Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-121 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-092 hits on 1792-100 hits on 1792-114 hits on 1792-124 hits on 1793-016 hits on 1793-024 hits on 1793-035 hits on 1793-0410 hits on 1793-051 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 13 volumes
  • Tome 52 : Du 22 septembre au 26 octobre 1792 2 results
    • Séance du jeudi 4 octobre 1792, au matin

      Séance du jeudi 4 octobre 1792, au matin

      page 301 - 316
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 4 octobre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Vergniaud, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 2 octobre 1792. (La Convention nationale en adopte la rédaction.) Casource, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre des citoyens Gentil
      ...
      uit le texte définitif des décrets rendus : Art. 1er . « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de sou comité de la guerre, décrète qu’il y a lieu à accusation contre le général Lanoue. Art. 2. « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, décrète que le général Duhoux sera traduit à la barre ». (Laséanee est levée à quatre heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 4 octobre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Vergniaud, secrétaire, donne lecture du procès-verbal d
      ...
      e. Art. 2. « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, décrète que le général Duhoux sera traduit à la barre ». (Laséanee est levée à quatre heures et demie.)
    • Séance du samedi 20 octobre 1792

      Séance du samedi 20 octobre 1792

      page 583 - 595
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 20 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Thuriot. Citoyens, le tribunal criminel, saisi de l'instruction de la procédure relative au vol du garde-meuble, bien convaincu que les moyens que voqs avez employés pour parvenir à en découvrir les auteurs produiront l’effet que vous en attendez, a enregistré le dé
      ...
      me li-oeité fait une loi au Conseil exécutif suprême de repousser une mesure aussi hostile par tous les moyens qui sont en son pouvoir; et qu’il déclare, par l’organe du résident de France, les magistrats fauteurs des divisions qui vont séparer deux nations, jusqu’à présent toujours amies, responsables de tous les événements qui vont suivre. « Genève, le 3 octobre 1792, Fan 1er de la République. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 20 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Thuriot. Citoyens, le tribunal criminel, saisi de l'instruction de
      ...
      rats fauteurs des divisions qui vont séparer deux nations, jusqu’à présent toujours amies, responsables de tous les événements qui vont suivre. « Genève, le 3 octobre 1792, Fan 1er de la République. »
  • Tome 54 : Du 1er au 10 décembre 1792 2 results
    • Séance du mercredi 5 décembre 1792

      Séance du mercredi 5 décembre 1792

      page 353 - 386
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 5 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEYZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne leçture du procès-verbal du LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792, (La Convention en adopte la rédaction.) Treilhard , secrétaire, donne lecture dès lettres suivantes : 1° Lettre àe Roland, ministre "de l'intérieur, relative aux
      ...
      et d'égalité du peuple généreux dont elle fait partie. « Mande aux corps administratifs du département de la Marne, de faire transcrire le présent acte sur leurs registres, et de'veiller à son exécution. « Fait à Paris, le 3 décembre 1792. « L'an Ier de la République française. « Signé ; Roland, Paché, Monge, Garat, Lebrun, Clavière. Et plus bas, par le conseil, « Signé : Grouvelle, secrétaire. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 5 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEYZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne leçture du p
      ...
      ion. « Fait à Paris, le 3 décembre 1792. « L'an Ier de la République française. « Signé ; Roland, Paché, Monge, Garat, Lebrun, Clavière. Et plus bas, par le conseil, « Signé : Grouvelle, secrétaire. »
    • Séance du vendredi 7 décembre 1792

      Séance du vendredi 7 décembre 1792

      page 402 - 657
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 7 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture des lettres et adresses suivantes : 1° Lettre des administrateurs du département de l'Indre, qui font part des mesures par eux prises pour arrêter les efforts des perturbateurs qui devaient se porter sur Valençay. (
      ...
      enné-et-Loire du 1er février 1792. 297 Lettré adressée au roi, au nom des vrais citoyens de la ville de Rouen, à l'occasion de la pétition présentée dans le courant du mois de février dernier à l'Assemblée nationale par la Société dite des amis de la Constitution, séante à Rouen, laquelle pétition a pour objet la destruction des maisons religieuses de cette ville. Fin de la table du second volume.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 7 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture des lettres et
      ...
      mblée nationale par la Société dite des amis de la Constitution, séante à Rouen, laquelle pétition a pour objet la destruction des maisons religieuses de cette ville. Fin de la table du second volume.
  • Tome 55 : Du 11 au 27 décembre 1792 2 results
    • Séance du mardi 11 décembre 1792

      Séance du mardi 11 décembre 1792

      page 2 - 17
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 11 décembre 1792 . présidence de barère, président. La séance est ouverte à huit heures du matin. Mailhe secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 9 décembre 1792, au soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Le même secrétaire donne lecture d'une lettre des citoyens de la section de Paris, dite de Mirabeau, qui annoncent à la Con
      ...
      causes de ces retards. « Enfin, pour être assuré que les transports ne seront pas arrêtés sur la route, j'ai donné ordre à la direction de l'habillement de nommer quatre inspecteurs ambulants chargés spécialement de parcourir sans cesse les routes de Paris aux diverses armées et d'empêcher que les transports n'éprouvent aucun retard. « Signé : Pache. » (La séance est levée à huit heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 11 décembre 1792 . présidence de barère, président. La séance est ouverte à huit heures du matin. Mailhe secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du
      ...
      spécialement de parcourir sans cesse les routes de Paris aux diverses armées et d'empêcher que les transports n'éprouvent aucun retard. « Signé : Pache. » (La séance est levée à huit heures du soir.)
    • Séance du samedi 15 décembre 1792

      Séance du samedi 15 décembre 1792

      page 59 - 76
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 15 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Creuzé-Latouche , secrétaire, donne lecture d'une lettre de Roland, ministre de l'intérieur, par laquelle il dénonce un sieur Taboureau, qui cherche à exciter des troubles dans la ville d'Orléans au sujet des subsistances. Suit la teneur de cette lettre : « Paris
      ...
      doit exister désormais entre nous. » Un membre commence la lecture d'une autre proclamation à faire par les généraux français aux peuples conquis à la liberté. Il est violemment interrompu et mis dans l'impossibilité de continuer sa lecture. (La Convention adopte, sauf rédaction, le texte de la proclamation des comités réunis, présentée par Cambon) (1). (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 15 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Creuzé-Latouche , secrétaire, donne lecture d'une lettre de Rol
      ...
      l'impossibilité de continuer sa lecture. (La Convention adopte, sauf rédaction, le texte de la proclamation des comités réunis, présentée par Cambon) (1). (La séance est levée à cinq heures du soir.)
  • Tome 56 : Du 28 décembre 1792 au 11 janvier 1793 2 results
    • Séance du dimanche 6 janvier 1792

      Séance du dimanche 6 janvier 1792

      page 239 - 256
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 6 janvier 1792. PRÉSIDENCE DE BARÈRE, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal do la séance du samedi, 5 janvier 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) % Manuel , secrétaire, donne lecture d'une lettre de Pache, ministre de la guerre, qui annonce qu'en conséquence dé la
      ...
      une somme de 600 livres pour les frais de la guerre, a fait déposer ce jour par Gasparin, député, une pareille somme de 600 livres en assignats pour les frais de la guerre. (La Convention nationale reçoit les offrandes dont lé bordereau est ci-dessus; elle décrète la mention honorable des dons patriotiques, et qu'extrait sera délivré à chacun des donateurs.) . (La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 6 janvier 1792. PRÉSIDENCE DE BARÈRE, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Dufriche-Valazé , secrétaire, donne lecture du procès-verba
      ...
      eçoit les offrandes dont lé bordereau est ci-dessus; elle décrète la mention honorable des dons patriotiques, et qu'extrait sera délivré à chacun des donateurs.) . (La séance est levée à cinq heures.)
    • Séance du jeudi 3 janvier 1793

      Séance du jeudi 3 janvier 1793

      page 162 - 186
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 3 janvier 1793. PRÉSIDENCE DE TREILBARD, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Osselin , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : . 1° Lettre de Roland, ministre de Vintérieur, par laquelle il envoie à la Convention l'arrêté du département des Vosges, par lequel l'administration de ce département a fixe le chef-lieu du canton
      ...
      t. Si j'ai quitté, c'est parce que je me suis aperçu que Gasparin avait raison. (Murmures.) (La Convention nationale ferme la discussion, et décrète le rapport du décret qui a ordonné 3ue les scellés seraient apposés sur les papiers u citoyen Boze, et lui accorde les honneurs de la séance. Sur la dénonciation de Gasparin, elle passe à l'ordre du jour.) (La séance est levée à sept heures un quart.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 3 janvier 1793. PRÉSIDENCE DE TREILBARD, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Osselin , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes
      ...
      seraient apposés sur les papiers u citoyen Boze, et lui accorde les honneurs de la séance. Sur la dénonciation de Gasparin, elle passe à l'ordre du jour.) (La séance est levée à sept heures un quart.)
  • Tome 57 : Du 12 au 28 janvier 1793 3 results
    • Séance du mardi 15 janvier 1793

      Séance du mardi 15 janvier 1793

      page 60 - 328
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 14 JANVIER 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Bancal , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 13 JANVIER 1793. (La Convention
      ...
      e nature serait un monstre dans le sein du corps social, et tout membre de ce corps aurait le droit de courir sus, et d'en purger le sol de la liberté. Je conclus donc à ce que, quel que soit le jugement qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      ent qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.
    • Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 janvier 1793

      Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 janvier 1793

      page 328 - 423
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président, et de BARÈRE, ancien président. PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Bancal , secrétaire, donne lecture d'une lettre des membres du conseil général de la commune de Houen, qui adressent à la Convention le procès-verbal de ce qu
      ...
      re français. C'orbel. Pour là déportation pendant la guerre; le bannissement à la paix. Enlart. RÉSUMÉ. Pour la mort sans condition...... 361 Pour la mort avec l'amendement de Mailhe..................... 26 Pour la mort conditionnelle...... 44 Pour diverses peines autres que la mort......................... 290 Absents......................... 28 Total des membres de la - Convention........... 749
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du mercredi 16 et du jeudi 17 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président, et de BARÈRE, ancien président. PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance es
      ...
      ... 26 Pour la mort conditionnelle...... 44 Pour diverses peines autres que la mort......................... 290 Absents......................... 28 Total des membres de la - Convention........... 749
    • Séance du samedi 19 janvier 1793

      Séance du samedi 19 janvier 1793

      page 434 - 505
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 19 janvier 1793 . présidence de barère, ancien président et de vergniaud, président. présidence de barère, ancien président. La séance est ouverte à onze heures moins un quart. Les secrétaires sont absents. Condorcet, Osselin, Saint-Just et Jean-Bon-Saint-André , secrétaires sortis à la dernière élection, prennent place au bureau. Bréard. Il avait été solennel
      ...
      l'Assemblée législative. Enfin, si, malgré toutes ces preuves, ils persistent dans leurs provocations et dans leurs déclamations indécentes, il ne me reste qu'à les laisser délirer tout à leur aise, jusqu'au retour de leur raison : en attendant ce retour, s'il est possible, je les livre au jugement de leurs contemporains et à celui de la postérité; ils ne pourront échapper ni à l'un ni à l'autre.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 19 janvier 1793 . présidence de barère, ancien président et de vergniaud, président. présidence de barère, ancien président. La séance est ouverte à onze heures m
      ...
      jusqu'au retour de leur raison : en attendant ce retour, s'il est possible, je les livre au jugement de leurs contemporains et à celui de la postérité; ils ne pourront échapper ni à l'un ni à l'autre.
  • Tome 58 : Du 29 janvier au 18 février 1793 4 results
    • Séance du vendredi 8 février 1793

      Séance du vendredi 8 février 1793

      page 371 - 390
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 8 février 1793 . PRÉSIDENCE PE BRÉARD, président. La séance est ouverte à 10 heures 10 mi"Utes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lectqrp du procès-verbal de la séance du jeudi 7 février 1 au soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Prieur (de lu Marne), secrétaire-, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettré des càmn\Wsai
      ...
      sis à l'adoption du projet présenté par Guillermin, jusqu'à ce que le comité de défense générale ait déterminé des bases-générales sur lesquelles est appuyée la totalité de l'administration des colonies. J'ai un rapport et un projet de décret tout prêts sur cet objet. (La Convention décrète l'ajournement et que Boyér-Fonfrède sera entendu le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 8 février 1793 . PRÉSIDENCE PE BRÉARD, président. La séance est ouverte à 10 heures 10 mi"Utes du matin. Thuriot , secrétaire, donne lectqrp du procès-verbal de
      ...
      es. J'ai un rapport et un projet de décret tout prêts sur cet objet. (La Convention décrète l'ajournement et que Boyér-Fonfrède sera entendu le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du vendredi 1 février 1793

      Séance du vendredi 1 février 1793

      page 109 - 160
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 1er février 1793 . présidence de raraut-sa1nt-étienne, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 31 janvier 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Carnot. Je suis chargé par le comité de la guerre d'une proposition à faire à la Convention. Je lui demande de vou
      ...
      pes et de conduite. Cette conformité peut seule donner aux efforts réunis des deux pays l'énergie nécessaire pour leur commune défense, opposer une barrière aux maux dont l'Europe est menacée, et mettre à l'abri de toute atteinte la sûreté, la tranquillité et l'indépendance d'un Etat dont vos Hautes Puissances assurent le bonheur par la sagesse et la fermeté de leur gouvernement. Signé : Auckland.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 1er février 1793 . présidence de raraut-sa1nt-étienne, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture du procès-
      ...
      re à l'abri de toute atteinte la sûreté, la tranquillité et l'indépendance d'un Etat dont vos Hautes Puissances assurent le bonheur par la sagesse et la fermeté de leur gouvernement. Signé : Auckland.
    • Séance du dimanche 3 février 1793

      Séance du dimanche 3 février 1793

      page 172 - 185
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 3 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ETIENNE, président. La séance est ouverte à 10 heures 40 minutes du matin. Henry Bancal , secrétaire, donne lecture d'une lettre de Monge, ministre de la marine, datée du 2 février, par laquelle il transmet une lettre à lui écrite par le citoyen Mangourit, consul delà République française à Charles Town, pour lui f
      ...
      . J'ai à mon tour une proposition à faire, c'est de décréter que tous les citoyens qui, ayant bien mérité de la patrie dans les différentes armes des troupes de terre et de mer, ne recevraient pas satisfaction des ministres de la guerre et de la marine, seront admis à être entendus à la barre. (La Convention décrète cette nouvelle proposition.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 3 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ETIENNE, président. La séance est ouverte à 10 heures 40 minutes du matin. Henry Bancal , secrétaire, donne lecture
      ...
      isfaction des ministres de la guerre et de la marine, seront admis à être entendus à la barre. (La Convention décrète cette nouvelle proposition.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)
    • Séance du mardi 5 février 1793

      Séance du mardi 5 février 1793

      page 216 - 278
      CONVENTION NATIONALE. Séance du madi 5 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ÉTIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures 25 minutes du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture d'une pétition de Yves-Joseph Kerguelin, ancien capitaine de vaisseau, dans laquelle il témoigne le désir qu'il a d'être encore utile à sa patrie ; il demande en conséquence à être employé dans les armées
      ...
      .) Collationné à l'original par nous vicaire soussigné, dépositaire des registres et archives de ladite paroisse. Délivré ce 23 septembre 1792. Signé : Fitzs-Omon, vicaire. Nous soussignés, membres du comité de sûreté générale de la Convention nationale, certifions que lès pièces ci-dessus sont conformes aux originaux déposés audit comité. Signé: Bernard, président, Tallien et Rovère, secrétaires.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du madi 5 février 1793 . PRÉSIDENCE DE RABAUT-SAINT-ÉTIENNE, président. La séance est ouverte à dix heures 25 minutes du matin. Cambacérès , secrétaire, donne lecture d'une
      ...
      comité de sûreté générale de la Convention nationale, certifions que lès pièces ci-dessus sont conformes aux originaux déposés audit comité. Signé: Bernard, président, Tallien et Rovère, secrétaires.
  • Tome 59 : Du 19 février au 8 mars 1793 5 results
    • Séance du jeudi 28 février 1793

      Séance du jeudi 28 février 1793

      page 314 - 498
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 28 février 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CEANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures quinze minutes du matin. Prieur (de la Marné), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 27 février 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Choudieu. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 26 février 1793. (La Co
      ...
      les esprits de tous les citoyens au degré de perfection qui est nécessaire pour leur bonheur, ét auquel la nature les a destinés. Puisse ce code, législateurs, satisfaire parfaitement, sous vos auspices, aux vues qu'on a inutilement cherché à remplir par les vains efforts de vagues systèmes de philosophie et de prétendus moyens surnaturels qui ne peuvent servir qu'à égarer l'homme de plus en plus.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 28 février 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CEANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures quinze minutes du matin. Prieur (de la Marné), secrétaire, donne lectu
      ...
      es, aux vues qu'on a inutilement cherché à remplir par les vains efforts de vagues systèmes de philosophie et de prétendus moyens surnaturels qui ne peuvent servir qu'à égarer l'homme de plus en plus.
    • Séance du vendredi 16 mars 1793

      Séance du vendredi 16 mars 1793

      page 498 - 526
      CONVENTION NATIONALE. PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRÀNCÉ, président. Séance du vendredi 16 mars 1793 , La séance est ouverte à 10 heures 7 minutes du matin. Choudieu. secrétaire, donne lecture du procès-verbal-de la séance de mardi, 28 février 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Charlier. secrétaire, donne lecture, des lettres, adresses et pétitions envoyées à l'Assemblée : 1°. Lettre du citoyen
      ...
      eption et les dimanches suivants, pour que nos diocésains aient connaissance des différentes matières qtîe nous avons traitées pour leur édification. « Donné à Sedan, sous notre seing et le contre-seing du secrétaire de notre éveché, le 20 de janvier 1793, l'an II de la République française. « + Philbert, évêque du département des Ardennes. « Par ordonnance, « Péris, vicaire épiscopal, secrétaires
      CONVENTION NATIONALE. PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRÀNCÉ, président. Séance du vendredi 16 mars 1793 , La séance est ouverte à 10 heures 7 minutes du matin. Choudieu. secrétaire, donne lecture du procès-verba
      ...
      ng du secrétaire de notre éveché, le 20 de janvier 1793, l'an II de la République française. « + Philbert, évêque du département des Ardennes. « Par ordonnance, « Péris, vicaire épiscopal, secrétaires
    • Séance du lundi 4 mars 1793

      Séance du lundi 4 mars 1793

      page 580 - 607
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 4 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures 40 minutes du matin. Choudieu . secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition du citoyen Drouhot, capitaine à la suite des hussards, qui demande à être employé dans les escadrons de nouvelle formation. (La Convention renvoie la pétitio
      ...
      u jour où il aura atteint dix ans accomplis; ët pour ceux âgés de dix ans et au-dessus, à compter du jour de la promulgation de la présente loi. » (La Convention adopte ce premier paragraphe.) Osselin. rapporteur, donne lecture du second paragraphe de l'article 17, qui est ainsi conçu : 2° Les bannis à temps. (La Convention adopte ce second paragraphe.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 4 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures 40 minutes du matin. Choudieu . secrétaire, donne lecture des lettres, adr
      ...
      . rapporteur, donne lecture du second paragraphe de l'article 17, qui est ainsi conçu : 2° Les bannis à temps. (La Convention adopte ce second paragraphe.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du mardi 5 mars 1793

      Séance du mardi 5 mars 1793

      page 607 - 631
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 5 mars 1793 . Présidence de Dubois-Crancé, président et de Vergniaud, ancien président. Présidence de Dubois-Crancé, président. La séance est ouverte à dix heures 25 minutes du matin. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 2 mars 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Mallarmé. secrétaire, donne lecture de
      ...
      l'avenir présentées, que le comité de législation fasse demain son rapport. (La Convention nationale renvoie la pétition au comité de législation, pour faire son rapport demain matin, et en attendant, décrète qu'il sera sursis à l'exécution du jugement dont il s'agit, et que le présent décret sera à l'instant envoyé au ministre de la justice.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 5 mars 1793 . Présidence de Dubois-Crancé, président et de Vergniaud, ancien président. Présidence de Dubois-Crancé, président. La séance est ouverte à dix heures
      ...
      , décrète qu'il sera sursis à l'exécution du jugement dont il s'agit, et que le présent décret sera à l'instant envoyé au ministre de la justice.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)
    • Séance du lundi 25 février 1793

      Séance du lundi 25 février 1793

      page 174 - 257
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 25 février 1793 . présidence de dubois-crancé, président. La séance est ouverte à dix heures dix-huit minutes du matin. Lecointe-Puyraveau cr, donne lecture des (lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du citoyen Couturier, commissaire de là Convention nationale, datée de Strasbourg, le 20 du courant; il envoie les tableaux de situation des forces
      ...
      ..* 20 17 1778................ 18 1779................ 4 1780................ :..,........ 19 15 1781................ 19 1782................ 16 1783................ ......i-..... 23 9 1784................ 18 1785'................. ............ 23 4 1786................. » 1787................; ............ 22 2 1786................ » 1789..-............... ........... 34 2 1790................. 7
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 25 février 1793 . présidence de dubois-crancé, président. La séance est ouverte à dix heures dix-huit minutes du matin. Lecointe-Puyraveau cr, donne lecture des (l
      ...
      ..... 18 1785'................. ............ 23 4 1786................. » 1787................; ............ 22 2 1786................ » 1789..-............... ........... 34 2 1790................. 7
  • Tome 60 : Du 9 au 30 mars 1793 1 result
    • Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

      Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

      page 2 - 16
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 9 mars 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE GÉNISSIEU, président. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la seance du vendredi 8 mars 1793. Gamon en interrompt la lecture et demande à faire part à l'Assemblée de faits importants pour sa sûreté personnelle... (Murmures sur la Montagne.) Carrier . Non, non! il serait scandaleux de s'occuper
      ...
      ne parviendriez pas à compléter les différents cadres de l'armée. (La Convention nationale rapporte le décret rendu par elle à la suite de l'admission à la barre des chasseurs de Chamboran (1), et déclare qu'elle n'autorisera la formation d'aucun nouveau corps, avant de connaître le résultat du recrutement ordonné par son décret du 24 février dernier.) (La séance est levée à cinq heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 9 mars 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE GÉNISSIEU, président. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la seance du vendredi 8 mars 1793.
      ...
      lare qu'elle n'autorisera la formation d'aucun nouveau corps, avant de connaître le résultat du recrutement ordonné par son décret du 24 février dernier.) (La séance est levée à cinq heures et demie.)
  • Tome 61 : Du 31 mars au 12 avril 1793 2 results
    • Séance permanente du samedi 6 avril 1793

      Séance permanente du samedi 6 avril 1793

      page 360 - 391
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du samedi 6 avril 1793 . présidence de delmas, président (1). La séance est reprise à dix heures et quart du matin. La Révellière-Lépeaux , secrétaire (2), donne lecture du procès-verbal de la séance permanente du jeudi 4 avril 1793, depuis une heure du matin jusqu'à six heures du soir. (La Convention en adopte la rédaction.) Mellinet , secrétaire, donne lect
      ...
      unal révolutionnaire, l'armée des sans-culottes que l'on a décrétée hier, et qu'il fût placé dans ce comité d'exécution ; que ne pourra-t-il pas faire 1 Croyez-vous qu'un ami de la liberté, un vrai républicain, ne puisse pn être effrayé 1 (Interruption.) Il est étonnant que je ne jouisse pas ici de ma liberté. (L'Assemblée ferme la discussion, et décrète les articles suivants du projet de décret.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du samedi 6 avril 1793 . présidence de delmas, président (1). La séance est reprise à dix heures et quart du matin. La Révellière-Lépeaux , secrétaire (2), donne
      ...
      publicain, ne puisse pn être effrayé 1 (Interruption.) Il est étonnant que je ne jouisse pas ici de ma liberté. (L'Assemblée ferme la discussion, et décrète les articles suivants du projet de décret.)
    • Séance permanente du jeudi 11 avril 1793, au soir

      Séance permanente du jeudi 11 avril 1793, au soir

      page 605 - 609
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du jeudi 11 avril 1793 , au soir. présidence de thuriot, vice-président et de delmas, président. présidence de thuriot, vice-président. Là séance est reprise à sept heures douze minutes du soir. Poullain-Grandprey au nom du comité des domaines, fait un rapport et présente un projet de décret sur la réclamation du citoyen Fernel, contre une proclamation du Con
      ...
      à la Convention que le citoyen Travau, secrétaire des commissaires de la Convention nationale à Chantilly, est tombé malade, et propose le citoyen Calance, commis au comité des décrets, pour le remplaoer. (La Convention désigne le citoyen Calance et autorise son Président à lui délivrer un lais-sez-passer.) (La séance est suspendue à une heure et demie, et prorogée au lendemain matin dix heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du jeudi 11 avril 1793 , au soir. présidence de thuriot, vice-président et de delmas, président. présidence de thuriot, vice-président. Là séance est reprise à s
      ...
      aoer. (La Convention désigne le citoyen Calance et autorise son Président à lui délivrer un lais-sez-passer.) (La séance est suspendue à une heure et demie, et prorogée au lendemain matin dix heures.)
  • Tome 62 : Du 13 au 19 avril 1793 1 result
    • Séance permanente du samedi 18 avril 1798

      Séance permanente du samedi 18 avril 1798

      page 1 - 75
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du samedi 18 avril 1798. PRÉSIDENCE DE THUBIOT vice-président. La séance est reprise à dix heures cinq minutes du matin. Sergent (1). Je demande qu'on fasse imprimer et distribuer aux armées toutes les lettres de Dumouriez dans lesquelles ce traître a indignement accusé les soldats d'être des lâches, des brigands et des assassins. Elles contrastent avec le dé
      ...
      rdollin (Basses-Alpes). Vergniaud (Gironde). Vermon (Ardennes). Vernerey (Doubs). Vlllers (Loire-Inférieure). Vinet (Charente-Inférieure). Vitet (Rhône-et-Loire), Voulliuid (Gard). Wandelaineoiirt (Haute-Marne). Yger (Seine-Inférieure). Ysabeau (Indre-et-Loire), NON MENTIONNÉS : Bertrand (Cantal) (1). Blaviel (Lot) (2). Chambon-Latour (Gard) (3). Mallet (Nord) (4). Villetard-Prunières (Tonné) (5),
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du samedi 18 avril 1798. PRÉSIDENCE DE THUBIOT vice-président. La séance est reprise à dix heures cinq minutes du matin. Sergent (1). Je demande qu'on fasse impr
      ...
      ute-Marne). Yger (Seine-Inférieure). Ysabeau (Indre-et-Loire), NON MENTIONNÉS : Bertrand (Cantal) (1). Blaviel (Lot) (2). Chambon-Latour (Gard) (3). Mallet (Nord) (4). Villetard-Prunières (Tonné) (5),