Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-042 hits on 1789-051 hits on 1789-0613 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
2 volumes found
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 showing 10 of 14 results view all
    • Séance du lundi 6 juillet 1789

      Séance du lundi 6 juillet 1789

      page 194 - 199
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le franc de pomp1gnan, archevêque de vienne. Séance du lundi 6 juillet 1789 . La séance est ouverte à 10 heures du matin. M. Hébrard , membre du comité de vérifica tion, a fait le rapport de l'examen des pouvoir de M. Cortois de Balore, évêque de Nîmes; d M. de Bethisy de Mezières, évêque d'Uzès, député de la sénéchaussée de Nîmes ; de M. Papin, prieur-curé de
      ...
      onstitution du royaume. J L'Assemblée arrête que tous les membres se endront à l'instant même dans les bureaux, pour lommer une personne dans chaque bureau par a voie du scrutin, et que le comité de constitution formé par la réunion de ceux qui auront été shoisis^ commencera ses travaux aujourd'hui à isix heures du soir. M. le Président indique la séance prochaine pour demain neuf heures du matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le franc de pomp1gnan, archevêque de vienne. Séance du lundi 6 juillet 1789 . La séance est ouverte à 10 heures du matin. M. Hébrard , membre du comité de vérifica
      ...
      onstitution formé par la réunion de ceux qui auront été shoisis^ commencera ses travaux aujourd'hui à isix heures du soir. M. le Président indique la séance prochaine pour demain neuf heures du matin.
    • Séance du mardi 7 juillet 1789

      Séance du mardi 7 juillet 1789

      page 199 - 206
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le franc de pompignaf, archevêque de vienne. Séance du mardi 7 juillet 1789 (1). La séance a été ouverte à neuf heures du matin. 11 a été remis sur le bureau un grand nombre de paquets, adressés les uns aux membres de l'Assemblée nationale individuellement, les autres aux Etats généraux en corps; quelques-uns aux ordres en particulier; et la distribution s'en e
      ...
      résente déclaration des principes de la monarchie et des droits des ordres, pour les conserver dans leur plénitude, et sous toutes les réserves qui peuvent les garantir et les assurer. Fait et arrêté à la Chambre de l'ordre de la noblesse, sous la réserve des pouvoirs ultérieurs des commettants, et des protestations ou déclarations précédentes d'un grand nombre de députas de différents bailliages.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le franc de pompignaf, archevêque de vienne. Séance du mardi 7 juillet 1789 (1). La séance a été ouverte à neuf heures du matin. 11 a été remis sur le bureau un gr
      ...
      à la Chambre de l'ordre de la noblesse, sous la réserve des pouvoirs ultérieurs des commettants, et des protestations ou déclarations précédentes d'un grand nombre de députas de différents bailliages.
    • Séance du mercredi 8 juillet 1789

      Séance du mercredi 8 juillet 1789

      page 206 - 211
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le franc de pompignan archevêque de vienne. Séance du mercredi 8 juillet 1789 (1). M. le Président s'excuse d'avoir ouvert la séance un peu plus tard qu'à l'heure ordinaire. L'Assemblée pour témoigner son respect applaudit vivement son président. M. de Lally-Tollendal donne lecture du procès-verbal de la veille. Il s'élève un différent sur l'article concernant
      ...
      de demander au Roi si Sa Majesté voudrait bien recevoir une députation qui lui présentera la respectueuse adresse que l'Assemblée nationale vient de décréter. M. le Président invite les comités de rédaction^ de vérification de pouvoirs, de règlement et de distribution du travail relatif à la constitution, à s'assetnbler ce soir à six heures, et la séance est prorogée à demain neuf heures du matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le franc de pompignan archevêque de vienne. Séance du mercredi 8 juillet 1789 (1). M. le Président s'excuse d'avoir ouvert la séance un peu plus tard qu'à l'heure
      ...
      action^ de vérification de pouvoirs, de règlement et de distribution du travail relatif à la constitution, à s'assetnbler ce soir à six heures, et la séance est prorogée à demain neuf heures du matin.
    • Séance du jeudi 9 juillet 1789

      Séance du jeudi 9 juillet 1789

      page 211 - 217
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE FRANC DE POMPIGNAN, ARCHEVÊQUE DE VIENNE Séance du jeudi 9 juillet 1789 . Al'ouverturede la séance,M. le Président dit que, sur l'invitation qui lui en avait été faite par Sa Majesté, il s'était rendu hier au soir auprès du Roi. Le monarque lui a dit qu'il aurait voulu le voir pour lui manifester ses intentions relativement aux troupes qui se sont approchées
      ...
      mblée nationale. Formes nécessaires pour l'établissement des lois. Organisation et fonctions des Assemblées provinciales et municipales. Principes, obligations et limites du pouvoir judiciaire. Fonctions et devoirs du pouvoir militaire. L'Assemblée ordonne l'impression du rapport. Elle décide, en outre, que les bureaux s'assembleront dans la soirée pour conférer sur cet objet. La séance est levée.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE FRANC DE POMPIGNAN, ARCHEVÊQUE DE VIENNE Séance du jeudi 9 juillet 1789 . Al'ouverturede la séance,M. le Président dit que, sur l'invitation qui lui en avait ét
      ...
      ons et devoirs du pouvoir militaire. L'Assemblée ordonne l'impression du rapport. Elle décide, en outre, que les bureaux s'assembleront dans la soirée pour conférer sur cet objet. La séance est levée.
    • Séance du vendredi 10 juillet 1789

      Séance du vendredi 10 juillet 1789

      page 217 - 219
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE FRANC DE POMPIGNAN, ARCHEVÊQUE DE VIENNE. Séance du vendredi 10 juillet 1789 . On lit le procès-verbal de la veille. M. de Clerinont-Tonnerre l'avait rédigé avec tant de précision et une simplicité si éloquente, qu'il s'est attiré les plus grands applaudissements. * M. le Président . J'observe que les signes d'approbation et d'improbation sont défendus; ils
      ...
      t de quelques délits qu'il oppose à ceux donnés par le comité ; ! conclut à ce que la nomination de M. Malouet lit validée. |M. Malouet est reçu à défendre son élection. [Plusieurs membres parlent successivement. |On va aux voix, et l'élection de M. Malouet* est infirmée à Ja pluralité de 439 voix contre 33. I La séance est levée à. quatre heures, et les bu-Saux sont invités à s'assembler ce soir.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE FRANC DE POMPIGNAN, ARCHEVÊQUE DE VIENNE. Séance du vendredi 10 juillet 1789 . On lit le procès-verbal de la veille. M. de Clerinont-Tonnerre l'avait rédigé ave
      ...
      cessivement. |On va aux voix, et l'élection de M. Malouet* est infirmée à Ja pluralité de 439 voix contre 33. I La séance est levée à. quatre heures, et les bu-Saux sont invités à s'assembler ce soir.
    • Séance du samedi 11 juillet 1789

      Séance du samedi 11 juillet 1789

      page 219 - 223
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE FRANC DE POMPlGNAN, ARCHEVÊQUE DE VIENN Séance du samedi 11 juillet 1789 . Après la lecture du procès-verbal, les députés des communes de Bordeaux demandent qu'il soit fait lecture de l'adresse de leur ville. Cette demande leur est accordée. On lit aussi celles des villes de Mirecourt, Poitiers, Chalon-sur-Saône, le Croisic, Josselin, et un arrêté de la nobl
      ...
      pos de délibérer encore sur cet objet. La motion de M. de Lafayette est en conséquence renvoyée aux bureaux.. On a fait le rapport de l'élection de M. Maujean, député direct de la ville de Metz. Cette députation est discutée contradictoire-ment. On va aux voix. L'appel fait, elle est unanimement déclarée nulle, sauf à la ville de Metz à recommencer une élection plus régulière. La séance est levée.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE FRANC DE POMPlGNAN, ARCHEVÊQUE DE VIENN Séance du samedi 11 juillet 1789 . Après la lecture du procès-verbal, les députés des communes de Bordeaux demandent qu'
      ...
      députation est discutée contradictoire-ment. On va aux voix. L'appel fait, elle est unanimement déclarée nulle, sauf à la ville de Metz à recommencer une élection plus régulière. La séance est levée.
    • Séance du lundi 13 juillet 1789

      Séance du lundi 13 juillet 1789

      page 223 - 230
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le franc de pomp1gnan, archevêque de vienne. Séance du lundi 13 juillet 1789 . On fait lecture d'une lettre écrite à l'Assemblée par un grand nombre de citoyens de la ville de Montpellier ; d'une autre écrite par les officiers municipaux de la ville de Saint-Marcellin en Dauphiné, et d'une délibération de la ville de Ta-rascon, qui toutes expriment leur satisfa
      ...
      lle que mon premier sentiment est d'accepter avec transport l'honneur que vous me faites, et d'en exercer avec zèle les fonctions sous notre respectable président, comme mon premier devoir est de ne me séparer jamais de vos efforts pour maintenir la paix et consolider la liberté publique. (On applaudit.) La délibération est suspendue à onze heures et demie, sans cependant que la séance soit levée.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le franc de pomp1gnan, archevêque de vienne. Séance du lundi 13 juillet 1789 . On fait lecture d'une lettre écrite à l'Assemblée par un grand nombre de citoyens de
      ...
      e séparer jamais de vos efforts pour maintenir la paix et consolider la liberté publique. (On applaudit.) La délibération est suspendue à onze heures et demie, sans cependant que la séance soit levée.
    • Séance du mardi 14 juillet 1789

      Séance du mardi 14 juillet 1789

      page 230 - 234
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le franc de pompignan, archevêque de vienn Séance du mardi 14 juillet 1789 . L'Assemblée, qui n'avait point levé sa séance, a repris ses délibérations à 9 heures du matin. On a proclamé les noms de tous les membres qui avaient été élus pour former le comité des finances, et dont la liste suit : Comité des finances. PROVINCES. MM. Paris. Anson. Tours. Gaultier.
      ...
      eu le succès qu'elle a droit d'attendre et de la justice de sa réclamation, et du cœur du Roi, lorsque des impressions étrangères n'en arrêteront plus les mouvements. » Attendu qu'il était près de deux heures du matin, la délibération a cessé ; mais M. le vice-piré-sident a annoncé que la séance tenait toujours, et qu'en cas de nécessité, les délibérations seraient reprises d'un instant à l'autre.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le franc de pompignan, archevêque de vienn Séance du mardi 14 juillet 1789 . L'Assemblée, qui n'avait point levé sa séance, a repris ses délibérations à 9 heures d
      ...
      x heures du matin, la délibération a cessé ; mais M. le vice-piré-sident a annoncé que la séance tenait toujours, et qu'en cas de nécessité, les délibérations seraient reprises d'un instant à l'autre.
    • Séance du 15 juillet 1789

      Séance du 15 juillet 1789

      page 235 - 237
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le franc de pompignan, archevêque de vienne. Séance du 15 juillet 1789 . L'Assemblée nationale, trop profondément affectée et trop vivement inquiété sur les malheurs publics, pour arrêter ses pensées sur d'autres objets, n'a pas pu suivre le plan ordinaire de ses délibérations ; et au lieu de commencer, comme les autres jours, par la lecture des adresses des di
      ...
      tée par la joie qu'a éprouvée ce éputé, aussi instruit que sensible, en apprenant que le Roi est détrompé. 11 est arrêté que l'Assemblée ira au convoi de M. Le Blanc. Plusieurs particuliers ayant assuré qu'ils avaient personnellement connaissance que la tranquillité régnait dans Paris, et la députation n'ayant envoyé aucun courrier, M. le président remet l'Assemblée à demain, huit heures du matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le franc de pompignan, archevêque de vienne. Séance du 15 juillet 1789 . L'Assemblée nationale, trop profondément affectée et trop vivement inquiété sur les malheu
      ...
      ré qu'ils avaient personnellement connaissance que la tranquillité régnait dans Paris, et la députation n'ayant envoyé aucun courrier, M. le président remet l'Assemblée à demain, huit heures du matin.
    • Séance du mardi 30 juin 1789

      Séance du mardi 30 juin 1789

      page 171 - 175
      ASSEMBLÉE NATIONALE. ASSEMBLÉE NATIONALE (1). présidence de m. bailly. Séance du mardi 30 juin 1789 . M. le Président ouvre la séance et fait lecture d'une lettre des commissaires des communes de Moncontour en Bretagne, dont la teneur suit: A. M. Bailly, président de l'Assemblée nationale, à Versailles. « Monsieur, les communes de Moncontour en Bretagne apprennent que les représentants du peuple fr
      ...
      reuil, député de la sénéchaussée de Castelnaudary. Le baron de Juigné, idem. De Montesson, député de la sénéchaussée du j Maine. Le comte de Tessé, idem. Le marquis de Saint-Maurice, député de la sénéchaussée de Montpellier, Le marquis de Causans, député de la principauté d'Orange. Le comte de Laroque de Mons, député de la sénéchaussée du Périgord. Le duc de Mailly, député du bailliage de Péronne.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. ASSEMBLÉE NATIONALE (1). présidence de m. bailly. Séance du mardi 30 juin 1789 . M. le Président ouvre la séance et fait lecture d'une lettre des commissaires des communes de Monco
      ...
      chaussée de Montpellier, Le marquis de Causans, député de la principauté d'Orange. Le comte de Laroque de Mons, député de la sénéchaussée du Périgord. Le duc de Mailly, député du bailliage de Péronne.