Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-122 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-071 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-081 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-127 hits on 1792-010 hits on 1792-021 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-081 hits on 1792-090 hits on 1792-101 hits on 1792-111 hits on 1792-124 hits on 1793-010 hits on 1793-021 hits on 1793-035 hits on 1793-043 hits on 1793-050 hits on 1793-068 hits on 1793-072 hits on 1793-082 hits on 1793-092 hits on 1793-101 hits on 1793-111 hits on 1793-122 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-1210 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-1226 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-1211 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-031 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-128 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-111 hits on 1798-1215 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-122 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-051 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-123 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 25 volumes
  • Tome 1 : 1789 – Introduction - états généraux - préliminaires. Cahiers des sénéchaussées et baillages [Agen - Amont] 2 results
    • Introduction

      - search term matches: (1)

      Introduction

      page 19 - 593
      INTRODUCTION « Un esclave ne doit rien, parce qu'il n'a rien en propre ; un homme de cœur sortira bientôt d'un pays où le despotisme sera établi : s'il ne le-peut pas, il sera bientôt dégradé. Où la patrie n'est rien, on ne lui doit rien, parce que les devoirs sont réciproques. Le gouvernement qui appartient à un seul homme dispose de tous les autres pour son plaisir, sou caprice ou son intérêt ; d
      ...
      e noires; cravate de batiste; chapeau à la Henri IV, sans plumes. Deuil du tiers-état. L'habit de MM. les députés du tiers-état sera le même, à l'exception que le manteau ne pourra être de soie, mais de voile, et qu'ils porteront des manchettes effilées, avec des boucles blanches, s'ils sont en deuil ordinaire ; et les boucles noires, cravate et manchettes de batiste, s'ils sont en deuil de laine.
      INTRODUCTION « Un esclave ne doit rien, parce qu'il n'a rien en propre ; un homme de cœur sortira bientôt d'un pays où le despotisme sera établi : s'il ne le-peut pas, il sera bientôt dégradé. Où la pa
      ...
      de voile, et qu'ils porteront des manchettes effilées, avec des boucles blanches, s'ils sont en deuil ordinaire ; et les boucles noires, cravate et manchettes de batiste, s'ils sont en deuil de laine.
    • Bailliage d'alençon

      - search term matches: (1)

      Bailliage d'alençon

      page 716
      ...er Frère de Maisons. Chevalier de Saint-Front. Du Bayent, Héhard des Hautesnoes. Doué... ...vagny. Duburre. Guyon de Gorday. Marquis Daverne. Dé CQrday. Darmont. Le chevalier Frère de Maisons. Chevalier de Saint-Front. Du Bayent, Héhard des Hautesnoes. Douénel. Le Baux Landais. Carpentier Sainte-Honorine. Gilbert, seigneur d'Haleine. C...
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 1 result
    • Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      page 302 - 369
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du vendredi 27 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Kyspoter , secrétaire, donne lecture du; (1) Cette séance est très incomplète au Moniteur procès-verbal delà veille au matin dans ^lequel il est fait mention de la lettre de démission de M. de Mirabeau le jeune. M. Bouche. Je demande que la ment
      ...
      les réalités, on se dégage insensiblement des idées systématiques; on se voit forcé de soumettre son imagination au joug de l'expérience; et en observant le cours et le point de départ des opinions communes, soit en gouvernement, soit en économie politique, on respecte davantage ce résultat précieux cle tant de réflexions et de tant ue pensées. M. le Président lève la séance à 3 heures et demie. x
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du vendredi 27 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Kyspoter , secrétaire, donne lecture du; (1)
      ...
      mmunes, soit en gouvernement, soit en économie politique, on respecte davantage ce résultat précieux cle tant de réflexions et de tant ue pensées. M. le Président lève la séance à 3 heures et demie. x
  • Tome 37 : Du 2 au 28 janvier 1792 1 result
    • Séance du mercredi 18 janvier 1792

      - search term matches: (1)

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 483
      Speaker: Cambon
      ...tre du directoire du département du Bas-Rhin qui supplie l'Assemblée de s'occuper de... Un de MM. les secrétaires. Voici une lettre du directoire du département du Bas-Rhin qui supplie l'Assemblée de s'occuper des mesures nécessaires à Vorganisation de la police municipale et lui fait part d...
      Speaker: Forfait
      ... que l'on consulte la députation du Bas-Rhin. Un membre : Je demande que l'on consulte la députation du Bas-Rhin.

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 484
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...ug de la féodalité, les peuples d'outre-Rhin ne voulaient plus de cet amas incohéren... Si, fatigués du joug de la féodalité, les peuples d'outre-Rhin ne voulaient plus de cet amas incohérent de lois défigurées, dont le traité de Westphalie a soutenu le chancelant édifi...

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 486
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...e ces trois armées, chacune couvrant un front de frontière différente, composée de l'... Si l'on considère la position de ces trois armées, chacune couvrant un front de frontière différente, composée de l'espèce de troupes et d'armes qui convient à la nature du pays, ayant ses moyens ...

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 488
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...tages de nos premières campagnes sur le Rhin ; mais nous devions effectivement à la ... ... français à cette époque; que nous n'avons su ni conserver, ni utiliser les avantages de nos premières campagnes sur le Rhin ; mais nous devions effectivement à la Maison d'Autriche de n'avoir pas, dans les Pays-Bas français, à soutenir contre ...

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 489
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...erfide main oserait ainsi tracer sur le front de la postérité la honte du nom françai... Quelle perfide main oserait ainsi tracer sur le front de la postérité la honte du nom français ! élevons-nous au-dessus de ces craintes; il n'est pas plus dans le pouvoir hu...

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 493
      Speaker: Vergniaud
      ...vous envoyez une armée sur les bords du Rhin ; vous dit-on qu'ils se réunissent dans... ...irais : vous apprend-t-on qu'il se rassemble des émigrés à Worms et à Çoblentz, vous envoyez une armée sur les bords du Rhin ; vous dit-on qu'ils se réunissent dans les Pays-Bas vous envoyez une armée en Flandre; vous dit-on qu'ils s'enfoncent ...
  • Tome 40 : Du 15 au 30 mars 1792 1 result
    • Séance du dimanche 18 mars 1792

      - search term matches: (1)

      Séance du dimanche 18 mars 1792

      page 96
      Speaker: Caminet
      ...entales comprises entre la Manche et le Rhin, de Dunkerque à la hauteur de Pon-tarli... ...eu dans tous les ports de mer du royaume, et seulement sur les frontières continentales comprises entre la Manche et le Rhin, de Dunkerque à la hauteur de Pon-tarlier.

      Séance du dimanche 18 mars 1792

      page 110
      Speaker: Debourge
      ...spondre avec les émigrants d'au-aelà du Rhin; mais où en est la preuve, ou même l'in... Des Arlésiens sont soupçonnes de correspondre avec les émigrants d'au-aelà du Rhin; mais où en est la preuve, ou même l'indice? Quels avantages pourraient se procurer des hommes si éloignés les uns des ...

      Séance du dimanche 18 mars 1792

      page 122
      ..., qu'il les a établis ses ^pâtres; etle front peut-il ...les pieds de -ses disciples et en ordonnant 4e ne .pas nougir du même .ministère, qu'il les a établis ses ^pâtres; etle front peut-il

      Séance du dimanche 18 mars 1792

      page 123
      ... mais seulement les aimer; avoir sur le front cette intrépidité chrétienne si douce, ... ... l'orgueil des hommes y a ajouté; pour cela, il faut savoir me pas les craindre, mais seulement les aimer; avoir sur le front cette intrépidité chrétienne si douce, en même temps si terrible, si imposante, qui sait indistinctement censurer les v...

      Séance du dimanche 18 mars 1792

      page 127
      ... montrait le danger d'attaquer ainsi de front les colonnes du christianisme-. « Saint... ... l'ouvrier qui , voulant l'empêcher d'en poursuivre la condamnation, à Rome, lui montrait le danger d'attaquer ainsi de front les colonnes du christianisme-. « Saint Paul, saint Augustin, dit ce directeur impie, étaient des têtes chaudes-qu'on m...

      Séance du dimanche 18 mars 1792

      page 129
      ...ale et en faire les fonctions ; il a le front de faire un serment : de renoncer à l'a... ...urpateur, qui, sans juridiction apostolique* ose se placer sur la chaire épiscopale et en faire les fonctions ; il a le front de faire un serment : de renoncer à l'autorité des apôtres et de leurs successeurs : de soutenir une Constitution, qui ...
  • Tome 50 : Du 15 au 21 septembre 1792 1 result
    • 30 janvier 1792

      - search term matches: (3)

      30 janvier 1792

      page 318
      ... l'autel de la guerre ! « Si moi, Zavez the les Fortounes, m'a souvent dit mde, dan...
      ...ction, avec gritt ' plaisir moi envoyer the les guiriées contre les Frenchs rebelle...
      ...ce n'est notre dépouillement, avec quel plaisir nous déposerions cette somme sur l'autel de la guerre ! « Si moi, Zavez the les Fortounes, m'a souvent dit mde, dans sa traduction, avec gritt ' plaisir moi envoyer the les guiriées contre les Frenchs rebelles ! Mais moi trop malhourouse. » Voici, Messieurs, les titres de ma demande... V...

      30 janvier 1792

      page 319
      ...bataillons, pour les envoyer au delà du Rhin ; d'autres osent fabriquer des assignat... ...nt tous les jours par leurs écrits incendiaires; d'autres voudraient former des bataillons, pour les envoyer au delà du Rhin ; d'autres osent fabriquer des assignats, témoin ce prêtre de Montmartre, que l'on vient de mettre en prison pour cette...
  • Tome 52 : Du 22 septembre au 26 octobre 1792 1 result
    • Séance du mardi 25 septembre 1792, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du mardi 25 septembre 1792, au matin

      page 135
      Speaker: Barbaroux
      ...s Marseillais ne baisseraient jamais le front ni devant un roi, ni devant un dictateu... ...la France. (Mouvements d'agitation et murmures.) Mais nous lui répondîmes que les Marseillais ne baisseraient jamais le front ni devant un roi, ni devant un dictateur. (Vifs applaudissements.) Voilà ce que je signerai, et ce que je défie Robespi...

      Séance du mardi 25 septembre 1792, au matin

      page 142
      Speaker: Marat
      ... poche un pistolet qu'il applique à son front.) ...t indigne d’hommes libres; mais je ne crains rien sous le soleil. (Il tire de sa poche un pistolet qu'il applique à son front.)

      Séance du mardi 25 septembre 1792, au matin

      page 143
      Speaker: Buzot
      ...nes ; et quand Xercès envahit la Grèce, Thé-mistocle dit: Emmenons la République, c... ...la République. L’unité n’est donc point dans le territoire, mais dans les personnes ; et quand Xercès envahit la Grèce, Thé-mistocle dit: Emmenons la République, car la République était là où se trouvaient les citoyens. Je demande que ce princ...
      ...et Maulde. Biron était sur les bords du Rhin ; mais, malgré son ardente envie de ser...
      ...ssois et les émigrés devaient passer le Rhin, les Autrichiens pénétrer dans les dépa...
      ... inutiles projets, obligé de diviser ses forces entre Pont-sur-Sambre, Maubeuge et Maulde. Biron était sur les bords du Rhin ; mais, malgré son ardente envie de servir la chose publique, il ne voyait que des trahisons à craindre, et un peuple s...
      ...e roi de Prusse devait marcher tranquillement et sans obstacle sur Paris, les Hessois et les émigrés devaient passer le Rhin, les Autrichiens pénétrer dans les départements du Nord, les Piémontais dans ceux du Midi, et l’aristocratie lever ouve...

      Séance du mardi 25 septembre 1792, au matin

      page 144
      Speaker: Chasset
      ...partie des forces qu’ils avaient sur le Rhin et dans les Pays-Bas. ...s à Longwy et à Verdun ; en vain ont-ils réuni sur un même point la plus grande partie des forces qu’ils avaient sur le Rhin et dans les Pays-Bas.
  • Tome 53 : Du 27 octobre au 30 novembre 1792 1 result
    • Séance du mardi 6 novembre 1792

      - search term matches: (1)

      Séance du mardi 6 novembre 1792

      page 203
      Speaker: Lanjuinais
      ...s administrateurs du département du Bas-Rhin, qui prient la Convention de prendre en... 50° Adresse des administrateurs du département du Bas-Rhin, qui prient la Convention de prendre en grande considération la demande qu'ils ont faite d'un nouveau secours de 150,00...

      Séance du mardi 6 novembre 1792

      page 206
      Speaker: Rühl
      ...ts dans les départements du Haut et Bas-Rhin ; et cela vient de ce que les traducteu... Il n'y a rien de plus pitoyable que la traduction qui se fait de vos décrets dans les départements du Haut et Bas-Rhin ; et cela vient de ce que les traducteurs n'entendent ni le français ni l'allemand. Depuis longtemps, cette traduction ...

      Séance du mardi 6 novembre 1792

      page 209
      Speaker: Fouché
      ...u net du collège auquel ils seront atta-thés, l'entretien des bâtiments prélevé, ou ... ...vant les formes prescrites par le présent décret, auront pour traitement e revenu net du collège auquel ils seront atta-thés, l'entretien des bâtiments prélevé, ou le iroduit à 4 0/0 de la vente des biens desdits ollèges qui seront aliénés ; le...
  • Tome 54 : Du 1er au 10 décembre 1792 1 result
    • Séance du lundi 3 décembre 1792

      - search term matches: (46)

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 79
      « To the national Convention of the French Republic Enlightened Friends, Pa... « To the national Convention of the French Republic Enlightened Friends, Patriots and Le-gislators !
      ...As Friends ofthe People, associated for the pur-pose of cultivating and dilfusing p...
      ...wledge, we are united in holding sacred the In-dependence of opinion, and an equal Participation of Rights amongst men, as the firm basis of Liberty and Equality; we therefore Hail you under the dignilied nome, which we are proud to r...
      ...e libéral and benign views are to break the bonds of slavery asunder, and to give t...
      ...alth, and Slrength in every quar-ter of the globe.
      « As Friends ofthe People, associated for the pur-pose of cultivating and dilfusing political Knowledge, we are united in holding sacred the In-dependence of opinion, and an equal Participation of Rights amongst men, as the firm basis of Liberty and Equality; we therefore Hail you under the dignilied nome, which we are proud to recognize, of Citizens ofthe Universe. — Pro-tectors ofthe Great Family of tiie Human Race. — "Whose libéral and benign views are to break the bonds of slavery asunder, and to give to man, Political Life, Health, and Slrength in every quar-ter of the globe.
      « We receive the highest pleasure at the Magna-nimity ofyour Résolves, in dulari...
      ...tion or colour, wisht to restore to man the long lost Rights and inde-feasible Privilèges of his nature, which the Great Author of ail Good hath bestowed ...
      ...f which man has too long been bereft by the Feu-dal Tyranny of Barbarous Despotism.
      « We receive the highest pleasure at the Magna-nimity ofyour Résolves, in dularing to reproach-fui Europe that you abjure couquest, and, with-out regard to clime, situation or colour, wisht to restore to man the long lost Rights and inde-feasible Privilèges of his nature, which the Great Author of ail Good hath bestowed on him, and of which man has too long been bereft by the Feu-dal Tyranny of Barbarous Despotism.
      « Such are the sentiments that claim the testi-nony oiOur Regard, as men and Englishmen, devoted to the Great Cause of General Liberty, which the narrow and crooked Policy of Rindly Government, and the Pride and Profligacy of their vicious o... « Such are the sentiments that claim the testi-nony oiOur Regard, as men and Englishmen, devoted to the Great Cause of General Liberty, which the narrow and crooked Policy of Rindly Government, and the Pride and Profligacy of their vicious otfspnng, have hitherto involved in frequent and fatal Ëumities.
      « Therefore, Représentatives of the French Republic Brethren and Friends, f...
      ... with pemliar satisfaction and delight, the Sim of Liberty, by the Triumphant Progress of Your Arms, dispelling the Glouds and Darkness of Fanaticism, Page...
      ...h an auclerated Force driving before it the savage Ferocity of its Invaders.
      « Therefore, Représentatives of the French Republic Brethren and Friends, for by those Civie Marnes we request to greet You, we have not con-tented ourselv...
      ...combated prejudice (3) with unuasing ardour and defied its frowns and we behold, with pemliar satisfaction and delight, the Sim of Liberty, by the Triumphant Progress of Your Arms, dispelling the Glouds and Darkness of Fanaticism, Pageantry, and Folly, and with an auclerated Force driving before it the savage Ferocity of its Invaders.
      « At the very moment in which we are assem-bled ...
      ... you, this Heart-fett congratulation ou the prosperous Révolution in the af-fairs of France, we receive the exhilarating News of the success of the invincible Army under the command of Citizen General Dumourier, near Mons. —Language failsus to describe the lively émotions of joy and admiration with which it hash inspired us ; but the sensibilily of every true Frenchman may...
      « At the very moment in which we are assem-bled to transmit to you, this Heart-fett congratulation ou the prosperous Révolution in the af-fairs of France, we receive the exhilarating News of the success of the invincible Army under the command of Citizen General Dumourier, near Mons. —Language failsus to describe the lively émotions of joy and admiration with which it hash inspired us ; but the sensibilily of every true Frenchman may qualify him to judge of Our Transports by those which he himself must (1) Archi...
      (3) See the annexed publications of our sentiments con-cerning the designs of the Confederacy of Freacherous, Princely an... (3) See the annexed publications of our sentiments con-cerning the designs of the Confederacy of Freacherous, Princely and Royal ineendiaries.
      feel. — May the Rlood of the Brave Citizens shed on this occasion while it shews to Despots the Energy and Magnanimity which Liberty al...
      ...Harvest of Peace and Freedom throughout the world, and Reason supercede the necessity of Military Conquest! — May the immortality of the French Republic be an awful Lesson to T...
      feel. — May the Rlood of the Brave Citizens shed on this occasion while it shews to Despots the Energy and Magnanimity which Liberty alone can give, spring up in an abundant Harvest of Peace and Freedom throughout the world, and Reason supercede the necessity of Military Conquest! — May the immortality of the French Republic be an awful Lesson to Tyrants of every Clime and of every Description!
      « Signed by order of the Aldgate Society of the Friends of the People. « Signed by order of the Aldgate Society of the Friends of the People.