Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-091 hits on 1791-102 hits on 1791-114 hits on 1791-121 hits on 1792-015 hits on 1792-023 hits on 1792-031 hits on 1792-043 hits on 1792-056 hits on 1792-063 hits on 1792-072 hits on 1792-084 hits on 1792-091 hits on 1792-101 hits on 1792-113 hits on 1792-123 hits on 1793-014 hits on 1793-022 hits on 1793-035 hits on 1793-044 hits on 1793-050 hits on 1793-064 hits on 1793-074 hits on 1793-082 hits on 1793-090 hits on 1793-101 hits on 1793-112 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-031 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
11 - 20 of 37 volumes
  • Tome 46 : Du 30 juin au 20 juillet 1792 2 results
    • Séance du lundi 2 juillet 1792, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du lundi 2 juillet 1792, au matin

      page 27 - 66
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi2 juillet 1792 , au matin. présidence de m. gérardin. La seance est ouverte a dix heures. Un de MM. les secretaires donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 28 juin 1792 au matin. (L'Assemblée en adopte la rédaction.) M. Thuriot. Je viens me plaindre de ce que MM. les secrétaires laissent les procès-verbaux en retard, de telle sorte qu'ils
      ...
      , tôt ou tard, la vérité se découvre, pour confondre le calomniateur et réparer la réputation de ceux qu'on veut flétrir ; et c'est pour réparer cette réputation qu'on a voulu faire perdre à nos canonniers, à nos camarades, que nous mettons ce mémoire sous les yeux du corps et de MM. les commissaires. Nous en certifions la vérité et avons signé. Pour copie conforme à l'original. Magnytot, Lacoste.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi2 juillet 1792 , au matin. présidence de m. gérardin. La seance est ouverte a dix heures. Un de MM. les secretaires donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      niers, à nos camarades, que nous mettons ce mémoire sous les yeux du corps et de MM. les commissaires. Nous en certifions la vérité et avons signé. Pour copie conforme à l'original. Magnytot, Lacoste.
    • Séance du mardi 3 juillet 1792, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du mardi 3 juillet 1792, au matin

      page 85
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...on, ni par des.so- , phismes ni par des démonstrations topographiques et militaires qui ne pou... ...ne fais point de fausses suppositions; je ne veqx point embrouiller cette question, ni par des.so- , phismes ni par des démonstrations topographiques et militaires qui ne pourraient être énoncées et bien entendues, sans avoir sous les yeux les cartes des...
  • Tome 48 : Du 11 août au 25 août 1792 2 results
    • Séance du mardi 21 août 1792, au soir

      Séance du mardi 21 août 1792, au soir

      page 606
      Speaker: Brissot de Warville
      ...ait de l'assurer lui-même, et qu'aucune démonstration militaire de sa part n'annonçait le con... ...e devais donc juger les dispositions de l'empereur pacifiques, puisqu'il ne cessait de l'assurer lui-même, et qu'aucune démonstration militaire de sa part n'annonçait le contraire. Je n'ai donc rien caché à l'Assemblée, et je lui ai dit vérité, lorsqu'e...
    • Séance du mercredi 15 août 1792, au soir

      Séance du mercredi 15 août 1792, au soir

      page 172 - 274
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Mercredi 15 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. présidence de m. merlet, président. La séance est reprise à six heures du soir. Un membre, au nom du comité militaire, présente un projet de décret sur le mode de renouvellement des officiers licenciés de la gendarmerie nationale du département de Paris. Ce projet de décret est adopté dans les termes su
      ...
      es à des aumôniers émigrés et à des nobles qui prenaient et conservaient auprès de lui des qualités et des titres abolis par la Constitution. Collationnê et certifié conforme par le comité de surveillance de l'Assemblée nationale. A Paris, le 8 septembre 1792 , l'an IVe de la liberté, le Ier de l'égalité. Signé: J.-M. Musset, Michaud, Bordas, Archier, Vardon, P.-A. Antonelle, J.-S. Rovère, Lomont.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Mercredi 15 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. présidence de m. merlet, président. La séance est reprise à six heures du soir. Un membre, au nom du com
      ...
      ance de l'Assemblée nationale. A Paris, le 8 septembre 1792 , l'an IVe de la liberté, le Ier de l'égalité. Signé: J.-M. Musset, Michaud, Bordas, Archier, Vardon, P.-A. Antonelle, J.-S. Rovère, Lomont.
  • Tome 52 : Du 22 septembre au 26 octobre 1792 4 results
    • Séance du mardi 25 septembre 1792, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du mardi 25 septembre 1792, au matin

      page 139
      Speaker: Jean Debry
      ... passe à l’ordre du jour sur toutes ces démonstrations et qu’on s’occupe des principes fondame... Je demande qu’on passe à l’ordre du jour sur toutes ces démonstrations et qu’on s’occupe des principes fondamentaux de la République.
    • Séance du mardi 26 septembre 1792, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 26 septembre 1792, au matin

      page 160
      Speaker: Brissot de Warville
      ...abitants nous ont reçus avec de grandes démonstrations de joie, et nous avons paru au milieu d... ... l’état des magasins, des armées et des munitions dont je me serai emparé. Les habitants nous ont reçus avec de grandes démonstrations de joie, et nous avons paru au milieu d’eux plus en libérateurs qu’en ennemis.

      Séance du mardi 26 septembre 1792, au matin

      page 162
      Speaker: Brissot de Warville
      « Les ennemis firent hier une démonstration de troupe vis-à-vis Sponeck; elle n’a d... « Les ennemis firent hier une démonstration de troupe vis-à-vis Sponeck; elle n’a dérangé personne. Nous l’avons été la nuit précédente, par une fausse alerte donn...
    • Séance du dimanche 30 septembre 1792

      Séance du dimanche 30 septembre 1792

      page 233 - 258
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 30 septembre 1792 . PRÉSIDENCE DE CONDORCET, vice-président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Chasset, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 29 septembre; la rédaction en est adoptée. Rabaut de Saint-Etienne donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Adresse des Amis de la liberté et de l'égalité d
      ...
      répond à ces citoyens et leur accorde les honneurs de la séance. (La Convention renvoie leur demande au comité de la guerre.) (La séance est levée à cinq heures.) (*) Plusieurs chiffres de ce tableau ne concordent pas entre eux. Nous sommes obligés, — n’ayant aucun moyen de contrôle, — de les reproduire tels qu’ils figurent dans le rapport de Defermon, imprime en 1792, par l’Imprimerie nationale.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 30 septembre 1792 . PRÉSIDENCE DE CONDORCET, vice-président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Chasset, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      ne concordent pas entre eux. Nous sommes obligés, — n’ayant aucun moyen de contrôle, — de les reproduire tels qu’ils figurent dans le rapport de Defermon, imprime en 1792, par l’Imprimerie nationale.
    • Séance du mercredi 17 octobre 1792

      Séance du mercredi 17 octobre 1792

      page 549
      ...e! Jamais je n’eus ce dessein ; mais ma démonstration doit suffire pour prouver le danger des... A Dieu ne plaise que je veuille ici inculper personne! Jamais je n’eus ce dessein ; mais ma démonstration doit suffire pour prouver le danger des compagnies et de l’établissement d’un péage en faveur de quelques individus. Da...
  • Tome 54 : Du 1er au 10 décembre 1792 3 results
    • Séance du samedi 1 décembre 1792

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 1 décembre 1792

      page 18
      ...ets, s'en réfère toujours aux premières démonstrations d'un patriotisme hypocrite, et devient,... ...ultitude aveugle, et qui n'ayant aucune connaissance approfondie de ces deux objets, s'en réfère toujours aux premières démonstrations d'un patriotisme hypocrite, et devient, sans y songer, la dupes cies calculs intéressés de l'ambition et ae l'intrigue,...
    • Séance du lundi 3 décembre 1792

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 57 - 337
      CONVENTION NATIONALE. Séance au LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président, ET GUADET, ancien président.s PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE. VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Saint-Just , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 30 novembre 1792 . La Convention en adopte la rédaction.) Treilhard , secrétaire, donne lecture du p
      ...
      t; lequel jugement ne pourra être soumis à la cassation, et sera exécuté le jour même où il aura été, rendu ; 8° Que Marie-Antoinette, femme de Louis Capet, et les membres de la famille ci-devant royale, qui pourront être complices des crimes de Louis Capet, et impliqués dans ce grand procès, seront dénoncés à l'accusateur public, et jugés comme le reste des citoyens, par les tribunaux ordinaires.
      CONVENTION NATIONALE. Séance au LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président, ET GUADET, ancien président.s PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE. VIEUZAC, président. La séance est ouverte à di
      ...
      le, qui pourront être complices des crimes de Louis Capet, et impliqués dans ce grand procès, seront dénoncés à l'accusateur public, et jugés comme le reste des citoyens, par les tribunaux ordinaires.
    • Séance du vendredi 7 décembre 1792

      Séance du vendredi 7 décembre 1792

      page 402 - 657
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 7 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture des lettres et adresses suivantes : 1° Lettre des administrateurs du département de l'Indre, qui font part des mesures par eux prises pour arrêter les efforts des perturbateurs qui devaient se porter sur Valençay. (
      ...
      enné-et-Loire du 1er février 1792. 297 Lettré adressée au roi, au nom des vrais citoyens de la ville de Rouen, à l'occasion de la pétition présentée dans le courant du mois de février dernier à l'Assemblée nationale par la Société dite des amis de la Constitution, séante à Rouen, laquelle pétition a pour objet la destruction des maisons religieuses de cette ville. Fin de la table du second volume.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 7 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture des lettres et
      ...
      mblée nationale par la Société dite des amis de la Constitution, séante à Rouen, laquelle pétition a pour objet la destruction des maisons religieuses de cette ville. Fin de la table du second volume.
  • Tome 57 : Du 12 au 28 janvier 1793 2 results
    • Séance du samedi 12 janvier 1793

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 12 janvier 1793

      page 2 - 25
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 12 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre d'un citoyen, relative à la liquidation d'un office. (La Convention nationale renvoie la lettre au comité de liquidation.) 2° Lettre de Monge, ministre de la mar
      ...
      le peuple soit méchant, parce que j'ai prouvé dans mon ouvrage, qu'il est bon, essentiellement bon, parce que je l'ai vengé des calomnies qui lui attribuent les crimes des brigands. Citoyens, je ne vois que vous, que la loi que vous dictez au nom du peuple; et je me sens plus libre et plus grand, en lui soumettant ma volonté, que ces misérables esclaves qui prêchent la désobéissance à vos déçrets.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 12 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lec
      ...
      is que vous, que la loi que vous dictez au nom du peuple; et je me sens plus libre et plus grand, en lui soumettant ma volonté, que ces misérables esclaves qui prêchent la désobéissance à vos déçrets.
    • Séance du mardi 15 janvier 1793

      - search term matches: (1)

      Séance du mardi 15 janvier 1793

      page 60 - 328
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 14 JANVIER 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Bancal , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 13 JANVIER 1793. (La Convention
      ...
      e nature serait un monstre dans le sein du corps social, et tout membre de ce corps aurait le droit de courir sus, et d'en purger le sol de la liberté. Je conclus donc à ce que, quel que soit le jugement qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      ent qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.
  • Tome 58 : Du 29 janvier au 18 février 1793 3 results
    • Séance du vendredi 8 février 1793

      Séance du vendredi 8 février 1793

      page 371 - 390
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 8 février 1793 . PRÉSIDENCE PE BRÉARD, président. La séance est ouverte à 10 heures 10 mi"Utes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lectqrp du procès-verbal de la séance du jeudi 7 février 1 au soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Prieur (de lu Marne), secrétaire-, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettré des càmn\Wsai
      ...
      sis à l'adoption du projet présenté par Guillermin, jusqu'à ce que le comité de défense générale ait déterminé des bases-générales sur lesquelles est appuyée la totalité de l'administration des colonies. J'ai un rapport et un projet de décret tout prêts sur cet objet. (La Convention décrète l'ajournement et que Boyér-Fonfrède sera entendu le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 8 février 1793 . PRÉSIDENCE PE BRÉARD, président. La séance est ouverte à 10 heures 10 mi"Utes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lectqrp du procès-verbal de
      ...
      es. J'ai un rapport et un projet de décret tout prêts sur cet objet. (La Convention décrète l'ajournement et que Boyér-Fonfrède sera entendu le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du samedi 2 février 1793

      Séance du samedi 2 février 1793

      page 166
      Speaker: Lecointre
      ...utre, ne peut exiger aucun acte, aucune démonstration qui paraîtrait admettre sa représention... ...iolable des gens, par lequel une puissance qui attente à la souveraineté d'une autre, ne peut exiger aucun acte, aucune démonstration qui paraîtrait admettre sa représention, si elle n'est pas précédée de la réparation due à l'offense.
    • Séance du mardi 5 février 1793

      Séance du mardi 5 février 1793

      page 239
      ...nos assignats eux-mêmes sont une grande démonstration de cette vérité. L'intention du gouvern... ...ne peut se soute-tenir qu'autant qu'on l'échange à volonté contre la chose; que nos assignats eux-mêmes sont une grande démonstration de cette vérité. L'intention du gouvernement, sa volonté, peut-être même son espérance avaient bien été que 100 livres ...