Results in Volume 12

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-0238 hits on 1790-0315 hits on 1790-043 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
41 - 50 of 77 results
Results sorted by date, ascending

Séance du mardi 6 avril 1790

Séance du mardi 6 avril 1790

page 546 - 562
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU. Séance du mardi 6 avril 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses dout la teneur suit : Adresse des religieux de la charité des provinces d'Auvergne et du Bourbonnais, qui adhèrent avec la plus respectueuse recounaissance aux décrets de l'Assemblée nationale, et particulièremen
...
es; 5° Que les provinces à. qui la culture du tabac était permise, en jouiront comme par le passé, si le patriotisme ne les détermine à faire le sacrifice libre et volontaire de la culture du tabac qu'elle* en jouiront non à titre de privilège, mais comme une culture d'usage, en se soumettant et observant, conformément au serment civique et fédé-ratif, les règles et usages établis jusqu'à ce jour-
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU. Séance du mardi 6 avril 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses dout la tene
...
'elle* en jouiront non à titre de privilège, mais comme une culture d'usage, en se soumettant et observant, conformément au serment civique et fédé-ratif, les règles et usages établis jusqu'à ce jour-

Séance du mercredi 7 avril 1790

Séance du mercredi 7 avril 1790

page 562 - 580
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le baron de menou. Séance du mercredi 7 avril 1790 (2). M. le Président ouvre la séance à neuf heures du matin. On compte très peu de membres dans la salle. Un de\MM. les secrétaires donne lecture des adresses dont la teneur suit : (1) Les mille livres pesant de tabac ne sont pas manufacturées ; elles sont en vert et perdront nécessairement beaucoup de leur poi
...
sme du pouvoir judiciaire, qui peut, même en matière civile, porter une véritable atteinte à notre liberté. L'expérience et la raison demandent là distinction du fait et du droit. Cette distinction est toujours plus ou moins possible. M. Goupil de Préfeln rappelle, par une simple énumération, les inconvénients que l'on a opposés à l'établissement des jurés. La séance est levée à 3 heures et demie.
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le baron de menou. Séance du mercredi 7 avril 1790 (2). M. le Président ouvre la séance à neuf heures du matin. On compte très peu de membres dans la salle. Un de\
...
t toujours plus ou moins possible. M. Goupil de Préfeln rappelle, par une simple énumération, les inconvénients que l'on a opposés à l'établissement des jurés. La séance est levée à 3 heures et demie.

Séance du jeudi 8 avril 1790, au matin

Séance du jeudi 8 avril 1790, au matin

page 580 - 592
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU. Séance du jeudi 8 avril 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture de plusieurs adresses, dont l'extrait suit : Adresse de plusieurs religieux Récollets et Au-gustins de la ville de Grenoble, qui expriment leur vive reconnaissance envers l'Assemblé nationale de ce qu'elle les a rend
...
avaient le droit qu'ils exercent et que l'on parait confirmer de se confédérer, de délibérer, de requérir, d'avoir des comités dirigeants, non seulement le jugement par jurés serait dangereux et oppressif, mais on ne pourrait S rendre confiance dans aucune espèce de tribunal. — [. Pitt a dit une grande vérité dont nous devrions profiter : Nous passons au travers de la liberté, où arriverons-nous ?
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU. Séance du jeudi 8 avril 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture de plusieurs adr
...
ssif, mais on ne pourrait S rendre confiance dans aucune espèce de tribunal. — [. Pitt a dit une grande vérité dont nous devrions profiter : Nous passons au travers de la liberté, où arriverons-nous ?

Séance du jeudi 8 avril 1790, au soir

Séance du jeudi 8 avril 1790, au soir

page 592 - 598
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU. Séance du jeudi 8 avril 1790 , au soir (1). M. le Président ouvre la séance à 6 heures du soir. M. le marquis de Bonnay , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du matin, il ne s'élève aucune réclamation. Il est donné lecture de plusieurs adresses dont la teneur suit : Adresse d'adhésion, de félicitation et de reconnaissance
...
iscussion est fermée. M. le Président met aux voix la motion en ces termes : M- Duval d'Eprémesnil sera-t-il rappelé à l'ordre et son nom consigné daus le procès-verbal ? L'Assemblée décrète à une grande majorité : « Que M- Duval d'Eprémesnil Sera rappelé à l'ordre et son nom consigné dans le procès-Verbal. » M. le Président. La séance de demain commencera à 9 heures du matin. La séance est levée.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU. Séance du jeudi 8 avril 1790 , au soir (1). M. le Président ouvre la séance à 6 heures du soir. M. le marquis de Bonnay , secrétaire, donne lect
...
nde majorité : « Que M- Duval d'Eprémesnil Sera rappelé à l'ordre et son nom consigné dans le procès-Verbal. » M. le Président. La séance de demain commencera à 9 heures du matin. La séance est levée.

Séance du vendredi 5 mars 1790

Séance du vendredi 5 mars 1790

page 29 - 44
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. l'abbé de montesquiou. Séance du vendredi 5 mars 1790 (1). M. le comte de Castellane , l'un de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier matin. M. le comte de Croix observe qu'on a omis d'insérer dans la rédaction du décret portant suppression de la féodalité la liberté accordée aux communes de se pourvoir, dans Cinq ans, contre le
...
qui a supprimé les justices seigneuriales sans indemnité; si vous jugez que, pour le parfait développement de ce décret, U soit nécessaire que l'Assemblée nationale statue positivement sur toutes les questions que j'ai dis-cutées, en ce cas, lorsque l'opinion du comité sera fixée sur chacune d'elles, j'en formerai les divers articles du règlement que vous aurez à proposer à l'Assemblée nationale.
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. l'abbé de montesquiou. Séance du vendredi 5 mars 1790 (1). M. le comte de Castellane , l'un de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la séance d'h
...
questions que j'ai dis-cutées, en ce cas, lorsque l'opinion du comité sera fixée sur chacune d'elles, j'en formerai les divers articles du règlement que vous aurez à proposer à l'Assemblée nationale.

Séance du vendredi 9 avril 1790

Séance du vendredi 9 avril 1790

page 598 - 627
ASSEMBLÉE NATIONALE. Présidence de M. le baron de Menou. Séance du vendredi 9 avril 1790 (î). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture de différentes adresses dont la teneur suit : Adresse des habitants de la contrée des Vosges, qui, réunis dans la ville d'Epinal, ont formé un pacte fédératif, qui atteste solennellement leur adhésion aux décrets de l'Asse
...
. C'est un bien général, et l'Assemblée nationale, constante dans ses principes comme dans ses travaux, ne fût jamais animée que de ce seul sentiment, celui du bonheur de tous ies Français. (1) Les réductions et les suppressions que l'Assemblée nationale vient de décréter provisoirement le 26 février, pour 60 millions annuellement, doivent nous donner les plus grandes espérances pour les finances.
ASSEMBLÉE NATIONALE. Présidence de M. le baron de Menou. Séance du vendredi 9 avril 1790 (î). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture de différentes adresse
...
ductions et les suppressions que l'Assemblée nationale vient de décréter provisoirement le 26 février, pour 60 millions annuellement, doivent nous donner les plus grandes espérances pour les finances.

Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

Séance du samedi 10 avril 1790, au matin

page 627 - 661
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le baron de menou. Séance du samedi 10 avril 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Mougins de Roquefort , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. Il fait ensuite lecture des adresses suivantes : Adresse des citoyens et de la municipalité de Bois-Redon, par laquelle elle demande la distraction d
...
raisonnable de prendre un parti sur les biens du clergé avant de les assigner comme hypothèque. Je demande donc cette priorité, et que demain on commence la discussion de cette motion. (La demande de M. de La Rochefoucauld est décrétée.) M. le Président invite l'Assemblée à se retirer dans ses bureaux pour la nomination du président et des secrétaires. La séance est levée à trois heures un quart.
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le baron de menou. Séance du samedi 10 avril 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Mougins de Roquefort , secrétaire, donne lecture du
...
M. de La Rochefoucauld est décrétée.) M. le Président invite l'Assemblée à se retirer dans ses bureaux pour la nomination du président et des secrétaires. La séance est levée à trois heures un quart.

Séance du samedi 10 avril 1790, au soir

Séance du samedi 10 avril 1790, au soir

page 661 - 666
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le baron de menou. Séance du samedi 10 avril 1790 , au soir (l). La séance est ouverte à 6 heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivantes : Adresse de félicitation, adhésion et dévouement de la ville de Saint-Affrique en Haute-Guyenne; elle demande que le couvent des Cordelie'rs, établi dans son sein; soit érigé en collège nationa
...
palité, à laquelle elle est essentiellement subordonnée; elle approuve le zèle de la garde nationale, et charge son président de lui écrire, ainsi qu'à la municipalité, pour les engager à travailler de concert uu maintien de la Constitution et de la tranquillité publique. » M. le Président annonce que la séance de demain commencera à onze heures du matin. La séance est levée à ouze heures du soir.
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le baron de menou. Séance du samedi 10 avril 1790 , au soir (l). La séance est ouverte à 6 heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suiv
...
e concert uu maintien de la Constitution et de la tranquillité publique. » M. le Président annonce que la séance de demain commencera à onze heures du matin. La séance est levée à ouze heures du soir.

Séance du dimanche 11 avril 1790

Séance du dimanche 11 avril 1790

page 666 - 683
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le baron de menou. Séance du dimanche 11 avril 1790 (1). M. Gossin , secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la séance d'hier au matin. II ne s'élève pas de réclamation. M. Camus. II est du devoir du comité des pensions de vous apprendre qu'ayant vu des in- (1) Cetf* leancs «st incomplète tu Moniftur. culpations dirigées contre lui, et consignées dans un
...
votre discussion, ni à tout ce qui pourrait suivre et résulter de ces décrets. » Trouvez bon, Messieurs, que j'aie l'honneur de vous prier d'ordonner qu'il soit fait mention de ma réclamation dans le procès-verbal de cette séance. M. le Président. Je rappelle à l'Assemblée qu'elle doit se réunir aujourd'hui dans ses bureaux pour l'élection du président. La séance est levée à trois heures un quart.
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le baron de menou. Séance du dimanche 11 avril 1790 (1). M. Gossin , secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la séance d'hier au matin. II ne s'élève pas de
...
procès-verbal de cette séance. M. le Président. Je rappelle à l'Assemblée qu'elle doit se réunir aujourd'hui dans ses bureaux pour l'élection du président. La séance est levée à trois heures un quart.

Séance du lundi 12 avril 1790

Séance du lundi 12 avril 1790

page 683 - 710
ASSEMBLÉE NATIONALE. Séance du lundi 12 avril 1790 . présidence de m. le marquis de bonnay. M. Brevet de Beaujour , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du samedi 10 février au soir. M. le prince de Broglie lit celui de la séance d hier dimanche. Il ne s'élève aucune réclamation ni sur l'un ni sur l'autre de ces procès-verbaux. il est fait lecture des adresses suivantes : Adresses
...
aréchal de camp, colonel du régiment de Toul, artillerie. Chevalier de Lance, maréchal de camp, colonel du régiment de la Fère. Monestier: Carbonel; Verelp, Chevalier De MaLavillers ; Chevalier Dandiran; Le-olER ; le Chevalier De Carbonel ; le Chevalier De Menûrb; Chevalier De Dixier; le Chevalier Foucher ; Marsilly ; Martin ; Le Vicomte ; le Chevalier De Belleville; Bom-pières; Fonton; Dë Prësle.
ASSEMBLÉE NATIONALE. Séance du lundi 12 avril 1790 . présidence de m. le marquis de bonnay. M. Brevet de Beaujour , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du samedi 10 février au soir.
...
an; Le-olER ; le Chevalier De Carbonel ; le Chevalier De Menûrb; Chevalier De Dixier; le Chevalier Foucher ; Marsilly ; Martin ; Le Vicomte ; le Chevalier De Belleville; Bom-pières; Fonton; Dë Prësle.