Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-122 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-068 hits on 1789-076 hits on 1789-086 hits on 1789-098 hits on 1789-108 hits on 1789-1113 hits on 1789-128 hits on 1790-017 hits on 1790-0214 hits on 1790-039 hits on 1790-0415 hits on 1790-0525 hits on 1790-0624 hits on 1790-0713 hits on 1790-0813 hits on 1790-097 hits on 1790-1016 hits on 1790-1119 hits on 1790-1215 hits on 1791-0118 hits on 1791-0221 hits on 1791-0316 hits on 1791-0422 hits on 1791-0522 hits on 1791-0622 hits on 1791-0724 hits on 1791-0821 hits on 1791-093 hits on 1791-100 hits on 1791-111 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-0813 hits on 1792-0923 hits on 1792-1018 hits on 1792-112 hits on 1792-127 hits on 1793-012 hits on 1793-025 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-021 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-081 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
21 - 30 of 32 volumes
  • Tome 29 : Du 29 juillet au 27 août 1791 showing 10 of 26 results view all
    • Séance du vendredi 29 juillet 1791, au matin

      Séance du vendredi 29 juillet 1791, au matin

      page 2 - 27
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du vendredi 29 juillet 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture d'adresses de la ville de Reims et des administrateurs des directoires de district de Lyon et de Bayeux. La ville de Reims se réunit aux autres communes du royaume pour témoigner à l'Assemblée sa reconnaissance pour le
      ...
      RÉDUCTION de ces articles de dépenses, Résultant du retranchement des parties fictives. Traites du sieUr Gaudelet, banquier & Brest, ôti remplacement de payements qu'il a faits pour les RéàUboUrsemeiit des bons du pfenller commis dii ÎÎT. 482,033 liv; 9,812,310 7,895,125 liv. 10,294,343 7,895,125 liv. 1,559,522 3,524,962 5,084,484 Sommes des dépenses ordinaires réduites......... 833,231,*]84 liv.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du vendredi 29 juillet 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture d'adresses de la vi
      ...
      it des bons du pfenller commis dii ÎÎT. 482,033 liv; 9,812,310 7,895,125 liv. 10,294,343 7,895,125 liv. 1,559,522 3,524,962 5,084,484 Sommes des dépenses ordinaires réduites......... 833,231,*]84 liv.
    • Séance du vendredi 5 août 1791

      Séance du vendredi 5 août 1791

      page 192 - 222
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du vendredi 5 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture : 1° Du procès-verbal de la séance du mardi 2 aoûj-au soir, qui est adopté; 2° D'une adresse des volontaires de la garde nationale de Poitiers, qui témoignent leur douleur de n'être pas compris dans le nombre de ceux
      ...
      ats civils seront chargés de la confection de ces actes. Toute loi devant être exécutée jusqu'à ce qu'elle ait été abrogée, il me paraît essentiel de terminer ce titre par cet article sur lequel tout le monde est d'accord. C'est en abrogeant expressément de pareilles lois, qu'on inspire plus de respect pour celles qui doivent encore être exécutées jusqu'à ce qu'une nouvelle loi les ait remplacées.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du vendredi 5 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture : 1° Du procès-v
      ...
      le monde est d'accord. C'est en abrogeant expressément de pareilles lois, qu'on inspire plus de respect pour celles qui doivent encore être exécutées jusqu'à ce qu'une nouvelle loi les ait remplacées.
    • Séance du dimanche 7 août 1791

      Séance du dimanche 7 août 1791

      page 240 - 257
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du dimanche 7 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 5 août. M. Lanjuinais. Je demande la parole sur ce procès-verbal. Le décret relatif à la convocation des assemblées électorales porte que les députés nommés se rassembleront
      ...
      u'il serait dangereux de voter une somme quelconque sur la simple proposition d'un ministre. C'est pourquoi je demande le renvoi au comité, pour nous faire son rapport incessamment. Plusieurs membres : C'est juste. (L'Assemblée ordonne le renvoi de la proposition du ministre au comité des finances.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du dimanche 7 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal
      ...
      : C'est juste. (L'Assemblée ordonne le renvoi de la proposition du ministre au comité des finances.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du lundi 8 août 1791

      Séance du lundi 8 août 1791

      page 257 - 282
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du lundi 8 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Ramel-Nogaret , secrétaire, fait lecture du procès-verbal ae la séance du samedi 6 août, au soir, qui est adopté. M. Dauchy , au nom des comités de Constitution et des contributions publiques. Messieurs, vous avez renvoyé à vos comités de Constitution et
      ...
      x. &Î0ÏA. L'Assemblée ayant prononcé qu'elle ne voulait revenir sur rien, je renouvelle, en cp moment et pour la dernière fois, les déclarations et prpiegt&tioiis que j'ai faites : pour maintien qp la moparphia et des prérogatives du trénp ; 2° pour la conservation de l'existence personnelle de meEjcpmmettants et pour leurs intérêts. (Note de l'opinant.) Signé : Louis-Alphonse Savary de Lancossïe.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du lundi 8 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Ramel-Nogaret , secrétaire, fait lecture du procès-verb
      ...
      moparphia et des prérogatives du trénp ; 2° pour la conservation de l'existence personnelle de meEjcpmmettants et pour leurs intérêts. (Note de l'opinant.) Signé : Louis-Alphonse Savary de Lancossïe.
    • Séance du mardi 9 août 1791, au matin

      Séance du mardi 9 août 1791, au matin

      page 282 - 303
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au matin (1). La séançe est ouverte à neuf heures du p^atip. Un dfi Mif. les secrétaires fait lecturp du pro-cès-yerbal dp la séapce de diqqanche 8 août. mempre obtieqj; la parole sur ^article des lois rurales, inséré 4s>ns le procès-verbal et qui est aingi conçu ; « Les 0cpgnges de tops les fonds ne seron
      ...
      êté iè serment cjvique ; « Enfin, cèux qui, nés en pays étranger, et descendant, à quelque degré que ce spit, d'un Français ou d'une Française expatriés pour cause de religion» viennent demeurer en France et prêtent le serment civique. » (Adopté) M. Le Président annonce pour l'ordre du jour de demain la suite de la discussion du projet de Constitution.. La séance est levée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au matin (1). La séançe est ouverte à neuf heures du p^atip. Un dfi Mif. les secrétaires fait lecturp du pr
      ...
      ance et prêtent le serment civique. » (Adopté) M. Le Président annonce pour l'ordre du jour de demain la suite de la discussion du projet de Constitution.. La séance est levée à trois heures et demie.
    • Séance du mardi 9 août 1791, au soir

      Séance du mardi 9 août 1791, au soir

      page 303 - 318
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au loir (1)» La séance est ouverte à six heûrëâ du soir. Un de MM. les secrétaires donne connaissance à l'Assemblée des adresses suivantes t Adresses des administrateur* composant le directoire du département de VHérault, du district de Sauveterre, et de celui de Goyr#n et de Loudéac-. Adresses dés municip
      ...
      es droits de d6youement adoptif, de sacrifices, d'utilitp de services, de gloire et de privation de dedorpmagements, de recompenses et de toute fortune, que le marechal de Lowendal a accumules et concentres dans la sienne? Si elle jouit seule de la reunion de tant de droits, a la protection et aux bienfaits de 1'Etq.t, on ne peut craiqdre la concurrence dans la justice qu'elle reclame. AoiLt 1791.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au loir (1)» La séance est ouverte à six heûrëâ du soir. Un de MM. les secrétaires donne connaissance à l'A
      ...
      entres dans la sienne? Si elle jouit seule de la reunion de tant de droits, a la protection et aux bienfaits de 1'Etq.t, on ne peut craiqdre la concurrence dans la justice qu'elle reclame. AoiLt 1791.
    • Séance du mercredi 10 août 1791

      Séance du mercredi 10 août 1791

      page 318 - 335
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Stance du mereredi 10 août 1791 (1). La seance est quverte a neuf heures du matin. M. Camus ex-pr6sident, occupe le fauteuil. M. Savary de Lancosme L'Assemblee ayant d^cret6 lundi dernier que la uiscussion'sur l'acte constitutionnel ne s'ouyrirait que sur les bases et !a ma^che de l'ouvrage, je n'ai point demand^ a parole pour 6noncer
      ...
      at de faillite ou d'insolvabilité. M. Barrère-Vieuzac Il est impossible de laisser à la disposition des législatures une ciiose qui tient à l'état politique des citoyens. L'article peut être modifié, mais tel qu'il sera adopté, il doit entrer en entier dans la Constitution. (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de l'article aux comités,) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Stance du mereredi 10 août 1791 (1). La seance est quverte a neuf heures du matin. M. Camus ex-pr6sident, occupe le fauteuil. M. Savary d
      ...
      mais tel qu'il sera adopté, il doit entrer en entier dans la Constitution. (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de l'article aux comités,) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
    • Séance du jeudi 11 août 1791

      Séance du jeudi 11 août 1791

      page 335 - 377
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du jeudi 11 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 8 août, qui est adopté. M. d'André Messieurs, il vous a été fait lecture, mardi soir, d'une pétition des jurés (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. crieurs de la ville de
      ...
      a loi. Art. 17. Au surplus, les comités de revision, Constitution, division, emplacement et des contributions publiques réunis, présenteront des articles additionnels à l'effet de lier les dispositions de ce décret avec celles des décrets précédemment rendus, ainsi qu'une instruction aux membres ae la prochaine législature, pour éclairer leur conduite dans cette partie importante de leurs travaux.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du jeudi 11 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal
      ...
      s de ce décret avec celles des décrets précédemment rendus, ainsi qu'une instruction aux membres ae la prochaine législature, pour éclairer leur conduite dans cette partie importante de leurs travaux.
    • Séance du samedi 30 juillet 1791, au matin

      Séance du samedi 30 juillet 1791, au matin

      page 28 - 47
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du samedi 30 juillet 1791 , au matin (1), Un de Messieurs les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 27 juillet au matin, qui est adopté. Un de Messieurs les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mardi 26 juillet au soir, qui est adopté. M. Goudard. Messieurs, le comité d'agriculture et de commerc
      ...
      pas les détruire; et revenant aux considérations importantes que je Vous ai exposées par celle de la justice, de l'honneur et de l'intérêt national, je demande que l'ordre de Malte soit maintenu dans ses propriétés, droits et privilèges, en statuant seulement que les Français qui y sont affiliés, n'auront en leur qualité aucun droit politique à exercer dans l'intérieur du royaume* Signé i MàLOUÉÎ.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du samedi 30 juillet 1791 , au matin (1), Un de Messieurs les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 27 juillet au mat
      ...
      ses propriétés, droits et privilèges, en statuant seulement que les Français qui y sont affiliés, n'auront en leur qualité aucun droit politique à exercer dans l'intérieur du royaume* Signé i MàLOUÉÎ.
    • Séance du vendredi 12 août 1791

      Séance du vendredi 12 août 1791

      page 377 - 396
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du vendredi 12 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du ma-matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès-verbal'de la séance du mardi 9 août au soir, qui est adopté. M. Delavigne , secrétaire, donne lecture de deux lettres relatives aux décrets rendus en faveur de la famille Loiuendal. Par la première, M.
      ...
      islatif, seront remplacés comme dans le cas de mort et de démission. Art. 7. « Les juges seront remplacés, pendant la durée de la législature, par leurs suppléants; et le roi pourvoira par brevet de commission pour le même temps, au remplacement de ses commissaires auprès des tribunaux. » (La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du vendredi 12 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du ma-matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du pro-cès-v
      ...
      ommission pour le même temps, au remplacement de ses commissaires auprès des tribunaux. » (La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain.) M. le Président lève la séance à trois heures.
  • Tome 30 : Du 28 août au 17 septembre 1791 showing 10 of 13 results view all
    • Séance du lundi 5 septembre 1791, au matin

      Séance du lundi 5 septembre 1791, au matin

      page 201 - 230
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du lundi 5 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture, par un de MM. les secrétaires, d'une pétition du sieur Raymond d'Espaulx, principal éméiite de CEcole militaire de Soréxe, âgé de 65 ans, qui expose les services qu'il a rendus à la nation pendant 32 ans. (L'Assemblée renv
      ...
      gardes pourront en être suspenuus ou être destitués par le tribunal de uistrict, sur la plainte, soit des parties lésées, soit du procureur de la commune. Art. 9. La poursuite des délits sera faite au plus tard dans le délai d'un mois, soit par les parties lésées, soit par le prucureur de la commune, ou ses substituts, s'il y en a, soit par des hommes de loi commis à cet effet par la municipalité.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du lundi 5 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture, par un de MM. les secr
      ...
      plus tard dans le délai d'un mois, soit par les parties lésées, soit par le prucureur de la commune, ou ses substituts, s'il y en a, soit par des hommes de loi commis à cet effet par la municipalité.
    • Séance du mercredi 7 septembre 1791

      Séance du mercredi 7 septembre 1791

      page 262 - 286
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mercredi 7 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du lundi 5 septembre au matin, qui est adopté. Un membre observe que dans le décret du 26 avril dernier d'après lequel la paroisse de Saint-Clair a dû être unie au département de l'Isère, il a été é
      ...
      e M. Mulot, le ^eul des commissaires qui soit resté à Avignon, prouvent l'urgence extrême d'une décision définitive sur cet objet. M. de Virieu insiste vivement pour que les commissaires soient entendus. Plusieurs membres : A samedi! à samedi 1 (L'Assemblée, consultée, décrète que le rapport sur l'état actuel d'Avignon lui sera fait samedi prochain.) M. le Président lève ht séance à quatre heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mercredi 7 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séanc
      ...
      us. Plusieurs membres : A samedi! à samedi 1 (L'Assemblée, consultée, décrète que le rapport sur l'état actuel d'Avignon lui sera fait samedi prochain.) M. le Président lève ht séance à quatre heures.
    • Séance du jeudi 8 septembre 1791

      Séance du jeudi 8 septembre 1791

      page 287 - 301
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du jeudi 8 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président annonce une pétition pré-sentée à l'Assemblée nationale par ses huissiers, tendant à demander : 1° un certificat de leurs services auprès du corps constituant; 2° une indemnité qui doit leur être accordée, relativement au costume régulier et uniforme qu'
      ...
      espérons que vous obtiendrez pour nous d'être entendus dans son sein, avant le rapport qui doit avoir lieu samedi, et que vous aurez la bonté de nous indiquer l'heure et le jour auxquels nous serons admis. « Nous sommes, etc. » Plusieurs membres : Demain soir. (L'Assemblée décrète que les députés d'Avignon seront entendus à la séance de demain soir.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du jeudi 8 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président annonce une pétition pré-sentée à l'Assemblée national
      ...
      admis. « Nous sommes, etc. » Plusieurs membres : Demain soir. (L'Assemblée décrète que les députés d'Avignon seront entendus à la séance de demain soir.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du dimanche 11 septembre 1791

      Séance du dimanche 11 septembre 1791

      page 559 - 563
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du dimanche 11 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du malin. M. Vernier , ex-président, occupe le fauteuil. Un de MM:.les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 8 septembre, qui est adopté. M. Gossin , au nom des comités de Constitution et d emplacement ; Messieurs, Vous avez ordonné aux comités de Co
      ...
      poser incessamment des mesures capables de répondre à l'importance et à l'urgence d'un objet qui touche de si près à la tranquillité publique. (Applaudissements.) (L'Assemblée ordonne le renvoi du mémoire du ministre de l'intérieur aux comités de commerce et d'agriculture et des finances.} M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain.. La séance est levée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du dimanche 11 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du malin. M. Vernier , ex-président, occupe le fauteuil. Un de MM:.les secré
      ...
      oire du ministre de l'intérieur aux comités de commerce et d'agriculture et des finances.} M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain.. La séance est levée à trois heures et demie.
    • Séance du lundi 12 septembre 1791

      Séance du lundi 12 septembre 1791

      page 563 - 607
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du lundi 12 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal delà séance du dimanche 11 septembre,qui est adopté. M. Camus. Il arrive journellement à Paris un grand nombre de députés élus à la prochaine législature, qui manifestent le désir d'assister aux téances de l'Assem
      ...
      ont envoyés par les puissances étrangères pour s'instruire à l'école, et qui seront admis comme par le passé, ainsi que sur les travaux, seront tenus de se conformer au présent règlement dans tout ce qui concerne la police intérieure et extérieure. » (Ce projet a été arrêté le 12 du présent mois de septembre 1791, dans une assemblée des ponts et chaussées, présidée par le ministre de l'intérieur )
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du lundi 12 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal delà séance d
      ...
      qui concerne la police intérieure et extérieure. » (Ce projet a été arrêté le 12 du présent mois de septembre 1791, dans une assemblée des ponts et chaussées, présidée par le ministre de l'intérieur )
    • Séance du mercredi 14 septembre 1791

      Séance du mercredi 14 septembre 1791

      page 626 - 644
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du mercredi 14 septembre 1791 .(1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du lundi: 12 septembre, qui est adopté. M. d'André. Je demande à faire une motion d'ordre .11 est décrété constitutionnellement que, lorsque le roi est)présent dans l'Assemblée nationale, il ne do
      ...
      d'interpréter différemment et annulant tout ce qu'ils pourraiept faire contre la teneur de notre dit « chirographe » nonobstant toute formalité qui pourrait être requise pour la validité du présent acte, à laquelle s'il en est besoin, nous dérogeons amplement de notre suprême puissance, à l'effet des choses susdites. Donné de notre palais apostolique au Quirinal, ce 5 novembre 1791 . Pie VI, pape.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du mercredi 14 septembre 1791 .(1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séa
      ...
      te, à laquelle s'il en est besoin, nous dérogeons amplement de notre suprême puissance, à l'effet des choses susdites. Donné de notre palais apostolique au Quirinal, ce 5 novembre 1791 . Pie VI, pape.
    • Séance du mardi 15 septembre 1791

      Séance du mardi 15 septembre 1791

      page 644 - 678
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du mardi 15 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du malin. M. Darnaudat , secrétaire. M. le ministre de la justice m'a remis hier, en ma qualité de secrétaire, l'acte constitutionnel dès que le roi l'eut accepté et revêtu de sa signature. De retour dans cette salle après avoir accompagné le roi avec les autres membres de la dè
      ...
      raitement beaucoup trop considérable pour les conservateurs, sans cette réserve. (2) Le même motif a fait fixer ce maximum pour les districts où il se trouve une grande quantité de bois en masse. Dans l'un et l'autre cas, c'est un surcroît d'économie sur la dépense générale. Art. 8. « Le traitement des gardes sera de 7 sous de l'arpent, à raison du nombre de eeux qui seront confiés à leur garde. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du mardi 15 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du malin. M. Darnaudat , secrétaire. M. le ministre de la justice m'a remis hie
      ...
      l'un et l'autre cas, c'est un surcroît d'économie sur la dépense générale. Art. 8. « Le traitement des gardes sera de 7 sous de l'arpent, à raison du nombre de eeux qui seront confiés à leur garde. »
    • Séance du samedi 17 septembre 1791, au matin

      Séance du samedi 17 septembre 1791, au matin

      page 715 - 755
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 17 septembre 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Paul Nairac , député de Bordeaux, qui était absent par congé, annonce son retour à l'Assemblée. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 15 septembre au matin, qui est adopté. M. de Liancourt , au nom du comité de mendi
      ...
      n'ayant pas complété leur exercice, resteront au directoire. Il est important de statuer sur cet objet qui peut se présenter quelquefois et sur lequel je prie l'Assemblée de porter toute son attention. M. Lanjuinais. Je demande le renvoi de cette question au comité de Constitution pour en rendre compte demain. (Ce renvoi est décrété.) M. le Président lève la séance à trois heures. FIN DU TOME XXX.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 17 septembre 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Paul Nairac , député de Bordeaux, qui était absent par c
      ...
      . M. Lanjuinais. Je demande le renvoi de cette question au comité de Constitution pour en rendre compte demain. (Ce renvoi est décrété.) M. le Président lève la séance à trois heures. FIN DU TOME XXX.
    • Séance du mardi 30 août 1791, au matin

      Séance du mardi 30 août 1791, au matin

      page 56 - 79
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mardi 30 août 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du samedi 27 août, qui est adopté. M. Bouche. Messieurs, il y a dans l'ordre judiciaire des règles importantes à établir pour l'intérêt des justiciables et la pureté de la justice. Il s'est intr
      ...
      illustres fondateurs de la liberté française. C'est avec une joie bien vive que nous avons vu nos efforts couronnés de succès : il ne manquera rien à notre satisfaction, Messieurs, si vous les honorez de votre approbation. Au bureau des commissaires, ce 30 août 1791. Signé: GuiiXQTlN, ûupl,-rlch, n'Ai-• guillon, f S., évêque de Rodez, L.-M. Lepelletjer,Lapoule, Louis-Marthe de GoUY, commissaires.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mardi 30 août 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la s
      ...
      z de votre approbation. Au bureau des commissaires, ce 30 août 1791. Signé: GuiiXQTlN, ûupl,-rlch, n'Ai-• guillon, f S., évêque de Rodez, L.-M. Lepelletjer,Lapoule, Louis-Marthe de GoUY, commissaires.
    • Séance du mercredi 31 août 1791

      Séance du mercredi 31 août 1791

      page 90 - 127
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mercredi 31 août 1791 (1); La séance estOdvëhe à tieUf heurës dù îhatin. M. Bouche. Je dëmàndë à( l'Àssèmbléë pérriiissibrl de lui donner, côtinaissâtice d'un hommage patriotique de M. Negrei-Bruny, jugé de paix du chnion de Roquevaire, dêpàrtément de l'Ain ; voici sa lettré : « Messieurs, « Élevé à là {)lace de juge de pàix pàr les suffragès
      ...
      tutionnel au roi. Voilà ce. qui est véritablement nécessaire et urgent ; car il n'est aucun de vous qui ne doive trouver qu'il est plus que temps de cesser d'offrir (par une étrange et scandaleuse inconséquence) à la France et à l'Europe étomnées, le spectacle d'un roi déclaré inviolable et puni, et des hommes libres ne sauraient nier que la perte de la liberté ne soit 1% plus grave des punitions.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mercredi 31 août 1791 (1); La séance estOdvëhe à tieUf heurës dù îhatin. M. Bouche. Je dëmàndë à( l'Àssèmbléë pérriiissibrl de lui donner, côtin
      ...
      onséquence) à la France et à l'Europe étomnées, le spectacle d'un roi déclaré inviolable et puni, et des hommes libres ne sauraient nier que la perte de la liberté ne soit 1% plus grave des punitions.
  • Tome 31 : Du 17 au 30 septembre 1791 10 results
    • Séance du samedi 17 septembre 1791, au soir

      Séance du samedi 17 septembre 1791, au soir

      page 2 - 71
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 17 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Baudouin imprimeur de VAssemblée nationale, dit que, pour assurer les engagements qui ont été annoncés relativement à la suite de l'impression des procès-verbaux, et à leur envoi à MM. les députés, il demande que l'Assemblée veuille bien faire insérer dans
      ...
      tres arrêts intervenus ;dans: la mèmé! afî^ire, seropt remises à l'agent du Trésor publicy pour se pourvoir par les voies le; droit çonfre îesdits ar^êt% dans le plus court délai possible; lui enjoint de rendre compte dans quinz^inerà l'Assemblée nationale des démarohesqu il aura faites pour I exé^ cution du présent décret »r - (Ce-décret -est adopté*) M. le Président lève là séance à neuf heures*
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du samedi 17 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Baudouin imprimeur de VAssemblée nationale, dit que, pour
      ...
      de rendre compte dans quinz^inerà l'Assemblée nationale des démarohesqu il aura faites pour I exé^ cution du présent décret »r - (Ce-décret -est adopté*) M. le Président lève là séance à neuf heures*
    • Séance du dimanche 25 septembre 1791

      Séance du dimanche 25 septembre 1791

      page 313 - 339
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M.ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS,EX-PRESIDENT. Séance du dimanche 25 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Lecture est faite d'une adresse des électeurs du district de Cusset, département de l'Allier, qui se seraient crus coupables d'ingratitude, s'ils se fussent séparés sans donner à l'Assemblée des témoignages de leur éternelle reconnaissan
      ...
      correçtiqnnellement s'il y échéait. « Si le fait est qualifié crime par les lois an^ tiennes et par lq présent décret, l'accusé qui aura été déclaré coupable, sera condamné aiix peines portées par le présent code. c Les dispositions au présent code n'auront lieu que pour les crimes qui auront été poursuivis par voie de jurés. » (Ge décret est adopté.) M. le Président lève la séance A trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M.ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS,EX-PRESIDENT. Séance du dimanche 25 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Lecture est faite d'une adresse des é
      ...
      présent code. c Les dispositions au présent code n'auront lieu que pour les crimes qui auront été poursuivis par voie de jurés. » (Ge décret est adopté.) M. le Président lève la séance A trois heures.
    • Séance du lundi 26 septembre 1791, au matin

      Séance du lundi 26 septembre 1791, au matin

      page 339 - 356
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du lundi 26 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 25 septembre, qui est adopté. M. Darnaudat Messieurs, je n'ai pas voulu m'élever hier contré les secours accordés aux divers départements (?) ; mais je dois pour mon honneur, pour celui de
      ...
      er d'obtenir de l'auguste Assemblée que vous présidez, un décret .qui le mette au rang, de vos concitoyens, en lui imposant les mêmes devoirs que tout bon Français aime à remplir envers sa nation, sa loi et son roi. (Applaudissements.) « Je suis, etc. « Signé : Joseph Gorany. » (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette lettre au comité de Constitution.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du lundi 26 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d
      ...
      loi et son roi. (Applaudissements.) « Je suis, etc. « Signé : Joseph Gorany. » (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette lettre au comité de Constitution.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du mardi 27 septembre 1791, au matin

      Séance du mardi 27 septembre 1791, au matin

      page 364 - 391
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance dumardi 27 septembre 1791 , au matin(\). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche. Messieurs, l'Assemblée nationale a décrété hier soir que les députés d'Avignon et du Comtat-Venaissin seraient entendus aujourd'hui à midi à la barre. J'ai eu occasion de voir ces messieurs et je les ai fait convenir qu'il suffisait qu'ils fussent e
      ...
      des paroisses du district de Morlaix ; $ A- celui du même jour, qui supprjpie les alternats des administrations de département et de district; « A celui du même jopr, relatif à la circonscription des paroisses du c^tnet de Pont-Croix ; « A celui du même jour, relatif à la circonscription des paroisses du district de Lésnevén ». Signé : M.-L.-F. DUPORT. M. le Président lève la séance trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance dumardi 27 septembre 1791 , au matin(\). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche. Messieurs, l'Assemblée nationale a décrété hier s
      ...
      paroisses du c^tnet de Pont-Croix ; « A celui du même jour, relatif à la circonscription des paroisses du district de Lésnevén ». Signé : M.-L.-F. DUPORT. M. le Président lève la séance trois heures.
    • Séance du mercredi 28 septembre 1791, au matin

      Séance du mercredi 28 septembre 1791, au matin

      page 424 - 476
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DB M. THOURET. Séan ce du mercredi 28 septembre 1791 ,aumatin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Phélines , au nom du comité militaire, annonce qu'il s'est glissé plusieurs erreurs dans la rédaction du décret sur la composition de Varmée rendu le 18 août 1790 (2) ; il donne lecture des articles à substituer aux articles erronés insérés dans le proc
      ...
      08 livres par aspirant. Ces sommes restantes, réunies, seront employées, sous la surveillance du directoire du département et des directeurs de l'école, à l'achat et entretien des livres, instruments de mathématiques et de physique, cartes géographiques, plans, dessins, crayons, couleurs, papiers, plumes, encre, armes et autres ustensiles nécessaires pour les cours, exercices militaires et jeux. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DB M. THOURET. Séan ce du mercredi 28 septembre 1791 ,aumatin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Phélines , au nom du comité militaire, annonce qu'il
      ...
      de mathématiques et de physique, cartes géographiques, plans, dessins, crayons, couleurs, papiers, plumes, encre, armes et autres ustensiles nécessaires pour les cours, exercices militaires et jeux. »
    • Séance du mercredi 28 septembre 1791, au soir

      Séance du mercredi 28 septembre 1791, au soir

      page 476 - 537
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 28 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mardi 27 septembre au soir, qui est adopté. M. Lanjuinals , au nom du comité ecclésiastique, demande que l'Assemblée veuille bien entendre un rapport de ce comité sur les
      ...
      6. « Lors de la formation de chacun des quatre établissements, il sera rendu compte à l'Assemblée nationale législative, par le ministre de l'intérieur, des mesures qui auront été prises pour en assurer le succès, comme aussi désavantages qui en auront résulté pour le progrès de l'art; et le payement des 50,000 livres ne sera fait à MM. Legendre et Martin, qu'après que ce compte aura été rendu. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 28 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du
      ...
      rer le succès, comme aussi désavantages qui en auront résulté pour le progrès de l'art; et le payement des 50,000 livres ne sera fait à MM. Legendre et Martin, qu'après que ce compte aura été rendu. »
    • Séance du vendredi 30 septembre 1791

      Séance du vendredi 30 septembre 1791

      page 668 - 746
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du vendredi 30 septembre 1791 (1) La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président. Miss Scot Godefrey fait hommage à l'Assemblée d'une traduction de la Constitution française en langue anglaise. (L'Assemblée décrète qu'il en sera fait mention dans le procès-verbal.) M. le Président. M. Palloy fait hommage d'un portrait du roi, et d
      ...
      ésent paragraphe, où et par quelques personnes qu'elles aient été commises, sans préjudice A l'action où à l'intervention des parties intéressées. Art. 18. La poursuite sera faite, ainsi que celle «les délits Soumis à la police correctionnelle, et les amendes auront la même destination. Art. 19. Toutes autres lois ou coutumes sur le fait de la pêche, dans toute l'étendue du royaume, sont abrogées.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du vendredi 30 septembre 1791 (1) La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président. Miss Scot Godefrey fait hommage à l'Assemblée d'un
      ...
      s délits Soumis à la police correctionnelle, et les amendes auront la même destination. Art. 19. Toutes autres lois ou coutumes sur le fait de la pêche, dans toute l'étendue du royaume, sont abrogées.
    • Séance du lundi 19 septembre 1791

      Séance du lundi 19 septembre 1791

      page 78 - 90
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du lundi 19 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la sôance du samedi 17 septembre au soir, qui est adopté. M. d'André Messieurs, vous aviez jugé à propos de ne pas fixer le jour où vous lèveriez votre session. Vous aviez pour cela des motifs assez importants,
      ...
      uzau- ges , district de Ghataigneraye,mS- rae dopartemont.. 105,163 10 8 A cello deWorm- hout, district do Bergues, dlparte- merit du Nord — 174«703 12 6 Total, deux mil- liOris cent qiiatre- Vin« - dix - neuf faille quatf-e cent- rjuatru -vingt-sept livres six sols neuf deniers, cl.......2,1^,187 6 9 (Ce decret est mis aux voix et adoptO.) M. le Président lève là séance à trois fièiirés et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du lundi 19 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la sôance
      ...
      ix - neuf faille quatf-e cent- rjuatru -vingt-sept livres six sols neuf deniers, cl.......2,1^,187 6 9 (Ce decret est mis aux voix et adoptO.) M. le Président lève là séance à trois fièiirés et demie.
    • Séance du mardi 20 septembre 1791, au matin

      Séance du mardi 20 septembre 1791, au matin

      page 90 - 115
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du mardi 20 septembre 1791 , au matin (1). La èéânce est ouverte à neuf heUreë 'diî ihâtin. Un de MË. les secrétàifès fâil lëbtbre dtl procès verbal de là sëtthcè du di'mànche 18 septembre, qlii fest adbjitê. liefcture eât énâuité faite d'une adressé dei électeurs du département de la Seine-Inférieure, ainsi conçue : « Messieurs, « Réunis pour e
      ...
      seront à son successeur, et la remise lui en sera faite, sauf a lui à tenir compte des recouvrements. » (Adopté, M. Le Chapelier rapporteur, annonce qu'il fera au premier jour une relue générale des différents articles décrétés dans la séance de ce jour ainsi que dans les séances précédentes sur question des notaires. (L'Assemblée consent à cette motion.) M. le Président lève la séance à 3 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du mardi 20 septembre 1791 , au matin (1). La èéânce est ouverte à neuf heUreë 'diî ihâtin. Un de MË. les secrétàifès fâil lëbtbre dtl procès verba
      ...
      ifférents articles décrétés dans la séance de ce jour ainsi que dans les séances précédentes sur question des notaires. (L'Assemblée consent à cette motion.) M. le Président lève la séance à 3 heures.
    • Séance du mercredi 21 septembre 1791, au matin

      Séance du mercredi 21 septembre 1791, au matin

      page 123 - 149
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du mercredi 21 septembre 1791 * au matin (1 ). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Christin au nom du comité des domaines, rëiid compte de l'examen fait pâr të comité, conformément à l'article 29 de la loi du 1" décembre 1790, sur la législation domaniale, d'uh bail de plusieurs domaines nationaux, pâSSé ail mépris de todtes les formes
      ...
      les amendements. (L'Assemblée, après quelques débats, décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur l'article 13). M. Le Chapelier rapporteur, prévient l'Assemblée qu'il fera une relue générale des différents articles décrétés sur l'objet en discussion dans cette séance, ainsi que dans les séances précédentes. (L'Assemblée approuve cette observation.) M. le Président lève la Séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du mercredi 21 septembre 1791 * au matin (1 ). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Christin au nom du comité des domaines, rëiid compte d
      ...
      fférents articles décrétés sur l'objet en discussion dans cette séance, ainsi que dans les séances précédentes. (L'Assemblée approuve cette observation.) M. le Président lève la Séance à trois heures.
  • Tome 34 : Du 1er octobre au 10 novembre 1791 3 results
    • Séance du jeudi 13 octobre 1791

      Séance du jeudi 13 octobre 1791

      page 198 - 216
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du jeudi 13 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lacérède, secrétaire, donne lecture du procés-verbal de la séance du mercredi 12 octobre. Un membre, député du département de Rhône-et-Loire. Je demande, en ajoutant à la motion qui a été faire hier, relativement au séquestre de nos biens nationaux, ordonné
      ...
      ent. Un autre membre fait la même réclamation pour le département du Puy-de-Dôme. M. Garran-de-Coulon. J’observe que les commissaires qui seront nommés pourront s’occuper des pétitions différentes qui seront faites sur cet objet et en faire le rapport à l’Assemblée. (L Assemblée, consultée, ajourne toutes ces propositions jusqu’après la formation des comités) (La seance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du jeudi 13 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lacérède, secrétaire, donne lecture du procés-verbal de la
      ...
      seront faites sur cet objet et en faire le rapport à l’Assemblée. (L Assemblée, consultée, ajourne toutes ces propositions jusqu’après la formation des comités) (La seance est levée à quatre heures.)
    • Séance du samedi 1 octobre 1791

      Séance du samedi 1 octobre 1791

      page 49 - 51
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. BATAÜLT, DOYEN D’AGE. Séance du samedi 1er octobre 1791 (1). La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Camus, archiviste (debout au bureau de MM. les secrétaires). Je prie MM. les membres de la législature de prendre place; je vais faire l appel nominal. If * huissiers : En place, Messieurs, en place 1 MM. les députés prennent place dans la sa
      ...
      matin à 9 heures. Je demanderais que M. le Président voulût bien mettre cette motion aux voix avant de lever la séance et qu ensuite on se distribuât dans les bureaux. Plusieiirs membres : Aux voix l’ajournement à demain 9 heures, (L’Assemblée, consultée, arrête que les bureaux se formeront à l’instant et s’ajourne à demain 9 heures du matin.) M. le Président demi,e **r®sîdent ^ve séance à midi et
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. BATAÜLT, DOYEN D’AGE. Séance du samedi 1er octobre 1791 (1). La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Camus, archiviste (debout au bureau de MM.
      ...
      ajournement à demain 9 heures, (L’Assemblée, consultée, arrête que les bureaux se formeront à l’instant et s’ajourne à demain 9 heures du matin.) M. le Président demi,e **r®sîdent ^ve séance à midi et
    • Séance du mardi 4 octobre 1791

      Séance du mardi 4 octobre 1791

      page 71 - 80
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du mardi 4 octobre 1791 , La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Dumolard, secrétaire d'âge, fait lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 2 oc-tobre renvoyé par une délibération d’hier à une nouvelle rédaction. Après quelques observations, ce procès-verbal est adapté. M. Voisard, secrétaire d'âge, fait lecture du
      ...
      eau. Vienne. MM. Allard. Martineau. Montault-des-Illes. Guilhaud-de-Letanche. Belleroche. Pressac-des-Planches. Piorry. Ingrand. Vienne (Haute-). MM. Chaubry-de-Laroche. Gay-de-Vernon. Deperet. Vosges. MM. Mengin. Garant. André. Dieudonné. Delpierre. Maiant. Vosgien. François-de-Neufchâteau. Yonne. MM. Laureau. Marie-Davigneau. Bonnerot. Gréau. Fayolle. Bernard, Rougier-La-Bergerie. Malus. Moreau.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du mardi 4 octobre 1791 , La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Dumolard, secrétaire d'âge, fait lecture du procès-verbal d
      ...
      . MM. Mengin. Garant. André. Dieudonné. Delpierre. Maiant. Vosgien. François-de-Neufchâteau. Yonne. MM. Laureau. Marie-Davigneau. Bonnerot. Gréau. Fayolle. Bernard, Rougier-La-Bergerie. Malus. Moreau.
  • Tome 35 : Du 11 novembre au 10 décembre 1791 1 result
    • Séance du samedi 10 décembre 1791, au matin

      Séance du samedi 10 décembre 1791, au matin

      page 695 - 716
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du Samedi 10 décembre 1791 , au matin. présidence de m. lemontey, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 9 décembre. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 8 décembre, au soir. Le même secrétaire donne lecture dés le
      ...
      ront au double du nombre dans l'état actuel de contrainte. Eh ! que peuvent désirer de plus les colons ? s'ils sont justes, s'ils calculent bien leurs intérêts et leur sûreté individuelle, ils seront les premiers à invoquer cette loi. Qu'ils ne se bercent pas plus longtemps de la possibilité de maintenir l'esclavage avec toutes les horreurs dont ils l'ont accablé jusqu'à ce jour. 10 décembre 1791.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du Samedi 10 décembre 1791 , au matin. présidence de m. lemontey, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne l
      ...
      les premiers à invoquer cette loi. Qu'ils ne se bercent pas plus longtemps de la possibilité de maintenir l'esclavage avec toutes les horreurs dont ils l'ont accablé jusqu'à ce jour. 10 décembre 1791.
  • Tome 52 : Du 22 septembre au 26 octobre 1792 showing 10 of 32 results view all
    • Séance du mardi 25 septembre 1792, au matin

      Séance du mardi 25 septembre 1792, au matin

      page 128 - 145
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 25 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉtion, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 24 septembre 1792. (La Convention nationale en adopte la rédaction.) Camus, garde général des archives nationales et secrétaire, fait lecture des procès-verbaux du corps électoral du
      ...
      perturbateurs stipendiés, pour délivrer Paris de ses agitateurs, enfin pour rendre le peuple bien intentionné àFexercice de sa volonté propre et pure, et lui faire goûter les vrais avantages d’une association d’hommes sages et libres. « Le ministre de Vintérieur, « Signé : Roland. » (La Convention ajourne l’examen de cette lettre a sa prochaine séance.) (La séance est levée à six heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 25 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉtion, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      sociation d’hommes sages et libres. « Le ministre de Vintérieur, « Signé : Roland. » (La Convention ajourne l’examen de cette lettre a sa prochaine séance.) (La séance est levée à six heures du soir.)
    • Séance du mardi 25 septembre 1792, au soir

      Séance du mardi 25 septembre 1792, au soir

      page 145 - 152
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 25 septembre 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE CONDORCET, vice-président. La séance est ouverte à huit heures et demie. Camus, secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1º Lettre du citoyen Berthier, maréchal de camp, contenant un don, pour la République, d’une somme de 300 livres, d’une croix de Saint-Louis et d’une décoration militaire ; cette lettre est
      ...
      ts le plus désiré de toute la nation française proscrivait pour jamais tous les tyrans. « Continuez, législateurs, et vous serez bénis de la République entière. Signé : François, Bertrand, Payen, Goüin, Girod, Angot et Liviot. Le Président répond à la députation et lui accorde les honneurs de la séance. (La séance est levée à minuit.) (1) Archives nationales, Carton C 233, chemise 190 pièce n° 38.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 25 septembre 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE CONDORCET, vice-président. La séance est ouverte à huit heures et demie. Camus, secrétaire, donne lecture des lettres su
      ...
      n, Girod, Angot et Liviot. Le Président répond à la députation et lui accorde les honneurs de la séance. (La séance est levée à minuit.) (1) Archives nationales, Carton C 233, chemise 190 pièce n° 38.
    • Séance du mardi 26 septembre 1792, au matin

      Séance du mardi 26 septembre 1792, au matin

      page 152 - 166
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 26 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉTION. La séance est ouverte à dix heures du matin. Vergniaud, secrétaire, donne lecture des lettres et adresses suivantes : 1° Lettre des administrateurs du district de-Champlitte, par laquelle ils annoncent que, quoique ce district ne soit composé que de 76 communes, plus de 1,400 hommes en sont pariis. pour aller
      ...
      inistre des affaires étrangères, son compte, et la réponse faite par le conseil exécutif provisoire soient imprimés et envoyés aux départements et aux armées. (La Convention décrète cette proposition.) (1) (1) Nous donnons ici l’extrait du registre des délibérations^ Conseil exécutif provisoire qui contient la Le Président annonce qu’il y aura séance ce soir. (La séance est levée à quatre heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 26 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉTION. La séance est ouverte à dix heures du matin. Vergniaud, secrétaire, donne lecture des lettres et adresses suiva
      ...
      ) (1) (1) Nous donnons ici l’extrait du registre des délibérations^ Conseil exécutif provisoire qui contient la Le Président annonce qu’il y aura séance ce soir. (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du jeudi 27 septembre 1792, au matin

      Séance du jeudi 27 septembre 1792, au matin

      page 169 - 181
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 27 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, annonce les dons patriotiques suivants : 1° Lettre de Bosquillon, juge de paix de Cler-mont, département de l'Oise, qui offre un assignat de 50 livres pour les frais de la guerre, et présente des observations sur l’affermissement de
      ...
      iers ou séculiers qui ne sont pas employés, sont réduites de manière que leur maximum n’excédera pas 1,000 livres, et qu’à l’avenir lesdites pensions ne seront pas payées d’avance ; charge le pouvoir exécutif provisoire d’expédier, dans le jour, des courriers extraordinaires dans tous les départements, et d’en recommander la plus prompte exécution. » (La séance est levée à quatre heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 27 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, annonce les dons patriotiques sui
      ...
      exécutif provisoire d’expédier, dans le jour, des courriers extraordinaires dans tous les départements, et d’en recommander la plus prompte exécution. » (La séance est levée à quatre heures et demie.)
    • Séance du vendredi 28 septembre 1792

      Séance du vendredi 28 septembre 1792

      page 187 - 209
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 28 septembre 1792 . PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE ET DE CONDORCET, vice-président. PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 27 septembre 1792 au soir, dont la rédaction est adoptée. Gossuin. Je viens de recevoir une lettre qui m’annonce qu’on bombar
      ...
      nsi qu’il suit, et d’après la gravité des infractions: 1° exclus des tribunes par leurs inspecteurs ; 2° mis en prison pour vingt-quatre heures sur l’ordre du Président ou des commis-saires-inspecteurs de la salle; 3° condamnés depuis trois jours jusqu’à un mois de détention’ par 1 Assemblée. ’ Tous les articles du règlement étant obligatoires, il est du devoir de chacun d’en réclamer l'exécution.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 28 septembre 1792 . PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE ET DE CONDORCET, vice-président. PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures d
      ...
      s de la salle; 3° condamnés depuis trois jours jusqu’à un mois de détention’ par 1 Assemblée. ’ Tous les articles du règlement étant obligatoires, il est du devoir de chacun d’en réclamer l'exécution.
    • Séance du samedi 29 septembre 1792

      Séance du samedi 29 septembre 1792

      page 209 - 233
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 29 septembre 1792 . présidence de pétion de villeneuve (lj. La séance est ouverte à dix heures du matin. Brissot de Warville, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 28 septembre 1792, dont la rédaction est adoptée. Le citoyen Lavaur, maire de Saint-Ceré, département du Lot, fait don, pour les frais de la guerre, de 150 livres en as
      ...
      dresse préjuge des principes que la Convention n’a voulu décider que sur le rapport d’un comité, et qu’il serait dangereux de laisser croire, par quelque louche de rédaction, que les pays conquis seront forcément incorporés aux départements de la République française, et proposent l’ordre du jour. (La Convention passe à l’ordre du jour sur le projet d’adresse.) (La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 29 septembre 1792 . présidence de pétion de villeneuve (lj. La séance est ouverte à dix heures du matin. Brissot de Warville, secrétaire, donne lecture du procès-
      ...
      nt forcément incorporés aux départements de la République française, et proposent l’ordre du jour. (La Convention passe à l’ordre du jour sur le projet d’adresse.) (La séance est levée à cinq heures.)
    • Séance du dimanche 30 septembre 1792

      Séance du dimanche 30 septembre 1792

      page 233 - 258
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 30 septembre 1792 . PRÉSIDENCE DE CONDORCET, vice-président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Chasset, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 29 septembre; la rédaction en est adoptée. Rabaut de Saint-Etienne donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Adresse des Amis de la liberté et de l'égalité d
      ...
      répond à ces citoyens et leur accorde les honneurs de la séance. (La Convention renvoie leur demande au comité de la guerre.) (La séance est levée à cinq heures.) (*) Plusieurs chiffres de ce tableau ne concordent pas entre eux. Nous sommes obligés, — n’ayant aucun moyen de contrôle, — de les reproduire tels qu’ils figurent dans le rapport de Defermon, imprime en 1792, par l’Imprimerie nationale.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 30 septembre 1792 . PRÉSIDENCE DE CONDORCET, vice-président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Chasset, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      ne concordent pas entre eux. Nous sommes obligés, — n’ayant aucun moyen de contrôle, — de les reproduire tels qu’ils figurent dans le rapport de Defermon, imprime en 1792, par l’Imprimerie nationale.
    • Séance du lundi 1 octobre 1792

      Séance du lundi 1 octobre 1792

      page 259 - 274
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 1er octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Rabaut de Saint-Etienne, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 30 septembre et, sur quelques observations relatives à l’inexactitude de la rédaction de certaines propositions, fait sentir la nécessité d’exécuter le décret qui ordonne
      ...
      our fournir aux dépenses que cette division des armées nécessitera. » Le citoyen Jean-Pierre Banal, commissaire des guerres, donne, pour les frais de la guerre de la liberté et de l’égalité, sa croix de Saint-Louis. (La Convention nationale décrète qu’il sera fait mention honorable de ce don au procès-verbal et qu’extrait en sera envoyé au donateur.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 1er octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Rabaut de Saint-Etienne, secrétaire, donne lecture du procès-ver
      ...
      de Saint-Louis. (La Convention nationale décrète qu’il sera fait mention honorable de ce don au procès-verbal et qu’extrait en sera envoyé au donateur.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
    • Séance du mardi 2 octobre 1792

      Séance du mardi 2 octobre 1792

      page 274 - 288
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 2 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 1er octobre, dont la rédaction est adoptée. Un secrétaire donne lecture des adresses suivantes : 1° Adresse du citoyen Antoine-François Cappy, qui se plaint d’être détenu à Saint-Lazare depuis
      ...
      vre, de logements destinés aux artistes et au Muséum national. (La Convention renvoie les deux derniers objets à la commission des Six et, sur le premier, la Convention, considérant que le ministre de l’intérieur est seul chargé, sous sa responsabilité, de l’exécution du décret de l’Assemblée législative concernant la nouvelle salle, passe à l’ordre du jour.) (La séance est levée à quatre heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 2 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du
      ...
      l’intérieur est seul chargé, sous sa responsabilité, de l’exécution du décret de l’Assemblée législative concernant la nouvelle salle, passe à l’ordre du jour.) (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du mercredi 3 octobre 1792

      Séance du mercredi 3 octobre 1792

      page 288 - 301
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 3 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Brissot de Warville, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre des commis de l'administration des domaifies nationaux, employés à l'Hôtel-de- Ville de Paris, qui envoient un assignat de 200 livres, montant de leur contrib
      ...
      eu à des appels nominaux; mais je dirai, et Servan ne me désavouera pas, que depuis le 16 août Lacuée a fait presque tout le travail de la guerre et qu’il a servi très utilement la chose publique. Il est procédé à l’appel nominal. Sur 573 votants, le citoyen Pache, ordonnateur à Toulon, réunit 434 suffrages. Le Président proclame Pache, ministre de la guerre. (La séance est levée à quatre heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 3 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Brissot de Warville, secrétaire, donne lecture des lettres, ad
      ...
      est procédé à l’appel nominal. Sur 573 votants, le citoyen Pache, ordonnateur à Toulon, réunit 434 suffrages. Le Président proclame Pache, ministre de la guerre. (La séance est levée à quatre heures.)
  • Tome 53 : Du 27 octobre au 30 novembre 1792 showing 10 of 22 results view all
    • Séance du samedi 3 novembre 1792

      Séance du samedi 3 novembre 1792

      page 123 - 136
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 3 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Kersaint ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 2 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Grégoire ,secrétaire, lit l'analyse de différentes adresses, lettres et pétitions envoyées à la Convention, dans l'or
      ...
      commissaires de la Convention nationale avaient fait maréchal de camp ; cet officier, qui s'était distingué pendant le Dombardement, mérite ce grade de maréchal de camp, et je vous prie de vouloir bien lui envoyer le brevet. Avant de quitter Lannoy, j'ai eu le plaisir de travailler à y replanter l'arbre de la liberté. (Applaudissements.) « Signé : Labourdonnaie. » (La séance est levée à 4 heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 3 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Kersaint ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      n lui envoyer le brevet. Avant de quitter Lannoy, j'ai eu le plaisir de travailler à y replanter l'arbre de la liberté. (Applaudissements.) « Signé : Labourdonnaie. » (La séance est levée à 4 heures.)
    • Séance du samedi 10 novembre 1792

      Séance du samedi 10 novembre 1792

      page 337 - 351
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 10 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Grégoire , secrétaire, présente l'extrait ci-joint des lettres ministérielles, adresses et pétitions, dont l'Assemblée décrète le renvoi à ses divers comités: 1° Lettre des administrateurs composant le conseil général du département du Bas
      ...
      onsables sur tous leurs biens des pertes que leur négligence aura occasionnées a la République, sans préjudice des autres poursuites qui pourraient être exercées contre eux. Art. 22. « Il sera accordé au dénonciateur de toutes contraventions aux dispositions ci-dessus, le huitième des sommes qui seront rentrées au trésor public par l'effet de la dénonciation. » (La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 10 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Grégoire , secrétaire, présente l'extra
      ...
      au dénonciateur de toutes contraventions aux dispositions ci-dessus, le huitième des sommes qui seront rentrées au trésor public par l'effet de la dénonciation. » (La séance est levée à cinq heures.)
    • Séance du dimanche 11 novembre 1792

      Séance du dimanche 11 novembre 1792

      page 351 - 365
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 11 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean Debry , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi, 9 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Grégoire , secrétaire, fait une lecture dès adresses, pétitions et lettres ministérielles suivantes, qui sont
      ...
      abus qui ont eu lieu dans l'administration des hôpitaux; et des mesures qu'il a prises pour en faire.punir les auteurs; » 4° Renvoie au comité de la guerre l'examen de faire surveiller par les municicipalités l'administration des hôpitaux, et de dénoncer aux accusateurs publics les divers abus qui auraient lieu dans- cette partie d'administration. » (La séance est levée à cinq heures du soir.). ,
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 11 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean Debry , secrétaire, donne lecture du procès-
      ...
      cipalités l'administration des hôpitaux, et de dénoncer aux accusateurs publics les divers abus qui auraient lieu dans- cette partie d'administration. » (La séance est levée à cinq heures du soir.). ,
    • Séance du lundi 12 novembre 1792

      Séance du lundi 12 novembre 1792

      page 365 - 376
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 12 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heure du matin.- Grégoire , secrétaire, donne lecture du procès-verbal ae la séance du samedi, 10 novembre 1792". (La Convention en adopte la rédaction.) Lanjuinais , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de Pache, ministre de la guerre, contenant
      ...
      it la loi. Je suis de ce dernier avis; le contraire serait un abus qui enlèverait des fortunes aux uns et en conserverait aux autres, quoique dans le même état. Il faut donc réformer le projet de décret et dire : « Dans le mois qui a suivi la publication du décret du 8 avril dans la municipalité du citoyen qui s'est absenté. » Paris, 12 novembre 1792, l'an Ie* de la République française. personne.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 12 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heure du matin.- Grégoire , secrétaire, donne lecture du procès-verba
      ...
      et et dire : « Dans le mois qui a suivi la publication du décret du 8 avril dans la municipalité du citoyen qui s'est absenté. » Paris, 12 novembre 1792, l'an Ie* de la République française. personne.
    • Séance du samedi 27 octobre 1792

      Séance du samedi 27 octobre 1792

      page 2 - 19
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 27 octobre 1792 . présidence de guadet, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 26 octobre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Kersaint ,secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1 ° Lettres et pièces envoyées par le procureur général
      ...
      it évidemment nul; 3° que cet acte ne devrait pas porter le nom de décret, mais de déclaration de plusieurs citoyens, membres de la Convention nationale, et qu'il devrait être signé d'eux; et enfin qu'il ne devrait être inséré dans les registres de la Convention que comme un dépôt apporté par les déclarants. Telle est mon opinion. Qu'on me prouve qu'elle est erronée et je suis prêt à l'abandonner.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 27 octobre 1792 . présidence de guadet, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séanc
      ...
      'il ne devrait être inséré dans les registres de la Convention que comme un dépôt apporté par les déclarants. Telle est mon opinion. Qu'on me prouve qu'elle est erronée et je suis prêt à l'abandonner.
    • Séance du jeudi 15 novembre 1792

      Séance du jeudi 15 novembre 1792

      page 412 - 428
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 15 novembre 1792 . Présidence de Hérault de séchelles, président. La séance et ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture d'une lettre d'Amelot, commissaire directeur général de l'extraordinaire relative à l'annulation des assignats provenant des échanges d'assignats ; cette lettre est ainsi conçue : Paris, ce 14 novembre 1792 , l'an
      ...
      ibunal de police correctionnelle; « 2° Que tous les jugements du tribunal criminel établi par la loi du 17 août dernier seront désormais sujets à cassation, ainsi que ceux qui, ayant été rendus, ne sont pas exécutés, à dater de ce jour; « 3° Que le comité de législation fera demain un rapport sur laquestionaesavoirsi ce tribunal criminel doit être suspendu. » (La séance est levée à quatre heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 15 novembre 1792 . Présidence de Hérault de séchelles, président. La séance et ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture d'une lettre d
      ...
      nt pas exécutés, à dater de ce jour; « 3° Que le comité de législation fera demain un rapport sur laquestionaesavoirsi ce tribunal criminel doit être suspendu. » (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du samedi 17 novembre 1792

      Séance du samedi 17 novembre 1792

      page 450 - 459
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 17 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Julien (Haute-Garonne) annonce qu'il a reçu des observations de l'armée du Midi, sur l'état actuel de cette armée, qui exige un examen sévère de la part du comité militaire. Il demande le renvoi de ces observations à ce comité. (La Convention ordonne le renvoi.)
      ...
      qu'il juge pouvoir être utile à sa patrie; s'il se trompe, son intention l'excuse. (Applaudissements.) « Signé : Menin. » (La Convention renvoie la lettre au comité de sûreté générale pour en faire son rapport le lendemain.) Osselin fait hommage à la Convention d'un ouvrage de sa composition sur le juré français. (La Convention ordonne la mention honorable,) (La séance est levée à quatre heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 17 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Julien (Haute-Garonne) annonce qu'il a reçu des observations de
      ...
      on rapport le lendemain.) Osselin fait hommage à la Convention d'un ouvrage de sa composition sur le juré français. (La Convention ordonne la mention honorable,) (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du samedi 18 novembre 1792

      Séance du samedi 18 novembre 1792

      page 459 - 470
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 18 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau ,secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre du citoyen Mauborgne, qui fait hommage à la Convention d'un tableau géographique de 83 départements, destiné à donner aux enfants, par forme d'amusement, les premières notion
      ...
      ne médaille en or. Un autre, 17 épaulettes, 19 contre-épaulettes en or, 3 épaulettes et 3 contre-épaulettes en argent. Le citoyen Makketros, deux épaulettes et une dragone en argent. Abandons. Le citoyen Ginoux, électeur du département delà Drôme, a abandonné une rente de 60 livres. Le citoyen Fortier, tapissier à Paris, abandonne 10,704 livres, qui lui sont dûes par le ci-devant marquis du Grest.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 18 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau ,secrétaire, donne lecture des lett
      ...
      yen Ginoux, électeur du département delà Drôme, a abandonné une rente de 60 livres. Le citoyen Fortier, tapissier à Paris, abandonne 10,704 livres, qui lui sont dûes par le ci-devant marquis du Grest.
    • Séance du mercredi 21 novembre 1792

      Séance du mercredi 21 novembre 1792

      page 497 - 541
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 21 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Mailhe , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du président du comité de la trésorerie nationale, qui adresse à l'Assemblée l'état des recettes et dépenses faites à la trésorerie nationale pendant les quinze premiers
      ...
      , foi entière doit être ajoutée, pour être iceux conformes à l'original : en foi de quoi elle a arrêté que le présent serait signé par son président et par quatre de ses secrétaires. « Fait à Chambéry, au château national, dans la salle des séances de la commission, le 14 novembre 1792, l'an 1er de la République ». « Signé : Gavard, président ; Favre-Buisson, Dumaz, Curtelin, Velat, secrétaires ».
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 21 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Mailhe , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et p
      ...
      , au château national, dans la salle des séances de la commission, le 14 novembre 1792, l'an 1er de la République ». « Signé : Gavard, président ; Favre-Buisson, Dumaz, Curtelin, Velat, secrétaires ».
    • Séance du jeudi 22 novembre 1792

      Séance du jeudi 22 novembre 1792

      page 541 - 556
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 22 novembre 1792 . présidence de guadet, ex -président. La séance est ouverte à dix heures un quart. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre du citoyen Sauregrain, qui fait hommage à la Convention d'un ouvrage sur les farines. (La Convention renvoie la lettre au comité d'agriculture.) 2° Lettre du citoyen Cavoty
      ...
      ntrée dans la Belgique, et des magasins où ils étaient placés ; et que le ministre rendra aussi compte demain s'il a eu connaissance de la conduite du commissaire Malus, accusé d'avoir retardé l'arrivée des hôpitaux ambulants à l'alfaire de Jemmapes, ce qui a privé, pendant vingt-quatre heures, les citoyens blessés, des secours dont ils avaient besoin.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 22 novembre 1792 . présidence de guadet, ex -président. La séance est ouverte à dix heures un quart. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture des le
      ...
      ée des hôpitaux ambulants à l'alfaire de Jemmapes, ce qui a privé, pendant vingt-quatre heures, les citoyens blessés, des secours dont ils avaient besoin.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
  • Tome 55 : Du 11 au 27 décembre 1792 2 results
    • Séance du mercredi 12 décembre 1792

      Séance du mercredi 12 décembre 1792

      page 17 - 36
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 12 décembre 1792 . présidence de barÈre, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Saint-Just ,secrétaire, donne lecture d'une adresse des députés extraordinaires des citoyens de Strasbourg, qui demandent que le tribunal criminel de Strasbourg ne puisse pas connaître du procès de Frédéric Diétrich, ancien maire de Strasbourg, ce prévenu y ayant
      ...
      pose à cet égard ce qu'il a trouvé de plus simple, de plus convenable et de plus propre en même temps à donner à l'enseignement de la solennité; et à ceux qui s'y dévoueront, un caractère respectable, afin que des fonctions si utiles en elles-mêmes, et si importantes pour la patrie, soient désormais recherchées par les meilleurs citoyens, comme par les hommes les plus capables de les bien remplir.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 12 décembre 1792 . présidence de barÈre, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Saint-Just ,secrétaire, donne lecture d'une adresse des députés
      ...
      afin que des fonctions si utiles en elles-mêmes, et si importantes pour la patrie, soient désormais recherchées par les meilleurs citoyens, comme par les hommes les plus capables de les bien remplir.
    • Séance du jeudi 13 décembre 1792, au matin

      Séance du jeudi 13 décembre 1792, au matin

      page 36 - 43
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 13 décembre 1792 , au matin. présidence de barère, président. La séance est ouverte à dix heures. Lepeletier - Saint - Fargeau , secrétaire , donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 9 décembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Mailhe , secrétaire, donne lecture d'une lettre de M. E. de Maulde-Ifordau, ministre de la République en Hol
      ...
      comme secours provisoire. Et je vous observerakjue ce district de Romorantin, l'un des plus fertiles du département, a éprouvé cette année un déficit de 80,000 setiers de blé. (La Convention adopte la proposition de Cou-thon, et renvoie en même temps la lettre du procureur général au ministre de l'intérieur, qui demeure chargé d'envoyer des secours.) (La séance est levée à quatre heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 13 décembre 1792 , au matin. présidence de barère, président. La séance est ouverte à dix heures. Lepeletier - Saint - Fargeau , secrétaire , donne lecture du proc
      ...
      a proposition de Cou-thon, et renvoie en même temps la lettre du procureur général au ministre de l'intérieur, qui demeure chargé d'envoyer des secours.) (La séance est levée à quatre heures du soir.)
  • Tome 57 : Du 12 au 28 janvier 1793 5 results
    • Séance du vendredi 25 janvier 1793

      Séance du vendredi 25 janvier 1793

      page 639 - 681
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 25 janvier 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ÉTIENNE, président. La séance est ouverte à onze heures du malin. Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 21 JANVIER 1793, au matin. (La Convention en adopte la rédaction.) Cambacérès , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de Roland, ministre de l'i
      ...
      lui présenter une Constitution fondée sur les principes de la liberté et de l'égalité. La musique, qui s'était fait entendre pendant la marche, a exécuté et chanté des hymnes civiques, peignant la patrie en pleurs et inspirant aux âmes la haine des tyrans et l'amour sacré de la liberté. - « Signé : Vergniaud, président-, Henri Bancal, A.-J. Gorsas, Du-friche-Valazé, Salle, Le-sage, secrétaires ».
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 25 janvier 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ÉTIENNE, président. La séance est ouverte à onze heures du malin. Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      trie en pleurs et inspirant aux âmes la haine des tyrans et l'amour sacré de la liberté. - « Signé : Vergniaud, président-, Henri Bancal, A.-J. Gorsas, Du-friche-Valazé, Salle, Le-sage, secrétaires ».
    • Séance du samedi 26 janvier 1793

      Séance du samedi 26 janvier 1793

      page 682 - 705
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 26 JANVIER 1793 . présidence de r abaut-s aint-etienne, président. La séance est ouverte à dix heures un quart. Cambacérès , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi, 25 JANVIER 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Lesage , secrétaire, donne.lecture des lettres, et dés pétitions qui suivènt : 1° Lettre de Roland, ministre de
      ...
      demain sera planté, sur la place du Carrousel, l'arbre de la liberté, à 10 heures du matin. » La Commune me charge de vous demander si la Convention juge cette heure convenable pour y envoyer une députation. « Signé : Chambon. >» Bréard. Je demande qu'une députation de 24 membres assiste à la cérémonie. (La Convention décrète la proposition de Bréard.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 26 JANVIER 1793 . présidence de r abaut-s aint-etienne, président. La séance est ouverte à dix heures un quart. Cambacérès , secrétaire, donne lecture du procès-v
      ...
      utation. « Signé : Chambon. >» Bréard. Je demande qu'une députation de 24 membres assiste à la cérémonie. (La Convention décrète la proposition de Bréard.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du lundi 28 janvier 1793

      Séance du lundi 28 janvier 1793

      page 722 - 752
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 28 JANVIER 1793 . présidence de rabaut-saint-etienne, président. - La séance est ouverte à dix heures du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : ld Lettre de Monge, ministre de la marine, en date du 15 JANVIER, qui fait passer à la Convention cbpie Collationnée d'une lettre des commissaires par elle envoyés à l'armée du Var, et un mém
      ...
      dont l'existence ne pouvait pas, jusqu'à un certain point, intéresser la chose publique, et en ce il s'est bien trompé. L'éducation militaire que l'on reçoit dans les collèges de la fondation, ne peut pas être indifférente dans une République où tous les "citoyens sont soldats. « Signé: Reynaud, Pelé, administrateurs; blercourt, trésorier. JANVIER 1793, l'an IIe de la République. FIN DU TOME LVII.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 28 JANVIER 1793 . présidence de rabaut-saint-etienne, président. - La séance est ouverte à dix heures du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture des lettres sui
      ...
      pas être indifférente dans une République où tous les "citoyens sont soldats. « Signé: Reynaud, Pelé, administrateurs; blercourt, trésorier. JANVIER 1793, l'an IIe de la République. FIN DU TOME LVII.
    • Séance du mardi 15 janvier 1793

      Séance du mardi 15 janvier 1793

      page 60 - 328
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 14 JANVIER 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Bancal , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 13 JANVIER 1793. (La Convention
      ...
      e nature serait un monstre dans le sein du corps social, et tout membre de ce corps aurait le droit de courir sus, et d'en purger le sol de la liberté. Je conclus donc à ce que, quel que soit le jugement qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      ent qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.
    • Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 janvier 1793

      Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 janvier 1793

      page 328 - 423
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président, et de BARÈRE, ancien président. PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Bancal , secrétaire, donne lecture d'une lettre des membres du conseil général de la commune de Houen, qui adressent à la Convention le procès-verbal de ce qu
      ...
      re français. C'orbel. Pour là déportation pendant la guerre; le bannissement à la paix. Enlart. RÉSUMÉ. Pour la mort sans condition...... 361 Pour la mort avec l'amendement de Mailhe..................... 26 Pour la mort conditionnelle...... 44 Pour diverses peines autres que la mort......................... 290 Absents......................... 28 Total des membres de la - Convention........... 749
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président, et de BARÈRE, ancien président. PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance es
      ...
      ... 26 Pour la mort conditionnelle...... 44 Pour diverses peines autres que la mort......................... 290 Absents......................... 28 Total des membres de la - Convention........... 749
  • Tome 58 : Du 29 janvier au 18 février 1793 4 results
    • Séance du mardi 29 janvier 1793

      Séance du mardi 29 janvier 1793

      page 2 - 27
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 29 janvier 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAÛT-SÀIKT-ETIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi-28 janvier 1793 . (La Convention, après quelques légères observations faites par un membre, en approuve la rédaction.) Bancal , secrétaire, donne lecture des lettres env
      ...
      mes facultés physiques, à une expédition pour laquelle elle ne nous aurait pas fourni tous les moyens de vaincre l'ennemi, en ménageant en même temps le Sang de mes concitoyens, et assurant leurs subsistances; je vous le dis avec franchise, si l'on entre avant septembre, et sans être sur un excellent pied, on fera en Espagne une campagne à la Brunswick. Signé.: J. G. TjACUÉE, chef de Vétat-major.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 29 janvier 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAÛT-SÀIKT-ETIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture du procè
      ...
      sistances; je vous le dis avec franchise, si l'on entre avant septembre, et sans être sur un excellent pied, on fera en Espagne une campagne à la Brunswick. Signé.: J. G. TjACUÉE, chef de Vétat-major.
    • Séance du jeudi 31 janvier 1793

      Séance du jeudi 31 janvier 1793

      page 87 - 109
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 31 janvier 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT SAINT-ETIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin.' Cambacérès , secrétaire, donné lectllre des lettres et adresses suivantes : 1° Adressé des citoyens libres du canton de Se-nessé, district de Chalon, département de Saône-etrloire, dans laquelle ils proposent diverses me-sures propres à assure
      ...
      , soient insérées dans le Bulletin. (La Convention décrète cette proposition.) Un membre : En raison de l'heure avancée, je demande à la Convention de rapporter le décret par lequel elle avait décidé que, sans désemparer, elle donnerait la priorité à l'un des projets sur l'organisation du ministère de la guerre. (La Convention adopte cette nouvelle proposition.) (La séance est levée à six heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 31 janvier 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT SAINT-ETIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin.' Cambacérès , secrétaire, donné lectllre des
      ...
      que, sans désemparer, elle donnerait la priorité à l'un des projets sur l'organisation du ministère de la guerre. (La Convention adopte cette nouvelle proposition.) (La séance est levée à six heures.)
    • Séance du samedi 2 février 1793

      Séance du samedi 2 février 1793

      page 161 - 172
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 2 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ETIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures et demie. Thuriot , secrétaire, donne lecture des pièces dont l'extrait suit : 1° Lettre de Garat, ministre de la justice, faisant par intérim les fonctions du ministre de Vintérieur, en date du 31 janvier; il fait passer à la Convention les procès-verbaux qui co
      ...
      ur du département de la Marne, a donné 100 livres en un assignat pour les frais de la guerre. Le citoyen Armant, doyen des huissiers de la Convention, a donné pour les frais de là guerre, pendant le mois de janvier, 25 livres. (La Convention accepte ces offrandes et en ordonne la mention honorable au procès-verbal dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à 6 heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 2 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ETIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures et demie. Thuriot , secrétaire, donne lecture des pièces dont l
      ...
      ois de janvier, 25 livres. (La Convention accepte ces offrandes et en ordonne la mention honorable au procès-verbal dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à 6 heures du soir.)
    • Séance du mardi 5 février 1793

      Séance du mardi 5 février 1793

      page 216 - 278
      CONVENTION NATIONALE. Séance du madi 5 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ÉTIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures 25 minutes du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture d'une pétition de Yves-Joseph Kerguelin, ancien capitaine de vaisseau, dans laquelle il témoigne le désir qu'il a d'être encore utile à sa patrie ; il demande en conséquence à être employé dans les armées
      ...
      .) Collationné à l'original par nous vicaire soussigné, dépositaire des registres et archives de ladite paroisse. Délivré ce 23 septembre 1792. Signé : Fitzs-Omon, vicaire. Nous soussignés, membres du comité de sûreté générale de la Convention nationale, certifions que lès pièces ci-dessus sont conformes aux originaux déposés audit comité. Signé: Bernard, président, Tallien et Rovère, secrétaires.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du madi 5 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ÉTIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures 25 minutes du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture d'une
      ...
      comité de sûreté générale de la Convention nationale, certifions que lès pièces ci-dessus sont conformes aux originaux déposés audit comité. Signé: Bernard, président, Tallien et Rovère, secrétaires.