Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-071 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-054 hits on 1790-063 hits on 1790-073 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-104 hits on 1790-111 hits on 1790-123 hits on 1791-013 hits on 1791-023 hits on 1791-034 hits on 1791-041 hits on 1791-054 hits on 1791-062 hits on 1791-076 hits on 1791-082 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 14 volumes
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 1 result
    • Séance du samedi 1 août 1789

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 314 - 331
      ASSEMBLÉE NATIONALE. paésidence de m. le duc de liancourt. Séance du samedi 1er août 1789 (l). À l'ouverture de la séance ont été lues des adresses de Béziers, Sarreguemines, lssoire, Gon-carneau, Coutances, Châteaudun, Saint-Amand-sous-Montrond, Bauge, Béthune, Pernesen Artois, Saint-Mi hiel, Baud en Bretagne, du bourg d'Aousle, des comtés de Leyssin et Chamilin en Dauphiné, des trois ordres de Mo
      ...
      ttre de l'interpréter; 13° Qu'en matière criminelle, le bien de la justice, le vœu d'une grande partie de la nation et l'intérêt de l'accusé étant qu'il soit avant tout déclaré par ses pairs coupable ou non coupable, il doit être dès à présent établi pour la recherche des crimes, un ordre de jugement préalable par jurés, avant que les tribunaux judiciaires puisseut prononcer et appliquer la peine.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. paésidence de m. le duc de liancourt. Séance du samedi 1er août 1789 (l). À l'ouverture de la séance ont été lues des adresses de Béziers, Sarreguemines, lssoire, Gon-carneau, Cout
      ...
      ou non coupable, il doit être dès à présent établi pour la recherche des crimes, un ordre de jugement préalable par jurés, avant que les tribunaux judiciaires puisseut prononcer et appliquer la peine.
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 5 results
    • Séance du mercredi 9 juin 1790

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 150 - 159
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE BONNAY, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 9 juin 1790 (1)- La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , ex-présidentoc* cupe le fauteuil, à la place ae M. l'abbé Sieyès qui n'est pas présent. M. l'abbé Dumouchel ; secrétaire, donne lecture du procès-verbal dë là séance d'hier matin. L'Assemblée renvoie la lecture et la rédaction défini
      ...
      it message. Elle a de plus fixé à quatre millions le dtHiaire de là reine, et a ordonné que son pré-sident se retirera sur l'heure par devers Leurs Majestés, pour leur faire partdela détermination qu'elle vient de prendre. » (La séance est levée à trois heures et demie et indiquée au lendemain pour cinq heures du soir, à cause de la procession du matin, à laquelle l'Assemblée a arrêté d'assister.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE BONNAY, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 9 juin 1790 (1)- La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , ex-présidentoc* cupe le fauteuil,
      ...
      elle vient de prendre. » (La séance est levée à trois heures et demie et indiquée au lendemain pour cinq heures du soir, à cause de la procession du matin, à laquelle l'Assemblée a arrêté d'assister.)
    • Séance du lundi 21 juin 1790

      Séance du lundi 21 juin 1790

      page 395 - 404
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PÉLLETIER. Séance du lundi 21 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Mailly de Château-Renaud , admis dans la séance en remplacement d'hier de M. Lezay-Marnésia, démissionnaire, prête son serment civique. M. de Pardieu , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. M. de Jessé , secrétaire, lit le pr
      ...
      le de Nîmes et les environs ; décrète, en conséquence, que la disposition des forces militaires qui pourront y être employées, et la faculté de requérir les troupes réglées et les gardes nationales, seront remises entre leurs mains, la municipalité de Nîmes demeurant privée de cette partie de ses fonctions, jusqu'à ce qu'il en ait été autrement ordonné. » M. le Président lève la séance à 4 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PÉLLETIER. Séance du lundi 21 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Mailly de Château-Renaud , admis dans la séance en remplacement d'
      ...
      eront remises entre leurs mains, la municipalité de Nîmes demeurant privée de cette partie de ses fonctions, jusqu'à ce qu'il en ait été autrement ordonné. » M. le Président lève la séance à 4 heures.
    • Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

      Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

      page 404 - 413
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du mardi 22 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Delley , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Bouche. Je demande que l'article 14 du titre III du décret sur l'organisation du clergé qui porte qu'il sera donné 800 livres de pension à un vicaire, soit renvoyé au comité pour
      ...
      accorder, ils seraient traités selon le taux des moindres bénéfices. M. le Président renvoie à demain la suite de la discussion. La séance est levée à trois heures. corde ne monte pas dans la totalité à 400,000 livres de rentes viagères, sur des tètes la plupart très âgées. (1) A commencer du sixième article, ce qu'on accorde ne va pas à 150,000 livres de rentes viagères, sur des têtes très âgées.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du mardi 22 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Delley , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      à 400,000 livres de rentes viagères, sur des tètes la plupart très âgées. (1) A commencer du sixième article, ce qu'on accorde ne va pas à 150,000 livres de rentes viagères, sur des têtes très âgées.
    • Séance du samedi 26 juin 1790, au matin

      Séance du samedi 26 juin 1790, au matin

      page 465 - 473
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du samedi 26 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Delley d'Agier , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. de Crillon le jeune, (ci-devant comte): Je demande que dans le procès-ver bal, aux mots ont contribué à la prise de la Bastille, on substitue ceux-ci : ont pris la Bastil
      ...
      législateurs, pour justifier entièrement notre conduite. JJous observons cependant que la plupart des officiers municipaux sont très vieux, et ont à veiller à leurs récoltes. Je me présenterai seul, si l'auguste Assemblée le permet, et je prouverai que nous sommes de bons citoyens. » L'Assemblée décide qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur cette lettre. La séance est levée à trois heures un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du samedi 26 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Delley d'Agier , secrétaire, donne lecture du procès-v
      ...
      si l'auguste Assemblée le permet, et je prouverai que nous sommes de bons citoyens. » L'Assemblée décide qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur cette lettre. La séance est levée à trois heures un quart.
    • Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

      page 587 - 601
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du jeudi 1er juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Vernier , rapporteur du comité des finances. Le 30 mai dernier, vous avez autorisé la ville de Montbrison à contracter un emprunt de 8,000 livres pour achat de grains nécessaires à la subsistance des personnes indigentes de la commune et établissement
      ...
      e la priorité pour l'amendement de M. Camus. La priorité est accordée. M. de Croix. Il est bien difficile d'improviser une rédaction de cette importance au milieu de l'agitation d'une Assemblée aussi nombreuse. Je demande l'ajournement à demain, afin que le comité ecclésiastique puisse nous présenter une nouvelle rédaction. Cet ajournement est prononcé. La séance est levée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du jeudi 1er juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Vernier , rapporteur du comité des finances. Le 30
      ...
      nombreuse. Je demande l'ajournement à demain, afin que le comité ecclésiastique puisse nous présenter une nouvelle rédaction. Cet ajournement est prononcé. La séance est levée à trois heures et demie.
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 3 results
    • Séance du mercredi 28 juillet 1790

      Séance du mercredi 28 juillet 1790

      page 386 - 398
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DË M. TREILHARD. Sèdnce du mercredi 28 juillet 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Coster , secrétaire, fait la lecture du procès-verbal de la séance d'hier matin et l'Assemblée en adopte la rédaction. Il lit ensuite une adresse des habitants de Gom-mensacq, petite paroisse de laboureurs dans lés Landes, qui témoignent leur respect, leur soumis
      ...
      t tenus de déclarer, dans un terme fixé, s'ils adhèrent ou non à ce serment; et qu'en cas de non adhésion, ils seraient déchus du droit de citoyen actif. Ge dernier article était fondé sur ce principe: qu'Une société qui se constitue doit savoir quels sont les membres qui consentent ou ne consentent pas au droit commun, et que ceux qui n'y consentent pas n'ont aucun droit aux bénéfices de la cité.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DË M. TREILHARD. Sèdnce du mercredi 28 juillet 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Coster , secrétaire, fait la lecture du procès-verbal de la séa
      ...
      : qu'Une société qui se constitue doit savoir quels sont les membres qui consentent ou ne consentent pas au droit commun, et que ceux qui n'y consentent pas n'ont aucun droit aux bénéfices de la cité.
    • Séance du dimanche 11 juillet 1790

      Séance du dimanche 11 juillet 1790

      page 45 - 49
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du dimanche 11 juillet 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Garat aîné, secrétaire, donne lecture du procès-verbal d'hier au matin. M. de Marsanne-Fonjuliane demande la parole et fait une motion relative aux protestants. M. le Président. Je fais remarquer ^l'orateur que cette motion n'étant ni sur le procès-verbal,
      ...
      blée, et en a très exactement suivi les travaux : que cependant M. Loaisel demande à reprendre sa place ; ce qui obligerait son suppléant delà quitter. L'Assemblée décrète qu'il n'y a lieu à délibérer sur la demande de M, Loaisel, et que M. Lebreton, suppléant admis, et qui a fait le service de membre de l'Assemblée, en conservera la qualité. M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du dimanche 11 juillet 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Garat aîné, secrétaire, donne lecture du procès-verbal d'
      ...
      sur la demande de M, Loaisel, et que M. Lebreton, suppléant admis, et qui a fait le service de membre de l'Assemblée, en conservera la qualité. M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
    • Séance du mercredi 4 août 1790

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 604 - 613
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mercredi 4 août 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures précises du matin. M. Boutteville-Dumetz , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 3 août au matin. Il est adopté. M. le Président annonce qu'il a présenté à la sanction du roi les décrets suivants : « Décret qui fixe définitivement à Arras le chef-l
      ...
      st mis aux voix et décrété en ces termes : Art. 1er . « Les greffiers seront nommés à vie au scrutin, à la pluralité absolue des voix, par les juges, qui leur délivreront une commission et recevront leur serment ; mais les juges, qui auront droit de nommer, ne pourront choisir de parent ou allié d'aucun d'eux, jusqu'au troisième degré inclusivement. » (La séance est levée à quatre heures du soir.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mercredi 4 août 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures précises du matin. M. Boutteville-Dumetz , secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      eur serment ; mais les juges, qui auront droit de nommer, ne pourront choisir de parent ou allié d'aucun d'eux, jusqu'au troisième degré inclusivement. » (La séance est levée à quatre heures du soir.)
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 2 results
    • Séance du mercredi 25 août 1790

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 259 - 290
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS.) Séance du mercredi 25 août 1790 (1). La séance est ouverte a neuf heures du matin M. le Président rend compte à VAssemblée a députation envoyée hier au roi, à Voccasion (1) Cette séance est incomplète au Moniteur, de sa fête. Le discours adressé à Sa Majesté est ainsi conçu : « Sire, l'Assemblée nationale nous a chargés de vous présenter so
      ...
      itions, et à peindre à l'Assemblée nationale tout lé désordre qui désole cette ville et la nécessité d'y apporter un prompt remède.; Fait et arrêté au conseil municipal,dix heures du soir, les jours et an avant dits. : .Signés : F. Poirson, Malglaive, N.-Z-Aubert, N--F. Biaise, cultivateur ; Eslin, Chaillou, Ayet, Saladin, Lusier, F, Mandel, J. Rollin, N. Bellot, Mourot; et, par le conseil, Munet,
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS.) Séance du mercredi 25 août 1790 (1). La séance est ouverte a neuf heures du matin M. le Président rend compte à VAssemblée a députation envoyé
      ...
      t an avant dits. : .Signés : F. Poirson, Malglaive, N.-Z-Aubert, N--F. Biaise, cultivateur ; Eslin, Chaillou, Ayet, Saladin, Lusier, F, Mandel, J. Rollin, N. Bellot, Mourot; et, par le conseil, Munet,
    • Séance du lundi 30 août 1790

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 413 - 427
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du lundi 30 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Gillet de La Jacqueminière , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. (Ce procès-verbal est adopté.) M. Malouet. Vous avez renvoyé hier à votre comité des colonies une adresse des habitants des Indes-Orientales, demeurant à Paris. Précéde
      ...
      admirateurs de M. Necker. Je dirai seulement que si H. Pitt doit sourire en lisant mon opinion sur les finances, ce sera le premier de nos ouvrages auquel il aura fait un tel accueil ; et si vous conservez quelque doute à cet égard, je m'engage 4 vous prouver, à votre première réquisition, que j'ai le droit dé me consoler, par son ( suffrage, de l'opinion que vous paraissez vouloir, donner de moi.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du lundi 30 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Gillet de La Jacqueminière , secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      ervez quelque doute à cet égard, je m'engage 4 vous prouver, à votre première réquisition, que j'ai le droit dé me consoler, par son ( suffrage, de l'opinion que vous paraissez vouloir, donner de moi.
  • Tome 20 : Du 23 octobre au 26 novembre 1790 3 results
    • Séance du jeudi 11 novembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 11 novembre 1790, au matin

      page 369 - 373
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 11 novembre 1790, au matin . La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Coroller , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. d'Estourmel L'Assemblée n'a rien statué hier sur la pétition de la commune de Paris. Il est cependant indispensable de prononcer d'une manière ou d'autre. L'orateur de la dé
      ...
      ier, et pour le prix fixé par lesdits procès-verbaux d'estimations, montant à la somme de huit cent vingt-un mille deux cent soixante-dix-neuf livres quatorze sous deux deniers, payable de la manière déterminée par le même décret. » (Ce décret est adopté.) M. Marie de Laforge , député d'Auxerre, qui a obtenu un congé le 17 octobre, annonce son retour. M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 11 novembre 1790, au matin . La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Coroller , secrétaire, donne lecture du procès-verb
      ...
      déterminée par le même décret. » (Ce décret est adopté.) M. Marie de Laforge , député d'Auxerre, qui a obtenu un congé le 17 octobre, annonce son retour. M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du vendredi 12 novembre 1790

      Séance du vendredi 12 novembre 1790

      page 389 - 403
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. CHASSET. Séance du vendredi 12 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à dix heures moins un quart. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. M. de Croix. L'observation faitehierpar M.de fieauharnàis, sur la question de savoir si le rOi pourrait commander les troupes en personne, n ayant point été la matière de la
      ...
      parlant de vos devoirs, je n'oublierai de vous rappeler qiue la récompense est auprès d'eux, et que cette récompense est la plus douce et la plus glorieuse de toutes. Vous devez avoir pour objet le bonheur de la patrie,, pour juges vos concitoyens, pour témçaja votre bienfaiteur et votre roi, et pour garant de votee -zèle, Votre affecti on né serviteur. Champion de CicÉj V Archevêque de Bordeaux.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. CHASSET. Séance du vendredi 12 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à dix heures moins un quart. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      onheur de la patrie,, pour juges vos concitoyens, pour témçaja votre bienfaiteur et votre roi, et pour garant de votee -zèle, Votre affecti on né serviteur. Champion de CicÉj V Archevêque de Bordeaux.
    • Séance du jeudi 18 novembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 18 novembre 1790, au matin

      page 511 - 519
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 18 novembre 1790 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Il ne se produit aucune observation. M. Camus donne connaissance d'une lettre de M. le garde des sceaux, du 16 de ce mois, à laquelle sont jointes des expéditions en papi
      ...
      t pas à cette citation, est par le seul fait déchu du droit de cité. (On passe à l'ordre du jour.) M.Seurrat de La Boullaye , député d'ûr-léaqs, absent par congé du 3 octobre dernier, remet son passeport sur le bureau pour justifier de son retour- M. Roussillon , député de Toulouse, absent par congé du |4 septembre, fait une semblable justification. (La séaqce est levée à trois heures et demie.) j
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 18 novembre 1790 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procè
      ...
      ort sur le bureau pour justifier de son retour- M. Roussillon , député de Toulouse, absent par congé du |4 septembre, fait une semblable justification. (La séaqce est levée à trois heures et demie.) j
  • Tome 21 : Du 26 novembre 1790 au 2 janvier 1791 2 results
    • Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      page 202 - 215
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE LAMETH. Séance du samedi 4 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Castellanet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal ,de la seance d'hier dont la rédaction est adoptée. M. Cornilleau , député suppléant du ci-devant bailliage du Mans, prête serment et est admis dans le sein de l'Assemblée pour y remplacer
      ...
      on soit posée aiusi : Les rerites viagères et perpétuel les payées par le Trésor public continueront-elles de faire partie des facultés imposables de ceux qui en jouissent et seront-elles assujetties à l'impôt l'qucier qui Bera décrété en remplacement de la taille ? » Lorsque cette première question aura été décidée» le mode et la quotité de l'imposition feront l'objet des discussions ultérieures*
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE LAMETH. Séance du samedi 4 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Castellanet , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      à l'impôt l'qucier qui Bera décrété en remplacement de la taille ? » Lorsque cette première question aura été décidée» le mode et la quotité de l'imposition feront l'objet des discussions ultérieures*
    • Séance du mardi 30 novembre 1790, au matin

      Séance du mardi 30 novembre 1790, au matin

      page 129 - 148
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE LAMETH. Séance du mardi 30 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Arthur Dillon , député de la Martinique. La partie du décret rendu hier qui concerne les instructions que le roi donnera à celui à qui Sa Majest
      ...
      es 22 et 30 octobre 1790, en conformité de l'instruction décrétée le 31 mai derûier; « Déclare vendre à la commune de Ghatenay les biens mentionnés dans ledit état,aux charges, clauses et conditions portées par le décret du 14 dudit mois de mai, et ce, pour le prix de 32,044 1. 14 sols 8 deniers, payable, de la manière déterminée par le même décret. » M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE LAMETH. Séance du mardi 30 novembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire
      ...
      ortées par le décret du 14 dudit mois de mai, et ce, pour le prix de 32,044 1. 14 sols 8 deniers, payable, de la manière déterminée par le même décret. » M. le Président lève la séance à trois heures.
  • Tome 22 : Du 3 janvier au 5 février 1791 4 results
    • Séance du mardi 25 janvier 1791, au matin

      Séance du mardi 25 janvier 1791, au matin

      page 476 - 484
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GRÉGOIRE .Séance du mardi 25 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance de la veille, qui est adopté. M. le Président. Je préviens l'Assemblée que j'ai reçu plusieurs pétitions de différents citoyens qui demandent à être admis à la barre; aux terme
      ...
      nt du Cher.............181,595 1. » » A la même pour. ..... 73,599 A celle de Poilly, département du Loiret................30,600 18 4 A celle de Sully, même département.............16,539 14 » « Le tout ainsi qu'il est plus au long détaillé dans les décrets de vente et états d'estimations respectifs, annexés à la minute du procès-verbal de ce jour. » M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GRÉGOIRE .Séance du mardi 25 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du pro
      ...
      out ainsi qu'il est plus au long détaillé dans les décrets de vente et états d'estimations respectifs, annexés à la minute du procès-verbal de ce jour. » M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du vendredi 4 février 1791

      Séance du vendredi 4 février 1791

      page 738 - 753
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DÈ M. DE MIRABEAU. Séance du vendredi 4 février 1791 (4).- La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture dU procês-verbal de la séance d'hier au soir, qui est adopté. M. Bouche Le patriotisme et le zèle pour le (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. bien public sont la cause du mal dont je viens me plaindre à vous
      ...
      nou3 permet de nous passer de ces 30 millions, provenant de la consommation du tabac; qu'il déclare surtout que tous les autres impôts seront plus équitables, et toute polémique entre nous cessera. Je ne craindrai plus alors que la culture soit libre, étant bien assuré que presque personne ne cultivera, et que nos relations avec l'Amérique septentrionale ne seront point anéanties. 4 février 1791.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DÈ M. DE MIRABEAU. Séance du vendredi 4 février 1791 (4).- La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture dU procês-verbal
      ...
      e ne craindrai plus alors que la culture soit libre, étant bien assuré que presque personne ne cultivera, et que nos relations avec l'Amérique septentrionale ne seront point anéanties. 4 février 1791.
    • Séance du samedi 5 février 1791, au matin

      Séance du samedi 5 février 1791, au matin

      page 753 - 765
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M.DE MIRABEAU. Séance du samedi 5 février 1791 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. Un membre fait lecture d'une lettre des officiers municipaux de la commune d'Aix à M. le Président de l'Assemblée nationale, contenant le détail des bons t
      ...
      res, estimée 15,000 livres,adjugée 35,000 livres; Le second, huit masses de bâtiments au marché Saint-Martin-des-Champs, louées 4,500 livres, estimées 42,900 livres, adjugées 71,300 livres ; Le troisième, uné maison, rue Saint-Martin, louée 4,050 livres, estimée 50,000 livres, adjugée 110,000 livres. M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de ce soir, et lève ia séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M.DE MIRABEAU. Séance du samedi 5 février 1791 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès
      ...
      ème, uné maison, rue Saint-Martin, louée 4,050 livres, estimée 50,000 livres, adjugée 110,000 livres. M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de ce soir, et lève ia séance à trois heures.
    • Séance du vendredi 7 janvier 1791

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 52 - 80
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du vendredi 7 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. Leleu de la Ville-aux-Bois ,secrétaire, donne lecture de la déclaration suivante : « Nous soussignés, prêtres, diacres, sous-diacres, ci-devant bénéficiers de l'égl
      ...
      ssion, et le prix de votre temps, me défendent de les répéter ici. Je vous demanderai seulement la permission de répondre aux objections qui pourront être faites dans le cours de la discussion, si vous mettez ma proposition en délibération. Mais quel que soit, Messieurs, le succès de mes efforts, dût-il ne pas répondre à mon zèle, une récompense dont j'o;e le croire digne, c'est votre approbation.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du vendredi 7 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès-verbal de l
      ...
      s mettez ma proposition en délibération. Mais quel que soit, Messieurs, le succès de mes efforts, dût-il ne pas répondre à mon zèle, une récompense dont j'o;e le croire digne, c'est votre approbation.
  • Tome 23 : Du 6 février au 9 mars 1791 6 results
    • Au nom du comité des pensions, présente un projet de décret sur les indemnités dues aux porteurs de brevets de retenue, en conformité de l'article 3 de la loi du 1er décembre 1790

      Au nom du comité des pensions, présente un projet de décret sur les indemnités dues aux porteurs de brevets de retenue, en conformité de l'article 3 de la loi du 1er décembre 1790

      page 386 - 396
      M. Camus , au nom du comité des pensions, présente un projet de décret sur les indemnités dues aux porteurs de brevets de retenue, en conformité de l'article 3 de la loi du 1er décembre 1790. Ce projet de décret est ainsi conçu : « L Assemblée nationale, ouï le rapport de son comité des pensions, qui a rendu compte des vérifications faites par ie directeur général de la liquidation, décrète qu'en c
      ...
      ission à l'évêque du lieu. » M. le Président. Je mets aux voix le projet de décret du comité ecclésiastique. Plusieurs membres à droite : Point de voix 1 Point de voix I (L'Assemblée, consultée, adopte le projet de décret.) M. Bouvet , député de Chartres, demande un congé de quinze jours. (Le congé est accordé.) M. le Président annonce l'ordre du jour de demain. La séance est levée à trois heures.
      M. Camus , au nom du comité des pensions, présente un projet de décret sur les indemnités dues aux porteurs de brevets de retenue, en conformité de l'article 3 de la loi du 1er décembre 1790. Ce projet
      ...
      e le projet de décret.) M. Bouvet , député de Chartres, demande un congé de quinze jours. (Le congé est accordé.) M. le Président annonce l'ordre du jour de demain. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du jeudi 24 février 1791, au matin

      Séance du jeudi 24 février 1791, au matin

      page 487 - 500
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPORT.Séance du jeudi 24 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à nea'f heures et demie du matin. M. Camus , au nom du comité d'aliénation, présente un projet de décret relatif au calcul des annuités pour accélérer la vente des domaines nationaux. Plusieurs membre» proposent quelques amen-, dements aux articles 3, 4 et 6. M. Camus rapporteur, adept
      ...
      eau : « L'Assemblée nationale, considérant qu'aucune loi existante du royaume ne s'oppose au libre voyage de Mesdames, tantes du roi, déclare qu'il n'y a lieu à délibérer sur le procès-verbal de la commune d'Arnay-le-Duc, et renvoie l'affaire au pouvoir exécutif. » (Ce décret est adopté.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir. La séance est levée à quatre heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPORT.Séance du jeudi 24 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à nea'f heures et demie du matin. M. Camus , au nom du comité d'aliénation, présente u
      ...
      mmune d'Arnay-le-Duc, et renvoie l'affaire au pouvoir exécutif. » (Ce décret est adopté.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir. La séance est levée à quatre heures et demie.
    • Séance du jeudi 8 février 1791, au matin

      Séance du jeudi 8 février 1791, au matin

      page 40 - 51
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riqùett1 de mirabeau l'aîné. Séance du jeudi 8 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires faitlecture du procès-verbal delà séanced'bier, qui est adopté. M. Pinterel de Louverny communique à l'Assemblée une adresse de la municipalité d'Es-somes, district de Château-Thierry, qui lui présente sa r
      ...
      nt. M. le maire de Paris m'annonce par lettre, la vente faite le 7 février, d'une maison nationale, louée 2,100 livres, estimée 26,684 livres et adjugée 42,500 livres. D'autre part, la municipalité de Paris demande à être admise ce soir à la barre de l'Assemblée. (L'Assemblée accueille cette demande.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riqùett1 de mirabeau l'aîné. Séance du jeudi 8 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires faitle
      ...
      Paris demande à être admise ce soir à la barre de l'Assemblée. (L'Assemblée accueille cette demande.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance à trois heures.
    • Séance du mardi 1 mars 1791, au matin

      Séance du mardi 1 mars 1791, au matin

      page 580 - 586
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du mardi 1er mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une adresse des administrateurs du département de Maine-et-Loire contenant des protestai ions d'adhésion et de fidélité aux décrets de l'Assemblée, et la demande de 18 brigades de gendarmerie nationale poUr
      ...
      ues absents, nfayant .absolument &té l'es^* pêràncè qu'il pût s^y formé r urt résultat, me'défendent de continùerà y assister:' i; Je prie donc. l'Assemblée de recevoir la ié mission d'une place qu'èile m'avait confiée^ » M. le Président lève la séance 1? 3 hetrres. (1) "Voir ci-après, séance du 2 mars 1791, dans le décret général sur les patentes, le texte des articles adop téS dans cette séance.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du mardi 1er mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une adr
      ...
      le m'avait confiée^ » M. le Président lève la séance 1? 3 hetrres. (1) "Voir ci-après, séance du 2 mars 1791, dans le décret général sur les patentes, le texte des articles adop téS dans cette séance.
    • Séance du vendredi 4 mars 1791

      Séance du vendredi 4 mars 1791

      page 657 - 666
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du vendredi 4 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. de Sillery , secrétaire. fait lecture des procès-verbaux des séances dhier au matin et au soir, qui sont adoptés. M. Hébrard. Je prie l'Assemblée de charger son comité de Constitution de lui proposer uue décision sur la coniest tion qui divise en ce moment
      ...
      s ne. connaissez pas la réclamation de M. Pétion .Gomment est-il possible. Messieurs, que vous obligiez votre président à lever la séance, quand on demande la parole pour détruire une calomnie! Plusieurs membres : Nous insistons. M. le Président. La motion de lever la séance est appuyée; je la mets aux voix. (L'Assemblée décrète que la séance est levée.) La séance est levée à deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du vendredi 4 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. de Sillery , secrétaire. fait lecture des procès-verbaux
      ...
      urs membres : Nous insistons. M. le Président. La motion de lever la séance est appuyée; je la mets aux voix. (L'Assemblée décrète que la séance est levée.) La séance est levée à deux heures et demie.
    • Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 666 - 691
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOMLLES. Séanee du samedi 5 mars 1791 , au matin. (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettre de M. le maire de Paris, qui annonce l'adjudication de trois maisons : l'une louée 1,550 livres, estimée 19,833 livres et adjugée 35,700 livres; la deuxième louée 4,500 livres, estimée 75,000 livres
      ...
      a nation dans la personne du régnant; Tuus ceux qui seront convaincus d'avoir, par des paroles ou des écrits outrageants, insulté le Corps législatif Tels sont, à mon avis, les principaux chefs d'accusation publique ; l'application des peines serait un autre travail qui réclame les lumières de ceux qui out particulièrement réfléchi sur la proportion qui doit exister entre les délits et les peines.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOMLLES. Séanee du samedi 5 mars 1791 , au matin. (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettr
      ...
      sation publique ; l'application des peines serait un autre travail qui réclame les lumières de ceux qui out particulièrement réfléchi sur la proportion qui doit exister entre les délits et les peines.
  • Tome 24 : Du 10 mars au 12 avril 1791 4 results
    • Séance du mardi 7 avril 1791, au matin

      Séance du mardi 7 avril 1791, au matin

      page 619 - 630
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRONCHET. Séance du mardi 7 avril 1791 , au matin (1). (La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin.) M. Bouche , au nom du comité chargé de l'inspection des procès-verbaux et de l'envoi des décrets. Messieurs, il est nécessaire que le décret relatif à l'égalité de partage des successions ab intestat ne soit porté à la sanction du roi que (1) Cette sé
      ...
      ontre les ministres coupables, seront déterminés dans le Gode pénal. » (Adopté.) Un membre demande que la suite de la discussion soit renvoyée à demain. (Ce renvoi est décrété.) M. le Président aononcequeM. de Talleyrand-Périgord, ci-dévant évêque d'Autun, a réuni la majorité des suffrages pour remplacer M. Riquetti de Mirabeau au comité diplomatique. M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRONCHET. Séance du mardi 7 avril 1791 , au matin (1). (La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin.) M. Bouche , au nom du comité chargé de l'inspection
      ...
      equeM. de Talleyrand-Périgord, ci-dévant évêque d'Autun, a réuni la majorité des suffrages pour remplacer M. Riquetti de Mirabeau au comité diplomatique. M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du vendredi 8 avril 1791

      Séance du vendredi 8 avril 1791

      page 644 - 657
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRONCHET. Séance du vendredi 8 avril 1791 (l), La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Bouche. Messieurs, il a été fait sur les appointements des membres du conseil de la manne, pendant les deux années et demie qu'il a existé, une réserve de l65,000 livres. Je demande que le comité de la marine soit chargé d'examiner l'emploi qui a été fait de
      ...
      ut que l'Assemblée s'est proposé. c Je suis, etc.... « Signé : de LESSART. » M. le Président . Messieurs, vous voudrez bien vous souvenir que, d'après la nomination faite par le roi des 6 commissaires que l'on vieht de nommer, vous aurez demain à vous réunir dans les bureaux, à l'effet de nommer 3 membres, pour être adjoints aux 6 commissaires du roi. M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRONCHET. Séance du vendredi 8 avril 1791 (l), La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Bouche. Messieurs, il a été fait sur les appointements des
      ...
      que l'on vieht de nommer, vous aurez demain à vous réunir dans les bureaux, à l'effet de nommer 3 membres, pour être adjoints aux 6 commissaires du roi. M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du samedi 9 avril 1791, au matin

      Séance du samedi 9 avril 1791, au matin

      page 657 - 675
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRONCHET. Séance du samedi 9 avril 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un membre du comité de vérification propose à la Chambre d'accorder à M. Eudet, curé d'Anger-ville-l'Orcher, un congé de six semaines. (Ce congé est accordé.) Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de jeudi soir. M. Martin
      ...
      e dernier, iui a demandé, de la part du ministre de la marine, la réponse écrite de la main de ce ministre; et cependant l'Assemblée, nationale met le sieur Bonjour sous la sauvegarde de la loi. » M. le Président invite ies membres de l'As- semblée à se retirer dans leurs bureaux respectifs pont* y procéder à la nomination d'un président et de trois secrétaires. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRONCHET. Séance du samedi 9 avril 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un membre du comité de vérification propose à la Cha
      ...
      le Président invite ies membres de l'As- semblée à se retirer dans leurs bureaux respectifs pont* y procéder à la nomination d'un président et de trois secrétaires. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 694 - 708
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHABROUD. Séance du lundi 11 avril 1791 , au matin. La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de samedi 9 avril au soir, qui est adopté. M. Bouche , au nom,du comité de vérification. Messieurs, votre comité de vérification est d'avis que les congés demandés par MM. Charrier, évêqu
      ...
      a plus modérée doit être remboursé sur ce pied et non pas au prix qu'il a coûté il y a un siècle. Le dédommagement doit être proportionné à la perte; c'est une obligation de droit; elle est stricte, naturelle et juste; vous avez promis de la remplir envers tout le monde; la justice, le respect dû aux propriétés, l'humanité, les droits de l'homme et vos décrets vous en imposent également le devoir.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHABROUD. Séance du lundi 11 avril 1791 , au matin. La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal
      ...
      aturelle et juste; vous avez promis de la remplir envers tout le monde; la justice, le respect dû aux propriétés, l'humanité, les droits de l'homme et vos décrets vous en imposent également le devoir.
  • Tome 25 : Du 13 avril au 11 mai 1791 1 result
    • Séance du vendredi 6 mai 1791

      Séance du vendredi 6 mai 1791

      page 618 - 635
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. REWBELL. Séance du vendredi 6 mai 1791 (1). M. Chabroud, ex-président, ouvre la séance. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une adresse de la société des amis de la Constitution établie à Nancy, portant demande du licenciement de l'armée et de sa prompte recréation sur les principes édictés par la Constitution française. Les pétitionnaires exposent à l'Ass
      ...
      négliger aucune précaution de sûreté, dans tous les endroits où il sera possible d'en faire, pour mettre en circulation des assignats de 5 livres, avec la facilité de les échanger à bureau ouvert contre la nouvelle monnaie de cuivre ; je demande que le comité des finances soit chargé d'en concerter le plan avec le comité de constitution, et qu'il le présente sous huitaine à l'Assemblée nationale.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. REWBELL. Séance du vendredi 6 mai 1791 (1). M. Chabroud, ex-président, ouvre la séance. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une adresse de la société des amis
      ...
      tre la nouvelle monnaie de cuivre ; je demande que le comité des finances soit chargé d'en concerter le plan avec le comité de constitution, et qu'il le présente sous huitaine à l'Assemblée nationale.