Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-081 hits on 1789-091 hits on 1789-102 hits on 1789-111 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-022 hits on 1790-030 hits on 1790-042 hits on 1790-052 hits on 1790-063 hits on 1790-0711 hits on 1790-081 hits on 1790-093 hits on 1790-101 hits on 1790-112 hits on 1790-126 hits on 1791-014 hits on 1791-022 hits on 1791-032 hits on 1791-0412 hits on 1791-057 hits on 1791-065 hits on 1791-074 hits on 1791-089 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-011 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 19 volumes
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 2 results
    • Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      Séance du mercredi 30 septembre 1789, au matin

      page 219 - 226
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DË M. MOÙNIËR. Séance du mercredi 30 septembre 1789 , au matin ( 1). La séance est ouverte à 9 heures dil matin; M. Démeunier , secrétairet donne lecture des procès-verbaux des 28 et 29 septembre. Les corrections faites au premier, d'après diverses observations de la veille, avaient nécessité d'en recommencer la lecture^ M. le marquis d'Ambly déhonce à l'Assemblée le
      ...
      si recommandable, et si oublié des dernières, vous portera sans doute à leur donner une proportion qui, pour être juste, doit sûrement être plus forte que celle des villes. En conséquence, je propose qu'il soit au plus tôt nommé un comité pour rédiger un plan pour les assemblées provinciales qui seront arrêtées promptement par l'Assemblée nationale, et établies tout de suite dans tout le royaume.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DË M. MOÙNIËR. Séance du mercredi 30 septembre 1789 , au matin ( 1). La séance est ouverte à 9 heures dil matin; M. Démeunier , secrétairet donne lecture des procès-verb
      ...
      qu'il soit au plus tôt nommé un comité pour rédiger un plan pour les assemblées provinciales qui seront arrêtées promptement par l'Assemblée nationale, et établies tout de suite dans tout le royaume.
    • Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      Séance du samedi 10 octobre 1789, au matin

      page 396 - 408
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDEiNCE DE M. LE CHAPELIER. Séance du samedi 10 octobre 1789 , au matin (1). On donne lecture des procès-verbaux de la séance d'hier. MM. Thoret, député du Berry ; l'abbé d'Héral, député de Bordeaux ; Loaisel, recteur de Redon, député de Vannes, demandent et obtiennent la permission de s'absenter à raison de leur santé : l'Assemblée autorise M. le Président à leur délivrer
      ...
      preuve en refusant de signer des arrêts du conseil, depuis la date de la sanction que le Roi a donnée aux droits de ! homme, ayant jugé que ces formes sont devenues interdites. Je ne dispute pas à M. le comte de Mirabeau ses talents, son éloquence, ses moyens ; mais je ne le crois pas meilleur citoven que moi. J'ai l'honneur d'être, etc. Signé : le comte de Saint-Priest. Paris, le 10 octobre 1789.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDEiNCE DE M. LE CHAPELIER. Séance du samedi 10 octobre 1789 , au matin (1). On donne lecture des procès-verbaux de la séance d'hier. MM. Thoret, député du Berry ; l'abbé d'Hér
      ...
      le comte de Mirabeau ses talents, son éloquence, ses moyens ; mais je ne le crois pas meilleur citoven que moi. J'ai l'honneur d'être, etc. Signé : le comte de Saint-Priest. Paris, le 10 octobre 1789.
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 3 results
    • Séance du jeudi 12 novembre 1789

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 1 - 41
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. thouret. Séance du jeudi 12 novembre 1789 (l). M. Camus , président, ayant annoncé que M. Thouret avait réuni la majorité des suffrages et était en conséquence éiu président, a dit : Messieurs, l'avantage'que j'ai eu de présider votre auguste Assemblée m'a fait connaître de plus en plus tout le prix de vos moments : je les respecterai lors même que je voudrais
      ...
      nce, je suis d'avis que M. le président se retire par-devers le Roi, pour as?urer Sa Majesté du regret de l'Assemblée nationale, de ne pouvoir obéir à la voix bienfaisante du monarque, et accorder la grâce qu'il sollicite ; mais que la rigueur des devoirs, la sévérité des principes des représentants de la nationales empêchent de se livrer à l'indulgence, et les forcent de n'écouter que la justice.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. thouret. Séance du jeudi 12 novembre 1789 (l). M. Camus , président, ayant annoncé que M. Thouret avait réuni la majorité des suffrages et était en conséquence éiu
      ...
      grâce qu'il sollicite ; mais que la rigueur des devoirs, la sévérité des principes des représentants de la nationales empêchent de se livrer à l'indulgence, et les forcent de n'écouter que la justice.
    • Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      page 258 - 262
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de bolsgelin, archevêque d'aix. Séance du jeudi 26 novembre 1789 , au matin (1). La séance a été ouverte par la lecture du procès-verbal de la veille, ainsi que des adresses dont la tenéur-suit : Délibération des villes de Forcalquier, Colmars, Annot et Moustier en Provence, et dé cinquante-quatre communautés, contenant adhésion aux décrets de l'Assemblée natio
      ...
      é dépouillés avec la plus grande exactitude; que l'état en avat été mis sous les yeux de M. Dufresne, qui l'avait déclaré conforme à la vérité. L'ordre du soir, annoncé par M. le président, désigne les impositions de la Champagne, les gabelles d'Anjou et l'affaire de l'approvisionnement des colonies. La séance est levée et remise à ce soir 6 heures. présioence de m. de boisgelin, archevêque d'aix.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de bolsgelin, archevêque d'aix. Séance du jeudi 26 novembre 1789 , au matin (1). La séance a été ouverte par la lecture du procès-verbal de la veille, ainsi que de
      ...
      s impositions de la Champagne, les gabelles d'Anjou et l'affaire de l'approvisionnement des colonies. La séance est levée et remise à ce soir 6 heures. présioence de m. de boisgelin, archevêque d'aix.
    • Séance du mercredi 9 décembre 1789

      Séance du mercredi 9 décembre 1789

      page 451 - 491
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. fréteau de saint-just. Séance du mercredi 9 décembre 1789 (1). M. Chassebœuf de Volney , l'un de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la séance du 7 au soir. M. Dufresne , député d'Alençon. Il n'est pas fait mention de la motion de M. Malouet, relative à M. d'Albert; c'est un oubli qui doit être réparé. Le procès-verbal ferait supposer, en out
      ...
      chez nos voisins, et jugez, par cette leçon terrible, combien il vous importe de fermer l'oreille à ces esprits inquiets et méchants,. qui cherchent à semer au milieu de vous la dissension. .Nous sommes avec respect, etc., etc. Signé : Louis Scheppers, Chombart, Nolff, Le Poutre, député de la gouvernance de Lille; Merlin, député de la gouvernance de Douai; mortier, delambre, députés du Cambrésis.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. fréteau de saint-just. Séance du mercredi 9 décembre 1789 (1). M. Chassebœuf de Volney , l'un de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la séance d
      ...
      mes avec respect, etc., etc. Signé : Louis Scheppers, Chombart, Nolff, Le Poutre, député de la gouvernance de Lille; Merlin, député de la gouvernance de Douai; mortier, delambre, députés du Cambrésis.
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 2 results
    • Séance du lundi 16 mars 1790, au matin

      Séance du lundi 16 mars 1790, au matin

      page 188 - 197
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rabaud de saint-étienne. Séance du lundi 16 mars 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mougins de Roquefort , Vun de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Millon de Montherlan fait une réclamation au sujet de l'article du décret sur les droits féodaux dans lequel il est question delà manière
      ...
      discussion sera nécessairement longue ; vous ne pourriez jamais décider aujourd'hui la question, et vous avez quinze membres à nommer pour le comité des rapports ; je demande que la séance soit levée. M. le Président. L'ordre du jour de la séance de ce soir, qui s'ouvrira à 6 hèures, sera la suite de la discussion du projet de décret relatif aux lettres de cachet. (La séance est levée à 4 heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rabaud de saint-étienne. Séance du lundi 16 mars 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mougins de Roquefort , Vun de MM. les secrét
      ...
      M. le Président. L'ordre du jour de la séance de ce soir, qui s'ouvrira à 6 hèures, sera la suite de la discussion du projet de décret relatif aux lettres de cachet. (La séance est levée à 4 heures.)
    • Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

      page 258 - 264
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rabaud de saint-étienne. Séance âu samedi 20 mars 1970 , au matin (1). M. Fréteau , ex-président, ouvre la séance à 9 heures précises du matin. La salle est fort peu garnie. M. le Président , pour occuper lés premiers instants* fait donner lecture de quelques adresses. Les citoyens de Bordeaux témoignent) de la manière la plus énergique, la reconnaissance dont
      ...
      accordées à Chartier, ont été scellées le 23 octobre, et entérinées au bailliage de Beauvais, dans le courant de novembre; qu'il doit croire dès lors que ce malheureux a sa liberté, et qu'il va donner les ordres les plus positifs pour que sa détention ne soit pas prolongée. M. le Président lève la séance à 3 heures. L'Assemblée se retire dans ses bureaux pour procéder à l'élection de commissaires.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rabaud de saint-étienne. Séance âu samedi 20 mars 1970 , au matin (1). M. Fréteau , ex-président, ouvre la séance à 9 heures précises du matin. La salle est fort p
      ...
      les ordres les plus positifs pour que sa détention ne soit pas prolongée. M. le Président lève la séance à 3 heures. L'Assemblée se retire dans ses bureaux pour procéder à l'élection de commissaires.
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 2 results
    • Séance du jeudi 6 mai 1790, au matin

      Séance du jeudi 6 mai 1790, au matin

      page 406 - 411
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES. Séance du jeudi 6 mai 1790 , au matin. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Muguet de Nanthou , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. M. Roederer , autre Secrétaire^ lit le procès-verbal de la séance d'hier au soir. Ces procès-verbaux sout adoptés. M. de La Queuille , député d'Auvergne. Chàrgé, par
      ...
      e dit qu'elle n'a pas entendu f)oser la question lorsqu'on a délibéré pour fermer la discussion. On procède à une seconde épreuve. ** Elle donné lë même résultat. On délibèfë sur la proposition dé M. Malouet. L'Assemblée rejettè cette proposition et décide que lés questions posées par M/ de Beàumetz resteront dans l'ordre où elles ont été proposées. (La séance est levée à trois heures et demie.) ?
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES. Séance du jeudi 6 mai 1790 , au matin. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Muguet de Nanthou , secrétaire, donne lecture du procès-ver
      ...
      Malouet. L'Assemblée rejettè cette proposition et décide que lés questions posées par M/ de Beàumetz resteront dans l'ordre où elles ont été proposées. (La séance est levée à trois heures et demie.) ?
    • Séance du vendredi 28 mai 1790

      Séance du vendredi 28 mai 1790

      page 701 - 707
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du vendredi 28 mai 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Prieur , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. Ce pro-cès-verbal est adopté. M. Gossin. Le comité de Constitution m'a chargé de vous rendre compte d'une contestation relative à la formation des municipalités. Selon vos décr
      ...
      Cocbard, M. le prince de Broglîe, M. le président de Frqndeville, et M. Dosfant. L'Assemblée n'ayant pu parvenir à l'ordre du jour, qui était la nouvelle constitution du clergé, M. le président annonce, pour le lendemain,^ un rapport du comité des finances, avant l'admission des députés extraordinaires de Marseille. L'heure étant avancée, il lève la séance, et l'indique à demain, heure ordinaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du vendredi 28 mai 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Prieur , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      ce, pour le lendemain,^ un rapport du comité des finances, avant l'admission des députés extraordinaires de Marseille. L'heure étant avancée, il lève la séance, et l'indique à demain, heure ordinaire.
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 2 results
    • Séance du vendredi 25 juin 1790

      Séance du vendredi 25 juin 1790

      page 453 - 464
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du vendredi 25 juin 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Dumouchel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la veille. M. Prugnon. J'ai une observation à présenter à propos de l'art. 7 du décret concernant le traitement du clergé actuel. L'Assemblée a enveloppé dans la suppression des bénéfices les bénéficiers d
      ...
      la discussion sur l'affaire de M. de Tou-louse-Lautrec. M. Moreau , député de Tours. Je demande que les comités de Constitution et des recherches soient chargés de présenter demain matin un projet de décret sur les principes de l'inviolabilité des députés et sur l'affaire de M. de Lautrec. L'Assemblée rend un décret conforme à cette proposition. La séance est levée à quatre heures moins un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du vendredi 25 juin 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Dumouchel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la ve
      ...
      décret sur les principes de l'inviolabilité des députés et sur l'affaire de M. de Lautrec. L'Assemblée rend un décret conforme à cette proposition. La séance est levée à quatre heures moins un quart.
    • Séance du vendredi 4 juin 1790

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 92 - 108
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du vendredi 4 juin 1790 (1). M. de Jessé , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du mardi soir : il est adopté. M. le duc d'Havré de Croi demande la permission de s'absenter. M. Leleu de La-ville-aux-Bois sollicite la même autorisation. Ces congés sont accordés. M. Chabroud , secrétaire, fait part à l'Assemblée des ad
      ...
      et des précautions qu'il a dû prendre pour arrêter les désordres qui la détruisent : et qu'elle doit le rendre personnellement responsable des insurrections qui arrivent dans les régiments, toutes les foiB qu'il n'aurait point employé les moyens que lui donne la loi pour les prévenir : car c'est un crime égal contre la sûreté de VEtat que de démanteler ses forteresses ou de dissoudre ses armées.'
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du vendredi 4 juin 1790 (1). M. de Jessé , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du mardi soir : il est adopté. M. le d
      ...
      s foiB qu'il n'aurait point employé les moyens que lui donne la loi pour les prévenir : car c'est un crime égal contre la sûreté de VEtat que de démanteler ses forteresses ou de dissoudre ses armées.'
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 8 results
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 34 - 40
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture dut procès-verbal de la séance du jeudi au soif. Ce procès-verbal est adopté M. Dupont (de Nemours)> secrétaire, donne lecture d une déclaration solennelle de patriotisme et de civisme, signée par tous les me
      ...
      . M. Rœderer est appuyé par la majorité de l'As-sëmblée. Enfin, après de longs et de tumultueux débats, le calme se rétablit, La priorité est refusée à la manière de poser la question proposée par M. de Lameth. L'Assemblée décide que le procès-verbal restera ainsi qu'il a été rédigé. « Art. 2. A la fédération du 14 juillet, le président de l'Assemblée, etc. » (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture dut proc
      ...
      de Lameth. L'Assemblée décide que le procès-verbal restera ainsi qu'il a été rédigé. « Art. 2. A la fédération du 14 juillet, le président de l'Assemblée, etc. » (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

      Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

      page 359 - 378
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de menou, ancien président. Séance du lundi 26 juillet 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à 6 heures du soir. M. de Menou , ancien Président, occupe le fauteuil en l'absence de M. Treilhard, président. M. Rewbell , secrétaire, donne lecture des adresses suivantes : Adresse de félicitation, adhésion et dévouement d'une société des amis de la Constitution,
      ...
      ouvoir des hommes d'arrêter ou de suspendre, Bons et généreux alliés; peuple digne d'une immortelle gloire, et pour le bien que vous avez fait, et pour ie.bien que. vous avez le pouvoir de faire, recevez ici avec i'expression de nos vœux celle de notre éternel dévouement, fuissent Un jolir les citoyens dès ProVÎnceS-lJnies prouver à l'Europe qu'ils n'ont oublié ni Vos bienfaits, ni votre exemple 1
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de menou, ancien président. Séance du lundi 26 juillet 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à 6 heures du soir. M. de Menou , ancien Président, occupe le faut
      ...
      vez ici avec i'expression de nos vœux celle de notre éternel dévouement, fuissent Un jolir les citoyens dès ProVÎnceS-lJnies prouver à l'Europe qu'ils n'ont oublié ni Vos bienfaits, ni votre exemple 1
    • Séance du samedi 31 juillet 1790, au soir

      Séance du samedi 31 juillet 1790, au soir

      page 448 - 485
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD. Séance du samedi 31 juillet 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Garat l'aîné, secrétaire , lit le procès-verbal de la séance du 30 juillet. Il est adopté. M. Rewbell , secrétaire, lit une adresse de la ville de Riez, département des Basses-Alpes, qui se plaint qu'après avoir perdu son évêché, son chapitre, ses maisons r
      ...
      08,627 10 3 8,739,050 1. 4 s. » d. OFFICES De la Maison d'artoj3...................................... 4,836,500 1. s. » d.) c ,ao Knn , e A De celle de Madame......................................... 1,59^000 » .» \ M28,500 1. » s. » d. FINANCES DES OFFICES DE L'APANAGE DE M. D'ORLÉANS................. 10,017,424 1. » s. » d. Total.......................................... 45,958,830 1. 2 s. 4 d.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD. Séance du samedi 31 juillet 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Garat l'aîné, secrétaire , lit le procès-verbal de la séa
      ...
      1,59^000 » .» \ M28,500 1. » s. » d. FINANCES DES OFFICES DE L'APANAGE DE M. D'ORLÉANS................. 10,017,424 1. » s. » d. Total.......................................... 45,958,830 1. 2 s. 4 d.
    • Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      page 572 - 583
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mardi 3 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures un quart du matin. L'Assemblée est fort peu nombreuse. En attendant qu'elle soit en nombre, on propose de lire diverses adresses. M. Camus demande à donner lecture des divers décrets sur les pensions, mis dans leur ordre rationnel pour être présentés à la sanction. Cette pr
      ...
      ionale a bien voulu m'honorer, qui ont déterminé ces marques de l'estime et de la confiance de mes concitoyens. Si vous croyez à propos de faire part à l'Assemblée de ma nomination, j'espère qu'elle voudra bien permettre que je lui tasse hommage de cette nouvelle promotion, et que je reporte ainsi à sa source l'honneur que je reçois. (On applaudit de nouveau.) (La séanee est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mardi 3 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures un quart du matin. L'Assemblée est fort peu nombreuse. En attendant qu'ell
      ...
      oudra bien permettre que je lui tasse hommage de cette nouvelle promotion, et que je reporte ainsi à sa source l'honneur que je reçois. (On applaudit de nouveau.) (La séanee est levée à trois heures.)
    • Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 626 - 643
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du vendredi 6 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Coster , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier au soir ; il est adopté sans réclamation. Il est fait lecture d'une lettre et d'une adresse de la commune de Versailles. L'adresse a pour objet de demander, pour la ville de Versailles, des établi
      ...
      sté, pour la supplier de sanctionner le présent décret et de donner ses ordres pour qûil soit incessamment envoyé à tous les régiments de l'armée, lu et publié à la tête de chacun d'eux, et strictement exécuté dans tout son contenu, pareillement envoyé aux corps administratifs et municipaux, pour qu'ils aient à s'y conformer en ce qui. les concerne. » (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du vendredi 6 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Coster , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'h
      ...
      t exécuté dans tout son contenu, pareillement envoyé aux corps administratifs et municipaux, pour qu'ils aient à s'y conformer en ce qui. les concerne. » (La séance est levée à trois heures et demie.)
    • Séance du mardi 10 août 1790, au matin

      Séance du mardi 10 août 1790, au matin

      page 692 - 703
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mardi 10 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Pinteville de Cernon , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier. Il est ado té. , Il est donné lecture d'une lettre de l Assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue. Cette assemblée, après avoir témoigné la satisfaction avec laquell
      ...
      ète ce qui suit : « L'accusation publique ne sera pas confiée aux commissaires du roi : ies comités réunis de Gons-tition et de jurisprudence criminelle sont chargés de présenter les formes de l'accusation publique. » Un grand nombre de membres demandent que M. de Menonville se justifie de l'inculpation qu'il a faite à M. le président. M. le Président lève la séance : il est trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mardi 10 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Pinteville de Cernon , secrétaire, lit le procès-verbal de l
      ...
      ation publique. » Un grand nombre de membres demandent que M. de Menonville se justifie de l'inculpation qu'il a faite à M. le président. M. le Président lève la séance : il est trois heures et demie.
    • Séance du mercredi 11 août 1790, au matin

      Séance du mercredi 11 août 1790, au matin

      page 717 - 725
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mercredi 11 août 1790 , au matin (2). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. de Kyspoter , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance de mardi matin 10 août. Le procès-verbal est adopté. M. le Président. Le comité des recherches demande à présenter un court rapport sur les subsistances du duché de Bouillon. Je donne la
      ...
      'ancien article 6 qui devient l'article 7 et dernier du titre XI. Cet article est adopté, sans discussion, en ces termes : « Art 7. Les officiers municipaux sont spécialement chargés de dissiper les attroupements et émeutes populaires, conformément aux dispositions de la loi martiale, et responsables de leur négligence dans cette partie de leur service. » M. le Président lève la séance à 3 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mercredi 11 août 1790 , au matin (2). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. de Kyspoter , secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      ttroupements et émeutes populaires, conformément aux dispositions de la loi martiale, et responsables de leur négligence dans cette partie de leur service. » M. le Président lève la séance à 3 heures.
    • Séance du jeudi 12 août 1790, au matin

      Séance du jeudi 12 août 1790, au matin

      page 736 - 741
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du jeudi 12 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures précises du matin. M. Coster ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de ia séance du mercredi 11 courant au soir. M. Boutteville-Dumetz , autre secrétaire, lit le procès-verbal de la séauce du mercredi 11 août au matin. Il ne se produit aucune réclamation. M. le Présid
      ...
      rdée à cette motion, rédigée de la manière suivante : « Art. 1er. Le tribunal de cassation sera unique et sédentaire auprès du Corps législatif. » Cet article est décrété à une très grande majorité. M. Thouret. La base du comité étant changée, les articles que nous avions proposés ne , peuvent être mis en délibération ; le comité va se livrer à un nouveau travail. (La séance est levée à 2 heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du jeudi 12 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures précises du matin. M. Coster ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      . Thouret. La base du comité étant changée, les articles que nous avions proposés ne , peuvent être mis en délibération ; le comité va se livrer à un nouveau travail. (La séance est levée à 2 heures.)
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 8 results
    • Séance du jeudi 19 août 1790, au matin

      Séance du jeudi 19 août 1790, au matin

      page 159 - 165
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du jeudi 19 août 1790 , au matiti (1). M. de Kyspoter , Secrétaire, donne lecture du procès"verbal délia séahee du mardi soir, 17août. Ce procès-verbal est adopté1. M. de Cesargues , dont les pouvoirs Oht ètê Vérifiés, prête le serment civique, côïtifàé suppléant de M. de Barville, député d Orléans, qui à dohiié sa démission. M. l'ab
      ...
      -marinier coupable d'avoir, dans une circonstance quelconque, frappé avec arme ou bâton un autre homme de l'équipage, sera frappé de douze coups de corde au cabestan. « Art. 30. Tout matelot ou officier-marinier coupable d'avoir fait une blessure dangereuse, sera puni conformément aux lois générales du royaume. » M. le Président lève la séance à trois heures, et indique celle du soir à six heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du jeudi 19 août 1790 , au matiti (1). M. de Kyspoter , Secrétaire, donne lecture du procès"verbal délia séahee du mardi soir, 17août.
      ...
      er-marinier coupable d'avoir fait une blessure dangereuse, sera puni conformément aux lois générales du royaume. » M. le Président lève la séance à trois heures, et indique celle du soir à six heures.
    • Séance du lundi 23 août 1790

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 227 - 244
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DOPONT (DE NEMOURS). Séance du lundi 23 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Pinteville de Cernon , secrétaire, donnp lgptpfe pu procp^-yer|)al (je là sé#]ç$ d}i'2f Hoftt au ma'tin. Cé prôp^-vpr|^â| adopté. ' ; ' M. Delacour , autre secrétaire, lit le propès- (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. verbal de la séance dp 21 qpftt
      ...
      l Ion......................................Avallon. 6 Tonnerre.......................Tonnerre. 7 Saint-Florentin ........... Saint-Florentin. Le roi a sanctionné ledit décret; en conséquence, ordonne qu'il sera envoyé aux corps administratifs, aux municipalités et aux tribunaux, et exécuté suivant sa forme et teneur. Fait à Paris, le 28 août 1790. Signé : Louis. Et plus bas, Par le roi : GuiGNARD.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DOPONT (DE NEMOURS). Séance du lundi 23 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Pinteville de Cernon , secrétaire, donnp lgptpfe pu procp^-
      ...
      qu'il sera envoyé aux corps administratifs, aux municipalités et aux tribunaux, et exécuté suivant sa forme et teneur. Fait à Paris, le 28 août 1790. Signé : Louis. Et plus bas, Par le roi : GuiGNARD.
    • Séance du mercredi 25 août 1790

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 259 - 290
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS.) Séance du mercredi 25 août 1790 (1). La séance est ouverte a neuf heures du matin M. le Président rend compte à VAssemblée a députation envoyée hier au roi, à Voccasion (1) Cette séance est incomplète au Moniteur, de sa fête. Le discours adressé à Sa Majesté est ainsi conçu : « Sire, l'Assemblée nationale nous a chargés de vous présenter so
      ...
      itions, et à peindre à l'Assemblée nationale tout lé désordre qui désole cette ville et la nécessité d'y apporter un prompt remède.; Fait et arrêté au conseil municipal,dix heures du soir, les jours et an avant dits. : .Signés : F. Poirson, Malglaive, N.-Z-Aubert, N--F. Biaise, cultivateur ; Eslin, Chaillou, Ayet, Saladin, Lusier, F, Mandel, J. Rollin, N. Bellot, Mourot; et, par le conseil, Munet,
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS.) Séance du mercredi 25 août 1790 (1). La séance est ouverte a neuf heures du matin M. le Président rend compte à VAssemblée a députation envoyé
      ...
      t an avant dits. : .Signés : F. Poirson, Malglaive, N.-Z-Aubert, N--F. Biaise, cultivateur ; Eslin, Chaillou, Ayet, Saladin, Lusier, F, Mandel, J. Rollin, N. Bellot, Mourot; et, par le conseil, Munet,
    • Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      Séance du vendredi 27 août 1790, au matin

      page 302 - 369
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du vendredi 27 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Kyspoter , secrétaire, donne lecture du; (1) Cette séance est très incomplète au Moniteur procès-verbal delà veille au matin dans ^lequel il est fait mention de la lettre de démission de M. de Mirabeau le jeune. M. Bouche. Je demande que la ment
      ...
      les réalités, on se dégage insensiblement des idées systématiques; on se voit forcé de soumettre son imagination au joug de l'expérience; et en observant le cours et le point de départ des opinions communes, soit en gouvernement, soit en économie politique, on respecte davantage ce résultat précieux cle tant de réflexions et de tant ue pensées. M. le Président lève la séance à 3 heures et demie. x
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du vendredi 27 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Kyspoter , secrétaire, donne lecture du; (1)
      ...
      mmunes, soit en gouvernement, soit en économie politique, on respecte davantage ce résultat précieux cle tant de réflexions et de tant ue pensées. M. le Président lève la séance à 3 heures et demie. x
    • Séance du mardi 31 août 1790, au soir

      Séance du mardi 31 août 1790, au soir

      page 434 - 466
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du mardi 31 août 1790 , du soî?'(l). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. • M. le Président annohce qu'il a reçn une lettre de M. le gardé des sceaux, à laquelle est jointe copie d'une lettre de M. de Montmorin et •d'un mémoire de M. le bailli de Virieu, chargé desaffaifes.de Malte; ce mémoire contient des Observations sUr le dé
      ...
      n'est pas ici non plus le lieu d'entrer dans le détail de toutes les autres précautions qu'il est nécessaire de prendre dans la forme particulière que peuvent avoir ces sortes d'établissements: on n'a voulu que donner une notice sommaire, que faire connaître dans les départements et dans toutes leurs parties, quelle utilité simple et grande l'ouvrier le plus commun pourrait tirer de ses épargnes.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du mardi 31 août 1790 , du soî?'(l). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. • M. le Président annohce qu'il a reçn une lettre de M.
      ...
      a voulu que donner une notice sommaire, que faire connaître dans les départements et dans toutes leurs parties, quelle utilité simple et grande l'ouvrier le plus commun pourrait tirer de ses épargnes.
    • Séance du lundi 6 septembre 1790

      Séance du lundi 6 septembre 1790

      page 619 - 633
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du lundi 6 septembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin* M. Delacour-d'Ambézieux secrétaire,, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 4 septembre au soir. M. Buzot autre secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier. Cette lecture ne donne lieu à aucune réclamation. Un de MM. les secrétaires lit
      ...
      août 1786. Mariage, ci-devant greffier au grenier à sel de Rouen, reçu en 1780. Dulac de Montereau, procureur du roi de l'ancien bailliage et siège présidial de Rouen. Moulin, ci-devant lieutenant-général criminel du bailliage de Rouen. Ballicorne, ci-devant général provincial des monnaies, au département de Rouen,'reçu en 1786. Coquin, ci-devant président au grenier à sel de Rouen, reçu en 1782.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du lundi 6 septembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin* M. Delacour-d'Ambézieux secrétaire,, donne lecture du procès
      ...
      néral criminel du bailliage de Rouen. Ballicorne, ci-devant général provincial des monnaies, au département de Rouen,'reçu en 1786. Coquin, ci-devant président au grenier à sel de Rouen, reçu en 1782.
    • Séance du dimanche 15 août 1790

      Séance du dimanche 15 août 1790

      page 81 - 87
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du dimanche 15 août 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Buzot , secrétaire, donne lecture d'une lettre de M.de La Luzerne, ministre de la marine, qui se plaint de ce que la municipalité de Lo-rient s'est opposée à l'enlèvement des poudres qui se trouvent au château de Trisaven ; il lit ensuite les délibérations prises par
      ...
      nationale décrète que, jusqu'à ce qu'il ait été statué par le Corps légis^ tif sur l'organisation dp tous les établissements pour le progrès des lettres, des sciences et des arts, les" dépenses de ceux dont le comité des finapees s'est oepupé seront prqvisoiremenj réglées ainsi qu'il suit. * La suite de la discussion est repyoyéé à une prochaine séance. La séance est levée à deux: heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du dimanche 15 août 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Buzot , secrétaire, donne lecture d'une lettre de M.de La Luzerne, m
      ...
      x dont le comité des finapees s'est oepupé seront prqvisoiremenj réglées ainsi qu'il suit. * La suite de la discussion est repyoyéé à une prochaine séance. La séance est levée à deux: heures et demie.
    • Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      Séance du lundi 16 août 1790, au soir

      page 94 - 114
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE LA ROCHEFOUCAULD-LIANCOURT. Séance du lundi 16 août 1790 , au soir (i)» . ta séance est ouverte à Bit heures et dëmiè du soir. M. de la Rochefoucauld-Liancourt occupe ie fautehii en l'absence de M. Dupont (de ftemoûrs), président. Le sieur J. f. thébaùt, chirurgien, présente à l'Assemblée nationale lih écrit intitulé : Rêflè-xions sur lès moyens les plus sim
      ...
      , imprimé chez Ph.-D. Pierres, en 1790. (2) Sur la plainte des jeunes artistes, l'auteur a fait au cqmité la motion analogue au projet de l'article 29. (3) L'auteur, ayant été exilé en Dàuphiné, a proposé à la ^société d'agriculture de Valence {qui lui a fait l'honneur de Vadmettre au nombre de ses membres) le plan d'un cabinet d'histoire naturelle topographique, dans son discours du 21 août 1781.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE LA ROCHEFOUCAULD-LIANCOURT. Séance du lundi 16 août 1790 , au soir (i)» . ta séance est ouverte à Bit heures et dëmiè du soir. M. de la Rochefoucauld-Liancourt
      ...
      posé à la ^société d'agriculture de Valence {qui lui a fait l'honneur de Vadmettre au nombre de ses membres) le plan d'un cabinet d'histoire naturelle topographique, dans son discours du 21 août 1781.
  • Tome 19 : Du 16 septembre au 23 octobre 1790 3 results
    • Séance du mercredi 29 septembre 1790

      Séance du mercredi 29 septembre 1790

      page 309 - 321
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mercredi 29 septembre 1790 (1). M. Vernier, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier dans, lequel se trouve la mention que M. de Mirabeau a demandé la parole. Divers membres rappellent que, par un décret, l'Assemblée a décidé que le nom des opinants ne serait pas inscrit dans les procès-verbaux. En conséquence, ils propos
      ...
      biens émousseront enfin la pointe des malheurs inséparables d'une Révolution. Ils embelliront la fin de vos travaux. Ainsi, il ne sera pour aucun citoyen, même pour vos ennemis aucun bien, aucune jouissance dont l'origine ne remonte jusqu'à vous. Vous aurez ainsi parcouru avec succès la carrière louable où le choix du peuple vous avait placés, et dans laquelle il vous a si généreusement soutenus.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mercredi 29 septembre 1790 (1). M. Vernier, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier dans, lequel se trouve la mention que
      ...
      issance dont l'origine ne remonte jusqu'à vous. Vous aurez ainsi parcouru avec succès la carrière louable où le choix du peuple vous avait placés, et dans laquelle il vous a si généreusement soutenus.
    • Séance du dimanche 17 octobre 1790

      Séance du dimanche 17 octobre 1790

      page 672 - 684
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du dimanche 17 octobre 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Gossin , rapporteur du comité de Constitution, propose deux décrets pour l'établissement de tribunaux de commerce à Aix et à Ronfleur Us sont adoptés, sans discussion, ainsi qu'il suit : PREMIER DÉCRET. « L'Assemblée nationale,après avoir entendu le rapport du comit
      ...
      une Assemblée nationale éclairée et amie de la justice, que les biens que vous tenez à ferme vous seront ôtés, et que les droits de propriété, légalement assurés au grand chœur de la cathédrale de Strasbourg, ne pourront jamais lui être enlevés. C'est d'après cet avis que vous aurez à vous conduire. « A Strasbourg, ce 18 septembre 1790. » (De la part du grand chœur de la cathédrale de Strasbourg.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du dimanche 17 octobre 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Gossin , rapporteur du comité de Constitution, propose deux décret
      ...
      asbourg, ne pourront jamais lui être enlevés. C'est d'après cet avis que vous aurez à vous conduire. « A Strasbourg, ce 18 septembre 1790. » (De la part du grand chœur de la cathédrale de Strasbourg.)
    • Séance du vendredi 22 octobre 1790

      Séance du vendredi 22 octobre 1790

      page 761 - 765
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du vendredi 22 Octobre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Durand de Maillane , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin, 21 du courant. M. Bégouen , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier au soir. Ces procès-verbaux sont adoptés. M. d'André . remarque qu'il est plus de
      ...
      casion le sentiment qui vous a toujours conduit. Je désire que vous exposiez votre conduite, comme vous me paraissez dans la résolution de le faire, et j'en ferai usage suivant les circonstances. Je n'oublierai jamais et j'aurai du plaisir à vous témoigner ma satisfaction des marques constantes de dévouement que vous m'avez données, et c'est à regret que j'accepte votre démission. Signé : LOUIS- »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du vendredi 22 Octobre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Durand de Maillane , secrétaire, donne lecture du procès-
      ...
      'oublierai jamais et j'aurai du plaisir à vous témoigner ma satisfaction des marques constantes de dévouement que vous m'avez données, et c'est à regret que j'accepte votre démission. Signé : LOUIS- »
  • Tome 21 : Du 26 novembre 1790 au 2 janvier 1791 2 results
    • Séance du dimanche 5 décembre 1790

      Séance du dimanche 5 décembre 1790

      page 220 - 250
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. pétion. Séance du dimanche 5 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Defermon , au nom du comité d'imposition donne lecture de la totalité.du décret sur l'enregistrement des actes civils et judiciaires et sur les titres de propriété et propose deux articles additionnels. Par le premier de ces articles, le comité propose de décréter q
      ...
      rbitraires, seront rassemblés, et il en sera formé de nouveaux régiments, afin qu'ils jouissent de l'honneur de défeudre la patrie pour laquelle ils ont été dignes de souffrir. L'Assemblée nationale avertit toutes les municipalités, tous les corps administratifs, tous les citoyens, de veiller au salut de la patrie, et de se préparer à s'unir pour défendre au besoin la liber lé qu'ils ont conquise.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. pétion. Séance du dimanche 5 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Defermon , au nom du comité d'imposition donne lecture de la total
      ...
      vertit toutes les municipalités, tous les corps administratifs, tous les citoyens, de veiller au salut de la patrie, et de se préparer à s'unir pour défendre au besoin la liber lé qu'ils ont conquise.
    • Séance du lundi 20 décembre 1790, au soir

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au soir

      page 598 - 607
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ, EX-PRÉSÏDENT. Séance du lundi 20 décembre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. M. d'André ex-président, en l'absence de M. Pétion, occupe le fauteuiL Un de MM. les secrétaires donne lecture des adresses suivantes : Adresse de félicitation, adhésion et dévoue- (1) Cette séance est incomplète Moniteur, ment des adminis
      ...
      at de faire l'instruction, celui de ies défendre verbalement et par écrit. Mais par la suite il leur faudra, poiir cotte défense» un pouvoir spécial, conformément au déçj^ du 16 de ce mois; duquel pouvoir ils ne seront nean- moins tenus de justifier qu'en cas de désaveu 4e la part de leurs parties? à la charge par eux seulement d'être garants de l'existence de ce pouvoir envers les autres parties.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ, EX-PRÉSÏDENT. Séance du lundi 20 décembre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. M. d'André ex-président, en l'absence d
      ...
      voir ils ne seront nean- moins tenus de justifier qu'en cas de désaveu 4e la part de leurs parties? à la charge par eux seulement d'être garants de l'existence de ce pouvoir envers les autres parties.
  • Tome 22 : Du 3 janvier au 5 février 1791 7 results
    • Séance du jeudi 20 janvier 1791, au matin

      Séance du jeudi 20 janvier 1791, au matin

      page 337 - 348
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du jeudi 20 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures l/£ du matin (1). Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. Il est ensuite donné connaissance à l'Assemblée d'une adresse de plusieurs notables de la municipalité de Màcon, relatives à quelques discus- (1) Cette sé
      ...
      que pour 6 ans. L'article 6 est adopté dans ces termes : Art. 6. « L'accusateur public sera nommé à la prochaine élection, pour 4 ans seulement et à la suivante pour 6 années; le président sera nommé pour 6 années, l'un et l'autre pourront être réélus; le greffier sera à vie. » M. le Président annonce l'ordre du jour pour la séance de ce soir et celle de demain matin, et lève la séance à 3 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du jeudi 20 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures l/£ du matin (1). Un de MM. les secrétaires fait lecture du procè
      ...
      pour 6 années, l'un et l'autre pourront être réélus; le greffier sera à vie. » M. le Président annonce l'ordre du jour pour la séance de ce soir et celle de demain matin, et lève la séance à 3 heures.
    • Séance du lundi 24 janvier 1791

      Séance du lundi 24 janvier 1791

      page 466 - 476
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du lundi 24 janvier 1791 La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM, les secrétaires fait lecture du pro-pès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. Gossin , au nom du comité de Constitution, Opzp communes formant un canton dans le département de la Drôme, réclament avec une persévérance qui semble annoncer un
      ...
      m, « Les harengs saurs ou pecs idem, « Les maquereaux idem, « Les sardines idem, payeront un droit de 20 livres par quintal. » M. le Président annonce l'ordre de travail pour la semaine. M. le Président fait ensuite part d'une lettre de M. Delahaye-Delaunay, qui prie l'Assemblée de lui accorder un congé de 15 jours pour affaires pressantes. (Ce congé est accordé.) (La séance est levée à 3 heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du lundi 24 janvier 1791 La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM, les secrétaires fait lecture du pro-pès-verbal de
      ...
      nt fait ensuite part d'une lettre de M. Delahaye-Delaunay, qui prie l'Assemblée de lui accorder un congé de 15 jours pour affaires pressantes. (Ce congé est accordé.) (La séance est levée à 3 heures.)
    • Séance du mardi 25 janvier 1791, au matin

      Séance du mardi 25 janvier 1791, au matin

      page 476 - 484
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GRÉGOIRE .Séance du mardi 25 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance de la veille, qui est adopté. M. le Président. Je préviens l'Assemblée que j'ai reçu plusieurs pétitions de différents citoyens qui demandent à être admis à la barre; aux terme
      ...
      nt du Cher.............181,595 1. » » A la même pour. ..... 73,599 A celle de Poilly, département du Loiret................30,600 18 4 A celle de Sully, même département.............16,539 14 » « Le tout ainsi qu'il est plus au long détaillé dans les décrets de vente et états d'estimations respectifs, annexés à la minute du procès-verbal de ce jour. » M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GRÉGOIRE .Séance du mardi 25 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du pro
      ...
      out ainsi qu'il est plus au long détaillé dans les décrets de vente et états d'estimations respectifs, annexés à la minute du procès-verbal de ce jour. » M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du vendredi 28 janvier 1791

      Séance du vendredi 28 janvier 1791

      page 522 - 547
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du vendredi 28 janvier 1791 (1)» La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès-verbal de la séance d'hier au matin. M. Ledeu de la Ville-aux-Bois fait iecture du procès-verbal de la séance d'hier au soir. (Ces procès-verbaux sont adoptés.) M. Antoine d'Agoult , député du ci-devant D
      ...
      s la fin de cette session. reproduisent pas parmi nos successeurs, s'ils sont choisis parmi les hommes les plus sages, les plus modérés, et qu'ils promettent, comme les jurés, de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité ; mais alors, à ces conditions seulement, la France sera régénérée, libre, florissante, et j'en payerais volontiers de mon sang l'assurance. Ce 29 janvier 1791. Malouet.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du vendredi 28 janvier 1791 (1)» La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès-verb
      ...
      la vérité, rien que la vérité ; mais alors, à ces conditions seulement, la France sera régénérée, libre, florissante, et j'en payerais volontiers de mon sang l'assurance. Ce 29 janvier 1791. Malouet.
    • Séance du jeudi 6 janvier 1791

      Séance du jeudi 6 janvier 1791

      page 37 - 51
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du jeudi 6 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de la veille, qui est adopté. Il est fait lecture des adresses suivantes : (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. Adresse des électeurs du district de Grasse, pour la nomination des juges,
      ...
      nt point obtenu de place nouvelle. Lesdites retenues diminueront d'année en année, tant à raison de la diminution ordonnée par les articles précédents, qu'à raison des décès et replacements qui auront lieu. Art. 9. Il sera nommé, par le roi, une commission spécialement chargée de toutes les mesures nécessaires à l'exécution du présent décret, pendant les cinq années auxquelles elle peut s'étendre.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du jeudi 6 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      lieu. Art. 9. Il sera nommé, par le roi, une commission spécialement chargée de toutes les mesures nécessaires à l'exécution du présent décret, pendant les cinq années auxquelles elle peut s'étendre.
    • Séance du jeudi 3 février 1791, au matin

      Séance du jeudi 3 février 1791, au matin

      page 719 - 728
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU. Séance du jeudi 3 février 1791 , au matin(1) . La séance est ouverte à neuf heures et decpie du matin. Un de MM. les secrétaires f4M lecture des procès-verbaux de la séance du mardi 1** février et de la séanCe d'hier. (Ges procès-Yerbaux sont adoptés.) M. Darnaudat Il a été sagement ordonné, par un décret, que les dispenses de mariages aux degrés p
      ...
      palité de Villers-aux-Ghênes, pour A la municipalité de Doulaincourt pour......16,894 À la municipalité de Flammerecourt, pour....13,922 Département de l'Yonne. A la municipalité de Sens, pour celle de...... 2,690,149 Département de l'Aude. A la municipalité de Carcassonne, pour....... 359,300 M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance a deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU. Séance du jeudi 3 février 1791 , au matin(1) . La séance est ouverte à neuf heures et decpie du matin. Un de MM. les secrétaires f4M lecture des procè
      ...
      e...... 2,690,149 Département de l'Aude. A la municipalité de Carcassonne, pour....... 359,300 M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance a deux heures et demie.
    • Séance du vendredi 7 janvier 1791

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 52 - 80
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du vendredi 7 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. Leleu de la Ville-aux-Bois ,secrétaire, donne lecture de la déclaration suivante : « Nous soussignés, prêtres, diacres, sous-diacres, ci-devant bénéficiers de l'égl
      ...
      ssion, et le prix de votre temps, me défendent de les répéter ici. Je vous demanderai seulement la permission de répondre aux objections qui pourront être faites dans le cours de la discussion, si vous mettez ma proposition en délibération. Mais quel que soit, Messieurs, le succès de mes efforts, dût-il ne pas répondre à mon zèle, une récompense dont j'o;e le croire digne, c'est votre approbation.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du vendredi 7 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès-verbal de l
      ...
      s mettez ma proposition en délibération. Mais quel que soit, Messieurs, le succès de mes efforts, dût-il ne pas répondre à mon zèle, une récompense dont j'o;e le croire digne, c'est votre approbation.