Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-101 hits on 1789-111 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-021 hits on 1790-030 hits on 1790-041 hits on 1790-056 hits on 1790-067 hits on 1790-071 hits on 1790-081 hits on 1790-091 hits on 1790-101 hits on 1790-111 hits on 1790-124 hits on 1791-014 hits on 1791-0210 hits on 1791-036 hits on 1791-045 hits on 1791-050 hits on 1791-062 hits on 1791-073 hits on 1791-086 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 16 volumes
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 2 results
    • Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 158 - 168
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. thouret. Séance du samedi 21 novembre 1789 au matin (1). M. Rabaud de Saint-Etienne , l'un des (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la séance de la'veillë. Il lit ensuite les adresses, savoir : Adresse de félicitations, remerciements et adhésion des habitants de GuerleSquin en Bretagne et de plusieurs Jparo
      ...
      soir a été de nouveau indiqué par M. le président, qui a aussi réitéré l'avis de la nomination à faire, dans les bureaux, du président, de trois secrétaires, des membres du comité des recherches et de six commissaires, pour la vérification de l'état de la caisse d'escompte. La séance a été levée, et les suivantes ont été indiquées, pour ce soir, à six heures, et pour lundi, à neuf heures du matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. thouret. Séance du samedi 21 novembre 1789 au matin (1). M. Rabaud de Saint-Etienne , l'un des (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. secrétaires, donne lect
      ...
      six commissaires, pour la vérification de l'état de la caisse d'escompte. La séance a été levée, et les suivantes ont été indiquées, pour ce soir, à six heures, et pour lundi, à neuf heures du matin.
    • Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 357 - 361
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de boisgelin, archevêqoe d'aix. Séance du jeudi 3 décembre 1789 , au matin (l) . La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le vicomte de Beauharnais , l'un de (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. MM. les secrétaires, donne leeture du procès-verbal et des adresses suivantes ; Adresse du corps municipal de la ville deBolbec, présentée par le sieur Gay
      ...
      utre proposition que l'appel nominal est insidieuse. M. l'abbé Maury convient que l'appel nominal est, de toutes les manières d'éclaircir le doute, la plus naturelle. Après de longues et tumultueuses oppositions, on y procède enfin. Un de M. les secrétaires annonce que l'article est rejeté, à la majorité de 439 voix contre 428. M. le Président lève la séance et indique celle du soir pour 7 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de boisgelin, archevêqoe d'aix. Séance du jeudi 3 décembre 1789 , au matin (l) . La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le vicomte de Beauharnais , l'un de
      ...
      oppositions, on y procède enfin. Un de M. les secrétaires annonce que l'article est rejeté, à la majorité de 439 voix contre 428. M. le Président lève la séance et indique celle du soir pour 7 heures.
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 1 result
    • Séance du lundi 22 mars 1790

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 293 - 307
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du lundi 22 mars 1790 (l). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. . M. Merlin , autre secrétaire, lit le procès-ver-bal de la séance du soir du samedi 20 mars. Il ne se produit aucune réclamation. M. le marquis de Bonnay fait la lecture
      ...
      .................livr£s* } Bénéfice sur 1788.............................. Ea 1290, elles ne coûtent, en vertu des décrets, que....... 2.060.000 — j [ Le plan proposé réduirait la dépense à.................... 600.000 - | Bénéfice sur les décrets du mois de juin dernier. faisant par tête, Livres. 20.000 20.000 20.000 3.438.566 livres. 1.460.000 — > CA tfi o> 3 £ cd S p > K TJ > F* ES & K (/s t® CD
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du lundi 22 mars 1790 (l). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , secrétaire, donne lecture du procès
      ...
      ......... 600.000 - | Bénéfice sur les décrets du mois de juin dernier. faisant par tête, Livres. 20.000 20.000 20.000 3.438.566 livres. 1.460.000 — > CA tfi o> 3 £ cd S p > K TJ > F* ES & K (/s t® CD
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 8 results
    • Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 2 - 18
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 31 mai 1790 , au matin (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures du matin. M. Defermon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. M. Fouquier d'Hérouel , député de Saint-Quentin, fait, au nom des communes deTrescon, Villecholles et Vermand , Whommage de leurs dons patriotiques, et l
      ...
      u'il nry aura que trois séances du soir par semaine. Un de MM. les secrétaire} fçiit lecture d'une lettre des officiers municipaux de MonÇauban, et d'une proclamation que cette municipalité a fait publier: cette proclamation a pour objet de calmer l'effroi du peuple, et d'augmenter encore « sa confiance dans la sagesse de i'A.ssemWee nationale. » La séance est ieyêe à quatre heures moins un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 31 mai 1790 , au matin (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures du matin. M. Defermon , secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      lier: cette proclamation a pour objet de calmer l'effroi du peuple, et d'augmenter encore « sa confiance dans la sagesse de i'A.ssemWee nationale. » La séance est ieyêe à quatre heures moins un quart.
    • Séance du lundi 7 juin 1790

      Séance du lundi 7 juin 1790

      page 132 - 137
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 7 juin 1790 (2). M. le baron de Jessé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, dimanche. M. Decrétot , rapporteur du comité de mendicité, demande et obtient la ptrole sur Je procès-verbal. Messieurs, dit-il, le comité m'a chargé de vous proposer un changement dans la rédaction de l'article 3, décrété
      ...
      s, que le roi soit supplié d'ordonner qu'aucune députation ne pourra entrer dansPari3 avant le 10. M. le Président , observe que l'heure est très avancée; qu'il serait à propos de se retirer dans les bureaux pour procéder au troisième scrutin pour Vélection d'un président, qui doit se faire entre M. l'abbé Sieyès et M. Le Pelletier de Saint-Fargeau. (La séance est levée à 4 heures moins un quart.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 7 juin 1790 (2). M. le baron de Jessé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, dimanche. M. Decrétot ,
      ...
      bureaux pour procéder au troisième scrutin pour Vélection d'un président, qui doit se faire entre M. l'abbé Sieyès et M. Le Pelletier de Saint-Fargeau. (La séance est levée à 4 heures moins un quart.)
    • Séance du vendredi 11 juin 1790

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 164 - 180
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈS. Séance du vendredi 11 juin 1790 (1). M. le Président ouvre >la séance à 9 heures du matin. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi matin 8 juin. M. l'abbé Mougins de Roquefort. Messieurs, le travail du comité ecclésiastique me paraît incomplet, en ce qu'il dit que les assemblées administratives pourr
      ...
      voyée au comité des recherches. Nous aimons à croire que c'est à tort que cet article a été inséré. Mais, en cas que la dénonciation fût vraie, nous supplions l'Assemblée nationale de vouloir bien nous nommer les dénonciateurs. » M. le Président invite l'Assemblée à se retirer dans ses bureaux pour procéder à la nomination de six adjoints au comité de la marine. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈS. Séance du vendredi 11 juin 1790 (1). M. le Président ouvre >la séance à 9 heures du matin. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, donne lecture du procès
      ...
      s nommer les dénonciateurs. » M. le Président invite l'Assemblée à se retirer dans ses bureaux pour procéder à la nomination de six adjoints au comité de la marine. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du mercredi 16 juin 1790

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 232 - 238
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 16 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Gouttes , ex-président, occupe le fauteuil en l'absence de M. Sieyès, président en fonctions. (1) Ce document n'a pas été inséré au Moniteur. M. le marquis de Bonnay. L'affluence des adresses et des députations occupent presque en entier toute
      ...
      re, de 4,000 livres; pour le second, de 3,000 livres; pour tous les autres, de 2,400 livres. « Dans les villes dont la population est de moins de 50,000 âmes : pour le prieur-vicaire, de 3,000 livres; pour le second, de 2,400livres; pour tous les autres, de 3,000 livres. » M. le Président. La séance s'ouvrira demain à l'heure ordinaire, à neuf heures du matin. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 16 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Gouttes , ex-président, occupe le fauteuil
      ...
      pour le second, de 2,400livres; pour tous les autres, de 3,000 livres. » M. le Président. La séance s'ouvrira demain à l'heure ordinaire, à neuf heures du matin. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

      Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

      page 363 - 369
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈE. Séance du samedi 19 juin 1790 , au matin La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du 16 juin. Il est adopté. M. Prieur , autre secrétaire, lit le procès-ver-bal de la séance du 17 juin au matin. M. Gourdan , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mê
      ...
      demande l'ordre du jour. M. de Cazalès. Mais, Messieurs, il est impossible qu'on souffre la lecture de lettres écrites par des sujets qui, à tort ou à droit, sont en insurrection contre un souverain. ûn décide de passer à l'ordre du jour, et l'Assemblée se retire dans les bureaux pour procéder à l'élection du président et des trois secré-; taires. La séance est levée à trois heures moins un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈE. Séance du samedi 19 juin 1790 , au matin La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, fait lecture du procès-verbal
      ...
      ûn décide de passer à l'ordre du jour, et l'Assemblée se retire dans les bureaux pour procéder à l'élection du président et des trois secré-; taires. La séance est levée à trois heures moins un quart.
    • Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 26 - 36
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DRIOIS DE BEAUMETZ. Séanoe du mardi 1er mardi juin 1790 , au matin (1). M. Prieur , secrétaire, lit le procèS-vèrbâl de là séàdcéd'hiéf au matin. Il ne ge produit aucuiie réclamation et ië procès-Verbal est adopté: M. Legrand , dépiilê du Bèrry et rapporteur du comité ecclésiastique, obtiëht là pàrolé et proposé, aii nom aë Ce fcorhité, que déé éommissàlres, ta
      ...
      nt une telle marche? Yous autoriseriez ceux qui voudraient dire que vos arrêtés ne sont pas mûrement réfléchis. Je vous conjure, pour votre propre intérêt, d'ajourner cette question... (Murmures.) Vous ne le vouiez pas ! Je remets sur votre tête tous les maux qui peuvent en arriver. L'Assemblée, consultée, décrète qu'il ne sera pas délibéré sans désemparer. La séance est levée à 3 heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DRIOIS DE BEAUMETZ. Séanoe du mardi 1er mardi juin 1790 , au matin (1). M. Prieur , secrétaire, lit le procèS-vèrbâl de là séàdcéd'hiéf au matin. Il ne ge produit
      ...
      s ne le vouiez pas ! Je remets sur votre tête tous les maux qui peuvent en arriver. L'Assemblée, consultée, décrète qu'il ne sera pas délibéré sans désemparer. La séance est levée à 3 heures et demie.
    • Séance du lundi 30 juin 1790

      Séance du lundi 30 juin 1790

      page 576 - 587
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du lundi 30 juin 1790 (t). M. Gourdan , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 28 juin au matin. M. Martineau. Je demande que l'article premier du décret qui tend à mettre en activité les assemblées administratives, article dont vous venez d'èntendre la lecture dans le procès-verbal du 28 juin, soit terminé par cet
      ...
      ble nécessaire de l'attaquer dans sa source, et par conséquent de s'attacher principalement à rétablir les exercices et les perceptions dans les villes de Péronne, Saint-Quentin et Roye. Si l'on peut y parvenir, il y a lieu d'espérer que l'on obtiendra facilement le retour à la soumission de la part des redevables des autres lieux : beaucoup ont été entraînés par l'exemple, l'exemple les ramènera.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du lundi 30 juin 1790 (t). M. Gourdan , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 28 juin au matin. M. Martineau. Je de
      ...
      y parvenir, il y a lieu d'espérer que l'on obtiendra facilement le retour à la soumission de la part des redevables des autres lieux : beaucoup ont été entraînés par l'exemple, l'exemple les ramènera.
    • Séance du lundi 5 juillet 1790

      Séance du lundi 5 juillet 1790

      page 699 - 712
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE MARQUIS DE BONNAY. Séance du lundi 5 juillet 1790 (1). M. Le Pelletier , président, ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Delley-d'Agier lit le procès-verbal de la séance de samedi soir, 3 juillet. M. Charles de Lameth. Je réclame contre la (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. teneur du décret qui porte que le commandant de l'escadre sera tenu d
      ...
      ets de décrets réglementaires qu'il croitindispensables de rendre pour guider ceux qui seront chargés de liquider les offices supprimés. Enfin, sur toutes les suppressions qui ne sont point encore prononcées, le comité combine ses autres travaux, de manière qu'ils puissent être utiles à l'Assemblée, dans les différentes hypothèses que la marche de ses décrets déjà portés peut lui rendre probables.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE MARQUIS DE BONNAY. Séance du lundi 5 juillet 1790 (1). M. Le Pelletier , président, ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Delley-d'Agier lit le procès-verb
      ...
      noncées, le comité combine ses autres travaux, de manière qu'ils puissent être utiles à l'Assemblée, dans les différentes hypothèses que la marche de ses décrets déjà portés peut lui rendre probables.
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 6 results
    • Séance du vendredi 16 juillet 1790

      Séance du vendredi 16 juillet 1790

      page 133 - 164
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du vendredi 16 juillet 1790 (1). M. Regnaud (de Saint-Jean d'Angely) lit le procès-verbal de la cérémonie du 14 juillet. La rédaction en est adoptée. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture du procès-verbal des deux séances du jeudi 15 juillet, matin et soir. Il ne se produit aucune réclamation. M. le Président donne lecture d'une let
      ...
      sieur Rony. Enquis de ses noms, etc. A répondu s'appeler Pierre Rony, âgé de quarante-trois ans, ménager de son bien, et habitant de Blagnac. Dépose savoir que M. de Lautrec a resté en visite chez le sieur Dutré, au château de Blagnac, pendant cinq à six jours, et qu'il l'a vu une seule fois venir à Toulouse, et en revenir le même jour, et céla dans le mois de juin dernier, et plus n'a dit savoir.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du vendredi 16 juillet 1790 (1). M. Regnaud (de Saint-Jean d'Angely) lit le procès-verbal de la cérémonie du 14 juillet. La rédaction en es
      ...
      sieur Dutré, au château de Blagnac, pendant cinq à six jours, et qu'il l'a vu une seule fois venir à Toulouse, et en revenir le même jour, et céla dans le mois de juin dernier, et plus n'a dit savoir.
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 34 - 40
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture dut procès-verbal de la séance du jeudi au soif. Ce procès-verbal est adopté M. Dupont (de Nemours)> secrétaire, donne lecture d une déclaration solennelle de patriotisme et de civisme, signée par tous les me
      ...
      . M. Rœderer est appuyé par la majorité de l'As-sëmblée. Enfin, après de longs et de tumultueux débats, le calme se rétablit, La priorité est refusée à la manière de poser la question proposée par M. de Lameth. L'Assemblée décide que le procès-verbal restera ainsi qu'il a été rédigé. « Art. 2. A la fédération du 14 juillet, le président de l'Assemblée, etc. » (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture dut proc
      ...
      de Lameth. L'Assemblée décide que le procès-verbal restera ainsi qu'il a été rédigé. « Art. 2. A la fédération du 14 juillet, le président de l'Assemblée, etc. » (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du jeudi 22 juillet 1790, au matin

      Séance du jeudi 22 juillet 1790, au matin

      page 262 - 269
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD. Séance du jeudi 22 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Regnaud (de Saint-Jean d'Angély), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de ta séance d'bier. Ce procès-verbal est adopté. M. Mougins de Roquefort , député de la ville de Grasse, fait à l'Assemblée nationale, de la part de la dame Gabrielle de Théon d'is
      ...
      ait lecture d'une lettre, par laquelle M. Necker sollicite l'attention de l'Assemblée pour un mémoire de la garde nationale du Mont-Jura, qui demande à être autorisée à veiller à l'exportation des grains hors duToyaume, et à l'introduction en fraude des marchandises fabriquées chez l'étranger. Ce mémoire, îpînt à cette lettre, est renvoyé au comité des rapports. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD. Séance du jeudi 22 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Regnaud (de Saint-Jean d'Angély), secrétaire, donne lectur
      ...
      ins hors duToyaume, et à l'introduction en fraude des marchandises fabriquées chez l'étranger. Ce mémoire, îpînt à cette lettre, est renvoyé au comité des rapports. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

      Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

      page 316 - 321
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD. Séance du samedi 24 juillet 1790 ,au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Coster , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté sans réclamation. M. le Président fait part à l'Assemblée d'une lettre de M. Regnard, député du département de l'Allier, qui, de l'avis de sa députation, et pour raisons à elle
      ...
      bres demandent que la garde nationale montauban aise soit entendue dans sa défense. Cette proposition est adoptée à l'unanimité. M. le Président met aux voix l'ajournement. Après de longs débats, et après trois épreuves successives, l'Assemblée décide que les officiers municipaux de Montauban seront entendus à une séance extraordinaire, lundi prochain au soir. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD. Séance du samedi 24 juillet 1790 ,au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Coster , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance
      ...
      près trois épreuves successives, l'Assemblée décide que les officiers municipaux de Montauban seront entendus à une séance extraordinaire, lundi prochain au soir. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du 29 juillet 1790, au matin

      Séance du 29 juillet 1790, au matin

      page 398 - 411
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. treilhard. Séance du 29 juillet 1790 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. de Mascon , député du Puy-de-Dôme, demande un congé pour aller prendre les eaux du Mont-Dore. Ce congé est accordé. M. de La Luzerne envoie un mémoire pour faire connaître les dépenses du département de la marine «t des colonies pendant l'année 1790. Ce mémoir
      ...
      piece dont M. de Cocherel demande la lecture ne pourrait que semer l'alarme.Je persiste a demander I'ajournement et le renvoi au comite colonial. (Cette jlr'OIJositibn ëst adoptée.) Divers membres demandent le renvoi a demain de la discussion sur l'organisation militaire et l'impression du rapport de M. de Lameth. Ces propositions sont adoptées. . (La séance est levée à deux heures trois quarts.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. treilhard. Séance du 29 juillet 1790 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. de Mascon , député du Puy-de-Dôme, demande un congé pour all
      ...
      mandent le renvoi a demain de la discussion sur l'organisation militaire et l'impression du rapport de M. de Lameth. Ces propositions sont adoptées. . (La séance est levée à deux heures trois quarts.)
    • Séance du mardi 13 juillét 1790, au matin

      Séance du mardi 13 juillét 1790, au matin

      page 66 - 78
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du mardi 13 juillét 1790 , au mutin (1), La séance est ouverte à 9 heures du matiu. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une adresse des citoyens charbonniers de Lons-le* Saulnier. Après avoir manifesté les sentiments les plus patriotiques, les citoyens charbonniers annoncent qu'ils se sont assemblés en plein air au pied d'un chêne,
      ...
      e procéder à l'élection des officiers municipaux de SainUJeap-d'Angély, qu'au moment où le district de la même ville aijra été terminé, et improuve la conduite des volontaires ou canonniers envers les commissaires de Sa Majesté ; 2° Et au décret du 9, relatif à la fédération générale du 14 de ce mois, au rang qu'y Occupera l'Assemblée et à la formule -du serment de Sa Majesté. La séance est levée.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du mardi 13 juillét 1790 , au mutin (1), La séance est ouverte à 9 heures du matiu. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une adresse d
      ...
      commissaires de Sa Majesté ; 2° Et au décret du 9, relatif à la fédération générale du 14 de ce mois, au rang qu'y Occupera l'Assemblée et à la formule -du serment de Sa Majesté. La séance est levée.
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 2 results
    • Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 50 - 72
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D ANDRÉ. Séance du samedi 14 août 1790 , au matin (i). La séance est ouverte â neuf heures du matin. M. Hell , député de Hagueneau et membre de la société helvétique, présente à l'Assemblée nationale! au nom de cette société; une épitre en vers* lue dans son assemblée publique du 19 mai 1790, avec cette épigraphe i Vivre libre ou mouHr. Cette épitre est reçue a
      ...
      ; il est juste de leur donner cette consolation. M. Thévenot . Je m'oppose à l'article proposé jusqu'à ce que le rapporteur se soit expliqué plus catégoriquement, car s'il veut parler des jurés-priseurs de moderne création, tout le monde sait qu'ils ont commis dans les provinces des vexations horribles. (L'article est rejeté par la question préalable.) La séance est levée à trois neures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D ANDRÉ. Séance du samedi 14 août 1790 , au matin (i). La séance est ouverte â neuf heures du matin. M. Hell , député de Hagueneau et membre de la société helvétiq
      ...
      urs de moderne création, tout le monde sait qu'ils ont commis dans les provinces des vexations horribles. (L'article est rejeté par la question préalable.) La séance est levée à trois neures et demie.
    • Séance du samedi 4 septembre 1790, au matin

      Séance du samedi 4 septembre 1790, au matin

      page 557 - 570
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du samedi 4 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie. M. Dauchy , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Bouche. Je demande qu'à la disposition du décret sur l'affaire de Nancy, portant que les auteurs des troubles seront punis, quels qpe soient leurs grades, il soit ajouté ces mots
      ...
      tres assignats et écus, et combien il aura délivré d'assignats contre des écus, conformément aux dispositions de l'article 9. Art. 12. Le comité des finances présentera incessamment à l'Assemblée un projet dé règlement pour l'organisation de ce bureau de rem-bçursement, qui sera sous l'inspection immédiate du ministre de la caisse de l'extraordinaire. M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du samedi 4 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie. M. Dauchy , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      rojet dé règlement pour l'organisation de ce bureau de rem-bçursement, qui sera sous l'inspection immédiate du ministre de la caisse de l'extraordinaire. M. le Président lève la séance à trois heures.
  • Tome 19 : Du 16 septembre au 23 octobre 1790 1 result
    • Séance du vendredi 8 octobre 1790, au matin

      Séance du vendredi 8 octobre 1790, au matin

      page 501 - 510
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du vendredi 8 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures 1/2 du matin. M. l'abbé Bourdon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance de la veille au soir. Ce procès-verbal est adopté. M. le Président fait donher lecture d'une lettre de M. l'abbé Fauchet, qui, en sa qualité de président du conseil général de la com
      ...
      rtement, qui sera tenu dè demander l'opinion du directoiredudistrict, etpar celui-ci le vœu de la municipalité, conformément au décret dii 22 mars. Le surplus sera imposé dans les campagnes, au marc la livre des impositions ordinaires, et des rôles des vingtièmes dans les lieux où ils sont achevés, ou du premier cahier de Vingtièmes dans les autres. » M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du vendredi 8 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures 1/2 du matin. M. l'abbé Bourdon , secrétaire, donne lecture du procès-ve
      ...
      a livre des impositions ordinaires, et des rôles des vingtièmes dans les lieux où ils sont achevés, ou du premier cahier de Vingtièmes dans les autres. » M. le Président lève la séance à trois heures.
  • Tome 20 : Du 23 octobre au 26 novembre 1790 1 result
    • Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

      page 259 - 266
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DË M. BARNAVE. Séance du jeudi 4 novembrè 1790 au matin (i)- La séance est ouverte à neuf heures du matin» M. Bouillé , Sécrétalié, donne lecture dtt pt'ocès-verbal de la séance du mardi 2 de ce mois, àu soir. M. Durand de Maillane , secrétaire, lit le procès-verbal dé la séance d'hier, 3 novembre. Ces ptocèsi-verbaux sont adoptés. M. Dutrou de Bornier , député du Po
      ...
      ces termes : 4r{, 7. « Les fabricateurs de faux assignats et leurs complices seront punis de mort. » M. le Président annonce à l'Assemblée que M. le bailli de Flachslapden, lui a adressé sa démission; mais sur ^observation que ce député n'a point de suppléant, sa démission n'est pas acceptée. M. le Président indique l'ordre des séances de ce soir et de demain, et lève la séance à près de 4 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DË M. BARNAVE. Séance du jeudi 4 novembrè 1790 au matin (i)- La séance est ouverte à neuf heures du matin» M. Bouillé , Sécrétalié, donne lecture dtt pt'ocès-verbal de l
      ...
      mais sur ^observation que ce député n'a point de suppléant, sa démission n'est pas acceptée. M. le Président indique l'ordre des séances de ce soir et de demain, et lève la séance à près de 4 heures.
  • Tome 21 : Du 26 novembre 1790 au 2 janvier 1791 1 result
    • Séance du mercredi 15 décembre 1790

      Séance du mercredi 15 décembre 1790

      page 482 - 507
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M1. PÉT3QN. Séance du mercredi 15 décembre 1790 , (f). La séance est ouverte à neuf heures et dfemie dui matin. M. Varin secrétaire, donne lecture des procès verbaux des deusL séanees de; la veille. t II ne. se produit aucune réclamation. M. Bouche La.Provence est actuellement une mer. On y va, en bateau. Soixante-quatre bâtiments chargés de, marchandises: senti e
      ...
      istricts, départements ou diocèses, mén tropoleset régions, et le renvoi au recueil des décrets qui ont opéré ou opéreront des changements, (1) Cette table contiendra un volume de & huit cents pages. Sans cette table, plusieurs commis, dans chaque bureau d'administration, seront obligés de faire des recherches infinies, pour le maintien de l'ordre ; et alfWft quelle dépense! Elle est incalculable.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M1. PÉT3QN. Séance du mercredi 15 décembre 1790 , (f). La séance est ouverte à neuf heures et dfemie dui matin. M. Varin secrétaire, donne lecture des procès verbaux
      ...
      Sans cette table, plusieurs commis, dans chaque bureau d'administration, seront obligés de faire des recherches infinies, pour le maintien de l'ordre ; et alfWft quelle dépense! Elle est incalculable.
  • Tome 22 : Du 3 janvier au 5 février 1791 4 results
    • Séance du lundi 24 janvier 1791

      Séance du lundi 24 janvier 1791

      page 466 - 476
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du lundi 24 janvier 1791 La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM, les secrétaires fait lecture du pro-pès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. Gossin , au nom du comité de Constitution, Opzp communes formant un canton dans le département de la Drôme, réclament avec une persévérance qui semble annoncer un
      ...
      m, « Les harengs saurs ou pecs idem, « Les maquereaux idem, « Les sardines idem, payeront un droit de 20 livres par quintal. » M. le Président annonce l'ordre de travail pour la semaine. M. le Président fait ensuite part d'une lettre de M. Delahaye-Delaunay, qui prie l'Assemblée de lui accorder un congé de 15 jours pour affaires pressantes. (Ce congé est accordé.) (La séance est levée à 3 heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du lundi 24 janvier 1791 La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM, les secrétaires fait lecture du pro-pès-verbal de
      ...
      nt fait ensuite part d'une lettre de M. Delahaye-Delaunay, qui prie l'Assemblée de lui accorder un congé de 15 jours pour affaires pressantes. (Ce congé est accordé.) (La séance est levée à 3 heures.)
    • Séance du jeudi 27 janvier 1791, au matin

      Séance du jeudi 27 janvier 1791, au matin

      page 504 - 514
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. L'ABBE GREGOIRE. Séance du jeudi 27 janvier 1791 , au matin(1) . La séance est ouverte à 9 heures 1/2 du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Guillaume. Messieurs, lorsqu'on vous a proposé, dans votre séance d'hier, de suspendre l'exécution de votre décret relatif au serment que vous exigez des fonctionnaires pu
      ...
      ques de l'arrondissement n'aurait prêté le serment, ils s'adresseront au directoire de leur département, pour leur être indiqué l'un des évêques de France qui aura prêté le serment, lequel pourra procéder à la confirmation canonique et à la consécration. (Cette rédaction est adoptée.) M. le Président annonce l'ordre du jour des séances de ce soir et de demain. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. L'ABBE GREGOIRE. Séance du jeudi 27 janvier 1791 , au matin(1) . La séance est ouverte à 9 heures 1/2 du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-ve
      ...
      éder à la confirmation canonique et à la consécration. (Cette rédaction est adoptée.) M. le Président annonce l'ordre du jour des séances de ce soir et de demain. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du dimanche 30 janvier 1791

      Séance du dimanche 30 janvier 1791

      page 581 - 589
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU Séance du dimanche 30 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au soir. M. Bouche. Messieurs, pour faire le tableau de M. Desilles, je crois qu'il serait à propos de décréter qu'il sera donné à M. Le Barbier la somme que le gouvernement donnai
      ...
      tant à la somme de...............29,2941. ls. 10 d. Même département, district de Bois-Commun, même canton, et même municipalité, pour. . . .1,518 Département du Cher, district, canton et municipalité de Saint-Amand, pour.......... 320,624 » » Département de Maine-et Loire, district, canton-et-municipalité d'Angers , pour.......... 185,045 » » M. le Président lève la séance à deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MIRABEAU Séance du dimanche 30 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal
      ...
      de Saint-Amand, pour.......... 320,624 » » Département de Maine-et Loire, district, canton-et-municipalité d'Angers , pour.......... 185,045 » » M. le Président lève la séance à deux heures et demie.
    • Séance du jeudi 6 janvier 1791

      Séance du jeudi 6 janvier 1791

      page 37 - 51
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du jeudi 6 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de la veille, qui est adopté. Il est fait lecture des adresses suivantes : (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. Adresse des électeurs du district de Grasse, pour la nomination des juges,
      ...
      nt point obtenu de place nouvelle. Lesdites retenues diminueront d'année en année, tant à raison de la diminution ordonnée par les articles précédents, qu'à raison des décès et replacements qui auront lieu. Art. 9. Il sera nommé, par le roi, une commission spécialement chargée de toutes les mesures nécessaires à l'exécution du présent décret, pendant les cinq années auxquelles elle peut s'étendre.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du jeudi 6 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      lieu. Art. 9. Il sera nommé, par le roi, une commission spécialement chargée de toutes les mesures nécessaires à l'exécution du présent décret, pendant les cinq années auxquelles elle peut s'étendre.
  • Tome 23 : Du 6 février au 9 mars 1791 8 results
    • Séance du vendredi 18 février 1791

      Séance du vendredi 18 février 1791

      page 270 - 279
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du vendredi 18 février 1791 . La séance est ouverte à dix heures du matin. Un de MM. les secrétaires donné lecture des procès-verbaux des deux séances d'hier au matin et au soir, qui sont adoptés. M. Bouche Dans l'article 16 du décret que vous avez rendu hier concernant le droit de patente, le mot comestibles me paraît trop vague et susceptible d
      ...
      yens pour assurer le service des postes et en même temps pour examiner si la somme de 1,200,000 livres que vous donnez tous les ans sera encore donnée après l'anéantissement total du service des postes. (Murmures.) Plusieurs membres : L'ordre du jeur ! (L'ordre du.jour est décrété sur cette motion.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du vendredi 18 février 1791 . La séance est ouverte à dix heures du matin. Un de MM. les secrétaires donné lecture des procès-verbaux des deux séanc
      ...
      s. (Murmures.) Plusieurs membres : L'ordre du jeur ! (L'ordre du.jour est décrété sur cette motion.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du mardi 22 février 1791, au matin

      Séance du mardi 22 février 1791, au matin

      page 396 - 405
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPORT. Séance du mardi 22 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Pétion de Villeneuve , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. Un de MM. les secrétaires annonce l'hommage fait à l'Assemblée nationale, des discours civiques prono
      ...
      r-le-champ par devers le roi, pour le prier de donner des ordres nécessaires pour faire passer dans le département du Gard lés troupes nécessaires pour rétablir l'ordre. (L'Assemblée décrète la motion de M. Regnaud et ordonne le renvoi aux comités des rapports et des recherchés réunis, pour en faire le rapport demain, des pièces déposées par M. Youiland.) M. le Président lève la séance à 3 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPORT. Séance du mardi 22 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Pétion de Villeneuve , secrétaire, donne lecture
      ...
      de M. Regnaud et ordonne le renvoi aux comités des rapports et des recherchés réunis, pour en faire le rapport demain, des pièces déposées par M. Youiland.) M. le Président lève la séance à 3 heures.
    • Séance du jeudi 8 février 1791, au matin

      Séance du jeudi 8 février 1791, au matin

      page 40 - 51
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riqùett1 de mirabeau l'aîné. Séance du jeudi 8 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires faitlecture du procès-verbal delà séanced'bier, qui est adopté. M. Pinterel de Louverny communique à l'Assemblée une adresse de la municipalité d'Es-somes, district de Château-Thierry, qui lui présente sa r
      ...
      nt. M. le maire de Paris m'annonce par lettre, la vente faite le 7 février, d'une maison nationale, louée 2,100 livres, estimée 26,684 livres et adjugée 42,500 livres. D'autre part, la municipalité de Paris demande à être admise ce soir à la barre de l'Assemblée. (L'Assemblée accueille cette demande.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riqùett1 de mirabeau l'aîné. Séance du jeudi 8 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires faitle
      ...
      Paris demande à être admise ce soir à la barre de l'Assemblée. (L'Assemblée accueille cette demande.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance à trois heures.
    • Séance du lundi 18 février 1791

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 556 - 580
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du lundi 18 février 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux des séances de samedi soir et d'hier, qui sont adoptés. M. Camus , au nom du comité d'aliénation. Il s'est glissé plusieurs erreurs dans les copies qui ont été faites des différents états de domaines
      ...
      sera chargé de présenter incessamment un projet d'adresse aux départements, dans laquelle il sera démontré que le sacrifice d'une loi qui semblait désirable, ne doit exciter aucun regret dans l'esprit des bons citoyens, du moment qu'elle portait atteinte à la Constitution et qu'elle compromettait le salut public; « 3° Que ce décret constitutionnel sera présenté sans délai à l'acceptation du roi. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du lundi 18 février 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux
      ...
      des bons citoyens, du moment qu'elle portait atteinte à la Constitution et qu'elle compromettait le salut public; « 3° Que ce décret constitutionnel sera présenté sans délai à l'acceptation du roi. »
    • Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 666 - 691
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOMLLES. Séanee du samedi 5 mars 1791 , au matin. (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettre de M. le maire de Paris, qui annonce l'adjudication de trois maisons : l'une louée 1,550 livres, estimée 19,833 livres et adjugée 35,700 livres; la deuxième louée 4,500 livres, estimée 75,000 livres
      ...
      a nation dans la personne du régnant; Tuus ceux qui seront convaincus d'avoir, par des paroles ou des écrits outrageants, insulté le Corps législatif Tels sont, à mon avis, les principaux chefs d'accusation publique ; l'application des peines serait un autre travail qui réclame les lumières de ceux qui out particulièrement réfléchi sur la proportion qui doit exister entre les délits et les peines.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOMLLES. Séanee du samedi 5 mars 1791 , au matin. (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettr
      ...
      sation publique ; l'application des peines serait un autre travail qui réclame les lumières de ceux qui out particulièrement réfléchi sur la proportion qui doit exister entre les délits et les peines.
    • Séance du dimanche 6 mars 1791

      Séance du dimanche 6 mars 1791

      page 698 - 708
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAIL^ES. Séance du dimanche 6 mars 1791 (1). La séance eit ouverte à onze heures et demie du matin. Un de MM> les secrétaires fait lecture du procès-verbal de là séance d'hier au matin, qui est adopté. M. Camus au nom du comité général de la direction de liquidation, présente un projet de décret concernant le remboursement d'un office, de brevets de retenue
      ...
      . d'André , Je demande le renvoi de cette affaire à la municipalité. M. le rapporteur. Monsieur, elle lui a été renvoyée. M. d'André. Eh bien, Monsieur, je demande le renvoi au département. Il est incroyable que l'on vienne occuper l'Assemblée nationale des parasols des halles de Paris. (L'Assemblée décrète le renvoi au département de Paris.) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAIL^ES. Séance du dimanche 6 mars 1791 (1). La séance eit ouverte à onze heures et demie du matin. Un de MM> les secrétaires fait lecture du procès-verbal de
      ...
      royable que l'on vienne occuper l'Assemblée nationale des parasols des halles de Paris. (L'Assemblée décrète le renvoi au département de Paris.) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
    • Séance du mardi 8 mars 1791

      Séance du mardi 8 mars 1791

      page 732 - 740
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE N0A1LLES. Séance du mardi 8 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin, qui est adopté. M. Camus , au nom du comité des pensions. Messieurs, vous avez chargé votre comité des pensions de vous présenter un projet de décret sur le sort des employés s
      ...
      tutionnel de la considération et de l'autorité qui doivent accompagner ses premiers pas dans une carrière où l'on ne manquera pas de lui opposer beaucoup d'obstacles. » (Applaudissements.) La même lettre annonce que les sept-huitièmes des ecclésiastiques fonctionnaires publics du département des Vosges ont prêté le serment. (Applaudissements.) M. le Président lève la séance à deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE N0A1LLES. Séance du mardi 8 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la
      ...
      tre annonce que les sept-huitièmes des ecclésiastiques fonctionnaires publics du département des Vosges ont prêté le serment. (Applaudissements.) M. le Président lève la séance à deux heures et demie.
    • Séance du mercredi 9 mars 1791, au matin

      Séance du mercredi 9 mars 1791, au matin

      page 740 - 750
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du mercredi 9 mars 1791 , au matin (1) . La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. l'abbé Massieu , évêque de Beauvais. La députation que vous avez chargée de se rendre auprès du roi, pour s'informer de l'état dé sa santé, y est allée à 6 heures ; elle n'a pu voir le roi, parce qu'il reposait ; mais un officier du châ- (1) Ce
      ...
      tion, quë je ne contribuerai jamais à l'exécution de rien qui puisse leur porter atteinte.» (Applaudissements réitérés.) M. de Montlosier. Je demande l'impression de ce sermon. M. d'André. Nous dertiàndons l'impression de cette lettre par ordre de l'Assemblée nationale. (L'Assemblée décrète l'impression de la lettre et son insertion au procès-verbal.) M. le Président lête la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du mercredi 9 mars 1791 , au matin (1) . La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. l'abbé Massieu , évêque de Beauvais. La dépu
      ...
      ndons l'impression de cette lettre par ordre de l'Assemblée nationale. (L'Assemblée décrète l'impression de la lettre et son insertion au procès-verbal.) M. le Président lête la séance à trois heures.