Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-121 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-063 hits on 1789-072 hits on 1789-081 hits on 1789-095 hits on 1789-104 hits on 1789-118 hits on 1789-124 hits on 1790-019 hits on 1790-026 hits on 1790-037 hits on 1790-048 hits on 1790-0513 hits on 1790-068 hits on 1790-0710 hits on 1790-086 hits on 1790-0911 hits on 1790-1011 hits on 1790-1111 hits on 1790-127 hits on 1791-0113 hits on 1791-0216 hits on 1791-0329 hits on 1791-0426 hits on 1791-0528 hits on 1791-0625 hits on 1791-0720 hits on 1791-0821 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-121 hits on 1792-011 hits on 1792-021 hits on 1792-031 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-084 hits on 1792-090 hits on 1792-1013 hits on 1792-114 hits on 1792-1212 hits on 1793-0115 hits on 1793-0219 hits on 1793-030 hits on 1793-044 hits on 1793-050 hits on 1793-066 hits on 1793-072 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-011 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-011 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
21 - 30 of 39 volumes
  • Tome 29 : Du 29 juillet au 27 août 1791 showing 10 of 21 results view all
    • Séance du vendredi 29 juillet 1791, au matin

      Séance du vendredi 29 juillet 1791, au matin

      page 2 - 27
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du vendredi 29 juillet 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture d'adresses de la ville de Reims et des administrateurs des directoires de district de Lyon et de Bayeux. La ville de Reims se réunit aux autres communes du royaume pour témoigner à l'Assemblée sa reconnaissance pour le
      ...
      RÉDUCTION de ces articles de dépenses, Résultant du retranchement des parties fictives. Traites du sieUr Gaudelet, banquier & Brest, ôti remplacement de payements qu'il a faits pour les RéàUboUrsemeiit des bons du pfenller commis dii ÎÎT. 482,033 liv; 9,812,310 7,895,125 liv. 10,294,343 7,895,125 liv. 1,559,522 3,524,962 5,084,484 Sommes des dépenses ordinaires réduites......... 833,231,*]84 liv.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du vendredi 29 juillet 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture d'adresses de la vi
      ...
      it des bons du pfenller commis dii ÎÎT. 482,033 liv; 9,812,310 7,895,125 liv. 10,294,343 7,895,125 liv. 1,559,522 3,524,962 5,084,484 Sommes des dépenses ordinaires réduites......... 833,231,*]84 liv.
    • Séance du mardi 9 août 1791, au matin

      Séance du mardi 9 août 1791, au matin

      page 282 - 303
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au matin (1). La séançe est ouverte à neuf heures du p^atip. Un dfi Mif. les secrétaires fait lecturp du pro-cès-yerbal dp la séapce de diqqanche 8 août. mempre obtieqj; la parole sur ^article des lois rurales, inséré 4s>ns le procès-verbal et qui est aingi conçu ; « Les 0cpgnges de tops les fonds ne seron
      ...
      êté iè serment cjvique ; « Enfin, cèux qui, nés en pays étranger, et descendant, à quelque degré que ce spit, d'un Français ou d'une Française expatriés pour cause de religion» viennent demeurer en France et prêtent le serment civique. » (Adopté) M. Le Président annonce pour l'ordre du jour de demain la suite de la discussion du projet de Constitution.. La séance est levée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au matin (1). La séançe est ouverte à neuf heures du p^atip. Un dfi Mif. les secrétaires fait lecturp du pr
      ...
      ance et prêtent le serment civique. » (Adopté) M. Le Président annonce pour l'ordre du jour de demain la suite de la discussion du projet de Constitution.. La séance est levée à trois heures et demie.
    • Séance du mardi 9 août 1791, au soir

      Séance du mardi 9 août 1791, au soir

      page 303 - 318
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au loir (1)» La séance est ouverte à six heûrëâ du soir. Un de MM. les secrétaires donne connaissance à l'Assemblée des adresses suivantes t Adresses des administrateur* composant le directoire du département de VHérault, du district de Sauveterre, et de celui de Goyr#n et de Loudéac-. Adresses dés municip
      ...
      es droits de d6youement adoptif, de sacrifices, d'utilitp de services, de gloire et de privation de dedorpmagements, de recompenses et de toute fortune, que le marechal de Lowendal a accumules et concentres dans la sienne? Si elle jouit seule de la reunion de tant de droits, a la protection et aux bienfaits de 1'Etq.t, on ne peut craiqdre la concurrence dans la justice qu'elle reclame. AoiLt 1791.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au loir (1)» La séance est ouverte à six heûrëâ du soir. Un de MM. les secrétaires donne connaissance à l'A
      ...
      entres dans la sienne? Si elle jouit seule de la reunion de tant de droits, a la protection et aux bienfaits de 1'Etq.t, on ne peut craiqdre la concurrence dans la justice qu'elle reclame. AoiLt 1791.
    • Séance du mercredi 10 août 1791

      Séance du mercredi 10 août 1791

      page 318 - 335
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Stance du mereredi 10 août 1791 (1). La seance est quverte a neuf heures du matin. M. Camus ex-pr6sident, occupe le fauteuil. M. Savary de Lancosme L'Assemblee ayant d^cret6 lundi dernier que la uiscussion'sur l'acte constitutionnel ne s'ouyrirait que sur les bases et !a ma^che de l'ouvrage, je n'ai point demand^ a parole pour 6noncer
      ...
      at de faillite ou d'insolvabilité. M. Barrère-Vieuzac Il est impossible de laisser à la disposition des législatures une ciiose qui tient à l'état politique des citoyens. L'article peut être modifié, mais tel qu'il sera adopté, il doit entrer en entier dans la Constitution. (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de l'article aux comités,) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Stance du mereredi 10 août 1791 (1). La seance est quverte a neuf heures du matin. M. Camus ex-pr6sident, occupe le fauteuil. M. Savary d
      ...
      mais tel qu'il sera adopté, il doit entrer en entier dans la Constitution. (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de l'article aux comités,) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
    • Séance du jeudi 11 août 1791

      Séance du jeudi 11 août 1791

      page 335 - 377
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du jeudi 11 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 8 août, qui est adopté. M. d'André Messieurs, il vous a été fait lecture, mardi soir, d'une pétition des jurés (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. crieurs de la ville de
      ...
      a loi. Art. 17. Au surplus, les comités de revision, Constitution, division, emplacement et des contributions publiques réunis, présenteront des articles additionnels à l'effet de lier les dispositions de ce décret avec celles des décrets précédemment rendus, ainsi qu'une instruction aux membres ae la prochaine législature, pour éclairer leur conduite dans cette partie importante de leurs travaux.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du jeudi 11 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal
      ...
      s de ce décret avec celles des décrets précédemment rendus, ainsi qu'une instruction aux membres ae la prochaine législature, pour éclairer leur conduite dans cette partie importante de leurs travaux.
    • Séance du samedi 30 juillet 1791, au matin

      Séance du samedi 30 juillet 1791, au matin

      page 28 - 47
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du samedi 30 juillet 1791 , au matin (1), Un de Messieurs les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 27 juillet au matin, qui est adopté. Un de Messieurs les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mardi 26 juillet au soir, qui est adopté. M. Goudard. Messieurs, le comité d'agriculture et de commerc
      ...
      pas les détruire; et revenant aux considérations importantes que je Vous ai exposées par celle de la justice, de l'honneur et de l'intérêt national, je demande que l'ordre de Malte soit maintenu dans ses propriétés, droits et privilèges, en statuant seulement que les Français qui y sont affiliés, n'auront en leur qualité aucun droit politique à exercer dans l'intérieur du royaume* Signé i MàLOUÉÎ.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du samedi 30 juillet 1791 , au matin (1), Un de Messieurs les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 27 juillet au mat
      ...
      ses propriétés, droits et privilèges, en statuant seulement que les Français qui y sont affiliés, n'auront en leur qualité aucun droit politique à exercer dans l'intérieur du royaume* Signé i MàLOUÉÎ.
    • Séance du vendredi 12 août 1791

      Séance du vendredi 12 août 1791

      page 377 - 396
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du vendredi 12 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du ma-matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès-verbal'de la séance du mardi 9 août au soir, qui est adopté. M. Delavigne , secrétaire, donne lecture de deux lettres relatives aux décrets rendus en faveur de la famille Loiuendal. Par la première, M.
      ...
      islatif, seront remplacés comme dans le cas de mort et de démission. Art. 7. « Les juges seront remplacés, pendant la durée de la législature, par leurs suppléants; et le roi pourvoira par brevet de commission pour le même temps, au remplacement de ses commissaires auprès des tribunaux. » (La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du vendredi 12 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du ma-matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès-v
      ...
      ommission pour le même temps, au remplacement de ses commissaires auprès des tribunaux. » (La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du samedi 13 août 1791, au matin

      Séance du samedi 13 août 1791, au matin

      page 396 - 414
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 13 août 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche fait lecture d'un mémoire présenté par M. Berthelemot sur les colonies au-delà du cap de Bonne-Espérance et notamment sur celle de Vile de France; il demande que ce mémoire, utile pour l'administration de ces îles, soit renvoyé aux com
      ...
      du 88e régiment; il demande l'autorisation de l'Assemblée. (L'autorisation demandée par M. le ministre de la guerre est mise aux voix et décrétée.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et invite les membres de l'Assemblée à se retirer dans leurs bureaux respectifs pour procéder à la nomination du président et de 3 secrétaires. La séance est levée à trois heures un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 13 août 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche fait lecture d'un mémoire présenté
      ...
      de ce soir et invite les membres de l'Assemblée à se retirer dans leurs bureaux respectifs pour procéder à la nomination du président et de 3 secrétaires. La séance est levée à trois heures un quart.
    • Séance du dimanche 14 août 1791

      Séance du dimanche 14 août 1791

      page 425 - 440
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR DE BROGLIE. Séance du dimanche 14 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Alexandre de Beauharnais , président sortant, ouvre la séance. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 11 août qui est adopté. M. le Président. Messieurs, une dèputation de citoyens de la section Poissonnière demande à
      ...
      a conduite de l'Assemblée nationale à son égard depuis le 21 juin, que celle qu'elle tiendra à la suite ne puissent être suspectes aux yeux d'aucun Français, qu'on ne puisse regarder aucun acte de son autorité, même aucune proposition énoncée à sa tribune, comme le résultat de quelque traité particulier fait avec lui, comme le prix de quelque promesse de sa part, ou la vengeance de quelque refus ?
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR DE BROGLIE. Séance du dimanche 14 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Alexandre de Beauharnais , président sortant, ouvre la séa
      ...
      autorité, même aucune proposition énoncée à sa tribune, comme le résultat de quelque traité particulier fait avec lui, comme le prix de quelque promesse de sa part, ou la vengeance de quelque refus ?
    • Séance du lundi 15 août 1791

      Séance du lundi 15 août 1791

      page 440 - 450
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR DE BROGLIE. Séance du lundi 15 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du samedi 13 août au matin, qui est adopté. M. le Président fait donner lecture, par un de MM. les secrétaires, d'une lettre de M. Cellier, accusateur public près le quatrième tribunal criminel é
      ...
      demanderont, sur les objets relatifs à leur admiriistration, ou lorsqu'ils seront requis de donner des éclâircissefcîénts. Ils 'seront également entendus sur les objets étrangers à leur administration, quand l'Assemblée nationale leur accordera la parole. » (Cette réduction ëst àdoptée.) (Là suite de la discussion est renvoyée à la séance de dëmâih.) M. le Président lève îa séancë à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR DE BROGLIE. Séance du lundi 15 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      n, quand l'Assemblée nationale leur accordera la parole. » (Cette réduction ëst àdoptée.) (Là suite de la discussion est renvoyée à la séance de dëmâih.) M. le Président lève îa séancë à trois heures.
  • Tome 30 : Du 28 août au 17 septembre 1791 showing 10 of 11 results view all
    • Séance du lundi 5 septembre 1791, au matin

      Séance du lundi 5 septembre 1791, au matin

      page 201 - 230
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du lundi 5 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture, par un de MM. les secrétaires, d'une pétition du sieur Raymond d'Espaulx, principal éméiite de CEcole militaire de Soréxe, âgé de 65 ans, qui expose les services qu'il a rendus à la nation pendant 32 ans. (L'Assemblée renv
      ...
      gardes pourront en être suspenuus ou être destitués par le tribunal de uistrict, sur la plainte, soit des parties lésées, soit du procureur de la commune. Art. 9. La poursuite des délits sera faite au plus tard dans le délai d'un mois, soit par les parties lésées, soit par le prucureur de la commune, ou ses substituts, s'il y en a, soit par des hommes de loi commis à cet effet par la municipalité.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du lundi 5 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture, par un de MM. les secr
      ...
      plus tard dans le délai d'un mois, soit par les parties lésées, soit par le prucureur de la commune, ou ses substituts, s'il y en a, soit par des hommes de loi commis à cet effet par la municipalité.
    • Séance du mardi 6 septembre 1791

      Séance du mardi 6 septembre 1791

      page 239 - 262
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mardi 6 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Lecture est faite d'une lettre des administrateurs composant le directoire du département de la Côte-d Or, qui envoient à l'Assemblée nationale le procès-verbal de ce qui s'est passé à la séance du directoire de ce département, le 16 août 1791, à l'occasion de l'offrand
      ...
      t de témoigner aux sieurs La Chiche et Bertrand la satisfaction de l'Assemblée, de leur zèle à avoir suivi un projet aussi important, et attendu que le sieur La Chiche a fait de grands frais pour se procurer les connaissances nécessaires à la perfection de cette entreprise, il lui sera payé, en vertu du présent décret, par la trésorerie nationale, une somme de 12,000 livres, par forme d'indemnité.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mardi 6 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Lecture est faite d'une lettre des administrateurs composant le direct
      ...
      rocurer les connaissances nécessaires à la perfection de cette entreprise, il lui sera payé, en vertu du présent décret, par la trésorerie nationale, une somme de 12,000 livres, par forme d'indemnité.
    • Séance du jeudi 8 septembre 1791

      Séance du jeudi 8 septembre 1791

      page 287 - 301
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du jeudi 8 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président annonce une pétition pré-sentée à l'Assemblée nationale par ses huissiers, tendant à demander : 1° un certificat de leurs services auprès du corps constituant; 2° une indemnité qui doit leur être accordée, relativement au costume régulier et uniforme qu'
      ...
      espérons que vous obtiendrez pour nous d'être entendus dans son sein, avant le rapport qui doit avoir lieu samedi, et que vous aurez la bonté de nous indiquer l'heure et le jour auxquels nous serons admis. « Nous sommes, etc. » Plusieurs membres : Demain soir. (L'Assemblée décrète que les députés d'Avignon seront entendus à la séance de demain soir.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du jeudi 8 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président annonce une pétition pré-sentée à l'Assemblée national
      ...
      admis. « Nous sommes, etc. » Plusieurs membres : Demain soir. (L'Assemblée décrète que les députés d'Avignon seront entendus à la séance de demain soir.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du samedi 10 septembre 1791, au soir

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au soir

      page 554 - 558
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du samedi 10 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte ,à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une adresse de la société des amis de la Constitution de Phalsbourg, qui attestent à l'Assemblée nationale le patriotisme du 17® répudient d'infanterie, ci-devant Auvergne, qui certifient son entière soumi sion à la lo
      ...
      roposé par les comités et demande que le pouvoir exécutif soit: chargé de fournir à L Assemblée nationale toutes les in p truc1 ion s nécessaires pour qu'elle puisse en prononcer la révocation, s'il y a fieu. (L'Assemblée ajourne la discussion de cette affaire à: mardi soir.) M. le Président lève la séance à dix heures. (1) Voir ci-de«sus ce document, séance du 9 septembre 1791, au soir, page 408.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du samedi 10 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte ,à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une adresse de la
      ...
      a fieu. (L'Assemblée ajourne la discussion de cette affaire à: mardi soir.) M. le Président lève la séance à dix heures. (1) Voir ci-de«sus ce document, séance du 9 septembre 1791, au soir, page 408.
    • Séance du vendredi 16 septembre 1791

      Séance du vendredi 16 septembre 1791

      page 695 - 715
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du vendredi 16 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un membre demande que l'affaire de la dame Mabilly, de Marseille, soit ajournée et fixée à la séance de demain soir. (Cette motion est décrétée.) M. de La Rochefoucauld , au nom du comité des contributions publiques, propose un projet de décret sur les opérations re
      ...
      Crevaut... 60,122 10 A celle de Buthon... 11,788 9 6 A celle de Gheroux.. 121,927 11 8 A celle de Saint-Ger-vais.................43,078 A celle d'Aubières..37,620 « Le tout ainsi qu'il est plus au long énoncé aux soumissions respectives desdites municipalités, et payable de la manière déterminée par le décret du 14 mai 1790. » (Ce décret est adopté.) M. le Président lève la séance à, trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du vendredi 16 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un membre demande que l'affaire de la dame Mabilly, de Marseille,
      ...
      g énoncé aux soumissions respectives desdites municipalités, et payable de la manière déterminée par le décret du 14 mai 1790. » (Ce décret est adopté.) M. le Président lève la séance à, trois heures.
    • Séance du mardi 30 août 1791, au matin

      Séance du mardi 30 août 1791, au matin

      page 56 - 79
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mardi 30 août 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du samedi 27 août, qui est adopté. M. Bouche. Messieurs, il y a dans l'ordre judiciaire des règles importantes à établir pour l'intérêt des justiciables et la pureté de la justice. Il s'est intr
      ...
      illustres fondateurs de la liberté française. C'est avec une joie bien vive que nous avons vu nos efforts couronnés de succès : il ne manquera rien à notre satisfaction, Messieurs, si vous les honorez de votre approbation. Au bureau des commissaires, ce 30 août 1791. Signé: GuiiXQTlN, ûupl,-rlch, n'Ai-• guillon, f S., évêque de Rodez, L.-M. Lepelletjer,Lapoule, Louis-Marthe de GoUY, commissaires.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mardi 30 août 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la s
      ...
      z de votre approbation. Au bureau des commissaires, ce 30 août 1791. Signé: GuiiXQTlN, ûupl,-rlch, n'Ai-• guillon, f S., évêque de Rodez, L.-M. Lepelletjer,Lapoule, Louis-Marthe de GoUY, commissaires.
    • Séance du mercredi 31 août 1791

      Séance du mercredi 31 août 1791

      page 90 - 127
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mercredi 31 août 1791 (1); La séance estOdvëhe à tieUf heurës dù îhatin. M. Bouche. Je dëmàndë à( l'Àssèmbléë pérriiissibrl de lui donner, côtinaissâtice d'un hommage patriotique de M. Negrei-Bruny, jugé de paix du chnion de Roquevaire, dêpàrtément de l'Ain ; voici sa lettré : « Messieurs, « Élevé à là {)lace de juge de pàix pàr les suffragès
      ...
      tutionnel au roi. Voilà ce. qui est véritablement nécessaire et urgent ; car il n'est aucun de vous qui ne doive trouver qu'il est plus que temps de cesser d'offrir (par une étrange et scandaleuse inconséquence) à la France et à l'Europe étomnées, le spectacle d'un roi déclaré inviolable et puni, et des hommes libres ne sauraient nier que la perte de la liberté ne soit 1% plus grave des punitions.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mercredi 31 août 1791 (1); La séance estOdvëhe à tieUf heurës dù îhatin. M. Bouche. Je dëmàndë à( l'Àssèmbléë pérriiissibrl de lui donner, côtin
      ...
      onséquence) à la France et à l'Europe étomnées, le spectacle d'un roi déclaré inviolable et puni, et des hommes libres ne sauraient nier que la perte de la liberté ne soit 1% plus grave des punitions.
    • Séance du jeudi 1 septembre 1791

      Séance du jeudi 1 septembre 1791

      page 127 - 145
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du jeudi 1er septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires fait lecture des pror cès-verbaux des séance s du mardi 30 août au matin et au soir, qui sont adoptés. . Un membre, député du département de la Meuse, présente une adresse du tribunal du district de Varenne,s, contenant l'expression de sa res
      ...
      de l'expérience que doit sortir la nécessité d'une réforme de la Constitution, se borne à déclarer à la nation que son intérêt l'invite à suspendre pendanfSO années l'exercice de son pouvoir de revision, mais décrète formellement, qu'il ne pourra être fait aucune motion tendant à reviser la Constitution, ni être pris aucune délibération à cet égard, dans la législature subséquente et la suivante.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du jeudi 1er septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires fait lecture des pror cès-verbaux des séan
      ...
      ion, mais décrète formellement, qu'il ne pourra être fait aucune motion tendant à reviser la Constitution, ni être pris aucune délibération à cet égard, dans la législature subséquente et la suivante.
    • Séance du vendredi 2 septembre 1791

      Séance du vendredi 2 septembre 1791

      page 145 - 171
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du vendredi 2 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 31 août, qui est adopté. M. Bouche remet sur le bureau un mémoire des procureurs au ci-devant bailliage de Versailles, lendant à obtenir des indemnités à cause de la suppression de leurs
      ...
      aux voix! M. Merlin , (le n'est pas dans le tumulte qu'on peut délibérer; je demande que l'on attende que l'ordre soit rétabli. Un grand nombre de membres : Aux voix I aux voix! M. Prieur. Monsieur le Président... (Bruit.) Plusieurs membres : Le renvoi aux comités! (L'Assemblée, consultée, décrète, après une épreuve douteuse, le renvoi aux comités.) M. le Président lève la séance à quatre heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du vendredi 2 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séanc
      ...
      e Président... (Bruit.) Plusieurs membres : Le renvoi aux comités! (L'Assemblée, consultée, décrète, après une épreuve douteuse, le renvoi aux comités.) M. le Président lève la séance à quatre heures.
    • Séance du samedi 3 septembre 1791

      Séance du samedi 3 septembre 1791

      page 171 - 190
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du samedi 3 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture, par un de MM. les secrétaires, des adresses et pétitions suivantes : Adresse de plusieurs artistes, qui présentent à l'Assemblée nationale un plan en relief d'un monument élevé à la gloire de la nation. Pétition des employés aux mes
      ...
      d, Liancourt, Long, Chai lion, Darche, l'évêque de la Meuse, Mougms-Roqueiort, Guillaume, Bouttè,-ville-Dumet?, l'évêque de Rouen, Go^ri, Marchais,, Regnaud (de ' Saint-Jéan-dAngély), Gôur-daU; Prévost, Prieur, Darnaudat. J'informe les membres, dont je viens de donner les noms, quela dépuration se réunira ce soir, à 6 heures, dans la salle des séances. M. le Président lève la séance à deux heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du samedi 3 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture, par un de MM. les secrétaires, d
      ...
      t, Prieur, Darnaudat. J'informe les membres, dont je viens de donner les noms, quela dépuration se réunira ce soir, à 6 heures, dans la salle des séances. M. le Président lève la séance à deux heures.
  • Tome 31 : Du 17 au 30 septembre 1791 showing 10 of 12 results view all
    • Séance du samedi 17 septembre 1791, au soir

      Séance du samedi 17 septembre 1791, au soir

      page 2 - 71
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 17 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Baudouin imprimeur de VAssemblée nationale, dit que, pour assurer les engagements qui ont été annoncés relativement à la suite de l'impression des procès-verbaux, et à leur envoi à MM. les députés, il demande que l'Assemblée veuille bien faire insérer dans
      ...
      tres arrêts intervenus ;dans: la mèmé! afî^ire, seropt remises à l'agent du Trésor publicy pour se pourvoir par les voies le; droit çonfre îesdits ar^êt% dans le plus court délai possible; lui enjoint de rendre compte dans quinz^inerà l'Assemblée nationale des démarohesqu il aura faites pour I exé^ cution du présent décret »r - (Ce-décret -est adopté*) M. le Président lève là séance à neuf heures*
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 17 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Baudouin imprimeur de VAssemblée nationale, dit que, pour
      ...
      de rendre compte dans quinz^inerà l'Assemblée nationale des démarohesqu il aura faites pour I exé^ cution du présent décret »r - (Ce-décret -est adopté*) M. le Président lève là séance à neuf heures*
    • Séance du vendredi 23 septembre 1791

      Séance du vendredi 23 septembre 1791

      page 238 - 265
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du vendredi 23 septembre 1791 (1) La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mougins de Roquefort demande, que M. Baudouin, imprimeur de l'As,-emblée nationale, soit tenu d'envoyer aax députés actuels un exemplaire de tous les objets qui auront été imprimés par les ordres de l'Assemblée. M. Bouche dit qu'en effet M. Baudouin a pris l'engag
      ...
      contraire, diront non. (Il est procédé à l'appel nominal.) M. le Président Voici, Messieurs, le résultat de l'appel nominal : sur 498 votants, il y a 307 voix contre l'ajournement, et 191 pour ; en conséquence, l'Assemblée nationale décrète qu'il n'y a pas lieu à l'ajournement. (La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain.) M. le Président lève la séance à quatre heures un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du vendredi 23 septembre 1791 (1) La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mougins de Roquefort demande, que M. Baudouin, imprimeur de l'As
      ...
      onséquence, l'Assemblée nationale décrète qu'il n'y a pas lieu à l'ajournement. (La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain.) M. le Président lève la séance à quatre heures un quart.
    • Séance du samedi 24 septembre 1791

      Séance du samedi 24 septembre 1791

      page 265 - 313
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 24 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Darnaudat secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 22 septembre, qui est adopté. M. Target observe que, tout ayant la jplus grande importance dans l'acte constitutionnel, il croit devoir relever une légère erreur qu'il a aperçuedans les exemp
      ...
      t que des envieux. Des envieux!... mes chers dénonciateurs, avez-vous calculé tout le parti que l'amour-propre peut tirer de ce mot? Cependant prenez-y garde ; si vous ne prouvez pas les horreurs que vous âvez avancées, on dira que vous avez fait des mensonges et que j'ai fait des jaloux. L'orgueil sera pour moi, la honte sera pour vous. Signé : Louis-Marthe de Gouy, député à VAssemblée nationale.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 24 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Darnaudat secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance
      ...
      vous âvez avancées, on dira que vous avez fait des mensonges et que j'ai fait des jaloux. L'orgueil sera pour moi, la honte sera pour vous. Signé : Louis-Marthe de Gouy, député à VAssemblée nationale.
    • Séance du dimanche 25 septembre 1791

      Séance du dimanche 25 septembre 1791

      page 313 - 339
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M.ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS,EX-PRESIDENT. Séance du dimanche 25 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Lecture est faite d'une adresse des électeurs du district de Cusset, département de l'Allier, qui se seraient crus coupables d'ingratitude, s'ils se fussent séparés sans donner à l'Assemblée des témoignages de leur éternelle reconnaissan
      ...
      correçtiqnnellement s'il y échéait. « Si le fait est qualifié crime par les lois an^ tiennes et par lq présent décret, l'accusé qui aura été déclaré coupable, sera condamné aiix peines portées par le présent code. c Les dispositions au présent code n'auront lieu que pour les crimes qui auront été poursuivis par voie de jurés. » (Ge décret est adopté.) M. le Président lève la séance A trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M.ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS,EX-PRESIDENT. Séance du dimanche 25 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Lecture est faite d'une adresse des é
      ...
      présent code. c Les dispositions au présent code n'auront lieu que pour les crimes qui auront été poursuivis par voie de jurés. » (Ge décret est adopté.) M. le Président lève la séance A trois heures.
    • Séance du lundi 26 septembre 1791, au soir

      Séance du lundi 26 septembre 1791, au soir

      page 356 - 364
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDNET. Séance du lundi 26 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président annonce Yhommage fait à l'Assemblée par M. Meynier de Salinelles, un de ses membres, d'un exemplaire d'un ouvrage intitulé : « Maximes du droit naturel sur le bonheur. » (L'Assemblée ordonne qu'il sera fait mention honorable de c
      ...
      procureur de la commune. » Plusieurs membres présentent des observations relativement à la foi que l'on doit ajouter aux rapports de gardes qui ne sont que les agents ou commis de particuliers par rapport à leurs propriétés individuelles. (L'Assemblée prononce l'ajournement de cet article et renvoie la suite de là discussion à la séance de demain soir.) M. le Président lève la séance à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDNET. Séance du lundi 26 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président annonce Yhommage fait à l'Ass
      ...
      port à leurs propriétés individuelles. (L'Assemblée prononce l'ajournement de cet article et renvoie la suite de là discussion à la séance de demain soir.) M. le Président lève la séance à dix heures.
    • Séance du mardi 27 septembre 1791, au matin

      Séance du mardi 27 septembre 1791, au matin

      page 364 - 391
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance dumardi 27 septembre 1791 , au matin(\). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche. Messieurs, l'Assemblée nationale a décrété hier soir que les députés d'Avignon et du Comtat-Venaissin seraient entendus aujourd'hui à midi à la barre. J'ai eu occasion de voir ces messieurs et je les ai fait convenir qu'il suffisait qu'ils fussent e
      ...
      des paroisses du district de Morlaix ; $ A- celui du même jour, qui supprjpie les alternats des administrations de département et de district; « A celui du même jopr, relatif à la circonscription des paroisses du c^tnet de Pont-Croix ; « A celui du même jour, relatif à la circonscription des paroisses du district de Lésnevén ». Signé : M.-L.-F. DUPORT. M. le Président lève la séance trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance dumardi 27 septembre 1791 , au matin(\). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche. Messieurs, l'Assemblée nationale a décrété hier s
      ...
      paroisses du c^tnet de Pont-Croix ; « A celui du même jour, relatif à la circonscription des paroisses du district de Lésnevén ». Signé : M.-L.-F. DUPORT. M. le Président lève la séance trois heures.
    • Séance du mercredi 28 septembre 1791, au matin

      Séance du mercredi 28 septembre 1791, au matin

      page 424 - 476
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DB M. THOURET. Séan ce du mercredi 28 septembre 1791 ,aumatin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Phélines , au nom du comité militaire, annonce qu'il s'est glissé plusieurs erreurs dans la rédaction du décret sur la composition de Varmée rendu le 18 août 1790 (2) ; il donne lecture des articles à substituer aux articles erronés insérés dans le proc
      ...
      08 livres par aspirant. Ces sommes restantes, réunies, seront employées, sous la surveillance du directoire du département et des directeurs de l'école, à l'achat et entretien des livres, instruments de mathématiques et de physique, cartes géographiques, plans, dessins, crayons, couleurs, papiers, plumes, encre, armes et autres ustensiles nécessaires pour les cours, exercices militaires et jeux. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DB M. THOURET. Séan ce du mercredi 28 septembre 1791 ,aumatin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Phélines , au nom du comité militaire, annonce qu'il
      ...
      de mathématiques et de physique, cartes géographiques, plans, dessins, crayons, couleurs, papiers, plumes, encre, armes et autres ustensiles nécessaires pour les cours, exercices militaires et jeux. »
    • Séance du jeudi 29 septembre 1791, au matin

      Séance du jeudi 29 septembre 1791, au matin

      page 538 - 624
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du jeudi 29 septembre 1791 , au Matin (t). La séance est ouverte à 9 heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une note du minisire de la justice contenant l'état des décrets auxquels il a donné ordre d'apposer le sceau de l'Etat et dont il a ordonné l'expédition en vertu des décrets des 21 et 25 juin dernier. Cette note est ain
      ...
      peut pas prendre comme un de ses actes le rapport de son comité; je me borne donc à demander qu'il soit impriménon comme instruction, mais comme rapport. Voici, en conséquence, le dernier article que je propose : Art. 4. « L'Assemblée nationale décrète que le rapport de son ancien comité de Constitution sera imprimé avec la présente loi. » (Adopté.) M. le Président lève la séance à quatre heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du jeudi 29 septembre 1791 , au Matin (t). La séance est ouverte à 9 heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une note du minisir
      ...
      je propose : Art. 4. « L'Assemblée nationale décrète que le rapport de son ancien comité de Constitution sera imprimé avec la présente loi. » (Adopté.) M. le Président lève la séance à quatre heures.
    • Séance du jeudi 29 septembre 1791, au soir

      Séance du jeudi 29 septembre 1791, au soir

      page 624 - 668
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR. DE BROGLIE, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudis 29 septembre 1791 , au soir( 1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Heurtault-Lamerville , au nom ducomité d'agriculture et de commerce, observe qu'il y a une contradiction entre deux articles du décret rendu hier matin et relatif aux lois rurales (2) : la disposition de 8 jours pour la poursuite de
      ...
      u roi, condamne Jacques à.....(exprimer la peine) conformément à l'article du T..... du Code pénal, dont il a été fait lecture, lequel est ainsi, conçu (insérer le texte) ordonne que le présent' jugement sera mis à exécution à la diligence du commissaire du roi. Fait à.....le.....en l'audience du tribunal où étaient présents N. et N., juges du tribunal, qui ont signé la minute du présent jugement.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR. DE BROGLIE, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudis 29 septembre 1791 , au soir( 1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Heurtault-Lamerville , au nom du
      ...
      ent sera mis à exécution à la diligence du commissaire du roi. Fait à.....le.....en l'audience du tribunal où étaient présents N. et N., juges du tribunal, qui ont signé la minute du présent jugement.
    • Séance du vendredi 30 septembre 1791

      Séance du vendredi 30 septembre 1791

      page 668 - 746
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du vendredi 30 septembre 1791 (1) La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président. Miss Scot Godefrey fait hommage à l'Assemblée d'une traduction de la Constitution française en langue anglaise. (L'Assemblée décrète qu'il en sera fait mention dans le procès-verbal.) M. le Président. M. Palloy fait hommage d'un portrait du roi, et d
      ...
      ésent paragraphe, où et par quelques personnes qu'elles aient été commises, sans préjudice A l'action où à l'intervention des parties intéressées. Art. 18. La poursuite sera faite, ainsi que celle «les délits Soumis à la police correctionnelle, et les amendes auront la même destination. Art. 19. Toutes autres lois ou coutumes sur le fait de la pêche, dans toute l'étendue du royaume, sont abrogées.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du vendredi 30 septembre 1791 (1) La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président. Miss Scot Godefrey fait hommage à l'Assemblée d'un
      ...
      s délits Soumis à la police correctionnelle, et les amendes auront la même destination. Art. 19. Toutes autres lois ou coutumes sur le fait de la pêche, dans toute l'étendue du royaume, sont abrogées.
  • Tome 39 : Du 22 février au 14 mars 1792 1 result
    • Séance du dimanche 26 février 1792

      Séance du dimanche 26 février 1792

      page 112 - 125
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 26 février 1792. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU-DUMAS. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Quatremère-Quincy , secrétaire, 'donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 25 février, au matin. Un membre : Je demande que le comité des domaines s'occupe le plus promptement possible d'une motion qui lui a été renvoyée (1) de réunir à d'
      ...
      on ; je m'étais trompé ; mais ces militaires, un instant égarés, ont obéi bientôt à la voix du devoir qui les rappelait à la discipline ; ils se sont soumis ; ils seront renvoyés à leur régiment où j'espère que l'indulgence de Sa Majesté éloignera d'eux la punition sévère qu'auraient méritée leurs torts, s'ils ne les eussent si promptement reconnus. « Le ministre de la guerre, Signé : L. narbonne.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 26 février 1792. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU-DUMAS. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Quatremère-Quincy , secrétaire, 'donne lecture du p
      ...
      espère que l'indulgence de Sa Majesté éloignera d'eux la punition sévère qu'auraient méritée leurs torts, s'ils ne les eussent si promptement reconnus. « Le ministre de la guerre, Signé : L. narbonne.
  • Tome 42 : Du 17 avril au 4 mai 1792 1 result
    • Séance du samedi 28 avril 1792, au matin

      Séance du samedi 28 avril 1792, au matin

      page 477 - 495
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 28 avril 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. BIGOT DE PRÉAMENEU. La séance est ouverte à neuf heures du matin, M. Bréard , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre des administrateurs au département de police de Paris, qui envoient un exemplaire de l'état des baptêmes, mariages et sépultures qui ont eu lieu l'
      ...
      cette motion.) M. Latané , au nom des commissaires inspecteurs de la salle. Messieurs, 449 députés ont fait leur soumission pour la contribution patriotique. Elle se monte à la somme de 241,235 livres. Le total dépasse de 7,701 livres la contribution forcée du tiers de l'indemnité. La valeur des objets d'or et d'argent n'est pas encore évaluée. (La séance est levée à quatre heures moins un quart.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 28 avril 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. BIGOT DE PRÉAMENEU. La séance est ouverte à neuf heures du matin, M. Bréard , secrétaire, donne lecture des
      ...
      . Le total dépasse de 7,701 livres la contribution forcée du tiers de l'indemnité. La valeur des objets d'or et d'argent n'est pas encore évaluée. (La séance est levée à quatre heures moins un quart.)
  • Tome 52 : Du 22 septembre au 26 octobre 1792 4 results
    • Séance du vendredi 21 septembre 1792, au matin

      Séance du vendredi 21 septembre 1792, au matin

      page 67 - 74
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 21 septembre 1792 , au matin tenue d'abord au château des Tuileries, puis à la salle du Manège, lieu ordinaire des séances de l'Assemblée législative. PRÉSIDENCE DE PÉTION, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Tallien, secrétaire provisoire comme l’un des plus jeunes d’âge, lit le procès-verbal du jeudi, 20 septembre 1792, au soir. (L’Asse
      ...
      mpression du discours prononcé au bâtiment national des Tuileries par l’orateur des citoyens qui composaient l’Assemblée nationale législative et celle de la réponse du Président de la Convention nationale, d’en ordonner l’insertion au procès-verbal et l’envoi aux départements. (L’Assemblée adopte la proposition de Thuriot et s’ajourne à sept heures du soir.) (La séance est levée à quatre heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 21 septembre 1792 , au matin tenue d'abord au château des Tuileries, puis à la salle du Manège, lieu ordinaire des séances de l'Assemblée législative. PRÉSIDENC
      ...
      onale, d’en ordonner l’insertion au procès-verbal et l’envoi aux départements. (L’Assemblée adopte la proposition de Thuriot et s’ajourne à sept heures du soir.) (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du vendredi 21 septembre 1792, au soir

      Séance du vendredi 21 septembre 1792, au soir

      page 74 - 80
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 21 septembre 1792 , au soir. PRÉSIDENCE de PÉTION, président ET DE CONDORCET, vice-président. PRÉSIDENCE DE PÉTION, président. La séance est ouverte à sept heures du soir. Fauchet. De grandes dispositions, Messieurs, ont marqué votre première séance. Mais ce n’est pas assez d’avoir déclaré les principes éternels de la souveraineté du peuple et consacré par u
      ...
      licenciés et incorporés dans les régiments de ligne et les bataillons de volontaires nationaux. Le Président répond à l’orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance. (La Convention renvoie la pétition au comité militaire.) (La séance est levée à onze heures et demie.) (1) Voy. Archives parlementaires, 1er série, tomeXLIX, séance du 3 septembre 1792, page 264, le texte de ce décret.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 21 septembre 1792 , au soir. PRÉSIDENCE de PÉTION, président ET DE CONDORCET, vice-président. PRÉSIDENCE DE PÉTION, président. La séance est ouverte à sept heur
      ...
      voie la pétition au comité militaire.) (La séance est levée à onze heures et demie.) (1) Voy. Archives parlementaires, 1er série, tomeXLIX, séance du 3 septembre 1792, page 264, le texte de ce décret.
    • Séance du samedi 22 septembre 1792, au matin

      Séance du samedi 22 septembre 1792, au matin

      page 80 - 91
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 22 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉTION, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lasource, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 21 septembre 1792, au soir. Billaud-Varenne demande qu’à compter de la journée d’hier, au lieu de dater les actes l’an quatrième de la liberté, etc... on date l'an premier de la Républi
      ...
      ! appuyé ! (La Convention nationale décrète l’ordre du jour et le renvoi.) Coupé. Je demande que la Convention nationale confirme la translation du tribunal de Guise, faite par l’Assemblée électorale de Ver-vins. Plusieurs membres : On n’est plus en nombre pour délibérer, nous demandons l’ajournement. (La Convention nationale prononce l’ajournement. (La séance est levée à quatre heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 22 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉTION, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lasource, secrétaire, donne lecture du procès-verbal d
      ...
      de Ver-vins. Plusieurs membres : On n’est plus en nombre pour délibérer, nous demandons l’ajournement. (La Convention nationale prononce l’ajournement. (La séance est levée à quatre heures et demie.)
    • Séance du samedi 22 septembre 1792, au soir

      Séance du samedi 22 septembre 1792, au soir

      page 91 - 100
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 22 septembre 1792 , au soir. PBÉSIDENCE DE CONDORGET, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Camus, secrétaire, donne lecture d'une lettre de Delmas, Dubois-Dubais et Dubois de Bellegarde, commissaires de l'Assemblée nationale à l'armée du Nord, qui rendent compte de leur mission et donnent des témoignages honorables au courage et à l’arde
      ...
      cture d. une lettre de Guiton-Maulevrier, de Melun, qui envoie deux croix de Saint-Louis pour les frais de la guerre. Ces deux décorations lui ont été accordées, dit le donateur, pour 31 ans de services et plusieur blessures. (La Convention nationale accepte cette offrande avec les plus vifs applaudissements et en ordonne la mention honorable au procès-verbal.) (La séance est levée à onze heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 22 septembre 1792 , au soir. PBÉSIDENCE DE CONDORGET, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Camus, secrétaire, donne lecture d'une lettre de
      ...
      es et plusieur blessures. (La Convention nationale accepte cette offrande avec les plus vifs applaudissements et en ordonne la mention honorable au procès-verbal.) (La séance est levée à onze heures.)
  • Tome 53 : Du 27 octobre au 30 novembre 1792 showing 10 of 13 results view all
    • Séance du lundi 5 novembre 1792

      Séance du lundi 5 novembre 1792

      page 151 - 198
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 5 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean Debry , secrétaire, donne lecture du procès-verbal ae la séance du dimanche 4 novembre 1792. (La Convention en adopte là rédaction.) Un membre, au nom du comité des décrets, propose de porter à 1,800 livres le traitement du secrétaire-commis chargé
      ...
      ? Qu'importe la source d'où elie découle, et les motifs qui l'ont inspirée? Ne nous passionnons que pour le bien, élevons-nous à la hauteur de l'auguste mission dont nous sommes honorés. La nation attend de nous son bonheur; ne fatignonspas plus longtemps son impatience. L'Europe vous contemple, la postérité vous jugera. Je demande donc que nous nous occupions des grands intérêts de la République.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 5 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean Debry , secrétaire, donne lecture du procès-verb
      ...
      end de nous son bonheur; ne fatignonspas plus longtemps son impatience. L'Europe vous contemple, la postérité vous jugera. Je demande donc que nous nous occupions des grands intérêts de la République.
    • Séance du samedi 10 novembre 1792

      Séance du samedi 10 novembre 1792

      page 337 - 351
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 10 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Grégoire , secrétaire, présente l'extrait ci-joint des lettres ministérielles, adresses et pétitions, dont l'Assemblée décrète le renvoi à ses divers comités: 1° Lettre des administrateurs composant le conseil général du département du Bas
      ...
      onsables sur tous leurs biens des pertes que leur négligence aura occasionnées a la République, sans préjudice des autres poursuites qui pourraient être exercées contre eux. Art. 22. « Il sera accordé au dénonciateur de toutes contraventions aux dispositions ci-dessus, le huitième des sommes qui seront rentrées au trésor public par l'effet de la dénonciation. » (La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 10 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Grégoire , secrétaire, présente l'extra
      ...
      au dénonciateur de toutes contraventions aux dispositions ci-dessus, le huitième des sommes qui seront rentrées au trésor public par l'effet de la dénonciation. » (La séance est levée à cinq heures.)
    • Séance du dimanche 11 novembre 1792

      Séance du dimanche 11 novembre 1792

      page 351 - 365
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 11 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean Debry , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi, 9 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Grégoire , secrétaire, fait une lecture dès adresses, pétitions et lettres ministérielles suivantes, qui sont
      ...
      abus qui ont eu lieu dans l'administration des hôpitaux; et des mesures qu'il a prises pour en faire.punir les auteurs; » 4° Renvoie au comité de la guerre l'examen de faire surveiller par les municicipalités l'administration des hôpitaux, et de dénoncer aux accusateurs publics les divers abus qui auraient lieu dans- cette partie d'administration. » (La séance est levée à cinq heures du soir.). ,
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 11 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean Debry , secrétaire, donne lecture du procès-
      ...
      cipalités l'administration des hôpitaux, et de dénoncer aux accusateurs publics les divers abus qui auraient lieu dans- cette partie d'administration. » (La séance est levée à cinq heures du soir.). ,
    • Séance du lundi 12 novembre 1792

      Séance du lundi 12 novembre 1792

      page 365 - 376
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 12 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heure du matin.- Grégoire , secrétaire, donne lecture du procès-verbal ae la séance du samedi, 10 novembre 1792". (La Convention en adopte la rédaction.) Lanjuinais , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de Pache, ministre de la guerre, contenant
      ...
      it la loi. Je suis de ce dernier avis; le contraire serait un abus qui enlèverait des fortunes aux uns et en conserverait aux autres, quoique dans le même état. Il faut donc réformer le projet de décret et dire : « Dans le mois qui a suivi la publication du décret du 8 avril dans la municipalité du citoyen qui s'est absenté. » Paris, 12 novembre 1792, l'an Ie* de la République française. personne.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 12 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heure du matin.- Grégoire , secrétaire, donne lecture du procès-verba
      ...
      et et dire : « Dans le mois qui a suivi la publication du décret du 8 avril dans la municipalité du citoyen qui s'est absenté. » Paris, 12 novembre 1792, l'an Ie* de la République française. personne.
    • Séance du jeudi 15 novembre 1792

      Séance du jeudi 15 novembre 1792

      page 412 - 428
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 15 novembre 1792 . Présidence de Hérault de séchelles, président. La séance et ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture d'une lettre d'Amelot, commissaire directeur général de l'extraordinaire relative à l'annulation des assignats provenant des échanges d'assignats ; cette lettre est ainsi conçue : Paris, ce 14 novembre 1792 , l'an
      ...
      ibunal de police correctionnelle; « 2° Que tous les jugements du tribunal criminel établi par la loi du 17 août dernier seront désormais sujets à cassation, ainsi que ceux qui, ayant été rendus, ne sont pas exécutés, à dater de ce jour; « 3° Que le comité de législation fera demain un rapport sur laquestionaesavoirsi ce tribunal criminel doit être suspendu. » (La séance est levée à quatre heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 15 novembre 1792 . Présidence de Hérault de séchelles, président. La séance et ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture d'une lettre d
      ...
      nt pas exécutés, à dater de ce jour; « 3° Que le comité de législation fera demain un rapport sur laquestionaesavoirsi ce tribunal criminel doit être suspendu. » (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du jeudi 15 novembre 1192, au soir

      Séance du jeudi 15 novembre 1192, au soir

      page 428 - 429
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 15 novembre 1192 ,au soir. présidence de m. hérault de sécbelles, président. La séance est ouverte à six heures du soir. Barère de Vieuzac , secrétaire, donne lecture d'une lettre du général Dumouriez, datée, de Bruxelles, le 14 novembre 1792, et portée par un officier de l'armée du Brabant, aide de camp du général, qui, sur sa demande, a été introduit à la bar
      ...
      ltat du scrutin : Sur 152 votants, Mailhe a obtenu 144 voix; Carra a obtenu 137 voix. Lepeletier de Saint-Fargeau a obtenu 115 voix. Defermon a obtenu 80 voix. En conséquence, les citoyens Mailhe, Carra, Lepeletier de Saint-Fargeau et Defermon, ayant obtenu plus de la moitié des suffrages exprimés, je les proclame secrétaires de la Convention nationale. (La séance est levée à dix heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 15 novembre 1192 ,au soir. présidence de m. hérault de sécbelles, président. La séance est ouverte à six heures du soir. Barère de Vieuzac , secrétaire, donne lect
      ...
      ra, Lepeletier de Saint-Fargeau et Defermon, ayant obtenu plus de la moitié des suffrages exprimés, je les proclame secrétaires de la Convention nationale. (La séance est levée à dix heures et demie.)
    • Séance du vendredi 16 novembre 1792

      Séance du vendredi 16 novembre 1792

      page 429 - 450
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 16 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Un ex-secrétaire, en l'absence des secrétaires, donne lecture d'une lettre de François (de Neuf-château), juge de paix du canton de Vicherey (Vosges), qui fait passer à la Convention une adresse de plusieurs citoyens de Mannheim ; ces | pièces sont ainsi conçue
      ...
      era sera puni de mort. « Art. VIII. Les municipalités des chefs-lieux de cantons pourront établir des marchés publics, pour faciliter ceux qui voudront ne pas aller aux endroits éloignés d'eux. « Art. IX. Les officiers municipaux des frontières et des marchés aux grains, sont autorisés à requérir la force publique, pour l'exécution du présent décret, toutes les fois qu'il le jugeront convenable. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 16 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Un ex-secrétaire, en l'absence des secrétaires, donne lecture
      ...
      IX. Les officiers municipaux des frontières et des marchés aux grains, sont autorisés à requérir la force publique, pour l'exécution du présent décret, toutes les fois qu'il le jugeront convenable. »
    • Séance du samedi 17 novembre 1792

      Séance du samedi 17 novembre 1792

      page 450 - 459
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 17 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Julien (Haute-Garonne) annonce qu'il a reçu des observations de l'armée du Midi, sur l'état actuel de cette armée, qui exige un examen sévère de la part du comité militaire. Il demande le renvoi de ces observations à ce comité. (La Convention ordonne le renvoi.)
      ...
      qu'il juge pouvoir être utile à sa patrie; s'il se trompe, son intention l'excuse. (Applaudissements.) « Signé : Menin. » (La Convention renvoie la lettre au comité de sûreté générale pour en faire son rapport le lendemain.) Osselin fait hommage à la Convention d'un ouvrage de sa composition sur le juré français. (La Convention ordonne la mention honorable,) (La séance est levée à quatre heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 17 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Julien (Haute-Garonne) annonce qu'il a reçu des observations de
      ...
      on rapport le lendemain.) Osselin fait hommage à la Convention d'un ouvrage de sa composition sur le juré français. (La Convention ordonne la mention honorable,) (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du jeudi 22 novembre 1792

      Séance du jeudi 22 novembre 1792

      page 541 - 556
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 22 novembre 1792 . présidence de guadet, ex -président. La séance est ouverte à dix heures un quart. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre du citoyen Sauregrain, qui fait hommage à la Convention d'un ouvrage sur les farines. (La Convention renvoie la lettre au comité d'agriculture.) 2° Lettre du citoyen Cavoty
      ...
      ntrée dans la Belgique, et des magasins où ils étaient placés ; et que le ministre rendra aussi compte demain s'il a eu connaissance de la conduite du commissaire Malus, accusé d'avoir retardé l'arrivée des hôpitaux ambulants à l'alfaire de Jemmapes, ce qui a privé, pendant vingt-quatre heures, les citoyens blessés, des secours dont ils avaient besoin.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 22 novembre 1792 . présidence de guadet, ex -président. La séance est ouverte à dix heures un quart. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture des le
      ...
      ée des hôpitaux ambulants à l'alfaire de Jemmapes, ce qui a privé, pendant vingt-quatre heures, les citoyens blessés, des secours dont ils avaient besoin.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du samedi 24 novembre 1792

      Séance du samedi 24 novembre 1792

      page 567 - 576
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 24 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Defermon , secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la séance du 23 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Saliceti. J'arrive de Corse, et j'ai passé par Nice. En arrivant ici j'ai appris qu'on avait dénoncé des faits grav
      ...
      nvention nationale que je viens de recevoir des nouvelles dé la flotte de la Méditerranée- Le contre-amiral Truguet, qui la commande, m'écrit qu'il a enfin reçu les ordres et instructions que le conseil exécutif provisoire lui a expédiés le 18 octobre dernier. Ce général est disposé à remplir, en vrai républicain, la mission dont il est chargé. » « Signé: Monge. » (La séance est levée à 5 heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 24 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Defermon , secrétaire, donne lecture du pro-
      ...
      il exécutif provisoire lui a expédiés le 18 octobre dernier. Ce général est disposé à remplir, en vrai républicain, la mission dont il est chargé. » « Signé: Monge. » (La séance est levée à 5 heures.)
  • Tome 54 : Du 1er au 10 décembre 1792 3 results
    • Séance du samedi 1 décembre 1792

      Séance du samedi 1 décembre 1792

      page 2 - 26
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 1er décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈI1E DE VIEUZAC, président. Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 29 novembre 1792 , au soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Mailhe , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 28 novembre 1792 . (La Convention en adopte la rédaction.) Mailhe , au nom du c
      ...
      suffisamment détailléles motifs. Ce canal devant être utile aux nations étrangères et setrourantde l'intérêt delà France d'y appeler le plus grand nombre des peuples de l'Europe, il m'a-paru essentiel que la France fît le sacrifice des frais nécessaires à l'exécution, afin de rendre le canal aussi gratuit qu'il peut l'être ; mais c'est une exception, et peut-être même ne doit-elle pas être admise.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 1er décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈI1E DE VIEUZAC, président. Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 29 novembre 1792 , au so
      ...
      que la France fît le sacrifice des frais nécessaires à l'exécution, afin de rendre le canal aussi gratuit qu'il peut l'être ; mais c'est une exception, et peut-être même ne doit-elle pas être admise.
    • Séance du dimanche 9 décembre 1792, au matin

      Séance du dimanche 9 décembre 1792, au matin

      page 700 - 722
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 9 décembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture du procès» verbal de la séance du vendredi 7 décembre 1792 . (La Convention en adopte la rédaction.) Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture des lettres et adresses suivantes : 1° Lettre du
      ...
      on; cette marque d'estime m'eût singulièrement flatté : je me trompais; une seule section a fait une contribution volontaire qu'elle a reprise le lendemain, il y a des meneurs de sections. J'ai vu que ceux qui parlaient les derniers étaient des Gicérôns; j ai vu qu'ils sont bien rares les hommes qui sont eux et ne pensent point par les autres; et j'ai dit : ô ma patrie ! quand seras-tu République?
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 9 décembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      ceux qui parlaient les derniers étaient des Gicérôns; j ai vu qu'ils sont bien rares les hommes qui sont eux et ne pensent point par les autres; et j'ai dit : ô ma patrie ! quand seras-tu République?
    • Séance du mardi 4 décembre 1792

      Séance du mardi 4 décembre 1792

      page 337 - 353
      CONVENTION NATIONALE. Séance dumardi 4 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÉRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétairep donne lecture des procès-verbaux des séances du dimanche 2 décembre 1792, matin et soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Mailhe , secrétaire, donne lecture des lettres adresses et pétitions suivantes : Adres
      ...
      t s'occuper de Louis XVI, mais de tous les Bourbons, car je suis sûr que nous ne serons tranquilles qu'après que nous aurons prononcé sur tous les membres de cette famille. Je fais la proposition additionnelle suivante : « La Convention nationale discutera sans interruption et prononcera sur la famille des Bourbons. *» (La Convention décrète cette proposition.) (La séance est levée à. six heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance dumardi 4 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÉRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétairep donne lecture d
      ...
      tionnelle suivante : « La Convention nationale discutera sans interruption et prononcera sur la famille des Bourbons. *» (La Convention décrète cette proposition.) (La séance est levée à. six heures.)
  • Tome 55 : Du 11 au 27 décembre 1792 1 result
    • Séance du mardi 11 décembre 1792

      Séance du mardi 11 décembre 1792

      page 2 - 17
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 11 décembre 1792 . présidence de barère, président. La séance est ouverte à huit heures du matin. Mailhe secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 9 décembre 1792, au soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Le même secrétaire donne lecture d'une lettre des citoyens de la section de Paris, dite de Mirabeau, qui annoncent à la Con
      ...
      causes de ces retards. « Enfin, pour être assuré que les transports ne seront pas arrêtés sur la route, j'ai donné ordre à la direction de l'habillement de nommer quatre inspecteurs ambulants chargés spécialement de parcourir sans cesse les routes de Paris aux diverses armées et d'empêcher que les transports n'éprouvent aucun retard. « Signé : Pache. » (La séance est levée à huit heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 11 décembre 1792 . présidence de barère, président. La séance est ouverte à huit heures du matin. Mailhe secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du
      ...
      spécialement de parcourir sans cesse les routes de Paris aux diverses armées et d'empêcher que les transports n'éprouvent aucun retard. « Signé : Pache. » (La séance est levée à huit heures du soir.)
  • Tome 56 : Du 28 décembre 1792 au 11 janvier 1793 6 results
    • Séance du samedi 5 janvier 1793

      Séance du samedi 5 janvier 1793

      page 222 - 239
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 5 janvier 1793. PRÉSIDENCE DE TRElLHAlRD, président. . La séance est.ouvertea dix heures trois quarts du matin. Manuel ,secrétaire, dôrine lecture des deux procès-verbaux des séances du vendredi,.4 jan-yier 1792, matin et soir. (La Convention adopte ces delix rédactions. ) Salle ,secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : ,1° Lettre de. Roland, ministre
      ...
      s fédérés, entraînés par eux, ont mutilé et détruit des monuments pùblics que les étrangers y venaient autrefois admirer. Je réclame donc l'ordre du jour sur la proposition de Tallien et le vote du projet de décret. (La Convention décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la proposition de Tallien et adopte le projet de décret présenté par Boussion.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 5 janvier 1793. PRÉSIDENCE DE TRElLHAlRD, président. . La séance est.ouvertea dix heures trois quarts du matin. Manuel ,secrétaire, dôrine lecture des deux procès
      ...
      ojet de décret. (La Convention décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la proposition de Tallien et adopte le projet de décret présenté par Boussion.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du dimanche 6 janvier 1792

      Séance du dimanche 6 janvier 1792

      page 239 - 256
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 6 janvier 1792. PRÉSIDENCE DE BARÈRE, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal do la séance du samedi, 5 janvier 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) % Manuel , secrétaire, donne lecture d'une lettre de Pache, ministre de la guerre, qui annonce qu'en conséquence dé la
      ...
      une somme de 600 livres pour les frais de la guerre, a fait déposer ce jour par Gasparin, député, une pareille somme de 600 livres en assignats pour les frais de la guerre. (La Convention nationale reçoit les offrandes dont lé bordereau est ci-dessus; elle décrète la mention honorable des dons patriotiques, et qu'extrait sera délivré à chacun des donateurs.) . (La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 6 janvier 1792. PRÉSIDENCE DE BARÈRE, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lecture du procès-verba
      ...
      eçoit les offrandes dont lé bordereau est ci-dessus; elle décrète la mention honorable des dons patriotiques, et qu'extrait sera délivré à chacun des donateurs.) . (La séance est levée à cinq heures.)
    • Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 256 - 585
      CONVENTION NATIONALE. Séance du LUNDI 7 JANVIER 1793, AU MATIN. PRÉSIDENCE DE TREILHÀRD, président." La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Creuzé-Latouche ,secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : !i0 Lettredes magistrats de la ville de Francfort ui exposent à la Convention le mécontentement e leurs concitoyens provenant principalement des-çontributions exigées par le génér
      ...
      rmant en corps; en un mot, comment, d'une simple multitude, on peut faire une société, ou une personne morale, un individu collectif, qui se gouverne lui-même par la raison (1 ). (1) Ce premier cahier sera suivi d'un ou deux autres, et d'un projet de Constitution. J'aurais bien désiré de donner tout l'ouvrage à la fois ; mais il n'est pasr fini, et je n'ai pas cru que mes devoirs de député me per-
      CONVENTION NATIONALE. Séance du LUNDI 7 JANVIER 1793, AU MATIN. PRÉSIDENCE DE TREILHÀRD, président." La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Creuzé-Latouche ,secrétaire, donne lecture des
      ...
      sera suivi d'un ou deux autres, et d'un projet de Constitution. J'aurais bien désiré de donner tout l'ouvrage à la fois ; mais il n'est pasr fini, et je n'ai pas cru que mes devoirs de député me per-
    • Séance du mercredi 9 janvier 1793

      Séance du mercredi 9 janvier 1793

      page 603 - 706
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 9 janvier 1793. PRÉSIDENCE DE TREILHARD, président. La séance est ouverte à dix heures trois quarts. Osselin , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre du citoyen Brezit, qui offre à la Convention deux pièces de monnaie, frappées par un procédé plus parfait et plus prompt que celui dont on s'est servi jusqu'ici. (La Convention renvoie cett
      ...
      tion des vingt-quatre heures, ia réponse définitive aux conditions qui lui sont proposées, mais il a l'honneur d'observer qué.deux corps dë troupes de la garnison y sont entrés àvec êhacun deux pièces de campagne, faisant partie de leur armement, et qu'ils espèrent qu'on youdrà bien leur accorder, comme une dès conditions, intégrantes de la capitulation proposée. Le commandant militaire de Verdun.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 9 janvier 1793. PRÉSIDENCE DE TREILHARD, président. La séance est ouverte à dix heures trois quarts. Osselin , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes :
      ...
      de campagne, faisant partie de leur armement, et qu'ils espèrent qu'on youdrà bien leur accorder, comme une dès conditions, intégrantes de la capitulation proposée. Le commandant militaire de Verdun.
    • Séance du jeudi 10 janvier 1793, au matin

      Séance du jeudi 10 janvier 1793, au matin

      page 706 - 723
      CONVENTION NATIONALE. Sénce du jeudi 10 janvier 1793 , AU MATIN. PRÉSIDENCE DE TREILUARD, président. La séance est ouverte à dix heures trois quarts du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture dès lettres suivantes : 1° Lettre de la veuve Duhem, détenue à l'Abbaye en vertu d'un mandat de comité de sûreté générale, signé Basire, qui réclame contre la violation de la loi qui ordonne que tout accusé
      ...
      ce. Il serait d'ailleurs parfaitement ridicule que la Convention nationale, sous prétexte de remercier un auteur, fasse mention honorable de toutes les brochures qui lui sont offertes. Plusieurs membres (ensemble) : J'adhère volontiers à la proposition ainsi généralisée. (La Convention renvoie toutes ces propositions au Comité d'instruction publique). (La séance est levée à quatre heures du soir).
      CONVENTION NATIONALE. Sénce du jeudi 10 janvier 1793 , AU MATIN. PRÉSIDENCE DE TREILUARD, président. La séance est ouverte à dix heures trois quarts du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture dès let
      ...
      es (ensemble) : J'adhère volontiers à la proposition ainsi généralisée. (La Convention renvoie toutes ces propositions au Comité d'instruction publique). (La séance est levée à quatre heures du soir).
    • Séance du vendredi 4 janvier 1793, au matin

      Séance du vendredi 4 janvier 1793, au matin

      page 187 - 217
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 4 janvier 1793, AU MATIN. PRÉSIDENCE DE TREILIIARD, président. La séance est ouverte à dix heures trois quarts du matin. Dufriche-Valazé ,secrétaire, donne lecture des lettres et adresses suivantes : 1° Lettre de Camus, Vun des commissaires de l'armée de Belgique, qui fait part à la Convention que le citoyen Poulet, de Beaune, heureux de servir la patrie dan
      ...
      tres soi-disant patriotes ; 3° Qu'il avait mis tout en œuvre dans le temps pour empêcher la coalition des puissances et qu'aujourd'hui, pour éloigner les armées de nos frontières^ il n'y avait que les moyens généraux; > - 1 ' 3° Que, depuis son acceptation, il avait très scrupuleusement observé les lois de la Constitution, mais que beaucoup d'autres gens travaillaient maintenant en sens contraire.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 4 janvier 1793, AU MATIN. PRÉSIDENCE DE TREILIIARD, président. La séance est ouverte à dix heures trois quarts du matin. Dufriche-Valazé ,secrétaire, donne lect
      ...
      moyens généraux; > - 1 ' 3° Que, depuis son acceptation, il avait très scrupuleusement observé les lois de la Constitution, mais que beaucoup d'autres gens travaillaient maintenant en sens contraire.