Le droit dé timbre et d'enregistrement, sur les billets à ordre, qui seront mis en circulation par la nation, en représentation des actions au porteur, émanées du gouvernement, ainsi que sur ceux qui seront en circulation par to...
      Locuteur: Crestin
      ...ons à faire : la première est que si la nation a retiré, en aucun temps, quelque avant...
      ...intérêt pour leur propres passions : la nation, en retour, leur doit une grande partie...
      ...e de ces bois, dernière ressource de la nation; comme si votre scrupule dans la combin...
      Il me reste 2 observations à faire : la première est que si la nation a retiré, en aucun temps, quelque avantage de ces grandes compagnies de banque et de commerce, que les rois n'ont jamais autorisées et protégées, que par un système de luxe, de faste et par intérêt pour leur propres passions : la nation, en retour, leur doit une grande partie de son épuisement. Tout ce qu'elles ont pu mordre sur les finances, elles l'ont...
      ...rd sans doute avec des compagnies françaises, intriguent pour déterminer 1a vente de ces bois, dernière ressource de la nation; comme si votre scrupule dans la combinaison de ses véritables intérêts, pouvait vous abandonner un instant ! Ainsi don...
      ...pitaux viagers ou perpétuels dus par la nation, objet qui nous produirait encore 20 à ... 4° Je n'insisterai point à la retenue du 5é ou du 6e, sur les intérêts des capitaux viagers ou perpétuels dus par la nation, objet qui nous produirait encore 20 à 25 millions; quoique, à mon sens, les mânes de Mirabeau, dégagé dans sa tombe de...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 598
      Locuteur: Crestin
      ...la forme de pari, de tous effets sur la nation, et d'effets de compagnie, caisses ou s... « Art. 8. Toutes mutations, cessions ou transports sous la forme de pari, de tous effets sur la nation, et d'effets de compagnie, caisses ou sociétés provenant de la conversion de leurs actions au porteur, en actions à ord...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 599
      Locuteur: De Grave
      ... La loi est la première propriété d'une nation libre ; et c'est à tous les citoyens, e... ...uverez la force néces sàire pour rétablir l'ordre, et pour en affermir la durée. La loi est la première propriété d'une nation libre ; et c'est à tous les citoyens, et non à une portion, spécialement destinée à la garde de l'extérieur, qu'il appa...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 600
      Locuteur: De Grave
      ...ager une telle crainte. C'est donc à la nation elle-même, qui a développé tant d'énerg... ...amour pour les lois, gardiennes des propriétés; mais il m'est impossible de partager une telle crainte. C'est donc à la nation elle-même, qui a développé tant d'énergie, que les ministres du roi n'hésitent pas à se confier, et c'est, pour ainsi d...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 612
      ...l'effusion du sang, et criant : Vive la nation! vive la loi! vive le roi! ils ont pris... ...ndicé de férocité, qu'ils l'ont mise en poussière, en disant qu'ils abhorraient l'effusion du sang, et criant : Vive la nation! vive la loi! vive le roi! ils ont pris gaiement le chemin de leur demeure.

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 614
      ...3 heures du soir; les cris de : Vive la nation l vive la loi ! vive le roi ! ont reten...
      ...s les visages, et les cris de : Vive la nation! vive la loi! vive le roi! ont été redo...
      ...s transportés au bourg de Talizat et nous y sommes arrivés le même jour sur les 3 heures du soir; les cris de : Vive la nation l vive la loi ! vive le roi ! ont retenti de toute part à notre entrée, et à peine avons eu mis pied à terre qu'on nous...
      ...portions la guerre ou la paix ; l'annonce de la dernière a peint la joie sur tous les visages, et les cris de : Vive la nation! vive la loi! vive le roi! ont été redoublés.
      ...s été reçus aux acclamations de Vive la nation! vive la loi!vive le.roi! Nous nous sommes rendus dans cette prairie et nous y avons été reçus aux acclamations de Vive la nation! vive la loi!vive le.roi!

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 616
      ...ue ces dévastations allaient faire à la nation qui venait de mettre sous la main les b... ...r pénétré de douleur, de sè voir ainsi forcés, eux qui, pour remontrer le tort que ces dévastations allaient faire à la nation qui venait de mettre sous la main les biens dés émigrés, avaient conjuré, les larmes aux yeux, la troupe étrangère d ép...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au matin

      page 617
      ...ommission, qu'elle tendait à spolier la nation qui venait de mettre sous sa main les b... ...rcolès voulurent représenter qu'ils ne pouvaient pas se charger d'une pareille commission, qu'elle tendait à spolier la nation qui venait de mettre sous sa main les biens des émigrés; ces représentations faillirent leur coûter la vie et la dévast...
    • Séance du samedi 14 avril 1792, au soir

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 14 avril 1792, au soir

      page 636
      Représentants d'une nation magnanime, ouvrez vos cœurs aux cris de... Représentants d'une nation magnanime, ouvrez vos cœurs aux cris de l'humanité, calculez le nombre d'individus dont mon zèle a conservé les jours, ...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au soir

      page 637
      Locuteur: Broussonnet
      ...é, en portant cette loi, d'assurer à la nation le produit des richesses seuterraines q... ...oi du mois de juillet dernier est fondée : L'Assemblée constituante s'est proposé, en portant cette loi, d'assurer à la nation le produit des richesses seuterraines que le sol delà France renferme dans son sein, et de faire cesser les tributs qu'...

      Séance du samedi 14 avril 1792, au soir

      page 638
      Locuteur: Basire
      ...se auraient pu rapporter davantage à la nation qu'ils ne rapporteront. Il s'est commis... ...s administratifs avaient fait exécuter la loi, les biens de l'abbaye de "Wadegasse auraient pu rapporter davantage à la nation qu'ils ne rapporteront. Il s'est commis des dégâts ; je demande que les corps administratifs soient responsables des dé...
  • Tome 42 : Du 17 avril au 4 mai 1792 affichant 10 sur 13 résultats tout afficher
    • Séance du samedi 21 avril 1792, au soir

      - search term matches: (7)

      Séance du samedi 21 avril 1792, au soir

      page 250
      Locuteur: Delcher
      ...guerre vous avez satisfait au vœu de la nation, il vous reste à remplir un. autre devo... Je demande à faire une motion d'ordre. En décrétant la guerre vous avez satisfait au vœu de la nation, il vous reste à remplir un. autre devoir;, votre conduite; va guider maintenantl'opinion publique,. Je demande que vou...

      Séance du samedi 21 avril 1792, au soir

      page 251
      Locuteur: Blanchard
      ...e; il sera mis en régie au compte de la nation. « Açt. 2. Le service desdits hôpitaux ne pourra être donné en entreprise; il sera mis en régie au compte de la nation.

      Séance du samedi 21 avril 1792, au soir

      page 252
      Locuteur: Albitte
      ...et il sera mis en règle au compte de la nation. « Le service desdits hôpitaux ne pourra être donné en entreprise, et il sera mis en règle au compte de la nation.
      Locuteur: Albitte
      ...oir de la tyrannie européenne force une nation généreuse et libre à joindre les armes ... Le désespoir de la tyrannie européenne force une nation généreuse et libre à joindre les armes de la guerre aux armes de la raison. Les rois condamnés par Minerve en appellent...
      ... trônes despotiques n'écraseront pas la nation des Francs, car nous dirigerons tous no... ...s, comme nos triomphes, tourneront à l'avantage de la liberté universelle. Vingt trônes despotiques n'écraseront pas la nation des Francs, car nous dirigerons tous nos bras et tous nos produits contre une soldatesque plus odieuse à nos voisins qu...

      Séance du samedi 21 avril 1792, au soir

      page 253
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ...la solde de tout, militaire, de quelque nation qu'il soit, qui, dédaignant les viles e... ...erselle apportera sur l'autel de la patrie, soient consacrés à l'indemnité et à la solde de tout, militaire, de quelque nation qu'il soit, qui, dédaignant les viles enseignes de la tyrannie, viendra se ranger sous les étendards de la liberté. (Ap...
      Locuteur: Merlet
      ... immoralité scandaleuse. Sans doute, la nation française verra avec plaisir des citoye...
      ... joindre à ses drapeaux; mais jamais la nation ne provoquera un soldat à déserter son ...
      Je n'appuie point toutes les propositions de M. Briehe, car il en est une d une immoralité scandaleuse. Sans doute, la nation française verra avec plaisir des citoyens qui servent chez nos ennemis venir sè joindre à ses drapeaux; mais jamais la nation ne provoquera un soldat à déserter son poste et à amener des chévauX qu'il aura pris. (Murmures.)

      Séance du samedi 21 avril 1792, au soir

      page 265
      ... mis en séquestre et sous la main de la nation, le directoire du district du TanargueS... ...u'aux termes de la loi du 12 février dernier, les biens des émigrés doivent être mis en séquestre et sous la main de la nation, le directoire du district du TanargueS enverra, le plus tôt possible, des commissaires qui, après avoir appelé le sieu...

      Séance du samedi 21 avril 1792, au soir

      page 269
      ...s en leur disant de rendre hommage à la nation, et qu'on s'était livré à cet acte de v... ...ris que le jour précédent on avait forcé plusieurs citoyens à baiser les crochets en leur disant de rendre hommage à la nation, et qu'on s'était livré à cet acte de violence contre ceux qui n'allaient pas à la messe du curé constitutionnel; et, s...
    • Séance du dimanche 22 avril 1792

      - search term matches: (14)

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 275
      Locuteur: Saladin
      ...mblée nationale, qui font offrande à la nation d'une somme de 40 livres par mois, à co... ..., Braille et Philidor, secrétaires-commis au bureau des proeès-verbaux de l'Assemblée nationale, qui font offrande à la nation d'une somme de 40 livres par mois, à compter du 1er mai prochain, jusqu à la fin de la guerre.

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 277
      Locuteur: Tarbé
      ...t de la Gironde, aui fait offrande à la nation de 12 livres en espèces et fait la soum... 10° Lettre du sieur Maugeret, secrétaire du district de Lesparre, département de la Gironde, aui fait offrande à la nation de 12 livres en espèces et fait la soumission d'en donner autant chaque mois, tant que durera la guerre.

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 278
      Locuteur: Chaubry
      ...obligés de composer avec la tempête? La nation française n'estelle pas obligée, dans c...
      ...é des législateurs fait la moralité des nations. Comme la moralité ne consiste pas dans
      ...s superbes qui sont dans toute leur intégrité ? Les navigateurs ne sont-ils pas obligés de composer avec la tempête? La nation française n'estelle pas obligée, dans cette douloUrreuse occurence, de composer avec la mort ? Eh bien ! • Messieurs, c...
      ...mptarrégistolus com-ponitur orbis ; et de le remplacer par celui-ei : La moralité des législateurs fait la moralité des nations. Comme la moralité ne consiste pas dans

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 281
      Locuteur: Le Président
      ...ous étiez Français, représentants de la nation....., vous ne pouviez que punir et veng... ...vous avez rendu..... Le tyrans osaient insulter et menacer un peuple libre.... vous étiez Français, représentants de la nation....., vous ne pouviez que punir et venger.....; mais les hommes du 14 Juillet vous demandent, ils exigent même le poste...
      Locuteur: Le Président
      ...re que l'esclavage et le déshonneur; la nation a des enfants adoptifs; et l'on nous fa... ...sécutés; les hommes du 14 Juillet retrouvent ceux qui leur apprirent à ne craindre que l'esclavage et le déshonneur; la nation a des enfants adoptifs; et l'on nous fait un crime de les appeler au pied de l'autel de la patrie! et des libelles, des...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 282
      Locuteur: Le Président
      ...la tyrannie ont corrompu le génie de la nation. Que la présence des ruines de la Basti...
      ...tention ; il est digne de vous et d'une nation qui veut et qui sait être libre..... C'...
      ...'ils défendent.. G'est avec des croix et des cordons bleus, que le fanatisme et la tyrannie ont corrompu le génie de la nation. Que la présence des ruines de la Bastillé, des jeux civiquès et guerriers, des spectacles propres à réchauffer le germ...
      ... que le comité d'instruction s'occupe de ce grand objet. H mérite toute votre attention ; il est digne de vous et d'une nation qui veut et qui sait être libre..... C'est en voyant de près le peuple, que ses calomniateurs et les ennemis ae "l'égal...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 283
      Locuteur: Taillefer
      ...'est un signe sacré de la liberté de la nation française ; on ne doit pas y toucher. J... ...nationale; l'Assemblée y consentit; il doit y demeurer tel qu'il a été déposé. C'est un signe sacré de la liberté de la nation française ; on ne doit pas y toucher. J'observe d'ailleurs que les 3 couleurs nationales se trouvent mêlées aux ornemen...
      Locuteur: Le Président
      ... RureL, en leur nom, fait offrande à la nation d'une somme de 200 livres. Ils se soume... Le sieur RureL, en leur nom, fait offrande à la nation d'une somme de 200 livres. Ils se soumettent à adresser tous les mois pareille somme à M. le Président pour subvenir au...
      Locuteur: Chéron-La-Bruyère
      ..., est admis à la barre et présente à la nation ses vues sur la question de l'aliénatio... Le sieur Louis Pain, ancien cultivateur, est admis à la barre et présente à la nation ses vues sur la question de l'aliénation des forêts.
      ...e même pétitionnaire fait offrande à la nation d'une croix du ci-devant ordre de Saint... ... sur la caisse des invalides de la marine, qui a été supprimée par décret (1). Le même pétitionnaire fait offrande à la nation d'une croix du ci-devant ordre de Saint-Michél, qu'il a portée pendant . (1) Voy. ci-après aux annexes de la séance, pa...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 284
      Locuteur: Le Président
      ...t l'auguste et souverain tribunal de la nation française, que nos soins principaux ser... ...on de vos lois, nous jurons librement et constamment; nous jurons, dis-je, devant l'auguste et souverain tribunal de la nation française, que nos soins principaux seront ceux que nous emploierons pour en former de braves citoyens; en leur joignan...
      Locuteur: Le Président
      ...fet au porteur, payable au Trésor de la nation et timbré reconnaissance en échange du ... ...s d'énoncer au Sénat : le même portefeuille volé était aussi dépositaire d'un effet au porteur, payable au Trésor de la nation et timbré reconnaissance en échange du remboursement suspendu conformément à la proclamation du roi,» du 11 novembre 17...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 285
      Locuteur: Foissey
      ...e Glairac soient mis sous la main de la nation. ...e (1) pour engager 1 Assemblée à ordonner que les biens et revenus de l'abbaye de Glairac soient mis sous la main de la nation.
      Locuteur: Foissey
      ...le était convaincue, ainsi-que toute la nation, que c'eût été une profonde injustice, ... . Lorsque l'Assemblée constituante supprima les apanages, elle était convaincue, ainsi-que toute la nation, que c'eût été une profonde injustice, j tant envers les princes qu'envers les créanciers, si elle eût dépouillé les po...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 287
      ...lus simple, la plus économique, pour la nation, et la plus profitable à tout le monde.... L'agiotage se trouvera ainsi déjoué et combattu delà manière la plus simple, la plus économique, pour la nation, et la plus profitable à tout le monde. La vente de l'argent pour du papier et k du papier pour de l'argent sera alors ...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 288
      ...t qu'il réclame des représentants de la nation, avec autant de confiance que de persév... ... justice qu'inutilement il a sollicitée pendant 28 ans auprès du gouvernement, et qu'il réclame des représentants de la nation, avec autant de confiance que de persévérance, depuis le mois d'août 1789.

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 289
      ...s d'une aussi grande importance pour la nation, comme peuvent l'attester 46 de MM. les... ...e et de s'étendre beaucoup sur les objets dont il s'agit, et sur plusieurs autres d'une aussi grande importance pour la nation, comme peuvent l'attester 46 de MM. les députés à qui il en a fait part. Sa malheureuse position et sa santé, ruinée pa...
      ...faveur l'équité des représentants de la nation. ...a chose publique, et dont le simple exposé ne pourra manquer d'intéresser en sa faveur l'équité des représentants de la nation.

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 290
      ...tout gouvernement sage, mais pour toute nation jalouse de conserver sa réputation d'ho... ...pire ; que ce crédit et tous les avantages qui en résultent, non seulement pour tout gouvernement sage, mais pour toute nation jalouse de conserver sa réputation d'honneur et de loyauté, ne sauraient être le fruit que de l'exécution exacte de ses...
      ...qui en seraient résultés depuis pour la nation. ...artie de celui de l'étranger. Il n'est pas besoin d'énumérer tous les avantages qui en seraient résultés depuis pour la nation.
      ...etits moyens sont indignes d'une grande nation. ...uidation et payement : point de suspension, point de mode, point de biais. Les petits moyens sont indignes d'une grande nation.
      ...ec trop d'ardeur. Mais il espère que la nation le rétablira dans ses droits primitifs. ...actif ni éligible. A qui en imputer fâ cause ? au gouvernement, qu'il a servi avec trop d'ardeur. Mais il espère que la nation le rétablira dans ses droits primitifs.

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 291
      ...érer que les dignes représentants de la nation en s'occupant de l'article 5, titre Ier... ...nçais, qu'il ait fait ses preuves de zèle et d'attachement à la patrie, pour espérer que les dignes représentants de la nation en s'occupant de l'article 5, titre Ier (marques d'honneur) du décret du 3 août 1790, daigneront se rappeler une distin...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 292
      ... il ne fera pas aux représentants d'une nation juste et puissante, l'injure de craindr... ...mais il manque de pain, et il en sollicite avec les meilleurs titres à la main : il ne fera pas aux représentants d'une nation juste et puissante, l'injure de craindre un refus qui serait pour lui un arrêt de mort; puor lui, qui a si bien mérité ...
      ...t de décembre 1785. Il a observé que la nation, si le plan qu'il présentait était adop...
      ...rge de l'Etat, sous la sauvegarde de la nation et de la loyauté française; aux porteur...
      ...ance, celui de 125 millions, édit de décembre 173-i, et celui de 80 millions édit de décembre 1785. Il a observé que la nation, si le plan qu'il présentait était adopté, ferait un sacrifice d'environ 80 millions, sans qu'il en résultât aucun préj...
      ... les décrets qui les ont mis, ainsi que toutes les dettes et indemnités à la charge de l'Etat, sous la sauvegarde de la nation et de la loyauté française; aux porteurs desquels effets seraient payés les intérêts, à partir du premier bulletin à éc...