Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-123 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-051 hits on 1789-0626 hits on 1789-0726 hits on 1789-0824 hits on 1789-0926 hits on 1789-1029 hits on 1789-1136 hits on 1789-1230 hits on 1790-0135 hits on 1790-0242 hits on 1790-0337 hits on 1790-0448 hits on 1790-0541 hits on 1790-0647 hits on 1790-0746 hits on 1790-0841 hits on 1790-0951 hits on 1790-1046 hits on 1790-1144 hits on 1790-1240 hits on 1791-0139 hits on 1791-0245 hits on 1791-0339 hits on 1791-0447 hits on 1791-0540 hits on 1791-0643 hits on 1791-0740 hits on 1791-0843 hits on 1791-0939 hits on 1791-1035 hits on 1791-1145 hits on 1791-1243 hits on 1792-0140 hits on 1792-0251 hits on 1792-0352 hits on 1792-0453 hits on 1792-0552 hits on 1792-0653 hits on 1792-0756 hits on 1792-0854 hits on 1792-0935 hits on 1792-1033 hits on 1792-1137 hits on 1792-1235 hits on 1793-0129 hits on 1793-0231 hits on 1793-0337 hits on 1793-0435 hits on 1793-0532 hits on 1793-0634 hits on 1793-0725 hits on 1793-087 hits on 1793-097 hits on 1793-1016 hits on 1793-1113 hits on 1793-121 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-011 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-011 hits on 1798-022 hits on 1798-031 hits on 1798-041 hits on 1798-052 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-081 hits on 1798-091 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-031 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
21 - 30 of 70 volumes
  • Tome 29 : Du 29 juillet au 27 août 1791 showing 10 of 39 results view all
    • Séance du vendredi 29 juillet 1791, au matin

      Séance du vendredi 29 juillet 1791, au matin

      page 2 - 27
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du vendredi 29 juillet 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture d'adresses de la ville de Reims et des administrateurs des directoires de district de Lyon et de Bayeux. La ville de Reims se réunit aux autres communes du royaume pour témoigner à l'Assemblée sa reconnaissance pour le
      ...
      RÉDUCTION de ces articles de dépenses, Résultant du retranchement des parties fictives. Traites du sieUr Gaudelet, banquier & Brest, ôti remplacement de payements qu'il a faits pour les RéàUboUrsemeiit des bons du pfenller commis dii ÎÎT. 482,033 liv; 9,812,310 7,895,125 liv. 10,294,343 7,895,125 liv. 1,559,522 3,524,962 5,084,484 Sommes des dépenses ordinaires réduites......... 833,231,*]84 liv.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du vendredi 29 juillet 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture d'adresses de la vi
      ...
      it des bons du pfenller commis dii ÎÎT. 482,033 liv; 9,812,310 7,895,125 liv. 10,294,343 7,895,125 liv. 1,559,522 3,524,962 5,084,484 Sommes des dépenses ordinaires réduites......... 833,231,*]84 liv.
    • Séance du jeudi 4 août 1791, au soir

      Séance du jeudi 4 août 1791, au soir

      page 184 - 192
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS), EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 4 août 1791 , au soir(l). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 31 juillet 1791, qui est adopté. M. Pérez de Lagesse fait lecture d'une adresse des administrateurs composant le directoire du département de la Haute-Garonne. C
      ...
      et chaussées, le roi nommera 5 inspecteurs généraux pris parmi ceux qui étaient en activité dans le grade d'inspecteur général des anciens ponts et chaussées des ci-devant pays d'élections, et 3 parmi les ingénieurs principaux des ci-devant pays d'Etats. » (Cette disposition est décrétée.) (La suite de la discussion est renvoyée à la prochaine séance.) M. le Président lève la séance à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS), EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 4 août 1791 , au soir(l). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du
      ...
      i les ingénieurs principaux des ci-devant pays d'Etats. » (Cette disposition est décrétée.) (La suite de la discussion est renvoyée à la prochaine séance.) M. le Président lève la séance à dix heures.
    • Séance du vendredi 5 août 1791

      Séance du vendredi 5 août 1791

      page 192 - 222
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du vendredi 5 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture : 1° Du procès-verbal de la séance du mardi 2 aoûj-au soir, qui est adopté; 2° D'une adresse des volontaires de la garde nationale de Poitiers, qui témoignent leur douleur de n'être pas compris dans le nombre de ceux
      ...
      ats civils seront chargés de la confection de ces actes. Toute loi devant être exécutée jusqu'à ce qu'elle ait été abrogée, il me paraît essentiel de terminer ce titre par cet article sur lequel tout le monde est d'accord. C'est en abrogeant expressément de pareilles lois, qu'on inspire plus de respect pour celles qui doivent encore être exécutées jusqu'à ce qu'une nouvelle loi les ait remplacées.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du vendredi 5 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture : 1° Du procès-v
      ...
      le monde est d'accord. C'est en abrogeant expressément de pareilles lois, qu'on inspire plus de respect pour celles qui doivent encore être exécutées jusqu'à ce qu'une nouvelle loi les ait remplacées.
    • Séance du samedi 6 août 1791, au matin

      Séance du samedi 6 août 1791, au matin

      page 222 - 234
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 6 août 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 4 août au matin, qui est adopté. M. Delavigne , secrétaire. Voici une lettre de MM. les payeurs de rentes : i Monsieurle, Président, « On a gravement inculpé les payeur
      ...
      de le renvoi de 'ce mémoire au comité de judicature pour en rendre compte le plus promptement possible à l'Assemblée. (Ce renvoi est décrété.) M. Rigouard , député de Toulon, évêque du département du Var, qui était absent par congé pour se rendre dans son diocèse, annonce son retour à l'Assemblée. M. le Président annonce i'ordee du jour de la séance de demain. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 6 août 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du proc
      ...
      Var, qui était absent par congé pour se rendre dans son diocèse, annonce son retour à l'Assemblée. M. le Président annonce i'ordee du jour de la séance de demain. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du samedi 6 août, au soir

      Séance du samedi 6 août, au soir

      page 234 - 240
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 6 août, au soir 1791 (1). La séance esl ouverte à 6 heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture, du procès-verbal de la séance du , jeudi 4 août au soir, qui est,adopté. M. le Président fait donner lecture par ,un de MM. les secrétaires, des adresses„suivantes : Adresses des administrateurs composant les di-
      ...
      confiance que le sieur Fournier lui-même, ne demande qu'à être autorisé à se pourvoir devant cette juridiction. Voici donc le projet de décret que je suis chargé de vous présenter : « L'Assemblée nationale renvoie le sieur Fournier, habitant de Saint-Domingue, à se pourvoir au tribunal de cassation. » (Ce décret est mis aux voix et adopté.) M. le Président lève la séance à neuf heures dix minutes.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 6 août, au soir 1791 (1). La séance esl ouverte à 6 heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture, du procès-ve
      ...
      onale renvoie le sieur Fournier, habitant de Saint-Domingue, à se pourvoir au tribunal de cassation. » (Ce décret est mis aux voix et adopté.) M. le Président lève la séance à neuf heures dix minutes.
    • Séance du dimanche 7 août 1791

      Séance du dimanche 7 août 1791

      page 240 - 257
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du dimanche 7 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 5 août. M. Lanjuinais. Je demande la parole sur ce procès-verbal. Le décret relatif à la convocation des assemblées électorales porte que les députés nommés se rassembleront
      ...
      u'il serait dangereux de voter une somme quelconque sur la simple proposition d'un ministre. C'est pourquoi je demande le renvoi au comité, pour nous faire son rapport incessamment. Plusieurs membres : C'est juste. (L'Assemblée ordonne le renvoi de la proposition du ministre au comité des finances.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du dimanche 7 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal
      ...
      : C'est juste. (L'Assemblée ordonne le renvoi de la proposition du ministre au comité des finances.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du lundi 8 août 1791

      Séance du lundi 8 août 1791

      page 257 - 282
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du lundi 8 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Ramel-Nogaret , secrétaire, fait lecture du procès-verbal ae la séance du samedi 6 août, au soir, qui est adopté. M. Dauchy , au nom des comités de Constitution et des contributions publiques. Messieurs, vous avez renvoyé à vos comités de Constitution et
      ...
      x. &Î0ÏA. L'Assemblée ayant prononcé qu'elle ne voulait revenir sur rien, je renouvelle, en cp moment et pour la dernière fois, les déclarations et prpiegt&tioiis que j'ai faites : pour maintien qp la moparphia et des prérogatives du trénp ; 2° pour la conservation de l'existence personnelle de meEjcpmmettants et pour leurs intérêts. (Note de l'opinant.) Signé : Louis-Alphonse Savary de Lancossïe.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du lundi 8 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Ramel-Nogaret , secrétaire, fait lecture du procès-verb
      ...
      moparphia et des prérogatives du trénp ; 2° pour la conservation de l'existence personnelle de meEjcpmmettants et pour leurs intérêts. (Note de l'opinant.) Signé : Louis-Alphonse Savary de Lancossïe.
    • Séance du mardi 9 août 1791, au matin

      Séance du mardi 9 août 1791, au matin

      page 282 - 303
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au matin (1). La séançe est ouverte à neuf heures du p^atip. Un dfi Mif. les secrétaires fait lecturp du pro-cès-yerbal dp la séapce de diqqanche 8 août. mempre obtieqj; la parole sur ^article des lois rurales, inséré 4s>ns le procès-verbal et qui est aingi conçu ; « Les 0cpgnges de tops les fonds ne seron
      ...
      êté iè serment cjvique ; « Enfin, cèux qui, nés en pays étranger, et descendant, à quelque degré que ce spit, d'un Français ou d'une Française expatriés pour cause de religion» viennent demeurer en France et prêtent le serment civique. » (Adopté) M. Le Président annonce pour l'ordre du jour de demain la suite de la discussion du projet de Constitution.. La séance est levée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au matin (1). La séançe est ouverte à neuf heures du p^atip. Un dfi Mif. les secrétaires fait lecturp du pr
      ...
      ance et prêtent le serment civique. » (Adopté) M. Le Président annonce pour l'ordre du jour de demain la suite de la discussion du projet de Constitution.. La séance est levée à trois heures et demie.
    • Séance du mardi 9 août 1791, au soir

      Séance du mardi 9 août 1791, au soir

      page 303 - 318
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au loir (1)» La séance est ouverte à six heûrëâ du soir. Un de MM. les secrétaires donne connaissance à l'Assemblée des adresses suivantes t Adresses des administrateur* composant le directoire du département de VHérault, du district de Sauveterre, et de celui de Goyr#n et de Loudéac-. Adresses dés municip
      ...
      es droits de d6youement adoptif, de sacrifices, d'utilitp de services, de gloire et de privation de dedorpmagements, de recompenses et de toute fortune, que le marechal de Lowendal a accumules et concentres dans la sienne? Si elle jouit seule de la reunion de tant de droits, a la protection et aux bienfaits de 1'Etq.t, on ne peut craiqdre la concurrence dans la justice qu'elle reclame. AoiLt 1791.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au loir (1)» La séance est ouverte à six heûrëâ du soir. Un de MM. les secrétaires donne connaissance à l'A
      ...
      entres dans la sienne? Si elle jouit seule de la reunion de tant de droits, a la protection et aux bienfaits de 1'Etq.t, on ne peut craiqdre la concurrence dans la justice qu'elle reclame. AoiLt 1791.
    • Séance du mercredi 10 août 1791

      Séance du mercredi 10 août 1791

      page 318 - 335
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Stance du mereredi 10 août 1791 (1). La seance est quverte a neuf heures du matin. M. Camus ex-pr6sident, occupe le fauteuil. M. Savary de Lancosme L'Assemblee ayant d^cret6 lundi dernier que la uiscussion'sur l'acte constitutionnel ne s'ouyrirait que sur les bases et !a ma^che de l'ouvrage, je n'ai point demand^ a parole pour 6noncer
      ...
      at de faillite ou d'insolvabilité. M. Barrère-Vieuzac Il est impossible de laisser à la disposition des législatures une ciiose qui tient à l'état politique des citoyens. L'article peut être modifié, mais tel qu'il sera adopté, il doit entrer en entier dans la Constitution. (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de l'article aux comités,) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Stance du mereredi 10 août 1791 (1). La seance est quverte a neuf heures du matin. M. Camus ex-pr6sident, occupe le fauteuil. M. Savary d
      ...
      mais tel qu'il sera adopté, il doit entrer en entier dans la Constitution. (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de l'article aux comités,) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
  • Tome 30 : Du 28 août au 17 septembre 1791 showing 10 of 26 results view all
    • Séance du dimanche 28 août 1791

      Séance du dimanche 28 août 1791

      page 2 - 25
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du dimanche 28 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Victor de Broglie , ex-président, ouvre la séance. M. Humbert , député extraordinaire de la garde nationale de la ville de Clermont-en-Argonne, département de la Meuse, est admis à la barre et s'exprime ainsi : « Représentants de la nation française, « Les sieurs Carr
      ...
      parvenir aux comités et à MM. les députés les lettres et paquets qui leur sont destinés. Il reçoit aussi tontes les lettres q«e l'Assemb'ée, ses comités et MM. les députés veulent envoyer par la petite poste, les contresigne et les exDéclie. Paris, le 28 août 1791 . Signé : Anson, Salomon, J.Menou et Briois-Beaumetz, inspecteurs des secrétariats des comités et des bureaux de l'Assemblée nationale.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du dimanche 28 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Victor de Broglie , ex-président, ouvre la séance. M. Humbert , dépu
      ...
      e poste, les contresigne et les exDéclie. Paris, le 28 août 1791 . Signé : Anson, Salomon, J.Menou et Briois-Beaumetz, inspecteurs des secrétariats des comités et des bureaux de l'Assemblée nationale.
    • Séance du lundi 5 septembre 1791, au matin

      Séance du lundi 5 septembre 1791, au matin

      page 201 - 230
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du lundi 5 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture, par un de MM. les secrétaires, d'une pétition du sieur Raymond d'Espaulx, principal éméiite de CEcole militaire de Soréxe, âgé de 65 ans, qui expose les services qu'il a rendus à la nation pendant 32 ans. (L'Assemblée renv
      ...
      gardes pourront en être suspenuus ou être destitués par le tribunal de uistrict, sur la plainte, soit des parties lésées, soit du procureur de la commune. Art. 9. La poursuite des délits sera faite au plus tard dans le délai d'un mois, soit par les parties lésées, soit par le prucureur de la commune, ou ses substituts, s'il y en a, soit par des hommes de loi commis à cet effet par la municipalité.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du lundi 5 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture, par un de MM. les secr
      ...
      plus tard dans le délai d'un mois, soit par les parties lésées, soit par le prucureur de la commune, ou ses substituts, s'il y en a, soit par des hommes de loi commis à cet effet par la municipalité.
    • Séance du lundi 5 septembre 1791, au soir

      Séance du lundi 5 septembre 1791, au soir

      page 230 - 239
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER Séance du lundi 5 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président fait donner lecture par un de MM. les secrétaires des adresses suivantes : Adresse des volontaires nationaux de la ville de Tournon, par laquelle ils témoignent leurs regrets de ce que le département de l'Ardèche n'est pas compris dans le nombre d
      ...
      cela pour défendre le comité colonial, mais pour rendre hommage à la vérité. Je conclus, vu que la pétition ne contient que des faits faux et des inculpations mal ourdies; qu'elle soit rendue à ceux qui l'ont présentée, avec le mépris qu'elle a inspiré, et qu'on passe à l'ordre du jour. (L'Assemblée, consultée, décrête qu'elle passe à l'ordre du jour.) M. le Président lève la séance à neuf heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER Séance du lundi 5 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président fait donner lecture par un de MM. les secrétair
      ...
      ui l'ont présentée, avec le mépris qu'elle a inspiré, et qu'on passe à l'ordre du jour. (L'Assemblée, consultée, décrête qu'elle passe à l'ordre du jour.) M. le Président lève la séance à neuf heures.
    • Séance du mardi 6 septembre 1791

      Séance du mardi 6 septembre 1791

      page 239 - 262
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mardi 6 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Lecture est faite d'une lettre des administrateurs composant le directoire du département de la Côte-d Or, qui envoient à l'Assemblée nationale le procès-verbal de ce qui s'est passé à la séance du directoire de ce département, le 16 août 1791, à l'occasion de l'offrand
      ...
      t de témoigner aux sieurs La Chiche et Bertrand la satisfaction de l'Assemblée, de leur zèle à avoir suivi un projet aussi important, et attendu que le sieur La Chiche a fait de grands frais pour se procurer les connaissances nécessaires à la perfection de cette entreprise, il lui sera payé, en vertu du présent décret, par la trésorerie nationale, une somme de 12,000 livres, par forme d'indemnité.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mardi 6 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Lecture est faite d'une lettre des administrateurs composant le direct
      ...
      rocurer les connaissances nécessaires à la perfection de cette entreprise, il lui sera payé, en vertu du présent décret, par la trésorerie nationale, une somme de 12,000 livres, par forme d'indemnité.
    • Séance du mercredi 7 septembre 1791

      Séance du mercredi 7 septembre 1791

      page 262 - 286
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mercredi 7 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du lundi 5 septembre au matin, qui est adopté. Un membre observe que dans le décret du 26 avril dernier d'après lequel la paroisse de Saint-Clair a dû être unie au département de l'Isère, il a été é
      ...
      e M. Mulot, le ^eul des commissaires qui soit resté à Avignon, prouvent l'urgence extrême d'une décision définitive sur cet objet. M. de Virieu insiste vivement pour que les commissaires soient entendus. Plusieurs membres : A samedi! à samedi 1 (L'Assemblée, consultée, décrète que le rapport sur l'état actuel d'Avignon lui sera fait samedi prochain.) M. le Président lève ht séance à quatre heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mercredi 7 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séanc
      ...
      us. Plusieurs membres : A samedi! à samedi 1 (L'Assemblée, consultée, décrète que le rapport sur l'état actuel d'Avignon lui sera fait samedi prochain.) M. le Président lève ht séance à quatre heures.
    • Séance du jeudi 8 septembre 1791

      Séance du jeudi 8 septembre 1791

      page 287 - 301
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du jeudi 8 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président annonce une pétition pré-sentée à l'Assemblée nationale par ses huissiers, tendant à demander : 1° un certificat de leurs services auprès du corps constituant; 2° une indemnité qui doit leur être accordée, relativement au costume régulier et uniforme qu'
      ...
      espérons que vous obtiendrez pour nous d'être entendus dans son sein, avant le rapport qui doit avoir lieu samedi, et que vous aurez la bonté de nous indiquer l'heure et le jour auxquels nous serons admis. « Nous sommes, etc. » Plusieurs membres : Demain soir. (L'Assemblée décrète que les députés d'Avignon seront entendus à la séance de demain soir.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du jeudi 8 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président annonce une pétition pré-sentée à l'Assemblée national
      ...
      admis. « Nous sommes, etc. » Plusieurs membres : Demain soir. (L'Assemblée décrète que les députés d'Avignon seront entendus à la séance de demain soir.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du vendredi 9 septembre 1791, au matin

      Séance du vendredi 9 septembre 1791, au matin

      page 301 - 394
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du vendredi 9 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Lecture est faite des procès-verbaux des séances du vendredi 2 septembre et du mardi 6 septembre, qui sont adoptés. Un membre observe qu'une multitude de procès-verbaux des séances de l'Assemblée, transcrits sur les registres, n'étant pas encore signés, il
      ...
      . 15. « L'agent du Trésor public sera tenu de mettre tous les mois, sous les yeux de l'Assemblée nationale législative, l'état de la poursuite des différentes actions qui lui seront confiées et de rendre tous les 3 mois cet état public par la voie de l'impression. En cas de négligence de sa part, il deviendra personnellement responsable des sommes dont il aurait négligé de poursuivre la rentrée. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du vendredi 9 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Lecture est faite des procès-verbaux des séances du vend
      ...
      dre tous les 3 mois cet état public par la voie de l'impression. En cas de négligence de sa part, il deviendra personnellement responsable des sommes dont il aurait négligé de poursuivre la rentrée. »
    • Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

      Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

      page 394 - 435
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du vendredi 9 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président donne lecture d'une lettre de M. Peyruckaud, député du département de la Gironde qui le prie d'annoncer à i'Assemblée son retour après une absence qu'il a faite par congé pour cause de maladie. M. le Président fait donner lecture, par un de MM
      ...
      !s'e'rappeler que leur sûrëté et celle dë leur familîè est à la cnarge^e sa responsabilité. Vous voudrez bien, conformément aux principes. ;'çiue nous âvpns exposés, contremander l'assetriblée primaire qui a été annoncée. Signé : Mulot, Le Sgène des Maisons, Verninac-Saint-Maur. Par MM. les médiateurs : De Fortair, D. M., secrétaire de la médiation. Ainsi à l'original. André, secrétaire-greffier.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du vendredi 9 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président donne lecture d'une lettre de M. Peyruckaud
      ...
      re qui a été annoncée. Signé : Mulot, Le Sgène des Maisons, Verninac-Saint-Maur. Par MM. les médiateurs : De Fortair, D. M., secrétaire de la médiation. Ainsi à l'original. André, secrétaire-greffier.
    • Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 436 - 554
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du samedi 10 septembre 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Malès , au nom des comités de Constitution et des rapports, fait la relue du décret rendu dans ia séance du 8 septembre dernier (2)'concernant les testaments passés dans les ci-devant provinces de Vivarais, Lyonnais, Forez et Beaujolais. (L'Assemblée en
      ...
      es de la marhine politique, on profitera du temps où l'héritier présomptif de la couronne ne sera pas encore s Tti de la classe des simples citoyens, pour le faire voyager avec fruit, soit dans le pays qu'il doit gouverner, soit dans les Etats voisins, sur lesquels il lui sera sans doute avantageux d'avoir des connaissances précises et dont la vue peut lui fournir d'utiles objets de comparaison. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du samedi 10 septembre 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Malès , au nom des comités de Constitution et des rap
      ...
      s qu'il doit gouverner, soit dans les Etats voisins, sur lesquels il lui sera sans doute avantageux d'avoir des connaissances précises et dont la vue peut lui fournir d'utiles objets de comparaison. »
    • Séance du samedi 10 septembre 1791, au soir

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au soir

      page 554 - 558
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du samedi 10 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte ,à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une adresse de la société des amis de la Constitution de Phalsbourg, qui attestent à l'Assemblée nationale le patriotisme du 17® répudient d'infanterie, ci-devant Auvergne, qui certifient son entière soumi sion à la lo
      ...
      roposé par les comités et demande que le pouvoir exécutif soit: chargé de fournir à L Assemblée nationale toutes les in p truc1 ion s nécessaires pour qu'elle puisse en prononcer la révocation, s'il y a fieu. (L'Assemblée ajourne la discussion de cette affaire à: mardi soir.) M. le Président lève la séance à dix heures. (1) Voir ci-de«sus ce document, séance du 9 septembre 1791, au soir, page 408.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du samedi 10 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte ,à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une adresse de la
      ...
      a fieu. (L'Assemblée ajourne la discussion de cette affaire à: mardi soir.) M. le Président lève la séance à dix heures. (1) Voir ci-de«sus ce document, séance du 9 septembre 1791, au soir, page 408.
  • Tome 31 : Du 17 au 30 septembre 1791 showing 10 of 21 results view all
    • Séance du samedi 17 septembre 1791, au soir

      Séance du samedi 17 septembre 1791, au soir

      page 2 - 71
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 17 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Baudouin imprimeur de VAssemblée nationale, dit que, pour assurer les engagements qui ont été annoncés relativement à la suite de l'impression des procès-verbaux, et à leur envoi à MM. les députés, il demande que l'Assemblée veuille bien faire insérer dans
      ...
      tres arrêts intervenus ;dans: la mèmé! afî^ire, seropt remises à l'agent du Trésor publicy pour se pourvoir par les voies le; droit çonfre îesdits ar^êt% dans le plus court délai possible; lui enjoint de rendre compte dans quinz^inerà l'Assemblée nationale des démarohesqu il aura faites pour I exé^ cution du présent décret »r - (Ce-décret -est adopté*) M. le Président lève là séance à neuf heures*
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 17 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Baudouin imprimeur de VAssemblée nationale, dit que, pour
      ...
      de rendre compte dans quinz^inerà l'Assemblée nationale des démarohesqu il aura faites pour I exé^ cution du présent décret »r - (Ce-décret -est adopté*) M. le Président lève là séance à neuf heures*
    • Séance du vendredi 23 septembre 1791

      Séance du vendredi 23 septembre 1791

      page 238 - 265
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du vendredi 23 septembre 1791 (1) La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mougins de Roquefort demande, que M. Baudouin, imprimeur de l'As,-emblée nationale, soit tenu d'envoyer aax députés actuels un exemplaire de tous les objets qui auront été imprimés par les ordres de l'Assemblée. M. Bouche dit qu'en effet M. Baudouin a pris l'engag
      ...
      contraire, diront non. (Il est procédé à l'appel nominal.) M. le Président Voici, Messieurs, le résultat de l'appel nominal : sur 498 votants, il y a 307 voix contre l'ajournement, et 191 pour ; en conséquence, l'Assemblée nationale décrète qu'il n'y a pas lieu à l'ajournement. (La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain.) M. le Président lève la séance à quatre heures un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du vendredi 23 septembre 1791 (1) La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mougins de Roquefort demande, que M. Baudouin, imprimeur de l'As
      ...
      onséquence, l'Assemblée nationale décrète qu'il n'y a pas lieu à l'ajournement. (La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain.) M. le Président lève la séance à quatre heures un quart.
    • Séance du samedi 24 septembre 1791

      Séance du samedi 24 septembre 1791

      page 265 - 313
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 24 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Darnaudat secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 22 septembre, qui est adopté. M. Target observe que, tout ayant la jplus grande importance dans l'acte constitutionnel, il croit devoir relever une légère erreur qu'il a aperçuedans les exemp
      ...
      t que des envieux. Des envieux!... mes chers dénonciateurs, avez-vous calculé tout le parti que l'amour-propre peut tirer de ce mot? Cependant prenez-y garde ; si vous ne prouvez pas les horreurs que vous âvez avancées, on dira que vous avez fait des mensonges et que j'ai fait des jaloux. L'orgueil sera pour moi, la honte sera pour vous. Signé : Louis-Marthe de Gouy, député à VAssemblée nationale.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 24 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Darnaudat secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance
      ...
      vous âvez avancées, on dira que vous avez fait des mensonges et que j'ai fait des jaloux. L'orgueil sera pour moi, la honte sera pour vous. Signé : Louis-Marthe de Gouy, député à VAssemblée nationale.
    • Séance du dimanche 25 septembre 1791

      Séance du dimanche 25 septembre 1791

      page 313 - 339
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M.ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS,EX-PRESIDENT. Séance du dimanche 25 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Lecture est faite d'une adresse des électeurs du district de Cusset, département de l'Allier, qui se seraient crus coupables d'ingratitude, s'ils se fussent séparés sans donner à l'Assemblée des témoignages de leur éternelle reconnaissan
      ...
      correçtiqnnellement s'il y échéait. « Si le fait est qualifié crime par les lois an^ tiennes et par lq présent décret, l'accusé qui aura été déclaré coupable, sera condamné aiix peines portées par le présent code. c Les dispositions au présent code n'auront lieu que pour les crimes qui auront été poursuivis par voie de jurés. » (Ge décret est adopté.) M. le Président lève la séance A trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M.ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS,EX-PRESIDENT. Séance du dimanche 25 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Lecture est faite d'une adresse des é
      ...
      présent code. c Les dispositions au présent code n'auront lieu que pour les crimes qui auront été poursuivis par voie de jurés. » (Ge décret est adopté.) M. le Président lève la séance A trois heures.
    • Séance du lundi 26 septembre 1791, au matin

      Séance du lundi 26 septembre 1791, au matin

      page 339 - 356
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du lundi 26 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 25 septembre, qui est adopté. M. Darnaudat Messieurs, je n'ai pas voulu m'élever hier contré les secours accordés aux divers départements (?) ; mais je dois pour mon honneur, pour celui de
      ...
      er d'obtenir de l'auguste Assemblée que vous présidez, un décret .qui le mette au rang, de vos concitoyens, en lui imposant les mêmes devoirs que tout bon Français aime à remplir envers sa nation, sa loi et son roi. (Applaudissements.) « Je suis, etc. « Signé : Joseph Gorany. » (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette lettre au comité de Constitution.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du lundi 26 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d
      ...
      loi et son roi. (Applaudissements.) « Je suis, etc. « Signé : Joseph Gorany. » (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette lettre au comité de Constitution.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du lundi 26 septembre 1791, au soir

      Séance du lundi 26 septembre 1791, au soir

      page 356 - 364
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDNET. Séance du lundi 26 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président annonce Yhommage fait à l'Assemblée par M. Meynier de Salinelles, un de ses membres, d'un exemplaire d'un ouvrage intitulé : « Maximes du droit naturel sur le bonheur. » (L'Assemblée ordonne qu'il sera fait mention honorable de c
      ...
      procureur de la commune. » Plusieurs membres présentent des observations relativement à la foi que l'on doit ajouter aux rapports de gardes qui ne sont que les agents ou commis de particuliers par rapport à leurs propriétés individuelles. (L'Assemblée prononce l'ajournement de cet article et renvoie la suite de là discussion à la séance de demain soir.) M. le Président lève la séance à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDNET. Séance du lundi 26 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président annonce Yhommage fait à l'Ass
      ...
      port à leurs propriétés individuelles. (L'Assemblée prononce l'ajournement de cet article et renvoie la suite de là discussion à la séance de demain soir.) M. le Président lève la séance à dix heures.
    • Séance du mardi 27 septembre 1791, au matin

      Séance du mardi 27 septembre 1791, au matin

      page 364 - 391
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance dumardi 27 septembre 1791 , au matin(\). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche. Messieurs, l'Assemblée nationale a décrété hier soir que les députés d'Avignon et du Comtat-Venaissin seraient entendus aujourd'hui à midi à la barre. J'ai eu occasion de voir ces messieurs et je les ai fait convenir qu'il suffisait qu'ils fussent e
      ...
      des paroisses du district de Morlaix ; $ A- celui du même jour, qui supprjpie les alternats des administrations de département et de district; « A celui du même jopr, relatif à la circonscription des paroisses du c^tnet de Pont-Croix ; « A celui du même jour, relatif à la circonscription des paroisses du district de Lésnevén ». Signé : M.-L.-F. DUPORT. M. le Président lève la séance trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance dumardi 27 septembre 1791 , au matin(\). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche. Messieurs, l'Assemblée nationale a décrété hier s
      ...
      paroisses du c^tnet de Pont-Croix ; « A celui du même jour, relatif à la circonscription des paroisses du district de Lésnevén ». Signé : M.-L.-F. DUPORT. M. le Président lève la séance trois heures.
    • Séance du mardi 27 septembre 1791, au soir

      Séance du mardi 27 septembre 1791, au soir

      page 391 - 424
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY, EX-PRÉSIDENT. Séance du mardi 27 septembre 1791 , au soir (1). La séanee est ouverte à six heures du soir. Un de MM, les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du lundi 26 septembre. quf est adopté. M. Lallemand de Sainte-Croix fait hommage à l'Assemblée du procès-verbal de son voyage aérien, qui a eu }ieu le 18 de ce mpis, jour de la pr
      ...
      ant ppur c^usiq ^pqfir, tion ou l'usage des eaux ci-dessus énoncés, sont supprimées sans indemnité. Art. 3. Néanmoins, si lesdites redevances étaient établies conjointement et confusément sur des concessions d'eau et des terrains, bâtiments ou usines, elles subsisteront dans leur entier jusqu'au rachat. Art. 4. Toutes autres lois ou coutumes, dans toute l'étendue du royaume, sont entièrement abro-
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY, EX-PRÉSIDENT. Séance du mardi 27 septembre 1791 , au soir (1). La séanee est ouverte à six heures du soir. Un de MM, les secrétaires fait lecture du procès
      ...
      essions d'eau et des terrains, bâtiments ou usines, elles subsisteront dans leur entier jusqu'au rachat. Art. 4. Toutes autres lois ou coutumes, dans toute l'étendue du royaume, sont entièrement abro-
    • Séance du mercredi 28 septembre 1791, au matin

      Séance du mercredi 28 septembre 1791, au matin

      page 424 - 476
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DB M. THOURET. Séan ce du mercredi 28 septembre 1791 ,aumatin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Phélines , au nom du comité militaire, annonce qu'il s'est glissé plusieurs erreurs dans la rédaction du décret sur la composition de Varmée rendu le 18 août 1790 (2) ; il donne lecture des articles à substituer aux articles erronés insérés dans le proc
      ...
      08 livres par aspirant. Ces sommes restantes, réunies, seront employées, sous la surveillance du directoire du département et des directeurs de l'école, à l'achat et entretien des livres, instruments de mathématiques et de physique, cartes géographiques, plans, dessins, crayons, couleurs, papiers, plumes, encre, armes et autres ustensiles nécessaires pour les cours, exercices militaires et jeux. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DB M. THOURET. Séan ce du mercredi 28 septembre 1791 ,aumatin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Phélines , au nom du comité militaire, annonce qu'il
      ...
      de mathématiques et de physique, cartes géographiques, plans, dessins, crayons, couleurs, papiers, plumes, encre, armes et autres ustensiles nécessaires pour les cours, exercices militaires et jeux. »
    • Séance du mercredi 28 septembre 1791, au soir

      Séance du mercredi 28 septembre 1791, au soir

      page 476 - 537
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 28 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mardi 27 septembre au soir, qui est adopté. M. Lanjuinals , au nom du comité ecclésiastique, demande que l'Assemblée veuille bien entendre un rapport de ce comité sur les
      ...
      6. « Lors de la formation de chacun des quatre établissements, il sera rendu compte à l'Assemblée nationale législative, par le ministre de l'intérieur, des mesures qui auront été prises pour en assurer le succès, comme aussi désavantages qui en auront résulté pour le progrès de l'art; et le payement des 50,000 livres ne sera fait à MM. Legendre et Martin, qu'après que ce compte aura été rendu. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 28 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du
      ...
      rer le succès, comme aussi désavantages qui en auront résulté pour le progrès de l'art; et le payement des 50,000 livres ne sera fait à MM. Legendre et Martin, qu'après que ce compte aura été rendu. »
  • Tome 34 : Du 1er octobre au 10 novembre 1791 showing 10 of 49 results view all
    • Séance du samedi 8 octobre 1791

      Séance du samedi 8 octobre 1791

      page 120 - 135
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du samedi 8 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Garran-Coulon, secrétaire, fait lecture du proces-verbal de la séance du 7 octobre 1791 qui est adopté après quelques observa ions. M. Goupilleau. Messieurs, la lecture du’ procès-verbal me donne occasion de faire une observât,on de la plus haute importance,
      ...
      novembre pour les comptes à rendre par les ministres, et à trois jours pour celui de la guerre et des contributions publiques.) M. le Président. Je lève la séance. Voix diverses : Vous n’en avez pas le droit,, Monsieur le Président. Nous vous rappelons à l’ordre. Il y a encore des objets à décider. A quel temps les comptes particuliers? (Agitation prolongée.) (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du samedi 8 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Garran-Coulon, secrétaire, fait lecture du proces-verbal d
      ...
      le droit,, Monsieur le Président. Nous vous rappelons à l’ordre. Il y a encore des objets à décider. A quel temps les comptes particuliers? (Agitation prolongée.) (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du dimanche 9 octobre 1791

      Séance du dimanche 9 octobre 1791

      page 135 - 151
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du dimanche 9 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Cérutti, un des secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedis octobre 1791. M. Calvet. J’observe à propos du procès-verbal que l’article qui regarde M. d’Hermigny, semble être fait en l’honneur de cet officier. Je demande qu’il soit r
      ...
      es questions sur la permanence et la durée des comités semblent devoir être renvoyées à la fin de la discussion. Plusieurs membres demandent la parole sur la série même des questions. Un membre propose d’y ajouter celle-ci : « Combien y aura-t-il de comités? » (L’Assemblée ajourne la suite de la discussion à demain.) (La séance est levée à trois heures et demie.) (1) Voy. ci-après, p. 154 et suiv.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du dimanche 9 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Cérutti, un des secrétaires, donne lecture du procès-ver
      ...
      e d’y ajouter celle-ci : « Combien y aura-t-il de comités? » (L’Assemblée ajourne la suite de la discussion à demain.) (La séance est levée à trois heures et demie.) (1) Voy. ci-après, p. 154 et suiv.
    • Séance du lundi 10 octobre 1791

      Séance du lundi 10 octobre 1791

      page 151 - 165
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du lundi 10 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 9 mars. Cette lecture donne lieu à quelques observations, sur lesquelles l’Assemblée passe à l’ordre du jour. Plusieurs membres prêtent le serment individuel prescrit par la Consti
      ...
      ue mercredi.) M. Président. J’observe que la parole m’a été demandée sur l’ordre de la salle et sur la menue monnaie et les assignats. Je consulte l’Assemblée pour savoir si elle veut meitre à l’ordre du jour de demain le règlement sur la police intérieure. (L’Assemblée décide la mise à l’ordre du jour de demain du règlemenl sur la police intérieure.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du lundi 10 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la
      ...
      du jour de demain le règlement sur la police intérieure. (L’Assemblée décide la mise à l’ordre du jour de demain du règlemenl sur la police intérieure.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
    • Séance du mardi 11 octobre 1791

      Séance du mardi 11 octobre 1791

      page 166 - 182
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du mardi 11 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Guyton-Morveau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 10 octobre. Un membre : Le procès-verbal, pour caractériser 1 absence des officiers du 36e régiment, en garnison à Saint-Servan, dit qu’ils sont partis; Je décret renvoyé hier a
      ...
      je dis que, par la raison que la question est importante et qu’il s’agit de la vie des citoyens, vous ne pouvez refuser un ajournement. (L’Assemblée ajourne l’examen de cette question à demain après la lecture du prucès-verbal.) M. le Président. M. le ministre des contributions publiques demande à présenter sou compte demain. (L’Assemblée adopte cette motion.) (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du mardi 11 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Guyton-Morveau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      a lecture du prucès-verbal.) M. le Président. M. le ministre des contributions publiques demande à présenter sou compte demain. (L’Assemblée adopte cette motion.) (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du mercredi 12 octobre 1791

      Séance du mercredi 12 octobre 1791

      page 182 - 198
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL, VICE-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 12 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires d mne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 11 octobre. qui est adopté. Un membre propose que l’exécution de l’article 11 du chapitre 1er du règlement, décrète dans la séance d’hier, soit suspendue jusqu’apr
      ...
      s congés. (L’Assemblée décrète qu’il n’y a pas lieu à dé-Iiberer quant à présent sur cette question.) M. le Président. Messieurs, le tribunal de cassation demande la permission de venir protester devant l’Assemblée de son zèle à maintenir l’exécution des lois. (Oui! oui!) (L’Assemblée décide que le tribunal de cassation sera admis demain à une heure.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL, VICE-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 12 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires d mne lecture du
      ...
      nt l’Assemblée de son zèle à maintenir l’exécution des lois. (Oui! oui!) (L’Assemblée décide que le tribunal de cassation sera admis demain à une heure.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
    • Séance du jeudi 13 octobre 1791

      Séance du jeudi 13 octobre 1791

      page 198 - 216
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du jeudi 13 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lacérède, secrétaire, donne lecture du procés-verbal de la séance du mercredi 12 octobre. Un membre, député du département de Rhône-et-Loire. Je demande, en ajoutant à la motion qui a été faire hier, relativement au séquestre de nos biens nationaux, ordonné
      ...
      ent. Un autre membre fait la même réclamation pour le département du Puy-de-Dôme. M. Garran-de-Coulon. J’observe que les commissaires qui seront nommés pourront s’occuper des pétitions différentes qui seront faites sur cet objet et en faire le rapport à l’Assemblée. (L Assemblée, consultée, ajourne toutes ces propositions jusqu’après la formation des comités) (La seance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du jeudi 13 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lacérède, secrétaire, donne lecture du procés-verbal de la
      ...
      seront faites sur cet objet et en faire le rapport à l’Assemblée. (L Assemblée, consultée, ajourne toutes ces propositions jusqu’après la formation des comités) (La seance est levée à quatre heures.)
    • Séance du vendredi 14 octobre 1791

      Séance du vendredi 14 octobre 1791

      page 216 - 234
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du vendredi 14 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Garran-de-Coulon, secrétaire, donne lec-tobre proces_verbaI deIa séance du jeudi 13 oc- M. Lequinio. Je me.PlaiQS de l’inexactitude avec laquelle plusieurs journaux, qui ont adopté la méthode logographique, dénaturent l’opinion des membres, en substituant
      ...
      és, inhiuî défiance funeste sur les affaires E£eS; m?-s .qui oserait en conserver, lorsque JnnnJÜT/Z dlsslp,é toutes les obscurités? Les vm.a SS se calmeront> quand on saura que vous veillez sans cesse. Et qui pourra nous accuser d enfreindre la Constitution, lorsque nous établissons une sentinelle de plus pour la liberté9 Je pense donc que vous devez former, dès à présent, un comité diplomatique.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du vendredi 14 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Garran-de-Coulon, secrétaire, donne lec-tobre proces_ve
      ...
      e. Et qui pourra nous accuser d enfreindre la Constitution, lorsque nous établissons une sentinelle de plus pour la liberté9 Je pense donc que vous devez former, dès à présent, un comité diplomatique.
    • Séance du samedi 15 octobre 1791

      Séance du samedi 15 octobre 1791

      page 234 - 244
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du samedi 15 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. François de Neufchâteau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 14 octobre, et fait observer, à l’occasion du don de 600 livres par MM. Simonet et Sontha-nax, pour être employée à l’entretien de deux gardes nationaux, que cette
      ...
      d’un président, d’un vice-président et de 3 secrétaires pour remplacer M.M. François de Neufchâteau,Garran-de-Coulon et Cérutti, sortis par le sort. Un membre représente l’impossibilité de procéder le jour même à ces élections, les listes de composition des 24 burauxn’étant point encore assez connues. (L’Assemblée décide queces élections sont renvoyées à demain.) (La séance est levée à 4 heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du samedi 15 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. François de Neufchâteau, secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      e jour même à ces élections, les listes de composition des 24 burauxn’étant point encore assez connues. (L’Assemblée décide queces élections sont renvoyées à demain.) (La séance est levée à 4 heures.)
    • Séance du dimanche 16 octobre 1791

      Séance du dimanche 16 octobre 1791

      page 244 - 254
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du dimanche 16 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Guyton-Morveau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 15 octobre. Un membre : Il est nécessaire d’éclaircir l’article relatif aux listes décrétées pour la formation des comités. Le comité de division comprenant celui d’emplacem
      ...
      t qu’il n’y a pas lieu à délibérer ni sur la publication de la liste des officiers émigrés, ni sur la motion de l’impression de l’état nominal des officiers remplacés.) M. le Président. Je propose à l’Assemblée de se retirer dans les bureaux, pour procéder à 1 élection d un président, d’un vice-président et de 3 secrétaires. (Cette motion est adoptée.) (La séance est levée à deux heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du dimanche 16 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Guyton-Morveau, secrétaire, donne lecture du procès-ver
      ...
      ’Assemblée de se retirer dans les bureaux, pour procéder à 1 élection d un président, d’un vice-président et de 3 secrétaires. (Cette motion est adoptée.) (La séance est levée à deux heures et demie.)
    • Séance du lundi 17 octobre 1791

      Séance du lundi 17 octobre 1791

      page 254 - 263
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du lundi 17 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Condorcet, secrétaire, donne lecture du proces-verbal de la séance du dimanche 16 octobre. Un membre : J’avais cru entendre que PAssern-blee avait décrété hier la suspension provisoire du mode de remplacement des officiers par les examens au lieu de l’ajourn
      ...
      ssion et la distribution des listes d'inscription des candidats. (L’Assembléeadopte cette motion.) M. Coujon. Je demande qu’il y ait séance ce soir pour relire le règlement de police intérieure et pour l’adopter définitivement. Plusieurs membres : La question préalable! (L’Assemblée décrète qu’il n’y a pas lieu à délibérer sur la motion de M. Goujon.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du lundi 17 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Condorcet, secrétaire, donne lecture du proces-verbal de l
      ...
      r l’adopter définitivement. Plusieurs membres : La question préalable! (L’Assemblée décrète qu’il n’y a pas lieu à délibérer sur la motion de M. Goujon.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
  • Tome 35 : Du 11 novembre au 10 décembre 1791 showing 10 of 40 results view all
    • Séance du vendredi 11 novembre 1791

      Séance du vendredi 11 novembre 1791

      page 1 - 20
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 11 novèmbre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC, VICE-PRÉSIDENT. Le séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture cTu procès-verbal de la séance du jeudi 10 novembre. Un membre : M. le secrétaire a oublié de dire que les époques pour le remplacement avaient été fixées nier par l'article 1er au décret, et qu
      ...
      ...12,900,000 livres. Coupons et dette publique.. 6,500,000 Dépenses diverses et appoints de caisses..............................2,500,935 2,003,900 livres. 1,290,000 945,000 4,238,900 livres. 21,900,935 Total général. Rf«mtit J L» remise est de......'........;............... 94,000,000 livres. .................. ( La distribution de.;;........................... 93,233,200 Reste. 766,800 livres.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 11 novèmbre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC, VICE-PRÉSIDENT. Le séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne le
      ...
      ,935 Total général. Rf«mtit J L» remise est de......'........;............... 94,000,000 livres. .................. ( La distribution de.;;........................... 93,233,200 Reste. 766,800 livres.
    • Séance du samedi 19 novembre 1791, au soir

      Séance du samedi 19 novembre 1791, au soir

      page 167 - 248
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 19 novembre 1791 , au soir. présidence de m. viénot-vaublanc. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture de la notice des décrets sanctionnés par le roi, envoyée à l'Assemblée nationale par le ministre de la justice. Cette notice est ainsi conçue : « Le ministre de la justice a l'honneur de transmettre à M. le
      ...
      , 23 septembre 1791.. .....A l'égard des ordres que vous désirez que je donne au département du Gard, de faire passer dans le Comtat les 600 gardes nationales au nombre de celles qui sont destinées à défendre la frontière, je vous prie d'observer que je ne peux prendre sur moi de changer la destination ae ces gardes, décrétée par l'Assemblée nationale. Le ministre de Vintérieur, Signé : delessart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 19 novembre 1791 , au soir. présidence de m. viénot-vaublanc. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture de la
      ...
      défendre la frontière, je vous prie d'observer que je ne peux prendre sur moi de changer la destination ae ces gardes, décrétée par l'Assemblée nationale. Le ministre de Vintérieur, Signé : delessart.
    • Séance du vendredi 20 novembre 1791

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 248 - 263
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 20 novembre 1791 . présidence de m. lacépède, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux des séances du samedi 19 novembre au matin et au soir. M. Rougier-La-Bergerie présente diverses observations qui tendent à reproduire les amendements au projet de décret au comité de
      ...
      donner la plus prompte execution; pourquoi il sera envoyé un courrier extraordinaire à Diion. L'Assemmée nationale décrète, en outre, qu'il sera écrit par son président aux sieurs Tardi et Noireau, qui ont été constitués prisonniers, et que le présent décret sera publié et affiché dans tout le département de la Côte-d'Or. (L'Assemblée adopte cette rédaction.) (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 20 novembre 1791 . présidence de m. lacépède, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d
      ...
      i ont été constitués prisonniers, et que le présent décret sera publié et affiché dans tout le département de la Côte-d'Or. (L'Assemblée adopte cette rédaction.) (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du samedi 21 novembre 1791

      Séance du samedi 21 novembre 1791

      page 263 - 283
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 21 novembre 1791 . présidence de m. viénot-vaublanc. La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Couthon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 20 novembre. Un membre: J'observe à l'Assemblée que c'est avec beaucoup de raison que la pétition des citoyens de la section des Lombards a excité des réclamations. J'ai rema
      ...
      ieurs et inférieurs? à quel titre les assemblées électorales les éliront-elles? à quels titres les tribunaux connaîtront-ils des refus dè la confirmation canonique? Je conclus donc à ce que l'expression « constitution » qui se trouve dans le titre des lois des 12 et 24 juillet 1790, soit supprimée, et remplacée par celle-ci, « organisation », et à la question préalable sur le surplus de l'article.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 21 novembre 1791 . présidence de m. viénot-vaublanc. La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Couthon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      on « constitution » qui se trouve dans le titre des lois des 12 et 24 juillet 1790, soit supprimée, et remplacée par celle-ci, « organisation », et à la question préalable sur le surplus de l'article.
    • Séance du mardi 22 novembre 1791

      Séance du mardi 22 novembre 1791

      page 283 - 296
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 22 novembre 1791 . présidence de m. viénot-v aubl anc. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Tomé, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 21 novembre. Plusieurs membres font quelques légères observations sur la rédaction du procès-verbal. M. le Président. Voici le projet de lettre que vous avez chargé votre Présid
      ...
      uatrième, le département de la Manche. En conséquence, M. le Président a proclamé pour grands juges de la haute cour nationale : MM. Greuzé de la Touche, pour le département de la Vienne, Marquis, pour le département de la Meuse, Albaret, pour celui de l'Aude, Caillemer, pour celui de la Manche. S igné : Viénot, Président ; Max. Isnard, Torné, Lemontey, Guadet, Lacretelle, G. Gouthon, Secrétaires.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 22 novembre 1791 . présidence de m. viénot-v aubl anc. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Tomé, secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      r le département de la Meuse, Albaret, pour celui de l'Aude, Caillemer, pour celui de la Manche. S igné : Viénot, Président ; Max. Isnard, Torné, Lemontey, Guadet, Lacretelle, G. Gouthon, Secrétaires.
    • Séance du mardi 22 novembre 1791, au soir

      Séance du mardi 22 novembre 1791, au soir

      page 297 - 306
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 22 novembre 1791 , au soir. présidence de m. viénot-vaublanc. La séance est ouverte à six heures du soir. A l'ouverture de la séance une discussion s'engage pour savoir si l'on rendra à un citoyen le capital d'une créance sur l'Etat. Ce citoyen prétend qu'il n'a entendu faire un don patriotique que des intérêts. Un membre : Il est ridicule de s'occup
      ...
      qu'une pareille liste, qui ne manquera pas d'être imprimée, sera un véritable signe de proscription, et un moyen de perpétuer les haines et les divisions. (Applaudissements.) Un membre: Je demande l'ajournement de la discussion, d'autant plus que nous ne sommes pas en nombre suffisant pour rendre un décret. (L'Assemblée prononce l'ajournement de la discussion.) (La séance est levée à dix heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 22 novembre 1791 , au soir. présidence de m. viénot-vaublanc. La séance est ouverte à six heures du soir. A l'ouverture de la séance une discussion s'en
      ...
      ajournement de la discussion, d'autant plus que nous ne sommes pas en nombre suffisant pour rendre un décret. (L'Assemblée prononce l'ajournement de la discussion.) (La séance est levée à dix heures.)
    • Séance du mercredi 23 novembre 1791

      Séance du mercredi 23 novembre 1791

      page 306 - 321
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 23 novembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances du mardi 22 novembre, au matin et au soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une adresse de Louis Alexandre Roger, ci-devant grenadier du 6° régiment d'infanterie, qui se pl
      ...
      ts, et ce doit être l'objet continuel de la surveillance et de la sollicitude de l'Assemblée : c'est là-dessus qu'est fondé l'espoir, des amis et des ennemis de la Constitution. On ne saurait trop le répéter, tout tient aux finances : c'est aujourd'hui la partie la plus importante de l'administration, et peut-être la plus difficile, jusqu'à ce qu'on y ait mis plus a'ordre, de clarté et d'ensemble.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 23 novembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-
      ...
      répéter, tout tient aux finances : c'est aujourd'hui la partie la plus importante de l'administration, et peut-être la plus difficile, jusqu'à ce qu'on y ait mis plus a'ordre, de clarté et d'ensemble.
    • Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 321 - 344
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 24 novembre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 23 novembre. M. Gossuin. Il vient de s'élever dans un conseil de district un doute sur la question de savoir si les maisons situées dans les villages sont sujett
      ...
      ur la somme d'assignats qui doit être mise en circulation ; et le comité des assignats est chargé de présenter un mode pour en faire la répartition prompte et égale entre les divers départements : Plusieurs membres : L'impression du discours et du projet de décret! (L'Assemblée décrète l'impression du discours et du projet de décret de M. Brissot de Warville. (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 24 novembre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du
      ...
      sieurs membres : L'impression du discours et du projet de décret! (L'Assemblée décrète l'impression du discours et du projet de décret de M. Brissot de Warville. (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du jeudi 24 novembre 1791, au soir

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au soir

      page 345 - 358
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 24 novembre 1791 , au soir. présidence de m. lacépède, vice-président, et de m. vergniaud, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un membre, au nom du comité de division, fait un rapport et propose un projet de décret, sur la réunion des deux municipalités de la ville et du faubourg de Saint-Flour, département du Cantal. Un membre
      ...
      glée soit par l'article 5 du titre III du décret du 12 juillet 1790, soit par l'article 6 du décret du 24 du même mois. La loi ne laisse d'ailleurs aucun doute sur son interprétation; elle ne peut en recevoir qu'une seule, qui est celle proposée par le comité ; toute autre serait contraire à son esprit et à sa propre expression : il ne s'agit, dès lors, que de lire la loi et de juger d'après elle.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 24 novembre 1791 , au soir. présidence de m. lacépède, vice-président, et de m. vergniaud, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un
      ...
      recevoir qu'une seule, qui est celle proposée par le comité ; toute autre serait contraire à son esprit et à sa propre expression : il ne s'agit, dès lors, que de lire la loi et de juger d'après elle.
    • Séance du vendredi 25 novembre 1791

      Séance du vendredi 25 novembre 1791

      page 358 - 370
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 25 novembre 1791 . présidence de m. viénot-vaublanc, président et de m. lacépède, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Guadet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 24 novembre, au matin. M. Basire jeune. Je demande à faire lecture d'une lettre de la municipalité d'Auxonne sur l'affaire de M.
      ...
      'agréer sa démission pour ce comité (1). (La séance est levée à quatre heures.) (1) Au moyen de la démission de M. Lacretelle, M. Daverhoult devait le remplacer ; mais celui-ci ayant donné sa démission à la séance du 26 au matin, c'est M. Maribon-Montaut qui est membre de ce comité. (Voir ci-après, page 372.) (2) M. Gnaufton a donné sa démission à la séance du 26 novembre. Voir ci-après, page 376.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 25 novembre 1791 . présidence de m. viénot-vaublanc, président et de m. lacépède, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Gu
      ...
      n à la séance du 26 au matin, c'est M. Maribon-Montaut qui est membre de ce comité. (Voir ci-après, page 372.) (2) M. Gnaufton a donné sa démission à la séance du 26 novembre. Voir ci-après, page 376.
  • Tome 36 : Du 11 décembre 1791 au 1er janvier 1792 showing 10 of 32 results view all
    • Séance du dimanche 11 décembre 1791

      Séance du dimanche 11 décembre 1791

      page 2 - 23
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 11 décembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Guadet ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 10 décembre 1791, au matin. , Un de MM. les secrétaires donné lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition des avoués du tribunal du district de Chartres, par
      ...
      os décrets qu'on en a mit usage. On a voulu mettre une grande importance à la dénonciation ; notre devoir est de la repousser et de donner par là à tout l'Empire un exemple éclatant de notre respect pour la Constitution. Je demande donc que, sur la dénonciation de la pétition individuelle des 10 citoyens de Paris, pour solliciter le veto, l'Assemblée nationale déclare qu'il n'y a lieu à délibérer.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 11 décembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Guadet ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      our la Constitution. Je demande donc que, sur la dénonciation de la pétition individuelle des 10 citoyens de Paris, pour solliciter le veto, l'Assemblée nationale déclare qu'il n'y a lieu à délibérer.
    • Séance du samedi 17 décembre 1791, au soir

      Séance du samedi 17 décembre 1791, au soir

      page 203 - 226
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 17 décembre 1791 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL, ex-président. La séance est ouverte à 6 heures du soir. M. Gossuin Voici une adresse des amis de la Constitution delaville de Neufbrisach, qui offrent à l'Assemblée l'hommage de leur reconnaissance ; elle est ainsi conçue : « Législateurs, « Dans tous les points de l'Empire, la voix de la patrie
      ...
      r que sur ceux qui auraient obtenu, ou obtiendraient un certificat constatant leur conduite et leur capacité, donné par les officiers supérieurs et 9 autres de tous grades. Plusieurs membres : La question préalable ! (L'Assemblée décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur l'amendement de M. Prouveur et adopte l'article 20.) Plusieurs membres : La séance levée! (La séance est levée à dix heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 17 décembre 1791 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL, ex-président. La séance est ouverte à 6 heures du soir. M. Gossuin Voici une adresse des amis de
      ...
      tion préalable ! (L'Assemblée décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur l'amendement de M. Prouveur et adopte l'article 20.) Plusieurs membres : La séance levée! (La séance est levée à dix heures.)
    • Séance du dimanche 18 décembre 1791

      Séance du dimanche 18 décembre 1791

      page 226 - 247
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 18 décembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Jaucourt , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 17 décembre au malin. Cette lecture a donné lieu à quelques observations, en suite desquelles la rédaction a été adoptée. Un membre rend compte des mesures que le directoire du
      ...
      s seigneurs, semblables sur ce point à ceux du roi, ont donc le même droit à une juste indemnité. (1) Co document est inséré dans le supplément au n° 358 du Moniteur Universel, 2° col. — Nous avons cru devoir l'insérer ici, bien que la table de Camus n'en fasse pas mention, cette adresse ayant dû être envoyée directement par les auteurs au comité des pétitions, suivant une décision de l'Assemblée.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 18 décembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Jaucourt , secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      u devoir l'insérer ici, bien que la table de Camus n'en fasse pas mention, cette adresse ayant dû être envoyée directement par les auteurs au comité des pétitions, suivant une décision de l'Assemblée.
    • Séance du lundi 19 décembre 1791

      Séance du lundi 19 décembre 1791

      page 248 - 263
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 19 décembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Ramond , secrétaire, donne lecture du procès- verbal de la séance du dimanche 18 décembre. M. Thuriot. J'observe, sur la rédaction du procès-verbal de la séance d'hier, que M. Dubu, l'un des pétitionnaires admis à la barre, a ajouté à son nom celui de Longc
      ...
      sanction. Le roi en a ordonné l'exécution le 2 décembre. 11 décembre. 4 décembre. Non sujet à la sanction. Le roi en a ordonné l'exécution le 4 décembre. 7 décembre. Non sujet à la sanction. Le roi en a ordonné l'exécution le 7 décembre. 11 décembre. 9 décembre. 17 décembre. 15 décembre. 15 décembre. 14 décembre. Non sujet à là. sanction. Le roi en a ordonné l'exécution le 18 décembre 18 décembre.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 19 décembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Ramond , secrétaire, donne lecture du procès- verbal de l
      ...
      a ordonné l'exécution le 7 décembre. 11 décembre. 9 décembre. 17 décembre. 15 décembre. 15 décembre. 14 décembre. Non sujet à là. sanction. Le roi en a ordonné l'exécution le 18 décembre 18 décembre.
    • Séance du mardi 20 décembre 1791

      Séance du mardi 20 décembre 1791

      page 264 - 276
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 20 décembre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Coupé donne lecture d'une adresse des citoyens du bourg d'Attichy, département de l'Oise. Ils offrent à la patrie une somme de 6,000 livres à prélever sur le bénéfice résultant de soumission pour l'acquisition de domaines nationaux à eux adjugés p
      ...
      recevront le prix ; s'ils sont venus avec des intentions perfides, ils apprendront parmi nous à être francs et généreux. J'appuie donc le projet du comité avec cet amendement, que les rassemblements seront dissipés, et que les personnes qui les composent, quoique libres de vivre sous la protection des lois françaises, seront provisoirement tenues de choisir leur domicile hors des villes de guerre.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 20 décembre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Coupé donne lecture d'une adresse des citoyens
      ...
      eront dissipés, et que les personnes qui les composent, quoique libres de vivre sous la protection des lois françaises, seront provisoirement tenues de choisir leur domicile hors des villes de guerre.
    • Séance du mardi 20 décembre 1791, au soir

      Séance du mardi 20 décembre 1791, au soir

      page 277 - 286
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 20 décembre 1791 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. FRANÇOIS DE NEUFCHATEAU, VICE-PRÉSIDENT. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Rougier-La-Bergerie fait lecture d'une adresse du directoire du district de Saint-Fargeau, département de V Yonne, qui félicite l'Assemblée sur ses décrets contre les émigrants et les prêtres réfractaires ; ils demanden
      ...
      ez sa mère, résidant habituellèmeht à Rennes. L'interrogatoire a été suivi d'un décret d'arrêt, et les scellés ont été apposés sur les effets du détenu. (L'Assemblée renvoie la lettre de M. Gauthier et le procès-verbal d'interrogatoire au comité_ de surveillancé et décrète qu'il sera fait mention honorable au procès-verbal de la conduite de M. Gauthier,) (La séance est levée à 10 heures et demie*)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 20 décembre 1791 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. FRANÇOIS DE NEUFCHATEAU, VICE-PRÉSIDENT. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Rougier-La-Bergerie
      ...
      t le procès-verbal d'interrogatoire au comité_ de surveillancé et décrète qu'il sera fait mention honorable au procès-verbal de la conduite de M. Gauthier,) (La séance est levée à 10 heures et demie*)
    • Séance du mercredi 21 décembre 1791

      Séance du mercredi 21 décembre 1791

      page 286 - 297
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 21 décembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à neuf heures dû matin. M. Thuriot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 20 décembre 1791, au matin. M. Jahan. Je demande que le procès-verbal exprime l'indignation avèc laquelle l'Assemblée a repoussé la motion inconstitutionnelle de M. Delcher... Plu
      ...
      s du directoire de département, qui en vérifiera et arrêtera le compte de l'emploi. Art. 16. Les états d'échange qui auront lieu seront consignés dans un registre à ce destiné, qui sera tenu par les directoires de district, qui sera ou- vert à toute réquisition. La copié de ce registre sera adressée par le directoire, chaque quinzaine, au département. (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 21 décembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à neuf heures dû matin. M. Thuriot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal d
      ...
      irectoires de district, qui sera ou- vert à toute réquisition. La copié de ce registre sera adressée par le directoire, chaque quinzaine, au département. (La séance est levée à trois heures et demie.)
    • Séance du jeudi 22 décembre 1791, au matin

      Séance du jeudi 22 décembre 1791, au matin

      page 297 - 311
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 22 décembre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires, en vertu d'un décret rendu dans la séance de lundi dernier, fait Vappel nominal pour constater le nombre des membres présents et connaître les motifs de l'absence de ceux qui ne se sont point rendus à leur poste. M. Basire.
      ...
      e de cette; arrestation. Le premier paragraphe est adopté dans les termes suivants : . « L'Assemblée nationale, après avoir décrété l'urgence, décrète : :, « 1* Que la loi du.30 juillet,,n'étant point rén voquée par celle du 28 septembre, sera exécutée sans délai. » (L'Assemblée ajourne la suite de la discussion à la séance de ce soir,) (Voir page 313.) j (La séance est levée à 3 heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 22 décembre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires, en vertu d'un décret re
      ...
      rén voquée par celle du 28 septembre, sera exécutée sans délai. » (L'Assemblée ajourne la suite de la discussion à la séance de ce soir,) (Voir page 313.) j (La séance est levée à 3 heures et demie.)
    • Séance du jeudi 22 décembre 1791, au soir

      Séance du jeudi 22 décembre 1791, au soir

      page 311 - 323
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 22 décembre 1791 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. FRANÇOIS DE NEUECHATEAU, VICE-PRÉSIDENT. , La. séance est Ouverte à six heures du spir. M. Dalmas (Joseph), Messieurs,un citoyen infortuné, un père malheureux, m'a adresse une dénonciation que je vous demande la permission de vous lire; - • . Plusieurs membres ; Oui l'oui ! M. Dalmas (Joseph). La voici ' «
      ...
      pas de rapporter au Trésor public le produit de leurs travaux. Messieurs, j'ai l'honneur de prendre en leur nom, vis-à-vis de vous tous en général et en particulier, vis-à-vis du grand peuple dont vous présentez l'image imposante, tous les engagements du devoir et de la reconnaissance. Votre très humble et très obéissant serviteur. Signé : Aristide-Aubert Dupetit-Thouars, _ lieutenant de vaisseau.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 22 décembre 1791 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. FRANÇOIS DE NEUECHATEAU, VICE-PRÉSIDENT. , La. séance est Ouverte à six heures du spir. M. Dalmas (Joseph),
      ...
      s présentez l'image imposante, tous les engagements du devoir et de la reconnaissance. Votre très humble et très obéissant serviteur. Signé : Aristide-Aubert Dupetit-Thouars, _ lieutenant de vaisseau.
    • Séance du vendredi 23 décembre 1791

      Séance du vendredi 23 décembre 1791

      page 323 - 333
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 23 décembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux des séances du mardi 20 décembre, au soir, du mercredi 21 décembre et du jeudi 22 décembre au matin et au soir. La rédaction du procès-verbal de la séance d'hier au soir donne lieu à quelques observ
      ...
      une autre propriété, il en résulte qu'il paye deux fois la contribution foncière. Un membre : Cela n'est pas vrai ! M. Saladin. Je demande la division de la loi, et je demande qu'il n'y ait de retenue que sur les créanciers des dettes exigibles auxquels il n'est dû que des intérêts moratoires. (L Assemblée ajourne la suite de la discussion à demain.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 23 décembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbau
      ...
      e que sur les créanciers des dettes exigibles auxquels il n'est dû que des intérêts moratoires. (L Assemblée ajourne la suite de la discussion à demain.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
  • Tome 37 : Du 2 au 28 janvier 1792 showing 10 of 37 results view all
    • Séance du lundi 2 janvier 1792

      Séance du lundi 2 janvier 1792

      page 2 - 25
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 2 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. FRANÇOIS DE NEUFCIIATEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mathieu Dumas , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 1er janvier 1792. M. le Secrétaire, ayant donné à ce procès-verbal le titre suivant : Procès-verbal de la séance du 1er janvier 1792, Van quatrième de la liber
      ...
      s de congé, avec appointements, après une campagne de 20 mois. (26 novembre.) M. Ganne, sous-lieutenant à Brest; quatre mois et- demi sur neuf d'absenceï— Commandait pour le commerce; retenu ensuite chez lui par la mort de sa femme et par une maladie grave.. (28 novembre.) M. De Paroy, lieutenant à Rochefort; environ sept mois : — Etait resté à Paris, pour cause de santé, après un congé de 4 mois.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 2 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. FRANÇOIS DE NEUFCIIATEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mathieu Dumas , secrétaire, donne lecture d
      ...
      hez lui par la mort de sa femme et par une maladie grave.. (28 novembre.) M. De Paroy, lieutenant à Rochefort; environ sept mois : — Etait resté à Paris, pour cause de santé, après un congé de 4 mois.
    • Séance du lundi 9 janvier 1792

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 167 - 201
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 9 janvier 1792 . présidence de m. daverhoult. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Jaucourt secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 8 janvier. M. Bréard présente à l'Assemblée une délibération du directoire du département de la Cha-rente-Inférieure : 1° pour l'établissement des pensions et demi-pensions gratuit
      ...
      a décision que nous avons à porter, et si tous les orateurs se fussent bornés a traiter la question sous ce seul et vrai point de vue, déjà nous serions vraisemblablement tous d'accord. Je conclus donc à ce que les articles 1, 2, 3, 4, 6, 7, 9,10,11 et 13 de notre décret du 3 de ce mois, soient envoyés à la sanction ; et que les articles 5, 8 et 12 soient déclarés n'être pas sujets à ce préalable.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 9 janvier 1792 . présidence de m. daverhoult. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Jaucourt secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      c à ce que les articles 1, 2, 3, 4, 6, 7, 9,10,11 et 13 de notre décret du 3 de ce mois, soient envoyés à la sanction ; et que les articles 5, 8 et 12 soient déclarés n'être pas sujets à ce préalable.
    • Séance du mardi 10 janvier 1792, au matin

      Séance du mardi 10 janvier 1792, au matin

      page 201 - 211
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 9 janvier 1792 . M. Dorizy , au nom du comité des assignats et monnaies. Messieurs, on fabrique par jour pour 2,500,000 livres d'assignats de 5 livres. 11 est possible, ;
      ...
      inconvénients n'existent pas autre part... (Murmures.) J'insiste donc pour mon amendement. M. Goujon. La séance est trop avancée pour donner à la discussion toute la maturité nécessaire à l'importance de cèt obj'et. Je demande l'ajournement de la suite de la discussion à demain. (Appuyé ! appuyé !) (L'Assemblée ajourne la suite de la discussion à demain.) (La séance est levée à 3 heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture du procès
      ...
      de cèt obj'et. Je demande l'ajournement de la suite de la discussion à demain. (Appuyé ! appuyé !) (L'Assemblée ajourne la suite de la discussion à demain.) (La séance est levée à 3 heures et demie.)
    • Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      page 211 - 220
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 janvier 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. Là séance est ouverte à six heures du soir. Un membre demande que la discussion du projet de décret relatif à là réclamation de la dixième compagnie du second bataillon des gardes nationales volontaires du département de la Manche, soit misé à l'ordre du jour de, ce soir. (L'Assemblée décrète ce
      ...
      du comité colonial sur les troublés de Saint-Domingue ; et, sur la motion d'un de ses membres, elle décrète que le ministre de la marine sera tenu de lui rendre compte demain,, séance tenante, de la situation de la colonie de Saint-Domingue et des nouvelles officielles qu'il aurait pu avoir reçues de M. Blanchelande. » M. le Président annonce l'ordre du jour. (La séance est levée à dix heures.)' t
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 janvier 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. Là séance est ouverte à six heures du soir. Un membre demande que la discussion du projet de déc
      ...
      ituation de la colonie de Saint-Domingue et des nouvelles officielles qu'il aurait pu avoir reçues de M. Blanchelande. » M. le Président annonce l'ordre du jour. (La séance est levée à dix heures.)' t
    • Séance du mercredi 11 janvier 1792

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 220 - 333
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 11 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf héures du matin. M. Dorizy , secrétaire, fait lecture d'une adresse de M. Charles-Joseph Lhote, premier juge du tribunal de Longuyon, district de Longwy, département de la Moselle. Il prévient l'Assemblée que ce tribunal avait commencé l'instruction d'une procédure contre
      ...
      M. Mauduit le jour ou le lendemain du Te Deum et de la prise de possession » : tels sont les objets sur lesquels il importe de connaître la façon de penser de votre armée. Une fois le plan du concordat arrêté entre nous, il ne doit plus varier, et nous devons tenir ferme. Je vous prie d'agréer les assurances de la parfaite considération avec laquelle j'ai l'honneur d'être, etc. Signé : jumécourt.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 11 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf héures du matin. M. Dorizy , secrétaire, fait lecture d'une adresse de M.
      ...
      at arrêté entre nous, il ne doit plus varier, et nous devons tenir ferme. Je vous prie d'agréer les assurances de la parfaite considération avec laquelle j'ai l'honneur d'être, etc. Signé : jumécourt.
    • Séance du jeudi 12 janvier 1792, au matin

      Séance du jeudi 12 janvier 1792, au matin

      page 333 - 346
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 12 janvier 1792 , au matin. présidence de m. daverhoult, président, et de m. lemontey, ex-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bronssonnet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 11 janvier. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 10 janvier, au soir. M. Mayer
      ...
      ne sont pas citoyens actifs. (Mumures.) M. Ducastel. Je demande la question préalable sur la proposition. (L'Assemblée décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la proposition de M. Albitte ) M. le Président. s'étantabsenté, M.Iiemontey, ex-président, occupe le fauteuil et fait lecture ae la notice1 des objets mis à l'ordre du jour pour la séance du soir. (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 12 janvier 1792 , au matin. présidence de m. daverhoult, président, et de m. lemontey, ex-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Br
      ...
      e Président. s'étantabsenté, M.Iiemontey, ex-président, occupe le fauteuil et fait lecture ae la notice1 des objets mis à l'ordre du jour pour la séance du soir. (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du jeudi 12 janvier 1792, au soir

      Séance du jeudi 12 janvier 1792, au soir

      page 346 - 355
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 12 janvier 1792 , au soir. présidence de m. daverhoult. La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président. L'ordre du jour appelle la troisième lecture du projet de décret relatif aux funérailles d'Honoré Riquetti-Mirabeau (1). M. Castel , rapporteur, fait la troisième lecture de ce projet de décret qui est ainsi conçu : '« L Assemblée nati
      ...
      er dans la ci-devant maré-chaussée. vigg $ MmH « Art. 3. Lesdits surnuméraires qui seront admis dans la gendarmerie nationale, y prendront rang suivant l'ancienneté de leur service, qui équivaudra à celui fait dans la ligne, ou dans la ci-devant maréchaussée. » (L'Assemblée ordonne l'impression du projet de décret et l'ajournement de la discussion à mardi soir.) (La séance est levée à dix heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 12 janvier 1792 , au soir. présidence de m. daverhoult. La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président. L'ordre du jour appelle la troisièm
      ...
      elui fait dans la ligne, ou dans la ci-devant maréchaussée. » (L'Assemblée ordonne l'impression du projet de décret et l'ajournement de la discussion à mardi soir.) (La séance est levée à dix heures.)
    • Séance du vendredi 13 janvier 1792

      Séance du vendredi 13 janvier 1792

      page 355 - 403
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 13 janvier 1792 . présidence de mm. daverhoult, président, lemontey, ex-président, et GUàdet, vice-président. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 12 janvier, au matin. M. Bigot de Préameneu. Je demande à présenter un article additi
      ...
      ai pas que le ministre mérite la confiance de la nation, car je n'en sais rien; mais je dirai qu'on n'a pas prouvé qu'il ait mérité de la perdre, et je ne conçois pas comment on peut se former une autre opinion. (1) Ce document est imprimé à la suite de l'opinion prononcée par M. Forfait dans la séance du 13 janvier 1792. (Bibliothèque nationale : Assemblée législative, Marine, tome H, F, page 9.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 13 janvier 1792 . présidence de mm. daverhoult, président, lemontey, ex-président, et GUàdet, vice-président. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance
      ...
      re opinion. (1) Ce document est imprimé à la suite de l'opinion prononcée par M. Forfait dans la séance du 13 janvier 1792. (Bibliothèque nationale : Assemblée législative, Marine, tome H, F, page 9.)
    • Séance du samedi 14 janvier 1792, au matin

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au matin

      page 403 - 420
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 14 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GUADET, vice-président, ET DE M. LEMONTEY, ex-président. PRÉSIDENCE DE M. GUADET. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Dorizy , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 13 janvier 1792, dont la rédaction est adoptée. M. Lacuée , secrétaire, donne lecture des lettres
      ...
      1792. 4 janvier. 4 janvier. Sanctionné le janvier. 4 janvier. 4 janvier. 4 janvier. Non sujet, etc. le 4 janvier. Sanctionné 6 janvier. 6 janvier. le Sanctionné le 6 janvier. Non sujet à la sanction. Le roi en a ordonné l'exécution le 4 janvier. Sanctionné le 8 janvier. Non sujet, etc. le 8 janvier. Sanctionné le 8 janvier. 8 janvier. 8 janvier. Paris, le 14 janvier 1792. Signé .-M.-L.-F. Duport.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 14 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GUADET, vice-président, ET DE M. LEMONTEY, ex-président. PRÉSIDENCE DE M. GUADET. La séance est ouverte à
      ...
      Le roi en a ordonné l'exécution le 4 janvier. Sanctionné le 8 janvier. Non sujet, etc. le 8 janvier. Sanctionné le 8 janvier. 8 janvier. 8 janvier. Paris, le 14 janvier 1792. Signé .-M.-L.-F. Duport.
    • Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au soir

      page 420 - 429
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 14 janvier 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Mangin. Voici une adresse des juges du tribunal de Longuyon au district de Longwy, département de la Moselle, qui annonce à l'Assemblée que le sieUr Jean Gircourt, vicaire à Audun-le-Riche, sur la frontière, est actuellement détenu dans
      ...
      dans la marche au pouvoir judiciaire. On informe àAurillac. Attendez; et si les tribunaux font leur devoir, vqus aurez, en attendant, fait le vôtre. (L'Assemblée, consultée, décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer surlamotionde M. Rouyertendant à ce que les commissaires de l'Assemblée présentent eux-mêmes au roi la copie de la lettre de M. l'évêque du Cantal.) (La séance est levée à dix heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 14 janvier 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Mangin. Voici une adresse des juges
      ...
      ieu à délibérer surlamotionde M. Rouyertendant à ce que les commissaires de l'Assemblée présentent eux-mêmes au roi la copie de la lettre de M. l'évêque du Cantal.) (La séance est levée à dix heures.)
  • Tome 38 : Du 29 janvier au 21 février 1792 showing 10 of 34 results view all
    • Séance du lundi 29 janvier 1792

      Séance du lundi 29 janvier 1792

      page 2 - 10
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 29 Janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. GUADET. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Broussonnet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 28 janvier au matin. M. Rouyer. Je demande la parole pour présenter quelques observations sur la lettre dû roi qui a été lue hier (1). L'Assemblée a dû être surprise de ce que le r
      ...
      t admise à la barre et demande des secours pour Reine-Louise Audu, qui a gémi dans une prison depuis la journée du 6 octobre 1789 et n'a été rendue à la liberté que par la loi d'amnistie du 15 septembre 1791. M. le Président répond aux pétitionnaires et leur accorde les honneurs de la séance. (L'Assemblée renvoie cette pétition au comité des secours publics.) (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 29 Janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. GUADET. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Broussonnet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      re 1791. M. le Président répond aux pétitionnaires et leur accorde les honneurs de la séance. (L'Assemblée renvoie cette pétition au comité des secours publics.) (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 143 - 174
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 4 février 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. GUADET. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Dupont-Grandjardin , au nom du comité de l'ordinaire des finances, fait un rapport et présente un projet de décret (1) sur la pétition d'un grand nombre de sous-officiers et soldats de la garde nationale parisienne soldée (2) qui ont pris leur congéy re
      ...
      us dangereux, qui ne se montrent que sous les dehors du civisme : ce sont les détracteurs insatiables des autorités constituées. Vous les trouverez dans ces associations que la décomposition de tous les pouvoirs fit naître et dont l'achèvement de la Constitution aurait dû purger l'Empire, à l'exemple de l'acte bienfaisant qui dissipe de ses rayons les nuages orageux qui obscurcissent l'atmosphère.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 4 février 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. GUADET. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Dupont-Grandjardin , au nom du comité de l'ordinaire
      ...
      es pouvoirs fit naître et dont l'achèvement de la Constitution aurait dû purger l'Empire, à l'exemple de l'acte bienfaisant qui dissipe de ses rayons les nuages orageux qui obscurcissent l'atmosphère.
    • Séance du dimanche 5 février 1792

      Séance du dimanche 5 février 1792

      page 175 - 191
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 5 février 1792 . présidence de m. guadet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un membre» député du département des Landes. Messieurs, le département des Landes a deux bataillons de gardes nationales qui sont animés du plus pur patriotisme, mais apparemment que ce n'est pas le sentiment que le pouvoir exécutif voudrait leur voir, puisque
      ...
      à leur décharge. Art. 15. « Les receveurs de district continueront d'acquitter personnellement, en vertu des mandats des directoires, toutes les dépenses propres aux départements et aux districts, auxquelles il doit être pourvu sur le produit des sous pour livre additionnels des contributions foncière et mobilière. « Fait à Paris, le 18 décembre 1791. « Signé : louis. Et plus bas : B. G. Cahier. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 5 février 1792 . présidence de m. guadet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un membre» député du département des Landes. Messieurs, le dé
      ...
      quelles il doit être pourvu sur le produit des sous pour livre additionnels des contributions foncière et mobilière. « Fait à Paris, le 18 décembre 1791. « Signé : louis. Et plus bas : B. G. Cahier. »
    • Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 191 - 230
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 6 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Broussonnet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 4 février, au soir. M. Lamarque , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 3 février. M. Lamarque , secrétaire, donne lecture des lettres sui
      ...
      es auxquelles ils ont été remis. dont Lyon. Pau. 878 à Pau. 2,641 à Bayonne. Perpignan. Strasbourg, j Strasbourg. Les cuivres au directoire de Lyon Les cloches au sieur Alcock. Besançon. Orléans. Paris. ( 6,526 à Rouen, dont ] 13,307 à Maromme. { 68,858 à Romilly. Paris. La Rochelle. Lille. Toulouse. ( 503 à Toulouse, dont j n,6l8 à Marseille. ( 16,279 Zaccaty. Nantes. La Rochelle. Limoges. Paris.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 6 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Broussonnet , secrétaire, donne lecture du procè
      ...
      s. ( 6,526 à Rouen, dont ] 13,307 à Maromme. { 68,858 à Romilly. Paris. La Rochelle. Lille. Toulouse. ( 503 à Toulouse, dont j n,6l8 à Marseille. ( 16,279 Zaccaty. Nantes. La Rochelle. Limoges. Paris.
    • Séance du lundi 6 février 1792, au soir

      Séance du lundi 6 février 1792, au soir

      page 230 - 244
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 6 février 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY, ex-prcsident. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Gaston , au nom du comité de division, fait la seconde lecture d'un projet de décret sur les difficultés élevées contre la nomination du sieur Jean Michel, élu membre de l'administration du district de Metz (1) ; ce projet de décret est a
      ...
      ement en activité. OFFICIERS. Chirurgiens-majors. Seconds chirurgiens. Aides-chirurgiens. Apothicaires. Sur 5 vaisseaux de 74 armés" en paix............... 5 5 10 5 — 9 frégates dont 6 en guerre et 3 en paix....... 10 20 20 6 — 9 corvettes, dont 6 en guerre et 3 en paix..... 9 9 9 » — 17 avisos, dont 5 en guerre et 12 en paix...... 5 17 12 » 15 15 » y> 54 66 51 11 Total____ 182 officiers de santé.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 6 février 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY, ex-prcsident. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Gaston , au nom du comité de division,
      ...
      en paix....... 10 20 20 6 — 9 corvettes, dont 6 en guerre et 3 en paix..... 9 9 9 » — 17 avisos, dont 5 en guerre et 12 en paix...... 5 17 12 » 15 15 » y> 54 66 51 11 Total____ 182 officiers de santé.
    • Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 245 - 262
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 7 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Gérardin , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi -4 février, au matin. M. Antonelle , secrétaire, donne lecture du procès-verbal delà séance du dimanche 5 février. M. Lejosne. Je demande la parole pour une motion d'ordre
      ...
      ais ~ de voyage................... 1,380,023 5 » Les appointements des commis, huissiers, garçons de bureaux et autres employés au service de l'Assemblee, pour le trimestre................... 44,342 8| 4 Les dépenses ordinaires variables...................... 48,296 3 9 Les frais d'impressions et fournitures de librairie______ 27,624 14 4 Les dépenses extraordinaires 35,616' 3 5 1,541,591.2 s. 9d:
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 7 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Gérardin , secrétaire, donne lecture du procès-v
      ...
      | 4 Les dépenses ordinaires variables...................... 48,296 3 9 Les frais d'impressions et fournitures de librairie______ 27,624 14 4 Les dépenses extraordinaires 35,616' 3 5 1,541,591.2 s. 9d:
    • Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 263 - 274
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séante du samedi 7 février 1792 , au, soir. présidence de m. lemontey, ex -président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Mayerne , au nom. du comité de division„ fait la. seconde lecture d'un projet de décret (1) concernant La circonscription des paroisses de la ville de Provins,; le projet de decret est ainsi conçu : « L'Assemblée nationale, ouï le rapp
      ...
      arde. Je demande que le rapport soit fait samedi soir et qu'on ne rende pas les pièces. (L'Assemblée décide que le rapport de la pétition du sieur Gauthier d'Hauteville sera fait samedi soir.) M. le Président annonce l'ordre du jour de demain, arrêté par le comité central. (La séance est levée à dix heures.) (1) Voy. Archives parlementaires, 1" Série, t. XXXIV, séance du 23 octobre 1791, page 361.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séante du samedi 7 février 1792 , au, soir. présidence de m. lemontey, ex -président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Mayerne , au nom. du comité de divi
      ...
      résident annonce l'ordre du jour de demain, arrêté par le comité central. (La séance est levée à dix heures.) (1) Voy. Archives parlementaires, 1" Série, t. XXXIV, séance du 23 octobre 1791, page 361.
    • Séance du mercredi 8 février 1792

      Séance du mercredi 8 février 1792

      page 274 - 296
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 8 février 1792 . PRÉSIDENCE DE M. CONDORCET. La séance est ouverte à neuf heures du matin M. Ducos ,secrétaire.Voici une lettre de M. Rivière, citoyen actif et garde national volontaire du septième bataillon de la première division, qui présente à l'Assemblée nationale une pétition concernant la vente et l'aliénation projetée des bois nationaux. J
      ...
      ,000 « Six commis-vérificateurs à 2,000 livres, ci..........................12,000 « 3 commis aux écritures à 1,500 livres, ci..........................4,500 Total......... 20,900 liv. Soit pour les 5 sections..................104,500 Art. 4. Pour gages d'un portier et de 3 garçons ae bureaux........................3,000 Total.................... 204,900 liv. (La séance est levée à quatre heures.^
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 8 février 1792 . PRÉSIDENCE DE M. CONDORCET. La séance est ouverte à neuf heures du matin M. Ducos ,secrétaire.Voici une lettre de M. Rivière, citoye
      ...
      sections..................104,500 Art. 4. Pour gages d'un portier et de 3 garçons ae bureaux........................3,000 Total.................... 204,900 liv. (La séance est levée à quatre heures.^
    • Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 296 - 323
      ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE Séance du jeudi 9 Février 1792 ,au matin. i présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lamarque , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 7 février au soir. M. Ducos , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 8 février. M. Destrem , député du département de PAude, demande un congé d'un mois.
      ...
      disposée à, jouir de la Révolution présente, autant elle est déterminée à n'en pas souffrir une nouvelle. Nous croyons, Sire, pouvoir ajouter que nulle ville n'est plus attachée à la royauté constitutionnelle et à la personne sacrée de Votre Ma*? jesté. Nous sommes, avec un profond respect, Sire, de Votre Majesté, les très fidèles et très obéissants serviteurs. Dùfour, Jaubert, J.-C.-A. Debourge.
      ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE Séance du jeudi 9 Février 1792 ,au matin. i présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lamarque , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de l
      ...
      tionnelle et à la personne sacrée de Votre Ma*? jesté. Nous sommes, avec un profond respect, Sire, de Votre Majesté, les très fidèles et très obéissants serviteurs. Dùfour, Jaubert, J.-C.-A. Debourge.
    • Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 10 - 27
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 30 janvier 1792 , au matin. présidence de m. guadet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lamarque , secrétaire, fait lecture dû pro-cès-verbal de là séance du dimanché 29 janvier. M. Antonelle , secrétaire, fait lecture du pro-cès-verbal de la séance du samedi au soir, 28 janvier. M. Delacroix , secrétaire, donne lecture des lettres suiv
      ...
      u'il n'y a pas lieu à délibérer sur l'amendement de M. Tarbé et adopte la dernière rédaction de M. Thuriot qui forme l'article 4.) Suit la teneur de cet article : Art. 4. ; « Les Français ou étrangers qui voudront sortir du royaume, le déclareront à la municipalité du lieu de leur résidence, et il sera fait mention de leur déclaration dans leurs passeports. » (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 30 janvier 1792 , au matin. présidence de m. guadet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lamarque , secrétaire, fait lecture dû pro-cès-ver
      ...
      qui voudront sortir du royaume, le déclareront à la municipalité du lieu de leur résidence, et il sera fait mention de leur déclaration dans leurs passeports. » (La séance est levée à quatre heures.)
  • Tome 39 : Du 22 février au 14 mars 1792 showing 10 of 33 results view all
    • Séance du mercredi 22 février 1792

      Séance du mercredi 22 février 1792

      page 2 - 24
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 22 février 1792. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU DUMAS. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture du tprocès-ver bal de la séance du mardi 21 février 1792, au matin. M. Thuriot , au nom des comités de législation et de surveillance réunis, fait un rapport sur la détention, dans la maison d'arrêt du tribunal du
      ...
      mais ce crime ne se suppose pas, l'homme est réputé innocent jusqu'à ce qu'il y ait des preuves contre lui, et jusque-là la loi le protège et défend qu'il soit arrêté et détenu. « Je requiers donc, pour l'exécution de la loi, que le sieur Gircourt soit relaxé à l'effet de quoi les prisons lui seront ouvertes et à ce, le geôlier contraint quoique faisant, sera valablement déchargé. Signé : JuROT. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 22 février 1792. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU DUMAS. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture du tprocès-ver
      ...
      ur l'exécution de la loi, que le sieur Gircourt soit relaxé à l'effet de quoi les prisons lui seront ouvertes et à ce, le geôlier contraint quoique faisant, sera valablement déchargé. Signé : JuROT. »
    • Séance du mardi 28 février 1792, au soir

      Séance du mardi 28 février 1792, au soir

      page 182 - 189
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du , mardi 28 février 1792, au soir. présidence de m. guyton-morveau, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Charlier , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Adresse du directoire du district de Saint-Germain-en-Laye, qui demande à l'Assemblée une loi précise sur les moyens d'assurer la prompte ren
      ...
      la ville haute qui est l'ancienne route de Troyes à Paris ; ils ont en outre l'église de l'Hôtel-Dieu à leur proximité. Les rivalité ont causé des suppressions, ont empêché d'avoir des états de population exacts ; cependant elle approche plus dé 6,000 âmes que de 5, et sans une épidémie qui a enlevé 1,100 âmes en 1784, sa. population serait bien au-dessus du terme fixé par l'Assemblée constituante
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du , mardi 28 février 1792, au soir. présidence de m. guyton-morveau, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Charlier , secrétaire, donne
      ...
      tion exacts ; cependant elle approche plus dé 6,000 âmes que de 5, et sans une épidémie qui a enlevé 1,100 âmes en 1784, sa. population serait bien au-dessus du terme fixé par l'Assemblée constituante
    • Séance du mardi 29 février 1792, au matin

      Séance du mardi 29 février 1792, au matin

      page 190 - 221
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 29 février 1792, au matin. présidence de m. mathieu-dumas. La'séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Quatremère-Quincy , secrétaire, donne lecture des pièces suivantes : 1°Lettre de la municipalité de Nancy, qui fait parvenir à l'Assemblée un extrait du procès-ver-oal de la séance du 23 février, pour l'instruire de la conduite patriotique des
      ...
      oldats de la garde nationale soldée, relative à des réclamations de pensions déjà exposées dans une pétition ,qui fut, lors de sa présentation, renvoyée au comité de l'ordinaire des finances. . (1) Archives nationales, Carton C. 143, C' 166. (2) Archives nationales. Carton C. 143, C* 167. (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette lettre à son comité militaire.) (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 29 février 1792, au matin. présidence de m. mathieu-dumas. La'séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Quatremère-Quincy , secrétaire, donne lectur
      ...
      chives nationales, Carton C. 143, C' 166. (2) Archives nationales. Carton C. 143, C* 167. (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette lettre à son comité militaire.) (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du mercredi 29 février 1792, au soir

      Séance du mercredi 29 février 1792, au soir

      page 221 - 229
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 29 février 1792, au soir. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des pièces suivantes : 1° Pétition d'un grand nombre de citoyens de la ville de Niort qui exposent qu'à la revue faite dans cette ville, du 51e régiment, ci-devant Lasarte, un très grand nombre d'of
      ...
      n'ôte point aux invalides qui ne pourraient être conservés dans l'Hôtel national, le droit de demander des pensions, s'ils y sont fondés. Plusieurs membres : La question préalable sur l'amendement! (L'Assemblée décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur l'amendement et adopte l'article 21.) La suite de la discussion est renvoyée à une autre séance (1). La séance est levée à neuf heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 29 février 1792, au soir. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lectur
      ...
      'Assemblée décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur l'amendement et adopte l'article 21.) La suite de la discussion est renvoyée à une autre séance (1). La séance est levée à neuf heures et demie.
    • Séance du jeudi 1 mars 1792, au matin

      Séance du jeudi 1 mars 1792, au matin

      page 229 - 254
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 1er mars 1792, au matin. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU DUMAS* La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Quatremère-Quincy , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 28 février Î792, au soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 29 février 1792, au matin. Un de MM. les secrétaires
      ...
      atique. M. Basire. Je demande l'impression du pam-phet de l'empereur. (L'Assemblée ordonne l'impression des pièces et le renvoi au comité diplomatique.) M. le Président lève la séance à quatre heures et demie. MM. Chabot, Merlin, Basire et plusieurs autres membres demandent que la séance ne soit pas levée. M. Merlin. Monsieur le Président, l'Assemblée vous ordonne de rester. (La séance est levée.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 1er mars 1792, au matin. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU DUMAS* La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Quatremère-Quincy , secrétaire, donne lecture
      ...
      et demie. MM. Chabot, Merlin, Basire et plusieurs autres membres demandent que la séance ne soit pas levée. M. Merlin. Monsieur le Président, l'Assemblée vous ordonne de rester. (La séance est levée.)
    • Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      Séance du jeudi 1er mars 1792, au soir

      page 254 - 283
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du, jeudi 1er mars 1792, au soir. présidence de m. guyton-môrveau, Vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre du sieur Dupuis, de Bourg-en-Bresse, par laquelle il demande à être admis, dimanche, à là barre, pour faire hommage à l'Assemblée de deux ouvrages et lui faire
      ...
      évanoui pendant deux heures. Ames tendres et sensibles, laisserez-vous condamner à une nouvelle mort ceux qui ont déjà péri de leur vivant? Est-ce par des ordres écrits ou verbaux que le sieur Champagnac a agi, ou par son impulsion naturelle? Je l'ignore; mais, à ce récit, marqué au coin de la vérité, les cheveux dressent sur la tête; et en écrivant cette relation, mon papier est baigné de larmes.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du, jeudi 1er mars 1792, au soir. présidence de m. guyton-môrveau, Vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne le
      ...
      nac a agi, ou par son impulsion naturelle? Je l'ignore; mais, à ce récit, marqué au coin de la vérité, les cheveux dressent sur la tête; et en écrivant cette relation, mon papier est baigné de larmes.
    • Séance du vendredi 2 mars 1792, au matin

      Séance du vendredi 2 mars 1792, au matin

      page 283 - 337
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 2 mars 1792, au matin. présidence de m. mathieu dumas. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Muraire , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 1er mars, au matin. Un membre, au nom du comité des décrets, propose la rédaction suivante de l'acte d'accusation rendu par t'Assemblée contre le sieur Fabianï (t), capita
      ...
      rait de 20, donc vous en miriez 10 autres pour amortir et vous avez par devers vous un accroissement successif qui tranquillise tout à la fois le créancier et le consommateur. Voilà le double objet que j'avais, à présenter. Je crois avoir rempli une tache. Repoussé par les ministres, il ne. me reste qu'iin moyen de consolation : celui de servir ma patrie en lui consacrant mes veilles et mes idées.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 2 mars 1792, au matin. présidence de m. mathieu dumas. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Muraire , secrétaire, fait lecture du procès-
      ...
      e j'avais, à présenter. Je crois avoir rempli une tache. Repoussé par les ministres, il ne. me reste qu'iin moyen de consolation : celui de servir ma patrie en lui consacrant mes veilles et mes idées.
    • Séance du vendredi 2 mars 1792, au soir

      Séance du vendredi 2 mars 1792, au soir

      page 337 - 338
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 2 mars 1792, au soir. - présidence de m. guyton-morveau, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Bigot de Préameneu , secrétaire, donne., lecture du procès-Verbal de la séance du mercredi 29 février 1792, au soir. M. Bigot de Préameneu , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : , 1° Lettre de
      ...
      ent dans l'intention de ne point les donner ce soir. Il ne m'est parvenu que le résultat des scrutins pour Y élection des membres du comité diplomatique; en voici les noms : Membres : MM. Lemontey. Daverhoult, Jaucourt, Viénot-Vaublanc, Briche, Ruhl, Suppléants. MM. Schirmer, Hérault-de-Séchelles, Jean-Debry (Aisne), Pozzo-di-Borgo, Lasource, Vergniaua. M. le Président lève la séance à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 2 mars 1792, au soir. - présidence de m. guyton-morveau, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Bigot de Préameneu , secrétai
      ...
      verhoult, Jaucourt, Viénot-Vaublanc, Briche, Ruhl, Suppléants. MM. Schirmer, Hérault-de-Séchelles, Jean-Debry (Aisne), Pozzo-di-Borgo, Lasource, Vergniaua. M. le Président lève la séance à dix heures.
    • Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 338 - 355
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 3 mars 1792, au matin. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU DUMAS. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Charlier , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi Ie' mars au soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de Marc-Antoine Huguet, évêque et député du département de la Creuse, qui deman
      ...
      u et exécuté les lois ; que mon zèle ne pût être, à raison de mon ignorance, qu'importun et tracassier, je m'empresserais, Monsieur, à laisser ma place à quelqu'un de plus capable de la remplir, et je commencerais un apprentissage sérieux des fonctions administratives, en contemplant les travaux des commissaires de la municipalité. Signé : Rœderer, Procureur général syndic du département de Paris.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 3 mars 1792, au matin. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU DUMAS. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Charlier , secrétaire, donne lecture du procès-
      ...
      commencerais un apprentissage sérieux des fonctions administratives, en contemplant les travaux des commissaires de la municipalité. Signé : Rœderer, Procureur général syndic du département de Paris.
    • Séance du dimanche 4 mars 1792

      Séance du dimanche 4 mars 1792

      page 370 - 382
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 4 mars 1792. présidence de m. mathieu-dumas, président, et de m. guyton-morveau, élu président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Quatremère-Quincy , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du samedi 3 mars 1792, au matin. Il donne ensuite lecture des pièces suivantes : 1° Deux pétitions des officiers municipaux de la
      ...
      Chalon, Rivaux, Morenas, Guret, Picard, Breton, Garron, Gleyfe ; Champagneux, sustitut du procureur de la commune. Henri, Barbier, Allegret, Lafont, Gorreard, Bil-lièmas, Forel, Frappa, Favèl aîné, Budin, Bour- get, Viallet, J. Ant. Caire, Dubost, Delorme, Du-ois, Richard aîné, David, Berthier, Guillot, Rey-naud, Baudot, Aubry, Dumont, Soulary, Barbe-ret, Lespinasse, Monnet, Ghazot, Pilot, Allard.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 4 mars 1792. présidence de m. mathieu-dumas, président, et de m. guyton-morveau, élu président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Quat
      ...
      din, Bour- get, Viallet, J. Ant. Caire, Dubost, Delorme, Du-ois, Richard aîné, David, Berthier, Guillot, Rey-naud, Baudot, Aubry, Dumont, Soulary, Barbe-ret, Lespinasse, Monnet, Ghazot, Pilot, Allard.
  • Tome 40 : Du 15 au 30 mars 1792 showing 10 of 26 results view all
    • Séance du jeudi 15 mars 1792, au matin

      Séance du jeudi 15 mars 1792, au matin

      page 2 - 22
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 15 mars 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GUYTON-MORVEAU. M. Bigot de Préameneu , secrétaire, donne lecture au procès-verbal de la séance du mercredi 14 mars au matin. Un membre observe que parmi les volontaires nationaux d'Amen qui se sont présentés hier à la barre (1), plusieurs n'ont pas la taille requise et que la loi n'a pas été suivie à cet éga
      ...
      authentiquas, auront été dans l'impossibilité de continuer lejtfs services; on travaille à la nouvelle organfsation de la marine, je n'ai pas un moment à perdre. « Je suis avec respect, monsieur le Président, Votre très humble et très obéissant serviteur. « Signé : G. HàUTRàYE. » (L'Assemblée décrète que M. Hautraye sera admis à la séance de ce soir.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 15 mars 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GUYTON-MORVEAU. M. Bigot de Préameneu , secrétaire, donne lecture au procès-verbal de la séance du mercredi 14
      ...
      ésident, Votre très humble et très obéissant serviteur. « Signé : G. HàUTRàYE. » (L'Assemblée décrète que M. Hautraye sera admis à la séance de ce soir.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
    • Séance du mardi 20 mars 1792, au soir

      Séance du mardi 20 mars 1792, au soir

      page 180 - 198
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 20 mars 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Gorgereau , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 19 mars 1792, au soir. M. Mouysset , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre des sous-of/içiers et cavaliers du huitième
      ...
      aucoup trop doux; peut-.être serons^ nous forcés à des mesures plus rigoureuses, si la fuite des prêtres non sermentés ne les prg-r vient» Nous le désirons pour leur sûreté qu'il ae se- raif en notre pouvoir de garantir t « Les administrateurs du directoire et procureur général syndic du département du Cantal. Stynf Ganilu, Lamqurqux, Pestaing, Gesarjer, Charles Vacher, pror çureur général syndic.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 20 mars 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Gorgereau , secrétaire, donne lecture du
      ...
      pouvoir de garantir t « Les administrateurs du directoire et procureur général syndic du département du Cantal. Stynf Ganilu, Lamqurqux, Pestaing, Gesarjer, Charles Vacher, pror çureur général syndic.
    • Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      page 198 - 349
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 21 mars 1792 , au, matin. PRÉSIDENCE DB M. GENSONNÉ. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mouysset , secrétaire^ donne lecture du procès-verbal dé la séance du mardi ?0 mars 1792, au matin, dont la réfaction est adoptée. Un de MM. les secrétaires donne lecture {les lettres suivantes : 1° Lettre des officiers municipaux de la ville d'Ar
      ...
      Le projet de fonds ne présente de disposition de guerre que sur les équipages des vivres et de l'artillerie, portés en ce moment à 6,000 chevaux, et sur les dépensés matérielles de l'artillerie et des fortifications. S'il était question d'entrer en campagne, on présenterait un projet séparé pour la dépense extraordinaire qui en résulterait. A Paris, le 17 décembre 1791 . Signé : louis de Narbonne,
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 21 mars 1792 , au, matin. PRÉSIDENCE DB M. GENSONNÉ. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mouysset , secrétaire^ donne lecture du procès-
      ...
      fortifications. S'il était question d'entrer en campagne, on présenterait un projet séparé pour la dépense extraordinaire qui en résulterait. A Paris, le 17 décembre 1791 . Signé : louis de Narbonne,
    • Séance du mercredi 21 mars 1792, au soir

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au soir

      page 350 - 354
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 21 mars 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. DORIZY, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Bigot de Préameneu , secrétaire, donne lecture au procès-verbal de la séance du mercredi 21 mars 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée. M. Joseph Gaudin expose qu'un ecclésiastique du département de la Vendée est prévenu du crime
      ...
      t des frais d'administration, sans préjudice au droit que conserveront ces créanciers, de faire vendre les biens et les meubles dans la forme ordinaire, pour les meubles, et dans celle prescrite par l'article suivant^ pour les immeubles. » (L'Assemblée adopte l'article 15, sauf rédaction, et ajourne la suite de la discussion à la séance de demain soir.) (La séance est levée à dix heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 21 mars 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. DORIZY, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Bigot de Préameneu , secrétaire, donn
      ...
      'article suivant^ pour les immeubles. » (L'Assemblée adopte l'article 15, sauf rédaction, et ajourne la suite de la discussion à la séance de demain soir.) (La séance est levée à dix heures et demie.)
    • Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 354 - 385
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 22 mars 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M, GENSONNÉ ET DE M. DORIZY, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mouysset , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de M. Cahier de Gerville, ministre de l'intérieur, par laquelle il annonce avoir renvoyé au ministre des contributions publiq
      ...
      érale! i fp constitutionnel ; mais il faut résoudre cette vérité : En force publique qui doit, dans ces moments périlleux, se trouver dans le cœur de tous les Français? Que les haines particulières ne prévalent plus sur l'intérêt de la patrie, que les passions s étouffent : la France, sous un nouveau jour plus pur et plus serein, relèvera son front altier aux yeux de l'univers attentif à sa chute.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 22 mars 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M, GENSONNÉ ET DE M. DORIZY, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mouysset , secrétai
      ...
      prévalent plus sur l'intérêt de la patrie, que les passions s étouffent : la France, sous un nouveau jour plus pur et plus serein, relèvera son front altier aux yeux de l'univers attentif à sa chute.
    • Séance du jeudi 22 mars 1792, au soir

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au soir

      page 385 - 389
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 22 mars 1792 ,au soir. présidence de m. dorizy, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Tardiveau , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 21 mars 1792, au soir. Après une légère rectification, la rédaction en est adoptée. Un membre demande que les députés extraordinaires du district et de la munici
      ...
      u'il ait payé l'indemnité qui aura été fixée. M. Jean Debry. Je demande que les articles 19 et 20 soient renvoyés au comité de législation, avec l'amendement de M. Charlier, pour qu'il nous présente une rédaction. (Assentiment.) (L'Assemblée renvoie les articles 19 et 20 au comité pour en présenter demain une rédaction combinée avec 1 amendement décrété.) La séance est levée à dix heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 22 mars 1792 ,au soir. présidence de m. dorizy, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Tardiveau , secrétaire, donne lecture du
      ...
      ne rédaction. (Assentiment.) (L'Assemblée renvoie les articles 19 et 20 au comité pour en présenter demain une rédaction combinée avec 1 amendement décrété.) La séance est levée à dix heures et demie.
    • Séance du vendredi 23 mars 1792, au matin

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au matin

      page 389 - 431
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 23 mars 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GENSONNÉ, et de M. LEMONTEY, ex-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Becquey , secrétaire, donne lecture du procès-verbal ae la séance du mardi 20 mars 1792, au soir, dont la rédaction est adoptée. M. Tardiveau ,secrétaire, donne lecture du procès-ver bal de la séance du jeudi 22 mar
      ...
      l'effet de cette grande impulsion, il est également nécessaire de la prévoir, car si l'on ne prenait à temps des mesures puissantes ou pour prévenir ou pour diriger le mouvement qu elle imprime, les choses livrées à elles-mêmes arriveraient en peu d'années à des résultats plus terribles encore que ceux qu'on a vus, et tous les systèmes seraient confondus dans une calamité commune. Signé : barnave.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 23 mars 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GENSONNÉ, et de M. LEMONTEY, ex-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Becquey , secré
      ...
      hoses livrées à elles-mêmes arriveraient en peu d'années à des résultats plus terribles encore que ceux qu'on a vus, et tous les systèmes seraient confondus dans une calamité commune. Signé : barnave.
    • Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 438 - 456
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 24 mars 1792 , au matin. présidence de mm. gensonné, président et lemontey, ex-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lafon-Ladebat , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 23 mars 1792, au matin. Plusieurs membres demandent la suppression de quelques observations du procès-verbal sur MM. Barnave et
      ...
      ns que je ferai incessamment une relue générale du décret rendu dans cette séance (1). (Assentiment.) M. le Président. Plusieurs membres demandent la parole pour des articles additionnels. Plusieurs membres : Renvoyée à demain! (L'Assemblée ajourne la discussion des articles additionnels.) La séance est levée à trois heures et demie. (1) Ce décréta été relu dans la séance du 28 mars 1792,au matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 24 mars 1792 , au matin. présidence de mm. gensonné, président et lemontey, ex-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lafon-Ladeba
      ...
      embres : Renvoyée à demain! (L'Assemblée ajourne la discussion des articles additionnels.) La séance est levée à trois heures et demie. (1) Ce décréta été relu dans la séance du 28 mars 1792,au matin.
    • Séance du dimanche 25 mars 1792

      Séance du dimanche 25 mars 1792

      page 476 - 484
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 25 mars 1792 . PRÉSIDENCE DE M. GENSONNÉ. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mouysset , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 24 mars 1792, au soirr Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de Mi Cahier de Gerville, ministre de l'intérieur, qui envoie l'état des commis employés dans ses bureaux
      ...
      mité des assignats et monnaies.) L'épouse du sieur Machy, peintre, est admise à la barre. Elle réclame contre les vexations que son mari a essuyées en Espagne et demande pour lui une place de gendarme national. M. le Président répond à la pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. (L'Assemblée renvoie la pétition au comité des pétitions.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 25 mars 1792 . PRÉSIDENCE DE M. GENSONNÉ. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mouysset , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de l
      ...
      national. M. le Président répond à la pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. (L'Assemblée renvoie la pétition au comité des pétitions.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
    • Séance du jeudi 15 mars 1792, au soir

      Séance du jeudi 15 mars 1792, au soir

      page 22 - 36
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 15 mars 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. GENSONNÉ, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 14 mars 1792 au soir. M. Tardiveau. Plusieurs tribunaux de district ont élevé la question de savoir s'ils sont compétents pour statuer sur les affaires crimine
      ...
      trict de Mamers. (1) On serait tenté de croire, d'après ce qui se passe dans certaines petites villes, que les passions et les intrigues n'ont fait que changer de couleur : sous l'ancien régime, la morgue la plus hautaine était un titre pour envahir les places; aujourd'hui un faux et effronté mensonge de patriotisme les mendie; on les prend d'assaut, au milieu du bruit et du fracas des coalitions.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 15 mars 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. GENSONNÉ, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture d
      ...
      rgue la plus hautaine était un titre pour envahir les places; aujourd'hui un faux et effronté mensonge de patriotisme les mendie; on les prend d'assaut, au milieu du bruit et du fracas des coalitions.