Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-062 hits on 1789-073 hits on 1789-085 hits on 1789-097 hits on 1789-104 hits on 1789-1112 hits on 1789-125 hits on 1790-011 hits on 1790-025 hits on 1790-038 hits on 1790-0414 hits on 1790-0511 hits on 1790-0615 hits on 1790-0724 hits on 1790-083 hits on 1790-0912 hits on 1790-109 hits on 1790-116 hits on 1790-1211 hits on 1791-019 hits on 1791-0212 hits on 1791-034 hits on 1791-0424 hits on 1791-0515 hits on 1791-0617 hits on 1791-0718 hits on 1791-0816 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-083 hits on 1792-0911 hits on 1792-108 hits on 1792-1111 hits on 1792-122 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-103 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-011 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
21 - 30 of 32 volumes
  • Tome 29 : Du 29 juillet au 27 août 1791 showing 10 of 19 results view all
    • Séance du vendredi 29 juillet 1791, au matin

      Séance du vendredi 29 juillet 1791, au matin

      page 2 - 27
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du vendredi 29 juillet 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture d'adresses de la ville de Reims et des administrateurs des directoires de district de Lyon et de Bayeux. La ville de Reims se réunit aux autres communes du royaume pour témoigner à l'Assemblée sa reconnaissance pour le
      ...
      RÉDUCTION de ces articles de dépenses, Résultant du retranchement des parties fictives. Traites du sieUr Gaudelet, banquier & Brest, ôti remplacement de payements qu'il a faits pour les RéàUboUrsemeiit des bons du pfenller commis dii ÎÎT. 482,033 liv; 9,812,310 7,895,125 liv. 10,294,343 7,895,125 liv. 1,559,522 3,524,962 5,084,484 Sommes des dépenses ordinaires réduites......... 833,231,*]84 liv.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du vendredi 29 juillet 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture d'adresses de la vi
      ...
      it des bons du pfenller commis dii ÎÎT. 482,033 liv; 9,812,310 7,895,125 liv. 10,294,343 7,895,125 liv. 1,559,522 3,524,962 5,084,484 Sommes des dépenses ordinaires réduites......... 833,231,*]84 liv.
    • Séance du samedi 6 août, au soir

      Séance du samedi 6 août, au soir

      page 234 - 240
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 6 août, au soir 1791 (1). La séance esl ouverte à 6 heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture, du procès-verbal de la séance du , jeudi 4 août au soir, qui est,adopté. M. le Président fait donner lecture par ,un de MM. les secrétaires, des adresses„suivantes : Adresses des administrateurs composant les di-
      ...
      confiance que le sieur Fournier lui-même, ne demande qu'à être autorisé à se pourvoir devant cette juridiction. Voici donc le projet de décret que je suis chargé de vous présenter : « L'Assemblée nationale renvoie le sieur Fournier, habitant de Saint-Domingue, à se pourvoir au tribunal de cassation. » (Ce décret est mis aux voix et adopté.) M. le Président lève la séance à neuf heures dix minutes.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 6 août, au soir 1791 (1). La séance esl ouverte à 6 heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture, du procès-ve
      ...
      onale renvoie le sieur Fournier, habitant de Saint-Domingue, à se pourvoir au tribunal de cassation. » (Ce décret est mis aux voix et adopté.) M. le Président lève la séance à neuf heures dix minutes.
    • Séance du mercredi 10 août 1791

      Séance du mercredi 10 août 1791

      page 318 - 335
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Stance du mereredi 10 août 1791 (1). La seance est quverte a neuf heures du matin. M. Camus ex-pr6sident, occupe le fauteuil. M. Savary de Lancosme L'Assemblee ayant d^cret6 lundi dernier que la uiscussion'sur l'acte constitutionnel ne s'ouyrirait que sur les bases et !a ma^che de l'ouvrage, je n'ai point demand^ a parole pour 6noncer
      ...
      at de faillite ou d'insolvabilité. M. Barrère-Vieuzac Il est impossible de laisser à la disposition des législatures une ciiose qui tient à l'état politique des citoyens. L'article peut être modifié, mais tel qu'il sera adopté, il doit entrer en entier dans la Constitution. (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de l'article aux comités,) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Stance du mereredi 10 août 1791 (1). La seance est quverte a neuf heures du matin. M. Camus ex-pr6sident, occupe le fauteuil. M. Savary d
      ...
      mais tel qu'il sera adopté, il doit entrer en entier dans la Constitution. (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de l'article aux comités,) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
    • Séance du samedi 13 août 1791, au matin

      Séance du samedi 13 août 1791, au matin

      page 396 - 414
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 13 août 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche fait lecture d'un mémoire présenté par M. Berthelemot sur les colonies au-delà du cap de Bonne-Espérance et notamment sur celle de Vile de France; il demande que ce mémoire, utile pour l'administration de ces îles, soit renvoyé aux com
      ...
      du 88e régiment; il demande l'autorisation de l'Assemblée. (L'autorisation demandée par M. le ministre de la guerre est mise aux voix et décrétée.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et invite les membres de l'Assemblée à se retirer dans leurs bureaux respectifs pour procéder à la nomination du président et de 3 secrétaires. La séance est levée à trois heures un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 13 août 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche fait lecture d'un mémoire présenté
      ...
      de ce soir et invite les membres de l'Assemblée à se retirer dans leurs bureaux respectifs pour procéder à la nomination du président et de 3 secrétaires. La séance est levée à trois heures un quart.
    • Séance du samedi 13 août, au soir

      Séance du samedi 13 août, au soir

      page 414 - 425
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 13 août au soir, 1791 (1)., La séance est ouverte à six heures du soir. Un de, MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du samedi 6 août, qui èst adopté, ainsi que des adresses suivantes : Adresse des membres composant le conseil général de la commune de Saint-André de Val-borgne en Cèvènes,"dépar
      ...
      ée, adopte le projet de décret proposé par M. Camus.) M. le Président annonce le résultat du scrutin pour la présidence et pour les fonctions de secrétaires : M. Victor de Broglie est élu président. MM. Pougeard du Limbert, Couppé et Mailly-Chàteau-Renaud sont élus secrétaires* en remplacement de MM. Châteauneuf-Randon, Delavigne et Creuzé de Latouche. (La séance est levée à neuf heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 13 août au soir, 1791 (1)., La séance est ouverte à six heures du soir. Un de, MM. les secrétaires fait lecture du procè
      ...
      M. Pougeard du Limbert, Couppé et Mailly-Chàteau-Renaud sont élus secrétaires* en remplacement de MM. Châteauneuf-Randon, Delavigne et Creuzé de Latouche. (La séance est levée à neuf heures et demie.)
    • Séance du dimanche 14 août 1791

      Séance du dimanche 14 août 1791

      page 425 - 440
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR DE BROGLIE. Séance du dimanche 14 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Alexandre de Beauharnais , président sortant, ouvre la séance. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 11 août qui est adopté. M. le Président. Messieurs, une dèputation de citoyens de la section Poissonnière demande à
      ...
      a conduite de l'Assemblée nationale à son égard depuis le 21 juin, que celle qu'elle tiendra à la suite ne puissent être suspectes aux yeux d'aucun Français, qu'on ne puisse regarder aucun acte de son autorité, même aucune proposition énoncée à sa tribune, comme le résultat de quelque traité particulier fait avec lui, comme le prix de quelque promesse de sa part, ou la vengeance de quelque refus ?
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR DE BROGLIE. Séance du dimanche 14 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Alexandre de Beauharnais , président sortant, ouvre la séa
      ...
      autorité, même aucune proposition énoncée à sa tribune, comme le résultat de quelque traité particulier fait avec lui, comme le prix de quelque promesse de sa part, ou la vengeance de quelque refus ?
    • Séance du lundi 15 août 1791

      Séance du lundi 15 août 1791

      page 440 - 450
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR DE BROGLIE. Séance du lundi 15 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du samedi 13 août au matin, qui est adopté. M. le Président fait donner lecture, par un de MM. les secrétaires, d'une lettre de M. Cellier, accusateur public près le quatrième tribunal criminel é
      ...
      demanderont, sur les objets relatifs à leur admiriistration, ou lorsqu'ils seront requis de donner des éclâircissefcîénts. Ils 'seront également entendus sur les objets étrangers à leur administration, quand l'Assemblée nationale leur accordera la parole. » (Cette réduction ëst àdoptée.) (Là suite de la discussion est renvoyée à la séance de dëmâih.) M. le Président lève îa séancë à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR DE BROGLIE. Séance du lundi 15 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      n, quand l'Assemblée nationale leur accordera la parole. » (Cette réduction ëst àdoptée.) (Là suite de la discussion est renvoyée à la séance de dëmâih.) M. le Président lève îa séancë à trois heures.
    • Séance du mardi 20 août 1791, au matin

      Séance du mardi 20 août 1791, au matin

      page 576 - 594
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR BROLGLIE. Séance du mardi 20 août 1791 ,au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 18 août 1791 au matin, qui est adopté. M. le Président donne connaissance d'une (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. lettre du sieur Soufflot Le Romain, en date d'hier,
      ...
      vra s^ rople pour se'réhdrë à Griyet. « Le 6e régiment de cavalerie, partant de Poitiers, logera : Le 11 septembre, à Melun ; Le 12, à tîhauries : Les 13 et 14, à Meaux, d'où il continuera sa route pour Oivet. » (L'Assemblée autorise le passage de ces trou pis suivant la note du ministre de Ja guerre.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la prochaine séance et lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR BROLGLIE. Séance du mardi 20 août 1791 ,au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal
      ...
      ur Oivet. » (L'Assemblée autorise le passage de ces trou pis suivant la note du ministre de Ja guerre.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la prochaine séance et lève la séance à trois heures.
    • Séance du dimanche 21 août 1791

      Séance du dimanche 21 août 1791

      page 605 - 621
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR DE BROGLIE. Séance du dimanche 21 août 1791 (1). Là séance est ouverte à onze heures du matin. M. de Mailly de Châteaurenaud Messieurs, le district de Saint-Claude, département du Jura, doit fournir 200 volontaires pour les frontières; il s'en est présenté 1,200; tous voulaient partir ; on a été obligé de les faire tirer au sort pour les pacitiér: dans t
      ...
      ur à autre, de l'état de ces procédures. » (Ce décret est mis aux voix et adopté.) M. Vieillard (de Coutances),rapporteur. J'ai l'honneur enfin de demander, Messieurs, que l'Assemblée charge M. le Président de donner des témoignages de son approbation aux corps administratifs du département du Calvados (Cette proposition est mise aux voix et adoptée.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR DE BROGLIE. Séance du dimanche 21 août 1791 (1). Là séance est ouverte à onze heures du matin. M. de Mailly de Châteaurenaud Messieurs, le district de Saint
      ...
      sident de donner des témoignages de son approbation aux corps administratifs du département du Calvados (Cette proposition est mise aux voix et adoptée.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du lundi 22 août 1791

      Séance du lundi 22 août 1791

      page 621 - 639
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR DE BROGLIE. Séance du lundi 22 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture : 1° Du procès-verbal de la séance du samedi 20 aoûty au matin, qui est adopté', 2° D'une lettre de M. Sèranne, instituteur, qui fait hommage à l'Assemblée du prospectus d'une maison d'éducation nationale qu'il a établie. M.
      ...
      recherché ni poursuivi pour raison des écrits qu'il aura fait imprimer ou publier, sur quelque matière que ce soit, si ce n'est qu'il, ait provoqué à dessein la désobéissance à la loi, i'avilissement des pouvoirs constitués, et ,1a résistance à leurs actes, ou quelqu'une des actions déclarées crimes ou délits par la loi. » (Ce paragraphe est adopté.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR DE BROGLIE. Séance du lundi 22 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture : 1° Du procès-verbal de
      ...
      des pouvoirs constitués, et ,1a résistance à leurs actes, ou quelqu'une des actions déclarées crimes ou délits par la loi. » (Ce paragraphe est adopté.) M. le Président lève la séance à trois heures.
  • Tome 30 : Du 28 août au 17 septembre 1791 6 results
    • Séance du mercredi 7 septembre 1791

      Séance du mercredi 7 septembre 1791

      page 262 - 286
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mercredi 7 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du lundi 5 septembre au matin, qui est adopté. Un membre observe que dans le décret du 26 avril dernier d'après lequel la paroisse de Saint-Clair a dû être unie au département de l'Isère, il a été é
      ...
      e M. Mulot, le ^eul des commissaires qui soit resté à Avignon, prouvent l'urgence extrême d'une décision définitive sur cet objet. M. de Virieu insiste vivement pour que les commissaires soient entendus. Plusieurs membres : A samedi! à samedi 1 (L'Assemblée, consultée, décrète que le rapport sur l'état actuel d'Avignon lui sera fait samedi prochain.) M. le Président lève ht séance à quatre heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mercredi 7 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séanc
      ...
      us. Plusieurs membres : A samedi! à samedi 1 (L'Assemblée, consultée, décrète que le rapport sur l'état actuel d'Avignon lui sera fait samedi prochain.) M. le Président lève ht séance à quatre heures.
    • Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 436 - 554
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du samedi 10 septembre 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Malès , au nom des comités de Constitution et des rapports, fait la relue du décret rendu dans ia séance du 8 septembre dernier (2)'concernant les testaments passés dans les ci-devant provinces de Vivarais, Lyonnais, Forez et Beaujolais. (L'Assemblée en
      ...
      es de la marhine politique, on profitera du temps où l'héritier présomptif de la couronne ne sera pas encore s Tti de la classe des simples citoyens, pour le faire voyager avec fruit, soit dans le pays qu'il doit gouverner, soit dans les Etats voisins, sur lesquels il lui sera sans doute avantageux d'avoir des connaissances précises et dont la vue peut lui fournir d'utiles objets de comparaison. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du samedi 10 septembre 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Malès , au nom des comités de Constitution et des rap
      ...
      s qu'il doit gouverner, soit dans les Etats voisins, sur lesquels il lui sera sans doute avantageux d'avoir des connaissances précises et dont la vue peut lui fournir d'utiles objets de comparaison. »
    • Séance du lundi 12 septembre 1791

      Séance du lundi 12 septembre 1791

      page 563 - 607
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du lundi 12 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal delà séance du dimanche 11 septembre,qui est adopté. M. Camus. Il arrive journellement à Paris un grand nombre de députés élus à la prochaine législature, qui manifestent le désir d'assister aux téances de l'Assem
      ...
      ont envoyés par les puissances étrangères pour s'instruire à l'école, et qui seront admis comme par le passé, ainsi que sur les travaux, seront tenus de se conformer au présent règlement dans tout ce qui concerne la police intérieure et extérieure. » (Ce projet a été arrêté le 12 du présent mois de septembre 1791, dans une assemblée des ponts et chaussées, présidée par le ministre de l'intérieur )
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du lundi 12 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal delà séance d
      ...
      qui concerne la police intérieure et extérieure. » (Ce projet a été arrêté le 12 du présent mois de septembre 1791, dans une assemblée des ponts et chaussées, présidée par le ministre de l'intérieur )
    • Séance du samedi 17 septembre 1791, au matin

      Séance du samedi 17 septembre 1791, au matin

      page 715 - 755
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 17 septembre 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Paul Nairac , député de Bordeaux, qui était absent par congé, annonce son retour à l'Assemblée. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 15 septembre au matin, qui est adopté. M. de Liancourt , au nom du comité de mendi
      ...
      n'ayant pas complété leur exercice, resteront au directoire. Il est important de statuer sur cet objet qui peut se présenter quelquefois et sur lequel je prie l'Assemblée de porter toute son attention. M. Lanjuinais. Je demande le renvoi de cette question au comité de Constitution pour en rendre compte demain. (Ce renvoi est décrété.) M. le Président lève la séance à trois heures. FIN DU TOME XXX.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 17 septembre 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Paul Nairac , député de Bordeaux, qui était absent par c
      ...
      . M. Lanjuinais. Je demande le renvoi de cette question au comité de Constitution pour en rendre compte demain. (Ce renvoi est décrété.) M. le Président lève la séance à trois heures. FIN DU TOME XXX.
    • Séance du mardi 30 août 1791, au matin

      Séance du mardi 30 août 1791, au matin

      page 56 - 79
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mardi 30 août 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du samedi 27 août, qui est adopté. M. Bouche. Messieurs, il y a dans l'ordre judiciaire des règles importantes à établir pour l'intérêt des justiciables et la pureté de la justice. Il s'est intr
      ...
      illustres fondateurs de la liberté française. C'est avec une joie bien vive que nous avons vu nos efforts couronnés de succès : il ne manquera rien à notre satisfaction, Messieurs, si vous les honorez de votre approbation. Au bureau des commissaires, ce 30 août 1791. Signé: GuiiXQTlN, ûupl,-rlch, n'Ai-• guillon, f S., évêque de Rodez, L.-M. Lepelletjer,Lapoule, Louis-Marthe de GoUY, commissaires.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mardi 30 août 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la s
      ...
      z de votre approbation. Au bureau des commissaires, ce 30 août 1791. Signé: GuiiXQTlN, ûupl,-rlch, n'Ai-• guillon, f S., évêque de Rodez, L.-M. Lepelletjer,Lapoule, Louis-Marthe de GoUY, commissaires.
    • Séance du vendredi 2 septembre 1791

      Séance du vendredi 2 septembre 1791

      page 145 - 171
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du vendredi 2 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 31 août, qui est adopté. M. Bouche remet sur le bureau un mémoire des procureurs au ci-devant bailliage de Versailles, lendant à obtenir des indemnités à cause de la suppression de leurs
      ...
      aux voix! M. Merlin , (le n'est pas dans le tumulte qu'on peut délibérer; je demande que l'on attende que l'ordre soit rétabli. Un grand nombre de membres : Aux voix I aux voix! M. Prieur. Monsieur le Président... (Bruit.) Plusieurs membres : Le renvoi aux comités! (L'Assemblée, consultée, décrète, après une épreuve douteuse, le renvoi aux comités.) M. le Président lève la séance à quatre heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du vendredi 2 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séanc
      ...
      e Président... (Bruit.) Plusieurs membres : Le renvoi aux comités! (L'Assemblée, consultée, décrète, après une épreuve douteuse, le renvoi aux comités.) M. le Président lève la séance à quatre heures.
  • Tome 31 : Du 17 au 30 septembre 1791 showing 10 of 11 results view all
    • Séance du vendredi 23 septembre 1791

      Séance du vendredi 23 septembre 1791

      page 238 - 265
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du vendredi 23 septembre 1791 (1) La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mougins de Roquefort demande, que M. Baudouin, imprimeur de l'As,-emblée nationale, soit tenu d'envoyer aax députés actuels un exemplaire de tous les objets qui auront été imprimés par les ordres de l'Assemblée. M. Bouche dit qu'en effet M. Baudouin a pris l'engag
      ...
      contraire, diront non. (Il est procédé à l'appel nominal.) M. le Président Voici, Messieurs, le résultat de l'appel nominal : sur 498 votants, il y a 307 voix contre l'ajournement, et 191 pour ; en conséquence, l'Assemblée nationale décrète qu'il n'y a pas lieu à l'ajournement. (La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain.) M. le Président lève la séance à quatre heures un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du vendredi 23 septembre 1791 (1) La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mougins de Roquefort demande, que M. Baudouin, imprimeur de l'As
      ...
      onséquence, l'Assemblée nationale décrète qu'il n'y a pas lieu à l'ajournement. (La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain.) M. le Président lève la séance à quatre heures un quart.
    • Séance du samedi 24 septembre 1791

      Séance du samedi 24 septembre 1791

      page 265 - 313
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 24 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Darnaudat secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 22 septembre, qui est adopté. M. Target observe que, tout ayant la jplus grande importance dans l'acte constitutionnel, il croit devoir relever une légère erreur qu'il a aperçuedans les exemp
      ...
      t que des envieux. Des envieux!... mes chers dénonciateurs, avez-vous calculé tout le parti que l'amour-propre peut tirer de ce mot? Cependant prenez-y garde ; si vous ne prouvez pas les horreurs que vous âvez avancées, on dira que vous avez fait des mensonges et que j'ai fait des jaloux. L'orgueil sera pour moi, la honte sera pour vous. Signé : Louis-Marthe de Gouy, député à VAssemblée nationale.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 24 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Darnaudat secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance
      ...
      vous âvez avancées, on dira que vous avez fait des mensonges et que j'ai fait des jaloux. L'orgueil sera pour moi, la honte sera pour vous. Signé : Louis-Marthe de Gouy, député à VAssemblée nationale.
    • Séance du lundi 26 septembre 1791, au matin

      Séance du lundi 26 septembre 1791, au matin

      page 339 - 356
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du lundi 26 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 25 septembre, qui est adopté. M. Darnaudat Messieurs, je n'ai pas voulu m'élever hier contré les secours accordés aux divers départements (?) ; mais je dois pour mon honneur, pour celui de
      ...
      er d'obtenir de l'auguste Assemblée que vous présidez, un décret .qui le mette au rang, de vos concitoyens, en lui imposant les mêmes devoirs que tout bon Français aime à remplir envers sa nation, sa loi et son roi. (Applaudissements.) « Je suis, etc. « Signé : Joseph Gorany. » (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette lettre au comité de Constitution.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du lundi 26 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d
      ...
      loi et son roi. (Applaudissements.) « Je suis, etc. « Signé : Joseph Gorany. » (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette lettre au comité de Constitution.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du lundi 26 septembre 1791, au soir

      Séance du lundi 26 septembre 1791, au soir

      page 356 - 364
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDNET. Séance du lundi 26 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président annonce Yhommage fait à l'Assemblée par M. Meynier de Salinelles, un de ses membres, d'un exemplaire d'un ouvrage intitulé : « Maximes du droit naturel sur le bonheur. » (L'Assemblée ordonne qu'il sera fait mention honorable de c
      ...
      procureur de la commune. » Plusieurs membres présentent des observations relativement à la foi que l'on doit ajouter aux rapports de gardes qui ne sont que les agents ou commis de particuliers par rapport à leurs propriétés individuelles. (L'Assemblée prononce l'ajournement de cet article et renvoie la suite de là discussion à la séance de demain soir.) M. le Président lève la séance à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDNET. Séance du lundi 26 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président annonce Yhommage fait à l'Ass
      ...
      port à leurs propriétés individuelles. (L'Assemblée prononce l'ajournement de cet article et renvoie la suite de là discussion à la séance de demain soir.) M. le Président lève la séance à dix heures.
    • Séance du mardi 27 septembre 1791, au matin

      Séance du mardi 27 septembre 1791, au matin

      page 364 - 391
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance dumardi 27 septembre 1791 , au matin(\). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche. Messieurs, l'Assemblée nationale a décrété hier soir que les députés d'Avignon et du Comtat-Venaissin seraient entendus aujourd'hui à midi à la barre. J'ai eu occasion de voir ces messieurs et je les ai fait convenir qu'il suffisait qu'ils fussent e
      ...
      des paroisses du district de Morlaix ; $ A- celui du même jour, qui supprjpie les alternats des administrations de département et de district; « A celui du même jopr, relatif à la circonscription des paroisses du c^tnet de Pont-Croix ; « A celui du même jour, relatif à la circonscription des paroisses du district de Lésnevén ». Signé : M.-L.-F. DUPORT. M. le Président lève la séance trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance dumardi 27 septembre 1791 , au matin(\). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche. Messieurs, l'Assemblée nationale a décrété hier s
      ...
      paroisses du c^tnet de Pont-Croix ; « A celui du même jour, relatif à la circonscription des paroisses du district de Lésnevén ». Signé : M.-L.-F. DUPORT. M. le Président lève la séance trois heures.
    • Séance du mardi 27 septembre 1791, au soir

      Séance du mardi 27 septembre 1791, au soir

      page 391 - 424
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY, EX-PRÉSIDENT. Séance du mardi 27 septembre 1791 , au soir (1). La séanee est ouverte à six heures du soir. Un de MM, les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du lundi 26 septembre. quf est adopté. M. Lallemand de Sainte-Croix fait hommage à l'Assemblée du procès-verbal de son voyage aérien, qui a eu }ieu le 18 de ce mpis, jour de la pr
      ...
      ant ppur c^usiq ^pqfir, tion ou l'usage des eaux ci-dessus énoncés, sont supprimées sans indemnité. Art. 3. Néanmoins, si lesdites redevances étaient établies conjointement et confusément sur des concessions d'eau et des terrains, bâtiments ou usines, elles subsisteront dans leur entier jusqu'au rachat. Art. 4. Toutes autres lois ou coutumes, dans toute l'étendue du royaume, sont entièrement abro-
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY, EX-PRÉSIDENT. Séance du mardi 27 septembre 1791 , au soir (1). La séanee est ouverte à six heures du soir. Un de MM, les secrétaires fait lecture du procès
      ...
      essions d'eau et des terrains, bâtiments ou usines, elles subsisteront dans leur entier jusqu'au rachat. Art. 4. Toutes autres lois ou coutumes, dans toute l'étendue du royaume, sont entièrement abro-
    • Séance du mercredi 28 septembre 1791, au matin

      Séance du mercredi 28 septembre 1791, au matin

      page 424 - 476
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DB M. THOURET. Séan ce du mercredi 28 septembre 1791 ,aumatin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Phélines , au nom du comité militaire, annonce qu'il s'est glissé plusieurs erreurs dans la rédaction du décret sur la composition de Varmée rendu le 18 août 1790 (2) ; il donne lecture des articles à substituer aux articles erronés insérés dans le proc
      ...
      08 livres par aspirant. Ces sommes restantes, réunies, seront employées, sous la surveillance du directoire du département et des directeurs de l'école, à l'achat et entretien des livres, instruments de mathématiques et de physique, cartes géographiques, plans, dessins, crayons, couleurs, papiers, plumes, encre, armes et autres ustensiles nécessaires pour les cours, exercices militaires et jeux. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DB M. THOURET. Séan ce du mercredi 28 septembre 1791 ,aumatin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Phélines , au nom du comité militaire, annonce qu'il
      ...
      de mathématiques et de physique, cartes géographiques, plans, dessins, crayons, couleurs, papiers, plumes, encre, armes et autres ustensiles nécessaires pour les cours, exercices militaires et jeux. »
    • Séance du jeudi 29 septembre 1791, au matin

      Séance du jeudi 29 septembre 1791, au matin

      page 538 - 624
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du jeudi 29 septembre 1791 , au Matin (t). La séance est ouverte à 9 heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une note du minisire de la justice contenant l'état des décrets auxquels il a donné ordre d'apposer le sceau de l'Etat et dont il a ordonné l'expédition en vertu des décrets des 21 et 25 juin dernier. Cette note est ain
      ...
      peut pas prendre comme un de ses actes le rapport de son comité; je me borne donc à demander qu'il soit impriménon comme instruction, mais comme rapport. Voici, en conséquence, le dernier article que je propose : Art. 4. « L'Assemblée nationale décrète que le rapport de son ancien comité de Constitution sera imprimé avec la présente loi. » (Adopté.) M. le Président lève la séance à quatre heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du jeudi 29 septembre 1791 , au Matin (t). La séance est ouverte à 9 heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une note du minisir
      ...
      je propose : Art. 4. « L'Assemblée nationale décrète que le rapport de son ancien comité de Constitution sera imprimé avec la présente loi. » (Adopté.) M. le Président lève la séance à quatre heures.
    • Séance du jeudi 29 septembre 1791, au soir

      Séance du jeudi 29 septembre 1791, au soir

      page 624 - 668
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR. DE BROGLIE, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudis 29 septembre 1791 , au soir( 1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Heurtault-Lamerville , au nom ducomité d'agriculture et de commerce, observe qu'il y a une contradiction entre deux articles du décret rendu hier matin et relatif aux lois rurales (2) : la disposition de 8 jours pour la poursuite de
      ...
      u roi, condamne Jacques à.....(exprimer la peine) conformément à l'article du T..... du Code pénal, dont il a été fait lecture, lequel est ainsi, conçu (insérer le texte) ordonne que le présent' jugement sera mis à exécution à la diligence du commissaire du roi. Fait à.....le.....en l'audience du tribunal où étaient présents N. et N., juges du tribunal, qui ont signé la minute du présent jugement.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR. DE BROGLIE, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudis 29 septembre 1791 , au soir( 1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Heurtault-Lamerville , au nom du
      ...
      ent sera mis à exécution à la diligence du commissaire du roi. Fait à.....le.....en l'audience du tribunal où étaient présents N. et N., juges du tribunal, qui ont signé la minute du présent jugement.
    • Séance du mardi 20 septembre 1791, au soir

      Séance du mardi 20 septembre 1791, au soir

      page 115 - 123
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 20 septembre 1791 , ay solr (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une adresse du sieur Athanase Auger, membre de plu sieurs académies, sur le plan d'instruction proposé par M. de Talleyrand-Périgord au nom de divers comités. M. Dupont au nom du comité des contributions
      ...
      avant si la séance sera levée aussitôt après l'appel nominal. (L'Assemblée, consultée, décide l'ànïrihâtlVë ët passe à l'appel nominal.) M. le Président Le résultat de l'appel nomi- nal est 149 voix pour le noneX 117 pour lè oûi. En conséquence, l1 Assemblée nationale décrète qu'il n'y a pas lieu à ajourner l'affaire de Monaco à la prochaine législature. M. le Président lève la Séance ft 9 beurès.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 20 septembre 1791 , ay solr (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une
      ...
      our le noneX 117 pour lè oûi. En conséquence, l1 Assemblée nationale décrète qu'il n'y a pas lieu à ajourner l'affaire de Monaco à la prochaine législature. M. le Président lève la Séance ft 9 beurès.
  • Tome 52 : Du 22 septembre au 26 octobre 1792 9 results
    • Séance du mardi 25 septembre 1792, au matin

      Séance du mardi 25 septembre 1792, au matin

      page 128 - 145
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 25 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉtion, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 24 septembre 1792. (La Convention nationale en adopte la rédaction.) Camus, garde général des archives nationales et secrétaire, fait lecture des procès-verbaux du corps électoral du
      ...
      perturbateurs stipendiés, pour délivrer Paris de ses agitateurs, enfin pour rendre le peuple bien intentionné àFexercice de sa volonté propre et pure, et lui faire goûter les vrais avantages d’une association d’hommes sages et libres. « Le ministre de Vintérieur, « Signé : Roland. » (La Convention ajourne l’examen de cette lettre a sa prochaine séance.) (La séance est levée à six heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 25 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉtion, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      sociation d’hommes sages et libres. « Le ministre de Vintérieur, « Signé : Roland. » (La Convention ajourne l’examen de cette lettre a sa prochaine séance.) (La séance est levée à six heures du soir.)
    • Séance du mardi 26 septembre 1792, au matin

      Séance du mardi 26 septembre 1792, au matin

      page 152 - 166
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 26 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉTION. La séance est ouverte à dix heures du matin. Vergniaud, secrétaire, donne lecture des lettres et adresses suivantes : 1° Lettre des administrateurs du district de-Champlitte, par laquelle ils annoncent que, quoique ce district ne soit composé que de 76 communes, plus de 1,400 hommes en sont pariis. pour aller
      ...
      inistre des affaires étrangères, son compte, et la réponse faite par le conseil exécutif provisoire soient imprimés et envoyés aux départements et aux armées. (La Convention décrète cette proposition.) (1) (1) Nous donnons ici l’extrait du registre des délibérations^ Conseil exécutif provisoire qui contient la Le Président annonce qu’il y aura séance ce soir. (La séance est levée à quatre heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 26 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉTION. La séance est ouverte à dix heures du matin. Vergniaud, secrétaire, donne lecture des lettres et adresses suiva
      ...
      ) (1) (1) Nous donnons ici l’extrait du registre des délibérations^ Conseil exécutif provisoire qui contient la Le Président annonce qu’il y aura séance ce soir. (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du jeudi 27 septembre 1792, au soir

      Séance du jeudi 27 septembre 1792, au soir

      page 181 - 187
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 27 septembre 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE CONDORCET, vice-président. La séance est ouverte à huit heures du soir. Un secrétaire donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de Seruan, ministre de la guerre, par laquelle il rend compte de l’état des armées françaises; elle est ainsi conçue (1) : « Paris, le 27 septembre 1792 , l’an Ier de la République. « Mo
      ...
      pas être connu, donne 10 livres pour les veuves Le citoyen Vènard, 320 livres et une boîte d’or; Le citoyen Ecalard, sa croix de Saint-Louis; Le citoyen Bouillon, une croix de Saint-Louis et une de Saint-Hubert, enrichie de pierreries. (La Convention accepte ces offrandes et en décrète la mention honorable au procès-verbal, dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à minuit.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 27 septembre 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE CONDORCET, vice-président. La séance est ouverte à huit heures du soir. Un secrétaire donne lecture des lettres suivante
      ...
      int-Hubert, enrichie de pierreries. (La Convention accepte ces offrandes et en décrète la mention honorable au procès-verbal, dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à minuit.)
    • Séance du lundi 1 octobre 1792

      Séance du lundi 1 octobre 1792

      page 259 - 274
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 1er octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Rabaut de Saint-Etienne, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 30 septembre et, sur quelques observations relatives à l’inexactitude de la rédaction de certaines propositions, fait sentir la nécessité d’exécuter le décret qui ordonne
      ...
      our fournir aux dépenses que cette division des armées nécessitera. » Le citoyen Jean-Pierre Banal, commissaire des guerres, donne, pour les frais de la guerre de la liberté et de l’égalité, sa croix de Saint-Louis. (La Convention nationale décrète qu’il sera fait mention honorable de ce don au procès-verbal et qu’extrait en sera envoyé au donateur.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 1er octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Rabaut de Saint-Etienne, secrétaire, donne lecture du procès-ver
      ...
      de Saint-Louis. (La Convention nationale décrète qu’il sera fait mention honorable de ce don au procès-verbal et qu’extrait en sera envoyé au donateur.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
    • Séance du vendredi 5 octobre 1792

      Séance du vendredi 5 octobre 1792

      page 334 - 360
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 5 octobre 1792 . Présidence de Delacroix, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre des administrateurs du département de l'Yonne, qui envoient extrait du procès-verbal de leur séance du 23 septembre, relatif à la promulgation des décrets de la Convention,
      ...
      de la guerre peut en avoir fait une destination particulière; que, d’ailleurs, les décrets rendus sur la formation de la gendarmerie, obligent ceux qui la composent à se monter à leurs frais, au moyen de la paye et des masses qui leur sont accordées. (La Convention nationale décrète le renvoi de la demande du colonel Verrières au ministre de la guerre.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 5 octobre 1792 . Présidence de Delacroix, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et péti
      ...
      de la paye et des masses qui leur sont accordées. (La Convention nationale décrète le renvoi de la demande du colonel Verrières au ministre de la guerre.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du mercredi 10 octobre 1792

      Séance du mercredi 10 octobre 1792

      page 429 - 449
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 10 octobre 1792 . PRÉSIDENCE de DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Vergniaud, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 9 octobre 1792, au matin. (La Convention nationale en adopte la rédaction.) Lasource, secrétaire, donne lecture de différentes lettres, adresses et pétitions dans l’ordre suivant : 1° L
      ...
      5 RECAPITULATION : Désignation des tableaux. Nombre des 47 75 39 Nombre des matrices Totalité..................... 8 623 l‘r (Plus des trois quarts)................... 2e (Plus des deux tiers) ................... 3e (Plus de moitié). 4e (Plus du tiers)... 5e (Moins du quart). municipalités, de rôles envoyées. 8,623 25,091 23,407 1,203 2,447 1,818 875 Totaux......... 40,059 835 1,452 776 161 35,254
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 10 octobre 1792 . PRÉSIDENCE de DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Vergniaud, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la s
      ...
      ............ 3e (Plus de moitié). 4e (Plus du tiers)... 5e (Moins du quart). municipalités, de rôles envoyées. 8,623 25,091 23,407 1,203 2,447 1,818 875 Totaux......... 40,059 835 1,452 776 161 35,254
    • Séance du vendredi 12 octobre 1792

      Séance du vendredi 12 octobre 1792

      page 463 - 476
      HCONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 12 octobre 1792 PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Poultier, au nom du comité de la guerre, fait un rapport et présente un projet de décret pour approuver la conduite des administrateurs du département de l'Ain, relativement aux volontaires actuellement disponibles, il s’exprime ainsi : Citoyens, Le 24 juillet d
      ...
      sieur Tellier, relative aux cautionnements déposés par le sieur Maubaillarcq, ancien trésorier particulier des colonies, entre les mains des trésoriers généraux. Décret sur la dénonciation faite des comptes du concierge de la Force, par le sieur Beau-chêne. Décret relatif à une pétition du sieur Rouillé de l’Etang, concernant les comptes du sieur Delacroix, son préposé à Perpignan. DATES DES LOIS.
      HCONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 12 octobre 1792 PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Poultier, au nom du comité de la guerre, fait un rapport et pr
      ...
      omptes du concierge de la Force, par le sieur Beau-chêne. Décret relatif à une pétition du sieur Rouillé de l’Etang, concernant les comptes du sieur Delacroix, son préposé à Perpignan. DATES DES LOIS.
    • Séance du vendredi 19 octobre 1792

      Séance du vendredi 19 octobre 1792

      page 568 - 583
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 19 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE guadet, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Sieyès, secrétaire, donne lecture des pétitions, adresses et lettres dans l’ordre suivant : 1° Adresse des membres de la Société des Amis de là liberté et de l'égalité, établie à Morlaix, qui adhèrent au décret qui abolit la royauté en France et promettent de défe
      ...
      r qu’on suppose à la Commune entière ce qui ne peut être que le crime de quelques individus, je demande que l’on ensevelisse dans l’oubli la pétition qui vous a été présentée, et que la Convention maintienne le décret par lequel elle passe à l’ordre du jour. (Vifs applaudissements.) (La Convention passe à l’ordre du jour sur la demande d’impression.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 19 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE guadet, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Sieyès, secrétaire, donne lecture des pétitions, adresses et let
      ...
      ntienne le décret par lequel elle passe à l’ordre du jour. (Vifs applaudissements.) (La Convention passe à l’ordre du jour sur la demande d’impression.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
    • Séance du vendredi 26 octobre 1792

      Séance du vendredi 26 octobre 1792

      page 679 - 699
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 26 octobre 1792 . PRÉSIDENCE de GUADET, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais, secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de Clavière, ministre des contributions publiques, pour accompagner l’envoi de plusieurs exemplaires de l’état de situation, au 20 du présent mois, de la confection des matrices des rôles de l
      ...
      eux les portes de l’oubli. De Dieu seul j’attends mes dommages et les réparations de mes malheurs. Je me suis flatté, Messieurs, d’obtenir de vous l’affranchissement de mon esclavage et de ma proscription, je vous en fais la prière en vous demandant le rapport de mon décret. « Signé : BLANCGILLY. » FIN DU TOME LII. ERRATUM. Page 112, colonne 2, ligne 35. — Au lieu de Lespinasse, lire : Despinassy.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 26 octobre 1792 . PRÉSIDENCE de GUADET, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais, secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1°
      ...
      tion, je vous en fais la prière en vous demandant le rapport de mon décret. « Signé : BLANCGILLY. » FIN DU TOME LII. ERRATUM. Page 112, colonne 2, ligne 35. — Au lieu de Lespinasse, lire : Despinassy.
  • Tome 53 : Du 27 octobre au 30 novembre 1792 showing 10 of 13 results view all
    • Séance du samedi 3 novembre 1792

      Séance du samedi 3 novembre 1792

      page 123 - 136
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 3 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Kersaint ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 2 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Grégoire ,secrétaire, lit l'analyse de différentes adresses, lettres et pétitions envoyées à la Convention, dans l'or
      ...
      commissaires de la Convention nationale avaient fait maréchal de camp ; cet officier, qui s'était distingué pendant le Dombardement, mérite ce grade de maréchal de camp, et je vous prie de vouloir bien lui envoyer le brevet. Avant de quitter Lannoy, j'ai eu le plaisir de travailler à y replanter l'arbre de la liberté. (Applaudissements.) « Signé : Labourdonnaie. » (La séance est levée à 4 heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 3 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Kersaint ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      n lui envoyer le brevet. Avant de quitter Lannoy, j'ai eu le plaisir de travailler à y replanter l'arbre de la liberté. (Applaudissements.) « Signé : Labourdonnaie. » (La séance est levée à 4 heures.)
    • Séance du lundi 5 novembre 1792

      Séance du lundi 5 novembre 1792

      page 151 - 198
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 5 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean Debry , secrétaire, donne lecture du procès-verbal ae la séance du dimanche 4 novembre 1792. (La Convention en adopte là rédaction.) Un membre, au nom du comité des décrets, propose de porter à 1,800 livres le traitement du secrétaire-commis chargé
      ...
      ? Qu'importe la source d'où elie découle, et les motifs qui l'ont inspirée? Ne nous passionnons que pour le bien, élevons-nous à la hauteur de l'auguste mission dont nous sommes honorés. La nation attend de nous son bonheur; ne fatignonspas plus longtemps son impatience. L'Europe vous contemple, la postérité vous jugera. Je demande donc que nous nous occupions des grands intérêts de la République.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 5 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean Debry , secrétaire, donne lecture du procès-verb
      ...
      end de nous son bonheur; ne fatignonspas plus longtemps son impatience. L'Europe vous contemple, la postérité vous jugera. Je demande donc que nous nous occupions des grands intérêts de la République.
    • Séance du mardi 6 novembre 1792

      Séance du mardi 6 novembre 1792

      page 198 - 272
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 6 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président, et de pétion, ancien président. présidence de hérault de séchelles,président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Barère de Vieuzac ,secrétaire, annonce les dons patriotiques suivants : 1° La citoyenne veuve Dulingondois, fait parvenir la décoration militaire de feu son mari; 2° Le citoye
      ...
      nd empressement; malgré les forces considérables de nos ennemis dans l'Electorat de Trêves et le duché de Luxembourg composé de l'armée Prussienne et Autrichienne, sous les ordres de Hohenlohe. « Le Général d'armée du Centre, « Signé : kellermann. » (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 218, la lecture de cette lettre par Lanjuinais. (2) Archives nationales, Carton C 239, chemise 260, pièce n° 25.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 6 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président, et de pétion, ancien président. présidence de hérault de séchelles,président. La séance est ouvert
      ...
      énéral d'armée du Centre, « Signé : kellermann. » (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 218, la lecture de cette lettre par Lanjuinais. (2) Archives nationales, Carton C 239, chemise 260, pièce n° 25.
    • Séance du samedi 10 novembre 1792

      Séance du samedi 10 novembre 1792

      page 337 - 351
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 10 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Grégoire , secrétaire, présente l'extrait ci-joint des lettres ministérielles, adresses et pétitions, dont l'Assemblée décrète le renvoi à ses divers comités: 1° Lettre des administrateurs composant le conseil général du département du Bas
      ...
      onsables sur tous leurs biens des pertes que leur négligence aura occasionnées a la République, sans préjudice des autres poursuites qui pourraient être exercées contre eux. Art. 22. « Il sera accordé au dénonciateur de toutes contraventions aux dispositions ci-dessus, le huitième des sommes qui seront rentrées au trésor public par l'effet de la dénonciation. » (La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 10 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Grégoire , secrétaire, présente l'extra
      ...
      au dénonciateur de toutes contraventions aux dispositions ci-dessus, le huitième des sommes qui seront rentrées au trésor public par l'effet de la dénonciation. » (La séance est levée à cinq heures.)
    • Séance du samedi 27 octobre 1792

      Séance du samedi 27 octobre 1792

      page 2 - 19
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 27 octobre 1792 . présidence de guadet, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 26 octobre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Kersaint ,secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1 ° Lettres et pièces envoyées par le procureur général
      ...
      it évidemment nul; 3° que cet acte ne devrait pas porter le nom de décret, mais de déclaration de plusieurs citoyens, membres de la Convention nationale, et qu'il devrait être signé d'eux; et enfin qu'il ne devrait être inséré dans les registres de la Convention que comme un dépôt apporté par les déclarants. Telle est mon opinion. Qu'on me prouve qu'elle est erronée et je suis prêt à l'abandonner.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 27 octobre 1792 . présidence de guadet, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séanc
      ...
      'il ne devrait être inséré dans les registres de la Convention que comme un dépôt apporté par les déclarants. Telle est mon opinion. Qu'on me prouve qu'elle est erronée et je suis prêt à l'abandonner.
    • Séance du lundi 19 novembre 1792

      Séance du lundi 19 novembre 1792

      page 470 - 485
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 19 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 15 novembre 1792, au soir. (La Convention en adopte la rédaction.) . Le même secrétaire donne lecture du prOcès-verbal de la séance du vendredi 16 novembre 1792. (La Convention en. adopte la
      ...
      n de venir m'attaquer, quelque nombreuses que soient les forces qu'il a vis-à-vis de moi ; il faudrait qu'il pénétrât par un pays difficile, et il vient d'en reconnaître les inconvénients. Je désire vivement vous voir, et vous assurer de la tendre amitié aue j'aurai toute ma vie pour vous, mon cher collègue. « Le citoyen général d'armée, « Signé : CUSTINE. » Pour copies conformes, Signé : CUSTINE.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 19 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance
      ...
      ivement vous voir, et vous assurer de la tendre amitié aue j'aurai toute ma vie pour vous, mon cher collègue. « Le citoyen général d'armée, « Signé : CUSTINE. » Pour copies conformes, Signé : CUSTINE.
    • Séance du lundi 20 novembre 1792

      Séance du lundi 20 novembre 1792

      page 486 - 497
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 20 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 18 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Le mime secrétaire donne lecture d'une lettre de Roland, ministre'de l'intérieur, qui annonce à la Conventio
      ...
      hoix des quatre commissaires qui doivent assister au numérotage et à la signature des pièces apportées par le ministre de l'intérieur). (La séance est levée à cinq heures du soir.) (Les commissaires, les deux secrétaires Carra et Defermon, et le ministre de Vintérieur ne désem-mrent pas la séance jusqu'à ce que les pièces aient Hé signées et numérotées, au nombre de 625, à une heure après minuit).
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 20 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau, secrétaire, donne lecture du procès
      ...
      les deux secrétaires Carra et Defermon, et le ministre de Vintérieur ne désem-mrent pas la séance jusqu'à ce que les pièces aient Hé signées et numérotées, au nombre de 625, à une heure après minuit).
    • Séance du dimanche 28 octobre 1792

      Séance du dimanche 28 octobre 1792

      page 19 - 29
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 28 octobre 1792 . présidence de guadet, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Kersaint ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 27 octobre 1792. Rewbell. Le décret par lequel les membres de la Convention, sur la proposition de Gensonné, se sont volontairement interdits toute fonction publique pendant six années apr
      ...
      urs moyens. « Vous rendrez la vie et le bonheur à ceux qui vous jurent une fidélité et un respect qui ne finiront qu'avec leur vie, et qui vous prient de présenter leur respectueuse adresse à la Convention nationale. « J'ai l'honneur d'être avec le plus profond respect, Messieurs, votre très humble et très obéissant serviteur, « Signé : Miser, « Officier français au rassemblement de M. de Condé. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 28 octobre 1792 . présidence de guadet, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Kersaint ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séanc
      ...
      ntion nationale. « J'ai l'honneur d'être avec le plus profond respect, Messieurs, votre très humble et très obéissant serviteur, « Signé : Miser, « Officier français au rassemblement de M. de Condé. »
    • Séance du mercredi 28 novembre 1792

      Séance du mercredi 28 novembre 1792

      page 628 - 651
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 28 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Defermon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 26 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Mailhe , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du citoyen David Leroi, qui adresse
      ...
      les faire partir à jours et heures fixes, et conduire par des relais; le privilège dont jouissaient à cet égard les messageries nationales demeurant aboli. « Art. 23. Les dispositions de tous les décrets rendus sur le fait des messageries, coches et voitures d'eau, ainsi que les anciens règlements, non abrogés, continueront d'être exécutés en tout ce qui n'est pas contraire aux susdits articles ».
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 28 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Defermon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la s
      ...
      ets rendus sur le fait des messageries, coches et voitures d'eau, ainsi que les anciens règlements, non abrogés, continueront d'être exécutés en tout ce qui n'est pas contraire aux susdits articles ».
    • Séance du jeudi 29 novembre 1792, au matin

      Séance du jeudi 29 novembre 1792, au matin

      page 652 - 672
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 29 novembre 1792 , au matin. présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures un quart. Barère de Vieuzac , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi, 27 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Defermon , secrétaire donne lecture de deux adresses : l'une de la Société des amis de la liberté et de Végali
      ...
      leurs facteurs, notoirement connus pour être dans l'usage de voyager pour les affaires de commerce, décrète que les certificats de résidence et passeports ordonnés par les précédentes lois, seront délivrés aux marchands, négociants et leurs facteurs, dans les formes que lesdites lois ont prescrites. » (La Convention adopte ce projet de décret.) (La séance a été levée à trois heures trois quarts.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 29 novembre 1792 , au matin. présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures un quart. Barère de Vieuzac , secrétaire, donne lecture du procè
      ...
      livrés aux marchands, négociants et leurs facteurs, dans les formes que lesdites lois ont prescrites. » (La Convention adopte ce projet de décret.) (La séance a été levée à trois heures trois quarts.)
  • Tome 54 : Du 1er au 10 décembre 1792 5 results
    • Séance du lundi 10 décembre 1792, au matin

      Séance du lundi 10 décembre 1792, au matin

      page 726 - 738
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 10 décembre 1792 ,au matin. PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin( Mailhe , secrétaire, donne lecture du procès-verbal dé la séance du jeudi, 6 décembre 1792. Chabot. Je demande la parole sur le décret qui est mentionné dans ce procès-verbal, relativement à la pétition d'un curé nommé juge de paix (1) ; vous l'a
      ...
      Debry. Notre plus sûr e garde est l'amour du peuple ; je demande le renvoi au comité. (La Convention nationale décrète que son Président et les commissaires inspecteurs de la salle demeurent chargés dé tout ce qui est relatif à la police de la Convention et au dehors, pendant le temps que durera la discussion relative au jugement du ci-devant roi.) (1% séance est levêë à trois heures après-midi.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 10 décembre 1792 ,au matin. PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin( Mailhe , secrétaire, donne lecture du procès-v
      ...
      dé tout ce qui est relatif à la police de la Convention et au dehors, pendant le temps que durera la discussion relative au jugement du ci-devant roi.) (1% séance est levêë à trois heures après-midi.)
    • Séance du dimanche 2 décembre 1792, au matin

      Séance du dimanche 2 décembre 1792, au matin

      page 26 - 50
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 2 décembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAG, président. La séance est ouverte à dix heures et demie. Mailhe , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de Roland, ministre de l'intérieur, relativement au serment civique que tout pensionnaire de l'Etat est obligé de prêter. (La Convention renvoie la let
      ...
      pétition n'a pas le succès que nous avons le droit d'en attendre, alors nous en ferons une nouvelle qui sera la dernière, dans laquelle nous dévoilerons tous les traîtres qui, sous le masque du patriotisme, veulent renverser le saint édifice de la liberté et de l'égalité. Et alors nous verrons si vous vous foutrez toujours de nous. Paris, ce 28 novembre 1792 , l'an Ier de la République française.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 2 décembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAG, président. La séance est ouverte à dix heures et demie. Mailhe , secrétaire, donne lecture des lett
      ...
      otisme, veulent renverser le saint édifice de la liberté et de l'égalité. Et alors nous verrons si vous vous foutrez toujours de nous. Paris, ce 28 novembre 1792 , l'an Ier de la République française.
    • Séance du lundi 3 décembre 1792

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 57 - 337
      CONVENTION NATIONALE. Séance au LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président, ET GUADET, ancien président.s PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE. VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Saint-Just , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 30 novembre 1792 . La Convention en adopte la rédaction.) Treilhard , secrétaire, donne lecture du p
      ...
      t; lequel jugement ne pourra être soumis à la cassation, et sera exécuté le jour même où il aura été, rendu ; 8° Que Marie-Antoinette, femme de Louis Capet, et les membres de la famille ci-devant royale, qui pourront être complices des crimes de Louis Capet, et impliqués dans ce grand procès, seront dénoncés à l'accusateur public, et jugés comme le reste des citoyens, par les tribunaux ordinaires.
      CONVENTION NATIONALE. Séance au LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président, ET GUADET, ancien président.s PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE. VIEUZAC, président. La séance est ouverte à di
      ...
      le, qui pourront être complices des crimes de Louis Capet, et impliqués dans ce grand procès, seront dénoncés à l'accusateur public, et jugés comme le reste des citoyens, par les tribunaux ordinaires.
    • Séance du mardi 4 décembre 1792

      Séance du mardi 4 décembre 1792

      page 337 - 353
      CONVENTION NATIONALE. Séance dumardi 4 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÉRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétairep donne lecture des procès-verbaux des séances du dimanche 2 décembre 1792, matin et soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Mailhe , secrétaire, donne lecture des lettres adresses et pétitions suivantes : Adres
      ...
      t s'occuper de Louis XVI, mais de tous les Bourbons, car je suis sûr que nous ne serons tranquilles qu'après que nous aurons prononcé sur tous les membres de cette famille. Je fais la proposition additionnelle suivante : « La Convention nationale discutera sans interruption et prononcera sur la famille des Bourbons. *» (La Convention décrète cette proposition.) (La séance est levée à. six heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance dumardi 4 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÉRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétairep donne lecture d
      ...
      tionnelle suivante : « La Convention nationale discutera sans interruption et prononcera sur la famille des Bourbons. *» (La Convention décrète cette proposition.) (La séance est levée à. six heures.)
    • Séance du jeudi 6 décembre 1792

      Séance du jeudi 6 décembre 1792

      page 386 - 401
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 6 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEDZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Mailhe , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 4 décembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Saint-Just , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre des commissaires de la comptabilité nationale, qui a
      ...
      iberté, par le déchirement des factions. Je demande que Louis soit jugé d'après les formes simples et sages du jury; qu'il soit soumis aux peines établies par le Code pénal pour tous les citoyens. Plus de faveurs, plus de privilèges, pour les rois, même dans leurs jugements : un roi, un tyran, doit craindre à chaque instant le poignard de l'homme libre, la massue du peuple, ou le glaive de la loi.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 6 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEDZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Mailhe , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de l
      ...
      s de faveurs, plus de privilèges, pour les rois, même dans leurs jugements : un roi, un tyran, doit craindre à chaque instant le poignard de l'homme libre, la massue du peuple, ou le glaive de la loi.
  • Tome 55 : Du 11 au 27 décembre 1792 6 results
    • Séance du mardi 11 décembre 1792

      Séance du mardi 11 décembre 1792

      page 2 - 17
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 11 décembre 1792 . présidence de barère, président. La séance est ouverte à huit heures du matin. Mailhe secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 9 décembre 1792, au soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Le même secrétaire donne lecture d'une lettre des citoyens de la section de Paris, dite de Mirabeau, qui annoncent à la Con
      ...
      causes de ces retards. « Enfin, pour être assuré que les transports ne seront pas arrêtés sur la route, j'ai donné ordre à la direction de l'habillement de nommer quatre inspecteurs ambulants chargés spécialement de parcourir sans cesse les routes de Paris aux diverses armées et d'empêcher que les transports n'éprouvent aucun retard. « Signé : Pache. » (La séance est levée à huit heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 11 décembre 1792 . présidence de barère, président. La séance est ouverte à huit heures du matin. Mailhe secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du
      ...
      spécialement de parcourir sans cesse les routes de Paris aux diverses armées et d'empêcher que les transports n'éprouvent aucun retard. « Signé : Pache. » (La séance est levée à huit heures du soir.)
    • Séance du mardi 18 décembre 1792

      Séance du mardi 18 décembre 1792

      page 126 - 148
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 18 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE DEFERMON président. La séâncë est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture des lettres et pièces qui suivent : 1° LettYe dé Gàràt, ministre de la justice, qui demande une interprétation de la loi du 8 septembre dernier, qui a supprimé les six tribunaux criminels provisoires établis à Paris. (La Conven
      ...
      , et probablement repassaient le Rhin. Nous leur avons pris presque cent prisonniers de guerre, et quelques fourrages. Le témoignage ae satisfaction que vous m'ordonnez de faire à l'armée, au nom du conseil exécutif provisoire, lui a été annoncé dans l'ordre du 12 décembre, qu'elle a reçu avec des sentiments de la plus vive reconnaissance. (Applaudissements.) (La séance a été levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 18 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE DEFERMON président. La séâncë est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture des lettres et pièces qui s
      ...
      onseil exécutif provisoire, lui a été annoncé dans l'ordre du 12 décembre, qu'elle a reçu avec des sentiments de la plus vive reconnaissance. (Applaudissements.) (La séance a été levée à cinq heures.)
    • Séance du mercredi 19 décembre 1792

      Séance du mercredi 19 décembre 1792

      page 148 - 181
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 19 décembre 1792 . présidence de guadet, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 18 décembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Thuriot. Aux termes du règlement, on doit (1 et 2) Archives nationales. Carton C 242, che- mi5e 294, pièces nef 18 et 19.
      ...
      Bourbon Capet ; 2° La question préalable sur tout ce qui regarde Philippe-Egalité, comme représentant du peuple, 3° Le renvoi au comité de Constitution de ces questions : 1° L'établissement de l'ostracisme est-il avantageux en lui-même? 2° Peut-il être utile pour la République française? 3° Et s'il est utile, de quelle manière, dans Quelle circonstance et avec quelle précaution oit-il être exercé?
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 19 décembre 1792 . présidence de guadet, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture du procès-verbal d
      ...
      cisme est-il avantageux en lui-même? 2° Peut-il être utile pour la République française? 3° Et s'il est utile, de quelle manière, dans Quelle circonstance et avec quelle précaution oit-il être exercé?
    • Séance du jeudi 13 décembre 1792, au matin

      Séance du jeudi 13 décembre 1792, au matin

      page 36 - 43
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 13 décembre 1792 , au matin. présidence de barère, président. La séance est ouverte à dix heures. Lepeletier - Saint - Fargeau , secrétaire , donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 9 décembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Mailhe , secrétaire, donne lecture d'une lettre de M. E. de Maulde-Ifordau, ministre de la République en Hol
      ...
      comme secours provisoire. Et je vous observerakjue ce district de Romorantin, l'un des plus fertiles du département, a éprouvé cette année un déficit de 80,000 setiers de blé. (La Convention adopte la proposition de Cou-thon, et renvoie en même temps la lettre du procureur général au ministre de l'intérieur, qui demeure chargé d'envoyer des secours.) (La séance est levée à quatre heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 13 décembre 1792 , au matin. présidence de barère, président. La séance est ouverte à dix heures. Lepeletier - Saint - Fargeau , secrétaire , donne lecture du proc
      ...
      a proposition de Cou-thon, et renvoie en même temps la lettre du procureur général au ministre de l'intérieur, qui demeure chargé d'envoyer des secours.) (La séance est levée à quatre heures du soir.)
    • Séance du samedi 15 décembre 1792

      Séance du samedi 15 décembre 1792

      page 59 - 76
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 15 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Creuzé-Latouche , secrétaire, donne lecture d'une lettre de Roland, ministre de l'intérieur, par laquelle il dénonce un sieur Taboureau, qui cherche à exciter des troubles dans la ville d'Orléans au sujet des subsistances. Suit la teneur de cette lettre : « Paris
      ...
      doit exister désormais entre nous. » Un membre commence la lecture d'une autre proclamation à faire par les généraux français aux peuples conquis à la liberté. Il est violemment interrompu et mis dans l'impossibilité de continuer sa lecture. (La Convention adopte, sauf rédaction, le texte de la proclamation des comités réunis, présentée par Cambon) (1). (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 15 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Creuzé-Latouche , secrétaire, donne lecture d'une lettre de Rol
      ...
      l'impossibilité de continuer sa lecture. (La Convention adopte, sauf rédaction, le texte de la proclamation des comités réunis, présentée par Cambon) (1). (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du dimanche 16 décembre 1792

      Séance du dimanche 16 décembre 1792

      page 76 - 89
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 16 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Saint-Just , secrétaire, donne lecture des pro-cès-verbaux de la séance du jeudi 13 décembre 1792, au matin, et de celle du jeudi, 14 décembre 1792, au soir. (La Convention adopte ces deux rédactions.) Osselin , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      r le sort desquels la Convention doit prononcer, sor- tiront dans trois jours du département de Paris, et dans huit jours du territoire de la République, ainsi que des pays occupés par ses armées. « Elle ajourne à deux jours la question de savoir si Philippe, ci-devant d'Orléans, ayant été nommé représentant du peuple, peut être compris dans le décret. » (La séance est levée à six heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 16 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Saint-Just , secrétaire, donne lecture des pro-cès-verbaux de
      ...
      lle ajourne à deux jours la question de savoir si Philippe, ci-devant d'Orléans, ayant été nommé représentant du peuple, peut être compris dans le décret. » (La séance est levée à six heures du soir.)
  • Tome 57 : Du 12 au 28 janvier 1793 2 results
    • Séance du mardi 15 janvier 1793

      Séance du mardi 15 janvier 1793

      page 60 - 328
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 14 JANVIER 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Bancal , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 13 JANVIER 1793. (La Convention
      ...
      e nature serait un monstre dans le sein du corps social, et tout membre de ce corps aurait le droit de courir sus, et d'en purger le sol de la liberté. Je conclus donc à ce que, quel que soit le jugement qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      ent qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.
    • Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 janvier 1793

      Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 janvier 1793

      page 328 - 423
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président, et de BARÈRE, ancien président. PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Bancal , secrétaire, donne lecture d'une lettre des membres du conseil général de la commune de Houen, qui adressent à la Convention le procès-verbal de ce qu
      ...
      re français. C'orbel. Pour là déportation pendant la guerre; le bannissement à la paix. Enlart. RÉSUMÉ. Pour la mort sans condition...... 361 Pour la mort avec l'amendement de Mailhe..................... 26 Pour la mort conditionnelle...... 44 Pour diverses peines autres que la mort......................... 290 Absents......................... 28 Total des membres de la - Convention........... 749
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président, et de BARÈRE, ancien président. PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance es
      ...
      ... 26 Pour la mort conditionnelle...... 44 Pour diverses peines autres que la mort......................... 290 Absents......................... 28 Total des membres de la - Convention........... 749
  • Tome 62 : Du 13 au 19 avril 1793 1 result
    • Séance permanente du samedi 18 avril 1798

      Séance permanente du samedi 18 avril 1798

      page 1 - 75
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du samedi 18 avril 1798. PRÉSIDENCE DE THUBIOT vice-président. La séance est reprise à dix heures cinq minutes du matin. Sergent (1). Je demande qu'on fasse imprimer et distribuer aux armées toutes les lettres de Dumouriez dans lesquelles ce traître a indignement accusé les soldats d'être des lâches, des brigands et des assassins. Elles contrastent avec le dé
      ...
      rdollin (Basses-Alpes). Vergniaud (Gironde). Vermon (Ardennes). Vernerey (Doubs). Vlllers (Loire-Inférieure). Vinet (Charente-Inférieure). Vitet (Rhône-et-Loire), Voulliuid (Gard). Wandelaineoiirt (Haute-Marne). Yger (Seine-Inférieure). Ysabeau (Indre-et-Loire), NON MENTIONNÉS : Bertrand (Cantal) (1). Blaviel (Lot) (2). Chambon-Latour (Gard) (3). Mallet (Nord) (4). Villetard-Prunières (Tonné) (5),
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du samedi 18 avril 1798. PRÉSIDENCE DE THUBIOT vice-président. La séance est reprise à dix heures cinq minutes du matin. Sergent (1). Je demande qu'on fasse impr
      ...
      ute-Marne). Yger (Seine-Inférieure). Ysabeau (Indre-et-Loire), NON MENTIONNÉS : Bertrand (Cantal) (1). Blaviel (Lot) (2). Chambon-Latour (Gard) (3). Mallet (Nord) (4). Villetard-Prunières (Tonné) (5),
  • Tome 78 : Du 29 octobre au 10 novembre 1793 1 result
    • Séance du jeudi 7 novembre 1793

      Séance du jeudi 7 novembre 1793

      page 507 - 570
      CONVENTION NATIONALE Séance du 17 brumaire, l'an n de la République française une et indivisible. ( Jeudi, 7 novembre 1793 ). Un secrétaire fait lecture du procès-verbal de la séance du 5 de ce mois. La rédaction est approuvée (1). Factieux Granet observe que sa mauvaise santé ne lui permet pas d'occuper la place de secrétaire, à laquelle les suffrages de ses collègues l'ont appelé. « La Convention
      ...
      once de nouveau au sacerdoce. (Applaudissements.) Sur la motion de Fabre-d'Ëglantine, la Convention décrète que le procès-verbal de cette séance sera imprimé avec tous les discours qu'on y a prononcés. Chénier fera incessamment un rapport, au nom du comité d'instruction publique, pour remplacer les fêtes religieuses par des fêtes civiques afin de seconder le passage de la superstition à la raison.
      CONVENTION NATIONALE Séance du 17 brumaire, l'an n de la République française une et indivisible. ( Jeudi, 7 novembre 1793 ). Un secrétaire fait lecture du procès-verbal de la séance du 5 de ce mois. L
      ...
      . Chénier fera incessamment un rapport, au nom du comité d'instruction publique, pour remplacer les fêtes religieuses par des fêtes civiques afin de seconder le passage de la superstition à la raison.