Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-126 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-12145 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-051 hits on 1789-0625 hits on 1789-0726 hits on 1789-0824 hits on 1789-0926 hits on 1789-1030 hits on 1789-1135 hits on 1789-1296 hits on 1790-0133 hits on 1790-0240 hits on 1790-0335 hits on 1790-0446 hits on 1790-0540 hits on 1790-0648 hits on 1790-0746 hits on 1790-0837 hits on 1790-0947 hits on 1790-1044 hits on 1790-1142 hits on 1790-1265 hits on 1791-0139 hits on 1791-0244 hits on 1791-0340 hits on 1791-0445 hits on 1791-0537 hits on 1791-0644 hits on 1791-0740 hits on 1791-0843 hits on 1791-0938 hits on 1791-1036 hits on 1791-1145 hits on 1791-1284 hits on 1792-0143 hits on 1792-0253 hits on 1792-0351 hits on 1792-0454 hits on 1792-0552 hits on 1792-0654 hits on 1792-0756 hits on 1792-0852 hits on 1792-0931 hits on 1792-1032 hits on 1792-1138 hits on 1792-1261 hits on 1793-0128 hits on 1793-0230 hits on 1793-0336 hits on 1793-0434 hits on 1793-0533 hits on 1793-0633 hits on 1793-0733 hits on 1793-0833 hits on 1793-0930 hits on 1793-1031 hits on 1793-1133 hits on 1793-1211 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-126 hits on 1795-011 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-124 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-122 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-122 hits on 1798-011 hits on 1798-022 hits on 1798-031 hits on 1798-041 hits on 1798-052 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-081 hits on 1798-091 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-124 hits on 1799-011 hits on 1799-020 hits on 1799-031 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-1216 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
41 - 50 of 84 volumes
  • Tome 40 : Du 15 au 30 mars 1792 showing 10 of 34 results view all
    • Séance du jeudi 15 mars 1792, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du jeudi 15 mars 1792, au matin

      page 11
      Speaker: Carnot-Feuleins
      ...ute autre manière qui conserverait à la nation les services des officiers actuellement... de toute autre manière qui conserverait à la nation les services des officiers actuellement en activité. Quoique les détails de cette mesure particulière ne doivent influe...
    • Séance du mardi 20 mars 1792, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 20 mars 1792, au soir

      page 184
      Speaker: Léopold
      « La nation lui devra donc, pour ces remboursements... « La nation lui devra donc, pour ces remboursements et pour le 16e de son acquisition de domaines nationaux, la somme de 162,000 li...

      Séance du mardi 20 mars 1792, au soir

      page 189
      Speaker: Journu-Auber
      ...té sur les vaisseaux ou aux frais de la nation, et qu'il y sera en état de pleine libe... ...lique ; décrète qu'il est libre de retourner à Pondichéry, qu'il y sera transporté sur les vaisseaux ou aux frais de la nation, et qu'il y sera en état de pleine liberté sous la sauvegarde de la loi.
      Speaker: Journu-Auber
      ...Pondichéry ici, seront supportés par la nation. ...de leur passage d'ici à Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry ici, seront supportés par la nation.
      Speaker: Gérardin
      ...ial nous propose des générosités que la nation n'est peut-être pas en état de supporte... Le comité colonial nous propose des générosités que la nation n'est peut-être pas en état de supporter. Je demande que ce projet soit communiqué aux comités des finances.
    • Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      - search term matches: (30)

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      page 199
      Speaker: Jollivet
      ...les ministres du cùjte, salariés par la nation, soient priyés de leur traitement, du j... ...itent les conspires et prêchent le troqble et le désordre. Je demande, moi, que les ministres du cùjte, salariés par la nation, soient priyés de leur traitement, du jour même de la rétractation de leur serment.
      Speaker: Jamon
      ...es sera, à l'avenir, à la charge de~ la nation, et il ne pourra plus être fait, pour c... Art. 2. Le pEix des rançons convenues sera, à l'avenir, à la charge de~ la nation, et il ne pourra plus être fait, pour cet objet, aucune quête dans le royaume.'

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      page 200
      Speaker: Jamon
      ...ionale, comme prévenus du crime de lèse-nation, et d'attentat contre la sûreté publiqu... ... conséquence, elle les accuse, par Je présent acte, par devant la haute cour nationale, comme prévenus du crime de lèse-nation, et d'attentat contre la sûreté publique ».
      Speaker: Déliars
      ...blée constituante mit à la charge de la nation l'excédent du passif sur l'actif des de... ...ces virements clandestins de l'ancienne administration des finances, que l'Assemblée constituante mit à la charge de la nation l'excédent du passif sur l'actif des dettes communales.
      Messieurs, d'après l'engagement que la nation (1) Voy. Archives parlementaires, 1" sé... Messieurs, d'après l'engagement que la nation (1) Voy. Archives parlementaires, 1" série, t. XXXIX, séance au 14 mars 1792, page 725, le décret d'accusation.

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      page 201
      Speaker: Déliars
      ...t mobilière, soient perçus au nom de la nation, pour, le tout, être employé, par les a... ...nécessaire que les sols pour livre additionnels à leurs contributions foncière et mobilière, soient perçus au nom de la nation, pour, le tout, être employé, par les agents du Trésor public, conformément au décret du 5 août dernier.
      Speaker: Déliars
      ... qu'il est contraire aux intérêts de la nation et des créanciers, de laisser une parti...
      ...térêts à leur cnarge, et réduiraient la nation, en dernière analyse, à acquitter même ...
      Plus on approfondit cette question, plus on est convaincu qu'il est contraire aux intérêts de la nation et des créanciers, de laisser une partie du gage de ceux-ci à la disposition des villes dont le passif excède l'actif, ...
      ...ment des contributions, elles dissiperaient perpétuellement le capital et les intérêts à leur cnarge, et réduiraient la nation, en dernière analyse, à acquitter même la portion de leur dette dont nos prédécesseurs ont voulu la dispenser par la lo...
      Speaker: Déliars
      ...es créanciers, entre les communes et la nation. ...ne seule direction, et sans avoir à faire le partage, infiniment embarrassant, des créanciers, entre les communes et la nation.
      Speaker: Déliars
      ... débiteurs devenant les débiteurs de la nation, il sera pour jamais impossible à ces c... ...mmunes dont le passif excède l'actif, devenant propriétés nationales, tous leurs débiteurs devenant les débiteurs de la nation, il sera pour jamais impossible à ces communes de gréver l'Etat d'une cnarge plus forte que celle que le décret du 5 ao...
      Speaker: Déliars
      ...s l'un que l'autre les créanciers de la nation, et qu'au reste, il n'y a aucun fonds d... ...quemment de leurs capitaux remboursables, en vous disant qu'ils ne sont pas moins l'un que l'autre les créanciers de la nation, et qu'au reste, il n'y a aucun fonds dans la caisse municipale.
      Speaker: Déliars
      ... cette proposition, afin de garantir la nation, les créanciers, et même les citoyens, ...
      ... loi du 5 août dernier partage entre la nation et les communes hors a'état d'acquitter...
      Vous voyez, Messieurs, que tout concourt à ce que vous adoptiez cette proposition, afin de garantir la nation, les créanciers, et même les citoyens, des inconvénients du mode de liquidation que la loi du 5 août dernier partage entre la nation et les communes hors a'état d'acquitter la totalité de leur dette.
      Speaker: Déliars
      ...e; et ces créanciers seraient, entre la nation et les municipalités, les seules victim... ...eraient pas plus à eux qu'au prompt versement de l'impôt dans la caisse nationale; et ces créanciers seraient, entre la nation et les municipalités, les seules victimes des fautes de celles-ci.
      Speaker: Déliars
      ...459 livres d'intérêts à la charge de la nation. ...mobilière de la commune de Lyon ne produisent que 81,541 livres, il restera 968,459 livres d'intérêts à la charge de la nation.
      Speaker: Déliars
      ...xception, réclament en ce moment, de la nation, pour vingt et un mois d'arrérages, la ... Tous sans exception, réclament en ce moment, de la nation, pour vingt et un mois d'arrérages, la somme de 2,976,600 livres,

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      page 202
      Speaker: Déliars
      échus au 1er janvier dernier, la nation est personnellement re-devable de......... échus au 1er janvier dernier, la nation est personnellement re-devable de.............................2,410,094 liv.
      Speaker: Déliars
      D'ailleurs, Messieurs, la nation qui, pour l'avantage de tous les habita...
      ...droits également onéreux au peuple ; la nation, qui surtout doit elle-même les neuf di...
      ...visés par les corps administratifs : la nation, dis-je, ne peut, d'après toutes ces co...
      D'ailleurs, Messieurs, la nation qui, pour l'avantage de tous les habitants de l'Empire, a, par l'organe de ses représentants, détruit la presque totalité du revenu des villes et communes en supprimant les octrois et autres droits également onéreux au peuple ; la nation, qui surtout doit elle-même les neuf dixièmes de ce que réclament les créanciers de la commune de Lyon, ainsi que le pr...
      ... de l'actif et du passif de cette commune, appuyés de pièces justificatives, et visés par les corps administratifs : la nation, dis-je, ne peut, d'après toutes ces considérations, se dispenser d'accueillir favorablement la demande des créanciers,...
      Speaker: Déliars
      ...es {Jettes des villes entre efles et la nation, est susceptible de plusieurs inconvéni... Ce résultat vous prouve, Messieurs, que le système de division des {Jettes des villes entre efles et la nation, est susceptible de plusieurs inconvénients qui réclament toute votre attention.
      Speaker: Déliars
      ...ire; et il le réclame aujourd'hui de Ja nation, en raison de cette pénuriç à laquelle ... ...lue de fonds dans la caisse de la vilîç mit obstacle à son remboursement provisoire; et il le réclame aujourd'hui de Ja nation, en raison de cette pénuriç à laquelle le décret du 5 août charge le Trésor public de suppléer.

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      page 203
      Speaker: Déliars
      ...ladite ville, tombent à la charge de la nation, aux termes du décret du 5 août dernier... ...ement de Rhône-et-Ldire, il appert que les neuf dixièmes environ, des dettes de ladite ville, tombent à la charge de la nation, aux termes du décret du 5 août dernier, ce qui cependant ne demeurera définitivement arrêté qu'après la vente des bien...
      Speaker: Déliars
      ...oit depuis cette époque au profit de la nation, jusqu'à la valeur d'un million au moin... ...u pour elle depuis près de deux ans, par le reoulement des barrières, il se perçoit depuis cette époque au profit de la nation, jusqu'à la valeur d'un million au moins pap année; d'où il résulte que le Trésor public doit acquitter les obligations...
      Speaker: Déliars
      ... n'est pas plus expédient de charger la nation de la totalité des dettes des villes do... ...e le Trésor public, .de la nécessité de suppléer à la dissipation de ce gage, il n'est pas plus expédient de charger la nation de la totalité des dettes des villes dont le passif excède l'actif, en réunissant à cet effet, aux domaines nationaux, ...
      Speaker: Déliars
      ...entept, Ja désavantage du change que la nation s'esj engagée à supporter par le décret... ...pae époque, ips intérêts arriérés qui leur sont dus, afjn d éviter, s'ils y cpnsentept, Ja désavantage du change que la nation s'esj engagée à supporter par le décret du 7 février dernier.

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      page 209
      Speaker: Brissot de Warville
      ...d'hommes libres que les bienfaits de la nation appellent plus particulièrement à la dé... ...vrais intérêts de la France, pour s'unir par un concordat solennel à une classe d'hommes libres que les bienfaits de la nation appellent plus particulièrement à la défense de la patrie : ce sont les termes de M. Jumecourt même.

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      page 211
      Speaker: Brissot de Warville
      ...ession de foi d'obéir aux décrets de la nation, et de maintenir la Constitution qui se... ... fumants du Port-au-Prince et de la province de l'Ouest. Nous faisons notre profession de foi d'obéir aux décrets de la nation, et de maintenir la Constitution qui sera décrétée pour Saint-Domingue; mais en attendant que de véritables représentan...

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      page 214
      Speaker: Brissot de Warville
      ..., il ne souligne pas leur amour pour la nation et la loi, que, dans fa même adresse (2... ...re suspecte l'expression trop vive de leur amour pour le monarque (1) et il tait, il ne souligne pas leur amour pour la nation et la loi, que, dans fa même adresse (2) ils expriment avec autant de force. Qu'on cesse donc de répéter qu'ils voulaie...

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      page 219
      ...sera notre situation politique avec les nations étrangères. ...décrété, que l'ordre intérieur fût rétabli, ,que nous pussions connaître quelle sera notre situation politique avec les nations étrangères.
      ... la main, que nous devons réveiller les nations. Ce sont les avantages de notre liberté... ...la fraternité. Ce n'est pas par des flots de sang, et le flambeau de la guerre a la main, que nous devons réveiller les nations. Ce sont les avantages de notre liberté, ce sont nos mceurs, nos vertus, nos lois, et notre prospérité qui doivent les ...

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      page 220
      ...l'Empire, on vous force de recourir aux nations étrangères; on décourage l'agriculture ... ...loi était respectée, la masse ae nos subsistances suffirait aux besoins de tout l'Empire, on vous force de recourir aux nations étrangères; on décourage l'agriculture en avilissant le prix de ses denrées et en violant sa propriété : c'est ainsi qu...
      ...ue leur poids accablant force enfin une nation à briser ses chaînes. Le Corps législat... ...ur progression est rapide, et combien il faut d'efforts pour les détruire, lorsque leur poids accablant force enfin une nation à briser ses chaînes. Le Corps législatif doit donc s'occuper sans cesse de prévenir ces abus, qui tendent toujours à d...
      ...s n'avons pas le droit de demander à la nation des contributions plus fortes que celle... Une économie sévère est notre premier devoir : car nous n'avons pas le droit de demander à la nation des contributions plus fortes que celles qui sont nécessaires pour remplir ses obligations, et salarier les fonctionnai...
      ...blique, dont l'ancien régime a grevé la nation française, et qu'elle a eu la loyauté d... ... plus nécessaire, qu'une grande partie de nos moyens est dévorée par la dette publique, dont l'ancien régime a grevé la nation française, et qu'elle a eu la loyauté de vouloir acquitter.
      ...publique, et à préparer les jours où la nation dégagée du poids de ses engagements pou...
      ...dant la mesure des contributions que la nation peut supporter dans ce moment, nous ser...
      ...evons les appeler par une progression sage, à acquitter successivement la dette publique, et à préparer les jours où la nation dégagée du poids de ses engagements pourra employer le revenu public à multiplier tous ses moyens de force et de bonheur. En excédant la mesure des contributions que la nation peut supporter dans ce moment, nous serions d autant plus injustes, que les désordres de l'ancien régime et les efforts...
      ...s que celui de croire que, parce que la nation a une dette considérable à acquitter, q...
      ... que sa situation intérieure exige. Une nation puissante ne doit pas être régie avec l...
      ... pour des jouissances. La fortune d une nation n'est pas la richesse de son gouverneme...
      Observez, Messieurs, que ce serait un grand abus que celui de croire que, parce que la nation a une dette considérable à acquitter, que parce qu'elle a des dépenses extraordinaires à faire pour se défendre contre les complots de ses ennemis, elle doit cesser toutes les dépenses utiles que sa situation intérieure exige. Une nation puissante ne doit pas être régie avec l'économie cupide d'un particulier qui veut accroître sa fortune et qui compte souvent ses privations pour des jouissances. La fortune d une nation n'est pas la richesse de son gouvernement, mais l'aisance, la liberté, le b >nheur des citoyens qui la composent. Ne no...

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      page 221
      ...s et des moyens, mettra, et vous, et la nation entière, en état de juger de la situati... Enfin, Messieurs, une balance générale et .calculée des dépenses et des moyens, mettra, et vous, et la nation entière, en état de juger de la situation de nos finances, et de la confiance qu'elles doivent inspirer.

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      page 223
      ...ée nationale et ses bureaux, coûte à la nation une dépense réelle de plus ae 400,000 l... ...ouvons pas nous empêcher d'observer que le terrain immense qu'occupent l'Assemblée nationale et ses bureaux, coûte à la nation une dépense réelle de plus ae 400,000 livres, outré celle dont nous venons ae donner les détails. Il est donc très impo...

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au matin

      page 224
      ... la proportion des salaires que paye la nation, il en résulterait une inquiétude génér... ...utre côté, votre comité a pensé que si chaque législature croyait devoir changer la proportion des salaires que paye la nation, il en résulterait une inquiétude générale chez tous les fonctionnaires publics; alors, peut-être, les fonctions publiq...
    • Séance du mercredi 21 mars 1792, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au soir

      page 352
      Speaker: Sédillez
      ...expérience d'un mode qui délivrerait la nation du fléau des anciennes procédures de cr... ... s'occuper de la formation d'un Code civil, elle trouverait le moyen de faire l'expérience d'un mode qui délivrerait la nation du fléau des anciennes procédures de criées. Voici les articles qui ne sont que le développement de ces principes :
      Speaker: Sédillez
      ...raire ladite maison à la mainmise de la nation ; et si lesdites femmes ou enfants, pèr... ...'inventaire des meubles prescrit par l'article précédent, et sans entendre soustraire ladite maison à la mainmise de la nation ; et si lesdites femmes ou enfants, pères ou mères des émigrés, étaient dans le besoin, ils pourraient demander sur les...
      Speaker: Sédillez
      ...initivement arrêté l'indemnité due à la nation et les revenus de leurs biens seront ve... ...obtenir la jouissance de leurs biens qu'après que l'Assemblée nationale aura définitivement arrêté l'indemnité due à la nation et les revenus de leurs biens seront versés dans le Trésor public. »

      Séance du mercredi 21 mars 1792, au soir

      page 353
      Speaker: Sédillez
      ...raire ladite maison à la mainmise de la nation; et si lesdites femmes ou enfants, père... ...'inventaire des meubles prescrit par l'article précédent, et sans entendre soustraire ladite maison à la mainmise de la nation; et si lesdites femmes ou enfants, pères ou mères des émigrés, étaient dans le besoin, ils pourront demander, sur les b...
    • Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      - search term matches: (29)

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 357
      Speaker: Blanchard
      ...ées, par économie, pour le compte de la nation; ainsi qu'ils l'ont fait depuis 1788 ju... ...ne, de la direction du service réuni des vivres et fourrages nécessaires aux armées, par économie, pour le compte de la nation; ainsi qu'ils l'ont fait depuis 1788 jusqu'à ce jour.
      Speaker: Blanchard
      ...e satisfaits régulièrement; ce sont des nations entières, qu'il est plus difficile de d... ...onquêtes, mais dont les besoins, qui se renouvellent tous les jours, veulent être satisfaits régulièrement; ce sont des nations entières, qu'il est plus difficile de défendre contre la faim que contre leurs ennemis. Le dessein du général se trouve...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 358
      Speaker: Blanchard
      ...ne lettre des grands procurateurs de la nation près la Haute Cour nationale. Ils infor... Un membre, au nom du comité des décrets : Messieurs, voici une lettre des grands procurateurs de la nation près la Haute Cour nationale. Ils informent l'Assemblée que le commissaire du roi près la Haute Cour leur a proposé de ...
      Speaker: Dieudonné
      ...n feuille, et les sels appartenant à la nation, dont il a dû être fait inventaire en e... ..., au plus offrant et dernier enchérisseur, les tabacs manufacturés, les tabacs en feuille, et les sels appartenant à la nation, dont il a dû être fait inventaire en exécution de l'article 3 de la loi du 27 mars 1791.

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 359
      Speaker: Dieudonné
      ...n feuille, et les sels appartenant à la nation, dont il a dû être fait inventaire en e... ..., au plus offrant et dernier enchérisseur, les tabacs manufacturés, les tabacs en feuille, et les sels appartenant à la nation, dont il a dû être fait inventaire en exécution de l'article 3 de la loi du 27 mars 1791, et sans avoir égard à la fixa...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 361
      Speaker: Vincens-Plauchut
      en feuille et les sels appartenant à la nation, dont il a dû être fait inventaire en e... en feuille et les sels appartenant à la nation, dont il a dû être fait inventaire en exécution de l'article 3 de la loi du 27 mars 1791, et sans avoir égard à la fixa...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 362
      Speaker: Tarbé
      ...voir un Français, un représentant de la nation, approuver, justifier de pareil excès d... On ne peut s'étonner assez de voir un Français, un représentant de la nation, approuver, justifier de pareil excès dont gémissaient dans la colonie des hommes de couleur même, et que s'efforçaient...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 364
      Speaker: Tarbé
      ...bases d'une accusation du crime de lèse-nation. Dans quelques journaux, peut-être (1).... J'ignore où M. Brissot a puisé ces bases d'une accusation du crime de lèse-nation. Dans quelques journaux, peut-être (1)... Mais outre que les papiers-nouvelles ne méritent pas une grande confiance, ou...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 365
      Speaker: Tarbé
      ...nt-elles dignes d'un représentant de la nation, et l'intérêt public ne doit-il pas tou... ... pour n'être pas dans le cas de se défendre. Mais de pareilles Considérations sont-elles dignes d'un représentant de la nation, et l'intérêt public ne doit-il pas toujours être là, pour provoquer, pour diriger ses déterminations.

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 367
      Speaker: Mathieu Dumas
      ... d'infériorité a existé chez toutes les nations qui ont eu des esclaves, et son intensi... Ce barbare préjugé d'infériorité a existé chez toutes les nations qui ont eu des esclaves, et son intensité a toujours été relative au danger que le nombre plus ou moins grand de ces mê...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 378
      ...suspectée, et vous déclarez, Sire, à la nation, qu'il est digne de votre confiance, le... ... temps nous l'apprendra ; la conduite du ministre de la marine est généralement suspectée, et vous déclarez, Sire, à la nation, qu'il est digne de votre confiance, le temps nous le persuadera ; le temps, Sire, nous apprendra beaucoup de choses, s...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 379
      ...rdre social, avaient des vues pures, la nation ne se trouverait pas dans un labyrinthe... ... un mot, et tous les citoyens qui coopèrent à l'administration publique et à l'ordre social, avaient des vues pures, la nation ne se trouverait pas dans un labyrinthe effroyable; le petit nombre des honnêtes gens est placé entre deux gouffres, da...
      ... idole..., la Liberté; chez toute autre nation elle serait nommée la licence ou l'envi... L'esprit français a fagoté à sa manière une idole..., la Liberté; chez toute autre nation elle serait nommée la licence ou l'envie, peut-être l'esclavage, avec le droit d'égorger les citoyens impunément, suiva...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 380
      ..., belle cause, je défends çelle ^e ma. ^nation, je plaide ce% de la monarchie français... C'est mon âme qui parle en ce moment et non mon esprit. En défendant une ;si, belle cause, je défends çelle ^e ma. ^nation, je plaide ce% de la monarchie française.

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 381
      ... quelle est l'alternative cruelle de la nation et du roi? Quelle est la guerre qu'ils ... ...bons mots et les satires vous ont soutenus depuis au milieu de vos misères; mais quelle est l'alternative cruelle de la nation et du roi? Quelle est la guerre qu'ils vont entreprendre? Quelle est la bataille qu'ils vont perdre ? Quelle est la vic...
      ...! .ton dernier soupir coûtera Cher à la nation; ô liberté! ô dpuce égalité que j'ai en... ...oi sans peuple 1 Si les deux armées sont une fois aux prises? ô despotisme cruel! .ton dernier soupir coûtera Cher à la nation; ô liberté! ô dpuce égalité que j'ai encensée la première, fauttil maudire le moment qu'on vous a introduite en France;...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 382
      Que la nation augmente le traitement des ministres de... Que la nation augmente le traitement des ministres de 20 à 30,000 livres, qu'elle retienne annuellement 100,000 livres, dont elle fer...
      ...res, et surtout aux représentants de la nation, si les ministres ne doivent pas plutôt... ...in d'une leçon. Ainsi je demande au public, aux journalistes, aux hommes de lettres, et surtout aux représentants de la nation, si les ministres ne doivent pas plutôt accorder leur protection, à mérite égal, à Geux qui se sont signalés pour la pa...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 383
      ...éraciner le vice. Dans un crime ae lèse-nation, de lèse-majesté, dans un vol, dans un ... ...mais il est temps de faire une opération hardie et de couper jusqu'au vif pour déraciner le vice. Dans un crime ae lèse-nation, de lèse-majesté, dans un vol, dans un assassinat, on punit les complices des deux sexes; pourquoi ne punirait-on pas l...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au matin

      page 384
      ...r un coupable de l'échafaud, comment la nation n'au-raient-elle pas celui de faire grâ... ...ne lui devrait-elle pas son salut? Si les rois, jadis, avaient le droit de sauver un coupable de l'échafaud, comment la nation n'au-raient-elle pas celui de faire grâce au coupable qui la servirait au moment même qu'on l'envoie à la mort (1).
    • Séance du jeudi 22 mars 1792, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au soir

      page 386
      Speaker: Charlier
      ...e l'émigré, mais encore l'intérêt de la nation. En conséquence, je propose que l'estim... ...sque le procureur syndic se trouvera pour défendre, non seulement les intérêts de l'émigré, mais encore l'intérêt de la nation. En conséquence, je propose que l'estimation des biens à vendre se fasse contradictoirement avec le procureur syndic du...
      Speaker: Lagrévol
      ...ionaux. Ces derniers appartiennent à la nation; mais les biens séquestrés sont encore ...
      ... des émigrés, sauf l'indemnité due à la nation. D'un côté, c'est votre propriété que v...
      ...té convient que les biens des émigrés ne peuvent être assimilés aux domaines nationaux. Ces derniers appartiennent à la nation; mais les biens séquestrés sont encore la propriété des émigrés, sauf l'indemnité due à la nation. D'un côté, c'est votre propriété que vous vendez; de l'autre côté, c'est la propriété d'un tiers; c'est un tiers que v...

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au soir

      page 388
      Speaker: Bigot de Préameneu
      ...t je pense qu'il est de l'intérêt de la nation que les émigrés rentrent dans son sein.... ...les armements des émigrés. Nous deTons chercher à recouvrer notre tranquillité et je pense qu'il est de l'intérêt de la nation que les émigrés rentrent dans son sein. (Murmures prolongés.)
      Speaker: Sédillez
      ...initivement arrêté l'indemnité due à la nation, et les revenus de leurs biens seront v... ...obtenir la jouissance de leurs biens qu'après que l'Assemblée nationale aura définitivement arrêté l'indemnité due à la nation, et les revenus de leurs biens seront versés dans le Trésor public. »
      Speaker: Charlier
      ... rentraient dans le délai d'un mois, la nation ne serait pas indemnisée des dépenses é...
      ...lée aura fixé la somme qui est due à la nation en dédommagement. (Applaudissements.)
      J'observe à l'Assemblée que si tous les émigrés rentraient dans le délai d'un mois, la nation ne serait pas indemnisée des dépenses énormes auxquelles leur sortie du royaume a donné lieu. Il faut donc qu'ils ne puissent entrer en possession de leurs biens que lorsque l'Assemblée aura fixé la somme qui est due à la nation en dédommagement. (Applaudissements.)

      Séance du jeudi 22 mars 1792, au soir

      page 389
      Speaker: Sédillez
      ...orter l'indemnité qui sera fixée par la nation. ...és rentreront dans la jouissance de l'administration de leurs biens, sauf à supporter l'indemnité qui sera fixée par la nation.
    • Séance du vendredi 23 mars 1792, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au matin

      page 392
      Speaker: Rougier-La-Bergerie
      ... et ses dépendances appartiendront à la nation ; mais le sieur Mourgue et sa compagnie... ...ompris) du droit qui sera décrété; et, après ce temps, le canal ae-;;Somme voire et ses dépendances appartiendront à la nation ; mais le sieur Mourgue et sa compagnie conserveront la propriété absolue des magasins qu'ils auront construits, maison...
      Speaker: Rougier-La-Bergerie
      ... de Plancy et Anglure seront remis à la nation, il sera nommé des commissaires, pris d... ...ordés aux sieurs Mourgue et G1* et au moment où le canal et les écluses d'Arcis, de Plancy et Anglure seront remis à la nation, il sera nommé des commissaires, pris dans chaque département sur lesquels le canal et les ecluses seront situés, qui c...

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au matin

      page 393
      Speaker: Ramel
      Une grande nation doit être généreuse; tel est le princip... Une grande nation doit être généreuse; tel est le principe qui peut diriger dans la distribution des pensions l'esprit de l'Assemblée nat...
      Speaker: Ramel
      ...es et leurs enfants trouveront, dans la nation, une seconde famille. ... de la patrie, auront, en mourant, la douce consolation de penser que leurs veuves et leurs enfants trouveront, dans la nation, une seconde famille.

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au matin

      page 395
      Speaker: Ramel
      . Il sera payé par la Trésorerie nation nale, à titre de pensions annuelles, et... . Il sera payé par la Trésorerie nation nale, à titre de pensions annuelles, et viagères, aux employés supprimés de la première classe, compris dans le premier...

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au matin

      page 396
      Speaker: Ramel
      ...dérant que s'il est de la justice de la nation de venir au secours de ceux qui, par de... c L'Assemblée nationale, considérant que s'il est de la justice de la nation de venir au secours de ceux qui, par des mouvements généraux, ont éprouvé des pertes qu'il n'était pas en leur pouvoir ...
      Speaker: Ramel
      ...sions seront-elles bien méritées, et la nation les devra-t-elle? D'après les principes... ...onduite qu'ils ne tarderont pas à tenir. Je vous le demande, Messieurs : ces pensions seront-elles bien méritées, et la nation les devra-t-elle? D'après les principes reçus chez tous les peuples, et dans tous les temps, l'Etat ne doit des récompe...

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au matin

      page 400
      Speaker: Aubert-Dubayet
      ...n les réclamant au même instant à trois nations différentes, nous avons assez prouvé qu... ...nt, comme Français, comme hommes; et puisque nous n'avons pas affecté de choix en les réclamant au même instant à trois nations différentes, nous avons assez prouvé que nos prières, dictées par le malheur, ne pouvaient offrir de projets funestes c...
    • Séance du vendredi 23 mars 1792, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au soir

      page 432
      Speaker: Marant
      ...anière dont ils doivent traiter avec la nation française et le roi. Ils ne peuvent pas...
      ...oment, de la puissance souveraine de la nation française. Je demande que le comité dip...
      ...es l'acceptation de la Constitution. Les cantons suisses ne peuvent ignorer la manière dont ils doivent traiter avec la nation française et le roi. Ils ne peuvent pas l'aire un oubli aussi marqué qu'ils le font dans ce moment, de la puissance souveraine de la nation française. Je demande que le comité diplomatique présente incessament ses vues à l'égard des capitulations suisses.
      Speaker: Sédillez
      ...squ'au payement de l'indemnité due à la nation, dont la quotité et la répartition sero... ...rs biens resteront affectés et hypothéqués, à compter du 1er février dernier, jusqu'au payement de l'indemnité due à la nation, dont la quotité et la répartition seront réglées par le Corps législatif, proportionnellement au temps de leur absence...

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au soir

      page 433
      Speaker: Albitte
      ...ire : « Vous n'êtes point coupables; la nation vous pardonne votre désertion, elle vou... ...urs biens des gens qui ont fui leur patrie et conspiré contre elle, c'est leur dire : « Vous n'êtes point coupables; la nation vous pardonne votre désertion, elle vous rend vos biens ». (Murmures.) Je demande la question préalable sur ces trois a...
      Speaker: Sédillez
      ...és, étant le gage des indemnités que la nation a et pourra avoir à répéter contre les ... « Les biens séquestrés, étant le gage des indemnités que la nation a et pourra avoir à répéter contre les émigrés, sont mis sous la sauvegarde de la loi, des corps administratifs, de la ...

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au soir

      page 436
      ...t pas à balancer ; que les agents de la nation, chez les puissances étrangères, devaie... ...orts de France. Je crus que sur cet article, comme sur le précédent, il n'y avait pas à balancer ; que les agents de la nation, chez les puissances étrangères, devaient être chargés au soin de choisir et de surveiller les maisons de commerce les ...
      ...it peut-être pas inutile de montrer aux nations de l'Europe, que si la France peut épro... ...ur leur remboursement présëntait une difficulté plus inquiétante ; mais il n'était peut-être pas inutile de montrer aux nations de l'Europe, que si la France peut éprouver des besoins passagers, elle trouvera toujours dans ses propres forces, les ...
      ...es préparés pour les trois agenls de la nation qui devaient exécuter. Le temps de rédi... ...s plus que l'expédition de votre décret, pour en comparer le texte avec les ordres préparés pour les trois agenls de la nation qui devaient exécuter. Le temps de rédiger le décret, de le porter à la sanction, et de m'en envoyer l'expédition, opér...
      ...d'exposer, l'entremise des agents de la nation ne contribuât au renchérissement des gr... Quelques personnes ont paru craindre que, dans le plan que je viens d'exposer, l'entremise des agents de la nation ne contribuât au renchérissement des grains; et elles pensaient qu'un entrepreneur seul et sans caractère, opérerait av...
      ...ieur ; la surveillance des agents de la nation dans les lieux d'achat; l'agence des co... ...ptée, la correspondance directe des commissionnaires avec le ministre de l'intérieur ; la surveillance des agents de la nation dans les lieux d'achat; l'agence des corps administratifs dans nos ports d'après les dispositions dont je vais vous ren...
      ...t des instructions donnés aux agents de nation, je crois devoir vous présenter le tabl... Avant de vous rendre compte des ordres et des instructions donnés aux agents de nation, je crois devoir vous présenter le tableau général des achats ordonnés, et de leur répartition entre les départements q...

      Séance du vendredi 23 mars 1792, au soir

      page 437
      ...s et les ordres donnés aux agents de la nation à Gênes, à Londres et à Amsterdam, les ...
      ...a compte, en même temps à l'agent de la nation. Je leur recommande de faire diviser ch...
      Pour hâter le moment de la jouissance de ces soulagements, les lettres et les ordres donnés aux agents de la nation à Gênes, à Londres et à Amsterdam, les chargent expressément de prendre sur-le-champ les mesures.les plus promptes pour...
      ...ntérieur, et de l'instruire exactement de toutes ses opérations, dont elle rendra compte, en même temps à l'agent de la nation. Je leur recommande de faire diviser chaque partie de grains, à mesure qu'elles pourront être envoyées, de manière que ...
    • Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 440
      Speaker: Cambon
      ...ter que demain on vienne présenter à la nation une offrande de 50,000 livres en assign... ...l est court et il est très intéressant que vous l'entendiez aujourd'hui pour éviter que demain on vienne présenter à la nation une offrande de 50,000 livres en assignats.

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 442
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ... dans la bouche d'un représentant de la nation ! Sans doute, quand il l'a faite, il en... Une accusation aussi inconcevable est bien grave dans la bouche d'un représentant de la nation ! Sans doute, quand il l'a faite, il en avait sous les yeux des preuves évidentes. Quelles sont-elles, Messieurs ? Nous...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 445
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...on, la grandeur des représentants de la nation, et vous imposerez aux passions et aux ... ...du plaisir de voir le sort des noirs amélioré. Parlez avec la dignité de la raison, la grandeur des représentants de la nation, et vous imposerez aux passions et aux préjugés. Je vous en Conjuré, Messieurs, pour votre gloire, pour le bien que vou...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 447
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...lèbre Turgot : Sage et heureuse sera la nation qui, la première, consentira à ne voir ... ... ces principes sont aussi les vôtres, et vous vous rappellerez ces paroles du célèbre Turgot : Sage et heureuse sera la nation qui, la première, consentira à ne voir dans ses colonies que des provinces alliées, et non plus sujette de la métropole...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 449
      Speaker: Gensonné
      ... conspirations qu'on a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la... « Que cet odieux complot paraît lié aux projets de conspirations qu'on a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la fois dans les deux hémisphères;

      Séance du samedi 24 mars 1792, au matin

      page 450
      Speaker: Gensonné
      ...de conspiration quon a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la... « Que cet odieux complot paraît lié aux projets de conspiration quon a formés contre la nation française, et qui devaient éclater à la fois dans les deux hémisphères ;
    • Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      - search term matches: (19)

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 457
      Speaker: Fouquet
      ...) relativement aux sommes offertes à la nation par ce particu-lier ; il s'exprime ains... ...port (1) sur la banque de M. Pottin-Vauvineux et présente un projet de décret (1) relativement aux sommes offertes à la nation par ce particu-lier ; il s'exprime ainsi :
      Speaker: Fouquet
      Il en donne 10' 0/0 à la nation, en assignats qui seront brûlés. Il en donne 10' 0/0 à la nation, en assignats qui seront brûlés.
      ...hysique et des arts de la section des 4 Nations. » ? « Amateur de la physique et des arts de la section des 4 Nations. » ?
      ...dérables qu'il se propose de faire à la nation, à fur et mesure, delà rentrée des béné... ...es, en assignats, par le sieur Pottin-Vauvi-; neux (2), et sur celles plus considérables qu'il se propose de faire à la nation, à fur et mesure, delà rentrée des bénéfices que sa banque doit lui procurer. (1) Bibliothèque nationale : Assemblée lé...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 458
      Speaker: Fouquet
      ... répugne pas à la moralité d'une grande nation ; si l'on ne peut pas faire contre leur... ...sement de toute espèce de banques, autres que celles avouées par le commerce, ne répugne pas à la moralité d'une grande nation ; si l'on ne peut pas faire contre leur établissement toutes les objections qui ont eu lieu contre les loteries. Enfin,...
      Speaker: Fouquet
      ...observent que les dons qu'il offre à la nation ne peuvent être mis au nombre de ceux q...
      ... de M. Pottin que l'offre d'associer la nation au bénéfice de sa banque; et, sous ce r...
      ...ats qui vous ont été remis par M. Pottin. Sur cet objet, Messieurs, vos-comités observent que les dons qu'il offre à la nation ne peuvent être mis au nombre de ceux qu'elle reçoit tous les jours du patriotisme des autres citoyens ; ils n'ont vu dans la démarche de M. Pottin que l'offre d'associer la nation au bénéfice de sa banque; et, sous ce rapport, ils n'ont pas cru qu'il fût de sa dignité ae partager des fruits qu'elle...
      Speaker: Fouquet
      ...particulières au bénéfice desquelles la nation ne peut vouloir participer, décrète que... ...osés par le sieur Pottin à la caisse de l'extraordinaire, proviennent de pertes particulières au bénéfice desquelles la nation ne peut vouloir participer, décrète que lesdits assignats lui seront incessamment remis par le trésorier de la caisse d...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 459
      Speaker: Gérardin
      ...'appuie le projet du comité. Jamais une nation ne doit s'associer à un gain aussi immo...
      ...rojet qui puisse écarter à jamais d'une nation régenéree ces escroqueries publiques. Ceci vous ramène aux gains que fait la nation par le moyen épouvantable des loteries;...
      J'appuie le projet du comité. Jamais une nation ne doit s'associer à un gain aussi immoral. Il est temps que l'Assemblée réprouve toutes ces loteries qui ne sont que grandes duperies nationales. Elle a déjà chargé ses comités de lui présenter un projet qui puisse écarter à jamais d'une nation régenéree ces escroqueries publiques. Ceci vous ramène aux gains que fait la nation par le moyen épouvantable des loteries; tout le monde doit désirer voir arriver l'époque où l'on pourra remettre ce gen...
      Speaker: Gérardin
      ... une loi salutaire défendra à jamais la nation contre le jeux de hasard et la loterie ... ...dans cette espèce de jeu et doit en préserver le bon citoyen, jusqu'au moment où une loi salutaire défendra à jamais la nation contre le jeux de hasard et la loterie royale, (bravo ! Bravo! Vifs applaudissements.)

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 460
      Speaker: Journu-Auber
      ...Pondichéry ici, seront supportés par la nation. ... leur passage d'ici à . Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry ici, seront supportés par la nation.
      Speaker: Journu-Auber
      ...Pondichéry ici, seront supportés par la nation, » ...de leur passage d'ici à Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry ici, seront supportés par la nation, »
      Speaker: Lacombe-Saint-Michel
      ...bserve qu'il est de la générosité de la nation d'en faire les avances, sauf son recour... J'appuie cette proposition ; mais j'observe qu'il est de la générosité de la nation d'en faire les avances, sauf son recours contre ceux qui ont ordonné l'exil.

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 461
      Speaker: Lacombe-Saint-Michel
      ...ndichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de ... ...eur voyage de Paris à Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de leur déportation. »
      Speaker: Mouysset
      ...e en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé aux... ...terre, depuis le jour de leur départ de Pondichéry, jusqu'à celui de leur arrivée en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé auxdits exilés de répéter les indemnités qu'ils réclament, contre les mêmes auteurs...
      Speaker: Mouysset
      ...ndichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de ... ...eur voyage de Paris à Pondichéry, ainsi que ce qui peut être dû pour celui de Pondichéry à Paris, seront avancés par la nation, sauf le recours contre les auteurs de leur déportation.
      Speaker: Mouysset
      ...e en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé aux... Pondichéry, jusqu'à celui de leur arrivée en retour, sauf le même recours de la nation, et sans préjudice du droit réservé auxdits exilés de répéter les indemnités qu'ils réclament, contre les mêmes auteurs...

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 469
      Speaker: Lecointre
      ..., seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l... ...ux, Etienne Bourgéant et Pierre Montegut, retenus par la municipalité de Langres, seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l'armée à Lunéville.

      Séance du samedi 24 mars 1792, au soir

      page 470
      Speaker: Rouyer
      ..., seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l... ...ux, Etienne Bourgéant et Pierre Montégut, retenus par la municipalité de Langres, seront conduits, pour le compte de la nation, au dépôt des chevaux de remonte pour l'armée, à Lunéville.
  • Tome 41 : Du 30 mars au 16 avril 1792 showing 10 of 40 results view all
    • Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 5
      ...igrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par Son décret du 9 février dernier, se... ...dérant \qu'il importe de déterminer promptement La manière dont les biens des émigrés, qu'elle a mis sous la main de la nation par Son décret du 9 février dernier, seront administrés, de régler les moyens d'exécution dé cette main mise, et les ex...
      ...s, sont affectés à l'indemnité due à la nation. « Les biens des Français émigrés, et les revenus de ces biens, sont affectés à l'indemnité due à la nation.
      ...ts biens demeureront sous la main de la nation, sont déclarées nulles. ... ainsi que toutes celles qui pourraient être faites par la suite, tant que lesdits biens demeureront sous la main de la nation, sont déclarées nulles.

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 7
      « La même indemnité sera due à la nation, et par elle exercée sur les droits suc... « La même indemnité sera due à la nation, et par elle exercée sur les droits successifs, échus ou à, échoir aux enfants de famille, en état de porter les armes,...

      Séance du vendredi 30 mars 1792, au soir

      page 8
      ...de l'indemnité due par les émigrés à la nation. ...inuer de veiller à la conservation de toutes les propriétés qui forment le gage de l'indemnité due par les émigrés à la nation.
    • Séance du mercredi 4 avril 1792, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du mercredi 4 avril 1792, au soir

      page 205
      Speaker: Coppens
      ...s, par le décret du 20 octobre 1791, la nation s'est obligée de faire l'avance des ind... « Et qu'au surplus, par le décret du 20 octobre 1791, la nation s'est obligée de faire l'avance des indemnités qui seraient dues pour fait de violence dans jie cas dont il s'agit, déc...
      Speaker: Coppens
      ... et dont l'avance aura été faite par la nation sera repris, par voie d'imposition, sur... ...791, le montant de l'indemnité qui sera accordée définitivement au sieur Schoël, et dont l'avance aura été faite par la nation sera repris, par voie d'imposition, sur le département du Nord, sauf son recours aux termes de ladite loi.
      Speaker: Coppens
      ...sache ce qu'il a droit d'attendre de la nation dans le cas où son sérviçe lui impose l... « Art. 5. Et, pour que tout soldat citoyen sache ce qu'il a droit d'attendre de la nation dans le cas où son sérviçe lui impose la loi d'abandonner ses propriétés pour se livrer à la défense de la chose publiq...
      Speaker: Coppens
      ... leurs grains, seront indemnisés par la nation, qui reprendra la valeur de l'indemnité... ...les Conditions exigées parla loi, qui éprouveront dés violences ou le pillage de leurs grains, seront indemnisés par la nation, qui reprendra la valeur de l'indemnité en l'imposant sur le département dans lequel le désordre aura été commis. Le dé...

      Séance du mercredi 4 avril 1792, au soir

      page 206
      Speaker: Lacuée
      ...ne tsont point des sacrifices pour les .nations qui les donnent ; elles y gagnent des v... ... dévouements héroïques; :et ces indemnités, ces encouragements, ces récompenses ne tsont point des sacrifices pour les .nations qui les donnent ; elles y gagnent des vertus, elles préviennent des désordres bien plus ruineux que ne le sont ces sacr...
      Speaker: Cambon
      ... ne -voulez pas, sans doute, quetoutela nation supporte cette perte. C'est sur la comm... ...ue peut-être ils n'y étaient pas. D'ailleurs ce fait n'est pas prouvé. Mais vous ne -voulez pas, sans doute, quetoutela nation supporte cette perte. C'est sur la commune coupable ique vous voulez que cette perte retombe. .D'ailleurs, Messieurs, v...
      Speaker: Tarbé
      ...D'après les termes de la loi c'est à la nation à indemniser le particulier, c'est au d...
      ...aisse nationale la somme avancée par la nation, sauf à répartir sur les districts et m...
      ... indemnité proprement dite ; c'est une avance sur l'indemnité qui lui est due. fD'après les termes de la loi c'est à la nation à indemniser le particulier, c'est au département à rétablir dans la caisse nationale la somme avancée par la nation, sauf à répartir sur les districts et municipalités la somme qui aura été avancée par la Trésorerie nationale.
      Speaker: Emmery
      ...ne méritent pas la reconnaissance de la nation. ...a garde nationale et auquel a concouru M. Schoël. Je demande si ces services-là ne méritent pas la reconnaissance de la nation.
    • Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      - search term matches: (32)

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 209
      Speaker: Kersaint
      ...t ces officiers perfides , donnera à la nation un corps respectable de marine. Je dema... ...e la marine. J'ai à proposer à l'Assemblée un plan dont l'exécution, eu punissant ces officiers perfides , donnera à la nation un corps respectable de marine. Je demande que le ministre de la marine soit tenu de rendre compte, dans 3 jours, de la...
      Speaker: Merlet
      ...es indemnités à offrir à cet égard à la nation anglaise ; il s'exprime ainsi : ...barquement fait dans cette île de 217 nègres révoltés ae Saint-Domingue et sur les indemnités à offrir à cet égard à la nation anglaise ; il s'exprime ainsi :

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 210
      Speaker: Merlet
      ...e au droit des gens, et à la police des nations ; il est loyal, il est juste, que vous ...
      ... annoncé au gour vernement anglais. Une nation généreuse né doit pas rougir d'une pareille démarche envers une autre nation également généreuse. Un despote croirai...
      ...gres, enlevés pour causede révolte, massacre et incendie, est une atteinte portée au droit des gens, et à la police des nations ; il est loyal, il est juste, que vous improuviez sa conduite, et que vous payiez l'indemnité que cët acte condamnable ...
      ... la France entière la désavouera. Votre désaveu ne sera pas suffisant s'il n'est annoncé au gour vernement anglais. Une nation généreuse né doit pas rougir d'une pareille démarche envers une autre nation également généreuse. Un despote croirait peut-être son honneur compromis en allant au-devant d'une demande de satisfact...

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 211
      Speaker: Merlet
      ...Assemblée nationale, considérant que la nation française désire entretenir avec la nation anglaise la paix, la bonne harmonie et ... « L'Assemblée nationale, considérant que la nation française désire entretenir avec la nation anglaise la paix, la bonne harmonie et la fraternité qui doivent unir particulièrement les hommes libres; considérant q...
      Speaker: Merlet
      ...gler l'indemnité qui peut être due à la nation anglaise, et lui donner l'assurance que la nation française désapprouve la conduite du ca... ...e roi est également invité à prendre les mesures les plus promptes pour faire régler l'indemnité qui peut être due à la nation anglaise, et lui donner l'assurance que la nation française désapprouve la conduite du capitaine Golmin. »
      Speaker: Albitte
      entre une nation quelconque et nous, nous ne devons pàs ...
      ...au dehors la dignité et l'honneur de la nation.
      entre une nation quelconque et nous, nous ne devons pàs attendre que le pouvoir exécutif vienne nous dire: cela est arrivé. Si le pouvoi...
      ... celui-ci a le droit d'inviter le roi à prendre les mesures propres à maintenir au dehors la dignité et l'honneur de la nation.
      Speaker: Lecointe-Puyraveau
      ...ur iriaintenir là fraternité entre deux nations; l'Assemblée nationale a incontestable- ...de provoquer toutes les mesures utiles, toutes les négociations . nécessaires pour iriaintenir là fraternité entre deux nations; l'Assemblée nationale a incontestable-

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 212
      Speaker: Lecointe-Puyraveau
      ...Assemblée nationale, considérant que la nation française désire entretenir avec la nation anglaise, la bonne harmonie qui doivent... « L'Assemblée nationale, considérant que la nation française désire entretenir avec la nation anglaise, la bonne harmonie qui doivent unir particulièrement les hommes libres; considérant que le débarquement de 217...
      Speaker: Lecointe-Puyraveau
      ...gler l'indemnité qui peut être due à ia nation anglaise, et lui donner l'assurance que ia nation française désapprouve la conduite du ca... « Le roi est également invité à prendre les mesures les plus promptes pour régler l'indemnité qui peut être due à ia nation anglaise, et lui donner l'assurance que ia nation française désapprouve la conduite du capitaine Colmin. »

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 213
      Speaker: Méricamp
      ...t compagnies laïques supprimés, dont la nation doit acquitter les dettes qui auront po... ... corps et communautés religieuses séculières et régulières, même sur les corps et compagnies laïques supprimés, dont la nation doit acquitter les dettes qui auront pour cause les salaires d'ouvriers, fournitures de marchandises, ouvrages et autre...
      ... compagnies laïques supprimées, dont la nation doit acquitter les dettes, et ayant i»o... ...corps et communautés religieuses séculières et régulières, même par les corps et compagnies laïques supprimées, dont la nation doit acquitter les dettes, et ayant i»our cause le payement d'ouvriers, fournitures de marchandises, ouvrages et autres...

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 214
      Speaker: Kersaint
      ... que ce monument a été consacré, par la nation, à la mémoire de ce respectable citoyen... ... de la mort de ce digne magistrat ; 2° ses dernières paroles', 3° la déclaration que ce monument a été consacré, par la nation, à la mémoire de ce respectable citoyen. Mais l'Assemblée ayant ordonné, par son décret additionnel du >31 mars dernier...
      Speaker: Dumouriez
      ...s cours qui l'environnent, parce que la nation française ne peut pas rester plus longt... ...ires étrangères, m'a ordonné de pousser vivement les négociations dans toutes les cours qui l'environnent, parce que la nation française ne peut pas rester plus longtemps menacée par ses voisins et incertaine sur le nombre et les desseins de ses ...
      Speaker: Dumouriez
      ...de répondre a la contiance d'une grandé nation libre en prenant la même mesure vis-à-v... ... ces souverains ont donné satifactiôn à Sa Majesté. Elle ne peut pas s'empêcher de répondre a la contiance d'une grandé nation libre en prenant la même mesure vis-à-vis de Sa Majesté sarde.
      Speaker: Dumouriez
      « 1° Que la nation française désire conserver la paix avec... « 1° Que la nation française désire conserver la paix avec tous ses voisins, et surtout avec le roi de Sardaigne, son allié, sous tous les...

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 215
      Speaker: Dumouriez
      ...ue pour assurance de la paix entre deux nations, SaMajesté sarde s'engage-à faire passe... « 4° Que pour assurance de la paix entre deux nations, SaMajesté sarde s'engage-à faire passer en Piémont, lorsque les passages des Àlpes'seront ouverts, sa grosse artilleri...
      Speaker: Dumouriez
      ...ur faire cesser les inquiétudes de deux nations unies jusqu'à présent par les liens de ... ...ivilèges. C'est au coeur du roi de Sardaigne que le roi des Français s&dresse pour faire cesser les inquiétudes de deux nations unies jusqu'à présent par les liens de l'amitié et du bon voisinage-.
      Speaker: Dumouriez
      ...qui fait sa force, et du ministre d'une nation libre qui abhorre la guerre et ne la cr... ...oujours les négociations du roi qui aime et qui suit exactement la Constitution qui fait sa force, et du ministre d'une nation libre qui abhorre la guerre et ne la craint pas. (Applaudissements.)

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 216
      Speaker: Marbot
      ...ttention publique. Les ressources de la nation sont-elles au-dessus de ses charges ? C... Trois questions principales en fiuances occupent dans ce moment l'attention publique. Les ressources de la nation sont-elles au-dessus de ses charges ? Comment doit-elle user de ses ressources? et que faut-il faire pour rendre aux as...
      Speaker: Marbot
      ... usage mal entendu des ressources de la nation pourrait les anéantir. J'examinerai com... 2" Un usage mal entendu des ressources de la nation pourrait les anéantir. J'examinerai comment l'Assemblée nationale doit disposer des capitaux publics, soit pour la liqu...

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 217
      Speaker: Marbot
      Si la nation avait un fonds d'une valeur égale à cet... Si la nation avait un fonds d'une valeur égale à cette somme, il ne resterait bientôt plus un seul assignat ni un seul créancier. Vo...
      Speaker: Marbot
      ...ent de nous démontrer que l'actif de la nation est supérieur à son passif. Mais cet ét... Un examen exact et sévère vient de nous démontrer que l'actif de la nation est supérieur à son passif. Mais cet état satisfaisant et fait pour tranquilliser, serait bientôt anéanti, si l'Assembl...

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 219
      Speaker: Marbot
      Les ressources de la nation, pour faire face à •cette dépense, se r... Les ressources de la nation, pour faire face à •cette dépense, se réduisent dans notre système actuel :
      Speaker: Marbot
      ...itaux disponibles entre les mains de la nation, et non encore dépensés, au 1er mars 17... 5° Les capitaux disponibles entre les mains de la nation, et non encore dépensés, au 1er mars 1792, montaient à la somme de 550,000,000 de livres, y compris ce qui restait en c...
      Speaker: Marbot
      ... tous les engagements contractés par la nation acquittés avec cette régularité et ce r... ...s, et que, de l'autre, il présente aux créanciers de l'Etat la certitude de voir tous les engagements contractés par la nation acquittés avec cette régularité et ce rigorisme de bonne foi qui caractérise les peuples libres.
      Speaker: Marbot
      ...t assurer les formes dans lesquelles la nation existe. ...u'extraordinaires, car, avant d'assurer le sort des créanciers de l'Etat, il faut assurer les formes dans lesquelles la nation existe.
      Speaker: Marbot
      ...ent rapide et terrible des forces d'une nation qui veut combattre pour sa liberté. ...voir en réserve des fonds considérables qui puissent être employés au développement rapide et terrible des forces d'une nation qui veut combattre pour sa liberté.

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 220
      Speaker: Fouquet
      ... fournir des dettes et des moyens de la nation, l'aliénation était indispensable. Eh b... ...ssemblée youiait voir si, après le tableau que le comité des finances devait lui fournir des dettes et des moyens de la nation, l'aliénation était indispensable. Eh bien! les comités en discutaient toutes les parties, lorsque M. Cambon, appelé à ...

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 221
      Speaker: Fouquet
      ...ers lesquelles se porte en ce moment la nation française entière, je crois qu'en les d... ...e et aux besoins des années à venir, me paraissent moins pressantes que celles vers lesquelles se porte en ce moment la nation française entière, je crois qu'en les divisant comme les autres questions, ce sont les derniers objets dont votre comit...

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 222
      Speaker: Tardiveau
      ...gnie de chasseurs pour le sérvice de la nation. ...nale de Clermont-Ferrand, qui propose d'armer et recruter à ses dépens une Compagnie de chasseurs pour le sérvice de la nation.

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 223
      ...olution française a appris à une grande nation, que ce n'était pas assez d'avoir culti...
      ... en général dans leurs traités avec les nations étrangères, même avec les plus voisines...
      ...ance qui a souvent coûté très cher à la nation française. Des vues plus étendues et pl...
      « La Révolution française a appris à une grande nation, que ce n'était pas assez d'avoir cultivé avec un succès brillant les arts et les sciences, mais qu'il fallait aussi co...
      ...cien régime ont montrée dans leurs traités soit d'alliance, soit de commerce, et en général dans leurs traités avec les nations étrangères, même avec les plus voisines, qu'ils n'ont connus qu'imparfaitement; ignorance qui a souvent coûté très cher à la nation française. Des vues plus étendues et plus philanthropiques qui guident présentement les Français régénérés, ont imposé ...
      « La nation allemande, autrefois plus méconnue en F... « La nation allemande, autrefois plus méconnue en France que dans aucun pays de l'Europe, mais à laquelle on ne disputa jamais de g...

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 224
      ...iences, dont elle a donne l'exemple. La nation dont il s'agit est la mienne, je la con...
      ...ait pas à rougir d'être Allemand. Cette nation posséda déjà longtemps dès livres d'édu...
      ...s-unes de ces vérités que l'Allemagne a produites, et quelques-unes de ces expériences, dont elle a donne l'exemple. La nation dont il s'agit est la mienne, je la connais, et après avoir vécu à «Pome et à Londres, j'ai trouvé qu'à Rome et à Londres on n'avait pas à rougir d'être Allemand. Cette nation posséda déjà longtemps dès livres d'éducation élémentaires, et des instituts admirables et uniques pour élever les jeun...
      ...agina qu'il importait à la gloire de la nation française de croire savoir tout exclusi...
      ...ve, mais qui sout indignes d'une grande nation libre, dont l'objet est de consolider s...
      f Les temps sont heureusement passés, Messieurs, où l'on s'imagina qu'il importait à la gloire de la nation française de croire savoir tout exclusivement : idées qui cadraient bien jadis avec un peuple frivole et esclave, mais qui sout indignes d'une grande nation libre, dont l'objet est de consolider son bouheur, d'étendre ses connaissances et de chercher partout la vérité pour lu...

      Séance du jeudi 5 avril 1792, au matin

      page 226
      ... Brandebourg ; des élèves de toutes les nations y furent reçus et élevés et il en vint ... ...ire. L'institut rat établi à Dessan, ville située sur l'Elbe, sur les confins du Brandebourg ; des élèves de toutes les nations y furent reçus et élevés et il en vint des extrémités de l'Europe, et, pendant des années entières, des voyageurs instr...
    • Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      - search term matches: (22)

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 232
      Speaker: Cazes
      ...s biens qui sont à la disposition de la nation. ...u 29 août pour l'église principale de cette paroisse, rentrera dans la classe des biens qui sont à la disposition de la nation.

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 233
      Speaker: Foissey
      ...airac soient mis à la disposition de la nation. J'ai reconnu qu'il n'y a rien, ni dans...
      ...n-de-Latran sont à la disposition de la nation ; qu'en conséquence ces mêmes biens ser...
      ...e nationale, est que rien n'empêche dès ce moment que le biens de l'abbaye de Clairac soient mis à la disposition de la nation. J'ai reconnu qu'il n'y a rien, ni dans les clauses de la donation, ni dans les causes qui y ont donné lieu, qui ait pu...
      ...clare que les biens de l'abbaye de Cjlairac appartenant au chapitre de Saint-Jean-de-Latran sont à la disposition de la nation ; qu'en conséquence ces mêmes biens seront administrés comme les autres domaines nationaux, notamment par le départemen...
      Speaker: Lacuée
      ... Il s'agit ae réunir aux domaines de la nation des revenus consi (érables ; et d'aille... J'appuie les observations de M. Foissey. Il s'agit ae réunir aux domaines de la nation des revenus consi (érables ; et d'ailleurs la conduite anticivique du chargé des affaires du chapitre de Saint-Jean-de-...

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 238
      Speaker: Torné
      ...igne du langage dés représentants d'une nation juste et loyale, et le moindre vice de ... Rien, Messieurs, dans ce considérant, non, rien n'est digne du langage dés représentants d'une nation juste et loyale, et le moindre vice de ces expressions est d être inconsidérées.
      Speaker: Torné
      ...ions enseignantes, il vous a dit que la nation devait naturellement attendre de leur s... ... où le rapporteur a rendu quelque témoignage à l'ancien mérite des congré- j gâtions enseignantes, il vous a dit que la nation devait naturellement attendre de leur situation des efforts qui répondraient à leur ancienne célébrité, mais que cette ...

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 239
      Speaker: Torné
      ...rocédé pourrait être celui d'une grande nation ! ... de donner à l'honnête instituteur de ses enfants, un congé flétrissant, et ce procédé pourrait être celui d'une grande nation !
      Speaker: Torné
      ... de donner aux anciens éducateurs de la nation française des récompenses à peine digne...
      ...fondé sur • des bases plus dignes de la nation que vous représentez. De la parcimonie,...
      ...ue membre de l'Assemblée constituante, n'a pas rougi de lui proposer une manière de donner aux anciens éducateurs de la nation française des récompenses à peine dignes de valets de collège : mais ce n'est pas celui qui reçoit l'injure qui en est ...
      ...rojet odieux, vous a laissé, Messieurs, le soin d'en adopter un autre, qui soit fondé sur • des bases plus dignes de la nation que vous représentez. De la parcimonie, en ce qui concerne l'éducation, ce serait pour la France un opprobre, et je ne ...
      Speaker: Torné
      ...e Corps législatif fasse connaître à la nation toùj; ce qu'il lui en a coûté de se rés... ...re, mais consolons-les par nos regrets, et qu'en les supprimant lés dernières, le Corps législatif fasse connaître à la nation toùj; ce qu'il lui en a coûté de se résoudre à ce sacrifice.

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 240
      Speaker: Torné
      ...anière de diviser le corps entier de la nation française : c'est de le diviser en fonc... Il n'est donc qu'une manière de diviser le corps entier de la nation française : c'est de le diviser en fonctionnaires publics et en simples citoyens. Toute autre différence n'en serait pa...

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 241
      Speaker: Torné
      ... par un costume total ou partiel que la nation n'aurait pas établi. Un tel costume, ad... ...uelconque de religieux qui s'obstinerait à se distinguer de la niasse nationale, par un costume total ou partiel que la nation n'aurait pas établi. Un tel costume, adopté de l'autorité privée des costumés, ne se-rait-il pas un attentat contre l'u...
      Speaker: Torné
      ...s'en arroger le titre. Le eu lté que la nation salarie, ne reçoit d'elle que l'indemni...
      ...tion nationale, et dont aucune n'est la nation.
      ... l'être; ils seraient tous fonctionnaires de l'Etat, si quelqu'un d'eux pouvait s'en arroger le titre. Le eu lté que la nation salarie, ne reçoit d'elle que l'indemnité des domaines qu'elle a repris pour sauver l'Etat. Mais cette indemnilé n'est ...
      ... privés, établis par diverses classes de croyants, dont chacune n'est qu'une section nationale, et dont aucune n'est la nation.
      Speaker: Torné
      ...lles de l'Etat. (Applaudissements.) Une nàtion qui se police, ne connaît pas d'autorit... ...e qu'en fait de police, il y ait quelque combat entre les lois de l'Eglise et celles de l'Etat. (Applaudissements.) Une nàtion qui se police, ne connaît pas d'autorité supérieure, et contrarier "* ses règlements au nom du ciel, c'est joindre le b...

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 242
      Speaker: Torné
      ...au moment où il se fait dans une grande nation un retour éclatant à la liberté, que ch... ... être modifiée sans attentat à la liberté individuelle. C'est surtout dans ce beau moment où il se fait dans une grande nation un retour éclatant à la liberté, que chaque individu doit porter la liberté du vêtement jusque dans le palais du faste ...

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 252
      ...ttons, indiquer aux représentants de la nation la marche qu'ils ont à tenir, leur sage... ...e prétendons pas, Monsieur le Président, par cette réflexion que nous nous permettons, indiquer aux représentants de la nation la marche qu'ils ont à tenir, leur sagesse et leurs lumières "sublimes nous répondent de notre bonheur même dans la cir...
    • Plusieurs membres demandent l'ajournement de la troisième lecture à huitaine

      - search term matches: (9)

      Plusieurs membres demandent l'ajournement de la troisième lecture à huitaine

      page 276
      Speaker: Kersaint
      ..., avoir Son principe générateur dans là nation même, à laquelle il appartient et poui*... ... navatej mais cette poii-tion de la force publique doit, comme toutes les autres, avoir Son principe générateur dans là nation même, à laquelle il appartient et poui* laquelle elle est faite. C'est vers ce but que do|t se porter toute l'attention...
      Speaker: Kersaint
      ...ce du gouvernement, mais la force de Ja nation, la puissance de tous, et non pas les a... Chez un peuple libre, les armées ne sont point la force du gouvernement, mais la force de Ja nation, la puissance de tous, et non pas les agents du pouvoir d'un seul: hâtons de toute notre puissance les conséquences de ...

      Plusieurs membres demandent l'ajournement de la troisième lecture à huitaine

      page 277
      Speaker: Kersaint
      ..., attendent encore que la justice de la nation prononce sur leur sort. ...tants du peuple; et les marins que tant de services, tant de courage distinguent, attendent encore que la justice de la nation prononce sur leur sort.
      Speaker: Kersaint
      ...intrigue, dans lesquels l'intérêt de la nation et sa gloire étaient subordonnés au pro... ...orte, du salut de l'Etat ; vous n'avez plus à craindre ces refus combinés par l'intrigue, dans lesquels l'intérêt de la nation et sa gloire étaient subordonnés au projet de renverser tel homme, pour élever tel autre. Je considère le rapport de M....

      Plusieurs membres demandent l'ajournement de la troisième lecture à huitaine

      page 278
      Speaker: Kersaint
      ...ne foule de dispositions onéreuses à la nation, et qui blessent ses droits; vous y ret... Si je m'arrêtais en détail sur ce rapport, jei vous y ferais remarquer une foule de dispositions onéreuses à la nation, et qui blessent ses droits; vous y retrouverez le dessein d'accroître encore l'influence immédiate du pouvoir exécutif...
      Speaker: Kersaint
      ...ommes, officiers, coûteraient donc à la nation autant que le tiers des 9,159 soldats, ... ...ant ces états, la dépense des deux corps s'élève à 2,566,776 livres. Ainsi 388 hommes, officiers, coûteraient donc à la nation autant que le tiers des 9,159 soldats, c'est-à-dire autant que 3,000 hommes. Je m'étonne, un peu, je l'avoue, de cette ...

      Plusieurs membres demandent l'ajournement de la troisième lecture à huitaine

      page 280
      Speaker: Lacuée
      ...t aux intérêts des administrés ou de la nation, soit aux arrêtés du conseil, soit à ce... ...asser les pouvoirs qui lui sont délégués, ou être contraires, soit aux lois, soit aux intérêts des administrés ou de la nation, soit aux arrêtés du conseil, soit à ceux du directoire du département.

      Plusieurs membres demandent l'ajournement de la troisième lecture à huitaine

      page 281
      Speaker: Lacuée
      ... aux intérêts des admi-nistrés ou de la nation, soit aux arrêtés du département de Par... ...sser les pouvoirs délégués audit conseil, ou être contraires soit aux lois, soit aux intérêts des admi-nistrés ou de la nation, soit aux arrêtés du département de Paris, ou aux ordres qu'il lui aura transmis.
      Speaker: Lacuée
      ...t aux intérêts des administrés ou de la nation, soit aux ordres ou arrêtés du directoi... ...u département les arrêtés du conseil, qui seront contraires, -soit aux lois, soit aux intérêts des administrés ou de la nation, soit aux ordres ou arrêtés du directoire, le directoire pourra, sous sa responsabilité, après avoir entendu ledit synd...

      Plusieurs membres demandent l'ajournement de la troisième lecture à huitaine

      page 287
      ...et on appelait cela rendre hommage à la nation. Nous avons observé qu'il était dangere... ...ont pas à la messe du curé constitutionnel, on leur faisait baiser les crochets et on appelait cela rendre hommage à la nation. Nous avons observé qu'il était dangereux, de laisser cet arbre-là planté qui pouvait occasionner des plus fâcheux évén...
    • Séance du samedi 7 avril 1792, au matin

      - search term matches: (18)

      Séance du samedi 7 avril 1792, au matin

      page 291
      Speaker: Lequinio
      ...u moins ae ces tribunaux; je dois "à la nation d'aveu que, idans un grand nombre de di...
      ...ns, est une justice que vous devez à la nation dont vous êtes les économes,; tsuppRess...
      ...t, en cette qualité, je (connais mieux que tout autre l'inutilité d'une moitié au moins ae ces tribunaux; je dois "à la nation d'aveu que, idans un grand nombre de districts, ! il n'éxi-te pas assez d'affaires pour occuper un. juge six heures par...
      ...u peuple. . Je crois que la suppression d'une moitié ides tribunaux, pour le moins, est une justice que vous devez à la nation dont vous êtes les économes,; tsuppRession qui ;'vous procurera pour 270 tribunaux, iun -bénéfice de 2,955,000 livres.
      Speaker: Lequinio
      ...s un peuple libre abandonne le luxe aux nations esclaves; il ne lui faut qu'un signe d'... ... du despotisme, on a besoin 'd'or, car c'est Ihnstr ument de la corruption ; mais un peuple libre abandonne le luxe aux nations esclaves; il ne lui faut qu'un signe d'échange quelconque, et pour lui le plus simple est toujours le meilleur.

      Séance du samedi 7 avril 1792, au matin

      page 292
      Speaker: Lequinio
      ...ubliquement, et à la souveraineté de la nation, et à la misère des citoyens. ...litiques répandues dans 1 s différentes villes de Franc*- où elles, in-sult nt publiquement, et à la souveraineté de la nation, et à la misère des citoyens.
      Speaker: Lequinio
      ...ituer leurs talents au déshonneur de la nation. (Applaudissements.) Je demande que tou... ...esclave, où desartistes qui devaient honorer leur siècle, furent forcés de prostituer leurs talents au déshonneur de la nation. (Applaudissements.) Je demande que tous ces monuments d'esclavage soient convertis en monnaies (Applaudissements dans ...
      Speaker: Laureau
      ...des plus beaux siècles de la France. La nation retombera dans la barbarie d'où cette é... ...gnorance et de la passion, tous les monuments qui rappellent, aux artistes l'un des plus beaux siècles de la France. La nation retombera dans la barbarie d'où cette époque glorieuse l'avait tirée. Certainement la France ne se privera pas des chef...
      Speaker: Laureau
      ..., que nous conduirons insensiblement la nation par l'ignorance dés sciences et des art... Messieurs, c'est en outrant les principes, que nous conduirons insensiblement la nation par l'ignorance dés sciences et des arts, à l'aveuglement et à l'anarchie. Cet état la rendra bientôt la proie du despo...
      Speaker: Laureau
      ...la plus profonde misère, et rendrait la nation tributrice des peuples voisins? Je m'op... ...te des arts paralyserait une partie de la population des villes, la réduirait à la plus profonde misère, et rendrait la nation tributrice des peuples voisins? Je m'oppose à l'ajournement de cette proposition et je demande qu'elle soit rejetée. (M...

      Séance du samedi 7 avril 1792, au matin

      page 294
      ...rs ont dilapidé les fonds: payés par la nation et qui étaient destinés à leur retraite... ...ux dépens dè leurs préposés. Ce n'est un secret pour aucun d'eux, que les fermiers ont dilapidé les fonds: payés par la nation et qui étaient destinés à leur retraite; qu'ils n'ont jamais voulu leur (1) Bibliothèque nationale, Assemblée législati...

      Séance du samedi 7 avril 1792, au matin

      page 295
      Speaker: Français (de Nantes)
      ...des fermiers, et lui an; prendre que la nation ou eux-mêmes avaient à répéter contre e...
      ...ur livre sur les appointements « que la nation nous accordait : ou rendez-nous « le mo...
      ...rurent à la barre de l'Assemblée constituante pour lui dénoncer les concussions des fermiers, et lui an; prendre que la nation ou eux-mêmes avaient à répéter contre eux 8 ou 10 millions pour les fonds de retraite. Lorsque cette dénonciation fut f...
      ...t aux fermiers : « vous nous avez retenu depuis 20 ou 30s* ans, « des deniers pour livre sur les appointements « que la nation nous accordait : ou rendez-nous « le montant de ces retenues, ou donnez-nous « les pensions qu'elles devaient servir à ...
      Speaker: Français (de Nantes)
      ... juger. Il s'agit de savoir si c'est la nation ou les fermiers qui doivent payer les p... ...outre l'intérêt particulier des préposés, il y a ici un grand intérêt national à juger. Il s'agit de savoir si c'est la nation ou les fermiers qui doivent payer les pensions des employés ; il s'agit de charger ou d'alléger le Trésor public de plu...

      Séance du samedi 7 avril 1792, au matin

      page 296
      Speaker: Français (de Nantes)
      ...stituante s'est toujours placé entre la nation et les fermiers pour les défendre. Mais...
      ...ux citoyens. Afin de savoir si c'est la nation ou si ce sont les fermiers qui doivent ...
      ...pte n'est point encore rendu; le parti contre-révolutionnaire de l'Assemblée constituante s'est toujours placé entre la nation et les fermiers pour les défendre. Mais aujourd'hui, les 24?0l)0 employés opprimés ob-. tiendront plus de justice; la h...
      ...compte plus dans son sein que les vrais représentants au peuple, de bons et loyaux citoyens. Afin de savoir si c'est la nation ou si ce sont les fermiers qui doivent payer ces pensions, vous voudrez donc des comptes exacts et lumineux; vous voudr...
      Speaker: Français (de Nantes)
      ...ion sur les retraites, à rembourser àla nation les pensions que vous accordez à leurs ... ...at, si vous ne devez pas obliger les fermiers, indépendamment de toute malversation sur les retraites, à rembourser àla nation les pensions que vous accordez à leurs anciens serviteurs, aux humbles artisans de leurs fortunes, à ceux qui veillaien...
      Speaker: Français
      ...outé à 1 article : sauf le recours à la nation contre les ci-devant fermiers généraux.... {de Nantes). Je demande qu'il soit ajouté à 1 article : sauf le recours à la nation contre les ci-devant fermiers généraux. »

      Séance du samedi 7 avril 1792, au matin

      page 297
      Speaker: Ramel
      ...dérant que s'il est de la justice de la nation de venir au secours de ceux qui, par de... « L'Assemblée nationale, considérant que s'il est de la justice de la nation de venir au secours de ceux qui, par des mouvements généreux, ont éprouvé des pertes qu'il n'était pas en leur pouvoir ...

      Séance du samedi 7 avril 1792, au matin

      page 300
      Speaker: Debranges
      ...icier le prix de son office, lorsque la nation veut, autant qu'il est possible, rendre... ...aincu qu'une omission de formes établies par ces lois, pût faire perdre à un officier le prix de son office, lorsque la nation veut, autant qu'il est possible, rendre à chacun des titulaires la valeur de son office en le supprimant?

      Séance du samedi 7 avril 1792, au matin

      page 305
      Speaker: Debranges
      ...erreur préjudiciable aux intérêts de la nation, qui se trouve dans la liquidation de l... « L'Assemblée nationale, voulant sans délai réparer une erreur préjudiciable aux intérêts de la nation, qui se trouve dans la liquidation de l'office de correcteur en la chambre des comptes de Grenoble, dont le sieur Robin...
      Speaker: Debranges
      ...e de la liberté les forces d'une grande nation, ils poursuivront leur glorieuse carriè... ...egards de l'Europe, sera celui peut-être, où, après avoir déployé pour la défense de la liberté les forces d'une grande nation, ils poursuivront leur glorieuse carrière, et réglant dans le calme les intérêts des générations et le bonheur des fami...

      Séance du samedi 7 avril 1792, au matin

      page 312
      ...n pas égal avec les représentants de la nation dans cette carrière immense, où ils ont... ...olitique des cours avec la politique des peuples ! Je me flattais de marcher d'un pas égal avec les représentants de la nation dans cette carrière immense, où ils ont tous les jours à franchir de nouveaux précipices! Ah! non, je le reconnais, je ...
      ...er tant d'hypocrites et faire voir à la nation qu'ils n'attestent la religion, que com... ...leur doctrine que nos seuls adversaires ont souillé la loi de Dieu, pour démasquer tant d'hypocrites et faire voir à la nation qu'ils n'attestent la religion, que comme les scélérats attestent Dieu pour se dérober aux coups de la justice. 0 Jérus...

      Séance du samedi 7 avril 1792, au matin

      page 313
      ...us, et là mes paroles, enterprètes delà nation, pouvant être changées en décrets souve... ...rds des rois et des peuples; ici mes conseils méprisés du plus faible d'entre vous, et là mes paroles, enterprètes delà nation, pouvant être changées en décrets souverains; ici ma vie exposée sans défense aux poignards de la haine, et là, soutenu...

      Séance du samedi 7 avril 1792, au matin

      page 315
      ...bayes étant passés dans les mains de la nation, ils y sont passés ave-c leurs charges;...
      ...t donc adressée aux représentants de la nation, pour obtenir l'achèvement de son rembo...
      Les niens et revenus de ces 2 abbayes étant passés dans les mains de la nation, ils y sont passés ave-c leurs charges; la maison Cambiazo s'est donc adressée aux représentants de la nation, pour obtenir l'achèvement de son remboursement; elle ne peut plus le poursuivre-, soit sur les revenus effectifs de ce...

      Séance du samedi 7 avril 1792, au matin

      page 316
      ...ien rester débiteur personnel envers la nation d'une somme qui devait être remboursée ...
      ...autorisait, des biens et revenus que la nation a mis depuis à sa disposition, peuvent, sans contredit, s'adresser à cette nation pour être remboursés de leur créance, s...
      Le cardinal, de Rohan peut bien rester débiteur personnel envers la nation d'une somme qui devait être remboursée sur les revenus des 2 premières années de sa jouissance de l'évêché ae Strasbour...
      ...années : mais des créanciers à qui la loi a donné pour sûreté d'un prêt qu'elle autorisait, des biens et revenus que la nation a mis depuis à sa disposition, peuvent, sans contredit, s'adresser à cette nation pour être remboursés de leur créance, sur le prix du gage dont elle dispose.
      ...ussi affectés à leur créance, et que la nation à mis à sa disposition! Le moyen qu'on ...
      ...ement, et qui sont dans les mains de la nation?
      ...pourrait légitimement refuser de les payer sur ceux existants dans le royaume, aussi affectés à leur créance, et que la nation à mis à sa disposition! Le moyen qu'on employerait contre eux en les renvoyant sur des revenus situés hors du royaume, ...
      ...ur les revenus des 2 abbayes qui leur avaient été affectés jusqu'à leur remboursement, et qui sont dans les mains de la nation?
    • Séance du samedi 7 avril 1792, au soir

      - search term matches: (20)

      Séance du samedi 7 avril 1792, au soir

      page 317
      ...us le demanderons encore, Messieurs, la nation consentirait-elle à abandonner ou à com... Nous vous le demanderons encore, Messieurs, la nation consentirait-elle à abandonner ou à compromettre ses colonies, si elles étaient menacées. Non sans doute, tous les vais...

      Séance du samedi 7 avril 1792, au soir

      page 318
      Speaker: Le Président
      Augustes représentants d'une nation libre, Augustes représentants d'une nation libre,

      Séance du samedi 7 avril 1792, au soir

      page 319
      Speaker: Le Président
      ...nemis de la Révolution, ce que peut une nation armée pour la défense de sa liberté ; c... ...ctoire ou d'avoir au moins prévenu de grands malheurs, après avoir montré aux ennemis de la Révolution, ce que peut une nation armée pour la défense de sa liberté ; c'est dans la pureté de ces nobles sentiments qu'ils osent espérer, Messieurs, qu...
      Speaker: Rouyer
      ...nt: Vive l'Assemblée nationale ! Hve la nation ! Leurs derniers vœux ont été pour la p... ... allaient périr, ils ont mis leurs chapeaux au bout de leurs baïonuettes en criant: Vive l'Assemblée nationale ! Hve la nation ! Leurs derniers vœux ont été pour la patrie.

      Séance du samedi 7 avril 1792, au soir

      page 325
      Speaker: Lecointre
      ... laquelle M. de Narbonne a constitué la nation française en s'éleve à la somme de. 12,320,690 1. 13 s. 6 d. sur laquelle M. de Narbonne a constitué la nation française en

      Séance du samedi 7 avril 1792, au soir

      page 328
      Speaker: Lecointre
      ... comités? Ét lorsqu'il faut éclairer la nation sur ies marchés conclus en son nom, fau... ...le demande, l'exactitude et la régularité qui devaient diriger le rapport de vos comités? Ét lorsqu'il faut éclairer la nation sur ies marchés conclus en son nom, faut-il, pardes réticences inexcusables, lui laisser ignorer les clauses les plus r...
      Speaker: Lecointre
      Ainsi la nation aurait bénéficié de 5,800,0001i-vres, é... Ainsi la nation aurait bénéficié de 5,800,0001i-vres, écus, sur les 12 millions qu'elle est obligée de payer en écus aux Anglais, et de...
      Speaker: Lecointre
      ...r un marché de 18,000,000 de livres, la nation perd 5,800,000 livres, si elle paye en ... ...és importants, vous annoncent que ces marchés sont faits avec économie, quand sur un marché de 18,000,000 de livres, la nation perd 5,800,000 livres, si elle paye en écus, et 8,700,000 livres, si elle paye en assignats !
      Speaker: Lecointre
      ...acturiers français, auraient évité à la nation la perte énorme qu'elle éprouve, et à l... ...ssité, plus de fermeté, plus d'ordre, plus de surveillance enfin, pour les manufacturiers français, auraient évité à la nation la perte énorme qu'elle éprouve, et à laquelle rien ne peut aujourd'hui la soustraire.

      Séance du samedi 7 avril 1792, au soir

      page 330
      Speaker: Lecointre
      Pouvait-il dire que la nation serait lésée, si on accordait une indem... Pouvait-il dire que la nation serait lésée, si on accordait une indemnité? Mais les fournisseurs n'en demandaient pas, parce qu'ils croyaient pouvoir...
      ... n'est-ce pas trahir les intérêts do la nation qui vous sont confiés? La justice et l'... ...e devait-elle pas être donnée à ceux qui demandaient le moins? En user autrement n'est-ce pas trahir les intérêts do la nation qui vous sont confiés? La justice et l'humanité ne sont-elles pas également violées, en donnant à un seul, à un prix pl...
      ...s la seule que vous faites éprouvera la nation. Il manque 1,200lames à M. Couillé, il ... La perte de 20 sols par sabre n'est pas la seule que vous faites éprouvera la nation. Il manque 1,200lames à M. Couillé, il faut qu'il les tire d'Allemagne, et qu'il les paye en écus ; ce qui est onéreux ...

      Séance du samedi 7 avril 1792, au soir

      page 332
      Speaker: Lecointre
      ...ssieurs, les 45,367 sabres coûtent à la nation: savoir, les 29,396 briquets,254,91)7 1... Ainsi, Messieurs, les 45,367 sabres coûtent à la nation: savoir, les 29,396 briquets,254,91)7 1., mais en suivant à la lettre le marché de M. Duportail, à raison de 4 1.18 s. ...
      Speaker: Lecointre
      Mais, comme une nation juste et généreuse ne doit pas se conte...
      ...ls auraient coûté 176,396 livres, et la nation gagnerait encore 78,601 livres ou 28 0/...
      Mais, comme une nation juste et généreuse ne doit pas se contenter de ce que les ouvriers ne perdent point avec elle; qu'elle doit, au contrai...
      ...s sabres à 6 livres, prix sur lequel les adjudicataires auraient gagné 11 0/0, ils auraient coûté 176,396 livres, et la nation gagnerait encore 78,601 livres ou 28 0/0.
      Speaker: Lecointre
      ...rix de ces sabres à 192,133 1. 13 s. La nation aurait donc bénéficée de 15 0/0, ce qui... ...0, c'était 22,6031. 8 s. à ajouter aux 169,529 1. 5 s., ce qui aurait porté le prix de ces sabres à 192,133 1. 13 s. La nation aurait donc bénéficée de 15 0/0, ce qui fait 33,905 1. 17 s.
      Speaker: Lecointre
      ...3,905 1. 17 s. aux 78,601 livres que la nation aurait payées de moins sur la fournitur...
      ...ette fourniture générale des sabres, la nation aurait gagné 112,506 1. 15 s.
      J'ajoute maintenant ces 33,905 1. 17 s. aux 78,601 livres que la nation aurait payées de moins sur la fourniture entière des briquets, et je trouve que, sur la somme de 481,036 livres prix total de cette fourniture générale des sabres, la nation aurait gagné 112,506 1. 15 s.
      Speaker: Lecointre
      ...perte réelle et effective qu'éprouve la nation sur le prix de ces marchés. ...rnisseurs, soit étrangers, soit français, et je vous offre en masse générale la perte réelle et effective qu'éprouve la nation sur le prix de ces marchés.

      Séance du samedi 7 avril 1792, au soir

      page 338
      ...t conçue si désa-vantageusement pour la nation, qu'il' en résulte que, quand bien même, les fusils seraient acceptés par la nation comme si elle les avait reçus. ...érieure aux fusils anglais; ils auront été payés avec nos écus; car la clause est conçue si désa-vantageusement pour la nation, qu'il' en résulte que, quand bien même, les fusils seraient acceptés par la nation comme si elle les avait reçus.

      Séance du samedi 7 avril 1792, au soir

      page 339
      ...itraire des adjudicataires, sans que la nation puisse, en autre cas, répéter contre eu... ...re de ces mêmes armes lors de leur trajet, mais encore de la volonté ou de l'arbitraire des adjudicataires, sans que la nation puisse, en autre cas, répéter contre eux aucun genre d'indemnité.
      ...ulé ses opérations pour l'intérêt de la nation,'qu'il en a préparé les résultats pour ... qu'on croie que M. de Narbonne a calculé ses opérations pour l'intérêt de la nation,'qu'il en a préparé les résultats pour son bonheur; surtout lorsqu'on voit toutes ces opérations n'avoir que des princi...

      Séance du samedi 7 avril 1792, au soir

      page 344
      ...hi, qu'ils ont souscrit un marché où la nation perd 5,800,000 livres sur 12,000,000 qu... ...iculières I c'est donc après une profonde discussion, un examen sévère et refléchi, qu'ils ont souscrit un marché où la nation perd 5,800,000 livres sur 12,000,000 qu'elle paye en éeus, et 8,700,000 livres sur 18,000,000 livres qu'elle paye en as...

      Séance du samedi 7 avril 1792, au soir

      page 346
      ...de ce que je viens de vous dire, que la nation, loin de bénificier sur ces établisseme... Il résulte donc de ce que je viens de vous dire, que la nation, loin de bénificier sur ces établissements, éprouve au contraire une perte réelle; que cette classe particulière de pré...
    • Séance du dimanche 8 avril 1792

      - search term matches: (8)

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 358
      Speaker: Monestier
      ...es biens des émigrés sous la main de la nation et la surveillance des corps administra... « La loi met les biens des émigrés sous la main de la nation et la surveillance des corps administratifs; le directoire du département instruit que plusieurs émigrés cherchaient à ...
      Speaker: Monestier
      ...es biens des émigrés sous la main de la nation, et *ous la surveillance des assemblées... « Monsieur le procureur général syndic a dit : Messieurs, la loi a mis les biens des émigrés sous la main de la nation, et *ous la surveillance des assemblées administratives; ces biens con-sistenten meubles et immeubles; la surveillance ...

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 359
      Speaker: Monestier
      ... les ennemis, ceux qui dans le sein des nations étrangères ont préparé la guerre de leu... ...naître , ceux qu'elle veut punir; mais cela même prouve que son but est de punir les ennemis, ceux qui dans le sein des nations étrangères ont préparé la guerre de leur pays.
      Speaker: Monestier
      ... atrocités contre sa patrie, auprès des nations ennemies s'il avait été assez heureux p... ... que suivant l'opiriion contraire, un citoyen aurait pu impunément commettre des atrocités contre sa patrie, auprès des nations ennemies s'il avait été assez heureux pour être entraîné hors de son pays pour des affaires avant 1789, ce qui serait u...

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 363
      Speaker: Aubert-Dubayet
      ...is, contrairement à tous les usages des nations policées, fit tirer sur eux. La frégate... ...ansport de faire voile pour gagner le large. Ils obéirent et le commandant anglais, contrairement à tous les usages des nations policées, fit tirer sur eux. La frégate la Résolue engagea alors le combat. Elle s'est battue avec une grande vaillance...
      Speaker: Aubert-Dubayet
      ...lté dans cetle occasion. Sans doute, la nation anglaise n'autorise pas une violation a... Vous jugez, Messieurs, combien le pavillon national a été insulté dans cetle occasion. Sans doute, la nation anglaise n'autorise pas une violation aussi manifeste du droit des gens et des traités, et nous devons espérer que, mag...
      ...ssentiellement sur le peuple, et que la nation ne peut en devoir aucuue à ceux (1) Voy... ... par des individus sur le Trésor national sont de véritables impôts qui pèsent essentiellement sur le peuple, et que la nation ne peut en devoir aucuue à ceux (1) Voy. Archives parlementaires, lr* serie, t. XXXIV, séance du 22 octobre 1791, page ...

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 364
      Speaker: Merlin
      .... (Murmures.) On cherche à brouiller la nation anglaise et la nation française. ...e renvoi de la motion de M. Dubayet au comité de marine pour en faire le rapport. (Murmures.) On cherche à brouiller la nation anglaise et la nation française.
      Speaker: Le Président
      ...mportations et qu'elle fera gagner à la nation 80,000,000 sur les dépenses. Il l'offre à la nation et propose d'en faire l'essai publiquem... ...zième du prix des savons ordinaires, qu'elle réduira de 20,000,000 le prix des importations et qu'elle fera gagner à la nation 80,000,000 sur les dépenses. Il l'offre à la nation et propose d'en faire l'essai publiquement.

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 365
      Speaker: Bigot de Préameneu
      ...ormément à ce décret, les travaux de la nation soient donnés au concours. ...t de l'Assemblée, concernant le Panthéon français, soit exécuté (l) et que, conformément à ce décret, les travaux de la nation soient donnés au concours.

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 368
      ...ie, était le serment d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi. ...dats, etc. etc. Ce serment, Messieurs, si cruellement puni par l'exil et l'infamie, était le serment d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi.

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 369
      ...emander à vous-mêmes, c'est-à-dire à la nation, les indemnités relatives, soit aux per...
      ...er la peine et 1 indemnité a cette même nation qui venait de lui rendre son honneur et...
      ...ritables oppresseurs, vous l'avez vu se présenter à votre barre, et venir vous demander à vous-mêmes, c'est-à-dire à la nation, les indemnités relatives, soit aux pertes qu'il a essuyées à Tabago, soit aux dépenses forcées qu'il lui fallut faire ...
      ...e qu'il semblait pardonner à ses tyrans leur propre crime, pour en faire supporter la peine et 1 indemnité a cette même nation qui venait de lui rendre son honneur et lui accorder l'inestimable bienfait de l'existence du citoyen.
      ...Bosque de réclamer des indemnités de la nation. ...nce d'une partie de ses appointements, avait encore moins de droit que le sieur Bosque de réclamer des indemnités de la nation.
      Premièrement, la nation doit-elle des indemnités aux sieurs Guy... Premièrement, la nation doit-elle des indemnités aux sieurs Guys et Bosque, relativement aux dépenses qu'ils ont faites pour obtenir justice?
      La nation ne doit d'indemnité qu'à des citoyens f... La nation ne doit d'indemnité qu'à des citoyens fonctionnaires publics, qui ont donné de grandes preuves de dévouement à l'Etat, ...
      La nation ne doit d'indemuité aux individus que l... La nation ne doit d'indemuité aux individus que lorsqu'ils n'ont aucun recours pour les faire valoir contre les auteurs de leurs ...
      ...vous, Messieurs, serait-il juste que la nation qui vient de rendre à deux opprimés la ...
      ...stences, serait-il juste que cette même nation fût encore forcée par eux de leur en pa...
      Mais je le demande aux sieurs Bosque et Guys; je vous le demande à vous, Messieurs, serait-il juste que la nation qui vient de rendre à deux opprimés la plus précieuse de toutes les existences, serait-il juste que cette même nation fût encore forcée par eux de leur en payer le prix ? Une pareille prétention, si elle avait été réfléchie, décèlerait l...

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 370
      ...té, mais contre qui? Etait-ce contre la nation? non, sans doute, il n'est besoin que d... ...M. Alquier, à l'Assembléé constituante, il avait manifesté sa demande en indemnité, mais contre qui? Etait-ce contre la nation? non, sans doute, il n'est besoin que d'ouvrir ses propres mémoires, et l'on y voit qu'en réclamant l'anéantissement de...
      ... lui-même la loi d'être juste envers la nation dans le moment où il lui demandait just...
      ...lée constituante? Eh quoi! parce que la nation a cassé un jugement injuste et qu'elle ...
      Ainsi, le sieur Bosque s'est fait lui-même la loi d'être juste envers la nation dans le moment où il lui demandait justice et où il l'a obtenue par un décret. Gomment donc se peut-il que, changeant t...
      ...r en 1792, du Corps législatif, ce qu'il n'a pas osé demander en 1791 à l'Assemblée constituante? Eh quoi! parce que la nation a cassé un jugement injuste et qu'elle a rendu l'honneur à un citoyen, faut-il qu'elle soit tenue de payer le dédommage...
      ...mnités qu'ils devaient lui demander, la nation n'était pas coupable des injustices qu'...
      ... de doute sur la question, parce que la nation doit justice à tous les citoyens, et qu...
      ...tition qu'ils pouvaient faire au Corps législatif, car ce n'étaient pas des indemnités qu'ils devaient lui demander, la nation n'était pas coupable des injustices qu'ils avaient éprouvées; mais c'étaient des juges, c'était un tribunal qu'ils deva...
      ...lors la légitimité de leur pétition était évidente, et il ne pouvait plus rester de doute sur la question, parce que la nation doit justice à tous les citoyens, et que sa dette la plus sacrée est de leur faciliter tous les moyens de l'obtenir.
      ...ys et Bosque par les représentant&de la nation. ...aient de l'impunité, si le recours le plus légitime n'était assuré aux sieurs Guys et Bosque par les représentant&de la nation.

      Séance du dimanche 8 avril 1792

      page 371
      peuple, et que la nation ne peut en devoir aucune à ceux qui, co... peuple, et que la nation ne peut en devoir aucune à ceux qui, comme les sieurs Guys et Bosque, ont droit de faire valoir leurs dédommagements en...
      ...étaient dans un port appartenant à leur nation. Immédiatement après le retour de sa ch... ...loupe avec un officier : ils refusèrent de se laisser visiter, alléguant qu'ils étaient dans un port appartenant à leur nation. Immédiatement après le retour de sa chaloupe, le capitaine. Foot, instruit de leur résistance, envoya un officier de m...
    • Séance du lundi 9 avril 1792

      - search term matches: (18)

      Séance du lundi 9 avril 1792

      page 379
      Speaker: Carnot-Feuleins
      ... à moins de conditions immenses pour la nation ? Il n'est aucune compagnie, dis-je, qu... ...tances actuelles où notre change et la perte sur les assignats sont si variables à moins de conditions immenses pour la nation ? Il n'est aucune compagnie, dis-je, qui puisse se charger^ d'une telle entreprise sans qu'au préalable on lui accorde ...
      Speaker: Carnot-Feuleins
      ...t sans aucun espoir de bénéfice pour la nation, puisqu'elle ne pourrait alors profiter...
      ...les entrepreneurs; et, au contraire, la nation courrait tous les hasards en payant les...
      ...les circonstances, indispensables, il est clair que tout traité à forfait devient sans aucun espoir de bénéfice pour la nation, puisqu'elle ne pourrait alors profiter d'aucunes chances favorables, qui seraient toutes pour les entrepreneurs; et, au contraire, la nation courrait tous les hasards en payant les inconvénients résultant de l'échange et de la perte des assignats, et, qui plus...
      Speaker: Carnot-Feuleins
      ... tous les mouvements que lui imprime la nation par la volonté ferme et manifestée de s... ...y a pas bn ministre aujourd'hui qui ne sache que le bras qui exécute doit suivre tous les mouvements que lui imprime la nation par la volonté ferme et manifestée de ses représentants.
      Speaker: Carnot-Feuleins
      ...sentiment de sa force et de celle de la nation, doivent l'aslsurer qu'ils n'en abusero... ... latitude possible dans les moyens d'exécution dont l'exacte surveillance et le sentiment de sa force et de celle de la nation, doivent l'aslsurer qu'ils n'en abuseront pas ; car ils savent aussi que leurs faiblesses ou leurs malversations né ser...
      Speaker: Carnot-Feuleins
      ...e seront mis en régie au * compte de la nation pendant tout le temps que pourront dure... « L'Assemblée nationale décrète que les vivres et fourrages de l'armée seront mis en régie au * compte de la nation pendant tout le temps que pourront durer les approvisionnements ae campagne.

      Séance du lundi 9 avril 1792

      page 382
      Speaker: Rougier-La-Bergerie
      ...ues, le payement dés rentes dues par la nation aux collèges, universités, hôpitaux, pa... ...ourriez-vous laisser à des payeurs généraux, éloignés quelquefois de 15 à 20 lieues, le payement dés rentes dues par la nation aux collèges, universités, hôpitaux, pauvres de paroisses? Le retard des envois des receveurs aux payeurs généraux, aux...

      Séance du lundi 9 avril 1792

      page 383
      Speaker: Rougier-La-Bergerie
      ...n ; et ce n'est pas dans un temps où la nation est obérée par une dette considérable, ... ...receveurs de district. Leur institution, l'-ur devoir leur en a fait la condition ; et ce n'est pas dans un temps où la nation est obérée par une dette considérable, menacée par une guerre, que des fonctionnaires publics doivent chercher à allége...
      Speaker: Rougier-La-Bergerie
      ...la surveillance dés représentants de la nation et des corps administratifs élus par le... ...égislatif... Mais les divers objets, de ces dépenses doivent être toujours sous la surveillance dés représentants de la nation et des corps administratifs élus par le peuple. »

      Séance du lundi 9 avril 1792

      page 384
      Speaker: Rougier-La-Bergerie
      ...abus, ne faisaient-ils pas espérer à la nation que la trésorerie nationale serait cons... ...oyaume. Les efforts sublimes de l'Assemblée constituante pour détruire tous les abus, ne faisaient-ils pas espérer à la nation que la trésorerie nationale serait constituée par le choix du peuple? puisqu'il en est autrement, gardons-nous, Messieu...
      Speaker: Rougier-La-Bergerie
      ...oir les finances à la disposition de la nation, et surtout de ne pas multiplier les ag... ... me souvenant d'une époque mémorable et récente, qu'il est toujours prudent d'avoir les finances à la disposition de la nation, et surtout de ne pas multiplier les agents des ministres, qui, par la suite, ne demanderaient pas mieux que de se pass...
      Speaker: Rougier-La-Bergerie
      ...iers publics des mains des agents de la nation, dans celles des créanciers, des salari... ...c le régime simple et économique qui tend à faire passer plus rapidement les deniers publics des mains des agents de la nation, dans celles des créanciers, des salariés et des pensionnés; qui ne donne lieu à aucuns virements de fonds, pr sque tou...

      Séance du lundi 9 avril 1792

      page 385
      Speaker: Rougier-La-Bergerie
      ... employer les deniers publics contre la nation. Ne serait-ce pas. porter atteinte à ce... ...ut ce qui concerne les contributions, pour qu'en aucun temps les rois ne pussent employer les deniers publics contre la nation. Ne serait-ce pas. porter atteinte à cet article de la Constitution que l'on peut regarder comme le palladium de la lib...
      ...es étaient de nature à tranquilliser la nation sur le sort de ce citoyen estimable (1)... ... sont parvenues relativement à M. de La Peyrouse et pour lui dire si ces nouvelles étaient de nature à tranquilliser la nation sur le sort de ce citoyen estimable (1). Je déclare d'abord que si j'avais reçu des nouvelles certaines de M. de La Pey...

      Séance du lundi 9 avril 1792

      page 392
      ...e, au grand scandale et détriment de la nation, qui doit être rédiméede cette honteuse... ...nos voisins pour nos approvisionnements de bois, surtout pour notre marine, et ce, au grand scandale et détriment de la nation, qui doit être rédiméede cette honteuse et onéreuse servitude, maintenant que tous les abus peuvent être réformés.
      ...risés à dire qu'à présent (1791) que la nation a repris l'administration de ses forêts... Suivant de bons renseignements, nous sommes autorisés à dire qu'à présent (1791) que la nation a repris l'administration de ses forêts, elles doivent s'élever au moins à 4 millions d'arpents (mesure forestière de 1...

      Séance du lundi 9 avril 1792

      page 393
      ...upable égoïsme des usufruitiers, que la nation a destitués avec autant de raisùn que d... ...miliant et onéreux à nos voisins; nous qui les aurions approvisionnés sans le coupable égoïsme des usufruitiers, que la nation a destitués avec autant de raisùn que de justice.

      Séance du lundi 9 avril 1792

      page 394
      Quelle ressource pour la nation, qu'un pareil nombre d'arbres ; surtout... Quelle ressource pour la nation, qu'un pareil nombre d'arbres ; surtout considérant combien ils deviendront précieux en qualité, dimensions, etc., étan...

      Séance du lundi 9 avril 1792

      page 396
      ...toutes nos assertions, et à éclairer la nation sur ce qu'il lui importe beaucoup que l... ...ntielles, de même qu'à des dis-ertations propres à jeter un très grand jour sur toutes nos assertions, et à éclairer la nation sur ce qu'il lui importe beaucoup que l'on fasse pour sa félicité, dépendante de la plus grande abondance des bois de t...

      Séance du lundi 9 avril 1792

      page 397
      Maintenant que le souverain (la nation) ne peut vouloir , irrésistiblement mêm...
      ...s pour multiplier lës jouissances de la nation.
      Maintenant que le souverain (la nation) ne peut vouloir , irrésistiblement même , que le plus grand bien de tous, dont il est une émanation réelle, nous penso...
      ...en péril la vie de nos concitoyens qui ont le courage d'affronter tant de hasards pour multiplier lës jouissances de la nation.

      Séance du lundi 9 avril 1792

      page 402
      ...e nous n'avons cessé de l'annoncer à la nation par nos écrits, et à ses représentants ...
      ...ntraire à la sûreté et au bonheur de la nation, laquelle ne peut, sans les plus grands...
      ...onales rendront annuellément, dès à présent, un produit net de 40 millions, comme nous n'avons cessé de l'annoncer à la nation par nos écrits, et à ses représentants par nos accents, surtout depuis qu'il a été question de les aliéner, c'est-à-dir...
      ...alistes, à des accapareurs avides qui les spéculeraient de la manière la plus contraire à la sûreté et au bonheur de la nation, laquelle ne peut, sans les plus grands dangers politiques et domestiques, se dessaisir d'une production que la nature ...
      ...en résultera le double avantage pour la nation, de n'avoir rien à craindre pour ses ap... ...ions touchant la régénération et conservation des forêts nationales parce qu'il en résultera le double avantage pour la nation, de n'avoir rien à craindre pour ses approvisionnements de bois et d'avoir un revenu considérable qui allégera beaucoup...

      Séance du lundi 9 avril 1792

      page 405
      ...rs, sauf les bâtiments appartenant à la nation actuellement destinés à cet usage, dont... ...tion, même ceux des magasins et emplacements, seront à la charge des entrepreneurs, sauf les bâtiments appartenant à la nation actuellement destinés à cet usage, dont les entrepreneurs pourront continuer de se servir tant qu'ils ne seront point a...
    • Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 13
      Speaker: Dehaussy-Robecourt
      ...e 1792. Cette disposition est juste. La nation peut imposer à ses bienfaits telles con... ...urront pas justifier de leur résidence en France pendant les six premiers mois de 1792. Cette disposition est juste. La nation peut imposer à ses bienfaits telles conditions que bon lui semble, sans qu'aucun citoyen soit fondé à s'èn plaindre; ma...
      Speaker: Dehaussy-Robecourt
      ...es biens des émigrés sous la main de la nation, c'est-à-dire avant qu'aucune loi leur ... ... dans le courant de janvier et avant, le 9 février, époque du décret qui a mis les biens des émigrés sous la main de la nation, c'est-à-dire avant qu'aucune loi leur en eût imposé l'obligation, ceux qui, sous la protection de la loi, jouissaient ...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 17
      Speaker: Dupont-Grandjardin
      ...s mains, et ils en sont comptables à la nation, ainsi que de la validité de leurs paye... ...let en font à l'effectif.. La différence du.complet à l'effectif reste dans leurs mains, et ils en sont comptables à la nation, ainsi que de la validité de leurs payements. Le ministre de la guerre n'a d'autres fonctions à cet égard que de faire ...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 20
      Speaker: Dupont-Grandjardin
      ...it autrement négligé les intérêts de la nation. ...ouvé, dans la suite, qu'il aurait refusé des conditions meilleures ou qu'il aurait autrement négligé les intérêts de la nation.
      Speaker: Cambon
      ... les fusils reviennent à 66 livres à la nation; ces fusils devaient être livrés à rais...
      ...rs, et s'il a veillé aux intérêts de la nation, parce que des fusils de munitions à 66...
      ...able, et le schelling revient à 44 sols; dans le moment actuel, c'est-a-dire que les fusils reviennent à 66 livres à la nation; ces fusils devaient être livrés à raison de 6 à 7,000 par mois, et nous n'en avons point encore reçu. J'ai entendu à l...
      ...que le ministre a passés, afin que nous puissions savoir s'il a rempli ses devoirs, et s'il a veillé aux intérêts de la nation, parce que des fusils de munitions à 66 livres sont d'un prix exorbitant. En conséquence, je demande qu on examine séri...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 21
      Speaker: Taillefer
      ...le ministre est très désavantageux à la nation, puisque les fabriques de Tulle, cfè Sa... ...er des fusils, qu'ils faisaient eux-mêmes. 11 est clair que le marché passé par le ministre est très désavantageux à la nation, puisque les fabriques de Tulle, cfè Saint-Etienne et de Montbrison fournissent, pour 18 livres, de très belles armes d...
      Speaker: Lecointre
      ...gères pour avoir 222,000 fusils pour la nation française, ni M. de Narbonne qui a pass... ...ue ni M. Duportail, qui a cependant passé deLs marchés avec des puissances étrangères pour avoir 222,000 fusils pour la nation française, ni M. de Narbonne qui a passé des marchés pour 269,000 fusils, n'ont eu l'intention d'armer, et je le prouve...
      Speaker: Cambon
      ...e plus avantageusement possible pour la nation. L'impression des pièces justificatives...
      ...e en longueur et coûtera très cher à la nation. Il faut simplement déposer les pièces ...
      dex savoir si les marchés ont été ou non passés le plus avantageusement possible pour la nation. L'impression des pièces justificatives fera traîner l'affaire en longueur et coûtera très cher à la nation. Il faut simplement déposer les pièces aux archives, afin que tous les membres puissent aller les y consulter, et que n...
      Speaker: Marant
      ...stre a préféré des marchés onéreux à la nation, à d'autres marchés avantageux. Je dema... Il s'agit de savoir si le ministre a préféré des marchés onéreux à la nation, à d'autres marchés avantageux. Je demande que la question se réduise à ce point.
      Speaker: Lecointre
      ... Duportail a fait, pour le compte de la nation, pendant les mois d'août, septembre et ... M. Duportail a fait, pour le compte de la nation, pendant les mois d'août, septembre et octobre 1791, marchés, avec différents étrangers, de 222,000 fusils; sur ces mar...

      Séance du samedi 31 mars 1792, au matin

      page 24
      Speaker: Coubé
      La nation demande la guerre contre les rois voisi... La nation demande la guerre contre les rois voisins qui refusent de reconnaître le légitime exercice de sa souveraineté, et préte...
  • Tome 42 : Du 17 avril au 4 mai 1792 showing 10 of 42 results view all
    • Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      - search term matches: (25)

      Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      page 6
      Speaker: Oudot
      ...é par les grands pro- 1 curateurs de là nation. » (L'Assemblée adopte Je décret d'urge... ... V | de la loi du 15 mai dernier et sur un certificat du lieutenant-colonel, visé par les grands pro- 1 curateurs de là nation. » (L'Assemblée adopte Je décret d'urgence.) Un membre réclame contre la quotité de l'augmentation portée jusqu'à moiti...
      Speaker: Aubert-Dubayet
      ... visé par les grands-procurateurs de la nation. » ...itre V delà même loi du 15 mai 1791, et sur un certificat du lieu-tenant-colonel visé par les grands-procurateurs de la nation. »

      Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      page 7
      Speaker: Goupilleau
      ...s parlé. Vous ne devez pas laisser à la nation la plus légère inquiétude sur l'usage q... ...qui étaient restés, jusqu'à ce jour, à leur disposition et dont le comité n'a pas parlé. Vous ne devez pas laisser à la nation la plus légère inquiétude sur l'usage que l'on fera de ces objets, ainsi que sur leur conservation, et cette partie est...
      Speaker: Louvet
      La nation, qui a ordonné le séquestre des biens d... La nation, qui a ordonné le séquestre des biens de tous les émigrés, qui a ordonné la cessation de toute espèce de payements qui ...
      Speaker: Louvet
      ...t moi, Messieurs, j'ose soutenir que la nation ne doit pas plus payer les rentes apana... ... créanciers de 2 ennemis sans lesquels peut-être vous n'en auriez pas du tout. Et moi, Messieurs, j'ose soutenir que la nation ne doit pas plus payer les rentes apanagères que les traitements, et que les créanciers ont pour gages de leurs créance...

      Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      page 8
      Speaker: Louvet
      la nation les biens des émigrés ; quand, par un a... la nation les biens des émigrés ; quand, par un autre décret, vous avez ordonné la cessation absolue des pensions et traitements ...

      Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      page 9
      Speaker: Thuriot
      bien à la nation et ne pouvait lui être enlevée. Aujourd... bien à la nation et ne pouvait lui être enlevée. Aujourd'hui ce sont des domaines nationaux affectés à la subsistance des princes et ceu...
      Speaker: Thuriot
      ... partie de ces biens sous la main de la nation, et sans s'occuper des créanciers, sans... L'Assemblée constituante a rendu hommage à . ce principe en fajlsant rentrer une partie de ces biens sous la main de la nation, et sans s'occuper des créanciers, sans s'occuper des engagements que les princes avaient pu contracter, elle a fixé un...
      Speaker: Thuriot
      ... d'avoir, à titre de bienfaisance de la nation, un million par an, et s'il faut aujour... ... examinons si les princes français, dans la position actuelle, sont susceptibles d'avoir, à titre de bienfaisance de la nation, un million par an, et s'il faut aujourd'hui, par une loi particulière, faire de cet apanage le patrimoine de leurs cré...
      Speaker: Thuriot
      ... étant en ce moment-ci, armés contre la nation, il n'est rien de plus naturel que de l... Les princes français, étant en ce moment-ci, armés contre la nation, il n'est rien de plus naturel que de leur retirer ces dons de la bienfaisance. Et il serait très ridicule d'exiger d'u...
      Speaker: Thuriot
      ...pour ainsi dire, sous la garantie de la nation. Votre décret ne peut-avoir aujourd'hui... ...irectement tous les offices et charges des maisons. Ils ont donc existé depuis, pour ainsi dire, sous la garantie de la nation. Votre décret ne peut-avoir aujourd'hui un effet rétroactif. Il faut, si l'on veut supprimer les payements, commencer p...
      Speaker: Delaporte
      ...des lois qui ont mis soùs la main de la nation les biens des émigrés, et en partant de...
      ...rque que les princes envers lesquels la nation s'est montrée si généreuse, ont encore ...
      ...s des émigrés, mises sous la main de la nation.
      ...nsion de payement a déjà réduites à la misère; mais j'ajoute qu'il existe aussi des lois qui ont mis soùs la main de la nation les biens des émigrés, et en partant de ce principe, je remarque que les princes envers lesquels la nation s'est montrée si généreuse, ont encore des propriétés particulières disponibles ; or je pense que les propriétés disponibles doivent êlre, comme les propriétés des émigrés, mises sous la main de la nation.
      Speaker: Delaporte
      ...ces propriétés deviennent le gage de la nation, qui se trouve subrogée aux créanciers ... Je considère, en troisième lieu, que ces propriétés deviennent le gage de la nation, qui se trouve subrogée aux créanciers des princes, en prenant les créances à sa charge. Or, messieurs, si le principe ...
      Speaker: Delaporte
      ...iers des princes, sauf le recours de la nation sur les biens patrimoniaux que lès prin... Je vous propose donc d'accorder des secours provisoires aux créanciers des princes, sauf le recours de la nation sur les biens patrimoniaux que lès princes ont laissés en France.
      Speaker: Aubert-Dubayet
      ... législateurs, à qui les intérêts de la nation entière sont confiés, qu'ils ne doivent... ...re, est infiniment plus générale qu'on ne le pense. Je me garde bien de dire aux législateurs, à qui les intérêts de la nation entière sont confiés, qu'ils ne doivent pas, pour l'intérêt particulier de quelques familles, sacrifier l'intérêt de la...

      Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      page 10
      Speaker: Aubert-Dubayet
      ..., vous ne sacrifiez pas l'intérêt de la nation. Je crois que l'opinion de l'Assemblée ... en considération le sort de ces familles fidèles à la loi de leur pays, vous ne sacrifiez pas l'intérêt de la nation. Je crois que l'opinion de l'Assemblée nationale dans cette question ne peut se fixer qu'en comparant le? différents pr...
      Speaker: Vergniaud
      ...aitement est une pure munificence de la nation, et ne peut être considéré que sous ce ...
      ...r la Constitution, serait trompé par la nation même, s'il se trouvait frustré du gage ...
      ...e le traitement des princes de la rente apanagère. Il faut qu'on sache que le traitement est une pure munificence de la nation, et ne peut être considéré que sous ce point de vue, et que la rente apanagère doit être considérée sous un autre aspec...
      ...ion. Ainsi, le créancier qui se serait fondé sur la rente apanagère, accordée par la Constitution, serait trompé par la nation même, s'il se trouvait frustré du gage de sa créance, par la suppression de cette rente.
      Speaker: Vergniaud
      ... elles une injustice au préjudice de la nation. Je propose donc l'ajournement parce qu... ... perdre par la suppression de ce traitement, il est impossible de commettre pour elles une injustice au préjudice de la nation. Je propose donc l'ajournement parce que la question ne me paraît pas avoir été présentée clans les véritables termes e...
      Speaker: Cambon
      ...cte des besoins et des ressources de la nation ; vous avez voulu constater d'une maniè... Messieurs, vous avez désiré connaître la situation exacte des besoins et des ressources de la nation ; vous avez voulu constater d'une manière authentique l'état actuel des finances afin d'établir un ordre invariable par...
      Speaker: Cambon
      ...éjà, par une déclaration solennelle, la nation s'est imposée l'obligation d'acquitter ... Déjà, par une déclaration solennelle, la nation s'est imposée l'obligation d'acquitter toutes les dettes contractées sous le régime du despotisme, elle savait cependan...
      ...ligence, puisqu'elle sera dénoncée à la nation, par l'impression des états que nous (1... ...tion leur était confiée. Ces administrateurs seront sans doute punis de leur négligence, puisqu'elle sera dénoncée à la nation, par l'impression des états que nous (1) Bibliothèque nationale : Assemblée législative. Dépenses publiques, n° 10, ni0...

      Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      page 11
      Speaker: Cambon
      ...or public, pour diverses créances de la nation. ...ui étaient arriérées, enfin, ils ont remis un état détaillé des reprises du Trésor public, pour diverses créances de la nation.

      Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      page 12
      Speaker: Cambon
      ressources de la nation. La première comprend les rentes perpét... ressources de la nation. La première comprend les rentes perpétuelles et viagères. Nous ne vous présenterons pas le montant de leur capital, pu...

      Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      page 15
      La nation, qui s'est chargée des dettes de l'anci...
      ...lent d'anciennes injustices, puisque la nation ne s'est obligée à payer les rentes que...
      La nation, qui s'est chargée des dettes de l'ancien régime, doit réunir tous les titres sous une mêmé dénomination, en y appelant...
      ...e disparaître des capitaux fictifs, au denier 100, au denier 40, etc. qui rappellent d'anciennes injustices, puisque la nation ne s'est obligée à payer les rentes que sur le pied ae leur produit, à l'époque où elle s en est chargée.
      La nation attend de nous une grande réforme dans ... La nation attend de nous une grande réforme dans cette partie, et nous ne devons rien négliger pour faire disparaître cet ordre a...
      ...différence qui serait à la charge de la nation, des dettes passives sur les dettes act... ...ral n'avait évalué qu'à 500,000 livres (en comptant même l'intérêt à 5 0/0), la différence qui serait à la charge de la nation, des dettes passives sur les dettes actives des compagnies; mais si les revenus nationaux sont augmentés par l'actif, i...

      Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      page 16
      ...qui doit être éteint dans 30 années, la nation se chargeant d'acquitter le surplus des... ...oir : 10 deniers au payement des intérêts et 2 deniers au payement du . capital qui doit être éteint dans 30 années, la nation se chargeant d'acquitter le surplus des dettes s'il en existe.
      ...utes les rentes perpétuelle dues par la nation. - ...mités s'occupent de cette réforme importante, qui pourrait être adoptée, pour toutes les rentes perpétuelle dues par la nation. -

      Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      page 18
      ...onstituées sur des têtes étrangères, la nation débitrice ne trouve aucune responsabili... ...ultant des emprunts viagers, il en est un remarquable. Lorsque les rentes sont constituées sur des têtes étrangères, la nation débitrice ne trouve aucune responsabilité directe dans l'officier étranger qui donne le certificat d'existence.

      Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      page 19
      ... naura intérêt de justifier, puisque la nation paiera des arrérages postérieurs au déc... ...vance, de sorte qu'il sera difficile de connaître les extinctions, dont personne naura intérêt de justifier, puisque la nation paiera des arrérages postérieurs au décès; ce qui n'arrive pas pour les rentes viagères. :

      Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      page 20
      Par cette mesure, la nation aurait deux chances d'extinction: on ne...
      ...tés exigées des autres créanciers de la nation.
      Par cette mesure, la nation aurait deux chances d'extinction: on ne laisserait point exister l'ancienne maison des princes; les deniers ne seraient...
      ... et on serait assuré que ces nouveaux créanciers rempliraient toutes les formalités exigées des autres créanciers de la nation.
      ...tions par décès ne profitent point à la nation, puisqu'elles seront à l'instant rempla... Le fonds étant permanent, les extinctions par décès ne profitent point à la nation, puisqu'elles seront à l'instant remplacées au profit de nouveaux pensionnaires, suivant l'ordre des demandes reconnues...

      Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      page 24
      ...s de rentes envers des particuliers. La nation s'est chargée, aux termes des décrets, ... ...dicature étaient assez généralement créanciers de rentes sur l'Etat, et débiteurs de rentes envers des particuliers. La nation s'est chargée, aux termes des décrets, de toutes les rentes que ces compagnies devaient à des particuliers, sauf dans c...
      ...ovembre dernier, que les rentes dont la nation serait chargée monteraient à 500,000 li... M. Dufresne avait estimé dans son mémoire du mois de novembre dernier, que les rentes dont la nation serait chargée monteraient à 500,000 livres de plus que celle dont elle bénéficierait ; il persiste dans cette évaluati...
      ...elques petites dettes exigibles dont la nation reste chargée, comme subrogée aux compa... Il y a aussi quelques petites dettes exigibles dont la nation reste chargée, comme subrogée aux compagnies de judicature; elles sont infiniment peu considérables. On n'a expédié, ju...

      Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      page 25
      ...se de l'extraordinaire : au surplus, la nation n'en paie aucun intérêt. ...connaissances, n'y ayant que ces formalités à remplir, pour l'obtenir de la caisse de l'extraordinaire : au surplus, la nation n'en paie aucun intérêt.

      Séance du mardi 17 avril 1792, au matin

      page 26
      ...des poudres devaient pour compte de la -nation,- une anticipation de 37,000 livres, en... 3° Les fermiers des poudres devaient pour compte de la -nation,- une anticipation de 37,000 livres, en billets au porteur, qu'ils ont acquittés du produit de leur
    • Séance du samedi 21 avril 1792, au soir

      - search term matches: (7)

      Séance du samedi 21 avril 1792, au soir

      page 250
      Speaker: Delcher
      ...guerre vous avez satisfait au vœu de la nation, il vous reste à remplir un. autre devo... Je demande à faire une motion d'ordre. En décrétant la guerre vous avez satisfait au vœu de la nation, il vous reste à remplir un. autre devoir;, votre conduite; va guider maintenantl'opinion publique,. Je demande que vou...

      Séance du samedi 21 avril 1792, au soir

      page 251
      Speaker: Blanchard
      ...e; il sera mis en régie au compte de la nation. « Açt. 2. Le service desdits hôpitaux ne pourra être donné en entreprise; il sera mis en régie au compte de la nation.

      Séance du samedi 21 avril 1792, au soir

      page 252
      Speaker: Albitte
      ...et il sera mis en règle au compte de la nation. « Le service desdits hôpitaux ne pourra être donné en entreprise, et il sera mis en règle au compte de la nation.
      Speaker: Albitte
      ...oir de la tyrannie européenne force une nation généreuse et libre à joindre les armes ... Le désespoir de la tyrannie européenne force une nation généreuse et libre à joindre les armes de la guerre aux armes de la raison. Les rois condamnés par Minerve en appellent...
      ... trônes despotiques n'écraseront pas la nation des Francs, car nous dirigerons tous no... ...s, comme nos triomphes, tourneront à l'avantage de la liberté universelle. Vingt trônes despotiques n'écraseront pas la nation des Francs, car nous dirigerons tous nos bras et tous nos produits contre une soldatesque plus odieuse à nos voisins qu...

      Séance du samedi 21 avril 1792, au soir

      page 253
      Speaker: Hérault de Séchelles
      ...la solde de tout, militaire, de quelque nation qu'il soit, qui, dédaignant les viles e... ...erselle apportera sur l'autel de la patrie, soient consacrés à l'indemnité et à la solde de tout, militaire, de quelque nation qu'il soit, qui, dédaignant les viles enseignes de la tyrannie, viendra se ranger sous les étendards de la liberté. (Ap...
      Speaker: Merlet
      ... immoralité scandaleuse. Sans doute, la nation française verra avec plaisir des citoye...
      ... joindre à ses drapeaux; mais jamais la nation ne provoquera un soldat à déserter son ...
      Je n'appuie point toutes les propositions de M. Briehe, car il en est une d une immoralité scandaleuse. Sans doute, la nation française verra avec plaisir des citoyens qui servent chez nos ennemis venir sè joindre à ses drapeaux; mais jamais la nation ne provoquera un soldat à déserter son poste et à amener des chévauX qu'il aura pris. (Murmures.)

      Séance du samedi 21 avril 1792, au soir

      page 265
      ... mis en séquestre et sous la main de la nation, le directoire du district du TanargueS... ...u'aux termes de la loi du 12 février dernier, les biens des émigrés doivent être mis en séquestre et sous la main de la nation, le directoire du district du TanargueS enverra, le plus tôt possible, des commissaires qui, après avoir appelé le sieu...

      Séance du samedi 21 avril 1792, au soir

      page 269
      ...s en leur disant de rendre hommage à la nation, et qu'on s'était livré à cet acte de v... ...ris que le jour précédent on avait forcé plusieurs citoyens à baiser les crochets en leur disant de rendre hommage à la nation, et qu'on s'était livré à cet acte de violence contre ceux qui n'allaient pas à la messe du curé constitutionnel; et, s...
    • Séance du dimanche 22 avril 1792

      - search term matches: (14)

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 275
      Speaker: Saladin
      ...mblée nationale, qui font offrande à la nation d'une somme de 40 livres par mois, à co... ..., Braille et Philidor, secrétaires-commis au bureau des proeès-verbaux de l'Assemblée nationale, qui font offrande à la nation d'une somme de 40 livres par mois, à compter du 1er mai prochain, jusqu à la fin de la guerre.

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 277
      Speaker: Tarbé
      ...t de la Gironde, aui fait offrande à la nation de 12 livres en espèces et fait la soum... 10° Lettre du sieur Maugeret, secrétaire du district de Lesparre, département de la Gironde, aui fait offrande à la nation de 12 livres en espèces et fait la soumission d'en donner autant chaque mois, tant que durera la guerre.

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 278
      Speaker: Chaubry
      ...obligés de composer avec la tempête? La nation française n'estelle pas obligée, dans c...
      ...é des législateurs fait la moralité des nations. Comme la moralité ne consiste pas dans
      ...s superbes qui sont dans toute leur intégrité ? Les navigateurs ne sont-ils pas obligés de composer avec la tempête? La nation française n'estelle pas obligée, dans cette douloUrreuse occurence, de composer avec la mort ? Eh bien ! • Messieurs, c...
      ...mptarrégistolus com-ponitur orbis ; et de le remplacer par celui-ei : La moralité des législateurs fait la moralité des nations. Comme la moralité ne consiste pas dans

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 281
      Speaker: Le Président
      ...ous étiez Français, représentants de la nation....., vous ne pouviez que punir et veng... ...vous avez rendu..... Le tyrans osaient insulter et menacer un peuple libre.... vous étiez Français, représentants de la nation....., vous ne pouviez que punir et venger.....; mais les hommes du 14 Juillet vous demandent, ils exigent même le poste...
      Speaker: Le Président
      ...re que l'esclavage et le déshonneur; la nation a des enfants adoptifs; et l'on nous fa... ...sécutés; les hommes du 14 Juillet retrouvent ceux qui leur apprirent à ne craindre que l'esclavage et le déshonneur; la nation a des enfants adoptifs; et l'on nous fait un crime de les appeler au pied de l'autel de la patrie! et des libelles, des...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 282
      Speaker: Le Président
      ...la tyrannie ont corrompu le génie de la nation. Que la présence des ruines de la Basti...
      ...tention ; il est digne de vous et d'une nation qui veut et qui sait être libre..... C'...
      ...'ils défendent.. G'est avec des croix et des cordons bleus, que le fanatisme et la tyrannie ont corrompu le génie de la nation. Que la présence des ruines de la Bastillé, des jeux civiquès et guerriers, des spectacles propres à réchauffer le germ...
      ... que le comité d'instruction s'occupe de ce grand objet. H mérite toute votre attention ; il est digne de vous et d'une nation qui veut et qui sait être libre..... C'est en voyant de près le peuple, que ses calomniateurs et les ennemis ae "l'égal...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 283
      Speaker: Taillefer
      ...'est un signe sacré de la liberté de la nation française ; on ne doit pas y toucher. J... ...nationale; l'Assemblée y consentit; il doit y demeurer tel qu'il a été déposé. C'est un signe sacré de la liberté de la nation française ; on ne doit pas y toucher. J'observe d'ailleurs que les 3 couleurs nationales se trouvent mêlées aux ornemen...
      Speaker: Le Président
      ... RureL, en leur nom, fait offrande à la nation d'une somme de 200 livres. Ils se soume... Le sieur RureL, en leur nom, fait offrande à la nation d'une somme de 200 livres. Ils se soumettent à adresser tous les mois pareille somme à M. le Président pour subvenir au...
      Speaker: Chéron-La-Bruyère
      ..., est admis à la barre et présente à la nation ses vues sur la question de l'aliénatio... Le sieur Louis Pain, ancien cultivateur, est admis à la barre et présente à la nation ses vues sur la question de l'aliénation des forêts.
      ...e même pétitionnaire fait offrande à la nation d'une croix du ci-devant ordre de Saint... ... sur la caisse des invalides de la marine, qui a été supprimée par décret (1). Le même pétitionnaire fait offrande à la nation d'une croix du ci-devant ordre de Saint-Michél, qu'il a portée pendant . (1) Voy. ci-après aux annexes de la séance, pa...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 284
      Speaker: Le Président
      ...t l'auguste et souverain tribunal de la nation française, que nos soins principaux ser... ...on de vos lois, nous jurons librement et constamment; nous jurons, dis-je, devant l'auguste et souverain tribunal de la nation française, que nos soins principaux seront ceux que nous emploierons pour en former de braves citoyens; en leur joignan...
      Speaker: Le Président
      ...fet au porteur, payable au Trésor de la nation et timbré reconnaissance en échange du ... ...s d'énoncer au Sénat : le même portefeuille volé était aussi dépositaire d'un effet au porteur, payable au Trésor de la nation et timbré reconnaissance en échange du remboursement suspendu conformément à la proclamation du roi,» du 11 novembre 17...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 285
      Speaker: Foissey
      ...e Glairac soient mis sous la main de la nation. ...e (1) pour engager 1 Assemblée à ordonner que les biens et revenus de l'abbaye de Glairac soient mis sous la main de la nation.
      Speaker: Foissey
      ...le était convaincue, ainsi-que toute la nation, que c'eût été une profonde injustice, ... . Lorsque l'Assemblée constituante supprima les apanages, elle était convaincue, ainsi-que toute la nation, que c'eût été une profonde injustice, j tant envers les princes qu'envers les créanciers, si elle eût dépouillé les po...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 287
      ...lus simple, la plus économique, pour la nation, et la plus profitable à tout le monde.... L'agiotage se trouvera ainsi déjoué et combattu delà manière la plus simple, la plus économique, pour la nation, et la plus profitable à tout le monde. La vente de l'argent pour du papier et k du papier pour de l'argent sera alors ...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 288
      ...t qu'il réclame des représentants de la nation, avec autant de confiance que de persév... ... justice qu'inutilement il a sollicitée pendant 28 ans auprès du gouvernement, et qu'il réclame des représentants de la nation, avec autant de confiance que de persévérance, depuis le mois d'août 1789.

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 289
      ...s d'une aussi grande importance pour la nation, comme peuvent l'attester 46 de MM. les... ...e et de s'étendre beaucoup sur les objets dont il s'agit, et sur plusieurs autres d'une aussi grande importance pour la nation, comme peuvent l'attester 46 de MM. les députés à qui il en a fait part. Sa malheureuse position et sa santé, ruinée pa...
      ...faveur l'équité des représentants de la nation. ...a chose publique, et dont le simple exposé ne pourra manquer d'intéresser en sa faveur l'équité des représentants de la nation.

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 290
      ...tout gouvernement sage, mais pour toute nation jalouse de conserver sa réputation d'ho... ...pire ; que ce crédit et tous les avantages qui en résultent, non seulement pour tout gouvernement sage, mais pour toute nation jalouse de conserver sa réputation d'honneur et de loyauté, ne sauraient être le fruit que de l'exécution exacte de ses...
      ...qui en seraient résultés depuis pour la nation. ...artie de celui de l'étranger. Il n'est pas besoin d'énumérer tous les avantages qui en seraient résultés depuis pour la nation.
      ...etits moyens sont indignes d'une grande nation. ...uidation et payement : point de suspension, point de mode, point de biais. Les petits moyens sont indignes d'une grande nation.
      ...ec trop d'ardeur. Mais il espère que la nation le rétablira dans ses droits primitifs. ...actif ni éligible. A qui en imputer fâ cause ? au gouvernement, qu'il a servi avec trop d'ardeur. Mais il espère que la nation le rétablira dans ses droits primitifs.

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 291
      ...érer que les dignes représentants de la nation en s'occupant de l'article 5, titre Ier... ...nçais, qu'il ait fait ses preuves de zèle et d'attachement à la patrie, pour espérer que les dignes représentants de la nation en s'occupant de l'article 5, titre Ier (marques d'honneur) du décret du 3 août 1790, daigneront se rappeler une distin...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 292
      ... il ne fera pas aux représentants d'une nation juste et puissante, l'injure de craindr... ...mais il manque de pain, et il en sollicite avec les meilleurs titres à la main : il ne fera pas aux représentants d'une nation juste et puissante, l'injure de craindre un refus qui serait pour lui un arrêt de mort; puor lui, qui a si bien mérité ...
      ...t de décembre 1785. Il a observé que la nation, si le plan qu'il présentait était adop...
      ...rge de l'Etat, sous la sauvegarde de la nation et de la loyauté française; aux porteur...
      ...ance, celui de 125 millions, édit de décembre 173-i, et celui de 80 millions édit de décembre 1785. Il a observé que la nation, si le plan qu'il présentait était adopté, ferait un sacrifice d'environ 80 millions, sans qu'il en résultât aucun préj...
      ... les décrets qui les ont mis, ainsi que toutes les dettes et indemnités à la charge de l'Etat, sous la sauvegarde de la nation et de la loyauté française; aux porteurs desquels effets seraient payés les intérêts, à partir du premier bulletin à éc...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 293
      ...douter de la justice qui caractérise la nation), que l'Assemblée nationale constituant... * Qu'il ne présumait point (que ce serait douter de la justice qui caractérise la nation), que l'Assemblée nationale constituante ait entendu le traiter moins favorablement ou avec moins de justice, que les a...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 294
      ... juste et droit des représentants d'une nation à laquelle il a perpétuellement consacr... ...demandes, ainsi que la nécessité d'une décisision prochaine, frapperont l'esprit juste et droit des représentants d'une nation à laquelle il a perpétuellement consacré sa fortune et 44 années de travaux utiles (1).

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 295
      ...ptibles de l'être pour l'avantage de la nation ; ... a été également mise à exécution, et dont les autres parties sont de même susceptibles de l'être pour l'avantage de la nation ;
      ...0, relativement à son hommage fait à la nation, de ses parchemins et de son cordon. ...2 juin à M. le président, et de la réponse de M. le président, du 22 juillet 1790, relativement à son hommage fait à la nation, de ses parchemins et de son cordon.
      ...ès du ministère, et depuis auprès de la nation, montant,. avec les intérêts jusqu'en 1... ...s détails et calculs de ses réclamations, à quatre époques réunies, d'abord auprès du ministère, et depuis auprès de la nation, montant,. avec les intérêts jusqu'en 1790, à 915,854 liv, 7 s. 4 d. ; sur quoi déduits les 5/9 qu'il a; offerts en don...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 296
      ...ndérance décidée sur presque toutes les nations de l'Europe. Il est donc de la plus gra... ...de la Sarthe, de la Moselle et de la Meuse lui donnent en cette partie une prépondérance décidée sur presque toutes les nations de l'Europe. Il est donc de la plus grande importance pour elle de les conserver et même de les agrandir.
      ...les, etqu'il fallait imiter en cela les nations qui nous avoisinent. ...en multipliant l'usage du charbon de terre, de la tourbe et des autres combustibles, etqu'il fallait imiter en cela les nations qui nous avoisinent.
      ...ouveraient réduits à s'expatrier, et la nation perdrait 1 million de citoyens laborieu... ...ègne pendant 6 mois de l'année, ils perdraient tout en perdant leurs bois, se trouveraient réduits à s'expatrier, et la nation perdrait 1 million de citoyens laborieux. (1) Il faut lire, pour s'en convaincre, le rapport fait par M. Juéry, fau nom...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 297
      ...paraît pas être aussi abondante que les nations voisines, en objets de cette nature; et... ...épondu, à beaucoup près, aux espérances qu'on avait conçues. Ainsi la France ne paraît pas être aussi abondante que les nations voisines, en objets de cette nature; et c'est une raison déterminante pour prononcer la conservation de ses bois, qui s...
      ...r amélioration que dans les mains de la nation. ...ste maintenant à démontrer que les forêts ne peuvent être mieux placées pour leur amélioration que dans les mains de la nation.
      ...ie d'un dissipateur. Encore un coup, la nation ne peut pas entrer en comparaison avec ...
      ...ux qui leur survivront. L'intérêt de la nation est de tous les temps, sa propriété s'é...
      ...enue plus belle encore par une sage administration, devient en un instant la proie d'un dissipateur. Encore un coup, la nation ne peut pas entrer en comparaison avec des particuliers, qui, s'em-barrassant peu d'un avenir incertain, sacrifient un bien éloigné à des jouissances présentes, sans s'inquiéter de ceux qui leur survivront. L'intérêt de la nation est de tous les temps, sa propriété s'étend aux siècles les plus reculés, parce qu'elle ne meurt point. Il serait donc ...
      ...re pour acquitter les engagements de la nation; serait-il d'unebonnepolitiquede pronon... ...upposons que les biens nationaux qui sont actuellement en vente ne pussent suffire pour acquitter les engagements de la nation; serait-il d'unebonnepolitiquede prononcer l'aliénation totale des forêts, sans avoir mis auparavant tous les citoyens ...
      ...ne mesure qui ruinerait par la suite la nation, sans l'avoir soulagée, qui la ruinerai... ...n pas dépouillés ! et quels regrets pour l'Assemblée nationale, d'avoir adopté une mesure qui ruinerait par la suite la nation, sans l'avoir soulagée, qui la ruinerait d'autant plus sûrement, que dans 25 ans, peut-être avant, nous serions obligés...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 298
      ...e, elle ferait cesser les alarmes de la nation, en statuant enfin sur une propriété qu... ... à sa décision. Alors par l'heureux résultat d'une délibération longtemps desirée, elle ferait cesser les alarmes de la nation, en statuant enfin sur une propriété qu'elle souhaite de conserver pour son bonheur, puisqu'elle y attache toutes les i...

      Séance du dimanche 22 avril 1792

      page 299
      ...ient entrevoir un grand intérêt pour la nation dans l'aliénation des forêts et qu'elle... ...se éblouir par les prestiges d'une compagnie d'avides spéculateurs, qui lui feraient entrevoir un grand intérêt pour la nation dans l'aliénation des forêts et qu'elle en décrétât la vente, c'en serait fait pour jamais de cette branche de revenu p...
      ...les bois de futaie qui ap-tiennent à la nation et qui dépérissent, fussent abattus. To... Il faudrait aussi que tous les bois de futaie qui ap-tiennent à la nation et qui dépérissent, fussent abattus. Toutefois il est essentief de faire sur ceci une remarque très importante. J'ai ob...
      ...urces qui seraient dans les mains de la nation par la conservation des forêts, on reti... (1) Indépendamment des grandes ressources qui seraient dans les mains de la nation par la conservation des forêts, on retirerait encore de cet état de choses un avantage inappréciable, en occupant des m...
    • Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 300
      Speaker: Lagrévol
      ...eulement aux personnes salariées par la nation, par conséquent chargées de professer l...
      ...tairement et sans être salariées par la nation des écoles publiques et des pensions, s...
      ...d'une fonction publique dans le département de l'instruction, sont applicables seulement aux personnes salariées par la nation, par conséquent chargées de professer l'instruction publique et aux religieuses qui par leur institut sont chargées de l'instruction; ou si toutes personnes tenant même volontairement et sans être salariées par la nation des écoles publiques et des pensions, sont également comprises dans le sens de la disposition de l'article 1er de la lo...

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 301
      Speaker: Lagrévol
      ...lics, mais bien les représentants de la nation ; 2° que l'indemnité dont ils jouissent... ...leur habitation ordinaire, attendu: 1° qu'ils ne sont pas des fonctionnaires publics, mais bien les représentants de la nation ; 2° que l'indemnité dont ils jouissent peu d'autant moins être regardée comme un traitement, que c'est uniquement le r...

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 302
      Speaker: Lejosne
      ...tous les fonctionnaires salariés par la nation. Mais les ci-devant gros beriéficiers, ... ...s de notre indemnité. J'aime à espérer que I cet exemple sera bientôt imité par tous les fonctionnaires salariés par la nation. Mais les ci-devant gros beriéficiers, les ci-devant abbés et abbesses de monastères, touchent de fortes pensions, et c...

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 304
      Speaker: Grangeneuve
      ...ent que l'indemnité que je reçois de la nation suffit exactement à ce qu'il me faut à ...
      ... accepté la place de représentant de la nation, parce que ma femme et mes enfants ont ...
      ... mon indemnité f et j'atteste que si la nation ne m'avait pas donné une indemnité, tel...
      Je déclare hautement que l'indemnité que je reçois de la nation suffit exactement à ce qu'il me faut à Paris, pour m'y soutenir avec mon épouse, deux enfants, et un domestique unique ...
      ... mais s'il avait fallu me séparer de mes enfants et de ma femme, je n'aurais pas accepté la place de représentant de la nation, parce que ma femme et mes enfants ont indispensablement besoin de moi. En vivant avec toute l'économie possible, je ne puis pas suffire à mes dépenses, si l'on ne me laisse toute mon indemnité f et j'atteste que si la nation ne m'avait pas donné une indemnité, telle que j'eusse pu concilier les devoirs de père de famille avec ceux de législat...
      Speaker: Grangeneuve
      ...eur existence. Il est impossible que la nation ait voulu nous réduire à faire des dett... ...aurais pas accepté le mandat de député sans une indemnité capable de suffire à leur existence. Il est impossible que la nation ait voulu nous réduire à faire des dettes pour la servir. Elle peut exiger le sacrifice de ce que nous avons ; mais ell...
      Speaker: Emmery
      ...er. Avant-hier j'ai fait l'hommage à la nation de mon traitement èh entier. Je me suis... Le décret rendu hier-est impolitique et inconstitutionnel; je vais le prouver. Avant-hier j'ai fait l'hommage à la nation de mon traitement èh entier. Je me suis jugé sur ma fortune, comme tous les membres doivent se juger, et j'ai dit que c...

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 305
      Speaker: Henry-Larivière
      ...on que de la prolonger aux dépens de la nation. Le temps que nous consumons a déjà fai... J'observe à l'Assemblée nationale qu'il vaut mieux fermer la discussion que de la prolonger aux dépens de la nation. Le temps que nous consumons a déjà fait perdre à l'Assemblée plus que la valeur au sacrifice qu'elle veut faire sur so...
      Speaker: Merlin
      Un membre : Oui, l'appel nominal ! La nation apprendra à distinguer les véritables p... Un membre : Oui, l'appel nominal ! La nation apprendra à distinguer les véritables patriotes des intrigants et des hypocrites! (Bruit.)

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 307
      ... en défendant les grands intérêts de la nation. ...Je n'enrichirai personne, mais personne ne s'appauvrira soit en protégeant, soit en défendant les grands intérêts de la nation.

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 308
      Speaker: Roland
      ... été que de prouver notre fidélité à la nation, à la loi et au roi, et de nous y rendr...
      ...s non-conformistes, c'est la voix de la nation entière (Applaudissements.) Tant qu'on ...
      ...ses, nous abandonnerions sur-le-champ un poste où notre but cependant n'a jamais été que de prouver notre fidélité à la nation, à la loi et au roi, et de nous y rendre aussi utiles qu'il dépendait de nous. Ce n'est point une multitude mutinée qui se soulève contre les non-conformistes, c'est la voix de la nation entière (Applaudissements.) Tant qu'on laissera une libre carrière à leurs trames perfides, jamais la tranquillité publ...

      Séance du lundi 23 avril 1792, au matin

      page 310
      Speaker: Vergniaud
      ...rande question de savoir si, lorsque la nation emploie toutes ses ressources pour, com... ...n, un rapporteur les trounles religieux. Il faut examiner une seconde' fois la grande question de savoir si, lorsque la nation emploie toutes ses ressources pour, combattre ses ennemis ..extérieurs, elle doit entretenir à, sa solde ceux, qui, pou...
      Speaker: Vergniaud
      ...quelle circonstance il est permis à une nation ae rejeter de son sein ceux qui n'y res... ...eloppe dans son rapport le principe de la déportation, afin que l'on sache dans quelle circonstance il est permis à une nation ae rejeter de son sein ceux qui n'y restent que pour le déchirer. (Applaudissements.)
      Speaker: Vergniaud
      ... mesures qui seraient désavouées par la nation. Vousr. mêmes, par un mouvement involon... ...compromis, s'ils ne prenaient aucune mesure, ou de violer, la loi en prenant des mesures qui seraient désavouées par la nation. Vousr. mêmes, par un mouvement involontaire, avez été entraînés à. applaudir, à. ces mesures extraordinaires,, parce q...
      Speaker: Tarbé
      ...ement de 1,200 livres, en fait don à la nation. Un membre, qui dans l'armée a un traitement de 1,200 livres, en fait don à la nation.
    • Séance du lundi 23 avril 1792, au soir

      - search term matches: (7)

      Séance du lundi 23 avril 1792, au soir

      page 314
      ...des frais immenses que coûteraient à la nation, dont vous êtes les économes, des trans... ...que, étant surles lieux de l'embarquement, vous pouvez ménager des longueurs et des frais immenses que coûteraient à la nation, dont vous êtes les économes, des transports de troupes plus éloignés.

      Séance du lundi 23 avril 1792, au soir

      page 318
      ... pour soumettre aux représentants de la nation une découverte qui doit rendre l'effet ... ...8° Lettre de M. Imberton, citoyen de Liège, qui demande son admission à la barre pour soumettre aux représentants de la nation une découverte qui doit rendre l'effet de l'artillerie plus formidable.

      Séance du lundi 23 avril 1792, au soir

      page 319
      Speaker: Rouyer
      ...soumis aux lois des représentants d'une nation dont j'ai l'honneur d'être membre, rien... ...patrie ; et voilà ma crainte : pour moi qui me ferai toujours une gloire d'être soumis aux lois des représentants d'une nation dont j'ai l'honneur d'être membre, rien n'altérera jamais en moi cette vérité, que nous sommes tous sujets de la loi se...

      Séance du lundi 23 avril 1792, au soir

      page 320
      Speaker: Rouyer
      ... aux sacrifices des représentants ae la nation..(Applaudissements.) ...re, pour ne rien donner, mais au contraire pour laisser une plus grande latitude aux sacrifices des représentants ae la nation..(Applaudissements.)

      Séance du lundi 23 avril 1792, au soir

      page 322
      Speaker: Calvet
      ...plus sacrés à réblamër la justice de la nation, qu'ils ne sont privés dë leur état et ... ...priricéé français émigrés; considérant que ces citoyens ont aes droits d'autant plus sacrés à réblamër la justice de la nation, qu'ils ne sont privés dë leur état et de leur traitement qiiè parcï qu'ils ont réfusé dé se rendre complices dë la Qéf...

      Séance du lundi 23 avril 1792, au soir

      page 323
      Speaker: Lacombe-Saint-Michel
      ...r, ar ce signe, la reconnaissance de la nation. Si i récompense du despotisme fut de l... Votre comité militaire est d'avis de consacrer, ar ce signe, la reconnaissance de la nation. Si i récompense du despotisme fut de l'or, la ré-ompense du courage et de la vérty, dans le iècle de la liberté, doit ...
      Speaker: Lacombe-Saint-Michel
      ...ments.) Në perdons jamais de vue quë la nation française est la seule peut-êtré dë qui... bation de nos concitoyëhè. (Applaudissements.) Në perdons jamais de vue quë la nation française est la seule peut-êtré dë qui l'on puisse aire : Regardez-la, elle fèra bien ; louez-laf elle fera mieux. (Ap...
      Speaker: Albitte
      ...ncus d'une grande vérité : c'est que la nation fait tout. Ainsi, tous les départements... ...is qu'ils se gardent de ies récompenser par des abus, tinfin, soyons tous convaincus d'une grande vérité : c'est que la nation fait tout. Ainsi, tous les départements ont renversé la Bastille avec les généreux citoyens qui siègent en ce moment pa...

      Séance du lundi 23 avril 1792, au soir

      page 324
      Speaker: Lecurel
      ...ssentiellement sur le peuple et que. la nation ne peut en devoir aucune à ceux qui, co... ... par des individus sur le Trésor national sont de véritables impôts qui pèsent essentiellement sur le peuple et que. la nation ne peut en devoir aucune à ceux qui, comme les sieurs Guys et Bosque, ont droit de faire valoir leurs dédommagements en...
    • Séance du mardi 24 avril 1792, au matin

      - search term matches: (15)

      Séance du mardi 24 avril 1792, au matin

      page 325
      Speaker: Tarbé
      « Voulez-vous donc prouver à la nation tous les avantages que je viens de cite... « Voulez-vous donc prouver à la nation tous les avantages que je viens de citer, donnez aux assignats une amorce assez forte, qui, en flattant la cupidité des...
      Speaker: Tarbé
      ...somme de 3,000,000 tous les ans dont la nation sera bien amplement dédommagée par les ... « Je ne demande pour cela qu'un sacrifice d'une somme de 3,000,000 tous les ans dont la nation sera bien amplement dédommagée par les profits qu'elle fera sur l'échange qu'elle est obligée de faire elle-même tant p...
      Speaker: Tarbé
      ...dont le surplus restera au profit de la nation. ... proportion de leur montant, ce qui diminuera de beaucoup la mise des 3,000,000 dont le surplus restera au profit de la nation.

      Séance du mardi 24 avril 1792, au matin

      page 327
      Speaker: Bréard
      ...on moins qu'émerveillé du courage de la nation française qui marche au-devant les péri... « Attendri non moins qu'émerveillé du courage de la nation française qui marche au-devant les périls avec une fermeté et une gaieté qui fera l'étonnement des siècles ; dans 1épan...
      Speaker: Bréard
      ...mblée d'agréer l'offrande que fait à la nation un curé patriote de la somme de 18 livr... « Je prie l'Assemblée d'agréer l'offrande que fait à la nation un curé patriote de la somme de 18 livres dont 15 en assignats' et 3 en argent* Gette très faible offrande est prise su...

      Séance du mardi 24 avril 1792, au matin

      page 328
      Speaker: Bréard
      ...e mes économies, je ne puis offrir à la nation des secours importants. J ai 600 livres... « Réduit par la Révolution à vivre seulement du fruit de mes économies, je ne puis offrir à la nation des secours importants. J ai 600 livres en espèces, que je resserrais pour un cas de besoin personnel ou pour celui de ...
      Speaker: Bréard
      ...re au développement des facultés que la nation avait nouvellement acquises, par sa rég... ...thie. Le plus grand nombre voulait être en action ; et c'était un effet nécessaire au développement des facultés que la nation avait nouvellement acquises, par sa régénération; la jeunesse ne se plaît que dans l'exercice de ses forces et de son a...
      Speaker: Bréard
      ...pour juger du degré de confiance que la nation doit avoir dans les ministres, dans les... ...ion, tant extérieurs qu'intérieurs, est une mesure plus juste, moins trompeuse, pour juger du degré de confiance que la nation doit avoir dans les ministres, dans les généraux, dans les administrateurs, que les craintes de quelques patriotes arde...

      Séance du mardi 24 avril 1792, au matin

      page 330
      Speaker: Bréard
      ...s de qui émané l'autorité suprême de la nation française, pères de notrp commune patri... ...emède peut parer à tant de mfyix ? L'Administration voiis en est rpsérvée, ô yoUs de qui émané l'autorité suprême de la nation française, pères de notrp commune patrie ; prêtez I'oreijfe à ces cfis j^mentablèfc et usez de tout votre pouvoir pour ...

      Séance du mardi 24 avril 1792, au matin

      page 332
      Speaker: Fouquet
      ...11 est dû des sommes considérables à la nation; elles s'élèvent à plus de 150 millions...
      ... de connivence avec les débiteurs de la nation ; mais des confiances particulières ne ...
      ...es de toutes les créances actives de la nation, auxquels sera joint l'exposé des mesur...
      ... doute aucuns moyens d'en rendre les effets et plus certains et plus sensibles. 11 est dû des sommes considérables à la nation; elles s'élèvent à plus de 150 millions. Plusieurs, à la vérité, sont contestées; et dans le compte que vous vous êtes ...
      ...elatives. Je suis loin de faire à qui que ce soit l'injure de le croire coupable de connivence avec les débiteurs de la nation ; mais des confiances particulières ne pourraient suffire aux représentants du peuple; il ne faut pas seulement que les...
      ...venir incessamment des bordereaux détaillés du montant, de la nature des échéances de toutes les créances actives de la nation, auxquels sera joint l'exposé des mesures prises jusqu'à ce jour pour en assurer le recouvrement.
      Speaker: Duhem
      ...recouvrement des créances actives de la nation. ...r, motivé sur ce que les lois existantes ont pourvu d'une manière suffisante au recouvrement des créances actives de la nation.

      Séance du mardi 24 avril 1792, au matin

      page 334
      Speaker: Hugau
      ... la liberté et de la souveraineté de la nation française ont forcé l'Assemblée nationa...
      ...timent bien prononcé et la valeur de la nation vous donnent pour la faire avec avantag...
      ennemis de la liberté et de la souveraineté de la nation française ont forcé l'Assemblée nationale à déclarer la guerre, il faut employer tous les moyens que le sentiment bien prononcé et la valeur de la nation vous donnent pour la faire avec avantage et énergie.

      Séance du mardi 24 avril 1792, au matin

      page 345
      ...it sur 7 années est de 2,047 livres. La nation en détruisant les hautes justices s'est... ...s sur des terrains seigneuriaux ou domaniaux. Le produit moyen de cette somme fait sur 7 années est de 2,047 livres. La nation en détruisant les hautes justices s'est réservé à elle seule, c'est-à-dire à ses délégués, le droit de juger ; elle ne ...
    • Séance du mardi 24 avril 1792, au soir

      - search term matches: (7)

      Séance du mardi 24 avril 1792, au soir

      page 350
      Speaker: Dumolard
      ...nons (a) ; il détenait les fusils de la nation, et recevait même les hommages des comm... ...té militaire gouvernait despotique-ment la ville et achetait publiquement des canons (a) ; il détenait les fusils de la nation, et recevait même les hommages des commissaires civils; il tenait enfin lieu ae toutes les autorités constitutionnelles...

      Séance du mardi 24 avril 1792, au soir

      page
      ...oute ici le cas de faire connaître à la nation entière toute la perfidie et la scéléra... ...ministrateur ait daigné jeté un regard d'humaiiité sur eux. (1) (1) C'est sans doute ici le cas de faire connaître à la nation entière toute la perfidie et la scélératesse de certains administrateurs composant le conseil tenu le l«r mars, relativ...

      Séance du mardi 24 avril 1792, au soir

      page 356
      Speaker: Dumolard
      ...ts, et en ont si méchamment imposé à la nation et au roi dans leurs adresses des 3 et ... ...ux-là, sans contredit sont coupables, qui ont cherché à excuser tous ces attentats, et en ont si méchamment imposé à la nation et au roi dans leurs adresses des 3 et 5 mars : car il n'est pas deux manières de faire le bien ; on le fait en le voul...
      Speaker: Dumolard
      ...ne rébellion ouverte? Mais est-ce de la nation qu'il veut parler, de l'Assemblée ou du... ...our détruire l'impression défavorable que l'Assemblée avait conçue elle-même d'une rébellion ouverte? Mais est-ce de la nation qu'il veut parler, de l'Assemblée ou du roi? Ce n'est certainement pas de lui. Et à vous rendre la confiance publique :...

      Séance du mardi 24 avril 1792, au soir

      page 357
      Speaker: Amy
      ... si on leur accordait quelque chose, la nation serait trop grevée. ...oup qui ne peuvent rien exiger, parce qu'ils n'ont pas assez de services, et que si on leur accordait quelque chose, la nation serait trop grevée.

      Séance du mardi 24 avril 1792, au soir

      page 358
      Speaker: Amy
      ...s frais ne seront pas fort onéreux à la nation, puisqu'ils n'excéderont pas 6 livres. ...soit nommé des commissaires pour assister a l'expérience de son procédé, dont les frais ne seront pas fort onéreux à la nation, puisqu'ils n'excéderont pas 6 livres.
      Speaker: Le Président
      ...r dans les mains des législateurs de la nation le produit d'un cotisation libre, faite... ..., Zacharie et du Petit-Pont, représentés par quelques-uns d'eux, viennent déposer dans les mains des législateurs de la nation le produit d'un cotisation libre, faite entre eux.
      Speaker: Le Président
      ... féconds en infâmes complots contre une nation généreuse, des hommes libres outragés o... ...nce, afin que nos ennemis sachent (et ils vont enfin l'apprendre) que s'ils sont féconds en infâmes complots contre une nation généreuse, des hommes libres outragés ont des resssources que rien ne peut détruire.
      ...r mes vues à cet égard, que celui où la nation française va défendre la cause de l'hum... ...de l'artilleri" plus formidable, et quel ins. tant plus favorable, pour présenter mes vues à cet égard, que celui où la nation française va défendre la cause de l'humanité contre les efforts du despotisme! J'ai quitté avec ardeur ma retraite, pou...
      ...e Président, si les représentants de la nation me permettent de me présenter à la barr... « Veuillez, Monsieur le Président, si les représentants de la nation me permettent de me présenter à la barre, m'en indiquer le moment; il ne sera jamais aussi prochain que le désirerait u...

      Séance du mardi 24 avril 1792, au soir

      page 361
      ...uement répandues et protégées contre la nation et l'Assemblée nationale. Ce projet, il... ...n'ira pas! généralement adopté comme signe de ralliement, par les injures publiquement répandues et protégées contre la nation et l'Assemblée nationale. Ce projet, il est prouvé par l'insurrection des généraux ét des troupes contre les autorités ...
      ...Arles f vive la Chiffonne! Au diable la nation, ça n'ira pasï » Nous autres des contre...
      ...r nos remparts, nos fusils enlevés à la nation, les enrôlements faits sous nos yeux, l...
      ...quiétante, se rendirent sous les fenêtres du maire, en criant : Vive le maire d'Arles f vive la Chiffonne! Au diable la nation, ça n'ira pasï » Nous autres des contre-révolutionnaires, disent les administrateurs d'Arles, calomnie!... Nos canons hérissés sur nos remparts, nos fusils enlevés à la nation, les enrôlements faits sous nos yeux, les persécutions ouvertes contre les citoyens depuis 9 mois, leurs emprisonnement...

      Séance du mardi 24 avril 1792, au soir

      page 363
      ... d'Arles, le décret d'accusation que la nation entière sollicite depuis longtemps et q... ...ui sont certainement plus que suffisantes, ne prononce contre les fonctionnaires d'Arles, le décret d'accusation que la nation entière sollicite depuis longtemps et qu'elle attend avec impatience de sa justice.

      Séance du mardi 24 avril 1792, au soir

      page 364
      ...le malheur et la vertu. Il mentait à la nation, il mentait à l'Europe entière, pour qu... ...es plumes noires ou sous l'écnarpe, il versait le dénigrement et l'opprobre sur le malheur et la vertu. Il mentait à la nation, il mentait à l'Europe entière, pour qui rien n est petit, rien ne reste ignoré de ce qui tient à la France et à ses ag...

      Séance du mardi 24 avril 1792, au soir

      page 366
      ... d'Arles, le décret d'accusation que la nation entière sollicite depuis longtemps et q... ...voir des preuves plus que suffisante» pour prononcer , contre les fonctionnaires d'Arles, le décret d'accusation que la nation entière sollicite depuis longtemps et qu'elle attend avec impatience die sa justice.
      ...ait, à leurs yeux, le code public d'une nation révoltée, qui se disait libre; de telle... ...elle sorte que l'opinion présumée d'un roi prisonnier, qui n'osait parler, effaçait, à leurs yeux, le code public d'une nation révoltée, qui se disait libre; de telle sorte encore que les décrets disparaissaient devant les bulles et qu'un décret ...
    • Séance du mercredi 25 avril 1792, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du mercredi 25 avril 1792, au matin

      page 368
      Speaker: Chéron-La-Bruyère
      ...régénération de la liberté d'une grande nation qui prendra toujours pour son égide vot... ...s vertus et de la sagesse de votre auguste sénat qui propage si efficacement la régénération de la liberté d'une grande nation qui prendra toujours pour son égide votre civisme, JTean-Baptiste Salmon et tous les citoyens du bataillon dont il est ...
      Speaker: Le Président
      ...admis à la barre et offre 6 livres à la nation pour subvenir aux frais de la guerre. (... Le sieur Dupuis est admis à la barre et offre 6 livres à la nation pour subvenir aux frais de la guerre. (Applaudissements.)

      Séance du mercredi 25 avril 1792, au matin

      page 369
      Speaker: Le Président
      ...ant au jugement des représentants de la nation ces observations et propositions qui on... « Je remplis mon-devoir de Français en donnant au jugement des représentants de la nation ces observations et propositions qui ont pour objet le bien public.
      Speaker: Le Président
      ...ribuer à l'utilité et à la gloire de la nation. ...e 2 citoyens qui, pendant leur longue carrière, ont contracté 1 habitude de contribuer à l'utilité et à la gloire de la nation.

      Séance du mercredi 25 avril 1792, au matin

      page 370
      Speaker: Le Président
      ...mps plus plausible; et à l'époque où la nation cessera d'être agitée par les menaces d... ...nous remettions lé soin de rendre la liberté aux ecclésiastiques détenus à un temps plus plausible; et à l'époque où la nation cessera d'être agitée par les menaces d'une guerre étrangère, et le renouvellement, progressif des divisions intestines...

      Séance du mercredi 25 avril 1792, au matin

      page 373
      Speaker: Le Président
      ... peut tendre à relever le bbnneur de la nation française, a provoqué notre zèle à nous... ...mité d'instruction publique porte sur tout ce qui, dans cette importante partie, peut tendre à relever le bbnneur de la nation française, a provoqué notre zèle à nous occuper des différentes formes, sous lesquelles l'enseignement public peut acqu...
      Speaker: Le Président
      ...de faire agréer anx représentants de la nation l'hommage que nous avons l'honneur de l... ...ce, frères en sentiments patriotiques, nous vous prions, Monsieur le Président, de faire agréer anx représentants de la nation l'hommage que nous avons l'honneur de leur faire de quelques exemplaires de l'ouvage de notre collègue.

      Séance du mercredi 25 avril 1792, au matin

      page 377
      Speaker: Jouffret
      ...posés par les grands procurateurs de la nation sur la manière de récuser les hauts-jur... Les doutes qui ont été proposés par les grands procurateurs de la nation sur la manière de récuser les hauts-jurés destinés pour le service de la haute cour nationale, méritaient sans doute to...

      Séance du mercredi 25 avril 1792, au matin

      page 378
      Speaker: Kersaint
      ...s asiles! et des lieux privilégiés ; la nation loge le roi au Palais des Tuileries, et... ... de guerre contre la maison d'Autriche. Ne laissons pas reproduire le système des asiles! et des lieux privilégiés ; la nation loge le roi au Palais des Tuileries, et je ne vois nulle part qu'elle lui ait donné; la jouissance exclusive du jardin....
      Speaker: Kersaint
      ... nature est de vouloir tout envahir. La nation qui vous regarde n'a sans doute besoin ... ...eurs, et arrêtez dans s son principe les premiers essais d'une puissance dont la nature est de vouloir tout envahir. La nation qui vous regarde n'a sans doute besoin que d'un signe pour anéantir toutes ces conspirations; mais vous n'avez besoin q...

      Séance du mercredi 25 avril 1792, au matin

      page 379
      Speaker: Taillefer
      ...t : Malheureux, est-ce pour aelà que la nation française vous solde? ést-ce pour faire... ...s, nationales s'avancèrent avec impétuosité sur ce soldat étranger, en lui disant : Malheureux, est-ce pour aelà que la nation française vous solde? ést-ce pour faire dés outrages à ses représentants ?

      Séance du mercredi 25 avril 1792, au matin

      page 381
      Speaker: Bréard
      ...s être connu, et qui fait offrande à la nation de 6 doubles louis en or, renfermés dan... , secrétaire, donne lecture d'une lettre d'un citoyen, qui ne veut pas être connu, et qui fait offrande à la nation de 6 doubles louis en or, renfermés dans un papier, avec cette inscription : A ma patrie.

      Séance du mercredi 25 avril 1792, au matin

      page 384
      Speaker: Garreau
      ... et l'équipement ne coûteront rien à la nation. Quels avantages, quels succès ne devez... ...ous augmenterez ainsi votre cavalerie de 5 à 6000 hommes au moins, dont la levée et l'équipement ne coûteront rien à la nation. Quels avantages, quels succès ne devez-vous pas attendre de ces jeunes citoyens fiers et courageux que l'amour de la p...
    • Séance du mercredi 25 avril 1792, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du mercredi 25 avril 1792, au soir

      page 402
      Speaker: Albitte
      ...rles Lemercier, il en fait abandon à la nation, tant en capital qu'intérêts. Il offre,... ... de maire alternatit et mitriennal de Mussy-l'Evêque, possédée par feu Louis-Charles Lemercier, il en fait abandon à la nation, tant en capital qu'intérêts. Il offre, en outre, 4 louis. en or. (Applaudissements.)

      Séance du mercredi 25 avril 1792, au soir

      page 404
      Speaker: Quatremère-Quincy
      ...et offre d'honorable et de beau pour la nation, peut se comparer avec ce qu'il présent... Il faùtf vous observer, Messieurs, que tout ce que ce projet offre d'honorable et de beau pour la nation, peut se comparer avec ce qu'il présentait de difficile à réaliser.

      Séance du mercredi 25 avril 1792, au soir

      page 405
      Speaker: Quatremère-Quincy
      ... pour lui, et pour les arts, et pour la nation. ...e, dans la tâche qu'il avait entreprise, une manière de la rendre fructueuse, et pour lui, et pour les arts, et pour la nation.
      Speaker: Quatremère-Quincy
      ...ute autre cause le peu de faveur que la nation lui aurait accordée, etqu'elle ne vît, ... ...driez-vous pas, Messieurs, que la maligne satire de nos voisins n'attribuât à toute autre cause le peu de faveur que la nation lui aurait accordée, etqu'elle ne vît, dans cette entreprise avortée, beaucoup moins d'indifférence pour les arts que d...
      Speaker: Quatremère-Quincy
      ...el, sur l'économie même que trouvera la nation, en procurant à ce citoyen l'indemnité ... ... sur la justice qu'il croit due aux services de tout genre rendus par M. de Rossel, sur l'économie même que trouvera la nation, en procurant à ce citoyen l'indemnité qu'il a droit de réclamer, plutôt dans des travaux
      Speaker: Quatremère-Quincy
      ...s, du nombre de . ceux pour lesquels la nation a consacré une somme annuelle d encou- ... ...a pensé qu'ils étaient, essentiellement au premier rang et sous tous les rapports, du nombre de . ceux pour lesquels la nation a consacré une somme annuelle d encou- ' ragement et qu'il importait de mettre promptement cet artiste en état d'acheve...
      Speaker: Quatremère-Quincy
      ... forme une collection honorable pour la nation française; voulant en même temps que ce...
      ...e publicité, produire les effets que la nation a droit d'attendre de cette entreprise,...
      ...s événements célèbres de la dernière guerre de mer, représentés par cet artiste, forme une collection honorable pour la nation française; voulant en même temps que ces monuments de notre gloire navale puissent, en acquérant par la gravure, la plus grande publicité, produire les effets que la nation a droit d'attendre de cette entreprise, désirant aussi indemniser M. de Rossel des pertes qu'elle lui a causées, et lui...
    • Séance du jeudi 26 avril 1792

      - search term matches: (34)

      Séance du jeudi 26 avril 1792

      page 408
      Speaker: Tarbé
      au Gros-Caillou, offre à la nation, pour les frais de la guerre, 96 livres... au Gros-Caillou, offre à la nation, pour les frais de la guerre, 96 livres en argent. (Applaudissements.)
      Speaker: Tarbé
      ...e de M. Théodore Dallée, qui offre à la nation, pour les frais de la guerre, un écu de... 3° Lettre de M. Théodore Dallée, qui offre à la nation, pour les frais de la guerre, un écu de 6 livres en argent, qu'il a acheté de ses épargnes. 11 témoigne à l'Assemblée s...
      Speaker: Tarbé
      ...e M. John Burn, Anglais, qui offre à la nation, pour lesrfrais de la guerre, la somme ... 5° Lettre de M. John Burn, Anglais, qui offre à la nation, pour lesrfrais de la guerre, la somme de 200 livres en assignats; cette lettre est ainsi conçue (1) :
      Speaker: Tarbé
      ...urope : les tyrans se iguent contre les nations, l'erreur contre la vérité, Je fanatism...
      ...sophe, telles sont les espérances de la nation libre dont je me glorifie d'être membre...
      ... qu'on ait pu prendre pour diviser deux nations que l'amour de la liberté, les lumières...
      ...g et dur esclavage, tel est le sort qui se prépare fiour tous les peuples de l'Europe : les tyrans se iguent contre les nations, l'erreur contre la vérité, Je fanatisme contre la raison, les préjugés contre la philosophie, et c'est pour soutenir u...
      ...e qui jadis les épouvantait; tels sont les souhaits de l'homme libre et du philosophe, telles sont les espérances de la nation libre dont je me glorifie d'être membre; le peuple anglais aime et estime le Français, malgré les moyens qu'on ait pu prendre pour diviser deux nations que l'amour de la liberté, les lumières et même les intérêts bien entendus du commerce devraient rapprocher j>our toujo...
      Speaker: Tarbé
      ... la sienne et préparer celle des autres nations? C'est dans ces sentiments que je prie ... France jouir de la sienne et préparer celle des autres nations? C'est dans ces sentiments que je prie l'Assemblée nationale d'accepter la somme de 200 livres, contribuant autant qu'i...
      Speaker: Tarbé
      ... nationale parisienne, qui offrent à la nation, pour les frais de la guerre, la somme ... 7° Lettre des employés au département de la garde nationale parisienne, qui offrent à la nation, pour les frais de la guerre, la somme de 60 livres en assignats, et s'engagent à offrir la même somme chaque mois, tan...
      Speaker: Tarbé
      ...n de guerre aux despotes et de paix aux nations : Ils jurent de mourir à leur poste plu... ...ls applaudissent, au nom de tous leurs concitoyens, au décret portant déclaration de guerre aux despotes et de paix aux nations : Ils jurent de mourir à leur poste plutôt que de souffrir que la liberté, la Constitution et la loi reçoivent la moind...
      ...chaque individu, la masse entière de la nation, fait des vœux au ciel pour le succès d... ... excepte quelques âmes esclaves ou vénales qui ne méritent pas d'être comptées, chaque individu, la masse entière de la nation, fait des vœux au ciel pour le succès de vos armes; et comment un peuple qui connaît et qui aime la liberté pourrait-il...

      Séance du jeudi 26 avril 1792

      page 409
      Speaker: Le Président
      ...n'a pas donné son nom et qui offre à la nation, pour les frais de la guerre, Ta somme ... 2° Lettre d'un citoyen qui n'a pas donné son nom et qui offre à la nation, pour les frais de la guerre, Ta somme de 24 livres en argent.
      Speaker: Le Président
      ...la reine, âgé de 80 ans, qui offre à la nation 8 écus de 6 livres en argent. 3° Lettre de M. Garreau, ancien boulanger à Versailles et officier de la reine, âgé de 80 ans, qui offre à la nation 8 écus de 6 livres en argent.
      Speaker: Le Président
      ...semblée constituante, qui fait don à la nation du montant de la liquidation qu'il a à ... 7° Lettre de M. Druillon, député de l'Assemblée constituante, qui fait don à la nation du montant de la liquidation qu'il a à répéter contre elle pour raison d'un droit d'échange qu'il possédait dans l'éten...
      Speaker: Le Président
      ...yens de la rue Poissonnière firent à la nation, pour les frais de la guerre, envoie 8 ... ...a l'année dernière pour 200 livres à un don d'environ 400 livres que ses concitoyens de la rue Poissonnière firent à la nation, pour les frais de la guerre, envoie 8 louis en or pour être échangés contre des assignats de 5 livres. (Applaudissemen...
      Speaker: Le Président
      ...buer aux frais de là guerre, remet à la nation, pour l'année courante, la pension de 5... 8° Lettre de M. Laubespine, qui désirant contribuer aux frais de là guerre, remet à la nation, pour l'année courante, la pension de 540 livres qu'il a provisoirement obtenue depuis très peu 'années.
      Speaker: Le Président
      ...i ne veut pas être connu. Il offre à la nàtion, pour les frais de la guerre, la somme ... 10° Lettre d'un citoyen de Paris, père de 9 enfants, et qui ne veut pas être connu. Il offre à la nàtion, pour les frais de la guerre, la somme de 50 livres en assignats.
      Speaker: Le Président
      11° Lettre de M. Dejajet qui offre à la nation, pour les frais de la guerre, la somme ... 11° Lettre de M. Dejajet qui offre à la nation, pour les frais de la guerre, la somme de 12 livres en argent.

      Séance du jeudi 26 avril 1792

      page 414
      Speaker: Emmery
      ...e que nous ne faisons pas la guerre aux nations, mais aux despotes. ...demande que Vous l'entendiez en ce moment; il nous importe de déclarer à l'Europe que nous ne faisons pas la guerre aux nations, mais aux despotes.

      Séance du jeudi 26 avril 1792

      page 415
      Speaker: Français
      ...oints de l'Empire : c'était celle de la nation ; elle disait : Périssent toutes les fa... ...oute-puissante qui les couvrait toutes; cette voix reten-: tissait de tous les points de l'Empire : c'était celle de la nation ; elle disait : Périssent toutes les factions! Nous voulons la Constitution et la loi! (Applaudissements réitérés.)
      Speaker: Français
      ...es biens des émigrés sous la main de la nation ; vous avez décrété l'émission d'un pet... ...ous avez organisé la gendarmerie, décrété la loi des passeports; vous avez mis les biens des émigrés sous la main de la nation ; vous avez décrété l'émission d'un petit numéraire; vous avez frappé l'ancien clergé dans son enveloppe extérieure. (A...

      Séance du jeudi 26 avril 1792

      page 417
      Speaker: Français
      Des nations entières disparues de la surface du mon...
      ...essassent d'être persécuteurs. Enfin la nation, lassée de tant de résistance, voulant ...
      Des nations entières disparues de la surface du monde ; les deux hémisphères couverts du sang de leurs victimes, le sang de tant de...
      ...ls rendirent, la discorde ; ils se dirent persécutés, parce qu'on voulut qu'il cessassent d'être persécuteurs. Enfin la nation, lassée de tant de résistance, voulant connaître ses amiset ses ennemis, leur demande | avec ranchise lé sermênt solenn...

      Séance du jeudi 26 avril 1792

      page 418
      Speaker: Français
      ...invisibilité, agitent et tourmentent la nation. Mais comment ferez-vous? Placerez-vous... ... H. faut, Messieurs, conjurer cette légion de génies malfaisants qui, dans leur invisibilité, agitent et tourmentent la nation. Mais comment ferez-vous? Placerez-vous un juge de paix à côté de chaque confessionnal ? Vans introduirez-vousr dans le...

      Séance du jeudi 26 avril 1792

      page 419
      Speaker: Français
      Vous devez donc à la majorité de la nation de la préserver des suites de la révolt... Vous devez donc à la majorité de la nation de la préserver des suites de la révolte d'une minorité turbulente et factieuse. Certainement lorsqu'une société s'orga...
      Speaker: Français
      ...ons que les tribunaux les punissent. La nation ne s'est pas soustraite au joug d'une s... ...istes de vexation et d'intolérance. Loin de tenter de les justifier, nous demandons que les tribunaux les punissent. La nation ne s'est pas soustraite au joug d'une section de prêtres pour se soumettre au joug d'une autre. En leur étant le droit ...

      Séance du jeudi 26 avril 1792

      page 420
      Speaker: Français
      ... bien soit en mal. Mais comme, chez une nation sociable et civilisée, un des premiers ... ...sur les âmes et d'en faire sortir tout ce qu'elles renferment d'énergie, soit en bien soit en mal. Mais comme, chez une nation sociable et civilisée, un des premiers besoins des hommes est l'estime de leurs semblables, il en résulte que si le peu...

      Séance du jeudi 26 avril 1792

      page 421
      Speaker: Français
      ...le vouloir, l'Assemblée nationale et la nation, se levant d'un même mouvement, leur fe... ...tution que par les moyens qui sont en elle-même ; mais si jamais ils venaient à le vouloir, l'Assemblée nationale et la nation, se levant d'un même mouvement, leur feraient bien voir qu'ils ne sont qu'un minimum dans l'expression de la volonté pu...
      Speaker: Français
      ...e plus ils sèmeront l'anarchie, plus la nation fortifiera son gouvernement; que plus i... ...ue tous leurs efforts produisent un effet opposé à celui qu'ils en attendent? que plus ils sèmeront l'anarchie, plus la nation fortifiera son gouvernement; que plus ils voudront la République, plus elle se renfermera dans les bornes d'une monarch...

      Séance du jeudi 26 avril 1792

      page 422
      Speaker: Français
      ...anaux resteront en-toute propriété à la nation. Pendant qu'on fera ces canaux, ils occ... ... d'un droit de péage, qui finira à une époque déterminée^ lors de laquelle ces canaux resteront en-toute propriété à la nation. Pendant qu'on fera ces canaux, ils occuperont une multitude de bras oisifs et peut-être dangereux dans ces temps d'ora...

      Séance du jeudi 26 avril 1792

      page 437
      ...elle-même. J'examine s'il convient à la nation française de suivre encore les errement... ... point si délicat, et j'envisage, sans acception de personne, cette question en elle-même. J'examine s'il convient à la nation française de suivre encore les errements d'un gouvernement déshonoré et justement proscrit, s'il convient d'acheter che...
      ... pouvons, qui ne voulons pas cacher aux nations nos principes, nos intérêts, nos dessei... ...s ne nous conviennent plus à nous qui avons si fort changé de système, et qui ne pouvons, qui ne voulons pas cacher aux nations nos principes, nos intérêts, nos desseins, qui n'en avons point dont la politique des cours doive s'alarmer, et qui ne ...

      Séance du jeudi 26 avril 1792

      page 438
      ...les complicités des représentants de la nation à la résistance du corps représentatif,... ...niment l'époque où le gouvernement français, comme celui d'Angleterre, opposera les complicités des représentants de la nation à la résistance du corps représentatif, et comme celui de Hollande, achètera l'alliance des rois aux dépens du peuple, ...
      ...urs Etats, ils ne conviennent plus à la nation française, et quand il y aurait quelque... ...répète, si ces moyens conviennent aux princes revêtus de la souveraineté dans leurs Etats, ils ne conviennent plus à la nation française, et quand il y aurait quelque désavantage a se mesurer avec eux sans les employer, il y aurait pl(is de dange...
      ...ui ne repose que sur la confiance de la nation. Faisons, dans nos négociations avec le...
      ...e bassesse qui déshonore encore plus la nation qui les emploie, que celle qu'elle perv...
      ...spotes l'emploient sans danger pour les nations qu'ils oppriment, ils ont tout usurpé s...
      ...olde. N'altérons pas la responsabilité des ministres, n'altérons pas la nôtre, qui ne repose que sur la confiance de la nation. Faisons, dans nos négociations avec les cours étrangères, l'essai de la franchise et de la loyauté ; elles nous réussi...
      ...yens, si elles étaient dirigées pour ou contre nous, et qui ont un carac^ tère ae bassesse qui déshonore encore plus la nation qui les emploie, que celle qu'elle pervertit, Les despotes, du moins, exercent leur machiavélisme dans l'ombre, comment oserions-nous en faire une profession publique? Les despotes l'emploient sans danger pour les nations qu'ils oppriment, ils ont tout usurpé sur elles ; le peuple est leur propriété, l'Etat leur domaine; c'est pour eux qu'...
      ... La proposition fut rejetée avec indisr nation, M- Rrissot fut un des membres qui mit ... lions, et qu'il offrait de rendre compte au comité de l'emploi qu'il en ferait. La proposition fut rejetée avec indisr nation, M- Rrissot fut un des membres qui mit le plus de chaleur à l'écarter, et son langage ne fut pas fort différent du mien...

      Séance du jeudi 26 avril 1792

      page 439
      ...e met pas ainsi la partie payante de la nation à la discrétion de la partie prenante. ... ...ent refusé de m'entendre. On ne dispose pas aussi légèrement de ses sueurs; on ne met pas ainsi la partie payante de la nation à la discrétion de la partie prenante. L'emploi d'une somme quelconque en dépenses secrètes a pu devenir nécessaire. La...
  • Tome 43 : Du 4 au 22 mai 1792 showing 10 of 39 results view all
    • Séance du vendredi 4 mai 1792, au soir

      - search term matches: (6)

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au soir

      page 1
      Speaker: Dumolard
      ...sur la rivière Paluel, appartenant à la nation. r droit de pêche sur la rivière Paluel, appartenant à la nation. r

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au soir

      page 3
      Speaker: Merlin
      ... d'humilier ainsi un représentant de la nation, qui, comme tous les autres, a le droit... , J'exprime la plus vive indignation de ce que î?on se permet d'humilier ainsi un représentant de la nation, qui, comme tous les autres, a le droit, de déposer sur l'autel de la patrie le tribut de sés lumières. . M. Lequinio r...

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au soir

      page 6
      Speaker: Albitte
      Je demande qu'on dise i \ Au nom de la nation et de la loi, de par le roi. » (Applaud... Je demande qu'on dise i \ Au nom de la nation et de la loi, de par le roi. » (Applaudissements.)
      Speaker: Chéron-La-Bruyère
      ...cent leurs actes par les mots nom de la nation de la loi, et de par un tel. (Applaudis... ...tte, et je la généralisé. Je demande que toutes les autorités constituées commencent leurs actes par les mots nom de la nation de la loi, et de par un tel. (Applaudissements.)
      Speaker: Lecointe-Puyraveau
      « Au nom de la nation et de la loi, « De par le roi. « Au nom de la nation et de la loi, « De par le roi.

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au soir

      page 7
      Speaker: Bernard
      ... été commencée en 1789, aux frais de la nation, et continuée par le directoire du dépa... ...onsidérant, de plus, que l'éducation des frères Pierre et Joseph Franques, ayant été commencée en 1789, aux frais de la nation, et continuée par le directoire du département de l'Isère, il est de convenance de les préparer à la terminer et à en r...
    • Séance du samedi 9 mai 1792, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 9 mai 1792, au soir

      page 189
      Speaker: Delaizire
      ...nte qu'il possède sur les revenus de la nation. Il s'engage, si l'Assemblée nationale ... ...de la patrie une somme de 247 livres, formant les 6 derniers mois 1791, d'une rente qu'il possède sur les revenus de la nation. Il s'engage, si l'Assemblée nationale veut bien accepter son offre, à remettre ChaqUe année les arrérages de cette ren...
    • Séance du jeudi 10 mai 1792

      - search term matches: (10)

      Séance du jeudi 10 mai 1792

      page 198
      Speaker: Mouysset
      ...tion le droit de décerner, au nom de la nation, les honneurs publics à la mémoire des ...
      ... champ de la Fédération aux frais de la nation.
      Mais vous. Messieurs, à qui seuls appartient par la Constitution le droit de décerner, au nom de la nation, les honneurs publics à la mémoire des grands hommes, et de disposer du champ de la Fédération, comme étant une proprié...
      ...z de décréter que des honneurs funèbres seraient rendus à Henri Simoneau dans le champ de la Fédération aux frais de la nation.
      Speaker: Mouysset
      ...ement cette occasion, pour prouver à la nation la sincérité de leur serment, en épargn... ...e et leur fortune pour le bien et l'honneur de la patrie, saisiront avec empressement cette occasion, pour prouver à la nation la sincérité de leur serment, en épargnant au Trésor national cette dépense imprévue.
      Speaker: Mouysset
      ...eur frapper l'oreille des besoins de la nation pour qu'ils y contribuent de leurs moye... ...n. A ce zèle yous devez reconnaître les habitants de la capitale! il suffit de leur frapper l'oreille des besoins de la nation pour qu'ils y contribuent de leurs moyens et de leurs personnes.
      ...tre faite dans un lieu appartenant à la nation ? il est bien certain que la commune de... ...ue c'est qu une fête civique arrêtée par les représentants d'une commune, pour être faite dans un lieu appartenant à la nation ? il est bien certain que la commune de Paris

      Séance du jeudi 10 mai 1792

      page 200
      Speaker: Larroque-Labécède
      ...vaux les plus pressants au compte de la nation, jusqu'à ce que votre comité vous prése... Enfin, Messieurs, il vous reste à pourvoir à la continuation des travaux les plus pressants au compte de la nation, jusqu'à ce que votre comité vous présente ses vues générales sur les travaux publics; il a nommé une commission qui s'...

      Séance du jeudi 10 mai 1792

      page 203
      Speaker: Jacob Dupont
      ...t annonce qu'elle remplira le vœu de la nation; mais son exécution naissante ne fourni... « Déjà l'institution sublime des jurés est en activité. Tout annonce qu'elle remplira le vœu de la nation; mais son exécution naissante ne fournit encore aucunes observations justifiées par une suffisante expérience. Nous pou...
      Speaker: Jacob Dupont
      « Représentants delà nation, chargés par elle de soutenir ses haute... « Représentants delà nation, chargés par elle de soutenir ses hautes destinées, lorsque les circonstances difficiles qui vous environnent vous comm...

      Séance du jeudi 10 mai 1792

      page 205
      Speaker: Debranges
      ... 2. Par l'effet, de ce remboursement la nation sera subrogée aux droits desdits ci-dev... « Art. 2. Par l'effet, de ce remboursement la nation sera subrogée aux droits desdits ci-devant trésorier et administrateurs, qui feront mention de ladite subrogation dans ...

      Séance du jeudi 10 mai 1792

      page 221
      ...n'est pas moins dans le sentiment d'une nation, et surtout d'une nation pleine de feu et de courage, de pourvoi... ...instinct des individus de repousser tout ce qui peut nuire à leur existence, il n'est pas moins dans le sentiment d'une nation, et surtout d'une nation pleine de feu et de courage, de pourvoir à sa conservation par les moyens les plus efficaces ; les contributions publiq...
    • Séance du vendredi 11 mai 1792, au matin

      - search term matches: (10)

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au matin

      page 239
      Speaker: Le Président
      ...s courriers actuels peuvent coûter à la nation, mais ce qu'il y a de certain, c'est qu... ...es dès frontières les plus reculées du côté de l'Empire. Nous ignorons ce que les courriers actuels peuvent coûter à la nation, mais ce qu'il y a de certain, c'est qu'elle ne regardera pas sûrement à une dépense qui lui procurera l'avantage d'avo...

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au matin

      page 241
      Speaker: Hérault-de-Séchelles
      ...ommerçants étrangers, il importe que la nation sache que toute l'Europe soit convaincu... ...t pas les payements des commerçants de Cadix, de Gênes,, en un mot de tous les commerçants étrangers, il importe que la nation sache que toute l'Europe soit convaincue que l'Assemblée nationale prend les mesures les plus vigoureuses pour rétablir...
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...le tend à. fairë connaître à toutes les nations que. l'on prendra des mesures efficaces... La proposition de. M. Hérauit est importante, parce qu'elle tend à. fairë connaître à toutes les nations que. l'on prendra des mesures efficaces pour que la tranquillité se rétablisse dans cette partie de l'Empiré Je demande...
      Speaker: Merlin
      ...e à la France, à 1 Europe, à toutes les nations que Beaucaire n'est pas tranquille ; c'... ...la paix dans Beaucaire. Proposer des mesures pour y maintenir l'ordre, c est dire à la France, à 1 Europe, à toutes les nations que Beaucaire n'est pas tranquille ; c'est, au lieu de rassurer les étrangers, ' leur inspirer des inquiétudes chimériq...

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au matin

      page 243
      Speaker: Carnot-Feuleins
      ...que quoique ie pas fait par l'Assemblée nation nale fut immense, il devenait singulièr...
      ... de ces essais sublimes et que bien des nations ne pourraient hasarder qu'en hasardant ...
      ...sieurs, qu'en les examinant avec la plus sérieuse attention, il s'est convaincu que quoique ie pas fait par l'Assemblée nation nale fut immense, il devenait singulièrement utile de compléter son ouvrage et de. corriger ce que l'expérience avait d...
      ...peut-être le plus d'honneur à la moralité des peuples qui l'a adôptée ; c'est un de ces essais sublimes et que bien des nations ne pourraient hasarder qu'en hasardant en même temps leur existence politique ; c'est une institution* enfin, qui dans ...

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au matin

      page 247
      Speaker: Louis Hébert
      ... passé en Flandre, c'est la bonté de la nation française, et cela cependant tournera à... ...noncent qu'elle est bien disciplinée. Je n'ai entendu parler que de ce qui s'est passé en Flandre, c'est la bonté de la nation française, et cela cependant tournera à notre bénéfice. (.Applaudissements,)
      Speaker: Servan
      ... encouragé par ,les représentants de la nation, et soutenu par le roi et ses ministres... ...es, se montrer dans les postes les plus périlleux, surtout quand |on espère être encouragé par ,les représentants de la nation, et soutenu par le roi et ses ministres.
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...rgé d'écrire au maréchal Luckner que là nation le remercie. ( Vifs applaudissements.) serai; chargé d'écrire au maréchal Luckner que là nation le remercie. ( Vifs applaudissements.)

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au matin

      page 249
      Speaker: Bréard
      ...Je propose, en outre, qu'il soit par la nation recommandé aux maréchaux Rochambeau .et... ...oit inscrit au procès-ver bal. Il est actuellement à l'hôpital de Valenciennes. Je propose, en outre, qu'il soit par la nation recommandé aux maréchaux Rochambeau .et Lyckner. (.Applaudissements.)/ |
      Speaker: Mathieu Dumas
      « Voulant, au nom de la nation,que les généraux soient toujours ét str... « Voulant, au nom de la nation,que les généraux soient toujours ét strictement obéis ;
    • Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      - search term matches: (6)

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      page 254
      Speaker: Lacuée
      « Monsieur le maréchal, la nation vous remercie. TeLest, monsieur le maré...
      ...l est l'interprète des sentiments de la nation. »
      « Monsieur le maréchal, la nation vous remercie. TeLest, monsieur le maréchal, le décret que l'Assemblée nationale /ient ,de rendre, qu'elle m'a chargé d...
      ...le maréchal, d'être dans ces circonstances l'organe du Corps législatif, comme il est l'interprète des sentiments de la nation. »
      Speaker: Chéron-La-Bruyère
      ...e nationale vous remercié, au nom de la nation, de votre patriotisme aussi délicat que... « Monsieur le maréchal, l'Assemblée nationale vous remercié, au nom de la nation, de votre patriotisme aussi délicat que généreux. »,

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      page 255
      Speaker: Guyton-Morveau
      ...n doivent cesser d'être salariés par la nation. ...mettre en règle et déterminer l'époque à laquelle les agents de cette liquidation doivent cesser d'être salariés par la nation.

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      page 256
      Speaker: Elie Lacoste
      ...nale, considérant qu'il est digne d'une nation généreuse de venir au secours des veuve... « L'Assemblée nationale, considérant qu'il est digne d'une nation généreuse de venir au secours des veuves et enfants des citoyens qui ont servi la patrie ; considérant que les sieurs J...
      Speaker: Delacroix
      ...ale, considérant qu'il est' digne d'une nation généreuse de venir au secours des veuve... ... M. Delacroix.) Suit le texte définitif du décret rendu : j « L'Assemblée nationale, considérant qu'il est' digne d'une nation généreuse de venir au secours des veuves et enfants des citoyens qui ont servi la patrie ; considérant que les sieurs J...

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      page 261
      ... travail comme appartenant à toutes les nations. ...s seront reçus avec plaisir par les commissaires qui regardent, d'ailleurs, leur travail comme appartenant à toutes les nations.

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      page 262
      ...e aussi criante, consacrée au nom de la nation ! ...opprimés ont été réduits à dévorer, dans l'amer' tume du désespoir, une injustice aussi criante, consacrée au nom de la nation !

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      page 263
      ...ction criminelle, commandé au nom de la nation, le droit d'indemnité n'en a que plus d... ...olable... Elle est au-dessus de toute atteinte... Et dans le silence même de l'action criminelle, commandé au nom de la nation, le droit d'indemnité n'en a que plus d'intérêt. Tout ce que la justice semble perdre à regret, dans cette im-
      ...ifférence a compromis l'équilibre de la nation... C'est un attentat à l'humanité. ..., sans indemnité, au désespoir, et les dévouer à l'indigence? Cette coupable indifférence a compromis l'équilibre de la nation... C'est un attentat à l'humanité.

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au soir

      page 264
      ...ndé par les circonstances, au nom de la nation, que reste-t-iL à ces veuves, sinoti de se jeter avec confiance dans 1e. sein de la nation ! ... 14 septembre vous paraît nécessaire au bien public, si c'est un sacrifice commandé par les circonstances, au nom de la nation, que reste-t-iL à ces veuves, sinoti de se jeter avec confiance dans 1e. sein de la nation !
      ...les demandent donc,,' en ce cas, que la nation pourvoie à tous les dédommagements des ...
      ...épafepour le reste de leur vie ; que la nation, leur assure une existence digne de sa justice et de leur infortune ; que la nation prenne-soin des deux orphelines du malh...
      Elles demandent donc,,' en ce cas, que la nation pourvoie à tous les dédommagements des torts que l'assassinat de leurs maris leur a,fait éprouver et de ceux qu'il leur prépafepour le reste de leur vie ; que la nation, leur assure une existence digne de sa justice et de leur infortune ; que la nation prenne-soin des deux orphelines du malheureux Julien. Elles n'ont plus de père, hélas, ces innocentes victimes ! Mais, ...
    • Séance du jeudi 12 mai 1792, au matin

      - search term matches: (35)

      Séance du jeudi 12 mai 1792, au matin

      page 266
      Speaker: Le Président
      ...nir de vous, dignes représentants de la nation, la justice qu'il ose se flatter qué vo... tenir de vous, dignes représentants de la nation, la justice qu'il ose se flatter qué vous lui accorderez d'après son exposé. Il est couvert de blessures et a le bras d...
      Speaker: Le Président
      ...rt, et par lequel ceux-ei ont cédé à la nation la jouissance dé leurs biens qui se tro...
      ...ement provisoire, et du payement par la nation des dettes légales de leur communauté.
      ...ait entre lui et les prêtres de la congrégation de la Mission, établis à Rochefort, et par lequel ceux-ei ont cédé à la nation la jouissance dé leurs biens qui se trouvaient compris dans l'ajournement prononcé par la loi du 5 novembre 179Q, sous la condition d'un traitement provisoire, et du payement par la nation des dettes légales de leur communauté.

      Séance du jeudi 12 mai 1792, au matin

      page 268
      Speaker: Quatremère-Quincy
      ...es inébranlables de sa Constitution, la nation victorieuse de tousses ennemis pourra j... ...de i'homme libre. Sans doute aussi, ; lorsque, tranquillement assise sur les bases inébranlables de sa Constitution, la nation victorieuse de tousses ennemis pourra jeter un regard de douleur sur tous les martyrs de sa liberté, elle s'empressera ...
      Speaker: Quatremère-Quincy
      Considérant que la nation entière est outragée lorsque la loi est... Considérant que la nation entière est outragée lorsque la loi est violée dans la personne d'un magistrat du peuple ; considérant de plus que le c...

      Séance du jeudi 12 mai 1792, au matin

      page 269
      Speaker: Quatremère-Quincy
      « Considérant que la nation entière est outragée lorsque la loi est... « Considérant que la nation entière est outragée lorsque la loi est violée dans la personné d'un magistrat du peuple ; considérant de plus que le c...
      Speaker: Lasource
      ... et celle qui conviendra lé mieux à une nation libre. (Applaudissements.) Je demande d... ... de grandes dépenses. 11 me semble que la fête la plus simple sera la plus belle et celle qui conviendra lé mieux à une nation libre. (Applaudissements.) Je demande donc que les frais de cette fête nè puissent point excéder la somme de 6,000 livr...
      Speaker: Mayerne
      ...es membres de l'Assemblée représente là nation entière et non pas Chacun des membres de l'Assemblée représente là nation entière et non pas

      Séance du jeudi 12 mai 1792, au matin

      page 270
      Speaker: Quatremère-Quincy
      « Considérant que la nation entière est outragée lorsque la loi est... « Considérant que la nation entière est outragée lorsque la loi est violée dans la personne d'un magistrat du peuple^; considérant de plus qu'e.le ...

      Séance du jeudi 12 mai 1792, au matin

      page 271
      Speaker: Dumolard
      ... plus libre de l'antiquité. Chez quelle nation, en effet, les droits du citoyen furent... ...e, à des règles plus sévères, et à cet égard elle avait pour modèle le peuple le plus libre de l'antiquité. Chez quelle nation, en effet, les droits du citoyen furent-ils plus respectés que dans Taneienrié Rome? Pour disposer de sa vie durant la ...

      Séance du jeudi 12 mai 1792, au matin

      page 277
      Speaker: Mathieu Dumas
      ... première marque de satisfaction que la nation doit donner aux soldats fidèles, c'est ...
      ...e la loi ; voulant remplir le vœu de la nation et donner au chef suprême de l'armée to...
      ...es vrais soldats de la liberté et le Succès de leurs armes ; consijdérant que la première marque de satisfaction que la nation doit donner aux soldats fidèles, c'est la prompte punition des infractions de la loi ; voulant remplir le vœu de la nation et donner au chef suprême de l'armée tous les moyens de la préserver des séductions et des défiances qui compromettent ...

      Séance du jeudi 12 mai 1792, au matin

      page 284
      ... tout exige que les représentants de la nation portent les regards de leur-sollicitude... ...entre toutes les parties de notre vaste Empire, la gùerre que nous entreprenons, tout exige que les représentants de la nation portent les regards de leur-sollicitude et de leur justice sur les postes, et viennent au secours de Ceux qui en sont l...
      ...r que sous e'e premier point de vue, la nation doit des indemnités ou un salaire aux m... ...it immense des correspondances épistolaires (la poste aux lèttres) ; il est clair que sous e'e premier point de vue, la nation doit des indemnités ou un salaire aux maîtres des postes. Le prix fixé pour chaque cheval est le salaire que payent les...
      La nation ne doit pas payer les voyages des parti...
      ...ivent pas entretenir les postes pour la nation ; et les maîtres de postes doivent, non...
      La nation ne doit pas payer les voyages des particuliers ; les particuliers ne doivent pas entretenir les postes pour la nation ; et les maîtres de postes doivent, non pas faire des fortunes brillantes dans leur emploi, mais retirer tin intérêt lé...
      ...tion de ces trois intérêts, celui de la nation, celui des voyageurs et celui des maîtr... C'est la conciliation de ces trois intérêts, celui de la nation, celui des voyageurs et celui des maîtres de postes, qui constituent la justice des lois bursales faites pour régir l'é...

      Séance du jeudi 12 mai 1792, au matin

      page 285
      ...îtres de postes- doivent recevoir de la nation 30 livres par année, pour chaque cheval... Pour faire face à ces charges imposées par le gouvernement, les maîtres de postes- doivent recevoir de la nation 30 livres par année, pour chaque cheval qu'ils entretiennent. Gette indemnité pécuniaire est bieû loin d'égaler les exe...
      ...-ils pas des pertes qu'ils font avec la nation par les salaires qu'ils reçoivent des v... Mais les maîtres de poste ne s'indemnisent-ils pas des pertes qu'ils font avec la nation par les salaires qu'ils reçoivent des voyageurs particuliers ? La réponse à cette question sera bien simple. Les voyage...

      Séance du jeudi 12 mai 1792, au matin

      page 286
      ...ble que jamais. Les représentants de la nation libre nous accorderont ce que l'ancien ... ...ent enfin dont la pleine activité est, dans lés moments actuels, plus indispensable que jamais. Les représentants de la nation libre nous accorderont ce que l'ancien régime lui-même n'a pu nous refuser dans des temps moins difficiles.
    • Séance du mardi 12 mai 1792, au soir

      - search term matches: (22)

      Séance du mardi 12 mai 1792, au soir

      page 287
      Speaker: Vergniaud
      a Représentants de la nation, a Représentants de la nation,

      Séance du mardi 12 mai 1792, au soir

      page 295
      Speaker: Cazes
      ...s biens qui sont â la disposition de la nation. ... 29 août pour l'église principale de ,cette paroisse, rentrera dans la classe des biens qui sont â la disposition de la nation.

      Séance du mardi 12 mai 1792, au soir

      page 297
      Speaker: Kersaint
      ...autres, son principe générateur dans la nation même. ...e, cette portion imposante de la force publique, devait avoir, comme toutes les autres, son principe générateur dans la nation même.

      Séance du mardi 12 mai 1792, au soir

      page 298
      Speaker: Kersaint
      ...de la manière la moins à la charge à la nation que nous devons tous nos soins, il ne s... ... et maritime, et le prix des avantages qu'elle leur procure. C'est à la remplir de la manière la moins à la charge à la nation que nous devons tous nos soins, il ne s'agit pas de décréter des accroissements de troupes ou de vaisseaux; avant d'en ...

      Séance du mardi 12 mai 1792, au soir

      page 299
      Speaker: Kersaint
      ...ème qui devint un nouveau fléau pour la nation, mais, en faisant tourner, pour ainsi d... ...ions militaires, et il les renversa. A cette époque s'établit cet esprit de système qui devint un nouveau fléau pour la nation, mais, en faisant tourner, pour ainsi dire, les Français sous le fouet du despotisme, il les réveilla de la servitude; ...

      Séance du mardi 12 mai 1792, au soir

      page 300
      Speaker: Kersaint
      ... la force de mer en particulier et à la nation en général? ...enir à quelques individus, mais onéreuse à vos finances, et totalement inutile à la force de mer en particulier et à la nation en général?
      Speaker: Kersaint
      ... doit seul animer un représentant de la nation. Ces reproches, plus faciles à faire qu... ...he à contredire le comité de marine par des motifs étrangers au bien public, qui doit seul animer un représentant de la nation. Ces reproches, plus faciles à faire qu'une bonne réputation, trouvent toujours quelque créance. Il m'importe en parlan...

      Séance du mardi 12 mai 1792, au soir

      page 301
      Speaker: Kersaint
      ...a science de la guerre appartenait à la nation, elle n'était point le monopole des tyr... ...ons un regard sur jors, mais, ils trouvaient des généraux parmi les citoyens : la science de la guerre appartenait à la nation, elle n'était point le monopole des tyrans, comme elle l'est devenue dans les monarchies modernes, comme elle l'est enc...
      Speaker: Kersaint
      les points? Que c'est au milieu de la nation qu'il faut que les législateurs répande... les points? Que c'est au milieu de la nation qu'il faut que les législateurs répandent les connaissances de l'art de la guerre.-
    • Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      - search term matches: (6)

      Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      page 307
      Speaker: Dubois-de-Bellegarde
      ...paix de la même ville, fait remise à la nation de son traitement, pendant le temps qu'... ...tant bien sincèrement que ce në soit pas en numéraire. M. Jean Gardrat, juge de paix de la même ville, fait remise à la nation de son traitement, pendant le temps qu'il doit rester encore dans sa place, pour les mêmes motifs.

      Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      page 312
      Speaker: Chéron-La-Bruyère
      ...ide l'exercice de la souveraineté de la nation;! Lorsqu'elle vous a élus, elle n'a tra... ...e doivent être récompensés que par es représentants du peuple; en vous seuls réside l'exercice de la souveraineté de la nation;! Lorsqu'elle vous a élus, elle n'a traité ni ne s'est réservé aucune portion de sa souveraineté ; dans votre sanctuair...
      Speaker: Chéron-La-Bruyère
      ...ennent déposer dans le sanctuaire de la nation le sabre qu'ils offrent à leur brave ca... Messieurs, le bataillon Saint-Joseph et le 14® d'infanterie légère, réunis, viennent déposer dans le sanctuaire de la nation le sabre qu'ils offrent à leur brave camarade, le grenadier Pie, qui s'est présenté, comme Marius* gémissant sur ruines...
      Speaker: Le Président
      ...Elle en remplira fidèlement la desti- ' nation ; et que n'a-t-elle pas à attendre des ... ...onale reçoit avec satisfaction le don que vous Offrez à la vertu et au courage. Elle en remplira fidèlement la desti- ' nation ; et que n'a-t-elle pas à attendre des citoyens soldats et des soldats citoyens, qui savent si justement apprécier les ...

      Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      page 314
      Speaker: Vergniaud
      ...exister. Je crois bien qu'en général la nation ne doit point considérer de choses part... ...ez pas faire des lois pour une chose particulière, qui même est préjugée ne pas exister. Je crois bien qu'en général la nation ne doit point considérer de choses particulières. Mais enfin, puisqu'il existe une constitution civile du clergé, dont ...
      Speaker: Vergniaud
      ...tres citoyens qui, dans le moment où la nation a à combattre des ennemis intérieurs et... ..., lorsqu'ils refusent de prêter le serment-civique? 2° Ces ministres, ou tous autres citoyens qui, dans le moment où la nation a à combattre des ennemis intérieurs et extérieurs, se proclament en quelque sorte lés ennemis de l'intérieur, par le r...
    • Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      page 316
      Speaker: Le Président
      ...u tribunal; il prête 50,000 livres à la nation, sans intérêts. Le maire de la Rochelle se joint au tribunal; il prête 50,000 livres à la nation, sans intérêts.

      Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      page 318
      Speaker: Le Président
      ...bonnes intentions pour le service de la nation française, payé d'avance mon sang que j... ...lus profond respect le décret de l'Assemblée nationale qui, en récompensant mes bonnes intentions pour le service de la nation française, payé d'avance mon sang que je suis prêt à verser pour elle et tous mes efforts pour faire triompher un peupl...
      Speaker: Le Président
      ...nel fuyard ; ces biens indemniseront la nation de la perte qu'elle fait suif le régime... ...épartement a fait saisir des biens qui appartenaient dans ce département au colonel fuyard ; ces biens indemniseront la nation de la perte qu'elle fait suif le régiment et sur ce qui vient d'être donné aux officiers pour leurs équipages. Il deman...

      Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      page 319
      Speaker: Jean Debry
      ... que l'armée était l'avant-garde. de la nation; mais, Messieurs, pour rendre cette der... ...e des mesures pour donner des armes'aux gardes nationales. Un orateur vous a dit que l'armée était l'avant-garde. de la nation; mais, Messieurs, pour rendre cette dernière utile au moment très prochain où tous les malveillants réunis la mettront ...
      Speaker: Tardiveau
      ...res ne consiste pas dans les forces des nations, il consiste dans la prudence, l'union ... Le destin des Empires ne consiste pas dans les forces des nations, il consiste dans la prudence, l'union et la confiance. (Applaudissements.) Il faut laisser agir les hommes qui sont à ...
      Speaker: Charlier
      ...estion des prêtres, afin de délivrer la nation de cette peste-là. (Applaudissements.) ... ...s gardes nationales. Il est essentiel de s'occuper le plus tôt possible de la question des prêtres, afin de délivrer la nation de cette peste-là. (Applaudissements.) -Je propose donc que l'on discute d'abord la partie du ,projet de décret du comi...
    • Séance du lundi 14 mai 1792, au matin

      - search term matches: (36)

      Séance du lundi 14 mai 1792, au matin

      page 322
      Speaker: Delacroix
      ...te, ont attendu qu'ils aient reçu de la nation le supplément qu'elle leur accorde pour...
      ...qui s'en sont allés avec l'argent de là nation (Applaudissements.), soient, après leur...
      ...y a une infinité d'officiers qui ont déserté et qui, avant d'abandonner leur poste, ont attendu qu'ils aient reçu de la nation le supplément qu'elle leur accorde pour entrer en. campagne. C'est un vol manifeste et ils doivent être punis comme tel...
      ...la confiscation, et je propose que les biens de ces officiers, de ces brigands, qui s'en sont allés avec l'argent de là nation (Applaudissements.), soient, après leur condamnation,' confisqués ou saisis. (Applaudissements dans les tribunes.) '
      Speaker: Delacroix
      ...ommage qu'un citoyen français fait à la nation et au roi, du fruit de ses veilles. « Agréez, je vous prie, l'hommage qu'un citoyen français fait à la nation et au roi, du fruit de ses veilles.
      Speaker: Delacroix
      ...el se rejoint comme moi au centre de la nation. ...métropole que le Traité de l'équilibre universel, enfanté dans ma solitude^ lequel se rejoint comme moi au centre de la nation.

      Séance du lundi 14 mai 1792, au matin

      page 323
      Speaker: Morel
      « Les dettes passives dont la nation se charge, montent à la somme de 1,144,... « Les dettes passives dont la nation se charge, montent à la somme de 1,144,5061. 6 s. 6 d.
      Speaker: Morel
      ...nt, il y a différence à la charge de la nation, de la somme de N 825,917 1. 13 s. 4 d. « Partant, il y a différence à la charge de la nation, de la somme de N 825,917 1. 13 s. 4 d.

      Séance du lundi 14 mai 1792, au matin

      page 329
      Speaker: Amy
      ... demande du fermier général à ce que la nation se charge du recouvrement des débets de... « Art. 4. Sur la demande du fermier général à ce que la nation se charge du recouvrement des débets des sous-fermiers, il n'y a lieu à délibérer.
      Speaker: Amy
      ...s citoyennes jurent d'être fidèles à la nation et soumises à leurs maris. ...ivres en numéraire et 2 garnitures de bracelets en cailloux montés en argent. Ces citoyennes jurent d'être fidèles à la nation et soumises à leurs maris.

      Séance du lundi 14 mai 1792, au matin

      page 332
      Speaker: Le Président
      ...ait l'Assemblée des représentants de la nation, les termes me manquent pour exprimer m... « Le procès-verbal m'a été remis et, dans l'excès d honneur que m'a fait l'Assemblée des représentants de la nation, les termes me manquent pour exprimer mes sentiments et toute l'étendue de ma reconnaissance. « Signé : Giraudat-Massot...
      Speaker: Le Président
      ...re et des avances considérables pour la nation, et qui a présenté divers mémoires sur ... 5° Pétition du sieur Faltien-Haver, ingénieur, qui a fait 16 campagnes de guerre et des avances considérables pour la nation, et qui a présenté divers mémoires sur l'état de nos frontières.

      Séance du lundi 14 mai 1792, au matin

      page 334
      Speaker: Fouquet
      ...ère tout à la fois plus avantageux à là nation et aux créanciers de l'Etat, que celui ... ...ossible de donner au titre qu'il paraît nécessaire de leur substituer, un caractère tout à la fois plus avantageux à là nation et aux créanciers de l'Etat, que celui que vous proposent lès comités.
      Speaker: Fouquet
      ...e si Pon disait : Le créancier à qui la nation doit 10,000 livres, ne recevra pour sa ... ...e de l'extraordinaire» En n'ajoutant rien à notre disposition, n'est-ce pas comme si Pon disait : Le créancier à qui la nation doit 10,000 livres, ne recevra pour sa créance qu'un contrat de constitution, en attendant un mode définitif du

      Séance du lundi 14 mai 1792, au matin

      page 335
      ...que, et des ressources qui restent à la nation. M. Gambon s'est livré à ce travail, ët... ... système, se sont bornés à vous présenter d'abord l'état exact de la dette publique, et des ressources qui restent à la nation. M. Gambon s'est livré à ce travail, ët il s'est occupé de toutes lès recherches qui peuvent en assurer l'exactitude ; ...

      Séance du lundi 14 mai 1792, au matin

      page 336
      Speaker: Lafon-Ladebat
      des craintes que les législateurs d'une nation puissante et loyale doivent toujours éc... des craintes que les législateurs d'une nation puissante et loyale doivent toujours écarter ; ces craintes sont excitées parles manœuvres de l'intrigue et de la perfi...
      Speaker: Lafon-Ladebat
      ... que plus actif et plus ruineux pour la nation. L'art n'est pas ici d'attaquer les eff... ...e vous vous armeriez de lois répressives contre l'agiotage, il n'en. deviendrait que plus actif et plus ruineux pour la nation. L'art n'est pas ici d'attaquer les effets, mais de détruire les causes.

      Séance du lundi 14 mai 1792, au matin

      page 337
      Speaker: Lafon-Ladebat
      ...pendre le payement des créanciers de la nation. Et vous n'avez pas eu besoin, Messieur... ...ès lesquels il faut écarter, par la question préalable, toute proposition de suspendre le payement des créanciers de la nation. Et vous n'avez pas eu besoin, Messieurs, que ces motifs vous lussent développés, pour sentir l'injustice qu'il y aurai...
      Speaker: Lafon-Ladebat
      ...ses, des dettes et des ressources d'une nation n'a été soumis à une vérification plus ... ... être nécessaires sont aujourd'hui sous vos yeux, et jamais l'ensemble des dépenses, des dettes et des ressources d'une nation n'a été soumis à une vérification plus détaillée et plus exacte. Les tableaux que je mettrai sôus vos yeux vous présent...
      Speaker: Lafon-Ladebat
      ... ne devez consulter que l'intérêt de la nation, et l'affermissement de sa liberté. ...islature suivante, la nécessité d'adopter un plan définitif de liquidation. Vous ne devez consulter que l'intérêt de la nation, et l'affermissement de sa liberté.
      Speaker: Lafon-Ladebat
      ...oires pour éviter de rendre compte à la nation de ses engagements, des ressources et d... ...s encore exactement calculé comment on pourra l'acquitter. Tous ces moyens dilatoires pour éviter de rendre compte à la nation de ses engagements, des ressources et des sacrifices que sa situation exige, n'en imposent plus. Une exactitude rigoure...
      Speaker: Lafon-Ladebat
      ...art des financés pouvait être, chez une nation libre, celui d'en imposer par des mesur... Si l'art des financés pouvait être, chez une nation libre, celui d'en imposer par des mesures plus où moins adroitement combinées, ii se peut que ces mesures partielles au...
      Speaker: Lafon-Ladebat
      Les moyens de la nation surpassent, égalent ou sont inférieurs ... Les moyens de la nation surpassent, égalent ou sont inférieurs aux obligations qu'elle' a contractées.
      Speaker: Lafon-Ladebat
      ...ore avoir le courage de l'annoncer à la nation et de lui montrer quels sont les sacrif... ... réduits à ce dernier état de détresse ; mais, si nous l'étions, il faudrait encore avoir le courage de l'annoncer à la nation et de lui montrer quels sont les sacrifices qu'elle doit faire.

      Séance du lundi 14 mai 1792, au matin

      page 351
      ...étant payées par le revenu annuel de la nation, la base de ce revenu doit être considé... Les rentes perpétuelles et viagères étant payées par le revenu annuel de la nation, la base de ce revenu doit être considérée comme un capital, au denier 20, du montant des rentes annuelles, et ce capit...
  • Tome 44 : Du 22 mai au 8 juin 1792 showing 10 of 36 results view all
    • Séance du mardi 22 mai 1792, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du mardi 22 mai 1792, au soir

      page 6
      Speaker: Le Président
      ...l'opinion publique qui vient d'armer la nation pour la défense de ses droits et de ceu... ...vrais amis de la liberté, l'affluence des dons est l'expression la plus sûre de l'opinion publique qui vient d'armer la nation pour la défense de ses droits et de ceux de tous les peuples de l'univers. Ce concours, d'offrandes patriotiques apport...

      Séance du mardi 22 mai 1792, au soir

      page 8
      Speaker: Séranne
      ...nnaissance que nous avons appris que la nation et les lois étaient vengées... Oui, dis... ...ter atteinte à l'inviolabilité ae nos représentants ; c'est avec plaisir et reconnaissance que nous avons appris que la nation et les lois étaient vengées... Oui, disons-nous, ils'sont dignes de vouloir pour le peuple, puisqu'ils soutiennent les ...
      ...,' quoi qu'en disent les vampires de la nation, nous ne sommes pas des factieux!... No... ... réduirons à la nullité les traîtres que nous réchauffons dans notre sein... Non,' quoi qu'en disent les vampires de la nation, nous ne sommes pas des factieux!... Nous voulons aussi la Constitution, nous l'aimons aussi, parce qu'elle est fondée ...

      Séance du mardi 22 mai 1792, au soir

      page 9
      Speaker: Albitte
      ...ces ressources, les réclamations que la nation a droit de faire sur les différents acq... ... ^ relatif aux. ressources de l'Etat, on avait omis de comprendre, au nombre de ces ressources, les réclamations que la nation a droit de faire sur les différents acquéreurs de la vicomté de Tu-renne, aliénée illégalement entre les mains de plusi...

      Séance du mardi 22 mai 1792, au soir

      page 11
      Speaker: Quatremère-Quincy
      ...a à mériter l'adoption glorieuse que la nation leur faisait espérer ; le plan d'instru... Cette nouvelle les surprit moins qu'elle ne les encouragea à mériter l'adoption glorieuse que la nation leur faisait espérer ; le plan d'instruction publique s'attendait alors comme le couronnement de tous les travaux de l'...
      Speaker: Quatremère-Quincy
      ...tion qui doivent être à la charge de la nation, et qui, d'après la loi du 26 septembre... ...ui jusqu'au 1er juillet 1791, est du nombre des établissements publics d'instruction qui doivent être à la charge de la nation, et qui, d'après la loi du 26 septembre 1791, continueront d'exister jusqu'à l'époque de l'organisation définitive dé l...

      Séance du mardi 22 mai 1792, au soir

      page 12
      ...tion qui doivent être à la charge de la nation, et qui, d'après la loi du 26 septembre... ...ui jusqu'au 1er juillet 1791, est du nombre des établissements publics d'instruction qui doivent être à la charge de la nation, et qui, d'après la loi du 26 septembre 1791, continueront d'exister jusqu'à 1 époque de l'organisation définitive de l...

      Séance du mardi 22 mai 1792, au soir

      page 13
      « Les représentants de la nation sont inviolables, ils ne pourront être ... « Les représentants de la nation sont inviolables, ils ne pourront être recherchés, accusés, ni jugés en aucun temps, pour ce qu'ils auront dit, écrit, ...
      ...cle 7 soustrait les représentants de la nation à toute procédure criminelle, lorsqu'ils ont agi comme représentants de la nation, eussent-ils surpris à l'Assemble natio...
      ... les plus contraires aux intérêts de la nation.
      « Ainsi l'article 7 soustrait les représentants de la nation à toute procédure criminelle, lorsqu'ils ont agi comme représentants de la nation, eussent-ils surpris à l'Assemble nationale les décrets les plus immoraux, les plus impolitiques, et les plus contraires aux intérêts de la nation.
      ...si le privilège d'un représentant de la nation, prévenu d'un fait criminel, se réduit ...
      ...tions vis-à-vis d'un représentant de la nation comme vis-à-vis de tout autre citoyen, ...
      « Ainsi le privilège d'un représentant de la nation, prévenu d'un fait criminel, se réduit à ne pouvoir être décrété d'accusation que par l'Assemblée nationale ; ainsi l'officier de police de sûreté peut exercer ses fonctions vis-à-vis d'un représentant de la nation comme vis-à-vis de tout autre citoyen, ainsi la Constitution ne lui impose d'autre devoir particulier que d'en donner a...
      ...er contre ces trois représentants de la nation ; ils doivent obéir, aussi l'ont-ils fa... « Après avoir entendu les témoins, il a cru devoir {délivrer un mandat d'amener contre ces trois représentants de la nation ; ils doivent obéir, aussi l'ont-ils fait ; et si deux d'entre eux ont exigé que dans leur interrogatoire on substituât...
      ...coupables parmi les représentants de la nation et il les a cités devant les tribunaux;... ... ; il*a cru qu'aux yeux de la loi tous les Français sont égaux; il a trouvé des coupables parmi les représentants de la nation et il les a cités devant les tribunaux; il a rempli son devoir avec une 'sévère impartialité* il ne mérite pas le décre...
    • Séance du lundi 28 mai 1792

      - search term matches: (14)

      Séance du lundi 28 mai 1792

      page 177
      Speaker: Seranne
      ...t pour la gloire et la prospérité de la nation française. Vous ne pouvez être indiffér... ... en faveur des compagnons d'infortune de M. de La Pey-rouse, et votre zèle ardent pour la gloire et la prospérité de la nation française. Vous ne pouvez être indifférents sur les découvertes ae la nature de celles dont M. Dupetit-Thouars peut enr...
      Speaker: Seranne
      ...nt faite au nom ni pour le compte de la nation. ... son expédition, quoique présentant un double objet d'intérêt général, n'est point faite au nom ni pour le compte de la nation.
      Speaker: Lecointre
      ...aint-Etienne ont offert de fournir à la nation 80,000 fusils du calibre 1777. Cette of... ...accorder des primes aux fabricants d'armes. Depuis longtemps les fabricants de Saint-Etienne ont offert de fournir à la nation 80,000 fusils du calibre 1777. Cette offre, renvoyée par l'Assemblée au comité militaire, le fut par celui-ci au pouvoi...
      Speaker: Lecointre
      ... qu'elle est impatiente de fournir à la nation. Les modèles et le plan d'exécution vou... ...ffectuer les soumissions que notre ville a faites pour fournir le nombre d'armes qu'elle est impatiente de fournir à la nation. Les modèles et le plan d'exécution vous parviendront dans la quinzaine, et nous aurons l'honneur de vous prier, Monsie...
      ...présumés coupables d'attentat contre la nation, ces citoyens ont droit à votre humanit... ...piez toute la rigueur de la loi, et que vous priviez de la liberté des citoyens présumés coupables d'attentat contre la nation, ces citoyens ont droit à votre humanité et à votre justice, et ils ne doivent jamais la réclamer en vain. C'est avec d...

      Séance du lundi 28 mai 1792

      page 188
      Speaker: Servan
      ...d'en douter, le moment est arrivé où la nation doit se lever tout entière (Applaudisse... ...ouvons-nous encore nous persuader qu'on nous la fasse; mais il n'est plus temps d'en douter, le moment est arrivé où la nation doit se lever tout entière (Applaudissements réitérés)ï et nous ne devons plus entendre raconter ce qui se passe sur no...
    • Séance du lundi 28 mai 1792

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 28 mai 1792

      page 199
      Speaker: Cailhasson
      ...vec transport un don de 300 livres à la nation pour concourir, autant qu'il est en eux... ...u et commis n'a pu leur permettre d'attendre la proposition, ils ont tous voté avec transport un don de 300 livres à la nation pour concourir, autant qu'il est en eux, par ce faible tribut aux frais de la guerre, témoignant le plus grand regret d...

      Séance du lundi 28 mai 1792

      page 244
      ...e ne jamais abandonner leur roi, que la nation tenait dans l'esclavage. ...litaires comme eux étaient incapables d'oublier le serment qu'ils avaient fait de ne jamais abandonner leur roi, que la nation tenait dans l'esclavage.

      Séance du lundi 28 mai 1792

      page 245
      ...acte d'accusation avant que l'Assemblée nation le ait prononcé sur le délit qui paraît... juré et de donner al'acte d'accusation avant que l'Assemblée nation le ait prononcé sur le délit qui paraîtrait de la compétence de la haute cour nationale et a requis que le tribunal dét...
    • Séance du mardi 29 mai 1792, au matin

      - search term matches: (25)

      Séance du mardi 29 mai 1792, au matin

      page 245
      ...es de toute nature des domaines dont la nation lui a concédé la jouissance, décrète qu... ...érant que le roi est tenu, par la loi du 1er janvier 1790, d'acquitter les charges de toute nature des domaines dont la nation lui a concédé la jouissance, décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la pétition de la municipalité de Versailles,...

      Séance du mardi 29 mai 1792, au matin

      page 246
      Speaker: Coustard
      ..., considérant que la guerre que fait la nation française intéresse tous les peuples, e... ...tendu le rapport de son comité militaire, sur la lettre du ministre de la guerre, considérant que la guerre que fait la nation française intéresse tous les peuples, et qu'il peut être intéressant d'attacher à son service quelques officiers étrang...

      Séance du mardi 29 mai 1792, au matin

      page 274
      ...rdonnance des grands procurateurs de la nation. (1) Archives nationales, Carton ISO, f... ...de 22 sols par lieue, lui seront payés par le receveur d'enregistrement, sur l'ordonnance des grands procurateurs de la nation. (1) Archives nationales, Carton ISO, feuille n° 255.
    • Séance du mardi 29 mai 1792, au soir

      - search term matches: (22)

      Séance du mardi 29 mai 1792, au soir

      page 287
      Speaker: Granet
      la part d'une nation qui n'est pas en guerre avec la France. la part d'une nation qui n'est pas en guerre avec la France.

      Séance du mardi 29 mai 1792, au soir

      page 289
      Speaker: Le Président
      ...ser de résistance à aucun, que toute la nation était la même à nos yeux, gendarmerie, ... ...re l'asile de tous ceux qui pouvaient se présenter, parce qu'on ne pourrait opposer de résistance à aucun, que toute la nation était la même à nos yeux, gendarmerie, garde nationale, maison du roi et tous les citoyens : enfin que nous n'avions à ...

      Séance du mardi 29 mai 1792, au soir

      page 290
      Speaker: Le Président
      ...éfugier à l'Hôtel. Je ne connais que la nation, et la nation dans tous les cas. ...e ce soit, mais bien pour être les bienfaiteurs de tous ceux qui voudraient se réfugier à l'Hôtel. Je ne connais que la nation, et la nation dans tous les cas.
      Speaker: Rouyer
      ...de la parole. La juste impatience de la nation... (Bruit4 Mais, Messieurs, quand je vois blasphémer la nation, il m'est permis de m'en indigner et de...
      ...sacrés des Invalides appartiennent à la nation et M. Sombreuil n'en est qu'un simple g...
      Monsieur le Président, je n'y puis plus tenir; ie demande la parole. La juste impatience de la nation... (Bruit4 Mais, Messieurs, quand je vois blasphémer la nation, il m'est permis de m'en indigner et de réclamer ses droits. Je dis que M. Sombreuil, qui est à la barre, répète depuis...
      ...sacristie'. (Applaudissements dans les tribunes.) Or, la sacristie et les vases sacrés des Invalides appartiennent à la nation et M. Sombreuil n'en est qu'un simple gardien, un dépositaire. (Murmures.) Au reste, ces vases sacrés eussent-ils été. ...
      Speaker: Merlin
      ...e crois pas qu'on veuille insulter à la nation. Est-il possible que parce que la. veil... Je ne crois pas qu'on veuille insulter à la nation. Est-il possible que parce que la. veille on a volé la chapelle, M. Sombreuil ait changé ainsi la consigne? Je demande ...

      Séance du mardi 29 mai 1792, au soir

      page 294
      Speaker: Ramond
      ...n, paraîtront prévenus au crime de lèse-nation. ^Applaudissements à droite.) qui, après un mûr examen, paraîtront prévenus au crime de lèse-nation. ^Applaudissements à droite.)

      Séance du mardi 29 mai 1792, au soir

      page 298
      Speaker: Gérardin
      ...pirée; et les autres, pour inquiéter la nation. De là les soupçons, les calomnies, enf... ...uple et forcer effectivement le roi à partir par la crainte qu'on lui aurait inspirée; et les autres, pour inquiéter la nation. De là les soupçons, les calomnies, enfin toutes les menées qui tendent à conduire ie peuple français aux tourments de ...
      Speaker: Gérardin
      Que peut donc avoir à craindre une nation du départ ou de l'enlèvement d'un homme...
      ...espote de la France, je dis qu'alors la nation qui connaît sa dignité et sa force sera...
      Que peut donc avoir à craindre une nation du départ ou de l'enlèvement d'un homme? Le temps est passé où le sourire d'un individu pouvait amener le bonheur du pe...
      ... urer la royauté constitutionnelle pour redevenir ce qu'il était autrefois, le despote de la France, je dis qu'alors la nation qui connaît sa dignité et sa force serait assez grande et assez puissante pour se passer d'un homme ; et si le roi étai...

      Séance du mardi 29 mai 1792, au soir

      page 299
      Speaker: Gérardin
      ...et braveraient la mort pour éviter à la nation la tâche ineffaçable d'un grand forfait... ...berté et ennemis de la licence*, ils se placeraient entre le crime et son objet et braveraient la mort pour éviter à la nation la tâche ineffaçable d'un grand forfait et lui conserver son premier magistrat. (Applaudissements.) Mais il n en est pa...

      Séance du mardi 29 mai 1792, au soir

      page 300
      Speaker: Cambon
      ...e ne peut exercer aucun pouvoir dans la nation; c'est un corps que nous devons punir q... ... que la garde du roi, dans la Constitution, n'est pas un pouvoir militaire ; elle ne peut exercer aucun pouvoir dans la nation; c'est un corps que nous devons punir quand il s'écarte de son devoir. On nous dit que nous n'avons pas le droit positi...
      Speaker: Cambon
      ...it général, un délit qu'il importe à la nation de punir. ...oduit, dans ce corps, un esprit contraire à la Constitution. Ce délit est un délit général, un délit qu'il importe à la nation de punir.
    • Séance du mercredi 30 mai 1792, au matin

      - search term matches: (47)

      Séance du mercredi 30 mai 1792, au matin

      page 328
      Speaker: Duvant
      payement des rentes dues par le nation aux créanciers délégués de M. Clément d... payement des rentes dues par le nation aux créanciers délégués de M. Clément de Barville. d).
      Speaker: Duvant
      ...iculiers, à des rentes viagères, que la nation paye depuis la résiliation de l'échange... ...t possesseur du domaine de Pont-Au-emer, se soumit, en faveur de différents particuliers, à des rentes viagères, que la nation paye depuis la résiliation de l'échange, et qu'elle ne devrait cependant pas payer.
    • Séance du mercredi 30 mai 1792, au soir

      - search term matches: (2)

      Séance du mercredi 30 mai 1792, au soir

      page 350
      Speaker: Merlin
      ...Moret, citoyen de la section des Quatre-Nations, au nom des officiers ci-devant dits de... Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une pétition du sieur Moret, citoyen de la section des Quatre-Nations, au nom des officiers ci-devant dits de fortune. Ils se plaignent du tort que leur fait la nouvelle organisation ; ils ...

      Séance du mercredi 30 mai 1792, au soir

      page 354
      Speaker: Gensonné
      ...ieux, dans des lieux publics, contre la nation et la Constitution française, d'arborer... ...e pourront excéder une détention du terme d'Une année, de tenir des propos injurieux, dans des lieux publics, contre la nation et la Constitution française, d'arborer toute Iautre cocarde que celle aux couleurs nationales, ou tout autre signe de ...

      Séance du mercredi 30 mai 1792, au soir

      page 358
      Speaker: Rouyer
      ...général que toutes les ressources de la nation soient prêtes à conserver son indépenda... ...premier jour, en exiger le développement; considérant qu'il importe à l'intérêt général que toutes les ressources de la nation soient prêtes à conserver son indépendance et à défendre ses lois ; considérant enfin qu'il est du devoir du Corps légi...
    • Séance du jeudi 31 mai 1792, au matin

      - search term matches: (30)

      Séance du jeudi 31 mai 1792, au matin

      page 365
      Speaker: Merlet
      ...l ne leur en serait plus accordé par la nation, mêrhê 'pW)visoiremeht; en èffet; les c... ...ndu le nombre immense des personnes qui sollicitent des indemnités semblables, il ne leur en serait plus accordé par la nation, mêrhê 'pW)visoiremeht; en èffet; les citoyens qui se plaignent d'avoir éprouvé des vexations de la part des anciens ag...

      Séance du jeudi 31 mai 1792, au matin

      page 366
      Speaker: Michel
      ...outes les branches de l'industrie d'une nation active et laborieuse. ...os fabriques et nos manufactures; en un mot, il donne le mouvement et la vie à toutes les branches de l'industrie d'une nation active et laborieuse.
      Speaker: Michel
      ...vons droit de prétendre, pendant qu'une nation voisine, dont le ministère fut toujours... ...ère, d'une manière stable, le degré de splendeur et d'indépendance auquel nous avons droit de prétendre, pendant qu'une nation voisine, dont le ministère fut toujours jaloux de notre prospérité, pourra s'arroger la souveraineté des mers, et que n...
      ...le est donc, Messieurs, pour une grande nation, supérieure en moyens à sa voisine et a... Quelle est donc, Messieurs, pour une grande nation, supérieure en moyens à sa voisine et au (1) Bibliothèque nationale : Assemblée législative, Marine, tome II, V.

      Séance du jeudi 31 mai 1792, au matin

      page 367
      Speaker: Michel
      ...des mers est la propriété de toutes les nations; elle doit être assuree à tous les peup... ...émules ; mais nulle part ils ne doivent plus reconnaître de maîtres. La liberté des mers est la propriété de toutes les nations; elle doit être assuree à tous les peuples qui veulent y exercer leur industrie et fraterniser entre eux par un commerc...
      Speaker: Michel
      ...ale de l'Empire ; enfin l'honneur de la nation le commande. ...ntérêt de l'Etat l'ordonne pour l'économie des constructions et la defense générale de l'Empire ; enfin l'honneur de la nation le commande.

      Séance du jeudi 31 mai 1792, au matin

      page 371
      Speaker: Ducos
      ...ent. Us ont répondu qu'ils servaient la nation. Sur cette réponse, le particulier leur...
      ...camarades préféraient les 16 sols de la nation aux 40 sols qu'il leur offrait. (Applau...
      ...de 3 chasseurs de ligne, auxquels le particulier arrêté a demandé qui ils servaient. Us ont répondu qu'ils servaient la nation. Sur cette réponse, le particulier leur a dit qu'ils étaient ses ennemis, parce que lui était aristocrate; et il en a d...
      ...n vous donnerait 40 sols par jour. Un des chasseurs lui répondit que lui et ses camarades préféraient les 16 sols de la nation aux 40 sols qu'il leur offrait. (Applaudissements.)
      Speaker: Ducos
      nation elle-même, en se permettant des injures...
      ...ois chasseurs que s'ils étaient pour la nation, ils fallaient qu'ils tirassent l'épée ...
      nation elle-même, en se permettant des injures et des expressions si dégoûtantes que je ne crois pas devoir les répéter a l'Assemblée. 11 dit ensuite à ces trois chasseurs que s'ils étaient pour la nation, ils fallaient qu'ils tirassent l'épée avec lui l'un après l'autre. Voilà, Messieurs, les circonstances de cette affair...

      Séance du jeudi 31 mai 1792, au matin

      page 372
      Speaker: Fouquet
      ... des sommes qui lui étaient dues par la nation ; le surplus devait servir à éteindre l... ...destinés à l'échange des billets de la caisse d'escompte, jusqu'à la concurrence des sommes qui lui étaient dues par la nation ; le surplus devait servir à éteindre les anticipations, et à rapprocher le payement des intérêts arriérés de la dette ...
    • Séance du jeudi 31 mai 1792, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 31 mai 1792, au soir

      page 391
      ... les regardait pas, et que c'était à la nation française à faire Ce qui était convenab... ...té faite, de faire travailler au radoub de leurs chébecs, que cét arrangement ne les regardait pas, et que c'était à la nation française à faire Ce qui était convenable. (1) Vqy. ci-dessus, séance, du mardi 29 mai 1792, au soir page 287, la lettr...

      Séance du jeudi 31 mai 1792, au soir

      page 392
      Speaker: Lafon-Ladebat
      ...plus rece-vable ni fondé à opposer à la nation les droits, privilèges et hypothèques q... ... former son opposition, jusqu'à l'époque où le certificat sera délivré, ne sera plus rece-vable ni fondé à opposer à la nation les droits, privilèges et hypothèques qu'il pourrait avoir eus sur les biens présentés pour cautionnement.
      Speaker: Lafon-Ladebat
      ...vés d'aucune hypothèque au profit de la nation ; et l'agent du Trésor public sera gara... ...portant un certificat de l'agent du Trésor public, que lesdits biens ne sont grevés d'aucune hypothèque au profit de la nation ; et l'agent du Trésor public sera garant audit cas de l'effet de sa certification. »
      Speaker: Regnault-Beaucaron
      ...teurs du projet ne demandent pas que la nation s'engage en rien, mais seulement que le... ...ces de l'Empire seraient en état d'être opposées à l'ennemi. J'ajoute que les auteurs du projet ne demandent pas que la nation s'engage en rien, mais seulement que le Corps législatif examine la chose et prononce son sentiment, afin qu'en cas d'a...

      Séance du jeudi 31 mai 1792, au soir

      page 395
      Speaker: Boullanger
      ...ivres qu'il prétend lui être due par la nation sur son compte qu'il envoie. 6° Le sieur Lefebvre fait quittance d'une somme de 655 livres qu'il prétend lui être due par la nation sur son compte qu'il envoie.
    • Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      - search term matches: (15)

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 430
      Speaker: Dumas-Champvallier
      La nation doit aussi payer aux citoyens le prix d... La nation doit aussi payer aux citoyens le prix des sacrifices qu'ils ont faits à l'utilité publique.
      Speaker: Dumas-Champvallier
      ... existants, savoir : 5 au service de la nation, tant dans les troupes de ligne que dan... Son épouse est mère de 14 enfants, dont 8 sont encore existants, savoir : 5 au service de la nation, tant dans les troupes de ligne que dans les gardes nationales, les 3 autres à leur charge, dont l'un est infirme, étan...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 431
      Speaker: Dumolard
      ...e aux frontières par les préposés de la nation. Mais nous n'avons pu classer parmi les... même rangés à cet avis si M. Servan se plaignait d'une saisie faite aux frontières par les préposés de la nation. Mais nous n'avons pu classer parmi les procès ordinaires un acte illégal d'une autorité constituée, qui, s'il était su...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 436
      Speaker: Cambon
      ...le des hommes libres ; la dignité de la nation ne consiste pas à donner des festins. ...uoi les ministres donneraient-ils de grands repas. IL leur faut l'extérieur simple des hommes libres ; la dignité de la nation ne consiste pas à donner des festins.
      Speaker: Crestin
      ...bement logés et meublés aux frais de la nation, qui ne sont chargés d'aucune des parti... ... de M. Cambon. N'est-il pas ridicule, en effet, que les ministres qui sont superbement logés et meublés aux frais de la nation, qui ne sont chargés d'aucune des parties de la représentation nationale, puisqu'elle est tout entière à la charge du r...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 437
      Speaker: Dumolard
      ... roi que pour soutenir la dignité de la nation et l'éclat du trône. ...nt pas chargés e la représentation nationale, et la liste civile n'est donnée au roi que pour soutenir la dignité de la nation et l'éclat du trône.
      Speaker: Cambon
      ...réunis coûtent encore 100,000 écus à la nation. ... portiers, leurs agents de bureau et toute leur suite possible. Tous ces objets réunis coûtent encore 100,000 écus à la nation.
      Speaker: Cambon
      ... à charge aux ministres eux-mêmes et la nation y perd 150,000 livres de rentes. ...ils occupent et dont l'entretien est très dispendieux. Ces grands logements sont à charge aux ministres eux-mêmes et la nation y perd 150,000 livres de rentes.
      Speaker: Chéron-La-Bruyère
      ...e sont point nommés pour représenter la nation, mais bien pour faire exécuter les lois... ... suffisait de donner 25,000 livres aux ministres; car, en effet, les ministres ne sont point nommés pour représenter la nation, mais bien pour faire exécuter les lois. Je demande donc que cette somme de 25,000 livres leur soit fixée. Si les minis...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 438
      Speaker: Chéron-La-Bruyère
      ...eublèsdbnt il.se sert appartiennent àla,nation et non, à', lui . .... qui sont destinés. à, leur usage,, afin que. Ghaque: ministre, sache que lès meublèsdbnt il.se sert appartiennent àla,nation et non, à', lui .
      Speaker: Garreau
      ...ssieurs, il est étonnant qju'Uae grandè nation chicane-mesquinement sur de pareils obj... ...oient'reçus dàns lès cours étrangères?. Pourquoi cette Lésinerie? Bh vérité', Messieurs, il est étonnant qju'Uae grandè nation chicane-mesquinement sur de pareils objets,. On nous fait* perdre plus dè. temps et,par. suite, plus dfàrgent par ces a...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 440
      Speaker: Charlier
      ...s. La France entière est un camp, et la nation une armée. (Applaudissements.) 10 milli... ...ent de leurs cendres. Les drapeaux de la liberté flottent sur les 83 départements. La France entière est un camp, et la nation une armée. (Applaudissements.) 10 millions de patriotes vous feront un rempart invincible. Jamais le glaive ennemi ne p...
      Speaker: Charlier
      ...majestueux ce tout indivisible comme la nation qu'il représente ! (Applaudissements.) ... ...uste Assemblée nationale, ton unité fait ta grandeur. Qu'il est beau, qu'il est majestueux ce tout indivisible comme la nation qu'il représente ! (Applaudissements.) Quels sont les mortels audacieux qui osent parler de le dissoudre pour le recomp...
      Speaker: Charlier
      ...ue, qui la tient à la disposition de la nation, nous allons, législateurs, lire le réc... ...écus, et est déposée dans les caisses de l'administration de la caisse patriotique, qui la tient à la disposition de la nation, nous allons, législateurs, lire le récépissé

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 441
      Speaker: Cartier-Douineau
      13 s. 4 d. ; en créance sur la nation 250 livres. 13 s. 4 d. ; en créance sur la nation 250 livres.

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 445
      ...prenais, en conservant la dignité de la nation, d'écarter d'elle le fléau de la guerre... ...ns citoyens et les amis de l'humanité me sauront-ils quelque gré du soin que je prenais, en conservant la dignité de la nation, d'écarter d'elle le fléau de la guerre. J'ai pendant tout le temps de mon ministère, et plus particulièrement encore a...
      ...rs; qu'il a sacrifié les intérêts de la nation à ceux ae la maison royale; qu'il a sac... ...he: si je prouve qu'il a détesté et contrarié la Révolution au dedans et au dehors; qu'il a sacrifié les intérêts de la nation à ceux ae la maison royale; qu'il a sacrifié les intérêts de la

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 446
      nation à cbux de de. maison «d'Autriche; t ai ... nation à cbux de de. maison «d'Autriche; t ai .je prouve i que non :seulemeu.tdl amontié une indulgence «coupable ««avers Iles...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 447
      ...nheur de Rapprocher. .Sonamaur.pour Ha .nation, sa bonté, ses vertus, "dont j?ài été j... ...t e3t profondément gravé dans mon" cœur, depuis iplus de J22 ans que J'ai le .bonheur de Rapprocher. .Sonamaur.pour Ha .nation, sa bonté, ses vertus, "dont j?ài été journéllement témoin, Jes circonstances/malheureuses dans desquelles il-s'est itr...
      ...tiaux ,y verront ! sij'!ai,prosterne la nation ffrançaise.aux pieds de la cour de Vien... rJe renverrai,, pour toutle reste, à ma .correspondance; et les lecteurs .impartiaux ,y verront ! sij'!ai,prosterne la nation ffrançaise.aux pieds de la cour de Vienne,.ilsjugerontégalemerlten quoi je «lui . sacrifié nos .in térêts.

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 449
      ...véritable intérêt, ae les prévenir. Une nation, surtout une grande nation, ne se laisse pas comprimer, comme un p... ...et je suis convaincu qu'il est dans le cœur de ce prince, comme.il est dans son véritable intérêt, ae les prévenir. Une nation, surtout une grande nation, ne se laisse pas comprimer, comme un particulier. 11 faut infiniment ae ménagements avee elle. Il faut surtout une pat...
      ...sse aussi énorme que celle que forme la nation française; a reçu une impulsion, elle e... ..., ni la censure de ces mêmes principes; je me borne à observer que quand une tmasse aussi énorme que celle que forme la nation française; a reçu une impulsion, elle est irrésistible. Les Français qui se sont crus opprimés par le despotisme, ont v...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 450
      ...rêt pour vouloir mettre le feu chez une nation qui est son alliée, et qui a renoncé co...
      ...dispositions de la majeure partie de la nation, et pour se convaincre des excès auxque...
      Enfin il connaît trop bien son intérêt pour vouloir mettre le feu chez une nation qui est son alliée, et qui a renoncé constitutionnellement à toute conquête ; mais il est possible que Léo-pold II, ent...
      ... qui arriverait; il faudrait être sur les lieux, pour bien juger des véritables dispositions de la majeure partie de la nation, et pour se convaincre des excès auxquels elle pourrait se porter; la terreur succéderait ensuite à ces violences; mais...
      ...se calmerait nécessairement, lorsque la nation serait revenue à son état naturel. C'es... ... et ce zèle de l'apostolat, que l'on a reproché avec justice aux gens exagérés, se calmerait nécessairement, lorsque la nation serait revenue à son état naturel. C'est donc autant pour l'intérêt même des puissances étrangères que pour le nôtre, q...

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 451
      ...venait d'accepter, assurait celui de la nation française, comme on s'en flatte, et que... ...torité ne faisait rien à son bonheur personnel; que si la Constitution, qu'elle venait d'accepter, assurait celui de la nation française, comme on s'en flatte, et que si les citoyens de toutes les classes, imitant les vertus de Sa Majesté, vienne...
      ... de lui pour la prévenir. On a égaré la nation, on s'est efforcé d'altérer les sentime... ...pour ne la point prévoir avec horreur, et pour ne point faire tout ce qui dépend de lui pour la prévenir. On a égaré la nation, on s'est efforcé d'altérer les sentiments qu'elle a eus de tous les temps
      ... et du sentiment qu'il conserve pour sa nation. ...é détruite rapidement. Cet espoir est au moins le principe de la conduite du roi et du sentiment qu'il conserve pour sa nation.
      ...us les souverains de l'Europe contre la nation française; que tous ces souverains réun...
      ...pe entière veuille se liguer contre une nation indépendante, parce qu'il lui a plu de ...
      ... faire cet appel; que l'empereur et le roi de Prusse se chargent de provoquer tous les souverains de l'Europe contre la nation française; que tous ces souverains réunis doivent venir au secours du roi qui ne les a pas invoqués; en un mot, que l'Europe entière veuille se liguer contre une nation indépendante, parce qu'il lui a plu de changer la forme de son gouvernement. Tout cela, Monsieur, paraît si étrange, si...
      ...t elle n'hésitera pas à se joindre à la nation pour s'y opposer. ...ec la plus vive douleur toute tentative extérieure qui pourrait le contrarier, et elle n'hésitera pas à se joindre à la nation pour s'y opposer.

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 452
      La première remarque à faire est que la nation française est indépendante de toutes le...
      ...ouloir la conserver contre le vœu de la nation, et encore moins en exposant le royaume...
      ...ompte facilement un parti, mais non une nation nombreuse, puissante et exaltée. C'est ...
      La première remarque à faire est que la nation française est indépendante de toutes les puissances de la terre, que par conséquent, elle ne leur doit aucun compte de ...
      ...sible que le roi pût être à la diminution de son ancienne autorité, il ne peut vouloir la conserver contre le vœu de la nation, et encore moins en exposant le royaume au fléau de la guerre civile et d'une guerre étrangère. L'état actuel des chose...
      ...ents pour le changer seraient aussi dangereux qu'ils seraient insuffisants. On dompte facilement un parti, mais non une nation nombreuse, puissante et exaltée. C'est donc, Monsieur, du temps et de l'expérience, et non de la force des armes, que l...
  • Tome 45 : Du 9 au 30 juin 1792 showing 10 of 49 results view all
    • Séance du samedi 9 juin 1792, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du samedi 9 juin 1792, au matin

      page 2
      Speaker: Michel
      ...sseaux français, aussi longtemps que la nation anglaise sera en paix avec la France. T... ...uernesey qui renoncent à armer aucun navire pour aller en course contre les. vaisseaux français, aussi longtemps que la nation anglaise sera en paix avec la France. Tout porte à croire que cette pièce est authentique, car à cette déclaration est ...

      Séance du samedi 9 juin 1792, au matin

      page 5
      Speaker: Dieudonné
      ...e de 100,000 livres, à condition que la nation renoncerait à exercer contre lui, pour ... ...rie nationale, et leur a proposé de verser à l'instant au Trésor public une somme de 100,000 livres, à condition que la nation renoncerait à exercer contre lui, pour raison des effets et titres par lui cédés par l'acte du 9 janvier 1790, aucune a...
      Speaker: Dieudonné
      ..., qu'il s'est trouvé débiteur envers la nation ; que d'ailleurs le sieur Rouessart, ap...
      ...rait peut-être d'aucun avantage pour la nation, ont accepté les propositions du sieur ...
      ...par l'efletde plusieurs circonstances malheureuses, et non par des malversations, qu'il s'est trouvé débiteur envers la nation ; que d'ailleurs le sieur Rouessart, après avoir cédé tous les effets et valeurs qui étaient en sa possession, ne pourrait fournir qu'une très faible garantie, et que cette garantie ne serait peut-être d'aucun avantage pour la nation, ont accepté les propositions du sieur Rouessart, et ont chargé l'agent du Trésor public de les consigner et de les fai...
      Speaker: Dieudonné
      ...onale renoncent à exercer, au nom de la nation, contre le sieur Rouessart, pour raison... Cette transaction porte que les commissaires de la Trésorerie nationale renoncent à exercer, au nom de la nation, contre le sieur Rouessart, pour raison des objets par lui cédés par l'acte au 9 janvier 1790, aucune autre garantie qu...

      Séance du samedi 9 juin 1792, au matin

      page 6
      Speaker: Le Tourneur
      ...rs qui l'environnent ; quand une grande nation se lève tout entière pour défendre sa C... ...e français s'impose les plus généreux sacrifices pour sauver la patrie des dangers qui l'environnent ; quand une grande nation se lève tout entière pour défendre sa Constitution et sa liberté, il est du devoir de ses représentants de seconder de ...

      Séance du samedi 9 juin 1792, au matin

      page 14
      Speaker: Lautour-Duchatel
      « Art. 6. Ceux auxquels la nation avait vendu quelques-uns des droits sup... « Art. 6. Ceux auxquels la nation avait vendu quelques-uns des droits supprimés par le présent décret seront indemnisés d'après estimation faite contradi...
      « Considérant, en outre, que la nation, comme possédant le ci-devant domaine d... « Considérant, en outre, que la nation, comme possédant le ci-devant domaine de la Couronne, venant à affranchir elle-même les ci-devant seigneurs de tous dro...

      Séance du samedi 9 juin 1792, au matin

      page 16
      Speaker: Goujon
      ...de comprendre ce qui en appartient à la nation dans le chapitre consolant de ses resso... ...pour vous occuper des droits féodaux, qu'afin de savoir s'il était juste ou non de comprendre ce qui en appartient à la nation dans le chapitre consolant de ses ressources. Ce but est atteint; je crois du moins que les doutes élevés sur la légiti...
      Speaker: Goujon
      ...r diviser ceux des biens muuvants de là nation, et une composition pour parvenir à l'a...
      ...ensitaire jusqu'au suzerain, qui est la nation.
      ...de nous présenter ses vues sur les moyens de faciliter les rachats, savoir : pour diviser ceux des biens muuvants de là nation, et une composition pour parvenir à l'affranchissement prompt des propriétaires dans tous les degrés de mouvances depuis le premier censitaire jusqu'au suzerain, qui est la nation.

      Séance du samedi 9 juin 1792, au matin

      page 17
      Speaker: Mailhe
      ...même temps dans les mains du chef de la nation, qu'il les eût cédées en fiefs, et que ... ... fait par droit de conquête, ou bien que toutes les propriétés eussent passé en même temps dans les mains du chef de la nation, qu'il les eût cédées en fiefs, et que de concessions en sous-concessions, ces propriétés eussent enfin passé à titre o...

      Séance du samedi 9 juin 1792, au matin

      page 18
      Speaker: Mailhe
      ...payement des-droits eux-mêmes. Quand la nation aura fait pour ses membres tout ce qui ... ...e la Constitution ; elle vous procurera des ressources bien plus solides que le payement des-droits eux-mêmes. Quand la nation aura fait pour ses membres tout ce qui est commandé par la justice, alors ils s'empresseront de faire tout ce qui sera ...
    • Séance du jeudi 14 juin 1792, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du jeudi 14 juin 1792, au matin

      page 192
      Speaker: Bréard
      ...t seront acquittées par le Trésor de la nation. ...erce, en ordonnant que les lettres de change qui leur ont été données en payement seront acquittées par le Trésor de la nation.

      Séance du jeudi 14 juin 1792, au matin

      page 194
      Speaker: Devaraigne
      ...lan ; ils partagent en cela celui de la nation entière. Daignez, sages législateurs, o... ...se primaire excite leur émulation, leur vœu est d'être instruits d'après votre plan ; ils partagent en cela celui de la nation entière. Daignez, sages législateurs, ordonner le rapport définitif de cet objet si nécessaire à l'Etat : il en est tem...

      Séance du jeudi 14 juin 1792, au matin

      page 195
      ...ministration des biens appartenant à la nation, faire la remise dés droits d'amirauté,... « Vous avez vu cette assemblée s'emparer de l'administration des biens appartenant à la nation, faire la remise dés droits d'amirauté, supprimer des emplois et priver de leurs appointements des officiers brevetés p...

      Séance du jeudi 14 juin 1792, au matin

      page 200
      Speaker: Prouveur
      ...réunit 24 millions d'hommes en corps de nation; ébranlez cette voûte, l'édifice s'écroule; il n'y a plus de nation, mais seulement des individus. Je ne po... ... je dis plus, l'opinion attachée à ce mot, est la voûte ae ce grand édifice qui réunit 24 millions d'hommes en corps de nation; ébranlez cette voûte, l'édifice s'écroule; il n'y a plus de nation, mais seulement des individus. Je ne pousse pas plus loin cette idée, chacun peut en tirer les consp-
      Speaker: Prouveur
      ... des titres, doivent être conservés, la nation conservera la plus grande partie des si... ...ystème féodal dans ses fondements ; car, si les*, droits de mutation, fondés sur des titres, doivent être conservés, la nation conservera la plus grande partie des siens, beaucoup de ci-devant seigneurs les conserveront aussi : il arrivera seulem...

      Séance du jeudi 14 juin 1792, au matin

      page 201
      Speaker: Gohier
      ...timement leur^contester, et à priver la nation de 20 millions de revenus. On suppose, ... ...end à rien moins qu'à dépouiller les propriétaires des droits qu'on ne peut légitimement leur^contester, et à priver la nation de 20 millions de revenus. On suppose, enfin, que vous ne devez pas vous permettre une opération si désastreuse, mais q...
      Speaker: Gohier
      ...lalpropriété, ni dans l'intérêt qu'a la nation de laisser subsister ces droits casuels... ... la suppression proposée sans indemnité, ni dans les principes conservateurs de lalpropriété, ni dans l'intérêt qu'a la nation de laisser subsister ces droits casuels, il resterait toujours à décider si l'Assemblée nationale a, ou non, le droit d...

      Séance du jeudi 14 juin 1792, au matin

      page 203
      Speaker: Gohier
      ...t contracté sur la foi de cette loi. La nation elle-même a vendu des droits casuels. P... ...epuis le décret du 15 mars 1790, des ventes ont été faites, et les acquéreurs ont contracté sur la foi de cette loi. La nation elle-même a vendu des droits casuels. Peut-elle ensuite, en faisant une loi nouvelle, dépouiller les acquéreurs des obj...
      Speaker: Gohier
      ...en passant un ou plusieurs contrats, la nation se lie ...termes, si l'exécution d'une loi peut devenir un obstacle à sa réformation; si, en passant un ou plusieurs contrats, la nation se lie
      Speaker: Gohier
      ... droits abolis. Mais considérant qu une nation généreuse ne peut profiter des changeme... ..., par vente ou autre titre équipollent à la vente ont acquis de particuliers des droits abolis. Mais considérant qu une nation généreuse ne peut profiter des changements

      Séance du jeudi 14 juin 1792, au matin

      page 205
      Speaker: Gohier
      Oui, sans doute, la nation perdra seule,! disent les défenseurs de... Oui, sans doute, la nation perdra seule,! disent les défenseurs de nos finances, et cette considé-

      Séance du jeudi 14 juin 1792, au matin

      page 206
      Speaker: Gohier
      ...illions que procurent annuellement à la nation les droits casuels. ...membres de cette Assemblée ne m'avaient dit à moi-même : remplacez donc les 20 millions que procurent annuellement à la nation les droits casuels.
      Speaker: Gohier
      Le premier devoir d'une grande nation est d'être iuste, et elle n'est libre q... Le premier devoir d'une grande nation est d'être iuste, et elle n'est libre que pour être juste. Avant de savoir Si elle doit se ménager la perception de cer...
      Speaker: Gohier
      La nation perdrait 20 millions, mais a-t-elle moi...
      ...t l'Assemblée constituante a délivré la nation, qu'ils seraient moins odieux que la ga...
      La nation perdrait 20 millions, mais a-t-elle moins perdu lorsqu'elle a supprimé l'impôt sur le tabac, l'impôt sur les cuirs, l'i...
      ...res de la féodalité sont supportés plus patiemment que les impôts vexatoires dont l'Assemblée constituante a délivré la nation, qu'ils seraient moins odieux que la gabelle.
      Speaker: Gohier
      Au reste, les besoins présents dè la nation exigeraient-ils le remplacement du prod...
      ...s à la triste nécessité de présenter la nation sous le difforme aspect d'un seigneur f...
      Au reste, les besoins présents dè la nation exigeraient-ils le remplacement du produit des droits casuels versés dans le Trésor national, dégagez cette contributio...
      ...aire an maintien de la liberté si, pour en obtenir 20 millions, vous êtes réduits à la triste nécessité de présenter la nation sous le difforme aspect d'un seigneur féodal. Voulons-nous la faire chérir, montrons-la sous ses véritables traits, qu'...

      Séance du jeudi 14 juin 1792, au matin

      page 213
      Ces derniers appartenant à la nation, la colonie n'avait pas le droit de s'e...
      ...inistration, sans le consentement de la nation ; elle ne pouvait que présenter à la mé...
      Ces derniers appartenant à la nation, la colonie n'avait pas le droit de s'emparer même de leur administration, sans le consentement de la nation ; elle ne pouvait que présenter à la métropole ses vues sur le moyen d'en tirer un meilleur parti.
      ...rebelle à la- loi et criminel envers la nation, quiconque profiterait des restrictions... « L'assemblée coloniale décrète sur-le-champ qu'elle déclare rebelle à la- loi et criminel envers la nation, quiconque profiterait des restrictions et exceptions du gouverneur, pour se soustraire à l'esprit et au prononcé des a...
      ...peine d'être déclaré criminel de lèse-r nation, et poursuivi comme cherchant à exciter... ...our le présenter au Corps législatif, comme l'expression du vœu des citoyens, à peine d'être déclaré criminel de lèse-r nation, et poursuivi comme cherchant à exciter des soulèvements dans la colonie. En lisant un pareil décret, on se demande si ...

      Séance du jeudi 14 juin 1792, au matin

      page 216
      ...te. On en a conclu mal à propos que ces nations n'étaient pas susceptibles de civilisat... Leur population, en effet, éprouve de jour en jour une diminution désolante. On en a conclu mal à propos que ces nations n'étaient pas susceptibles de civilisation ; mais on peut croire que le peu de succès n'est dû qu'au mauvais choix des ...

      Séance du jeudi 14 juin 1792, au matin

      page 218
      ...cer aux déportés, sauf le recours dé la nation sur la colonie, les frais de leur retou... Votre comité vous proposera seulemeut d'avancer aux déportés, sauf le recours dé la nation sur la colonie, les frais de leur retour dans leurs foyers, auxquels la force et l'injustice les ont arrachés, afin de ...

      Séance du jeudi 14 juin 1792, au matin

      page 220
      ... insurrections; celles où il dit que la nation se lèvera debout ; ce n'est pas la nation, sans doute, dont il entend parler, parce que la nation est saine, juste, bonne et généreuse ; qu'elle est lasse (la nation), qu'elle est fatiguée des troubles de ...
      ...à avilir sans cesse. Oui, Messieurs, la nation se lèvera, elle se lèvera tout entière,...
      ...semble menacer le roi des excès delà fureur du peuple ; celles où il invoque les insurrections; celles où il dit que la nation se lèvera debout ; ce n'est pas la nation, sans doute, dont il entend parler, parce que la nation est saine, juste, bonne et généreuse ; qu'elle est lasse (la nation), qu'elle est fatiguée des troubles de l'anarchie, sans cesse suscités et renouvelés par les factieux de tous les parti...
      ...on au pouvoir qu'elle a constitué, pouvoir que l'on outrage et que l'on cherche à avilir sans cesse. Oui, Messieurs, la nation se lèvera, elle se lèvera tout entière, et l'Assemblée nationale lui en donnera l'exemple; il est temps enfin que nous ...
    • Séance du vendredi 15 juin 1792, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au matin

      page 222
      ... dans les mains des représentants de la nation, qui lors de la discussion déjà ouverte... ...ux bienfaits de la Constitution. Le sort des individus qui le composent est donc dans les mains des représentants de la nation, qui lors de la discussion déjà ouverte à l?égardsamedi des 6 nouveaux régiments, leur feront trouver la récompense d'u...
      ...corps n'ont pessé de bien mériter de la nation, soit daps garde de cette place, soit d... ...a conduite la plus soutenue ; que depuis la Révolution tous les individus dp ce corps n'ont pessé de bien mériter de la nation, soit daps garde de cette place, soit dans les divers détachements pour lesquels jis ont été requis, et qu'enfin la com...

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au matin

      page 223
      Speaker: Basire
      ...e indépendance et la souveraineté de ]a nation, qui vous y a placé (Applau-difsentents... ...de tout votre pouvoir, au prix même de votre sang, s'il est nécessaire, i'entière indépendance et la souveraineté de ]a nation, qui vous y a placé (Applau-difsentents réitérés) et maintenir la Çonstity{,ion dan§ ioqte son Intégrité : roqipez; tou...
      Speaker: Lequinio
      ...z droit à toute la reconnaissance de la nation-. (Applaudissements.) ...r les troubles religieux pour établir un nouvel ordre de choses, alors vous aurez droit à toute la reconnaissance de la nation-. (Applaudissements.)
      Speaker: Lequinio
      ...eraineté : justice s'exercera enfin, la nation tout entière se lèvera. Mettez-vous à s... ...st passé ; le peuple fran-r çàis veut l'exercice de son indépendance, de sa souveraineté : justice s'exercera enfin, la nation tout entière se lèvera. Mettez-vous à sa tête, Sire, et vous serez certain de la reconnaissance de tous les Français. »...

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au matin

      page 232
      Speaker: Lamarque
      ...a Constitution. Les représentants de la nation. Voici la Constitution. Les représentants de la nation.

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au matin

      page 235
      Speaker: Basire
      ... on se joue de la Constitution et de la nation; ...igner par tous ceux qui se sont présentés, on en impose à l'Assemblée nationale, on se joue de la Constitution et de la nation;

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au matin

      page 236
      Speaker: Vergniaud
      ...e d'or, portant d'un côté ces mots : la nation, la loi et le roi; de l'autre ceux-ci :... ...onctions, un ruban tricolore passé en sautoir, auquel sera suspendue une médaille d'or, portant d'un côté ces mots : la nation, la loi et le roi; de l'autre ceux-ci :com-missaires civils.
    • Séance du vendredi 15 juin 1792, au soir

      - search term matches: (9)

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au soir

      page 236
      Speaker: Merlet
      ...procédures relatives aux crimes de lèse-nation. ...ur réduire les frais immenses qu'occasionne au Trésor public l'instruction" des procédures relatives aux crimes de lèse-nation.

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au soir

      page 237
      Speaker: Merlet
      ...ce doit être la maxime invariable d'une nation plus magnanime et plus sage qui, dédaig... « Avec plus de raison et de justice, ce doit être la maxime invariable d'une nation plus magnanime et plus sage qui, dédaignant les conquêtes et respectant la nature, n'a pris les armes que pour venger s...
      Speaker: Merlet
      ... que telle est la volonté suprême d'une nation qui a mis ses principes po.-fitiques da... « Dites à l'Europe que telle est la volonté suprême d'une nation qui a mis ses principes po.-fitiques dans la sainte égalité des droits, et qui veut périr tout entière, plutôt que d'y ...

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au soir

      page 240
      Speaker: Brival
      M. Camus, garde des archives de la nation, est admis à la barre. (Applaudissement... M. Camus, garde des archives de la nation, est admis à la barre. (Applaudissements.) Il lit, au nom des citoyens de la section des Tuileries, une adresse dans la...

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au soir

      page 248
      Speaker: Couturier
      ...nable et je regarde comme ennemis de la nation tous ceux qui veulent l'interrompre. Le... ...st occupé d'une affaire que nous devrions terminer dans l'instant : il est abominable et je regarde comme ennemis de la nation tous ceux qui veulent l'interrompre. Le préopinant en impose à l'Assemblée.

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au soir

      page 250
      Speaker: Lasource
      ...ans la personne d'un représentant de la nation. (Murmures.) Je de- ' mande que l'Assem... ...a majesté de mes commettants et il n'est pas indifférent qu'elle soit insultée dans la personne d'un représentant de la nation. (Murmures.) Je de- ' mande que l'Assemblée ordortne l'impression des pièces et le renvoi de toute» les déclara-rations...
    • Séance du samedi 16 juin 1792

      - search term matches: (5)

      Séance du samedi 16 juin 1792

      page 257
      Speaker: Cambon
      ... moitié de la somme qu'il réclame de la nation et un billet de la loterie royale de Fr... 2° Le sieur Tirgat, citoyen de Paris, offre, pour don patriotique, la moitié de la somme qu'il réclame de la nation et un billet de la loterie royale de France, tirage du 16 juin, pour 36 sols sur ambe déterminé aux numéros 14, 70, 88,...

      Séance du samedi 16 juin 1792

      page 260
      Sans doute, bientôt.aussi, la nation aura des victoires à chanter, des triom...
      ...nsemble qui doit régner chez une grande nation. C'est alors que les fêtes seront vraim...
      Sans doute, bientôt.aussi, la nation aura des victoires à chanter, des triomphes à célébrer, des héros à honorer; que la loi. Messieurs, consacre donc, d'un...
      ...ennités; cela tient plus qu'on ne pense à nos mœurs et à l'esprit a union et d'ensemble qui doit régner chez une grande nation. C'est alors que les fêtes seront vraiment augustes, vraiment religieuses, (1) Voy. ci-dessas, page 197, le décret rela...

      Séance du samedi 16 juin 1792

      page 261
      Speaker: Demoy
      Il est temps, Messieurs, de donner à la nation un culte civique qui soit uniforme et c... Il est temps, Messieurs, de donner à la nation un culte civique qui soit uniforme et constant, autrement vous verrez bientôt la grande société nationale,la grande fam...

      Séance du samedi 16 juin 1792

      page 264
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...diers de son régiment et de volontaires nation naux l'y conduisit par ordre du command... ... conduire le sieur d'Arlandes en prison, ce qui fut accepté : un piquet de grenadiers de son régiment et de volontaires nation naux l'y conduisit par ordre du commandant. Le sieur d'Arlandes ajoute que, pendant qu'il était tiraillé au camp par le...

      Séance du samedi 16 juin 1792

      page 270
      Speaker: Carnot-Feuleins
      ...ngagement qu'jls auront pris envers, la nation, de défendre son indépendance et sa lib... ...'ennemi, leur resteront en toute propriété, comme un témoignage de l'honorable engagement qu'jls auront pris envers, la nation, de défendre son indépendance et sa liberté,
    • Séance du samedi 16 juin 1792, au soir

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 16 juin 1792, au soir

      page 274
      ...ns et fl est mort avec leur estime : la nation doit des regrets à sa mémoire. ... liberté sous le rapport du patriotisme. Il a vécu avec l'amitié des honnêtes gens et fl est mort avec leur estime : la nation doit des regrets à sa mémoire.

      Séance du samedi 16 juin 1792, au soir

      page 276
      ...ous venons demander que vous vengiez la nation. ...'espérance affreuse de compromettre l'honneur, la vertu et le salut du peuple. Nous venons demander que vous vengiez la nation.

      Séance du samedi 16 juin 1792, au soir

      page 278
      Speaker: Pastoret
      ...et gratifié par les représentants de la nation. Une concession dans le terrain de la B... ...votre justice, à votre bienveillance, pour être tout à la fois honoré, applaudi et gratifié par les représentants de la nation. Une concession dans le terrain de la Bastille est la récompense la plus simple et la plus honorable. L'étendue en sera...

      Séance du samedi 16 juin 1792, au soir

      page 280
      Speaker: Dusaulx
      pense que ces deux nations, fières, mais reconnaissantes, auraient... pense que ces deux nations, fières, mais reconnaissantes, auraient encore doté la fille de Palloy. Je demande donc que les articles du comité soie...

      Séance du samedi 16 juin 1792, au soir

      page 283
      Speaker: Léopold
      ...eur allemand, pour les malades de cette nation. La municipalité semble même oublier qu... ...ssement on compte, au nombre des ecclésiastiques qui y sont employés, un confesseur allemand, pour les malades de cette nation. La municipalité semble même oublier que les Petites-Maisons, la Trinité, les Cent-Filles et autres établissements, ont...

      Séance du samedi 16 juin 1792, au soir

      page 285
      ... Il y a eu un retard préjudiciable à la nation, dans les opérations préalables à l'ass... ...réduire à ceux-ci, parce que tous les autres en dérivent ou viennent s'y réunir. Il y a eu un retard préjudiciable à la nation, dans les opérations préalables à l'assiette de l'impôt de 1791, et une grande négligence dans la confection des rôles,...
      ...emière, suggéra cette mesure utile à la nation, par sa lettre du 14 décembre 1790 au c... ...ctes de 1790. Eh bien, Messieurs, ce fut votre commission municipale, qui, la première, suggéra cette mesure utile à la nation, par sa lettre du 14 décembre 1790 au comité de l'imposition de l'Assemblée constituante.

      Séance du samedi 16 juin 1792, au soir

      page 289
      ...,552 livres. Ce n'est pas sans doute la nation qui aurait dû profiter, mais il était t... ...vrement en fût fait. Eh bien I il en serait résulté un excédent de recette de 16,552 livres. Ce n'est pas sans doute la nation qui aurait dû profiter, mais il était tout simple, et le ministre des contributions en était bien demeuré d'accord, que...

      Séance du samedi 16 juin 1792, au soir

      page 290
      ...ui devait entrer dans le passif dont la nation devait se charger, ni çe qui composait ... ...s ; la municipalité n'avait pas encore fait son bilan et ne connaissait pas ce qui devait entrer dans le passif dont la nation devait se charger, ni çe qui composait véritablement son actif; ce qu'il y a de bien vrai, c'est que dès lors, comme à ...

      Séance du samedi 16 juin 1792, au soir

      page 293
      ...qu'aucun ne produit de location ni à la nation, ni à la commune, assurément il n'y a p... ...ieusement relevés dans son rapport ; et s'il est prouvé, en les reprenant tous, qu'aucun ne produit de location ni à la nation, ni à la commune, assurément il n'y a pas lieu à les imposer.
    • Séance du dimanche 17 juin 1792

      - search term matches: (13)

      Séance du dimanche 17 juin 1792

      page 324
      Speaker: Levasseur
      ...e et des fonctionnaires salariés par la nation. ..., par la réunion infaillible des tributs libres et volontaires de la classe aisée et des fonctionnaires salariés par la nation.

      Séance du dimanche 17 juin 1792

      page 326
      Speaker: Langlois
      ...tait déjà d'exterminer bientôt toute la nation ; par une proclamation solennelle, il l... ...aguère, une garde au-dacieusement criminelle, qui, dans son fol orgueil, se flattait déjà d'exterminer bientôt toute la nation ; par une proclamation solennelle, il lui fait des remerciements.

      Séance du dimanche 17 juin 1792

      page 328
      Speaker: Lejosne
      ...ous envoie vers les représentants de la nation, pour lui apporter le sien. Il .a été r... ...la capitale est venue démentir ce vœu prétendu ; la section de la Halle-au-Blé nous envoie vers les représentants de la nation, pour lui apporter le sien. Il .a été recueilli légalement celui-ci, il n'a pas été mendié.
      ...es qui auront pour but le bonheur de la nation. L'opinion du peuple a toujours précédé... ...gislateurs, comptez toujours sur l'opinion publique en prenant les grandes mesures qui auront pour but le bonheur de la nation. L'opinion du peuple a toujours précédé vos décrets les plus remarquables. L'esprit public, il faut l'avouer, est encor...

      Séance du dimanche 17 juin 1792

      page 329
      Speaker: Lejosne
      ...ré qu'ils emportaient les regrets de la nation, ils les emportent; nous sommes chargés... ...ut nous faire regarder comme impraticable, ils ont été renvoyés; vous avez déclaré qu'ils emportaient les regrets de la nation, ils les emportent; nous sommes chargés de leur offrir ceux des citoyens de la section de la Halle-au-Blé, aucun d'eux ...
      Speaker: Lejosne
      « Représentants, comptez sur la nation comme la nation compte sur vous. » (Applaudissements.) « Représentants, comptez sur la nation comme la nation compte sur vous. » (Applaudissements.)

      Séance du dimanche 17 juin 1792

      page 330
      Speaker: Le Président
      ...vique, comme convaincu du crime de lèse-nation au premier chef. ...ateurs, nous dénonçons; l'état-major général de la garde nationale, comme anticivique, comme convaincu du crime de lèse-nation au premier chef.
      Speaker: Le Président
      ...tat-major est coupable du crime de lèse-nation en ce point, que la force armée étant e... « L'état-major est coupable du crime de lèse-nation en ce point, que la force armée étant essentiellement passive, ne peut jamais délibérer sur l'exécution des lois.

      Séance du dimanche 17 juin 1792

      page 331
      Speaker: Le Président
      ...force partielle, le vœu souverain de la nation. ...dont le but était d'anéantir la loi créée et de détruire, par l'influence d'une force partielle, le vœu souverain de la nation.

      Séance du dimanche 17 juin 1792

      page 332
      Speaker: Lautour-Duchâtel
      « Considérant, en outre, que la nation, comme possédant le ci-devant domaine d... « Considérant, en outre, que la nation, comme possédant le ci-devant domaine de la Couronne, venant à affranchir elle-même les ci-devant seigneurs de tous dro...
      Speaker: Lautour-Duchâtel
      Art. 6. Ceux auxquels la nation avait vendu quelques-uns des droits sup... Art. 6. Ceux auxquels la nation avait vendu quelques-uns des droits supprimés par le présent décret seront indemnisés d'après estimation faite contradi...

      Séance du dimanche 17 juin 1792

      page 333
      Speaker: Lautour-Duchâtel
      « Art. 6. Ceux auxquels la nation avait vendu quelques-uns des droits sup... « Art. 6. Ceux auxquels la nation avait vendu quelques-uns des droits supprimés parle présent décret seront indemnisés d'après estimation faite contradic...
      Speaker: Delacroix
      ...écrète que ceux qui auront acquis de la nation quelques-uns des droits supprimés par l... ...is dans les adjudications; je demande qu'à la place de cet article l'Assemblée décrète que ceux qui auront acquis de la nation quelques-uns des droits supprimés par le présent décret, auront la faculté de faire résilier leurs contrats d'acquisiti...
    • Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 334
      Speaker: Leboeuf
      ...comité des domaines, considérant que la nation doit une égale justice à tous les citoy... « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des domaines, considérant que la nation doit une égale justice à tous les citoyens et que les habitants de Me-seinthal ont droit au même traitement que leurs -...

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 335
      Speaker: Jacob Dupont
      ...vant seigneuriaux, qui relevaient de la nation, celle encore du droit d enregistrement... ...ationaux ; la recette des droits casuels perçus lors de la vente des biens ci-devant seigneuriaux, qui relevaient de la nation, celle encore du droit d enregistrement, perçu lors de la vente des mêmes biens ; celle du même droit d'enregistrement ...

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 336
      Speaker: Jacob Dupont
      ...ards de capitaux à la disposition de la nation, on est sur le point d'ajouter une qouv... ...p dette exigible de 2 milliards, qui pourrait toutefois être soldée avec 2 milliards de capitaux à la disposition de la nation, on est sur le point d'ajouter une qouvelle dette pour des dépenses extraordinaires annuelles, dont il est difficile de...
      Speaker: Jacob Dupont
      ...e attention que dans ce cas-là même, la nation se trouverait en 1795, précisément au m... ...ficit sur les recettes ordinaires de ces mêmes années ; il est important de faire attention que dans ce cas-là même, la nation se trouverait en 1795, précisément au même point où elle est aujourd'hui, avec cette différence énorme, que les capitau...
      Speaker: Jacob Dupont
      ...pez pas. Il est impossible de sauver la nation d'un désastre qui pourrait la menacer, ... ...aire, à pourvoir aux fonds de la dépense extraordinaire, si vous ne vous en occupez pas. Il est impossible de sauver la nation d'un désastre qui pourrait la menacer, si vous répugnez constamment à aborder ces grands objets de salut public, et pou...

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 337
      Speaker: Crestin
      « Ceux qui ont acquis de la nation des droits abolis par le présent décret...
      ...pporté, ainsi que de droit, soit par la nation, soit par les acquéreurs.
      « Ceux qui ont acquis de la nation des droits abolis par le présent décret, sans mélange d'autres biens ou de droits conservés, ne pourront exiger d'autre...
      ...é jusqu'à due concurrence; et l'excédent des intérêts ou des perceptions sera supporté, ainsi que de droit, soit par la nation, soit par les acquéreurs.
      Speaker: Crestin
      ... sera libre à ceux qui ont acquis de la nation quelques-uns des mêmes droits abolis pa... « Il sera libre à ceux qui ont acquis de la nation quelques-uns des mêmes droits abolis par

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 338
      Speaker: Le Président
      ...rincipalement sur ses représentants; la nation attend d'eux soq salut, mais en se donn... ...funeste influence. La chose publique est en péril, le sort de la France repose principalement sur ses représentants; la nation attend d'eux soq salut, mais en se donnant une Constitution, elle leur a prescrit l'unique route pour laquelle , ils pe...

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 339
      Speaker: Le Président
      ... des droits, osai lui dire: pour qu'une nation soit libre, il suffit qu'elle veuille V...
      ...t la souiller, je viens déclarer que la nation française, si elle n'est pas la plus vi...
      ...é des peuples, qui le 11 juillet 1789, en présentant à ma patrie une déclaration des droits, osai lui dire: pour qu'une nation soit libre, il suffit qu'elle veuille Vôtre, je viens aujourd'hui, plein de confiance dans la justice de notre cause, d...
      ... les lâches qui la désertent, et d'indignation contre les traîtres qui voudraient la souiller, je viens déclarer que la nation française, si elle n'est pas la plus vile de l'univers peut et doit résister à la conjuration des rois qu'on a coalisés...
      Speaker: Le Président
      ...ante au courage calme et constant d'une nation qui connaît ses droits et les défend ; ... ...maximes désorga-nisatrices aux vrais principes de la liberté ; leur fureur délirante au courage calme et constant d'une nation qui connaît ses droits et les défend ; enfin,leurs combinaisons sectaires aux véritables intérêts de la patrie, qui, da...

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 342
      Speaker: Guadet
      ...dicter des lois aux représentants de la nation. (Murmures.) Je m'unis donc à M. Guyton... Car il n'y a plus de Constitution, s'il arrivait qu'un général d'armée pût dicter des lois aux représentants de la nation. (Murmures.) Je m'unis donc à M. Guyton-Morveau, pour demander l'ajournement, mais je demande en outre, que la lettre n...

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 343
      L'état financier de la nation française, loin de nous permettre d'ind... L'état financier de la nation française, loin de nous permettre d'indiscrets sacrifices pécuniaires, nous impose au contraire l'obligation de n'en fa...
      ...vous propose de faire est-il utile à la nation, à tous les individus ? Non. Ce Le sacrifice qu'on vous propose de faire est-il utile à la nation, à tous les individus ? Non. Ce

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 344
      sacrifice n'est point profitable à la nation, car lorsque l'Assemblée constituante d...
      ... les ecclésiastiques appartenaient à la nation, celle-ci se trouva propriétaire d'une ...
      sacrifice n'est point profitable à la nation, car lorsque l'Assemblée constituante déclara que les biens dont jouissaient les ecclésiastiques appartenaient à la nation, celle-ci se trouva propriétaire d'une indemnité de revenus casuels, etc.
      ...e serait une perte d'un million pour la nation ; et cette abolition sans iiïdem-nité n...
      ...ique au titre Ier de l'article 3 : « La nation garantit l'inviolabilité des propriétés...
      ...d'un million, (et ' peut-être est-elle d'un milliard) toujours est-il vrai que ce serait une perte d'un million pour la nation ; et cette abolition sans iiïdem-nité nuirait à une infinité de citoyens qu'elle priverait de leurs possessions. Nous n...
      ...s elle commande le contraire et la Constitution l'exige. Voici comme elle s'implique au titre Ier de l'article 3 : « La nation garantit l'inviolabilité des propriétés bu une juste et préalable indemnité de celles dont l'utilité publique, légaleme...
      ...un grand nombrede citoyens, celui de la nation, qui a besoin de toute l'étendue de ses... Je dis donc, dansl'intérêt d'un grand nombrede citoyens, celui de la nation, qui a besoin de toute l'étendue de ses ressources, défend l'abolition sans indemnité des droits casuels, etc... La j'u...

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 345
      ...e primordial de leur prétendu fief. Une nation libre doit être juste et généreuse ; et...
      ...si rigoureux, vous avez voulu venger la nation de ce qu'ils ont pris les armes contre ...
      ...se qu'il faille obliger les ci-devant seigneurs à rapporter judaïquement le titre primordial de leur prétendu fief. Une nation libre doit être juste et généreuse ; et il faut cônvenir que, sur la foi de nos lois et de nos usages, ils peuvent avoi...
      ...i semblait être permise. Ils ne manqueraient pas de dire que, par un traitement si rigoureux, vous avez voulu venger la nation de ce qu'ils ont pris les armes contre elle.
      Il faut que la nation se charge de ses affranchissements ; qu... Il faut que la nation se charge de ses affranchissements ; que la grande famille confonde et réunisse dans ce grand intérêt les divers intérê...

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 346
      2° La nation demeurera chargée du remboursement des ... 2° La nation demeurera chargée du remboursement des cens, rentes, champarts, etc... suivant le mode qui sera détermiué, sauf son rec...
      ...propriété ? et n'impose-t-elle pas à la nation l'obligation d'indemniser ceux de qui l... 3° La Constitution permet-elle de violer les droits de propriété ? et n'impose-t-elle pas à la nation l'obligation d'indemniser ceux de qui l'intérêt public exige quelque sacrifice ?
      ...ctifquenécessaire, avant d'en priver la nation. ...nnaître quelles autres ressources vous mettrez à la place d'un revenu aussi effectifquenécessaire, avant d'en priver la nation.

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 347
      ...apporteur, le comité eût proposé que la nation conservât les droits casuels et censuel... ...ut-être mieux encore, si, comme l'orateur qui le premier a parlé ici, après le rapporteur, le comité eût proposé que la nation conservât les droits casuels et censuels qu'elle possède déjà, et qu'elle y réunit aussi ceux dont les divers particuli...
      ...toutes les ressources d'espérance de la nation, vous offrent la perspective consolante... ...i, vos comités des finances, en recueillant toutes les ressources effectives et toutes les ressources d'espérance de la nation, vous offrent la perspective consolante de la parité entre l'actif et le passif, mais ils n'ont pas encore fait connaît...
      ...ression pour les fiefs appartenant à la nation, ne vous présente-t-il pas l'évaluation...
      ...l y en a déjà dans le commerce, dont la nation a reçu et dé-
      Pourquoi donc votre comité, en vous proposant cette suppression pour les fiefs appartenant à la nation, ne vous présente-t-il pas l'évaluation des sommes énormes qu'exigeraient les indemnités à allouer aux particuliers qui...
      ...es richesses; et qu'enfin, par l'effet de l'aliénation des domaines nationaux, il y en a déjà dans le commerce, dont la nation a reçu et dé-
      ..., article 6, d'indemniser ceux à qui la nation a vendu quelques-uns des droits qu'il v...
      ...us francs et exempts de ces charges, la nation s'est obligée à indemniser elle-même, l...
      Le comité vous propose seulement, article 6, d'indemniser ceux à qui la nation a vendu quelques-uns des droits qu'il vous invite à supprimer; mais il n'en évalue ni n'en connaît le montant. Je sais ...
      ...ets des 14 et 25 juin 1790, déclarant que tous les biens nationaux seraient vendus francs et exempts de ces charges, la nation s'est obligée à indemniser elle-même, les propriétaires auxquels ils sont dûs ?
      1° Ceux à qui la nation a vendu des droits censuels et casuels ... 1° Ceux à qui la nation a vendu des droits censuels et casuels isolément ; ils ont une valeur connue, c'est celle de l'adjudication;

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 348
      ...t libres de toute redevance, et dont la nation a garanti le remboursement en indemnité... francs et libres de toute redevance, et dont la nation a garanti le remboursement en indemnité-
      Quant à ceux que possède }a nation, je crois (quoiqu'on ait avancé le cont... Quant à ceux que possède }a nation, je crois (quoiqu'on ait avancé le contraire), que votre pouvoir s'étend jusqu'à leur suppression, mais que votre devoi...
      ...pour ventes d'immeubles, relevant de la nation, n'énoncent plus le véritable prix des ...
      ...surveillant plus intéressé même, que la nation à prévenir la fraude, crovez-vous qu'on...
      ...r l'utilité publique. Consé-quemment la nation recevra un. bien plus fort droit d'enre...
      ...pprèssion des retraits (suppression qu'il ne faut pas regretter),; les contrats pour ventes d'immeubles, relevant de la nation, n'énoncent plus le véritable prix des acquisitions les contractants s'entendent pour faire des contre-lettres. D'abord...
      ... chaque propriété mise en vente(dans la mouvance des particuliers, vous avez un surveillant plus intéressé même, que la nation à prévenir la fraude, crovez-vous qu'on s'y oppose, ou du moins qu'on ose la porter à l'excès? Non, certainement, parce...
      ...imulé; ou s'il l'est, celui- ci le dénoncera pour son utilité personnelle et pour l'utilité publique. Consé-quemment la nation recevra un. bien plus fort droit d'enregistrement que si personne n'eût > été directement intéressé à cette surveillanc...

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 349
      ... tout, puisqu'il est le souverain et la nation elle-même. Mais si ce n'est pas la seul... ... On ne saurait trop faire, sans doute, pour la félicité du peuple, puisqu'il est tout, puisqu'il est le souverain et la nation elle-même. Mais si ce n'est pas la seule classé des citoyens, contrariés par la fortune, qui compose le peu pie; si tou...
      ...hèque considérable, à faire perdre à la nation un revenu dè plus de 12 millions, dont ... ...lité pour le plus grand nombre des autres, à priver le crédit public d'une hypothèque considérable, à faire perdre à la nation un revenu dè plus de 12 millions, dont le remplacement nécessiterait de nouvelles impositions générales? 1 ou bien est-...
      ...nu si précieux, et d'arriérer encore la nation par une dépense énorme en indemnités, e... ...u plus bas), ne fût-il que de 12 millions, le double sacrifice de perdre un revenu si précieux, et d'arriérer encore la nation par une dépense énorme en indemnités, est absolument inadmissible, impro-
      ... à l'époque où les revenus libres de la nation excéderont ses dépenses annuelles. ...on préalable sur le projet du comité, et l'ajournement d'une nouvelle discussion à l'époque où les revenus libres de la nation excéderont ses dépenses annuelles.

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 350
      ...es militaires, elles appartiennent à la nation. N'est-ce pas assez pour les possesseur... Si les terres concédées proviennent des bénéfices militaires, elles appartiennent à la nation. N'est-ce pas assez pour les possesseurs de fiefs de les avoir usurpés, de s'être dispensés ensuite du service militair...
      ...ormer des établissements nuisibles à la nation entière. ...les prérogatives avec tant de raison, n'a donc jamais pu prescrire le droit de former des établissements nuisibles à la nation entière.
      ... de plus nuisible à la prospérité de la nation que les restes du régime féodal, que la... ...de détruire toute institution vicieuse; et il n'en est point de plus immorale et de plus nuisible à la prospérité de la nation que les restes du régime féodal, que la loi du 15 mai 1791 a en quelque sorte raffermi.