Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-044 hits on 1790-051 hits on 1790-062 hits on 1790-073 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-104 hits on 1790-110 hits on 1790-123 hits on 1791-015 hits on 1791-021 hits on 1791-030 hits on 1791-041 hits on 1791-052 hits on 1791-062 hits on 1791-077 hits on 1791-086 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 13 volumes
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 4 results
    • Séance du mercredi 5 mai 1790, au matin

      Séance du mercredi 5 mai 1790, au matin

      page 388 - 400
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ARBÉ GOUTTES. Séance du mercredi 5 mai 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Le Goazre de Kervélégan , secrétaire, donne lecture du procès-verbal du lundi soir, 3 mai. M. le comte de Crillon , autre secrétaire, (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. M. Roederer ,
      ...
      e est énoncée dans la série que vous avez décrété de suivre : elle est telle que vous l'avez posée en ouvrant la discussion. L'Assemblée, en la décidant, ne sera pas liée sur les questions subséquentes. (Après quelques débats et le refus obstiné de la partie droite de la salle, qui s'opposait à ce que l'ajournement fût mis aux voix, l'ajournement est prononcé.) La séance est levée à quatre heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ARBÉ GOUTTES. Séance du mercredi 5 mai 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Le Goazre de Kervélégan , secrétaire, donne lecture
      ...
      s. (Après quelques débats et le refus obstiné de la partie droite de la salle, qui s'opposait à ce que l'ajournement fût mis aux voix, l'ajournement est prononcé.) La séance est levée à quatre heures.
    • Séance du jeudi 6 mai 1790, au matin

      Séance du jeudi 6 mai 1790, au matin

      page 406 - 411
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES. Séance du jeudi 6 mai 1790 , au matin. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Muguet de Nanthou , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. M. Roederer , autre Secrétaire^ lit le procès-verbal de la séance d'hier au soir. Ces procès-verbaux sout adoptés. M. de La Queuille , député d'Auvergne. Chàrgé, par
      ...
      e dit qu'elle n'a pas entendu f)oser la question lorsqu'on a délibéré pour fermer la discussion. On procède à une seconde épreuve. ** Elle donné lë même résultat. On délibèfë sur la proposition dé M. Malouet. L'Assemblée rejettè cette proposition et décide que lés questions posées par M/ de Beàumetz resteront dans l'ordre où elles ont été proposées. (La séance est levée à trois heures et demie.) ?
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES. Séance du jeudi 6 mai 1790 , au matin. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Muguet de Nanthou , secrétaire, donne lecture du procès-ver
      ...
      Malouet. L'Assemblée rejettè cette proposition et décide que lés questions posées par M/ de Beàumetz resteront dans l'ordre où elles ont été proposées. (La séance est levée à trois heures et demie.) ?
    • Séance du samedi 8 mai 1790, au matin

      Séance du samedi 8 mai 1790, au matin

      page 427 - 433
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES, Séance du samedi 8 mai 1790 , au matin, La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Legoarze de Kervélégan , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. Il ne se produit aucune réclamation. M. le bailly de Fresnay demande à s'ab- senter pendant quinze jours ou trois semaines. (L'Assemblée le lui permet.
      ...
      tile aux trois quarts des Français, si l'on veut qu'il soit permanent ; il faut donc qu'il soit ambulant. Je conclus à ce qu'on établisse une Cour de cassation ; que cette cour soit ambulante par sections, et que ces sections se renouvellent tous les ans. (La séance est levée à deux heures et demie et l'Assemblée se retire dans ses bureaux pour l'élection de son président et de trois secrétaires.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES, Séance du samedi 8 mai 1790 , au matin, La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Legoarze de Kervélégan , secrétaire, donne lectur
      ...
      ions, et que ces sections se renouvellent tous les ans. (La séance est levée à deux heures et demie et l'Assemblée se retire dans ses bureaux pour l'élection de son président et de trois secrétaires.)
    • Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 514 - 521
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 15 mai 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de La Réveillière de Lépeaux , secrétaire, donne lecture des deux adresses suivantes : 1°. Celle des bas-officiers et soldats du régiment de Provence, en garnison à Douai, qui protestent de maintenir de tout leur pouvoir la nouvelle Constitution du royaume, et d'
      ...
      sitôt que lee assemblées de département et de district seront formées, il sera nommé dans chaque directoire des commissaires chargés de vérifier les erreurs qui auraient été commises dans la répartition proportionnelle entre les communautés, d'en faire le rapport au directoire, et de lui proposer le genre d'indemnités qu'ils croiront leur être dues. » M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 15 mai 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de La Réveillière de Lépeaux , secrétaire, donne lecture des de
      ...
      on proportionnelle entre les communautés, d'en faire le rapport au directoire, et de lui proposer le genre d'indemnités qu'ils croiront leur être dues. » M. le Président lève la séance à trois heures.
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 3 results
    • Séance du lundi 5 juillet 1790

      Séance du lundi 5 juillet 1790

      page 699 - 712
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE MARQUIS DE BONNAY. Séance du lundi 5 juillet 1790 (1). M. Le Pelletier , président, ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Delley-d'Agier lit le procès-verbal de la séance de samedi soir, 3 juillet. M. Charles de Lameth. Je réclame contre la (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. teneur du décret qui porte que le commandant de l'escadre sera tenu d
      ...
      ets de décrets réglementaires qu'il croitindispensables de rendre pour guider ceux qui seront chargés de liquider les offices supprimés. Enfin, sur toutes les suppressions qui ne sont point encore prononcées, le comité combine ses autres travaux, de manière qu'ils puissent être utiles à l'Assemblée, dans les différentes hypothèses que la marche de ses décrets déjà portés peut lui rendre probables.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE MARQUIS DE BONNAY. Séance du lundi 5 juillet 1790 (1). M. Le Pelletier , président, ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Delley-d'Agier lit le procès-verb
      ...
      noncées, le comité combine ses autres travaux, de manière qu'ils puissent être utiles à l'Assemblée, dans les différentes hypothèses que la marche de ses décrets déjà portés peut lui rendre probables.
    • Séance du mercredi 7 juillet 1790, au matin

      Séance du mercredi 7 juillet 1790, au matin

      page 734 - 740
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du mercredi 7 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Regnaud (de Saint-Jean-dAngèly), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin dans lequel il est fait mention de la lettre lue par M. de la Touche au nom de M. Louis-Philippe d'Orléans. Plusieurs membres demandent que ce
      ...
      nt la population excède deux mille habitants, ces villes ou bourgs auront un juge de paix et des prud'hommes particuliers. « Les vifUes et bourgs qui contiendront plus de huit mille âmes auront le nombre de juges de paix qui sera déterminé par le Corps législatif, d'aprè6 les renseignements qui seront donnés par les assemblées administratives de département. » (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du mercredi 7 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Regnaud (de Saint-Jean-dAngèly), secrétaire, do
      ...
      bre de juges de paix qui sera déterminé par le Corps législatif, d'aprè6 les renseignements qui seront donnés par les assemblées administratives de département. » (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du samedi 5 juin 1790, au matin

      Séance du samedi 5 juin 1790, au matin

      page 108 - 115
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du samedi 5 juin 1790 , au matin (1). M. le Président ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Defermon , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Chabroud , autre secrétaire, lit le procès-verbal relatif à l'assistance de l'Assemblée à la cérémonie de la Fête-Dieu. M. le Président fait donner lecture de l'é
      ...
      00 * Pour les bersônàés que le'rôi appellera à son conseil.i»..T..'/.... 80,000 I Total......... 840,000 1. M. le président invite l'^?senib)[ée à se retirer daps les bnrëaux'pour prqcéâèf aux sprptiijs po^r la pominaîipn d ÙP président', fie tpjs 'ifi-c'r,étires et de quinze membres d^ ' gç^ij-é des rapports. La séance est lçvée à deux heures et dpmie. e); celle de ce soir indiquée poursixheures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du samedi 5 juin 1790 , au matin (1). M. le Président ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Defermon , secrétaire, fait lecture du
      ...
      js po^r la pominaîipn d ÙP président', fie tpjs 'ifi-c'r,étires et de quinze membres d^ ' gç^ij-é des rapports. La séance est lçvée à deux heures et dpmie. e); celle de ce soir indiquée poursixheures.
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 1 result
    • Séance du mercredi 4 août 1790

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 604 - 613
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mercredi 4 août 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures précises du matin. M. Boutteville-Dumetz , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 3 août au matin. Il est adopté. M. le Président annonce qu'il a présenté à la sanction du roi les décrets suivants : « Décret qui fixe définitivement à Arras le chef-l
      ...
      st mis aux voix et décrété en ces termes : Art. 1er . « Les greffiers seront nommés à vie au scrutin, à la pluralité absolue des voix, par les juges, qui leur délivreront une commission et recevront leur serment ; mais les juges, qui auront droit de nommer, ne pourront choisir de parent ou allié d'aucun d'eux, jusqu'au troisième degré inclusivement. » (La séance est levée à quatre heures du soir.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mercredi 4 août 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures précises du matin. M. Boutteville-Dumetz , secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      eur serment ; mais les juges, qui auront droit de nommer, ne pourront choisir de parent ou allié d'aucun d'eux, jusqu'au troisième degré inclusivement. » (La séance est levée à quatre heures du soir.)
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 2 results
    • Séance du lundi 30 août 1790

      Séance du lundi 30 août 1790

      page 413 - 427
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du lundi 30 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Gillet de La Jacqueminière , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. (Ce procès-verbal est adopté.) M. Malouet. Vous avez renvoyé hier à votre comité des colonies une adresse des habitants des Indes-Orientales, demeurant à Paris. Précéde
      ...
      admirateurs de M. Necker. Je dirai seulement que si H. Pitt doit sourire en lisant mon opinion sur les finances, ce sera le premier de nos ouvrages auquel il aura fait un tel accueil ; et si vous conservez quelque doute à cet égard, je m'engage 4 vous prouver, à votre première réquisition, que j'ai le droit dé me consoler, par son ( suffrage, de l'opinion que vous paraissez vouloir, donner de moi.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du lundi 30 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Gillet de La Jacqueminière , secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      ervez quelque doute à cet égard, je m'engage 4 vous prouver, à votre première réquisition, que j'ai le droit dé me consoler, par son ( suffrage, de l'opinion que vous paraissez vouloir, donner de moi.
    • Séance du mardi 31 août 1790, au matin

      Séance du mardi 31 août 1790, au matin

      page 427 - 434
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M.JESSE. Séance du mardi 31 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Dauchy , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Ce procès-verbal est adopté. Un de MM. les secrétaires rend compte à l'Assemblée de deux adresses: l'Une de plusieurs in- (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. géuieurs, qui
      ...
      clamation sera portée par deux commissaires, que le roi sera prié de nommer à cet effet, et auxquels seront remises les instructions convenables ; ordonne, en conséquence, à son comité militaire de lui présenter un projet de proclamation à la séance de Ce soi?; » M. Barnave est adjoint au comité militaire pour la rédaction de la proclamation. M. le Président lève la Séance à quatre heures du soir*
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M.JESSE. Séance du mardi 31 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Dauchy , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      i présenter un projet de proclamation à la séance de Ce soi?; » M. Barnave est adjoint au comité militaire pour la rédaction de la proclamation. M. le Président lève la Séance à quatre heures du soir*
  • Tome 20 : Du 23 octobre au 26 novembre 1790 4 results
    • Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

      Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

      page 329 - 340
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chasset. Séance du mardi 9 novembre 1790 , au matin {1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Brostaret secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Gossin rapporteur du comité de Constituai) Cette séance est incomplète au Moniteur. tion propose deux décrets, dont il donne les motifs ainsi qu'il suit : L'Assemblée nati
      ...
      : elle supplie l'Assemblée de vouloir bien ordonner que les six divisions des électeurs se réuniront en commun pour vérifier leur pouvoir et remplir les fonctions qui leur sont attribuées par la Constitution. M. le Président répond que l'Assemblée s'occupera de cette pétition. L'Assemblée décide que le rapport en sera fait demain à deux heures (1). . (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chasset. Séance du mardi 9 novembre 1790 , au matin {1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Brostaret secrétaire, donne lecture du procès-ve
      ...
      titution. M. le Président répond que l'Assemblée s'occupera de cette pétition. L'Assemblée décide que le rapport en sera fait demain à deux heures (1). . (La séance est levée à trois heures et demie.)
    • Séance du jeudi 11 novembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 11 novembre 1790, au matin

      page 369 - 373
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 11 novembre 1790, au matin . La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Coroller , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. d'Estourmel L'Assemblée n'a rien statué hier sur la pétition de la commune de Paris. Il est cependant indispensable de prononcer d'une manière ou d'autre. L'orateur de la dé
      ...
      ier, et pour le prix fixé par lesdits procès-verbaux d'estimations, montant à la somme de huit cent vingt-un mille deux cent soixante-dix-neuf livres quatorze sous deux deniers, payable de la manière déterminée par le même décret. » (Ce décret est adopté.) M. Marie de Laforge , député d'Auxerre, qui a obtenu un congé le 17 octobre, annonce son retour. M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 11 novembre 1790, au matin . La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Coroller , secrétaire, donne lecture du procès-verb
      ...
      déterminée par le même décret. » (Ce décret est adopté.) M. Marie de Laforge , député d'Auxerre, qui a obtenu un congé le 17 octobre, annonce son retour. M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du mercredi 17 novembre 1790

      Séance du mercredi 17 novembre 1790

      page 482 - 511
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du mercredi 17 novembre 1790 (1) La séance est ëtlVërtë à pfêâ de dix heures du matin. M. Brostaret , iÈcïêtàiïé; lit lë fjHiCès^Vèrbâi de la séahce d'hier au matin; (1) Cette séance est incomplète au iHàkitëur. M. Buttafuoco demandé la parole sur ce pro-cès-Verbal au sujet du décret sur les magistrats de l'île de Corse. 11 demande que tous les
      ...
      foi ; aussi n'ai-je jamais redouté ni la calomnie, ni les effets de la persécution. Je livre au temps et à l'expérience le soin de me fortifier; jé désire trop le rétablissement de l'ordre et de la tranquillité publique, pour m'occuper maintenant de Cette justification. Je suis, avec un respectueux dévouement, Messieurs, votre très humble et très obéissant serviteur, ROY. Paris, 17 novembre 1790 .
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du mercredi 17 novembre 1790 (1) La séance est ëtlVërtë à pfêâ de dix heures du matin. M. Brostaret , iÈcïêtàiïé; lit lë fjHiCès^Vèrbâi de la séahc
      ...
      anquillité publique, pour m'occuper maintenant de Cette justification. Je suis, avec un respectueux dévouement, Messieurs, votre très humble et très obéissant serviteur, ROY. Paris, 17 novembre 1790 .
    • Séance du jeudi 18 novembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 18 novembre 1790, au matin

      page 511 - 519
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 18 novembre 1790 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Il ne se produit aucune observation. M. Camus donne connaissance d'une lettre de M. le garde des sceaux, du 16 de ce mois, à laquelle sont jointes des expéditions en papi
      ...
      t pas à cette citation, est par le seul fait déchu du droit de cité. (On passe à l'ordre du jour.) M.Seurrat de La Boullaye , député d'ûr-léaqs, absent par congé du 3 octobre dernier, remet son passeport sur le bureau pour justifier de son retour- M. Roussillon , député de Toulouse, absent par congé du |4 septembre, fait une semblable justification. (La séaqce est levée à trois heures et demie.) j
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHASSET. Séance du jeudi 18 novembre 1790 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture du procè
      ...
      ort sur le bureau pour justifier de son retour- M. Roussillon , député de Toulouse, absent par congé du |4 septembre, fait une semblable justification. (La séaqce est levée à trois heures et demie.) j
  • Tome 22 : Du 3 janvier au 5 février 1791 5 results
    • Séance du jeudi 20 janvier 1791, au matin

      Séance du jeudi 20 janvier 1791, au matin

      page 337 - 348
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du jeudi 20 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures l/£ du matin (1). Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. Il est ensuite donné connaissance à l'Assemblée d'une adresse de plusieurs notables de la municipalité de Màcon, relatives à quelques discus- (1) Cette sé
      ...
      que pour 6 ans. L'article 6 est adopté dans ces termes : Art. 6. « L'accusateur public sera nommé à la prochaine élection, pour 4 ans seulement et à la suivante pour 6 années; le président sera nommé pour 6 années, l'un et l'autre pourront être réélus; le greffier sera à vie. » M. le Président annonce l'ordre du jour pour la séance de ce soir et celle de demain matin, et lève la séance à 3 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du jeudi 20 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures l/£ du matin (1). Un de MM. les secrétaires fait lecture du procè
      ...
      pour 6 années, l'un et l'autre pourront être réélus; le greffier sera à vie. » M. le Président annonce l'ordre du jour pour la séance de ce soir et celle de demain matin, et lève la séance à 3 heures.
    • Séance du mardi 1 février 1791, au matin

      Séance du mardi 1 février 1791, au matin

      page 653 - 664
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU. Séance du mardi 1er février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. Duquesnoy. Messieurs, vous vous rappelez que le sieur Trouard, de Pont-à-Mousson, a été conduit dans les prisons de l'Abbaye pour être jugé par le Châ
      ...
      ..........7,130 15 » A celle de Montbarrey, même département...... 13,178 » » A celle de Marpain, m6oie d^partement......7,693 19 4 A celle ae Parrecey, même departement...... 47,893 » » - Le tout ainsi qu il est plus au long detail^ dans les d6crets de ventes et 6tats d'estimations respectifs, annexes & la minute du proc&s-verbal de ce jour. M. le Président léve la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU. Séance du mardi 1er février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du proc
      ...
      si qu il est plus au long detail^ dans les d6crets de ventes et 6tats d'estimations respectifs, annexes & la minute du proc&s-verbal de ce jour. M. le Président léve la séance à trois heures et demie.
    • Séance du vendredi 4 février 1791

      Séance du vendredi 4 février 1791

      page 738 - 753
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DÈ M. DE MIRABEAU. Séance du vendredi 4 février 1791 (4).- La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture dU procês-verbal de la séance d'hier au soir, qui est adopté. M. Bouche Le patriotisme et le zèle pour le (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. bien public sont la cause du mal dont je viens me plaindre à vous
      ...
      nou3 permet de nous passer de ces 30 millions, provenant de la consommation du tabac; qu'il déclare surtout que tous les autres impôts seront plus équitables, et toute polémique entre nous cessera. Je ne craindrai plus alors que la culture soit libre, étant bien assuré que presque personne ne cultivera, et que nos relations avec l'Amérique septentrionale ne seront point anéanties. 4 février 1791.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DÈ M. DE MIRABEAU. Séance du vendredi 4 février 1791 (4).- La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture dU procês-verbal
      ...
      e ne craindrai plus alors que la culture soit libre, étant bien assuré que presque personne ne cultivera, et que nos relations avec l'Amérique septentrionale ne seront point anéanties. 4 février 1791.
    • Séance du samedi 5 février 1791, au matin

      Séance du samedi 5 février 1791, au matin

      page 753 - 765
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M.DE MIRABEAU. Séance du samedi 5 février 1791 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. Un membre fait lecture d'une lettre des officiers municipaux de la commune d'Aix à M. le Président de l'Assemblée nationale, contenant le détail des bons t
      ...
      res, estimée 15,000 livres,adjugée 35,000 livres; Le second, huit masses de bâtiments au marché Saint-Martin-des-Champs, louées 4,500 livres, estimées 42,900 livres, adjugées 71,300 livres ; Le troisième, uné maison, rue Saint-Martin, louée 4,050 livres, estimée 50,000 livres, adjugée 110,000 livres. M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de ce soir, et lève ia séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M.DE MIRABEAU. Séance du samedi 5 février 1791 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès
      ...
      ème, uné maison, rue Saint-Martin, louée 4,050 livres, estimée 50,000 livres, adjugée 110,000 livres. M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de ce soir, et lève ia séance à trois heures.
    • Séance du vendredi 7 janvier 1791

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 52 - 80
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du vendredi 7 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. Leleu de la Ville-aux-Bois ,secrétaire, donne lecture de la déclaration suivante : « Nous soussignés, prêtres, diacres, sous-diacres, ci-devant bénéficiers de l'égl
      ...
      ssion, et le prix de votre temps, me défendent de les répéter ici. Je vous demanderai seulement la permission de répondre aux objections qui pourront être faites dans le cours de la discussion, si vous mettez ma proposition en délibération. Mais quel que soit, Messieurs, le succès de mes efforts, dût-il ne pas répondre à mon zèle, une récompense dont j'o;e le croire digne, c'est votre approbation.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du vendredi 7 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès-verbal de l
      ...
      s mettez ma proposition en délibération. Mais quel que soit, Messieurs, le succès de mes efforts, dût-il ne pas répondre à mon zèle, une récompense dont j'o;e le croire digne, c'est votre approbation.
  • Tome 23 : Du 6 février au 9 mars 1791 4 results
    • Séance du mercredi 23 février 1791, au matin

      Séance du mercredi 23 février 1791, au matin

      page 431 - 470
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du mercredi 23 février 1791, au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin, qui est adopté. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adressés suivantes : Adresse de M. de Bebinière, inventeur d'une nouvelle pompe contre les incendies, qui
      ...
      tatée par le témoignage de tous les marins et des personnes qui ont écrit sur les ports de la Méditerranée, et les moyens de les préserver des ensablements.—MM. Mercadier, correspondant de l'académie de Montpellier, et Fro-mond de la Merveillère, capitaine au corps royal du génie, 1788. Par nous, ingénieur en chef du haut et bas Languedoc et département d'Arles, le 1er juin 1789. Signé : Remillat.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du mercredi 23 février 1791, au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-v
      ...
      de Montpellier, et Fro-mond de la Merveillère, capitaine au corps royal du génie, 1788. Par nous, ingénieur en chef du haut et bas Languedoc et département d'Arles, le 1er juin 1789. Signé : Remillat.
    • Séance du jeudi 8 février 1791, au matin

      Séance du jeudi 8 février 1791, au matin

      page 40 - 51
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riqùett1 de mirabeau l'aîné. Séance du jeudi 8 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires faitlecture du procès-verbal delà séanced'bier, qui est adopté. M. Pinterel de Louverny communique à l'Assemblée une adresse de la municipalité d'Es-somes, district de Château-Thierry, qui lui présente sa r
      ...
      nt. M. le maire de Paris m'annonce par lettre, la vente faite le 7 février, d'une maison nationale, louée 2,100 livres, estimée 26,684 livres et adjugée 42,500 livres. D'autre part, la municipalité de Paris demande à être admise ce soir à la barre de l'Assemblée. (L'Assemblée accueille cette demande.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riqùett1 de mirabeau l'aîné. Séance du jeudi 8 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires faitle
      ...
      Paris demande à être admise ce soir à la barre de l'Assemblée. (L'Assemblée accueille cette demande.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance à trois heures.
    • Séance du lundi 18 février 1791

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 556 - 580
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du lundi 18 février 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux des séances de samedi soir et d'hier, qui sont adoptés. M. Camus , au nom du comité d'aliénation. Il s'est glissé plusieurs erreurs dans les copies qui ont été faites des différents états de domaines
      ...
      sera chargé de présenter incessamment un projet d'adresse aux départements, dans laquelle il sera démontré que le sacrifice d'une loi qui semblait désirable, ne doit exciter aucun regret dans l'esprit des bons citoyens, du moment qu'elle portait atteinte à la Constitution et qu'elle compromettait le salut public; « 3° Que ce décret constitutionnel sera présenté sans délai à l'acceptation du roi. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du lundi 18 février 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux
      ...
      des bons citoyens, du moment qu'elle portait atteinte à la Constitution et qu'elle compromettait le salut public; « 3° Que ce décret constitutionnel sera présenté sans délai à l'acceptation du roi. »
    • Séance du jeudi 3 mars 1791, au matin

      Séance du jeudi 3 mars 1791, au matin

      page 641 - 650
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de noailles. Séance du jeudi 3 mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte^, neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du pro- (1) Otto séance est incomplète au Moniteur. cès-verbal de la séance de mardi au soir, qui est adopté. M. de Saint-Martin Messieurs, je demande la permission de dénoncer à l'Assemblée une nouvelle feuille
      ...
      a matinée, chez le ministre de Pin-térieur. Ces députés n'avaient pas d'autre mission que d'informer le roi des mesures prises par la corn* mune et de s'assurer des dernières intentions du roi; aussitôt qu'ils les ont sues, ils ont fait partir un courrier qui doit être arrivé maintenant, et sans doute que Mesdames continuent à cette heure leur voyage. M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de noailles. Séance du jeudi 3 mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte^, neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du pro- (1)
      ...
      ôt qu'ils les ont sues, ils ont fait partir un courrier qui doit être arrivé maintenant, et sans doute que Mesdames continuent à cette heure leur voyage. M. le Président lève la séance à trois heures.
  • Tome 25 : Du 13 avril au 11 mai 1791 1 result
    • Séance du vendredi 6 mai 1791

      Séance du vendredi 6 mai 1791

      page 618 - 635
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. REWBELL. Séance du vendredi 6 mai 1791 (1). M. Chabroud, ex-président, ouvre la séance. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une adresse de la société des amis de la Constitution établie à Nancy, portant demande du licenciement de l'armée et de sa prompte recréation sur les principes édictés par la Constitution française. Les pétitionnaires exposent à l'Ass
      ...
      négliger aucune précaution de sûreté, dans tous les endroits où il sera possible d'en faire, pour mettre en circulation des assignats de 5 livres, avec la facilité de les échanger à bureau ouvert contre la nouvelle monnaie de cuivre ; je demande que le comité des finances soit chargé d'en concerter le plan avec le comité de constitution, et qu'il le présente sous huitaine à l'Assemblée nationale.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. REWBELL. Séance du vendredi 6 mai 1791 (1). M. Chabroud, ex-président, ouvre la séance. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une adresse de la société des amis
      ...
      tre la nouvelle monnaie de cuivre ; je demande que le comité des finances soit chargé d'en concerter le plan avec le comité de constitution, et qu'il le présente sous huitaine à l'Assemblée nationale.
  • Tome 27 : Du 6 juin au 5 juillet 1791 2 results
    • Séance du mardi 21 juin 1791, au matin

      Séance du mardi 21 juin 1791, au matin

      page 358 - 397
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 21 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Dauchy , ex-président, prend le fauteuil en l'absence du président. Un de MM. les secrétaires commence la lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Un membre, entrant dans la salle : 11 est bien question de lire le procès-verbal ! M. Alexa
      ...
      Delley d'Agier). Monsieur le Président, indiquez l'heure à laquelle il faudra se rendre à l'Assemblée. M. le Président. Messieurs, vous sentez que cela est impossible, parce, que des nouvelles peuvent arriver d'un moment à l'autre. En conséquence, je ne puis pas indiquer l'heure. Je ne l^ve pas la séance. L'a délibération seulement est suspendue. (La séance est suspendue à quatre heures du matin.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 21 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Dauchy , ex-président, prend le fauteuil en
      ...
      arriver d'un moment à l'autre. En conséquence, je ne puis pas indiquer l'heure. Je ne l^ve pas la séance. L'a délibération seulement est suspendue. (La séance est suspendue à quatre heures du matin.)
    • Séance du mercredi 8 juin 1791

      Séance du mercredi 8 juin 1791

      page 58 - 71
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du mercredi 8 juin 1791 (1). . La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès-verbal de la séance de lundi an matin, qui est adopté. M. Christin. Je demande que le comité de revision soit chargé de rendre compte lundi prochain de l'état où se trouve son travail. (Cette motion est décrétée.) M. Trei
      ...
      us allez entraver l'administration. Reste à savoir si l'Assemblée adoptera la peine de mort oui ou non. M. Barnave. Il n'y a pas un danger plus réel et plus grave pour la liberté que l'établissement d'un impôt sans le vœu national. C'est certainement le plus grand des crimes dans un pays libre. (L'Assemblée décrète le renvoi de l'article 9 au comité.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du mercredi 8 juin 1791 (1). . La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès-verbal de la séance d
      ...
      'un impôt sans le vœu national. C'est certainement le plus grand des crimes dans un pays libre. (L'Assemblée décrète le renvoi de l'article 9 au comité.) M. le Président lève la séance à trois heures.
  • Tome 28 : Du 6 au 28 juillet 1791 2 results
    • Séance du vendredi 15 juillet 1791

      Séance du vendredi 15 juillet 1791

      page 311 - 354
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du vendredi 15 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin, qui est adopté. M. Lanjuinais. Messieurs, les décrets des 21 et 25 juin dernier concernant la forme de promulgation des décrets de l'Assemblée nationale, qui ne seraient ni
      ...
      upable, je vous demande mon élargissement. Je n'ai répondu que par des faits; j'ai cru devoir me renfermer dans l'exposition simple des différentes circonstances, et si jai pu comprimer pendant quelques instants le sentiment vif qui me porte vers un des accusés, j'espère cependant qu'après avoir défendu la cause, vous m'excuserez de laisser échapper ici l'expression de mon amitié et de mon estime.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du vendredi 15 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de
      ...
      es instants le sentiment vif qui me porte vers un des accusés, j'espère cependant qu'après avoir défendu la cause, vous m'excuserez de laisser échapper ici l'expression de mon amitié et de mon estime.
    • Séance du dimanche 24 juillet 1791

      Séance du dimanche 24 juillet 1791

      page 583 - 593
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du dimanche 24 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Bouche donne lecture à l'Assemblée d'une lettre des curés de la partie allemande du district de Belfort. Ces fonctionnaires publics rendent compte des entreprises fanatiques que font journellement les ecclésiastiques réfractaires, et des dangers auxquels la vie de
      ...
      ui concerne les régies de l'enregistrement et des douanes, en décrétant le code des douanes, les hypothèques, et quelques dispositions relatives à la mise en possession de la régie nationale de l'enregistrement, dans la perception des revenus des domaines nationaux corporels. (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette lettre au comité des contributions.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du dimanche 24 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Bouche donne lecture à l'Assemblée d'une lettre des curés de la
      ...
      gistrement, dans la perception des revenus des domaines nationaux corporels. (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette lettre au comité des contributions.) M. le Président lève la séance à trois heures.