Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-1215 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-101 hits on 1789-110 hits on 1789-121 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-123 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-101 hits on 1792-110 hits on 1792-121 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-072 hits on 1793-081 hits on 1793-091 hits on 1793-103 hits on 1793-112 hits on 1793-122 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-121 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-011 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-121 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-121 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 11 volumes
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 1 result
    • Séance du mercredi 25 novembre 1789

      - search term matches: (1)

      Séance du mercredi 25 novembre 1789

      page 251 - 258
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. dé b0isgel1n, archevêque b'alx. Séance du mercredi 25 novembre 1789 (1). M. le vicomte de Beauharnais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal des deux séances de la veille. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. On demande l'impression du tableau d'enregistrement des décrets de l'Assemblée dans les tribunaux de justice, envoyé par M. té garde des sce
      ...
      ui, dans les assemblées primaires t se sont élevés contre ce même intendant? Voilà, Messieurs, ce qu'il a fait, ou plutôt voilà ce qu'on a fait en son nom ; c'est ainsi qu'un juge honnête a cessé d'être l'organe impassible de la loi.et que sa procédure est devenue un attentat à la liberté publique. Cette nouvelle dénonciation est renvoyée au comité des rapports. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. dé b0isgel1n, archevêque b'alx. Séance du mercredi 25 novembre 1789 (1). M. le vicomte de Beauharnais , secrétaire, donne lecture du procès-verbal des deux séances
      ...
      re l'organe impassible de la loi.et que sa procédure est devenue un attentat à la liberté publique. Cette nouvelle dénonciation est renvoyée au comité des rapports. La séance est levée à trois heures.
  • Tome 53 : Du 27 octobre au 30 novembre 1792 1 result
    • Séance du lundi 5 novembre 1792

      - search term matches: (1)

      Séance du lundi 5 novembre 1792

      page 151 - 198
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 5 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean Debry , secrétaire, donne lecture du procès-verbal ae la séance du dimanche 4 novembre 1792. (La Convention en adopte là rédaction.) Un membre, au nom du comité des décrets, propose de porter à 1,800 livres le traitement du secrétaire-commis chargé
      ...
      ? Qu'importe la source d'où elie découle, et les motifs qui l'ont inspirée? Ne nous passionnons que pour le bien, élevons-nous à la hauteur de l'auguste mission dont nous sommes honorés. La nation attend de nous son bonheur; ne fatignonspas plus longtemps son impatience. L'Europe vous contemple, la postérité vous jugera. Je demande donc que nous nous occupions des grands intérêts de la République.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 5 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean Debry , secrétaire, donne lecture du procès-verb
      ...
      end de nous son bonheur; ne fatignonspas plus longtemps son impatience. L'Europe vous contemple, la postérité vous jugera. Je demande donc que nous nous occupions des grands intérêts de la République.
  • Tome 72 : Du 11 au 24 août 1793 1 result
    • Séance du vendredi 16 août 1793

      - search term matches: (1)

      Séance du vendredi 16 août 1793

      page 223 - 276
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 16 août 1793 l'an deuxième de la République française, une et indivisible. La séance a été ouverte à dix heures, par Dartigoeyte (2). La commune de Paris écrit à la Convention que le nombre des personnes détenues dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention de ce département, à l'époque du 14 août présent mois, est de 1,580. On ordonne l'insertion au
      ...
      e collègue Chau-dron-Roussau qui m'apprend que l'armée bordelaise marche sur Toulouse pour punir les patriotes d'y avoir déjoué les ennemis de la patrie. Je lui réponds que je ne crois pas à sa nouvelle, que cependant je hâterai mon arrivée à Toulouse pour y prendre des mesures. Signé : Cl. Alex. Ysabeau. Pour copie conforme à l'original : Signé : B. Martin, secrétaire des représentants du peuple.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 16 août 1793 l'an deuxième de la République française, une et indivisible. La séance a été ouverte à dix heures, par Dartigoeyte (2). La commune de Paris écrit
      ...
      le, que cependant je hâterai mon arrivée à Toulouse pour y prendre des mesures. Signé : Cl. Alex. Ysabeau. Pour copie conforme à l'original : Signé : B. Martin, secrétaire des représentants du peuple.
  • Tome 73 : Du 25 août au 11 septembre 1793 1 result
    • Séance du vendredi 30 août 1793

      - search term matches: (1)

      Séance du vendredi 30 août 1793

      page 191 - 236
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi 30 août 1793 L'an II de la République française, une et indivisible La Commune de Paris annonce que le nombre des citoyens détenus était, à l'époque du 28 août, de 1,589 (1). La lettre des administrateurs du département de police delà commune de Paris est ainsi conçue (2) : « Commune de Paris, le 29 août 1793 , l'an II de la République une et indivisible. « C
      ...
      e journal de notre voyage, chacun séparément. N'ayant pas le temps de le fondre en un seul rapport, nous croyons devoir le faire imprimer tel qu'il est, mais nous attestons que tous les faits contenus dans les deux journaux, sont de la plus exacte vérité ; en foi de quoi nous avons signé l'un et l'autre. A la Réole, le 22 août 1793, l'an II de la République. Signé : M.-A. Baudot; C.-Alex. Ysabeau.
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi 30 août 1793 L'an II de la République française, une et indivisible La Commune de Paris annonce que le nombre des citoyens détenus était, à l'époque du 28 août,
      ...
      dans les deux journaux, sont de la plus exacte vérité ; en foi de quoi nous avons signé l'un et l'autre. A la Réole, le 22 août 1793, l'an II de la République. Signé : M.-A. Baudot; C.-Alex. Ysabeau.
  • Tome 75 : Du 23 septembre au 3 octobre 1793 1 result
    • Séance du lundi 23 septembre 1793, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du lundi 23 septembre 1793, au soir

      page 30 - 56
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi, 23 septembre 1793 , au soir. L'an II de la République française une et indivisible presidence de cambon Du même jour, séance du soir. La séance est ouverte par la lecture de la correspondance. Les administrateurs du département de police font passer le tableau des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention du département de Paris, jusqu'à l'ép
      ...
      nous voulons le développement de leurs travaux; vos lumières dissiperont dans peu la vapeur infernale qui les couvre. Nous adjurons leurs vils ennemis de paraître sur le sol enrichi des trophées de la liberté; c'est celui que nous habitons, représentants; les scélérats s'y consumeraient, car cette terre brûlante ne souffre rien d'impur, » (1) Bulletin de la Convention du lundi 23 sep-tembre 1793.
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi, 23 septembre 1793 , au soir. L'an II de la République française une et indivisible presidence de cambon Du même jour, séance du soir. La séance est ouverte par la
      ...
      a liberté; c'est celui que nous habitons, représentants; les scélérats s'y consumeraient, car cette terre brûlante ne souffre rien d'impur, » (1) Bulletin de la Convention du lundi 23 sep-tembre 1793.
  • Tome 76 : Du 4 au 18 octobre 1793 1 result
    • Séance du vendredi 4 octobre 1793

      - search term matches: (1)

      Séance du vendredi 4 octobre 1793

      page 2 - 63
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi, 4 octobre 1793, l'an II de la République française une et indivisible. Présidence de Charlier. A l'ouverture de la séance, un secrétaire lit le procès-verbal de celle du 26 septembre. La rédaction est adoptée (1). Un membre du comité de correspondance donne lecture des lettres et adresses ci-après mentionnées. La commune de Paris fait passer l'état journalie
      ...
      s tances que l'intrigue ou la corruption a, voul soustraire à la loi un coupable puissant. L'intérêt public, le maintien de la législation appelle votre examen sur cet acte du tribunal de cassation, de la part duquel il y a évidemment dans cette affaire excès de pouvoir et contravention à la loi de son institution. « Signé : Herman, président du tribunal criminel du département du Pas-de-Calais. »
      CONVENTION NATIONALE Séance du vendredi, 4 octobre 1793, l'an II de la République française une et indivisible. Présidence de Charlier. A l'ouverture de la séance, un secrétaire lit le procès-verbal de
      ...
      e la part duquel il y a évidemment dans cette affaire excès de pouvoir et contravention à la loi de son institution. « Signé : Herman, président du tribunal criminel du département du Pas-de-Calais. »
  • Tome 79 : Du 11 au 23 novembre 1793 1 result
    • Séance du vendredi 15 novembre 1793

      - search term matches: (1)

      Séance du vendredi 15 novembre 1793

      page 227 - 303
      CONVENTION NATIONALE Séance du 25 brumaire, l'an II de la République française, une et indivisible. ( Vendredi 15 novembre 1793 .) Un secrétaire a fait léeture du procès-verbal de la seance du 20 brumaire (2). Le citoyen Rignault, traiteur, section de la Montagne, déposé sur le bureau 2 écus de 6 livres et 2 de 3 livres. Mention honorable, insertion au « Bufletin» (3). (1) Journal de Perlet in» 419
      ...
      ux qui se seraient rendus coupables de. néghgence dans l'exécution de la loi du onze .septembre dernier, compléter également provisoirement les administrations de districts et les municipalités qu'ils jugeraient trop incomplètes pour travailler avec soin à toutes les opérations que cette loi exige. Fait à Tours, le 11 brumaire de l'an II de la République française, une et indivisible. Guimberteau.
      CONVENTION NATIONALE Séance du 25 brumaire, l'an II de la République française, une et indivisible. ( Vendredi 15 novembre 1793 .) Un secrétaire a fait léeture du procès-verbal de la seance du 20 bruma
      ...
      jugeraient trop incomplètes pour travailler avec soin à toutes les opérations que cette loi exige. Fait à Tours, le 11 brumaire de l'an II de la République française, une et indivisible. Guimberteau.
  • Tome 80 : Du 24 novembre au 5 décembre 1793 2 results
    • Séance du mardi 26 novembre 1793

      - search term matches: (1)

      Séance du mardi 26 novembre 1793

      page 138 - 237
      CONVENTION NATIONALE Séance au 6 frimaire, an II ( Mardi 26 novembre 1793 ). A l'ouverture de la séance, un secrétaire donne lecture de la correspondance (1). La commune de Craponne, district du Puy, réunie en Société populaire, offre 76 paires de souliers pour les défenseurs de la patrie, félicite la Convention sur ses travaux, et l'invite â rester à son poste. L'Assemblée décrète mention honorabl
      ...
      é générale et de Salut public vous fassent incessamment un rapport sur la conspiration connue du parti de l'étranger. Fayau pense que quelques expressions de Danton, celles de l'essai, dit-il, d'un gouvernement républicain provisoire, ne sont pas conformes à la Constitution, aux principes républicains. L'Assemblée passe à l'ordre du jour sur la remarque de Fayau et adopte la proposition de Danton.
      CONVENTION NATIONALE Séance au 6 frimaire, an II ( Mardi 26 novembre 1793 ). A l'ouverture de la séance, un secrétaire donne lecture de la correspondance (1). La commune de Craponne, district du Puy, r
      ...
      uvernement républicain provisoire, ne sont pas conformes à la Constitution, aux principes républicains. L'Assemblée passe à l'ordre du jour sur la remarque de Fayau et adopte la proposition de Danton.
    • Séance du jeudi 28 novembre 1793

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 28 novembre 1793

      page 272 - 323
      CONVENTION NATIONALE Séance du 8 frimaire, l'an n de la République française une et indivisible. ( Jeudi 28 novembre 1793 ). On fait lecture du procès-verbal de la séance du 6 frimaire (1). Les citoyens de la commune du canton de Saint-Loup, district de Parthenay, font part à la Convention, nationale qu'aussitôt que la horde fanatique a disparu de leur territoire leurs premiers moments ont été empl
      ...
      uséum national un tableau du célèbre Poussin représentant Y Adoration des Mages. XVII. Décret relatif aux pièces du procès de Birotteau (3). Compte rendu du Mercure universel (4). Sur la proposition faite par un membre, la Convention nationale décrète que les pièces du procès de Birotteau lui seront envoyées, pour être imprimées et distribuées à tous les départe' ments, districts et municipalités.
      CONVENTION NATIONALE Séance du 8 frimaire, l'an n de la République française une et indivisible. ( Jeudi 28 novembre 1793 ). On fait lecture du procès-verbal de la séance du 6 frimaire (1). Les citoyen
      ...
      aite par un membre, la Convention nationale décrète que les pièces du procès de Birotteau lui seront envoyées, pour être imprimées et distribuées à tous les départe' ments, districts et municipalités.
  • Tome 81 : Du 6 au 19 décembre 1793 1 result
    • Séance du dimanche 8 décembre 1793

      - search term matches: (1)

      Séance du dimanche 8 décembre 1793

      page 102 - 185
      CONVENTION NATIONALE Séance du 18 frimaire, l'an II de la République française, une et indivisible. (Dimanche 8 Décembre 1793. ) La Société populaire d'Auxerre observe qu'on laisse dans toutes nos villes frontières, et notam-m nt à Dunkerque et à Strasbourg, des fonderies de canons. Elle observe encore qu'on a conduit à Strasbourg toutes les cloches de l'Alsace; qu'il existe dans cette ville, sur l
      ...
      x de la Convention nationale, ayant reconnu ledit citoyen Michaud, notre concitoyen, pour un zélé patriote depuis le commencement de la Révolution, principe dont il ne s'est jamais démenti. « Fait à Pontarlier ce vingt et un mai mil sept cent quatre-vingt-treize, l'an II de la République française. » (Suivent 152 signatures.) (1) Archives nationales, carton W 358, dossier 753, 2* partie, pièce 56.
      CONVENTION NATIONALE Séance du 18 frimaire, l'an II de la République française, une et indivisible. (Dimanche 8 Décembre 1793. ) La Société populaire d'Auxerre observe qu'on laisse dans toutes nos vill
      ...
      ontarlier ce vingt et un mai mil sept cent quatre-vingt-treize, l'an II de la République française. » (Suivent 152 signatures.) (1) Archives nationales, carton W 358, dossier 753, 2* partie, pièce 56.