Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-091 hits on 1789-102 hits on 1789-114 hits on 1789-121 hits on 1790-011 hits on 1790-021 hits on 1790-030 hits on 1790-041 hits on 1790-054 hits on 1790-0610 hits on 1790-072 hits on 1790-083 hits on 1790-093 hits on 1790-103 hits on 1790-114 hits on 1790-123 hits on 1791-014 hits on 1791-0211 hits on 1791-038 hits on 1791-0413 hits on 1791-056 hits on 1791-064 hits on 1791-075 hits on 1791-083 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 21 volumes
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 1 result
    • Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 388 - 396
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE CHAPELIER. Séance du vendredi 9 octobre 1789 , au matin (1). M. le vicomte de Mirabeau , secrétaire, lit le procès-verbal des séances de la veille. M. Périsse du Lue se plaint de l'imprimeur et de ce que l'adresse aux commettants est sans date. M. Démeunier observe qu'il faut décréter aue l'imprimeur ne pourra rien imprimer sans l'agrément exprès du bureau,
      ...
      ugement, suivant les formes prescrites par le présent décret à peine de nullité. Art. 28. L'ordonnance dd 1670, et les édits, déclarations et règlements concernant la matière criminelle, continueront d'être observés en tout ce qui n'est pas contraire au présent décret, jusqu'à ce qu'il en ait été autrement ordonné. M. le Président a levé la séance et indiqué celle de demain à neuf heures du matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE CHAPELIER. Séance du vendredi 9 octobre 1789 , au matin (1). M. le vicomte de Mirabeau , secrétaire, lit le procès-verbal des séances de la veille. M. Périsse d
      ...
      d'être observés en tout ce qui n'est pas contraire au présent décret, jusqu'à ce qu'il en ait été autrement ordonné. M. le Président a levé la séance et indiqué celle de demain à neuf heures du matin.
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 6 results
    • Séance du vendredi 20 novembre 1789

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 128 - 158
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. thouret. Séance du vendredi 20 novembre 1789 (1). M. Salomon , Vun des secrétaires, donne lecture du procès-verbal des deux séances de la veille. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. Il est ensuite fait lecture des adresses ci-après : Adresse de félicitations, remercîments et adhésion de la commune de la ville de Cusset en Auvergne. Adresse du conseil p
      ...
      éressant de le lui conserver, que ce sera le moyen décisif pour engager tous les capitalistes à verser tous leurs fonds dans les caisses de la banque, premier objet que je me suis proposé dans cet établissement de banque. 22) En effet, dans tous les temps le commerçant bien famé pourrait se procurer à quatre pour cent toutes les sommes nécessaires aux spéculations auxquelles il voudrait se livrer.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. thouret. Séance du vendredi 20 novembre 1789 (1). M. Salomon , Vun des secrétaires, donne lecture du procès-verbal des deux séances de la veille. (1) Cette séance
      ...
      blissement de banque. 22) En effet, dans tous les temps le commerçant bien famé pourrait se procurer à quatre pour cent toutes les sommes nécessaires aux spéculations auxquelles il voudrait se livrer.
    • Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      page 258 - 262
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de bolsgelin, archevêque d'aix. Séance du jeudi 26 novembre 1789 , au matin (1). La séance a été ouverte par la lecture du procès-verbal de la veille, ainsi que des adresses dont la tenéur-suit : Délibération des villes de Forcalquier, Colmars, Annot et Moustier en Provence, et dé cinquante-quatre communautés, contenant adhésion aux décrets de l'Assemblée natio
      ...
      é dépouillés avec la plus grande exactitude; que l'état en avat été mis sous les yeux de M. Dufresne, qui l'avait déclaré conforme à la vérité. L'ordre du soir, annoncé par M. le président, désigne les impositions de la Champagne, les gabelles d'Anjou et l'affaire de l'approvisionnement des colonies. La séance est levée et remise à ce soir 6 heures. présioence de m. de boisgelin, archevêque d'aix.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de bolsgelin, archevêque d'aix. Séance du jeudi 26 novembre 1789 , au matin (1). La séance a été ouverte par la lecture du procès-verbal de la veille, ainsi que de
      ...
      s impositions de la Champagne, les gabelles d'Anjou et l'affaire de l'approvisionnement des colonies. La séance est levée et remise à ce soir 6 heures. présioence de m. de boisgelin, archevêque d'aix.
    • Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 357 - 361
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de boisgelin, archevêqoe d'aix. Séance du jeudi 3 décembre 1789 , au matin (l) . La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le vicomte de Beauharnais , l'un de (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. MM. les secrétaires, donne leeture du procès-verbal et des adresses suivantes ; Adresse du corps municipal de la ville deBolbec, présentée par le sieur Gay
      ...
      utre proposition que l'appel nominal est insidieuse. M. l'abbé Maury convient que l'appel nominal est, de toutes les manières d'éclaircir le doute, la plus naturelle. Après de longues et tumultueuses oppositions, on y procède enfin. Un de M. les secrétaires annonce que l'article est rejeté, à la majorité de 439 voix contre 428. M. le Président lève la séance et indique celle du soir pour 7 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de boisgelin, archevêqoe d'aix. Séance du jeudi 3 décembre 1789 , au matin (l) . La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le vicomte de Beauharnais , l'un de
      ...
      oppositions, on y procède enfin. Un de M. les secrétaires annonce que l'article est rejeté, à la majorité de 439 voix contre 428. M. le Président lève la séance et indique celle du soir pour 7 heures.
    • Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 409 - 415
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. frétead de sa1nt-just. Séance du lundi 7 décembre 1789 , au matin (2). M. de Boisgelin , archevêque d'Aix, près de quitter la présidence, ouvre la séance par le discours suivant : Messieurs, il m'est permis encore un moment d'offrir à cette augute Assemblée l'hommage de mon respect et de ma reconnaissance. Si j'ai pu remplir avec exactitude la tâche honorable q
      ...
      de l'appel nominal. Il résulte de cet appel que l'article est rejeté par 453 voix contre 443. L'heure se tronvant avancée, l'affaire de ^bu-ton est remise à ce soir. Le doyen de la Faculté de médecine de Parti vient présenter, à la tête d'une, députât,ion» une offre .patdoiique.de cette .compagnie, dont chaqiie membre, a, donné un louis et des boucles d'argent. La séance est levée à quatre heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. frétead de sa1nt-just. Séance du lundi 7 décembre 1789 , au matin (2). M. de Boisgelin , archevêque d'Aix, près de quitter la présidence, ouvre la séance par le di
      ...
      de Parti vient présenter, à la tête d'une, députât,ion» une offre .patdoiique.de cette .compagnie, dont chaqiie membre, a, donné un louis et des boucles d'argent. La séance est levée à quatre heures.
    • Séance du mardi 8 décembre 1789

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 422 - 451
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. frëteau de sa1nt-just. Séance du mardi 8 décembre 1789 (1). M. Chassebeuf de Volney , l'un de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal des du pain blanc tous les j ours ? il faut le dénoncer à la municipalité. » Et celasuii. On pourrait citer mille autres exemples de la mêfne nature. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. deux séances de la vei
      ...
      .. administra -tion dépenses militaires. dépenses de marine. Total. liv. 3,749,368 528,171 2.59S,014 676,000 liv. 6,222,531 398,952 2,137,748 436,000 liv. 339,000 8,784 559,400 liv. 10,311,679 935,907 5,294,162 1,106,000 Total . , 7,548,553 9,195,131 907,184 17,647,748 Revenus des Colonies. Saint-Domingue et îles du ) Cayenne..................... 100 000 ( Dépenses à la charge du département de la
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. frëteau de sa1nt-just. Séance du mardi 8 décembre 1789 (1). M. Chassebeuf de Volney , l'un de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal des du pain blanc
      ...
      5,294,162 1,106,000 Total . , 7,548,553 9,195,131 907,184 17,647,748 Revenus des Colonies. Saint-Domingue et îles du ) Cayenne..................... 100 000 ( Dépenses à la charge du département de la
    • Séance du mardi 22 décembre 1789, au matin

      Séance du mardi 22 décembre 1789, au matin

      page 714 - 719
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER, Séance du mardi 22 décembre 1789, au matin (1). La séance est ouverte par M. Gamus, qui annonce que M. Fréteau est incommodé, qu'il n'a (lj Cette séance est fort incomplète au Moniteur. pu se rendre à l'Assemblée, et qu'il l'a chargé d'annoncer le résultat du scrutin pour la nomination d'un président: les voix ayant été recensées, il s'est trouvé-qu'
      ...
      l y a au comité de constitution beaucoup de projets relatifs à la liberté de la presse. Le comité, occupé sans relâche de travaux instants, n'a pu les examiner encore... La loi. qu'on demande est tellement importante, qu'elle ne peut pas être rédigée dans un moment où des intérêts particuliers pourraient influer sur un régime qui doit être établi pour les siècles. On lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER, Séance du mardi 22 décembre 1789, au matin (1). La séance est ouverte par M. Gamus, qui annonce que M. Fréteau est incommodé, qu'il n'a (lj Cette séance
      ...
      ement importante, qu'elle ne peut pas être rédigée dans un moment où des intérêts particuliers pourraient influer sur un régime qui doit être établi pour les siècles. On lève la séance à trois heures.
  • Tome 11 : Du 24 décembre 1789 au 1er mars 1790 2 results
    • Séance du lundi 4 janvier 1790

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 67 - 103
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du lundi 4 janvier 1790 . M. Démeunier , président. J'ai présenté au Roi les quatre décrets qui ont été rendus, et principalement celui qui ordonné l'exécution de celui des municipalités huit jours après la réception, et Sa Majesté a répondu qu'elle y mettrait la plus grande célérité. M. le Président annonce le résultat suivant du
      ...
      , par la générosité et par l'industrie de ses habitants. Espérons, surtout, ue sous un prince assez magnanime, pour ren-re à ses sujets la liberté que ses prédécesseurs leur avaient ravie, l'Etat reprenant les principes sur lesquels, il repose par sa nature, le trésor de l'honneur, qui est inépuisable sous des administrateurs habiles, suppléera aux autres trésors qui s'épuisent si facilement. (1).
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du lundi 4 janvier 1790 . M. Démeunier , président. J'ai présenté au Roi les quatre décrets qui ont été rendus, et principalement cel
      ...
      enant les principes sur lesquels, il repose par sa nature, le trésor de l'honneur, qui est inépuisable sous des administrateurs habiles, suppléera aux autres trésors qui s'épuisent si facilement. (1).
    • Séance du mercredi 10 février 1790

      Séance du mercredi 10 février 1790

      page 539 - 541
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du mercredi 10 février 1790 (1). M. Laborde de Méréville Vun de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal. M. de Lachèze prétend qu'il s'eét glissé une erréur dans lë décret du 29 jahvier detniër, relatif ad département du Quercy et il eù demandé la rectification. M. le baron de Cernon , organe dti Comité de constitution, déclar
      ...
      troduit à la barre pour prêter le serment civique. L'Assemblée décide que ce tribunal sera reçu à la séance de demain soir. M. de Talleyrand , évêque d'Autun, lit, au nom du comité de constitution, un projet d'adresse aux provinces. Cette adresse reçoit de grands applaudissements; elle sera discutée demain. M. le Président lève la séance, après avoir indiqué celle de demain pour 9 heures du matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du mercredi 10 février 1790 (1). M. Laborde de Méréville Vun de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal. M. de Lachèze prétend q
      ...
      projet d'adresse aux provinces. Cette adresse reçoit de grands applaudissements; elle sera discutée demain. M. le Président lève la séance, après avoir indiqué celle de demain pour 9 heures du matin.
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 1 result
    • Séance du vendredi 12 mars 1790

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 140 - 152
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. l'abbé de montesquiou. Séance du vendredi 12 mars 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures du matin. deux de MM. les secrétaires donnent lecture des procès-verbaux des deux séances d'hier. 11 ne s'élève pas de réclamation. M. Cochelet , député de Charleville, fait une motion portant que les membres du Corps législatif ne pourront être ni électeurs n
      ...
      délibère : elle renvoie au comité des finances toutes les motions relatives à la contribution patriotique. M. le Président. L'Assemblée aura à son ordre du jour de demain, d'abord la discussion du projet de décret pour le remplacement de la gabelle, ensuite la discussion du projet de décret qui vient d'être présenté aujourd'hui par le comité des finances. (La séance est levée à 3 heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. l'abbé de montesquiou. Séance du vendredi 12 mars 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures du matin. deux de MM. les secrétaires donnent lecture des pr
      ...
      jet de décret pour le remplacement de la gabelle, ensuite la discussion du projet de décret qui vient d'être présenté aujourd'hui par le comité des finances. (La séance est levée à 3 heures et demie.)
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 1 result
    • Séance du samedi 8 mai 1790, au soir

      Séance du samedi 8 mai 1790, au soir

      page 433 - 444
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES. Séance du samedi 8 mai 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivantes : Adresses des nouvelles municipalités de la communauté de Mervon, de la ville de Bastia, contenant le serment civique, prêté, tant par les officiers municipaux, que par tous les autres habitants. A
      ...
      lettres-patentes sur le décret des 22, 23 et 28 avril, concernant la chasse; 8° De lettres-patentes sur le décret du 28, relatif aux indemnités que les propriétaires de certains fiefs d'Alsace pourraient préténdre leur être dues par suite de l'abolition du régime féodal ; 9° Enfin, d'une proclamation sur le décret du 30, concernant les gardes nationales. (La séance est levée à 10 heures du soir.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES. Séance du samedi 8 mai 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivante
      ...
      ient préténdre leur être dues par suite de l'abolition du régime féodal ; 9° Enfin, d'une proclamation sur le décret du 30, concernant les gardes nationales. (La séance est levée à 10 heures du soir.)
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 9 results
    • Séance du lundi 7 juin 1790

      Séance du lundi 7 juin 1790

      page 132 - 137
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 7 juin 1790 (2). M. le baron de Jessé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, dimanche. M. Decrétot , rapporteur du comité de mendicité, demande et obtient la ptrole sur Je procès-verbal. Messieurs, dit-il, le comité m'a chargé de vous proposer un changement dans la rédaction de l'article 3, décrété
      ...
      s, que le roi soit supplié d'ordonner qu'aucune députation ne pourra entrer dansPari3 avant le 10. M. le Président , observe que l'heure est très avancée; qu'il serait à propos de se retirer dans les bureaux pour procéder au troisième scrutin pour Vélection d'un président, qui doit se faire entre M. l'abbé Sieyès et M. Le Pelletier de Saint-Fargeau. (La séance est levée à 4 heures moins un quart.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 7 juin 1790 (2). M. le baron de Jessé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, dimanche. M. Decrétot ,
      ...
      bureaux pour procéder au troisième scrutin pour Vélection d'un président, qui doit se faire entre M. l'abbé Sieyès et M. Le Pelletier de Saint-Fargeau. (La séance est levée à 4 heures moins un quart.)
    • Séance du lundi 30 juin 1790

      Séance du lundi 30 juin 1790

      page 576 - 587
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du lundi 30 juin 1790 (t). M. Gourdan , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 28 juin au matin. M. Martineau. Je demande que l'article premier du décret qui tend à mettre en activité les assemblées administratives, article dont vous venez d'èntendre la lecture dans le procès-verbal du 28 juin, soit terminé par cet
      ...
      ble nécessaire de l'attaquer dans sa source, et par conséquent de s'attacher principalement à rétablir les exercices et les perceptions dans les villes de Péronne, Saint-Quentin et Roye. Si l'on peut y parvenir, il y a lieu d'espérer que l'on obtiendra facilement le retour à la soumission de la part des redevables des autres lieux : beaucoup ont été entraînés par l'exemple, l'exemple les ramènera.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du lundi 30 juin 1790 (t). M. Gourdan , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 28 juin au matin. M. Martineau. Je de
      ...
      y parvenir, il y a lieu d'espérer que l'on obtiendra facilement le retour à la soumission de la part des redevables des autres lieux : beaucoup ont été entraînés par l'exemple, l'exemple les ramènera.
    • Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 587 - 601
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du jeudi 1er juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Vernier , rapporteur du comité des finances. Le 30 mai dernier, vous avez autorisé la ville de Montbrison à contracter un emprunt de 8,000 livres pour achat de grains nécessaires à la subsistance des personnes indigentes de la commune et établissement
      ...
      e la priorité pour l'amendement de M. Camus. La priorité est accordée. M. de Croix. Il est bien difficile d'improviser une rédaction de cette importance au milieu de l'agitation d'une Assemblée aussi nombreuse. Je demande l'ajournement à demain, afin que le comité ecclésiastique puisse nous présenter une nouvelle rédaction. Cet ajournement est prononcé. La séance est levée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du jeudi 1er juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Vernier , rapporteur du comité des finances. Le 30
      ...
      nombreuse. Je demande l'ajournement à demain, afin que le comité ecclésiastique puisse nous présenter une nouvelle rédaction. Cet ajournement est prononcé. La séance est levée à trois heures et demie.
    • Séance du dimanche 4 juillet 1790

      Séance du dimanche 4 juillet 1790

      page 693 - 699
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du dimanche 4 juillet 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Populus , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance de la veille au matin. Il ne s'élève pas de réclamation. M. d'Estagniol fait part à l'Assemblée d'une délibération des religieux Prémontrés de Belval, prise avant le décret qui met les biens eccl
      ...
      s à ces nombreux écrits dictés par des intérêts bien opposés à l'intérêt public. La vérité et la tranquillité de leur conscience seront leur seule réponse. Signé : ChahON, president de Ic cmtmne pour fe pacle federatif; Xvrii, Pons de YEKDUN. J.-L. I)K(JUS>K, JALLIER, A.-C.-F. Cuampiun, Mmis, CEle- luua, lbMit, de Dourges, Desmccs- beaux, l.ti-isse, lout comniusart nomtnts pcur le pacle fedirctif.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du dimanche 4 juillet 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Populus , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      fe pacle federatif; Xvrii, Pons de YEKDUN. J.-L. I)K(JUS>K, JALLIER, A.-C.-F. Cuampiun, Mmis, CEle- luua, lbMit, de Dourges, Desmccs- beaux, l.ti-isse, lout comniusart nomtnts pcur le pacle fedirctif.
    • Séance du lundi 5 juillet 1790

      Séance du lundi 5 juillet 1790

      page 699 - 712
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE MARQUIS DE BONNAY. Séance du lundi 5 juillet 1790 (1). M. Le Pelletier , président, ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Delley-d'Agier lit le procès-verbal de la séance de samedi soir, 3 juillet. M. Charles de Lameth. Je réclame contre la (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. teneur du décret qui porte que le commandant de l'escadre sera tenu d
      ...
      ets de décrets réglementaires qu'il croitindispensables de rendre pour guider ceux qui seront chargés de liquider les offices supprimés. Enfin, sur toutes les suppressions qui ne sont point encore prononcées, le comité combine ses autres travaux, de manière qu'ils puissent être utiles à l'Assemblée, dans les différentes hypothèses que la marche de ses décrets déjà portés peut lui rendre probables.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE MARQUIS DE BONNAY. Séance du lundi 5 juillet 1790 (1). M. Le Pelletier , président, ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Delley-d'Agier lit le procès-verb
      ...
      noncées, le comité combine ses autres travaux, de manière qu'ils puissent être utiles à l'Assemblée, dans les différentes hypothèses que la marche de ses décrets déjà portés peut lui rendre probables.
    • Séance du mercredi 7 juillet 1790, au matin

      Séance du mercredi 7 juillet 1790, au matin

      page 734 - 740
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du mercredi 7 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Regnaud (de Saint-Jean-dAngèly), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin dans lequel il est fait mention de la lettre lue par M. de la Touche au nom de M. Louis-Philippe d'Orléans. Plusieurs membres demandent que ce
      ...
      nt la population excède deux mille habitants, ces villes ou bourgs auront un juge de paix et des prud'hommes particuliers. « Les vifUes et bourgs qui contiendront plus de huit mille âmes auront le nombre de juges de paix qui sera déterminé par le Corps législatif, d'aprè6 les renseignements qui seront donnés par les assemblées administratives de département. » (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du mercredi 7 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Regnaud (de Saint-Jean-dAngèly), secrétaire, do
      ...
      bre de juges de paix qui sera déterminé par le Corps législatif, d'aprè6 les renseignements qui seront donnés par les assemblées administratives de département. » (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du jeudi 8 juillet 1790, au matin

      Séance du jeudi 8 juillet 1790, au matin

      page 744 - 750
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE DONNAT. Séance du jeudi 8 juillet 1790 , au mdtin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président dit qu'il a porté la veille à la sanction l'état suivant des décrets : Du 6 juillet 1790 . Décret qui enjoint au président de se, retirer par devers le roi, pour lui remettre une lettre de la municipalité de Grenoble. budit jour. Décret
      ...
      présent mois, à commencer les opérations prescrites par les décrets de la division de Paris du 22 juin ; « 5° Et enfin, du décret du 3, portant que le commandant de l'escadre actuellement en arme- ment, sera tenu de se rendre à la fédération générale du 14, pour y prêter le serment civique. » Signé, Champion de CicÉ, Archevêque de Bordeaux. Paris, le! juillet 1790. La séance est levée à 3 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE DONNAT. Séance du jeudi 8 juillet 1790 , au mdtin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président dit qu'il a porté la veille à la sanc
      ...
      nt, sera tenu de se rendre à la fédération générale du 14, pour y prêter le serment civique. » Signé, Champion de CicÉ, Archevêque de Bordeaux. Paris, le! juillet 1790. La séance est levée à 3 heures.
    • Séance du vendredi 4 juin 1790

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 92 - 108
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du vendredi 4 juin 1790 (1). M. de Jessé , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du mardi soir : il est adopté. M. le duc d'Havré de Croi demande la permission de s'absenter. M. Leleu de La-ville-aux-Bois sollicite la même autorisation. Ces congés sont accordés. M. Chabroud , secrétaire, fait part à l'Assemblée des ad
      ...
      et des précautions qu'il a dû prendre pour arrêter les désordres qui la détruisent : et qu'elle doit le rendre personnellement responsable des insurrections qui arrivent dans les régiments, toutes les foiB qu'il n'aurait point employé les moyens que lui donne la loi pour les prévenir : car c'est un crime égal contre la sûreté de VEtat que de démanteler ses forteresses ou de dissoudre ses armées.'
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du vendredi 4 juin 1790 (1). M. de Jessé , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du mardi soir : il est adopté. M. le d
      ...
      s foiB qu'il n'aurait point employé les moyens que lui donne la loi pour les prévenir : car c'est un crime égal contre la sûreté de VEtat que de démanteler ses forteresses ou de dissoudre ses armées.'
    • Séance du samedi 5 juin 1790, au matin

      Séance du samedi 5 juin 1790, au matin

      page 108 - 115
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du samedi 5 juin 1790 , au matin (1). M. le Président ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Defermon , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Chabroud , autre secrétaire, lit le procès-verbal relatif à l'assistance de l'Assemblée à la cérémonie de la Fête-Dieu. M. le Président fait donner lecture de l'é
      ...
      00 * Pour les bersônàés que le'rôi appellera à son conseil.i»..T..'/.... 80,000 I Total......... 840,000 1. M. le président invite l'^?senib)[ée à se retirer daps les bnrëaux'pour prqcéâèf aux sprptiijs po^r la pominaîipn d ÙP président', fie tpjs 'ifi-c'r,étires et de quinze membres d^ ' gç^ij-é des rapports. La séance est lçvée à deux heures et dpmie. e); celle de ce soir indiquée poursixheures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du samedi 5 juin 1790 , au matin (1). M. le Président ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Defermon , secrétaire, fait lecture du
      ...
      js po^r la pominaîipn d ÙP président', fie tpjs 'ifi-c'r,étires et de quinze membres d^ ' gç^ij-é des rapports. La séance est lçvée à deux heures et dpmie. e); celle de ce soir indiquée poursixheures.
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 5 results
    • Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 164 - 174
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 17 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président annonce qu'il a présenté à la sanction du roi six décrets, savoir : 1° Celui du 9 juillet, portant suppression des offices de jurés^priseurs ; 2° Celui du 10, portant que les biens des non-catholiques qui sont entre les mains des fermi
      ...
      ce procés-Terbal pour qu'elle puisse les envoyer dans les districts. Ces propositions sont adoptées. M. le Président. L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour procéder à la nomination : 1° de son Président: 2° de trois secrétaires en remplacement de MM. Pierre Delley-d'Agier, Po-pulus et Robespierre; 3° de quinze membres du comité dès rapports. (La séance est levée à deux heures et demie»)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 17 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président annonce qu'il a présenté à la sanct
      ...
      son Président: 2° de trois secrétaires en remplacement de MM. Pierre Delley-d'Agier, Po-pulus et Robespierre; 3° de quinze membres du comité dès rapports. (La séance est levée à deux heures et demie»)
    • Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 189 - 196
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du lundi 19 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Garat l'aîné, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi au soir, dans lequel il est fait mention d'une adresse par laquelle des ecclésiastiques réclament contre le célibat des prêtres. M. l'abbé Bourdon. Je demande que les prêtr
      ...
      encore décidé. Je demande l'ajournement. M. Bouche. J'observe que pour ne pas nou-i lier sur l'établissement des juges de districts, il suffit de dire : juge supérieur ou juge d'appel. (L'ajournement est de nouveau demandé. Il est mis aux voix et adopté.) M. le Président annonce que l'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour la nomination de son Président. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du lundi 19 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Garat l'aîné, secrétaire, donne lecture du procès-ve
      ...
      est de nouveau demandé. Il est mis aux voix et adopté.) M. le Président annonce que l'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour la nomination de son Président. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du mardi 20 juillet 1790, au matin

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au matin

      page 201 - 211
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. treilhard. Séance du mardi 20 juillet 1790 , au matin (1). M. de Bonnay ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Garat l'aîné donne lecture du procès-verbal d'hier au matin. M. Rabaud de Saint-Etienne. Le comité de Constitution, sur les observations qui lui ont été faites, vous propose d'ajouter au décret que vous avez rendu hier matin, concernant les bannièr
      ...
      la plus vive reconnaissance pour le décret du 8 mars, concernant les colonies. Nous espérons, est-il dit dans une de ces lettres (en parlant de M. de La Luzerne), que la honte de ses mensonges le forcera à descendre de sa place. Le retour de l'ordre en dépend. L'assemblée provinciale de la partie de Saint-Domingue vote des remerciements particuliers à M. Barnave. (La séance est levée à 4 heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. treilhard. Séance du mardi 20 juillet 1790 , au matin (1). M. de Bonnay ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Garat l'aîné donne lecture du procès-verbal d'hi
      ...
      cera à descendre de sa place. Le retour de l'ordre en dépend. L'assemblée provinciale de la partie de Saint-Domingue vote des remerciements particuliers à M. Barnave. (La séance est levée à 4 heures.)
    • Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au matin

      page 345 - 359
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD. Séance du lundi 26 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Regnaud (de Saint-Jean-d'Angély), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, 25 de ce mois. Ce procès-verbal est adopté sans réclamation. L'Assemblée agrée l'hommage que lui fait M. l'abbé Lamourette, d'un écrit intitulé: « Le décret
      ...
      rlement de Douai, des 12 mai et 31 juillet 1789, en ce qu'ils ont rendu les communautés d'habitants du ressort de ce tribunal responsables de plein droit de tous les dommages qu'éprouveraient les propriétaires de plantations : fait défenses de donner à cet égard aucune suite tant aux procé-, dures faites qu'aux jugements rendus en conséquence desdits arrêts. » (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD. Séance du lundi 26 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Regnaud (de Saint-Jean-d'Angély), secrétaire, donne lec
      ...
      riétaires de plantations : fait défenses de donner à cet égard aucune suite tant aux procé-, dures faites qu'aux jugements rendus en conséquence desdits arrêts. » (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du jeudi 15 juillet 1790, au matin

      Séance du jeudi 15 juillet 1790, au matin

      page 85 - 90
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Seance du jeudi 15 juillet 1790 , au matin (1). La seance est ouverte a onze heures du matin. M. le Président en ouvrant cette seance, se (1) Cette seance est incomplete au Moniteur. trouve avoir a sa droite un drapeau qu'un guer- rier tient deploye et que gardent encore deux autres guerriers. Sur le drapeau on lit, d'un cdte : Confederation na
      ...
      es qu'elles sont sou- mises aux deux pouvoirs, et qu elles ne peuveot le deployer sans leur intervention inutuelle. (On demande a aller aux voix.) La priorite est accordee a la motion de M. Le Chapelier, et I'Assemblee decrSte que I'eteudard donn6 par la commune de Paris uux veterans representant 1'arm'e frangaise, sera suspendu a la voiite de I'Assemblee nationale. La seance est levee a 4 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Seance du jeudi 15 juillet 1790 , au matin (1). La seance est ouverte a onze heures du matin. M. le Président en ouvrant cette seance, se (1) Cett
      ...
      er, et I'Assemblee decrSte que I'eteudard donn6 par la commune de Paris uux veterans representant 1'arm'e frangaise, sera suspendu a la voiite de I'Assemblee nationale. La seance est levee a 4 heures.
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 4 results
    • Séance du mercredi 25 août 1790

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 259 - 290
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS.) Séance du mercredi 25 août 1790 (1). La séance est ouverte a neuf heures du matin M. le Président rend compte à VAssemblée a députation envoyée hier au roi, à Voccasion (1) Cette séance est incomplète au Moniteur, de sa fête. Le discours adressé à Sa Majesté est ainsi conçu : « Sire, l'Assemblée nationale nous a chargés de vous présenter so
      ...
      itions, et à peindre à l'Assemblée nationale tout lé désordre qui désole cette ville et la nécessité d'y apporter un prompt remède.; Fait et arrêté au conseil municipal,dix heures du soir, les jours et an avant dits. : .Signés : F. Poirson, Malglaive, N.-Z-Aubert, N--F. Biaise, cultivateur ; Eslin, Chaillou, Ayet, Saladin, Lusier, F, Mandel, J. Rollin, N. Bellot, Mourot; et, par le conseil, Munet,
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS.) Séance du mercredi 25 août 1790 (1). La séance est ouverte a neuf heures du matin M. le Président rend compte à VAssemblée a députation envoyé
      ...
      t an avant dits. : .Signés : F. Poirson, Malglaive, N.-Z-Aubert, N--F. Biaise, cultivateur ; Eslin, Chaillou, Ayet, Saladin, Lusier, F, Mandel, J. Rollin, N. Bellot, Mourot; et, par le conseil, Munet,
    • Séance du lundi 30 août 1790

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 413 - 427
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du lundi 30 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Gillet de La Jacqueminière , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. (Ce procès-verbal est adopté.) M. Malouet. Vous avez renvoyé hier à votre comité des colonies une adresse des habitants des Indes-Orientales, demeurant à Paris. Précéde
      ...
      admirateurs de M. Necker. Je dirai seulement que si H. Pitt doit sourire en lisant mon opinion sur les finances, ce sera le premier de nos ouvrages auquel il aura fait un tel accueil ; et si vous conservez quelque doute à cet égard, je m'engage 4 vous prouver, à votre première réquisition, que j'ai le droit dé me consoler, par son ( suffrage, de l'opinion que vous paraissez vouloir, donner de moi.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du lundi 30 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Gillet de La Jacqueminière , secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      ervez quelque doute à cet égard, je m'engage 4 vous prouver, à votre première réquisition, que j'ai le droit dé me consoler, par son ( suffrage, de l'opinion que vous paraissez vouloir, donner de moi.
    • Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 2 septembre 1790, au matin

      page 491 - 510
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du jeudi 2 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Valentin-Bernard , député du département de la Gironde, offre, au nom de la communauté de Villeneuve en Bourg sur-Gironde, un don patriotique de 979 liv. 15 s. à quoi monte le rôle de supplément des ci-devant privilégiés pour les six derniers mois de 1789
      ...
      e, mais rien ne s oppose à ce que le restant de l'article soit voté dès aujourd'hui. Cette proposition est adoptée et l'article 6 est décrété ainsi qu'il suit s f Art 6. Les premiers pourvus d'un office et ceux qui en ont levé aux parties ea&uelles,. depuis 1771, seront remboursés sur le pied de la finance effectivement versée dans le Trésor public. » M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du jeudi 2 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Valentin-Bernard , député du département de la Gironde,
      ...
      ce et ceux qui en ont levé aux parties ea&uelles,. depuis 1771, seront remboursés sur le pied de la finance effectivement versée dans le Trésor public. » M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 633 - 646
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du mardi 7 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Castellanet Je viens faire remarquer à l'Assemblée que M.Roussier, député de Marseille, adonnésa démission par lettreen date du 5 septembre 1789; que cette démission a été acceptée, que M. Peloux, suppléant de M. Roussier, a été admis après vérification p
      ...
      blêë Coloniale, ët vîUgt pdlir èn fdl-mer Uttê Uouvëlle \ qu'en obiisé-quëhce,.bettë àsëemblëe, maintenue par une ghindë majorité} va ^'occuper de i'exécutidfl du décret ét des instructions des 8 ët 28 mars, ét qu'éllè charge iës fléputëÊ) de la Martinique de rénoùVëlër a l'Assemblée nationale l'assurance de l'àttâchëîtient dë 1& Colonie pour la mèrë-pâtMé: - (La séattcë ëst lëvée à trois hëUres.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du mardi 7 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Castellanet Je viens faire remarquer à l'Assemblée que
      ...
      8 mars, ét qu'éllè charge iës fléputëÊ) de la Martinique de rénoùVëlër a l'Assemblée nationale l'assurance de l'àttâchëîtient dë 1& Colonie pour la mèrë-pâtMé: - (La séattcë ëst lëvée à trois hëUres.)
  • Tome 19 : Du 16 septembre au 23 octobre 1790 5 results
    • Séance du mercredi 6 octobre 1790, au matin

      Séance du mercredi 6 octobre 1790, au matin

      page 471 - 486
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mercredi 6 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. l'abbé Bourdon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 5 octobre, au matin.. Ce procès-verbal est adopté. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. le Président fait donner lecture d'une lettre des officiers municipaux et d
      ...
      oir rempli le but de notre mission el avoir mis l'Assemblée nationale, à l'aide des dépositions et des pièces qui y sont jointes, en état de prendre Un parti définitif sur le sort des sous-officiers et cavaliers congédiés, et sur celui du régiment du Royal-Chamjjagne. À Arras, le 6 octobre 1790. coppens, président du département du Nord. ferdinand DuBois, président du département du Pas-de-Calais.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mercredi 6 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. l'abbé Bourdon , secrétaire, donne lecture du procès-ver
      ...
      t cavaliers congédiés, et sur celui du régiment du Royal-Chamjjagne. À Arras, le 6 octobre 1790. coppens, président du département du Nord. ferdinand DuBois, président du département du Pas-de-Calais.
    • Séance du vendredi 8 octobre 1790, au matin

      Séance du vendredi 8 octobre 1790, au matin

      page 501 - 510
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du vendredi 8 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures 1/2 du matin. M. l'abbé Bourdon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance de la veille au soir. Ce procès-verbal est adopté. M. le Président fait donher lecture d'une lettre de M. l'abbé Fauchet, qui, en sa qualité de président du conseil général de la com
      ...
      rtement, qui sera tenu dè demander l'opinion du directoiredudistrict, etpar celui-ci le vœu de la municipalité, conformément au décret dii 22 mars. Le surplus sera imposé dans les campagnes, au marc la livre des impositions ordinaires, et des rôles des vingtièmes dans les lieux où ils sont achevés, ou du premier cahier de Vingtièmes dans les autres. » M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du vendredi 8 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures 1/2 du matin. M. l'abbé Bourdon , secrétaire, donne lecture du procès-ve
      ...
      a livre des impositions ordinaires, et des rôles des vingtièmes dans les lieux où ils sont achevés, ou du premier cahier de Vingtièmes dans les autres. » M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du samedi 18 septembre 1790, au matin

      Séance du samedi 18 septembre 1790, au matin

      page 46 - 62
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PU$Y. Séance du samedi 18 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Goupilleau secrétaire, donne lecture du Êrocès-verbal de la séance d'hier. Le proeès-ve^ al est adopté. M. Cottin député du département de la Loire-Inférieure, obtient un congé d'un mois. M. Castaiguède député du département des Landes, demande u
      ...
      regret avec lequel elle verrait Sa Majesté en faire le sacrifice. » M. le Président indique le nom des douze membres qui doivent composer la députation qui se rendra près du roi. Ce sont : MM. Fréteau, Durget, Huot de Goncourt, Long, Pain, Décretot, de Sarrazin, Lousmeau-Dupont, Dillon (Arthur), de Bonnal, évéque de Clermont, de Maulette, de Châteauneuf-Randon. La séance est levée à quatre heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PU$Y. Séance du samedi 18 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Goupilleau secrétaire, donne lecture du Êrocès
      ...
      , Durget, Huot de Goncourt, Long, Pain, Décretot, de Sarrazin, Lousmeau-Dupont, Dillon (Arthur), de Bonnal, évéque de Clermont, de Maulette, de Châteauneuf-Randon. La séance est levée à quatre heures.
    • Séance du mardi 19 octobre 1790, au matin

      Séance du mardi 19 octobre 1790, au matin

      page 688 - 717
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du mardi 19 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Durand de Maillane , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 18 octobre. Ce procès-verbal est adopté. M. de Marsanne. Des Français fugitifs depuis l'édit de Nantes sont répandus en Ecosse, en Angleterre, en Suisse, en Allemagne ; ils
      ...
      ves et des enfants dont le mari ou le père aura été tué dans un pareil combat, ou à la suite de ses blessures.. .Cet article sera affiché aux mâts de tous les vaisseaux de la flotte; « 8° Le roi sera supplié de mettre au complet et sur pied toutes les forces de terre et de mer qui sont au pouvoir de la nation. » (La discussion est continuée à demain.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du mardi 19 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Durand de Maillane , secrétaire, donne lecture du procès-v
      ...
      supplié de mettre au complet et sur pied toutes les forces de terre et de mer qui sont au pouvoir de la nation. » (La discussion est continuée à demain.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
    • Séance du dimanche 19 septembre 1790

      Séance du dimanche 19 septembre 1790

      page 67 - 82
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX. Séance du, dimanche 19 septembre 1790 . (1) La séance est ouverte à onze heures et demie du matin . M. l'abbé Oudot, député de Chalon-sur-Saône, demande à s'absenter pour quinze jours * M. Darnaudat demande un congé pour affaires pressantes. M. de Chambrai , député cFÉvreux, demande également la permission de se rendre dans son département pour ses aff
      ...
      fs, pour y servir aous les ordres de l'administration qui leur ferait payer les mêmes appointements dont ils jouissaient ci-devant ; 6* Que dans le cas où des ennemis, soit du dehors, soit de l'intérieur, agiraient hostilement contre un ou plusieurs départements, chacun des autres serait dans l'obligation d'envoyer à leur secours un corps de troupe qui devrait être au moins de quatre mille hommes.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX. Séance du, dimanche 19 septembre 1790 . (1) La séance est ouverte à onze heures et demie du matin . M. l'abbé Oudot, député de Chalon-sur-Saône, demande à
      ...
      eur, agiraient hostilement contre un ou plusieurs départements, chacun des autres serait dans l'obligation d'envoyer à leur secours un corps de troupe qui devrait être au moins de quatre mille hommes.
  • Tome 20 : Du 23 octobre au 26 novembre 1790 2 results
    • Séance du samedi 6 novembre 1790, au matin

      Séance du samedi 6 novembre 1790, au matin

      page 281 - 288
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du samedi 6 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du proçès-verbal de la séance d'hier. Il est adopté. M. Démeunier , rapporteur du comité de Constitution. Messieurs, les élections des juges sont faites partout. Lorsqu'ils ne peuvent accepter ou qu'ils donnent leur d
      ...
      aux , député du> département de la Creuse, obtient de l'Assemblée un congé de deux mois. M. Arnoult (André-René), député de Bourgogne, notifie son arrivée à Paris depuis hier, après l'expiration du congé qu'il avait obtenu. M. le Président invite l'Assemblée à se rendre dans ses bureaux pour procéder à la nominatioo d'un nouveau Président et de trois secrétaires. La séance est levée à deux heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du samedi 6 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du proçès-verbal
      ...
      ngé qu'il avait obtenu. M. le Président invite l'Assemblée à se rendre dans ses bureaux pour procéder à la nominatioo d'un nouveau Président et de trois secrétaires. La séance est levée à deux heures.
    • Séance du jeudi 25 novembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 25 novembre 1790, au matin

      page 735 - 740
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. alexandre dè lameth. Séance du jeudi 25 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Castellanet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi au soir 22 du Gourant. M. Poulain-Boutancourt , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier. Ces procès-verbaux sont adoptés. M. Bouche donne lectu
      ...
      ,................ 2 Lorient......... 2................... » Rochefort........ 2................... 1 Toulon.......... d...........3 17 " 6 (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette lettre au comité diplomatique.) M. le Président . L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour nommer quatré commissaires surveillant la caisse de l'extraordinaire- (La séance est levée à environ trois heures du soir.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. alexandre dè lameth. Séance du jeudi 25 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Castellanet , secrétaire, donne lec
      ...
      omatique.) M. le Président . L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour nommer quatré commissaires surveillant la caisse de l'extraordinaire- (La séance est levée à environ trois heures du soir.)