Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-071 hits on 1789-081 hits on 1789-094 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-051 hits on 1790-060 hits on 1790-072 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-031 hits on 1791-043 hits on 1791-051 hits on 1791-060 hits on 1791-072 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
9 volumes found
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 1 result
    • Séance du lundi 24 août 1789, au matin

      Séance du lundi 24 août 1789, au matin

      page 481 - 486
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE COMTE STANISLAS DE CLERMONT-TONNERRE. Séance du lundi 24 août 1789 ,au matin (1), M. le Président ouvre la séance à onze heures, en priant l'Assemblée de l'excuser sur son retard, occasionné par la fatigue excessive des deux séances de la veille. Messieurs les secrétaires rendent compte des adresses de félicitations, remerciements et adhésion envoyées par le
      ...
      du magistrat opprimé à se pourvoir au conseil du Roi, pour obtenir toutes les réparations qui sont justes ; voilà ce qu'il me paraît que dans la circonstance, l'honneur de la nation, la liberté publique, et de justes égards pour le pouvoir judiciaire sollicitent également. L'Assemblée décide que la procédure intentée au procureur du Roi de Falaise est nulle et attentatoire à la liberté nationale.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE COMTE STANISLAS DE CLERMONT-TONNERRE. Séance du lundi 24 août 1789 ,au matin (1), M. le Président ouvre la séance à onze heures, en priant l'Assemblée de l'excu
      ...
      que, et de justes égards pour le pouvoir judiciaire sollicitent également. L'Assemblée décide que la procédure intentée au procureur du Roi de Falaise est nulle et attentatoire à la liberté nationale.
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 5 results
    • Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      page 342 - 348
      ASSEMBLÉE NATIONALE. pkÉSIDENCE DE M. MOUNIER. Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin (1). L'un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal des séances d'avant-hier. M. le Président dit que conformément aux ordres de l'Assemblée, il a présenté au Roi les décrets sur le prêt à intérêt, sur l'abolition des droits de franc-fief, sur la perception des impositions, et enfin sur les juifs, et
      ...
      comte de Mirabeau. Je m'y oppose; il n'est pas de notre dignité, il n'est pas même sage de déserter notre poste au moment où des dangers imaginaires ou réels semblent menacer la chose publique. M. le Président parvient à faire évacuer la salle, et la séance continue jusqu'à trois heures du matin. M. le Président lève la séance après avoir annoncé qu'elle serait reprise le même jour à onze heures,
      ASSEMBLÉE NATIONALE. pkÉSIDENCE DE M. MOUNIER. Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin (1). L'un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal des séances d'avant-hier. M. le Président dit que
      ...
      Président parvient à faire évacuer la salle, et la séance continue jusqu'à trois heures du matin. M. le Président lève la séance après avoir annoncé qu'elle serait reprise le même jour à onze heures,
    • Séance du mercredi 7 octobre 1789, au matin

      Séance du mercredi 7 octobre 1789, au matin

      page 379 - 382
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DË M. tyOUNIER. Séance du mercredi 7 octobre 1789 , au matin. La séance est ouverte par la lecture des procès-verbaux des séances de la veille. M. Démeunier , secrétaire, annonce que MM. Robert et Hercule Crémont, Anglais, adressent à l'Assemblée nationale une lettre, écrite dans leur langue, par laquelle ils manifestent le zèle le plus ardent pour la liberté de la F
      ...
      qui s'écoulera jusqu'au dernier jour de la session suivante : toute contribution cessera de droit à cette époque si elle n'est pas renouvelée. Mais chaque législature votera, de la manière qui lui paraîtra la plus convenable, les sommes destinées soit à l'acquittement des intérêts de la dette, soit au payement de la liste civile. La séance est levée à quatre heures et demie, et ajournée à demain.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DË M. tyOUNIER. Séance du mercredi 7 octobre 1789 , au matin. La séance est ouverte par la lecture des procès-verbaux des séances de la veille. M. Démeunier , secrétaire
      ...
      raîtra la plus convenable, les sommes destinées soit à l'acquittement des intérêts de la dette, soit au payement de la liste civile. La séance est levée à quatre heures et demie, et ajournée à demain.
    • Séance du lundi 12 octobre 1789, au matin

      Séance du lundi 12 octobre 1789, au matin

      page 408 - 414
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. fréteau. Séance du lundi 12 octobre 1789 , au matin (1). A l'ouverture de la séance, M. Fréteau, nommé président, prononce le discours suivant : Messieurs, le choix que vous avez daigné faire de moi m'inspire une grande reconnaissance : cette nouvelle marque de vos bontés m'inspire aussi de grands devoirs; elle m'invite surtout à suivre les grands exemples de f
      ...
      pierre. J'observe que cette motion tend à consacrer les lettres de cachet. Elle est contradictoire à celle de M. de Gastellane : admettre celle de M. Deschamps, ce serait rejeter l'autre qui vient d'être ajournée. On demande la division de celle de M. Deschamps. L'Assemblée décide qu'elle ne doit point être divisée. Gomme la première, efie est ajournée en entier. La séance est levée à onze heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. fréteau. Séance du lundi 12 octobre 1789 , au matin (1). A l'ouverture de la séance, M. Fréteau, nommé président, prononce le discours suivant : Messieurs, le choi
      ...
      tre ajournée. On demande la division de celle de M. Deschamps. L'Assemblée décide qu'elle ne doit point être divisée. Gomme la première, efie est ajournée en entier. La séance est levée à onze heures.
    • Séance du jeudi 29 octobre 1789

      Séance du jeudi 29 octobre 1789

      page 597 - 601
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CAMUS. Séance du jeudi 29 octobre 1789 (1). Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. de Bonnal monte à la tribune pour faire, comme il le dit lui-même, quelques réclamations sur le décret d'hier ; il prétend que le clergé aurait dû faire quelques protestations,et il demande que l'on y insère les s
      ...
      rat de 50 livres de rente, une somme de 1,150 liv. 6 d., une écritoire et une sonnette d'argent, et qu'ils proposent en outre leurs services à l'Assemblée. L'Assemblée a arrêté qu'ils seraient remerciés. M. de Virieu a annoncé le don d'un contrat tontine de 300 livres par un vieillard qui n'est pas nommé. M. le Président lève la séance après avoir indiqué celle de demain pour neuf heures du matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CAMUS. Séance du jeudi 29 octobre 1789 (1). Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. de Bonnal mon
      ...
      és. M. de Virieu a annoncé le don d'un contrat tontine de 300 livres par un vieillard qui n'est pas nommé. M. le Président lève la séance après avoir indiqué celle de demain pour neuf heures du matin.
    • Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      Séance du lundi 21 septembre 17s9, au matin

      page 53 - 98
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE COMTE STANISLAS DE CLERMONT-TONNERRE. Séance du lundi 21 septembre 17S9 , au matin (1). M. le Président ouvre la séance par la lecture de la réponse qui lui a été remise hier par le Roi, sur la demande faite à Sa Majesté d'ordonner la promulgation des arrêtés des 4 août et jours suivants, et de revêtir de sa sanction le décret porté par l'Assemblée nationale
      ...
      non excédante de leur contribution, dans le régime actuel. Ils ont demandé qu'il fût fait mention, dans le procès-verbal, de l'expression de leur vœu à cet égard. MM. les députés de Provence ont de plus réclamé particulièrement l'abolition des peines contre ceux dont les troupeaux vont s'abreuver dans les eaux et fontaines salées. M. le Président indique la séance pour demain neuf heures du matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE COMTE STANISLAS DE CLERMONT-TONNERRE. Séance du lundi 21 septembre 17S9 , au matin (1). M. le Président ouvre la séance par la lecture de la réponse qui lui a é
      ...
      us réclamé particulièrement l'abolition des peines contre ceux dont les troupeaux vont s'abreuver dans les eaux et fontaines salées. M. le Président indique la séance pour demain neuf heures du matin.
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 1 result
    • Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

      Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

      page 404 - 413
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du mardi 22 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Delley , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Bouche. Je demande que l'article 14 du titre III du décret sur l'organisation du clergé qui porte qu'il sera donné 800 livres de pension à un vicaire, soit renvoyé au comité pour
      ...
      accorder, ils seraient traités selon le taux des moindres bénéfices. M. le Président renvoie à demain la suite de la discussion. La séance est levée à trois heures. corde ne monte pas dans la totalité à 400,000 livres de rentes viagères, sur des tètes la plupart très âgées. (1) A commencer du sixième article, ce qu'on accorde ne va pas à 150,000 livres de rentes viagères, sur des têtes très âgées.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du mardi 22 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Delley , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      à 400,000 livres de rentes viagères, sur des tètes la plupart très âgées. (1) A commencer du sixième article, ce qu'on accorde ne va pas à 150,000 livres de rentes viagères, sur des têtes très âgées.
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 1 result
    • Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 626 - 643
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du vendredi 6 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Coster , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier au soir ; il est adopté sans réclamation. Il est fait lecture d'une lettre et d'une adresse de la commune de Versailles. L'adresse a pour objet de demander, pour la ville de Versailles, des établi
      ...
      sté, pour la supplier de sanctionner le présent décret et de donner ses ordres pour qûil soit incessamment envoyé à tous les régiments de l'armée, lu et publié à la tête de chacun d'eux, et strictement exécuté dans tout son contenu, pareillement envoyé aux corps administratifs et municipaux, pour qu'ils aient à s'y conformer en ce qui. les concerne. » (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du vendredi 6 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Coster , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'h
      ...
      t exécuté dans tout son contenu, pareillement envoyé aux corps administratifs et municipaux, pour qu'ils aient à s'y conformer en ce qui. les concerne. » (La séance est levée à trois heures et demie.)
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 1 result
    • Séance du mardi 31 août 1790, au matin

      Séance du mardi 31 août 1790, au matin

      page 427 - 434
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M.JESSE. Séance du mardi 31 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Dauchy , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Ce procès-verbal est adopté. Un de MM. les secrétaires rend compte à l'Assemblée de deux adresses: l'Une de plusieurs in- (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. géuieurs, qui
      ...
      clamation sera portée par deux commissaires, que le roi sera prié de nommer à cet effet, et auxquels seront remises les instructions convenables ; ordonne, en conséquence, à son comité militaire de lui présenter un projet de proclamation à la séance de Ce soi?; » M. Barnave est adjoint au comité militaire pour la rédaction de la proclamation. M. le Président lève la Séance à quatre heures du soir*
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M.JESSE. Séance du mardi 31 août 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Dauchy , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      i présenter un projet de proclamation à la séance de Ce soi?; » M. Barnave est adjoint au comité militaire pour la rédaction de la proclamation. M. le Président lève la Séance à quatre heures du soir*
  • Tome 25 : Du 13 avril au 11 mai 1791 1 result
    • Séance du mercredi 13 avril 1791

      Séance du mercredi 13 avril 1791

      page 1 - 63
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHÀBROUD. Séance du mercredi 13 avril 1791, (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin qui est adopté. Un membre propose de renvoyer au comité des finances l'examen de la question : « Si l'intérêt du montant des brevets de retenue qu'avaient ci-devant les secré
      ...
      etenus ; mais à tous enseignes et lieutenants ayant 8 ans de navigation au service de l'Etat, on comptera pour moitié le temps de navigation qu'ils auraient faite sur les bâtiments du commerce depuis qu'ils auront acquis le premier de ces grades. Art. 53. L'Assemblée nationale se réserve de statuer par un décret particulier sur la manière d'appliquer le présent décret à l'état actuel de la marine.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHÀBROUD. Séance du mercredi 13 avril 1791, (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de
      ...
      qu'ils auront acquis le premier de ces grades. Art. 53. L'Assemblée nationale se réserve de statuer par un décret particulier sur la manière d'appliquer le présent décret à l'état actuel de la marine.
  • Tome 26 : Du 12 mai au 5 juin 1791 3 results
    • Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      page 217 - 236
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du jeudi 19 mai 1791 au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président donne connaissance à l'Assemblée d'un procès-verbal du directoire du département de la Corrèze contenant le détail de troubles arrivés dans la ville de Tulle. (L'Assemblée ordonne le renvoi de ce procès-verbal au comité des recherches.) . Un de MM. l
      ...
      on du territoire et celle des citoyens qui l'habitent; le comité, dis-je de Constitution territoriale, et celui d'emplacement, doivent demander que l'autre section du comité de Constitution s'adjoigne à eux, à l'effet de concilier cette nouvelle propositio n avec les décrets antérieurs, et qu'il soit, en conséquence, présenté à l'Assemblée nationale un projet de décret conforme à ces dispositions.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du jeudi 19 mai 1791 au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président donne connaissance à l'Assemblée d'un procès-verba
      ...
      à eux, à l'effet de concilier cette nouvelle propositio n avec les décrets antérieurs, et qu'il soit, en conséquence, présenté à l'Assemblée nationale un projet de décret conforme à ces dispositions.
    • Séance du vendredi 13 mai 1791

      Séance du vendredi 13 mai 1791

      page 29 - 63
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du vendredi 13 mai 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. le Président donne lecture d'une lettre du ministre de l'intérieur ainsi conçue : « Monsieur le président, « Le roi m'a chargé de faire connaître à l'Assemblée nationale que, e
      ...
      ! (Bruit.) A Vextrême droite : En place l en place 1 nommons un président et continuons la séance I Les membres du côté gauche restent au milieu de la salle. M. Lucas. Allez, Messieurs, la séance est levée. A ly extrême droite : En place l en place I un exprésident 1 Plusieurs membres du côté droit sortent de la salle et sont bientôt suivis du reste de l'Assemblée. (Il est six heures dix minutes.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du vendredi 13 mai 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'h
      ...
      levée. A ly extrême droite : En place l en place I un exprésident 1 Plusieurs membres du côté droit sortent de la salle et sont bientôt suivis du reste de l'Assemblée. (Il est six heures dix minutes.)
    • Séance du mercredi 18 mai 1791

      Séance du mercredi 18 mai 1791

      page 189 - 217
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mercredi 18 mai 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin, qui est adopté. M. le Président. Messieurs, je reçois une lettre du nouveau ministre de.la marine; je vais en donner lecture à l'Assemblée : « Monsieur le Président, « Au moment d'entrer
      ...
      onstitution renversée parla consécration d'un principe vrai, mais dont les conséquences gOnt incalculables; parla consécration d'un droit certain, mais funeste, lorsque le cercle qui doit en régler l'exercice n'a pas été tracé d'avance ; et je conclus à regret contre la réélection telle qu'elle vous est présentée par l'article que nous discutons aujourd'hui. Signé : Stanislas de Clermont-Tonnerre.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du mercredi 18 mai 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'h
      ...
      exercice n'a pas été tracé d'avance ; et je conclus à regret contre la réélection telle qu'elle vous est présentée par l'article que nous discutons aujourd'hui. Signé : Stanislas de Clermont-Tonnerre.
  • Tome 27 : Du 6 juin au 5 juillet 1791 1 result
    • Suite de la séance permanente commencée le mardi 21 juin 1791

      Suite de la séance permanente commencée le mardi 21 juin 1791

      page 534 - 544
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DÊ BEAUHARNAIS. Suite de la séance permanente commencée le mardi 21 juin 1791. La séance est reprise lé dimanche 26 juin à neuf heures du matin. M. l'abbé Grégoire , ex-présidentj occupe le fauteuil. M. de La Reveiltère-Lepeaux prête le sér-merit décrété lé 22 de ce mois. MM. Anselme , maréchal de camp t,g et L^ Chiche, brigadier des armées^ nationale
      ...
      consultée, décrète que la séance sera levée.) M. le Président. Voici le résultat du scrutin pour la nomination des commissaires chargés de recevoir les déclarations du roi et de la reine. Sur 599 votants, la majorité absolue est de 300 voix. M. Tronchet en a obtenu 433 ; M. d'André 354 et M. Duport 351. En conséquence, ces trois membres sont nommés commissaires. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DÊ BEAUHARNAIS. Suite de la séance permanente commencée le mardi 21 juin 1791. La séance est reprise lé dimanche 26 juin à neuf heures du matin. M. l'abb
      ...
      nts, la majorité absolue est de 300 voix. M. Tronchet en a obtenu 433 ; M. d'André 354 et M. Duport 351. En conséquence, ces trois membres sont nommés commissaires. La séance est levée à trois heures.
  • Tome 29 : Du 29 juillet au 27 août 1791 2 results
    • Séance du lundi 15 août 1791

      Séance du lundi 15 août 1791

      page 440 - 450
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR DE BROGLIE. Séance du lundi 15 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du samedi 13 août au matin, qui est adopté. M. le Président fait donner lecture, par un de MM. les secrétaires, d'une lettre de M. Cellier, accusateur public près le quatrième tribunal criminel é
      ...
      demanderont, sur les objets relatifs à leur admiriistration, ou lorsqu'ils seront requis de donner des éclâircissefcîénts. Ils 'seront également entendus sur les objets étrangers à leur administration, quand l'Assemblée nationale leur accordera la parole. » (Cette réduction ëst àdoptée.) (Là suite de la discussion est renvoyée à la séance de dëmâih.) M. le Président lève îa séancë à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR DE BROGLIE. Séance du lundi 15 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      n, quand l'Assemblée nationale leur accordera la parole. » (Cette réduction ëst àdoptée.) (Là suite de la discussion est renvoyée à la séance de dëmâih.) M. le Président lève îa séancë à trois heures.
    • Séance du vendredi 26 août 1791

      Séance du vendredi 26 août 1791

      page 722 - 736
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR BROGLIE. Séance du vendredi 26 août 1791 (1). La séance est ouverté à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mèrcredi 24 août qui est adopté. Un de MÈ. les secrétaires fait lebture d*uné lettre de M. Vincenty à laquelle est jointe une pétition ; ce citoyen se plaint dè ce que, depuis longtemps, il es
      ...
      ne puissent jamais être établies sans sanction. M. Dupont (de Nemours). Je demande le renvoi de la suite de la discussion à demain attendu qu'il s'agit de la liberté et de la propriété nationales, dans leurs points les plus importants. M. de La Rochefoucauld. J'y consens. (L'Assemblée, consultée, renvoie la suite de la discussion à la séance de demain.) M. le Président lève la séance àtroisheures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VICTOR BROGLIE. Séance du vendredi 26 août 1791 (1). La séance est ouverté à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      s leurs points les plus importants. M. de La Rochefoucauld. J'y consens. (L'Assemblée, consultée, renvoie la suite de la discussion à la séance de demain.) M. le Président lève la séance àtroisheures.