Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-123 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-051 hits on 1789-0627 hits on 1789-0726 hits on 1789-0824 hits on 1789-0926 hits on 1789-1030 hits on 1789-1138 hits on 1789-1231 hits on 1790-0136 hits on 1790-0242 hits on 1790-0337 hits on 1790-0449 hits on 1790-0543 hits on 1790-0648 hits on 1790-0747 hits on 1790-0841 hits on 1790-0951 hits on 1790-1047 hits on 1790-1145 hits on 1790-1240 hits on 1791-0140 hits on 1791-0245 hits on 1791-0341 hits on 1791-0447 hits on 1791-0540 hits on 1791-0644 hits on 1791-0740 hits on 1791-0843 hits on 1791-0940 hits on 1791-1036 hits on 1791-1145 hits on 1791-1246 hits on 1792-0143 hits on 1792-0256 hits on 1792-0353 hits on 1792-0454 hits on 1792-0552 hits on 1792-0654 hits on 1792-0756 hits on 1792-0854 hits on 1792-0935 hits on 1792-1033 hits on 1792-1138 hits on 1792-1238 hits on 1793-0129 hits on 1793-0231 hits on 1793-0337 hits on 1793-0436 hits on 1793-0533 hits on 1793-0634 hits on 1793-0734 hits on 1793-0834 hits on 1793-0931 hits on 1793-1031 hits on 1793-1133 hits on 1793-123 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-011 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-011 hits on 1798-022 hits on 1798-031 hits on 1798-041 hits on 1798-052 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-081 hits on 1798-091 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-031 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
21 - 30 of 83 volumes
  • Tome 21 : Du 26 novembre 1790 au 2 janvier 1791 showing 10 of 77 results view all
    • Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      page 2 - 8
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de M. alexandre de lameth. Séance du vendredi 26 novembre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. L'Assemblée renvoie à demain la lecture des procès-ver baux. La lecture des adresses est ajournée à la séance de demain soir. Une dêputation du conseil du département de la Loire-Inférieure, du directoire du district et du conseil général de la co
      ...
      leur recommande, ainsi qu'à tous les autres corps administratifs et municipalités du royaume, de veiller exactement à l'exécution du présent décret. « Art. 11. Elle charge son président de se retirer dans le jour vers le roi, pour le prier de lui accorder sa sanction et de donner les ordres convenables pour sa plus prompte exécution. » (L'impression est demandée et décrétée à une grande majorité.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de M. alexandre de lameth. Séance du vendredi 26 novembre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. L'Assemblée renvoie à demain la lecture des pro
      ...
      dans le jour vers le roi, pour le prier de lui accorder sa sanction et de donner les ordres convenables pour sa plus prompte exécution. » (L'impression est demandée et décrétée à une grande majorité.)
    • Séance du jeudi 2 décembre 1790, au matin

      Séance du jeudi 2 décembre 1790, au matin

      page 178 - 185
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DË LAMETH. Séance du jeudi 2 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Salicetti , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. Divers membres présentent quelques observa- 1 lions qui sont rejetées par la question préalable et le procès-verbal
      ...
      z le danger de séparer le percepteur du contrib able. (L'Assemblée ordonne le renvoi aux comités des impositions et des finances, qui feront leur rapport lundi.) M. Bailly , dans une lettre qui contient le détail de la vente de dix maisons nationales, annonce que 73 immeubles naiionaux. estimés 1,786,969 liv. 19 s.8d., ont été vendus 2,996,776 livres. (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DË LAMETH. Séance du jeudi 2 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Salicetti , secrétaire, donne lectur
      ...
      nt le détail de la vente de dix maisons nationales, annonce que 73 immeubles naiionaux. estimés 1,786,969 liv. 19 s.8d., ont été vendus 2,996,776 livres. (La séance est levée à trois heures et demie.)
    • Séance du jeudi 2 décembre 1790, au soir

      Séance du jeudi 2 décembre 1790, au soir

      page 185 - 192
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE LAMETH. Séance du jeudi 2 décembre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. M. Coroller , sectaire, fait lecture des adresses suivantes : Adresse de l'assemblée générale de la colonie de l'Ile-de-France, qui adhère, avec une respectueuse reconnaissance, à tous les décrets de l'Assemblée nationale. Elle annonce que de
      ...
      upérieure, le sieur de Weylaud sera tenu de démolir son moulin dans quinze jours, sans pouvoir réclamer aucune espèce d'indem-nité. Si, au contraire, la qualité supérieure de la poudre est constatée, le sieur de Wey land sera tenu de remettre à la nation le moulin qu'il aura fait construire, et l'Assemblée nationale statuera sur les remboursements et récompenses qui seront dus au sieur de Weyland.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE LAMETH. Séance du jeudi 2 décembre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. M. Coroller , sectaire, fait lecture des a
      ...
      le sieur de Wey land sera tenu de remettre à la nation le moulin qu'il aura fait construire, et l'Assemblée nationale statuera sur les remboursements et récompenses qui seront dus au sieur de Weyland.
    • Séance du vendredi 3 décembre 1790

      Séance du vendredi 3 décembre 1790

      page 192 - 201
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. alexandre de lameth. Séance du vendredi 3 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne lecture des procès-verbaux des deux séances d'hier. Il ne se produit aucune réclamation. M. Camus. Par votre décret du 23 octobre dernier, vous avez ajourné la question de savoir si les biens des maiso
      ...
      payement s'effectuera, et en présence de la partie prenante, il sera coupé un des angles du papier, de manière à l'annuler évidemment, et ils seront ensuite brûlés publiquement dans la forme qui sera prescrite. Le procès-verbal de brùlement, signé des commissaires qui seront désignés, sera rapporté par le trésorier, avec l'ordonnance, et lui servira de décharge lors de la reddition de ses comptes.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. alexandre de lameth. Séance du vendredi 3 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne l
      ...
      prescrite. Le procès-verbal de brùlement, signé des commissaires qui seront désignés, sera rapporté par le trésorier, avec l'ordonnance, et lui servira de décharge lors de la reddition de ses comptes.
    • Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      page 202 - 215
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE LAMETH. Séance du samedi 4 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Castellanet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal ,de la seance d'hier dont la rédaction est adoptée. M. Cornilleau , député suppléant du ci-devant bailliage du Mans, prête serment et est admis dans le sein de l'Assemblée pour y remplacer
      ...
      on soit posée aiusi : Les rerites viagères et perpétuel les payées par le Trésor public continueront-elles de faire partie des facultés imposables de ceux qui en jouissent et seront-elles assujetties à l'impôt l'qucier qui Bera décrété en remplacement de la taille ? » Lorsque cette première question aura été décidée» le mode et la quotité de l'imposition feront l'objet des discussions ultérieures*
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE LAMETH. Séance du samedi 4 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Castellanet , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      à l'impôt l'qucier qui Bera décrété en remplacement de la taille ? » Lorsque cette première question aura été décidée» le mode et la quotité de l'imposition feront l'objet des discussions ultérieures*
    • Séance du samedi 4 decembre 1790, au soir

      Séance du samedi 4 decembre 1790, au soir

      page 215 - 220
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M, ALEXANDRE DE LAMETH. seance du smaedi 4 decembre 1790 , du soir(1) La séance est ouverte à six heures et demie. M. Coroller , secrétaire, donné lecture dés adresses suivantes : Adresses dés juges du tKbUttàl dd district de TottrtëHtë; de celui d'ÀUtun et de ëëliii du dis-» tfict de Béliers, OUI tiOnsàcrëiit lëà premiers fflo-ments dé leur êiiBteuéfe 6 présenter
      ...
      en bannir ies désordres. Il n'a pas cru devoir mettre sous les yeux de l'Assemblée tant d'objets à la fois dans une matière peu connue, que plusieurs se persuadent mal à propos être plus obscure et compliquée qu'elle ne l'est, et qui devait lui être présentée avec clarté. Le comité des monnaies se doit d'avertir l'Assemblée nationale que le mal est instant et qu'il est indispensable d'y pourvoir.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M, ALEXANDRE DE LAMETH. seance du smaedi 4 decembre 1790 , du soir(1) La séance est ouverte à six heures et demie. M. Coroller , secrétaire, donné lecture dés adresse
      ...
      ompliquée qu'elle ne l'est, et qui devait lui être présentée avec clarté. Le comité des monnaies se doit d'avertir l'Assemblée nationale que le mal est instant et qu'il est indispensable d'y pourvoir.
    • Séance du dimanche 5 décembre 1790

      Séance du dimanche 5 décembre 1790

      page 220 - 250
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. pétion. Séance du dimanche 5 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Defermon , au nom du comité d'imposition donne lecture de la totalité.du décret sur l'enregistrement des actes civils et judiciaires et sur les titres de propriété et propose deux articles additionnels. Par le premier de ces articles, le comité propose de décréter q
      ...
      rbitraires, seront rassemblés, et il en sera formé de nouveaux régiments, afin qu'ils jouissent de l'honneur de défeudre la patrie pour laquelle ils ont été dignes de souffrir. L'Assemblée nationale avertit toutes les municipalités, tous les corps administratifs, tous les citoyens, de veiller au salut de la patrie, et de se préparer à s'unir pour défendre au besoin la liber lé qu'ils ont conquise.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. pétion. Séance du dimanche 5 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Defermon , au nom du comité d'imposition donne lecture de la total
      ...
      vertit toutes les municipalités, tous les corps administratifs, tous les citoyens, de veiller au salut de la patrie, et de se préparer à s'unir pour défendre au besoin la liber lé qu'ils ont conquise.
    • Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

      page 250 - 268
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION» Séance du lundi 6 décembre 1790 , au matin (2). La séance est ouverte à 9 heures un quart du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Il ne se produit aucune réclamation. M. le Président donne lecture d'Une lettre de M. le garde des sceaux qui annonce que le roi a Sanctionné les décrets dont l'ên
      ...
      principes de l'Assemblée sur la matière de la circulation des grains et qui soit analogue aux nécessités locales. Il donne lecture de son projet de décret. M. de Tracy s'oppose à ce projet en faisant remarquer combien il était à craindre que l'Assemblée ne contredît et n'altérât ses propres décrets. M. Prieur demande le renvoi à demain. Le renvoi est prononcé. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION» Séance du lundi 6 décembre 1790 , au matin (2). La séance est ouverte à 9 heures un quart du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne lecture d
      ...
      remarquer combien il était à craindre que l'Assemblée ne contredît et n'altérât ses propres décrets. M. Prieur demande le renvoi à demain. Le renvoi est prononcé. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

      page 268 - 298
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. pétion. Séance du lundi 6 décembre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie. M. Salicetti , secrétaire, fait la lecture des adresses suivantes, dont le renvoi est ordonné aux différents comités : Adresse du conseil général de la commune de la ville de Vézelise, département de la Meurthe, qui adhère de plus fort à tous les décrets de l'Ass
      ...
      sont remerciés de leur zèle patriotique pour le rétablissement de la paix à Nancy et pour le succès de l'importante commission dont ils étaient chargés. « Art. 9. Ordonne à son président de se retirer dans le jour par devers le roi pour le prier de donner sa sanction au présent décret, n (Ce rapport est fréquemment interrompu par des applaudissements.) (La séance est levée à onze heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. pétion. Séance du lundi 6 décembre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie. M. Salicetti , secrétaire, fait la lecture des adresses suivant
      ...
      dans le jour par devers le roi pour le prier de donner sa sanction au présent décret, n (Ce rapport est fréquemment interrompu par des applaudissements.) (La séance est levée à onze heures et demie.)
    • Séance du mardi 7 décembre 1790, au matin

      Séance du mardi 7 décembre 1790, au matin

      page 298 - 307
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. pétion. Séance du mardi 7 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie. MM. Castellanet et Poulain de Boutancourt , secrétaires , donnent lecture des procès-verbaux des séances d'hier. Il ne s'élève aucune réclamation. M. le Président annonce que M. Gudin fait hommage à l'Assemblée d'un ouvrage intitulé : Supplément du contrat soci
      ...
      le nombre 4e ces plaees laissé au choix "du roi ». Un membre demande que le comité militaire présente ioçessammenfc un semblable projet de décret sur le mode d'avancement dans la marine, (Cette proposition est adoptée.) M. le Président annonce que la séance est levée, et que l'Assemblée va se retirer dans les bureaux pour procéder à la nomination des six commissaires qui viennent d'être décrétés.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. pétion. Séance du mardi 7 décembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie. MM. Castellanet et Poulain de Boutancourt , secrétaires , don
      ...
      sition est adoptée.) M. le Président annonce que la séance est levée, et que l'Assemblée va se retirer dans les bureaux pour procéder à la nomination des six commissaires qui viennent d'être décrétés.
  • Tome 22 : Du 3 janvier au 5 février 1791 showing 10 of 70 results view all
    • Séance du lundi 3 janvier 1791

      Séance du lundi 3 janvier 1791

      page 2 - 8
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du lundi 3 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. MM. les ecclésiastiques dont les noms suivent se présentent successivement à la tribune et prêtent le serment prescrit par le décret de l'Assemblée, du 27 novembre 1790. Ce sont MM : Antoine-Alexandre Méchin, curé de Brains, du département de là Loire-inférieure.
      ...
      n pour la nomination d'un président n'a pas donné de résultat. Sur 361 votants, M. de Mirabeau a réuni 178 voix et M. Emmery 177 ; six voix ont été perdues. Aucun des concurrents n'ayant obtenu la majorité absolue, il y a lieu de procéder à un troisième scrutin. J'invite les membres de l'Assemblée à se retirer à cet effet dans leurs bureaux respectifs. (La séance est levée à deux heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du lundi 3 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. MM. les ecclésiastiques dont les noms suivent se présentent suc
      ...
      orité absolue, il y a lieu de procéder à un troisième scrutin. J'invite les membres de l'Assemblée à se retirer à cet effet dans leurs bureaux respectifs. (La séance est levée à deux heures et demie.)
    • Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

      Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

      page 117 - 136
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mardi 11 janvier 1791 ., au matin (1) La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de la veille, qui est adopté. M. Etienne Chevalier fait lecture d'un discours du ci ré de Triel, près Saint-Germain-en-Laye, dans lequel i
      ...
      ment du Jura. 697,725 18 A celle de Goligny,département de l'Ain. 132,687 3A celle de Viriat, même département. 28,622 A celle de Sâint-Nico-las-de-Bourgueil, département d'Indre- et-Loire........... 180,761 A celle de Château-roux, département de l'Indre......... 373,315 11 M. le Président annonce l'ordre du jour pour la séance du soir et pour celle du lendemain, et lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mardi 11 janvier 1791 ., au matin (1) La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. Un de M
      ...
      180,761 A celle de Château-roux, département de l'Indre......... 373,315 11 M. le Président annonce l'ordre du jour pour la séance du soir et pour celle du lendemain, et lève la séance à trois heures.
    • Séance du mardi 11 janvier 1791, au soir

      Séance du mardi 11 janvier 1791, au soir

      page 136 - 144
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mardi 11 janvier 1791 , au soir (1) . La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivantes : Adresse de félicitation, remerciement et adhésion de la Société des amis de la Constitution de la Réole. Elle demande que les séances des corps administratifs soient rendues publiques; Adres
      ...
      article, qui est décrété dans les termes suivants : Art. 13. « Pour accélérer l'exécution du présent décret, les cloches des églises supprimées seront incessamment vendues à l'enchère ; et les comités des finances et d'aliénation proposeront à l'Assemblée nationale les charges et les clauses qu'ils jugeront couvenablé d'employer dans l'adjudication. » M. le Président lève la séance à neuf heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du mardi 11 janvier 1791 , au soir (1) . La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses su
      ...
      s des finances et d'aliénation proposeront à l'Assemblée nationale les charges et les clauses qu'ils jugeront couvenablé d'employer dans l'adjudication. » M. le Président lève la séance à neuf heures.
    • Séance du mercredi 12 janvier 1791

      Séance du mercredi 12 janvier 1791

      page 144 - 168
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M.EMMERY. Séance du mercredi 12 janvier 1791 (1) . La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Armand ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier matin. M. Leleu de La Ville-au-Bois ,secrétaire, fait lecture du procès-Yerbal de la séance d'hier soir. (Ces procès-verbaux sont adoptés.) M. le Président. J'ai reçu de M. le maire de P
      ...
      des, et ces bordereaux parviendront infailliblement dans le courant du mois de janvier, attendu que toutes les fonctions des receveurs des finances cessent à compter du 1« dudit mois. M. le Président. L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour procéder à la nomination de quatre commissaires adjoints chargés de surveiller l'exécution des assignats. (La séance est levée à deux heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M.EMMERY. Séance du mercredi 12 janvier 1791 (1) . La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Armand ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour procéder à la nomination de quatre commissaires adjoints chargés de surveiller l'exécution des assignats. (La séance est levée à deux heures et demie.)
    • Séance du jeudi 13 janvier 1791, au matin

      Séance du jeudi 13 janvier 1791, au matin

      page 168 - 205
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du jeudi 13 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de la veille. M. Andrieu. Je propose une addition à l'article relatif aux cueilloirs et cueillerets qui avaient le privilège de faire foi en justice lorsqu'ils étaient aflirmés; je pr
      ...
      Mourellon, curé de Neony, ci-devant arcbiprêtre d'Aubusson, à l'évéché du même département, si toutefois il remplit les conditions d'éligibilité prescrites par les décrets de l'Assemblée, acceptés et sanctionnés par le roi, attendu qu'il a obtenu la majorité absolue des suffrages. » (Ce projet de décret est adopté.) M. le Président annonce l'ordre du jour et lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du jeudi 13 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-ver
      ...
      sanctionnés par le roi, attendu qu'il a obtenu la majorité absolue des suffrages. » (Ce projet de décret est adopté.) M. le Président annonce l'ordre du jour et lève la séance à trois heures et demie.
    • Séance du jeudi 13 janvier 1791, au soir

      Séance du jeudi 13 janvier 1791, au soir

      page 205 - 216
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du jeudi 13 janvier 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivantes : Adresse des tribunaux des districts d'Etampes et de Lodève, des nouvelles municipalités de Figeac et d'Huningue, qui présentent à l'Assemblée leurs hommages et un dévouement sans bornes à l'e
      ...
      orteur. En prescrivant à votre comité des domaines de vous rendre compte de ce qui regarde le Clermontois... M. l'abbé Maury Cette affaire mérite un sérieux examen et entraînera sans cloute une longue discussion. Comme le temps ne nous permettrait pas de la terminer aujourd'hui, je demande qu'elle soit renvoyée à un autre jour. (Cette motion est adoptée.) M. le Président lève la séance à 9 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du jeudi 13 janvier 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses sui
      ...
      discussion. Comme le temps ne nous permettrait pas de la terminer aujourd'hui, je demande qu'elle soit renvoyée à un autre jour. (Cette motion est adoptée.) M. le Président lève la séance à 9 heures.
    • Séance du vendredi 14 janvier 1791

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 216 - 247
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ, EX-PRÉSIDENT. Séance du vendredi 14 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux des deux séances de la veille qui sont adoptés. M. Rouche fait la motion qu'un exemplaire in-4° du procès-verbal des séances de l'Assemblée soit incessamment délivré à chacun de ses memb
      ...
      incipaux agents de l'administration pouvaient être chargés de ces objets, sans qu'il eût été besoin d'établir cette singulière commission, En général la dépense de l'état militaire de cette colonie et de toutes les parties de son administration est au-dessuS de son importance actuelle, j Mais on ne doute pas qu'à l'avenir le gouvernement ne donne un® attention particulière à ces différents objets.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ, EX-PRÉSIDENT. Séance du vendredi 14 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des p
      ...
      de toutes les parties de son administration est au-dessuS de son importance actuelle, j Mais on ne doute pas qu'à l'avenir le gouvernement ne donne un® attention particulière à ces différents objets.
    • Séance du samedi 15 janvier 1791, au matin

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au matin

      page 247 - 273
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du samedi 15 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. M. d'Allarde ,rapporteur du comité des finances. Messieurs, vous avez rendu un décret, le 28 juillet dernier, qui ordonne aux receveurs particuliers des décime
      ...
      te d'un jugement si redoutable, qui nous oblige de conserver, avec le plus grand soin, les droits de la dignité dont nous sommes revêtus. Car le souverain juge nous en demandera un compte rigoureux, et la négligence à les maintenir deviendrait un titre de condamnation contre nous. Donné à Boulogne, le vingt-quatrième jour d'octobre mil sept cent quatre-vingt-dix. -J- Jean-René, évêque de Boulogne.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du samedi 15 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-ve
      ...
      t la négligence à les maintenir deviendrait un titre de condamnation contre nous. Donné à Boulogne, le vingt-quatrième jour d'octobre mil sept cent quatre-vingt-dix. -J- Jean-René, évêque de Boulogne.
    • Séance du samedi 15 janvier 1791, au soir

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au soir

      page 273 - 279
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du samedi 15 janvier 1791 , au soir (6). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivantes : Adresse des juges du tribunal du district d'Or-thez, de ceux du district de Pau, du district de Dreux, et du district de Bain, qui consacrent les premiers moments de leur existence à présent
      ...
      dard et l'abbé Jacquemart. Les quatre commissaires adjoints au comité pour la surveillance de la nouvelle fabrication des assignats sont: MM. GasleManet, l'abbé Latyl, Dufau et Dauchy. M. Gaultier-Biauzat. Je forme opposition, autant qu'il est en moi, à ce que M. l'abbé Jacquemart soit secrétaire ; il n'a pas prêté le serment. (Cette observation n'a pas de suite.) La séance est levée à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du samedi 15 janvier 1791 , au soir (6). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses su
      ...
      uzat. Je forme opposition, autant qu'il est en moi, à ce que M. l'abbé Jacquemart soit secrétaire ; il n'a pas prêté le serment. (Cette observation n'a pas de suite.) La séance est levée à dix heures.
    • Séance du dimanche 16 janvier 1791

      Séance du dimanche 16 janvier 1791

      page 279 - 289
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du dimanche 16 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des aeux séances d'hier qui sont adoptés. Il est donné lecture de l'adresse suivante du siéur Christophe Poiter, manufacturier anglais, établi à Paris (2) : « Messieurs, le fruit de vos lois bienfaisant
      ...
      Il n'est point de citoyen qui ne doive trembler de voir concentrer entre deux individus une autorité aussi illimitée et aussi arbitraire. L'Assemblée ordonnera dans sa sagesse ce qu'elle jugera convenable; quant à moi, je crois avoir satisfait à mon devoir, en lui donnant cet avertissement. Je suis avec respect, Monsieur le Président, votre très humble et très obéissant serviteur. Signé : Macaye.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du dimanche 16 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux de
      ...
      nable; quant à moi, je crois avoir satisfait à mon devoir, en lui donnant cet avertissement. Je suis avec respect, Monsieur le Président, votre très humble et très obéissant serviteur. Signé : Macaye.
  • Tome 23 : Du 6 février au 9 mars 1791 showing 10 of 73 results view all
    • Séance du dimanche 6 février 1791

      Séance du dimanche 6 février 1791

      page 1 - 26
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RIQUETTI DE MIRABEAU L'AÎNÉ. Séance du dimanche 6 février 1791 (I). La séance est ouverte à onze heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'bier au malin, qui est adopté. Un membre dépose sur le bureau les procès-verbaux de la prestation du serment de Jean-Pierre Musson, Jacques Bergonnioux, Henri Héron, Lou
      ...
      exceptés de la présente disposition, ceux qui seraient retenus pour cause de maladie. » (Adopté.) Art. 18 (ancien 19). « Dans tous les cas, s'il manquait un des jurés au jour indiqué, le directeur du juré le fera remplacer par un des citoyens de la ville, pris au sort dans la liste des 200, et subsidiairement parmi les éligibles. » (Adopté.) M. le Président lève la séance à deux heu-res et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RIQUETTI DE MIRABEAU L'AÎNÉ. Séance du dimanche 6 février 1791 (I). La séance est ouverte à onze heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture d
      ...
      juré le fera remplacer par un des citoyens de la ville, pris au sort dans la liste des 200, et subsidiairement parmi les éligibles. » (Adopté.) M. le Président lève la séance à deux heu-res et demie.
    • Séance du dimanche 13 février 1791

      Séance du dimanche 13 février 1791

      page 155 - 168
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riquetti de mirabeau l'ainé. Séance du dimanche 13 février 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures et demie du matin. M. le Président . M. Monneron, que vous avez admis hier comme député de l'Ile de France et des Indes orientales, en remplacement deM. Colin, décédé, demande à prêter le serment. M. Monneron monte à la tribune, prête le serment et dit : Mes
      ...
      jour. » M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain et invite les membres de l'Assemblée à se retirer dans leurs bureaux respectifs pour y procéder à la nomination d'un président et de trois secrétaires. Un membre demande, à raison de l'heure tardive, que cette nomination soit renvoyée à demain. (Le renvoi à demain est décrété.) M. le Président lève la séance à quatre heures. -
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riquetti de mirabeau l'ainé. Séance du dimanche 13 février 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures et demie du matin. M. le Président . M. Monneron, que vous
      ...
      t de trois secrétaires. Un membre demande, à raison de l'heure tardive, que cette nomination soit renvoyée à demain. (Le renvoi à demain est décrété.) M. le Président lève la séance à quatre heures. -
    • Séance du lundi 14 février 1791, au matin

      Séance du lundi 14 février 1791, au matin

      page 169 - 179
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence dem. riquetti de mirabeau l'aîné. Séance du lundi 14 février 1791 , au matin (4). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. Un membre du comité d'aliénation propose de décréter la vente de domaines nationaux à la municipalité de Roye,pour la somme de 1,544,7081.
      ...
      à demander la question préalable sur cette partie du décret; j'adopte tout le reste. (L'Assemblée décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur l'amendement.) (Le projet de décret du comité est adopté.) M. le Président invite les membres de l'Assemblée k se rendre dans leurs bureaux respectifs pour y procéder à la nomination du président et de trois secrétaires. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence dem. riquetti de mirabeau l'aîné. Séance du lundi 14 février 1791 , au matin (4). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait l
      ...
      .) M. le Président invite les membres de l'Assemblée k se rendre dans leurs bureaux respectifs pour y procéder à la nomination du président et de trois secrétaires. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du lundi 14 février 1791, au soir

      Séance du lundi 14 février 1791, au soir

      page 179 - 191
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riquetti de mirabeau l'aîné. Séance du lundi 14 février 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de ce matin, qui est adopté. M. Prieur. Je demande à l'Assemblée la permission de lui lire uhe adresse du district d'Epernav, relative aux prestations de serment des
      ...
      nos serments ; et un ordre durable assurera tout à la fois son bonheur et sa puissance. « L'Assemblée vous invite à assister à sa séance ». (.Applaudissements.) (L'Assemblée ordonne le renvoi de la pétition au comité de Constitution pour en rendre compte incessament ; elle en décrète également l'impression, ainsi que de la réponse de M. le Président.) (La séance est levée à neuf heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riquetti de mirabeau l'aîné. Séance du lundi 14 février 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lec
      ...
      étition au comité de Constitution pour en rendre compte incessament ; elle en décrète également l'impression, ainsi que de la réponse de M. le Président.) (La séance est levée à neuf heures et demie.)
    • Séance du mardi 15 février 1791, au matin

      Séance du mardi 15 février 1791, au matin

      page 191 - 204
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du mardi 15 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au soir, qui est adopté. . (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. Riquetti de Mirabeau l'aîné cède le fauteuil à M. Dupert. M. Vernier , au nom du comité des finances
      ...
      e département ........... 115,045 » » A celle de Gbevregay, même département... 38,115 * >. A celle de Boissy-le-Sec, département d'Eure-et-Loir........ 10,929 2 . A celle de Janville, même département... 400,502 12 » A celle de Laon, département de l'Aisne. 554,733 12 * M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et de celle de demain, et lève la séance à deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du mardi 15 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-ve
      ...
      t... 400,502 12 » A celle de Laon, département de l'Aisne. 554,733 12 * M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et de celle de demain, et lève la séance à deux heures et demie.
    • Séance du mardi 15 février 1791, au soir

      Séance du mardi 15 février 1791, au soir

      page 204 - 212
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPORT. Séance du mardi 15 février 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures, et demie du soir. Un de MM. les secrétaires faitlecture des adresses suivantes : Adresse de la société des amis de la Constitution établie à Anduze, qui exprime avec énergie les sentiments d'admiration, de reconnaissance et de dévouement, dont elle est pénétrée, pour l'As
      ...
      t à lever une armée d impartiaux. Je conjure les amis de la Constitution monarchique de n'avancer qu'avec précaution sur un terrain qu'ils ne connaissent pas, de s'expliquer avec leurs fondateurs, de ne penser que par eux-mêmes, et de ne pas chercher le salut de l'Etat ailleurs que dans les vieux principes et les vrais appuis de la monarchie. Signé : Duvàl d'ëprémesnil. Paris, le 15 février 1791 .
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPORT. Séance du mardi 15 février 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures, et demie du soir. Un de MM. les secrétaires faitlecture des adresses sui
      ...
      ne penser que par eux-mêmes, et de ne pas chercher le salut de l'Etat ailleurs que dans les vieux principes et les vrais appuis de la monarchie. Signé : Duvàl d'ëprémesnil. Paris, le 15 février 1791 .
    • Séance du mercredi 16 février 1791

      Séance du mercredi 16 février 1791

      page 212 - 220
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPORT. Séance du mercredi 16 février 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Pétion de Villeneuve secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, au matin, qui est adopté. Un de MM. les secrétaires annonce à l'Assemblée que M. Rodât d'Olemps, qui avait obtenu, le 2 octobre dernier, un congé, est de retour. Plusieurs
      ...
      eliers occupés par ceux qui les demanderont, et dans les proportions suivantes : « 2 sous pour livre du prix du loyer jusqu'à 400 1.; 2 8. 6 d.pour livre depuis 400 livres jusqu'à 800 livres, et 3 sols pour livre au-dessus de 800 livres. » (La suite de la discussion est renvoyée à la prochaine séance.) M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de demain et lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPORT. Séance du mercredi 16 février 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Pétion de Villeneuve secrétaire, donne lecture du procès-
      ...
      s pour livre au-dessus de 800 livres. » (La suite de la discussion est renvoyée à la prochaine séance.) M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de demain et lève la séance à trois heures.
    • Séance du jeudi 17 février 1791, au matin

      Séance du jeudi 17 février 1791, au matin

      page 220 - 230
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du jeudi 17 février 1791 , au matin (1). M. Voulland secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. Un membre fait lecture d'une adresse du sieur Dodun, ingénieur des ponts et chaussées du département du Tarn, qui annonce à l'Assemblée la découverte d'une nouvelle pozzolane factice. (L'Assemblée renvoie l'adresse
      ...
      pour leur interdire à cet effet de délibérer. , « Nous avons l'honneur de vous confirmer que nous avons renoncé à siéger dans le comité de marine, pour ne participer à aucune des opinions qu'il a manifestées, et pour né pas servir de prétexte à rejeter deux voix précieuses qui nous Ont remplacés. i Signé : De Vaudreuil ; « De Loynes de la Coudraye. » M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du jeudi 17 février 1791 , au matin (1). M. Voulland secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. Un membre fait
      ...
      ifestées, et pour né pas servir de prétexte à rejeter deux voix précieuses qui nous Ont remplacés. i Signé : De Vaudreuil ; « De Loynes de la Coudraye. » M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du jeudi 17 février 1791, au soir

      Séance du jeudi 17 février 1791, au soir

      page 231 - 270
      ASSEMBLÉE NATIONALE. RÉSIDENCE DE M. DUPORT. Séance du jeudi 17 février 1791 , au soir (1) . La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mardi, 15 février, au soir, qui est adopté. - M. le secrétaire tait ensuite la lecture des adresses suivantes : Adresse de félicitatioo, adhésion et dévoue-men de la garde nationale d
      ...
      l'Hôtel de Ville. Eynaud, commissaire de la section. Gnevallerie, commissaire de la section des Champs-Elysées. Bayard, commissaire de la section de Sainte-Geneviève. Bourgeois, commissaire de la section de Montmorency. D'Àuxon, président. Meunier Descloseaux, commissaire de la section de l'Arsenal et secrétaire. N. J. Hugou ( de Bassville), commissaire rapporteur de la section de la Bibliothèque.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. RÉSIDENCE DE M. DUPORT. Séance du jeudi 17 février 1791 , au soir (1) . La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal
      ...
      ion de Montmorency. D'Àuxon, président. Meunier Descloseaux, commissaire de la section de l'Arsenal et secrétaire. N. J. Hugou ( de Bassville), commissaire rapporteur de la section de la Bibliothèque.
    • Séance du vendredi 18 février 1791

      Séance du vendredi 18 février 1791

      page 270 - 279
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du vendredi 18 février 1791 . La séance est ouverte à dix heures du matin. Un de MM. les secrétaires donné lecture des procès-verbaux des deux séances d'hier au matin et au soir, qui sont adoptés. M. Bouche Dans l'article 16 du décret que vous avez rendu hier concernant le droit de patente, le mot comestibles me paraît trop vague et susceptible d
      ...
      yens pour assurer le service des postes et en même temps pour examiner si la somme de 1,200,000 livres que vous donnez tous les ans sera encore donnée après l'anéantissement total du service des postes. (Murmures.) Plusieurs membres : L'ordre du jeur ! (L'ordre du.jour est décrété sur cette motion.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. duport. Séance du vendredi 18 février 1791 . La séance est ouverte à dix heures du matin. Un de MM. les secrétaires donné lecture des procès-verbaux des deux séanc
      ...
      s. (Murmures.) Plusieurs membres : L'ordre du jeur ! (L'ordre du.jour est décrété sur cette motion.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures.
  • Tome 24 : Du 10 mars au 12 avril 1791 showing 10 of 81 results view all
    • Séance du jeudi 10 mars 1791, au matin

      Séance du jeudi 10 mars 1791, au matin

      page 1 - 16
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILES. - Séance du jeudi 10 mars 1791 , au matin (i). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. -Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de mardi, qui est adopté. M. le Président. Voici, Messieurs, le bulletin du roi, de ce jour : « Jeudi 10 mars, 8 heures du matin. « La fièvre a eu le même cours hier; mais elle a
      ...
      tous les 15 jours au Corps législatif et au roi, le compte général de recette et de dépense; le même compte sera rendu public tous les mois par la voie de l'impression. Art. 21 « Se réserve l'Assemblée nationale de statuer sur le nombre de trésoriers, caissiers et com-r mis, sur l'organisation des bureaux et sur le traitement qui leur sera accordé. » M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILES. - Séance du jeudi 10 mars 1791 , au matin (i). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. -Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès
      ...
      ée nationale de statuer sur le nombre de trésoriers, caissiers et com-r mis, sur l'organisation des bureaux et sur le traitement qui leur sera accordé. » M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Maintenant, messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à m. de condé que la conquête reste dans le domaine privé du prince, tant qu'il n'a point été compté de ses revenus à la chambre de comptes (2), il n'en serait pas moins faux que leclermontoisfût encore extra-domanial en 1648 : deux autres règles incontestables repousseront toujours cette supposition erronée

      Maintenant, messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à m. de condé que la conquête reste dans le domaine privé du prince, tant qu'il n'a point été compté de ses revenus à la chambre de comptes (2), il n'en serait pas moins faux que leclermontoisfût encore extra-domanial en 1648 : deux autres règles incontestables repousseront toujours cette supposition erronée

      page 114 - 128
      M. de Vismes . Maintenant, Messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à M. de Condé que la conquête reste dans le domaine privé du prince, tant qu'il n'a point été compté de ses revenus à la chambre de comptes (2), il n'en serait pas moins faux que leClermontoisfût encore extra-domanial en 1648 : deux autres règles incontestables
      ...
      rise le département d'Eure-et-Loir à acquérir la maison des ci-devant cordeliers de Chartres, ces mots : « Excepte de la présente permission d'acquérir le jardin coté D, et les 2 portions cotées E, F, sur le même plan, pour être, ces 3 objets, ven- dus séparément et en la manière prescrite par les décrets. » (Ce retranchement est décrété.) M. le Président lève la séance à onze heures trois quarts.
      M. de Vismes . Maintenant, Messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à M. de Condé que la conquête reste dans le domaine privé du
      ...
      sur le même plan, pour être, ces 3 objets, ven- dus séparément et en la manière prescrite par les décrets. » (Ce retranchement est décrété.) M. le Président lève la séance à onze heures trois quarts.
    • Séance du mercredi 16 mars 1791

      Séance du mercredi 16 mars 1791

      page 128 - 138
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du mercredi 16 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au soir, qui est adopté. M. Goupil-Préfeln. Messieurs, la députation que vous avez chargée de se rendre chez le roi a été reçue dans le lieu ordinaire. M. de Dur-fort, averti, est
      ...
      tc. « Signé : DE CURT. » M. le Président. L'ordre du jour pour demain sera la suite de la discussion du rapport du comité d'imposition sur les moyens de pourvoir aux dépenses publiques et à celles des départements pour 1791, le rapport du comité d'agriculture et du commerce sur le tarif, des denrées coloniales, et la suite de la discussion sur les successions. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du mercredi 16 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal
      ...
      départements pour 1791, le rapport du comité d'agriculture et du commerce sur le tarif, des denrées coloniales, et la suite de la discussion sur les successions. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du jeudi 17 mars 1791, au matin

      Séance du jeudi 17 mars 1791, au matin

      page 138 - 151
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du jeudi 17 mars 1791 ,au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès* verbal de la séance d'hier, qui est adopté. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. Lanjuinais , au nom du comité ecclésiastique. Messieurs, j'ai à vous proposer un décret d'exécution fort c
      ...
      : nous avons élu pour évêque du département M. Julien Millet. « Ce curé citoyen qui a signalé son, patriotisme dès l'aurore de la liberté; lé premier curé qui s'est montré patriote était destiné sans doute à être le pasteur du département qui, le premier, a réclamé les droits de l'homme. ' « Je suis, avec respect, Monsieur le Président, etc. (Applaudissements.) La séancè est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du jeudi 17 mars 1791 ,au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès
      ...
      doute à être le pasteur du département qui, le premier, a réclamé les droits de l'homme. ' « Je suis, avec respect, Monsieur le Président, etc. (Applaudissements.) La séancè est levée à trois heures.
    • Séance du jeudi 17 mars 1791, au soir

      Séance du jeudi 17 mars 1791, au soir

      page 151 - 167
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du jeudi 17 mars 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des adresses suivantes : , Adresse des, juges du tribunal du district de Saint-Maximin, qui présentent à l'Assemblée nationale l'hommage da leur reconnaissance et de leur dévouement* > ; , Adresse des officiers
      ...
      s majors généraux de la cavalerie et des dragons, qui n'ont été assujettis ni à la fixation prescrite parles édits de 1756 et 1774, ni à l'évaluation prescrite par l'édit de 1771, seront liquidés suivant les règles établies pour les offices de municipalités et ne chancellerie, par les article? 3, 5, 6 et 10 du décret des 2 et 6 septembre 1790 et par l'article 19 du décret du 21 décembre suivant; »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du jeudi 17 mars 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des adress
      ...
      ant les règles établies pour les offices de municipalités et ne chancellerie, par les article? 3, 5, 6 et 10 du décret des 2 et 6 septembre 1790 et par l'article 19 du décret du 21 décembre suivant; »
    • Qu'il me soit permis d'observer que l'assemblée n'a aucune base certaine pour déterminer le prix de ces charges et qu'il est important, pour ces sortes d'objets, qu'ils soient toujours concertés avec le comité des finances ou celui de liquidation. j'en demande donc l'ajournement

      Qu'il me soit permis d'observer que l'assemblée n'a aucune base certaine pour déterminer le prix de ces charges et qu'il est important, pour ces sortes d'objets, qu'ils soient toujours concertés avec le comité des finances ou celui de liquidation. j'en demande donc l'ajournement

      page 167 - 179
      M. Pétion de Villeneuve . Qu'il me soit permis d'observer que l'Assemblée n'a aucune base certaine pour déterminer le prix de ces charges et qu'il est important, pour ces sortes d'objets, qu'ils soient toujours concertés avec le comité des finances ou celui de liquidation. J'en demande donc l'ajournement. M. d'André . J'appuie la proposition du préopinant, et j'observe qu'on nous propose de décréte
      ...
      ort particulier, afin d'être à portée de répondre au comité. La Compagnie, après avoir entendu la lecture faite par M. l'abbé Le Febvre des observations de ses commissaires, lésa adoptées, et a chargé son secrétaire d'en adresser une copie à M. le Président du comité d'agriculture et de commerce de l'Assemblée nationale. Certifié conforme à l'original. Signé : A. Broussonnet, secrétaire perpétuel.
      M. Pétion de Villeneuve . Qu'il me soit permis d'observer que l'Assemblée n'a aucune base certaine pour déterminer le prix de ces charges et qu'il est important, pour ces sortes d'objets, qu'ils soient
      ...
      son secrétaire d'en adresser une copie à M. le Président du comité d'agriculture et de commerce de l'Assemblée nationale. Certifié conforme à l'original. Signé : A. Broussonnet, secrétaire perpétuel.
    • Séance du vendredi 18 mars 1791

      Séance du vendredi 18 mars 1791

      page 179 - 186
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du vendredi 18 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances d'hier au matin et au soir, qui sont adoptés. M. Fréteau. Messieurs, je n'étais point hier au commencement de la séance, lorsqu'on a ordonné le remboursement d'un grand nombre d'olfices
      ...
      françaises d'Amérique, énoncées audit état. Évaluation par Marchandises. (juiqtal. Sucre brut de Cayenne , r , , 401. » s, » d. Sucre h rut des autres colonies. 50 Supre tête52 Sucre terré de Cayenne. , . . 5? Sucre terré des autres colonies 75 Café de Saint-Domingue ... 85 Caift dp Ja Martiniqne. . . , . 10 Café de Gavenne 100 Indigo, . V . 70Û (La discussion est ouverte sur ce projet de décret.}
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du vendredi 18 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verba
      ...
      , . . 5? Sucre terré des autres colonies 75 Café de Saint-Domingue ... 85 Caift dp Ja Martiniqne. . . , . 10 Café de Gavenne 100 Indigo, . V . 70Û (La discussion est ouverte sur ce projet de décret.}
    • Rapporteur, fait lecture de l'article i- dn projet de décret

      Rapporteur, fait lecture de l'article i- dn projet de décret

      page 186 - 191
      M. Roussillon , rapporteur, fait lecture de l'article i- dn projet de décret. M. Chabert de La Charrière. Le comité désigne sous |e nom de drçtit de domaine colonial celui qu'il voug propose, par ce premier article^ d'établir sur les denrées du crû des colonies à leur arrivée dans les ports du royaume. il veut sans qpnte conserver» par ceite nouvelle déno* mination, je souvenir du droit qui a été p
      ...
      ec les receveurs des districts, et l'usagé ae l'autorité qu'il doit exercer sur eux, pour, sur le tout et sur le rapport du comité des financés, être statué par l'Assemblée nationale ce qu'il appartiendra. » (Adopté.) Art. 9. « Par le ïnêmê décret, l'Assemblée nationale fixera le jour où lesdits commissaires entreront en exercice. » (Adopté.) M. le président lève la séance à trois heures et demie.
      M. Roussillon , rapporteur, fait lecture de l'article i- dn projet de décret. M. Chabert de La Charrière. Le comité désigne sous |e nom de drçtit de domaine colonial celui qu'il voug propose, par ce pr
      ...
      ndra. » (Adopté.) Art. 9. « Par le ïnêmê décret, l'Assemblée nationale fixera le jour où lesdits commissaires entreront en exercice. » (Adopté.) M. le président lève la séance à trois heures et demie.
    • Séance du samedi 19 mars 1791, au matin

      Séance du samedi 19 mars 1791, au matin

      page 191 - 198
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du samedi 19 mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. Roussillon. J'observerai à l'ssemblée, relativement au décret fendu hier Sur les droits d'entrée des denrées coloniales, qu'il serait utile de faire
      ...
      onditions désignées ; « Déclare que les traités dont il vient de lui être rendu compte ne sont point dans le cas d'être exécutés par la nation, et néanmoins, attendu que ceux qui avaient consenti lesdits traités les ont exécutés de fait pendant le cours de l'année 1790, décrète que leur exécution ne cessera qu'à compter du 1er janvier dernier. » (La discussion est ouverte sur ce projet de décret.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE MONTESQUIOU. Séance du samedi 19 mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du pro
      ...
      its traités les ont exécutés de fait pendant le cours de l'année 1790, décrète que leur exécution ne cessera qu'à compter du 1er janvier dernier. » (La discussion est ouverte sur ce projet de décret.)
    • Rapporteur, donne lecture de l'article 1er du projet de décret

      Rapporteur, donne lecture de l'article 1er du projet de décret

      page 198 - 203
      M. Boutteville-Dumetz , rapporteur, donne lecture de l'article 1er du projet de décret : Article ler « Les baux empbythéotiques légitimement faits sont ceux qui ont été revêius de lettres patentes dûment enregistrées ou qui ont été homologuées par arrêts ou jugements en dernier ressort, sur les conclusions du ministère public. » M. Martineau . Observez qu'il y a une distinction à faire entre les ba
      ...
      'Assemblée nationale, j ai pensé qu'elle en approuverait la remise à s«>n Comité de marine, qui doit être chargé d'en faire l'examen, à moins qu'il ne leur paraisse préférable de les faire examiner sans ies déplacer. « Je suis, Monsieur le Président, etc. « Signé : de Fleurieu. » (L'Assemb'ée ordonne le renvoi de cette lettre à son co-mité de marine.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      M. Boutteville-Dumetz , rapporteur, donne lecture de l'article 1er du projet de décret : Article ler « Les baux empbythéotiques légitimement faits sont ceux qui ont été revêius de lettres patentes dûme
      ...
      ns ies déplacer. « Je suis, Monsieur le Président, etc. « Signé : de Fleurieu. » (L'Assemb'ée ordonne le renvoi de cette lettre à son co-mité de marine.) M. le Président lève la séance à trois heures.
  • Tome 25 : Du 13 avril au 11 mai 1791 showing 10 of 59 results view all
    • Séance du mercredi 13 avril 1791

      Séance du mercredi 13 avril 1791

      page 1 - 63
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHÀBROUD. Séance du mercredi 13 avril 1791, (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin qui est adopté. Un membre propose de renvoyer au comité des finances l'examen de la question : « Si l'intérêt du montant des brevets de retenue qu'avaient ci-devant les secré
      ...
      etenus ; mais à tous enseignes et lieutenants ayant 8 ans de navigation au service de l'Etat, on comptera pour moitié le temps de navigation qu'ils auraient faite sur les bâtiments du commerce depuis qu'ils auront acquis le premier de ces grades. Art. 53. L'Assemblée nationale se réserve de statuer par un décret particulier sur la manière d'appliquer le présent décret à l'état actuel de la marine.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHÀBROUD. Séance du mercredi 13 avril 1791, (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de
      ...
      qu'ils auront acquis le premier de ces grades. Art. 53. L'Assemblée nationale se réserve de statuer par un décret particulier sur la manière d'appliquer le présent décret à l'état actuel de la marine.
    • Séance du mardi 19 avril 1791, au soir

      Séance du mardi 19 avril 1791, au soir

      page 203 - 210
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chabroud. Séance du mardi 19 avril 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des adresses suivantes : Adresse de la Société des amis de la Constitution, séant à Brignolles, par laquelle ils demandent qu'il soit annuellement appliqué des fonds au rachat des Français esclaves chez les nations bar-bares
      ...
      : ceux qui auraient fait un contrat d'atermoiement ou faillite à leurs créanciers ne pourront faire usage de la patente qui leur aurait été délivrée, à moins qu'ils ne se soient réhabilités ; de quoi ils seront tenus de ju-titter. » (L'article 6 est décrété avec celte nouvelle rédaction.) (La suite de la discussion est renvoyée à une prochaine séance.) M. le Président lève la séance à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chabroud. Séance du mardi 19 avril 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des adresses suivantes :
      ...
      ils seront tenus de ju-titter. » (L'article 6 est décrété avec celte nouvelle rédaction.) (La suite de la discussion est renvoyée à une prochaine séance.) M. le Président lève la séance à dix heures.
    • Séance du mercredi 20 avril 1791

      Séance du mercredi 20 avril 1791

      page 211 - 230
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chabroud. Séance du mercredi 20 avril 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au soir qui est adopté. M. le Président. M. Charles de Fondra, ancien militaire, fait hommage à l'Assemblée d'un mémoire sur l'organisation générale de la force publique intérieure. (L'Assembl
      ...
      rectoires de district sur l'exécution du présent décret, et seront tenus, sous leur responsabilité, de donner connaissance au Corps législatif de tous les faits de contravention qui seraient de nature à compromettre la sûreté ou la tranquillité des citoyens, sans préjudice de l'emploi provisoire de la'force publique, dans tous les cas où cette mesure serait nécessaire au rétablissement de l'ordre.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chabroud. Séance du mercredi 20 avril 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance
      ...
      à compromettre la sûreté ou la tranquillité des citoyens, sans préjudice de l'emploi provisoire de la'force publique, dans tous les cas où cette mesure serait nécessaire au rétablissement de l'ordre.
    • Séance du jeudi 21 avril 1791

      Séance du jeudi 21 avril 1791

      page 230 - 238
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chabroud. Séance du jeudi 21 avril 1791 (1). La séance est ouverte à quatre heures du soir. M. de Sillery. Messieurs, vous avez accordé, dans un des articles du décret sur l'organisation de la marine, aux officiers, commandant les escadres dans les parages éloignés, le pouvoir de destituer les officiers qui seront sous leurs ordres. Je propose de dire qu'ils ne
      ...
      ter un Te Beum après l'assassinat qu'il vient de rapporter. M. le Président. Je Vais mettre aux voix la proposition de M. de La Tour-Maubourg. M. de Folleville. J'appuie la motion de M. l'abbé de Bruges. (L'Assemblée décrète que l'affaire concernant la réunion à la France d'Avignon et du Comtat Venaissin, sera mise à l'ordre du jour de mardi prochain.) M. le Président lève la séance à neuf heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chabroud. Séance du jeudi 21 avril 1791 (1). La séance est ouverte à quatre heures du soir. M. de Sillery. Messieurs, vous avez accordé, dans un des articles du dé
      ...
      es. (L'Assemblée décrète que l'affaire concernant la réunion à la France d'Avignon et du Comtat Venaissin, sera mise à l'ordre du jour de mardi prochain.) M. le Président lève la séance à neuf heures.
    • Séance du vendredi 22 avril 1791

      Séance du vendredi 22 avril 1791

      page 239 - 253
      ASSEMBLÉE NATIONALE présidence de m. chabroud. Séance du vendredi 22 avril 1791 (1). La séance est ouverte à quatre heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. M. Bouche. Messieurs, le 6e article du décret que vous avez rendu hier sur les fournitures de vivres et de fourrages à l'armée ouvre la porte à plusieurs abus. Il laisse le mini
      ...
      ence des décrets de l'Assemblée nationale, et conforme au devoir du sieur Bonjour. Art. 3. « Les 128,275 I. 17 s. 3 d. restants des fonds destinés au conseil de la marine, suivant le compte satisfaisant qu'en a rendu le ministre, seront versés à la caisse publique. » (Ce décret est adopté.) M. le Président prévient que la séance de demain matin ouvrira à onze heures et lève la séance à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE présidence de m. chabroud. Séance du vendredi 22 avril 1791 (1). La séance est ouverte à quatre heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance
      ...
      nt qu'en a rendu le ministre, seront versés à la caisse publique. » (Ce décret est adopté.) M. le Président prévient que la séance de demain matin ouvrira à onze heures et lève la séance à dix heures.
    • Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      page 253 - 309
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chabroud. Séance du samedi 23 avril 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Goupil-Préfeln, secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du mardi 19 avril au matin, qui est adopté. M. Boissy-d'Anglas, secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. Bouche. Il y a de l'obscurité dans le pr
      ...
      nale, qu'il appartient de travailler définitivement; d'embrasser,dans leur bonté prévoyante, tous les individus et toutes les générations; de détruire non seulement tous les maux qui ont survécu à l'ancien régime, mais d etout-feriusqu'à leur germe; et d'accorder à un peuple repentant, bon et sensible, tous les bienfaits qui s'allient avec la justice. Fait à Paris, le 15 mars 1791 . J. GODARP (1).
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. chabroud. Séance du samedi 23 avril 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Goupil-Préfeln, secrétaire, fait lecture du procès-verbal
      ...
      ncien régime, mais d etout-feriusqu'à leur germe; et d'accorder à un peuple repentant, bon et sensible, tous les bienfaits qui s'allient avec la justice. Fait à Paris, le 15 mars 1791 . J. GODARP (1).
    • Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 309 - 325
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉS1PENCE 0E M. CHABROUD Séance du samedi 23 avril 1791 , au soir (2). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivantes : , , „ Adresse de félicitation et dévouement de l assemblée électorale du district de Châtellerault. Elle annonce qu'elle a procédé au remplacement des curés fonctionnaires publics, réfractaires a la l
      ...
      u 136 voix et M. MoreauSaint-Merry, 100; en conséquence M. Rewbell est nommé Président. Le scrutin pour la nomination des secrétaires a donné à MM. Lavie et Geoffroy, 171 voix, et à M. Baillot, 158 voix; en [conséquence, MM. Lavie, Geoffroy et M. Baillot sont nommés secrétaires en remplacement de MM. de Rancourt de Villiers, Boissy-d'Anglas et de Visme. M. le Président lève la séance à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉS1PENCE 0E M. CHABROUD Séance du samedi 23 avril 1791 , au soir (2). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivantes :
      ...
      ix; en [conséquence, MM. Lavie, Geoffroy et M. Baillot sont nommés secrétaires en remplacement de MM. de Rancourt de Villiers, Boissy-d'Anglas et de Visme. M. le Président lève la séance à dix heures.
    • Séance du dimanche 24 avril 1791

      Séance du dimanche 24 avril 1791

      page 325
      ASSEMBLÉE NATIONALE Dimanche 24 avril 1791 . Nota. L'Assemblée nationale ne tient pas séance ce jour-là à cause de la solennité de lu fête de Pâques. ASSEMBLÉE NATIONALE Dimanche 24 avril 1791 . Nota. L'Assemblée nationale ne tient pas séance ce jour-là à cause de la solennité de lu fête de Pâques.
    • Séance du lundi 25 avril 1791

      Séance du lundi 25 avril 1791

      page 325 - 341
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rewbell. Séance du lundi 25 avril 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Mougins, secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance de samedi au matin. (Ce procès-verbal est adopté.) (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. Mougins, secrétaire, fait ensuite lecture au procès-verbal de la séance du samedi au soir. Un memb
      ...
      , ils se montrent ennemis de tous les obstacles qui pourraient leur être opposés. (Applaudissements.) D'après cela, je me joins aux membres qui ont demandé l'impression. (L'Assemblée décrète l'impression et l'insertion dans le procès-verbal de l'adresse des Américains composant la ci-devant assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rewbell. Séance du lundi 25 avril 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Mougins, secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séan
      ...
      ion et l'insertion dans le procès-verbal de l'adresse des Américains composant la ci-devant assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du mardi 26 avril 1791

      Séance du mardi 26 avril 1791

      page 341 - 352
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rewbell. Séance du mardi 26 avril 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. M. Roger donne connaissance d'une lettre des administrateurs composant le directoire du département de VEure, dont suit un extrait : « Nous vous envoyons le tableau général
      ...
      us venez de faire est encore une preuve de votre zèle et de votre surveillance. L'Assemblée nationale la prendra en très grande considération ; elle vous invite à assister à la séance. (L'Assemblée décrète le renvoi de la pétition du directoire et de la municipalité de Paris au comité de Constitution.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain et lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rewbell. Séance du mardi 26 avril 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      crète le renvoi de la pétition du directoire et de la municipalité de Paris au comité de Constitution.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain et lève la séance à trois heures.
  • Tome 26 : Du 12 mai au 5 juin 1791 showing 10 of 60 results view all
    • Séance du jeudi 12 mai 1791

      Séance du jeudi 12 mai 1791

      page 1 - 29
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du jeudi 12 mai 1791 (1). La séance est ouverte à neufheures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances d'avant-hier soir et d'hier au matin, qui sont adoptés. M. Bouche demande que l'Assemblée charge son comité militaire de vérifier s'il est dû à la garde de la prévôté de l'hôtel quelque habit d'uniforme* et
      ...
      'intérêt de l'État. Les uns et les autres veulent substituer aux alarmes qui ont troublé les colonies les craintes d'une subversion prochaine et inévitable. Ils veulent altérer les liens naturels qui unissent les colons à la métropole; liensque les colons chérissent, qu'ils ont défendus au prix de leur sang et de leur fortune, et qui sont les seuls sur lesquels la justice vous permette de compter.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du jeudi 12 mai 1791 (1). La séance est ouverte à neufheures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances d'avan
      ...
      unissent les colons à la métropole; liensque les colons chérissent, qu'ils ont défendus au prix de leur sang et de leur fortune, et qui sont les seuls sur lesquels la justice vous permette de compter.
    • Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      page 217 - 236
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du jeudi 19 mai 1791 au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président donne connaissance à l'Assemblée d'un procès-verbal du directoire du département de la Corrèze contenant le détail de troubles arrivés dans la ville de Tulle. (L'Assemblée ordonne le renvoi de ce procès-verbal au comité des recherches.) . Un de MM. l
      ...
      on du territoire et celle des citoyens qui l'habitent; le comité, dis-je de Constitution territoriale, et celui d'emplacement, doivent demander que l'autre section du comité de Constitution s'adjoigne à eux, à l'effet de concilier cette nouvelle propositio n avec les décrets antérieurs, et qu'il soit, en conséquence, présenté à l'Assemblée nationale un projet de décret conforme à ces dispositions.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du jeudi 19 mai 1791 au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président donne connaissance à l'Assemblée d'un procès-verba
      ...
      à eux, à l'effet de concilier cette nouvelle propositio n avec les décrets antérieurs, et qu'il soit, en conséquence, présenté à l'Assemblée nationale un projet de décret conforme à ces dispositions.
    • Séance du jeudi 19 mai 1791, au soir

      Séance du jeudi 19 mai 1791, au soir

      page 236 - 244
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHABROUD, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 19 mai 1791 , au soîr(l). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Bouche. Des inconnus, sans aucun titre de créance,forment di s oppositions au remboursement des anciens titulaires d'offices, ce qui est aussi contraire aux règles de la justice qu'aux intérêts de l'Etat. Je demande que les opposants aux remboursemen
      ...
      flaons et à la marque sur tranche, sans y avoir été autorisé par le commissaire du roi, qui sera tenu de faire préalablement rompre et difformer ces machines et d'en dresser procès-verbal, de manière qu'elles ne puissent être employées à l'usage auquel elles étaient consacrées. » (La suite de la discussion est renvoyée à une prochaine séance.) M. le Président lève la séance à neuf heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHABROUD, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 19 mai 1791 , au soîr(l). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Bouche. Des inconnus, sans aucun titre de créance,
      ...
      qu'elles ne puissent être employées à l'usage auquel elles étaient consacrées. » (La suite de la discussion est renvoyée à une prochaine séance.) M. le Président lève la séance à neuf heures et demie.
    • Séance du vendredi 20 mai 1791, au matin

      Séance du vendredi 20 mai 1791, au matin

      page 244 - 253
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du vendredi 20 mai 1791 , au màtin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d?hier au malin, qui est adopté. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une pétition relative aux ensablements des Bouches-du-Rhône. (Cette pétit
      ...
      seront nécessairement publiques, mais le Corps législatif pourra faire sortir les assistants, s'ils troublaient la délibération, même faire arrêter et punir correctiohnellèment ceux qui apporteraient quelque trouble aux fonctions du Corps législatif, ou lui manqueraient de respect.» (Adopté.) (La suite de la discussion est renvoyée a la prochaine séance.) M. le Président lève la séance à 3 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du vendredi 20 mai 1791 , au màtin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la
      ...
      quelque trouble aux fonctions du Corps législatif, ou lui manqueraient de respect.» (Adopté.) (La suite de la discussion est renvoyée a la prochaine séance.) M. le Président lève la séance à 3 heures.
    • Séance du vendredi 20 mai 1791, au soir

      Séance du vendredi 20 mai 1791, au soir

      page 253 - 261
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHABROUD, EX-PRÉSIDENT. Séance du vendredi 20 mai 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à 6 heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture : 1° du procès-verbal de la séance d'hier au soir, qui est adopté; 1 (1) Cette séance est incomplète au moniteur. 2° d'une adresse de la Société des amis de la Constitution, séant à Clermont-Ferrand, département
      ...
      donner des ordres pour faire monnayer immédiatement, avec les anciens coins, les flaons existant actuellement dans les divers hôtels des monnaies et manufactures du royaume. « L'administration des monnaies rendra compte à l'Assemblée nationale du nombre des pièces qui seront fabriquées en conséquence du présent décret. » (Ce décret est adopté.) M. le Président lève la séance à dix heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHABROUD, EX-PRÉSIDENT. Séance du vendredi 20 mai 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à 6 heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture : 1° du proc
      ...
      naies rendra compte à l'Assemblée nationale du nombre des pièces qui seront fabriquées en conséquence du présent décret. » (Ce décret est adopté.) M. le Président lève la séance à dix heures et demie.
    • Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 261 - 281
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du samedi 21 mai 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Hell , au nom du comité de commerce et d'agriculture, présente un projet de décret relatif à Varrosement des vallées d'Arc, Marignane et Marseille. Ce projet de décret est mis aux voix dans les termes suivants : « L'Assemblée nationale, après avoir ouï le rapp
      ...
      ont la mienne, je me contente de leur observer que leurs arguments sont précisément contraires à leur système, et qu'adopter leurs propositions, nous qui avons notre Chambre ministérielle et un veto royal, ce serait précisément dénaturer la ressem- blance que peut avoir notre gouvernement avec celui d'Amérique. Je conclus, Messieurs, qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la proposition de M. Buzot.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du samedi 21 mai 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Hell , au nom du comité de commerce et d'agriculture, présen
      ...
      oyal, ce serait précisément dénaturer la ressem- blance que peut avoir notre gouvernement avec celui d'Amérique. Je conclus, Messieurs, qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la proposition de M. Buzot.
    • Séance du samedi 21 mai 1791, au soir

      Séance du samedi 21 mai 1791, au soir

      page 281 - 299
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 21 mai 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au soir,qui est adopté. M. le Président. Messieurs, M. Dumont, natif de Valenciennes, sculpteur à Paris, fait hommage à l'Assemblée d'un buste de Mirabeau. M. Çlaude-Rivey, arti
      ...
      ci-devant décrétées propori ion nellementaux différents grades, conserveront le même traitement pour retraite. Art. 8. Le détachement employé à l'hôtel de la guerre est conservé dans son intégrité sur le même pied que les autres compagnies détachées; mais la paye de tous les grades de ce détachement sera d'un tiers plus forte, à grade égal, que dans les compagnies détachées hors la ville ae Paris.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 21 mai 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verb
      ...
      le même pied que les autres compagnies détachées; mais la paye de tous les grades de ce détachement sera d'un tiers plus forte, à grade égal, que dans les compagnies détachées hors la ville ae Paris.
    • Séance du dimanche 22 mai 1791

      Séance du dimanche 22 mai 1791

      page 299 - 309
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du dimanche 22 mai 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture dupro-cès-verbal de la séance d'hier au matin. M. de Bruges. Messieurs ,dans la séance d'hier, l'Assemblée a jugé quelques électeurs du dépar- (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. tement de la Lozère comme réfractaires au ser
      ...
      de Saint-Fargeau , au nom du comité de Constitution et de législation criminelle, commence un rapport sur le projet de Code pénal (1) ; la fin de ce rapport est renvoyée à la séance de demain. M. le Président prie les membres de l'As'-semblée de se retirer dans leurs bureaux respectifs pour procéder à la nomination d'un Président et de trois secrétaires. La séance est levée à deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du dimanche 22 mai 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture dupro-cès-verbal de la séance d'h
      ...
      résident prie les membres de l'As'-semblée de se retirer dans leurs bureaux respectifs pour procéder à la nomination d'un Président et de trois secrétaires. La séance est levée à deux heures et demie.
    • Séance du lundi 23 mai 1791

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 309 - 345
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du, lundi 23 mai, 1791 (2). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires commence la lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 20 mai au matin. Plusieurs membres soulèvent des difficultés et présentent des observations sur la rédaction des articles contenus dans le projet de décret présenté par le comité de Con
      ...
      anciennes, l'accusé sera acquitté. Sans toutefois rien préjuger, par le présent article, pour les faits qui eeront du ressort, soit de la police municipale, soit de la police correctionnelle, soit de la police constitutionnelle. Si le fait est qualifié crime par les lois anciennes et par le présent décret, l'accusé qui aura été déclaré coupable sera condamné aux peines portées par le présent Gode.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du, lundi 23 mai, 1791 (2). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires commence la lecture du procès-verbal de la séan
      ...
      la police constitutionnelle. Si le fait est qualifié crime par les lois anciennes et par le présent décret, l'accusé qui aura été déclaré coupable sera condamné aux peines portées par le présent Gode.
    • Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 345 - 384
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du mardi 24 mai 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances du vendredi 20 mai et du lundi 23 mai, qui sont adoptés. M. de Kyspoter. Ce ne peut être que par erreur et pour ne pas avoir conféré avec les députés du département du Nord, que le comit
      ...
      avec pleins pouvoirs, pour faire cesser toutes voies de fait et hostilités, soit entre les habitants d'Avignon, soit entré eux et les habitants du Comtai-Venaissin ; requérir, s'il est besoin, les troupes de ligne et gardes nationales des départements voisins, afin de rétablir la paix et le bon ordre, et d'y faire exécuter les décrets rendus par l'Assemblée nationale et sanctionnés par le roi. ».
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX DE PUSY. Séance du mardi 24 mai 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbau
      ...
      oupes de ligne et gardes nationales des départements voisins, afin de rétablir la paix et le bon ordre, et d'y faire exécuter les décrets rendus par l'Assemblée nationale et sanctionnés par le roi. ».
  • Tome 27 : Du 6 juin au 5 juillet 1791 showing 10 of 64 results view all
    • Séance du lundi 6 juin 1791, au matin

      Séance du lundi 6 juin 1791, au matin

      page 2 - 14
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du lundi 6 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. d'André , ex-président, ouvre la séance. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la siance d'hier qui est adopté. M. le Président. La proclamation du scrutin d'hier pour la nomination du président présente une difficulté provenant de ce que ie
      ...
      tions que confonéent leurs principes, accroître leurs relations mutuelles, identifier leurs intérêts, et leur rappeler toujours qu'elles sont-libres l'une par l'autre! « Par ordre de l'Assemblée nationale de France. Signé : J.-X. BUREAVX-PUST, Président. » (L'Assemblée adopte cette réponse et ordonne qu'elle sera imprimée et insérée au procès-verbal.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du lundi 6 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. d'André , ex-président, ouvre la séance. Un de MM. les secréta
      ...
      nale de France. Signé : J.-X. BUREAVX-PUST, Président. » (L'Assemblée adopte cette réponse et ordonne qu'elle sera imprimée et insérée au procès-verbal.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du samedi 11 juin 1791, au soir

      Séance du samedi 11 juin 1791, au soir

      page 139 - 147
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 11 juin 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Gossuin donne lecture de deux adresses de la société des amis de la Constitution du Quesnoy. Par la première, ils dénoncent qu'une quantité innombrable de Français déserte le royaume ; il% supplient l'Assemblée de prendre des mesures pour arrêter
      ...
      signé les véritables coupables. L'information est d'autant plus nécessaire d'ailleurs que le procès-verbal des commissaires du département est insuffisant pour nous indiquer ces coupables. Je demandé donc que le projet de décret soit mis aux voix. (Applaudissements.) (L'Assemblée ferme la discussion et adopte le projet de décret du comité des rapports.) M. le Président lève la séance à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 11 juin 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. Gossuin donne lecture de deux adresses de la s
      ...
      donc que le projet de décret soit mis aux voix. (Applaudissements.) (L'Assemblée ferme la discussion et adopte le projet de décret du comité des rapports.) M. le Président lève la séance à dix heures.
    • Séance du lundi 13 juin 1791

      Séance du lundi 13 juin 1791

      page 147 - 199
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du lundi 13 juin 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances de jeudi au soir et de vendredi, qui sont adoptés, et du procès-verbal de la séance de samedi au matin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. Bureaux de Pusy , rapporteur des comités de Constitut
      ...
      versement de l'édifice .de la liberté. Désirant sincèrement que tout citoyen jouisse tranquillement de ses possessions, je propose le décret suivant : « iL'Assemblée nationale a décrété et décrète que les 4 millions de la dot de la reine d'Espagne, fille de Monsieur le duc d'Orléans, régent, appartiennent légitimement à Monsieur Louis-Philippe-Joseph Gapet-ôrléans, mambre de la dynastie royale. «•
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du lundi 13 juin 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances de je
      ...
      les 4 millions de la dot de la reine d'Espagne, fille de Monsieur le duc d'Orléans, régent, appartiennent légitimement à Monsieur Louis-Philippe-Joseph Gapet-ôrléans, mambre de la dynastie royale. «•
    • Séance du mardi 14 juin 1791

      Séance du mardi 14 juin 1791

      page 199 - 235
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du mardi 14 juin 1791 (1). La»séance est ouverte à neuf (heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la téance de samedi au soir, qui est adopté. M. Gossin , au nom du comité de Constitution, présente un projet de décret relatif .aux pétitions des commîmes en changement de départements, de districts ou de cantons e
      ...
      s est la mère patrie ; c'est de là que sont arrivés chez nous la liberté, la justice et le bonheur; là sont nos concitoyens, nos frères et nos amis; nous leur avons juré une amitié éternelle. Héritiers de nos sentiments, de-nos affections, que vos cœurs et vos bouches répètent nos serments,; vivez pour les aimer, et, s'il le faut, mourez pour les défendre. Signé : GRÉGOIRE. Paris, le 8 juin 1791 .
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du mardi 14 juin 1791 (1). La»séance est ouverte à neuf (heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la téance de sa
      ...
      s de nos sentiments, de-nos affections, que vos cœurs et vos bouches répètent nos serments,; vivez pour les aimer, et, s'il le faut, mourez pour les défendre. Signé : GRÉGOIRE. Paris, le 8 juin 1791 .
    • Séance du mercredi 15 juin 1791, au matin

      Séance du mercredi 15 juin 1791, au matin

      page 235 - 250
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du mercredi 15 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. sUn de MM» les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de lundi, qui est adopté. M. de Tracy. Messieurs, vous avez décrété dans l'organisation du Corps législatif l'incompatibilité des fonctions municipales, administratives, judiciaires et de -comma
      ...
      t sera supprimée; que le sieur Arena sera remis à la placé que lui assignent les lois ; que la conduite du département sera improuvée et redressée dans tous les points où il s'est écarté de vos décrets; et qu'enfin, dans une affaire qui intéresse le maintien de la Constitution et le bonheur d'une nation entière, vous ferez un exemple nécessaire. Paris, le 8 juin 1791. Signé Joseph-Marie Belgodèse.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du mercredi 15 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. sUn de MM» les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la s
      ...
      s; et qu'enfin, dans une affaire qui intéresse le maintien de la Constitution et le bonheur d'une nation entière, vous ferez un exemple nécessaire. Paris, le 8 juin 1791. Signé Joseph-Marie Belgodèse.
    • Séance du mercredi 15 juin 1791, au soir

      Séance du mercredi 15 juin 1791, au soir

      page 250 - 260
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du mercredi 15 juin 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heuresi du soir. Un de MM. les secrétaires fait part à l'Assemblée d'une adressa de plusieurs citoyens, gardes nationaux de la ville de Vienne, département de l'Isère, qui, sur la nouvelle pétition venue de Strasbourg, d'un secours de gardes nationales de l'intérieur, offrent de
      ...
      res voudraient continuer les fouilles ou extractions des mines de fer déjà commencées par les maîtres de forges, ils seront tenus de rembourser à ces derniers les dépenses qu'ils justifieront légalement avoir faites pour parvenir auxdites extractions. Art. 21. Sera le présent décret incessamment présenté à la sanction du roi, et Sa Majesté priée ae donner les ordres nécessaires pour son exécution.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du mercredi 15 juin 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heuresi du soir. Un de MM. les secrétaires fait part à l'Assemblée d'une adressa
      ...
      nt avoir faites pour parvenir auxdites extractions. Art. 21. Sera le présent décret incessamment présenté à la sanction du roi, et Sa Majesté priée ae donner les ordres nécessaires pour son exécution.
    • Séance du jeudi 16 juin 1791, au matin

      Séance du jeudi 16 juin 1791, au matin

      page 260 - 277
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du jeudi 16 juin 1791 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-Verbal de la séance d'hier qui est adopté. Il fait ensuite lecture des adresses suivantes : Adresse des administrateurs du directoire du département du Jura, qui exposent les vives alarmes des gardes nationales de D
      ...
      rte à un grand nombre de prisonniers, certainement mon délit prend, aux yeux ds la loi, un caractère bien autrement important que si je n'eusse enlevé qu'un simple particulier. Je demande donc le renvoi à demain. (Assentiment.) (L'Assemblée décrète le renvoi de la discussion à la séance de demain.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du jeudi 16 juin 1791 , au matin (l). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-Verbal de la sé
      ...
      oi à demain. (Assentiment.) (L'Assemblée décrète le renvoi de la discussion à la séance de demain.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du jeudi 16 juin 1791, au soir

      Séance du jeudi 16 juin 1791, au soir

      page 277 - 284
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 16 juin 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivantes : Adresse de l'assemblée primaire du canton ae Dammartin, département de Seine-et-Marne, formée pour l'élection de ceux qui doivent nommer les députés à la prochaine législature. Cette adr
      ...
      ances, et la déclaration du notaire qu'elles n'en contiennent pas d'autres que celles comprises dans l'expédition, ou qu'elles n'en contiennent aucune. « Lesdites expéditions devront être déchargées au contrôle général, comme les quittances elles-mêmes^ » (Ces différents articles sont successivement mis aux voix et adoptés.) M. le Président lève là séance à neuf heures un quart. S, 117 juin 1791.J
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TREILHARD, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 16 juin 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresse
      ...
      u contrôle général, comme les quittances elles-mêmes^ » (Ces différents articles sont successivement mis aux voix et adoptés.) M. le Président lève là séance à neuf heures un quart. S, 117 juin 1791.J
    • Séance du vendredi 17 juin 1791

      Séance du vendredi 17 juin 1791

      page 284 - 299
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du vendredi 17 juin 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de mercredi au matin, qui est adopté. M. Bouche , membre du comité des décrets, observe à l'Assemblée, qu'ayant voulu savoir si le décret par lequel il a été décidé que les membres de l'Assemblée nationa
      ...
      aîne pendant 20 ans. » (Cet article est adopté.) Un membre propose, comme article additionnel, la disposition suivante : « Les an très ci ira es dont les geôliers, fonctionnaires publics peuvent se rendre coupables, doivent être.déterminés ainsi que la peine. » (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de cette disposition additionnelle aox comités.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du vendredi 17 juin 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de
      ...
      ndre coupables, doivent être.déterminés ainsi que la peine. » (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de cette disposition additionnelle aox comités.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du samedi 18 juin 1791, au matin

      Séance du samedi 18 juin 1791, au matin

      page 299 - 314
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du samedi 18 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de jeudi matin. Une discussion s'en?age sur la rédaction de Vèrticle 10! du décret rendu dans cette séance et relatif à la distribution de secours entre divers départements (2). M. Ramel-Nogaret
      ...
      ville, en date du 2 juin ; « 6° Que M. le président se retirera dans le jour par devers le roi, pour présenter le présent décret à sa sanction. » (Ce décret est mis aux voix et adopté.) M. le Président invite les membres de l'Assemblée à se retirer dans leurs bureaux respectifs pour y procéder à l'élection d'un nouveau président et de trois secrétaires. La séance est levée à deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DAUCHY. Séance du samedi 18 juin 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la s
      ...
      nt invite les membres de l'Assemblée à se retirer dans leurs bureaux respectifs pour y procéder à l'élection d'un nouveau président et de trois secrétaires. La séance est levée à deux heures et demie.
  • Tome 28 : Du 6 au 28 juillet 1791 showing 10 of 56 results view all
    • Séance du mercredi 6 juillet 1791

      Séance du mercredi 6 juillet 1791

      page 1 - 14
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du mercredi 6 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture à l'Assemblée d'une lettre de M. Jean-Germain Dumesnil, citoyen de Paris, qui supplie l'Assemblée nationale de recevoir sa soumission de fournir à la paye d'un volontaire tant qu'il servira; il regrette que la nature de
      ...
      amena dans les prisons de Garcassonne. La procédure sera continuée en toute diligence, on en enverra un extrait pour savoir quels seront les ordres que l'Assemblée nationale pourra donner à ce sujet. » (L'Assemblée décrète le renvoi aux comités des recherches et des rapports réunis.) M. le Président fait connaître l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du mercredi 6 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture à l'Assemblée d'une
      ...
      » (L'Assemblée décrète le renvoi aux comités des recherches et des rapports réunis.) M. le Président fait connaître l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures et demie.
    • Séance du mercredi 13 juillet 1791

      Séance du mercredi 13 juillet 1791

      page 222 - 251
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du mercredi 13 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la.séanced'hier au matin,qui est adopté. M. de Montesquiou , au nom du comité des contributions publiques. Messieurs, vous avez renvoyé hier à votre comité des contributions publiques pour la rédacti
      ...
      l'Assemblée nationale ayant posé en principe l'inviolabilité du monarque, je me crois dispensé de la démontrer. M. Muguet de Nanthou, au nom des 7 comités, réunis, a fait ce matin son rapport à l'Assemblée, et posé les principes constitutionnels et invariables qui doivent nous guider dans le jugement de celte grande affaire, p me Téunis à ses conclusions et j'adopte le projet de décret du comité.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du mercredi 13 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de
      ...
      emblée, et posé les principes constitutionnels et invariables qui doivent nous guider dans le jugement de celte grande affaire, p me Téunis à ses conclusions et j'adopte le projet de décret du comité.
    • Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

      Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

      page 251 - 278
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du jeudi 14 juillet 1791 , au matin (2). La séance est ouverte à neuf heures du matin. I Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal do la séance d'hier, qui est adopté. M. Bulot d'Aumart , citoyen, âgé de 68 ans, qui avait offert, le 5 de ce mois, un don patriotique de 600 livres, étant venu pour le réaliser, ajoute à ce d
      ...
      qu'ils ont solennellement reconnu la nécessité de terminer la Révolution et les désordres qui en ont été la suite. Mais, en applaudissant au bien qu'ils veulent faire maintenant, je ne trouve pas le mal suffisamment réparé; je ne trouve pas que les vrais principes aient obtenu en cette circonstance les hommages qui leur sont dus et c'est ce qui me détermine à publier mon opinion. Signé : MàLOUET.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du jeudi 14 juillet 1791 , au matin (2). La séance est ouverte à neuf heures du matin. I Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès
      ...
      mal suffisamment réparé; je ne trouve pas que les vrais principes aient obtenu en cette circonstance les hommages qui leur sont dus et c'est ce qui me détermine à publier mon opinion. Signé : MàLOUET.
    • Séance du jeudi 14 juillet 1791, au soir

      Séance du jeudi 14 juillet 1791, au soir

      page 278 - 311
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRONCHET, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 14 juillet 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du mardi 12 juillet au soir, qui est adopté. M. le Président fait donner lecture des pièces suivantes : Lettre du sieur Georges, premier adjudant au vingt-troisième régiment de ca
      ...
      doptés sans modification.) M. Lavie. Je demande qu'aucune des séances du soir ne se passe sans un rapport du comité des domaines ; il est temps que nous fassions justice des déprédations de l'Etat. Je demande que nous commencions par l'affaire de Sancerre. (L'Assemblée décrète que l'affaire de Sancerre sera à l'ordre du jour de jeudi au soir.) M. le Président lève la séance à neuf heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TRONCHET, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 14 juillet 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès
      ...
      demande que nous commencions par l'affaire de Sancerre. (L'Assemblée décrète que l'affaire de Sancerre sera à l'ordre du jour de jeudi au soir.) M. le Président lève la séance à neuf heures et demie.
    • Séance du vendredi 15 juillet 1791

      Séance du vendredi 15 juillet 1791

      page 311 - 354
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du vendredi 15 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin, qui est adopté. M. Lanjuinais. Messieurs, les décrets des 21 et 25 juin dernier concernant la forme de promulgation des décrets de l'Assemblée nationale, qui ne seraient ni
      ...
      upable, je vous demande mon élargissement. Je n'ai répondu que par des faits; j'ai cru devoir me renfermer dans l'exposition simple des différentes circonstances, et si jai pu comprimer pendant quelques instants le sentiment vif qui me porte vers un des accusés, j'espère cependant qu'après avoir défendu la cause, vous m'excuserez de laisser échapper ici l'expression de mon amitié et de mon estime.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du vendredi 15 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de
      ...
      es instants le sentiment vif qui me porte vers un des accusés, j'espère cependant qu'après avoir défendu la cause, vous m'excuserez de laisser échapper ici l'expression de mon amitié et de mon estime.
    • Séance du samedi 16 juillet 1791, au matin

      Séance du samedi 16 juillet 1791, au matin

      page 354 - 374
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du samedi 16 juillet 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Camus , au nom du comité central de liquidation, présente un projet de décret concernant la liquidation et le remboursement de diverses parties de la dette de l'Etat. Ce projet de décret est ainsi conçu : « L'Assemblée nationale, ouï le rapport d
      ...
      mise aux voix et adoptée.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir. M. Lavie. J'insiste pour que le comité fasse au plus tôt son rapport en ce qui regarde le comité de Sancerre, afin que nous sachions où nous en sommes avec M. d'Espagnac. Je fais profession de foi ici, que je le poursuivrai jusqu'à ce qu'il soit jugé. M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du samedi 16 juillet 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Camus , au nom du comité central de liquidatio
      ...
      e, afin que nous sachions où nous en sommes avec M. d'Espagnac. Je fais profession de foi ici, que je le poursuivrai jusqu'à ce qu'il soit jugé. M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
    • Séance du samedi 16 juillet 1791, au soir

      Séance du samedi 16 juillet 1791, au soir

      page 374 - 379
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du samedi 16 juillet 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Le Bois Desguays. Je ne vois pas qu'il soit question dans le procès-verbal d'une disposition adoptée sauf rédaction et relative au cas où le roi conspirerait contre l'Etat.
      ...
      nistratifs sur les moyens de rétablir l'ordre et d'assurer la tranquillité publique; lesdits commissaires seront autorisés à requérir, toutes les fois qu'ils le jugeront convenable, les secours des gardes nationales et des troupes de ligne, tant dans le département de la Vendée que dans les départements voisins. » (Ce décret est mis aux voix et adopté.) M. le Président lève la séance à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du samedi 16 juillet 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-ver
      ...
      rdes nationales et des troupes de ligne, tant dans le département de la Vendée que dans les départements voisins. » (Ce décret est mis aux voix et adopté.) M. le Président lève la séance à dix heures.
    • Séance du dimanche 17 juillet 1791

      Séance du dimanche 17 juillet 1791

      page 380 - 395
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du dimanche 17 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du malin. M. Duport , ex-président, occupe le fauleuil. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin qui est adopté. M. le Président. Le commis du sceau paraît douter si les décrets que vous avez ordonné hier devoir être envoyés
      ...
      i à M. d'André qu'il y a déjà 500,000 livres de petite monnaie fabriquée et prête à être mise en émission; j'ajoute que M. de Gernon doit faire demain à l'Assemblée un rapport et présenter quelques dispositions à cet égard. M. le Président avertit l'Assemblée qu'elle doit se retirer dans les bureaux pour procéder à la nomination du président et de 3 secrétaires. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du dimanche 17 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du malin. M. Duport , ex-président, occupe le fauleuil. Un de MM. le
      ...
      spositions à cet égard. M. le Président avertit l'Assemblée qu'elle doit se retirer dans les bureaux pour procéder à la nomination du président et de 3 secrétaires. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du lundi 18 juillet 1791

      Séance du lundi 18 juillet 1791

      page 395 - 414
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du lundi 18 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance* de samedi 16 juillet au matin, qui est adopté. M. de Sillery. Messieurs, dans toutes les villes du monde, lorsque la générale bat, tous les citoyens se rendent à leur poste pour la défense co
      ...
      protéger le commerce, en maintenant les cuivres à un prix tel que nos manufactures puissent soutenir la concurrence avec l'étranger. La, les grands établissements achèteraient le cuivre brut en gros, et comme ils le tirent du dehors. Si cette opinion est accueillie, je la développerai, en ménageant tous les intérêts particuliers, et surtout en respectant celui de la nation. Signé : Auguste, fils.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHARLES DE LAMETH. Séance du lundi 18 juillet 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la
      ...
      et comme ils le tirent du dehors. Si cette opinion est accueillie, je la développerai, en ménageant tous les intérêts particuliers, et surtout en respectant celui de la nation. Signé : Auguste, fils.
    • Séance du mardi 19 juillet 1791, au matin

      Séance du mardi 19 juillet 1791, au matin

      page 415 - 435
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du mardi 19 juillet 1791 » au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Charles de Lameth occupe le fauteuil de la présidence. M. Bouche. Messieurs, dans la séance du 23 juin dernier, l'Assemblée a rendu le décret suivant : « L'Assemblée nationale, éprouvant la plus vive satisfaction de l'ordre et de la tranquillité qui ont ré
      ...
      Adopté.) Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de M. Rodier, qui a exercé, pendant 15 ans, la recette générale du tabac à Marseille, et qui envoie un assignat de 300 livres, pour servir aux dépenses des frères d'armes qui se rendent aux frontières pour défendre la patrie. (L'Assemblée applaudit aux marques de patriotisme de ce généreux citoyen.) (La séance est levée à trois neures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du mardi 19 juillet 1791 » au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Charles de Lameth occupe le fauteuil de la présidence. M
      ...
      aux dépenses des frères d'armes qui se rendent aux frontières pour défendre la patrie. (L'Assemblée applaudit aux marques de patriotisme de ce généreux citoyen.) (La séance est levée à trois neures.)
  • Tome 29 : Du 29 juillet au 27 août 1791 showing 10 of 59 results view all
    • Séance du vendredi 29 juillet 1791, au matin

      Séance du vendredi 29 juillet 1791, au matin

      page 2 - 27
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du vendredi 29 juillet 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture d'adresses de la ville de Reims et des administrateurs des directoires de district de Lyon et de Bayeux. La ville de Reims se réunit aux autres communes du royaume pour témoigner à l'Assemblée sa reconnaissance pour le
      ...
      RÉDUCTION de ces articles de dépenses, Résultant du retranchement des parties fictives. Traites du sieUr Gaudelet, banquier & Brest, ôti remplacement de payements qu'il a faits pour les RéàUboUrsemeiit des bons du pfenller commis dii ÎÎT. 482,033 liv; 9,812,310 7,895,125 liv. 10,294,343 7,895,125 liv. 1,559,522 3,524,962 5,084,484 Sommes des dépenses ordinaires réduites......... 833,231,*]84 liv.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DEFERMON. Séance du vendredi 29 juillet 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture d'adresses de la vi
      ...
      it des bons du pfenller commis dii ÎÎT. 482,033 liv; 9,812,310 7,895,125 liv. 10,294,343 7,895,125 liv. 1,559,522 3,524,962 5,084,484 Sommes des dépenses ordinaires réduites......... 833,231,*]84 liv.
    • Séance du jeudi 4 août 1791, au soir

      Séance du jeudi 4 août 1791, au soir

      page 184 - 192
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS), EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 4 août 1791 , au soir(l). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 31 juillet 1791, qui est adopté. M. Pérez de Lagesse fait lecture d'une adresse des administrateurs composant le directoire du département de la Haute-Garonne. C
      ...
      et chaussées, le roi nommera 5 inspecteurs généraux pris parmi ceux qui étaient en activité dans le grade d'inspecteur général des anciens ponts et chaussées des ci-devant pays d'élections, et 3 parmi les ingénieurs principaux des ci-devant pays d'Etats. » (Cette disposition est décrétée.) (La suite de la discussion est renvoyée à la prochaine séance.) M. le Président lève la séance à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPONT (DE NEMOURS), EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 4 août 1791 , au soir(l). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture du
      ...
      i les ingénieurs principaux des ci-devant pays d'Etats. » (Cette disposition est décrétée.) (La suite de la discussion est renvoyée à la prochaine séance.) M. le Président lève la séance à dix heures.
    • Séance du vendredi 5 août 1791

      Séance du vendredi 5 août 1791

      page 192 - 222
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du vendredi 5 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture : 1° Du procès-verbal de la séance du mardi 2 aoûj-au soir, qui est adopté; 2° D'une adresse des volontaires de la garde nationale de Poitiers, qui témoignent leur douleur de n'être pas compris dans le nombre de ceux
      ...
      ats civils seront chargés de la confection de ces actes. Toute loi devant être exécutée jusqu'à ce qu'elle ait été abrogée, il me paraît essentiel de terminer ce titre par cet article sur lequel tout le monde est d'accord. C'est en abrogeant expressément de pareilles lois, qu'on inspire plus de respect pour celles qui doivent encore être exécutées jusqu'à ce qu'une nouvelle loi les ait remplacées.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du vendredi 5 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture : 1° Du procès-v
      ...
      le monde est d'accord. C'est en abrogeant expressément de pareilles lois, qu'on inspire plus de respect pour celles qui doivent encore être exécutées jusqu'à ce qu'une nouvelle loi les ait remplacées.
    • Séance du samedi 6 août 1791, au matin

      Séance du samedi 6 août 1791, au matin

      page 222 - 234
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 6 août 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 4 août au matin, qui est adopté. M. Delavigne , secrétaire. Voici une lettre de MM. les payeurs de rentes : i Monsieurle, Président, « On a gravement inculpé les payeur
      ...
      de le renvoi de 'ce mémoire au comité de judicature pour en rendre compte le plus promptement possible à l'Assemblée. (Ce renvoi est décrété.) M. Rigouard , député de Toulon, évêque du département du Var, qui était absent par congé pour se rendre dans son diocèse, annonce son retour à l'Assemblée. M. le Président annonce i'ordee du jour de la séance de demain. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 6 août 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du proc
      ...
      Var, qui était absent par congé pour se rendre dans son diocèse, annonce son retour à l'Assemblée. M. le Président annonce i'ordee du jour de la séance de demain. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du samedi 6 août, au soir

      Séance du samedi 6 août, au soir

      page 234 - 240
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 6 août, au soir 1791 (1). La séance esl ouverte à 6 heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture, du procès-verbal de la séance du , jeudi 4 août au soir, qui est,adopté. M. le Président fait donner lecture par ,un de MM. les secrétaires, des adresses„suivantes : Adresses des administrateurs composant les di-
      ...
      confiance que le sieur Fournier lui-même, ne demande qu'à être autorisé à se pourvoir devant cette juridiction. Voici donc le projet de décret que je suis chargé de vous présenter : « L'Assemblée nationale renvoie le sieur Fournier, habitant de Saint-Domingue, à se pourvoir au tribunal de cassation. » (Ce décret est mis aux voix et adopté.) M. le Président lève la séance à neuf heures dix minutes.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du samedi 6 août, au soir 1791 (1). La séance esl ouverte à 6 heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture, du procès-ve
      ...
      onale renvoie le sieur Fournier, habitant de Saint-Domingue, à se pourvoir au tribunal de cassation. » (Ce décret est mis aux voix et adopté.) M. le Président lève la séance à neuf heures dix minutes.
    • Séance du dimanche 7 août 1791

      Séance du dimanche 7 août 1791

      page 240 - 257
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du dimanche 7 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 5 août. M. Lanjuinais. Je demande la parole sur ce procès-verbal. Le décret relatif à la convocation des assemblées électorales porte que les députés nommés se rassembleront
      ...
      u'il serait dangereux de voter une somme quelconque sur la simple proposition d'un ministre. C'est pourquoi je demande le renvoi au comité, pour nous faire son rapport incessamment. Plusieurs membres : C'est juste. (L'Assemblée ordonne le renvoi de la proposition du ministre au comité des finances.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du dimanche 7 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal
      ...
      : C'est juste. (L'Assemblée ordonne le renvoi de la proposition du ministre au comité des finances.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de demain. La séance est levée à trois heures.
    • Séance du lundi 8 août 1791

      Séance du lundi 8 août 1791

      page 257 - 282
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du lundi 8 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Ramel-Nogaret , secrétaire, fait lecture du procès-verbal ae la séance du samedi 6 août, au soir, qui est adopté. M. Dauchy , au nom des comités de Constitution et des contributions publiques. Messieurs, vous avez renvoyé à vos comités de Constitution et
      ...
      x. &Î0ÏA. L'Assemblée ayant prononcé qu'elle ne voulait revenir sur rien, je renouvelle, en cp moment et pour la dernière fois, les déclarations et prpiegt&tioiis que j'ai faites : pour maintien qp la moparphia et des prérogatives du trénp ; 2° pour la conservation de l'existence personnelle de meEjcpmmettants et pour leurs intérêts. (Note de l'opinant.) Signé : Louis-Alphonse Savary de Lancossïe.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du lundi 8 août 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Ramel-Nogaret , secrétaire, fait lecture du procès-verb
      ...
      moparphia et des prérogatives du trénp ; 2° pour la conservation de l'existence personnelle de meEjcpmmettants et pour leurs intérêts. (Note de l'opinant.) Signé : Louis-Alphonse Savary de Lancossïe.
    • Séance du mardi 9 août 1791, au matin

      Séance du mardi 9 août 1791, au matin

      page 282 - 303
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au matin (1). La séançe est ouverte à neuf heures du p^atip. Un dfi Mif. les secrétaires fait lecturp du pro-cès-yerbal dp la séapce de diqqanche 8 août. mempre obtieqj; la parole sur ^article des lois rurales, inséré 4s>ns le procès-verbal et qui est aingi conçu ; « Les 0cpgnges de tops les fonds ne seron
      ...
      êté iè serment cjvique ; « Enfin, cèux qui, nés en pays étranger, et descendant, à quelque degré que ce spit, d'un Français ou d'une Française expatriés pour cause de religion» viennent demeurer en France et prêtent le serment civique. » (Adopté) M. Le Président annonce pour l'ordre du jour de demain la suite de la discussion du projet de Constitution.. La séance est levée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au matin (1). La séançe est ouverte à neuf heures du p^atip. Un dfi Mif. les secrétaires fait lecturp du pr
      ...
      ance et prêtent le serment civique. » (Adopté) M. Le Président annonce pour l'ordre du jour de demain la suite de la discussion du projet de Constitution.. La séance est levée à trois heures et demie.
    • Séance du mardi 9 août 1791, au soir

      Séance du mardi 9 août 1791, au soir

      page 303 - 318
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au loir (1)» La séance est ouverte à six heûrëâ du soir. Un de MM. les secrétaires donne connaissance à l'Assemblée des adresses suivantes t Adresses des administrateur* composant le directoire du département de VHérault, du district de Sauveterre, et de celui de Goyr#n et de Loudéac-. Adresses dés municip
      ...
      es droits de d6youement adoptif, de sacrifices, d'utilitp de services, de gloire et de privation de dedorpmagements, de recompenses et de toute fortune, que le marechal de Lowendal a accumules et concentres dans la sienne? Si elle jouit seule de la reunion de tant de droits, a la protection et aux bienfaits de 1'Etq.t, on ne peut craiqdre la concurrence dans la justice qu'elle reclame. AoiLt 1791.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Séance du mardi 9 août 1791 , au loir (1)» La séance est ouverte à six heûrëâ du soir. Un de MM. les secrétaires donne connaissance à l'A
      ...
      entres dans la sienne? Si elle jouit seule de la reunion de tant de droits, a la protection et aux bienfaits de 1'Etq.t, on ne peut craiqdre la concurrence dans la justice qu'elle reclame. AoiLt 1791.
    • Séance du mercredi 10 août 1791

      Séance du mercredi 10 août 1791

      page 318 - 335
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Stance du mereredi 10 août 1791 (1). La seance est quverte a neuf heures du matin. M. Camus ex-pr6sident, occupe le fauteuil. M. Savary de Lancosme L'Assemblee ayant d^cret6 lundi dernier que la uiscussion'sur l'acte constitutionnel ne s'ouyrirait que sur les bases et !a ma^che de l'ouvrage, je n'ai point demand^ a parole pour 6noncer
      ...
      at de faillite ou d'insolvabilité. M. Barrère-Vieuzac Il est impossible de laisser à la disposition des législatures une ciiose qui tient à l'état politique des citoyens. L'article peut être modifié, mais tel qu'il sera adopté, il doit entrer en entier dans la Constitution. (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de l'article aux comités,) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. ALEXANDRE DE BEAUHARNAIS. Stance du mereredi 10 août 1791 (1). La seance est quverte a neuf heures du matin. M. Camus ex-pr6sident, occupe le fauteuil. M. Savary d
      ...
      mais tel qu'il sera adopté, il doit entrer en entier dans la Constitution. (L'Assemblée, consultée, décrète le renvoi de l'article aux comités,) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
  • Tome 30 : Du 28 août au 17 septembre 1791 showing 10 of 47 results view all
    • Séance du dimanche 28 août 1791

      Séance du dimanche 28 août 1791

      page 2 - 25
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du dimanche 28 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Victor de Broglie , ex-président, ouvre la séance. M. Humbert , député extraordinaire de la garde nationale de la ville de Clermont-en-Argonne, département de la Meuse, est admis à la barre et s'exprime ainsi : « Représentants de la nation française, « Les sieurs Carr
      ...
      parvenir aux comités et à MM. les députés les lettres et paquets qui leur sont destinés. Il reçoit aussi tontes les lettres q«e l'Assemb'ée, ses comités et MM. les députés veulent envoyer par la petite poste, les contresigne et les exDéclie. Paris, le 28 août 1791 . Signé : Anson, Salomon, J.Menou et Briois-Beaumetz, inspecteurs des secrétariats des comités et des bureaux de l'Assemblée nationale.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du dimanche 28 août 1791 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Victor de Broglie , ex-président, ouvre la séance. M. Humbert , dépu
      ...
      e poste, les contresigne et les exDéclie. Paris, le 28 août 1791 . Signé : Anson, Salomon, J.Menou et Briois-Beaumetz, inspecteurs des secrétariats des comités et des bureaux de l'Assemblée nationale.
    • Séance du lundi 5 septembre 1791, au matin

      Séance du lundi 5 septembre 1791, au matin

      page 201 - 230
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du lundi 5 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture, par un de MM. les secrétaires, d'une pétition du sieur Raymond d'Espaulx, principal éméiite de CEcole militaire de Soréxe, âgé de 65 ans, qui expose les services qu'il a rendus à la nation pendant 32 ans. (L'Assemblée renv
      ...
      gardes pourront en être suspenuus ou être destitués par le tribunal de uistrict, sur la plainte, soit des parties lésées, soit du procureur de la commune. Art. 9. La poursuite des délits sera faite au plus tard dans le délai d'un mois, soit par les parties lésées, soit par le prucureur de la commune, ou ses substituts, s'il y en a, soit par des hommes de loi commis à cet effet par la municipalité.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du lundi 5 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président fait donner lecture, par un de MM. les secr
      ...
      plus tard dans le délai d'un mois, soit par les parties lésées, soit par le prucureur de la commune, ou ses substituts, s'il y en a, soit par des hommes de loi commis à cet effet par la municipalité.
    • Séance du lundi 5 septembre 1791, au soir

      Séance du lundi 5 septembre 1791, au soir

      page 230 - 239
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER Séance du lundi 5 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président fait donner lecture par un de MM. les secrétaires des adresses suivantes : Adresse des volontaires nationaux de la ville de Tournon, par laquelle ils témoignent leurs regrets de ce que le département de l'Ardèche n'est pas compris dans le nombre d
      ...
      cela pour défendre le comité colonial, mais pour rendre hommage à la vérité. Je conclus, vu que la pétition ne contient que des faits faux et des inculpations mal ourdies; qu'elle soit rendue à ceux qui l'ont présentée, avec le mépris qu'elle a inspiré, et qu'on passe à l'ordre du jour. (L'Assemblée, consultée, décrête qu'elle passe à l'ordre du jour.) M. le Président lève la séance à neuf heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER Séance du lundi 5 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président fait donner lecture par un de MM. les secrétair
      ...
      ui l'ont présentée, avec le mépris qu'elle a inspiré, et qu'on passe à l'ordre du jour. (L'Assemblée, consultée, décrête qu'elle passe à l'ordre du jour.) M. le Président lève la séance à neuf heures.
    • Séance du mardi 6 septembre 1791

      Séance du mardi 6 septembre 1791

      page 239 - 262
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mardi 6 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Lecture est faite d'une lettre des administrateurs composant le directoire du département de la Côte-d Or, qui envoient à l'Assemblée nationale le procès-verbal de ce qui s'est passé à la séance du directoire de ce département, le 16 août 1791, à l'occasion de l'offrand
      ...
      t de témoigner aux sieurs La Chiche et Bertrand la satisfaction de l'Assemblée, de leur zèle à avoir suivi un projet aussi important, et attendu que le sieur La Chiche a fait de grands frais pour se procurer les connaissances nécessaires à la perfection de cette entreprise, il lui sera payé, en vertu du présent décret, par la trésorerie nationale, une somme de 12,000 livres, par forme d'indemnité.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mardi 6 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Lecture est faite d'une lettre des administrateurs composant le direct
      ...
      rocurer les connaissances nécessaires à la perfection de cette entreprise, il lui sera payé, en vertu du présent décret, par la trésorerie nationale, une somme de 12,000 livres, par forme d'indemnité.
    • Séance du mercredi 7 septembre 1791

      Séance du mercredi 7 septembre 1791

      page 262 - 286
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mercredi 7 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance du lundi 5 septembre au matin, qui est adopté. Un membre observe que dans le décret du 26 avril dernier d'après lequel la paroisse de Saint-Clair a dû être unie au département de l'Isère, il a été é
      ...
      e M. Mulot, le ^eul des commissaires qui soit resté à Avignon, prouvent l'urgence extrême d'une décision définitive sur cet objet. M. de Virieu insiste vivement pour que les commissaires soient entendus. Plusieurs membres : A samedi! à samedi 1 (L'Assemblée, consultée, décrète que le rapport sur l'état actuel d'Avignon lui sera fait samedi prochain.) M. le Président lève ht séance à quatre heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du mercredi 7 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séanc
      ...
      us. Plusieurs membres : A samedi! à samedi 1 (L'Assemblée, consultée, décrète que le rapport sur l'état actuel d'Avignon lui sera fait samedi prochain.) M. le Président lève ht séance à quatre heures.
    • Séance du jeudi 8 septembre 1791

      Séance du jeudi 8 septembre 1791

      page 287 - 301
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du jeudi 8 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président annonce une pétition pré-sentée à l'Assemblée nationale par ses huissiers, tendant à demander : 1° un certificat de leurs services auprès du corps constituant; 2° une indemnité qui doit leur être accordée, relativement au costume régulier et uniforme qu'
      ...
      espérons que vous obtiendrez pour nous d'être entendus dans son sein, avant le rapport qui doit avoir lieu samedi, et que vous aurez la bonté de nous indiquer l'heure et le jour auxquels nous serons admis. « Nous sommes, etc. » Plusieurs membres : Demain soir. (L'Assemblée décrète que les députés d'Avignon seront entendus à la séance de demain soir.) M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du jeudi 8 septembre 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président annonce une pétition pré-sentée à l'Assemblée national
      ...
      admis. « Nous sommes, etc. » Plusieurs membres : Demain soir. (L'Assemblée décrète que les députés d'Avignon seront entendus à la séance de demain soir.) M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du vendredi 9 septembre 1791, au matin

      Séance du vendredi 9 septembre 1791, au matin

      page 301 - 394
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du vendredi 9 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Lecture est faite des procès-verbaux des séances du vendredi 2 septembre et du mardi 6 septembre, qui sont adoptés. Un membre observe qu'une multitude de procès-verbaux des séances de l'Assemblée, transcrits sur les registres, n'étant pas encore signés, il
      ...
      . 15. « L'agent du Trésor public sera tenu de mettre tous les mois, sous les yeux de l'Assemblée nationale législative, l'état de la poursuite des différentes actions qui lui seront confiées et de rendre tous les 3 mois cet état public par la voie de l'impression. En cas de négligence de sa part, il deviendra personnellement responsable des sommes dont il aurait négligé de poursuivre la rentrée. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du vendredi 9 septembre 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Lecture est faite des procès-verbaux des séances du vend
      ...
      dre tous les 3 mois cet état public par la voie de l'impression. En cas de négligence de sa part, il deviendra personnellement responsable des sommes dont il aurait négligé de poursuivre la rentrée. »
    • Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

      Séance du vendredi 9 septembre 1791, au soir

      page 394 - 435
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du vendredi 9 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président donne lecture d'une lettre de M. Peyruckaud, député du département de la Gironde qui le prie d'annoncer à i'Assemblée son retour après une absence qu'il a faite par congé pour cause de maladie. M. le Président fait donner lecture, par un de MM
      ...
      !s'e'rappeler que leur sûrëté et celle dë leur familîè est à la cnarge^e sa responsabilité. Vous voudrez bien, conformément aux principes. ;'çiue nous âvpns exposés, contremander l'assetriblée primaire qui a été annoncée. Signé : Mulot, Le Sgène des Maisons, Verninac-Saint-Maur. Par MM. les médiateurs : De Fortair, D. M., secrétaire de la médiation. Ainsi à l'original. André, secrétaire-greffier.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du vendredi 9 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le Président donne lecture d'une lettre de M. Peyruckaud
      ...
      re qui a été annoncée. Signé : Mulot, Le Sgène des Maisons, Verninac-Saint-Maur. Par MM. les médiateurs : De Fortair, D. M., secrétaire de la médiation. Ainsi à l'original. André, secrétaire-greffier.
    • Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au matin

      page 436 - 554
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du samedi 10 septembre 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Malès , au nom des comités de Constitution et des rapports, fait la relue du décret rendu dans ia séance du 8 septembre dernier (2)'concernant les testaments passés dans les ci-devant provinces de Vivarais, Lyonnais, Forez et Beaujolais. (L'Assemblée en
      ...
      es de la marhine politique, on profitera du temps où l'héritier présomptif de la couronne ne sera pas encore s Tti de la classe des simples citoyens, pour le faire voyager avec fruit, soit dans le pays qu'il doit gouverner, soit dans les Etats voisins, sur lesquels il lui sera sans doute avantageux d'avoir des connaissances précises et dont la vue peut lui fournir d'utiles objets de comparaison. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du samedi 10 septembre 1791 , au matin ( 1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Malès , au nom des comités de Constitution et des rap
      ...
      s qu'il doit gouverner, soit dans les Etats voisins, sur lesquels il lui sera sans doute avantageux d'avoir des connaissances précises et dont la vue peut lui fournir d'utiles objets de comparaison. »
    • Séance du samedi 10 septembre 1791, au soir

      Séance du samedi 10 septembre 1791, au soir

      page 554 - 558
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du samedi 10 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte ,à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une adresse de la société des amis de la Constitution de Phalsbourg, qui attestent à l'Assemblée nationale le patriotisme du 17® répudient d'infanterie, ci-devant Auvergne, qui certifient son entière soumi sion à la lo
      ...
      roposé par les comités et demande que le pouvoir exécutif soit: chargé de fournir à L Assemblée nationale toutes les in p truc1 ion s nécessaires pour qu'elle puisse en prononcer la révocation, s'il y a fieu. (L'Assemblée ajourne la discussion de cette affaire à: mardi soir.) M. le Président lève la séance à dix heures. (1) Voir ci-de«sus ce document, séance du 9 septembre 1791, au soir, page 408.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. VERNIER. Séance du samedi 10 septembre 1791 , au soir (1). La séance est ouverte ,à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une adresse de la
      ...
      a fieu. (L'Assemblée ajourne la discussion de cette affaire à: mardi soir.) M. le Président lève la séance à dix heures. (1) Voir ci-de«sus ce document, séance du 9 septembre 1791, au soir, page 408.