Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-1212 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-112 hits on 1792-124 hits on 1793-011 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-091 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-124 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-123 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-122 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-121 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-122 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
7 volumes found
  • Tome 1 : 1789 – Introduction - états généraux - préliminaires. Cahiers des sénéchaussées et baillages [Agen - Amont] 1 result
    • Introduction

      - search term matches: (1)

      Introduction

      page 19
      Telles sont les paroles que Mirabeau, du fond d'un cachot, adressait au despotis...
      ...de relire l'histoire des derniers excès du despotisme en France. Des dettes énorme...
      Telles sont les paroles que Mirabeau, du fond d'un cachot, adressait au despotisme dans son ou- vrage sur les lettres de cachet. Veut-on que leur vérité devienne plus frappante, il suffit de relire l'histoire des derniers excès du despotisme en France. Des dettes énormes et un crédit public anéanti, des impôts dévorants, un peuple aigri par ses mal...
      ...toutes les âmes. Il fallait que l'excès du despotisme vînt les tirer de l'engourdi... Une longue servitude avait flétri toutes les âmes. Il fallait que l'excès du despotisme vînt les tirer de l'engourdissement léthargique dans lequel elles étaient plongées : il fallait nous donner ...
      ...adante servitude succéda à la franchise du règne de Henri IV. Il voulut asservir j... Le despotisme avait commencé sous Richelieu ; la dégradante servitude succéda à la franchise du règne de Henri IV. Il voulut asservir jusqu'au génie. C'est lui qui persuada aux rois qu'ils pou- vaient oser tout ce q...

      Introduction

      page 20
      ...es, d'anarchie, plongèrent les finances du royaume dans un désordre dont il n'y av...
      ...entrait donc 20 millions dans le trésor royal, 151 millions 500 mille livres suffisai...
      ...ngagé. . Quarante ans de guerres civiles, de fanatisme, de déprédations, de crimes, d'anarchie, plongèrent les finances du royaume dans un désordre dont il n'y avait qu'un Sully qui pût les tirer. Ce mi- nistre économe, éclairé, vertueux, app...
      ...nt de 6;025,666 livres 2 sous 6 deniers de rentes, toutes charges déduites : il entrait donc 20 millions dans le trésor royal, 151 millions 500 mille livres suffisaient pour les dépenses publiques, et les réserves étaient de 4,500,000 livres.
      ... dans un désordre effrayant. A l'époque du règne de Charles VII, les dépenses de l...
      ...pu apporter dans les impôts l'extension du territoire et la multiplication des mét...
      ...r faveur et de leurs places ; en sorte que Golbert trouva, en 1661, les finances dans un désordre effrayant. A l'époque du règne de Charles VII, les dépenses de la cour n'avaient jamais passé 94,000 livres. C'est avec le besoin ou la manie de...
      ...ces, dans une proportion plus que décuple de l'accroissement naturel qu'eussent pu apporter dans les impôts l'extension du territoire et la multiplication des métaux précieux. Aus- sitôt que l'épidémie des croisades eût entraîné les Français ...
      ... dans leur département, étaient chargés du recou- -vrement des deniers publics. 11... ...que le produit de son domaine, c'étaient ses sénéchaux, ses baillis, qui, chacun dans leur département, étaient chargés du recou- -vrement des deniers publics. 11 fallut établir un nouvel ordre de choses, lorsque les impositions devinrent gén...
      ...le et si clair, qu'il était à la portée du roi, qui écrivait chaque mois de sa pro... ...e dans l'administration des finances, et il réussit à rendre son travail si simple et si clair, qu'il était à la portée du roi, qui écrivait chaque mois de sa propre main le montant de la recette et de la dé- pense, et la balancé de l'une et ...
      ...que suffisants pour dessécher le trésor royal; l'entre- tien de ses armées épuisa ce ... ...travaux exécutés à Brest, à Toulon, à Rocheforî, à Dunkerque, étaient déjà plus que suffisants pour dessécher le trésor royal; l'entre- tien de ses armées épuisa ce royaume.

      Introduction

      page 21
      ...ivres , à 116,053,374 livres. Le trésor royal n'avait pas 32 millions de revenus quan...
      ...ly, c'est-à-dire de consulter l'intérêt du roi et celui* des sujets. Leurs success...
      ...rta les revenus, qui ne s'élevaient, à la même époque de 1661, qu'à 84,200,000 livres , à 116,053,374 livres. Le trésor royal n'avait pas 32 millions de revenus quand il prit les finances : en 1683, il en avait plus de 92. Malgré ses éco- nomies...
      ...rce et l'industrie, et les faisait tous fleurir. Son principe était celui de Sully, c'est-à-dire de consulter l'intérêt du roi et celui* des sujets. Leurs successeurs n'ont été guidés que par le besoin d'argent et la nécessité d'en trouver po...
      ...ous firent perdré une partie des fruits du génie de Colbert. ...ces. Mais la révocation de l'édil de Nantes, et la persécution des protestants nous firent perdré une partie des fruits du génie de Colbert.
      ...res; et il ne restait pour les dépenses du gouver- nement que 32.529,570 livres, à... ...i, 115,389,074 livres de re- venu, mais les charges emportaient 82,859,504 li- vres; et il ne restait pour les dépenses du gouver- nement que 32.529,570 livres, à 30 livres 10 sous 6 deniers le marc. Ëncore ces fonds étaient-ils consommés d'a...
      Lorsque le duc d'Orléans prit les rênes du gou- vernement, ses vrais amis désiraie... Lorsque le duc d'Orléans prit les rênes du gou- vernement, ses vrais amis désiraient qu'il assem- blât les États généraux : c'était un moyen infail- lible de cons...
      ...ce qu'il ouvrit avec les quatre parties du monde. ...t a trouvé d'immenses ressources dans ses. opérations, et surtout dans le commerce qu'il ouvrit avec les quatre parties du monde.
      ...èdent la guerre civile! Si le testament du feu roi n'avait pas été cassé, que sera...
      ...seau de l'État sous la main impuissante du duc du Maine ?
      ...us.que sa mémoire à admirer ou à censurer et qu'on éprouva les terreurs qui précèdent la guerre civile! Si le testament du feu roi n'avait pas été cassé, que serait devenu le vaisseau de l'État sous la main impuissante du duc du Maine ?
      Le génie du duc d'Orléans pouvait seul rassurer les... Le génie du duc d'Orléans pouvait seul rassurer les esprits. Il corrompit les mœurs, mais il sauva le royaume, et entreprit le hard...
      ...oduirait la découverte de la Louisiane, du Missis- sipi, etc. Malheureusement les ...
      ...othéqué sur les produits et béné- fices du commerce du Sénégal ; elle acquit le privilège de l...
      ...nts publics avec des bil- lets, et se rembourser sur les immenses profits que produirait la découverte de la Louisiane, du Missis- sipi, etc. Malheureusement les bénéfices étaient fantastiques. Cependant, d'après ces spéculations, oki établit en 1716 une banque dont le prix des actions était hypothéqué sur les produits et béné- fices du commerce du Sénégal ; elle acquit le privilège de l'ancienne compagnie des Indes, fondée par Colbert, et prit les fermes générales....

      Introduction

      page 22
      ...son département fait demander au-dessus du né- cessaire au ministre qui n'en gère ...
      ...e toutes mains ? Pour réparer le trésor royal, il réduisit les provinces à la misère ...
      ...ans beaucoup de mérite, porter en économie ce que l'envie de se distinguer dans son département fait demander au-dessus du né- cessaire au ministre qui n'en gère qu'un ; quand on passerait ces économies, seront-elles compara- bles à sa dissip...
      ...e, aux augmentations de dépenses faites par lui ? Ne sait-on pas qu'il donnait de toutes mains ? Pour réparer le trésor royal, il réduisit les provinces à la misère en ac- caparant tous les blés, pour en faire le commercee
      ...le gouvernement, déchargé de l'énormité du fardeau de la dette, et dirigé par la main timide et pacifique du cardinal de Fleury, se montra avec sple... A la majorité de Louis XV, le gouvernement, déchargé de l'énormité du fardeau de la dette, et dirigé par la main timide et pacifique du cardinal de Fleury, se montra avec splendeur. Les trente premières années de ce règne furent brillantes et heureuses. M...
      ...ançaise, et une par- faite connaissance du caractère national et de l'art de manie...
      ... étonnantes révolutions que les annales du monde puissent offrir ; il prépara la r...
      ...Il avait cependant un coup d'œil juste, une énergie peu commune à la noblesse française, et une par- faite connaissance du caractère national et de l'art de manier les hommes. Les cours de Vienne, de Pétersbourg et de Berlin n'osèrent tenter ...
      ...ançais, en contrariant les anciennes ordonnances, lui font hommage des deux plus étonnantes révolutions que les annales du monde puissent offrir ; il prépara la révolution d'Amé- rique, et celle- ci amena la révolution de France.
      ...t et l'on doit regarder la vie dissolue du roi comme une des principales causes de... (1) On peut et l'on doit regarder la vie dissolue du roi comme une des principales causes de la déprédation des finances. On évalue à S00 millions ce qu'il en a coûté à l'E...
      exclusif au nom du roi. M. de Ghoiseul avait des talents, ... exclusif au nom du roi. M. de Ghoiseul avait des talents, mais surtout le ton tranchant qui les fait ressortir (1).
      ... pouvant avoir d'argent, en vola au nom du roi y il ruina tous les citoyens qui av... ...e 1762, l'abbé Terray, homme d'un caractère ferme, mais dur et sans moralité, ne pouvant avoir d'argent, en vola au nom du roi y il ruina tous les citoyens qui avaient fourni aux frais de la guerre, en réduisant à deux et demi pour cent les i...
      ...a vieillesse et d'abuser de la jeunesse du roi. La suite a prouvé que le maréchal avait raison, au moins dans le système du despotisme de la cour. Le roi eût été ...saires à sa place, l'apostropha en plein conseil, lui reprochant de déshonorer sa vieillesse et d'abuser de la jeunesse du roi. La suite a prouvé que le maréchal avait raison, au moins dans le système du despotisme de la cour. Le roi eût été
      ...uvera plus loin une notice plus étendue du caractère personnel et des opérations d... (1) On trouvera plus loin une notice plus étendue du caractère personnel et des opérations des ministres les plus marquants qui se sont succédés sous les règnes de Louis XV...

      Introduction

      page 23
      ...er les peuples sans diminuer la recette du trésor royal; de préparer la nation à la liberté pol... 'Le plan de M. Necker présentait un moyen facile de soulager les peuples sans diminuer la recette du trésor royal; de préparer la nation à la liberté politique, en l'accoutumant peu à peu à traiter elle-même ses propres intérêts ; de...
      ...ut pour successeur M. Turgot, intendant du Limousin, connu par une administration ... ...intendant des colonies, administrateur borné, avare et intraitable; ce- lui-ci eut pour successeur M. Turgot, intendant du Limousin, connu par une administration pure, vivifiante et heureuse. Il déploya dans le ministère de la probité et des ...
      ... vieux Maurepas la possibilité de créer du crédit et de se donner de l'aisance, Il...
      ...r à son profit, que les emprunts actifs du banquier augmentent sa fortune, tandis ...
      ...nu par son Éloge de Colbert et par son habileté dans la banque, fît entrevoir au vieux Maurepas la possibilité de créer du crédit et de se donner de l'aisance, Il fut nommé directeur géné- ral des finances. Ce nouveau ministre, découvert de t...
      ...oir pas vu que le ban- quier s'enrichit d'un crédit qu'il a l'art de faire valoir à son profit, que les emprunts actifs du banquier augmentent sa fortune, tandis que les emprunts passifs d'un gouvernement le ruinent. Ils disent qu'il a tout s...
      (1) II résulte du Compte rendu, qu'en 1781 les retenus de... (1) II résulte du Compte rendu, qu'en 1781 les retenus de 1 Etat excédaient de 10 millions les dépenses fixes; mais, comme il existait à ...
      ...ompte des diverses branches des revenus du royaume, des frais, du mode de leur perception, et dé l'em- pl... ...blés sur les finances, mit sous nos yeux l'état de là fortune publique, rendit compte des diverses branches des revenus du royaume, des frais, du mode de leur perception, et dé l'em- ploi des contributions nationales.
      ...i- tants qui s'abreuvaient dans l'ombre du sang des victimes humaines^ frémit de r...
      ...ésentèrent la révé- lation des mystères du cabinet comme un attentat contre la majesté du trône. Us se réunirent de concert contr...
      ...Il fut disgracié avec tous les honneurs du triomphe décerné par la recon- naissanc...
      A cette lumière imprévue, cette troupe de trai- tants qui s'abreuvaient dans l'ombre du sang des victimes humaines^ frémit de rage. Favoris, mi- nistres, courtisans, tous ces parasites qui cachaient dans une...
      ...t, qui se flattaient d'être de grands intrigants, crièrent au sacrilège, et représentèrent la révé- lation des mystères du cabinet comme un attentat contre la majesté du trône. Us se réunirent de concert contre un administrateur qui avait, quelle que fût son ambition particulière, su montrer l'énergie d'un citoyen. Il fut disgracié avec tous les honneurs du triomphe décerné par la recon- naissance publique.

      Introduction

      page 24
      ... publiques. Mais il dévoilait les vices du régime oppresseur des in tendants, les abus du système financier, l'esprit de corps de...
      ...s; c'en fut assez pour le faire marquer du sceau de la proscription : et ce mémoir...
      dans la discussion des affaires publiques. Mais il dévoilait les vices du régime oppresseur des in tendants, les abus du système financier, l'esprit de corps des Parlements; c'en fut assez pour le faire marquer du sceau de la proscription : et ce mémoire, qui, appuyé de l'opinion publique, au- rait pu faire le bonheur de la France,...
      ... cher- chait depuis longtemps d'écarter du ministère le seul homme qui l'empêchait... ...ait au moins le rival de M. Necker, persuadé qu'il avait trouvé l'occasion qu'il cher- chait depuis longtemps d'écarter du ministère le seul homme qui l'empêchait d'y parvenir, tire à la hâte des copies de ce mémoire, s'empresse de les faire ...
      On attaquait au conseil tous les plans du direc teur général, et comme il n'y éta... On attaquait au conseil tous les plans du direc teur général, et comme il n'y était pas présent, on morcelait, on rejetait ses plans. On avait suivi la même marc...
      ...mpor- tant dans sa retraite les regrets du public, et en consacrant son loisir au ... ...celui de faire prévaloir ses plans de finance, il quitta le ministère en 1782, empor- tant dans sa retraite les regrets du public, et en consacrant son loisir au célèbre ouvrage de l'A d-ministration des finances.
      ... sortit de place avec des pen- sions et du mépris. ...itive imposition. Il greva la ville de Paris de droits sur le sucre, etc., et il sortit de place avec des pen- sions et du mépris.
      ...onduite; qui, , étant procureur général du Parlement de Douai, s'était avili jusqu'à se rendre l'espion d'un ministre auprès du procureur général du Parlement de Bre- tagne, et avait eu l'impudeur de devenir juge du magistrat dont il avait été le délateur...
      ...protec- teurs, fondre sur les richesses du royaume, comme pour dévorer les finance...
      ..., avait déshonoré ses talents par ses vices, ses dignités par l'opprobre de sa conduite; qui, , étant procureur général du Parlement de Douai, s'était avili jusqu'à se rendre l'espion d'un ministre auprès du procureur général du Parlement de Bre- tagne, et avait eu l'impudeur de devenir juge du magistrat dont il avait été le délateur; qui, de- puis, vieilli dans les intrigues amoureuses et dans les intrigues de la cour, chargé de honte et de dettes, venait, avec la troupe avide de ses protec- teurs, fondre sur les richesses du royaume, comme pour dévorer les finances, sous prétexte de les administrer.
      Gomment, en supposant l'exactitude du Compte Gomment, en supposant l'exactitude du Compte
      (1) Remontrances du Parlement de Paris, du 24 juillet 1787. (1) Remontrances du Parlement de Paris, du 24 juillet 1787.

      Introduction

      page 25
      ...des charges de l'Etat, source primitive du déficit (2), le trésor royal était ouvert à toutes les fantaisies, a... ...lions (l)?Cela paraîtrait inconcevable, si l'on ne savait pas qu'indépendamment des charges de l'Etat, source primitive du déficit (2), le trésor royal était ouvert à toutes les fantaisies, acces- sible à toutes les intrigues.
      ...arlement, mina sourdement dans l'esprit du roi le faible garde des sceaux, qui lui...
      ...grand comité des notables que le trésor royal n'était pas, au moment de la retraite d...
      ...ant, par la résistance des notables, qu'il aurait plus d'un assaut à livrer au Parlement, mina sourdement dans l'esprit du roi le faible garde des sceaux, qui lui donna bientôt lui-même occasion de l'attaquer ouverte- ment. Le contrôleur général ayant soutenu au grand comité des notables que le trésor royal n'était pas, au moment de la retraite de M. Necker, dans l'état d'opulence qu'il avait annoncé, le roi désira d'avoir s...
      ... effets publics, de l'accumu- lation et du discrédit des emprunts, chantaient la l... ...e. Les agioteurs, dont la malfaisante activité s'alimente de la multiplicité des effets publics, de l'accumu- lation et du discrédit des emprunts, chantaient la louange d'un ministre qui servait si bien leurs désirs.
      ... les titulaires des spéculations utiles du commerce, par lesquelles leurs capitaux... ... lité des charges, ét qui étaient doublement onéreuses, puisqu'elles éloignaient les titulaires des spéculations utiles du commerce, par lesquelles leurs capitaux auraient pu être une source de richesses pour l'Etat, 6t les exemp- taient de l...

      Introduction

      page 26
      ...ait également dangereux pour l'autorité royale d'avancer ou de reculer, et lui fit fai...
      ...t. L'enregistre- ment de la prorogation du deuxième vingtième, pendant son exil, m...
      ...s opérations, d'imprudences en imprudences il amena les chpses au point qu'il était également dangereux pour l'autorité royale d'avancer ou de reculer, et lui fit faire l'un et l'autre: heureusement pour la monarchie française, le Parlement ne fut ni plus politique ni plus prudent. L'enregistre- ment de la prorogation du deuxième vingtième, pendant son exil, montra qu'il n'était pas moins inconséquent qu'incompétent, et le roi, en le ren-...
      ... conseil, immédiatement après le renvoi du contrôleur général. De l'esprit naturel...
      ... notables, l'impôt territorial et celui du timbre, quoique, comme notable, il se f...
      ... auspices de l'abbé de Ver- mont, et fut servi si chaudement, qu'il fut admis au conseil, immédiatement après le renvoi du contrôleur général. De l'esprit naturel, une élo- cution facile, mais un génie étroit, un corps usé par les plaisirs ; ...
      ...t. Il proposa au Parlement les mêmes impôts que M. de Galonné avait proposés aux notables, l'impôt territorial et celui du timbre, quoique, comme notable, il se fût formellement élevé contre eux*
      ... premier impôt, profitèrent de l'odieux du second pour éluder l'équité de celui qu...
      ...es et d'ar- rêtés, qui finit par l'exil du Parlement 4e .Paris à Troyes.
      Les magistrats, grevés par le premier impôt, profitèrent de l'odieux du second pour éluder l'équité de celui qui aurait porté également sur toutes les propriétés. De là ce combat d'ordres et ' de refus, d'injonctions, de remontrances et d'ar- rêtés, qui finit par l'exil du Parlement 4e .Paris à Troyes.
      ... les amis de la liberté et les fauteurs du despotisme. ... des comptes, l'autre à la cour des aides, avec une énergie qui étonna également les amis de la liberté et les fauteurs du despotisme.
      La mission des deux frères du roi était la même. Cependant, Monsieur,...
      ...t, fut reçu dans Paris aux acclamations du peuple, et reconduit après la séance dans son palais du Luxembourg, au milieu des bénédictions ...
      ...oute, obligé de défendre les opérations du mi nistre disgracié, reçut, dès la barrière de la Con- férence, des marques du mécontentement public. Il se manifesta ...
      La mission des deux frères du roi était la même. Cependant, Monsieur, qui s'était déclaré ouverte- ment contre M. de Galonné,, à l'assemblée des no- tables et aux différentes assemblées de chambres que tint ensuite le Parlement, fut reçu dans Paris aux acclamations du peuple, et reconduit après la séance dans son palais du Luxembourg, au milieu des bénédictions d'une foule immense, qui s'em- pressait de lui présenter des bouquets et de jete...
      ...passage. M. d'Artois, au con- traire, qui s'était cru, par reconnaissance sans doute, obligé de défendre les opérations du mi nistre disgracié, reçut, dès la barrière de la Con- férence, des marques du mécontentement public. Il se manifesta d'une manière effrayante pour sa personne, au Palais, lorsque ses gardes firent ...
      ...trange aveu et de la demande dangereuse du Parlement. En effet, elle fut si viveme... Les ministres lurent entièrement déconcertés et de l'étrange aveu et de la demande dangereuse du Parlement. En effet, elle fut si vivement accueillie, répétée avec tant d'enthousiasme, que le roi se vit obligé de l'a...
      ...plus heureux que ne l'avait été le chef du con- seil des finances. ... donner un nouveau ta- lent, et le principal ministre ne fut ni plus habile, ni plus heureux que ne l'avait été le chef du con- seil des finances.

      Introduction

      page 27
      ...s ; c'eût été vraiment la cour pléniére du despotisme. En même temps, le garde des sceaux Lamoignon se vengeait du Parlement, en créant, dans chaque génér...
      ...c'était un lit de justice ou une séance royale qu'il entendait tenir, et de protester ...
      ...arlé avec courage. Le premier mouvement du roi fut de les faire arrêter au milieu ...
      ...omposée des princes, des pairs, des maréchaux de France et de quelques magistrats ; c'eût été vraiment la cour pléniére du despotisme. En même temps, le garde des sceaux Lamoignon se vengeait du Parlement, en créant, dans chaque généralité, des bailliages auxquels il donnait des pouvoirs très-étendus, tant au civ...
      ...tés; ce qui fut fait (1). Le duc d'Orléans s'étant permis de demander au roi si c'était un lit de justice ou une séance royale qu'il entendait tenir, et de protester contre l'enregistrement, fut exilé ainsi que deux autres conseillers, MM. Fré- teau et Sablier de Cabre, qui avaient parlé avec courage. Le premier mouvement du roi fut de les faire arrêter au milieu de la grand'chambre ; on prévint cette démarche, qui n'aurait fait qu'aigrir les...
      ...d'un emprunt successif : la déclaration du roi, libellée sur son plan, resta plus de huit jours entre ses mains, et la séance royale ne fut arrêtée au conseil que l'orsqu'on se crut assuré du consentement des magistrats. La veille, tout changea : on prétendit que des .membres du Parlement avaient eux- mêmes présenté des mémoires pour demander à distraire du ressort de leur cour plusieurs pro- vin... M. d'Eprémesnil avait donné l'idée d'un emprunt successif : la déclaration du roi, libellée sur son plan, resta plus de huit jours entre ses mains, et la séance royale ne fut arrêtée au conseil que l'orsqu'on se crut assuré du consentement des magistrats. La veille, tout changea : on prétendit que des .membres du Parlement avaient eux- mêmes présenté des mémoires pour demander à distraire du ressort de leur cour plusieurs pro- vinces, et proposé d'y établir des conseils supé- rieurs. M. d'Eprémesnil fut désig...
      ...e quelques magistrats et la gau- cherie du garde des sceaux. M. de Lamoignon avait...
      ...ntrer en né- gociation avec les membres du Parlement qui avaient le plus d'influen...
      ... compagnie. Tous convinrent des besoins du gouvernement et de la nécessité de lui ...
      ...e, tenta celle des emprunts, et elle lui eût peut-être réussi sans la perfidie de quelques magistrats et la gau- cherie du garde des sceaux. M. de Lamoignon avait engagé Je principal ministre à entrer en né- gociation avec les membres du Parlement qui avaient le plus d'influence dans leur compagnie. Tous convinrent des besoins du gouvernement et de la nécessité de lui trouver de l'argent.
      ...mieux, pour la gloire et pour l'intérêt du prince, qu'elle parût un bienfait de sa...
      ...as lé courage de braver le ressentiment du premier ministre.
      ...s repré- sentants de la nation était désormais indispen- sable, et qu'il valait mieux, pour la gloire et pour l'intérêt du prince, qu'elle parût un bienfait de sa part plutôt qu'un sacrifice arraché par la nécessité. Peut-être aussi n'eût-il pas lé courage de braver le ressentiment du premier ministre.
      ...rent la récompense des brillants succès du prin- cipal ministre, et le garde des s... ...lières des ministres pros- péraient. L'archevêché de Sens et une riche abbaye furent la récompense des brillants succès du prin- cipal ministre, et le garde des sceaux reçut pour prix de son habileté 200,000 livres pour marier sa fille.
      ...res me- nacèrent la compagnie, jetèrent du ridicule sur leurs délibérations. Encor... ...tants, l'humble confession de M. d'Epré- mesnil, la scission dont plusieurs membres me- nacèrent la compagnie, jetèrent du ridicule sur leurs délibérations. Encore deux lois justes et agréables à la nation, et les ministres triom- phaient. Ma...
      ...hilosophes s'oc- cupait, soiis les yeux du chef de la justice, de la réforme de la... Un comité de jurisconsultes philosophes s'oc- cupait, soiis les yeux du chef de la justice, de la réforme de la jurisprudence civile et criminelle. Le garde des sceaux, toujours pressé d'agir...
      ...e pour l'enregistrement, dans la séance royale, il ne res- tait que deux partis à pren... ...is, et lui manquèrent de paroles Cepen- dant une grande majorité s'étant déclarée pour l'enregistrement, dans la séance royale, il ne res- tait que deux partis à prendre : l'un de faire re- tourner te Toi à Versailles, et de laisser consom- mer l...

      Introduction

      page 28
      ...t fit jurer les magistrats et les pairs du royaume de se refuser à tout projet qui... ...isme avait semé l'alarme. M. d'Epremesnil vint à bout de découvrir le mystère, et fit jurer les magistrats et les pairs du royaume de se refuser à tout projet qui émane- rait des presses ministérielles.
      ... Parlement les met sous la sauve- garde du roi et de la loi. Les pairs s'assemblen... ... échappen t aux satellites porteurs de la lettre, se réfugien t au Palais, et le Parlement les met sous la sauve- garde du roi et de la loi. Les pairs s'assemblent, le peuple se porte en foule à la grand'salle ; une députation solennelle part...
      ... homme est surpris dans l'enceinte même du Palais, vendant des exemplaires falsifiés du fameux arrêté du 3 mai. Les portes de la grand'chambre s... Cependant un homme est surpris dans l'enceinte même du Palais, vendant des exemplaires falsifiés du fameux arrêté du 3 mai. Les portes de la grand'chambre s'ouvrent, et la cour, les pairs y séant, condamnent aux flammés ces imprimés d'i...
      ...savaient pas qu'il n'était que l'ennemi du ministre et non l'ami de la liberté. Le... ...les magistrats. Tous les Fran- çais furent ce jour-là pour d'Eprémesnil. Ils ne savaient pas qu'il n'était que l'ennemi du ministre et non l'ami de la liberté. Le marquis d'Àgoult montra ses ordres ; mais comme ils n'étaient que ministériels,...
      ...omme il avait fait une espèce. de siège du Palais et failli em- porter la grand'ch... ...ion publique et contre sa personne et contre les ordres dont-il était porteur. Comme il avait fait une espèce. de siège du Palais et failli em- porter la grand'chambre d'assaut, on lui donna le gouvernement de la place qu'il avait conquise.
      ... à faire valoir. La volonté personnelle du roi étant nulle devant l'influence des ...
      ...tique; et l'on vit qu'ils avaient abusé du mot pour usurper les droits et s'attrib...
      ... finances, la guerre et le gouvernement du roi n'étaient pas de son ressort. »
      ...a nation qu'elle avait des droits puis- sants à exercer, de longues réclamations à faire valoir. La volonté personnelle du roi étant nulle devant l'influence des ministres qui la dirigeaient à leur gré, ils ne trouvaient point d'antres juges ...
      ...de la législation, ils se sont exposés à l'exa- men, à la surveillance, à la critique; et l'on vit qu'ils avaient abusé du mot pour usurper les droits et s'attribuer la puissance des grands Par- lements, c'est à dire des États généraux, quoiq...
      ... au régent « que le Parle- ment était pour rendre la justice au peuple ; que les finances, la guerre et le gouvernement du roi n'étaient pas de son ressort. »
      ... des impôts ? Selon l'auteur de l'Éloge du chancelier de l'Hôpital, ils ont corrom... ...-ils préservé, ou même essayé de préserver le peuple de l'oppressive progression des impôts ? Selon l'auteur de l'Éloge du chancelier de l'Hôpital, ils ont corrompu et ce qu'il y a de plus sacré sur la terre et-1e seul bien que les gouverneme...

      Introduction

      page 29
      Peu de jours après la scène du Palais, parurent les fameux édits du 8 mai 1788 (1). Peut-être eût- ou vu d'...
      ...œurs, tant par la courageuse résistauce du peuple de Rennes et les. écrits vigoure...
      ... ferme, mesurée et vraiment patriotique du Dauphiné, triomphèrent de la puissance royale indignement prostituée, de la force mil...
      Peu de jours après la scène du Palais, parurent les fameux édits du 8 mai 1788 (1). Peut-être eût- ou vu d'un œil tranquille l'établissement de grands bailliages ; quoique dangereux dans ...
      ... nation aux Parlements, et ceux-ci, forts des sentiments excités dans tous les cœurs, tant par la courageuse résistauce du peuple de Rennes et les. écrits vigoureux de la commission inter- médiaire des États de Bretagne, que par la con- duite ferme, mesurée et vraiment patriotique du Dauphiné, triomphèrent de la puissance royale indignement prostituée, de la force militaire, ébranlée par l'usage déshonorant qu'on en voulait faire, et renversèrent...
      ... la situa- tion déplorable des affaires du royaume, sur l'in- capacité du ministre, et la nécessité d'en prendre ...
      ...t arrangé pour tenir toujours les rênes du gouvernement, et ne comprit rien à ces ...
      ...re délivrée de l'archevêque de Sens; il ouvrit les yeux ou roi et à la reine sur la situa- tion déplorable des affaires du royaume, sur l'in- capacité du ministre, et la nécessité d'en prendre un autre dont le choix fût agréable à la nation. 11 s'offrit à aller lui-même de...
      ...fut donc résolue. La reine voulut en vain Je préparer à cet événement; il s'était arrangé pour tenir toujours les rênes du gouvernement, et ne comprit rien à ces discours. 11 fallut que l'abbé de Vermont allât les lui expli- quer le jour de S...
      ... de M. Necker , trouva dans les bureaux du contrôleur général toutes les facilités... ...anchaud, qui eut beaucoup de part à une réponse de M. de Galonné au Compte rendu de M. Necker , trouva dans les bureaux du contrôleur général toutes les facilités imaginables pour faire des recherches sur son administration, et son ouvrage fu...
      ...t contre-marches des troupes, la baisse du change, la suspension du payement des impositions, les frais d'e... ... soulever le peuple, acheter des juges pour les grands bailliages, les marches et contre-marches des troupes, la baisse du change, la suspension du payement des impositions, les frais d'espion- nage, etc. coûtèrent à la France plus de cent mil- lions.
      ... chez les notai- res, et d'y substituer du papier. Sa retraite prévint ce nouveau ... ...violences. Il était à la veille de s'emparer de tout l'argent qui était en dépôt chez les notai- res, et d'y substituer du papier. Sa retraite prévint ce nouveau crime et la ruine d'une foule de fa- milles.

      Introduction

      page 30
      ...dieux de ce nouveau divan, ^on s'empara du thavail du comité, on le tronqua, on le morcela po... ...r plé- nière, offrir au public quelques lois propres à balancer et à couvrir l'odieux de ce nouveau divan, ^on s'empara du thavail du comité, on le tronqua, on le morcela pour le faire cadrer avec l'opération principale. L'abbé Maury fut chargé des préa...
      ...de con- server sa place ; mais la haine du Parlement de Paris l'obligea de hâter d... ...rit M. de Lamoignon ne fut point sur-le- champ acceptée. Il se flatta un moment de con- server sa place ; mais la haine du Parlement de Paris l'obligea de hâter de deux jours le moment fixé pour sa retraite.
      ... : M. de Lamoignon ren- voya les sceaux du roi, et les Parlements furent réintégré... ...é ! Sur des copies que l'on eut de cet arrêté, le lit de justice fut contremandé : M. de Lamoignon ren- voya les sceaux du roi, et les Parlements furent réintégrés dans leurs fonctions, sans lit de justice.
      ...eunesse de Paris ayant appris le départ du principal ministre, alla demander au li...
      ...utres de papier, en dérision de l'arrêt du conseil du 16 août, qui autorisait les différentes...
      ...oupable de l'avoir mis aux quatre coins du royaume. Un ecclésiastique qui passait ...
      La jeunesse de Paris ayant appris le départ du principal ministre, alla demander au lieutenant de police la permission de se divertir, c'est-à- dire de donner des mar...
      ...êtu d'une robe d'évêque, dont trois cin- quièmes étaient de satin, et les deux autres de papier, en dérision de l'arrêt du conseil du 16 août, qui autorisait les différentes caisses à faire en papier les deux cinquièmes de leurs payements. On le jugea ensuite ; il fut condamné au feu, ap- paremment comme coupable de l'avoir mis aux quatre coins du royaume. Un ecclésiastique qui passait fut arrêté; on lui donna le nom de l'abbé de Vermont, et il fut chargé de confes...
      ...r; mais le chevalier Dubois, commandant du guet, s'y opposa. Il aurait pu facileme... Le lendemain le peuple voulut recommencer; mais le chevalier Dubois, commandant du guet, s'y opposa. Il aurait pu facilement prévenir le
      ... au premier désordre, et les satellites du petit tyran subalterne sont mis en fuit... ...orts et des blessés, le peuple, quoique sans armes, se rallié, la fureur succède au premier désordre, et les satellites du petit tyran subalterne sont mis en fuite avec leur chef. On force le corps de garde placé au pied de la statue de Henri...
      ...ca- sionné par la violence et l'ineptie du comman- dant du guet? On crut réparer un premier crime ... ... trouvaient. C'était un désordre punissable, sans doute ; mais n'était-il pas occa- sionné par la violence et l'ineptie du comman- dant du guet? On crut réparer un premier crime par un autre plus grand encore. Lorsque cette jeunesse indisciplinée se porta su...
      ...re le feu à leurs hôtels et à la maison du chevalier Dubois. ~ ...a vengeance. Des troupes de furieux partent de la place Dauphine pour aller mettre le feu à leurs hôtels et à la maison du chevalier Dubois. ~
      ... son hôtel. Il va sur-le-champ chercher du secours. On eût pu faire marcher un bat... ...les à l'instant où ces forcenés, armés de torches brûlantes, s'ap- prochaient de son hôtel. Il va sur-le-champ chercher du secours. On eût pu faire marcher un bataillon de gardes françaises et un corps de gre- nadiers qui en auraient imposé à...

      Introduction

      page 31
      ...ion de ces assassinats, le com- mandant du guet fut mandé par le Parlement. Le maj... Sur la dénonciation de ces assassinats, le com- mandant du guet fut mandé par le Parlement. Le major comparut en son nom, et présenta un ordre supérieur.
      ...4 le droit d'y entrer, étaient toujours du parti de la cour qui les nommait. Tel était aussi le vœu de la noblesse et du clergé; mais la grande majo- rité des F... ... aux baillis, sénéchaux, officiers municipaux et.de justice qui, ayant eu en 1614 le droit d'y entrer, étaient toujours du parti de la cour qui les nommait. Tel était aussi le vœu de la noblesse et du clergé; mais la grande majo- rité des Français, quelques nobles même rejetèrent cette tyrannique prétention.
      ...n plan de consti- tution pour les États du [pays, dont l'ancienne forme, repoussée... ...publique. L'assemblée de Romans fut convoquée par le roi, à l'effet de dresser un plan de consti- tution pour les États du [pays, dont l'ancienne forme, repoussée par l'opinion et le sentiment universel, ne pouvait plus convenir.
      ...t un ensemble, arrêtè- rent que l'ordre du tiers état aurait aux États de la provi... ...térêts qui seule peut affermir l'union, et former de toutes les parties de l'État un ensemble, arrêtè- rent que l'ordre du tiers état aurait aux États de la province une représentation égale à celle des deux autres réunis ; que l'assemblée se...
      ...aux. Enfin, ils établirent la nécessité du peuple, en arrêtant que toute loi nouve... ...vince avant-que les députés en eussent délibéré dans l'assemblée des États généraux. Enfin, ils établirent la nécessité du peuple, en arrêtant que toute loi nouvelle, avant son enregis- trement dans les cours, serait communiquée aux procureur...
      ...uphiné devint l'admiràtion et le modèle du royaume. Les provinces qui n'avaient po...
      ...cipalités de Bretagne, les trois ordres du Velay, du Languedoc, du Vivarais, le tiers état-de Provence, envoyèrent des députés porter au pied du trône le vœu des peuples.
      I^e Dauphiné devint l'admiràtion et le modèle du royaume. Les provinces qui n'avaient point d'États voulurent s'en .former sur ces principes. , Toutes les municipalités de Bretagne, les trois ordres du Velay, du Languedoc, du Vivarais, le tiers état-de Provence, envoyèrent des députés porter au pied du trône le vœu des peuples.

      Introduction

      page 32
      ...eur à Monsieur que les opinions connues du comte d'Artois en faisaient peu à ce de... ... nombre égal aux deux premiers ordres. Cette délibération, qui fît autant d'honneur à Monsieur que les opinions connues du comte d'Artois en faisaient peu à ce dernier, fut celle que le roi et son ministre adoptèrent.
      ...les, à arrêter les vues bienfai- santes du roi et de son ministre, des écrivains p... ...llaient à étouffer, sous le poids de leur autorité, les récla- mations universelles, à arrêter les vues bienfai- santes du roi et de son ministre, des écrivains philosophes remontaient aux principes des so- ciétés, démontraient que le véritab...
      ...ut la gloire de ramener les prin- cipes du Gouvernement et de l'ordre politique au... M. de Kersaint eut la gloire de ramener les prin- cipes du Gouvernement et de l'ordre politique aux lois éternelles de la raison, dans un ouvrage in- titulé Bon sens, que les.évê...
      ...ux ouvrages vo- lumineux sur les droits du tiers état et la forme des États généra... MM. Target et Cerutti, dans deux ouvrages vo- lumineux sur les droits du tiers état et la forme des États généraux, défendaient avec éloquence
      les droits du peuple français. AL Mounier dépouil- la...
      ...t l'effroyable'Louis XI, tout dégoûtant du sang français, armant la justice d'un p...
      ... haine, sur sa tête l'implacable colère du ciel.
      les droits du peuple français. AL Mounier dépouil- lait les anciennes archives des États généraux, et prouvait par l'autorité des fai...
      ...its de feu les fureurs de la tyrannie, et nous faisait frémir, en nous présentant l'effroyable'Louis XI, tout dégoûtant du sang français, armant la justice d'un poignard, habitant au Plessis-les-Tours, au- dessus des cachots où il enchaînait ...
      ...es pieds le désespoir et les douleurs, autour de lui la trahison, la terreur, la haine, sur sa tête l'implacable colère du ciel.
      ...ouillonnaient de la haine des tyrans et du désir d'une sage constitution; le pa- t... Tous les cœurs bouillonnaient de la haine des tyrans et du désir d'une sage constitution; le pa- triotisme se propageait avec les lumières,lorsque VEssai sur les privilèges parut...
      ...rapport fait par M. Necker, au conseil .du roi, sur les ré- sultats des délibérati...
      ...t en faveur de la double représentation du tiers état étaient développées avec une telle énergie qu'elles déterminèrent l'opinion du roi. La convocation des États généraux ...
      ...raison celles de l'autorité et de J'as- cendant d'un ministre en crédit, fut le rapport fait par M. Necker, au conseil .du roi, sur les ré- sultats des délibérations de la deuxième assemblée des notables, rapport dans lequel les raisons qui militaient en faveur de la double représentation du tiers état étaient développées avec une telle énergie qu'elles déterminèrent l'opinion du roi. La convocation des États généraux fut ainsi fixée dans cette forme, pour le 27 avril 1789.
      ...référer à leurs prérogatives les droits du grand;nombre, et pré- tendre que 24 mil... ... les privilégiés. Ils jurèrent dans ce moment la perte d'un ministre qui osait préférer à leurs prérogatives les droits du grand;nombre, et pré- tendre que 24 millions d'hommes formaient le corps de la nation; et n'étaient pas moins citoyens ...
      Les États du Dauphiaé inscrivirent ce rapport sur le... Les États du Dauphiaé inscrivirent ce rapport sur leurs registres comme un monument égale- ment honorable pour le prince et pour son...

      Introduction

      page 33
      Les Etats de Bretagne, du Béarn et du Dauphiné avaient formé ensemble un pact...
      ...sèrent séduire, et écrivirent aux Etats du Dauphiné pour les exhorter à s'unir ave...
      ...nouvelle occasion de donner des preuves du patriotisme éclairé qui avait dirigé to...
      ...e des barrières à opposer au despotisme du gouvernement arbitraire; mais que le sa...
      Les Etats de Bretagne, du Béarn et du Dauphiné avaient formé ensemble un pacte de défense contre le despotisme ministériel ; néanmoins on espéra pouvoir enga...
      ...it un at- tentat contre la constitution actuelle des Etats. Les Béarnais se laissèrent séduire, et écrivirent aux Etats du Dauphiné pour les exhorter à s'unir avec eux pour la défense- des privilèges. Cette lettre fut pour ceux-ci une nouvelle occasion de donner des preuves du patriotisme éclairé qui avait dirigé toutes leurs démarches, et ils acquirent une nou- velle gloire en déclarant que le...
      ...ient pré- cieuses à leurs yeux, que lorsqu'elles pouvaient être considérées comme des barrières à opposer au despotisme du gouvernement arbitraire; mais que le sacrifice des privilèges était le premier qu'on devait faire à la liberté publique...
      ...eur en répondant aux principales villes du royaume, qui les sollicitaient de se Les négociants de Grenoble ne se firent pas moins d'honneur en répondant aux principales villes du royaume, qui les sollicitaient de se
      ...officiers municipaux qui avaient acheté du roi un droit que le monarque n'avait pas lui-même, et qu'on ne pouvait recevoir que du choix libre de ses commettants. Le clergé du second ordre était exclu des Etats, et ... ...n'y était point représenté, car il ne pouvait regarder comme son mandataire des officiers municipaux qui avaient acheté du roi un droit que le monarque n'avait pas lui-même, et qu'on ne pouvait recevoir que du choix libre de ses commettants. Le clergé du second ordre était exclu des Etats, et la noblesse en totalité y siégeait depuis plus de deux siècles par le seul droit...
      ...rait de voir établir le système général du gouvernement, l'im portance d'adopter p...
      ...ration uniforme et cor- rélatif à celui du royaume, la nécessité de réunir enfin e...
      ...i les avaient guidés, les bases qu'ils avaient posées, et Sur lesquelles on désirait de voir établir le système général du gouvernement, l'im portance d'adopter pour l'universalité des pro- vinces un plan d'administration uniforme et cor- rélatif à celui du royaume, la nécessité de réunir enfin en un seul corps toutes ces provinces qui formaient vingt nations dans une : tout...

      Introduction

      page 34
      ...putatioû nombreuse, pour porter au pied du trône les réclamations de la province s...
      ...s, et le prince fut investi des députés du peuple,
      une députatioû nombreuse, pour porter au pied du trône les réclamations de la province sur les vices de l'organisation de ses Etats, Cet exemple fut suivi par une foule...
      ...ssemblées munici- pales, d'adresses au roi, de pétitions de corps, de communautés, et le prince fut investi des députés du peuple,
      ...alés, crut voir dans ce concert unanime du peuple une insurrec- tion contre elle, ... ...ment universel, au moment où elle venait de rendre à la patrie des services signalés, crut voir dans ce concert unanime du peuple une insurrec- tion contre elle, excitée ou fomentée par le mi- nistère, en représailles de la protection qu'elle...
      ...s, ni les ordres mêmes des commissaires du roi, ne purent le faire chanceler. ...ans le système d'inaction qu'il avait adopté, et ni les instances des privilégiés, ni les ordres mêmes des commissaires du roi, ne purent le faire chanceler.
      ...province apporta à l'assemblée un arrêt du conseil qui suspendait les séances des ...
      ...au 3 février, et enjoignait aux députés du tiers de se retirer vers leurs commetta...
      Le 7 janvier, le commandant de la province apporta à l'assemblée un arrêt du conseil qui suspendait les séances des Etats jusqu'au 3 février, et enjoignait aux députés du tiers de se retirer vers leurs commettants, et de leur demander de
      ...'il avait arrêté d'obtempérer à l'arrêt du conseil. ...épondit qu'il n'entendait prendre aucune part aux délibérations des Etats, et qu'il avait arrêté d'obtempérer à l'arrêt du conseil.
      Le chevalier du Guer, pour arrêter les com- munes, fait... Le chevalier du Guer, pour arrêter les com- munes, fait jurer tous les gentilshommes et le clergé qu'ils n'entreraient jamais dans aucu...
      Le plus grand nombre des députés du tiers se rendit à Paris, persuadé que c...
      ...s s'assemblaient conformément à l'arrêt du conseil, pour délibérer sur le parti qu...
      Le plus grand nombre des députés du tiers se rendit à Paris, persuadé que ce serait à la cour que l'on chercherait à frapper les plus grands coups. Cependant les diverses corporations et com- munautés s'assemblaient conformément à l'arrêt du conseil, pour délibérer sur le parti qu'elles devaient prendre dans des circonstances aussi difficiles. Le Parlement qu...
      ...êque de Sens, on avait imaginé de jeter du ridicule sur ces opérations, en hs parodiant ! on avait installé sous les fenêtres du commandant un grand bail- liage figuré ...
      ... paraissant égale- ment propres à jeter du ridicule sur les assem- blées des corps...
      ...e distribués dans les dernières classes du peuple, pour les inviter à se rendre à ...
      ...ses audi- teurs, avec toute l'éloquence du genre qui leur convenait, que c'étaient...
      ...es faisaient vivre ; que le but évident du haut tiers était d'en abolir les assemb...
      Pendant le ministère de l'archevêque de Sens, on avait imaginé de jeter du ridicule sur ces opérations, en hs parodiant ! on avait installé sous les fenêtres du commandant un grand bail- liage figuré par des portefaix et dés gagne-deniers en simares. Les mêmes acteurs paraissant égale- ment propres à jeter du ridicule sur les assem- blées des corps de métiers et des communautés, on résolut de les employer, Des billets furent en conséquence distribués dans les dernières classes du peuple, pour les inviter à se rendre à une as- semblée indiquée au champ de Montmorin î elles y accoururent en foule. U...
      ...ces nouveaux comices, une table fut sa tri- bune aux harangues. Il représenta à ses audi- teurs, avec toute l'éloquence du genre qui leur convenait, que c'étaient les Etats qui les faisaient vivre ; que le but évident du haut tiers était d'en abolir les assemblées, qu'alors ils mourraient de faim, ce qui. n'était pas douteux, puisque le p...
      ...ple sous le poids immense de l'autorité royale. ...es nobles, faire écraser la noblesse par le peuple, ann d'écraser ensuite le peuple sous le poids immense de l'autorité royale.

      Introduction

      page 35
      ... plusieurs jours n'avait pas été ignoré du Parlemént; le grand prévôt avait surpri... Cet attroupement annoncé depuis plusieurs jours n'avait pas été ignoré du Parlemént; le grand prévôt avait surpris et porté au président plu- sieurs des billets répandus aveo..profusion pour am...
      ...s de li- vrée, des membres des Etats et du Parlement. Une foule do faits et de dét... ...es bâtons aux assassins ; d'autres pré- tendaient avoir -reconnu, bous des habits de li- vrée, des membres des Etats et du Parlement. Une foule do faits et de détails presque tous altérés et exagérés par la colère, augmentaient parmi la bourg...
      ...es rues. Une querelle entre deux hommes du peuple vint ral- lumer la fureur généra... ...ées, sabres et pistolets, partagée en divers groupes, parcourait les places et les rues. Une querelle entre deux hommes du peuple vint ral- lumer la fureur générale et précipiter l'explosion. L'un d'entre eux, blessé d'un coup de couteau, s'é...
      ...s combattants, et leur ordonne, au, nom du roi et dp la patrie, de mettre bas les ...
      ...- sence et sa vqix suspendent la fureur du peuple, l'Hôtel-de-Ville s'assemble et ...
      ...sordre ; les magistrats sont insultés; enfin le commandant se jette au milieu des combattants, et leur ordonne, au, nom du roi et dp la patrie, de mettre bas les armes. Sa pré- sence et sa vqix suspendent la fureur du peuple, l'Hôtel-de-Ville s'assemble et la noblesse rentre aux Etats.
      ... la mort de son fils, tué dans l'émeute du 26 janvier. ...touchantes de leur affection, et lui offrir le secours de leurs bras pour venger la mort de son fils, tué dans l'émeute du 26 janvier.
      ...s. Quelques-unes, après s'être assurées du rétablissement de la tranquillité, con-...
      ... traiter avec le commandant des troupes du roi, entrent dans la ville, confèrent a...
      ...nts, marche, à la tête de quelques troupes, à la rencontre des légions citoyennes. Quelques-unes, après s'être assurées du rétablissement de la tranquillité, con- sentent à retourner dans leurs foyers; d'autres qui, pour n'être pas à charge à...
      ...it suivre de plusieurs chariots remplis de vivres et de munitions, refu- sent de traiter avec le commandant des troupes du roi, entrent dans la ville, confèrent avec des commissaires nommés par les jeunes patriotes, déposent leurs armes dans ...
      L'inaotion des députés du tiers, et les démarches courageuses et ...
      ...es amis de la liberté sur les partisans du despotisme.
      L'inaotion des députés du tiers, et les démarches courageuses et soutenues de toutes les villes de Bretagne, durent faire présager-la fermeté dés États généraux et le triomphe des amis de la liberté sur les partisans du despotisme.
      ...es à l'insouciance ou à la malveillance du parlement. Tous frémissaient à l'approc...
      ...contre les Etats; deux fois les menaces du peuple le forcèrent à garderie silence....
      ... de renoncer aux prérogatives. Un arrêt du conseil flétrit l'arrêt tyrannique de c...
      On attribua ces désastres à l'insouciance ou à la malveillance du parlement. Tous frémissaient à l'approche de cette assemblée qui allait détruire leur existence politique. Deux fois celui de Gre- noble sembla vouloir revenir sur ses pas et com- mencer la guerre contre les Etats; deux fois les menaces du peuple le forcèrent à garderie silence. Le Parlement de Besançon ne fut pas plus heu- reux dans les actes de despotisme...
      ... de la province, qui avaient eu le courage de s'élever contre leurs collègues et de renoncer aux prérogatives. Un arrêt du conseil flétrit l'arrêt tyrannique de cette cour souveraine ; et pour la première fois peut-être on vit un acte de pouv...
  • Tome 54 : Du 1er au 10 décembre 1792 1 result
    • Séance du lundi 3 décembre 1792

      - search term matches: (46)

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 57
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      « A Londres, le 12 novembre 1792, » « A Londres, le 12 novembre 1792, »
      Speaker: Quinette
      ...Lille qui ont souffert pendant la durée du siège de cette ville et qu'elle m'a cha... ... la somme de 500 livres que la ville de Laon destine à secourir les citoyens de Lille qui ont souffert pendant la durée du siège de cette ville et qu'elle m'a chargé d'offrir pour elle à la patrie. (Applaudissements.)
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ...terre, qui félicite la nation française du succès de ses armes. Suit la teneur des... ...ansmet à la Convention une adresse de la Société patriotique d'Aldgate, en Angleterre, qui félicite la nation française du succès de ses armes. Suit la teneur des ces pièces :
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ...nale de France, par la Société des amis du peuple à Aldgate, à l'occasion des vict... Adresse (2) de félicitation à la Convention nationale de France, par la Société des amis du peuple à Aldgate, à l'occasion des victoires remportées par l'armée française dans la Belgique.
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ...orce politique, dans toutes les parties du monde. ...à briser les fers de l'esclavage, et à donner à l'homme la vie, la santé et la force politique, dans toutes les parties du monde.
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ...tes, dissiper les armes et les ténèbres du fanatisme, de l'orgueil insolent et de ... ...ussi vive que pure, le soleil de la Liberté, par le moyen de vos armes triomphantes, dissiper les armes et les ténèbres du fanatisme, de l'orgueil insolent et de la folie, et chasser devant lui avec une rapidité miraculeuse, cette horde de ba...
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ...ce, nous avons reçu l'agréable nouvelle du succès de votre invincible armée sous les ordres du citoyen général Dumouriez, près de Mons... ...n cordiale et sincère, sur l'heureuse tournure qu'ont prise les affaires de France, nous avons reçu l'agréable nouvelle du succès de votre invincible armée sous les ordres du citoyen général Dumouriez, près de Mons. L'expression nous manque pour vous peindre la joie et l'admiration que nous av...
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ...igné : par ordre de la Société des Amis du peuple à Aldgate, John Hall, président ... « Signé : par ordre de la Société des Amis du peuple à Aldgate, John Hall, président ; François Page, secrétaire.
      , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 30 novembre 1792 , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 30 novembre 1792
      , secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la séance du samedi 1er décembre 1792 , secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la séance du samedi 1er décembre 1792
      La séance est ouverte à dix heures du matin. La séance est ouverte à dix heures du matin.
      « Paris, 2 décembre 1792 « Paris, 2 décembre 1792
      «Réunis, sous le titre d'amis du peuple, et dans la vue de cultiver et d... «Réunis, sous le titre d'amis du peuple, et dans la vue de cultiver et de propager les connais- (1) Archives nationales. Carton G 242, chemise 289, pièc...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 58
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ...ie à l'Assemblée l'extrait des dépêches du capitaine Lacarrière, commandant la flû...
      ... de ce navire par les rebelles des Iles-du-Vent.
      ... secrétaire donne lecture d'une lettre de Monge, ministre de la marine, qui envoie à l'Assemblée l'extrait des dépêches du capitaine Lacarrière, commandant la flûte la Bienvenue, datée de l'île Saint-Christophe, contenant les détails de la prise de ce navire par les rebelles des Iles-du-Vent.
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ... flûte la Bienvenue, qui faisait partie du convoi repoussé des Iles-du- Vent par les rebelles, en date du 6 octobre. ...Christophe, au ministre de la marine, par le citoyen Lacarrière, capitaine de la flûte la Bienvenue, qui faisait partie du convoi repoussé des Iles-du- Vent par les rebelles, en date du 6 octobre.
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ...llé à Saint-Christophe, avec une partie du convoi que les rebelles avaient repoussé des Iles-du-Vent, pour lesquelles il était destiné; il s'occupait du soin de iaire de l'eau, du lest, et de profiter de,s secours de pr... « Le capitaine Lacarrière était mouillé à Saint-Christophe, avec une partie du convoi que les rebelles avaient repoussé des Iles-du-Vent, pour lesquelles il était destiné; il s'occupait du soin de iaire de l'eau, du lest, et de profiter de,s secours de première nécessité qui lui étaient offerts par le gouvernement anglais. Il n'avait...
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ... convinrent entre eux que les bâtiments du convoi français arboreraient flammes et...
      ...et avait menacé de couler les bâtiments du convoi, s'il n'était obéi.
      ...stophe, pour le prévenir de cet événement; il se rendit ensuite chez lui, et ils convinrent entre eux que les bâtiments du convoi français arboreraient flammes et pavillons anglais pour être à l'abri de toute insulte. S'étant rendu ensuite à ...
      ...i avait donné ordre d'amener le pavillon national, d'arbôrer le pavillon blanc, et avait menacé de couler les bâtiments du convoi, s'il n'était obéi.
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ...moyen de résistance, voyant les troupes du convoi fuyant à la nage, où se précipit...
      ... bord, et Malvant cria qu'il se moquait du pavillon anglais, et qu'il regardait to...
      ...e Lacarrière comme de scélérats ennemis du roi ; ue c'était par ses ordres qu'il v...
      « Lacarrière n'ayant aucun moyen de résistance, voyant les troupes du convoi fuyant à la nage, où se précipitant dans les bateaux pour se rendre à terre, prit le parti d'arborer le pavillon anglais et de manœuvrer pour faire côte» La Calypso revira de bord, et Malvant cria qu'il se moquait du pavillon anglais, et qu'il regardait tous ceux qui se trouvaient sous les ordres de Lacarrière comme de scélérats ennemis du roi ; ue c'était par ses ordres qu'il venait s'emparer e leurs personnes, et leur enjoindre d'amener le pavillon.nation...
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      i « Lacarrière n'opposa que le silence du mépris à de pareils outrages et aux ins... i « Lacarrière n'opposa que le silence du mépris à de pareils outrages et aux insultes que lui firent des prétendus députés que Malvant avait envoyés chez le pré...
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ...n-Latour, capitaine au 44e régiment, et du chirurgien major dont ils s'emparèrent ... ...ipage. Tout le monde se sauva de la fureur des rebelles, à l'exception de Bouglon-Latour, capitaine au 44e régiment, et du chirurgien major dont ils s'emparèrent après être montés à
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ...lot, ils pillèrent les autres bâtiments du convoi; ils envoyèrent un canot le long du bord, et proposèrent, au nom du roi, de l'avancement à tous ceux qui vo... « Après s'être rendus maîtres de la flûte la Bienvenue et l'avoir mise à flot, ils pillèrent les autres bâtiments du convoi; ils envoyèrent un canot le long du bord, et proposèrent, au nom du roi, de l'avancement à tous ceux qui voudraient s'enrôler avec eux. Cette proposition fut rejetée avec indignation ; al...
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ... secrétaire, donne lecture d'une lettre du citoyen Lazare Carnot, l'un des commiss... , secrétaire, donne lecture d'une lettre du citoyen Lazare Carnot, l'un des commissaires de la Convention aux frontières des Pyrénées, qui envoie de Toulouse, en l...
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ... pour lui rendre compte qu'en exécution du décret du 26 septembre dernier, le ministre Servan, a donné, le 29 du même mois, l'ordre aux commissaires de ...
      ...rser, sans aucun retard, dans la caisse du payeur du département des Bouches-du-Rhône, la somme de cinq millions, dont ...
      ... pour être employée sur les ordonnances du commissaire ordonnateur des guerres de ...
      ...es que Marseille a levés sur la demande du général Anselme. Le ministre Pache ayan...
      ... lecture d'une lettre de Pache, ministre de la guerre, qui écrit à la Convention pour lui rendre compte qu'en exécution du décret du 26 septembre dernier, le ministre Servan, a donné, le 29 du même mois, l'ordre aux commissaires de la trésorerie nationale de faire verser, sans aucun retard, dans la caisse du payeur du département des Bouches-du-Rhône, la somme de cinq millions, dont un million en numéraire, pour être employée sur les ordonnances du commissaire ordonnateur des guerres de la 8e division, avec lequel les corps administratifs de Marseillé devaient s'entendre pour l'équipement des 6,000 hommes que Marseille a levés sur la demande du général Anselme. Le ministre Pache ayant appris que ces ordres n'étaient point exécutés, les a renouvelés le 27 novembr...
      Speaker: Bailleul
      , au nom de la municipalité du Havre, demande .6,000 quintaux de blé, ... , au nom de la municipalité du Havre, demande .6,000 quintaux de blé, dont elle a le plus pressant besoin.
      Speaker: Vallée
      ...ecture d'une lettre des administrateurs du département de l'Eure. Instruits que le... donne lecture d'une lettre des administrateurs du département de l'Eure. Instruits que les attroupements formés dans les villes limitrophes s'acheminaient vers le départ...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 59
      Speaker: Vallée
      ...'une avance pour satisfaire aux besoins du moment, et dont le remboursement peut ê...
      ...cessité de cette avance par leur lettre du 12 de ce mois. Ils attestent, d'ailleurs, ...
      ...r acquitter ponctuellement son engagement. Le secours qu'elle sollicite n'est qu'une avance pour satisfaire aux besoins du moment, et dont le remboursement peut être effectué dans un délai très court. Sa pétition est appuyée de l'avis des cor...
      ...vez envoyés dans le département de la Seine-Inférieure vous ont représenté la nécessité de cette avance par leur lettre du 12 de ce mois. Ils attestent, d'ailleurs, que, malgré la détresse, ils ont vu cette commune partager fraternellement ses r...
      Speaker: Vallée
      ...able de la conduite des administrateurs du département de l'Eure). (La Convention ordonne la mention honorable de la conduite des administrateurs du département de l'Eure).
      Speaker: Vallée
      Un membre, au nom du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret sur une pétition du conseil général de la commune de Rouen ... Un membre, au nom du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret sur une pétition du conseil général de la commune de Rouen tendant à obtenir une avance de la trésorerie nationale pour effectuer le payeme...
      Speaker: Vallée
      ...son comité des finances sur la pétition du conseil général de la commune de Rouen, revêtue de l'avis des conseils généraux du district de Rouen, et du département de la Seine-Inférieure, déc... « La Convention nationale, avoir entendu le rapport de son comité des finances sur la pétition du conseil général de la commune de Rouen, revêtue de l'avis des conseils généraux du district de Rouen, et du département de la Seine-Inférieure, décrète :
      Speaker: Vallée
      ...erie nationale tiendra à la disposition du ministre de l'intérieur la somme de 300... « La trésorerie nationale tiendra à la disposition du ministre de l'intérieur la somme de 300,000 livres, pour être, par lui, avancée à la commune de Rouen et employée au pa...
      Speaker: Vallée
      ...prunt d'un million, autorisé par décret du 8 octobre dernier, et au plus tard d'ici à la fin du mois de février prochain. ... Rouen remboursera, au fur et à mesure de la rentrée des fonds provenant de l'emprunt d'un million, autorisé par décret du 8 octobre dernier, et au plus tard d'ici à la fin du mois de février prochain.
      ...dre des moyens de couvrir la différence du prix de l'achat à celui de la vente'; et par votre décret du 8 octobre dernier, vous l'avez autorisé...
      ... l'exactitude nécessaire aux opérations du commerce ne peut s'allier avec les lent...
      ...rlementaires, lor série, t. LUI, séance du 4 novembre 1792, page '138, la pétition du conseil général de la commune de Uouen.
      ... des fonds extraordinaires pour faire face à ces achats; il a fallu surtout prendre des moyens de couvrir la différence du prix de l'achat à celui de la vente'; et par votre décret du 8 octobre dernier, vous l'avez autorisée à faire un emprunt forcé d'un million sur les citoyens les plus aisés de son t...
      ...ra mis en activité. Mais les paiements des grains et des farines se succèdent et l'exactitude nécessaire aux opérations du commerce ne peut s'allier avec les lenteurs inséparables d'un grand recouvrement. La commune de Rouen sollicite la Conv...
      ... car des négociants étrangers, trompés dans leur confiance, (1) Voy. Archives parlementaires, lor série, t. LUI, séance du 4 novembre 1792, page '138, la pétition du conseil général de la commune de Uouen.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 60
      Speaker: Le Président
      ...composant la commune de Tours, fatigués du continuel renchérissement des grains, r...
      ... de faire entendre leurs plaintes à nos augustes réprésentants; ils croient devoir récla...
      ...'Assemblée conventionnelle, la fixation du blé pour toute la République, au maximu...
      « Les citoyens composant la commune de Tours, fatigués du continuel renchérissement des grains, réduits à une misère extrême, ainsi que les départements voisins, par leur cherté excessive, Sont forcés de faire entendre leurs plaintes à nos augustes réprésentants; ils croient devoir réclamer par l'organe de 4 commissaires, nommés dans son sein, à l'Assemblée conventionnelle, la fixation du blé pour toute la République, au maximum de 30 sols le boisseau, pesant
      Speaker: Le Président
      annonce que le procureur général syndic du département à'Indre-et Loire et un admi... annonce que le procureur général syndic du département à'Indre-et Loire et un administrateur delà commune de Tours demandent à être entendus à la barre pour entre...
      Speaker: Le Président
      Le procureur général syndic du département d'Indre-et-Loire et l'admin... Le procureur général syndic du département d'Indre-et-Loire et l'administrateur de la commune de Tours sont introduits.
      Speaker: Le Président
      ...ance aussi délicate. Mettez^à la portée du peuple, par une taxe générale sur tous ... ... nous vous proposons le seul remède que nous croyons salutaire dans une circonstance aussi délicate. Mettez^à la portée du peuple, par une taxe générale sur tous les comestibles, ces objets de première nécessité; alors vous ajouterez au bienf...
      Speaker: Le Président
      ...s hommes qui trafiquent de la substance du peuple et qui s'engraissent des calamit...
      ..., qu'il est des plaintes portées au nom du peuple, qui sont eontre le peuple.
      Il est des hommes qui trafiquent de la substance du peuple et qui s'engraissent des calamités publiques; et les abus de l'ancien régime doivent être anéantis. Mais aussi le peuple doit aider ses représentants; il doit considérer au milieu de ces maux, qu'il est des plaintes portées au nom du peuple, qui sont eontre le peuple.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 61
      Speaker: Le Président
      ...ensement général de la récolte, le prix du blé soit fixé tous les ans j étouffons ...
      ...s ; il est un frein à l'infâme cupidité du colon barbare qui, bien loin de voir de...
      Nous demandons qu'après le recensement général de la récolte, le prix du blé soit fixé tous les ans j étouffons ce foyer de discorde, attise par nos grands propriétaires ; il est un frein à l'infâme cupidité du colon barbare qui, bien loin de voir des frères dans ses concitoyens, et de leur abandonner le surplus de sa réeolte à ...
      Speaker: Le Président
      ...xécutif la pétition des administrateurs du département d'Indre-et-Loire, pour pren... (La Convention renvoie au conseil exécutif la pétition des administrateurs du département d'Indre-et-Loire, pour prendre des mesiires relatives à la tranquillité dë ce département.)
      Speaker: Legendre
      ...'aurons plus à disciitêr que le rapport du comité et celui-là. ...ons et pomment un rapporteur, qui fëra un rapport à la Convention. Alqrs, nddS n'aurons plus à disciitêr que le rapport du comité et celui-là.
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      Suit le texte définitif du décret rendu : Suit le texte définitif du décret rendu :
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      ...ète que Jes membres qui se sont occupés du travail sur les subsistances, se. réuni...
      ...ux qui volent pour la liberté illimitée du commerce des grains ; et l'autre, formé...
      « La Convention nationale décrète que Jes membres qui se sont occupés du travail sur les subsistances, se. réuniront en deu$ sections ; l'une, composée de ceux qui volent pour la liberté illimitée du commerce des grains ; et l'autre, formée de ceux qui proposent de limiter cëtte liberté.
      Speaker: Rühl
      ...ièces est une lettre de Laporte au roi,'du 19 février, dans laquelle il dit : « M.... Là première- de ces pièces est une lettre de Laporte au roi,'du 19 février, dans laquelle il dit : « M. Dutiuësnoy m*a fait dire eh même temps que M. Barère, qui était dans ies meille...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 62
      Speaker: Rühl
      ...ors, la félicité publique et l'autorité royale, si vous daignez adopter les conseils q...
      ...rtageant avec Votre Majesté le résultat du bonheur public, septira qu'il n'est de ...
      ...m'engage à rétablir, dans deujç mois, la paix au dedans, la considération au dehors, la félicité publique et l'autorité royale, si vous daignez adopter les conseils que mon zèle vous dictera. Je n'ambitionne ni le faste des hommes, ni la gloire d...
      ...utenu par l'estime, affermi par la confiance tous les citoyens ; et la reine, partageant avec Votre Majesté le résultat du bonheur public, septira qu'il n'est de félicité pure que celle qui naît de la bienfaisance et des vertus.
      Speaker: Rühl
      ...s pouvez éviter la guerre étrangère, ou du moins créer la paix intérieure par le s...
      ...endre votre autorité plus révérée, plus auguste, plus étendue ; vous pouvez devenir le ...
      ...urs remords. Je jouirai dans le silence du fruit de mes conseils et de votre courage; heureux du bonheur de tous, je dirigerai vers vous...
      « Oui, Sire, vous pouvez éviter la guerre étrangère, ou du moins créer la paix intérieure par le succès de nos armes; vous pouvez rendre votre autorité plus révérée, plus auguste, plus étendue ; vous pouvez devenir le Dieu tiitélaire des'Français. Par-vous, la religion triomphera des indécentes qu...
      ...istocrates, et vous les ramènerez peut-être au sein de la patrie désarmée par leurs remords. Je jouirai dans le silence du fruit de mes conseils et de votre courage; heureux du bonheur de tous, je dirigerai vers vous seul la reconnaissance publique, et mon cœur sera satisfait. Les ambitieux qui ...
      Speaker: Rühl
      ... la justice, mais un simple commissaire du roi à sa place, et deux ministres de l'intérieur, ayant l'un, le département du Nord et l'autre celui du Midi, afin de retrouver le nombre de si... ...ent que le ministère fût recomposé de la, manière suivante : plus de ministre de la justice, mais un simple commissaire du roi à sa place, et deux ministres de l'intérieur, ayant l'un, le département du Nord et l'autre celui du Midi, afin de retrouver le nombre de six ministres, décrété par l'Assemblée Constituante. Les personnes que leurs vœux ...
      Speaker: Rühl
      ...peler votre attention sur l'état actuel du royaume et | vous proposer les moyens d...
      ... des maux qui déchirent ma patrie, j'ai compter aussi ses innombrables ressourc...
      ...et glorieuse mission de lui donner des lois et de veiller à son bonheur vient appeler votre attention sur l'état actuel du royaume et | vous proposer les moyens d'assurer sa gloire et sa félicité. Profondément occupé des maux qui déchirent ma patrie, j'ai compter aussi ses innombrables ressources ; j'ai sondé ses blessures et calculé ses forces ; j'ai tout comparé, tout ap...
      Speaker: Rühl
      « Et ne croyez point, Sire, que le zèle du bien public, ennoblissant à mes yeux le... « Et ne croyez point, Sire, que le zèle du bien public, ennoblissant à mes yeux les illusions de l'amour-propre, j'embrasse sans examen l'espoir consolant de vous...
      Speaker: Rühl
      ...e un homme ardent, ennemi dè 1 ordre et du,trône; mais qui,, commandant à la renom... mage d'un citoyen que des bruits imposteurs vous ont présenté peut-être comme un homme ardent, ennemi dè 1 ordre et du,trône; mais qui,, commandant à la renommée par ses actions, prouvera partout que la nature et l'honneur ont gravé dans ...
      Speaker: Rühl
      ...ter si Votre Majesté n'était pas animée du désir sincère dè conserver, dans son en... «'Mais aucune partie de ce plan ne pourrait s'exécuter si Votre Majesté n'était pas animée du désir sincère dè conserver, dans son ensemble et dans ses détails, la Constitution de l'Etat ; si, tropblé par les cris...
      ...oy. ci-après, aux annexes1 de la séance du 7 décembre 1792, la pièce justificative n° 9. ...e mes forces morales et physiques et de mon profond respect. Agréez î'hom- (1! Voy. ci-après, aux annexes1 de la séance du 7 décembre 1792, la pièce justificative n° 9.
      ...Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 décembre 1792, la pièce justificative n° 10. (2) Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 décembre 1792, la pièce justificative n° 10.
      ...Voy. ci-apràs, aux annexes de la séance du 7 décembre, la pièce justificative n° 4... (3) Voy. ci-apràs, aux annexes de la séance du 7 décembre, la pièce justificative n° 42.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 63
      Speaker: Rühl
      ... dans une lettre de Talon au roi, datée du 27 juillet 1792. La voici : Je dois finir en parlant de ceux qui sont indiqués vaguement. Ils le sont dans une lettre de Talon au roi, datée du 27 juillet 1792. La voici :
      Speaker: Rühl
      ...rêts, je soumette ma lettre au jugement du peuple français. ...lant dans cette cause extraordinaire ceux dont elle embrasse les plus chers intérêts, je soumette ma lettre au jugement du peuple français.
      Speaker: Rühl
      ..., elle n'est qu'à peu près dé la moitié du revenu annuel qui va être économisé par...
      ...va couvrir la moitié de la mise entière du moment. Encoré peut-on même rendre le f...
      « La somme actuelle paraît forte sans doute ; mais après tout, elle n'est qu'à peu près dé la moitié du revenu annuel qui va être économisé par là liste civile ; ce n'est qu'un semestre de cés pensions à payer, semestre déj...
      ... débet plus considérable. Le remboursement seul de ce qui a été payé en acompte va couvrir la moitié de la mise entière du moment. Encoré peut-on même rendre le fardeau plus, doux en distribuant le surplus en bons, payables en deux et trois m...
      Speaker: Rühl
      ...au comité depuis cinq jours, que le vœu du comité est déjà émis, et le rapport prê... que l'affaire est soumise au comité depuis cinq jours, que le vœu du comité est déjà émis, et le rapport prêt à être porté à l'Assemblée dans la semaine ; tous les intéressés, instruits, e...
      Speaker: Rühl
      « Je fais hommage à Votre Majesté du mémoire que j'ai pris la liberté de lui... « Je fais hommage à Votre Majesté du mémoire que j'ai pris la liberté de lui annoncer ; il contient le résultat d'observations très réfléchies sur la situat...
      ...ésignés collectivement (I). Il est daté du 2 janvier 1792 ...re de Talon et Sainte-Foy, apostillé par le roi, dans lequel desN membres sont désignés collectivement (I). Il est daté du 2 janvier 1792
      ...Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé- cembre-. 1792, la pièce justificative n° 15. « Le point important est que la décision presse, (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé- cembre-. 1792, la pièce justificative n° 15.
      ...Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé- cembre 1792, la pièce justificative n° 36. ...ns l'anime, et cependant mes yeux continuent de se reposer sur une phalange (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé- cembre 1792, la pièce justificative n° 36.
      « Paris, ce 17 mars 1792 « Paris, ce 17 mars 1792

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 64
      Speaker: Rühl
      ... qui vous fera juger sa probité. Il est du 1er janvier 1792 et porte (1) : ...ces tramées par le liquidateur Dufresne-Saint-Léon. Je vais vous lire un mémoire qui vous fera juger sa probité. Il est du 1er janvier 1792 et porte (1) :
      Speaker: Rühl
      ...idèles à la reconnaissance, et pénétrés du désir de se sacrifier encore pour le se... ...de l'année dernière, et qui, malgré l'abandon où on les a laissés, sont restés fidèles à la reconnaissance, et pénétrés du désir de se sacrifier encore pour le service particulier de Votre Majesté qui peut être, séparée de la chose publique, ...
      Speaker: Rühl
      ...inutilité de leur zèle dans les entours du château, sur la conservation duquel ils... ... bien connus de Votre Majesté. Elle est à portée de les voir souvent promener l'inutilité de leur zèle dans les entours du château, sur la conservation duquel ils aimeraient à veiller : ils se hasardent isolément dans les lieux publics; mais ...
      Speaker: Calon
      ...e vous prie de bien faire la différence du T au C. Je vous prie de bien faire la différence du T au C.
      Speaker: Rühl
      ...res; 4° à la maison militaire et civile du ci-devant roi et à sa liste civile; 5° ...
      ...jets de contre-révolution et aux délits du roi. La plupart de ces pièces sont sign...
      ...nt clergé; 2° à la ci-devant noblesse; 3° aux corps administratifs ët aux ministres; 4° à la maison militaire et civile du ci-devant roi et à sa liste civile; 5° à l'Assemblée Constituante, à l'Assemblée législative et aux membres de la Convention nationale qui ont siégé dans ces deux premières Assemblées ; 6°aux projets de contre-révolution et aux délits du roi. La plupart de ces pièces sont signées de lui-même.
      ...e individuelle des charges de la maison du roi, mais la dépense totale que leur re...
      ...offices susceptibles de suppression, ou du moins de remboursement, ne s'élé-verait...
      ...la liquidation des charges de la maison du roi, que d'en atténuer la dépense en pe...
      ...de croire avoir réussi, au moins auprès du comité de liquidation, que j'ai familia...
      ...Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé-cembre 1792, la pièce justificative n° 17.
      ...M. Delaporte a conféré avec moi d'un plan qui tend à diminuer, non pas la finance individuelle des charges de la maison du roi, mais la dépense totale que leur remboursement occasionnerait, et cela en conservant, sous le nom de cautionnement,...
      ...es. M. Delaporte m'a ajouté que par ce moyen, il pensait que la liquidation des offices susceptibles de suppression, ou du moins de remboursement, ne s'élé-verait pas à plus de 18 millions, et c'est que j'ai porté par évaluation à 25 pour con...
      ...j'ai cru que c'était une mesuré propre à aplanir et à faciliter l'adop» tion de la liquidation des charges de la maison du roi, que d'en atténuer la dépense en perspective; et j'ai lieu de croire avoir réussi, au moins auprès du comité de liquidation, que j'ai familiarisé avec la nécessité et la proximité de cette liquidation. » Les différentes pièces dont je viens de faire (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé-cembre 1792, la pièce justificative n° 17.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 65
      Speaker: Ruamps
      ...ns doublement adaptée aux circonstances du moment. Nous n'y voyons que des avantag...
      ...autant que pour la sûreté des personnes royales. (Murmures d'indignation.)
      ... réflexions qui nous portent à proposer à Sa Majesté cette mesure; nous la croyons doublement adaptée aux circonstances du moment. Nous n'y voyons que des avantages pour l'affaire en question, et nous osons aller jusqu'à en présumer d'autres,...
      ...est possible que nous tirions même quelque parti pour la tranquillité publique, autant que pour la sûreté des personnes royales. (Murmures d'indignation.)
      Speaker: Rewbell
      Je demande qu'on passe à l'ordre du jour, que la lecture des pièces soit co...
      ... pas planer un seul instant sur la tête du Président de la Convention.
      Je demande qu'on passe à l'ordre du jour, que la lecture des pièces soit continuée et qu'ensuite Barôre obtienne le premier la parole. Le soupçon ne doit pas planer un seul instant sur la tête du Président de la Convention.
      Speaker: Ruamps
      ...sitions étaient faites pour - le succès du projet du comité, nous a paru combiné si prudemment avec les circonstances du moment, que notre premier devoir a été ... ...ire des pensions, quelque inattendu qu'il ait été, au moment où toutes les dispositions étaient faites pour - le succès du projet du comité, nous a paru combiné si prudemment avec les circonstances du moment, que notre premier devoir a été de l'exécuter avec autant de secret que de promptitude.
      Speaker: Ruamps
      « Voilà pour les membres du comité, et nous devons cette première v... « Voilà pour les membres du comité, et nous devons cette première victoire au zèle de M. de Saint-L.... qui n'a pas craint de se compromettre en co...
      Speaker: Ruamps
      ...avons fait rendre compte d'unë pétition du pensionnaire qui a été favorablement ac...
      ...bres sont sans contredit les plus forts du côté gauche, les plus opinionnés dans l...
      ... montré la liste et certainement elle a paraître aussi imposante que décisive.
      ...mblée l'examen de l'affaire qu'il avait d'abord rejetée; c'est par eux que nous avons fait rendre compte d'unë pétition du pensionnaire qui a été favorablement accueillie. Ces membres sont sans contredit les plus forts du côté gauche, les plus opinionnés dans la partie prétendue patriote. Nous en avons montré la liste et certainement elle a paraître aussi imposante que décisive.
      Speaker: Ruamps
      ...trer plus exagérés pendant l'intervalle du délai, quel qu'il soit, ils sentiront, ... « Loin de se montrer plus exagérés pendant l'intervalle du délai, quel qu'il soit, ils sentiront, au contraire, la nécessité de travailler à ramener des dispositions plus calmes ...
      Speaker: Ruamps
      ...quelque sorte, et par la reconnaissance du passe et par 1 espoir de l'avenir, Us n... ...'air de s'y abandonner et d'intéresser leur amour-propre, afin qu'enveloppés en quelque sorte, et par la reconnaissance du passe et par 1 espoir de l'avenir, Us ne souffrent jamais que l'affaire se perde. Nous croyons même, d'après cela, que ...
      ...Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé-cembre 1792, la pièce justificative n° 17. « Mais en leur annonçant aussi inopinément (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé-cembre 1792, la pièce justificative n° 17.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 66
      Speaker: Borie
      ...m'apprend en même temps que l'intention du roi et de la reine est de se réfugier d...
      ...fendre Leurs Majestés dans leur réel et royal domicile.
      ...rg Saint-Antoine est en marche et arrive aux Tuileries avec des canons; mais on m'apprend en même temps que l'intention du roi et de la reine est de se réfugier dans l'Assemblée nationale avec leur famille. Cetie mesure est tout à fait mauvai...
      ...e avec le Corps législatif et qui se montrera bien mieux lorsqu'il s'agira de défendre Leurs Majestés dans leur réel et royal domicile.
      Speaker: Rühl
      ...'est dans une lettre de Laporte au roi, du 19 février. En voici les propres expres... ...tre commission des Douze n'a trouvé le nom de Barère que dans une seule pièce. C'est dans une lettre de Laporte au roi, du 19 février. En voici les propres expressions :
      Speaker: Barère de Vieuzac
      ...ens français comme les autres habitants du royaume; car, si la loi est égale pour tous les citoyens, les habitants du parc de Versailles ou de Compiègne doiv...
      ... à regarder comme un fléau le voisinage du prince. »
      ...ant vaudrait-il demander si les propriétaires enclavés dans les parcs sont citoyens français comme les autres habitants du royaume; car, si la loi est égale pour tous les citoyens, les habitants du parc de Versailles ou de Compiègne doivent jouir de tous les avantages, de tous les droits de la propriété, comme les h...
      ...chargé d'exécuter la loi que vous la violerez; vous ne réduirez pas les Français à regarder comme un fléau le voisinage du prince. »
      Speaker: Barère de Vieuzac
      ...nds enclavés dans les parcs et domaines du roi pourraient détruire le gibier et le... ...i ne pourrait chasser que sur son propre terrain ; que tous propriétaires des fonds enclavés dans les parcs et domaines du roi pourraient détruire le gibier et les bêtes fauves qu'ils trouveraient sur leurs propriétés; que le roi serait tenu ...
      Speaker: Barère de Vieuzac
      ...é par trois fois sommé par le président du comité de le soumettre à l'Assemblée. ...port, et je dois rappeler ici une particularité qui est restée ignorée ; j'ai été par trois fois sommé par le président du comité de le soumettre à l'Assemblée.
      Speaker: Barère de Vieuzac
      La lettre de Laporte est, je crois, du mois de février 1791. J'étais, dit-il, ... La lettre de Laporte est, je crois, du mois de février 1791. J'étais, dit-il, dans les meilleures dispositions pour faire ce rapport, et cependant je ne le fi...
      ... féodalité d'un rapport sur les chasses du roi. Quelques mois auparavant, par un e...
      ...Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé- cembre 1792, la pièce justificative n° 17.
      ...on aux epoques), l'Assemblée constituante chargea ses comités des domaines et de féodalité d'un rapport sur les chasses du roi. Quelques mois auparavant, par un enthousiasme dont je m'efforçais alors d'arrêter les effets irréfléchis, elle avait abandonné au roi ie droit d'in- (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé- cembre 1792, la pièce justificative n° 17.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 67
      Speaker: Rabaut-Pomier
      Du ... novembre 1792 l'an Ier de la République. Du ... novembre 1792 l'an Ier de la République.
      Speaker: Rabaut-Pomier
      ...états des officiers composant la maison du roi dressés par M. Dela-porte (1), sign...
      ...idation aurait été rendu sur le rapport du comité ; j'ajoute que, depuis longtemps...
      ...e de cautionnement a ceux des officiers du ci-devant roi qui restaient à son servi...
      ...caisse nationale, en" diminuant de 10 à 12 millions le remboursement de ces office...
      « — J'ai eu connaissance des états des officiers composant la maison du roi dressés par M. Dela-porte (1), signés de lui, et par lui à moi adressés en vertu d'un décret précis de l'Assemblée ...
      ...erreur, né pouvant m'occuper de cette liquidation qu'après que le décret de liquidation aurait été rendu sur le rapport du comité ; j'ajoute que, depuis longtemps, M. Delaporte m'avait annoncé le projet de demander une sorte de cautionnement a ceux des officiers du ci-devant roi qui restaient à son service après la liquidation de ces offices ; que ce cautionnement devait être versé ...
      ...opération, loin d'être onéreuse, m'avait paru devoir être infiniment utile à la caisse nationale, en" diminuant de 10 à 12 millions le remboursement de ces offices; que ce projet est, autant qu'il m'en souvient, consigné dans la lettre de M. ...
      Speaker: Barère de Vieuzac
      Dans lés jours du règne des reviseurs, c'est-à-dire dans ...
      ... lès avoue et je m'en glorifie. La voix du véritable honneur ne m'en reproche pas ...
      Dans lés jours du règne des reviseurs, c'est-à-dire dans la décrépitude de l'Assemblée constituante, j'étais un mauvais sujet, un factieu...
      ... mobilière. Citoyens, voilà ma conduite : jugez-la. Si ce sont là des crimes, je lès avoue et je m'en glorifie. La voix du véritable honneur ne m'en reproche pas d'autres. Je demande, pour,réponse à l'inculpation contenue dans la lettre dont ...
      Speaker: Rabaut-Pomier
      Interrogatoire du citoyen Dufresne-Saint-Léon (2) Interrogatoire du citoyen Dufresne-Saint-Léon (2)
      Speaker: Rabaut-Pomier
      ...rticulière est chez ma femme, rue Basse-du-Rempart, section des Piques, tn° 7. « — Hôtél de la Liquidation, et ma demeure particulière est chez ma femme, rue Basse-du-Rempart, section des Piques, tn° 7.
      Speaker: Rabaut-Pomier
      ...la liquidation des charges de la maison du roi? nationale législative sur la liquidation des charges de la maison du roi?
      ...oy. ci-après, aux annexes, de la sèance du 7 décembre 1792,'la pièce justificative n" 16. (2) Voy. ci-après, aux annexes, de la sèance du 7 décembre 1792,'la pièce justificative n" 16.
      ...é que lui et les officiers de la maison du roi paraissaient désirer, après qu'elle... ...ontiers..11 estimait que ce bureau, pour faire cette liquidation avec la rapidité que lui et les officiers de la maison du roi paraissaient désirer, après qu'elle serait décrétée, devrait être composé d'environ 40 à 50 personnes; j'ajouterai ...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 68
      Speaker: Rabaut-Pomier
      ...es évaluations des offices de la maison du roi, dans les différents états que j'ai...
      ... de la liste civile, qui est, je crois, du mois de mars 1792, est postérieur aux états d'évaluation ...
      ...la liquidation des offices dë la maison du roi, autant que. je puis m'en rappeler,...
      ...t ait été portée à 25 ou 30 dans l'état du comité des finances, cette diminution t...
      « — Je n'ai porté les évaluations des offices de la maison du roi, dans les différents états que j'ai adressés à l'Assemblée, que par aperçu, sans avoir aucune pièce, comme le porte...
      ... puisque le décret qui ordohne la production des états de la part de l'intendant de la liste civile, qui est, je crois, du mois de mars 1792, est postérieur aux états d'évaluation que j'ai fâit imprimer. J'ajoute que, dans cet état d'évàluation, imprimé lors de rouverturede l'Assemblée législative, je porte, en effet, la liquidation des offices dë la maison du roi, autant que. je puis m'en rappeler, à 18 ou 20 millions ; en observant que, quoique elle ait ait été portée à 25 ou 30 dans l'état du comité des finances, cette diminution tient à un plan dont je rendrai compte; et que ce fut à ce propos qu'au comité de...
      Speaker: Rabaut-Pomier
      ...t sur l'état de la liquidation, qui est du mois de novembre 1791, et destiné à don...
      ...tion de l'état des offices de la maison du roi qu'à 20 millions. Le comité des fin...
      ...re de moi au roi ou au ministre, que lors 'de l'impression de mon premier rapport sur l'état de la liquidation, qui est du mois de novembre 1791, et destiné à donner connaissance à l'Assemblée législative, instruite des détails sur l'état de la liquidation, je n'avais évalué la liquidation de l'état des offices de la maison du roi qu'à 20 millions. Le comité des finances de l'Assemblée constituante, dans le rapport imprimé de M. de Montesquiou,...
      Speaker: Rabaut-Pomier
      ...la liquidation des charges de la maison du ci-devant roi a 25 millions, en reconna... « — Avez-vous porté la somme destinée à la liquidation des charges de la maison du ci-devant roi a 25 millions, en reconnaissant pourtant qu'elle ne devait aller qu'à 18?»
      Speaker: Rabaut-Pomier
      ... qu'en supposant qu'au lieu de demander 12 millions de cautionnement aux officiers... ...te expression dit évidemment et doit le dire mieux si toute ma lettre était lue, qu'en supposant qu'au lieu de demander 12 millions de cautionnement aux officiers restant en place, on ne leur eu demande que 6, il s'en faudrait toujours de plu...
      Speaker: Rabaut-Pomier
      ...nt adressés par M. Delaporte aux termes du décret, et remis par moi au comité ; pressé moi-même par les officiers dé la maison du roi, j'invitai le comité à s'en occuper... ...aire aucun rapport, ni donner aucun projet de décret lorsque les états nous furent adressés par M. Delaporte aux termes du décret, et remis par moi au comité ; pressé moi-même par les officiers dé la maison du roi, j'invitai le comité à s'en occuper, et je n'ai pas vu qu'il en ait résulté aucun travail...
      Speaker: Rabaut-Pomier
      « — Savez-vous les noms des députés du côté gauche de l'Assemblée législative qui, sous le masque du patriotisme, cachaient des vues crimine... « — Savez-vous les noms des députés du côté gauche de l'Assemblée législative qui, sous le masque du patriotisme, cachaient des vues criminelles?
      Speaker: Rabaut-Pomier
      ... fait retarder le décret que les agents du pouvoir exécutif sollicitaient pour la liquidation des offices de la maison du roi? —Savez-vous ce qui a fait retarder le décret que les agents du pouvoir exécutif sollicitaient pour la liquidation des offices de la maison du roi?
      Speaker: Rabaut-Pomier
      « — Savez-vous quels sont les membres du côté gauche qui ont fait favorablement ... « — Savez-vous quels sont les membres du côté gauche qui ont fait favorablement accueillir une pétition des pensionnairés de la liste civile?
      Speaker: Rabaut-Pomier
      ... le projet de décret favorable aux vues du pouvoir exéeutif? « — Savez-vous quels sont ceux qui devaient soutenir le projet de décret favorable aux vues du pouvoir exéeutif?
      Speaker: Rabaut-Pomier
      ...s brevets anciens sont timbrés : Maison du roi. Que ce timbre n'annonce pas que le... ...r, de pensionnaires de la liste civile; mais qu'il y a des pensionnaires dont les brevets anciens sont timbrés : Maison du roi. Que ce timbre n'annonce pas que les services de ces pensionnaires aient tous été rendus dans la maison

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 69
      Speaker: Rabaut-Pomier
      du roi ; mais que ce timbre annonce seulem...
      ...istre ayant le département de la maison du roi; de sorte que parmi ces pensionnair...
      ...nnes non attachées au service personnel du roi, parce que le ministre appelé ministre du roi- dans l'ancien régime, était appelé...
      ... la trésorerie nationale, étaient payés du provisoire accordé à tous les pensionna...
      ...rs brevets fussent timbrés de la maison du roi, ces pensionnaires ne purent, pas jouir du secours provisoire comme en jouissaient...
      ...eusement tous les services de la maison du roi, ie crus et je crois encore que la ...
      ...s brevets, quoique timbrés de la maison du roi, reposaient sur le service public, ...
      ...es, et même ceux de la maison militaire du roi qui faisaient partie de l'armée, co...
      ...nt riches pour acheter, dajjs la maison du roi, les charges qui les faisaient arri...
      du roi ; mais que ce timbre annonce seulement que ces brevets étaient signés par le ministre ayant le département de la maison du roi; de sorte que parmi ces pensionnaires on trouve en effet les académies, les maréchaussées, les gens de lettres et autres personnes non attachées au service personnel du roi, parce que le ministre appelé ministre du roi- dans l'ancien régime, était appelé au même temps ministre de Paris et des provinces; de sorte que sous l'Assemblée...
      ...ssait particulièrement des états de ces pensionnaires, lesquels étant adressés à la trésorerie nationale, étaient payés du provisoire accordé à tous les pensionnaires. En attendant la liquidation des fonds de la trésorerie nationale, lors de ...
      ...les listes de ces pensionnaires étrangers à la liste civile, encore bien que leurs brevets fussent timbrés de la maison du roi, ces pensionnaires ne purent, pas jouir du secours provisoire comme en jouissaient ceux de leur classe qui avaient été pris en considération par le comité des pen...
      ...moi ; je fus invité a donner mon avis sur quelques points, et, repoussant impérieusement tous les services de la maison du roi, ie crus et je crois encore que la liquidation de la dette nationale devait comprendre celle des pensions dont les brevets, quoique timbrés de la maison du roi, reposaient sur le service public, comme les maréchaussées, académies et autres, et même ceux de la maison militaire du roi qui faisaient partie de l'armée, comme la gendarmerie et autres; d'autant que le comité des pensions de l'Assemblée...
      ...ore qu'il y avait une sorte d'aristocratie à pensionner les hommes nés apparemment riches pour acheter, dajjs la maison du roi, les charges qui les faisaient arriver promptement au grade d'officier général et à repousser les simples soldats ;...
      Speaker: Rabaut-Pomier
      « Qu'au demeurant les délibérations du comité « Qu'au demeurant les délibérations du comité
      Du 25 novembre 1792 Du 25 novembre 1792
      ... qu'il s'agissait de donner à la maison du roi. C'est pourquoi je lui demandais à ...
      ...employer ; il médit que cela dépendrait du plus ou moins d'aisance que laissaient ...
      ...Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé-cembre 1792, la pièce justificative n° 17.
      ...me consulta plusieurs fois sur des arrangements relatifs à la sommation nouvelle qu'il s'agissait de donner à la maison du roi. C'est pourquoi je lui demandais à cet égard, quels étaient les fonds qu'il pouvait y employer ; il médit que cela dépendrait du plus ou moins d'aisance que laissaient au roi le plus ou moins de pensions qu'il aurait à payer; il m'ajouta (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé-cembre 1792, la pièce justificative n° 17.
      Interrogatoire du citoyen Sainte-Foy (1). Interrogatoire du citoyen Sainte-Foy (1).
      « — Rue du passagede Valois, domiciledeParis. « — Rue du passagede Valois, domiciledeParis.
      ... été employées pour séduire les membres du comité de liquidation, et si le roi leu... « — Connaissez-vous les personnes qui ont été employées pour séduire les membres du comité de liquidation, et si le roi leur a fait proposer de l'argent?

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 70
      ...tait très nécessiteux, et n'était point du tout payé; il me répondit qu'ils étaien...
      ...me dit alors qu'il prendrait les ordres du roi sur cet objet, et quelques jours ap...
      ...ns le cas de le visiter pour le payement d'un pensionnaire de cette classe qui était très nécessiteux, et n'était point du tout payé; il me répondit qu'ils étaient tous dans le même cas, et qu'il n'en payerait aucun jusqu'à ce que l'Assemblée...
      ...nsions purement militaires qui monteraient à 2 millions 7 ou 800,000 livres; il me dit alors qu'il prendrait les ordres du roi sur cet objet, et quelques jours après, il me dit que si les personnes que j'avais employées au travail voulaient f...
      ...nt hautement d'avis de passer à l'ordre du jour, ce qui aurait mis le comité dans ... ...e liquidation après un débat assez vif, et dans lequel beaucoup de membres étaient hautement d'avis de passer à l'ordre du jour, ce qui aurait mis le comité dans le cas de tenir au premier refus qu'il avait fait de traiter de cet objet sur un...
      ...coup près, aussi favorable aux finances du roi qu'on aurait pu s'en flatter ; mais... à beaucoup près, aussi favorable aux finances du roi qu'on aurait pu s'en flatter ; mais qui l'aurai soulagé, autant que j'e puis m'en rappeler, de 1,800.000 ou 1,900,0...
      ...'elle se chargeait de toutes les dettes du roi, toutes ces pensions étaient non se...
      ...ager, en continuant de ne pas les payer du tout. Il en résulte que les défenseurs officieux se trouvèrent privés du juste salaire qu'ils avaient à attendre...
      ...leur accorder au moins un dédommagement du tiers, de ce qui leur avait été alloué,...
      ...ar M. Delaporte, que je n'ai point revu du tout, depuis, mais par d'autres personn...
      ...17 ; prétendant en outre, que l'Assemblée ayant, par un autre décret, déclaré qu'elle se chargeait de toutes les dettes du roi, toutes ces pensions étaient non seulement des dettes qu'il avait contractées avant la Révolution, et qui devaient ...
      ... fût fait, et qu'il abandonnerait plutôt l'affaire, dont il saurait bien se soulager, en continuant de ne pas les payer du tout. Il en résulte que les défenseurs officieux se trouvèrent privés du juste salaire qu'ils avaient à attendre de leur travail et de nos soins ; après nombre de déclarations inutiles, que je...
      ...e pris le parti d'écrire au roi directement pour m'en plaindre. Je proposais de leur accorder au moins un dédommagement du tiers, de ce qui leur avait été alloué, lequel même serait précompté sur la totalité de ce qui devait leur revenir lors...
      ...si peu disposées à lui être utiles. J'ai su qu'il en avait eu de l'humeur, non par M. Delaporte, que je n'ai point revu du tout, depuis, mais par d'autres personnes à qui il l'avait dit. Je me suis séparé alors de tout ce qui pouvait l'intére...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 71
      « — Voici la liste du comité. « — Voici la liste du comité.
      ... Si vous me donnez les noms des membres du comité, je vous donnerai à peu près les... « — Si vous me donnez les noms des membres du comité, je vous donnerai à peu près les noms de ceux qui étaient pour le projet de décret.
      ... relatifs à la liquidation de la maison du roi? « — Savez-vous s'il a fait des mémoires relatifs à la liquidation de la maison du roi?
      ... proposé de l'argent à certains membres du comité de liquidation? « — Savez-vous si Dufresne-Saint-Léon a proposé de l'argent à certains membres du comité de liquidation?
      « — Connaissez-vous les membres du comité sur qui ces cordes étaient tendu... « — Connaissez-vous les membres du comité sur qui ces cordes étaient tendues?
      ...vous eu des relations avec lui au sujet du roi? « — Avez-vous eu des relations avec lui au sujet du roi?
      ...endant les six premiers'mois de l'année 1792, et qui ont gardé le secret sur leurs s... « — Quels sont les agents dont le roi s'est servi, à votre connaissance, pendant les six premiers'mois de l'année 1792, et qui ont gardé le secret sur leurs services?
      « — Etiez-vous à Paris à l'époque du 10 août? « — Etiez-vous à Paris à l'époque du 10 août?
      ...e ne suis sorti que pour les assemblées du district qui m'avaient fait leur présid... ...assemblée électorale de Soissons, d'où je suis allé au mont Saint-Martin, d'où je ne suis sorti que pour les assemblées du district qui m'avaient fait leur président.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 72
      Speaker: Bourbotte
      ... résultant des recherches particulières du juré, le ferait peut-être condamner. ...er l'accusé, s'il ne trouvait pas ces délits prouvés, tandis que tel autre fait, résultant des recherches particulières du juré, le ferait peut-être condamner.
      Speaker: Treilhard
      répond que la loi sur l'institution du juré a prévu cette proposition; en disa... répond que la loi sur l'institution du juré a prévu cette proposition; en disant que le juré entendra des témoins et jugera d'après leurs dépositions.
      Speaker: Treilhard
      - (La Convention passe à l'ordre du jour ainsi motivé.) - (La Convention passe à l'ordre du jour ainsi motivé.)
      Speaker: Le Président
      ...l'instant que les députés delà province du Hainaut et du Tournaisis demandent, à être admis dema... On me prévient à l'instant que les députés delà province du Hainaut et du Tournaisis demandent, à être admis demain à midi pour remplir une mission des Etats auprès de la Convention.
      « — Connaissez-vous l'écriture du n° 269 ? « — Connaissez-vous l'écriture du n° 269 ?
      « Lecture faite du procès-verbal ci-dessus, en y adhérant,...
      ...as actuellement, n'ayant vu que la date du billet, et son écriture; idée qu'il ne ...
      « Lecture faite du procès-verbal ci-dessus, en y adhérant, il ajoute qu'il peut s'être trompé sur quelques dates, ne les ayant pas présent...
      ...i l'engagea à le faire ; idée qui lui est si étrangère,qu'il ne se la rappelle pas actuellement, n'ayant vu que la date du billet, et son écriture; idée qu'il ne se rappelle pas quelle elle est, ni qui la lui a suggérée.
      ...é clôturé le 26 novembre à deux heures, du matin. ...oix au citoyen Sainte-Foy, qui l'a approuvé et signé à toutes les pages. Il a été clôturé le 26 novembre à deux heures, du matin.
      ...mission des Douze, nommée par le décret du 2 novembre. « Fait dans la salle de la commission des Douze, nommée par le décret du 2 novembre.
      Suit le texte définitif du décret rendu : Suit le texte définitif du décret rendu :

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 73
      Speaker: Guadet
      Suit le texte définitif du décret rendu : Suit le texte définitif du décret rendu :
      Speaker: Guadet
      ... de la Convention nationale, les droits du 'peuple. (Mêmes applaudissements . ) ...éfendu, depuis le premier jour de la législature jusqu'au moment de la formation de la Convention nationale, les droits du 'peuple. (Mêmes applaudissements . )
      Speaker: Bernier
      ...n citoyen de Meaux, en vertu d'un arrêt du comité de surveillance de la ville de P... ...nvention un attentat contre la propriété individuelle commis sur la personne d'un citoyen de Meaux, en vertu d'un arrêt du comité de surveillance de la ville de Paris. ( Vifs murmures à l'extrême gauche.)
      Speaker: Bernier
      Plusieurs membres : L'ordre du jour; passons à la discussion sur le ju... Plusieurs membres : L'ordre du jour; passons à la discussion sur le jugement de Louis XVI.
      Speaker: Osselin
      Je réclame l'ordre du jour et le renvoi de l'affaire aux trib... Je réclame l'ordre du jour et le renvoi de l'affaire aux tribunaux judiciaires.
      ...) Voy. ci-dessus la présente discussion du projet de décret du comité de législation sur le. jugement du ci-devant roi et la forme d'y procéder,...
      ...mentaires,, 1" série, tome LIII, séance du 28 novembre 1792, page 638.)
      ...éter que Louis Capet est en état d'accusation (Applaudissements des tribunes; (1) Voy. ci-dessus la présente discussion du projet de décret du comité de législation sur le. jugement du ci-devant roi et la forme d'y procéder, tArchives parlementaires,, 1" série, tome LIII, séance du 28 novembre 1792, page 638.)

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 74
      Speaker: Maximilien Robespierre
      ...e, c'est rétrograder vers le despotisme royal et constitutionnel ; 'c'est une, idée c...
      ...la tyrannié, est enfin décidé èn faveur du crime et de la tyrannie.
      ....) Proposer de faire le procès à Louis XVI, de quelque manière que ce puisse être, c'est rétrograder vers le despotisme royal et constitutionnel ; 'c'est une, idée contre-révolutionnaire, car c'est mettre la Révolution elle-même en litige. En ef...
      ...ndant au tribunal de la nature, entre le crime et la vertu, entre la liberté et la tyrannié, est enfin décidé èn faveur du crime et de la tyrannie.
      Speaker: Birotteau
      se plaint du peu de décence qui règne dans l'Assembl... se plaint du peu de décence qui règne dans l'Assemblée.
      Speaker: Jean-Bon Saint-André
      ...er. Déclarez que Louis XVI est l'ennemi du peuple. (Applaudissements des tribunes.... ...ime. Or, c'est par un grand acte et non par des raisonnements qu'il faut se guider. Déclarez que Louis XVI est l'ennemi du peuple. (Applaudissements des tribunes.)
      Speaker: Gamon
      Après cela, si la conviction des crimes du tyran est dans vos âmes, vous porterez ...
      ...che que vous devez tenir, représentants du peuple, si vous consultez votre devoir ...
      Après cela, si la conviction des crimes du tyran est dans vos âmes, vous porterez votre jugement. Si vous croyez avoir bésoin d'entendre quelques témoins contre l...
      ...s accorder et il vous appartiendra de les fixer. Telle est, ce me semble, la marche que vous devez tenir, représentants du peuple, si vous consultez votre devoir et Votre dignité.
      Speaker: Maximilien Robespierre
      ...e frapper de stupeur tous les partisans du roi. Donc, présenter à l'univers son cr...
      ...le qui puisse occuper les représentants du peuple français; mettre une distance in...
      pris de la royauté, et de frapper de stupeur tous les partisans du roi. Donc, présenter à l'univers son crime comme un problème, sa cause comme l'objet de la discussion la plus imposante, la plus religieuse, la plus difficile qui puisse occuper les représentants du peuple français; mettre une distance incommensurable entre le seul souvenir de ce qu'il fut, et la dignité d'un citoyen...
      Speaker: Maximilien Robespierre
      ...sses notions. Vous confondez les règles du droit civil et positif avec les principes du droit des gens ; vous confondez les rap... Citoyens, prenez-y garde ;,vous êtes ici trompés par de fausses notions. Vous confondez les règles du droit civil et positif avec les principes du droit des gens ; vous confondez les rapports des citoyens entre eux, avec ceux des nations, à un ennemi qui conspire co...
      Speaker: Maximilien Robespierre
      ...ionnaire public, en conservant la forme du gouvernement, et celle qui détruit le g...
      ...s défectueuses,. comme la règle absolue du vrai ou du faux, du juste ou de
      Vous confondez une nation qui punit un fonctionnaire public, en conservant la forme du gouvernement, et celle qui détruit le gouvernement lui-même. Nous rapportons à des idées qui nous sont familières, un c...
      ... les conventions les plus arbitraires, quelquefois même les institutions les plus défectueuses,. comme la règle absolue du vrai ou du faux, du juste ou de

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 78
      La Déclaration des droits est la base du coutrat social formé entre nous; elle contient les Droits de l'homme et du citoyen. Louis XVI n'était pas citoyen ...
      ...ue nous sommes avec lui dans les termes du droit naturel, et que- c'est d'après ce...
      La Déclaration des droits est la base du coutrat social formé entre nous; elle contient les Droits de l'homme et du citoyen. Louis XVI n'était pas citoyen ; il n'y avait point de pacte entre lui et nous, parce qu'il n'y a eu de sa part...
      ...er qui a violé les droits les plus sacrés envers la nation. Ainsi il est clair que nous sommes avec lui dans les termes du droit naturel, et que- c'est d'après ce droit qu'il doit être jugé.
      ...ns, non prononcées, sur l'inviolabilité du roi et 1* mode de jugement de Louis XVI... ...et demie.) (1) Yoy. ci-après, aux annexes de la séance, ua grand nombre d'opinions, non prononcées, sur l'inviolabilité du roi et 1* mode de jugement de Louis XVI.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 79
      ...As Friends ofthe People, associated for the pur-pose of cultivating and dilfusing p...
      ...wledge, we are united in holding sacred the In-dependence of opinion, and an equal Participation of Rights amongst men, as the firm basis of Liberty and Equality; we therefore Hail you under the dignilied nome, which we are proud to recognize, of Citizens ofthe Universe. — Pro-tectors ofthe Great Family of tiie Human Race. — "Whose libéral and benign views are to break the bonds of slavery asunder, and to give to man, Political Life, Health, and Slrength in every quar-ter of the globe.
      « As Friends ofthe People, associated for the pur-pose of cultivating and dilfusing political Knowledge, we are united in holding sacred the In-dependence of opinion, and an equal Participation of Rights amongst men, as the firm basis of Liberty and Equality; we therefore Hail you under the dignilied nome, which we are proud to recognize, of Citizens ofthe Universe. — Pro-tectors ofthe Great Family of tiie Human Race. — "Whose libéral and benign views are to break the bonds of slavery asunder, and to give to man, Political Life, Health, and Slrength in every quar-ter of the globe.
      A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792 A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792
      « To the national Convention of the French Republic Enlightened Friends, Pa... « To the national Convention of the French Republic Enlightened Friends, Patriots and Le-gislators !
      « We receive the highest pleasure at the Magna-nimity ofyour Résolves, in dularing to reproach-fui Europe that you abjure couquest, and, with-out regard to clime, situation or colour, wisht to restore to man the long lost Rights and inde-feasible Privilèges of his nature, which the Great Author of ail Good hath bestowed ...
      ...f which man has too long been bereft by the Feu-dal Tyranny of Barbarous Despotism.
      « We receive the highest pleasure at the Magna-nimity ofyour Résolves, in dularing to reproach-fui Europe that you abjure couquest, and, with-out regard to clime, situation or colour, wisht to restore to man the long lost Rights and inde-feasible Privilèges of his nature, which the Great Author of ail Good hath bestowed on him, and of which man has too long been bereft by the Feu-dal Tyranny of Barbarous Despotism.
      « Such are the sentiments that claim the testi-nony oiOur Regard, as men and Englishmen, devoted to the Great Cause of General Liberty, which the narrow and crooked Policy of Rindly Government, and the Pride and Profligacy of their vicious o... « Such are the sentiments that claim the testi-nony oiOur Regard, as men and Englishmen, devoted to the Great Cause of General Liberty, which the narrow and crooked Policy of Rindly Government, and the Pride and Profligacy of their vicious otfspnng, have hitherto involved in frequent and fatal Ëumities.
      « Therefore, Représentatives of the French Republic Brethren and Friends, for by those Civie Marnes we request to greet You, we have not con-tented ourse...
      ... with pemliar satisfaction and delight, the Sim of Liberty, by the Triumphant Progress of Your Arms, dispelling the Glouds and Darkness of Fanaticism, Page...
      ...h an auclerated Force driving before it the savage Ferocity of its Invaders.
      « Therefore, Représentatives of the French Republic Brethren and Friends, for by those Civie Marnes we request to greet You, we have not con-tented ourselves with being idle, incurious spectators of Your Glorious and Effectuai Strug-...
      ...combated prejudice (3) with unuasing ardour and defied its frowns and we behold, with pemliar satisfaction and delight, the Sim of Liberty, by the Triumphant Progress of Your Arms, dispelling the Glouds and Darkness of Fanaticism, Pageantry, and Folly, and with an auclerated Force driving before it the savage Ferocity of its Invaders.
      « At the very moment in which we are assem-bled to transmit to you, this Heart-fett congratulation ou the prosperous Révolution in the af-fairs of France, we receive the exhilarating News of the success of the invincible Army under the command of Citizen General Dumourier, near Mons. —Language failsus to describe the lively émotions of joy and admiration with which it hash inspired us ; but the sensibilily of every true Frenchman may qualify him to judge of Our Transports by those which ... « At the very moment in which we are assem-bled to transmit to you, this Heart-fett congratulation ou the prosperous Révolution in the af-fairs of France, we receive the exhilarating News of the success of the invincible Army under the command of Citizen General Dumourier, near Mons. —Language failsus to describe the lively émotions of joy and admiration with which it hash inspired us ; but the sensibilily of every true Frenchman may qualify him to judge of Our Transports by those which he himself must (1) Archives nationales. Carton C 242, chemise 289, pièce n 19.
      feel. — May the Rlood of the Brave Citizens shed on this occasion while it shews to Despots the Energy and Magnanimity which Liberty al...
      ...Harvest of Peace and Freedom throughout the world, and Reason supercede the necessity of Military Conquest! — May the immortality of the French Republic be an awful Lesson to Tyrants of every Clime and of every Des...
      feel. — May the Rlood of the Brave Citizens shed on this occasion while it shews to Despots the Energy and Magnanimity which Liberty alone can give, spring up in an abundant Harvest of Peace and Freedom throughout the world, and Reason supercede the necessity of Military Conquest! — May the immortality of the French Republic be an awful Lesson to Tyrants of every Clime and of every Description!
      (3) See the annexed publications of our sentiments con-cerning the designs of the Confederacy of Freacherous, Princely and Royal ineendiaries. (3) See the annexed publications of our sentiments con-cerning the designs of the Confederacy of Freacherous, Princely and Royal ineendiaries.
      « Signed by order of the Aldgate Society of the Friends of the People. « Signed by order of the Aldgate Society of the Friends of the People.
      Rappobt par Rarère de Vieuzac, au nom du comité des domaines et de féodalité réunis, sur les chasses du roi (2). Rappobt par Rarère de Vieuzac, au nom du comité des domaines et de féodalité réunis, sur les chasses du roi (2).
      ...s que renferme le mémoire des ministres du roi et la lettre de Sa Majesté, sur les...
      ... grand abus de la chasse dans les parcs du roi ; abus qui n'a pu être réprimé qu'e...
      Messieurs, parmi les objets que renferme le mémoire des ministres du roi et la lettre de Sa Majesté, sur les domaines nationaux à réserver pour son usage, il en est un qui a attiré d'abord...
      ...illeurs d'autant plus instant que le 2 et le 5 de ce mois, il s'est manifesté un grand abus de la chasse dans les parcs du roi ; abus qui n'a pu être réprimé qu'eu déployant la force puulique.
      ...la dénonciation faite par le directoire du département de Seine-et-Oise, des excès...
      ... sur les laboureurs et autres habitants du grand parc de Versailles. Enfin, vous a...
      ...tembre. Voici, en conséquence, l'aperçu du travail de vos deux comités.
      Déjà aussi, le 21 août dernier, l'Assemblée nationale avait reçu la dénonciation faite par le directoire du département de Seine-et-Oise, des excès nombreux commis par les gardes-chasses sur les laboureurs et autres habitants du grand parc de Versailles. Enfin, vous avez décrété qu'il serait pourvu à cet objet par une loi particulière, avant le 15 septembre. Voici, en conséquence, l'aperçu du travail de vos deux comités.
      Nos fameux décrets du 4 août 1789 ont affranchi les terres d'... Nos fameux décrets du 4 août 1789 ont affranchi les terres d'une servitude aussi absurde qu'onéreuse, des capitaineries et de la chasse.
      ...emblée constituante, tome XVIII, séance du 13 septembre 1790, page 733. (2) Voy. Archives Parlementaires, 1" série, Assemblée constituante, tome XVIII, séance du 13 septembre 1790, page 733.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 80
      ...cret porte : « Toute capitainerie, même royale, et toute reserve de chasse, sous quelq...
      ... des moyens compatibles avec le respect aux propriétés et à la liberté, à la conservation des plaisirs personnels du roi. » La lettre du roi est ainsi conçue : « Quant à mes ch...
      Votre décret porte : « Toute capitainerie, même royale, et toute reserve de chasse, sous quelque dénomination qu'elle soit, sont abolies; et il sera pourvu, par des moyens compatibles avec le respect aux propriétés et à la liberté, à la conservation des plaisirs personnels du roi. » La lettre du roi est ainsi conçue : « Quant à mes chassés, sur lesquelles vous avez désiré que je fisse connaître mes déterminations...
      ... victimes de leur sanguinaire oisiveté, du moins l'on renfermait dans des espèces ...
      ...e des rois et des peuples s'est chargée du tardif repentir de quelques-uns de nos ...
      ... des maîtres féodaux imposaient à leurs serfs agricoles la charge de nourrir les victimes de leur sanguinaire oisiveté, du moins l'on renfermait dans des espèces de ménagerie les animaux privilégiés, destinés à périr exclusivement par les mai...
      ...erre était close de murs sous le règne de Saint Louis, et l'histoire, cette école des rois et des peuples s'est chargée du tardif repentir de quelques-uns de nos princes qui, ayant négligé les clôtures, avaient toléré ainsi la dévastation des...
      ...rtait, à si juste titre, le nom de Père du peuple, fit, même en diminuant chaque a...
      ...tiges de ces murs qui existaient encore du temps de Henri IV.
      ...r ; et étaient celles-ci plus libres que les hommes... » Aussi Louis XII, qui portait, à si juste titre, le nom de Père du peuple, fit, même en diminuant chaque année, l'impôt territorial (la taille)^ de grandes dépenses pour rétablir les murailles des parcs ; et l'on voit de tous côtés les vestiges de ces murs qui existaient encore du temps de Henri IV.
      ...erritoire), était réservé au successeur du Père du Peuple. François 1er créa les capitaine...
      ...ribunal. « Déjà en 1515, une ordonnance du mois de mai avait défendu de chasser à une certaine distance des buissons et garennes du roi.
      .... Ce que les tyrans de Rome ne firent jamais (mettre en réserve des parties de territoire), était réservé au successeur du Père du Peuple. François 1er créa les capitaineries de Corbeil sans le consèntement de la nation, sans l'enregistrement d'aucun tribunal. « Déjà en 1515, une ordonnance du mois de mai avait défendu de chasser à une certaine distance des buissons et garennes du roi.
      ...nément violés par celui même qui aurait les défendre. Louis XIV, du haut de son trône, trace un cercle imme...
      ...pitaineries frappent sur lies héritages du pauvre. La loi, cette gardienne de la p...
      ...ervertie au point de devenir la caution du droit de chasse qui les violait, et la ...
      ...ient pas soulagés, et les droits sacrés de la propriété continuèrent d'être impunément violés par celui même qui aurait les défendre. Louis XIV, du haut de son trône, trace un cercle immense autour de Versailles. A ces ordres, un parc étendu se forme, et renferme dan...
      ...nts de propriétés particulières; n'importe que les usages dévastateurs de ces capitaineries frappent sur lies héritages du pauvre. La loi, cette gardienne de la propriété et de la sécurité individuelle, fut pervertie au point de devenir la caution du droit de chasse qui les violait, et la complice des règlements qui [punissaient, avec une sévérité cruelle, le cultivat...
      ...mités se sont placés entre votre décret du 7 du mois d'août 1789, et la lettre du roi du mois d'août 1790. ...os propres décrets, pour faire aujourd'hui une loi sage. Pour y parvenir, vos comités se sont placés entre votre décret du 7 du mois d'août 1789, et la lettre du roi du mois d'août 1790.
      Après la loi nationale et le vœu exprès du roi, vos comités n'ont vu entre vous et...
      ...ourberait pas la tète des représentants du peuple et monarque devant la loi civile, qui est ...
      Après la loi nationale et le vœu exprès du roi, vos comités n'ont vu entre vous et les peuples quelaloi sacrée et indestructible delà propriété. Elle serait bien imparfaite, cette Constitution qui ne Courberait pas la tète des représentants du peuple et monarque devant la loi civile, qui est le palladium de la propriété. D'après cette idée simple, il vous est aisé de pre...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 81
      ...ens français comme les autres habitants du royaume : car si la loi est égale pour tous les citoyens, les habitants du parc de Versailles ou de Gompiè-gnedoiv...
      ...ion légale, elle devrait être en faveur du pauvre et de l'agriculteur, plutôt qu'en faveur du riche et du monarque. Pourquoi ne déclareriez-vous ...
      ...aque possesseur de fonds dans les parcs du roi ? La Déclaration des droits est l'a...
      ...es où le despotisme semble être une loi du climat, ont vu des tyrans respecter la ...
      ... attaché, avec tant d'énergie, l'esprit du peuple aux droits de la propriété et de...
      ...ur de fonds, enclavés dans les domaines du roi, de chasser sur son terrain, comme tous les autres citoyens du royaume. Non, ce ne sera pas pour celui...
      ...à regarder comme un fléau, le voisinage du prince; vous ne ruinerez pas les campagnes, vous ne flétrirez pas l'âme du cultivateur ; et l'on dira : nos législ...
      ...tte pensée que la chaumière et le champ du pauvre, enclavés dans les domaines du roi, doivent y servir de monument à laj...
      ... vaudrait-il demander si les propriétaires, enclavés dans les .parcs, sont citoyens français comme les autres habitants du royaume : car si la loi est égale pour tous les citoyens, les habitants du parc de Versailles ou de Gompiè-gnedoivent jouir de tous les avantages, de tous les droits de la propriété, comme les h...
      ...pes ou des Pyrénées ; car s'il devait y avoir quelque préférence dans la protection légale, elle devrait être en faveur du pauvre et de l'agriculteur, plutôt qu'en faveur du riche et du monarque. Pourquoi ne déclareriez-vous pas ce droit de chaque propriétaire, de chaque possesseur de fonds dans les parcs du roi ? La Déclaration des droits est l'arme avec laquelle chaque citoyen demandera compte au législateur des lois contra...
      ...s principes existent avant toutes les constitutions politiques ; et les pays mêmes où le despotisme semble être une loi du climat, ont vu des tyrans respecter la propriété. L'histoire des Turcs nous offre un sultan respectant l'humble toit d'...
      ...nant à la main la Déclaration des droits... » Félicitez-vous, Messieurs, d'avoir attaché, avec tant d'énergie, l'esprit du peuple aux droits de la propriété et de la liberté. Prononcez qu'il sera libre à tout propriétaire ou possesseur de fonds, enclavés dans les domaines du roi, de chasser sur son terrain, comme tous les autres citoyens du royaume. Non, ce ne sera pas pour celui que vous avez chargé d'exécuter la loi que vous la violerez ; vous ne réduirez pas les Français à regarder comme un fléau, le voisinage du prince; vous ne ruinerez pas les campagnes, vous ne flétrirez pas l'âme du cultivateur ; et l'on dira : nos législateurs furent toujours fidèles aux principes de la Constitution qu'ils établirent; ils n'oublièrent jamais cette pensée que la chaumière et le champ du pauvre, enclavés dans les domaines du roi, doivent y servir de monument à lajustice qui les protège.
      ...la conservation des plaisirs personnels du roi, avec le respect aux propriétés et aux droits des citoye... Quel est le moyen de concilier la conservation des plaisirs personnels du roi, avec le respect aux propriétés et aux droits des citoyens ? (1) MM. Tellier, Despatys et Fréteau ont défendu fortement, dans les comité...
      ... préserver les parcs de la dépopulation du gibier, qui est une partie de cette pro... ...sons des propriétaires delà dent meurtrière des bêtes fauves, et, de l'autre, de préserver les parcs de la dépopulation du gibier, qui est une partie de cette propriété.
      ...oir été confirmés par les représentants du peuple, qui ne leur donneront pas ce ca... ...i de la convenance et de l'intérêt réciproque ; ils ne seront légaux qu'après avoir été confirmés par les représentants du peuple, qui ne leur donneront pas ce caractère dans le cas de lésion ou de contrainte. Le roi est, à cet égard, comme u...
      ...pas aux législateurs à aggraver le sort du propriétaire pauvre. ...boureur d'une dépense excédant quelquefois le prix de son terrain ; et ce n'est pas aux législateurs à aggraver le sort du propriétaire pauvre.
      ...résenter une telle violation des droits du citoyen. Non, rien, si ce n'est l'évi- ...
      ...et les moyens de concilier les plaisirs du monarque avec les droits de la propriét...
      ...justice ne pouvait approcher de vous, et nous nous serions bien gardés de vous présenter une telle violation des droits du citoyen. Non, rien, si ce n'est l'évi- (1) La féodalité est abolie constitutionnellement en France, et cependant c'est ...
      ...ègne avec le plus de force, que nous emprunterons des lois justes sur là chasse et les moyens de concilier les plaisirs du monarque avec les droits de la propriété.
      ...ommages causés par les sangliers sortis du parc...; %t qu'on sera même autorisé à ... ... ils seront condamnés en 25 ducats d'amende, et, en outre, à bonifier tous les dommages causés par les sangliers sortis du parc...; %t qu'on sera même autorisé à repousser ou chasser de ses champs, prairies et vignobles, toute espèce de gibie...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 82
      ...ensé qu'en se conformant à votre décret du 21 avril dernier, les ; peines correctionnelles d'amende et de prison i étaient proportionnées à de pareils délits ; mais la prison, qui est une peine, ne frappera presque... ...mes, quand il ne s'agit que de la perte de quelques ' animaux. Les comités ont pensé qu'en se conformant à votre décret du 21 avril dernier, les ; peines correctionnelles d'amende et de prison i étaient proportionnées à de pareils délits ; mais la prison, qui est une peine, ne frappera presque jamais que sur le braconnier ou le vagabond, qui, ne payant pas d'amende, payer...
      ...t l'effroi et la flétrissure dans l'âme du laboureur, avaient conservé autour des demeures royales cet esprit de tyrannie des premiers siè... ...des capitaineries, qui exécutaient cruellement les lois cruelles, et qui, portant l'effroi et la flétrissure dans l'âme du laboureur, avaient conservé autour des demeures royales cet esprit de tyrannie des premiers siècles de la léodalité. Vos comités, se conformant à l'esprit de votre organisatio...
      ...ormation des pares clos, et cet hommage du peuple est digne du restaurateur de la liberté française. Du temps de Henri IV, qui avait signé un c... ...un égard pour deux années seulement; c'est une mesure de convenance pendant la formation des pares clos, et cet hommage du peuple est digne du restaurateur de la liberté française. Du temps de Henri IV, qui avait signé un code sanguinaire pour les chasses, chaque laboureur se vantait de garder sa chass...
      ...ervation ; car, si le législateur exige du roi qu'il prenne des moyens pour que lé...
      ...t élever? ne dévorent, pas les moissons du laboureur, il faut que ce , même législ...
      ...mesures qui doivent préserver les parcs du monarque de la destruction ; il faut qu...
      ...los pour le roi, il a fallu s'occuper des peines qui devaient en assurer la conservation ; car, si le législateur exige du roi qu'il prenne des moyens pour que lés bête^1 fauves, qu'il fait élever? ne dévorent, pas les moissons du laboureur, il faut que ce , même législateur s'occupe des mesures qui doivent préserver les parcs du monarque de la destruction ; il faut que l'esprit de capitainerie et de braconnage périsse par la même loi.
      ...ois) et sera mené fouettant tout autour du buisson où il aura été trouvé, jusqu'à ... ... « Le paysan surpris avec un fusil autour d'une remise sera arrêté (disent ces lois) et sera mené fouettant tout autour du buisson où il aura été trouvé, jusqu'à effusion de sang. »
      ...s sur le fait des chasses par le décret du 21 juillet, devaient être les mêmes pou... ...le, qui exige l'égalité des peines, et l'on disait que les peines déjà prononcées sur le fait des chasses par le décret du 21 juillet, devaient être les mêmes pour les délits de la chasse dans lés parcs. Cette idée s'est présentée là première...
      ...re lé braconnage exercé dans les forêts royales ; mais la loi est rarement exécutée. ...n Angleterre même, une loi qui n'est pas révoquée prononce la peine de mort contre lé braconnage exercé dans les forêts royales ; mais la loi est rarement exécutée.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 83
      ...r la première fois, par la confiscation du gibier, des armes, filets ou engins et ...
      ...dans la huitaine après la signification du jugement, d'un mois de prison.
      « Tous ceux qui chasseront dans lesdits parcs seront punis, pour la première fois, par la confiscation du gibier, des armes, filets ou engins et par une amende de 100 livres; et, au cas où le délinquant n'ait pas satisfait à l'amende dans la huitaine après la signification du jugement, d'un mois de prison.
      ...êtés sur-le-champ et jtraduits dans les prisons du district du lieu du délit. Dans aucun autre cas, les délinq... ...ts sont déguisés ou masqués, ou s'ils n'ont aucun domicile connu, ils seront arrêtés sur-le-champ et jtraduits dans les prisons du district du lieu du délit. Dans aucun autre cas, les délinquants ne pourront être désarmés par les gardes.
      ...er des plaintes que les administrateurs du département de Seine-et-Marne vous ont ... En terminant ce rapport, je ne peux me défendre de vous rappeler des plaintes que les administrateurs du département de Seine-et-Marne vous ont portées, il y a deux jours, et que vous avez renvoyées au roi ; elles ont retent...
      ...loignés de la personne et de la demeure du roi, qui ne respecteraient pas les prop...
      ...e décréter que les préposés aux chasses du roi, qui s'introduiront dans les récolt...
      ...contre ceux qui chassent dans les parcs du roi.
      ...s grands pour un prince aussi respecté que chéri; mais des officiers de chasse éloignés de la personne et de la demeure du roi, qui ne respecteraient pas les propriétés, mériteraient aussi des peines. Je n'ai pu consulter vos comités sur ce p...
      ...é connus que samedi dernier; mais peut-être penserez-vous qu'il est nécessaire de décréter que les préposés aux chasses du roi, qui s'introduiront dans les récoltes et dans les propriétés particulières, doivent être condamnés personnellement à de justes indemnités, et aux peines portées contre ceux qui chassent dans les parcs du roi.
      ...s deux cas, on voit une égale violation du droit de propriété* on distingue du moins, un homme plus coupable que celui...
      ...ier bien de la nation et la subsistance du pauvre, mérite tous les égards de la lo...
      Si dans les deux cas, on voit une égale violation du droit de propriété* on distingue du moins, un homme plus coupable que celui qui va tuer le gibier dans un parc; l'agriculture, qui est le premier bien de la nation et la subsistance du pauvre, mérite tous les égards de la loi.
      ... traces des capitaineries, c'est-à-dire du despotisme exercé pour des animaux sur ... Voici le moment de détruire jusqu'aux dernières traces des capitaineries, c'est-à-dire du despotisme exercé pour des animaux sur des propriétés. *
      ...ommettants (2) ; vous satisferez le vœu du monarque, pour qui d'abondantes moisson...
      ...imés au nom de l'équipage de la vénerie du roi, que le dommage causé ïe 4 septembr...
      ... vous occuper dans ce moment ; vous remplirez ainsi le vœu le plus cher de vos commettants (2) ; vous satisferez le vœu du monarque, pour qui d'abondantes moissons à la place de terrains stériles, et le bonheur des habitants des campagnes ser...
      ...e lui ces touchantes (1)jfi paraît, par un mémoire et pièces justificatives imprimés au nom de l'équipage de la vénerie du roi, que le dommage causé ïe 4 septembre dans les terres de la municipalité de Damtnarie, a été payé le 6 par le comman...
      ...clamé avec force leur suppression, uest du fond des montagnes d'Auvergne que des c... ...ays qui n'ont jamais éprouvé le fléau des capitaineries, et qui ont cependant réclamé avec force leur suppression, uest du fond des montagnes d'Auvergne que des cultivateurs libres ont élevé leur voix en faveur de leurs frères qui ne l'étaien...
      bénédictions du peuple, qui valent bien les éloges pomp... bénédictions du peuple, qui valent bien les éloges pompeux que les esclaves déeorés ont toujours prodigués aux despotes et aux tyrans.
      Décret sur les chasses du roi. Décret sur les chasses du roi.
      ...dalité réunis en conformité de son état du 7 du mois d'août 1789, voulant pourvoir à la conservation des chasses du roi par des moyens compatibles avec le respect du aux propriétés et à la liberté, a décré... « L'Assemblée nationale, après avoir entendu ses comités de domaines et de féodalité réunis en conformité de son état du 7 du mois d'août 1789, voulant pourvoir à la conservation des chasses du roi par des moyens compatibles avec le respect du aux propriétés et à la liberté, a décrété ce qui suit :
      ...its parcs, autres que ceux qui tiennent du roi en titre de ferme, de détruire ou f...
      ...seurs de fonds, dans les autres parties du royaume, par le décret du 21 avril dernier.
      ...4. Il est libre à tous propriétaires, ou possesseurs de fonds enclavés dans lesdits parcs, autres que ceux qui tiennent du roi en titre de ferme, de détruire ou faire détruire le gibier sur leurs propriétés seulement, et de la même manière qui a été réglée pour les propriétaires ou possesseurs de fonds, dans les autres parties du royaume, par le décret du 21 avril dernier.
      ...s les peines portées par le même décret du 21 avril dernier. ...ours seulement où le roi prendra en personne l'exercice de la chasse, et ce, sous les peines portées par le même décret du 21 avril dernier.
      ...çus et assermentés par devant les juges du district, auxquels la connaissance des ...
      ...s, appartiendra, conformément au décret du 22 juillet dernier.
      ...e le roi jugera à propos d'établir pour la conservation ae ses chasses seront reçus et assermentés par devant les juges du district, auxquels la connaissance des délits de chasse commis dans lesdits parcs, forêts et domaines qui seront réservés, appartiendra, conformément au décret du 22 juillet dernier.
      ... être prononcées que sur la réquisition du com- « Art. 9. Les peines ci-aessus ne pourront être prononcées que sur la réquisition du com-
      « Art. 6. La peine de l'amende et de la prison sera doublée en cas de récidive ; elle ... « Art. 6. La peine de l'amende et de la prison sera doublée en cas de récidive ; elle sera triplée s'il survient une troisième contravention; et la même progression s...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 84
      A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792 A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792
      missaire du roi, par les tribunaux du distriefcdu lieu du délit, et ce, d'après les rapports de g... missaire du roi, par les tribunaux du distriefcdu lieu du délit, et ce, d'après les rapports de gardes-chasses,ou la déposition de deux témokts. »
      ...épenses convenables à la représentation du chef suprême du pouvoir exécutif, les comités auraient voulu ne pas augmenter la liste civile du revenu des domaines et des forêts que v... Combattus entre les principes nécessaires d'une sévère économie et les dépenses convenables à la représentation du chef suprême du pouvoir exécutif, les comités auraient voulu ne pas augmenter la liste civile du revenu des domaines et des forêts que vous avez désiré réserver au roi. Mais nos décrets leur ont assigné des bornes. I...
      ... dépenses connues sous le nom de maison du roi comprennent : 1° Les dépenses relat... « Les dépenses connues sous le nom de maison du roi comprennent : 1° Les dépenses relatives à ma personne, à la reine, à l'éducation de mes enfants, aux maisons de mes...
      ...semblée constituante, tome XXVI, séance du 26 mai 1791, page 468. (2) Voy. Archives parlementaires, lre série, Asssemblée constituante, tome XXVI, séance du 26 mai 1791, page 468.
      ...s intérêts propres seront toujours ceux du royaume ; et pourvu que la liberté et l... ... opposition avec elle, pour aucune disposition relative à ma personne ; nos vrais intérêts propres seront toujours ceux du royaume ; et pourvu que la liberté et l'ordre public, les deux sources de la prospérité de l'Etat, soient assurés, ce q...
      ...de satisfaction vous reçûtes le message du roi le 9 juin 1790 Je ne dirai pas avec quels témoignages de satisfaction vous reçûtes le message du roi le 9 juin 1790
      : je lirai seulement votre décret du même jour. : je lirai seulement votre décret du même jour.
      ... la lecture de deux lettres et messages du roi, a voté, par acclamation, et décrét... « L'Assemblée nationale, après avoir entendu la lecture de deux lettres et messages du roi, a voté, par acclamation, et décrété à l'unanimité, toutes les.dispositions et demandes portées dans ledit message ...
      Le ministre du département profita de cette circonstan... Le ministre du département profita de cette circonstance, pour envoyer à l'Assemblée nationale, le 18 août, un tableau effrayant des d...
      ...rés par la rivière, Gham-bord, la terre du Pin, en Normandie et celle de Pompadour... ...llet, les biens ecclésiastiques et les bois de l'abbaye de Rarpaux, quoique séparés par la rivière, Gham-bord, la terre du Pin, en Normandie et celle de Pompadour, en Limousin,
      ...rda pas à se faire entendre à l'oreille du roi, et la demande ministérielle fut ré...
      ...'est servi dans sa lettre à l'Assemblée du 27 août suivant :
      L'opinion publique ne tarda pas à se faire entendre à l'oreille du roi, et la demande ministérielle fut révoquée. On se plaît à lire les expressions dont leeroi s'est servi dans sa lettre à l'Assemblée du 27 août suivant :

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 85
      C'est le besoin, c'est le secret du despotisme de s'enfermer dans un palais...
      ... plaçait les divinités dans |e fond des temples et des forêts, pour frapper plus sûreme...
      C'est le besoin, c'est le secret du despotisme de s'enfermer dans un palais lointain, au milieu d'un luxe asiatique, comme autrefois on plaçait les divinités dans |e fond des temples et des forêts, pour frapper plus sûrement l'imagination des hommes.
      ...u jusqu'à Ce moment, par la munificence royale, le tnéâtre des sciences, des lettres e...
      ...ns Paris, qui fut si longtemps le trône du despotisme et des abus.
      Le Louvre est devenu jusqu'à Ce moment, par la munificence royale, le tnéâtre des sciences, des lettres et des arts. Il est, à titre de récompense, la demeure de plusieurs artistes célè...
      ...vrage de tant de rois, concourra à donner une patrie à la liberté et aux arts dans Paris, qui fut si longtemps le trône du despotisme et des abus.
      ...de ne pas partager le vœu des habitants du Réarn, pour que le lieu où Henri IV est... ... mes mains le château de Pau, qui ue produit aucun revenu ; il m'est impossible de ne pas partager le vœu des habitants du Réarn, pour que le lieu où Henri IV est né reste toujours dans les mains de son enfant.
      ...at et le véritable tableau des demandes du roi. Tel est, Messieurs, le dernier état et le véritable tableau des demandes du roi.
      ...les terres de Pompadour en Limousin, et du Pin en Normandie. ...drid, La Meute, Vincennes, les domaines de Ghambord, Villeneuve, Ghoisy-le-Roi, les terres de Pompadour en Limousin, et du Pin en Normandie.
      ...n temps où nos rois, fuyant les regards du peuple, allèrent loin de la capitale s'... ...ration croyait voir finir ce monument digne de Rome et d'Athènes ; mais il fut un temps où nos rois, fuyant les regards du peuple, allèrent loin de la capitale s'environner de luxe, de courtisans et de soldats.
      ... palais national destiné à l'habitation du roi, à la réunion de toutes les richess... Les Tuileries et le Louvre réunis seront le palais national destiné à l'habitation du roi, à la réunion de toutes les richesses que possède la nation dans les sciences et dans les arts, et aux principaux é...
      ...me avait consacré la plus grande partie du Louvre pour cette belle destination; de... Louis XIV lui-même avait consacré la plus grande partie du Louvre pour cette belle destination; des fonds étaient destinés chaque année à récompenser des ouvrages de sculpture et...
      ...dance des bâtiments, à provoquer autour du roi des demandes indiscrètes, à peupler... ...sposition funeste, propre à rappeler les abus dans ce qu'on appelait la surintendance des bâtiments, à provoquer autour du roi des demandes indiscrètes, à peupler son palais de parasites dangereux et de courtisans perfides; enfin, à interveni...
      ...ablirez cette représentation magnifique du pouvoir, qui a si souvent corrompu le c...
      ... que vous agirez. Le roi, chef ou agent du pouvoir délégué par la Constitution, n'...
      ...ettre de M. de Montmorin, écrite au nom du roi à tous les ministres et ambassadeurs près des cours étran-gères, en date du samedi 23 avril 1791.
      ...e n'est pas pour le roi ; ce n'est pas pour la superstition au trône que vous établirez cette représentation magnifique du pouvoir, qui a si souvent corrompu le cœur des rois et subjugué l'imagination des peuples; c'est pour la nation même que vous agirez. Le roi, chef ou agent du pouvoir délégué par la Constitution, n'est sans doute que le premier des fonctionnaires publics. Mais assis sur le trôn...
      ...uple libre ne confie ses destinées qu'à lui-même, la formation de ses lois (1) Lettre de M. de Montmorin, écrite au nom du roi à tous les ministres et ambassadeurs près des cours étran-gères, en date du samedi 23 avril 1791.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 86
      D'ailleurs, la beauté extrême du site, les établissements qui y sont pre...
      ...l'espérance d'y voir un jour une maison royale.
      D'ailleurs, la beauté extrême du site, les établissements qui y sont presque formés peuvent engager un roi à habiter à Saint-Germain une partie de l'année, et c'est conserver, c'est défendre les intérêts d'une ville que de ne pas détruire l'espérance d'y voir un jour une maison royale.
      Ainsi votre projet, conforme au désir du roi, sera d'élever Je palais des sciences et des arts à côté du palais de la royauté, et vous aurez ain...
      ...es embellissent, et les regards féconds du législateur font renaître les arts, qui...
      Ainsi votre projet, conforme au désir du roi, sera d'élever Je palais des sciences et des arts à côté du palais de la royauté, et vous aurez ainsi placé dans la même enceinte les bienfaits de la civilisation et l'institution...
      ... des arts semble effacée. Les révolutions des peuples éclairés les conservent, les embellissent, et les regards féconds du législateur font renaître les arts, qui deviennent l'ornement de l'Empire, dont les bonnes lois font la véritable gloir...
      Ainsi la restauration du Louvre et des Tuileries, pour donner au... Ainsi la restauration du Louvre et des Tuileries, pour donner au roi constitutionnel une habitation digne de la nation française, et pour y fair...
      ...re de la Révolution. 11 importe au bien du royaume que les villes qui ont de parei... ...mbellissement d'une des villes considérables de l'Empire, c'est le premier théâtre de la Révolution. 11 importe au bien du royaume que les villes qui ont de pareils établissements dans leur sein, les conservent.
      ...duit brut, leurs charges et le résultat du produit net, années communes (2). Ce se... ...ans les tableaux imprimés, l'étendue et la consistance de ces domaines, leur produit brut, leurs charges et le résultat du produit net, années communes (2). Ce serait vous répéter de fastidieux détails et consumer un temps précieux que d'y re...
      ... des droits ca-suels ci-devant féodaux, du nombre des mutations de la vente des bo...
      ...ort, de poids, d'étalage; le changement du séjour du roi ; tout concourt à atténuer Je produ...
      ...dans les revenus de Versailles sont sorties de la Révolution même; la diminution des droits ca-suels ci-devant féodaux, du nombre des mutations de la vente des bois, la suppression des droits de péage, de port, de poids, d'étalage; le changement du séjour du roi ; tout concourt à atténuer Je produit de ces domaines, sans que les charges, les frais de garde et les réparations ...
      ...industrie, peut demeurer dans les mains du roi ; il soutiendra cet établissement, ... La manufacture de Sèvres, qui a introduit en France une nouvelle branche d'industrie, peut demeurer dans les mains du roi ; il soutiendra cet établissement, qui peut-être serait détérioré
      ... de la nation de faire exécuter le plan du Louvre fait par Perraud. La célébrité a...
      ...au monument qu'il y ait en Europe (Note du rapporteur).
      (1) Il serait digne de la nation de faire exécuter le plan du Louvre fait par Perraud. La célébrité attachée à ce nom ne permettrait pas de retoucher au plan que ce grand architecte...
      ...inions et des circonstances pouvaient ajouter aux moyens d'achèvement au plus beau monument qu'il y ait en Europe (Note du rapporteur).
      ... la main de M. de Penthièvre dans celle du roi en 1783, a perdu des droits de péag... Rambouillet, passé par voie d'acquisition de la main de M. de Penthièvre dans celle du roi en 1783, a perdu des droits de péage, de minage et de fouage, supprimés par vos décrets. Le principal revenu est da...
      ...qui ne peuvent être employés au service du roi qui n'y habite pas, ces objets sero... ...sons et bâtiments qui sont au dedans et auprès de la ville de Saint-Germain, et qui ne peuvent être employés au service du roi qui n'y habite pas, ces objets seront vendus au pront de la nation.
      ...tite somme de la démolition ou la vente du château et des objets y attenant. Un gr...
      ...e personnes, longtemps voués au service du roi, seraient réduits à une extrémité fâcheuse si la vente du château était ordonnée.
      ...ermain. Mais cette économie,a paru minutieuse. La nation ne retirerait qu'une petite somme de la démolition ou la vente du château et des objets y attenant. Un grand nombre de familles, de vieillards et de personnes, longtemps voués au service du roi, seraient réduits à une extrémité fâcheuse si la vente du château était ordonnée.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 87
      ...aison, et sont disposés pour le service du roi. Le seul revenu de ce domaine consi... Plusieurs maisons et bâtiments dépendent de cette maison, et sont disposés pour le service du roi. Le seul revenu de ce domaine consiste dans la forêt; sa contenance est de 26,000arpents(1).
      ...oi se réservera ; ainsi les comités ont du s'arrêter ; ils ont pensé que la questi... ...issent expressément à la liste civile les revenus des parcs et domaines que le roi se réservera ; ainsi les comités ont du s'arrêter ; ils ont pensé que la question était résolue.
      ... époque vous avez rendu, sur le rapport du comité de Constitution, un décret, lors du complément des corps administratifs, po... ... le même jour les dispositions et demandes portées dans ce message. Depuis cette époque vous avez rendu, sur le rapport du comité de Constitution, un décret, lors du complément des corps administratifs, portant que, lorsqu'il, s'agirait des revenus dés domaines réservés au roi, l'inte...
      ... 130 arpents sont en coupe réglée (Note du rapporteur). ... taillis et 4,000 en arpents, en terrains vagues et vacants, routes et chemins ; 130 arpents sont en coupe réglée (Note du rapporteur).
      ...nt d'une Constitution libre, le bonheur du peuple, la plus douce récompense du peuple est aussi le bonheur du roi. ...le véritable bonheur d'un roi est de fixer, par son concours à l'établisse- " ment d'une Constitution libre, le bonheur du peuple, la plus douce récompense du peuple est aussi le bonheur du roi.
      ...ême coasicération vous ne séparerez pas du tableau des domaines que vous lui réser... D'après cette même coasicération vous ne séparerez pas du tableau des domaines que vous lui réservez le château de Pau, dans lequel est conservé avec un respect religieux le ber...
      ... vu le jour; c'est le vœu des habitants du département des Basses-Pyrénées; c'est ... ...z honorer Ta mémoire d'Henri IV, en exceptant de l'aliénation le château où il a vu le jour; c'est le vœu des habitants du département des Basses-Pyrénées; c'est le vœu de tous les Français : il sera donc le vôtre.
      ...lée nationale délibérant sur la demande du roi, après avoir entendu le rapport de ... « L'Assemblée nationale délibérant sur la demande du roi, après avoir entendu le rapport de ses comités des domaines, de féodalité, des pensions et des finances, réunis, dé...
      ... palais national destiné à l'habitation du roi et à la réunion de tous les monumen... , Le Louvre et les Tuileries réunis seront le palais national destiné à l'habitation du roi et à la réunion de tous les monuments des sciences et des arts, et aux principaux établissements de l'instruction p...
      « Art. 2. Les bâtiments dépendant du domaine national, renfermés dans l'enceinte projetée du Louvre et des Tuileries, seront conservés et loués au profit du Trésor public, jusqu'à ce qu'il en ait ...
      ...iments actuellement employés au service du roi et dont il conservera la jouissance...
      « Art. 2. Les bâtiments dépendant du domaine national, renfermés dans l'enceinte projetée du Louvre et des Tuileries, seront conservés et loués au profit du Trésor public, jusqu'à ce qu'il en ait été autrement disposé, à l'exception ae ceux desdits bâtiments actuellement employés au service du roi et dont il conservera la jouissance.
      ...is et forêts compris dans la jouissance du roi seront exploités suivant l'ordre de... « Art. 5. Les bois et forêts compris dans la jouissance du roi seront exploités suivant l'ordre des coupes et des aménagements existants ou | de ceux qui y seront substitués dans...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 88
      A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792 A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792
      ...serait nécessaire à l'entier achèvement du Louvre. ...osition portant qu'il sera sursis à l'aliénation des maisons dont l'emplacement serait nécessaire à l'entier achèvement du Louvre.
      ...ée nationale, délibérant sur la demande du roi, après avoir entendu le rapport de ... « L'Assemblée nationale, délibérant sur la demande du roi, après avoir entendu le rapport de ses comités des domaines, de féodalité, des pensions et des finances réunis, déc...
      ...s réunis seront destinés à l'habitation du roi, à la réunion dç tous les monuments... « Le Louvre et les Tuileries réunis seront destinés à l'habitation du roi, à la réunion dç tous les monuments des sciences et des arts, et aux principaux établissements de l'instruction pub...
      « Les bâtiments dépendant du domaine national, renfermés dans l'enceinte projetée du Louvre et des Tuileries, seront conservés et loués au profit du Trésor public, jusqu'à ce qu'il en ait ...
      ...iments actuellement employés au service du roi, et dont il conservera la jouissanc...
      « Les bâtiments dépendant du domaine national, renfermés dans l'enceinte projetée du Louvre et des Tuileries, seront conservés et loués au profit du Trésor public, jusqu'à ce qu'il en ait été autrement disposé, à l'exception de ceux desdits bâtiments actuellement employés au service du roi, et dont il conservera la jouissance.
      Opinion de Barthélémy Albouys, député du département du Lot à La Convention nationale, sur la q... Opinion de Barthélémy Albouys, député du département du Lot à La Convention nationale, sur la question : si Louis Capet, dernier roi des Français, peut être jugé 1 (2)
      ...r Vinviolabilité et le mode de jugement du roi. La plupart de ces documents \ont é... ... 78), nous annexons à la séance un certain nombre d'opinions, non prononcées, sur Vinviolabilité et le mode de jugement du roi. La plupart de ces documents \ont été imprimés avant le 3 décembre, mais plusieurs sont évidemment d'une date posté...
  • Tome 55 : Du 11 au 27 décembre 1792 1 result
    • Séance du mercredi 26 décembre 1792

      - search term matches: (31)

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 612
      Speaker: Jean-Bon-Saint-André
      , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 23 décembre 1792. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 23 décembre 1792.
      Speaker: Manuel
      ...rincipes et aux devoirs de représentant du peuple, je ne manquerai jamais de dénon... Citoyens, toujours fidèle aux principes et aux devoirs de représentant du peuple, je ne manquerai jamais de dénoncer une infraction à la loi. Un décret ordonnait que les tribunes seraient évacu...
      Speaker: Manuel
      Plusieurs membres : L'ordre du jour ! Plusieurs membres : L'ordre du jour !
      Speaker: Manuel
      ...anuel. Gomment peut-on passer à l'ordre du jour sur la dignité nationale? Manuel. Gomment peut-on passer à l'ordre du jour sur la dignité nationale?
      Speaker: Dupin
      au nom du comité de l'examen des comptes, donne l...
      ...rojet de décret (1) sur la comptabilité du citoyen Randon-de-Latoury ci-devant trésorier de la maison du roi et administrateur du Trésor public; il s'exprime ainsi :
      au nom du comité de l'examen des comptes, donne lecture d'un rapport et présente un projet de décret (1) sur la comptabilité du citoyen Randon-de-Latoury ci-devant trésorier de la maison du roi et administrateur du Trésor public; il s'exprime ainsi :
      La séance est ouverte à neuf heures du matin. La séance est ouverte à neuf heures du matin.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 613
      Speaker: Dupin
      ...réflexions qu'il a faites sur le compte du citoyen Randon-de-Latour. Il a vu qu'il...
      ...er, comme trésorier général des maisons du roi ; et sous le second rapport, il est comptable en qualité d'administrateur du trésor royal.
      Votre eomité de l'examen des comptes vient vous entretenir des réflexions qu'il a faites sur le compte du citoyen Randon-de-Latour. Il a vu qu'il est comptable sous deux rapports différents : le premier, comme trésorier général des maisons du roi ; et sous le second rapport, il est comptable en qualité d'administrateur du trésor royal.
      Speaker: Dupin
      ...ions qu'il a faites sur la •omptabilité du citoyen Randon-de-Latour. adressé et vous avez renvoyé a votre comité de l'examen des comptes les réflexions qu'il a faites sur la •omptabilité du citoyen Randon-de-Latour.
      Speaker: Dupin
      ...s de vingt-six généralités, outre celle du port de Dunkerque, et qui toutes avaien... ... nature, il y en a, tels que les ponts et chaussées, qui comprennent les dépenses de vingt-six généralités, outre celle du port de Dunkerque, et qui toutes avaient leur trésoriers particuliers. II y avait encore quinze préposés chargés d'acqu...
      Speaker: Dupin
      ...ssion de différents offices delà maison du roi, du remboursement desquels le citoyen Ran-d... ...ité l'exécution des édits d'août 1780, de juin 1781 et août 1783, portant suppression de différents offices delà maison du roi, du remboursement desquels le citoyen Ran-don-de-Latour a été chargé, ainsi que des retenues des trois et quatre deniers po...
      Speaker: Dupin
      Les comptes du citoyen Randon-de-Latour, en qualité de trésorier général de la maison du roi, ne peuvent et doivent remonter qu'...
      ...tes les natures de dépense de la maison du roi étaient confiées aux grands officie...
      Les comptes du citoyen Randon-de-Latour, en qualité de trésorier général de la maison du roi, ne peuvent et doivent remonter qu'au premier janvier 1788, parce qu'antérieurement à 1780, toutes les natures de dépense de la maison du roi étaient confiées aux grands officiers de la couronne, qui avaient chacun leur partie différente et leur caisse part...
      Speaker: Dupin
      ...bus. Le roi en fut frappé ; par un édit du mois de ...des caisses, en protégeant les dilapidations, donnaient naissance à beaucoup d'abus. Le roi en fut frappé ; par un édit du mois de
      Speaker: Dupin
      ...ion de trésorerie générile de la maison du roi, qui fut confiée au citoyen Randon-... ...a maison, et toutes leurs caisses furent réunies en une seule, sous la dénomination de trésorerie générile de la maison du roi, qui fut confiée au citoyen Randon-de-Latour, sous le cautionnement 1 un million.
      Speaker: Dupin
      L'exercice du citoyen Randon-de-Latour en qualité de trésorier général de la maison du roi, n'ayant commencé qu'au 1er janvier...
      ...uer la disposition de l'article premier du titre III de la loi du 29 septembre 1791.
      L'exercice du citoyen Randon-de-Latour en qualité de trésorier général de la maison du roi, n'ayant commencé qu'au 1er janvier 1780, votre comité a pensé, comme les commissaires de la comptabilité, qu'il ne...
      ...tre assujetti aux comptes antérieurs, et que ce n'était pas le cas de lui appliquer la disposition de l'article premier du titre III de la loi du 29 septembre 1791.
      Speaker: Dupin
      Il est vrai que les comptes du citoyen Randon se trouvent extrêmement ... Il est vrai que les comptes du citoyen Randon se trouvent extrêmement arriérés ; mais si l'on considère le désordre des finances, dont les embarras n'...
      Speaker: Dupin
      ..., promet de statuer sur la comptabilité du trésorier de la maison du roi, et il n'a été rien statué. ...l'éditdu mois de janvier 1780, qui n'est qu'une addition à celui de juillet 1789, promet de statuer sur la comptabilité du trésorier de la maison du roi, et il n'a été rien statué.
      Speaker: Dupin
      SITUATION de la comptabilité du citoyen Randon-de-Latour, comme trésori... SITUATION de la comptabilité du citoyen Randon-de-Latour, comme trésorier gènértil de la maison
      Speaker: Dupin
      du roi, à compter du Ier janvier 1780 jusqu'au lep juillet 1... du roi, à compter du Ier janvier 1780 jusqu'au lep juillet 1788.
      Speaker: Dupin
      Maison du roi, etc....... Maison du roi, etc.......
      Speaker: Dupin
      Neuf premiers mois 1787, à comp. du i*p octobre 1787, la petite écurie a ét... Neuf premiers mois 1787, à comp. du i*p octobre 1787, la petite écurie a été réunie à la grande.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 614
      Speaker: Dupin
      La comptabilité du citoyen Randon-de-Latour, en qualité d'administrateur du Trésor royal, ne doit commencer qu'au mois de juille...
      ...écembre 1790, parce que c'est par redit du mois de mars 1788 qu'il a été nommé adm...
      La comptabilité du citoyen Randon-de-Latour, en qualité d'administrateur du Trésor royal, ne doit commencer qu'au mois de juillet 1788 et finir au 31 décembre 1790, parce que c'est par redit du mois de mars 1788 qu'il a été nommé administrateur pour entrer en exercice au mois de juillet suivant. .
      Speaker: Dupin
      ...leur étaient faits par l'administrateur du Trésor royal; c'est à eux qu'ils devaient comptes de... Les fonds leur étaient faits par l'administrateur du Trésor royal; c'est à eux qu'ils devaient comptes de leurs recettes et de leurs dépenses, et c'est de ces 27 comptes partiels, qu'il...
      Speaker: Dupin
      ..., considérant que l'arriéré des comptes du citoyen Randon-de-Latour, ci-devant trésorier des maisons du roi, et puis administrateur du Trésor royal, prive la nation des débets qui peuvent... La Convention nationale, considérant que l'arriéré des comptes du citoyen Randon-de-Latour, ci-devant trésorier des maisons du roi, et puis administrateur du Trésor royal, prive la nation des débets qui peuvent s'y trouver, et qu'il est instant d accélérer la Teddition de les différentes n...
      Speaker: Dupin
      L'article 2 du titre IV de la loi du 29 septembre 1791 dispense les comptabl...
      ... de présenter des états au vrai, signés^du ministre ou des ordonnateurs; mais elle...
      L'article 2 du titre IV de la loi du 29 septembre 1791 dispense les comptables de la formalité de présenter des états au vrai, signés^du ministre ou des ordonnateurs; mais elle veut qu'ils dressent un compte par chapitre de recettes, de dépenses et de repr...
      Speaker: Dupin
      ...onale constituante pour la comptabilité du citoyen Quinson, receveur général du ci-devant clergé, et par l'Assemblée législative, pour celle du ci-devant receveur général des économat... ...naux et des pièces justificatives, mesure qui a été adoptée par l'Assemblée nationale constituante pour la comptabilité du citoyen Quinson, receveur général du ci-devant clergé, et par l'Assemblée législative, pour celle du ci-devant receveur général des économats.
      Speaker: Dupin
      ...n suivait la lorme prescrite par la loi du 29 septembre 1791. ...cessairement considérables qu'occasionnerait la reddition de 122 comptes, si l'on suivait la lorme prescrite par la loi du 29 septembre 1791.
      Speaker: Dupin
      Les bâtiments du^roi; Le pavé de Paris; Les bâtiments du^roi; Le pavé de Paris;
      Speaker: Dupin
      Le décret du 22 décembre 1790 ayant suspendu la prés... Le décret du 22 décembre 1790 ayant suspendu la présentation de tous comptes, il en est résulté qu'aucun de ces comptes n'a été prés...
      Speaker: Dupin
      ...ne produiront pas l'effet que l'intérêt du Trésor public nécessite de presser. ...eux pour en obtenir la reddition de leurs comptes, si elles ne sont pas nulles, ne produiront pas l'effet que l'intérêt du Trésor public nécessite de presser.
      Speaker: Dupin
      De la comptabilité du citoyen Randon-de-Latour De la comptabilité du citoyen Randon-de-Latour
      Speaker: Dupin
      comme trésorier général ae la maison du roi. comme trésorier général ae la maison du roi.
      Speaker: Dupin
      ...estant de la caisse fut versé au Trésor royal; il est possible, d'après cette espèce ... ...ois de juillet 1788, ses registres en recette et dépense furent arrêtés, et le restant de la caisse fut versé au Trésor royal; il est possible, d'après cette espèce de compte de clerc à maître, qu'il ne reste aucuns fonds entre ses mains. Il ser...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 615
      Speaker: Dupin
      De la comptabilité du citoyen Randon-de-Latour, comme administrateur du ci-devant Trésor royal. De la comptabilité du citoyen Randon-de-Latour, comme administrateur du ci-devant Trésor royal.
      Speaker: Dupin
      ...a faites en sa qualité d'administrateur du Trésor royal, depuis le 1er juillet 1788, iusques et...
      ... et il présentera dans le mois, à dater du jour de la publication du décret, tous les comptes de cette partie qui ont être dressés et préparés dans les burea...
      ... nationale, conformément à l'article IV du titre 1er de la loi du 13 novembre 1791.
      Art. ldP. Le citoyen Randon-de-Latour comptera des recettes et dépenses qu'il a faites en sa qualité d'administrateur du Trésor royal, depuis le 1er juillet 1788, iusques et compris 1790, et il présentera dans le mois, à dater du jour de la publication du décret, tous les comptes de cette partie qui ont être dressés et préparés dans les bureaux de la trésorerie nationale, conformément à l'article IV du titre 1er de la loi du 13 novembre 1791.
      Speaker: Dupin
      ...les vingt-quatre.heures de la réception du présent décret, les directoires de dépa...
      ...e transportera sur-le-champ, accompagné du procureur-syndic, au domicile des tréso...
      ...uliers ci-devant préposés par le Trésor royal au paiement des dépenses des ponts et c...
      Art. 3. Dans les vingt-quatre.heures de la réception du présent décret, les directoires de département prescriront aux directoires de district de nommer dans leur sein, et dans le même délai, un commissaire qui se transportera sur-le-champ, accompagné du procureur-syndic, au domicile des trésoriers particuliers ci-devant préposés par le Trésor royal au paiement des dépenses des ponts et chaussées et des rentes sur les communautés d'arts et métiers, dans leur arrondis...
      Speaker: Dupin
      ..., considérant que l'arriéré des comptes du citoyen Randon-de-Latour, ci-devant trésorier des maisons du ci-devant roi, et puis administrateur du ci-devant trésor royal, prive la nation des débets qui peuvent... « La Convention nationale, considérant que l'arriéré des comptes du citoyen Randon-de-Latour, ci-devant trésorier des maisons du ci-devant roi, et puis administrateur du ci-devant trésor royal, prive la nation des débets qui peuvent s'y trouver, et qu'il est instant d'accélérer la reddition de toutes les différ...
      Speaker: Dupin
      vant trésorier général de la maison du roi, comptera des recettes et dépenses ... vant trésorier général de la maison du roi, comptera des recettes et dépenses qu'il a faites en cette qualité, depuis le 1er janvier 1780, jusqu'au 1er juille...
      Speaker: Dupin
      ...ent, et présentés dans le mois, à dater du jour de la publication du décret. ...comptes devront être mis en état de vérification conformément à l'article précédent, et présentés dans le mois, à dater du jour de la publication du décret.
      Speaker: Dupin
      ...alité de trésorier général de la maison du roi, il sera condamné aux amendes prononcées par l'article 5 du titre 3 de la loi du 29 septembre dernier. ...ésenter dans le délai ci-dessus, tous les différents comptes qu'il doit en sa qualité de trésorier général de la maison du roi, il sera condamné aux amendes prononcées par l'article 5 du titre 3 de la loi du 29 septembre dernier.
      Speaker: Dupin
      ...e, et les feront verser entre les mains du receveur du district, qui en fournira sa reconnaiss... ...es bordereaux de tous les fonds en espèces ou effets, qui se trouveront en caisse, et les feront verser entre les mains du receveur du district, qui en fournira sa reconnaissance audit trésorier ou préposé.
      Speaker: Dupin
      ...its exercices sous peine de restitution du quadruple. ...nt lesdits trésoriers ou préposés ne pourront plus faire aucun paiement sur lesdits exercices sous peine de restitution du quadruple.
      Speaker: Dupin
      portées en l'article 5 du titre III de la loi du 29 septembre 1791. portées en l'article 5 du titre III de la loi du 29 septembre 1791.
      Speaker: Dupin
      ...à la discussion les différents articles du projet qui sont adoptés, sauf rédaction, jusqu'à l'article o du titre II. , rapporteur, soumet à la discussion les différents articles du projet qui sont adoptés, sauf rédaction, jusqu'à l'article o du titre II.
      Speaker: Dupin
      ...itions, puis les articles 6 et suivants du titre II du projet de décret, présenté par Du pin.) (La Convention adopte ces propositions, puis les articles 6 et suivants du titre II du projet de décret, présenté par Du pin.)
      Speaker: Dupin
      Suit le texte définitif du décret rendu : Suit le texte définitif du décret rendu :
      Speaker: Dupin
      De la comptabilité du citoyen Randon-de-Latour y comme trésorier général de la maison du ci-devant roi. De la comptabilité du citoyen Randon-de-Latour y comme trésorier général de la maison du ci-devant roi.
      Speaker: Dupin
      ...i-devant trésorier-général de la maison du ci-devant roi, comptera des recettes et... « Le citoyen Randon-de-Latour, ci-devant trésorier-général de la maison du ci-devant roi, comptera des recettes et dépenses qu'il a faites en cette qualité, depuis le premier janvier 1780 jusqu'...
      Speaker: Dupin
      ...dent et présentés dans le mois, à dater du jour de la publication du décret. ...comptes devront être mis en état de vérification, conformément à l'article précédent et présentés dans le mois, à dater du jour de la publication du décret.
      Speaker: Dupin
      ...alité de trésorier général de la maison du ci-devant roi, il sera condamné aux ame... ...senter, dans le délai ci-dessus, tous les différents comptes qu'il doit en sa qualité de trésorier général de la maison du ci-devant roi, il sera condamné aux amendes prononcées par l'ar-
      Speaker: Dupin
      ...devant préposés par le ci-devant Trésor royal pour le paiement des dépenses des ponts... Il demande, en outre, que les ci-devant préposés par le ci-devant Trésor royal pour le paiement des dépenses des ponts et chaussées et des rentes des communautés d'arts et métiers soient tenus de dr...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 616
      Speaker: Dupin
      De la comptabilité du citoyen Randon-de-Latour, comme administrateur du ci-devant Trésor royal. De la comptabilité du citoyen Randon-de-Latour, comme administrateur du ci-devant Trésor royal.
      Speaker: Dupin
      ...a faites en sa qualité d'administrateur du ci-devant trésor royal, depuis le premier juillet 1788 jusques...
      ... et il présentera dans le mois, à dater du jour de la publication du décret, tous les comptes de cette partie qui ont être dressés et préparés dans les burea...
      ... nationale, conformément à l'article IV du titre premier de la loi du 13 novembre 1791.
      Le citoyen Randon-de-Latour comptera des recettes et dépenses qu'il a faites en sa qualité d'administrateur du ci-devant trésor royal, depuis le premier juillet 1788 jusques et y compris 1790, et il présentera dans le mois, à dater du jour de la publication du décret, tous les comptes de cette partie qui ont être dressés et préparés dans les bureaux de la trésorerie nationale, conformément à l'article IV du titre premier de la loi du 13 novembre 1791.
      Speaker: Dupin
      ...les vingt-quatre heures de la réception du présent décret, les directoires de dépa...
      ...e transportera sur-le-champ, accompagné du procureur-syndic, au domicile des tréso...
      ...devant préposés par le ci-devant trésor royal au paiement des dépenses des ponts et c...
      Dans les vingt-quatre heures de la réception du présent décret, les directoires de département prescriront aux directoires de district de nommer dans leur sein, et dans le même délai, un commissaire qui se transportera sur-le-champ, accompagné du procureur-syndic, au domicile des trésoriers particuliers ci-devant préposés par le ci-devant trésor royal au paiement des dépenses des ponts et chaussées, et des rentes sur les communautés d'arts et métiers, dans leur arrondi...
      Speaker: Dupin
      ticle V du titre III de là loi du 29 septembre dernier. ticle V du titre III de là loi du 29 septembre dernier.
      Speaker: Dupin
      ...e, et les feront verser entre les mains du receveur du district, qui en fournira sa reconnaiss... ...des bordereaux de tous les fonds en espèces ou effets qui se trouveront en caisse, et les feront verser entre les mains du receveur du district, qui en fournira sa reconnaissance audit trésorier ou préposé.
      Speaker: Dupin
      ...ts exercices, sous peine de restitution du quadruple. ... lesdits trésoriers ou préposés ne pourront plus faire aucun paiement sur les dits exercices, sous peine de restitution du quadruple.
      Speaker: Dupin
      ... sous les peines portées en l'article & du titre III de la loi du 29 septembre 1791. ...é le compte général des six derniers mois 1788 et des exercices de 1789 et 1790, sous les peines portées en l'article & du titre III de la loi du 29 septembre 1791.
      Speaker: Dupin
      ...és les papiers trouvés après l'incendie du 10 août ; en conséquence, le ci-devant ...
      ...rtes d'armoire qui sont dans le cabinet du roi.
      ...ve ouvrir la fameuse porte de l'armoire de fer des Tuileries, où étaient renfermés les papiers trouvés après l'incendie du 10 août ; en conséquence, le ci-devant roi en avait une connaissance parfaite. Je la présente à la Gonvention: la voilà. Cette clef ouvrait non seulement la porte de fer, mais encore trois portes d'armoire qui sont dans le cabinet du roi.
      Speaker: Dupin
      ... ouvraient des tiroirs de l'appartement du ci-devant roi. Ces cinq clefs étaient e... ...sur le bureau, avec quatre autres clefs, qui se trouvaient jointes à elle et qui ouvraient des tiroirs de l'appartement du ci-devant roi. Ces cinq clefs étaient enveloppées dans un papier avec une suscription de la main de Thierry.
      Speaker: Dupin
      ...devant préposés par le ci-devant Trésor royal pour le paiement des dépenses des ponts... Les trésoriers ci-devant préposés par le ci-devant Trésor royal pour le paiement des dépenses des ponts et chaussées, et des rentes des communautés d'arts et métiers, dresseront un ét...
      ...oi-gnon-Malesherbes, Tronchet, de Sèze, du maire (1) Voir ci-dessus séance du 22 décembre 1792, page 359, le décret ordonnant que la c...
      ..., et ci-dessus aux annexes de la séance du 25 décembre 1792, le procès-verbal de vérification.
      Louis entre à la barre, accompagné de Lamoi-gnon-Malesherbes, Tronchet, de Sèze, du maire (1) Voir ci-dessus séance du 22 décembre 1792, page 359, le décret ordonnant que la commission des 21 vérifiera si cette clef n'est pas celle de l'armoire de fer, et ci-dessus aux annexes de la séance du 25 décembre 1792, le procès-verbal de vérification.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 617
      Speaker: Le Président
      ... (Il est exactement 9 heures 46 minutes du matin.) de Paris et de Santerre, commandant de la garde nationale. (Il est exactement 9 heures 46 minutes du matin.)
      Speaker: Le Président
      ...rivé, ce moment où Louis, accusé au nom du peuple français, peut se faire entendre... Il est donc enfin arrivé, ce moment où Louis, accusé au nom du peuple français, peut se faire entendre au milieu de ce peuple lui-même! Il est arrivé, ce moment où, entouré des conse...
      Speaker: Le Président
      ...age, avec dignité ; il y est venu plein du sentiment de son innocence, fort de ses... ...z appelé au milieu de vous : il y est venu ; il y est venu avec calme, avec courage, avec dignité ; il y est venu plein du sentiment de son innocence, fort de ses intentions, dont aucune puissance humaine ne peut lui ravir le consolant témoig...
      Speaker: Le Président
      ...ment actuel, nous ne sommes occupés que du sort de Louis, et nous croirons avoir r... ...ns la postérité, dont l'opinion déjà se prépare ; nous ne voulons voir que le moment actuel, nous ne sommes occupés que du sort de Louis, et nous croirons avoir rempli toute notre tâche, quand nous aurons démontré qu'il est innocent.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 618
      Speaker: Le Président
      Si donc Louis a être entendu avant d'être jugé, il a do...
      ...ualité même d'accusés. Il ne dépend pas du juge de ravir à l'accusé un seul de ses...
      Si donc Louis a être entendu avant d'être jugé, il a donc le droit de se défendre de l'accusation dont il est l'objet, par tous les moy...
      ...epousser : ce droit est celui de tous les accusés; il leur appartient par leur qualité même d'accusés. Il ne dépend pas du juge de ravir à l'accusé un seul de ses moyens de défense ; il ne peut que les apprécier dans son jugement.
      Speaker: Le Président
      Les représentants du peuple français avaient pensé que dans ...
      ...ns cesse dans sa main tous les ressorts du gouvernement constamment tendus, et qu'...
      Les représentants du peuple français avaient pensé que dans un pays où le roi était chargé seul de l'exécution de la loi, il avait besoin, p...
      ...t avec inquiétude toutes les parties de l'ordre public; en un mot, qu'il tînt sans cesse dans sa main tous les ressorts du gouvernement constamment tendus, et qu'il ne souffrît pas qu'un seul pût se relâcher.
      Speaker: Le Président
      ... serait sans cesse troublée, si le chef du pouvoir suprême n'opposait pas sans ces... ...ropre bonheur, et parce que dans les gouvernements monarchiques, la tranquillité serait sans cesse troublée, si le chef du pouvoir suprême n'opposait pas sans cesse l'inflexibilité de la loi à toutes les passions ou à tous les écarts qui pour...
      Speaker: Le Président
      ...st dans ces idées que les représentants du peuple posèrent les bases de la Constit... C'est dans ces idées que les représentants du peuple posèrent les bases de la Constitution que leur avait demandée la France.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 619
      Speaker: Le Président
      ... l'article 2, et je lis que la personne du roi est inviolable et sacrée ; et j'obs... Je passe à l'article 2, et je lis que la personne du roi est inviolable et sacrée ; et j'observe que cette inviolabilité est posée ici d'une manière absolue. 11 n'y a aucun...
      Speaker: Le Président
      ...n, et qui, sans altérer l'inviolabilité du roi, puisqu'elles respectent son caract... Mais voici les hypothèses prévues par la Constitution, et qui, sans altérer l'inviolabilité du roi, puisqu'elles respectent son caractère de roi, tant qu'il le possède, supposent des circonstances dans lesquelles i...
      Speaker: Le Président
      « Si, un mois après l'invitation du Corps législatif, le roi n'a pas prêté ... « Si, un mois après l'invitation du Corps législatif, le roi n'a pas prêté ce serment (celui d'être fidèle à la nation et à la loi, et de maintenir la Cons...
      Speaker: Le Président
      ...ter son serment est sans doute un crime du roi contre la nation. La Constitution a... Rétracter son serment est sans doute un crime du roi contre la nation. La Constitution a prévu ce crime; et quelle est la peine qu'elle prononce? c'est*que le roi sera ...
      Speaker: Le Président
      ...dre des perfidies ou des attentats même du roi, et elle a dit : Si ce cas arrive, ...
      ... présumé avoir consenti à la révocation du mandat que je lui avais donné, et je re...
      ...ulement devoir, pour sa sûreté, prévoir le cas où elle pourrait avoir à se plaindre des perfidies ou des attentats même du roi, et elle a dit : Si ce cas arrive, le roi sera présumé avoir consenti à la révocation du mandat que je lui avais donné, et je redeviens libre de le reprendre.
      Speaker: Le Président
      ...ens, de bien remarquer ici le caracière du délit prévu par la loi. Je vous supplie, citoyens, de bien remarquer ici le caracière du délit prévu par la loi.
      Speaker: Le Président
      ...icle 7 prévoit le cas où le roi sortira du royaume, et où, sur l'invitation qui lu... L'article 7 prévoit le cas où le roi sortira du royaume, et où, sur l'invitation qui lui sera faite d'y rentrer, par le Corps législatif, dans l'intervalle qu'il lui f...
      Speaker: Le Président
      ...re résulter cette abdication : de quoi? Du plus grand des forfaits qu'un roi puiss... ... roi rentre dans la classe des citoyens après l'abdication légale, venait de faire résulter cette abdication : de quoi? Du plus grand des forfaits qu'un roi puisse commettre contre une nation, celui d'une armée dirigée contre elle pour la sub...
      Speaker: Le Président
      ...uis à remplir avec fidélité la fonction auguste que la nation lui avait confiée, n'a pu... ... sur les termes, et posons d'abord, que l'Acte constitutionnel, en soumettant Louis à remplir avec fidélité la fonction auguste que la nation lui avait confiée, n'a pu le soumettre à d'autres conditions ou à d'autres peines que celles qui sont écr...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 620
      Speaker: Le Président
      ...ssi trahir la nation; il pouvait abuser du pouvoir qu'elle lui confiait; il pouvait proroger ce pouvoir au-delà du terme qu'elle avait fixé, il pouvait en... Le Corps législatif pouvait aussi trahir la nation; il pouvait abuser du pouvoir qu'elle lui confiait; il pouvait proroger ce pouvoir au-delà du terme qu'elle avait fixé, il pouvait envahir sa souveraineté : la nation avait, sans doute, le droit de dissoudre ce Co...
      Speaker: Le Président
      Elle a pu changer la forme du gouvernement de la France. Elle a pu changer la forme du gouvernement de la France.
      Speaker: Le Président
      A-t-elle pu aller au delà du mandat par lequel il s'était lié? A-t-elle pu aller au delà du mandat par lequel il s'était lié?
      Speaker: Le Président
      ...pposer que de la part des réprésentants du peuple français, la Constitution n'a ét... Lui prêter ce langage, ce serait insulter à la loyauté nationale, et supposer que de la part des réprésentants du peuple français, la Constitution n'a été que le plus horrible de tous les pièges.
      Speaker: Le Président
      ...'il pouvait être jugé par les principes du droit politique. ...ent que dans l'Acte constitutionnel, tout ce qu'on pouvait en conclure, c'est qu'il pouvait être jugé par les principes du droit politique.
      Speaker: Le Président
      ...trange que le roi ne iouît pas lui-même du droit que la loi accorde à tout citoyen... La première, c'est qu'il serait bien étrange que le roi ne iouît pas lui-même du droit que la loi accorde à tout citoyen, celui de n'être jugé jue d'après la loi; et de ne pouvoir être soumis à aucun ...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 621
      Speaker: Le Président
      ..., si le délit porté par le premier chef du même article, qui est celui d'une guerr... Mais, si le délit porté par le premier chef du même article, qui est celui d'une guerre faite à la nation, à la tête d'une armée, et qui est bien plus grave que le se...
      Speaker: Le Président
      ...appliquer à Louis, c'était à la volonté du peuple à en tenir lieu. On a dit encore que s'il n'existait pas de loi qu'on pût appliquer à Louis, c'était à la volonté du peuple à en tenir lieu.
      ...clarer aujourd'hui qu'elle ne veut plus du gouvernement monarchique, puisqu'il est... La nation peut sans doute déclarer aujourd'hui qu'elle ne veut plus du gouvernement monarchique, puisqu'il est impossible que ce gouvernement puisse subsister sans l'inviolabilité de son che...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 622
      Speaker: Le Président
      ...vive qu'il témoignait à nous voir jouir du bien si précieux que lui-même nous acco... ... retranché à sa puissance pour l'ajouter à notre liberté; cette satisfaction si vive qu'il témoignait à nous voir jouir du bien si précieux que lui-même nous accordait?
      Speaker: Le Président
      Vous lui reprochez les agitations du mois de juillet, les troupes cantonnées... Vous lui reprochez les agitations du mois de juillet, les troupes cantonnées autour de Paris, les mouvements de ces troupes.
      Speaker: Le Président
      Vous lui avez reproché l'arrivée du régiment de Flandres à Versailles : Vous lui avez reproché l'arrivée du régiment de Flandres à Versailles :

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 623
      Speaker: Le Président
      Ses observations sur les décrets du 11 août : Ses observations sur les décrets du 11 août :
      Speaker: Le Président
      ...s de juillet suivant, les représentants du peuple constituèrent eux-mêmes Louis le... j'aime mieux vous rappeler, qu'au mois de juillet suivant, les représentants du peuple constituèrent eux-mêmes Louis le chef de la fédération nationale ; et sans doute, une marque de confiance aussi ...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 624
      Speaker: Le Président
      ... reprocne sa lettre au general BouilLd, du 4 septembre de la merae annee. vous lui avez reprocne sa lettre au general BouilLd, du 4 septembre de la merae annee.
      Speaker: Le Président
      vous lui avez aemanae compte du rassemble- ment fait aux Tuileries le 2... vous lui avez aemanae compte du rassemble- ment fait aux Tuileries le 28 fevrier 1789.
      Speaker: Le Président
      Mais ce rassemblement n'etait pas du fait de Louis : des rumeurs vagues en a... Mais ce rassemblement n'etait pas du fait de Louis : des rumeurs vagues en avaient ete l'oc- easion : des hommes d'un zele ardent avaieni cru sa personne ex...
      Speaker: Le Président
      ...ous avez voulu qu'il vous rendit compte du sang repandu le 19 juillet au Champ-de-... Vous avez voulu qu'il vous rendit compte du sang repandu le 19 juillet au Champ-de-Mars. Gitoyens, de tous les reproches que vous lui avez fails, celui-la surtout ...
      Speaker: Le Président
      Quoi! vous 1 accusez du sang repandu au Champ-de-Mars! Vous vou... Quoi! vous 1 accusez du sang repandu au Champ-de-Mars! Vous voulez que ce sang re- tombe sur lui! Et avez-vous done oublie qu'a cette cruelle e...
      Speaker: Le Président
      ... devait m6me; Louis, comme chef supreme du gouver- nement, comme charge de mainten... La nation voulaitla Constitution. On pouvait done ecrire pour la soutenir, on le devait m6me; Louis, comme chef supreme du gouver- nement, comme charge de maintenir la Consti- tution, comme tenant la royaute d'elle, etait oblige d'en conserve...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 625
      Speaker: Le Président
      ...ires qu'il fallait juger les intentions du gouvernement, mais par les instructions... 11 a dit que ce n'était pas par les actes de ces commissaires qu'il fallait juger les intentions du gouvernement, mais par les instructions qu'ils avaient reçues.
      Speaker: Le Président
      ...Louis d'avoir retardé d'un mois l'envoi du décret qui avait réuni Avignon et le co... Vous avez reproché à Louis d'avoir retardé d'un mois l'envoi du décret qui avait réuni Avignon et le comtat Venaissin à la France.
      Speaker: Le Président
      ...es dans un pays où l'on change la forme du gouvernement; il était difficile surtou... ...cessairement exciter? Il est impossible, en général, qu'il n'y ait pas de troubles dans un pays où l'on change la forme du gouvernement; il était difficile surtout qu'il ne s'en élevât pas dans le Midi de la France, où les esprits, naturellem...
      Speaker: Le Président
      ...ue la connaissance de tous les troubles du Midi est parvenue au gouvernement, il s...
      ...et que ce sont les forces et les moyens du gouvernement qui les ont éteints.
      Mais, au reste, à mesure que la connaissance de tous les troubles du Midi est parvenue au gouvernement, il s'est empressé de les trans-^ mettre lui-même à l'Assemblée; et toutes les pré-" ...
      ...e résultat : c'est que ces troubles n'existent plus déjà depuis plusieurs mois, et que ce sont les forces et les moyens du gouvernement qui les ont éteints.
      Speaker: Le Président
      ...'une lettre que Wiginsthein, commandant du Midi, et qui avait été rappelé, lui ava... On a voulu, à l'occasion de ces mêmes troubles, faire un crime à Louis d'une lettre que Wiginsthein, commandant du Midi, et qui avait été rappelé, lui avait écrite depuis son rappel.
      Speaker: Le Président
      ...n a parlé aussi d'un grade dans l'armée du Nord; et il est possible, en effet, que... On a parlé aussi d'un grade dans l'armée du Nord; et il est possible, en effet, que Lafayette l'ait demandé. Le projet de lettre qu'on a trouvé dans les bureaux ae...
      Speaker: Le Président
      ...uelle il travaillait dans le fond de la prison où il était renfermé, ne laisserait pas... ...fication pour l'Europe; il avait annoncé lui-même que cette justification, à laquelle il travaillait dans le fond de la prison où il était renfermé, ne laisserait pas le moindre nuage sur son innocence. Pouvez-vous renouveler aujourd'hui contre s...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 628
      ...tranger et même des brevets sous le nom du roi, et non pas celui de Louis; et la méprise n'est venue que ae cette qualité de frère du roi, qu'on ajoute au nom de Monsieur; m... ...dre est évidemment celui de Monsieur, qui, en effet, donnait des ordres dans l'étranger et même des brevets sous le nom du roi, et non pas celui de Louis; et la méprise n'est venue que ae cette qualité de frère du roi, qu'on ajoute au nom de Monsieur; mais la vérité est, et, si on (1) Nous avons oublié de parler de la Vauguyon, qui...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 633
      ..., il s'y montra toujours l'ami constant du peuple. Le peuple désirait la destructi...
      ...lation criminelle, pour l'adoucissement du sort des accusés, il fit ces réformes. ...
      ...blesse coupable, ni aucune passion corruptrice ; il y fut économe, juste, sévère, il s'y montra toujours l'ami constant du peuple. Le peuple désirait la destruction d'un impôt désastreux qui pesait sur lui, il le détruisit: le peuple demandai...
      ...lir lui-même dans ses domaines. Le peuple sollicitait des réformes dans la législation criminelle, pour l'adoucissement du sort des accusés, il fit ces réformes. Le peuple voulait que des milliers de Français,[que la rigueur de nos usages ava...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 634
      ...établie. (Voy. ci-après, p. 637.) Notes du défenseur de Louis. Un de nous avait ra...
      ...at« généraux, et le décret de la nation du 4 août 1789, qui avait proclamé Louis r...
      Convention nationale a ordonné qu'elle serait rétablie. (Voy. ci-après, p. 637.) Notes du défenseur de Louis. Un de nous avait rayé cette phrase sur le manuscrit, par respect même pour la Convention, et parce ...
      ...t préparé la liberté à la France, par la convocation qu'il avait ordonnée des Etat« généraux, et le décret de la nation du 4 août 1789, qui avait proclamé Louis restaurateur de la liberté française, nous avait lui-même inspiré ce mouvement.
      ...-devant roi sera ramené sur le champ au Temple.) ...même sera signé de lui et de ses défenseurs, déposée sur le bureau, et que le ci-devant roi sera ramené sur le champ au Temple.)

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 637
      ...l'honneur de passer au comité, au sujet du décret qui ordonne que le citoyen de Sè...
      ...s rétablie dans la minute, en exécution du décret du 26 de ce mois. l Paris, le 28 décembre 1792, l'an I" de la Republique française. Os...
      « Nous avons eu l'honneur de passer au comité, au sujet du décret qui ordonne que le citoyen de Sèze a cru devoir ajouter, sont annoncées comme n'existant pas dans la minute. « N...
      ... et qui depuis avait été raturée par l'un des défenseurs de Louis, a été par nous rétablie dans la minute, en exécution du décret du 26 de ce mois. l Paris, le 28 décembre 1792, l'an I" de la Republique française. Osselin, secrétaire; J.-A. Creuzé-Làtouche, secrétaire. »
      ...ention nationale, chargés par un décret du 26 décembre présent mois, de la correction de l'épreuve du discours prononcé le même jour, à la ba...
      ...oir collationnée mot à mot, en présence du citoyen de Sèze, sur la minute du manuscrit qui a été Ear lui déposé sur ...
      ... style, qui ne changent en rien le sens du discours, l'épreuve a été rendue parfai...
      (1) Voici ce procès-verbal : « Nous, soussignés, secrétaires de la Convention nationale, chargés par un décret du 26 décembre présent mois, de la correction de l'épreuve du discours prononcé le même jour, à la barre de la Convention, par le citoyen de Sèze, pour la défense de Louis, certifions avoir lu l'épreuve sur laquelle le discours a été improvisé, et l'avoir collationnée mot à mot, en présence du citoyen de Sèze, sur la minute du manuscrit qui a été Ear lui déposé sur le bureau, après avoir été signé de ouis et de ses défenseurs officieux. « Nous certifions qu'à l'exception de quelques légères corrections de style, qui ne changent en rien le sens du discours, l'épreuve a été rendue parfaitement conforme au manuscrit; que les notes explicatives que le

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 643
      A la séance de la convention nationale du mercredi 26 décembre 1792 A la séance de la convention nationale du mercredi 26 décembre 1792
      ...ès le décret de la Convention nationale du 5 décembre 1792, Van Ier de la République. Des pièces imprimées d'après le décret de la Convention nationale du 5 décembre 1792, Van Ier de la République.
      Extrait du procès-verbal de la Convention nationale du 22 décembre 1792, Van premier de la Rèrublique. Extrait du procès-verbal de la Convention nationale du 22 décembre 1792, Van premier de la Rèrublique.
      ...inséré en entier à la séance Hu 15 août 1792 au soir. ("Archives parlementaires, lr#...
      ...s l'avons inséré en entier, à la séance du 6 novembre 1792, comme annexe au rapport de Dufriche-Va...
      ...nous avons insérés en entier à a seance du 7 décembre 1792. (Archives parlementaires, lr* série, t...
      ...t se continuera jusqu'à la un«lamnatio» du roi. Le lecteur aura ainsi sous les yeu...
      ...de dix-sept cahiers de pièces découvertes chez La* on e et autres. Nous Ta vous inséré en entier à la séance Hu 15 août 1792 au soir. ("Archives parlementaires, lr# série, tome XLVI1I, p 185.) Le second Recueil comprend les pièces remises à la commission extraordinaire des Vingt-Quatre par le comité de surveillance de la ville. Nous l'avons inséré en entier, à la séance du 6 novembre 1792, comme annexe au rapport de Dufriche-Valazé. Archives parlementaires, lre serie, tome L1H, page 226.) Le troisième Recu...
      ...d les pièces trouvées dans l'armoire de fer. Il est compose de deux volumes que nous avons insérés en entier à a seance du 7 décembre 1792. (Archives parlementaires, lr* série, tome IIV, page 429.) Enfin le quatrième et dernier Recueil forme le troisième vol...
      ...e discours de de Sèze est le prelu je de la grande discussion qui va s'engager et se continuera jusqu'à la un«lamnatio» du roi. Le lecteur aura ainsi sous les yeux l'ensemble de^ documents qui ont servi de bases au jugement rendu contre Louis...
      ...e le roi m'a remises aux Feuillants, le 12 août 1792. ...une enveloppe sur laquelle sont écrits de la main de Thierry, ces mots: Clefs que le roi m'a remises aux Feuillants, le 12 août 1792.
      ...ises par le ci-devant roi à Thierry, le 12 août 1792, ouvrent dans les appartements aux Tuil... procès-verbal qui constate que les clefs remises par le ci-devant roi à Thierry, le 12 août 1792, ouvrent dans les appartements aux Tuileries et que Vune de ces clefs ouvre l'armoire de fer( 1).
      Le 24 décembre 1792. Pan Ier de la République, Claude Bolot...
      ...ar la commission des Vingt-Un, en vertu du décret du 22 courant, à l'effet de se transporter...
      ...ire |le 1er, ou à laquelle des serrures du local des Tuileries elles peuvent appar...
      ...pour les conduire dans les appartements du château, où ils ont trouvé le citoyen Larrivée, vice-président du comité de surveillance, qui y est établ...
      Le 24 décembre 1792. Pan Ier de la République, Claude Bolot et Jean Borie, membres de la Convention, commissaires nommés par la commission des Vingt-Un, en vertu du décret du 22 courant, à l'effet de se transporter au château des Tuileries pour y vérifier &i les clefs dont il est parié audit décret, ne sont pas celles de l'armoire |le 1er, ou à laquelle des serrures du local des Tuileries elles peuvent appartenir, se sont transportés au château des Tuileries vers midi, après avoir invite ie ministre de l'intérieur de leur donner un citoyen pour les conduire dans les appartements du château, où ils ont trouvé le citoyen Larrivée, vice-président du comité de surveillance, qui y est établi, b quel nous a, à l'instant, conduits dans tous ies appartements ci-devant occ...
      A Paris, ce 24 décembre 1792, Pan I*r de la République française. A Paris, ce 24 décembre 1792, Pan I*r de la République française.
      ...ortes ou armoires dans les appartements du ci-devant roi, à quoi il a déféré; et, ...
      ... n° 1, dont l'empreinte sera à la suite du procès-verbal, sur cire ardente, ouvre ...
      ...o tes qui communiquent aux appartements du ci-devant roi, de sa bibliothèque, et d...
      ...uts de la ci-devant reine; qu'au chevet du lit de Louis Capet existe un passade pour communiquer à l'appartement du ci-devant dauphin, de largeur d'environ...
      ...s cinq ciels qui nous ont été remises, pour nous assurer si élit s ouvrent des portes ou armoires dans les appartements du ci-devant roi, à quoi il a déféré; et, vérification faiie, nous avons trouvé que la clef n° 1, dont l'empreinte sera à la suite du procès-verbal, sur cire ardente, ouvre toutes les po tes qui communiquent aux appartements du ci-devant roi, de sa bibliothèque, et des appartemeuts de la ci-devant reine; qu'au chevet du lit de Louis Capet existe un passade pour communiquer à l'appartement du ci-devant dauphin, de largeur d'environ quatre pieds, et de la profondeur de

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 644
      ...ecessary at this moss important crisis, to offer his opinion and advice. When such numbers go out of their rank to do evil, it may be allowed to me to do so with the hope of doing good. One word of timely ...
      ...king îts way-from a new quarter-through the gloom of treasonable fraud and treasona...
      ...may be necessary, and may be sufficient to save even a firm heart from sinking. As God is muy judge, I would not willinghy deceiv...
      ...n giving you bad advice. My own opinion is of little importance; I give you that o...
      ... know what he fias done for you and for the mighty interests wich are involved in your's. You know his wisdom also. The world îully acknowledges, it, and 1, wh...
      ...tter than any one, know that his wisdom is beyond even what the world thinks of it. It is founded ou the profoundest méditation, the most extensive knowledge, ant the most various expérience of men and tnings. His deli-berate opinion, then, is this. In the present state of things, you have nothing to hope from the interior of your dominious, nothing, nothing, for a long time to come. It can be no otherwise. It is only from abroad that relief can come; ...
      A very humble stranger thinsks it necessary at this moss important crisis, to offer his opinion and advice. When such numbers go out of their rank to do evil, it may be allowed to me to do so with the hope of doing good. One word of timely consolation, one ray of rational hope making îts way-from a new quarter-through the gloom of treasonable fraud and treasonable violence wich surround you, may be necessary, and may be sufficient to save even a firm heart from sinking. As God is muy judge, I would not willinghy deceive you with false hopes, and I have no interest in giving you bad advice. My own opinion is of little importance; I give you that of my father. You know what he fias done for you and for the mighty interests wich are involved in your's. You know his wisdom also. The world îully acknowledges, it, and 1, who know him better than any one, know that his wisdom is beyond even what the world thinks of it. It is founded ou the profoundest méditation, the most extensive knowledge, ant the most various expérience of men and tnings. His deli-berate opinion, then, is this. In the present state of things, you have nothing to hope from the interior of your dominious, nothing, nothing, for a long time to come. It can be no otherwise. It is only from abroad that relief can come; and
      Le vingt-cinq décembre 1792, l'an premier de la Répuolique les comm...
      ...ée, le citoyen Larrivée, vice-président du comité qui y est établi, et le citoyen ...
      Le vingt-cinq décembre 1792, l'an premier de la Répuolique les commissaires dénommés au procès-verbal d'hier, en continuant la mission qui leur a é...
      ...ommission des Vingt-Un, au château des Tuileries, y ont trouvé, à l'heure indiquée, le citoyen Larrivée, vice-président du comité qui y est établi, et le citoyen Gamon, serrurier de Versailles, qui nous a dit avoir posé la porte de fer à l'ar...
      Nota. La minute du procès-verbal des commissaires; et les ...
      ...bureau de la Convention, le 26 décembre 1792, pour être communiquées à Louis Capet.
      Nota. La minute du procès-verbal des commissaires; et les clefs ont été déposées sur le bureau de la Convention, le 26 décembre 1792, pour être communiquées à Louis Capet.
      l'alcôve existant dans la chambre du ci-devant roi, lequel passage est fermé... l'alcôve existant dans la chambre du ci-devant roi, lequel passage est fermé par une porte à chaque extrémité, lesquelles la clef dont il vient d'être parlé...
      ...f n° 2 dont l'empreinte sera à la suite du présent procès-verbal, ouvre en dedans seulement une porte de la chambre du ci-devant roi, qui donne dans le vestib...
      ...tes donnant dans les petits appartement du ci-devant roi; de tout quoi nous avons ...
      Nous avons trouvé ensuite que la clef n° 2 dont l'empreinte sera à la suite du présent procès-verbal, ouvre en dedans seulement une porte de la chambre du ci-devant roi, qui donne dans le vestibule au haut d'un petit escalier dérobé ; et qu'une troisième des clefs, dont l'empreinte sera aussi jointe sur cire ardente, ouvre plusieurs portes donnant dans les petits appartement du ci-devant roi; de tout quoi nous avons dressé procès-verbal et renvoyé à demain pour continuer notre opération à l'neur...
      ...avons reconnu qu'elle est la même qui a du fermer cette armoire, attendu que les l... ...e de l'armoire de fer. Nous l'avons aussitôt adaptée à la porte de fer, et nous avons reconnu qu'elle est la même qui a du fermer cette armoire, attendu que les liens de fer fracturés lors de l'ouverture de la porte, dont partie tiennent enco...
      ... aussi un placard dans le petit cabinet du ci-devant roi, et deux armoires dans so... ...rbal sur cire ardente, a parfaitement ouvert; ladite armoire; la même clef ouvre aussi un placard dans le petit cabinet du ci-devant roi, et deux armoires dans son grand cabinet. Le citoyen Larrivée a ensuite retiré la serrure.
      ...on nous a dit avoir été dans la chambre du ci-devant roi. ...ouvre un grand secrétaire qui est actuellement dans la chambre de parade, et qu'on nous a dit avoir été dans la chambre du ci-devant roi.
      ...ut qui nous ont été remises et scellées du cachet de la commission, présentent sep... ...e l'un des côtés d'un passe-partout, observant que les cinq clefs ou passe-partout qui nous ont été remises et scellées du cachet de la commission, présentent sept clefs, attendu qu'il y a deux clefs doubles.
      (De la main du roi : Le fils de M. Burke.) (De la main du roi : Le fils de M. Burke.)

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 645
      it is coming. Therefore, sustain your courage...
      ...er that you are sur-rounded by none but the most determined trai-tors; men who have...
      ...no other desire, no other interest than to destroy you. They would note save you, muth less serve you, if they could' but the situation in which their execrable ana ...
      ...ng it, if it was their desire, which it is not. If they offer you any alleviation of your sufferings, it will be only to insure your ruin. Therefore, listen to no terms, to no compromise, to no proposition whatever. It is an indubitable truth, written in the essence of things, that good cannot be ...
      ...romise with them. In your situation, it is, if possible, truer than truth itself. Lay it to your heart, and it will prove your salvation. The bad men you have to deal with ave the worst of ail. Y do not speak of your pe...
      ... future time; but they cannot now be of the least use to you. Not one of them can by any possibi...
      ...ago) he did not suppose it was possible to convey a letter to you ; he therefore desired me to tri if o slipof paper could be conveyed, inscribed with these few words, which is tne sum of his whole advice, and which ...
      ... decreed that you should be pre-served. The words are these : « Saylittle; write nothing; promise nothing; agree to nothing; sustain your courage to the last. We are labour-ing to succour you. » This is the substance of what. I now say to you. I am to tell you that. 1 have left England merely to serve you — for no other reason. 1 am n...
      ... my country — but individuals, aided by the conjuncture, can sometimes do a greatdeal. You have nothing; to fear from England. Depend on that. Ail the other powers of Europe are for you. As far as 1 am able te judee, the préparations making are effectuai, and ...
      ...r affairs are in ^ood hands. Do not let the delay alarm you ; it is necessary. I have only to addand to repeat again and agam : Maintain your c...
      ... suf-fered or may suffer, you will live to see better days. Let it be your consola...
      ...suppose you have, lirée ail men; but it is your virtues which have rendered them prejudicial to you. You are therefore the martyr of your virtues — a true martyr....
      ... that, not only your own life, but that the cause of virtue, of government, of reli...
      ... but I have seen sorrow, and have lived to see better days afterwards. The condition from which you are fallen shews the instability of the human things. That very insta-bility ou...
      ...probable than your perfect restauration is now. Again l repeat it : your only hope, your sure hope is firmness and a total distrust of ail things and ail men that belong to the present system. This is no
      it is coming. Therefore, sustain your courage. About ail tnings, remember that you are sur-rounded by none but the most determined trai-tors; men who have no other view, no other desire, no other interest than to destroy you. They would note save you, muth less serve you, if they could' but the situation in which their execrable ana depraved ambition has pla-ced them, disables them from doing it, if it was their desire, which it is not. If they offer you any alleviation of your sufferings, it will be only to insure your ruin. Therefore, listen to no terms, to no compromise, to no proposition whatever. It is an indubitable truth, written in the essence of things, that good cannot be extracted from bad men by any human derree, or be procured by any compromise with them. In your situation, it is, if possible, truer than truth itself. Lay it to your heart, and it will prove your salvation. The bad men you have to deal with ave the worst of ail. Y do not speak of your people in général : theroare many, many good men amongst them, as you will find at some future time; but they cannot now be of the least use to you. Not one of them can by any possibility approrch your person, or stir a singer in your service, untilthe real patri...
      ...e withforeign aidto your and their assistance. When I left my father (five days ago) he did not suppose it was possible to convey a letter to you ; he therefore desired me to tri if o slipof paper could be conveyed, inscribed with these few words, which is tne sum of his whole advice, and which will preserve you, if Providence has decreed that you should be pre-served. The words are these : « Saylittle; write nothing; promise nothing; agree to nothing; sustain your courage to the last. We are labour-ing to succour you. » This is the substance of what. I now say to you. I am to tell you that. 1 have left England merely to serve you — for no other reason. 1 am not employed by my country — but individuals, aided by the conjuncture, can sometimes do a greatdeal. You have nothing; to fear from England. Depend on that. Ail the other powers of Europe are for you. As far as 1 am able te judee, the préparations making are effectuai, and cannot fail of success. I am also satisfîed that your affairs are in ^ood hands. Do not let the delay alarm you ; it is necessary. I have only to addand to repeat again and agam : Maintain your courage. Whatever you ave suf-fered or may suffer, you will live to see better days. Let it be your consolation, that you suffer for your virtues, and your virtues only. Faults I suppose you have, lirée ail men; but it is your virtues which have rendered them prejudicial to you. You are therefore the martyr of your virtues — a true martyr. Bear yourself as such. Remember that, not only your own life, but that the cause of virtue, of government, of religion, and of ail good men, depends upon your firm-ness atthis moment. God, who has infîicted these trials, will be your comfort and supporter. I am younger than you, but I have seen sorrow, and have lived to see better days afterwards. The condition from which you are fallen shews the instability of the human things. That very insta-bility ought nowto be your consolation, because your fall was once much more improbable than your perfect restauration is now. Again l repeat it : your only hope, your sure hope is firmness and a total distrust of ail things and ail men that belong to the present system. This is no
      ...pre vie, mais que la cause de la vertu, du gouvernement, de la religion et de tous les gens de bien dépend du courage ...rai martyr. Conduisez-vous comme tel. Souvenez-vous que, non seulement votre propre vie, mais que la cause de la vertu, du gouvernement, de la religion et de tous les gens de bien dépend du courage

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 646
      t me for ceremony : I wriie to ycu as from one man to another. You aie notir g to me; I am not vourstibject : but ! havethouglit for you and la-Loured for you, and mean to do eo in future, both on your own accou...
      ...ich «s that of religion and govern-ment The means of justice ieIong to God and man. As far as my other duties will permit, I am devoted to your service: humble as my means and qualifications are. If you are true to your-self, I may be abie to co:itribute someting to your service.
      t me for ceremony : I wriie to ycu as from one man to another. You aie notir g to me; I am not vourstibject : but ! havethouglit for you and la-Loured for you, and mean to do eo in future, both on your own account and on aecount of yourcause, which «s that of religion and govern-ment The means of justice ieIong to God and man. As far as my other duties will permit, I am devoted to your service: humble as my means and qualifications are. If you are true to your-self, I may be abie to co:itribute someting to your service.
      August, the 6th. 1791, Bru scelles. August, the 6th. 1791, Bru scelles.
      ...moi des jours plus heureux. Votre chute du rang où vous étiez placé montre l'insta...
      ... cause, qui est celle de la religion et du gouvernement. Les moyens de justice app...
      ...lus jeune que vous, mais j'ai connu les peines, et j'ai vécu pourvoir luire sur moi des jours plus heureux. Votre chute du rang où vous étiez placé montre l'instabilité des choses humaines. Cette même instabilité doit être aujourd'hui votre c...
      ... pour vous et je suis disposé à le faire encore, mais pour vous seul, pour votre cause, qui est celle de la religion et du gouvernement. Les moyens de justice appartiennent à Dieu et à i'homtpe. Autant que mes autres devoirs me le permettront...
      Je certifie la fidélité du texte et de la traduction. A Paris, ce ... Je certifie la fidélité du texte et de la traduction. A Paris, ce 14 juillet 1793, l'an second de la République française.
      De la main du roi, au crayon : remis par M. de... le ... De la main du roi, au crayon : remis par M. de... le nom propre est biffé au crayon, mais il est lisible.
      ...ne s'est occupé qu'à regagner la faveur du peuple qui commençait à d minuer: mais ... ...er le roi et que, sous l'air d'une feinte modération depuis sou arrestation, on ne s'est occupé qu'à regagner la faveur du peuple qui commençait à d minuer: mais on n'a pas perdu de vue uu instant le projet que Ton a depuis le commencement de...
      ...» ux circonstances, si c'est la volonté du roi et qu'il espère que la nouvelle lég...
      ...; mais, pour cela on a besoin de gagner du temps, et ii faut en gagner, sans avoir...
      11 n'y a que deux partis à prendre : celui de céder.» ux circonstances, si c'est la volonté du roi et qu'il espère que la nouvelle législature reviendra sur cette Charte : alors il faut tout accepter, sans se perme...
      ... était forcé d'agir ainsi : ou celui de mettre tout son espoir dans la coalition; mais, pour cela on a besoin de gagner du temps, et ii faut en gagner, sans avoir l'air de s'entendre avec les étrangers, et surtout, n'avoir aucune correspondan...
      ... y déclare qu'elle ne veut qu'être sûre du véritable vœu de ses sujets, afin de s'... ... que l'on a fait passer hier à Sa Majesté, doit être sa sauvegarde, puis qu'elle y déclare qu'elle ne veut qu'être sûre du véritable vœu de ses sujets, afin de s'y conformer. Mais, par cette réponse, le roi gagnera le temps nécessaire à conna...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 647
      De la main du roi. De la main du roi.
      Projet de réponse du roi lorsqu'on lui présentera la Charte ... Projet de réponse du roi lorsqu'on lui présentera la Charte constitutionnelle, s'il y a aes articles qui lui répugnent à sanctionner. (Joint...
      ...endre connaissance et déclarer par voix du scrutin, dans l'Assemblée dont il est m... ...oit publié et affiché partout où besoin sera, afin que tout citoyen puisse en prendre connaissance et déclarer par voix du scrutin, dans l'Assemblée dont il est membre, ce qu'il approuve ou désapprouve.
      Au haut est écrit de la main du roi : Remis par M. de la Borde. F. G. Au haut est écrit de la main du roi : Remis par M. de la Borde. F. G.
      ...les yeux de Sa Majesté, comme le tribut du respect et de la vénération la plus pro... ...ime son roi et sa patrie remet à votre jugement; je vous prie de la mettre sous les yeux de Sa Majesté, comme le tribut du respect et de la vénération la plus profonde pour sa personne, et pour vous, Monsieur, d'une estime particulière.
      ...oi ne sera faite sans le concours libre du roi. ...de la volonté générale, et la volonté générale prononce expressément qu'aucune loi ne sera faite sans le concours libre du roi.
      ...me à la dignité de la monarchie, au vœu du peuple légalement assemblé, et aux droi... ...ors la Constitution que l'Assemblée me présente, et je verrai si elle est conforme à la dignité de la monarchie, au vœu du peuple légalement assemblé, et aux droits de la royauté que je veux transmettre à ma famille dans toute leur pureté.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 648
      Au haut est écrit de la main du roi : 20 mai. Au haut est écrit de la main du roi : 20 mai.
      ...aux de 150,000 livres chacun, à compter du lep mars prochain. 3° Il sera remboursé en dix paiements égaux de 150,000 livres chacun, à compter du lep mars prochain.
      Le but du sieur Ribes est d'avoir une place dans ...
      ...de Montmorin lui en a fait la promesse; du moins, celle d'en faire la proposition ...
      Le but du sieur Ribes est d'avoir une place dans la maison de Votre Majesté. 11 dit que M. de Montmorin lui en a fait la promesse; du moins, celle d'en faire la proposition à Votre Majesté. S'il est honnête, il pourra être utile par les grandes opératio...
      ...taines personnes avec lesquelles il est du plus grand intérêt de Votre Majesté de ... Ce qu'il y a de fâcheux dans cette opération, c'est qu'elle soit connue de certaines personnes avec lesquelles il est du plus grand intérêt de Votre Majesté de rompre le plus tôt possible toute communication.
      Au haut est écrit de la main du roi : 25 mai. Au haut est écrit de la main du roi : 25 mai.
      ...onner l'espérance, mais que l'intention du roi n'était pas de lui faire acheter un... ...e lui ai répondu que, comme je lui avais écrit, elle m'avait autorisé à lui en donner l'espérance, mais que l'intention du roi n'était pas de lui faire acheter une place par des sacrifices pécuniaires, et que, dès qu'il ne croyait pas pouvoir...
      Au haut est écrit de la main du roi : 26 mai. Au haut est écrit de la main du roi : 26 mai.
      Il lui est , à lui Talon, une somme de plus de 600,... Il lui est , à lui Talon, une somme de plus de 600,000 livres, dont il veut être remboursé.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 649
      Au haut est écrit de la main du roi : Au haut est écrit de la main du roi :
      ...ur son père une place dans les domaines du roi, en remplacement d'un emploi qu'il ... Le but de sa visite paraissait n'être que de demander pour son père une place dans les domaines du roi, en remplacement d'un emploi qu'il avait dans les fermes etqu'il vientdeperdre; mais il a parlé pendant une heure e...
      Au haut est écrit de la main du roi : 2 avril 1791 Au haut est écrit de la main du roi : 2 avril 1791
      Quoique j'aie bien penser que Votre Majesté est instruite ... Quoique j'aie bien penser que Votre Majesté est instruite de ce qu'il s'est passé dans les derniers instants de M. de Mirabeau, je crois c...
      ...bre nommé Tesch, qui monte à la chambre du secrétaire, nommé Comps. La porte en ét...
      ...grands pas. — Tesch lui demande la clef du secrétaire ae son maître. — Comps répon...
      ...on. — 11 demande la clef de son secrétaire. — Henriette appelle le valet de chambre nommé Tesch, qui monte à la chambre du secrétaire, nommé Comps. La porte en était fermée. Comps s'y promenait à grands pas. — Tesch lui demande la clef du secrétaire ae son maître. — Comps répond qu'il ne l'a point. —Tesch lui dit d'ouvrir sa porte. — Comps refuse. — On lui...
      Tesch lui demande la clef du secrétaire de son maître. — Elle est da... Tesch lui demande la clef du secrétaire de son maître. — Elle est dans le mien. — Donnez la clef de votre secrétaire. — Elle est cassée. — Je vais e...
      La clef du secrétaire était dans les cendres de la... La clef du secrétaire était dans les cendres de la chambre de Comps.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 650
      Dès huit heures et demie du matin, la justice avait fait arrêter Co... Dès huit heures et demie du matin, la justice avait fait arrêter Comps et l'avait fait constituer prisonnier au Châtelet.
      R. Le lendemain du jour où Mirabeau se mit au lit, il m'en... R. Le lendemain du jour où Mirabeau se mit au lit, il m'engagea à prendre la clef de son secrétaire, qui était dans les mains de son valet...
      ... enfoncée ; alors on me demanda la clef du secrétaire de Mirabeau ; l'état cruel d... ...nt frapper à ma porte, et comme j'étais hors d'état de répondre, cette porte fut enfoncée ; alors on me demanda la clef du secrétaire de Mirabeau ; l'état cruel dans lequel je me trouvais
      R. C'est moi qui dans l'excès du désespoir eus le malheur de me frapper. R. C'est moi qui dans l'excès du désespoir eus le malheur de me frapper.
      D. Pourquoi aviez-vous caché la clef du secrétaire de Mirabeau dans la cendre? D. Pourquoi aviez-vous caché la clef du secrétaire de Mirabeau dans la cendre?
      ...erte à Mirabeau par Laporte, de la part du roi ? D. Quelle somme fut offerte à Mirabeau par Laporte, de la part du roi ?
      ...résultats auraient pu servir l'autorité royale aux dépens de la liberté publique. ..., et je suis persuadé qu'il n'a pu entreprendre aucun genre de travail dont les résultats auraient pu servir l'autorité royale aux dépens de la liberté publique.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 651
      Lecture faite du présent interrogatoire au citoyen Comps... Lecture faite du présent interrogatoire au citoyen Comps, il a ait que ses réponses contiennent vérité, et qu'il y persiste, et a signé ...
      Au haut est écrit de la main du roi : Au haut est écrit de la main du roi :
      La reflexion qui est à la fin du billet de Luchet est certainement de ré... La reflexion qui est à la fin du billet de Luchet est certainement de révêque (d'Autun (Perigord) avec qui cet homme n'a pas de liaisons intimes, mais q...
      ...un immeuble. Il ne fixe pas la quantité du revenu. S'il était question de traiter ... ...ur l'avenir, soit en rentes viagères, constituées sur le Trésor public, soit en un immeuble. Il ne fixe pas la quantité du revenu. S'il était question de traiter cet objet dans ce moment, je proposerais à Votre Majesté de donner la préférence...
      ... Votre Majesté, concernant 1e déserteur du régiment de Soissonnais. Ce peut être une pièce précieuse pour le succès du projet de dissolution des clubs. ...iptum ae l'écrit ci-joint a rapport à la petite pièce que j'ai remise ce matin à Votre Majesté, concernant 1e déserteur du régiment de Soissonnais. Ce peut être une pièce précieuse pour le succès du projet de dissolution des clubs.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 652
      Au haut est écrit de la main du roi : Au haut est écrit de la main du roi :
      ...rvenu aujourd'hui, peu après être sorti du cabinet de Votre Majesté. ...reçus, le premier, hier au soir à minuit, qui m'annonçait le second qui m'est parvenu aujourd'hui, peu après être sorti du cabinet de Votre Majesté.
      Au haut est écrit au crayon, de la main du roi : 20 février. Au haut est écrit au crayon, de la main du roi : 20 février.
      ...élés de Votre Majesté : mais leur zèle, du moins celui des premiers, ne peut-il pa... ... ae Vanoise, M. Desprémenil et M. de Bonnay. Ces messieurs sont des serviteurs zélés de Votre Majesté : mais leur zèle, du moins celui des premiers, ne peut-il pas aller jusqu'à un excès dangereux ? C'est ce qu'il est possible de penser, sans...
      ... dont il ne pourra disposer qu'à la fin du mois prochain ; et il vous demande, Sir... ...écution, lui en demandent avant de le mettre dans leur confidence. Il en a, mais dont il ne pourra disposer qu'à la fin du mois prochain ; et il vous demande, Sire, dans ce moment-ci, 70,000 livres qu'il s'engagera à rendre dans un mois, si V...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 653
      Interrogatoire subi le 29 décembre 1792, premier de la Républiqxte, par-devant ...
      ...gé de 42 ans, domicilié à Paris, enclos du Temple, n° I, retiré du service depuis 1776.
      Interrogatoire subi le 29 décembre 1792, premier de la Républiqxte, par-devant la commission extraordinaire des Douze, par le citoyen Drucourt, âgé de 42 ans, domicilié à Paris, enclos du Temple, n° I, retiré du service depuis 1776.
      ...s courir sur un enlèvement ou une fuite du roi, ou d'autres projets également cont... R. Pour m'éclaircir de la vérité de tous les bruits que j'entendais courir sur un enlèvement ou une fuite du roi, ou d'autres projets également contre-révolutionnaires.
      ...e pas dans les complots, il me saura ré du service que je veux lui rendre. Dans le... ...ent: ou Louis est de moitié avec les conspirateurs, il me refusera; ou il n'entre pas dans les complots, il me saura ré du service que je veux lui rendre. Dans les eux suppositions, je saurai à quoi m'en tenir sur son compte.
      ...er de pareille somme sans la permission du roi. R. Oui; je ne croyais pas qu'il pût disposer de pareille somme sans la permission du roi.
      ...mois de février 1790 jusqu'au 5 octobre 1792, je n'avais pas repensé à tout cela une... ...je me rendais garant de la somme. Au reste cela est très loin de moi; depuis le mois de février 1790 jusqu'au 5 octobre 1792, je n'avais pas repensé à tout cela une seule

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 654
      Éducation du prince royal. Éducation du prince royal.
      Lecture faite du présent interrogatoire au citoyen Druco... Lecture faite du présent interrogatoire au citoyen Drucourt, il a persisté dans ses réponses et a déclaré n'avoir rien à ajouter et a si...
      ...otes marginales sont écrites de la main du ci-devant roi. Les notes marginales sont écrites de la main du ci-devant roi.
      ...r l'exécution de son décret provisoire, du 25 juin, que des circonstances impérieu... Nous pensons que l'Assemblée nationale ne doit point presser avec rigueur l'exécution de son décret provisoire, du 25 juin, que des circonstances impérieuses l'ont forcée de prendre.
      ...nne habile à remplir cette fonction que du moment où le Corps législatif aura décl...
      ... son serment; s'il pensait que le choix du roi n'eût pas obtenu, en même temps, la...
      ...lus propre à élever ses enfants; mais qu'il faut, en même temps qu'elle ne devienne habile à remplir cette fonction que du moment où le Corps législatif aura déclaré qu'il recevra son serment; s'il pensait que le choix du roi n'eût pas obtenu, en même temps, la confiance nationale, il se bornerait à déclarer que le serment ne sera pas reçu...
      Le droit du roi par la désignation de celui en qui ...
      ...ion est écrit en interligne, de la main du ci-devant roi : en faisant connaître.)
      Le droit du roi par la désignation de celui en qui il a confiance (sur les mots parla désignation est écrit en interligne, de la main du ci-devant roi : en faisant connaître.)

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 655
      Nous pensons que le serment du gouverneur doit être prêté dans les ter...
      ...s rassurants, avec la solennité la plus auguste et la plus touchante. Le roi se rendrai...
      Nous pensons que le serment du gouverneur doit être prêté dans les termes les plus clairs les plus expressifs, les plus rassurants, avec la solennité la plus auguste et la plus touchante. Le roi se rendrait à l'Assemblée nationale avec la reine qui conduirait son fils, le serment sera...
      ...té à l'Assemblée nationale, en présence du roi. La reine y conduirait elle-même so...
      ...i pourrait rendre cette solennité aussi auguste que touchante.
      « Art. 4. Le serment sera prêté à l'Assemblée nationale, en présence du roi. La reine y conduirait elle-même son fils, seule occasion où les reines auraient droit de séance; et on n'oublierait rien de ce qui pourrait rendre cette solennité aussi auguste que touchante.
      ...ant (en interligne les mots : le prince royal) confié à ma garde et à mes soins, dans...
      ...arré et au-dessous est écrit de la main du roi : mot à supprimer) qui font la base...
      « Je jure à la nation d'élever cet enfant (en interligne les mots : le prince royal) confié à ma garde et à mes soins, dans les principes de justice (le roi a ajouté de sa main la conjonction ei après le mot justice) de liberté et d'égalité (ce dernier mot est barré et au-dessous est écrit de la main du roi : mot à supprimer) qui font la base de la Constitution, de lui faire connaître la loi, de lui apprendre à la respec...
      ... par la précaution attentive de la part du Corps législatif de n'exprimer son refu... Les convenances par la précaution attentive de la part du Corps législatif de n'exprimer son refu$ dans le cas ou il aurait lieu que par une forme d'égards (1).
      ... enfin que l'Assemblée nationale, qui a se réserver le droit de prononcer sur l... Nous pensons enfin que l'Assemblée nationale, qui a se réserver le droit de prononcer sur le système d'éducation morale, civile et politique de celui qui est appelé à être...
      ...mesure n'était pas adoptée, il faudrait du moins que le roi eût la liberté de choi...
      ...ge est écrit d'une aulre main que celle du ci-devant roi : Cette note est de M. de...
      (1) Si cette mesure n'était pas adoptée, il faudrait du moins que le roi eût la liberté de choisir entre plusieurs personnes qui lui seraient indiquées par le Corps législatif. (En marge est écrit d'une aulre main que celle du ci-devant roi : Cette note est de M. de C.)

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 656
      Au haut èst. écrit de la main du roi : M. Lambert, 24 février 1792 Au haut èst. écrit de la main du roi : M. Lambert, 24 février 1792
      du plan qu'il se propose de suivre, en mod... du plan qu'il se propose de suivre, en modifiant les principes d'éducation générale, d'après l'âge, le caractère et surtou...
      ...Férté, commissaire général de la maison du roi a été chargé sous le premier minist...
      ... qui en a fait sa déclaration au profit du roi. Ces différents actes ont été passé...
      ...uté domanial, mais bien comme un propre du roi, et qu'en conséquence Sa Majesté en...
      Le sieur de La Férté, commissaire général de la maison du roi a été chargé sous le premier ministère de M. Necker, de faire faire l'acquisition de plusieurs terrains, pour le co...
      ...iron 300,000 livres. Il a été acquis sous le nom d'un domestique de M. Dufresne, qui en a fait sa déclaration au profit du roi. Ces différents actes ont été passés chez M. Margantin, notaire, rue Saint-Honoré, et les minutes en sont en l'étud...
      ...s les renseignements nécessaires. Je ne pense pas que ce terrain puisse être réputé domanial, mais bien comme un propre du roi, et qu'en conséquence Sa Majesté en peut, lorsque l'occasion s'en présentera, disposer à sa volonté.
      ...s à l'appui de mon éloigne-ment naturel du genre apologétique, et de ma répugnance... ...olliciter de la manière la plus instante. Diverses réflexions sont ensuite venues à l'appui de mon éloigne-ment naturel du genre apologétique, et de ma répugnance à me compromettre avec des décla-
      ...ns. Mais il en est une que le sentiment du respect le plus profond, et de l'attach... mateurs ; et je me suis refusé aux sollicitations. Mais il en est une que le sentiment du respect le plus profond, et de l'attachement le plus intime à Votre Majesté, m'a fait en même temps éntendre au dedans ...
      Paris, ce 24 février 1792. Paris, ce 24 février 1792.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 657
      Paris, le 9 mars 1792 Paris, le 9 mars 1792
      Paris, ce 13 juin 1792 Paris, ce 13 juin 1792
      ... mots sont écrits au crayon, de la main du roi. Remis par M™0 de S... Ces mots sont écrits au crayon, de la main du roi.
      ...té pour satisfaire à l'immense majorité du peuple français qui la veut, on a trava... ...ur que désormais cela dût apprendre à les mépriser : mais en conservant la royauté pour satisfaire à l'immense majorité du peuple français qui la veut, on a travaillé, et l'on a réussi à lui enlever tout ce qu'elle avait de pouvoir salutaire ...
      ..., le rétablissement de la considération du monarque, saus laquelle il ne pourra ja... ...combiné de ce pouvoir, sans lequel il n'y aura jamais de gouvernement; le second, le rétablissement de la considération du monarque, saus laquelle il ne pourra jamais gouverner.
      ...fait envisager cette époque comme celle du calme; de longtemps la paix ne régnera ...
      ...maux sont la suite iuevitable et longue du bouleversement général. Si le roi ne re...
      ...pérer qu'après l'acceptation, toutes les dificultés seront terminées, si on lui fait envisager cette époque comme celle du calme; de longtemps la paix ne régnera en France; aux agitations actuelles vont bientôt en succéder d'autres; la banque...
      ... pour le bonheur de l'Etat et pour le sieu. Ne perdous pas de vue que de grands maux sont la suite iuevitable et longue du bouleversement général. Si le roi ne regagne pas la confiance ou le respect de la nation, à la première crise un peu fo...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 658
      ...s échappent, il faut leur montrer celle du caractère et de la volonté. Le roi a re...
      ...ou sujet : eh bien! tout cela n'est pas du déshonneur : la force peut le faire,-et...
      ...caractère d'une véritable grandeur. Si, du sein de sa prison, le roi garde assez de fermeté pour dir...
      autres échappent, il faut leur montrer celle du caractère et de la volonté. Le roi a reçu des affronts multipliés, des outrages sans nombre ; il a été jeté dans une étroite captivité ; on a délibéré sur son sort, on a balancé si on le ferait ou monarque ou sujet : eh bien! tout cela n'est pas du déshonneur : la force peut le faire,-et son empire est au-dessus de celui des rois; mais ce qu'on peut conserver libre ...
      ...core tout ce qu'il a perdu de légitime, et qu'il peut imprimer à sa personne le caractère d'une véritable grandeur. Si, du sein de sa prison, le roi garde assez de fermeté pour dire aux Français les mêmes vérités qu'il leur eût dites à Montmédy ; s'il leur pré...
      ...e : quelle serait cependant la position du roi, au milieu de ces différents intérê...
      ...'ils avaient des succès, si la position du roi serait de beaucoup préférable à cel...
      ...arer, quelque soit l'événement, à avoir vis-à-vis d'elles une existence honorable : quelle serait cependant la position du roi, au milieu de ces différents intérêts, s'il pouvait se résoudre à une acceptation pure et simple? Objet de la méfia...
      ...us active de ceux qui diraient combattre pour lui; de sorte qu'on peut douter, s'ils avaient des succès, si la position du roi serait de beaucoup préférable à celle qu'il a aujourd'hui. Au contraire le roi peut prendre une position entre l'As...
      ...onduite l'accord si heureux et si rare, du courage, de la loyauté et de la politiq... On s'abuse peut-être, mais on croit voir dans cette conduite l'accord si heureux et si rare, du courage, de la loyauté et de la politique.
  • Tome 56 : Du 28 décembre 1792 au 11 janvier 1793 1 result
    • Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 256
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ...n conséquence, il.a été refusé à la fin du mois. ...stait pas de décret qui ordonnât leur paiement sur les fonds de la République; en conséquence, il.a été refusé à la fin du mois.
      ...éance est ouverte à dix heures et demie du matin. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin.
      ...ont .été confiés.pour faire le paiement du prêt échu. Il n'en était pas dé même par rapport à la légion liégeoise. L'exécution du décret du 15 ayant fait découvrir quelques fonds ...
      ...ssent pas (1) Bulletin de la Convention du T janvier.
      ... belges qu'elles doivent s'adresser à vous. Elles ont trouvé des fonds qui leur ont .été confiés.pour faire le paiement du prêt échu. Il n'en était pas dé même par rapport à la légion liégeoise. L'exécution du décret du 15 ayant fait découvrir quelques fonds publics, nous avons pensé que le prêt de la légion devait être pris sur ces fond...
      ... décision définitive, afin que les troupes qui appuient nos avant-postes ne périssent pas (1) Bulletin de la Convention du T janvier.

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 257
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ...e la Convention, envoyés au département du Mont-Blanc, qui réitèrent leurs observa... ...toyens Philibert Simond, Grégoire, Hérault de Séchelles et Jagot, commissaires de la Convention, envoyés au département du Mont-Blanc, qui réitèrent leurs observations sur la dégradation des grandes routes ; cette - lettre est ainsi conçue (1...
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ...ons écrit de Lyon, à cet égard, en date du 10 décembre dernier. Après avoir révélé...
      ...ments, assez considérables, sans sortir du chef-lieu de dépar tement et conséquemm...
      ...dre leurs plaintes concernant l'état déplorable des grandes routes. Nous vous avons écrit de Lyon, à cet égard, en date du 10 décembre dernier. Après avoir révélé des abus extrêmement préjudiciables à l'intérêt de la République, nous avons ap...
      ...la solvabilité et dés cautions; sur les ingénieurs accusés de gagner leùrs émoluments, assez considérables, sans sortir du chef-lieu de dépar tement et conséquemment sans s'occuper de l'objet confié à leur surveil-ance. A peine un papier publ...
      Speaker: Creuzé-Latouche
      « L'amour du bien public nous fait un devoir de tran...
      ...qui nuit essentiellement aux mouvements du Commerce, finira par intercepter les co...
      « L'amour du bien public nous fait un devoir de transmettre à la Convention les réclamations nouvelles qui nous sont parvenues sur le même objet. La dégradation progressive des routes, qui nuit essentiellement aux mouvements du Commerce, finira par intercepter les communications et entraînera des dépenses énormes, si l'on tarde à réparer ce mal.
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ...ans quatre jours, après le compte rendu du ministre de l'intérieur sur cet objet.) rapport dans quatre jours, après le compte rendu du ministre de l'intérieur sur cet objet.)
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ...leur ont été remises par deux officiers du génie et de l'artillerie. ...mêmes commissaires font passer à la Convention deux décorations militaires, qui leur ont été remises par deux officiers du génie et de l'artillerie.
      Speaker: Creuzé-Latouche
      (5° Lettre du citoyen Alexandre Jognes, qui fait homm... (5° Lettre du citoyen Alexandre Jognes, qui fait hommage d'un plan d'instruction publique.
      Speaker: Creuzé-Latouche
      6° Lettre du citoyen Boze au sujet de l'accusation p... 6° Lettre du citoyen Boze au sujet de l'accusation portée par David contre Gensonné, Ver-gniaud et Guadet; cette lettre est ainsi co...
      Speaker: David
      ...e fer. . (La Convention passe à l^ordre du jour.) ... personnes et il a ajouté qu'il craignait que Ce mémoire ne fut dans l'armoire de fer. . (La Convention passe à l^ordre du jour.)
      ...secrétaire, donne lecture, d'une lettre du citoyen Dumouriez, qui est ainsi conçue : (1) Bulletin de la Convention du 7 janvier 1793. , secrétaire, donne lecture, d'une lettre du citoyen Dumouriez, qui est ainsi conçue : (1) Bulletin de la Convention du 7 janvier 1793.

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 258
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ... avons abattu quelques têtes de l'hydre du despotisme. D'autres tètes se présenten... Toute l'Europe s'arme contre nous. Nous avons abattu quelques têtes de l'hydre du despotisme. D'autres tètes se présentent, nous les abattrons encore, ou nous mourrons dignes enfants de la liberté. Tel...
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ...e périlleuse qu'ils parcourent, occupés du salut de la-République, de la gloire du nom français et de leur propre réputati... Dans la carrière périlleuse qu'ils parcourent, occupés du salut de la-République, de la gloire du nom français et de leur propre réputation, ils n'ont pas le temps d'être factieux r ne les ènveloppez pas de soupçons f...
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ...ter. Où chercherez-vous des frères hors du sein -de la patrie ? Où chercherez-vous... .... Lorsque toute l'Europe se réunit pour vous attaquer, réunissez-vous pour résister. Où chercherez-vous des frères hors du sein -de la patrie ? Où chercherez-vous des défenseurs-h ors-de vos généraux?
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ...militaire. Toutes les mesures demandent du secret, et ne peuvent se traiter dans u... ...fisantes, une administration sage, un plan fixe et uniforme, tant politique que militaire. Toutes les mesures demandent du secret, et ne peuvent se traiter dans une Assemblée nombreuse, dont l'attention est interrompue par la multiplicité et ...
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ...Si, lorsque la République sera délivrée du fléau de la guerre, cette précaution ne... ... emploi public à la paix; j'aurai assez fait pour ma patrie et pour l'histoire. Si, lorsque la République sera délivrée du fléau de la guerre, cette précaution ne suffit pas pour écarter les soupçons, je promets de m'imposer moi-même l'ostrac...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 259
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ...ni ambition ni avarice, en me démettant du généralat, et en me retirant à la campa... citoyen président, je prouverai sur-le-champ à ma patrie que je n'ai ni ambition ni avarice, en me démettant du généralat, et en me retirant à la campagne, où je continuerai mes études sur les parties de la politique et de la guerr...
      Speaker: Creuzé-Latouche
      4° Lettre du citoyen Rivarol cadet, qui se plaint d'... 4° Lettre du citoyen Rivarol cadet, qui se plaint d'être arrêté en place de son frère, qui est décrété d'accusation ; cette lettré e...
      Speaker: Thuriot
      ...is en état d'accusation, et le comité a présumer que c'était le même Rivarol qu... Rovère a raison,, il n'y a pas de preuve qu'il existe un autre Rivarol mis en état d'accusation, et le comité a présumer que c'était le même Rivarol qui écrivait en faveur de la Cour. (Murmures.)
      Speaker: Birotteau
      ...'élargissement de Rivarol et la censure du, comité de surveillance qui n'a point f... Je demande l'élargissement de Rivarol et la censure du, comité de surveillance qui n'a point fait de rapport.
      Speaker: Pénières
      Plusieurs membres (du centre) : Appuyé ! appuyé! nous demandons le renouvellement du comité de sûreté générale ! Plusieurs membres (du centre) : Appuyé ! appuyé! nous demandons le renouvellement du comité de sûreté générale !
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ...ner l'horreur d'être enfermé dans cette prison de l'Abbaye où tant de scélérats ont dé... ...ue depuis 33 jours par trois grenadiers gendarmes. On a voulu sans doute m'épargner l'horreur d'être enfermé dans cette prison de l'Abbaye où tant de scélérats ont déshonoré- le nom français en égorgeant tant d'innocentes victimes. C'est un servi...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 260
      Speaker: Buzot
      .... études, fut arrêté par un commissaire du comité dé surveillance, sous prétéxte q...
      ... il a été interrogé jusqu'à onze heures du soir, et, bien qu'on n'ait trouvé ni da...
      ...'un jeune anglais, M. Blackwood, envoyé par sa mère à Angoulême pour y finir ses. études, fut arrêté par un commissaire du comité dé surveillance, sous prétéxte qu'il était agent des émigrés. On l'a conduit à Paris, où il a été interrogé jusqu'à onze heures du soir, et, bien qu'on n'ait trouvé ni dans ses réponses, ni dans ses papiers rien qui fût à sa charge, on a exigé qu il ...
      Speaker: Lesage
      ...Je demande que" les .-Ibis institutives du comité de surveillance soient examinées... ...entation nationale, section .qui, par sa conduite, a déjà mérité des réproches. Je demande que" les .-Ibis institutives du comité de surveillance soient examinées et modifiées par la Convention.
      Speaker: Chambon
      Quant à la formation du nouveau comité, je crois qu'il serait b... Quant à la formation du nouveau comité, je crois qu'il serait bon qu'il fût formé d'un député de chaque département .de la République, parce qu...
      Speaker: Duhem
      ...onspirateurs, voyez si vous avez besoin du comité de surveillance ou si ce comité ... Voyez s'il n'existe plus de conspirateurs, voyez si vous avez besoin du comité de surveillance ou si ce comité est devenu inutile. Voilà,ce qu'il faut examiner.
      Speaker: Duhem
      ...onale décrète que le nombre" de membres du comité de sûreté générale sera doublé,.... « La Convention nationale décrète que le nombre" de membres du comité de sûreté générale sera doublé,.-qu'il ne pourra donner de mandats d'arrêt que d'après une délibération prise à ...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 261
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ..., secrétaire de la majorité, aux termes du décret du 11 décembre, sous l'escorte du citoyen Boucheron, commissaire de polic... ..., lieutenant de vaisseau; Girardin, neveu, ci-devant élève de la marine, Berthes, secrétaire de la majorité, aux termes du décret du 11 décembre, sous l'escorte du citoyen Boucheron, commissaire de police de la ville de Nantes. ~
      Speaker: Kersaint
      Un" grand nombre de membres : L'ordre du jour! l'ordre "du jour! Un" grand nombre de membres : L'ordre du jour! l'ordre "du jour!
      Speaker: Kersaint
      (La Convention passe à l'ordre du jour.) (La Convention passe à l'ordre du jour.)
      Speaker: Boussion
      ...ée par la citoyenne Laconda-mine, femme du citoyen André, notaire à Lyon, mis en état d'arrestation en vertu de votre décret du" 5 décembre dernier. ... rapport de la pétition que vous lui avez renvoyée, et qui vous avait été adressée par la citoyenne Laconda-mine, femme du citoyen André, notaire à Lyon, mis en état d'arrestation en vertu de votre décret du" 5 décembre dernier.
      Speaker: Boussion
      ... seule dans laquelle est inscrit le nom du citoyen André ; cette pièce est un des ... ... la Convention décréta d'arrestation de plusieurs citoyens, n'en.a trouvé qu'une seule dans laquelle est inscrit le nom du citoyen André ; cette pièce est un des projets qui tendait à pervertir l'opinion publique par le moyen de certains agen...
      Speaker: Boussion
      ...à Lyon pour un homme suspect, fut cause du décret d'arrestation que la Convention ... ...oute par erreur patriotique) le citoyen André comme un aristocrate, qui passait à Lyon pour un homme suspect, fut cause du décret d'arrestation que la Convention prononça contre ce citoyen.
      Speaker: Kersaint
      ...mandant de la garde d'aller conduire en prison ceux qui ont applaudi, ou bien allons-n... Qu'on ordonne au commandant de la garde d'aller conduire en prison ceux qui ont applaudi, ou bien allons-nous-en chacun^hez nous puisque nous ne sommes pas libres.
      ... projet de décret (2) sur l'arrestation du citoyen André, notaire à Lyon-, il s'ex... , au nom de la commission des ftouze^ fait un rapport et présente un projet de décret (2) sur l'arrestation du citoyen André, notaire à Lyon-, il s'exprime ainsi : (1) Archives nationales. Carton C 244, chemise 320.

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 262
      Speaker: Boussion
      ...e Lacondamine, relative a l'arrestation du citoyen André, son mari, notaire détenu depuis un mois dans les prisons de Lyon par son ordre, décrète que le c... ...oir entendu le rapport de sa commission des Douze sur la pétition de la citoyenne Lacondamine, relative a l'arrestation du citoyen André, son mari, notaire détenu depuis un mois dans les prisons de Lyon par son ordre, décrète que le citoyen André sera mis en liberté, et rendu à ses fonctions de notaire ; que le p...
      Speaker: Salle
      ...s pénible encore de voir des magistrats du peuple accuser mes opinions d'exciter d... ...tendre ; et lorsque je publie mes pensées dans un journal patriote, il m'est plus pénible encore de voir des magistrats du peuple accuser mes opinions d'exciter des fermentations populaires. Je dépose sur le bureau dè la Convention la feuille...
      Speaker: Salle
      ... être arrêtés à chaque phrase par ordre du conseil général de la commune? ...? Je demande si nous tenons librement nos séances dans une ville où nous pouvons être arrêtés à chaque phrase par ordre du conseil général de la commune?
      Speaker: Salle
      ... par ses arrêtés contre un représentant du peuple veut rivaliser avec le souverain... ...e Paris, qui semble vouloir .être assemblée générale des communes de France, qui par ses arrêtés contre un représentant du peuple veut rivaliser avec le souverain ; je dénonce le procureur Chaumette, qui sort-des bornes de, spn autorité et mé...
      Speaker: Salle
      ...s, à la Convention dont je suis membre, du mandat d'amener lancé contre un de ses ... ..., Chaumette qui a négligé la formalité nécessaire de rendre compte dans 24 heures, à la Convention dont je suis membre, du mandat d'amener lancé contre un de ses membres.
      Speaker: Salle
      A la requête du procureur de la commune, j'ai, François... A la requête du procureur de la commune, j'ai, François Roux, huissier audiencier, cité le citoyen Charles Villette à comparaître mardi...
      Speaker: Salle
      ... le tribunal de la loi. Tout acte émané du magistrat, qui ne dérive pas de la loi,...
      ...nale, un outrage aux droits individuels du citoyen qu'il faut de-daigner, ou contr...
      ... répondre au magistrat que quand le magistrat le traduit au nom de la loi devant le tribunal de la loi. Tout acte émané du magistrat, qui ne dérive pas de la loi, est une usurpation de pouvoir, un attentat à la souveraineté nationale, un outrage aux droits individuels du citoyen qu'il faut de-daigner, ou contre lequel la résistance est un devoir et dont la répression doit être sévèrement ...
      Speaker: Salle
      ...toute l'attention qui est due aux actes du magistrrt : mais ie l'avouerai ; j'ai é... ... Vous m'avez cité au tribunal de police municipale; j'ai lu votre citation avec toute l'attention qui est due aux actes du magistrrt : mais ie l'avouerai ; j'ai été surpris de n y pas trouver la mention de la loi qui seule pouvait lui servir ...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 263
      Speaker: Salle
      ... ne m'attendais pas que les mandataires du peuple essaieraient de le remettre en v... ...police a été déchiré dans la mémorable journée de la prise de la Bastille; et je ne m'attendais pas que les mandataires du peuple essaieraient de le remettre en vigueur.
      Speaker: Salle
      ...ions, la commune et vous, n'auriez-vous du zèle, du courage et de la déposition qu'à poursu... ...on essence et nous mènent rapidement au despotisme par l'anarchie. Vos deux sections, la commune et vous, n'auriez-vous du zèle, du courage et de la déposition qu'à poursuivre les expressions, les tours de phrase et les intentions d'un citoyen ami des...
      Speaker: Salle
      ...ture de votre accusation, et l'autorité du tribunal municipal? Ou voudriez-vous lu...
      ...s donnée? Si vous ignorez l'attribution du tribunal de police municipale, lisez la loi du 19 juillet 1791 ; et si vous voulez sav...
      ...intentions, lisez les articles 17 et 18 du chapitre 9 de la Constitution.
      ... et de mes intentions? Au tribunal de police municipale. Ignorez-vous donc la nature de votre accusation, et l'autorité du tribunal municipal? Ou voudriez-vous lui en attribuer une que nos lois ne lui ont pas donnée? Si vous ignorez l'attribution du tribunal de police municipale, lisez la loi du 19 juillet 1791 ; et si vous voulez savoir à quel tribunal il appartient de juger mes expressions, mes tours de phrase, mes intentions, lisez les articles 17 et 18 du chapitre 9 de la Constitution.
      Speaker: Salle
      « Je vous déclare donc que, pénétré du sentiment de mes droits, par respect pour nos lois, par haiiie du despotisme, fort de ma conscience et de... « Je vous déclare donc que, pénétré du sentiment de mes droits, par respect pour nos lois, par haiiie du despotisme, fort de ma conscience et de votre impuissance de m'atteindre, je ne me présenterai pas au parquet municipal...
      Speaker: Kersaint
      ...t ajouter à L'indignation profonde qu'a vous inspirer cette violation de toutes...
      ... de trouble et dé révolte, où la morale du peuple est sans cesse égarée, où l'on v...
      fait son devoir. Je suis sûr que vous ferez auss1 le vôtre. Je ne viens point ajouter à L'indignation profonde qu'a vous inspirer cette violation de toutes les lois. Je viens m'opposer à la décision trop prompte que vous pourriez prend...
      ...es bons citoyens indignés des attentats de cette autorité, qui n'est qu'un foyer de trouble et dé révolte, où la morale du peuple est sans cesse égarée, où l'on veut le conduire par le malheur à l'anarchie, et par l'anarchie au despotisme.
      Speaker: Marat
      ...on, et lorsqu'il s'agit d'un mandataire du peuple, c'est un attentat contre la sou... ...nal qui puisse en connaître, est l'opinion publique. La citation est une violation, et lorsqu'il s'agit d'un mandataire du peuple, c'est un attentat contre la souveraineté nationale. Défiez-vous des pièges. C'est la coutume des hypocrites de ...
      Speaker: Salle
      ...onne de ne pas aimer cette constitution royale. « Je vous pardonne de ne pas aimer cette constitution royale.

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 264
      Speaker: Le Président
      ...u Président quelques membres qui votent du côté droit en disant: « Voyez là-bas! »... ...ée; une deuxième épreuve est faite; la Montagne au moment de l'épreuve désigne au Président quelques membres qui votent du côté droit en disant: « Voyez là-bas! » A la contre-épreuve, le côté droit et le centre répètent : « Voyex-là-bas! «)
      Speaker: Le Président
      Suit le texte définitif du décret rendu : Suit le texte définitif du décret rendu :
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ... fait passer à la Convention une lettre du général Valence, annonçant qu'un détach... , secrétaire, donne lecture d'une lettre de Pache, ministre de la guerre, qui fait passer à la Convention une lettre du général Valence, annonçant qu'un détachemént de l'a-vant-garde, commandée par le général Neuilly, s'est saisi d'une som...
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ...s le pays de Luxembourg sous les ordres du colonel Colomb et qu'il m'annonce avoir... ... détachement de l'avant-garde commandée par le général Neuilly, a été envoyé dans le pays de Luxembourg sous les ordres du colonel Colomb et qu'il m'annonce avoir saisi dans les caisses de l'empereur la valeur d'environ 200,000 livres.
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ... chef l'armée de Belgique, en l'absence du général Dumouriez. « Le général commandant en chef l'armée de Belgique, en l'absence du général Dumouriez.
      Speaker: Creuzé-Latouche
      ...-Marie, ci-devant officiers au régiment du Càp, envoyés en France par ordre des co... ...tion nationale décrète que les citoyens Maury, Nanloges, Dullart et Picot-Sainte-Marie, ci-devant officiers au régiment du Càp, envoyés en France par ordre des commissaires

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 265
      Speaker: Creuzé-Latouche
      Plusieurs membres : Passons à l'ordre du jour, qui est la discussion sur le juge... Plusieurs membres : Passons à l'ordre du jour, qui est la discussion sur le jugement de Louis.
      Speaker: Guadet
      ...ns de tout le monde. Je demande, au nom du bien public, que vous fermiez cette dis... ...n, car tous les motifs sont pris dans les pièces imprimées qui sont dans les mains de tout le monde. Je demande, au nom du bien public, que vous fermiez cette discussion, déjà trop longue. Au reste, j'aimerai toujours à profiter des lumières ...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 266
      ...vons déjà publié en Annexes à la séance du 3 décembre 1792 (Archives parlementaires, lra série, to... Nous avons déjà publié en Annexes à la séance du 3 décembre 1792 (Archives parlementaires, lra série, tome LIV, pages 88 et suivantes), les opinions non prononcées sur cette question p...
      Séance du 3 décembre 1792 (opinions sur cette question : Louis XV... Séance du 3 décembre 1792 (opinions sur cette question : Louis XVI peut-il être jugé)?
      ...porter le coup mortel aux droits sacrés du peuple, ébranler tous les fondements du temple de la liberté, offrir enfin aux étrange... ...encore avoir reçu la plus légère atteinte, que donner cette décision, ce serait porter le coup mortel aux droits sacrés du peuple, ébranler tous les fondements du temple de la liberté, offrir enfin aux étrangers qUi, de toutes les parties de l'Europe, affluent dans cette enceinte, le spec...
      ...e nous-mêmes à l'échafaud le prisonnier du Temple, nous devions appeler sur nous les hach...
      ... en être rassasié, sortira "tout à coup du repos où il languit depuis quatre mois,...
      ... l'avait précédé. Il vous dit que, plutôt que de renoncer à la gloire de conduire nous-mêmes à l'échafaud le prisonnier du Temple, nous devions appeler sur nous les haches des sicaires de septembre; que nos têtes devaient rouler dans la boue des rue...
      ...il sera heureux le peuple, lorsqu'un vil amas de brigands, lassé de crimes, sans en être rassasié, sortira "tout à coup du repos où il languit depuis quatre mois, pour combler enfin la mesure de ses forfaits! qu'il sera heureux le peuple fran...
      A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 7 JANVIER 1793. A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 7 JANVIER 1793.
      Opinion de Barthélémy Albou.ys, député du département du Lot, sur le jugement de louis Capet, de... Opinion de Barthélémy Albou.ys, député du département du Lot, sur le jugement de louis Capet, dernier roi des Français (2).
      ...itoyens, avoir, le premier conçu l'idée du renvoi au peuple; c'est moi qui m'honor... Je crois, citoyens, avoir, le premier conçu l'idée du renvoi au peuple; c'est moi qui m'honore de l'avoir faite parvenir- de bouche en bouche à ces orateurs qui l'ont:faite ...
      ...et de Vergniaud. Répondant à un dilemme du premier, un d'entre eux vous a dit que ... ...s que mon amour-propre a retrouvés avec complaisance dans les discours de Salle et de Vergniaud. Répondant à un dilemme du premier, un d'entre eux vous a dit que nous devions rendre le peuple heureux malgré lui-même, et comme si de nos départ...
      ...uis XVI ayant été fermée dans la séance du 7 janvier. Nous insérons ici, aux Annex...
      ...'opinions non prononcées où la question du jugement de Louis XVI est traitée d'une...
      (1) La discussion sur le procès de Louis XVI ayant été fermée dans la séance du 7 janvier. Nous insérons ici, aux Annexes de cette séance, par ordre alphabétique de noms d'auteur, un grand nombre d'opinions non prononcées où la question du jugement de Louis XVI est traitée d'une manière générale.
      Nous donnerons en Annexes, à la séance du 18 janvier, les opinions, nons prononcées sur l'appel au peuple, et à la fin du procès, les commentaires de plusieurs d... Nous donnerons en Annexes, à la séance du 18 janvier, les opinions, nons prononcées sur l'appel au peuple, et à la fin du procès, les commentaires de plusieurs députés sur les votes émis par eux lors des appels nominaux.
      Séance du 7 janvier 1793 (opinions sur le procès ... Séance du 7 janvier 1793 (opinions sur le procès de Louis XVI en général).
      Séance du 15 janvier 1793 (opinions sur l'appel a... Séance du 15 janvier 1793 (opinions sur l'appel au peuple).
      Séance du 19 janvier 1793 (commentaires sur les v... Séance du 19 janvier 1793 (commentaires sur les voles émis lors des appels nominaux).
      ...ue c'était à nous à préserver le peuple du malheur d'être égaré par les royalistes... nous dit que c'était à nous à préserver le peuple du malheur d'être égaré par les royalistes.
      ...Louis, inspiré par le génie bienfaisant du philanthrope Galonné, voulait envahir c...
      ...ar les dispositions pénales de son édit du timbre, à toute la voracité des traitan...
      ... de ses fidèles sujets; c'était pour nous rendre heureux malgré nous-mêmes, que Louis, inspiré par le génie bienfaisant du philanthrope Galonné, voulait envahir cette précieuse portion de nos propriétés, que baignent nos principaux fleuves; ajouter aux anciens impôts l'impôt territorial, et nous livrer, par les dispositions pénales de son édit du timbre, à toute la voracité des traitants et de leurs suppôts.
      ... la Morée ou dans la Syrie, sont conçus du même style, et que le sultan déclare au... ...de By-zance; mais je me persuade que les ordres envoyés de la Sublime Porte dans la Morée ou dans la Syrie, sont conçus du même style, et que le sultan déclare aussi aux stupides musulmans qu'il veut faire leur bonheur.

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 267
      ... sans autre examen, cette main arrachât du Temple leur victime et la trainât à^ l'échafau...
      ...épublique ce que l'aurore est à l'astre du jour; Louis jurait en son âme de la dét...
      ...che perfide prononçait la vaine formule du serment de la maintenir de tout son pou...
      ...udrait retirer une pleine vengeance de ces hommes abominables qui voulaient que, sans autre examen, cette main arrachât du Temple leur victime et la trainât à^ l'échafaud, même sans l'avoir entendue. Mon cœur voudrait trouver l'innocence, mais ma, r...
      ...il troupeau d'esclaves; jamais Louis n'a voulu cette Constitution qui fut à la République ce que l'aurore est à l'astre du jour; Louis jurait en son âme de la détruire, tandis que sa bouche perfide prononçait la vaine formule du serment de la maintenir de tout son pouvoir.
      ...e des poignards. Vous voulez le bonheur du peuple, et tous vos efforts tendent à l...
      ...guerres civiles. Vous voulez le bonheur du peuple, et vous ne parlez, vous n'écriv...
      ... féroce. Vous voulez surtout le bonheur du peuple de Paris, et vous ne cessez de h...
      ...n où, sur les ruines de son Aréopage et du Panthéon, les voyageurs demanderont où ...
      ...ur adhésion forcée à des arrêtés anarchiques, qui leur sont présentés à la pointe des poignards. Vous voulez le bonheur du peuple, et tous vos efforts tendent à le plonger dans les horeurs de l'anarchie et des guerres civiles. Vous voulez le bonheur du peuple, et vous ne parlez, vous n'écrivez que pour le rendre stupide et féroce. Vous voulez surtout le bonheur du peuple de Paris, et vous ne cessez de hâter ces jours de désolation où, sur les ruines de son Aréopage et du Panthéon, les voyageurs demanderont où fut Paris, comme sur les rives de l'Euphrate ils demandent où fut Babylone.
      ...s ! soldats d'une dictature éphémère et du tyran qui doit, bientôt après, relever ...
      ...ue vous êtes si ardents à nous observer du haut de ces tribunes et à graver dans votre mémoire tous les traits auxquels, au milieu du tumulte, de vos révoltes et de la résis...
      ...ême temps, peintes l'ivresse et la soif du crime. Vous voulez en massacrer la moit...
      ... venu porter le venin dans l'air que nous respirons avec les Parisiens nos frères ! soldats d'une dictature éphémère et du tyran qui doit, bientôt après, relever le trône des Tarquins ! vous voulez, dites-vous, tomber sur les représentants d'...
      ...itié : déjà, sans doute, vous avez marqué vos victimes; ce n'est pas pour rien que vous êtes si ardents à nous observer du haut de ces tribunes et à graver dans votre mémoire tous les traits auxquels, au milieu du tumulte, de vos révoltes et de la résistance des généreux républicains, vous pourrez nous reconnaître ; ce n'est pas po...
      ...ochez de nous, avec cette insolente affectation, ces fronts où nous voyons, en même temps, peintes l'ivresse et la soif du crime. Vous voulez en massacrer la moitié! Eh bien, ne m'oubliez pas, j'aspire à la gloire d'en être, moi, de cette hon...
      ...er contre Louis; on veut armer mon bras du second, mais je fais l'honorable aveu q... ...x glaives : celui de la loi et celui des assassins ; je n'ai pas trouvé le premier contre Louis; on veut armer mon bras du second, mais je fais l'honorable aveu que je ne sais pas m'en servir.
      ...abord comme juge, ensuite .comme membre du Corps législatif; je rentre enfin dans ...
      ...n citoyen, qu'un des éléments primitifs du corps social, l'unique souverain que je...
      ...ition je décompose, pour ainsi dire, mon existence politique; je me considère d'abord comme juge, ensuite .comme membre du Corps législatif; je rentre enfin dans la classe commune; je ne vois plus en moi qu'un citoyen, qu'un des éléments primitifs du corps social, l'unique souverain que je connaisse et que j'aie jamais connu.
      ...n doit être de m'assurer de l'existence du délit; je dois ensuite m'occuper de la recherche du coupable : En qualité de juré, mon premier soin doit être de m'assurer de l'existence du délit; je dois ensuite m'occuper de la recherche du coupable :
      ...ui devait entrer dans la reconstruction du trône du despote et des sièges de l'aristocratie... ...tre notre liberté; le sang des Français a été répandu pour détremper le ciment qui devait entrer dans la reconstruction du trône du despote et des sièges de l'aristocratie : en exposant ces faits dont, en mon âme, je trouve la pleine conviction, je sa...
      Que les avocats du roi, s'uivant le jeu de mots d'un orate...
      ...ne déclaration des Droits de l'homme et du citoyen; et par le plus grand
      Que les avocats du roi, s'uivant le jeu de mots d'un orateur trop célèbre, ne me vantent pas les bienfaits de ce roi parjure : la flatteri...
      ...ntissent et la renvoient jusque sur les bords de l'Escaut : cette voix demande une déclaration des Droits de l'homme et du citoyen; et par le plus grand

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 268
      Du sein des ténèbres qui m'environnent, je...
      ...i partent au milieu des bruyants éclats du tonnerre. Du fond de la vallée, mes yeux s'élèvent v...
      ...t pas dans ce lieu d'horreur que réside l'auguste, la sainte vérité, et la voix lugubre que vous entendez du fond de ces noires cavernes n'est pas c...
      Du sein des ténèbres qui m'environnent, je me tourne vers l'orient, et la sèule lumière qui frappe mes regards est l'effrayante clarté des éclairs qui partent au milieu des bruyants éclats du tonnerre. Du fond de la vallée, mes yeux s'élèvent vers le sommet de la montagne, et je ne vois qu'une lave brûlante que ne cesse de vomir cet horrible volcan. Ah, citoyens! ce n'est pas dans ce lieu d'horreur que réside l'auguste, la sainte vérité, et la voix lugubre que vous entendez du fond de ces noires cavernes n'est pas celle de son oracle.
      ...is, né avec des talents bien au-dessous du médiocre,, Louis, dont les facultés acq...
      ...t elle-mêmes des crimes se fût préservé du poison des leçons de ce prêtre et de la...
      ...e sait plus distinguer ce qui est bon de ce qui est essentiellement mauvais. Louis, né avec des talents bien au-dessous du médiocre,, Louis, dont les facultés acquises ne surpassent pas les talents naturels, ne peut cependant pas avoir été pe...
      ...eur de la tyrannie; un esprit qui n'eût pas été aveuglé par des passions qui sont elle-mêmes des crimes se fût préservé du poison des leçons de ce prêtre et de la contagion de son exemple, et l'hypocrite ne l'eût pas encouragé au parjure, en ...
      Louis, coupable du crime de haute trahison, l'est-il encore du crime d'homicide? Est-ce lui qui a donn...
      ...ées pour la défendre contre les ennemis du dehors? Permettez, citoyens, que je dél...
      ...ion-chimérique et atroce de fédéraliste du Midi, parce qu'on ose réprimer les pass...
      ...quel on ne trouva jamais l'impartialité du juge.
      Louis, coupable du crime de haute trahison, l'est-il encore du crime d'homicide? Est-ce lui qui a donné les ordres sanguinaires de massacrer nos frères à Nancy, à Jalès, à Nîmes, à M...
      ...re les enfants de la patrie ces mêmes bouches d'airain qui lui avaient été confiées pour la défendre contre les ennemis du dehors? Permettez, citoyens, que je délibère : on ne mérite pas les noms infâmes d'aristocrate, de royaliste et de feuillant ; on ne mérite pas la qualification-chimérique et atroce de fédéraliste du Midi, parce qu'on ose réprimer les passions de l'homme, et remettre son âme dans ce calme profond hors duquel on ne trouva jamais l'impartialité du juge.
      ...son intention ne fut jamais de répandre du sang, et sa perfidie connue ne me rend ...
      ...ois fainéants ne s'occupaient de celles du maire du palais.
      Louis nous a dit que son intention ne fut jamais de répandre du sang, et sa perfidie connue ne me rend pas sa foi plus suspecte que celle de ses ennemis. C'est le comité autrichien qu...
      ... digérait, sans s'occuper davantage des opérations de sa Cour, que les anciens rois fainéants ne s'occupaient de celles du maire du palais.
      ...nds déjà que les défenseurs et les amis du peuple me prodiguent leurs épithètes fa... J'entends déjà que les défenseurs et les amis du peuple me prodiguent leurs épithètes favorites de praticien, de procureur et de robi-nocrate. Je m'empresse de secouer ...
      ...uspendu la hache vengeresse sur la tête du premier qui voudra nous donner un maîtr... ...le sacrilège qui en osera rassembler les débris ; comme les Romains, vous avez suspendu la hache vengeresse sur la tête du premier qui voudra nous donner un maître; mais vous n'avez

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 269
      ...rlementaires, lre série, t. LIV, séance du 3 décembre 1792, page 90, l'opinion d'As-selin sur le j... (2) Voy. Archives parlementaires, lre série, t. LIV, séance du 3 décembre 1792, page 90, l'opinion d'As-selin sur le jugement de Louis XVI et meme séance, page 91, le complément de son opinion.
      ...la nuit éternelle. C'est par le meurtre du prisonnier du Temple qu'ils doivent ouvrir les premières voi... ... si longtemps cachée sous le boisseau, que pour nous replonger tout à coup dans la nuit éternelle. C'est par le meurtre du prisonnier du Temple qu'ils doivent ouvrir les premières voies; pouvez-
      Citoyens, le Temple renferme le talisman dont la possession...
      ...ffrayés l'heure de la chute des rois et du triomphe des nations.
      Citoyens, le Temple renferme le talisman dont la possession, jusqu'à la fin de nos travaux,.nous doit assurer le calme qui nous est si néce...
      ...able. Qu'errant autour des trônes, ce spectre de la royauté annonce aux tyrans effrayés l'heure de la chute des rois et du triomphe des nations.
      ...e, comme les Romains, assuré l'impunité du pieux assassin qui, d'une main, vous présentera le poignard sanglant qu'il aura retiré du sein du nouveau tyran, et qui vous offrira de l'autre la preuve des complots du liberticide assassiné. Le silence de vo...
      ... la loi. Achevez cette loi fondamentale du gouvernement républicain, nos vœux l'at...
      pas encore, comme les Romains, assuré l'impunité du pieux assassin qui, d'une main, vous présentera le poignard sanglant qu'il aura retiré du sein du nouveau tyran, et qui vous offrira de l'autre la preuve des complots du liberticide assassiné. Le silence de votre loi peut enchaîner les bras libérateurs des Casca, des Cimber et des Brutus,...
      ... au tyran le temps de s'environner d'une force capable de repousser le glaive de la loi. Achevez cette loi fondamentale du gouvernement républicain, nos vœux l'attendent ; nos bras s'apprêtent à son exécution, et ne nous effrayez plus par la ...
      ...que le père et le-fils, traînés au pied du même autel, expirent sous le couteau du pontife de l'égalité. ...ires, c'est la fumée qui s'exhale des entrailles palpitantes d'un roi sacrifié, que le père et le-fils, traînés au pied du même autel, expirent sous le couteau du pontife de l'égalité.
      ... D'elle-même elle s'avance vers le lieu du sacrifice, où l'appelle une voix traîtr... ...ème victime? Quelles mains la couronnent de fleurs et la couvrent de guirlandes? D'elle-même elle s'avance vers le lieu du sacrifice, où l'appelle une voix traîtresse.
      ...t habituel de révolte contre la volonté du peuple, exprimée par la majorité des su... ...ui demandent avec tant d'acharnement la tête de Louis? Ce sont des hommes en état habituel de révolte contre la volonté du peuple, exprimée par la majorité des suffrages de ses représentants. Ce sont ces hommes qui ont, comme les rois, leurs ...
      A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 7 JANVIER 1793, A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 7 JANVIER 1793,
      ...i, par EustacHk-Benoist Asselin, député du département de la Somme à la Convention... Mon dernier mot sur Va/faire de Louis xvi, par EustacHk-Benoist Asselin, député du département de la Somme à la Convention nationale (1).
      Représentants du peuple français (2), Représentants du peuple français (2),
      ...uges ; le pouvoir judiciaire est séparé du pouvoir législatif ; les crimes et attentats contre la chose publique sont du ressort des tribunaux. ...st pas l'énormité de ses crimes qui vous donne le droit de vous constituer ses juges ; le pouvoir judiciaire est séparé du pouvoir législatif ; les crimes et attentats contre la chose publique sont du ressort des tribunaux.

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 270
      ...ionnaires des Tuileries et les citoyens du 10 août, entre la nation française et l...
      ...z de l'anarchie : débarrassez la France du conspirateur qui habite le Temple, et vous aurez tout fait pour la destru...
      Il existe entre les contre-révolutionnaires des Tuileries et les citoyens du 10 août, entre la nation française et le ci-devant roi, un procès qui ne tarderait pas d'être terminé, si iîous étions ...
      ..., n'est qu'une grande imprudence, si même elle n'est un crime. Vous vous plaignez de l'anarchie : débarrassez la France du conspirateur qui habite le Temple, et vous aurez tout fait pour la destruction de l'anarchie; car vous aurez ôté aux ennemis de la liberté le seul point ...
      ... depuis qu'il s'est montré sur là scène du monde. A peine les représentants, du peuple furent-ils assemblés en 1789, qu...
      ...déploya au milieu d'eux tout l'appareil du pouvoir arbitraire. L'Assemblée nationale, assise dans le temple de là liberté et des lois par la volonté du peuple, jura de n'en sortir que par la ...
      ...olue sur les nations. "Telle est la conduite que Louis Capet a tenue constamment depuis qu'il s'est montré sur là scène du monde. A peine les représentants, du peuple furent-ils assemblés en 1789, que Louis.Capet, qui voulait fixer constitutionnellement l'orgueil dans la nobless...
      ... la bassesse dans le tiers-état, et conséquemment l'insignifiance de la nation, déploya au milieu d'eux tout l'appareil du pouvoir arbitraire. L'Assemblée nationale, assise dans le temple de là liberté et des lois par la volonté du peuple, jura de n'en sortir que par la puissance des baïonnettes. Ah! si elle eût toujours conservé ce sublime caractèr...
      ...l'homme? Qui vous en impose? Le bandeau royal? Le sceptre? La couronne? Tout est Pris...
      ...Ils furent égorgés, parce qu'il fallait du sang pour écrire le brevet d'impunité e...
      ...ens de corruption pour conserver la vie du dernier des rois de France, serait auss...
      ...s, à purifier notre monnaie de sa hideuse empreinte?,Vous arrêterez;vous devant l'homme? Qui vous en impose? Le bandeau royal? Le sceptre? La couronne? Tout est Prisé. Le manteau de l'inviolabilité? Les fédérés des départements et les Parisiens ...
      ...nt égorgés parce qu'ils appelaient la justice des lois sur les crimes d'un roi. Ils furent égorgés, parce qu'il fallait du sang pour écrire le brevet d'impunité et la patente ae contre-révolution qu'on allait délivrer à un roi ! Hâtons-no.us ...
      ... à l'univers que la coalition des despotes qui s'aviseraient de préparer des moyens de corruption pour conserver la vie du dernier des rois de France, serait aussi ridicule que celle formée pour aider ce même roi à reconquérir le sceptre de l...
      ...ue vous n'avez pas encore l'assentiment du peuple sur un point aussi important; qu...
      ...re, l'expression de la volonté générale du peuple.
      ...buez, est un article de la nouvelle loi constitutionnelle : je vous répondrais que vous n'avez pas encore l'assentiment du peuple sur un point aussi important; que la Constitution ci-devant faite continue d'être l'expression de la volonté gén...
      ...vie jusqu'à ce que vous l'ayez remplacée par une autre qui soit, comme la première, l'expression de la volonté générale du peuple.
      ... que la peine de mort devait §tre rayée du Code d'un peuple sage, et sans doute vo... J'ai voulu être court, et je finis. On vous a dit que la peine de mort devait §tre rayée du Code d'un peuple sage, et sans doute vous l'abolirez ; on vous a dit encore que la mort de Louis XVI serait un supplice...
      ...mination que vous avez prise de décider du sort de Louis XVI, qu'il soit banni à toujours du territoire de la République, et voué à l'exécration du genre humain. ...'un jugement proprement dit. Eh bien, puisque cg moyen se concilie avec la détermination que vous avez prise de décider du sort de Louis XVI, qu'il soit banni à toujours du territoire de la République, et voué à l'exécration du genre humain.
      A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 7 JANVIER 1793, A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 7 JANVIER 1793,
      opinion de P.-J. Audocin, député du département de Seine-et-Oise à la Conve... opinion de P.-J. Audocin, député du département de Seine-et-Oise à la Convention nationale, sur le jugement de Louis Capet, ci-devant roi des Français (1).

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 271
      ...l'enceinte oU Siègent les représentants du souverain, est souillée par des troupes aux ordres du tyran : les routes,-depuis Paris jusqu'...
      ... que le canon qui a brisé les . chaînes du pont-levis a retenti dans toute la Fran...
      ...nt, le troisième jour après le triomphe du peuple, abaisser dans Paris l'orgueil du diadème entre deux haies de . 300,000 h...
      ...is, convaincu de l'inutilité, ou plutôt du danger pour lui des moyens violents, il...
      ...s 5 un système, en un mot, complètement royal.
      arrivent de toutes parts : l'enceinte oU Siègent les représentants du souverain, est souillée par des troupes aux ordres du tyran : les routes,-depuis Paris jusqu'à Versailles, Sont couvertes de satellites et d'instruments de mort. Le peuple, ...
      ...ouvante dont Louis nous environnait passe tout entière dans son palais ; il sent que le canon qui a brisé les . chaînes du pont-levis a retenti dans toute la France ; U sent son trône chanceler, et celui qui osait entourer les représentants de la nation d'une horde de jannissaires vient, le troisième jour après le triomphe du peuple, abaisser dans Paris l'orgueil du diadème entre deux haies de . 300,000 hommes libres et armés ; il se rappelle les maximes de Joseph II ; il fait de magnifiques promesses ; mais, convaincu de l'inutilité, ou plutôt du danger pour lui des moyens violents, il embrasse un système de corruption^ de perfidies, de mensonges, de trahisons 5 un système, en un mot, complètement royal.
      ...re foulée aux pieds, la rareté factice, du pain, les apprêts d'une fuite, tout com...
      ...; ils vont à' Versailles, et la journée du .6 octobre voit les satellites du despote ou exterminés, ou demandant grâ...
      ... l'intervalle qui a séparé le 6 octobre du 14 juillet suivant, où il s est parjuré...
      ...l'intervalle qui a séparé le 14 juillet du 23 février, jour ou les fameux chevaliers du poignard furent roulés hors des apparte...
      ... de succès* mais les chants désastreux, impies de ses gardes, la cocarde tricolore foulée aux pieds, la rareté factice, du pain, les apprêts d'une fuite, tout commande aux parisiens dè se lever encore une fois ; ils vont à' Versailles, et la journée du .6 octobre voit les satellites du despote ou exterminés, ou demandant grâce, le despote amené dans la capitale, installé aux Tuiléries, et le pain reparaître en abondance. Jé passe rapidement et sur l'intervalle qui a séparé le 6 octobre du 14 juillet suivant, où il s est parjuré en présence de le nation représentée, et sur l'intervalle qui a séparé le 14 juillet du 23 février, jour ou les fameux chevaliers du poignard furent roulés hors des appartements, et ajournèrent leur courage, et j'arrive au projet d'évasion arrêté pour ...
      ...vorté déjà plusieurs fois : le bon sens du peuple démêle cette intrigue nouvelle :... ...à, sous prétexte d'un voyage à Saint-Gloud, veut exécuter son dessein de fuite avorté déjà plusieurs fois : le bon sens du peuple démêle cette intrigue nouvelle : on s'oppose au départ. Lafayette demande la boucherie mar-tialft ; mais Dantort...
      ...ramène le traître : et lorsqu'on aurait Je traduire à la barre, on députe vers,...
      ...u'elle était au bain, des représentants du peuple souverain pour recevoir bassemen...
      ...assins de la" liberté publiqùe toute leur audace et toutes leurs espérances. On ramène le traître : et lorsqu'on aurait Je traduire à la barre, on députe vers, lui, -vers sa femme, qui n'oublia pas de faire dire qu'elle était au bain, des représentants du peuple souverain pour recevoir bassement leurs dépositions. Vils esclaves de la tyrannie I aviez-vous été envoyés pour ...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 272
      ... et les assassinats : les représentants du peuple veulent contenir les uns et répr...
      ...ation signée contre la France en faveur du monarque français, emploie l'or de la l...
      ...d'ennemis de la patrie; des prêtres fanatiques prêchent en son nom les trahisons et les assassinats : les représentants du peuple veulent contenir les uns et réprimer les autres par de sévères décrets : un veto absolu rend nulles toutes les m...
      ...admiré des hommes justes, loin de faire aucun effort pour dissiper cette conspiration signée contre la France en faveur du monarque français, emploie l'or de la liste civile à équiper, à nourrir les émigrés.
      ...justes, nous aurions chassé, à l'époque du renversement de la Bastille, comme a'in... ...gandage des rois et la misère de la nation. Si nous avions eu le courage d'être justes, nous aurions chassé, à l'époque du renversement de la Bastille, comme a'infâmes déprédateurs, ce roi qui nous occupe, ainsi que ses complices, et nous vou...
      ...les brigands en soutane trouvent autour du trône la plus éclatante protection. Il ...
      ...ontre la France les armées des despotes du nord?
      ...s redouble une loi nouvelle est rendue contre eux, elle est frappée de mort, et les brigands en soutane trouvent autour du trône la plus éclatante protection. Il est à remarquer que la plupart des tyrans couronnés furent d'excellents catholiq...
      ... royauté, commandaient journellement l'assassinat des patriotes, et appelaient contre la France les armées des despotes du nord?
      ...éposent contre la double correspondance du ci-devant roi avec nos ennemis : l'une ... ...s existent; elles sont sous les yeux de l'Europe entière, ainsi que celles qui déposent contre la double correspondance du ci-devant roi avec nos ennemis : l'une ostensible, pour nous endormir ; l'autre secrète, pour nous; enchaîner : on appl...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 273
      ...r qui favorise également et les ennemis du dehors et les ennemis intérieurs, va chercher de nouveaux ministres parmi les fauteurs du despotisme, et-achève ainsi de rendre o...
      ... nationale. Un décret licencie la garde royale, et le maître a l'audace d'en faire l'é...
      La signature de Louis répond aux raisonnements de son défenseur. Le conspirateur qui favorise également et les ennemis du dehors et les ennemis intérieurs, va chercher de nouveaux ministres parmi les fauteurs du despotisme, et-achève ainsi de rendre odieux au peuple les hommes d'une opinion différente de celle des chauds patriote...
      ...e la véritable était dirigée contre la liberté elle-même, contre la souveraineté nationale. Un décret licencie la garde royale, et le maître a l'audace d'en faire l'éloge après qu'elle est licenciée, et de lui continuer sa paye ; mais son défense...
      ...a fermentation se manifeste, la journée du 30 juin arrive: un jour on, saura peut-...
      ...intentions, et il porta dans le repaire du tyran autant de sagesse qu'il en avait ...
      ... Louis, qui rejetait constamment le vœu du peuple pour favoriser les ennemis de la...
      ...s, on essayait de perdre les magistrats du peuple pour avoir bien rempli leurs dev...
      La fermentation se manifeste, la journée du 30 juin arrive: un jour on, saura peut-être s'il n'y avait pas des hommes conduits plutôt par amitié pour tel ou tel mi...
      ...ssent ceux qui avaient conseillé cette démarche, le peuple avait d'excellentes -intentions, et il porta dans le repaire du tyran autant de sagesse qu'il en avait -montré en défi -lant dans cette salle. Le lendemain, Louis, qui rejetait constamment le vœu du peuple pour favoriser les ennemis de la liberté, publia Une proclamation calomnieuse : elle est envoyée dans tous les d...
      ...suivait les citoyens coupables d'amour pour la patrie et de haine pour les tyrans, on essayait de perdre les magistrats du peuple pour avoir bien rempli leurs devoirs, en épargnant le sang de leurs frères.
      ...rie en danger ; cependant même inaction du pouvoir exécutif, ou combinaison . perf...
      ...ts publics faits par les princes au nom du roi; régiments levés en son nom, et pou...
      Des mesures extraordinaires pouvant seules sauver la France, on déclare la patrie en danger ; cependant même inaction du pouvoir exécutif, ou combinaison . perfide . des préparatifs de. J guerre; mouvements contre - révolutionnaires ordonné...
      ...appliqué aux citoyens qui défendaient avec énergie la liberté nationale*; emprunts publics faits par les princes au nom du roi; régiments levés en son nom, et pour lui, hors de France ; un second Goblentz au château [
      ...éance, et, tandis que les représentants du peuple se préparent lentement à entrer ...
      ...s, vos époux; leur trépas est l'ouvrage du tyran. Jugez de ses crimes par les larm...
      Une seule et unique voix, c'était celle de la France entière, demande sa déchéance, et, tandis que les représentants du peuple se préparent lentement à entrer dans une discussion solennelle, longue, interminable, le peuple se lève, vole ' ...
      ...astation et des ruines? Mères, enfants, épouses, vous pleurez vos fils, vos pères, vos époux; leur trépas est l'ouvrage du tyran. Jugez de ses crimes par les larmes que vous versez, et dites-nous si la nature admet l'inviolabilité?
      ...ité ! Qui a pu placer un tel mot à côté du mot roi? Un roi inviolable : c'esf le c... L'inviolabilité ! Qui a pu placer un tel mot à côté du mot roi? Un roi inviolable : c'esf le crime-Dieu. Et cependant on est obligé d'entrer tous les jours dans les mêmes dév...
      ...entée, sinon par des monstres à manteau royal, qui voulurent dévorer paisiblement les... Par qui l'inviolabilité a-t-elle été inventée, sinon par des monstres à manteau royal, qui voulurent dévorer paisiblement les nations, et couvrir sans inquiétude la terre de cadavres et d'ossements? Que de...
      ...honteux d'avoir décrété l'inviolabilité royale, et déchirés sans doute par le cuisant ... ...eurs les drogues mortifères d'un empyrique ignorant et fripons Mais vous-mêmes, honteux d'avoir décrété l'inviolabilité royale, et déchirés sans doute par le cuisant souvenir de la Déclaration des droits, vous avez dit qu'il n!y avait- point en F...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 274
      ...tre atteint par la loi, la souveraineté du peuple ne serait qu'une chimère, ^puisq...
      ...u'au-cune autorité, pas même l'autorité royale, n'est supérieure à la loi, un seul ind...
      ...es fonctions qui dérivent de l'autorité royale, a le privilège de marcher avant toutes les lois, de se placer ainsi au-dessus du peuple, d'asseoir la tyrannie sur les r...
      ...les lois françaises que le conspirateur du Temple s'est souillé de crimes ; que c'est pou...
      ...i-même, le pouvoir de commettre des crimes. Cependant, si Louis XVI ne pouvait être atteint par la loi, la souveraineté du peuple ne serait qu'une chimère, ^puisqu'il se trouverait un individu au-dessus de cette souveraineté. Quelle différenc...
      ...n. 11 faut reconnaître la pureté de ces principes, ou bien me prouver que, lorsqu'au-cune autorité, pas même l'autorité royale, n'est supérieure à la loi, un seul individu, hors des fonctions qui dérivent de l'autorité royale, a le privilège de marcher avant toutes les lois, de se placer ainsi au-dessus du peuple, d'asseoir la tyrannie sur les ruines de la justice et de la nature; si vous ne me le prouvez pas, renoncez donc...
      ..., à moins, encore que vous ne puissiez me prouver que c'est pour faire exécuter les lois françaises que le conspirateur du Temple s'est souillé de crimes ; que c'est pour exécuter les lois françaises qu'il a dirigé toutes ses opérations dans un sens...
      ...euples sur l'absurdité des prérogatives royales. Hâtons-nous de mettre Louis XVI en jug...
      .... On publie de belles pages sur l'oubli du passé, sur la générosité d'une nation v...
      Mais la philosophie semble nous avoir remis le soin de détromper les peuples sur l'absurdité des prérogatives royales. Hâtons-nous de mettre Louis XVI en jugement : hâtons-nous de le placer dans le rang que ses attentats lui assignent ; ...
      ...er cette haine vigoureuse des tyrans, qui pourtant est la vertu des républicains. On publie de belles pages sur l'oubli du passé, sur la générosité d'une nation victorieuse, sur l'infortune d'un roi détrôné, qu'on dit assez puni par la déchéa...
      ...s agents responsables ; qu'elle cessait du moment où l'inviolable agissait par lui...
      ...'il ne l'est que lorsqu'il parle au nom du peuple; que tout magistrat, lorsqu'il n...
      ...donc avoué que votre inviolabilité ne pouvait exister qu'autant qu'il y avait des agents responsables ; qu'elle cessait du moment où l'inviolable agissait par lui-même ; vous avez reconnu que la liberté est la puissance de faire tout ce qui n...
      ...at; que nul exécuteur de la volonté nationale n'est respectable par lui-même, qu'il ne l'est que lorsqu'il parle au nom du peuple; que tout magistrat, lorsqu'il ne. parlé point au nom de la loi, c'est-à-dire au nom de la nation, rentre dans l...
      ...heureuse fiction inventée pour le salut du peuple, pour le bonheur du peuple; et quand nous tîntes-vous ce la... Infâmes reviseurs, vous, nous disiez que l'inviolabilité était une heureuse fiction inventée pour le salut du peuple, pour le bonheur du peuple; et quand nous tîntes-vous ce langage? Lorsque vous présentâtes à la nation souveraine son .soi-disant Acte cons...
      ...mblée national® législative, les hommes du ,10 août, la France entière devant un t... suivre criminellement l'Assemblée national® législative, les hommes du ,10 août, la France entière devant un tribunal.. de rois.
      ...aient vers Paris, armés de la flamme et du fer? Mais comme je sais qu'il ne peut p... ...e nos villes? N'est-ce pas en son nom qu'en incendiant les chaumières, ils avançaient vers Paris, armés de la flamme et du fer? Mais comme je sais qu'il ne peut pas invoquer la Constitution en sa faveur, je ne veux pas l'invoquer contre lui. ...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 275
      ...udrait vite aller chercher Louis XVI au Temple, le ramener majestueusement aux Tuileri...
      ...raire, cependant, existe par la volonté du peuple souverain.
      ...ette ^Constitution existait, il faudrait cesser de nous dire républicains, il faudrait vite aller chercher Louis XVI au Temple, le ramener majestueusement aux Tuileries, lui rendre sa liste civile; lui rendre sa maison militaire, lui rendre son v...
      ...gislative, rentrer enfin sous le joug constitutionnellement tyran-nique. Le contraire, cependant, existe par la volonté du peuple souverain.
      ...789, à appeler à-son secours les arrêts du conseil et les édits enregistrés en par... ...à invoquer maintenant la Constitution, qu'il en aurait eu, après le 14 juillet 1789, à appeler à-son secours les arrêts du conseil et les édits enregistrés en parlement.
      ...une guerre entreprise contre la liberté du genre humain ; et vainement les avocats...
      ...ble conspiration contre ces trafiquants du sang des hommes? Nous ne pouvons pas le...
      ...ions de leur apprendre, par la punition du dernier des rois français, quel châtime...
      ... soient jugées par le tribunal criminel du département. Cette conduite, en pulvérisant tous _les amis du roi, tous les partisans du despotisme, imprimera un grand caractèr...
      ...'à l'ombré de l'espérance aux ambitieux du dehors et du dedans, démontrera au monde la scélérat...
      ... les peuples soumis à leur empire d'impôts considérables pour payer les frais d'une guerre entreprise contre la liberté du genre humain ; et vainement les avocats de la royauté nous parlent de ménagements : pour qui des ménagements? Pour les ...
      ...? Eh ! mais notre conduite, depuis quatre ans bientôt, n'est-elle pas une Véritable conspiration contre ces trafiquants du sang des hommes? Nous ne pouvons pas les rendre plus furieux Contre nous qu'ils ne le sont ; et d'ailleurs pourquoi leu...
      ... despotes contre les droits des autres nations? Ce sera donc bien servir les nations de leur apprendre, par la punition du dernier des rois français, quel châtiment méritent leurs tyrans. Hâtons-nous de faire régner, à la place de la folie de...
      ...imes des forfaits de Louis XVI. Je demande qu'après sa mort, sa femme et sa sœur soient jugées par le tribunal criminel du département. Cette conduite, en pulvérisant tous _les amis du roi, tous les partisans du despotisme, imprimera un grand caractère à notre Révolution, enlèvera jusqu'à l'ombré de l'espérance aux ambitieux du dehors et du dedans, démontrera au monde la scélératesse de ses oppresseurs, amènera les insurrections nationales, et prouvera surto...
      ... LA SÉANCE. DIS LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 7 JANVIER 1793, A LA SÉANCE. DIS LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 7 JANVIER 1793,
      Opinion de L. Bailly, député du département de ' Seine-et-Marne à la Convention nationale, sur le jugement du dernier roi des Français (1). Opinion de L. Bailly, député du département de ' Seine-et-Marne à la Convention nationale, sur le jugement du dernier roi des Français (1).
      ...h fermant la discussion sur le jugement du dernier roi des Français, vous avez déc... Citoyens représentants, eh fermant la discussion sur le jugement du dernier roi des Français, vous avez décrété que tous les membres inscrits our la parole feraient imprimer leur opinion,...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 276
      ...dant Louis et en le faisant enfermer au Temple, l'a accusé au tribunal de la nation; l...
      ... pas tout à fait impraticable, elle est du moins dangereuse, en ce que si, d'un côté, on craint d'influencer l'opinion du peuple en lui offrant l'ini-tialive du jugement, de l'autre, en ne prononçant ...
      ...de juré; ils voient le juré d'accusation dans le Corps législatif qui, en suspendant Louis et en le faisant enfermer au Temple, l'a accusé au tribunal de la nation; le juré de jugement se trouverait dans la . Convention qui déclarerait Louis coup...
      ...ouvoirs ; mais en la méditant avec attention, on voit que* si cette mesure n'est pas tout à fait impraticable, elle est du moins dangereuse, en ce que si, d'un côté, on craint d'influencer l'opinion du peuple en lui offrant l'ini-tialive du jugement, de l'autre, en ne prononçant aucune peine, on lui ôte un point de ralliement nécessaire, et par ce silencè qu...
      ...-qui déjà souffre beaucoup par la perte du temps que l'examen de ce procès nous a ... ...gtemps cette discussion , très prolongée, c'était faire tort à la chose publique-qui déjà souffre beaucoup par la perte du temps que l'examen de ce procès nous a enlevé, mais encore plus par les passions qu'il a enveloppées au milieu de nous,...
      ...ce qui a été dit avant no.us, et partir du point où. la discussion a été laissée. ... ... Si l'on veut arriver à un résultat certain, il faut faire le sacrilice de tout ce qui a été dit avant no.us, et partir du point où. la discussion a été laissée. |
      ...ermis de douter que, sans la Révolution du 10 août, la liberté était anéantie pour...
      ...s fortes prises par trahison, et au nom du ci-devant roi ; des milliers de Françai...
      ...les relations dont on a des preuves écrites sont si notoires, qu'il n'est plus permis de douter que, sans la Révolution du 10 août, la liberté était anéantie pour jamais. Aux yeux de tout homme impartial, il est démontré que Louis est un parj...
      ...rre étrangère appelée dans nos murs; nos campagnes livrées au pillage; nos places fortes prises par trahison, et au nom du ci-devant roi ; des milliers de Français massacrés ; enfin la masse entière de la conduite de Louis ne permèt pas de do...
      ...oupable, èt en .remontant aux principes du droit naturel et du droit des gens, rien ne peut le justifi... ...rjure, suivant cet axiome : frangenti fidem, non debetur /ides. Louis est donc coupable, èt en .remontant aux principes du droit naturel et du droit des gens, rien ne peut le justifier des crimes qu'il a commis. . ,
      ...nt, et les autres demandent la sanction du peuple. ... jugement; parmi ces derniers, les uns veulent que Louis soit jugé irrévocablement, et les autres demandent la sanction du peuple.
      ... punir un tyran détrôné! Eh! la journée du 10 août, le renversement d'un trône con... ...ur le sort de Louis. La guerre civile parmi le peuple, lorsqu'il est question de punir un tyran détrôné! Eh! la journée du 10 août, le renversement d'un trône constitu-

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 277
      Enfin, pour décider si cette sanction du peuple Bst absolument nécessaire, je vo...
      ...t, que vous allez prononcer sur le sort du ;oupable renfermé au Temple. Si c'est comme uges chargés d'applique...
      ...tion judiciaire une délégation expresse du leuple ; si vous pouvez présumer qu'il ...
      Enfin, pour décider si cette sanction du peuple Bst absolument nécessaire, je vous demanderai, citoyens, si c'est comme ^juges, ou en hommes l'Etat, que vous allez prononcer sur le sort du ;oupable renfermé au Temple. Si c'est comme uges chargés d'appliquer une loi existante, je 'ous demanderai si vous avez reçu pour cette onction judiciaire une délégation expresse du leuple ; si vous pouvez présumer qu'il vous ait onné ce mandat, lorsqu'au moment de notre lection, il existait encore u...
      ...e est une injure contre la souveraineté du peuple. A-t-il fait la guerre civile lo...
      ...il ne s'agit plus pour lui que de jouir du fruit de ses travaux et de faire son pr...
      ... montrer en face devant la souveraineté du peuple?Non, vous le savez, ce parti n'e...
      ...ns de la Révolution républicaine, on craint une guerre civile! Mais cette crainte est une injure contre la souveraineté du peuple. A-t-il fait la guerre civile lorsque successivement il a fait deux révolutions étonnantes, et que la postérité aura peine à croire ? Aujourd'hui qu'il ne s'agit plus pour lui que de jouir du fruit de ses travaux et de faire son propre bonheur en concourant autant qu'il est en lui à l'établissement d'une bonne...
      ...n ce moment, croyez-vous que le parti des aristocrates et des royalistes osât se montrer en face devant la souveraineté du peuple?Non, vous le savez, ce parti n'est qu'une poignée de rebelles et de factieux devant l'immense majorité des Franç...
      Ceux qui demandent la sanction du peuple présentent en faveur de leur opi...
      ...térieurs; je vous dirai que la sanction du peuple donnera à ce jugement un grand c...
      Ceux qui demandent la sanction du peuple présentent en faveur de leur opinion cette considération imposante que c'est le seul moyen de sauver la Républiq...
      ...s dirai que c'est la meilleure arme pour combattre' nos ennemis intérieurs et extérieurs; je vous dirai que la sanction du peuple donnera à ce jugement un grand caractère, en le rendant vraiment national, et que l'expression de la volonté gén...
      (1) Dans l'Assemblée électorale du département de ieine-et-Marne, on était...
      ... les députés ne eraient point les juges du ci-devant roi, qu'avant de
      (1) Dans l'Assemblée électorale du département de ieine-et-Marne, on était si persuadé que les députés ne eraient point les juges du ci-devant roi, qu'avant de
      Et, dans le cas de doute, n'est-il pas du devoir d'un mandataire fidèle de recour...
      ... comme juges sur Louis XVI, la sanction du peuple est absolument nécessaire pour l...
      Et, dans le cas de doute, n'est-il pas du devoir d'un mandataire fidèle de recourir à ses com" mettants, pour connaître leur vœu? Pour ré~ pondre à cette objecti...
      ...ce qui serait usurper une tyrannie redoutable ; d'où je conclus qu'en prononçant comme juges sur Louis XVI, la sanction du peuple est absolument nécessaire pour légaliser tout ce qui pourrait paraître défectueux dans la marche que nous avons ...
      ...me législateurs que nous allons décider du sort de Louis, nous devons prévoir tout...
      ...toutes nos démarches sur la loi suprême du salut public. Louis, sans doute, a méri...
      ...que. nuisible à notre liberté ? La mort du tyran pourrait faire revivre la tyranni...
      Si c'est comme législateurs que nous allons décider du sort de Louis, nous devons prévoir toutes les conséquences ultérieures de la mesure que nous adopterons, et combiner toutes nos démarches sur la loi suprême du salut public. Louis, sans doute, a mérité la mort ; mais cette mort serait-elle plus salutaire que. nuisible à notre liberté ? La mort du tyran pourrait faire revivre la tyrannie, tandis que Louis XVI méprisé, avili, ne peut plus être dangereux; sa vie n'es...
      ...is XVI. Je prends à témoin de la vérité du fait mes dix collègues à la députation, et tous les électeurs du département. ...intrépides, parce que, disait-on, ils auraient à prononcer aur les crimes de Louis XVI. Je prends à témoin de la vérité du fait mes dix collègues à la députation, et tous les électeurs du département.
      ...plus qu'à choisir entre deux peines, la prison perpétuelle, ou le bannissement après l... ... vivre le tyran pour abattre plus sûrement la tyrannie ; alors il ne nous reste plus qu'à choisir entre deux peines, la prison perpétuelle, ou le bannissement après la guerre. La première a aussi ses dangers ; Louis toujours renfermé au milieu de...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 278
      ...s cas ou le peuple voudrait la mort, la prison perpétuelle ou la détention temporaire ...
      ...s prononcé la détention des prisonniers du Temple tant que durera la guerre, leur. bannis...
      ...une instruction au peuple, sur la manière de procéder ; il faut prévoir les trois cas ou le peuple voudrait la mort, la prison perpétuelle ou la détention temporaire ; et que toutes les questions soient posées si clairement, qu'il puisse facileme...
      ...é, pour faire mourir la royauté sans espérance de ressusciter un jour. Nous avons prononcé la détention des prisonniers du Temple tant que durera la guerre, leur. bannissement perpétuel deux ans après la paix, la peine de mort contre eux si jamais i...
      ...législateurs, nous le condamnions à une prison perpétuelle, ou à une , détention temporaire, suivie du bannissement après la guerre, il n'en r... ...ant comme juge, elle condamne Louis XVI à la mort, soit qu'en -prononçant comme législateurs, nous le condamnions à une prison perpétuelle, ou à une , détention temporaire, suivie du bannissement après la guerre, il n'en résulte pas moins que, dans une cause qui intéresse aussi essentiellement sa libe...
      ...es trônes, et de bannir les tyrans loin du séjour de la liberté. ...ns, et que, pour être heureux et libres, il faut avoir le courage de renverser les trônes, et de bannir les tyrans loin du séjour de la liberté.
      La sanction du peuple pare à tous les dangers que pourraient susciter les ennemis du dedans et du dehors. Loin d'amener la guerre civile,... La sanction du peuple pare à tous les dangers que pourraient susciter les ennemis du dedans et du dehors. Loin d'amener la guerre civile, comme quelques prophètes de malheurs n'ont pas craint de vous l'annoncer, c'est...
      ...orce de loi par l'acceptation spontanée du peuple. Nous pouvons citer eii notre faveur l'exemple du Corps législatif, dont l'invitation est... ...r à la suivre? et cette invitation, sans être un ordre de notre part, acquerra force de loi par l'acceptation spontanée du peuple. Nous pouvons citer eii notre faveur l'exemple du Corps législatif, dont l'invitation est devenue une loi générale pour tdutes les assemblées primaires, qui, sentant
      ...voulant avoir d'autre passion que celle du biei public, j'ai- exposé mon opinion d...
      ...intérêts de la nation, et le plus digne du senti ment de sa grandeur et de sa forc...
      ...citoyens représentants, étranger toutes les intrigués, à toutes les factions, n voulant avoir d'autre passion que celle du biei public, j'ai- exposé mon opinion d'après m ma conviction intime et les lumières de m raison; Je n'ai pris d'autre ...
      ...'erreur, mais de voir triomphe le parti le plus utile au salut de la patrie, au intérêts de la nation, et le plus digne du senti ment de sa grandeur et de sa force. c Je propose le projet de décret suivant :

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 279
      ...de disposer sans le consentement formel du peuple, la Convention nationale décrète... ...ces politiques où nous nous trouvons, et de la vie duquel elle n'a pas le droit de disposer sans le consentement formel du peuple, la Convention nationale décrète ce qui suit, comme mesure de sûreté générale :
      ...paix, il sera banni, à perpétuité, hors du territoire français, àyec sa femme, ses... Deux ans après la paix, il sera banni, à perpétuité, hors du territoire français, àyec sa femme, ses enfants et sa sœur.
      ...ne seront tenus de faire remettre copie du procès-verbal à l'administration du district. ...près la convocation, le. président et le secrétaire de chaque assemblée de commune seront tenus de faire remettre copie du procès-verbal à l'administration du district.
      ...rages ; et l'enverra à l'administration du département. ' ...t, en désignant le nombre des votants de chaque commune, la nature de leurs suffrages ; et l'enverra à l'administration du département. '
      Art. 12. Art. 12.
      La souveraineté du peuple ne résidant point dans les divis... La souveraineté du peuple ne résidant point dans les divisions de territoire, mais dans la masse générale des Français, la majorité absolu...
      A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 7 JANVIER 1793, A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 7 JANVIER 1793,
      Opinion du citoyen Balla, député du département du Gard, sur le ci-devant roi (1). Opinion du citoyen Balla, député du département du Gard, sur le ci-devant roi (1).
      ... ses aïeux l'avaient été. Les principes du droit public avaient tellement été méco...
      ...droits imprescriptibles et inaliénables du -peuple souverain furent reconnus et pr...
      ...soigneux de conserver ce que la volonté du peuple avait littéralement consenti à l...
      Louis XVI était roi, parce qûe ses aïeux l'avaient été. Les principes du droit public avaient tellement été méconnus parmi nous, que Louis regardait la France comme son domaine, et le pouvoir ...
      ...voir l'aurore de la liberté. Ils se donnèrent une Constitution par laquelle les droits imprescriptibles et inaliénables du -peuple souverain furent reconnus et proclamés, et Louis fut nommé son premier fonctionnaire. Ce titre, le plus beau sa...
      ... pas son désir. Plus jaloux de se ressaisir de ce qu'il croyait avoir perdu que soigneux de conserver ce que la volonté du peuple avait littéralement consenti à lui donner, il em-
      Louis Gapet restera prisonnier au Temple avec sa famille, èt y sera gardé comme ... Louis Gapet restera prisonnier au Temple avec sa famille, èt y sera gardé comme ôtage jusqu'à la fin de la guerre.

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 280
      ...s armes ce qu'ils appelaient les droits du trône et de la - royauté. Enfin, la fameuse journée du . 10 août termina cette lutte sanglante...
      ...ues, fut envoyé prisonnier dans la tour du Temple. Cependant comme les représentants du peuple n'étaient pour lors investis que...
      ... Louis,' se coalisèrent avec les émigrés rebelles, pour soutenir par la force des armes ce qu'ils appelaient les droits du trône et de la - royauté. Enfin, la fameuse journée du . 10 août termina cette lutte sanglante ; le trône fut renversé, et Louis, suspendu de toutes fonctions publiques, fut envoyé prisonnier dans la tour du Temple. Cependant comme les représentants du peuple n'étaient pour lors investis que d'un pouvoir constitutionnel, et que- la Constitution avait été anéantie par ce...
  • Tome 71 : Table alphabétique et analytique des séances de la Convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 août 1793 (2ème partie : de L à Z) 1 result
    • Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      - search term matches: (2)

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 1
      ...fficiers, sous-officiers et volontaires du bataillon de la Haute-Marne (20 février...
      ...don patriotique des 4e et 5e compagnies du 8e bataillon de la Meurthe (4 mai 1793,...
      ...nnemi au cantonnement de Boussy-le-Bac et dépose un don patriotique au nom des officiers, sous-officiers et volontaires du bataillon de la Haute-Marne (20 février 1793, t. LIX, p. 26). — Adresse un don patriotique des 4e et 5e compagnies du 8e bataillon de la Meurthe (4 mai 1793, t. LXIV, p. 62). — Transmet une relation de la bataille d’Arlon (17 juin 1793, ...
      Fait un don patriotique (23 décembre 1792, t. LV, p. 366). Fait un don patriotique (23 décembre 1792, t. LV, p. 366).
      .... Fait un don patriotique (24 septembre 1792, t. Lïl, p. 122). capitaine. Fait un don patriotique (24 septembre 1792, t. Lïl, p. 122).
      lieutenant-colonel du 26e régiment d’infanterie. Fait un don ... lieutenant-colonel du 26e régiment d’infanterie. Fait un don patriotique (21 juillet 1793, t. LXIX, p. 288); — mention honorable et insertion...

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 2
      ...er à l’Hôtel des In» valides (5 octobre 1792, t. LU, p. 341). — Se justifie (6 octob... ...ournir des explications au sujet d’un enlèvement de cartouches qu’il a fait opérer à l’Hôtel des In» valides (5 octobre 1792, t. LU, p. 341). — Se justifie (6 octobre, p. 364 et suiv.).
      ...e d’instruction militaire (30 septembre 1792, t. LII, p. 242). Présente une pétition pour la formation d’une école d’instruction militaire (30 septembre 1792, t. LII, p. 242).
      ...l. Fait un don patriotique (24 novembre 1792, t. LIII, p. 577). colonel. Fait un don patriotique (24 novembre 1792, t. LIII, p. 577).
      neveux du général autrichien Clairfait, prisonnie... neveux du général autrichien Clairfait, prisonniers de guerre détenus àValenciennes. Seront transférés à Paris pour servir d’otag...
      département du Gers. Le conseil général applaudit aux ...
      ...ché à égarer le peuple, notamment celui du Gers, approuve la Convention, la remerc...
      département du Gers. Le conseil général applaudit aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin, s’élève contre les départements qui ont cherché à égarer le peuple, notamment celui du Gers, approuve la Convention, la remercie do la Constitution et demande la punition des administrateurs coupables (26 j...
      ...ne. Fait un don patriotique (20 octobre 1792, t. LII, p. 600). capitaine. Fait un don patriotique (20 octobre 1792, t. LII, p. 600).
      administrateur du district de Redon. Rétracte son adhésio... administrateur du district de Redon. Rétracte son adhésion aux arrêtés des 8, 9, 10 et 21 juin concernant les forces départementales et a...
      ...e la ferme de la Malmaison, département du Pas-de-Calais, jusqu’après le rapport s... Décret portant qu’il sera sursis à la revente de la ferme de la Malmaison, département du Pas-de-Calais, jusqu’après le rapport sur la pétition des citoyens Labbé et Prévost (6 juin 1793, t. LXVI, p. 98).
      ...ouvée dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 593 et suiv.). Lettre à son oncle trouvée dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 593 et suiv.).
      premier lieutenant-colonel du 2e bataillon du département des Landes. On signale sa b... premier lieutenant-colonel du 2e bataillon du département des Landes. On signale sa bravoure (2 mai 1793, t. LXIV, p. 6).
      ...mise en état d’arrestation (23 décembre 1792, t. LV, p. 361). Décret relatif à sa mise en état d’arrestation (23 décembre 1792, t. LV, p. 361).
      ...ouvée dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 597 et suiv.). Lettre au roi trouvée dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 597 et suiv.).
      ...ouvée dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 603 et suiv.). Lettre au roi trouvée dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 603 et suiv.).
      Indemnité à lui accordée (7 décembre 1792, t. LIV, p. 405). Indemnité à lui accordée (7 décembre 1792, t. LIV, p. 405).

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 3
      ...éral. Lettre concernant une disposition du général Duhoux (18 octobre 1792, t. LII, p. 556). — Annonce que les Aut...
      ... évacué la ville de Lan-noy (3 novembre 1792, t. LIII, p. 136). — Annonce l’entrée d...
      ...r s’établir sur la rive de la Bidassoa (12 juillet 1793, t. LXVIII, p. 591 et suiv...
      général. Lettre concernant une disposition du général Duhoux (18 octobre 1792, t. LII, p. 556). — Annonce que les Autrichiens ont évacué la ville de Lan-noy (3 novembre 1792, t. LIII, p. 136). — Annonce l’entrée des troupes françaises à Tour-nay (10 novembre, p. 340). — Annonce l’entrée des t...
      ... t. LXIV, p. 667). — Eend compte de deux tentatives faites par les Espagnols pour s’établir sur la rive de la Bidassoa (12 juillet 1793, t. LXVIII, p. 591 et suiv.). — Annonce que les troupes de la Eépublique ont enlevé aux Espagnols la redou...
      volontaire du bataillon de la Eépublique. Prévenu de meurtre (1er novembre 1792, t. LIIÎ, p. 98). volontaire du bataillon de la Eépublique. Prévenu de meurtre (1er novembre 1792, t. LIIÎ, p. 98).
      ...u comité de division (p. 480). — Membre du comité d’inspection (p.531). — Son opinion sur l’affaire du ci-devant roi (t. LIV, p. 224). — 1793....
      ...apet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » et motive son opinion (p. 77 ...
      ...e savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 460 et 470). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette que...
      LA BOISSIÈEE (suite). — Suppléant au comité de division (p. 480). — Membre du comité d’inspection (p.531). — Son opinion sur l’affaire du ci-devant roi (t. LIV, p. 224). — 1793. — Vote oui dans le scrutin par appel nominal sur cette question : « Louis Capet...
      ...nal sur cette question : « Le jugement de la Convention nationale contre Louis Capet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » et motive son opinion (p. 77 et 111). — Vote pour la mort avec Vamendement de Mailhe dans le scrutin par appe...
      ... (p. 354 et 419). — Vote oui dans le scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 460 et 470). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette question : « Y a-t-il lieu à accusation contre Marat, membre de la Convention natio...
      ...e. Fait un don patriotique (23 décembre 1792, t. LV, p. 366). commandant de la gendarmerie. Fait un don patriotique (23 décembre 1792, t. LV, p. 366).
      Fait un don patriotique (27 septembre 1792, t. LII, p. 170). Fait un don patriotique (27 septembre 1792, t. LII, p. 170).
      Fait un don patriotique (7 novembre 1792, t. LIII, p. 284). Fait un don patriotique (7 novembre 1792, t. LIII, p. 284).

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 4
      ... sur la prise de son navire (3 décembre 1792, t. LIV, p. 58).’— Le conseil général d...
      ...és à Saint-Christophe lors de l’arrivée du navire Les Frères (ibid. et p. suiv.).
      commandant la flûte la Bienvenue. Envoie des détails sur la prise de son navire (3 décembre 1792, t. LIV, p. 58).’— Le conseil général de la commune de Lorient annonce son arrestation (1er janvier 1793, t. LVÏ, p, io...
      ...3, t. LVII, p. 425). — Son procès-verbal relatif aux événements qui se sont passés à Saint-Christophe lors de l’arrivée du navire Les Frères (ibid. et p. suiv.).
      député de la Gironde. — 1792. —-Membre du comité de commerce (t. Lïï, p. 455). — ...
      ..., p. 74); — le défend (ibid.). — Membre du comité central (p. 103). — Fait un rapport sur l’importation du sel étranger pour la pêche de la morue ...
      ...apet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » et motive son opinion (p. 75 ...
      ... opinion (p. 344 et 421). — Malade lors du scrutin par appel nominal sur la question de savoir s'il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 4...
      ...rgés de se rendre dans les départements du Nord et de la Corse (t. LVIÏI, p. 227). — Fait un rapport sur le paiement des dépenses du service des bateaux de correspondance e...
      ... — Signale le patriotisme des habitants du district de Li-bourne (t. LX, p. 320). ...
      ...tat d’arrestation de sortir accompagnés du gendarme qui les garde (t. LXVII, p. 10...
      député de la Gironde. — 1792. —-Membre du comité de commerce (t. Lïï, p. 455). — Fait un rapport sur la prohibition de la sortie des viandes salées (t. LIII, p. 74); — le défend (ibid.). — Membre du comité central (p. 103). — Fait un rapport sur l’importation du sel étranger pour la pêche de la morue (t. LV, p. 54 et suiv.). — 1793. — Vote oui dans le scrutin par appel nominal su...
      ...nal sur cette question : « Le jugement de la Convention nationale contre Louis Capet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » et motive son opinion (p. 75 et 111). — Vote pour la réclusion jusqu'à la paix et le bannissement après la pa...
      ...minal sur cette question : - Quelle peine sera infligée à Louis? » et motive son opinion (p. 344 et 421). — Malade lors du scrutin par appel nominal sur la question de savoir s'il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 460 et 474). — Fait une proposition relative à la nomination de commissaires chargés de se rendre dans les départements du Nord et de la Corse (t. LVIÏI, p. 227). — Fait un rapport sur le paiement des dépenses du service des bateaux de correspondance entre l’île de Corse et le continent (t. LIX, p. 15). — Signale le patriotisme des habitants du district de Li-bourne (t. LX, p. 320). — Parle sur l’affichage à l’extérieur des maisons des noms des habitants (p. 697...
      ...iei (t. LXVI, p. 140). — Appuie la proposition de permettre aux députés mis en état d’arrestation de sortir accompagnés du gendarme qui les garde (t. LXVII, p. 105).
      ... attribuée aux religieuses (16 novembre 1792, t. LUI, p. 433). ...nt de la Haute-Garonne. Les administrateurs demandent la jouissance d’une église attribuée aux religieuses (16 novembre 1792, t. LUI, p. 433).
      département du Tarn. Compte rendu de l’état des esprits et du zèle patriotique des citoyens (11 mai 1... département du Tarn. Compte rendu de l’état des esprits et du zèle patriotique des citoyens (11 mai 1793, t. LXIV, p. 537).:— La Société populaire fait un don patriotique et envoie ...
      Fait un don patrio' tique (23 décembre 1792, t. LV, p. 366). Fait un don patrio' tique (23 décembre 1792, t. LV, p. 366).

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 5
      ...ses Fait un don patriotique (7 novembre 1792, t- LIII, p. 284). enseigne en la compagnie des Cent-Suisses Fait un don patriotique (7 novembre 1792, t- LIII, p. 284).
      .... Fait un don patriotique (24 septembre 1792, t. LII, p. 120). domestique. Fait un don patriotique (24 septembre 1792, t. LII, p. 120).
      président du tribunal de Gan-nat. Rétracte sa signat... président du tribunal de Gan-nat. Rétracte sa signature à une adresse relative à l’arrestation de Brissot (3 juillet 1793, t. LXVÏII...
      vice-président du département de Paris. Son opinion sur c...
      ...juste, est-il utile de fixer le maximum du prix des grains? » (t. LXIII, p. 341 et...
      vice-président du département de Paris. Son opinion sur cette question : « Est-il juste, est-il utile de fixer le maximum du prix des grains? » (t. LXIII, p. 341 et suiv.).
      ...ande l’établissement d’un lycée au delà du cap de Bonne-Espérance (20 février 1793... gouverneur général des Iles-de-France et de Bourbon Demande l’établissement d’un lycée au delà du cap de Bonne-Espérance (20 février 1793, t. LIX, p. 27).
      ...apet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 92 et 111). — Yote pour l...
      ...e savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 465 et 473.) — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette que...
      ... rapporté? » (t- LXV, p. 536). — Membre du comité de liquidation (t. LXVII, p. 53)...
      ...nal sur cette question : « Le jugement de la Convention nationale contre Louis Capet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 92 et 111). — Yote pour la mort avec Vamendement de Mailhe dans le scrutin par appel nominal sur cette qu...
      ... (p. 391 et 419). — Yote non dans le scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 465 et 473.) — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette question ; « Y a-t-il LACOMBE (suite]. lieu à accusation contre Marat, membre de la...
      ...nal sur cette question « Le décret qui a cassé la commission des Douze sera-t-il rapporté? » (t- LXV, p. 536). — Membre du comité de liquidation (t. LXVII, p. 53). — Suppléant au comité de division (t. LXIX, p. 148).
      .... Demande une gratification (21 octobre 1792, t. LU, p. 596). brigadier. Demande une gratification (21 octobre 1792, t. LU, p. 596).
      ...el. Fait un don patriotique (9 décembre 1792, t. LV, p. 125). colonel. Fait un don patriotique (9 décembre 1792, t. LV, p. 125).
      Fait un don patriotique (2 décembre 1792, t. LIV, p. 52). Fait un don patriotique (2 décembre 1792, t. LIV, p. 52).
      blessé du 10 août. Demande un secours (8 février ... blessé du 10 août. Demande un secours (8 février 1793, t. LVIII, p. 386); — renvoi au pouvoir exécutif (ibid.). — Sollicite un'se...

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 6
      député de la Dordogne. — 1792. — Membre du comité de division (t. LII, p. 480), — du comité des inspecteurs de la salle (p. 480), — du comité des secours publics LACOSTE (sui...
      ... Fait une motion concernant le tribunal du district de Montignac (t. LUI, p. 86). ...
      ...). — Présente une adresse des habitants du canton de Tanavelle (t. LV, p. 48). — A...
      ...apet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 96 et 111). — Vote pour l...
      ...e savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 4...
      ...a inscrit à la suite de l’appel nominal du 15 janvier 1792 (t. LVIII, p. 495). — Est envoyé dans l...
      ...crutement (t. LX, p. 25). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette que...
      ...patriotiques (t. LXVI, p. 55). — Membre du comité de division (t. LXIX, p. 147). —...
      ...es de Sourzet et de Salles, département du Lot, au département de la Dordogne (p. ...
      député de la Dordogne. — 1792. — Membre du comité de division (t. LII, p. 480), — du comité des inspecteurs de la salle (p. 480), — du comité des secours publics LACOSTE (suite). (p. 551). Fait un rapport sur les plans de l’architecte Gizors en vue de la construction d’une nouvelle salle pour la Convention (p. 674 et suiv.). — Fait une motion concernant le tribunal du district de Montignac (t. LUI, p. 86). — Remet un don patriotique (ibid.). — Présente une adresse des habitants du canton de Tanavelle (t. LV, p. 48). — Annonce que les défenseurs de Louis Capet se sont rendus chez le président de la ...
      ...nal sur cette question : « Le jugement de la Convention nationale contre Louis Capet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 96 et 111). — Vote pour la mort dans le scrutin par appel nominal sur cette question : « Quelle peine ser...
      ... (p. 402 et 418). — Vote non dans le scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 466 et 473). — Son nom sera inscrit à la suite de l’appel nominal du 15 janvier 1792 (t. LVIII, p. 495). — Est envoyé dans les départements pour y accélérer le recrutement (t. LX, p. 25). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette question : « Y a-t-il lieu à accusation contre Marat, membre de la Convention natio...
      ...a commission des Douze sera-t-il rapporté? » (t. LXV, p. 537). — Remet des dons patriotiques (t. LXVI, p. 55). — Membre du comité de division (t. LXIX, p. 147). — Fait un rapport sur l’incorporation de l’enclave de Salignac au district de Pon...
      ...-devant Sainte-Claire (p. 249). — Fait un rapport sur le rattachement des communes de Sourzet et de Salles, département du Lot, au département de la Dordogne (p. 462), — un rapport sur le rattachement de la commune de Cavare, département de l...
      ...apet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » et motive son opinion (p. 88 ...
      ...e savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 4...
      ...uiv.), (p. 459 et suiv.). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette que...
      ...II, p. 651). — En mission en Corse lors du scrutin par appel nominal sur cette que...
      ...nal sur cette question : « Le jugement de la Convention nationale contre Louis Capet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » et motive son opinion (p. 88 et 111). — Vote pour la mort dans le scrutin par appel nominal sur cette questio...
      ... (p. 378 et 418). — Vote non dans le scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 464 et 473). — Parle sur l’organisation des armées (p. 678 et suiv.), — sur les c...
      ... de Corse (t. LVIII, p. 227). — Parle sur l’organisation de l’armée (p. 369 et suiv.), (p. 459 et suiv.). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette question : « Y a-t-il lieu à accusation contre Marat, membre de la Con vention nationale? » (t. LXII, p. 44 et 74). — Commissaire en Corse (t. LXÎII, p. 651). — En mission en Corse lors du scrutin par appel nominal sur cette question : « Le décret qui a cassé la commission des Douze sera-t-il rapporté? » (t...

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 7
      ... être entendu sur les affaires des îles du Vent (8 novembre 1792, t. LUI, p. 316). — Il est interrogé (9...
      ... justice rendra compte de l’inexécution du décret rendu contre lui (20 novembre, p...
      ...ntérieur rendra compte de l’inexécution du décret (ibid. p. 497). — Compte rendu (...
      ...e l’accusation contre lui (1er décembre 1792, [t. LIV, p. 2). — Sa lettre au roi tro...
      ex-ministre de la marine. Il est mandé à la barre pour être entendu sur les affaires des îles du Vent (8 novembre 1792, t. LUI, p. 316). — Il est interrogé (9 novembre, p. 323 et suiv.), (p. 325). — Il est décrété d’accusation (ibid. p. 326). —Le ministre de la justice rendra compte de l’inexécution du décret rendu contre lui (20 novembre, p. 492). — Compte rendu (ibid. p, 496). — Le ministre de l’intérieur rendra compte de l’inexécution du décret (ibid. p. 497). — Compte rendu (21 novembre, p. 510). — Le ministre de la justice LACOSTE (suite). annonce l’arr...
      ...e (ibid.). — Il demande à être interrogé (30 novembre, p. 676). — Texte de l’acte l’accusation contre lui (1er décembre 1792, [t. LIV, p. 2). — Sa lettre au roi trouvée dans l’armoire de fer (7 décembre, p. 489).
      ...apet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 94 et 111). — Son opinion...
      ...e savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 4...
      ...crutement (t. LX, p. 25). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette que...
      ... propose de décréter que le département du Cantal et la ville d’Aurillac ont bien ...
      .... LXIX, p. 484). — Est envoyé à l’armée du Nord en remplacement de Delcher (p. 558...
      ...nominal sur cette question Le jugement de la Convention nationale contre Louis Capet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 94 et 111). — Son opinion, non prononcée, sur le jugement de Louis XVI (p. 219 et suiv.). — Vote pour la ...
      ... (p. 395 et 418)- — Vote non dans le scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 465 et 473). — Est envoyé dans les départements pour y accélérer le recrutement (t. LX, p. 25). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette question : « Y a-t-il lieu à accusation contre Marat, membre de la Convention natio...
      ...4. LXV, p. 536). — Demande des armes et des subsistances pour son département et propose de décréter que le département du Cantal et la ville d’Aurillac ont bien mérité de la patrie (t. LXVI, p. 131). — Est adjoint aux commissaires de la Convention à l’armée de la Moselle (t. LXIX, p. 484). — Est envoyé à l’armée du Nord en remplacement de Delcher (p. 558).
      ...ans autre désignation. — 1793. — Membre du comité de législation (t. LXVIL p. 517)... député, sans autre désignation. — 1793. — Membre du comité de législation (t. LXVIL p. 517). — Membre de la commission chargée de mettre en ordre les acceptations de la Co...
      ...n curé. Demande des secours (3 novembre 1792, t. LUI, p. 124). ancien curé. Demande des secours (3 novembre 1792, t. LUI, p. 124).
      ...onvention décrète que les représentants du peuple près les armées du centre prendront des informations sur l... ...ention d’ordonner son élargissement (10 juillet 1793, t. LXVIII, p. 502); — la Convention décrète que les représentants du peuple près les armées du centre prendront des informations sur l’objet de la pétition de ce citoyen et lui en rendront compte (ibid.).
      ...lerie. Pétition contre lui (10 novembre 1792, t. LUI, p. 337). colonel d’artillerie. Pétition contre lui (10 novembre 1792, t. LUI, p. 337).

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 8
      député de la Haute-Vienne. — 1792. — Suppléant au comité des finances (t....
      ...u comité de division (p. 480). — Membre du comité de législation (p. 492). — Obtie...
      ...apet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 88 et 106). — Vote pour l...
      ...e savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 4...
      ... LVIII, p. 375 et suiv.). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette que...
      député de la Haute-Vienne. — 1792. — Suppléant au comité des finances (t. LII, p. 438). — Suppléant au comité de division (p. 480). — Membre du comité de législation (p. 492). — Obtient un congé (p. 638). —Propose la question préalable sur toute formation de nouv...
      ...nal sur cette question : « Le jugement de la Convention nationale contre Louis Capet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 88 et 106). — Vote pour la détention pendant la guerre et le bannissement à la paix dans le scrutin par a...
      ... (p. 379 et 421). — Vote oui dans le scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 464 et 470). — Fait un rapport sur la suspension de plusieurs notaires de la ville de Lyon (t. LVIII, p. 375 et suiv.). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette question : « Y a-t-il lieu à accusation contre Marat, membre de la Convention natio...
      procureur syndic du département de la Marne. Dénonciation contre lui (4 octobre 1792, t. LU, p. 318). procureur syndic du département de la Marne. Dénonciation contre lui (4 octobre 1792, t. LU, p. 318).
      LACRAMPE {suite). du peuple? » et motive son opinion (p. 83 ...
      ...e savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 4...
      LACRAMPE {suite). du peuple? » et motive son opinion (p. 83 et 108). — Vote pour la mort dans le scrutin par appel nominal sur cette questio...
      ... (p. 368 et 418). — Vote non dans le scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 462 et 473). — Suppléant au comité des finances (p. 735). — Vote oui dans le scru...
      ... LXVI, p. 171). — Juré en exercice près du tribunal révolutionnaire (1er août 1793... Est nommé juré au tribunal criminel extraordinaire (8 juin 1793, t. LXVI, p. 171). — Juré en exercice près du tribunal révolutionnaire (1er août 1793, t. LXX, p. 86).
      ...Eend compte de sa mission (26 septembre 1792, t. LU, p. 156). commissaire de l’Assemblée nationale législative dans la Seine-Inférieure. Eend compte de sa mission (26 septembre 1792, t. LU, p. 156).
      ...es. Fait un don patriotique (3 novembre 1792, t. LIII, p. 124). ci-devant évêque de Vabres. Fait un don patriotique (3 novembre 1792, t. LIII, p. 124).
      ex-commissaire du pouvoir exécutif. Se plaint de son arre... ex-commissaire du pouvoir exécutif. Se plaint de son arrestation (2 janvier 1793, 1 LVI, p. 140).
      ...ieu de détention publique (1er décembre 1792, t. LIV, p. 2 et suiv. ). Décret portant qu’il sera maintenu en arrestation dans un lieu de détention publique (1er décembre 1792, t. LIV, p. 2 et suiv. ).
      ...t des vues utiles au public (6 décembre 1792, t. LIV, p. 390). Fait hommage d’un mémoire renfermant des vues utiles au public (6 décembre 1792, t. LIV, p. 390).

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 9
      ...mmandant la frégate la Félicité. Lettre du citoyen Devery relative à sa mission (12 février 1793, t. LVIII, p. 470). — Annonce que les Iles du Vent ont reconnu l’autorité de la Répub...
      ...istre de la marine transmet une adresse du citoyen Lacrosse et annonce que le cons...
      commandant la frégate la Félicité. Lettre du citoyen Devery relative à sa mission (12 février 1793, t. LVIII, p. 470). — Annonce que les Iles du Vent ont reconnu l’autorité de la République (13 mars 1793, t. LX, p. 156). — Le ministre de la marine transmet une adresse du citoyen Lacrosse et annonce que le conseil exécutif l’a nommé gouverneur de la Guadeloupe (28 mars, p. 632).
      membre du directoire du département de Rhône-et-Loire. Accepte ... membre du directoire du département de Rhône-et-Loire. Accepte la Constitution et rétracte son consentement à tout arrêté liberticide (28 juill...
      administrateur du département de l’Eure. Décret ordonnant... administrateur du département de l’Eure. Décret ordonnant sa mise en état d’arrestation et sa comparution à la barre de la Convention (13...
      Rapport sur une lettre du ministre de la guerre relative à des ma... Rapport sur une lettre du ministre de la guerre relative à des marchés passés par son prédécesseur avec les citoyens Ladève, Portail et Cie pour ...
      ... de lui payer ses appointements à dater du jour du dernier paiement (29 juin 1793, t. LXVI... ...eant le ministre de la guerre de l’employer dans les troupes de la République et de lui payer ses appointements à dater du jour du dernier paiement (29 juin 1793, t. LXVII, p. 646 et suiv.).
      ...el. Fait un don patriotique (7 novembre 1792, t. LUI, p. 284). lieutenant-colonel. Fait un don patriotique (7 novembre 1792, t. LUI, p. 284).
      ...ouvés dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 491 et suiv.), (p. 517 et s... Ses lettres et mémoires au roi, trouvés dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 491 et suiv.), (p. 517 et suiv.).

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 10
      ...es. Fait un don patriotique (22 octobre 1792, t. LU, p. 610). préposé des douanes. Fait un don patriotique (22 octobre 1792, t. LU, p. 610).
      procureur syndic du district de l’Isle-Jourdain, détenu dan...
      ...rète qu’il sera remis par le directoire du département du Gers au directeur du juré du tribunal de l’Isle-Jourdain, pour être ...
      procureur syndic du district de l’Isle-Jourdain, détenu dans la maison d’arrêt de la commune d’Auch. La Convention décrète qu’il sera remis par le directoire du département du Gers au directeur du juré du tribunal de l’Isle-Jourdain, pour être par ledit directeur procédé contre ce détenu conformément à la loi (27 juillet 1...
      ...ce en Toscane. Prête serment (2 octobre 1792, t. LU, p. 284). chargé d’affaires de France en Toscane. Prête serment (2 octobre 1792, t. LU, p. 284).
      ...apet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 95 et 106). — S’abstient ...
      ...e savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 466 et 474). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette que...
      ...nal sur cette question : « Le jugement de la Convention nationale contre Louis Capet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 95 et 106). — S’abstient dans le scrutin par appel nominal sur cette question : « Quelle peine sera infli...
      ...p. 398 et 416). — S’abstient dans le scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 466 et 474). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette question : « Y a-t-il lieu à accusation contre Marat, membre de la Convention natio...
      ...aiement d’une somme de 1,339 liv. 8 s. (12 mai 1793, t. LXIV, p. 588); — renvoi au... de Dieppe. Réclame le paiement d’une somme de 1,339 liv. 8 s. (12 mai 1793, t. LXIV, p. 588); — renvoi au comité des finances (ibid.).
      vice-président du directoire du district de JVlarvéjols. Présente une adresse au nom du département de la Lozère (18 juin 1793,... vice-président du directoire du district de JVlarvéjols. Présente une adresse au nom du département de la Lozère (18 juin 1793, t. LXVI, p. 663 et suiv.).
      Fait un don patriotique (6 novembre 1792, t. LUI, p. 198). Fait un don patriotique (6 novembre 1792, t. LUI, p. 198).
      ...errand. Annonce que les administrateurs du département du Puy-de Dôme ont dénaturé dans une adres... député de la Société populaire de Clermont-Ferrand. Annonce que les administrateurs du département du Puy-de Dôme ont dénaturé dans une adresse les journées des 31 mai et 2 juin et fait part de la soumission de ses concit...
      Voir. Assignats ;§7, Fabrication du papier. Voir. Assignats ;§7, Fabrication du papier.

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 11
      ...ux lettres qu’il a reçues de la régence du prince de Nassau-Sarrebruck (21 novembre 1792, t. LIII, p. 501). — Demande des vivres et des drogues pour les hôpitaux (12 janvier 1793, t. LVII, p 2). commandant de la ville de Bitche. Envoie deux lettres qu’il a reçues de la régence du prince de Nassau-Sarrebruck (21 novembre 1792, t. LIII, p. 501). — Demande des vivres et des drogues pour les hôpitaux (12 janvier 1793, t. LVII, p 2).
      ... le chef-lieu de l’assemblée électorale du département de l’Aude (30 octobre 1792, t. LIII, p. 62). Sera le chef-lieu de l’assemblée électorale du département de l’Aude (30 octobre 1792, t. LIII, p. 62).
      district de Montréal, département du Gers. Adresse d’adhésion de la commune (20 octobre 1792, t. LUI, p. 30). \ district de Montréal, département du Gers. Adresse d’adhésion de la commune (20 octobre 1792, t. LUI, p. 30). \
      député du Gers. —1792. — Membre de la commission des marchés ...
      ...apet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 75 et 111). — Vote pour l...
      ...e savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 459 et 473). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette que...
      député du Gers. —1792. — Membre de la commission des marchés militaires (t. LIII, p. 512). — 1793. — .Vote oui dans le scrutin par appel nomi...
      ...nal sur cette question : « Le jugement de la Convention nationale contre Louis Capet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 75 et 111). — Vote pour la mort dans le scrutin par appel nominal sur cette question : « Quelle peine ser...
      ... (p. 343 et 418). — Vote non dans le scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 459 et 473). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette question : « Y a-t-il lieu à accusation contre Marat, membre de la Convention natio...
      ...ouver l’ancien gouvernement (9 décembre 1792, t. LIV, p. 723); — renvoi au comité de... Suédoise. Se plaint de l’oppression que lui a fait éprouver l’ancien gouvernement (9 décembre 1792, t. LIV, p. 723); — renvoi au comité de liquidation (ibid.).
      administrateur du directoire du district de Montauban. Décret le suspen... administrateur du directoire du district de Montauban. Décret le suspendant de ses fonctions (1er août 1793, t. LXX, p. 78).
      ...s sur le partage des terres (21 octobre 1792, t. LU, p. 605). Présente ses idées sur le partage des terres (21 octobre 1792, t. LU, p. 605).
      ...e des officiers municipaux (17 décembre 1792, t. LV, p. 125). — Don patriotique des ... — Don patriotique des officiers municipaux (17 décembre 1792, t. LV, p. 125). — Don patriotique des canon-niers (18 mars 1793, t. LX, p. 283).
      Fait un don patriotique (6 novembre 1792, t. LIII, p. 198). Fait un don patriotique (6 novembre 1792, t. LIII, p. 198).

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 12
      ...ent de l’Orne. Adresse de félicitations du conseil permanent (29 septembre 1792, t. LU, p. 214). — Arrêté relatif à des...
      ...15 mars, p. 220). — Les administrateurs du district adressent à la Convention les dépêches du département de la Gironde à ceux de la Seine-Inférieure, du Loiret et de la Somme dont un courrier ...
      ...urs {ibid. p. 16). — Le conseil général du district envoie un arrêté relatif à la nouvelle levée d’hommes ordonnée par la loi du mois d’avril (ibid.)-,— renvoi au comit...
      ...juillet, p. 247). — Les administrateurs du district transmettent une adresse du conseil général du département de l’Orne (8 juillet, p. 39...
      ...rent que 23 officiers et sous-officiers du 22\régiment de chasseurs à cheval en ga...
      ...s de Wimpffen pour se rendre aux ordres du ministre de la guerre (10 juillet, p. 5...
      ...e Salut public (ibid.). — Les habitants du district félicitent la Convention de l’...
      ...des Six (ibid.). — L’assemblée primaire du canton accepte la Constitution à l’unan...
      ...juillet, p. 574). — Les administrateurs du district réclament contre un jugement du tribunal de Dreux ordonnant la confisca...
      canton et district de), département de l’Orne. Adresse de félicitations du conseil permanent (29 septembre 1792, t. LU, p. 214). — Arrêté relatif à des billets de confiance suspects (22 janvier 1793, t. LVÏÏ, p. 535); — renvoi au c...
      ...is Capet et à l’assassinat de Michel Lepeletier (14 mars 1793, t. LX, p. 192), (15 mars, p. 220). — Les administrateurs du district adressent à la Convention les dépêches du département de la Gironde à ceux de la Seine-Inférieure, du Loiret et de la Somme dont un courrier arrêté par la municipalité de Gacé était porteur (1er juillet 1793, t. L XVIII, ...
      ...s au comité de Salut public et mention honorable de la conduite des administrateurs {ibid. p. 16). — Le conseil général du district envoie un arrêté relatif à la nouvelle levée d’hommes ordonnée par la loi du mois d’avril (ibid.)-,— renvoi au comité de Salut public (ibid.). — La Société républicaine applaudit aux journées des ...
      ...rtion au Bulletin (ibid.). — La Société républicaine fait un don patriotique (4 juillet, p. 247). — Les administrateurs du district transmettent une adresse du conseil général du département de l’Orne (8 juillet, p. 396). Adhèrent à toutes les lois émanées de la Convention {ibid. p. 408); — mention honorable et insertion au Bidlelin {ibid. p. 409). — Déclarent que 23 officiers et sous-officiers du 22\régiment de chasseurs à cheval en garnison à Falaise, ont quitté les lâches complices de Wimpffen pour se rendre aux ordres du ministre de la guerre (10 juillet, p. 503); — mention honorable, insertion au Bulletin et renvoi au comité de Salut public (ibid.). — Les habitants du district félicitent la Convention de l’achèvement de la Constitution et sollicitent une avance de 80,000 livres (15 jui...
      ...tutionnel (17 juillet p. 62); — insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid.). — L’assemblée primaire du canton accepte la Constitution à l’unanimité (24 juillet, p. 416), (27 juillet, p. 574). — Les administrateurs du district réclament contre un jugement du tribunal de Dreux ordonnant la confiscation de 40 sacs de farine que l’on conduisait à Laigle (31 juillet 1793, t. LXX,...
      ...apet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 82 et 111). — Vote pour l...
      ...e savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 4...
      ...sauver la République (p. 689). — Membre du comité de Sûreté générale (t. LXVI, p. ...
      ...re-révolutionnaires des administrateurs du département du Jura (p. 591 et suiv.), — un rapport sur la conduite des administrateurs du département de la Charente et sur celle...
      ...nal sur cette question : « Le jugement de la Convention nationale contre Louis Capet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 82 et 111). — Vote pour la mort dans le scrutin par appel nominal sur cette question : « Quelle peine ser...
      ... (p. 366 et 418). — Vote non dans le scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 462 et 473). — Vote non dans le scrutin par appel nominal sur cette question : « ...
      ...té? » (t. LXV, p. 536). — Fait une motion concernant les mesures à prendre pour sauver la République (p. 689). — Membre du comité de Sûreté générale (t. LXVI, p. 583). — Demande le rappel des députés Treilhard et Mathieu envoyés dans la Gironde (t. LXIX, p. 228). — Fait un rapport sur les complots contre-révolutionnaires des administrateurs du département du Jura (p. 591 et suiv.), — un rapport sur la conduite des administrateurs du département de la Charente et sur celle de la municipalité d’Angoulême (p. 616). — Commissaire pour assister à l’inaugu...

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 13
      lieutenant de grenadiers du 75e régiment. Dépôt de sa croix de Sain... lieutenant de grenadiers du 75e régiment. Dépôt de sa croix de Saint-Louis sur le bureau de la [Convention (31 juillet 1793, t. LXX, p. 61). “
      département du Loiret. L’assemblée primaire accepte la... département du Loiret. L’assemblée primaire accepte la Constitution (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 605); — mention honorable, insertion...
      ...ie. Fait un don patriotique (4 novembre 1792, t. LIII, p. 142). officier de gendarmerie. Fait un don patriotique (4 novembre 1792, t. LIII, p. 142).
      ...(9 avril 1793, t. LXI, p. 468); — ordre du jour (ibid.). ... à la barre pour y lire une pétition au nom de deux personnes condamnées à mort (9 avril 1793, t. LXI, p. 468); — ordre du jour (ibid.).
      ... ; — la Convention décrète l’impression du rapport et ajourne la discussion (ibid.... ... Lille (4 juin 1793, t. LXVI, p. 31 et suiv.) ; — projet de décret (ibid. p. 32) ; — la Convention décrète l’impression du rapport et ajourne la discussion (ibid.).
      membre du conseil du district de Laval et juge au tribunal du même district. Rétracte la signature pa... membre du conseil du district de Laval et juge au tribunal du même district. Rétracte la signature par lui apposée à des arrêtés des trois corps administratifs réunis, pris dans des...
      ...e brigade. Signale un trait de bravoure du soldat Justin (17 juin 1793, t. LXVI, p... chef de brigade. Signale un trait de bravoure du soldat Justin (17 juin 1793, t. LXVI, p. 601).
      ...e la cupidité des fermiers (11 novembre 1792, t. LIII, p. 356); — renvoi aux comités... Les laboureurs se plaignent de la cupidité des fermiers (11 novembre 1792, t. LIII, p. 356); — renvoi aux comités d’agriculture et de commerce réunis (ibid.).
      Fait un don patriotique (7 octobre 1792, t. LH, p. 385). Fait un don patriotique (7 octobre 1792, t. LH, p. 385).
      ...uvées dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 473), (p. 586). ancien ministre de la guerre. Ses lettres au roi trouvées dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 473), (p. 586).
      .... Est décrété d’accusation (20 novembre 1792, t. LIII, p. 491). — On annonce son arrestation (7 décembre 1792, t. LIV, p. 402). — Son affaire est ren... fournisseur militaire. Est décrété d’accusation (20 novembre 1792, t. LIII, p. 491). — On annonce son arrestation (7 décembre 1792, t. LIV, p. 402). — Son affaire est renvoyée devant le tribunal criminel de Rhône-et-Loire (7 décembre, p. 405). — L’ac...

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 14
      député de l’Ariège. — 1792. — Remet un don patriotique (t. LII, p....
      ... 1793. — Demande que le conseil général du département de l’Ariège demeure en perm...
      ...apet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » et motive son opinion (p. 91 ...
      ...e savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 4...
      ... — Est chargé de suivre les expériences du citoyen Chappe (t. LXI, p. 329). — S’ab...
      ... 49 et 72). — Demande la mise à l’ordre du jour du rapport sur les secours à accorder aux ...
      ...re le citoyen Es-pert aux représentants du peuple près l’armée des Pyrénées (t. LX...
      ...p. suiv.), — un rapport sur la fixation du traitement du citoyen Duhamel, instituteur des sourds...
      ... un rapport sur la réunion républicaine du 10 août (p. 447), — un rapport sur l'ét...
      ...un rapport sur le placement des travaux du dictionnaire des municipalités près de ...
      ...Belleville, d’Écouen et de Saint-Martin-du-Tertre de veiller à ce qu’il ne soit porté aucun dommage aux machines du citoyen Chappe (t. LXVIII, p. 79). — So...
      ... suiv.), — un rapport sur le télégraphe du citoyen Chappe (p. 544 et suiv.). — Pro...
      député de l’Ariège. — 1792. — Remet un don patriotique (t. LII, p. 610). — Son opinion sur la question de savoir si Louis XVI peut être jugé (t. LIV, p. 224 et suiv.). — 1793. — Demande que le conseil général du département de l’Ariège demeure en permanence (t. LVI, p. 257). — Vote oui dans le scrutin par appel nominal sur cette ...
      ...nal sur cette question : « Le jugement de la Convention nationale contre Louis Capet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » et motive son opinion (p. 91 et 111). — Vote pour la mort dans le scrutin par appel nominal sur cette questio...
      ... (p. 389 et 418). — Vote non dans le scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 465 et 473). — Est envoyé dans les départements pour y accélérer le recrutement (...
      ... la nomination de commissaires pour présider aux fouilles de Chantilly (p. 515). — Est chargé de suivre les expériences du citoyen Chappe (t. LXI, p. 329). — S’abstient dans le scrutin par appel nominal sur cette question : « Y a-t-il lieu à ...
      ...e Marat, membre de la Convention nationale? » et motive son opinion (t. LXII, p. 49 et 72). — Demande la mise à l’ordre du jour du rapport sur les secours à accorder aux femmes, mères et enfants des volontaires qui sont aux frontières (t. LXIII, p. 1...
      ...t sur le changement des noms de plusieurs communes (p. 665). — Propose d’adjoindre le citoyen Es-pert aux représentants du peuple près l’armée des Pyrénées (t. LXVI, p. 59). — Fait un rapport sur les peines à infliger à ceux qui dégraderont l...
      ...pport sur le Jardin des Plantes et sur le Muséum d’histoire naturelle (ibid. et p. suiv.), — un rapport sur la fixation du traitement du citoyen Duhamel, instituteur des sourds-muets (p. 275 et suiv.), — un rapport sur l’ouverture d’un concours pour la com...
      ...rt sur le maintien d’une bourse au citoyen Geoffroy Bigorie (t. LXVII, p. 41), — un rapport sur la réunion républicaine du 10 août (p. 447), — un rapport sur l'établissement de l’instruction publique (p. 503 et suiv.), — un rapport sur le placement des travaux du dictionnaire des municipalités près de la Bibliothèque nationale (p. 611), — un rapport sur le traitement des deux inst...
      ...s (p. 643 et suiv.). — Demande qu’il soit ordonné aux autorités des communes de Belleville, d’Écouen et de Saint-Martin-du-Tertre de veiller à ce qu’il ne soit porté aucun dommage aux machines du citoyen Chappe (t. LXVIII, p. 79). — Son plan sur l’organisation de l’instruction publique (p. 212 et suiv.). — Fait un...
      ... — Fait un rapport sur la propriété artistique et littéraire (t. LXIX, p. 186 et suiv.), — un rapport sur le télégraphe du citoyen Chappe (p. 544 et suiv.). — Propose de déposer au cabinet des médailles et pierres gravées de la Bibliothèque n...

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 15
      ...ppartenant à un militaire mort dans les prisons d’Orléans (25 novembre 1792, t. LUI, p. 587). Remet des objets appartenant à un militaire mort dans les prisons d’Orléans (25 novembre 1792, t. LUI, p. 587).
      ...e savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 461 et 470). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette que... ... (p. 358 et 423). — Vote oui dans le scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 461 et 470). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette question : « Y a-t-il lieu à accusation contre Marat, membre de la Convention natio...
      procureur syndic du district de Melun. Transmet un arrêté d... procureur syndic du district de Melun. Transmet un arrêté de ce district pour honorer la mémoire de Marat (4 août 1793, t. LXX, p. 206); — ...
      ...gie des hôpitaux militaires (4 novembre 1792, t. LUI, p. 141); — renvoi au comité mi... ... Permet, garde national, pour que les frais de sa maladie soient payés par la régie des hôpitaux militaires (4 novembre 1792, t. LUI, p. 141); — renvoi au comité militaire (ibid.).
      ...ée (9 mars 1793, t. LX, p. 18); — ordre du iour motivé (ibid. p. 19). ...autorise le ministre de la guerre à armer et à équiper une compagnie qu’il a levée (9 mars 1793, t. LX, p. 18); — ordre du iour motivé (ibid. p. 19).
      administrateur du district de Redon. Est nommé membre du conseil général du district de Redon (5 avril 1793, t. LXI... administrateur du district de Redon. Est nommé membre du conseil général du district de Redon (5 avril 1793, t. LXI, p. 323). — Rétracte son adhésion aux arrêtés des 8, 9, 10 et 21 juin concernan...
      ...ouvée dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 495 et suiv.). Sa lettre au roi trouvée dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 495 et suiv.).

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 16
      le jeune, député de la Haute-Marne. — 1792. — Membre du comité de décrets (t. LU, p. 455). — Su...
      ...apet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 78 et 111). — Vote pour l...
      ...e savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 4...
      ...ou décédés (t. LVIII, p. 216). — Membre du comité de l’examen des comptes (t. LX, ...
      ...onne lecture d’une lettre qu’il a reçue du département de la Vendée dans laquelle ...
      ... — Demande la suspension de l’exécution du jugement rendu contre le citoyen Geoffr...
      ... Secrétaire (t. LXVI, p. 509). — Membre du comité de division (t. LXIX, p. 147). —...
      ...e motion relative au mode de discussion du plan d’instruction publique (p. 194).
      le jeune, député de la Haute-Marne. — 1792. — Membre du comité de décrets (t. LU, p. 455). — Suppléant au comité de division (p. 480). — 1793. — Vote oui dans le scrutin par a...
      ...nal sur cette question : « Le jugement de la Convention nationale contre Louis Capet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 78 et 111). — Vote pour la mort dans le scrutin par appel nominal sur cette question : « Quelle peine ser...
      ... (p. 357 et 418). — Vote non dans le scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 461 et 473). — Fait un rapport sur le remplacement des députés démissionnaires ou décédés (t. LVIII, p. 216). — Membre du comité de l’examen des comptes (t. LX, p. 490). — Donne lecture d’une lettre qu’il a reçue du département de la Vendée dans laquelle on annonce que les rebelles ont été battus et entièrement chassés des Sables par les citoyens Foucaud et Gaudin (t. LXI, p. 422). — Demande la suspension de l’exécution du jugement rendu contre le citoyen Geoffroi (p. 617). — Vote non dans le scrutin par appel nominal sur cette question : «...
      ... Le décret qui a cassé la commission des Douze sera-t-il rapporté? » (p. 536). — Secrétaire (t. LXVI, p. 509). — Membre du comité de division (t. LXIX, p. 147). — Est chargé de remplir les fonctions de secrétaire pendant la maladie de Julien ...
      ...nt en dépôt à l’école militaire et àl’hôtelde Coigny (t. LXX, p. 171). — Fait une motion relative au mode de discussion du plan d’instruction publique (p. 194).
      ...décrète qu’il sera sursis à l’exécution du jugement jusqu’à nouvel ordre (ibid. p.... ...p. 516 et suiv.). — La Convention renvoie l’affaire au comité de législation et décrète qu’il sera sursis à l’exécution du jugement jusqu’à nouvel ordre (ibid. p. 518). — Projet de décret tendant à commuer en quatre années de détention la pei...
      ...envoi au comité de la guerre (6 octobre 1792, t. LU, p. 363). ...la guerre demande qu’il soit autorisé à former un corps d’artillerie légère. — Renvoi au comité de la guerre (6 octobre 1792, t. LU, p. 363).
      ... plusieurs marcs d’argent (30 septembre 1792, t. LIÏ, p. 238). On annonce la découverte chez lui de plusieurs marcs d’argent (30 septembre 1792, t. LIÏ, p. 238).
      commune du Tournaisis. Décret sur sa réunion à la ... commune du Tournaisis. Décret sur sa réunion à la France (23 mars 1793, t. LX, p. 488).

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 17
      ...au comité de Sûreté générale (6 octobre 1792, t. LII, p. 370). Renvoi de son affaire au comité de Sûreté générale (6 octobre 1792, t. LII, p. 370).

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 18
      ... le chef-lieu de l’assemblée électorale du département des Côtes-du-Nord (30 octobre 1792, t. LUI, p. 62). — Les électeurs demand...
      ...n (ibid. p. 499). — Les administrateurs du district félicitent la Convention de l’achèvement de la Constitution (12 juillet 1793, t. LXVIII, p. 591); — men...
      ...ulletin (ibid.). — L’assemblée primaire du canton accepte la Constitution et adhèr...
      Sera le chef-lieu de l’assemblée électorale du département des Côtes-du-Nord (30 octobre 1792, t. LUI, p. 62). — Les électeurs demandent des indemnités (3 novembre, p. 123). — On signale la bravoure des gardes nat...
      ...in 1793, t. LXVII, p. 498 et suiv.); — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid. p. 499). — Les administrateurs du district félicitent la Convention de l’achèvement de la Constitution (12 juillet 1793, t. LXVIII, p. 591); — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.). — L’assemblée primaire du canton accepte la Constitution et adhère aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin (26 juillet 1793, t. LXIX, p. 524); — m...
      ci-devant commissaire délégué aux Iles-du-Vent. Rend compte des événements qui ont eu lieu dans ces îles (17 décembre 1792, t. LV, p. 124). — Renvoi aux comités d...
      ... les pertes qu’il a éprouvées pa^ suite du pillage de la flûte La Bienvenue (8 jui...
      ci-devant commissaire délégué aux Iles-du-Vent. Rend compte des événements qui ont eu lieu dans ces îles (17 décembre 1792, t. LV, p. 124). — Renvoi aux comités de marine et des colonies des pièces relatives à sa réclamation (7 mars 1793, t. ...
      ...inculpation contre lui et il lui est accordé une indemnité de 14.132 livres pour les pertes qu’il a éprouvées pa^ suite du pillage de la flûte La Bienvenue (8 juin 1793, t. LXYÏ, p. 165).
      ... 698 et suiv.). — Commissaire a l’armée du Nord (p. 708). — Son arrestation par Du...
      ...268). — Prisonnier des Autrichiens lors du scrutin par appel nominal sur cette que...
      ... 74). — Prisonnier des Autrichiens lors du scrutin par appel nominal sur cette que...
      ...issolution de la représentation nationale et au rétablissement de la royauté (p. 698 et suiv.). — Commissaire a l’armée du Nord (p. 708). — Son arrestation par Dumouriez (t. LXî, p. 268). — Prisonnier des Autrichiens lors du scrutin par appel nominal sur cette question : « Y a-t-il lieu à accusation contre Marat, membre de la Convention nationale? » (t. LXII, p. 54 et 74). — Prisonnier des Autrichiens lors du scrutin par appel nominal sur cette question : « Le décret qui a cassé la commission des Douze sera-t-il rapporté? » (t...
      ...elative à la demande de mise en liberté du capitaine Lecointre (14 mai 1793, t. LX... général. Lettre à lui adressée par Cobourg relative à la demande de mise en liberté du capitaine Lecointre (14 mai 1793, t. LXIV, p. 664 et suiv.). — Sa réponse à cette lettre (ibid. p. 665).
      beutenant-'mlonel du 26fi régiment d’infanterie. Fait un don... beutenant-'mlonel du 26fi régiment d’infanterie. Fait un don patriotique (21 juillet 1793, t. LXIX, p. 288); — mention honorable et insertio...
      ...e son adhésion aux arrêtés liborticides du département de l’Eure (24 juillet 1793,... citoyen d’Évreux. Rétracte son adhésion aux arrêtés liborticides du département de l’Eure (24 juillet 1793, t. LXIX, p. 449 et suiv.); — renvoi au comité de Salut public (ibid, p. 450).

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 19
      professeur. Ordre du jour sur la proposition de faire un traitement à sa fille (11 novembre 1792, t. LÏÏI, p. 354). professeur. Ordre du jour sur la proposition de faire un traitement à sa fille (11 novembre 1792, t. LÏÏI, p. 354).
      soumis à la ratification du peuple? » (p. 95 et 108). — Son opinion...
      ... opinion (p. 398 et 421). — Malade lors du scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 466 et 475). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette que...
      ...n sur la révocabilité des représentants du peuple et en général de tous les foncti...
      soumis à la ratification du peuple? » (p. 95 et 108). — Son opinion, non prononcée, sur le jugement de Louis XYI (p. 222 et suiv.), (p. 224 et suiv...
      ...minal sur cette question : « Quelle peine sera infligée à Louis? » et motive son opinion (p. 398 et 421). — Malade lors du scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 466 et 475). — Absent lors du scrutin par appel nominal sur cette question : « Y a-t-il lieu à accusation contre Marat, membre de la Convention natio...
      ...ssé la commission des Douze sera-t-il rapporté? » (t. LXV, p. 537). — Son opinion sur la révocabilité des représentants du peuple et en général de tous les fonctionnaires (t. LXVII, p. 325 et suiv.)
      ...er. Fait un don patriotique (11 octobre 1792, t. LU, p. 451). ancien trésorier. Fait un don patriotique (11 octobre 1792, t. LU, p. 451).
      ...rouvé dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 527). Mémoire trouvé dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 527).
      Fait une adresse d’adhésion (2 décembre 1792, t. LIV, p. 51). Fait une adresse d’adhésion (2 décembre 1792, t. LIV, p. 51).
      ...uvées dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 514), (p. 515). —Mémoire pa... Ses lettres au roi trouvées dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 514), (p. 515). —Mémoire paraissant avoir été présenté par lui à la reine (ibid. p. 515).
      capitaine commandant du 2e bataillon du 105e régiment d’infanterie. Fait un don... capitaine commandant du 2e bataillon du 105e régiment d’infanterie. Fait un don patriotique (16 mai 1793, t. LXIV, p. 721); — mention honorable (ibid).
      ...ouvés dans l’armoire de ftr (7 décembre 1792, t. LIV, p. 546 et suiv.), (p. 555 et s... Mémoires trouvés dans l’armoire de ftr (7 décembre 1792, t. LIV, p. 546 et suiv.), (p. 555 et suiv.).

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 20
      Demande des secours (12 juillet 1793, t. LXVIII, p. 585); — ren... Demande des secours (12 juillet 1793, t. LXVIII, p. 585); — renvoi au comité des secours publics (ibid.).
      ...r. Fait un don patriotique (20 novembre 1792, t. LUI, p. 577). officier. Fait un don patriotique (20 novembre 1792, t. LUI, p. 577).
      administrateur du district d’Êtain. — Voir Etain. administrateur du district d’Êtain. — Voir Etain.
      Fait un don patriotique (26 septembre 1792, t. LU, p. 157). Fait un don patriotique (26 septembre 1792, t. LU, p. 157).
      Réclame une indemnité (21 octobre 1792, t. LU, p. 596). Réclame une indemnité (21 octobre 1792, t. LU, p. 596).
      ...mise en état d’arrestation (23 décembre 1792, t. LV, p. 361). Décret relatif à sa mise en état d’arrestation (23 décembre 1792, t. LV, p. 361).
      ...uvées dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 573 et suiv.). Pièces la concernant trouvées dans l’armoire de fer (7 décembre 1792, t. LIV, p. 573 et suiv.).
      ...nt. Fait un don patriotique (24 octobre 1792, t. LU, p. 660). adjudant. Fait un don patriotique (24 octobre 1792, t. LU, p. 660).
      chasseur du 11° ré-gimedt. Demande à servir dans le... chasseur du 11° ré-gimedt. Demande à servir dans les armées de la République et sollicite un secours (14 avril 1793, t. LXII, p. 76...
      procureur syndic du district de Dieppe. Présente une réclam... procureur syndic du district de Dieppe. Présente une réclamation au nom des districts de Cany, Montivilliers, Neuf-châtel et Dieppe (25 jui...
      ...er. Fait un don patriotique (14 octobre 1792, t. LU, p. 491). officier. Fait un don patriotique (14 octobre 1792, t. LU, p. 491).
      Fait un don patriotique (9 décembre 1792, t. LV, p. 125). Fait un don patriotique (9 décembre 1792, t. LV, p. 125).
      laboureur du district de Mâcon. Solli-^ cite son adm... laboureur du district de Mâcon. Solli-^ cite son admission à la barre pour présenter à la Convention le vœu d’adhésion de son canton...
      administrateur du district de Bergerac. Adhère aux mesure... administrateur du district de Bergerac. Adhère aux mesures prises par la Convention les 31 mai, 1er et 2 juin (8 juillet 1793, t. LXVIII,...

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 21
      ...e la Société républicaine (28 septembre 1792, t. LII, p. 197). — Mention honorable du civisme des citoyens (21 octobre, p. 597). — Adresse d’adhésion du conseil général de la commune (29 octobre 1792, t. LIH, p. 30). — On annonce que l’ars...
      ...ciers municipaux relative à un attentat à l’aristocratie (29 janvier 1793, t. L...
      ...d.). — Réclamation contre la nomination du maréchal de camp Gillot au commandement...
      ...essortiront trente communes l des bords du Rhin situées entre Landau et - Wissembo...
      ...tin (ibid, p. 134). — Mention honorable du civisme et de l’énergie de la garnison ...
      ...demandant l’exécution entière de la loi du 24 février 1793 (28 mai, p. 486 et suiv...
      ... proposition de casser une délibération du district de Wissembourg contraire au décret du 14 mars 1793 pour la prompte organisati...
      ...re de la Convention pour l’organisation du district (3 juillet, p. 119). —La Socié...
      Don patriotique de la Société républicaine (28 septembre 1792, t. LII, p. 197). — Mention honorable du civisme des citoyens (21 octobre, p. 597). — Adresse d’adhésion du conseil général de la commune (29 octobre 1792, t. LIH, p. 30). — On annonce que l’arsenal de cette ville a été incendié (26 janvier 1793, t. LVII, p. 688). — Lettre des maires et officiers municipaux relative à un attentat à l’aristocratie (29 janvier 1793, t. LVHI, p. 2 et suiv.). — Lettres relatives à l’incendie de l’arsenal (11 février, ...
      ...tive aux emprunts de canons faits par le général Cus-tine à cette citadelle (ibid.). — Réclamation contre la nomination du maréchal de camp Gillot au commandement de la forteresse (ibid. p. 32); — renvoi aux comités de la guerre et de défense...
      .... 134 et suiv.). — Rapport sur la création d’un district dans cette ville d’où ressortiront trente communes l des bords du Rhin situées entre Landau et - Wissembourg et dont la réunion est proposée à la France (14 mars 1793, t. LX, p. 199 et ...
      ...5 mai 1793, t. LXIV, p. 131 et suiv.); — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid, p. 134). — Mention honorable du civisme et de l’énergie de la garnison (20 mai 1793. t. LXV, p. 115). — Adresse de la garnison demandant l’exécution entière de la loi du 24 février 1793 (28 mai, p. 486 et suiv.); — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid. p. 487). — Décret renvoyant au comité de Salut public la proposition de casser une délibération du district de Wissembourg contraire au décret du 14 mars 1793 pour la prompte organisation de trente communes nouvellement réunies à la République et formant le distric...
      ...— renvoi au ministre des contributions publiques (ibid.). — Envoi d’un commissaire de la Convention pour l’organisation du district (3 juillet, p. 119). —La Société républicaine et la garnison félicitent la Convention de l’achèvement de la Co...
      ...que le marché passé avec lui le 4 avril 1792 aura son plein et entier effet (ibid. p... p. 647). — Décret portant que le marché passé avec lui le 4 avril 1792 aura son plein et entier effet (ibid. p. 649).
      ...aris. Demande d’exempter ses postillons du tirage au sort (14 mars 1793, t. LX, p....
      ...der que leurs postillons soient exempts du tirage au sort (14 mai 1793, t. LXIV, p. 662); — ordre du jour (ibid.).
      maître de poste aux chevaux de Paris. Demande d’exempter ses postillons du tirage au sort (14 mars 1793, t. LX, p. 193). — Pétition de ses représentants pour demander que leurs postillons soient exempts du tirage au sort (14 mai 1793, t. LXIV, p. 662); — ordre du jour (ibid.).
      Dénonce la section de 1792 (13 octobre 1792, t. LH, p. 482). Dénonce la section de 1792 (13 octobre 1792, t. LH, p. 482).
      ... la barre de la Convention (22 décembre 1792, t. LV, p. 352). Sera traduit à la barre de la Convention (22 décembre 1792, t. LV, p. 352).
      sœur de l’hôpital général du Mans. Fait un don patriotique (1er juin... sœur de l’hôpital général du Mans. Fait un don patriotique (1er juin 1793, t. LXV, p. 669); — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.).

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 22
      ...793, t. LXIV, p. 610 et suiv.); — ordre du jour (ibid. p. 611). — Le siège de l’administration du département du Finistère y est provisoirement transfér... déportation (13 mai 1793, t. LXIV, p. 610 et suiv.); — ordre du jour (ibid. p. 611). — Le siège de l’administration du département du Finistère y est provisoirement transféré (19 juillet 1793, t. LX1X, p. 203). — Le canton adhère aux journées des 31 mai...

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 23
      département du Nord. Le conseil général fait un don pa...
      ...i 1793, t. LXV, p. 177). — Délibération du conseil général de la commune ordonnant...
      ... (ibid. p. 651). — L’assemblée primaire du canton accepte l’Acte constitutionnel (...
      département du Nord. Le conseil général fait un don patriotique et adhère au jugement contre Louis Capet (22 février 1793, t. LIX, p. ...
      ...LXIÎI, p. 148).— Il y sera établi un adjudant de place en temps de guerre (22 mai 1793, t. LXV, p. 177). — Délibération du conseil général de la commune ordonnant la destruction d’une lettre de Louis-Stanislas-Xavier Capet se disant régent de...
      ... 1793, t. LXVIII, p. 650 et suiv.); — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid. p. 651). — L’assemblée primaire du canton accepte l’Acte constitutionnel (18 juillet 1793, t. LXIX, p. 116), (20 juillet 1793, p. 214); — insertion au Bul...
      ...ême paye que ses camarades (11 novembre 1792, t. LUI, p. 352); — renvoi au comité de... ...endarme national. Pétition faisant observer qu’ayant été blessé, il demande la même paye que ses camarades (11 novembre 1792, t. LUI, p. 352); — renvoi au comité de la guerre (ibid.).
      ...on patriotique des citoyens (13 octobre 1792, t. LII, p. 482), (14 octobre, p. 495). Don patriotique des citoyens (13 octobre 1792, t. LII, p. 482), (14 octobre, p. 495).
      commis employé aux magasins du Saint-Esprit de l’état-major et des arm... commis employé aux magasins du Saint-Esprit de l’état-major et des armes. Décret relatif à son paiement (28 avril 1793, t. LXIII, p. 506).
      Fait un don patriotique (9 décembre 1792, t. LIV, p. 713). Fait un don patriotique (9 décembre 1792, t. LIV, p. 713).
      ...tulé : Eléments de physique (9 décembre 1792, t. LIV, p. 706). professeur de philosophie. Fait hommage d’un ouvrage intitulé : Eléments de physique (9 décembre 1792, t. LIV, p. 706).

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 24
      ... Lozère. Adresse d’adhésion (23 octobre 1792, t. LII, p. 628). — Les administrateurs du district adressent un compte exact de l... canton et district DE) département de la Lozère. Adresse d’adhésion (23 octobre 1792, t. LII, p. 628). — Les administrateurs du district adressent un compte exact de la conduite qu’ils ont tenue au moment où les contre-révolutionnaires ont agité c...
      ...il. Fait un don patriotique (22 octobre 1792, t. LH, p. 628). de Verneuil. Fait un don patriotique (22 octobre 1792, t. LH, p. 628).
      ...brication de faux assignats (14 octobre 1792, t. LH, p. 499). Dénonce une fabrication de faux assignats (14 octobre 1792, t. LH, p. 499).
      ...a guerre et de législation d’une lettre du ministre de la justice le concernant (2... officier de marine. Renvoi aux comités de la guerre et de législation d’une lettre du ministre de la justice le concernant (20 avril 1793, t. LXIH, p. 4).
      ...e son adhésion aux arrêtés liberticides du département de l’Eure (24 juillet 1793,... citoyen d’Évreux. Rétracte son adhésion aux arrêtés liberticides du département de l’Eure (24 juillet 1793, t. LXIX, p. 449 et suiv.); — renvoi au comité de Salut t public {ibid. p. 450).

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 25
      don patriotique du citoyen Henryot, ecclésiastique (5 juil...
      ...onstituées annoncent que le département du Jura ne leur donne plus d’inquiétudes, ...
      ... lui faire éprouver la taxe des grains (12 juillet, p. 594 et suiv.); — renvoi aux...
      ...Les assemblées primaires des 18 cantons du district acceptent la Constitution à l’...
      ...re et de commerce (ibid.). — La section du Nord du canton accepte la Constitution à l’unan...
      don patriotique du citoyen Henryot, ecclésiastique (5 juillet 1793, t. LXVIII, p. 286 et suiv.);—mention honorable et insertion au Bulletin (ibid. p. 269). — Les autorités constituées annoncent que le département du Jura ne leur donne plus d’inquiétudes, qu’il renonce à tout projet hostile contre Paris (ibid. p. 269 et suiv. ) ; — me...
      ...nce et sollicite un secours de 7,000 livres pour l’indemniser de la perte que va lui faire éprouver la taxe des grains (12 juillet, p. 594 et suiv.); — renvoi aux comités des finances et des secours réunis (ibid., p. 595). — Les assemblées primaires des 18 cantons du district acceptent la Constitution à l’unanimité (24 juillet 1793, t. LXIX, p. 416), (27 juillet, p. 574). — La Société...
      ...ives à la taxe des grains (29 juillet, p. 654); — renvoi aux comités d’agriculture et de commerce (ibid.). — La section du Nord du canton accepte la Constitution à l’unanimité (30 juillet 1793, t. LXX, p. 10); — insertion au Bulletin (ibid.).
      ... marine transmet l’extrait d’une lettre du contre-amiral Latouche relative aux pré...
      ...s à ce navire maltraité par la tempête (12 mars 1793, t. LX, p. 102); — renvoi aux...
      Le ministre de la marine transmet l’extrait d’une lettre du contre-amiral Latouche relative aux présents à faire à trois officiers de la marine napolitaine pour les secours qu’ils ont donnés à ce navire maltraité par la tempête (12 mars 1793, t. LX, p. 102); — renvoi aux comités des finances et diplomatiques réunis (ibid.). — Souscription faite par ...
      ...; — adoption (ibid., p. 737). — Clôture du compte du trésorier (22 janvier 1793, t. LVII, p.... ...anciens receveurs des ci-devant États (11 janvier 1793, t. LVI, p. 736 et suiv.); — adoption (ibid., p. 737). — Clôture du compte du trésorier (22 janvier 1793, t. LVII, p. 537). — État des rentes et pensions non acquittées faute par les parties prenan...
      département du Morbihan. Adhère aux journées des 31 ma... département du Morbihan. Adhère aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin et accepte la Constitution (4 août 1793, t. LXX, p. 203); — ins...

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 27
      ...ratification de la nomination des juges du tribunal révolutionnaire (t. LXI, p. 22...
      ...ecture d’une lettre des administrateurs du district de Rennes (p. 103). — Fait un rapport sur le mode de paiement des jurés du tribunal révolutionnaire (p. 126). — Membre du comité de l’analyse (p. 316). — Parle s...
      ... comité en ce qui concerne le titre Ier du projet de Constitution relatif à la division du territoire (p. 193 et suiv.). — Propose...
      ...r la priorité au projet de Constitution du comité (p. 217). — Demande que les arti...
      ...u comité en ce qui concerne le titre II du projet de Constitution relatif à l’état...
      ...ernier supplice à parler à deux membres du comité de Sûreté générale (t. LXIV, p. ...
      ...emprunt forcé (p. 119), — sur l’affaire du tribunal criminel de Lyon (p. 140), — s...
      ...’Arsenal (p. 317). — Demande le rapport du décret qui casse la commission des Douz...
      ...p. 136). — Son discours dans la journée du 2 juin 1793 (p. 172 et suiv.). — Ses ar...
      la Société populaire d’Amiens (p. 519).— Parle sur la ratification de la nomination des juges du tribunal révolutionnaire (t. LXI, p. 22), — sur la proposition de supprimer la commission des Six (p. 95). — Donne lecture d’une lettre des administrateurs du district de Rennes (p. 103). — Fait un rapport sur le mode de paiement des jurés du tribunal révolutionnaire (p. 126). — Membre du comité de l’analyse (p. 316). — Parle sur la procédure devant le tribunal révolutionnaire (p. 334). — Vote oui dans le ...
      ...XIÎÏ, p. 185). — Fait une analyse des différents projets et mémoires adressés au comité en ce qui concerne le titre Ier du projet de Constitution relatif à la division du territoire (p. 193 et suiv.). — Propose d’accorder la priorité au projet de Constitution du comité (p. 217). — Demande que les articles constitutionnels décrétés soient imprimés sur un feuilleton ad hoc, quinzai...
      ...s (p. 329). — Fait une analyse des dif- I férents projets et mémoires adressés au comité en ce qui concerne le titre II du projet de Constitution relatif à l’état des citoyens (p. 561 et suiv.). — Appuie une motion d’Osselin tendant à autoriser un condamné qui va subir le dernier supplice à parler à deux membres du comité de Sûreté générale (t. LXIV, p. 9). — Propose de discuter le préambule de la Constitution présenté par le comité...
      ...arle sur le projet de Constitution (p. 39), — sur la proposition de décréter un emprunt forcé (p. 119), — sur l’affaire du tribunal criminel de Lyon (p. 140), — sur le projet de Constitution (Maximum de 'population des municipalités) (p. 272 ...
      ...x départements (p. 277). — Demande l’impression d’une adresse de la section de l’Arsenal (p. 317). — Demande le rapport du décret qui casse la commission des Douze (p. 490 et suiv.). — Yote oui dans le scrutin par appel nominal sur cette ques...
      ...nvoi au comité de Salut public (p. 8). — Compte rendu de son évasion (t. LXVII, p. 136). — Son discours dans la journée du 2 juin 1793 (p. 172 et suiv.). — Ses articles concernant le titre II de la Constitution (p. 327 et suiv.). — Décret ord...

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 28
      département du Nord. On annonce que les Autrichiens l’ont évacuée (3 novembre 1792, t. LUI, p. 136). — L’assemblée primaire du canton accepte la Constitution 128 juil... département du Nord. On annonce que les Autrichiens l’ont évacuée (3 novembre 1792, t. LUI, p. 136). — L’assemblée primaire du canton accepte la Constitution 128 juillet 1793, t. LXIX. p. 606); — mention honorable, insertion au Bulletin et renvoi...
      député de la Corrèze. — 1792. — Suppléant au comité des secours publ...
      ...apet sera-t-il soumis à la ratification du peuple! » (p. 95 et 111). — Vote pour l...
      ...e savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 4...
      ...n des comptes (t. LX, p. 490). — Membre du comité de Sûreté générale (t. LXI, p. 4...
      ...on provisoire des autorités constituées du district de Saint-Yrieix (t. LXX, p. 44...
      député de la Corrèze. — 1792. — Suppléant au comité des secours publics (t. LIII, p. 129). — 1793. — Parle sur les moyens employés pour tromper l’op...
      ...nal sur cette question : « Le jugement de la Convention nationale contre Louis Capet sera-t-il soumis à la ratification du peuple! » (p. 95 et 111). — Vote pour la mort dans le scrutin par appel nominal sur cette question : « Quelle peine ser...
      ... (p. 397 et 418). — Vote non dans le scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 466 et 473). — Parle sur l’organisation de la marine militaire (t. LVIII, p. 225). — Suppléant au comité de l’examen des comptes (t. LX, p. 490). — Membre du comité de Sûreté générale (t. LXI, p. 470). — Vote non dans le scrutin par appel nominal sur cette question : « Y a-t-i...
      ... Douze sera-t-il rapporté! » (t. LXV, p. 536). — Fait un rapport sur la suspension provisoire des autorités constituées du district de Saint-Yrieix (t. LXX, p. 443 et suiv.).
      ...inistre de la justice adresse une copie du discours prononcé par le commissaire na... ...34 et suiv.); — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid p. 535). — Le ministre de la justice adresse une copie du discours prononcé par le commissaire national près le tribunal à la réception de l’Acte constitutionnel (28 juillet, p....
      commissaire général du département d’Jndre-et-Loire. Présente ... commissaire général du département d’Jndre-et-Loire. Présente une adresse de dévouement à la Convention au nom de son département (2 juillet 1...
      adjudant-major du bataillon de Saint-Hilaire. Demande un sursis à l’exécution du jugement rendu contre lui (19 avril 179...
      ...ur qu’il a été inséré dans la rédaction du procès-verbal de la séance du 19 avril 1793, qu’il lui avait été acco...
      adjudant-major du bataillon de Saint-Hilaire. Demande un sursis à l’exécution du jugement rendu contre lui (19 avril 1793, t. LXII, p. 690); — renvoi au comité de législation (ibid.). —Décret portant que c’est par erreur qu’il a été inséré dans la rédaction du procès-verbal de la séance du 19 avril 1793, qu’il lui avait été accordé un sursis, , mais que c’est aux citoyens Devèze et Cos-tard que ce sursis a ...

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 29
      député de Rhône-et-Loire. — 1792. — Parle sur le mode de remplacement de...
      ...55), — sur le dépouillement des papiers du comité de surveillance de la commune de...
      ...mité de Constitution (p. 455). — Membre du comité d’instruction publique (p. 480). — Parle sur l’affaire du citoyen Lacroix (1er décembre 1792, t. LIV, p. 2), — sur l’adoption (p. 53...
      ...une motion concernant la mise à l’ordre du jour de la discussion sur l’instruction...
      ...apet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 84 et 111). —Vote pour la...
      ...e savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 4...
      ...p. 493 et suiv.). — Parle sur l’affaire du journaliste Nicole (t. LVIII, p. 111). ...
      ...tion nationale sur la proportion exacte du nombre des citoyens (p. 528 et suiv.). ...
      ... fanatisés (p. 572). — Prend la défense du citoyen Bonneville (t. LXV, p. 43). S’e...
      ... dénoncés (p. 708). Ses motifs de faire du 10 août un jubilé fraternel (t. LXX, p....
      député de Rhône-et-Loire. — 1792. — Parle sur le mode de remplacement des ministres qui ont démissionné (t. LU, p. 155), — sur le dépouillement des papiers du comité de surveillance de la commune de Paris (p. 267), — sur les déclarations à faire par les habitants des campagnes qui se trouvent à dix lieues de l’ennemi (p. 278). — Suppléant au comité de Constitution (p. 455). — Membre du comité d’instruction publique (p. 480). — Parle sur l’affaire du citoyen Lacroix (1er décembre 1792, t. LIV, p. 2), — sur l’adoption (p. 53). — Son rapport sur l’organisation des écoles primaires (t. LV, p. 33 et suiv.)...
      ...iminue le nombre des agents auprès des cours étrangères (p. 37). — 1793. — Fait une motion concernant la mise à l’ordre du jour de la discussion sur l’instruction publique (t. LVII, p. 5 et suiv.). — Vote oui dans le scrutin par appel nominal...
      ...nal sur cette question : « Le jugement de la Convention nationale contre Louis Capet sera-t-il soumis à la ratification du peuple? » (p. 84 et 111). —Vote pour la mort, sous réserve que Louis sera seulement exilé quand la Constitution sera pa...
      ... (p. 371 et 420). — Vote non dans le scrutin par appel nominal sur la question de savoir s’il sera sursis à l’exécution du jugement rendu contre Louis Capet (p. 463 et 473). — Son opinion, non prononcée, sur le jugement de Louis XVI (p. 493 et suiv.). — Parle sur l’affaire du journaliste Nicole (t. LVIII, p. 111). — Vote non dans le scrutin par appel nominal sur cette question : « Y a-t-il lie...
      ...pinion sur la nécessité et le moyen d’établir la force publique et la représentation nationale sur la proportion exacte du nombre des citoyens (p. 528 et suiv.). — Demande des fonds pour dissiper le fanatisme dans les départements fanatisés (p. 572). — Prend la défense du citoyen Bonneville (t. LXV, p. 43). S’est abstenu dans le scrutin par appel nominal sur cette question : « Le décret qu...
      ...il se suspend de ses fonctions (p. 705). — Est retranché de la liste des députés dénoncés (p. 708). Ses motifs de faire du 10 août un jubilé fraternel (t. LXX, p. 602 et suiv.). — Son projet de déclaration des devoirs de l’homme, des principe...
      ...— Rapport par Pouitier sur son affaire (12 avril, p. 623). — Il est donné lecture ... inculpations portées contre lui (9 avril, p. 468). — Rapport par Pouitier sur son affaire (12 avril, p. 623). — Il est donné lecture d’une partie de son interrogatoire (ibid. p. 627 et suiv.); — décret le renvoyan...
      (Commune de), département du Morbihan. Adhère aux journées des 31 ma... (Commune de), département du Morbihan. Adhère aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin et accepte la Constitution (4 août 1793, t. LXX, p. 202); — ins...
      Fait un don patriotique (2 décembre 1792, t. LIV, p. 55). Fait un don patriotique (2 décembre 1792, t. LIV, p. 55).
      aumônier militaire du 2e bataillon de Seine-et-Marne. Est rec... aumônier militaire du 2e bataillon de Seine-et-Marne. Est recommandé à l’avancement militaire par le général Félix de Wimp-ffen (23 mars 1793...

      Table alphabétique et analytique de la convention nationale du 20 septembre 1792 au 10 aout 1793

      page 30
      ...ministratifs de la commune (3 septembre 1792, t. Lïl, p. 242). — On demande des gibe...
      ...se d’adhésion de la commune (29 octobre 1792, t. LIII, p. 30). — Arrêté relatif aux ...
      ... p. 137). — Don patriotique (3 décembre 1792, t. LXV, p. 57). — Adresse de la Sociét...
      .... 150 et suiv. ). — Les administrateurs du district adhèrent aux décrets des 31 ma...
      ...juste répar-tement des contributions de 1792, (3 juillet 1793, t. LXVIII, p. 134); —...
      département de l’Aisne. Adresse de félicitation des corps administratifs de la commune (3 septembre 1792, t. Lïl, p. 242). — On demande des gibernes pour le bataillon de Laon (1er octobre, p. 260). — Adresse d’adhésion de la commune (23 octobre, p. 628). — Adresse d’adhésion de la commune (29 octobre 1792, t. LIII, p. 30). — Arrêté relatif aux troubles (4 novembre, p. 137). — Don patriotique (3 décembre 1792, t. LXV, p. 57). — Adresse de la Société des Amis de la liberté et de l’égalité relative au jugement de Louis Ca-pet et...
      ...n faire le rapport avant la discussion delà Constitution (13 mars 1793, t> LX, p. 150 et suiv. ). — Les administrateurs du district adhèrent aux décrets des 31 mai et 2 juin et demandent un plus juste répar-tement des contributions de 1792, (3 juillet 1793, t. LXVIII, p. 134); — renvoi au comité des finances (ibid.). — Le conseil général de la commune et la...
      département j LA ON {suite). des Côtes-du-Nord. Accepte la Constitution (2 août 1... département j LA ON {suite). des Côtes-du-Nord. Accepte la Constitution (2 août 1793, t. LXX, p. 121);—insertion au . . Bulletin et au procès-verbal «Mi. p. 124)...
  • Tome 77 : Du 19 au 28 octobre 1793 1 result
    • Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      - search term matches: (5)

      Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      page
      Séance du 28 jour du 1er Séance du 28 jour du 1er
      ...oyenne Colombe Gillet; 2° un certificat du directoire du district de Sens, attestant que son mar... Suivent : 1° le texte de la lettre de la citoyenne Colombe Gillet; 2° un certificat du directoire du district de Sens, attestant que son mari, le citoyen Lhomme, a fait le 9 juillet 1793, un don 'patriotique de 20 livres...
      ...er, en remplacement, à l'Administration du district de Sens et ne voulant rien céd... et portefaix employé, depuis leTmois d'avril dernier, en remplacement, à l'Administration du district de Sens et ne voulant rien céder en patriotisme à mon dit mari, je vous prie d'agréer la modique somme de 5 li...
      Extrait du registre des délibérations du directoire du district de Sens, du 9 juillet 1793, Van II de la République... Extrait du registre des délibérations du directoire du district de Sens, du 9 juillet 1793, Van II de la République française une et indivisible, en la salle ordinaire de nos séances (1).
      ...erre, payable par quartier, à commencer du premier du mois d'octobre prochain. ...'Administration d'agréer la somme de vingt livres par an jusqu'à la fin de la guerre, payable par quartier, à commencer du premier du mois d'octobre prochain.

      Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      page 2
      sur les registre», et du tout donné acte audit citoyen Lhomme. sur les registre», et du tout donné acte audit citoyen Lhomme.
      « Recyle, chef du secrétariat. » « Recyle, chef du secrétariat. »
      Les représentants du peuple envoyés dans le département de S... Les représentants du peuple envoyés dans le département de Seine-et-Qise, envoient, de la part de Pierre Morel, journalier de Garancière, di...
      Les représentants du peuple, députés dans le département de ... Les représentants du peuple, députés dans le département de Seine-et-Oise, à la Convention nationale.
      : Versailles, le 25 du 1er mois, l'an II de la République une ... : Versailles, le 25 du 1er mois, l'an II de la République une et indivisible.
      ... de la République, abandonne, à compter du 15 septembre dernier, 488 livres, faisa... ...toyen Voilier, professeur au collège de Langres, et actuellement dans les armées de la République, abandonne, à compter du 15 septembre dernier, 488 livres, faisant le tiers de ses honoraires réservés; il demande que la moitié en soit distrib...
      Suit le texte de la lettre du citoyen Voilier (4) : Suit le texte de la lettre du citoyen Voilier (4) :
      ... reste à votre disposition, à commencer du 15 septembre dernier. ...profit des enfants de Langres, dont les pères sont défenseurs de la patrie et le reste à votre disposition, à commencer du 15 septembre dernier.
      ...d fabricant de bas à Hédin, département du Pas-de-Calais, offre en don patriotique... Le citoyen François-Marie Evrard, marchand fabricant de bas à Hédin, département du Pas-de-Calais, offre en don patriotique sa maîtrise de marchand pelletier-bonnetier (1).
      Suit le texte de la lettre du citoyen Evrard (2) : Suit le texte de la lettre du citoyen Evrard (2) :
      ... fabricant de bas à Hesdin, département du Pas-de-Calais, offre en don patriotique... « Le citoyen François-Marie Evrard, marchand fabricant de bas à Hesdin, département du Pas-de-Calais, offre en don patriotique à la République, pour subvenir aux frais de la guerre, sa maîtrise de marchand ...
      Suit le texte de la lettre du citoyen Benouf (4) : Suit le texte de la lettre du citoyen Benouf (4) :
      Jacques Benouf, commissaire du ministre d\ Jacques Benouf, commissaire du ministre d\
      ...our les subsistances, aux représentants du peuple français. l'intérieur pour les subsistances, aux représentants du peuple français.
      « Compiègne, le 16e jour du 1er mois de la 2e année de la Républiqu... « Compiègne, le 16e jour du 1er mois de la 2e année de la République, une et indivisible.
      ...i me détermina à faire venir l'officier du poste et à lui recommander plus d'exact... ...llement, il vint dire des indécences aux femmes qui voyageaient avec nous, ce qui me détermina à faire venir l'officier du poste et à lui recommander plus d'exactitude et de sévérité

      Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      page 3
      quand il s'agit du service de la mère commune des Français... quand il s'agit du service de la mère commune des Français.
      ...on, si quelque chose pouvait y apporter du changement; mais j'ai eu des preuves qu...
      ...de Clermont surtout m'ont paru embrasés du patriotisme le plus ardent, la joie bri...
      ...; lorsque je me suis entretenu avec eux du bonheur de ceux qui aideront à consolid...
      ... territoire. Cet article sublime, digne du peuple français si magnanime depuis sa ...
      ... de ralentir la marche de l'esprit public dans nos jeunes frères de la réquisition, si quelque chose pouvait y apporter du changement; mais j'ai eu des preuves qu'il est impossible qu'il en soit ainsi. Partout dans le département de l'Oise, l...
      ...sis Clootz, à laquelle beaucoup de personnes croient assez volontiers ici, Ceux de Clermont surtout m'ont paru embrasés du patriotisme le plus ardent, la joie brille dans leurs yéiix; lorsque je me suis entretenu avec eux du bonheur de ceux qui aideront à consolider la liberté et l'égalité, ils m'ont dit, en général,, comme en particulier, qu...
      ...ution qui porte que nous ne ferons point la paix avec un ennemi qui occupe notre territoire. Cet article sublime, digne du peuple français si magnanime depuis sa régénération.
      ...lanter l'arbfë de la fraternité. Le feu du patriotisme, de l'enthousiasme le plus ...
      ...té, qui l'est aussi de l'Administration du district, curé de la ville, marié et jo...
      ...us. La société populaire les invita, ainsi que les autorités constituées, pour planter l'arbfë de la fraternité. Le feu du patriotisme, de l'enthousiasme le plus vif, brillait dans tous leurs yeux quand ils proférèrent le serment d'exterminer...
      ...e, si toutefois ils avaient osé les regarder en , face. Le président de la société, qui l'est aussi de l'Administration du district, curé de la ville, marié et jouissant de l'estime universelle des s ans-culottes et des autres personnes de Cl...
      ...alut très respectueux aux représentants du peuple français, fraternité à mes frère... « Salut très respectueux aux représentants du peuple français, fraternité à mes frères les Jacobins montagnards.
      Le citoyen Humblot, commissaire du département de la Haute-Saône, près le ... Le citoyen Humblot, commissaire du département de la Haute-Saône, près le district de Jus* sey, annonce que les jeunes pens de la première réquisition se ...
      « Représentants du peuple « Représentants du peuple
      « Le commissaire du département de la Haute-Saône, près le ... « Le commissaire du département de la Haute-Saône, près le district de Jussey, annonce à la Convention nationale que les hommes depuis 18 à...
      ...nt au chef de bataillon, le commissaire du département a prononcé le discours suiv... ...recevoir la bannière; elle était plantée sur l'autel de la patrie. En la remettant au chef de bataillon, le commissaire du département a prononcé le discours suivant :
      ...république naissante, qui ne peut jouir du bonheur qu'elle se prépare sans avoir à... « Telle est la destinée d'une république naissante, qui ne peut jouir du bonheur qu'elle se prépare sans avoir à combattre les tyrans de la terre
      ...devienne pour eux et pour toi le signal du triomphe et l'emblème éternel de leurs ... ...is l'expérience des combats, reçois des mains de la loi cette bannière; qu'elle devienne pour eux et pour toi le signal du triomphe et l'emblème éternel de leurs droits et de leurs devoirs. Yas, conduis-les à la Victoire; que leurs blessures ...

      Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      page 4
      « Humblot, commissaire du département de s la Haute-Saône. » « Humblot, commissaire du département de s la Haute-Saône. »
      Le citoyen Christophe, président du comité de surveillance de Verdun, annon... Le citoyen Christophe, président du comité de surveillance de Verdun, annonce que le 13 de ce mois on a célébré dans cette ville l'anniversaire de l'expuls...
      Suit le texte : 1° de la lettre du citoyen Christophe; 2° de la proclamation du conseil général de la commune de Verdun (2) : Le Président du comité de surveillance de la commune de... Suit le texte : 1° de la lettre du citoyen Christophe; 2° de la proclamation du conseil général de la commune de Verdun (2) : Le Président du comité de surveillance de la commune de Verdun, département de la M euse, au Président de la Convention nationale.
      « Lorsque le représentant du peuple Mallarmé passa dernièrement par ... « Lorsque le représentant du peuple Mallarmé passa dernièrement par Verdun, il me donna des ordres, et m'engagea de lui adresser un mémoire sur diff...
      « Le président du comité de surveillance de î"- ladite vi... « Le président du comité de surveillance de î"- ladite ville.
      « Christophe, président du comité de L surveillance. « Christophe, président du comité de L surveillance.
      ...n-sur-Meuse, le 3e jour de la 3e décade du 1er mois de l'an II de la République fr... r « Verdun-sur-Meuse, le 3e jour de la 3e décade du 1er mois de l'an II de la République française une et indivisible. »
      ...in de leur transmettre aussi la mémoire du jour heureux où furent brisés les fers ...
      ...x générations futures qu'après 42 jours du plus dur esclavage dont un homme libre ...
      ...er à nos descendants le souvenir amer des vexations exercées sur leurs pères, afin de leur transmettre aussi la mémoire du jour heureux où furent brisés les fers de leur captivité. Nous apprendrons aux générations futures qu'après 42 jours du plus dur esclavage dont un homme libre puisse être la victime, nous avons vu fuir une armée formidable de tyrans et d'e...
      ... paix et à leurs foyers : nous trouvons du plaisir à parler encore des larmes de t... ...on époux, l'ami à ses amis, en un mot, les citoyens maltraités ou proscrits à la paix et à leurs foyers : nous trouvons du plaisir à parler encore des larmes de tendresse qui coulèrent de nos yeux, et des sentiments délicieux qui s'élevèrent ...
      ...evant cette pyramide, tous les vestiges du gouvernement monarchique, tous les port... ...ans qui nous opprimaient l'an dernier, se propose aussi de livrer aux flammes, devant cette pyramide, tous les vestiges du gouvernement monarchique, tous les portraits des rois, tous les attributs de la royauté, tous les monuments de la féoda...

      Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      page 5
      C'est le 14 octobre, à 5 heures du soir, que le conseil général se propose de faire cette auguste cérémonie. Citoyens, recevez l'invitati... C'est le 14 octobre, à 5 heures du soir, que le conseil général se propose de faire cette auguste cérémonie. Citoyens, recevez l'invitation la plus pressante de vous y trouver et d'y contribuer par votre énergie répub...
      ...nt autour de cette pyramide, à la lueur du feu de joie qu'ils auront soin d'y fair... Que, chaque année, à la même époque, nos descendants chantent autour de cette pyramide, à la lueur du feu de joie qu'ils auront soin d'y faire, des hymnes à la patrie et des cantiques funèbres en mémoire des fondateurs de...
      Le 14 octobre 1792, Van Ier de la République française, un... Le 14 octobre 1792, Van Ier de la République française, une et indivisible, les Prussiens, les Autrichiens, les Hessois et les Émigrés ont...
      ...litaires, la garde nationale, les juges du peuple, les membres du comité de surveillance, la société frat...
      ...a hou ledit jour 14 octobre, à 5 heures du soir;
      2° Que les corps administratifs et militaires, la garde nationale, les juges du peuple, les membres du comité de surveillance, la société fraternelle, et tous les citoyens, seront invités à l'érection dudit monument, qui aura hou ledit jour 14 octobre, à 5 heures du soir;
      ... tous les ans, ce même jour, à 5 heures du soir, il sera fait un feu de joie, en f... 6° Qu'enfin, tous les ans, ce même jour, à 5 heures du soir, il sera fait un feu de joie, en face de ladite pyramide auquel seront invités tous les corps constitués et tous l...
      ...l général, séance pubhque et permanente du septième jour de la seconde décade du premier mois de l'an II de la Eépubliqu... Délibéré au conseil général, séance pubhque et permanente du septième jour de la seconde décade du premier mois de l'an II de la Eépublique française une et indivisible.
      ... Denis, notables, et Dauphin, substitut du procureur de la commune, qui ont signé ... ...s municipaux; Christophe, Thi-rion, Aubry, Baudard, Conscience, Perrin, Guillot, Denis, notables, et Dauphin, substitut du procureur de la commune, qui ont signé à la minute avec Mondon, secrétaire-greffier.
      ... donner communication aux représentants du peuple de la manière que vous jugerez l... ...à la Convention. Il se flatte, citoyen Président, que vous voudrez bien en faire donner communication aux représentants du peuple de la manière que vous jugerez la plus convenable.
      « Eeprésentants du peuple français. « Eeprésentants du peuple français.

      Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      page 6
      ...rande partie de nos maux. Ce changement du ministère doit-il se faire? et s'il doi... ...ez le pouvoir exécutif; on lui attribue nos peu ae succès, nos revers, la plus grande partie de nos maux. Ce changement du ministère doit-il se faire? et s'il doit se faire, se fera-t-il constitutionnellement? Prononcez.
      ...r. Point d'hommes médiocres : il s'agit du salut de 26 millions d'individus. ... s'entoure-t-il pas des yeux d'Argus? Il le peut. Il doit tout voir, tout prévoir. Point d'hommes médiocres : il s'agit du salut de 26 millions d'individus.
      ...ression. La publicité est la sauvegarde du Trésor national : le Français paye gaie... ... confiance? Faites que la comptabilité soit rendue publique par la voie de l'impression. La publicité est la sauvegarde du Trésor national : le Français paye gaiement des millions, mais il doit en connaître l'emploi.
      ...n. Quand on travaille à la régénération du monde entier, au bonheur des génération... ...z-vous assurer le succès de nos armes ? Faites punir la lâcheté comme la trahison. Quand on travaille à la régénération du monde entier, au bonheur des générations futures, tout militaire doit être un héros, quel que soit son poste, c'est le ...
      ...ttre la Constitution sous la sauvegarde du peuple. Connaissant ses droits, il les ... ...r est pressant, il est sacré. C'est par là seulement que vous pouvez vraiment mettre la Constitution sous la sauvegarde du peuple. Connaissant ses droits, il les aimera et mourra, s'il le faut, pour les défendre.
      ...vre à outrance les lâches conspirateurs du dedans. Que celui-là est coupable qui v... « Faites encore poursuivre à outrance les lâches conspirateurs du dedans. Que celui-là est coupable qui voudrait le déshonneur, la ruine et le désespoir de son pays ! Quoi, il cherche à...
      « Caen, le 24e jour du 1er mois de la 2e année de la Républiqu... « Caen, le 24e jour du 1er mois de la 2e année de la République, une et indivisible.
      ...ssion de foi républicaine et un extrait du registre de nos séances du 29 septembre 1793. « Législateurs, nous saisissons cette occasion de vous communiquer notre profession de foi républicaine et un extrait du registre de nos séances du 29 septembre 1793.
      ... vice-président ; Allard l'aîné, membre du comité de correspondance. » « Gambey, vice-président ; Allard l'aîné, membre du comité de correspondance. »

      Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      page 7
      ...iadèmes; on cite en preuve la rébellion du Calvados, comme si ce crime était celui...
      ... langage, la marche et tout l'extérieur du plus pur patriotisme.
      ...ccuse de regretter les tyrans, de leur présenter de loin leurs mitres et leurs diadèmes; on cite en preuve la rébellion du Calvados, comme si ce crime était celui des citoyens de Caen; comme si ce n'était pas celui de cette minorité ambitieus...
      ... de nous le faire partager, prêtèrent à la plus savante perfidie, les traits, le langage, la marche et tout l'extérieur du plus pur patriotisme.
      ... jour de la vérité brille sur l'horizon du Calvados, l'imposture a perdu son masqu...
      ...l a déchiré jusqu'aux moindres lambeaux du voile qu'on avait jeté sur nos yeux; l'...
      « Concitoyens, le jour de la vérité brille sur l'horizon du Calvados, l'imposture a perdu son masque, le peuple souverain, en acceptant la Charte constitutionnelle, a imprimé sur le front des traîtres le sceau de l'infamie, il a sanctionné leur expulsion, il a déchiré jusqu'aux moindres lambeaux du voile qu'on avait jeté sur nos yeux; l'heure de nous expliquer est sonnée, parlons, si nous gardons davantage le silenc...
      ... résultat de leurs manœuvres, il faudra du sang pour réduire leur audace, et le sa... ...épublique est un triomphe pour les ennemis de notre liberté, il est peut-être le résultat de leurs manœuvres, il faudra du sang pour réduire leur audace, et le sang qui coulera sera peut-être le nôtre, celui de nos parents, de nos amis, de no...
      Extrait du registre des séances de la Société popu... Extrait du registre des séances de la Société populaire de Caen.
      « Du lundi 29 septembre 1793 « Du lundi 29 septembre 1793
      ...chent que le véritable esprit, l'esprit du peuple, n'a éprouvé parmi nous aucune v... ...souvent entendu parler de l'énergie de notre patriotisme, il importe qu'elles sachent que le véritable esprit, l'esprit du peuple, n'a éprouvé parmi nous aucune variation; il faut qu'elles soient misés à portée de distinguer ce bon esprit des...
      ...n encens sacrilège aux pieds de l'idole du jour; vous les entendez réclamer l'avan... ...ette salle, ne sont pas dans oe cas; on ne les a pas vus s'empresser de brûler un encens sacrilège aux pieds de l'idole du jour; vous les entendez réclamer l'avantage de manifester au milieu de nous leur attachement à la Constitution, je conv...

      Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      page 8
      ...ant militaire de la place. Un émissaire du roi sarde lui ayant proposé de livrer^ ...
      ...mé Girardi, et le fit traduire dans les prisons de Nice, avec les pièces qui constatent...
      ...devoir est de vous le faire connaître; c'est le citoyen Laurent Bizanet, commandant militaire de la place. Un émissaire du roi sarde lui ayant proposé de livrer^ la ville aux Piémontais, Bizanet non seulement refusa généreusement l'or comptan...
      ...ts au nom des tyrans coalisés, mais il fit plus, il fit arrêter l'émissaire, nommé Girardi, et le fit traduire dans les prisons de Nice, avec les pièces qui constatent son crime; où il subira bientôt la peine due à ses forfaits.
      ...mandé que le procès-verbal de la séance du jour fût imprimé à la suite de l'adress... « Il a demandé que le procès-verbal de la séance du jour fût imprimé à la suite de l'adresse aux citoyens de Caen, qui doit être envoyée aux sociétés populaires.
      ...d de ses propres membres, représentants du peuple (1). ...tion nationale sur les mesures vigoureuses dont elle a fait usage, même à l'égard de ses propres membres, représentants du peuple (1).
      Celle du Fort-Hercule, ci-devant Monaco, jure de... Celle du Fort-Hercule, ci-devant Monaco, jure de s'ensevelir sous les ruines de la République, plutôt que de composer avec les v...
      « Représentants, si les patriotes du Fort-Hercule doivent leur existence au ...
      ...doit une des clefs les plus importantes du Midi qui, dans le pouvoir de nos ennemi...
      « Représentants, si les patriotes du Fort-Hercule doivent leur existence au républicain Bizanet, la France lui doit une des clefs les plus importantes du Midi qui, dans le pouvoir de nos ennemis, aurait mis au milieu de deux feux l'armée d'Italie, et exposé à leur rage les...

      Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      page 9
      du Var. Nous lui avons témoigné notre reco... du Var. Nous lui avons témoigné notre reconnaissance, en délibérant qu'il avait bien mérité de notre société, c'est à vous...
      ...t-major de la place, dans l'arrestation du contre-révolutionnaire Girardi. C'est lui qui, d'après les ordres du citoyen Bizanet, s'est porté aux confin... ...hommage éclatant au zèle et courage qui ont distingué le citoyen Basset, adjudant-major de la place, dans l'arrestation du contre-révolutionnaire Girardi. C'est lui qui, d'après les ordres du citoyen Bizanet, s'est porté aux confins de Gênes, sous prétexte de traiter avec Girardi sur les propositions faites po...
      Celle de Nancy demande que les honneurs du Capitole, ou la roche Tarpéïenne, soien... Celle de Nancy demande que les honneurs du Capitole, ou la roche Tarpéïenne, soient le prix comme la punition des hommes de bien ou des traîtres (1).
      ...ise, une et indivisible, 1er de la mort du tyran. .an II de la République française, une et indivisible, 1er de la mort du tyran.
      ...purger définitivement, braves délégués, du reste impur qui infeste encore le sanct...
      ...les lois révolutionnaires, les honneurs du Capitole ou la roche Tarpéienne soient ...
      « Mais, prenez-y garde, vous n'avez pas encore tout fait, il faut vous purger définitivement, braves délégués, du reste impur qui infeste encore le sanctuaire de la liberté, que tout modéré périsse, que tout individu faible tremble et s'éloigne; que devant l'arche constitutionnelle et les lois révolutionnaires, les honneurs du Capitole ou la roche Tarpéienne soient le prix comme la punition des hommes de bien ou des traîtres.
      ... Société populaire d'Auxerre, chef-lieu du département de V Yonne, ce 8 octobre 17... La- Société populaire d'Auxerre, chef-lieu du département de V Yonne, ce 8 octobre 1793, Van II de la Eépublique française une et indi-\ visible.
      ...i doivent sauver la République; en vain du haut de votre sainte Montagne lanceriez... « En vain prendriez-vous les grandes mesures qui doivent sauver la République; en vain du haut de votre sainte Montagne lanceriez-vous la foudre et le tonnerre, qui portent la terreur et l'effroi dans le cœur ...
      ...mmes faux et perfides qui se couvraient du voile du patriotisme pour mieux égarer l'opinion... ...ué l'intrigue et la cabale, et ont souvent fait rentrer dans la poussière des hommes faux et perfides qui se couvraient du voile du patriotisme pour mieux égarer l'opinion publique. Toutes les sociétés populaires sont debout pour seconder les efforts ...

      Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      page 10
      ...e sont point payés par Pitt et Cobourg, du moins ils servent leurs passions sans l... « Méfiez-vous de ces hommes qui sèment la division; s'ils ne sont point payés par Pitt et Cobourg, du moins ils servent leurs passions sans le savoir. Continuez, citoyens législateurs, à déployer ce grand caractère qui cr...
      ...embres de celle de Castres, département du Tarn, font l'énumération des principaux... Les membres de celle de Castres, département du Tarn, font l'énumération des principaux travaux de la Convention nationale, lui vouent leur confiance entière et toute ...
      ...Société populaire de Castres, chef-lieu du département du Tarn, à la Convention nationale, La Société populaire de Castres, chef-lieu du département du Tarn, à la Convention nationale,
      ... détruit la noblesse, humilié l'orgueil du clergé, aboli la royauté en faisant tomber la tête du tyran, et anéanti le système contre-révolutionnaire du fédéralisme à i'époque heureuse du 31 mai : grâces vous soient rendues, vo... « Vous avez détruit la noblesse, humilié l'orgueil du clergé, aboli la royauté en faisant tomber la tête du tyran, et anéanti le système contre-révolutionnaire du fédéralisme à i'époque heureuse du 31 mai : grâces vous soient rendues, vous êtes maintenant investis de toute notre confiance; vous avez toute notre esti...
      Suit le texte de l'adresse du conseil général de la commune de Cahors... Suit le texte de l'adresse du conseil général de la commune de Cahors (2).
      « Les sans-culottes du conseil général de la commune de Cahors... « Les sans-culottes du conseil général de la commune de Cahors, ont vu avec effroi les ennemis connus de la République, agiter dans plusieurs ...

      Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      page 11
      ...ent aujourd'hui sous le masque trompeur du patriotisme. Demeurez, sages législateu... ...et dans l'intérieur, les feuillants, les modérés et les muscadins, qui se déguisent aujourd'hui sous le masque trompeur du patriotisme. Demeurez, sages législateurs, demeurez à votre poste pour les démasquer et les détruire; nous sommes debou...
      « Les sans-culottes du conseil général de la commune de Cahçrs, chef-lieu du [département du Lot. » • « Les sans-culottes du conseil général de la commune de Cahçrs, chef-lieu du [département du Lot. » •
      ...é, tous les titres et tous les vestiges du régime féodal, et qu'il y a été procédé... ... Paimbeuf annoncent qu'ils ont livré aux flammes tous les attributs de la royauté, tous les titres et tous les vestiges du régime féodal, et qu'il y a été procédé au milieu des cris de ; vive la République! (1)
      ...te : 1° de Vadresse des administrateurs du district de Laigle; 2° de la délibération des administrateurs du district de Paim-bœuf. Suit le texte : 1° de Vadresse des administrateurs du district de Laigle; 2° de la délibération des administrateurs du district de Paim-bœuf.
      Adresse des administrateurs du district de Laigle (2) au citoyen Prési... Adresse des administrateurs du district de Laigle (2) au citoyen Président de la Convention nationale.
      « Laigle, le 3e jour de la 3e décade du 1er mois de l'an II de la République fr... « Laigle, le 3e jour de la 3e décade du 1er mois de l'an II de la République française.
      « Les administrateurs du district de Laigle, qui ont toujours ab... « Les administrateurs du district de Laigle, qui ont toujours abhorré la royauté parce qu'elle était le fléau des gouvernements, ont, avec la mu...
      ...té a vu s'élever dans les airs la fumée du souvenir des grands. Pour rendre cette ...
      ...es communes de toutes les municipalités du district.
      devant l'autel sacré de la patrie, et la déesse de la liberté a vu s'élever dans les airs la fumée du souvenir des grands. Pour rendre cette fête civique plus solennelle et plus intéressante, tous les corps constitués de cette ville y ont assisté avec la garde nationale et les maires et procureurs des communes de toutes les municipalités du district.
      ...es administrateurs, et procureur syndic du district de Laigle, « Les administrateurs, et procureur syndic du district de Laigle,
      Délibération des administrateurs du district de Paimbœuf (1). Délibération des administrateurs du district de Paimbœuf (1).
      Extrait des registres du district de Paimbœuf, département de la... Extrait des registres du district de Paimbœuf, département de la Loire-Inférieure.
      « Du 5 octobre 1793 « Du 5 octobre 1793
      ...istration qu'en conséquence de l'arrêté du conseil du premier de ce mois, il a été fait une p... « Le procureur syndic a annoncé à l'administration qu'en conséquence de l'arrêté du conseil du premier de ce mois, il a été fait une perquisition exacte parmi les pièces déposées au secrétariat, des titres constitu...
      ...déposés par le citoyen Jardin, receveur du droit d'enregistrement à Paimbœuf, au p...
      ...ntaires de la garnison ont dansé autour du bûcher en chantant le refrain chéri : Ç...
      ...homme, et, de suite, ils ont été portés, ainsi que les registres de même nature déposés par le citoyen Jardin, receveur du droit d'enregistrement à Paimbœuf, au pied de l'arbre de la liberté. Les administrateurs y ont mis. le feu aux cris mil...
      ...illes des hochets de la pourpre et des plumets. Les administrateurs et les .volontaires de la garnison ont dansé autour du bûcher en chantant le refrain chéri : Ça ira ! ça va ! Ces colifichets consumés, les cendres ont. été jetées au vent, e...
      ...Les administrateurs et procureur syndic du district. « Les administrateurs et procureur syndic du district.
      Ceux du district de Muret annoncent que la dern... Ceux du district de Muret annoncent que la dernière division des défenseurs de la patrie vient de sortir de cette ville, au nom...

      Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      page 12
      ... texte de l'adresse des administrateurs du district de Muret (2). Suit le texte de l'adresse des administrateurs du district de Muret (2).
      Les administrateurs et procureur syndic du district de Muret, département de la Ha... Les administrateurs et procureur syndic du district de Muret, département de la Haute-Garonne, à la Convention nationale.
      ...s, et ses débris réunis seront cimentés du sang des esclaves de l'imbécile tyran e... ...tes enfants, tu planeras sur nos légions, ton autel antique sortira de ses ruines, et ses débris réunis seront cimentés du sang des esclaves de l'imbécile tyran espagnol.
      Extrait du registre d'inscription des offrandes pa... Extrait du registre d'inscription des offrandes patriotiques faites au district de Muret, département de la Haute-Garonne.
      ...itoyen Stanislas Desacy, administrateur du district de Muret, a remis un habit, veste, culotte, ceinturon et sabre, de la part du citoyèn Desacy, membre de la Convention... « Le 28 avril, même année, le citoyen Stanislas Desacy, administrateur du district de Muret, a remis un habit, veste, culotte, ceinturon et sabre, de la part du citoyèn Desacy, membre de la Convention, pour équiper le premier volontaire qui se ferait inscrire à la municipalité de...
      ...yen Galtier, maire de Lavernose, canton du Sherm, a fait don à la patrie d'un habi... « Le 30 avril 1793, le citoyen Galtier, maire de Lavernose, canton du Sherm, a fait don à la patrie d'un habit neuf d'uniforme pour habiller un défenseur.
      ... bas et un pantalon pour les défenseurs du contingent de la commune dudit Berat, e... ..., canton de Noé, ont fait don à la patrie de 8 paires de* souliers, 18 paires de bas et un pantalon pour les défenseurs du contingent de la commune dudit Berat, en cantonnement à Saint-Girons et au camp de Saint-Pé, près Bayonne.

      Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      page 13
      ...ys, à l'univers, de hâter l'instruction du procès de celui qui, par sa cupidité cr...
      ...périr sur nos montagnes, dans l'affaire du 12 juin dernier, des milliers de Français ...
      ...t le glaive des lois ait à faire justice. Oui, vous devez, législateurs, à ce pays, à l'univers, de hâter l'instruction du procès de celui qui, par sa cupidité criminelle, parvint à vous aliéner le cœur de quelques habitants de ces contrées, ...
      ...evez vous presser à faire juger l'ex-général Brunet, puisque sa perfidie a fait périr sur nos montagnes, dans l'affaire du 12 juin dernier, des milliers de Français et Dorthonian, non moins coupable, ne mérite pas un sort différent.
      Les administrateurs du département des Alpes-Maritimes et du ^district de Nice, écrivent qu'ils ont ... Les administrateurs du département des Alpes-Maritimes et du ^district de Nice, écrivent qu'ils ont vaincu tous les obstacles qu'on leur a opposés pour attiédir leur civisme; ils p...
      ...e : 1° de V adresse des administrateurs du département des Alpes-Maritimes et du district de Nice; 2° du conseil général du département des Alpes-Maritimes, qui ét... Suit le texte : 1° de V adresse des administrateurs du département des Alpes-Maritimes et du district de Nice; 2° du conseil général du département des Alpes-Maritimes, qui était jointe à la précédente (2).
      Les administrateurs du département des Alpes-f Maritimes et du district de Nice, à la Convention natio... Les administrateurs du département des Alpes-f Maritimes et du district de Nice, à la Convention nationale.
      « Citoyens représentants, amis du peuple, « Citoyens représentants, amis du peuple,
      ...té des derniers à applaudir au supplice du tyran de la France. Nous ne fûmes pas d... « Et nous aussi nous n'avons pas été des derniers à applaudir au supplice du tyran de la France. Nous ne fûmes pas des derniers non plus à donner notre assentiment aux journées révolutionnaires de...
      ...ux Alpes-Maritimes et aux autres villes du Var et des Bouches-du-Rhône, d'une parfaite soumission à vos ... « Novice encore dans la carrière de la liberté, Nice donna l'exemple aux Alpes-Maritimes et aux autres villes du Var et des Bouches-du-Rhône, d'une parfaite soumission à vos décrets ; tandis que Marseille trop crédule et l'infâme Toulon employaient tous ...
      ...mon-tais, ni la suspicion de connivence du général en chef Brunet avec nos ennemis...
      ... la vue de nos places de première ligne du Nord, vendues à nos ennemis par le traî...
      ...es et espagnoles stationnées sur nos parages, ni les bruits d'une attaque de Piémon-tais, ni la suspicion de connivence du général en chef Brunet avec nos ennemis intérieurs, ni la présomption de complicité de Dorthonian et Létanduère, arrêtés depuis par ordre des représentants, sur l'accusation des sans-culottes; ni la vue de nos places de première ligne du Nord, vendues à nos ennemis par le traître Custine; ni la crainte des projets liberticides de Bordeaux, Nîmes, Montpell...
      ...e tels auspices, nous jurâmes à la face du ciel et de la terre de défendre jusqu'à... ... nous osâmes ne pas désespérer de la cause que nous avions embrassée,-et, sous de tels auspices, nous jurâmes à la face du ciel et de la terre de défendre jusqu'à la mort la Convention nationale et l'ouvrage immortel sorti ^de la Montagne sai...
      ...tribunal révolutionnaire s'occupe enfin du ci-devant Égalité, et qu'il fasse expie... « Et nous aussi, législateurs, nous demandons avec toute la France que le tribunal révolutionnaire s'occupe enfin du ci-devant Égalité, et qu'il fasse expier les crimes à la Messaline française, dont les attentats inouïs ne peuvent se n...
      Adresse du conseil général des Alpes-Maritimes (1)... Adresse du conseil général des Alpes-Maritimes (1).
      Le conseil général du département des Alpes-Maritimes, à la C... Le conseil général du département des Alpes-Maritimes, à la Convention nationale.

      Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      page 14
      A la suite du dais marchaient les enfants au-dessous de 12 ans,- pour marquer qu'à la suite d'une ... A la suite du dais marchaient les enfants au-dessous de 12 ans,- pour marquer qu'à la suite d'une année en vient une autre, comme les siècles et les générations se succèdent.
      ...sont les sentiments des administrateurs du département des Alpes-Maritimes. « Tels sont les sentiments des administrateurs du département des Alpes-Maritimes.
      ... et fixé ses regards, elle nous a dicté du haut de la sainte Montagne cette Consti... ...ar leur hommage pur et sincère à la seule divinité républicaine, qu'ayant attiré et fixé ses regards, elle nous a dicté du haut de la sainte Montagne cette Constitution si sublime, l'évangile de tous les peuples et qui doit régénérer toutes l...
      ...itiques et contagieuses qui s'élevaient du fond de tous les marais et désolaient l... ...e, a purifié l'atmosphère politique de la France, de toutes les exhalaisons méphitiques et contagieuses qui s'élevaient du fond de tous les marais et désolaient la République.
      ...sez d'avoir sauvé le vaisseau de l'État du naufrage, vous devez le conduire à bon ... « Législateurs, héros intrépides de la Montagne, ce n'est pas assez d'avoir sauvé le vaisseau de l'État du naufrage, vous devez le conduire à bon port et vous en êtes les seuls pilotes dignes. Qu'ils soient donc déclarés traît...
      ... Charente-Inférieure (2). Le Directoire du département de la Charentè-Inférieu/re,... Suit le texte de la lettre des administrateurs de la Charente-Inférieure (2). Le Directoire du département de la Charentè-Inférieu/re, à la Convention nationale.
      ...ne rèstera plus à ces monstres, altérés du sang de leurs concitoyens, que leur rag... ...vec toute l'activité dont nous sommes capables; et bientôt, nous l'espérons, il ne rèstera plus à ces monstres, altérés du sang de leurs concitoyens, que leur rage impuissante et leur haine pour la liberté.
      ...e et allégorique à la nouvelle division du temps, qui a eu lieu à Arras, le 20 de ... On donne lecture de la relation de la fête civique et allégorique à la nouvelle division du temps, qui a eu lieu à Arras, le 20 de ce mois, et des adresses d'adhésion aux décrets rendus, et d'invitation à la Con...
      Le dixième jour de la seconde décade du 1er mois a été célébrée à Arras, une fê...
      ...des âges, représentaient les douze mois du calendrier. Un treizième groupé, compos...
      Le dixième jour de la seconde décade du 1er mois a été célébrée à Arras, une fête civique des plus attendrissantes. Près de vingt mille citoyens et citoyennes, partagés en douze groupes, selon la différence des âges, représentaient les douze mois du calendrier. Un treizième groupé, composé des citoyens et citoyennes âgés de plus de 80 ans figurait les cinq jours comp...
      ...a vieillesse. L'un d'eux portait à côté du vieillard, l'Acte constitutionnel. ... citoyens, dans la vigueur de l'âge, doivent toujours être disposés à secourir la vieillesse. L'un d'eux portait à côté du vieillard, l'Acte constitutionnel.
      ... dossier 719. Bulletin de la Convention du 8° jour de la troisième décade du premier mois de l'an II (samedi 19 octobre 1793). Le Journal dé la Montagne fti* 140 du 29° jour du premier mois de l'an II (dimanche 20 oc... (2) Archives nationales, carton C 276, dossier 719. Bulletin de la Convention du 8° jour de la troisième décade du premier mois de l'an II (samedi 19 octobre 1793). Le Journal dé la Montagne fti* 140 du 29° jour du premier mois de l'an II (dimanche 20 octobre 1793), p. 1018, col. 2], qui reproduit presque textuellement cette pièce, ...

      Séance du 28 jour du 1 samedi 19 octobre 1793

      page 15
      ...en a paru un, au comité révolutionnaire du Mont-Blanc. Je possédais et j'allais en...
      ...d'en compter avec les citoyens Bonnier, Auguste Lâchez et Delbecq, marchands à Lille, l...
      ... ruine en suspendant le cours de mes affaires. Quel est mon crime? Voici ce qui en a paru un, au comité révolutionnaire du Mont-Blanc. Je possédais et j'allais enlever une caisse contenant 15.000 livres en numéraire, dont six mille (produit d...
      ...'appartiennent, et neuf mille à trois marchands de cette ville qui m'ont chargé d'en compter avec les citoyens Bonnier, Auguste Lâchez et Delbecq, marchands à Lille, leurs créanciers.
      chantant, au milieu du plus grand silence, un couplet patrioti... chantant, au milieu du plus grand silence, un couplet patriotique, dont le refrain était répété avec transport par tout le peuple.
      Quelle était digne des regards du philosophe, la joie de ces patriarches.... Quelle était digne des regards du philosophe, la joie de ces patriarches.de l'espèce humaine. En vain essayerait-on de la peindre. Malheur à ceux qui ne ...
      L'adjoint à la quatrième division du département de la guerre, transmet les ... L'adjoint à la quatrième division du département de la guerre, transmet les copies des deux procès-verbaux d'exécution des jugements rendus par la commissio...
      L'adjoint de la quatrième division du département de la guerre transmet à la ...
      ... nationale le procès-verbal d'exécution du jugement, rendu par la commission milit...
      L'adjoint de la quatrième division du département de la guerre transmet à la Convention nationale le procès-verbal d'exécution du jugement, rendu par la commission militaire contre François-Philippe Manny, ci-devant capitaine au treizième régiment d...
      L'adjoint de la quatrième division du département de la guerre fait passer à la Convention copie du procès-verbal d'exécution du jugement rendu par la Commission milita... L'adjoint de la quatrième division du département de la guerre fait passer à la Convention copie du procès-verbal d'exécution du jugement rendu par la Commission militaire établie à Landau, qui a condamné à la peine de mort Julien .âudé, émigré, pr...
      ...es patriotiques et littéraires, [n° 293 du 30 du premier mois de l'an II (lundi 21 octob... (1) Annales patriotiques et littéraires, [n° 293 du 30 du premier mois de l'an II (lundi 21 octobre 1193), [p. 1365, col. 1].
      (3) Bulletin de la Convention du 8° jour de la troisième décade du premier mois de l'an II (samedi 19 octo... (3) Bulletin de la Convention du 8° jour de la troisième décade du premier mois de l'an II (samedi 19 octobre 1793).
      ...par Merlin de Douai (1)] de la pétition du citoyen Prosper Lâchez, négociant de Do...
      ...ar ordre des commissaires de la section du Mont-Blanc, comme prévenu de contravent...
      « La Convention nationale, après avoir entendu la lecture [par Merlin de Douai (1)] de la pétition du citoyen Prosper Lâchez, négociant de Douai, détenu à la mairie par ordre des commissaires de la section du Mont-Blanc, comme prévenu de contravention aux décrets des 3 et 11 avril et 1er août 1793;
      ...saires pour que, conformément au décret du 5 septembre dernier, sur les procédures...
      ...t, sans délai, par-de-vant le directeur du juré, chargé par la loi de faire à son ...
      « Décrète que le ministre de la justice donnera, dans le jour, les ordres nécessaires pour que, conformément au décret du 5 septembre dernier, sur les procédures concernant les délits relatifs au discrédit des assignats, le citoyen Prosper Lâchez soit traduit, sans délai, par-de-vant le directeur du juré, chargé par la loi de faire à son égard les procédures qu'elle prescrit (2). »
      Suit le texte de la pétition du citoyen Lâchez (3). Suit le texte de la pétition du citoyen Lâchez (3).
      « Paris, le 8 e jour de la 2e décade du 1er mois de l'an II de la République un... « Paris, le 8 e jour de la 2e décade du 1er mois de l'an II de la République une et indivisible.
      « Dépositaires du Code sacré de la liberté, vous êtes com... « Dépositaires du Code sacré de la liberté, vous êtes comptables envers chaque membre de la République des atteintes qu'oseraient y porte...
      (1) D'après la minute du décret qui se trouve aux Archives natio...
      ... lecture à la Convention de la pétition du citoyen Lâchez.
      (1) D'après la minute du décret qui se trouve aux Archives nationales (carton G 273, dossier n° 690}, c'est Merlin (de Douai) qui fit lecture à la Convention de la pétition du citoyen Lâchez.