Results in Volume 12

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-0213 hits on 1790-035 hits on 1790-041 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 19 results
Results sorted by date, ascending

Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

Séance du jeudi 11 mars 1790, au matin

page 115 - 135
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. l'abbé de montesquiqu. Séance du jeudi 11 mars 1790 , au matin, (l)„ M. le Président ouvre la séance à 9 heures du matin. M. Merlin , L'un de MM. Les secrétaires, donne lecture de la séance du mardi soir, 9 mars. M. Guillaume , autre secrétaire, fait lecture du procès-verbal de.la, séance d'hier. (1) Cette séance est incomplète au Maniteur. Il ne s'élève aucune
...
par quel- que obstacle, ou quelque événement inattendu, il se trouvait encore du déficit, il y sera pourvu par la caisse de l'extraordinaire. Le rapport de M. Dupont (de Nemours) est fréquemment applaudi. L'Assemblée en ordonne l'impression et la distribution préalablement à toute discussion. M. le Président lève la séance à trois heures et demie, après avoir indiqué celle du soir pour six heures.
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. l'abbé de montesquiqu. Séance du jeudi 11 mars 1790 , au matin, (l)„ M. le Président ouvre la séance à 9 heures du matin. M. Merlin , L'un de MM. Les secrétaires,
...
udi. L'Assemblée en ordonne l'impression et la distribution préalablement à toute discussion. M. le Président lève la séance à trois heures et demie, après avoir indiqué celle du soir pour six heures.

Séance du dimanche 14 mars 1790

Séance du dimanche 14 mars 1790

page 162 - 169
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU Séance du dimanche 14 mars 1790 . M. le Président puvre la séance à 11 heures du matin. M. le comte d'Alençon , député suppléant du bailliage de Toul, est adtqia à remplacer îu. IÎ3 comte de Renel, démissionnàîre. M, le comte; d'AIepgon prête le serment civique, M, l'abbé Grégoire , président du comité des rappQrts, que ce comité est surch
...
et les droi ts de traite sur les sels destinés à la consommation des départements anciennement connus sous le nom de provinces franches et de provinces rédimées, seront supprimés à compter du premier avril prochain. » M. le Président. L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour procéder à un second tour de scrutin pour l'élection de son président. (La séance est levée à deux heures et demie.)
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU Séance du dimanche 14 mars 1790 . M. le Président puvre la séance à 11 heures du matin. M. le comte d'Alençon , député suppléant du bailliage
...
avril prochain. » M. le Président. L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour procéder à un second tour de scrutin pour l'élection de son président. (La séance est levée à deux heures et demie.)

Séance du lundi 15 mars 1790

Séance du lundi 15 mars 1790

page 169 - 188
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du lundi 15 mars 1790 (1). M. l'abbé de Montesquiou , président, ouvre la séance à 9 heures et demie du matin. Un de M M.'les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Il ne s'élèvé aucune réclamation. M. le Président annonce que par le résultat du scrutin d'hier, M. Rabaud de Saint-Etienne a été élu préside
...
onds: L'impérieuse nécessité d'apporter le plus prompt remède aux maux qui, sans la sagesse des décrets du 19, eussent été inévitables," les a fait consentir, ces décrets, par l'Assemblée nationale. Mais ce qu'il en coûtera au gouvernement pour leur exécution, prouve, jusqu'à l'évidence, le besoin indispensable de ramener lçs recettes et les dépenses de l'Etat à des combinaisons moins compliquées.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du lundi 15 mars 1790 (1). M. l'abbé de Montesquiou , président, ouvre la séance à 9 heures et demie du matin. Un de M M.'les secré
...
ais ce qu'il en coûtera au gouvernement pour leur exécution, prouve, jusqu'à l'évidence, le besoin indispensable de ramener lçs recettes et les dépenses de l'Etat à des combinaisons moins compliquées.

Séance du lundi 16 mars 1790, au matin

Séance du lundi 16 mars 1790, au matin

page 188 - 197
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rabaud de saint-étienne. Séance du lundi 16 mars 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mougins de Roquefort , Vun de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Millon de Montherlan fait une réclamation au sujet de l'article du décret sur les droits féodaux dans lequel il est question delà manière
...
discussion sera nécessairement longue ; vous ne pourriez jamais décider aujourd'hui la question, et vous avez quinze membres à nommer pour le comité des rapports ; je demande que la séance soit levée. M. le Président. L'ordre du jour de la séance de ce soir, qui s'ouvrira à 6 hèures, sera la suite de la discussion du projet de décret relatif aux lettres de cachet. (La séance est levée à 4 heures.)
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rabaud de saint-étienne. Séance du lundi 16 mars 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mougins de Roquefort , Vun de MM. les secrét
...
M. le Président. L'ordre du jour de la séance de ce soir, qui s'ouvrira à 6 hèures, sera la suite de la discussion du projet de décret relatif aux lettres de cachet. (La séance est levée à 4 heures.)

Séance du mercredi 17 mars 1790

Séance du mercredi 17 mars 1790

page 205 - 212
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du mercredi 17 mars 1790 (1). " La séance est ouverte à dix heures et demie. M. le marquis de Bonnay , Vun de MM. les secrétaires, fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier matin. Il ne s'élève pas de réclamation. Un membre demande qu'à l'avenir l'ouverture de la séance soit indiquée pour huit heures du matin, afin que le
...
, sous l'inspection desdits commissaires, les municipalités qui acquerront lesdits biens domaniaux et ecclésiastiques seront tenues de mettre sans retard lesdits biens en vente au plus offrant et dernier enchérisseur, dans les délais prescrits, dès le moment qu'il se présentera quelque acquéreur qui les portera au prix fixé par l'estimation des experts. > M. le Président lève la séance à 4 heures.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du mercredi 17 mars 1790 (1). " La séance est ouverte à dix heures et demie. M. le marquis de Bonnay , Vun de MM. les secrétaires,
...
ier enchérisseur, dans les délais prescrits, dès le moment qu'il se présentera quelque acquéreur qui les portera au prix fixé par l'estimation des experts. > M. le Président lève la séance à 4 heures.

Séance du jeudi 18 mars 1790, au matin

Séance du jeudi 18 mars 1790, au matin

page 212 - 219
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ËTIENNE. Séance du jeudi 18 mars 1790 , aumatin. (1). M. Fréteau , ancien président, occupe d'abord le fauteuil et ouvre la séance à 9 heures précises du matin. M. Gossin , l'un de MM. les secrétaires, fait la lecture de plusieurs adresses d'adhésion et de fé-licitation : 1® De la municipalité de Cany au pays de Caux; 2° De celle de la ville de
...
es échus et a échoir, du prix de l'adjudication faite en 1788, du bois du chapitré de la même ville, jusqu'à la concurrence-d'une Somme de 40,000 livres; M. le garde des sceaux prévient aUssi M. le président que 8a Majesté a donné des ordres pour la prompte exécutibh du décret relatif aUx commissions nécessaires pour la confection dés rôles des tailles. La séance est levée à trois heures et demie.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ËTIENNE. Séance du jeudi 18 mars 1790 , aumatin. (1). M. Fréteau , ancien président, occupe d'abord le fauteuil et ouvre la séance à 9 heures préci
...
ésident que 8a Majesté a donné des ordres pour la prompte exécutibh du décret relatif aUx commissions nécessaires pour la confection dés rôles des tailles. La séance est levée à trois heures et demie.

Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

Séance du samedi 20 mars 1970, au matin

page 258 - 264
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rabaud de saint-étienne. Séance âu samedi 20 mars 1970 , au matin (1). M. Fréteau , ex-président, ouvre la séance à 9 heures précises du matin. La salle est fort peu garnie. M. le Président , pour occuper lés premiers instants* fait donner lecture de quelques adresses. Les citoyens de Bordeaux témoignent) de la manière la plus énergique, la reconnaissance dont
...
accordées à Chartier, ont été scellées le 23 octobre, et entérinées au bailliage de Beauvais, dans le courant de novembre; qu'il doit croire dès lors que ce malheureux a sa liberté, et qu'il va donner les ordres les plus positifs pour que sa détention ne soit pas prolongée. M. le Président lève la séance à 3 heures. L'Assemblée se retire dans ses bureaux pour procéder à l'élection de commissaires.
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rabaud de saint-étienne. Séance âu samedi 20 mars 1970 , au matin (1). M. Fréteau , ex-président, ouvre la séance à 9 heures précises du matin. La salle est fort p
...
les ordres les plus positifs pour que sa détention ne soit pas prolongée. M. le Président lève la séance à 3 heures. L'Assemblée se retire dans ses bureaux pour procéder à l'élection de commissaires.

Séance du dimanche 21 mars 1790

Séance du dimanche 21 mars 1790

page 288 - 293
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RARAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du dimanche 21 mars 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à onze heures du matin. M. Gossin , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 19 mars. Ce procès-verbal est adopté. M. Guillaume , autre secrétaire, lit le procès-verbal de la séance du 20 mars au matin. M. Voidel demande un changement dans la rédactio
...
travail, soit de ceux qui leur ont été renvoyés, selon l'ordre de leur importance, non pour en faire lecture à l'Assemblée, mais pour être imprimés et distribués aux députés dans leur domicile. « 7° Aucune députation ne sera reçue que dans les séances du soir. « 8° Dans aucun cas, l'Assemblée ne lèvera la séance, que M. le président ne l'ait prononcé.» La séance est levée à trois heures un quart.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RARAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du dimanche 21 mars 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à onze heures du matin. M. Gossin , secrétaire, donne lecture du proc
...
Aucune députation ne sera reçue que dans les séances du soir. « 8° Dans aucun cas, l'Assemblée ne lèvera la séance, que M. le président ne l'ait prononcé.» La séance est levée à trois heures un quart.

Séance du lundi 22 mars 1790

Séance du lundi 22 mars 1790

page 293 - 307
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du lundi 22 mars 1790 (l). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. . M. Merlin , autre secrétaire, lit le procès-ver-bal de la séance du soir du samedi 20 mars. Il ne se produit aucune réclamation. M. le marquis de Bonnay fait la lecture
...
.................livr£s* } Bénéfice sur 1788.............................. Ea 1290, elles ne coûtent, en vertu des décrets, que....... 2.060.000 — j [ Le plan proposé réduirait la dépense à.................... 600.000 - | Bénéfice sur les décrets du mois de juin dernier. faisant par tête, Livres. 20.000 20.000 20.000 3.438.566 livres. 1.460.000 — > CA tfi o> 3 £ cd S p > K TJ > F* ES & K (/s t® CD
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du lundi 22 mars 1790 (l). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , secrétaire, donne lecture du procès
...
......... 600.000 - | Bénéfice sur les décrets du mois de juin dernier. faisant par tête, Livres. 20.000 20.000 20.000 3.438.566 livres. 1.460.000 — > CA tfi o> 3 £ cd S p > K TJ > F* ES & K (/s t® CD

Séance du vendredi 26 mars 1790

Séance du vendredi 26 mars 1790

page 357 - 363
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rabaud de saint-étienne. Séance du vendredi 26 mars 1790 (1). ; M. le Président ouvre la séance à 9 heures précises du matin. L'Assemblée ne se trouve pas en nombre pour délibérer. M. le marquis de Bonnay , secrétaire, fait lecture de diverses adresses dont la teneur suit: Adresse de la ville de Marseille, qui présente à l'Assemblée nationale l'hommage de sa vi
...
ze jours. Ces deux congés sont accordés sans opposition. M. le Président. La séance de demain s'ouvrira à 9 heures conformément à votre décret du 2i de ce mois. L'ordre du jour sera: 1° la suite de la discussion du projet de décret du comité des finance? sur la contribution patriotique dp quart des revenus ; 2° le rapport de§ douze commissaires aux assignats. (La séanee est levée à quatre heures»)
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rabaud de saint-étienne. Séance du vendredi 26 mars 1790 (1). ; M. le Président ouvre la séance à 9 heures précises du matin. L'Assemblée ne se trouve pas en nombr
...
discussion du projet de décret du comité des finance? sur la contribution patriotique dp quart des revenus ; 2° le rapport de§ douze commissaires aux assignats. (La séanee est levée à quatre heures»)