Results in Volume 37

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-1216 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 16 results
Results sorted by date, ascending

Séance du lundi 2 janvier 1792

Séance du lundi 2 janvier 1792

page 2 - 25
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 2 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. FRANÇOIS DE NEUFCIIATEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mathieu Dumas , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 1er janvier 1792. M. le Secrétaire, ayant donné à ce procès-verbal le titre suivant : Procès-verbal de la séance du 1er janvier 1792, Van quatrième de la liber
...
s de congé, avec appointements, après une campagne de 20 mois. (26 novembre.) M. Ganne, sous-lieutenant à Brest; quatre mois et- demi sur neuf d'absenceï— Commandait pour le commerce; retenu ensuite chez lui par la mort de sa femme et par une maladie grave.. (28 novembre.) M. De Paroy, lieutenant à Rochefort; environ sept mois : — Etait resté à Paris, pour cause de santé, après un congé de 4 mois.
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 2 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. FRANÇOIS DE NEUFCIIATEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Mathieu Dumas , secrétaire, donne lecture d
...
hez lui par la mort de sa femme et par une maladie grave.. (28 novembre.) M. De Paroy, lieutenant à Rochefort; environ sept mois : — Etait resté à Paris, pour cause de santé, après un congé de 4 mois.

Séance du mardi 10 janvier 1792, au matin

Séance du mardi 10 janvier 1792, au matin

page 201 - 211
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 9 janvier 1792 . M. Dorizy , au nom du comité des assignats et monnaies. Messieurs, on fabrique par jour pour 2,500,000 livres d'assignats de 5 livres. 11 est possible, ;
...
inconvénients n'existent pas autre part... (Murmures.) J'insiste donc pour mon amendement. M. Goujon. La séance est trop avancée pour donner à la discussion toute la maturité nécessaire à l'importance de cèt obj'et. Je demande l'ajournement de la suite de la discussion à demain. (Appuyé ! appuyé !) (L'Assemblée ajourne la suite de la discussion à demain.) (La séance est levée à 3 heures et demie.)
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture du procès
...
de cèt obj'et. Je demande l'ajournement de la suite de la discussion à demain. (Appuyé ! appuyé !) (L'Assemblée ajourne la suite de la discussion à demain.) (La séance est levée à 3 heures et demie.)

Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

page 211 - 220
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 janvier 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. Là séance est ouverte à six heures du soir. Un membre demande que la discussion du projet de décret relatif à là réclamation de la dixième compagnie du second bataillon des gardes nationales volontaires du département de la Manche, soit misé à l'ordre du jour de, ce soir. (L'Assemblée décrète ce
...
du comité colonial sur les troublés de Saint-Domingue ; et, sur la motion d'un de ses membres, elle décrète que le ministre de la marine sera tenu de lui rendre compte demain,, séance tenante, de la situation de la colonie de Saint-Domingue et des nouvelles officielles qu'il aurait pu avoir reçues de M. Blanchelande. » M. le Président annonce l'ordre du jour. (La séance est levée à dix heures.)' t
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 janvier 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. Là séance est ouverte à six heures du soir. Un membre demande que la discussion du projet de déc
...
ituation de la colonie de Saint-Domingue et des nouvelles officielles qu'il aurait pu avoir reçues de M. Blanchelande. » M. le Président annonce l'ordre du jour. (La séance est levée à dix heures.)' t

Séance du mercredi 11 janvier 1792

Séance du mercredi 11 janvier 1792

page 220 - 333
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 11 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf héures du matin. M. Dorizy , secrétaire, fait lecture d'une adresse de M. Charles-Joseph Lhote, premier juge du tribunal de Longuyon, district de Longwy, département de la Moselle. Il prévient l'Assemblée que ce tribunal avait commencé l'instruction d'une procédure contre
...
M. Mauduit le jour ou le lendemain du Te Deum et de la prise de possession » : tels sont les objets sur lesquels il importe de connaître la façon de penser de votre armée. Une fois le plan du concordat arrêté entre nous, il ne doit plus varier, et nous devons tenir ferme. Je vous prie d'agréer les assurances de la parfaite considération avec laquelle j'ai l'honneur d'être, etc. Signé : jumécourt.
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 11 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf héures du matin. M. Dorizy , secrétaire, fait lecture d'une adresse de M.
...
at arrêté entre nous, il ne doit plus varier, et nous devons tenir ferme. Je vous prie d'agréer les assurances de la parfaite considération avec laquelle j'ai l'honneur d'être, etc. Signé : jumécourt.

Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

page 449 - 471
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 17 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DAVERIIOULT. La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Antonelle , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 16 janvier. Plusieurs membres se plaignent de quelques réflexions insérées dans la rédaction sur l'état déplorable d'Avignon. (L'Assemblée charge le bureau de les modifi
...
en campagne dans le plus bref délai possible. » (Applaudissements.) Plusieurs membres demandent l'impression et la distribution du discours et du projet dé décret de M. Brissot de Warville. (L'Assemblée décrète l'impression et la distribution du discours et du projet de décret de M. Brissot de Warville, et ajourne la suite de la discussion à demain.) (La séance est levée à quatre heures un quart.)
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 17 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DAVERIIOULT. La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Antonelle , secrétaire, donne lecture du procè
...
ée décrète l'impression et la distribution du discours et du projet de décret de M. Brissot de Warville, et ajourne la suite de la discussion à demain.) (La séance est levée à quatre heures un quart.)

Séance du mardi 17 janvier 1792, au soir

Séance du mardi 17 janvier 1792, au soir

page 471 - 479
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 17 janvier 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY, ex-prèsidenU La séance est ouverte à six heures du soir. M. Dorizy , secrétaire, donne lecture des lettres et pétitions suivantes : 1° Lettre de M. Bertrand, ministre de la marine, qui fait part à l'Assemblée des réclamations du sieur Lamonde, chef des classes au Havre, et du sieur Logier, ci-deva
...
lidité ou la maintenue de la concession. » « Art. 4. Les experts seront nommés : savoir, la moitié par le sieur Vironcheaux, et l'autre moitié par le directoire du département ; et les frais de leur opération seront à la charge du concessionnaire. » (L'Assemblée décrète l'impression du rapport et du projet de décret et l'ajournement de la discussion à huitaine.) (La séance est levée à dix heures.)
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 17 janvier 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY, ex-prèsidenU La séance est ouverte à six heures du soir. M. Dorizy , secrétaire, donne lecture des
...
pération seront à la charge du concessionnaire. » (L'Assemblée décrète l'impression du rapport et du projet de décret et l'ajournement de la discussion à huitaine.) (La séance est levée à dix heures.)

Séance du jeudi 19 janvier 1792, au matin

Séance du jeudi 19 janvier 1792, au matin

page 498 - 513
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 19 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Gérardin , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 18 janvier. Un membre : Je prie l'Assemblée d'observer que, dans le procès-verbal qui vient de lui être lu, la rédaction de l'acte du Corps législatif rendu hier relat
...
que les frais de funérailles d'Honoré Riquetti Mirabeau seront acquittés par le Trésor public. Décrét qui déclare infâme et traître à la patrie et coupable du crime dè lèse-naiion, tout Français qui prendrait part à aucune médiàtion tendant à modifiér la Constitution française. Paris, le 19 janvier 1792. dates des sanctions. 13 janvier 1792. 15 janvier. 15 janvier. 14 janvier. Signé L.-F.-Duport.
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 19 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Gérardin , secrétaire, donne lecture du procès
...
prendrait part à aucune médiàtion tendant à modifiér la Constitution française. Paris, le 19 janvier 1792. dates des sanctions. 13 janvier 1792. 15 janvier. 15 janvier. 14 janvier. Signé L.-F.-Duport.

Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

page 549 - 572
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 21 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. M. Antonelle , secrétaire, donne lectîlre du procès-verbal de la séance du vendredi 20 janvier. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de M. Louis Carpentier, dans laquelle ce citoyen se félicite de 'ce que les comités réunis ont été d'avis que les forêts nationales ne seraient p
...
, 18. W Dans les districts où il y aura plusieurs hôpitaux, ils seront réduits à un seul. Art. 19. « Au moyen des dispositions ci-dessus, la mendicité et le vagabondage ne seront plus soufferts. A dater du mois de mai prochain, tout mendiant sera arrêté comme coupable d'oisiveté, conduit aux ateliers et soumis aux peines correctionnelles que lui attireront sa fainéantise ou sa mauvaise conduite. »
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 21 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. M. Antonelle , secrétaire, donne lectîlre du procès-verbal de la séance du vendredi 20 janvier
...
er du mois de mai prochain, tout mendiant sera arrêté comme coupable d'oisiveté, conduit aux ateliers et soumis aux peines correctionnelles que lui attireront sa fainéantise ou sa mauvaise conduite. »

Séance du samedi 21 janvier 1792, au soir

Séance du samedi 21 janvier 1792, au soir

page 572 - 578
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 21 janvier 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. GUADET, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Dorizy , secrétaire, fait lecture d'une adresse du directoire du département de la Marne, qui est ainsi conçue : « Législateurs, « Le dirfectoire du département de là Marne croit devoir, dans cette circonstance remarquable, se rendre au
...
ominable ! .. M. le Président quitte le fauteuil. M. Montault-des-Isles. Messieurs, M. le Président a levé la séance furtivement. Je demandé que tous les bons patriotes ne désemparent pas. Quant à moi, je n,e désempare pas. (Rires.) Plusieurs membres restent quelque temps à leurs places. Enfin, après un quart d'heure de nouveau tumulte, ils sè retirent. (La séance est levée à dix Heures et demie.)
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 21 janvier 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. GUADET, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Dorizy , secrétaire, fait lecture d'
...
, je n,e désempare pas. (Rires.) Plusieurs membres restent quelque temps à leurs places. Enfin, après un quart d'heure de nouveau tumulte, ils sè retirent. (La séance est levée à dix Heures et demie.)

Séance du mardi 24 janvier 1792, au matin

Séance du mardi 24 janvier 1792, au matin

page 607 - 633
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 24 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GUADET, président, ET DE M. DAVERHOULT, ex-président. La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. M. Dorizy , secrétaire, donne lecture des lettres et pétitions suivantes : 1° Lettre de M. Cahier de Gerville, ministre de l'intérieur, à laquelle se trouve joint un mémoire contenant des réflexions re
...
ûous de rendre à 84 Ritoyens une liberté qu'ils n'eussent jamais dû perdre ; l'humanité le veut; la jutice le commande. Voici le décret que jè propose : Projet de décret. « L'Assemblée nationale décrète qu'il n'y a lieu à accusation contre les 84 citoyens détenus dans la tour de Caen; le pouvoir exécutif enverra sur-le-champ un courrier à la municipalité de Caen pour les faire mettre en liberté. »
ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 24 janvier 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GUADET, président, ET DE M. DAVERHOULT, ex-président. La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. M
...
te qu'il n'y a lieu à accusation contre les 84 citoyens détenus dans la tour de Caen; le pouvoir exécutif enverra sur-le-champ un courrier à la municipalité de Caen pour les faire mettre en liberté. »