Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-126 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-12145 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-051 hits on 1789-0625 hits on 1789-0726 hits on 1789-0824 hits on 1789-0926 hits on 1789-1030 hits on 1789-1135 hits on 1789-1296 hits on 1790-0133 hits on 1790-0240 hits on 1790-0335 hits on 1790-0446 hits on 1790-0540 hits on 1790-0648 hits on 1790-0746 hits on 1790-0837 hits on 1790-0947 hits on 1790-1044 hits on 1790-1142 hits on 1790-1265 hits on 1791-0139 hits on 1791-0244 hits on 1791-0340 hits on 1791-0445 hits on 1791-0537 hits on 1791-0644 hits on 1791-0740 hits on 1791-0843 hits on 1791-0938 hits on 1791-1036 hits on 1791-1145 hits on 1791-1284 hits on 1792-0143 hits on 1792-0253 hits on 1792-0351 hits on 1792-0454 hits on 1792-0552 hits on 1792-0654 hits on 1792-0756 hits on 1792-0852 hits on 1792-0931 hits on 1792-1032 hits on 1792-1138 hits on 1792-1261 hits on 1793-0128 hits on 1793-0230 hits on 1793-0336 hits on 1793-0434 hits on 1793-0533 hits on 1793-0633 hits on 1793-0733 hits on 1793-0833 hits on 1793-0930 hits on 1793-1031 hits on 1793-1133 hits on 1793-1211 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-126 hits on 1795-011 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-124 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-122 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-122 hits on 1798-011 hits on 1798-022 hits on 1798-031 hits on 1798-041 hits on 1798-052 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-081 hits on 1798-091 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-124 hits on 1799-011 hits on 1799-020 hits on 1799-031 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-1216 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
21 - 30 of 84 volumes
  • Tome 20 : Du 23 octobre au 26 novembre 1790 showing 10 of 48 results view all
    • Séance du samedi 23 octobre 1790

      - search term matches: (12)

      Séance du samedi 23 octobre 1790

      page 1
      Speaker: De Gennes
      ...es talents en ce genre au service de la nation. ...e preuve de sa capacité dans la manipulation du salpêtre, offrant de consacrer ses talents en ce genre au service de la nation.
      Speaker: De Gennes
      ...ction contre tous les ministres, que la nation entière accuse, et qui dément en partic... ...esse du conseil général de la commune de Marseille, qui demande justice et protection contre tous les ministres, que la nation entière accuse, et qui dément en particulier, de la manière la plus formelle, les inculpations faites contre cette vill...

      Séance du samedi 23 octobre 1790

      page 2
      Speaker: De Gennes
      ...Messieurs, et la France ressuscita. lia nation, ensevelie, depuis une longue suité de ... « Vous arrivâtes, Messieurs, et la France ressuscita. lia nation, ensevelie, depuis une longue suité de siècles, sotts les décombres menaçants de la barbarie du moyen âge, fut rappelée...
      Speaker: De Gennes
      ...out pouvoir émane essentiellement de la nation ; toute institution nationale ne doit a... « Tout pouvoir émane essentiellement de la nation ; toute institution nationale ne doit avoir

      Séance du samedi 23 octobre 1790

      page 3
      Speaker: De Gennes
      pour objet que l'utilité de Ja nation ; tels sont, Messieurs, les,principes d...
      ... de pquyoirs4 qui, en garantissant à la nation les droits imprescriptibles de ïa souve...
      pour objet que l'utilité de Ja nation ; tels sont, Messieurs, les,principes d'où^veue dérivâtes cette organisation de pquyoirs4 qui, en garantissant à la nation les droits imprescriptibles de ïa souveraineté, la fait jouir de. tous les avantages du gouvernement représentatif et d...
      Speaker: De Gennes
      ...lique : interprétée de la Volonté d'Une nation loyale et généreuse* vous avez pris sou... ...n moins que Votre coUrage et vos lumières pour ne pas désespérer dë la chose publique : interprétée de la Volonté d'Une nation loyale et généreuse* vous avez pris sous sa sauvegarde immédiate les créanciers de l'Etat, et vous ayez conçu, vous ave...
      Speaker: De Gennes
      ... décret du 17 août derpier. Fidèle à la nation* à la loi et au roi, elle demeurera à j...
      ... dans les cœurs des régénérateurs de la nation française, l'espoir de réaliser la paix...
      ...e alliée à toute celle de la reconnaissance particulière dont l'a pénétrée yotre décret du 17 août derpier. Fidèle à la nation* à la loi et au roi, elle demeurera à jamais dévouée à la Constitution qui fera la gloire et le bonheur de la France, e...
      ...oin, par là voie de l'instruction* les principes philanthropiques qui ont allumé dans les cœurs des régénérateurs de la nation française, l'espoir de réaliser la paix universelle qu'avait conçue Henri IV.
      Speaker: De Vaudreuil
      ...des marins nécessaires au SefVidè de la nation, en échangeant uhe première fois Une so... ... la même ville, et de M. Couture, commissaire Supérieur, pour assurer le départ des marins nécessaires au SefVidè de la nation, en échangeant uhe première fois Une somme de 16,000 livres, et depuis, celle dé 3,000 livrés en numéraire métallique c...

      Séance du samedi 23 octobre 1790

      page 5
      Speaker: Chasset
      ...t entre les puissances étrangères et la nation française sur les objet3 dont il va êtr... En attendant qu'il ait été fait un règlement entre les puissances étrangères et la nation française sur les objet3 dont il va être parlé dans le présent article et dans les articles 19, 20 et 21 ci-après, les ...

      Séance du samedi 23 octobre 1790

      page 15
      Speaker: Chasset
      ... le règlement à faire entre elles et la nation française, sur les objets mentionnés da... ... en ce qui les concerne, et de se concerter avec elles au plus tôt possible pour le règlement à faire entre elles et la nation française, sur les objets mentionnés dans les articles 18, 19, 20, 21 du titre premier, et 19 du présent titre, ainsi q...
    • Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      - search term matches: (22)

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 129
      Speaker: L'abbé Gouttes
      ...use et destructive des bonnes mœurs, la nation y trouverait un moyen de soulager l'Eta... ...vantageux de ses épargnes, à celui qu'il en fait chaque jour à une loterie ruineuse et destructive des bonnes mœurs, la nation y trouverait un moyen de soulager l'Etat, en acquittant des dettes dont les intérêts la grèvent depuis si longtemps.

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 131
      Speaker: Gossin
      ...de vue, il est déjà indifférent pour la nation d'effectuer ce remboursement en une ou ... ...ital, et maintenantee capital lui-môme va être remboursé. Sous ce premier'point de vue, il est déjà indifférent pour la nation d'effectuer ce remboursement en une ou deux parties.; et il lui importe beaucoup, sous un rapport,, de simplifier sa ma...

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 132
      Speaker: Gossin
      ...yement du surplus de 1 adjudication, la nation fût obligée de poursuivre le débiteur e... ...ûreté du créancier cesserait d'être entière. 11 serait possible que, faute de payement du surplus de 1 adjudication, la nation fût obligée de poursuivre le débiteur et de faire revendre à son profit, et qu'alors les frais et la diminution du prix...

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 133
      Speaker: Gossin
      ...réancier qui croirait pouvoir forcer la nation à un remboursement qu'elle ne doit pas,... ... de prévenir toute difficulté et toute équivoque, soit de la part du titulaire créancier qui croirait pouvoir forcer la nation à un remboursement qu'elle ne doit pas, soit de la part des débiteurs qui se fonderaient sur la liquidation d'un office...

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 136
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...t : Vive les aristocrates, au diable la nation; dès lors le délire s'empara de toutes ...
      ...és de crier : Vive le roi, au diable la nation! Quelques-uns furent blessés, d'autres ...
      ...it arrêter la troupe, cria : Vive le roi, vive la joie! d'autres voix répondirent : Vive les aristocrates, au diable la nation; dès lors le délire s'empara de toutes les têtes : on ne garda plus ni ménagements, ni mesures : on^jnit l'épée à la ma...
      ...ntrés, étaient insultés, maltraités, frappés de coups de plat de sabre, et obligés de crier : Vive le roi, au diable la nation! Quelques-uns furent blessés, d'autres assaillis jusque dans leurs maisons par des soldats, et même par des officiers. ...

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 137
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...sque dans leurs foyers, par ceux que la nation avait armés pour les protéger et les dé... ...n contre la loi ; que des citoyens paisibles ont été assaillis et poursuivis, jusque dans leurs foyers, par ceux que la nation avait armés pour les protéger et les défendre; que des officiers municipaux ont été insultés dans leurs fonctions ; que...
      Speaker: Muguet-Nanthou
      qui, par conséquent, intéresse la nation entière. Quels sont en effet les caract... qui, par conséquent, intéresse la nation entière. Quels sont en effet les caractères qui distinguent ce délit ï Un chef invite les officiers et les soldats à at...
      Speaker: Muguet-Nanthou
      Ces cris de : vive le roi, au diable la nation, au diable l1 Assemblée nationale,viven...
      ...nsé, il est vrai, d'isoler le roi de la nation, pour le transformer eu un chef de part...
      Ces cris de : vive le roi, au diable la nation, au diable l1 Assemblée nationale,vivent les aristocrates ! n'annoncent-ils pas le projet, insensé, il est vrai, d'isoler le roi de la nation, pour le transformer eu un chef de parti ; de séparer Louis XVI, qui s'est si loyalement uni à l'Assemblée nationale, d...
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...ient eu lieu à Belfort intéressaient la nation entière, vous ont par là même indiqué q...
      ...erez la connaissance des crimes de lèse-nation ; mais ce tribunal n'existe pas encore ...
      ...t établis pour juger les crimes de lèse-nation.
      Vos comités, en vous exprimant que leur opinion était que les événements qui avaient eu lieu à Belfort intéressaient la nation entière, vous ont par là même indiqué qu'ils ne pouvaient être jugés que par le tribunal auquel vous attribuerez la connaissance des crimes de lèse-nation ; mais ce tribunal n'existe pas encore : son organisation entraînera peut-être encore des délais considérables, et chaq...
      ...inclusivement, et à renvoyer ensuite la procédure par-devant les juges qui seront établis pour juger les crimes de lèse-nation.

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 138
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...ourraient plus subsister.Sans doute, ia nation avait bien le droit de dire au régimeut... ...élits qui nous ont été dénoucés, par là même ces corps seraient flétris, et ne pourraient plus subsister.Sans doute, ia nation avait bien le droit de dire au régimeut de Liégeois : « Etrangers, nous vous croyions nos « amis : c'est à ce litre que...
      Speaker: Muguet-Nanthou
      Sans doute la nation avait le droit de dire au régiment de L... Sans doute la nation avait le droit de dire au régiment de Lauzun : « Citoyens, j'avais compté « sur vous pour ma défense ; vous avez trahi ...
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...uges qui connaîtront des crimes de lèse-nation; placer les régiments dans des départem... ...ire informer des délits sur les lieux; envoyer ensuite la procédure devant les juges qui connaîtront des crimes de lèse-nation; placer les régiments dans des départements de l'intérieur et surseoir jusqu'après les ; informations à prononcer ultér...
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ... le respect qui était dû aux lois de la nation, l'infraction qui y était faite, exigea... ...ce décret, peut-être mal entendu, n'avait point été exécuté; vous avez pensé que le respect qui était dû aux lois de la nation, l'infraction qui y était faite, exigeaient que vous prissiez les mesures les plus sévères contre eux. Je ne vous retra...
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...ançaise attend un grand exemple; que la nation, fatiguée des secousses continuelles au... ...rité des lois contre des citoyens, je ne dois pas vous dissimuler que l'armée française attend un grand exemple; que la nation, fatiguée des secousses continuelles auxquelles l'exposent les projets sans cesse renaissants des ennemis de la Constit...

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 139
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...titution acceptée par le roi, et que la nation a jurée solennellement de maint nir et ... ou du moins en silence à une Constitution acceptée par le roi, et que la nation a jurée solennellement de maint nir et de défendre.
      Speaker: Muguet-Nanthou
      ...buée la connaissance des délits de lèse-nation. ...et le procès leur être fait et parfait, par-devant les juges auxquels sera attribuée la connaissance des délits de lèse-nation.

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

      page 140
      Speaker: De Mirabeau
      ... crimes civils, mais des crimes de lèse-nation. Je ne m'imaginais pas qu'il fallût se ... ...à Belfort doivent être jugés par un conseil de guerre. Non seulement ce sont des crimes civils, mais des crimes de lèse-nation. Je ne m'imaginais pas qu'il fallût se traîner sur une proposition aussi évidente. Il est fort pressant d'apprendre, à ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...buée la connaissance des crimes de lèse-nation. ... et le procès leur être fait et parfait par-devant les juges auxquels sera attribuée la connaissance des crimes de lèse-nation.
    • Séance du samedi 30 octobre 1790, au soir

      - search term matches: (13)

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au soir

      page 146
      ...jeter aux pieds des représentants d'une nation généreuse et sensible, d'un roi le plus... ces ne m'abandonnent point encore, j'irai avec mes six enfants me jeter aux pieds des représentants d'une nation généreuse et sensible, d'un roi le plus chéri des rois et le plus digne de l'être; je leur exposerai mes peines, ma mis...
      ...lement les augustes représentants de ia nation de vouloir ...anne-Louise Bertrand, veuve de Jean Gas et sa malheureuse famille supplient humblement les augustes représentants de ia nation de vouloir

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au soir

      page 149
      ...s le témoignage d'un représentant de la nation est d'un si grand poids, que la réputat... ..., fes calomnies qu'on a mises en usage pour noircir la mémoire de mon époux. Mais le témoignage d'un représentant de la nation est d'un si grand poids, que la réputation de mon mari serait à jamais flétrie, si je ne la justifiais aux yeux de l'As...

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au soir

      page 150
      ...olliciter celle des représentants.de la nation ? Ah ! plût à Dieu que tout cela ne fût... ...tenant dans la capitale, n'ayant pu obtenir justice dans mon département, pour solliciter celle des représentants.de la nation ? Ah ! plût à Dieu que tout cela ne fût qu'une illusion ou un roman ! et plût à Dieu que mon époux respirât encore ! Qu...

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au soir

      page 152
      ...plaira aux augustes représentants de la nation d'indiquer, et à la diligence de la par... ...lle; ordonner que, pardevant tels juges étrangers au département du Gard, qu'il plaira aux augustes représentants de la nation d'indiquer, et à la diligence de la partie publique, qu'il sera informé de l'assassinat du sieur Jean Gas, du pillage d...

      Séance du samedi 30 octobre 1790, au soir

      page 154
      de la nation, les lois ont protégé les fonctions-des... de la nation, les lois ont protégé les fonctions-des ministres des autels, et la justice civile a prêté sa force aux jugements de la...
    • Séance du dimanche 31 octobre 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du dimanche 31 octobre 1790

      page 167
      Speaker: Dubois-Craneé
      ...és, doivent être armés aux dépens de la nation. En conséquence, votre comité militaire... ... vous avez consacré ; finals les gardés nationales seulement, les citoyens énrôlés, doivent être armés aux dépens de la nation. En conséquence, votre comité militaire vous propose le décret suivant :
      Speaker: Regnaud
      ...tion pour l'arme* ment des citoyens. La nation doit fournir également des armes à tous... député de SainMeari-d'Angély. On ne doit faire aucune exception pour l'arme* ment des citoyens. La nation doit fournir également des armes à tous, puisque l'occasion s'en présente. J'observerai que les obstacles sur la fabric...

      Séance du dimanche 31 octobre 1790

      page 170
      ...ine» on la trouve dans çes fêmds où les nations n'avaient pas calculé Si on cherche leur origine» on la trouve dans çes fêmds où les nations n'avaient pas calculé
      ...ne la Méditerranée, et les transmet aux nations du nord. Ainsi, Marseille achète les productions de tous les pays cjue baigne la Méditerranée, et les transmet aux nations du nord.

      Séance du dimanche 31 octobre 1790

      page 171
      ...outes les faveurs, et, comme toutes les nations, être appelé â mettre notre industrie à... ... autres parties de l'Empire, il doit, pour le commerce d'exportation, jouir de toutes les faveurs, et, comme toutes les nations, être appelé â mettre notre industrie à l'enchère,
      ...solue, ou du moins être traité èommeles nations les moins favoriséés. ...r le commerce d'importation, le port franc doit être frappé d'une prohibition absolue, ou du moins être traité èommeles nations les moins favoriséés.
      ...oir du port franc d'associer toutes les nations au bénéfice de la Convention faite aVec... ...le lieu de leur fabrication, si on n'adoptait pas cette règle, il serait au pouvoir du port franc d'associer toutes les nations au bénéfice de la Convention faite aVec l'une d'elles, en introduisant, sous le nomdecette dernière» les objets manufac...
      ...'il y a un intermédiaire entre les deux nations unies par un traité ï par la possibilit... Par l'impossibilité de constater l'origine» dès qu'il y a un intermédiaire entre les deux nations unies par un traité ï par la possibilité d'éluder les formes les plus prévoyantes, le port frano anéantirait le commerc...

      Séance du dimanche 31 octobre 1790

      page 172
      ...rnité qu'elle manifeste pour toutes les nations, n'empêcheront pas qu'elle ne donne à n... ...e; ses dispositions pacifiques, son amour de l'humanité, ces sentiments de fraternité qu'elle manifeste pour toutes les nations, n'empêcheront pas qu'elle ne donne à nos corsaires une protection particulière : les prises qu'ils ont faites lui fero...

      Séance du dimanche 31 octobre 1790

      page 174
      ..., ou presque rien ; ce qu'il perdra, la nation le gagnera au centuple par l'emploi de ... ...ts de la chambre du commerce, les fausses destinations, Dunkerque ne perdra rien, ou presque rien ; ce qu'il perdra, la nation le gagnera au centuple par l'emploi de ses manufactures, par l'excédent de recette, et plus encore par la direction uti...
      ...ns ce désert des brigands de toutes les nations, dès qu'il y aurait espérance de pillag... ...ire, verrait diminuer son activité; quand.il serait un désert, il y viendrait dans ce désert des brigands de toutes les nations, dès qu'il y aurait espérance de pillage.

      Séance du dimanche 31 octobre 1790

      page 177
      ...s avantages que leur pêche procure à la nation ; mais qu'auraient-ils à ^pondre si oa ... ... de Dunkerque, pour donner plus de poids à leurs sollicitations, se prévalent des avantages que leur pêche procure à la nation ; mais qu'auraient-ils à ^pondre si oa leur prouvait que ces avantages sont illusoires, parce que la majeure partie de ...

      Séance du dimanche 31 octobre 1790

      page 180
      ..., qu'on sera redevable du bonheur de la nation, et de celui de tous les citoyens qui l... C'est au sage règlement que vous donnerez, et qui va fixer votre attention, qu'on sera redevable du bonheur de la nation, et de celui de tous les citoyens qui la composent.

      Séance du dimanche 31 octobre 1790

      page 181
      ...s aux élections des représentants de la nation, et des officiers municipaux. ...favorables de se procurer une aussi grande autorité, pour violenter les suffrages aux élections des représentants de la nation, et des officiers municipaux.
      ...aire entrevoir les malheurs auxquels la nation serait infailliblement exposée, si un c... Elles sont aussi de nature à faire entrevoir les malheurs auxquels la nation serait infailliblement exposée, si un citoyen, par son intrigue et son habileté, pouvait jamais se procurer le commande...

      Séance du dimanche 31 octobre 1790

      page 182
      ...uges qui connaissent des crimes de lèse-nation. ...t prévenu qu'ils ont eu pour objet de forcer invinciblement les opérations des juges qui connaissent des crimes de lèse-nation.
    • Séance du mardi 2 novembre 1790, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 2 novembre 1790, au matin

      page 192
      Speaker: Thouret
      ...ec raison, qu'ils fussent annoncés à la nation sous une forme permanente, commune à to... ...uisque les décrets sanctionnés sont tous également des lois, vous avez voulu, avec raison, qu'ils fussent annoncés à la nation sous une forme permanente, commune à tous. Il n'était donc plus permis, et il ne devra plus l'être à l'avenir, de promu...

      Séance du mardi 2 novembre 1790, au matin

      page 196
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ... simple de la folle enchère mettront la nation à l'abri de l'effet du non-payement qui... ... de la dette ; le premier payement exigé pour l'entrée en possession et la forme simple de la folle enchère mettront la nation à l'abri de l'effet du non-payement qui d'ailleurs sera beaucoup moins fréquent qu'on ne l'an nonce ; peut-être même se...
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ... recueilli cet heureux effet et pour la nation et pour tous les citoyens, vous devez p... Mais après avoir recueilli cet heureux effet et pour la nation et pour tous les citoyens, vous devez porter vos vues sur les dispositions qui vous restent à prendre pour la suite de ...

      Séance du mardi 2 novembre 1790, au matin

      page 197
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...istrée d'une manière utile au nom de la nation, et fournir à la marine de véritables s... ...nt payés, et vous conserverez la partie de ces domaines qui seul peut être administrée d'une manière utile au nom de la nation, et fournir à la marine de véritables secours.
    • Séance du mardi 2 novembre 1790, au soir

      - search term matches: (34)

      Séance du mardi 2 novembre 1790, au soir

      page 203
      ...ue la découverte des mines a rendu deux nations exclusivement distributrices de l'or et... ...ar un calcul aussi illusoire pour eux, que désastreux pour les peuples. Depuis que la découverte des mines a rendu deux nations exclusivement distributrices de l'or et de l'argent, le degré d'alliage qu'elles ont employé dans leurs monnaies a beau...

      Séance du mardi 2 novembre 1790, au soir

      page 206
      ...nsport à l'étranger, pour épargner à la nation le désavantage des changes dans l'occas... ... pas toucher, ajoutant que l'or lui paraissait préférable par la facilité du transport à l'étranger, pour épargner à la nation le désavantage des changes dans l'occasion. C'est une des attentions de la banque de maintenir l'équilibre entre les mé...

      Séance du mardi 2 novembre 1790, au soir

      page 208
      ...était pas convenable aux intérêts de la nation de laisser subsister une proportion déf... Votre comité, en résumant tant de motifs cumulés, a pensé unanimmeent qu'il n'était pas convenable aux intérêts de la nation de laisser subsister une proportion défavorable au travail de notre peuple pour l'Espagne, dout l'effet a concouru à la...

      Séance du mardi 2 novembre 1790, au soir

      page 212
      ...le et plus digne d'une grande et loyale nation, dont les mesures seront fixes désormai... ...tat, il en serait un plus désirable encore pour la prospérité publique, plus noble et plus digne d'une grande et loyale nation, dont les mesures seront fixes désormais et toujours invariablement guidées vers le plus grand bien social. Cette monar...
      ...et occasionneraient des faux frais à la nation. ...ant que les artistes pourraient être plus souvent tentés de fondre les espèces, et occasionneraient des faux frais à la nation.
      ...tion sur nos ventes au dehors. C'est la nation riche qui paye à ses pauvres un encoura... ...s droits de seigneuriage et des frais de fabrication est une véritable gratification sur nos ventes au dehors. C'est la nation riche qui paye à ses pauvres un encouragement pour augmenter la somme de leur travail.
      ...n éclatante,courageuse,digned'unegrande nation, et dont les effets ont été ressentis, ... ...ères, sans doute, sont devenues pour lui un motif de vous présenter une opération éclatante,courageuse,digned'unegrande nation, et dont les effets ont été ressentis, il y a un siècle, dans ce royaume. Chaque fois que des remises partielles du dro...

      Séance du mardi 2 novembre 1790, au soir

      page 213
      ...ra à l'Europe entière, ce respect de la nation pour les grands principes du commerce e... ... l'invariabilité du prix et du titre de la monnaie, la confiance qu'elle inspirera à l'Europe entière, ce respect de la nation pour les grands principes du commerce et de la foi publique, au milieu des embarras inséparables d'une révolution, sero...

      Séance du mardi 2 novembre 1790, au soir

      page 215
      ...n garde contre les surprises. Si chaque nation se conformait à cette mesure, le mystèr... ... loyal instruirait le peuple au dedans, et au dehors il mettrait les voyageurs en garde contre les surprises. Si chaque nation se conformait à cette mesure, le mystère du change serait à découvert. Le comité des monnaies vous propose donc de décr...
      ...lus longtemps; que ce serait tromper la nation sciemment que de le prolonger. ...e seule réflexion; c'est que l'état des choses est tel qu il ne peut subsister plus longtemps; que ce serait tromper la nation sciemment que de le prolonger.
    • Séance du mercredi 3 novembre 1790

      - search term matches: (4)

      Séance du mercredi 3 novembre 1790

      page 254
      Speaker: De La Rochefoueauld
      ...ssion de l'article comme dépouillant la nation d'une de ?es plus précieuses ressources... Plusieurs membres demandent la suppression de l'article comme dépouillant la nation d'une de ?es plus précieuses ressources.
      Speaker: De Delley
      ...nce pour l'article et représente que la nation ne doit se réserver que la possession d... se prononce pour l'article et représente que la nation ne doit se réserver que la possession des forêts assez considérables pour nécessiter là surveillance de deux gardes au ...

      Séance du mercredi 3 novembre 1790

      page 256
      Speaker: Le Chapelier
      La nation demeurant chargée du rachat desdits dro... La nation demeurant chargée du rachat desdits droits, suivant les règles prescrites, dans les cas déterminés, par le décret du 3 ...

      Séance du mercredi 3 novembre 1790

      page 258
      Speaker: De Montlosier
      ...bre qui l'a proposée. Il est bon que là nation Voie que nous nous punissons nous-mêmes... ...ettre une peine contre là paresse de vos cohiités, c'éfet une peiné di£he du membre qui l'a proposée. Il est bon que là nation Voie que nous nous punissons nous-mêmes de nofrô lenteur. Jepehse dohc qu'il faut que cette motion soit la première dél...
    • Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

      page 260
      Speaker: Dauchy
      ...ance de ses concitoyens ; mais aussi la nation doit rendre possibles ces travaux; ses ... ...priété fera ses efforts pour en obtenir des productions nécessaires à la subsistance de ses concitoyens ; mais aussi la nation doit rendre possibles ces travaux; ses lois doivent les protéger.

      Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

      page 261
      Speaker: Dauchy
      ...ndant un temps déterminé; c'est pour la nation une dette bien sacrée ; c'est à ce prix ...764 et autres relatifs au même objet. L'exemption d'impôt leur a été accordée pendant un temps déterminé; c'est pour la nation une dette bien sacrée ; c'est à ce prix

      Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

      page 265
      Speaker: Périsse-Duluc
      ...falsificateur coupable de crime de lèse-nation au premier chef, et que comme tel il se... ... qui voudraient contrefaire les assignats, nous vous proposons de déclarer tout falsificateur coupable de crime de lèse-nation au premier chef, et que comme tel il sera puni...
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ... ordonné l'inventaire, comme étant à la nation. ...i que l'imprimerie royale est devenue imprimerie nationale, puisque vous en avez ordonné l'inventaire, comme étant à la nation.
      Speaker: D'André
      soumission d'imprimeur: la nation a une imprimerie, puisque l'imprimerie ... soumission d'imprimeur: la nation a une imprimerie, puisque l'imprimerie royale lui appartient. Il faut dire que les commissaires seront autorisés à donn...

      Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

      page 266
      Speaker: Périsse-Duluc
      ...ats sera considérée comme crime de lèse-nation au premier chef.» % L'Assemblée nationale déclare que la contrefaçon et falsification dés assignats sera considérée comme crime de lèse-nation au premier chef.»
    • Séance du jeudi 4 novembre 1790, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du jeudi 4 novembre 1790, au soir

      page 267
      ...yerpbs aux augustes représentants'de la nation, au roi et à la France éhtière que, si ... ...uffi pour ternir un siècle de gloire; qu'pn seul jour £je présente, et nous prouyerpbs aux augustes représentants'de la nation, au roi et à la France éhtière que, si l'erreur a pu nous écarter1 urt instant de 1 obéissance cfue nous devons à nos c...

      Séance du jeudi 4 novembre 1790, au soir

      page 268
      Speaker: Defermon
      ...u vice. Nous jurons d'êire fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de défendre jus... ...que vous avez conçue des marins. Nous écarterons de nous les moindres vestiges du vice. Nous jurons d'êire fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de défendre jusqu'à la mort le pavillon national; nous promettons d'aimer notre chef, de lui ob...

      Séance du jeudi 4 novembre 1790, au soir

      page 269
      Speaker: Defermon
      ...s la voix du chef respectable auquel la nation en a confié les rênes, nous mettrons, e... ...eul enflamme notre patriotisme ; tous réunis d'un commun et fraternel accord sous la voix du chef respectable auquel la nation en a confié les rênes, nous mettrons, en superbes, notre fierté et notre orgueil à combattre et à vaincre nos ennemis.
      Speaker: Defermon
      ...r et traiter comme infâme, traître à la nation, comme parjure et indigne de naviguer a... Nous protestons de regarder et traiter comme infâme, traître à la nation, comme parjure et indigne de naviguer avec nous, tout malintentionné qu'un cœur pervers éloignera de ces sentiments.
      Speaker: Defermon
      ...eux succès ! Puissiez-vous assurer à la nation eutière que ses enfants, toujours excit... ...la reconnaissance générale de la France. Puissiez-vous jouir d'un prompt et heureux succès ! Puissiez-vous assurer à la nation eutière que ses enfants, toujours excités par la gloire, animés par le patriutisme, sont pour elle un rempart inébranla...
      Speaker: Defermon
      ... regarderons comme infâme, traître à la nation, et indigne d'occuper une place en ce b... ...on à la loi, entier et sincère dévouement à la patrie; et que dès ce moment nous regarderons comme infâme, traître à la nation, et indigne d'occuper une place en ce bord, celui d'entre nous qui osera s'écarter de ces principes. Veuillez bien, che...

      Séance du jeudi 4 novembre 1790, au soir

      page 272
      Speaker: Goupil
      Quand on veut mettre à la charge de la nation une dépense aussi considérable, aussi i...
      ...st impossible, comme représentant de la nation, de ne pas m'élever contre ce détestabl...
      Quand on veut mettre à la charge de la nation une dépense aussi considérable, aussi inutile, il m'est impossible, comme représentant de la nation, de ne pas m'élever contre ce détestable projet. Inconstitutionnel en lui-même, il serait funeste à la chose publique e...
      Speaker: Goupil
      ...té qui convient à un représentant de la nation. ...s les yeux des exemples dont je ne puis m'empêcher de parler avec toute la liberté qui convient à un représentant de la nation.
    • Séance du vendredi 5 novembre 1790

      - search term matches: (4)

      Séance du vendredi 5 novembre 1790

      page 275
      Speaker: De Noailles
      ..., généraux et autres officiers de cette nation, tant ceux retirés en Suisse avec pensi...
      ...ue le traité en sera renouvelé entre la nation française et la Suisse. »
      ...entes délibérations, décrète que les soldats, sous-officiers,. officiers suisses, généraux et autres officiers de cette nation, tant ceux retirés en Suisse avec pension, que ceux qui résident ,en France en activité de service, en réforme ou en re...
      ...ns, et cela jusqu'au changement qui pourra être fait dans la capitulation, lorsque le traité en sera renouvelé entre la nation française et la Suisse. »

      Séance du vendredi 5 novembre 1790

      page 279
      Speaker: L'abbé Maury
      ...e ; il faut que les représentants de la nation connaissent les ressources du Trésor pu... ... interrompu par de très grands murmures.) 11 ne Uous reste pas un moment à perdre ; il faut que les représentants de la nation connaissent les ressources du Trésor public, qui ne peut exister sans impôt. Si les peuples payent l'impôt, vous pouvez...

      Séance du vendredi 5 novembre 1790

      page 280
      Speaker: Lebrun
      ...te, de ventes d'effets appartenant à la nation ; c'est dans lé département de la ...t de laguerre, produit de reprises sur cranciens exercices, de reliquats de compte, de ventes d'effets appartenant à la nation ; c'est dans lé département de la
  • Tome 21 : Du 26 novembre 1790 au 2 janvier 1791 showing 10 of 54 results view all
    • Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      - search term matches: (7)

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      page
      ...méconnaître l'autorité souveraine de la nation, et de lui en opposer une étrangère: sy...
      ...s l'Etat, qui éleverait au-dessus de la nation une puissance qui a pris sa source en e...
      ...é le même jour une protestation contre vos décrets, une déclaration formelle de méconnaître l'autorité souveraine de la nation, et de lui en opposer une étrangère: système monstrueux, proscrit par les principes du contrat social, qui mettrait un Etat dans l'Etat, qui éleverait au-dessus de la nation une puissance qui a pris sa source en elle, qui émane d'elle, et qu'une convention peut faire disparaître et anéantir.
      ...pplice, et qui frémissent en voyant lés nations s'affranchir du joug des tyrans. Les co... ...se grouper autour de lui cette horde de mécontents pour qui la liberté est un supplice, et qui frémissent en voyant lés nations s'affranchir du joug des tyrans. Les corps administratifs, tous les citoyens justement alarmés des événements que pouva...

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      page 2
      Speaker: Le Président
      ...ssance de la vérité, sur le génie d une nation libre, d'une nation digne de la connaître et de la défendre... ...ions que l'intérêt du peuple aurait seul dictées ; mais elle a compté sur la puissance de la vérité, sur le génie d une nation libre, d'une nation digne de la connaître et de la défendre, et son attente n'a pas été trompée.
      Speaker: Le Président
      ... entièrement établi, aujourd'hui que la nation qui l'a soutenu avec tant d'énergie com... « Aujourd'hui que le nouvel ordre de choses est presque entièrement établi, aujourd'hui que la nation qui l'a soutenu avec tant d'énergie commence à recueillir le fruit de ses nouvelles institutions, l'Assemblée nationale...
      ...riers que vous avez cueillis et dont la nation s'empressera de ceim'fe vos fronts, à l... ... bienfaits ont vivifiées : elle veut voir se transformer en noirs cyprès les lauriers que vous avez cueillis et dont la nation s'empressera de ceim'fe vos fronts, à l'époque heureuse ou vous lui annoncerez que la Constitution est
      ...nière : vos triomphes sont assurés ; la nation jouit enfin delà liberté et du bonheur. ...s abus: c'est l'hydre dont5 les têtes sont toujours renaissantes; abattez la-dernière : vos triomphes sont assurés ; la nation jouit enfin delà liberté et du bonheur.

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      page 4
      Speaker: Voidel
      ...vention réciproque, obligatoire pour la nation ; qu'en conséquence, fondés sur toutes ... ...ervés dans leur possession, droits et réserves j que ces traités forment une convention réciproque, obligatoire pour la nation ; qu'en conséquence, fondés sur toutes les lois divines et humaines, ils protestent contre le décret du 12 juillet et s...

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      page 5
      Speaker: Voidel
      ...t mépriser ouvertement les drqils de la nation, appeler le despotisme en garantie de s... ...llez le voir, dans ce second acte, parler le langage des esclaves, méconnaître et mépriser ouvertement les drqils de la nation, appeler le despotisme en garantie de ses prétendues propriétés; vous y trouverez la bassesse et la cupidité invoquant ...

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      page 7
      Speaker: Voidel
      ... faire, vous l'avez fait, Messieurs; la nation s'est levée dans sa puissance ; elle a ... ...vé : ce que les conciles, les pontifes de Rome, le clergé, les rois n'avaient pu faire, vous l'avez fait, Messieurs; la nation s'est levée dans sa puissance ; elle a dit : Je veux que cette réforme se fasse, et elle s'est faite. Vous mépriserez d...
      Speaker: Voidel
      ...e ses successeurs veulent gouverner les nations! Il s'est environné d'apôtres et de dis... ...l leur a dit : allez, enseignez les hommes : et c'est du fond de leurs palais que ses successeurs veulent gouverner les nations! Il s'est environné d'apôtres et de disciples ; il leur a donné un chef : voilà la hiérarchie de l'Eglise. Nous avons d...

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      page 8
      Speaker: Voidel
      ...endus; car, malgré tous vos efforts, la nation sait la confiance qu'elle se doit à ell... ...os préjugés, ne pensez plus à ces biens qui vous avaient perdus; ils vont être vendus; car, malgré tous vos efforts, la nation sait la confiance qu'elle se doit à elle-même ; que la garantie d'un grand peuple est plus sûre que vos prédictions : e...
      ... leur sont confiés, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ... pas encore fait, de veiller avec soin sur les fidèles des diocèses et cures qui leur sont confiés, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée p...
    • Séance du jeudi 2 décembre 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 2 décembre 1790, au matin

      page 179
      Speaker: Salicetti
      ...cice des droits politiques, mais que la nation et nos mœurs ont destiné à une grande i... « Il est un sexe que la Constitution de l'Etat n'appelle point à l'exercice des droits politiques, mais que la nation et nos mœurs ont destiné à une grande influence sociale. Son éducation, sans doute importante, est peut-être encore un ...
      Speaker: Salicetti
      ...héritier du trône, sur cet enfant de la nation qui deviendra le magistrat suprême, le ...
      ...e sous les yeux des représentants de (a nation, près des exemples de son père, au mili...
      « Le législateur portera ses regards sur ['héritier du trône, sur cet enfant de la nation qui deviendra le magistrat suprême, le gardien des lois, le moteur des forces, le conservateur de l'harmonie sociale. Que la mollesse et l'adulation n'environnent pas son enfance; mais que sous les yeux des représentants de (a nation, près des exemples de son père, au milieu de jeunes citoyens de son âge, il apprenne les devoirs des rois en étudiant l...
    • Séance du jeudi 2 décembre 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 2 décembre 1790, au soir

      page 186
      Speaker: Coroller
      ...nt à la sagesse des représentants de la nation. Adresse des distributéurs et professeu... mais elle s'en rapporte entièrement à la sagesse des représentants de la nation. Adresse des distributéurs et professeurs de l'université dé Besançon, qui présentent à l'Assemblée le tribut de leur a...
      Speaker: Coroller
      ...Il y exprime le vœu de la réunion dé,la nation, de la loi et du roi, dans l'invocation... ...s, contenant le procès-Verbal de l'élection de l'évêque du diocèse du même nom. Il y exprime le vœu de la réunion dé,la nation, de la loi et du roi, dans l'invocation pieuse qui commence par ces mots : Domine salvum faç Regem, dont jusqu'à présen...

      Séance du jeudi 2 décembre 1790, au soir

      page 187
      Speaker: Le Président
      ... les grands rapports qui intéressent la nation en général, et ensuite, mais très inces... ...lui de féodalité, pour examiner ensemble l'affaire des domaines congéables, sous les grands rapports qui intéressent la nation en général, et ensuite, mais très incessamment, en rendre compte à l'Assemblée,

      Séance du jeudi 2 décembre 1790, au soir

      page 188
      Speaker: Tronchet
      ...n du rachat des rentes appartenant à la nation ne pourra être faite que par les assemb... « La liquidation du rachat des rentes appartenant à la nation ne pourra être faite que par les assemblées administratives du district dans l'arrondissement duquel se trouvera situé ...

      Séance du jeudi 2 décembre 1790, au soir

      page 191
      ...ois de livrer dans les magasins « de la nation le salpêtre qu'il fera, mais que la « f... ...régie l'y « autorisera, si l'Assemblée nationale l'ordonne, « à la charge toutefois de livrer dans les magasins « de la nation le salpêtre qu'il fera, mais que la « fabrication de la poudre pour son compte ne « peut lui être permise ».
      ...uccès devait tourner à l'avantage de la nation; lorsqu'au contraire, s'il échouait dan... ...ortune, désirait faire en grand l'essai d'une décou-^ verte précieuse, dont le succès devait tourner à l'avantage de la nation; lorsqu'au contraire, s'il échouait dans son entreprise, il en supporterait seul la perte.
      ...tatée, ledit moulin sera abandonné à la nation ; dans le cas contraire, il sera tout d... ...on que si, par ses essais, la supériorité de la poudre de M. de Weyland est constatée, ledit moulin sera abandonné à la nation ; dans le cas contraire, il sera tout de suite démoli.
      ...is à l'Assemblée, a été l'intérêt de la nation; attendu ; ...tions du sieur de Weyland, et à former le projet de décret présenté plusieurs fois à l'Assemblée, a été l'intérêt de la nation; attendu ;
      1° Que la nation ne peut qu'y gagner sans pouvoir y fair...
      ...re à ses frais et de faire hommage à la nation et de son secret et de son moulin, si l...
      ...moulin, sans qu'il en coûte un sou à la nation, si sa poudre u'est pas meilleure et mo...
      1° Que la nation ne peut qu'y gagner sans pouvoir y faire la moindre perte, le sieur de Weyland offrant de construire son moulin et de fabriquer sa poudre à ses frais et de faire hommage à la nation et de son secret et de son moulin, si le succès répond à son attente; ou de démolir son moulin, sans qu'il en coûte un sou à la nation, si sa poudre u'est pas meilleure et moins chère que celle de la régie;
      2° Que la nation ne court aucun risque, parce que le sie... 2° Que la nation ne court aucun risque, parce que le sieur de Weyland demande lui-même à être surveillé, pour qu'il ne puisse pas dispos...
      3° Que bien loin de nuire à la nation, il en augmentera le revenu, si ses pro... 3° Que bien loin de nuire à la nation, il en augmentera le revenu, si ses procédés ont le succès qu'il en espère;
      ...en administrer la preuve aux yeux de la nation entière: ce qui ne peut lui être refuse... ...u'il est parvenu à remplir ces trois objets; qu'il ne demande autre chose que d'en administrer la preuve aux yeux de la nation entière: ce qui ne peut lui être refuser sous toutes les conditions qu'il vous prie lui-même de lui imposer;
      ... avantages qui peuvent résulter pour la nation du succès de sa découverte, après avoir... ...tionale, approuvant le patriotisme du sieur de Weyland-Stahl, et considérant les avantages qui peuvent résulter pour la nation du succès de sa découverte, après avoir entendu les comités d'agriculture et de commerce, militaire et de finances réun...

      Séance du jeudi 2 décembre 1790, au soir

      page 192
      ... de Wey land sera tenu de remettre à la nation le moulin qu'il aura fait construire, e... ...té. Si, au contraire, la qualité supérieure de la poudre est constatée, le sieur de Wey land sera tenu de remettre à la nation le moulin qu'il aura fait construire, et l'Assemblée nationale statuera sur les remboursements et récompenses qui seron...
    • Séance du vendredi 3 décembre 1790

      - search term matches: (17)

      Séance du vendredi 3 décembre 1790

      page 192
      Speaker: D'André
      ...er dans chaque département pour la nomi-nation de divers fonctionnaires publics. ...e son vœu sur cet objet, attendu que les électeurs sont sur le pointue s'assembler dans chaque département pour la nomi-nation de divers fonctionnaires publics.

      Séance du vendredi 3 décembre 1790

      page 195
      Speaker: Rœderer
      engagements de la nation. (Ibid. p. 9). Vingt-cinq pages de disc... engagements de la nation. (Ibid. p. 9). Vingt-cinq pages de discours sont employées à prouver Ci tte proposition : tels étaient les motifs de la...

      Séance du vendredi 3 décembre 1790

      page 196
      Speaker: Rœderer
      Si une nation qui décrète un emprunt à un intérêt bie... Si une nation qui décrète un emprunt à un intérêt bien plus fort que l'intérêt légal entre particuliers ne donne pas de privilège, el...
      Speaker: Rœderer
      ...le contrat qui le consomme. Pour qu'une nation pût emprunter sans contrat, et par une ... ...st nécessairement composé de deux actes fort distincts : la loi qui le décrète, le contrat qui le consomme. Pour qu'une nation pût emprunter sans contrat, et par une simple loi, il faudrait qu'elle pût ordonner, non seulement l'emprunt, mais enco...
      Speaker: Rœderer
      ...rat, il faut pareillement distinguer la nation quand elle fait la loi, de la nation quand elle fait le contrat. Quand elle ... S'il est nécessaire de distinguer, dans un emprunt, la loi et le contrat, il faut pareillement distinguer la nation quand elle fait la loi, de la nation quand elle fait le contrat. Quand elle fait la loi, elle exerce la puissance souveraine; quand elle passe le contrat, e...
      Speaker: Rœderer
      Si une nation ne peut contraindre par une loi à prête...
      ... contracter aiusi en prêt forcé. Si une nation n'a pu emprunter en vertu de la seule s...
      Si une nation ne peut contraindre par une loi à prêter au Trésor public, une loi postérieure ne peut changer les conditions d'un piêt volontaire, et le contracter aiusi en prêt forcé. Si une nation n'a pu emprunter en vertu de la seule souveraineté, et qu'elle ait été obligee de descendre à constater de pair à pair ...

      Séance du vendredi 3 décembre 1790

      page 197
      Speaker: Rœderer
      ...r à vos successeurs immédiats; ainsi la nation n'en attendra pas longtemps les fruits. ... opération que vous devez tendre, Messieurs. L'honneur d'exécuter peut appartenir à vos successeurs immédiats; ainsi la nation n'en attendra pas longtemps les fruits.
      Speaker: Rœderer
      ...er l'abondante récolte qui s'offre à la nation dans un avenir très prochain, il faut v... Mais pour assurer l'abondante récolte qui s'offre à la nation dans un avenir très prochain, il faut vous refuser au grapillage qu'on vous propose aujourd'hui, il faut manifester de ...
      Speaker: Duport
      ...sur sa probité. Eh bien ! le crédit des nations se compose des même éléments : pour gag... dit). La confiance que l'on a dans un négociant porte sur sa probité. Eh bien ! le crédit des nations se compose des même éléments : pour gagner 22 millions,'vous vous priveriez de toute ressource.Supposons que nous soyon...
      Speaker: Lavenue
      ...ous n'aurez pas compromis le bien de la nation entière. C'est la totalité de la nation que vous représentez; c'est sur les intérêts de toute la nation que vous statuez (On applaudit) une gra... ...l y a nécessité à accueillir ma motion, il y aura de l'honneur à l'adopter, et vous n'aurez pas compromis le bien de la nation entière. C'est la totalité de la nation que vous représentez; c'est sur les intérêts de toute la nation que vous statuez (On applaudit) une grande question de laquelle dépend l'imposition de 20 ou 30 millions de plus.
      Speaker: Fréteau
      ... la masse d'imposition qui porte sur la nation. ...mpôts qui n'ont été décrétés que pour attendre le moment où l'on pourra diminuer la masse d'imposition qui porte sur la nation.

      Séance du vendredi 3 décembre 1790

      page 198
      Speaker: De Mirabeau
      ...ner que c'est un grand scandale pour la nation et pour l'Europe qu'après trois décrets...
      ...ministre des finances peut décharger la nation des intérêts onéreux qu'elle paye. C'es...
      ...nécessité est le cri de ralliement des brigands* Je ne puis m'empécber de témoigner que c'est un grand scandale pour la nation et pour l'Europe qu'après trois décrets proclamés dans la situation la plus importante, dans les circonstances les pins...
      ...oment où le crédit renaît, où l'argent baisse, où la plus simple industrie d'un ministre des finances peut décharger la nation des intérêts onéreux qu'elle paye. C'est en ce moment qu'on propose de remettre en question un objet sur lequel votre j...

      Séance du vendredi 3 décembre 1790

      page 199
      Speaker: Lavenue
      ...injuste. Il convenait à l'honneur de la nation française, et c'est pour ses représenta... ...al ou des intérêts, comme du dixième, du vingtième, est une opération également injuste. Il convenait à l'honneur de la nation française, et c'est pour ses représentants une obligation rigoureuse, de faire cesser à cet égard les craintes des créa...
    • Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      page 205
      Speaker: Barnave
      ...e lui est garantie par son contrat : la nation ne peut faire payer une sûreté qu'elle ... ...propriétaire de rentes ne doit point payer la protection de la loi, parce qu'elle lui est garantie par son contrat : la nation ne peut faire payer une sûreté qu'elle a promise. Ce sont là les principes de tous les peuples qui veulent traiter avec...
      Speaker: Barnave
      ...même, les moyens, et la puissance d'une nation. (Jn peuple qui fait des retenues sur l...
      ...axime qui attente à la prospérité de la nation ; elle l'attaque dans ses rapports avec les nations étrangères, elle fait baisser la balanc...
      ...s. Souvenez-vous bien que tout ce qui peut affaiblir le crédit affaiblit par là même, les moyens, et la puissance d'une nation. (Jn peuple qui fait des retenues sur les rentes se trouve matériellement privé de l'avantage des emprunts,. On contrac...
      ... de l'intérêt qu'il exige. Le moyen des retenues n'est donc plus qu'une fausse maxime qui attente à la prospérité de la nation ; elle l'attaque dans ses rapports avec les nations étrangères, elle fait baisser la balance du commerce et les charges.
      Speaker: Barnave
      ...rti propre à rassurer tout à la fois la nation et ses créanciers, et que l'on adopte l... prenne un parti propre à rassurer tout à la fois la nation et ses créanciers, et que l'on adopte le projet de décret que je vais vous présenter :

      Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      page 206
      Speaker: Démeunier
      ...t de principe que le gouvernement ni la nation ne doivent s'ingérer dans les affaires ... Il est de principe que le gouvernement ni la nation ne doivent s'ingérer dans les affaires particulières qu autant que cela est nécessaire, absolument nécessaire pour la t...
      Speaker: De Mirabeau
      ...e que vous a dit le rapporteur : qu'une nation, souveraine lorsqu'elle impose, n'est que débitrice lorsqu'elle paye, et que ia nation, souveraine quand elle impose, est brig... ...e imposer les rentes d'une autre manière. Est-il donc besoin île vous rappeler ce que vous a dit le rapporteur : qu'une nation, souveraine lorsqu'elle impose, n'est que débitrice lorsqu'elle paye, et que ia nation, souveraine quand elle impose, est brigande et voleuse quand elle ne paye pas ? Un amendement de cette nature ne peut ê...
      Speaker: De Foucault
      ...les biens du clergé appai tiennent à la nation ; vous avez décrété ensuite qu'ils eta ... ...entes soient soumises au même impôt que les biei s-fonds. Vous avez décrété que les biens du clergé appai tiennent à la nation ; vous avez décrété ensuite qu'ils eta ent à sa dispbsition ; je ne veux pas de termes aussi louches, mais je veux que ...

      Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      page 207
      La nation peut être envisagée ici sous deux rappo...
      ... de cette double qualité réunie dans la nation : d'un côté, elle doit; de l'autre, ell...
      La nation peut être envisagée ici sous deux rapports, qui sont absolument étrangers l'un à l'autre. Gomme souveraine, elle règle ...
      ...t de celles de tout débiteur particulier. Cependant, nous voyons ici qu'on abuse de cette double qualité réunie dans la nation : d'un côté, elle doit; de l'autre, elle impose; il a paru commode et facile qu'elle imposât ce qu'elle doit. Mais il n...

      Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      page 208
      ..., que ces capitaux ont été confiés à la nation; je dis la nation, puisqu'enfin, lors de ces emprunts, le...
      ...eût pour fiérer ses affaires, et que la nation s'est chargée ensuite, sans restriction...
      Ce n'est pas sous cette réserve, Messieurs, que ces capitaux ont été confiés à la nation; je dis la nation, puisqu'enfin, lors de ces emprunts, le gouvernement était le seul représentant qu'elle eût pour fiérer ses affaires, et que la nation s'est chargée ensuite, sans restriction, de toutes les parties de la dette publique. Quand les créanciers ont aliéné le...

      Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      page 209
      ...e, dans une obligation de rentes que la nation contracte avec un citoyen, elle lui lai... Je vous le demande, Messieurs ; quel est le droit social qui s'oppose à ce que, dans une obligation de rentes que la nation contracte avec un citoyen, elle lui laisse parvenir les rentes entières qui sont stipulées dans cette obligation? Tout ...
      ...e d'usure ; mais quand c'est une grande nation qui offre, qui invite, qui amorce, où e... On prodigue à ces marchés le titre d'usure ; mais quand c'est une grande nation qui offre, qui invite, qui amorce, où est l'usure dans l'acceptation? N'est-ce pas renverser toutes les idées, que de p...
      ...de l'Etat? S'agissait-il d'autoriser la nation, si elle doit 50 livres de rente au pau... ...éels, en matière de subsides ? Mais de bonne foi, s'agissait-il là des rentiers de l'Etat? S'agissait-il d'autoriser la nation, si elle doit 50 livres de rente au pauvre ouvrier dont elle a reçu les épargnes, à ne lui en payer que 45? La vérité n...
      ...emptoire en faveur des créanciers de la nation? ...a plus lumineuse dans votre décret subséquent du 28 du même mois, qui est si péremptoire en faveur des créanciers de la nation?

      Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      page 211
      ...où nous trouverons des créanciers de la nation, çyâïùons'le revenu dç leurs epéaudes, ... ... dés rentes; avec Cetfe; dirfé^ rence, qu'elles n'ont'pas été achetées. Partout où nous trouverons des créanciers de la nation, çyâïùons'le revenu dç leurs epéaudes, soumet" tohs-le à de!} impositions, atténuons d'autant leurs ^capitaux : noiis T...
      ...possible d'éluder ces pp fréquences. La nation n'a pas p.lqs de droit sur les fonds pl... ...riales sur les fprhjqgs" deg injiivipi|8 et sur l'gmRÏQji dp capitaux. Il pst impossible d'éluder ces pp fréquences. La nation n'a pas p.lqs de droit sur les fonds placés entfe ses mains, que hors pp ses ifljliqg. Que giflje? elle a de plus, dans...

      Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      page 212
      ...ent-elles pas que toute la richesse des nations se divise en biens-fonds et en capitaux... Les moindres lumières, en économie générale, ne nous [trouvent-elles pas que toute la richesse des nations se divise en biens-fonds et en capitaux? que puisqu'il faut, pourla prospérité publique, des arts, un commerce; il faut...

      Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      page 213
      ... de cette Assemblée et la dignité de la nation. ...re la foi publique, contre vos déclarations les plus expresses, contre l'honneur de cette Assemblée et la dignité de la nation.
      Posons donc pour la nation, posons pour les générations futures, l... Posons donc pour la nation, posons pour les générations futures, la base profonde d'un crédit indestructible, comme nous avons posé celle de la li...

      Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      page 214
      ...rincipes Inviolables dé fidélité que la nation suivra toujours envers les Créanciers d... 3° Que le présent décret* qui consàcre les principes Inviolables dé fidélité que la nation suivra toujours envers les Créanciers de l'Etat, et qui fixe à perpétuité les mesures lés plus propres pour remplir ses...

      Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

      page 215
      ... la réeompeuse des services rendus à la nation, contribueraient aux charges publiques ... ...lconque. Elle a décrété que les salaires et les traitements» qui sont le prix et la réeompeuse des services rendus à la nation, contribueraient aux charges publiques et à l'impôt, comment pourrait-elle prononcer aujourd'hui que les rentiers jouir...
    • Séance du samedi 4 decembre 1790, au soir

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 4 decembre 1790, au soir

      page 216
      Speaker: Terme
      ...elle et de la prospérité générale de la nation, ...s sentiments heureux sont les garants certains et fidèles de la félicité universelle et de la prospérité générale de la nation,
      Speaker: Terme
      ...cune de ses faces l'un de ces mots : La nation, la loi et le roi ; ...uenté, une colonne triangulaire, portant pour inscription successivement sur chacune de ses faces l'un de ces mots : La nation, la loi et le roi ;

      Séance du samedi 4 decembre 1790, au soir

      page 219
      Speaker: Vieillard
      ...ts-cause,retirer le fonds en càs a'alië-nation d'iceiui par le preneur, ses héritiers ... ...s soiis la Condition expresse dè pouvoir, par le bailleur, ses héritiers et ayants-cause,retirer le fonds en càs a'alië-nation d'iceiui par le preneur, ses héritiers et ayants-causp deiheureroht aaiis toute lëtir force, qpant à cette faculté de h...
    • Séance du dimanche 5 décembre 1790

      - search term matches: (10)

      Séance du dimanche 5 décembre 1790

      page 231
      Speaker: Pétion
      ...od-nante et hardie, qui immortaliserala nation française en assurant son bonheur! vous... ...és souveraines, je puis concourir à accélérer ràchèvëmeùt dë cette entreprise ëçod-nante et hardie, qui immortaliserala nation française en assurant son bonheur! vous me saurez sans doute gré, Messieurs,,d'employer une autorité qui est là vôtre, ...

      Séance du dimanche 5 décembre 1790

      page 232
      Speaker: Chabert de La Charrière
      ...ne la Révolution, respectent ceux de la nation qui les protège, et portent dans leurs ... ... vous prouve que les colons de la Guadeloupe connaissent les droits que leur donne la Révolution, respectent ceux de la nation qui les protège, et portent dans leurs cœurs l'amour qu'ils doivent à leur mère patrie et au digne monarque qui est son...

      Séance du dimanche 5 décembre 1790

      page 233
      Speaker: Bureaux
      ...iper, quand d'ailleurs la dignité de la nation ne lui ordonnerait pas de porter sa sur... ...exagération : elles mériteraient que l'Assemblée nationale s'attachât à les dissiper, quand d'ailleurs la dignité de la nation ne lui ordonnerait pas de porter sa surveillance sur les événements qui se

      Séance du dimanche 5 décembre 1790

      page 236
      Speaker: De Montlosier
      ...m du roi, sans être criminels envers la nation, qui vous a ordonné une constitution mo... ...e crois que vous ne pouvez oublier dans des articles sur la force publique le nom du roi, sans être criminels envers la nation, qui vous a ordonné une constitution monarchique. Vous l'avez dit quand vous étiez moins forts qu'à présent ; vous avez...
      Speaker: Malouet
      ...e autre autorité que celle du chef delà nation, considérez quelle institution vous éta...
      ...r une disparité aussi choquante dans la nation. Je demande donc qu'il soit dit : L'arm...
      Si la force publique peut être soumise à une autre autorité que celle du chef delà nation, considérez quelle institution vous établissez. Vous mettez en opposition le pouvoir exécutif avec le chef suprême des gardes nationales. (Plusieurs voix s'élèvent: Il n'y en a pas!) Vous ne pouvez établir une disparité aussi choquante dans la nation. Je demande donc qu'il soit dit : L'armée est une force habituelle extraite de la force publique, sous l'autorité suprê...
      Speaker: De Folleville
      ...utorité constitutionnelle du chef de la nation. » Qu'est-ce que cette multitude de pet... ... qui semblent redouter la latitude du pouvoir exécutif, il soit dit : « sous l'autorité constitutionnelle du chef de la nation. » Qu'est-ce que cette multitude de petits caciques sous le nom de commandants de gardes nationales de district?

      Séance du dimanche 5 décembre 1790

      page 237
      Speaker: Le Chapelier
      Cette phrase : « la nation ne forme point un corps militaire, » n'...
      ...es gardes nationales, qui sont toute la nation, ne sont pas un corps militaire; mais i...
      Cette phrase : « la nation ne forme point un corps militaire, » n'exprime pas une idée nette. Le comité a voulu dire que es gardes nationales, qui sont toute la nation, ne sont pas un corps militaire; mais il faut l'expliquer d'une manière plus claire.

      Séance du dimanche 5 décembre 1790

      page 238
      Speaker: Démeunier
      « Comme la nation est une, il nîy a qu'une seule garde na... « Comme la nation est une, il nîy a qu'une seule garde nationale, soumise aux mêmes règlements, à la même discipline, et au même uniforme...

      Séance du dimanche 5 décembre 1790

      page 239
      Ainsi, toute nation qui voit dans sou sein une armée nombre...
      ...une force militaire ' égale à celle des nations esclaves qui L'entourent. Qu'importe à ...
      ...e Révolution, à la reconnaissance de la nation et del'humanité entière, ne changent ri...
      Ainsi, toute nation qui voit dans sou sein une armée nombreuse et disciplinée:aux ordres d'un monarque, et qui se croit libre, est insensée...
      ...puis-* santé. Bile ne serait pas justifiée par 1a prétendue nécessité d'opposer une force militaire ' égale à celle des nations esclaves qui L'entourent. Qu'importe à des hommes généreux à quels tyrans ils sont soumis? et vaut-il la peine de se do...
      ...tisme généreux des soldats français; que les droits qu'ils ont acquis, dans cette Révolution, à la reconnaissance de la nation et del'humanité entière, ne changent rien à la vérité de^es principes; pu ne fait point des lôis; on ne fait point une ...
      ..., ii est lu^^^ une portion deadroits de nation. ...ut^ Pj^lspe |ànt ŒH| r|pfergfç dans fés lorries que la Constitution lui prescrit, ii est lu^^^ une portion deadroits de nation.
      ...z surtout ee funeste penchant, chez ùhé nàtiôn dont lés préjugés ont attaché qne çoàsr... ...e citoyën de celle de soldat, et mettent eelle-ci au-dessous de l'autre. Redoutez surtout ee funeste penchant, chez ùhé nàtiôn dont lés préjugés ont attaché qne çoàsr-; dération presque exclusive |p là profession'dés armes; pbisqUe les peuples lè...

      Séance du dimanche 5 décembre 1790

      page 241
      ... citoyens, une portion quelconque de la nation, quelque considérable que vous la suppo... ...ationales ne seront jamais ce qu'elles doivent être .si elles sont une classe de citoyens, une portion quelconque de la nation, quelque considérable que vous la supposiez.
      ...ardes nationales ne peuvent être que la nation entière armée pour défendre, au besoin,...
      ...gne; dans tout Etat où une partie de la nation est armée et l'autre ne l'est pas, la p...
      Les gardes nationales ne peuvent être que la nation entière armée pour défendre, au besoin, ses droits; il faut que tous les citoyens en âge de porter les armes y soient a...
      ...avons rappelé au commencement de cette discus-siou, en parlant des troupes de ligne; dans tout Etat où une partie de la nation est armée et l'autre ne l'est pas, la première est maîtresse des destinées de la seconde; tout pouvoir s'anéantit devan...
      ...s «voir exaucé à cet égard le vœu de la nation. ...nt'jugé» depuis longtemps j>ar l'Assemblée nationale, qui ne se séparera pas sans «voir exaucé à cet égard le vœu de la nation.

      Séance du dimanche 5 décembre 1790

      page 242
      ... qu'il a reconquis I On veut diviser la nation en deux classes, dont l'une ne semblera...
      ... de quelques tyrans et les malheurs des nations? C'est en vain que vous prétendez dirig...
      ...outenir, par la même raison... Et l'on ose nous proposer de lui ravir les droits qu'il a reconquis I On veut diviser la nation en deux classes, dont l'une ne semblerait armée que pour contenir l'autre, comme un ramas d'esclaves toujours prêts à s...
      ...prit étroit et dépravé, qui n'ont produit jusqu'ici que la puissance, les crimes de quelques tyrans et les malheurs des nations? C'est en vain que vous prétendez diriger, par les petits manèges du charlatanisme et des intrigues de cour, une Révolu...
      ...té, puisqu'il est contradictoire que la nation veuille s'opprimer elle-même. Voyez com... ...possible que les gardes nationales deviennent elles-mêmes dangereuses à la liberté, puisqu'il est contradictoire que la nation veuille s'opprimer elle-même. Voyez comme partout, à la place de l'esprit de domination ou de servitude, naissent les s...

      Séance du dimanche 5 décembre 1790

      page 243
      ...e un motif de dépouiller le reste de la nation de sa souveraineté aliénable, ie ne voi... ...ortunes, qui place la plus grande partie des richesses dans quelques mains, comme un motif de dépouiller le reste de la nation de sa souveraineté aliénable, ie ne vois là, pour le législateur et pour la société, qu'un devoir sacré de lui fournir ...
      ...ous devons rester, à l'égard des autres nations. ... jamais perdre de vue. ce me semble, la situation où nous sommes placés, et où nous devons rester, à l'égard des autres nations.

      Séance du dimanche 5 décembre 1790

      page 245
      ...ent la maréchaussée, et d'épargner à la nation le regret de les dépouiller de leur éta... ...empêcherait de composer ces compagnies des mêmes individus qui forment actuellement la maréchaussée, et d'épargner à la nation le regret de les dépouiller de leur état.
      ...é sentira combien il est absurde qu'une nation qui veut être juste, qui s'interdit tou... ...t pas plus tôt organisées, la Constitution solidement affermie, que tout le mondé sentira combien il est absurde qu'une nation qui veut être juste, qui s'interdit toute agression et toute conquête, et qui peut à chaque instant armer cinq millions...
      .... Il me semble qu'il donne à toutes les nations le signal de la liberté; il les invite ... ...ert de citoyens libres et armés inspire de grandes idées et de hautes espérances. Il me semble qu'il donne à toutes les nations le signal de la liberté; il les invite à rougir de cette honteuse stupidité avec laquelle, livrant toutes les forces de...

      Séance du dimanche 5 décembre 1790

      page 246
      ... sur les plus pressants intérêts; cette nation est si bonne, si confiante, si crédule,... ...diviser, à tromper, à endormir l'opinion publique sur les faits plus notoires et sur les plus pressants intérêts; cette nation est si bonne, si confiante, si crédule, que, par degrés, ét toujours sous le prétexte de la paix et de l'ordre public, ...
    • Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

      - search term matches: (10)

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

      page 253
      Speaker: Rabaud
      « Comme la nation est une, il n'y a qu'une seule garde na... « Comme la nation est une, il n'y a qu'une seule garde nationale soumise aux mêmes règlements, à la même discipline, et revêtue du même u...

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

      page 262
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...salines, exploités poUr le compte de la nation, rapportent au moins 3 millions. 12° Les salins et salines, exploités poUr le compte de la nation, rapportent au moins 3 millions.
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...s généraux, mais qui appartiennent à la nation, et cette ressource produira encore la ... ...ans la vente des masses de tabàc et de sel qui sont entre les rnajns des fermiers généraux, mais qui appartiennent à la nation, et cette ressource produira encore la Bomme de 20 millions én 1792. s En effet, Messieurs, i] existe en sel à vendre, ...
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...s (ce serait vingt sols quittes pour la nation), il y ett a pour 24 millions. Çes deux... Et de t&bact à ne le vendre au public qu'à vingt quatre sols (ce serait vingt sols quittes pour la nation), il y ett a pour 24 millions. Çes deux objets, répartis sut1 deux ans, don-
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...yen de lier un commerce intime avec une nation dont la liberté, qui est votre ouvrage,... ...t faire de sa vente un privilège exclusif, et de trouver dans cette mésure le moyen de lier un commerce intime avec une nation dont la liberté, qui est votre ouvrage, n'a pas peu contribué à développer dans nos âmes ces sentiments généreux dont l...

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

      page 263
      Speaker: De La Rochefoucauld
      Le soulagement de la nation, considéré en masse, peut donc être éva... Le soulagement de la nation, considéré en masse, peut donc être évalué à 215 millions et celui des anciens contribuables non privilégiés, à 251 mil...
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...dres présents que vous aurez faits à la nation, eu lui donnant une Constitution nouvel... ... des richesses, et, dans une progression assez rapide, ne sera pas un des moin* dres présents que vous aurez faits à la nation, eu lui donnant une Constitution nouvelle.

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

      page 266
      Speaker: De La Rochefoucauld
      ...qui sont devenus à la disposition de la nation, lorsqu'il a été décidé que les fonds d... ...el et du tabac, qui sont aujourd'hui dans les magasins de la ferme générale, et qui sont devenus à la disposition de la nation, lorsqu'il a été décidé que les fonds de cette compagnie seraientremboursés en assignats. Le sel supposé vendu à 1 s. 6...

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

      page 267
      Speaker: De La Rochefoucauld
      Le total des charges delà nation était donc au moins de.................... Le total des charges delà nation était donc au moins de................................................... 766,764,182
      Speaker: De La Rochefoucauld
      La nation, considérée en masse, sera soulagée de.... La nation, considérée en masse, sera soulagée de......................................................................215,074,182
    • Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

      - search term matches: (33)

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

      page 268
      Speaker: Salicetti
      ...pect et son dévouement inviolables à la nation, à la loi et au roi. ...re de plus fort à tous les décrets de l'Assemblée nationale, et témoigne son respect et son dévouement inviolables à la nation, à la loi et au roi.

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

      page 269
      Speaker: De Menou
      , rapporteur du comité d'aliér nation, propose et l'Assemblée adopte les douz... , rapporteur du comité d'aliér nation, propose et l'Assemblée adopte les douze décrets ci-dessous portant aliénation de domaines nationaux à diverses municip...

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

      page 271
      Speaker: Brûlart
      ...nos discordes. Le sang a déjà coulé, la nation est irritée ' Citoyens! réfléchissez qu...
      ...e peut déranger l'ordre immuable que la nation vient d'établir elle-même. Qu'il serait...
      ...ale, d'espérer, recouvrir de chaînes la nation généreuse qui vient de s'en dégager, et...
      ...ire, si l'union renaît parmi eux ; et qu'ils frémissent en voyant les suites de nos discordes. Le sang a déjà coulé, la nation est irritée ' Citoyens! réfléchissez qu'au pointoùnoussommes arrivés, aucune puissance, aucun moyen ne peut déranger l'ordre immuable que la nation vient d'établir elle-même. Qu'il serait insensé au parti qui s'oppose à la volonté générale, d'espérer, recouvrir de chaînes la nation généreuse qui vient de s'en dégager, et qu'à l'époque où nous en sommes il faut nous vaincre ou obéir.
      Speaker: Brûlart
      Représentants de là nation, pesez-en dans Votre sagesse toutes les...
      ...res qui se sont égarés, et que c'est la nation entière qui, dans ce moment, est leur j...
      Représentants de là nation, pesez-en dans Votre sagesse toutes les circonstances; ne perdez pas de vue que ce sont nos frères qui se sont égarés, et que c'est la nation entière qui, dans ce moment, est leur juge.
      Speaker: Brûlart
      ...le se permit, quelques actes cnosubordi-nation, et des démarches qui y étaient absolum... ...fut envoyé à îfancy, et malgré les lois qu'il prescrit, la garnison de cette ville se permit, quelques actes cnosubordi-nation, et des démarches qui y étaient absolument contraires.

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

      page 273
      Speaker: Brûlart
      ...es étaient opposés au vœu reconnu de la nation. ...-huitième compagnie. On assure qu'elle fut composée de citoyens dont les principes étaient opposés au vœu reconnu de la nation.

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

      page 274
      Speaker: Brûlart
      ...litaire contraire à la loyauté de notre nation, et « lie était suivie si impérieusemen... ...vous avez consacrés : depuis plusieurs années, on avait adopté uue discipline militaire contraire à la loyauté de notre nation, et « lie était suivie si impérieusement dans quelques régiments,qu'il est possible que le souvenir des anciennes offen...

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

      page 275
      Speaker: Brûlart
      ...? dé Balivièré, pour suspendre ja nofnw nation des cadets gentilshommes aux places dJo... ...ue les réclamations lÇ3 plus sérieuses de ce comité furent èélles présentées à M? dé Balivièré, pour suspendre ja nofnw nation des cadets gentilshommes aux places dJofficiers, et elles étaient fondées sur un d£ vos décrets, qui prescrivait le£ ho...

      Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

      page 279
      Speaker: Brûlart
      ... ment dont nous sommes pénétrés pour la nation ; ...ont nous sommes animés, et prou-« ver à l'Asse nblée nationale l'absolu dévode-« ment dont nous sommes pénétrés pour la nation ;
      Speaker: Brûlart
      ... leur rappelle l'antique gloire de leur nation; mais les officiers suisses conviennent... ...our du quartier, les Suiséèâ y étaient rassemblés : il leur parle de leur fauté, leur rappelle l'antique gloire de leur nation; mais les officiers suisses conviennent ëtix-mêmes que l'énergie de ses expressions aVàit ai^ri lës sol* dats sans les ...
    • Séance du mardi 7 décembre 1790, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 7 décembre 1790, au matin

      page 300
      Speaker: Duquesnoy
      ...uveaux droits à la reconnaissance de la nation. ...l'organisation de la caisse de l'extraordinaire, décret qui vo js a acquis de nouveaux droits à la reconnaissance de la nation.

      Séance du mardi 7 décembre 1790, au matin

      page 305
      Speaker: Alexandre de Beauharnais
      ...i des talents formés daas le sein de la nation étaient perdus pour la patrie ! ...ficiers français tirés du corps dugénie. Combien de regrets n'auriez-vous pas, si des talents formés daas le sein de la nation étaient perdus pour la patrie !
  • Tome 22 : Du 3 janvier au 5 février 1791 showing 10 of 49 results view all
    • Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

      - search term matches: (14)

      Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

      page 118
      Speaker: Etienne Chevalier
      ...itale, les augustes représentants de la nation ont de bonne heure instruit les citoyen... ...stance, il la conservera par la sagesse, et tandis que, placés au sein de la capitale, les augustes représentants de la nation ont de bonne heure instruit les citoyens aux vertus des hommes libres; tandis que de bonne heure ils leur ont fait sent...

      Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

      page 119
      Speaker: Le Président
      ...t des ci-devant fiefs, appartenant à ta nation ; « 10° Au décret du même jour, concern... ...ion du rachat des rentes ci-devant seigneuriales, et des droits casuels dépendant des ci-devant fiefs, appartenant à ta nation ; « 10° Au décret du même jour, concernant le métal et la forme du bouton uniforme des gardes nationales de France ; « ...

      Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

      page 122
      Speaker: Camus
      ...gitime d'une créance, à la charge de la nation. Le fait que l'aïeul de M. d'Orléans a ... M. d'Orléans leur a donc, encore une fois, paru possesseur légitime d'une créance, à la charge de la nation. Le fait que l'aïeul de M. d'Orléans a acquis, par l'acte de 1742, la créance d'une somme donnée sous la condition de r...

      Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

      page 123
      Speaker: Camus
      ...mandant le payement de sa créance et la nation fera un acte de justice en l'acquittant... ...aujourd'hui qu'il existe des fonds , M. d'Orléans exeree un droit légitime en demandant le payement de sa créance et la nation fera un acte de justice en l'acquittant, sauf à prendre les tempéraments convenables pour ne pas tirer, en un seul paye...

      Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

      page 127
      Speaker: Martineau
      ...ttée, je demande, Messieurs, sur qui la nation exercerait son recours? Nous n'avons pa... ...é et, s'il arrivait par ^événement qu'on découvrit que cette créance a été acquittée, je demande, Messieurs, sur qui la nation exercerait son recours? Nous n'avons pas le droit de juger, de liquider. Je demande le renvoi au bureau général de liqu...

      Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

      page 128
      Speaker: Camus
      ...ne alliance favorable à l'intérêt ae la nation et à l'éclat du trône. ...ivre rouge, mais d'acquitter un engagement contracté par le roi pour consommer une alliance favorable à l'intérêt ae la nation et à l'éclat du trône.
      Speaker: Martineau
      ...ui mademoiselle d'Orléans, dotée par la nation, a renoncé à la succession paternelle e... ...pour recevoir le payement de cette dot? C'est l'héritier de'Celui en faveur de qui mademoiselle d'Orléans, dotée par la nation, a renoncé à la succession paternelle et maternelle ; c'est-à-dire que celui qui a la chose voudrait encore en avoir le...
      Speaker: De Tracy
      ...ident qu'il a été fait aux dépens de la nation française. Je réclame, comme M. Martine... ...ries n'ait été déterminé par de fort bonnes raisons d'Etat; mais il me parait évident qu'il a été fait aux dépens de la nation française. Je réclame, comme M. Martineau, la loi de la responsabilité et je crois, du reste, que cette réclamation n'a...
      Speaker: Rewbel
      ... titre qui a été si souvent reconnu. La nation ne fait aujourd'hui que ce que fait un ... Je m'étonne que l'on mette en doute la validité d'un titre qui a été si souvent reconnu. La nation ne fait aujourd'hui que ce que fait un particulier en payaut ses dettes^ Assurément aucun particulier ne pourrait conte...

      Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

      page 129
      Speaker: Thouret
      ... en réalisant cette promesse faite à la nation de lui donner le juré, vous l'instituer... ...ion d'assurer les fondements de la liberté publique. Il s'agit ici de savoir si, en réalisant cette promesse faite à la nation de lui donner le juré, vous l'instituerez d'unemanière qui lerende praticable ; si vous l'organiserez en même temps sur...

      Séance du mardi 11 janvier 1791, au matin

      page 130
      Speaker: Thouret
      ...r, dans la sincérité de son âme, que la nation supportera la gêne de ce service, s'il ... ... leurs domiciles, et détournés du soin de leurs affaires. Qui de nous peut penser, dans la sincérité de son âme, que la nation supportera la gêne de ce service, s'il exige le sacrifice de plusieurs semaines pas ées dans la dégoûtante inactivité q...
      Speaker: Thouret
      ...aliser parmi nous, de le présenter à la nation sous des formes rebutantes qui étouffer... ...de l'opinion publique. Gardons-nous donc, au moment où nous cherchons à le naturaliser parmi nous, de le présenter à la nation sous des formes rebutantes qui étoufferaient le sentiment de son excellence, avant qu'il soit éprouvé par la jouissance...
    • Séance du mardi 11 janvier 1791, au soir

      - search term matches: (7)

      Séance du mardi 11 janvier 1791, au soir

      page 137
      Speaker: De Saint-Simon
      Un représentant de la nation ne peut pas se coucher sur une dénoncia... Un représentant de la nation ne peut pas se coucher sur une dénonciation sans se justifier.

      Séance du mardi 11 janvier 1791, au soir

      page 139
      ...lèverait cette session. C'est trahir la nation que de dire à l'Assemblée nationale : la nation désire voir arriver le moment où vous terminerez. — Car si la nation voyait l'Assemblée nationale s'en aller... ... Le Chapelier que nos commettants pressaient le moment où l'Assemblée nationale lèverait cette session. C'est trahir la nation que de dire à l'Assemblée nationale : la nation désire voir arriver le moment où vous terminerez. — Car si la nation voyait l'Assemblée nationale s'en aller en laissant une chose de grande importance sans être faite, une chose qui pourr...

      Séance du mardi 11 janvier 1791, au soir

      page 140
      Speaker: L'abbé Maury
      ...t inconcevable, Messieurs, que dans une nation où l'on estime que le numéraire est de ... ...qu'il faut changer en entier le système monétaire, ou ne p s y toucher. Il serait inconcevable, Messieurs, que dans une nation où l'on estime que le numéraire est de deux milliards, on prît des précautions infinies pour faire quinze millions de p...

      Séance du mardi 11 janvier 1791, au soir

      page 141
      Speaker: L'abbé Maury
      ...uriez employé, je ne demande pas que la nation frappe de nouveau billon; je demande se...
      ...tion a été discuté tant de fois dans la nation pour les inscriptions lapidaires, que j...
      ...en les invitant à fondre votre billon pour en extraire le métal fin que vous y auriez employé, je ne demande pas que la nation frappe de nouveau billon; je demande seulement que le billon qui existe actuellement ne soit pas décrédité. Relativemen...
      ...ue ne peut, sans beaucoup de mots, ourdir une phrase qui ait un sens. Cette question a été discuté tant de fois dans la nation pour les inscriptions lapidaires, que je ne crois pas qu'elle doive vous occuper plus longtemps. Je conclus, relativeme...

      Séance du mardi 11 janvier 1791, au soir

      page 143
      Speaker: L'abbé Saurine
      ...essieurs, de le tourner au profit de la nation, sans faire d'injustice à personne, san...
      ...un million sur quatre, aux dépens de la nation, ou ceux qui voudront que la nation elle-même le gagne. Je viens aux amende...
      ...lus habile, comme la plus puissante des nations commerçantes, Végalité entre la valeur ...
      ...Le bénéfice énorme d'un million, qui en sera le résultat, il dépendra de vous, Messieurs, de le tourner au profit de la nation, sans faire d'injustice à personne, sans nuire à la chose, en ajoutant même à sa célérité et à sa perfection. Le moyen ...
      ...era à vous à juger qui méritera la préférence, ou ceux qui chercheront à gagner un million sur quatre, aux dépens de la nation, ou ceux qui voudront que la nation elle-même le gagne. Je viens aux amendements. En supposant que vous voudrez faire, à peu près comme par le passé, établ...
      ...d principe monétaire, si respecté des anciens, suivi encore aujourd'hui par la plus habile, comme la plus puissante des nations commerçantes, Végalité entre la valeur numéraire et la valeur intrinsèque, mais ce n'est pas de quoi il s'agit aujourd'...
    • Séance du mercredi 12 janvier 1791

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 12 janvier 1791

      page 147
      Speaker: Barrère
      ...rand exemple de fraternité à toutes les nations, et vous avez commencé à effacer de leu...
      ... peine l'effet que doit produire sur la nation américaine la répétition de cette cruel...
      ...qîs françaises. les vaisseaux de gp'tte nation sont libreipént admis dans certains por...
      ...its plus ou moins favorables à diverses nations. Sans doute, vous n'avez pas voulu fair...
      ...t dernier, l'abolition du droit d'aubaine et de détraction, vous avez donné un grand exemple de fraternité à toutes les nations, et vous avez commencé à effacer de leur code un droit odieux et barbare que la raison et la philosophie avaient proscr...
      ...r entre deux peuples libres que cette opération soit prompte. Vous concevez sans peine l'effet que doit produire sur la nation américaine la répétition de cette cruelle confiscation qu'encourt, à la mort de son capitaine, un vaisseau qui est la p...
      ...i augmente les privilèges ou les avantages commerciaux des Américains, Par les Iqîs françaises. les vaisseaux de gp'tte nation sont libreipént admis dans certains ports 4e no? îlè$; c'est en leur faveur seulement que le droit d'aubaine dqit être ...
      ...é ou capacité de succéder. C'est à vous de faire cesser cette distinction de droits plus ou moins favorables à diverses nations. Sans doute, vous n'avez pas voulu faire seule*-ment pour les autres palions une simple remise du droit fiscal, qui don...

      Séance du mercredi 12 janvier 1791

      page 148
      Speaker: Barrère
      ...slateur provisoire accordait aux autres nations, ce que la politique a accordé pour cer... ...matistes et des juges de l'ancien régime écrivaient et jugeaient, ce que le législateur provisoire accordait aux autres nations, ce que la politique a accordé pour certaines foires et marchés, pour certaines professions, pour certaine nature de bi...

      Séance du mercredi 12 janvier 1791

      page 154
      Speaker: Tronchet
      ...forme de justice sont le prix que notre nation « paye pour sa liberté dans les matière...
      ...s at-« teintes au boulevard sacré de la nation èbran-« leraient les fondements de notr...
      « délais et d'autres inconvénients dans notre « forme de justice sont le prix que notre nation « paye pour sa liberté dans les matières capi-« taies. N'oublions pas que les plus petites at-« teintes au boulevard sacré de la nation èbran-« leraient les fondements de notre Constitution, « et que, paraissant d'abord fort peu de chose, « elles pourraie...
      Speaker: Tronchet
      ...oute sur l'assentiment national? Eh! la nation française a si bien prouvé depuis dix-h... Qui nous arrêterait donc? Le doute sur l'assentiment national? Eh! la nation française a si bien prouvé depuis dix-huit mois qu'elle saisit avec reconnaissance tout le bien qu'on lui démontre, et ...
    • Séance du jeudi 13 janvier 1791, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 13 janvier 1791, au matin

      page 168 - 205
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du jeudi 13 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de la veille. M. Andrieu. Je propose une addition à l'article relatif aux cueilloirs et cueillerets qui avaient le privilège de faire foi en justice lorsqu'ils étaient aflirmés; je pr
      ...
      Mourellon, curé de Neony, ci-devant arcbiprêtre d'Aubusson, à l'évéché du même département, si toutefois il remplit les conditions d'éligibilité prescrites par les décrets de l'Assemblée, acceptés et sanctionnés par le roi, attendu qu'il a obtenu la majorité absolue des suffrages. » (Ce projet de décret est adopté.) M. le Président annonce l'ordre du jour et lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du jeudi 13 janvier 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-ver
      ...
      sanctionnés par le roi, attendu qu'il a obtenu la majorité absolue des suffrages. » (Ce projet de décret est adopté.) M. le Président annonce l'ordre du jour et lève la séance à trois heures et demie.
    • Séance du jeudi 13 janvier 1791, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du jeudi 13 janvier 1791, au soir

      page 206
      ...ons de la religion ? On ose dire que la nation n'a pas eu le droit de toucher, quoique... ...t-il été moins instruit ? eût-il, pour cela, manqué des secours et des consolations de la religion ? On ose dire que la nation n'a pas eu le droit de toucher, quoique pour son plus grand avantage, à cette ancienne division ; comme si cette ancien...

      Séance du jeudi 13 janvier 1791, au soir

      page 208
      Speaker: Roger
      ...os engagements avec vous, avec toute la nation, et nous ne les violerons jamais. ...ses biens, ses propriétés, sa liberté, seront l'objet de nos veilles : ce sont nos engagements avec vous, avec toute la nation, et nous ne les violerons jamais.
      Speaker: Le Président
      ...t les principes des représentants de la nation. « Le premier objet dont ils sont charg... ...tionale avec la confiance que leur inspirent les services de leurs commettants et les principes des représentants de la nation. « Le premier objet dont ils sont chargés est de professer un attachement invariable à la Constitution, respect pour le...

      Séance du jeudi 13 janvier 1791, au soir

      page 209
      Speaker: Le Président
      représentants de la nation, les invalides de la marine ont récompe... représentants de la nation, les invalides de la marine ont récompensé, au delà de mes espérances, mon zèle pour la prospérité d'une administration...

      Séance du jeudi 13 janvier 1791, au soir

      page 212
      Speaker: Le Chapelier
      ...scendant que Voltaire avait pris sur la nation, pour obtenir qu'on jouât quel-ques-une... Il a fallu tout l'ascendant que Voltaire avait pris sur la nation, pour obtenir qu'on jouât quel-ques-unes de ces pièces où son génie, traversant un siècle, atteignait la Révolution act...
      Speaker: Le Chapelier
      ...cer, ils s'intitulent : « Théâtre de la Nation ; » ce titre ne serait que ridicule s'i...
      ...lusif, d'autant plus condamnable que la nation semble y prendre part.
      ...sion des comédiens à s'emparer d'un privilège exclusif. Tout en semblant y renoncer, ils s'intitulent : « Théâtre de la Nation ; » ce titre ne serait que ridicule s'il ne présentait pas l'enseigne d'un privilège exclusif, d'autant plus condamnable que la nation semble y prendre part.
      Speaker: Le Chapelier
      ...leur théâtre n'est pas plus celui de la nation que ne le sont et ne le seront tous ceu... ... il nous suffit de remarquer cette inconvenance, pour avertir les comédiens que leur théâtre n'est pas plus celui de la nation que ne le sont et ne le seront tous ceux dans lesquels on donnera des pièces que le goût, les mœurs et le patriotisme p...

      Séance du jeudi 13 janvier 1791, au soir

      page 215
      Speaker: De Folleville
      ...utrefois français, et aujourd'hui de la nation. Si tout cela n'était que des privilège... Aujourd'hui elle veut passer à la conquête des biens du théâtre dit autrefois français, et aujourd'hui de la nation. Si tout cela n'était que des privilèges, on devrait bien supprimer aussi les concessions de terrain, et enfin les priv...
    • Séance du vendredi 14 janvier 1791

      - search term matches: (30)

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 217
      Speaker: Briois-Beaumetz
      ... par lequel il reçoit, de la part de la nation, un traitement annuel de 6,000 livres, ... ... contraire, est en droit de réréclamer l'exécution d'un contrat synallagmatique, par lequel il reçoit, de la part de la nation, un traitement annuel de 6,000 livres, et de la sienne, il est venus'établir en France, renonçant au séjour de Berlin,a...

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 219
      Speaker: De loynes de La Coudraye
      ... dans tous les temps et chez toutes les nations, c'est que l'esprit mercantile:ne s'int... Ce que l'on a craint, surtout dans tous les temps et chez toutes les nations, c'est que l'esprit mercantile:ne s'introduisît dans la marine militaire, qui ne doit avoir pour but que la gloire et l...

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 220
      Speaker: De loynes de La Coudraye
      ...aître avec décence chez les différentes nations étrangères. ...ortune suffisante pour faire présumer une éducation honnête et les moyens de paraître avec décence chez les différentes nations étrangères.

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 221
      Speaker: De Sillery
      ...otéger, des colonies à défendre, et une nation rivale et voisine dont les forces naval... Nous avons un commerce immense à protéger, des colonies à défendre, et une nation rivale et voisine dont les forces navales sont redoutables.
      Speaker: De Sillery
      ...partage des peuples esclaves ; mais une nation libre ne doit consulter que l'intérêt p...
      ...des prétentions particulières, quand la nation les a toutes proscrites? Je ne doute pa...
      ... les instruire de leurs véritables intérêts. Les combats d'amour-propre sont le partage des peuples esclaves ; mais une nation libre ne doit consulter que l'intérêt public; elle doit peser dans sa sagesse ce qui est juste, ce qui est utile à toute la société : quel est le citoyen qui peut oser faire combattre des prétentions particulières, quand la nation les a toutes proscrites? Je ne doute pas que nos braves marins ne donnent ce grand exemple: cette sainte fédération que...

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 222
      Speaker: De Sillery
      ...seront escortées par des escadres dé la nation, et que les marins commandant les vaiss... ...utre au service de la marine militaire, que nos flottes partiront de France, et seront escortées par des escadres dé la nation, et que les marins commandant les vaisseaux de commerce, pourront dire: Mon frère, mon père commande tel vaisseau de gu...

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 223
      Speaker: De Sillery
      La nation veut opérer tel mouvement dans telle pa... La nation veut opérer tel mouvement dans telle partie du monde, elle vous confié les forces nécessaires, elle vous honore de sa c...
      Speaker: Malouet
      ... pour la classe la plus nombreuse de la nation* qui a le plus accéléré et motivé le re... ...elle de mer et dans toutes les fonctions publiques, cette distinction humiliante pour la classe la plus nombreuse de la nation* qui a le plus accéléré et motivé le redressement de tous les griefs.

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 229
      Speaker: Lebrun
      ...e mesure économique pour lui et pour la nation, de les assigner sur la même caisse, qu... ...elles s'élèvent aujourd'hui à environ 850,000 liv. Ce serait une mesure sage, une mesure économique pour lui et pour la nation, de les assigner sur la même caisse, qui payera les intérêts de la dette publique.

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 230
      Speaker: Lebrun
      ...curité. Alors, fiez-vous au génie de la nation, à cette ardeur qui la tourmente, à cet... ...écution des lois, le rétablissement de l'ordre, 1e retour de la paix et de la sécurité. Alors, fiez-vous au génie de la nation, à cette ardeur qui la tourmente, à cette impatience des obstacles, à ces charmes puissants de tous nos maux, l'espéran...
    • Séance du samedi 15 janvier 1791, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au matin

      page 247
      Speaker: D'André
      ...n et autres villes, pour crimes de lèse-nation, les procédures seront envoyées au comi... ...terrogatoires des accusés détenus dans les prisons d'Aix, de Marseille, de Toulon et autres villes, pour crimes de lèse-nation, les procédures seront envoyées au comité des recherches de l'Assemblée nationale ; et qu'il sera sursis au juge-ment j...

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au matin

      page 249
      Speaker: De La Galissonnière
      ...on des siècles, et par l'expérience des nations maritimes, ne peut soutenir le jour de ...
      ...e la jalousie, il balance l'intérêt des nations. Les uns ont enrichi leur patrie, l'aut...
      ... la gloire et le succès des armes de la nation. Ces rapports sont d'ailleurs nécessair...
      ...ut-être prépare les chaînes de notre servitude. Ce système, proscrit par la raison des siècles, et par l'expérience des nations maritimes, ne peut soutenir le jour de la contradiction. En effet, peut-on espérer que le même homme sera tout à la foi...
      ...avigateur guerrier les couvre de son égide : toujours attentif aux entreprises de la jalousie, il balance l'intérêt des nations. Les uns ont enrichi leur patrie, l'autre l'a défendue; tel est leur but réciproque; et par des moyens différents, ils ...
      ...èveront l'âme des marins, ils les accoutumeront à ne se proposer d'autre but que la gloire et le succès des armes de la nation. Ces rapports sont d'ailleurs nécessaires, parce quedans une descente les armes peuvent se mêler. Les privilèges exclus...

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au matin

      page 250
      Speaker: De La Galissonnière
      ...mme articles constitutionnels: l*Que la nation française aura une marine militaire ent... ...lée les dispositions suivantes : « L'Assemblée nationale a décrété et décrète comme articles constitutionnels: l*Que la nation française aura une marine militaire entretenue aux frais de l'Etat; 2° que la marine militaire sera composée de mousses...
      Speaker: Defermon
      ...des chefs instruits et dans lesquels la nation puisse placer sa confiance; mais il fau... ...il faut des soldats, et pour la mer il faut des matelots. Il faut, il est vrai, des chefs instruits et dans lesquels la nation puisse placer sa confiance; mais il faut que ces chefs ne soient pas étrangers à ceux qu'ils commandent, et il faut que...

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au matin

      page 253
      Speaker: Geoffroy
      ...squ'à quel degré ils peuvent obliger la nation ; mais la donation primitive que les mé... Nous examinerons dans la suite quelle est la force de ces aetés, et jusqu'à quel degré ils peuvent obliger la nation ; mais la donation primitive que les mémoires du temps évaluent à un produit annuel de 100,000 livres, ayant reçu, par ...

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au matin

      page 254
      Speaker: Geoffroy
      ...examen réfléchi des représentants de la nation. ... erreur dangereuse avant d'aborder cet acte digne, sous tous les rapports, de l'examen réfléchi des représentants de la nation.
      ...uf l'indemnité due à M. de Condé, si la nation jugeait qu'il y eût lieu à en accorder ... ... charges publiques, dans la même forme que les autres provinces de l'Empire ; sauf l'indemnité due à M. de Condé, si la nation jugeait qu'il y eût lieu à en accorder une.

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au matin

      page 257
      Speaker: Geoffroy
      ...és alors de stipuler les intérêts de la nation, n'entraîna point la sanction de l'opin... L'assentiment des magistrats, chargés alors de stipuler les intérêts de la nation, n'entraîna point la sanction de l'opinion publique. Des murmures, qui sont venus jusqu'à vous, ont constamment dénoncé...
      Speaker: Geoffroy
      Dès aujourd'hui la nation peut donc, en conformité des lo s ancie... Dès aujourd'hui la nation peut donc, en conformité des lo s anciennes et nouvelles, exercer le retrait du Clermontois.
      Speaker: Geoffroy
      ...ince de Cjndé à la reconnaissance de la nation et à la libéralité du monarque: car il ... Elle y est restée sujette, nonobstant les titres certains qu'avait le prince de Cjndé à la reconnaissance de la nation et à la libéralité du monarque: car il n'est aucune espèce de service qui puisse motiver l'infraction des lois qui défe...

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au matin

      page 258
      Speaker: Geoffroy
      ...de droits : or ici tout appartient à la nation, et les droits que M. de Condé cède, et... ...ut plus exister d'échange. L'échange suppose diversité de biens, ou réciprocité de droits : or ici tout appartient à la nation, et les droits que M. de Condé cède, et la rente qui lui est donnée en retour; l'anéantissement du premier acte produit...
      Speaker: Geoffroy
      ...ce rapport. Il n'est pas douteux que la nation, dont vous exercez les droits, n'ait ce...
      ...cendants, ont à la reconnaissance de la nation; il sait qu'il est du devoir et de l'in...
      ...ngtemps si l'on se réfère aux principes que nous avons établis dans le cours de ce rapport. Il n'est pas douteux que la nation, dont vous exercez les droits, n'ait celui de rentrer dans ses domaines; elle en a usé ainsi à l'égard des apa-nagistes...
      ...n'entend point infirmer par là les droits que le grand Condé, et par lui ses descendants, ont à la reconnaissance de la nation; il sait qu'il est du devoir et de l'intérêt des peuples d'honorer les grands hommes : de justes récompenses excilent l...
      ...ange est préjudiciable aux droits de la nation et contraire à ses intérêts, et si l'ou... Dans ce système, il ne peut être question d'examiner si cet échange est préjudiciable aux droits de la nation et contraire à ses intérêts, et si l'oubli des formalités ordinaires n'est pas encore surpassé par l'énormité de la lés...

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au matin

      page 259
      Speaker: Geoffroy
      ...l faut dire que le sang et l'argent des nations appartiennent aux rois. ... sur un autre peuple? Si ce ne sont pas là de véritables propriétés publiques, il faut dire que le sang et l'argent des nations appartiennent aux rois.

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au matin

      page 262
      ...is, et,en quelque sorte, l'église de la nation, où la majesté du culte, l'ordre et la ... ...uppression du chapitre de notre église métropolitaine, de cette église de nos rois, et,en quelque sorte, l'église de la nation, où la majesté du culte, l'ordre et la dignité des cérémonies, la modestie et la piété des ministres, annonçaient d'une...

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au matin

      page 267
      Non, si quelque nation se portait à de pareilles entreprises, ... Non, si quelque nation se portait à de pareilles entreprises, l'Eglise catholi |ue ne pourrait s'empêcher de lui dire: « Vuus êtes un peuple, ...

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au matin

      page 269
      ...térêts du sanctuaire les intérêts de la nation (Procès-verbal de l'Assemblée de Poissy... ...ipale confiance de la reine régente, et ne fut jamais soupçonné d'immoler aux intérêts du sanctuaire les intérêts de la nation (Procès-verbal de l'Assemblée de Poissy).
    • Séance du samedi 15 janvier 1791, au soir

      - search term matches: (20)

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au soir

      page 275
      Speaker: L'abbé Maury
      ...tainement pas le droit de demander à la nation des apanages; les princes cadets delà m...
      ...ondé n'a obtenu de la munificence de la nation que le seul Clermontois. Il me semble q...
      ...ce du sang de France* il n'a reçu de la nation aucun apanage.....A ces considérations,...
      ...u'il serait indigne de la majesté de la nation de dépouiller de son héritage le rejeton de cette tige que la munificence de la nation n'avait pas jusqu'ici récompensée..... ...
      ...mme d js preuves; mais en parlant à une nation généreuse... (Il s'élève des murmures.)...
      ...s de Bourbon, fils du régent. Dans cet intervalle de 150 ans, elle n'a* vait certainement pas le droit de demander à la nation des apanages; les princes cadets delà maison de France étaient frappés de 23 générations depuis que Robert cadet avait ...
      ...n était pareillement une propriété patrimoniale de cette branche. La maison de Gondé n'a obtenu de la munificence de la nation que le seul Clermontois. Il me semble que l'héritier de tant de rois, lorsqu'il n'a reçu qu'unie si faible récompense d...
      ...ce la rigueur des principes, lorsque,pendant 150 ans qu'il a été le premier prince du sang de France* il n'a reçu de la nation aucun apanage.....A ces considérations, qui me paraissent suffisantes pour exciter la générosité des citoyens fra çais ...
      ...s rois, j'ajouterai qu'il serait barbare d'absorber leur héritage tout entier, qu'il serait indigne de la majesté de la nation de dépouiller de son héritage le rejeton de cette tige que la munificence de la nation n'avait pas jusqu'ici récompensée..... J'ai eu l'honneur ie vous annoncer que j'avais des considérations particulières à vous soumettre; je suis loin de vous les présenter comme des titres légaux et comme d js preuves; mais en parlant à une nation généreuse... (Il s'élève des murmures.) Je croyais jusqu'ici que tout ce qui intéressait la gloire de ia natton ne pouv...
      Speaker: Babey
      ..., Monsieur l'abbé1, que la gloire de la nation dépende de M. Capet Condé, d'un homme q... Groyez-vous, Monsieur l'abbé1, que la gloire de la nation dépende de M. Capet Condé, d'un homme qui l'a quittée, qui est devettu l'ennemi de sa patrie...
      ...vement toujours été de principe dans la nation française que le domaine national est i...
      ...lir les engagements et les dettes d'une nation. 1° Faut-il appliquer à M. de Condé la ...
      ...ur prouver que Je Gler-montois n'a pas pu être cédé au grand Gondé. Il a effectivement toujours été de principe dans la nation française que le domaine national est inaliénable; son imprescriptibilité a été consacrée par toutes les lois du royaum...
      ... plus rigoureux, non seulement du législateur, mais de tout homme chargé de remplir les engagements et les dettes d'une nation. 1° Faut-il appliquer à M. de Condé la rigueur des principes nationaux, relativement au domaine? 2° Doit-il être dépoui...

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au soir

      page 276
      Speaker: L'abbé Alaury
      ...e j'ai osé invoquer la générosité de la nation, je n'ai pas entendu parler de la génér...
      ...é du prince s'exerçait aux dépens de la nation ; mais la nation est juste lorsqu'elle récompense avec g...
      ...lir que ce que j'appelle générosité, la nation doit l'appeler justice. J'appelle justi...
      ...lier, et qu'il était de l'intérêt de la nation de souscrire à la convention proposée p...
      Lorsque j'ai osé invoquer la générosité de la nation, je n'ai pas entendu parler de la générosité des rois. Je sais bien que dans les cours la générosité du prince s'exerçait aux dépens de la nation ; mais la nation est juste lorsqu'elle récompense avec générosité les services qui lui ont été rendus. Je trouve précisément dans l'ordre de cet argument un moyen qui doit établir que ce que j'appelle générosité, la nation doit l'appeler justice. J'appelle justice ce qui représente une dette nationale, la récompense d'un service rendu, l'ex...
      ...des abus ordinaires des cessions, puisque M. Condé se trouve dans un cas particulier, et qu'il était de l'intérêt de la nation de souscrire à la convention proposée par l'Espagne.
      Speaker: L'abbé Alaury
      ...ndé trop récompensé; on n'estime pas la nation trop heureuse d'avoir payé des services...
      ...us nous croyons obligés de prouver à la nation que nous savons reconnaître de si grand...
      ...s dons qu'il a faits. Je doute qu'un seul d'enire vous trouve M. le prince de Condé trop récompensé; on n'estime pas la nation trop heureuse d'avoir payé des services aussi importants à un aussi bas prix. « Les services de notre cousin le prince ...
      ... universelle dans la chrétienté, et surtout le repos et la sûreté du royaume. Nous nous croyons obligés de prouver à la nation que nous savons reconnaître de si grands services, etc. » Ce héros qui avait protégé le berceau d'un roi enfant, qui av...
      Speaker: L'abbé Alaury
      ...ance d'une donation aussi légitime, une nation qui s'est toujours montrée juste et rec... ...s Pyrénées. Cette donation fut évaluée à 100,000 livres. Après 140 ans de jouissance d'une donation aussi légitime, une nation qui s'est toujours montrée juste et reconnaissante des services qu'on lui a rendus, ne privera pas les héritiers d'un h...

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au soir

      page 277
      Speaker: L'abbé Maury
      Je prouverai tout contre la nation, si je prouve que, lorsque Louis XIV a ... Je prouverai tout contre la nation, si je prouve que, lorsque Louis XIV a disposé du Clermontois, ce pays ne faisait pas partie du domaine.......Je contin...

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au soir

      page 278
      Speaker: De Clermont Lodève
      ...par le roi de Fiance, législateur de la nation, au roi d'Epagne; voilà ce que le traité garantit ; et je commence par féliciter la nation d'avoir pu rentrer dans la jouissance i...
      ...r si, dans l'échange du Clermontois, la nation a été lésée, si cet échange est légitim...
      ... nonobstant toute donation ou réunion à ce contraire. Voilà ce qui a été promis par le roi de Fiance, législateur de la nation, au roi d'Epagne; voilà ce que le traité garantit ; et je commence par féliciter la nation d'avoir pu rentrer dans la jouissance immédiate des droits du Clermontois, sans une beaucoup plus considérable indemnit...
      ... la possession garantie. Je n'entrerai pas aujourd'hui dans la question de savoir si, dans l'échange du Clermontois, la nation a été lésée, si cet échange est légitime ; c'est une seconde question importante que je traiterai dans un autre moment,...

      Séance du samedi 15 janvier 1791, au soir

      page 279
      Speaker: De Clermont Lodève
      ...ondé. Il est surtout de l'intérêt de la nation que les puissances étrangères n'aient a... ...aminer quel effet le traité des Pyrénées doit avoir sur la possession de M. de Condé. Il est surtout de l'intérêt de la nation que les puissances étrangères n'aient aucun prétexte de se mêler de nos affaires, etpourcela il ne faut pas les choquer...
    • Séance du dimanche 16 janvier 1791

      - search term matches: (3)

      Séance du dimanche 16 janvier 1791

      page 279
      ...tophe Potier, manufacturier, Anglais de nation, s'empresse en ce moment, non à vous en... sieur Christophe Potier, manufacturier, Anglais de nation, s'empresse en ce moment, non à vous en assurer, mais à vous en convaincre. Etabli à Paris vers les commencements de la...
      ...âge le plus avancé, et procureront à la nation française la supériorité la plus marqué... ...ravail à plus de cinq cents ouvriers des deux sexes, depuis l'enfance jusqu'à l'âge le plus avancé, et procureront à la nation française la supériorité la plus marquée sur ses concurrents.
      ... il en joint une autre qu'il supplie la nation de ne point rejeter» G'eSit d'être admi... « Mais, à cette demande, il en joint une autre qu'il supplie la nation de ne point rejeter» G'eSit d'être admis à offrir, tous les ans, en don patriotique le quart du produit net de ses béné...

      Séance du dimanche 16 janvier 1791

      page 280
      Speaker: Le Président
      ... ou ecclésiastiques; d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... ... de remplir exactement toutes mes obligations civiques et mes fonctions curiales ou ecclésiastiques; d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout mon pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale ; et accept...
      ... conscience, je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, d'employer tous me...
      ... inestimable que vous avez accordé à la nation française, en lui donnant, dans votre m...
      ...auguste du saint sacerdoce, en présence de l'Eternel, et pour obéir au cri de ma conscience, je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, d'employer tous mes moyens pour soutenir, jusqu'à mon dernier moment, la Constitution en général, ...
      ...elligences, de concert, célèbrent votre gloire dans l'éternité, pour le bienfait inestimable que vous avez accordé à la nation française, en lui donnant, dans votre miséricorde, cette sublime Constitution qui, en établissant sa liberté sur des ba...

      Séance du dimanche 16 janvier 1791

      page 281
      Speaker: Camus
      ...onales qui sont dignes des éloges de la nation et de ses récompenses. L'intention de l... ...int-Dizier, lors de l'incendie ; enfin à Metz et à Nancy, il y a des gardes nationales qui sont dignes des éloges de la nation et de ses récompenses. L'intention de l'Assemblée est-elle que ces objets passent à la direction générale de la liquida...

      Séance du dimanche 16 janvier 1791

      page 282
      ...r assurer l'empire des lois. Lorsqu'une nation se régénère, lorsqu'elle forme les inst... ...doptant pas, le desordre ne naquît des moyens mêmes que vous auriez employés pour assurer l'empire des lois. Lorsqu'une nation se régénère, lorsqu'elle forme les institutions qui doivent la régir, elle est souvent obligée de se servir des élément...

      Séance du dimanche 16 janvier 1791

      page 283
      Speaker: Alexandre Lameth
      ...pouvoir le faire avec succès : ainsi la nation pourrait attribuer à l'institution elle... ...exercer serait précisément celui où elle se trouverait composée de manière à ne pouvoir le faire avec succès : ainsi la nation pourrait attribuer à l'institution elle-même des abus qui ne résulteraient que de sa composition momentanée; et à tous ...
    • Séance du lundi 17 janvier 1791

      - search term matches: (4)

      Séance du lundi 17 janvier 1791

      page 292
      Speaker: Martineau
      J'examine s'il est de l'intérêt, de la nation de vendre des nues propriétés et s'il n... J'examine s'il est de l'intérêt, de la nation de vendre des nues propriétés et s'il ne serait pas beaucoup plus prudent d'attendre que les usufruits fussent éteints,...
      Speaker: Regnaud
      ...e de savoir s'il est de l'intérêt de la nation de vendre des objets grevés d'usufruit ... (de Saint-Jean-d Angély). Je demande que la question générale de savoir s'il est de l'intérêt de la nation de vendre des objets grevés d'usufruit soit renvoyée aux deux comités réunis d'aliénation et ecclésiastique. (L'Assembl...

      Séance du lundi 17 janvier 1791

      page 296
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ssait de suivre l'exemple donné par une nation des plus éclairées de l'Europe; on a di...
      ...onsidérez dans quel siècle, chez quelle nation vous vivez I L'opinion publique est un ...
      ...s. On est parti d'un fait ; on a dit qu'il ne fallait pas hésiter quand il s'agissait de suivre l'exemple donné par une nation des plus éclairées de l'Europe; on a dit qu'en Angleterre une loi défendait de recevoir les dépositions écrites. Lorsqu...
      ...éhabilitation, c'en serait assez pour que la loi ordonnât les preuves écrites. Considérez dans quel siècle, chez quelle nation vous vivez I L'opinion publique est un tribunal qui veut juger de tout : comment l'éclairer sans preuves écrites? Tout ...
  • Tome 23 : Du 6 février au 9 mars 1791 showing 10 of 50 results view all
    • Séance du dimanche 6 février 1791

      - search term matches: (18)

      Séance du dimanche 6 février 1791

      page 3
      Speaker: De Montesquiou
      ...compté parmi les dépenses publiques. La nation, réintégrée dans ses droits imprescript... ...oire français fournissait aux frais du culte,-et le culte, alors, n'était point compté parmi les dépenses publiques. La nation, réintégrée dans ses droits imprescriptibles, a repris le territoire pour l'avantage de la société entière; mais, au mê...
      Speaker: De Montesquiou
      ...s dans cette première classe.. C'est la nation qui doit, c'est en son nom que vous ave... ...tter dans une proportion relative. Les intérêts de la dette publique sont compris dans cette première classe.. C'est la nation qui doit, c'est en son nom que vous avez juré fidélité aux créanciers de l'Etat.

      Séance du dimanche 6 février 1791

      page 4
      Speaker: De Montesquiou
      ...rentes sommes dues au Trésor public, la nation saura du moins quelles ont été les vues... ...destinez, ou des portions de vos capitaux, ou des rentrées éventuelles des différentes sommes dues au Trésor public, la nation saura du moins quelles ont été les vues d'ordre, ou les lois de la nécessité, qui vous auront commandé l'emploi de ces ...

      Séance du dimanche 6 février 1791

      page 5
      Speaker: De Montesquiou
      ...elà de cette somme la dîme coûtait à la nation 130 millions, total 605. — Alors, il ex... ...s de mai 1789, les ressources du Trésor public montaient à 475 millions, et au delà de cette somme la dîme coûtait à la nation 130 millions, total 605. — Alors, il existait un déficit avoué de 56millions. Alors tousles remboursements étaient susp...
      Speaker: De Montesquiou
      ...leur sagesse n'empêcheraient pas que la nation ne fût condamnée à payer encore en 1791... ...séparables d'une conquête, comme celle de la liberté; tous leurs talents, toute leur sagesse n'empêcheraient pas que la nation ne fût condamnée à payer encore en 1791, un subside de 605 millions, tant au Trésor public qu'au clergé, sans pouvoir é...
      Speaker: De Montesquiou
      ... vous avez épargné dès cette année à la nation une dépense de plus de 100 millions. ...rses, malgré tant de mécomptes inévitables au milieu de l'agitation universelle, vous avez épargné dès cette année à la nation une dépense de plus de 100 millions.

      Séance du dimanche 6 février 1791

      page 6
      Speaker: De Montesquiou
      ...la responsabilité est sa sauvegarde; la nation fondera son économie désormais sur les ... ... aucune reddition de compte ne ,peut être refusée ; le peuple est juge suprême, la responsabilité est sa sauvegarde; la nation fondera son économie désormais sur les moyens à l'aide desquels le despotisme la ruinait autrefois.

      Séance du dimanche 6 février 1791

      page 7
      Speaker: De Montesquiou
      ...uffit qu'une dépense intéresse toute la nation, et ne soit pas de nature à se renouvel...
      ...ons d'un capital appartenant à toute la nation : c'est un léger sacrifice, dès qu'il d...
      ...pour la liberté, de lui demander des efforts qui achèveraient de l'épuiser. Il suffit qu'une dépense intéresse toute la nation, et ne soit pas de nature à se renouveler, pour qu'il soit juste et convenable d'y consacrer une seule fois quelques portions d'un capital appartenant à toute la nation : c'est un léger sacrifice, dès qu'il doit être le dernier : ce sacrifice même sera presque nul; le Trésor public a de ...
      Speaker: De Montesquiou
      ...paraison à leurs yeux les sommes que la nation payait ci-devant, en sus des 475 millio... Le second tableau aura pour terme de comparaison à leurs yeux les sommes que la nation payait ci-devant, en sus des 475 millions, pour acquitter tous les objets qui n'étaient pas payés par le Trésor public;...
      Speaker: De Montesquiou
      ...générale, il ne reste à la charge de la nation que 522 millions, au lieu de 605 que da... ...s terres du clergé formant une juste compensation de 60 millions sur la dépense générale, il ne reste à la charge de la nation que 522 millions, au lieu de 605 que dans l'ancien état elle eût été obligée de payer, ce qui lui assure un bénéfice ab...
      Speaker: De Montesquiou
      ...s à tâche de persuader au public que la nation était insolvable. Enfin, au mois d'août... ...dre dans le vague, le comité des finances a été inculpé par Ceux qui avaient pris à tâche de persuader au public que la nation était insolvable. Enfin, au mois d'août 1.790, le comité a fait imprimer des états détaillés de la dette» Depuis cette ...
      ...n, que l'Assemblée nationale privait la nation d'un revenu de 120 millions. ...e la dîme ne produisait pas 80 millions, soutenaient, au moment de sa Suppression, que l'Assemblée nationale privait la nation d'un revenu de 120 millions.

      Séance du dimanche 6 février 1791

      page 14
      Speaker: De Montesquiou
      ... particulier des dépenses publiques, la nation reprendra en déduction les différentes ... ...dans la dépense du département de la guerre, ou que, s'il en est fait un article particulier des dépenses publiques, la nation reprendra en déduction les différentes propriétés de l'établissement des Invalides.

      Séance du dimanche 6 février 1791

      page 17
      Speaker: De Montesquiou
      ...de 153,847,600 livres, consacrés par la nation à ce qu'elle n'a pas cessé de regarder ... ... retraite du clergé supprimé, montant à 72,621,000 livres, on trouvera un total de 153,847,600 livres, consacrés par la nation à ce qu'elle n'a pas cessé de regarder comme le premier de ses devoirs.
      Speaker: De Montesquiou
      ...talité des récompenses accordées par la nation. Les anciennes pensions sur les économa... ...ons de pensions, soit dans les 2 millions de gratifications ou indemnités, la totalité des récompenses accordées par la nation. Les anciennes pensions sur les économats, qui seront continuées, feront partie de l'un de ces articles.

      Séance du dimanche 6 février 1791

      page 19
      Speaker: De Montesquiou
      ... et en intérêts. Elles demandent que la nation se charge de ces dettes. On n'a pu, ava... ...inistration particulière, ont fait des emprunts qu'elles acquittaient en capital et en intérêts. Elles demandent que la nation se charge de ces dettes. On n'a pu, avant la décision de l'Assemblée, porter det article SOMMES. que pour,................
    • Séance du dimanche 13 février 1791

      - search term matches: (17)

      Séance du dimanche 13 février 1791

      page 158
      Speaker: Le Président
      ...on par le zèle et le patriotisme que la nation attendait de nous. Vous nous avez rendu... ...partement de Maine-et-Loire, nous avons été guidés dans cette importante opération par le zèle et le patriotisme que la nation attendait de nous. Vous nous avez rendu le droit des premiers chrétiens; le pasteur que nous avons choisi égale en vert...
      Speaker: Regnaud
      ...u'au dernier soldat, chacun reçût de la nation une récompense proportionnée, qui le mî... ... portion au service de la patrie ; et vous avez voulu que.de grade en grade jusqu'au dernier soldat, chacun reçût de la nation une récompense proportionnée, qui le mît à l'abri du besoin.

      Séance du dimanche 13 février 1791

      page 159
      Speaker: Regnaud
      ...s Invalides; comme represen- tantsde la nation, nous ne devuus pas Stre inu- tilement ... ...ger dans la discussion des details miautieux de i'administra- tion de l'hdtel des Invalides; comme represen- tantsde la nation, nous ne devuus pas Stre inu- tilement les d^tracteurs ni les apologistes de quelques individus. Des que I'on a que j'e...
      Speaker: Regnaud
      ...pense qu'il ser .it de la diguiie de la nation de ne pas se livrer a des reeherches qu... ...de votre sagesse de prevenir tous les abus dce gen e pour I'avenir, le comite a pense qu'il ser .it de la diguiie de la nation de ne pas se livrer a des reeherches qui ne ten- draii'nt qu'a reduire aa dese-poir des individus qui n'ont pas d'autre...

      Séance du dimanche 13 février 1791

      page 160
      Speaker: Regnaud
      ...ris et reconnaissants les soldats de la nation. ... servi les passions. Les 23 hospices de la patrie montreront aux citoyens attendris et reconnaissants les soldats de la nation.
      Speaker: Regnaud
      ...tion le bénéfice réel que doit faire la nation; et pour rendre cette opération plus se... ...'il sera possible le sort de ces braves gens et de n'attendre que de leur extinction le bénéfice réel que doit faire la nation; et pour rendre cette opération plus sensible, je dirai que la masse de fonds applicables chaque année à l'hôtel des in...

      Séance du dimanche 13 février 1791

      page 161
      Speaker: Regnaud
      ...eurs, sans augmenter les charges que la nation supportait après avoir pourvu d'une man...
      ...lie, et sans augmenter les charges delà nation, vous doublerez les moyens d'existence ...
      Ainsi, Messieurs, sans augmenter les charges que la nation supportait après avoir pourvu d'une manière digne d elle au sort des invalidés, soit demeurant à l'hôtel,, soit détaché...
      ...a même ; mais elletournera tout entière au profit de ceux pour quiéllea été établie, et sans augmenter les charges delà nation, vous doublerez les moyens d'existence de ces braves vétérans qu'elle a dû et voulu récompenser.
      Speaker: Regnaud
      ...des Invalides appartient également à la nation ; nous vous proposerons d'en ordonner l... iLe mobilier des Invalides appartient également à la nation ; nous vous proposerons d'en ordonner l'inventaire et la vente à son profit; mais vous ne pouvez refuser aux Officiers,...

      Séance du dimanche 13 février 1791

      page 162
      Speaker: Regnaud
      .... Au moyen des arrangements susdits^ la nation rentre en possession de l'hôtel des Inv... Art. 11. Au moyen des arrangements susdits^ la nation rentre en possession de l'hôtel des Invalides et de tous les biens y appartenant, tant en fonds qu'en contrats, droits ...
      Speaker: Regnaud
      ...ea Ioyalid^s sera vendu au profit de la nation, et sur le prix de cette vente il sera ... Art. 12. Le mobilier de l'hôtel |ea Ioyalid^s sera vendu au profit de la nation, et sur le prix de cette vente il sera fourni à cnaque officier, sous-officier et soldats-invalides demeurant à l'hôtel...

      Séance du dimanche 13 février 1791

      page 163
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ... américains, comme tous les intérêts de nation à nation ne sont jamais fondés que sur des bénéf... ... aurez allégé le droit, aussitôt que vous offrirez des avantages aux commerçants américains, comme tous les intérêts de nation à nation ne sont jamais fondés que sur des bénéfices réciproques, vous attirerez dans vos ports les négociants américains.
      Speaker: Malouet
      ...les relations les plus utiles que cette nation ait avec nous : conséquemment,vous vous... ...i vous chargez les tabacs améri-cains d'un droit considérable, vous anéantissez les relations les plus utiles que cette nation ait avec nous : conséquemment,vous vous interdirez

      Séance du dimanche 13 février 1791

      page 164
      Speaker: D'André
      ...os bâtiments. Or, Messieurs, entre deux nations libres qui doivent toujours se réunir, ... ...blerait que, par cet impôt de 10 francs par quintal, vous avez voulu favoriser vos bâtiments. Or, Messieurs, entre deux nations libres qui doivent toujours se réunir, il ne doit point y avoir de différences. D'ailleurs, le produit que nous pourrio...

      Séance du dimanche 13 février 1791

      page 165
      Speaker: Le Chapelier
      ...lle différence en leur faveur qu'aucune nation ne pourra lutter avec nous pour ce comm... ...ndre dans tous les marchés de l'Europe à 10 sous la livre, ce qui établit une telle différence en leur faveur qu'aucune nation ne pourra lutter avec nous pour ce commerce.
      Speaker: Charles de Lameth
      ...c elle sur ce qu'elle sera un jour à la nation française. ... ue crois pas même qu'il soit d'une bonne politique de calculer nos intérêts avec elle sur ce qu'elle sera un jour à la nation française.

      Séance du dimanche 13 février 1791

      page 166
      Speaker: Malouet
      ... vous pouvez la rendre avantageuse à la nation, en offrant l'emploi de 100 vaisseaux d... Vous pouvez. Messieurs, à présent que la liberté est décrétée, vous pouvez la rendre avantageuse à la nation, en offrant l'emploi de 100 vaisseaux de France ; mais vous ne pouvez parvenir à ce but-là qu'en affranchissant le taba...

      Séance du dimanche 13 février 1791

      page 167
      Speaker: De Custine
      ...icains, soit sur les vaisseaux d'autres nations. ...rétez devoir être payé sur les tabacs qui arriveront soit Bur les vaisseaux américains, soit sur les vaisseaux d'autres nations.
    • Séance du lundi 14 février 1791, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du lundi 14 février 1791, au matin

      page 170
      Speaker: Le Président
      ...e, qui touche aux grands intérêts de la nation et surtout ayant pour objet les contrib... générale, qui touche aux grands intérêts de la nation et surtout ayant pour objet les contributions générales du royaume, le président a le droit de dire : Nous ne sommes pa...

      Séance du lundi 14 février 1791, au matin

      page 171
      Speaker: Camus
      ...ls continueront ainsi mois par mois. La nation pourra vérifier toutes les opérations d... ... assignats, l'état en masse du papier enfermé dans le coffre à trois clefs, et ils continueront ainsi mois par mois. La nation pourra vérifier toutes les opérations de la caisse de l'extraordinaire, ainsi que celles du Trésor public.

      Séance du lundi 14 février 1791, au matin

      page 173
      Speaker: Rœderer
      Il est évident que la nation ayant voulu, par le décret dont j'ai pa... Il est évident que la nation ayant voulu, par le décret dont j'ai parlé, assurer aux auteurs d'une découverte importante le produit de leur inventio...

      Séance du lundi 14 février 1791, au matin

      page 174
      Speaker: Rœderer
      ... demandé s'il était de la dignité de la nation de se conserver le privilège exclusif d... , rapporteur. Plusieurs objections ont été faites sur cet article ; on a demandé s'il était de la dignité de la nation de se conserver le privilège exclusif de la vente du tabac. Nous avons en France plusieurs exemples de cette espèce de ...
      Speaker: D'André
      Je ne vois pas comment la nation peut trouver quelque avantage en exempt... Je ne vois pas comment la nation peut trouver quelque avantage en exemptant la régie des droits d'entrée. Si nous pouvons fabriquer 100,000 quintaux de ...

      Séance du lundi 14 février 1791, au matin

      page 175
      Speaker: D'André
      ... avantage que c'est un bénéfice pour la nation ? je prétends, moi, que c'est un grand préjudice pour la nation. (Interruptions.) ..., qui a détruit tous les privilèges, voudrait-elle en établir un sous le frivole avantage que c'est un bénéfice pour la nation ? je prétends, moi, que c'est un grand préjudice pour la nation. (Interruptions.)
      Speaker: D'André
      ...vilèges exclusifs, même au profit de la nation. et à l'industrie que les privilèges exclusifs, même au profit de la nation.
    • Séance du lundi 14 février 1791, au soir

      - search term matches: (13)

      Séance du lundi 14 février 1791, au soir

      page 180
      Speaker: Le Président
      ...phie de ce droit public qui adonné à la nation française la liberté que, jamais, jusqu... ...plus utile. Mais ils n'ont point encore élevé la voix pour développer la philosophie de ce droit public qui adonné à la nation française la liberté que, jamais, jusqu'à nos jours, un grand peuple n'avait pu obtenir.
      Speaker: Le Président
      ...est si importante pour le bonheur de la nation, savoir : par exemple, quel est en Fran... ...publiques sur ces questions qui occupent tous les citoyens, et dont la solution est si importante pour le bonheur de la nation, savoir : par exemple, quel est en France et quel doit être le souverain ; si le gouvernement en est distinct et lui es...

      Séance du lundi 14 février 1791, au soir

      page 184
      Speaker: Pison du Galand
      ...qu'on envisage cette aliénation, que la nation est au cas de rentrer dans le domaine a... Il est certain d'abord, sous quelque rapport qu'on envisage cette aliénation, que la nation est au cas de rentrer dans le domaine aliéné.

      Séance du lundi 14 février 1791, au soir

      page 187
      Speaker: De Custine
      ...arler de tout don occulte et caché à la nation, soient remis dans le Trésor public par... ...e que tous les dons faits par le roi et constatés dans le Livre rouge, je veux parler de tout don occulte et caché à la nation, soient remis dans le Trésor public par ceux qui les ont reçus. (Applaudissements.)

      Séance du lundi 14 février 1791, au soir

      page 188
      Speaker: De Cazalès
      ...; mais il n'est pas de la dignité de la nation d'exercer une justice aussi sévère. (Mu... ...e injuste; peut-être dans la rigueur du droit devrait-il être en partie restitué; mais il n'est pas de la dignité de la nation d'exercer une justice aussi sévère. (Murmures.)
      Speaker: De Cazalès
      ...e donc à croire que si la rentrée de la nation dans la possession du domaine de Féné-t... ...e ne crois pas que l'Assemblée veuille ruiner une famille quelconque. Je persiste donc à croire que si la rentrée de la nation dans la possession du domaine de Féné-tranges est une justice; que s'il est peut-être même dans l'esprit d'une justice ...
      Speaker: De Cazalès
      ...tranges rentre dans la possassion de la nation; mais qu'il ne soit Sas ordonné au cont... JedemandequeledomainedeFénétranges rentre dans la possassion de la nation; mais qu'il ne soit Sas ordonné au contrôleur des restes de poursuivre. Polignac pour une somme de 800,000 livres. Peut...

      Séance du lundi 14 février 1791, au soir

      page 189
      Speaker: Charles de lameth
      ...cier l'Etat, de rendre cette somme à la nation, de la manière qu'il me serait possible... ...libelles et aux diffamations contre nous; et je formai le projet de faire bénéficier l'Etat, de rendre cette somme à la nation, de la manière qu'il me serait possible, sur mon propre bien, quoiqu'il ne soit pas considérable ; je la lui rendrai, s...

      Séance du lundi 14 février 1791, au soir

      page 190
      Speaker: Lefèvre
      ...re, comme à celui qui répond d'eux à la nation, dont la munificence leur assigne auprè... ...articulière; qu'ils doivent lui être soumis comme a leur tuteur, comme à leur père, comme à celui qui répond d'eux à la nation, dont la munificence leur assigne auprès de sa personne un traitement honorable. Le roi seul est dépositaire du pouvoir...
      Speaker: Lefèvre
      ...é que les prérogatives. Vous devez à la nation sur ce point une discussion approfondie... ...a invités à fixer les d evoirs de cette famille dont vous n'avez encore déterminé que les prérogatives. Vous devez à la nation sur ce point une discussion approfondie, qui se lie si intimement aux bases de la Constitution ; et par un ajournement ...
      Speaker: Lefèvre
      ...ganes de la France, représentants d'une nation qui a recouvré sa souveraineté, vous, q... « Dignes organes de la France, représentants d'une nation qui a recouvré sa souveraineté, vous, qui tant de fois et de la même main qui traça les règles éternelles de la justice...
      Speaker: Lefèvre
      ...pour échapper au mépris dont toutes les nations les accueillent, voudraient s'environne... ...à éveiller contre nous la haine des rois, que notre liberté fait trembler; qui, pour échapper au mépris dont toutes les nations les accueillent, voudraient s'environner d'objets honorés ; qui nous menacent, dit-on, de ne rentrer dans nos murs qu'à...

      Séance du lundi 14 février 1791, au soir

      page 191
      Speaker: Le Président
      ...endance constitue la liberté même d'une nation. Quiconque a le droit de résister doit ... ...voir que de celui des lois est un droit de chaque citoyen, parce que cette indépendance constitue la liberté même d'une nation. Quiconque a le droit de résister doit connaître un fait : le devoir de l'obéissance ; et,comme chaque individu est obl...
      Speaker: Le Président
      ...a famille; son nom, joint à celui de la nation et de la loi, est prononcé dans tous no... ...e monarque qui répare les fautes puisse être isolé. Un grand peuple est devenu sa famille; son nom, joint à celui de la nation et de la loi, est prononcé dans tous nos serments ; et un ordre durable assurera tout à la fois son bonheur et sa puiss...
    • Séance du mardi 15 février 1791, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 15 février 1791, au matin

      page 193
      Speaker: Boislandry
      ... de cet impôt, ont pu le proposer à une nation libre comme une des ressources de l'Eta... ...ysé avec tant de sagacité les droits d'entrée, après s'être convaincus des vices de cet impôt, ont pu le proposer à une nation libre comme une des ressources de l'Etat?

      Séance du mardi 15 février 1791, au matin

      page 195
      Speaker: Boislandry
      ...s, ne serait-il pas bien étrange que la nation française, qui, dans l'esclavage» suppo... ... des villes, il faut trouver à les remplacer par d'autres impôts. Mais* Messieurs, ne serait-il pas bien étrange que la nation française, qui, dans l'esclavage» supportait 7 à 800 millions de charges, ne pût pas, après être devenue libre, pourvoi...

      Séance du mardi 15 février 1791, au matin

      page 196
      Speaker: Boislandry
      ...es charges les plus accablantes pour la nation. Après avoir fait tant de choses pour l... ... désirable, c'est celle du rachat volontaire des rentes viagères, qui sont une des charges les plus accablantes pour la nation. Après avoir fait tant de choses pour les générations futures, ne serait-il pas raisonnable que l'Assemblée nationale s...

      Séance du mardi 15 février 1791, au matin

      page 197
      Speaker: Dupont
      ...es 24 et 25 millions des revenus que la nation pourrait retirer des droits d'entrée su... ...i l'on peut et si l'on ose compenser sur la contribution foncière et mobilière les 24 et 25 millions des revenus que la nation pourrait retirer des droits d'entrée sur les vill s.

      Séance du mardi 15 février 1791, au matin

      page 198
      ... ne peut éviter 4e faire supporter à la nation. Car tel est le malheur du despotisme, ... ...dilapidations de l'ancien régime ont plus que doublé les charges annuelles qu'on ne peut éviter 4e faire supporter à la nation. Car tel est le malheur du despotisme, qu'il semble, pour ainsi dire, sp survivre dans ses effets; il atteint, par ses ...
    • Séance du mardi 15 février 1791, au soir

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 15 février 1791, au soir

      page 204
      ...érieur, et de déjouer les ennemis de la nation, est de casser par un décret toute l'ar... ...nstitution, séante à Nantes, qui expose que le seul moyen d'assurer le calme intérieur, et de déjouer les ennemis de la nation, est de casser par un décret toute l'armée de ligne, de la recréer aussitôt après le plan d'organisation militaire par ...

      Séance du mardi 15 février 1791, au soir

      page 207
      Speaker: D'Ambly
      La nation, en adoptant dans ce moment-ci ie décre... La nation, en adoptant dans ce moment-ci ie décret qui lui est proposé, se charge de retraites pour favoriser ce corps-là. Si vou...

      Séance du mardi 15 février 1791, au soir

      page 209
      Speaker: L'abbé Maury
      Pour prouver à la nation française qu'elle n'a pas eu tort de do... Pour prouver à la nation française qu'elle n'a pas eu tort de donner un exemple qui a été suivi par toute l'Europe, car vous avez eu cette gloir...

      Séance du mardi 15 février 1791, au soir

      page 210
      ...rochant les résultats des principes. La nation, que dis-je? La majorité même y verrait... ...sible aux hommes de bonne foi la progression des déprets de l'Assemblée* en rapprochant les résultats des principes. La nation, que dis-je? La majorité même y verrait avec surprise comment, le tiers état, en partant du système inouï, mais limité,...
      La nation verrait encore, comment de ce décret, q... La nation verrait encore, comment de ce décret, qules Mens ecclésiastiques sont à sa disposition sans la surveillance des provinc...
      Enfin, la nation verrait comment le respect pour les man... Enfin, la nation verrait comment le respect pour les mandats, lorsqu'il s'agissait de forcer l'opinion par tête, s'est transformé en une...

      Séance du mardi 15 février 1791, au soir

      page 211
      ...ccédera, sera forcée de convenir que la nation est sans liberté, le roi sans pouvoir, ... ...re chassé par le papier, et lorsqu'enfin l'Assemblée, ou la puissance qui lui succédera, sera forcée de convenir que la nation est sans liberté, le roi sans pouvoir, le royaume sans police,le Trésor sans argent ; qu'il «st temps derevenir*ursespa...
    • Séance du mercredi 16 février 1791

      - search term matches: (4)

      Séance du mercredi 16 février 1791

      page 213
      Speaker: Vernier
      ...nationaux et contre les débiteurs de la nation seront faites de la même manière, dans ... ...Article 1". Les poursuites et contraintes à faire contre les fermiers des biens nationaux et contre les débiteurs de la nation seront faites de la même manière, dans les mêmes formes et par les mêmes officiers, ainsi qu'il s'est pratiqué jusqu'à ...

      Séance du mercredi 16 février 1791

      page 215
      Speaker: D'André
      Il me parait évident, Messieurs, que la nation ne doit rien à ceux qui n'ont rien donn... Il me parait évident, Messieurs, que la nation ne doit rien à ceux qui n'ont rien donné. On nous dit que les gens qui ont gagné ces patentes les ont obtenues à force ...
      Speaker: D'André
      ...ompense, ils n'ont qu'à s'adresser à la nation; elle sera toujours généreuse à leur ég... leurs patentes à leurs talents, s'ils ont vraiment droit a une récompense, ils n'ont qu'à s'adresser à la nation; elle sera toujours généreuse à leur égard et leur accordera la récompense qu'ils auront méritée. (Applaudissements.)

      Séance du mercredi 16 février 1791

      page 216
      Speaker: De Sillery
      ...de partager avec les bienfaiteurs de la nation, avec ies auteurs de la Constitution qu... « Messieurs, permettez aux électeurs du département d'Eure-et-Loir de partager avec les bienfaiteurs de la nation, avec ies auteurs de la Constitution qu'ils bénissent chaque jour, les épanchementS de leur joie.
    • Séance du jeudi 17 février 1791, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 17 février 1791, au matin

      page 224
      Speaker: De Cernon
      Cette mesure importe à la justice de la nation; elle tend d'ailleurs à augmenter la co... Cette mesure importe à la justice de la nation; elle tend d'ailleurs à augmenter la concurrence parmi les acquéreurs des biens nationaux, et l'amortissement d'intérêt...

      Séance du jeudi 17 février 1791, au matin

      page 225
      Speaker: D'André
      ...e, puisqu'ils exercent les droits de la nation. ceux-là sans doute ne doivent pas payer de droits de patente, puisqu'ils exercent les droits de la nation.

      Séance du jeudi 17 février 1791, au matin

      page 230
      Speaker: Le Chapelier
      ...jà, supprimés; vous avez déclaré que la nation s'occuperait de leur sort. Je demande q... ...rdée A ceux qui étaient attachés aux gabelles et autres impôts que vous avez; déjà, supprimés; vous avez déclaré que la nation s'occuperait de leur sort. Je demande que vous preniez aujourd'hui la même détermination pour un nombre considérable de...
    • Séance du jeudi 17 février 1791, au soir

      - search term matches: (9)

      Séance du jeudi 17 février 1791, au soir

      page 232
      Speaker: Voidel
      ...un délit, encore moins un crime de lèse-nation, parce qu'il ne s'agit ici que d'un sim... ...sés, on a dit qu'en supposant ces faits comme prouvés ils ne constateraient pas un délit, encore moins un crime de lèse-nation, parce qu'il ne s'agit ici que d'un simple conseil, et que, suivant tous les crimina-
      Speaker: Voidel
      ...dit qu'il s'agit ici d'un crime de lèse-nation et que, par l'article du décret du 12 o...
      ... sur les accusations pour crime de lèse-nation attribuées au Châtelet ae Paris;, que, ...
      ...ionale, juge naturel des crimes de lèse-nation, ne connaîtra que des délits dont le Co...
      ...hèse où il s'agirait d'un crime de lèse-nation, l'Assemblée doit prononcer s'il y a li...
      Il s'est cependant élevé une difficulté dont il faut vous rendre compte. On dit qu'il s'agit ici d'un crime de lèse-nation et que, par l'article du décret du 12 octobre, l'Assemblée s'est réservée de prononcer ultérieurement sur les accusations pour crime de lèse-nation attribuées au Châtelet ae Paris;, que, par conséquent, le tribunal de Beaune n'a pu décerner un décret de prise de corp...
      ... étayé de l'article 4 du décret du 8 de ce mois, qui porte que la haute cour nationale, juge naturel des crimes de lèse-nation, ne connaîtra que des délits dont le Corps législatif jugera nécessaire d'être accusateur; d'où l'on infère que, dans l'hypothèse où il s'agirait d'un crime de lèse-nation, l'Assemblée doit prononcer s'il y a lieu ou non à accusation.
      Speaker: Voidel
      ...public, sont un véritable crime de lèse-nation; mais il a observé d'abord que le décre...
      ...ent les accusations pour crimes de lèse-nation attribués au Châtelet de Paris; mais el...
      ... ennemis de la patrie, tels qu'ils sont dénoncés par la plainte de l'accusateur public, sont un véritable crime de lèse-nation; mais il a observé d'abord que le décret du 8 de ce mois n'est point encore sanctionné; il est d'ailleurs postérieur à ...
      ...emblée s'est réservée seulement de déterminer un tribunal pour juger définitivement les accusations pour crimes de lèse-nation attribués au Châtelet de Paris; mais elle n'a rien entendu statuer sur la procédure antérieure au jugement, et elle n'a...

      Séance du jeudi 17 février 1791, au soir

      page 233
      Speaker: Salle
      ...s de prisp de corps pour crimes de lèse-nation : je demande qu'elles soient renvoyées ... Il y a dans les prisons de Paris plusieurs personnes décrétées de prisp de corps pour crimes de lèse-nation : je demande qu'elles soient renvoyées pardevaut les tribunaux de Paris, pour y être jugées.

      Séance du jeudi 17 février 1791, au soir

      page 235
      Speaker: Alquier
      ...el était ce serment? D'être fidèle à la nation, à la loi et au roi. Il avait dit que l... ...tique, dont il était secrétaire, reçu le serment civique de quelques soldats. Quel était ce serment? D'être fidèle à la nation, à la loi et au roi. Il avait dit que les soldats étaient libres d'aller boire où ils voudraient. Le cantinier, qui jou...

      Séance du jeudi 17 février 1791, au soir

      page 239
      ... plus profond respect, Messieurs, de la nation, de la loi et du roi, le très fidèle su... J'ai l'honneur d'être, avec le plus profond respect, Messieurs, de la nation, de la loi et du roi, le très fidèle sujet.

      Séance du jeudi 17 février 1791, au soir

      page 240
      Je réponds que les représentants de la nation, le roi, généralement tous les Français... Je réponds que les représentants de la nation, le roi, généralement tous les Français, la portaient et que je ne prévoyais pas quelle fut la raison qu'a Tabago exclu...

      Séance du jeudi 17 février 1791, au soir

      page 242
      ...êteraient ie serment Vè[T& fidèles à la nation, au toi et à la loi, et que celui qui a... ...s une motioîi de son tice* président, arrêta que tous ceux qui la composaient prêteraient ie serment Vè[T& fidèles à la nation, au toi et à la loi, et que celui qui abandonnerait l'assemblée, serait indigne de porter le nom français ; elle arrêta...

      Séance du jeudi 17 février 1791, au soir

      page 244
      ...iasmés, ne cessaient de crier : Vive la nation 1 vive l'Assemblée nationale! vive le r... Les Français, enthousiasmés, ne cessaient de crier : Vive la nation 1 vive l'Assemblée nationale! vive le roi I vive les administrateurs.

      Séance du jeudi 17 février 1791, au soir

      page 247
      ...i le pavillon national, ni le droit des nations, arbore son pavillon, l'assure par un c... ... bâtiment anglais de nous arrêter. Celui-ci, assuré de l'impunité, ne respecte ni le pavillon national, ni le droit des nations, arbore son pavillon, l'assure par un coup de feu, et les forcenés anglais qui s'y trouvent sautent à l'abordage, sabre...

      Séance du jeudi 17 février 1791, au soir

      page 249
      ...ce serment portait « d'être fidèle à la nation, au roi et à la loi; qu'il « attendit q... ...- « ment en présence du président, du vice-prési- « dent et du secrétaire ; que ce serment portait « d'être fidèle à la nation, au roi et à la loi; qu'il « attendit que les soldats fussent sortis avant de « faire sa motion,tendant à empêcher ce s...

      Séance du jeudi 17 février 1791, au soir

      page 250
      ...crétaire, et était d'être fidèle à la « nation, au roi, à la loi et à l'assemblée paît... ...nt fut dressé parle « président, le vice-président, et le prisonnier, « comme secrétaire, et était d'être fidèle à la « nation, au roi, à la loi et à l'assemblée paît triotique, et que ceux qui abandonneraient « ladite assemblée patriotique, sera...

      Séance du jeudi 17 février 1791, au soir

      page 251
      ...t c qu'il s'agissait d'être fidèle à la nation, au ¥ roi et à la lof i le lendemain, v... ...ème témoin, « il a mis sa marque « ordinaire au bas d'un papier, où on lui disait c qu'il s'agissait d'être fidèle à la nation, au ¥ roi et à la lof i le lendemain, voyant que
      ... Hé bienl dignes représentants de notre nation, votre décret sur les Droits de l'homme... ...ration de Tabago précédait de plusieurs mois le décret de l'Assemblée nationale. Hé bienl dignes représentants de notre nation, votre décret sur les Droits de l'homme, le3 circonstances locales, la position de la colonie, les faux principes du co...
      ...on « qu'ils ont prêté le serment à « la nation, aù roi et à la loi, à l'assemblée patr... ...me témoin jusqu'au quatorzième inclusivement, pas un qui dépose autre chose, sinon « qu'ils ont prêté le serment à « la nation, aù roi et à la loi, à l'assemblée patriotique, entre mes mains, et en présence « des président, vice-président et autr...

      Séance du jeudi 17 février 1791, au soir

      page 252
      ...où il pro- « mettait d'être fidèle à la nation, au roi et « à la loi, de ne point aban... ...oudraient, sans lui parler de boire; « qu'il « signa un papier entre mes mains, où il pro- « mettait d'être fidèle à la nation, au roi et « à la loi, de ne point abandonner leurs dra-er">t> peaux ni le roi, et qu'il fut invité par des « bourgeois...
      ...peaux, ni le roi, et d'être fidèle à la nation, au roi et à la loi? ...rez, et ensuite lui faire promettre , sous serment, de ne pas abandonner ses drapeaux, ni le roi, et d'être fidèle à la nation, au roi et à la loi?
      ...patriotique, « et entre mes mains, à la nation, au roi et a la « loi ». avoir prêté serment à l'assemblée patriotique, « et entre mes mains, à la nation, au roi et a la « loi ».
    • Séance du vendredi 18 février 1791

      - search term matches: (4)

      Séance du vendredi 18 février 1791

      page 273
      Speaker: De Montesquiou
      ...s dettes doivent être à la charge de la nation; elles forment un capital de 150 à 160 ... ...as encore été présenté au comité; mais les conclusions du rapporteur sont que ces dettes doivent être à la charge de la nation; elles forment un capital de 150 à 160 millions ; les intérêts ne sont que de 5 à 6 millions. Cet objet ne doit pas ret...

      Séance du vendredi 18 février 1791

      page 274
      Speaker: Camus
      ...de ces charges est pour le compte de la nation. ...et des princes à 52 millions, et pourquoi il suppose qu'une partie des capitaux de ces charges est pour le compte de la nation.
      Speaker: De Montesquiou
      ...mboursement, comme une des dettes de la nation; quant aux intérêts de la finance de Ce... ...s dû regarder le capital des charges de ces maisons, dont le roi a demandé le remboursement, comme une des dettes de la nation; quant aux intérêts de la finance de Ces charges, il est évident qu'ils ne font point partie des objets que nous avons ...

      Séance du vendredi 18 février 1791

      page 278
      Speaker: Martineau
      ... ; mais je crois que pour le bien de la nation, qui est que les enchères se fassent au... ...mander que l'Assemblée accepte à l'instant la soumission de la compagnie Lequeux ; mais je crois que pour le bien de la nation, qui est que les enchères se fassent au plus haut prix possible, vous ne devez point rendre un semblable décret qui vou...
  • Tome 24 : Du 10 mars au 12 avril 1791 showing 10 of 54 results view all
    • Séance du jeudi 10 mars 1791, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du jeudi 10 mars 1791, au matin

      page 9
      Speaker: De Montesquiou
      ... roi doit les faire exécuter toutes. La nation conserve le droit universel de surveill... ... lequel il n'y a point de gouvernement. La nation'doit faire toutes les lois, le roi doit les faire exécuter toutes. La nation conserve le droit universel de surveillance, les ministres du roi sont tous soumis à la responsabilité. Telle doit être...
      Speaker: De Montesquiou
      ...ur en garantissent l'inviolabilité à la nation,entière. ...cité en soit la constante sauvegarde, que les formes mêmes de son régime intérieur en garantissent l'inviolabilité à la nation,entière.

      Séance du jeudi 10 mars 1791, au matin

      page 11
      Speaker: Briois-Beaumetz
      ...squelles on était parvenu à opprimer la nation. ...ayementsl de promesses de payer, de tant d'autres jongleries financières avec lesquelles on était parvenu à opprimer la nation.
      Speaker: Briois-Beaumetz
      ...commis qui fait bien les affaires de la nation est un digue agent de la nation; et ce n'est point avec un grand titre ... Messieurs, ce ne sont point les titres qui font les hommes. Un commis qui fait bien les affaires de la nation est un digue agent de la nation; et ce n'est point avec un grand titre qu'il faut récompenser les hommes, c'est avec l'estime qui convient àleurs bo nn...

      Séance du jeudi 10 mars 1791, au matin

      page 12
      Speaker: Dupont
      ... revenus des propriétés foncières de la nation; 2° celui des payements effectués dans ... ...s enregistrements, timbres et hypothèques, pour les douanes nationales, pour les revenus des propriétés foncières de la nation; 2° celui des payements effectués dans la même semaine, divisés en autant de chapitres qu'il y a d'objets de services p...
      Speaker: Dupont
      ...s le tableau général des finances de la nation de l'année précédente sera rédigé par l... ...é d'observations sur l'état général des recettes et des dépenses; et tous les ans le tableau général des finances de la nation de l'année précédente sera rédigé par les comités réunis des finances et des contributions publiques, avant de présente...
    • Maintenant, messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à m. de condé que la conquête reste dans le domaine privé du prince, tant qu'il n'a point été compté de ses revenus à la chambre de comptes (2), il n'en serait pas moins faux que leclermontoisfût encore extra-domanial en 1648 : deux autres règles incontestables repousseront toujours cette supposition erronée

      - search term matches: (18)

      Maintenant, messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à m. de condé que la conquête reste dans le domaine privé du prince, tant qu'il n'a point été compté de ses revenus à la chambre de comptes (2), il n'en serait pas moins faux que leclermontoisfût encore extra-domanial en 1648 : deux autres règles incontestables repousseront toujours cette supposition erronée

      page 114
      Speaker: De Vismes
      ...qu'elle soit, non plus à moi, mais à la nation; dès cet instant la chose devient doman... ...nt qu'il a dit: j'abdique mes droits particuliers sur une telle chose ; je veux qu'elle soit, non plus à moi, mais à la nation; dès cet instant la chose devient domaniale, et elle est placée, par rapport auprince, sous la sauvegarde de l'inaliéna...

      Maintenant, messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à m. de condé que la conquête reste dans le domaine privé du prince, tant qu'il n'a point été compté de ses revenus à la chambre de comptes (2), il n'en serait pas moins faux que leclermontoisfût encore extra-domanial en 1648 : deux autres règles incontestables repousseront toujours cette supposition erronée

      page 115
      Speaker: De Vismes
      ...est enregistrée jusque dans le code des nations. ...lus solennel: elle n'est plus seulement une loi particulière de l'Empire ; elle est enregistrée jusque dans le code des nations.
      Speaker: De Vismes
      ...aloir vis^à-vis des représentants de la nation française : il s'élève en oela» contre ... ...ui ont précédé le traité de 1661, M. de Gondô n'est nullement fondé à la faire valoir vis^à-vis des représentants de la nation française : il s'élève en oela» contre son propre titre, et pour parler le langage de la jurisprudence, il excipe du dr...
      Speaker: De Vismes
      ...ion de cet exemple. Le mineur, c'est la nation : le tuteur, c'est la régente Anne d'Au... ...e de la frivolité de sa défense. Vous m'avez devancé. Messieurs, dans l'application de cet exemple. Le mineur, c'est la nation : le tuteur, c'est la régente Anne d'Autriche, ou plutôt son ministre Mazarin ; et l'aliénataire est M. de Condé.
      Speaker: De Vismes
      .... de Coudé qui se sont armés, contre la nation, des traités politiques; qu'en soutenan...
      ...i qui appartient incontestablement à la nation ; qu'enfin, si nous nous permettons de ...
      ...ire. Or, il est évident que, dans cette controverse, ce sont les défenseurs de M. de Coudé qui se sont armés, contre la nation, des traités politiques; qu'en soutenant qu'il n'a pa6 le droit de s'en prévaloir, nous usons de celui qui appartient incontestablement à la nation ; qu'enfin, si nous nous permettons de jeter un regard sur ces traités, ce n'est que subsidiairement; et en conséquence...

      Maintenant, messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à m. de condé que la conquête reste dans le domaine privé du prince, tant qu'il n'a point été compté de ses revenus à la chambre de comptes (2), il n'en serait pas moins faux que leclermontoisfût encore extra-domanial en 1648 : deux autres règles incontestables repousseront toujours cette supposition erronée

      page 116
      Speaker: De Vismes
      ...e pas et que représente au contraire la nation. ...eux dont l'emploi ne serait permis qu'à un souverain étranger qu'il ne représente pas et que représente au contraire la nation.
      Speaker: De Vismes
      ...comme un dépôt qu'en cas d'événement la nation devait représenter au souverain de la L... ...excusable, que l'on considérerait le Clermontois, à l'époque de son aliénation, comme un dépôt qu'en cas d'événement la nation devait représenter au souverain de la Lorraine.
      Speaker: De Vismes
      ...ble du chef du duc de Lorraine, dont la nation exerce aujourd'hui les droits. ...te le duc de Lorraine, et alors la concession de 1648 est nulle; elle est révocable du chef du duc de Lorraine, dont la nation exerce aujourd'hui les droits.
      Speaker: De Vismes
      ...nt nous intéresse : qui du roi ou de la nation possédait le Clermontois lors de la don...
      ...e Clermontois avait été conquis pour la nation et qu'il était possédé par elle, on aur...
      ...était un fief masculin, auquel le duc Charles a succédé de son chef? Un seul point nous intéresse : qui du roi ou de la nation possédait le Clermontois lors de la donation de 1648? Or, si l'on ne peut raisonnablement révoquer en doute que le Clermontois avait été conquis pour la nation et qu'il était possédé par elle, on aura beau prouver que la conquête était Une usurpation, il sera toujours vrai de di...
      Speaker: De Vismes
      ...n'était que l'administrateur, et que la nation, pour qui il administrait, a droit d'at... le roi a aliéné, en 1648, ce dont il n'était que l'administrateur, et que la nation, pour qui il administrait, a droit d'attaquer une aliénation proscrite par la loi domaniale..
      Speaker: De Vismes
      ...omme si, dans les grandes querelles des nations, la fortune n'avait pas seule décidé, j... ...ir plus de force entresouverains ! Comme si (il faut le dire, quoiqu'à regret) comme si, dans les grandes querelles des nations, la fortune n'avait pas seule décidé, jusqu'à ce jour, de la validité des titres!

      Maintenant, messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à m. de condé que la conquête reste dans le domaine privé du prince, tant qu'il n'a point été compté de ses revenus à la chambre de comptes (2), il n'en serait pas moins faux que leclermontoisfût encore extra-domanial en 1648 : deux autres règles incontestables repousseront toujours cette supposition erronée

      page 118
      Speaker: De Vismes
      ...-mêmes, suivant laquelle toutes les do? nations postérieures à 1566, quoique rémunéra-t... ...oit incontestablement l'application de cette règle domaniale, consacrée par vous-mêmes, suivant laquelle toutes les do? nations postérieures à 1566, quoique rémunéra-toires, quoique faites sans clause de retour, sont révocables à perpétuité»
      Speaker: De Vismes
      ... il se justifiait d'avance auprès ae la nation lorsque dans ses mémoires il rend compt... ...ettres de don! Il prévoyait sans doute la difficulté qui s'élève aujourd'hui, et il se justifiait d'avance auprès ae la nation lorsque dans ses mémoires il rend compte de ses vains efforts pour arrêter une libéralité indiscrète. La reine, suivant...

      Maintenant, messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à m. de condé que la conquête reste dans le domaine privé du prince, tant qu'il n'a point été compté de ses revenus à la chambre de comptes (2), il n'en serait pas moins faux que leclermontoisfût encore extra-domanial en 1648 : deux autres règles incontestables repousseront toujours cette supposition erronée

      page 122
      Speaker: De Vismes
      ...ger les règles d'interprétation. Que la nation ait à répondre à un monarque ou à un ci... ...ouverains. On aura beau varier les définitions du contrat, on ne fera point changer les règles d'interprétation. Que la nation ait à répondre à un monarque ou à un citoyen, elle dira è, l'un comme à 1 autre avec le même succès : « c'est à « tort ...

      Maintenant, messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à m. de condé que la conquête reste dans le domaine privé du prince, tant qu'il n'a point été compté de ses revenus à la chambre de comptes (2), il n'en serait pas moins faux que leclermontoisfût encore extra-domanial en 1648 : deux autres règles incontestables repousseront toujours cette supposition erronée

      page 123
      Speaker: De Vismes
      ...ifier utilement la donation en 1659. La nation peut revendiquer aujourd'hui le Clermon... ...gente Anne d'Autriche n'a pu le donner en 1648; et Louis XIV n'a pu aussi en ratifier utilement la donation en 1659. La nation peut revendiquer aujourd'hui le Clermontois, comme étant, par le traité de 1661, aux droits des ducs de Lorraine.
      ...doit honorer aussi la munificence d'une nation sensible et généreuse. C'est dans cette... ...es et utiles actions; et celui qui a tant contribué à l'honneur du nom français doit honorer aussi la munificence d'une nation sensible et généreuse. C'est dans cette vue, Messieurs, que votre comité des domaines a combiné quelques-unes des dispo...

      Maintenant, messieurs, quand le prétendu principe, écrit dans la donation de 1648, serait véritable; quand nous accorderions à m. de condé que la conquête reste dans le domaine privé du prince, tant qu'il n'a point été compté de ses revenus à la chambre de comptes (2), il n'en serait pas moins faux que leclermontoisfût encore extra-domanial en 1648 : deux autres règles incontestables repousseront toujours cette supposition erronée

      page 126
      Speaker: L'abbé Maury
      ...Croyez-vous que les représentants de la nation oseraient lui contester en sa présence ... .. Croyez-vous que les représentants de la nation oseraient lui contester en sa présence la possession d'un don acheté par des services aussi signalés?
      Speaker: L'abbé Maury
      ...é en main, avec le traite par lequel la nation s'engage à lie jamais le troubler sous ... ... le plus féroce, perdrait-il cette cause lorsqu'il se présenterait avec un traité en main, avec le traite par lequel la nation s'engage à lie jamais le troubler sous aucun prétexte dans sa possession? Je île perdrais pas cette cause en
      Speaker: L'abbé Maury
      ...diplomatiques. Mais, non; vous êtes une nation génereuse, et j'ai compté asse» sur vot... ...s les plus solennels que je vous présente, déchirez donc toutes les collections diplomatiques. Mais, non; vous êtes une nation génereuse, et j'ai compté asse» sur votre justice pour croire que ni la défaveur où se trouve M. de CoDdé, ni celle de ...
    • Séance du mercredi 16 mars 1791

      - search term matches: (6)

      Séance du mercredi 16 mars 1791

      page 128
      Speaker: De Saint-Martin
      ...illin, qui est prévenu de crime de lèse-nation, est malade; il demande que sa translat... Cette pétition fait part que le sieur Guillin, qui est prévenu de crime de lèse-nation, est malade; il demande que sa translation à Orléans soit différée jusqu'au rétablissement de sa santé.

      Séance du mercredi 16 mars 1791

      page 135
      Speaker: D'André
      ...me-là . ne peut pas être adopté par une nation qui vèut se régénérer; doue ce système ... ...y vous a proposé un remboursement par annuité des emprunts successifs ; ce système-là . ne peut pas être adopté par une nation qui vèut se régénérer; doue ce système doit être mis à l'écart.

      Séance du mercredi 16 mars 1791

      page 136
      Speaker: Gombert
      ...imposés pour la récolte dernière; si la nation paye cet impôt, les propriétaires n'ont... ...tionaux qui ont changé de main depuis l'année dernière sont susceptibles d'être imposés pour la récolte dernière; si la nation paye cet impôt, les propriétaires n'ont rien à dire; si, au contraire, elle ne le paye pas, voilà une surcharge considé...

      Séance du mercredi 16 mars 1791

      page 137
      Speaker: Gombert
      ...te, au lieu que les représentants de la nation, que vous regardez comme des ignorants ... ... entasser emprunts sur emprunts, qui auraient immanquablement amené la banqueroute, au lieu que les représentants de la nation, que vous regardez comme des ignorants en finances, ont réduit cette masse énorme d'impôts à 570 millions.
      Speaker: Gombert
      ...de sait que les rentes viagères dont la nation est grevée montent à 120 millions; que ... ...au lieu qu'aujourd'hui nous avons la perspective la plus consolante. Tout le monde sait que les rentes viagères dont la nation est grevée montent à 120 millions; que les pensions qui sont accordées au clergé supprimé montent au moins à 60 million...
      Speaker: De Montlosier
      ...mpôt, vous rendez un grand service à la nation. ...Je crois qu'en allégeant autant qu'il sera possible la masse de cette espèce d'impôt, vous rendez un grand service à la nation.
    • Séance du jeudi 17 mars 1791, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du jeudi 17 mars 1791, au matin

      page 141
      Speaker: De Longuève
      Le* dettes actives dont la nation profite sont de. Celles passives sont d... Le* dettes actives dont la nation profite sont de. Celles passives sont de........................
      Speaker: De Longuève
      Il y a bénéfice, au profit de la nation, de. Il y a bénéfice, au profit de la nation, de.

      Séance du jeudi 17 mars 1791, au matin

      page 142
      Speaker: De Longuève
      ...n des dettes qui sont à la charge de la nation, l'autre dé celles qui'sont constituées... ...seront par la suite, le directeur général de la liquidation fera deux états: l'un des dettes qui sont à la charge de la nation, l'autre dé celles qui'sont constituées sur des particuliers.
      Speaker: De Longuève
      ... en ce qui concerne les créances sur la nation, en être les titres annulés et brûlés d... ... ou qu'il aura ci-après entre les mains, au trésorier de l'extraordinaire, pour, en ce qui concerne les créances sur la nation, en être les titres annulés et brûlés de la même manière qu'il est ordonné par le décret du 20 janvier dernier, et, à l...
      Speaker: Bouche
      ...ce projet de décret. Il a été fait à la nation le don de plusieurs finances d'offices ... Je crois qu'il y a quelque chose à dire sur uné idée à laquelle donne lieu ce projet de décret. Il a été fait à la nation le don de plusieurs finances d'offices qui doivent entrer dans le Trésor public.
      Speaker: Bouche
      ...nt été donnés en dons patriotiques à la nation. » ...s trésoriers des dons patriotiques rendront leur compte de tous les objets qui ont été donnés en dons patriotiques à la nation. »

      Séance du jeudi 17 mars 1791, au matin

      page 145
      Speaker: De La Rochefoucauld
      nation ; il a profité de toutes les observatio... nation ; il a profité de toutes les observations qui lui ont été faites ; il a cherché partout des lumières : mais il n'a trou...
    • Séance du jeudi 17 mars 1791, au soir

      - search term matches: (16)

      Séance du jeudi 17 mars 1791, au soir

      page 153
      Speaker: Nusse
      ...vicaires sont le principal espoir de la nation pour la régénération du clergé. Ils n'o... « Cependant, Messieurs, les vicaires sont le principal espoir de la nation pour la régénération du clergé. Ils n'ont connu, ni la douceur des bénéfices, ni l'illusion des préjugés (Applaudisseme...

      Séance du jeudi 17 mars 1791, au soir

      page 154
      Speaker: Le Président
      ...e acquittera envers vous la dette de la nation; continuez d'acquitter la vôtre par des... ...rendra votre demande en considération. Reposez-vous sur elle de votre sort : elle acquittera envers vous la dette de la nation; continuez d'acquitter la vôtre par des exemples dignes de la doctrine sublime dont vous êtes les dispensateurs.
      Speaker: Barthe
      ...u clergé étaient à la disposition de la nation ; et moi, par un discours prononcé deva... « On s'est élevé contre le décret par lequel vous avez déclaré que les biens du clergé étaient à la disposition de la nation ; et moi, par un discours prononcé devant l'autel de la patrie, j'ai démontré la justice de ce décret et réduit ses dét...

      Séance du jeudi 17 mars 1791, au soir

      page 155
      Speaker: Merle
      ...r dans l'information des crimes de lèse-nation, requit et fit ordonner le renvoi au Ch... ...ui décréta le curé d'ajournement; mais le procureur du roi, prétendant apercevoir dans l'information des crimes de lèse-nation, requit et fit ordonner le renvoi au Châtelet.

      Séance du jeudi 17 mars 1791, au soir

      page 156
      Speaker: Robespierre
      ...par le Châtelet, comme criminel de lèse-nation ; or, vous avez décrété que nulle accusation de crime de lèse-nation ne pourrait être portée aux tribunaux s...
      ... les délits privés, et le crime de lèse-nation. Ce crime ne peut être déféré arbitrair...
      ...cuper d'une accusation de crime de lèse-nation, qu'après un décret du Corps législatif...
      Le curé d'issy a été décrété par le Châtelet, comme criminel de lèse-nation ; or, vous avez décrété que nulle accusation de crime de lèse-nation ne pourrait être portée aux tribunaux sans un décret du Corps législatif. Un des premiers devoirs de PAssembiée est donc de délibérer. U y a sous le rapport de l'ordre public une différence essentielle entre les délits privés, et le crime de lèse-nation. Ce crime ne peut être déféré arbitrairement aux tribunaux, parce que, de pareilles accusations malignement prodiguées,...
      .... C'est par ce puissant motif qi>e vous avez voulu qu'aucun tribunal ne pût s'occuper d'une accusation de crime de lèse-nation, qu'après un décret du Corps législatif.
      Speaker: Robespierre
      ...y soit accusé par vous de crime de lèse-nation, ou qu'il soit mis en liberté. Vous sav... D'après ce principe, il faut ou que le curé d'Issy soit accusé par vous de crime de lèse-nation, ou qu'il soit mis en liberté. Vous savez quels sont les prétendus délits dont il est accusé. Vous voyez que c'est pour...
      Speaker: Robespierre
      ...tte accusation absurde de crime de lèse-nation. (Murmures.) Combien d'accusés ont été ... Ce que voué devez faire dans cette circonstance, c'est d'annuler cette accusation absurde de crime de lèse-nation. (Murmures.) Combien d'accusés ont été élargis sur des considérations de liberté et d'humanité, quoique chargés de soup...
      Speaker: De Mirabeau
      ...âtelet, qui a qualifié de crime de lèse-nation le délit imputé au curé d'Issy. Nous sa...
      ...e peut seule qualifier un crime de lèse-nation, peut seule le dénoncer. Je sais aussi ...
      ...é Carion ne serait pas criminel de lèse-nation, il doit être renvoyé aux tribunaux ; m...
      Il est un décret du Châtelet, qui a qualifié de crime de lèse-nation le délit imputé au curé d'Issy. Nous savons aujourd'hui, "qu'aux termes de la Constitution, et par une disposition infiniment sage, infiniment nécessaire au maintien de la liberté, l'Assemblée nationale peut seule qualifier un crime de lèse-nation, peut seule le dénoncer. Je sais aussi qu'il y a quelques embarras dans la forme. Je sais que nous ne pouvons pas juger; je sais que, par cela même que le curé Carion ne serait pas criminel de lèse-nation, il doit être renvoyé aux tribunaux ; mais il me semble que l'Assemblée peutdu moins,etsielle le peut certes elle le do...
      Speaker: Barnave
      ...s législatif d'accuser du crime de lèse-nation... ...'elle a établis. L'As-em-blée a établi en principe qu'il n'appartient qu'au Corps législatif d'accuser du crime de lèse-nation...

      Séance du jeudi 17 mars 1791, au soir

      page 162
      Speaker: De Wimpfen
      ... monter qu'à 14,220,000 livres, dont la nation paye l'intérêt. ...0,000 livres, si tous avaient satisfait au tarif de 120,000 livres, ne se trouve monter qu'à 14,220,000 livres, dont la nation paye l'intérêt.

      Séance du jeudi 17 mars 1791, au soir

      page 164
      Speaker: De Wimpfen
      ...e nouvelle preuve que l'ingratitude des nations surpasse encore celle des rois. ...hommes de mérite, en répondant que la position où se trouve cette famille est une nouvelle preuve que l'ingratitude des nations surpasse encore celle des rois.

      Séance du jeudi 17 mars 1791, au soir

      page 165
      Speaker: De Wimpfen
      ... l'œil paternel des représentants de ia nation, regardant avec le même cœur celui qui ... Cependant l'œil paternel des représentants de ia nation, regardant avec le même cœur celui qui demande et celui qui paye, votre comité militaire ne vous proposera que des décr...

      Séance du jeudi 17 mars 1791, au soir

      page 166
      ...és que ce grand capitaine a rendus à la nation; décrète que la propriété du ci-devant ... ...n Russie et la perte de celui qu'il avait en France, surtout les services signalés que ce grand capitaine a rendus à la nation; décrète que la propriété du ci-devant régiment de Lowendal sera remboursée à son, nls sur le pied de ceux de la premiè...
    • Séance du vendredi 18 mars 1791

      - search term matches: (4)

      Séance du vendredi 18 mars 1791

      page 179
      ...e commerce; mais je ne crois pas^que la nation soit en état de (1) Cette séance est in... ...ui ont acheté leurs charges beaucoup au delà de la finance et comme des objets de commerce; mais je ne crois pas^que la nation soit en état de (1) Cette séance est incomplète au Moniteur.

      Séance du vendredi 18 mars 1791

      page 180
      Speaker: Fréteau
      ...de ma charge, il en résulterait pour la nation un préjudice de plus de 540 millions. ...pour toutes les autres liquidations les mêmes principes que pour la liquidation de ma charge, il en résulterait pour la nation un préjudice de plus de 540 millions.

      Séance du vendredi 18 mars 1791

      page 181
      Speaker: De Custine
      ...llage est hors de la souveraineté de la nation et que, d'après un concordat de 1573, i... nant le reculement des barrières. Elle prétend qu'une partie de ce village est hors de la souveraineté de la nation et que, d'après un concordat de 1573, il faut le consentement de deux souverains pour assujettir les habitants à une ch...
      Speaker: Defermon
      ...a les accorder à tous les individus. La nation ne peut faire de distinction de l'homme... ...ns sa priso». Si vous accordez à un individules choses extraordinaires, il faudra les accorder à tous les individus. La nation ne peut faire de distinction de l'homme opulent qui a pu se procurer ses commodités et de l'homme pauvre qui n'en a pas...

      Séance du vendredi 18 mars 1791

      page 182
      Speaker: Roussillon
      ...lus avantageuse relativement aux autres nations. Si, se confiant trop en ses propres fo...
      ... fortune en péril ; car, Messieurs, les nations qui couvrent la surface de la terre, à ...
      ...nt un désavantage sensible, et dont une nation, attentive à ses intérêts, doit tâcher ...
      ...à devenir tributaire de l'industrie des nations qui l'entourent.
      ... bien ordonnée en elle-même, il faut encore qu'elle s'ordonne de la manière la plus avantageuse relativement aux autres nations. Si, se confiant trop en ses propres forces, el'e négligeait cette seconde partie ae sa constitution, elle mettrait la fortune en péril ; car, Messieurs, les nations qui couvrent la surface de la terre, à qui la nature a donné tant de besoins et de goûts divers, avec des moyens si dif...
      ...et plus doux, «'ans lequel les peuples paresseux, insou-ciams ou peu éclair s, ont un désavantage sensible, et dont une nation, attentive à ses intérêts, doit tâcher de mettre les chances de son côté, pour n'être point condamnée à devenir tributaire de l'industrie des nations qui l'entourent.
      Speaker: Roussillon
      ... conserver celles qui nous séparent des nations voisines, en attendant qu'un jour l'acc... ... sans cesse la marche du commerce. Une raison non moins lumineuse vous a porté à conserver celles qui nous séparent des nations voisines, en attendant qu'un jour l'accord unanime de tous les peuples vous permette de les détruire sans danger; mais ...

      Séance du vendredi 18 mars 1791

      page 183
      ...est presque le sjul marché où plusieurs nations étrangères puissent s'approvisionner de... ...ous avons déjà fait une observation d'une haute importance; c'est que la France est presque le sjul marché où plusieurs nations étrangères puissent s'approvisionner de denrées coloniales; si les droits que supportent ces denrées ne peu* vent pas n...

      Séance du vendredi 18 mars 1791

      page 185
      ...rès, du moins quant à présent, la seule nation qui puisse en fournir aux puissances ét... ...ntal; mais cet impôt ne nuira pas à ses débouchés, parce gue nous sommes à peu près, du moins quant à présent, la seule nation qui puisse en fournir aux puissances étrangères qui n'en récoltent pas : la consommation nationale se trouvera (1) La B...
    • Séance du samedi 19 mars 1791, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du samedi 19 mars 1791, au matin

      page 193
      Speaker: Bouche
      ... marine, composé de représentants de la nation, s'est abaissé au point de devenir l'or... Le comité de marine, composé de représentants de la nation, s'est abaissé au point de devenir l'organe d'un ministre manifestement en faute, et de l'excuser en disant qu'il falla...

      Séance du samedi 19 mars 1791, au matin

      page 194
      Speaker: Prugnon
      ...aq lieu d'un crédit de douze années, la nation sera payée en cinq, et cela ne fatiguer... 1° L'intérêt national n'est pas compromis ; loin de aq lieu d'un crédit de douze années, la nation sera payée en cinq, et cela ne fatiguera pas les administrés.

      Séance du samedi 19 mars 1791, au matin

      page 195
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...orsque par sa fermeté et son courage la nation recouvre sa propriété et ses droits, se... ... moins faudrait-il reconnaître que c'était l'erreur de tous, l'erreur commune. Lorsque par sa fermeté et son courage la nation recouvre sa propriété et ses droits, serons-nous contraints à laisser échapper des larmes sur ce qui doit être le sujet...

      Séance du samedi 19 mars 1791, au matin

      page 196
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ... praticable causerait un préjudice à la nation. Vos comités.pensent, Messieurs, qu'il ... que dans le cas où le seul mode praticable causerait un préjudice à la nation. Vos comités.pensent, Messieurs, qu'il en est un d'une exécution simple et facile, et qui ne présente pas cet incon-nie...
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...e serait affaiblir les ressources de la nation que de les diviser, de les renvoyer à d... Si le procédé est certain, ce serait affaiblir les ressources de la nation que de les diviser, de les renvoyer à des temps fort éloignés les uns des autres, et c'est de leur réunion, de leur ens...

      Séance du samedi 19 mars 1791, au matin

      page 197
      ... rentes emphytéotiques appartenant à la nation, en vertu des actes maintenus par les d... « Art. 9. Les rentes emphytéotiques appartenant à la nation, en vertu des actes maintenus par les dispositions précédentes, ensemble la nue propriété des biens qui en sont l'objet...

      Séance du samedi 19 mars 1791, au matin

      page 198
      ...oint dans le cas d'être exécutés par la nation, et néanmoins, attendu que ceux qui ava... « Déclare que les traités dont il vient de lui être rendu compte ne sont point dans le cas d'être exécutés par la nation, et néanmoins, attendu que ceux qui avaient consenti lesdits traités les ont exécutés de fait pendant le cours de l'ann...
    • Rapporteur, donne lecture de l'article 1er du projet de décret

      - search term matches: (7)

      Rapporteur, donne lecture de l'article 1er du projet de décret

      page 201
      Speaker: Martineau
      ...ce très considérable aux intérêts de la nation que de vendre des rentes emphytéotiques...
      ...se vend toujours à très bas prix. Si la nation était dans la nécessité indispensable d...
      ... cent années à courir. Dans cent ans la nation, j'espère, existera encore, elle trouve...
      ...tiens que ce serait de la plus haute imprudence, que ce serait porter un préjudice très considérable aux intérêts de la nation que de vendre des rentes emphytéotiques avec la nue propriété des biens qui en sont l'objet. En effet, Messieurs,'une p...
      ...espérer de jouir que dans un temps très éloigné est un objet très éventuel, qui se vend toujours à très bas prix. Si la nation était dans la nécessité indispensable de faire promptement de l'argent avec une nue propriété, je consentirais à l'arti...
      ...vente une rente emphytéotique avec la nue propriété, qui a encore vingt, trente, cent années à courir. Dans cent ans la nation, j'espère, existera encore, elle trouvera le bénéfice de l'augmentation de cette propriété.

      Rapporteur, donne lecture de l'article 1er du projet de décret

      page 202
      Speaker: D'André
      ... avec lui qu'il soit avantageux pour la nation de vendre des nues propriétés. Il n'y a... ...eur qu'on peut fixer la vraie valeur d'une .nue propriété ; mais je ne pense pas avec lui qu'il soit avantageux pour la nation de vendre des nues propriétés. Il n'y a pas de- plus mauvaises opérations que celle-là.
      Speaker: Tronchet
      ... il ne s'agit donc plus alors, entre la nation et l'acquéreur, que de calculer l'espèc... ...on, par laquelle on peut connaître dè3 aujourd'hui la valeur certaine du fonds ; il ne s'agit donc plus alors, entre la nation et l'acquéreur, que de calculer l'espèce d'escompte qu'il s'agit de payer à l'acquéreur pour le retardement de sa jouis...
      Speaker: Tronchet
      ...jamais être du plus grand intérêt de la nation de vendre dès à présent ces fonds ; car... Cependant je crois qu'il ne peut'jamais être du plus grand intérêt de la nation de vendre dès à présent ces fonds ; car si aujourd'hui on peut dire qu'elle recevra la vraie valeur des fonds, elle per...
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...int d;ins le cas d'être exécutés par la nation; et néinmoins, attendu que ceux qui ava... « Déclare que les traités dont il vient de lui être rendu compte ne sont point d;ins le cas d'être exécutés par la nation; et néinmoins, attendu que ceux qui avaient consenti lesdits traités, les ont exécutés de fait pendant le cours de l'an...
    • Séance du samedi 19 mars 1791, au soir

      - search term matches: (9)

      Séance du samedi 19 mars 1791, au soir

      page 204
      Speaker: Palasne de Champeaux
      ...ir leur hommage aux représentants de la nation. La crainte d'interrompre des travaux p... ...ieurs, déjà presque tous les corps de ta capitale sont venus successivement offrir leur hommage aux représentants de la nation. La crainte d'interrompre des travaux précieux à tout l'Empire français a retenu, jusqu'à présent, dans un silence resp...
      Speaker: Palasne de Champeaux
      ...blics), nous jurons d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenir de to... ...s jurons (et nous demandons à le jurer officiel ement et comme fonctionnaires publics), nous jurons d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée ...

      Séance du samedi 19 mars 1791, au soir

      page 206
      Speaker: Tellier
      ...ndividuels, n'a-t-on pas répondu que la nation ne pouvait être obligée de rembourser l...
      ...arée à celle d'un fonds de terre que la nation, dans un cas d'éviction, ne remboursera...
      ...Cette loi, c'est l'édit de 1771, que la nation doit maintenir, du moins quant au fond ...
      ...boursement ne subsisterait pour eux. La nation a donc à son tour le droit d'opposer ce...
      Sur la première de ces bases, celle du remboursement d'après les contrats individuels, n'a-t-on pas répondu que la nation ne pouvait être obligée de rembourser les titres des offices au gré des valeurs commerciales que l'imprudence ou la cup...
      ...te valeur? En vain a-t-on prétendu que la propriété d'un office devait être comparée à celle d'un fonds de terre que la nation, dans un cas d'éviction, ne rembourserait pas seulement d'après sa valeur originaire, mais d'après celle qu'il aurait a...
      ...tans l'agrément du monarque, ni le vendre au delà du prix déterminé par la loi. Cette loi, c'est l'édit de 1771, que la nation doit maintenir, du moins quant au fond de ses dispositions, puisque, d'une autre part, elle s'est engagée à supporter l...
      ... titulaires, ont aussi droit d'y prétendre, puisque sans cela aucune base de remboursement ne subsisterait pour eux. La nation a donc à son tour le droit d'opposer cette loi aux officiers qui voudraient faire valoir leurs contrats comme des titre...
      Speaker: Tellier
      ...'ailleurs à soutenir les intérêts de la nation, lorsqu'on a fait une telle proposition...
      ...u un prix extrême, très onéreux pour la nation, et beaucoup trop profitable pour les o...
      A-t-on bien p nsé d'ailleurs à soutenir les intérêts de la nation, lorsqu'on a fait une telle proposition? Si elle eût été adoptée par l'Assemblée* il est facile de prévoir ce qui n'eût...
      ...après les contrats les plus forts en somme? Ainsi ce prétendu moyen serait devenu un prix extrême, très onéreux pour la nation, et beaucoup trop profitable pour les oificiers.
    • Séance du jeudi 10 mars 1791, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 10 mars 1791, au soir

      page 18
      Speaker: Faydel
      ... la charge du Trésor public, coûte à la nation près d'un million et demi par mois, tan... ...es deux décrets ; je ne vous dirai même pas que cette prorogation de dépenses, à la charge du Trésor public, coûte à la nation près d'un million et demi par mois, tandis que, dan3 l'ancien régime, elles étaient de beaucoup inférieures; mais j'ubs...

      Séance du jeudi 10 mars 1791, au soir

      page 24
      Speaker: Geoffroy
      ... la guerre s'ouvre, tous les droits des nations sont compromis, il n'existe plus de loi...
      ...provinces, « flotte incertaine entre la nation et ses eunemis ; « dans le doute des év...
      ...tent, n'est pas seulement erronée, elle est même dangereuse. Dans ce système que la guerre s'ouvre, tous les droits des nations sont compromis, il n'existe plus de lois, plus de traités ; le prince devient libre de disposer, dans l'intervalle de l...
      ... la paix, jusqu'à une nouvelle ratitica-« tion des traités, la propriété de ces provinces, « flotte incertaine entre la nation et ses eunemis ; « dans le doute des événements, il est de ma « sagesse, comme de ma prérogative, d'en dispo-« ser en f...
      Speaker: Geoffroy
      ...ession, peut rendre la jouissance de la nation précaire ; des revers peuvent trahir se... ...s doute l'incertitude des événements d'une guerre postérieure à cette première cession, peut rendre la jouissance de la nation précaire ; des revers peuvent trahir ses espérances ; mais ses droits résultant des traités n'en sont pas moins inconte...

      Séance du jeudi 10 mars 1791, au soir

      page 29
      Speaker: Geoffroy
      ...ux objets primitivement concédés; et la nation, libre d'appliquer la rigueur des princ... ...ité de 1659, l'effet de ces deux actes, l'effet de cette garantie se bornerait aux objets primitivement concédés; et la nation, libre d'appliquer la rigueur des principes aux concessions postérieures, aurait le droit et le devoir de rentrer, comm...
      Speaker: Geoffroy
      ... gloire des héros est le patrimoine des nations! Et nous aussi nous la défendrions de t... ...flexions qui tendissent à en diminuer l'effet, et nous aussi nous pensons que la gloire des héros est le patrimoine des nations! Et nous aussi nous la défendrions de toutes nos forces, si elle pouvait être attaquée ou compromise !
  • Tome 25 : Du 13 avril au 11 mai 1791 showing 10 of 40 results view all
    • Séance du mercredi 13 avril 1791

      - search term matches: (9)

      Séance du mercredi 13 avril 1791

      page 8
      ...ut particulier, à qui il sera dû par la nation un rachat de cette nature, sera tenu, p... « Tout particulier, à qui il sera dû par la nation un rachat de cette nature, sera tenu, pour en obtenir Ja liquidation, de remettre ses mémoires, titres et pièces justif...

      Séance du mercredi 13 avril 1791

      page 9
      ...iaux et fonciers, du rachat desquels la nation s'est chargée par l'article 7 du titre ... liquidation des autres droits ci-devant seigneuriaux et fonciers, du rachat desquels la nation s'est chargée par l'article 7 du titre 1er du décret du 14 mai 1790; et lorsque, d'après le3 règles tracées par le décr...

      Séance du mercredi 13 avril 1791

      page 11
      Speaker: Démeunier
      ...ns particulières qui appartiennent à la nation, telles que les forges du Mont-Cenis. ...ra de vous indiquer les postes, les poudres et salpêtres, quelques administrations particulières qui appartiennent à la nation, telles que les forges du Mont-Cenis.
      Speaker: Démeunier
      ...ver ces propriétés dans les mains de la nation ou de les aliéner à des particuliers ; ... ...er à vos successeurs à examiner s'il est plus utile à la chose publique de réserver ces propriétés dans les mains de la nation ou de les aliéner à des particuliers ; mais dans ce moment il nous a semblé convenable de réunir tout ce qui a rap- por...

      Séance du mercredi 13 avril 1791

      page 16
      Speaker: Ricard de Séalt
      ...ussi inconciliable avec l'intérêt de la nation. ...ssion des sujets dans la marine militaire... deux motifs pour éloigner un plan aussi inconciliable avec l'intérêt de la nation.
      Speaker: Ricard de Séalt
      ... de distinction dans les guerres que la nation a soutenues; motif essentiel, motif imp... ...dignes sujets de la marine commerçante qui ont servi avec autant de bravoure que de distinction dans les guerres que la nation a soutenues; motif essentiel, motif important pour éloigner à jamais un projet aussi inconciliable avec les principes q...
      Speaker: Ricard de Séalt
      ...ospérité du commerce et la gloire de la nation dépendent de cette association d'hommes...
      ...association, abandonnent leur poste, la nation les récompensera.
      ...ensable, et que très difficilement on pourra leur faire adopter. Cependant la prospérité du commerce et la gloire de la nation dépendent de cette association d'hommes que la nature a fait égaux, que l'orgueil avait séparés et que les talents seul...
      ...ue cette alliance se fasse avec éclat, que ceux qui ne seront pas contents de l'association, abandonnent leur poste, la nation les récompensera.
      Speaker: Ricard de Séalt
      ...rope, et que vous serez la première des nations... Que, sans elle, il n'est plus de pro... ...e salut de l'état; que par elle vous tiendrez dans vos mains l'équilibre de l'Europe, et que vous serez la première des nations... Que, sans elle, il n'est plus de prospérité ni de gloire pour la France.

      Séance du mercredi 13 avril 1791

      page 17
      Speaker: Ricard de Séalt
      Ûne nation voisine attend avec une impatience mêlé... Ûne nation voisine attend avec une impatience mêlée de celte crainte cette organisation d'où va dépendre sa plus grande prospérité...
      Speaker: Ricard de Séalt
      ... partie suprême de la force publique la nation sera la première puissance du monde, ou... ...on le projet que vous décréterez, au point où vous placerez dans l'instant cette partie suprême de la force publique la nation sera la première puissance du monde, ou ne sera rien... Je vais avoir l'honneur de vous proposer un projet de décret et...

      Séance du mercredi 13 avril 1791

      page 18
      Speaker: Ricard de Séalt
      ...tée et si solennement accueillie par la nation entière. J'ai rasemblé tout ce que j'ai... ...s déterminations que la déclaration des droits de l'homme, si heureusement décrétée et si solennement accueillie par la nation entière. J'ai rasemblé tout ce que j'ai pu découvrir d'hommes instruits dans cette partie; j'ai été en garde contre l'e...

      Séance du mercredi 13 avril 1791

      page 20
      ..., pourra manifester au roi le vœu de la nation, et le roi ne pourra se dispenser d'y a... ...législatif, qui, d'après des connaissances qu'il prendra du mérite de l'officier, pourra manifester au roi le vœu de la nation, et le roi ne pourra se dispenser d'y avoir égard. »
    • Séance du mardi 19 avril 1791, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du mardi 19 avril 1791, au soir

      page 203
      Speaker: Le Président
      ...berté, mis, par les représentants de la nation, au rang des grands hommes. ...ent des artistes multiplier les images d'un des plus ardents défenseurs de la liberté, mis, par les représentants de la nation, au rang des grands hommes.
      ...u rachat des Français esclaves chez les nations bar-baresques. ...gnolles, par laquelle ils demandent qu'il soit annuellement appliqué des fonds au rachat des Français esclaves chez les nations bar-baresques.

      Séance du mardi 19 avril 1791, au soir

      page 205
      Speaker: Boissy-d'Anglas
      ...à Sa Majesté et aux représentants de la nation française, le procédé dudit prince-évêq... ...e France en Suisse, accrédité chez ledit prince, la surprise extrême qu'a causé à Sa Majesté et aux représentants de la nation française, le procédé dudit prince-évêque, qui, sans en prévenir Sa Majesté, ni sondit ambassadeur, reçoit et souffre c...

      Séance du mardi 19 avril 1791, au soir

      page 207
      Speaker: Robespierre
      ... mêmes aux yeux des représentants de la nation, dans un moment aussi critique, et comme si les représentants de la nation devaient avoir un autre soin que de sur...
      ... s'il importait aux représentants de la nation que tel comité examine telle ou telle a...
      ... peser le patriotisme des ministres, et comme si les ministres n'étaient pas les mêmes aux yeux des représentants de la nation, dans un moment aussi critique, et comme si les représentants de la nation devaient avoir un autre soin que de surveiller tous les ministres, comme s'il importait aux représentants de la nation que tel comité examine telle ou telle affaire.
      Speaker: Robespierre
      ...a sûreté du royaume et la liberté de la nation, ce caractère d'énergie, de patriotisme... ...i le comité militaire n'ont déployé sur les affaires les plus importantes, sur la sûreté du royaume et la liberté de la nation, ce caractère d'énergie, de patriotisme et de sollicitude qu'on devait attendre de tous les représentants du peuple.(Vi...

      Séance du mardi 19 avril 1791, au soir

      page 208
      Speaker: Robespierre
      ...gé person-nellemerit des intérêts de la nation. C'est le moment de sortir de la tutell... ...mblée nationale de savoir que chacun de ses membres doit se regarder comme c hargé person-nellemerit des intérêts de la nation. C'est le moment de sortir de la tutelle des comités, et de ne pas prolonger les dangers publics par une funeste sécuri...

      Séance du mardi 19 avril 1791, au soir

      page 209
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...ner les traités qui sont faits entre la nation française et les autres nations, et de vous en rendre compte. » Qu'arri...
      ... surveille pas ce qui se passe chez leâ nations étrangères : il ne surveille pas le min...
      ... d'André qui vous a dit : « Le comité diplomatique est uniquement chargé d'examiner les traités qui sont faits entre la nation française et les autres nations, et de vous en rendre compte. » Qu'arrive-t-il ? C'est que le comité diplomatique, en effet, ne surveille pas ce qui se passe chez leâ nations étrangères : il ne surveille pas le ministre des affaires étrangères, qui, chaque jour, néglige de plus en plus son dev...
    • Séance du mercredi 20 avril 1791

      - search term matches: (17)

      Séance du mercredi 20 avril 1791

      page 213
      Speaker: Vernier
      « 4° Qu'il est de l'intérêt de la nation d'en accélérer et faciliter le payement... « 4° Qu'il est de l'intérêt de la nation d'en accélérer et faciliter le payement, et d'employer tous les moyens qui peuvent tendre à la libération des créances ...
      Speaker: Vernier
      ...i les rentes payées annuellement par la nation. » ...ntes, contenant le montant des intérêts annuels et la preuve de leur valeur parmi les rentes payées annuellement par la nation. »

      Séance du mercredi 20 avril 1791

      page 218
      Speaker: Durand de Maillane
      ...endu à l'égalité, à la fraternité de la nation, nous élevons nous-mêmes par notre inst... Tout me semble perdu si, après avoir tout aplani, tout rendu à l'égalité, à la fraternité de la nation, nous élevons nous-mêmes par notre institution un mur de séparation, de distinction, de supériorité entre les corps civ...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...s la sûreté générale que l'effroi de la nation qui paye, et cela à cause de ceux qui c... ... 100,000 hommes de troupes auxiliaires, ce qui, dans ces circonstances fait moins la sûreté générale que l'effroi de la nation qui paye, et cela à cause de ceux qui commandent, puisque enfin cela a passé et avec assez de rapidité, il s'agit, en c...

      Séance du mercredi 20 avril 1791

      page 219
      Speaker: Durand de Maillane
      ...-même, de telle sorte que l'armée et la nation y trouvassent un dépôt commun pour leur... ...mée qui le défendait, fût converti dans cette Révolution en garde nationale elle-même, de telle sorte que l'armée et la nation y trouvassent un dépôt commun pour leurs besoins respectifs, l'un pour le dehors, l'autre pour le dedans. Enfin mon idé...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...pour soumettre la fleur, l'honneur delà nation, ce qu'il y a de plus estimable dans la nation, les meilleurs, les plus zélés patriote... ...ales des campagnes, pour mettre celles-ci sous la dépendance des maréchaussées, pour soumettre la fleur, l'honneur delà nation, ce qu'il y a de plus estimable dans la nation, les meilleurs, les plus zélés patriotes, aux ordres d'un cavalier de maréchaussée? C'est la disposition d'un des artic...
      Speaker: Durand de Maillane
      ...auxiliaire, tant pour les besoins de la nation au dedans, que pour sa défense au dehor... ...e et particulière, la milice nationale soit une troupe militaire, et doublement auxiliaire, tant pour les besoins de la nation au dedans, que pour sa défense au dehors.

      Séance du mercredi 20 avril 1791

      page 220
      Speaker: Rabaud-Saint-Etienne
      ...lus que l'obéissance. Pour préserver la nation du danger de ces résolutions soudaines ... ...cution des lois. La force légalement requise, avez-vous dit encore, ne connaît plus que l'obéissance. Pour préserver la nation du danger de ces résolutions soudaines que peuvent prendre des hommes armés qui, législateurs, juges et exécuteurs réun...
      Speaker: Rabaud-Saint-Etienne
      ... de provinces diverses, il n'y a qu'une nation ; il n'y a plus d'habitants du nord et ... ...mes règlements, à la même discipline, et revêtue du même uniforme. 11 n'y a plus de provinces diverses, il n'y a qu'une nation ; il n'y a plus d'habitants du nord et du midi, peuples jadis rivaux ou jaloux ; il n'y a plus que les citoyens égaux d...
      Speaker: Rabaud-Saint-Etienne
      ...ce décret. Vous avez voulu préserver la nation du dangereux esprit de conquête que vos... ...rde nationale ne formerait point un corps militaire, et la sagesse vous a dicté ce décret. Vous avez voulu préserver la nation du dangereux esprit de conquête que vos lois sublimes ont proscrit et les citoyens, de cette émulation
      Speaker: Rabaud-Saint-Etienne
      ...lité des citoyens, c'est la masse de la nation, c'est la garde nationale de France. ...La force habituelle, voilà le corps militaire ; la force publique, c'est la totalité des citoyens, c'est la masse de la nation, c'est la garde nationale de France.

      Séance du mercredi 20 avril 1791

      page 222
      Speaker: De Montlosier
      ...ionale peut être utile pour délendre la nation contre les ennemis du dehors, dans un r... ...ionale est bien organisée, c'est alors que nous aurions vu comment une garde nationale peut être utile pour délendre la nation contre les ennemis du dehors, dans un royaume où l'armée est bien organisée; c'est alors que nous aurions vu comment un...
      Speaker: De Montlosier
      ...sse. Il n'y a point de liberté dans une nation, toutes les fois que les individus et citoyens de cette nation sont contraints à un service personnel. ...sonnel à cette société, il en a tire une conséquence qui m'a paru absolument fausse. Il n'y a point de liberté dans une nation, toutes les fois que les individus et citoyens de cette nation sont contraints à un service personnel.
      Speaker: De Montlosier
      ...e M. Rabaud m'eût dit comment, dans une nation où tous les citoyens, c'est-à-dire où tous les membres de cette nation seront armés, il pourra exister une for... ...que capable de défendre et de maintenir la sûreté de tous. Je voudrais encore que M. Rabaud m'eût dit comment, dans une nation où tous les citoyens, c'est-à-dire où tous les membres de cette nation seront armés, il pourra exister une force publique; car j'entends bien par force publique l'existence d'un petit nombre...

      Séance du mercredi 20 avril 1791

      page 227
      ...tre un panache aux trois couleurs de la nation. ...en sortant d'exercice. Les commandants de bataillon et de légion porteront en outre un panache aux trois couleurs de la nation.

      Séance du mercredi 20 avril 1791

      page 228
      ..., sera poursuivi comme criminel de lèse-nation, et responsable de tous les événements ... ... requerrait le service des gardes nationales d'une municipalité contre une autre, sera poursuivi comme criminel de lèse-nation, et responsable de tous les événements ; cette réquisition ne pouvant jamais être faite que par le directoire du distri...

      Séance du mercredi 20 avril 1791

      page 229
      ...de service, délivrés des arsenaux de la nation, étant une propriété publique, le nombr... Art. 23. Les fusils et mousquets de service, délivrés des arsenaux de la nation, étant une propriété publique, le nombre en sera constate par chaque municipalité, et les citoyens, qui en seront dépos...

      Séance du mercredi 20 avril 1791

      page 230
      ...es compagnies, seront responsables à la nation de l'abus qu'ils pourront faire de la f... ...iers de légion, commandants et adjudants de bataillon, capitaines et officiers des compagnies, seront responsables à la nation de l'abus qu'ils pourront faire de la force publique et de toute violation des articles du présent décret, qu'ils aurai...
    • Séance du jeudi 21 avril 1791

      - search term matches: (7)

      Séance du jeudi 21 avril 1791

      page 230
      Speaker: De Sillery
      ...ançais assure à jamais le bonheur de la nation et la gloire de ses augustes représenta... « La sublime, la salutaire Constitution que vous venez de donner à l'Empire français assure à jamais le bonheur de la nation et la gloire de ses augustes représentants; mais si le chapitre immortel des droits de l'homme est pour nous un juste m...
      Speaker: De Sillery
      ...té française, et le gage du salut de la nation. C'est là le devoir le plus essentiel d... ...sans relâche à la conservation de cette arche précieuse, dépositaire de la liberté française, et le gage du salut de la nation. C'est là le devoir le plus essentiel des corps administratifs, judiciaires et de la garde nationale; mais c'est princi...

      Séance du jeudi 21 avril 1791

      page 232
      Speaker: Goupil-Préfeln
      ...nourri l'enfant de l'Etat, c'était à la nation à me récompenser;..... ...onnes en sous-ordre prétendent qu'étant seule et unique de mon espèce, qu'ayant nourri l'enfant de l'Etat, c'était à la nation à me récompenser;.....
      Speaker: Bouche
      ...é de MM. les représentants d'une grande nation, vous supplier de décréter si ce sera l... ...e confiance, dans la reconnaissance, la générosité, j'ose ajouter dans l'humanité de MM. les représentants d'une grande nation, vous supplier de décréter si ce sera le Trésor royal ou 1a liste civile qui me payeront mes 17,553 livres, produit net...
      Speaker: Voidel
      ...l sur les pensions, lequel porte que la nation ne reconnaîtra que les services qui lui... ...ose au renvoi, et j'appuie mon opinion.sur l'article 13 du décret constitutionnel sur les pensions, lequel porte que la nation ne reconnaîtra que les services qui lui auront été rendus. (Applaudissements et murmures.)

      Séance du jeudi 21 avril 1791

      page 235
      Speaker: Payen
      ...qui sollicite les ordres de l'Assemblée nation aie sur le sort de ces prisonniers. ...t les autres dans les prisons du château, par les ordres du commandant du port, qui sollicite les ordres de l'Assemblée nation aie sur le sort de ces prisonniers.

      Séance du jeudi 21 avril 1791

      page 236
      Speaker: De Noaillës
      ...ulterait un désavantage immense pour la nation. ...vons senti que dès lors elle serait maîtresse de l'adjudication, rt qu'il en résulterait un désavantage immense pour la nation.
    • Séance du vendredi 22 avril 1791

      - search term matches: (17)

      Séance du vendredi 22 avril 1791

      page 239
      Speaker: Le Président
      ...ffrir aux illustres représentants de la nation le premier exemplaire du buste de leur ... ...e une plus précieuse encore et qui me serait bien chère, c'est la permission d'offrir aux illustres représentants de la nation le premier exemplaire du buste de leur digne collègue dont ils ont tant honoré la mémoire. Si mon voeu a votre approbat...
      Speaker: Le Président
      ...ne prouvent que trop àïquels dangers la nation peut se voir exposée par l'influence de... « Les événements actuels ne prouvent que trop àïquels dangers la nation peut se voir exposée par l'influence des serviteurs malintentionnés qui obsèdent le roi et usurpent sa confiance.

      Séance du vendredi 22 avril 1791

      page 241
      Speaker: De Sillery
      ...t une retraite honorable et digne de la nation qui l'accorde. Mais, dans un Etat bien ... ...s, ont été les défenseurs et les exemples de la marine, que l'Etat doit à présent une retraite honorable et digne de la nation qui l'accorde. Mais, dans un Etat bien constitué, tous les officiers employés doivent être en état de servir; et c'est ...
      Speaker: De Sillery
      ... influence sur l'opinion du roi, que la nation ne veut dorénavant entretenir en activi... ...ppeler aux fonctionnaires publics qui peuvent, par leurs conseils, avoir quelque influence sur l'opinion du roi, que la nation ne veut dorénavant entretenir en activité que des officiers en état de la servir.

      Séance du vendredi 22 avril 1791

      page 242
      Speaker: De Sillery
      ... qui seront sans doute approuvées de la nation entière. Il en existe parmi nos braves ...
      ...tants, que, dans cette circonstance, la nation doit désirer de les récompenser, sans e...
      ... de ce corps, peut-être, en ce moment, devez-vous permettre quelques exceptions, qui seront sans doute approuvées de la nation entière. Il en existe parmi nos braves marins quelques-uns, dont les services ont été si importants, que, dans cette circonstance, la nation doit désirer de les récompenser, sans examiner s'ils seront encore en état d'en rendre.
      Speaker: De Sillery
      ...es formes ne nous conviennent plus ; la nation va donner ses ordres: chaque citoyen co... Ces formes ne nous conviennent plus ; la nation va donner ses ordres: chaque citoyen connaîtra ses devoirs, ce que l'on exige de lui ; et il est assuré de n'éprouver d...

      Séance du vendredi 22 avril 1791

      page 247
      Speaker: De Sillery
      ...probable qu'il secondera les vœux de la nation, en employant des officiers aussi estim... ... plaisir de le faire ; et comme ces places sont à la disposition du roi, il est probable qu'il secondera les vœux de la nation, en employant des officiers aussi estimés, ainsi je crois qu'il est impossible de les désigner ici.

      Séance du vendredi 22 avril 1791

      page 250
      Speaker: De Sillery
      ...e relative aux accusés du crime de lèse-nation détenus dans les prisons du ci-devant G... Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettre du ministre de la justice relative aux accusés du crime de lèse-nation détenus dans les prisons du ci-devant Ghâtelet, dans laquelle il demande que l'Assemblée prononce si tous ces accusés, ...
      Speaker: De Sillery
      ...bre fait la motion que le crime de lèse-nation soit tout d'abord défini. Un membre fait la motion que le crime de lèse-nation soit tout d'abord défini.
      Speaker: Emmery
      ...e pouvoir être qualifiés crimes de lèse-nation, et dont le jugement pourrait être renv... ...mblée nationale, ceux qui sont prévenus de délits que les comités estimeraient ne pouvoir être qualifiés crimes de lèse-nation, et dont le jugement pourrait être renvoyé aux tribunaux ordinaires; et ceux dont les délits, paraissant plus graves, d...
      Speaker: Defermon
      ...t imprimées et gravées aux dépens de la nation, et que cette dépense sera prise sur le... ...yées par M. de La Peyrouse, de la partie de son voyage jusqu'à Botany-Bay' seront imprimées et gravées aux dépens de la nation, et que cette dépense sera prise sur le fonds de 2 millions ordonnés par l'article 14 du décret du 3 août 1790.

      Séance du vendredi 22 avril 1791

      page 251
      Speaker: Millet de Mureau
      ... honoré aux yeux de l'Europe entière la nation qui l'a rendu par l'organe de ses repré... ...le prenait le plus vif intérêt au sort de M. de La Peyrouse, par un décret qui a honoré aux yeux de l'Europe entière la nation qui l'a rendu par l'organe de ses représentants.
      Speaker: Millet de Mureau
      ...nt il se séparait pour le service de la nation. En conséquence, il fut convenu que le ... ...lleuse campagne du tour du monde, dut pourvoir aux besoins d'une jeune épouse dont il se séparait pour le service de la nation. En conséquence, il fut convenu que le ministre de la marine ferait compter ses appointements à sa femme pendant tout l...
      Speaker: Millet de Mureau
      ...ls d'un époux sacrifié au service de la nation ; examinez si vous serez plus durs que ... ...lence les larmes les plus constantes et les plus amères sur les dangers trop réels d'un époux sacrifié au service de la nation ; examinez si vous serez plus durs que la loi qui, en laissant son état suspendu pendant dix ans, n'ose prononcer si el...
      Speaker: Millet de Mureau
      ...s que ma femme existait au milieu d'une nation généreuse qui sait récompenser dignemen... ...souffrances, il vous dise : Messieurs, une pensée adoucissait mon sort; je savais que ma femme existait au milieu d'une nation généreuse qui sait récompenser dignement ceux qui se sacrifient pour elle ; je savais que, par les précautions que j'av...
      Speaker: Defermon
      ...t imprimées et gravées aux dépens de la nation, et que cette dépense sera prise sur le... ...yées par M. de La Peyrouse, de la partie de son voyage jusqu'à Botany-Bay, seront imprimées et gravées aux dépens de la nation, et que cette dépense sera prise sur le fonds de 2 millions ordonnés par l'article 14 du décret du 3 août 1790;
    • Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      page 256
      Speaker: Rœderer
      ...ité exercée par des représentants ae la nation. ...ution peut être attaauée en 2 points : l'autorité déléguée au prince, et l'autorité exercée par des représentants ae la nation.

      Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      page 257
      Speaker: Rœderer
      ...appui de l'empire qu'il a usurpé sur la nation, et sur le roi même, à qui il a laissé ... ...ltiplient son influence dans le3 élections. Il ne renoncera point au plus ferme appui de l'empire qu'il a usurpé sur la nation, et sur le roi même, à qui il a laissé peu de dispositions, sous le spécieux prétexte de ménager son intérêt. »

      Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      page 258
      Speaker: Rœderer
      ...si à la censure des représentants de la nation ; ...if la nomination qu'il aura faite des chefs de régies, et qu'il les exposera ainsi à la censure des représentants de la nation ;

      Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      page 259
      Speaker: Rœderer
      ...vez décrété que des représentants de la nation inspecteraient sans cesse les opération... ...ateurs de district, pareillement électifs. C'est sur ce même principe que vous avez décrété que des représentants de la nation inspecteraient sans cesse les opérations des administrateurs royaux de la trésorerie générale.
      Speaker: Rœderer
      ..., en effet, que des représentants de la nation surveillassent le Trésor public, que de...
      ...bres d'une régie séparée du reste de la nation, et dépendant du seul ministre ?
      ...emment le faire pour les impôts indirects dans chaque district. A quoi servirait, en effet, que des représentants de la nation surveillassent le Trésor public, que des représentants de chaque district surveillassent les caisses des contributions ...
      ...ions indirectes, et si leur produit était un secret concentré entre quelques membres d'une régie séparée du reste de la nation, et dépendant du seul ministre ?

      Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      page 260
      Speaker: Goudard
      ...ent des produits ; la protection que la nation doit au commerce et à l'agriculture, qu... ...e la nature même des choses et du but auquel il faut atteindre, très indépendamment des produits ; la protection que la nation doit au commerce et à l'agriculture, qui sont les deux sources de la richesse et de la prospérité des empires.

      Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      page 261
      Speaker: Goudard
      ...l'agriculture et les manufactures de la nation qui les etablit. La surveillance de tou... ...e rapport de TSconomie politique, parce qu'ils sont un moyen de protection pour l'agriculture et les manufactures de la nation qui les etablit. La surveillance de tous les agents a pour premier objet de defendre Introduction en fraude des product...
      Speaker: Goudard
      ..., offert devant les representants de la nation, sera dans tous les temps un titre d'ho... ...u7une partie de la recompense qui lui est due, ce tribut de notre reconnaissance, offert devant les representants de la nation, sera dans tous les temps un titre d'honneur, que tous les citoyens a l'envi cher- cheront a meriler en consacrant leur...

      Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      page 263
      Speaker: Goudard
      ...re pour que d'un côté les intérêts delà nation et du commerce ne soient pas compromis,... douanes dans l'activité nécessaire pour que d'un côté les intérêts delà nation et du commerce ne soient pas compromis, et que, de l'autre, le commerce ne soit pas fatigué par des vexations.

      Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      page 264
      Speaker: Goudard
      ... lui-même qui paye la protection que la nation lui accorde. C'est ainsi qu'en considér... ...vent faire arriver dans le Trésor public 18,800,000 livres, et c'est le commerce lui-même qui paye la protection que la nation lui accorde. C'est ainsi qu'en considérant cette dépense sous le seul rapport qui soit vrai, on reconnaît qu'il est de ...

      Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      page 265
      Speaker: Goudard
      ...ur propre avantage, et pour celui de la nation, avoir un traitement composé de parties... Nous avons établi que les directeurs et régisseurs devaient, et pour leur propre avantage, et pour celui de la nation, avoir un traitement composé de parties fixes et de parties variables, c est-à-dire de remises ; mais elles ne peuvent ...

      Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      page 273
      ...s et l'autorité des représentants de la nation. ...le les troubles qui aftligeaient cette partie du royaume et provoqua les conseils et l'autorité des représentants de la nation.

      Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      page 274
      ...qu'il sollicitait de la puissance de la nation. ...ordres ; 2° sur les mesures qu'il avait prises pour les arrêter ; 3° sur celles qu'il sollicitait de la puissance de la nation.
      ...qu'il sollicitait de la puissance de la nation étaient d'autant plus instantes, qu'à l... Voilà les mesures prises par le directoire du département. Celles qu'il sollicitait de la puissance de la nation étaient d'autant plus instantes, qu'à l'embarras, à l'impossibilité même de secourir plusieurs lieux qui réclamaient à ...

      Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      page 280
      ...uel ces propriétés sont assujetties. La nation, qui a dans ce département de très gran... ... ne pouvant les percevoir, se trouvent dans l'impossibilité de payer l'impôt auquel ces propriétés sont assujetties. La nation, qui a dans ce département de très grands revenus de ce genre, s en trouve frustrée, et le Trésor public est ainsi priv...
      ...portent l'inscription civique : Vive la nation, la loi et le roi. Dans toute l'étendue... ...és de rubans, surmontés d'une couronne de laurier ou d'un bouquet de fleurs, et portent l'inscription civique : Vive la nation, la loi et le roi. Dans toute l'étendue du district, il n'y avait que trois communes dont les mais portassent un signe ...

      Séance du samedi 23 avril 1791, au matin

      page 281
      ...rtant cet écrit : A la Liberté; vive la nation, la loi et le roi! Tous les citoyens on...
      ...au milieu des cris répétés de : Vive la nation, la loi et le roi. Dès que le calme a c...
      ...é avec lui : Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir, d...
      ...pieds de haut, planté à cet effet, au milieu duquel était clouée une planche, portant cet écrit : A la Liberté; vive la nation, la loi et le roi! Tous les citoyens ont formé, sur plusieurs rangs un cercle autour dudit arbre, le maire, les officie...
      ...tant dans l'enceinte du cercle, on a fait plusieurs* décharges de mousqueterie, au milieu des cris répétés de : Vive la nation, la loi et le roi. Dès que le calme a commencé, M. le maire a fait un bref discours sur l'auguste cérémonie qu'ils alla...
      ...l'avantage, il a prononcé à haute et intelligible voix, et tout le monde a répété avec lui : Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir, de tout mon pouvoir, la Constitution du royaume. Ce serment prêté, tous les citoy...
    • Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      - search term matches: (42)

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 310
      Speaker: Le Président
      ...'elle a essuyés, et elle demande que la nation vienne à son secours ...ouve les dépenses extraordinaires qu'elle a été obMgèé de faire, les malheurs qu'elle a essuyés, et elle demande que la nation vienne à son secours
      ...oyens philanthropes oui présentent à la nation l'hommage d'un établis^ r.ri:ïeïS\dî ?lusieVrs Moyens philanthropes oui présentent à la nation l'hommage d'un établis^

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 312
      Speaker: Audier-Massillon
      ...r l'acquittement de leurs dettes, et la nation ne doit être chargée que de celles qui ... ... doit les astreindre aux mêmes règles auxquelles ces derniers sont assujettis par l'acquittement de leurs dettes, et la nation ne doit être chargée que de celles qui ont été contractées pour des causes d'utilité publique.
      Speaker: Audier-Massillon
      ...our de Rome ne seront supportées par la nation qu'après vérification, et suivant les r... ...ontractées en nom collectif par la compagnie des banquiers expéditionnaires en cour de Rome ne seront supportées par la nation qu'après vérification, et suivant les règles établies pnur les officiers ministériels par les susdits décrets des 21 et...

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 313
      Speaker: Le Président
      ... le désir de Sa Majesté, de rétablir la nation dans tous ses droits. cles du moment ne permettaient pas de rendre plus favorable, annonçait assez le désir de Sa Majesté, de rétablir la nation dans tous ses droits.
      Speaker: Le Président
      ... abus n'étaient pas moins funestes à la nation qu'au monarque; ces abus, l'autorité, s...
      ... les détruire. Ils n'existent plus ; la nation souveraine n'a plus que des citoyens ég...
      ... peuple ou le pouvoir des ministres, qui n'a jamais été le pouvoir des rois. Ces abus n'étaient pas moins funestes à la nation qu'au monarque; ces abus, l'autorité, sous des règnes heureux, n'avait cessé de les attaquer, sans pouvoir les détruire. Ils n'existent plus ; la nation souveraine n'a plus que des citoyens égaux en droits, plus de despote que la loi, plus c?organes que des fonctionnaires...
      Speaker: Le Président
      ...le force est indivisible de celle de la nation, qui n'a d'autre ambition que le bonheu...
      ...énérait tout à la fois son autorité, la nation et la monarchie. On lui a conservé tout...
      ... et d'en repousser les ennemis; mais la nation française n'en aura plus désormais au d...
      ...vères et de circonstances, que le temps corrigera ; mais le roi, dont la véritable force est indivisible de celle de la nation, qui n'a d'autre ambition que le bonheur du peuple, ni d'autre pouvoir réel que celui qui lui est délégué; le roi a dû adopter, sans hésiter, une heureuse Constitution qui régénérait tout à la fois son autorité, la nation et la monarchie. On lui a conservé toute sa puissance, hors le pouvoir redoutable de faire des lois; il est resté chargé des négociations avec les puissances étrangères, du soin de défendre le royaume et d'en repousser les ennemis; mais la nation française n'en aura plus désormais au dehors que ses agresseurs. Elle n'a plus d'ennemis intérieurs que ceux qui, se no...
      Speaker: Le Président
      ...l'amour et de la confiance d'une grande nation, sises principes et sa probité eussent ... ...roi; ce sont les seuls ennemis de la royauté; ils auraient privé le monarque de l'amour et de la confiance d'une grande nation, sises principes et sa probité eussent été moins connus. Eh! que n'a pas fait le roi, pour montrer qu'il comptait aussi...
      Speaker: De Folleville
      ...aise, ont fait suspecter chez plusieurs nations voisines les intentions des voyageurs f... ...s mêmes calomnies, en répandant les idées les plus fausses surlaRé-volunou française, ont fait suspecter chez plusieurs nations voisines les intentions des voyageurs français; et le roi vous recommande expressément ae les protéger et de les défend...

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 314
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...entiments, non seulement aux yeux de la nation, mais de l'Europe, de l'univers entier,... ...mme essentiellement importante, elle voudra consacrer cette déclaration de ses sentiments, non seulement aux yeux de la nation, mais de l'Europe, de l'univers entier, de la manière la plus solennelle.
      Speaker: Barrère
      ...mblée, composée des représentants de la nation, doit manifester au roi toute l'effusio...
      ...oit savoir ce qu'elle doit à cette même nation, et ne pas bouger. (Applaudissements.)
      ...les préopinants. C'est une députation que vous devez envoyer vers le roi. L'Assemblée, composée des représentants de la nation, doit manifester au roi toute l'effusion du sentiment qu'elle éprouve en ce moment; mais elle se doit au peuple, elle se doit au roi, ensuite elle doit savoir ce qu'elle doit à cette même nation, et ne pas bouger. (Applaudissements.)
      Speaker: Robespierre
      ... Le roi reconnaît la souveraineté de la nation, il reconnaît la dignité de ses représe... ...du roi même le caractère que doit prendre l'hommage que nous avons à lui rendre. Le roi reconnaît la souveraineté de la nation, il reconnaît la dignité de ses représentants ; il n'y a pas un mot de la lettre qui vous a été lue qui ne soit puisé d...
      Speaker: Robespierre
      ...patriotiques, si dignes d'elle et de la nation française. (Murmures.) ...aut point le remercier, mais le féliciter d'avoir toujours eu des sentiments si patriotiques, si dignes d'elle et de la nation française. (Murmures.)
      Speaker: Robespierre
      ...ccord de ses sentiments avec ceux de la nation française. Cette dernière idée me paraî... ...nséquence qu'il soit envoyé une députation au roi pour le féliciter du parfait accord de ses sentiments avec ceux de la nation française. Cette dernière idée me paraît la plus conforme à la dignité de l'Assemblée nationale, et à la circonstance q...

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 315
      Speaker: Dubois-Crancé
      ...on décrétée par les représentants de la nation française et acceptée par lui, et dans ... ...angères, de notifier aux puissances, près desquelles ils résident, la Constitution décrétée par les représentants de la nation française et acceptée par lui, et dans laquelle lettre le roi rappelle les sentiments qu'il n'a jamais cessé de manifes...

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 316
      Speaker: Arnoult
      ...iant qu'une institution qui condamna lu nation entière à l'esclavage, ait permis d'ass... riant qu'une institution qui condamna lu nation entière à l'esclavage, ait permis d'asservir les éléments ?
      Speaker: Arnoult
      ...ement réunis dans la main du chef de la nation; mais la liberté publique ne gagna rien... ...ie, mais sans en adoucir les sinistres effets. Les grands fiefs furent successivement réunis dans la main du chef de la nation; mais la liberté publique ne gagna rien à cet échange, les mêmes droits ont continué d'exister sous le nom de do-manial...

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 317
      Speaker: Arnoult
      ...'ordre de notre travail, ae rendre à la nation ce que réclament pour elle les droits d... Nous vous proposerons donc, dans l'ordre de notre travail, ae rendre à la nation ce que réclament pour elle les droits de la nature et la constitution d'un peuple libre ; mais nous vous proposerons au...
      Speaker: Arnoult
      ...e empire, il suit nécessairement que la nation seule a le droit d'en régler le service... De ce que le cours des fleuves appartient en commun à tous les citoyens d'un même empire, il suit nécessairement que la nation seule a le droit d'en régler le service et l'usage.
      Speaker: Arnoult
      ...e la police des fleuves appartient à la nation et ne peut appartenir qu'à elle, il est incontestable qu'à la nation seule appartient aussi le droit d'en ta... Enfin, puisque la police des fleuves appartient à la nation et ne peut appartenir qu'à elle, il est incontestable qu'à la nation seule appartient aussi le droit d'en taxer le service et l'usage, si ce genre de contribution lui paraît compatible ave...

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 318
      Speaker: Arnoult
      De là, la conséquence nécessaire que la nation ne doit aucune indemnité, ni au seigneu... De là, la conséquence nécessaire que la nation ne doit aucune indemnité, ni au seigneur féodal, ni à son représentant.
      Speaker: Arnoult
      ... acquis, à titre onéreux, du chef de la nation, stipulant en son nom et pour elle ? Vo... ...; dépouillerions-nous, sans indemnité^ ces derniers concessionnaires, d'un droit acquis, à titre onéreux, du chef de la nation, stipulant en son nom et pour elle ? Vos comités ont pensé que les règles de la justice distribu-tive, auxquelles vous ...
      Speaker: Arnoult
      ...s, doivent-elles être supportées par la nation? Vos comités ne l'ont pas cru. ...e la société, mais dont l'objet se borne à l'utilité privée de quelques individus, doivent-elles être supportées par la nation? Vos comités ne l'ont pas cru.
      Speaker: Arnoult
      ...s des fleuves appartient en commun à la nation entière, c'est à la nation seule qu'appartient le droit d'imposer ... En effet, puisque le cours des fleuves appartient en commun à la nation entière, c'est à la nation seule qu'appartient le droit d'imposer la navigation des fleuves.
      Speaker: Arnoult
      La nation seule peut donc autoriser les taxes imp... La nation seule peut donc autoriser les taxes imposées sur le passage des bateaux, sur les bacs sur les ponts ; et c'est en son n...
      Speaker: Arnoult
      A la nation seule aussi appartient le droit de perm... A la nation seule aussi appartient le droit de permettre les taxes que les municipalités ou même de simples particuliers perçoivent...

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 319
      Speaker: Arnoult
      ...enre de canaux? Appartiendront-ils à la nation? ou formeront-ils des propriétés privée... ...rer au commerce un secours que la nature lui refusait. Quel sera le sort de ce genre de canaux? Appartiendront-ils à la nation? ou formeront-ils des propriétés privées pour ceux qui ont fourni la dépense qu'ils ont exigée?
      Speaker: Arnoult
      ...oger à ce grand principe. Sans doute la nation ne profitera pas de la dépense faite pa... ... la construction de pareils ouvrages ne sera jamais une raison suffisante de déroger à ce grand principe. Sans doute la nation ne profitera pas de la dépense faite par un citoyen sans le dédommager ; elle payera la valeur des ouvrages utiles en r...
      Speaker: Arnoult
      ...lles doivent rentrer dans la main de la nation; elles ne peuvent pas même appartenir à... ...iers au même titre et de la même manière que les fleuves navigables, comme eux elles doivent rentrer dans la main de la nation; elles ne peuvent pas même appartenir à une communauté d'habitants, puisqu'elles formeraient alors une propriété partic...

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 320
      Speaker: Arnoult
      Nous n'avons négligé ni l'intérêt de la nation, ni les droits des particuliers qui ne ... Nous n'avons négligé ni l'intérêt de la nation, ni les droits des particuliers qui ne peuvent en être séparés, ni même le désir qui vous anime de mettre des obstacles...

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 321
      Speaker: Arnoult
      ...mé à la faiblesse par la force. Or à la nation seule appartient le droit de permettre ou de défendre, et la nation vient de révoquer tous les genres de ba... ...mière que ce droit ne consiste que dans une simple prohibition, dans un ban intimé à la faiblesse par la force. Or à la nation seule appartient le droit de permettre ou de défendre, et la nation vient de révoquer tous les genres de banalités.

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 322
      Speaker: Arnoult
      ...elui de la faire exploiter au nom de la nation, et d'en verser le produit dans le Trés... ...terminer entre deux partis ; celui d'abandonner la pêche au premier occupant ; celui de la faire exploiter au nom de la nation, et d'en verser le produit dans le Trésor public :nous avons adopté le second d'après les considérations que j'ai eu l'...

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 323
      « Art. 9. A la nation seule appartient le droit d'imposer la ...
      ... ne peuvent être perçus qu'au nom de la nation, ni être autorisés que par elle. La val...
      ...ropriétaires, qui en feront remise à la nation.
      « Art. 9. A la nation seule appartient le droit d'imposer la navigation des fleuves. Toute taxe mise sur le passage des bateaux, les droits d...
      ...ages, ceux de ports et autres, sous quelque dénomination qu'ils soient exprimés, ne peuvent être perçus qu'au nom de la nation, ni être autorisés que par elle. La valeur actuelle des bacs, bateaux, ustensiles et agrès servant à l'exploitation desdits droits supprimés, sera payée aux anciens propriétaires, qui en feront remise à la nation.
      ...re objet d'utilité, appartiendront à la nation; les droits perçus pour raison desdits ... ...ves aux frais des particuliers, pour le service de la navigation, sans aucun autre objet d'utilité, appartiendront à la nation; les droits perçus pour raison desdits ouvrages, demeurent définitivement supprimés ; la valeur actuelle desdits ouvrag...
      ...aux" ne serait reclamé par personne, la nation en disposera. ...iétaires qui auront été dépossédés Dans le cas où le terrain abandonné par les eaux" ne serait reclamé par personne, la nation en disposera.

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 324
      ...les eaux ; s'il néglige de le faire, la nation en disposera, et elle disposera pareill... ...étaire du rivage enlevé pourra se mettre en possession du terrain abandonné par les eaux ; s'il néglige de le faire, la nation en disposera, et elle disposera pareillement de toutes les relaissées, mortes, marais et autres terrains qui ne seront ...
      ...ne propriété commune et nationale; à la nation appartient le droit d'en régler l'exerc... « Art. 1er. La pêche des fleuves et des rivières est une propriété commune et nationale; à la nation appartient le droit d'en régler l'exercice et 1 usage.
      ... des rivières sera exercée au nom de la nation et au profit du Trésor public. ...ruits de la pêche étant un moyen général de subsistance, la pêche des fleuves et des rivières sera exercée au nom de la nation et au profit du Trésor public.

      Séance du samedi 23 avril 1791, au soir

      page 325
      Speaker: Mougins
      ... exclusive à des fermiers, au nom de la nation et au préjudice des particuliers rivera... ...alité; il serait dangereux de la faire revivre en attribuant la faculté de pêche exclusive à des fermiers, au nom de la nation et au préjudice des particuliers riverains.
      Speaker: Mougins
      ...rminées les eaux qui appartiennent à la nation, et celles qui appartiennent aux partic...
      ...nt les eaux où la pêche appartient à la nation, et celles où elle appartient aux parti...
      ...ommerce et de féodalité, de lui présenter des articles dans lesquels seront déterminées les eaux qui appartiennent à la nation, et celles qui appartiennent aux particuliers; quelles sont les eaux où la pêche appartient à la nation, et celles où elle appartient aux particuliers.
      Speaker: Chabroud
      ...s et aux espérances entre lesquelles la nation flottait incertaine. Vous imposez silen... « Il est venu, le moment où le calme va succéder aux craintes et aux espérances entre lesquelles la nation flottait incertaine. Vous imposez silence aux détracteurs de nos lois nouvelles. L'hydre des factions avait 100 têtes :...
      Speaker: Chabroud
      ... propres à justifier la confiance de la nation ; toute défiance serait bannie d'entre ... ...e. Si elle pouvait lire au fond de mon cœur, elle n'y verrait que des sentiments propres à justifier la confiance de la nation ; toute défiance serait bannie d'entre nous, et nous en serions tous heureux. » (Vifs applaudissements à gauche et cris...
    • Séance du lundi 25 avril 1791

      - search term matches: (8)

      Séance du lundi 25 avril 1791

      page 334
      Speaker: Lanjuinais
      ...t d'indemnités jugées à la charge de ja nation, ce cogjjtê tiendra pour titres vambies... ...popajté çentrsjde liquidation, décrète que» ep fait de liquidation de créances et d'indemnités jugées à la charge de ja nation, ce cogjjtê tiendra pour titres vambies et exécutoires le? arrêts qu'il estimera ne pouyoïr être attaqués par voie de c...
      Speaker: Muzot
      ...illeurs de plus de 100 millions pour ia nation ; cet objet mérite bien d'être examiné.... Il s'agit d'ailleurs de plus de 100 millions pour ia nation ; cet objet mérite bien d'être examiné. Je demande, en conséquence, que la discussion commence sur-le-champ.
      Speaker: De Folleville
      ...as. L'Assemblée nationale représente la nation; ainsi elle serait juge et partie. Mais... ...ationale doive prononcer du tout sur ce qu'elle doit ou sur oe qu'elle ne doit pas. L'Assemblée nationale représente la nation; ainsi elle serait juge et partie. Mais l'Assemblée nationale a le droit d'examiner la conduite de ses agents dans ses ...
      Speaker: De Folleville
      ...ar l'effet de leur mauvaise conduite la nation a été condamnée à payer des sommes qu'elle ne deyait pas, alors la nation invoque le tribunal de cassation comme ... Si par l'effet de leur mauvaise conduite la nation a été condamnée à payer des sommes qu'elle ne deyait pas, alors la nation invoque le tribunal de cassation comme l'invoquerait un particulier. Si c'est là çe que nous propose le comité, je suis...

      Séance du lundi 25 avril 1791

      page 339
      Speaker: Le Président
      ...gane, comme le prescrit le décret de la nation. La colonie, n'en doutez pas, va rempli... ...le assemblée coloniale qui doit ouvrir sa première séance le 20 de ce mois à Léogane, comme le prescrit le décret de la nation. La colonie, n'en doutez pas, va remplir vos espérances; elle connaît les liens, les rapports politiques et dê commerce...

      Séance du lundi 25 avril 1791

      page 340
      Speaker: Barnave
      ... faire connaître aux représentants delà nation et aux amis de la patrie. ...ns néanmoins devoir publier une dernière profession de foi, qui achèvera de nous faire connaître aux représentants delà nation et aux amis de la patrie.
    • Séance du mardi 26 avril 1791

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 26 avril 1791

      page 344
      Speaker: Camus
      ...aussi qu'on ne prescrit point contre la nation. Vous voyez quel embarras, quel arbitra... ...s ? Prendrait-on le terme ordinaire de la prescription? Mais l'on pourrait dire aussi qu'on ne prescrit point contre la nation. Vous voyez quel embarras, quel arbitraire effrayant ce serait introduire, que de ne pas se borner à la seule chose qui...
      ...s leurs prétentions à exercer contre la nation les mêmes poursuites que vous exercerie... ...n'autoriseriez-vous pas toutes les parties qui, par ces arrêts, ont succombé dans leurs prétentions à exercer contre la nation les mêmes poursuites que vous exerceriez en vertu de votre souveraineté contre les particuliers légalement liquidés? Lo...

      Séance du mardi 26 avril 1791

      page 349
      Speaker: Rabaud-Saint-Etienne
      ...tinuerons d'être tributaires des autres nations. ... profit ; eufin, tant que la balance du commerce nous sera défavorable, nous continuerons d'être tributaires des autres nations.

      Séance du mardi 26 avril 1791

      page 351
      Speaker: Charles de Lameth
      ...confiance publique, si le peuple, si la nation n'avaient pas eu confiance dans ces ass... ... gros ou petits de telle valeur qu'ils soient, étant absolument subordonné à la confiance publique, si le peuple, si la nation n'avaient pas eu confiance dans ces assignats décrétés par l'Assemblée nationale, tout bien devenait impossible, toute ...
      Speaker: Charles de Lameth
      ...ui pèse tout entier sur la classe de la nation qui n'est pas assez riche pour se procu... ... dès ce moment vous verriez s'établir sur les assignats un agiotage subalterne qui pèse tout entier sur la classe de la nation qui n'est pas assez riche pour se procurer de gros assignats. Il est certain que les personnes qui ont des payements à ...

      Séance du mardi 26 avril 1791

      page 352
      Speaker: Charles de Lameth
      ..., ce ne serait nullement un mal pour la nation. Cette rareté serait bien compensée soi... ...e que l'affluence des petits assignats produirait la plus grande rareté des écus, ce ne serait nullement un mal pour la nation. Cette rareté serait bien compensée soit par la restitution des intérêts circulant, soit par le payement des capitaux a...
    • Séance du mercredi 27 avril 1791

      - search term matches: (27)

      Séance du mercredi 27 avril 1791

      page 357
      Speaker: Démeunier
      ...rer qu'ils ont perdu la confiance de la nation. » ...aration qu'il jugera convenable sur la conduite des ministres, et même lui déclarer qu'ils ont perdu la confiance de la nation. »
      Speaker: Démeunier
      ...rer qu'ils ont perdu la confiance de la nation. ...rvation qu'il jugera convenable sur la conduite des ministres, et même lui déclarer qu'ils ont perdu la confiance de la nation.

      Séance du mercredi 27 avril 1791

      page 358
      Speaker: Démeunier
      ...les consuls et agents du commerce de la nation française, au dehors ; « 4° La correspondance avec les consuls et agents du commerce de la nation française, au dehors ;
      Speaker: Démeunier
      ...ntérêts politiques et commerciaux de la nation française; « 3° Il surveillera et défendra au dehors les intérêts politiques et commerciaux de la nation française;

      Séance du mercredi 27 avril 1791

      page 360
      Speaker: Démeunier
      ...rer qu ils ont perdu la confiance de la nation. ...ations qu'il jugera convenables sur Ja conduite des ministres, et même lui déclarer qu ils ont perdu la confiance de la nation.

      Séance du mercredi 27 avril 1791

      page 361
      Speaker: Le Chapelier
      de la nation, que vous avez créé, les procès qui exi... de la nation, que vous avez créé, les procès qui existaient au conseil par les demandes en cassation du jugement en dernier ressort;...
      Speaker: Le Chapelier
      ...e distinction regarde les actions de la nation contre des particuliers, et des particuliers contre la nation, à raison des traités que peuvent avoir...
      ... jugements qui serait très funeste à la nation.
      Cependant il y aura une distinction à faire que je vais vous proposer. Cette distinction regarde les actions de la nation contre des particuliers, et des particuliers contre la nation, à raison des traités que peuvent avoir faits des particuliers fournisseurs pour le département de la guerre ou de la m...
      ... dépense que cela occasionnerait, et une lenteur dans les procédures et dans les jugements qui serait très funeste à la nation.
      Speaker: Le Chapelier
      ...aîtront des traités contractés entre la nation et les particuliers. Voilà la seule exc... ...e seront pas cependant des tribunaux d'exception, connaîtront des affaires qui naîtront des traités contractés entre la nation et les particuliers. Voilà la seule exception que nous vous proposons. Ce n'est pas, comme je le répète, des tribunaux ...

      Séance du mercredi 27 avril 1791

      page 363
      Speaker: Le Chapelier
      ...nte loi les affaires dans lesquelles la nation plaide contre des particuliers en quali... « Sont exceptées de la présente loi les affaires dans lesquelles la nation plaide contre des particuliers en qualité de créancière ou de débitrice. Toutes les affaires de cette nature qui étaien...
      Speaker: Tronchet
      ...essieurs, que toutes les affaires où la nation plaide comme créancière ou comme débitr...
      ... seront pas rachetés plaident poutre la nation
      Prenez garde, Messieurs, que toutes les affaires où la nation plaide comme créancière ou comme débitrice vont donner une très grande latitude à votre disposition; car tous ceux qui sont débiteurs de cens et rentes, de lots et ventes, tant que les droits seigneuriaux ne seront pas rachetés plaident poutre la nation
      Speaker: Defermon
      ...ret que les affaires dans lesquelles la nation est partie principale et directe, et qu... ... qu'il fût bien spécifié qu'il n'y a d'excepté de la disposition générale du décret que les affaires dans lesquelles la nation est partie principale et directe, et que l'on rédigeât ainsi le commencement de l'article :
      Speaker: Defermon
      ...nte loi les affaires dans lesquelles la nation plaide directement contre des particuli... « Sont exceptées de la présente loi les affaires dans lesquelles la nation plaide directement contre des particuliers, etc.... »
      Speaker: Le Chapelier
      ...nte loi les affaires dans lesquelles la nation plaide directement contre des particuli... « Sont exceptées de la présente loi les affaires dans lesquelles la nation plaide directement contre des particuliers en qualité de créancière ou de débitrice. Toutes les affaires de cette natur...

      Séance du mercredi 27 avril 1791

      page 364
      Speaker: Le Chapelier
      ...nques, auront fait des affaires avec la nation et la manière dont les agents les pours... ... procéderont ceux qui, à raison des marchés, des traités, des engagements quelconques, auront fait des affaires avec la nation et la manière dont les agents les poursuivront. Ces articles exigent plus de réflexion et une discussion plus étendue; ...

      Séance du mercredi 27 avril 1791

      page 370
      ... citoyens, une portion quelconque de la nation, quelque considérable que vous la suppo... ...ationales ne seront jamais ce qu'elles doivent être, si elles sont une classe de citoyens, une portion quelconque de la nation, quelque considérable que vous la supposiez. (1) Je dois prévenir ici que, depuis que ce discours a été composé, cette ...
      ...s avoir exaucé à cet égard le vœu de la nation. ...ont jugés depuis longtemps par l'Assemblée nationale, qui ne se séparera pas sans avoir exaucé à cet égard le vœu de la nation.
  • Tome 26 : Du 12 mai au 5 juin 1791 showing 10 of 36 results view all
    • Séance du jeudi 12 mai 1791

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 12 mai 1791

      page 1
      Speaker: De Sillery
      ...ent un droit égal aux récompenses de la nation, et que les mêmes honneurs dev&... ...ée. Votre comité- de ia ma-: rine a pensé que les enfants de la même patrie avaient un droit égal aux récompenses de la nation, et que les mêmes honneurs dev&içiat être accordés aux officiers de la marine* qui,jàr leurs services, en serai...

      Séance du jeudi 12 mai 1791

      page 18
      ...u degré de puissance que comporte cette nation et qui convient à la balance politique ... ...es navales, développées par son successeur, les moyens de réduire l'Angleterre au degré de puissance que comporte cette nation et qui convient à la balance politique de l'Europe.
      ...rand rôie dans le système politique des nations. Cette opinion, funeste dans un homme q... ...un commerce immense, ne pensait pas qu'elle eût besoin de marine pour jouer un grand rôie dans le système politique des nations. Cette opinion, funeste dans un homme qui tenait les rênes du gouvernement, fut cause qu'il laissa dépérir nos vaisseau...

      Séance du jeudi 12 mai 1791

      page 19
      ...re assez redoutables pour décider cette nation à demander la paix. Ainsi le développem... ...ècle de succès;, et qui,, lors même qu'elles éprouvèrent un échec, parurent encore assez redoutables pour décider cette nation à demander la paix. Ainsi le développement de nos forces navales rendit à l'Europe la liberté des mers, assura à l'Amér...
      ...e d'eu placer un dans le voisinage des" nations ennemies. De quelque défense qu'on puis... ...de multiplier les .grande dépôts des forces navales, il est plus dangereux encore d'eu placer un dans le voisinage des" nations ennemies. De quelque défense qu'on puisse ^'environner, sa situation provoque sans cesse des entreprises hostiles ; et ...

      Séance du jeudi 12 mai 1791

      page 27
      ...pendantes, ne peuvent appartenir qu'aux nations qui protégeront leurs moyens actuels de... ...ent cette vérité, que' les colonies à sucre, destinées par leur nature à être dépendantes, ne peuvent appartenir qu'aux nations qui protégeront leurs moyens actuels de culture. Qu'ils cessent de lutter, pour le malheur de tous, qui est sans doute ...

      Séance du jeudi 12 mai 1791

      page 28
      ...inguer, dans les colonies de toutes les nations en Amérique, la clause intermédiaire de... ...éorie, mais une politique nécessaire, éclairée par l'expérience, qui a fait distinguer, dans les colonies de toutes les nations en Amérique, la clause intermédiaire des hommes de couleur libres. Les seuls Africains y peuvent être soumis à l'esclav...
    • Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      - search term matches: (25)

      Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      page 221
      Speaker: Anson
      ...ipulant les droits et les devoirs de la nation, savent s'oublier eux-mêmes pour ne s'o... ...e que, dans un siècle éclairé, rien n'est impossible à des hommes libres qui, stipulant les droits et les devoirs de la nation, savent s'oublier eux-mêmes pour ne s'occuper que du salut de la patrie.
      Speaker: Rœderer
      ...ignats de & livres au uom de la nation, sous la responsabilité des domaines na... ...qu'il sera forcé par la nécessité des circonstances. Après avoir décrété des assignats de & livres au uom de la nation, sous la responsabilité des domaines nationaux, il laut prendre garde de ne pas mutiler cette grande opération, de ne p...

      Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      page 222
      Speaker: Duport
      ...tablissements publics, dans lesquels la nation pourvoit aux besoins des particuliers, ...
      ...e sur la confiance, et dans lesquels la nation ne doit entrer pour rien.
      Il y a des établissements publics, dans lesquels la nation pourvoit aux besoins des particuliers, en faisant des assignats ou en établissant des caisses d'échange. Elle est garan...
      ...elle, ou bien il y a des établissements particuliers licites, qui ne reposent que sur la confiance, et dans lesquels la nation ne doit entrer pour rien.
      Speaker: Chabroud
      ...t inconsidérémefit l'autorisation de la nation aux établissements dont il est question... ... que le projet du comité repose sur des bases extrêmement peu solides. En donnant inconsidérémefit l'autorisation de la nation aux établissements dont il est question, en leur accordant une prdtectiôn spéciale, vous les assimilez à l'opération de...

      Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      page 223
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...l est du devoir d'un représentant de la nation ae faire sentir à l'Assemblée nationale... (1). Messieurs, je crois qu'il est du devoir d'un représentant de la nation ae faire sentir à l'Assemblée nationale tous les dangers que présente l'avis du comité; ces dangers sont le changement,...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...e, dans la réalité, pour 1a liberté des nations. ...illante et la plus dangereuse, la plus populaire en apparence, et la plus funeste, dans la réalité, pour 1a liberté des nations.

      Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      page 224
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...pe fondamental ne la souveraineté de la nation; ou ne peut transiger en matière coustn...
      ...lois que par ses représentants chez une nation nombreuse, et oue ses représentants peu...
      On ne peut méconnaître, dit-on, le principe fondamental ne la souveraineté de la nation; ou ne peut transiger en matière coustnuti nnell ; mais je demande aux auteurs de cette objection pourquoi le veto uu r...
      ...riction, cette mudificatiou appelée veto; parce que le peuple ne peut faire ses lois que par ses représentants chez une nation nombreuse, et oue ses représentants peuvent se tromper. C'est aussi pour le salut du peuple que la Constitution doit po...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...au choix national. Je réponds que si la nation politique ou les citoyens actifs du roy...
      ...mmer leurs représentants. Or, ce que la nation assemblée eût pu faire, le corps consti...
      ...en est l'image, peut le faire aussi. La nation reste toujours la maîtresse d'abroger c...
      On m'oppose encore que nous ne pouvons imposer cette condition au choix national. Je réponds que si la nation politique ou les citoyens actifs du royaume eussent été assemblés, ils auraient pu oéléguer à un corps électoral le droit de nommer leurs représentants. Or, ce que la nation assemblée eût pu faire, le corps constituant, qui en est l'image, peut le faire aussi. La nation reste toujours la maîtresse d'abroger ce qui lui unit ou blesse ses droits. Ce n'est donc pas violer la souveraineté na...

      Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      page 225
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...els; si, livrant ce dépôt précieux à la nation, maîtresse d'en changer, d'en perfectio... ...vous démarquez, avec une sage et inflexible sévérité, les articles constitutionnels; si, livrant ce dépôt précieux à la nation, maîtresse d'en changer, d'en perfectionner les parties, quand la majorité de ses sections aura exprimé, par des formes...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ut pouvoir politique; vous condamnez la nation à faire des expériences perpétuelles et... ...s les travaux législatifs; vous perdez l'ensemble nécessaire aux fonctions de tout pouvoir politique; vous condamnez la nation à faire des expériences perpétuelles et presque toujours inutiles à son bonheur et à sa prospérité; vous anéantissez ce...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...uvellement total peut anéantir, pour la nation, les conceptions et les projets de quel... ...es qui tiennent à tant de rapports divers, à tant de principes combinés. Un renouvellement total peut anéantir, pour la nation, les conceptions et les projets de quelques publicistes, qui auraient, dans les premières législatures, commencé le tra...

      Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      page 226
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...orsque les traités de commerce avec lés nations étrangères appelleront vos délibération... ...yens à la défense publique et à la formation des lois. Que sera-ce, Messieurs, lorsque les traités de commerce avec lés nations étrangères appelleront vos délibérations; c'est alors quil faut de la probité plus que de l'éloquence.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...s ne peut pas influer sur le sort de la nation, autant qu'elle pourra influer en Franc... ...leterre, il est dans |a prérogative royale., et l'élection indéfinie des orateurs ne peut pas influer sur le sort de la nation, autant qu'elle pourra influer en France sur la paix et la guerre ;

      Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      page 227
      Speaker: Thouret
      ...ce du principe de la souveraineté de la nation, pour lequel le comité ne peut s'empêch... ...sur l'amendement du préopinant, parce qu'en même temps qu'il est la reconnaissance du principe de la souveraineté de la nation, pour lequel le comité ne peut s'empêcher de combattre sans cesse, il en est la violation, et parce que, quoiqu'il para...
      Speaker: Thouret
      ...ment, et qu'ainsi il soit interdit à la nation d'élire le même représentant aussi long... ..., le préopinant propose que la réélection ne puisse avoir lieu qu'une fois seulement, et qu'ainsi il soit interdit à la nation d'élire le même représentant aussi longtemps qu'il lui sera utile de le charger de ses intérêts. Vous devez être bien s...
      Speaker: Thouret
      ...ne peut admettre de restrictions que la nation elle-même n'eût admises. Or, supposons que la nation entière se fût assemblée, elle aurait é...
      ...pouvoir exécutif ; mais croit-on que la nation eût voulu s'interdire et limiter contre...
      ...ent qu'on vous propose de faire pour la nation ce qu'elle n'aurait pas fait pour elle....
      ...cipes, aussi subversif des droits de la nation que la proposition antécédente d'interd...
      ...ite les autres conditions d'éligibilité. Mais reconnaissons que la Constitution ne peut admettre de restrictions que la nation elle-même n'eût admises. Or, supposons que la nation entière se fût assemblée, elle aurait établi des conditions d'activité, des conditions d'éligibilitéj parce que celui q...
      ...reint les administrations, parce que dans un petit territoire elles exercent le pouvoir exécutif ; mais croit-on que la nation eût voulu s'interdire et limiter contre elle la faculté de réélire ceux qui auront justifié sa confiance,? Si quelqu'un...
      ...elques belles phrases qu'il eût faites, eût été très mal reçu ? Il est donc évident qu'on vous propose de faire pour la nation ce qu'elle n'aurait pas fait pour elle. (Murmures,) l\ est donc clair que l'amendement est aussi contraire aux vrais principes, aussi subversif des droits de la nation que la proposition antécédente d'interdire même la première réélection.

      Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      page 228
      Speaker: Thouret
      ...une aussi longue épreuve... Mais si une nation est assez heureuse pour avoir un grand ... ...que, à coup sûr il en serait digne : car une popularité fausse ne peut soutenir une aussi longue épreuve... Mais si une nation est assez heureuse pour avoir un grand nombre d'hommes encouragés sans cesse par l'espérance de mériter des marques con...

      Séance du jeudi 19 mai 1791, au matin

      page 229
      Speaker: Thouret
      ... d'une autre part, c'est le droit de la nation de choisir parmi tous les citoyens élig... ...sentation nationale, quand il est porté par la conliance de ses concitoyens; que d'une autre part, c'est le droit de la nation de choisir parmi tous les citoyens éligibles ceux qu'elle veut charger de la confiance distinguée de les envoyer à fa l...
    • Séance du jeudi 19 mai 1791, au soir

      - search term matches: (2)

      Séance du jeudi 19 mai 1791, au soir

      page 238
      Speaker: De Virieu
      ...ministration, et dès lors vol fait à la nation des bénéfices du seigneurjage ; tous ce... ...lesse de poids dans les espèces, fabrications dérobées à la connaissance de 1 administration, et dès lors vol fait à la nation des bénéfices du seigneurjage ; tous ces inconvénients tenaient a cet ordre vicieux de choses; et plus d'une fortune im...

      Séance du jeudi 19 mai 1791, au soir

      page 239
      Speaker: De Virieu
      ...tère d'un homme public qui réponde à la nation de sa fidélité, et les talents de l'art... ...serrurier ces fonctions qui exigent à la fois, par leur délicatesse, et le caractère d'un homme public qui réponde à la nation de sa fidélité, et les talents de l'artiste. L'incorrection grossière des empreintes de la plupart de nos monna;es rend...
    • Séance du vendredi 20 mai 1791, au matin

      - search term matches: (9)

      Séance du vendredi 20 mai 1791, au matin

      page 245
      Speaker: Le Président
      ... logement des évêques à la charge de la nation* : « Au décret du même jour, qui déclare le logement des évêques à la charge de la nation* :

      Séance du vendredi 20 mai 1791, au matin

      page 250
      Speaker: Le Chapelier
      ...é prêtera ensuite individuellement à la nation, en présence dè l'Assemblée, le serment...
      ...tteinte ; et d'être en tout fidèle a la nation, à la loi et au roi. La formule de ce. ...
      « Chaque député prêtera ensuite individuellement à la nation, en présence dè l'Assemblée, le serment de maintenir de tout son pouvoir .la Constitution du royaume décrétée par VAsse...
      ...en proposer ni approuver, dans le cours de la législature, qui puisse y porter atteinte ; et d'être en tout fidèle a la nation, à la loi et au roi. La formule de ce. serment sera prononcée par le président; et Chaque représentant paraissant à la ...

      Séance du vendredi 20 mai 1791, au matin

      page 252
      Speaker: Barnave
      ...e circonstance, mais des intérêts de la nation, de la vérité, de la fermeté et du cour... Ce n'est point du tout des intérêts des départements qu'il s'agit dans cette circonstance, mais des intérêts de la nation, de la vérité, de la fermeté et du courage. Or, en mettant à la place du membre exclu, on ne fait rien pour ces intérêt...
      Speaker: Barnave
      ...Je demande ce qu'il en reviendrait à la nation si la majorité des communes usant de so... ...is je suppose qu'il existe et que le suppléant de M. Fox lut voué au ministère. Je demande ce qu'il en reviendrait à la nation si la majorité des communes usant de son ascendant excluait M. Fox, et mettait son suppléant à sa place.
      Speaker: De Noailles
      ... séances, y discuter les intérêts de la nation et enfin ceux de ses commettants, ...nvenable; mais qu'il puisse toujours, par des moyens qu'on prendra, assister aux séances, y discuter les intérêts de la nation et enfin ceux de ses commettants,
      Speaker: Thouret
      ...ps législatif doit donner des lois à la nation. Les représentants sont envoyés pour re... ...faut pas que ce respect nous fasse manquer à ços devoirs. La délibération du Corps législatif doit donner des lois à la nation. Les représentants sont envoyés pour remplir le vœu commun; si une section de l'Empire se trompe sur la moralité de son...

      Séance du vendredi 20 mai 1791, au matin

      page 253
      Speaker: Thouret
      ...ouveraineté nationale. Une partie de la nation, qui a choisi un mauvais sujet, ne peut pas porter préjudice à la nation entière qui n'a voulu former une Assemb... ...semblée. Il vaut mieux faire éprouver une abstention à celui qui a manqué à la souveraineté nationale. Une partie de la nation, qui a choisi un mauvais sujet, ne peut pas porter préjudice à la nation entière qui n'a voulu former une Assemblée de représentants que pour s'assurer de ses intérêts. Pour la limitation du t...
    • Séance du vendredi 20 mai 1791, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 20 mai 1791, au soir

      page 253
      ...répandre leur sang pour la gloire de la nation et le soutien de la liberté; qu'ils élè... ...vec empressement leur contribution patriotique, et qu'ils sont toujours prêts à répandre leur sang pour la gloire de la nation et le soutien de la liberté; qu'ils élèvent leurs enfants danp ces principes et qu'ils les instruisent des lois et des ...

      Séance du vendredi 20 mai 1791, au soir

      page 254
      ...ifférentes contrées $é J'univers, ét la nation juive espagnole ét portugaise avec les ... ...ifs espagnols et portugais. Cè bienfait sera publié avec empressement dans les différentes contrées $é J'univers, ét la nation juive espagnole ét portugaise avec les exposants-partagera une éternelle reconnaissance. »

      Séance du vendredi 20 mai 1791, au soir

      page 257
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ération est sûre et facile : c'est à la nation de l'exécuter aujourd'hui. Vos espèces ... ...banquiers de la capitale ont fait si heureusement, d'après mes conseils?Cette opération est sûre et facile : c'est à la nation de l'exécuter aujourd'hui. Vos espèces ne sont pas fondues à Londres, ni dans les Pays-Bas, ni en Hollande. Votre comit...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...omité qui doit justifier aux yeux de la nation entièré la confiance dont vous l'honore... Je demande donc, Messieurs, que ce comité qui doit justifier aux yeux de la nation entièré la confiance dont vous l'honorez, vous fasse part de ses vues sur les moyens de faire rentrer le numéraire dans...

      Séance du vendredi 20 mai 1791, au soir

      page 258
      Speaker: L'abbé Maury
      ...de sa conduite et de ses principes à la nation, à ce jour que j'envisage sans aucun ef... Et un jour, Messieurs, à ce jour inévitable, où chacun de nous rendra compte de sa conduite et de ses principes à la nation, à ce jour que j'envisage sans aucun effroi, si on me demandait quelles sont les preuves de patriotisme que j'ai onnées...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...isés que nous; ils ont dit: on abuse la nation, on lui dit que les assignats ne perden... ...grande charlatarierie que l'on a tant fait valoir. Les banquiers ont été plus avisés que nous; ils ont dit: on abuse la nation, on lui dit que les assignats ne perdent rien, que l'argent gagne; et en effet, allez-vous en chez un orfèvre, vous ne ...

      Séance du vendredi 20 mai 1791, au soir

      page 259
      Speaker: Le Couteulx de Canteleu
      ... s'élève au moins à trois milliards. La nation a reçu cette hypothèque ; le décret, la... ...une délégation sur un bien-fonds qui en est l'hypothèque,et que cette hypothèque s'élève au moins à trois milliards. La nation a reçu cette hypothèque ; le décret, la loi qui la déterminent, sont inaltérables : voilà ce dont nous devons tous nous...
    • Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      - search term matches: (14)

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 261
      Speaker: Gossin
      ...es primaires, il sera procédé à la nomk nation d'un électeur par 25 citoyens présents,... ...'un secrétaire et de 3 scrutateurs dans la forme décrétée à l'égard des assemblées primaires, il sera procédé à la nomk nation d'un électeur par 25 citoyens présents, ayant le droit de voter; toute fraction au-dessus de 25 donnera lieu à la nomin...

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 263
      Speaker: De Châteauneuf-Randon
      ...s bienfaisantes des représentants de la nation, et que le fanatisme et la rébellion ex... ...itants de ce département sont et seront toujours les premiers a exécuter les lois bienfaisantes des représentants de la nation, et que le fanatisme et la rébellion excités, dans ce département, par quelques individus, dont il: faut plaindre l'err...

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 266
      Speaker: Thouret
      « Les représentants de la nation sont inviolables depuis le moment de le... « Les représentants de la nation sont inviolables depuis le moment de leur élection proclamée, jusqu'à Féxpiration de la législature dont ils ont été me...
      Speaker: Thouret
      « Aucun représentant de la nation De pourra être poursuivi devant les tri... « Aucun représentant de la nation De pourra être poursuivi devant les tribunaux,ni recherché en aucune manière ni en aucun temps, pour raison de ses opin...

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 267
      Speaker: Duport
      ...ait pour éloigner un représentant de la nation de ses fonctions; il serait à chaque in... ...eraient du système contraire. L'endossement d'une fausse lettre de change suffirait pour éloigner un représentant de la nation de ses fonctions; il serait à chaque instant exposé à perdre son indépendance par un procès injuste qui lui serait inte...
      Speaker: Duport
      ...tre la personne d'un représentant de la nation. ...foucauld, que la contrainte par corps ne puisse avoir lieu en matière civile contre la personne d'un représentant de la nation.
      Speaker: Mougins de Roquefort
      ...ntrainte légale les représentants de la nation durant la durée de la législature. L'in... Je combats l'opinion de ceux qui voudraient exempter de la contrainte légale les représentants de la nation durant la durée de la législature. L'intérêt de la société exige que chacun paie ses dettes. Si le système que l'on nou...
      Speaker: Thouret
      ...à la foi publique. Et véritablement les nations ont aussi leurs devoirs de décence publ... ...xercée contre lui. L'Assemblée s'est déterminée alors par le profond respect dû à la foi publique. Et véritablement les nations ont aussi leurs devoirs de décence publique, comme les particuliers; et leur Assemblée législative ne doit point être l...
      Speaker: Thouret
      ...séance ou d'évocation; l'avantage de la nation n'est pas qu'on leur donne un brevet d'... ...s, pour l'honneur des membres du Corps législatif, leur donner des arrêts de surséance ou d'évocation; l'avantage de la nation n'est pas qu'on leur donne un brevet d'impunité pour ne pas remplir leurs engagements. (.Applaudissements.)

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 268
      Speaker: Thouret
      ...constitutionnelles; il faut prémunir la nation contre les innovations auxquelles elle ...
      ...opres mouvements. 11 faut assurer à lar nation Une bonne législation, et aux bonnes lo...
      ...se livrer à des mouvements précipités; la législature est la gardienne des lois constitutionnelles; il faut prémunir la nation contre les innovations auxquelles elle pourrait imprudemment se livrer, et prémunir la législature elle-même contre ses propres mouvements. 11 faut assurer à lar nation Une bonne législation, et aux bonnes lois la confiance publique. Le grand avantage de la maturité dans les délibération...
      Speaker: Thouret
      ...us sa responsabilité, ni aux yeux de la nation qui ne pourrait reconnaître dans cet ac...
      ...vec ces précautions vous préserverez la nation du seul danger que peut présenter l'arr...
      ...yeux du roi qui doit sanctionner, ni aux yeux du ministre qui doit promulguer sous sa responsabilité, ni aux yeux de la nation qui ne pourrait reconnaître dans cet acte irrégulier un acte législatif. Quand le roi sanctionnèrait un pareil décret, ...
      ...responsabilité qui serait exercée par la législature suivante. Nous croyons qu'avec ces précautions vous préserverez la nation du seul danger que peut présenter l'arrêté du Corp3~législatif, celui de l'immaturité dans les délibérations..

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 269
      Speaker: Buzot
      ...longe jamais que pour le bénéfice de la nation. Or, les deux sections fournissent ce m... ...dopter un mode qui prolonge nécessairement cette discussion, puisqu'on ne la prolonge jamais que pour le bénéfice de la nation. Or, les deux sections fournissent ce mode; car elles n'ont d'autre objet que de contraindre les législateurs à discute...
      Speaker: Buzot
      ...n : le moyen le plus sûr d'assurer à la nation de bonnes lois, et aux bonnes lois la s... ...De la multiplicité des lois, résultent l'ignorance des lois et leur non exécution : le moyen le plus sûr d'assurer à la nation de bonnes lois, et aux bonnes lois la stabilité qui leur est nécessaire, c'est de rendre leur confection lente et diffi...

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 277
      ...atures de peur qu'elles ne nuisent à la nation! G'est-à-dire, comme je viens l'exposer... ...faut embarrasser de formes longues et contrariantes les délibérations des législatures de peur qu'elles ne nuisent à la nation! G'est-à-dire, comme je viens l'exposer, de peur que leurs membres ne se nuisent à eux-mêmes. Cette maxime tient à notr...
      ...ertains événements, pourrait plonger la nation même? ...ls désastres cette proclamation faite dans certaines communes, à l'occasion de certains événements, pourrait plonger la nation même?

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 278
      ...ême de promulguer les lois, afin que la nation, au milieu des débris de ses anciennes ... ... nous nous rappelons la conduite des ministres refusant d'agir et de protéger, même de promulguer les lois, afin que la nation, au milieu des débris de ses anciennes institutions, sans règles nouvelles, s'agitât dans cet immense chaos et finît pa...
    • Séance du samedi 21 mai 1791, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du samedi 21 mai 1791, au soir

      page 281
      ...s des citoyens et aux cris de : vive la nation. A peine étaient-ils passés, (1) Ce rap... ...stitution. A 6 heures, les 2 clubs réunis passèrent sur le cours aux acclamations des citoyens et aux cris de : vive la nation. A peine étaient-ils passés, (1) Ce rapport est incomplet an Moniteur

      Séance du samedi 21 mai 1791, au soir

      page 285
      Speaker: Cochon de l'Apparent
      ...Toulon et Marseille, pour crime de Jèse-nation, déclare qu'il n'y a pas lieu à accusat... ... en exécution du décret du 15 janvier dernier, des procédures instruites à Aix, Toulon et Marseille, pour crime de Jèse-nation, déclare qu'il n'y a pas lieu à accusation contre les sieurs Lambarine, Lieutaud, Oscur, Chaîner, Fontane, Amphouse, di...
      Speaker: Le Président
      ...ssemblée le serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de soutenir de ... ...s notre sein. En croisant leur drapeau avec le nôtre, nous avons renouvelé à l'Assemblée le serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de soutenir de toutes nos forces les décrets nationaux. Cependant nous ne serons pas tranquille...

      Séance du samedi 21 mai 1791, au soir

      page 286
      Speaker: Poncin
      ...la cession au bien national, c'est à la nation, par ses représentants, à l'exiger. C'e... ... leur exécution oblige des citoyens à céder leurs propriétés : s'ils en doivent la cession au bien national, c'est à la nation, par ses représentants, à l'exiger. C'est ainsi qu'on se conduit en Angleterre et en Amérique.
      Speaker: Poncin
      ...ection du roi, comme chef suprême de la nation et de l'administration générale du roya... ...ps administratifs, que les départements seront chargés sous l'autorité et l'inspection du roi, comme chef suprême de la nation et de l'administration générale du royaume, de toutes les parties de cette administration, notamment de celles qui sont...

      Séance du samedi 21 mai 1791, au soir

      page 294
      Ainsi en supposant que la nation ne veuille pas profiter de cette économ... Ainsi en supposant que la nation ne veuille pas profiter de cette économie, elle servira à donner une plus grande latitude à ses bienfaits : si au contr...
      ... sur les septuagénaires offre déjà à la nation la preuve de l'excellence de vos princi... Le travail de Votre comité des pensions sur les septuagénaires offre déjà à la nation la preuve de l'excellence de vos principes : les officiers et soldats invalides seront-ils donc les seuls oubliés, par ...
      ...as moins digne de la bienfaisance d'une nation grande et généreuse. ...ez pas sans pitié à la misère cette classe qui, pour être subalterne, n'en est pas moins digne de la bienfaisance d'une nation grande et généreuse.
      ..., n'ont aucun droit aux bienfaits de la nation; mais ils jouisse it d'un modique trait... ... dans le royaume : Ceux de vous qui n'ont pas trente ans de services à justifier, n'ont aucun droit aux bienfaits de la nation; mais ils jouisse it d'un modique traitement.L'Assemblée nationa'eleconserve : elle ne veut pas user envers eux d'une s...

      Séance du samedi 21 mai 1791, au soir

      page 295
      ...iter également : celui de Surcharger la nation d'une dépense très considérable, et cel... Maintenant il faut se placer entre deux écueils qu'il est de la sagesse d'éviter également : celui de Surcharger la nation d'une dépense très considérable, et celui d'être injuste envers nos vétérans.
      ...rait excessivement dispendieuse pour la nation; 2° après y avoir mûrement réfléchi, vo... Mais : 1° cette opération serait excessivement dispendieuse pour la nation; 2° après y avoir mûrement réfléchi, votre comité a pensé que cette mesure n'était guère applicable aux invalides. En g...
      ...t sortis de l'hôtel sans profit pour la nation, ni pour la majeure partie des vétérans... ... aux invalides, de tout ce qu'il en coûterait pour le traitement de ceux qui sont sortis de l'hôtel sans profit pour la nation, ni pour la majeure partie des vétérans qui sont répandus sur la surface de l'Empire : c'est cependant ce qui arrivera ...

      Séance du samedi 21 mai 1791, au soir

      page 296
      ...mentera cependant pas les charges de la nation, car la différence qui existe entre le ... ... qui est juste, conforme à vos principes ; cette amélioration considérable n'augmentera cependant pas les charges de la nation, car la différence qui existe entre le traitement que vous avez accordé aux invalides qui voudraient se retirer, et leu...
      ...humanité, sans être exposés à grever la nation d'une somme plus forte que celle qui av...
      ... qui voudront eh jouir. Qu'importe à la nation le nômbre effectif des habitants de l'h...
      ...rêts de qui que ce f oit, vous rempliriez ce que vous devei à la justice et à l'humanité, sans être exposés à grever la nation d'une somme plus forte que celle qui avait été ci-devant employée à ce genre de récompense militaire. L'hôtel des Invalides sera conservé, mais uniquement destiné à ceux qui l'auront mérité, et qui voudront eh jouir. Qu'importe à la nation le nômbre effectif des habitants de l'hôtel, du moment qu'il est ouvert à tous ceux qui y ont droit? Des intérêts parti...
      ...ermis de continuer. Il faut garantir la nation des abus qui pourraient naître de cet o... ...sère, parce que près d'atteindre une récompense méritée, sa santé ne lui a pas permis de continuer. Il faut garantir la nation des abus qui pourraient naître de cet ordre de choses; mais votre domité a pensé qUe vous ne trouveriez peut-être pas d...
      ...evaient cesser d'être à la charge de la nation : le contraire est arrivé; et depuis le... ...l paraissait que tous les frais dépendant du service particulier de Sa Majesté devaient cesser d'être à la charge de la nation : le contraire est arrivé; et depuis le mois de juillet 1790, le supplément de traitement accordé aux invalides employé...

      Séance du samedi 21 mai 1791, au soir

      page 297
      ...nvalides réformés seront traités par la nation, chacun suivant leur grade, sur le même... ...particulier; mais que dans le cas où il croirait devoir s'en passer, alors ces invalides réformés seront traités par la nation, chacun suivant leur grade, sur le même pied que s'ils étaient à l'hôtel. ;
      ...dans leurs familles, la dépense pour la nation eût été de 927,064 1. 19 s. : c'est à r... ... militaires eussent pris la pension décrétée suivant leur grade pour se retirer dans leurs familles, la dépense pour la nation eût été de 927,064 1. 19 s. : c'est à raison de 321 livres par tête. En suivant cette proportion, 5,000 hommes coûterai...

      Séance du samedi 21 mai 1791, au soir

      page 298
      ... seront vendus ou ioués au profit de la nation; et en remplacement de tous ces objets,... ...acquittés; les terrains ci-devant en location au profit de l'hôtel des Invalides seront vendus ou ioués au profit de la nation; et en remplacement de tous ces objets, il sera formé une caisse (qui sera exercée par l'administration des pensions) d...
    • Séance du lundi 23 mai 1791

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 311
      Speaker: L'abbé Breuvard
      ..., à la campagne. Quel si grand parti la nation pourrait-elle tirer à présent de tant d... ...is longtemps. Ce3 communautés qu'on vous propose de réunir sont, pour la plupart, à la campagne. Quel si grand parti la nation pourrait-elle tirer à présent de tant de grandes maisons abandonnées?

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 314
      Speaker: Le Président
      « Illustres défenseurs des droits des nations, amis vrais de l'humanité, le peuple av... « Illustres défenseurs des droits des nations, amis vrais de l'humanité, le peuple avignonais attend au plus tôt la fixation de son sort, et vous conjure de ne plus ...
      Speaker: Le Président
      ...e nous laissez pas mourir, au nom de la nation auguste que vous représentez, et de laq... ...ns l'état affreux où nous sommes, nous ne pouvons que sentir et nous plaindre. Ne nous laissez pas mourir, au nom de la nation auguste que vous représentez, et de laquelle nous avons été cruellement séparés. Ne permettez pas qu'un bon peuple péri...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...uvelle mesure à prendre, on dérobe à la nation les séances les plus précieuses où les ... ...is fois dans celte Assemblée, lorsqu'on n'allègue aucun nouveau titre, aucune nouvelle mesure à prendre, on dérobe à la nation les séances les plus précieuses où les plus grands intérêts de la Constitution appellent toute notre attention.
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ents soient consacrés aux intérêts delà nation et que l'ajournement déjà prononcé avec... Je demande donc que nos moments soient consacrés aux intérêts delà nation et que l'ajournement déjà prononcé avec tant de prudence dans la cause d'Avignon, soit encore prononcé de nouveau; je s...

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 317
      Speaker: Martineau
      ...t ; en sa qualité de chef suprême de la nation, il a l'obli- ...tre sanctionnées et non pas acceptées. Le roi est le premier protecteur de l'Etat ; en sa qualité de chef suprême de la nation, il a l'obli-

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 319
      Speaker: Thouret
      ...igé, par la Constitution, de faire à la nation lors de son avènement au trône. » (Adop... ...é, en présence du Gorps législatif, le serment que tout roi des Français est obligé, par la Constitution, de faire à la nation lors de son avènement au trône. » (Adopté.)

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 321
      ...e, les attentats réels qui offensent la nation, et ces grandes prévarications des homm... et le despotisme, les attentats réels qui offensent la nation, et ces grandes prévarications des hommes publics contre le respect dû à la Constitution ou à la liberté.

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 324
      ...s inconnus formaient autrefois, dans la nation, une peuplade qui ne se rendait guère v... ...Un état, des moyens de subsistance, ou des besoins notoires. Les vagabonds et les inconnus formaient autrefois, dans la nation, une peuplade qui ne se rendait guère visible que par les attentats. Déjà on a indiqué, et il vous sera proposé encore,...

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 325
      Chaque nation, chaque caste, chaque profession, chaqu... Chaque nation, chaque caste, chaque profession, chaque individu e,st susceptible de ce sentiment.

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 328
      ...es empoisonneurs, les criminels de lèse-nation au premier chef. La considération dé l'... ... de vue qu'elle sera uniquement réservée pour les assassins, les incendiaires, les empoisonneurs, les criminels de lèse-nation au premier chef. La considération dé l'atrocité de ces crimes, la crainte que beaucoup debons esprits ont témoignée de ...

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 332
      ...nservée, tels que les attentats de lèse-nation, assassinats, poisons et incendies, ...uels l'Assemblée nationale pourrait appliquer la peine de mort si elle était «conservée, tels que les attentats de lèse-nation, assassinats, poisons et incendies,

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 333
      ...présente disposition les délits de lèse-nation qui auraient été commis hors du royaume... ...dans l'étendue duquel le crime aura été commis. Seront toutefois exceptés de là présente disposition les délits de lèse-nation qui auraient été commis hors du royaume; ceux qui auront été condamnés pour ces délits seront conduits dans la maison d...
    • Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      - search term matches: (21)

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 359
      Speaker: Le Président
      ... et s'y montrer rebelles aux lois de la nation. Ces tristes nouvelles ont rempli nos c... ...tant conserver. On veut allumer de nouveau la discorde civile dans nos colonies, et s'y montrer rebelles aux lois de la nation. Ces tristes nouvelles ont rempli nos cœurs de douleur et d'effroi. Dans le premier élan de notre patriotisme, nous nou...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 360
      Speaker: Le Président
      ...rahisons se préparent pour enlever à la nation des propriétés respectables. Nous somme... ...a sagesse de votre décision ; nous savons que des complots se trament, que des trahisons se préparent pour enlever à la nation des propriétés respectables. Nous sommes bien convaincus que vous ne balancerez pas d'après toutes ces puissantes consi...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 365
      ...s quel moment, de quelle [manière cette nation s'est-elle préparée à la liberté? Ce n'... ... recevoir la liberté : quelle préparation, Messieurs, que celle du 10 juin 1 Dans quel moment, de quelle [manière cette nation s'est-elle préparée à la liberté? Ce n'est pas ainsi que s'y sont préparés les Polonais dont on a voulu se faire un moy...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 369
      ...à gauche.) Interrogés en présence de la nation entière, le 4 du mois de mai, sur cette... ... cette Assemblée quand je réclame le respect dû à ses décrets. (Rires ironiques à gauche.) Interrogés en présence de la nation entière, le 4 du mois de mai, sur cette question discutée pendant 4 jours consécutifs, dans des séances prolongées jusq...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 376
      ...Vraiment je n'aurais pas conseillé à la nation de s'emparer d'Avignon si cette ville a... ...nde différence entre la puissance de la cour de Rome et les escadres Anglaises. Vraiment je n'aurais pas conseillé à la nation de s'emparer d'Avignon si cette ville appartenait à l'Angleterre. Je n'ai pas dit un mot de cela. Ne me faites pas déra...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 380
      ...r eux-mêmes, seraient les ennemis de la nation. Prenez garde, qu'en sa qualité dé prem... ...ains étrangers des prétextes d'attaque Contre vous, des prétextes de crainte pour eux-mêmes, seraient les ennemis de la nation. Prenez garde, qu'en sa qualité dé premier avoué de l'Eglise romaine, rempereur a garanti toutes les possessions du Sai...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 382
      ...d'après vos principes, ne lient pas le3 nations à leurs chefs comme de vil3 troupeaux à... ...n et le Comtat Venaissin. Vous aurez détruit ces chartes et ces testaments qui, d'après vos principes, ne lient pas le3 nations à leurs chefs comme de vil3 troupeaux à leurs propriétaires; VQU8 avez détruit ce qu'on appelle le droit positif.

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 383
      ...er compromettre la liberté d'une grande nation. ...véritables principes doivent étouffer votre générosité, et ne peuvent vous laisser compromettre la liberté d'une grande nation.
      ... droits de l'humanité avec le droit des nations, le droit naturel et le droit politique...
      ...dant; il veut faire partie d'une grande nation unie déjà avec lui par tous les rapport...
      En effet, Messieurs, le second parti qui. se présente à vous concilie les droits de l'humanité avec le droit des nations, le droit naturel et le droit politique. Le peuple d'une ville enclavée dans votre territoire se déclare libre et indépendant; il veut faire partie d'une grande nation unie déjà avec lui par tous les rapports de territoire, de commerce, d'industrie, de mœurs et de même langue. Il a émis...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au matin

      page 384
      ... ces ennemis éternels de la liberté des nations, ralliés sourdement dans la question qu... Ah ! comme les ci-devant nobles, ces ennemis éternels de la liberté des nations, ralliés sourdement dans la question que vous agitez, vous épiaient et vous attendaient vers la fin de vos travaux; ils...
      ... noble et généreuse, digne d'une grande nation, si le salut du peuple avignonais, si l... Ici, Messieurs, je me sentirais entraîné à une idée noble et généreuse, digne d'une grande nation, si le salut du peuple avignonais, si le bien de la France ne vous prescrivaient d'autres mesures de circonstance ; je ...
      ...erait un beau spectacle que celui d'une nation qui emploie sa jouissance pour restitue... Ce serait un beau spectacle que celui d'une nation qui emploie sa jouissance pour restituer à un peuple malheureux, faib'e et opprimé, le droit souverain de stipuler sur ...
      ... dt s peuples qui s'élèvent au rang des nations libres. Eloignons de pareils so-phismes... ...rs, avec cet argn ment spécieux, de non-liberté, on finirait par anéantir le vœu dt s peuples qui s'élèvent au rang des nations libres. Eloignons de pareils so-phismes. Le peuple avignonais a émis son vœu, après s'être élevé contre le gouvernement...
    • Séance du mardi 24 mai 1791, au soir

      - search term matches: (3)

      Séance du mardi 24 mai 1791, au soir

      page 385
      ...e. Elle compare les représentants de ja nation française aux législateurs d'Athènes, e... ...res de l'Assemblée actuelle ne pourront être réélus pour la prochaine législature. Elle compare les représentants de ja nation française aux législateurs d'Athènes, et elle ajoute que cette abdication courageuse de l'autorité suprême prouve bien ...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au soir

      page 388
      Speaker: Bureaux de Pusy
      ...c ces mêmes ennemis. Pense-t-on que les nations lui prêteront gratuitement leurs forces... ...e seconde, c'est celle du pacte des conditions préliminaires du gouvernement avec ces mêmes ennemis. Pense-t-on que les nations lui prêteront gratuitement leurs forces, qu'elles viendront risquer leur or et le sang de leurs sujets, pour le Seul pl...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au soir

      page 389
      Speaker: Bureaux de Pusy
      ...esures hostiles sont dirigées contre la nation, tandis qu'elles ne le sont en effet qu... ...approuvés par la volonté générale, et toute l'erreur consiste à croire que ces mesures hostiles sont dirigées contre la nation, tandis qu'elles ne le sont en effet que contre une faible portion de l'Empire suspecte au reste de la société, qui reg...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au soir

      page 390
      Speaker: Bureaux de Pusy
      ...s- potisme, en ce qu'elles donnent à la nation la acuité de tenir l'armée de ligne sur...
      ...le plus certain de l'asservissement des nations qui es entretiennent; enfin qu'elles so...
      ... liberté publique, elles la protègent essentiellement contre les atteintes du des- potisme, en ce qu'elles donnent à la nation la acuité de tenir l'armée de ligne sur un pied bien inférieur à celui qu'exigerait la défense du royaume, sans leur secours ; et personne ne doute que les grandes armées ne soient le principe le plus certain de l'asservissement des nations qui es entretiennent; enfin qu'elles sont un moyen d'économie infiniment précieux pour la France, puisqu'elles ne lui c...
      Speaker: Bureaux de Pusy
      ... et qu'enfin lorsqu'elle a voulu que la nation qu'elle représente fût libre au dedans,... ...le crée, qu'elle maintient ou qu'elle modifie, doit désirer d'éclairer son juge, et qu'enfin lorsqu'elle a voulu que la nation qu'elle représente fût libre au dedans, respectée au dehors, elle a dû, non seulement, lui en conserver les moyens, mai...

      Séance du mardi 24 mai 1791, au soir

      page 400
      ...ividus et les corps militaires de cette nation, qui jouissaient desdits ...llement existant entre la France et les cantons suisses; en conséquence, les individus et les corps militaires de cette nation, qui jouissaient desdits
  • Tome 27 : Du 6 juin au 5 juillet 1791 showing 10 of 45 results view all
    • Séance du lundi 6 juin 1791, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 6 juin 1791, au matin

      page 9
      Speaker: Barnave
      ...lités effectives et un mal réel pour la nation, il en sera quitte pour une peine quelc... ...gers contre sa patrie, et que ces intelligences n'auraient pas produit des hostilités effectives et un mal réel pour la nation, il en sera quitte pour une peine quelconque, autre que celle de mort. Dans le cas, au contraire, où ces intelligences ...
      Speaker: Barnave
      ...érai et commun à tous les membres de la nation, de là résulte la nécessité d'une peine... ...e la suite, un mal qui n'entraîne pas de maux particuliers, mais un désastre générai et commun à tous les membres de la nation, de là résulte la nécessité d'une peine plus forte, et le législateur, pressé par un grand intérêt, n'a plus qu'à con-

      Séance du lundi 6 juin 1791, au matin

      page 11
      Speaker: Populus
      ...respecter, et lorsqu'il pas1» chez urne nation étrangère, s'il arrive aês démêp-lés en... ...bre de l'a fuir; mais elle n'en est pas moins sa mère ; il ne doit pas moins la respecter, et lorsqu'il pas1» chez urne nation étrangère, s'il arrive aês démêp-lés entre sa nouvelle patrie et ^ancienne, il doit tout au moins demeurer neutre; mais...

      Séance du lundi 6 juin 1791, au matin

      page 13
      Speaker: Le Pelletier de Saint-Fargeau
      ...dats, et des autres citoyens, envers la nation française, seront punis de la p.ine de ... ...re nos forces de terre ou de mer, soit à ébranler la fidélité des officiers, soldats, et des autres citoyens, envers la nation française, seront punis de la p.ine de mort. » (Adopté.)

      Séance du lundi 6 juin 1791, au matin

      page 14
      Speaker: Bureaux de Pusy
      ...re, au milieu du silence inquiet de ces nations qu'aveuglent le despotisme et le préjug...
      ...r, sur les traits tiers et hardis d'une nation régénérée, les cicatrices de son ancien...
      ...'encourager dans l'achèvement de ses travaux. Il est pour eile d'un heureux augure, au milieu du silence inquiet de ces nations qu'aveuglent le despotisme et le préjugé, n'entendre au loin retentir la voix fraternelle de d'Amérique. Nous établisso...
      ...es prérogatives de la naissance et les droits du hasard, laisse ewoore apercevoir, sur les traits tiers et hardis d'une nation régénérée, les cicatrices de son ancien esclavage,
      Speaker: Bureaux de Pusy
      ...tous les efforts, toute l'énergie d'uue nation nombreuse, pour transplanter dans da vi... ...sans que l'art des gouvernements puisse jamais les réaliser; il fallait ensuite tous les efforts, toute l'énergie d'uue nation nombreuse, pour transplanter dans da vieille Ëuropeoet inestimable présent du nouveau monde, et pour défendre de la con...
      Speaker: Bureaux de Pusy
      ... français, resserrant l'on ion des deux nations que confonéent leurs principes, accroît... ...s amis de l'indépendance américaine ! et puisse cet acte de la volonté du peuple français, resserrant l'on ion des deux nations que confonéent leurs principes, accroître leurs relations mutuelles, identifier leurs intérêts, et leur rappeler toujou...
    • Séance du samedi 11 juin 1791, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du samedi 11 juin 1791, au soir

      page 140
      Speaker: Le Président
      ...ges dont vous devez être fatigués : 1rs nations étrangères s'ébranlent pour nous imiter... ...ment à la félicité générale. Nous ne nous laisserons pas entraîner ici à des éloges dont vous devez être fatigués : 1rs nations étrangères s'ébranlent pour nous imiter; c'est là le 'seul éloge qui soit digne de vous, et pour être heureux, les Fran...
      Speaker: Merlin
      ...ait chargée la volonté souveraine de la nation française; mais ni la nation française ni ses représentants n'ont eu... ...oncée dans sa séance du 4 août 1789, une des plus importantes missions dont l'avait chargée la volonté souveraine de la nation française; mais ni la nation française ni ses représentants n'ont eu la pensée d'enfreindre par là les droits sacrés et inviolables de la propriété.

      Séance du samedi 11 juin 1791, au soir

      page 141
      Speaker: Merlin
      ... champart, de cens, ou autres, dus à la nation, plusieurs de ces corps ont apporté dan... ... Chargés par la Constitution d'assurer le recouvrement des droits de terrage, de champart, de cens, ou autres, dus à la nation, plusieurs de ces corps ont apporté dans cette partie de leurs fonctions, une insouciance et une faiblesse qui ont amen...
      Speaker: Merlin
      ...relevoisons, plaids, ou autres dénomi-« nations quelconques, sont dus, à cause des « mu... ...t treizains, lods et « ventes, issues, milods, rachats, venterolles, « reliefs, relevoisons, plaids, ou autres dénomi-« nations quelconques, sont dus, à cause des « mutations survenues dans la propriété ou la « possession d'un fonds, par le vendeu...

      Séance du samedi 11 juin 1791, au soir

      page 144
      Speaker: Merlin
      ...s, les corps chargés des pouvoirs de la nation n'oublieront pas les devoirs qui leur s... ...r des menaces, ou autrement, la perception des droits non supprimés ; dans ce cas, les corps chargés des pouvoirs de la nation n'oublieront pas les devoirs qui leur sont imposés par les décrets des 18 juin et 13 juillet 1790. Les municipalités se...
    • Séance du lundi 13 juin 1791

      - search term matches: (16)

      Séance du lundi 13 juin 1791

      page 148
      Speaker: Bouche
      ...igés, par un décret, à tranquilliser la nation en se soumettant au serment auquel sont... ...de qu'elles soient étendues aux officiers de la marine et que ceux-ci soient obligés, par un décret, à tranquilliser la nation en se soumettant au serment auquel sont assujettis leurs camarades de l'armée de terre.
      Speaker: Bureaux de Pusy
      ...rraient être dite rigés, soit contre la nation et le roi, soit con-« tre la Constituti... .... « tions, trames ou complots qui parviendraient « à ma connaissance, et qui pourraient être dite rigés, soit contre la nation et le roi, soit con-« tre la Constitution décrétée par l'Assemblée « nationale, et acceptée par le roi ; d'employer « t...

      Séance du lundi 13 juin 1791

      page 149
      Speaker: Bureaux de Pusy
      ... 13 juin 1791,1e confirmons,au nom delà nation et au nôtre, comme chef suprême de l'ar... ...n prescrite par les articles 3 et 4 du décret de l'Assemblée nationale des 11 et 13 juin 1791,1e confirmons,au nom delà nation et au nôtre, comme chef suprême de l'armée, dan3 son grade et emploi, pour en exercer les fonctions conformément aux lo...

      Séance du lundi 13 juin 1791

      page 153
      Speaker: Thouret
      ...prêtera ensuite, individuellement, à la nation^ en présence de l'Assemblée, le serment...
      ...atteinte, et d'être en tout fidèle à la nation, à la loi et au roi.
      « Chaque député prêtera ensuite, individuellement, à la nation^ en présence de l'Assemblée, le serment de maintenir de tout son pouvoir la Constitution du royaume, décrétée par VAsse...
      ...en proposer ni approuver, dans le cours de la législature, qui puisse y porter *atteinte, et d'être en tout fidèle à la nation, à la loi et au roi.

      Séance du lundi 13 juin 1791

      page 154
      Speaker: Thouret
      ...ité des départements c'est-à-dire de la nation entière. ...ésentants d'un département particulier, mais comme les représentants de la totalité des départements c'est-à-dire de la nation entière.
      Speaker: Thouret
      « Les représentants de la nation sont inviolables depuis le moment de le... « Les représentants de la nation sont inviolables depuis le moment de leur élection proclamée, pendant toute la durée de la législature dont ils sont me...
      Speaker: Thouret
      « Aucun représentant de la nation ne pourra être poursuivi devant les tri... « Aucun représentant de la nation ne pourra être poursuivi devant les tribunaux, ni recherché en aucune manière, ni en même temps pour raison de ses opin...

      Séance du lundi 13 juin 1791

      page 155
      Speaker: Thouret
      ...nt exclusi-ment aux représentants de la nation; le roi peut seul inviter l'Assemblée n... « La proposition des lois appartient exclusi-ment aux représentants de la nation; le roi peut seul inviter l'Assemblée nationale à prendre un objet en considération.
      Speaker: Thouret
      ... n'est fait par les représentants de la nation, librement et légale* ment élus, et s'i... « Aucun acte du Corps législatif ne pourra être considéré comme loi, s'il n'est fait par les représentants de la nation, librement et légale* ment élus, et s'il n'est sanctionné par le roi.