Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-121 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-063 hits on 1789-072 hits on 1789-081 hits on 1789-095 hits on 1789-104 hits on 1789-118 hits on 1789-124 hits on 1790-019 hits on 1790-026 hits on 1790-037 hits on 1790-048 hits on 1790-0513 hits on 1790-068 hits on 1790-0710 hits on 1790-086 hits on 1790-0911 hits on 1790-1011 hits on 1790-1111 hits on 1790-127 hits on 1791-0113 hits on 1791-0216 hits on 1791-0329 hits on 1791-0426 hits on 1791-0528 hits on 1791-0625 hits on 1791-0720 hits on 1791-0821 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-121 hits on 1792-011 hits on 1792-021 hits on 1792-031 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-084 hits on 1792-090 hits on 1792-1013 hits on 1792-114 hits on 1792-1212 hits on 1793-0115 hits on 1793-0219 hits on 1793-030 hits on 1793-044 hits on 1793-050 hits on 1793-066 hits on 1793-072 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-011 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-011 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
11 - 20 of 39 volumes
  • Tome 19 : Du 16 septembre au 23 octobre 1790 8 results
    • Séance du mercredi 22 septembre 1790

      Séance du mercredi 22 septembre 1790

      page 136 - 145
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du mercredi 22 septembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Goupilleau , secrétaire,'donne lecture d'une lettre écrite à M. le Président, par M. Aguillon^ maréchal de camp au corps royal du génie. Il offre à l'Assemblée les dessins d'une entreprise tendant au rétablissement d'un acqueduc romain d'une lieu d'étendu
      ...
      Art. 90. En attendant le décret par lequel l'Assemblée nationale se propose de définir les délits militaires, et de déterminer la nature des peines dont ils pourront être punis, les ordonnances actuellement existantes sur cette matière seront provisoirement suivies et observées, en tout ce qui n'est pas contraire aux dispositions du présent décret. » M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du mercredi 22 septembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Goupilleau , secrétaire,'donne lecture d'une lettre écr
      ...
      llement existantes sur cette matière seront provisoirement suivies et observées, en tout ce qui n'est pas contraire aux dispositions du présent décret. » M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du samedi 2 octobre 1790, au matin

      Séance du samedi 2 octobre 1790, au matin

      page 393 - 420
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BOREAUX DE PUSY. Séance du samedi 2 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bureaux de Pusy ex-président,-occupe le fauteuil à raison d'une indisposition de M. le Président. M. l'abbé Bourdon secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi soir, 30 septembre. M. Vieillard (de Saint-Lô)secrétaire, donne lect
      ...
      ..................253e Turpin.......................................256e le marquis de Digoine du Palais......................262® Madier de Montjau........................266e Pocbet. de Bousmard, 2® de l'addition de Tinformation. Je me borne uniquement à manifester que mon opinion a été pour la division, et que je me suis rétiré quand on est allé aux voix sur le fond. Signé : L'abbé de Cesarges.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BOREAUX DE PUSY. Séance du samedi 2 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bureaux de Pusy ex-président,-occupe le fauteuil
      ...
      de l'addition de Tinformation. Je me borne uniquement à manifester que mon opinion a été pour la division, et que je me suis rétiré quand on est allé aux voix sur le fond. Signé : L'abbé de Cesarges.
    • Séance du lundi 4 octobre 1790, au matin

      Séance du lundi 4 octobre 1790, au matin

      page 429 - 433
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du lundi 4 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la séance d'hier. M. Gaultier de Biauzat Le procès-verbal a inséré le 2* alinéa de l'article 1er du décret sur le remplacement de la gabelle, sans ajouter que cet alinéa n'a pas été adopté par l'Assemblée.
      ...
      liger. » M. Alexandre de Lameth Je pense que, malgré le manque de convenance qui domine dans toute cette lettre, elle doit être renvoyée au comité colonial; je pense aussi que nous ne devons pas retarder l'ordre du jour, ainsi que nous le dicte l'assemblée ou la soi-disant assemblée de la partie française de Saint-Domingue. La lettre est renvoyée au comité colonial. La séance est levée à 3 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du lundi 4 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la sé
      ...
      der l'ordre du jour, ainsi que nous le dicte l'assemblée ou la soi-disant assemblée de la partie française de Saint-Domingue. La lettre est renvoyée au comité colonial. La séance est levée à 3 heures.
    • Séance du lundi 4 octobre 1790, au soir

      Séance du lundi 4 octobre 1790, au soir

      page 433 - 445
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du lundi 4 octobre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie. M. Vieillard (de Saint-Lô), secrétaire, donne lecture d'une note de M. le garde des sceaux, qui transmet une réclamation de M. ie bailli de Virieu, chargé des affaires de Malte, relative à la conservation des biens de cet ordre en France. Cette affaire est renvoyé
      ...
      l'Assemblée et réduit l'article aux termes ci-dessous : Article premier. « L'Assemblée nationale décrète qu'elle entend par biens nationaux : « 1» Tous les biens des domaines de la couronne ; « 2° Tous les bien^des apanages ; « 3° Tous les biens du clergé; « 4° Tous les biens des séminaires diocésains. » L'article, ainsi rédigé, est mis aux voix et adopté. La séance est levée à dix heures du soir.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du lundi 4 octobre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie. M. Vieillard (de Saint-Lô), secrétaire, donne lecture d'une note
      ...
      s les bien^des apanages ; « 3° Tous les biens du clergé; « 4° Tous les biens des séminaires diocésains. » L'article, ainsi rédigé, est mis aux voix et adopté. La séance est levée à dix heures du soir.
    • Séance du mardi 5 octobre 1790, au matin

      Séance du mardi 5 octobre 1790, au matin

      page 445 - 468
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mardi 5 octobre' 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Goupilleau ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. M. Vieillard (de Saint-UJ), secrétaire, lit le procès-verbal de la séance extraordinaire d'hier au soir. Ces procès-verbaux sont adoptés. M. le Président fait donner lecture d'
      ...
      re seule. Puisse l'Assemblée nationale établir dans les finances un ordre tel qu'en temps de paix le produit des contributions surpasse toujours les besoins, et qu'en temps de guerre des économies et de nouveaux impôts qui y seraient d'avance destinés, fournissent des fonds suffisants pour la soutenir ! Et bientôt la nation française reprendra en Europe le rang qui lui est assuré par sa puissance.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mardi 5 octobre' 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Goupilleau ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      de nouveaux impôts qui y seraient d'avance destinés, fournissent des fonds suffisants pour la soutenir ! Et bientôt la nation française reprendra en Europe le rang qui lui est assuré par sa puissance.
    • Séance du jeudi 14 octobre 1790, au matin

      Séance du jeudi 14 octobre 1790, au matin

      page 604 - 614
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du jeudi 14 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 13 octobre au matin. Ce procès-verbal est adopté. M. le Président. M. de Concédieu fait hommage à l'Assemblée d'un ouvrage sur les Monts-de-piété tels qu'ils devraient être à Paris
      ...
      uelles il appellera les causes par ordre de priorité, suivant les dates des citations; et s'il y a quelques affaires qui n'aient pas été en tour d'être appelées à la première audience, elles seront remises à ia prochaine, et appelées les premières. » M. le Président, après avoir pris les voix, prononce que le décret tel qu'il vient d'être lu est adopté. La séance est levée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du jeudi 14 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      mises à ia prochaine, et appelées les premières. » M. le Président, après avoir pris les voix, prononce que le décret tel qu'il vient d'être lu est adopté. La séance est levée à trois heures et demie.
    • Séance du lundi 18 octobre 1790

      Séance du lundi 18 octobre 1790

      page 684 - 687
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du lundi 18 octobre 1790 (2). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Bégouen , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du samedi 16 octobre au soir. Ce procès-verbal est adopté. M. Vernier , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier dimanche, 17 octobre. Il ne s'élève aucune réclamation. M. Crénière ,
      ...
      r y acquitter toutes les dépenses, tellement divisées en modi-v ques parties, que chacune de ces portions ne peut être payée en papier. Mais il est en même temps aisé de sentir que le moyeu unique doit être regardé,' surtout dans les circonstances présentes, comme à peu près impraticable. » (Cette lettre est renvoyés au comité des finances.) & M. le Président lève la séance à trois heures du soir.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du lundi 18 octobre 1790 (2). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Bégouen , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      t être regardé,' surtout dans les circonstances présentes, comme à peu près impraticable. » (Cette lettre est renvoyés au comité des finances.) & M. le Président lève la séance à trois heures du soir.
    • Séance du samedi 23 octobre 1790, au matin

      Séance du samedi 23 octobre 1790, au matin

      page 765 - 772
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du samedi 23 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures précises du matin. On fait lecture, au début de la séance, d'une adresse de la faculté de médecine de Douai, dans laquelle elle fait hommage à l'Assemblée nationale de ses vues sur l'enseignement de la médecine. (L'adresse et le projet ont été renvoyés aux comités de Co
      ...
      chaque cheval de voiture, 12 livres.» Divers membres observent qu'il est tard pour commencer une discussion de cette importance. (La discussion est remise à demain.) M. le Président annonce que l'Assemblée va se retirer dans ses" bureaux pour nommer son président, trois secrétaires et les commissaires pour la surveillance des assignats. La séance est levée à trois heures du soir. FIN DU TOME XIX-
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du samedi 23 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures précises du matin. On fait lecture, au début de la séance, d'une adres
      ...
      emblée va se retirer dans ses" bureaux pour nommer son président, trois secrétaires et les commissaires pour la surveillance des assignats. La séance est levée à trois heures du soir. FIN DU TOME XIX-
  • Tome 20 : Du 23 octobre au 26 novembre 1790 showing 10 of 14 results view all
    • Séance du samedi 30 octobre 1790, au soir

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au soir

      page 140 - 165
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du samedi 30 octobre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des adresses suivantes : Adresse du directoire du département de l'Ar-dèche, qui exprime la plus vive indignation contre les protestations de la chambre des vacations du parlement de Toulouse. Il renouvelle sa pro
      ...
      Clermont-Tonnerre, évêque de Châlons-sur-Marne. J.-B.-A. de Faye, évêque d'Oléron. R. Desmoutiers de Mérinville, évêque de Dijon. P.-Lo. de La Rochefoucauld-Bayers, évêque de Saintes. f Ass. de Talaru de Chalmazel, évêque de Coutances. f M.-G.-Js. de Mercy, évêque de Luçon. François de Bonnal, évêque de Clermont. H. de Béthisy de Mézières, évêque d'Uzês. Dominique de Lastic, évêque de Cotiserons.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du samedi 30 octobre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des adresses
      ...
      u de Chalmazel, évêque de Coutances. f M.-G.-Js. de Mercy, évêque de Luçon. François de Bonnal, évêque de Clermont. H. de Béthisy de Mézières, évêque d'Uzês. Dominique de Lastic, évêque de Cotiserons.
    • Séance du mardi 2 novembre 1790, au matin

      Séance du mardi 2 novembre 1790, au matin

      page 189 - 199
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du mardi 2 novembre 1790 , au matin (I). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 31 octobre dernier. Le procès-verbal est adopté. M. Gillet-Lajacqueminière Un événement malheureux vient d'arriver à Auxerre : le bureau des coches a été incendié et le
      ...
      r la question préalable.) M. de Folleville propose de joindre au comité un certain nombre de jurisconsultes. M. d'Estourmel demande que le comité de Constitutiou soit adjoint au comité d aliénation pour l'examen de la motion de M. Grégoire. (L'Assemblée décide qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la première de ces deux propositions. — Elle adopte la seconde.) (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du mardi 2 novembre 1790 , au matin (I). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais secrétaire, donne lecture du procès-v
      ...
      ur l'examen de la motion de M. Grégoire. (L'Assemblée décide qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la première de ces deux propositions. — Elle adopte la seconde.) (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du samedi 6 novembre 1790, au matin

      Séance du samedi 6 novembre 1790, au matin

      page 281 - 288
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du samedi 6 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du proçès-verbal de la séance d'hier. Il est adopté. M. Démeunier , rapporteur du comité de Constitution. Messieurs, les élections des juges sont faites partout. Lorsqu'ils ne peuvent accepter ou qu'ils donnent leur d
      ...
      aux , député du> département de la Creuse, obtient de l'Assemblée un congé de deux mois. M. Arnoult (André-René), député de Bourgogne, notifie son arrivée à Paris depuis hier, après l'expiration du congé qu'il avait obtenu. M. le Président invite l'Assemblée à se rendre dans ses bureaux pour procéder à la nominatioo d'un nouveau Président et de trois secrétaires. La séance est levée à deux heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du samedi 6 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du proçès-verbal
      ...
      ngé qu'il avait obtenu. M. le Président invite l'Assemblée à se rendre dans ses bureaux pour procéder à la nominatioo d'un nouveau Président et de trois secrétaires. La séance est levée à deux heures.
    • Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

      Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

      page 329 - 340
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chasset. Séance du mardi 9 novembre 1790 , au matin {1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Brostaret secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Gossin rapporteur du comité de Constituai) Cette séance est incomplète au Moniteur. tion propose deux décrets, dont il donne les motifs ainsi qu'il suit : L'Assemblée nati
      ...
      : elle supplie l'Assemblée de vouloir bien ordonner que les six divisions des électeurs se réuniront en commun pour vérifier leur pouvoir et remplir les fonctions qui leur sont attribuées par la Constitution. M. le Président répond que l'Assemblée s'occupera de cette pétition. L'Assemblée décide que le rapport en sera fait demain à deux heures (1). . (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chasset. Séance du mardi 9 novembre 1790 , au matin {1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Brostaret secrétaire, donne lecture du procès-ve
      ...
      titution. M. le Président répond que l'Assemblée s'occupera de cette pétition. L'Assemblée décide que le rapport en sera fait demain à deux heures (1). . (La séance est levée à trois heures et demie.)
    • Séance du mercredi 10 novembre 1790

      Séance du mercredi 10 novembre 1790

      page 349 - 369
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du mercredi 10 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. M. d'Elbecq , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier au soir. Ces procès-verbaux sont adoptés. M. le Président fait donner lecture d'une lettre à lui adressée par-M
      ...
      re et pour le service de M. le garde des sceaux, il n'en reste pas à l'imprimerie royale un seul exemplaire. Je supplie M. Voidel d'être persuadé de tout le regret de ne pouvoir le satisfaire. Signé : ANISSON-DUPERRON. Paris, le 15 novembre 1790. Gertifié conforme à l'original, déposé au comité des recherches de l'Assemblée nationale. Signé : Richard, secrétaire-commis. Paris, le 15 novembre 1790.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du mercredi 10 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      ANISSON-DUPERRON. Paris, le 15 novembre 1790. Gertifié conforme à l'original, déposé au comité des recherches de l'Assemblée nationale. Signé : Richard, secrétaire-commis. Paris, le 15 novembre 1790.
    • Séance du lundi 25 octobre 1790

      Séance du lundi 25 octobre 1790

      page 20 - 38
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN, PUIS DE M. BARNAVE. Séance du lundi 25 octobre 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Durand de Maillane , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance de samedi au matin, 23 octobre. M. Boullé , secrétaire, fait lecture du procès-^ verbal de la séance du soir du même jour, 23 octobre. M. Regnault , secrétaire, donne lecture du (1) Cet
      ...
      observation pour demander que le comité central fasse son rapport. Je veux finir ma mission le plus tôt possible. M. de Delley. Je réduis ma motion à ce qu'on ajourne à demain la suite de la discussion sur l'impôt. Cette dernière proposition est décrétée. M. le Président. L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour nommer trois membres du comité militaire. (La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN, PUIS DE M. BARNAVE. Séance du lundi 25 octobre 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Durand de Maillane , secrétaire, lit le procès-verba
      ...
      on sur l'impôt. Cette dernière proposition est décrétée. M. le Président. L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour nommer trois membres du comité militaire. (La séance est levée à trois heures.
    • Séance du samedi 13 novembre 1790, au soir

      Séance du samedi 13 novembre 1790, au soir

      page 414 - 423
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chasset. Séance du . samedi 13 novembre 1790 , au soir (i). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait un énoncé des adresses ainsi qu'il suit : (1) Cette séance est incomplète an Moniteur. Adresse de félicitation, adhésion et dévouement de la société des amis de ia Constitution du Buxy, district de Chalon-sur-Saône : el
      ...
      section de la Croix-Rouge; il a pour objet de supplier l'Assemblée nationale de prendre dans sa sagesse les mesures qu'elle croira nécessaires pour faire cesser les alarmes des citoyens sur les funestes effets du dtlel. Cette pétition est rertvoyée au comité de Constitution, ainsi que celles de la municipalité de Paris et du bataillon de Bonne-Nouvelle. (La séance est levée à dix heures et demie 0
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chasset. Séance du . samedi 13 novembre 1790 , au soir (i). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait un énoncé des adres
      ...
      es effets du dtlel. Cette pétition est rertvoyée au comité de Constitution, ainsi que celles de la municipalité de Paris et du bataillon de Bonne-Nouvelle. (La séance est levée à dix heures et demie 0
    • Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

      Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

      page 459 - 472
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du mardi 16 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Il est adopté. M. Jaillant présente un mémoire de la ville de Sens tendant à demander un tribunal de commerce pour cette ville. Ce mémoire est renvoyé au comité de Consti
      ...
      e des eaux dans ces départements, et pour secourir les malheureux qui en ont le plus pressant besoin, à la charge, par les administrateurs, d'en rendre compte. Elle charge sou président de se retirer, le plus tôt possible par-devers 1e roi, pour le prier de donner les ordres nécessaires pour faire parvenir promptement ces secours à leur destination. » M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du mardi 16 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procè
      ...
      le plus tôt possible par-devers 1e roi, pour le prier de donner les ordres nécessaires pour faire parvenir promptement ces secours à leur destination. » M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du mercredi 17 novembre 1790

      Séance du mercredi 17 novembre 1790

      page 482 - 511
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du mercredi 17 novembre 1790 (1) La séance est ëtlVërtë à pfêâ de dix heures du matin. M. Brostaret , iÈcïêtàiïé; lit lë fjHiCès^Vèrbâi de la séahce d'hier au matin; (1) Cette séance est incomplète au iHàkitëur. M. Buttafuoco demandé la parole sur ce pro-cès-Verbal au sujet du décret sur les magistrats de l'île de Corse. 11 demande que tous les
      ...
      foi ; aussi n'ai-je jamais redouté ni la calomnie, ni les effets de la persécution. Je livre au temps et à l'expérience le soin de me fortifier; jé désire trop le rétablissement de l'ordre et de la tranquillité publique, pour m'occuper maintenant de Cette justification. Je suis, avec un respectueux dévouement, Messieurs, votre très humble et très obéissant serviteur, ROY. Paris, 17 novembre 1790 .
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du mercredi 17 novembre 1790 (1) La séance est ëtlVërtë à pfêâ de dix heures du matin. M. Brostaret , iÈcïêtàiïé; lit lë fjHiCès^Vèrbâi de la séahc
      ...
      anquillité publique, pour m'occuper maintenant de Cette justification. Je suis, avec un respectueux dévouement, Messieurs, votre très humble et très obéissant serviteur, ROY. Paris, 17 novembre 1790 .
    • Séance du jeudi 18 novembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 18 novembre 1790, au matin

      page 511 - 519
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 18 novembre 1790 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Il ne se produit aucune observation. M. Camus donne connaissance d'une lettre de M. le garde des sceaux, du 16 de ce mois, à laquelle sont jointes des expéditions en papi
      ...
      t pas à cette citation, est par le seul fait déchu du droit de cité. (On passe à l'ordre du jour.) M.Seurrat de La Boullaye , député d'ûr-léaqs, absent par congé du 3 octobre dernier, remet son passeport sur le bureau pour justifier de son retour- M. Roussillon , député de Toulouse, absent par congé du |4 septembre, fait une semblable justification. (La séaqce est levée à trois heures et demie.) j
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 18 novembre 1790 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procè
      ...
      ort sur le bureau pour justifier de son retour- M. Roussillon , député de Toulouse, absent par congé du |4 septembre, fait une semblable justification. (La séaqce est levée à trois heures et demie.) j
  • Tome 21 : Du 26 novembre 1790 au 2 janvier 1791 showing 10 of 12 results view all
    • Séance du vendredi 3 décembre 1790

      Séance du vendredi 3 décembre 1790

      page 192 - 201
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. alexandre de lameth. Séance du vendredi 3 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne lecture des procès-verbaux des deux séances d'hier. Il ne se produit aucune réclamation. M. Camus. Par votre décret du 23 octobre dernier, vous avez ajourné la question de savoir si les biens des maiso
      ...
      payement s'effectuera, et en présence de la partie prenante, il sera coupé un des angles du papier, de manière à l'annuler évidemment, et ils seront ensuite brûlés publiquement dans la forme qui sera prescrite. Le procès-verbal de brùlement, signé des commissaires qui seront désignés, sera rapporté par le trésorier, avec l'ordonnance, et lui servira de décharge lors de la reddition de ses comptes.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. alexandre de lameth. Séance du vendredi 3 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne l
      ...
      prescrite. Le procès-verbal de brùlement, signé des commissaires qui seront désignés, sera rapporté par le trésorier, avec l'ordonnance, et lui servira de décharge lors de la reddition de ses comptes.
    • Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      page 202 - 215
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE LAMETH. Séance du samedi 4 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Castellanet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal ,de la seance d'hier dont la rédaction est adoptée. M. Cornilleau , député suppléant du ci-devant bailliage du Mans, prête serment et est admis dans le sein de l'Assemblée pour y remplacer
      ...
      on soit posée aiusi : Les rerites viagères et perpétuel les payées par le Trésor public continueront-elles de faire partie des facultés imposables de ceux qui en jouissent et seront-elles assujetties à l'impôt l'qucier qui Bera décrété en remplacement de la taille ? » Lorsque cette première question aura été décidée» le mode et la quotité de l'imposition feront l'objet des discussions ultérieures*
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE LAMETH. Séance du samedi 4 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Castellanet , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      à l'impôt l'qucier qui Bera décrété en remplacement de la taille ? » Lorsque cette première question aura été décidée» le mode et la quotité de l'imposition feront l'objet des discussions ultérieures*
    • Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

      page 250 - 268
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION» Séance du lundi 6 décembre 1790 , au matin (2). La séance est ouverte à 9 heures un quart du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Il ne se produit aucune réclamation. M. le Président donne lecture d'Une lettre de M. le garde des sceaux qui annonce que le roi a Sanctionné les décrets dont l'ên
      ...
      principes de l'Assemblée sur la matière de la circulation des grains et qui soit analogue aux nécessités locales. Il donne lecture de son projet de décret. M. de Tracy s'oppose à ce projet en faisant remarquer combien il était à craindre que l'Assemblée ne contredît et n'altérât ses propres décrets. M. Prieur demande le renvoi à demain. Le renvoi est prononcé. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION» Séance du lundi 6 décembre 1790 , au matin (2). La séance est ouverte à 9 heures un quart du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne lecture d
      ...
      remarquer combien il était à craindre que l'Assemblée ne contredît et n'altérât ses propres décrets. M. Prieur demande le renvoi à demain. Le renvoi est prononcé. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du mardi 7 décembre 1790, au matin

      Séance du mardi 7 décembre 1790, au matin

      page 298 - 307
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. pétion. Séance du mardi 7 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie. MM. Castellanet et Poulain de Boutancourt , secrétaires , donnent lecture des procès-verbaux des séances d'hier. Il ne s'élève aucune réclamation. M. le Président annonce que M. Gudin fait hommage à l'Assemblée d'un ouvrage intitulé : Supplément du contrat soci
      ...
      le nombre 4e ces plaees laissé au choix "du roi ». Un membre demande que le comité militaire présente ioçessammenfc un semblable projet de décret sur le mode d'avancement dans la marine, (Cette proposition est adoptée.) M. le Président annonce que la séance est levée, et que l'Assemblée va se retirer dans les bureaux pour procéder à la nomination des six commissaires qui viennent d'être décrétés.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. pétion. Séance du mardi 7 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie. MM. Castellanet et Poulain de Boutancourt , secrétaires , don
      ...
      sition est adoptée.) M. le Président annonce que la séance est levée, et que l'Assemblée va se retirer dans les bureaux pour procéder à la nomination des six commissaires qui viennent d'être décrétés.
    • Séance du lundi 13 décembre 1790

      Séance du lundi 13 décembre 1790

      page 433 - 460
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du lundi 13 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Il est adopté. M. Gaultier-Biauzat. Je vais vous faire lecture d'une délibération.des administrateurs du département du Puy-de-Dôme, relativement à la résistance qu'appor
      ...
      le 5 ci-dessus, et dont le rapport est ou sera en état d'être fait d'ici au 31 décembre présent mois, seront incessamment rapportées par lesdits comités, aux jours qui leur seront indiqués par l'Assemblée. Fait en comité, le 13 décembre 1790. Signé : Henry (ci-devant de Longuève), Régnier, Pougeard, Prévôt, Montesquiou, Beau-metz, de Curt, Camus, Palasne-Champeaux, Gouttes, Marquis, Batz, Mathieu.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du lundi 13 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne lecture du procè
      ...
      blée. Fait en comité, le 13 décembre 1790. Signé : Henry (ci-devant de Longuève), Régnier, Pougeard, Prévôt, Montesquiou, Beau-metz, de Curt, Camus, Palasne-Champeaux, Gouttes, Marquis, Batz, Mathieu.
    • Séance du mercredi 15 décembre 1790

      Séance du mercredi 15 décembre 1790

      page 482 - 507
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M1. PÉT3QN. Séance du mercredi 15 décembre 1790 , (f). La séance est ouverte à neuf heures et dfemie dui matin. M. Varin secrétaire, donne lecture des procès verbaux des deusL séanees de; la veille. t II ne. se produit aucune réclamation. M. Bouche La.Provence est actuellement une mer. On y va, en bateau. Soixante-quatre bâtiments chargés de, marchandises: senti e
      ...
      istricts, départements ou diocèses, mén tropoleset régions, et le renvoi au recueil des décrets qui ont opéré ou opéreront des changements, (1) Cette table contiendra un volume de & huit cents pages. Sans cette table, plusieurs commis, dans chaque bureau d'administration, seront obligés de faire des recherches infinies, pour le maintien de l'ordre ; et alfWft quelle dépense! Elle est incalculable.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M1. PÉT3QN. Séance du mercredi 15 décembre 1790 , (f). La séance est ouverte à neuf heures et dfemie dui matin. M. Varin secrétaire, donne lecture des procès verbaux
      ...
      Sans cette table, plusieurs commis, dans chaque bureau d'administration, seront obligés de faire des recherches infinies, pour le maintien de l'ordre ; et alfWft quelle dépense! Elle est incalculable.
    • Séance du jeudi 16 décembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 16 décembre 1790, au matin

      page 508 - 518
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M- PÉTION. Séance du jeudi 16 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie M. l'abbé Lancelot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. M. Daubert , député d'Agen, rend compte d'une plainte du départent nt de Lot-et-Garonne, contre la municipalité de Valence pour fait d'insubordination et de déso
      ...
      . sur ie pied du denier vingt de leur intérêt; dprèâ aVOir reçu le visa des commissaires préposés à. la liquidation générale. » M. de Montesquiou , rdpjltfHëilr ; propose d'âjoùter âti dë'Cret des ariiclëS additiO'nflelâ dëstinés à le compléter: M. Boutteville-Dumetz demandé l'ajourne-trièlùt ttë fees àirtifefes. (L'ajohrnëment est prbndhcé^ M. le Président lève ia séance à trois heures ëi dèmie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M- PÉTION. Séance du jeudi 16 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie M. l'abbé Lancelot , secrétaire, donne lecture du procès-verb
      ...
      iiclëS additiO'nflelâ dëstinés à le compléter: M. Boutteville-Dumetz demandé l'ajourne-trièlùt ttë fees àirtifefes. (L'ajohrnëment est prbndhcé^ M. le Président lève ia séance à trois heures ëi dèmie.
    • Séance du vendredi 17 décembre 1790

      Séance du vendredi 17 décembre 1790

      page 521 - 531
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du vendredi 17 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Salicetti , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin qui est adopté. M. de la Rochefoucauld-Liancourt , rapporteur du comité de mendicité, propose, pour compléter le décret rendu hier sur les secours à donner aux départements
      ...
      philanthropie universelle, et qui assure indistinctement g tous les citoyens ; justice, humanité* protection, « J'ai l'houneur d'être, etc. « P. S. J'écris en même temps ê MM. Home* Lascon, Desmotiers, Sabarot et Ise&jrd de B$u-neuil, pour L s prier de se charger, de cette pé-nible, mais intéressante commission. J'aurai ensuite l'honneur de prendre avee vous un jour pour aller gt la Salpêtrière. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du vendredi 17 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Salicetti , secrétaire, donne lecture du procès-verbal d
      ...
      , Sabarot et Ise&jrd de B$u-neuil, pour L s prier de se charger, de cette pé-nible, mais intéressante commission. J'aurai ensuite l'honneur de prendre avee vous un jour pour aller gt la Salpêtrière. »
    • Séance du dimanche 26 décembre 1790

      Séance du dimanche 26 décembre 1790

      page 662 - 675
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE SI. D'ANDRÉ. Séance du dimanche26 déçembre 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures et demie du malin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur, Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux lies séances de jeudi 23 et vendredi 24 décembre, tant du soir que du matin. M. Heurtault Lamerville ,rapporteur des comités d1 agriculture et de commerce
      ...
      réciprocité de ce sentiment entre l'Assemblée nationale ét moi; elle est nécessaire; je la mérite, j'y compte. » Signé : LOUIS. Et plus bas ; M.-L-F. Duport. (La lecture de la lettre du roi est suivie d'applaudissements réitérés et des témoignages les plus vifs de satisfaction, de reconnaissance et de respect.) M. le Président annonce l'ordre du jour pour demain, et lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE SI. D'ANDRÉ. Séance du dimanche26 déçembre 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures et demie du malin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur, Un de MM. les
      ...
      e d'applaudissements réitérés et des témoignages les plus vifs de satisfaction, de reconnaissance et de respect.) M. le Président annonce l'ordre du jour pour demain, et lève la séance à trois heures.
    • Séance du mardi 28 décembre 1790, au matin

      Séance du mardi 28 décembre 1790, au matin

      page 687 - 695
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m.d'andré. Séance du mardi 28 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. d'Estagniol présente à l'Assemblée une adresse de fèlicitation du tribunal du district de Sedan. En s'appiaudissant de la commission honorable d'annonCer une installation qui le dépouille de l'office de grand-sénéchal; qui, après avoir été possédé
      ...
      yemfi?ê ; m'empresse de remplir aujourd'hui un deyoir que je regarde eomme indispensable et sacré ppur tout ecçlésiastiqqe qui connaît bien la liberté de l'Eglise gallii âne, qui aime sincèrement sa religion, sa patrie, la tranquillité publique, et la Constitution que Vous ave? donnée a la fronce. M. l'abbé Massieu prononce le serment, (L Assemblée applaudit.) (M séitnce est leyée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m.d'andré. Séance du mardi 28 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. d'Estagniol présente à l'Assemblée une adresse d
      ...
      eligion, sa patrie, la tranquillité publique, et la Constitution que Vous ave? donnée a la fronce. M. l'abbé Massieu prononce le serment, (L Assemblée applaudit.) (M séitnce est leyée à trois heures.)
  • Tome 22 : Du 3 janvier au 5 février 1791 10 results
    • Séance du jeudi 20 janvier 1791, au soir

      Séance du jeudi 20 janvier 1791, au soir

      page 348 - 356
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du jeudi 20 janvier 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivantes : Adresse de félicitation, adhésion et dévouement de la société des amis de la Constitution et de l'égalité, séante en la ville de Cette. Adresse de M. Delelons, prévôt général de la m
      ...
      élar- gissement. Ne ponrriez-vous pas, sans blesser les règles de la justice, déléguer au tribunal de Bel-fort, par suite de la première délégation, la faculté de recevoir l'interrogaioire de M. de Chalons, et de statuer sur son élargissement, s'il y a lieu? (L'amendement, mis aux voix, est rejeté.) (Le projet de décret du comité est adopté.) M. le Président lève la séance à neuf heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du jeudi 20 janvier 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adr
      ...
      halons, et de statuer sur son élargissement, s'il y a lieu? (L'amendement, mis aux voix, est rejeté.) (Le projet de décret du comité est adopté.) M. le Président lève la séance à neuf heures et demie.
    • Séance du vendredi 21 janvier 1791

      Séance du vendredi 21 janvier 1791

      page 356 - 414
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GBEGOIRE. Séance du vendredi 21 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des deux séauces de la veille. M. d'André. L'observation que j'ai à faire sur le procès-verbal vient d'uue conversation d'une niinute que j'eus hier avec M. Rabaud de Saint-Etienne. Vous avez r
      ...
      ira vos yeux, arrêtera vos pas. Vous dissiperez toutes les illusions, vous surmonterez toutes les terreurs, vous vous réunirez à vos légitimes évêques, à vos fidèles collègues; plus éclairés par vos erreurs, devenus plus forts par votre chute, vous confirmerez dans la vraie foi, par votre glorieux retour, ce peuple que votre égarement a pu ébranler. Et tu aliquando conversus confirma fratres tuos.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GBEGOIRE. Séance du vendredi 21 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-v
      ...
      rreurs, devenus plus forts par votre chute, vous confirmerez dans la vraie foi, par votre glorieux retour, ce peuple que votre égarement a pu ébranler. Et tu aliquando conversus confirma fratres tuos.
    • Séance du samedi 22 janvier 1791, au matin

      Séance du samedi 22 janvier 1791, au matin

      page 414 - 422
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DÉ M. L'ABBÉ GRÉGOIRE. Séance du samedi 22 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès^yerbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. Boucher. Je ferai une observation sur le décret que vous avez rendu relativement à la formule de publication des lois. Cette formule et la manièr
      ...
      de ladite ville d'Amiens, faubourgs et lieux y réunis, sont et demeurent supprimées. » M. Fougères , député du Nivernais, demande et obtient une prolongation de congé pour cause d'infirmité. M. le Président fait part à l'Assemblée de la mort de M. Poignot, député de Paris ; il annonce ensuite l'ordre du jour de la séance de ce soir et celle de demain. (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DÉ M. L'ABBÉ GRÉGOIRE. Séance du samedi 22 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du
      ...
      sident fait part à l'Assemblée de la mort de M. Poignot, député de Paris ; il annonce ensuite l'ordre du jour de la séance de ce soir et celle de demain. (La séance est levée à trois heures et demie.)
    • Séance du samedi 29 janvier 1791, au soir

      Séance du samedi 29 janvier 1791, au soir

      page 560 - 581
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du samedi 29 janvier 1791 , au soir (i). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du matin, qui est adopté. Il est ensuite donné lecture des adresses suivantes : Adresse de la société des Amis de la Constitution, séante à Brest, qui fait un exposé frappant d
      ...
      nt. J'observe qu'il est plus que probable, et j'espère démontrer que nos ressources sont assez grandes pour faire le sacrifice d'un impôt aussi cruel, aussi immoral que l'impôt du tabac, et je suis convaincu qu'il peut être supprimé sans remplacement: il n'y aura donc aucune objection raisonnable contre le décret qui rétablira dans leurs droits légitimes les propriétés, le commerce et l'industrie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du samedi 29 janvier 1791 , au soir (i). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro
      ...
      nvaincu qu'il peut être supprimé sans remplacement: il n'y aura donc aucune objection raisonnable contre le décret qui rétablira dans leurs droits légitimes les propriétés, le commerce et l'industrie.
    • Séance du lundi 31 janvier 1791

      Séance du lundi 31 janvier 1791

      page 589 - 653
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU Séance du lundi 31 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de la veille. M. Bouche. Messieurs, le gouvernement a toujours eu l'attention, pour le progrès des arts, de proposer annuellement aux sculpteurs et aux peintres des sujets à traiter, l'Assem
      ...
      pas un souvenir de barbarie : j'observerai seulement qu'il serait rare de rencontrer le délit de la mendicité sans un autre délit plus grave, et qui livrerait alors le coupable à un juge plus austère, et spécialement chargé de poursuivre et de punir les forfaitures; mais tout ce qui formerait, tout ce qui serait renfermé dans ai législation de la mendicité ne serait que bienfaisant et consolateur.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU Séance du lundi 31 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de
      ...
      et spécialement chargé de poursuivre et de punir les forfaitures; mais tout ce qui formerait, tout ce qui serait renfermé dans ai législation de la mendicité ne serait que bienfaisant et consolateur.
    • Séance du mardi 1 février 1791, au matin

      Séance du mardi 1 février 1791, au matin

      page 653 - 664
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU. Séance du mardi 1er février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. Duquesnoy. Messieurs, vous vous rappelez que le sieur Trouard, de Pont-à-Mousson, a été conduit dans les prisons de l'Abbaye pour être jugé par le Châ
      ...
      ..........7,130 15 » A celle de Montbarrey, même département...... 13,178 » » A celle de Marpain, m6oie d^partement......7,693 19 4 A celle ae Parrecey, même departement...... 47,893 » » - Le tout ainsi qu il est plus au long detail^ dans les d6crets de ventes et 6tats d'estimations respectifs, annexes & la minute du proc&s-verbal de ce jour. M. le Président léve la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU. Séance du mardi 1er février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du proc
      ...
      si qu il est plus au long detail^ dans les d6crets de ventes et 6tats d'estimations respectifs, annexes & la minute du proc&s-verbal de ce jour. M. le Président léve la séance à trois heures et demie.
    • Séance du mardi 1 février 1791, au soir

      Séance du mardi 1 février 1791, au soir

      page 664 - 713
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU. Séance du mardi 1er février 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des différentes adresses suivantes: Lettre des administrateurs du directoire du département de la Côte-d'Or, qui font hommage à l'Assemblée nationale d'une adresse qu'ils ont envoyée aux habitants de ce départe
      ...
      e traitement des aides-chirurgiens qu'ils seront obligés, par ce moyen, d'entretenir à leurs dépens dans la proportion des besoins du service. Leurs appointements et traitements actuels, l'augmentation qui ièur est provisoirement accordée, ainsi que la somme à eux passée pour leurs aides-chirurgiens, seront payables par mois, à compter du l8r janvier dernier, sur le fonds de la masse des hôpitaux.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU. Séance du mardi 1er février 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des différ
      ...
      n qui ièur est provisoirement accordée, ainsi que la somme à eux passée pour leurs aides-chirurgiens, seront payables par mois, à compter du l8r janvier dernier, sur le fonds de la masse des hôpitaux.
    • Séance du jeudi 3 février 1791, au matin

      Séance du jeudi 3 février 1791, au matin

      page 719 - 728
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU. Séance du jeudi 3 février 1791 , au matin(1) . La séance est ouverte à neuf heures et decpie du matin. Un de MM. les secrétaires f4M lecture des procès-verbaux de la séance du mardi 1** février et de la séanCe d'hier. (Ges procès-Yerbaux sont adoptés.) M. Darnaudat Il a été sagement ordonné, par un décret, que les dispenses de mariages aux degrés p
      ...
      palité de Villers-aux-Ghênes, pour A la municipalité de Doulaincourt pour......16,894 À la municipalité de Flammerecourt, pour....13,922 Département de l'Yonne. A la municipalité de Sens, pour celle de...... 2,690,149 Département de l'Aude. A la municipalité de Carcassonne, pour....... 359,300 M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance a deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU. Séance du jeudi 3 février 1791 , au matin(1) . La séance est ouverte à neuf heures et decpie du matin. Un de MM. les secrétaires f4M lecture des procè
      ...
      e...... 2,690,149 Département de l'Aude. A la municipalité de Carcassonne, pour....... 359,300 M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance a deux heures et demie.
    • Séance du samedi 5 février 1791, au matin

      Séance du samedi 5 février 1791, au matin

      page 753 - 765
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M.DE MIRABEAU. Séance du samedi 5 février 1791 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. Un membre fait lecture d'une lettre des officiers municipaux de la commune d'Aix à M. le Président de l'Assemblée nationale, contenant le détail des bons t
      ...
      res, estimée 15,000 livres,adjugée 35,000 livres; Le second, huit masses de bâtiments au marché Saint-Martin-des-Champs, louées 4,500 livres, estimées 42,900 livres, adjugées 71,300 livres ; Le troisième, uné maison, rue Saint-Martin, louée 4,050 livres, estimée 50,000 livres, adjugée 110,000 livres. M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de ce soir, et lève ia séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M.DE MIRABEAU. Séance du samedi 5 février 1791 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès
      ...
      ème, uné maison, rue Saint-Martin, louée 4,050 livres, estimée 50,000 livres, adjugée 110,000 livres. M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de ce soir, et lève ia séance à trois heures.
    • Séance du lundi 10 janvier 1791

      Séance du lundi 10 janvier 1791

      page 106 - 117
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du lundi 10 janvier 1791 (1) . La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. lei secret Aires fait lecture du procès-verbal de la séance de la veille, qui est adopté. M. Armand ,député du bailliage de Saint-Flour, fait part à l'Assemblée d'une proclamation de la municipalité de la ville d'Aurtllàti (Cantal), qui est ainsi conçu
      ...
      -sou, officier municipal; Charles-Daix, procureur de la commune ; Petit, administrateur du district de Montargis; Despommier, curé de Fontenay en Gâti-nois. » M. Duport. Je demande l'impression de ce document et son insertion eu entier dans le procès-verbal. (Cette motion est adoptée.) M. le Président annonce l'ordre du jour pour la séance de demain matin et lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du lundi 10 janvier 1791 (1) . La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. lei secret Aires fait lecture du procès-verbal de la
      ...
      document et son insertion eu entier dans le procès-verbal. (Cette motion est adoptée.) M. le Président annonce l'ordre du jour pour la séance de demain matin et lève la séance à trois heures et demie.
  • Tome 23 : Du 6 février au 9 mars 1791 showing 10 of 16 results view all
    • Séance du lundi 14 février 1791, au soir

      Séance du lundi 14 février 1791, au soir

      page 179 - 191
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riquetti de mirabeau l'aîné. Séance du lundi 14 février 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de ce matin, qui est adopté. M. Prieur. Je demande à l'Assemblée la permission de lui lire uhe adresse du district d'Epernav, relative aux prestations de serment des
      ...
      nos serments ; et un ordre durable assurera tout à la fois son bonheur et sa puissance. « L'Assemblée vous invite à assister à sa séance ». (.Applaudissements.) (L'Assemblée ordonne le renvoi de la pétition au comité de Constitution pour en rendre compte incessament ; elle en décrète également l'impression, ainsi que de la réponse de M. le Président.) (La séance est levée à neuf heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riquetti de mirabeau l'aîné. Séance du lundi 14 février 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lec
      ...
      étition au comité de Constitution pour en rendre compte incessament ; elle en décrète également l'impression, ainsi que de la réponse de M. le Président.) (La séance est levée à neuf heures et demie.)
    • Séance du mardi 15 février 1791, au matin

      Séance du mardi 15 février 1791, au matin

      page 191 - 204
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du mardi 15 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au soir, qui est adopté. . (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. Riquetti de Mirabeau l'aîné cède le fauteuil à M. Dupert. M. Vernier , au nom du comité des finances
      ...
      e département ........... 115,045 » » A celle de Gbevregay, même département... 38,115 * >. A celle de Boissy-le-Sec, département d'Eure-et-Loir........ 10,929 2 . A celle de Janville, même département... 400,502 12 » A celle de Laon, département de l'Aisne. 554,733 12 * M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et de celle de demain, et lève la séance à deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du mardi 15 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-ve
      ...
      t... 400,502 12 » A celle de Laon, département de l'Aisne. 554,733 12 * M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et de celle de demain, et lève la séance à deux heures et demie.
    • Séance du samedi 19 février 1798, au matin

      Séance du samedi 19 février 1798, au matin

      page 279 - 296
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M- DUPORT . Séance du samedi 19 février 1798 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. le Président. Le sieur Lardé, mécanicien, propose à l'Assemblée nationale un çarrosse, dont il est l'inventeur et dorit le mécahisme offre nue marche d'autant plus curieuse qu'on peut, sans chevaux, se servir de ce carrosse chargé de B personnes,
      ...
      ue je fais;- Je crois la devoir à mon zèle pour mon diocèse et à ma conscience; ainsi qu'à votre religion que je suis obligé d'éclairer: J'ai délivré mon âme; je vous exhorte à délivrer la vôtre. (1) Histoire des variations, édit. in-4° de 1743, p. 680. Je suis avec respect, Messieurs, votre très humble et très obéissant serviteur. Signé : f François, évêque de Clermont. Paris, le 1" février 1791.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M- DUPORT . Séance du samedi 19 février 1798 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. le Président. Le sieur Lardé, mécanicien, propo
      ...
      Histoire des variations, édit. in-4° de 1743, p. 680. Je suis avec respect, Messieurs, votre très humble et très obéissant serviteur. Signé : f François, évêque de Clermont. Paris, le 1" février 1791.
    • Séance du dimanche 20 février 1791

      Séance du dimanche 20 février 1791

      page 366 - 377
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du dimanche 20 février 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux des séances d'hier au matin et au soir, qui sont adoptés. M. Hernoux donne lecture d'une lettre du procureur général syndic du département de la Gôte-d'Or, qui dénonce une lettre incendiaire du ci-deva
      ...
      nt certainement un semestre extraordinaire. J'ai donc raison, en joignant à ce semestre-là celui qu'on a déjà payé extraordinairement l'année dernière, de dire qu'il y a deux semestres extraordinaires de payés, et, sur cela, il n'y a pas d'équivoque; c'est un point sur lequel les rentiers de l'Etat nous mettraient bientôt d'accord. (Applaudissements.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du dimanche 20 février 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux d
      ...
      de payés, et, sur cela, il n'y a pas d'équivoque; c'est un point sur lequel les rentiers de l'Etat nous mettraient bientôt d'accord. (Applaudissements.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du jeudi 24 février 1791, au matin

      Séance du jeudi 24 février 1791, au matin

      page 487 - 500
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPORT.Séance du jeudi 24 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à nea'f heures et demie du matin. M. Camus , au nom du comité d'aliénation, présente un projet de décret relatif au calcul des annuités pour accélérer la vente des domaines nationaux. Plusieurs membre» proposent quelques amen-, dements aux articles 3, 4 et 6. M. Camus rapporteur, adept
      ...
      eau : « L'Assemblée nationale, considérant qu'aucune loi existante du royaume ne s'oppose au libre voyage de Mesdames, tantes du roi, déclare qu'il n'y a lieu à délibérer sur le procès-verbal de la commune d'Arnay-le-Duc, et renvoie l'affaire au pouvoir exécutif. » (Ce décret est adopté.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir. La séance est levée à quatre heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPORT.Séance du jeudi 24 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à nea'f heures et demie du matin. M. Camus , au nom du comité d'aliénation, présente u
      ...
      mmune d'Arnay-le-Duc, et renvoie l'affaire au pouvoir exécutif. » (Ce décret est adopté.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir. La séance est levée à quatre heures et demie.
    • Séance du jeudi 8 février 1791, au matin

      Séance du jeudi 8 février 1791, au matin

      page 40 - 51
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riqùett1 de mirabeau l'aîné. Séance du jeudi 8 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires faitlecture du procès-verbal delà séanced'bier, qui est adopté. M. Pinterel de Louverny communique à l'Assemblée une adresse de la municipalité d'Es-somes, district de Château-Thierry, qui lui présente sa r
      ...
      nt. M. le maire de Paris m'annonce par lettre, la vente faite le 7 février, d'une maison nationale, louée 2,100 livres, estimée 26,684 livres et adjugée 42,500 livres. D'autre part, la municipalité de Paris demande à être admise ce soir à la barre de l'Assemblée. (L'Assemblée accueille cette demande.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riqùett1 de mirabeau l'aîné. Séance du jeudi 8 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires faitle
      ...
      Paris demande à être admise ce soir à la barre de l'Assemblée. (L'Assemblée accueille cette demande.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance à trois heures.
    • Séance du samedi 26 février 1791, au matin

      Séance du samedi 26 février 1791, au matin

      page 523 - 535
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du samedi 26 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demi-; du matin. ' Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux des séances de jeudi soir et d'hier, qui sont adoptés. M. le Président annoncé qu'il a reçu les diverses adresses suivantes : Dénonciation de la part d'u prévôt général des maréchaussées du
      ...
      ée, m'inspirent une tristesse mêlée d'effroi, qui n'ont rien de commun avec les idées qu'on appelle aujourd'hui superstitieuses. Le comité de marine qui ne fait rien, ou peu de chose; ie comité de f-anté qui n'a point fait encore parler de lui, pourraient bien obtenir une place distinguée dans i histoire, et j'espère alors qu'on n'oubliera pas que j'ai l'honneur d'être membr-e de ces deux comités.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du samedi 26 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demi-; du matin. ' Un de MM. les secrétaires donne lecture des proc
      ...
      nté qui n'a point fait encore parler de lui, pourraient bien obtenir une place distinguée dans i histoire, et j'espère alors qu'on n'oubliera pas que j'ai l'honneur d'être membr-e de ces deux comités.
    • Séance du lundi 18 février 1791

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 556 - 580
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du lundi 18 février 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux des séances de samedi soir et d'hier, qui sont adoptés. M. Camus , au nom du comité d'aliénation. Il s'est glissé plusieurs erreurs dans les copies qui ont été faites des différents états de domaines
      ...
      sera chargé de présenter incessamment un projet d'adresse aux départements, dans laquelle il sera démontré que le sacrifice d'une loi qui semblait désirable, ne doit exciter aucun regret dans l'esprit des bons citoyens, du moment qu'elle portait atteinte à la Constitution et qu'elle compromettait le salut public; « 3° Que ce décret constitutionnel sera présenté sans délai à l'acceptation du roi. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du lundi 18 février 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux
      ...
      des bons citoyens, du moment qu'elle portait atteinte à la Constitution et qu'elle compromettait le salut public; « 3° Que ce décret constitutionnel sera présenté sans délai à l'acceptation du roi. »
    • Séance du mardi 1 mars 1791, au matin

      Séance du mardi 1 mars 1791, au matin

      page 580 - 586
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du mardi 1er mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une adresse des administrateurs du département de Maine-et-Loire contenant des protestai ions d'adhésion et de fidélité aux décrets de l'Assemblée, et la demande de 18 brigades de gendarmerie nationale poUr
      ...
      ues absents, nfayant .absolument &té l'es^* pêràncè qu'il pût s^y formé r urt résultat, me'défendent de continùerà y assister:' i; Je prie donc. l'Assemblée de recevoir la ié mission d'une place qu'èile m'avait confiée^ » M. le Président lève la séance 1? 3 hetrres. (1) "Voir ci-après, séance du 2 mars 1791, dans le décret général sur les patentes, le texte des articles adop téS dans cette séance.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du mardi 1er mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une adr
      ...
      le m'avait confiée^ » M. le Président lève la séance 1? 3 hetrres. (1) "Voir ci-après, séance du 2 mars 1791, dans le décret général sur les patentes, le texte des articles adop téS dans cette séance.
    • Séance du mercredi 2 mars 1791

      Séance du mercredi 2 mars 1791

      page 596 - 641
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de noailles. Séance du mercredi 2 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal des séances d'hier au matin et au soir. M. Christin. Je demande qu'on ôte du procès-verbal la mention qui est faite de l'éclat indécent fait hier par un membre qui cependant n'en a pas été puni. (L'Asse
      ...
      icipal, et Lobstein, citoyen de celte ville. » Plusieurs membres : Et la grâce du soldat? M. Victor de Broglie rapporteur. La demande en est faite eu ce moment. M. Rewbell Ne parlons pas de cela. Un membre : Elle est déjà donnée. (Le projet de décret du comité est adopté.) M. le Président M. Favre demande un congé de deux mois. (Ce congé est accordé.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de noailles. Séance du mercredi 2 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de
      ...
      embre : Elle est déjà donnée. (Le projet de décret du comité est adopté.) M. le Président M. Favre demande un congé de deux mois. (Ce congé est accordé.) M. le Président lève la séance à trois heures.
  • Tome 24 : Du 10 mars au 12 avril 1791 showing 10 of 25 results view all
    • Maintenant, messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à m. de condé que la conquête reste dans le domaine privé du prince, tant qu'il n'a point été compté de ses revenus à la chambre de comptes (2), il n'en serait pas moins faux que leclermontoisfût encore extra-domanial en 1648 : deux autres règles incontestables repousseront toujours cette supposition erronée

      Maintenant, messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à m. de condé que la conquête reste dans le domaine privé du prince, tant qu'il n'a point été compté de ses revenus à la chambre de comptes (2), il n'en serait pas moins faux que leclermontoisfût encore extra-domanial en 1648 : deux autres règles incontestables repousseront toujours cette supposition erronée

      page 114 - 128
      M. de Vismes . Maintenant, Messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à M. de Condé que la conquête reste dans le domaine privé du prince, tant qu'il n'a point été compté de ses revenus à la chambre de comptes (2), il n'en serait pas moins faux que leClermontoisfût encore extra-domanial en 1648 : deux autres règles incontestables
      ...
      rise le département d'Eure-et-Loir à acquérir la maison des ci-devant cordeliers de Chartres, ces mots : « Excepte de la présente permission d'acquérir le jardin coté D, et les 2 portions cotées E, F, sur le même plan, pour être, ces 3 objets, ven- dus séparément et en la manière prescrite par les décrets. » (Ce retranchement est décrété.) M. le Président lève la séance à onze heures trois quarts.
      M. de Vismes . Maintenant, Messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à M. de Condé que la conquête reste dans le domaine privé du
      ...
      sur le même plan, pour être, ces 3 objets, ven- dus séparément et en la manière prescrite par les décrets. » (Ce retranchement est décrété.) M. le Président lève la séance à onze heures trois quarts.
    • Séance du mardi 22 mars 1791, au soir

      Séance du mardi 22 mars 1791, au soir

      page 279 - 290
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du mardi 22 mars 1791 , au sofr (1). Laséance est ouverte à Six heures et demie du soir. Un dé MM les sécrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du matin, qui est adopté. Un de MM. les secrétaires donne lecture des adresses suivantes : (1) Celte séance est incomplète au Moniteur. Adresse de M. d'Esparronivicê-consul de France
      ...
      onne lecture d'une lettre du présidant de l'assemblée électorale du département de la Seine-bifêHeure, qui annonce que M. Verdier, curé deGhofey4e-Roii, ayant rétracté l'acceptakion qu'il avilit faite de sa domination à l'évêché de ce département, le nouveau choix des électeurs est tomb&sur M. Charrier de La Roche, député de Lyon à l'Assemblée nationale! La séance est levée à neuf heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du mardi 22 mars 1791 , au sofr (1). Laséance est ouverte à Six heures et demie du soir. Un dé MM les sécrétaires donne lecture du procès-ve
      ...
      de sa domination à l'évêché de ce département, le nouveau choix des électeurs est tomb&sur M. Charrier de La Roche, député de Lyon à l'Assemblée nationale! La séance est levée à neuf heures et demie.
    • Séance du jeudi 24 mars 1791, au matin

      Séance du jeudi 24 mars 1791, au matin

      page 324 - 340
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du jeudi 24 mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au soir, qui est adopté. Un des MM. les secrétaires fait lecture d'une adresse des administrateurs provisoires du département du Bas-Rhin, qui est ainsi conçue : « Monsie
      ...
      oyé au comité. M. Charles de Lameth. Comme un homme n'est pas un homme fait quand son éducation n'est pas finie, je demande que cet article soit renvoyé au travail que le comité doit-présenter sur l'éducation. M. Thouret , rapporteur. Je prie Monsieur le Président de continuer la délibération. (L'Assemblée, consultée, renvoie la suite de la discussion à demain.) La Béance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du jeudi 24 mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du proc
      ...
      ducation. M. Thouret , rapporteur. Je prie Monsieur le Président de continuer la délibération. (L'Assemblée, consultée, renvoie la suite de la discussion à demain.) La Béance est levée à trois heures.
    • Séance du jeudi 24 mars 1791, au soir

      Séance du jeudi 24 mars 1791, au soir

      page 340 - 366
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du jeudi 24 mars 1791 , au soir(\). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivantes : Adresse de la société des amis dé la Constitution, séant à Josselin, qui, dès l'instant de sa formation, présente à l'Assemble nationale l'hommage de son admiration et de son dévouement.
      ...
      . Les officiers, sous-ofliciers et soldats, « actuellement à l'hôtel, pourront en sortir avec « la pension de retraite fixée pour chaque grade. « Art. 7. Lesdits pensionnaires pourront ren-« trer à l'hôtel, en remettant lesdites pensions. « Art. 8. L'Assemblée nationale charge ses co-« mités militaire et de finances de lui présen-« ter un plan de réforme de l'administration ci-« vile de l'hôtel. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du jeudi 24 mars 1791 , au soir(\). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses
      ...
      hôtel, en remettant lesdites pensions. « Art. 8. L'Assemblée nationale charge ses co-« mités militaire et de finances de lui présen-« ter un plan de réforme de l'administration ci-« vile de l'hôtel. »
    • Séance du vendredi 25 mars 1791

      Séance du vendredi 25 mars 1791

      page 366 - 376
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du vendredi 25 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du proçès-verbal de la séance d'hier au soir, qui est adopté. M. Jacques Binot , prêtre, ci-devant principal du collège d'Ancenis, départements de la Loire-Inférieure, et membre de l'Assemblée, prête le serment exigé
      ...
      susceptible de difficulté. Quant à la seconde, je propose non pas l'ajournement, mais le renvoi au comité qui demain vous exprimera son vœu. (La discussion est fermée.) La première partie de l'article 2 est adoptée en ces termes : « La garde de la personne du roi mineur sera confiée à sa mère. » (La seconde partie de l'article est renvoyée au comité.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du vendredi 25 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du proçès-verbal
      ...
      2 est adoptée en ces termes : « La garde de la personne du roi mineur sera confiée à sa mère. » (La seconde partie de l'article est renvoyée au comité.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du dimanche 27 mars 1791

      Séance du dimanche 27 mars 1791

      page 404 - 418
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du dimanche 27 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux des séances d'hier au matin et au soir; qui sont adoptés." Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre du président de rassemblée électorale du département de la Mose
      ...
      ocès-verbal, une mention honorable du patriotisme des gardes nationales du département de la Gôte-d'Or ; elle charge son Président de leur écrire une lettre de satisfaction.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain. L'Assemblée, en raison de l'heure avancée, remet à demain le second scrutin pour l'élection du Président. M. le Président lève la séance à trois heures un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du dimanche 27 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verb
      ...
      'ordre du jour de la séance de demain. L'Assemblée, en raison de l'heure avancée, remet à demain le second scrutin pour l'élection du Président. M. le Président lève la séance à trois heures un quart.
    • Je suis chargé d'annoncer à l'assemblée nationale que la majeure

      Je suis chargé d'annoncer à l'assemblée nationale que la majeure

      page 420 - 443
      M. l'abbé Delaunay . Je suis chargé d'annoncer à l'Assemblée nationale que la majeure I»artie des districts de Bretagne ne paye pas même es fonctionnaires publics qui ont obéi a la loi du 27 novembre. On s'occupe à réduire les paroisses; on ne trouve pas assez grandes celles qui ont 17 lieues de circonférence ; on leur en donne 25. Un membre : Bah I bah ! M. l'abbé Delaunay. . Il n'y a pas de bah 1
      ...
      hie française. Cet écrit signé et tracé de ma main, je suis prêt à le sceller de mon sang. Le marquis de Laqueuille, député aux états généraux. Luillier de Ruvenac, député de Limoux. f J.-B.-jos. de Lubersac, évêque de Chartres. Thoret, député du Berry. L'abbé de Montgazin, député du B oulon-nais. f i, Fr-, évêque de Montpellier. De MazanCourt, député de Villers-Cotte-rets. Fournetz de Puy-Miclan.
      M. l'abbé Delaunay . Je suis chargé d'annoncer à l'Assemblée nationale que la majeure I»artie des districts de Bretagne ne paye pas même es fonctionnaires publics qui ont obéi a la loi du 27 novembre.
      ...
      ubersac, évêque de Chartres. Thoret, député du Berry. L'abbé de Montgazin, député du B oulon-nais. f i, Fr-, évêque de Montpellier. De MazanCourt, député de Villers-Cotte-rets. Fournetz de Puy-Miclan.
    • Séance du jeudi 31 mars 1791, au matin

      Séance du jeudi 31 mars 1791, au matin

      page 471 - 484
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRONCHET. Séance du jeudi 31 mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Prugnon , au nom du comité d'emplacement. Une vérité que chaque jour vient manifester, c'est qu'il faut très difficilement permettre d'acquérir aux petits districts ; je les considère comme des voyageurs qui doivent se loger comme on se loge en passa
      ...
      ette aux voix la proposition de M. Rœderer dans les termes suivants: « Tout propriétaire de brevet d'invention sera soumis au droit de patente annuel, établi par la loi du 2 mars, pour l'exercice de toute profession d'arts et métiers. » (Cette proposition est décrétée.) L'Assemblée ajourne la suite de la discussion à la séance de samedi soir. M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRONCHET. Séance du jeudi 31 mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Prugnon , au nom du comité d'emplacement. Une véri
      ...
      oute profession d'arts et métiers. » (Cette proposition est décrétée.) L'Assemblée ajourne la suite de la discussion à la séance de samedi soir. M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
    • Séance du jeudi 31 mars 1791, au soir

      Séance du jeudi 31 mars 1791, au soir

      page 484 - 492
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 31 mars 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. Un de MM. les secrétaires donne communication à l'Assemblée des «dresses suivantes : Adresse de la société des amis de la Constitution, établie à Sa
      ...
      e répondrai à M. Lecou-teulx que ces opérations ont été faites et sont constatées par les procès-verbaux, qui sont les pièces justificatives de la responsabilité de ceux qui en sont chargés. (L'Assemblée ordonne l'impression du procès-verbal présenté par M. de Folleville et en décrète l'insertion dans le procès-verbal de la séance de ce jour.) M. le Président lève la séance à neuf heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 31 mars 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du
      ...
      lée ordonne l'impression du procès-verbal présenté par M. de Folleville et en décrète l'insertion dans le procès-verbal de la séance de ce jour.) M. le Président lève la séance à neuf heures et demie.
    • Séance du samedi 12 mars 1791, au matin

      Séance du samedi 12 mars 1791, au matin

      page 38 - 50
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du samedi 12 mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séance de jeudi matifl et de vendredi, qui sont adoptés. Un membre: Messieurs, la députatiop que vous avez chargée de se rendre chez le roi est allée hier soir au château. La reine est ve
      ...
      'Assemblée, considérant qu'elle a passé hier à l'ordre du jour sur une lettre de la municipalité de Paris touchant le même objet, passe de même à l'ordre du jour* » (Cette motion est décrétée;) M. le Président . J'invite les membres de l'Assemblée à se rendre dans leurs bureaux res»-pectifs pour y procéder à la nomination, d'un président et de trois secrétaires; La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du samedi 12 mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès
      ...
      Président . J'invite les membres de l'Assemblée à se rendre dans leurs bureaux res»-pectifs pour y procéder à la nomination, d'un président et de trois secrétaires; La séance est levée à trois heures.
  • Tome 25 : Du 13 avril au 11 mai 1791 showing 10 of 25 results view all
    • Séance du mercredi 13 avril 1791

      Séance du mercredi 13 avril 1791

      page 1 - 63
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHÀBROUD. Séance du mercredi 13 avril 1791, (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin qui est adopté. Un membre propose de renvoyer au comité des finances l'examen de la question : « Si l'intérêt du montant des brevets de retenue qu'avaient ci-devant les secré
      ...
      etenus ; mais à tous enseignes et lieutenants ayant 8 ans de navigation au service de l'Etat, on comptera pour moitié le temps de navigation qu'ils auraient faite sur les bâtiments du commerce depuis qu'ils auront acquis le premier de ces grades. Art. 53. L'Assemblée nationale se réserve de statuer par un décret particulier sur la manière d'appliquer le présent décret à l'état actuel de la marine.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHÀBROUD. Séance du mercredi 13 avril 1791, (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de
      ...
      qu'ils auront acquis le premier de ces grades. Art. 53. L'Assemblée nationale se réserve de statuer par un décret particulier sur la manière d'appliquer le présent décret à l'état actuel de la marine.
    • Séance du mercredi 20 avril 1791

      Séance du mercredi 20 avril 1791

      page 211 - 230
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chabroud. Séance du mercredi 20 avril 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au soir qui est adopté. M. le Président. M. Charles de Fondra, ancien militaire, fait hommage à l'Assemblée d'un mémoire sur l'organisation générale de la force publique intérieure. (L'Assembl
      ...
      rectoires de district sur l'exécution du présent décret, et seront tenus, sous leur responsabilité, de donner connaissance au Corps législatif de tous les faits de contravention qui seraient de nature à compromettre la sûreté ou la tranquillité des citoyens, sans préjudice de l'emploi provisoire de la'force publique, dans tous les cas où cette mesure serait nécessaire au rétablissement de l'ordre.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chabroud. Séance du mercredi 20 avril 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance
      ...
      à compromettre la sûreté ou la tranquillité des citoyens, sans préjudice de l'emploi provisoire de la'force publique, dans tous les cas où cette mesure serait nécessaire au rétablissement de l'ordre.
    • Séance du jeudi 21 avril 1791

      Séance du jeudi 21 avril 1791

      page 230 - 238
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chabroud. Séance du jeudi 21 avril 1791 (1). La séance est ouverte à quatre heures du soir. M. de Sillery. Messieurs, vous avez accordé, dans un des articles du décret sur l'organisation de la marine, aux officiers, commandant les escadres dans les parages éloignés, le pouvoir de destituer les officiers qui seront sous leurs ordres. Je propose de dire qu'ils ne
      ...
      ter un Te Beum après l'assassinat qu'il vient de rapporter. M. le Président. Je Vais mettre aux voix la proposition de M. de La Tour-Maubourg. M. de Folleville. J'appuie la motion de M. l'abbé de Bruges. (L'Assemblée décrète que l'affaire concernant la réunion à la France d'Avignon et du Comtat Venaissin, sera mise à l'ordre du jour de mardi prochain.) M. le Président lève la séance à neuf heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chabroud. Séance du jeudi 21 avril 1791 (1). La séance est ouverte à quatre heures du soir. M. de Sillery. Messieurs, vous avez accordé, dans un des articles du dé
      ...
      es. (L'Assemblée décrète que l'affaire concernant la réunion à la France d'Avignon et du Comtat Venaissin, sera mise à l'ordre du jour de mardi prochain.) M. le Président lève la séance à neuf heures.
    • Séance du vendredi 22 avril 1791

      Séance du vendredi 22 avril 1791

      page 239 - 253
      ASSEMBLÉE NATIONALE présidence de m. chabroud. Séance du vendredi 22 avril 1791 (1). La séance est ouverte à quatre heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. M. Bouche. Messieurs, le 6e article du décret que vous avez rendu hier sur les fournitures de vivres et de fourrages à l'armée ouvre la porte à plusieurs abus. Il laisse le mini
      ...
      ence des décrets de l'Assemblée nationale, et conforme au devoir du sieur Bonjour. Art. 3. « Les 128,275 I. 17 s. 3 d. restants des fonds destinés au conseil de la marine, suivant le compte satisfaisant qu'en a rendu le ministre, seront versés à la caisse publique. » (Ce décret est adopté.) M. le Président prévient que la séance de demain matin ouvrira à onze heures et lève la séance à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE présidence de m. chabroud. Séance du vendredi 22 avril 1791 (1). La séance est ouverte à quatre heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance
      ...
      nt qu'en a rendu le ministre, seront versés à la caisse publique. » (Ce décret est adopté.) M. le Président prévient que la séance de demain matin ouvrira à onze heures et lève la séance à dix heures.
    • Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      page 253 - 309
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chabroud. Séance du samedi 23 avril 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Goupil-Préfeln, secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du mardi 19 avril au matin, qui est adopté. M. Boissy-d'Anglas, secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. Bouche. Il y a de l'obscurité dans le pr
      ...
      nale, qu'il appartient de travailler définitivement; d'embrasser,dans leur bonté prévoyante, tous les individus et toutes les générations; de détruire non seulement tous les maux qui ont survécu à l'ancien régime, mais d etout-feriusqu'à leur germe; et d'accorder à un peuple repentant, bon et sensible, tous les bienfaits qui s'allient avec la justice. Fait à Paris, le 15 mars 1791 . J. GODARP (1).
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chabroud. Séance du samedi 23 avril 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Goupil-Préfeln, secrétaire, fait lecture du procès-verbal
      ...
      ncien régime, mais d etout-feriusqu'à leur germe; et d'accorder à un peuple repentant, bon et sensible, tous les bienfaits qui s'allient avec la justice. Fait à Paris, le 15 mars 1791 . J. GODARP (1).
    • Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 309 - 325
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉS1PENCE 0E M. CHABROUD Séance du samedi 23 avril 1791 , au soir (2). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivantes : , , „ Adresse de félicitation et dévouement de l assemblée électorale du district de Châtellerault. Elle annonce qu'elle a procédé au remplacement des curés fonctionnaires publics, réfractaires a la l
      ...
      u 136 voix et M. MoreauSaint-Merry, 100; en conséquence M. Rewbell est nommé Président. Le scrutin pour la nomination des secrétaires a donné à MM. Lavie et Geoffroy, 171 voix, et à M. Baillot, 158 voix; en [conséquence, MM. Lavie, Geoffroy et M. Baillot sont nommés secrétaires en remplacement de MM. de Rancourt de Villiers, Boissy-d'Anglas et de Visme. M. le Président lève la séance à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉS1PENCE 0E M. CHABROUD Séance du samedi 23 avril 1791 , au soir (2). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivantes :
      ...
      ix; en [conséquence, MM. Lavie, Geoffroy et M. Baillot sont nommés secrétaires en remplacement de MM. de Rancourt de Villiers, Boissy-d'Anglas et de Visme. M. le Président lève la séance à dix heures.
    • Séance du mardi 26 avril 1791

      Séance du mardi 26 avril 1791

      page 341 - 352
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rewbell. Séance du mardi 26 avril 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. M. Roger donne connaissance d'une lettre des administrateurs composant le directoire du département de VEure, dont suit un extrait : « Nous vous envoyons le tableau général
      ...
      us venez de faire est encore une preuve de votre zèle et de votre surveillance. L'Assemblée nationale la prendra en très grande considération ; elle vous invite à assister à la séance. (L'Assemblée décrète le renvoi de la pétition du directoire et de la municipalité de Paris au comité de Constitution.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain et lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rewbell. Séance du mardi 26 avril 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      crète le renvoi de la pétition du directoire et de la municipalité de Paris au comité de Constitution.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain et lève la séance à trois heures.
    • Séance du mercredi 27 avril 1791

      Séance du mercredi 27 avril 1791

      page 353 - 373
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rewbell. Séance du mercredi 27 avril 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une pétition présentée par le sieur Serane, député extraordinaire du commerce et de la marine de la ville de Cette. Il réclame, au nom de ses commettants, un arrondissement convenable pour le ressort du tribunal de comme
      ...
      e lettre du ministre de la marine, qui fait parvenir a l'Assemblée des dépêches apportées de Saint-Domingue par l'aviso le Serein, expédié du Gap Je 15 mars. ... , (L'Assemblée renvoie ces pièces au comité des colonies.) M. Tronchet, qui était absent par congé, fait part de son retour à l'Assemblée. M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rewbell. Séance du mercredi 27 avril 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une pétition présent
      ...
      omité des colonies.) M. Tronchet, qui était absent par congé, fait part de son retour à l'Assemblée. M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du jeudi 14 avril 1791, au matin

      Séance du jeudi 14 avril 1791, au matin

      page 63 - 86
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHABROUD. Séance du jeudi 14 avril 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances d'avant-hier au soir et d'hier au matin, qui sont adoptés. M. d'Estourmel. Les malheureux événements survenus à Douai ont fait naître quelques inquiétudes, au sujet des approvisionne
      ...
      -amiral. Contre-amiral. Capitaine de vaisseau, des trois classes. Lieutenant de vaisseau, première classe. Lieutenant de vaisseau, deuxième classe. Enseigne, première classe. Enseigne, deuxième classe. Armée de terre. Maréchal de France. Lieutenant général. Maréchal de eamp. Colonel. Lieutenant colonel. Capitaine. Lieutenant. Sous-lieutenant. Total de chaque grade. 30 officiers généraux...........
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHABROUD. Séance du jeudi 14 avril 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-ve
      ...
      . Armée de terre. Maréchal de France. Lieutenant général. Maréchal de eamp. Colonel. Lieutenant colonel. Capitaine. Lieutenant. Sous-lieutenant. Total de chaque grade. 30 officiers généraux...........
    • Séance du jeudi 28 avril 1791, au matin

      Séance du jeudi 28 avril 1791, au matin

      page 373 - 394
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rewbell. Séance du jeudi 28 avril 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures dumatin. M. Mongins, secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. Un membre présente une adresse des entrepreneurs des hôpitaux de la marine de Provence. (Cette adresse est renvoyée aux comités de marine et de liquidation.) M. le Président
      ...
      ées sous des formes dangereuses et par le jeu de l'intrigue. (Murmures.) Un membre : Il n'y a de l'intrigue que chez vous; l'Assemblée entière n'intrigue pas. M. d'André. M. Robespierre se moque-t-il? Un grand nombre de membres : Aux voix ! aux voix! (L'Assemblée, consultée, décrète l'article 1er des comités de Constitution et militaire.) M. le Président lève la séance à trois heures trois quarts.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rewbell. Séance du jeudi 28 avril 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures dumatin. M. Mongins, secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séa
      ...
      Un grand nombre de membres : Aux voix ! aux voix! (L'Assemblée, consultée, décrète l'article 1er des comités de Constitution et militaire.) M. le Président lève la séance à trois heures trois quarts.
  • Tome 26 : Du 12 mai au 5 juin 1791 showing 10 of 22 results view all
    • Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      page 217 - 236
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du jeudi 19 mai 1791 au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président donne connaissance à l'Assemblée d'un procès-verbal du directoire du département de la Corrèze contenant le détail de troubles arrivés dans la ville de Tulle. (L'Assemblée ordonne le renvoi de ce procès-verbal au comité des recherches.) . Un de MM. l
      ...
      on du territoire et celle des citoyens qui l'habitent; le comité, dis-je de Constitution territoriale, et celui d'emplacement, doivent demander que l'autre section du comité de Constitution s'adjoigne à eux, à l'effet de concilier cette nouvelle propositio n avec les décrets antérieurs, et qu'il soit, en conséquence, présenté à l'Assemblée nationale un projet de décret conforme à ces dispositions.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du jeudi 19 mai 1791 au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président donne connaissance à l'Assemblée d'un procès-verba
      ...
      à eux, à l'effet de concilier cette nouvelle propositio n avec les décrets antérieurs, et qu'il soit, en conséquence, présenté à l'Assemblée nationale un projet de décret conforme à ces dispositions.
    • Séance du vendredi 20 mai 1791, au matin

      Séance du vendredi 20 mai 1791, au matin

      page 244 - 253
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du vendredi 20 mai 1791 , au màtin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d?hier au malin, qui est adopté. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une pétition relative aux ensablements des Bouches-du-Rhône. (Cette pétit
      ...
      seront nécessairement publiques, mais le Corps législatif pourra faire sortir les assistants, s'ils troublaient la délibération, même faire arrêter et punir correctiohnellèment ceux qui apporteraient quelque trouble aux fonctions du Corps législatif, ou lui manqueraient de respect.» (Adopté.) (La suite de la discussion est renvoyée a la prochaine séance.) M. le Président lève la séance à 3 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du vendredi 20 mai 1791 , au màtin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la
      ...
      quelque trouble aux fonctions du Corps législatif, ou lui manqueraient de respect.» (Adopté.) (La suite de la discussion est renvoyée a la prochaine séance.) M. le Président lève la séance à 3 heures.
    • Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 261 - 281
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du samedi 21 mai 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Hell , au nom du comité de commerce et d'agriculture, présente un projet de décret relatif à Varrosement des vallées d'Arc, Marignane et Marseille. Ce projet de décret est mis aux voix dans les termes suivants : « L'Assemblée nationale, après avoir ouï le rapp
      ...
      ont la mienne, je me contente de leur observer que leurs arguments sont précisément contraires à leur système, et qu'adopter leurs propositions, nous qui avons notre Chambre ministérielle et un veto royal, ce serait précisément dénaturer la ressem- blance que peut avoir notre gouvernement avec celui d'Amérique. Je conclus, Messieurs, qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la proposition de M. Buzot.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du samedi 21 mai 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Hell , au nom du comité de commerce et d'agriculture, présen
      ...
      oyal, ce serait précisément dénaturer la ressem- blance que peut avoir notre gouvernement avec celui d'Amérique. Je conclus, Messieurs, qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la proposition de M. Buzot.
    • Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 345 - 384
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du mardi 24 mai 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances du vendredi 20 mai et du lundi 23 mai, qui sont adoptés. M. de Kyspoter. Ce ne peut être que par erreur et pour ne pas avoir conféré avec les députés du département du Nord, que le comit
      ...
      avec pleins pouvoirs, pour faire cesser toutes voies de fait et hostilités, soit entre les habitants d'Avignon, soit entré eux et les habitants du Comtai-Venaissin ; requérir, s'il est besoin, les troupes de ligne et gardes nationales des départements voisins, afin de rétablir la paix et le bon ordre, et d'y faire exécuter les décrets rendus par l'Assemblée nationale et sanctionnés par le roi. ».
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du mardi 24 mai 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbau
      ...
      oupes de ligne et gardes nationales des départements voisins, afin de rétablir la paix et le bon ordre, et d'y faire exécuter les décrets rendus par l'Assemblée nationale et sanctionnés par le roi. ».
    • Séance du mardi 24 mai 1791, au soir

      Séance du mardi 24 mai 1791, au soir

      page 385 - 435
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRONCHET,EX-PRÉSIDENT. Séance du mardi 24 mai 1791 , au soir ( 1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivantes : Adresse des officiers municipaux de la ville de Blois ; elle a pour objet le décret du 16 de ce mois, portant que les membres de l'Assemblée actuelle ne pourront être réélus pour la procha
      ...
      ontélimart. Tour du Crest. Château de Saint-André-de-Villeneuve. Tour du Pont d'Avignon. Fort de Saint-Hippolyte. Château de Beauregard. Château de Ferrières. Château de Sommières. Citadelle de Nîmes. Fort de Sain te-Croix ) RnpHpai.„ Château du Hâ S Bordeaux. Château d'Angoulême. Château de Loches. Château de Saumur. Château d'Angers. Signé : J.-X. Bureaux de Pusy, rapporteur du comité militaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRONCHET,EX-PRÉSIDENT. Séance du mardi 24 mai 1791 , au soir ( 1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses
      ...
      Fort de Sain te-Croix ) RnpHpai.„ Château du Hâ S Bordeaux. Château d'Angoulême. Château de Loches. Château de Saumur. Château d'Angers. Signé : J.-X. Bureaux de Pusy, rapporteur du comité militaire.
    • Séance du mercredi 25 mai 1791

      Séance du mercredi 25 mai 1791

      page 436 - 461
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRONCHET, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 25 mai 1791 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin, qui est adopté. M. Goupil-Préfeln. Messieurs, Vous avez rendu hier un décret très important sur la ville d'Avignon; plus ce décret est important plus il est nécessaire de pre
      ...
      une proclamation qui fixe un délai et assure une amnistie aux militaires français qui; rentreront dans le délai préserit, et qui déclare déserteurs à l'étranger ceux qui ne rentreraient pas ; « 4° De faire poursuivre et punir comme em-baucheur tout homme qui ferait en France des recrues, soit pour un parti, soit pour l'autre. » (Ce décret est adopté.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRONCHET, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 25 mai 1791 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de l
      ...
      faire poursuivre et punir comme em-baucheur tout homme qui ferait en France des recrues, soit pour un parti, soit pour l'autre. » (Ce décret est adopté.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du jeudi 26 mai 1791, au matin

      Séance du jeudi 26 mai 1791, au matin

      page 461 - 483
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du jeudi 26 mai 1791 , au matin (l). La séance est ouverte à 9 heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès verbal de la séance d'hier au malin, qui est adopté après quelques légers changements de réduction. M. Prieur. Je demanderais que l'on mît dans l'article du projet de M. de Tracy, adopté hier et qui ordonne l'e
      ...
      cipalité, d'un autre corps d'officiers municipaux, dissoudre la municipalité de ville, ou le corps des officiers municipaux des bourgs ou villages, soit enfin, renvoyer quelques-uns de ses membres à la justice criminelle. « Art. 47. L'Assemblée nationale déroge aux dispositions du décret du 14 décembre 1789 et autres postérieure, qui sont contraires à celles du présent décret, ou qui en diffèrent.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du jeudi 26 mai 1791 , au matin (l). La séance est ouverte à 9 heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès verbal de
      ...
      a justice criminelle. « Art. 47. L'Assemblée nationale déroge aux dispositions du décret du 14 décembre 1789 et autres postérieure, qui sont contraires à celles du présent décret, ou qui en diffèrent.
    • Séance du vendredi 27 mai 1791

      Séance du vendredi 27 mai 1791

      page 490 - 574
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du vendredi 27 mai 1791 (1) . La séance est ouverte à 9 heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin, qui est adopté. (1) Cette séance est incomplète an Moniteur. M. Camus , au nom des comités des finances, dés domaines et central de liquidât ion, fait lecture des articles décrétés
      ...
      Qui, refuser de concourir à la chose publique, est un crime d'esclave- Ne point acquitter l'impôt, c'est renoncer aux secours de l'Etat,; c'est» se déposséder de la protection tutélajre qui veille sur tous : retirer^ sa mise de la force générale, c'est perdre le gage de sa sûreté particulière; enfin ne point contribuer aux charges de la nation, c'est moins trahir la nation que se trahir, soi-même.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du vendredi 27 mai 1791 (1) . La séance est ouverte à 9 heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séan
      ...
      tous : retirer^ sa mise de la force générale, c'est perdre le gage de sa sûreté particulière; enfin ne point contribuer aux charges de la nation, c'est moins trahir la nation que se trahir, soi-même.
    • Séance du samedi 28 mai 1791, au matin

      Séance du samedi 28 mai 1791, au matin

      page 574 - 584
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du samedi 28 mai 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture: du procès verbal de la séance de jeudi, 26 mai, au soir, qui est adopté. M. Bécherel , évêque et député du dépwtemént de la. Manche, qui était absent par congé, annonce son. retour à l'Assemblée. : Un de MM. les sec
      ...
      a dans le chef-lieu du département, renvoie cette question à la por-chaine législature.) M. le Président. On m'annonce la mort de M. Pélissier, député du département des Bourhes-du-Rhône, décédé en la ville de Saint-Rémy, district de Tarascon, le 18 de ce mois. M. Prieur. C'était un excellent patriote. M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de demain et lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du samedi 28 mai 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture: du procès verba
      ...
      ville de Saint-Rémy, district de Tarascon, le 18 de ce mois. M. Prieur. C'était un excellent patriote. M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de demain et lève la séance à trois heures.
    • Séance du dimanche 29 mai 1791

      Séance du dimanche 29 mai 1791

      page 595 - 609
      ASSEMBLÉE NATIONALE PRÉSIDENCE DE M. MERLIN, EX-PRÉSIDENT. Séance du dimanche 29 mai 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin, qui est adopté. M. le Président donne connaissance à l'Assemblée d'une adresse du sieur Domergue, ci-devant receveur des décimes à Narbonne, place qu'il a remplie pendant 46
      ...
      ger le Président de se retirer par devers le roi pour le prier de faire parvenir le plus tôt possible aux colonies l'instruction dont M. Dupont vient de donner lecture. (L'Assemblée, consultée, décrète qu'il y a lieu à délibérer sur la motion de M. Regnaud, qui est ensuite mise aux voix et adoptée.) M. le Président indiqué l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE PRÉSIDENCE DE M. MERLIN, EX-PRÉSIDENT. Séance du dimanche 29 mai 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de l
      ...
      e qu'il y a lieu à délibérer sur la motion de M. Regnaud, qui est ensuite mise aux voix et adoptée.) M. le Président indiqué l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures.
  • Tome 27 : Du 6 juin au 5 juillet 1791 showing 10 of 28 results view all
    • Séance du lundi 6 juin 1791, au matin

      Séance du lundi 6 juin 1791, au matin

      page 2 - 14
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du lundi 6 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. d'André , ex-président, ouvre la séance. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la siance d'hier qui est adopté. M. le Président. La proclamation du scrutin d'hier pour la nomination du président présente une difficulté provenant de ce que ie
      ...
      tions que confonéent leurs principes, accroître leurs relations mutuelles, identifier leurs intérêts, et leur rappeler toujours qu'elles sont-libres l'une par l'autre! « Par ordre de l'Assemblée nationale de France. Signé : J.-X. BUREAVX-PUST, Président. » (L'Assemblée adopte cette réponse et ordonne qu'elle sera imprimée et insérée au procès-verbal.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du lundi 6 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. d'André , ex-président, ouvre la séance. Un de MM. les secréta
      ...
      nale de France. Signé : J.-X. BUREAVX-PUST, Président. » (L'Assemblée adopte cette réponse et ordonne qu'elle sera imprimée et insérée au procès-verbal.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du samedi 11 juin 1791, au soir

      Séance du samedi 11 juin 1791, au soir

      page 139 - 147
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 11 juin 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Gossuin donne lecture de deux adresses de la société des amis de la Constitution du Quesnoy. Par la première, ils dénoncent qu'une quantité innombrable de Français déserte le royaume ; il% supplient l'Assemblée de prendre des mesures pour arrêter
      ...
      signé les véritables coupables. L'information est d'autant plus nécessaire d'ailleurs que le procès-verbal des commissaires du département est insuffisant pour nous indiquer ces coupables. Je demandé donc que le projet de décret soit mis aux voix. (Applaudissements.) (L'Assemblée ferme la discussion et adopte le projet de décret du comité des rapports.) M. le Président lève la séance à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 11 juin 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Gossuin donne lecture de deux adresses de la s
      ...
      donc que le projet de décret soit mis aux voix. (Applaudissements.) (L'Assemblée ferme la discussion et adopte le projet de décret du comité des rapports.) M. le Président lève la séance à dix heures.
    • Séance du lundi 13 juin 1791

      Séance du lundi 13 juin 1791

      page 147 - 199
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du lundi 13 juin 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances de jeudi au soir et de vendredi, qui sont adoptés, et du procès-verbal de la séance de samedi au matin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. Bureaux de Pusy , rapporteur des comités de Constitut
      ...
      versement de l'édifice .de la liberté. Désirant sincèrement que tout citoyen jouisse tranquillement de ses possessions, je propose le décret suivant : « iL'Assemblée nationale a décrété et décrète que les 4 millions de la dot de la reine d'Espagne, fille de Monsieur le duc d'Orléans, régent, appartiennent légitimement à Monsieur Louis-Philippe-Joseph Gapet-ôrléans, mambre de la dynastie royale. «•
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du lundi 13 juin 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances de je
      ...
      les 4 millions de la dot de la reine d'Espagne, fille de Monsieur le duc d'Orléans, régent, appartiennent légitimement à Monsieur Louis-Philippe-Joseph Gapet-ôrléans, mambre de la dynastie royale. «•
    • Séance du mardi 14 juin 1791

      Séance du mardi 14 juin 1791

      page 199 - 235
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du mardi 14 juin 1791 (1). La»séance est ouverte à neuf (heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la téance de samedi au soir, qui est adopté. M. Gossin , au nom du comité de Constitution, présente un projet de décret relatif .aux pétitions des commîmes en changement de départements, de districts ou de cantons e
      ...
      s est la mère patrie ; c'est de là que sont arrivés chez nous la liberté, la justice et le bonheur; là sont nos concitoyens, nos frères et nos amis; nous leur avons juré une amitié éternelle. Héritiers de nos sentiments, de-nos affections, que vos cœurs et vos bouches répètent nos serments,; vivez pour les aimer, et, s'il le faut, mourez pour les défendre. Signé : GRÉGOIRE. Paris, le 8 juin 1791 .
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du mardi 14 juin 1791 (1). La»séance est ouverte à neuf (heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la téance de sa
      ...
      s de nos sentiments, de-nos affections, que vos cœurs et vos bouches répètent nos serments,; vivez pour les aimer, et, s'il le faut, mourez pour les défendre. Signé : GRÉGOIRE. Paris, le 8 juin 1791 .
    • Séance du jeudi 16 juin 1791, au matin

      Séance du jeudi 16 juin 1791, au matin

      page 260 - 277
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du jeudi 16 juin 1791 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-Verbal de la séance d'hier qui est adopté. Il fait ensuite lecture des adresses suivantes : Adresse des administrateurs du directoire du département du Jura, qui exposent les vives alarmes des gardes nationales de D
      ...
      rte à un grand nombre de prisonniers, certainement mon délit prend, aux yeux ds la loi, un caractère bien autrement important que si je n'eusse enlevé qu'un simple particulier. Je demande donc le renvoi à demain. (Assentiment.) (L'Assemblée décrète le renvoi de la discussion à la séance de demain.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du jeudi 16 juin 1791 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-Verbal de la sé
      ...
      oi à demain. (Assentiment.) (L'Assemblée décrète le renvoi de la discussion à la séance de demain.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du vendredi 17 juin 1791

      Séance du vendredi 17 juin 1791

      page 284 - 299
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du vendredi 17 juin 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de mercredi au matin, qui est adopté. M. Bouche , membre du comité des décrets, observe à l'Assemblée, qu'ayant voulu savoir si le décret par lequel il a été décidé que les membres de l'Assemblée nationa
      ...
      aîne pendant 20 ans. » (Cet article est adopté.) Un membre propose, comme article additionnel, la disposition suivante : « Les an très ci ira es dont les geôliers, fonctionnaires publics peuvent se rendre coupables, doivent être.déterminés ainsi que la peine. » (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de cette disposition additionnelle aox comités.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du vendredi 17 juin 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de
      ...
      ndre coupables, doivent être.déterminés ainsi que la peine. » (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de cette disposition additionnelle aox comités.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du samedi 18 juin 1791, au matin

      Séance du samedi 18 juin 1791, au matin

      page 299 - 314
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du samedi 18 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de jeudi matin. Une discussion s'en?age sur la rédaction de Vèrticle 10! du décret rendu dans cette séance et relatif à la distribution de secours entre divers départements (2). M. Ramel-Nogaret
      ...
      ville, en date du 2 juin ; « 6° Que M. le président se retirera dans le jour par devers le roi, pour présenter le présent décret à sa sanction. » (Ce décret est mis aux voix et adopté.) M. le Président invite les membres de l'Assemblée à se retirer dans leurs bureaux respectifs pour y procéder à l'élection d'un nouveau président et de trois secrétaires. La séance est levée à deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du samedi 18 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la s
      ...
      nt invite les membres de l'Assemblée à se retirer dans leurs bureaux respectifs pour y procéder à l'élection d'un nouveau président et de trois secrétaires. La séance est levée à deux heures et demie.
    • Séance du samedi 18 juin 1791, au soir

      Séance du samedi 18 juin 1791, au soir

      page 314 - 330
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du samedi 18 juin 1791 ,au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Bouche. Messieurs , vous avez décrété, il y a un an, qu'il serait faitui inventaire des effets précieux renfermés dans le garde-meuble de la couronne : ce décret n'a point reçu d'exécution jusqu'ici. On ne .connaît pas combien cet objet est important: il est extrê
      ...
      le projet de décret du comité est rejeté et l'Assemblée adopte le décret suivant : « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le compte que son comité des rapports lui a rendu de l'état de la procédure criminelle instruite devant les juges du tribunal de Saint-Germain-en-Laye, a décrété qu'il n'y avait pas lieu à accusation contre le cardinal de La Rochefoucauld . » La séance est levée à minuit.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du samedi 18 juin 1791 ,au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Bouche. Messieurs , vous avez décrété, il y a un an, qu'il serai
      ...
      ure criminelle instruite devant les juges du tribunal de Saint-Germain-en-Laye, a décrété qu'il n'y avait pas lieu à accusation contre le cardinal de La Rochefoucauld . » La séance est levée à minuit.
    • Séance du dimanche 19 juin 1791

      Séance du dimanche 19 juin 1791

      page 330 - 338
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du dimanche 19 juin 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Dauchy occupe Je fauteuil de la présidence. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 17 courant. Un autre de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du samedi 18 au matin. (Ces procès-verb
      ...
      re tranquille sur le degré de zèle et de célérité que le comité mettra à l'examen des réclamation?» i dé la république de Bftleimuo , àièc II .où M. Gaultier-Biauzat. OiJ ia . proposé un amendement), u. î ni » ii'up , M. Hevvbell. Je n'ai pas propose d^àmende-ment." (L'Assemblée, coûsiïttéè, àdopte le projet de décret proposé par M. d'Andfé.) M. le Président lève laséàbce à trois heures et demie'.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du dimanche 19 juin 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Dauchy occupe Je fauteuil de la présidence. Un de M
      ...
      u. î ni » ii'up , M. Hevvbell. Je n'ai pas propose d^àmende-ment." (L'Assemblée, coûsiïttéè, àdopte le projet de décret proposé par M. d'Andfé.) M. le Président lève laséàbce à trois heures et demie'.
    • Séance du mardi 21 juin 1791, au matin

      Séance du mardi 21 juin 1791, au matin

      page 358 - 397
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 21 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Dauchy , ex-président, prend le fauteuil en l'absence du président. Un de MM. les secrétaires commence la lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Un membre, entrant dans la salle : 11 est bien question de lire le procès-verbal ! M. Alexa
      ...
      Delley d'Agier). Monsieur le Président, indiquez l'heure à laquelle il faudra se rendre à l'Assemblée. M. le Président. Messieurs, vous sentez que cela est impossible, parce, que des nouvelles peuvent arriver d'un moment à l'autre. En conséquence, je ne puis pas indiquer l'heure. Je ne l^ve pas la séance. L'a délibération seulement est suspendue. (La séance est suspendue à quatre heures du matin.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 21 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Dauchy , ex-président, prend le fauteuil en
      ...
      arriver d'un moment à l'autre. En conséquence, je ne puis pas indiquer l'heure. Je ne l^ve pas la séance. L'a délibération seulement est suspendue. (La séance est suspendue à quatre heures du matin.)
  • Tome 28 : Du 6 au 28 juillet 1791 showing 10 of 18 results view all
    • Séance du mercredi 6 juillet 1791

      Séance du mercredi 6 juillet 1791

      page 1 - 14
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du mercredi 6 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture à l'Assemblée d'une lettre de M. Jean-Germain Dumesnil, citoyen de Paris, qui supplie l'Assemblée nationale de recevoir sa soumission de fournir à la paye d'un volontaire tant qu'il servira; il regrette que la nature de
      ...
      amena dans les prisons de Garcassonne. La procédure sera continuée en toute diligence, on en enverra un extrait pour savoir quels seront les ordres que l'Assemblée nationale pourra donner à ce sujet. » (L'Assemblée décrète le renvoi aux comités des recherches et des rapports réunis.) M. le Président fait connaître l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du mercredi 6 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture à l'Assemblée d'une
      ...
      » (L'Assemblée décrète le renvoi aux comités des recherches et des rapports réunis.) M. le Président fait connaître l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures et demie.
    • Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

      Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

      page 251 - 278
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du jeudi 14 juillet 1791 , au matin (2). La séance est ouverte à neuf heures du matin. I Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal do la séance d'hier, qui est adopté. M. Bulot d'Aumart , citoyen, âgé de 68 ans, qui avait offert, le 5 de ce mois, un don patriotique de 600 livres, étant venu pour le réaliser, ajoute à ce d
      ...
      qu'ils ont solennellement reconnu la nécessité de terminer la Révolution et les désordres qui en ont été la suite. Mais, en applaudissant au bien qu'ils veulent faire maintenant, je ne trouve pas le mal suffisamment réparé; je ne trouve pas que les vrais principes aient obtenu en cette circonstance les hommages qui leur sont dus et c'est ce qui me détermine à publier mon opinion. Signé : MàLOUET.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du jeudi 14 juillet 1791 , au matin (2). La séance est ouverte à neuf heures du matin. I Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès
      ...
      mal suffisamment réparé; je ne trouve pas que les vrais principes aient obtenu en cette circonstance les hommages qui leur sont dus et c'est ce qui me détermine à publier mon opinion. Signé : MàLOUET.
    • Séance du vendredi 15 juillet 1791

      Séance du vendredi 15 juillet 1791

      page 311 - 354
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du vendredi 15 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin, qui est adopté. M. Lanjuinais. Messieurs, les décrets des 21 et 25 juin dernier concernant la forme de promulgation des décrets de l'Assemblée nationale, qui ne seraient ni
      ...
      upable, je vous demande mon élargissement. Je n'ai répondu que par des faits; j'ai cru devoir me renfermer dans l'exposition simple des différentes circonstances, et si jai pu comprimer pendant quelques instants le sentiment vif qui me porte vers un des accusés, j'espère cependant qu'après avoir défendu la cause, vous m'excuserez de laisser échapper ici l'expression de mon amitié et de mon estime.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du vendredi 15 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de
      ...
      es instants le sentiment vif qui me porte vers un des accusés, j'espère cependant qu'après avoir défendu la cause, vous m'excuserez de laisser échapper ici l'expression de mon amitié et de mon estime.
    • Séance du samedi 16 juillet 1791, au matin

      Séance du samedi 16 juillet 1791, au matin

      page 354 - 374
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du samedi 16 juillet 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Camus , au nom du comité central de liquidation, présente un projet de décret concernant la liquidation et le remboursement de diverses parties de la dette de l'Etat. Ce projet de décret est ainsi conçu : « L'Assemblée nationale, ouï le rapport d
      ...
      mise aux voix et adoptée.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir. M. Lavie. J'insiste pour que le comité fasse au plus tôt son rapport en ce qui regarde le comité de Sancerre, afin que nous sachions où nous en sommes avec M. d'Espagnac. Je fais profession de foi ici, que je le poursuivrai jusqu'à ce qu'il soit jugé. M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du samedi 16 juillet 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Camus , au nom du comité central de liquidatio
      ...
      e, afin que nous sachions où nous en sommes avec M. d'Espagnac. Je fais profession de foi ici, que je le poursuivrai jusqu'à ce qu'il soit jugé. M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
    • Séance du jeudi 7 juillet 1791, au matin

      Séance du jeudi 7 juillet 1791, au matin

      page 14 - 31
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du jeudi 7 juillet 1791 , au matin {1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-vetbal de la séance du samedi, 2 juillet, au matin » Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mardi, 5 juillet, au matin. Un d
      ...
      la liberté. « De semblables souvenirs sont en même temps et si utiles et si doux à retracer que les électeurs de 89 sollicitent et espèrent la môme bienveillance dans le moment où la France entière montre le même esprit qui nous animait alors. « Nous sommes avec respect, etc. (L'Assemblée décide qu'une députation assistera à cette cérémonie.) M. le Président lève la séance à huit heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du jeudi 7 juillet 1791 , au matin {1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. Un de
      ...
      ontre le même esprit qui nous animait alors. « Nous sommes avec respect, etc. (L'Assemblée décide qu'une députation assistera à cette cérémonie.) M. le Président lève la séance à huit heures et demie.
    • Séance du mardi 21 juillet 1791, au soir

      Séance du mardi 21 juillet 1791, au soir

      page 484 - 503
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du mardi 21 juillet 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Camus ex-président, ouvre la séance. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mardi 19 juillet au soir, qui est adopté. M. le Président fait donner lecture, par un de MM. les secrétaires: 1° D'une lettre du ministre des affaires
      ...
      alle, gomme adragant, arabique, ammoniaque, sérapine et lurique, huiles du Levant et de Barbarie, laines du Levant et de Barbarie, natron ou soude, opium, plumes d'Autruche blanches ou noires, poil de chameau en laine, poil de chevreau ou laine de chevron, poil de chèvre filé, rhubarbe, safranum, séné, soies du Levant, vitriol de Chypre. » (Ce décret est adopté.) La séance est levée à neuf heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du mardi 21 juillet 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Camus ex-président, ouvre la séance. Un de MM. les secrétai
      ...
      chameau en laine, poil de chevreau ou laine de chevron, poil de chèvre filé, rhubarbe, safranum, séné, soies du Levant, vitriol de Chypre. » (Ce décret est adopté.) La séance est levée à neuf heures.
    • Séance du vendredi 22 juillet 1791

      Séance du vendredi 22 juillet 1791

      page 503 - 527
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du vendredi 22 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 20 juillet, qui est adopté. M. de Lareveillère-Lépeaux fait lecture : 1° D'une adresse de la société des amis de la Constitution d'Angers : « Nous vous avons envoyés, disent-ils, pour re
      ...
      ls, vous pouvez en nommer un à qui vous donnerez la même attribution que vous voulez donner à ces 12 tyrans (Murmures.)-, mais surtout qu'il y ait la voie de l'appel. Sans cela, nous sommes sous un gouvernement tyrannique. Plusieurs membres : A demain 1 à demain ! (L'Assemblée renvoie à demain la suite de la discussion du projet de décret de M. Salles.) La séance est levée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du vendredi 22 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séanc
      ...
      uvernement tyrannique. Plusieurs membres : A demain 1 à demain ! (L'Assemblée renvoie à demain la suite de la discussion du projet de décret de M. Salles.) La séance est levée à trois heures et demie.
    • Séance du samedi 23 juillet 1791, au matin

      Séance du samedi 23 juillet 1791, au matin

      page 527 - 544
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du samedi 23 juillet 1791 , au matin (1), La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture par un de MM. les sécrétai!es : 1° D'adresses des sociétés des amis de la Constitution établies à Tours et à Digne, dans lesquelles ces citoyens expriment leur respect et leur soumission de l'a loi; 2° d'une adresse du con
      ...
      été ce matin que vous lui rendriez compte,dans 3 jours, des diligences qui ont dû être faites et de l'état des procédures du tribunal de Paris chargé du procès contre les prévenus du crime de falsification des assignats. M. Duport , ministre de la justice. Je me conformerai aux ordres de l'Assemblée,* et je lui rendrai, dans 3 jours, le compte qu'elle demande. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du samedi 23 juillet 1791 , au matin (1), La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture par un de MM. les sécr
      ...
      ation des assignats. M. Duport , ministre de la justice. Je me conformerai aux ordres de l'Assemblée,* et je lui rendrai, dans 3 jours, le compte qu'elle demande. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du dimanche 24 juillet 1791

      Séance du dimanche 24 juillet 1791

      page 583 - 593
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du dimanche 24 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Bouche donne lecture à l'Assemblée d'une lettre des curés de la partie allemande du district de Belfort. Ces fonctionnaires publics rendent compte des entreprises fanatiques que font journellement les ecclésiastiques réfractaires, et des dangers auxquels la vie de
      ...
      ui concerne les régies de l'enregistrement et des douanes, en décrétant le code des douanes, les hypothèques, et quelques dispositions relatives à la mise en possession de la régie nationale de l'enregistrement, dans la perception des revenus des domaines nationaux corporels. (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette lettre au comité des contributions.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du dimanche 24 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Bouche donne lecture à l'Assemblée d'une lettre des curés de la
      ...
      gistrement, dans la perception des revenus des domaines nationaux corporels. (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette lettre au comité des contributions.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du lundi 25 juillet 1791

      Séance du lundi 25 juillet 1791

      page 593 - 636
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du lundi 25 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances du vendredi 22 juillet et du samedi 23 juillet au matin, qui smt adoptés. M. Lanjuinais donne lecture d'une adresse des communes de Saint-Aubin-du-Cormier et Oosné, district de Fougères, département d
      ...
      ........ D'après le projet de décret, elle coûtera........................ Différence en moins des dépenses. Dépenses. 1781. livres. 915,857 696,850 219,007 1788. livres. 1,346,277 696,850 649,427 Le nombre d'individus était...... U sera, d'après le projet de décret, de............................. Différence en moins, Employés et servants. 1781. livres. 1,216 787 429 1788. livres. 2,269 787 1,482
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du lundi 25 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances
      ...
      nombre d'individus était...... U sera, d'après le projet de décret, de............................. Différence en moins, Employés et servants. 1781. livres. 1,216 787 429 1788. livres. 2,269 787 1,482