Results in Volume 27

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-0513 hits on 1791-066 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 19 results
Results sorted by date, ascending

Séance du lundi 6 juin 1791, au matin

Séance du lundi 6 juin 1791, au matin

page 2 - 14
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du lundi 6 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. d'André , ex-président, ouvre la séance. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la siance d'hier qui est adopté. M. le Président. La proclamation du scrutin d'hier pour la nomination du président présente une difficulté provenant de ce que ie
...
tions que confonéent leurs principes, accroître leurs relations mutuelles, identifier leurs intérêts, et leur rappeler toujours qu'elles sont-libres l'une par l'autre! « Par ordre de l'Assemblée nationale de France. Signé : J.-X. BUREAVX-PUST, Président. » (L'Assemblée adopte cette réponse et ordonne qu'elle sera imprimée et insérée au procès-verbal.) M. le Président lève la séance à trois heures.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du lundi 6 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. d'André , ex-président, ouvre la séance. Un de MM. les secréta
...
nale de France. Signé : J.-X. BUREAVX-PUST, Président. » (L'Assemblée adopte cette réponse et ordonne qu'elle sera imprimée et insérée au procès-verbal.) M. le Président lève la séance à trois heures.

Séance du lundi 13 juin 1791

Séance du lundi 13 juin 1791

page 147 - 199
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du lundi 13 juin 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances de jeudi au soir et de vendredi, qui sont adoptés, et du procès-verbal de la séance de samedi au matin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. Bureaux de Pusy , rapporteur des comités de Constitut
...
versement de l'édifice .de la liberté. Désirant sincèrement que tout citoyen jouisse tranquillement de ses possessions, je propose le décret suivant : « iL'Assemblée nationale a décrété et décrète que les 4 millions de la dot de la reine d'Espagne, fille de Monsieur le duc d'Orléans, régent, appartiennent légitimement à Monsieur Louis-Philippe-Joseph Gapet-ôrléans, mambre de la dynastie royale. «•
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du lundi 13 juin 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances de je
...
les 4 millions de la dot de la reine d'Espagne, fille de Monsieur le duc d'Orléans, régent, appartiennent légitimement à Monsieur Louis-Philippe-Joseph Gapet-ôrléans, mambre de la dynastie royale. «•

Séance du mercredi 15 juin 1791, au soir

Séance du mercredi 15 juin 1791, au soir

page 250 - 260
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du mercredi 15 juin 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heuresi du soir. Un de MM. les secrétaires fait part à l'Assemblée d'une adressa de plusieurs citoyens, gardes nationaux de la ville de Vienne, département de l'Isère, qui, sur la nouvelle pétition venue de Strasbourg, d'un secours de gardes nationales de l'intérieur, offrent de
...
res voudraient continuer les fouilles ou extractions des mines de fer déjà commencées par les maîtres de forges, ils seront tenus de rembourser à ces derniers les dépenses qu'ils justifieront légalement avoir faites pour parvenir auxdites extractions. Art. 21. Sera le présent décret incessamment présenté à la sanction du roi, et Sa Majesté priée ae donner les ordres nécessaires pour son exécution.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du mercredi 15 juin 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heuresi du soir. Un de MM. les secrétaires fait part à l'Assemblée d'une adressa
...
nt avoir faites pour parvenir auxdites extractions. Art. 21. Sera le présent décret incessamment présenté à la sanction du roi, et Sa Majesté priée ae donner les ordres nécessaires pour son exécution.

Séance du vendredi 17 juin 1791

Séance du vendredi 17 juin 1791

page 284 - 299
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du vendredi 17 juin 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de mercredi au matin, qui est adopté. M. Bouche , membre du comité des décrets, observe à l'Assemblée, qu'ayant voulu savoir si le décret par lequel il a été décidé que les membres de l'Assemblée nationa
...
aîne pendant 20 ans. » (Cet article est adopté.) Un membre propose, comme article additionnel, la disposition suivante : « Les an très ci ira es dont les geôliers, fonctionnaires publics peuvent se rendre coupables, doivent être.déterminés ainsi que la peine. » (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de cette disposition additionnelle aox comités.) M. le Président lève la séance à trois heures.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du vendredi 17 juin 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de
...
ndre coupables, doivent être.déterminés ainsi que la peine. » (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de cette disposition additionnelle aox comités.) M. le Président lève la séance à trois heures.

Séance du samedi 18 juin 1791, au soir

Séance du samedi 18 juin 1791, au soir

page 314 - 330
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du samedi 18 juin 1791 ,au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Bouche. Messieurs , vous avez décrété, il y a un an, qu'il serait faitui inventaire des effets précieux renfermés dans le garde-meuble de la couronne : ce décret n'a point reçu d'exécution jusqu'ici. On ne .connaît pas combien cet objet est important: il est extrê
...
le projet de décret du comité est rejeté et l'Assemblée adopte le décret suivant : « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le compte que son comité des rapports lui a rendu de l'état de la procédure criminelle instruite devant les juges du tribunal de Saint-Germain-en-Laye, a décrété qu'il n'y avait pas lieu à accusation contre le cardinal de La Rochefoucauld . » La séance est levée à minuit.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du samedi 18 juin 1791 ,au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Bouche. Messieurs , vous avez décrété, il y a un an, qu'il serai
...
ure criminelle instruite devant les juges du tribunal de Saint-Germain-en-Laye, a décrété qu'il n'y avait pas lieu à accusation contre le cardinal de La Rochefoucauld . » La séance est levée à minuit.

Séance du lundi 6 juin 1791, au soir

Séance du lundi 6 juin 1791, au soir

page 14 - 19
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du lundi 6 juin 1791 , au soir (4). La séance est ouverte à six heures du eoir. M. d'André , ex-président, occupe le fauteuil. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'aine lettre de M. Guichard, qui fait hommage à l'Assemblée d'un ouvrage intitulé: Traité du tribunal de famille. Un'membre du comité d'aliénation propose la vente de biens nationau
...
profiteront pendant la durée des baillées actuelles, de l'exemption de la dîme; mais ils acquitteront la totalité des impositions foncières, et ils retiendront au foncier sur la redevance couvenancière, une partie de cet impôt proportionnellement à ladite redevance. «(Adopté.) La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain soir. M. le Président lève la séance à neuf heures et demie.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du lundi 6 juin 1791 , au soir (4). La séance est ouverte à six heures du eoir. M. d'André , ex-président, occupe le fauteuil. Un de MM. les secréta
...
re, une partie de cet impôt proportionnellement à ladite redevance. «(Adopté.) La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain soir. M. le Président lève la séance à neuf heures et demie.

Séance du lundi 20 juin 1791

Séance du lundi 20 juin 1791

page 338 - 358
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEACHARNAIS. Séance du lundi 20 juin, 1791 (1). La séattcè esÇ ouverte à neuf heures d.u matin, ' Un de MM. les secrétaires fait lecture duprfleés'-vèrbal de la' sé&nôé' -de samedi au toir. '1 M. Bouche. Jë demande à faire une observation sut le décret Vendu samedi, ponant qu'il n'y a pas îieu à'accusation contre M. le 'eardinà! dé Là Rochefoucauld
...
nière vente. Pour toutes ces raisons, et pour beaucoup d'autres qui frappent sans doute l'Assemblée, sans qu'il soit besoin de les déduire, je demande qu'on passe à l'ordre du jour. (L'Assemblée, consultée, décrète à la presque unanimité qu'elle passe à l'ordre du jour sur la proposition d'impression du discours de M. de Talleyrand-Périgord.) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEACHARNAIS. Séance du lundi 20 juin, 1791 (1). La séattcè esÇ ouverte à neuf heures d.u matin, ' Un de MM. les secrétaires fait lecture duprfleés'-vè
...
ultée, décrète à la presque unanimité qu'elle passe à l'ordre du jour sur la proposition d'impression du discours de M. de Talleyrand-Périgord.) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.

Suite de la séance permanente commencée le mardi 21 juin 1791

Suite de la séance permanente commencée le mardi 21 juin 1791

page 464 - 510
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Suite de la séance permanente, commencée le mardi 21 juin 1791 . La séance est reprise le vendredi 24 mai 1791, à 10 heures. M. Treilhard , ex-président, occupe le fauteuil. Un de MM. les secrétaires fait lecture de la suite du procès-verbal de la séance permanente, pour la journée du 22 juin et depuis 9 heures du matin jusqu'à 3 heure
...
re. Tout ce que M. Thierry doit faire, c'est de retourner chez lUi et d'y rester aux ordres de MM. les commissaires qui se proposent de continuer dès demain, en sa présence, l'inventaire dont l'Assemblée les a chargés. C'est à cela que je conclus. (La motion de M. Delavigne est adoptée.) M. l'abbé Grégoire , *ex-président, prend le fauteuil. (La séance est suspendue à une heure et demie du matin.)
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Suite de la séance permanente, commencée le mardi 21 juin 1791 . La séance est reprise le vendredi 24 mai 1791, à 10 heures. M. Treilhard
...
lée les a chargés. C'est à cela que je conclus. (La motion de M. Delavigne est adoptée.) M. l'abbé Grégoire , *ex-président, prend le fauteuil. (La séance est suspendue à une heure et demie du matin.)

Suite de la séance permanente commencée le mardi 21 juin 1791

Suite de la séance permanente commencée le mardi 21 juin 1791

page 510 - 534
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Suite de la séance permanente commencée le mardi 21 juin 1791 . La séance est reprise le samedi 25 juin à sept heures du matin. M. d'André, ex-président, occupe le fauteuil. M. le Président fait part à l'Assemblée d'une lettre des trois commissaires envoyés au-devant du roi. Cette lettre est ainsi conçue : « Meaux, ce 24 juin 1791, à o
...
s. (Cette proposition est décrétée.) M. le Président. M. de Beauharnais, notre président, m'a chargé de communiquer à l'Assemblée une mesure qu'il lui Semblerait convenable de prendre : ce serait de réserver demain les tribunes aux gardes nationales qui ont accbmbagné le roi comme cela s'est fait au temps de la Fédération. (Cettq motion, est adoptée.) La séance fest suspenduê à dix heutèl du soir.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Suite de la séance permanente commencée le mardi 21 juin 1791 . La séance est reprise le samedi 25 juin à sept heures du matin. M. d'Andr
...
éserver demain les tribunes aux gardes nationales qui ont accbmbagné le roi comme cela s'est fait au temps de la Fédération. (Cettq motion, est adoptée.) La séance fest suspenduê à dix heutèl du soir.

Suite de la séance permanente commencée le mardi 21 juin 1791

Suite de la séance permanente commencée le mardi 21 juin 1791

page 534 - 544
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DÊ BEAUHARNAIS. Suite de la séance permanente commencée le mardi 21 juin 1791. La séance est reprise lé dimanche 26 juin à neuf heures du matin. M. l'abbé Grégoire , ex-présidentj occupe le fauteuil. M. de La Reveiltère-Lepeaux prête le sér-merit décrété lé 22 de ce mois. MM. Anselme , maréchal de camp t,g et L^ Chiche, brigadier des armées^ nationale
...
consultée, décrète que la séance sera levée.) M. le Président. Voici le résultat du scrutin pour la nomination des commissaires chargés de recevoir les déclarations du roi et de la reine. Sur 599 votants, la majorité absolue est de 300 voix. M. Tronchet en a obtenu 433 ; M. d'André 354 et M. Duport 351. En conséquence, ces trois membres sont nommés commissaires. La séance est levée à trois heures.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DÊ BEAUHARNAIS. Suite de la séance permanente commencée le mardi 21 juin 1791. La séance est reprise lé dimanche 26 juin à neuf heures du matin. M. l'abb
...
nts, la majorité absolue est de 300 voix. M. Tronchet en a obtenu 433 ; M. d'André 354 et M. Duport 351. En conséquence, ces trois membres sont nommés commissaires. La séance est levée à trois heures.