Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-021 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-091 hits on 1792-109 hits on 1792-1124 hits on 1792-1210 hits on 1793-0119 hits on 1793-0211 hits on 1793-030 hits on 1793-046 hits on 1793-0521 hits on 1793-0616 hits on 1793-071 hits on 1793-0812 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-011 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-021 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-052 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 19 volumes
  • Tome 52 : Du 22 septembre au 26 octobre 1792 1 result
    • Séance du jeudi 25 octobre 1792

      Séance du jeudi 25 octobre 1792

      page 660 - 679
      CONVENTION NATIONALE Séance du jeudi 25 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Buzot, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 23 octobre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Kersaint. Je demande que le comité de marine soit chargé, par l’Assemblée, de faire promptement un rapport sur les droits de la navigation.
      ...
      thèque de la Chambre des députés, Ez78. (Mercure universel, tome 20, page 413.) qu’il sera versé dans les mains du ministre de l’intérieur une somme de 6 millions, elle sera plus que suffisante, la mesure est instante, les contrefacteurs les versent par torrent, et de mille manières; alors le peuple dira : « Nos représentants ont bien fait pour la patrie, et la patrie est encore une fois sauvée! »
      CONVENTION NATIONALE Séance du jeudi 25 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Buzot, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mar
      ...
      sure est instante, les contrefacteurs les versent par torrent, et de mille manières; alors le peuple dira : « Nos représentants ont bien fait pour la patrie, et la patrie est encore une fois sauvée! »
  • Tome 53 : Du 27 octobre au 30 novembre 1792 9 results
    • Séance du mardi 6 novembre 1792

      Séance du mardi 6 novembre 1792

      page 198 - 272
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 6 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président, et de pétion, ancien président. présidence de hérault de séchelles,président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Barère de Vieuzac ,secrétaire, annonce les dons patriotiques suivants : 1° La citoyenne veuve Dulingondois, fait parvenir la décoration militaire de feu son mari; 2° Le citoye
      ...
      nd empressement; malgré les forces considérables de nos ennemis dans l'Electorat de Trêves et le duché de Luxembourg composé de l'armée Prussienne et Autrichienne, sous les ordres de Hohenlohe. « Le Général d'armée du Centre, « Signé : kellermann. » (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 218, la lecture de cette lettre par Lanjuinais. (2) Archives nationales, Carton C 239, chemise 260, pièce n° 25.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 6 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président, et de pétion, ancien président. présidence de hérault de séchelles,président. La séance est ouvert
      ...
      énéral d'armée du Centre, « Signé : kellermann. » (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 218, la lecture de cette lettre par Lanjuinais. (2) Archives nationales, Carton C 239, chemise 260, pièce n° 25.
    • Séance du mercredi 7 novembre 1792

      Séance du mercredi 7 novembre 1792

      page 273 - 297
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 7 novembre 1792 . présidence de m. hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Barère de Vieuzac , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 6 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Gensonné , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : Lettre du citoyen Rubigny, qui fait hommage
      ...
      genre humain. Si vous les croyez être de nulle valeur, elles ne pourront occuper qu'une petite portion de votre temps, et, par conséquent, ne sauraient nuire. Si j'ai dit quelque chose qui Suisse mener à une réflexion utile, je me croirai eureux d'avoir rendu quelque service à la cause la plus glorieuse qui ait jamais fixé l'attention des hommes. Signé : JOËL BarLOW. Londres, ce 26 septembre 1792.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 7 novembre 1792 . présidence de m. hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Barère de Vieuzac , secrétaire, donne lecture d
      ...
      r à une réflexion utile, je me croirai eureux d'avoir rendu quelque service à la cause la plus glorieuse qui ait jamais fixé l'attention des hommes. Signé : JOËL BarLOW. Londres, ce 26 septembre 1792.
    • Séance du samedi 10 novembre 1792

      Séance du samedi 10 novembre 1792

      page 337 - 351
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 10 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Grégoire , secrétaire, présente l'extrait ci-joint des lettres ministérielles, adresses et pétitions, dont l'Assemblée décrète le renvoi à ses divers comités: 1° Lettre des administrateurs composant le conseil général du département du Bas
      ...
      onsables sur tous leurs biens des pertes que leur négligence aura occasionnées a la République, sans préjudice des autres poursuites qui pourraient être exercées contre eux. Art. 22. « Il sera accordé au dénonciateur de toutes contraventions aux dispositions ci-dessus, le huitième des sommes qui seront rentrées au trésor public par l'effet de la dénonciation. » (La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 10 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Grégoire , secrétaire, présente l'extra
      ...
      au dénonciateur de toutes contraventions aux dispositions ci-dessus, le huitième des sommes qui seront rentrées au trésor public par l'effet de la dénonciation. » (La séance est levée à cinq heures.)
    • Séance du lundi 12 novembre 1792

      Séance du lundi 12 novembre 1792

      page 365 - 376
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 12 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heure du matin.- Grégoire , secrétaire, donne lecture du procès-verbal ae la séance du samedi, 10 novembre 1792". (La Convention en adopte la rédaction.) Lanjuinais , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de Pache, ministre de la guerre, contenant
      ...
      it la loi. Je suis de ce dernier avis; le contraire serait un abus qui enlèverait des fortunes aux uns et en conserverait aux autres, quoique dans le même état. Il faut donc réformer le projet de décret et dire : « Dans le mois qui a suivi la publication du décret du 8 avril dans la municipalité du citoyen qui s'est absenté. » Paris, 12 novembre 1792, l'an Ie* de la République française. personne.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 12 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heure du matin.- Grégoire , secrétaire, donne lecture du procès-verba
      ...
      et et dire : « Dans le mois qui a suivi la publication du décret du 8 avril dans la municipalité du citoyen qui s'est absenté. » Paris, 12 novembre 1792, l'an Ie* de la République française. personne.
    • Séance du lundi 19 novembre 1792

      Séance du lundi 19 novembre 1792

      page 470 - 485
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 19 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 15 novembre 1792, au soir. (La Convention en adopte la rédaction.) . Le même secrétaire donne lecture du prOcès-verbal de la séance du vendredi 16 novembre 1792. (La Convention en. adopte la
      ...
      n de venir m'attaquer, quelque nombreuses que soient les forces qu'il a vis-à-vis de moi ; il faudrait qu'il pénétrât par un pays difficile, et il vient d'en reconnaître les inconvénients. Je désire vivement vous voir, et vous assurer de la tendre amitié aue j'aurai toute ma vie pour vous, mon cher collègue. « Le citoyen général d'armée, « Signé : CUSTINE. » Pour copies conformes, Signé : CUSTINE.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 19 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance
      ...
      ivement vous voir, et vous assurer de la tendre amitié aue j'aurai toute ma vie pour vous, mon cher collègue. « Le citoyen général d'armée, « Signé : CUSTINE. » Pour copies conformes, Signé : CUSTINE.
    • Séance du lundi 20 novembre 1792

      Séance du lundi 20 novembre 1792

      page 486 - 497
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 20 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 18 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Le mime secrétaire donne lecture d'une lettre de Roland, ministre'de l'intérieur, qui annonce à la Conventio
      ...
      hoix des quatre commissaires qui doivent assister au numérotage et à la signature des pièces apportées par le ministre de l'intérieur). (La séance est levée à cinq heures du soir.) (Les commissaires, les deux secrétaires Carra et Defermon, et le ministre de Vintérieur ne désem-mrent pas la séance jusqu'à ce que les pièces aient Hé signées et numérotées, au nombre de 625, à une heure après minuit).
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 20 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau, secrétaire, donne lecture du procès
      ...
      les deux secrétaires Carra et Defermon, et le ministre de Vintérieur ne désem-mrent pas la séance jusqu'à ce que les pièces aient Hé signées et numérotées, au nombre de 625, à une heure après minuit).
    • Séance du jeudi 22 novembre 1792

      Séance du jeudi 22 novembre 1792

      page 541 - 556
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 22 novembre 1792 . présidence de guadet, ex -président. La séance est ouverte à dix heures un quart. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre du citoyen Sauregrain, qui fait hommage à la Convention d'un ouvrage sur les farines. (La Convention renvoie la lettre au comité d'agriculture.) 2° Lettre du citoyen Cavoty
      ...
      ntrée dans la Belgique, et des magasins où ils étaient placés ; et que le ministre rendra aussi compte demain s'il a eu connaissance de la conduite du commissaire Malus, accusé d'avoir retardé l'arrivée des hôpitaux ambulants à l'alfaire de Jemmapes, ce qui a privé, pendant vingt-quatre heures, les citoyens blessés, des secours dont ils avaient besoin.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 22 novembre 1792 . présidence de guadet, ex -président. La séance est ouverte à dix heures un quart. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture des le
      ...
      ée des hôpitaux ambulants à l'alfaire de Jemmapes, ce qui a privé, pendant vingt-quatre heures, les citoyens blessés, des secours dont ils avaient besoin.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du mardi 27 novembre 1792

      Séance du mardi 27 novembre 1792

      page 605 - 628
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 27 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président, ET DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, ancien président. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 24 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 25 novembre 1792. (La Convention
      ...
      sont parents, alliés, fermiers, domestiques, créanciers, débiteurs, ni agents dudit certifié, et ont lesdits cer-fiées et certifiants, signé tant sur le registre des délibérations et actes de la commune, que sur le présent extrait, à l'exception de qui déclaré ne savoir écrire ni signer, de ce interpellé aux termes de la loi. Fait en la maison commune, ce 1792, l'an Ier de la République française.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 27 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président, ET DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, ancien président. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture du proc
      ...
      ne, que sur le présent extrait, à l'exception de qui déclaré ne savoir écrire ni signer, de ce interpellé aux termes de la loi. Fait en la maison commune, ce 1792, l'an Ier de la République française.
    • Séance du vendredi 30 novembre 1792

      Séance du vendredi 30 novembre 1792

      page 674 - 686
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 30 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE M. BARÈRE DE VlEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Unmembre : J'.observe que l'Assemblée n'est pas en nombre suffisant pour délibérer et je demande l'appel nominal. Un autre membre .-Pourquoi l'appel nominal? il est préférable que les députés présents s'inscrivent et que la liste soit imprimée. Le P
      ...
      arations et approbations, participer à des complots tendant a troubler la colonie de Saint-Domingue et l'Etat dont elle fait partie, par une guerre civile, en armant les citoyens les uns contre les autres, et contre l'exercice de l'autorité légitime (art. 11, section XI, titre 1er du Code pénal.) (La Convention adopte cette rédaction.) (La séance est levéë.à cinq heures et demie.) FIN DU TOME LUI.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 30 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE M. BARÈRE DE VlEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Unmembre : J'.observe que l'Assemblée n'est pas e
      ...
      tres, et contre l'exercice de l'autorité légitime (art. 11, section XI, titre 1er du Code pénal.) (La Convention adopte cette rédaction.) (La séance est levéë.à cinq heures et demie.) FIN DU TOME LUI.
  • Tome 54 : Du 1er au 10 décembre 1792 8 results
    • Séance du samedi 1 décembre 1792

      Séance du samedi 1 décembre 1792

      page 2 - 26
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 1er décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈI1E DE VIEUZAC, président. Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 29 novembre 1792 , au soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Mailhe , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 28 novembre 1792 . (La Convention en adopte la rédaction.) Mailhe , au nom du c
      ...
      suffisamment détailléles motifs. Ce canal devant être utile aux nations étrangères et setrourantde l'intérêt delà France d'y appeler le plus grand nombre des peuples de l'Europe, il m'a-paru essentiel que la France fît le sacrifice des frais nécessaires à l'exécution, afin de rendre le canal aussi gratuit qu'il peut l'être ; mais c'est une exception, et peut-être même ne doit-elle pas être admise.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 1er décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈI1E DE VIEUZAC, président. Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 29 novembre 1792 , au so
      ...
      que la France fît le sacrifice des frais nécessaires à l'exécution, afin de rendre le canal aussi gratuit qu'il peut l'être ; mais c'est une exception, et peut-être même ne doit-elle pas être admise.
    • Séance du dimanche 9 décembre 1792, au matin

      Séance du dimanche 9 décembre 1792, au matin

      page 700 - 722
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 9 décembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture du procès» verbal de la séance du vendredi 7 décembre 1792 . (La Convention en adopte la rédaction.) Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture des lettres et adresses suivantes : 1° Lettre du
      ...
      on; cette marque d'estime m'eût singulièrement flatté : je me trompais; une seule section a fait une contribution volontaire qu'elle a reprise le lendemain, il y a des meneurs de sections. J'ai vu que ceux qui parlaient les derniers étaient des Gicérôns; j ai vu qu'ils sont bien rares les hommes qui sont eux et ne pensent point par les autres; et j'ai dit : ô ma patrie ! quand seras-tu République?
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 9 décembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      ceux qui parlaient les derniers étaient des Gicérôns; j ai vu qu'ils sont bien rares les hommes qui sont eux et ne pensent point par les autres; et j'ai dit : ô ma patrie ! quand seras-tu République?
    • Séance du lundi 10 décembre 1792, au matin

      Séance du lundi 10 décembre 1792, au matin

      page 726 - 738
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 10 décembre 1792 ,au matin. PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin( Mailhe , secrétaire, donne lecture du procès-verbal dé la séance du jeudi, 6 décembre 1792. Chabot. Je demande la parole sur le décret qui est mentionné dans ce procès-verbal, relativement à la pétition d'un curé nommé juge de paix (1) ; vous l'a
      ...
      Debry. Notre plus sûr e garde est l'amour du peuple ; je demande le renvoi au comité. (La Convention nationale décrète que son Président et les commissaires inspecteurs de la salle demeurent chargés dé tout ce qui est relatif à la police de la Convention et au dehors, pendant le temps que durera la discussion relative au jugement du ci-devant roi.) (1% séance est levêë à trois heures après-midi.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 10 décembre 1792 ,au matin. PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin( Mailhe , secrétaire, donne lecture du procès-v
      ...
      dé tout ce qui est relatif à la police de la Convention et au dehors, pendant le temps que durera la discussion relative au jugement du ci-devant roi.) (1% séance est levêë à trois heures après-midi.)
    • Séance du lundi 10 décembre 1792, au soir

      Séance du lundi 10 décembre 1792, au soir

      page 738 - 752
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 10 décembre 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à six heures du soir. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne lecture des trois lettres suivantes : .1° Lettre de Mange, ministre de la marine, qui annonce l'arrivée à Brest de Desparbès, ci-devant gouverneur général de Saint-Domingue; de Vil-léon, contre-amiral, et.d
      ...
      on que la commission des Vingt-Un n'a pu terminer pour ce soir l'acte énonciatif des crimes de Louis XVI, qui ne pourra certainement être entièrement libellé que bien avant dans la nuit, Je la prie d'en ajourner la lecture à la séance de demain matin, qui sera ouverte à huit heures. (La Convention décrète l'ajournement demandé.) (La séance est levée à dix heures et demie du soir.) FIN DU TOME LIV.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 10 décembre 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à six heures du soir. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne lectur
      ...
      en ajourner la lecture à la séance de demain matin, qui sera ouverte à huit heures. (La Convention décrète l'ajournement demandé.) (La séance est levée à dix heures et demie du soir.) FIN DU TOME LIV.
    • Séance du lundi 3 décembre 1792

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 57 - 337
      CONVENTION NATIONALE. Séance au LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président, ET GUADET, ancien président.s PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE. VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Saint-Just , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 30 novembre 1792 . La Convention en adopte la rédaction.) Treilhard , secrétaire, donne lecture du p
      ...
      t; lequel jugement ne pourra être soumis à la cassation, et sera exécuté le jour même où il aura été, rendu ; 8° Que Marie-Antoinette, femme de Louis Capet, et les membres de la famille ci-devant royale, qui pourront être complices des crimes de Louis Capet, et impliqués dans ce grand procès, seront dénoncés à l'accusateur public, et jugés comme le reste des citoyens, par les tribunaux ordinaires.
      CONVENTION NATIONALE. Séance au LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président, ET GUADET, ancien président.s PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE. VIEUZAC, président. La séance est ouverte à di
      ...
      le, qui pourront être complices des crimes de Louis Capet, et impliqués dans ce grand procès, seront dénoncés à l'accusateur public, et jugés comme le reste des citoyens, par les tribunaux ordinaires.
    • Séance du mardi 4 décembre 1792

      Séance du mardi 4 décembre 1792

      page 337 - 353
      CONVENTION NATIONALE. Séance dumardi 4 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÉRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétairep donne lecture des procès-verbaux des séances du dimanche 2 décembre 1792, matin et soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Mailhe , secrétaire, donne lecture des lettres adresses et pétitions suivantes : Adres
      ...
      t s'occuper de Louis XVI, mais de tous les Bourbons, car je suis sûr que nous ne serons tranquilles qu'après que nous aurons prononcé sur tous les membres de cette famille. Je fais la proposition additionnelle suivante : « La Convention nationale discutera sans interruption et prononcera sur la famille des Bourbons. *» (La Convention décrète cette proposition.) (La séance est levée à. six heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance dumardi 4 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÉRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétairep donne lecture d
      ...
      tionnelle suivante : « La Convention nationale discutera sans interruption et prononcera sur la famille des Bourbons. *» (La Convention décrète cette proposition.) (La séance est levée à. six heures.)
    • Séance du mercredi 5 décembre 1792

      Séance du mercredi 5 décembre 1792

      page 353 - 386
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 5 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEYZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne leçture du procès-verbal du LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792, (La Convention en adopte la rédaction.) Treilhard , secrétaire, donne lecture dès lettres suivantes : 1° Lettre àe Roland, ministre "de l'intérieur, relative aux
      ...
      et d'égalité du peuple généreux dont elle fait partie. « Mande aux corps administratifs du département de la Marne, de faire transcrire le présent acte sur leurs registres, et de'veiller à son exécution. « Fait à Paris, le 3 décembre 1792. « L'an Ier de la République française. « Signé ; Roland, Paché, Monge, Garat, Lebrun, Clavière. Et plus bas, par le conseil, « Signé : Grouvelle, secrétaire. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 5 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEYZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne leçture du p
      ...
      ion. « Fait à Paris, le 3 décembre 1792. « L'an Ier de la République française. « Signé ; Roland, Paché, Monge, Garat, Lebrun, Clavière. Et plus bas, par le conseil, « Signé : Grouvelle, secrétaire. »
    • Séance du vendredi 7 décembre 1792

      Séance du vendredi 7 décembre 1792

      page 402 - 657
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 7 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture des lettres et adresses suivantes : 1° Lettre des administrateurs du département de l'Indre, qui font part des mesures par eux prises pour arrêter les efforts des perturbateurs qui devaient se porter sur Valençay. (
      ...
      enné-et-Loire du 1er février 1792. 297 Lettré adressée au roi, au nom des vrais citoyens de la ville de Rouen, à l'occasion de la pétition présentée dans le courant du mois de février dernier à l'Assemblée nationale par la Société dite des amis de la Constitution, séante à Rouen, laquelle pétition a pour objet la destruction des maisons religieuses de cette ville. Fin de la table du second volume.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 7 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture des lettres et
      ...
      mblée nationale par la Société dite des amis de la Constitution, séante à Rouen, laquelle pétition a pour objet la destruction des maisons religieuses de cette ville. Fin de la table du second volume.
  • Tome 55 : Du 11 au 27 décembre 1792 showing 10 of 15 results view all
    • Séance du mardi 11 décembre 1792

      Séance du mardi 11 décembre 1792

      page 2 - 17
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 11 décembre 1792 . présidence de barère, président. La séance est ouverte à huit heures du matin. Mailhe secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 9 décembre 1792, au soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Le même secrétaire donne lecture d'une lettre des citoyens de la section de Paris, dite de Mirabeau, qui annoncent à la Con
      ...
      causes de ces retards. « Enfin, pour être assuré que les transports ne seront pas arrêtés sur la route, j'ai donné ordre à la direction de l'habillement de nommer quatre inspecteurs ambulants chargés spécialement de parcourir sans cesse les routes de Paris aux diverses armées et d'empêcher que les transports n'éprouvent aucun retard. « Signé : Pache. » (La séance est levée à huit heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 11 décembre 1792 . présidence de barère, président. La séance est ouverte à huit heures du matin. Mailhe secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du
      ...
      spécialement de parcourir sans cesse les routes de Paris aux diverses armées et d'empêcher que les transports n'éprouvent aucun retard. « Signé : Pache. » (La séance est levée à huit heures du soir.)
    • Séance du mardi 18 décembre 1792

      Séance du mardi 18 décembre 1792

      page 126 - 148
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 18 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE DEFERMON président. La séâncë est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture des lettres et pièces qui suivent : 1° LettYe dé Gàràt, ministre de la justice, qui demande une interprétation de la loi du 8 septembre dernier, qui a supprimé les six tribunaux criminels provisoires établis à Paris. (La Conven
      ...
      , et probablement repassaient le Rhin. Nous leur avons pris presque cent prisonniers de guerre, et quelques fourrages. Le témoignage ae satisfaction que vous m'ordonnez de faire à l'armée, au nom du conseil exécutif provisoire, lui a été annoncé dans l'ordre du 12 décembre, qu'elle a reçu avec des sentiments de la plus vive reconnaissance. (Applaudissements.) (La séance a été levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 18 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE DEFERMON président. La séâncë est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture des lettres et pièces qui s
      ...
      onseil exécutif provisoire, lui a été annoncé dans l'ordre du 12 décembre, qu'elle a reçu avec des sentiments de la plus vive reconnaissance. (Applaudissements.) (La séance a été levée à cinq heures.)
    • Séance du mercredi 19 décembre 1792

      Séance du mercredi 19 décembre 1792

      page 148 - 181
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 19 décembre 1792 . présidence de guadet, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 18 décembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Thuriot. Aux termes du règlement, on doit (1 et 2) Archives nationales. Carton C 242, che- mi5e 294, pièces nef 18 et 19.
      ...
      Bourbon Capet ; 2° La question préalable sur tout ce qui regarde Philippe-Egalité, comme représentant du peuple, 3° Le renvoi au comité de Constitution de ces questions : 1° L'établissement de l'ostracisme est-il avantageux en lui-même? 2° Peut-il être utile pour la République française? 3° Et s'il est utile, de quelle manière, dans Quelle circonstance et avec quelle précaution oit-il être exercé?
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 19 décembre 1792 . présidence de guadet, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture du procès-verbal d
      ...
      cisme est-il avantageux en lui-même? 2° Peut-il être utile pour la République française? 3° Et s'il est utile, de quelle manière, dans Quelle circonstance et avec quelle précaution oit-il être exercé?
    • Séance du vendredi 21 décembre 1792

      Séance du vendredi 21 décembre 1792

      page 332 - 351
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 21 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi, 17 décembre 1792, au matin, et celui du même jour, séance du soir. (La Convention adopte les deux rédactions.) Saint-Just , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      l'an de la République française. Signatures des membres du directoire du district. Signature du secrétaire du district. Visa du directoire de département.Vu par nous, président et membres du directoire du département de Fait à le 179 , Pan de la République française. Signatures des membres du directoire du département. Signature du secrétaire général du département. La séance est levée à 5 heures.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 21 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne lecture du procès-ve
      ...
      e du département de Fait à le 179 , Pan de la République française. Signatures des membres du directoire du département. Signature du secrétaire général du département. La séance est levée à 5 heures.
    • Séance du samedi 22 décembre 1792

      Séance du samedi 22 décembre 1792

      page 351 - 361
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 22 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Creuzé-Latouche , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 20 décembre 1792. ' • (La Convention en adopte la rédaction.) Louvet ,secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre des citoyens Lamarque et Lazare Carnot, commi
      ...
      cette vente sera mis en séquestre entre les mains du receveur du district, pour être remis, sans frais, à qui sera ordonné, après que la Convention nationale aura prononcé sur la validité de l'échange, d'après la vérification et examen des titres, conformément à l'article 34 de la loi du 22 novembre 1790. » (La Convention adopte ce projet de décret.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 22 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Creuzé-Latouche , secrétaire, donne lecture du procès-verb
      ...
      , d'après la vérification et examen des titres, conformément à l'article 34 de la loi du 22 novembre 1790. » (La Convention adopte ce projet de décret.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
    • Séance du dimanche 23 décembre 1792

      Séance du dimanche 23 décembre 1792

      page 361 - 371
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 23 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne lecture d'une lettre du procureur général syndic du département de Paris, et d'un arrêté de Vadministration du département, qui demande quelle est la conduite qu'ils doivent tenir par rapport à la communication de d
      ...
      Vorateur de la députation demande une iindemnité pour n'avoir pas augmenté le prix du pain, malgré le renchérissement excessif des aenrées. Il observe que ses camarades et lui ont dû faire de grands sacrifices. Le Président répond, à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance. (La Convention renvoie cette demande au département de Paris.) (La séance est levée à quatre heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 23 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne lecture d'une l
      ...
      sacrifices. Le Président répond, à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance. (La Convention renvoie cette demande au département de Paris.) (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du mercredi 26 décembre 1792

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 612 - 702
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 26 décembre 1792 . présidence de defermon, président, et de barère, ancien président. présidence de defermon, président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 23 décembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Manuel. Citoyens, toujours fidèle aux princ
      ...
      ées dans l'appartement de la ci-devant reine, et celles jointes aux procès-verbaux de la Commission, lequel inventaire est composé de trois chapitres, contenant 61 feuillets cotés et paraphés par premier et dernier. Fait au local où sont déposés lesdits papiers. A Paris, le vingt-deuxième jour du premier mois de l'an II de la République française, une et indivisible. Signé : Boussion et pélissier.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 26 décembre 1792 . présidence de defermon, président, et de barère, ancien président. présidence de defermon, président. La séance est ouverte à neuf heures du
      ...
      ier et dernier. Fait au local où sont déposés lesdits papiers. A Paris, le vingt-deuxième jour du premier mois de l'an II de la République française, une et indivisible. Signé : Boussion et pélissier.
    • Séance du jeudi 27 décembre 1792, au matin

      Séance du jeudi 27 décembre 1792, au matin

      page 703 - 726
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 27 décembre 1792 ; au matin. présidence de barère, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin* Treilhard , secrétaire, commence la lecture de la rédaction des réponses faites par Cambefort et Desparbès aux interrogatoires qu'ils ont subis à la barre de la Convention nationale le 24 décembre présent mois. Plusieurs membres : Assez, assez! cett
      ...
      se la question préalable et adopte la seconde partie de la proposition de Vergniaud.) Suit le texte définitif rendu : « La Convention nationale décrète que Bentabole est censuré; que mention en sera faite au procès-verbal ; ordonne que dorénavant lorsqu'un membre sera censuré, le décret, en vertu auquel il l'aura été, sera envoyé aux 84 départements. » (La séance est levée à cinq heures un quar t.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 27 décembre 1792 ; au matin. présidence de barère, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin* Treilhard , secrétaire, commence la lecture de la
      ...
      aite au procès-verbal ; ordonne que dorénavant lorsqu'un membre sera censuré, le décret, en vertu auquel il l'aura été, sera envoyé aux 84 départements. » (La séance est levée à cinq heures un quar t.
    • Séance du jeudi 27 décembre 1792, au soir

      Séance du jeudi 27 décembre 1792, au soir

      page 727 - 729
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 27 décembre 1792 , au soir. présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du soir. Un membre : Je demande qu'en exécution du décret rendu dans la séance du matin (1) les deux députés du 18e régiment de dragons qui ont sollicité leur admission à la barre soient introduits. (La Convention décide qu'ils seront admis sur-le-champ.) Saint'Hil
      ...
      citoyens; vous êtes de ce nombre. L'Assemblée vous accorde les honneurs de la séance. Un grand nombre de membres demandent l'impression de cette pétition, l'envoi aux 84 départements et la mention honorable des pétitionnaires de la section des Gardes Françaises, dans son procès-verbal. (La Convention décrète cette proposition.) (La séance est levée à onze heures et demie du soir.) FIN DU TOME LV.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 27 décembre 1792 , au soir. présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du soir. Un membre : Je demande qu'en exécution du décret rendu d
      ...
      norable des pétitionnaires de la section des Gardes Françaises, dans son procès-verbal. (La Convention décrète cette proposition.) (La séance est levée à onze heures et demie du soir.) FIN DU TOME LV.
    • Séance du jeudi 13 décembre 1792, au matin

      Séance du jeudi 13 décembre 1792, au matin

      page 36 - 43
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 13 décembre 1792 , au matin. présidence de barère, président. La séance est ouverte à dix heures. Lepeletier - Saint - Fargeau , secrétaire , donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 9 décembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Mailhe , secrétaire, donne lecture d'une lettre de M. E. de Maulde-Ifordau, ministre de la République en Hol
      ...
      comme secours provisoire. Et je vous observerakjue ce district de Romorantin, l'un des plus fertiles du département, a éprouvé cette année un déficit de 80,000 setiers de blé. (La Convention adopte la proposition de Cou-thon, et renvoie en même temps la lettre du procureur général au ministre de l'intérieur, qui demeure chargé d'envoyer des secours.) (La séance est levée à quatre heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 13 décembre 1792 , au matin. présidence de barère, président. La séance est ouverte à dix heures. Lepeletier - Saint - Fargeau , secrétaire , donne lecture du proc
      ...
      a proposition de Cou-thon, et renvoie en même temps la lettre du procureur général au ministre de l'intérieur, qui demeure chargé d'envoyer des secours.) (La séance est levée à quatre heures du soir.)
  • Tome 56 : Du 28 décembre 1792 au 11 janvier 1793 3 results
    • Séance du dimanche 30 décembre 1792

      Séance du dimanche 30 décembre 1792

      page 62 - 75
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 30 décembre 1792. PRÉSIDENCE DE TREILHARD, président. La séance est ouverte à onze heures du matin, Manuel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi, 29 décembre 1792. (LajWvention en adopte la rédaction.) Creuzé-Latouche , secrétaire, donne lecture des lettres et adresses suivantes : 1° Lettre d'un citoyen anglais, qui félicite la
      ...
      te-d'Or, a fait déposer 63 livres, 15 francs en numéraire, provenant de sa solde depuis le 2 octobre dernier, jour de son entrée aé service de la République, jusques y compris le 25 décembre. (La Convention nationale reçoit les offrandes, en décrète la mention honorable dans son procès-verbal, et ordonne qu'extrait sera délivré à chacun dés donateurs.) ^ (La séance est levé à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 30 décembre 1792. PRÉSIDENCE DE TREILHARD, président. La séance est ouverte à onze heures du matin, Manuel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      ention nationale reçoit les offrandes, en décrète la mention honorable dans son procès-verbal, et ordonne qu'extrait sera délivré à chacun dés donateurs.) ^ (La séance est levé à cinq heures du soir.)
    • Séance du lundi 31 décembre 1792

      Séance du lundi 31 décembre 1792

      page 99 - 104
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 31 décembre 1792, s au soir. PRÉSIDENCE DE TREILHARD> président. La séance est ouverte à: dix heures; du^air. Louvet , secPétaiMy donne lecture 'dts lèttres suivantes : 1° Lëttre des ci-devant chevaliers de ftMté; concernant différents biens, leur appartenant,' situés en? France^ (La Convention renvoie lalettre au>comitëde législatioru) ^ 'Lettre de Glaviète, m
      ...
      ur y revenir, d envisager la responsabilité terrible d'une déclaration ae guerre qui serait incontestablement leur ouvrage, dont les suites.ne seraient que funestes aux deux pays et à l'humanité tout entière, et dans laquelle un peuple généreux et libre ne pourrait consentir longtemps à trahir ses propres intérêts, en servant d'auxiliaire et de renfort à une coalition tyrannique. Signé: Chauvelin.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 31 décembre 1792, s au soir. PRÉSIDENCE DE TREILHARD> président. La séance est ouverte à: dix heures; du^air. Louvet , secPétaiMy donne lecture 'dts lèttres suivan
      ...
      entière, et dans laquelle un peuple généreux et libre ne pourrait consentir longtemps à trahir ses propres intérêts, en servant d'auxiliaire et de renfort à une coalition tyrannique. Signé: Chauvelin.
    • Séance du mardi 1 janvier 1793

      Séance du mardi 1 janvier 1793

      page 105 - 139
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 1er janvier 1793. PRÉSIDENCE DE TREILHARD, président. La séance est ouverte à dix heures trois quarts. Dufriche-Valazé , secrétaire. Le bureau est saisi d'une lettre d'un patriote hollandais qui réclame un secours de la République française pour secouer le joug du despote stadhouder. Cette lettre est anonyme et est datée d'Amsterdam. Bréard s'oppose et à la lec
      ...
      791, à la somme de 227,220 livres ; Pendant chacun des mois de janvier, février et marsi792, à celle de 196,560 livres; Pendant chacun des mois d'avril, mai et juin 1792, à celle de 157,900 livres; Pendant chacun des mois de juillet, août et septembre, par chaque mois, à celle de 145,4951. ; Et pendant chacun des mois d'octobre, novembre et décembre par chaque mois, à celle de 108,333 1. 6 s. 8 d.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 1er janvier 1793. PRÉSIDENCE DE TREILHARD, président. La séance est ouverte à dix heures trois quarts. Dufriche-Valazé , secrétaire. Le bureau est saisi d'une lett
      ...
      ndant chacun des mois de juillet, août et septembre, par chaque mois, à celle de 145,4951. ; Et pendant chacun des mois d'octobre, novembre et décembre par chaque mois, à celle de 108,333 1. 6 s. 8 d.
  • Tome 57 : Du 12 au 28 janvier 1793 8 results
    • Séance du mercredi 23 janvier 1793, au matin

      Séance du mercredi 23 janvier 1793, au matin

      page 597 - 631
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 23 JANVIER 1793 , au matin PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, Président. La séance est ouverte à onze heures et demie. Salle , secrétaire, donne lecture du procès-ver bal de la séance du dimanche 20 JANVIER 1793. Thuriot. Je réclame contre l'insertion au procès-verbal de ces mots de la lettre de Kersaint : Je ne puis siéger avec des hommes de sang, parce qu'il, semble
      ...
      'armée, 2 pièces. 20e liasse. Etats des commissaires des guerres, marchés qu'ils peuvent passer, 7 pièces. 21e liasse. Police et administration générale de l'armée, 19 pièces. 22e liasse. Ordres de l'armée, 13 pièces. 23e liasse. Etats et procès-verbaux de revues de l'effectif de l'armée, 60 pièces. 24e liasse. Hôpitaux et ambulances, 34 pièces. 25° liasse. Etats des besoins d'une armée, 8 pièces.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 23 JANVIER 1793 , au matin PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, Président. La séance est ouverte à onze heures et demie. Salle , secrétaire, donne lecture du procès-ver bal
      ...
      armée, 13 pièces. 23e liasse. Etats et procès-verbaux de revues de l'effectif de l'armée, 60 pièces. 24e liasse. Hôpitaux et ambulances, 34 pièces. 25° liasse. Etats des besoins d'une armée, 8 pièces.
    • Séance du mercredi 23 janvier 1793, au soir

      Séance du mercredi 23 janvier 1793, au soir

      page 632 - 637
      CONVENTION NATIONALE. « Séance du mercredi 23 JANVIER 1793 , au soir. présidence de vergniaud, président. La séance est ouverte à sept heures du soir. Lesage , secrétaire, donne lecture du tableau des dons patriotiques offerts depuis le 15 jusqu'au 21 du mois inclusivement. Dons patriotiques, depuis et compris le 14 JANVIER 1793, jusqu'au 21 inclusivement. Pour les habitants de Lille qui ont souffe
      ...
      ipalité de Paris, envoyé dans les départements, pour taxer les blés. Le fait est encore faux, et j'offre ma tête, s'il y a un mot de vrai dans cette dénonciation. - (La Convention nationale décrète le renvoi de Ja pétition de la commune d'Ingouville aux comités d'agriculture et de commerce réunis, et passe à l'ordre du jour sur les autres propositions.) (La séance est levée à onze heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. « Séance du mercredi 23 JANVIER 1793 , au soir. présidence de vergniaud, président. La séance est ouverte à sept heures du soir. Lesage , secrétaire, donne lecture du tableau des
      ...
      renvoi de Ja pétition de la commune d'Ingouville aux comités d'agriculture et de commerce réunis, et passe à l'ordre du jour sur les autres propositions.) (La séance est levée à onze heures du soir.)
    • Séance du vendredi 25 janvier 1793

      Séance du vendredi 25 janvier 1793

      page 639 - 681
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 25 janvier 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ÉTIENNE, président. La séance est ouverte à onze heures du malin. Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 21 JANVIER 1793, au matin. (La Convention en adopte la rédaction.) Cambacérès , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de Roland, ministre de l'i
      ...
      lui présenter une Constitution fondée sur les principes de la liberté et de l'égalité. La musique, qui s'était fait entendre pendant la marche, a exécuté et chanté des hymnes civiques, peignant la patrie en pleurs et inspirant aux âmes la haine des tyrans et l'amour sacré de la liberté. - « Signé : Vergniaud, président-, Henri Bancal, A.-J. Gorsas, Du-friche-Valazé, Salle, Le-sage, secrétaires ».
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 25 janvier 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ÉTIENNE, président. La séance est ouverte à onze heures du malin. Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      trie en pleurs et inspirant aux âmes la haine des tyrans et l'amour sacré de la liberté. - « Signé : Vergniaud, président-, Henri Bancal, A.-J. Gorsas, Du-friche-Valazé, Salle, Le-sage, secrétaires ».
    • Séance du lundi 28 janvier 1793

      Séance du lundi 28 janvier 1793

      page 722 - 752
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 28 JANVIER 1793 . présidence de rabaut-saint-etienne, président. - La séance est ouverte à dix heures du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : ld Lettre de Monge, ministre de la marine, en date du 15 JANVIER, qui fait passer à la Convention cbpie Collationnée d'une lettre des commissaires par elle envoyés à l'armée du Var, et un mém
      ...
      dont l'existence ne pouvait pas, jusqu'à un certain point, intéresser la chose publique, et en ce il s'est bien trompé. L'éducation militaire que l'on reçoit dans les collèges de la fondation, ne peut pas être indifférente dans une République où tous les "citoyens sont soldats. « Signé: Reynaud, Pelé, administrateurs; blercourt, trésorier. JANVIER 1793, l'an IIe de la République. FIN DU TOME LVII.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 28 JANVIER 1793 . présidence de rabaut-saint-etienne, président. - La séance est ouverte à dix heures du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture des lettres sui
      ...
      pas être indifférente dans une République où tous les "citoyens sont soldats. « Signé: Reynaud, Pelé, administrateurs; blercourt, trésorier. JANVIER 1793, l'an IIe de la République. FIN DU TOME LVII.
    • Séance du mardi 15 janvier 1793

      Séance du mardi 15 janvier 1793

      page 60 - 328
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 14 JANVIER 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Bancal , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 13 JANVIER 1793. (La Convention
      ...
      e nature serait un monstre dans le sein du corps social, et tout membre de ce corps aurait le droit de courir sus, et d'en purger le sol de la liberté. Je conclus donc à ce que, quel que soit le jugement qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      ent qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.
    • Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 janvier 1793

      Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 janvier 1793

      page 328 - 423
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président, et de BARÈRE, ancien président. PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Bancal , secrétaire, donne lecture d'une lettre des membres du conseil général de la commune de Houen, qui adressent à la Convention le procès-verbal de ce qu
      ...
      re français. C'orbel. Pour là déportation pendant la guerre; le bannissement à la paix. Enlart. RÉSUMÉ. Pour la mort sans condition...... 361 Pour la mort avec l'amendement de Mailhe..................... 26 Pour la mort conditionnelle...... 44 Pour diverses peines autres que la mort......................... 290 Absents......................... 28 Total des membres de la - Convention........... 749
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président, et de BARÈRE, ancien président. PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance es
      ...
      ... 26 Pour la mort conditionnelle...... 44 Pour diverses peines autres que la mort......................... 290 Absents......................... 28 Total des membres de la - Convention........... 749
    • Séance du samedi 19 janvier 1793

      Séance du samedi 19 janvier 1793

      page 434 - 505
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 19 janvier 1793 . présidence de barère, ancien président et de vergniaud, président. présidence de barère, ancien président. La séance est ouverte à onze heures moins un quart. Les secrétaires sont absents. Condorcet, Osselin, Saint-Just et Jean-Bon-Saint-André , secrétaires sortis à la dernière élection, prennent place au bureau. Bréard. Il avait été solennel
      ...
      l'Assemblée législative. Enfin, si, malgré toutes ces preuves, ils persistent dans leurs provocations et dans leurs déclamations indécentes, il ne me reste qu'à les laisser délirer tout à leur aise, jusqu'au retour de leur raison : en attendant ce retour, s'il est possible, je les livre au jugement de leurs contemporains et à celui de la postérité; ils ne pourront échapper ni à l'un ni à l'autre.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 19 janvier 1793 . présidence de barère, ancien président et de vergniaud, président. présidence de barère, ancien président. La séance est ouverte à onze heures m
      ...
      jusqu'au retour de leur raison : en attendant ce retour, s'il est possible, je les livre au jugement de leurs contemporains et à celui de la postérité; ils ne pourront échapper ni à l'un ni à l'autre.
    • Séance du lundi 21 janvier 1793, au matin

      Séance du lundi 21 janvier 1793, au matin

      page 514 - 534
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 21 JANVIER 1793 , au matin. PFLÈSJDENCE DÈ VEBGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures du matin, Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lecture d'une lettre dè Santerre, commandant général de la garde nationale de Paris, qui rend compte des précautions priseset des ordres donnés pour le maintien de la tranquillité publique; elle est ainsi conçue (1).
      ...
      e penser. Je prie MM. de Malesherbes, Tronchet et de Sèze ae recevoir ici tous mes remerciements et l'expression de ma sensibilité, pour tous les soins et les peines qu'ils se sont donnés pour moi. Je finis en déclarant devant Dieu, et prêt à paraître devant lui, que je ne me reproche aucun des crimes qui sont avancés contre.moi. Fait double à ia Tour du Temple, le 25 décembre 1792. Signé : Louis.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 21 JANVIER 1793 , au matin. PFLÈSJDENCE DÈ VEBGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures du matin, Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lecture d'une let
      ...
      finis en déclarant devant Dieu, et prêt à paraître devant lui, que je ne me reproche aucun des crimes qui sont avancés contre.moi. Fait double à ia Tour du Temple, le 25 décembre 1792. Signé : Louis.
  • Tome 58 : Du 29 janvier au 18 février 1793 showing 10 of 11 results view all
    • Séance du mardi 29 janvier 1793

      Séance du mardi 29 janvier 1793

      page 2 - 27
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 29 janvier 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAÛT-SÀIKT-ETIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi-28 janvier 1793 . (La Convention, après quelques légères observations faites par un membre, en approuve la rédaction.) Bancal , secrétaire, donne lecture des lettres env
      ...
      mes facultés physiques, à une expédition pour laquelle elle ne nous aurait pas fourni tous les moyens de vaincre l'ennemi, en ménageant en même temps le Sang de mes concitoyens, et assurant leurs subsistances; je vous le dis avec franchise, si l'on entre avant septembre, et sans être sur un excellent pied, on fera en Espagne une campagne à la Brunswick. Signé.: J. G. TjACUÉE, chef de Vétat-major.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 29 janvier 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAÛT-SÀIKT-ETIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture du procè
      ...
      sistances; je vous le dis avec franchise, si l'on entre avant septembre, et sans être sur un excellent pied, on fera en Espagne une campagne à la Brunswick. Signé.: J. G. TjACUÉE, chef de Vétat-major.
    • Séance du vendredi 8 février 1793

      Séance du vendredi 8 février 1793

      page 371 - 390
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 8 février 1793 . PRÉSIDENCE PE BRÉARD, président. La séance est ouverte à 10 heures 10 mi"Utes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lectqrp du procès-verbal de la séance du jeudi 7 février 1 au soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Prieur (de lu Marne), secrétaire-, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettré des càmn\Wsai
      ...
      sis à l'adoption du projet présenté par Guillermin, jusqu'à ce que le comité de défense générale ait déterminé des bases-générales sur lesquelles est appuyée la totalité de l'administration des colonies. J'ai un rapport et un projet de décret tout prêts sur cet objet. (La Convention décrète l'ajournement et que Boyér-Fonfrède sera entendu le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 8 février 1793 . PRÉSIDENCE PE BRÉARD, président. La séance est ouverte à 10 heures 10 mi"Utes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lectqrp du procès-verbal de
      ...
      es. J'ai un rapport et un projet de décret tout prêts sur cet objet. (La Convention décrète l'ajournement et que Boyér-Fonfrède sera entendu le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du mardi 9 février 1793

      Séance du mardi 9 février 1793

      page 390 - 430
      CONVENTION NATIONALE. Séance du. matdi 9 février 1793 . La séance est ouverte à dix heures quinze minutes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 7 février 1793, au matin. (La Convention en adopte la rédaction.) Lamarque, secrétaire, donne lecture des trois adresses suivantes: 1° Adresse des président, juge et commissaire national du tribunal de Toul, qu
      ...
      l'évèque de ce département. La commission provisoire d'administration générale est chargée de faire publier et afficher la présente proclamation dans toute l'étendue du département du Mont-Blanc, et d'en certifier la publication et l'exécution aux commissaires de la Convention nationale. A Chambéry le 8 févrierl793, l'an second de la République française. Signé : Simond; Grégoire; Hérault; Jagot.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du. matdi 9 février 1793 . La séance est ouverte à dix heures quinze minutes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 7 février
      ...
      d'en certifier la publication et l'exécution aux commissaires de la Convention nationale. A Chambéry le 8 févrierl793, l'an second de la République française. Signé : Simond; Grégoire; Hérault; Jagot.
    • Séance du jeudi 14 février 1793, au matin

      Séance du jeudi 14 février 1793, au matin

      page 518 - 535
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 14 février 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président. La séance est ouverte à dix heures douze minutes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture des lettres adresses et pétitions suivantes ; 1° Lettre du citoyen Bouche, juge de paix du canton de Saint Martin (lle-de-Ré), en date du 1 du présent mois ; il annonce que le 6, on a saisi sur la rade de Sa
      ...
      de brigade ; les maréchaux de camp, généraux de brigade ; les lieutenants généraux, généraux de division ; les généraux d'armées, généraux en chef. En conséquence, toutes les dénominations de lieutenant-colonel, colonel, maréchal de camp, lieutenant général et maréchal de France, sont supprimées. » (La Çonvention adopte cet article sans diseur sion.) (La séance est levée à quatre heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 14 février 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président. La séance est ouverte à dix heures douze minutes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture des let
      ...
      ant-colonel, colonel, maréchal de camp, lieutenant général et maréchal de France, sont supprimées. » (La Çonvention adopte cet article sans diseur sion.) (La séance est levée à quatre heures du soir.)
    • Séance du samedi 16 février 1793

      Séance du samedi 16 février 1793

      page 609 - 632
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 16 février 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président. La séance est ouverte à dix heures 25 minutes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 14 février 1793, au matin. Mathieu. Je demande avant l'adoption du procès-verbal à présenter quelques observations a l'Assemblée. Sur la demande de Fouché (1), nous avons adopté je
      ...
      érieur, une somme de 65 livres, qu'ils destinent aux habitants de Lille. La société patriotique d'Annecy, département du Mont-Rlanc, a fait parvenir pour les frais de la guerre 27 livres en argent, et 45 livres en assignats, en tout 72 livres. Le citoyen Méline, de Corté, département de la Corse, a fait parvenir pour les frais de la guerre 100 livres en assignats. (La séance est levée à 6 heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 16 février 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président. La séance est ouverte à dix heures 25 minutes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      45 livres en assignats, en tout 72 livres. Le citoyen Méline, de Corté, département de la Corse, a fait parvenir pour les frais de la guerre 100 livres en assignats. (La séance est levée à 6 heures.)
    • Séance du dimanche 17 février 1793

      Séance du dimanche 17 février 1793

      page 632 - 697
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 17 février 1793 . présidence de bréard, président. La séance est ouverte à 10 heures et demie du matin. Lecointe-Puyraveau , secrétaire, donne lec- ture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de Clavière,. ministre des contributions publiques ; il envoie le compte qu'il devait rendre, conformément au décret du2 décembre dernier, de sept pét
      ...
      ire, page 24 du mémoire du citoyen Lamarche : « Ce fait du quiproquo résulte encore d'un certificat qu'Arthur est allé mendier au caissier de la trésorerie, à qui je fais mes versements. » Je déclare qu'il y a plus de dix-huit mois que je n'ai vu le citoyen Arthur, et n'ai eu avec lui depuis cette époque aucune relation, ni directe ni indirecte. Le caissier général de la trésorerie, Signé : Doyen.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 17 février 1793 . présidence de bréard, président. La séance est ouverte à 10 heures et demie du matin. Lecointe-Puyraveau , secrétaire, donne lec- ture des let
      ...
      qu'il y a plus de dix-huit mois que je n'ai vu le citoyen Arthur, et n'ai eu avec lui depuis cette époque aucune relation, ni directe ni indirecte. Le caissier général de la trésorerie, Signé : Doyen.
    • Séance du lundi 18 février 1793

      Séance du lundi 18 février 1793

      page 697 - 720
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 18 février 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président. La séance est ouverte à 10 heures 15 minutes du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du procureur général syndic du département de la Drôme, par laquelle il fait passer à la Convention un arrêté du directoire de ce département, ainsi qu'une adres
      ...
      100 livres, qui lui sera également payée par la trésorerie nationale. Art. 3.. « Il sera alloué en compte au receveur du district de Sens la somme de 245 livres 10 sols qu'il a payée pour secours auxdits volontaires et passagers, en suite des ordonnances du directoire au district de Sens. » (La Convention adopte ce projet de décret.) (La séance est levée à cinq heures et demie.) FIN DU TOME LVIII.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 18 février 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président. La séance est ouverte à 10 heures 15 minutes du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture des lettres, adres
      ...
      its volontaires et passagers, en suite des ordonnances du directoire au district de Sens. » (La Convention adopte ce projet de décret.) (La séance est levée à cinq heures et demie.) FIN DU TOME LVIII.
    • Séance du vendredi 1 février 1793

      Séance du vendredi 1 février 1793

      page 109 - 160
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 1er février 1793 . présidence de raraut-sa1nt-étienne, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 31 janvier 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Carnot. Je suis chargé par le comité de la guerre d'une proposition à faire à la Convention. Je lui demande de vou
      ...
      pes et de conduite. Cette conformité peut seule donner aux efforts réunis des deux pays l'énergie nécessaire pour leur commune défense, opposer une barrière aux maux dont l'Europe est menacée, et mettre à l'abri de toute atteinte la sûreté, la tranquillité et l'indépendance d'un Etat dont vos Hautes Puissances assurent le bonheur par la sagesse et la fermeté de leur gouvernement. Signé : Auckland.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 1er février 1793 . présidence de raraut-sa1nt-étienne, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture du procès-
      ...
      re à l'abri de toute atteinte la sûreté, la tranquillité et l'indépendance d'un Etat dont vos Hautes Puissances assurent le bonheur par la sagesse et la fermeté de leur gouvernement. Signé : Auckland.
    • Séance du dimanche 3 février 1793

      Séance du dimanche 3 février 1793

      page 172 - 185
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 3 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ETIENNE, président. La séance est ouverte à 10 heures 40 minutes du matin. Henry Bancal , secrétaire, donne lecture d'une lettre de Monge, ministre de la marine, datée du 2 février, par laquelle il transmet une lettre à lui écrite par le citoyen Mangourit, consul delà République française à Charles Town, pour lui f
      ...
      . J'ai à mon tour une proposition à faire, c'est de décréter que tous les citoyens qui, ayant bien mérité de la patrie dans les différentes armes des troupes de terre et de mer, ne recevraient pas satisfaction des ministres de la guerre et de la marine, seront admis à être entendus à la barre. (La Convention décrète cette nouvelle proposition.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 3 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ETIENNE, président. La séance est ouverte à 10 heures 40 minutes du matin. Henry Bancal , secrétaire, donne lecture
      ...
      isfaction des ministres de la guerre et de la marine, seront admis à être entendus à la barre. (La Convention décrète cette nouvelle proposition.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)
    • Séance du mardi 5 février 1793

      Séance du mardi 5 février 1793

      page 216 - 278
      CONVENTION NATIONALE. Séance du madi 5 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ÉTIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures 25 minutes du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture d'une pétition de Yves-Joseph Kerguelin, ancien capitaine de vaisseau, dans laquelle il témoigne le désir qu'il a d'être encore utile à sa patrie ; il demande en conséquence à être employé dans les armées
      ...
      .) Collationné à l'original par nous vicaire soussigné, dépositaire des registres et archives de ladite paroisse. Délivré ce 23 septembre 1792. Signé : Fitzs-Omon, vicaire. Nous soussignés, membres du comité de sûreté générale de la Convention nationale, certifions que lès pièces ci-dessus sont conformes aux originaux déposés audit comité. Signé: Bernard, président, Tallien et Rovère, secrétaires.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du madi 5 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ÉTIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures 25 minutes du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture d'une
      ...
      comité de sûreté générale de la Convention nationale, certifions que lès pièces ci-dessus sont conformes aux originaux déposés audit comité. Signé: Bernard, président, Tallien et Rovère, secrétaires.
  • Tome 59 : Du 19 février au 8 mars 1793 showing 10 of 16 results view all
    • Séance du mardi 19 février 1793

      Séance du mardi 19 février 1793

      page 2 - 25
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 19 février 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉARD, 'président. La séance est ouverte à dix heures vingt minutes du matin. Cambacérès. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 18 février 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Thuriot. secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition des administrateurs de
      ...
      orme où ils sont présentés par le comité.}- Génissieu demande que la population serve de base pour la répartition et qu'on exige moins des départements maritimes. (La Convention adopte cette proposition, ajourne la discussion au lendemain et charge le comité de la guerre de s'entendre avec le comité de la marine pour présenter un tableau de répartition.) (La séance est levée à six heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 19 février 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉARD, 'président. La séance est ouverte à dix heures vingt minutes du matin. Cambacérès. , secrétaire, donne lecture du procès-ve
      ...
      on, ajourne la discussion au lendemain et charge le comité de la guerre de s'entendre avec le comité de la marine pour présenter un tableau de répartition.) (La séance est levée à six heures du soir.)
    • Séance du mercredi 27 février 1798

      Séance du mercredi 27 février 1798

      page 284 - 314
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 27 février 1798 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à 10 heures 20 minutes du matin. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 24 février 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Mallarmé secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la séance du lundi 25 février 1793. (La Conv
      ...
      e même intérêt pendant un an seulement : si vous refondez votre monnaie d'après l'esprit républicain et celui de la plus exacte justice ; et si vous joignez à ces mesures celles d'être économes dans les dépenses. Plusieurs membres : L'impression ! l'impression ! (La Convention ordonne l'impression du discours et du projet de décret présenté par Chabot.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 27 février 1798 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à 10 heures 20 minutes du matin. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture
      ...
      es dépenses. Plusieurs membres : L'impression ! l'impression ! (La Convention ordonne l'impression du discours et du projet de décret présenté par Chabot.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du jeudi 28 février 1793

      Séance du jeudi 28 février 1793

      page 314 - 498
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 28 février 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CEANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures quinze minutes du matin. Prieur (de la Marné), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 27 février 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Choudieu. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 26 février 1793. (La Co
      ...
      les esprits de tous les citoyens au degré de perfection qui est nécessaire pour leur bonheur, ét auquel la nature les a destinés. Puisse ce code, législateurs, satisfaire parfaitement, sous vos auspices, aux vues qu'on a inutilement cherché à remplir par les vains efforts de vagues systèmes de philosophie et de prétendus moyens surnaturels qui ne peuvent servir qu'à égarer l'homme de plus en plus.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 28 février 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CEANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures quinze minutes du matin. Prieur (de la Marné), secrétaire, donne lectu
      ...
      es, aux vues qu'on a inutilement cherché à remplir par les vains efforts de vagues systèmes de philosophie et de prétendus moyens surnaturels qui ne peuvent servir qu'à égarer l'homme de plus en plus.
    • Séance du samedi 2 mars 1793

      Séance du samedi 2 mars 1793

      page 526 - 559
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 2 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-ORANGÉ, président. La séance est ouverte à 10 heures et demie du matin. Charlier. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi, 1er mars 1793- (La Convention en adopte ]a rédaction.) Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition de plusieurs c
      ...
      lot, boulanger à Rochefort, offre à la nation, pour les frais de la guerre, sa lettre de maîtrise, déposée au bureau liquidation, sous le n° 41,226. (La Convention accepte ces offrandes avec les plus vifs applaudissements et en décrète la mention honorable au procès-verbal dont un extrait sera envoyé à ceux des,donateurs qui se sont fait connaître.) La séance est levée à 5 heures et demie du soir.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 2 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-ORANGÉ, président. La séance est ouverte à 10 heures et demie du matin. Charlier. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      vifs applaudissements et en décrète la mention honorable au procès-verbal dont un extrait sera envoyé à ceux des,donateurs qui se sont fait connaître.) La séance est levée à 5 heures et demie du soir.
    • Séance du dimanche 3 mars 1793

      Séance du dimanche 3 mars 1793

      page 559 - 580
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche, 3 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures trente-cinq minutes du matin. Choudieu. secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de Garat, ministre de la justice, faisant par intérim les fonctions du ministre de l'intérieur ; il invite la Convention nationale à prendre en con
      ...
      hommes de loi et le désespoir de la bonne foi et de la loyauté. En conséquence, et ne voulant pas m'ériger en commentateur de vos lois, j'en demande à ses organes légitimes l'interprétation claire et précise ; je la demande au nom du bon ordre, de la paix et de l'union des familles, dont ePes ne peuvent jouir si leurs droits respectifs sont équivoques et abandonnés à l'arbitraire. Signé : Duvrac.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche, 3 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures trente-cinq minutes du matin. Choudieu. secrétaire, donne lecture des
      ...
      précise ; je la demande au nom du bon ordre, de la paix et de l'union des familles, dont ePes ne peuvent jouir si leurs droits respectifs sont équivoques et abandonnés à l'arbitraire. Signé : Duvrac.
    • Séance du mardi 5 mars 1793

      Séance du mardi 5 mars 1793

      page 607 - 631
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 5 mars 1793 . Présidence de Dubois-Crancé, président et de Vergniaud, ancien président. Présidence de Dubois-Crancé, président. La séance est ouverte à dix heures 25 minutes du matin. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 2 mars 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Mallarmé. secrétaire, donne lecture de
      ...
      l'avenir présentées, que le comité de législation fasse demain son rapport. (La Convention nationale renvoie la pétition au comité de législation, pour faire son rapport demain matin, et en attendant, décrète qu'il sera sursis à l'exécution du jugement dont il s'agit, et que le présent décret sera à l'instant envoyé au ministre de la justice.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 5 mars 1793 . Présidence de Dubois-Crancé, président et de Vergniaud, ancien président. Présidence de Dubois-Crancé, président. La séance est ouverte à dix heures
      ...
      , décrète qu'il sera sursis à l'exécution du jugement dont il s'agit, et que le présent décret sera à l'instant envoyé au ministre de la justice.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)
    • Séance du mercredi 6 mars 1793

      Séance du mercredi 6 mars 1793

      page 631 - 659
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 6 mars 1793 . présidence de dubois-crancé, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Lecointe-Puyraveau. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 3 mars 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Choudieu. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 4 mars 1793. (La Convention en adopt
      ...
      , devant vous, d'être désormais tous amis, tous parents, tous frères ; nous jurons tous de. n'avoir plus qu'un esprit, qu'une volonté, qu'un désir ; le désir sincère et ardént dfe là chose commune, le désir de la République. Nous jurons tous.de la servir congr tamment et dé toutes nos forces. Nous jurons tous de combattre et de mourir, s'il le faut, pour elle, pour son bonheur et pour sa gloire. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 6 mars 1793 . présidence de dubois-crancé, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Lecointe-Puyraveau. secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      désir de la République. Nous jurons tous.de la servir congr tamment et dé toutes nos forces. Nous jurons tous de combattre et de mourir, s'il le faut, pour elle, pour son bonheur et pour sa gloire. »
    • Séance du jeudi 7 mars 1793, au matin

      Séance du jeudi 7 mars 1793, au matin

      page 659 - 691
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 7 mars 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE DTTBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures quarante-cinq minutes du matin. Charlier. secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du (procureur général syndic du département des Ardennes, qui annonce que l'évêque Philbert, de ce département, mandé à la barre par un dé
      ...
      approvisionnements, et encourager tous les Français à se réunir pour venger les injures faites par un tyran à la nation française. »" - (La Convention adopte à l'unanimité ce projet de décret, au milieu des plus vifs applaudissements. Elle ordonne ensuite l'impression du rapport et l'envoi aux départements et aux armées, en tête du décret. ) (La séance est levée à quatre heures et demie du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 7 mars 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE DTTBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures quarante-cinq minutes du matin. Charlier. secrétaire, donne lec
      ...
      ieu des plus vifs applaudissements. Elle ordonne ensuite l'impression du rapport et l'envoi aux départements et aux armées, en tête du décret. ) (La séance est levée à quatre heures et demie du soir.)
    • Séance du mercredi 20 février 1793

      Séance du mercredi 20 février 1793

      page 25 - 52
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 20 février 1793 . PRÉSIDENCE DE BBÉABD, président. La séance est ouverte à dix heures onze minutes du matin. Choudieu. secrétaire, donne lecture du procès-verbal ae la séance du samedi, 16 février 1793. Prieur (de la Marne), secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : (La Convention en adopte la rédaction.) ' 1° Lettre du citoyen
      ...
      le monétaire reparaissant et circulant comme il y a cinq ans, le Gouvernement serait obligé de retirer du commerce tous les assignats, "non seulement depuis 10 sols jusqu'à 50 livres, mais même successivement ceux depuis ,50 livres jusqu'à 200 livres. Puissions-nous parvenir bientôt à cette époque désirable,, qui rendra la République Française aussi florissante que ses armes sont vie-' torieuses.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 20 février 1793 . PRÉSIDENCE DE BBÉABD, président. La séance est ouverte à dix heures onze minutes du matin. Choudieu. secrétaire, donne lecture du procès-verba
      ...
      ssivement ceux depuis ,50 livres jusqu'à 200 livres. Puissions-nous parvenir bientôt à cette époque désirable,, qui rendra la République Française aussi florissante que ses armes sont vie-' torieuses.
    • Séance du vendredi 8 mars 1793

      Séance du vendredi 8 mars 1793

      page 691 - 722
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 8 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE GENSONNÉ, président« La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre des citoyens libres de Clermont-Ferrand, département du Puy-de-Dôme, qui annoncent qu'ils ont envoyé deux députes auprès des commissaires envoyés par la
      ...
      n. Pânis' ; Barras.. Gàrran-dé-Coulôn :Masuyer. Romrne ;; Anthoine. Louis-; Couppé (Côtes-du-iNord). Thirion; Sallengros. Dumont (f/e la Somme) ; Deville. Ehrmann ; Nfocho. Bo.; Lacoste. Duroy ; Moreau. Delbrel ; Cavaignac. Ingrand ; Sautayrav Delecloy ; Audrein^. Fabre (de l'Hérault) ; Beffroy Rissy ; Au guis. Mailhe ; Lindetï (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.) FIN DU TOME LIX.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 8 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE GENSONNÉ, président« La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture des lettr
      ...
      u. Delbrel ; Cavaignac. Ingrand ; Sautayrav Delecloy ; Audrein^. Fabre (de l'Hérault) ; Beffroy Rissy ; Au guis. Mailhe ; Lindetï (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.) FIN DU TOME LIX.
  • Tome 60 : Du 9 au 30 mars 1793 8 results
    • Séance du lundi 18 mars 1798

      Séance du lundi 18 mars 1798

      page 264 - 300
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 18 mars 1798 . PRÉSIDENCE DE GENSONNÉ, président. La séance est ouverte à 10 heures et demie du matin. Isnard , secrétaire, donne lecture du procès verbal de la séance du jeudi 14 mars 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Grangeneuve , secrétaire, donne lecture du procès - verbal de la séance uu vendredi 15 mars 1793' (1). (La Convention en adopte la ré
      ...
      une correspondance suivie sur tous les objets du service. Soyez assurés, citoyens nos collègues, que nous ne perdrons pas de vue cette intéressante cité où nous reviendrons exercer de nouveau la plus active surveillance dès que nous aurons visité les frontières d'Espagne. ( Nous vous saluons bien cordialement. Les commissaires de la Convention nationale: « Signé : Rouyer ; Brunel et Le Tourneur. »
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 18 mars 1798 . PRÉSIDENCE DE GENSONNÉ, président. La séance est ouverte à 10 heures et demie du matin. Isnard , secrétaire, donne lecture du procès verbal de la séa
      ...
      active surveillance dès que nous aurons visité les frontières d'Espagne. ( Nous vous saluons bien cordialement. Les commissaires de la Convention nationale: « Signé : Rouyer ; Brunel et Le Tourneur. »
    • Séance du mardi 19 mars 1793

      Séance du mardi 19 mars 1793

      page 300 - 332
      CONVENTION NATIONALE Séance du mardi 19 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE GENSONNÉ, président, La séance est ouverte à 10 heures 12 minutes du matin. Mallarmé, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 18 mars 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Isnard, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Adresse des membres composant la société des A
      ...
      te loi. (La Convention adopte la proposition de Chabot.) Monmayou. Je demande, qu'après sa rédaction définitive, ce décret soit porté par des courriers extraordinaires dans tous les départements de la République. (La Convention adopte cette nouvelle proposition et ajourne au lendemain la lecture définitive du projet de décret.) (La séance est levée à quatre heures cin-quante-cinq minutes du soir.)
      CONVENTION NATIONALE Séance du mardi 19 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE GENSONNÉ, président, La séance est ouverte à 10 heures 12 minutes du matin. Mallarmé, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      République. (La Convention adopte cette nouvelle proposition et ajourne au lendemain la lecture définitive du projet de décret.) (La séance est levée à quatre heures cin-quante-cinq minutes du soir.)
    • Séance du mercredi 20 mars 1793

      Séance du mercredi 20 mars 1793

      page 332 - 361
      CONVENTION NATIONALE Séance du mercredi 20 mars 1793 , Présidence de Gensonné, président. La séance est ouverte à neuf heures douze minutes du matin. Isnard, secrétaire. donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 19 mars 1793. (La Convention adopte cette rédaction.) Grangeneuve, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition du citoyen Gloiseaû, sur q
      ...
      ésident ; J. L. Brousse, Germain Garnier , Demeunier , Davous. Certifié) conforme à la minute remise au bureau de l'enregistrement, le 23 avril 1792, et qui demeure au secrétariat du département. A Paris, le 13 novembre 1792 , A Paris, l'an Ier de la République. le 24 avril 1792 . Signé : Blondel. Le ministre de la guerre, Signé: Pache. Pour copie conforme, Le ministre de la guerre. Signé : Pache.
      CONVENTION NATIONALE Séance du mercredi 20 mars 1793 , Présidence de Gensonné, président. La séance est ouverte à neuf heures douze minutes du matin. Isnard, secrétaire. donne lecture du procès-verbal
      ...
      ris, le 13 novembre 1792 , A Paris, l'an Ier de la République. le 24 avril 1792 . Signé : Blondel. Le ministre de la guerre, Signé: Pache. Pour copie conforme, Le ministre de la guerre. Signé : Pache.
    • Séance du samedi 9 mars 1798, au soir

      Séance du samedi 9 mars 1798, au soir

      page 16 - 25
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 9 mars 1798 , au soir PRÉSIDENCE DE RABATJT SAINT-ÉTIENNE, ancien président. La séance est ouverte à sept heures du soir. Une députation des citoyens de la section du Mail est admise à la barre. L'orateur de la députation annonce que cette section a fourni le nombre d'hommes qui lui était demandé, et proteste que les citoyens qui composent cette section feront
      ...
      Lachaux, Léonard Bourdon, Jean-Bon-Saint-Andréj Paganel, Servière. Choudièu, Le Garpentier, Thuriot, Roux-Fazillac, Esnûe de la Vallée, Levasseur (de la Meurthe), Siblot, Reverchon, Carra, Richard, Levasseur (de la Sarthe), Tallien, Pocholle, Mauduyt, Auguis, Saladin, Barras, Despinassy, Fayau, Piorrv, Bordas, Perrin (des Vosges), Turreau-Li nières. (La séance est levée à une heure après mi-nuit.)
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 9 mars 1798 , au soir PRÉSIDENCE DE RABATJT SAINT-ÉTIENNE, ancien président. La séance est ouverte à sept heures du soir. Une députation des citoyens de la section
      ...
      vasseur (de la Sarthe), Tallien, Pocholle, Mauduyt, Auguis, Saladin, Barras, Despinassy, Fayau, Piorrv, Bordas, Perrin (des Vosges), Turreau-Li nières. (La séance est levée à une heure après mi-nuit.)
    • Séance du dimanche 10 mars 1793

      Séance du dimanche 10 mars 1793

      page 26 - 71
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 10 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE GÉNSONNÉ, président, et DE DÊLÀCROIX, anèien président. PRÉSIDENCE DE GENSONNÊ, président. _ Là séance est ouverte à dix heures tfèhte-cinq minutes du matin. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 9 mars 1793, au soir. (La Convention én adopte la rédaction.) Mallarmé, secrétaire, do
      ...
      op longtemps la sclératesse a insulté à l'impuissance des lois ; trop longtemps le peuple a été victime de la perfidie et de l'oppression. Il faut que la souveraineté soit respectée, que tous les machina-teurs qui ourdissent dans l'ombre leurs trames liberticides, soient frappés d'épouvante, et qu'enfin le règne des lois puisse s'établir sur un sol purgé de toutes les émanations cadavéreuses de la
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 10 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE GÉNSONNÉ, président, et DE DÊLÀCROIX, anèien président. PRÉSIDENCE DE GENSONNÊ, président. _ Là séance est ouverte à dix heures tfèh
      ...
      ina-teurs qui ourdissent dans l'ombre leurs trames liberticides, soient frappés d'épouvante, et qu'enfin le règne des lois puisse s'établir sur un sol purgé de toutes les émanations cadavéreuses de la
    • Séance du lundi 11 mars 1793, au soir

      Séance du lundi 11 mars 1793, au soir

      page 96 - 101
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 11 mars 1793 , au soir. PRÉSIDENCE DE BRBARD, ancie.n président. La séance est ouverte à sept heures et demie du soir. Julien (de Toulouse, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition de la citoyenne Gavet, mère de ce généreux citoyen, qui perdit la vie, ainsi que Maréchal, son ami, pour arracher au naufrage les malheureu
      ...
      iot.) Le Président . - Je consulte la Convention pour savoir si, à cette heure avancée de la nuit, elle désire admettre encore des pétitionnaires à la barre. (La Convention décrète que lès pétitionnaires qui n'ont pu être entendus à cette séance seront admis à la séance du soir de mercredi.) (La séance est levée à minuit cinq minutes.) (1)Aichives nationales, Carton C 249, chemise 384, pièce no 4.
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 11 mars 1793 , au soir. PRÉSIDENCE DE BRBARD, ancie.n président. La séance est ouverte à sept heures et demie du soir. Julien (de Toulouse, secrétaire, donne lectur
      ...
      res qui n'ont pu être entendus à cette séance seront admis à la séance du soir de mercredi.) (La séance est levée à minuit cinq minutes.) (1)Aichives nationales, Carton C 249, chemise 384, pièce no 4.
    • Séance du mardi 12 mars 1793

      Séance du mardi 12 mars 1793

      page 102 - 142
      CONVENTION NATIONALE Séance du mardi 12 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE GENSONNÉ, président. La Béance est ouverte à dix heures trois quarts du matin. Charlier . secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 9 mars 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Guyton-Morveau , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : Ie Lettre de Lebrun, ministre des af
      ...
      aise. « Signé à Voriginal : Mourraille, maire ; J.-J. Corail, officier municipal; SespTres ; Bertrand, officier municipal ; Robert , officier municipal ; Vitaud , officier municipal ; Gabriel, officier municipal; Baudouin, officier munici-pal;\-.mGt,ki>'E,officier municipal; Audibert, officier municipal ; Boyer , officier municipal ; Albrony. » Pour copie conforme à l'original : « Signé : Monge. »
      CONVENTION NATIONALE Séance du mardi 12 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE GENSONNÉ, président. La Béance est ouverte à dix heures trois quarts du matin. Charlier . secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      r municipal; Baudouin, officier munici-pal;\-.mGt,ki>'E,officier municipal; Audibert, officier municipal ; Boyer , officier municipal ; Albrony. » Pour copie conforme à l'original : « Signé : Monge. »
    • Séance du mercredi 13 mars 1793

      Séance du mercredi 13 mars 1793

      page 143 - 187
      CONVENTION NATIONALE Séance du mercredi 13 mars 1793 . présidence de gensonné, président et de Guadet, ancien président. présidence de gensonné, président. Là séance est ouverte à 10 h. É2 du matin. Guyton-Morveau , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 12 mars 1793, moins la partie dont l'Assemblée avait décrété la veille l'impression et qui est réservée pour être lue au
      ...
      ire, dont nous faisons usage pour les actes de souveraineté, jusqu'à ce que les sceaux du royaume, détruits par les factieux, aient été rétablis, et sous le contreseing des ministres d'Etat, les maréchaux de Broglie et de Castries. Ce 28 janvier 1793, et du règne du roi, le premier. « Signé : Louis-Stanislas-Xavier. « Par le régent de France, le maréchal duc de Broglie ; et maréchal de Castries. »
      CONVENTION NATIONALE Séance du mercredi 13 mars 1793 . présidence de gensonné, président et de Guadet, ancien président. présidence de gensonné, président. Là séance est ouverte à 10 h. É2 du matin. Gu
      ...
      haux de Broglie et de Castries. Ce 28 janvier 1793, et du règne du roi, le premier. « Signé : Louis-Stanislas-Xavier. « Par le régent de France, le maréchal duc de Broglie ; et maréchal de Castries. »
  • Tome 62 : Du 13 au 19 avril 1793 1 result
    • Séance permanente du samedi 18 avril 1798

      Séance permanente du samedi 18 avril 1798

      page 1 - 75
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du samedi 18 avril 1798. PRÉSIDENCE DE THUBIOT vice-président. La séance est reprise à dix heures cinq minutes du matin. Sergent (1). Je demande qu'on fasse imprimer et distribuer aux armées toutes les lettres de Dumouriez dans lesquelles ce traître a indignement accusé les soldats d'être des lâches, des brigands et des assassins. Elles contrastent avec le dé
      ...
      rdollin (Basses-Alpes). Vergniaud (Gironde). Vermon (Ardennes). Vernerey (Doubs). Vlllers (Loire-Inférieure). Vinet (Charente-Inférieure). Vitet (Rhône-et-Loire), Voulliuid (Gard). Wandelaineoiirt (Haute-Marne). Yger (Seine-Inférieure). Ysabeau (Indre-et-Loire), NON MENTIONNÉS : Bertrand (Cantal) (1). Blaviel (Lot) (2). Chambon-Latour (Gard) (3). Mallet (Nord) (4). Villetard-Prunières (Tonné) (5),
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du samedi 18 avril 1798. PRÉSIDENCE DE THUBIOT vice-président. La séance est reprise à dix heures cinq minutes du matin. Sergent (1). Je demande qu'on fasse impr
      ...
      ute-Marne). Yger (Seine-Inférieure). Ysabeau (Indre-et-Loire), NON MENTIONNÉS : Bertrand (Cantal) (1). Blaviel (Lot) (2). Chambon-Latour (Gard) (3). Mallet (Nord) (4). Villetard-Prunières (Tonné) (5),