Results in Volume 20

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-093 hits on 1790-1013 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 16 results
Results sorted by date, ascending

Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

page 128 - 140
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du samedi 30 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Regnault , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi soir, 28 de ce mois. M. Durand-Maillane , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier 29 octobre. Ces procès-verbaux sont adoptés. M. Bouche Monsieur le président, je suis
...
crimes commis à Belfort, lui seront présentées, pour, après les avoir examinées, et s'être assurée des crimes et des circonstances qui les accompagnent, statuer sur le sort des régiments de Lauzun et de Liégeois; « Ordonne que son président se retirera par devers le roi, pour le prier de donner des ordres pour l'exécution du présent décret. » M. le Président lève la séance à quatre heures du soir.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du samedi 30 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Regnault , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
...
de Liégeois; « Ordonne que son président se retirera par devers le roi, pour le prier de donner des ordres pour l'exécution du présent décret. » M. le Président lève la séance à quatre heures du soir.

Séance du jeudi 4 novembre 1790, au soir

Séance du jeudi 4 novembre 1790, au soir

page 266 - 274
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de M. Barnave, président, et de M. merlin, viee-prêsident, Séance du jeudi 4 novembre 1790 , ou soir (1). La séance est ouverte à 6 heures pt fjemie du sp|r par |a lecture çje| adresses suivantes ; Adresse de félicitation et dévouement de la société dos Ànais ne la Ç|onstij;ùtion de la ville de Rennes. Elle qemande que les séances' des as-semblées administratives soi
...
e composition de cet établissement que dépendra le succès de vos vues. Je prends la liberté, Messieurs, de vous présenter ce projet uniquement pour servir de canevas aux lois salutaires que le bonheur, la; prospérité et la gloire de l'empire des Français sollicitent de votre sagesse et de votre patriotisme. Et je conclus à ce que le projet du comité des finances soit renvoyé au comité d'éducation.
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de M. Barnave, président, et de M. merlin, viee-prêsident, Séance du jeudi 4 novembre 1790 , ou soir (1). La séance est ouverte à 6 heures pt fjemie du sp|r par |a lectu
...
, la; prospérité et la gloire de l'empire des Français sollicitent de votre sagesse et de votre patriotisme. Et je conclus à ce que le projet du comité des finances soit renvoyé au comité d'éducation.

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 288 - 309
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du samedi 6 novembre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. L'Assemblée renvoie aux comités réunis des (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. domaines, d'agriculture et du commerce, une pétition de dix-sept communautés du département de la Marne qui réclament contre la spoliation d'une propriété en nature de marais
...
e VAssemblée nationale et procureur général-syndic du département de Corse. A Paris, 2 novembre 1790 . (1) J'oublie d'observer qu'il n'y a pas une place forte en Corse qui ne soit entièrement et exclusivement occupée par des troupes de ligne, avec qui les habitants vivent dans la plus parfaite intelligence. Je m'en rapporte au témoignage du ministre de la guerre; et certes, il ne sera pas suspect.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du samedi 6 novembre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. L'Assemblée renvoie aux comités réunis des (1) Cette séance es
...
sivement occupée par des troupes de ligne, avec qui les habitants vivent dans la plus parfaite intelligence. Je m'en rapporte au témoignage du ministre de la guerre; et certes, il ne sera pas suspect.

Séance du lundi 8 novembre 1790

Séance du lundi 8 novembre 1790

page 314 - 329
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. seané du lundi 8 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 6 no? vembre au soir. M. Coroller , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier dimanche. Ces procès-verbaux sont adoptés. M. Richard député du département de Rhône-et-Loire, notifie qu'il est de r
...
ecrétaire de l'Assemblée, envoie sa démission fondée, dit-il, sur des raisons de santé et d'inexpérience. L'Assemblée passe à l'ordre du jour. Sur le rapport de M. de La Rochefoucauld, l'Assemblée rend ensuite quatre décrets, portant vente de biens nationaux aux quatre municipalités de Chartres, de Saint-Aubin, de Saint-Jean de Beauregard et de Massy. M. le Président lève la séance à trois heures.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. seané du lundi 8 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 6 no?
...
d ensuite quatre décrets, portant vente de biens nationaux aux quatre municipalités de Chartres, de Saint-Aubin, de Saint-Jean de Beauregard et de Massy. M. le Président lève la séance à trois heures.

Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

page 329 - 340
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chasset. Séance du mardi 9 novembre 1790 , au matin {1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Brostaret secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Gossin rapporteur du comité de Constituai) Cette séance est incomplète au Moniteur. tion propose deux décrets, dont il donne les motifs ainsi qu'il suit : L'Assemblée nati
...
: elle supplie l'Assemblée de vouloir bien ordonner que les six divisions des électeurs se réuniront en commun pour vérifier leur pouvoir et remplir les fonctions qui leur sont attribuées par la Constitution. M. le Président répond que l'Assemblée s'occupera de cette pétition. L'Assemblée décide que le rapport en sera fait demain à deux heures (1). . (La séance est levée à trois heures et demie.)
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chasset. Séance du mardi 9 novembre 1790 , au matin {1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Brostaret secrétaire, donne lecture du procès-ve
...
titution. M. le Président répond que l'Assemblée s'occupera de cette pétition. L'Assemblée décide que le rapport en sera fait demain à deux heures (1). . (La séance est levée à trois heures et demie.)

Séance du mercredi 10 novembre 1790

Séance du mercredi 10 novembre 1790

page 349 - 369
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du mercredi 10 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. M. d'Elbecq , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier au soir. Ces procès-verbaux sont adoptés. M. le Président fait donner lecture d'une lettre à lui adressée par-M
...
re et pour le service de M. le garde des sceaux, il n'en reste pas à l'imprimerie royale un seul exemplaire. Je supplie M. Voidel d'être persuadé de tout le regret de ne pouvoir le satisfaire. Signé : ANISSON-DUPERRON. Paris, le 15 novembre 1790. Gertifié conforme à l'original, déposé au comité des recherches de l'Assemblée nationale. Signé : Richard, secrétaire-commis. Paris, le 15 novembre 1790.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du mercredi 10 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la sé
...
ANISSON-DUPERRON. Paris, le 15 novembre 1790. Gertifié conforme à l'original, déposé au comité des recherches de l'Assemblée nationale. Signé : Richard, secrétaire-commis. Paris, le 15 novembre 1790.

Séance du samedi 13 novembre 1790, au matin

Séance du samedi 13 novembre 1790, au matin

page 403 - 414
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chasset. Séance du samedi 13 novembre 1790 , au matin [ 1). La séance est ouverte à neuf heures et demie. M. Coroller secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du Jeudi 11 novembre.— Il représente (que, dans cette séance, l'Assemblée a oublié, lors de sa délibération sur l'affaire de M. de Keatiog., de statuer sur un amendement de M. Merlin, tenda
...
nvient que vous ne preniez pas de semblables délibérations dans l'émotion où vous êtes. M. l'abbé Maury J'apprends que l'ordre est rétabli. (On applaudit, et on entend au milieu des applaudissements ces mots ;* C'était donc un piège que vous raous tendiez ?) M. le Président Le peuple s'était emparé de la maison ; il en est sorti, et tout est culme en ce moment (La séance e6t levée à trois heures.)
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chasset. Séance du samedi 13 novembre 1790 , au matin [ 1). La séance est ouverte à neuf heures et demie. M. Coroller secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
...
es mots ;* C'était donc un piège que vous raous tendiez ?) M. le Président Le peuple s'était emparé de la maison ; il en est sorti, et tout est culme en ce moment (La séance e6t levée à trois heures.)

Séance du samedi 13 novembre 1790, au soir

Séance du samedi 13 novembre 1790, au soir

page 414 - 423
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chasset. Séance du . samedi 13 novembre 1790 , au soir (i). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait un énoncé des adresses ainsi qu'il suit : (1) Cette séance est incomplète an Moniteur. Adresse de félicitation, adhésion et dévouement de la société des amis de ia Constitution du Buxy, district de Chalon-sur-Saône : el
...
section de la Croix-Rouge; il a pour objet de supplier l'Assemblée nationale de prendre dans sa sagesse les mesures qu'elle croira nécessaires pour faire cesser les alarmes des citoyens sur les funestes effets du dtlel. Cette pétition est rertvoyée au comité de Constitution, ainsi que celles de la municipalité de Paris et du bataillon de Bonne-Nouvelle. (La séance est levée à dix heures et demie 0
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chasset. Séance du . samedi 13 novembre 1790 , au soir (i). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait un énoncé des adres
...
es effets du dtlel. Cette pétition est rertvoyée au comité de Constitution, ainsi que celles de la municipalité de Paris et du bataillon de Bonne-Nouvelle. (La séance est levée à dix heures et demie 0

Séance du vendredi 19 novembre 1790

Séance du vendredi 19 novembre 1790

page 534 - 547
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du vendredi 19 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. MM. les secrétaires donnent lecture des procès* verbaux des deux séances de la veille. Ces procès-verbaux sont adoptés. M. Gillet-Lajacqueminière , membre du comité de commerce, au nom de ce comité et de ceux des finances et d'imposition fait un court rapport e
...
l'Assemblée nationale, faire réussir ces utiles projets, et l'on ne doit pa^ doute? que l'envie de servir l'humanité ne les lui fasse incessamment employer. Il n'est point d'ailleurs d'objet qui doive plus intéresser les représentants de la commune que la çontipuatiQU des secours qui maintiennent l'existence des hôpitaux de la capitale, et qui contribuent à y entreteqjr l ordre et la tranquillité.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du vendredi 19 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. MM. les secrétaires donnent lecture des procès* verbaux des d
...
plus intéresser les représentants de la commune que la çontipuatiQU des secours qui maintiennent l'existence des hôpitaux de la capitale, et qui contribuent à y entreteqjr l ordre et la tranquillité.

Séance du samedi 20 novembre 1790, au soir

Séance du samedi 20 novembre 1790, au soir

page 555 - 589
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chasset. Séance du samedi 20 novembre 1790 , au soir(l). La séance est ouverte à six heures du soir. M. d'Elbhecq , secrétaire, ddntie lecture des adresses suivantes : Adresses des juges du tribunal du district de Pont-l'Evêque et de celui du district dé Rhetel, qui. avant de commencer leurs fonctions, présentent à l'Assethblée nationale le tribut de ieut admir
...
uveau bienfait, Nos Seigneurs, vous mériterez de plus en plus la reconnaissance et les bénédictions de tous les sujets d'un Empire dont vous êtes les régénérateurs. Fait et délibéré par l'assemblée des maîtres de poste, ce 18 novembre 1790. Petit, maître de poste à Saint-Germain, président. Langlet (Augustin), maître de poste de Guviliy, vice-président. Drely, maître de poste d'Angers, secrétaire.
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chasset. Séance du samedi 20 novembre 1790 , au soir(l). La séance est ouverte à six heures du soir. M. d'Elbhecq , secrétaire, ddntie lecture des adresses suivant
...
s maîtres de poste, ce 18 novembre 1790. Petit, maître de poste à Saint-Germain, président. Langlet (Augustin), maître de poste de Guviliy, vice-président. Drely, maître de poste d'Angers, secrétaire.