Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-121 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-094 hits on 1792-106 hits on 1792-1112 hits on 1792-1212 hits on 1793-0111 hits on 1793-0217 hits on 1793-0314 hits on 1793-0417 hits on 1793-051 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-021 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-031 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 14 volumes
  • Tome 52 : Du 22 septembre au 26 octobre 1792 4 results
    • Séance du jeudi 4 octobre 1792, au matin

      Séance du jeudi 4 octobre 1792, au matin

      page 301 - 316
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 4 octobre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Vergniaud, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 2 octobre 1792. (La Convention nationale en adopte la rédaction.) Casource, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre des citoyens Gentil
      ...
      uit le texte définitif des décrets rendus : Art. 1er . « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de sou comité de la guerre, décrète qu’il y a lieu à accusation contre le général Lanoue. Art. 2. « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, décrète que le général Duhoux sera traduit à la barre ». (Laséanee est levée à quatre heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 4 octobre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Vergniaud, secrétaire, donne lecture du procès-verbal d
      ...
      e. Art. 2. « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, décrète que le général Duhoux sera traduit à la barre ». (Laséanee est levée à quatre heures et demie.)
    • Séance du samedi 6 octobre 1792, au matin

      Séance du samedi 6 octobre 1792, au matin

      page 360 - 374
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 6 octobre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture du procès-verbal delà séance du vendredi 5 octobre 1792. . (La Convention nationale en adopte la rédaction.) Guadet, secrétaire, lit ensuite les lettres, adresses et pétitions dont l’analyse suit : 1° Adresses de la commu
      ...
      utorisée à délivrer les ordonnances nécessaires pour l’acquittement de l’indemnité due aux électeurs, sauf à faire le remplacement dans les caisses de district, sur le produit des sous additionnels du département. » Un membre: Je demande l’impression et l’ajournement. (La Convention nationale décrète l’impression cuss?onr)°jet dB décretet l’ajournement de ladis-(La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 6 octobre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture du procès-verbal delà
      ...
      département. » Un membre: Je demande l’impression et l’ajournement. (La Convention nationale décrète l’impression cuss?onr)°jet dB décretet l’ajournement de ladis-(La séance est levée à cinq heures.)
    • Séance du vendredi 19 octobre 1792

      Séance du vendredi 19 octobre 1792

      page 568 - 583
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 19 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE guadet, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Sieyès, secrétaire, donne lecture des pétitions, adresses et lettres dans l’ordre suivant : 1° Adresse des membres de la Société des Amis de là liberté et de l'égalité, établie à Morlaix, qui adhèrent au décret qui abolit la royauté en France et promettent de défe
      ...
      r qu’on suppose à la Commune entière ce qui ne peut être que le crime de quelques individus, je demande que l’on ensevelisse dans l’oubli la pétition qui vous a été présentée, et que la Convention maintienne le décret par lequel elle passe à l’ordre du jour. (Vifs applaudissements.) (La Convention passe à l’ordre du jour sur la demande d’impression.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 19 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE guadet, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Sieyès, secrétaire, donne lecture des pétitions, adresses et let
      ...
      ntienne le décret par lequel elle passe à l’ordre du jour. (Vifs applaudissements.) (La Convention passe à l’ordre du jour sur la demande d’impression.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
    • Séance du samedi 20 octobre 1792

      Séance du samedi 20 octobre 1792

      page 583 - 595
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 20 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Thuriot. Citoyens, le tribunal criminel, saisi de l'instruction de la procédure relative au vol du garde-meuble, bien convaincu que les moyens que voqs avez employés pour parvenir à en découvrir les auteurs produiront l’effet que vous en attendez, a enregistré le dé
      ...
      me li-oeité fait une loi au Conseil exécutif suprême de repousser une mesure aussi hostile par tous les moyens qui sont en son pouvoir; et qu’il déclare, par l’organe du résident de France, les magistrats fauteurs des divisions qui vont séparer deux nations, jusqu’à présent toujours amies, responsables de tous les événements qui vont suivre. « Genève, le 3 octobre 1792, Fan 1er de la République. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 20 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Thuriot. Citoyens, le tribunal criminel, saisi de l'instruction de
      ...
      rats fauteurs des divisions qui vont séparer deux nations, jusqu’à présent toujours amies, responsables de tous les événements qui vont suivre. « Genève, le 3 octobre 1792, Fan 1er de la République. »
  • Tome 53 : Du 27 octobre au 30 novembre 1792 6 results
    • Séance du lundi 19 novembre 1792

      Séance du lundi 19 novembre 1792

      page 470 - 485
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 19 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 15 novembre 1792, au soir. (La Convention en adopte la rédaction.) . Le même secrétaire donne lecture du prOcès-verbal de la séance du vendredi 16 novembre 1792. (La Convention en. adopte la
      ...
      n de venir m'attaquer, quelque nombreuses que soient les forces qu'il a vis-à-vis de moi ; il faudrait qu'il pénétrât par un pays difficile, et il vient d'en reconnaître les inconvénients. Je désire vivement vous voir, et vous assurer de la tendre amitié aue j'aurai toute ma vie pour vous, mon cher collègue. « Le citoyen général d'armée, « Signé : CUSTINE. » Pour copies conformes, Signé : CUSTINE.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 19 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance
      ...
      ivement vous voir, et vous assurer de la tendre amitié aue j'aurai toute ma vie pour vous, mon cher collègue. « Le citoyen général d'armée, « Signé : CUSTINE. » Pour copies conformes, Signé : CUSTINE.
    • Séance du lundi 20 novembre 1792

      Séance du lundi 20 novembre 1792

      page 486 - 497
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 20 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 18 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Le mime secrétaire donne lecture d'une lettre de Roland, ministre'de l'intérieur, qui annonce à la Conventio
      ...
      hoix des quatre commissaires qui doivent assister au numérotage et à la signature des pièces apportées par le ministre de l'intérieur). (La séance est levée à cinq heures du soir.) (Les commissaires, les deux secrétaires Carra et Defermon, et le ministre de Vintérieur ne désem-mrent pas la séance jusqu'à ce que les pièces aient Hé signées et numérotées, au nombre de 625, à une heure après minuit).
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 20 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau, secrétaire, donne lecture du procès
      ...
      les deux secrétaires Carra et Defermon, et le ministre de Vintérieur ne désem-mrent pas la séance jusqu'à ce que les pièces aient Hé signées et numérotées, au nombre de 625, à une heure après minuit).
    • Séance du vendredi 23 novembre 1792

      Séance du vendredi 23 novembre 1792

      page 556 - 567
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 23 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Mailhe , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 19 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Le même secrétaire donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 21 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédactio
      ...
      atives aux biens. » Saladin propose un amendement. D'autres membres proposent divers amendements. D'autres membres demandent le renvoi du tout au comité. (1) Voy. ci-dessus, séance du 22 novembre 1792, page 530, le décret rendu & çet égard. (La Convention renvoie l'article 12 et les amendements au comité pour présenter demain une rédaction à 10 heures.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 23 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Mailhe , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séa
      ...
      , page 530, le décret rendu & çet égard. (La Convention renvoie l'article 12 et les amendements au comité pour présenter demain une rédaction à 10 heures.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du lundi 26 novembre 1792

      Séance du lundi 26 novembre 1792

      page 592 - 605
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 26 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 22 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Morisson donne lecture à la Convention d'une adresse de l'assemblée électorale du département de la Vendée, qui exprime son adhésion a
      ...
      vu proclamer, et sur les législateurs à qui les nations devront ce bien. C'est d'après ces considérations et sous ces rapports que je vous propose de décréter pour principe: La loi reconnaît l'adoption et ses effets suivant le mode et lé cas qui seront déterminés, et que le comité de législation soit tenu de présenter, sous quinze jours, une loi sur le mode, les motifs et les effets de l'adoption.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 26 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d
      ...
      n et ses effets suivant le mode et lé cas qui seront déterminés, et que le comité de législation soit tenu de présenter, sous quinze jours, une loi sur le mode, les motifs et les effets de l'adoption.
    • Séance du mardi 27 novembre 1792

      Séance du mardi 27 novembre 1792

      page 605 - 628
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 27 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président, ET DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, ancien président. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 24 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 25 novembre 1792. (La Convention
      ...
      sont parents, alliés, fermiers, domestiques, créanciers, débiteurs, ni agents dudit certifié, et ont lesdits cer-fiées et certifiants, signé tant sur le registre des délibérations et actes de la commune, que sur le présent extrait, à l'exception de qui déclaré ne savoir écrire ni signer, de ce interpellé aux termes de la loi. Fait en la maison commune, ce 1792, l'an Ier de la République française.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 27 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président, ET DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, ancien président. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture du proc
      ...
      ne, que sur le présent extrait, à l'exception de qui déclaré ne savoir écrire ni signer, de ce interpellé aux termes de la loi. Fait en la maison commune, ce 1792, l'an Ier de la République française.
    • Séance du vendredi 30 novembre 1792

      Séance du vendredi 30 novembre 1792

      page 674 - 686
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 30 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE M. BARÈRE DE VlEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Unmembre : J'.observe que l'Assemblée n'est pas en nombre suffisant pour délibérer et je demande l'appel nominal. Un autre membre .-Pourquoi l'appel nominal? il est préférable que les députés présents s'inscrivent et que la liste soit imprimée. Le P
      ...
      arations et approbations, participer à des complots tendant a troubler la colonie de Saint-Domingue et l'Etat dont elle fait partie, par une guerre civile, en armant les citoyens les uns contre les autres, et contre l'exercice de l'autorité légitime (art. 11, section XI, titre 1er du Code pénal.) (La Convention adopte cette rédaction.) (La séance est levéë.à cinq heures et demie.) FIN DU TOME LUI.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 30 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE M. BARÈRE DE VlEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Unmembre : J'.observe que l'Assemblée n'est pas e
      ...
      tres, et contre l'exercice de l'autorité légitime (art. 11, section XI, titre 1er du Code pénal.) (La Convention adopte cette rédaction.) (La séance est levéë.à cinq heures et demie.) FIN DU TOME LUI.
  • Tome 54 : Du 1er au 10 décembre 1792 6 results
    • Séance du dimanche 2 décembre 1792, au matin

      Séance du dimanche 2 décembre 1792, au matin

      page 26 - 50
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 2 décembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAG, président. La séance est ouverte à dix heures et demie. Mailhe , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de Roland, ministre de l'intérieur, relativement au serment civique que tout pensionnaire de l'Etat est obligé de prêter. (La Convention renvoie la let
      ...
      pétition n'a pas le succès que nous avons le droit d'en attendre, alors nous en ferons une nouvelle qui sera la dernière, dans laquelle nous dévoilerons tous les traîtres qui, sous le masque du patriotisme, veulent renverser le saint édifice de la liberté et de l'égalité. Et alors nous verrons si vous vous foutrez toujours de nous. Paris, ce 28 novembre 1792 , l'an Ier de la République française.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 2 décembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAG, président. La séance est ouverte à dix heures et demie. Mailhe , secrétaire, donne lecture des lett
      ...
      otisme, veulent renverser le saint édifice de la liberté et de l'égalité. Et alors nous verrons si vous vous foutrez toujours de nous. Paris, ce 28 novembre 1792 , l'an Ier de la République française.
    • Séance du lundi 3 décembre 1792

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 57 - 337
      CONVENTION NATIONALE. Séance au LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président, ET GUADET, ancien président.s PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE. VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Saint-Just , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 30 novembre 1792 . La Convention en adopte la rédaction.) Treilhard , secrétaire, donne lecture du p
      ...
      t; lequel jugement ne pourra être soumis à la cassation, et sera exécuté le jour même où il aura été, rendu ; 8° Que Marie-Antoinette, femme de Louis Capet, et les membres de la famille ci-devant royale, qui pourront être complices des crimes de Louis Capet, et impliqués dans ce grand procès, seront dénoncés à l'accusateur public, et jugés comme le reste des citoyens, par les tribunaux ordinaires.
      CONVENTION NATIONALE. Séance au LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président, ET GUADET, ancien président.s PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE. VIEUZAC, président. La séance est ouverte à di
      ...
      le, qui pourront être complices des crimes de Louis Capet, et impliqués dans ce grand procès, seront dénoncés à l'accusateur public, et jugés comme le reste des citoyens, par les tribunaux ordinaires.
    • Séance du mardi 4 décembre 1792

      Séance du mardi 4 décembre 1792

      page 337 - 353
      CONVENTION NATIONALE. Séance dumardi 4 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÉRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétairep donne lecture des procès-verbaux des séances du dimanche 2 décembre 1792, matin et soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Mailhe , secrétaire, donne lecture des lettres adresses et pétitions suivantes : Adres
      ...
      t s'occuper de Louis XVI, mais de tous les Bourbons, car je suis sûr que nous ne serons tranquilles qu'après que nous aurons prononcé sur tous les membres de cette famille. Je fais la proposition additionnelle suivante : « La Convention nationale discutera sans interruption et prononcera sur la famille des Bourbons. *» (La Convention décrète cette proposition.) (La séance est levée à. six heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance dumardi 4 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÉRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétairep donne lecture d
      ...
      tionnelle suivante : « La Convention nationale discutera sans interruption et prononcera sur la famille des Bourbons. *» (La Convention décrète cette proposition.) (La séance est levée à. six heures.)
    • Séance du mercredi 5 décembre 1792

      Séance du mercredi 5 décembre 1792

      page 353 - 386
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 5 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEYZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne leçture du procès-verbal du LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792, (La Convention en adopte la rédaction.) Treilhard , secrétaire, donne lecture dès lettres suivantes : 1° Lettre àe Roland, ministre "de l'intérieur, relative aux
      ...
      et d'égalité du peuple généreux dont elle fait partie. « Mande aux corps administratifs du département de la Marne, de faire transcrire le présent acte sur leurs registres, et de'veiller à son exécution. « Fait à Paris, le 3 décembre 1792. « L'an Ier de la République française. « Signé ; Roland, Paché, Monge, Garat, Lebrun, Clavière. Et plus bas, par le conseil, « Signé : Grouvelle, secrétaire. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 5 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEYZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne leçture du p
      ...
      ion. « Fait à Paris, le 3 décembre 1792. « L'an Ier de la République française. « Signé ; Roland, Paché, Monge, Garat, Lebrun, Clavière. Et plus bas, par le conseil, « Signé : Grouvelle, secrétaire. »
    • Séance du jeudi 6 décembre 1792

      Séance du jeudi 6 décembre 1792

      page 386 - 401
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 6 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEDZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Mailhe , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 4 décembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Saint-Just , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre des commissaires de la comptabilité nationale, qui a
      ...
      iberté, par le déchirement des factions. Je demande que Louis soit jugé d'après les formes simples et sages du jury; qu'il soit soumis aux peines établies par le Code pénal pour tous les citoyens. Plus de faveurs, plus de privilèges, pour les rois, même dans leurs jugements : un roi, un tyran, doit craindre à chaque instant le poignard de l'homme libre, la massue du peuple, ou le glaive de la loi.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 6 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEDZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Mailhe , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de l
      ...
      s de faveurs, plus de privilèges, pour les rois, même dans leurs jugements : un roi, un tyran, doit craindre à chaque instant le poignard de l'homme libre, la massue du peuple, ou le glaive de la loi.
    • Séance du vendredi 7 décembre 1792

      Séance du vendredi 7 décembre 1792

      page 402 - 657
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 7 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture des lettres et adresses suivantes : 1° Lettre des administrateurs du département de l'Indre, qui font part des mesures par eux prises pour arrêter les efforts des perturbateurs qui devaient se porter sur Valençay. (
      ...
      enné-et-Loire du 1er février 1792. 297 Lettré adressée au roi, au nom des vrais citoyens de la ville de Rouen, à l'occasion de la pétition présentée dans le courant du mois de février dernier à l'Assemblée nationale par la Société dite des amis de la Constitution, séante à Rouen, laquelle pétition a pour objet la destruction des maisons religieuses de cette ville. Fin de la table du second volume.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 7 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture des lettres et
      ...
      mblée nationale par la Société dite des amis de la Constitution, séante à Rouen, laquelle pétition a pour objet la destruction des maisons religieuses de cette ville. Fin de la table du second volume.
  • Tome 55 : Du 11 au 27 décembre 1792 5 results
    • Séance du mardi 11 décembre 1792

      Séance du mardi 11 décembre 1792

      page 2 - 17
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 11 décembre 1792 . présidence de barère, président. La séance est ouverte à huit heures du matin. Mailhe secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 9 décembre 1792, au soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Le même secrétaire donne lecture d'une lettre des citoyens de la section de Paris, dite de Mirabeau, qui annoncent à la Con
      ...
      causes de ces retards. « Enfin, pour être assuré que les transports ne seront pas arrêtés sur la route, j'ai donné ordre à la direction de l'habillement de nommer quatre inspecteurs ambulants chargés spécialement de parcourir sans cesse les routes de Paris aux diverses armées et d'empêcher que les transports n'éprouvent aucun retard. « Signé : Pache. » (La séance est levée à huit heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 11 décembre 1792 . présidence de barère, président. La séance est ouverte à huit heures du matin. Mailhe secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du
      ...
      spécialement de parcourir sans cesse les routes de Paris aux diverses armées et d'empêcher que les transports n'éprouvent aucun retard. « Signé : Pache. » (La séance est levée à huit heures du soir.)
    • Séance du mercredi 19 décembre 1792

      Séance du mercredi 19 décembre 1792

      page 148 - 181
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 19 décembre 1792 . présidence de guadet, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 18 décembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Thuriot. Aux termes du règlement, on doit (1 et 2) Archives nationales. Carton C 242, che- mi5e 294, pièces nef 18 et 19.
      ...
      Bourbon Capet ; 2° La question préalable sur tout ce qui regarde Philippe-Egalité, comme représentant du peuple, 3° Le renvoi au comité de Constitution de ces questions : 1° L'établissement de l'ostracisme est-il avantageux en lui-même? 2° Peut-il être utile pour la République française? 3° Et s'il est utile, de quelle manière, dans Quelle circonstance et avec quelle précaution oit-il être exercé?
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 19 décembre 1792 . présidence de guadet, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture du procès-verbal d
      ...
      cisme est-il avantageux en lui-même? 2° Peut-il être utile pour la République française? 3° Et s'il est utile, de quelle manière, dans Quelle circonstance et avec quelle précaution oit-il être exercé?
    • Séance du vendredi 14 décembre 1792

      Séance du vendredi 14 décembre 1792

      page 45 - 59
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 14 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin Treilhard , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi, 10 décembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Treilhard , au nom du comité d'aliénation, présente un projet de décret pour transférer le dépôt militaire de Saint-Denis à V
      ...
      , sur la liste civile, pour n'avoir pas obtenu une place à Saint-Domingue. Au reste, la lettre de Lavau contenait des phrases fort énergiques et très républicaines. L'autre paquet renfermait des exemplaires de l'opinion d'un officier sur le jugement du roi ; il demande qu'il soit jugé suivant la rigueur de la loi, mais d'une loi antérieure à son délit. (La séance est levée à cinq heures un quart.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 14 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin Treilhard , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la s
      ...
      laires de l'opinion d'un officier sur le jugement du roi ; il demande qu'il soit jugé suivant la rigueur de la loi, mais d'une loi antérieure à son délit. (La séance est levée à cinq heures un quart.)
    • Séance du samedi 15 décembre 1792

      Séance du samedi 15 décembre 1792

      page 59 - 76
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 15 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Creuzé-Latouche , secrétaire, donne lecture d'une lettre de Roland, ministre de l'intérieur, par laquelle il dénonce un sieur Taboureau, qui cherche à exciter des troubles dans la ville d'Orléans au sujet des subsistances. Suit la teneur de cette lettre : « Paris
      ...
      doit exister désormais entre nous. » Un membre commence la lecture d'une autre proclamation à faire par les généraux français aux peuples conquis à la liberté. Il est violemment interrompu et mis dans l'impossibilité de continuer sa lecture. (La Convention adopte, sauf rédaction, le texte de la proclamation des comités réunis, présentée par Cambon) (1). (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 15 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Creuzé-Latouche , secrétaire, donne lecture d'une lettre de Rol
      ...
      l'impossibilité de continuer sa lecture. (La Convention adopte, sauf rédaction, le texte de la proclamation des comités réunis, présentée par Cambon) (1). (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du dimanche 16 décembre 1792

      Séance du dimanche 16 décembre 1792

      page 76 - 89
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 16 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Saint-Just , secrétaire, donne lecture des pro-cès-verbaux de la séance du jeudi 13 décembre 1792, au matin, et de celle du jeudi, 14 décembre 1792, au soir. (La Convention adopte ces deux rédactions.) Osselin , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      r le sort desquels la Convention doit prononcer, sor- tiront dans trois jours du département de Paris, et dans huit jours du territoire de la République, ainsi que des pays occupés par ses armées. « Elle ajourne à deux jours la question de savoir si Philippe, ci-devant d'Orléans, ayant été nommé représentant du peuple, peut être compris dans le décret. » (La séance est levée à six heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 16 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Saint-Just , secrétaire, donne lecture des pro-cès-verbaux de
      ...
      lle ajourne à deux jours la question de savoir si Philippe, ci-devant d'Orléans, ayant été nommé représentant du peuple, peut être compris dans le décret. » (La séance est levée à six heures du soir.)
  • Tome 56 : Du 28 décembre 1792 au 11 janvier 1793 7 results
    • Séance du samedi 5 janvier 1793

      Séance du samedi 5 janvier 1793

      page 222 - 239
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 5 janvier 1793. PRÉSIDENCE DE TRElLHAlRD, président. . La séance est.ouvertea dix heures trois quarts du matin. Manuel ,secrétaire, dôrine lecture des deux procès-verbaux des séances du vendredi,.4 jan-yier 1792, matin et soir. (La Convention adopte ces delix rédactions. ) Salle ,secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : ,1° Lettre de. Roland, ministre
      ...
      s fédérés, entraînés par eux, ont mutilé et détruit des monuments pùblics que les étrangers y venaient autrefois admirer. Je réclame donc l'ordre du jour sur la proposition de Tallien et le vote du projet de décret. (La Convention décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la proposition de Tallien et adopte le projet de décret présenté par Boussion.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 5 janvier 1793. PRÉSIDENCE DE TRElLHAlRD, président. . La séance est.ouvertea dix heures trois quarts du matin. Manuel ,secrétaire, dôrine lecture des deux procès
      ...
      ojet de décret. (La Convention décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la proposition de Tallien et adopte le projet de décret présenté par Boussion.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du dimanche 6 janvier 1792

      Séance du dimanche 6 janvier 1792

      page 239 - 256
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 6 janvier 1792. PRÉSIDENCE DE BARÈRE, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal do la séance du samedi, 5 janvier 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) % Manuel , secrétaire, donne lecture d'une lettre de Pache, ministre de la guerre, qui annonce qu'en conséquence dé la
      ...
      une somme de 600 livres pour les frais de la guerre, a fait déposer ce jour par Gasparin, député, une pareille somme de 600 livres en assignats pour les frais de la guerre. (La Convention nationale reçoit les offrandes dont lé bordereau est ci-dessus; elle décrète la mention honorable des dons patriotiques, et qu'extrait sera délivré à chacun des donateurs.) . (La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 6 janvier 1792. PRÉSIDENCE DE BARÈRE, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lecture du procès-verba
      ...
      eçoit les offrandes dont lé bordereau est ci-dessus; elle décrète la mention honorable des dons patriotiques, et qu'extrait sera délivré à chacun des donateurs.) . (La séance est levée à cinq heures.)
    • Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 256 - 585
      CONVENTION NATIONALE. Séance du LUNDI 7 JANVIER 1793, AU MATIN. PRÉSIDENCE DE TREILHÀRD, président." La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Creuzé-Latouche ,secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : !i0 Lettredes magistrats de la ville de Francfort ui exposent à la Convention le mécontentement e leurs concitoyens provenant principalement des-çontributions exigées par le génér
      ...
      rmant en corps; en un mot, comment, d'une simple multitude, on peut faire une société, ou une personne morale, un individu collectif, qui se gouverne lui-même par la raison (1 ). (1) Ce premier cahier sera suivi d'un ou deux autres, et d'un projet de Constitution. J'aurais bien désiré de donner tout l'ouvrage à la fois ; mais il n'est pasr fini, et je n'ai pas cru que mes devoirs de député me per-
      CONVENTION NATIONALE. Séance du LUNDI 7 JANVIER 1793, AU MATIN. PRÉSIDENCE DE TREILHÀRD, président." La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Creuzé-Latouche ,secrétaire, donne lecture des
      ...
      sera suivi d'un ou deux autres, et d'un projet de Constitution. J'aurais bien désiré de donner tout l'ouvrage à la fois ; mais il n'est pasr fini, et je n'ai pas cru que mes devoirs de député me per-
    • Séance du mercredi 9 janvier 1793

      Séance du mercredi 9 janvier 1793

      page 603 - 706
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 9 janvier 1793. PRÉSIDENCE DE TREILHARD, président. La séance est ouverte à dix heures trois quarts. Osselin , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre du citoyen Brezit, qui offre à la Convention deux pièces de monnaie, frappées par un procédé plus parfait et plus prompt que celui dont on s'est servi jusqu'ici. (La Convention renvoie cett
      ...
      tion des vingt-quatre heures, ia réponse définitive aux conditions qui lui sont proposées, mais il a l'honneur d'observer qué.deux corps dë troupes de la garnison y sont entrés àvec êhacun deux pièces de campagne, faisant partie de leur armement, et qu'ils espèrent qu'on youdrà bien leur accorder, comme une dès conditions, intégrantes de la capitulation proposée. Le commandant militaire de Verdun.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 9 janvier 1793. PRÉSIDENCE DE TREILHARD, président. La séance est ouverte à dix heures trois quarts. Osselin , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes :
      ...
      de campagne, faisant partie de leur armement, et qu'ils espèrent qu'on youdrà bien leur accorder, comme une dès conditions, intégrantes de la capitulation proposée. Le commandant militaire de Verdun.
    • Séance du vendredi 11 janvier 1793, au matin

      Séance du vendredi 11 janvier 1793, au matin

      page 723 - 744
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 11 janvier 1793, AU MATIN. présidence de vergniaud, président. La séance est ouverte à onze heures du matin. Salle , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre des citoyens Blanqui et Veillon, députés du peuple souverain de Nice vers la Convention nationale de France, qui demandent de lui faire part de leur mission dans le courant de la séan
      ...
      u du bruit. Le Président. Oui, le décret existe, et pour éviter tout malentendu je vais en mettre aux voix le rapport qui a été demandé par Dufriche-Valazé et plusieurs de nos collègues. La Convention dira, par son vote, si elle entend le maintenir ou entamer la discussion sur la force armée. (La Convention décrète qu'elle ne rapporte pas son décret.) (Là séance est levée à quatre heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 11 janvier 1793, AU MATIN. présidence de vergniaud, président. La séance est ouverte à onze heures du matin. Salle , secrétaire, donne lecture des lettres suiva
      ...
      dira, par son vote, si elle entend le maintenir ou entamer la discussion sur la force armée. (La Convention décrète qu'elle ne rapporte pas son décret.) (Là séance est levée à quatre heures du soir.)
    • Séance du samedi 29 décembre 1792

      Séance du samedi 29 décembre 1792

      page 34 - 62
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi, 29 décembre 1792. PRÉSIDENCE DE TREILIIARD, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture dés lettres suivantes : 1° Lettre des citoyens Patris et Zopé qui présentent à la Convention un almanach contenant des moyens sûrs pour se garantir des faux assignats. (La Convention ordonne la mention honorable et décrète , l
      ...
      ganisation et de l'administration et du tribunal. Quoi qu'il en soit, il nous paraît qu'une nouvelle convocation des électeurs est indispensable afin d'obvier aux inconvénients que {a situation, dés. corps administratifs et judiciaire de ce district entraîne ^nécessairement. Nous mettons toute notre confiance en votre sagesse et en votre amour connus pour le bien public. Signé : Domergue; Noaille.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi, 29 décembre 1792. PRÉSIDENCE DE TREILIIARD, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture dés lettres suivantes : 1°
      ...
      corps administratifs et judiciaire de ce district entraîne ^nécessairement. Nous mettons toute notre confiance en votre sagesse et en votre amour connus pour le bien public. Signé : Domergue; Noaille.
    • Séance du jeudi 3 janvier 1793

      Séance du jeudi 3 janvier 1793

      page 162 - 186
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 3 janvier 1793. PRÉSIDENCE DE TREILBARD, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Osselin , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : . 1° Lettre de Roland, ministre de Vintérieur, par laquelle il envoie à la Convention l'arrêté du département des Vosges, par lequel l'administration de ce département a fixe le chef-lieu du canton
      ...
      t. Si j'ai quitté, c'est parce que je me suis aperçu que Gasparin avait raison. (Murmures.) (La Convention nationale ferme la discussion, et décrète le rapport du décret qui a ordonné 3ue les scellés seraient apposés sur les papiers u citoyen Boze, et lui accorde les honneurs de la séance. Sur la dénonciation de Gasparin, elle passe à l'ordre du jour.) (La séance est levée à sept heures un quart.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 3 janvier 1793. PRÉSIDENCE DE TREILBARD, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Osselin , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes
      ...
      seraient apposés sur les papiers u citoyen Boze, et lui accorde les honneurs de la séance. Sur la dénonciation de Gasparin, elle passe à l'ordre du jour.) (La séance est levée à sept heures un quart.)
  • Tome 57 : Du 12 au 28 janvier 1793 7 results
    • Séance du lundi 21 janvier 1793, au soir

      Séance du lundi 21 janvier 1793, au soir

      page 534 - 535
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 21 JANVIER 1793 , au soir. PRESIDENCE DE VERGNIAUD, président La séance est ouverte à sept heures trois quarts du soir. Le Président se dispose à admettre les pétitionnaires. Choudieu. L'on n'ajourne pas le salut de la patrie, je demande qu'on renouvelle à l'instant le comité de surveillance. Plusieurs membres: Non! non! suivons l'ordre du jour 1 Le Président.
      ...
      membres. Dufriche-Valazé , secrétaire, procède à ce second appel de la même façon que pour le premier. (Ce second appel est terminé à onze heures vingt du soir.) Le Président. Je prie les citoyens scrutateurs de se joindre aux secrétaires pour procéder au recensement des votes. La proclamation des deux scrutins sera faite à la séance de demain. (La séance est levée à onze heures et demie du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 21 JANVIER 1793 , au soir. PRESIDENCE DE VERGNIAUD, président La séance est ouverte à sept heures trois quarts du soir. Le Président se dispose à admettre les péti
      ...
      utateurs de se joindre aux secrétaires pour procéder au recensement des votes. La proclamation des deux scrutins sera faite à la séance de demain. (La séance est levée à onze heures et demie du soir.)
    • Séance du mardi 22 janvier 1793

      Séance du mardi 22 janvier 1793

      page 535 - 597
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 22 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE DEFERMON, ancien président, ET DE VERGNIAUD, président. PRÉSIDENCE DE DEFERMON, ancien président. La séance est ouverte à dix heures et demie du malin. Osselin , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : . . 1° Lettre de Roland, ministre de l'intérieur, en date du 19 dé ce mois, par laquelle il envoie des pièces à lui adr
      ...
      ibua les opinions des autres qu'aux habitudes de l'ancien régime, et il ignorait les moyens que Dufresne-Saint-Léon employait ou se proposait d'employer pour acquérir des suffrages. A Pans, le 25 décembre 1792. Signé : Lindet. Collationnée, trouvée conforme ù l'original déposé à la commission des Douze, le 25 décembre 1792, l'an 7®r de la République. Signé : Gardien, et Jacques Rabaut, secrétaire.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 22 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE DEFERMON, ancien président, ET DE VERGNIAUD, président. PRÉSIDENCE DE DEFERMON, ancien président. La séance est ouverte à dix heure
      ...
      mbre 1792. Signé : Lindet. Collationnée, trouvée conforme ù l'original déposé à la commission des Douze, le 25 décembre 1792, l'an 7®r de la République. Signé : Gardien, et Jacques Rabaut, secrétaire.
    • Séance du mercredi 23 janvier 1793, au matin

      Séance du mercredi 23 janvier 1793, au matin

      page 597 - 631
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 23 JANVIER 1793 , au matin PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, Président. La séance est ouverte à onze heures et demie. Salle , secrétaire, donne lecture du procès-ver bal de la séance du dimanche 20 JANVIER 1793. Thuriot. Je réclame contre l'insertion au procès-verbal de ces mots de la lettre de Kersaint : Je ne puis siéger avec des hommes de sang, parce qu'il, semble
      ...
      'armée, 2 pièces. 20e liasse. Etats des commissaires des guerres, marchés qu'ils peuvent passer, 7 pièces. 21e liasse. Police et administration générale de l'armée, 19 pièces. 22e liasse. Ordres de l'armée, 13 pièces. 23e liasse. Etats et procès-verbaux de revues de l'effectif de l'armée, 60 pièces. 24e liasse. Hôpitaux et ambulances, 34 pièces. 25° liasse. Etats des besoins d'une armée, 8 pièces.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 23 JANVIER 1793 , au matin PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, Président. La séance est ouverte à onze heures et demie. Salle , secrétaire, donne lecture du procès-ver bal
      ...
      armée, 13 pièces. 23e liasse. Etats et procès-verbaux de revues de l'effectif de l'armée, 60 pièces. 24e liasse. Hôpitaux et ambulances, 34 pièces. 25° liasse. Etats des besoins d'une armée, 8 pièces.
    • Séance du lundi 28 janvier 1793

      Séance du lundi 28 janvier 1793

      page 722 - 752
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 28 JANVIER 1793 . présidence de rabaut-saint-etienne, président. - La séance est ouverte à dix heures du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : ld Lettre de Monge, ministre de la marine, en date du 15 JANVIER, qui fait passer à la Convention cbpie Collationnée d'une lettre des commissaires par elle envoyés à l'armée du Var, et un mém
      ...
      dont l'existence ne pouvait pas, jusqu'à un certain point, intéresser la chose publique, et en ce il s'est bien trompé. L'éducation militaire que l'on reçoit dans les collèges de la fondation, ne peut pas être indifférente dans une République où tous les "citoyens sont soldats. « Signé: Reynaud, Pelé, administrateurs; blercourt, trésorier. JANVIER 1793, l'an IIe de la République. FIN DU TOME LVII.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 28 JANVIER 1793 . présidence de rabaut-saint-etienne, président. - La séance est ouverte à dix heures du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture des lettres sui
      ...
      pas être indifférente dans une République où tous les "citoyens sont soldats. « Signé: Reynaud, Pelé, administrateurs; blercourt, trésorier. JANVIER 1793, l'an IIe de la République. FIN DU TOME LVII.
    • Séance du mardi 15 janvier 1793

      Séance du mardi 15 janvier 1793

      page 60 - 328
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 14 JANVIER 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Bancal , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 13 JANVIER 1793. (La Convention
      ...
      e nature serait un monstre dans le sein du corps social, et tout membre de ce corps aurait le droit de courir sus, et d'en purger le sol de la liberté. Je conclus donc à ce que, quel que soit le jugement qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      ent qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.
    • Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 janvier 1793

      Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 janvier 1793

      page 328 - 423
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président, et de BARÈRE, ancien président. PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Bancal , secrétaire, donne lecture d'une lettre des membres du conseil général de la commune de Houen, qui adressent à la Convention le procès-verbal de ce qu
      ...
      re français. C'orbel. Pour là déportation pendant la guerre; le bannissement à la paix. Enlart. RÉSUMÉ. Pour la mort sans condition...... 361 Pour la mort avec l'amendement de Mailhe..................... 26 Pour la mort conditionnelle...... 44 Pour diverses peines autres que la mort......................... 290 Absents......................... 28 Total des membres de la - Convention........... 749
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président, et de BARÈRE, ancien président. PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance es
      ...
      ... 26 Pour la mort conditionnelle...... 44 Pour diverses peines autres que la mort......................... 290 Absents......................... 28 Total des membres de la - Convention........... 749
    • Séance du samedi 19 janvier 1793

      Séance du samedi 19 janvier 1793

      page 434 - 505
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 19 janvier 1793 . présidence de barère, ancien président et de vergniaud, président. présidence de barère, ancien président. La séance est ouverte à onze heures moins un quart. Les secrétaires sont absents. Condorcet, Osselin, Saint-Just et Jean-Bon-Saint-André , secrétaires sortis à la dernière élection, prennent place au bureau. Bréard. Il avait été solennel
      ...
      l'Assemblée législative. Enfin, si, malgré toutes ces preuves, ils persistent dans leurs provocations et dans leurs déclamations indécentes, il ne me reste qu'à les laisser délirer tout à leur aise, jusqu'au retour de leur raison : en attendant ce retour, s'il est possible, je les livre au jugement de leurs contemporains et à celui de la postérité; ils ne pourront échapper ni à l'un ni à l'autre.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 19 janvier 1793 . présidence de barère, ancien président et de vergniaud, président. présidence de barère, ancien président. La séance est ouverte à onze heures m
      ...
      jusqu'au retour de leur raison : en attendant ce retour, s'il est possible, je les livre au jugement de leurs contemporains et à celui de la postérité; ils ne pourront échapper ni à l'un ni à l'autre.
  • Tome 58 : Du 29 janvier au 18 février 1793 6 results
    • Séance du vendredi 8 février 1793

      Séance du vendredi 8 février 1793

      page 371 - 390
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 8 février 1793 . PRÉSIDENCE PE BRÉARD, président. La séance est ouverte à 10 heures 10 mi"Utes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lectqrp du procès-verbal de la séance du jeudi 7 février 1 au soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Prieur (de lu Marne), secrétaire-, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettré des càmn\Wsai
      ...
      sis à l'adoption du projet présenté par Guillermin, jusqu'à ce que le comité de défense générale ait déterminé des bases-générales sur lesquelles est appuyée la totalité de l'administration des colonies. J'ai un rapport et un projet de décret tout prêts sur cet objet. (La Convention décrète l'ajournement et que Boyér-Fonfrède sera entendu le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 8 février 1793 . PRÉSIDENCE PE BRÉARD, président. La séance est ouverte à 10 heures 10 mi"Utes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lectqrp du procès-verbal de
      ...
      es. J'ai un rapport et un projet de décret tout prêts sur cet objet. (La Convention décrète l'ajournement et que Boyér-Fonfrède sera entendu le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du mardi 9 février 1793

      Séance du mardi 9 février 1793

      page 390 - 430
      CONVENTION NATIONALE. Séance du. matdi 9 février 1793 . La séance est ouverte à dix heures quinze minutes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 7 février 1793, au matin. (La Convention en adopte la rédaction.) Lamarque, secrétaire, donne lecture des trois adresses suivantes: 1° Adresse des président, juge et commissaire national du tribunal de Toul, qu
      ...
      l'évèque de ce département. La commission provisoire d'administration générale est chargée de faire publier et afficher la présente proclamation dans toute l'étendue du département du Mont-Blanc, et d'en certifier la publication et l'exécution aux commissaires de la Convention nationale. A Chambéry le 8 févrierl793, l'an second de la République française. Signé : Simond; Grégoire; Hérault; Jagot.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du. matdi 9 février 1793 . La séance est ouverte à dix heures quinze minutes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 7 février
      ...
      d'en certifier la publication et l'exécution aux commissaires de la Convention nationale. A Chambéry le 8 févrierl793, l'an second de la République française. Signé : Simond; Grégoire; Hérault; Jagot.
    • Séance du mardi 12 février 1793

      Séance du mardi 12 février 1793

      page 469 - 490
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 12 février 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président, ET DE GUADET, ancien président. PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président. La séance est ouverte à 10 heures 20 minutes «lu matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition du citoyen Lemoineau, lieutenant-colonel du troisième bataillon de la Haute-Vienne, en garnis
      ...
      u'il ne fera pas usage de nos services pour lui procurer les approvisionnements dont il peut avoir besoin ; nous espérons avec vous, Monsieur, que nous serons plus heureux une autre fois, et si jamais nous sommes appelés à être utiles à votre gouvernement, nous ne serons pas en peine de lui prouver que nous méritons à tous égards sa confiance. Pour copie conforme à l'original : Signé: constantini.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 12 février 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président, ET DE GUADET, ancien président. PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président. La séance est ouverte à 10 heures 20 minutes «l
      ...
      nous sommes appelés à être utiles à votre gouvernement, nous ne serons pas en peine de lui prouver que nous méritons à tous égards sa confiance. Pour copie conforme à l'original : Signé: constantini.
    • Séance du vendredi 1 février 1793

      Séance du vendredi 1 février 1793

      page 109 - 160
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 1er février 1793 . présidence de raraut-sa1nt-étienne, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 31 janvier 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Carnot. Je suis chargé par le comité de la guerre d'une proposition à faire à la Convention. Je lui demande de vou
      ...
      pes et de conduite. Cette conformité peut seule donner aux efforts réunis des deux pays l'énergie nécessaire pour leur commune défense, opposer une barrière aux maux dont l'Europe est menacée, et mettre à l'abri de toute atteinte la sûreté, la tranquillité et l'indépendance d'un Etat dont vos Hautes Puissances assurent le bonheur par la sagesse et la fermeté de leur gouvernement. Signé : Auckland.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 1er février 1793 . présidence de raraut-sa1nt-étienne, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture du procès-
      ...
      re à l'abri de toute atteinte la sûreté, la tranquillité et l'indépendance d'un Etat dont vos Hautes Puissances assurent le bonheur par la sagesse et la fermeté de leur gouvernement. Signé : Auckland.
    • Séance du dimanche 3 février 1793

      Séance du dimanche 3 février 1793

      page 172 - 185
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 3 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ETIENNE, président. La séance est ouverte à 10 heures 40 minutes du matin. Henry Bancal , secrétaire, donne lecture d'une lettre de Monge, ministre de la marine, datée du 2 février, par laquelle il transmet une lettre à lui écrite par le citoyen Mangourit, consul delà République française à Charles Town, pour lui f
      ...
      . J'ai à mon tour une proposition à faire, c'est de décréter que tous les citoyens qui, ayant bien mérité de la patrie dans les différentes armes des troupes de terre et de mer, ne recevraient pas satisfaction des ministres de la guerre et de la marine, seront admis à être entendus à la barre. (La Convention décrète cette nouvelle proposition.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 3 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ETIENNE, président. La séance est ouverte à 10 heures 40 minutes du matin. Henry Bancal , secrétaire, donne lecture
      ...
      isfaction des ministres de la guerre et de la marine, seront admis à être entendus à la barre. (La Convention décrète cette nouvelle proposition.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)
    • Séance du mardi 5 février 1793

      Séance du mardi 5 février 1793

      page 216 - 278
      CONVENTION NATIONALE. Séance du madi 5 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ÉTIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures 25 minutes du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture d'une pétition de Yves-Joseph Kerguelin, ancien capitaine de vaisseau, dans laquelle il témoigne le désir qu'il a d'être encore utile à sa patrie ; il demande en conséquence à être employé dans les armées
      ...
      .) Collationné à l'original par nous vicaire soussigné, dépositaire des registres et archives de ladite paroisse. Délivré ce 23 septembre 1792. Signé : Fitzs-Omon, vicaire. Nous soussignés, membres du comité de sûreté générale de la Convention nationale, certifions que lès pièces ci-dessus sont conformes aux originaux déposés audit comité. Signé: Bernard, président, Tallien et Rovère, secrétaires.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du madi 5 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ÉTIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures 25 minutes du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture d'une
      ...
      comité de sûreté générale de la Convention nationale, certifions que lès pièces ci-dessus sont conformes aux originaux déposés audit comité. Signé: Bernard, président, Tallien et Rovère, secrétaires.
  • Tome 59 : Du 19 février au 8 mars 1793 showing 10 of 11 results view all
    • Séance du mardi 19 février 1793

      Séance du mardi 19 février 1793

      page 2 - 25
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 19 février 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉARD, 'président. La séance est ouverte à dix heures vingt minutes du matin. Cambacérès. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 18 février 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Thuriot. secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition des administrateurs de
      ...
      orme où ils sont présentés par le comité.}- Génissieu demande que la population serve de base pour la répartition et qu'on exige moins des départements maritimes. (La Convention adopte cette proposition, ajourne la discussion au lendemain et charge le comité de la guerre de s'entendre avec le comité de la marine pour présenter un tableau de répartition.) (La séance est levée à six heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 19 février 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉARD, 'président. La séance est ouverte à dix heures vingt minutes du matin. Cambacérès. , secrétaire, donne lecture du procès-ve
      ...
      on, ajourne la discussion au lendemain et charge le comité de la guerre de s'entendre avec le comité de la marine pour présenter un tableau de répartition.) (La séance est levée à six heures du soir.)
    • Séance du jeudi 28 février 1793

      Séance du jeudi 28 février 1793

      page 314 - 498
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 28 février 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CEANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures quinze minutes du matin. Prieur (de la Marné), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 27 février 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Choudieu. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 26 février 1793. (La Co
      ...
      les esprits de tous les citoyens au degré de perfection qui est nécessaire pour leur bonheur, ét auquel la nature les a destinés. Puisse ce code, législateurs, satisfaire parfaitement, sous vos auspices, aux vues qu'on a inutilement cherché à remplir par les vains efforts de vagues systèmes de philosophie et de prétendus moyens surnaturels qui ne peuvent servir qu'à égarer l'homme de plus en plus.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 28 février 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CEANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures quinze minutes du matin. Prieur (de la Marné), secrétaire, donne lectu
      ...
      es, aux vues qu'on a inutilement cherché à remplir par les vains efforts de vagues systèmes de philosophie et de prétendus moyens surnaturels qui ne peuvent servir qu'à égarer l'homme de plus en plus.
    • Séance du vendredi 16 mars 1793

      Séance du vendredi 16 mars 1793

      page 498 - 526
      CONVENTION NATIONALE. PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRÀNCÉ, président. Séance du vendredi 16 mars 1793 , La séance est ouverte à 10 heures 7 minutes du matin. Choudieu. secrétaire, donne lecture du procès-verbal-de la séance de mardi, 28 février 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Charlier. secrétaire, donne lecture, des lettres, adresses et pétitions envoyées à l'Assemblée : 1°. Lettre du citoyen
      ...
      eption et les dimanches suivants, pour que nos diocésains aient connaissance des différentes matières qtîe nous avons traitées pour leur édification. « Donné à Sedan, sous notre seing et le contre-seing du secrétaire de notre éveché, le 20 de janvier 1793, l'an II de la République française. « + Philbert, évêque du département des Ardennes. « Par ordonnance, « Péris, vicaire épiscopal, secrétaires
      CONVENTION NATIONALE. PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRÀNCÉ, président. Séance du vendredi 16 mars 1793 , La séance est ouverte à 10 heures 7 minutes du matin. Choudieu. secrétaire, donne lecture du procès-verba
      ...
      ng du secrétaire de notre éveché, le 20 de janvier 1793, l'an II de la République française. « + Philbert, évêque du département des Ardennes. « Par ordonnance, « Péris, vicaire épiscopal, secrétaires
    • Séance du lundi 4 mars 1793

      Séance du lundi 4 mars 1793

      page 580 - 607
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 4 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures 40 minutes du matin. Choudieu . secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition du citoyen Drouhot, capitaine à la suite des hussards, qui demande à être employé dans les escadrons de nouvelle formation. (La Convention renvoie la pétitio
      ...
      u jour où il aura atteint dix ans accomplis; ët pour ceux âgés de dix ans et au-dessus, à compter du jour de la promulgation de la présente loi. » (La Convention adopte ce premier paragraphe.) Osselin. rapporteur, donne lecture du second paragraphe de l'article 17, qui est ainsi conçu : 2° Les bannis à temps. (La Convention adopte ce second paragraphe.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 4 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures 40 minutes du matin. Choudieu . secrétaire, donne lecture des lettres, adr
      ...
      . rapporteur, donne lecture du second paragraphe de l'article 17, qui est ainsi conçu : 2° Les bannis à temps. (La Convention adopte ce second paragraphe.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du mardi 5 mars 1793

      Séance du mardi 5 mars 1793

      page 607 - 631
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 5 mars 1793 . Présidence de Dubois-Crancé, président et de Vergniaud, ancien président. Présidence de Dubois-Crancé, président. La séance est ouverte à dix heures 25 minutes du matin. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 2 mars 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Mallarmé. secrétaire, donne lecture de
      ...
      l'avenir présentées, que le comité de législation fasse demain son rapport. (La Convention nationale renvoie la pétition au comité de législation, pour faire son rapport demain matin, et en attendant, décrète qu'il sera sursis à l'exécution du jugement dont il s'agit, et que le présent décret sera à l'instant envoyé au ministre de la justice.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 5 mars 1793 . Présidence de Dubois-Crancé, président et de Vergniaud, ancien président. Présidence de Dubois-Crancé, président. La séance est ouverte à dix heures
      ...
      , décrète qu'il sera sursis à l'exécution du jugement dont il s'agit, et que le présent décret sera à l'instant envoyé au ministre de la justice.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)
    • Séance du mercredi 6 mars 1793

      Séance du mercredi 6 mars 1793

      page 631 - 659
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 6 mars 1793 . présidence de dubois-crancé, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Lecointe-Puyraveau. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 3 mars 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Choudieu. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 4 mars 1793. (La Convention en adopt
      ...
      , devant vous, d'être désormais tous amis, tous parents, tous frères ; nous jurons tous de. n'avoir plus qu'un esprit, qu'une volonté, qu'un désir ; le désir sincère et ardént dfe là chose commune, le désir de la République. Nous jurons tous.de la servir congr tamment et dé toutes nos forces. Nous jurons tous de combattre et de mourir, s'il le faut, pour elle, pour son bonheur et pour sa gloire. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 6 mars 1793 . présidence de dubois-crancé, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Lecointe-Puyraveau. secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      désir de la République. Nous jurons tous.de la servir congr tamment et dé toutes nos forces. Nous jurons tous de combattre et de mourir, s'il le faut, pour elle, pour son bonheur et pour sa gloire. »
    • Séance du jeudi 7 mars 1793, au matin

      Séance du jeudi 7 mars 1793, au matin

      page 659 - 691
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 7 mars 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE DTTBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures quarante-cinq minutes du matin. Charlier. secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du (procureur général syndic du département des Ardennes, qui annonce que l'évêque Philbert, de ce département, mandé à la barre par un dé
      ...
      approvisionnements, et encourager tous les Français à se réunir pour venger les injures faites par un tyran à la nation française. »" - (La Convention adopte à l'unanimité ce projet de décret, au milieu des plus vifs applaudissements. Elle ordonne ensuite l'impression du rapport et l'envoi aux départements et aux armées, en tête du décret. ) (La séance est levée à quatre heures et demie du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 7 mars 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE DTTBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures quarante-cinq minutes du matin. Charlier. secrétaire, donne lec
      ...
      ieu des plus vifs applaudissements. Elle ordonne ensuite l'impression du rapport et l'envoi aux départements et aux armées, en tête du décret. ) (La séance est levée à quatre heures et demie du soir.)
    • Séance du vendredi 8 mars 1793

      Séance du vendredi 8 mars 1793

      page 691 - 722
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 8 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE GENSONNÉ, président« La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre des citoyens libres de Clermont-Ferrand, département du Puy-de-Dôme, qui annoncent qu'ils ont envoyé deux députes auprès des commissaires envoyés par la
      ...
      n. Pânis' ; Barras.. Gàrran-dé-Coulôn :Masuyer. Romrne ;; Anthoine. Louis-; Couppé (Côtes-du-iNord). Thirion; Sallengros. Dumont (f/e la Somme) ; Deville. Ehrmann ; Nfocho. Bo.; Lacoste. Duroy ; Moreau. Delbrel ; Cavaignac. Ingrand ; Sautayrav Delecloy ; Audrein^. Fabre (de l'Hérault) ; Beffroy Rissy ; Au guis. Mailhe ; Lindetï (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.) FIN DU TOME LIX.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 8 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE GENSONNÉ, président« La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture des lettr
      ...
      u. Delbrel ; Cavaignac. Ingrand ; Sautayrav Delecloy ; Audrein^. Fabre (de l'Hérault) ; Beffroy Rissy ; Au guis. Mailhe ; Lindetï (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.) FIN DU TOME LIX.
    • Séance du jeudi 21 février 1793, au matin

      Séance du jeudi 21 février 1793, au matin

      page 52 - 67
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 21 février 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président. La séance est ouverte à dix heures vingt-cinq minutes du matin. Thuriot. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 19 février 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Choudieu , *secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de Beaulieu,
      ...
      i ce sont les sous-lieutenants qui choisissent les sergents, les sergents seront les valets des lieutenants et sous-lieutenants. (La Convention rejette la proposition d'Is-nard et maintient le décret qu'elle avait précédemment rendu. Elle adopte ensuite, dans son entier, la rédaction présentée par Dubois-Crancé, au nom du1 comité de la guerre.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 21 février 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président. La séance est ouverte à dix heures vingt-cinq minutes du matin. Thuriot. secrétaire, donne lecture du
      ...
      qu'elle avait précédemment rendu. Elle adopte ensuite, dans son entier, la rédaction présentée par Dubois-Crancé, au nom du1 comité de la guerre.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)
    • Séance du lundi 25 février 1793

      Séance du lundi 25 février 1793

      page 174 - 257
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 25 février 1793 . présidence de dubois-crancé, président. La séance est ouverte à dix heures dix-huit minutes du matin. Lecointe-Puyraveau cr, donne lecture des (lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du citoyen Couturier, commissaire de là Convention nationale, datée de Strasbourg, le 20 du courant; il envoie les tableaux de situation des forces
      ...
      ..* 20 17 1778................ 18 1779................ 4 1780................ :..,........ 19 15 1781................ 19 1782................ 16 1783................ ......i-..... 23 9 1784................ 18 1785'................. ............ 23 4 1786................. » 1787................; ............ 22 2 1786................ » 1789..-............... ........... 34 2 1790................. 7
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 25 février 1793 . présidence de dubois-crancé, président. La séance est ouverte à dix heures dix-huit minutes du matin. Lecointe-Puyraveau cr, donne lecture des (l
      ...
      ..... 18 1785'................. ............ 23 4 1786................. » 1787................; ............ 22 2 1786................ » 1789..-............... ........... 34 2 1790................. 7
  • Tome 60 : Du 9 au 30 mars 1793 showing 10 of 12 results view all
    • Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

      Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

      page 2 - 16
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 9 mars 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE GÉNISSIEU, président. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la seance du vendredi 8 mars 1793. Gamon en interrompt la lecture et demande à faire part à l'Assemblée de faits importants pour sa sûreté personnelle... (Murmures sur la Montagne.) Carrier . Non, non! il serait scandaleux de s'occuper
      ...
      ne parviendriez pas à compléter les différents cadres de l'armée. (La Convention nationale rapporte le décret rendu par elle à la suite de l'admission à la barre des chasseurs de Chamboran (1), et déclare qu'elle n'autorisera la formation d'aucun nouveau corps, avant de connaître le résultat du recrutement ordonné par son décret du 24 février dernier.) (La séance est levée à cinq heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 9 mars 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE GÉNISSIEU, président. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la seance du vendredi 8 mars 1793.
      ...
      lare qu'elle n'autorisera la formation d'aucun nouveau corps, avant de connaître le résultat du recrutement ordonné par son décret du 24 février dernier.) (La séance est levée à cinq heures et demie.)
    • Séance du samedi 16 mars 1793

      Séance du samedi 16 mars 1793

      page 229 - 253
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 16 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉÂRD, ancien président ET DE GTJYTON-MORVEAU, secrétaire. PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président. La séance est ouverte à dix heures 22 minutes du matin, Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 11 mars 1793. (La;Convention en adopte la rédaction.) Un membre propose d'adjoindre aux citoyens T
      ...
      ire n'être pas connu. Le citoyen Laurent, lieutenant-colonel des chasseurs à cheval du 4e régiment, et comman-dans des vivres et cantonnements du Rhin, de Marckolsheim à Graff, a envoyé sa décoration militaire.. (La Convention décrète la mention honorable au procès-verbal des dons ci-dessus offerts, et qu'extrait en sera délivré à chacun des donateurs.) ( La séance est levée à six heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 16 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉÂRD, ancien président ET DE GTJYTON-MORVEAU, secrétaire. PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président. La séance est ouverte à dix heures 22 min
      ...
      militaire.. (La Convention décrète la mention honorable au procès-verbal des dons ci-dessus offerts, et qu'extrait en sera délivré à chacun des donateurs.) ( La séance est levée à six heures du soir.)
    • Séance du vendredi 22 mars 1793

      Séance du vendredi 22 mars 1793

      page 429 - 459
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi 22 mars 1793 . presidence de jean debry, président. La séance est ouverte à 11 heures 15 minutes du matin. Pérès (de Lagesse). La société des amis de la République, séante à Toulouse, adhère de la manière la plus énergique au jugement de Louis Capet et verse des larmes de douleur sur la tombe de Lepeletier. Elle me charge d'annoncer à la Convention qu'elle ti
      ...
      e l'autorisation pour ses camarades et pour lui de défiler devant l'Assemblée. Président accorde l'autorisation demandée. Les chasseurs défilent dans la salle, jurent de mourir ou de vaincre et protestent de leur dévouement pour la cause de la liberté et de l'égalité. (La Convention applaudit à l'ardeur de ces braves volontaires et reçoit leur serment.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi 22 mars 1793 . presidence de jean debry, président. La séance est ouverte à 11 heures 15 minutes du matin. Pérès (de Lagesse). La société des amis de la Républiq
      ...
      tent de leur dévouement pour la cause de la liberté et de l'égalité. (La Convention applaudit à l'ardeur de ces braves volontaires et reçoit leur serment.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du dimanche 24 mars 1793

      Séance du dimanche 24 mars 1793

      page 506 - 530
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 24 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE JEAN DEBRY, PRÉSIDENT, La séance est ouverte à dix heures un quart du matin. Garran de Coulon, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 22 mars 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Grangeneuve, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 20 mars 1793. (La Convention en ad
      ...
      principes sacrés, expliqués dans la déclaration des droits-de l'homme, et j'attends avec impatience votre décision. En ce moment, vous tenez dans vos mains le sort de l'Empire, et je suis persuadé que la vérité et la vertu conduiront vos décisions, et que vous ne souffrirez pas que vos armées soient souillées par le crime, et en deviennent les victimes. « Le général en chef, « Signé : Dumouriez. »
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 24 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE JEAN DEBRY, PRÉSIDENT, La séance est ouverte à dix heures un quart du matin. Garran de Coulon, secrétaire, donne lecture du procès-v
      ...
      la vérité et la vertu conduiront vos décisions, et que vous ne souffrirez pas que vos armées soient souillées par le crime, et en deviennent les victimes. « Le général en chef, « Signé : Dumouriez. »
    • Séance du samedi 9 mars 1798, au soir

      Séance du samedi 9 mars 1798, au soir

      page 16 - 25
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 9 mars 1798 , au soir PRÉSIDENCE DE RABATJT SAINT-ÉTIENNE, ancien président. La séance est ouverte à sept heures du soir. Une députation des citoyens de la section du Mail est admise à la barre. L'orateur de la députation annonce que cette section a fourni le nombre d'hommes qui lui était demandé, et proteste que les citoyens qui composent cette section feront
      ...
      Lachaux, Léonard Bourdon, Jean-Bon-Saint-Andréj Paganel, Servière. Choudièu, Le Garpentier, Thuriot, Roux-Fazillac, Esnûe de la Vallée, Levasseur (de la Meurthe), Siblot, Reverchon, Carra, Richard, Levasseur (de la Sarthe), Tallien, Pocholle, Mauduyt, Auguis, Saladin, Barras, Despinassy, Fayau, Piorrv, Bordas, Perrin (des Vosges), Turreau-Li nières. (La séance est levée à une heure après mi-nuit.)
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 9 mars 1798 , au soir PRÉSIDENCE DE RABATJT SAINT-ÉTIENNE, ancien président. La séance est ouverte à sept heures du soir. Une députation des citoyens de la section
      ...
      vasseur (de la Sarthe), Tallien, Pocholle, Mauduyt, Auguis, Saladin, Barras, Despinassy, Fayau, Piorrv, Bordas, Perrin (des Vosges), Turreau-Li nières. (La séance est levée à une heure après mi-nuit.)
    • Séance du lundi 25 mars 1793

      Séance du lundi 25 mars 1793

      page 530 - 555
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 25 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉARD, ancien- président. La séance est ouverte à dix heures quinze du matin. La Revellière-Lépeaux, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 23 mars 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Ribet. Je demande la permission à l'Assemblée de lui donner connaissance d'une lettre qui vient de m'être adressé
      ...
      st épuisée par le fléau de la guerre, dont surtout les districts.de Grapd-pré et de Vbuziers ont été le théâtre. Hâtez-vous citoyens représentantsj de me renvoyer à mes fonctions : elles consistent en partie à consoler ceux qui souffrent,* et à inspirer à tous les citoyens, les sentiments d'obéissance à la loi, dont je Suis pénétré'moi-même. L'évêçfue du département dés Ardennes, Signé : Philbeèt.
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 25 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉARD, ancien- président. La séance est ouverte à dix heures quinze du matin. La Revellière-Lépeaux, secrétaire, donne lecture du proc
      ...
      partie à consoler ceux qui souffrent,* et à inspirer à tous les citoyens, les sentiments d'obéissance à la loi, dont je Suis pénétré'moi-même. L'évêçfue du département dés Ardennes, Signé : Philbeèt.
    • Séance du mardi 26 mars 1793

      Séance du mardi 26 mars 1793

      page 555 - 585
      CONVENTION NATIONALE Séance du mardi 26 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE JEAN DEBBY, président. La séance est ouverte à dix heures quarante-huit minutes du matin. Boyer-Fonfrède , secrétaire ^ donne lbcture du procès-verbal de la séance du dimanche 24 mars 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Isnard , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 25 mars 1793. (Là Convention en
      ...
      aux regards pénétrants de l'Ami du peuple, il vous arrachera le masque, il imprimera sur vos fronts le cachet de l'opprobre, il vous amènera aux pieds des autels de la justice ; pour échapper à votre châtiment il vous réduira à la nécessité de fuir, si vous ne prenez le sage parti de prévenir l'orage. « Cent contre un, que d'Harville, Chazot et Dumouriez émigrent avant le mois de mars prochain. »
      CONVENTION NATIONALE Séance du mardi 26 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE JEAN DEBBY, président. La séance est ouverte à dix heures quarante-huit minutes du matin. Boyer-Fonfrède , secrétaire ^ donne lbcture d
      ...
      châtiment il vous réduira à la nécessité de fuir, si vous ne prenez le sage parti de prévenir l'orage. « Cent contre un, que d'Harville, Chazot et Dumouriez émigrent avant le mois de mars prochain. »
    • Séance du mercredi 27 mars 1793

      Séance du mercredi 27 mars 1793

      page 585 - 620
      CONVENTION NATIONALE Séance du mercredi 27 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE JEAN DEBRY, président. La séance est ouverte à 10 heures 15 minutes du matin. Guyton-Morveau , secrétaire donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de Beurnon/ville, ministre de la guerre, par laquelle, en accusant la réception du décret du 18 de ce mois, relaitf à l'armement tôu 34e régiment d'infante
      ...
      el dans la' République Conclusion. U n'est pas de terme moyen entre la liberté et l'esclavage. Si le peuple français adopte ma Constitution, il est libre; s'il ne l'adopte pas, il est esclave. Il l'adoptera, car malgré les méchants qui sont en grand nombre et qui se montrent surtout dans les révolutions, le contrat social est éternel. La forme de mon gouvernement est nécessaire. Signé : Mont-Réal.
      CONVENTION NATIONALE Séance du mercredi 27 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE JEAN DEBRY, président. La séance est ouverte à 10 heures 15 minutes du matin. Guyton-Morveau , secrétaire donne lecture des lettres,
      ...
      optera, car malgré les méchants qui sont en grand nombre et qui se montrent surtout dans les révolutions, le contrat social est éternel. La forme de mon gouvernement est nécessaire. Signé : Mont-Réal.
    • Séance du lundi 11 mars 1793, au matin

      Séance du lundi 11 mars 1793, au matin

      page 71 - 96
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 11 mars 1793 , au matin. Charlier , secrétaire, donne lecture des proces-verbaux des séances du jeudi 7 mars 1793, matin et soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Mallarmé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 10 mars 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Charlier , secrétairedonne lecture des lettres, adresses et
      ...
      le public et d'agitation, seront condamnés à la peine de déportation. Art. 4. « Le conseil exécutif est chargé dë pourvoir à l'emplacement du tribunal. Art. 5. « Le traitement des juges, greffier, commis et des huissiers, sera le même que Celui qui a été décrété pour les jugés, greffier, commis et huissiers du tribunal criminel du département de Paris ». (La séance est levée à cinq heures du soir)
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 11 mars 1793 , au matin. Charlier , secrétaire, donne lecture des proces-verbaux des séances du jeudi 7 mars 1793, matin et soir. (La Convention en adopte la rédact
      ...
      mis et des huissiers, sera le même que Celui qui a été décrété pour les jugés, greffier, commis et huissiers du tribunal criminel du département de Paris ». (La séance est levée à cinq heures du soir)
    • Séance du mercredi 13 mars 1793

      Séance du mercredi 13 mars 1793

      page 143 - 187
      CONVENTION NATIONALE Séance du mercredi 13 mars 1793 . présidence de gensonné, président et de Guadet, ancien président. présidence de gensonné, président. Là séance est ouverte à 10 h. É2 du matin. Guyton-Morveau , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 12 mars 1793, moins la partie dont l'Assemblée avait décrété la veille l'impression et qui est réservée pour être lue au
      ...
      ire, dont nous faisons usage pour les actes de souveraineté, jusqu'à ce que les sceaux du royaume, détruits par les factieux, aient été rétablis, et sous le contreseing des ministres d'Etat, les maréchaux de Broglie et de Castries. Ce 28 janvier 1793, et du règne du roi, le premier. « Signé : Louis-Stanislas-Xavier. « Par le régent de France, le maréchal duc de Broglie ; et maréchal de Castries. »
      CONVENTION NATIONALE Séance du mercredi 13 mars 1793 . présidence de gensonné, président et de Guadet, ancien président. présidence de gensonné, président. Là séance est ouverte à 10 h. É2 du matin. Gu
      ...
      haux de Broglie et de Castries. Ce 28 janvier 1793, et du règne du roi, le premier. « Signé : Louis-Stanislas-Xavier. « Par le régent de France, le maréchal duc de Broglie ; et maréchal de Castries. »
  • Tome 61 : Du 31 mars au 12 avril 1793 8 results
    • Séance permanente du samedi 6 avril 1793

      Séance permanente du samedi 6 avril 1793

      page 360 - 391
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du samedi 6 avril 1793 . présidence de delmas, président (1). La séance est reprise à dix heures et quart du matin. La Révellière-Lépeaux , secrétaire (2), donne lecture du procès-verbal de la séance permanente du jeudi 4 avril 1793, depuis une heure du matin jusqu'à six heures du soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Mellinet , secrétaire, donne lect
      ...
      unal révolutionnaire, l'armée des sans-culottes que l'on a décrétée hier, et qu'il fût placé dans ce comité d'exécution ; que ne pourra-t-il pas faire 1 Croyez-vous qu'un ami de la liberté, un vrai républicain, ne puisse pn être effrayé 1 (Interruption.) Il est étonnant que je ne jouisse pas ici de ma liberté. (L'Assemblée ferme la discussion, et décrète les articles suivants du projet de décret.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du samedi 6 avril 1793 . présidence de delmas, président (1). La séance est reprise à dix heures et quart du matin. La Révellière-Lépeaux , secrétaire (2), donne
      ...
      publicain, ne puisse pn être effrayé 1 (Interruption.) Il est étonnant que je ne jouisse pas ici de ma liberté. (L'Assemblée ferme la discussion, et décrète les articles suivants du projet de décret.)
    • Séance permanente du mardi 9 avril 1793, au matin

      Séance permanente du mardi 9 avril 1793, au matin

      page 461 - 494
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du mardi 9 avril 1793 , au matin. présidence de romme, secrétaire. La séance est reprise à dix heures du matin. Louchet (2). Je demande la permission à la Convention de lui donner lecture d'une lettre que m'ont adressé, pour lui remettre, les républicains de Rodez, réunis en société populaire et qui est ainsi conçue (3) : Rodez, 25 mars 1793 , l'an II de la R
      ...
      ablement accueillie; « Arrêtons, en conséquence, que le présent arrêté sera envoyé au ministre de l'intérieur pour être par lui transmis à la Convention nationale, pour qu'elle prononce la translation et l'échange sollicités. ( Fait à Douai, en la séance publique du directoire le 30 novembre 1792, l'an I de la République française. « Pour copie conforme au registre, « Signé : P. Boule; Lugansey. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du mardi 9 avril 1793 , au matin. présidence de romme, secrétaire. La séance est reprise à dix heures du matin. Louchet (2). Je demande la permission à la Conven
      ...
      et l'échange sollicités. ( Fait à Douai, en la séance publique du directoire le 30 novembre 1792, l'an I de la République française. « Pour copie conforme au registre, « Signé : P. Boule; Lugansey. »
    • Séance du mercredi 10 avril 1793

      Séance du mercredi 10 avril 1793

      page 507 - 584
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 10 avril 1793. présidence de thuriot, vice-président. La séance est reprise à dix heures huit minutes du matin. Romme , secrétaire, donne lecture du proces-verbcd de la séance du vendredi 5 avril 1793 au matin (1). (La Convention en approuve la rédaction.) (1) P. Y. tome 9, pages 13 et 189. Boyer-Fonfrède , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      triotisme, et ce serait une espèce de sacrilège que de demander le décret d'arrestation contre M. Gensonné, aussi bien que je suis convaincu de l'impuissance de mes efforts à cet égard; et je m'en rapporte, pour tout ce qui concerne ces illustres membres, à la sagesse de la Convention. (Plusieurs membres de l'Assemblée et les citoyens ont souvent interrompu ce discours par leurs applaudissements.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 10 avril 1793. présidence de thuriot, vice-président. La séance est reprise à dix heures huit minutes du matin. Romme , secrétaire, donne lecture du proces-verb
      ...
      porte, pour tout ce qui concerne ces illustres membres, à la sagesse de la Convention. (Plusieurs membres de l'Assemblée et les citoyens ont souvent interrompu ce discours par leurs applaudissements.)
    • Séance permanente du jeudi 11 avril 1798

      Séance permanente du jeudi 11 avril 1798

      page 584 - 605
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du jeudi 11 avril 1798 . présidence de thuriot, vice-président. La séance est reprise à 10 h. 5 du matin. Mellinet , secrétaire, donne lecture du procès-ver bal de la séance du samedi 6 avril 1793 (1). (La Convention en adopte la rédaction.) Romme , secrétaire, donne lecture des lettres et adresses suivantes : 1° Lettre de Garat, ministre de Vintérieur, datée
      ...
      ur les deux ou les quatre tableaux. « Je le répète, je ne propose le dernier parti que pour parer aux abus qu'on paraît craindre, mais je soutiens que l'esprit public, un peu ranimé par une adresse énergique de la Convention, le scrutin n'aurait aucun des inconvénients qu'on suppose; si mes idées passent pour un rêve au moins ce sera le rêve d'un bon citoyen. « Un ancien capitaine de grenadiers. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du jeudi 11 avril 1798 . présidence de thuriot, vice-président. La séance est reprise à 10 h. 5 du matin. Mellinet , secrétaire, donne lecture du procès-ver bal
      ...
      ergique de la Convention, le scrutin n'aurait aucun des inconvénients qu'on suppose; si mes idées passent pour un rêve au moins ce sera le rêve d'un bon citoyen. « Un ancien capitaine de grenadiers. »
    • Séance permanente du jeudi 11 avril 1793, au soir

      Séance permanente du jeudi 11 avril 1793, au soir

      page 605 - 609
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du jeudi 11 avril 1793 , au soir. présidence de thuriot, vice-président et de delmas, président. présidence de thuriot, vice-président. Là séance est reprise à sept heures douze minutes du soir. Poullain-Grandprey au nom du comité des domaines, fait un rapport et présente un projet de décret sur la réclamation du citoyen Fernel, contre une proclamation du Con
      ...
      à la Convention que le citoyen Travau, secrétaire des commissaires de la Convention nationale à Chantilly, est tombé malade, et propose le citoyen Calance, commis au comité des décrets, pour le remplaoer. (La Convention désigne le citoyen Calance et autorise son Président à lui délivrer un lais-sez-passer.) (La séance est suspendue à une heure et demie, et prorogée au lendemain matin dix heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du jeudi 11 avril 1793 , au soir. présidence de thuriot, vice-président et de delmas, président. présidence de thuriot, vice-président. Là séance est reprise à s
      ...
      aoer. (La Convention désigne le citoyen Calance et autorise son Président à lui délivrer un lais-sez-passer.) (La séance est suspendue à une heure et demie, et prorogée au lendemain matin dix heures.)
    • Séance du lundi 1er avril 1793

      Séance du lundi 1er avril 1793

      page 28 - 70
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 1er avril 1793. présidence de jean debry, président. La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Isnard secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, SI mars 1793 (1). (La Convention en adopte la rédaction). Grangeneuve , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre des citoyens Servière et
      ...
      mation en sera faite par deux experts nommés l'un par la municipalité et l'autre par le district, et à Paris par le département. Le prix fixé par lesdits experts sera soumis, par le district, à l'approbation du département, et par le département à celle de l'administrateur des biens nationaux, pour être ensuite définitivement arrêté par le décret qui autorisera la concession des terrains réclamés.
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 1er avril 1793. présidence de jean debry, président. La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Isnard secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      obation du département, et par le département à celle de l'administrateur des biens nationaux, pour être ensuite définitivement arrêté par le décret qui autorisera la concession des terrains réclamés.
    • Séance du vendredi 12 avril 1793

      Séance du vendredi 12 avril 1793

      page 609 - 696
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi 12 avril 1793 présidence de thuriot, vice président et de delmas, président. La séance est reprise à dix heures cinq minutes du matin. La Révellière-Lépeaux , secrétaire, donne lecture des lettres et adresses suivantes : 1° Lettre de Dalbarade, ministre de la marine ; il demande une prompte expédition du décret qui réunit les forges de la Chaussade à son; dép
      ...
      er votre marche doivent être mis en usage. Si nous sommes attaqués avant notre arrivée, nous saurons combattre et mourir, et nous ne livrerons Paris que réduit en cendres. « Signé : Marat, député-président ; Dubois-son, w'ce-prmdtewtf ;Jay, Duquesnoy, député; Coindre, Deperret, Champertois, Prieur, secrétaire. » FIN DU TOME LXI ARCHIVES PARLEMENTAIRES première série TARLE CHRONOLOGIQUE DU TOME LXI
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi 12 avril 1793 présidence de thuriot, vice président et de delmas, président. La séance est reprise à dix heures cinq minutes du matin. La Révellière-Lépeaux , se
      ...
      ident ; Dubois-son, w'ce-prmdtewtf ;Jay, Duquesnoy, député; Coindre, Deperret, Champertois, Prieur, secrétaire. » FIN DU TOME LXI ARCHIVES PARLEMENTAIRES première série TARLE CHRONOLOGIQUE DU TOME LXI
    • Suite de la séance permanente du vendredi 5 avril 1793, au soir

      Suite de la séance permanente du vendredi 5 avril 1793, au soir

      page 345 - 359
      CONVENTION NATIONALE. Suite de la séance permanente du vendredi 5 avril 1793 au soir. Présidence de Delacroix et de Bréard, ex-présidents. Présidence de Delacroix, ancien président. La séance est reprise à huit heures du soir. TJn membre, au nom du comité des domaines, présente un projet de décret tendant à casser une proclamation du conseil exécutif, qui surseoit à la vente des bois appartenant à
      ...
      publicain avant que la République fût établie. Je n'ai jamais'dévié un seul instant des principes rigoureux do la liberté et je me suis toujours déclaré l'ennemi dès intrigants, des faux amis du peuple, et c'e§J ma franchise et mon amour pour la vérité qui m'ont fait tant d'ennemis, qui auraient bien désiré que je coptinuass à garder le silence. (Note de Lacroix, insérée dans le document imprimé.)
      CONVENTION NATIONALE. Suite de la séance permanente du vendredi 5 avril 1793 au soir. Présidence de Delacroix et de Bréard, ex-présidents. Présidence de Delacroix, ancien président. La séance est repri
      ...
      e, et c'e§J ma franchise et mon amour pour la vérité qui m'ont fait tant d'ennemis, qui auraient bien désiré que je coptinuass à garder le silence. (Note de Lacroix, insérée dans le document imprimé.)