Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-071 hits on 1789-083 hits on 1789-091 hits on 1789-104 hits on 1789-119 hits on 1789-123 hits on 1790-012 hits on 1790-025 hits on 1790-034 hits on 1790-047 hits on 1790-0511 hits on 1790-0629 hits on 1790-0723 hits on 1790-0814 hits on 1790-0915 hits on 1790-1011 hits on 1790-1111 hits on 1790-1219 hits on 1791-0120 hits on 1791-0226 hits on 1791-0315 hits on 1791-0424 hits on 1791-0512 hits on 1791-0613 hits on 1791-0718 hits on 1791-0816 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 23 volumes
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 3 results
    • Séance du samedi 1 août 1789

      Séance du samedi 1 août 1789

      page 314 - 331
      ASSEMBLÉE NATIONALE. paésidence de m. le duc de liancourt. Séance du samedi 1er août 1789 (l). À l'ouverture de la séance ont été lues des adresses de Béziers, Sarreguemines, lssoire, Gon-carneau, Coutances, Châteaudun, Saint-Amand-sous-Montrond, Bauge, Béthune, Pernesen Artois, Saint-Mi hiel, Baud en Bretagne, du bourg d'Aousle, des comtés de Leyssin et Chamilin en Dauphiné, des trois ordres de Mo
      ...
      ttre de l'interpréter; 13° Qu'en matière criminelle, le bien de la justice, le vœu d'une grande partie de la nation et l'intérêt de l'accusé étant qu'il soit avant tout déclaré par ses pairs coupable ou non coupable, il doit être dès à présent établi pour la recherche des crimes, un ordre de jugement préalable par jurés, avant que les tribunaux judiciaires puisseut prononcer et appliquer la peine.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. paésidence de m. le duc de liancourt. Séance du samedi 1er août 1789 (l). À l'ouverture de la séance ont été lues des adresses de Béziers, Sarreguemines, lssoire, Gon-carneau, Cout
      ...
      ou non coupable, il doit être dès à présent établi pour la recherche des crimes, un ordre de jugement préalable par jurés, avant que les tribunaux judiciaires puisseut prononcer et appliquer la peine.
    • Séance du mercredi 9 septembre 1789, au matin

      Séance du mercredi 9 septembre 1789, au matin

      page 602 - 605
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. DE LA LUZERNE, EVEQUE, DUC PJÎ LANGUES. Du mercredi 9 septembre 1789 ,au matin. Un des secrétaire? a fait lecture d'une adresse de félicitations, renjerpiements et adhésion aux arrêtés de l'Assemblée, de la part de la ville et )aroisse du palais de 6e!lc-Islé-en-Mer; d'nqe semblable adresse de la part de la ville d'Orthez en îéarn ; de la lettre du sieur deSucy
      ...
      six sous la livre jusqu'à une certaine époque. Enfin quelques membres font revivre le funeste projet de M. de Calonne. Tout le monde sait qu'il voulait, diminuant le prix du sel, y assujettir tous les citoyens, même les enfants de sept ans, dont il portait la consommation à sept livres pesant. Enfin la séance est levée sur les dix heures, et l'on renvoie l'affaire à la séance prochaine de relevée.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. DE LA LUZERNE, EVEQUE, DUC PJÎ LANGUES. Du mercredi 9 septembre 1789 ,au matin. Un des secrétaire? a fait lecture d'une adresse de félicitations, renjerpiements et
      ...
      citoyens, même les enfants de sept ans, dont il portait la consommation à sept livres pesant. Enfin la séance est levée sur les dix heures, et l'on renvoie l'affaire à la séance prochaine de relevée.
    • Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      Séance du vendredi 11 septembre 1789, au matin

      page 608 - 615
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE COMTE STANISLAS DE CLERMONT-TONNERRE. Séance du vendredi 11 septembre 1789 ,au matin (l). M. le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre, faisant fonctions de président, ouvre la séance. (i). Cette séance est incomplète au Moniteur. Il est donné lecture du procès-verbal du 10 septembre au matin, des délibérations et adresses d'adhésion de la ville de Cholet en A
      ...
      z, Messieurs, à mon amour inquiet, si j'ose vous rappeler à ces idées; j'attache mon bonheur à vos succès, et je ne sais pourquoi j'y place encore ma gloire ; mais il est vrai cependant que toutes sortes de sentiments m'unissent à vos travaux, et qu'au moment où la France en deuil renoncerait à ces hautes perspectives, accablé de la même tristesse, j'irais cacher au loin ma douleur et mes regrets.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE COMTE STANISLAS DE CLERMONT-TONNERRE. Séance du vendredi 11 septembre 1789 ,au matin (l). M. le comte Stanislas de Clermont-Tonnerre, faisant fonctions de prési
      ...
      tes de sentiments m'unissent à vos travaux, et qu'au moment où la France en deuil renoncerait à ces hautes perspectives, accablé de la même tristesse, j'irais cacher au loin ma douleur et mes regrets.
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 2 results
    • Séance du jeudi 17 septembre 1789, au matin

      Séance du jeudi 17 septembre 1789, au matin

      page 23 - 28
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE COMTE STANISLAS DE CLERM.ONT-TONNERRE. Séance, du jeudi 17 septembre 1789 ,. au matin. Un de MM. les secrétaires dorme lecture- du procès-verbal. M. Duval d'Eprémesnil. J'observe que le procès-verbal portant que l'on a décrété par acclamation l'inviolabilité de la personne du Roi, l'inviolabilité delà couronne et l'hérédité, c'est dire que la motion a été di
      ...
      seront invités a s en libérer moyennant uneremisede 10 0/0, à condition qu'ils les acquitteront d'ici à l'époque qui sera déterminée par l'Assemblée. La suite de la discussion est renvoyée à samedi soir. — On annonce ensuite qu'un chevalier non profès de l'ordre de Malte, qui ne veut pas être nommé, a porté au Trésor national une croix enrichie de diamants. La séance est levée à 10 heures du soir.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE COMTE STANISLAS DE CLERM.ONT-TONNERRE. Séance, du jeudi 17 septembre 1789 ,. au matin. Un de MM. les secrétaires dorme lecture- du procès-verbal. M. Duval d'Epr
      ...
      ir. — On annonce ensuite qu'un chevalier non profès de l'ordre de Malte, qui ne veut pas être nommé, a porté au Trésor national une croix enrichie de diamants. La séance est levée à 10 heures du soir.
    • Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 388 - 396
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE CHAPELIER. Séance du vendredi 9 octobre 1789 , au matin (1). M. le vicomte de Mirabeau , secrétaire, lit le procès-verbal des séances de la veille. M. Périsse du Lue se plaint de l'imprimeur et de ce que l'adresse aux commettants est sans date. M. Démeunier observe qu'il faut décréter aue l'imprimeur ne pourra rien imprimer sans l'agrément exprès du bureau,
      ...
      ugement, suivant les formes prescrites par le présent décret à peine de nullité. Art. 28. L'ordonnance dd 1670, et les édits, déclarations et règlements concernant la matière criminelle, continueront d'être observés en tout ce qui n'est pas contraire au présent décret, jusqu'à ce qu'il en ait été autrement ordonné. M. le Président a levé la séance et indiqué celle de demain à neuf heures du matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE CHAPELIER. Séance du vendredi 9 octobre 1789 , au matin (1). M. le vicomte de Mirabeau , secrétaire, lit le procès-verbal des séances de la veille. M. Périsse d
      ...
      d'être observés en tout ce qui n'est pas contraire au présent décret, jusqu'à ce qu'il en ait été autrement ordonné. M. le Président a levé la séance et indiqué celle de demain à neuf heures du matin.
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 10 results
    • Séance du vendredi 20 novembre 1789

      Séance du vendredi 20 novembre 1789

      page 128 - 158
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. thouret. Séance du vendredi 20 novembre 1789 (1). M. Salomon , Vun des secrétaires, donne lecture du procès-verbal des deux séances de la veille. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. Il est ensuite fait lecture des adresses ci-après : Adresse de félicitations, remercîments et adhésion de la commune de la ville de Cusset en Auvergne. Adresse du conseil p
      ...
      éressant de le lui conserver, que ce sera le moyen décisif pour engager tous les capitalistes à verser tous leurs fonds dans les caisses de la banque, premier objet que je me suis proposé dans cet établissement de banque. 22) En effet, dans tous les temps le commerçant bien famé pourrait se procurer à quatre pour cent toutes les sommes nécessaires aux spéculations auxquelles il voudrait se livrer.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. thouret. Séance du vendredi 20 novembre 1789 (1). M. Salomon , Vun des secrétaires, donne lecture du procès-verbal des deux séances de la veille. (1) Cette séance
      ...
      blissement de banque. 22) En effet, dans tous les temps le commerçant bien famé pourrait se procurer à quatre pour cent toutes les sommes nécessaires aux spéculations auxquelles il voudrait se livrer.
    • Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

      page 158 - 168
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. thouret. Séance du samedi 21 novembre 1789 au matin (1). M. Rabaud de Saint-Etienne , l'un des (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la séance de la'veillë. Il lit ensuite les adresses, savoir : Adresse de félicitations, remerciements et adhésion des habitants de GuerleSquin en Bretagne et de plusieurs Jparo
      ...
      soir a été de nouveau indiqué par M. le président, qui a aussi réitéré l'avis de la nomination à faire, dans les bureaux, du président, de trois secrétaires, des membres du comité des recherches et de six commissaires, pour la vérification de l'état de la caisse d'escompte. La séance a été levée, et les suivantes ont été indiquées, pour ce soir, à six heures, et pour lundi, à neuf heures du matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. thouret. Séance du samedi 21 novembre 1789 au matin (1). M. Rabaud de Saint-Etienne , l'un des (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. secrétaires, donne lect
      ...
      six commissaires, pour la vérification de l'état de la caisse d'escompte. La séance a été levée, et les suivantes ont été indiquées, pour ce soir, à six heures, et pour lundi, à neuf heures du matin.
    • Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      page 258 - 262
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de bolsgelin, archevêque d'aix. Séance du jeudi 26 novembre 1789 , au matin (1). La séance a été ouverte par la lecture du procès-verbal de la veille, ainsi que des adresses dont la tenéur-suit : Délibération des villes de Forcalquier, Colmars, Annot et Moustier en Provence, et dé cinquante-quatre communautés, contenant adhésion aux décrets de l'Assemblée natio
      ...
      é dépouillés avec la plus grande exactitude; que l'état en avat été mis sous les yeux de M. Dufresne, qui l'avait déclaré conforme à la vérité. L'ordre du soir, annoncé par M. le président, désigne les impositions de la Champagne, les gabelles d'Anjou et l'affaire de l'approvisionnement des colonies. La séance est levée et remise à ce soir 6 heures. présioence de m. de boisgelin, archevêque d'aix.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de bolsgelin, archevêque d'aix. Séance du jeudi 26 novembre 1789 , au matin (1). La séance a été ouverte par la lecture du procès-verbal de la veille, ainsi que de
      ...
      s impositions de la Champagne, les gabelles d'Anjou et l'affaire de l'approvisionnement des colonies. La séance est levée et remise à ce soir 6 heures. présioence de m. de boisgelin, archevêque d'aix.
    • Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 357 - 361
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de boisgelin, archevêqoe d'aix. Séance du jeudi 3 décembre 1789 , au matin (l) . La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le vicomte de Beauharnais , l'un de (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. MM. les secrétaires, donne leeture du procès-verbal et des adresses suivantes ; Adresse du corps municipal de la ville deBolbec, présentée par le sieur Gay
      ...
      utre proposition que l'appel nominal est insidieuse. M. l'abbé Maury convient que l'appel nominal est, de toutes les manières d'éclaircir le doute, la plus naturelle. Après de longues et tumultueuses oppositions, on y procède enfin. Un de M. les secrétaires annonce que l'article est rejeté, à la majorité de 439 voix contre 428. M. le Président lève la séance et indique celle du soir pour 7 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de boisgelin, archevêqoe d'aix. Séance du jeudi 3 décembre 1789 , au matin (l) . La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le vicomte de Beauharnais , l'un de
      ...
      oppositions, on y procède enfin. Un de M. les secrétaires annonce que l'article est rejeté, à la majorité de 439 voix contre 428. M. le Président lève la séance et indique celle du soir pour 7 heures.
    • Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 390 - 407
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE BOISGEL1N, ARCHEVÊQUE D'AlX. Séance du samedi 5 décembre 1789 , au matin(1). . Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettre, par laquelle M. le marquis deVillelte, président du club national, offre les boucles d'argent des membres de cette Société. Un commissaire, chargé de présenter ce don patriotique est autorisé à assister à la séance. M. Dubois de
      ...
      xamen et dans la comparaison. La motion de M. de Gazalès et l'amendement de M. Target sont décrétés. La séance est levée à trois Jjeprps pt dQtnie. L'Assemblée se féupit immédiatement dans ses bureaux pour procéder à la nomination d'un président, en remplacement de M. de Boisgelin, archevêque d'Aix, arrivé au terme de ses fonc-et de. trpis sperétaires. La séance au soir est indiquée popr si£ hep^.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE BOISGEL1N, ARCHEVÊQUE D'AlX. Séance du samedi 5 décembre 1789 , au matin(1). . Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettre, par laquelle M. le marquis d
      ...
      pour procéder à la nomination d'un président, en remplacement de M. de Boisgelin, archevêque d'Aix, arrivé au terme de ses fonc-et de. trpis sperétaires. La séance au soir est indiquée popr si£ hep^.
    • Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      Séance du lundi 7 décembre 1789, au matin

      page 409 - 415
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. frétead de sa1nt-just. Séance du lundi 7 décembre 1789 , au matin (2). M. de Boisgelin , archevêque d'Aix, près de quitter la présidence, ouvre la séance par le discours suivant : Messieurs, il m'est permis encore un moment d'offrir à cette augute Assemblée l'hommage de mon respect et de ma reconnaissance. Si j'ai pu remplir avec exactitude la tâche honorable q
      ...
      de l'appel nominal. Il résulte de cet appel que l'article est rejeté par 453 voix contre 443. L'heure se tronvant avancée, l'affaire de ^bu-ton est remise à ce soir. Le doyen de la Faculté de médecine de Parti vient présenter, à la tête d'une, députât,ion» une offre .patdoiique.de cette .compagnie, dont chaqiie membre, a, donné un louis et des boucles d'argent. La séance est levée à quatre heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. frétead de sa1nt-just. Séance du lundi 7 décembre 1789 , au matin (2). M. de Boisgelin , archevêque d'Aix, près de quitter la présidence, ouvre la séance par le di
      ...
      de Parti vient présenter, à la tête d'une, députât,ion» une offre .patdoiique.de cette .compagnie, dont chaqiie membre, a, donné un louis et des boucles d'argent. La séance est levée à quatre heures.
    • Séance du mardi 8 décembre 1789

      Séance du mardi 8 décembre 1789

      page 422 - 451
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. frëteau de sa1nt-just. Séance du mardi 8 décembre 1789 (1). M. Chassebeuf de Volney , l'un de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal des du pain blanc tous les j ours ? il faut le dénoncer à la municipalité. » Et celasuii. On pourrait citer mille autres exemples de la mêfne nature. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. deux séances de la vei
      ...
      .. administra -tion dépenses militaires. dépenses de marine. Total. liv. 3,749,368 528,171 2.59S,014 676,000 liv. 6,222,531 398,952 2,137,748 436,000 liv. 339,000 8,784 559,400 liv. 10,311,679 935,907 5,294,162 1,106,000 Total . , 7,548,553 9,195,131 907,184 17,647,748 Revenus des Colonies. Saint-Domingue et îles du ) Cayenne..................... 100 000 ( Dépenses à la charge du département de la
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. frëteau de sa1nt-just. Séance du mardi 8 décembre 1789 (1). M. Chassebeuf de Volney , l'un de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal des du pain blanc
      ...
      5,294,162 1,106,000 Total . , 7,548,553 9,195,131 907,184 17,647,748 Revenus des Colonies. Saint-Domingue et îles du ) Cayenne..................... 100 000 ( Dépenses à la charge du département de la
    • Séance du lundi 21 décembre 1789

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 689 - 714
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. FRÉTEAU DE SAINT-JUST. Séance du lundi 21 décembre 1789 (1). La lecture du procès-verbal de la séance du samedi est interrompue par M. l'abbé Maury. M. l'abbé Maury. Je demande qu'on rende un hommage pur et simple à la vérité, en disant que la parole m'a été refusée sur le fond du décret. J'étais membre du comité des dix, et j'avais à dire à l'Assemblée une cho
      ...
      steur; j'ignorais que cette seule bergerie pùt renfermer dans son sein ce qui, dans le style des livres saints, est désigné sous les noms odieux de... Nota. L'affaire des Juifs étant ajournée pour la session présente, sans terme fixe; pouvant donc être appelée tous les jours et amener avec elle celle de M. de Gustine ; il eût été imprudent de différer plus longtemps les deux présentes discussions.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. FRÉTEAU DE SAINT-JUST. Séance du lundi 21 décembre 1789 (1). La lecture du procès-verbal de la séance du samedi est interrompue par M. l'abbé Maury. M. l'abbé Maur
      ...
      session présente, sans terme fixe; pouvant donc être appelée tous les jours et amener avec elle celle de M. de Gustine ; il eût été imprudent de différer plus longtemps les deux présentes discussions.
    • Séance du mardi 22 décembre 1789, au matin

      Séance du mardi 22 décembre 1789, au matin

      page 714 - 719
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER, Séance du mardi 22 décembre 1789, au matin (1). La séance est ouverte par M. Gamus, qui annonce que M. Fréteau est incommodé, qu'il n'a (lj Cette séance est fort incomplète au Moniteur. pu se rendre à l'Assemblée, et qu'il l'a chargé d'annoncer le résultat du scrutin pour la nomination d'un président: les voix ayant été recensées, il s'est trouvé-qu'
      ...
      l y a au comité de constitution beaucoup de projets relatifs à la liberté de la presse. Le comité, occupé sans relâche de travaux instants, n'a pu les examiner encore... La loi. qu'on demande est tellement importante, qu'elle ne peut pas être rédigée dans un moment où des intérêts particuliers pourraient influer sur un régime qui doit être établi pour les siècles. On lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER, Séance du mardi 22 décembre 1789, au matin (1). La séance est ouverte par M. Gamus, qui annonce que M. Fréteau est incommodé, qu'il n'a (lj Cette séance
      ...
      ement importante, qu'elle ne peut pas être rédigée dans un moment où des intérêts particuliers pourraient influer sur un régime qui doit être établi pour les siècles. On lève la séance à trois heures.
    • Séance du jeudi 19 novembre 1789, au matin

      Séance du jeudi 19 novembre 1789, au matin

      page 114 - 122
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TIIOURET. Séance du jeudi 19 novembre 1789 , au matin (1). La séance a commencé par la lecture du procès-verbal de la veille, et des adresses suivantes. Adresse de la ville d'Epernon, contenant félicitations, remercîments et adhésion aux décrets de l'Assemblée nationale, et notamment à celui concernant le don patriotique du quart des revenus de chaque citoyen.
      ...
      même temps que le mémoire qui contient d'autres vues sera pareillement imprimé. M. le Président. Il est indispensable d'entendre les députés de Lyon et le comité des recherches sur les troubles occasionnés par les entraves que la province de Bourgogne met à la libre circulation des grains. On fait remarquer que l'heure est trop avancée pour commencer une affaire aussi longue» La séance est levée.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TIIOURET. Séance du jeudi 19 novembre 1789 , au matin (1). La séance a commencé par la lecture du procès-verbal de la veille, et des adresses suivantes. Adresse de
      ...
      ionnés par les entraves que la province de Bourgogne met à la libre circulation des grains. On fait remarquer que l'heure est trop avancée pour commencer une affaire aussi longue» La séance est levée.
  • Tome 11 : Du 24 décembre 1789 au 1er mars 1790 9 results
    • Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 1 - 20
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER. Séance du jeudi 24 décembre 1789 , au soir (1). La séance commence par la lecture d'une adresse de la ville de Moret en Gatinais portant adhésion à tous les décrets et offrandes en don patriotique de la somme de 3,000 livres. L'Assemblée permet aux dépulés de cette ville d'assister à la séance. M. Roy , député d'Angouléme, offre au nom de la paroisse
      ...
      pas non plus d'avoir des fonctions qui ajoutent à leur? travaux, puisqu'ils sauront qu'elles sont nécessaires et qu'elles les honorent. On ne peut apporter trop de soins, trop de vigilance et trop de veilles, pour rassurer les citoyens contre des surprises qui pourraient entraîner involontairement les juges à prononcer des jugements qui, quoique par défaut, auraient des suites évidemment funestes.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER. Séance du jeudi 24 décembre 1789 , au soir (1). La séance commence par la lecture d'une adresse de la ville de Moret en Gatinais portant adhésion à tous
      ...
      veilles, pour rassurer les citoyens contre des surprises qui pourraient entraîner involontairement les juges à prononcer des jugements qui, quoique par défaut, auraient des suites évidemment funestes.
    • Séance du lundi 4 janvier 1790

      Séance du lundi 4 janvier 1790

      page 67 - 103
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du lundi 4 janvier 1790 . M. Démeunier , président. J'ai présenté au Roi les quatre décrets qui ont été rendus, et principalement celui qui ordonné l'exécution de celui des municipalités huit jours après la réception, et Sa Majesté a répondu qu'elle y mettrait la plus grande célérité. M. le Président annonce le résultat suivant du
      ...
      , par la générosité et par l'industrie de ses habitants. Espérons, surtout, ue sous un prince assez magnanime, pour ren-re à ses sujets la liberté que ses prédécesseurs leur avaient ravie, l'Etat reprenant les principes sur lesquels, il repose par sa nature, le trésor de l'honneur, qui est inépuisable sous des administrateurs habiles, suppléera aux autres trésors qui s'épuisent si facilement. (1).
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du lundi 4 janvier 1790 . M. Démeunier , président. J'ai présenté au Roi les quatre décrets qui ont été rendus, et principalement cel
      ...
      enant les principes sur lesquels, il repose par sa nature, le trésor de l'honneur, qui est inépuisable sous des administrateurs habiles, suppléera aux autres trésors qui s'épuisent si facilement. (1).
    • Séance du lundi 18 janvier 1790

      Séance du lundi 18 janvier 1790

      page 227 - 232
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TARGET. Séance du lundi 18 jahvièr 1790 (t). M. l'abbé de Montesquiou a d'abord annoncé le résultat du scrutin pour la nomination de son successeur et de trois secrétaires t et dans l'élection du président, sur 834 votants, il s'est trouvé 476 voix pour M. Target, 317 pour M. dë Cazalès, et 41 voix perdues. Sur lè scrutin des secrétaires, MM. l'abbé Expilly, lë
      ...
      t à rendre compte de son travail sur la constitution de l'armée, sur la paie des officiers, }bas-officiers.et soldats, et sur tous les objets qui ont rapport à cette partie. Je prie l'Assemblée de fixer un jour pour la lecture de ce document. L'Assemblée décide que le rapport sera entendu le premier, demain matin. M. le Président lève la séance et indique celle de demain pour neuf heures du matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TARGET. Séance du lundi 18 jahvièr 1790 (t). M. l'abbé de Montesquiou a d'abord annoncé le résultat du scrutin pour la nomination de son successeur et de trois sec
      ...
      er un jour pour la lecture de ce document. L'Assemblée décide que le rapport sera entendu le premier, demain matin. M. le Président lève la séance et indique celle de demain pour neuf heures du matin.
    • Séance du lundi 28 décembre 1789

      Séance du lundi 28 décembre 1789

      page 25 - 33
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence dé m. démeunier. Séance du lundi 28 décembre 1789 (1). La séance commence par la lecture du procès-verbal de celle du samedi 26 de ce mois, quand on en est à l'article concernant l'affaire de Bé-lesme, M. le président dit qu'en conformité de la première partie du décret du 26, on lui a rapporté l'acte émané du comité des rapports au sujet de cette affaire; au moyen d
      ...
      pas que l'Assemblée ait voulu interdire à son comité des recherches la connaissance de cette affaire, mais qu'elle a seulement cru inutile de l'y autoriser pas un décret. L'Assemblée témoigne, sans cependant délibérer, que telle a été son intention. L'affaire de Toulon, ne pouvant être reprise parce que l'heure est trop avancée, est ajournée à demain, une heure. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence dé m. démeunier. Séance du lundi 28 décembre 1789 (1). La séance commence par la lecture du procès-verbal de celle du samedi 26 de ce mois, quand on en est à l'article c
      ...
      pendant délibérer, que telle a été son intention. L'affaire de Toulon, ne pouvant être reprise parce que l'heure est trop avancée, est ajournée à demain, une heure. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du 22 janvier 1790

      Séance du 22 janvier 1790

      page 284 - 288
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TARGET. Séance du 22 janvier 1790 . M. Laborde de Méréville , l'un de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal qui est adopté. L'ordre du jour est la suite de la discussion sur la division des départements. M. Gossin , organe du comité de constitution, expose la difficulté qui s'est élevée dans la division du département de Guéret, relativement aux v
      ...
      sur les jugements portant prise de corps, qui doivent s'exécuter dans l'étendue de son territoire, a, contre son intention, l'effet de blesser l'ordre public, et de renverser les principes. L'Assemblée nationale attend du patriotisme du district des Cordeliers qu'il aidera l'exécution du jugement, loin d'v porter obstacle. » M. le Président lève la séance et l'indique à demain à l'heure ordinaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TARGET. Séance du 22 janvier 1790 . M. Laborde de Méréville , l'un de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal qui est adopté. L'ordre du jour est la su
      ...
      e nationale attend du patriotisme du district des Cordeliers qu'il aidera l'exécution du jugement, loin d'v porter obstacle. » M. le Président lève la séance et l'indique à demain à l'heure ordinaire.
    • Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      page 33 - 38
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER. Séance du mardi 29 décembre 1789 , au matin (1). La séance est ouverte parla lecture des adresses, ainsi qu'il suit : Adresses de la ville de Mont-de-Marsan et des 32 paroisses formant la banlieue, qui se soumettent avec transport à tous les décrets de l'Assemblée nationale, renoncent à tous leurs privilèges, et jurent une fidélité inviolable à Louis
      ...
      erbal. Toutes ces circonstances rendent trèsinàtu* rélle la conduite de Vllleneuve-le-Rol, quoique l'envoi des sommes retenues soit plus naturel encore. Lé Comité peflsë quê M. le président doit être chargé d'écrire à Villeneuve-le-Roi, pour l'autoriser â .laisser partir la voiture qui a été arrêtée. L'Assemblée rend Ufl décret conforme à cette opinion. La séance est levée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER. Séance du mardi 29 décembre 1789 , au matin (1). La séance est ouverte parla lecture des adresses, ainsi qu'il suit : Adresses de la ville de Mont-de-Ma
      ...
      chargé d'écrire à Villeneuve-le-Roi, pour l'autoriser â .laisser partir la voiture qui a été arrêtée. L'Assemblée rend Ufl décret conforme à cette opinion. La séance est levée à trois heures et demie.
    • Séance du samedi 6 février 1790, au matin

      Séance du samedi 6 février 1790, au matin

      page 440 - 450
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du samedi 6 février 1790 , au matin (1). M. le Président annonce que la lecture du (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. procès-verbal de la séance d'hier n'aura lieu qu'à la séance du soir. M. de Curt présente une troupe de jeunes élèves de la pension de M. de Prévert, à Picpus, qui offrent en don patriotique une somme de trois c
      ...
      de Crancé. Mathieu de Ronde ville. Biaille de Germont. ' Marquets. d'Harambure. M de Virieu demande que les séances du soir aient lieu tous les jours jusqu'à ce que le travail sur les départements soit terminé. M. le Président lève la séance et ajourne l'Assemblée à ce soir, six heures. (1) Nous avons fait suivre le rapport de Lebrun du tableau demandé par Camus. (Voir le» deux pages précédentes.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du samedi 6 février 1790 , au matin (1). M. le Président annonce que la lecture du (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. procès-verb
      ...
      t terminé. M. le Président lève la séance et ajourne l'Assemblée à ce soir, six heures. (1) Nous avons fait suivre le rapport de Lebrun du tableau demandé par Camus. (Voir le» deux pages précédentes.)
    • Séance du mercredi 10 février 1790

      Séance du mercredi 10 février 1790

      page 539 - 541
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du mercredi 10 février 1790 (1). M. Laborde de Méréville Vun de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal. M. de Lachèze prétend qu'il s'eét glissé une erréur dans lë décret du 29 jahvier detniër, relatif ad département du Quercy et il eù demandé la rectification. M. le baron de Cernon , organe dti Comité de constitution, déclar
      ...
      troduit à la barre pour prêter le serment civique. L'Assemblée décide que ce tribunal sera reçu à la séance de demain soir. M. de Talleyrand , évêque d'Autun, lit, au nom du comité de constitution, un projet d'adresse aux provinces. Cette adresse reçoit de grands applaudissements; elle sera discutée demain. M. le Président lève la séance, après avoir indiqué celle de demain pour 9 heures du matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du mercredi 10 février 1790 (1). M. Laborde de Méréville Vun de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal. M. de Lachèze prétend q
      ...
      projet d'adresse aux provinces. Cette adresse reçoit de grands applaudissements; elle sera discutée demain. M. le Président lève la séance, après avoir indiqué celle de demain pour 9 heures du matin.
    • Séance du lundi 1 mars 1790

      Séance du lundi 1 mars 1790

      page 761 - 771
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSinENCE 0E M. L'ABBÉ 0E MONTESQUIOU. Séance du lundi 1er mars 1790 (1). M. Guillotin , l'un des anciens secrétaires, fait lecture du procès-verbal de la séance du samedi soir 27 février. M. Guillaume , Vun des secrétaires, lit le procès-verbal de la séance d'hier dimanche, 28 février. Le premier de ces procès-verbaux est adopté sans réclamation. Au sujet du procès-verbal d'h
      ...
      mblée. Je demande, en conséquence, que l'Assemblée nationale décrète qu'elle n'entend appliquer au commerce des colonies aucun de ses précédents décrets, lequel commerce continuera de se faire comme par le passé ; et, au surplus, qu'elle nomme un comité qui sera chargé de l'examen du code noir et de l'amélioration du sort et traitement des nègres dans les colonies. Signé: Pellerin. FIN DU TOME XI.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSinENCE 0E M. L'ABBÉ 0E MONTESQUIOU. Séance du lundi 1er mars 1790 (1). M. Guillotin , l'un des anciens secrétaires, fait lecture du procès-verbal de la séance du samedi soir 27
      ...
      ar le passé ; et, au surplus, qu'elle nomme un comité qui sera chargé de l'examen du code noir et de l'amélioration du sort et traitement des nègres dans les colonies. Signé: Pellerin. FIN DU TOME XI.
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 4 results
    • Séance du vendredi 12 mars 1790

      Séance du vendredi 12 mars 1790

      page 140 - 152
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. l'abbé de montesquiou. Séance du vendredi 12 mars 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures du matin. deux de MM. les secrétaires donnent lecture des procès-verbaux des deux séances d'hier. 11 ne s'élève pas de réclamation. M. Cochelet , député de Charleville, fait une motion portant que les membres du Corps législatif ne pourront être ni électeurs n
      ...
      délibère : elle renvoie au comité des finances toutes les motions relatives à la contribution patriotique. M. le Président. L'Assemblée aura à son ordre du jour de demain, d'abord la discussion du projet de décret pour le remplacement de la gabelle, ensuite la discussion du projet de décret qui vient d'être présenté aujourd'hui par le comité des finances. (La séance est levée à 3 heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. l'abbé de montesquiou. Séance du vendredi 12 mars 1790 (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures du matin. deux de MM. les secrétaires donnent lecture des pr
      ...
      jet de décret pour le remplacement de la gabelle, ensuite la discussion du projet de décret qui vient d'être présenté aujourd'hui par le comité des finances. (La séance est levée à 3 heures et demie.)
    • Séance du samedi 13 mars 1790, au matin

      Séance du samedi 13 mars 1790, au matin

      page 152 - 156
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTÈSQUIOU. Séance du samedi 13 mars 1790 , au matin. M. Guillaume , l'un de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la. séance d'hier. H ne s'élève pas de réclamation. M. le Président. M. Anisson, imprimeur du roi, m'a écrit pour déclarer que la faute qui s'est glissée dans l'adresse aux Français n'est point de lui et que le manuscrit
      ...
      L'article 3 {>arle de 2 millions à imposer sur les provinces ranches;vous feriez ainsi supporter à ma province une gabelle qu'elle n'a jamais payée. — Je supplie le comité de finances de présenter lundi un état comparatif des charges des provinces gabellées et non gabellées. (La séance est levée à trois heures, et l'Assemblée se relire dans les bureaux pour procéder à l'élection de ses officiers.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTÈSQUIOU. Séance du samedi 13 mars 1790 , au matin. M. Guillaume , l'un de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la. séance d'hier. H
      ...
      di un état comparatif des charges des provinces gabellées et non gabellées. (La séance est levée à trois heures, et l'Assemblée se relire dans les bureaux pour procéder à l'élection de ses officiers.)
    • Séance du lundi 22 mars 1790

      Séance du lundi 22 mars 1790

      page 293 - 307
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du lundi 22 mars 1790 (l). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. . M. Merlin , autre secrétaire, lit le procès-ver-bal de la séance du soir du samedi 20 mars. Il ne se produit aucune réclamation. M. le marquis de Bonnay fait la lecture
      ...
      .................livr£s* } Bénéfice sur 1788.............................. Ea 1290, elles ne coûtent, en vertu des décrets, que....... 2.060.000 — j [ Le plan proposé réduirait la dépense à.................... 600.000 - | Bénéfice sur les décrets du mois de juin dernier. faisant par tête, Livres. 20.000 20.000 20.000 3.438.566 livres. 1.460.000 — > CA tfi o> 3 £ cd S p > K TJ > F* ES & K (/s t® CD
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du lundi 22 mars 1790 (l). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , secrétaire, donne lecture du procès
      ...
      ......... 600.000 - | Bénéfice sur les décrets du mois de juin dernier. faisant par tête, Livres. 20.000 20.000 20.000 3.438.566 livres. 1.460.000 — > CA tfi o> 3 £ cd S p > K TJ > F* ES & K (/s t® CD
    • Séance du 13 avril 1790

      Séance du 13 avril 1790

      page 710 - 733
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le marquis de bonnay. Séance du 13 avril 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. La Poule , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance précédente dans lequel il est fait mention des diverses opinions qui ont été prononcées. M. Bouche observe qu'il y a un décret portant qu'il ne sera fait, dans les procès-verbaux, aucune mention d
      ...
      et le bonheur du roi, dans tout ce qui concernera les devoirs de charité et de bienfaisance qu'ils doivent exercer les uns envers les autres, on ne remarquera entre eux aucune différence; et ils se montreront rivaux de patriotisme et de vertus. mayer-marx; Ber-Isaac-Ber ; David ) Sintzheim; Théodore-Cerf-Berr; > Députés. Lazare-Jacob; Traisnel, père, CERF-BERR, ci-devant syndic général des juifs.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le marquis de bonnay. Séance du 13 avril 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. La Poule , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séa
      ...
      ontreront rivaux de patriotisme et de vertus. mayer-marx; Ber-Isaac-Ber ; David ) Sintzheim; Théodore-Cerf-Berr; > Députés. Lazare-Jacob; Traisnel, père, CERF-BERR, ci-devant syndic général des juifs.
  • Tome 13 : Du 14 au 20 avril 1790 2 results
    • Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 65 - 75
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE MARQUIS DE BONNAY. Séance du ieudi 15 avril 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des adresses suivantes : Adresses de félicitation, adhésion et dévouement des nouvelles municipalités des communautés de Vobles et Mougeffond en Franche-Comté; de Bel-pech, de Sollies-lès-Toucas, de Ghàteaumur, d
      ...
      édit, qui sont cependant nécessaires pour faire baisserl intérêt de l'argent, et étendre le commerce et l'industrie. Enfin, il est urgent de prendre les précautions les plus sages pour éteindre ces billets, ou les faire payer a bureau ouvert, et je crois que le décret que j'aurai l'honneur de vous soumettre, remplira tous les objets que vous vous proposez et pourvoira aux besoins du Trésor public.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE MARQUIS DE BONNAY. Séance du ieudi 15 avril 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des adresses
      ...
      llets, ou les faire payer a bureau ouvert, et je crois que le décret que j'aurai l'honneur de vous soumettre, remplira tous les objets que vous vous proposez et pourvoira aux besoins du Trésor public.
    • Séance du dimanche 18 avril 1790

      Séance du dimanche 18 avril 1790

      page 97 - 103
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de k. le marquis de bonnay. Séance du dimanche 18 avril 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Muguet de Nanthou , secrétaire, donne lecture du procès-verbal d'hier au matin. M. Gaultier de Biauzat. Je propose de supprimer ou de modifier la mention faite dans le procès-verbal « que l'Assemblée a manifesté le dé-« sir d'aller aux voix sur le projet
      ...
      s généraux et un état-major instruit à la guerre, s'il n'y en avait pas un nombre suffisant d'employés pendant la paix. L'erreur, à cet égard, neprovient que dece qu'on considère que l'inutilité actuelle de tant d'officiers, et qu'on ne songe pas que si l'on n'a une armée que pour la guerre, il faut toujours avoir des officiers instruits pour la plus grande force où cette armée puisse être portée.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de k. le marquis de bonnay. Séance du dimanche 18 avril 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Muguet de Nanthou , secrétaire, donne lecture du procè
      ...
      lle de tant d'officiers, et qu'on ne songe pas que si l'on n'a une armée que pour la guerre, il faut toujours avoir des officiers instruits pour la plus grande force où cette armée puisse être portée.
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 8 results
    • Séance du samedi 1 mai 1790, au soir

      Séance du samedi 1 mai 1790, au soir

      page 354 - 358
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES. Séance du samedi 1er mai 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à 6 heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des adresses suivantes : Délibération de la communauté de Saint-Laurent de Chamousset en Lyonnais, qui fait le.dqn patriotique de la contribution des six derniers mois des privilégiés. Adresses de félicitation, adhésion
      ...
      res sont situées, en commençant, autant qu'il sera possible, les améliorations par les marais les plus nuisibles à la santé, et dont le sol pourrait devenir le plus propre à la production des subsistances, et chaque assemblée de département emploiera les moyens les plus avantageux aux communautés pour parvenir au dessèchement de leurs marais. » M. le Président lève la séance à dix heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES. Séance du samedi 1er mai 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à 6 heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des adresses suivant
      ...
      nces, et chaque assemblée de département emploiera les moyens les plus avantageux aux communautés pour parvenir au dessèchement de leurs marais. » M. le Président lève la séance à dix heures et demie.
    • Séance du samedi 8 mai 1790, au soir

      Séance du samedi 8 mai 1790, au soir

      page 433 - 444
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES. Séance du samedi 8 mai 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivantes : Adresses des nouvelles municipalités de la communauté de Mervon, de la ville de Bastia, contenant le serment civique, prêté, tant par les officiers municipaux, que par tous les autres habitants. A
      ...
      lettres-patentes sur le décret des 22, 23 et 28 avril, concernant la chasse; 8° De lettres-patentes sur le décret du 28, relatif aux indemnités que les propriétaires de certains fiefs d'Alsace pourraient préténdre leur être dues par suite de l'abolition du régime féodal ; 9° Enfin, d'une proclamation sur le décret du 30, concernant les gardes nationales. (La séance est levée à 10 heures du soir.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES. Séance du samedi 8 mai 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivante
      ...
      ient préténdre leur être dues par suite de l'abolition du régime féodal ; 9° Enfin, d'une proclamation sur le décret du 30, concernant les gardes nationales. (La séance est levée à 10 heures du soir.)
    • Séance du lundi 10 mai 1790, au matin

      Séance du lundi 10 mai 1790, au matin

      page 452 - 457
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE m. THOURET. Séance du lundi 10 mai 1790 , au matin(1). M. Palasne de Champeaux , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté sans réclamation. M. Chabroud , secrétaire, donne communication à l'Assemblée : 1° d'une adresse du prieur claustral et des religieux de Notre-Dame de Mont-didier, relative aux biens ci-devant attachés à le
      ...
      ar l'Assemblée en ces termes : Art. 6. « Les obligations des municipalités porteront intérêt à 5 pour 100, sans retenue ; et cet intérêt sera versé, ainsi que les capitaux, dans la caisse de l'extraordinaire. » M. le Président , après avoir annoncé que l'ordre du soir de ce jour est la constitution de la municipalité de Paris, lève la séance à 4 heures et indique celle du soir à l'heure ordinaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE m. THOURET. Séance du lundi 10 mai 1790 , au matin(1). M. Palasne de Champeaux , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté sans r
      ...
      dinaire. » M. le Président , après avoir annoncé que l'ordre du soir de ce jour est la constitution de la municipalité de Paris, lève la séance à 4 heures et indique celle du soir à l'heure ordinaire.
    • Séance du 11 mai 1790, au matin

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 476 - 482
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du 11 mai 1790 , au matin (1). M. Defermon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au soir. Ce procès-verbal est adopté. M. le comte de Toustain de Viray demande à s'absenter pour affaires pendant trois semaines. M. le baron de Nedonchelle fait une demande semblable pour douze ou quinze jours. Ces congés sont aceordès. M
      ...
      té , ët décrète que ïa Caisse d'esccmbtë délivrera au Trésor public la somme de 20 millions en billètà, portant promesse de lournir assignats, dans la même forme qui a eu lieu le mois dernier, en présence des commissaires Chargés par l'Assemblée d'inspecter les opérations de la Caisse d'escompte. » M. le Président lève la séance à trois heures et demie, ët la renvoie à cë soir à l'heure ordinaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du 11 mai 1790 , au matin (1). M. Defermon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au soir. Ce procès-verbal est adopté. M
      ...
      ence des commissaires Chargés par l'Assemblée d'inspecter les opérations de la Caisse d'escompte. » M. le Président lève la séance à trois heures et demie, ët la renvoie à cë soir à l'heure ordinaire.
    • Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 504 - 511
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du vendredi 14 mai 1790 , au matin (1). La eéance est ouverte à 9 heures du matin. M. Chabroud , secrétaire, fait lecture de diverses lettres, adresses et délibérations dont l'énumération suit : 1° Une lettre des procureurs-syndics des Etats du Dauphiné, contenant envoi des titres d'une rente au capital de 610 livres, due par le Trésor public à
      ...
      lle délibération l'Assemblée prendra sur la discussion de l'objet intéressant qui va l'occuper : cette connaissance abrégera beaucoup la discussion. M. de Toulongeon. En appuyant le renvoi à demain, je pense qu'il est de la dignité de la nation que nous manifestions un assentiment subit aux mesures prises par le roi. (L'ajournement à demain est ordonné.) La séance est levée à deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du vendredi 14 mai 1790 , au matin (1). La eéance est ouverte à 9 heures du matin. M. Chabroud , secrétaire, fait lecture de diverses lettres, adre
      ...
      e pense qu'il est de la dignité de la nation que nous manifestions un assentiment subit aux mesures prises par le roi. (L'ajournement à demain est ordonné.) La séance est levée à deux heures et demie.
    • Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      Séance du jeudi 20 mai 1790, au matin

      page 596 - 626
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du jeudi 20 mai 1790 , au matin\ 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le comte de Crillon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin; il est adopté. M. le Président annonce que MM. de Mon tcalm-Gozon et de Wimpfen donnent leur démission du comité des pensions. M. Fréteau. Il est impossible d'accepte
      ...
      angères tous les traités de paix, d'alliance et de commerce et autres conventions qu'il jugera convenables au bien de l'Etat; mais lesdits traités et conventions n'auront d'effet qu'autant qu'ils auront été rati-liés par le Corps législatif. (Le discours de M. le comte de Mirabeau est accueilli par des applaudissements.) M. le Président renvoie à demain la suite de la discussion et lève la séance.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du jeudi 20 mai 1790 , au matin\ 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le comte de Crillon , secrétaire, donne lecture du procès-ver
      ...
      nt été rati-liés par le Corps législatif. (Le discours de M. le comte de Mirabeau est accueilli par des applaudissements.) M. le Président renvoie à demain la suite de la discussion et lève la séance.
    • Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      Séance du samedi 29 mai 1790, au matin

      page 707 - 731
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du samedi 29 mai 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. de Jessé , Secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Bouche. L'article 4 du décret concernant les assemblées électorales n'est pas assez explicite sur la façon dont doit être prêté le serment. J'ajoute que, dan» plusieurs as
      ...
      énéralement à toutes dispositions qui tendraient à dénaturer le gouvernement de l'Eglise, à détruire aa hiérarchie, et à porter atteinte aux droits essentiels de ses pasteurs ; En demandant, pour tous les objets spirituels, lerecour8 aux formes canoniques, et pour les objets mixtes, le concours de la puissance ecclésiastique et de la puissance civile. M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du samedi 29 mai 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. de Jessé , Secrétaire, donne lecture du procès-ve
      ...
      les objets spirituels, lerecour8 aux formes canoniques, et pour les objets mixtes, le concours de la puissance ecclésiastique et de la puissance civile. M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du dimanche 25 avril 1790

      Séance du dimanche 25 avril 1790

      page 287 - 290
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le marquis de bonnav. Séance du dimanche 25 avril 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Lapoule , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier au matin. Il ne se produit aucune réclamation. M. le prince de Broglie fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au soir, dans lequel il est fait mention du don patriotique de M. Drou
      ...
      te à soixante livres d'effets; trois chevaux à 30 sols par poste et par cheval pour les voitures chargées de trois ou quatre personnes, et de cent à cent-vingt livres d'effets, et 20 sols de plus seulement par poste pour chaque quintal excédant le port d'effets susdit. » M. le Président invite l'Assemblée à se retirer dans ses bureaux pour le choix du président. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le marquis de bonnav. Séance du dimanche 25 avril 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Lapoule , secrétaire, lit le procès-verbal de la séanc
      ...
      ement par poste pour chaque quintal excédant le port d'effets susdit. » M. le Président invite l'Assemblée à se retirer dans ses bureaux pour le choix du président. La séance est levée à trois heures.
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 showing 10 of 19 results view all
    • Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 2 - 18
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 31 mai 1790 , au matin (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures du matin. M. Defermon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. M. Fouquier d'Hérouel , député de Saint-Quentin, fait, au nom des communes deTrescon, Villecholles et Vermand , Whommage de leurs dons patriotiques, et l
      ...
      u'il nry aura que trois séances du soir par semaine. Un de MM. les secrétaire} fçiit lecture d'une lettre des officiers municipaux de MonÇauban, et d'une proclamation que cette municipalité a fait publier: cette proclamation a pour objet de calmer l'effroi du peuple, et d'augmenter encore « sa confiance dans la sagesse de i'A.ssemWee nationale. » La séance est ieyêe à quatre heures moins un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 31 mai 1790 , au matin (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures du matin. M. Defermon , secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      lier: cette proclamation a pour objet de calmer l'effroi du peuple, et d'augmenter encore « sa confiance dans la sagesse de i'A.ssemWee nationale. » La séance est ieyêe à quatre heures moins un quart.
    • Séance du lundi 7 juin 1790

      Séance du lundi 7 juin 1790

      page 132 - 137
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 7 juin 1790 (2). M. le baron de Jessé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, dimanche. M. Decrétot , rapporteur du comité de mendicité, demande et obtient la ptrole sur Je procès-verbal. Messieurs, dit-il, le comité m'a chargé de vous proposer un changement dans la rédaction de l'article 3, décrété
      ...
      s, que le roi soit supplié d'ordonner qu'aucune députation ne pourra entrer dansPari3 avant le 10. M. le Président , observe que l'heure est très avancée; qu'il serait à propos de se retirer dans les bureaux pour procéder au troisième scrutin pour Vélection d'un président, qui doit se faire entre M. l'abbé Sieyès et M. Le Pelletier de Saint-Fargeau. (La séance est levée à 4 heures moins un quart.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 7 juin 1790 (2). M. le baron de Jessé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, dimanche. M. Decrétot ,
      ...
      bureaux pour procéder au troisième scrutin pour Vélection d'un président, qui doit se faire entre M. l'abbé Sieyès et M. Le Pelletier de Saint-Fargeau. (La séance est levée à 4 heures moins un quart.)
    • Séance du mercredi 9 juin 1790

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 150 - 159
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE BONNAY, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 9 juin 1790 (1)- La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , ex-présidentoc* cupe le fauteuil, à la place ae M. l'abbé Sieyès qui n'est pas présent. M. l'abbé Dumouchel ; secrétaire, donne lecture du procès-verbal dë là séance d'hier matin. L'Assemblée renvoie la lecture et la rédaction défini
      ...
      it message. Elle a de plus fixé à quatre millions le dtHiaire de là reine, et a ordonné que son pré-sident se retirera sur l'heure par devers Leurs Majestés, pour leur faire partdela détermination qu'elle vient de prendre. » (La séance est levée à trois heures et demie et indiquée au lendemain pour cinq heures du soir, à cause de la procession du matin, à laquelle l'Assemblée a arrêté d'assister.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE BONNAY, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 9 juin 1790 (1)- La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , ex-présidentoc* cupe le fauteuil,
      ...
      elle vient de prendre. » (La séance est levée à trois heures et demie et indiquée au lendemain pour cinq heures du soir, à cause de la procession du matin, à laquelle l'Assemblée a arrêté d'assister.)
    • Séance du vendredi 11 juin 1790

      Séance du vendredi 11 juin 1790

      page 164 - 180
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈS. Séance du vendredi 11 juin 1790 (1). M. le Président ouvre >la séance à 9 heures du matin. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi matin 8 juin. M. l'abbé Mougins de Roquefort. Messieurs, le travail du comité ecclésiastique me paraît incomplet, en ce qu'il dit que les assemblées administratives pourr
      ...
      voyée au comité des recherches. Nous aimons à croire que c'est à tort que cet article a été inséré. Mais, en cas que la dénonciation fût vraie, nous supplions l'Assemblée nationale de vouloir bien nous nommer les dénonciateurs. » M. le Président invite l'Assemblée à se retirer dans ses bureaux pour procéder à la nomination de six adjoints au comité de la marine. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈS. Séance du vendredi 11 juin 1790 (1). M. le Président ouvre >la séance à 9 heures du matin. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, donne lecture du procès
      ...
      s nommer les dénonciateurs. » M. le Président invite l'Assemblée à se retirer dans ses bureaux pour procéder à la nomination de six adjoints au comité de la marine. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du samedi 13 juin 1790

      Séance du samedi 13 juin 1790

      page 203 - 214
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBE SFEYÉS. Séance du samedi 13 juin 1790 , M. le Président ouvre la séaneë à onze hëtires dn matin. M. l'abbé Dumouchel , seerêtaiïe, fait lëCtUre du procès-verbal d'hier ad matin. Il ne s'élève pas de réclamation. M. le baron de Gonnès , député de Bigûrtè, demahde Un dëtigô de douië jôurS. (i>€è'«é- s&àfifcè Jst IHdèféjJlèfë kit Môniteur. M. Grenier , dépu
      ...
      le président écrira au régiment Royal-la-Marine pour lui prescrire de rentrer dans le devoir, et de maintenir tous les degrés de la subordination, et que la députation de ce régiment ne pourrait être reçue à la fédération nationale, s'il n'était pas composé à cette époque suivant les principes des ordonnances. » (La séance est levée à trois heures, et indiquée au lendemain* neuf beuresr du matin.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBE SFEYÉS. Séance du samedi 13 juin 1790 , M. le Président ouvre la séaneë à onze hëtires dn matin. M. l'abbé Dumouchel , seerêtaiïe, fait lëCtUre du procès-ve
      ...
      reçue à la fédération nationale, s'il n'était pas composé à cette époque suivant les principes des ordonnances. » (La séance est levée à trois heures, et indiquée au lendemain* neuf beuresr du matin.)
    • Séance du mercredi 16 juin 1790

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 232 - 238
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 16 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Gouttes , ex-président, occupe le fauteuil en l'absence de M. Sieyès, président en fonctions. (1) Ce document n'a pas été inséré au Moniteur. M. le marquis de Bonnay. L'affluence des adresses et des députations occupent presque en entier toute
      ...
      re, de 4,000 livres; pour le second, de 3,000 livres; pour tous les autres, de 2,400 livres. « Dans les villes dont la population est de moins de 50,000 âmes : pour le prieur-vicaire, de 3,000 livres; pour le second, de 2,400livres; pour tous les autres, de 3,000 livres. » M. le Président. La séance s'ouvrira demain à l'heure ordinaire, à neuf heures du matin. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 16 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Gouttes , ex-président, occupe le fauteuil
      ...
      pour le second, de 2,400livres; pour tous les autres, de 3,000 livres. » M. le Président. La séance s'ouvrira demain à l'heure ordinaire, à neuf heures du matin. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du vendredi 18 juin 1790

      Séance du vendredi 18 juin 1790

      page 265 - 363
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CAMUS, EX-PRÉSIDENT. Séance du vendredi 18 juin 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Camus , ancien président, occupe le fauteuil en l'absence de M. l'abbé Sieyès, président en fonctions. M. Mougins de Roquefort présente, au nom de la municipalité de la paroisse de Roquefort, en Provence, dont il annonce que les intérêts lui sopt cbers à p
      ...
      jugera convenable, au scrutin et non autrement. Art. 19. L'assemblée vérifiera les pouvoirs des députés et jugera de leur validité. Signé: le marquis de Perrigny, Duval-Monville, Gocherel, Laborie, Bodkin Fitz-Gérald, Courre-jolles, Le Gardeur de Tillv, Gérard, le chevalier de Marmé, secrétaire, et président ea l'absence de M. le comte O'Gorman, Magallon, de Ville-blanche. Pour copie : La Luzerne.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CAMUS, EX-PRÉSIDENT. Séance du vendredi 18 juin 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Camus , ancien président, occupe le fauteuil en l'absenc
      ...
      dkin Fitz-Gérald, Courre-jolles, Le Gardeur de Tillv, Gérard, le chevalier de Marmé, secrétaire, et président ea l'absence de M. le comte O'Gorman, Magallon, de Ville-blanche. Pour copie : La Luzerne.
    • Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

      Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

      page 363 - 369
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈE. Séance du samedi 19 juin 1790 , au matin La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du 16 juin. Il est adopté. M. Prieur , autre secrétaire, lit le procès-ver-bal de la séance du 17 juin au matin. M. Gourdan , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mê
      ...
      demande l'ordre du jour. M. de Cazalès. Mais, Messieurs, il est impossible qu'on souffre la lecture de lettres écrites par des sujets qui, à tort ou à droit, sont en insurrection contre un souverain. ûn décide de passer à l'ordre du jour, et l'Assemblée se retire dans les bureaux pour procéder à l'élection du président et des trois secré-; taires. La séance est levée à trois heures moins un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈE. Séance du samedi 19 juin 1790 , au matin La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, fait lecture du procès-verbal
      ...
      ûn décide de passer à l'ordre du jour, et l'Assemblée se retire dans les bureaux pour procéder à l'élection du président et des trois secré-; taires. La séance est levée à trois heures moins un quart.
    • Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 26 - 36
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DRIOIS DE BEAUMETZ. Séanoe du mardi 1er mardi juin 1790 , au matin (1). M. Prieur , secrétaire, lit le procèS-vèrbâl de là séàdcéd'hiéf au matin. Il ne ge produit aucuiie réclamation et ië procès-Verbal est adopté: M. Legrand , dépiilê du Bèrry et rapporteur du comité ecclésiastique, obtiëht là pàrolé et proposé, aii nom aë Ce fcorhité, que déé éommissàlres, ta
      ...
      nt une telle marche? Yous autoriseriez ceux qui voudraient dire que vos arrêtés ne sont pas mûrement réfléchis. Je vous conjure, pour votre propre intérêt, d'ajourner cette question... (Murmures.) Vous ne le vouiez pas ! Je remets sur votre tête tous les maux qui peuvent en arriver. L'Assemblée, consultée, décrète qu'il ne sera pas délibéré sans désemparer. La séance est levée à 3 heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DRIOIS DE BEAUMETZ. Séanoe du mardi 1er mardi juin 1790 , au matin (1). M. Prieur , secrétaire, lit le procèS-vèrbâl de là séàdcéd'hiéf au matin. Il ne ge produit
      ...
      s ne le vouiez pas ! Je remets sur votre tête tous les maux qui peuvent en arriver. L'Assemblée, consultée, décrète qu'il ne sera pas délibéré sans désemparer. La séance est levée à 3 heures et demie.
    • Séance du lundi 30 juin 1790

      Séance du lundi 30 juin 1790

      page 576 - 587
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du lundi 30 juin 1790 (t). M. Gourdan , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 28 juin au matin. M. Martineau. Je demande que l'article premier du décret qui tend à mettre en activité les assemblées administratives, article dont vous venez d'èntendre la lecture dans le procès-verbal du 28 juin, soit terminé par cet
      ...
      ble nécessaire de l'attaquer dans sa source, et par conséquent de s'attacher principalement à rétablir les exercices et les perceptions dans les villes de Péronne, Saint-Quentin et Roye. Si l'on peut y parvenir, il y a lieu d'espérer que l'on obtiendra facilement le retour à la soumission de la part des redevables des autres lieux : beaucoup ont été entraînés par l'exemple, l'exemple les ramènera.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE PELLETIER. Séance du lundi 30 juin 1790 (t). M. Gourdan , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 28 juin au matin. M. Martineau. Je de
      ...
      y parvenir, il y a lieu d'espérer que l'on obtiendra facilement le retour à la soumission de la part des redevables des autres lieux : beaucoup ont été entraînés par l'exemple, l'exemple les ramènera.
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 showing 10 of 30 results view all
    • Séance du vendredi 9 juillet 1790

      Séance du vendredi 9 juillet 1790

      page 2 - 34
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C. F. DE BONNAY. Séance du vendredi 9 juillet 1790 (1), La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Regnaud (de Saint-Jean-d'Angély), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. Aucune réclamation ne se produit. M. le Président annonce l'hommage que fait M. Gatteaux* graveur des médailles du roi, d'un projet de monument pour consa
      ...
      leur donner confiance. L'économie des finances,la tranquillité publique et le bonheur général reposent sur la scrupuleuse exactitude des renseignements que fourniront les départements. Fait au comité, le 9 juillet 1790. Signé : Lian-Courtj, président; Bonnefoi, secrétaire. (1) Ce document n'a pas été inséré au Moniteur. (2) Ces tableaux, n'ont pas été imprimés à la âuîté de la présente circulaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C. F. DE BONNAY. Séance du vendredi 9 juillet 1790 (1), La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Regnaud (de Saint-Jean-d'Angély), secrétaire, donne lecture d
      ...
      le 9 juillet 1790. Signé : Lian-Courtj, président; Bonnefoi, secrétaire. (1) Ce document n'a pas été inséré au Moniteur. (2) Ces tableaux, n'ont pas été imprimés à la âuîté de la présente circulaire.
    • Séance du vendredi 16 juillet 1790

      Séance du vendredi 16 juillet 1790

      page 133 - 164
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du vendredi 16 juillet 1790 (1). M. Regnaud (de Saint-Jean d'Angely) lit le procès-verbal de la cérémonie du 14 juillet. La rédaction en est adoptée. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture du procès-verbal des deux séances du jeudi 15 juillet, matin et soir. Il ne se produit aucune réclamation. M. le Président donne lecture d'une let
      ...
      sieur Rony. Enquis de ses noms, etc. A répondu s'appeler Pierre Rony, âgé de quarante-trois ans, ménager de son bien, et habitant de Blagnac. Dépose savoir que M. de Lautrec a resté en visite chez le sieur Dutré, au château de Blagnac, pendant cinq à six jours, et qu'il l'a vu une seule fois venir à Toulouse, et en revenir le même jour, et céla dans le mois de juin dernier, et plus n'a dit savoir.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du vendredi 16 juillet 1790 (1). M. Regnaud (de Saint-Jean d'Angely) lit le procès-verbal de la cérémonie du 14 juillet. La rédaction en es
      ...
      sieur Dutré, au château de Blagnac, pendant cinq à six jours, et qu'il l'a vu une seule fois venir à Toulouse, et en revenir le même jour, et céla dans le mois de juin dernier, et plus n'a dit savoir.
    • Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 164 - 174
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 17 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président annonce qu'il a présenté à la sanction du roi six décrets, savoir : 1° Celui du 9 juillet, portant suppression des offices de jurés^priseurs ; 2° Celui du 10, portant que les biens des non-catholiques qui sont entre les mains des fermi
      ...
      ce procés-Terbal pour qu'elle puisse les envoyer dans les districts. Ces propositions sont adoptées. M. le Président. L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour procéder à la nomination : 1° de son Président: 2° de trois secrétaires en remplacement de MM. Pierre Delley-d'Agier, Po-pulus et Robespierre; 3° de quinze membres du comité dès rapports. (La séance est levée à deux heures et demie»)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 17 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président annonce qu'il a présenté à la sanct
      ...
      son Président: 2° de trois secrétaires en remplacement de MM. Pierre Delley-d'Agier, Po-pulus et Robespierre; 3° de quinze membres du comité dès rapports. (La séance est levée à deux heures et demie»)
    • Séance du samedi 17 juillet 1790, au soir

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au soir

      page 174 - 184
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSlDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séancé du samedi 17 juillet 1790 , où soir (1). La séance est ouverte à six heures du soin M. le Président fait part à l'Assemblée de deux hommages qui lui sont présentés; l'un par M. Go-defroy, d'un ouvrage qui a pour titre : Spectacle historique, par période de vingt-cinq ans, gravé d'après tes médailles du cabinet du roi de Sainte-Geneviève
      ...
      eau, recteur de Saint-Liphard; — Alno, supérieur de la communauté de Saint-Clément; Bizeul, vicaire de Guérande ; — Yves Leguen, vicaire de Batz; — J. Orfeau, prêtre, vicaire de Batz; — F. Monfort, recteur de Batz ; — Anezo, prêtre, vicaire de Guérande; — P. Chaùssun, prêtre; — P. Lecard, vicaire, de Saint-André-des-Eaux ; — Hyacinthe Tardiveâux, recteur de Gouëron; — Lemaitre, vicaire de Savenay.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSlDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séancé du samedi 17 juillet 1790 , où soir (1). La séance est ouverte à six heures du soin M. le Président fait part à l'Assemblée de deux hommage
      ...
      cteur de Batz ; — Anezo, prêtre, vicaire de Guérande; — P. Chaùssun, prêtre; — P. Lecard, vicaire, de Saint-André-des-Eaux ; — Hyacinthe Tardiveâux, recteur de Gouëron; — Lemaitre, vicaire de Savenay.
    • Séance du dimanche 18 juillet 1790

      Séance du dimanche 18 juillet 1790

      page 184 - 189
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du dimanche 18 juillet 1790 (1). M. le Président lit à l'Assemblée: 1° une lettre de M. Bailly, qui fait part à l'Assemblée nationale des arrangements pris par la ville de Paris, pour célébrer, par des réjouissances, la réunion des gardes nationales dans la capitale ; 2° Une lettre de M. de la Tour-du-Pin, relative à la paie des officier
      ...
      er. (On demande l'ajournement et l'impression du rapport et des articles.) M. Dufraisse. Le comité d'aliénation n'avait aucuns pouvoirs pour faire des articles de législation; il cherche à mettre le trouble dans toutes les familles du royaume. (L'impression et l'ajournement sont mis aux voix et ordonnés.) La séance est levée à trois heures, pour procéder dans les bureaux à l'élection du Président.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du dimanche 18 juillet 1790 (1). M. le Président lit à l'Assemblée: 1° une lettre de M. Bailly, qui fait part à l'Assemblée nationale des a
      ...
      rouble dans toutes les familles du royaume. (L'impression et l'ajournement sont mis aux voix et ordonnés.) La séance est levée à trois heures, pour procéder dans les bureaux à l'élection du Président.
    • Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      Séance du lundi 19 juillet 1790, au matin

      page 189 - 196
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du lundi 19 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Garat l'aîné, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi au soir, dans lequel il est fait mention d'une adresse par laquelle des ecclésiastiques réclament contre le célibat des prêtres. M. l'abbé Bourdon. Je demande que les prêtr
      ...
      encore décidé. Je demande l'ajournement. M. Bouche. J'observe que pour ne pas nou-i lier sur l'établissement des juges de districts, il suffit de dire : juge supérieur ou juge d'appel. (L'ajournement est de nouveau demandé. Il est mis aux voix et adopté.) M. le Président annonce que l'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour la nomination de son Président. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du lundi 19 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Garat l'aîné, secrétaire, donne lecture du procès-ve
      ...
      est de nouveau demandé. Il est mis aux voix et adopté.) M. le Président annonce que l'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour la nomination de son Président. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du mardi 20 juillet 1790, au matin

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au matin

      page 201 - 211
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. treilhard. Séance du mardi 20 juillet 1790 , au matin (1). M. de Bonnay ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Garat l'aîné donne lecture du procès-verbal d'hier au matin. M. Rabaud de Saint-Etienne. Le comité de Constitution, sur les observations qui lui ont été faites, vous propose d'ajouter au décret que vous avez rendu hier matin, concernant les bannièr
      ...
      la plus vive reconnaissance pour le décret du 8 mars, concernant les colonies. Nous espérons, est-il dit dans une de ces lettres (en parlant de M. de La Luzerne), que la honte de ses mensonges le forcera à descendre de sa place. Le retour de l'ordre en dépend. L'assemblée provinciale de la partie de Saint-Domingue vote des remerciements particuliers à M. Barnave. (La séance est levée à 4 heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. treilhard. Séance du mardi 20 juillet 1790 , au matin (1). M. de Bonnay ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Garat l'aîné donne lecture du procès-verbal d'hi
      ...
      cera à descendre de sa place. Le retour de l'ordre en dépend. L'assemblée provinciale de la partie de Saint-Domingue vote des remerciements particuliers à M. Barnave. (La séance est levée à 4 heures.)
    • Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 211 - 219
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD. Séance du mardi 20 juillet 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Melon présente une adresse des élèves des collèges de Tfulle et de Brive, département de la Corrèze, fédéré à Tulle, qui, à la suite de leur serment fédératif, transmettent à l'Assemblée nationale le témoignage de ïeûr soumission, de leur respect et de leur
      ...
      ts dans le territoire desquels lesdites redevances se perçoivent ; à l'effet de quoi les titres concédés seront représentés 'dans l'année par les possesseurs et conpessionnaires ; « Décrète enfin qu'il ne pourra être exigé aucun arrérage desdites redevances, et que les poursuites qui seront exercées pour raison d'iceux, sont et demeurent éteintes. » (La séance est levée à dix heures trois quarts.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD. Séance du mardi 20 juillet 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Melon présente une adresse des élèves des collèges de Tful
      ...
      l ne pourra être exigé aucun arrérage desdites redevances, et que les poursuites qui seront exercées pour raison d'iceux, sont et demeurent éteintes. » (La séance est levée à dix heures trois quarts.)
    • Séance du mercredi 21 juillet 1790

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 219 - 262
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRE1LHARD. Séance du mercredi 21 juillet 1790 (1)» La séance est ouverte à neuf heures du ipatin, M. Dupont (i; Nemours), secrétaire} donne lec? ture du procés-verbal de la séance d'hier au soir. M. Rewbell. Je demande présenter une observation sur le décret rendu hier concernant les juifs. L'intention de l'Assemblée est-elle de les décharger de tous impôts? ca
      ...
      les prix augmentent sensiblement. Par la disposition de ces travaux indispensables, l'Assemblée nationale aura la douce satisfaction de mettre de suite les administrations de département à même d'occuper l'infinité de bras oisifs et des êtres robustes et laborieux qui sont dans l'indigence, et que le malheur des circonstances n'ont que trop multipliés au grand regret de l'humanité. Signé : Colmar.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRE1LHARD. Séance du mercredi 21 juillet 1790 (1)» La séance est ouverte à neuf heures du ipatin, M. Dupont (i; Nemours), secrétaire} donne lec? ture du procés-ver
      ...
      per l'infinité de bras oisifs et des êtres robustes et laborieux qui sont dans l'indigence, et que le malheur des circonstances n'ont que trop multipliés au grand regret de l'humanité. Signé : Colmar.
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 34 - 40
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture dut procès-verbal de la séance du jeudi au soif. Ce procès-verbal est adopté M. Dupont (de Nemours)> secrétaire, donne lecture d une déclaration solennelle de patriotisme et de civisme, signée par tous les me
      ...
      . M. Rœderer est appuyé par la majorité de l'As-sëmblée. Enfin, après de longs et de tumultueux débats, le calme se rétablit, La priorité est refusée à la manière de poser la question proposée par M. de Lameth. L'Assemblée décide que le procès-verbal restera ainsi qu'il a été rédigé. « Art. 2. A la fédération du 14 juillet, le président de l'Assemblée, etc. » (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture dut proc
      ...
      de Lameth. L'Assemblée décide que le procès-verbal restera ainsi qu'il a été rédigé. « Art. 2. A la fédération du 14 juillet, le président de l'Assemblée, etc. » (La séance est levée à quatre heures.)
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 showing 10 of 23 results view all
    • Séance du mercredi 18 août 1790

      Séance du mercredi 18 août 1790

      page 137 - 159
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. dupont (de nemours). Séance du mercredi 18 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin* M. Pinteville de Cernon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin, il est adopté. M. Le Chapelier. Messieurs, votre décret du 12 décembre 1789, relatif à la continuation de la régie sur les boissons, reçoit une fausse interprét
      ...
      ocher de son but» eàt péùiblé, il en sera pleinement récompensé par l*àj5probàiion que l'Assemblée nationale daignera peut-être accorder à quelques-uns des résultats qd'il aura l'honriblir dë Ihi jii*éjënteï\ Signé : de La RochéfOlicâÛld, pr'ê&ïaeht; Dàu-chy, Deferfnon, Rœderet-, Motinerûn, Jâry, Dupont (de NemouH), sécrêtaiYe ; l'évêquë d'Autun, DupOtt,d'Allarde, Lâborde de Méreviliék secrétaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. dupont (de nemours). Séance du mercredi 18 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin* M. Pinteville de Cernon , secrétaire, donne lecture du proc
      ...
      éjënteï\ Signé : de La RochéfOlicâÛld, pr'ê&ïaeht; Dàu-chy, Deferfnon, Rœderet-, Motinerûn, Jâry, Dupont (de NemouH), sécrêtaiYe ; l'évêquë d'Autun, DupOtt,d'Allarde, Lâborde de Méreviliék secrétaire.
    • Séance du jeudi 19 août 1790, au matin

      Séance du jeudi 19 août 1790, au matin

      page 159 - 165
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du jeudi 19 août 1790 , au matiti (1). M. de Kyspoter , Secrétaire, donne lecture du procès"verbal délia séahee du mardi soir, 17août. Ce procès-verbal est adopté1. M. de Cesargues , dont les pouvoirs Oht ètê Vérifiés, prête le serment civique, côïtifàé suppléant de M. de Barville, député d Orléans, qui à dohiié sa démission. M. l'ab
      ...
      -marinier coupable d'avoir, dans une circonstance quelconque, frappé avec arme ou bâton un autre homme de l'équipage, sera frappé de douze coups de corde au cabestan. « Art. 30. Tout matelot ou officier-marinier coupable d'avoir fait une blessure dangereuse, sera puni conformément aux lois générales du royaume. » M. le Président lève la séance à trois heures, et indique celle du soir à six heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du jeudi 19 août 1790 , au matiti (1). M. de Kyspoter , Secrétaire, donne lecture du procès"verbal délia séahee du mardi soir, 17août.
      ...
      er-marinier coupable d'avoir fait une blessure dangereuse, sera puni conformément aux lois générales du royaume. » M. le Président lève la séance à trois heures, et indique celle du soir à six heures.
    • Séance du jeudi 19 août 1790, au soir

      Séance du jeudi 19 août 1790, au soir

      page 165 - 171
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du jeudi 19 août 1790 , au soir (1). M. d'André , ancien président, occupe le fauteuil en l'absence de M. Dupont (de Nemours). M. Alquier , secrétaire, donne lecture des adresses s ivi.ntes : Adresse du district de Villefranche, département de l'Aveyron, portant l'expression de sa vive reconnaissance pour li s travaux de l'Assemblée nationale, e
      ...
      ces de la marine militaire qui ont paru jusqu'à ce jour; entendant néanmoins ne porter aucune atteinte aux autres lois sur le fait de la marine, qui doivent être exécutées, jusqu'à ce qu'il y ait été autrement statué. » Divers membres proposent des articles additionnels. Ces articles sont renvoyés au comité. M. le Président annonce l'ordre du jour de demain et lève la séance à onze heures du soir,
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du jeudi 19 août 1790 , au soir (1). M. d'André , ancien président, occupe le fauteuil en l'absence de M. Dupont (de Nemours). M. Alquier , secréta
      ...
      autrement statué. » Divers membres proposent des articles additionnels. Ces articles sont renvoyés au comité. M. le Président annonce l'ordre du jour de demain et lève la séance à onze heures du soir,
    • Séance du vendredi 20 août 1790

      Séance du vendredi 20 août 1790

      page 171 - 197
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du vendredi 20 août 1790 (t). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Dinocheau secrétaire, donne lecture d'une note en date du 19 du présent mois, signée de M. le garde des sceaux, indicative des décrets sanctionnés par le roi, dont le détail suit : Le roi a donné sa sanction s « 1" Au décret de l'Assemblée nationa
      ...
      p^^pnc^ops rfiOl^m^ Cd^n^n Çjpessi-fejqL.^pOs^t sur ^é^'it^^pot^timifiS^ e t r r\t ( b?^ rfl}^ aeM^ ^àD^^lÇIOÇIjC^ÏUja^CJir,Vwjswfftrio v^rrr j,Je ^up gè^t ipq^iie,, f.qn^pflèk; t^^ce jd.e, j.^cqtipér0a r^ppi^sseï;,"\,1a' fiaj^qïi ,Ç(e'|ttÇ[ re, pp.yLay^ir .^yéç, ifw^t; gep^^leSq^i ^Pf ^te s^mp^e, wj; Wtt sà , iâ ^eçfure^aè, ^dr^sé^e^yp^eq,^ u^esam,e,i ja^rois^qèWr me narnMj a ^pp^lpr déçfe^ j ,a'
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du vendredi 20 août 1790 (t). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Dinocheau secrétaire, donne lecture d'une note
      ...
      0a r^ppi^sseï;,"\,1a' fiaj^qïi ,Ç(e'|ttÇ[ re, pp.yLay^ir .^yéç, ifw^t; gep^^leSq^i ^Pf ^te s^mp^e, wj; Wtt sà , iâ ^eçfure^aè, ^dr^sé^e^yp^eq,^ u^esam,e,i ja^rois^qèWr me narnMj a ^pp^lpr déçfe^ j ,a'
    • Séance du samedi 21 août 1790, au soir

      Séance du samedi 21 août 1790, au soir

      page 203 - 212
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARP, ANCIEN PRÉSIQENT. Séance du samedi 21 août 1790 au soir (1), La séance est ouverte à six heures et demie du soir. M. Threilhard , ancien président, occupe le fauteuil ënl'abseèce de M. Bupbut {de Nemours), président. M. de Kyspoter , secrétaire, dômie lectilre des extraits des adresses suivantes : ' 1° Adresse des officiers, sous-officiers et soldats
      ...
      n observant toutefois ce qui est prescrit pour la formation et le prononcé d'un jury. Art. 61. L'Assemblée nationale abroge toutes les dispositions pénales contenues dans les ordonnances de la marine militaire qui ont paru jusqu'à ce jour; entendant néanmoins ne porter aucune atteinte aux autres lois sur le fait de la marine, qui doivent être exécutées, jusqu'à ce qu'il y ait été autrement statué.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARP, ANCIEN PRÉSIQENT. Séance du samedi 21 août 1790 au soir (1), La séance est ouverte à six heures et demie du soir. M. Threilhard , ancien président, occu
      ...
      militaire qui ont paru jusqu'à ce jour; entendant néanmoins ne porter aucune atteinte aux autres lois sur le fait de la marine, qui doivent être exécutées, jusqu'à ce qu'il y ait été autrement statué.
    • Séance du dimanche 22 août 1790

      Séance du dimanche 22 août 1790

      page 212 - 227
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DIJPONT (DE NEMOURS). Séance du dimanche 22 août 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du malin. (Il y a à peine quelques députés dans la salle.) M. le Président fait donner lecture d'une lettre du ministre de la marine, en date de ce jour, à laquelle sont jointes vingt-cinq pièces ou copies certifiées par M.de La Luzerne, contenant les détails de ce qu
      ...
      ujets de Sa Majeité au moins, tQUte§ peçpqpnçg expérimen-; té$s et solvaijlçs, qui foptcopjQiptement aypc ipi au greffe du conseil leur sppmission d'exécuter pqnctuellement tqutes les dispositions du présent dépret. JVofa. On troimj;a déposé ^u pojpjfjS des finances un tablj^jiu ,* dèssjné ffu servipe propose,'qbi explique la çpàn^re cjont la navpttè sp fera, et la suppression f|p retour a vidé. '
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DIJPONT (DE NEMOURS). Séance du dimanche 22 août 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du malin. (Il y a à peine quelques députés dans la salle.) M. le Pré
      ...
      présent dépret. JVofa. On troimj;a déposé ^u pojpjfjS des finances un tablj^jiu ,* dèssjné ffu servipe propose,'qbi explique la çpàn^re cjont la navpttè sp fera, et la suppression f|p retour a vidé. '
    • Séance du lundi 23 août 1790

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 227 - 244
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DOPONT (DE NEMOURS). Séance du lundi 23 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Pinteville de Cernon , secrétaire, donnp lgptpfe pu procp^-yer|)al (je là sé#]ç$ d}i'2f Hoftt au ma'tin. Cé prôp^-vpr|^â| adopté. ' ; ' M. Delacour , autre secrétaire, lit le propès- (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. verbal de la séance dp 21 qpftt
      ...
      l Ion......................................Avallon. 6 Tonnerre.......................Tonnerre. 7 Saint-Florentin ........... Saint-Florentin. Le roi a sanctionné ledit décret; en conséquence, ordonne qu'il sera envoyé aux corps administratifs, aux municipalités et aux tribunaux, et exécuté suivant sa forme et teneur. Fait à Paris, le 28 août 1790. Signé : Louis. Et plus bas, Par le roi : GuiGNARD.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DOPONT (DE NEMOURS). Séance du lundi 23 août 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Pinteville de Cernon , secrétaire, donnp lgptpfe pu procp^-
      ...
      qu'il sera envoyé aux corps administratifs, aux municipalités et aux tribunaux, et exécuté suivant sa forme et teneur. Fait à Paris, le 28 août 1790. Signé : Louis. Et plus bas, Par le roi : GuiGNARD.
    • Séance du dimanche 24 août 1790, au matin

      Séance du dimanche 24 août 1790, au matin

      page 244 - 249
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du dimanche 24 août 1790 , aw matin (1). La séance est ouverte à neuf tieures et demie du matin. M. Chasset. Messieurs, il s'est glissé une faute de rédaction dans l'article 27 du décret du 11 août concernant la liquidation et.le payement du traitement du clergé actuel [Voy. Archives parlementaires, t. XVII, p. 735). Cet article port
      ...
      'est érigé un tribunal composé d'un juge et de deux assesseurs. L'avis unanime de vos commissaires a été qu'on ne pouyait donner un caractère légal à ce tribunal. Je vais passer à l'examen des faits... Plusieurs membres font remarquer que l'heure est trop avancée pour entendre la fin de ce rapport et demandent le renvoi à demain. (Cette proposition est adoptée.) La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du dimanche 24 août 1790 , aw matin (1). La séance est ouverte à neuf tieures et demie du matin. M. Chasset. Messieurs, il s'est glissé
      ...
      . Plusieurs membres font remarquer que l'heure est trop avancée pour entendre la fin de ce rapport et demandent le renvoi à demain. (Cette proposition est adoptée.) La séance est levée à trois heures.
    • Séance du mardi 24 août 1790, au soir

      Séance du mardi 24 août 1790, au soir

      page 249 - 259
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du mardi 24 août 1790 , au S0ir(l). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. M. Dinocheau , secrétaire, fait lecture des adresses dont le détail suit : Adresse de félicitation, adhésion et dévouement de l'assemblée primaire du canton de Cara-man. Adresse de la municipalité de Lorient, qui présente à l'Assemblée une adress
      ...
      sol du marais, à leur choix, soit en argent, soit en partie dp terrain qui sera desséché: le tout à dire d'experts, dont uu sera nommé par le propriétaire, » M. de Lachèze. Ce projet tl'article exige une sérieuse discussion en ce qu'il me semble porter atteinte à la propriété individuelle, l'en demande l'ajournement. (Cette motion est adoptée.) M. le Président lève la séance à neuf heures du soir.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS). Séance du mardi 24 août 1790 , au S0ir(l). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. M. Dinocheau , secrétaire, fait lecture des ad
      ...
      une sérieuse discussion en ce qu'il me semble porter atteinte à la propriété individuelle, l'en demande l'ajournement. (Cette motion est adoptée.) M. le Président lève la séance à neuf heures du soir.
    • Séance du mercredi 25 août 1790

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 259 - 290
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS.) Séance du mercredi 25 août 1790 (1). La séance est ouverte a neuf heures du matin M. le Président rend compte à VAssemblée a députation envoyée hier au roi, à Voccasion (1) Cette séance est incomplète au Moniteur, de sa fête. Le discours adressé à Sa Majesté est ainsi conçu : « Sire, l'Assemblée nationale nous a chargés de vous présenter so
      ...
      itions, et à peindre à l'Assemblée nationale tout lé désordre qui désole cette ville et la nécessité d'y apporter un prompt remède.; Fait et arrêté au conseil municipal,dix heures du soir, les jours et an avant dits. : .Signés : F. Poirson, Malglaive, N.-Z-Aubert, N--F. Biaise, cultivateur ; Eslin, Chaillou, Ayet, Saladin, Lusier, F, Mandel, J. Rollin, N. Bellot, Mourot; et, par le conseil, Munet,
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS.) Séance du mercredi 25 août 1790 (1). La séance est ouverte a neuf heures du matin M. le Président rend compte à VAssemblée a députation envoyé
      ...
      t an avant dits. : .Signés : F. Poirson, Malglaive, N.-Z-Aubert, N--F. Biaise, cultivateur ; Eslin, Chaillou, Ayet, Saladin, Lusier, F, Mandel, J. Rollin, N. Bellot, Mourot; et, par le conseil, Munet,