Results in Volume 12

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-029 hits on 1790-035 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 14 results
Results sorted by date, ascending

Séance du mardi 2 mars 1790

Séance du mardi 2 mars 1790

page 1 - 13
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. l'abbé de montesquiou. Séance du mardi 2 mars 1790 (1). M. Guillaume , Vun de MM. les secrétaires, don ne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. 11 est adopté sans réclamation. M. Merlin , rapporteur de comité féodal, donne lecture de la nouvelle rédaction de l'article 15. La rédaction adoptée hier provisoirement était la suivante : ; t Art. 15. Sont exc
...
s, et qui en communiqueront ensuite le résultat au corps législatif de France, pour qu'il statue définitivement ce qu'il appartiendra; . 6° Que le roi sera supplié.de prendre en considération la situation actuelle des colonies et dans le cas où cette mesure paraîtrait nécessaire à Sa Majesté pour la sûreté des colonies, d'y envoyer des forces protectrices capables de les préserver de tout dommage.
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. l'abbé de montesquiou. Séance du mardi 2 mars 1790 (1). M. Guillaume , Vun de MM. les secrétaires, don ne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. 11 est adop
...
tion actuelle des colonies et dans le cas où cette mesure paraîtrait nécessaire à Sa Majesté pour la sûreté des colonies, d'y envoyer des forces protectrices capables de les préserver de tout dommage.

Séance du jeudi 11 mars 1790, au soir

Séance du jeudi 11 mars 1790, au soir

page 135 - 140
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. bureaux de pusy, ancien président. Séance du jeudi 11 mars 1790 , au soir (1). M. Bureaux de Pusy , ex-président, occupe le fauteuil en l'absence de M. l'abbé de Montesquieu, président, et ouvre la séance à 6 heures. M. Vieillard , député de Saint-Lô, présente Une adresse du corps municipal de cette ville, il observe, au nom de ses concitoyens, que ceux-ci ont
...
'Assemblée, pour le féliciter sur la manière dont ses membres se sont acquittés du premier de leurs devoirs, en réclamant contre les vexations dont ils croyaient que leurs concitoyens étaient victimes. Les murmures empêchent l'orateurdecontinuer. La proposition n'est pas mise aux voix. M. le Président lève la séance à dix heures et demie, après avoir indiqué celle de demain pour 9 heures du matin.
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. bureaux de pusy, ancien président. Séance du jeudi 11 mars 1790 , au soir (1). M. Bureaux de Pusy , ex-président, occupe le fauteuil en l'absence de M. l'abbé de M
...
. Les murmures empêchent l'orateurdecontinuer. La proposition n'est pas mise aux voix. M. le Président lève la séance à dix heures et demie, après avoir indiqué celle de demain pour 9 heures du matin.

Séance du lundi 15 mars 1790

Séance du lundi 15 mars 1790

page 169 - 188
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du lundi 15 mars 1790 (1). M. l'abbé de Montesquiou , président, ouvre la séance à 9 heures et demie du matin. Un de M M.'les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Il ne s'élèvé aucune réclamation. M. le Président annonce que par le résultat du scrutin d'hier, M. Rabaud de Saint-Etienne a été élu préside
...
onds: L'impérieuse nécessité d'apporter le plus prompt remède aux maux qui, sans la sagesse des décrets du 19, eussent été inévitables," les a fait consentir, ces décrets, par l'Assemblée nationale. Mais ce qu'il en coûtera au gouvernement pour leur exécution, prouve, jusqu'à l'évidence, le besoin indispensable de ramener lçs recettes et les dépenses de l'Etat à des combinaisons moins compliquées.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du lundi 15 mars 1790 (1). M. l'abbé de Montesquiou , président, ouvre la séance à 9 heures et demie du matin. Un de M M.'les secré
...
ais ce qu'il en coûtera au gouvernement pour leur exécution, prouve, jusqu'à l'évidence, le besoin indispensable de ramener lçs recettes et les dépenses de l'Etat à des combinaisons moins compliquées.

Séance du vendredi 19 mars 1790

Séance du vendredi 19 mars 1790

page 237 - 258
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du vendredi 19 mars 1790 . M. Fréteu , ancien président, ouvre d'abord la séance à 9 heures précises du matin. La salle est presque déserte. M. le Président fait donner lecture de plusieurs adresses contenant les témoignages de respect, de dévouement et d'adhésion aux décrets de l'Assemblée nationale, des municipalités de Chantil
...
sées de membres qui tirent leurs honoraires d'ailleurs. Mais remarques que les deux membres du directoire de district, et les trois membres de celui de département qui appartiens nent aux chambres de police, ét qui sont Chargés, au nom du peuple, des fonctions de ne qu'on appelle la partit publique, acquerront, outre leur traitement du directoire, l'éligibilité pour devenir grands juges de France»
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du vendredi 19 mars 1790 . M. Fréteu , ancien président, ouvre d'abord la séance à 9 heures précises du matin. La salle est presque
...
police, ét qui sont Chargés, au nom du peuple, des fonctions de ne qu'on appelle la partit publique, acquerront, outre leur traitement du directoire, l'éligibilité pour devenir grands juges de France»

Séance du dimanche 21 mars 1790

Séance du dimanche 21 mars 1790

page 288 - 293
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RARAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du dimanche 21 mars 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à onze heures du matin. M. Gossin , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 19 mars. Ce procès-verbal est adopté. M. Guillaume , autre secrétaire, lit le procès-verbal de la séance du 20 mars au matin. M. Voidel demande un changement dans la rédactio
...
travail, soit de ceux qui leur ont été renvoyés, selon l'ordre de leur importance, non pour en faire lecture à l'Assemblée, mais pour être imprimés et distribués aux députés dans leur domicile. « 7° Aucune députation ne sera reçue que dans les séances du soir. « 8° Dans aucun cas, l'Assemblée ne lèvera la séance, que M. le président ne l'ait prononcé.» La séance est levée à trois heures un quart.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RARAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du dimanche 21 mars 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à onze heures du matin. M. Gossin , secrétaire, donne lecture du proc
...
Aucune députation ne sera reçue que dans les séances du soir. « 8° Dans aucun cas, l'Assemblée ne lèvera la séance, que M. le président ne l'ait prononcé.» La séance est levée à trois heures un quart.

Séance du lundi 22 mars 1790

Séance du lundi 22 mars 1790

page 293 - 307
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du lundi 22 mars 1790 (l). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. . M. Merlin , autre secrétaire, lit le procès-ver-bal de la séance du soir du samedi 20 mars. Il ne se produit aucune réclamation. M. le marquis de Bonnay fait la lecture
...
.................livr£s* } Bénéfice sur 1788.............................. Ea 1290, elles ne coûtent, en vertu des décrets, que....... 2.060.000 — j [ Le plan proposé réduirait la dépense à.................... 600.000 - | Bénéfice sur les décrets du mois de juin dernier. faisant par tête, Livres. 20.000 20.000 20.000 3.438.566 livres. 1.460.000 — > CA tfi o> 3 £ cd S p > K TJ > F* ES & K (/s t® CD
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du lundi 22 mars 1790 (l). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , secrétaire, donne lecture du procès
...
......... 600.000 - | Bénéfice sur les décrets du mois de juin dernier. faisant par tête, Livres. 20.000 20.000 20.000 3.438.566 livres. 1.460.000 — > CA tfi o> 3 £ cd S p > K TJ > F* ES & K (/s t® CD

Séance du vendredi 26 mars 1790

Séance du vendredi 26 mars 1790

page 357 - 363
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rabaud de saint-étienne. Séance du vendredi 26 mars 1790 (1). ; M. le Président ouvre la séance à 9 heures précises du matin. L'Assemblée ne se trouve pas en nombre pour délibérer. M. le marquis de Bonnay , secrétaire, fait lecture de diverses adresses dont la teneur suit: Adresse de la ville de Marseille, qui présente à l'Assemblée nationale l'hommage de sa vi
...
ze jours. Ces deux congés sont accordés sans opposition. M. le Président. La séance de demain s'ouvrira à 9 heures conformément à votre décret du 2i de ce mois. L'ordre du jour sera: 1° la suite de la discussion du projet de décret du comité des finance? sur la contribution patriotique dp quart des revenus ; 2° le rapport de§ douze commissaires aux assignats. (La séanee est levée à quatre heures»)
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rabaud de saint-étienne. Séance du vendredi 26 mars 1790 (1). ; M. le Président ouvre la séance à 9 heures précises du matin. L'Assemblée ne se trouve pas en nombr
...
discussion du projet de décret du comité des finance? sur la contribution patriotique dp quart des revenus ; 2° le rapport de§ douze commissaires aux assignats. (La séanee est levée à quatre heures»)

Séance du 28 mars 1790

Séance du 28 mars 1790

page 380 - 401
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU. Séance du 28 mars 1790 (1). M. Rabaud de Saint-Etienne ouvre la séance et dit : « Messieurs, je descends de la place o(t vous m'aviez élevé, plein de reconnaissance pour l'indulgence avec laquelle vous avez daigné m'y soutenir. « Continuez, Messieurs, de donner des leçons à l'Europe et des consolations à votre patrie ; prouvez par votre coura
...
es du 3 novembre 1789, sans néanmoins aucune restitution des droits qui auraient été perçus depuis ladite époque. Les acquéreurs desdits droits présenteront, dans le délai de six mois, à compter du jour de la publication du présent décret, leurs titres au comité de liquidation, établi par le décret du 23 janvier de la présente année; et il sera pourvu à leur remboursement ainsi qu'il appartiendra.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU. Séance du 28 mars 1790 (1). M. Rabaud de Saint-Etienne ouvre la séance et dit : « Messieurs, je descends de la place o(t vous m'aviez élevé, ple
...
ur de la publication du présent décret, leurs titres au comité de liquidation, établi par le décret du 23 janvier de la présente année; et il sera pourvu à leur remboursement ainsi qu'il appartiendra.

Séance du mercredi 7 avril 1790

Séance du mercredi 7 avril 1790

page 562 - 580
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le baron de menou. Séance du mercredi 7 avril 1790 (2). M. le Président ouvre la séance à neuf heures du matin. On compte très peu de membres dans la salle. Un de\MM. les secrétaires donne lecture des adresses dont la teneur suit : (1) Les mille livres pesant de tabac ne sont pas manufacturées ; elles sont en vert et perdront nécessairement beaucoup de leur poi
...
sme du pouvoir judiciaire, qui peut, même en matière civile, porter une véritable atteinte à notre liberté. L'expérience et la raison demandent là distinction du fait et du droit. Cette distinction est toujours plus ou moins possible. M. Goupil de Préfeln rappelle, par une simple énumération, les inconvénients que l'on a opposés à l'établissement des jurés. La séance est levée à 3 heures et demie.
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le baron de menou. Séance du mercredi 7 avril 1790 (2). M. le Président ouvre la séance à neuf heures du matin. On compte très peu de membres dans la salle. Un de\
...
t toujours plus ou moins possible. M. Goupil de Préfeln rappelle, par une simple énumération, les inconvénients que l'on a opposés à l'établissement des jurés. La séance est levée à 3 heures et demie.

Séance du jeudi 8 avril 1790, au soir

Séance du jeudi 8 avril 1790, au soir

page 592 - 598
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU. Séance du jeudi 8 avril 1790 , au soir (1). M. le Président ouvre la séance à 6 heures du soir. M. le marquis de Bonnay , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du matin, il ne s'élève aucune réclamation. Il est donné lecture de plusieurs adresses dont la teneur suit : Adresse d'adhésion, de félicitation et de reconnaissance
...
iscussion est fermée. M. le Président met aux voix la motion en ces termes : M- Duval d'Eprémesnil sera-t-il rappelé à l'ordre et son nom consigné daus le procès-verbal ? L'Assemblée décrète à une grande majorité : « Que M- Duval d'Eprémesnil Sera rappelé à l'ordre et son nom consigné dans le procès-Verbal. » M. le Président. La séance de demain commencera à 9 heures du matin. La séance est levée.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU. Séance du jeudi 8 avril 1790 , au soir (1). M. le Président ouvre la séance à 6 heures du soir. M. le marquis de Bonnay , secrétaire, donne lect
...
nde majorité : « Que M- Duval d'Eprémesnil Sera rappelé à l'ordre et son nom consigné dans le procès-Verbal. » M. le Président. La séance de demain commencera à 9 heures du matin. La séance est levée.