Results in Volume 57

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-1215 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 15 results
Results sorted by date, ascending

Séance du samedi 12 janvier 1793

Séance du samedi 12 janvier 1793

page 7
Speaker: Humbert
« Législateurs de la France! l'Europe a les yeux fixés sur vous ; voici une a...
...s; ou faites voir aux Belges, prouvez à L'Europe entière, attentive à vos démarches, que...
« Législateurs de la France! l'Europe a les yeux fixés sur vous ; voici une alternative à laquelle vous ne pouvez vous refuser : ou ne forcez pas la -nation ...
...on administration civile et politiques» de fixer ses usages, de corriger ses abus; ou faites voir aux Belges, prouvez à L'Europe entière, attentive à vos démarches, que vous pouvez le faire, sans blesser en rien cette liberté, cette souveraineté, q...

Séance du samedi 12 janvier 1793

page 12
Speaker: Dufriche-Valazé
... alliés, ainsi qu'au système général de l'Europe. ...s les intérêts de ses sujets, sa propre dignité et les égards qu'elle doit à ses alliés, ainsi qu'au système général de l'Europe.
Speaker: Dufriche-Valazé
...itutions politiques de tous les pays de l'Europe. Personne ne peut se dissimuler combien... ...où elle le jugera à propos, et d'après des principes incompatibles avec les institutions politiques de tous les pays de l'Europe. Personne ne peut se dissimuler combien une pareille déclaration est propre à encourager partout le désordre et la révo...

Séance du samedi 12 janvier 1793

page 13
Speaker: Dufriche-Valazé
... traités entre toutes les puissances de l'Europe, et tous les autres droits de l'Anglete...
...oir le droit de dicter des lois à toute l'Europe.
... moins-que d'avoir aussi le droit de mettre pareillement de côté tous les autres traités entre toutes les puissances de l'Europe, et tous les autres droits de l'Angleterre ou de ses alliés. Elle ne peut même avoir aucun titre de se mêler de la question de l'ouverture de l'Escaut, à moins que d'être souveraine des Pays-Bas, ou d'avoir le droit de dicter des lois à toute l'Europe.
Speaker: Dufriche-Valazé
...e seul arbitre, le système politique de l'Europe établi par des traités solennels, et ga...
...e général des droits et des libertés de l'Europe. Si la France désire réellement deconse...
et sous le prétexte d'un droit prétendu naturel dont elle se fait le seul arbitre, le système politique de l'Europe établi par des traités solennels, et garanti par le concours de toutes les puissances. Ce gouvernement, fidèle aux maxi...
...e s'ériger directement ou indirectement en souveraine des Pays-Bas, ou en arbitre général des droits et des libertés de l'Europe. Si la France désire réellement deconserver l'amitié et la paix avec l'Angleterre, il faut qu'elle se montre disposée à...
Speaker: Dufriche-Valazé
...raux, sans alléguer un seul fait. Toute l'Europe a vu la justice et la générosité qui on...
...es Etats, et avec la-sûreté générale de l'Europe. Je ne vous dis rien sur le reste de vo...
...est impossible de le discuter, puisque vous.n'en parlez que dans des termes généraux, sans alléguer un seul fait. Toute l'Europe a vu la justice et la générosité qui ont caractérisé la conduite du roi; Sa Majesté a toujours désiré la paix; elle la ...
...et solide, et telle qu'elle soit compatible avec les intérêts et la dignité de ses Etats, et avec la-sûreté générale de l'Europe. Je ne vous dis rien sur le reste de votre papier. Quant à ce qui regarde moi et mes collègues, c'est à Sa Majesté que ...

Séance du samedi 12 janvier 1793

page 14
Speaker: Dufriche-Valazé
...s la France, mais toutes les nations de l'Europe y sont autorisées : nul doute sur cela. ...rté de l'Escaut? Si on consulte le droit de la nature et celui des gens-, non pas la France, mais toutes les nations de l'Europe y sont autorisées : nul doute sur cela.

Séance du samedi 12 janvier 1793

page 15
Speaker: Dufriche-Valazé
...elles provinces, il les gouverna, comme l'Europe l'a vu, avec la verge du despotisme abs... ...ys-Bas, sacrifia,, sans scrupule, le plus inviolable des droits. Maître de ces belles provinces, il les gouverna, comme l'Europe l'a vu, avec la verge du despotisme absolu; ne respecta que ceux de leurs privilèges qu'il lui importait de conserver, ...

Séance du mardi 22 janvier 1793

Séance du mardi 22 janvier 1793

page 554
...e. Que penseraient-elles? qup penserait l'Europe d'une rigpeqr qp aqcqne apparence ^jh^-... ...Allemagne, dont [ intérêt de la liberté prescrivait d'entretenir la bienveillance. Que penseraient-elles? qup penserait l'Europe d'une rigpeqr qp aqcqne apparence ^jh^-rêt public ne peqt plps excuser? îïe pirait-on pas qu'après avoir imposé Francfo...

Séance du mercredi 23 janvier 1793, au matin

Séance du mercredi 23 janvier 1793, au matin

page 604
Speaker: Barère
...ons intestines ont couvert la France et l'Europe, protestaient hautement contre son exis... ...n'est plus. Depuis longtemps les cris des victimes, dont la guerre et les divisions intestines ont couvert la France et l'Europe, protestaient hautement contre son existence. Il a subi sa peine, et le peuple n'a fait entendre que des acclamations p...
Speaker: Barère
...es promptes, efficaces. Les despotes de l'Europe ne peuvent être forts que de ncs divisi... « Il n'est plus temps de disputer, 11 faut agir. Il faut des mesures promptes, efficaces. Les despotes de l'Europe ne peuvent être forts que de ncs divisions; ils ont appris, en Argonne et à Jemmapes, qu'un soldat de la liberté vaut m...

Séance du mercredi 23 janvier 1793, au matin

page 605
Speaker: Barère
... n'avons pas d'alliés dans les cours de l'Europe ; mais c'est aux nations libres à se sa...
...que des victoires : soyez debout devant l'Europe étonnée. Vous avez pour soutenir vos ar...
« Nous n'avons pas d'alliés dans les cours de l'Europe ; mais c'est aux nations libres à se sauver elles-mêmes. Une guerre faite avec lenteur et parcimonie serait incertaine ...
... liberté ne fait que des guerres courtes et terribles, et la liberté ne com pte que des victoires : soyez debout devant l'Europe étonnée. Vous avez pour soutenir vos armées et vos flottes, un gage encore immense sur le territoire national; vos enne...

Séance du mercredi 23 janvier 1793, au soir

Séance du mercredi 23 janvier 1793, au soir

page 635
Speaker: Jean-Bon-Saint-André
... République entière qui nous regarde, à l'Europe qui nous lit, à la postérité qui nous j... « Et c'est à la République entière qui nous regarde, à l'Europe qui nous lit, à la postérité qui nous jugera tous, que l'on donne cet étrange spectacle d'une Assemblée représentative ...

Séance du vendredi 25 janvier 1793

Séance du vendredi 25 janvier 1793

page 639 - 681
CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 25 janvier 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ÉTIENNE, président. La séance est ouverte à onze heures du malin. Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 21 JANVIER 1793, au matin. (La Convention en adopte la rédaction.) Cambacérès , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de Roland, ministre de l'i
...
lui présenter une Constitution fondée sur les principes de la liberté et de l'égalité. La musique, qui s'était fait entendre pendant la marche, a exécuté et chanté des hymnes civiques, peignant la patrie en pleurs et inspirant aux âmes la haine des tyrans et l'amour sacré de la liberté. - « Signé : Vergniaud, président-, Henri Bancal, A.-J. Gorsas, Du-friche-Valazé, Salle, Le-sage, secrétaires ».
CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 25 janvier 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ÉTIENNE, président. La séance est ouverte à onze heures du malin. Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lecture du pr
...
trie en pleurs et inspirant aux âmes la haine des tyrans et l'amour sacré de la liberté. - « Signé : Vergniaud, président-, Henri Bancal, A.-J. Gorsas, Du-friche-Valazé, Salle, Le-sage, secrétaires ».

Séance du dimanche 27 janvier 1793

Séance du dimanche 27 janvier 1793

page 710
Speaker: Le Président
...ses familles, et qui s'est, aux yeux de l'Europe, couverte d'un opprobre immortel, par l... ...iers de cette maison Rohan-Guéménée qui a dévoré la fortune de tant de malheureuses familles, et qui s'est, aux yeux de l'Europe, couverte d'un opprobre immortel, par la banqueroute la plus scandaleuse.

Séance du lundi 28 janvier 1793

Séance du lundi 28 janvier 1793

page 722 - 752
CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 28 JANVIER 1793 . présidence de rabaut-saint-etienne, président. - La séance est ouverte à dix heures du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : ld Lettre de Monge, ministre de la marine, en date du 15 JANVIER, qui fait passer à la Convention cbpie Collationnée d'une lettre des commissaires par elle envoyés à l'armée du Var, et un mém
...
dont l'existence ne pouvait pas, jusqu'à un certain point, intéresser la chose publique, et en ce il s'est bien trompé. L'éducation militaire que l'on reçoit dans les collèges de la fondation, ne peut pas être indifférente dans une République où tous les "citoyens sont soldats. « Signé: Reynaud, Pelé, administrateurs; blercourt, trésorier. JANVIER 1793, l'an IIe de la République. FIN DU TOME LVII.
CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 28 JANVIER 1793 . présidence de rabaut-saint-etienne, président. - La séance est ouverte à dix heures du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture des lettres sui
...
pas être indifférente dans une République où tous les "citoyens sont soldats. « Signé: Reynaud, Pelé, administrateurs; blercourt, trésorier. JANVIER 1793, l'an IIe de la République. FIN DU TOME LVII.

Séance du dimanche 13 janvier 1793

Séance du dimanche 13 janvier 1793

page 30
Speaker: Chabot
...aisseau de la Grande-Bretagne, afin que l'Europe entière apprenne que, si les Français s... ...e la guerre, il vous proposera de donner la liberté à Blackwood, lieutenant de vaisseau de la Grande-Bretagne, afin que l'Europe entière apprenne que, si les Français surveillent les menées sourdes, des conspirateurs, ils ne redoutent pas leur enne...
Speaker: Chabot
...ser leurs complots, et voulant donner à l'Europe entière, l'exemple des vertus hospitali... ...gne, a pu être égaré par les ennemis de la Révolution française, au point favoriser leurs complots, et voulant donner à l'Europe entière, l'exemple des vertus hospitalières, qui sont une des principales bases du gouvernement français, décrète qu'He...

Séance du dimanche 13 janvier 1793

page 33
Speaker: Le Président
...ût, aux vainqueurs des Tuileries? Toute l'Europe, dit-on, menace notre liberté. Ah! tant... rait-on ce bonbeur, aux hommes du 10 août, aux vainqueurs des Tuileries? Toute l'Europe, dit-on, menace notre liberté. Ah! tant mieux, il leur restera de^nouveaux dangers à braver, de nouveaux tyrans à comba...

Séance du dimanche 13 janvier 1793

page 34
Speaker: Le Président
...avec nos dangers ; tous les cabinets de l'Europe se coalisent. Et vous qui n'êtes dans c... ...rans coule à grands flots au milieu de nous; les dépensés nationales augmentent avec nos dangers ; tous les cabinets de l'Europe se coalisent. Et vous qui n'êtes dans ces lieux que pour avoir ia gloire de conjurer tous ces malheurs, vous ajoutez au...

Séance du lundi 14 janvier 1793

Séance du lundi 14 janvier 1793

page 48
Speaker: Le Président
...voir une accusation répandue dans toute l'Europe; elle est dirigée contre le ministre de... ...d il n'est pas impossible qu'elle la termine dans cette séance, je viens de recevoir une accusation répandue dans toute l'Europe; elle est dirigée contre le ministre de la justice et contre un de vos comités. Comme cette accusation pourrait, si l'o...
Speaker: Le Président
...rimée dans un supplément du Courrier de l'Europe; la minute est déposée chez le lord mai... L'accusation est imprimée dans un supplément du Courrier de l'Europe; la minute est déposée chez le lord maire de Londres. L'accusateur est Bertrand de Molieville, se qualifiant encore min...
Speaker: Le Président
...ention nationale, au peuple français, à l'Europe entière, des prévarications insignes qu... « Je dénonce à la Convention nationale, au peuple français, à l'Europe entière, des prévarications insignes qui viennent de se commettre dans le procès de Louis XVI, et dont je vais administ...

Séance du lundi 14 janvier 1793

page 50
Speaker: Le Président
...ntion nationale et l'attention de toute l'Europe, en donnant à cette dénonciation toute ... ...ieur, les faits sur lesquels j'ai cru devoir appeler l'animadversion de la Convention nationale et l'attention de toute l'Europe, en donnant à cette dénonciation toute la publicité possible;j'en dépose la minute chez le lord maire de Londres, et je...

Séance du mardi 15 janvier 1793

- search term matches: (4)

Séance du mardi 15 janvier 1793

page 60 - 328
CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 14 JANVIER 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Bancal , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 13 JANVIER 1793. (La Convention
...
e nature serait un monstre dans le sein du corps social, et tout membre de ce corps aurait le droit de courir sus, et d'en purger le sol de la liberté. Je conclus donc à ce que, quel que soit le jugement qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.
CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du pr
...
ent qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.