Results in Volume 46

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-0623 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 23 results
Results sorted by date, ascending

Séance du jeudi 5 juillet 1792, au soir

Séance du jeudi 5 juillet 1792, au soir

page 146 - 153
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séanoe du jeudi 5 juillet 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET, vicô-pré-sident. La séance est ouverte à six heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance de samedi 30 juin 1792, au soir. (L'Assemblée en adopte la rédaction.) Les élèves et les instituteurs de la section de Saint-Gervais et ceux de Châtillon sont admis à la
...
e dans la commission extraordinaire des Douze, et qu'elle va s'occuper très incessamment de cette mesure, au moyen de laquelle elle vous proposera sans doute de mettre sous la main de la nation, à titre d'indemnité des frais de la guerre, les biens des émigrés. (L'Assemblée renvoie la proposition de M. Charlier à la commission extraordinaire des Douze.) (La séance est levée à dix heures et demie.)
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séanoe du jeudi 5 juillet 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET, vicô-pré-sident. La séance est ouverte à six heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture
...
re d'indemnité des frais de la guerre, les biens des émigrés. (L'Assemblée renvoie la proposition de M. Charlier à la commission extraordinaire des Douze.) (La séance est levée à dix heures et demie.)

Séance du vendredi 6 juillet 1792, au matin

Séance du vendredi 6 juillet 1792, au matin

page 154 - 187
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 6 juillet 1792 , aU malin. présidence de m. gérardin. La séance est ouverte à dix heures. M. Quinette , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi, 4 juillet 1792, &u matin. (L'Assemblée en adopte la rédaction.) M. Gaston , au nom du comité de division, présente un projet de décret sur la circonscription des paroisses de l
...
rapport que la conservation de ces payeurs est encore douteuse, la proposition qui les concerne est au moins anticipée; et dans tous les cas, le rapporteur n'a-t-il pas interverti la marche naturelle des idées, en proposant d'abord la suppression, sauf à aviser ensuite aux moyens de remplacements? On se flatte que l'Assemblée nationale ne se laissera pas entraîner dans une semblable inconséquence.
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 6 juillet 1792 , aU malin. présidence de m. gérardin. La séance est ouverte à dix heures. M. Quinette , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
...
des idées, en proposant d'abord la suppression, sauf à aviser ensuite aux moyens de remplacements? On se flatte que l'Assemblée nationale ne se laissera pas entraîner dans une semblable inconséquence.

Séance du samedi 7 juillet 1792, au matin

Séance du samedi 7 juillet 1792, au matin

page 203 - 228
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séance est ouverte à 10 heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 4 juillet 1792 au matin. Quelques réclamations s'élèvent contre la rédaction du paragraphe relatif au discours prononcé par M. Tôrné, et à la dénonciation de M. Marant. Ce paragrap
...
nistre de l'intérieur, pour être présenté au roi et transmis au Corps législatif. Qu'il sera également, sans délai, notifié au corps municipal et au conseil général de la commune de Paris, ainsi qu'au chef de légion, commandant général de la garde nationale parisienne. Fait au conseil de département, le 6 juillet 1792, an IVe de la liberté. Signé : LAROCHEFOUCAULT, président ; Blondel, secrétaire.
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séance est ouverte à 10 heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la
...
chef de légion, commandant général de la garde nationale parisienne. Fait au conseil de département, le 6 juillet 1792, an IVe de la liberté. Signé : LAROCHEFOUCAULT, président ; Blondel, secrétaire.

Séance du samedi 7 juillet 1792, au soir

Séance du samedi 7 juillet 1792, au soir

page 228 - 236
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 juillet 1792, au soir. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET, vice-président, ET DE M. GÉRARDIN. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET, vice-président. La séance est ouverte à six heures. Un de MM. les secrétaires annonce les dons patriotiques suivants : 1° La société des amis de la Constitution de Damazan, département de Lot-et-Garonne, district de Nérac, en
...
uns et les autres, et le roi et nous, à nous écarter de cette Constitution à laquelle nous voulons rester inviolablement attachés. Je demande que, comme le roi n'a pas prononcé comme il aurait dû le faire sur la conduite du département de Paris, l'Assemblée nationale passe à l'ordre du jour. (L'Assemblée adopte cette proposition.) (Applaudissements unanimes.) , (La séance est levée à dix heures.)
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 juillet 1792, au soir. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET, vice-président, ET DE M. GÉRARDIN. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET, vice-président. La séance
...
faire sur la conduite du département de Paris, l'Assemblée nationale passe à l'ordre du jour. (L'Assemblée adopte cette proposition.) (Applaudissements unanimes.) , (La séance est levée à dix heures.)

Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

page 253 - 296
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 9 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT - DUBAYET ET M. DE GENSONNÉ, ex-président. , PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DOBAYET. (La séance est ouverte à dix heures.) M. Marin , au nom du comité de division, fait un rapport (1) et présente un projet de décret sur le Bibliothéque nationale: Assemblée législative,Division du royaume, n 11. nombre et le
...
oi ne peut rien sans le secours du Corps législatif : c est de l'imperfection des lois qu il est chargé de faire exécuter que résulte cet état de langueur qui affaisse le corps politique; et je vous supplie, Messieurs, de vous rappeler que depuis 6 mois plus de cent cinquante lettres de mes prédécesseurs appellent votre décision sur les objets les plus importants à la marche de mon Administration.
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 9 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT - DUBAYET ET M. DE GENSONNÉ, ex-président. , PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DOBAYET. (La séance est ouverte
...
upplie, Messieurs, de vous rappeler que depuis 6 mois plus de cent cinquante lettres de mes prédécesseurs appellent votre décision sur les objets les plus importants à la marche de mon Administration.

Séance du mardi 10 juillet 1792, au soir

Séance du mardi 10 juillet 1792, au soir

page 317 - 323
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 juillet 1792 , au soir. présidence de m. delacroix. La séance est ouverte à six heures. M. Destrem , au nom du comité de commerce, fait la seconde lecture (1) d'un projet de décret relatif à la fixation des droits d'entrée sur les tabacs étrangers; ce projet de décret est ainsi conçu : (1) Voy. Archives parlementaires, 11er série, t.XLV, séance du
...
Reaume, 2 livres ; de plus un louis d'or et vingt gros écus. d'une somme de 225 livres, au nom de M. Gaspard Hugon-Colleix, pour une maîtrise de marchand mercier de la ville de Lyon. (L'Assemblée accepte ces deux offrandes avec les plus vifs applaudissements et en décrète la mention honorable au procès-verbal dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à dix heures et demie. )
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 juillet 1792 , au soir. présidence de m. delacroix. La séance est ouverte à six heures. M. Destrem , au nom du comité de commerce, fait la seconde le
...
epte ces deux offrandes avec les plus vifs applaudissements et en décrète la mention honorable au procès-verbal dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à dix heures et demie. )

Séance du jeudi 12 juillet 1792, au matin

Séance du jeudi 12 juillet 1792, au matin

page 367 - 433
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 12 juillet 1792 , au matin. présidence de m. gensonné, ex-président, et de m. aubert-dubayet, vice-président. présidence de m. gensonné, ex-président. La séance est ouverte à neuf heures. Un de MM. les Secrétaires donne lecture des lettres et adresses suivantes : 1° Lettre des administrateurs composant le directoire du département de la Mayenne-et-Lo
...
plus sanglant outrage, qu'on aurait livré Paris, et peut-être la France entière à des malheurs incalculables. Car qui aurait pu répondre des jours des personnes les plus précieuses à la nationales plus importantes à conserver ? Pas un citoyen n'a reçu une blessure au milieu de cette grande fermentation ; voilà le plus bel éloge de la municipalité; rendons-en grâce à l'Etre suprême. Signé : Pétion.
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 12 juillet 1792 , au matin. présidence de m. gensonné, ex-président, et de m. aubert-dubayet, vice-président. présidence de m. gensonné, ex-président. L
...
s importantes à conserver ? Pas un citoyen n'a reçu une blessure au milieu de cette grande fermentation ; voilà le plus bel éloge de la municipalité; rendons-en grâce à l'Etre suprême. Signé : Pétion.

Séance du samedi 12 juillet 1792, au soir

Séance du samedi 12 juillet 1792, au soir

page 433 - 436
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 12 juillet 1792 , au soir. présidence de m. delacroix, vice-président. La séance est ouverte à sept heures. M. Tronchon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 11 juillet 1792, au soir. (L'Assemblée en adopte la rédaction). Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition des off
...
ne de Paris. Il demande qu'à l'époque de la Fédération, les citoyens ne soient pas privés de deux magistrats vertueux, et réclame un décret d'accusation contre le directoire du département de Paris. M. le Président répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance. (L'Assemblée rènvoie la pétition à la commission extraordinaire des Douze.) (La séance est levée à onze heures.)
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 12 juillet 1792 , au soir. présidence de m. delacroix, vice-président. La séance est ouverte à sept heures. M. Tronchon , secrétaire, donne lecture du
...
. le Président répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance. (L'Assemblée rènvoie la pétition à la commission extraordinaire des Douze.) (La séance est levée à onze heures.)

Séance du dimanche 15 juillet 1792, au matin

Séance du dimanche 15 juillet 1792, au matin

page 480 - 491
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 15 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET. La séance est ouverte à dix heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 12 juillet 1792, au matin. (L'Assemblée en adopte la rédaction.) M. Choudieu. Messieurs, il est temps d'arrêter l'audace des généraux. Je demande que la commission extraordi
...
ives de liquidation. 29 juiô 1792. Décret qui met sous la direction du ministre de la guerre la i» juillet régie dès étapes et convois militaires. ? JVtl'ft Décret relatif aux gardes nationales des différents départements 2 juillet 1992. du royaume, qui sont eû marche pour se rendre dans la eapi- flfilj U % juillet 1792, l'an IVH* (a liberté Signé: DURANTHON. (La séance est levée à quatre heures.)
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 15 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET. La séance est ouverte à dix heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-ve
...
fférents départements 2 juillet 1992. du royaume, qui sont eû marche pour se rendre dans la eapi- flfilj U % juillet 1792, l'an IVH* (a liberté Signé: DURANTHON. (La séance est levée à quatre heures.)

Séance du dimanche 15 juillet 1792, au soir

Séance du dimanche 15 juillet 1792, au soir

page 492 - 500
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 15 juillet 1792 , au soir. présidence de m. viénot-vaublanc, ex-prési-deni et- de m. delacroix, vice-président. présidence de m. viénot-vaublanc, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre des commissaires de la comptabilité qui adressent à l'Assemblée un rapp
...
rdienne de la manufacture établie en ce lieu, dont il tient ce fait, en donnera tous les détails. Il tient aussi d'elle que l'on a payé deux cents ouvriers pour crier samedi : vive le roi, lorsqu'il paraîtrait. M. le Président répond au pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. (L'Assemblée renvoie la pétition au comité de surveillance.) (La séance est levée à onze heures et demie.).
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 15 juillet 1792 , au soir. présidence de m. viénot-vaublanc, ex-prési-deni et- de m. delacroix, vice-président. présidence de m. viénot-vaublanc, ex-
...
araîtrait. M. le Président répond au pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. (L'Assemblée renvoie la pétition au comité de surveillance.) (La séance est levée à onze heures et demie.).