Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-097 hits on 1791-109 hits on 1791-117 hits on 1791-1211 hits on 1792-019 hits on 1792-027 hits on 1792-038 hits on 1792-0410 hits on 1792-056 hits on 1792-064 hits on 1792-0711 hits on 1792-0810 hits on 1792-093 hits on 1792-102 hits on 1792-111 hits on 1792-122 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-041 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 23 volumes
  • Tome 34 : Du 1er octobre au 10 novembre 1791 8 results
    • Séance du vendredi 14 octobre 1791

      Séance du vendredi 14 octobre 1791

      page 216 - 234
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du vendredi 14 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Garran-de-Coulon, secrétaire, donne lec-tobre proces_verbaI deIa séance du jeudi 13 oc- M. Lequinio. Je me.PlaiQS de l’inexactitude avec laquelle plusieurs journaux, qui ont adopté la méthode logographique, dénaturent l’opinion des membres, en substituant
      ...
      és, inhiuî défiance funeste sur les affaires E£eS; m?-s .qui oserait en conserver, lorsque JnnnJÜT/Z dlsslp,é toutes les obscurités? Les vm.a SS se calmeront> quand on saura que vous veillez sans cesse. Et qui pourra nous accuser d enfreindre la Constitution, lorsque nous établissons une sentinelle de plus pour la liberté9 Je pense donc que vous devez former, dès à présent, un comité diplomatique.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du vendredi 14 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Garran-de-Coulon, secrétaire, donne lec-tobre proces_ve
      ...
      e. Et qui pourra nous accuser d enfreindre la Constitution, lorsque nous établissons une sentinelle de plus pour la liberté9 Je pense donc que vous devez former, dès à présent, un comité diplomatique.
    • Séance du samedi 15 octobre 1791

      Séance du samedi 15 octobre 1791

      page 234 - 244
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du samedi 15 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. François de Neufchâteau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 14 octobre, et fait observer, à l’occasion du don de 600 livres par MM. Simonet et Sontha-nax, pour être employée à l’entretien de deux gardes nationaux, que cette
      ...
      d’un président, d’un vice-président et de 3 secrétaires pour remplacer M.M. François de Neufchâteau,Garran-de-Coulon et Cérutti, sortis par le sort. Un membre représente l’impossibilité de procéder le jour même à ces élections, les listes de composition des 24 burauxn’étant point encore assez connues. (L’Assemblée décide queces élections sont renvoyées à demain.) (La séance est levée à 4 heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du samedi 15 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. François de Neufchâteau, secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      e jour même à ces élections, les listes de composition des 24 burauxn’étant point encore assez connues. (L’Assemblée décide queces élections sont renvoyées à demain.) (La séance est levée à 4 heures.)
    • Séance du dimanche 16 octobre 1791

      Séance du dimanche 16 octobre 1791

      page 244 - 254
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du dimanche 16 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Guyton-Morveau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 15 octobre. Un membre : Il est nécessaire d’éclaircir l’article relatif aux listes décrétées pour la formation des comités. Le comité de division comprenant celui d’emplacem
      ...
      t qu’il n’y a pas lieu à délibérer ni sur la publication de la liste des officiers émigrés, ni sur la motion de l’impression de l’état nominal des officiers remplacés.) M. le Président. Je propose à l’Assemblée de se retirer dans les bureaux, pour procéder à 1 élection d un président, d’un vice-président et de 3 secrétaires. (Cette motion est adoptée.) (La séance est levée à deux heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du dimanche 16 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Guyton-Morveau, secrétaire, donne lecture du procès-ver
      ...
      ’Assemblée de se retirer dans les bureaux, pour procéder à 1 élection d un président, d’un vice-président et de 3 secrétaires. (Cette motion est adoptée.) (La séance est levée à deux heures et demie.)
    • Séance du samedi 22 octobre 1791, au matin

      Séance du samedi 22 octobre 1791, au matin

      page 343 - 356
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 22 octobre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DÜCASTEL. La séance est ouverte à neüf heures du matin. M. Guyton-Morveau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal des séances du matin et du soir du vendredi 21 octobre ; il est adopté. Un très-grand nombre de membres se font inscrire sur la liste de la parole, ouverte sur la question de l'émission d'
      ...
      au sort pour rejeter à la fin de la liste les opinants qui s’étaient fait inscrire les premiers et à fermer ensuite la discussion. (L’Assemblée décide qu’il n’y a pas lieu à délibérer sur la motion de l’ante-préopinant, ajourne à mardi la continuation de la discussion et se retire dans les bureaux pour la formation du comité pour l’examen des comptes.) (La séance est levée à deux heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 22 octobre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DÜCASTEL. La séance est ouverte à neüf heures du matin. M. Guyton-Morveau, secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      l’ante-préopinant, ajourne à mardi la continuation de la discussion et se retire dans les bureaux pour la formation du comité pour l’examen des comptes.) (La séance est levée à deux heures et demie.)
    • Séance du mardi 25 octobre 1791, au matin

      Séance du mardi 25 octobre 1791, au matin

      page 388 - 407
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 25 octobre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL. La séance est ouverte àj neuf heures du matin. M. Brissot de Warville, secrétaire, donne lecture du procès-verbal des deux séances du lundi 24 octobre. Il est adopté. M. Lequinio. Je demande la parole ^ pour faire une motion d'ordre. Vous allez procéder à la formation d’un comité diplomatique. Sa
      ...
      et de M. Pastoret.) M. le Président. Je propose d’ajourner la continuation de la discussion. Plusieurs membres : La discussion fermée sur la question ! (L’Assemblée, consultée, ferme la discussion et ajourne à vendredi prochain la lecture des différents projets de décret.) (L’Assemblée se retire ensuite dans les bureaux pour la nomination du comité de marine.) (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 25 octobre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL. La séance est ouverte àj neuf heures du matin. M. Brissot de Warville, secrétaire, donne lecture
      ...
      ajourne à vendredi prochain la lecture des différents projets de décret.) (L’Assemblée se retire ensuite dans les bureaux pour la nomination du comité de marine.) (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du mercredi 26 octobre 1791, au soir

      Séance du mercredi 26 octobre 1791, au soir

      page 433 - 437
      ASSEMBLÉE NATIONALE LEGISLATIVE. Séance du mercredi 26 octobre 1791 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL. La séance est ouverte à six heures du soir. Un membre : J’observe que l’Assemblée n’a pas encore arrêté de mode fixe pour Vinscrintion do la parole sur l'ordre du jour m. I^?rtt3r2 se plaignent de ce qu’au commencement de la seance ,me foule de membre, se pr&eu,eQt do^ «nih3,? Parole> et de l'i
      ...
      onstances actuelles. Plusieurs membres font remarquer que l’objet de tout* s ces pièces est à l’ordre du jour. 16° Adresse de la municipalité de Montélimar, département de la Drôme, qui prie l’Assemblée nationale d’accorder une indemnité pour subve-D]r aux dépenses de PHôtel-Dieu de cette ville. (L A'Semblée renvoie cette adresse au comité des secours publics.) (La séance est levée à neuf heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LEGISLATIVE. Séance du mercredi 26 octobre 1791 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL. La séance est ouverte à six heures du soir. Un membre : J’observe que l’Assemblée n’a pas encor
      ...
      ée nationale d’accorder une indemnité pour subve-D]r aux dépenses de PHôtel-Dieu de cette ville. (L A'Semblée renvoie cette adresse au comité des secours publics.) (La séance est levée à neuf heures.)
    • Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 462 - 494
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 28 octobre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL. La séance est ouverte à neuf heures du matim.. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances du matin et du soir du jeudi 27, octobre. M. le Président. Voici' le résultat du scrutin pour lu nomination des membres du comité de féodalité. Sont élus : MM. BrivaJ. Rolland.
      ...
      toutes les quinzaines, un état de ces recettes au commissaire de la caisse de l’extraordinaire, lequel en fera dresser chaque mois un tableau qui sera remis à l’Assemblée nationale. « Art. 9. Les Français accusés d’avoir porté les armes contre leur ‘pays, seront jugés par la Haute Cour nationale, et s’ils sont convaincus, déclarés traîtres à la patrie, et condamnés aux peines affectées à ce crime.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 28 octobre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL. La séance est ouverte à neuf heures du matim.. Un de MM. les secrétaires fait lecture des proc
      ...
      çais accusés d’avoir porté les armes contre leur ‘pays, seront jugés par la Haute Cour nationale, et s’ils sont convaincus, déclarés traîtres à la patrie, et condamnés aux peines affectées à ce crime.
    • Séance du jeudi 10 novembre 1791

      Séance du jeudi 10 novembre 1791

      page 725 - 737
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. VERGNIAUD. Séance du jeudi 10 novembre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Ducastel occupe le fauteuil pendant l’absence de Vergniaud. Un de MM. les secrétaires donne lecture du pro-cès*verbal de la séance du mercredi 9 novembre. Un de MM. les secrétaires donne lecture d’une lettre de M. Amelot, commissaire du roi près la caisse
      ...
      usqu’au 1er février prochain, moitié aux sous-officiers des troupes de ligne, et l’autre moitié aux gardes nationales du royaume. » M. Baert veut parler ; des murmures couvrent sa voix. (L’Assemblée, consultée, adopte l’article 2 à la presque unanimité.) M. Goupilleau et quelques autres membres réclament sur la manière dont M. le Président a pose la question. (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. VERGNIAUD. Séance du jeudi 10 novembre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Ducastel occupe le fauteuil pendant l’absence de Vergnia
      ...
      consultée, adopte l’article 2 à la presque unanimité.) M. Goupilleau et quelques autres membres réclament sur la manière dont M. le Président a pose la question. (La séance est levée à quatre heures.)
  • Tome 35 : Du 11 novembre au 10 décembre 1791 showing 10 of 13 results view all
    • Séance du samedi 21 novembre 1791

      Séance du samedi 21 novembre 1791

      page 263 - 283
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 21 novembre 1791 . présidence de m. viénot-vaublanc. La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Couthon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 20 novembre. Un membre: J'observe à l'Assemblée que c'est avec beaucoup de raison que la pétition des citoyens de la section des Lombards a excité des réclamations. J'ai rema
      ...
      ieurs et inférieurs? à quel titre les assemblées électorales les éliront-elles? à quels titres les tribunaux connaîtront-ils des refus dè la confirmation canonique? Je conclus donc à ce que l'expression « constitution » qui se trouve dans le titre des lois des 12 et 24 juillet 1790, soit supprimée, et remplacée par celle-ci, « organisation », et à la question préalable sur le surplus de l'article.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 21 novembre 1791 . présidence de m. viénot-vaublanc. La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Couthon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      on « constitution » qui se trouve dans le titre des lois des 12 et 24 juillet 1790, soit supprimée, et remplacée par celle-ci, « organisation », et à la question préalable sur le surplus de l'article.
    • Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 321 - 344
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 24 novembre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 23 novembre. M. Gossuin. Il vient de s'élever dans un conseil de district un doute sur la question de savoir si les maisons situées dans les villages sont sujett
      ...
      ur la somme d'assignats qui doit être mise en circulation ; et le comité des assignats est chargé de présenter un mode pour en faire la répartition prompte et égale entre les divers départements : Plusieurs membres : L'impression du discours et du projet de décret! (L'Assemblée décrète l'impression du discours et du projet de décret de M. Brissot de Warville. (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 24 novembre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du
      ...
      sieurs membres : L'impression du discours et du projet de décret! (L'Assemblée décrète l'impression du discours et du projet de décret de M. Brissot de Warville. (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du jeudi 24 novembre 1791, au soir

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au soir

      page 345 - 358
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 24 novembre 1791 , au soir. présidence de m. lacépède, vice-président, et de m. vergniaud, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un membre, au nom du comité de division, fait un rapport et propose un projet de décret, sur la réunion des deux municipalités de la ville et du faubourg de Saint-Flour, département du Cantal. Un membre
      ...
      glée soit par l'article 5 du titre III du décret du 12 juillet 1790, soit par l'article 6 du décret du 24 du même mois. La loi ne laisse d'ailleurs aucun doute sur son interprétation; elle ne peut en recevoir qu'une seule, qui est celle proposée par le comité ; toute autre serait contraire à son esprit et à sa propre expression : il ne s'agit, dès lors, que de lire la loi et de juger d'après elle.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 24 novembre 1791 , au soir. présidence de m. lacépède, vice-président, et de m. vergniaud, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un
      ...
      recevoir qu'une seule, qui est celle proposée par le comité ; toute autre serait contraire à son esprit et à sa propre expression : il ne s'agit, dès lors, que de lire la loi et de juger d'après elle.
    • Séance du vendredi 25 novembre 1791

      Séance du vendredi 25 novembre 1791

      page 358 - 370
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 25 novembre 1791 . présidence de m. viénot-vaublanc, président et de m. lacépède, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Guadet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 24 novembre, au matin. M. Basire jeune. Je demande à faire lecture d'une lettre de la municipalité d'Auxonne sur l'affaire de M.
      ...
      'agréer sa démission pour ce comité (1). (La séance est levée à quatre heures.) (1) Au moyen de la démission de M. Lacretelle, M. Daverhoult devait le remplacer ; mais celui-ci ayant donné sa démission à la séance du 26 au matin, c'est M. Maribon-Montaut qui est membre de ce comité. (Voir ci-après, page 372.) (2) M. Gnaufton a donné sa démission à la séance du 26 novembre. Voir ci-après, page 376.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 25 novembre 1791 . présidence de m. viénot-vaublanc, président et de m. lacépède, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Gu
      ...
      n à la séance du 26 au matin, c'est M. Maribon-Montaut qui est membre de ce comité. (Voir ci-après, page 372.) (2) M. Gnaufton a donné sa démission à la séance du 26 novembre. Voir ci-après, page 376.
    • Séance du dimanche 27 novembre 1791

      Séance du dimanche 27 novembre 1791

      page 391 - 405
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 27 novembre 1791 . présidence de m. lacépède, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lemontey , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 26 novembre, au matin. M. Lemontey , secrétaire, fait lecture d'une notice abrégée des lettres, adresses et pétitions, envoyées à VAssemblée : elles ont été renv
      ...
      itaire.) M. Audrein. Je demande une séance extraordinaire, demain, pour entendre le reste des pétitionnaires et le rapport du comité militaire sur les Invalides. (L'Assemblée décrète qu'il y aura une séance demain soir, qui sera destinée à entendre les autres pétitionnaires, et dans laquelle le comité militaire fera son rapport sur la pétition des Invalides.) (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 27 novembre 1791 . présidence de m. lacépède, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lemontey , secrétaire, donne lecture d
      ...
      séance demain soir, qui sera destinée à entendre les autres pétitionnaires, et dans laquelle le comité militaire fera son rapport sur la pétition des Invalides.) (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du jeudi 1 décembre 1791, au matin

      Séance du jeudi 1 décembre 1791, au matin

      page 468 - 497
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 1er décembre 1791 , au matin. présidence de m. lemontey, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Torné , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 29 novembre, au soir et du procès-verbal de la séance du mercredi 30 novembre. M. Isnard , secrétaire, donne lecture : 1° D'une délibération de la municipali
      ...
      , ou d'une caisse garnie, il est évident que le créancier sera dans une meilleure position qu'il n'est aujourd'hui, et qu'il ne sera, si, ne décrétant point de suspension, on suspend néanmoins par des dispositions internes et secrètes. Les cas particuliers qui, jamais, ne doivent prévaloir sur l'intérêt général, n'ont donc ici rien qui puisse inquiéter les créanciers acquéreurs de biens nationaux.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 1er décembre 1791 , au matin. présidence de m. lemontey, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Torné , secrétaire, donne lect
      ...
      dispositions internes et secrètes. Les cas particuliers qui, jamais, ne doivent prévaloir sur l'intérêt général, n'ont donc ici rien qui puisse inquiéter les créanciers acquéreurs de biens nationaux.
    • Séance du lundi 5 décembre 1791, au soir

      Séance du lundi 5 décembre 1791, au soir

      page 591 - 598
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 5 décembre 1791 , au soir. présidence de m. lemontey, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 4 décembre 1791. (L'Assemblée adopte la rédaction du procès-verbal.) Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettre de M. Charon, officier municipal, q
      ...
      n cette qualité. Art.-2, « Les jaugeurs actuellement en exercice, seront maintenus dans leurs places, si, après avoir été examinés par les professeurs d'hydrographie en particulier, ils sont reconnus capables de suivre la méthode uniforme de jauger, qui doit être déterminée pour tous les bâtiments, en vertu de l'article 7 du titre III du décret du 9 août 1791. » (La séance est levée à dix heures./
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 5 décembre 1791 , au soir. présidence de m. lemontey, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lectur
      ...
      capables de suivre la méthode uniforme de jauger, qui doit être déterminée pour tous les bâtiments, en vertu de l'article 7 du titre III du décret du 9 août 1791. » (La séance est levée à dix heures./
    • Séance du mardi 6 décembre 1791

      Séance du mardi 6 décembre 1791

      page 598 - 620
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 6 décembre 1791. PRÉSIDENCE DE M. LACÉPÈDE. La. séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du troisième bataillon de gardes nationales volontaires du Haut-Rhin, district de Bel-fort, qui protestent de leur zèle et de leur constante fidélité à observer les
      ...
      ains. Telles sont, Messieurs, les raisons d'observer envers les colonies, l'Acte constitutionnel du 24 septembre. Telles seraient les conséquences de son infraction. J'ose espérer que les législateurs d'une nation libre ont vu, sans peine,le ton de franchise avec lequel je les ai exposées, et qu'ils en croiront davantage à l'assurance de mon profond respect. Signé : Du MORIER. Du 6 décembre, 1791.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 6 décembre 1791. PRÉSIDENCE DE M. LACÉPÈDE. La. séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture des lettres, adresses
      ...
      d'une nation libre ont vu, sans peine,le ton de franchise avec lequel je les ai exposées, et qu'ils en croiront davantage à l'assurance de mon profond respect. Signé : Du MORIER. Du 6 décembre, 1791.
    • Séance du mercredi 7 décembre 1791

      Séance du mercredi 7 décembre 1791

      page 620 - 645
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 7 décembre 1791 . présidence de m. lemontey, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 6 décembre qui est adopté sans réclamation. Ùn de MM. les secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition du sieur Olivier Cha
      ...
      que les forces nationales destinées pour Saint-Domingue, ne puissent être employées que pour réprimer la révolte des noirs, sans qu'elles puissent agir directement ou indirectement pour protéger ou favoriser les atteintes qui pourraient être portées à l'état des hommes de couleur libres, tel qu'il a été fixé à Saint-Domingue, à l'époque du 25 septembre dernier. (La séance est levée à cinq heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 7 décembre 1791 . présidence de m. lemontey, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du
      ...
      voriser les atteintes qui pourraient être portées à l'état des hommes de couleur libres, tel qu'il a été fixé à Saint-Domingue, à l'époque du 25 septembre dernier. (La séance est levée à cinq heures.)
    • Séance du samedi 10 décembre 1791, au matin

      Séance du samedi 10 décembre 1791, au matin

      page 695 - 716
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du Samedi 10 décembre 1791 , au matin. présidence de m. lemontey, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 9 décembre. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 8 décembre, au soir. Le même secrétaire donne lecture dés le
      ...
      ront au double du nombre dans l'état actuel de contrainte. Eh ! que peuvent désirer de plus les colons ? s'ils sont justes, s'ils calculent bien leurs intérêts et leur sûreté individuelle, ils seront les premiers à invoquer cette loi. Qu'ils ne se bercent pas plus longtemps de la possibilité de maintenir l'esclavage avec toutes les horreurs dont ils l'ont accablé jusqu'à ce jour. 10 décembre 1791.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du Samedi 10 décembre 1791 , au matin. présidence de m. lemontey, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne l
      ...
      les premiers à invoquer cette loi. Qu'ils ne se bercent pas plus longtemps de la possibilité de maintenir l'esclavage avec toutes les horreurs dont ils l'ont accablé jusqu'à ce jour. 10 décembre 1791.
  • Tome 36 : Du 11 décembre 1791 au 1er janvier 1792 2 results
    • Séance du lundi 12 décembre 1791

      Séance du lundi 12 décembre 1791

      page 24 - 42
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 12 décembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Fauchet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 10 décembre au soir. M. Jollivet. Il y a dans le procès-verbal des expressions qui tendent à faire croire que l'Assemblée n'a fait mention honorable de Y Adresse des citoyens de la H
      ...
      d'un mois pour ces échanges. « Art. 8. Le terme écoulé, les assignats restants seront accordés, en échange de ceux de 500 livres, aux cultivateurs et fabricants, suivant le même ordre de présentation, sur des certificats des municipalités visés par les directoires de district. « Art. 9. Les billets de la caisse d'escompte de Paris pont provisoirement exceptés des dispositions du présent décret. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 12 décembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Fauchet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      , sur des certificats des municipalités visés par les directoires de district. « Art. 9. Les billets de la caisse d'escompte de Paris pont provisoirement exceptés des dispositions du présent décret. »
    • Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      page 427 - 448
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 27 décembre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DÉ M. FRANÇOIS DE NEUFCHATEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Jaucourt , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la, séance du lundi 26 décembre, au matin. M. Mayerne. Je viens réclamer votre attention sur le sort des greffiers des juges de paix. De tous les agents du pouvoir judiciaire,
      ...
      révoir jusqu'où elles étendront la punition des tyrans qui vous auront mis les armes à la main? Tôt ou tard, la justice éternelle désigne un terme aux victoires du despotisme, elle n'en désigne aucun aux victoires de la liberté. Union et courage, la gloire vous attend. Jadis, les rois ambitionnaient le titre de citoyens romains, il dépend de vous de leur faire envier le titre de citoyens français.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 27 décembre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DÉ M. FRANÇOIS DE NEUFCHATEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Jaucourt , secrétaire, donne lec
      ...
      aux victoires de la liberté. Union et courage, la gloire vous attend. Jadis, les rois ambitionnaient le titre de citoyens romains, il dépend de vous de leur faire envier le titre de citoyens français.
  • Tome 37 : Du 2 au 28 janvier 1792 9 results
    • Séance du lundi 9 janvier 1792

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 167 - 201
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 9 janvier 1792 . présidence de m. daverhoult. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Jaucourt secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 8 janvier. M. Bréard présente à l'Assemblée une délibération du directoire du département de la Cha-rente-Inférieure : 1° pour l'établissement des pensions et demi-pensions gratuit
      ...
      a décision que nous avons à porter, et si tous les orateurs se fussent bornés a traiter la question sous ce seul et vrai point de vue, déjà nous serions vraisemblablement tous d'accord. Je conclus donc à ce que les articles 1, 2, 3, 4, 6, 7, 9,10,11 et 13 de notre décret du 3 de ce mois, soient envoyés à la sanction ; et que les articles 5, 8 et 12 soient déclarés n'être pas sujets à ce préalable.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 9 janvier 1792 . présidence de m. daverhoult. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Jaucourt secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      c à ce que les articles 1, 2, 3, 4, 6, 7, 9,10,11 et 13 de notre décret du 3 de ce mois, soient envoyés à la sanction ; et que les articles 5, 8 et 12 soient déclarés n'être pas sujets à ce préalable.
    • Séance du mercredi 11 janvier 1792

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 220 - 333
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 11 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf héures du matin. M. Dorizy , secrétaire, fait lecture d'une adresse de M. Charles-Joseph Lhote, premier juge du tribunal de Longuyon, district de Longwy, département de la Moselle. Il prévient l'Assemblée que ce tribunal avait commencé l'instruction d'une procédure contre
      ...
      M. Mauduit le jour ou le lendemain du Te Deum et de la prise de possession » : tels sont les objets sur lesquels il importe de connaître la façon de penser de votre armée. Une fois le plan du concordat arrêté entre nous, il ne doit plus varier, et nous devons tenir ferme. Je vous prie d'agréer les assurances de la parfaite considération avec laquelle j'ai l'honneur d'être, etc. Signé : jumécourt.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 11 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf héures du matin. M. Dorizy , secrétaire, fait lecture d'une adresse de M.
      ...
      at arrêté entre nous, il ne doit plus varier, et nous devons tenir ferme. Je vous prie d'agréer les assurances de la parfaite considération avec laquelle j'ai l'honneur d'être, etc. Signé : jumécourt.
    • Séance du vendredi 13 janvier 1792

      Séance du vendredi 13 janvier 1792

      page 355 - 403
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 13 janvier 1792 . présidence de mm. daverhoult, président, lemontey, ex-président, et GUàdet, vice-président. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 12 janvier, au matin. M. Bigot de Préameneu. Je demande à présenter un article additi
      ...
      ai pas que le ministre mérite la confiance de la nation, car je n'en sais rien; mais je dirai qu'on n'a pas prouvé qu'il ait mérité de la perdre, et je ne conçois pas comment on peut se former une autre opinion. (1) Ce document est imprimé à la suite de l'opinion prononcée par M. Forfait dans la séance du 13 janvier 1792. (Bibliothèque nationale : Assemblée législative, Marine, tome H, F, page 9.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 13 janvier 1792 . présidence de mm. daverhoult, président, lemontey, ex-président, et GUàdet, vice-président. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance
      ...
      re opinion. (1) Ce document est imprimé à la suite de l'opinion prononcée par M. Forfait dans la séance du 13 janvier 1792. (Bibliothèque nationale : Assemblée législative, Marine, tome H, F, page 9.)
    • Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

      Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

      page 549 - 572
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 21 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. M. Antonelle , secrétaire, donne lectîlre du procès-verbal de la séance du vendredi 20 janvier. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de M. Louis Carpentier, dans laquelle ce citoyen se félicite de 'ce que les comités réunis ont été d'avis que les forêts nationales ne seraient p
      ...
      , 18. W Dans les districts où il y aura plusieurs hôpitaux, ils seront réduits à un seul. Art. 19. « Au moyen des dispositions ci-dessus, la mendicité et le vagabondage ne seront plus soufferts. A dater du mois de mai prochain, tout mendiant sera arrêté comme coupable d'oisiveté, conduit aux ateliers et soumis aux peines correctionnelles que lui attireront sa fainéantise ou sa mauvaise conduite. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 21 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. M. Antonelle , secrétaire, donne lectîlre du procès-verbal de la séance du vendredi 20 janvier
      ...
      er du mois de mai prochain, tout mendiant sera arrêté comme coupable d'oisiveté, conduit aux ateliers et soumis aux peines correctionnelles que lui attireront sa fainéantise ou sa mauvaise conduite. »
    • Séance du dimanche 22 janvier 1792

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 579 - 594
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 22 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT, PUIS DE M. GUADET, nommé président. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Dorizy. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 21 janvier, au matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de M. Baudouin, imprimeur, qui fait hom
      ...
      tion spirituelle. Ces dépenses sont prouvées par les pièces que jè vais déposer sur ie bureau. Je regrette que ma position ne me permette pas d'en taire le sacrifice à la pairie. (Applaudissements.) :, M. le Président répond au pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. (L'Assemblée renvoie la pétition de M. Burnet au comité des secours publics.) (La séance est levée à quatre hèures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 22 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT, PUIS DE M. GUADET, nommé président. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf heures d
      ...
      , M. le Président répond au pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. (L'Assemblée renvoie la pétition de M. Burnet au comité des secours publics.) (La séance est levée à quatre hèures.)
    • Séance du mardi 3 janvier 1792, au soir

      Séance du mardi 3 janvier 1792, au soir

      page 44 - 61
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 3 janvier 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT, VICE-PRÉSIDENT. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Dehaussy-Robecourt , au nom du comité des inspecteurs de la salle, fait un rapport et présente un projet de décret relativement à Vabsence de M. Valadier, élu député du département de VAr-dèche et à son remplacement par le premier sup
      ...
      yé? Je suis militaire, je parle peu, et je ne suis d aucun parti. J'espère cependant, mes collègues, que vous ne renverrez pas à vos successeurs la gloire d'avoir affranchi votre pays de ces restes de barbarie. Puisse le délai que vous y apporterez, à la veille d'une guerre où la trahison est l'arme principale de vos ennemis, ne jamais exciter vos regrets! (1) Voir ci-dessus, même séance, page 52.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 3 janvier 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT, VICE-PRÉSIDENT. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Dehaussy-Robecourt , au nom du com
      ...
      barbarie. Puisse le délai que vous y apporterez, à la veille d'une guerre où la trahison est l'arme principale de vos ennemis, ne jamais exciter vos regrets! (1) Voir ci-dessus, même séance, page 52.
    • Séance du lundi 23 janvier 1792

      Séance du lundi 23 janvier 1792

      page 594 - 607
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 23 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. GUADET. La séance est ouverte à onze heures un quart du matin. M. le Président. Messieurs, M. le secrétaire-rédacteur du procès-verbal, n'est pas arrivé. M. Lacombe-Saint-Michel. Je demande la parole, pour prier l'Assemblée de mettre à l'ordre du jour l'affaire d'un malheureux soldat, chassé injustement de son corps
      ...
      décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur l'article 14.) ; Plusieurs membres demandent à présenter des articles additionnels. (L'Assemblée décrète que les membres qui auront des articles additionnels à présenter, sont invités à les communiquer au comité militaire, et charge son comité de lui en rendre compte demain, ainsi que de ceux renvoyés à son examen.) (La séance est levée à cinq heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 23 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. GUADET. La séance est ouverte à onze heures un quart du matin. M. le Président. Messieurs, M. le secrétaire-rédacteur
      ...
      els à présenter, sont invités à les communiquer au comité militaire, et charge son comité de lui en rendre compte demain, ainsi que de ceux renvoyés à son examen.) (La séance est levée à cinq heures.)
    • Séance du mardi 24 janvier 1792, au matin

      Séance du mardi 24 janvier 1792, au matin

      page 607 - 633
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 24 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GUADET, président, ET DE M. DAVERHOULT, ex-président. La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. M. Dorizy , secrétaire, donne lecture des lettres et pétitions suivantes : 1° Lettre de M. Cahier de Gerville, ministre de l'intérieur, à laquelle se trouve joint un mémoire contenant des réflexions re
      ...
      ûous de rendre à 84 Ritoyens une liberté qu'ils n'eussent jamais dû perdre ; l'humanité le veut; la jutice le commande. Voici le décret que jè propose : Projet de décret. « L'Assemblée nationale décrète qu'il n'y a lieu à accusation contre les 84 citoyens détenus dans la tour de Caen; le pouvoir exécutif enverra sur-le-champ un courrier à la municipalité de Caen pour les faire mettre en liberté. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 24 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GUADET, président, ET DE M. DAVERHOULT, ex-président. La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. M
      ...
      te qu'il n'y a lieu à accusation contre les 84 citoyens détenus dans la tour de Caen; le pouvoir exécutif enverra sur-le-champ un courrier à la municipalité de Caen pour les faire mettre en liberté. »
    • Séance du samedi 7 janvier 1792, au matin

      Séance du samedi 7 janvier 1792, au matin

      page 114 - 131
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 janvier 1792 , au matin. présidence de m. françois de neufchateau. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lacuée , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 6 janvier. M. Caminet propose à l'Assemblée de se faire rendre compte., par le ministre des contributions publiques, de l'état dés employés de" la régie gén
      ...
      onale, et sera porté à la sanction du roi. Mais le premier sera terminé par ces mots : Lé ministre de la justice rendra compte, dans trois jours, des mesures qu'il aura prises pour l'exécution dû présent décret. Plusieurs membres demandent l'ajournement de la suite de la discussion. (L'Assemblée, consultée, ajourne la suite de la discussion à lundi prochain.) (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 janvier 1792 , au matin. présidence de m. françois de neufchateau. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lacuée , secrétaire, donne lectur
      ...
      ent décret. Plusieurs membres demandent l'ajournement de la suite de la discussion. (L'Assemblée, consultée, ajourne la suite de la discussion à lundi prochain.) (La séance est levée à quatre heures.)
  • Tome 38 : Du 29 janvier au 21 février 1792 8 results
    • Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 143 - 174
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 4 février 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. GUADET. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Dupont-Grandjardin , au nom du comité de l'ordinaire des finances, fait un rapport et présente un projet de décret (1) sur la pétition d'un grand nombre de sous-officiers et soldats de la garde nationale parisienne soldée (2) qui ont pris leur congéy re
      ...
      us dangereux, qui ne se montrent que sous les dehors du civisme : ce sont les détracteurs insatiables des autorités constituées. Vous les trouverez dans ces associations que la décomposition de tous les pouvoirs fit naître et dont l'achèvement de la Constitution aurait dû purger l'Empire, à l'exemple de l'acte bienfaisant qui dissipe de ses rayons les nuages orageux qui obscurcissent l'atmosphère.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 4 février 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. GUADET. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Dupont-Grandjardin , au nom du comité de l'ordinaire
      ...
      es pouvoirs fit naître et dont l'achèvement de la Constitution aurait dû purger l'Empire, à l'exemple de l'acte bienfaisant qui dissipe de ses rayons les nuages orageux qui obscurcissent l'atmosphère.
    • Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 191 - 230
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 6 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Broussonnet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 4 février, au soir. M. Lamarque , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 3 février. M. Lamarque , secrétaire, donne lecture des lettres sui
      ...
      es auxquelles ils ont été remis. dont Lyon. Pau. 878 à Pau. 2,641 à Bayonne. Perpignan. Strasbourg, j Strasbourg. Les cuivres au directoire de Lyon Les cloches au sieur Alcock. Besançon. Orléans. Paris. ( 6,526 à Rouen, dont ] 13,307 à Maromme. { 68,858 à Romilly. Paris. La Rochelle. Lille. Toulouse. ( 503 à Toulouse, dont j n,6l8 à Marseille. ( 16,279 Zaccaty. Nantes. La Rochelle. Limoges. Paris.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 6 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Broussonnet , secrétaire, donne lecture du procè
      ...
      s. ( 6,526 à Rouen, dont ] 13,307 à Maromme. { 68,858 à Romilly. Paris. La Rochelle. Lille. Toulouse. ( 503 à Toulouse, dont j n,6l8 à Marseille. ( 16,279 Zaccaty. Nantes. La Rochelle. Limoges. Paris.
    • Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 245 - 262
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 7 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Gérardin , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi -4 février, au matin. M. Antonelle , secrétaire, donne lecture du procès-verbal delà séance du dimanche 5 février. M. Lejosne. Je demande la parole pour une motion d'ordre
      ...
      ais ~ de voyage................... 1,380,023 5 » Les appointements des commis, huissiers, garçons de bureaux et autres employés au service de l'Assemblee, pour le trimestre................... 44,342 8| 4 Les dépenses ordinaires variables...................... 48,296 3 9 Les frais d'impressions et fournitures de librairie______ 27,624 14 4 Les dépenses extraordinaires 35,616' 3 5 1,541,591.2 s. 9d:
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 7 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Gérardin , secrétaire, donne lecture du procès-v
      ...
      | 4 Les dépenses ordinaires variables...................... 48,296 3 9 Les frais d'impressions et fournitures de librairie______ 27,624 14 4 Les dépenses extraordinaires 35,616' 3 5 1,541,591.2 s. 9d:
    • Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 10 - 27
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 30 janvier 1792 , au matin. présidence de m. guadet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lamarque , secrétaire, fait lecture dû pro-cès-verbal de là séance du dimanché 29 janvier. M. Antonelle , secrétaire, fait lecture du pro-cès-verbal de la séance du samedi au soir, 28 janvier. M. Delacroix , secrétaire, donne lecture des lettres suiv
      ...
      u'il n'y a pas lieu à délibérer sur l'amendement de M. Tarbé et adopte la dernière rédaction de M. Thuriot qui forme l'article 4.) Suit la teneur de cet article : Art. 4. ; « Les Français ou étrangers qui voudront sortir du royaume, le déclareront à la municipalité du lieu de leur résidence, et il sera fait mention de leur déclaration dans leurs passeports. » (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 30 janvier 1792 , au matin. présidence de m. guadet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lamarque , secrétaire, fait lecture dû pro-cès-ver
      ...
      qui voudront sortir du royaume, le déclareront à la municipalité du lieu de leur résidence, et il sera fait mention de leur déclaration dans leurs passeports. » (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du samedi 11 février 1792, au soir

      Séance du samedi 11 février 1792, au soir

      page 422 - 453
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 11 février 1792 , au soir. présidence de m. mathieu dumas, président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de M. Duport, ministre de la justice, en date de ce jour, qui appelle l'attention de l'Assemblée sur l'exécution ae la loi du 8 juillet dernier, à l'effet de faire
      ...
      rthélémy Benoit, Boulourard, officiers municipaux, Largnier, substitut du procureur de la commune, Guiraud, Nitard, officiers municipaux, Seytres, procureur de la commune, Bertrand, Auguste Mossy, officiers municipaux, Lombard, secrétaire. Nbus, soussignés, certifions que l'original du certificat ci-dessus a été déposé par nous au comité des pétitions. A Paris, le 14 février 1792 . Duprat, Rovère.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 11 février 1792 , au soir. présidence de m. mathieu dumas, président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lectu
      ...
      iciers municipaux, Lombard, secrétaire. Nbus, soussignés, certifions que l'original du certificat ci-dessus a été déposé par nous au comité des pétitions. A Paris, le 14 février 1792 . Duprat, Rovère.
    • Séance du lundi 13 février 1792

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 465 - 485
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 13 février 1792 . présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un membre relève l'omission faite dans le procès-verbal de la séance du 5 février de la seconde lecture d'un projet de décret, présenté par le comité de l'ordinaire des finances sur l'acompte demandé par les entrepreneurs des églises de Saint-Sulpice, Saint-Ph
      ...
      sera faite des matériaux de l'église, et on observe, en outre, que le chevet de cette église appuyé sur le mur de clôture du port dont il fait partie, ne doit pas non plus être compris dans la vente, mais bien être conservé comme clôture à l'arsenal jusqu'à ce que la marine ait statué sur le meilleur parti à tirer de l'emplacement de l'église. « A Rochefort, 30 décembre 1791. « Signé: tonfaire. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 13 février 1792 . présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un membre relève l'omission faite dans le procès-verbal de l
      ...
      mais bien être conservé comme clôture à l'arsenal jusqu'à ce que la marine ait statué sur le meilleur parti à tirer de l'emplacement de l'église. « A Rochefort, 30 décembre 1791. « Signé: tonfaire. »
    • Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 583 - 598
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 17 février 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. CONDORCET. La séance èst ouverte à neuf heures du matin. M. Ducos , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 16 février dont la rédaction est adoptée. M. Lacuée. Le 12 octobre 1791, le ministre des contributions publiques vous annonça qu'il s'occupait à compléter les mesures rela
      ...
      M. Lacuée. Les officiers auront beaucoup de peine à se procurer d'eux-mêmes la viande et le pain. Un membre : Je demande que l'augmentation aiflieu pour les gardes nationales, suivant le grade, comme pour les officiers de troupes de ligne. Plusieurs membres : L'ajournement de la discussion à ce soir I (L'Assemblée ajourne à ce soir la suite de la discussion.) (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 17 février 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. CONDORCET. La séance èst ouverte à neuf heures du matin. M. Ducos , secrétaire, donne lecture du procès-
      ...
      pour les officiers de troupes de ligne. Plusieurs membres : L'ajournement de la discussion à ce soir I (L'Assemblée ajourne à ce soir la suite de la discussion.) (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du mardi 31 janvier 1792, au matin

      Séance du mardi 31 janvier 1792, au matin

      page 35 - 48
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 31 janvier 1792 , au matin. présidence de m. guadet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 30 janvier au soir. Un membre : J'observe que la question préalable adoptée sur le rapport du comité de division, relatif à l'interprétation de la loi du 2 octobre, a écarté
      ...
      . 60,000 Total de la dépense, des bureaux de la guerre, non compris les bâtiments.......................... 500,450 Nota. — On observe'que les dispositions ordonnées pour la guerre nécessitent momentanément une augmentation de commis, à compter du premier janvier 1792, dont la dépense sera imputée sur les fonds extraordinaires assignés au département de la guerre par le décret du 31 décembre 1791.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 31 janvier 1792 , au matin. présidence de m. guadet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-ver
      ...
      nément une augmentation de commis, à compter du premier janvier 1792, dont la dépense sera imputée sur les fonds extraordinaires assignés au département de la guerre par le décret du 31 décembre 1791.
  • Tome 39 : Du 22 février au 14 mars 1792 5 results
    • Séance du mercredi 22 février 1792

      Séance du mercredi 22 février 1792

      page 2 - 24
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 22 février 1792. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU DUMAS. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture du tprocès-ver bal de la séance du mardi 21 février 1792, au matin. M. Thuriot , au nom des comités de législation et de surveillance réunis, fait un rapport sur la détention, dans la maison d'arrêt du tribunal du
      ...
      mais ce crime ne se suppose pas, l'homme est réputé innocent jusqu'à ce qu'il y ait des preuves contre lui, et jusque-là la loi le protège et défend qu'il soit arrêté et détenu. « Je requiers donc, pour l'exécution de la loi, que le sieur Gircourt soit relaxé à l'effet de quoi les prisons lui seront ouvertes et à ce, le geôlier contraint quoique faisant, sera valablement déchargé. Signé : JuROT. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 22 février 1792. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU DUMAS. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture du tprocès-ver
      ...
      ur l'exécution de la loi, que le sieur Gircourt soit relaxé à l'effet de quoi les prisons lui seront ouvertes et à ce, le geôlier contraint quoique faisant, sera valablement déchargé. Signé : JuROT. »
    • Séance du jeudi 23 février 1792

      Séance du jeudi 23 février 1792

      page 24 - 44
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 23 février 1792. présidence de m. mathieu dumas. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Pierron , au nom du comité des pétitions, fait un rapport, et présente un projet de décret sur les réclamations de là commune de Nantes, relatives aux opérations du corps électoral du département de la Loire-Inférieure (1;; il s'exprime ainsi : Messieurs
      ...
      lengros. Salmon. Sanslaville. Saulnier. Sautayra. Schirmer. Sers. Siau. Siblot. Sissous. Solomiac. Soubey rand-Saint-Prix. Soubrany. Taillefer. Tavernel. Teillard. Terrède. Thévenet. Thibaut. Thuriot. Turgan. Vacher. Valdruche. Vanhœnacker. Vardon. Vayron. Veirieu. Vergniaud. Vérité fils. Vernerey. Vidalot. Viennet. Voisard fils. Vu illier. Waelterlé. imprimerie des ennemis jurés des ministériels.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 23 février 1792. présidence de m. mathieu dumas. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Pierron , au nom du comité des pétitions, fait un rapp
      ...
      Turgan. Vacher. Valdruche. Vanhœnacker. Vardon. Vayron. Veirieu. Vergniaud. Vérité fils. Vernerey. Vidalot. Viennet. Voisard fils. Vu illier. Waelterlé. imprimerie des ennemis jurés des ministériels.
    • Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      Séance du lundi 5 mars 1792, au matin

      page 382 - 394
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 5 mars 1792, au matin. présidence de m. guyton-morveau. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bigot de Préameneu , secrétaire, donne lecture au procès-vérbàl de là séance du samedi 3 mars 1792, àu soir. Il donne ensuite lecture des lettres et pétitions suivantes : 1° Lettre du sieur Jean Auger, ci-devant receveur des droits d'entrée de la
      ...
      c, Terrède. Comité des lettres de cachet. M. Dongois, Duval (Charles). Suppléants: MM. Salvage, Martinecourt, Comité de marine. MM. Rouyer, Christinat, Michel, cadet, Aubert-Dubayet, Dufrexou, Sers, Dumoustier, Brunck, Lameth (Théodore), Malassis, Lefranc, Guillois. Suppléants : MM. Leremboure, Français (de Nantes), Gasparin, Couget, Descrots-Destrées. La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 5 mars 1792, au matin. présidence de m. guyton-morveau. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bigot de Préameneu , secrétaire, donne lecture
      ...
      umoustier, Brunck, Lameth (Théodore), Malassis, Lefranc, Guillois. Suppléants : MM. Leremboure, Français (de Nantes), Gasparin, Couget, Descrots-Destrées. La séance est levée à trois heures et demie.)
    • Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      Séance du samedi 10 mars 1792, au matin

      page 526 - 550
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 10 mars 1792, au matin. présidence de m. gutton-morveau. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Terrède. Je demande à faire lecture à l'Assemblée d'un procès-verbal du Conseil général de la commune et du district de Lai g le, qui constate les précautions prises dans cette contrée pour dissiper Yattroupement des séditieux armés réunis dans
      ...
      ieurs membres demandent l'impression du discours et des projets de décret de M. Brissot-de-Warville. (L'Assemblée décrète l'impression du discours et des projets de décret de M. Brissot-de-War-ville.) M. Voysin-de-Gartempe demande un congé de trois semaines. (L'Assemblée accorde le congé demandé et décrète ensuite que la séance du soir commencera à sept heures.) (La séance est levée à six heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 10 mars 1792, au matin. présidence de m. gutton-morveau. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Terrède. Je demande à faire lecture à l'Assem
      ...
      M. Voysin-de-Gartempe demande un congé de trois semaines. (L'Assemblée accorde le congé demandé et décrète ensuite que la séance du soir commencera à sept heures.) (La séance est levée à six heures.)
    • Séance du dimanche 26 février 1792

      Séance du dimanche 26 février 1792

      page 112 - 125
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 26 février 1792. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU-DUMAS. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Quatremère-Quincy , secrétaire, 'donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 25 février, au matin. Un membre : Je demande que le comité des domaines s'occupe le plus promptement possible d'une motion qui lui a été renvoyée (1) de réunir à d'
      ...
      on ; je m'étais trompé ; mais ces militaires, un instant égarés, ont obéi bientôt à la voix du devoir qui les rappelait à la discipline ; ils se sont soumis ; ils seront renvoyés à leur régiment où j'espère que l'indulgence de Sa Majesté éloignera d'eux la punition sévère qu'auraient méritée leurs torts, s'ils ne les eussent si promptement reconnus. « Le ministre de la guerre, Signé : L. narbonne.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 26 février 1792. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU-DUMAS. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Quatremère-Quincy , secrétaire, 'donne lecture du p
      ...
      espère que l'indulgence de Sa Majesté éloignera d'eux la punition sévère qu'auraient méritée leurs torts, s'ils ne les eussent si promptement reconnus. « Le ministre de la guerre, Signé : L. narbonne.
  • Tome 40 : Du 15 au 30 mars 1792 4 results
    • Séance du mercredi 21 mars 1792, au soir

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au soir

      page 350 - 354
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 21 mars 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. DORIZY, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Bigot de Préameneu , secrétaire, donne lecture au procès-verbal de la séance du mercredi 21 mars 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée. M. Joseph Gaudin expose qu'un ecclésiastique du département de la Vendée est prévenu du crime
      ...
      t des frais d'administration, sans préjudice au droit que conserveront ces créanciers, de faire vendre les biens et les meubles dans la forme ordinaire, pour les meubles, et dans celle prescrite par l'article suivant^ pour les immeubles. » (L'Assemblée adopte l'article 15, sauf rédaction, et ajourne la suite de la discussion à la séance de demain soir.) (La séance est levée à dix heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 21 mars 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. DORIZY, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Bigot de Préameneu , secrétaire, donn
      ...
      'article suivant^ pour les immeubles. » (L'Assemblée adopte l'article 15, sauf rédaction, et ajourne la suite de la discussion à la séance de demain soir.) (La séance est levée à dix heures et demie.)
    • Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 438 - 456
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 24 mars 1792 , au matin. présidence de mm. gensonné, président et lemontey, ex-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lafon-Ladebat , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 23 mars 1792, au matin. Plusieurs membres demandent la suppression de quelques observations du procès-verbal sur MM. Barnave et
      ...
      ns que je ferai incessamment une relue générale du décret rendu dans cette séance (1). (Assentiment.) M. le Président. Plusieurs membres demandent la parole pour des articles additionnels. Plusieurs membres : Renvoyée à demain! (L'Assemblée ajourne la discussion des articles additionnels.) La séance est levée à trois heures et demie. (1) Ce décréta été relu dans la séance du 28 mars 1792,au matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 24 mars 1792 , au matin. présidence de mm. gensonné, président et lemontey, ex-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lafon-Ladeba
      ...
      embres : Renvoyée à demain! (L'Assemblée ajourne la discussion des articles additionnels.) La séance est levée à trois heures et demie. (1) Ce décréta été relu dans la séance du 28 mars 1792,au matin.
    • Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 517 - 543
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 27 mars 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE MM. DAVERHOULT ET LEMONTEY, ex-présidents. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La Séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 25. mars 1792 dont la rédaction est adoptée. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séanc
      ...
      lée nationale^ prenant en considération, les armements des différentes nations de l'Eupope, leur accroissement progressif, la sûreté des colonies françaises-et dn commerce national, « Décrète que le roi sera prié de donner des ordres .pour que les escadres françaises^ en com-missioa,; puissent êtce portées à. 45 vaisseaux; de ligne, avec un nombre- proportionné de frégates et autres bâtiments. » -
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 27 mars 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE MM. DAVERHOULT ET LEMONTEY, ex-présidents. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La Séance est ouverte à neuf heures du ma
      ...
      oi sera prié de donner des ordres .pour que les escadres françaises^ en com-missioa,; puissent êtce portées à. 45 vaisseaux; de ligne, avec un nombre- proportionné de frégates et autres bâtiments. » -
    • Séance du vendredi 16 mars 1792

      Séance du vendredi 16 mars 1792

      page 37 - 56
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 16 mars 1792 . PRÉSIDENCE DE M. GUYTON-MORVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Becquey , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 15 mars au matin. M. Lavigne. Les citoyens de la ville de Tonneins, qui se sont enrôlés pour aller sur les frontières, ont fait 160 lieues pour venir voir l'Assemblée nationale.
      ...
      tionale que j'ai nommé au département des affaires étrangères M. Dumouriez, et à celui de la marine M. de Lacoste. t Signé : LOUIS. » Un membre, au nom de la commission des Douze, observe que le rapport qu'il était chargé de faire ce soir a l'Assemblée ne sera pas prêt. M. le Président. Alors la séance extraordinaire, décrétée pour ce soir (2), n'aura pas lieu. (La séance est levée à cinq heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 16 mars 1792 . PRÉSIDENCE DE M. GUYTON-MORVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Becquey , secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      rt qu'il était chargé de faire ce soir a l'Assemblée ne sera pas prêt. M. le Président. Alors la séance extraordinaire, décrétée pour ce soir (2), n'aura pas lieu. (La séance est levée à cinq heures.)
  • Tome 41 : Du 30 mars au 16 avril 1792 4 results
    • Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 2 - 12
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 30 mars 1792 , au soir. présidence de mm. dorizy, vice-président, et lemontey, ex-président. présidence de m. dorizy. La séance est ouverte à 6 heures du soir. - Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 26 mars 1792 au soir, dont la rédaction est adoptée. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres sui
      ...
      autres communes les procès-verbaux de vérification seront envoyés de suite aux directoires de département, qui en feront passer les extraits certifiés d'eux au ministre de l'intérieur, ainsi que l'état de leurs caisses de dépôts, si eux-mêmes avaient fait de pareilles émissions. Art. 5. « Le présent décret sera porté, dans le jour, à la sanction. (La séance est levée à onze heures moins un quart.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 30 mars 1792 , au soir. présidence de mm. dorizy, vice-président, et lemontey, ex-président. présidence de m. dorizy. La séance est ouverte à 6 heure
      ...
      t de leurs caisses de dépôts, si eux-mêmes avaient fait de pareilles émissions. Art. 5. « Le présent décret sera porté, dans le jour, à la sanction. (La séance est levée à onze heures moins un quart.)
    • Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      Séance du mardi 10 avril 1792, au matin

      page 409 - 451
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 avril 1792 , au matin. présidence de. m. dorizy. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de. la séance du lundi 9 avril 1792 dont la rédaction est adoptée. M. Laureau. Un triste souvenir me rappelle que vous accordâtes hier les honneurs de la séance aux soldats de Châteauvieux; je vous
      ...
      section II, chapitre IV, titre 111 de la Constitution. « Art. 14. « Enjoint sa maiésté aux directoires de département et aux directoires de district, de tenir la main à l'exécution de la présente proclamation, laquelle sera imprimée, publiée et affichée dans toutes les villes et communes du royaume. « Fait au Conseil d'Etat, tenu à Paris, le 14 mars 1792. « Signé : louis, Et plus bas : « Tarbé. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 avril 1792 , au matin. présidence de. m. dorizy. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verb
      ...
      clamation, laquelle sera imprimée, publiée et affichée dans toutes les villes et communes du royaume. « Fait au Conseil d'Etat, tenu à Paris, le 14 mars 1792. « Signé : louis, Et plus bas : « Tarbé. »
    • Séance du dimanche 15 avril 1792

      Séance du dimanche 15 avril 1792

      page 682 - 697
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 15 avril 1792 . présidence de mm. lemontey, ex-président et bigot de préameneu, président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de M. Dumouriez, ministre des affaires étrangères; elle est ainsi conçue (1) : « Paris, 15 avril 1792 , l'an IV de la liberté, « Samedi à minuit. « Monsieur le
      ...
      importante. Je propose seulement que la discussion du projet ae décret du comité diplomatique soit ajournée à l'époque ou la dernière lettre de M. de Noailles au ministre des affaires étrangères aura été communiquée à l'Assemblée. (L'Assemblée décrète la motion de M. Thuriot.) M. le Président annonce que M. Gouvion, député de Paris, donne sa démission. La séance est levée à trois heures un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 15 avril 1792 . présidence de mm. lemontey, ex-président et bigot de préameneu, président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. le
      ...
      été communiquée à l'Assemblée. (L'Assemblée décrète la motion de M. Thuriot.) M. le Président annonce que M. Gouvion, député de Paris, donne sa démission. La séance est levée à trois heures un quart.
    • Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      Séance du lundi 2 avril 1792, au matin

      page 78 - 95
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 2 avril 1792 , au matin. présidence de mm. gensqnné et dorizy. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Jean Debry , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 31 mars 1792, au soir, dont la rédaction est approuvée. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche leravril 1792, dont la
      ...
      Clerc sera admis à la séance de ce soir.) 5° Lettre des admistrateurs du directoire de Paris, qui demandent que l'Assemblée les admette à la barre pour présenter leurs observations sur la pétition de la municipalité de Paris qui les concerne. (L'Assemblée décrète que les administrateurs du département de Paris seront admis à la séance de ce soir (2). (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 2 avril 1792 , au matin. présidence de mm. gensqnné et dorizy. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Jean Debry , secrétaire, donne lecture d
      ...
      la municipalité de Paris qui les concerne. (L'Assemblée décrète que les administrateurs du département de Paris seront admis à la séance de ce soir (2). (La séance est levée à trois heures et demie.)
  • Tome 42 : Du 17 avril au 4 mai 1792 6 results
    • Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 300 - 314
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 23 avril 1792 , au matin, PRÉSIDENCE DE M. BIGOT DE PRÉAMENEU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lagrévol , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 21 avril 1792Î au soir, dont la rédaction est adoptée. M. Lagrévol , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : • 1° Lettre de M. Rol
      ...
      'autres membres : Le décret d'urgence! (L'Assemblée, après avoir décrété l'urgence, décrète que le délai sera prorogé jusqu'au 1er janvier prochain et renvoie la rédaction des 2 décrets au comité de l'extraordinaire des finances.) (1) (La séance est levée à trois heures et demie.) (1)'La rédaction de ce décret a été présenté dans.la séance du mercredi 2o avril au matin. Voy. ci-après cette séance.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 23 avril 1792 , au matin, PRÉSIDENCE DE M. BIGOT DE PRÉAMENEU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lagrévol , secrétaire, donne lecture du
      ...
      'extraordinaire des finances.) (1) (La séance est levée à trois heures et demie.) (1)'La rédaction de ce décret a été présenté dans.la séance du mercredi 2o avril au matin. Voy. ci-après cette séance.
    • Séance du jeudi 26 avril 1792

      Séance du jeudi 26 avril 1792

      page 407 - 439
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 26 avril 1792 . PRÉSIDENCE DE M. BIGOT DE PRÉAMENEU La séance est ouvertè à neuf heures du màtin. M. Tarbé , secrétaire, donnelecl.ure du procès-verbal de la séance d$ mercredi 21 avril 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée. Un de MM. les secrétaires annonce les dons patrotiques suivants : 1° Le sieur Legris, électeur de 1789, demeurant au Gr
      ...
      sor public qu'ils alimentent ou qui les fait vivre, n'est pas follement dissipé. Voilà ce que je voulais, ce que j'espérais, ce que j'attendais des représentants du peuple, voilà le compte qu'ils lui devaient et qu'ils ne lui ont point rendu. Rien ne justifie la précipitation de la délibération qu'ils ont prise. Le secret nécessaire au ministre pour le succès de ses opérations n'était pas Un motif
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 26 avril 1792 . PRÉSIDENCE DE M. BIGOT DE PRÉAMENEU La séance est ouvertè à neuf heures du màtin. M. Tarbé , secrétaire, donnelecl.ure du procès-verbal
      ...
      devaient et qu'ils ne lui ont point rendu. Rien ne justifie la précipitation de la délibération qu'ils ont prise. Le secret nécessaire au ministre pour le succès de ses opérations n'était pas Un motif
    • Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      Séance du lundi 30 avril 1792, au matin

      page 519 - 542
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. .Séance du lundi 30 avril 1792 , au matin. présidence de m. lacuée. La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Lagrévol , secrétaire, donne lecture du procès-Verbal de la séance du samedi 28 avril 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée. (1) Les frais de bureaux sont restés en masse, at-tendu l'impossibilité de déterminer d'une manière précise la dépense pa
      ...
      sauvegarde de leurs biens que le titre 6 de la Constitution a si formellement assuré aux étrangers établis où non en France. Ils attendent avec confiance cette justice que la Constitution leur promet, aux conditions de se soumettre comme ils ont toujours fait aux lois du royaume pour les biens qu'ils y possèdent et de supporter toutes les charges et impositions ainsi que tous autres propriétaires.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. .Séance du lundi 30 avril 1792 , au matin. présidence de m. lacuée. La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Lagrévol , secrétaire, donne lecture du procès-Verbal
      ...
      aux conditions de se soumettre comme ils ont toujours fait aux lois du royaume pour les biens qu'ils y possèdent et de supporter toutes les charges et impositions ainsi que tous autres propriétaires.
    • Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au matin

      page 727 - 746
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 4 mai 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. LACUÉE. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. FRANÇOIS LeTELLIER, citoyen de la section des Invalides, est admis à la barre. IJ s'exprio ainsi (i) : « Représentants du peuple français, « Comme enfant de la patrie je viens déposer entre vos mains le tribut que chaque citoyen doit à la société dans
      ...
      renaître dans l'âme des soldats qui combattent pour la liberté, et qui ont besoin de voir leurs chefs soutenus de toutes les forces de la volonté nationale. « Je suis avec respect, etc. «. Signé : de grave. » (L'Assemblée renvoie cette lettre aux comités de législation, diplomatique et militaire réunis, pour en faire le rapport incessamment). (La séance est levée à quatre heures.) FLN DU TOME XL1I
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 4 mai 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. LACUÉE. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. FRANÇOIS LeTELLIER, citoyen de la section des Invali
      ...
      grave. » (L'Assemblée renvoie cette lettre aux comités de législation, diplomatique et militaire réunis, pour en faire le rapport incessamment). (La séance est levée à quatre heures.) FLN DU TOME XL1I
    • Séance du vendredi 20 avril 1792, au soir

      Séance du vendredi 20 avril 1792, au soir

      page 200 - 220
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 20 avril 1792, au soir. PRÉSIDENCE DE M. BIGOT DE PRÉAMENEU, président, ET DE M. LACÙÉE, vice-président.. La séance est ouverte à cinq heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de M. Duranthon, ministre de la justice, qui renferme plusieurs propositions sur l'exécution, dans le
      ...
      s présenter un projet d'adresse-au peuple français pour le porter à, respecter religieusement les personnes et les propriétés, à se contenter, dans quelque cas que ce puisse être, de livrer les coupables à la vengeance des lois, en observant, en outre, que la nation elle-même souffrirait du tort qui pourrait être lait à des propriétés sur lesquelles elle a déclaré avoir des indemnités à reprendre.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 20 avril 1792, au soir. PRÉSIDENCE DE M. BIGOT DE PRÉAMENEU, président, ET DE M. LACÙÉE, vice-président.. La séance est ouverte à cinq heures du soir
      ...
      les à la vengeance des lois, en observant, en outre, que la nation elle-même souffrirait du tort qui pourrait être lait à des propriétés sur lesquelles elle a déclaré avoir des indemnités à reprendre.
    • Séance du samedi 21 avril 1792, au matin

      Séance du samedi 21 avril 1792, au matin

      page 220 - 246
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 21 avril 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. BIGOT DE PRÉAMENEU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 19 avril 1792, au soir, dont la rédaction est adoptée. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du citoyen
      ...
      (Murmures dans une partie de l'Assemblée. — Applaudisse^ ments dans Vautre,), Plusieurs membres : L'ondre du jour ! (L'Assemblée décide qu'elle ne passe pas à l'ordre du jour et décrète1 que le Comité d'instruction publique présentera par aperçu, selon l'offre qu'il en a faite, l'état des dépenses attachées à l'exécution de son; projet de' décret). (La séance est : levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 21 avril 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. BIGOT DE PRÉAMENEU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du
      ...
      é d'instruction publique présentera par aperçu, selon l'offre qu'il en a faite, l'état des dépenses attachées à l'exécution de son; projet de' décret). (La séance est : levée à trois heures et demie.)
  • Tome 43 : Du 4 au 22 mai 1792 8 results
    • Séance du vendredi 4 mai 1792, au soir

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au soir

      page 1 - 7
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 4 mai 1792 , au soir. présidence de m. muraire, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir.. M. Dumolard , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 3 mai 1792, au matin. M. Ducos. J'ai une observation à présenter sur la rédaction de ce procès-verbal. En parlant de's feuilles de Marât, M. le secrétaire dit qu
      ...
      erre et Joseph Franques; à l'effet de quoi il sera remis annuellement au directoire du département de Paris, qui en fera compte à chacun d'eux, par moitié. Une somme de 2,400 livres payable par quartier et d'avance, et ce, pendant ^l'espace - de 4 années,- à compter du l*r janvier dernier. » (L'Assemblée adopte lé décret d'urgence, puis le décret définitif.) • . (La séance est levéè à dix heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 4 mai 1792 , au soir. présidence de m. muraire, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir.. M. Dumolard , secrétaire, donne lecture
      ...
      er et d'avance, et ce, pendant ^l'espace - de 4 années,- à compter du l*r janvier dernier. » (L'Assemblée adopte lé décret d'urgence, puis le décret définitif.) • . (La séance est levéè à dix heures.)
    • Séance du jeudi 10 mai 1792

      Séance du jeudi 10 mai 1792

      page 195 - 235
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 10 mai 1792 . présidences de m. lacune et dem. de muraire, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Mme Laprade est admise à la barre et déposé sur le bureau 12 livres en argent. (l). Voy;- Archives parlementaires, lr0 série, tJXL, séance au 25 mars 1792, page 481, la pétition de M. Mogue. M. le Président accorde à M"a Laprade le
      ...
      autorités constituées, puisqu'ils ont substitué la force à la loi, puisqu'ils ont fondé l'anarchie et désorganisé tous les pouvoirs. Je demande donc qu'il soit porté contre eux un décret d'accusation et que les ministres, sous leur responsabilité, soient tenus de faire exécuter ce décret et de prendre tous les moyens que la loi met à leur disposition, pour faire exécuter le décret du mois de mars.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 10 mai 1792 . présidences de m. lacune et dem. de muraire, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Mme Laprade est admise à la bar
      ...
      et que les ministres, sous leur responsabilité, soient tenus de faire exécuter ce décret et de prendre tous les moyens que la loi met à leur disposition, pour faire exécuter le décret du mois de mars.
    • Séance du vendredi 11 mai 1792, au matin

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au matin

      page 236 - 253
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 11 mai 1792 , au matin. présidence de m. lacuée. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bréard , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 8 mai 1792, au soir, dont la rédaction est adoptée. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes, contenant des dons patriotiques : | 1° Lettre de itfl1® Civiqu
      ...
      e l'impression et l'envoi à l'armée du rapport de M. Mathieu Dumas. /(L'Assemblée ordonne l'impression du rapport, de M. Mathieu Dumas, et décrète qu'il sera envoyé à l'armée.) Un membre demande que la discussion du projet, de décret du comité de marine sur Vartillerie de la marine, soit mis à l'ordre du jour de demain. {L'Assemblée décrète cette motion La séance est levée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 11 mai 1792 , au matin. présidence de m. lacuée. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bréard , secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      a discussion du projet, de décret du comité de marine sur Vartillerie de la marine, soit mis à l'ordre du jour de demain. {L'Assemblée décrète cette motion La séance est levée à trois heures et demie.
    • Séance du mardi 12 mai 1792, au soir

      Séance du mardi 12 mai 1792, au soir

      page 287 - 306
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 12 mai 1792 , au soir. présidence de m. MURMm,v.iae--lprésident. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Granet , de Toulon, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de -la séance du vendredi 11 mai 1792 , au soir, dont la rédaction est adoptée. M. Vergniaud donne lecture des lettres suivantes contenant des dons patrio tigues : .1° Lettre de
      ...
      alomniés et outragés de la manière la plus alarmante pour le bien public, tandis que M. Fauchet, décrété par un tribunal, devient législateur et profite de son inviolabilité pour se rendre volontairement l'organe de la calomnie et du mensonge. J « Je suis avec une parfaite considération, Monsieur, etc. « Signé : Duvant, député du département 'du Rhône, et ci-devant administrateur du directoire-. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 12 mai 1792 , au soir. présidence de m. MURMm,v.iae--lprésident. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Granet , de Toulon, secrétaire, donne le
      ...
      ent l'organe de la calomnie et du mensonge. J « Je suis avec une parfaite considération, Monsieur, etc. « Signé : Duvant, député du département 'du Rhône, et ci-devant administrateur du directoire-. »
    • Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      page 306 - 314
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 13 mai 1792 , au soir. présidence de m. lacuée et de m. muraire, élu président. , La séance est ouverte à neuf heures du matin» A l'ouverture de la séancé on procède au scrutin pour la nomination d'un président Plusieurs citoyens, citoyennes et un jeune enfant de b ans sont admis-àiJàbâfre et font hommage à la patrie, pour contribuer aux frais de
      ...
      n contre les ennemis intérieurs WM Plusieurs membres : Appuyé ! appuyé ! D'autres membres : La priorité pour le projet du comité l Plusieurs membres proposent d'ajourner à demain la discussion sur la priorité. D'autres membres : La question préalable sur l'ajournement ! (L'Assemblée rejette la question préalable et ajourne à demain la discussion de la priorité,) La séance est levée à 3 heures 1/2.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 13 mai 1792 , au soir. présidence de m. lacuée et de m. muraire, élu président. , La séance est ouverte à neuf heures du matin» A l'ouverture de la s
      ...
      priorité. D'autres membres : La question préalable sur l'ajournement ! (L'Assemblée rejette la question préalable et ajourne à demain la discussion de la priorité,) La séance est levée à 3 heures 1/2.
    • Séance du lundi 14 mai 1792, au matin

      Séance du lundi 14 mai 1792, au matin

      page 320 - 353
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 14 mai 1792 , au matin. présidence de m. muraire. La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Porcelet, ancien militaire décoré de là croix de Saint-Louis et lieutenant des Invalides est admis à la barre. Il expose qu'il a fait toutes les campagnes delà guerre d'Amérique sous les ordres ae M. d'Estaing et que, dans un combat livré à Sainte-Luciè
      ...
      01. 360,000,000 480,000,000 480,000,000 61,080,201 308,856,047 Sommes égales........ 1,689,936,248 livres. 107,000,000 460,000,000 567,000.000 613,000,000 1,180,000,000 200,000,000 168,000,000 100,000,000 150,000,000 618,000,000 590,000,000 90,000,000 500,000,000 630,000,000 1,130,000,000 600,000,000 40,000,000 640,000,000 90,000,000 550,000,000| 120,000,000 670,000,000 1,689,936)248 1,689,936,248
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 14 mai 1792 , au matin. présidence de m. muraire. La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Porcelet, ancien militaire décoré de là croix de Sain
      ...
      ,000 150,000,000 618,000,000 590,000,000 90,000,000 500,000,000 630,000,000 1,130,000,000 600,000,000 40,000,000 640,000,000 90,000,000 550,000,000| 120,000,000 670,000,000 1,689,936)248 1,689,936,248
    • Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      page 428 - 454
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 16 mai 1792 , au matin. , présidence de m. muraire. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un citoyen, qui refuse de donner son nom, est admis à la barre et dépose sur lé bureau 144 livres en or et 30 livres en écus. (Applaudissements.) M. le Président accorde à Ce citoyen les honneurs de la séance. M. Tarle est admis à la barre et offre à
      ...
      s non assermentés sont coupables. La tolérance, vis-à-vis une secte intolérante, dont les principes. peuvent influer sur - l'ordre socia 1 pour en opérer la désolation, n'est que faiblesse et pusillanimité. La mesure que je propose eût été bonne, il y a 6 mois i maintenant elle est indispensable : dans un mois, il serait trop tard, je le crois, je le dis sans crainte, mon silence eût été coupable.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 16 mai 1792 , au matin. , présidence de m. muraire. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un citoyen, qui refuse de donner son nom, est admis
      ...
      imité. La mesure que je propose eût été bonne, il y a 6 mois i maintenant elle est indispensable : dans un mois, il serait trop tard, je le crois, je le dis sans crainte, mon silence eût été coupable.
    • Séance du dimanche 19 mai 1792, au soir

      Séance du dimanche 19 mai 1792, au soir

      page 573 - 590
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 19 mai 1792 , au soir. présidence de m. tardive au, vice^président. La séance est ouverte à. six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes contenant des dons patriotiques : 1° Adresse des ouvriers du magasin des subsistances de Saint-Martin qui offrent 60 livres en assignats. 2° Lettre d'un démocrate belge qui o
      ...
      re, et nous sommes nécessités d'aller joindre incessamment nos foyers. : « Ces dernières considérations nous autorisent à ajouter à nos conclusions, celle de vous demander que nos dépens, et les frais de notre voyage, soient imputés au directoire du département. « Signé : Dubois, maire et député de la muni-palité de Tonneins ; Chenier, officier municipal, député de là muni- cipalité de Tonneins. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 19 mai 1792 , au soir. présidence de m. tardive au, vice^président. La séance est ouverte à. six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lect
      ...
      de notre voyage, soient imputés au directoire du département. « Signé : Dubois, maire et député de la muni-palité de Tonneins ; Chenier, officier municipal, député de là muni- cipalité de Tonneins. »