Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-1220 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-1210 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-1210 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-1253 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-12232 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-0535 hits on 1793-0638 hits on 1793-0735 hits on 1793-0836 hits on 1793-0940 hits on 1793-1036 hits on 1793-1135 hits on 1793-12878 hits on 1794-017 hits on 1794-026 hits on 1794-033 hits on 1794-045 hits on 1794-054 hits on 1794-063 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-1242 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-1216 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-125 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-121 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-1257 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-121 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-121 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 18 volumes
  • Tome 65 : Du 17 mai au 2 juin 1793 1 result
    • Séance du dimanche 2 juin 1793

      Séance du dimanche 2 juin 1793

      page 690 - 708
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 2 juin 1793. PRÉSIDENCE DE DURAND-MAILLANE, secrétaire, MALLARMÉ, Président, ET HÉRAULT DE SÉCHELLES, ancien Président. PRÉSIDENCE DE DURAND-MAILLANE, secrétaire. Le Président Mallarmé étant absent, Du-rand-Maillane, secrétaire, prend place au fauteuil et déclare la séance ouverte a 10 heures du matin (2). Méaulle , secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      6r semestre de 1793, page 674, 3« colonne, le Journal de Perlet, n9 256, page 30, l'Auditeur national, n* 256, page 4, etc., mentionnent que l'impression de la lettre du département de Paris, demandée par Legendre, a été votée par la Convention. Cette mention ne figure pas au Procès-verbal. (3) Le Point du Jour, n° 66, page 261, et Procès-verbaux de la Convention, tome 13, page 30. FIN DU TOME LXV
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 2 juin 1793. PRÉSIDENCE DE DURAND-MAILLANE, secrétaire, MALLARMÉ, Président, ET HÉRAULT DE SÉCHELLES, ancien Président. PRÉSIDENCE DE DURAND-MAILLANE, secrétaire
      ...
      par Legendre, a été votée par la Convention. Cette mention ne figure pas au Procès-verbal. (3) Le Point du Jour, n° 66, page 261, et Procès-verbaux de la Convention, tome 13, page 30. FIN DU TOME LXV
  • Tome 66 : Du 3 au 19 juin 1793 showing 10 of 19 results view all
    • Séance du lundi 3 juin 1793 secrétaire donne lec-ïecture du procès-verbal de la séance du samedi 1 juin 1793, au matin

      Séance du lundi 3 juin 1793 secrétaire donne lec-ïecture du procès-verbal de la séance du samedi 1 juin 1793, au matin

      page 2 - 22
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 3 juin 1793 . PRÉSIDENCE DE MALLARMÉ, Président. Durand-Maillane , secrétaire, donne lec-ïecture du procès-verbal de la séance du samedi, 1er juin 1793, au matin (1). (La Convention en adopte la rédaction.) Méaulle , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre (2), en date du 2 juin 1793,
      ...
      un mouvement fâcheux dans cette ville. « Gauthier ; Nioche. « P.-S. Nous recevons, dans le moment, avis que le ministre dè la guerre retire 4,000 hommes de l'armée des Alpes pour lés porter à Toulon. Cette réduction dans les forces de cette armée obligera le général de retirer celles qui se rendent à Lyon. C'est un nouveau motif pour en assurer la tranquillité par les lois que nous vous demandons.
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 3 juin 1793 . PRÉSIDENCE DE MALLARMÉ, Président. Durand-Maillane , secrétaire, donne lec-ïecture du procès-verbal de la séance du samedi, 1er juin 1793, au matin (1
      ...
      Cette réduction dans les forces de cette armée obligera le général de retirer celles qui se rendent à Lyon. C'est un nouveau motif pour en assurer la tranquillité par les lois que nous vous demandons.
    • Séance du mardi 11 juin 1793, au soir

      Séance du mardi 11 juin 1793, au soir

      page 433 - 438
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi, 11 juin 1793 , au soir. présidence de durand-maillane, secrétaire. La séance est ouverte à 6 heures du soir. Le Président rappelle le but de cette séance extraordinaire et donne l'ordre d'ouvrir la barre aux pétitionnaires (1). La citoyenne Delisne est admise à la barre (2). Elle fait connaître, par une pétition, que son mari lieutenant de la 7e compagnie du 7
      ...
      séance. (La Convention renvoie la demande au ministre de la guerre pour l'exécution de la loi.) (La séance est levée à minuit.) (1) Mercure universel, tome 28, page 183,1" colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 13, page 237. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 13, page 237. (3) Mercure universel, tome 28, page 183, 1" colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 13, page 238.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi, 11 juin 1793 , au soir. présidence de durand-maillane, secrétaire. La séance est ouverte à 6 heures du soir. Le Président rappelle le but de cette séance extraord
      ...
      de la Convention, tome 13, page 237. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 13, page 237. (3) Mercure universel, tome 28, page 183, 1" colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 13, page 238.
    • Séance du mercredi 12 juin 1793

      Séance du mercredi 12 juin 1793

      page 438 - 461
      CONVENTION NATIONALE Séance du mercredi 12 juin 1793 . présidence de poullain-grandprey, secrétaire, et de mallarmé, Président. présidence de poullain-grandprey, secrétaire. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Un membre de la commission des dépêches donne lecture des pièces suivantes : 1° Lettre du procureur général syndic du département des Vosges, par laquelle il adresse à la Convention l
      ...
      colonne. ment des citoyens Lindet et Treilhard, qui sont en mission. La Convention rend les deux décrets suivants (1) : « La Convention nationale proroge pour un mois les pouvoirs de son comité de baiut public. » « La Convention nationale nomme les ci; toyens Gasparin et Jean-Bon-Samt-Andre pour remplacer les citoyens Treilhard et Lindet au comité de Salut public. » La séance est levée à 5 heures.
      CONVENTION NATIONALE Séance du mercredi 12 juin 1793 . présidence de poullain-grandprey, secrétaire, et de mallarmé, Président. présidence de poullain-grandprey, secrétaire. La séance est ouverte à 10
      ...
      ut public. » « La Convention nationale nomme les ci; toyens Gasparin et Jean-Bon-Samt-Andre pour remplacer les citoyens Treilhard et Lindet au comité de Salut public. » La séance est levée à 5 heures.
    • Séance du jeudi 13 juin 1793, au soir

      Séance du jeudi 13 juin 1793, au soir

      page 508 - 509
      CONVENTION NATIONALE Séance du jeudi 13 juin 1793, au soir . présidence de mallarmé et de collot d'herbois , Présidents. présidence de mallarmé, Président. : La seance est ouverte à 7 heures du soir. Le Président déclare ouvert le scrutin ;pour la nomination du Président (1). Méaulle , secrétaire, procède à l'appel no-minal. Collot d'Herbois est élu Président, en concurrence de Chasset, par 157 voi
      ...
      chet et Duprat, secrétaires sortants. Méaulle , secrétaire, procède à l'appel nominal. Les citoyens Charles Delacroix, Gossuin, Laloy, ayant réuni la majorité des suffrages sont, proclamés secrétaires. Un membre (3) demande à la Convention a admettre le lendemain à sa barre les députes extraordinaires du département du Gers. (La Convention adopte cette proposition.) (La séance est levée à minuit.)
      CONVENTION NATIONALE Séance du jeudi 13 juin 1793, au soir . présidence de mallarmé et de collot d'herbois , Présidents. présidence de mallarmé, Président. : La seance est ouverte à 7 heures du soir. L
      ...
      . Un membre (3) demande à la Convention a admettre le lendemain à sa barre les députes extraordinaires du département du Gers. (La Convention adopte cette proposition.) (La séance est levée à minuit.)
    • Séance du vendredi 14 juin 1793

      Séance du vendredi 14 juin 1793

      page 509 - 531
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi 14 juin 1793 . présidence de collot d'herbois, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Méaulle, secrétaire, donne lecture du pro-ces-verbal de la séance du lundi 10 juin 1793 (4). (La Convention en adopte la rédaction.) Durand-Maillane secrétaire, donne lec- 1) Collection Baudouin, tome 30, page 124, et Procès-verbaux de la Convention, tome 13,
      ...
      co^^fration des dangers qui a supériorité de ses manœuvres! à fa^Ê i âge de 25 ans, tous deux enseienes Signe: Pierre-Florent Louvet, Gantois Du- 1 le iwS ^ °ntParfaitementsecondé eestel, Asselin, Dévérité, DelecloÏ Êur^JlVA tf* leT?r intelligence et L. Rivery, François et Martin ' citnvS Jai faï entretenu le Cl1*7en Leborgne, maître d'équipage, qui par ___sa Savoure, ses discours et son exfSX' F™
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi 14 juin 1793 . présidence de collot d'herbois, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Méaulle, secrétaire, donne lecture du pro-ces-verbal de la
      ...
      érité, DelecloÏ Êur^JlVA tf* leT?r intelligence et L. Rivery, François et Martin ' citnvS Jai faï entretenu le Cl1*7en Leborgne, maître d'équipage, qui par ___sa Savoure, ses discours et son exfSX' F™
    • Séance du samedi 15 juin 1793

      Séance du samedi 15 juin 1793

      page 531 - 550
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 15 juin 1793 . présidence de collot d'herbois, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Delacroix (Marne), secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivan- 1° Lettre du citoyen Clavière, ex-ministre "StrUlt la Convention des mesures qu'il a prises pour eviter que des sommes considéra bles qm étaient dans les ateliers des monna
      ...
      la Moselle, ont envoyé 50 livres en assignats. Les citoyens Dupueh, ancien gendarme, et Moynier, ancien capitaine au régiment de Bretagne, ont envoyé leur décoration militaire, pour les frais de la guerre. (La Convention accepte différentes offrandes et en ordonne la mention honorable à son procès-verbal, dont un extrait sera remis à chacun des donateurs.) (La séance est levée à 7 heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 15 juin 1793 . présidence de collot d'herbois, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Delacroix (Marne), secrétaire, donne lecture des lettres, ad
      ...
      erre. (La Convention accepte différentes offrandes et en ordonne la mention honorable à son procès-verbal, dont un extrait sera remis à chacun des donateurs.) (La séance est levée à 7 heures du soir.)
    • Séance du dimanche 16 juin 1793

      Séance du dimanche 16 juin 1793

      page 550 - 586
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 16 juin 1793 . présidence de thuri0t, ancien Président, et de collot d'herbois, Président. présidence de thuriot, ancien Président. La séance est ouverte à 9 heures 1/2 du matin. Le rapporteur de la commission des Six donne lecture d'une lettre de divers citoyens liégeois, par laquelle ils manifestent l'indignation qu'ils ont éprouvée en lisant une lettre ins
      ...
      sur les membres dénoncés, je réclame la même permission qu'elle a accordée hier à un de mes collègues, celle de sortir avec mon garde. « Signé : Vergniaud. » (La Convention accorde cette permission.) Un membre : Je demande qu'il soit consigné au procès-verbal, que la commune de Paris avait accordé à plusieurs membres ce que vient de vous demander Vergniaud. La séance est levée à 7 heures du soir.
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 16 juin 1793 . présidence de thuri0t, ancien Président, et de collot d'herbois, Président. présidence de thuriot, ancien Président. La séance est ouverte à 9 heu
      ...
      Un membre : Je demande qu'il soit consigné au procès-verbal, que la commune de Paris avait accordé à plusieurs membres ce que vient de vous demander Vergniaud. La séance est levée à 7 heures du soir.
    • Séance du lundi 17 juin 1793, au matin

      Séance du lundi 17 juin 1793, au matin

      page 586 - 646
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 17 juin 1793 , au matin« présidence de collot d'herbois, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Delacroix (Marne), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 15 juin 1793 (2). (La Convention en adopte la rédaction.) U n membre (3) observe que c'est par erreur que, dans le décret d'accusation contre les administrateurs du d
      ...
      n produise des freuves contre eux; mais qu'on n'en suppose pas! usqu'alors je ne leur vois que des talents et des vertus; je ne vois même dans leur luite que la résistance à l'oppression. On n'a cessé, depuis leur détention, de demander un rapport ; je l'ai demandéfortement moi-même ; ce rapport n'a point paru, et l'on fait passer en place des adresses partielles, dans les départements. Cela n'est
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 17 juin 1793 , au matin« présidence de collot d'herbois, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Delacroix (Marne), secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      , depuis leur détention, de demander un rapport ; je l'ai demandéfortement moi-même ; ce rapport n'a point paru, et l'on fait passer en place des adresses partielles, dans les départements. Cela n'est
    • Séance du lundi 17 juin 1793, au soir

      Séance du lundi 17 juin 1793, au soir

      page 647 - 653
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 17 juin 1793 . au soir. présidence de collot d'herbois, Président. (La séance est ouverte à 7 heures du soir.) Méaulle , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Adresse des membres de la sociétés des Anus de la liberté d'Abbeville (1), par laquelle ils applaudissent aux derniers mouvements qui ont eu lieu à Paris et demandent
      ...
      onvention de décréter que demain, à l'ouverture de la séance, le député extraordinaire du département de la Lozère sera entendu sur les troubles survenus dans ce département. (La Convention adopte cette proposition,) Un autre membre (2) demande qu'il y ait mercredi prochain une séance du soir consacrée aux pétitionnaires. (La Convention adopte cette nouvelle mo tion.) La séance est levée à minuit.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 17 juin 1793 . au soir. présidence de collot d'herbois, Président. (La séance est ouverte à 7 heures du soir.) Méaulle , secrétaire, donne lecture des lettres, adr
      ...
      te proposition,) Un autre membre (2) demande qu'il y ait mercredi prochain une séance du soir consacrée aux pétitionnaires. (La Convention adopte cette nouvelle mo tion.) La séance est levée à minuit.
    • Séance du mardi 18 juin 1793

      Séance du mardi 18 juin 1793

      page 653 - 688
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 18 juin 1793 . présidence de collot d'herbois, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Delacroix (Marne) secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 15 juin 1793 (3). Un membre observe sur l'article 3 du décret concernant l'ordre de Majte, qu'il conviendrait de dispenser les titulaires, résidant à Malte, des formalités requi
      ...
      la lecture de l'arrêté du conseil général du département de l'Eure, du 6 de ce mois, ensemble de l'instruction arrêtée en conséquence par le même conseil général, le 10 du même mois, donnons, par le présent, l'adhésion la plus entière aux mesures prises par le département de l'Eure, pour atterrer les anarchistes, rétablir l'ordre, enfin rendre à la Convention nationale sa liberté et sa dignité. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 18 juin 1793 . présidence de collot d'herbois, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Delacroix (Marne) secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      présent, l'adhésion la plus entière aux mesures prises par le département de l'Eure, pour atterrer les anarchistes, rétablir l'ordre, enfin rendre à la Convention nationale sa liberté et sa dignité. »
  • Tome 67 : Du 20 au 30 juin 1793 showing 10 of 12 results view all
    • Séance du jeudi 20 juin 1793

      Séance du jeudi 20 juin 1793

      page 2 - 28
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi, 20 juin 1793 . PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Ducos , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi, 17 juin 1793, iu matin (1). (La Convention en adopte la rédaction.) Méaulle , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi, 17 juin 1793, au soir (2). (La Convention
      ...
      ntants tout oe que nous avons droit d'en attendre, la liberte, l'égalité, la République une et indivisible, posée sur des bases immuables comme la justice éternelle. « Signé'. Soutoul, président; Girardeau ; Macquart ; Deliége ; Léger ; Mercier ; Blanchin ; Vauthier ; Gambet ; Mau-jean ; Defrance ; Leclerc ; Huguet ; Mathieu : Martin ; Cottrez ; Langlois ; Petipas ; Dolard et Soulès, secrétaire. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi, 20 juin 1793 . PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Ducos , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séa
      ...
      rdeau ; Macquart ; Deliége ; Léger ; Mercier ; Blanchin ; Vauthier ; Gambet ; Mau-jean ; Defrance ; Leclerc ; Huguet ; Mathieu : Martin ; Cottrez ; Langlois ; Petipas ; Dolard et Soulès, secrétaire. »
    • Séance du jeudi 27 juin 1793, au soir

      Séance du jeudi 27 juin 1793, au soir

      page 597 - 603
      CONVENTION NATIONALE. Séance du JEUDI 27 JUIN 1793 , au soir. PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. La séance est ouverte à 7 heures du soir. Des citoyennes de la section de Paris, dite du Panthéon-Français, sont admises à la barre (1). L'une d'elles s'exprime ainsi : Législateurs, nos maris sont sur les frontières ou à la Vendée, où ils versent leur sang pour la patrie. (1) Moniteur universel
      ...
      sertion au Bulletin et renvoie les observations au comité des finances.) Le Président proclame le résultat du Scrutin pour le renouvellement du bureau (2). Thuriot, ayant obtenu la majorité des suffrages, est proclamé Président. Les citoyens Robeft-Thomas Lindet, _ Bil-laud-Varenne et Levasseur (Sarthe), qui ont obtenu le plus de Voix, sont proclamés secrétaires. (La séance est levée à 11 heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du JEUDI 27 JUIN 1793 , au soir. PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. La séance est ouverte à 7 heures du soir. Des citoyennes de la section de Paris, dite du Panthéo
      ...
      ges, est proclamé Président. Les citoyens Robeft-Thomas Lindet, _ Bil-laud-Varenne et Levasseur (Sarthe), qui ont obtenu le plus de Voix, sont proclamés secrétaires. (La séance est levée à 11 heures.)
    • Séance du samedi 29 juin 1793

      Séance du samedi 29 juin 1793

      page 630 - 652
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 29 juin 1793 . PRÉSIDENCE DE THURIOT, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. fi^evasseiip (Sarthe), au nom de la com- (1) Buisson et moi avons dans les mains 150,000 lettres, indépendamment de plus de 2,000 autres imprimées dans les Annales patriotiques qui prouveront les innombrables bénédictions données à ce journal pour les services importan
      ...
      nats pour les frais de la guerre. Le citoyen Curtius, artiste, a donné pour les frais de la guerre, 220 livres en assignats, en exécution de sa promess© d'en donner autant tous les six mois. Du 28. Le général Aboville a fait déposer la décoration militaire d'un officier dont il a oublié le nom. Du 29. Rien. (La séance est levée à 4 heures 1/2.) (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 435.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 29 juin 1793 . PRÉSIDENCE DE THURIOT, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. fi^evasseiip (Sarthe), au nom de la com- (1) Buisson et moi avons dan
      ...
      général Aboville a fait déposer la décoration militaire d'un officier dont il a oublié le nom. Du 29. Rien. (La séance est levée à 4 heures 1/2.) (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 435.
    • Séance du dimanche 30 juin 1793

      Séance du dimanche 30 juin 1793

      page 653 - 694
      CONVENTION NATIONALE. Séance du DIMANCHE 30 JUIN 1793 . PRÉSIDENCE DE M. THURIOT, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Laloy le jeuney secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 25 juin 1793, au soir (1). - (La Convention en adopte la rédaction.) Robert-Thomas Lindet , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de Bouch
      ...
      terme ordinaire; car au nombre des mesures prises par les autorités nouvelles qui commandent à Paris, est celle de l'ouverture de toutes les lettres ; mais quels que soient les moyens qu'en emploie, je saurai les déjouer. La vérité, semblable âu feu qui pénètre partout, pénétrera aussi dans les départements. G. Dechézeaux. A Paris, ce 3 juin 1793, l'an II de République française. fin du tome lxvii
      CONVENTION NATIONALE. Séance du DIMANCHE 30 JUIN 1793 . PRÉSIDENCE DE M. THURIOT, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Laloy le jeuney secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      e saurai les déjouer. La vérité, semblable âu feu qui pénètre partout, pénétrera aussi dans les départements. G. Dechézeaux. A Paris, ce 3 juin 1793, l'an II de République française. fin du tome lxvii
    • Séance du vendredi 21 juin 1793

      Séance du vendredi 21 juin 1793

      page 28 - 53
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 21 juin 1793 . PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. Le Président , vu l'absence de Méaulle, l'un des secrétaires envoyés en commission (1), fait appeler Poullain-Grandprey, ancien secrétaire, pour le suppléer (2). Durand-Maillane , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes
      ...
      : Coupé, Bonneval, Defrance. » (1) Le procès-verbal imprimé porte, par erreur Duines (il n'y a pas eu de député de ce nom à la Convention nationale), mais le document manuscrit des Archives nationales que nous reproduisons ci-dessus (note 2) porte Dumas. Comme Dumas (Pierre), député suppléant de la Haute-Vienne, n'a pas siégé, il est à supposer qu'il s'agit de Coutisson-Dumas, député de la Creuse.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 21 juin 1793 . PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. Le Président , vu l'absence de Méaulle, l'un des s
      ...
      que nous reproduisons ci-dessus (note 2) porte Dumas. Comme Dumas (Pierre), député suppléant de la Haute-Vienne, n'a pas siégé, il est à supposer qu'il s'agit de Coutisson-Dumas, député de la Creuse.
    • Séance du samedi 22 juin 1793

      Séance du samedi 22 juin 1793

      page 53 - 87
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 22 juin 1793 . PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Laloy le jeune, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 19 juin 1793, au soir (1). Durand-Maillane , après la lecture de ce procès-verbal, demande la parole pour répondre à une inculpation qui lui est faite dans une des pétitions do
      ...
      t à la loi ; requérons tous dépositaires de la force publique auxquels le présent mandat sera notifié de prêter main-forte pour son exécution, en cas de nécessité, « Fait audit Toucy, le neuf avril mil sept cent quatre-vingt-treize, l'an deuxième de la République. Signé : Arrault et Deshommes, greffier. « Expédié par moi, greffier soussigné, avec le citoyen Arrault. « Signé : Arrault, Deshommes. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 22 juin 1793 . PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Laloy le jeune, secrétaire, donne lecture du procès-verbal d
      ...
      l sept cent quatre-vingt-treize, l'an deuxième de la République. Signé : Arrault et Deshommes, greffier. « Expédié par moi, greffier soussigné, avec le citoyen Arrault. « Signé : Arrault, Deshommes. »
    • Séance du dimanche 28 juin 1793

      Séance du dimanche 28 juin 1793

      page 88 - 111
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 28 juin 1793 . PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Levasseur (l), au nom de la commission des Six, donne lecture des lettres, pétitions, adresses et extraits suivants: 1° Adresse des citoyens de la ville de Rennes (2), réunis en sections. (La Convention renvoie l'adresse au comité de Salut public.) 2° Adress
      ...
      grande partie de cette nuit à rédiger la Déclaration des droits que vous venez d'adopter ; il ne peut vous lire la Constitution que demain à une lieure ; mais oomme rien ne doit manquer à cette heureuse journée, je demande que la séance soit levée, et que nous allions nous réunir à nos frères et à nos amis. (La Convention adopte cette proposition par acclamation.) La séanoe est levée à 3. heures.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 28 juin 1793 . PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Levasseur (l), au nom de la commission des Six, donne lect
      ...
      use journée, je demande que la séance soit levée, et que nous allions nous réunir à nos frères et à nos amis. (La Convention adopte cette proposition par acclamation.) La séanoe est levée à 3. heures.
    • Séance du lundi 24 juin 1793

      Séance du lundi 24 juin 1793

      page 111 - 420
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 24 juin 1793 . PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Gossuin , secrétaire, donne lecture du pro- (l) Journal des Débats et des Décrets, n° 279, p.. 379, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 219. (2) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, p. 763, 3e colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome
      ...
      e chaque député, à commencer dès aujourd'hui, pourra faire imprimer aux frais de la nation, les ouvrages qu'il a sur cet objet important, afin qu'on puisse les examiner à loisir, et adopter ceux qui paraîtront les meilleurs. L'objet est trop important pour que l'Assemblée puisse s'en rapporter à d'autres juges qu'à elle-même, qui est spécialement chargée de poser les bases de la félicité publique.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 24 juin 1793 . PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Gossuin , secrétaire, donne lecture du pro- (l) Journal des D
      ...
      araîtront les meilleurs. L'objet est trop important pour que l'Assemblée puisse s'en rapporter à d'autres juges qu'à elle-même, qui est spécialement chargée de poser les bases de la félicité publique.
    • Séance du mardi 25 juin 1793, au matin

      Séance du mardi 25 juin 1793, au matin

      page 420 - 456
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi, 25 juin 1793 , au matin. présidence de collot p'herbois, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Levasseur (Sarthe), au nom du comité de correspondance, donne lecture des adresses suivantes : 1° Lettre des administrateurs du département de Loir-et-Cher ; par laquelle ils transmettent à la Conventon une adresse à leurs concitoyens relative aux tr
      ...
      ec les tyrans intérieurs, ma mort seule fera une transaction. Comme toutes les lettres et réclamations des députés détenus sont renvoyées au comité de Salut public, qui n'en rendra sûrement compte que quand il en aura reçu la permission du comité central, je me détermine, sous le bon plaisir des ci-devant barons, marquis, chanoines et prêtres, mes incarcérateurs, à faire les frais de l'impression.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi, 25 juin 1793 , au matin. présidence de collot p'herbois, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Levasseur (Sarthe), au nom du comité de correspond
      ...
      quand il en aura reçu la permission du comité central, je me détermine, sous le bon plaisir des ci-devant barons, marquis, chanoines et prêtres, mes incarcérateurs, à faire les frais de l'impression.
    • Séance du mardi 25 juin 1793, au soir

      Séance du mardi 25 juin 1793, au soir

      page 456 - 470
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 25 juin 1793 , au soir. PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. La séance est ouverte à 7 heures 1/2 du soir. Une dêputation des sans-culottes de la section de la Croix-Rouge est admise à la barre (1). L'orateur de la dêputation, après avoir rappelé qu'il y a huit jours déjà ils étaient venus à la barre de la Convention et que la Convention avait décidé de l
      ...
      Marseillais, sauvez-la et que celui-là périsse, maudit du Ciel avec toute sa race, qui parlera, écrira, pensera contre la République une et indivisible. Caen, le 18 juin 1793, l'an II de la République une et indivisible. Signé : Barbarotjx, de Marseille, député par le département des Bonches-du-Rhône à la Convention nationale, expulsé, par la force, du poste où l'avait placé la volonté du peuple.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 25 juin 1793 , au soir. PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. La séance est ouverte à 7 heures 1/2 du soir. Une dêputation des sans-culottes de la section de
      ...
      e une et indivisible. Signé : Barbarotjx, de Marseille, député par le département des Bonches-du-Rhône à la Convention nationale, expulsé, par la force, du poste où l'avait placé la volonté du peuple.
  • Tome 68 : Du 1er au 14 juillet 1793 showing 10 of 15 results view all
    • Séance du lundi 1 juillet 1793

      Séance du lundi 1 juillet 1793

      page 2 - 66
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 1er juillet 1793 . PRÉSIDENCE DE THURIOT, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Delacroix {Marne), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 23 juin 1793 (1). (La Convention en adopte la rédaction.) Billaud- Varenne donne lecture d'une adresse des administrateurs du conseil général permanent du département de Seine-et-
      ...
      Le lendemain 19, nous avons été conduits dans la nuit à Marseille, sous l'eséOrte d'itn officier de la garde ùationale d'Aix, d'un lieutenant de gendarmerie et de deux gendarmes. Nous sftôïmes détenus chacun dans un appartement de la maison commune et toute communication entre nous ést interdite. Je vous prie, citoyen Président^ de faire part de notre situation à la Contention. Signé : ANTiBotrL.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 1er juillet 1793 . PRÉSIDENCE DE THURIOT, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Delacroix {Marne), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de l
      ...
      s chacun dans un appartement de la maison commune et toute communication entre nous ést interdite. Je vous prie, citoyen Président^ de faire part de notre situation à la Contention. Signé : ANTiBotrL.
    • Séance du mercredi 10 juillet 1793, au soir

      Séance du mercredi 10 juillet 1793, au soir

      page 518 - 521
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 10 juillet 1793 , au. soir. PRÉSIDENCE DE THURIOT, Président. La séance est ouverte à 7 heures dù soir. U n. membre (2) observe que, le décret qui met eir liberté le citoyen Chouteau, détenu aux prisons de Sainte-Menehould; porte les noms de Paul-André au lieu des noms de Jean-Etienne/ et demande: la; rectification de cette- erreur. (La Convention décrété qu
      ...
      ......................." 176 Hérault de Séchelles.........................175 Thuriot ............................;.....155 Prieur (de la Marne)..,.....!!..!.! 142 Saint-Just ..............................................................126 Robert Lindet.................................100 Le Président les proclame membres du comité de Salut public. (La séance est levée à 11 heures 1/2 du soir.) .
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 10 juillet 1793 , au. soir. PRÉSIDENCE DE THURIOT, Président. La séance est ouverte à 7 heures dù soir. U n. membre (2) observe que, le décret qui met eir liber
      ...
      .....................................126 Robert Lindet.................................100 Le Président les proclame membres du comité de Salut public. (La séance est levée à 11 heures 1/2 du soir.) .
    • Séance du jeudi 11 juillet 1793, au matin

      Séance du jeudi 11 juillet 1793, au matin

      page 521 - 581
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 11 juillet 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE THURIOT, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Robert-Thomas Lindet , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du citoyen Devérité, député de la Somme (2) mis en état d'arrestation par ordre de la Convention nationale, pour avoir envoyé a la municipalité d'Abbev
      ...
      nemis, ma conscience ne me reprochera rien et malgré le préjugé j'aurai parlé de vous en homme libre. Je suis sûr que le général Dillon n'a jamais pensé à se retirer chez les Volsques pour se venger de l'ingratitude de sa patrie ; je me fais gloire aussi d'être le seul de m'être opposé à l'injustice de Rome pour les services de Coriolan. Signé : Camille Desmoulins, député de Paris à la Convention.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 11 juillet 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE THURIOT, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Robert-Thomas Lindet , secrétaire, donne lecture des lett
      ...
      e l'ingratitude de sa patrie ; je me fais gloire aussi d'être le seul de m'être opposé à l'injustice de Rome pour les services de Coriolan. Signé : Camille Desmoulins, député de Paris à la Convention.
    • Séance du jeudi 11 juillet 1793, au soir

      Séance du jeudi 11 juillet 1793, au soir

      page 581 - 585
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 11 juillet 1793 , au soir. PRÉSIDENCE DE THURIOT ET DE JEAN-BONSAINT- ANDRÉ, Présidents. PRÉSIDENCE DE THURIOT, Président. La séance est ouverte à 7 heures du soir. Un membre (1) instruit l'Assemblée que les administrateurs du district de Cham-plitte, département de la Haute-Saône, se plaignent qu'à l'époque du 8 juillet présent mois, l'acte constitutionnel n'a
      ...
      l'appel nominal pour la nomination de trois secrétaires (2). Il en résulte que Ruhl avec 94 voix, Jullien (1) Collection Baudouin, t. 31, page 80, et Procès-ver- baux de la Convention, t. 16, page 56. (2) Procès-verbaux delà Convention, tome 16, page 57». (de la Drôme) avec 88 voix, Dupuy fils avec 73 voix ayant réuni le plus de suffrages, sont proclamés secrétaires. La séance est levée à minuit.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 11 juillet 1793 , au soir. PRÉSIDENCE DE THURIOT ET DE JEAN-BONSAINT- ANDRÉ, Présidents. PRÉSIDENCE DE THURIOT, Président. La séance est ouverte à 7 heures du soir
      ...
      . (2) Procès-verbaux delà Convention, tome 16, page 57». (de la Drôme) avec 88 voix, Dupuy fils avec 73 voix ayant réuni le plus de suffrages, sont proclamés secrétaires. La séance est levée à minuit.
    • Séance du vendredi 12 juillet 1793

      Séance du vendredi 12 juillet 1793

      page 585 - 636
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 12 juillet 1793 . PRÉSIDENCE DE JEAN-BON-SAINT-ANDRÉ, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Billaud-Varenne , secrétaire, donne lecture des pièces de la correspondance dans l'ordre suivant : 1° Pétition du citoyen Lami (1), par laquelle il observe qu'un fils qui était le principal soutien de sa famille, s'étant enrôlé au mois de juillet dern
      ...
      nel par forgane de son prophète Samuel. Certifié véritable, à Château-Thierry, ce 9 juillet 1793, Van II de la République française, une et indivisible. Signé : Latapie, vice-président ; Le Bourg, secrétaire. Nota. La Constitution a été acceptée sans opposition et presque à l'unanimité. Le scrutin présente 600 votes, ce qui n'a pas d'exemples en cette ville, où le plus fort n'avait pas excédé 350.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 12 juillet 1793 . PRÉSIDENCE DE JEAN-BON-SAINT-ANDRÉ, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Billaud-Varenne , secrétaire, donne lecture des piè
      ...
      rétaire. Nota. La Constitution a été acceptée sans opposition et presque à l'unanimité. Le scrutin présente 600 votes, ce qui n'a pas d'exemples en cette ville, où le plus fort n'avait pas excédé 350.
    • Séance du samedi 13 juillet 1793

      Séance du samedi 13 juillet 1793

      page 636 - 699
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 13 juillet 1793 . PRÉSIDENCE DE JEAN-BON-SAINT-ANDRÉ. La séance est ouverte à 9 h. 45 du matin. Dupuy fils, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pièces suivantes : 1° Lettre du citoyen Corboran, administrateur du district de Saint-Germain-en-Laye (1), par laquelle il annonce à la Convention que les citoyens de la commune de Poissy, réunis en asse
      ...
      tion criminelle entre ces mêmes administrateurs et les hommes d'Etat, pour avilir la Convention, pour la faire dissoudre, pour élever dans les départements F étendard de la rébellion, opérer une contre-révolution générale et replonger la nation française dans les fers ; coalit.on qui a enfanté tous les maux qui la déchirent. Signé : J.-B. Lacoste ; J.-B. Milhaud ; J.-B. Carrier ; A.-D. Chaba- NON.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 13 juillet 1793 . PRÉSIDENCE DE JEAN-BON-SAINT-ANDRÉ. La séance est ouverte à 9 h. 45 du matin. Dupuy fils, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et piè
      ...
      e-révolution générale et replonger la nation française dans les fers ; coalit.on qui a enfanté tous les maux qui la déchirent. Signé : J.-B. Lacoste ; J.-B. Milhaud ; J.-B. Carrier ; A.-D. Chaba- NON.
    • Séance du dimanche 14 juillet 1793

      Séance du dimanche 14 juillet 1793

      page 700 - 729
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 14 juillet 1793 . PRÉSIDENCE DE JEAN-BON-SAINT-ANDRÉ, Président. La séance a été ouverte à 9 heures 1/2 du matin. Levasseur (Sartfyé), secrétaire, donne lec-leeture des procès-vérbaux dés séances du mercredi 10 juillet 1793, matin et soir (1). (La Convention en adopte la rédaction.) Robert-Thomas Lindet secrétaire, donne lecture des pracès-verbaux des séance
      ...
      je dois vous rassurer sur l'exécution du grand complot dont vous étiez menacés. Le peuple est calme ; et ses magistrats, d'accord avec vos comités de Salut public et de Sûreté générale, ont pris tous les moyens pour réprimer tout mouvement irrégulier et pour sauver la patrie. Encore huit jours et il ne reste plus d'espérance aux conjurés que la honte, le désespoir et le supplice de leurs forfaits.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 14 juillet 1793 . PRÉSIDENCE DE JEAN-BON-SAINT-ANDRÉ, Président. La séance a été ouverte à 9 heures 1/2 du matin. Levasseur (Sartfyé), secrétaire, donne lec-lee
      ...
      les moyens pour réprimer tout mouvement irrégulier et pour sauver la patrie. Encore huit jours et il ne reste plus d'espérance aux conjurés que la honte, le désespoir et le supplice de leurs forfaits.
    • Séance du mardi 2 juillet 1793

      Séance du mardi 2 juillet 1793

      page 66 - 117
      CONVENTION NATIONALE. Séânèê du mardi 2 juillet 1793. présidence dé thttriôt, Président. La séance est ouverte à 10 heurès. Levasseur (Sarthef, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 29 juin 1793 (3). m Aulard : Actes et correspondance du comité de Sdlut public, tome 4, page 44. — Archivés nationales : A-Fii, n° 183, (2) Aulard : Actes et correspondance du comté de Salu
      ...
      esse à la Convention pour lui annoncer sa rétractation, une commission à la commune pour l'instruire des mesures qui viennent d'être prises, et pareille commission aux autres sections. Cet acte de courage des habitants de Toulouse sera le réveil de la liberté. (Applaudissements. ) (La Convention décrète l'insertion de cette lettre par extrait au Bulletin.) (La séance est levée à 5 heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séânèê du mardi 2 juillet 1793. présidence dé thttriôt, Président. La séance est ouverte à 10 heurès. Levasseur (Sarthef, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d
      ...
      rage des habitants de Toulouse sera le réveil de la liberté. (Applaudissements. ) (La Convention décrète l'insertion de cette lettre par extrait au Bulletin.) (La séance est levée à 5 heures du soir.)
    • Séance du mercredi 3 juillet 1793

      Séance du mercredi 3 juillet 1793

      page 117 - 263
      CONVENTION NATIONALE Séance du mercredi 3 juillet 1793 . présidence de Thuriot, Président. La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. Delacroix (Marne), secrétaire, donne lecture des lettres, adresses; et pétitions suivantes : 1° Lettre des administrateurs du département de police de la commune de Paris par laquelle ils font passer à la Convention l'état numérique des personnes détenues da
      ...
      département de la Drôme, ouï et ce requérant le procureur général syndic, a, dans sa séance publique de ce jour, arrêté à l'unanimité l'impression de l'adresse ci-dessus, pour être envoyée à toutes les communes du ressort, sociétés populaires, et aux départements de là République, « A Valence, le 26 juin 1793, l'an II de là République. « Certifié conforme : « Signé : Regnarb, secrétaire général. »
      CONVENTION NATIONALE Séance du mercredi 3 juillet 1793 . présidence de Thuriot, Président. La séance est ouverte à 9 heures et demie du matin. Delacroix (Marne), secrétaire, donne lecture des lettres,
      ...
      s communes du ressort, sociétés populaires, et aux départements de là République, « A Valence, le 26 juin 1793, l'an II de là République. « Certifié conforme : « Signé : Regnarb, secrétaire général. »
    • Séance du vendredi 5 juillet 1793

      Séance du vendredi 5 juillet 1793

      page 263 - 289
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 5 juillet 1793 . PRÉSIDENCE DE THURioT, Président; La séance est ouverte; à 10 heures du matin,. Robert-Thomas Lindet , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : ï° Lettre de CoMer, ministre de la justice (1), par laquelle il rend lé compte qui lui &éW demandé par décret d'hier, relativement a 1 envoi et à l'exécution du dé
      ...
      dre un parti vigoureux à leur égard. Je me résume : mettre à prix, par appel nominal, la tete des Capets rebelles et fugitifs ; destituer sans délai Biron et Custine et tous les hommes qui se sont mal prononcés pour la patrie, voilà des mesures de salut public que la sagesse ne permet pas de différer plus longtemps, et que je vous demande d'adopter. Signé : Marat, député à la Convention nationale.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 5 juillet 1793 . PRÉSIDENCE DE THURioT, Président; La séance est ouverte; à 10 heures du matin,. Robert-Thomas Lindet , secrétaire, donne lecture des lettres, a
      ...
      prononcés pour la patrie, voilà des mesures de salut public que la sagesse ne permet pas de différer plus longtemps, et que je vous demande d'adopter. Signé : Marat, député à la Convention nationale.
  • Tome 69 : Du 15 au 29 juillet 1793 showing 10 of 17 results view all
    • Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

      Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

      page 1 - 31
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 15 juillet 1793 , au matin.x PRESIDENCE DE JEAN-BON-SAINT-ANDRÉ Président (1). La séance est ouverte à 10 heures du matin. Dupuy fils, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Adresse du conseil général de la commune de Montdidier, département de la ?pnT?Jari knqueIle ïl adhère aux décrets Tt l J *}* ?.onventi°n et transmet l'
      ...
      aux de la Convention, tome 16, p. 184 et- Collection Baudouin, tome 31 ; page-104 . Art. 4. (( Le comité de Salut public présentera demain 1 état des représentants du peuple auprès des armées ; ceux des représentants qui ny seront pas compris, se rendront, sur-le-champ,. dans le sein,de la Convention natio-nala. » (La Convention adopte ce projet dè ™*et. ) La séance est levée à. 5 heures: du soir.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 15 juillet 1793 , au matin.x PRESIDENCE DE JEAN-BON-SAINT-ANDRÉ Président (1). La séance est ouverte à 10 heures du matin. Dupuy fils, secrétaire, donne lecture de
      ...
      es représentants qui ny seront pas compris, se rendront, sur-le-champ,. dans le sein,de la Convention natio-nala. » (La Convention adopte ce projet dè ™*et. ) La séance est levée à. 5 heures: du soir.
    • Séance du mardi 23 juillet 1793

      Séance du mardi 23 juillet 1793

      page 345 - 406
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 23 juillet 1793 . presidence de jean-bon-saint-andré, Président, et de Chabot, secrétaire. présidence de jean-bon-saint-andré, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Robert-Thomas Lindet , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du citoyen Gourdelles, habitant de Longwy (1), par laquelle il demande à re
      ...
      ovisoirement conservés au profit de la République, pour en être définitivement disposé, ainsi qu'il est établi aux deux articles suivants : Article qui doit terminer ce titré dei*nier. Au moyen de ce que la régie sera tenue de reprendre les voitures, chevaux et ustensiles employés au service par les sous-fermiers dont les baux sont résiliés, elle aura réciproquement le droit d'en exiger la remise.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 23 juillet 1793 . presidence de jean-bon-saint-andré, Président, et de Chabot, secrétaire. présidence de jean-bon-saint-andré, Président. La séance est ouverte à 1
      ...
      que la régie sera tenue de reprendre les voitures, chevaux et ustensiles employés au service par les sous-fermiers dont les baux sont résiliés, elle aura réciproquement le droit d'en exiger la remise.
    • Séance du mercredi 24 juillet 1793

      Séance du mercredi 24 juillet 1793

      page 406 - 452
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 24 juillet 1793 . presidence de jean-bon-saint-andré, Président. La séance est ouverte à 10 heures du ma- ; tin. Billaud-Varenne , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et procès-verbaux de 19 sociétés populaires, qui adhèrent aux mémorables journées des 31 mai, 1er et 2 juin, et qui ont accepté la Constitution avec au- : tant d'enthousiasme que de
      ...
      ois que celles emanees de la Convention, seul centre d'unité; protestent contre tous les arrêtés pris par les autorités de leur département pour faire marcher une force armée contre Paris : adherent aux journées des 31 mai et 2 juin et declarent qu'ils cessent toute correspondance avec le département de la Mayenne, qui est en contre-révolution manifeste. » (La séance est levée à 5 heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 24 juillet 1793 . presidence de jean-bon-saint-andré, Président. La séance est ouverte à 10 heures du ma- ; tin. Billaud-Varenne , secrétaire, donne lecture des
      ...
      ux journées des 31 mai et 2 juin et declarent qu'ils cessent toute correspondance avec le département de la Mayenne, qui est en contre-révolution manifeste. » (La séance est levée à 5 heures du soir.)
    • Séance du jeudi 25 juillet 1793, au matin

      Séance du jeudi 25 juillet 1793, au matin

      page 452 - 519
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 25 juillet 1793 , au matin. présidence de jean-bon-saint-andré, Président. La séance est ouverte à 10 heures du ma-tià. Dupuy fils, secrétaire, donne lecture de diverses lettres qui annoncent l'acceptation de l'Acte constitutionnel (3) :' 1° Les maire et officiers municipaux de Li-meray, district d'Amboise, département d'Indre-et-Loire ; 2° L'assemblée primaire
      ...
      istration qui.lui ést confiée par la présenté loi. . Art. . 30. ' Continueront" à-; être- exécutées toutes les '"dispositions1 deè] lois* antérieures; auxquelles il n'est pas dérogé par da- présente. Art. 31. Les cinq sections de la présente loi -seront réunies en un seul corps de loi, sous la date du 25 juillet, et chaque section portera la date particulière à laquelle elle aura été dé- j erétée.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 25 juillet 1793 , au matin. présidence de jean-bon-saint-andré, Président. La séance est ouverte à 10 heures du ma-tià. Dupuy fils, secrétaire, donne lecture de di
      ...
      Art. 31. Les cinq sections de la présente loi -seront réunies en un seul corps de loi, sous la date du 25 juillet, et chaque section portera la date particulière à laquelle elle aura été dé- j erétée.
    • Séance du jeudi 25: juillet 1793, au soir

      Séance du jeudi 25: juillet 1793, au soir

      page 519 - 524
      CONVENTION NATIONALE. Séance, du. jeudi 25: juillet 1793 , au soir. presidence de jean-bon-saint-andre, Président. La séance est ouverte à "7 heures 1/2 'du soir. Le citoyen Durand, du département de \ Lot-et-Garonne, est admis à la barre et donne j lecture de'la pétition suivante (1) : A ' Messieurs du comité féodal. • « Citoyens législateurs, « Le citoyen Durand, département de Lot-j et-Garonnc,
      ...
      .l — Lecarpentier...........:... 1 >— 2e tour. Dartigoëyte..................................44 voix David............................................35 — Thirion............................32 — Audouin..........................................29 — Dartigoëyte, David, Thirion et Audouin , ayant réuni le plus de suffrages au 2e tour, sont proclamés secrétaires. (La séance est levée à 11 heures 1/2.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance, du. jeudi 25: juillet 1793 , au soir. presidence de jean-bon-saint-andre, Président. La séance est ouverte à "7 heures 1/2 'du soir. Le citoyen Durand, du département de \
      ...
      n..........................................29 — Dartigoëyte, David, Thirion et Audouin , ayant réuni le plus de suffrages au 2e tour, sont proclamés secrétaires. (La séance est levée à 11 heures 1/2.)
    • Séance du vendredi 26 juillet 1793

      Séance du vendredi 26 juillet 1793

      page 524 - 574
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 26 juillet 1793 . présidence de danton, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Robert-Thomas Lindet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 23 juillet 1793 (2). (La Convention en adopte la rédaction.) Un membre de la commission des dépêches présente, en ces termes, Y état des procès-verbaux reçus dans le jour, des a
      ...
      t6 d'agriculture, charge de faire un rapport sur toute cette important* af- faire, a, dans les pifeces qui ont ete prodmtes par l'administration des subsistences, bien complfetement tout ce qu'il lui faut pour se procurer cette connaissance exacte. Signi : Garxn et Defavanne, administra- teurs des subsistances de la commune de Paris. 10 aout, l'an ll de la Republique fran^aise, une et indivisible.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 26 juillet 1793 . présidence de danton, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Robert-Thomas Lindet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      faut pour se procurer cette connaissance exacte. Signi : Garxn et Defavanne, administra- teurs des subsistances de la commune de Paris. 10 aout, l'an ll de la Republique fran^aise, une et indivisible.
    • Séance du samedi 27 juillet 1793

      Séance du samedi 27 juillet 1793

      page 574 - 605
      CONVENTION NATIONALE. Séance du Samedi 27 juillet 1793 . PRÉSIDENCE DE DANTON, président. La seance est ouverte k 10 heures du matin. Un membre du cormte de correspondence, donne lecture, au nom de ce comite, de to nomenclature des canton, reums en ajgj- blees primaries qui out accepte la Constitu- tion (1) ■' Nomenclature des cantons reunis en astern- blfes primaires qui ont accept la Constitu- ti
      ...
      , département de l'Oise, a envoyé, avec son acceptation de la Constitution, la somme de 180 livres en assignats pour les frais de la guerre. Le citoyen Jean-Baptiste Murget a donné une médaille d'argent qu'il reçut en 1779, pour avoir sauvé la vie à une citoyenne de Tours. Des 26 et 27. Rien. (La Convention décrète la mention honorable et l'insertion au Bulletin.) (La séance est levée à 6 heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du Samedi 27 juillet 1793 . PRÉSIDENCE DE DANTON, président. La seance est ouverte k 10 heures du matin. Un membre du cormte de correspondence, donne lecture, au nom de ce
      ...
      nt qu'il reçut en 1779, pour avoir sauvé la vie à une citoyenne de Tours. Des 26 et 27. Rien. (La Convention décrète la mention honorable et l'insertion au Bulletin.) (La séance est levée à 6 heures.)
    • Séance du dimanche 28 juillet 1793

      Séance du dimanche 28 juillet 1793

      page 605 - 639
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 28' juillet 1793 . PRÉSIDENCE DE JEAN-BON-SAINT-ANDRÉ, ancien Président. La séance est ouverte à 9 heures. Laloy le jeune, ancien secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 19 juillet 1793 (1). (La Convention en adopte la rédaction.) Le Bon , membre de la commission des dépêches, lit la nomenclature des assemblées primaires qui ont e
      ...
      c cette égalité qui fait la base des gouvernements républicains. Si, au contraire, nous acceptons, sans avoir préalablement détruit la faction dominante, ce sera à elle-même que nous soumettrons la revision, ce sera nos oppresseurs que nous prendrons pour juges, et quelle justice pouvons-nous attendre de ces hommes ? A Lyon, de l'imprimerie d'Aimé Vatar-De-laroche, aux Halles de la Grenette. 1793.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 28' juillet 1793 . PRÉSIDENCE DE JEAN-BON-SAINT-ANDRÉ, ancien Président. La séance est ouverte à 9 heures. Laloy le jeune, ancien secrétaire, donne lecture du p
      ...
      vision, ce sera nos oppresseurs que nous prendrons pour juges, et quelle justice pouvons-nous attendre de ces hommes ? A Lyon, de l'imprimerie d'Aimé Vatar-De-laroche, aux Halles de la Grenette. 1793.
    • Séance du lundi 29 juillet 1793

      Séance du lundi 29 juillet 1793

      page 639 - 689
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 29 juillet 1793 présidence de danton, Président. La séance est ouverte à 10 heures. Un membre du comité des dépêches porte à la connaissance de la Convention la nomenclature des assemblées primaires qui font passer le procès-verbal de leur acceptation de l'Acte constitutionnel, ou simplement l'annonce de cette acceptation, savoir (1) : (1) Procès-verbaux de la
      ...
      3). (2) Coupé fait allusion à la proposition présentée à la Convention le 8 juillet par Barère, au nom du Comité de Salut public, d'installer dans le palais de Versailles une école nationale. Cette proposition a été reproduite par Léonard Bourdon dans son Projet de décret sur Véducation nationale. (Voy. ci-dessus annexe n° 5) (Note de M. Guillaume). fin du tome lxix (lre série) lre série. t. lxix.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 29 juillet 1793 présidence de danton, Président. La séance est ouverte à 10 heures. Un membre du comité des dépêches porte à la connaissance de la Convention la no
      ...
      oposition a été reproduite par Léonard Bourdon dans son Projet de décret sur Véducation nationale. (Voy. ci-dessus annexe n° 5) (Note de M. Guillaume). fin du tome lxix (lre série) lre série. t. lxix.
    • Séance du lundi 15 juillet 1793, au soir

      Séance du lundi 15 juillet 1793, au soir

      page 31 - 39
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi15 juillet 1793 , au soir. présidence de jean-bon1 saint-andeé, Président. La séance est ouverte à T heures du soir. Thuriot donne lecture du procès-verbal de la société populaire de Sézanne, où il est rendu compte de l'enthousiasme avec lequel a ete reçu l acté constitutionnel dans cette ville et du serment qui a été prêté de mourir P/^t que d_e ne pas mainteni
      ...
      en sûreté, il y a urgence. « Votre concitoyen, « Signé : Mornan. « Ce 45 juillet, l'an II de la R-épuMiqwe française une *et indivisible. » que 100 livres et se trouve sains ressources ; «lie demande un secours. Le Président répond au pétitionnaire 'et lui accord© les honneurs de la séance. (La Convention renvoie la pétition au comité de Sûreté générale.) (La séance est levée à 11 heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi15 juillet 1793 , au soir. présidence de jean-bon1 saint-andeé, Président. La séance est ouverte à T heures du soir. Thuriot donne lecture du procès-verbal de la so
      ...
      un secours. Le Président répond au pétitionnaire 'et lui accord© les honneurs de la séance. (La Convention renvoie la pétition au comité de Sûreté générale.) (La séance est levée à 11 heures du soir.)
  • Tome 70 : Du 30 juillet au 9 août 1793 showing 10 of 12 results view all
    • Séance du mardi 30 juillet 1793

      Séance du mardi 30 juillet 1793

      page 1 - 34
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 30 juillet 1793 présidence de danton, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Le Carpentier , secrétaire, donne lecture des deux lettres suivantes : 1° Lettre des administrateurs du département de police de la ville 'de Paris, par laquelle ils transmettent à la Convention l'état numérique des personnes détenues dans les diverses prisons de la cap
      ...
      éée par décret de ce jour., et ledit Montané demeurera en état d'arrestation. Art. 2. « Il sera procédé demain à^ l'élection d'un citpyen pour remplir, provisoirement, 1 les fonctions du président de la première sec tion. » (La Convention adopte ce projet de décret.) (La séance est lévëe à 5 heures.) ji) Collectioh Baudouin, tojtne 31, page 302 et Procès-verbiîùc de ta Convention, tome 17, p. 381.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 30 juillet 1793 présidence de danton, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Le Carpentier , secrétaire, donne lecture des deux lettres suivantes :
      ...
      la première sec tion. » (La Convention adopte ce projet de décret.) (La séance est lévëe à 5 heures.) ji) Collectioh Baudouin, tojtne 31, page 302 et Procès-verbiîùc de ta Convention, tome 17, p. 381.
    • Séance du jeudi 8 août 1793, au matin

      Séance du jeudi 8 août 1793, au matin

      page 496 - 530
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 8 août 1793 , au matin. présidence de danton, Président (1). La séance est ouverte à 10 heures du matin. Un membre, au nom du comité de correspondance, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes (2) : (1) Nous avons porté Danton, comme président, pour nous conformer au procès-verbal et aux journaux qui le mentionnent ainsi, cmme ils l'ont fait d
      ...
      s manufactures d'armes qui pourraient être menacées de l'invasion des ennemis. » Le citoyen (Jlaude Hampeintre, est admis à la barre (4). Il fait hommage à FAssembiée d'un tafcrl'eau à la gouache-, relatif à l'acceptation de FActe constitutionnel par les eitoyens français. Le Président remercie le pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. (La Convention décrète la mention honorable.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 8 août 1793 , au matin. présidence de danton, Président (1). La séance est ouverte à 10 heures du matin. Un membre, au nom du comité de correspondance, donne lectu
      ...
      latif à l'acceptation de FActe constitutionnel par les eitoyens français. Le Président remercie le pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. (La Convention décrète la mention honorable.)
    • Séance du jeudi 8 août 1793, au soir

      Séance du jeudi 8 août 1793, au soir

      page 530 - 531
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 8 août 1793 , au soir. présidence de danton, Président (5). La séance est ouverte à 8 heures du soir: Dartigoëyte , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : (1) Auditeur national, n8 32â, page 5, et Pfrocêsrver-baux de-la. Convention, tome 18, page 2L5. (2) Moniteur universel du 10 août 1793, page 943, 2o colonne. (3) Collection Baudouin, tome 32, page
      ...
      s. inspecteurs de 1a salle, réunis, feront imprimer une nouvelle liste des députés, indiquant leur profession et lé lieu de leur domicile. » (La séance est levée à 11 heures 1/2.) (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 18, p. 218. (2) Idem. (3) Moniteur universel du 12 août 1193, page 953, 2* colonne. (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 18, p. 218,et Collection Baudouin, tome 32, page 59.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 8 août 1793 , au soir. présidence de danton, Président (5). La séance est ouverte à 8 heures du soir: Dartigoëyte , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes
      ...
      e la Convention, tome 18, p. 218. (2) Idem. (3) Moniteur universel du 12 août 1193, page 953, 2* colonne. (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 18, p. 218,et Collection Baudouin, tome 32, page 59.
    • Séance du vendredi 9 août 1793

      Séance du vendredi 9 août 1793

      page 531 - 717
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 9 août 1793 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Lequinio , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 29 juillet 1793 (1). (La Convention en adopte la rédaction.) Un membre demande que l'ouvrage du et-t&y&n François de Neufchâteau, intitulé « Lettre de François de Neuf château » d
      ...
      t être autorisée par les formalités de la loi. 9. Le besoin que l'enfant a de protecteur lorsqu'il a perdu ceux que lui avait donnés la nature, l'humanité, la justice, exigent que la société établisse un moyen d'y suppléer, ce moyen, c'est l'adoption, elle doit être instituée de manière à procurer des pères et mères adoptifs, au plus grand nombre possible des orphelins. FIN DU TOME LXX (lre SÉRIE)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 9 août 1793 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Lequinio , secrétaire, donne lecture du procès-verbal d
      ...
      un moyen d'y suppléer, ce moyen, c'est l'adoption, elle doit être instituée de manière à procurer des pères et mères adoptifs, au plus grand nombre possible des orphelins. FIN DU TOME LXX (lre SÉRIE)
    • Séance du mercredi 31 juillet 1793

      Séance du mercredi 31 juillet 1793

      page 34 - 62
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 31 juillet 1793. présidence de danton, Président. La séance est ouvèrte à 10 heures du matin. Un membre du comité de correspond cCance (1) présente la nomenclature des assemblées primaires qui ont accepté la Constitution, savoir : Gantons. Saint-Mihiel, Corbigny, intra muros. Bassing (2). Epinal, première section. Pont - Saint - Vincent, i deuxième section.
      ...
      lvados et se rendent a Orléans ; mais il observe que cette ville n'a pas d'établissement où l'on puisse loger la cavalerie. Il propose d'autoriser le ministre de la guerre à réunir dans la ville de Versailles le 16e régiment de chasseurs à cheval, qui avait reçu l'ordre de se rendre de Falaise dans la ville d'Orléans. (La Convention décrète oette proposition.) (La séance est levée à 6 heures 1/2.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 31 juillet 1793. présidence de danton, Président. La séance est ouvèrte à 10 heures du matin. Un membre du comité de correspond cCance (1) présente la nomenclat
      ...
      rsailles le 16e régiment de chasseurs à cheval, qui avait reçu l'ordre de se rendre de Falaise dans la ville d'Orléans. (La Convention décrète oette proposition.) (La séance est levée à 6 heures 1/2.)
    • Séance du jeudi 1 août 1793

      Séance du jeudi 1 août 1793

      page 62 - 120
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 1er août 1793 . présidence de danton, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Un membre communique à la Ccmvention les actes d'adhésion à Iql Constitution (2). (La Convention renvoie ces actes à la commission des Sut et en ordonne l'insertion au Bullçtin.) Audouin , secrétaire, donne ensuite lecture des lettres suivantes : 1° Lettre des administr
      ...
      s de Lyon vonr capter leur confiance, proposez-leur de faire arrêter et livrer au glaive de la loi, ceux qu'elle a désignés comme rebelles et de se soumettre aux décrets de la Convention. Yoilà votre devoir ! voilà la seule fonction que vous puissiez remplir ! et voilà la «eule composition que nous puissions accepter. iSigné : Dubois-Crancé et Gauthier. Pour copie conforme : Signé : Dubois-Crancé.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 1er août 1793 . présidence de danton, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Un membre communique à la Ccmvention les actes d'adhésion à Iql Consti
      ...
      devoir ! voilà la seule fonction que vous puissiez remplir ! et voilà la «eule composition que nous puissions accepter. iSigné : Dubois-Crancé et Gauthier. Pour copie conforme : Signé : Dubois-Crancé.
    • Séance du vendredi 2 août 1793

      Séance du vendredi 2 août 1793

      page 120 - 145
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 2 août 1793. Présidence de Danton, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Dupuy fils, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 28 juillet 1798, (1). (La Convention en adopte la rédaction.) Un membre du comité de correspondance, lit la nomenclature des cantons qui ont accepté la Constitution ; elle est ainsi conçue (2) : Dépa
      ...
      ration ont été distribués adroitement parmi les troupes allemandes et autrichiennes. Nous invitons les imprimeurs des frontières de l'Espagne et de l'Italie à faire égar lement imprimer en langue espagnole et en langue italienne cette Déclaration, et à en faire semer un grand nombre d'exemplaires dans ces contrées. De telles précautions valent des milliers de baïonnettes et des parcs d'artillerie.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 2 août 1793. Présidence de Danton, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Dupuy fils, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du
      ...
      gnole et en langue italienne cette Déclaration, et à en faire semer un grand nombre d'exemplaires dans ces contrées. De telles précautions valent des milliers de baïonnettes et des parcs d'artillerie.
    • Séance du samedi 8 août 1793

      Séance du samedi 8 août 1793

      page 145 - 199
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 8 août 1793. présidence de danton, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Dartigoeyte , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Adresse des citoyens du département de la Vendée, réfugiés à Goulon, canton de Magne, district de Niort, département des Deux-Sèvres (1). Ils déclarent accepter la Constitution et pr
      ...
      ies de la République; 3° Qu'il est résulté de l'importation de oette plante et de la publication de ses Vertus des avantages réels pour le bonheur de la nation en particulier, et pour celui de l'humanité en général ; 4° Et qu'enfin le citoyen Dimo Stéphanopoli mérite une* récompense du gouvernement. Fait à Paris, ce 22 juillet 1793, l'an II de la République une et indivisible.' Signé : A. CflouiN.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 8 août 1793. présidence de danton, Président. La séance est ouverte à 10 heures du matin. Dartigoeyte , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitio
      ...
      ité en général ; 4° Et qu'enfin le citoyen Dimo Stéphanopoli mérite une* récompense du gouvernement. Fait à Paris, ce 22 juillet 1793, l'an II de la République une et indivisible.' Signé : A. CflouiN.
    • Séance du dimanche 4 août 1793

      Séance du dimanche 4 août 1793

      page 199 - 249
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 4 août 1793. PRÉSIDENCE DE DANTON, Président. La séance est ouverte à 9 heures du matin. » . • Un membre du comité de correspon -dencé (1) fait lecture des adresses d'adhésion et de félicitation sur les journées des âl mai et jours suivants, ainsi que sur l'achèvement de la Constitution. Gantons et communes. Liesle. Saint-Sauveur-sur-Douve. Libourne, section
      ...
      xprès avec R. et les plans. 21. Webber est revenu de Lille. 22. Payé à G. et H. 12,000 livres. Et pour l'impression, 16,570 livres. 24. Envoyé à Nantes et à Thouars 54,000 1. 25. Parti pour Dunkerque. 26. Terminé avec Hunter. 27. Envoyé A. à Londres. 28. D® à Tours et Nantes. 29. Reçu une lettre de sa grâce. 30. Envoyé à Paris. Juillet. 1. Envoyé à Rouen vers D. 2. Envoyé G. avec M. à Caen 60,000.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 4 août 1793. PRÉSIDENCE DE DANTON, Président. La séance est ouverte à 9 heures du matin. » . • Un membre du comité de correspon -dencé (1) fait lecture des adre
      ...
      26. Terminé avec Hunter. 27. Envoyé A. à Londres. 28. D® à Tours et Nantes. 29. Reçu une lettre de sa grâce. 30. Envoyé à Paris. Juillet. 1. Envoyé à Rouen vers D. 2. Envoyé G. avec M. à Caen 60,000.
    • Séance du lundi 5 août 1793

      Séance du lundi 5 août 1793

      page 249 - 324
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 5 août 1793 . présidence de bréard, ancien Président (1). La séance est ouverte à 10 heures du matin. Le Président donne lecture d'une lettre de Danton (2)x qui écrit qu'une indisposition subite ne lui permet pas de partager les travaux de l'Assemblée. Le Carpentier , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre des adminis
      ...
      .......... s » » D » Liénard.......... Pierre 50 Versailles Domestique Versailles NOMINATIONS ANTÉRIEURES a l'emploi actuel. désignations. DURÉE. ONZIÈME ET DERNIÈRE Détails relatifs à la liquidation des comptes générale. Commis au bureau des fonds de la ci-devant direction générale des bâtiments, aujourd'hui nationaux. Commis dans diverses administrations. Depuis nsi jusqu'en 1755. A dater de 171
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 5 août 1793 . présidence de bréard, ancien Président (1). La séance est ouverte à 10 heures du matin. Le Président donne lecture d'une lettre de Danton (2)x qui éc
      ...
      des comptes générale. Commis au bureau des fonds de la ci-devant direction générale des bâtiments, aujourd'hui nationaux. Commis dans diverses administrations. Depuis nsi jusqu'en 1755. A dater de 171
  • Tome 72 : Du 11 au 24 août 1793 showing 10 of 16 results view all
    • Séance du dimanche 11 août 1793

      Séance du dimanche 11 août 1793

      page 1 - 47
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 11 août 1793 Hérault occupe le fauteuil. Un des secrétaires donne lecture de plusieurs pièces dont l'extrait suit : Adresse du directoire du district de Grenade, département de la Haute-Garonne, qui accompagne la liste des citoyens de ce district qui ont fait des offrandes patriotiques pour la guerre ; ces offrandes consistent en 4 habits, 1 culotte longue,
      ...
      ièce et le cheval. Il s'est rendu chez son père au faubourg Saint-Antoine, où il a guéri de ses blessures. Il demande pour toute récompense de retournêr à son poste avec son père qui ne veut pas l'abandonner. L'Assemblée applaudit au généreux dévouement du père et du fils et renvoie au comité des finances pour l'indemnité qu'il convient d'accorder au jeune républicain pour les frais de sa maladie.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 11 août 1793 Hérault occupe le fauteuil. Un des secrétaires donne lecture de plusieurs pièces dont l'extrait suit : Adresse du directoire du district de Grenade
      ...
      ndonner. L'Assemblée applaudit au généreux dévouement du père et du fils et renvoie au comité des finances pour l'indemnité qu'il convient d'accorder au jeune républicain pour les frais de sa maladie.
    • Séance du mardi matin 20 août 1793

      Séance du mardi matin 20 août 1793

      page 472 - 515
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi matin 20 août 1793 l'an deuxième de la République française une et indivisible. présidence de hérault-séchelles Un secrétaire [Léonard Bourdon (1)] donne lecture du procès-verbal de la séance du 12 de ce mois. La Convention nationale en adopte la rédaction. Le procès-verbal de la séance du 14 de ce mois est également lu et adopté, après quelques légers changeme
      ...
      nombreuses, qu'il se proposait d'organiser ensuite. Il eon-fiima l'opinion de Chabot sur ce que les enne* mis avaient abandonné Cambrai, parce que les aristocrates en avaient été chassés. Les ennemis, ajoute-t-îl, se sont portés vers Lan-drecy, parce qu'ils savent que cette ville renferme nombre d'émigrés. lie projet présenté par Barère a étér renvoyé à un nouvel examen du comité Se Salut public.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi matin 20 août 1793 l'an deuxième de la République française une et indivisible. présidence de hérault-séchelles Un secrétaire [Léonard Bourdon (1)] donne lecture d
      ...
      , ajoute-t-îl, se sont portés vers Lan-drecy, parce qu'ils savent que cette ville renferme nombre d'émigrés. lie projet présenté par Barère a étér renvoyé à un nouvel examen du comité Se Salut public.
    • Séance du même jour, au soir

      Séance du même jour, au soir

      page 515 - 519
      CONVENTION NATIONALE. Séance du même jour, au soir. Le citoyen Hérault, Président, occupe le fauteuil. Le citoyen Gallet, gendarme, est admis à la barre. M expose à la Convention qu'après avoir servi de longues années dans les troupes de ligne i! a fait partie de là force armée de' Paris, et qu'enfin, incorporé dans les chasseurs à cheval qui furent créés dans cette ville, il a fait la guerre dans
      ...
      que la Convention ait égard à leur position, et déclare nul le jugement rendu par le tribunal de Dunkerque. Les pétitionnaires sont admis aux honneurs de là séance, et leur pétition est renvoyée aux comités de commerce et de marine (3). La séance est levée à 11; heures. « Signé : Hérault, président; J.-P.-M. Fayau, Thirion, Amar, Léonard Bourdon, P.- J. Audoujn, Dartigoeyte, sécrétai - re.s (4), »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du même jour, au soir. Le citoyen Hérault, Président, occupe le fauteuil. Le citoyen Gallet, gendarme, est admis à la barre. M expose à la Convention qu'après avoir servi d
      ...
      omités de commerce et de marine (3). La séance est levée à 11; heures. « Signé : Hérault, président; J.-P.-M. Fayau, Thirion, Amar, Léonard Bourdon, P.- J. Audoujn, Dartigoeyte, sécrétai - re.s (4), »
    • Séance du mercredi 21 août 1793

      Séance du mercredi 21 août 1793

      page 519 - 603
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 21 août 1793 , l'an deuxième de la République française -une et indivisible. PRÉSIDENCE DE HÉRAULT-SÉCHELLE 8. La séance est ouverte à 9 heures. On fait lecture des adresses dont l'extrait suit : La société populaire de « Montgiscar », les (1) P. V., tome 19, page lgl. .m P. V., tome 19, page 122. £3) Ibid. . (4) Ibid, officiers municipaux de la commune de «
      ...
      imement à l'impression d'un discours où éclatent tous les sentiments de raison, de. justice et d'humanité. A Toulon, les jour et an susdits. Signé : Dejean, président ; Reboul, secrétaire. Gollationné conforme à Voriginal, par nous membres du comité. général des sections permanentes. A Toulon, le 27 juillet .1793, l'an II de la République française. Signé : Dejean, président ; Melizan, secrétaire;
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 21 août 1793 , l'an deuxième de la République française -une et indivisible. PRÉSIDENCE DE HÉRAULT-SÉCHELLE 8. La séance est ouverte à 9 heures. On fait lecture
      ...
      conforme à Voriginal, par nous membres du comité. général des sections permanentes. A Toulon, le 27 juillet .1793, l'an II de la République française. Signé : Dejean, président ; Melizan, secrétaire;
    • Séance du jeudi matin 22 août 1793

      Séance du jeudi matin 22 août 1793

      page 603 - 637
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi matin 22 août 1793 , . l'an deuxième de la République française, une et indivisible. La séance : s'ouvre à 10 heures. Amar occupe le fauteuil en l'absence des président et ex-président. On fait lecture des lettres (1). Le département de police de la commune de Paris fait passer à la Convention l'état des personnes détenues dans les diversés maisons de justice e
      ...
      iation contre la municipalité de Nancy, Mallarmé, ainsi qu'un autre député de la Meurthe, ont paru révoquer en doute son délit, n'en ayant été aucunement informés, quoiqu'ils entretiennent une correspondance très active avec la société populaire de cette ville; le comité de surveillance est chargé de faire demain un rapport sur la dénonciation appuyée de preuves qui ont été déposées sur le bureau.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi matin 22 août 1793 , . l'an deuxième de la République française, une et indivisible. La séance : s'ouvre à 10 heures. Amar occupe le fauteuil en l'absence des prés
      ...
      ondance très active avec la société populaire de cette ville; le comité de surveillance est chargé de faire demain un rapport sur la dénonciation appuyée de preuves qui ont été déposées sur le bureau.
    • Séance du même jour, au soir

      Séance du même jour, au soir

      page 637 - 642
      CONVENTION NATIONALE. Séance du même jour, au soir. PRÉSIDENCE DE HÉRAULT-SÉCHELLES. La séance s'est ouverte à 7 heures. Une députation des canonniers de Valen-ciennes s'est présentée à la barre pour réclamer des indemnités. Sa pétition a été renvoyée aux comités de la guerre et des finances (2). (1) Auditeur national, n° 335, du vendredi 23 août 1793, page 4. (2) P. V., tome 19, page 159. Le citoy
      ...
      on qu'on lui a volé son portefeuille. Il la prie de venir à son secours. Cette, demande sera prise en considération, ainsi que celles de ce genre, qui ont déjà été faites. II Compte rendu du Journal des Débats et des. Décrets. La Convention nationale renvoie au comité des finances la réclamation du citoyen Fejeac, doyen des envoyés des assemblées primaires, relative à la perte de son portefeuille.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du même jour, au soir. PRÉSIDENCE DE HÉRAULT-SÉCHELLES. La séance s'est ouverte à 7 heures. Une députation des canonniers de Valen-ciennes s'est présentée à la barre pour r
      ...
      es Débats et des. Décrets. La Convention nationale renvoie au comité des finances la réclamation du citoyen Fejeac, doyen des envoyés des assemblées primaires, relative à la perte de son portefeuille.
    • Séance du vendredi 23 août 1793

      Séance du vendredi 23 août 1793

      page 642 - 690
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 23 août 1793 l'an deuxième de la République française, une et indivisible. PRÉSIDENCE DE DANTON. Les administrateurs du département de police de la commune de Paris, font passer à la Convention nationale l'état des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention du département de Paris, lequel se monte à* 1,658 (1). La lettre des administrateurs
      ...
      ures tratours qui ont conspiré crétée sur la proposition de Gay. 12 Boisset (Le nom de Trullard a été porté deux fois et ensuite rayé ; puis Billaud-Varennes a été proposé, puis rayé. Enfin, le nom de Boisset est resté) ; 13 Taillefer; 14 (Espert a d'abord été proposé; on lui a substitué- Bayle, qui est écrit Bai le) ; 15 Pinet; 16 Fayolle ; 17 Lacroix (de la Marne) ; 18 Ingrand» peuple République
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 23 août 1793 l'an deuxième de la République française, une et indivisible. PRÉSIDENCE DE DANTON. Les administrateurs du département de police de la commune de P
      ...
      Boisset est resté) ; 13 Taillefer; 14 (Espert a d'abord été proposé; on lui a substitué- Bayle, qui est écrit Bai le) ; 15 Pinet; 16 Fayolle ; 17 Lacroix (de la Marne) ; 18 Ingrand» peuple République
    • Séance du samedi 24 août 1793

      Séance du samedi 24 août 1793

      page 691 - 742
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 24 août 1793 , l'an deuxième1 de la République française, une et indivisible^ PRÉSIDENCE DE ROBESPIERRE aîné. A l'ouverture de la séance, on donne lecture des lettres, pétitions et adresses suivantes (1). Lettre du citoyen Cusset, représentant du peuple près l'armée de la Moselle. Il rend compte des mesures qu'il a prises pour approvisionner la place de Thionv
      ...
      résumée du père n'était point de le reconnaître, et que d'ailleurs on n'a rien ôté à un enfant qui n'avait rien. Lacroix demande que si cette loi est prononcée, son effet rétroactif ne date que de l'époque où la Convention a décrété que les enfants naturels succéderaient à leurs pères. L'Assemblée renvoie les articles et toutes les propositions à l'examen du comité, a fin du tomb lxxii (lre série)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 24 août 1793 , l'an deuxième1 de la République française, une et indivisible^ PRÉSIDENCE DE ROBESPIERRE aîné. A l'ouverture de la séance, on donne lecture des let
      ...
      poque où la Convention a décrété que les enfants naturels succéderaient à leurs pères. L'Assemblée renvoie les articles et toutes les propositions à l'examen du comité, a fin du tomb lxxii (lre série)
    • Séance du lundi 12 août 1793

      Séance du lundi 12 août 1793

      page 47 - 110
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 12 août 1793 , l'an deuxième de la République française, une et indivisible. La séance s'ouvre à 10 heures. Les administrateurs du département de police de Paris font passer l'état des prisons des 9 et 10 août ; il en résulte qu'à la première époque, la totalité des détenus dans les différentes maisons d'arrêt était de 1,566 ; et, au 10, de 1,556 (2). (1) Journ
      ...
      s prouvent que ©ette espérance de contre-Révolution serait bientôt détruite. « P.. S. Nous avons des émissaires répandus dans les départements du-Nord, pour empêcher les habitants des campagnes de se lever en masse, et cela réussit à merveille. « L'amour de ma patrie m'a fait soustraire cette lettre écrite à un homme, malheureusement mon parent. Profitez-en, mais n'exigez ni son nom, ni le mien. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 12 août 1793 , l'an deuxième de la République française, une et indivisible. La séance s'ouvre à 10 heures. Les administrateurs du département de police de Paris f
      ...
      lever en masse, et cela réussit à merveille. « L'amour de ma patrie m'a fait soustraire cette lettre écrite à un homme, malheureusement mon parent. Profitez-en, mais n'exigez ni son nom, ni le mien. »
    • Séance du mardi 13 août 1793

      Séance du mardi 13 août 1793

      page 110 - 129
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 13 août 1793 l'an deuxième de la République française, une et indivisible. La séance s'ouvre à 10 heures. Les administrateurs du département de police font passer l'état des prisonniers détenus dans les maisons d'arrêt de Paris : le total est de 1,588. La Gonventipn décrète l'insertion de cet état au « Bulletin », ainsi que d'une lettre du citoyen Boileau, comm
      ...
      mes. (( Le citoyen Clément, commandant de la gendarmerie nationale, que vous aviez suspendu jusqu'à ce qu'il fût pourvu d'un certificat de civisme, a été réclamé par tous ses camarades. Il a donné une explication franche de sa conduite et a tout oublié. La soirée entière a été consacrée à une fête civique. Je vous envoie la proclamation que j'ai fait afficher à cette occasion. « Signé ': Fouché. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 13 août 1793 l'an deuxième de la République française, une et indivisible. La séance s'ouvre à 10 heures. Les administrateurs du département de police font passer
      ...
      explication franche de sa conduite et a tout oublié. La soirée entière a été consacrée à une fête civique. Je vous envoie la proclamation que j'ai fait afficher à cette occasion. « Signé ': Fouché. »
  • Tome 73 : Du 25 août au 11 septembre 1793 showing 10 of 19 results view all
    • Séance du dimanche 25 août 1793

      Séance du dimanche 25 août 1793

      page 2 - 42
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 25 aout 1793 L'an deuxième de la République Française, une et indivisible. La séance est ouverte par la lecture du Procès-verbal. La Convention nationale en approuve la rédaction (1). Le ministre des contributions publiques adresse à la Convention plusieurs exemplaires d'un tableau qui présente l'état de situation, au 17 de ce mois, de la confection des rôles
      ...
      fils, lesquels suivant l'avis du comité ont présenté le citoyen Pelleport, logé au Grand marché pour leur servir de caution, et ont promis d'être plus circonspects à l'avenir. Fait au comité de sûreté générale, Bordeaux, les dits jour, mois et an que dessus, dans une des salles du département. Signé ; Pelleport; L. Arrouch neveu; Prunes fils. Gollationné : Signé : Basseterre, secrétaire-greffier.
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 25 aout 1793 L'an deuxième de la République Française, une et indivisible. La séance est ouverte par la lecture du Procès-verbal. La Convention nationale en appr
      ...
      é générale, Bordeaux, les dits jour, mois et an que dessus, dans une des salles du département. Signé ; Pelleport; L. Arrouch neveu; Prunes fils. Gollationné : Signé : Basseterre, secrétaire-greffier.
    • Séance du mardi 3 septembre 1793

      Séance du mardi 3 septembre 1793

      page 343 - 370
      CONVENTION NATIONALE Séance du mardi 3 septembre 1793. L'an II de la République française, une et indivisible. La séance a été ouverte par la lecture de l'état des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention du département de Paris, à l'époque du 1er de ce mois. Le total s'en monte à 1,607 (1). La lettre par laquelle les administrateurs du département de police de la commune de Par
      ...
      rte), mais les citoyens qui sont véritablement la nation seront contents (cela vaut bien quelques millions), oui, ils seront contents dès qu'ils pourront manger du pain. Le grand nombre se contente toujours à bon marché. Combien vous achèterez de révolutionnaires avec ces rognures de baux. Je vous invite à réfléchir sur ce que je viens de dire. La matière est très importante f 1). Signé : Raffron.
      CONVENTION NATIONALE Séance du mardi 3 septembre 1793. L'an II de la République française, une et indivisible. La séance a été ouverte par la lecture de l'état des détenus dans les maisons de justice,
      ...
      ujours à bon marché. Combien vous achèterez de révolutionnaires avec ces rognures de baux. Je vous invite à réfléchir sur ce que je viens de dire. La matière est très importante f 1). Signé : Raffron.
    • Séance du mercredi 4 septembre 1793

      Séance du mercredi 4 septembre 1793

      page 370 - 398
      CONVENTION NATIONALE Séance du mercredi 4 septembre 1793. L'an II de la République Française, une et indivisible Les administrateurs de police de Paris font passer l'état des prisons, dam lesquelles il y avait, au 2 de ce mois, 1,640 détenus (2). La lettre des administrateurs de police de Paris est ainsi conçue (3) : « Commune de Paris, le 3 septembre 1793, l'an II de la République une et indivisib
      ...
      araît que les comités n'ont en vue que de protéger ceux qui ont une certaine fortune; car d'après le projet qui vous est présenté, les petits particuliers qui n'auraient que 15 ou 20 arpents de terre ne jouiraient pas de la même faveur que ceux qui en auraient 50. Je demande la question préalable sur un projet qui viole si ouvertement les principes de l'égalité. La question préalable est décrétée.
      CONVENTION NATIONALE Séance du mercredi 4 septembre 1793. L'an II de la République Française, une et indivisible Les administrateurs de police de Paris font passer l'état des prisons, dam lesquelles il
      ...
      ne jouiraient pas de la même faveur que ceux qui en auraient 50. Je demande la question préalable sur un projet qui viole si ouvertement les principes de l'égalité. La question préalable est décrétée.
    • Séance du jeudi 5 septembre 1793

      Séance du jeudi 5 septembre 1793

      page 398 - 441
      CONVENTION NATIONALE Séance du jeudi 5 septembre 1793, L'an II de la République française, une et indivisible La séance est ouverte par la lecture du procès-verbal de la séance du 1er septembre présent mois. La Convention en adopte la rédaction (1). .gg Au nom de la Commission des dépêches, un membre donne lecture des pièces suivantes : État des détenus dans les maisons de justice et d'arrêt du dép
      ...
      ue le présent sera sur-le-champ adressé au comité de Salut pubhc avec pressante invitation de proposer à la Convention d'adopter ces mesures et de les rendre communes à tous les départements de la Répubhque. « A Strasbourg, le 14 août 1793, l'an II de la Répubhque française une et indivisible. « Signé : Ruamps, Borie, Milhaut, J.-B. Lacoste et Gutardin. » Pour copie conforme : « Signé: Gutardin. »
      CONVENTION NATIONALE Séance du jeudi 5 septembre 1793, L'an II de la République française, une et indivisible La séance est ouverte par la lecture du procès-verbal de la séance du 1er septembre présent
      ...
      ubhque. « A Strasbourg, le 14 août 1793, l'an II de la Répubhque française une et indivisible. « Signé : Ruamps, Borie, Milhaut, J.-B. Lacoste et Gutardin. » Pour copie conforme : « Signé: Gutardin. »
    • Séance du jeudi 5 septembre 1793, au soir

      Séance du jeudi 5 septembre 1793, au soir

      page 441 - 442
      CONVENTION NATIONALE Séance du jeudi 5 septembre 1793, au soir. La séance est ouverte à 7 heures et demie. Quelques pétitionnaires sont entendus. Le citoyen Payan, admis à la barre, instruit la Convention que des députés de 74 Sociétés populaires du département de la Drôme se sont réunis à Valence; là ils ont pris les mesures qu'ils ont cru les plus propres pour anéantir le fédéralisme et assurer l
      ...
      ocès-verbaux de la Convention, t. 20, p. 102. Voir l'Auditeur national n® 350, p. 1 — Journal de Perlet (Suite du) n° 350, p. 289 — Annales patriotiques et littéraires, n° , p. 1L44, col. 2 — Journal de la Montagne, n° 97, p. 675, col. 1 — Journal des Débats et des Décrets n9 , p. 87 — Mercure universel du samedi 7 septembre 1793, p. 106, col. 1. (4) Procès-verbaux de la Convention, t. 30, p. 102.
      CONVENTION NATIONALE Séance du jeudi 5 septembre 1793, au soir. La séance est ouverte à 7 heures et demie. Quelques pétitionnaires sont entendus. Le citoyen Payan, admis à la barre, instruit la Convent
      ...
      de la Montagne, n° 97, p. 675, col. 1 — Journal des Débats et des Décrets n9 , p. 87 — Mercure universel du samedi 7 septembre 1793, p. 106, col. 1. (4) Procès-verbaux de la Convention, t. 30, p. 102.
    • Séance du vendredi 6 septembre 1793

      Séance du vendredi 6 septembre 1793

      page 443 - 471
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi 6 septembre 1793, L'an II de la République française, une et indivisible Le citoyen Billaud-Varenne, Président, ouvre la séance à dix heures. Les secrétaires font la lecture des procès-verbaux des séances des 16, 22 août et 3 septembre; leur rédaction est approuvée. Un membre du comité de correspondance fait lecture des adresses, lettres et pièces dont l'anal
      ...
      rets n'y parvenaient pas, mais l'or y serait entré tout aussi facilement que celui de Pitt; et 100 millions employés à propos et bien dis- (1). Annales patriotiques et littéraires (n» 250 du di manche 8 septembre 1793, p. 1147, col. 2). tribués depuis le commencement de la guerre auraient déconcerté tous les projets des tyrans ligués contre la hberté. Danton a été adjoint au comité de Salut pubhc.
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi 6 septembre 1793, L'an II de la République française, une et indivisible Le citoyen Billaud-Varenne, Président, ouvre la séance à dix heures. Les secrétaires fon
      ...
      8 septembre 1793, p. 1147, col. 2). tribués depuis le commencement de la guerre auraient déconcerté tous les projets des tyrans ligués contre la hberté. Danton a été adjoint au comité de Salut pubhc.
    • Séance du samedi 7 septembre 1793

      Séance du samedi 7 septembre 1793

      page 471 - 508
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 7 septembre 1793. L'an II de la République française, une et indivisible La séance est ouverte par la lecture des procès-verbaux des séances du 5 et du La rédaction de ces deux procès-verbaux est approuvée (1). L'Administration de police fait passer à la Convention nationale le tableau des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention du départem
      ...
      res les plus prompts et les mesures les plus fortes ont été envoyés à Lyon, hier à une heure, par le ministre de la guerre. Il annonce ensuite la mort du général.Del-becq, employé à l'armée des Pyrénées, la prise du fils du ministre de la guerre en Espagne et l'arrestation de Pétion : l'un et l'autre, seront traduits à Paris. Barère annonce" enfin que le général Brunet est actuellement à l'Abbaye.
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 7 septembre 1793. L'an II de la République française, une et indivisible La séance est ouverte par la lecture des procès-verbaux des séances du 5 et du La rédactio
      ...
      es, la prise du fils du ministre de la guerre en Espagne et l'arrestation de Pétion : l'un et l'autre, seront traduits à Paris. Barère annonce" enfin que le général Brunet est actuellement à l'Abbaye.
    • Séance du dimanche 8 septembre 1793

      Séance du dimanche 8 septembre 1793

      page 509 - 551
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 8 septembre 1793, L'An II de la République française, une et indivisible La séance est ouverte à dix heures par la lecture des procès-verbaux des 29 et 30 août dernier. La rédaction en est adoptée 1). Sur la proposition d'un membre [Merlin (de Douai) (2)]' : « La Convention nationale décrète que dans la loi d'hier, qui défend à tout Français de percevoir des
      ...
      ces abus, source de renchérissement des denrées, elle propose de porter la peine de mort, ou du moins, de la confiscation, contre quiconque garderait de l'argent enfoui et par là de forcer ceux qui en cachent à l'échanger contre des assignats. Cet amas d'argent, versé dans une caisse générale, servirait à acheter à tout prix chez l'étranger des grains et des armes. Renvoyé au comité des finances.
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 8 septembre 1793, L'An II de la République française, une et indivisible La séance est ouverte à dix heures par la lecture des procès-verbaux des 29 et 30 août d
      ...
      n cachent à l'échanger contre des assignats. Cet amas d'argent, versé dans une caisse générale, servirait à acheter à tout prix chez l'étranger des grains et des armes. Renvoyé au comité des finances.
    • Séance du lundi 9 septembre 1793

      Séance du lundi 9 septembre 1793

      page 551 - 617
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 9 septembre 1793 L'An II de la République française, une et indivisible La séance est ouverte par la lecture des pièces suivantes : Lettre du citoyen Prud'homme qui adresse à la Convention nationale un exemplaire des « Crimes des empereurs d'Allemagne ». Mention honorable, insertion au « Bulletin » (1). Suit le texte de la lettre du citoyen Pru-dhomme (2) : A la
      ...
      tionaux des Poudres et Salpêtres de la st par celle du 10 juin dernier, portant règlement sur ladite Régie ; et que d'après le mode d'admission et d'avancement, lucune admission n'a pu avoir lieu qu'après les études et examens exigés, et que l'avancement n'a jamais été que la A Paris, ce 30 juillet 1793, l'an II de la République, une et indivisible. Jacques-Pierre Champy, Facchebx, L.-N. Dufourny.
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 9 septembre 1793 L'An II de la République française, une et indivisible La séance est ouverte par la lecture des pièces suivantes : Lettre du citoyen Prud'homme qui
      ...
      près les études et examens exigés, et que l'avancement n'a jamais été que la A Paris, ce 30 juillet 1793, l'an II de la République, une et indivisible. Jacques-Pierre Champy, Facchebx, L.-N. Dufourny.
    • Séance du mardi 10 septembre 1793

      Séance du mardi 10 septembre 1793

      page 618 - 645
      CONVENTION NATIONALE Séance du mardi 10 septembre 1793 L'an II de la République française, une et indivisible Un membre fait lecture de la correspon-pondance générale (1). La commune de Paris annonce que le nombre des détenus dans les prisons de Paris est de 1,860 (2). Suit le texte de la lettre des administrateurs du département de police (3). « Commune de Paris, le 9 septembre 1793, l'an II de la
      ...
      ible. « Signé : Flesselles; Pierre-Louis Cordier. » III. Pétition du département de la Corrèze (1). Le département de la Corrèze, qui occupe un rang distingué parmi ceux qui ont fait de grands sacrifices pour le maintien de la République une et indivisible, demande des secours; les grains y sont très rares et la livre de pain de mauvaise qualité se vend 12 sous. Renvoyé au ministre de l'intérieur.
      CONVENTION NATIONALE Séance du mardi 10 septembre 1793 L'an II de la République française, une et indivisible Un membre fait lecture de la correspon-pondance générale (1). La commune de Paris annonce q
      ...
      ces pour le maintien de la République une et indivisible, demande des secours; les grains y sont très rares et la livre de pain de mauvaise qualité se vend 12 sous. Renvoyé au ministre de l'intérieur.
  • Tome 74 : Du 12 au 22 septembre 1793 showing 10 of 14 results view all
    • Séance du jeudi 12 septembre 1793

      Séance du jeudi 12 septembre 1793

      page 1 - 28
      CONVENTION NATIONALE Séance du jeudi 12 septembre 1793 . L'an II de la République française une et indivisible. La séance est ouverte à 10 heures. Un membre du comité de correspondance donne lecture des lettres et pièces dont l'analyse est ci-après (1). Les administrateurs du département de police font passer le total journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention, à l'
      ...
      di 14 septembre 1793, p. 1002, col. 2. On demande l'ordre du jour. L'Assemblée y passe. II Motion relative aux officiers qui ne savent pas lire- Compte rendu du Moniteur universel (1). N... La plupart des officiers nouvellement nommés ne savent pas lire, ce qui est d'un grand inconvénient. Je demande que le comité de Salut public vous fasse un rapport sur cet objet. Cette proposition est décrétée.
      CONVENTION NATIONALE Séance du jeudi 12 septembre 1793 . L'an II de la République française une et indivisible. La séance est ouverte à 10 heures. Un membre du comité de correspondance donne lecture de
      ...
      des officiers nouvellement nommés ne savent pas lire, ce qui est d'un grand inconvénient. Je demande que le comité de Salut public vous fasse un rapport sur cet objet. Cette proposition est décrétée.
    • Séance du jeudi 19 septembre 1793, au soir

      Séance du jeudi 19 septembre 1793, au soir

      page 496 - 500
      CONVENTION NATIONALE Séance du jeudi 19 septembre 1793 , au soir. L'an II de la République française une et indivisible Présidence de Billaud-Varenne. Les députés de Château-Thierry, après avoir été introduits à la barre, ont lu une pétition, ainsi qu'un arrêté des administrateurs du district, contenant plusieurs demandes importantes. La Convention nationale, après avoir entendu leur pétition, renv
      ...
      , Louis, Pons de Verdun et Jagot, ayant réuni le plus de suffrages, sont proclamés secrétaires de l'Assemblée. La séance est levée à 9 heures et demie (2). Signé : Billaud-Varenne, président; J.-P. Duhem, Merlin (de Douai), Y.-D. Ramel, P.-F. Piorry, secrétaires. En vertu du décret du 29 prairial, l'an II de la République française, une et indivisible. Signé : S.-E. Monnel, Eschasseriaux, Frecine.
      CONVENTION NATIONALE Séance du jeudi 19 septembre 1793 , au soir. L'an II de la République française une et indivisible Présidence de Billaud-Varenne. Les députés de Château-Thierry, après avoir été in
      ...
      hem, Merlin (de Douai), Y.-D. Ramel, P.-F. Piorry, secrétaires. En vertu du décret du 29 prairial, l'an II de la République française, une et indivisible. Signé : S.-E. Monnel, Eschasseriaux, Frecine.
    • Séance du vendredi 20 septembre 1793

      Séance du vendredi 20 septembre 1793

      page 500 - 557
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi 20 septembre 1793 L'an II de la République française, une et indivisible Présidence du citoyen Cambon (3). Un secrétaire communique à la Convention nationale le tableau qui lui est adressé par le dé- (1) Voulland. (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 21, p. 87. (3) Le Journal des Débats et des Décrets indique que le commencement de la séance fut présidé pa
      ...
      tion, Les Fleurs. Du 21 mars au 19 avril. Le Taureau. Le Bonheur. La Réunion. Du 20 avril au 19 mai. Les Jumeaux. La Fraternité, Le Relâche. Du 20 mai au 18 juin. Le Cancer. La Révolution. La Liberté. Du 19 juin au 18 juillet. Le Lion. La Liberté. La Récolte. Du 19 juillet au 17 août. La Vierge. La Souveraineté. Les Fruits. Du 18 août au 16 septembre. 18 Idem. Idem. 19 \ septembre. Idem. 20 l 21 )
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi 20 septembre 1793 L'an II de la République française, une et indivisible Présidence du citoyen Cambon (3). Un secrétaire communique à la Convention nationale le
      ...
      Du 19 juin au 18 juillet. Le Lion. La Liberté. La Récolte. Du 19 juillet au 17 août. La Vierge. La Souveraineté. Les Fruits. Du 18 août au 16 septembre. 18 Idem. Idem. 19 \ septembre. Idem. 20 l 21 )
    • Séance du samedi 21 septembre 1793

      Séance du samedi 21 septembre 1793

      page 558 - 629
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 21 septembre 1793, L'an deuxième de la République Française, une et indivisible. Présidence de Cambon La séance s'ouvre par la lecture des pièces dont l'extrait suit : Lettre des administrateurs du département de police, qui font passer à la Convention le total des détenus dans les maisons d'arrêt, de justice et de détention de la ville de Paris, à l'époque du
      ...
      avec ces chefs-d'œuvre, que d'avoir été calomniée. C'est le sort de la vertu; elle souffre, on l'outrage, mais elle triomphe. Au surplus, l'auteur est bien aise de donner ce premier exemple de cette manière de publier les pièces de théâtre par souscription qui lui a été indiquée par une excellente brochure intitulée : Les causes de la décadence du théâtre et les moyens de le faire refleurir ( 1 ).
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 21 septembre 1793, L'an deuxième de la République Française, une et indivisible. Présidence de Cambon La séance s'ouvre par la lecture des pièces dont l'extrait su
      ...
      anière de publier les pièces de théâtre par souscription qui lui a été indiquée par une excellente brochure intitulée : Les causes de la décadence du théâtre et les moyens de le faire refleurir ( 1 ).
    • Séance du dimanche 22 septembre 1793

      Séance du dimanche 22 septembre 1793

      page 629 - 674
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 22 septembre 1793 L'an II de la République française, une et indivisible Présidence de Cambon. La séance s'ouvre à 10 heures du matin. Un secrétaire donne lecture de la liste des commissaires nommés par la Convention nationale pour assister à la cérémonie de l'inauguration des bustes de Marat et Lepelletier qui doit être célébrée ce jourd'hui par la section d
      ...
      oy. ci-dessus,'même séance, p. 646, le décret rendu sur le rapport de Ramel, et ordonnant l'impression de ce document. (2) Bibliothèque Nationale, 230 pages ia-8°. Le38, n° 452 a et Le33, n° 2001, 50 pages in-4°, Le 38 n° 452. — Bibliothèque de la Chambre des Députés. Collection Portiez (de l'Oise), in-8°, t. 132, n° 1, et t. 508, n° 8. —• Collection Portiez (de l'Oise), in-4°, t. 23, n0' 1 et 65.
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 22 septembre 1793 L'an II de la République française, une et indivisible Présidence de Cambon. La séance s'ouvre à 10 heures du matin. Un secrétaire donne lectur
      ...
      pages in-4°, Le 38 n° 452. — Bibliothèque de la Chambre des Députés. Collection Portiez (de l'Oise), in-8°, t. 132, n° 1, et t. 508, n° 8. —• Collection Portiez (de l'Oise), in-4°, t. 23, n0' 1 et 65.
    • Fait a la séance du 15 août 1793

      Fait a la séance du 15 août 1793

      page 675 - 744
      CONVENTION NATIONALE RAPPORT SUR LA DETTE PURLIQUE Sur les moyens à employer pour l'enregistrer sur un Grand Livre, et la consolider, pour admettre la Dette consolidée en paiement des domaines nationaux qui sont en vente, pour retirer et annuler les anciens titres de créance ; pour accélérer la liquidation ; pour régler le mode annuel de paiement de la Dette consolidée dans les chefs-lieux de distr
      ...
      ain un pot de beurre, une petite glène et un petit sac contenant de la monnaie de bronze. On lui demande s'il y a longtemps que son beau-frère moine n'a dit la messe, il répond qu'il y a 10 à 12 ans. Un membre propose et l'Assemblée arrête que François-Joseph Ruccart et Bazile Cannivet seront mis en état d'arrestation jusqu'à ce que l'Administration se soit procuré des éclaircissements ultérieurs.
      CONVENTION NATIONALE RAPPORT SUR LA DETTE PURLIQUE Sur les moyens à employer pour l'enregistrer sur un Grand Livre, et la consolider, pour admettre la Dette consolidée en paiement des domaines nationau
      ...
      Un membre propose et l'Assemblée arrête que François-Joseph Ruccart et Bazile Cannivet seront mis en état d'arrestation jusqu'à ce que l'Administration se soit procuré des éclaircissements ultérieurs.
    • Séance du vendredi 13 septembre 1793

      Séance du vendredi 13 septembre 1793

      page 28 - 78
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi 13 septembre 1793 L'an II de la République française une et indivisible. La séance est ouverte à 10 heures. Un secrétaire donne lecture des procès-verbaux des 8 0t 12 de ce mois : leur rédaction est adoptée (2). Plusieurs pétitions et adresses sont mises sous les yeux de la Convention nationale (3).- Par leur lettre du 3 de ce mois, les officiers du 102e régi
      ...
      fin, il est dit que plusieurs personnes qui avaient donçé des signaux aux Anglais, ont été arrêtées; que notre armée est aux prises avec l'ennemi auprès de Furnes; enfin, qu'une partie des forces de l'ennemi se porte sur Maubeuge, et qu'une autre fait des ravages considérables du côté de Cambrai et Saint-Quentin. Les républicains volent au secours de Maubeuge : ils tâcheront de prévenir l'ennemi.
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi 13 septembre 1793 L'an II de la République française une et indivisible. La séance est ouverte à 10 heures. Un secrétaire donne lecture des procès-verbaux des 8
      ...
      l'ennemi se porte sur Maubeuge, et qu'une autre fait des ravages considérables du côté de Cambrai et Saint-Quentin. Les républicains volent au secours de Maubeuge : ils tâcheront de prévenir l'ennemi.
    • Séance du samedi 14 septembre 1793

      Séance du samedi 14 septembre 1793

      page 78 - 178
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 14 septembre 1793 Présidence de Billaud-Varenne. Un secrétaire fait lecture du procès-verbal de la séance du 9 précédent. La rédaction en est approuvée (2). Le département de police de Paris fait passer le tableau des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention de cette commune, à l'époque du 12 de ce mois : le total est de 1,978. Insertion au
      ...
      ..............................................174 Vendée..........................................................................174 Vienne.....................................175 Vienne (Haute-)....................................................175 Vosges......................................................176 Yonne............................................................................177
      CONVENTION NATIONALE Séance du samedi 14 septembre 1793 Présidence de Billaud-Varenne. Un secrétaire fait lecture du procès-verbal de la séance du 9 précédent. La rédaction en est approuvée (2). Le dép
      ...
      ................................................175 Vosges......................................................176 Yonne............................................................................177
    • Séance du dimanche 15 septembre 1793

      Séance du dimanche 15 septembre 1793

      page 179 - 245
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 15 septembre 1793 l'an II de la République française une et indivisible Les administrateurs du département de police de Paris font passer l'état des détenus dans les maisons de justice et d'arrêt de cette ville à l'époque du 14 de ce mois. Le total monte à 1,997. Insertion au « Bulletin » (1). La lettre des administrateurs du département de police est ainsi c
      ...
      ines................... Métallurgie................................. Art militaire................................ Science navale............................. Arts et métiers.. Stéréotomie ou géométrie des arts et partie géométrique des constructions des arts et métiers............... Partie mécanique et physique des arts et métiers.................. Partie chimique des arts et métiers............
      CONVENTION NATIONALE Séance du dimanche 15 septembre 1793 l'an II de la République française une et indivisible Les administrateurs du département de police de Paris font passer l'état des détenus dans
      ...
      e des arts et partie géométrique des constructions des arts et métiers............... Partie mécanique et physique des arts et métiers.................. Partie chimique des arts et métiers............
    • Séance du lundi matin 16 septembre 1793

      Séance du lundi matin 16 septembre 1793

      page 246 - 276
      CONVENTION NATIONALE Présidence de Billaud-Varenne. Séance du lundi matin 16 septembre 1793 L'an II de la République française, une et indivisible. Le citoyen Cofinda juge de paix du canton de Beaulieu, district de Noyon, offre 20 livres pour fournir aux frais de la guerre (1). Un membre du comité de correspondance donne lecture des pièces et adresses dont l'extrait suit : Lettre des administrateur
      ...
      même sens. Après de longs débats, la Convention nationale suspend l'exécution du décret qui ordonne l'établissement de trois degrés progressifs d'instruction : elle en maintient la disposition, portant suppression des facultés des arts, de médecine, de théologie et de droit, et enjoint au comité d'instruction publique de présenter incessamment un rapport sur celles dont l'exécution est suspendue.
      CONVENTION NATIONALE Présidence de Billaud-Varenne. Séance du lundi matin 16 septembre 1793 L'an II de la République française, une et indivisible. Le citoyen Cofinda juge de paix du canton de Beaulieu
      ...
      nt suppression des facultés des arts, de médecine, de théologie et de droit, et enjoint au comité d'instruction publique de présenter incessamment un rapport sur celles dont l'exécution est suspendue.