Results in Volume 16

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-0510 hits on 1790-066 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 16 results
Results sorted by date, ascending

Séance du mardi 8 juin 1790, au soir

Séance du mardi 8 juin 1790, au soir

page 145 - 150
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES, EX-PRÉSIDENT. Séance du mardi 8 juin 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à 6 heures du soir. M. l'abbé Gouttes , ex-président, occupe le fauteuil par suite de l'absence de M. Sieyès, président. M. de Pardieu , secrétaire, fait lecture de l'extrait des adresses suivantes : Adresse de la garde nationale de la ville de Reims, portant l'expres
...
s, toutes-ont dû compter sur la'stabilité de leur état. Il est juste de leur en assurer un équivalent, il ne faut pas qu'Une Constitution! juste et fondée sur les-premiers principes du1 droit naturel., soit une source de malheurs privés1 et d'injustices individuelles. Voilà ce que sait1, ce que sent l'Assemblée nationale; voilà ce qui la guidera, lorsqu'elle statuera sur le sort des titufe lairesï
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES, EX-PRÉSIDENT. Séance du mardi 8 juin 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à 6 heures du soir. M. l'abbé Gouttes , ex-président, occupe le faut
...
, soit une source de malheurs privés1 et d'injustices individuelles. Voilà ce que sait1, ce que sent l'Assemblée nationale; voilà ce qui la guidera, lorsqu'elle statuera sur le sort des titufe lairesï

Séance du mercredi 9 juin 1790

Séance du mercredi 9 juin 1790

page 150 - 159
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE BONNAY, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 9 juin 1790 (1)- La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , ex-présidentoc* cupe le fauteuil, à la place ae M. l'abbé Sieyès qui n'est pas présent. M. l'abbé Dumouchel ; secrétaire, donne lecture du procès-verbal dë là séance d'hier matin. L'Assemblée renvoie la lecture et la rédaction défini
...
it message. Elle a de plus fixé à quatre millions le dtHiaire de là reine, et a ordonné que son pré-sident se retirera sur l'heure par devers Leurs Majestés, pour leur faire partdela détermination qu'elle vient de prendre. » (La séance est levée à trois heures et demie et indiquée au lendemain pour cinq heures du soir, à cause de la procession du matin, à laquelle l'Assemblée a arrêté d'assister.)
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE BONNAY, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 9 juin 1790 (1)- La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , ex-présidentoc* cupe le fauteuil,
...
elle vient de prendre. » (La séance est levée à trois heures et demie et indiquée au lendemain pour cinq heures du soir, à cause de la procession du matin, à laquelle l'Assemblée a arrêté d'assister.)

Séance du samedi 12 juin 1790, au soir

Séance du samedi 12 juin 1790, au soir

page 197 - 203
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈS. Séance du samedi 12 juin 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. de Pardieu , secrétaire, donne lecture de l'extrait des adresses ci-après : Adresse de la municipalité d'Épone, département de Versailles, portant adhésion à tous les décrets de l'Assemblée, et sa respectueuse reconnaissance pour tous les bienfaits que la
...
administration qui seraient imputés aux officiers municipaux, si la dénonciation de ces délits n'a été préalablement soumise aux départements, ou à leurs directoires, et si le renvoi n'en à été fait aux tribunaux par les départements, sur l'avis des districts ou de leurs directoires. » M. le Président. La séahce de demain s'ouvrira à onze heures précises. (La séance est levée à fO heures du soir.)
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈS. Séance du samedi 12 juin 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. de Pardieu , secrétaire, donne lecture de l'extrait des
...
ux tribunaux par les départements, sur l'avis des districts ou de leurs directoires. » M. le Président. La séahce de demain s'ouvrira à onze heures précises. (La séance est levée à fO heures du soir.)

Séance du jeudi 17 juin 1790, au soir

Séance du jeudi 17 juin 1790, au soir

page 247 - 264
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 17 juin 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Briois de Beaumetz , ex-président, occupe le fauteuil à la place de M. l'abbé Sieyès, président en fonctions, qui est absent M. Prieur , secrétaire, fait lecture des adresses ainsi qu'il suit : 1° Adresse de la garde nationale de la ville
...
re, recevoir avec cette bonté qui vous est si naturelle, nos justes réclamations, l'hommage de nos vœux pour la prospérité de vos jours et celui du très profond respect avec lequel nous sommes, sire, de Votre Majesté, les très humbles et très obéissants serviteurs et fidèles sujets. Les dignitaires, chanoines, chapitre et bénéfi-ciers de l'église cathédrale de Montauban. Montauban, ce 10 mai 1790.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 17 juin 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Briois de Beaumetz , ex-président, occ
...
de Votre Majesté, les très humbles et très obéissants serviteurs et fidèles sujets. Les dignitaires, chanoines, chapitre et bénéfi-ciers de l'église cathédrale de Montauban. Montauban, ce 10 mai 1790.

Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

page 363 - 369
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈE. Séance du samedi 19 juin 1790 , au matin La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du 16 juin. Il est adopté. M. Prieur , autre secrétaire, lit le procès-ver-bal de la séance du 17 juin au matin. M. Gourdan , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mê
...
demande l'ordre du jour. M. de Cazalès. Mais, Messieurs, il est impossible qu'on souffre la lecture de lettres écrites par des sujets qui, à tort ou à droit, sont en insurrection contre un souverain. ûn décide de passer à l'ordre du jour, et l'Assemblée se retire dans les bureaux pour procéder à l'élection du président et des trois secré-; taires. La séance est levée à trois heures moins un quart.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈE. Séance du samedi 19 juin 1790 , au matin La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, fait lecture du procès-verbal
...
ûn décide de passer à l'ordre du jour, et l'Assemblée se retire dans les bureaux pour procéder à l'élection du président et des trois secré-; taires. La séance est levée à trois heures moins un quart.

Séance du samedi 19 juin, au soir

Séance du samedi 19 juin, au soir

page 369 - 389
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 19 juin, au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le baron de Menou , ex-président, occupe ,(1) Cette séance est incomplète au Moniteur, le fauteuil en l'absence de M. l'abbé Sieyès, président en fonctions. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, donne lecture des adresses suivantes : Adresse de fél
...
ns une seule séance, ces diverses considérations m'ont déterminé à communiquer à l'Assemblée nationale quelques observations à ce sujet. Je lui demande de les examiner, et, si elle persiste en tous Jes points dans son opinion, j'accepterai le décret et par déférence pour les lumières de l'Assemblée nationale, et parce que j'attache un grand prix à maintenir entre elle et moi une parfaite harmonie.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 19 juin, au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le baron de Menou , ex-président, occupe ,(1
...
s points dans son opinion, j'accepterai le décret et par déférence pour les lumières de l'Assemblée nationale, et parce que j'attache un grand prix à maintenir entre elle et moi une parfaite harmonie.

Séance du lundi 21 juin 1790

Séance du lundi 21 juin 1790

page 395 - 404
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PÉLLETIER. Séance du lundi 21 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Mailly de Château-Renaud , admis dans la séance en remplacement d'hier de M. Lezay-Marnésia, démissionnaire, prête son serment civique. M. de Pardieu , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. M. de Jessé , secrétaire, lit le pr
...
le de Nîmes et les environs ; décrète, en conséquence, que la disposition des forces militaires qui pourront y être employées, et la faculté de requérir les troupes réglées et les gardes nationales, seront remises entre leurs mains, la municipalité de Nîmes demeurant privée de cette partie de ses fonctions, jusqu'à ce qu'il en ait été autrement ordonné. » M. le Président lève la séance à 4 heures.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PÉLLETIER. Séance du lundi 21 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Mailly de Château-Renaud , admis dans la séance en remplacement d'
...
eront remises entre leurs mains, la municipalité de Nîmes demeurant privée de cette partie de ses fonctions, jusqu'à ce qu'il en ait été autrement ordonné. » M. le Président lève la séance à 4 heures.

Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

Séance du mardi 22 juin 1790, au matin

page 404 - 413
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du mardi 22 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Delley , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Bouche. Je demande que l'article 14 du titre III du décret sur l'organisation du clergé qui porte qu'il sera donné 800 livres de pension à un vicaire, soit renvoyé au comité pour
...
accorder, ils seraient traités selon le taux des moindres bénéfices. M. le Président renvoie à demain la suite de la discussion. La séance est levée à trois heures. corde ne monte pas dans la totalité à 400,000 livres de rentes viagères, sur des tètes la plupart très âgées. (1) A commencer du sixième article, ce qu'on accorde ne va pas à 150,000 livres de rentes viagères, sur des têtes très âgées.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du mardi 22 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Delley , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
...
à 400,000 livres de rentes viagères, sur des tètes la plupart très âgées. (1) A commencer du sixième article, ce qu'on accorde ne va pas à 150,000 livres de rentes viagères, sur des têtes très âgées.

Séance du samedi 26 juin 1790, au matin

Séance du samedi 26 juin 1790, au matin

page 465 - 473
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du samedi 26 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Delley d'Agier , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. de Crillon le jeune, (ci-devant comte): Je demande que dans le procès-ver bal, aux mots ont contribué à la prise de la Bastille, on substitue ceux-ci : ont pris la Bastil
...
législateurs, pour justifier entièrement notre conduite. JJous observons cependant que la plupart des officiers municipaux sont très vieux, et ont à veiller à leurs récoltes. Je me présenterai seul, si l'auguste Assemblée le permet, et je prouverai que nous sommes de bons citoyens. » L'Assemblée décide qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur cette lettre. La séance est levée à trois heures un quart.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du samedi 26 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Delley d'Agier , secrétaire, donne lecture du procès-v
...
si l'auguste Assemblée le permet, et je prouverai que nous sommes de bons citoyens. » L'Assemblée décide qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur cette lettre. La séance est levée à trois heures un quart.

Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

Séance du jeudi 1 juillet 1790, au matin

page 587 - 601
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du jeudi 1er juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Vernier , rapporteur du comité des finances. Le 30 mai dernier, vous avez autorisé la ville de Montbrison à contracter un emprunt de 8,000 livres pour achat de grains nécessaires à la subsistance des personnes indigentes de la commune et établissement
...
e la priorité pour l'amendement de M. Camus. La priorité est accordée. M. de Croix. Il est bien difficile d'improviser une rédaction de cette importance au milieu de l'agitation d'une Assemblée aussi nombreuse. Je demande l'ajournement à demain, afin que le comité ecclésiastique puisse nous présenter une nouvelle rédaction. Cet ajournement est prononcé. La séance est levée à trois heures et demie.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du jeudi 1er juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Vernier , rapporteur du comité des finances. Le 30
...
nombreuse. Je demande l'ajournement à demain, afin que le comité ecclésiastique puisse nous présenter une nouvelle rédaction. Cet ajournement est prononcé. La séance est levée à trois heures et demie.