Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-121 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-1221 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-123 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-081 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-122 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-112 hits on 1792-122 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-031 hits on 1793-041 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-071 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-121 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
8 volumes found
  • Tome 30 : Du 28 août au 17 septembre 1791 1 result
    • Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 437
      Speaker: Le Président
      ...e, rapportant ses décrets des 4 octobre 1790 et 6 janvier 1791, qui privent de leurs... « L'Assemblée nationale, rapportant ses décrets des 4 octobre 1790 et 6 janvier 1791, qui privent de leurs traitements les chanoinesses qui se marieront
      Speaker: Defermon
      ...point d'artillerie dans la partie de la France où on propose de l'établir, et qu'actue... ...Il ajoute que l'établissement projeté est réclamé depuis longtemps, qu'il n'y a point d'artillerie dans la partie de la France où on propose de l'établir, et qu'actuellement, au moindre bruit d'hostilités commencées, on est forcé de faire venir l...

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 438
      Speaker: Le Scène des Maisons
      Aussi, dès la fin d'août 1790, l'Etat d'Avignon présenta des doléance... Aussi, dès la fin d'août 1790, l'Etat d'Avignon présenta des doléances au vice-légat : la de mande fut rejetée, méprisée ; le peuple soutint son droi...
      Speaker: Le Scène des Maisons
      ses effets en France, comment, dans un pays d'une telle posi...
      ...un pays qui, enclavé dans le sein de la France, renfermait lui-même à son tour des ter...
      ...e les changements politiques arrivés en France ne s'opérassent pas dans cette partie de la France, malgré sa désignation contre nature de...
      ses effets en France, comment, dans un pays d'une telle position géographique, où toutes les familles jouissaient de tous les droits des Fra...
      ...les de l'Etat, fermes, postes, grenier à selx et tout cela au nom du roi ; dans un pays qui, enclavé dans le sein de la France, renfermait lui-même à son tour des territoires français, tels que la principauté d'Orange, Tulete, Suse, Mondragon, de...
      ...ins, les intérêts et l'existence même; comment, dis-je, aurait-il pu se faire que les changements politiques arrivés en France ne s'opérassent pas dans cette partie de la France, malgré sa désignation contre nature de pays étranger ?
      ...n est abolie et disparaît. (1) 18 avril 1790. ...lée par le vice-légat. Sous cette première influence de la liberté, l'inquisition est abolie et disparaît. (1) 18 avril 1790.

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 439
      Speaker: Le Scène des Maisons
      ...ent convoquées, te vœu de réq-nion à la France fut généralmeut émis, lef armes de France placées sur les portes, et l'on envoya une dèputation à Paris, chargée de porter vreu du peuple avign... ...ectable, et ils rétablirent le calme dans la ville. Les assemblées primaires furent convoquées, te vœu de réq-nion à la France fut généralmeut émis, lef armes de France placées sur les portes, et l'on envoya une dèputation à Paris, chargée de porter vreu du peuple avignonais, et d'en solliciter l'admission.
      Speaker: Le Scène des Maisons
      ...légiés ( car il en existait là comme en France!, et aux mêmes titres), les privilégiés... ...t pu obtenir ouvertement, on chercha à l'emporter par une conjuration. Les privilégiés ( car il en existait là comme en France!, et aux mêmes titres), les privilégiés se coalisèrent : quelques hommes, généralement estimés, et dignes d'estime, eur...
      Speaker: Le Scène des Maisons
      ...pentras s'y refusa, sous prétexte de la division des deux Etats. ...blée représentative. Les Avignonais sollicitèrent l'avantage d'y être admis. Carpentras s'y refusa, sous prétexte de la division des deux Etats.
      Speaker: Le Scène des Maisons
      ...r 'Avignon ou pour Gàrpéntraft, et ces, divisions natteraient qu'un/pré textépour devenir... ...ecution c^u paçlje qu'elle avait signé. Toutes, les communes prenaient parti pour 'Avignon ou pour Gàrpéntraft, et ces, divisions natteraient qu'un/pré textépour devenir une guerre ç^vilè : il se pr§sen^lpjemôt-

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 440
      Speaker: Le Scène des Maisons
      ...uerre ouverte : ces querelles mirent la division entre la garde nationale des murs et ce... ...erre de mauvais traitements, de vexations et de calomnies; bientôt elle devint guerre ouverte : ces querelles mirent la division entre la garde nationale des murs et celle du camp. Des juges furent destitués sans forfaiture jugée, et de nouveaux ju...
      Speaker: Le Scène des Maisons
      ...nchise. Il avait dit que, se trouvant à Paris dans le temps de ces actes effrayants s... ...a méchanceté de ses propres concitoyens et d'un propos tenu par sa grossière franchise. Il avait dit que, se trouvant à Paris dans le temps de ces actes effrayants sur lesquels nous devons tirer un voile, un homme de la garde nationale emprunta ...
      Speaker: Le Scène des Maisons
      Les divisions d'Avignon eurent pour l'armée des effet... Les divisions d'Avignon eurent pour l'armée des effets bien terribles : elles ne contribuèrent pas peu à la déshonorer. D'un autre cô...

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 441
      Speaker: Le Scène des Maisons
      Cependant, d'un côté, le territoire de France venait d'être violé à Gigondas par des ... Cependant, d'un côté, le territoire de France venait d'être violé à Gigondas par des assassinats commis par des gens de l'armée du Haut-Comtat; de l'autre, les rasse...
      Speaker: Le Scène des Maisons
      ...iers momenis d'une paix garantie par la France, pour émettre de nouveau, et à l'abri d... ... dis-je, la chose la plus instante, la plus importante était d'employer les premiers momenis d'une paix garantie par la France, pour émettre de nouveau, et à l'abri de tout reproche, un vœu duquel ils faisaient dépendre leur bonheur.

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 442
      Speaker: Le Scène des Maisons
      ...es communes où il y avait eu le plus de division. L'humanilé nous donna des ailes : nous... ...mée avignonaise à leur rentrée paisible dans leurs foyers : cela arrivait dans les communes où il y avait eu le plus de division. L'humanilé nous donna des ailes : nous nous trouvâmes àPiolène, à Lisle et dans d'autres communes à l'instant où les s...
      Speaker: Le Scène des Maisons
      ...sous la protection et la garantie de la France, sous l'influence de la plus imperturba...
      ...ats. 54 communes votent la réunion à la France, 18 conservaient la délégation du pouvo...
      ...rier, avaient voté pour la réunion à la France : il y a donc une majorité toujours aus...
      ...ibrement ; cette délibération, dis-je, est faite de nouveau au mois de juillet, sous la protection et la garantie de la France, sous l'influence de la plus imperturbable liberté, et elle produit les mêmes résultats. 54 communes votent la réunion à la France, 18 conservaient la délégation du pouvoir exécutif au pape, et 12 occupées de leurs travaux refusent de s'assembler de nouveau; mais elles sont du nombre de celles qui, en février, avaient voté pour la réunion à la France : il y a donc une majorité toujours aussi prépondérante pour la réunion à l'Empire français. Gette majorité devient bie...

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 443
      Speaker: Verninac-Saint-Maur
      ...ore; mais il n'avait pu statuer sur une division qui s'était introduite entre les citoye... ... mains à; Orange, avait établi entre Avignon et Carpentras une paix qui dure encore; mais il n'avait pu statuer sur une division qui s'était introduite entre les citoyens mêmes d'Avignon. L'assemblée électorale était née'dans le sem de la municipal...

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 444
      Speaker: Verninac-Saint-Maur
      ...e l'Assemblée nationale n'allouaient en France que 15 sols aux gardes nationales emplo... ... douceur de voir ma proposition adoptée, dès que j'eus annoncé que les décrets de l'Assemblée nationale n'allouaient en France que 15 sols aux gardes nationales employées.

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 445
      Speaker: Verninac-Saint-Maur
      ... emprisonnés, nous adressâmes aux corps administratifs la réquisition suivante : parmi les notables eut remplacé les officiers municipaux, ou fugitifs ou emprisonnés, nous adressâmes aux corps administratifs la réquisition suivante :
      Speaker: Verninac-Saint-Maur
      « Nous, médiateurs de la France entre les peuples d'Avignon et du Comta... « Nous, médiateurs de la France entre les peuples d'Avignon et du Comtat Venaissin, décrétés par l'Assemblée nationale, et députés par le roi, chargés ...
      Speaker: Verninac-Saint-Maur
      ...réquisition de MM. les médiateurs de la France, d'élargir tous les prisonniers contre ... ...ommune tenu publiquement le 27 août 1791, il a été unanimement délibéré, sur la réquisition de MM. les médiateurs de la France, d'élargir tous les prisonniers contre lesquels il n'existe point d'accusation ; et d'en faire part auxdits sieurs médi...
      Speaker: Verninac-Saint-Maur
      ...e trêve éphémère; que la garantie de la France ne saurait être assez efficace, puisque... ... la paix que nous y avons établie n'est et ne peut être qu'une paix boiteuse, une trêve éphémère; que la garantie de la France ne saurait être assez efficace, puisque les autorités envers lesquelles elle a été stipulée, et qui seules ont le droit...

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 446
      Speaker: Verninac-Saint-Maur
      ...de faire dans un pays dépourvu de corps administratifs, de corps judiciaires et de force publi...
      ... dans celui du vœu de leur réunion à la France, exprimé dans leurs délibérations, sign...
      ...ées sur leurs murs, par les couleurs de France qui brillent à leurs chapeaux et sur le...
      insuffisants, que la médiation a fait tout ce qu'il était possible de faire dans un pays dépourvu de corps administratifs, de corps judiciaires et de force publique ; travaillé en sens divers par les factions les plus opposées, et donjt tes habitants ne se rencontrent presque que dans un seul sentiment, dans celui du vœu de leur réunion à la France, exprimé dans leurs délibérations, signalé par les armes de Frapce arborées sur leurs murs, par les couleurs de France qui brillent à leurs chapeaux et sur leurs poitrines ; par le bonnet de la liberté dans lequel ils ont transformé la ti...
      Speaker: Verninac-Saint-Maur
      ...placée, sous l'imposante garantie de la France, nous leur rendîmes leurs moissons ët l... ...rs et 6 nuits de travail, ayant fait signer la ,paix dans nos mains, et l'ayant placée, sous l'imposante garantie de la France, nous leur rendîmes leurs moissons ët leurs foyers qùè menaçait le brandon de la guerre 'civile', alors nous n'étions p...

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 447
      ...Autun, administrateur du département de Paris (1).— (Imprimé par'ordre de l'Assemblée... ... au nom du comité de Constitution, par M. Tal-leyrand-Pérfgord, ancien évoque d'Autun, administrateur du département de Paris (1).— (Imprimé par'ordre de l'Assemblée nationale.)

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 448
      ...du calcul ne dépendrait pas du génie de New-, ton, et pourrait même profiter de ses... ...ter dépend ue tout ce qui l'envi-roune; celui qui connaît les premiers éléments du calcul ne dépendrait pas du génie de New-, ton, et pourrait même profiter de ses décou-A vertes.

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 450
      ... montrer aux hommes, que si de funestes divisions tes séparent, il est du inoins dans la ... ...et chancelante. Il est temps de l'asseoir sur ses propres bases; il est temps de montrer aux hommes, que si de funestes divisions tes séparent, il est du inoins dans la morale un rendez-vous commun où ils doivent tous se réfugier et se réunir. Il fa...
      ...ième, l'es sciences exactes. Mais eette division, déjà ancienne, et les classifications ... ...ux-arts et les belles-lettres; à la seconde, l'histoire, les langues; à la troisième, l'es sciences exactes. Mais eette division, déjà ancienne, et les classifications qui en dépendent, sont loin d'être irrévocablement fixées déjà même elles sont r...

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 451
      ...ront aux divers degrés de la hiérarchie administrative les différentes gradations de l'instruc...
      ...es lumières de toutes les parties de la France, présentera sans cesse la réunion des m...
      Par là répondront aux divers degrés de la hiérarchie administrative les différentes gradations de l'instruction publique; et de même qu'au delà de toutes les administrations se trouve pla...
      ...ole plus particulièrement nationale, un institut universel qui, s'enrichissant des lumières de toutes les parties de la France, présentera sans cesse la réunion des moyens les plus heureusement combinés pour l'enseignement des connaissances humai...
      ...anton, ou, plus exactement, dans chaque division qui renferme une assemblée primaire ; l... La première instruction serait placée dans chaque canton, ou, plus exactement, dans chaque division qui renferme une assemblée primaire ; la seconde, dans chaque district;la troisième répondrait à chaque département, af...
      ... primaires s'élèvent dans la hiérarchie administrative celles de district, dont les fonctions ... Au-dessus des assemblées primaires s'élèvent dans la hiérarchie administrative celles de district, dont les fonctions sont presque toutes préparatoires, et dont les membres se composent d'un petit n...
      Enfin, dans l'échelle administrative se trouve placée au sommet l'administra... Enfin, dans l'échelle administrative se trouve placée au sommet l'administration de département, et à ce degré d'administration doit correspondre le dernier...

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 452
      ...s instruits de toutes les parties de la France, et que les élèves eux-mêmes, dont la p... législatif, ses membres seront aussi l'élite des hommes instruits de toutes les parties de la France, et que les élèves eux-mêmes, dont la première éducation, distinguée par des succès, méritera d'être perfectionnée pour...

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 453
      Nous nous sommes assurés que Paris était en état, avait même besoin de rec... Nous nous sommes assurés que Paris était en état, avait même besoin de recevoir toutes ces institutions nouvelles ; il est instant de les y établir, afin ...

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 455
      ...toire des peuples libres, l'histoire de France, ou plutôt des Français, quand il en ex... ...ur être les véritables principes de la physique. On offrira à leur mémoire l'histoire des peuples libres, l'histoire de France, ou plutôt des Français, quand il en existera une, et des modèles de tout genre, soit parmi les anciens, soit parmi les...
      ... ce qui était divisé en classes; car la division par classe ne répond à rien, morcëllë l...
      ...fusion dans la tête des jeunes gens. La division par cours est naturelle; elle sépare ce...
      Un des changements principaux dabs la distribution consistera à diviser en cours ce qui était divisé en classes; car la division par classe ne répond à rien, morcëllë l'enseignement, asservit, tous les ans et pour lé même opjet, a des méthodes disparates, étpar là jëtte de la confusion dans la tête des jeunes gens. La division par cours est naturelle; elle sépare ce qui doit être séparé; elle circonscrit chacune des parties de l'enseignement; e...

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 456
      Auparavant il faut connaître la division des objets qui formeront l'enseignement... Auparavant il faut connaître la division des objets qui formeront l'enseignement de la troisième.

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 458
      corps administratif pourrait utilement établir, dans son ar... corps administratif pourrait utilement établir, dans son arrondissement, une espèce d'école secondaire qui serait placée dans l'hôpital le ...

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 460
      ... sceptre de noire législation. Ainsi la France fut partagée eu deux grandes divisions. La section la plus méridionale de l'Em... mairies le sceptre de noire législation. Ainsi la France fut partagée eu deux grandes divisions. La section la plus méridionale de l'Empire accueillit le droit romain comme la loi unique ou dominante du pays ; les a...

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 461
      La France est partagée en 23 divisions militaires. On se trouve naturellement conduit à placer dans chacune de ces divisions une école militaire, qui s'appellera école de division, et sera commune à tous les départements dont se compose la même division. C'est là que les jeunes gens destinés ... La France est partagée en 23 divisions militaires. On se trouve naturellement conduit à placer dans chacune de ces divisions une école militaire, qui s'appellera école de division, et sera commune à tous les départements dont se compose la même division. C'est là que les jeunes gens destinés au métier des armes, et auxquels le suppose l'instruction qu'on peut acquérir da...
      ... circonscriptions que sous des rapports administratifs, mais non toutes les fois qu'on les con... ...des institutions communes, ces portions d'uu même tout, qui ne doivent former de circonscriptions que sous des rapports administratifs, mais non toutes les fois qu'on les considère sous des rapports nationaux.
  • Tome 50 : Du 15 au 21 septembre 1792 1 result
    • 30 janvier 1792

      - search term matches: (3)

      30 janvier 1792

      page 317
      ..., M. de Juigné, ci-devant archevêque de Paris, me chargea d une mission extraordinair... Au commencement au rigoureux hiver de 1788, sur mon offre généreusement faite, M. de Juigné, ci-devant archevêque de Paris, me chargea d une mission extraordinaire dans l'église des Annon-ciades de Popincourt, faubourg Saint-Antoine. Ces reli...
      ...déclarés à Versailles, je les vengeai à Paris ; je vengeai avec délices le droit dont... ...n fut pour les Droits de l'homme. Messieurs, quand vos prédécesseurs les eurent déclarés à Versailles, je les vengeai à Paris ; je vengeai avec délices le droit dont le sage exercice peut seul ramener les vraies mœurs ; je vengeai le droit impre...

      30 janvier 1792

      page 318
      ...vraie mère, venge-nous par l'organe des francs amis de l'humanité, de la vérité. ...et longue pauvreté, venge cette famille naissante, soutiens le courage de cette vraie mère, venge-nous par l'organe des francs amis de l'humanité, de la vérité.
      ... l'autel de la guerre ! « Si moi, Zavez the les Fortounes, m'a souvent dit mde, dan...
      ...ction, avec gritt ' plaisir moi envoyer the les guiriées contre les Frenchs rebelle...
      ...ce n'est notre dépouillement, avec quel plaisir nous déposerions cette somme sur l'autel de la guerre ! « Si moi, Zavez the les Fortounes, m'a souvent dit mde, dans sa traduction, avec gritt ' plaisir moi envoyer the les guiriées contre les Frenchs rebelles ! Mais moi trop malhourouse. » Voici, Messieurs, les titres de ma demande... V...

      30 janvier 1792

      page 319
      ...: les administrateurs du département de Paris ont prié le roi, dont le cœur est vraim...
      ...tte mère, quoique devenue infortunée en France, par la mort tragique de
      ...x arrêté, je suis frappé d'une réflexion qui m'offre un contraste bien désolant : les administrateurs du département de Paris ont prié le roi, dont le cœur est vraiment bienfaisant, de conserver, par l'intervention du veto, le traitement des prê...
      ...ume de la nature, celui de l'évangile, et celui de la Constitution française. Cette mère, quoique devenue infortunée en France, par la mort tragique de
      ...'est très librement engagé de passer en France, pour y établir sa manufacture. J'ai so... (2) En 1786, Thomas Love, Suctb, excellent manufacturier Anglais, s'est très librement engagé de passer en France, pour y établir sa manufacture. J'ai son engagement, j'ai les papiers qui regardent sa famille. Comme le talent et la p...
      ... mari, n'en est pas moins attachée à la France : elle aime l'Angleterre, parce qu'on y est assez libre; elle chérit la France, parce qu'on y est complètement libre :... son mari, n'en est pas moins attachée à la France : elle aime l'Angleterre, parce qu'on y est assez libre; elle chérit la France, parce qu'on y est complètement libre : c'est dans le sentiment de cette double affection, qu'elle m'a répété, dans son...
      ... philosophiques au célibat du clergé de France. ...laration des droits de l'homme, a porté, le plus franchement, les coups les plus philosophiques au célibat du clergé de France.
      ...mônier de l'armée parisienne, cinquième division, huitième bataillon, et demeurant sur n... ...Montmartre, certifions que le sieur François-Etienne Burnet (de Boislorette), Aumônier de l'armée parisienne, cinquième division, huitième bataillon, et demeurant sur notre territoire depuis un an, s'y est toujours comporté en brave et bon citoyen;...

      30 janvier 1792

      page 320
      ...urt, huitième bataillon de la cinquième division, s'est distingué avec zèle depuis le co... ...ertifie, que M. l'abbé Burnet\ ae Boislorette), aumônier du bataillon de Popincourt, huitième bataillon de la cinquième division, s'est distingué avec zèle depuis le commencement de la Révolution, que souvent il a porté les armes avec les volontair...
      Paris, ce neuf novembre mil sept cent quatre-... Paris, ce neuf novembre mil sept cent quatre-vingt-onze.
      des clubs établis dans Paris. des clubs établis dans Paris.

      30 janvier 1792

      page 321
      ...régicide qui inonde depuis trois ans la France d'horreurs et de crimes. Il est temps, ... ...epuis que nous sommes livrés au courage de démasquer publiquement cette faction régicide qui inonde depuis trois ans la France d'horreurs et de crimes. Il est temps, citoyens, que vous ouvriez les yeux sur les profondeurs de l'abîme où vous êtes ...

      30 janvier 1792

      page 323
      (Loi du 16 juillet 1791.) PARIS. (Loi du 16 juillet 1791.) PARIS.

      30 janvier 1792

      page 324
      ...Stanislas-Xavier et Charles-Philippe de France (1). ...ince régnant Hohenlohe Waldenbourg-Schillingsfurst et les princes émigrés Louis-Stanislas-Xavier et Charles-Philippe de France (1).
      ...esses royales Louis-Stanislas-Xavier de France, et Charles-Philippe de France, fils de France, frères du roi, représentés par Gharles...
      ...our un régiment d'infanterie donné à la France à titre de subside perpétuel.
      « Traité entre leurs altesses royales Louis-Stanislas-Xavier de France, et Charles-Philippe de France, fils de France, frères du roi, représentés par Gharles-Jean-César, vicomte de Moyeaux, autorisé et chargé de pleins pouvoirs à cet eff...
      ...rénissime, son grand maître des chasses, et major à son service, d'autre part, pour un régiment d'infanterie donné à la France à titre de subside perpétuel.
      ...anisias-Xavier «;t Charles-Philippe "de France, et de son altesse sérénissime monseign... Nous soussigné plénipotentiaire de leurs altesses royales, Louis-Stanisias-Xavier «;t Charles-Philippe "de France, et de son altesse sérénissime monseigneur le prince de Hohenlohe Wal-dénbourg-Schillingsfurst, nous étant réciproqueme...
      ...era, à titre de subside perpétuel, à la France, et y jouira en général de tous les mêm... ... Altesses Royales les princes frères du roi, sous condition que ce régiment passera, à titre de subside perpétuel, à la France, et y jouira en général de tous les mêmes droits et privilèges dont y jouissent tous les autres régiments allemands.
      ...à leurs alliés dans le futur royaume de France.) ...où les princes français garantissent à perpétuité l'existence qu'ils promettent à leurs alliés dans le futur royaume de France.)
      ...et la subordination seront rétablies en France, de faire confirmer ces mêmes brevets, ... ..., aussitôt que Sa Majesté leur auguste frère sera libre, et que la tranquillité et la subordination seront rétablies en France, de faire confirmer ces mêmes brevets, ou d'en faire expédier de nouveaux par le roi même, aux officiers à qui le premi...
      ...donné à titre de subside perpétuel à la France, ne pourra jamais être employé ni direc... Art. 8. Au surplus, ce régiment, donné à titre de subside perpétuel à la France, ne pourra jamais être employé ni directement ni indirectement contre aucun Etat de l'Empire, si ce n'est dans les cas ...

      30 janvier 1792

      page 325
      ...des offices des notaires au Ghâtelet de Paris, faite en exécution de l'édit de 1771, ... L'article 1er du titre V porte qu'attendu que l'évaluation des offices des notaires au Ghâtelet de Paris, faite en exécution de l'édit de 1771, est dans une disproportion immense avec la valeur effective desdits offices et q...
      ...léguera par son testament de mort, à la France, à l'Europe, et à l'humanité tant qu'el... ...qui peut-être touche au moment de sa destruction totale, mais qui en périssant, léguera par son testament de mort, à la France, à l'Europe, et à l'humanité tant qu'elle produira des âmes sensibles et justes, le soin de conserver le nom de l'homme...

      30 janvier 1792

      page 326
      ...bienfait de l'amnistie accordée pour la France. M. Grangeneuve a dit qu'Avignon devait jouir du bienfait de l'amnistie accordée pour la France.
      M. Guadet assure que la France n'ayant point de juridiction sur Avigno... M. Guadet assure que la France n'ayant point de juridiction sur Avignon, avant la réunion de fait qui ne s'est opérée que le 26 octobre, on ne peut pu...

      30 janvier 1792

      page 327
      ...nu également. La réunion d'Avignon à la France, n'a pu devenir un brevet d'impunité po... ...uivre judiciairement les crimes de Jourdan de ses complices, le nouveau y est tenu également. La réunion d'Avignon à la France, n'a pu devenir un brevet d'impunité pour personne.
      ...'état en était dissous ; la rénion à la France a créé de nouveau l'état social qui y é... ...ue celui de M. Guadet. Selon lui, lorsque les crimes ont été commis à Avignon, l'état en était dissous ; la rénion à la France a créé de nouveau l'état social qui y était détruit, tout ce qui est extérieur à cette résurrection sociale, ne peut êt...
      ...ux nations qui se sont incorporées à la France, n'étaient pas deux hordes sauvages, él... ...u'elle attendit leur vœu, pour accepter leur réunion à l'Empire français. Les deux nations qui se sont incorporées à la France, n'étaient pas deux hordes sauvages, éloignées de tout état social et sans lois civiles. C'est pour faire taire ces loi...
      ... des villes et des armées, à libérer la France du tribut de plus de 100 millions qu'el... ...ours, de parvenir à la libre circulation des subsistances, à l'approvisionnement des villes et des armées, à libérer la France du tribut de plus de 100 millions qu'elle paye à l'étranger pour plusieurs de ses besoins; d'occuper tous les hommes sa...

      30 janvier 1792

      page 328
      ... le bonheur et les bonnes mœurs dans la France régénérée, ou plutôt pour consommer sa ... ...désordres dont nous sommes menacés, parvenir à fixer l'abondance, la prospérité, le bonheur et les bonnes mœurs dans la France régénérée, ou plutôt pour consommer sa régénération.
      ... de les occuper, ainsi que tous ceux de Paris et du royaume, à des travaux utiles et ...
      ... offrais. Bientôt tous les districts de Paris et les représentants de la commune mani...
      ...les lettres du président et du maire de Paris, et par leurs fréquentes démarches près...
      ...tants ne vivent que d'un travail journa-lief, je me hâtai de proposer les moyens de les occuper, ainsi que tous ceux de Paris et du royaume, à des travaux utiles et productifs. Le district de Saint-Etienne-du-Mont accueillit avec transport les moyens de salut que je lui offrais. Bientôt tous les districts de Paris et les représentants de la commune manifestèrent l'approbation de mes vues, qui furent d'abord adressées à l'Assemblée ...
      ... royaume, appuyées par plusieurs députations de la municipalité provisoire, par les lettres du président et du maire de Paris, et par leurs fréquentes démarches près des comités d'agriculture et de commerce et de celui pour l'extinction de la me...
      ...erait pas au quart de celle faite dans .Paris seulement pour occuper fictivement cett...
      ...ous les ouvriers que l'on entretenait à Paris d'une manière aussi dangereuse.
      ...a dépense pour obtenir de si grands succès est peu considérable; qu'elle ne monterait pas au quart de celle faite dans .Paris seulement pour occuper fictivement cette nombreuse réunion d'individus dont la plupart étaient suspects et appelés par ...
      ...t plus de deux ans une proposition de disperser, diviser et employer au dehors tous les ouvriers que l'on entretenait à Paris d'une manière aussi dangereuse.
      ...s et productifs que présente partout la France; mais les ennemis du bien public rendir... ... opiniâtre constance, pendant plus de quinze mois, l'immensité des travaux utiles et productifs que présente partout la France; mais les ennemis du bien public rendirent nuls mes efforts et ceux de la municipalité ; ils sentirent qu'en ouvrant de...

      30 janvier 1792

      page 329
      mais qui devaient rassembler autour de Paris 60,000 ouvriers, outre ceux qui s'y tro... mais qui devaient rassembler autour de Paris 60,000 ouvriers, outre ceux qui s'y trouvaient déjà, afin de profiter de leur désœuvrement et de leur misère pour les a...
      ...rticles précédents, et que le sol de la France peut nous fournir. ...n outre une multitude d'autres matières qui montent presque aussi haut que les articles précédents, et que le sol de la France peut nous fournir.
      La France a donné des soins extraordinaires à la ... La France a donné des soins extraordinaires à la construction de ses routes, mais elle a trop négligé les canaux de navigation; i...

      30 janvier 1792

      page 331
      ...esse à l'impression, la municipalité de Paris a fait une pétition de nouveaux secours...
      ...re par tous les départements : comme si Paris n'était pas l'hôtellerie de tous les dé...
      Pendant qu'on envoyait cette adresse à l'impression, la municipalité de Paris a fait une pétition de nouveaux secours ; l'émulation des demandes en a fait faire par tous les départements : comme si Paris n'était pas l'hôtellerie de tous les départements, et un département personnel
  • Tome 54 : Du 1er au 10 décembre 1792 1 result
    • Séance du lundi 3 décembre 1792

      - search term matches: (46)

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 57
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ...licitation à la Convention nationale de France, par la Société des amis du peuple à Al... Adresse (2) de félicitation à la Convention nationale de France, par la Société des amis du peuple à Aldgate, à l'occasion des victoires remportées par l'armée française dans la Belgi...
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ... et fermen-tant'sans cesse des funestes divisions. ...et la perversité de leurs détestables agents, ont toujours empêchée, en excitant et fermen-tant'sans cesse des funestes divisions.
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ...e tournure qu'ont prise les affaires de France, nous avons reçu l'agréable nouvelle du... ...unis pour vous transmettre cette félicitation cordiale et sincère, sur l'heureuse tournure qu'ont prise les affaires de France, nous avons reçu l'agréable nouvelle du succès de votre invincible armée sous les ordres du citoyen général Dumouriez, ...
      « Paris, 2 décembre 1792 « Paris, 2 décembre 1792

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 58
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ...ssaire ordonnateur des guerres de la 8e division, avec lequel les corps administratifs de Marseillé devaient s'entendre pour l... ...s, dont un million en numéraire, pour être employée sur les ordonnances du commissaire ordonnateur des guerres de la 8e division, avec lequel les corps administratifs de Marseillé devaient s'entendre pour l'équipement des 6,000 hommes que Marseille a levés sur la demande du général Ans...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 59
      Speaker: Vallée
      ...étition est appuyée de l'avis des corps administratif de Rouen, et les commissaires que vous ... ...ment, et dont le remboursement peut être effectué dans un délai très court. Sa pétition est appuyée de l'avis des corps administratif de Rouen, et les commissaires que vous avez envoyés dans le département de la Seine-Inférieure vous ont représenté la n...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 60
      Speaker: Le Président
      ... les maux qui désolent une partie de la France, et qui menacent sa liberté, bien plus ... L'Assemblée sait que ce n'est plus le temps de se taire ou de dissimuler sur les maux qui désolent une partie de la France, et qui menacent sa liberté, bien plus que ne le faisaient les hordes étrangères.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 62
      Speaker: Rühl
      ...er ses périls; qu'elle peut rendre à la France le repos qui la fuit, la dignité qui lu... ...; qu'elle peut en deux mots cicatriser les plaies, dissiper ses alarmes, ahnihiler ses périls; qu'elle peut rendre à la France le repos qui la fuit, la dignité qui lui convient, et au trône l'amour qui l'affermit avec l'éclat qui le décore. Sire,...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 63
      « Paris, ce 17 mars 1792 « Paris, ce 17 mars 1792

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 64
      Speaker: Rühl
      ...° à la ci-devant noblesse; 3° aux corps administratifs ët aux ministres; 4° à la maison milita... .... Voici comment nous le diviserons. Pièces relatives : 1° au ci-devant clergé; 2° à la ci-devant noblesse; 3° aux corps administratifs ët aux ministres; 4° à la maison militaire et civile du ci-devant roi et à sa liste civile; 5° à l'Assemblée Constituan...
      Speaker: Legendre
      (de Paris). Ces mots : ceux qui mènent l'Assemblé... (de Paris). Ces mots : ceux qui mènent l'Assemblée législative s'entendent certainement des députés à l'Assemblée législative qui...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 65
      Speaker: Génissieu
      Il faut livrer la séance aux députés de Paris. Il faut livrer la séance aux députés de Paris.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 66
      Au mois d'août 1790 (je prie la Convention de faire attenti... Au mois d'août 1790 (je prie la Convention de faire attention aux epoques), l'Assemblée constituante chargea ses comités des domaines et de...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 67
      Speaker: Barère de Vieuzac
      ...orts dont je fus chargé le 13 septembre 1790 et le 26 mai 1791. (.Applaudissements r... ...la lettre dont on vousa fait lecture, l'autorisation de réimprimer les deux rapports dont je fus chargé le 13 septembre 1790 et le 26 mai 1791. (.Applaudissements réitérés.)
      Speaker: Barère de Vieuzac
      ... que les deux rapports des 13 septembre 1790 et 26 mai 1791 seront imprimés et distr... (La Convention décrète, à l'unanimité, que Barère reprendra le fauteuil et que les deux rapports des 13 septembre 1790 et 26 mai 1791 seront imprimés et distribués à tous ses membres (1).

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 69
      Speaker: Rabaut-Pomier
      ... était appelé au même temps ministre de Paris et des provinces; de sorte que sous l'A... ...nnel du roi, parce que le ministre appelé ministre du roi- dans l'ancien régime, était appelé au même temps ministre de Paris et des provinces; de sorte que sous l'Assemblée constituante, au comité des pensions, sous la présidence de M. Camus, l...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 70
      ...'en rappeler, de 1,800.000 ou 1,900,000 francs, sur les 8 ou 9 millions de pensions qu... ...i qu'on aurait pu s'en flatter ; mais qui l'aurai soulagé, autant que j'e puis m'en rappeler, de 1,800.000 ou 1,900,000 francs, sur les 8 ou 9 millions de pensions qu'il payait, c'est-à-dire que le surplus de 6 à 7 millions paraissait incontestab...
      ...nt entendu donner au roi 25 millions de francs et quittes de toutes charges, n'avait p... ...e décision, soutenant toujours contre mon avis que l'Assemblée constituante, ayant entendu donner au roi 25 millions de francs et quittes de toutes charges, n'avait pas pu entendre qu'il se réduiraient à 16 ou 17 ; prétendant en outre, que l'Asse...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 71
      ...ger la garde nationale, les sections de Paris et d'assurer un parti au roi? « — N'avez-vous jamais eu le projet de diriger la garde nationale, les sections de Paris et d'assurer un parti au roi?
      « — Etiez-vous à Paris à l'époque du 10 août? « — Etiez-vous à Paris à l'époque du 10 août?

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 73
      Speaker: Guadet
      ...te affaire ; cependant il n'est point à Paris; on assure qu'il est dans l'armée de Du... grand jour sur cette affaire ; cependant il n'est point à Paris; on assure qu'il est dans l'armée de Dumouriez. Je demande que le ministre de la justice soit tenu de prendre les mesur...
      Speaker: Guadet
      ...mis en état d'arrestation, et traduit à Paris. » ...ner les ordres nécessaires pour que ce prévenu, qui sert dans cette armée, soit mis en état d'arrestation, et traduit à Paris. »
      Speaker: Bernier
      ...u comité de surveillance de la ville de Paris. ( Vifs murmures à l'extrême gauche.) ...individuelle commis sur la personne d'un citoyen de Meaux, en vertu d'un arrêt du comité de surveillance de la ville de Paris. ( Vifs murmures à l'extrême gauche.)

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 74
      Speaker: Gamon
      ...ugé; le vœu de tous les républicains de France est qu'il soit jugé par la Convention, Nous sommes convaincus depuis longtemps que Louis peut être jugé; le vœu de tous les républicains de France est qu'il soit jugé par la Convention,
      Speaker: Maximilien Robespierre
      ...tion injuste; les fédérés, le peuple de Paris/tous les patriotes de l'Empire français... ... dominatrice. La détention même qne Louis a subie jusqu'à ce moment est une vexation injuste; les fédérés, le peuple de Paris/tous les patriotes de l'Empire français sont coupables, et ce grand procès pendant au tribunal de la nature, entre le c...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 79
      « At the very moment in which we are assem-bled ...
      ... you, this Heart-fett congratulation ou the prosperous Révolution in the af-fairs of France, we receive the exhilarating News of the success of the invincible Army under the command of Citizen General Dumourier, near Mons. —Language failsus to describe the lively émotions of joy and admiration with which it hash inspired us ; but the sensibilily of every true Frenchman may qualify him to judge of Our Transports by those which he himsel...
      « At the very moment in which we are assem-bled to transmit to you, this Heart-fett congratulation ou the prosperous Révolution in the af-fairs of France, we receive the exhilarating News of the success of the invincible Army under the command of Citizen General Dumourier, near Mons. —Language failsus to describe the lively émotions of joy and admiration with which it hash inspired us ; but the sensibilily of every true Frenchman may qualify him to judge of Our Transports by those which he himself must (1) Archives nationales. Carton C 242, chemise 289, pièce n 19.
      « To the national Convention of the French Republic Enlightened Friends, Pa... « To the national Convention of the French Republic Enlightened Friends, Patriots and Le-gislators !
      ...As Friends ofthe People, associated for the pur-pose of cultivating and dilfusing political Knowledge, we are united in holding sacred the In-dependence of opinion, and an equal Participation of Rights amongst men, as the firm basis of Liberty and Equality; we therefore Hail you under the dignilied nome, which we are proud to recognize, of Citizens ofthe Universe. — Pro-tectors ofthe Great Family of tiie Human Race. — "Whose libéral and benign views are to break the bonds of slavery asunder, and to give to man, Po...
      ... Health, and Slrength in every quar-ter of the globe.
      « As Friends ofthe People, associated for the pur-pose of cultivating and dilfusing political Knowledge, we are united in holding sacred the In-dependence of opinion, and an equal Participation of Rights amongst men, as the firm basis of Liberty and Equality; we therefore Hail you under the dignilied nome, which we are proud to recognize, of Citizens ofthe Universe. — Pro-tectors ofthe Great Family of tiie Human Race. — "Whose libéral and benign views are to break the bonds of slavery asunder, and to give to man, Political Life, Health, and Slrength in every quar-ter of the globe.
      « We receive the highest pleasure at the Magna-nimity ofyour Résolves, in dulari...
      ...tion or colour, wisht to restore to man the long lost Rights and inde-feasible Privilèges of his nature, which the Great Author of ail Good hath bestowed on him, and of which man has too long been bereft by the Feu-dal Tyranny of Barbarous Despotism.
      « We receive the highest pleasure at the Magna-nimity ofyour Résolves, in dularing to reproach-fui Europe that you abjure couquest, and, with-out regard to clime, situation or colour, wisht to restore to man the long lost Rights and inde-feasible Privilèges of his nature, which the Great Author of ail Good hath bestowed on him, and of which man has too long been bereft by the Feu-dal Tyranny of Barbarous Despotism.
      « Such are the sentiments that claim the testi-nony oiOur Regard, as men and Englishmen, devoted to the Great Cause of General Liberty, which the narrow and crooked Policy of Rindly Government, and the Pride and Profligacy of their vicious otfspnng, have hitherto i... « Such are the sentiments that claim the testi-nony oiOur Regard, as men and Englishmen, devoted to the Great Cause of General Liberty, which the narrow and crooked Policy of Rindly Government, and the Pride and Profligacy of their vicious otfspnng, have hitherto involved in frequent and fatal Ëumities.
      « Therefore, Représentatives of the French Republic Brethren and Friends, f...
      ...s with being idle, incurious spectators of Your Glorious and Effectuai Strug-gles;...
      ... with pemliar satisfaction and delight, the Sim of Liberty, by the Triumphant Progress of Your Arms, dispelling the Glouds and Darkness of Fanaticism, Pageantry, and Folly, and with an auclerated Force driving before it the savage Ferocity of its Invaders.
      « Therefore, Représentatives of the French Republic Brethren and Friends, for by those Civie Marnes we request to greet You, we have not con-tented ourselves with being idle, incurious spectators of Your Glorious and Effectuai Strug-gles; —No we havecombated prejudice (3) with unuasing ardour and defied its frowns and we behold, with pemliar satisfaction and delight, the Sim of Liberty, by the Triumphant Progress of Your Arms, dispelling the Glouds and Darkness of Fanaticism, Pageantry, and Folly, and with an auclerated Force driving before it the savage Ferocity of its Invaders.
      (3) See the annexed publications of our sentiments con-cerning the designs of the Confederacy of Freacherous, Princely and Royal ineendi... (3) See the annexed publications of our sentiments con-cerning the designs of the Confederacy of Freacherous, Princely and Royal ineendiaries.
      feel. — May the Rlood of the Brave Citizens shed on this occasion while it shews to Despots the Energy and Magnanimity which Liberty alone can give, spring up in an abundant Harvest of Peace and Freedom throughout the world, and Reason supercede the necessity of Military Conquest! — May the immortality of the French Republic be an awful Lesson to Tyrants of every Clime and of every Description! feel. — May the Rlood of the Brave Citizens shed on this occasion while it shews to Despots the Energy and Magnanimity which Liberty alone can give, spring up in an abundant Harvest of Peace and Freedom throughout the world, and Reason supercede the necessity of Military Conquest! — May the immortality of the French Republic be an awful Lesson to Tyrants of every Clime and of every Description!
      « Signed by order of the Aldgate Society of the Friends of the People. « Signed by order of the Aldgate Society of the Friends of the People.
      ...nte, tome XVIII, séance du 13 septembre 1790, page 733. (2) Voy. Archives Parlementaires, 1" série, Assemblée constituante, tome XVIII, séance du 13 septembre 1790, page 733.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 80
      ...789, et la lettre du roi du mois d'août 1790. ... y parvenir, vos comités se sont placés entre votre décret du 7 du mois d'août 1789, et la lettre du roi du mois d'août 1790.
      ...la nuit de la féodalité vint couvrir la France : la chasse devint un fruit de la seign... Mais la nuit de la féodalité vint couvrir la France : la chasse devint un fruit de la seigneurie directe; cet exerciee se transforma pour le seigneur haut justicier en att...
      ...t alors les doléances des Etats tenus à Paris. « Enjoignons disait ce prince, de détr... ...st célèbre cette ordonnance rendue par Je roi Jean en 1355, sur ce qu'on appelait alors les doléances des Etats tenus à Paris. « Enjoignons disait ce prince, de détruire toutes les garennes et même les miennes comme tenant trop dé terres en fric...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 81
      ...ité est abolie constitutionnellement en France, et cependant c'est des pays où la féod... ...lle violation des droits du citoyen. Non, rien, si ce n'est l'évi- (1) La féodalité est abolie constitutionnellement en France, et cependant c'est des pays où la féodalité règne avec le plus de force, que nous emprunterons des lois justes sur là ...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 82
      En France, la législation, moins rigoureuse en ap... En France, la législation, moins rigoureuse en apparènce, mais plus cruelle en effet, puisque ses menaces sont réalisées, condamn...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 84
      Le 9 juin 1790 l'Assemblée nationale a chargé son Prés... Le 9 juin 1790 l'Assemblée nationale a chargé son Président de se retirer de nouveau devers le roi, pour le prier de faire connaître s...
      ...ous reçûtes le message du roi le 9 juin 1790 Je ne dirai pas avec quels témoignages de satisfaction vous reçûtes le message du roi le 9 juin 1790

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 85
      ...d'utilité générale, et pour Conserver à Paris des dehors agréables. ...uoiqu'il y en eût plusieurs auxquels je ne m'étais déterminé que par des motifs d'utilité générale, et pour Conserver à Paris des dehors agréables.
      ...nt, et que ma demeure plus habituelle à Paris a rendu nécessaires à mon service. v « Le Louvre et les Tuileries avec les maisons qui en dépendent, et que ma demeure plus habituelle à Paris a rendu nécessaires à mon service. v
      en embellissant Paris, le consolera de ses pertes. « C'est le...
      ...ois, de rester au milieu de citoyens de Paris, consentement qu'elle devra accorder à ...
      en embellissant Paris, le consolera de ses pertes. « C'est le consentement que Sa Majesté a exprimé plusieurs fois, de rester au milieu de citoyens de Paris, consentement qu'elle devra accorder à leur patriotisme, même à leurs craintes, et surtout à leur amour (1). »
      ... ou les vertus ont servi et illustré la France. ...es ouvrages de sculpture et de peinture en l'honneur des hommes dont les talents ou les vertus ont servi et illustré la France.
      ...ne patrie à la liberté et aux arts dans Paris, qui fut si longtemps le trône du despo... ...vaste monument, ce Louvre antique, ouvrage de tant de rois, concourra à donner une patrie à la liberté et aux arts dans Paris, qui fut si longtemps le trône du despotisme et des abus.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 86
      ...nufacture de Sèvres, qui a introduit en France une nouvelle branche d'industrie, peut ... La manufacture de Sèvres, qui a introduit en France une nouvelle branche d'industrie, peut demeurer dans les mains du roi ; il soutiendra cet établissement, qui peut-être ...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 87
      ...un décret, lors du complément des corps administratifs, portant que, lorsqu'il, s'agirait des ... ... Depuis cette époque vous avez rendu, sur le rapport du comité de Constitution, un décret, lors du complément des corps administratifs, portant que, lorsqu'il, s'agirait des revenus dés domaines réservés au roi, l'intendant de la liste civile agirait dan...
  • Tome 55 : Du 11 au 27 décembre 1792 1 result
    • Séance du mercredi 26 décembre 1792

      - search term matches: (31)

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 613
      Speaker: Dupin
      ...5, jusq. et comp. les six premiers mois 1790. 1785, jusq. et comp. les six premiers mois 1790.
      Speaker: Dupin
      1787, 88, 89 et six premiers mois 1790. 1787, 88, 89 et six premiers mois 1790.
      Speaker: Dupin
      1788,89 et six premiers mois 1790 1788,89 et six premiers mois 1790
      Speaker: Dupin
      1786, 87, 88, 89 et six premiers mois 1790. 1786, 87, 88, 89 et six premiers mois 1790.
      Speaker: Dupin
      1788, 89 et six premiers mois 1790. 1788, 89 et six premiers mois 1790.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 614
      Speaker: Dupin
      ...de juillet 1788 et finir au 31 décembre 1790, parce que c'est par redit du mois de m... ...tour, en qualité d'administrateur du Trésor royal, ne doit commencer qu'au mois de juillet 1788 et finir au 31 décembre 1790, parce que c'est par redit du mois de mars 1788 qu'il a été nommé administrateur pour entrer en exercice au mois de jui...
      Speaker: Dupin
      Le décret du 22 décembre 1790 ayant suspendu la présentation de tous ... Le décret du 22 décembre 1790 ayant suspendu la présentation de tous comptes, il en est résulté qu'aucun de ces comptes n'a été présenté, et le compi...
      Speaker: Dupin
      La garde de Paris et les maréchaussées de l'Ile-de-France; . La garde de Paris et les maréchaussées de l'Ile-de-France; .
      Speaker: Dupin
      ...st dépouillée de toute espèce de partie administrative n'est autre chose que la copie de son j... ...nté, qui n'a pas en de service à faire sur son crédit, et dont la comptabilité est dépouillée de toute espèce de partie administrative n'est autre chose que la copie de son journal. Il suffira de joindre aux regkstres-journaux les pièces justificatives e...
      Speaker: Dupin
      Les bâtiments du^roi; Le pavé de Paris; Les bâtiments du^roi; Le pavé de Paris;

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 615
      Speaker: Dupin
      ...le 1er juillet 1788, iusques et compris 1790, et il présentera dans le mois, à dater... ... dépenses qu'il a faites en sa qualité d'administrateur du Trésor royal, depuis le 1er juillet 1788, iusques et compris 1790, et il présentera dans le mois, à dater du jour de la publication du décret, tous les comptes de cette partie qui ont d...
      Speaker: Dupin
      ...tte et dépense des années 1788, 1789 et 1790, qu'ils cloront et arrêteront. Ils form... Art. 4. Lesdits commissaires se feront représenter les registres de recette et dépense des années 1788, 1789 et 1790, qu'ils cloront et arrêteront. Ils formeront des bordereaux de tous les fonds en espèces ou effets, qui se trouveront e...
      Speaker: Dupin
      ...compris juillet 1788 jusques et compris 1790. ...e présenter à l'administrateur général les comptes de leurs exercices depuis et compris juillet 1788 jusques et compris 1790.
      Speaker: Dupin
      ...s mois 1788 et des exercices de 1789 et 1790, sous les peines ...ra tenu de présenter au bureau de comptabilité le compte générai des six derniers mois 1788 et des exercices de 1789 et 1790, sous les peines
      Speaker: Dupin
      ...rerie nationale, qui feront acquitter à Paris, par le payeur de la Dette publique, le... ...t être envoyés par les directoires des départements aux commissaires de la trésorerie nationale, qui feront acquitter à Paris, par le payeur de la Dette publique, les sommes arriérées qui seront dûes sur lesdits états.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 616
      Speaker: Dupin
      ...emier juillet 1788 jusques et y compris 1790, et il présentera dans le mois, à dater... ... a faites en sa qualité d'administrateur du ci-devant trésor royal, depuis le premier juillet 1788 jusques et y compris 1790, et il présentera dans le mois, à dater du jour de la publication du décret, tous les comptes de cette partie qui ont d...
      Speaker: Dupin
      ... et de dépense des années 1788, 1789 et 1790, qu'ils cloront et arrêteront, Ils form... Lesdits commissaires se feront représenter les registres de recette et de dépense des années 1788, 1789 et 1790, qu'ils cloront et arrêteront, Ils formeront des bordereaux de tous les fonds en espèces ou effets qui se trouveront en...
      Speaker: Dupin
      ...ompris juillet 1788, jusques et compris 1790. ... présenter à l'administrateur général les comptes de leurs exercices depuis et compris juillet 1788, jusques et compris 1790.
      Speaker: Dupin
      ...s mois 1788 et des exercices de 1789 et 1790, sous les peines portées en l'article &... ...ra tenu de présenter au bureau de comptabilité le compte général des six derniers mois 1788 et des exercices de 1789 et 1790, sous les peines portées en l'article & du titre III de la loi du 29 septembre 1791.
      Speaker: Dupin
      ...rerie nationale, qui feront acquitter à Paris, par le payeûr de la dette publique, le... ...seront envoyés par les directoires des départements aux commissaires de la trésorerie nationale, qui feront acquitter à Paris, par le payeûr de la dette publique, les sommes arriérées qui seront dues sur lesdits états.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 617
      Speaker: Le Président
      de Paris et de Santerre, commandant de la garde ... de Paris et de Santerre, commandant de la garde nationale. (Il est exactement 9 heures 46 minutes du matin.)
      Speaker: Le Président
      ...uvoir être entendu dans ce moment de la France entière; je voudrais que cette enceinte...
      ... rendre ; mais il ne s'occupe que de la France. Il sait bien que la postérité recueill...
      ...s apporte ; je les apporte à ce peuple au nom duquel on l'accuse. Je voudrais pouvoir être entendu dans ce moment de la France entière; je voudrais que cette enceinte pût s'agrandir tout à coup pour la recevoir : je sais qu'en parlant aux représe...
      .... Louis sait bien que l'Europe attend avec inquiétude le jugement que vous allez rendre ; mais il ne s'occupe que de la France. Il sait bien que la postérité recueillera un jour toutes les pièces de cette grande discussion, qui s'est élevée entre...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 618
      Speaker: Le Président
      ...ors de l'Assemblée constituante, que la France doit de voir cette maxime fondamentale ... ...e pas oublié que c'est aux efforts de l'un des conseils même de Louis, membre alors de l'Assemblée constituante, que la France doit de voir cette maxime fondamentale placée au nombre de ses propres lois.
      Speaker: Le Président
      ...Constitution que leur avait demandée la France. C'est dans ces idées que les représentants du peuple posèrent les bases de la Constitution que leur avait demandée la France.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 620
      Speaker: Le Président
      ... changer la forme du gouvernement de la France. Elle a pu changer la forme du gouvernement de la France.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 622
      Speaker: Le Président
      ... ne songeons pas assez à ce qu'était la France en 1787, à l'empire que l'autorité abso... ...in aujourd'hui de ce moment-là; nous l'avons trop effacé de notre mémoire : nous ne songeons pas assez à ce qu'était la France en 1787, à l'empire que l'autorité absolue exerçait alors, à la crainte respectueuse qu'elle imprimait; nous ne réfléch...
      Speaker: Le Président
      ...illet, les troupes cantonnées autour de Paris, les mouvements de ces troupes. Vous lui reprochez les agitations du mois de juillet, les troupes cantonnées autour de Paris, les mouvements de ces troupes.
      Speaker: Le Président
      ...re que les troupes cantonnées autour de Paris n'étaient commandées que pour défendre Paris même des agitateurs; que loin d'avoir r... Je pourrais vous dire que les troupes cantonnées autour de Paris n'étaient commandées que pour défendre Paris même des agitateurs; que loin d'avoir reçu l'ordre de s'opposer à la résistance des citoyens, elles avaient reçu, au co...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 623
      Speaker: Le Président
      ...ir été écrite par Louis à La Fayette en 1790, et où il lui demandait de se concerter... A l'égard de la lettre qu'on dit avoir été écrite par Louis à La Fayette en 1790, et où il lui demandait de se concerter avec Mirabeau, il paraît d'abord que ce n'était qu'un projet ; qu'en effet, la ...
      Speaker: Le Président
      ...tait présenté comme destiné à agir dans Paris, et Mirabeau comme chargé d'imprimer un... ...mpre l'esprit public; qu'on a trouvé chez lui des mémoires dans lesquels Talon était présenté comme destiné à agir dans Paris, et Mirabeau comme chargé d'imprimer un mouvement contre-révolutionnaire dans les provinces; qu'on y avait trouvé aussi...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 625
      Speaker: Le Président
      ...uni Avignon et le comtat Venaissin à la France. ...s avez reproché à Louis d'avoir retardé d'un mois l'envoi du décret qui avait réuni Avignon et le comtat Venaissin à la France.
      Speaker: Le Président
      ...l ne s'en élevât pas dans le Midi de la France, où les esprits, naturellement ardents,... ...un pays où l'on change la forme du gouvernement; il était difficile surtout qu'il ne s'en élevât pas dans le Midi de la France, où les esprits, naturellement ardents, sont facilement portés à se livrer à tous les mouvements qu'on cherche à leur i...
      Speaker: Le Président
      ...e Wiginsthein, qui est toujours resté à Paris depuis son rappel, et ... être un indice; mais le fait est que cette lettre n'a jamais été envoyée, et que Wiginsthein, qui est toujours resté à Paris depuis son rappel, et

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 634
      ...que Louis avaït préparé la liberté à la France, par la convocation qu'il avait ordonné... ... que par ce mot donna, nous n'avions eu d'autre intention que celle de rappeler que Louis avaït préparé la liberté à la France, par la convocation qu'il avait ordonnée des Etat« généraux, et le décret de la nation du 4 août 1789, qui avait procla...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 637
      ...exécution du décret du 26 de ce mois. l Paris, le 28 décembre 1792, l'an I" de la Rep... ...ée par l'un des défenseurs de Louis, a été par nous rétablie dans la minute, en exécution du décret du 26 de ce mois. l Paris, le 28 décembre 1792, l'an I" de la Republique française. Osselin, secrétaire; J.-A. Creuzé-Làtouche, secrétaire. »

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 643
      A Paris, ce 24 décembre 1792, Pan I*r de la Rép... A Paris, ce 24 décembre 1792, Pan I*r de la République française.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 644
      ...on and advice. When such numbers go out of their rank to do evil, it may be allowed to me to do so with the hope of doing good. One word of timely consolation, one ray of rational hope making îts way-from a new quarter-through the gloom of treasonable fraud and treasonable viole...
      ...iving you bad advice. My own opinion is of little importance; I give you that of my father. You know what he fias done for you and for the mighty interests wich are involved in your's. You know his wisdom also. The world îully acknowledges, it, and 1, wh...
      ...now that his wisdom is beyond even what the world thinks of it. It is founded ou the profoundest méditation, the most extensive knowledge, ant the most various expérience of men and tnings. His deli-berate opinion, then, is this. In the present state of things, you have nothing to hope from the interior of your dominious, nothing, nothing, for a...
      ... stranger thinsks it necessary at this moss important crisis, to offer his opinion and advice. When such numbers go out of their rank to do evil, it may be allowed to me to do so with the hope of doing good. One word of timely consolation, one ray of rational hope making îts way-from a new quarter-through the gloom of treasonable fraud and treasonable violence wich surround you, may be necessary, and may be sufficient to save even a fi...
      ... I would not willinghy deceive you with false hopes, and I have no interest in giving you bad advice. My own opinion is of little importance; I give you that of my father. You know what he fias done for you and for the mighty interests wich are involved in your's. You know his wisdom also. The world îully acknowledges, it, and 1, who know him better than any one, know that his wisdom is beyond even what the world thinks of it. It is founded ou the profoundest méditation, the most extensive knowledge, ant the most various expérience of men and tnings. His deli-berate opinion, then, is this. In the present state of things, you have nothing to hope from the interior of your dominious, nothing, nothing, for a long time to come. It can be no otherwise. It is only from abroad that relief c...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 645
      ...er that you are sur-rounded by none but the most determined trai-tors; men who have...
      ...muth less serve you, if they could' but the situation in which their execrable ana ...
      ... not. If they offer you any alleviation of your sufferings, it will be only to ins...
      ... It is an indubitable truth, written in the essence of things, that good cannot be extracted f...
      ...eart, and it will prove your salvation. The bad men you have to deal with ave the worst of ail. Y do not speak of your people in général : theroare many,...
      ...ome future time; but they cannot now be of the least use to you. Not one of them can by any possibility approrch yo...
      ... with these few words, which is tne sum of his whole advice, and which will preser...
      ... decreed that you should be pre-served. The words are these : « Saylittle; write no...
      ...ree to nothing; sustain your courage to the last. We are labour-ing to succour you. » This is the substance of what. I now say to you. I am to tell yo...
      ... my country — but individuals, aided by the conjuncture, can sometimes do a greatde...
      ... fear from England. Depend on that. Ail the other powers of Europe are for you. As far as 1 am able te judee, the préparations making are effectuai, and cannot fail of success. I am also satisfîed that your affairs are in ^ood hands. Do not let the delay alarm you ; it is necessary. I ha...
      ...m prejudicial to you. You are therefore the martyr of your virtues — a true martyr. Bear your...
      ... that, not only your own life, but that the cause of virtue, of government, of religion, and of ail good men, depends upon your firm-ne...
      ...ve lived to see better days afterwards. The condition from which you are fallen shews the instability of the human things. That very insta-bility ou...
      ...e hope is firmness and a total distrust of ail things and ail men that belong to the present system. This is no
      it is coming. Therefore, sustain your courage. About ail tnings, remember that you are sur-rounded by none but the most determined trai-tors; men who have no other view, no other desire, no other interest than to destroy you. They would note save you, muth less serve you, if they could' but the situation in which their execrable ana depraved ambition has pla-ced them, disables them from doing it, if it was their desire, which it is not. If they offer you any alleviation of your sufferings, it will be only to insure your ruin. Therefore, listen to no terms, to no compromise, to no proposition whatever. It is an indubitable truth, written in the essence of things, that good cannot be extracted from bad men by any human derree, or be procured by any compromise with them. In your situation, it is, if possible, truer than truth itself. Lay it to your heart, and it will prove your salvation. The bad men you have to deal with ave the worst of ail. Y do not speak of your people in général : theroare many, many good men amongst them, as you will find at some future time; but they cannot now be of the least use to you. Not one of them can by any possibility approrch your person, or stir a singer in your service, untilthe real patriots, whoare now ...
      ... ; he therefore desired me to tri if o slipof paper could be conveyed, inscribed with these few words, which is tne sum of his whole advice, and which will preserve you, if Providence has decreed that you should be pre-served. The words are these : « Saylittle; write nothing; promise nothing; agree to nothing; sustain your courage to the last. We are labour-ing to succour you. » This is the substance of what. I now say to you. I am to tell you that. 1 have left England merely to serve you — for no other reason. 1 am not employed by my country — but individuals, aided by the conjuncture, can sometimes do a greatdeal. You have nothing; to fear from England. Depend on that. Ail the other powers of Europe are for you. As far as 1 am able te judee, the préparations making are effectuai, and cannot fail of success. I am also satisfîed that your affairs are in ^ood hands. Do not let the delay alarm you ; it is necessary. I have only to addand to repeat again and agam : Maintain your courage. Whatever you...
      ... suppose you have, lirée ail men; but it is your virtues which have rendered them prejudicial to you. You are therefore the martyr of your virtues — a true martyr. Bear yourself as such. Remember that, not only your own life, but that the cause of virtue, of government, of religion, and of ail good men, depends upon your firm-ness atthis moment. God, who has infîicted these trials, will be your comfort and supporter. I am younger than you, but I have seen sorrow, and have lived to see better days afterwards. The condition from which you are fallen shews the instability of the human things. That very insta-bility ought nowto be your consolation, because your fall was once much more improbable than your perfect restauration is now. Again l repeat it : your only hope, your sure hope is firmness and a total distrust of ail things and ail men that belong to the present system. This is no
      ...patriotes, qui sont à présent sortis de France, viennent avec un secours étranger à vo... ...ersonne, ni remuer même le doigt pour votre service, jusques à ce que les vrais patriotes, qui sont à présent sortis de France, viennent avec un secours étranger à votre secours et au leur: Quand je quittai, mon père (il y a cinq jours), il ne su...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 646
      ...both on your own account and on aecount of yourcause, which «s that of religion and govern-ment The means of justice ieIong to God and man. As far a... ... but ! havethouglit for you and la-Loured for you, and mean to do eo in future, both on your own account and on aecount of yourcause, which «s that of religion and govern-ment The means of justice ieIong to God and man. As far as my other duties will permit, I am devoted to your service: humble as my means ...
      ...idélité du texte et de la traduction. A Paris, ce 14 juillet 1793, l'an second de la ... Je certifie la fidélité du texte et de la traduction. A Paris, ce 14 juillet 1793, l'an second de la République française.
      ... qui se fera pour porter des troupes en France, les assignats ne perdent depuis 45 jus... ...entionnés tout prétexte contre eux. Il n'est pas douteux qu'au premier mouvement qui se fera pour porter des troupes en France, les assignats ne perdent depuis 45 jusqu'à 50 0/0 et peut-être davantage. Comme alors on ne verra plus un écu, et qu'o...
      August, the 6th. 1791, Bru scelles. August, the 6th. 1791, Bru scelles.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 647
      ... expliqué à l'Assemblée, à ma sortie de Paris, que j'étais, depuis près de deux ans, ... J'ai expliqué à l'Assemblée, à ma sortie de Paris, que j'étais, depuis près de deux ans, entouré de glaives et de dangers; que je n'avais pas eu un instant de liberté, e...
      ...qui exprime les motifs de mon départ de Paris. Je renvoie l'Assemblée au mémoire que je lui ai fait remettre le 21 juin, qui exprime les motifs de mon départ de Paris.
      Je vais rendre publique à la France et à l'Europe, mon opinion fondée sur m... Je vais rendre publique à la France et à l'Europe, mon opinion fondée sur mes devoirs et sur mes premiers serments.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 648
      ...ous les pouvoirs, ainsi que la ville de Paris, responsables de mes jours et de ceux d... Je rends l'Assemblée qui s'est emparée de tous les pouvoirs, ainsi que la ville de Paris, responsables de mes jours et de ceux de ma famille.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 649
      ...ssai que Votre Majesté pourra faire sur Paris, par Rivarol, sur les provinces par la ... L'essai que Votre Majesté pourra faire sur Paris, par Rivarol, sur les provinces par la voie que je lui ai proposée, et qu'elle a agréé, coûtera pour le second, environ...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 650
      ...ps, secrétaire de légation, demeurant à Paris, rue de Bourbon-Villeneuve, hôtel de France. ...a commission extraordinaire des Douze, par le citoyen Jacques-Brice-François Comps, secrétaire de légation, demeurant à Paris, rue de Bourbon-Villeneuve, hôtel de France.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 651
      ..., qui l'est de la prévôté et vicomté de Paris. ...es députés à l'Assemblée nationale, à moins que ce ne soit un Lenoir de la Roche, qui l'est de la prévôté et vicomté de Paris.
      ..., Bolot, Saurine, Bernard, Boussion, Le-franc, ruamps, pelissier, GaR- Signé : rabaut-pommier, Borie, Bolot, Saurine, Bernard, Boussion, Le-franc, ruamps, pelissier, GaR-

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 652
      franc, ruamps, pélissier, gardien, Anacharsis... franc, ruamps, pélissier, gardien, Anacharsis-Cloots, Doublet.
      ..., Bolot, Saurine, Bernard, Boussion, Le-franc, ruamps, pelissier, GaR-dien, anacharsi... Signé : Rabaud-Pommier, Borie, Bolot, Saurine, Bernard, Boussion, Le-franc, ruamps, pelissier, GaR-dien, anacharsis-cloots, doublet.
      ...e, Bolot, Saurine, Bernard,Boussion, Le-franc, ruamps, pelissier, GaR- Signés : Rabaud-Pommier, Borie, Bolot, Saurine, Bernard,Boussion, Le-franc, ruamps, pelissier, GaR-

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 653
      ...s demandé ce rendez-vous? R. En février 1790. D. A quelle époque avez-vous demandé ce rendez-vous? R. En février 1790.
      ... loin de moi; depuis le mois de février 1790 jusqu'au 5 octobre 1792, je n'avais pas... ...circonspection, puisque je me rendais garant de la somme. Au reste cela est très loin de moi; depuis le mois de février 1790 jusqu'au 5 octobre 1792, je n'avais pas repensé à tout cela une seule
      franc, ruamps, pélissier, gardien, Anacharsis... franc, ruamps, pélissier, gardien, Anacharsis-Cloots, Doublet.
      ...en Drucourt, âgé de 42 ans, domicilié à Paris, enclos du Temple, n° I, retiré du serv... ... la Républiqxte, par-devant la commission extraordinaire des Douze, par le citoyen Drucourt, âgé de 42 ans, domicilié à Paris, enclos du Temple, n° I, retiré du service depuis 1776.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 654
      ... ma section ; que je n'ai jamais quitté Paris, dans des moments de troubles; qu'étant...
      ...obre de la même année, je suis rentré à Paris, lorsque tout le monde en sortait; que ...
      ...miers inscrits dans la garde nationale, et prêté l'un des premiers mon serment à ma section ; que je n'ai jamais quitté Paris, dans des moments de troubles; qu'étant à la campagne, le 6 octobre de la même année, je suis rentré à Paris, lorsque tout le monde en sortait; que depuis le serment de l'égalité, j'ai toujours monté mes gardes en personue; que ...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 656
      Paris, ce 24 février 1792. Paris, ce 24 février 1792.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 657
      Paris, le 9 mars 1792 Paris, le 9 mars 1792
      ... rappelle quelques services rendus à la France, et rattachement le plus fidèle à Votre... Le nom que je porte, Sire, vous rappelle quelques services rendus à la France, et rattachement le plus fidèle à Votre Majesté. C'est sous ce dernier rapport que je suis digne de le porter; j'ose me...
      Paris, ce 13 juin 1792 Paris, ce 13 juin 1792
      ...lme; de longtemps la paix ne régnera en France; aux agitations actuelles vont bientôt ... ...cultés seront terminées, si on lui fait envisager cette époque comme celle du calme; de longtemps la paix ne régnera en France; aux agitations actuelles vont bientôt en succéder d'autres; la banqueroute qui nous menace, qui peut-être est inévitab...
  • Tome 62 : Du 13 au 19 avril 1793 1 result
    • Séance du mardi 16 avril 1793

      - search term matches: (1)

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 170
      Speaker: Garran-Coulon
      ...osant le comité central des trois corps administratifs de la ville de Nantes (1), qui se plaig... 14° Lettre, des membres composant le comité central des trois corps administratifs de la ville de Nantes (1), qui se plaignent de l'inaction des troupes destinées à renforcer le département de la Loire-...

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 171
      ... ne voulait rien moins que démembrer la France avec les traîtres du dedans ; aussi, se... « Les projets de Dumouriez sont connus. D'accord. avec nos ennemis du dehors, il ne voulait rien moins que démembrer la France avec les traîtres du dedans ; aussi, ses créatures, répandues dans l'intérieur, emploient-elles tous les moyens possibl...

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 172
      Speaker: Garran-Coulon
      ... qu'ils occupaient, par les différentes divisions de son armée. Leygonnier, à la tête du ... « Le 11, le général Berruyer a fait attaquer les brigands sur tous les points qu'ils occupaient, par les différentes divisions de son armée. Leygonnier, à la tête du corps de troupes stationné à Yihiers, s'était avancé sur Coron où l'ennemi était...
      Speaker: Garran-Coulon
      ... été emporté par le bataillon de la 35e division de la gendarmerie et quelques gardes na... ...tranché sur tous les points. Après une canonnade très vive, ce poste a également été emporté par le bataillon de la 35e division de la gendarmerie et quelques gardes nationales. On a pris six pièces de canon. Si la nuit ne fut survenue, les brigand...
      Speaker: Garran-Coulon
      « La 35e division de la gendarmerie s'est conduite avec l... « La 35e division de la gendarmerie s'est conduite avec la plus grande bravoure ; si elle eût été soutenue par la plus grande partie des ...
      Speaker: Garran-Coulon
      ...té à pied avec un détachement de la 35e division, sur une pièce de canon dont il s'est e... ...Du Houx et Menou. Du Houx a été légèrement blessé à la jambe, et Menou s'est porté à pied avec un détachement de la 35e division, sur une pièce de canon dont il s'est emparé l'épée à la main. Nous avons perdu le capitaine de gendarmerie à cheval Ma...
      Speaker: Garran-Coulon
      ...s essais de donner un gouvernement à la France à sa manière. ...es motifs de perfidie sur lesquels il fonde son odieuse trahison et les criminels essais de donner un gouvernement à la France à sa manière.

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 173
      Speaker: Garran-Coulon
      ...el des hussards de Chambo-ran, appelé à Paris par le pouvoir exécutif, pour vous inst... « Nous profitons du départ du citoyen Fré-geville (2), colonel des hussards de Chambo-ran, appelé à Paris par le pouvoir exécutif, pour vous instruire que nos postes avancés ont été attaqués ce matin à la pointe du jour par l...
      Speaker: Garran-Coulon
      ..., soit de corps, soit de poste, soit de division, et il faut les prendre à quelque place... ...sme. Le salut de la patrie est uniquement dans le choix des chefs de tous genres, soit de corps, soit de poste, soit de division, et il faut les prendre à quelque place qu'ils se trouvent, sans avoir égard au grade et à l'ancienneté.
      Speaker: Garran-Coulon
      ...qui véritablemenf~né compte que sur nos divisions. Dès qu'ils seront assurés de notre uni... ...lle énergie à la défense de la patrie; alors nous finirons par écraser l'ennemi qui véritablemenf~né compte que sur nos divisions. Dès qu'ils seront assurés de notre union et du calme intérieur de la République; ils perdront tout espoir, et nous dem...

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 174
      Speaker: Garran-Coulon
      23° Lettre du général de division Aboville, datée de Sarrelouis, le 11 av... 23° Lettre du général de division Aboville, datée de Sarrelouis, le 11 avril 1793, par laquelle il envoie l'état de situation de son armée; en voici l'ex...
      Speaker: Garran-Coulon
      ...mée de la Moselle est partagée en trois divisions et forme un total de 27,800 hommes sous... « L'armée de la Moselle est partagée en trois divisions et forme un total de 27,800 hommes sous les armes.
      Speaker: Garran-Coulon
      ...,400 hommes commandés par le général de division Delaâge. ...'avant-garde, campée à Fontoy, et cantonnée entre Longwy et Thionville, est de 9,400 hommes commandés par le général de division Delaâge.

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 175
      Speaker: Garran-Coulon
      ...lui donne un passeport pour se rendre à Paris. ...es ordres. Comme je désire lui faciliter les moyens d'en énoncer les motifs, je lui donne un passeport pour se rendre à Paris.

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 176
      Speaker: Garran-Coulon
      (( Le général de division Alexandre Beau-harnais me rend compte q... (( Le général de division Alexandre Beau-harnais me rend compte qu'Isambert disait avoir entendu murmurer dans les pelotons, et dire : on veut no...

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 177
      Speaker: Lefranc
      ...le ministre de la guerre et le maire de Paris rendent compte de l'acquisition des che... Je demande que le ministre de la guerre et le maire de Paris rendent compte de l'acquisition des chevaux de luxe qu'ils ont fait arrêter pour le service de la République.
      Speaker: Lefranc
      ... chevaux de remonte, et que le maire de Paris remettra l'état détaillé de ceux qu'il ... ...a guerre; 2° que ce ministre rendra compte de l'exécution de la loi relative aux chevaux de remonte, et que le maire de Paris remettra l'état détaillé de ceux qu'il a fait arrêter pour le service de la République. »

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 178
      Speaker: Garran-Coulon
      ...ssent simplement transmis par les corps administratifs au Conseil exécutif provisoire. ...mmune, seul juge véritablement à portée d'apprécier le civisme de l'individu, fussent simplement transmis par les corps administratifs au Conseil exécutif provisoire.
      Paris, 15 avril 1793, Paris, 15 avril 1793,

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 179
      Speaker: Mallarmé
      ... être employée au paiement des dépenses administratives ; 3 e projet de décret est ainsi conçu ... ...e Rhône-et-Loire à retenir sur ses contributions la somme de 200,000 livres pour être employée au paiement des dépenses administratives ; 3 e projet de décret est ainsi conçu (1) :
      Speaker: Mallarmé
      ... être employée au paiement des dépenses administratives, et à charge de rétablir ladite somme s... ...utorisé à retenir sur ses contributions directes la somme de 200,000 livres pour être employée au paiement des dépenses administratives, et à charge de rétablir ladite somme sur les premiers deniers recouvrés des sous additionnels ».

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 180
      Speaker: Ruelle
      Paris, 25e procès-verbal Paris, 26e procès-verbal Paris, 25e procès-verbal Paris, 26e procès-verbal

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 181
      Speaker: Ruelle
      ...maîtrises, tant des départements que de Paris. Indemnités et remboursements de différentes maîtrises, tant des départements que de Paris.

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 182
      Speaker: Ruelle
      ...titre premier de la loi du 12 septembre 1790, ainsi que l'article 22 de celle du 1er... ...é leurs offices aux parties casuelles postérieurement à 1771, et l'article 7 du titre premier de la loi du 12 septembre 1790, ainsi que l'article 22 de celle du 1er avril 1791, portant que ceux qui avaient levé leurs offices aux parties casuell...
      Speaker: Ruelle
      ...nt qu'à la même somme, valant argent de France 1,116 liv. 5 s. ; qu'ignorant la modici... ...Léopold ; qu'en exécution dé l'édit de 1771, leurs prédécesseurs ne les évaluèrent qu'à la même somme, valant argent de France 1,116 liv. 5 s. ; qu'ignorant la modicité de l'évaluation de leurs offices, et l'importance de cette évaluation, ils le...
      D'ailleurs, les pétitionnaires, comme of-fioiers ministériels, sont dans le cas ... D'ailleurs, les pétitionnaires, comme of-fioiers ministériels, sont dans le cas d'obtenir, outre leur évaluation, le sixième du prix de leurs acquisitions const...
      ...avez que depuis quelque temps la partie administrative des armées de la République fait un obj... Citoyens, vous savez que depuis quelque temps la partie administrative des armées de la République fait un objet de vos justes inquiétudes. De grandes dépenses superflues ont été faites, san...

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 183
      Speaker: Aubry
      ...uefois lié. Depuis longtemps, la partie administrative de vos armées présente une sorte de con... ... ce n'est qu'à la faveur des circonstances auxquelles l'intérêt public est quelquefois lié. Depuis longtemps, la partie administrative de vos armées présente une sorte de concours d'agiotage toujours mystérieux, où la fortune de quelques individus se fai...
      Speaker: Aubry
      ... donc à l'instant réorganiser la partie administrative qui doit concourir à l'application de t... ...déploient de toutes parts ; déjà vos renforts pour les armées marchent : il faut donc à l'instant réorganiser la partie administrative qui doit concourir à l'application de tous ces moyens.
      Speaker: Aubry
      ...l'état-major de l'armée, ou celui de la division où chacun de ces commissaires se trouve...
      ...ar les officiers généraux de cette même division ou armée.
      « Art. 4. Ce certificat devra être signé par l'état-major de l'armée, ou celui de la division où chacun de ces commissaires se trouvera servir, visé et approuvé par les officiers généraux de cette même division ou armée.
      Speaker: Aubry
      ...é et approuvé par les membres des corps administratifs du lieu de la résidence où chacun de ce... ...e certificat mentionné dans l'article 3 du présent titre, sera, dans ce cas, visé et approuvé par les membres des corps administratifs du lieu de la résidence où chacun de ces commissaires se trouvera employé.
      Speaker: Aubry
      ...prouvé par les officiers généraux de la division où son bataillon se trouvera attaché. ...mposant le conseil d'administration du bataillon d'où on l'aura tiré, visé et approuvé par les officiers généraux de la division où son bataillon se trouvera attaché.

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 184
      Speaker: Aubry
      ...es guerres conserveront leurs fonctions administratives militaires comme par le passé. « Art. 3. Les commissaires des guerres conserveront leurs fonctions administratives militaires comme par le passé.

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 186
      Paris, 15 avril 1793, Paris, 15 avril 1793,

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 197
      ...vous demander à genoux une paix dont la France eût prescrit les conditions honorables.... ...du genre humain ; les brigands couronnés, ou n'existeraient plus ou viendraient vous demander à genoux une paix dont la France eût prescrit les conditions honorables. Ils ont aperçu l'orage, et plus habiles que nous, sacrifiant aux circonstances ...

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 199
      ...sion que vous demandent les sections de Paris (1), dans quinze jours la commune inciv...
      ...le conseil det* tyrans, à renouveler en France l'horrible méthode qui fit consentir le...
      ...ource par exemple, m'a toujours paru un franc et loyal républicain, et je ne puis cro...
      ...es amis de la liberté. Citoyens ! isi'vous déférez au jugement du peuple l'exclusion que vous demandent les sections de Paris (1), dans quinze jours la commune incivique de Lyon vous fera la même demande contre les députés du parti opposé, et la...
      ... nouveau César a l'audace de nous dicter des lois, et que tout se dispose, dans le conseil det* tyrans, à renouveler en France l'horrible méthode qui fit consentir les infortunés Danois à légitimer eux-mêmes les fers dégradants du despotisme ! Ci...
      ...s mêmes qui lui ont servi de prétexte contre plusieurs des membres inculpés. Lasource par exemple, m'a toujours paru un franc et loyal républicain, et je ne puis croire qu'il fût entré dans aucune coalition, mais quand l'irritabilité des passion...

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 201
      « Paris, le 16 avril 1793, « Paris, le 16 avril 1793,

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 202
      « Paris, 16 avril 1793, « Paris, 16 avril 1793,

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 203
      ...éparatifs de celle ourdie dans toute la France, se manifestaient dans le département a... ... formé dans le département du Bas-Rhin une grande conjuration, ou plutôt, les préparatifs de celle ourdie dans toute la France, se manifestaient dans le département avec le plus de combinaison et de fanatisme que partout ailleurs.
      ...enty rempli la majeure,partie des corps administratifs et tribunaux d'hommes tels qu'auraient ... ...posées, des corps électoraux-, où la majorité s'était coalisée pour le mal, avaienty rempli la majeure,partie des corps administratifs et tribunaux d'hommes tels qu'auraient pu les choisir le roi de Prusse et l'empereur; et probablement ces deux princes ...
      ...tout le département à se séparer de la; France, et à ne plus reconnaître le Corps légi... ...aient déjà fait un abus criminel, en excitant les habitants de Strasbourg et de tout le département à se séparer de la; France, et à ne plus reconnaître le Corps législatif. Ces généraux, après avoir requis l'expulsion de la plupart des membres d...
      ... seulement à leurs collègues, mais à la France entière, un compte fidèle et exact de l... Il s'agit maintenant, de leur, part, de rendre non seulement à leurs collègues, mais à la France entière, un compte fidèle et exact de la conduite qu'ils ont tenue, et des mesures qu'ils ont prises pour le salut publ...

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 204
      Nous sommes partis de Paris le 25 décembre. Arrivés à Châlons-sur-M...
      ...un état des questions à faire aux corps administratifs, tendant à recevoir d'eux des éclaircis...
      ...tout nous nous fîmes précéder aux corps administratifs par la transmission dudit état, auquel ...
      Nous sommes partis de Paris le 25 décembre. Arrivés à Châlons-sur-Marne, nous rédigeâmes un état des questions à faire aux corps administratifs, tendant à recevoir d'eux des éclaircissements sur les points les plus essentiels de notre mission, et partout nous nous fîmes précéder aux corps administratifs par la transmission dudit état, auquel obligés de répondre, nous fûmes bientôt au courant de la situation et de l'espri...
      ...trict trouvé sur notre route, les corps administratifs nous apprirent que les esprits faibles,... A Toul, premier district trouvé sur notre route, les corps administratifs nous apprirent que les esprits faibles, et principalement les femmes toujours respectueusement dévouées au ci-devant gr...
      ...s factions qui agitent la Convention et Paris, d'après des lettres (disait le procure... ...de laquelle le peuple français puisse se rallier, sur la nécessité d'étouffer les factions qui agitent la Convention et Paris, d'après des lettres (disait le procureur général syndic) écrites de ladite ville.
      ...desquelles, suivant le référé des corps administratifs et des députés à nous envoyés de Dieuze... ...les salines et administrations forestières du district de Dieuze, par le régime desquelles, suivant le référé des corps administratifs et des députés à nous envoyés de Dieuze, la République éprouve, sur les produits, au moins une perte annuelle de 600,00...

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 205
      ...t à la jeunesse contre l'incivisme, les divisions, le scandale qui règne dans l'hôpital c... ...italières de Saint-Charles; le danger qui résulte de l'éducation qu'elles donnent à la jeunesse contre l'incivisme, les divisions, le scandale qui règne dans l'hôpital connu sous le nom de Saint-Jean-de-Dieu, principalement contre le chef Michaux, q...

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 206
      ... où nous avons fait convoquer les corps administratifs pour le lendemain matin, nous présenta ...
      ... ville, où, d'après les dires des corps administratifs, il n'y avait ni émigrés, ni prêtres ré...
      ...rai que le district de Lunéville, où nous nous sommes acheminés le 5 janvier, et où nous avons fait convoquer les corps administratifs pour le lendemain matin, nous présenta une face plus riante, puisque nous avons été à même de répondre à une grande par...
      ...rs le oorps d'un soldat ivre qui avait osé le frapper, nous aurions quitté cette ville, où, d'après les dires des corps administratifs, il n'y avait ni émigrés, ni prêtres réfractaires, avec satisfaction, si seulement le pain y avait été moins cher.
      ...stances déjà plus abondantes, les corps administratifs animés du même esprit; point de ci-deva... ...nt, où nous n'avons pu nous arrêter qu'un instant, nous y avons trouvé les subsistances déjà plus abondantes, les corps administratifs animés du même esprit; point de ci-devant, point de prêtres fanatiques; point d'émigrés : l'air nous y a paru pur, et p...

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 207
      ...nt; là, nous trouvâmes les. trois corps administratifs assemblés, et une grande affluence de c... ...u avant notre départ de Saverne, du moment de notre arrivée directe au département; là, nous trouvâmes les. trois corps administratifs assemblés, et une grande affluence de citoyens. Nous communiquâmes nos pouvoirs, et parlâmes .du sujet de notre mission...

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 208
      ...ferons l'analyse de quelques opérations administratives relatives aux hôpitaux, magasins et ars...
      ...s avis donnés de concert avec les corps administratifs, et à leur réquisition.
      ...us entretenir des crimes dont les auteurs ont surpris votre religion, nous vous ferons l'analyse de quelques opérations administratives relatives aux hôpitaux, magasins et arsenaux, et nous passerons sous silence la réplique aux plaintes que nous est venu faire ici le général Custine, contre nos avis donnés de concert avec les corps administratifs, et à leur réquisition.

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 209
      ...nts administrateurs des habillements de Paris, que le citoyen Ferry avait suspendus, ... ...lerons succinctement que nous avons remarqué une grande dissension entre les agents administrateurs des habillements de Paris, que le citoyen Ferry avait suspendus, et qu'à la suite de notre visite nous envoyâmes devant les tribunaux.
      ...ation de tous genres ; qu'on envoyait à Paris dans des tonneaux et caisses au lieu de...
      ...tement et les clous ; qu'il arrivait de Paris des ballots, des caisses et des tonneau...
      ...osé que de redingotes qu'on envoyait de Paris ; des piquets de tentes et des cordes à...
      ... pris sur les lieux ; qu'on envoyait de Paris des havresacs de soldats, qui, au lieu ...
      Nous sommes convaincus qu'il existait une déprédation de tous genres ; qu'on envoyait à Paris dans des tonneaux et caisses au lieu de ballots, des chemises et linges qui se trouvaient usés et déchirés par le frottement et les clous ; qu'il arrivait de Paris des ballots, des caisses et des tonneaux, sans être précédés d'aucun avis ni factures d'emballages. Que d'autres portaient des étiquettes annonçant des souliers pendant que le contenu n'était composé que de redingotes qu'on envoyait de Paris ; des piquets de tentes et des cordes à fourrages, dont le prix du charroi excédait la valeur des objets pris sur les lieux ; qu'on envoyait de Paris des havresacs de soldats, qui, au lieu d'être de peau, n'étaient qu'une simple grosse toile, couverte d'un quart de mau...
      ...vés 9,400 paires de rebut, provenant de Paris, Nancy, Neuf-Brisach et Huningue. ...sa source, sans notre rappel. Dans 39,400 paires de souliers, nous en avons trouvés 9,400 paires de rebut, provenant de Paris, Nancy, Neuf-Brisach et Huningue.
      ...nne qualité, étaient de 8,600 venant de Paris et de diverses fournitures de Strasbour...
      ...ous avons remarqué que celles venant de Paris étaient trop petites et les manches tro...
      Par la visite des chemises, celles dont la toile était de bonne qualité, étaient de 8,600 venant de Paris et de diverses fournitures de Strasbourg ; mais nous avons remarqué que celles venant de Paris étaient trop petites et les manches trop courtes.
      ... accompagné de 5 commissaires des corps administratifs, le dénuement des armes et des fusils d...
      ...armer les volontaires, et que les corps administratifs refusent de faire emmancher les dites p...
      ... arsenaux faite, comme dans les magasins de Strasbourg, par le citoyen Couturier accompagné de 5 commissaires des corps administratifs, le dénuement des armes et des fusils de calibre a complètement été vérifié ; mais il s'est trouvé plus de 6,000 fusils...
      ... retour, les bons patriotes nous ont écrit que l'on désarmait les communes pour armer les volontaires, et que les corps administratifs refusent de faire emmancher les dites piques qui pourraient cependant être distribuées dans les communes patriotes, par...
      ...e, et à enjoindre aux généraux et corps administratifs, de retirer des mains des citoyens et g... ... ouvriers employés aux confections et réparations des armes sur le pied de guerre, et à enjoindre aux généraux et corps administratifs, de retirer des mains des citoyens et gardes nationaux sédentaires des fusils de calibre, jusqu'à la concurrence de la ...

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 212
      ...ntes contre plusieurs membres des corps administratifs, que desdites dénonciations et autres é...
      ...rches de Lafayette et du département de Paris ; qu'ils ont provoqué, au mépris de la ...
      Nous passerons en conséquence aux griefr résultant, tant des suspensions précédentes contre plusieurs membres des corps administratifs, que desdites dénonciations et autres éclaircissements, desquels il résulte que ces administrateurs, complices de Diétr...
      ...ent de la République ; qu'ils sont signataires d'une adresse d'adhésion aux démarches de Lafayette et du département de Paris ; qu'ils ont provoqué, au mépris de la loi, la dissolution des sociétés populaires ; que dès le 28 juin 1792, Diétrich,...

      Séance du mardi 16 avril 1793

      page 213
      ...par le conseil général de la commune de New-Brisack et leurs députés Rudler et Hell... Dénonciation par le conseil général de la commune de New-Brisack et leurs députés Rudler et Hell, contre les citoyens Cabriole, commandant d'artillerie; Mékill-ier, commandant ...
      ...les liens qui unissent le Bas-Rhin à la France seront brisés, et qu'ils seront quittes... prononcent la déchéance du ci-devant roi, les liens qui unissent le Bas-Rhin à la France seront brisés, et qu'ils seront quittes de leurs engagements ; que lors de l'arrivée des commissaires de l'Assemblée lé...
  • Tome 65 : Du 17 mai au 2 juin 1793 1 result
    • Séance du lundi 27 mai 1793

      - search term matches: (1)

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 358
      Speaker: Masuyer
      1° Pétition de la 30e division de gendarmerie à pied (1), qui demande que sa paie soit lâ même que cèlle des autres divisions de gendarmerie. 1° Pétition de la 30e division de gendarmerie à pied (1), qui demande que sa paie soit lâ même que cèlle des autres divisions de gendarmerie.

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 361
      Speaker: Masuyer
      ...représentation nationale et la ville de Paris................ Décret qui met sous la sauvegarde des bons citoyens la fortune publique, la représentation nationale et la ville de Paris................
      Speaker: Masuyer
      Décret qui autorise les corps administratifs du département d'Eure-et-Loir à délivre... Décret qui autorise les corps administratifs du département d'Eure-et-Loir à délivrer des passeports aux citoyens Mathurin Jaunet, Le-damet et J.-B. Charamond.........
      Speaker: Masuyer
      Paris. Paris.

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 362
      Speaker: Masuyer
      ...ard, nommé lieutenant-colonel de la 29° division de gendarmerie (2), qui a été obligé de... 17° Lettre du citoyen Huttard, nommé lieutenant-colonel de la 29° division de gendarmerie (2), qui a été obligé de donner sa démission à cause de sa santé, et qui demande une pension de retraite...
      Speaker: Masuyer
      ...x conditions employés par la commune de Paris et par les agents dés divers ministres ... ...ncesj ils ont autorise les agents à se conformer dans leurs achats au mode et aux conditions employés par la commune de Paris et par les agents dés divers ministres pour leurs approvisionnements. Ils demandent que la Convention approuve cette me...
      Speaker: Masuyer
      ...ation, ci-devant chargé des affaires de France dans tes Pays-Bas autrichiens (1), par ... 23° Lettre du citoyen Ruelle, secrétaire dé légation, ci-devant chargé des affaires de France dans tes Pays-Bas autrichiens (1), par laquelle il demande que le comité de Salut public soit chargé de faire un rappor...
      Speaker: Masuyer
      24 Lettre des corps administratifs et judiciaires de la ville dé Dieuze (2... 24 Lettre des corps administratifs et judiciaires de la ville dé Dieuze (2), par laquelle ils font passer à la Convention nationale copie du procès-verbal...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 364
      Speaker: Masuyer
      ...s, la Constitution ! C'est le cri de la France entière, de la France agitée et inquiète qui veut la liberté,... « La Constitution, législateurs, la Constitution ! C'est le cri de la France entière, de la France agitée et inquiète qui veut la liberté, qui defie tous les tyrans de l'Europe, et qui ne déposera les armes que le jour...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 365
      « Paris, 24 mai 1793 « Paris, 24 mai 1793

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 366
      Speaker: Masuyer
      Lamorlière, général de division, commandant à Lille et arrondissement, ... Lamorlière, général de division, commandant à Lille et arrondissement, aux citoyens représentants, députés aux armées du Nord et des Ardennes.
      Speaker: Masuyer
      Lamorlière, général de division, commandant à Lille, aux citoyens repré... Lamorlière, général de division, commandant à Lille, aux citoyens représentants, députés aux armées du Nord et des Ardennes (2).

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 367
      Speaker: Gossuin
      Une députation de la municipalité de Paris se présente à la barre et dépose sur le... Une députation de la municipalité de Paris se présente à la barre et dépose sur le bureau ses registres pour y être compulsés (2).
      Speaker: Le Président
      ...x troupes de ligne durant leur séjour à Paris; le projet de décret est ainsi conçu (4... ... ministre de la guerre d'accorder un supplément de solde de dix sols par jour aux troupes de ligne durant leur séjour à Paris; le projet de décret est ainsi conçu (4) :
      Speaker: Le Président
      ...x troupes de ligne durant leur séjour à Paris, déclare qu'il n'y a pas lieu à délibér... ... faite par le ministre d'accorder un supplément de solde de dix sols par jour aux troupes de ligne durant leur séjour à Paris, déclare qu'il n'y a pas lieu à délibérer. »
      Speaker: Le Président
      ...enne-et-Loire, de la Corrcze, de la Sar-the, d'Eure-et-Loir -, de la Charente-Infé-... ...nts des Hautes - Pyrénées, de la Gironde, de l'Aveyron, des Basses-Alpes, de Mayenne-et-Loire, de la Corrcze, de la Sar-the, d'Eure-et-Loir -, de la Charente-Infé-rieure, d'Ille-et-Vilaine, de la Lozère et de l'Isère, pour les jurés; et pour l...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 368
      Speaker: Debourges
      ...millions accordés par la loi du 22 août 1790, et laissés à la disposition du ministr... « Il sera, sur le fonds de deux millions accordés par la loi du 22 août 1790, et laissés à la disposition du ministre de l'intérieur, payé à Léonore-Rosalie Vallée, veuve de Louis Cousin, la somme...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 369
      Speaker: Masuyer
      43° Jjett're de fâche, maire de Paris, par laquelle il proteste contre les pr...
      ...l y aurait sous peu un soulèvement dans Paris; cette lettre est ainsi conçue (1) :
      43° Jjett're de fâche, maire de Paris, par laquelle il proteste contre les propos que lui prete la commission des Douze, et d'après lesquels il aurait annoncé qu'il y aurait sous peu un soulèvement dans Paris; cette lettre est ainsi conçue (1) :
      Speaker: Masuyer
      ...l y aurait sous peu un soulèvement dans Paris. Je n'ai point fait une pareille déclar...
      ... faire connaître l'opinion et l'état de Paris, je les envoie tels qu'ils me sont donn...
      ...es Douze, dans la seance d'hier, avait annoncé que j'avais déclaré le matin qu'il y aurait sous peu un soulèvement dans Paris. Je n'ai point fait une pareille déclaration au comité, où je n'ai pas été hier matin, et auquel je n'ai pas écrit. On ...
      ...blics. La plupart sont vagues, insignifiants et n'ont aucun fondement, mais pour faire connaître l'opinion et l'état de Paris, je les envoie tels qu'ils me sont donnés. Le comité des Douze m'a fait demander un pareil extrait et je le lui fais pa...
      « Paris, 25 mai 1793 « Paris, 25 mai 1793
      « Le maire de Paris, « Signé : Pache. » (1) Archives nation... « Le maire de Paris, « Signé : Pache. » (1) Archives nationales, carton C 236, chemise 488, pièce il" 1S.

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 370
      Speaker: Marat
      ...é décrété, vous avez cherché à jeter la division dans les sections de Paris. Je ne vous accuse pas d'avoir rédigé v... ...ssements des tribunes.) Depuis l'instant où un emprunt forcé sur les riches a été décrété, vous avez cherché à jeter la division dans les sections de Paris. Je ne vous accuse pas d'avoir rédigé vous-mêmes les adresses qui ont été lues à votre barre par quelques aristocrates ...
      Speaker: Viger
      ...faire connaître l'intention du maire de Paris, voici ce qu'il nous dit dans son rappo... ...es; si elle peut faire que le pain se vende au-dessous de 3 sous la livre. Pour faire connaître l'intention du maire de Paris, voici ce qu'il nous dit dans son rapport d'aujourd'hui : « Les deux partis sont très prononcés, et l'explosion est prê...
      Ce rapport est intitulé : Situation de Paris; et le maire ne nous dit pas que ce rap... Ce rapport est intitulé : Situation de Paris; et le maire ne nous dit pas que ce rapport n'est autre chose que ce qui se dit dans tous les cafés; ce n5est pas cela ...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 371
      Speaker: Masuyer
      ...on au Bulletin de la lettre du maire de Paris, ainsi que de la déclaration contenue a... ...e demande que la Convention nationale décrète l'impression, l'affiche, l'insertion au Bulletin de la lettre du maire de Paris, ainsi que de la déclaration contenue au rapport adressé par le maire à la commission dès Douze, et renvoie le tout à c...
      ... Je vais le prouver par un exemple : la France entière est la grande commune du peuple... ... qui ne veulent qu'une municipalité par commune, quelque populeuse qu'elle soit, Je vais le prouver par un exemple : la France entière est la grande commune du peuple français; le même gouvernement paternel doit régir la même famille, et voilà la...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 372
      Speaker: Guyomar
      ... seule assemblée primaire. Si alors une division quelconque est nécessaire, sans diviser...
      ...euille qu'une pour la grande commune de France, est le seul et unique souverain. Je ne...
      ...ale pour les grandes villes, sans adopter la conséquence d'un seul canton, d'une seule assemblée primaire. Si alors une division quelconque est nécessaire, sans diviser la souveraineté des citoyens, je ne conçois pas le prétendu déchirement d'une t...
      ...euple entier, réuni dans ses diverses assemblées primaires, à moins qu'on n'en veuille qu'une pour la grande commune de France, est le seul et unique souverain. Je ne combats donc ici que le système qui pourrait tendre à l'usurpation d'une autori...
      Speaker: Guyomar
      ...vez calculer les forces, et préférer la division en diverses municipalités, a 1 admissio... ...ation municipale, de rapprocher les administrés de l'administrateur dont vous devez calculer les forces, et préférer la division en diverses municipalités, a 1 admission d'agents subalternes qui nous rappelleraient encore, au sein de la liberté, le...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 373
      Speaker: Michel-Edme Petit
      ...oche en proche, tout voulut faire comme Paris, et la liberté naquit en France. ...oyaume; et ce n'est pas ici la première fois que le mal produisit du bien. De proche en proche, tout voulut faire comme Paris, et la liberté naquit en France.
      ...t, dans tout le territoire français, la division, la circonscription des grandes villes,...
      ...n particulier ceux de la bonne ville de Paris : la taille, la corvée, la route, la mi...
      ...narchie, ne manquait pas d'alimenter en France tous les vices, tous les arts, toute l'...
      ...s les points de l'immense population de Paris, organisèrent la prise de la Bastille e...
      Nous ne pouvons pas nous dissimuler qu'en effet, dans tout le territoire français, la division, la circonscription des grandes villes, des villes, bourgs, villages, etc., ne se soient opérées, depuis quatorze cents...
      ...ent leurs serfs, leurs sujets. Les privilèges de toutes les grandes villes, et en particulier ceux de la bonne ville de Paris : la taille, la corvée, la route, la milice, avilissant et désolant constamment les campagnes, démontrent à tout homme ...
      ...e manquait jamais de parler pour lui. Ce système topographique, ouvrage de la monarchie, ne manquait pas d'alimenter en France tous les vices, tous les arts, toute l'ignorance dont la monarchie a besoin pour se soutenir : mais, malheureusement po...
      ...rdents chez lesquels le sentiment de la liberté se réveillait, répandus dans tous les points de l'immense population de Paris, organisèrent la prise de la Bastille et la chute du trône. Imiter la capitale fut toujours la maladie (1) Bibliothèque...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 374
      Speaker: Michel-Edme Petit
      ...e combinent ensemble, et le génie de la France veille sur elle, et toute vérité n'est ... toutes nos habitudes se combinent ensemble, et le génie de la France veille sur elle, et toute vérité n'est pas ici perdue.
      Speaker: Michel-Edme Petit
      ...une seule municipalité dans le ville de Paris noiis lui laissons des moyens faciles d...
      ...des projets d'envahissement, changer le Paris actuel en une autre Rome, que sa Seule ...
      ...On noùs dit que l'immense population de Pàris peut offrir toutes sortes de moyens de ...
      On dit qu'en conservant une seule municipalité dans le ville de Paris noiis lui laissons des moyens faciles d'insurrection (car ici les objections se particularisent dans leur objet) ; que cette municipalité peut concevoir des projets d'envahissement, changer le Paris actuel en une autre Rome, que sa Seule garde nationale, composée de 150,000 hommes commandés par un seul chef, à la dév...
      ..., à la subsistance même de la famille, et qu'ici les pères mangent les enfants. On noùs dit que l'immense population de Pàris peut offrir toutes sortes de moyens de gêner le corps législatif dans ses délibérations.
      Speaker: Michel-Edme Petit
      La municipalité de Paris ! Je ne me constitue point son déferijp... La municipalité de Paris ! Je ne me constitue point son déferijpeur officieux; je n'en connais aucun membre; et je crois en effet qu'elle doit, ...
      Speaker: Michel-Edme Petit
      de Paris s'insurger pour aller faire la guerre à...
      ...duire à la famine ! Les subsistances de Paris ! faites des lois qui en prescrivent l'...
      de Paris s'insurger pour aller faire la guerre à lèurs frères, qui en moins de vingt-quatre heures pourraient lés réduire à la famine ! Les subsistances de Paris ! faites des lois qui en prescrivent l'administration : le despotisme l'a bien pu, pourquoi donc la liberté ne le pourr...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 375
      Speaker: Philippeaux
      ...sager dans votre système social, est la division des citoyens sur laquelle je viens d'in...
      ...ues vous devez attribuer à ces chefs ae division dans leur échelle hiérarchique, sous le...
      Ainsi la première chose que vous deviez envisager dans votre système social, est la division des citoyens sur laquelle je viens d'insister. La plupart des égarements populaires viennent du défaut d'instruction, q...
      ...encore du chef de mille. Vous examinerez ensuite quel genre de fonctions politiques vous devez attribuer à ces chefs ae division dans leur échelle hiérarchique, sous le rapport, ou de la morale, ou des secours publiés, ou des finances, ou de l'ense...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 376
      Speaker: Philippeaux
      ...stème que vous adoptiez à cet égard, la division en dizaines, centaines et mille se prêt... ...r sans injustice. II ne s'agit pas encore du mode des élections; mais quelque système que vous adoptiez à cet égard, la division en dizaines, centaines et mille se prête à toutes les combinaisons possibles : par son secours, yous pouvez lors des gr...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 377
      Speaker: Philippeaux
      ...on municipale, d'une part, aux chefs de division, et de l'autre, aux agences supérieures... ...ions accessoires, mais ils s'occuperont plus spécialement de lier l'administration municipale, d'une part, aux chefs de division, et de l'autre, aux agences supérieures.»
      ...nos frères des départements la Ville de Paris. Qu'ils viennent être témoins de notre ... ...faire. En vain les ennemis du peuple qui sont dans votre sein ont calomnié chez nos frères des départements la Ville de Paris. Qu'ils viennent être témoins de notre patriotisme. Us approuveront, comme ils ont déjà fait, nos saintes insurrections...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 386
      Pache, maire de Paris, obtient la parole ; il s'exprime ainsi... Pache, maire de Paris, obtient la parole ; il s'exprime ainsi (1) : (1) Bulletin de la Convention du 27 mai 1793.

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 388
      ...uvoirs de la députation des sections de Paris, ainsi que les quelques observations qu... ... demandons notre frère, notre ami, celui que (1) La discussion concernant les pouvoirs de la députation des sections de Paris, ainsi que les quelques observations qui ont suivi son admission sont empruntées au Mercure universel, tome 27, page 51...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 389
      ... de vous voir en proie à la haine, à la division, aux passions les plus honteuses 1 Yos ... Quel spectacle donnez-vous depuis huit mois à l'Europe étonnée de vous voir en proie à la haine, à la division, aux passions les plus honteuses 1 Yos débats tumultueux prouvent évidemment que le foyer de la contre-révolution est d...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 390
      ...: la liberté ou la mort, a dit toute la France. Il faut dire de même, toutes les fois ... ... nous sommes impatients de lui présenter. Quant à vos magistrats, rassurez-vous : la liberté ou la mort, a dit toute la France. Il faut dire de même, toutes les fois que les droits de (1) Cette dernière phrase, reproduite par le Procès-verbal et ...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 391
      ...e s'occupe de votre sûreté, de celle de Paris et de la fortune publique. Elle apprend... « Tout entière à l'exécution de votre décret, la commission extraordinaire s'occupe de votre sûreté, de celle de Paris et de la fortune publique. Elle apprend que, tandis qu'elle travaille à remplir vos ordres avec une activité infatigabl...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 392
      A Paris, le 3 mars 1793, l'an II de la Républiq... A Paris, le 3 mars 1793, l'an II de la République française.

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 393
      Paris, 22 mai 1793, l'an II de la République ... Paris, 22 mai 1793, l'an II de la République française.
      ...ez ma lettre à tous les Républicains de France, sur les Jacobins, octobre 1792 (Voyez ... (1) Voyez ma lettre à tous les Républicains de France, sur les Jacobins, octobre 1792 (Voyez ci-après ce document aux annexes de la séance, page 425.
      ...ment de la Convention, qu'il y avait en France un parti de désorganisateurs, qui tenda... J'ai annoncé dès le commencement de la Convention, qu'il y avait en France un parti de désorganisateurs, qui tendait a dissoudre la République, même à son berceau.
      ...érieurs qu extérieurs, qui affligent la France ; 2° Que ce parti a été, et est encore 1 unique cause de tous les maux, tant intérieurs qu extérieurs, qui affligent la France ;

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 394
      ...e renferme tristement dans celles de la France. S'y établira-t-elle solidement? C'est ... ...ent n avoir d'autres bornes que celles du monde, et maintenant il faut qu'elle se renferme tristement dans celles de la France. S'y établira-t-elle solidement? C'est encore, et je le dis avec douleur, c'est encore un problème. Et pourquoi ? Parce...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 395
      ...ative (2) et revêtir la municipalité de Paris, ou plutôt ses meneurs, du pouvoir supr...
      ...re cette procédure, et plonger ainsi la France et tous les peuples dans le deuil, mais...
      ...aient qu'un ressort de la conspiration tramée, pour dissoudre l'Assemblée législative (2) et revêtir la municipalité de Paris, ou plutôt ses meneurs, du pouvoir suprême; ces massacres qui ont fait frémir l'humanité, souillé à jamais la Révolutio...
      ...répandues sur le renouvellement de cette Saint-Barthélemy, non seulement suspendre cette procédure, et plonger ainsi la France et tous les peuples dans le deuil, mais même charger depuis, des missions les plus honorables et les plus importantes, ...
      ...ncue qu'ils voulaient dominer encore la France, accueillir la noble et fière accusatio... ...cus qu'ils avaient avili et cherché à dissoudre l'Assemblée législative ; convaincue qu'ils voulaient dominer encore la France, accueillir la noble et fière accusation de Louvet contre Robespierre et Marat • vous la, verrez ensuite, d'après la pl...
      (2) Voyez ma lettre aux républicains de France sur les Jacobins pages 19 et suivantes. (2) Voyez ma lettre aux républicains de France sur les Jacobins pages 19 et suivantes.
      ...uillaume, pour encourager ses alliés de Paris, pour avoir un supplément de septembre,... ...e dépravation, de martyriser sa tête pour immortaliser des scélérats. Frédéric-Guillaume, pour encourager ses alliés de Paris, pour avoir un supplément de septembre, emploierait-il une autre tactique !

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 396
      ..., imaginés pour exciter les citoyens de Paris contre la Convention, et pour l'avilir,... Vous la verrez, d'abord indignée des pillages du 26 février, imaginés pour exciter les citoyens de Paris contre la Convention, et pour l'avilir, en ordonner la punition, et laisser ensuite tomber dans l'oubli l'expiation d'u...
      ...s de républicains, amis de l'ordre, les francs républicains, que savent que la Républi... (1) Je désigne, sous ces mots de républicains, amis de l'ordre, les francs républicains, que savent que la République ne peut exister que par l'ordre qui détestent les anarchistes et les Jacobin...
      ...servez que la société des - Jacobins de Paris n'a pas pris le titre de société des Am... ...rès bon en 1792, mais qui en 1793 devait faire place à celui de républicains. Observez que la société des - Jacobins de Paris n'a pas pris le titre de société des Amis de la République, mais a conservé celui des Amis de la liberté et de l'égalit...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 397
      ...on cause avec la terrible réputation de Paris, on entend les motions sanguinaires des... ... pour l'ordre et pour l'égalité des départements. Insensiblement, on se répond, on cause avec la terrible réputation de Paris, on entend les motions sanguinaires des Jacobins; on apprend, en frémissant, les détails ignorés des massacres du 2 sep...
      ...le désordre, ils veulent étendre sur la France entière cette domination, et l'éternise... ... foulent aujourd'hui sa dignité à leurs pieds; dominateurs de la Convention par le désordre, ils veulent étendre sur la France entière cette domination, et l'éterniser par le désordre. C'est la marche des agitateurs ambitieux; rerum, dit Tacite, ...
      (1) Je ne sais quel corps administratif a, dans une adresse, reproché à Gondorc... (1) Je ne sais quel corps administratif a, dans une adresse, reproché à Gondorcet de.garder le silence depuis huit mois ; que ce corps députe quelqu'un, qui ai...
      ...s, intitulés : Rendez-nous nos dix huit francs. — Donnez -nous du pain, ou égorgez-nou... (2) Rappelez-vous, entre autres, les deux pamphlets, intitulés : Rendez-nous nos dix huit francs. — Donnez -nous du pain, ou égorgez-nous. On lisait dans ce dernier ces mots révoltants : « Convention détestable, « en...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 398
      ...ns, pour maintenir à bas prix le pain à Paris, c'est-à-dire après avoir imposé la France, pour l'avantage de Paris seul, ce sont eux qui, sous le nom des ... Ce sont eux qui, après avoir arraché à la Convention des millions, pour maintenir à bas prix le pain à Paris, c'est-à-dire après avoir imposé la France, pour l'avantage de Paris seul, ce sont eux qui, sous le nom des sections, n'ont cessé de fatiguer la Convention de pétitions, pour fixer le maxi...
      ...es pétitions de ces ouvriers du camp de Paris qui s'intitulaient la nation, et qui vo... ...r la calomnie entre les membres in-. fluentiels de l'Assemblée législative, et les pétitions de ces ouvriers du camp de Paris qui s'intitulaient la nation, et qui voulaient niveler leur indemnité, avec celle des députés, et ces pétitions insolen...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 399
      ... la Commune et de certaines sections dé Paris, enfin l'impunité des chefs des jacobins de Paris. l'impunité de Marat, l'impunité de la Commune et de certaines sections dé Paris, enfin l'impunité des chefs des jacobins de Paris.
      ...rléans, Jean-Baptiste Louvet, député de France, par le Loiret, brochure in-8° de 30 pa... ...ale, et à mes commettants, sur la conspiration du 10 mars, et sur la faction d'Orléans, Jean-Baptiste Louvet, député de France, par le Loiret, brochure in-8° de 30 pages, au bureau de Gorsas, n° 7, rue Tique-tonne.

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 400
      ...Girey dénonça leurs forfaits à toute la France ne contribua pas peu à renverser leurs ... ...s du 11 mars fut-il un coup de foudre pour les conjurés. Le courage avec lequel Girey dénonça leurs forfaits à toute la France ne contribua pas peu à renverser leurs projets, ne contribua pas peu à l'exécration dont furent couverts presque tous c...
  • Tome 72 : Du 11 au 24 août 1793 1 result
    • Séance du dimanche 18 août 1793

      - search term matches: (2)

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 347
      ...prisonniers détenus dans les prisons de Paris ; il est de 1,607 (1). La Convention nationale décrète l'insertion au « Bulletin » de l'état des prisonniers détenus dans les prisons de Paris ; il est de 1,607 (1).
      ... département de police de la commune de Paris ainsi conçue (3). Cet état est fourni par une lettre des administrateurs du département de police de la commune de Paris ainsi conçue (3).
      « Commune de Paris, le 17 août 1793, l'an II de la Républi... « Commune de Paris, le 17 août 1793, l'an II de la République une et indivisible

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 348
      ...rrêt et de détention, du département de Paris, à l'époque du 16 août. Parmi les indiv... détenus dans les maisons de justioe, d'arrêt et de détention, du département de Paris, à l'époque du 16 août. Parmi les individus qui y sont renfermés, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou distrib...
      ...de justice et d'arrêt du département de Paris, ...onforme aux feuilles journalières à nous remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris,
      « Paris, le 16 août, l'an II de la République u... « Paris, le 16 août, l'an II de la République une et indivisible.
      ...u central des postes de la République à Paris (1). ...s de législation et des finances une pétition des chefs de distribution au bureau central des postes de la République à Paris (1).
      ...u central des postes de la République à Paris, pleins de confiance en votre sagesse, ...
      ...ar le corps électoral du département de Paris. Cette loi ne soumet a la réélection qu...
      ... départ et de l'arrivée des environs de Paris j il a, en cela-, donné une extension c...
      « Les chefs de distribution du bureau central des postes de la République à Paris, pleins de confiance en votre sagesse, viennent vous demander le maintien de la loi du 19 octobre 1792, sans doute mal interprétée à leur égard par le corps électoral du département de Paris. Cette loi ne soumet a la réélection que les directeurs des postes. Cependant le corps électoral vient de nommer aux pl...
      ...er, de la poste restante, des paquets chargés, des vérificateurs des comptes, du départ et de l'arrivée des environs de Paris j il a, en cela-, donné une extension contraire à l'article 5 de la loi du 19 octobre 1792.
      ...départ et de l'arrivée, des environs de Paris, les vérificateurs des comptes n'étaien... ...hefs de distribution de quartier, des paquets chargés, de la poste restante, du départ et de l'arrivée, des environs de Paris, les vérificateurs des comptes n'étaient donc pas sujets à la réélection par le corps électoral.

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 350
      ...oir, ta fermeté n'a pu être ébranlée. O France ! quelle est ta force et ta gloire ! Te... ...rouve ton zèle et te rend justice. Tu as bravé les factieux, et fidèle à ton devoir, ta fermeté n'a pu être ébranlée. O France ! quelle est ta force et ta gloire ! Tes soldats combattant pour la loi, imitent les héros de la Grèce et de Rome î tes...

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 352
      ...e commandant du 3e bataillon de la Meur-the, envoie de Cambrai à la Convention le r... Le commandant du 3e bataillon de la Meur-the, envoie de Cambrai à la Convention le rapport de la belle conduite tenue par les braves volontaires qu'il commande, à l...

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 353
      D'après l'ordre du général de division qui m'ordonnait de défendre ce poste le... D'après l'ordre du général de division qui m'ordonnait de défendre ce poste le plus longtemps possible, et dans le cas où les forces supérieures obligeraient ...

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 354
      ...n-nière, Rouget, Massé et Juquin jeune, of ficiers municipaux; GuiLlemeau jeune, p...
      ...in, Previgneau, Du-mesnil, Pinoteau, Le Franc, PiLLQT, Besnîer, Noël Barré, Apert et ...
      ...s, Savignac jeune, Constantin, PiêT'Boisneuf, Bus-seau, Proust, Ducrooq La Bretqn-nière, Rouget, Massé et Juquin jeune, of ficiers municipaux; GuiLlemeau jeune, procureur de là commune; Chauvin, jeune, substitut du procureur de la commune; Mu...
      ...erreault, Dubois, Philip-pain père,' BeaugiEr, Rocheïeau , Ju-quiN ainé, Grôsgrain, Previgneau, Du-mesnil, Pinoteau, Le Franc, PiLLQT, Besnîer, Noël Barré, Apert et Philippe Gille, notables. »

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 355
      ...l'affreuse discorde, en appelant sur la France désolée la Constitution que le peuple a... ...ociété républicaine 4e Perpignan bénit les mémorables journées qui ont terrassé l'affreuse discorde, en appelant sur la France désolée la Constitution que le peuple a reçue avec transport (!)

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 356
      ...me est descendue majestueusement sur la Francé désolée. Le peuple la reçoit avec trans... blime est descendue majestueusement sur la Francé désolée. Le peuple la reçoit avec transport, les influences cie cette Ici salutaire se font déjà sentir ; de toutes par...

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 357
      A la suite des corps administratifs venaient les hussards, les chasseurs d'... A la suite des corps administratifs venaient les hussards, les chasseurs d'Evreux, la gendarmerie parisienne, le bataillon de l'Yonne et le 2® bataillon de...

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 358
      ...avant-garde de l'armée des Ar-ennes, 2e division, 8 heures du matin, en arrivant au bivo... Sénéral de l'avant-garde de l'armée des Ar-ennes, 2e division, 8 heures du matin, en arrivant au bivouac.

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 361
      ...nstitution qu'elle vient de donner à la France, bien différente de célle de l'Assemblé... ...ant la société populaire de Dormans, félicitent la Convention nationale de la Constitution qu'elle vient de donner à la France, bien différente de célle de l'Assemblée constituante, qui ayant la monarchie pour base, était incompatible avec les dr...
      ... municipalités, sociétés populaires, la France entière demandait à grands cris, par de... « Départements, districts, municipalités, sociétés populaires, la France entière demandait à grands cris, par des adresses sans nombre une Constitution républicaine.

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 363
      ...annière fédérative donnée le 14 juillet 1790, au département de la Gironde, devant ê... 8° La bannière fédérative donnée le 14 juillet 1790, au département de la Gironde, devant être brûlée comme celles de tous les autres départements, aux termes des décrets ...
      ...é. Celle de la fédération du 14 juillet 1790 était portée renversé©. ...r la représentation de la Bastille, par la bannière de la liberté et de l'égalité. Celle de la fédération du 14 juillet 1790 était portée renversé©.
      ...nt® lors de la fédération du 14 juillet 1790 seront brûlées le 10 août, comme portan... ...ionale du 28. juillet dernier, portant : que les bannières données aux département® lors de la fédération du 14 juillet 1790 seront brûlées le 10 août, comme portant les signes odieux de la royauté, et remplacées par d'autres avec l'emblème de ...
      ...des lettres d'invitation tous les corps administratifs, civils et militaires, aux citoyens pré... 4° Il sera adressé des lettres d'invitation tous les corps administratifs, civils et militaires, aux citoyens présidents des 28 sections et des sociétés populaires, pour se rendre au Champ de M...
      ...scendre ; et ce signal donné, les corps administratifs et lassemblée entière, se porteront ver... 7° On y attendra que le général donne le signal, pour descendre ; et ce signal donné, les corps administratifs et lassemblée entière, se porteront vers l'autel de la patrie : on y déposera la représentation de la Bastille, et loue...
      ...e placer de nouveau, savoir : les corps administratifs et le conseil de la commune, sous le pa... ...2° L'assemblés descendra ensuite de l'autel de la patrie, et les membres iront se placer de nouveau, savoir : les corps administratifs et le conseil de la commune, sous le pavillon de la terrasse, et les invités, à leurs premières places ; la garde natio...

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 364
      ...vait fait disparaître de la bannière de 1790, les fleurs de lys, signe de la royauté... du département avait fait disparaître de la bannière de 1790, les fleurs de lys, signe de la royauté, et les avait remplacées par des bonnets de la liberté ; il propose qu'avant de...
      ...nt du département a pris la bannière de 1790, l'a déposée sur le bûcher, y a mis le ... ...er qui avait été dressé sur le devant dudit autel, oii étant arrivés, le président du département a pris la bannière de 1790, l'a déposée sur le bûcher, y a mis le feu, et la bannière a été consumée par les flammes au milieu des cris de Vive la...
      ...posant de la volonté générale se fait à Paris. Aujourd'hui, dans chaque commune de la... .... C'est aujourd'hui, c'est à cet instant même que la proclamation de cet acte imposant de la volonté générale se fait à Paris. Aujourd'hui, dans chaque commune de la République, se fait la célébration solennelle de l'union de tous les Français. ...
      ... des orages politiques qui ont agité la France ; c'est vous qui avez donné, dans toute... ...us civiques que cette grande cité doit la gloire qu'elle s'est acquise au milieu des orages politiques qui ont agité la France ; c'est vous qui avez donné, dans toutes les grandes occasions, les exemples éclatants de patriotisme et de courage qui...

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 373
      Speaker: Le Carpentier
      ...loyés à Saint-Domingue, sont rentrés en France depuis quelque temps, pour se faire tra... ...ontcabier et Grellier, officiers dans le corps d'artillerie des colonies, et employés à Saint-Domingue, sont rentrés en France depuis quelque temps, pour se faire traiter de leurs blessures et rétablir leur santé extrêmement délabrée ; ils sont m...
      Speaker: Le Carpentier
      ...e aux colonies, n'ont point de poste en France, et ne peuvent en avoir ailleurs que dans les colonies jusqu'à la rentrée en France des corps où ils sont attachés ; votre ... ...e cette destitution est le fruit de l'erreur, car ces officiers ayant leur troupe aux colonies, n'ont point de poste en France, et ne peuvent en avoir ailleurs que dans les colonies jusqu'à la rentrée en France des corps où ils sont attachés ; votre comité de la guerre me charge de vous présenter le projet de décret suivant.
      Speaker: Le Carpentier
      ...rrestations, faites par les sections de Paris, de voitures chargées de marchandises p... « La Convention nationale approuve les arrestations, faites par les sections de Paris, de voitures chargées de marchandises partant pour Lyon, Marseille, et autres villes en rébellion ; les autorise à cont...
      Speaker: Le Carpentier
      ...té de Salut public du département' dé : Paris, séant au collège des Qua tre nations. Comité de Salut public du département' dé : Paris, séant au collège des Qua tre nations.
      Speaker: Le Carpentier
      Chaque jour toutes les sections de Paris nous annonçant! l'arrestation de Voitur... Chaque jour toutes les sections de Paris nous annonçant! l'arrestation de Voitures chargées de marchandises partant pour Lyon, Marseille et autres villes en reb...

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 374
      Speaker: Lacroix
      ...ndait de toute part, et qui menaçait la France. ...es grands criminels, des représentants parjures, c'était grossir l'orage qui grondait de toute part, et qui menaçait la France.
      Speaker: Lacroix
      ...ui, législateurs, vous pouvez sauver la France, « Vous les avez entre vos mains ; oui, législateurs, vous pouvez sauver la France,
      Speaker: Lacroix
      ... Que tous les habitants des sections de Paris, et des grandes villes, seront, dès ce ... « 2° Que tous les habitants des sections de Paris, et des grandes villes, seront, dès ce moment, sur le pied de guerre,
      Speaker: Lacroix
      ...marcher en personne j par exemple, dans Paris, les juges de paix, qui, pendant leur a...
      ...lapatrie : ies autorités constituées de Paris, en marchant contre les despotes, seron...
      « 36 Que les autorités, renommées depuis le .10 août 1792, Seront tenues de marcher en personne j par exemple, dans Paris, les juges de paix, qui, pendant leur absence, seront remplacés par ur assesseur, les commissaires de polieç. les prési...
      ...mais des républicains qui iront repousser l'ennerfi, l'anéantir, ou mourir pour lapatrie : ies autorités constituées de Paris, en marchant contre les despotes, seront accompagnées de patriotes épurés ; mais avant tout, législateurs, il faut qu'i...

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 375
      Speaker: Lacroix
      ...rd'hui plus que jamais la liberté de la France, décrétez qué toUs lés citoyens de Paris sont sur le pied de guérrè. et ordonnez... ...bles. (On applaudit.) Citoyens représentants, la horde dés esclaves menace aujourd'hui plus que jamais la liberté de la France, décrétez qué toUs lés citoyens de Paris sont sur le pied de guérrè. et ordonnez qu'un quart de ces citoyens, précédés dés fonctionnaires publics, marcheront à ...
      Speaker: Lacroix
      chirent la France depuis quatre ans. CeUx qui ont corromp...
      ... citoyen contre le citoyen et opéré les divisions intestines: ceux dont lés écrits Ont oc...
      chirent la France depuis quatre ans. CeUx qui ont corrompu lés éisprits insouciants, alarmé les timides, armé te citoyen contre le citoyen et opéré les divisions intestines: ceux dont lés écrits Ont occasionné la mort de tant de milliers dê nos frères j céuX enfin qui opèrent la d...
      Speaker: Lacroix
      ...n Phulpin, président dé ladite section. Paris, cé 14 août 1793,, l'ân II de la Républ... ... section, qu'elle a nommés commissaires à cet effet, ayant à leur tête lé citoyen Phulpin, président dé ladite section. Paris, cé 14 août 1793,, l'ân II de la République française, une et indivisible.

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 376
      Speaker: Lacroix
      ...ent républicain, d'où sont résultées la division des parties entre les citoyens, leur ha... ...t l'esprit public, en insinuant une opinion et des systèmes opposés au gouvernement républicain, d'où sont résultées la division des parties entre les citoyens, leur haine respective et la guerre civile qui fait la principale force et le seul espoi...
      Speaker: Lacroix
      « Paris e3t infecté d'agents secrets de Pitt et... « Paris e3t infecté d'agents secrets de Pitt et des 86 députés traîtres ou suspecte qui les informent journellement de tout ce ...
      Speaker: Lacroix
      ... femme, personne enfin aux barrières de Paris et aux entrées de toutes les villes et ... « Surveillons tout, qu'il ne passe aucun homme, aucune femme, personne enfin aux barrières de Paris et aux entrées de toutes les villes et villages de la République, aucun courrier, aucune lettre, aucune malle, aucun pa...
      Speaker: Lacroix
      ...aud, de la section des Sans-Culottes de Paris. » Signé : Eynaud, de la section des Sans-Culottes de Paris. »

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 379
      Speaker: Lacroix
      ...aliénation une pétition des citoyens de Paris, qui demandent que la Convention décrèt... La Convention renvoie aux comités des secours et d'aliénation une pétition des citoyens de Paris, qui demandent que la Convention décrète que l'Hôtel-Dieu sera détruit, et qu'elle mette à la disposition de la commune...
      Speaker: Lacroix
      ... l'admission à la barre des citoyens de Paris, d'après le Moniteur (2) : Suit le compte rendu de l'admission à la barre des citoyens de Paris, d'après le Moniteur (2) :
      Speaker: Lacroix
      ( La municipalité de Paris vient demander que le palais ci-devant ... ( La municipalité de Paris vient demander que le palais ci-devant épiscopal soit employé à agrandir l'hôpital de l'Hôtel-Dieu et devienne ainsi le...

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 380
      Speaker: Lacroix
      ...elle, ci-devant chargé des affaires de' France aux Pays-Bas, dénonce l'ex-ministre des... Le citoyen Ruelle, ci-devant chargé des affaires de' France aux Pays-Bas, dénonce l'ex-ministre des affaires étrangères, Lebrun, au sujet des dépenses du ci-devant comité Belgique...
      Speaker: Lacroix
      ...a Convention les ' moyens politiques et administratifs, non seulement pour réparer les dilapid... ...argée d'examiner toutes les affaires relatives à la Belgique, et de proposer à la Convention les ' moyens politiques et administratifs, non seulement pour réparer les dilapidations commises, mais pour prévenir celles qui pourraient avoir lieu en cas que ...

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 381
      Speaker: Lacroix
      ...act et conforme aux lois du 30 décembre 1790, et du 28 août 1791. » ...ité les bases qui doivent être établies, pour parvenir à un cadastre général, exact et conforme aux lois du 30 décembre 1790, et du 28 août 1791. »
      Speaker: Lacroix
      ... cinq sections de ladite ville, venus à Paris pour apporter à la Convention nationale... ...de la Charente-Inférieure, l'un des cinq commissaires d'assemblées primaires des cinq sections de ladite ville, venus à Paris pour apporter à la Convention nationale les procès-verbaux qui constatent l'acceptation de l'Acte constitutionnel, prés...

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 382
      Speaker: Lacroix
      ... Cholet le 3 mars, la fermeté des corps administratifs et surtout de la garde nationale le dis... « Un mouvement contre-révolutionnaire se fit sentir dans Cholet le 3 mars, la fermeté des corps administratifs et surtout de la garde nationale le dissipa bientôt : nous tuâmes 6 hommes aux révoltés et nous les mîmes en fuite. Mai...
      Speaker: Lacroix
      ...se rendirent devant la maison des corps administratifs ; là nous nous battîmes en désespérés e... ...toyens se firent jour à travers ces brigands» la baïonnette au bout du fusil et se rendirent devant la maison des corps administratifs ; là nous nous battîmes en désespérés et notre feu fut si vif que nous eûmes un moment l'espoir de les repousser. La ré...
      Speaker: Lacroix
      « Paris, le 18 août 1793, l'an II de la Répu- .... « Paris, le 18 août 1793, l'an II de la Répu- . blique. »

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 384
      Speaker: Lacroix
      ...ardenois, volontaire au 7e bataillon de Paris, rendu muet par l'effet d'une explosion... « La Convention nationale décrète que le citoyen François-Lucien Lardenois, volontaire au 7e bataillon de Paris, rendu muet par l'effet d'une explosion de caissons, en combattant à la Vendée, sera admis à l'Hôtel des Invalides.
      Speaker: Lacroix
      ... que le Sénat opprimait le peuple ; que Paris, plus près du mal que vous, a fait ce q... « C'est au moment où cette faction allait opérer la contre-révolution, que le Sénat opprimait le peuple ; que Paris, plus près du mal que vous, a fait ce que vous auriez fait à sa place, ce qu'il aurait voulu faire avec vous : mais les...

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 385
      Speaker: Lacroix
      ...ge, vous avez accepté la Constitution ; Paris a triomphé de ses calomniateurs, et vou... ... la Constitution est descendue de la Montagne. "Vous avez applaudi à notre courage, vous avez accepté la Constitution ; Paris a triomphé de ses calomniateurs, et vous avez rendu justice à ce bon peuple qui, depuis quatre ans, lutte contre le bes...
      Speaker: Lacroix
      ...ous par précaution, se partageraient la France comme la Pologne, et la mettraient sous... ...ître ; ils craindraient que vous ne le fissiez encore, ils vous sacrifieraient tous par précaution, se partageraient la France comme la Pologne, et la mettraient sous le régime des baïonnettes anglaises, espagnoles,
      Speaker: Lacroix
      ...e plus beau pays de l'univers, porter à Paris surtout le fer et le feu ; piller les p... « Frères et amis, les despotes veulerit se partager le plus beau pays de l'univers, porter à Paris surtout le fer et le feu ; piller les propriétés, Violer nos filles et nos femmes pour les égorger ensuite. O vous tous...
      Speaker: Lacroix
      ... le tribunal criminel du département de Paris. ...e le tribunal soit autorisé à prendre de nouveaux jurés parmi ceux qui composent le tribunal criminel du département de Paris.

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 386
      Speaker: Lacroix
      ...al criminel ordinaire du département de Paris, le nombre de jurés nécessaire pour com... ...t autorisé à prendre, par la voie du sort, dans la liste des 200 jurés du tribunal criminel ordinaire du département de Paris, le nombre de jurés nécessaire pour compléter celui qu'exige la loi pour le jugement du procès des accusés de Rouen (î)...
      Speaker: Lacroix
      ...t nuisible à la République de laisser à Paris un si grand nombre de témoins, ce qui a... ...émoins sont assignés pour demain ; ils arrivent de Rouen, et il serait absolument nuisible à la République de laisser à Paris un si grand nombre de témoins, ce qui arriverait, si la Convention ne procédait pas au plus tôt à la nomination des jur...
      Speaker: Lacroix
      ... au tribunal criminel du département de Paris le nombre nécessaire de jurés pour comp... ...cret de ce jour, le tribunal à prendre parmi les 200 jurés employés en ce moment au tribunal criminel du département de Paris le nombre nécessaire de jurés pour compléter celui de 12 pour juger seulement l'affaire de Rouen ; et décréter pareille...
      Speaker: Lacroix
      ...as retenir ces témoins trop longtemps à Paris; mais que l'affaire de Custine, occupan...
      ... le tribunal criminel du département de Paris.
      ...le. accusés de projets contre-révolutionnaires, et observe qu'il importe de ne pas retenir ces témoins trop longtemps à Paris; mais que l'affaire de Custine, occupant un trop grand nombre de jurés, il n'en reste pas assez pour entreprendre l'aff...
      ...utionnaire soit autorisé à prendre de nouveaux jurés parmi Jes 200 qui composent le tribunal criminel du département de Paris.
      Speaker: Lacroix
      ...ion des épouses des gendarmes de la 31° division (1)» La Convention renvoie au comité de la guerre une pétition des épouses des gendarmes de la 31° division (1)»
      Speaker: Lacroix
      « Les citoyennes de Paris, occupées^ à l'habillement des volontai... « Les citoyennes de Paris, occupées^ à l'habillement des volontaires, ont réclamé, contre le décret rendu sur leur première pétition, »

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 387
      Speaker: Lacroix
      ...liberté les administrateurs des eaux de Paris (2). » ...nale décrète que Lo-ménie-Brienne n'est point compris dans lé décret qui met en liberté les administrateurs des eaux de Paris (2). »
      Speaker: Delaunay
      ...s se retireront vers la municipalité de Paris, qui leur délivrera des passeports (1),... ...ssés desdits procès-verbaux aux envoyés des assemblées primaires ; décrète qu'ils se retireront vers la municipalité de Paris, qui leur délivrera des passeports (1), »
      Speaker: Delaunay
      ...ront se retirer vers la municipalité de Paris qui leur délivrera des passeports, ... récépissés desdits procès-verbaux aux envoyés des assemblées primaires. Ils devront se retirer vers la municipalité de Paris qui leur délivrera des passeports,

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 388
      Speaker: Delaunay
      « Un députation de la section de Paris, dite du Mail, est introduite à la barr... « Un députation de la section de Paris, dite du Mail, est introduite à la barre : elle annonce à la Convention que les sans-culottes de cette section se sont ...

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 389
      Speaker: Delaunay
      ...tion du citoyen Abraham, vice-consul de France à Majorque, qui se plaint des vexations... La Convention renvoie au comité de Salut public une pétition du citoyen Abraham, vice-consul de France à Majorque, qui se plaint des vexations qu'il a éprouvées de la part de l'ex-ministre Lebrun (3).
      Speaker: Delaunay
      ... le premier bataillon des grenadiers de Paris, faisant partie de la garnison de Valen... « Représentants d'un peuple libre, dit-il, le premier bataillon des grenadiers de Paris, faisant partie de la garnison de Valenciennes, nous envoie vers vous, pour justifier son patriotisme durant le siège d...

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 390
      Speaker: Delaunay
      ...aux citoyens qui exercent les fonctions administratives à Lyon. Le général d'armée des Alpes et d'Italie aux citoyens qui exercent les fonctions administratives à Lyon.

      Séance du dimanche 18 août 1793

      page 391
      Speaker: Delaunay
      ...dre, et non pas maintenir des germes de division ; la preuve en est consignée dans leurs... rétablir l'ordre, et non pas maintenir des germes de division ; la preuve en est consignée dans leurs arrêtés où ils requéraient les citoyens de chaque section^ âgés de plus de cinq...