Results in Volume 21

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-108 hits on 1790-1142 hits on 1790-122 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 54 results
Results sorted by date, ascending

Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

- search term matches: (7)

Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

page
...méconnaître l'autorité souveraine de la nation, et de lui en opposer une étrangère: sy...
...s l'Etat, qui éleverait au-dessus de la nation une puissance qui a pris sa source en e...
...é le même jour une protestation contre vos décrets, une déclaration formelle de méconnaître l'autorité souveraine de la nation, et de lui en opposer une étrangère: système monstrueux, proscrit par les principes du contrat social, qui mettrait un Etat dans l'Etat, qui éleverait au-dessus de la nation une puissance qui a pris sa source en elle, qui émane d'elle, et qu'une convention peut faire disparaître et anéantir.
...pplice, et qui frémissent en voyant lés nations s'affranchir du joug des tyrans. Les co... ...se grouper autour de lui cette horde de mécontents pour qui la liberté est un supplice, et qui frémissent en voyant lés nations s'affranchir du joug des tyrans. Les corps administratifs, tous les citoyens justement alarmés des événements que pouva...

Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

page 2
Speaker: Le Président
...ssance de la vérité, sur le génie d une nation libre, d'une nation digne de la connaître et de la défendre... ...ions que l'intérêt du peuple aurait seul dictées ; mais elle a compté sur la puissance de la vérité, sur le génie d une nation libre, d'une nation digne de la connaître et de la défendre, et son attente n'a pas été trompée.
Speaker: Le Président
... entièrement établi, aujourd'hui que la nation qui l'a soutenu avec tant d'énergie com... « Aujourd'hui que le nouvel ordre de choses est presque entièrement établi, aujourd'hui que la nation qui l'a soutenu avec tant d'énergie commence à recueillir le fruit de ses nouvelles institutions, l'Assemblée nationale...
...riers que vous avez cueillis et dont la nation s'empressera de ceim'fe vos fronts, à l... ... bienfaits ont vivifiées : elle veut voir se transformer en noirs cyprès les lauriers que vous avez cueillis et dont la nation s'empressera de ceim'fe vos fronts, à l'époque heureuse ou vous lui annoncerez que la Constitution est
...nière : vos triomphes sont assurés ; la nation jouit enfin delà liberté et du bonheur. ...s abus: c'est l'hydre dont5 les têtes sont toujours renaissantes; abattez la-dernière : vos triomphes sont assurés ; la nation jouit enfin delà liberté et du bonheur.

Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

page 4
Speaker: Voidel
...vention réciproque, obligatoire pour la nation ; qu'en conséquence, fondés sur toutes ... ...ervés dans leur possession, droits et réserves j que ces traités forment une convention réciproque, obligatoire pour la nation ; qu'en conséquence, fondés sur toutes les lois divines et humaines, ils protestent contre le décret du 12 juillet et s...

Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

page 5
Speaker: Voidel
...t mépriser ouvertement les drqils de la nation, appeler le despotisme en garantie de s... ...llez le voir, dans ce second acte, parler le langage des esclaves, méconnaître et mépriser ouvertement les drqils de la nation, appeler le despotisme en garantie de ses prétendues propriétés; vous y trouverez la bassesse et la cupidité invoquant ...

Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

page 7
Speaker: Voidel
... faire, vous l'avez fait, Messieurs; la nation s'est levée dans sa puissance ; elle a ... ...vé : ce que les conciles, les pontifes de Rome, le clergé, les rois n'avaient pu faire, vous l'avez fait, Messieurs; la nation s'est levée dans sa puissance ; elle a dit : Je veux que cette réforme se fasse, et elle s'est faite. Vous mépriserez d...
Speaker: Voidel
...e ses successeurs veulent gouverner les nations! Il s'est environné d'apôtres et de dis... ...l leur a dit : allez, enseignez les hommes : et c'est du fond de leurs palais que ses successeurs veulent gouverner les nations! Il s'est environné d'apôtres et de disciples ; il leur a donné un chef : voilà la hiérarchie de l'Eglise. Nous avons d...

Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

page 8
Speaker: Voidel
...endus; car, malgré tous vos efforts, la nation sait la confiance qu'elle se doit à ell... ...os préjugés, ne pensez plus à ces biens qui vous avaient perdus; ils vont être vendus; car, malgré tous vos efforts, la nation sait la confiance qu'elle se doit à elle-même ; que la garantie d'un grand peuple est plus sûre que vos prédictions : e...
... leur sont confiés, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ... pas encore fait, de veiller avec soin sur les fidèles des diocèses et cures qui leur sont confiés, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée p...

Séance du jeudi 2 décembre 1790, au matin

- search term matches: (3)

Séance du jeudi 2 décembre 1790, au matin

page 179
Speaker: Salicetti
...cice des droits politiques, mais que la nation et nos mœurs ont destiné à une grande i... « Il est un sexe que la Constitution de l'Etat n'appelle point à l'exercice des droits politiques, mais que la nation et nos mœurs ont destiné à une grande influence sociale. Son éducation, sans doute importante, est peut-être encore un ...
Speaker: Salicetti
...héritier du trône, sur cet enfant de la nation qui deviendra le magistrat suprême, le ...
...e sous les yeux des représentants de (a nation, près des exemples de son père, au mili...
« Le législateur portera ses regards sur ['héritier du trône, sur cet enfant de la nation qui deviendra le magistrat suprême, le gardien des lois, le moteur des forces, le conservateur de l'harmonie sociale. Que la mollesse et l'adulation n'environnent pas son enfance; mais que sous les yeux des représentants de (a nation, près des exemples de son père, au milieu de jeunes citoyens de son âge, il apprenne les devoirs des rois en étudiant l...

Séance du jeudi 2 décembre 1790, au soir

- search term matches: (4)

Séance du jeudi 2 décembre 1790, au soir

page 186
Speaker: Coroller
...nt à la sagesse des représentants de la nation. Adresse des distributéurs et professeu... mais elle s'en rapporte entièrement à la sagesse des représentants de la nation. Adresse des distributéurs et professeurs de l'université dé Besançon, qui présentent à l'Assemblée le tribut de leur a...
Speaker: Coroller
...Il y exprime le vœu de la réunion dé,la nation, de la loi et du roi, dans l'invocation... ...s, contenant le procès-Verbal de l'élection de l'évêque du diocèse du même nom. Il y exprime le vœu de la réunion dé,la nation, de la loi et du roi, dans l'invocation pieuse qui commence par ces mots : Domine salvum faç Regem, dont jusqu'à présen...

Séance du jeudi 2 décembre 1790, au soir

page 187
Speaker: Le Président
... les grands rapports qui intéressent la nation en général, et ensuite, mais très inces... ...lui de féodalité, pour examiner ensemble l'affaire des domaines congéables, sous les grands rapports qui intéressent la nation en général, et ensuite, mais très incessamment, en rendre compte à l'Assemblée,

Séance du jeudi 2 décembre 1790, au soir

page 188
Speaker: Tronchet
...n du rachat des rentes appartenant à la nation ne pourra être faite que par les assemb... « La liquidation du rachat des rentes appartenant à la nation ne pourra être faite que par les assemblées administratives du district dans l'arrondissement duquel se trouvera situé ...

Séance du jeudi 2 décembre 1790, au soir

page 191
...ois de livrer dans les magasins « de la nation le salpêtre qu'il fera, mais que la « f... ...régie l'y « autorisera, si l'Assemblée nationale l'ordonne, « à la charge toutefois de livrer dans les magasins « de la nation le salpêtre qu'il fera, mais que la « fabrication de la poudre pour son compte ne « peut lui être permise ».
...uccès devait tourner à l'avantage de la nation; lorsqu'au contraire, s'il échouait dan... ...ortune, désirait faire en grand l'essai d'une décou-^ verte précieuse, dont le succès devait tourner à l'avantage de la nation; lorsqu'au contraire, s'il échouait dans son entreprise, il en supporterait seul la perte.
...tatée, ledit moulin sera abandonné à la nation ; dans le cas contraire, il sera tout d... ...on que si, par ses essais, la supériorité de la poudre de M. de Weyland est constatée, ledit moulin sera abandonné à la nation ; dans le cas contraire, il sera tout de suite démoli.
...is à l'Assemblée, a été l'intérêt de la nation; attendu ; ...tions du sieur de Weyland, et à former le projet de décret présenté plusieurs fois à l'Assemblée, a été l'intérêt de la nation; attendu ;
1° Que la nation ne peut qu'y gagner sans pouvoir y fair...
...re à ses frais et de faire hommage à la nation et de son secret et de son moulin, si l...
...moulin, sans qu'il en coûte un sou à la nation, si sa poudre u'est pas meilleure et mo...
1° Que la nation ne peut qu'y gagner sans pouvoir y faire la moindre perte, le sieur de Weyland offrant de construire son moulin et de fabriquer sa poudre à ses frais et de faire hommage à la nation et de son secret et de son moulin, si le succès répond à son attente; ou de démolir son moulin, sans qu'il en coûte un sou à la nation, si sa poudre u'est pas meilleure et moins chère que celle de la régie;
2° Que la nation ne court aucun risque, parce que le sie... 2° Que la nation ne court aucun risque, parce que le sieur de Weyland demande lui-même à être surveillé, pour qu'il ne puisse pas dispos...
3° Que bien loin de nuire à la nation, il en augmentera le revenu, si ses pro... 3° Que bien loin de nuire à la nation, il en augmentera le revenu, si ses procédés ont le succès qu'il en espère;
...en administrer la preuve aux yeux de la nation entière: ce qui ne peut lui être refuse... ...u'il est parvenu à remplir ces trois objets; qu'il ne demande autre chose que d'en administrer la preuve aux yeux de la nation entière: ce qui ne peut lui être refuser sous toutes les conditions qu'il vous prie lui-même de lui imposer;
... avantages qui peuvent résulter pour la nation du succès de sa découverte, après avoir... ...tionale, approuvant le patriotisme du sieur de Weyland-Stahl, et considérant les avantages qui peuvent résulter pour la nation du succès de sa découverte, après avoir entendu les comités d'agriculture et de commerce, militaire et de finances réun...

Séance du jeudi 2 décembre 1790, au soir

page 192
... de Wey land sera tenu de remettre à la nation le moulin qu'il aura fait construire, e... ...té. Si, au contraire, la qualité supérieure de la poudre est constatée, le sieur de Wey land sera tenu de remettre à la nation le moulin qu'il aura fait construire, et l'Assemblée nationale statuera sur les remboursements et récompenses qui seron...

Séance du vendredi 3 décembre 1790

- search term matches: (17)

Séance du vendredi 3 décembre 1790

page 192
Speaker: D'André
...er dans chaque département pour la nomi-nation de divers fonctionnaires publics. ...e son vœu sur cet objet, attendu que les électeurs sont sur le pointue s'assembler dans chaque département pour la nomi-nation de divers fonctionnaires publics.

Séance du vendredi 3 décembre 1790

page 195
Speaker: Rœderer
engagements de la nation. (Ibid. p. 9). Vingt-cinq pages de disc... engagements de la nation. (Ibid. p. 9). Vingt-cinq pages de discours sont employées à prouver Ci tte proposition : tels étaient les motifs de la...

Séance du vendredi 3 décembre 1790

page 196
Speaker: Rœderer
Si une nation qui décrète un emprunt à un intérêt bie... Si une nation qui décrète un emprunt à un intérêt bien plus fort que l'intérêt légal entre particuliers ne donne pas de privilège, el...
Speaker: Rœderer
...le contrat qui le consomme. Pour qu'une nation pût emprunter sans contrat, et par une ... ...st nécessairement composé de deux actes fort distincts : la loi qui le décrète, le contrat qui le consomme. Pour qu'une nation pût emprunter sans contrat, et par une simple loi, il faudrait qu'elle pût ordonner, non seulement l'emprunt, mais enco...
Speaker: Rœderer
...rat, il faut pareillement distinguer la nation quand elle fait la loi, de la nation quand elle fait le contrat. Quand elle ... S'il est nécessaire de distinguer, dans un emprunt, la loi et le contrat, il faut pareillement distinguer la nation quand elle fait la loi, de la nation quand elle fait le contrat. Quand elle fait la loi, elle exerce la puissance souveraine; quand elle passe le contrat, e...
Speaker: Rœderer
Si une nation ne peut contraindre par une loi à prête...
... contracter aiusi en prêt forcé. Si une nation n'a pu emprunter en vertu de la seule s...
Si une nation ne peut contraindre par une loi à prêter au Trésor public, une loi postérieure ne peut changer les conditions d'un piêt volontaire, et le contracter aiusi en prêt forcé. Si une nation n'a pu emprunter en vertu de la seule souveraineté, et qu'elle ait été obligee de descendre à constater de pair à pair ...

Séance du vendredi 3 décembre 1790

page 197
Speaker: Rœderer
...r à vos successeurs immédiats; ainsi la nation n'en attendra pas longtemps les fruits. ... opération que vous devez tendre, Messieurs. L'honneur d'exécuter peut appartenir à vos successeurs immédiats; ainsi la nation n'en attendra pas longtemps les fruits.
Speaker: Rœderer
...er l'abondante récolte qui s'offre à la nation dans un avenir très prochain, il faut v... Mais pour assurer l'abondante récolte qui s'offre à la nation dans un avenir très prochain, il faut vous refuser au grapillage qu'on vous propose aujourd'hui, il faut manifester de ...
Speaker: Duport
...sur sa probité. Eh bien ! le crédit des nations se compose des même éléments : pour gag... dit). La confiance que l'on a dans un négociant porte sur sa probité. Eh bien ! le crédit des nations se compose des même éléments : pour gagner 22 millions,'vous vous priveriez de toute ressource.Supposons que nous soyon...
Speaker: Lavenue
...ous n'aurez pas compromis le bien de la nation entière. C'est la totalité de la nation que vous représentez; c'est sur les intérêts de toute la nation que vous statuez (On applaudit) une gra... ...l y a nécessité à accueillir ma motion, il y aura de l'honneur à l'adopter, et vous n'aurez pas compromis le bien de la nation entière. C'est la totalité de la nation que vous représentez; c'est sur les intérêts de toute la nation que vous statuez (On applaudit) une grande question de laquelle dépend l'imposition de 20 ou 30 millions de plus.
Speaker: Fréteau
... la masse d'imposition qui porte sur la nation. ...mpôts qui n'ont été décrétés que pour attendre le moment où l'on pourra diminuer la masse d'imposition qui porte sur la nation.

Séance du vendredi 3 décembre 1790

page 198
Speaker: De Mirabeau
...ner que c'est un grand scandale pour la nation et pour l'Europe qu'après trois décrets...
...ministre des finances peut décharger la nation des intérêts onéreux qu'elle paye. C'es...
...nécessité est le cri de ralliement des brigands* Je ne puis m'empécber de témoigner que c'est un grand scandale pour la nation et pour l'Europe qu'après trois décrets proclamés dans la situation la plus importante, dans les circonstances les pins...
...oment où le crédit renaît, où l'argent baisse, où la plus simple industrie d'un ministre des finances peut décharger la nation des intérêts onéreux qu'elle paye. C'est en ce moment qu'on propose de remettre en question un objet sur lequel votre j...

Séance du vendredi 3 décembre 1790

page 199
Speaker: Lavenue
...injuste. Il convenait à l'honneur de la nation française, et c'est pour ses représenta... ...al ou des intérêts, comme du dixième, du vingtième, est une opération également injuste. Il convenait à l'honneur de la nation française, et c'est pour ses représentants une obligation rigoureuse, de faire cesser à cet égard les craintes des créa...

Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

- search term matches: (8)

Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

page 205
Speaker: Barnave
...e lui est garantie par son contrat : la nation ne peut faire payer une sûreté qu'elle ... ...propriétaire de rentes ne doit point payer la protection de la loi, parce qu'elle lui est garantie par son contrat : la nation ne peut faire payer une sûreté qu'elle a promise. Ce sont là les principes de tous les peuples qui veulent traiter avec...
Speaker: Barnave
...même, les moyens, et la puissance d'une nation. (Jn peuple qui fait des retenues sur l...
...axime qui attente à la prospérité de la nation ; elle l'attaque dans ses rapports avec les nations étrangères, elle fait baisser la balanc...
...s. Souvenez-vous bien que tout ce qui peut affaiblir le crédit affaiblit par là même, les moyens, et la puissance d'une nation. (Jn peuple qui fait des retenues sur les rentes se trouve matériellement privé de l'avantage des emprunts,. On contrac...
... de l'intérêt qu'il exige. Le moyen des retenues n'est donc plus qu'une fausse maxime qui attente à la prospérité de la nation ; elle l'attaque dans ses rapports avec les nations étrangères, elle fait baisser la balance du commerce et les charges.
Speaker: Barnave
...rti propre à rassurer tout à la fois la nation et ses créanciers, et que l'on adopte l... prenne un parti propre à rassurer tout à la fois la nation et ses créanciers, et que l'on adopte le projet de décret que je vais vous présenter :

Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

page 206
Speaker: Démeunier
...t de principe que le gouvernement ni la nation ne doivent s'ingérer dans les affaires ... Il est de principe que le gouvernement ni la nation ne doivent s'ingérer dans les affaires particulières qu autant que cela est nécessaire, absolument nécessaire pour la t...
Speaker: De Mirabeau
...e que vous a dit le rapporteur : qu'une nation, souveraine lorsqu'elle impose, n'est que débitrice lorsqu'elle paye, et que ia nation, souveraine quand elle impose, est brig... ...e imposer les rentes d'une autre manière. Est-il donc besoin île vous rappeler ce que vous a dit le rapporteur : qu'une nation, souveraine lorsqu'elle impose, n'est que débitrice lorsqu'elle paye, et que ia nation, souveraine quand elle impose, est brigande et voleuse quand elle ne paye pas ? Un amendement de cette nature ne peut ê...
Speaker: De Foucault
...les biens du clergé appai tiennent à la nation ; vous avez décrété ensuite qu'ils eta ... ...entes soient soumises au même impôt que les biei s-fonds. Vous avez décrété que les biens du clergé appai tiennent à la nation ; vous avez décrété ensuite qu'ils eta ent à sa dispbsition ; je ne veux pas de termes aussi louches, mais je veux que ...

Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

page 207
La nation peut être envisagée ici sous deux rappo...
... de cette double qualité réunie dans la nation : d'un côté, elle doit; de l'autre, ell...
La nation peut être envisagée ici sous deux rapports, qui sont absolument étrangers l'un à l'autre. Gomme souveraine, elle règle ...
...t de celles de tout débiteur particulier. Cependant, nous voyons ici qu'on abuse de cette double qualité réunie dans la nation : d'un côté, elle doit; de l'autre, elle impose; il a paru commode et facile qu'elle imposât ce qu'elle doit. Mais il n...

Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

page 208
..., que ces capitaux ont été confiés à la nation; je dis la nation, puisqu'enfin, lors de ces emprunts, le...
...eût pour fiérer ses affaires, et que la nation s'est chargée ensuite, sans restriction...
Ce n'est pas sous cette réserve, Messieurs, que ces capitaux ont été confiés à la nation; je dis la nation, puisqu'enfin, lors de ces emprunts, le gouvernement était le seul représentant qu'elle eût pour fiérer ses affaires, et que la nation s'est chargée ensuite, sans restriction, de toutes les parties de la dette publique. Quand les créanciers ont aliéné le...

Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

page 209
...e, dans une obligation de rentes que la nation contracte avec un citoyen, elle lui lai... Je vous le demande, Messieurs ; quel est le droit social qui s'oppose à ce que, dans une obligation de rentes que la nation contracte avec un citoyen, elle lui laisse parvenir les rentes entières qui sont stipulées dans cette obligation? Tout ...
...e d'usure ; mais quand c'est une grande nation qui offre, qui invite, qui amorce, où e... On prodigue à ces marchés le titre d'usure ; mais quand c'est une grande nation qui offre, qui invite, qui amorce, où est l'usure dans l'acceptation? N'est-ce pas renverser toutes les idées, que de p...
...de l'Etat? S'agissait-il d'autoriser la nation, si elle doit 50 livres de rente au pau... ...éels, en matière de subsides ? Mais de bonne foi, s'agissait-il là des rentiers de l'Etat? S'agissait-il d'autoriser la nation, si elle doit 50 livres de rente au pauvre ouvrier dont elle a reçu les épargnes, à ne lui en payer que 45? La vérité n...
...emptoire en faveur des créanciers de la nation? ...a plus lumineuse dans votre décret subséquent du 28 du même mois, qui est si péremptoire en faveur des créanciers de la nation?

Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

page 211
...où nous trouverons des créanciers de la nation, çyâïùons'le revenu dç leurs epéaudes, ... ... dés rentes; avec Cetfe; dirfé^ rence, qu'elles n'ont'pas été achetées. Partout où nous trouverons des créanciers de la nation, çyâïùons'le revenu dç leurs epéaudes, soumet" tohs-le à de!} impositions, atténuons d'autant leurs ^capitaux : noiis T...
...possible d'éluder ces pp fréquences. La nation n'a pas p.lqs de droit sur les fonds pl... ...riales sur les fprhjqgs" deg injiivipi|8 et sur l'gmRÏQji dp capitaux. Il pst impossible d'éluder ces pp fréquences. La nation n'a pas p.lqs de droit sur les fonds placés entfe ses mains, que hors pp ses ifljliqg. Que giflje? elle a de plus, dans...

Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

page 212
...ent-elles pas que toute la richesse des nations se divise en biens-fonds et en capitaux... Les moindres lumières, en économie générale, ne nous [trouvent-elles pas que toute la richesse des nations se divise en biens-fonds et en capitaux? que puisqu'il faut, pourla prospérité publique, des arts, un commerce; il faut...

Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

page 213
... de cette Assemblée et la dignité de la nation. ...re la foi publique, contre vos déclarations les plus expresses, contre l'honneur de cette Assemblée et la dignité de la nation.
Posons donc pour la nation, posons pour les générations futures, l... Posons donc pour la nation, posons pour les générations futures, la base profonde d'un crédit indestructible, comme nous avons posé celle de la li...

Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

page 214
...rincipes Inviolables dé fidélité que la nation suivra toujours envers les Créanciers d... 3° Que le présent décret* qui consàcre les principes Inviolables dé fidélité que la nation suivra toujours envers les Créanciers de l'Etat, et qui fixe à perpétuité les mesures lés plus propres pour remplir ses...

Séance du samedi 4 décembre 1790, au matin

page 215
... la réeompeuse des services rendus à la nation, contribueraient aux charges publiques ... ...lconque. Elle a décrété que les salaires et les traitements» qui sont le prix et la réeompeuse des services rendus à la nation, contribueraient aux charges publiques et à l'impôt, comment pourrait-elle prononcer aujourd'hui que les rentiers jouir...

Séance du samedi 4 decembre 1790, au soir

- search term matches: (3)

Séance du samedi 4 decembre 1790, au soir

page 216
Speaker: Terme
...elle et de la prospérité générale de la nation, ...s sentiments heureux sont les garants certains et fidèles de la félicité universelle et de la prospérité générale de la nation,
Speaker: Terme
...cune de ses faces l'un de ces mots : La nation, la loi et le roi ; ...uenté, une colonne triangulaire, portant pour inscription successivement sur chacune de ses faces l'un de ces mots : La nation, la loi et le roi ;

Séance du samedi 4 decembre 1790, au soir

page 219
Speaker: Vieillard
...ts-cause,retirer le fonds en càs a'alië-nation d'iceiui par le preneur, ses héritiers ... ...s soiis la Condition expresse dè pouvoir, par le bailleur, ses héritiers et ayants-cause,retirer le fonds en càs a'alië-nation d'iceiui par le preneur, ses héritiers et ayants-causp deiheureroht aaiis toute lëtir force, qpant à cette faculté de h...

Séance du dimanche 5 décembre 1790

- search term matches: (10)

Séance du dimanche 5 décembre 1790

page 231
Speaker: Pétion
...od-nante et hardie, qui immortaliserala nation française en assurant son bonheur! vous... ...és souveraines, je puis concourir à accélérer ràchèvëmeùt dë cette entreprise ëçod-nante et hardie, qui immortaliserala nation française en assurant son bonheur! vous me saurez sans doute gré, Messieurs,,d'employer une autorité qui est là vôtre, ...

Séance du dimanche 5 décembre 1790

page 232
Speaker: Chabert de La Charrière
...ne la Révolution, respectent ceux de la nation qui les protège, et portent dans leurs ... ... vous prouve que les colons de la Guadeloupe connaissent les droits que leur donne la Révolution, respectent ceux de la nation qui les protège, et portent dans leurs cœurs l'amour qu'ils doivent à leur mère patrie et au digne monarque qui est son...

Séance du dimanche 5 décembre 1790

page 233
Speaker: Bureaux
...iper, quand d'ailleurs la dignité de la nation ne lui ordonnerait pas de porter sa sur... ...exagération : elles mériteraient que l'Assemblée nationale s'attachât à les dissiper, quand d'ailleurs la dignité de la nation ne lui ordonnerait pas de porter sa surveillance sur les événements qui se

Séance du dimanche 5 décembre 1790

page 236
Speaker: De Montlosier
...m du roi, sans être criminels envers la nation, qui vous a ordonné une constitution mo... ...e crois que vous ne pouvez oublier dans des articles sur la force publique le nom du roi, sans être criminels envers la nation, qui vous a ordonné une constitution monarchique. Vous l'avez dit quand vous étiez moins forts qu'à présent ; vous avez...
Speaker: Malouet
...e autre autorité que celle du chef delà nation, considérez quelle institution vous éta...
...r une disparité aussi choquante dans la nation. Je demande donc qu'il soit dit : L'arm...
Si la force publique peut être soumise à une autre autorité que celle du chef delà nation, considérez quelle institution vous établissez. Vous mettez en opposition le pouvoir exécutif avec le chef suprême des gardes nationales. (Plusieurs voix s'élèvent: Il n'y en a pas!) Vous ne pouvez établir une disparité aussi choquante dans la nation. Je demande donc qu'il soit dit : L'armée est une force habituelle extraite de la force publique, sous l'autorité suprê...
Speaker: De Folleville
...utorité constitutionnelle du chef de la nation. » Qu'est-ce que cette multitude de pet... ... qui semblent redouter la latitude du pouvoir exécutif, il soit dit : « sous l'autorité constitutionnelle du chef de la nation. » Qu'est-ce que cette multitude de petits caciques sous le nom de commandants de gardes nationales de district?

Séance du dimanche 5 décembre 1790

page 237
Speaker: Le Chapelier
Cette phrase : « la nation ne forme point un corps militaire, » n'...
...es gardes nationales, qui sont toute la nation, ne sont pas un corps militaire; mais i...
Cette phrase : « la nation ne forme point un corps militaire, » n'exprime pas une idée nette. Le comité a voulu dire que es gardes nationales, qui sont toute la nation, ne sont pas un corps militaire; mais il faut l'expliquer d'une manière plus claire.

Séance du dimanche 5 décembre 1790

page 238
Speaker: Démeunier
« Comme la nation est une, il nîy a qu'une seule garde na... « Comme la nation est une, il nîy a qu'une seule garde nationale, soumise aux mêmes règlements, à la même discipline, et au même uniforme...

Séance du dimanche 5 décembre 1790

page 239
Ainsi, toute nation qui voit dans sou sein une armée nombre...
...une force militaire ' égale à celle des nations esclaves qui L'entourent. Qu'importe à ...
...e Révolution, à la reconnaissance de la nation et del'humanité entière, ne changent ri...
Ainsi, toute nation qui voit dans sou sein une armée nombreuse et disciplinée:aux ordres d'un monarque, et qui se croit libre, est insensée...
...puis-* santé. Bile ne serait pas justifiée par 1a prétendue nécessité d'opposer une force militaire ' égale à celle des nations esclaves qui L'entourent. Qu'importe à des hommes généreux à quels tyrans ils sont soumis? et vaut-il la peine de se do...
...tisme généreux des soldats français; que les droits qu'ils ont acquis, dans cette Révolution, à la reconnaissance de la nation et del'humanité entière, ne changent rien à la vérité de^es principes; pu ne fait point des lôis; on ne fait point une ...
..., ii est lu^^^ une portion deadroits de nation. ...ut^ Pj^lspe |ànt ŒH| r|pfergfç dans fés lorries que la Constitution lui prescrit, ii est lu^^^ une portion deadroits de nation.
...z surtout ee funeste penchant, chez ùhé nàtiôn dont lés préjugés ont attaché qne çoàsr... ...e citoyën de celle de soldat, et mettent eelle-ci au-dessous de l'autre. Redoutez surtout ee funeste penchant, chez ùhé nàtiôn dont lés préjugés ont attaché qne çoàsr-; dération presque exclusive |p là profession'dés armes; pbisqUe les peuples lè...

Séance du dimanche 5 décembre 1790

page 241
... citoyens, une portion quelconque de la nation, quelque considérable que vous la suppo... ...ationales ne seront jamais ce qu'elles doivent être .si elles sont une classe de citoyens, une portion quelconque de la nation, quelque considérable que vous la supposiez.
...ardes nationales ne peuvent être que la nation entière armée pour défendre, au besoin,...
...gne; dans tout Etat où une partie de la nation est armée et l'autre ne l'est pas, la p...
Les gardes nationales ne peuvent être que la nation entière armée pour défendre, au besoin, ses droits; il faut que tous les citoyens en âge de porter les armes y soient a...
...avons rappelé au commencement de cette discus-siou, en parlant des troupes de ligne; dans tout Etat où une partie de la nation est armée et l'autre ne l'est pas, la première est maîtresse des destinées de la seconde; tout pouvoir s'anéantit devan...
...s «voir exaucé à cet égard le vœu de la nation. ...nt'jugé» depuis longtemps j>ar l'Assemblée nationale, qui ne se séparera pas sans «voir exaucé à cet égard le vœu de la nation.

Séance du dimanche 5 décembre 1790

page 242
... qu'il a reconquis I On veut diviser la nation en deux classes, dont l'une ne semblera...
... de quelques tyrans et les malheurs des nations? C'est en vain que vous prétendez dirig...
...outenir, par la même raison... Et l'on ose nous proposer de lui ravir les droits qu'il a reconquis I On veut diviser la nation en deux classes, dont l'une ne semblerait armée que pour contenir l'autre, comme un ramas d'esclaves toujours prêts à s...
...prit étroit et dépravé, qui n'ont produit jusqu'ici que la puissance, les crimes de quelques tyrans et les malheurs des nations? C'est en vain que vous prétendez diriger, par les petits manèges du charlatanisme et des intrigues de cour, une Révolu...
...té, puisqu'il est contradictoire que la nation veuille s'opprimer elle-même. Voyez com... ...possible que les gardes nationales deviennent elles-mêmes dangereuses à la liberté, puisqu'il est contradictoire que la nation veuille s'opprimer elle-même. Voyez comme partout, à la place de l'esprit de domination ou de servitude, naissent les s...

Séance du dimanche 5 décembre 1790

page 243
...e un motif de dépouiller le reste de la nation de sa souveraineté aliénable, ie ne voi... ...ortunes, qui place la plus grande partie des richesses dans quelques mains, comme un motif de dépouiller le reste de la nation de sa souveraineté aliénable, ie ne vois là, pour le législateur et pour la société, qu'un devoir sacré de lui fournir ...
...ous devons rester, à l'égard des autres nations. ... jamais perdre de vue. ce me semble, la situation où nous sommes placés, et où nous devons rester, à l'égard des autres nations.

Séance du dimanche 5 décembre 1790

page 245
...ent la maréchaussée, et d'épargner à la nation le regret de les dépouiller de leur éta... ...empêcherait de composer ces compagnies des mêmes individus qui forment actuellement la maréchaussée, et d'épargner à la nation le regret de les dépouiller de leur état.
...é sentira combien il est absurde qu'une nation qui veut être juste, qui s'interdit tou... ...t pas plus tôt organisées, la Constitution solidement affermie, que tout le mondé sentira combien il est absurde qu'une nation qui veut être juste, qui s'interdit toute agression et toute conquête, et qui peut à chaque instant armer cinq millions...
.... Il me semble qu'il donne à toutes les nations le signal de la liberté; il les invite ... ...ert de citoyens libres et armés inspire de grandes idées et de hautes espérances. Il me semble qu'il donne à toutes les nations le signal de la liberté; il les invite à rougir de cette honteuse stupidité avec laquelle, livrant toutes les forces de...

Séance du dimanche 5 décembre 1790

page 246
... sur les plus pressants intérêts; cette nation est si bonne, si confiante, si crédule,... ...diviser, à tromper, à endormir l'opinion publique sur les faits plus notoires et sur les plus pressants intérêts; cette nation est si bonne, si confiante, si crédule, que, par degrés, ét toujours sous le prétexte de la paix et de l'ordre public, ...

Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

- search term matches: (10)

Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

page 253
Speaker: Rabaud
« Comme la nation est une, il n'y a qu'une seule garde na... « Comme la nation est une, il n'y a qu'une seule garde nationale soumise aux mêmes règlements, à la même discipline, et revêtue du même u...

Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

page 262
Speaker: De La Rochefoucauld
...salines, exploités poUr le compte de la nation, rapportent au moins 3 millions. 12° Les salins et salines, exploités poUr le compte de la nation, rapportent au moins 3 millions.
Speaker: De La Rochefoucauld
...s généraux, mais qui appartiennent à la nation, et cette ressource produira encore la ... ...ans la vente des masses de tabàc et de sel qui sont entre les rnajns des fermiers généraux, mais qui appartiennent à la nation, et cette ressource produira encore la Bomme de 20 millions én 1792. s En effet, Messieurs, i] existe en sel à vendre, ...
Speaker: De La Rochefoucauld
...s (ce serait vingt sols quittes pour la nation), il y ett a pour 24 millions. Çes deux... Et de t&bact à ne le vendre au public qu'à vingt quatre sols (ce serait vingt sols quittes pour la nation), il y ett a pour 24 millions. Çes deux objets, répartis sut1 deux ans, don-
Speaker: De La Rochefoucauld
...yen de lier un commerce intime avec une nation dont la liberté, qui est votre ouvrage,... ...t faire de sa vente un privilège exclusif, et de trouver dans cette mésure le moyen de lier un commerce intime avec une nation dont la liberté, qui est votre ouvrage, n'a pas peu contribué à développer dans nos âmes ces sentiments généreux dont l...

Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

page 263
Speaker: De La Rochefoucauld
Le soulagement de la nation, considéré en masse, peut donc être éva... Le soulagement de la nation, considéré en masse, peut donc être évalué à 215 millions et celui des anciens contribuables non privilégiés, à 251 mil...
Speaker: De La Rochefoucauld
...dres présents que vous aurez faits à la nation, eu lui donnant une Constitution nouvel... ... des richesses, et, dans une progression assez rapide, ne sera pas un des moin* dres présents que vous aurez faits à la nation, eu lui donnant une Constitution nouvelle.

Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

page 266
Speaker: De La Rochefoucauld
...qui sont devenus à la disposition de la nation, lorsqu'il a été décidé que les fonds d... ...el et du tabac, qui sont aujourd'hui dans les magasins de la ferme générale, et qui sont devenus à la disposition de la nation, lorsqu'il a été décidé que les fonds de cette compagnie seraientremboursés en assignats. Le sel supposé vendu à 1 s. 6...

Séance du lundi 6 décembre 1790, au matin

page 267
Speaker: De La Rochefoucauld
Le total des charges delà nation était donc au moins de.................... Le total des charges delà nation était donc au moins de................................................... 766,764,182
Speaker: De La Rochefoucauld
La nation, considérée en masse, sera soulagée de.... La nation, considérée en masse, sera soulagée de......................................................................215,074,182

Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

- search term matches: (33)

Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

page 268
Speaker: Salicetti
...pect et son dévouement inviolables à la nation, à la loi et au roi. ...re de plus fort à tous les décrets de l'Assemblée nationale, et témoigne son respect et son dévouement inviolables à la nation, à la loi et au roi.

Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

page 269
Speaker: De Menou
, rapporteur du comité d'aliér nation, propose et l'Assemblée adopte les douz... , rapporteur du comité d'aliér nation, propose et l'Assemblée adopte les douze décrets ci-dessous portant aliénation de domaines nationaux à diverses municip...

Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

page 271
Speaker: Brûlart
...nos discordes. Le sang a déjà coulé, la nation est irritée ' Citoyens! réfléchissez qu...
...e peut déranger l'ordre immuable que la nation vient d'établir elle-même. Qu'il serait...
...ale, d'espérer, recouvrir de chaînes la nation généreuse qui vient de s'en dégager, et...
...ire, si l'union renaît parmi eux ; et qu'ils frémissent en voyant les suites de nos discordes. Le sang a déjà coulé, la nation est irritée ' Citoyens! réfléchissez qu'au pointoùnoussommes arrivés, aucune puissance, aucun moyen ne peut déranger l'ordre immuable que la nation vient d'établir elle-même. Qu'il serait insensé au parti qui s'oppose à la volonté générale, d'espérer, recouvrir de chaînes la nation généreuse qui vient de s'en dégager, et qu'à l'époque où nous en sommes il faut nous vaincre ou obéir.
Speaker: Brûlart
Représentants de là nation, pesez-en dans Votre sagesse toutes les...
...res qui se sont égarés, et que c'est la nation entière qui, dans ce moment, est leur j...
Représentants de là nation, pesez-en dans Votre sagesse toutes les circonstances; ne perdez pas de vue que ce sont nos frères qui se sont égarés, et que c'est la nation entière qui, dans ce moment, est leur juge.
Speaker: Brûlart
...le se permit, quelques actes cnosubordi-nation, et des démarches qui y étaient absolum... ...fut envoyé à îfancy, et malgré les lois qu'il prescrit, la garnison de cette ville se permit, quelques actes cnosubordi-nation, et des démarches qui y étaient absolument contraires.

Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

page 273
Speaker: Brûlart
...es étaient opposés au vœu reconnu de la nation. ...-huitième compagnie. On assure qu'elle fut composée de citoyens dont les principes étaient opposés au vœu reconnu de la nation.

Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

page 274
Speaker: Brûlart
...litaire contraire à la loyauté de notre nation, et « lie était suivie si impérieusemen... ...vous avez consacrés : depuis plusieurs années, on avait adopté uue discipline militaire contraire à la loyauté de notre nation, et « lie était suivie si impérieusement dans quelques régiments,qu'il est possible que le souvenir des anciennes offen...

Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

page 275
Speaker: Brûlart
...? dé Balivièré, pour suspendre ja nofnw nation des cadets gentilshommes aux places dJo... ...ue les réclamations lÇ3 plus sérieuses de ce comité furent èélles présentées à M? dé Balivièré, pour suspendre ja nofnw nation des cadets gentilshommes aux places dJofficiers, et elles étaient fondées sur un d£ vos décrets, qui prescrivait le£ ho...

Séance du lundi 6 décembre 1790, au soir

page 279
Speaker: Brûlart
... ment dont nous sommes pénétrés pour la nation ; ...ont nous sommes animés, et prou-« ver à l'Asse nblée nationale l'absolu dévode-« ment dont nous sommes pénétrés pour la nation ;
Speaker: Brûlart
... leur rappelle l'antique gloire de leur nation; mais les officiers suisses conviennent... ...our du quartier, les Suiséèâ y étaient rassemblés : il leur parle de leur fauté, leur rappelle l'antique gloire de leur nation; mais les officiers suisses conviennent ëtix-mêmes que l'énergie de ses expressions aVàit ai^ri lës sol* dats sans les ...

Séance du mardi 7 décembre 1790, au matin

- search term matches: (2)

Séance du mardi 7 décembre 1790, au matin

page 300
Speaker: Duquesnoy
...uveaux droits à la reconnaissance de la nation. ...l'organisation de la caisse de l'extraordinaire, décret qui vo js a acquis de nouveaux droits à la reconnaissance de la nation.

Séance du mardi 7 décembre 1790, au matin

page 305
Speaker: Alexandre de Beauharnais
...i des talents formés daas le sein de la nation étaient perdus pour la patrie ! ...ficiers français tirés du corps dugénie. Combien de regrets n'auriez-vous pas, si des talents formés daas le sein de la nation étaient perdus pour la patrie !