Results in Volume 11

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-123 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-117 hits on 1789-1225 hits on 1790-0133 hits on 1790-021 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 75 results
Results sorted by date, ascending

Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

- search term matches: (4)

Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

page 1
Speaker: Roy
La ville de Rozoy en fîrie offre à la nation lu sacrifice, volontaire du produit des... La ville de Rozoy en fîrie offre à la nation lu sacrifice, volontaire du produit des impositions des ci-devant privilégiés pour les 6 deniers mois de 1789 et déclar...
Speaker: Chassebœuf de Volney
... propres principes, consolider chez une nation voisine un système qui a manqué de perd... ...aillons à assurer la conquête de notre liberté, pouvons-nous, sans manquer à nos propres principes, consolider chez une nation voisine un système qui a manqué de perdre la France? Une vaine politique peut vendre des secours que l'équité desavoue ...

Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

page 2
Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
...de ce mois de prendre en présence de la nation un engagement solennel. Je viens vous p... J'ai eu l'honneur le 2 de ce mois de prendre en présence de la nation un engagement solennel. Je viens vous prier de fixer le jour, après les fêtes, qu'il vous plaira d'accorder une audienc...

Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

page 10
Speaker: Tronchet
Un jour viendra où la nation, en s'occupant d'une réformation généra... Un jour viendra où la nation, en s'occupant d'une réformation générale des lois criminelles, pourra peut-être tracer aux juges, sur un point aussi i...

Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

page 18
...liberté de faire aux législateurs de la nation leur§ respect,uéùsçs représentatipns. C... ...résultat des questions 6, 7 et 8, tel qu'on le lit dans le rapport, ont pris la liberté de faire aux législateurs de la nation leur§ respect,uéùsçs représentatipns. C'est la confiance de "nos cpnqtoyeqs qui nous a hpnorés du titre de notable adjo...

Séance du lundi 4 janvier 1790

- search term matches: (15)

Séance du lundi 4 janvier 1790

page 68
Speaker: Le Chapelier
...t de travaux, a contribué à rendre à la nation sa liberté et ses droits. En conséquenc... ...rimer son respect et sa reconnaissance pour un monarque qui, par tant de soins et de travaux, a contribué à rendre à la nation sa liberté et ses droits. En conséquence, je propose le décret suivant :
Speaker: Le Chapelier
...ajesté, quelle somme elle désire que la nation vote pour sa dépense personnelle, celle...
... esprit d'économie que la dignité de la nation, qui exige que le trône d'un grand mona...
« Qu'il soit fait une députation au Roi pour demander à Sa Majesté, quelle somme elle désire que la nation vote pour sa dépense personnelle, celle de son auguste famille et de sa maison, et que M. le Président, chef de la députation, soit chargé de prier Sa Majesté de consulter moins son esprit d'économie que la dignité de la nation, qui exige que le trône d'un grand monarque soit environné d'un grand éclat. »
Speaker: Le duc de Liancourt
...j'ajoute que, dans tous les cahiers, la nation française a recommandé la plus grande d... J'appuie la motion, et j'ajoute que, dans tous les cahiers, la nation française a recommandé la plus grande déférence et le plus grand respect pour son chef.
Speaker: Delley-d'Agier
...avoir quelles sont les ressources de la nation. ...is qu'on devrait au préalable connaître l'état des dépenses et des recettes et savoir quelles sont les ressources de la nation.
Speaker: Démeunier
...eurs, au milieu des représentants d'une nation dont l'armée a si dignement assuré la g... « Ce n'est pas, Messieurs, au milieu des représentants d'une nation dont l'armée a si dignement assuré la gloire dans tous les temps, dont elle vient si récemment encore de soutenir les d...

Séance du lundi 4 janvier 1790

page 69
Speaker: Démeunier
...ortant rapport, les représentants de la nation se reposent sur les sentiments de l'arm...
...délité à la constitution désirée par la nation, et acceptée par son chef ; l'obéissanc...
...z, Messieurs, de l'accord intime de tous les bons citoyens. Sous ce grand et important rapport, les représentants de la nation se reposent sur les sentiments de l'armée. Us recommandent au soldat une subordination entière à ses supérieurs, et ils sont assurés de n'être pas trompés dans cet espoir. La soumission aux lois, la fidélité à la constitution désirée par la nation, et acceptée par son chef ; l'obéissance et le respect pour le Roi, centre nécessaire de toutes les forces de l'Etat : ...

Séance du lundi 4 janvier 1790

page 71
Speaker: Le duc de Liancourt
... pénible que puisse employer une grande nation dans la détresse de ses finances, est, ...
...été données par celui qui, au nom de la nation, avait seul le droit de disposer des fo...
ressource la plus pénible que puisse employer une grande nation dans la détresse de ses finances, est, après celle de l'augmentation des charges publiques, la réduction dans les dons ...
...a faveur des ministres ou de leur coupable facilité, ces pensions ont cependant été données par celui qui, au nom de la nation, avait seul le droit de disposer des fonds publics, et ne pouvait, dans la plupart des circonstances, que s'en rapporte...
Speaker: Le duc de Liancourt
...ue l'état de vos finances permît que la nation la plus connue dans tous les siècles pa...
...d'un temps toujours très court pour une nation, qu'une sage constitution gouverne, l'e...
...us penserez avec moi, sans doute; aussi, Messieurs, qu'il eût été plus heureux que l'état de vos finances permît que la nation la plus connue dans tous les siècles par sa noble générosité, se contentât d'attaquer les abus dans leur source, d'en p...
...ne manière certaine le retour par des lois sévères, et qu'elle eût pu attendre, d'un temps toujours très court pour une nation, qu'une sage constitution gouverne, l'extinction de tous ces dons exagérés, sans dépouiller aucun des jouissants actuel...

Séance du lundi 4 janvier 1790

page 72
Speaker: Le duc de Liancourt
...âge de 70 ou 80 ans, âge que toutes les nations, et que tous les siècles ont respecté, ...
...x, n'est pas admissible pour une grande nation dont toutes les actions scrupuleusement...
...occupées ? Traiterez-vous avec une entière égalité les personnes au-dessus de l'âge de 70 ou 80 ans, âge que toutes les nations, et que tous les siècles ont respecté, le guerrier mutilé dans les combats et l'homme qui, vivant d'abus, a peut-être, ...
...oyait, du point où elle se plaçait, voir tous les hommes et tous les droits égaux, n'est pas admissible pour une grande nation dont toutes les actions scrupuleusement réfléchies, doivent être marquées évidemment du sceau de la justice.
Speaker: Le duc de Liancourt
...nt aujourd'hui, des regards de toute la nation, n'ont d'intérêt bien entendu que celui... ... conviction, dans laquelle je suis, que les ministres, entourés, comme ils le sont aujourd'hui, des regards de toute la nation, n'ont d'intérêt bien entendu que celui de la justice, intérêt que le caractère des ministres actuels doit vous assurer...

Séance du lundi 4 janvier 1790

page 73
Speaker: Fermond des Chapelières
...n douter de la nécessité de prouvera la nation que désormais les seuls titres à de tel... ... francs à un seul homme, il faut peut-être ruiner quatre-vingts villages, peut-on douter de la nécessité de prouvera la nation que désormais les seuls titres à de telles faveurs seront les besoins et les vertus? Je propose de charger le comité de...

Séance du lundi 4 janvier 1790

page 75
...tre part, il est impossible, lorsque la nation se donne une nouvelle constitution, de ... ...orter atteinte au commerce du Levant, commerce très-avantageux à la France. D'autre part, il est impossible, lorsque la nation se donne une nouvelle constitution, de laisser subsister des usages, des lois ou des privilèges essentiellement contrai...

Séance du lundi 4 janvier 1790

page 76
...uivi d'un autre mémoire, intitulé: A la nation et à ses représentants, pour le plus an... ...de Jérusalem, et sur les dangers de sa suppression en France. Il a été bientôt'suivi d'un autre mémoire, intitulé: A la nation et à ses représentants, pour le plus ancien et le plus utile de ses alliés : je n'en connais point l'auteur. M. de Cypi...

Séance du lundi 4 janvier 1790

page 79
(1) Mémoire intitulé : A la nation, p. 7. (1) Mémoire intitulé : A la nation, p. 7.
L'Auteur du mémoire intitulé : A la Nation, nous apprend, page 10, « qu'il n'est p... L'Auteur du mémoire intitulé : A la Nation, nous apprend, page 10, « qu'il n'est pas rare de voir des Chevaliers pourvus de deux commanderies; que quelques-uns en...
(3) Mémoire intitulé : A la nation, p. 7. {i) Voyez les Statut», titre XII... (3) Mémoire intitulé : A la nation, p. 7. {i) Voyez les Statut», titre XIII.

Séance du lundi 4 janvier 1790

page 80
(5) Mémoire intitulé : A la nation, p. 22. (5) Mémoire intitulé : A la nation, p. 22.

Séance du lundi 4 janvier 1790

page 81
...ésiastiques sont à la disposition de la nation? Les biens de l'Ordre de Malte sont à la disposition de la nation parce qu'ils sont biens ecclésiastiques...
...nce, qu'ils sont à la disposition de la nation, il faudrait le juger aujourd'hui d'apr...
... compris dans le décret du 2 novembre dernier, qui porte que tous les biens ecclésiastiques sont à la disposition de la nation? Les biens de l'Ordre de Malte sont à la disposition de la nation parce qu'ils sont biens ecclésiastiques, et que le décret prononce sur tous les biens ecclésiastiques. Mais, en supposa...
...vembre n'eût pas jugé, à l é-gard des établissements de l'Ordre de Malte, en France, qu'ils sont à la disposition de la nation, il faudrait le juger aujourd'hui d'après les principes qui ont déterminé le décret. On doit se rappeler que les princi...

Séance du lundi 4 janvier 1790

page 82
...e pareilles permissions, le droit de la nation (1). Je dirai avec M. le bailli de Flac... ...rance, que par la permission du Roi, qui exerçait alors, et pour la concession de pareilles permissions, le droit de la nation (1). Je dirai avec M. le bailli de Flachslanden : Les établissements de l'Ordre de Malte ne sont point un Etat dans l'E...
... pouvoirs émanent essentiellement de la nation, et ne peuvent émaner que d'elle » (art...
...n décret exprès des représentants de la nation » (art. 15).
Dans les articles de Constitution, l'Assemblée nationale a dédaré « que tous les pouvoirs émanent essentiellement de la nation, et ne peuvent émaner que d'elle » (art. 1); « qu'aucun impôt ou contribution en nature ou en argent ne peut être levé que par un décret exprès des représentants de la nation » (art. 15).

Séance du lundi 4 janvier 1790

page 83
Il suffît d'avoir exposé ces lois de la nation : les détails dans lesquels je suis ent... Il suffît d'avoir exposé ces lois de la nation : les détails dans lesquels je suis entré sur Fétat de l'Ordre de Malte, sur les privilèges et les prétentions de ses é...
...re de Malte, dans la disposition que la nation a le droit de faire de ces biens. J'exp... ...a facilité d'avoir de justes égards à la destination générale des biens de l'Ordre de Malte, dans la disposition que la nation a le droit de faire de ces biens. J'expliquerai, dans le dernier article de cet écrit, mes vues particulières sur ces d...
...on existence; il sait quelles sorit les nations qu'il doit protéger contre les musulman... ...a France? Il renoncerait alors aux-conditions essentielles èt fondamentales de son existence; il sait quelles sorit les nations qu'il doit protéger contre les musulmans ; et S'il se permettait, au lieu d'être l'ami de la France, d'en devenir l'enn...
...era rien aux Français; mais cette brave nation sàit être juste et reconnaissante ; ell... Qu on œsse donc de nous importuner de vaines menaces : la crainte n'arrachera rien aux Français; mais cette brave nation sàit être juste et reconnaissante ; elle veut l'être envers l'Ordre de Malte: il ne s'agit que de lui présenter des moy...

Séance du lundi 4 janvier 1790

page 84
...ent sera libre, comme doit l'offrir une nation libre ; il sera assuré, parce que la re... ...lle elle montera, en reconnaissance des services qu'il rend à la France. Le présent sera libre, comme doit l'offrir une nation libre ; il sera assuré, parce que la reconnaissance est un sentiment qui ne s'éteint ni ne s'affaiblit jamais dans les ...
...é, s'il eût tenu ses commanderies de la nation, que quand il les tenait du grand maîtr... ...nse des officiers de mer. M. de Suf-fren aurait-il été moins dignement récompensé, s'il eût tenu ses commanderies de la nation, que quand il les tenait du grand maître de Malte ? Les jeunes officiers de marine pourraient être envoyés à Malte pour...
...e en France sont à la disposition de la nation, sous les réserves portées par le décre... ... Ordre en France ; en conséquence, elle déclare que les biens de l'Ordre de Malte en France sont à la disposition de la nation, sous les réserves portées par le décret du 2 novembre, et sous la réserve particulière des arrangements qui pourront ê...

Séance du lundi 4 janvier 1790

page 88
...i faites, relativement aux droits de la nation sur les biens de l'Ordre de Mal te, ne ... ... de l'état de régularité; et, sous ce point de vue, plusieurs réflexions que j'ai faites, relativement aux droits de la nation sur les biens de l'Ordre de Mal te, ne s'appliquent pas aux biens de l'Ordre de Saint-Lazare; mais, sous un autre point...
... emploi légitime; c'est l'emploi que la nation confirme, pour être exécuté d'après les... ...ui assignent les fonds de cet Ordre à des récompenses militaires : c'est le seul emploi légitime; c'est l'emploi que la nation confirme, pour être exécuté d'après les règles qu'elle dictera.

Séance du mardi 5 janvier 1790

- search term matches: (22)

Séance du mardi 5 janvier 1790

page 104
Speaker: Le chevalier de Boufflers
...l'inviolabilité des représentants de la nation. Ils votent pour l'institution d'une fê...
..., et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa ...
...exécration et vindicte publique tous ceux qui porteraient la moindre atteinte à l'inviolabilité des représentants de la nation. Ils votent pour l'institution d'une fête civique, qui consacre et éternise le jour de la liberté française, et que l'a...
...été fixée irrévocablement, mais qu'elle ait pris une marche régulière, constante, et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa liberté. Ils annoncent que les communes qu'ils représentent font le don patrioti...

Séance du mardi 5 janvier 1790

page 105
Speaker: Le chevalier de Boufflers
Augustes représentants de la nation, Augustes représentants de la nation,
Speaker: Le chevalier de Boufflers
...epuis que cette puissance suprême de la nation, dont vos décrets sont les organes, a c... Depuis que cette puissance suprême de la nation, dont vos décrets sont les organes, a créé le pouvoir exécutif, qui n'est que son agent et son instrument, on a tenté, ...
Speaker: Le chevalier de Boufflers
...des trônes et les abat, qu'à toutes les nations, la nature a donné de se gouverner elle... Oui, nous devons et nous osons dire à la face de l'univers qui dresse des trônes et les abat, qu'à toutes les nations, la nature a donné de se gouverner elles-mêmes, par des Rois, ou sans Rois; d'étendre, abaisser, armer ou désarmer le b...
Speaker: Le chevalier de Boufflers
...it captives depuis dix siècles! que les nations se réveillent pour les entendre; et que... ...uies sous le trône et l'autel, sortent enfin d'un silence où la terreur les tenait captives depuis dix siècles! que les nations se réveillent pour les entendre; et que les races, jusqu'ici les plus humiliées, osent les reconnaître. Ces maximes son...
Speaker: Le chevalier de Boufflers
...ndait dans toutes les classes. Alors la nation sera digne de cette liberté, dont elle ... ...gnes pour les mieux cultiver : la société s'épurera des vices que la vanité répandait dans toutes les classes. Alors la nation sera digne de cette liberté, dont elle ne saurait goûter les fruits qu'après en avoir acquis les vertus. On ne l'achète...
Speaker: Le chevalier de Boufflers
...éroïque enthousiasme, le seul utile aux nations, comment espérer du peuple les réserves... Sans cet héroïque enthousiasme, le seul utile aux nations, comment espérer du peuple les réserves mêmes de la pauvreté, pour subvenir à la ruine de l'Etat, accumulée ou précipit...
Speaker: Le chevalier de Boufflers
...its de l'homme, à la souveraineté de la nation! Quelle dette vous avez payée au genre ... ... à leur unique propriétaire; que de conquêtes, en peu de jours, assurées aux droits de l'homme, à la souveraineté de la nation! Quelle dette vous avez payée au genre humain, bienfaiteur^ immortels de la France! Mais tant de biens auraient été per...

Séance du mardi 5 janvier 1790

page 106
Speaker: Le chevalier de Boufflers
C'est à vous, vénérables sauveurs de la nation, à vous qui, défiant les proscriptions,... C'est à vous, vénérables sauveurs de la nation, à vous qui, défiant les proscriptions, nous avez acquis la liberté, comme les derniers Romains l avaient perdue, c'est...
Speaker: Le chevalier de Boufflers
...les provinces de cet empire, toutes les nations de l'Europe y viendront applaudir à ces... ...ions des peuples. Nul citoyen n'y passera, sans se dire : Je suis libre. Toutes les provinces de cet empire, toutes les nations de l'Europe y viendront applaudir à ces fidèles enfants de la capitale, qui, semblables au héros prodigieux des annales...
Speaker: Le chevalier de Boufflers
..., et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa ... ...été fixée irrévocablement, mais qu'elle ait pris une marche régulière, constante, et d'un ensemble propre à rassurer la nation sur le maintien de ses droits et de sa liberté.
Speaker: Le chevalier de Boufflers
Appel à la nation tout entière dans la masse et sous la d... Appel à la nation tout entière dans la masse et sous la dénomination des communes, contre ces provinces ou ces villes qui ne rougissent p...
Speaker: Le chevalier de Boufflers
Appel à toutes les nations de l'Europe, contre ces princes étrange... Appel à toutes les nations de l'Europe, contre ces princes étrangers qui, propriétaires en France, voudraient, en y revendiquant des droits injuri...
Speaker: Le chevalier de Boufflers
...re, pour la liberté réciproque des deux nations, désormais émules de gloire, et non riv... Ligue de la France avec l'Angleterre, pour la liberté réciproque des deux nations, désormais émules de gloire, et non rivales d'ambition.
Speaker: Le chevalier de Boufflers
...issement d'une Assemblée permanente des nations, ou d'un congrès ambulant, chez les div... Invitation à traiter et s'assurer de la paix perpétuelle, par l'établissement d'une Assemblée permanente des nations, ou d'un congrès ambulant, chez les divers Etats confédérés de cette paix générale.
Speaker: Le chevalier de Boufflers
... leurs bras, leur vie et leur sang à la nation entière. ... cents électeurs des communes de la sénéchaussée de Guyenne offrent leurs biens, leurs bras, leur vie et leur sang à la nation entière.
Speaker: Le chevalier de Boufflers
...éjudiciable au pouvoir législatif de la nation. L'abus qu'on a déjà fait de ce veto, d...
...ce législative qui n'appartient qu'à la nation.
...èce de veto, qu'elles regardent, du moins jusqu'à présent, comme contraire ou préjudiciable au pouvoir législatif de la nation. L'abus qu'on a déjà fait de ce veto, dès ses premiers essais, par des observations, des limitations, et des avis corre...
...ationale, n'e^t propre qu'à restreindre ou gêner le libre exercice de la puissance législative qui n'appartient qu'à la nation.

Séance du mardi 5 janvier 1790

page 107
Speaker: Le chevalier de Boufflers
...tée à l'inviolabilité des députés de la nation, et surtout à leur vie, soit poursuivie... ... d'employer tous les moyens qui sont en leurs mains, pour que toute atteinte portée à l'inviolabilité des députés de la nation, et surtout à leur vie, soit poursuivie et vengée sur le sang et la mémoire de leurs infâmes prescripteurs, comme assas...
Speaker: Le chevalier de Boufflers
Augustes représentants de la nation. Augustes représentants de la nation.
Speaker: Le Président
... la portion des revenus publics, que la nation désire consacrer à l'entretien de votre... ...s a députés vers Votre Majesté, pour la supplier de vouloir bien fixer elle-même la portion des revenus publics, que la nation désire consacrer à l'entretien de votre maison, à celle de votre auguste famille, et à vos jouissances personnelles. Ma...
Speaker: Le Président
... mérité leur amour, et qui montrent aux nations l'homme le plus vertueux dans le meille... ...us venons contrarier ces goûts simples et ces -mœurs patriarchales, qui vous ont mérité leur amour, et qui montrent aux nations l'homme le plus vertueux dans le meilleur des rois. »
Speaker: Guillaume
...ile d'une manière grande et digne de la nation.. : (L'Assemblée témoigne qu'elle n'est... ...La maison du Roi, ]e propose, en même temps, de fixer dès à présent la liste civile d'une manière grande et digne de la nation.. : (L'Assemblée témoigne qu'elle n'est pas disposée à délibérer sur cette matière. — M. Guillaume quitte la tribune).

Séance du mardi 5 janvier 1790

page 108
Speaker: Le comte de Dortan
...'agit d'exécuter des conventions qu'une nation doit respecter. ...on ; il nous a fait beaucoup de mal ; il aurait pu nous en faire davantage. Il s'agit d'exécuter des conventions qu'une nation doit respecter.
Speaker: Le marquis d'Ambly
...nd militaire, il serait honteux pour la nation française de méconnaître des engagement... M. Luckner est un grand militaire, il serait honteux pour la nation française de méconnaître des engagements solennels.
Speaker: De Bonnal
...de Clermont. Il est de la justice de la nation de se charger des dettes des pensionnai... , évêque de Clermont. Il est de la justice de la nation de se charger des dettes des pensionnaires qui se trouvent atteints par votre décret d'hier ; j'en fais la motion forme...

Séance du mardi 5 janvier 1790

page 109
Speaker: Rœderer
...des ecclésiastiques absents acquis à la nation ; ils ne peuvent donc être mis en séque... ...mendem ent de M. Camus est contraire à ce décret. Vous avez déclaré les revenus des ecclésiastiques absents acquis à la nation ; ils ne peuvent donc être mis en séquestre. Le séquestre préjuge toujours un droit à celui qui possédait. Au reste, je...
Speaker: De Cazalès
...e beaucoup d'individus du crime de lèse-nation, et où ce crime n'est point encore défi... ...èglement proposé serait aussi juste qu'utile ; mais dans un moment où l'on accuse beaucoup d'individus du crime de lèse-nation, et où ce crime n'est point encore défini, ce règlement pourrait être dangereux. En conséquence je demande l'ajournemen...
Speaker: De Montlosier
... qui les mette sous la sauvegarde de la nation. ...rejetés. Ce dernier demandait six mois pour les absents du royaume, et un décret qui les mette sous la sauvegarde de la nation.

Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

- search term matches: (8)

Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

page 110
Speaker: Barrère de Vieuzac
...'année, est qae les représentants de la nation jouissent, peu- ...ribution patriotique. Le vœu le plus ardent qu'elle forme en ce renouvellement d'année, est qae les représentants de la nation jouissent, peu-

Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

page 111
Speaker: Barrère de Vieuzac
...ivique à chacun des représentants de la nation française : elle forme eqcore les souha... ...ouvel an, cette ville désirerait pouvoir offrir le rameau d'or et une couronne civique à chacun des représentants de la nation française : elle forme eqcore les souhaits les plus ardents pour voir couronner leurs travaux du plus glorieux succès. ...
Speaker: Barrère de Vieuzac
...e; elle regarde comme les ennemis de la nation et de son auguste chef, et proteste de ...
...iotisme éclairé des représentants de la nation. Elle demande une justice royale.
... adhésion absolue à tous les décrets rendus et à rendre par l'Assemblée nationale; elle regarde comme les ennemis de la nation et de son auguste chef, et proteste de traiter comme tels tous ceux qui tenteraient encore de traverser l'heureuse régénération dont nous sommes redevables à l'héroïque fermeté et au patriotisme éclairé des représentants de la nation. Elle demande une justice royale.
Speaker: Le Président
...itution du royaume; d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi ; de zhoisir, en le... ...re les mains du président, le serment de maintenir de tout leur pouvoir la constitution du royaume; d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi ; de zhoisir, en leur âme et conscience, les plus dignes de la confiance publique, et de remplir av...

Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

page 113
Speaker: Target
...ir,la constitution, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi. » ... les mains des officiers municipaux, le serment de maintenir» de tout leur pouvoir,la constitution, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi. »
Speaker: Le comte de Mirabeau
...ouvent dans la constitution : ainsi, la nation, le roi et la loi sont un pléonasme. Un... Il résulte de la théorie qui vous a été développée que le roi et la loi se trouvent dans la constitution : ainsi, la nation, le roi et la loi sont un pléonasme. Une autre théorie, c'est que les gardes nationales doivent faire serment d'être fi...

Séance du jeudi 7 janvier 1790, au matin

page 114
Speaker: Target
...semblée, le serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenir de to... ...tre les mains du maire et des officiers municipaux, en présence de la commune assemblée, le serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenir de tout leur pouvoir, sur la réquisition des corps administratifs et municipaux, la c...

Séance du jeudi 7 janvier 1790, au soir

- search term matches: (4)

Séance du jeudi 7 janvier 1790, au soir

page 114
Speaker: Le Blanc
...st offerte. Un député est l'homme de la nation, dit-il; nous sommes douze cents, si l'... ...pense pas que M. Le Coulteux de Canteleu puisse accepter la commission qui lui est offerte. Un député est l'homme de la nation, dit-il; nous sommes douze cents, si l'on offrait à chacun de nous une place dans le gouvernement et si nous étions lib...

Séance du jeudi 7 janvier 1790, au soir

page 115
Speaker: Goupil de Préfeln
...ris de la connaissance du crime de lèse-nation, les juges des lieux peuvent, comme pou... ...ionale déclare que, nonobstant l'attribution provisoire donnée au Châtelet de Paris de la connaissance du crime de lèse-nation, les juges des lieux peuvent, comme pour tous les autres crimes, informer, décréter et même interroger les accusés, à l...
Speaker: Arthur Dillon
...uis longtemps on parle du crime de lèse-nation, mais on n'a pas encore défini quel éta...
...te à s'opposer aux vrais intérêts de la nation, ou à se rendre coupable de conspiratio...
Depuis longtemps on parle du crime de lèse-nation, mais on n'a pas encore défini quel était ce genre de crime. Sans doute l'on veut dire qu'il consiste à s'opposer aux vrais intérêts de la nation, ou à se rendre coupable de conspiration, ou à ourdir d'autres trames ; mais encore une fois on n'a pas défini ce crime...

Séance du vendredi 8 janvier 1790

- search term matches: (13)

Séance du vendredi 8 janvier 1790

page 116
Speaker: Duport
...le serment solennel d'être fidèles à la nation, au roi et à la loi. ...arne, qui, pour le maintien de l'ordre et de la tranquillité publique, ont fait le serment solennel d'être fidèles à la nation, au roi et à la loi.
Speaker: Duport
...u'à leur dernier soupir, à la loi, à la nation, et au roi, restaurateur de la liberté ... ...rment auguste et solennel de respecter, d'obéir, d'aimer et d'être fidèles, jusqu'à leur dernier soupir, à la loi, à la nation, et au roi, restaurateur de la liberté française, et se sont juré, à l'envi, union, fraternité et secours mutuel.

Séance du vendredi 8 janvier 1790

page 117
Speaker: Duport
...eac en Guyenne ; elle fait hommage à la nation des privilèges qui lui avaient été acco... Adresse du même genre de la ville de Figeac en Guyenne ; elle fait hommage à la nation des privilèges qui lui avaient été accordés par le roi Pépin, et confirmés par tous ses successeurs.
Speaker: Duport
...ires, où les dignes représentants de la nation sont voués au ridicule le plus amer, et... ...êts ; que depuis quelque temps, ils répandent avec profusion des écrits incendiaires, où les dignes représentants de la nation sont voués au ridicule le plus amer, et à la haine publique, par des suggestions perfides, par des soupçons adroitement...
Speaker: Duport
...'ils soient attachés aux drapeaux de la nation. ...olontaires des autres villes et aux jeunes citoyens sous quelque dénomination qu'ils soient attachés aux drapeaux de la nation.

Séance du vendredi 8 janvier 1790

page 118
Speaker: Duport
...s que l'exemple des représentants de la nation en a fait un devoir pour tous les Franç... ...minels et de police. Le patriotisme a cessé d'être une vertu particulière, depuis que l'exemple des représentants de la nation en a fait un devoir pour tous les Français.

Séance du vendredi 8 janvier 1790

page 119
Speaker: Bureaux de Pusy
...mais qu'il fallait encore convaincre la nation de l'utilité qui devait résulter pour e... ...ne suffisait pas que l'Assemblée nationale eût saisi une idée grande, sublime ; mais qu'il fallait encore convaincre la nation de l'utilité qui devait résulter pour elle de cette étonnante entreprise; que la persuasion ne pouvait être le fruit qu...

Séance du vendredi 8 janvier 1790

page 122
Speaker: Bureaux de Pusy
...dès le principe la confiance due par la nation à l'un des plus grands et des plus puis...
... et l'estime et la reconnaissance de la nation ; mais qu'il ne devait pas la priver de...
...utres, sans fraternité, sans corrélation; qu'une telle opinion pouvait atténuer dès le principe la confiance due par la nation à l'un des plus grands et des plus puissants moyens de l'ordre et du bonheur public; que quand même on supposerait qu'u...
...i faisait désirer à Paris d'être assimilé aux autres villes du royaume, méritait et l'estime et la reconnaissance de la nation ; mais qu'il ne devait pas la priver de la satisfaction et de la faculté d'imprimer à la plus belle cité du monde, à la...

Séance du vendredi 8 janvier 1790

page 124
Speaker: Bureaux de Pusy
... l'esprit et dans l'intérêt de toute la nation, de détruire ces barrières morales qui ... ...os décrets a été de fondre l'esprit et l'intérêt particulier des provinces, dans l'esprit et dans l'intérêt de toute la nation, de détruire ces barrières morales qui séparaient des cantons que la nature avait destinés à être unis par le rapproche...

Séance du vendredi 8 janvier 1790

page 125
Speaker: Bureaux de Pusy
...force et l'énergie de la jeunesse à une nation qui touchait à la décrépitude. ...e, et leur substituer des lois sages, justes, humaines, qui rendront bientôt la force et l'énergie de la jeunesse à une nation qui touchait à la décrépitude.

Séance du vendredi 8 janvier 1790

page 126
Speaker: Le Président
...on, en exposant aux représentants de la nation les motifs et les titres qui ne nous on... ...r donner en ce moment au plus juste des rois une grande preuve de notre soumission, en exposant aux représentants de la nation les motifs et les titres qui ne nous ont pas permis d'enregistrer les lettres-patentes du 3 novembre 1789, portant cont...
Speaker: Le Président
...ndre. Les corps ont des privilèges, les nations ont des droits. ...uadé àVotre Majesté de les nommer, pour la rendre moins scrupuleuse à les enfreindre. Les corps ont des privilèges, les nations ont des droits.
Speaker: Le Président
... pas de le dire aux représentants d'une nation loyale et généreuse, ils fixent immuabl... ...ositaires, nous ont. tracé la route que nous avons suivie ; et nous ne craignons pas de le dire aux représentants d'une nation loyale et généreuse, ils fixent immuablement les bornes de votre pouvoir, jusqu'à ce que les Etats de Bretagne, légalem...

Séance du vendredi 8 janvier 1790

page 127
Speaker: Le Président
nations sont également liées par les contrats q... nations sont également liées par les contrats qui les ont unies ; que ces contrats forment des engagements mutuels, consentis l...

Séance du samedi 9 janvier 1790

- search term matches: (39)

Séance du samedi 9 janvier 1790

page 127
Speaker: Le chevalier de Boufflers
...ion patriotique, elles font remise à la nation de leurs franchises du droit d'aide don... ...a communauté de Presty et la Croth en Bourgogne., Indépendamment de la contribution patriotique, elles font remise à la nation de leurs franchises du droit d'aide dont elles ont joui par grâce spéciale jusqu'en 1771 ; mais elles protestent, sous ...
Speaker: Le chevalier de Boufflers
...le serment solennel d'être fidèles à la nation, au Roi et à la loi. ...établies successivement dans toutes les communautés du royaume, et qui ont fait le serment solennel d'être fidèles à la nation, au Roi et à la loi.

Séance du samedi 9 janvier 1790

page 130
Speaker: Le vicomte de Mirabeau
...n, le patrimoine de nos rois, auquel la nation ne peut toucher sans violer les lois le... ...etagne est absolument indépendante de la France ; qu'elle est, ainsi que le Béarn, le patrimoine de nos rois, auquel la nation ne peut toucher sans violer les lois les plus sacrées de la propriété, puisque ce fut à François Ier qu'elle se donna, ...
Speaker: Le vicomte de Mirabeau
...r aucun impôt que du consentement de la nation; qu'après qu'elle l'afCDnsenti, elle a ... ...tats, ,et qu'elles y ont été enregistrées ; que le souverain ne peut même établir aucun impôt que du consentement de la nation; qu'après qu'elle l'afCDnsenti, elle a le droit d'en faire la répartition entre .les contribuables sans le concours ni ...
...ir isa désobéissance à l'autorité de la nation, son mépris pour les lettres de jussion... Elle décore du nom de devoir isa désobéissance à l'autorité de la nation, son mépris pour les lettres de jussionjréitérées que Sa Majesté a eu la bonté de lui envoyer, son infraction au sermen...

Séance du samedi 9 janvier 1790

page 131
Speaker: Le Chapelier
...ntrer,au milieu des représentants de la nation, lorsque les principes de la division d... Mais c'est bien aussi un délit majeur que de se montrer,au milieu des représentants de la nation, lorsque les principes de la division des pouvoirs sont fixés, lorsqu'il est désormais reconnu que le plus grand des ab...
Speaker: Le Chapelier
...ir et de continuer ses fonctions; si la nation et le roi n'ont pas le droit de suspend... ...a reçu, comme toutes les chambres des vacations du royaume, l'ordre de se ! réunir et de continuer ses fonctions; si la nation et le roi n'ont pas le droit de suspendre un tri- ; bunal et d'enétablirun, quelle puissance leurap- j partient? dans q...
...ons conservées avec soin, tandis que la nation française, endormie sous les chaînes du... ...avons chéri ces stipulations, nous les avons soutenues avec courage, nous les avons conservées avec soin, tandis que la nation française, endormie sous les chaînes du despotisme ministériel, semblait avoir oublié qu'elle avait (1) Sans doute ce s...
... qui fronde l'autorité souveraine de la nation et la puissance du roi. ...s instruments, et celui-là, loin d'être fidèle à son serment, est prévaricateur, qui fronde l'autorité souveraine de la nation et la puissance du roi.
...permettre d'en continuer l'exercice, la nation et le roi ont ils moins de puissance qu... ...orogés eux-mêmes : si on a pu prolonger leurs pouvoirs, s'ils ont cru devoir se permettre d'en continuer l'exercice, la nation et le roi ont ils moins de puissance que des ministres et des Parlements?

Séance du samedi 9 janvier 1790

page 132
Speaker: Le Chapelier
...trait sa gloire â ne commander qu'à une nation libre, et qui sentirait que la liberté ... ...sme et l'énergie des anciens Francs, et qu'il naîtrait enfin un monarque qui mettrait sa gloire â ne commander qu'à une nation libre, et qui sentirait que la liberté de ses sujets est le plus sûr garant de leur amour.
Speaker: Le Chapelier
...s rendîmes garants des sentiments de la nation bretonne, et que nous hésitâmes d'autan... C'est à cette époque qu'en déplorant notre impuissance, nous nous rendîmes garants des sentiments de la nation bretonne, et que nous hésitâmes d'autant moins à devancer le vœu de nos commettants, que nous apercevions que vous fond...
Speaker: Le Chapelier
...beaucoup mieux avoir des droits dont la nation et le roi étaient garants, et dont chaq... ...e, a donc renoncé à ses franchises, parce qu'il lui a paru évident qu'il valait beaucoup mieux avoir des droits dont la nation et le roi étaient garants, et dont chaque individu était le défenseur.

Séance du samedi 9 janvier 1790

page 133
Speaker: Le Chapelier
la nation, ou représentant du peuple dont il doit... la nation, ou représentant du peuple dont il doit juger les procès.
Speaker: Le Chapelier
...it que l'enregistrement seul forçait la nation, contre son gré et après son refus, à s... ...ait pas valide; tandis que, d'un autre côté, il prétendait et prouvait par le fait que l'enregistrement seul forçait la nation, contre son gré et après son refus, à supporter une taxe publique.
Speaker: Le Chapelier
...il s'est toujours placé au-dessus de la nation, pour la braver ou l'opprimer. Ainsi il s'est toujours placé au-dessus de la nation, pour la braver ou l'opprimer.
Speaker: Le Chapelier
11 a fait plus contre la nation, il a dérangé la constitution de son tr... 11 a fait plus contre la nation, il a dérangé la constitution de son tribunal ; il était composé de

Séance du samedi 9 janvier 1790

page 135
Speaker: Le Chapelier
...s n'y ont pas consenti... Où estdonc la nation bretonne, si elle ne réside pas dans ce...
...ecclésiastiques forment-ils seuls cette nation, au préjudice de 2 millions d'hommes?
...ont pas consenti à la révolution actuelle, et approuvé notre constitution;... ils n'y ont pas consenti... Où estdonc la nation bretonne, si elle ne réside pas dans ceux qui ont prononcé leur adhésion et leur vœu? quinze cents gentilshommes et quelques ecclésiastiques forment-ils seuls cette nation, au préjudice de 2 millions d'hommes?
...n avaient à cette époque), mais que les nations avaient des droits ; j'ai opposé aux ac...
...'ils possédaient alors le pouvoir de la nation, les Etats et le Parlement; ce n'était ...
... heureux, et attentant aux droits de ia nation, loin de les établir. J'ai dit tout cel...
...e n'était pas un privilège, que les corporations avaient des privilèges (elles en avaient à cette époque), mais que les nations avaient des droits ; j'ai opposé aux actes scandaleux du ministère ces grands corps qui l'effrayaient toujours, parce qu'ils possédaient alors le pouvoir de la nation, les Etats et le Parlement; ce n'était pas le moment d'examiner l'usurpation qui faisait que la représentation et la dé...
...ue le pouvoir de lui nuire et d'empêçher par des veto qu'il pût devenir libre et heureux, et attentant aux droits de ia nation, loin de les établir. J'ai dit tout cela, et je le pense toujours.
... les droits que les représentants de la nation déclaraient et que le roi reconnaissait... ...royaume à l'autre qu'un désir de ne former qu'une famille, et d'assurer à jamais les droits que les représentants de la nation déclaraient et que le roi reconnaissait.
...force, il a senti que , c'était avec 1a nation française qu'il devait veiller à ce que... ... breton a senti qu'en s'isolant de la France devenue libre, il perdait toute sa force, il a senti que , c'était avec 1a nation française qu'il devait veiller à ce que le despotisme ministériel ne l'opprimât pas. Ce n'est donc pas une destruction ...

Séance du samedi 9 janvier 1790

page 136
Speaker: Le Chapelier
...lée législative, que la puissance de la nation doit soumettre tous les corps comme tou... ...ctuelle, on doit reconnaître qu'une cour judiciaire ne peut plus être une assemblée législative, que la puissance de la nation doit soumettre tous les corps comme tous les individus, qu'il faut qu'il y ait dans un Etat une autorité suprême à laqu...
Speaker: Le Chapelier
...er la dignité du titre de citoyen d'une nation libre. J'ajouterais que, dans leur cond... ...r les institutions nouvelles, parce qu'elle n'a pas encore eu le temps d'apprécier la dignité du titre de citoyen d'une nation libre. J'ajouterais que, dans leur conduite, comme 3ans leurs excuses, il faut voir un fanatisme déplorable, et je vous...

Séance du samedi 9 janvier 1790

page 138
Speaker: Lambert de Frondeville
...lée nationale, en recevant au nom de la nation ce que chacun s'empressait de lui offri... L'Assemblée nationale, en recevant au nom de la nation ce que chacun s'empressait de lui offrir, ne s'écarta cependant point des principes d'équité qui doivent la diriger, et...

Séance du samedi 9 janvier 1790

page 140
Speaker: Lambert de Frondeville
...u'ils sont mis sous la sauvegarde de la nation et de la loi. Qu'ils sont mis sous la sauvegarde de la nation et de la loi.
Speaker: Barnave
...cations de Rennes ; elle a désobéi à la nation et au roi, et elle a laissé le peuple b... ...proroge les vacances du Parlement a été inutilement présenté à la chambre des vacations de Rennes ; elle a désobéi à la nation et au roi, et elle a laissé le peuple breton privé de la justice qu'elle lui devait.
Speaker: Barnave
...us méprisés; demander des lauriers à la nation pour prix de la servitude qu'ils lui im... ...scorde entre la France et la Bretagne ; invoquer des serments après les avoir tous méprisés; demander des lauriers à la nation pour prix de la servitude qu'ils lui imposent; voilà la justification qu'ils ont osé vous offrir. Inconcevable langage,...
Speaker: Barnave
...versalité du pouvoir constituant que la nation vous a commis, et que vous exercez. Qui... ..., et il est indispensable de le faire. Je n'ai pas besoin de m'appuyer sur l'universalité du pouvoir constituant que la nation vous a commis, et que vous exercez. Quiconque exerce un pouvoir public a reçu avec les fonctions les moyens de repousse...

Séance du samedi 9 janvier 1790

page 143
Speaker: Duval d'Eprémesnil
... en un mot, nous serons incorporés à la nation française, mais sous une condition, c'e...
...spèce humaine ; je demande enfin, si la nation française pourrait, en acceptant cette ...
...nos ennemis ; vous pourrez disposer de nos forces militaires, de nos richesses : en un mot, nous serons incorporés à la nation française, mais sous une condition, c'est que nous conserverons une As-semblée nationale, sans le consentement de laque...
...table; je demande en quoi elle blesserait le droit des gens ou la dignité de l'espèce humaine ; je demande enfin, si la nation française pourrait, en acceptant cette proposition, en signant ce traité, se réserver intérieurement le droit de l'enfr...

Séance du samedi 9 janvier 1790

page 144
...trop facile d'en abuser : parlons de la nation bretonne. Elle a le droit de changer sa...
... sensible. Maintenant j'ose dire que la nation bretonne, eût-elle usé son pouvoir, la nation bretonne eût-elle changé sa constitutio...
...erai pas d'insister sur ce principe, la nation aurait bien pu, en détruisant l'ancienn...
..., les dégager de leur serment ; mais la nation elle-même |n aurait pas eu le droit de ...
...nouvelle. Que sera-ce, Messieurs, si la nation bretonne ne s'est pas expliquée sur l'a...
...ger ce grand procès, si ce n'est pas la nation bretonne ? Je ne vous parle plus de ses...
... trois Ordres ; mais qu'on me montre la nation bretonne régulièrement convoquée, délib...
...consentement. Que dis-je, Messieurs? la nation bretonne prononçant elle-même sur sa de...
...jours les expressions équivoques. Ce mot peuple a plusieurs sens ; il n'est que trop facile d'en abuser : parlons de la nation bretonne. Elle a le droit de changer sa constitution ; cela n'est pas douteux; ce droit n'appartient, ni à son Parlement, ni à ses Etats, qui n'ont eux-mêmes qu'un pouvoir délégué ; c'est une vérité non moins sensible. Maintenant j'ose dire que la nation bretonne, eût-elle usé son pouvoir, la nation bretonne eût-elle changé sa constitution, les onze magistrats n'en seraient pas moins irréprochables ; car enfin je le répète, et je ne cesserai pas d'insister sur ce principe, la nation aurait bien pu, en détruisant l'ancienne constitution, les dégager de leur serment ; mais la nation elle-même |n aurait pas eu le droit de les contraindre à se rendre les organes et les dépositaires de la constitution nouvelle. Que sera-ce, Messieurs, si la nation bretonne ne s'est pas expliquée sur l'ancienne ? On nous parle avec complaisance du consentement des Bretons aux décret...
...lles, d'autres villages protestent, ou gardent le silence. Quel tribunal peut juger ce grand procès, si ce n'est pas la nation bretonne ? Je ne vous parle plus de ses Etats ; oublions les trois Ordres ; mais qu'on me montre la nation bretonne régulièrement convoquée, délibérant paisiblement,prononçant elle-même sur sa destinée; je croirai à son consentement. Que dis-je, Messieurs? la nation bretonne prononçant elle-même sur sa destinée 1 Gela est impossible, et cette impossibilité est votre ouvrage. Vous ave...

Séance du samedi 9 janvier 1790

page 145
...aire reculer les destinées d'une grande nation ! Je voudrais qu'ils se disent à eux-mê... ...résomption, qui veut arrêter dans sa course le développement de la liberté, et faire reculer les destinées d'une grande nation ! Je voudrais qu'ils se disent à eux-mêmes, ces dissidents altiers : Qui représentons-nous ? quel vœu, quel intérêt, qu...

Séance du lundi 11 janvier 1790

- search term matches: (48)

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 149
Speaker: Treilhard
...t pénétrés pour les représentants de la nation. ...ue la décision ne diminuera en rien le respect et la reconnaissance dont ils sont pénétrés pour les représentants de la nation.
Speaker: Treilhard
...faire respecter les représentants de la nation et leurs décrets, aux dépens de sa fort... Adresse de la garde citoyenne de Bar-le-Duc, qui fait le serment solennel de faire respecter les représentants de la nation et leurs décrets, aux dépens de sa fortune et de sa vie.
Speaker: Treilhard
...elles en Dauphiné, qui fait le don à la nation de la taxe sur les ci-devant privilégié... Délibération de la communauté d'Ancelles en Dauphiné, qui fait le don à la nation de la taxe sur les ci-devant privilégiés.

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 150
Speaker: De Cazalès
... présence dès législateurs d'Une grande nation. Je prendrai le seul ton d'igné d'un ho... ...e de Mirabeau. Je n'oublie pas que je discute les intérêts d'un grand peuple eft présence dès législateurs d'Une grande nation. Je prendrai le seul ton d'igné d'un honnête homme, (il se fait
Speaker: De Cazalès
...ront véritablement obligatoires pour la nation que lorsqu'ils auront été consentis par... ... au-delà de ses devoirs par des circonstances extraordinaires; Ses décrets ne seront véritablement obligatoires pour la nation que lorsqu'ils auront été consentis par une adhésion formelle ou tacite des peuples. Alors on ne pourra, sans crime, dé...

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 151
Speaker: Barrère de Vieuzac
Des magistrats sont accusés devant la nation : il faut donc qu'il existe un grand dé... Des magistrats sont accusés devant la nation : il faut donc qu'il existe un grand délit; il faut donc constater le délit, s'il existe ; il faut le caractériser, il ...
Speaker: Barrère de Vieuzac
Le législateur naturel de la France, la nation assemblée par ses représentants, veut p... Le législateur naturel de la France, la nation assemblée par ses représentants, veut proroger les vacances des cours de justice. La loi est envoyée; elle doit trouver...
Speaker: Barrère de Vieuzac
...onnaître la puissance législative de la nation ; ils sont magistrats pour invoquer la ... ...ne formaient plus, disent-ils, une chambre des vacations, quand il s'agit de reconnaître la puissance législative de la nation ; ils sont magistrats pour invoquer la gothique constitution, et pour défendre le gouvernement aristocratique de leur p...
Speaker: Barrère de Vieuzac
... présente la loi deux fois faite par la nation, et sanctionnée par le Roi; ils persist... On leur présente la loi deux fois faite par la nation, et sanctionnée par le Roi; ils persistent à ne connaître que leurs institutions féodales, le contrat de mariage d'Anne...
Speaker: Barrère de Vieuzac
Ils vous parlent des droits de la nation bretonne, comme s'il y avait deux nations en France, comme si. dans la féodalité ... Ils vous parlent des droits de la nation bretonne, comme s'il y avait deux nations en France, comme si. dans la féodalité même, le duché de Bretagne n'était pas un arrière-fief de la couronne de France,...
Speaker: Barrère de Vieuzac
Ils résistent à la volonté de la nation dont ils Ils résistent à la volonté de la nation dont ils

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 152
Speaker: Barrère de Vieuzac
...ier ce qui convient à la France, que la nation même et ses représentants ! ... passagère ! et onze magistrats croient mieux voir dans l'avenir et mieux apprécier ce qui convient à la France, que la nation même et ses représentants !
Speaker: Barrère de Vieuzac
...onnaître la loi générale, ouvrage de la nation, quand tout le royaume ne cesse de l'in... ...c cette conscience qui se croirait liée par le serment impolitique de ne pas reconnaître la loi générale, ouvrage de la nation, quand tout le royaume ne cesse de l'invoquer? Non, Messieurs, il n'est pas de serment valable, s'il est contraire au b...
Speaker: Barrère de Vieuzac
...s, loin de vos yeux, d'un crime de lèse-nation, ils n'étaient pas venus, même sous vos... ..., les magistrats de la Chambre des vacations du Parlement de Rennes, si,coupables, loin de vos yeux, d'un crime de lèse-nation, ils n'étaient pas venus, même sous vos yeux, se faire honneur de leur crime, et par là insulter à la dignité de l'Asse...
Speaker: Barrère de Vieuzac
...a première fois, une constitution à une nation qui voudrait être libre et qui ne pourr... ...endrait, je vous le demande, une Convention nationale, chargée de donner, pour la première fois, une constitution à une nation qui voudrait être libre et qui ne pourrait l'être qu'en surmontant des obstacles infinis, de la part de tous les corps ...
Speaker: Barrère de Vieuzac
Que deviendrait-elle surtout si cette nation, moins heureuse que la nôtre, trouvait,...
...e un peu versé dans le droit public des nations, pourrait douter que dans de telles cir...
Que deviendrait-elle surtout si cette nation, moins heureuse que la nôtre, trouvait, dans le pouvoir exécutif nouvellement constitué, le principal ennemi du pouvoir...
... des décrets qu'on ne lui permettrait de rendre que pour les mépriser; quel homme un peu versé dans le droit public des nations, pourrait douter que dans de telles circonstances, et sans en attendre même d'aussi graves, la Convention nationale peu...

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 153
Speaker: Barrère de Vieuzac
...'y a pas de loi pour les crimes de lèse-nation et que vous n'avez qu'un tribunal provi... ...des lois. Le législateur a plus de latitude que le magistrat, surtout quand il n'y a pas de loi pour les crimes de lèse-nation et que vous n'avez qu'un tribunal provisoire.
Speaker: L'abbé Maury
... et de disgrâces, ils ont réhabilité la nation française dans tous ses droits. Un cri ...
...t à peine réuni les représentants de la nation française, qu'ils se sont vu menacés d'...
...ls se sont dévoués pour lutter contre le pouvoir ministériel. A force de courage et de disgrâces, ils ont réhabilité la nation française dans tous ses droits. Un cri universel de reconnaissance et d'amour a retenti autour des tribunaux, d'une ext...
...de si bien mériter de la France en forçant la convocation des Etats généraux, ont à peine réuni les représentants de la nation française, qu'ils se sont vu menacés d'un anéantissement absolu.

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 154
Speaker: L'abbé Maury
...vous est dénoncé comme un crime de lèse-nation. Je n'ai l'honneur d'être ni breton, ni...
...vêtu du caractère de représentant de la nation, je dirai la vérité avec tout le courag...
...ur proroger indéfiniment leur commission et les vacances du Parlement. Ce refus vous est dénoncé comme un crime de lèse-nation. Je n'ai l'honneur d'être ni breton, ni magistrat; mais, revêtu du caractère de représentant de la nation, je dirai la vérité avec tout le courage du patriotisme. J'invoquerai la justice en faveur de ces mêmes sénateurs, qui,...
Speaker: L'abbé Maury
...nt par conséquent rien d'odieux pour la nation française, si elles émanent d'une conve... Les prérogatives de la Bretagne n'ont par conséquent rien d'odieux pour la nation française, si elles émanent d'une convention libre et inviolable. Cette convention que M. le comte de Mirabeau a paru d...
Speaker: L'abbé Maury
...elle continua d'être indépendante de la nation française, sous l'empire des ducs de Br... ...ince, qui forme aujourd'hui la douzième partie de la population du royaume ; et elle continua d'être indépendante de la nation française, sous l'empire des ducs de Bretagne- '. fî. , '
Speaker: L'abbé Maury
...sigé avec le représentant suprême de la nation française. ...nt fondés sur un contrat plus récent, dans lequel les Bretons eux-mêmes ont transigé avec le représentant suprême de la nation française.

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 155
Speaker: L'abbé Maury
...nom de tout le peuple breton : les deux nations transigèrent ensemble. La Bretagne fut ... ... dont on trouve aujourd'hui l'orgaoisation si vicieuse, conclurent le traité au nom de tout le peuple breton : les deux nations transigèrent ensemble. La Bretagne fut unie à jamais à la couronne de France ; et le contrat, qui en renferme les condi...
Speaker: L'abbé Maury
...ier en présence des représensahts de la nation française, que la Bretagne est libre, e... ... contrats sont réciproques. 11 est donc démontré, et je ne crains pas de le publier en présence des représensahts de la nation française, que la Bretagne est libre, et que nous n'avons plus aucun droit sur cette province, si nous ne voulons pas r...
Speaker: L'abbé Maury
...-huitieme siècle, un représentant de la nation française ait porté l'immoralité de ses... ...t point attendre d'autre morale des suppôts du despotisme. Mais que, dans le dix-huitieme siècle, un représentant de la nation française ait porté l'immoralité de ses opinions jusqu'à professer une pareille doctrine au milieu de 1 Assemblée natio...

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 156
Speaker: L'abbé Maury
...époser dans le trésor des chartes de la nation française. ...qu'il est au moins prudent et convenable d'en attendre l'acte solennel pour le déposer dans le trésor des chartes de la nation française.

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 157
Speaker: L'abbé Maury
...en se réservant ses franchises, "que la nation française n'a pas le droit, et par cons... ...vince. Ce n'est qu'à cette condition que la Bretagne nous a envoyé des députés, en se réservant ses franchises, "que la nation française n'a pas le droit, et par conséquent le pouvoir de lui enlever.

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 158
Speaker: L'abbé Maury
...raordinaire que les représentants de la nation française, qui se sont déclarés avec ta... Il paraîtra peut-être extraordinaire que les représentants de la nation française, qui se sont déclarés avec tant d'énergie lies protepteurs de la liberté individuelle de fous les citpyens, e...

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 159
Speaker: L'abbé Maury
...juger la forfaiture et le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables par l... ...emblée, en les privant de tous les droits de citoyen actif ; et que, pour faire juger la forfaiture et le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables par le refus de l'enregistrement, il fallait les renvoyer au Ghâtelet, à qui l'Assemb...
Speaker: L'abbé Maury
...pire la loyauté des représentants de la nation, et nous épierions perfidement leurs pa...
...donc devenue l'antique générosité de la nation française, si ce»te enceinte sacrée ne ...
... barre,nous exposeraient leurs opinions avec cette plénitude de confiance qu'inspire la loyauté des représentants de la nation, et nous épierions perfidement leurs paroles sur nos propres foyers, pour en faire des délits nationaux ! qu'est donc devenue l'antique générosité de la nation française, si ce»te enceinte sacrée ne lui sert plus d'asile ? Où est le despote, où est le tyran ombrageux et farouche...

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 160
Speaker: L'abbé Maury
...voyer au Châtelet pour le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables en re... ...es déclarer déchus de tous les droits de citoyen actif, vous a invités à les renvoyer au Châtelet pour le crime de lèse-nation dont ils se sont rendus coupables en refusant l'enregistrement qui leur était ordonné.
Speaker: L'abbé Maury
...définît bien nettement le crime de lèse-nation, et que l'on fixât l'acception légale d...
...l'on veut désigner par ce crime de lèse-nation, et les paroles ou les simples omission...
...plus exacte précision, le crime de lèse-nation doit être bien plus sévèrement circonsc...
Je voudrais d'abord, Messieurs, que l'on nous définît bien nettement le crime de lèse-nation, et que l'on fixât l'acception légale de ce mot nouveau dans notre jurisprudence et même dans notre langue. Est-ce une ...
... croit plus pouvoir être chargé, est-ce enfin une simple erreur de l'esprit que l'on veut désigner par ce crime de lèse-nation, et les paroles ou les simples omissions sont' elles du domaine de cette nouvelle loi? C'est assez, dit Montesquieu, qu...
...e (1). Or, si le crime de lèse-majesté doit être déterminé par les lois avec la plus exacte précision, le crime de lèse-nation doit être bien plus sévèrement circonscrit par le pouvoir législatif qui institue un tribunal pour le juger. N'imitons ...
Speaker: L'abbé Maury
...essieurs, le vrai sens du crime de lèse-nation, quand vous en aurez déterminé la punit...
...aucune loi qui déclare criminel de lèse-nation les membres d'une chambre des vacations...
Quand vous aurez défini, Messieurs, le vrai sens du crime de lèse-nation, quand vous en aurez déterminé la punition par une loi, il n'en sera pas moins incontestable que le tribunal, chargé de...
..., qu'aucune loi ne peut avoir un effet rétroactif. Or, il n'existe certainement aucune loi qui déclare criminel de lèse-nation les membres d'une chambre des vacations qui, cinq semaines après la fin de leurs séances, ne quittent pas leurs fonctio...

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 161
Speaker: L'abbé Maury
...voir poursuivis comme criminels de lèse-nation, que de trahir leurs engagements avec l... ...ent mieux aimé s'exposer aux insurrections populaires, et à l'humiliation de se voir poursuivis comme criminels de lèse-nation, que de trahir leurs engagements avec leurs concitoyens. Toutes les vertus se touchent et sont liées ensemble dans le c...
Speaker: Fermond des Chapelières
...r Roi, que l'Assemblée générale de la « nation était désormais le seul remède aux maux... ...gne, toutes les Chambres assemblées, déclarait « devoir représenter au « seigneur Roi, que l'Assemblée générale de la « nation était désormais le seul remède aux maux dont elle était accablée, » et ordonnait l'envoi de cet arrêté au Roi, comme un...
...iraient qu'une assemblée générale de la nation; et si les communes ont conservé cette ... ...nce, tous pen= saient également, tous se regardaient comme Français, tous ne désiraient qu'une assemblée générale de la nation; et si les communes ont conservé cette opinion, vous sentez pourquoi ies autres l'ont abandonnée. Roi, des députés de. ...

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 163
Speaker: Fermond des Chapelières
...efuser lp jugement de l'Assemblée de la nation? Non, Messieurs, et ils nous ont envoyé... ...mmettants, Messieurs, "s'en étant rapportés à ja justice du Roi, pouvaient-ils refuser lp jugement de l'Assemblée de la nation? Non, Messieurs, et ils nous ont envoyés avec confiance vers vous.

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 164
Speaker: Fermond des Chapelières
... communes, une assemblée générale de la nation, tant qu'ils ont cru qu'elle pouvait se... ...st facile à saisir. Nobles, gens d'église et parlementaires voulaient, comme les communes, une assemblée générale de la nation, tant qu'ils ont cru qu'elle pouvait servir à augmenter leur pouvoir aux dépens du gouvernement, et à river les fers de...

Séance du mardi 12 janvier 1790

- search term matches: (2)

Séance du mardi 12 janvier 1790

page 169
Speaker: Goupil de Préfeln
...rmer et décréter sur les crimes de lèse-nation, et, après avoir fait remarquer que tou... ...au matin, la motion qu'il avait faite, tendant à autoriser tous les juges à informer et décréter sur les crimes de lèse-nation, et, après avoir fait remarquer que toute la séance du 9 fut employée à la discussion de l'affaire de la chambre des va...

Séance du mardi 12 janvier 1790

page 171
Speaker: Démeunier
... s'estime heureux de faire partie de la nation française; nous vous conjurons du moins... ...evez cependant nulle alarme : nous ne doutons pas de la fidélité d'un peuple qui s'estime heureux de faire partie de la nation française; nous vous conjurons du moins d'être persuadé que rien n'égale la nôtre* et qu'on ne peut être dvec des senti...

Séance du mardi 12 janvier 1790

page 174
...bles à celui que je viens d'exposer, la nation assemblée n'aurait vu, dans cet usage d... ...ir que, si les lettres de cachet à'avàient été délivrées que dans des cas semblables à celui que je viens d'exposer, la nation assemblée n'aurait vu, dans cet usage du pouvoir exécutif, qu'un sage supplément à nos lois obscures ou barbares ; et u...

Séance du mardi 12 janvier 1790

page 175
...ns tout le diocèse de Lavaur, et que la nation en les supprimant et s'emparant de leur... ...utes les villes, le seront bien davantage si on considère qu'ils sont uniques dans tout le diocèse de Lavaur, et que la nation en les supprimant et s'emparant de leurs fonds, loin d'en retourner avaritage, n'y trouverait qu'un objet de dépense, p...

Séance du mercredi 13 janvier 1790

- search term matches: (2)

Séance du mercredi 13 janvier 1790

page 178
Speaker: Le chevalier de Boufflers
... de notre glorieux monarque, chef de la nation. L'adresse est ainsi conçue : ... la défense de la nouvelle constitution, et pour l'exécution des ordres suprêmes de notre glorieux monarque, chef de la nation. L'adresse est ainsi conçue :

Séance du mercredi 13 janvier 1790

page 179
Speaker: Le chevalier de Boufflers
... aura une inscription portant : vive la nation, vive notre roi, le roi des Français et... ... cette inscription portant: égalité et fraternité : de l'autre part, ce pavillon aura une inscription portant : vive la nation, vive notre roi, le roi des Français et VAssemblée nationale, et que le môme jour il y aura illumination générale dans ...