Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-121 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-101 hits on 1789-114 hits on 1789-120 hits on 1790-012 hits on 1790-021 hits on 1790-030 hits on 1790-043 hits on 1790-059 hits on 1790-061 hits on 1790-073 hits on 1790-080 hits on 1790-092 hits on 1790-104 hits on 1790-114 hits on 1790-124 hits on 1791-016 hits on 1791-0212 hits on 1791-0311 hits on 1791-047 hits on 1791-057 hits on 1791-060 hits on 1791-079 hits on 1791-089 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-011 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 18 volumes
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 4 results
    • Séance du samedi 28 novembre 1789, au soir

      Séance du samedi 28 novembre 1789, au soir

      page 325 - 335
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE BOISGEL1N, ARCHEVÊQUE D'AIX. Séance du samedi 28 novembre 1789 , au soir {1). M. le Président annonce à six heures que la séance est ouverte. M. le vicomte de Noailles. Messieurs, le comité militaire a demandé et a obtenu d'être (l) Cette séance est fort incomplète an Moniteur. entendu par l'Assemblée. Les objets qu'il a à présenter à vos délibérations sont
      ...
      s décrets, notamment celui des droits de l'homme, ne peuvent convenir à leur constitution, a décrété et décrète que toute motion relative à la constitution des colonies, serait suspendue et renvoyée à l'époque où elle recevra du sein même de ses colonies leurs vœux légalement manifestés dans un plan de constitution qui sera soumis à un sérieux examen de l'Assemblée nationale, avant d'être décrété.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE BOISGEL1N, ARCHEVÊQUE D'AIX. Séance du samedi 28 novembre 1789 , au soir {1). M. le Président annonce à six heures que la séance est ouverte. M. le vicomte de N
      ...
      l'époque où elle recevra du sein même de ses colonies leurs vœux légalement manifestés dans un plan de constitution qui sera soumis à un sérieux examen de l'Assemblée nationale, avant d'être décrété.
    • Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 357 - 361
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de boisgelin, archevêqoe d'aix. Séance du jeudi 3 décembre 1789 , au matin (l) . La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le vicomte de Beauharnais , l'un de (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. MM. les secrétaires, donne leeture du procès-verbal et des adresses suivantes ; Adresse du corps municipal de la ville deBolbec, présentée par le sieur Gay
      ...
      utre proposition que l'appel nominal est insidieuse. M. l'abbé Maury convient que l'appel nominal est, de toutes les manières d'éclaircir le doute, la plus naturelle. Après de longues et tumultueuses oppositions, on y procède enfin. Un de M. les secrétaires annonce que l'article est rejeté, à la majorité de 439 voix contre 428. M. le Président lève la séance et indique celle du soir pour 7 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de boisgelin, archevêqoe d'aix. Séance du jeudi 3 décembre 1789 , au matin (l) . La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le vicomte de Beauharnais , l'un de
      ...
      oppositions, on y procède enfin. Un de M. les secrétaires annonce que l'article est rejeté, à la majorité de 439 voix contre 428. M. le Président lève la séance et indique celle du soir pour 7 heures.
    • Séance du samedi 5 décembre 1789, au soir

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au soir

      page 407 - 409
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE BOISGELIN, ARCHEVÊQUE D'ÀIX. Séance du samedi 5' décembre 1789 , au soir (1). Un (le MM. Iqs secrétaires donne lecturp d'iine adressé aë la yiïlê de Langres qui représenté que ia réduction du prix du sel a réduit, par contrecoup, des trois quarts le prdfluit des octrois patrimoniaux; que cependant elle est 'ex posée à de grands besoins; que les habitai) js d
      ...
      es et spéculateurs y mettraient bientôt leur confiance, connaissant la sagesse et la bonté du Roi, la justice de cette grande et honorable Assemblée, et l'équité du ministre des finances. L'auteur se flatte que si le lecteur prudent, sage et éclairé, examine avec attention le plan proposé, il le trouvera le plus propre à remédier prompte-ment et avec certitude à l'extinction de la dette nationale.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE BOISGELIN, ARCHEVÊQUE D'ÀIX. Séance du samedi 5' décembre 1789 , au soir (1). Un (le MM. Iqs secrétaires donne lecturp d'iine adressé aë la yiïlê de Langres qui
      ...
      flatte que si le lecteur prudent, sage et éclairé, examine avec attention le plan proposé, il le trouvera le plus propre à remédier prompte-ment et avec certitude à l'extinction de la dette nationale.
    • Séance du mardi 15 décembre 1789, au soir

      Séance du mardi 15 décembre 1789, au soir

      page 589 - 614
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. FRÉTEAU DE SAINT-JUST. Séance du mardi 15 décembre 1789 , au soir (1). M. Lebrun , au nom du comité des finances, propose.un décret concernant les impositions de la ville de Paris, qui est adopté sans discussion ainsi qu'il suit : « L'Assemblée nationale , ayant entendu le rapport fait au nom de son comité des finances, d'une demande forméé par le maire et lés
      ...
      attaché au département dans lequel il se trouve. Art. 14. Que la même proposition sera faite aux officiers et bas officiers, pour être remplacés dans le même grade ou un meilleur, s'il y a lieu. Art. 15. Que les agents du pouvoir exécutif seront: tenus de prendre toutes les précautions nécessaires pour que ces changements amiables puissent s'opérer librement et sans danger pour la chose publique.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. FRÉTEAU DE SAINT-JUST. Séance du mardi 15 décembre 1789 , au soir (1). M. Lebrun , au nom du comité des finances, propose.un décret concernant les impositions de l
      ...
      15. Que les agents du pouvoir exécutif seront: tenus de prendre toutes les précautions nécessaires pour que ces changements amiables puissent s'opérer librement et sans danger pour la chose publique.
  • Tome 11 : Du 24 décembre 1789 au 1er mars 1790 4 results
    • Séance du mardi 5 janvier 1790

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 103 - 110
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du mardi 5 janvier 1790 (2) La séance est ouverte à 9 heures 1/2 du matin. M. Duport , l'un de MM, les ^secrétaires, donne ficturs du procès-verbal de la veille. M. Bouche. Je demande une explication sur 1 es pensions, à propos de l'article 4 : je voudrais savoir si l'Assemblée a compris Les ecclésiastiques dans la dénomination de
      ...
      n séquestre. » Il est près de cinq heures. M. le Président consulte l'Assemblée pour savoir s'il y aurait encore une séance le soir; l'Assemblée juge la chose impossible. Elle est easuite consultée pour savoir s'il y en aurait encore une le lendemain jour des Rois, et il est de même déclaré qu'il n'y en aurait point. M. le Président lève la séance, renvoyée au surlendemain à 9 heures 1/2 du matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du mardi 5 janvier 1790 (2) La séance est ouverte à 9 heures 1/2 du matin. M. Duport , l'un de MM, les ^secrétaires, donne ficturs du
      ...
      ur savoir s'il y en aurait encore une le lendemain jour des Rois, et il est de même déclaré qu'il n'y en aurait point. M. le Président lève la séance, renvoyée au surlendemain à 9 heures 1/2 du matin.
    • Séance du mercredi 30 décembre 1789

      Séance du mercredi 30 décembre 1789

      page 43 - 48
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIÊR. Séance du mercredi 30 décembre 1789 . M. le Président fait lecture d'un don patriotique offert par la ville de Ville-Neuve-Saint-Gedrges consistant dans la remise du produit de la contribution des ci-devant privilégiés pour les six derniers mois de 1789* et qui devait être déduite sur les impositions de 1790. La commune de Ville-Neuve-Saint-Georges a
      ...
      ons des églises, la fourniture des ornements, livres et vases sacrés. Edit de 1695, articles 21 et suivants. (2) Les portions congrues doivent toujours être payées de quartier en quartier, et par avance. Article 9 de l'édit de 1768. (3) Ces provinces sont l'Alsace, la Franche-Comté, la Lorraine, l'Artois, la Flandre, le Hainault et le Cam-brésis. 11 y a des lois particulières pour chacune d'elles.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIÊR. Séance du mercredi 30 décembre 1789 . M. le Président fait lecture d'un don patriotique offert par la ville de Ville-Neuve-Saint-Gedrges consistant dans
      ...
      ce. Article 9 de l'édit de 1768. (3) Ces provinces sont l'Alsace, la Franche-Comté, la Lorraine, l'Artois, la Flandre, le Hainault et le Cam-brésis. 11 y a des lois particulières pour chacune d'elles.
    • Séance du samedi 20 février 1790, au matin

      Séance du samedi 20 février 1790, au matin

      page 650 - 658
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE TALLEYRAND, ÉVÊQUE D'AUTUN. Séance du samedi 20 février 1790 , au matin (1). M. Mollien , député de Rouen, ouvre la séance en témoignant ses regrets de ne s'être pas trouvé à la séance mémorale du 4 février; il prête devant l'Assemblée le serment qui lie tous ses membres au maintien de la Constitution. M. Gossuin , député du bailliage du Quesnoy, demande et
      ...
      ne sédition, leâ officiers municipaux et magistrats civils sont arrêtés, mis en fuite, ou empêchés par la multitude, l'officier, commandant la force militaire, sera tenu de promulguer la loi martiale et de la faire exécuter. M. le Président. La suite de la discussion est renvoyée à lundi prochain. L'Assemblée se réunira ce soir, à six heures, pour sa seconde séance. La séance est levée à 3 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE TALLEYRAND, ÉVÊQUE D'AUTUN. Séance du samedi 20 février 1790 , au matin (1). M. Mollien , député de Rouen, ouvre la séance en témoignant ses regrets de ne s'êtr
      ...
      et de la faire exécuter. M. le Président. La suite de la discussion est renvoyée à lundi prochain. L'Assemblée se réunira ce soir, à six heures, pour sa seconde séance. La séance est levée à 3 heures.
    • Séance du lundi 22 février 1790

      Séance du lundi 22 février 1790

      page 664 - 676
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE TALLEYRAND, ÉVÊQUE D'AUTCN. Séance du lundi 22 février 1790 (1). M. Nompère de Champagny , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 20 février, au matin. M. Gaultier de Biauzat , autre secrétaire, donne lecture du procès-verbal du même jour, pour la séance du soir. Il ne s'élève aucune réclamation. M. le Président , après avoir rappçlé. à l
      ...
      établis, toutes les fois qu'elles en auront reçu l'ordre du Roi, adressé à leurs chefs et contresigné par le secrétaire d'Etat au département de la guerre, sans être obligées d'attendre la réquisition des officiers publics, sauf la responsabilité du ministre de la guerre et des chefs militaires sur tous les faits étrangers aux objets ci-dessus mentionnés et qui ne seraient pas conformes à la loi.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE TALLEYRAND, ÉVÊQUE D'AUTCN. Séance du lundi 22 février 1790 (1). M. Nompère de Champagny , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 20 février
      ...
      n des officiers publics, sauf la responsabilité du ministre de la guerre et des chefs militaires sur tous les faits étrangers aux objets ci-dessus mentionnés et qui ne seraient pas conformes à la loi.
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 1 result
    • Séance du mercredi 24 mars 1790

      Séance du mercredi 24 mars 1790

      page 339 - 351
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m- rabaud de saint-étienne. Séance du mercredi 24 mars 1790 (1). M. le Président , en conformité du décret du 21 mars, ouvre la séance à 9 heures précises du matin. L'Assemblée ne comptant qu'une trentaine de membres, il est donné lecture des adresses suivantes : Adresse de la ville de Langres, contenant adhésion aux décrets de l'Assemblée nationale; et félicitati
      ...
      ents états dans lesquels un même individu est employé, de manière qu'on aperçoive d'un coup d'oeil, ce dont il jouit à différents titres sur les fonds publics. Le comité sera prêt à commencer ses rapports dans la seconde semaine d'avril et se tiendra aux ordres de l'Assemblée. Arrêté au comité, le 24 mars 1790 . Signé : Camus, Biauzat, Expilly, de Lépeaux, de ChampeaU, de Wimpfen, Freteau, Cottin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m- rabaud de saint-étienne. Séance du mercredi 24 mars 1790 (1). M. le Président , en conformité du décret du 21 mars, ouvre la séance à 9 heures précises du matin. L
      ...
      orts dans la seconde semaine d'avril et se tiendra aux ordres de l'Assemblée. Arrêté au comité, le 24 mars 1790 . Signé : Camus, Biauzat, Expilly, de Lépeaux, de ChampeaU, de Wimpfen, Freteau, Cottin.
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 3 results
    • Séance du jeudi 13 mai 1790, au matin

      Séance du jeudi 13 mai 1790, au matin

      page 501 - 503
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du jeudi 13 mai 1790 , au matin ,(1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un secrétaire donne lecture d'une adresse de la société des frères cordonniers de la paroisse Sainu-Eustache, contenant l'offre dè remettrè à la nation les biens acquis par cette société, qui s'élèvent par aperçu à 115,700 livres, avec prière d'accorder à chacun
      ...
      se trouver dans les lieux où se tiendraient les assemblées primaires et celles de districts ou de départements. La demande de M. de Viefville est contraire à cette défense. M. de Menou. Je dois à la vérité de déclarer que M. de Viefville m'a communiqué ce matin la lettre de ses commettants, et m'a prié de parler contre leur demande. (On ne délibère pas.) La séance est levée à deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du jeudi 13 mai 1790 , au matin ,(1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un secrétaire donne lecture d'une adresse de la société des frè
      ...
      érité de déclarer que M. de Viefville m'a communiqué ce matin la lettre de ses commettants, et m'a prié de parler contre leur demande. (On ne délibère pas.) La séance est levée à deux heures et demie.
    • Séance du mercredi 26 mai 1790

      Séance du mercredi 26 mai 1790

      page 675 - 681
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du mercredi 26 mài 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Chabroud , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. Il fait ensuite lecture des adresses suivantes : Adresse de la municipâlité et des notables de Saint-Sulpice de l'Aigle, qui, jaloux de témoigner leur parfait dévouement à la patr
      ...
      e notre modération. » L'Assemblée renvoie au comité des rapports cette lettre et les pièces qui l'accompagnent. M. le Président invite les membres de l'Assemblée à se retirer dans leurs bureaux pour procéder à l'élection d'un président. Il annonce que, dans ce scrutin de ballotage, les suffrages ne peuvent porter que sur MM. Briois de Beaumetz et Emmery. La séance est levée à deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du mercredi 26 mài 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Chabroud , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'
      ...
      rocéder à l'élection d'un président. Il annonce que, dans ce scrutin de ballotage, les suffrages ne peuvent porter que sur MM. Briois de Beaumetz et Emmery. La séance est levée à deux heures et demie.
    • Séance du vendredi 28 mai 1790

      Séance du vendredi 28 mai 1790

      page 701 - 707
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du vendredi 28 mai 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Prieur , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. Ce pro-cès-verbal est adopté. M. Gossin. Le comité de Constitution m'a chargé de vous rendre compte d'une contestation relative à la formation des municipalités. Selon vos décr
      ...
      Cocbard, M. le prince de Broglîe, M. le président de Frqndeville, et M. Dosfant. L'Assemblée n'ayant pu parvenir à l'ordre du jour, qui était la nouvelle constitution du clergé, M. le président annonce, pour le lendemain,^ un rapport du comité des finances, avant l'admission des députés extraordinaires de Marseille. L'heure étant avancée, il lève la séance, et l'indique à demain, heure ordinaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du vendredi 28 mai 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Prieur , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      ce, pour le lendemain,^ un rapport du comité des finances, avant l'admission des députés extraordinaires de Marseille. L'heure étant avancée, il lève la séance, et l'indique à demain, heure ordinaire.
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 9 results
    • Séance du lundi 7 juin 1790

      Séance du lundi 7 juin 1790

      page 132 - 137
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 7 juin 1790 (2). M. le baron de Jessé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, dimanche. M. Decrétot , rapporteur du comité de mendicité, demande et obtient la ptrole sur Je procès-verbal. Messieurs, dit-il, le comité m'a chargé de vous proposer un changement dans la rédaction de l'article 3, décrété
      ...
      s, que le roi soit supplié d'ordonner qu'aucune députation ne pourra entrer dansPari3 avant le 10. M. le Président , observe que l'heure est très avancée; qu'il serait à propos de se retirer dans les bureaux pour procéder au troisième scrutin pour Vélection d'un président, qui doit se faire entre M. l'abbé Sieyès et M. Le Pelletier de Saint-Fargeau. (La séance est levée à 4 heures moins un quart.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 7 juin 1790 (2). M. le baron de Jessé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, dimanche. M. Decrétot ,
      ...
      bureaux pour procéder au troisième scrutin pour Vélection d'un président, qui doit se faire entre M. l'abbé Sieyès et M. Le Pelletier de Saint-Fargeau. (La séance est levée à 4 heures moins un quart.)
    • Séance du samedi 13 juin 1790

      Séance du samedi 13 juin 1790

      page 203 - 214
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBE SFEYÉS. Séance du samedi 13 juin 1790 , M. le Président ouvre la séaneë à onze hëtires dn matin. M. l'abbé Dumouchel , seerêtaiïe, fait lëCtUre du procès-verbal d'hier ad matin. Il ne s'élève pas de réclamation. M. le baron de Gonnès , député de Bigûrtè, demahde Un dëtigô de douië jôurS. (i>€è'«é- s&àfifcè Jst IHdèféjJlèfë kit Môniteur. M. Grenier , dépu
      ...
      le président écrira au régiment Royal-la-Marine pour lui prescrire de rentrer dans le devoir, et de maintenir tous les degrés de la subordination, et que la députation de ce régiment ne pourrait être reçue à la fédération nationale, s'il n'était pas composé à cette époque suivant les principes des ordonnances. » (La séance est levée à trois heures, et indiquée au lendemain* neuf beuresr du matin.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBE SFEYÉS. Séance du samedi 13 juin 1790 , M. le Président ouvre la séaneë à onze hëtires dn matin. M. l'abbé Dumouchel , seerêtaiïe, fait lëCtUre du procès-ve
      ...
      reçue à la fédération nationale, s'il n'était pas composé à cette époque suivant les principes des ordonnances. » (La séance est levée à trois heures, et indiquée au lendemain* neuf beuresr du matin.)
    • Séance du 14 lundi juin 1790

      Séance du 14 lundi juin 1790

      page 214 - 220
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ, EX-PRÉSIDENT Séance du 14 lundi juin 1790 (1) La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Briois de Beaumetz , eto-prêsidetiti occupe le fauteuil en l'absence de M. l'abbé Sieyês, président en fonctions. M. de Pardieu , secrétaire, doarié lecture du procès-verbal de la séanoe du samedi 12 de ce mois, au soir. (1) Cette séance est incomplèt
      ...
      membres du département, était déjà commencé, a décrété et décrète : « Qu'elle autorise les électeurs du département du Haut-Rhin, rassemblés à Belfort, à continuer leurs opérations, sans pouvoir^tre arrêtés par les dispositions du décret du premier de ce mois, relatif aux assemblées primaires de ia ville de Golmar. » (La séance est levée à trois heures et indiquée à demain, neuf heures du matin.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ, EX-PRÉSIDENT Séance du 14 lundi juin 1790 (1) La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Briois de Beaumetz , eto-prêsidetiti occupe le faut
      ...
      arrêtés par les dispositions du décret du premier de ce mois, relatif aux assemblées primaires de ia ville de Golmar. » (La séance est levée à trois heures et indiquée à demain, neuf heures du matin.)
    • Séance du mercredi 16 juin 1790

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 232 - 238
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 16 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Gouttes , ex-président, occupe le fauteuil en l'absence de M. Sieyès, président en fonctions. (1) Ce document n'a pas été inséré au Moniteur. M. le marquis de Bonnay. L'affluence des adresses et des députations occupent presque en entier toute
      ...
      re, de 4,000 livres; pour le second, de 3,000 livres; pour tous les autres, de 2,400 livres. « Dans les villes dont la population est de moins de 50,000 âmes : pour le prieur-vicaire, de 3,000 livres; pour le second, de 2,400livres; pour tous les autres, de 3,000 livres. » M. le Président. La séance s'ouvrira demain à l'heure ordinaire, à neuf heures du matin. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 16 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Gouttes , ex-président, occupe le fauteuil
      ...
      pour le second, de 2,400livres; pour tous les autres, de 3,000 livres. » M. le Président. La séance s'ouvrira demain à l'heure ordinaire, à neuf heures du matin. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du jeudi 17 juin 1790

      Séance du jeudi 17 juin 1790

      page 238 - 247
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈS. Séance du jeudi 17 juin 1790 (1), La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le baron de Jessé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 15 juin au matin, M. l'abbé Royer , au tre secrétaire, lit le procès-verbal de la séance du soir du même jour. Il ne se produit aucune réclamation. M. Gourdan , secrétaire, donne e
      ...
      l nominal.) M. de Liancourt. Avant de délibérer, l'Assemblée veut sans doute être conséquente; elle a décidé que le clergé ne pouvait être possesseur de biens-fonds. (On insiste sur l'appel nominal.) M. le Président observe qu'il y a une séance du soir, et que-l'heure est avancée. L'Assemblée remet au lendemain l'appel nominal sur la question préalable. La séance est leyée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈS. Séance du jeudi 17 juin 1790 (1), La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le baron de Jessé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      M. le Président observe qu'il y a une séance du soir, et que-l'heure est avancée. L'Assemblée remet au lendemain l'appel nominal sur la question préalable. La séance est leyée à trois heures et demie.
    • Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 26 - 36
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DRIOIS DE BEAUMETZ. Séanoe du mardi 1er mardi juin 1790 , au matin (1). M. Prieur , secrétaire, lit le procèS-vèrbâl de là séàdcéd'hiéf au matin. Il ne ge produit aucuiie réclamation et ië procès-Verbal est adopté: M. Legrand , dépiilê du Bèrry et rapporteur du comité ecclésiastique, obtiëht là pàrolé et proposé, aii nom aë Ce fcorhité, que déé éommissàlres, ta
      ...
      nt une telle marche? Yous autoriseriez ceux qui voudraient dire que vos arrêtés ne sont pas mûrement réfléchis. Je vous conjure, pour votre propre intérêt, d'ajourner cette question... (Murmures.) Vous ne le vouiez pas ! Je remets sur votre tête tous les maux qui peuvent en arriver. L'Assemblée, consultée, décrète qu'il ne sera pas délibéré sans désemparer. La séance est levée à 3 heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DRIOIS DE BEAUMETZ. Séanoe du mardi 1er mardi juin 1790 , au matin (1). M. Prieur , secrétaire, lit le procèS-vèrbâl de là séàdcéd'hiéf au matin. Il ne ge produit
      ...
      s ne le vouiez pas ! Je remets sur votre tête tous les maux qui peuvent en arriver. L'Assemblée, consultée, décrète qu'il ne sera pas délibéré sans désemparer. La séance est levée à 3 heures et demie.
    • Séance du samedi 19 juin, au soir

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 369 - 389
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 19 juin, au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le baron de Menou , ex-président, occupe ,(1) Cette séance est incomplète au Moniteur, le fauteuil en l'absence de M. l'abbé Sieyès, président en fonctions. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, donne lecture des adresses suivantes : Adresse de fél
      ...
      ns une seule séance, ces diverses considérations m'ont déterminé à communiquer à l'Assemblée nationale quelques observations à ce sujet. Je lui demande de les examiner, et, si elle persiste en tous Jes points dans son opinion, j'accepterai le décret et par déférence pour les lumières de l'Assemblée nationale, et parce que j'attache un grand prix à maintenir entre elle et moi une parfaite harmonie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 19 juin, au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le baron de Menou , ex-président, occupe ,(1
      ...
      s points dans son opinion, j'accepterai le décret et par déférence pour les lumières de l'Assemblée nationale, et parce que j'attache un grand prix à maintenir entre elle et moi une parfaite harmonie.
    • Séance du mercredi 2 juin 1790, au matin

      Séance du mercredi 2 juin 1790, au matin

      page 40 - 48
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du mercredi 2 juin 1790 , au matin (1). M. Devillas , député de Saint-Flour, entretient l'Assemblée d'une délibération et d'une adresse de la commune de la ville de Murât, en Auvergne, sur lesquelles il est instant de statuer; cette localité demande que la libre circulation des grains soit assurée et qu'il lui soit permis de contracte
      ...
      tour de Gonstan-tinople des témoignages peu équivoques de l'affection et de la reconnaissance de ses citoyens. Je ne les oublierai jamais, et je n'effacerai de ma mémoire que les reproches peu mérités que me fait aujourd'hui la municipalité de "cette ville, si intéressante sous tant de rapports. » M. le Président lève la séance à trois heures et demie, et renvoie la suivante à ce soir, six heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du mercredi 2 juin 1790 , au matin (1). M. Devillas , député de Saint-Flour, entretient l'Assemblée d'une délibération et d'une adresse
      ...
      que me fait aujourd'hui la municipalité de "cette ville, si intéressante sous tant de rapports. » M. le Président lève la séance à trois heures et demie, et renvoie la suivante à ce soir, six heures.
    • Séance du mercredi 2 juin 1790, au soir

      Séance du mercredi 2 juin 1790, au soir

      page 48 - 92
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ Séance du mercredi 2 juin 1790 , au soir (1). M. Chabroud , secrétaire, fait l'énonciation des adresses et délibérations suivantes : Adresses de félicitation,adhésion et dévouement des communautés de Bremur et d'Origny, département de la Côte-d'Or; du conseil général de la commune et de la troupe patriotique des paroisses d'Eraville et de Roq
      ...
      rade, bourgeois; Lafosse, tapissier; Dubois, maître sellier ; Caperan, maître perruquier, et Saint-Pé, conducteur des travaux publics, ont été priés de se charger de l'exécution du dernier arrêté, et de la remise du présént én original entre les mains de M. le maire et MM. les officiers municipaux. Fait et clos à Saint-Gaudens, les jours et an que dessus. Collationnè : Couret, secrétaire-greffier.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ Séance du mercredi 2 juin 1790 , au soir (1). M. Chabroud , secrétaire, fait l'énonciation des adresses et délibérations suivantes : Adresses de
      ...
      de la remise du présént én original entre les mains de M. le maire et MM. les officiers municipaux. Fait et clos à Saint-Gaudens, les jours et an que dessus. Collationnè : Couret, secrétaire-greffier.
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 3 results
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 34 - 40
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture dut procès-verbal de la séance du jeudi au soif. Ce procès-verbal est adopté M. Dupont (de Nemours)> secrétaire, donne lecture d une déclaration solennelle de patriotisme et de civisme, signée par tous les me
      ...
      . M. Rœderer est appuyé par la majorité de l'As-sëmblée. Enfin, après de longs et de tumultueux débats, le calme se rétablit, La priorité est refusée à la manière de poser la question proposée par M. de Lameth. L'Assemblée décide que le procès-verbal restera ainsi qu'il a été rédigé. « Art. 2. A la fédération du 14 juillet, le président de l'Assemblée, etc. » (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture dut proc
      ...
      de Lameth. L'Assemblée décide que le procès-verbal restera ainsi qu'il a été rédigé. « Art. 2. A la fédération du 14 juillet, le président de l'Assemblée, etc. » (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du mercredi 4 août 1790

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 604 - 613
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mercredi 4 août 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures précises du matin. M. Boutteville-Dumetz , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 3 août au matin. Il est adopté. M. le Président annonce qu'il a présenté à la sanction du roi les décrets suivants : « Décret qui fixe définitivement à Arras le chef-l
      ...
      st mis aux voix et décrété en ces termes : Art. 1er . « Les greffiers seront nommés à vie au scrutin, à la pluralité absolue des voix, par les juges, qui leur délivreront une commission et recevront leur serment ; mais les juges, qui auront droit de nommer, ne pourront choisir de parent ou allié d'aucun d'eux, jusqu'au troisième degré inclusivement. » (La séance est levée à quatre heures du soir.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mercredi 4 août 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures précises du matin. M. Boutteville-Dumetz , secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      eur serment ; mais les juges, qui auront droit de nommer, ne pourront choisir de parent ou allié d'aucun d'eux, jusqu'au troisième degré inclusivement. » (La séance est levée à quatre heures du soir.)
    • Séance du mardi 10 août 1790, au matin

      Séance du mardi 10 août 1790, au matin

      page 692 - 703
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mardi 10 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Pinteville de Cernon , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier. Il est ado té. , Il est donné lecture d'une lettre de l Assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue. Cette assemblée, après avoir témoigné la satisfaction avec laquell
      ...
      ète ce qui suit : « L'accusation publique ne sera pas confiée aux commissaires du roi : ies comités réunis de Gons-tition et de jurisprudence criminelle sont chargés de présenter les formes de l'accusation publique. » Un grand nombre de membres demandent que M. de Menonville se justifie de l'inculpation qu'il a faite à M. le président. M. le Président lève la séance : il est trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mardi 10 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Pinteville de Cernon , secrétaire, lit le procès-verbal de l
      ...
      ation publique. » Un grand nombre de membres demandent que M. de Menonville se justifie de l'inculpation qu'il a faite à M. le président. M. le Président lève la séance : il est trois heures et demie.
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 2 results
    • Séance du mercredi 18 août 1790

      Séance du mercredi 18 août 1790

      page 137 - 159
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. dupont (de nemours). Séance du mercredi 18 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin* M. Pinteville de Cernon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin, il est adopté. M. Le Chapelier. Messieurs, votre décret du 12 décembre 1789, relatif à la continuation de la régie sur les boissons, reçoit une fausse interprét
      ...
      ocher de son but» eàt péùiblé, il en sera pleinement récompensé par l*àj5probàiion que l'Assemblée nationale daignera peut-être accorder à quelques-uns des résultats qd'il aura l'honriblir dë Ihi jii*éjënteï\ Signé : de La RochéfOlicâÛld, pr'ê&ïaeht; Dàu-chy, Deferfnon, Rœderet-, Motinerûn, Jâry, Dupont (de NemouH), sécrêtaiYe ; l'évêquë d'Autun, DupOtt,d'Allarde, Lâborde de Méreviliék secrétaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. dupont (de nemours). Séance du mercredi 18 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin* M. Pinteville de Cernon , secrétaire, donne lecture du proc
      ...
      éjënteï\ Signé : de La RochéfOlicâÛld, pr'ê&ïaeht; Dàu-chy, Deferfnon, Rœderet-, Motinerûn, Jâry, Dupont (de NemouH), sécrêtaiYe ; l'évêquë d'Autun, DupOtt,d'Allarde, Lâborde de Méreviliék secrétaire.
    • Séance du mardi 17 août 1790, au soir

      Séance du mardi 17 août 1790, au soir

      page 124 - 137
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. d'andré, ex-président. Séance du mardi 17 août 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie. M. d'André , ex-président, remplace au fauteuil M. Dupont (de Nemours), absent. M. Dinocheau , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi soir, 16 août. 11 est adopté. M. de Kyspoter , secrétaire, lit une note de M. le garde des
      ...
      placement tout autrement onéreux que ne l'était l'impôt du tabac, remplacement inévitable, puisque la balance des finances publiques ne peut pas permettre la moindre diminution des revenus de l'État. Je remets à votre zèle pour le bien public, et à la sagesse de l'Assemblée nationale de peser toutes ces considérations. « Je suis avec respect, Monsieur le Président, votre, etc. « Signé : LAMBERT. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. d'andré, ex-président. Séance du mardi 17 août 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie. M. d'André , ex-président, remplace au fauteuil M.
      ...
      Je remets à votre zèle pour le bien public, et à la sagesse de l'Assemblée nationale de peser toutes ces considérations. « Je suis avec respect, Monsieur le Président, votre, etc. « Signé : LAMBERT. »
  • Tome 20 : Du 23 octobre au 26 novembre 1790 5 results
    • Séance du mercredi 10 novembre 1790

      Séance du mercredi 10 novembre 1790

      page 349 - 369
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du mercredi 10 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. M. d'Elbecq , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier au soir. Ces procès-verbaux sont adoptés. M. le Président fait donner lecture d'une lettre à lui adressée par-M
      ...
      re et pour le service de M. le garde des sceaux, il n'en reste pas à l'imprimerie royale un seul exemplaire. Je supplie M. Voidel d'être persuadé de tout le regret de ne pouvoir le satisfaire. Signé : ANISSON-DUPERRON. Paris, le 15 novembre 1790. Gertifié conforme à l'original, déposé au comité des recherches de l'Assemblée nationale. Signé : Richard, secrétaire-commis. Paris, le 15 novembre 1790.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du mercredi 10 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      ANISSON-DUPERRON. Paris, le 15 novembre 1790. Gertifié conforme à l'original, déposé au comité des recherches de l'Assemblée nationale. Signé : Richard, secrétaire-commis. Paris, le 15 novembre 1790.
    • Séance du lundi 25 octobre 1790

      Séance du lundi 25 octobre 1790

      page 20 - 38
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN, PUIS DE M. BARNAVE. Séance du lundi 25 octobre 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Durand de Maillane , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance de samedi au matin, 23 octobre. M. Boullé , secrétaire, fait lecture du procès-^ verbal de la séance du soir du même jour, 23 octobre. M. Regnault , secrétaire, donne lecture du (1) Cet
      ...
      observation pour demander que le comité central fasse son rapport. Je veux finir ma mission le plus tôt possible. M. de Delley. Je réduis ma motion à ce qu'on ajourne à demain la suite de la discussion sur l'impôt. Cette dernière proposition est décrétée. M. le Président. L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour nommer trois membres du comité militaire. (La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN, PUIS DE M. BARNAVE. Séance du lundi 25 octobre 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Durand de Maillane , secrétaire, lit le procès-verba
      ...
      on sur l'impôt. Cette dernière proposition est décrétée. M. le Président. L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour nommer trois membres du comité militaire. (La séance est levée à trois heures.
    • Séance du mercredi 17 novembre 1790

      Séance du mercredi 17 novembre 1790

      page 482 - 511
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du mercredi 17 novembre 1790 (1) La séance est ëtlVërtë à pfêâ de dix heures du matin. M. Brostaret , iÈcïêtàiïé; lit lë fjHiCès^Vèrbâi de la séahce d'hier au matin; (1) Cette séance est incomplète au iHàkitëur. M. Buttafuoco demandé la parole sur ce pro-cès-Verbal au sujet du décret sur les magistrats de l'île de Corse. 11 demande que tous les
      ...
      foi ; aussi n'ai-je jamais redouté ni la calomnie, ni les effets de la persécution. Je livre au temps et à l'expérience le soin de me fortifier; jé désire trop le rétablissement de l'ordre et de la tranquillité publique, pour m'occuper maintenant de Cette justification. Je suis, avec un respectueux dévouement, Messieurs, votre très humble et très obéissant serviteur, ROY. Paris, 17 novembre 1790 .
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du mercredi 17 novembre 1790 (1) La séance est ëtlVërtë à pfêâ de dix heures du matin. M. Brostaret , iÈcïêtàiïé; lit lë fjHiCès^Vèrbâi de la séahc
      ...
      anquillité publique, pour m'occuper maintenant de Cette justification. Je suis, avec un respectueux dévouement, Messieurs, votre très humble et très obéissant serviteur, ROY. Paris, 17 novembre 1790 .
    • Séance du jeudi 18 novembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 18 novembre 1790, au matin

      page 511 - 519
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 18 novembre 1790 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Il ne se produit aucune observation. M. Camus donne connaissance d'une lettre de M. le garde des sceaux, du 16 de ce mois, à laquelle sont jointes des expéditions en papi
      ...
      t pas à cette citation, est par le seul fait déchu du droit de cité. (On passe à l'ordre du jour.) M.Seurrat de La Boullaye , député d'ûr-léaqs, absent par congé du 3 octobre dernier, remet son passeport sur le bureau pour justifier de son retour- M. Roussillon , député de Toulouse, absent par congé du |4 septembre, fait une semblable justification. (La séaqce est levée à trois heures et demie.) j
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 18 novembre 1790 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procè
      ...
      ort sur le bureau pour justifier de son retour- M. Roussillon , député de Toulouse, absent par congé du |4 septembre, fait une semblable justification. (La séaqce est levée à trois heures et demie.) j
    • Séance du samedi 20 novembre 1790, au matin

      Séance du samedi 20 novembre 1790, au matin

      page 547 - 555
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du samedi 20 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. l'abbé Latyl , rapporteur du comité des rapports. Messieurs, je suis chargé par vos trois comités réunis, militaire, de Constitution et des rapports, de vous rendre compté dq quelques er* réurs commises par la municipalité de Troyes. Au commencem
      ...
      être éligible, avoir exercé pendant dix ans les fonctions de juge ou d'homme de loi, dans un tribunal de district, l'Assemblée nationale sé réservant de déterminer, pour la suite, les autres qualités qUi pourront rendré éligible. » M. le Président. L'Assemblée vâ se retirer dans ses bureaux pour.la nominâtioft de son président et de trois secrétab'és. (La séance est levée à dêux heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du samedi 20 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. l'abbé Latyl , rapporteur du comité des rappor
      ...
      qUi pourront rendré éligible. » M. le Président. L'Assemblée vâ se retirer dans ses bureaux pour.la nominâtioft de son président et de trois secrétab'és. (La séance est levée à dêux heures et demie.)
  • Tome 21 : Du 26 novembre 1790 au 2 janvier 1791 5 results
    • Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

      page 250 - 268
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION» Séance du lundi 6 décembre 1790 , au matin (2). La séance est ouverte à 9 heures un quart du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Il ne se produit aucune réclamation. M. le Président donne lecture d'Une lettre de M. le garde des sceaux qui annonce que le roi a Sanctionné les décrets dont l'ên
      ...
      principes de l'Assemblée sur la matière de la circulation des grains et qui soit analogue aux nécessités locales. Il donne lecture de son projet de décret. M. de Tracy s'oppose à ce projet en faisant remarquer combien il était à craindre que l'Assemblée ne contredît et n'altérât ses propres décrets. M. Prieur demande le renvoi à demain. Le renvoi est prononcé. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION» Séance du lundi 6 décembre 1790 , au matin (2). La séance est ouverte à 9 heures un quart du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne lecture d
      ...
      remarquer combien il était à craindre que l'Assemblée ne contredît et n'altérât ses propres décrets. M. Prieur demande le renvoi à demain. Le renvoi est prononcé. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du mercredi 15 décembre 1790

      Séance du mercredi 15 décembre 1790

      page 482 - 507
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M1. PÉT3QN. Séance du mercredi 15 décembre 1790 , (f). La séance est ouverte à neuf heures et dfemie dui matin. M. Varin secrétaire, donne lecture des procès verbaux des deusL séanees de; la veille. t II ne. se produit aucune réclamation. M. Bouche La.Provence est actuellement une mer. On y va, en bateau. Soixante-quatre bâtiments chargés de, marchandises: senti e
      ...
      istricts, départements ou diocèses, mén tropoleset régions, et le renvoi au recueil des décrets qui ont opéré ou opéreront des changements, (1) Cette table contiendra un volume de & huit cents pages. Sans cette table, plusieurs commis, dans chaque bureau d'administration, seront obligés de faire des recherches infinies, pour le maintien de l'ordre ; et alfWft quelle dépense! Elle est incalculable.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M1. PÉT3QN. Séance du mercredi 15 décembre 1790 , (f). La séance est ouverte à neuf heures et dfemie dui matin. M. Varin secrétaire, donne lecture des procès verbaux
      ...
      Sans cette table, plusieurs commis, dans chaque bureau d'administration, seront obligés de faire des recherches infinies, pour le maintien de l'ordre ; et alfWft quelle dépense! Elle est incalculable.
    • Séance du vendredi 17 décembre 1790

      Séance du vendredi 17 décembre 1790

      page 521 - 531
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du vendredi 17 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Salicetti , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin qui est adopté. M. de la Rochefoucauld-Liancourt , rapporteur du comité de mendicité, propose, pour compléter le décret rendu hier sur les secours à donner aux départements
      ...
      philanthropie universelle, et qui assure indistinctement g tous les citoyens ; justice, humanité* protection, « J'ai l'houneur d'être, etc. « P. S. J'écris en même temps ê MM. Home* Lascon, Desmotiers, Sabarot et Ise&jrd de B$u-neuil, pour L s prier de se charger, de cette pé-nible, mais intéressante commission. J'aurai ensuite l'honneur de prendre avee vous un jour pour aller gt la Salpêtrière. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du vendredi 17 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Salicetti , secrétaire, donne lecture du procès-verbal d
      ...
      , Sabarot et Ise&jrd de B$u-neuil, pour L s prier de se charger, de cette pé-nible, mais intéressante commission. J'aurai ensuite l'honneur de prendre avee vous un jour pour aller gt la Salpêtrière. »
    • Séance du dimanche 26 décembre 1790

      Séance du dimanche 26 décembre 1790

      page 662 - 675
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE SI. D'ANDRÉ. Séance du dimanche26 déçembre 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures et demie du malin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur, Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux lies séances de jeudi 23 et vendredi 24 décembre, tant du soir que du matin. M. Heurtault Lamerville ,rapporteur des comités d1 agriculture et de commerce
      ...
      réciprocité de ce sentiment entre l'Assemblée nationale ét moi; elle est nécessaire; je la mérite, j'y compte. » Signé : LOUIS. Et plus bas ; M.-L-F. Duport. (La lecture de la lettre du roi est suivie d'applaudissements réitérés et des témoignages les plus vifs de satisfaction, de reconnaissance et de respect.) M. le Président annonce l'ordre du jour pour demain, et lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE SI. D'ANDRÉ. Séance du dimanche26 déçembre 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures et demie du malin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur, Un de MM. les
      ...
      e d'applaudissements réitérés et des témoignages les plus vifs de satisfaction, de reconnaissance et de respect.) M. le Président annonce l'ordre du jour pour demain, et lève la séance à trois heures.
    • Séance du samedi 1 janvier 1791

      Séance du samedi 1 janvier 1791

      page 745 - 750
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du samedi 1er janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. l'abbé Latyl , secrétaire, donne lecture des procès-verbaux de la séance du jeudi 30 décembre au soir et de celle du vendredi 31 décembre au matin. (Ces procès-ver baux sont adoptés.) M. le Président rend compte à l'Assemblée delà députation qui a été décré
      ...
      .,..,.........T.... „ . Z„722 15 A celle de Biissignac-le-B'is.. l'3v827 » Le tout ainsi qu'il est plus au. long, porté aux décrets de vente et états d'estimation respectifs annexés â la minute du présent procès-verbal. M. le Président. J'invite PÀesemblée à se retirer dans ses bureaux, pour procéder à,la nomination. d un président et de tr-ois secrétaires. (La séancer est levée â trois heures.).
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du samedi 1er janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. l'abbé Latyl , secrétaire, donne lecture des procès-verba
      ...
      ésent procès-verbal. M. le Président. J'invite PÀesemblée à se retirer dans ses bureaux, pour procéder à,la nomination. d un président et de tr-ois secrétaires. (La séancer est levée â trois heures.).
  • Tome 22 : Du 3 janvier au 5 février 1791 4 results
    • Séance du samedi 22 janvier 1791, au matin

      Séance du samedi 22 janvier 1791, au matin

      page 414 - 422
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DÉ M. L'ABBÉ GRÉGOIRE. Séance du samedi 22 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès^yerbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. Boucher. Je ferai une observation sur le décret que vous avez rendu relativement à la formule de publication des lois. Cette formule et la manièr
      ...
      de ladite ville d'Amiens, faubourgs et lieux y réunis, sont et demeurent supprimées. » M. Fougères , député du Nivernais, demande et obtient une prolongation de congé pour cause d'infirmité. M. le Président fait part à l'Assemblée de la mort de M. Poignot, député de Paris ; il annonce ensuite l'ordre du jour de la séance de ce soir et celle de demain. (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DÉ M. L'ABBÉ GRÉGOIRE. Séance du samedi 22 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du
      ...
      sident fait part à l'Assemblée de la mort de M. Poignot, député de Paris ; il annonce ensuite l'ordre du jour de la séance de ce soir et celle de demain. (La séance est levée à trois heures et demie.)
    • Séance du samedi 29 janvier 1791, au soir

      Séance du samedi 29 janvier 1791, au soir

      page 560 - 581
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du samedi 29 janvier 1791 , au soir (i). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du matin, qui est adopté. Il est ensuite donné lecture des adresses suivantes : Adresse de la société des Amis de la Constitution, séante à Brest, qui fait un exposé frappant d
      ...
      nt. J'observe qu'il est plus que probable, et j'espère démontrer que nos ressources sont assez grandes pour faire le sacrifice d'un impôt aussi cruel, aussi immoral que l'impôt du tabac, et je suis convaincu qu'il peut être supprimé sans remplacement: il n'y aura donc aucune objection raisonnable contre le décret qui rétablira dans leurs droits légitimes les propriétés, le commerce et l'industrie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du samedi 29 janvier 1791 , au soir (i). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro
      ...
      nvaincu qu'il peut être supprimé sans remplacement: il n'y aura donc aucune objection raisonnable contre le décret qui rétablira dans leurs droits légitimes les propriétés, le commerce et l'industrie.
    • Séance du lundi 31 janvier 1791

      Séance du lundi 31 janvier 1791

      page 589 - 653
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU Séance du lundi 31 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de la veille. M. Bouche. Messieurs, le gouvernement a toujours eu l'attention, pour le progrès des arts, de proposer annuellement aux sculpteurs et aux peintres des sujets à traiter, l'Assem
      ...
      pas un souvenir de barbarie : j'observerai seulement qu'il serait rare de rencontrer le délit de la mendicité sans un autre délit plus grave, et qui livrerait alors le coupable à un juge plus austère, et spécialement chargé de poursuivre et de punir les forfaitures; mais tout ce qui formerait, tout ce qui serait renfermé dans ai législation de la mendicité ne serait que bienfaisant et consolateur.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU Séance du lundi 31 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de
      ...
      et spécialement chargé de poursuivre et de punir les forfaitures; mais tout ce qui formerait, tout ce qui serait renfermé dans ai législation de la mendicité ne serait que bienfaisant et consolateur.
    • Séance du jeudi 3 février 1791, au matin

      Séance du jeudi 3 février 1791, au matin

      page 719 - 728
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU. Séance du jeudi 3 février 1791 , au matin(1) . La séance est ouverte à neuf heures et decpie du matin. Un de MM. les secrétaires f4M lecture des procès-verbaux de la séance du mardi 1** février et de la séanCe d'hier. (Ges procès-Yerbaux sont adoptés.) M. Darnaudat Il a été sagement ordonné, par un décret, que les dispenses de mariages aux degrés p
      ...
      palité de Villers-aux-Ghênes, pour A la municipalité de Doulaincourt pour......16,894 À la municipalité de Flammerecourt, pour....13,922 Département de l'Yonne. A la municipalité de Sens, pour celle de...... 2,690,149 Département de l'Aude. A la municipalité de Carcassonne, pour....... 359,300 M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance a deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU. Séance du jeudi 3 février 1791 , au matin(1) . La séance est ouverte à neuf heures et decpie du matin. Un de MM. les secrétaires f4M lecture des procè
      ...
      e...... 2,690,149 Département de l'Aude. A la municipalité de Carcassonne, pour....... 359,300 M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance a deux heures et demie.