Results in Volume 10

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-091 hits on 1789-1021 hits on 1789-1128 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 56 results
Results sorted by date, ascending

Séance du jeudi 12 novembre 1789

- search term matches: (6)

Séance du jeudi 12 novembre 1789

page 1
Speaker: Thouret
...e la Constitution, premier besoin de la nation, et seul gage du retour de la sécurité ... L'établissement de la Constitution, premier besoin de la nation, et seul gage du retour de la sécurité publique, devient de jour en jour plus pressant. Agréez que j'use spécialement d...

Séance du jeudi 12 novembre 1789

page 2
Speaker: Salomon de la Saugerie
...gale et préjudiciable aux- droits de la nation- ... au doublement de la province, faite par la commission intermédiaire, comme illégale et préjudiciable aux- droits de la nation-
Speaker: Salomon de la Saugerie
« Nosseigneurs, aucune partie de la nation ne « réclamera vainement ses droits aup... « Nosseigneurs, aucune partie de la nation ne « réclamera vainement ses droits auprès de l'As-« semblée de ses représentants (2). »

Séance du jeudi 12 novembre 1789

page 8
Speaker: Le baron de Menou
...pas lorsqu'il s'agit d'un crime de lèse-nation que des législateurs doivent s'attendri...
... ceux qui sont accusés du crime de lèse-nation.
... ne pourra plus être remis en question pendant la durée de la session. Ce n'est pas lorsqu'il s'agit d'un crime de lèse-nation que des législateurs doivent s'attendrir. Ce n'est pas le sentiment, c'est la justice qu'il faut consulter. Si les magi...
...ce à la Chambre des vacations du parlement de Rouen, on ouvre les prisons à tous ceux qui sont accusés du crime de lèse-nation.

Séance du jeudi 12 novembre 1789

page 9
Speaker: Le Chapelier
... parlement de Rouen avaient manqué à la nation ; notre devoir envers elle est d'examin... ...gislateurs. Nous avons dû voir que les magistrats de la Chambre des vacations du parlement de Rouen avaient manqué à la nation ; notre devoir envers elle est d'examiner si nous devons rétracter notre décret, quand il s'agit du salut public. Dans ...

Séance du jeudi 12 novembre 1789

page 11
... Assemblée, qui, aux yeux de toutes lés nations, a pris et renouvelé l'honorable engage... ...s pas une injustice, mais une atrocité : et puis-je la craindre de la part d'une Assemblée, qui, aux yeux de toutes lés nations, a pris et renouvelé l'honorable engagement dé faire des heureux, et non pas des victimes?

Séance du jeudi 12 novembre 1789

page 13
Malheur et trois fois malheur aux nations dont les représentants et les mandatair...
...'est la justice qui élève en gloire les nations, et qu'elles sont tôt ou tard punies de...
Malheur et trois fois malheur aux nations dont les représentants et les mandataires regarderaient la religion comme un hors-d'œuvre dans leur législation ; qui c...
...doivent servir de base et de règle à toute sage politique : la première, que « c'est la justice qui élève en gloire les nations, et qu'elles sont tôt ou tard punies de leurs désordres par d'affreuses calamités (1) ; » la seconde, qu'il n*y a ni ju...
...ieux et de tous les temps, que dans lés nations, non plus que dans les individus, il ne... ...nes mœurs ; et il est certain par la raison comme par l'expérience de tous les lieux et de tous les temps, que dans lés nations, non plus que dans les individus, il ne peut y avoir ni mœurs, ni morale sans religion. C'est elle qui commande et qui ...

Séance du jeudi 12 novembre 1789

page 15
...lle fois, rien de plus nécessaire à une nation que la pureté des mœurs : elles peuvent... On l'a dit et prouvé mille fois, rien de plus nécessaire à une nation que la pureté des mœurs : elles peuvent tenir lieu des lois, et de tous les autres appuis; mais nulle autre ressource n...
...on ou au rétablissement des mœurs d'une nation, mais si l'on peut raisonnablement espé...
...ommunautés, à les avilir aux yeux de la nation, à démolir une partie des monastères, à...
...éfendre de la contagion des mauvais exemples, peuvent contribuer à la conservation ou au rétablissement des mœurs d'une nation, mais si l'on peut raisonnablement espérer cet heureux effet des instituts religieux ; si des législateurs qui connaiss...
... qui ne travaille que pour le bien public, doivent s'appliquer à affaiblir les communautés, à les avilir aux yeux de la nation, à démolir une partie des monastères, à préparer la ruine des autres; ou s'ils ne doivent pas plutôt prendre les voies ...
... heureuse influence sur les mœurs de la nation. Répandus sur toute la surface du royau...
...les pasteurs à purifier la masse de* la nation de tant de vices qui la corrompent et l...
...mettre de cette révolution, difficile, il est vrai, mais non impossible, la plus heureuse influence sur les mœurs de la nation. Répandus sur toute la surface du royaume, les monastères seront comme un précieux ferment, propre à échauffer, à ranim...
...a ferveur de leurs prières, l'ascendant de leurs exemples, aideront puissamment les pasteurs à purifier la masse de* la nation de tant de vices qui la corrompent et la déshonorent. Us ramèneront parmi nous les vertus que l'impiété décrie et banni...

Séance du jeudi 12 novembre 1789

page 17
...lergé sont passés entre les mains de la nation, et que l'humiliation réelle ou prétend... ... demander si cette disette ira toujours croissant, maintenant que les biens dû clergé sont passés entre les mains de la nation, et que l'humiliation réelle ou prétendue d'être salarié par elle est placée comme un épouvan-tail à la porte du sanctu...
... mis leurs biens à la disposition de la nation : aucun d'eux n'avait du superflu quand... ...une vie dure et laborieuse, aient vu sans regret et sans murmure le décret qui a mis leurs biens à la disposition de la nation : aucun d'eux n'avait du superflu quand leur corps jouissait de ses biens ; aucun d'eux ne manquera du nécessaire, parc...

Séance du jeudi 12 novembre 1789

page 18
Que la nation n'a pas d'intérêt général à conserver l... Que la nation n'a pas d'intérêt général à conserver le régime prohibitif, quant aux subsistances;

Séance du jeudi 12 novembre 1789

page 19
... quel avantage pourrait-il être pour la nation d'accepter une offre qui ne servirait q... ... bénéfice quelconque, le seul but de ses opérations mercantiles; qu'en effet, de quel avantage pourrait-il être pour la nation d'accepter une offre qui ne servirait qu'à faire payer aux colons la farine le double, le triple de ce que la leur vend...
...valeur en denrées, pour le compte de la nation. ...les iraient chercher aux Etatsrljnis, et dont elles rapporteraient en France la valeur en denrées, pour le compte de la nation.

Séance du jeudi 12 novembre 1789

page 20
...rrait faire sur les représentants d'une nation douce et compatissante: et en vous prés... Le commerce a senti l'effet que cette peinture pourrait faire sur les représentants d'une nation douce et compatissante: et en vous présentant un tableau rapide de la colonie de Saint-Domingue, il a cherché à diminue...

Séance du jeudi 12 novembre 1789

page 22
...s cependant, qu'il' est probable qu'une nation juste et généreuse comme la nation française ne voudra pas, en conservant ... Sur la quatrième, qu'ils sentent toute la difficulté dé son exécution; mais cependant, qu'il' est probable qu'une nation juste et généreuse comme la nation française ne voudra pas, en conservant le régime qui existe depuis si longtemps pour les îles (régime, pour le dire en ...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

- search term matches: (47)

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 128
Speaker: Salomon
...particuliers, espérant néanmoins que la nation maintiendra dans leurs provinces, leurs... ...ionale. Elle renonce en conséquence à tous ses droits, privilèges et exemptions particuliers, espérant néanmoins que la nation maintiendra dans leurs provinces, leurs coutumes pour ce qui regarde les droits successifs.
Speaker: Salomon
...e regardant comme un attentat contre la nation, contre les habitants de la Normandie, ... ...ère la plus forte, l'arrêté de la chambre des vacations du parlement de Rouen, le regardant comme un attentat contre la nation, contre les habitants de la Normandie, que l'on a osé mettre en jeu dans un acte de cette importance, sans leur assenti...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 129
Speaker: Salomon
. « Quoil la nation, par l'organe de ses représentants légi... . « Quoil la nation, par l'organe de ses représentants légitimement élus, aura manifesté sa volonté, le monarque aura sanctionné le décret ...
Speaker: Salomon
...s d'un aveuglement absolu, comme si une nation entière, longtemps malheureuse, longtem... ...raindra pas d'avancer que la plupart dés citoyens semblent volontairement frappés d'un aveuglement absolu, comme si une nation entière, longtemps malheureuse, longtemps esclave, pouvait se méprendre sur ses véritables intérêts.
Speaker: Salomon
... dénoncer ainsi les représentants de la nation à la nation elle-même pour tâcher de leur faire per... ...écréta ne tend qu'à établir plus que jamais l'anarchie dans le royaume ; et elle dénoncer ainsi les représentants de la nation à la nation elle-même pour tâcher de leur faire perdre une confiance méritée par des actes multipliés de dévouement, de patriotisme...
Speaker: Salomon
... elle feindra d'oublier que, dès que la nation a choisi librement ses représentants, i...
... la liberté et leur apprendre que si la nation a trouvé dans cette auguste Assemblée d...
...nt où elle transcrit Une loi qui blesse son orgueil et choque son amour-propre ; elle feindra d'oublier que, dès que la nation a choisi librement ses représentants, ils ont le pouvoir de changer, de modifier pour ses intérêts les lois existantes....
...d'une production incendiaire, inconséquente et irréfléchie, rassurer les amis de la liberté et leur apprendre que si la nation a trouvé dans cette auguste Assemblée des défenseurs intrépides de ses droits, elle y trouvera aussi de juste vengeurs.
Speaker: Salomon
...atrie, des droits et de la glçire de la nation, les auteurs et adhérents dudit arrêté,... ...ations du parlement de Rouen du 6 novembre et que nous déclarons ennemis de la patrie, des droits et de la glçire de la nation, les auteurs et adhérents dudit arrêté, que nous livrons avec tous les bons Français à la honte, à l'indignation et au ...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 130
Speaker: Le Président
...anque nationale, sous la garantie de la nation. ...ion du mémoire du ministre des finances pour convertir la caisse d!Escompte en banque nationale, sous la garantie de la nation.
Speaker: Le comte de Mirabeau
...ionale, et d'accordèr la garantie de la nation aux transactions que cette banque sera ... ...us commande impérieusement de transformer la caisse d'escompte en une Banque nationale, et d'accordèr la garantie de la nation aux transactions que cette banque sera destinée à consommer.
Speaker: Le comte de Mirabeau
...es besoins, il faut que le crédit de la nation fasse pour la Banque ce qu'il a paru au ministre que la nation ne pourrait pas faire pour elle-même. ...e et de crédit : pour que la caisse, puisse nous aider dans l'un ou l'autre de ces besoins, il faut que le crédit de la nation fasse pour la Banque ce qu'il a paru au ministre que la nation ne pourrait pas faire pour elle-même.
Speaker: Le comte de Mirabeau
...re a fait la base de son mémoire. Si la nation ne méritait pas encore aujourd'hui un t... ...tout entière sur une supposition qui détruit nécessairement celle dont le ministre a fait la base de son mémoire. Si la nation ne méritait pas encore aujourd'hui un très-grand crédit, nulle espèce de succès ne pourrait accompagner les mesures que...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 131
Speaker: Le comte de Mirabeau
...s l'usage de ce papier? Le crédit de la nation. Un décret spécial de votre part, sanct... ...le motif de, la confiance que la capitale et les provinces pourraient placer dans l'usage de ce papier? Le crédit de la nation. Un décret spécial de votre part, sanctionné par le Roi, la rendrait caution de ces billets. Ils seraient revêtus d'un ...
Speaker: Le comte de Mirabeau
...Messieurs, osons sentir enfin que notre nation peut s'élever jusqu'à se passer, dans l... Osons, Messieurs, osons sentir enfin que notre nation peut s'élever jusqu'à se passer, dans l'usage dé son crédit,, d'inutiles intermédiaires. Osons croire que toute économi...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 132
Speaker: Le comte de Mirabeau
...tage. Or, de tous les pâsse-temps d'une nation, c'est là le plus dispendieux. Nous dev... ...: 1° de morceler les actions, c'est-à-dire, de multiplier les aliments de l'agiotage. Or, de tous les pâsse-temps d'une nation, c'est là le plus dispendieux. Nous devons donc, en économes sages, mettre en ligne de compte cette dépense, quand nous...
Speaker: Le comte de Mirabeau
...r des agioteurs; c'est beaucoup pour la nation. Mais voulez-vous connaître la conséque...
...e^pourrait être altéré ou perdu, que la nation ne serait pas quitte envers les actionn...
...ionale, nous assurions encore 6 0/0 d'intérêt à ses actionnaires : c'est peu pour des agioteurs; c'est beaucoup pour la nation. Mais voulez-vous connaître la conséquence nécessaire de cet encouragement? Il enhardira lès opérations de la Banque, q...
...lions, pour l'intérêt à 6 0/0 de 37,500 actions ; car enfin le fonds de la Banque^pourrait être altéré ou perdu, que la nation ne serait pas quitte envers les actionnaires : autre dépense à mettre en ligne de compte pour évaluer le bas intérêt au...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 133
Speaker: Le comte de Mirabeau
...ent nos commettants, vous voulez que la nation se rende solidaire pour, les engagement... « Quoi! nous diraient nos commettants, vous voulez que la nation se rende solidaire pour, les engagements d'une Banque assise au centre de l'agiotage? Avez-vous donc mesuré l'étendue d...
Speaker: Le comte de Mirabeau
...alors, non-seulement s'il convient à la nation de contractér de tels engagements, mais... « Le ministre prétend-il qu'elles soient éternelles? nous demandons alors, non-seulement s'il convient à la nation de contractér de tels engagements, mais encore, s'ils n'entraînent pas les .conséquences les plus effrayantes? Car enfi...
Speaker: Le comte de Mirabeau
... l'engagement qu'on ferait prendre à la nation d'assurer à jamais aux actionnaires 9 m... ...même un principe de dilapidation; et il faut encore ajouter à cette grave erreur l'engagement qu'on ferait prendre à la nation d'assurer à jamais aux actionnaires 9 millions de revenus annuels pour l'intérêt de leurs actious.

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 134
Speaker: Le comte de Mirabeau
..., il faudra que ce soit aux frais de la nation qu'il se rétablisse! §gi|li maintenir, il faudra que ce soit aux frais de la nation qu'il se rétablisse! §gi|li
Speaker: Le comte de Mirabeau
...e nationale des profits, ou pour que la nation ne garantisse pas sans caution 250 mill... ...a ruine dë ce royaume.Çonsentirions-nous à les perpétuer pour assurer à la Banque nationale des profits, ou pour que la nation ne garantisse pas sans caution 250 millions de billets?

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 135
Speaker: Le comte de Mirabeau
...articulière, sous la surveillance de la nation. ...es intérêts seront séparés des autres dépenses, et soumis à uné administration particulière, sous la surveillance de la nation.
Speaker: Lavenue
...roisième fois, et à faire partager à la nation le déshonneur d'une banqueroute "i épui... 2° Il expose cette caisse à faillir une troisième fois, et à faire partager à la nation le déshonneur d'une banqueroute "i épuisons-nous plutôt en Sacrifices pour que notre liberté soit pure et que notre hon...
3 II expose là nation à l'agiotage, qui a dé- (1) Le Moniteur... 3 II expose là nation à l'agiotage, qui a dé- (1) Le Moniteur ajoute au discours de M. de Mirabeau les alinéas suivants, qui ne figurent ni d...
... besoin d'une banque pour la dette ; la nation est l'origine de tout crédit, elle n'a ... ... voulu, mettre la caisse d'escompte au rang des créanciers de l'Etat. On n'a pas besoin d'une banque pour la dette ; la nation est l'origine de tout crédit, elle n'a pas besoin d'acheter le crédit qu'on n'aurait pas sàn9 elle.»

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 136
Speaker: Lavenue
...éditerait le sceau et les billets de la nation. voré la substance du peuple, et qui avilirait et discréditerait le sceau et les billets de la nation.
Speaker: Camus
...compté,'cet administrateur a dit que la nation a délégué, à cet établissement, par déc...
...9 de ce décret, et il en résulte que la nation n'a pas fait dé délégation et que, s?il...
...s un discours prononcé par M. Lavoisier à l'assemblée générale dé la caisse d'escompté,'cet administrateur a dit que la nation a délégué, à cet établissement, par décret, du 6 octobre, 60 millions sur la contribution patriotique. J'ai lu les. articles 18 et 19 de ce décret, et il en résulte que la nation n'a pas fait dé délégation et que, s?il a été pris des arrangements, l'Assemblée doit en être instruite par ses commiss...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 137
Speaker: Dupont
...coup plus favorable que le crédit de la nation elle-même. ...nsi le crédit de la caisse d'escompte, tant décriée, est dans une situation beaucoup plus favorable que le crédit de la nation elle-même.

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 138
Speaker: Dupont
...ne confiance ; elle ne peut prêter à la nation que le crédit de la nation elle-même; et il y a, pour la nation, une sorte d'avilissement à y avoir rec... ...ans un état, absolument contraire au but de son institution. Elle ne mérite aucune confiance ; elle ne peut prêter à la nation que le crédit de la nation elle-même; et il y a, pour la nation, une sorte d'avilissement à y avoir recours. » ; :
Speaker: Dupont
...statent l'impossibilité ; et lorsqu'une nation a sanctionné d'avance cette impossibili... ...s qui ne peuvent être remplies, et dont leurs prospectus comme leurs statuts constatent l'impossibilité ; et lorsqu'une nation a sanctionné d'avance cette impossibilité, elle ne doit pas être étonnée de la voir se manifester plus tôt ou plus tard...
Speaker: Dupont
Une nation ou un gouvernement, en prenant sous leu... Une nation ou un gouvernement, en prenant sous leur protection rétablissement d'une banque, déclarent donc implicitement que la ba...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 140
Speaker: Dupont
Chez les nations emprunteuses, l'Etat ne devant jamais s...
... être une excellente ressource pour une nation, obérée, pressée dans ses engagements, ...
Chez les nations emprunteuses, l'Etat ne devant jamais sans qu'une multitude de particuliers se doivent aussi mutuellement des sommes tr...
...s peut avoir un beaucoup plus grand emploi. C'est ce qui fait qu'une banque peut être une excellente ressource pour une nation, obérée, pressée dans ses engagements, et qui, ayant une grande masse de dettes exigibles ; ne peut néanmoins les solde...
Speaker: Dupont
...ntage immense que la franchise de notre nation a sur la politique mystérieuse de nos v... ...mptes avant qu'elle fût dans l'impuissance de le faire ; nouvel exemple de l'avantage immense que la franchise de notre nation a sur la politique mystérieuse de nos voisins.

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 141
Speaker: Dupont
...z aux titres actuels de créances sur la nation d'autres titres de créances sans intérê... ... tous ces milliards ne seraient qu'une banqueroute, par laquelle vous suppléeriez aux titres actuels de créances sur la nation d'autres titres de créances sans intérêt, ou avec un intérêt plus faible que celui qué produisent aujourd'hui les ancie...
Speaker: Dupont
...ines n'est pas faisable aujourd'hui. La nation y éprouverait une perte excessive. Les ...
... conditions soient avantageuses pour la nation et attrayantes pour les prêteurs, sans ...
...emandé trop de billets. pour le débouché qu'il leur ouvre. L'aliénation des domaines n'est pas faisable aujourd'hui. La nation y éprouverait une perte excessive. Les domaines ne sont point en valeur. Il faut attendre que les assemblées, administr...
...dopter son plan qu'à la charge qu'il sera constamment ouyert un emprunt dont les conditions soient avantageuses pour la nation et attrayantes pour les prêteurs, sans être immorales.
Speaker: Dupont
...us indigne de vous et de la majesté des nations. Mais si la caisse d'escompte est irrép... ...l'un et sur l'autre à la fois : conduite qui me semble à tous les égards bien plus indigne de vous et de la majesté des nations. Mais si la caisse d'escompte est irréprochable, et j'avoue qu'elle me parait plus qu'irréprochable, qu'elle me paraîtl...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 142
...échapper à la nécessité de consulter la nation, si elle n'a pas élevé les moyens des v...
...é secourues, si lës représentants de la nation française ont été assemblés, si une foi...
... était l'intérêt du despotisme et l'espoir de l'âristocratie, ne les a pas fait échapper à la nécessité de consulter la nation, si elle n'a pas élevé les moyens des vizirs fort' au-dessus de leurs dépensés; si la probité du Roi et celle du ministre ont été secourues, si lës représentants de la nation française ont été assemblés, si une fois réunis ils ont ce senti qu'ils devaient être, si le clergé n'est plus (1)........

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 143
Speaker: Dupont
Ce n'est pas que je prétende qu'une nation doive être asservie, même par la reconn...
...s, ne doit pas être le guide unique des nations; je dis que les considérations morales ...
Ce n'est pas que je prétende qu'une nation doive être asservie, même par la reconnaissance ; mais je dis que l'arithmétique, dont vous avez daigné remarquer que je ne négligeais pas le secours, en soumettant mes idées a vos lumières, ne doit pas être le guide unique des nations; je dis que les considérations morales ont aussi leur poids, que c'est principalement par elles que l'on gouverne les e...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 145
... Mais, Messieurs, un représentant de la nation doit à l'Assemblée nationale, à un ministre même, à la probité duquel toute la nation rend hommage, au meilleur, au plus vert... ... tout concourt à faire regarder comme audacieux l'homme qui ose se le permettre. Mais, Messieurs, un représentant de la nation doit à l'Assemblée nationale, à un ministre même, à la probité duquel toute la nation rend hommage, au meilleur, au plus vertueux des rois, enfin, à son devoir, le développement des erreurs des administrat...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 146
...r un seul écu dans le royaume. Quoil la nation tout entière serait^elle assemblée ...nge, à celui de 7, où serait le taux du dividende, et cela sans avoir fait entrer un seul écu dans le royaume. Quoil la nation tout entière serait^elle assemblée
...a détruit les finances de la France, la nation serait-elle injuste si elle détruisait ... ...de l'Etat, pour accroître la leur? et lorsqu'elle est fondée sur un système qui a détruit les finances de la France, la nation serait-elle injuste si elle détruisait à son tour cet établissement, en garantissant aux actionnaires leurs fonds laiss...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 147
...n établissement qui fera des prêts à la nation à 3 0/0? Quelle opinion a-t-on donc d'h... ...une caisse' vraiment nationale ; qu'il serait bien plus avantageux de soutenir un établissement qui fera des prêts à la nation à 3 0/0? Quelle opinion a-t-on donc d'hommes auxquels on présente de semblables appâts ?
...or de ces sommes immenses fournies à la nation? pourquoi ne pas ajouter aux avantages que recueillera la nation le produit de 7 0/0, réduit à 1 0/0 net... ... ne sera-t-il pas de valoir à la caisse d'escompte 7 0/0, même en aidant le Trésor de ces sommes immenses fournies à la nation? pourquoi ne pas ajouter aux avantages que recueillera la nation le produit de 7 0/0, réduit à 1 0/0 net pour elle, jusqu'à Pépoque où elle aura remboursé aux actionnaires les capitaux...
...les représentants éclairés d'une grande nation. ... dirigeront pas ? De semblables amorces ne peuvent être un appât séduisant pour les représentants éclairés d'une grande nation.
La caisse qui appartiendrait à la nation, donnerait autant de moyens de diminuer... La caisse qui appartiendrait à la nation, donnerait autant de moyens de diminuer l'intérêt de la créance" publique, que cette caisse appartenant à des capitalis...
... qui ne pourront être responsables à la nation, ne pourra-t-elle pas faire des prêts à...
... monarque qui nous gouverne, ôtent à la nation toute crainte à cet égard ; mais ses re...
...nconvénient doit vous décider à la rejeter sans retour. Entre les mains d'hommes qui ne pourront être responsables à la nation, ne pourra-t-elle pas faire des prêts à un Roi qui pourrait se servir dë ses fonds pour acheter les moyens de vous asservir ? La probité, la pureté des intentions du monarque qui nous gouverne, ôtent à la nation toute crainte à cet égard ; mais ses représentants doivent porter leurs regards dans l'avenir et prévoir d'avance les p...
...ués choisis par les représentants de la nation et comptables à eux seuls. ...it, contiendra le numéraire du royaume, ne peut être qu'entre les mains de délégués choisis par les représentants de la nation et comptables à eux seuls.
Si une caisse appartenant à la nation est préférée, ce que je désire Vivement... Si une caisse appartenant à la nation est préférée, ce que je désire Vivement, ce ne sera pas des billets d'Etat qu'il faudra créer, mais un papier qui, mis ...
Si la nation doit cautionner les billets d'un établi... Si la nation doit cautionner les billets d'un établissement, ce doit être de celui qui l'enrichira, car il faudrait qu'ëlle fût frap...
...le, par l'appât de s'enrichir. Quoi! la nation aurait-elle déjà oublié la chute de M. ... ...isins, aux dépens des mauvais spéculateurs et des hommes séduits, dans la capitale, par l'appât de s'enrichir. Quoi! la nation aurait-elle déjà oublié la chute de M. de Saint-JameS, celle de M. de Sérilly, et de tant d'autres, dont l'agiotage a h...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 148
... on exalte les obligations que lui a la nation : je vais tracer d'un trait de plume le... (1) On vante aujourd'hui les grands services qu'a rendus la caisse d'escompte, on exalte les obligations que lui a la nation : je vais tracer d'un trait de plume le tarif de la reconnaissance qu'elle doit lui conserver. Un établissement que la ...
et la crise où se trouve la nation, que ses opérations causent en partie l... et la crise où se trouve la nation, que ses opérations causent en partie l'extraction du numéraire, et l'embarras et le discrédit qui se font ressentir da...
...vraiment nationale à cette époque où la nation se lépond à elle-même de son papier, ét...
... numéraire, mais dans les caisses de la nation. 11 n'est plus qu'un instant pour ne pa...
... de la prudence des représentants de la nation de laisser cette possibilité!? n'en ser...
... caisses du Trésor public. Et moi je répondrai : mais si le papier d'une caisse vraiment nationale à cette époque où la nation se lépond à elle-même de son papier, était en circulation, il acquitterait, comme le papier de la caisse d'escompte, to...
...ition, ce ne serait point dans les caisses de la caisse d'escompto que serait le numéraire, mais dans les caisses de la nation. 11 n'est plus qu'un instant pour ne pas consommer la ruine de la France : une spéculation fausse de plus, et c'en est ...
...oujours la loi ? ne seront ils pas les maîtres de l'extraire du royaume ? est-il de la prudence des représentants de la nation de laisser cette possibilité!? n'en seront-ils pas comptables à leurs commettants ? C'est dans cet instant que je me pl...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 149
...tionale, serait décréter la ruine de la nation, en investissant par ce décret, les cap... Je le répète : décréter la caisse d'escompte, caisse nationale, serait décréter la ruine de la nation, en investissant par ce décret, les capitalistes actionnaires de cette caisse, d'un crédit public prépondérant. Pour vo...
...caisse n'appartient pas réellement à la nation ; examinons celui qu'elle a produit : c... ...sse d'escompte une caisse nationale, produirait un plus heureux effet, si cette caisse n'appartient pas réellement à la nation ; examinons celui qu'elle a produit : cet effet, le voici.
...ce en France ! Dans un seul instant, la nation mettrait son numéraire et sa fortune au... (1) Combien ces fautes seraient-elles d'une plus grande conséquence en France ! Dans un seul instant, la nation mettrait son numéraire et sa fortune au pouvoir de la prétendue caisse nationale ; les assignations indispensables, pro...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 150
... d'avoir laissé les représentants de la nation dans l'ignorance des effets funestes qu... ...écret porté par l'Assemblée nationale, je ne veux pas éprouver l'éternel remords d'avoir laissé les représentants de la nation dans l'ignorance des effets funestes que j'appris à connaître en Angleterre, en Hollande, en Allemagne et en France mêm...
...rrait, en effet, faire des avances à la nation. Mais ce ne serait autre chose que le s... ... celte disposition pour le versement des fonds au Trésor public : alors elle pourrait, en effet, faire des avances à la nation. Mais ce ne serait autre chose que le système d'emprunt, ramené, il est vrai, sous une forme moins onéreuse, puisque le...
...ces vérités; et puisque l'intérêt d'une nation qui s'abandonne à lui doit lui être che...
...ionale tourne en entier au profit de la nation?
Le ministre des finances doit, plus que personne, être frappé de l'évidence de ces vérités; et puisque l'intérêt d'une nation qui s'abandonne à lui doit lui être cher, ne doit-il pas désirer que le succès d'un établissement de banque nationale tourne en entier au profit de la nation?
...s billets de la caisse appartenant à la nation, mis en circulation ? Il me semble, au ... ... arrêté par la difficulté de se procurer les fonds nécessaires pour escompter les billets de la caisse appartenant à la nation, mis en circulation ? Il me semble, au contraire, que rien ne serait plus aisé que de se procurer ces fonds.
...able caisse est le seul moyen qu'ait la nation d'atteindre les fonds des capitalistes ... L'établissement d'une semblable caisse est le seul moyen qu'ait la nation d'atteindre les fonds des capitalistes et de les faire contribuer aux charges publiques. En effet cette caisse, une foi...

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 151
...c une Assemblée des représentants de la nation l'établissement proposé ne peut avoir n... Vous jugerez, Messieurs, qu'avec une Assemblée des représentants de la nation l'établissement proposé ne peut avoir ni inconvénient, ni dangers, surtout en séparant, comme l'a établi le, comité de ...
Le sort de la nation est dans les mains du premier ministre ...
...nt tous intérêts autres que, ceux de la nation, il n'aura qu'une seule perspective, ce...
Le sort de la nation est dans les mains du premier ministre des finances ; aucun bien ne peut se faire que par lui. Investi d'une confiance ...
...ommes animés du désir du bien public, doivent attendre de ce ministre, qu'oubliant tous intérêts autres que, ceux de la nation, il n'aura qu'une seule perspective, celle d'assurer un bonheur durable à un grand peuple qui s'est abandonné à lui.
Je propose : premièrement, que la nation rembourse aux actionnaires de la caisse... Je propose : premièrement, que la nation rembourse aux actionnaires de la caisse d'escompte les fonds d'avarices avec lesquels ils l'ont formée, et leur en paye...
Troisièmement, que la nation se charge dé toutes les lettres de chan... Troisièmement, que la nation se charge dé toutes les lettres de change ^escomptées par la caisse d'escompte sans exiger aucune indemnité des actionn...
...lle des fonds des actionnaires, dont la nation leur payerait l'intérêt. ... qu'il reste en numéraire, ou engagements du Trésor public, une somme égale à celle des fonds des actionnaires, dont la nation leur payerait l'intérêt.
...blic qui seul peut régénérer une grande nation, que de voir un Roi qui, lassé de tant ...
...voulant le rendre immuable, assemble sa nation, pour discuter, régler elle-même, et av...
... cqntradiction, restaureront une grande nation, rendront au Roi le calme et le bonheur...
...t, dis-je, pour animer tout ce qui composera les Etats généraux de cet esprit public qui seul peut régénérer une grande nation, que de voir un Roi qui, lassé de tant de recherches vaines, persévérant dans son ardent désir de faire le bonheur de ses peuples, voulant le rendre immuable, assemble sa nation, pour discuter, régler elle-même, et avec lui, ses véritables intérêts? c'est là le résumé du rapport de l'administrate...
...êteront, se promulgueront les lois, les règlements sages, qui n'éprouvant pas de cqntradiction, restaureront une grande nation, rendront au Roi le calme et le bonheur, à sa couronne son lustre antique, la prépondérance qu'elle ne pouvait

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 152
..., fixe ses regards sur la France, et la nation assemblée va déployer uu caractère de g... perdre que par des conseils erronés ; l'Europe attentive, fixe ses regards sur la France, et la nation assemblée va déployer uu caractère de grandeur, de sagesse et de force, seul capable de soutenir cette importante révol...
...nes à jamais de la reconnaissance de la nation, ont été les premiers à donner les cons...
... dignes de la confiance du Roi et de la nation.
...dre qui doit naître des Etats généraux permanents, et les ministres actuels, dignes à jamais de la reconnaissance de la nation, ont été les premiers à donner les conseils qui tendent àxette régénération, prouvant par ce sacrifice combien ils sont dignes de la confiance du Roi et de la nation.
...ne banque nationale, administrée par la nation elle-même, par ses représentants ; j'es... ...t ses conseils, ne peut reposer sur une base solide, que par l'établissement d'une banque nationale, administrée par la nation elle-même, par ses représentants ; j'essaye d'en esquisser le plan.
...e de sûretés qu'offrira le crédit d'une nation telle que la nation française paraîtra plus solide, plus im... J'imagine qu'en effet la masse de sûretés qu'offrira le crédit d'une nation telle que la nation française paraîtra plus solide, plus immuable, que celui d'hommes qui ne sont que des individus isolés de corps, de- pr...
...pinions naîtra la vérité, qui mettra la nation à portée de se décider. ...é par des nommes" instruits, peut-être défendu par d'autres, et du choc de ces opinions naîtra la vérité, qui mettra la nation à portée de se décider.
Plan d'une banque appartenant à la nation (*). Plan d'une banque appartenant à la nation (*).
...ffet contraire, tenant à l'esprit de la nation (2), attirait dans le piège une multitu... ...tentation qui aurait dû leur faire perdre la confiance publique, et qui par un effet contraire, tenant à l'esprit de la nation (2), attirait dans le piège une multitude d'hommes crédules.
...ur de ses peuples, rendant à une grande nation la liberté qui1 lui est nécessaire pour...
...ministrateurs, donne les moyens à cette nation, pénétrée des ressourcés qu'elle: peut ...
...ante, qui sera chaque année celle de la nation entière, qu'aucun abus ne pourra jamais...
Un Roi juste, voulant le bonheur de ses peuples, rendant à une grande nation la liberté qui1 lui est nécessaire pour donner une confiance' fondée à tous les capitalistes, qui ne craindront plus de...
...ions multipliées prenant naissance dans le défaut de crédit et les fautes des administrateurs, donne les moyens à cette nation, pénétrée des ressourcés qu'elle: peut tirer de son crédit, de. mettre en circulation la masse la plus forte dé numérai...
...s, les plus grandes entreprises ; lui assure par une surveillance toujours existante, qui sera chaque année celle de la nation entière, qu'aucun abus ne pourra jamais lui faire perdre ce crédit, dont elle sera elle-même la garante la plus assurée...
..., les 8 sous-directeurs, choisis par la nation elle-même, ne soient comptables qu'à el... Pour atteindre un tel but, il faut une banque dont le directeur, les 8 sous-directeurs, choisis par la nation elle-même, ne soient comptables qu'à elle-, ce choix ne portera que sur les hommes qui, par leur réputation méritée, au...
... crainte qu'ils pourraient inspirer, la nation doit croire au zèle d'hommes dont la ri... ...s engagements : il ne reste que leurs agents ; mais au lieu d'être frappée de la crainte qu'ils pourraient inspirer, la nation doit croire au zèle d'hommes dont la richesse est telle qu'ils ne doivent désirer que l'hon-neurd'êtreles restaurateurs...
... 50 millions (5), votée et payée par la nation ; cette somme serait le- Les premiers fonds de cette banque seront formés par une somme de 40 ou 50 millions (5), votée et payée par la nation ; cette somme serait le-

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 154
Ce moyen, employé chez les nations les plus commerçantes de l'Europe, donn... Ce moyen, employé chez les nations les plus commerçantes de l'Europe, donnerait confiance au papier, le ferait même préférer à l'argent dans la crainte d'...
...uméraire de la France (17) ; toutes les nations du nord, la Prusse, la Suède surtout, o... ... besoins multipliés, qui, fournis par le commerce étranger, lui font passer le numéraire de la France (17) ; toutes les nations du nord, la Prusse, la Suède surtout, ont infiniment accru leur richesse par l'admission de ce système dans la guerre d...
...urs auraient à rendre chaque année à la nation. ...e serait là une des parties les plus essentielles du compte que les administrateurs auraient à rendre chaque année à la nation.
...qu'il porte sur l'intérêt général d'une nation et qu'il en dépend uniquement. ...epose sur une fondation immuable et qu'aucun ne peut avoir ce caractère que lorsqu'il porte sur l'intérêt général d'une nation et qu'il en dépend uniquement.

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 155
...t créée, administrée et garantie par la nation ; aussi je regarde comme indispensable ... ...dre à la première objection, que l'on convient de la nécessité que la banque soit créée, administrée et garantie par la nation ; aussi je regarde comme indispensable qu'il y ait des Etats généraux permanents et annuels.

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 156
...gmenter les profits des banquiers de la nation doit être l'objet du règlement que l'on... ... à l'étranger, de se conformer à cette loi de rigueur; mais, quant à présent, augmenter les profits des banquiers de la nation doit être l'objet du règlement que l'on doit faire pour l'établissement d une banque nationale.

Séance du vendredi 20 novembre 1789

page 158
...e après la guerre désastreuse que cette nation venait de terminer. ...s de cette couronne, et a relevé ses moyens d'une manière, aussi incompréhensible après la guerre désastreuse que cette nation venait de terminer.
...n peu de gloire, qui ne pouvait pour la nation avoir aucune utilité réelle, à l'avanta...
...ui n'a d'attrait que dans un pays où la nation n'est rien et les ministres des hommes ...
« J'ai cru, dit lord Landson, qu'il fallait sacrifier un peu de gloire, qui ne pouvait pour la nation avoir aucune utilité réelle, à l'avantage certain de rélever ses finances épuisées, de lui rendre un numéraire quelle n...
... c'est qu'en effet l'intérêt public l'animait, et qu'il tenait peu à une place qui n'a d'attrait que dans un pays où la nation n'est rien et les ministres des hommes absolus.
...er du solde de l'Espagne avec plusieurs nations, en échangeant l'argent qui se fabriqua... ...e qui n'a pas peu contribué à' relever les finances de l'Angleterre, de se charger du solde de l'Espagne avec plusieurs nations, en échangeant l'argent qui se fabriquait dans les monnaiés de France, pour faire ce solde contre du papier qui, retiré...

Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

- search term matches: (25)

Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

page 158
Speaker: Muguet de Nanthou
...cret, la disposition en appartient à la nation? Je propose l'ajournement de cette ques... ... précieuse est très-convenable ; mais n'est-il pas certain que, d'après votre décret, la disposition en appartient à la nation? Je propose l'ajournement de cette question.

Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

page 159
Speaker: Bouche
...juger les accusations de crimes de lèse-nation, paraissait Vn membre a observé que le tribunal du Chàtelet, nommé provisoirement pour juger les accusations de crimes de lèse-nation, paraissait
Speaker: Le comte de Castellane
..., à cet intérêt de six pour cent que la nation garantirait aux actionnaires..... ...ffets publics; on pourrait en trouver à l'influence de ce projet sur les charges, à cet intérêt de six pour cent que la nation garantirait aux actionnaires.....

Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

page 160
Speaker: Le baron d'Allarde
...e aux avantages. La banque prêtera à la nation à un très-faible intérêt : la nation peut créer un papier-monnaie, et se pro...
..., dit-on, rendu ae grands services à la nation. Moi, je dis qu'elle a fait avec la nation des opérations qui n ont été utiles qu'...
...pôt déguisé, qui ne peut que favoriser l'esprit d'agiotage et a'égoïsme. Je passe aux avantages. La banque prêtera à la nation à un très-faible intérêt : la nation peut créer un papier-monnaie, et se procurer ainsi des ressources sans intérêt. La caisse fournira des secours au comme...
...es négociants, obligés d'escompter sur la place, payaient 1 1/2 par mois. Elle a, dit-on, rendu ae grands services à la nation. Moi, je dis qu'elle a fait avec la nation des opérations qui n ont été utiles qu'à elle, et dont elle a retiré un assez fort intérêt.

Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

page 161
Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
...cun desquels, pour la sûreté même de la nation, on exigera 1 million; ainsi il ne rest... ...nt imaginé les brisera, il ne sera pas difficile de trouver 32 individus, de chacun desquels, pour la sûreté même de la nation, on exigera 1 million; ainsi il ne resté point de doute sur cette recette de 32 millions;
Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
...mputé sur un prêt qu'il fait faire à la nation par la caisse d'escompte, est absolumen... ...èrement du premier ministre des finances : ce secours, dis-je, que M. Necker a imputé sur un prêt qu'il fait faire à la nation par la caisse d'escompte, est absolument hypothétique, et l'Assemblée nationale ne voudra sûrement pas compromettre le ...
Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
...rps respectable des représentants de la nation, ...des intentions pures, nous devons, sans amour-propre, comme sans modestie, au corps respectable des représentants de la nation,
Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
... présider à tous les actes d'une grande nation, nous impose la loi ou de rembourser à ... Mais la justice qui doit présider à tous les actes d'une grande nation, nous impose la loi ou de rembourser à la caisse d'escompte ce qui. lui est dû, si on la supprime, ou de la conserver a...
Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
...ojet par lequel on voudrait associer la nation, déployant un crédit encore vierge, à u... Je dirai donc seulement : que le projet par lequel on voudrait associer la nation, déployant un crédit encore vierge, à un établissement purement ministériel que plusieurs suspensions ont défavorisé da...

Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

page 162
Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
...rs î... Mais, malgré cette émission, la nation reste en banqueroute, puisque avec 240 ... ...ns de billets de la caisse suffisait pour mettre llEtat à jour avec ses créanciers î... Mais, malgré cette émission, la nation reste en banqueroute, puisque avec 240 millions, elle ne peut payer :

Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

page 163
Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
...cune perte pour l'Etat. A la vérité, la nation restera chargée de l'intérêt annuel de ... ...ents, purement volontaires, peuvent se retarder, et ce retard ne causera même aucune perte pour l'Etat. A la vérité, la nation restera chargée de l'intérêt annuel de ces cautionnements ; mais quand cette dépense s'élèverait à 15 millions, elle se...
Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
...ique viendra justifier ce décret, si la nation présente aux porteurs de billets un gag...
... solidité inattaquable, parantie par la nation, représentés par des gages spéciaux, et...
...lets nationaux obtiendront un cours forcé par tout le royaume, la confiance publique viendra justifier ce décret, si la nation présente aux porteurs de billets un gage spécial et suffisant de sa garantie. Ce gage spécial sera, d'une part, la rece...
... méfiance, désormais inutiles à la cupidité, pour y substituer des effets d'iine solidité inattaquable, parantie par la nation, représentés par des gages spéciaux, et dont la présence ajoute chaque jour une valeur au capital.

Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

page 165
Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
...e de la volonté des représentants de la nation puisse ordonner l'exécution du nouveau ... iscussions interminables ; qu'un seul acte de la volonté des représentants de la nation puisse ordonner l'exécution du nouveau plan, et que, sous leur surveillance, les détails en puissent être confiés au po...
Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
...nables, et revêtus de la garantie de la nation. ...vertu d'une créa^ tion modérée de billets nationaux, fondés sur des gages inaliénables, et revêtus de la garantie de la nation.

Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

page 166
Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
...banquiers privilégiés, l'avantage de la nation qui doit garder tous ses bénéfices pour...
...a placé, dans un moment où le vœu de la nation est de détruire l'agiotage, et où la pl...
as le terme où elle peut s'arrêter ; opposer à 'intérêt de quelques banquiers privilégiés, l'avantage de la nation qui doit garder tous ses bénéfices pour elle-même, et ne plus donner d'autres privilèges exclusifs que ceux d'invention ; empêcher l'établissement d'une nouvelle table de jeu sur la placé, dans un moment où le vœu de la nation est de détruire l'agiotage, et où la place est couverte d'effets royaux; suspendre les émigrations nombreuses qui nous ...
Speaker: Le marquis de Gouy d'Arsy
...de rentrées, sous la surveillance de la nation, le produit ..., l'établissement d'une caisse particulière, dans laquelle sera versé, à mesure de rentrées, sous la surveillance de la nation, le produit
Speaker: La Ville-Leroux
D'après cet arrangement, disait-il, la nation paye, par le seul bénéfice et le seul c... D'après cet arrangement, disait-il, la nation paye, par le seul bénéfice et le seul crédit de ses billets, l'intérêt de 100 millions dus à la caisse d'escompte pelle...

Séance du samedi 21 novembre 1789, au matin

page 167
Speaker: Fréteau de Saint-Just
nation; elle est plus nécessaire que jamais, q... nation; elle est plus nécessaire que jamais, quand des associations puissantes de banque ou de commerce sont prêtes à recueill...
Speaker: Fréteau de Saint-Just
...ns les conséquences ultérieures pour la nation, n'a été présenté à votre discussion. A... ...ses suites prochaines pour la considération de l'Assemblée, d'aussi effrayant dans les conséquences ultérieures pour la nation, n'a été présenté à votre discussion. Après avoir commencé âutant de réformes salutaires pour les peuples des campagnes...
Speaker: Le baron d'Harambure
...biens du domaine, ou autres biens de la nation ; ...elle assignation sera reçue pour comptant dans le payement des acquisitions des biens du domaine, ou autres biens de la nation ;

Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

- search term matches: (74)

Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

page 170
...ner les décrets des représentants de la nation. ...ses seraient encouragées par la bonté d'un souverain chéri, empressé de sanctionner les décrets des représentants de la nation.
... est bien digne des représentants de la nation de couronner cet ouvrage immortel par l... ... à la postérité la plus reculée, la mémoire de l'Assemblée nationale de 1789. Il est bien digne des représentants de la nation de couronner cet ouvrage immortel par la destruction absolue du régime de la fiscalité.
...i de l'autorité des représentants de la nation ; il avait à craindre les préventions, ... ...78 : ce ministre gémissait sur le mode de l'impôt]; mais il n'était point investi de l'autorité des représentants de la nation ; il avait à craindre les préventions, les contrariétés des privilèges existants : les maux de la gabelle l'avaient par...

Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

page 171
... : bientôt il vous sera présenté; et la nation ne tardera pas à mettre au rang de vos ... ...de commerce s'occupe essentiellement avec zèle de la révision du travail exécuté : bientôt il vous sera présenté; et la nation ne tardera pas à mettre au rang de vos bienfaits, la promulgation du nouveau tarif, l'abplition de tous les droits inté...
...ensé que les représentants d'une grknde nation étendraient leurs vues sur le système e... ...uveau régime des traites fixeraient essentiellement votre attention; mais j'ai pensé que les représentants d'une grknde nation étendraient leurs vues sur le système entier des finances qu'ils rechercheraient les causes du désordre ; qu'ils prendr...
...ces à cette époque ; j'ai prouvé que la nation était mal à propos alarmée par l'existe... J'y ai développé la situation réelle des finances à cette époque ; j'ai prouvé que la nation était mal à propos alarmée par l'existence d'un déficit, que de- simples opérations pouvaient faire évanouir, sans accr...
...t fait pressentir les ressourcés que la nation trouvera dans des emprunts constamment ... ...s de celles destinées aux dépenses, à la charge du pouvoir exécutif; ils vous ont fait pressentir les ressourcés que la nation trouvera dans des emprunts constamment ouverts par la voie de la reconstitution; ils yous ont enfin exposé les avantage...
...l'état des choses ; celui qui rend à la nation la disposition des biens du clergé, est... ...puis cette motion, plusieurs de vos décrets ont .encore apporté un changement à l'état des choses ; celui qui rend à la nation la disposition des biens du clergé, est essentiellement lié avec la suppression des dîmes, des droits féodau*., etc, ; ...

Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

page 172
la nation est tributaire envers l'étranger. La se... la nation est tributaire envers l'étranger. La seule objection contre cette proposition est facile à résoudre : Le rentier viager...
...s ressources qui sont] au pouvoir de la nation, pour opérer les remboursements et comp... De la fixation des dépenses; de Vorganisation de la dette; des ressources qui sont] au pouvoir de la nation, pour opérer les remboursements et compenser les intérêts.

Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

page 173
...êts de la dette du clergé concernent la nation,puis- . qu'elle a, d'après vos décrets,... Les intérêts de la dette du clergé concernent la nation,puis- . qu'elle a, d'après vos décrets, la disposition des biens dont le clergé avait ci-devant la jouissance, et ces i...
...es opérations de banque au profit de la nation, par les administrateurs de la caisse n... ...8,000,000 liv. (1) S'il, est jngé qu'il y aurait de l'inconvénient à autoriser les opérations de banque au profit de la nation, par les administrateurs de la caisse nationale, cet article de produit n'existera pas : dès lors il serait nécessaire ...

Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

page 177
...servée à une régie pour le compte de la nation, et si le prix du tabac fabriqué était ... ...ns? si, en permettant la culture du tabac, la fabrication était exclusivement réservée à une régie pour le compte de la nation, et si le prix du tabac fabriqué était réduit à 30 sous la livre.

Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

page 180
...tait bien digne des représentants de la nation ; les décrets de l'Assemblée doivent êt... Cet acte de justice était bien digne des représentants de la nation ; les décrets de l'Assemblée doivent être exécutés; il est donc indispensable de connaître la force et la nature de l'e...

Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

page 181
...guste Assemblée des représentants de la nation. ...e rentes viagères ne blesserait point l'équité, s'il peut être autorisé par l'auguste Assemblée des représentants de la nation.
...cun motif qui doive en faire exclure la nation : tout débiteur doit être admis à se li...
...rêts viagers. La dette est reconnue, la nation a promis de l'acquitter en principaux e...
...e aucune clause contraire : si la loi subsiste entre particuliers, je ne vois aucun motif qui doive en faire exclure la nation : tout débiteur doit être admis à se libérer, et les spéculateurs étrangers, propriétaires de la majeure partie des ren...
...aucune imputation de la portion qu'ils en ont touchée par la jouissance des intérêts viagers. La dette est reconnue, la nation a promis de l'acquitter en principaux et intérêts ; mais l'Assemblée nationale ne s'est point interdit la faculté de se...
...agères, faculté qui libérera bientôt la nation de 50 millions sur la masse des intérêt... Cependant en décrétant la faculté de remboursement des rentes viagères, faculté qui libérera bientôt la nation de 50 millions sur la masse des intérêts actuels, je crois juste d'avoir égard aux rentiers viagers qui ont profité de ...

Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

page 182
...pour convaincre les représentants de la nation que toutes ces créances doivent être co... ...cature; 3° les autres créances constituées. Mais une simple observation suffira pour convaincre les représentants de la nation que toutes ces créances doivent être considérées sous le même point de vue, et que les préférences seraient injustes.

Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

page 183
...s du clergé sont à la disposition de la nation ; les dîrhès ecclésiastiques sont supri... Les biens du clergé sont à la disposition de la nation ; les dîrhès ecclésiastiques sont suprimées sauf un. remplacement propùttiohhel à l'insuffisance dés propriétés foncièr...

Séance du samedi 21 novembre 1789, au soir

page 184
... le remplacement des dîmes procure à la nation les moyens de se libérer tant en princi... ...ns et reconstruction des églises et des presbytères : il est juste également que le remplacement des dîmes procure à la nation les moyens de se libérer tant en principaux qu'intérêts de la dette inconsidérément et successivement contractée par le...
...tait bien digne des représentants de la nation de faire cesser une perception, un trib... Il était bien digne des représentants de la nation de faire cesser une perception, un tribut aussi contraire à l'intérêt de la propriété : mais en même temps l'Assemblée ...

Séance du lundi 23 novembre 1789

- search term matches: (2)

Séance du lundi 23 novembre 1789

page 224
...'ils ont faite de M. Hell, député de la nation pour le bailliage de Haguenau, pour mai... 2? D'approuver la nomination qu'ils ont faite de M. Hell, député de la nation pour le bailliage de Haguenau, pour maire juge civil et criminel de leur dite ville, suivant les procès-verbaux d'élect...

Séance du lundi 23 novembre 1789

page 225
Speaker: De Boisgelin
... publique; il exerce la puissance de sa nation qui sembfe devenir la sienne, et la Con... ...sont point renfermés dans lui-même: il concourt à tous les progrès de la liberté publique; il exerce la puissance de sa nation qui sembfe devenir la sienne, et la Constitution de son pays est son ouvrage : et quand cette auguste Assemblée daigne ...

Séance du lundi 23 novembre 1789

page 228
Speaker: Lavoisier
...réer également l'offre qu'ils font à la nation, de concourir de tous leurs moyens, de ... 3° D'agréer également l'offre qu'ils font à la nation, de concourir de tous leurs moyens, de tout leur crédit, et de leur fonds capital, qui est de 100 millions, à l'établis...

Séance du lundi 23 novembre 1789

page 231
...pour la régénération de l'Etat \ que la nation une fols munie du pouvoir législatif et...
...ns s'en faire un devoir ; et puisque la nation est, depuis Gharlemagne, une fois assem...
N'oublions pas, Messieurs, que nous avons été appelés pour la régénération de l'Etat \ que la nation une fols munie du pouvoir législatif et souverain, ce qui fait comme le pivot de la révolution, elle ne saurait compose...
...France doit aujourd'hui se faire un mérite d'y concourir : ce comité doit du moins s'en faire un devoir ; et puisque la nation est, depuis Gharlemagne, une fois assemblée pour son bonheur, devenue en ce

Séance du lundi 23 novembre 1789

page 232
...s ecclésiastiques comme les biens de la nation même, en les regardant aussi comme char... ...omme s'ils en étaient déjà privés. Nous devons regarder dès aujourd'hui les biens ecclésiastiques comme les biens de la nation même, en les regardant aussi comme chargés du soin de pourvoir au culte divin, à la subsistance des ministres et au sou...
... que tous les autres, du bienfait de la nation. C'est aussi sur ce seul décret, dans l... ...aucun riche) que le sort a maltraités par elle, sans qu'ils fussent moins dignes que tous les autres, du bienfait de la nation. C'est aussi sur ce seul décret, dans lequel tous les autres vont comme se fondre, que j'ai dressé mon plan, et je fais...
...astiques étaient à la disposition de la nation, n'a pas entendu, ni pu même entendre e... Sans doute que l'Assemblée nationale, en décrétant que tous les biens ecclésiastiques étaient à la disposition de la nation, n'a pas entendu, ni pu même entendre excepter les biens des bénéfices en patronage laïque, ni ceux de l'ordre de Malte...
...ptées de la disposition générale que la nation a droit d'en faire, tout comme des autr... ...et celui de leurs enfants, les possessions de l'ordre de Malte peuvent être exceptées de la disposition générale que la nation a droit d'en faire, tout comme des autres biens ecclésiastiques; savoir encore si, après l'abolition des ordres, ou de ...
... n'ont exprimé que le vœu général de la nation,je ne vois qu'un moyen qui conserverait... ...cilier cet établissement ou sa conservation avec les décrets de l'Assemblée, qui n'ont exprimé que le vœu général de la nation,je ne vois qu'un moyen qui conserverait les avantages que notre commerce et notre gouvernement retirent de cet ordre, o...
...l entre aujourd'hui dans les vues de la nation de verser les biens ecclésiastiques dan... il entre aujourd'hui dans les vues de la nation de verser les biens ecclésiastiques dans le commerce, et de les diviser, même dans leurs vente, de manière qu'ils forme...

Séance du lundi 23 novembre 1789

page 233
... qui, même encore , ne priverait pas la nation ni des améliorations industrielles, ni ... ...fondation, aux tèrmes d'une condition bien et dûment remplie par l'événement, ce qui, même encore , ne priverait pas la nation ni des améliorations industrielles, ni peut-être même de l'augmentation naturelle dans la valeur des biens fondés.
Si donc la nation dispose de tous les biens ecclésiastiqu... Si donc la nation dispose de tous les biens ecclésiastiques, les patrons en seront pour la privation de leurs droits de présentation, et ...
...pose, ils passent entre les mains de la nation, afin que le même comité des finances, ...
... ou désire d'en retirer au profit de la nation; en sorte donc que sans entrer à cet ég...
...rges attachées aux biens ecclésiastiques, et nous le devons, si, comme je le suppose, ils passent entre les mains de la nation, afin que le même comité des finances, où lé patriotisme domine, soit moins exposé aux erreurs ou à l'illusion dans ses calculs, sur les avantages qu'il se flatte ou désire d'en retirer au profit de la nation; en sorte donc que sans entrer à cet égard moi-même dans aucune combinaison de finan-

Séance du lundi 23 novembre 1789

page 234
...'Eglise, et les autres aux dépens de la nation. ...iré l'établissement à cotre souverain. La plupart ne sont dotés que du bien de l'Eglise, et les autres aux dépens de la nation.
...e du serment dé fidélité au Roi et à la nation. ...en la forme usitée, mais après la prise de possession qui sera elle-même précédée du serment dé fidélité au Roi et à la nation.
...erment, et au Roi et aux archives de la nation. ...prise de possession, et il serait envoyé une expédition de cette prestation de serment, et au Roi et aux archives de la nation.

Séance du lundi 23 novembre 1789

page 236
...i aussi libre, ni aussi puissant qu une nation entière. Cette nation franche et généreuse, attachée depuis C... ... quelquefois tenté cette réforme, mais toujours vainement, parce qu'il n'était ni aussi libre, ni aussi puissant qu une nation entière. Cette nation franche et généreuse, attachée depuis Clovis à la foi catholique et romaine, y persévérera constamment, et l'on doit se...

Séance du lundi 23 novembre 1789

page 237
... dans la volonté générale de cette même nation, dont le vœu me paraît, dans son énergi... ligion elle-même ; la preuveen est, à mes yeux, dans la volonté générale de cette même nation, dont le vœu me paraît, dans son énergie, comme l'ordre de Dieu. L'Assemblée nationale, d'autre part, s'est engagée aux...
...ar si, comme je le suppose toujours, la nation, dispose des biens ecclésiastiques, mis... ... congrue; il faut seulement pourvoir à une règle fixe pour leur établissement, car si, comme je le suppose toujours, la nation, dispose des biens ecclésiastiques, mise alors à la place des décimateurs pour la charge des congrues, il ' lui importe...
...me par le décret du 2 de ce mois, et la nation n'avait fait que, le prévenir, en usant... ...'un père de famille. Le principe en a été consacré dans la constitution du royaume par le décret du 2 de ce mois, et la nation n'avait fait que, le prévenir, en usant de son droit, lorsque par son décret du 4 août elle a défendu de porter de l'ar...

Séance du lundi 23 novembre 1789

page 238
...re irrévocable, le roi, le clergé et la nation, qui n'y ont été ni vus, ni entendus. L...
...ers municipaux, des représentants de la nation, par la voie la plus sévère de l'électi...
...u concordat, comme celle d'un contrat qui ait lié tout à la fois, et d'une manière irrévocable, le roi, le clergé et la nation, qui n'y ont été ni vus, ni entendus. La politique y eut plus de part que le bien de l'Eglise. Rien ne le prouve comme ...
...mblée travaille à une régénération qui va nous donner des magistrats, des officiers municipaux, des représentants de la nation, par la voie la plus sévère de l'élection, et cela ne touche qu'à nos intérêts temporels : fau-draitril donc que pour d...
...semblée, qui met à la disposition de la nation tons les biens ecclésiastiques. Or j'ai... ...out changement; mais à cet égard la question a été jugée par décret même de l'Assemblée, qui met à la disposition de la nation tons les biens ecclésiastiques. Or j'ai prouvé que les biens de toute fondation spiri-tualisée n'en étaient pas excepté...
...e la religion, A cela je réponds que la nation déclarant que la religion catholique se...
... renonce à la foi ; et c'est de quoi la nation est et sera toujours plus loin que cert...
...raînerait, avec l'abandon de leurs services, la ruine prochaine et infaillible de la religion, A cela je réponds que la nation déclarant que la religion catholique sera toujours la religion de l'Etat, et le peuple français y étant généralement tr...
... il faljt qu'il remplisse cette obligation dans tous les temps, ou il faut qu'il renonce à la foi ; et c'est de quoi la nation est et sera toujours plus loin que certains esprits
...rir à la distribution des aumônes de la nation, soit pour les ateliers, soit pour les ... ...s toutes les provinces, ils ont toujours l'avantage et même l'agrément de concourir à la distribution des aumônes de la nation, soit pour les ateliers, soit pour les dispensions manuelles, par les attestations et les indications dont les recteurs...

Séance du lundi 23 novembre 1789

page 239
...s privés au grand intérêt général de la nation, on doit espérer que l'esprit patriotiq... ...cles que de les prévoir. Après les sacrifices qui ont déjà été faits des intérêts privés au grand intérêt général de la nation, on doit espérer que l'esprit patriotique aplanira toutes les difficultés de lui-même ; je viens donc, à la seconde div...
...é, de cette liberté tant désirée par la nation, si bien, si heureusement défendue par ... ... asile à l'innocence; c'est le premier droit et le plus digne usage de la liberté, de cette liberté tant désirée par la nation, si bien, si heureusement défendue par cette Assemblée. Je voudrais donc, en donnant mon avis particulier sur cet objet...

Séance du lundi 23 novembre 1789

page 240
Je pense bien que si la nation dispose des biens Je pense bien que si la nation dispose des biens
...is le dire que rien n'intéresse tant la nation comme de former au plus tôt, sur ses pr... ...be donc sur notre comité même de constitution. Or, il sait mieux que je ne saurais le dire que rien n'intéresse tant la nation comme de former au plus tôt, sur ses propres principes, un esprit général qui, après avoir été adopté par la génération...

Séance du lundi 23 novembre 1789

page 241
... de ce mois sont à la disposition de la nation. Rien qui soit d'ailleurs plus conforme... ...é n'aura pas la possession ou l'administration des biens, qui par le décret du 2 de ce mois sont à la disposition de la nation. Rien qui soit d'ailleurs plus conforme à la plus ancienne et à la plus sainte discipline de l'Eglise, que les conciles...
...diocésains d'un évêque, il importe à la nation dè conserver et de maintenir toutes les... ...e sur des individus citoyens et français, sujets du Roi, avant d'être clercs ou diocésains d'un évêque, il importe à la nation dè conserver et de maintenir toutes les pratiques par lesquelles le souverain a maintenu lui-même jusqu'ici son entière...
...s biens déclarés à la disposition de la nation, seront probablement vendus à son profi... ...le traitement qui est à faire aux religieux déplacés, et aux bénéficiera dont les biens déclarés à la disposition de la nation, seront probablement vendus à son profit.
...pelait Dumoulin ; il était réservé à la nation d'en purger l'Eglise, comme elle a déjà... ...s. On ne verra plus enfin des ëcumeurs de pensions et de bénéfices, comme les appelait Dumoulin ; il était réservé à la nation d'en purger l'Eglise, comme elle a déjà purgé l'Etat de ses déprédateurs et de ses sangsues.

Séance du lundi 23 novembre 1789

page 242
...ent et gratuitement. Les réformes de la nation ne s'étendent et ne peuvent s'étendreau... ...ratique ou l'usage : c'est la voie de la pénltencerie, qui s'emploie et secrètement et gratuitement. Les réformes de la nation ne s'étendent et ne peuvent s'étendreaudelà des formes extérieures ; en sorte que quand elle ordonne de ne point porter...
...iage, considéré comme contrat civil. La nation, qui exerce aujourd'hui le pouvoir souv... ...le souverain peut établir des empêchements et prohibitifs et dirimants au ma-, riage, considéré comme contrat civil. La nation, qui exerce aujourd'hui le pouvoir souverain de la législation, ne pourrait-elle donc pas, de concert avec l'autorité e...
...dans leur jouissance, des droits que la nation doit respecter : c'est l'intention de l... ...elle nature et de telle somme qu'ils soient, par un titre égal; tous ont ainsi, dans leur jouissance, des droits que la nation doit respecter : c'est l'intention de l'Assemblée, et certainement tous les membres de ce comité n'en ont pas d'autre. ...
Le clergé en corps a des dettes, et la nation s'engage nécessairement à les acquitter... Le clergé en corps a des dettes, et la nation s'engage nécessairement à les acquitter, en prenant ses biens. Cela s'entend ou doit s'entendre, quand on n'en parlerai...

Séance du lundi 23 novembre 1789

page 243
...ion plus forte, sur le fondement que la nation prenant leurs biens, ils y ont des droi...
...eur patrimoine , qui appartenaient à ia nation, ils n'avaient que leur subsistance à p...
Les ipoines rentés prétendront à une pension plus forte, sur le fondement que la nation prenant leurs biens, ils y ont des droits particuliers ; ils diront aussi qu'ils n'ont pas accoutumé de vivre dans les ...
... on leur répondra que, sur les biens qu'ils regrettent et qui n'étaient pas de leur patrimoine , qui appartenaient à ia nation, ils n'avaient que leur subsistance à prendre ; que leur état est le même que celui de tous les autres religieux ; que ...

Séance du mardi 24 novembre 1789

- search term matches: (2)

Séance du mardi 24 novembre 1789

page 248
Speaker: D'Ailly
... spécifier les travaux qui regardent la nation de ceux qui ne regardent que le départe... Il est important de bien spécifier les travaux qui regardent la nation de ceux qui ne regardent que le département.

Séance du mardi 24 novembre 1789

page 249
Speaker: Target
...données au Roi comme chef suprême de la nation et de l'administration générale, et ell... Les assemblées administratives sont subordonnées au Roi comme chef suprême de la nation et de l'administration générale, et elles^ ne pourront exercer les fonctions qui leur seront confiées que selon les règ...

Séance du mardi 24 novembre 1789, au soir

- search term matches: (3)

Séance du mardi 24 novembre 1789, au soir

page 250
Speaker: Blin
...Gaymond comme coupable du crime de lèse-nation, pour avoir ouvert une lettre. Voici da... La municipalité de Mârvejols, en Gévaudati, a rendu un arrêt contre le sieur Gaymond comme coupable du crime de lèse-nation, pour avoir ouvert une lettre. Voici dans quelles circonstance:

Séance du mardi 24 novembre 1789, au soir

page 251
Speaker: Gaultier de Biauzat
...ement pour connaître les crimes de lèse-nation. » renforcé des Etats du Cambrésis sera remise au tribunal établi provisoirement pour connaître les crimes de lèse-nation. »
Speaker: Le Président
...et attentatoires à la souveraineté delà nation,et aux droits des citoyens ; arrête que... ...on dudit bureau, et la délibération qu'il a prise, le 9 de ce moiSj sont nulles et attentatoires à la souveraineté delà nation,et aux droits des citoyens ; arrête que le Roi sera supplié de donner les ordres nécessaires pour faire rentrer dans le...

Séance du mercredi 25 novembre 1789

- search term matches: (6)

Séance du mercredi 25 novembre 1789

page 252
Speaker: Salomon de la Saugerie
...é et la liberté des représentants de la nation et de l'auguste personne de son monarqu... ...itoyens seront toujours prêts à sacrifier leur vie et leur fortune pour la sûreté et la liberté des représentants de la nation et de l'auguste personne de son monarque. Elleexprime en même temps ses regrets de n'avoir pas encore

Séance du mercredi 25 novembre 1789

page 256
Speaker: Le due de la Rochefoucauld
...un hommage pur, qu'aucune prévention de nation à nation n'a pu empêcher. Cette société est prés... ... de la révolution de 1688 a cru devoir offrir à l'Assemblée nationale de France un hommage pur, qu'aucune prévention de nation à nation n'a pu empêcher. Cette société est présidée par lord Stanhope; elle a pour secrétaire le docteur Price ; tous les deux ...
Speaker: Le due de la Rochefoucauld
...n voyant que bientôt les deux premières nations participeront en commun aux bienfaits d...
... exemple donné par la France aux autres nations concourra puissamment à rendre le Inond...
...ésente à l'Assemblée nationale ses félicitations et le plaisir qu'elle ressent en voyant que bientôt les deux premières nations participeront en commun aux bienfaits de la liberté civile èt religieuse. Elle espère, et c'est l'objet de tous ses vœux, que l'influence du glorieux exemple donné par la France aux autres nations concourra puissamment à rendre le Inonde entier heureux et libre.
Speaker: Le due de la Rochefoucauld
...ple given in France, to encourage other nations to assert the unalienable rights of man... ...cular satisfaction with which they reflect on the tendency of the glo-rious example given in France, to encourage other nations to assert the unalienable rights of man-kind, and thereby tô introduce a général reformation in the governments of Euro...

Séance du mercredi 25 novembre 1789

page 257
Speaker: Le due de la Rochefoucauld
...né en France pour encourager les autres nations à assurer les droits inaliénables de l'... ...faction qu'elle éprouve en réfléchissant sur l'influence au glorieux exemple donné en France pour encourager les autres nations à assurer les droits inaliénables de l'humanité, à amener une réforme générale dans les gouvernements de l'Europe, et à...
Speaker: De Cazalès
...n tout ce qui sera réputé crime de lèse-nation; ...de lui présenter le projet d'une loi qui définisse avec une scrupuleuse attention tout ce qui sera réputé crime de lèse-nation;
Speaker: De Cazalès
...ront être la matière d'un crime de lèse-nation à moins qu'ils ne soient liés à une act... « De déclarer que les écrits, que les paroles ne pourront être la matière d'un crime de lèse-nation à moins qu'ils ne soient liés à une action, qu'ils ne l'aient préparée* accompagnée ou suivie;
Speaker: De Cazalès
...e pourra être qualifié du crime de lèse-nation. » ... De déclarer enfin que nul crime autre que ceux expressément nommés par la loi ne pourra être qualifié du crime de lèse-nation. »

Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

- search term matches: (1)

Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

page 258
...ant ia préseute session, et a invité la nation à faire un don patriotique du quart de ... ...x par lesquels elle s'est déclarée inséparable de la personne sacrée du Roi pendant ia préseute session, et a invité la nation à faire un don patriotique du quart de son revenu.

Séance du jeudi 26 novembre 1789, au soir

- search term matches: (6)

Séance du jeudi 26 novembre 1789, au soir

page 263
Speaker: De Curt
...es reconnus et respectés par toutes les nations de l'Europe qui ont des colonies dans l... ...ion ce mémoire d'autant plus intéressant, qu'il- n'est fondé que sur des principes reconnus et respectés par toutes les nations de l'Europe qui ont des colonies dans l'archipel américain. Le comité de commerce a été chargé par vous de l'examiner p...
Speaker: De Curt
... ayez à régler pour la prospérité de la nation. ...es du Roi vous ont indiquées. Elles forment un des plus grands intérêts que vous ayez à régler pour la prospérité de la nation.
Speaker: De Curt
...Messieurs, les grandes ressources de la nation sont tellement dépendantes du sort Cependant, Messieurs, les grandes ressources de la nation sont tellement dépendantes du sort

Séance du jeudi 26 novembre 1789, au soir

page 264
Speaker: De Curt
...antes pour le plus grand avantage de la nation. ... autant que l'intérêt de l'Etat peut le permettre, rendrait les colonies florissantes pour le plus grand avantage de la nation.
Speaker: De Curt
...tout prix, rester citoyens d'une grande nation à laquelle il ne manquait qu'une consti... ...de l'amour du nom français; enfin, Messieurs, si les colons ne voulaient pas, à tout prix, rester citoyens d'une grande nation à laquelle il ne manquait qu'une constitution sage, pour être la première du monde; au lieu de vous demander des lois e...

Séance du jeudi 26 novembre 1789, au soir

page 265
Speaker: De Curt
...ce qu'elles vous donnent sur toutes les nations commerçantes, vous sentirez plus que ja... ...sources que vous tirez de leurs richesses territoriales, si vous pesez l'influence qu'elles vous donnent sur toutes les nations commerçantes, vous sentirez plus que jamais la nécessité de les conserver et de les accroître. Car, Messieurs, il n'est...
Speaker: De Curt
...de patriotisme. ; Vous êtes la première nation de l'univers qui ait admis ses colonies... ...térêt de l'Etat, vous ne balancerez pas à adopter une motion qui m'a paru toute de patriotisme. ; Vous êtes la première nation de l'univers qui ait admis ses colonies à l'honneur d'être membre du Corps législatif. Nous avons senti vivement le pri...

Séance du jeudi 26 novembre 1789, au soir

page 266
Speaker: De Cocherel
...oupe de guerriers, composée de diverses nations, qui y formèrent des habitations, les c... ...ys, conquise d'abord par les Espagnols, et reconquise ensuite sur eux par une troupe de guerriers, composée de diverses nations, qui y formèrent des habitations, les cultivèrent et en offrirent le produit aux Hollandais en échange des marchandises...
Speaker: De Cocherel
...ées de Saint-Domingue, habitées par une nation libre, hospitalière, qui s'empresse tou... ...on indestructible de ce peuple barbare, ont été transportés sur les rives fortunées de Saint-Domingue, habitées par une nation libre, hospitalière, qui s'empresse toujours d'obtenir à prix d'argent des négociants français la possession de leurs c...