Results in Volume 19

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-085 hits on 1790-097 hits on 1790-101 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 13 results
Results sorted by date, ascending

Séance du jeudi 23 septembre 1790, au matin

Séance du jeudi 23 septembre 1790, au matin

page 145 - 172
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BOREAUX DE PUSY. Séance du jeudi 23 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Goupilleau , secrétaire, donné lecture du procès-verbal de la séance du 21 septembre au matin. Ce procès-verbal est adopté. Un autre de MM. les secrétaires, fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Dupont (de Nemours) demande la parol
...
hors du territoire ? 7e question. Doit-on autoriser, pour l'avenir, les conventions faites entre particuliers sur Ja non-retenue des charges publiques, ou la loi de l'ancien régime qui les annulait comme injustes et usuraires, doit-elle être maintenue? Plusieurs membres demandent l'impression du discours de M. Rey. L'impression est ordonnée. M. le Président lève la séance à trois heures et uemie.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BOREAUX DE PUSY. Séance du jeudi 23 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Goupilleau , secrétaire, donné lecture du procè
...
omme injustes et usuraires, doit-elle être maintenue? Plusieurs membres demandent l'impression du discours de M. Rey. L'impression est ordonnée. M. le Président lève la séance à trois heures et uemie.

Séance du mardi 28 septembre 1790

Séance du mardi 28 septembre 1790

page 283 - 308
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mardi 28 septembre 1790 (2). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Vernler , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier 27 septembre. Il est adopté. M. Vieillard (de Saint-Lô), secrétaire, donne lecture de la lettre suivante des membres du directoire du département de Seine-et-Oise : « Messieurs, « Vos cœurs sero
...
(On demande le renvoi à demain, pour prendre un parti définitif. Après quelques oppositions, ce renvoi est décrété, et l'Assemblée arrête que la discussion étant fermée, demain, sans désemparer, elle décidera la question du mode de liquidation de la dette publique*) M. le Président. L'heure est trop avancée pour que l'Assemblée puisse avoir une séance ce soir. (La séance est levée à cinq heures.)
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mardi 28 septembre 1790 (2). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Vernler , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d
...
décidera la question du mode de liquidation de la dette publique*) M. le Président. L'heure est trop avancée pour que l'Assemblée puisse avoir une séance ce soir. (La séance est levée à cinq heures.)

Séance du mercredi 29 septembre 1790

Séance du mercredi 29 septembre 1790

page 309 - 321
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mercredi 29 septembre 1790 (1). M. Vernier, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier dans, lequel se trouve la mention que M. de Mirabeau a demandé la parole. Divers membres rappellent que, par un décret, l'Assemblée a décidé que le nom des opinants ne serait pas inscrit dans les procès-verbaux. En conséquence, ils propos
...
biens émousseront enfin la pointe des malheurs inséparables d'une Révolution. Ils embelliront la fin de vos travaux. Ainsi, il ne sera pour aucun citoyen, même pour vos ennemis aucun bien, aucune jouissance dont l'origine ne remonte jusqu'à vous. Vous aurez ainsi parcouru avec succès la carrière louable où le choix du peuple vous avait placés, et dans laquelle il vous a si généreusement soutenus.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mercredi 29 septembre 1790 (1). M. Vernier, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier dans, lequel se trouve la mention que
...
issance dont l'origine ne remonte jusqu'à vous. Vous aurez ainsi parcouru avec succès la carrière louable où le choix du peuple vous avait placés, et dans laquelle il vous a si généreusement soutenus.

Séance du samedi 2 octobre 1790, au matin

Séance du samedi 2 octobre 1790, au matin

page 393 - 420
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BOREAUX DE PUSY. Séance du samedi 2 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bureaux de Pusy ex-président,-occupe le fauteuil à raison d'une indisposition de M. le Président. M. l'abbé Bourdon secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi soir, 30 septembre. M. Vieillard (de Saint-Lô)secrétaire, donne lect
...
..................253e Turpin.......................................256e le marquis de Digoine du Palais......................262® Madier de Montjau........................266e Pocbet. de Bousmard, 2® de l'addition de Tinformation. Je me borne uniquement à manifester que mon opinion a été pour la division, et que je me suis rétiré quand on est allé aux voix sur le fond. Signé : L'abbé de Cesarges.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BOREAUX DE PUSY. Séance du samedi 2 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bureaux de Pusy ex-président,-occupe le fauteuil
...
de l'addition de Tinformation. Je me borne uniquement à manifester que mon opinion a été pour la division, et que je me suis rétiré quand on est allé aux voix sur le fond. Signé : L'abbé de Cesarges.

Séance du lundi 4 octobre 1790, au matin

Séance du lundi 4 octobre 1790, au matin

page 429 - 433
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du lundi 4 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la séance d'hier. M. Gaultier de Biauzat Le procès-verbal a inséré le 2* alinéa de l'article 1er du décret sur le remplacement de la gabelle, sans ajouter que cet alinéa n'a pas été adopté par l'Assemblée.
...
liger. » M. Alexandre de Lameth Je pense que, malgré le manque de convenance qui domine dans toute cette lettre, elle doit être renvoyée au comité colonial; je pense aussi que nous ne devons pas retarder l'ordre du jour, ainsi que nous le dicte l'assemblée ou la soi-disant assemblée de la partie française de Saint-Domingue. La lettre est renvoyée au comité colonial. La séance est levée à 3 heures.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du lundi 4 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bouche secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la sé
...
der l'ordre du jour, ainsi que nous le dicte l'assemblée ou la soi-disant assemblée de la partie française de Saint-Domingue. La lettre est renvoyée au comité colonial. La séance est levée à 3 heures.

Séance du lundi 4 octobre 1790, au soir

Séance du lundi 4 octobre 1790, au soir

page 433 - 445
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du lundi 4 octobre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie. M. Vieillard (de Saint-Lô), secrétaire, donne lecture d'une note de M. le garde des sceaux, qui transmet une réclamation de M. ie bailli de Virieu, chargé des affaires de Malte, relative à la conservation des biens de cet ordre en France. Cette affaire est renvoyé
...
l'Assemblée et réduit l'article aux termes ci-dessous : Article premier. « L'Assemblée nationale décrète qu'elle entend par biens nationaux : « 1» Tous les biens des domaines de la couronne ; « 2° Tous les bien^des apanages ; « 3° Tous les biens du clergé; « 4° Tous les biens des séminaires diocésains. » L'article, ainsi rédigé, est mis aux voix et adopté. La séance est levée à dix heures du soir.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du lundi 4 octobre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie. M. Vieillard (de Saint-Lô), secrétaire, donne lecture d'une note
...
s les bien^des apanages ; « 3° Tous les biens du clergé; « 4° Tous les biens des séminaires diocésains. » L'article, ainsi rédigé, est mis aux voix et adopté. La séance est levée à dix heures du soir.

Séance du mardi 5 octobre 1790, au matin

Séance du mardi 5 octobre 1790, au matin

page 445 - 468
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mardi 5 octobre' 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Goupilleau ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. M. Vieillard (de Saint-UJ), secrétaire, lit le procès-verbal de la séance extraordinaire d'hier au soir. Ces procès-verbaux sont adoptés. M. le Président fait donner lecture d'
...
re seule. Puisse l'Assemblée nationale établir dans les finances un ordre tel qu'en temps de paix le produit des contributions surpasse toujours les besoins, et qu'en temps de guerre des économies et de nouveaux impôts qui y seraient d'avance destinés, fournissent des fonds suffisants pour la soutenir ! Et bientôt la nation française reprendra en Europe le rang qui lui est assuré par sa puissance.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mardi 5 octobre' 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Goupilleau ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
...
de nouveaux impôts qui y seraient d'avance destinés, fournissent des fonds suffisants pour la soutenir ! Et bientôt la nation française reprendra en Europe le rang qui lui est assuré par sa puissance.

Séance du vendredi 8 octobre 1790, au soir

Séance du vendredi 8 octobre 1790, au soir

page 510 - 522
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du vendredi 8 octobre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte àt six heures d 1i soir. M. le Président fait donner lecture des adresses ci-après : Adresses des administrateurs du district du Vi-gan, département du Gard, et du district de Re-vel, département de la Garonne, qui commencent leurs fonctions par présenter à l'Assemblée nationale l'ho
...
ègue, et, afin de finir comme vous par les assignats; je vous dirai, pour calmer vos sollicitudes, que la gravure en taille-douce sera étrangère à la nouvelle fabrication, qu'à force de recherches et de travail nuus sommes parvenus à l'adapter au procédé de l'impression ordinaire, et qu'il en résultera célérité et économie. Vous connaissez, mon cher collègue, tout mon dévouement, etc. Montesqujou.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du vendredi 8 octobre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte àt six heures d 1i soir. M. le Président fait donner lecture des adresses ci-après :
...
de travail nuus sommes parvenus à l'adapter au procédé de l'impression ordinaire, et qu'il en résultera célérité et économie. Vous connaissez, mon cher collègue, tout mon dévouement, etc. Montesqujou.

Séance du samedi 18 septembre 1790, au soir

Séance du samedi 18 septembre 1790, au soir

page 62 - 67
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 18 septembre 1790 , au soir (1), au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie. Un de MM. les secrétaires fait lecture de différentes adresses, parmi lesquelles l'Assemblée a distingué: celle de la garde nationale de Vin-cennes, qui est venue déposer sur le bureau une somme de soixante-treize livres seize sols
...
our la fin de la présente année, par les directoires de département, sur l'avis des directoires de district et d'après la demande des municipalités, des secours aux maisons qui ne jouissent d'aucun revenu, ou dont les revenus sont notoirement insuffisants pour l'entretien des membres qui les composent, et sauf à compter conformément à l'article 1er ci-dessus. » (La séance est levée à onze heures.)
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 18 septembre 1790 , au soir (1), au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie. Un de MM. les secrétaires fait
...
venu, ou dont les revenus sont notoirement insuffisants pour l'entretien des membres qui les composent, et sauf à compter conformément à l'article 1er ci-dessus. » (La séance est levée à onze heures.)

Séance du dimanche 17 octobre 1790

Séance du dimanche 17 octobre 1790

page 672 - 684
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du dimanche 17 octobre 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Gossin , rapporteur du comité de Constitution, propose deux décrets pour l'établissement de tribunaux de commerce à Aix et à Ronfleur Us sont adoptés, sans discussion, ainsi qu'il suit : PREMIER DÉCRET. « L'Assemblée nationale,après avoir entendu le rapport du comit
...
une Assemblée nationale éclairée et amie de la justice, que les biens que vous tenez à ferme vous seront ôtés, et que les droits de propriété, légalement assurés au grand chœur de la cathédrale de Strasbourg, ne pourront jamais lui être enlevés. C'est d'après cet avis que vous aurez à vous conduire. « A Strasbourg, ce 18 septembre 1790. » (De la part du grand chœur de la cathédrale de Strasbourg.)
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du dimanche 17 octobre 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Gossin , rapporteur du comité de Constitution, propose deux décret
...
asbourg, ne pourront jamais lui être enlevés. C'est d'après cet avis que vous aurez à vous conduire. « A Strasbourg, ce 18 septembre 1790. » (De la part du grand chœur de la cathédrale de Strasbourg.)