Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-073 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-021 hits on 1790-032 hits on 1790-043 hits on 1790-058 hits on 1790-068 hits on 1790-075 hits on 1790-084 hits on 1790-093 hits on 1790-109 hits on 1790-1110 hits on 1790-125 hits on 1791-019 hits on 1791-0211 hits on 1791-0311 hits on 1791-048 hits on 1791-058 hits on 1791-0610 hits on 1791-0710 hits on 1791-089 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 20 volumes
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 3 results
    • Séance du samedi 1 août 1789

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 314 - 331
      ASSEMBLÉE NATIONALE. paésidence de m. le duc de liancourt. Séance du samedi 1er août 1789 (l). À l'ouverture de la séance ont été lues des adresses de Béziers, Sarreguemines, lssoire, Gon-carneau, Coutances, Châteaudun, Saint-Amand-sous-Montrond, Bauge, Béthune, Pernesen Artois, Saint-Mi hiel, Baud en Bretagne, du bourg d'Aousle, des comtés de Leyssin et Chamilin en Dauphiné, des trois ordres de Mo
      ...
      ttre de l'interpréter; 13° Qu'en matière criminelle, le bien de la justice, le vœu d'une grande partie de la nation et l'intérêt de l'accusé étant qu'il soit avant tout déclaré par ses pairs coupable ou non coupable, il doit être dès à présent établi pour la recherche des crimes, un ordre de jugement préalable par jurés, avant que les tribunaux judiciaires puisseut prononcer et appliquer la peine.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. paésidence de m. le duc de liancourt. Séance du samedi 1er août 1789 (l). À l'ouverture de la séance ont été lues des adresses de Béziers, Sarreguemines, lssoire, Gon-carneau, Cout
      ...
      ou non coupable, il doit être dès à présent établi pour la recherche des crimes, un ordre de jugement préalable par jurés, avant que les tribunaux judiciaires puisseut prononcer et appliquer la peine.
    • Séance du vendredi 21 août 1789, au matin

      Séance du vendredi 21 août 1789, au matin

      page 463 - 470
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE .COMTE STANISLAS DE CLERMONT-TONNERRE. Séance du vendredi 21 août 1789 ,au matin (l). Un de MM. les secrétaires a fait lecture d'un acte souscrit le 8 août en la ville de Quimper en Bretagne, par cinquante gentilshommes qui s'y sont trouvés réunis ledit jour. Par cet acte, ces gentilshommes s'empressent de déposer entre les mains des communes de ladite ville
      ...
      t de rectifier la Constitution, il doit être réglé que, sur la demande des deux tiers du royaume, notifié par les adresses à.la puissance législative, il sera convoqué une assemblée nationale extraordinaire, spécialement chargée d'examiner tous les articles de la Constitution, de ré- former et de modifier ceux dont l'expérience ou la différence des circonstances ont rendu le changement nécessaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE .COMTE STANISLAS DE CLERMONT-TONNERRE. Séance du vendredi 21 août 1789 ,au matin (l). Un de MM. les secrétaires a fait lecture d'un acte souscrit le 8 août en l
      ...
      inaire, spécialement chargée d'examiner tous les articles de la Constitution, de ré- former et de modifier ceux dont l'expérience ou la différence des circonstances ont rendu le changement nécessaire.
    • Séance du samedi 22 août 1789, au matin

      Séance du samedi 22 août 1789, au matin

      page 470 - 475
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le comte stanislas de clermont-tonnerre. Séance du samedi 22 août 1789 ,au matin (1). Ce jour l'Assemblée a pris communication de différentes adresses de félicitation, remerciemen ts et adhésion des villes de Blaye en Guyenne, de Mirebeau en Poitou, Mortagne, Tournon, Serières, de la sénéchaussée de Civray, de tous les ordres de la ville de Pau, qui annoncent q
      ...
      en faveur de la compagnie dont il avait l'honneur dlêtre l'un des chefs, et qu'ayant besoin de se recueillir à cet effet, il suppliait l'Assemblée nationale de lui accorder jusqu'à demain. L'Assemblée y a consenti, à la condition que cette affaire se reporterait à une séance de l'après-midi, pour ne pas interrompre le travail ordinaire. M. le Président a remis la séance à demain , heure ordinaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le comte stanislas de clermont-tonnerre. Séance du samedi 22 août 1789 ,au matin (1). Ce jour l'Assemblée a pris communication de différentes adresses de félicitat
      ...
      y a consenti, à la condition que cette affaire se reporterait à une séance de l'après-midi, pour ne pas interrompre le travail ordinaire. M. le Président a remis la séance à demain , heure ordinaire.
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 1 result
    • Séance du mardi 30 mars 1790, au matin

      Séance du mardi 30 mars 1790, au matin

      page 440 - 456
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU. Séance du, mardi 30 mars 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. Un de Messieurs les secrétaires donne lecture des adresses dont la teneur suit : Adresses des nouvelles municipalités des communautés de la Bruffière, d'Auvergne, de la Vallée d'Ossès, deBeaurain, de Farret, de Borceen Ayse, de Levignac, de Loubières au P
      ...
      t en avoir encore ; moi-même je ne renonce pas à en présenter un. Il serait donc prématuré de prononcer sur la priorité, et contre toute sagesse de fermer la discussion. . (L'Assemblée, consultée, décide que la discussion continuera dans les séances suivantes.) M. le Président annonce la mort de M. Perrin de Rozières, député de Villefranche de Rouergue. La séance est levée à trois heures un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU. Séance du, mardi 30 mars 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. Un de Messieurs les secrétaires donne lecture des adres
      ...
      ide que la discussion continuera dans les séances suivantes.) M. le Président annonce la mort de M. Perrin de Rozières, député de Villefranche de Rouergue. La séance est levée à trois heures un quart.
  • Tome 13 : Du 14 au 20 avril 1790 1 result
    • Séance du vendredi 16 avril 1790

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 75 - 85
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le marquis de bonnay. Séance du vendredi 16 avril 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. La Poule , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'nier matin. Il ne s'élève aucune réclamation. M. le Président fait donner lecture à l'Assemblée d'une note qui lui a été adressée par M. le garde des sceaux, dont la teneur suit : Le roi a
      ...
      aux voix et adopté en ces termes : « Art. 3. Les assignats créés par le décrets des 19 et 21 décembre 1789, auront cours de monnaie, entre toutes personnes, dans toute l'étendue du royaume, et seront reçus comme espèces sonnantes dans les différentes caisses publiques et particulières. » M. le Président ajourne l'Assemblée àdemain, neuf heures du matin, et lève la séance à quatre heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le marquis de bonnay. Séance du vendredi 16 avril 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. La Poule , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      reçus comme espèces sonnantes dans les différentes caisses publiques et particulières. » M. le Président ajourne l'Assemblée àdemain, neuf heures du matin, et lève la séance à quatre heures et demie.
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 4 results
    • Séance du mardi 4 mai 1790, au matin

      Séance du mardi 4 mai 1790, au matin

      page 381 - 384
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ARBÉ GOUTTTES. Séance du mardi 4 mai 1790 , au matin (1). La séance n'est ouverte qu'à dix heures du matin. M. La Réveillère de Lépeaux , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. Il ne s'élève pas de réclamation. M. Gautier des Orcières , membre du comité des finances. Messieurs, votre comité des finances a été consulté pour sa
      ...
      bres du côté droit réclament. M. le Président observe que le doute vient de ce que beaucoup de membres de cette partie se sont levés pour et contre. On fait l'appel nominal. Le résultat donne 517 voix pour six ans, et 274 pour huit ans. M. le Président prononce que l'Assemblée a décrété « que les juges exerceront leurs fonctions pendant six ans ». La séance est levée à trois heures moins un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ARBÉ GOUTTTES. Séance du mardi 4 mai 1790 , au matin (1). La séance n'est ouverte qu'à dix heures du matin. M. La Réveillère de Lépeaux , secrétaire, donne lectu
      ...
      pour six ans, et 274 pour huit ans. M. le Président prononce que l'Assemblée a décrété « que les juges exerceront leurs fonctions pendant six ans ». La séance est levée à trois heures moins un quart.
    • Séance du jeudi 22 avril 1790, au matin

      Séance du jeudi 22 avril 1790, au matin

      page 245 - 250
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le marquis de bonnay. Séance du jeudi 22 avril 1790 , au matin (Y). M. la Poule , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance de mardi soir, 20 avril. M. Muguet de Nanthou , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier. Ces deux procès-verbaux sont adoptés. Un de MM. les secrétaires lit ensuite une adresse, dans laquelle la municipalité de F
      ...
      détruire aucune espèce de gibier dans les forêts appartenant aù roi, et dans les parcs, attenant aux maisons royales dg Versailles, Marly, Rambouijlet, Saint-Cloud, Saint-Germain, Fontainebleau, Çompiègne, Meudon, Bois de Boulogne, Vincennes et ville-neuve-ie-Roù M. le vicomte de Panat demande à s'absenter pour raison de santé- L'Assemblée le lui permet. M. le président lève la séanee à 4 heures*
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le marquis de bonnay. Séance du jeudi 22 avril 1790 , au matin (Y). M. la Poule , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance de mardi soir, 20 avril.
      ...
      iègne, Meudon, Bois de Boulogne, Vincennes et ville-neuve-ie-Roù M. le vicomte de Panat demande à s'absenter pour raison de santé- L'Assemblée le lui permet. M. le président lève la séanee à 4 heures*
    • Séance du vendredi 21 mai 1790, au soir

      Séance du vendredi 21 mai 1790, au soir

      page 645 - 650
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU. Séance du vendredi 21 mai 1790 , au soir (1). M. le baron de Menou , ancien président, ouvre la séance à six heures du soir, en l'absence de M. Thouret. M. l'abbé Colaud de la Salcette , secrétaire, fait l'annonce des adresses suivantes : Adresse des officiérs municipaux de la ville de Réthel; elle annonce que l'élection des membres du distri
      ...
      joints signeront deux exemplaires du plan de Paris, divisé en 48 parties, et du procès-verbal de division. L'un des exempla-res sera déposé aux archives de l'Assemblée nationale, et l'autre sera envoyé au greffe de i'Hô-tel-de-Ville. » M. Duport présente quatre articles additionnels. Divers membres demandent l'ajournement. L'ajournement est prononcé. M. le Président lève la séance à 10 heures 1/2.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU. Séance du vendredi 21 mai 1790 , au soir (1). M. le baron de Menou , ancien président, ouvre la séance à six heures du soir, en l'absence de M.
      ...
      é au greffe de i'Hô-tel-de-Ville. » M. Duport présente quatre articles additionnels. Divers membres demandent l'ajournement. L'ajournement est prononcé. M. le Président lève la séance à 10 heures 1/2.
    • Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 707 - 731
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du samedi 29 mai 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. de Jessé , Secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Bouche. L'article 4 du décret concernant les assemblées électorales n'est pas assez explicite sur la façon dont doit être prêté le serment. J'ajoute que, dan» plusieurs as
      ...
      énéralement à toutes dispositions qui tendraient à dénaturer le gouvernement de l'Eglise, à détruire aa hiérarchie, et à porter atteinte aux droits essentiels de ses pasteurs ; En demandant, pour tous les objets spirituels, lerecour8 aux formes canoniques, et pour les objets mixtes, le concours de la puissance ecclésiastique et de la puissance civile. M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du samedi 29 mai 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. de Jessé , Secrétaire, donne lecture du procès-ve
      ...
      les objets spirituels, lerecour8 aux formes canoniques, et pour les objets mixtes, le concours de la puissance ecclésiastique et de la puissance civile. M. le Président lève la séance à trois heures.
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 10 results
    • Séance du mercredi 9 juin 1790

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 150 - 159
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE BONNAY, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 9 juin 1790 (1)- La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , ex-présidentoc* cupe le fauteuil, à la place ae M. l'abbé Sieyès qui n'est pas présent. M. l'abbé Dumouchel ; secrétaire, donne lecture du procès-verbal dë là séance d'hier matin. L'Assemblée renvoie la lecture et la rédaction défini
      ...
      it message. Elle a de plus fixé à quatre millions le dtHiaire de là reine, et a ordonné que son pré-sident se retirera sur l'heure par devers Leurs Majestés, pour leur faire partdela détermination qu'elle vient de prendre. » (La séance est levée à trois heures et demie et indiquée au lendemain pour cinq heures du soir, à cause de la procession du matin, à laquelle l'Assemblée a arrêté d'assister.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE BONNAY, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 9 juin 1790 (1)- La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , ex-présidentoc* cupe le fauteuil,
      ...
      elle vient de prendre. » (La séance est levée à trois heures et demie et indiquée au lendemain pour cinq heures du soir, à cause de la procession du matin, à laquelle l'Assemblée a arrêté d'assister.)
    • Séance du vendredi 11 juin 1790

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 164 - 180
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈS. Séance du vendredi 11 juin 1790 (1). M. le Président ouvre >la séance à 9 heures du matin. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi matin 8 juin. M. l'abbé Mougins de Roquefort. Messieurs, le travail du comité ecclésiastique me paraît incomplet, en ce qu'il dit que les assemblées administratives pourr
      ...
      voyée au comité des recherches. Nous aimons à croire que c'est à tort que cet article a été inséré. Mais, en cas que la dénonciation fût vraie, nous supplions l'Assemblée nationale de vouloir bien nous nommer les dénonciateurs. » M. le Président invite l'Assemblée à se retirer dans ses bureaux pour procéder à la nomination de six adjoints au comité de la marine. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈS. Séance du vendredi 11 juin 1790 (1). M. le Président ouvre >la séance à 9 heures du matin. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, donne lecture du procès
      ...
      s nommer les dénonciateurs. » M. le Président invite l'Assemblée à se retirer dans ses bureaux pour procéder à la nomination de six adjoints au comité de la marine. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du mercredi 16 juin 1790

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 232 - 238
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 16 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Gouttes , ex-président, occupe le fauteuil en l'absence de M. Sieyès, président en fonctions. (1) Ce document n'a pas été inséré au Moniteur. M. le marquis de Bonnay. L'affluence des adresses et des députations occupent presque en entier toute
      ...
      re, de 4,000 livres; pour le second, de 3,000 livres; pour tous les autres, de 2,400 livres. « Dans les villes dont la population est de moins de 50,000 âmes : pour le prieur-vicaire, de 3,000 livres; pour le second, de 2,400livres; pour tous les autres, de 3,000 livres. » M. le Président. La séance s'ouvrira demain à l'heure ordinaire, à neuf heures du matin. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 16 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Gouttes , ex-président, occupe le fauteuil
      ...
      pour le second, de 2,400livres; pour tous les autres, de 3,000 livres. » M. le Président. La séance s'ouvrira demain à l'heure ordinaire, à neuf heures du matin. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du jeudi 17 juin 1790

      Séance du jeudi 17 juin 1790

      page 238 - 247
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈS. Séance du jeudi 17 juin 1790 (1), La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le baron de Jessé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 15 juin au matin, M. l'abbé Royer , au tre secrétaire, lit le procès-verbal de la séance du soir du même jour. Il ne se produit aucune réclamation. M. Gourdan , secrétaire, donne e
      ...
      l nominal.) M. de Liancourt. Avant de délibérer, l'Assemblée veut sans doute être conséquente; elle a décidé que le clergé ne pouvait être possesseur de biens-fonds. (On insiste sur l'appel nominal.) M. le Président observe qu'il y a une séance du soir, et que-l'heure est avancée. L'Assemblée remet au lendemain l'appel nominal sur la question préalable. La séance est leyée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈS. Séance du jeudi 17 juin 1790 (1), La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le baron de Jessé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      M. le Président observe qu'il y a une séance du soir, et que-l'heure est avancée. L'Assemblée remet au lendemain l'appel nominal sur la question préalable. La séance est leyée à trois heures et demie.
    • Séance du vendredi 18 juin 1790

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 265 - 363
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CAMUS, EX-PRÉSIDENT. Séance du vendredi 18 juin 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Camus , ancien président, occupe le fauteuil en l'absence de M. l'abbé Sieyès, président en fonctions. M. Mougins de Roquefort présente, au nom de la municipalité de la paroisse de Roquefort, en Provence, dont il annonce que les intérêts lui sopt cbers à p
      ...
      jugera convenable, au scrutin et non autrement. Art. 19. L'assemblée vérifiera les pouvoirs des députés et jugera de leur validité. Signé: le marquis de Perrigny, Duval-Monville, Gocherel, Laborie, Bodkin Fitz-Gérald, Courre-jolles, Le Gardeur de Tillv, Gérard, le chevalier de Marmé, secrétaire, et président ea l'absence de M. le comte O'Gorman, Magallon, de Ville-blanche. Pour copie : La Luzerne.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CAMUS, EX-PRÉSIDENT. Séance du vendredi 18 juin 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Camus , ancien président, occupe le fauteuil en l'absenc
      ...
      dkin Fitz-Gérald, Courre-jolles, Le Gardeur de Tillv, Gérard, le chevalier de Marmé, secrétaire, et président ea l'absence de M. le comte O'Gorman, Magallon, de Ville-blanche. Pour copie : La Luzerne.
    • Séance du lundi 21 juin 1790

      Séance du lundi 21 juin 1790

      page 395 - 404
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PÉLLETIER. Séance du lundi 21 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Mailly de Château-Renaud , admis dans la séance en remplacement d'hier de M. Lezay-Marnésia, démissionnaire, prête son serment civique. M. de Pardieu , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. M. de Jessé , secrétaire, lit le pr
      ...
      le de Nîmes et les environs ; décrète, en conséquence, que la disposition des forces militaires qui pourront y être employées, et la faculté de requérir les troupes réglées et les gardes nationales, seront remises entre leurs mains, la municipalité de Nîmes demeurant privée de cette partie de ses fonctions, jusqu'à ce qu'il en ait été autrement ordonné. » M. le Président lève la séance à 4 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PÉLLETIER. Séance du lundi 21 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Mailly de Château-Renaud , admis dans la séance en remplacement d'
      ...
      eront remises entre leurs mains, la municipalité de Nîmes demeurant privée de cette partie de ses fonctions, jusqu'à ce qu'il en ait été autrement ordonné. » M. le Président lève la séance à 4 heures.
    • Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

      Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

      page 404 - 413
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du mardi 22 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Delley , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Bouche. Je demande que l'article 14 du titre III du décret sur l'organisation du clergé qui porte qu'il sera donné 800 livres de pension à un vicaire, soit renvoyé au comité pour
      ...
      accorder, ils seraient traités selon le taux des moindres bénéfices. M. le Président renvoie à demain la suite de la discussion. La séance est levée à trois heures. corde ne monte pas dans la totalité à 400,000 livres de rentes viagères, sur des tètes la plupart très âgées. (1) A commencer du sixième article, ce qu'on accorde ne va pas à 150,000 livres de rentes viagères, sur des têtes très âgées.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du mardi 22 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Delley , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      à 400,000 livres de rentes viagères, sur des tètes la plupart très âgées. (1) A commencer du sixième article, ce qu'on accorde ne va pas à 150,000 livres de rentes viagères, sur des têtes très âgées.
    • Séance du samedi 26 juin 1790, au matin

      Séance du samedi 26 juin 1790, au matin

      page 465 - 473
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du samedi 26 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Delley d'Agier , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. de Crillon le jeune, (ci-devant comte): Je demande que dans le procès-ver bal, aux mots ont contribué à la prise de la Bastille, on substitue ceux-ci : ont pris la Bastil
      ...
      législateurs, pour justifier entièrement notre conduite. JJous observons cependant que la plupart des officiers municipaux sont très vieux, et ont à veiller à leurs récoltes. Je me présenterai seul, si l'auguste Assemblée le permet, et je prouverai que nous sommes de bons citoyens. » L'Assemblée décide qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur cette lettre. La séance est levée à trois heures un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du samedi 26 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Delley d'Agier , secrétaire, donne lecture du procès-v
      ...
      si l'auguste Assemblée le permet, et je prouverai que nous sommes de bons citoyens. » L'Assemblée décide qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur cette lettre. La séance est levée à trois heures un quart.
    • Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 587 - 601
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du jeudi 1er juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Vernier , rapporteur du comité des finances. Le 30 mai dernier, vous avez autorisé la ville de Montbrison à contracter un emprunt de 8,000 livres pour achat de grains nécessaires à la subsistance des personnes indigentes de la commune et établissement
      ...
      e la priorité pour l'amendement de M. Camus. La priorité est accordée. M. de Croix. Il est bien difficile d'improviser une rédaction de cette importance au milieu de l'agitation d'une Assemblée aussi nombreuse. Je demande l'ajournement à demain, afin que le comité ecclésiastique puisse nous présenter une nouvelle rédaction. Cet ajournement est prononcé. La séance est levée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du jeudi 1er juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Vernier , rapporteur du comité des finances. Le 30
      ...
      nombreuse. Je demande l'ajournement à demain, afin que le comité ecclésiastique puisse nous présenter une nouvelle rédaction. Cet ajournement est prononcé. La séance est levée à trois heures et demie.
    • Séance du 1 1790, au soir

      Séance du 1 1790, au soir

      page 601 - 607
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du 1er 1790, au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Dumouchel , secrétaire, donne lecture de l'extrait des adresses dont la teneur suit : Adresses des officiers municipaux des villes de Rouen et de Chartres, qui s'élèvent avec force contre la déclaration d'une partie de l'Assemblée, dénoncent les protestations du chapit
      ...
      point annulées, défendent aux forçats sortis des galères d'approcher de la capitale et du lieu où réside Sa Majesté, à plus de dix lieues de distance; que par conséquent les forçats sont infrac-teurs de la loi ; je demande donc qu'ils ne soient point admis et qu'on passe à l'ordre du jour, Cette proposition est mise aux voix et pres-qu'unanimement adoptée. La séance est levée à dix heures du soir.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du 1er 1790, au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Dumouchel , secrétaire, donne lecture de l'extrait des adresses dont
      ...
      de la loi ; je demande donc qu'ils ne soient point admis et qu'on passe à l'ordre du jour, Cette proposition est mise aux voix et pres-qu'unanimement adoptée. La séance est levée à dix heures du soir.
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 7 results
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 34 - 40
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture dut procès-verbal de la séance du jeudi au soif. Ce procès-verbal est adopté M. Dupont (de Nemours)> secrétaire, donne lecture d une déclaration solennelle de patriotisme et de civisme, signée par tous les me
      ...
      . M. Rœderer est appuyé par la majorité de l'As-sëmblée. Enfin, après de longs et de tumultueux débats, le calme se rétablit, La priorité est refusée à la manière de poser la question proposée par M. de Lameth. L'Assemblée décide que le procès-verbal restera ainsi qu'il a été rédigé. « Art. 2. A la fédération du 14 juillet, le président de l'Assemblée, etc. » (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture dut proc
      ...
      de Lameth. L'Assemblée décide que le procès-verbal restera ainsi qu'il a été rédigé. « Art. 2. A la fédération du 14 juillet, le président de l'Assemblée, etc. » (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

      Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

      page 378 - 382
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD. Séance du mardi 27 juillet 1790 . au matin (1). La séance est ouverte â neuf heures du matin. M. le Président annoncé l'hommage fait à l'Assemblée : i0 par le sieur Ternisien, d une perspective de la cérémonie du serment civique fait au Cliatnn-de-Marsp&r la nation française assemblée lê 14 juillet 1790; 2° par le sieur Moizard, maître d'écriture â B
      ...
      égiés. M. Brillat-Savarin. Ce serait une grande injustice d'empêcher des garants en cause d'appel. (On demande l'ajournement de toutes parts.)' M. Chabroud. Je ne m'oppose pas à l'ajournement, mais je crois inutile de renvoyer au comité puisqu'il né s'agit pas dé préparer un travail, mais seulement d'examiner et de discuter. (L'ajournement est prononcé.) La séance est levée à deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD. Séance du mardi 27 juillet 1790 . au matin (1). La séance est ouverte â neuf heures du matin. M. le Président annoncé l'hommage fait à l'Assemblée : i0
      ...
      crois inutile de renvoyer au comité puisqu'il né s'agit pas dé préparer un travail, mais seulement d'examiner et de discuter. (L'ajournement est prononcé.) La séance est levée à deux heures et demie.
    • Séance du mercredi 28 juillet 1790

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 386 - 398
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DË M. TREILHARD. Sèdnce du mercredi 28 juillet 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Coster , secrétaire, fait la lecture du procès-verbal de la séance d'hier matin et l'Assemblée en adopte la rédaction. Il lit ensuite une adresse des habitants de Gom-mensacq, petite paroisse de laboureurs dans lés Landes, qui témoignent leur respect, leur soumis
      ...
      t tenus de déclarer, dans un terme fixé, s'ils adhèrent ou non à ce serment; et qu'en cas de non adhésion, ils seraient déchus du droit de citoyen actif. Ge dernier article était fondé sur ce principe: qu'Une société qui se constitue doit savoir quels sont les membres qui consentent ou ne consentent pas au droit commun, et que ceux qui n'y consentent pas n'ont aucun droit aux bénéfices de la cité.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DË M. TREILHARD. Sèdnce du mercredi 28 juillet 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Coster , secrétaire, fait la lecture du procès-verbal de la séa
      ...
      : qu'Une société qui se constitue doit savoir quels sont les membres qui consentent ou ne consentent pas au droit commun, et que ceux qui n'y consentent pas n'ont aucun droit aux bénéfices de la cité.
    • Séance du samedi 31 juillet 1790, au matin

      Séance du samedi 31 juillet 1790, au matin

      page 439 - 448
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD. Séance du samedi 31 juillet 1790 , au matin (1)• M. le Président ouvre la séance à 9 heures du matin, M. Coster ,secrétaire, fait l'énoncé des adresses suivantes : Adresse de félicitation, adhésion et dévouement des citoyens de la ville de Montpazier; Adresse de la société des amis de la Constitution de Ghâlon-sur-Saône, et de celle de la ville de Ro
      ...
      00 livres, les adjudants 668 livres, les tambours-majors 443 livres, les caporaux-tambours 337 livres, les musiciens 353 livres, les sergents-majors des grenadiers 480 livres. » (La suite de la discussion de l'article est renvoyée à demain.) M. le Président invite l'Assemblée à se retirer dans ses bureaux pour l'élection d'un président et de trois secrétaires. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD. Séance du samedi 31 juillet 1790 , au matin (1)• M. le Président ouvre la séance à 9 heures du matin, M. Coster ,secrétaire, fait l'énoncé des adresses
      ...
      sion de l'article est renvoyée à demain.) M. le Président invite l'Assemblée à se retirer dans ses bureaux pour l'élection d'un président et de trois secrétaires. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du dimanche 11 juillet 1790

      Séance du dimanche 11 juillet 1790

      page 45 - 49
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du dimanche 11 juillet 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Garat aîné, secrétaire, donne lecture du procès-verbal d'hier au matin. M. de Marsanne-Fonjuliane demande la parole et fait une motion relative aux protestants. M. le Président. Je fais remarquer ^l'orateur que cette motion n'étant ni sur le procès-verbal,
      ...
      blée, et en a très exactement suivi les travaux : que cependant M. Loaisel demande à reprendre sa place ; ce qui obligerait son suppléant delà quitter. L'Assemblée décrète qu'il n'y a lieu à délibérer sur la demande de M, Loaisel, et que M. Lebreton, suppléant admis, et qui a fait le service de membre de l'Assemblée, en conservera la qualité. M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du dimanche 11 juillet 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Garat aîné, secrétaire, donne lecture du procès-verbal d'
      ...
      sur la demande de M, Loaisel, et que M. Lebreton, suppléant admis, et qui a fait le service de membre de l'Assemblée, en conservera la qualité. M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
    • Séance du mercredi 4 août 1790

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 604 - 613
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mercredi 4 août 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures précises du matin. M. Boutteville-Dumetz , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 3 août au matin. Il est adopté. M. le Président annonce qu'il a présenté à la sanction du roi les décrets suivants : « Décret qui fixe définitivement à Arras le chef-l
      ...
      st mis aux voix et décrété en ces termes : Art. 1er . « Les greffiers seront nommés à vie au scrutin, à la pluralité absolue des voix, par les juges, qui leur délivreront une commission et recevront leur serment ; mais les juges, qui auront droit de nommer, ne pourront choisir de parent ou allié d'aucun d'eux, jusqu'au troisième degré inclusivement. » (La séance est levée à quatre heures du soir.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mercredi 4 août 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures précises du matin. M. Boutteville-Dumetz , secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      eur serment ; mais les juges, qui auront droit de nommer, ne pourront choisir de parent ou allié d'aucun d'eux, jusqu'au troisième degré inclusivement. » (La séance est levée à quatre heures du soir.)
    • Séance du mardi 13 juillét 1790, au matin

      Séance du mardi 13 juillét 1790, au matin

      page 66 - 78
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du mardi 13 juillét 1790 , au mutin (1), La séance est ouverte à 9 heures du matiu. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une adresse des citoyens charbonniers de Lons-le* Saulnier. Après avoir manifesté les sentiments les plus patriotiques, les citoyens charbonniers annoncent qu'ils se sont assemblés en plein air au pied d'un chêne,
      ...
      e procéder à l'élection des officiers municipaux de SainUJeap-d'Angély, qu'au moment où le district de la même ville aijra été terminé, et improuve la conduite des volontaires ou canonniers envers les commissaires de Sa Majesté ; 2° Et au décret du 9, relatif à la fédération générale du 14 de ce mois, au rang qu'y Occupera l'Assemblée et à la formule -du serment de Sa Majesté. La séance est levée.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du mardi 13 juillét 1790 , au mutin (1), La séance est ouverte à 9 heures du matiu. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une adresse d
      ...
      commissaires de Sa Majesté ; 2° Et au décret du 9, relatif à la fédération générale du 14 de ce mois, au rang qu'y Occupera l'Assemblée et à la formule -du serment de Sa Majesté. La séance est levée.
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 8 results
    • Séance du mercredi 25 août 1790

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 259 - 290
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS.) Séance du mercredi 25 août 1790 (1). La séance est ouverte a neuf heures du matin M. le Président rend compte à VAssemblée a députation envoyée hier au roi, à Voccasion (1) Cette séance est incomplète au Moniteur, de sa fête. Le discours adressé à Sa Majesté est ainsi conçu : « Sire, l'Assemblée nationale nous a chargés de vous présenter so
      ...
      itions, et à peindre à l'Assemblée nationale tout lé désordre qui désole cette ville et la nécessité d'y apporter un prompt remède.; Fait et arrêté au conseil municipal,dix heures du soir, les jours et an avant dits. : .Signés : F. Poirson, Malglaive, N.-Z-Aubert, N--F. Biaise, cultivateur ; Eslin, Chaillou, Ayet, Saladin, Lusier, F, Mandel, J. Rollin, N. Bellot, Mourot; et, par le conseil, Munet,
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS.) Séance du mercredi 25 août 1790 (1). La séance est ouverte a neuf heures du matin M. le Président rend compte à VAssemblée a députation envoyé
      ...
      t an avant dits. : .Signés : F. Poirson, Malglaive, N.-Z-Aubert, N--F. Biaise, cultivateur ; Eslin, Chaillou, Ayet, Saladin, Lusier, F, Mandel, J. Rollin, N. Bellot, Mourot; et, par le conseil, Munet,
    • Séance du dimanche 29 août 1790

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 403 - 413
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du dimanche 29 août 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin* Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre des membres du directoire du département du Mont-Jura, qui se plaignent'de la résistance que les élus généraux de la ci-devant province de Bourgogne et la chambre des comptes de Dijon apportent à la redditi
      ...
      stamment brisé quelques chaînes de l'agriculture et du commere"? Le comité n'a donc qu'adopté le principe que partout vous avez consacré, et il n'aura d'autre mérite que d'avoir gravé le dernier mot de l'inscription sur le monument qui est votre ouvrage. M. le Président. L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour procéder à la nomination de son président. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du dimanche 29 août 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin* Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre des me
      ...
      e l'inscription sur le monument qui est votre ouvrage. M. le Président. L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour procéder à la nomination de son président. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du lundi 30 août 1790

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 413 - 427
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du lundi 30 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Gillet de La Jacqueminière , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. (Ce procès-verbal est adopté.) M. Malouet. Vous avez renvoyé hier à votre comité des colonies une adresse des habitants des Indes-Orientales, demeurant à Paris. Précéde
      ...
      admirateurs de M. Necker. Je dirai seulement que si H. Pitt doit sourire en lisant mon opinion sur les finances, ce sera le premier de nos ouvrages auquel il aura fait un tel accueil ; et si vous conservez quelque doute à cet égard, je m'engage 4 vous prouver, à votre première réquisition, que j'ai le droit dé me consoler, par son ( suffrage, de l'opinion que vous paraissez vouloir, donner de moi.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du lundi 30 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Gillet de La Jacqueminière , secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      ervez quelque doute à cet égard, je m'engage 4 vous prouver, à votre première réquisition, que j'ai le droit dé me consoler, par son ( suffrage, de l'opinion que vous paraissez vouloir, donner de moi.
    • Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      Séance du mardi 7 septembre 1790, au matin

      page 633 - 646
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du mardi 7 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Castellanet Je viens faire remarquer à l'Assemblée que M.Roussier, député de Marseille, adonnésa démission par lettreen date du 5 septembre 1789; que cette démission a été acceptée, que M. Peloux, suppléant de M. Roussier, a été admis après vérification p
      ...
      blêë Coloniale, ët vîUgt pdlir èn fdl-mer Uttê Uouvëlle \ qu'en obiisé-quëhce,.bettë àsëemblëe, maintenue par une ghindë majorité} va ^'occuper de i'exécutidfl du décret ét des instructions des 8 ët 28 mars, ét qu'éllè charge iës fléputëÊ) de la Martinique de rénoùVëlër a l'Assemblée nationale l'assurance de l'àttâchëîtient dë 1& Colonie pour la mèrë-pâtMé: - (La séattcë ëst lëvée à trois hëUres.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du mardi 7 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Castellanet Je viens faire remarquer à l'Assemblée que
      ...
      8 mars, ét qu'éllè charge iës fléputëÊ) de la Martinique de rénoùVëlër a l'Assemblée nationale l'assurance de l'àttâchëîtient dë 1& Colonie pour la mèrë-pâtMé: - (La séattcë ëst lëvée à trois hëUres.)
    • Séance du samedi 11 septembre 1790, au matin

      Séance du samedi 11 septembre 1790, au matin

      page 692 - 713
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du samedi 11 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Buzot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 9 septembre au soir. M. Dinocheau , autre secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier. Ces procès-verbaux sont adoptés. On fait lecture d'une lettre de M. le maire de P
      ...
      millions, pour subvenir aux dépenses du mois de septembre. » (L'Assemblée ajourne à demain les différentes propositions qui ont été faites et sur lesquelles elle charge son comité des finances de lui présenter un projet de décret.) M. le Président invite l'Assemblée à se retirer dans ses bureaux pour la nomination dun nouveau président et de trois secrétaires. La séance est levée à quatre heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du samedi 11 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Buzot , secrétaire, donne lecture du procès-
      ...
      présenter un projet de décret.) M. le Président invite l'Assemblée à se retirer dans ses bureaux pour la nomination dun nouveau président et de trois secrétaires. La séance est levée à quatre heures.
    • Séance du mardi 14 septembre 1790, au soir

      Séance du mardi 14 septembre 1790, au soir

      page 754 - 757
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ, EX-PRÉSIDENT. Séance du mardi 14 septembre 1790 , au soir. La séance est ouverte à, six heures et demie du soir. M. d'André ex-président, occupe le fauteuil. Un de MM. les secrétaires donne lecture de la lettre suivante dont l'Assemblée ordonne l'impression : « Monsieur le Président, « Permettez que je réclame votre organe, pour faire agréer à l'Assemb
      ...
      able. L'Assemblée décide qu'il y a lieu à délibérer. Les divers amendements sont successivement repoussés. M. Treilhard rapporteur, donne une nouvelle rédaction qui est enfin décrétée en ces termes : « Art. 22. Les costumes particuliers de tous les ordres religieux demeurent abolis ; en conséquence, chaque religieux pourra se vêtir comme bon lui semblera. » M. le Président lève la séance à minuit.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ, EX-PRÉSIDENT. Séance du mardi 14 septembre 1790 , au soir. La séance est ouverte à, six heures et demie du soir. M. d'André ex-président, occupe le fauteu
      ...
      « Art. 22. Les costumes particuliers de tous les ordres religieux demeurent abolis ; en conséquence, chaque religieux pourra se vêtir comme bon lui semblera. » M. le Président lève la séance à minuit.
    • Séance du mercredi 15 septembre 1790

      Séance du mercredi 15 septembre 1790

      page 757 - 769
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du mercredi 15 septembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. de Rozel, ancien capitaine des vaisseaux du roi, fait hommage à l'Assemblée des trois premières estampes de la collection qu'il a entreprise, des principaux eombats de mer qui ont eu lieu dans ia dernière guerre. M. Camus Cette entreprise est un
      ...
      plus saine philosophie et du plus pur patriotisme, en fait de législation. Elevez-vous à toute la hauteur de votre dignité! jouissez d'avance de toutes les bénédictions de la patrie, de l'humanité, pour ua décret aussi sage que désiré! Apprenez enfin à' l'univers que les préjugés les plus chers, les plus invétérés disparaissent, chez vous, devant le divin flambeau de la raison. FIN DU TOME XVIII.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du mercredi 15 septembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. de Rozel, ancien capitaine des vaisseaux du ro
      ...
      our ua décret aussi sage que désiré! Apprenez enfin à' l'univers que les préjugés les plus chers, les plus invétérés disparaissent, chez vous, devant le divin flambeau de la raison. FIN DU TOME XVIII.
    • Séance du lundi 16 août 1790, au matin

      Séance du lundi 16 août 1790, au matin

      page 88 - 93
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du lundi 16 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte, à neuf heures du matin. M. Delacour-d'Ambézieux , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. 11 est adopté. M. d'André , président, après avoir annoncé que M. Dupont (aeNemours), a réuni la pluralité des suffrages pour la présidence, dit: c Messieurs, j
      ...
      à mettre en mer. (L'Assemblée arrête qu'il v aura ce soir une Assemblée extraordinaire, pour entendre le rapport du comité militaire sur les délits et les peines.) On fait lecture d'une lettre de M.de La Tour-du-Pîn : ce ministre envoie de la part du roi un plan de l'organisation de l'armée, conforme aux bases décrétées les 31 juillet et 2 août. La séance est levée à quatre heures moins un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du lundi 16 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte, à neuf heures du matin. M. Delacour-d'Ambézieux , secrétaire, donne lectur
      ...
      e La Tour-du-Pîn : ce ministre envoie de la part du roi un plan de l'organisation de l'armée, conforme aux bases décrétées les 31 juillet et 2 août. La séance est levée à quatre heures moins un quart.
  • Tome 19 : Du 16 septembre au 23 octobre 1790 2 results
    • Séance du mardi 5 octobre 1790, au soir

      Séance du mardi 5 octobre 1790, au soir

      page 468 - 471
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ, EX-PRÉSIDENT. Séance du mardi 5 octobre 1790 , au soir (1)» La séance est ouverte à six heures et demie du soir., M. d'André , ex-président, occupe le fauteuil en l'absence de M. le Président. M. Despatys présenté deux adresses, l'qne des communautés d'Andfezelles, Champdeùil, Guignes, Hyebles, l'Etang, Pecqueux et missy, district de Melun, département
      ...
      épartement, ou leur directoire. Ceux qui se trouveront dans des villes où il n'y aura pas de district, seront administrés par les municipalités, sous l'autorité desdites administrations, et à la charge de rendre compte ainsi qu'il est prescrit parl'àrticle 13 ci-dessus, le tout aussi provisoirement, et jusqu'à ce qu'il y ait été autrement pourvu. M. le Président lève la séance à 10 heures du soir.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ, EX-PRÉSIDENT. Séance du mardi 5 octobre 1790 , au soir (1)» La séance est ouverte à six heures et demie du soir., M. d'André , ex-président, occupe le fau
      ...
      e de rendre compte ainsi qu'il est prescrit parl'àrticle 13 ci-dessus, le tout aussi provisoirement, et jusqu'à ce qu'il y ait été autrement pourvu. M. le Président lève la séance à 10 heures du soir.
    • Séance du mercredi 6 octobre 1790, au matin

      Séance du mercredi 6 octobre 1790, au matin

      page 471 - 486
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mercredi 6 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. l'abbé Bourdon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 5 octobre, au matin.. Ce procès-verbal est adopté. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. le Président fait donner lecture d'une lettre des officiers municipaux et d
      ...
      oir rempli le but de notre mission el avoir mis l'Assemblée nationale, à l'aide des dépositions et des pièces qui y sont jointes, en état de prendre Un parti définitif sur le sort des sous-officiers et cavaliers congédiés, et sur celui du régiment du Royal-Chamjjagne. À Arras, le 6 octobre 1790. coppens, président du département du Nord. ferdinand DuBois, président du département du Pas-de-Calais.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mercredi 6 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. l'abbé Bourdon , secrétaire, donne lecture du procès-ver
      ...
      t cavaliers congédiés, et sur celui du régiment du Royal-Chamjjagne. À Arras, le 6 octobre 1790. coppens, président du département du Nord. ferdinand DuBois, président du département du Pas-de-Calais.
  • Tome 20 : Du 23 octobre au 26 novembre 1790 8 results
    • Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

      page 259 - 266
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DË M. BARNAVE. Séance du jeudi 4 novembrè 1790 au matin (i)- La séance est ouverte à neuf heures du matin» M. Bouillé , Sécrétalié, donne lecture dtt pt'ocès-verbal de la séance du mardi 2 de ce mois, àu soir. M. Durand de Maillane , secrétaire, lit le procès-verbal dé la séance d'hier, 3 novembre. Ces ptocèsi-verbaux sont adoptés. M. Dutrou de Bornier , député du Po
      ...
      ces termes : 4r{, 7. « Les fabricateurs de faux assignats et leurs complices seront punis de mort. » M. le Président annonce à l'Assemblée que M. le bailli de Flachslapden, lui a adressé sa démission; mais sur ^observation que ce député n'a point de suppléant, sa démission n'est pas acceptée. M. le Président indique l'ordre des séances de ce soir et de demain, et lève la séance à près de 4 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DË M. BARNAVE. Séance du jeudi 4 novembrè 1790 au matin (i)- La séance est ouverte à neuf heures du matin» M. Bouillé , Sécrétalié, donne lecture dtt pt'ocès-verbal de l
      ...
      mais sur ^observation que ce député n'a point de suppléant, sa démission n'est pas acceptée. M. le Président indique l'ordre des séances de ce soir et de demain, et lève la séance à près de 4 heures.
    • Séance du vendredi 5 novembre 1790

      Séance du vendredi 5 novembre 1790

      page 274 - 281
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du vendredi 5 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Boullé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. M. Périsse-Duluc , au nom du comité des finances, propose une nouvelle rédaction de l'article 7 et dernier du décret sur la fabrication des assignats. Divers membres font rem
      ...
      énié pour justifier de cette dépense qu'on fait monter à 74 millions. Je déclare que, suivant des témoignages certains, en Bretagne la fourniture de 1789 n'a coûté que 25 louis. M. Lebrun. Je suis prêt à vous présenter cet état; si vous le voulez, il va être sur-le-champ imprimé. (Le projet de décret, présenté au nom du comité des finances est adopté.) La séance est levée à trois heures :et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du vendredi 5 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Boullé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de l
      ...
      t à vous présenter cet état; si vous le voulez, il va être sur-le-champ imprimé. (Le projet de décret, présenté au nom du comité des finances est adopté.) La séance est levée à trois heures :et demie.
    • Séance du jeudi 11 novembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 11 novembre 1790, au matin

      page 369 - 373
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 11 novembre 1790, au matin . La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Coroller , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. d'Estourmel L'Assemblée n'a rien statué hier sur la pétition de la commune de Paris. Il est cependant indispensable de prononcer d'une manière ou d'autre. L'orateur de la dé
      ...
      ier, et pour le prix fixé par lesdits procès-verbaux d'estimations, montant à la somme de huit cent vingt-un mille deux cent soixante-dix-neuf livres quatorze sous deux deniers, payable de la manière déterminée par le même décret. » (Ce décret est adopté.) M. Marie de Laforge , député d'Auxerre, qui a obtenu un congé le 17 octobre, annonce son retour. M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 11 novembre 1790, au matin . La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Coroller , secrétaire, donne lecture du procès-verb
      ...
      déterminée par le même décret. » (Ce décret est adopté.) M. Marie de Laforge , député d'Auxerre, qui a obtenu un congé le 17 octobre, annonce son retour. M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du vendredi 12 novembre 1790

      Séance du vendredi 12 novembre 1790

      page 389 - 403
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. CHASSET. Séance du vendredi 12 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à dix heures moins un quart. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. M. de Croix. L'observation faitehierpar M.de fieauharnàis, sur la question de savoir si le rOi pourrait commander les troupes en personne, n ayant point été la matière de la
      ...
      parlant de vos devoirs, je n'oublierai de vous rappeler qiue la récompense est auprès d'eux, et que cette récompense est la plus douce et la plus glorieuse de toutes. Vous devez avoir pour objet le bonheur de la patrie,, pour juges vos concitoyens, pour témçaja votre bienfaiteur et votre roi, et pour garant de votee -zèle, Votre affecti on né serviteur. Champion de CicÉj V Archevêque de Bordeaux.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. CHASSET. Séance du vendredi 12 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à dix heures moins un quart. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      onheur de la patrie,, pour juges vos concitoyens, pour témçaja votre bienfaiteur et votre roi, et pour garant de votee -zèle, Votre affecti on né serviteur. Champion de CicÉj V Archevêque de Bordeaux.
    • Séance du jeudi 18 novembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 18 novembre 1790, au matin

      page 511 - 519
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 18 novembre 1790 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Il ne se produit aucune observation. M. Camus donne connaissance d'une lettre de M. le garde des sceaux, du 16 de ce mois, à laquelle sont jointes des expéditions en papi
      ...
      t pas à cette citation, est par le seul fait déchu du droit de cité. (On passe à l'ordre du jour.) M.Seurrat de La Boullaye , député d'ûr-léaqs, absent par congé du 3 octobre dernier, remet son passeport sur le bureau pour justifier de son retour- M. Roussillon , député de Toulouse, absent par congé du |4 septembre, fait une semblable justification. (La séaqce est levée à trois heures et demie.) j
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 18 novembre 1790 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procè
      ...
      ort sur le bureau pour justifier de son retour- M. Roussillon , député de Toulouse, absent par congé du |4 septembre, fait une semblable justification. (La séaqce est levée à trois heures et demie.) j
    • Séance du jeudi 25 novembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 25 novembre 1790, au matin

      page 735 - 740
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. alexandre dè lameth. Séance du jeudi 25 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Castellanet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi au soir 22 du Gourant. M. Poulain-Boutancourt , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier. Ces procès-verbaux sont adoptés. M. Bouche donne lectu
      ...
      ,................ 2 Lorient......... 2................... » Rochefort........ 2................... 1 Toulon.......... d...........3 17 " 6 (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette lettre au comité diplomatique.) M. le Président . L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour nommer quatré commissaires surveillant la caisse de l'extraordinaire- (La séance est levée à environ trois heures du soir.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. alexandre dè lameth. Séance du jeudi 25 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Castellanet , secrétaire, donne lec
      ...
      omatique.) M. le Président . L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour nommer quatré commissaires surveillant la caisse de l'extraordinaire- (La séance est levée à environ trois heures du soir.)
    • Séance du vendredi 26 novembre 1790, au matin

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au matin

      page 749 - 754
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE LAMETH. Séance du vendredi 26 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures trois quarts du matin. M. Coroller , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier 25 novembre au matin. . M. Dosfant fait quelques observations sur le second paragraphe de l'article 11 concernant le droit d'enregistrement des actes. Ce
      ...
      lité de Villeneuve, sise district et canton du même nom, département dù Lot-et-Garonne, les biens compris dans ledit état, aux charges, clauses et conditions portées par le décret du 14 mai dernier, et pour le prix de 51,000 livres, ainsi qu'il est porté par les procès-verbaux d'estimation, et payable de la manière déterminée par le même décret.» M. le Président lève Ja séance à l'heure ordinaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE LAMETH. Séance du vendredi 26 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures trois quarts du matin. M. Coroller , secrétaire, donne
      ...
      t pour le prix de 51,000 livres, ainsi qu'il est porté par les procès-verbaux d'estimation, et payable de la manière déterminée par le même décret.» M. le Président lève Ja séance à l'heure ordinaire.
    • Séance du vendredi 29 octobre 1790

      Séance du vendredi 29 octobre 1790

      page 95 - 128
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du vendredi 29 octobre 1790 (1) La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Brostaret ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, au malin. La rédaction du procès-verbal est adoptée. M. Bouche propose à l'Assemblée de charger le comité de Constitution de lui préparer, dans la huitaine, un projet de loi qui fixe
      ...
      ement dans tout le royaume,.sans payer d'autres droits que les entrées de Paris, et des octrois modérés, dans les villes qui devront les consommer. Art. 4. Les entrées de Paris et les octrois des villes seront réglés par l'Assemblée nationale et les législatures suivantes, et les différents départements du royaume seront obligés de se conformer aux tarifs qu'elles auront établis dans leur sagesse.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du vendredi 29 octobre 1790 (1) La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Brostaret ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      es seront réglés par l'Assemblée nationale et les législatures suivantes, et les différents départements du royaume seront obligés de se conformer aux tarifs qu'elles auront établis dans leur sagesse.
  • Tome 21 : Du 26 novembre 1790 au 2 janvier 1791 showing 10 of 12 results view all
    • Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      page 202 - 215
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE LAMETH. Séance du samedi 4 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Castellanet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal ,de la seance d'hier dont la rédaction est adoptée. M. Cornilleau , député suppléant du ci-devant bailliage du Mans, prête serment et est admis dans le sein de l'Assemblée pour y remplacer
      ...
      on soit posée aiusi : Les rerites viagères et perpétuel les payées par le Trésor public continueront-elles de faire partie des facultés imposables de ceux qui en jouissent et seront-elles assujetties à l'impôt l'qucier qui Bera décrété en remplacement de la taille ? » Lorsque cette première question aura été décidée» le mode et la quotité de l'imposition feront l'objet des discussions ultérieures*
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE LAMETH. Séance du samedi 4 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Castellanet , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      à l'impôt l'qucier qui Bera décrété en remplacement de la taille ? » Lorsque cette première question aura été décidée» le mode et la quotité de l'imposition feront l'objet des discussions ultérieures*
    • Séance du samedi 1 décembre 1790, au matin

      Séance du samedi 1 décembre 1790, au matin

      page 366 - 390
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du samedi, 1 décembre 1790 , au matin(1), La séance est ouverte à onze heures et demie du matin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. Salicetti , secrétaire, donne lecture du procès-verbal dé la séance d'hier, qui est adopté, M. Gossin , rapporteur du comité de Constitu-tion, fait le rapport suivant : Messieurs, le district d'Avranphes
      ...
      que l'Assemblée nationale veuille confondre les affaires de l'Etat avec les affaires d'une banque. Je conçois que quelques actionnaires le désirent; je le désirerais aussi, si j'étais actionnaire : mais le succès une fois obtenu, je cesserais bientôt de l'être. Divers membres demandent l'impression du rapport de M. Lebrun. (L'impression est ordonnée.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du samedi, 1 décembre 1790 , au matin(1), La séance est ouverte à onze heures et demie du matin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. Sal
      ...
      is le succès une fois obtenu, je cesserais bientôt de l'être. Divers membres demandent l'impression du rapport de M. Lebrun. (L'impression est ordonnée.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du lundi 13 décembre 1790

      Séance du lundi 13 décembre 1790

      page 433 - 460
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du lundi 13 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Il est adopté. M. Gaultier-Biauzat. Je vais vous faire lecture d'une délibération.des administrateurs du département du Puy-de-Dôme, relativement à la résistance qu'appor
      ...
      le 5 ci-dessus, et dont le rapport est ou sera en état d'être fait d'ici au 31 décembre présent mois, seront incessamment rapportées par lesdits comités, aux jours qui leur seront indiqués par l'Assemblée. Fait en comité, le 13 décembre 1790. Signé : Henry (ci-devant de Longuève), Régnier, Pougeard, Prévôt, Montesquiou, Beau-metz, de Curt, Camus, Palasne-Champeaux, Gouttes, Marquis, Batz, Mathieu.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du lundi 13 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne lecture du procè
      ...
      blée. Fait en comité, le 13 décembre 1790. Signé : Henry (ci-devant de Longuève), Régnier, Pougeard, Prévôt, Montesquiou, Beau-metz, de Curt, Camus, Palasne-Champeaux, Gouttes, Marquis, Batz, Mathieu.
    • Séance du mardi 14 décembre 1790, au matin

      Séance du mardi 14 décembre 1790, au matin

      page 460 - 475
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du mardi 14 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Martineau secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. M. d'André Je viens en peu de mots vous rendre compte des démarches faites par les six com- (1). Cette séance est incomplète au Moniteurs missaires nommés par l'Assembl
      ...
      ux, demande, pour raison de sauté, un congé de six semaines qui lui est accordé. M. Laboreys de Chateau-Favier depute du département de la Creuse, absent par congé du 10 novembre, pour six semaines, écrit à M. le Président pour qu'il veuille bien prier l'Assemblée de lui donner une prolongation de congé de quinze jours, ce que l'Assemblée lui accorde. M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du mardi 14 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Martineau secrétaire, donne lecture du procès-verbal de l
      ...
      crit à M. le Président pour qu'il veuille bien prier l'Assemblée de lui donner une prolongation de congé de quinze jours, ce que l'Assemblée lui accorde. M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du samedi 27 novembre 1790, au matin

      Séance du samedi 27 novembre 1790, au matin

      page 38 - 73
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. alexandre de lameth. Séance du samedi 27 novembre 1790 . au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Salicetti ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 25 novembre au soir. M. Coroller ,autre secrétaire, lit le procès-Verbal de la séance du 26 novembre au soir. M. Poignot ,autre secrétaire, fait lecture du procès-v
      ...
      e du procès-verbal de ce jour, situés dans le district de Pithiviers, municipalité du même lieu, aux charges, clauses et conditions portées par le décret du 14 mai dernier, et pour le prix de 371,393 livres, 2 sous 1 den., ainsi qu'il est porté par les procès-ver-baux d'estimations et évaluations, payable de la manière déterminée par le même décret. » M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. alexandre de lameth. Séance du samedi 27 novembre 1790 . au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Salicetti ,secrétaire, donne lectu
      ...
      livres, 2 sous 1 den., ainsi qu'il est porté par les procès-ver-baux d'estimations et évaluations, payable de la manière déterminée par le même décret. » M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du mercredi 15 décembre 1790

      Séance du mercredi 15 décembre 1790

      page 482 - 507
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M1. PÉT3QN. Séance du mercredi 15 décembre 1790 , (f). La séance est ouverte à neuf heures et dfemie dui matin. M. Varin secrétaire, donne lecture des procès verbaux des deusL séanees de; la veille. t II ne. se produit aucune réclamation. M. Bouche La.Provence est actuellement une mer. On y va, en bateau. Soixante-quatre bâtiments chargés de, marchandises: senti e
      ...
      istricts, départements ou diocèses, mén tropoleset régions, et le renvoi au recueil des décrets qui ont opéré ou opéreront des changements, (1) Cette table contiendra un volume de & huit cents pages. Sans cette table, plusieurs commis, dans chaque bureau d'administration, seront obligés de faire des recherches infinies, pour le maintien de l'ordre ; et alfWft quelle dépense! Elle est incalculable.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M1. PÉT3QN. Séance du mercredi 15 décembre 1790 , (f). La séance est ouverte à neuf heures et dfemie dui matin. M. Varin secrétaire, donne lecture des procès verbaux
      ...
      Sans cette table, plusieurs commis, dans chaque bureau d'administration, seront obligés de faire des recherches infinies, pour le maintien de l'ordre ; et alfWft quelle dépense! Elle est incalculable.
    • Séance du jeudi 16 décembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 16 décembre 1790, au matin

      page 508 - 518
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M- PÉTION. Séance du jeudi 16 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie M. l'abbé Lancelot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. M. Daubert , député d'Agen, rend compte d'une plainte du départent nt de Lot-et-Garonne, contre la municipalité de Valence pour fait d'insubordination et de déso
      ...
      . sur ie pied du denier vingt de leur intérêt; dprèâ aVOir reçu le visa des commissaires préposés à. la liquidation générale. » M. de Montesquiou , rdpjltfHëilr ; propose d'âjoùter âti dë'Cret des ariiclëS additiO'nflelâ dëstinés à le compléter: M. Boutteville-Dumetz demandé l'ajourne-trièlùt ttë fees àirtifefes. (L'ajohrnëment est prbndhcé^ M. le Président lève ia séance à trois heures ëi dèmie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M- PÉTION. Séance du jeudi 16 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie M. l'abbé Lancelot , secrétaire, donne lecture du procès-verb
      ...
      iiclëS additiO'nflelâ dëstinés à le compléter: M. Boutteville-Dumetz demandé l'ajourne-trièlùt ttë fees àirtifefes. (L'ajohrnëment est prbndhcé^ M. le Président lève ia séance à trois heures ëi dèmie.
    • Séance du vendredi 17 décembre 1790

      Séance du vendredi 17 décembre 1790

      page 521 - 531
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du vendredi 17 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Salicetti , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin qui est adopté. M. de la Rochefoucauld-Liancourt , rapporteur du comité de mendicité, propose, pour compléter le décret rendu hier sur les secours à donner aux départements
      ...
      philanthropie universelle, et qui assure indistinctement g tous les citoyens ; justice, humanité* protection, « J'ai l'houneur d'être, etc. « P. S. J'écris en même temps ê MM. Home* Lascon, Desmotiers, Sabarot et Ise&jrd de B$u-neuil, pour L s prier de se charger, de cette pé-nible, mais intéressante commission. J'aurai ensuite l'honneur de prendre avee vous un jour pour aller gt la Salpêtrière. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du vendredi 17 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Salicetti , secrétaire, donne lecture du procès-verbal d
      ...
      , Sabarot et Ise&jrd de B$u-neuil, pour L s prier de se charger, de cette pé-nible, mais intéressante commission. J'aurai ensuite l'honneur de prendre avee vous un jour pour aller gt la Salpêtrière. »
    • Séance du lundi 20 décembre 1790, au matin

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au matin

      page 574 - 598
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DB M- PETIÙÈf. Séance du lundi 20 décembre 1790 , au matin (1h), La séance est ouverte à neaf heures et demie du matin. M. Castellanet , secrétaire sortant, donne lecture du procès-verbal de la séance du saihedi 18 décembre au matin. M. Martineau ,.secrMair^ lit lë procès-verbal de la séance d'hier, Î9 deCembre-Ges procès-verbaux sont adoptés. M. le Président annonce
      ...
      lir la tranquillité, et d'envoyer trois commissaires civils dans ladite ville, pour, jusqu'à ce qu'autrement soit ordonné, y être, conjointement avec trois membres, choisis dans chacun des trois corps administratifs par le directoire et le conseil municipal, chargés de la réquisition de la force publique. » (Ge projet de décret est adopté.) - M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DB M- PETIÙÈf. Séance du lundi 20 décembre 1790 , au matin (1h), La séance est ouverte à neaf heures et demie du matin. M. Castellanet , secrétaire sortant, donne lectur
      ...
      administratifs par le directoire et le conseil municipal, chargés de la réquisition de la force publique. » (Ge projet de décret est adopté.) - M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
    • Séance du mercredi 22 décembre 1790

      Séance du mercredi 22 décembre 1790

      page 624 - 629
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mercredi 22 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. l'abbé Lancelot , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance de mardi matin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. de La Rochefoucauld. L'Assemblée a fait hier un acte de justice en assurant aux princes apanagistes un traitement dign
      ...
      de-Dôme, pour.... 75,514 10 » « A celle d'Ardes, district d'Issoiret département du Puy-de-Dôme, pour...... 20,729 4 » lesquelles sommes seront payables de la manière déterminée par le décret du 14 mai 1790. « Le tout ainsi qu'il est plus au long détaillé dans les décrets de vente et états d'estimation annexés à la minute du procès-verbal de ce jour. » M. le Président lève la séance à trois heures
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mercredi 22 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. l'abbé Lancelot , secrétaire, fait lecture du procès-ve
      ...
      i 1790. « Le tout ainsi qu'il est plus au long détaillé dans les décrets de vente et états d'estimation annexés à la minute du procès-verbal de ce jour. » M. le Président lève la séance à trois heures