Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-0919 hits on 1791-1011 hits on 1791-1117 hits on 1791-1217 hits on 1792-0110 hits on 1792-0213 hits on 1792-0311 hits on 1792-0413 hits on 1792-0515 hits on 1792-0610 hits on 1792-0718 hits on 1792-0826 hits on 1792-0916 hits on 1792-103 hits on 1792-113 hits on 1792-125 hits on 1793-014 hits on 1793-023 hits on 1793-037 hits on 1793-0413 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 30 volumes
  • Tome 34 : Du 1er octobre au 10 novembre 1791 showing 10 of 20 results view all
    • Séance du samedi 8 octobre 1791

      - search term matches: (16)

      Séance du samedi 8 octobre 1791

      page 120
      Speaker: Goupilleau
      ...’intérieur que les représen tants de la nation, et d’en écarter les étranger? na paset... ... : j’y vois que si la motion faite hierpar un membre, de ne aisser entrer dans l’intérieur que les représen tants de la nation, et d’en écarter les étranger? na pasete adoptée, elle n’a pus du moins été rejetée, et-que si l’on a pas. é à l’ordre ...

      Séance du samedi 8 octobre 1791

      page 122
      Speaker: Delacroix
      « Les représentants de la nation sont inviolables : ils ne pourront être... « Les représentants de la nation sont inviolables : ils ne pourront être recherchés, accusés m jugesi en aucun temps pour ce qu’ils aurontolln Ü ou - s ...

      Séance du samedi 8 octobre 1791

      page 123
      Speaker: Vergniaud
      ...e insulte faite aux représentants de la nation : il s’agit du sanctuaire de1 la libert... ... par le sentiment plus généreux encore du pardon. Ici, Messieurs, il s’agit d’une insulte faite aux représentants de la nation : il s’agit du sanctuaire de1 la liberté qui a été violé; il s’agit d’un attentat contre la tuajesté natio mie; il s’ag...
      Speaker: Vergniaud
      ...es. {Murmures.) C’est faire injure à la nation. {Nouveaux murmures.)... Proposer l’ordre du jour, c’est demander si nous devons être litres. {Murmures.) C’est faire injure à la nation. {Nouveaux murmures.)...
      Speaker: Basire
      C’est faire injure à la dignité de la nation. C’est faire injure à la dignité de la nation.
      Speaker: Vergniaud
      ...rait et compromettrait la dignité de la nation dont vous ê'es dépositaires. Non, v ms ... ...er l’ordre du jour, ce serait donner une marque de faib esse, qui vous déshonorerait et compromettrait la dignité de la nation dont vous ê'es dépositaires. Non, v ms n’en n’avez as le droit. {Vifs applaudissements dans l'Assem-lêe et dans les tri...
      Speaker: Basire
      ... est un atœnlat contre la dignité de la nation. {Applaudissements dans les tribunes.) ...) Je dis plus; il est certains cas où la question préalable, pri-e en elle-même, est un atœnlat contre la dignité de la nation. {Applaudissements dans les tribunes.)
      Speaker: Basire
      ...délit contre vos co lègues et contre la nation. ...en et la propagation de la liberté dans toute son intégrité, vous commett ez un délit contre vos co lègues et contre la nation.

      Séance du samedi 8 octobre 1791

      page 126
      Speaker: Goujon
      ...re 1790 sur l’organisation des Archives nation des est ainsi conçu : Messieurs, l’article 4 de la loi du 12 septembre 1790 sur l’organisation des Archives nation des est ainsi conçu :

      Séance du samedi 8 octobre 1791

      page 130
      Speaker: Audrein
      Nos rapports avec les nations étrangères sont toujours de la haute co... Nos rapports avec les nations étrangères sont toujours de la haute conséquence; en ce moment surtout il importe infiniment que l’Assemblée surveille ...

      Séance du samedi 8 octobre 1791

      page 132
      Speaker: Lequinio
      ... jours de troubles sont dissipés, et la nation a droit de compter sur un calme durable... ...ours prêts à recevoir ses ordres et à donner les renseignements nécessaires. Ces jours de troubles sont dissipés, et la nation a droit de compter sur un calme durable.
      Speaker: Lequinio
      ...ertions des ministres, le courage de la nation, le sentiment de sa force et la sagesse...
      ...tion, de dissiper tous les doutes de la nation, de détruire l’effet des insinuations p...
      La parole du roi, les assertions des ministres, le courage de la nation, le sentiment de sa force et la sagesse de la Constitution, tout doit garantir la stabilité du nouvel ordre de choses e...
      ...Je ne vois pas, Messieurs, de meilleur moyen d’instruire l’Etat de sa vraie position, de dissiper tous les doutes de la nation, de détruire l’effet des insinuations perfides des ennemis de l’ordre public, et de travailler plus solidement en cette...
      Speaker: Lequinio
      ... mœurs publiques, d’opérer celle que la nation doit attendre dans les mœurs de la cour... ...ux emploi; mais il me semble important, lorsque la Révolution est faite dans les mœurs publiques, d’opérer celle que la nation doit attendre dans les mœurs de la cour, et je crois de mon devoir de préparer aux ministres, à ces premiers serviteurs...
      Speaker: Lequinio
      ...tes, les ministres viennent rendre a la nation un compte succinct de leur gestion, et ... ...r jour de chaque mois, à terme fixe et sans préjudicier aux occasions plus urgentes, les ministres viennent rendre a la nation un compte succinct de leur gestion, et que le tableau en soit à chacune de ces époques joint au procès-verbal de notre ...

      Séance du samedi 8 octobre 1791

      page 134
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...de l’union imposante qu’a manifestée la nation. ...cours étrangères, non seulement la nouvelle de l’acceptation du roi, mais celle de l’union imposante qu’a manifestée la nation.
    • Séance du dimanche 9 octobre 1791

      - search term matches: (9)

      Séance du dimanche 9 octobre 1791

      page 137
      Speaker: Le rapporteur du deuxième bureau
      ...n s’exprime ainsi : Représentants de la nation, c’est sous les auspices de la Constitu...
      ...la nouvelle. Les nouveaux organes de la nation n’ont point encore parlé, et ils n’enfr...
      .... A Dieu ne plaise, représentants de la nation, que nous voulions ici étouffer la voix...
      ... méconnaître ce qu’ils ont fait pour la nation, mais aussi nous sommes persuadés que l...
      L'orateur de la députation s’exprime ainsi : Représentants de la nation, c’est sous les auspices de la Constitution que les citoyens paraissent devant l’Assemblée nationale chargée d’en maint...
      ... peut être l’ancienne législature, elle n’en avait pas le droit. Ce n’est point la nouvelle. Les nouveaux organes de la nation n’ont point encore parlé, et ils n’enfreindront point la Constitution pour en récompenser les auteurs. A Dieu ne plaise, représentants de la nation, que nous voulions ici étouffer la voix de la patrie reconnaissante qu’ont tant de fois célébrée les membres de l’Assemblée nationale constituante; il est loin de notre pensée de méconnaître ce qu’ils ont fait pour la nation, mais aussi nous sommes persuadés que l’hommage le plus pur, le plus digne d’eux et de nous, c’est de réclamer l’exécut...
      Speaker: Le rapporteur du deuxième bureau
      ...ont montrés fidèles représentants de la nation, qui ont été, avec une infatigable et v... ...ité, en apprenant à s’asseoir parmi leurs concitoyens. Ceux d’entre eux qui se sont montrés fidèles représentants de la nation, qui ont été, avec une infatigable et vertueuse constance, les organes purs et incorruptibles de sa volonté, réclamés p...

      Séance du dimanche 9 octobre 1791

      page 139
      Speaker: Condorcet
      ... déjà coûté plus de 100,000 francs à la nation, et nous n’avons rien fait. Un membre : Messieurs, nous avons déjà coûté plus de 100,000 francs à la nation, et nous n’avons rien fait.

      Séance du dimanche 9 octobre 1791

      page 140
      Speaker: François de Neufchàteau
      ... ces termes : « les représentants de la nation sont le Corps législatif et le roi » on... ...icle 2 du titre III, où cette dénomination est employée pour la première fois en ces termes : « les représentants de la nation sont le Corps législatif et le roi » on trouve, Messieurs, l’expression de Corps législatif répétée 87 fois dans la Con...

      Séance du dimanche 9 octobre 1791

      page 148
      Speaker: Saladin
      ...s fait pâlir nos ennemis, et rassuré la nation ; mais il nous reste encore un devoir à... ... En cimentant l’union du pouvoir législatif avec le pouvoir exécutif, r.ous avons fait pâlir nos ennemis, et rassuré la nation ; mais il nous reste encore un devoir à remplir.
      Speaker: Basire
      Il s’agit de faire une adresse à la nation entière, c’esf un objet important qui n... Il s’agit de faire une adresse à la nation entière, c’esf un objet important qui ne peut être négligé.
    • Séance du lundi 10 octobre 1791

      - search term matches: (1)

      Séance du lundi 10 octobre 1791

      page 160
      Speaker: Ramond
      ...eillance que nous exerçons au nom de la nation, perde le caractère imposant qu’elle do... ...extraordinaire et momentanée. Prenez garde que cette grande, cette terrible surveillance que nous exerçons au nom de la nation, perde le caractère imposant qu’elle doit avoir si elle devient la surveillance de tous les instants, et si, au lieu de...
    • Séance du jeudi 13 octobre 1791

      - search term matches: (20)

      Séance du jeudi 13 octobre 1791

      page 200
      Speaker: Basire
      ...guste Assemblée des représentants de la nation. » ...es discours prononcés par les orateurs et tou ce qui précède les décrets de l’auguste Assemblée des représentants de la nation. »

      Séance du jeudi 13 octobre 1791

      page 207
      Speaker: Camus
      ...ables qu’on avait tirés des mains de la nation et qu’elle y a rétablis. Il reste à con... ...constituante ; elle en a fait elle-même l’application à plusieurs fonds considérables qu’on avait tirés des mains de la nation et qu’elle y a rétablis. Il reste à continuer l’application des lois à d’autres objets importants et nombreux. M. Paren...

      Séance du jeudi 13 octobre 1791

      page 208
      Speaker: Camus
      ... tous les genres qui appartiennent a la nation. ...s différentes parties de l’Empire, où l’on transportera les effets précieux dans tous les genres qui appartiennent a la nation.
      Speaker: Camus
      ...de rendre compte des moyens pris par la nation pour conserver les effets précieux aux ... Au moment où l’on vient de rendre compte des moyens pris par la nation pour conserver les effets précieux aux arts et aux sciences, c’est le Leu deparler des commissaires nommés pour faire f...
      Speaker: Camus
      L’intérêt majeur que la nation avait à ce que les biens nationaux pass...
      ... fût remis fidèlement aux coffres de la nation, a déterminé l’établissement du comité ...
      L’intérêt majeur que la nation avait à ce que les biens nationaux passassent rapidement dans le commerce, à ce que leur valeur fût connue, et à ce que le produit des ventes fût remis fidèlement aux coffres de la nation, a déterminé l’établissement du comité de l’aliénation. Il s’était divisé en vingt sections ; un commissaire placé dans...
      Speaker: Camus
      ...ns, puisqu’autrement les créances de la nation sur les municipalités pourraient ne pas... ne ces collations sera long: il est indispensable neamoins, puisqu’autrement les créances de la nation sur les municipalités pourraient ne pas se trouver reglees à leur véritable valeur; il est meme nécessaire qu’il se fas...

      Séance du jeudi 13 octobre 1791

      page 209
      Speaker: Camus
      ...ecclésiastiques, à la disposition de la nation, et dont elle a renouvelé l’engagement ...
      ...l est urgent d’acquitter la dette de la nation envers l’humanité misérable et souffran...
      ...tte qu’elle a contractée lorsqu’elle a déclaré tous les biens ci-devant appelés ecclésiastiques, à la disposition de la nation, et dont elle a renouvelé l’engagement dans l’acte constitutionnel. Lamul-titude des dispositions que le comité présent...
      ...aux des secours provisoires. L’Assemblée actuelle sentira certainement combien il est urgent d’acquitter la dette de la nation envers l’humanité misérable et souffrante.

      Séance du jeudi 13 octobre 1791

      page 211
      Speaker: Coffinhal
      ...qui va fixer sur vous les regards de la nation et de la postérité ; vous substituerez ... ^ La patrie vous appelle encore à remplir une tâche qui va fixer sur vous les regards de la nation et de la postérité ; vous substituerez un corps de lois civiles rédigées dans les principes mêmes de notre Constitution...
      Speaker: Coffinhal
      ...eraient encore présenter des fers à une nation douée de toute ...e convenable a sa puissance, et qui en impose à ces despotes présomptueux qui oseraient encore présenter des fers à une nation douée de toute
    • Séance du vendredi 14 octobre 1791

      - search term matches: (3)

      Séance du vendredi 14 octobre 1791

      page 216
      Speaker: Lequinio
      ...as dire des balourdises à la face de la nation. Habitant d’un département maritime, je... ... » Je voudrais que les journalistes prissent des notesexactes et ne me lissent pas dire des balourdises à la face de la nation. Habitant d’un département maritime, je desire qu’on ne puisse pas croire que \ongét)Q Pllotes sur un rocher. (Rires pr...

      Séance du vendredi 14 octobre 1791

      page 218
      Speaker: François de Neufchâteau
      ...de faire rentrer dans les coffres de la nation, une somme de 20,544,830 j. 10 s. 3 d. ... ...des îles de France et de Bourbon, au moins de 3 millions ; de l’autre, un moyen de faire rentrer dans les coffres de la nation, une somme de 20,544,830 j. 10 s. 3 d. d’objets inconnus, qui sont sur le point d’être la proie des ennemis de la chose...

      Séance du vendredi 14 octobre 1791

      page 225
      Speaker: Garran-de-Coulon
      ...st une justice surtout de la part de la nation. Je demande donc que ce comité, avec le... ...s assez. Je crois que donner du secours à ceux qui en ont véritablement besoin est une justice surtout de la part de la nation. Je demande donc que ce comité, avec les additions proposées, soit appelé comité de secours publics ; mais je demande e...

      Séance du vendredi 14 octobre 1791

      page 226
      ...inistère ; à moins qu’on ne dise qu’une nation ne doive constitutionnellement laisser ... ... mal ; dès lors, il faut un comité de surveillance, et sur le dedans et sur le ministère ; à moins qu’on ne dise qu’une nation ne doive constitutionnellement laisser ruiner sa Constitution, Il faut donc, dans certaines circonstances, un comité de...

      Séance du vendredi 14 octobre 1791

      page 230
      ...e l’est pas, de venger la dignité de la nation française que de petits tyrans foulent ... ...er de prendre un parti ou de prévenir l’attaque si elle est réelle, ou si elle ne l’est pas, de venger la dignité de la nation française que de petits tyrans foulent aux pieds. Il faut vous hâter de plonger dans l’abîme de vos finances, si vous v...

      Séance du vendredi 14 octobre 1791

      page 231
      ...ution. Mais, Messieurs, il importe à la nation, dont vous êtes les représentants, de s... ...tant qu’il marchera, comme il le fait dans ce moment, dans le sens de la Constitution. Mais, Messieurs, il importe à la nation, dont vous êtes les représentants, de surveiller l’exécution des lois, sans en embarrasser la marche. Vous ne devez pas...
      ...litiques et commerciaux avec les autres nations, qu’il est indispen-sablement nécessair...
      ...tenir de préjudiciable aux droits de la nation.
      ...ui entravaient le commerce, ont apporté de tels changements dans vos rapports politiques et commerciaux avec les autres nations, qu’il est indispen-sablement nécessaire que ces rapports soient modifiés dans plusieurs de leurs parties. Ces divers t...
      ...z étrangères pour n’avoir pas les moyens de découvrir ce qu’elles pourraient contenir de préjudiciable aux droits de la nation.
      ...acrifié votre alliance si utile avec la nation hollandaise; une foule d’autres erreurs...
      ...inaltérable et sacré qui appartient aux nations, de stipuler sur leurs grands intérêts,...
      ...rminer dans le principe, si on l’avait réellement voulu ; la manière dont on a sacrifié votre alliance si utile avec la nation hollandaise; une foule d’autres erreurs qu’il serait trop long dans ce moment de vous révéler; toutes ces considération...
      ...nt à ne pas laisser plus longtemps à la seule disposition des despotes le droit inaltérable et sacré qui appartient aux nations, de stipuler sur leurs grands intérêts, ces intérêts qui les touchent, qui les rapprochent et qui doivent, en tendant s...

      Séance du vendredi 14 octobre 1791

      page 233
      ...qu’en vertu d’un décret et au nom de la nation; les traités de paix, d’alliance et de ... Les déclarations de guerre qui ne peuvent etre faites qu’en vertu d’un décret et au nom de la nation; les traités de paix, d’alliance et de commerce, qui sont soumis à la ratification du Corps législatif; toutes ces base...
    • Séance du samedi 15 octobre 1791

      - search term matches: (11)

      Séance du samedi 15 octobre 1791

      page 234
      Speaker: Chéron Bruyère
      ...jaloux est celui de représentants de la nation, car nous sommes tous honorables, il ne... ...e sont pas honorables. (Rires et murmures.) Le seul titre dont nous devons être jaloux est celui de représentants de la nation, car nous sommes tous honorables, il ne faut donc pas que ce soit une qualification arbitrairement appliquée a un seul ...

      Séance du samedi 15 octobre 1791

      page 235
      Speaker: Dufourni
      ...gislateurs, la corruption des mœurs des nations et les convulsions des peuples opprimés... orateur de la députation, s’exprime ainsi : Législateurs, la corruption des mœurs des nations et les convulsions des peuples opprimés produisent facilement les Révolutions. Alors une force soudaine se développe. L...

      Séance du samedi 15 octobre 1791

      page 236
      Speaker: Dufourni
      ...férentes durées de services rendus à la nation ; b° que défenseurs de toute la nation en la personne des Parisiens et de l’As... ...de remplacement ou les récompenses et retraites dévolues par les décrets aux différentes durées de services rendus à la nation ; b° que défenseurs de toute la nation en la personne des Parisiens et de l’Assemblée nationale, iis soient déclarés avoir mérité leur approbation ; / qu il s...
      Speaker: Dufourni
      ...es et pressantes demandes que font à la nation les citoyens armés pour la liberté, les... Telles sont, législateurs, les justes et pressantes demandes que font à la nation les citoyens armés pour la liberté, les Parisiens animés de reconnaissance pour leurs compagnons d’armes, les Parisiens...
      Speaker: Lacépède
      ...hent encore des soldats, et volent à la nation les chevaux avec harnachement et équipe... ...ai que les officiers, non contents d’exporter leur personne à l’étranger, débauchent encore des soldats, et volent à la nation les chevaux avec harnachement et équipement. Pour exemple, le 6 de ce mois, nous avons arrêté deux officiers avec un so...

      Séance du samedi 15 octobre 1791

      page 237
      Speaker: Goupilleau
      ...? Y parviendrez-vous, lorsque voyant la nation insultée dans la personne de M. Duveyri...
      ...eraineté que dans le roi et non dans la nation, et en ne les sommant pas de s’explique...
      ...ment à des ministres qui ne vous disent jamais que la moitié de ce qu’ils savent? Y parviendrez-vous, lorsque voyant la nation insultée dans la personne de M. Duveyrier, vous ne la vengez pas? Y parviendrez-vous, en voyant d’un œil indifférent le...
      ...illir nos émigrés, rebuter nos ambassadeurs, s’obstiner à ne reconnaître de souveraineté que dans le roi et non dans la nation, et en ne les sommant pas de s’expliquer positivement sur leurs intentions?
      Speaker: Goupilleau
      ...r confiance de l’esprit énergique de la nation, nos ennemis le traitent de pusillanimi... Ce que nous n’avons fait jusqu’à présent que par générosité, par confiance de l’esprit énergique de la nation, nos ennemis le traitent de pusillanimité.
      Speaker: Goupilleau
      ... leurs menaces, leurs forfanteries ; la nation française, fière d’une Constitution fon... Ce n’est pas que je craigne leurs menaces, leurs forfanteries ; la nation française, fière d’une Constitution fondée sur la raison et la justice, qui nous ramène tous à la franchise et à la pur...
      Speaker: Goupilleau
      Mais il est temps que cette nation généreuse se montre avec toute sa digni... Mais il est temps que cette nation généreuse se montre avec toute sa dignité, avec ce caractère imposant sans lequel nous ne parviendrons jamais à ramener...

      Séance du samedi 15 octobre 1791

      page 243
      Speaker: Vergniaud
      ...s. Nous sommes tous représentants de la nation, nous exerçons tous un pouvoir délégué,... ... membres de leurs travaux, mais pour vous assurer que vos travaux seront préparés. Nous sommes tous représentants de la nation, nous exerçons tous un pouvoir délégué, et nous l’exerçons tous dans sa plénitude. Ainsi nous n’avons pas le droit d en...
    • Séance du dimanche 16 octobre 1791

      - search term matches: (2)

      Séance du dimanche 16 octobre 1791

      page 250
      Speaker: Garran-de-Coulon
      ...mmuniquer pour vous aider à donner à la nation un code de lois digne d’un tel peuple e... ... sur le perfectionnement des lois et de l’administration publique, à vous les communiquer pour vous aider à donner à la nation un code de lois digne d’un tel peuple et du siècle dans lequel nous vivons. Je demande même que cette invitation soit f...

      Séance du dimanche 16 octobre 1791

      page 254
      Speaker: Wiénot-Vaublanc
      ...erait à désirer, en effet, que toute la nation connût les noms de ceux qui ont lâcheme... Un membre : Il serait à désirer, en effet, que toute la nation connût les noms de ceux qui ont lâchement déserté leur poste; mais comment voulez-vous qu’entre les officiers qui ne so...
    • Séance du mardi 18 octobre 1791

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 18 octobre 1791

      page 263
      Speaker: Gossuin
      ...ommettants. Nous sommes ci payés par la nation, nous devons répondre à sa confiance en... ...r exactement à l’heure prescrite, de les y inviter au nom de la patrie, de nos commettants. Nous sommes ci payés par la nation, nous devons répondre à sa confiance en remplissant strictement les devoirs qui nous sont imposés. {Applaudissements da...

      Séance du mardi 18 octobre 1791

      page 267
      Speaker: Chabot
      des dettes de la nation. Je demande que le projet de décret soi... des dettes de la nation. Je demande que le projet de décret soit imprimé. Alors seulement l’Assemblée pourra juger des motifs d’urgence.
      Speaker: Lacérède
      ...ur des lois sa-es, a toujours rendu les nations puissantes et eureuses. Ne pas respecte... ...u roi et de celui qui fait la fonction d’accusateur public. La liberté, fondée sur des lois sa-es, a toujours rendu les nations puissantes et eureuses. Ne pas respecter ces lois, ne pas les exécuter, c’est en provoquer la chute. C’est par là que l...
      Speaker: Lacérède
      ...e serait pas celui de la majorité de la nation. ...t jurer d’opposer la résistance à toute, entreprise, à tout vœu quelconque qui ne serait pas celui de la majorité de la nation.

      Séance du mardi 18 octobre 1791

      page 269
      Speaker: Ducos
      ... responsabilité des représentants de la nation. ...ans le procès-verbal, me paraissent demander l’inviolabilité des ministres et la responsabilité des représentants de la nation.
    • Séance du jeudi 20 octobre 1791

      - search term matches: (49)

      Séance du jeudi 20 octobre 1791

      page 298
      Speaker: Lequinio
      ...sse et de majesté, vous commanderez aux nations memes, vous maîtriserez les circonstanc... ...nts. Si toutes vos lois portent avec elles un grand caractère de vérité, de sagesse et de majesté, vous commanderez aux nations memes, vous maîtriserez les circonstances, et votre Empire sera celui de la raison, qui doit un jour gouverner tous les...
      Speaker: Lequinio
      ...it être le plus respecté par toutes les nations, le droit de quitter le lieu dans leque... ...ettre des entraves au droit le plus précieux de tous les hommes, et celui qui doit être le plus respecté par toutes les nations, le droit de quitter le lieu dans lequel on se trouve mal, pour se transporter dans celui qui nous offre plus de satisf...

      Séance du jeudi 20 octobre 1791

      page 299
      Speaker: Lequinio
      ...France, de tous les pays, de toutes les nations on viendra l'y chercher, et la plupart ... ...vraie liberté, la vraie tolérance et la paix ; si le bonheur enfin se trouve en France, de tous les pays, de toutes les nations on viendra l'y chercher, et la plupart même de ceux que la vanité fait sortir aujourd’hui ne tarderont pas à abandonner...
      Speaker: Lequinio
      ...e à leur yeux, tandis qu’aux yeux de la nation et de la postérité elle le place au pre... ... enfin rejetterait cette Constitution si glorieuse, dont l’acceptation le dégrade à leur yeux, tandis qu’aux yeux de la nation et de la postérité elle le place au premier rang des bons rois.
      Speaker: Lequinio
      ...e que pour se pavaner et surcharger les nations du poids de leur inutilité comme de cel... ...lques milliers de ces êtres vains et frivoles, qui semblaient n’être dans l’armée que pour se pavaner et surcharger les nations du poids de leur inutilité comme de celui de leur orgueil. C’est vraiment le cas de faire une loi de rigueur, et lorsqu...

      Séance du jeudi 20 octobre 1791

      page 300
      Speaker: Lequinio
      ... cesse qu’ils sont les serviteurs de la nation et non pas ses maîtres, leur conserver ... ...eraient 1 attribut privatif des ambitieux et des pervers; en leur rappelant sans cesse qu’ils sont les serviteurs de la nation et non pas ses maîtres, leur conserver les égards dont vous devez entourer tout ce qui tient à la haute administration ...
      Speaker: Lequinio
      ...e crois encore; mais malheureusement la nation ne le croit pas aussi bien que vous et ... ... et chacun de vous en est muni. Il s’y est justifié suffisamment peut-être, je le crois encore; mais malheureusement la nation ne le croit pas aussi bien que vous et moi; à la page 6 de ce rapport, le ministre dit... (Interruption.)
      Speaker: Lequinio
      ...enfin les cloutes et les anxiétés de la nation? II importe à la tranquillité générale,...
      ...ui lui est due et à la confiance que la nation doit prendre dans les ministres... (Mur...
      ...er, ne devez-vous pas le prendre? Avez-vous a balancer un instant pour dissiper enfin les cloutes et les anxiétés de la nation? II importe à la tranquillité générale, à l’assiette de la liberté meme, il importe enfin au repos du ministre de la guerre, à la justice qui lui est due et à la confiance que la nation doit prendre dans les ministres... (Murmures.)
      Speaker: Lequinio
      ...i lui est due, et a la confiance que la nation doit prendre dans es ministres, il importe que ceux en qui existe la confiance de la nation, puissent lui certifier les faits et l’... II importe enfin, Messieurs, au repos du ministre de la guerre, à la justice qui lui est due, et a la confiance que la nation doit prendre dans es ministres, il importe que ceux en qui existe la confiance de la nation, puissent lui certifier les faits et l’état des choses. Je ne vous propose point d entreprendre sur le pouvoir exécutif...

      Séance du jeudi 20 octobre 1791

      page 302
      Speaker: Baignoux
      qu un danger commun menace la nation et quelle est forcée de recourir aux mo... qu un danger commun menace la nation et quelle est forcée de recourir aux moyens ex’trê-mes pour s en garantir.

      Séance du jeudi 20 octobre 1791

      page 303
      Speaker: Baignoux
      ...quelqueshameaux, oseraient attaquer une nation entière, et s’exposeraient vainement à ... Trembleriez-vous devant quelques princes qui, pour maintenirlaservitude de quelqueshameaux, oseraient attaquer une nation entière, et s’exposeraient vainement à conquérir ce qu’ils ne pourraient jamais conserver?
      Speaker: Baignoux
      ...es entreprises par le vœu général d’une nation, qui voit dans les suites de notre Révo... Vous n’avez rien à redouter du ministère britannique; il serait arrêté dans ses entreprises par le vœu général d’une nation, qui voit dans les suites de notre Révolution une espérance qui lui est commune, et qui, laissant à part toutes les hai...
      Speaker: Baignoux
      ...taire. Lorsque la majorité d’une grande nation veut rester libre, est-il un emploi de ... ...urces, par la fermeté de notre maintien et par l’avantage de notre position militaire. Lorsque la majorité d’une grande nation veut rester libre, est-il un emploi de la force capable d’empêcher qu’elle ne le soit?

      Séance du jeudi 20 octobre 1791

      page 304
      Speaker: Baignoux
      ...ompatibles avec la dignité d’une grande nation; et que si, d’un côté, nous devons accu... ...utions à prendre, je n’en doute pas; mais souvenons-nous qu’elles doivent être compatibles avec la dignité d’une grande nation; et que si, d’un côté, nous devons accueillir une défiance raisonnable, nous devons de l’autre nous tenir en garde cont...
      Speaker: Baignoux
      ...s, dans tous les temps, chez toutes les nations, que de pousser le peuple à émigrer con... ...es lois les plus tyranniques sur les émigrations n’ont jamais eu d’au-tr s effets, dans tous les temps, chez toutes les nations, que de pousser le peuple à émigrer contre le vœu même de la nature qui l’attache à son pays. Ce que n’ont pu faire des...

      Séance du jeudi 20 octobre 1791

      page 305
      Speaker: Baignoux
      ...u’il peut. A cette époque célèbre où la nation française s’élève enfin à la hauteur de... Il est beau pour un peuple de ne pas vouloir tout ce qu’il peut. A cette époque célèbre où la nation française s’élève enfin à la hauteur de sa dignité réelle et de sa vraie valeur nationale, devez-vous retenir les citoy...

      Séance du jeudi 20 octobre 1791

      page 307
      Speaker: Castel
      ...vant, d’être entretenu aux dépens de la nation. Le nom de Mirabeau sera éternellement ... ...Il est juste que l’Etat fasse les frais de sépulture de celui qui eût mérité, vivant, d’être entretenu aux dépens de la nation. Le nom de Mirabeau sera éternellement cher aux Français ; et les esclaves eux-mêmes l’invoqueront comme le dieu qui pr...
      Speaker: Castel
      ...rant les immortels services rendus à la nation par Honoré-babriel-R^uetu Mirabeau, « L Assemblée nationale, considérant les immortels services rendus à la nation par Honoré-babriel-R^uetu Mirabeau,

      Séance du jeudi 20 octobre 1791

      page 308
      Speaker: Crestin
      ...s, il serait bien extraordinaire qu’une nation ne pût pas prendre pour sa sûreté les précautions que les lois de toutes les nations ont prises pour la sûreté des individus...
      ... guerres intérieures ou extérieures, la nation peut et doit faire une loi de surveilla...
      ...iberté consiste dans le pouvoir de faire tout ce qui ne nuit pas à autrui. Certes, il serait bien extraordinaire qu’une nation ne pût pas prendre pour sa sûreté les précautions que les lois de toutes les nations ont prises pour la sûreté des individus. Un homme est libre d’aller où il lui plaît; mais cependant s’il est prouvé qu’...
      ...ssein de la trahir, avec un esprit de rébellion, dans la vue de lui susciter des guerres intérieures ou extérieures, la nation peut et doit faire une loi de surveillance.
      Speaker: Crestin
      ...iseurs se retrancher sur la force de la nation, sur son bon état de défense, sur l’imp...
      ...e à son humanité, au point d’exposer la nation qu’il représente à en courir les terrib...
      J’enteuds les temporiseurs se retrancher sur la force de la nation, sur son bon état de défense, sur l’impossibilité morale de la soumettre à un nouvel esclavage. Je sais parfaitement bi...
      ...toires traînent à leurs suites? Quel est le législateur capable d’imposer silence à son humanité, au point d’exposer la nation qu’il représente à en courir les terribles hasards
      Speaker: Crestin
      ...ne soit un paradoxe de prétendre qu’une nation doive préférer de faire une guerre régu... ...t dans les vrais principes de les punir lorsqu’il sera prouvé? Qui doute que ce ne soit un paradoxe de prétendre qu’une nation doive préférer de faire une guerre régulière contre des rebelles? Toutes les maximes du droit des gens et de la saine p...
      Speaker: Crestin
      ...s ministres du roi que comme ceux de la nation. ...ont mis dans le cas de la perdre. Nous devons les regarder moins encore comme les ministres du roi que comme ceux de la nation.

      Séance du jeudi 20 octobre 1791

      page 324
      ...ys et P ur roi, et vont porter chez des nations voisines, des richesses que sollicitent... ...émigrations ont semblé se multiplier : une foule de citoyens abandonnent leur pays et P ur roi, et vont porter chez des nations voisines, des richesses que sollicitent les besoins de leurs concitoyens. Ainsi, lorsque le roi cherche à rappeler la p...
      ... je regarderai comme un délit contre la nation et contre moi, tout attentat, toute inf... ...tenant dont on veuille colorer la désobéissance et l’indiscipline, j’annonce que je regarderai comme un délit contre la nation et contre moi, tout attentat, toute infraction à la loi.
    • Séance du vendredi 21 octobre 1791, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du vendredi 21 octobre 1791, au matin

      page 325
      Speaker: Chabot
      ...Mirabeau, fussent mis à la charge de la nation, il a dit que Mirabeau était mort insol... ...venu hier demander à l’Assemblée que les frais funéraires faits en l’honneur de Mirabeau, fussent mis à la charge de la nation, il a dit que Mirabeau était mort insolvable. Je demande qu’il soit fait mention de ce fait dans le procès-verbal. Il f...

      Séance du vendredi 21 octobre 1791, au matin

      page 330
      Speaker: Davigneau
      ...es dissidents étaient criminels de lèse nation 1 {Murmures.) Je n’ai pas le talent de ... ...us ! Qui croira que l’on a dit hautement, dans le sein de cette Assemblée, que les dissidents étaient criminels de lèse nation 1 {Murmures.) Je n’ai pas le talent de me faire applaudir des tribunes, mais peu m’importa.

      Séance du vendredi 21 octobre 1791, au matin

      page 331
      Speaker: Mosneron
      ...ence, n’a pas cru qu il fût permis à la nation de choisir elle-meme les ministres du c...
      ... aïoir une °Pinion Plus juste des de la nation, pour ne pas prononcer un serment que s...
      ... contre le coupable. Celui-là est innocent, qui, dans la sincérité de sa con.-cience, n’a pas cru qu il fût permis à la nation de choisir elle-meme les ministres du culte qu’elle professe de circonscrire et de régler leur gouvernement temporel. Sans doute, il est dans l’erreur ; mais cette erreur n’est pas un crime; il suffit que,Sî8 aïoir une °Pinion Plus juste des de la nation, pour ne pas prononcer un serment que son cœur interdit à ses lèvres“5 soit prive des fonctions de l’administration rei...
      Speaker: Mosneron
      ...s fonctionnaires du culte nommés par la nation. 11 faut le punir non comme prêtre, mai... ... de la calomnie, le fanatique qui soulève les ames simples et crédules contre les fonctionnaires du culte nommés par la nation. 11 faut le punir non comme prêtre, mais comme rebelle, comme perturbateur delà paix publique, comme ennemi de notre sa...

      Séance du vendredi 21 octobre 1791, au matin

      page 332
      Speaker: Coustard
      ...urent commander à la pensée. Cette même nation avilie, qui se laissera dépouiller sans...
      ...ements, se transformera aussitôt en une nation fière et courageuse, si on veut lui dem...
      ...table que par la lâcheté de leurs sujets, s’évanouit toutes les fois qu’ils voulurent commander à la pensée. Cette même nation avilie, qui se laissera dépouiller sans murmurer, qui, sous le fouet des tyrans osera à peine prononcer une plainte, osera à peine faire entendre ses gémissements, se transformera aussitôt en une nation fière et courageuse, si on veut lui demander compte de ses opinions religieuses, et lui prescrire le culte qu’elle doit...

      Séance du vendredi 21 octobre 1791, au matin

      page 334
      Speaker: Baert
      ...ncore ceux de la presque totalité de la nation, l’a empêché de prêter un serment qui, ... ...ce que j’appellerai de longs préjugés, des préjugés qui, il y a un an, étaient encore ceux de la presque totalité de la nation, l’a empêché de prêter un serment qui, à ses yeux, change toute sa croyance.

      Séance du vendredi 21 octobre 1791, au matin

      page 336
      Speaker: Hilaire
      ... serait indigue des représentants d’une nation auguste. Laissons au pouvoir exécutif l... ...e ; mais nous ne devons les ré-uire que par la force de la loi. Tout antre moyen serait indigue des représentants d’une nation auguste. Laissons au pouvoir exécutif le soin de veiller à la sûreté du royaume. Que le glaive de la loi soit dirigé pa...
      Speaker: Hilaire
      ...eux de les payer (Ah! Ah!), sans que la nation soit tenue directement ou indirectement... ... il leur sera libre de conserver leurs prêtres non-conformistes à la charge par eux de les payer (Ah! Ah!), sans que la nation soit tenue directement ou indirectement de contribuer aux frais du culte; et néanmoins comme elle veut se montrer génér...
      Speaker: Hilaire
      ...ront privés du traitement actuel que la nation leur paye, à compter de leur mise en po... 7° Tous prêtres desservant ces dernières églises seront privés du traitement actuel que la nation leur paye, à compter de leur mise en possession ou de leur exercice notoirement connu;

      Séance du vendredi 21 octobre 1791, au matin

      page 339
      Speaker: Roujoux
      ...ue celui qui reçoit un traitement de la nation, justifie à la nation qu’il n’a rien tramé contre son repos e... ...ale relative au traitement" des ci-devant fonctionnaires publics. 11 est juste que celui qui reçoit un traitement de la nation, justifie à la nation qu’il n’a rien tramé contre son repos et sa tranquillité. Ce n’est qu’à ce prix qu’il peut prétendre à son secours ou à...
  • Tome 35 : Du 11 novembre au 10 décembre 1791 showing 10 of 17 results view all
    • Séance du samedi 21 novembre 1791

      - search term matches: (25)

      Séance du samedi 21 novembre 1791

      page 263
      Speaker: Thuriot
      ...nt beau faire, ils n'empêcheront pas la nation d'énoncer un vœu. (Applaudissements à g... Un membre: Ces messieurs ont beau faire, ils n'empêcheront pas la nation d'énoncer un vœu. (Applaudissements à gauche.)
      Speaker: Le Président
      ... ne peut vouloir et ne peut empêcher la nation d'énoncer un vœu . Personne dans l'Assemblée ne peut vouloir et ne peut empêcher la nation d'énoncer un vœu .
      Speaker: Lecointe-Puyraveau
      ...cette tribune: « Lorsqu'ici on parle de nation et de liberté, il semble que l'on répan... ...comme un des plus fermes appuis de notre liberté naissante, a dit une fois dans cette tribune: « Lorsqu'ici on parle de nation et de liberté, il semble que l'on répande l'eau à grands flots sur des hydrophobes. »> (Vifs applaudissements dans les ...

      Séance du samedi 21 novembre 1791

      page 264
      Speaker: Lecointe-Puyraveau
      ...islative qui doit exprimer le vœu de la nation ne doit-elle pas recevoir des hommes qu... ...travail quelconque, prendre une délibération, manifester un vœu? L Assemblée législative qui doit exprimer le vœu de la nation ne doit-elle pas recevoir des hommes qui viennent lui dire : « Nous formons une partie considérable du peuple souverain...

      Séance du samedi 21 novembre 1791

      page 267
      Speaker: Bigot de Préameneu
      ...onale quidoitconnaîtredesdélits de lèse-nation, dont sont prévenus les sieurs Varnier,... ...us proposer les moyens les plus prompts de mettre en activité la haute cour nationale quidoitconnaîtredesdélits de lèse-nation, dont sont prévenus les sieurs Varnier, Tardi et Noireau contre lesquels l'Assemblée nationale a rendu un décret d'accu...

      Séance du samedi 21 novembre 1791

      page 268
      Speaker: Bigot de Préameneu
      ...tion des deux grands procurateurs de la nation, et des quatre grands juges. L'article ... ...otre comité croit devoir vous proposer quelques moyens d'exécution sur la nomination des deux grands procurateurs de la nation, et des quatre grands juges. L'article 11 de la loi du 15 mai 1791 semble présenter quelque obscurité dans sa rédaction...
      Speaker: Bigot de Préameneu
      ...ges, les deux grands procurateurs de la nation pris dans le sein de l'Assemblée, pour ... ... bureaux, pour nommer au scrutin individuel, et à la majorité absolue des suffrages, les deux grands procurateurs de la nation pris dans le sein de l'Assemblée, pour faire, auprès de la haute-cour nationale, la poursuite de l'accusation aux terme...
      Speaker: Bigot de Préameneu
      ...ges, les deux grands procurateurs de la nation seront tenus de s'y rendre aussitôt apr... ... haute cour nationale se réunira dans la ville' d'Orléans ; les quatre grands juges, les deux grands procurateurs de la nation seront tenus de s'y rendre aussitôt après leur élection. Le sieur Varnier, ou ceux de ses complices décrétés d'accusati...

      Séance du samedi 21 novembre 1791

      page 270
      Speaker: Saladin
      ...ges, les deux grands procurateurs de la nation pris dans le sein de l'Assemblée, pour ... ... bureaux, pour nommer au scrutin individuel, et à la majorité absolue des suffrages, les deux grands procurateurs de la nation pris dans le sein de l'Assemblée, pour faire, auprès de la haute cour nationale, la poursuite de 1 accusation aux terme...
      Speaker: Jollivet
      ...tion des deux grands procurateurs de la nation dans cette importante occasion. C'est p... ...est peut-être pas indifférent de laisser, par un décret, la trace du mode d'élection des deux grands procurateurs de la nation dans cette importante occasion. C'est pourquoi, Messieurs, je demande le maintien de 1 article.
      Speaker: Goujon
      ...s le titre de grands procurateurs de la nation, faire, auprès de la haute cour nationa... ... la plus précise et la plus claire ; et il nommera deux de ses membres pour, sous le titre de grands procurateurs de la nation, faire, auprès de la haute cour nationale, la poursuite de 1 accusation. » Plusieurs membres : La discussion fermée I (...
      Speaker: Le Président
      ...ges, les deux grands procurateurs de la nation, pris dans le sein de l'Assemblée, pour... ...bureaux, pour nommer, au scrutin individuel, et à la majorité absolue des suffrages, les deux grands procurateurs de la nation, pris dans le sein de l'Assemblée, pour faire, auprès de la haute cour nationale. la poursuite de l'accusation aux term...
      Speaker: Le Président
      ...ges, les deux grands procurateurs de la nation seront tenus ae s'y rendre aussitôt apr... ...La haute cour nationale se réunira dans la ville d'Orléans; les quatre grands juges, les deux grands procurateurs de la nation seront tenus ae s'y rendre aussitôt après leur élection. Le sieur Varnier, ou ceux ae ses complices décrétés d'accusati...
      Speaker: Lagrévol
      ... juges, les 2 grands procurateurs de la nation seront tenus de s'y rendre aussitôt apr... « La haute cour nationale se réunira dans la ville d'Orléans. Les 4 grands juges, les 2 grands procurateurs de la nation seront tenus de s'y rendre aussitôt après leur élection. Le sieur Varnier y sera transféré sur-le-champ, et les sieurs ...

      Séance du samedi 21 novembre 1791

      page 273
      Speaker: François de Neufchâteau
      ...ice du culte catholique, salarié par la nation. Ce compte rendu présentera le détail d... ...tionale constituante, des 12,24 juil let et 27 novembre 1790, concernant l'exercice du culte catholique, salarié par la nation. Ce compte rendu présentera le détail des obstacles qu'a pu éprouver l'exécution de ces lois, et la dénonciation de ceu...

      Séance du samedi 21 novembre 1791

      page 274
      Speaker: Regnault-Beaucaron
      ...ice du Culte catholique, salarié par la nation. Ce compte rendu présentera le détail d... ...ationale constituante des 12, 24 juillet et 27 novembre 1790, concernant l'exercice du Culte catholique, salarié par la nation. Ce compte rendu présentera le détail des obstacles qu'a pu éprouver l'exécution de ces lois, la dénonciation de ceux q...
      Speaker: François de Neufchâteau
      ...on des rebelles, et à la grandeur de la nation forcée de les punir. » Plusieurs membre... ...en proportionnant ses mesures, et à l'étendue des maux qu'occasionne l'obstination des rebelles, et à la grandeur de la nation forcée de les punir. » Plusieurs membres : Aux voix! aux voix! D'autres membrés : La question préalable !
      Speaker: Gohier
      ...ur obstination, et de la grandeur de la nation forcée de les punir. ...ursuivre, en proportionnant ces mesures à l'étendue des maux qu'occasonnerait leur obstination, et de la grandeur de la nation forcée de les punir.

      Séance du samedi 21 novembre 1791

      page 275
      Speaker: Albitte
      Les plus grands intérêts de la nation sont ceux du peuple, c'est devant lui q... Les plus grands intérêts de la nation sont ceux du peuple, c'est devant lui que nous devons travailler. Il ne faut pas prendre l'habitude de nous former en c...
      Speaker: Garran-de-Coulon
      ...loppées, qui tendent à la liberté de la nation et àlalibertéde cette Assemblée, je con... Par toutes ces considérations, et surtout par les premières que j'ai développées, qui tendent à la liberté de la nation et àlalibertéde cette Assemblée, je conclus à ce que l'article soit rejeté par la question préalable. (Applaudissements...

      Séance du samedi 21 novembre 1791

      page 276
      Speaker: François de Neufchâteau
      ...tres du culte catholique salarié par la nation. » ...signés sous la qualification de fonctionnaires publics, mais sous celle de ministres du culte catholique salarié par la nation. »
      Speaker: Lamourette
      ...lic qui est suivi par la majorité de la nation, n'exercent pas une fonction publique, ... ...ublics, et enfin parce qu'il est contradictoire que les ministres d'un culte public qui est suivi par la majorité de la nation, n'exercent pas une fonction publique, et ne puissent être appelés « fonctionnaires publics ».

      Séance du samedi 21 novembre 1791

      page 283
      ...atholique, que a presque totalité de la nation suit, est la confession, dont l'exercic... Veuillez, Messieurs, réfléchir que l'une des ratiques essentielles du culte catholique, que a presque totalité de la nation suit, est la confession, dont l'exercice ne peut être assujetti à aucune comptabilité; que lun des principaux points de...
      ...es du culte catholique, salariés par la nation ». ...tion de « fonctionnaires publics ecclésiastiques », mais sous celle de « Ministres du culte catholique, salariés par la nation ».
    • Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 323
      Speaker: Brissot de Warville
      ... temps que nous répondions au vœu de la nation française et qu un objet, si essentiel ... ...endu, puisqu'il l'est depuis 20 jours, soit discuté le plus tôt possible. Il est temps que nous répondions au vœu de la nation française et qu un objet, si essentiel au succès de la Constitution, soit discuté sans relâche jusqu'à ce que la lumièr...

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 326
      Speaker: Cambon
      ...se dans les remboursements décrétés. La nation est obligée seulement d'en payer annuel... La dette constituée n'est point comprise dans les remboursements décrétés. La nation est obligée seulement d'en payer annuellement les intérêts qui sont compris dans les dépenses ordinaires; le montant ae...
      Speaker: Cambon
      ... morosité, la libération, qu'une grande nation a déterminée? et si la loi- civile adme...
      ... il n'est point arrêté dans l'année, la nation qui est un individu collectif, ne peut-...
      ...res anciens, la plupart douteux ou équivoques, de retarder ou empêcher, par leur morosité, la libération, qu'une grande nation a déterminée? et si la loi- civile admet la prescription trentenaire, et rejette le compte d'un ouvrier quand il n'est point arrêté dans l'année, la nation qui est un individu collectif, ne peut-elle adopter la même mesure envers des créanciers dont les titres ne sont pas av...

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 327
      Speaker: Cambon
      ...onstatés d'une manière authentique : la nation ne peut enlever ce qu'elle est sûre d'a... ...retard. Il serait injuste ae priver de leur capital les possesseurs des titres constatés d'une manière authentique : la nation ne peut enlever ce qu'elle est sûre d'avoir reçu; j'adopte donc la proposition qui vous est faite par votre comité, ae ...
      Speaker: Cambon
      ...u de laisser leurs fonds ès mains de la nation, qui qui s'engage de leur en payer un i... ...s le délai indiqué, pour être admis dans la classe des créances remboursables, ou de laisser leurs fonds ès mains de la nation, qui qui s'engage de leur en payer un intérêt fixé à 3 0/0.
      Speaker: Cambon
      Mais la nation a pris en même temps l'enga^ gement de ... Mais la nation a pris en même temps l'enga^ gement de prendre à sa charge la partie de cette dette, qui pourrait être acquittée par le...

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 333
      ...loire, le bonheur ou les intérêts de la nation l'exigeront. ...n, section Ire, article 1er.) J'userai de cette faculté toutes les fois que la gloire, le bonheur ou les intérêts de la nation l'exigeront.

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 334
      ...rront se concilier avec l'honneur de la nation. ...de la France pour que je n'emploie pas. à la maintenir , tous fes moyens qui pourront se concilier avec l'honneur de la nation.

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 335
      Speaker: Isnard
      ...tièrement; et je proteste à la face des nations, contre cette nouvelle trame et sa nomb... ...onneur de vous adresser; elle est tronquée, altérée en tous .sens, décomposée entièrement; et je proteste à la face des nations, contre cette nouvelle trame et sa nombreuse publicité.
      Speaker: Le Président
      ... nomination du second procurateur de la nation. ...ur vous appelle, Messieurs, dans vos bureaux, séance tenante, pour procéder a la nomination du second procurateur de la nation.

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 336
      Speaker: Jaucourt
      ...ra très attentivement l'attention de la nation entière sur ses représentants, qui, dan... (1). Je demande l'impression de l'adresse parce qu'elle fixera très attentivement l'attention de la nation entière sur ses représentants, qui, dans ce moment-ci, ont plus besoin que jamais de toute la surveillance des bons cit...
      Speaker: Le Président
      ...ction du second grand procurateur de la nation. Sur 396 votants, M. Pellicot a réuni 3...
      ... je le proclame grand procurateur de la nation.
      Voici le résultat du scrutin pour Vélection du second grand procurateur de la nation. Sur 396 votants, M. Pellicot a réuni 326 suffrages, ce qui lui donne la majorité absolue. En conséquence, je le proclame grand procurateur de la nation.

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 337
      Speaker: Brissot de Warville
      ... je le sais, mais nous ferons mieux. La nation n'attend pas de nous des volumes de loi... ...e attaque, nous devons tout examiner et très scrupuleusement. Nous ferons moins, je le sais, mais nous ferons mieux. La nation n'attend pas de nous des volumes de lois, mais de bonne loisr et de bonnes lois ne sont jamais l'ouvrage, ni de la préc...

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 338
      ...in, qui démentant les espérances que la nation avait conçues de lui, s'est attaché à d... ...on doive adopter d'un autre côté les terreurs chimériques ou feintes d'un écrivain, qui démentant les espérances que la nation avait conçues de lui, s'est attaché à décrier dans son origine même la mesure des assignats, à laquelle la Révolution d...

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 339
      ... à son tour:contrats contre lesquels la nation n'a cessé de réclamer, et dont les nota... ...an saturé du sang du peuple, vendait à son successeur la facilité de s'en gorger à son tour:contrats contre lesquels la nation n'a cessé de réclamer, et dont les notables de 1617 avaient demandé la destruction par une loi fondamentale ; et ces co...

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 340
      ...on laissait en paix les débiteurs de la nation ! elle n'en connaît encore, ni le nombr... pour hâter des remboursements dont on ignorait l'étendue, on laissait en paix les débiteurs de la nation ! elle n'en connaît encore, ni le nombre, ni la somme — déplorable erreur ! funeste complaisance !

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 341
      ...dées aux artisans, tout était contre la nation. Car, par exemple, on a fait un grand b... ...t occupé de favoriser les riches, tandis que, jusqu'aux faveurs apparentes accordées aux artisans, tout était contre la nation. Car, par exemple, on a fait un grand bruit de l'arriéré des bâtiments, partie dans laquelle on produit aujourd'hui des...
      ...ider par quelques-uns ; c'est sauver la nation d'un nouveau déficit. ... des honnêtes gens ; c'est conserver le gage de tous au lieu de le laisser dilapider par quelques-uns ; c'est sauver la nation d'un nouveau déficit.
      ...ute, est une sauvegarde en faveur de la nation et contre la banqueroute. ...n à une banqueroute 1 La suspension qu'on propose, loin donc d'être une banqueroute, est une sauvegarde en faveur de la nation et contre la banqueroute.
      ...t les droits sont constatés, puisque la nation s'engage à payer les capitaux lorsque l... ...tte recherche les intérêts ne cessent pas de courir au profit des créanciers dont les droits sont constatés, puisque la nation s'engage à payer les capitaux lorsque la totalité en sera connue, peut-on dire qu'elle manque à ses engagements? Est-ce...

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 342
      ...nt, enfin, où devenue libre, une grande nation ne peut condamner, comme sous le régime... ..., mais coûteuse, et qui peut absorber une partie de nos ressources; dans un moment, enfin, où devenue libre, une grande nation ne peut condamner, comme sous le régime barbare du despotisme, sés membres que le sort a fait naître indigents, à l'ina...

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au matin

      page 343
      ...llets qui ne portent pas le sceau de la nation, faciliter les échanges au sein même de... ... qui ont besoin de la confiance! voyez les billets de caisse patriotique, ces billets qui ne portent pas le sceau de la nation, faciliter les échanges au sein même des campagnes éloignées à 20 ou 30 lieues de Paris, reçus sans difficulté par ceux...
      ...de vos opérations et à la France et aux nations /étrangères, et vous ne l'inspirerez qu... Vous devez, Messieurs, inspirér une haute idée de vos opérations et à la France et aux nations /étrangères, et vous ne l'inspirerez qu'en portant, d'un côté, l'ordre et la clarté dans vos finances, et, de l'autre, ...
    • Séance du jeudi 24 novembre 1791, au soir

      - search term matches: (11)

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au soir

      page 346
      Speaker: Guadet
      ...énement, afin que l'auguste Sénat de la nation prenne de nouvelles mesures pour préven... ...7 jours. Ils se sont mis à la mi-ration. Je me hâte de vous faire part de cet événement, afin que l'auguste Sénat de la nation prenne de nouvelles mesures pour prévenir ou empêcher la perte de nos Antilles. »

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au soir

      page 353
      Speaker: Tartanac
      Un crime de lèse-nation est dénoncé aux représentants d'un peup... Un crime de lèse-nation est dénoncé aux représentants d'un peuple jaloux de sa liberté ; il doit être puni, s'il est prouvé. C'est en partant d...
      Speaker: Tartanac
      ...r asseoir l'accusation du crime de lèse-nation ; ne nous le dissimulons pas, le décret...
      ...ttre est en prévention du crime de lèse-nation par un décret, et qu'il soit convaincu ...
      ...r asseoir l'accusation du crime de lèse-nation, et je le prouve. Le crime de lèse-nation est une manœuvre directe dirigée contre la nation elle-même. Or, il est possible que les ...
      ...e à M. de Galonné soient étrangers à la nation elle-même. (Murmures prolongés.) Ces pr...
      ...minons si ces données, que je regarde comme incontestables, sont suffisantes pour asseoir l'accusation du crime de lèse-nation ; ne nous le dissimulons pas, le décret d'accusation doit être la suite de la conviction de ce crime. Si le signataire de la lettre est en prévention du crime de lèse-nation par un décret, et qu'il soit convaincu de ce crime, il doit nécessairement payer de sa tête... (Murmures.) Prenons donc...
      ...irer, il me paraît que cet ensemble ne fournit pas des caractères suffisants pour asseoir l'accusation du crime de lèse-nation, et je le prouve. Le crime de lèse-nation est une manœuvre directe dirigée contre la nation elle-même. Or, il est possible que les projets dont M. Delattre parle à M. de Galonné soient étrangers à la nation elle-même. (Murmures prolongés.) Ces projets paraissent regarder l'esclavage du roi, puisqu'il s'en afflige. Mais à cet...
      Speaker: Tartanac
      ... journaux sans être un criminel de lèse-nation. J'ai fait ma profession de foi et je d... Un particulier peut parler le langage des journaux sans être un criminel de lèse-nation. J'ai fait ma profession de foi et je défie... (Le bruit couvre la voix de Vorateur ) Eh bien, Messieurs, puisque vous ...
      Speaker: Grangeneuve
      ...nsiste pas à constater un crime de lèse-nation, mais a exécuter la mission que la Cons... La fonction que l'Assemblée nationale remplit en ce moment, ne consiste pas à constater un crime de lèse-nation, mais a exécuter la mission que la Constitution lui a déléguée, d'accuser et ae poursuivre, de-devant la haute cour nat...

      Séance du jeudi 24 novembre 1791, au soir

      page 356
      Speaker: Pastoret
      ...e janvier. Il était de la dignité de la nation d user d'indulgence avec eux. Si les ém... ...és; cependant vous avez rendu un décret qui les invite à rentrer d'ici au mois de janvier. Il était de la dignité de la nation d user d'indulgence avec eux. Si les émigrés rentraient en France d'ici à cette époque, vous croi-riez-vous fondés à le...
    • Séance du vendredi 25 novembre 1791

      - search term matches: (13)

      Séance du vendredi 25 novembre 1791

      page 358
      Speaker: Thuriot
      ...niers qui sont accusés du crime de lèse-nation ont toujours tout ce qui leur est néces... ... lettre de crédit et qu'au surplus on observe que, dans tous les cas, les prisonniers qui sont accusés du crime de lèse-nation ont toujours tout ce qui leur est nécessaire, et que, par conséquent, on n'a à subvenir à rien.

      Séance du vendredi 25 novembre 1791

      page 359
      Speaker: Goujon
      ... remettre aux grands procurateurs de la nation, lorsqu'ils seront en activité. Le Corps législatif doit garder ces lettres jusqu'à ce qu'on puisse les remettre aux grands procurateurs de la nation, lorsqu'ils seront en activité.

      Séance du vendredi 25 novembre 1791

      page 363
      Speaker: Basire
      ...e autre fortune que les bienfaits de la nation; mais il ignore qu'ayant inspiré mes se... « Cet homme sait que j'ai douze enfants, et nulle autre fortune que les bienfaits de la nation; mais il ignore qu'ayant inspiré mes sentiments à mes enfants, ils aimeraient mieux se voir dans l'abandon et le malheu...

      Séance du vendredi 25 novembre 1791

      page 364
      Speaker: Basire
      ... aurez rendu un plus grand service à la nation que par le gain de plusieurs batailles.... ...erminer l'Assemblée nationale à laisser des églises aux non-conformistes et vous aurez rendu un plus grand service à la nation que par le gain de plusieurs batailles. (Vifs applaudissements.) • « Je suis avec respect, mon général, votre très humb...

      Séance du vendredi 25 novembre 1791

      page 365
      Speaker: Albitte
      ...celui qui est entretenu aux frais de la nation. Pourra néanmoins toute association rel... ... nationaux ne pourront être employés à l'usage gratuit d'aucun autre culte, que celui qui est entretenu aux frais de la nation. Pourra néanmoins toute association religieuse acheter celles desdites églises non employées audit culte, pour y exerce...
      Speaker: Albitte
      ...s prêter le serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi »; voilà comme ils ...
      ... donc pas la loi faite au clergé par la nation puisque, s'ils consentent à prêter le s...
      ...ent, que viendront dire ces hommes à la municipalité ? Ils diront : « Nous venons prêter le serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi »; voilà comme ils parleront ; mais il vous diront encore : « Nous y venons comme les ministres d'u...
      ...clergé et nous ne préférons pas serment à cette. constitution. » Ils ne suivront donc pas la loi faite au clergé par la nation puisque, s'ils consentent à prêter le serment civique, ils ne consentent pas à prêter le serment relatif au culte entre...
      Speaker: Albitte
      ...ui n'observent pas un culte payé par la nation? Ne serait-ce.pas nuire à la nation que de leur livrer les églises pour sui... ... à la raison, à la Constitution, de donner des édifices nationaux à des hommes qui n'observent pas un culte payé par la nation? Ne serait-ce.pas nuire à la nation que de leur livrer les églises pour suivre un culte qui est contraire,.suivant leur idée, à celui reconnu par la consti...

      Séance du vendredi 25 novembre 1791

      page 366
      Speaker: Fressenel
      ...dont les ministres sont salariés par la nation, doivent acheter ou louer des églises ;... ...s les sociétésparticulières qui voudront professer un culte différent que celui dont les ministres sont salariés par la nation, doivent acheter ou louer des églises ; ie ne crois pas, dis-je, qu'il puisse y avoir de difficulté à cet égard.

      Séance du vendredi 25 novembre 1791

      page 367
      Speaker: Ducos
      ...ux non employés au culte salarié par la nation, pour y exercer publiquement le sien et... ...euse quelconque pourra acheter ou prendre à loyer tous ceux des édifices nationaux non employés au culte salarié par la nation, pour y exercer publiquement le sien et sous là surveillance, etc.... »

      Séance du vendredi 25 novembre 1791

      page 369
      Speaker: Delessart
      4« Enfin que la nation fasse l'acquisition des bâtiments et te... 4« Enfin que la nation fasse l'acquisition des bâtiments et terrains qu'occupe 1 école, pour qu'elle n'en soit pas évincée dans le cas où ils ...

      Séance du vendredi 25 novembre 1791

      page 370
      Speaker: Delessart
      ...a cru concourir au double intérêt de la nation et des arts en autorisant la commission... ...nte, d'un mobilier qu'il vaut mieux transporter à loisir que précipitamment, il a cru concourir au double intérêt de la nation et des arts en autorisant la commission à faire faire les déplacements et dépenses nécessaires ; mais en m'informant de...
    • Séance du dimanche 27 novembre 1791

      - search term matches: (19)

      Séance du dimanche 27 novembre 1791

      page 393
      Speaker: Lemontey
      « Représentants de la nation, vos preuves sont faites; je vous honor... « Représentants de la nation, vos preuves sont faites; je vous honore et je vous affectionne de tout mon cœur.
      Speaker: Saladin
      ...ieur Delattre, prévenu du crime de lèse-nation. En exécution de ce décret, le sieur De... ...e séance du 24 de ce mois, vous avez prononcé un décret d'accusation contre le sieur Delattre, prévenu du crime de lèse-nation. En exécution de ce décret, le sieur Delattre a été conduit à l'Abbaye, les scellés ont été mis sur ses papiers. Une mè...

      Séance du dimanche 27 novembre 1791

      page 394
      Speaker: Saladin
      ...ion du citoyen prévenu du crime de lèse-nation, et le moment où la justice devait, par... ...ation de la haute cour nationale, laissaient un long intervalle entre l'arrestation du citoyen prévenu du crime de lèse-nation, et le moment où la justice devait, par une prompte instruction, hâter son jugement.

      Séance du dimanche 27 novembre 1791

      page 395
      Speaker: Becquey
      ...tre. Il est cependant essentiel pour la nation que ce particulier soit connu, soit que... ticulier qui lui a remis la lettre. Il est cependant essentiel pour la nation que ce particulier soit connu, soit que M. Varnier soit coupable, soit qu'il soit innocent. C'est un grand moyen de déc...

      Séance du dimanche 27 novembre 1791

      page 398
      Speaker: Rühl
      ...rait indigne de la majesté d'une grande nation comme la nôtre de souffrir plus longtem...
      ...nteries d'un spadassin, mais une grande nation doit être jalouse de sa gloire, doit pu...
      ... la sérénité du beau ciel qui nous éclaire ; il n'en est pas moins vrai qu'il serait indigne de la majesté d'une grande nation comme la nôtre de souffrir plus longtemps ce feu d'opéra dont la fumée nous incommode (Applaudissements,) et de nous la...
      ...nsolence mérite le fouet. Un simple particulier peut opposer le mépris aux forfanteries d'un spadassin, mais une grande nation doit être jalouse de sa gloire, doit punir sévèrement les téméraires qui osent lui manquer de respect, doit anéantir da...
      Speaker: Rühl
      ...citoyens; nous devons à la gloire de la nation, de prendre vis-à-vis des puissances ét... ...ermettent, et dans lesquelles ils s'efforcent d'engager et d'entraîner leurs concitoyens; nous devons à la gloire de la nation, de prendre vis-à-vis des puissances étrangères cette position imposante qui leur annonce que nous n avons point encore...

      Séance du dimanche 27 novembre 1791

      page 399
      Speaker: Rühl
      ...narchie ; et où 4es représentants de la nation exprimeront, dans des traits de feu, et...
      ...et où ils. discutent les intérêts de la nation et en décident, que de souffrir qu'il s...
      ...anarchie, ou l'exécrable despotisme, ou bien un déplorable démembrement de la monarchie ; et où 4es représentants de la nation exprimeront, dans des traits de feu, et avec toute l'énergie qu'un patriotisme éclairé inspire, qu'ils se sont tous dév...
      ... plutôt enterrer sous les débris et sous les ruines du temple qui les renferme, et où ils. discutent les intérêts de la nation et en décident, que de souffrir qu'il soit porté la moindre atteinte à la souveraineté du peuple, à sa liberté, à l'éga...

      Séance du dimanche 27 novembre 1791

      page 400
      Speaker: Daverhoult
      ...mple que la Hollande asservie offre aux nations libres. Sachez que l'assaillant calcule... ...t disposer de moyens plus considérables, vous puissiez impunément mépriser l'exemple que la Hollande asservie offre aux nations libres. Sachez que l'assaillant calcule ses moyens d'attaque sur ceux de défense.

      Séance du dimanche 27 novembre 1791

      page 401
      Speaker: Daverhoult
      ...e et imposante qui convient à une autre nation libre : qu'on requière d'eux, dans un d... ...oupements, enrôlements et armements des Français mécontents, cette attitude fière et imposante qui convient à une autre nation libre : qu'on requière d'eux, dans un délai de trois semaines, la dispersion des attroupements formés dans leurs Etats,...
      Speaker: Daverhoult
      ...andeur des moyens prouvent à toutes les nations de la terre, qu'un peuple libre ne lais... ...rebelles obligent à recourir aux armes, que la célérité de l'expédition et la grandeur des moyens prouvent à toutes les nations de la terre, qu'un peuple libre ne laisse point impunément violer à son égard le droit aes gens. (.Applaudissements.)
      Speaker: Daverhoult
      ...qu'après s'être inviolablement uni à la nation par son acceptation à la Constitution, ... ...èdes efficaces pour parer aux dangers qui menacent la patrie. Il est impossible qu'après s'être inviolablement uni à la nation par son acceptation à la Constitution, il n'envisage tous les complots contre cette loi fondamentale comme autant d'att...
      Speaker: Daverhoult
      ... la loi; et pour déclarer au roi que la nation verra avec satisfaction toutes les mesu...
      ...e dans la sagesse de ces mesures que la nation verra rassembler les forces nécessaires...
      ...qui trament des complots au dedans, ou excitent les citoyens à la révolte contre la loi; et pour déclarer au roi que la nation verra avec satisfaction toutes les mesures sages que le roi pourra prendre, afin de requérir les électeurs de Trêves, M...
      ...attroupements formés par des Français émigrés; que ce sera avec la même confiance dans la sagesse de ces mesures que la nation verra rassembler les forces nécessaires, pour contraindre, par la voie des armes, ces princes à respecter le droit des ...
      Speaker: Daverhoult
      ...ope, que ses intentions et celles de la nation française ne sont qu'une. » (Vifs appla... ...ette démarche importante à la Diète de Ratisbonne et à toutes les cours de l'Europe, que ses intentions et celles de la nation française ne sont qu'une. » (Vifs applaudissements.)

      Séance du dimanche 27 novembre 1791

      page 403
      Speaker: Louis Patrin
      ... l'offrande que je mets aux pieds de la nation, et que je la supplie d'agréer. ... deux mille morceaux choisis des minéraux les plus rares ; telle est, Messieurs, l'offrande que je mets aux pieds de la nation, et que je la supplie d'agréer.
      Speaker: Louis Patrin
      ...t précieux qui fait tant d'honneur à la nation française, où se trouvent réunis tous l... ...signerle cabinet d'histoire naturelle du Jardin des plantes, de cet établissement précieux qui fait tant d'honneur à la nation française, où se trouvent réunis tous les trésors de la nature, et qui est dirigé par les hommes les plus célèbres qui ...
      Speaker: Louis Patrin
      ...ste Assemblée des représentants de la • nation ! Puisse le zèle qui m'anime enflammer ... « Puisse mon offrande mériter l'approbation de l'auguste Assemblée des représentants de la • nation ! Puisse le zèle qui m'anime enflammer tous ceux qui cultivent la science de la nature l et ils rapporteront à la Franc...
      Speaker: Le Président
      ...utiles travaux. Les représentants ae la nation reçoivent votre don ; ils aiment à voir... ...nes ; vous consacrez dans le temple de la patrie les honorables trophées de vos utiles travaux. Les représentants ae la nation reçoivent votre don ; ils aiment à voir un de ces hommes qui, livrés à l'étude des lois de la nature, en ont mieux conn...

      Séance du dimanche 27 novembre 1791

      page 404
      Speaker: Le Président
      ...ire des bienfaits dont les a comblés la nation française. La disposition de ces deux r... ..., depuis longtemps, d'une manière peu propre a prouver qu'ils conservent la mémoire des bienfaits dont les a comblés la nation française. La disposition de ces deux régiments n'est assurément que le fait de leurs officiers respectifs. Le soldat e...
    • Séance du mardi 29 novembre 1791, au matin

      - search term matches: (39)

      Séance du mardi 29 novembre 1791, au matin

      page 424
      Speaker: Cambon
      ...premier hommage aux représentants de la nation. Environnés de dangers, c'est eh Vous q... 1 « Les administrateurs du département du Jura doivent sans doute leur premier hommage aux représentants de la nation. Environnés de dangers, c'est eh Vous qU'ils ont placé toute leur espérance, c'est de la Sagesse des mesures que vous p...

      Séance du mardi 29 novembre 1791, au matin

      page 426
      Speaker: Lamarque
      ...à cet égard ; mais je sais aussi que la nation entière qui souffre, nous accuse de len... ...principes de justice, de philosophie, d'humanité, nous reprochent trop d'ardeur à cet égard ; mais je sais aussi que la nation entière qui souffre, nous accuse de lenteur et presque d'indifférence sur cette grande question; (Applaudissements.) Eh...

      Séance du mardi 29 novembre 1791, au matin

      page 427
      Speaker: Chéron-La-Bruyère
      ...parer, c'est comme si nous disions à la nation française que nous rendons des décrets ... ...on décrète sans désemparer. Chaque fois que nous décidons de décréter sans désemparer, c'est comme si nous disions à la nation française que nous rendons des décrets sans examiner. (Murmures prolongés.)
      Speaker: François de Neufchâteau
      ...lises employées au culte salarié par la nation ; 2° de permettre la vente ou la locati... ... les prêtres dissidents, ou prétendus dissidents, du culte simultané dans les églises employées au culte salarié par la nation ; 2° de permettre la vente ou la location des autres églises aux citoyens attachés à un autre culte quelconque, pour y ...
      Speaker: François de Neufchâteau
      ...nients ; qu'il n'est pas naturel que la nation entretienne des édifices pour ceux qui ... ...s et oratoires nationaux. Il prétend que le culte simultané entraîne des inconvénients ; qu'il n'est pas naturel que la nation entretienne des édifices pour ceux qui ne veulent pas reconnaître ses lois; et que s'ils veulent exercer un culte qu'il...

      Séance du mardi 29 novembre 1791, au matin

      page 428
      Speaker: Albitte
      ...tant guidé par des motifs suspects à la nation, pourrait y répandre le trouble. pussent acheter des églises nationales, pour un culte gui, étant guidé par des motifs suspects à la nation, pourrait y répandre le trouble.
      Speaker: François de Neufchâteau
      ...ieu, auteur de la société, créateur des nations, source éternelle de l'ordre, veuillent... ...es ministres, voulant rassembler leurs prosélytes pour leur parler au nom d'un Dieu, auteur de la société, créateur des nations, source éternelle de l'ordre, veuillent bien reconnaître le contrat social, respecter la souveraineté nationale, rendre...

      Séance du mardi 29 novembre 1791, au matin

      page 429
      Speaker: François de Neufchâteau
      ...principe réside essentiellement dans la nation ». . ...ouveraineté « est une, indivisible, inaliénable, imprescriptible » et que son « principe réside essentiellement dans la nation ». .

      Séance du mardi 29 novembre 1791, au matin

      page 430
      Speaker: François de Neufchâteau
      ...e la part des ministres du culte que la nation paye, elle eût fait une grande faute ; ... ... l'Empire. Si l'Assemblée constituante eût laissé reproduire cette prétentioii de la part des ministres du culte que la nation paye, elle eût fait une grande faute ; mais ces derniers rendent hommage à notre Constitution. Ce sont des prêtres cito...
      Speaker: François de Neufchâteau
      ... il n'y a plus pour aucune partie de la nation, ni pour aucun individu, aucun privilèg... Je lis dans la Constitution qu' « il n'y a plus pour aucune partie de la nation, ni pour aucun individu, aucun privilège ni exception au droit commun de tous les Français ».
      Speaker: François de Neufchâteau
      ...es mœurs du peuple, et appauvrissait la nation. Mais des institutions fraternelles, co... ... de peine à réduire, lorsqu'on s'est aperçu que leur nombre excessif dépravait les mœurs du peuple, et appauvrissait la nation. Mais des institutions fraternelles, constitutionnelles, patriotiques, légales, c'est ce que le clergé dissident ne sau...

      Séance du mardi 29 novembre 1791, au matin

      page 431
      Speaker: François de Neufchâteau
      ...penses du culte, à la disposition de la nation, et qui garantit les aliénations qui en... ... n'aurais-je pas à dire de cette disposition qui met « les biens destinés aux dépenses du culte, à la disposition de la nation, et qui garantit les aliénations qui en ont été faites ? »

      Séance du mardi 29 novembre 1791, au matin

      page 432
      Speaker: François de Neufchâteau
      Vous devez à la nation l'exemple du courage et de l'énergie. U... Vous devez à la nation l'exemple du courage et de l'énergie. Un engourdissement mortel semble s'emparer du grand nombre. L'esprit public n'est...
      Speaker: François de Neufchâteau
      ...t vous seuls pouvez la communiquer à la nation. ...té. Vous ne pouvez défendre l'un et l'autre qu'au moyen de l'énergie publique, et vous seuls pouvez la communiquer à la nation.
      Speaker: François de Neufchâteau
      ... culte dont les frais sont payés par la nation, pourront être achetés ou affermes par ... ...es corps administratifs auront déclaré n'être pas nécessaires pour l'exercice du culte dont les frais sont payés par la nation, pourront être achetés ou affermes par les citoyens attachés à un culte quelconque, pour y exercer publiquement ce cult...

      Séance du mardi 29 novembre 1791, au matin

      page 433
      Speaker: François de Neufchâteau
      ...ndes vérités pour ne pas en enrichir la nation. J'en demande l'impression et l'envoi a... Un membre : Le discours de M. François contient de trop grandes vérités pour ne pas en enrichir la nation. J'en demande l'impression et l'envoi aux 83 départements. (Applaudissements.)

      Séance du mardi 29 novembre 1791, au matin

      page 435
      Speaker: François de Neufchâteau
      ...nces, rendre le plus grand service à la nation, et se couvrir de loire en s'empressant... « Que les administrations de départemènt surtout peuvent, dans ceà circonstances, rendre le plus grand service à la nation, et se couvrir de loire en s'empressant de répondre à la confiance e l'Assemblée nationale, qui se plaira toujours

      Séance du mardi 29 novembre 1791, au matin

      page 437
      Speaker: Garran-de-Coulon
      ... culte dont les frais sont payés par la nation, pourront être achetés ou affermés par ... ...es corps administratifs auront déciaré n'être pas nécessaires pour l'exercice du culte dont les frais sont payés par la nation, pourront être achetés ou affermés par les citoyens attachés à un autre culte quelconque, pour y exercer publiquement c...
      Speaker: Garran-de-Coulon
      ...rcice du culte catholique salarié parla nation. Ce compte rendu présentera le détail d... ... nationale constituante des 12, 24 juillet et 27 novembre 1790, concernant l'exercice du culte catholique salarié parla nation. Ce compte rendu présentera le détail des obstacles qu'a pu éprouver l'exécution de ces lois, et la dénonciation de ceu...
    • Séance du jeudi 1 décembre 1791, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du jeudi 1 décembre 1791, au matin

      page 468
      Speaker: Isnard
      ...quils ont ci-devant faits et payés à la nation, en ont fait de nouveaux, dans une asse... ...voir de citoyen envers la patrie, les soussignés, en sus des dons patriotiques, quils ont ci-devant faits et payés à la nation, en ont fait de nouveaux, dans une assemblée de 22 sociétés des amis de la Constitution, tenue à Valence le 3 juillet 1...

      Séance du jeudi 1 décembre 1791, au matin

      page 469
      Speaker: Delacroix
      ... de témoigner à l'Angleterre combien la nation française désire lui donner des preuves... ...cultivateur anglais; ils ont cru aussi ne pas devoir laisser échapper l'occasion de témoigner à l'Angleterre combien la nation française désire lui donner des preuves de son estime. J'ai, en conséquence, l'honneur de vous proposer le décret suiva...

      Séance du jeudi 1 décembre 1791, au matin

      page 470
      Speaker: Becquey
      ... pas le langage des représentants d'une nation juste et sensible. J'ai donc la confian... Tel ne sera pas le langage des représentants d'une nation juste et sensible. J'ai donc la confiance que yous écouterez avec intérêt la pétition que vous fait M. Varnier et la pr...
      Speaker: Becquey
      ... générale les accusés de crimes de lèse-nation, ni ne les en exempte. Les formes de le... ...ur détention. Aucune disposition de la Constitution ne comprend dans cette règle générale les accusés de crimes de lèse-nation, ni ne les en exempte. Les formes de leur interrogatoire ne sont pas encore tracées. Mais M. Varnier pourrait-il souffr...

      Séance du jeudi 1 décembre 1791, au matin

      page 471
      Speaker: Fournier-Varennes
      ...iétés sous la protection spéciale de la nation : ce bouclier sacré ne les a pas garant... ...Assemblée nationale constituante, Messieurs, avait mis les colons et leurs propriétés sous la protection spéciale de la nation : ce bouclier sacré ne les a pas garantis ; et aujourd'hui qu'ils viennent se jeter dans le sein de la mèré patrie, pou...
      Speaker: Fournier-Varennes
      ...e, et cet intérêt est celui de toute la nation. Six millions de Français (n'existent q... L'intérêt du commerce s'est aussi fait entendre, et cet intérêt est celui de toute la nation. Six millions de Français (n'existent que par les colonies ; si elles périssent, comme on a osé en
      Speaker: Thuriot
      ...ce qu'il n'a pas je droit d'insulter la nation ; et je demande qu'il ne soit pas enten... Je demande que vous ôtiez la parole au pétitionnaire, parce qu'il n'a pas je droit d'insulter la nation ; et je demande qu'il ne soit pas entendu davantage.
      Speaker: Lecointe-Puyraveau
      ...re l'Assemblée. Les représentants de la nation se manqueraient à eux-mêmes, ils manque... C'est une inculpation, c'est une calomnie contre l'Assemblée. Les représentants de la nation se manqueraient à eux-mêmes, ils manqueraient à leurs commettants s'ils entendaient plus longtemps les pétitionnaires.

      Séance du jeudi 1 décembre 1791, au matin

      page 472
      Speaker: Le Président
      istance qui les sépare de nous, la nation n'en aura pas moins de l'affection pour... istance qui les sépare de nous, la nation n'en aura pas moins de l'affection pour les secourir, du courage pour les défendre et des regards perçants pour découvr...

      Séance du jeudi 1 décembre 1791, au matin

      page 473
      Speaker: Vergniaud
      ...ions pas méprisés dans une partie d'une nation régénérée. Nous sommes Français, et des...
      ... vous avez faites pour le bonheur de la nation. Puissiez-vous, Messieurs, jeter un reg...
      ...times, malgré la proclamation solennelle des Droits de l'homme, que nous ne croyions pas méprisés dans une partie d'une nation régénérée. Nous sommes Français, et des hommes inhospitaliers osent aussi prendre ce titre, après nous avoir jugés, apr...
      ...s concitoyens, ' et ou nous pourrons vivre libres et à l'abri des lois sages que vous avez faites pour le bonheur de la nation. Puissiez-vous, Messieurs, jeter un regard favorable sur nos humbles demandes. » (Suivent les signatures.)

      Séance du jeudi 1 décembre 1791, au matin

      page 477
      Speaker: Brissot de Warville
      ...ndance le moyen de s'affranchir de leur nation. La terreur suivait partout leurs pas, ... ... plus méprisables et les plus méprisés, de ces hommes qui voyaient dans l'indépendance le moyen de s'affranchir de leur nation. La terreur suivait partout leurs pas, écartait l'opposition des hommes même les plus courageux. Ils prononçaient au no...

      Séance du jeudi 1 décembre 1791, au matin

      page 492
      ... vu l'Assemblée des représentants de la nation se former, ils ont représenté que les p... u bénéfice de cette loi ; qu'au moment où ils ont vu l'Assemblée des représentants de la nation se former, ils ont représenté que les principes qui ont dicté la loi constitutionnelle de l'Etat entraîneraient nécessa...

      Séance du jeudi 1 décembre 1791, au matin

      page 495
      nation de pertes énormes, c'est le contraire d... nation de pertes énormes, c'est le contraire d'une conduite qui, si, elle était réfléchie, serait frauduleuse; car certainemen...
      ...ux habitués du pouvoir, l'énergie de la nation. ... espérait affermir par la banqueroute même, rien encore ne faisait soupçonner, aux habitués du pouvoir, l'énergie de la nation.
      ...r; ce qui expose les représentants delà nation à des offres, où l'on suppose déjà qu'i... ...vre la porte aux abus ; ce qui remplace l'équité par les préférences de la faveur; ce qui expose les représentants delà nation à des offres, où l'on suppose déjà qu'ils sont corruptibles, tandis qu'ils seraient perdus, que la chose publique s'abî...
      ...spension proposée posent en fait que la nation ne peut faire banqueroute, et que se tr... D'autres ennemis de la suspension proposée posent en fait que la nation ne peut faire banqueroute, et que se trouvât-elle arriérée d'un milliard après avoir employé tous les domaines

      Séance du jeudi 1 décembre 1791, au matin

      page 497
      ...et égard; il faut se déclarer envers la nation, ou solvable ou insolvable ; ...sements qu'il peut demander avec justice. Il n'y a pas deux partis à prendre à cet égard; il faut se déclarer envers la nation, ou solvable ou insolvable ;
    • Séance du jeudi 1 décembre 1791, au soir

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 1 décembre 1791, au soir

      page 501
      Speaker: Voysin de Gartempe
      ...vous devez aux accusés, l'intérêt de la nation, La justice qué vous devez aux accusés, l'intérêt de la nation,
      Speaker: Thuriot
      ... fonctionnaires publics salariés par la nation seront soumis au remplacement ou à la t... « Dans la première la loi dit que les fonctionnaires publics salariés par la nation seront soumis au remplacement ou à la taxe. Elle dit, dans la seconde, que les évêques, curés, etc..., seront soumis au...

      Séance du jeudi 1 décembre 1791, au soir

      page 502
      Speaker: Desbois
      ... grandeur d'âme des représentants d'une nation généreuse, dont les actes de bienfaisan... ...vait peut-être à 2 ou 300 livrés; le penser serait insulter à i humanité et à la grandeur d'âme des représentants d'une nation généreuse, dont les actes de bienfaisance doivent toujours être marqués au coin d'une imposante dignité.
    • Séance du samedi 3 décembre 1791, au matin

      - search term matches: (17)

      Séance du samedi 3 décembre 1791, au matin

      page 525
      ...ensé que, pour commander le respect aux nations, affermir à jamais notre sublime Consti... « Vous avez pensé que, pour commander le respect aux nations, affermir à jamais notre sublime Constitution, réduire à un honteux silence toUs nos ennemis, il fallait commencer par ...
      « Législateurs, la nation ne doit plus soudoyer des citoyens perf... « Législateurs, la nation ne doit plus soudoyer des citoyens perfides; leur salaire doit rester dans le Trésor public, pour venir au secours d'un...

      Séance du samedi 3 décembre 1791, au matin

      page 526
      « Représentants de la nation, « Représentants de la nation,
      ...r vous exprimer ia reconnaissance de la nation. ...déjà, de toutes les parties de l'Empire; déjà des actes d'adhésion partaient pour vous exprimer ia reconnaissance de la nation.
      ... ils Sont justes sans doute, puisque la nation né lui a confié cette partie' de "sa so... ...e roi a cru devoir refuser sa sanction à ce décret; nous respectons ses motifs ; ils Sont justes sans doute, puisque la nation né lui a confié cette partie' de "sa souveraineté què' pour sa plus grande utilité;, nous nous soumettons avec résignat...
      ...es rentes aujourd'hui à la charge de la nation. ...ntérêts accordés aux titulaires d'office, sur les. intérêts moratoires, et sur les rentes aujourd'hui à la charge de la nation.

      Séance du samedi 3 décembre 1791, au matin

      page 530
      Speaker: Fauchet
      ...n de l'impôt. Il a trahi la cause de la nation, en diffamant solennellement, au nom du... ...iel devoir de son ministère, en n'envoyant pas à temps la loi pour la répartition de l'impôt. Il a trahi la cause de la nation, en diffamant solennellement, au nom du roi, la première des autorités constituées ; en calomniant, dans une proclamati...

      Séance du samedi 3 décembre 1791, au matin

      page 531
      Speaker: Fauchet
      ...urs et de les calomnier à la face de la nation. Le ministre qui se permet cet attentat... ...on, ni les mœurs françaises. Il n'appartient point au roi d'avilir les législateurs et de les calomnier à la face de la nation. Le ministre qui se permet cet attentat arrive au dernier terme du crime de haute trahison. Car la liberté est perdue t...
      Speaker: Fauchet
      ...uvoir pas compatir avec les mœurs de la nation et les principes d'une Constitution lib... ...ut que la loi devait se proposer, et que réclamait l'intérêt du peuple, et ne pouvoir pas compatir avec les mœurs de la nation et les principes d'une Constitution libre?... »
      Speaker: Monneron
      ...e ministre est coupable, il faut que la nation qu'il a trahie soit vengée, il faut que... ...uchet sont de la plus grande gravité. Aussi vous ne devez point vous nâter. Si le ministre est coupable, il faut que la nation qu'il a trahie soit vengée, il faut que la responsabilité des ministres ne soit pas illusoire; mais aussi, si les incul...

      Séance du samedi 3 décembre 1791, au matin

      page 533
      Speaker: Pierre Bernard
      ...a confiance due aux représentants de la nation et la considération dont ils ne peuvent... ...se le courage et l'énergie à ces scènes affligeantes qui ne peuvent qu'altérer la confiance due aux représentants de la nation et la considération dont ils ne peuvent pas se passer plus longtemps.
      Speaker: Pierre Bernard
      ...culer le moment où la confiance . de la nation nous sera âcquise sans réserve. ...e nous fasse raison une fois pour toutes de ces divagations qui n peuvent que reculer le moment où la confiance . de la nation nous sera âcquise sans réserve.

      Séance du samedi 3 décembre 1791, au matin

      page 534
      Speaker: Chéron-La-Bruyère
      ... de M. Rouyer ; il est important que la nation ne paye pas de pension à un nomme mort ... ...enouvelle la motion que j'ai faite déjà deux fois relativement à la dénonciation de M. Rouyer ; il est important que la nation ne paye pas de pension à un nomme mort depuis 30 ans. Je demande définitivement que ce rapport soit fait demain par le ...

      Séance du samedi 3 décembre 1791, au matin

      page 536
      Speaker: Ducos
      ... et membres, a prévenu la volonté de la nation à cet égard. La seconde partie nous rec... ...ment, et vous savez que le premier acte de l'Assemblée, dont nous sommes députés et membres, a prévenu la volonté de la nation à cet égard. La seconde partie nous reconnaît un droit duquel dépend la sûreté de nos personnes et la conservation de n...
      Speaker: Ducos
      « Représentants de la nation française, vous qu'un peuple loyal et g...
      ... vous savez que la bonné foi honore les nations, et qu'elle est le seul fondement d'une...
      « Représentants de la nation française, vous qu'un peuple loyal et généreux honore de sâ confiance, vous ne manquerez pas aux engagements que vos pr...
      ...ts dont la Constitution a réservé la connaissance aux assemblées coloniales, car vous savez que la bonné foi honore les nations, et qu'elle est le seul fondement d'une grande puissance. Vous avez vu le tableaux de nos malheurs ; vous avez entendu ...
      Speaker: Ducos
      ...ale qu'elle regarde comme traîtres à la nation française, à la loi et au roi, les homm... M. le secrétaire continuant sa lecture : « 3° Déclare l'Assemblée générale qu'elle regarde comme traîtres à la nation française, à la loi et au roi, les hommes de couleur libres qui, aussitôt après la promulgation du présent arrêté, ne v...

      Séance du samedi 3 décembre 1791, au matin

      page 538
      Speaker: Brissot de Warville
      ... la foi des traités, à la dignité de la nation, à l'humanité violée par le gouvernemen... diplomatique à vous indiquer la réparation due à la foi des traités, à la dignité de la nation, à l'humanité violée par le gouvernement espagnol.

      Séance du samedi 3 décembre 1791, au matin

      page 539
      Speaker: Brissot de Warville
      ... une grande erreur. Le soldat, dans une nation libre, estime son sang et son courage à... sies et aux vengeances des colons? Ce serait une grande erreur. Le soldat, dans une nation libre, estime son sang et son courage à un trop haut prix pour se prêter à de pareilles impulsions. Heureux dans sa ter...

      Séance du samedi 3 décembre 1791, au matin

      page 541
      Speaker: Brissot de Warville
      ...erait possible de tirer du Trésor de la nation, pour leur en faire un don ou un prêt. ... ...ours infiniment plus considé-bles et plus féconds que tout l'argent qu'il vous serait possible de tirer du Trésor de la nation, pour leur en faire un don ou un prêt. Cet argent ne changerait rien aux dispositions immorales, fruits nécessaires de ...
      Speaker: Brissot de Warville
      ... eût enduré cette infâme conquête d'une nation libre sur une nation qui combat pour sa liberté. Sans doute,... ..., par impossible, l'indignation des nombreux et courageux habitants de nos côtes eût enduré cette infâme conquête d'une nation libre sur une nation qui combat pour sa liberté. Sans doute, Cette perfidie n'a jamais pu être conçue ni regardée comme possible par les hom...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...poursuite des grands procurateurs de la nation, leur procès et à tous leurs complices,... ... France et traduits devant la haute cour nationale, pour leur être fait, sur la poursuite des grands procurateurs de la nation, leur procès et à tous leurs complices, fauteurs et adhérents, tant aux colonies qu'en France. (Applaudissements dans l...

      Séance du samedi 3 décembre 1791, au matin

      page 542
      Speaker: Brissot de Warville
      ...'Assemblée nationale vote, au nom de la nation française, des remercîments aux blancs ... « Art. 9.1'Assemblée nationale vote, au nom de la nation française, des remercîments aux blancs et aux hommes de couleur qui ont, par leur zèle et leur vigilance, empêché la ru...

      Séance du samedi 3 décembre 1791, au matin

      page 547
      ...tution, de l'Assemblée nationale, de la nation et du roi, tous ceux qui excitent le pe...
      ...travaux de l'Assemblée nationale; de la nation et du roi. Elle ordonne en même temps à...
      ...ent réprimés, amèneraient promptemertt la famine, a déclaré ennemis de la Constitution, de l'Assemblée nationale, de la nation et du roi, tous ceux qui excitent le peuple à des Voies! devait et à'dés violences contre la liberté de Venté et de cir...
      ...nnus et dénoncés par les honnêtes gens, comme ennemis de la Constitution et des travaux de l'Assemblée nationale; de la nation et du roi. Elle ordonne en même temps àùx gardes nationales, qui sont les citoyens actifs eux-mêmes, et aux troupes de ...
      ...llet 1790, d'être à jamais fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ...onales du royaume que leurs députés à la fédération générale ont juré, le 14 juillet 1790, d'être à jamais fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale, et acceptée ...

      Séance du samedi 3 décembre 1791, au matin

      page 549
      ...crivains philosophes d'avoir révélé aux nations, leurs forces et leurs droits? La vérit... ...en un instant des fers rivés avec art pendant 1,200 ans, fit-on un crime à des écrivains philosophes d'avoir révélé aux nations, leurs forces et leurs droits? La vérité peut bien quelquefois être impolitique, mais elle n'est criminelle qu'à la cou...
      ... dépositaire de tous les pouvoirs de la nation, composée des représentants de tout l'E... L'Assemblée constituante, dépositaire de tous les pouvoirs de la nation, composée des représentants de tout l'Empire français, avait le droit d'établir une Constitution pour l'intégrité de ce...

      Séance du samedi 3 décembre 1791, au matin

      page 551
      ...rovoque insidieusement la censure de la nation contre l'im-probation qu'il a encourue. reproduit sous d'autres formes, et il provoque insidieusement la censure de la nation contre l'im-probation qu'il a encourue.
    • Séance du lundi 5 décembre 1791, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du lundi 5 décembre 1791, au soir

      page 591
      Speaker: Mulot
      ...de mettre un terme à l'indulgence de la nation envers des ingrats et des re- ...faction et la joie que nous a fait éprouver son émanation. Il était temps enfin de mettre un terme à l'indulgence de la nation envers des ingrats et des re-
      Speaker: Mulot
      ...eul parti digne des représentants d'une nation libre et pleine de confiance dans ses propres forces. Elle applaudit, cette nation, à votre décret, et n'attend plus que l... « Vous avez pris, Messieurs, le seul parti digne des représentants d'une nation libre et pleine de confiance dans ses propres forces. Elle applaudit, cette nation, à votre décret, et n'attend plus que le moment où la sanction royale permettra de lui donner une entière exécution.

      Séance du lundi 5 décembre 1791, au soir

      page 592
      Speaker: Mulot
      ...ures sages, vigoureuses et dignes de la nation au nom de laquelle vous dictez des lois... « Vous avez alors adopté des mesures sages, vigoureuses et dignes de la nation au nom de laquelle vous dictez des lois. Cet acte émané de vous, pour arrêter des projets qui ne tendent qu'à replacer ...

      Séance du lundi 5 décembre 1791, au soir

      page 593
      Speaker: Mulot
      ...Vous surmonterez tous les autres, et la nation attend avec confiance, de votre sagesse... « Veuille la Providence les écarter ! Vous surmonterez tous les autres, et la nation attend avec confiance, de votre sagesse et de votre courage, le complément de son bonheur. (Applaudissements.)'
      Speaker: De Rossel
      ...aux yeux des représentants d'une grande nation que j'ai l'honneur d'exposer dans la gr...
      ...res royaumes, onrent aux yeux de chaque nation la représentation de ses faits de guerr...
      Messieurs, c'est aux yeux des représentants d'une grande nation que j'ai l'honneur d'exposer dans la gravure du combat de M. Ducouédic, une des plus célèbres actions de mer de la dern...
      ...ités : j"ajouterai que les palais des rois' d'Angleterre, ainsi que ceux des autres royaumes, onrent aux yeux de chaque nation la représentation de ses faits de guerre, et qu'elle y va puiser sans cesse une nouvelle ardeur pour se distinguer.

      Séance du lundi 5 décembre 1791, au soir

      page 594
      Speaker: Gossuin
      ...s de privilège qu'un représentant de là nation. Je demande que 1 Assemblée spit consul... ...tés, nous avons beaucoup de peine à l'obtenir. Un étranger ne doit pas avoir plus de privilège qu'un représentant de là nation. Je demande que 1 Assemblée spit consultée pour savoir si lé pétitionnaire continuera sa lecture.
  • Tome 36 : Du 11 décembre 1791 au 1er janvier 1792 10 results
    • Séance du mardi 20 décembre 1791

      - search term matches: (6)

      Séance du mardi 20 décembre 1791

      page 265
      Speaker: Delcher
      ...pouvoir suprême, le souverain, c'est la nation ; mais dans des lois de circonstance, d... voir exécutif. Entre ces deux pouvoirs s'élève le pouvoir suprême, le souverain, c'est la nation ; mais dans des lois de circonstance, dans les lois répressives du moment, dans des lois qui ne sont applicables qu'à c...
      Speaker: Delcher
      ... ces deux décrets sa-utaires, et que la nation française prononce en souverain, et mar... fiour arrêter l'exécution de ces deux décrets sa-utaires, et que la nation française prononce en souverain, et marque les limites invariables des pouvoirs délégués ; à cet effet, que les corps é...

      Séance du mardi 20 décembre 1791

      page 268
      Speaker: Ramond
      ...hommes ; il n'est point de doute que la nation française ne peut ici, aux termes de la... ...point de doute que l'hospitalité ne tienne aux premiers fondements du droit des hommes ; il n'est point de doute que la nation française ne peut ici, aux termes de la Constitution, fondée tout entière sur les principes du droit naturel, refuser u...
      Speaker: Ramond
      ... considération également pressante : la nation française adopte, comme une base de sa ... Je vous présenterai une considération également pressante : la nation française adopte, comme une base de sa Constitution et de ses relations avec les puissances étrangères, la volonté de n...

      Séance du mardi 20 décembre 1791

      page 270
      Speaker: Basire
      ...l'on soit si fort empressé de rendre la nation française l'instrument des vengeances e... ...Worms et de Coblentz inquiètent la France. Il est bien étonnant, Messieurs, que l'on soit si fort empressé de rendre la nation française l'instrument des vengeances et de la haine de Léo-pold. (Murmures.)

      Séance du mardi 20 décembre 1791

      page 271
      ... avait été élu Grand-procu-rateur de la nation prés la haute cour nationale. quitte la tribune. (1) M. Garran-de-Coulon avait été élu Grand-procu-rateur de la nation prés la haute cour nationale.

      Séance du mardi 20 décembre 1791

      page 273
      Speaker: Bertrand
      ...lubs au royaume comme criminels de lèse-nation, et qu'ils seraient arrêtés à leur arri... ...ent, qu'ils étaient, suivant leurs propres expressions, dénoncés dans tous les clubs au royaume comme criminels de lèse-nation, et qu'ils seraient arrêtés à leur arrivée.

      Séance du mardi 20 décembre 1791

      page 276
      ...és, et ils reçurent pour réponse que la nation française ne reconnaîtrait et ne protég... ...sentèrent à l'Assemblée nationale Constituante, y furent-ils constamment repoussés, et ils reçurent pour réponse que la nation française ne reconnaîtrait et ne protégerait la révolution de Brabant, que quand elle serait faite par le peuple et pou...
      tera pas un véritable droit des nations, il faudra bien raisonner suivant le dr... tera pas un véritable droit des nations, il faudra bien raisonner suivant le droit public des gouvernements. Or, vous ne pouvez.pas, sans violer, avec l'empere...
    • Séance du jeudi 22 décembre 1791, au soir

      - search term matches: (11)

      Séance du jeudi 22 décembre 1791, au soir

      page 312
      Speaker: Léopold
      ...pouvait avoir à être représentant de la nation et donnait sa démission, H exigea toute... ...yens ; mais que pour faire cesser toute discussion, il renonçait au droit qu'il pouvait avoir à être représentant de la nation et donnait sa démission, H exigea toutefois qu'on fit mention au procès-verbal que ce n'était que par le défaut de just...

      Séance du jeudi 22 décembre 1791, au soir

      page 313
      Speaker: Regnault-Beauearon
      nation de M. Henry, comme député du départemen... nation de M. Henry, comme député du département de la Haute-Marne à la législature, quand je considère qu'il réunit toutes les...

      Séance du jeudi 22 décembre 1791, au soir

      page 317
      Speaker: Gossuin
      ...stuce de ministériels, pour endormir la nation (Applaudissements.) laisser le temps à ... ...utif a substituées à une loi nécessaire et juste, ne sont qu'une illusion, une astuce de ministériels, pour endormir la nation (Applaudissements.) laisser le temps à ses ennemis d'acquérir des forces pour la subjuguer, la déchirer par des guerres...

      Séance du jeudi 22 décembre 1791, au soir

      page 318
      Speaker: Gossuin
      ...vous quel était le pouvoir d'une grande nation ; et cédant à la sollicitude de l'Empir... ...in aux téméraires entreprises des émigrés ; les prêtres séditieux ont appris de vous quel était le pouvoir d'une grande nation ; et cédant à la sollicitude de l'Empire, vous venez d'ordonner le remplacement des officiers qui refusent de servir le...

      Séance du jeudi 22 décembre 1791, au soir

      page 321
      Speaker: Forfait
      ...et d'équiper une des chasse-marée de la nation, qui servait au transport des pierres p... ... ouvrit une souscription qui, avec ses propres moyens, le mit en état d'acheter et d'équiper une des chasse-marée de la nation, qui servait au transport des pierres pour la fameuse digue de Cherbourg. Le navire est petit, mais les grandes expédit...
      Speaker: Forfait
      ... dans le port de Brest, aux frais de la nation, tout le grément et les voiles des navi...
      ... du succès de l'entreprise faite par la nation pour la recherche de M. de Lapeyrouse, ...
      ...es ports de l'Etat les secours les plus puissants. M. de Bou-gainville renouvela dans le port de Brest, aux frais de la nation, tout le grément et les voiles des navires qu'il avait équipés à son compte comme M. Dupetit-Thouars, pour faire comme ...
      ... que celui de la gloire, appelle à l'autre pôle, vous doublerez les probabilités du succès de l'entreprise faite par la nation pour la recherche de M. de Lapeyrouse, et qui a coûté un million.

      Séance du jeudi 22 décembre 1791, au soir

      page 322
      Speaker: Forfait
      ...qui commande les bâtiments armés par la nation pour le même objet lui a donné des inst... ...écessaires. Il a reçu de M. Laborde d'utiles renseignements. M; d'Entrecasteaux qui commande les bâtiments armés par la nation pour le même objet lui a donné des instructions pour faire concourir avec intelligence leurs opérations respectives, et...
      Speaker: Forfait
      ...ompatibles avec la dignité d'une grande nation, et jugeant d'ailleurs qu'il pourrait y... ...é ae la mariné a pensé, Messieurs, que des détails de cette espèce ne sont pas compatibles avec la dignité d'une grande nation, et jugeant d'ailleurs qu'il pourrait y avoir quelqués inconvénients à imprimer par cette disposition, à l'expédition d...
      Speaker: Forfait
      ...considérant qu'il convient à une grande nation d'encourager toutes les expéditions mar...
      ...et tous les hommes sensibles de quelque nation qu'ils soient, parce que son but princi...
      L'Assemblée nationale, considérant qu'il convient à une grande nation d'encourager toutes les expéditions maritimes qui offrent ae grandes vues d'utilité; que celle de M. Dupetit-Thouars ne...
      ... des avantages qu'elle doit procurer à la navigation, aux sciences et aux arts, et tous les hommes sensibles de quelque nation qu'ils soient, parce que son but principal est la recherche d'officiers et de marins dont la perte serait Universelleme...
      ...e, où l'honneur, après avoir dicté à la nation française le devoir de se déclarer pour...
      ...t le aroit que les hommes de toutes les nations ont aux pays incultes, et dont le comme...
      Dans un temps où la paix semblait pour quelque temps rendue à l'Europe, où l'honneur, après avoir dicté à la nation française le devoir de se déclarer pour ses anciens alliés, lui permettait d'applaudir à la fierté avec laquelle le gouvernement anglais revendiquait le aroit que les hommes de toutes les nations ont aux pays incultes, et dont le commerce, sans aucun pavillon, n'a pas encore vivifié les trésors, je formai le proje...

      Séance du jeudi 22 décembre 1791, au soir

      page 323
      ...cés, je demande aux représentants d'une nation entreprenante et généreuse, de les rend... ... tout entière aux préparatifs de l'entreprise; il y a un an que je les ai commencés, je demande aux représentants d'une nation entreprenante et généreuse, de les rendre efficaces.
    • Séance du samedi 24 décembre 1791, au matin

      - search term matches: (89)

      Séance du samedi 24 décembre 1791, au matin

      page 334
      Speaker: Caminet
      ...si la substance du peuple et l'or de la nation. ... et traitements, dus seulement à la résidence habituelle, et s'appropriaient ainsi la substance du peuple et l'or de la nation.

      Séance du samedi 24 décembre 1791, au matin

      page 335
      Speaker: Debray-Chamont
      ...ettes et de toutes les ressources de la nation, et aussi pour pouvoir établir un plan ... ...ouvoir former, en même temps et dans le plus court délai, l'état de toutes les dettes et de toutes les ressources de la nation, et aussi pour pouvoir établir un plan général de liquidation, fondé sur des bases certaines : en confirmant, autant qu...
      Speaker: Debray-Chamont
      ...gneuriaux, et autres rachetables par la nation; et enfin tous autres propriétaires de créances a la charge de la nation, pour telle cause que ce soit, qui n'on... ...semblée nationale constituante, ceux qui ont à réclamer des droits ci-devant seigneuriaux, et autres rachetables par la nation; et enfin tous autres propriétaires de créances a la charge de la nation, pour telle cause que ce soit, qui n'ont pas encore fait connaître leurs titres, sont tenus de les produire dans le dél...

      Séance du samedi 24 décembre 1791, au matin

      page 337
      Speaker: Dumas
      ...reuve authentique de la confiance de la nation ; après avoir décrété l'urgence, décrèt... ...ux, au moment où une grande partie des forces nationales leur est confiée, une preuve authentique de la confiance de la nation ; après avoir décrété l'urgence, décrète ce qui suit :
      Speaker: Le Président
      ...ourd'hui offrir aux représentants de la nation l'hommage de mon dévouement. (Vifs appl... ...éfense de la Constitution, je supplie l'Assemblée de permettre que ie vienne aujourd'hui offrir aux représentants de la nation l'hommage de mon dévouement. (Vifs applaudissements.)

      Séance du samedi 24 décembre 1791, au matin

      page 338
      Speaker: Guyton-Morveau
      ...conséquence d'intérêts usuraires, et la nation ayant mis la dette de l'Etat sous la sa... ...ler, pour soutenir que l'argent étant devenu marchandise, que n'y ayant plus en conséquence d'intérêts usuraires, et la nation ayant mis la dette de l'Etat sous la sauvegarde de sa loyauté, ces intérêts devaient être acquittés sans déduction ; ma...
      Speaker: Guyton-Morveau
      En effet, que la nation ait déclaré se charger d'une dette imme... En effet, que la nation ait déclaré se charger d'une dette immense, il n'en résulte pas qu elle doive payer sans compter. Que l'argent n'ait de...
      Speaker: Guyton-Morveau
      ...r les arrérages^ et les intérêts que la nation a promis aux créanciers de la dette, ex...
      ...en ce sens que Mirabeau disait : que la nation, souveraine lorsqu'elle impose, n'est p...
      ... quand elle ne paye pas. Or, de quoi la nation est-elle ici débitrice? C'est de ce qu ...
      ...titres, qui avaient déjà souffert des réduc-; tions de capitaux, des retenues sur les arrérages^ et les intérêts que la nation a promis aux créanciers de la dette, exigible, jusqu'à leur remboursement ? Il y a Confusion de principes, car il s'agi...
      ...tinrent que ce serait violer la foi publique et manquer aux conventions ; c'est en ce sens que Mirabeau disait : que la nation, souveraine lorsqu'elle impose, n'est plus que débitrice lorsqu ellepaye; qu'elle est brigande quand elle ne paye pas. Or, de quoi la nation est-elle ici débitrice? C'est de ce qu elle a promis, c'est d'un intérêt à 5 0/0 sur lequel la retenue est.de droit, pu...

      Séance du samedi 24 décembre 1791, au matin

      page 339
      Speaker: Guyton-Morveau
      ...s payent les intérêts sans retenue à la nation, pour prix d'acquisition de domaines na... Ils les emploieront, me dira-t-on, à éteindre des capitaux, dont ils payent les intérêts sans retenue à la nation, pour prix d'acquisition de domaines nationaux; c'est-à-dire, en adoptant ce système, qu'il faut que l'indemnité dû ret...
      Speaker: Guyton-Morveau
      ...érêts seront payés sans retenue, que la nation les reçoit sans aéauction ; faute de ce... ...e n'est que.parce que la loi pour la vente aes biens nationaux porte que les intérêts seront payés sans retenue, que la nation les reçoit sans aéauction ; faute de cette énonciation, et par cela seul, les acquéreurs seraient endroit de lui faire ...
      Speaker: Guyton-Morveau
      ...intérêts sont payés sans retenue par la nation, au : lieu d'être payés par tout autre ... ...ser que la cote de contribution mobilière sera plus forte par cela même que ces intérêts sont payés sans retenue par la nation, au : lieu d'être payés par tout autre débiteur. Or, c'est ce qu'il leur serait difficile de prouver et même de faire e...

      Séance du samedi 24 décembre 1791, au matin

      page 340
      Speaker: Guyton-Morveau
      ..., quand il est question de savoir si la nation doit ou ne doit pas, il était permis de... Je dirai enfin que si, quand il est question de savoir si la nation doit ou ne doit pas, il était permis de consulter son intérêt, cet intérêt ne serait pas à beaucoup près de rendre la c...
      Speaker: Guyton-Morveau
      ...ce, au lieu de juger un procès entre la nation et quelques-uns de ses créanciers. ...re bien inférieur, des motifs de faveur, comme s'il s'agissait d'obtenir une grâce, au lieu de juger un procès entre la nation et quelques-uns de ses créanciers.
      Speaker: Guyton-Morveau
      ...fié l'administration des finances de la nation pour en faire des prodigalités. ...si je réclamerai votre loyauté envers vos commettants, qui ne vous ont point confié l'administration des finances de la nation pour en faire des prodigalités.
      Speaker: Guyton-Morveau
      Aujourd'hui que la nation ne supprime les offices que pour suppri...
      ...s, travaillaient eux-mêmes à réduire la nation à l'impuissance d'acquitter la dette im...
      Aujourd'hui que la nation ne supprime les offices que pour supprimer les abus; aujourd'hui qu'elle en établit la liquidation sur les bases les pl...
      ...étentions ; comme si les créanciers de l'Etat, oubliant leurs véritables intérêts, travaillaient eux-mêmes à réduire la nation à l'impuissance d'acquitter la dette immense dont elle s'est chargée- (Applaudissements.)
      Speaker: Guyton-Morveau
      ...i, d'un côté, quelques créanciers de la nation qui sollicitent une immunité en pur gain ; d'autre côté, la nation qui cherche à diminuer ses pertes : il ... ...ticulière, capables de déterminer une exception. En dernière analyse, je vois ici, d'un côté, quelques créanciers de la nation qui sollicitent une immunité en pur gain ; d'autre côté, la nation qui cherche à diminuer ses pertes : il m'est impossible d'hésiter.
      Speaker: Basire
      ...priétaires de créances exigibles sur la nation, ne puissent prendre part à la délibéra... Un membre : Je demande que les membres de cette Assemblée, propriétaires de créances exigibles sur la nation, ne puissent prendre part à la délibération. (Murmures.)

      Séance du samedi 24 décembre 1791, au matin

      page 341
      Speaker: Crestin
      ...comité par le pur intérêt général de la nation ; et moi aussi je me présente pour le c...
      ...e j'imagine que l'intérêt général de la nation, son premier principe, est et doit être...
      ... rends hommage au zèle ardent qui a porté le préopinant à defendre le projet du comité par le pur intérêt général de la nation ; et moi aussi je me présente pour le combattre par le même zèle, parce que j'imagine que l'intérêt général de la nation, son premier principe, est et doit être d'être juste envers ses créanciers.
      Speaker: Crestin
      ...gère, soit en rente constituée, avec la nation, ont assuré à ses créanciers un intérêt...
      ...nels et aux conventions faites entre la nation et ses créanciers.
      ...l et les autres titres, sur la foi desquels ils ont contracté, soit en rente viagère, soit en rente constituée, avec la nation, ont assuré à ses créanciers un intérêt fixe, immuable, sans aucune clause de retenue d'aucune imposition : et tous ont...
      ...erait une infraction formelle aux principes qui dirigent les intérêts conventionnels et aux conventions faites entre la nation et ses créanciers.
      Speaker: Crestin
      ...ention de vous proposer d'en flétrir la nation devenue libre : ce serait insulter à sa...
      ...i sur laquelle l'argent a été prêté. La nation qui doit peut-elle changer quelque chos...
      ... droit de prétendre? Non, Messieurs, la nation est à cet égard dans l'hypothèse des cr...
      ...tions vexatoires; et quand M. Morveau invoque ces exemples, ce n'est pas son intention de vous proposer d'en flétrir la nation devenue libre : ce serait insulter à sa loyauté. On ne peut porter aucune atteinte aux intérêts conventionnels, parce que ce serait véritablement violer la foi sur laquelle l'argent a été prêté. La nation qui doit peut-elle changer quelque chose à l'hypothèque, peut-elle changer quelque chose à la nature des créances et à celle des intérêts conventionnels auxquels les créanciers ont droit de prétendre? Non, Messieurs, la nation est à cet égard dans l'hypothèse des créanciers particuliers. Ce sont les mêmes principes qui doivent diriger ses créan...
      Speaker: Crestin
      ...rentes. L'intérêt de liquidation que la nation leur paye est une représentation de l'i... ...les uns ont acquis en argent comptant, les autres ont acquis en constitution de rentes. L'intérêt de liquidation que la nation leur paye est une représentation de l'intérêt qu'eux-mêmes doivent à leurs créanciers.
      Speaker: Crestin
      Il est clair comme le jour que la nation ne peut pas faire à ces propriétaires d...
      ...feste aux contrats tacites qui lient la nation à ses créanciers, à quelque titre que c...
      Il est clair comme le jour que la nation ne peut pas faire à ces propriétaires des retenues qu'eux-mêmes ne peuvent pas faire à leurs créanciers. La loi défend ...
      ...tel système, aucune trace d'équité; il y aurait au contraire une infraction manifeste aux contrats tacites qui lient la nation à ses créanciers, à quelque titre que ce soit.
      Speaker: Crestin
      ...er à faire des retenues si injustes. La nation doit être juste, généreuse, et vous imp... ...e le projet du comité. Je ne crois pas, Messieurs, que votre cœur puisse se porter à faire des retenues si injustes. La nation doit être juste, généreuse, et vous impose la loi de l'être en son nom.
      Speaker: Guadet
      ...e retenue à raison des intérêts dont la nation sera débitrice envers eux, pourront imp... ...à cette conclusion : que les créanciers de l'Etat, à qui vous avez fait subir une retenue à raison des intérêts dont la nation sera débitrice envers eux, pourront impu-

      Séance du samedi 24 décembre 1791, au matin

      page 342
      Speaker: Guadet
      ..., et je dois le faire remarquer, que la nation gagnera à cela, c'est de s'assurer que ... ... à forcer ainsi le créancier à payer ses contributions. La seule chose, au reste, et je dois le faire remarquer, que la nation gagnera à cela, c'est de s'assurer que les ci-devant propriétaires d'offices et autres créanciers de l'Etat, sur lesque...
      Speaker: Blanchon
      ...pitaux sont encore dans les mains de la nation, ce n'est pas de la faute des créanciers de la dette exigible, mais bien celle de la nation elle-même, qui n'a pu suffire à ses rem... L'une est que si les capitaux sont encore dans les mains de la nation, ce n'est pas de la faute des créanciers de la dette exigible, mais bien celle de la nation elle-même, qui n'a pu suffire à ses remboursements; et que s'ils eussent été effectués dans le temps de la suppression ...
      Speaker: Blanchon
      ... acquis des biens nationaux payent à la nation l'intérêt sans retenue du capital qu'il...
      ...n des intérêts qui leur sont dus par la nation, ils se trouveraient assujettis à une d...
      L'autre est que ceux de ces créanciers qui ont acquis des biens nationaux payent à la nation l'intérêt sans retenue du capital qu'ils lui doivent; que conséquemment s'il leur en était fait une pour raison des intérêts qui leur sont dus par la nation, ils se trouveraient assujettis à une double imposition, au moyen de ce qu ils supportent une contribution pour raison ...
      Speaker: Blanchon
      ...stice aux particuliers, sans nuire a la nation ; c'est ce que nous devons faire et noU...
      ...on sens, de ne pas perdre de vue que la nation, soit qu'elle doive, soit qu'il lui soi...
      ...'elle reçoit : sans cela, Messieurs, la nation sera toujours dupe, comme elle le fut t...
      ...attendre qu'elle tourne en faveur de la nation contre des particuliers.
      Il est un moyen simple de faire justice aux particuliers, sans nuire a la nation ; c'est ce que nous devons faire et noUs n'avons pas droit de faire autre chose. Pour cela, il suffit, à mon sens, de ne pas perdre de vue que la nation, soit qu'elle doive, soit qu'il lui soit dût doit être regardée Comme un simple particulier et agir de même ; en conséq...
      ...rêts qu'elle acquitte, comme elle doit souffrir qu'elle soit retenue sur ceux qu'elle reçoit : sans cela, Messieurs, la nation sera toujours dupe, comme elle le fut toujours ; car, en cas de chance, il ne faut pas s'attendre qu'elle tourne en faveur de la nation contre des particuliers.
      Speaker: Blanchon
      ...leur a été faite est précisément que la nation ne souffrirait point de retenue et la nation a pu faire cette condition sans paraîtr...
      ...s n'en profitent que par le fait que la nation est leur débitrice, me paraît détruire la parité : on pourrait dire aux uns : payez la nation, si vous voulez retenir sur les intérêt...
      ...s répliqueraient avec avantage : que la nation nous paye aussi !
      ...rraient point se l'appliquer parce que l'une des conditions de l'aliénation qui leur a été faite est précisément que la nation ne souffrirait point de retenue et la nation a pu faire cette condition sans paraître injuste, quand d'un autre côté elle agit différemment pour son avantage, parce...
      ...nt également des avantages des annuités ; mais l'objection qui leur reste, qu'ils n'en profitent que par le fait que la nation est leur débitrice, me paraît détruire la parité : on pourrait dire aux uns : payez la nation, si vous voulez retenir sur les intérêts que vous lui payez, et ils n'auraient rien à répondre ; si on le disait aux autres, ils répliqueraient avec avantage : que la nation nous paye aussi !
      Speaker: Blanchon
      ...s pas devoir m'arrêier à prouver que la nation ne doit pas supposer une immoralité, un... D'abord je ne crois pas devoir m'arrêier à prouver que la nation ne doit pas supposer une immoralité, une infraction à la loi, pour dédommager l'agioteur de la perte qui en résulterait...
      Speaker: Blanchon
      ...le sont-ils encoré entre les mains delà nation. Est-ce parce qu'il faut que des liquid...
      ...iquider ? Pourquoi ? C est parce que la nation, agissant avec une générosité exemplair...
      ...a difficulté, et je demande, Messieurs, pourquoi les capitaux de la dette exigible sont-ils encoré entre les mains delà nation. Est-ce parce qu'il faut que des liquidations soient faites des charges, offices supprimés ? et je le demande encore, pourquoi est-il nécessaire de liquider ? Pourquoi ? C est parce que la nation, agissant avec une générosité exemplaire comme sa révolution, ne s est point contentée de rembourser aux propriétaires ...
      ...ême temps créanciers et débiteurs de la nation souffrissent, d'une part, une retenue q...
      ..., par un autre qui tendrait à grever la nation de la manière la plus vexatoire ; puisq...
      ...rait de l'injustice, qu'il y aurait de l'oppression à ce que ceux cpii sont en même temps créanciers et débiteurs de la nation souffrissent, d'une part, une retenue qu'ils ne pourraient pas faire supporter de l'autre ; mais je suis aussi d'avis qu'il y aurait de l'injustice à éviter cet inconvénient, par un autre qui tendrait à grever la nation de la manière la plus vexatoire ; puisque, d'une part, il est très possible que les créances des particuliers qui ont a...

      Séance du samedi 24 décembre 1791, au matin

      page 343
      Speaker: Blanchon
      ... d'imposition plus élevé ; c'est que la nation a voulu que les charges fussent rembour...
      ...ression de leurs charges, j'aime que la nation se soit montrée libérale; mais je désir...
      ...donnèrent, quand le nsc qui lés leur avait vendus voulut les soumettre a un taux d'imposition plus élevé ; c'est que la nation a voulu que les charges fussent remboursées d'après leur valeur actuelle ; c'est qu'elle a voulu être plus juste, elle ...
      ...issez des hommes qui, pour la plupart, comme on l'a avoué, bénéficient à la suppression de leurs charges, j'aime que la nation se soit montrée libérale; mais je désire qu'elle se borne à présent à être juste.
      Speaker: Amy
      « Considérant que la nation, succédant' aux dettes des divers corps... « Considérant que la nation, succédant' aux dettes des divers corps supprimés, n'en doit les intérêts qu'au taux auquel ces corps les auraient payé...
      Speaker: Vergniaud
      ...on veut assimiler les conventions de la nation avec les particuliers aux conventions d...
      ...u contraire, dans les conventions de la nation avec les particuliers, telles surtout q...
      Il paraît que, par l'article 1er, on veut assimiler les conventions de la nation avec les particuliers aux conventions de particulier à particulier, et c'est là, Messieurs, une très grande erreur. Dan...
      ...deux parties contractantes jouissent d'une égale liberté dans les conventions. Au contraire, dans les conventions de la nation avec les particuliers, telles surtout que celles dont il s'agit aujourd'hui, cette liberté n'existe pas.
      Speaker: Vergniaud
      ...ique. Au moment où les créanciers de la nation ont contracté avec elle, soit en acquér...
      ... faite doit être tenue à leur égard. La nation
      Je m'explique. Au moment où les créanciers de la nation ont contracté avec elle, soit en acquérant un office, soit d'une autre manière, ils ont joui alors de leur liberté, et la convention qu'ils ont faite doit être tenue à leur égard. La nation

      Séance du samedi 24 décembre 1791, au matin

      page 344
      Speaker: Vergniaud
      ...un homme est titulaire d'nne charge, la nation a pu la supprimer, parce qu'elle a pu s... ...lus que débitrice lorsqu'il s'agit de payer le montant de ces sommes. Ainsi, si un homme est titulaire d'nne charge, la nation a pu la supprimer, parce qu'elle a pu supprimer lé vénalité des charges, mais au même moment, elle devient débitrice,
      Speaker: Vergniaud
      Cela posé, la nation rembourse sur-le-champ le prix, ou elle... Cela posé, la nation rembourse sur-le-champ le prix, ou elle ne le remboursé pas... si Un membre : M. Vergniaud répète tout ce que M. Dorizy...
      Speaker: Vergniaud
      ...uvez lui imputer cette nbn-retenue ; la nation doit le payer comme si la. stipulation ... ...ue avec lui, puisque ce n'est pas une convention libre et réciproque, vous ne pouvez lui imputer cette nbn-retenue ; la nation doit le payer comme si la. stipulation de non-retenue avait été faite.
      Speaker: Vergniaud
      ...s.) Mais au contraire, lorsque c'est la nation qui est débitrice, cette raison s'évano...
      ...pplication de ce principe, parce que la nation qui retient le capital n'est pas obligé...
      ...st pas juste que; jè paye cette Contribution pour lui. (Murmures et interruptions.) Mais au contraire, lorsque c'est la nation qui est débitrice, cette raison s'évanouit, et ce n'est plus alors le cas de faire l'application de ce principe, parce que la nation qui retient le capital n'est pas obligée de payer elle-même la contribution.
      Speaker: Vergniaud
      ...rôle que l'on voudrait faire jouer à la nation. Les biens nationaux sont affectés au p...
      ...etenue. (Murmures.) Est-il juste que la nation seule abuse de son autorité pour faire ...
      ...ent indigne d'elle, et voilà en deux mots comme je le prouve. Remarquez bien le rôle que l'on voudrait faire jouer à la nation. Les biens nationaux sont affectés au payement des créanciers de l'Etat. Si un créancier Ou si un particulier quelconqu...
      ...lui en fait payer l'intérêt à 5.0/0, sans qu'il ait la faculté de faire aucune retenue. (Murmures.) Est-il juste que la nation seule abuse de son autorité pour faire des profits de cette espèce? ne serait-ce pas une démarche indigne d'elle, que d...
      Speaker: Depère
      ...r d'une retenue sur les intérêts que la nation leur paye, sans rétablir à leur égard u... ...rait surimposer pour être généreux à l'égard des premiers, qu'on ne peut exempter d'une retenue sur les intérêts que la nation leur paye, sans rétablir à leur égard un privilège pécuniaire, le plus odieux de tous ceux dont nous venons si heureuse...
      Speaker: Depère
      Je dis d'abord que la nation peut, sans injus-ticer exercer une rete... Je dis d'abord que la nation peut, sans injus-ticer exercer une retenue sur les intérêts qu elle attribue à la dette exigible, parce que les revenus...
      Speaker: Depère
      ...s du clergé et des pays d'Etats, que la nation prend à sa charge : eh bien ! les gages... ...ces, des dîmes inféodées, des droits féodaux supprimés avec indemnité, des dettes du clergé et des pays d'Etats, que la nation prend à sa charge : eh bien ! les gages attribués aux offices étaient sujets au centième denier, au vingtième des offic...
      Speaker: Depère
      Si la nation n'avait pas mis à sa disposition les bi... Si la nation n'avait pas mis à sa disposition les biens du clergé, celui-ci, en vertu ae la loi du 1er décembre, aurait fait la rete...
      ...es anciens créanciers, la loyauté de la nation. (1) Bibliothèque nationale : Assemblée... ... la non-retenue ; et comme les adversaires du comité, je réclame, à l'égard de ces anciens créanciers, la loyauté de la nation. (1) Bibliothèque nationale : Assemblée législative,

      Séance du samedi 24 décembre 1791, au matin

      page 345
      Speaker: Depère
      En effet, la nation ayant voulu appliquer aux besoins publi... En effet, la nation ayant voulu appliquer aux besoins publics une quotité du revenu net foncier du royaume, toutes les rentes, quelle que s...
      Speaker: Depère
      D'un autre côté, que fait la nation ? elle paye aux créanciers des intérêts... D'un autre côté, que fait la nation ? elle paye aux créanciers des intérêts représentatifs du revenu net de ces biens, et sur le revenu des biens invendus,...
      Speaker: Depère
      ...ns pour le compte de ses créanciers, la nation les eût d'abord mis en possession réell...
      ... acquitté la contribution; eh bien ! la nation qui la paye pour eux, se la fait restit...
      Si, au lieu de vendre ces biens pour le compte de ses créanciers, la nation les eût d'abord mis en possession réelle, que serait-il arrivé? ils auraient eux-mêmes acquitté la contribution; eh bien ! la nation qui la paye pour eux, se la fait restituer.
      Speaker: Depère
      On a dit que la nation, exigeant 5 0/0 des acquéreurs qui ne p...
      ...cquéreurs ne payent pas réellement à la nation plus de 4 0/0 de la vraie valeur des bi...
      On a dit que la nation, exigeant 5 0/0 des acquéreurs qui ne payent pas comptant, devait ce même intérêt à ses créanciers; mais, Messieurs, on...
      ...par les diverses combinaisons employées dans la vente des biens nationaux, les acquéreurs ne payent pas réellement à la nation plus de 4 0/0 de la vraie valeur des biens.
      Speaker: Depère
      ...serait pas considérable pour une grande nation ; le capital de la finance des jurandes... ...idérez qu'elle s'appliquera à des citoyens peu fortunés, et que ce sacrifice ne serait pas considérable pour une grande nation ; le capital de la finance des jurandes et maîtrises a été liquidé à 30,000,000 de livres dont les intérêts montent à 1...

      Séance du samedi 24 décembre 1791, au matin

      page 346
      Speaker: Boscary
      c Considérant que la nation, succédant aux dettes des divers corps ... c Considérant que la nation, succédant aux dettes des divers corps supprimés, n'en doit les intérêts qu'au taux auquel ces corps les auraient payés...
      Speaker: Le Président
      ...e mourir pour les lois de leur pays. La nation française présentera toujours avec conf... ... la victoire les Français qui vous seront confiés ; ils ont juré de vaincre ou de mourir pour les lois de leur pays. La nation française présentera toujours avec confiance et avantagé, aux tyrans ses ennemis, comme aux peuples ses allies, la Cons...

      Séance du samedi 24 décembre 1791, au matin

      page 347
      Speaker: Bertrand
      ...nsidération par les représentants d'une nation généreuse et libre, et nos frères infor... ...tre ces questions importantes. Elles sont bien dignes d être prises en grande considération par les représentants d'une nation généreuse et libre, et nos frères infortunés, languissants dans les fors, n'attendront pas longtemps sans douté le décr...
      Speaker: Basire
      ...e dans lequel ils sont détenus chez les nations étrangères, nous ne devons pas, nous, r... ...dement. Lorsque nous nous occupons d'arracher les citoyens français à l'esclavage dans lequel ils sont détenus chez les nations étrangères, nous ne devons pas, nous, retenir dans les fers des citoyens français qui y . gémissent depuis longtemps, t...

      Séance du samedi 24 décembre 1791, au matin

      page 348
      Speaker: Basire
      ... seront déclarés à la disposition de la nation et vendus ou administrés à son compte.) ...nes sur la question desavoir si les biens de l'ordre de Malte, situés en France, seront déclarés à la disposition de la nation et vendus ou administrés à son compte.)
      ... des vœux de « la grande majorité de la nation. J'ai toujours « applaudi aux démarches... ...epter 1 Acte constitutionnel, puisqu'elle de-« vaitle regarder comme le résultat des vœux de « la grande majorité de la nation. J'ai toujours « applaudi aux démarches qu'elle a faites « pour en assurer le bonheur, et je me flatte • qu'elle rendra...
    • Séance du lundi 12 décembre 1791

      - search term matches: (8)

      Séance du lundi 12 décembre 1791

      page 25
      Speaker: Fauchet
      ...combinaisons de ceux qui n'aiment ni la nation, ni le roi, ni même les ministres; mais... ...dresse de plusieurs citoyens de Paris sur les projets insidieux et les perfides combinaisons de ceux qui n'aiment ni la nation, ni le roi, ni même les ministres; mais qui n'aiment que le ministère, qui cherchent à avilir l'Assemblée nationale et ...

      Séance du lundi 12 décembre 1791

      page 26
      Speaker: Chabot
      ...re s'il y a ou non une majorité dans la nation en faveur d'un décret. Or, rien n'est p...
      ...cette manière de connaître le vœu de la nation.. Il est connu par ses représentants, e...
      Dans le cas présent, on ne demande le nombre des pétitionnaires que pour connaître s'il y a ou non une majorité dans la nation en faveur d'un décret. Or, rien n'est plus contraire à la Constitution, que nous avons juré de maintenir, que cette manière de connaître le vœu de la nation.. Il est connu par ses représentants, et, en dernière analyse, par deux législatures. Aussi, quand on demande à connaît...

      Séance du lundi 12 décembre 1791

      page 29
      Speaker: Lacuée
      ... là, Messieurs, les représentants de la nation française parlent comme ils lé doivent,... ...se trouve un comité général. (Applaudissements à droite, murmures à gauche.) Que là, Messieurs, les représentants de la nation française parlent comme ils lé doivent, abandonnent toute espèce de parti pris,, et que I on discute la question froide...

      Séance du lundi 12 décembre 1791

      page 33
      Speaker: Garran-de-Coulon
      ...ns l'esprit des grands procureurs de la nation. Il s'agit de savoir s'ils doivent avoi...
      ...tionale et des grands procurateurs delà nation, qui sont membres de l'Assemblée, toute...
      ...ocurateurs généraux. Il y a, Messieurs, une difficulté qui s'est élevée aussi dans l'esprit des grands procureurs de la nation. Il s'agit de savoir s'ils doivent avoir avec le ministre de la justice quelque espèce de relation que ce soit. En voic...
      ...accuser réception ; je ne sais pas si, d'après l'institution de la haute-cour nationale et des grands procurateurs delà nation, qui sont membres de l'Assemblée, toutes nos relations ne doivent pas partir directement de l'Assemblée nationale. Je c...

      Séance du lundi 12 décembre 1791

      page 37
      Speaker: Lafon-Ladebat
      ... un droit souverain et appartenant à la nation seule ! ...e médailles servant de monnaies, comme si le droit de battre monnaie n'était pas un droit souverain et appartenant à la nation seule !
      Speaker: Lafon-Ladebat
      ...nt avec plus d'activité les mines de la nation. ...aie de cuivre et de métal des cloches, et des moyens de l'augmenter, en exploitant avec plus d'activité les mines de la nation.

      Séance du lundi 12 décembre 1791

      page 41
      ...le? Sont-ils perdus, ces frais, pour la nation qui les paie ? Non, Messieurs, il n'est... ... soient ces frais, peuvent-ils vous arrêter lorsqu'il s'agit de soulager le peuple? Sont-ils perdus, ces frais, pour la nation qui les paie ? Non, Messieurs, il n'est point de dépense plus précieuse et par son objet et par son emploi. C'est pour ...
    • Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      - search term matches: (11)

      Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      page 427
      Speaker: Mayerne
      ...ticuliers, à des rentes viagères que la nation paye depuis le résiliement de l'échange... ...ine de Pont-Audemer et delà forêt de Montfort, se soumit, en faveur dedivers particuliers, à des rentes viagères que la nation paye depuis le résiliement de l'échange, et qu'elle ne devrait pourtant pas payer.

      Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      page 429
      Speaker: Marbot
      Vous avez voulu que les sommes que la nation répand avec tant de munificence pour in... Vous avez voulu que les sommes que la nation répand avec tant de munificence pour indemniser les propriétaires d'offices supprimés, ne pussent être employées à soud...

      Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      page 430
      Speaker: Amy
      ...néralement sur tous intérêts dus par la nation, comme succédant aux débiteurs originai... ...ations judiciaires et les communautés d'arts et métiers, les pays d'Etats, et généralement sur tous intérêts dus par la nation, comme succédant aux débiteurs originaires dans tous les cas où les débiteurs n'auraient pas été autorisés par lettres ...

      Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      page 433
      Speaker: Cailhasson
      ...ité; et comme il est intéressant que la nation puisse connaître toujours la situation ... ...s le moment où l'on opère, deviennent souvent, dans la suite, une cause d'obscurité; et comme il est intéressant que la nation puisse connaître toujours la situation exacte ae ses finances, il est nécessaire de lui présenter toujours cette situat...

      Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      page 435
      Speaker: Soret
      ...l'humanité, et même de la justice de la nation, de ne pas appliquer subitement et sans... ...nsions et grâces précédemment accordées, a reconnu en même temps qu'il était de l'humanité, et même de la justice de la nation, de ne pas appliquer subitement et sans restriction la rigueur des nouveaux principes à toutes les pensions et grâces a...

      Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      page 440
      Speaker: Vergniaud
      ..., que le moment est venu de parler à la nation de vos sentiments. Vous avez fait des m...
      ... confiance dans les représentants de la nation et de ranimer l'esprit public dans le c...
      ...ncé par le roi dans l'Assemblée nationale; ne jugeriez-vous pas aussi, Messieurs, que le moment est venu de parler à la nation de vos sentiments. Vous avez fait des messages au roi, ne jugeriez-vous pas que le moment est venu ae vous mettre, par ...
      ...ours à ces communications parce qu'elles ont le double avantage et de ranimer la confiance dans les représentants de la nation et de ranimer l'esprit public dans le cœur de tous les citoyens. Or, Messieurs, à quelle époque croyez-vous avoir plus ...
      Speaker: Vergniaud
      ...s, n'est-ce pas aux représentants ae la nation à l'y ranimer? Et si enfin la liberté e... ... vous à les y raffermir? Si le feu de la liberte se refroidit dans quelques cœurs, n'est-ce pas aux représentants ae la nation à l'y ranimer? Et si enfin la liberté est menacée, n est-ce pas autour de son temple que vous devez chercher à rallier ...

      Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      page 441
      Speaker: Vergniaud
      ...sans doute, la gloire et le salut de la nation vous sont toujours chers. Vous avez ren... ...ù la victoire n'aurait pas même coûté à vos ennemis le hasard des combats? Ah ! sans doute, la gloire et le salut de la nation vous sont toujours chers. Vous avez renoncé aux conquêtes ; mais vous ne promîtes pas de souffrir d insolentes provocat...
      Speaker: Vergniaud
      ...é le roi de les manifester au nom de la nation à la diète de Ratisbonne ; déjà, il nou... ... âmes. Voilà ceux que nous avons trouvés vraiment dignes de vous. Nous avons prié le roi de les manifester au nom de la nation à la diète de Ratisbonne ; déjà, il nous a annoncé qu'il avait déféré à nos vœux, le reste sera confié à votre valeur. ...
      Speaker: Vergniaud
      ...ntôt vous verrez le commerce des autres nations déplorer l'illusoire supériorité de son... ...ature libérale accorde à votre sol. Saisissez-là avec une ardeur civique, et bientôt vous verrez le commerce des autres nations déplorer l'illusoire supériorité de son crédit, bientôt vous le verrez solliciter lui-même, sous la loi de l'égalité, l...

      Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      page 445
      ...ment précis contracté par le chef de la nation et implicitement validé par tous les dé... ...de tout ce qui est exigible ou le sera au 1er janvier 1791, en vertu de l'engagement précis contracté par le chef de la nation et implicitement validé par tous les décrets de l'Assemblée sur la dette publique.
      « La nation n'a pas hésité de mettre sous sa sauveg... « La nation n'a pas hésité de mettre sous sa sauvegarde tous les créanciers de l'Etat. Quels sont donc ces créanciers ? ce sont ceu...
      ...ettes comme étant vraiment celles de la nation. Elles l'étaient en effet, puisque le r... ...rmés par 1 exécution. Tous ceux qui ont écrit n'ont pas hésité de regarder ces dettes comme étant vraiment celles de la nation. Elles l'étaient en effet, puisque le roi en avait fait les siennes propres.
      ...s viagères s'est éteint au profit de la nation, et près de moitié des capitaux perpétu... Un tiers des rentes viagères s'est éteint au profit de la nation, et près de moitié des capitaux perpétuels est remboursée.

      Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      page 446
      ...t dans l'équité des représentants de la nation, les créanciers délégués sollicitent un... ...onfiance dans la justice de leur cause, dans l'avis unanime de quatre comités, et dans l'équité des représentants de la nation, les créanciers délégués sollicitent une décision. Les rentes qui leur sont dues par l'Etat font, pour beaucoup d'entre...

      Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      page 447
      ...ntôt vous verrez le commerce des autres nations déplorer l'illusoire supériorité de son... ...ture libérale prodigue à notre sol. Saisissez-là avec une ardeur civique, et bientôt vous verrez le commerce des autres nations déplorer l'illusoire supériorité de son crédit; bientôt vous le verrez solliciter lui-même, sous la loi de l'égalité, l...

      Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      page 448
      ...re le mépris, et peut-être la proie des nations qui vous entourent. ...rchie, aux angoisses de la misère, aux fureurs de la guerre civile, et vous rendre le mépris, et peut-être la proie des nations qui vous entourent.
      ...eurs insensés? On tente ae soulever des nations contre vous : on ne soulèvera que des p... ...nemi osera vous attaquer, ou quels triomphes ne vous préparent pas des conspirateurs insensés? On tente ae soulever des nations contre vous : on ne soulèvera que des princes. La nature vous ménage dans le cœur aes peuples des intelligences secrète...
    • Séance du mercredi 28 décembre 1791

      - search term matches: (11)

      Séance du mercredi 28 décembre 1791

      page 467
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...reuve authentique de la confiance dé la nation, décrète qu'il y a urgence, etc... » ...ux, au moment où une grande partie des forces nationales leur est confiée, une preuve authentique de la confiance dé la nation, décrète qu'il y a urgence, etc... »
      Speaker: Cambon
      ...t où une grande partie des forces de la nation leur est confiée, une preuve authentique de la confiance de la nation, décrète qu'il y a urgence. • ...r et Rochambeau au grade de maréchal de France, et voulant leur donner, au moment où une grande partie des forces de la nation leur est confiée, une preuve authentique de la confiance de la nation, décrète qu'il y a urgence. •

      Séance du mercredi 28 décembre 1791

      page 468
      Speaker: Le Président
      ...reuve authentique de la confiance de la nation, décrète qu'il y a urgence. » ...ux, au moment où une grande partie des forces nationales leur est confiée, une preuve authentique de la confiance de la nation, décrète qu'il y a urgence. »

      Séance du mercredi 28 décembre 1791

      page 469
      Speaker: Gouvion
      « Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... « Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout mon pouvoir la Constitution, d'exécuter et de faire exécuter les règlements m...
      Speaker: Gouvion
      « Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, de défendre la Con... « Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, de défendre la Constitution, de ne jamais abandonner mes drapeaux, et de me conformer en tout aux ...
      Speaker: Gouvion
      ...ser ce qu'il redevra des avances que la nation lui aura faites pour son habillement et... ...quittera le service avant le licenciement de son bataillon, sera tenu de rembourser ce qu'il redevra des avances que la nation lui aura faites pour son habillement et son équipement.

      Séance du mercredi 28 décembre 1791

      page 472
      Speaker: Gouvion
      ...outes voies de droit, à rembourser à la nation les avances qu'elle lui aura faites pou... ...se: il sera, de plus, à la diligence du procureur de la commune, condamné, par toutes voies de droit, à rembourser à la nation les avances qu'elle lui aura faites pour son habillement et son équipement.
      Speaker: Gouvion
      ...t de ce que le volontaire redevait à la nation pour les habits ou autres effets qu'il ... général-syndic du département, et lui enverra l'état de ce que le volontaire redevait à la nation pour les habits ou autres effets qu'il avait reçus; le procurer général-syndic donnera de suite des ordres, afin que le...
      Speaker: Gouvion
      ...ances qui leur auront été faites par la nation, pour leur habillement et leur petit éq... ...vront de décompte, à leur sortie, que dans le cas où ils auront remboursé les avances qui leur auront été faites par la nation, pour leur habillement et leur petit équipement.

      Séance du mercredi 28 décembre 1791

      page 475
      Speaker: Marbot
      ...si la substance du peuple et l'or de la nation ; ...ns et traitements dus seulement à la résidence habituelle et s'appropriaient ainsi la substance du peuple et l'or de la nation ;

      Séance du mercredi 28 décembre 1791

      page 503
      ...elle composition des régiments de cette nation. ...ne, qui ont perdu leurs compagnies, par l'ordonnance de 1763, concernant la nouvelle composition des régiments de cette nation.

      Séance du mercredi 28 décembre 1791

      page 506
      ... des capitulations de la France avec la nation suisse, ci..................... ...par les lois des 18 août, 5 octobre et 10 novembre 1790, jusqu'au renouvellement des capitulations de la France avec la nation suisse, ci.....................
    • Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      - search term matches: (58)

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 597
      Speaker: Bigot de Préameneu
      ...ée. Vous êtes seuls représentants de la nation, et chargés de ses intérêts, vous ne po... ...est un objet général, vous devez entendre de préférence les membres de l'Assemblée. Vous êtes seuls représentants de la nation, et chargés de ses intérêts, vous ne pouvez pas perdre un temps précieux, alors que les députés ne peuvent pas toujours...
      Speaker: Crestin
      ...nts, mais pour travailler au bien de la nation, et le meilleur moyen d'y parvenir, c'e... ... J'ajoute que nous ne sommes pas ici pour recevoir et entendre des applaudissements, mais pour travailler au bien de la nation, et le meilleur moyen d'y parvenir, c'est de bien en employer le temps.

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 600
      Speaker: Brissot de Warville
      ...ur l'honneur et pour les intérêts de la nation française, et pour l'intérêt de la libe...
      ...i qui seul convient à la grandeur de la nation française, ne tardera pas à réunir tous...
      ...olennelle. Votre décision peut entraîner les conséquences les plus graves, et pour l'honneur et pour les intérêts de la nation française, et pour l'intérêt de la liberté universelle. Représentants du peuple français, organes de sa volonté, déposi...
      ...vous devez vous en environner; et, quoique, j'aime au moins à le croire, le parti qui seul convient à la grandeur de la nation française, ne tardera pas à réunir tous les esprits, vous n'en devez pas moins rechercher avec soin à dissiper avec zèl...

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 601
      Speaker: Brissot de Warville
      ...ouvoir constitutionnel de précipiter la nation vers sa ruine, sans qu'elle eût un pouv...
      ...ie voir dans ces mesures la ruine de la nation : loin de moi cette idée ; mais aujourd...
      ...s à votre délibération. Ou bien il faut dire que le pouvoir exécutif aurait un pouvoir constitutionnel de précipiter la nation vers sa ruine, sans qu'elle eût un pouvoir constitutionnel pour l'arrêter. Non que je croie voir dans ces mesures la ruine de la nation : loin de moi cette idée ; mais aujourd'hui la mesure est bonne, demain elle peut être funeste; vous devez donc délibér...

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 602
      Speaker: Brissot de Warville
      ...eversé toute la diplomatie. Quoique les nations ne soient pas encore libres, toutes pès...
      ... la volonté et des facultés réelles des nations.
      ...petits calculs et des rois et de leurs ministres. La Révolution française a bouleversé toute la diplomatie. Quoique les nations ne soient pas encore libres, toutes pèsent maintenant dans la balance politique; les rois sont forcésde compter leurs v...
      ...nnaissance du caractère et de l'intérêt des rois et de leurs ministres, celle de la volonté et des facultés réelles des nations.
      Speaker: Brissot de Warville
      Le sentiment de la nation anglaise sur la Révolution n'est plus d...
      ...is à troubler l'harmonie entre les deux nations ? Peut-il même lorsqu'il aurait cet inf...
      Le sentiment de la nation anglaise sur la Révolution n'est plus douteux ; elle l'aime ; elle en désire la stabilité, parce qu'elle y voit un nouv...
      ...s. Quelle frénésie pourrait, dans cet état .de choses, porter le ministère anglais à troubler l'harmonie entre les deux nations ? Peut-il même lorsqu'il aurait cet infâme machiavélisme, aider seulement de secours considérables en argent les rebell...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...lique avance chaque jour, chez les deux nations, le moment où, loin de chercher à se dé... ... guerre qui la jetterait dans l'anarchie et la banqueroute. Enfin, l'opinion publique avance chaque jour, chez les deux nations, le moment où, loin de chercher à se détruire, elles s'uniront par des liens plus forts que celui d'un traité de commer...

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 603
      Speaker: Brissot de Warville
      ...ens qui se forment sourdement entre les nations opprimées. Car nous pouvons aussi en ap... ...re contre la France ; et tous ces princes conjurés doivent craindre aussi les liens qui se forment sourdement entre les nations opprimées. Car nous pouvons aussi en appeler aux fraternités nationales, et faire sentir enfin aux princes qu'ils se do...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...z la protection que vous promettez à la nation française... Elle a 25 millions de bras... ...ce qui voudrait intervenir dans leurs divisions. Cessez donc vos menaces, retirez la protection que vous promettez à la nation française... Elle a 25 millions de bras libres pour soutien : elle n'a pas besoin des vôtres ! (Applaudissements.)

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 604
      Speaker: Brissot de Warville
      ...urd'hui d'arrêter, au sein d'une grande nation, les effets universels d'une révolution... ...d'abaisser une maison qui aspirait à la monarchie universelle; il s'agirait aujourd'hui d'arrêter, au sein d'une grande nation, les effets universels d'une révolution qui partout peut rendre aux lois leur empire, et leur assujettir ces têtes orgu...

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 605
      Speaker: Brissot de Warville
      ...souverain peut être plus à charge à une nation, si ce n'est celui qui s'occupe des mou... ... sa réputation, propre, surtout, à le rendre odieux aux Suédois eux-mêmes? Quel souverain peut être plus à charge à une nation, si ce n'est celui qui s'occupe des mouvements d'un peuple éloigné, pour s y rendre chef de parti ; tandis que sur ses ...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...us pas pour nous les vœux de toutes les nations? Il n'est peut-être pas un seul gouvern... ...e du sang d'un Français libre, sera un objet d'horreur. Et pourquoi n'aurions-nous pas pour nous les vœux de toutes les nations? Il n'est peut-être pas un seul gouvernement qui, depuis la Révolution française, n'ait cherché à être plus humain et p...

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 606
      Speaker: Brissot de Warville
      ...e notre Révolution; mais dans tous, les nations les adorent, les entendent, et peut-êtr...
      ...dât ses tyrans, pour mettre aux térs la nation française.
      Dans tous ces Etats, les gouvernements y détestent les principes ae notre Révolution; mais dans tous, les nations les adorent, les entendent, et peut-être n'attendent qu'une occasion pour les réaliser, et voilà le meilleur fondement ...
      ... les sociétés et leurs gouvernements. Il n'est maintenant aucun peuple qui secondât ses tyrans, pour mettre aux térs la nation française.

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 607
      Speaker: Brissot de Warville
      ...ope ; je veux croire qu'ils y citent la nation française, qu'ils la menacent si elle n... ...algame, ils aient résolu de convoquer un congrès général des puissances de l'Europe ; je veux croire qu'ils y citent la nation française, qu'ils la menacent si elle ne se soumet pas. Je vous le demande, je demande à la France entière : quel est l...

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 608
      Speaker: Brissot de Warville
      ... lutter contre l'ascendant d'une grande nation, contre le torrent irrésistible delà li...
      ...as la Révolution, que nous importe ? La nation le veut, et la nation est tout.
      ...udes. Ii est temps de reléguer dans le néant cette politique tracassière qui ose lutter contre l'ascendant d'une grande nation, contre le torrent irrésistible delà liberté, il est temps de ne plus laisser tomber que des rejgards de mépris, et sur...
      ... plus des fantaisies ou des erreurs d'un individu. Qu'il veuille ou ne veuille pas la Révolution, que nous importe ? La nation le veut, et la nation est tout.
      Speaker: Brissot de Warville
      C'est donc l'intérêt seul de cette nation qu'il faut consulter; et cet intérêt veut la guerre, parce que la nation doit vouloir sa dignité, sa majesté, sa... C'est donc l'intérêt seul de cette nation qu'il faut consulter; et cet intérêt veut la guerre, parce que la nation doit vouloir sa dignité, sa majesté, sa sûreté, son crédit, et qu'elle ne peut les reconquérir qu'à la pointe de 1 épée...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...ation de la Constitution adoptée par la nation française. ...s rapports qui vous ont été faits des réponses des cours étrangères à la notification de la Constitution adoptée par la nation française.
      Speaker: Brissot de Warville
      ... lui rend hommage; aucun ne félicite la nation d'avoir reconquis sa liberté. Plusieurs...
      ...côté de cette stérilité de vœux pour la nation française, on voit les expressions d'at...
      ...gislative, pour les représentants d'une nation qui s'est déclarée l'amie de toutes les autres, d'une nation dont les rapports exté-
      ... au contraire des peuples, ne voient pas d'union œil notre Révolution ; aucun ne lui rend hommage; aucun ne félicite la nation d'avoir reconquis sa liberté. Plusieurs ont fait des vœux pour la monarchie française, parce que ce mot prête à un doub...
      ...om d'un individu qui laissait proclamer sa volonté, comme celle d'un despote. A côté de cette stérilité de vœux pour la nation française, on voit les expressions d'attachement, de reconnaissance prodigués au roi, sans nul témoignage d'égards pour l'Assemblée législative, pour les représentants d'une nation qui s'est déclarée l'amie de toutes les autres, d'une nation dont les rapports exté-

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 609
      Speaker: Brissot de Warville
      ... manière convenable à la grandeur de la nation. Et qu'a produit à cet égard la molless... ... suivie d'une réponse outrageante, il fallait la ressentir et la repousser d'une manière convenable à la grandeur de la nation. Et qu'a produit à cet égard la mollesse ? A ces
      Speaker: Brissot de Warville
      ...é à un individu la majesté d'une grande nation; et il ne s'est pas borné à l'insulter ... qu'on a inutilement prostitué à un individu la majesté d'une grande nation; et il ne s'est pas borné à l'insulter dans des lettres particulières, il y a joint des vexations sans nombre pour tous...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...me proscription contre les agents de la nation française; et, indépendamment de son si...
      ...es dispositions malveillantes envers la nation, il est manifeste qu'elle embrasse aujo...
      Celle de Russie a porté la même proscription contre les agents de la nation française; et, indépendamment de son silence sur la notification de notre Constitution, silence qui annonce des dispositions malveillantes envers la nation, il est manifeste qu'elle embrasse aujourd'hui la cause des mécontents, soit en leur fournissant des secours d'argent, ...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...arder, de traiter les Français comme la nation la plus favorisée et cependant les enfants de cette nation la plus favorisée ont été soumis à des vexations qui n'ont frappé suraucune autre nation, à un serment contraire aux traités et ... ... du traité des Pyrénées, l'article 23 du pacte de famille qui lui enjoint de regarder, de traiter les Français comme la nation la plus favorisée et cependant les enfants de cette nation la plus favorisée ont été soumis à des vexations qui n'ont frappé suraucune autre nation, à un serment contraire aux traités et aux droits des gens, à une expulsion qui équivaut à une déclaration de guerre. I...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...onduite équivoque devait déplaire à une nation franche et souveraine ; enfin il fallai... Il fallait observer à l'empereur combien sa conduite équivoque devait déplaire à une nation franche et souveraine ; enfin il fallait lui observer que nos conjyrés avaient toujours trouvé un asile dans ses États,...

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 610
      Speaker: Brissot de Warville
      ...rs parler de Sa Majesté et jamais de la nation ; prouver qu'il est plus que suspect de...
      ...t aire enfin à l'empereur, au nom de la nation française, que tant de tergiversations ...
      ...ements.) Il fallait et il faudra réclamer contre l'obstination affectée à toujours parler de Sa Majesté et jamais de la nation ; prouver qu'il est plus que suspect de convoquer le ban de l'Empire pour défendre des gazettes ou des pamphets ou quelques droits féodaux. Il fallait aire enfin à l'empereur, au nom de la nation française, que tant de tergiversations commençaient à lasser sa patiencë, et qu'elle préférerait son inimitié ouverte à...
      Speaker: Brissot de Warville
      ...injure et tant d'autres que recevait la nation française, qui ne les a pas dénoncées, ... ... les agents du pouvoir exécutif et les autres cours, qui n'a pas ressenti cette injure et tant d'autres que recevait la nation française, qui ne les a pas dénoncées, qui n'en a pas sollicité vengeance?

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 618
      « Cependant la nation française ne cessera pas de voir un peu... « Cependant la nation française ne cessera pas de voir un peuple ami dans les habitants des pays occupés par les rebelles et gouvernés par de...

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 621
      ...t que le respect pour les décrets de la nation, sanctionnés par le roi, qui préside au... J'aime à croire que le calme va succéder à des jours d'orage, et que le respect pour les décrets de la nation, sanctionnés par le roi, qui préside aux délibérations de l'assemblée générale, en imposera à ceux des hommes de couleu...
      ...des pouvoirs qui me sont confiés par la nation et par le roi, j'ordonne En conséquence, en vertu des pouvoirs qui me sont confiés par la nation et par le roi, j'ordonne
      ... ; d'observer, d'après la volonté de la nation et du roi, l'obéissance qu'ils doivent,... ... des provinces du nord, du sud et de la partie de l'ouest leur donnent l'exemple ; d'observer, d'après la volonté de la nation et du roi, l'obéissance qu'ils doivent, comme tous les autres citoyens de la colonie, aux corps populaires existants. C...

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 622
      ... De quel droit ne dénoncerait-elle à la nation française, comme traîtres à la nation, à la loi et au roi, que les citoyens d... ...ce, de toute réunion et de toute harmonie. A qui croirait-elle donc en imposer ? De quel droit ne dénoncerait-elle à la nation française, comme traîtres à la nation, à la loi et au roi, que les citoyens de couleur ? Serait-ce parce que, ceux-ci sont plus inviolablement attachés à la ...

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 623
      ...du même mois, qui rend criminel de lèse-nation, tout corps, toute personne qui mettrai... ...st fondé sur le décret national du 23 février 1790, sanctionné par le roi le 26 du même mois, qui rend criminel de lèse-nation, tout corps, toute personne qui mettrait à exécution une loi nationale, avant qu'elle n'ait été connue et promulguée lé...

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 625
      ... de me nommer et de joindre àcettenomir nation toutes les conditions que je pouvais dé... ...libre dans les opérations nécessaires au salut public. La paroisse eut fit bonté de me nommer et de joindre àcettenomir nation toutes les conditions que je pouvais désirer.

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 627
      « Représentant du roi et de la nation française dans la colonie de Saint-Domi... « Représentant du roi et de la nation française dans la colonie de Saint-Domingue, vous êtes revêtu des plus grands pouvoirs pour maintenir la chose publique...

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 628
      ...'hommes libres, que les bienfaits de la nation appellent plus particulièrement à la dé... ...ais intérêts de la France pour s'unir, par un concordat solennel, à une classe d'hommes libres, que les bienfaits de la nation appellent plus particulièrement à la défense de la patrie.
      ...s pouvoirs législatif et exécutif de la nation française, aux bases de notre concordat...
      ...nérale séant au Cap, aux volontés de la nation, consignées dans les décrets déjà cités...
      ...uite du décret du 12 octobre; nous y trouvons donc, par avance, l'approbation des pouvoirs législatif et exécutif de la nation française, aux bases de notre concordat avec les citoyens de couleur; et c'est avec une entière confiance, Monsieur le ...
      ...e nous remettons sous ses yeux l'opposition aes derniers actes de l'assemblée générale séant au Cap, aux volontés de la nation, consignées dans les décrets déjà cités, et qu'au tableau douloureux de notre position depuis six semaines, nous ajouto...

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 630
      ...ce sont des lois, de bonnes lois que la nation attend de nous : l'Acte constitutionnel... ...éclamations phosphoriques doivent disparaître du sein de l'Assemblée nationale; ce sont des lois, de bonnes lois que la nation attend de nous : l'Acte constitutionnel nous indique celles dont nous devons nous occuper plus particulièrement; et de ...

      Séance du jeudi 29 décembre 1791, au matin

      page 631
      Après avoir donné aux nations des exemples de ce que peuvent le coura... Après avoir donné aux nations des exemples de ce que peuvent le courage et lè génie français, montrons ce que peut sur nous l'esprit de sagesse et de...
    • Séance du samedi 31 décembre 1791, au matin

      - search term matches: (11)

      Séance du samedi 31 décembre 1791, au matin

      page 695
      Speaker: Dorizy
      ...ature des pensions dont le Trésor de la nation est chargé. L'examen qui en sera fait d... ...nt nécessaire de parvenir promptement à connaître avec exactitude l'état et la nature des pensions dont le Trésor de la nation est chargé. L'examen qui en sera fait donnera lieu à la suppression d'un grand nombre de secours provisoires décrétés p...

      Séance du samedi 31 décembre 1791, au matin

      page 697
      Speaker: Lafon-Ladebat
      ...aux moyens ordinaires et naturels d'une nation riche et puissante. ...établissement de l'ordre permettra de proportionner, au contraire, les dépenses aux moyens ordinaires et naturels d'une nation riche et puissante.
      Speaker: Lafon-Ladebat
      ...importantes, car vous devez compte à la nation de tout ce qui a rapport aux dépenses p... ...tres n'ont eu que le temps nécessaire pour s'y conformer. Ces observations sont importantes, car vous devez compte à la nation de tout ce qui a rapport aux dépenses publiques; il faut qu'elle sacne que, si vous décrétez aujourd'hui le payement pr...

      Séance du samedi 31 décembre 1791, au matin

      page 699
      Speaker: Le Président
      ...exemple. Je lui rappelle le soin que la nation française a pris de prévenir sur-le-cha... ...ue de juste à l'électeur de Trêves, rien dont l'empereur n'eût lui-même donné l'exemple. Je lui rappelle le soin que la nation française a pris de prévenir sur-le-champ les rassemblements de Brabançons, qui paraissaient vouloir se former dans le ...
      Speaker: Le Président
      ...is la soutiendra par son courage, et la nation verra que je n'ai point d'autres intérê... ...lliés, je ferai connaître à l'Europe la justice de notre cause; le peuple français la soutiendra par son courage, et la nation verra que je n'ai point d'autres intérêts que les siens, et que je regarderai toujours le maintien de sa dignité et de ...
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...stice, à la sûreté et à la gloire de la nation. Dans les circonstances où nous nous tr... ...dans ses Etats, -de n'avoir pas, dis-je, fait une autre demande conforme à la justice, à la sûreté et à la gloire de la nation. Dans les circonstances où nous nous trouvons, cette demande, Messieurs, devait être d'exiger que les princes français ...
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...nt, prêts à se réunir aux ennemis de la nation et a l'attaquer. Dans la situation où n... ... que l'on peut dissiper ces rassemblements et tenir néanmoins ceux qui les forment, prêts à se réunir aux ennemis de la nation et a l'attaquer. Dans la situation où nous nous trouvons, il faut suivre la ligne la plus droite qui puisse exister ent...
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...n matin au plus tard, afin que toute la nation se mette en état de pouvoir, avant la f... ...e je fais soit renvoyée au comité diplomatique, pour nous en rendre compte demain matin au plus tard, afin que toute la nation se mette en état de pouvoir, avant la fin du mois, connaître d'une manière positive ses amis et ses ennemis. (Vifs appl...
      Speaker: Rülh
      ...us l'époque funeste aux despotes où les nations voudront renouveler leur pacte social, ... ...l a parlé en homme d'Etat, il ne voit pas sans crainte s'approcher de plus en plus l'époque funeste aux despotes où les nations voudront renouveler leur pacte social, à l'imitation d'un peuple qu'elles sont dans la douce habitude de prendre pour m...

      Séance du samedi 31 décembre 1791, au matin

      page 701
      Speaker: Baignoux
      ...; mais il est temps enfin de payer à la nation ie tribut que nous lui devons, et de ré... ... forcés de nous livrer sans interruption nous ont empêchés de remplir cet objet ; mais il est temps enfin de payer à la nation ie tribut que nous lui devons, et de répondre à sa confiance sur un objet aussi important. S'il se présente de grandes ...

      Séance du samedi 31 décembre 1791, au matin

      page 702
      Speaker: Baignoux
      pour faire face aux engagements de la nation, aisons-les connaître avec franchise, avec cette loyauté qui convient à une grande nation. Voici le projet de décret que je vous ... pour faire face aux engagements de la nation, aisons-les connaître avec franchise, avec cette loyauté qui convient à une grande nation. Voici le projet de décret que je vous propose : « L'Assemblée nationale, considérant qu'elle s'est imposé l'obligation...
    • Séance du samedi 31 décembre 1791, au soir

      - search term matches: (25)

      Séance du samedi 31 décembre 1791, au soir

      page 712
      Speaker: Le Président
      ... considère que la force imposante de la nation doit résulter de son union et que cette... perte du change et propose les moyens d'y remédier. Il considère que la force imposante de la nation doit résulter de son union et que cette union serait inaltérable, si les premiers besoins des citoyens étaient assurés.

      Séance du samedi 31 décembre 1791, au soir

      page 714
      Speaker: Grarran-de-Coulon
      ...n'éprouvent pas les représentants de la nation, lorsgu'après avoir été les témoins d'u... Quels regrets n'éprouvent pas les représentants de la nation, lorsgu'après avoir été les témoins d'une grande injustice commise au milieu d'elle, ils joignent à l'impossibilité de ...
      Speaker: Grarran-de-Coulon
      ...çais. On oppose à la souveraineté de la nation sur tout ce qui se passe sur son territ... ...ir que ce grand acte d'abolition doit s'appliquer a ces étrangers comme aux Français. On oppose à la souveraineté de la nation sur tout ce qui se passe sur son territoire, les limites qu elle s'est données par ses traités avec les Suisses. Il fau...
      Speaker: Grarran-de-Coulon
      ...ce sera administrée par les juges de la nation, et non par d'autres ». J ajoute que ce... ...ervé qu'une lettre annexée à l'article 8 du traité de 1553, porte « que la justice sera administrée par les juges de la nation, et non par d'autres ». J ajoute que cette annexe a autant de force que le traité lui-même ; il est certain aussi que c...
      ...lège d'être jugés par les juges de leur nation, suivant les formes nationales; toutes ... ...rai que les régiments suisses au service de la France ont toujours joui du privilège d'être jugés par les juges de leur nation, suivant les formes nationales; toutes les fois qu'il s'est élevé des difficultés à ce sujet, le gouvernement a décidé ...

      Séance du samedi 31 décembre 1791, au soir

      page 716
      Speaker: Lemontey
      ...naient des troupes auxiliaires chez les nations voisines. Ainsi, sous ce premier point ...
      ...vieux; mais l'amnistie prononcée par la nation française peut-elle s'étendre à un déli...
      ...é qui les a suivis en France, tout comme il suivrait les Français, s'ils entretenaient des troupes auxiliaires chez les nations voisines. Ainsi, sous ce premier point de vue, je crois que nous ne pouvons pas revoir le jugement porté par l'état-major suisse contre les soldats de Châteauvieux; mais l'amnistie prononcée par la nation française peut-elle s'étendre à un délit déjà puni par un jugement rendu par des Suisses? Il paraît qu'en principe géné...
      Speaker: Lemontey
      ...t rendu contre les soldats suisses. Une nation peut bien devenir la courtière d'une au...
      ... la geôlière : il ne convient pas à une nation libre de devenir le gardien des soldats envoyés aux galères par une nation étrangère. (Applaudissements.) L'Assemb...
      ...trouver une obligation de la part du gouvernement français à exécuter le jugement rendu contre les soldats suisses. Une nation peut bien devenir la courtière d'une autre, mais jamais la geôlière : il ne convient pas à une nation libre de devenir le gardien des soldats envoyés aux galères par une nation étrangère. (Applaudissements.) L'Assemblée constituante avait reconnu ce droit par le ^décret qu'elle rendit et qui fit...
      Speaker: Lemontey
      ... mais je crois que pour l'intérêt de la nation, comme pour l'intérêt des condamnés eux... ...noncer l'élargissement des soldats de Châteauvieux : c'est ma profession de foi; mais je crois que pour l'intérêt de la nation, comme pour l'intérêt des condamnés eux-mêmes, il convient de prendre des mesures prudentes et utiles à tout le monde.
      Speaker: Lemontey
      ...té concertée avec eux. Il importe à une nation libre qui veut se mêler elle-même de se... ... vous devez penser qu'ils seraient blessés d'une mesure qui n'eût pas d'avance été concertée avec eux. Il importe à une nation libre qui veut se mêler elle-même de ses affaires, de ne pas traiter avec futilité ces relations extérieures. Il existe...

      Séance du samedi 31 décembre 1791, au soir

      page 717
      Speaker: Lemontey
      ...es. Une brusque décision causerait à la nation suisse un juste mécontentement. (Murmur... ...ce et que l'humanité n'aura pas à gémir dans l'embrassement de deux peuples libres. Une brusque décision causerait à la nation suisse un juste mécontentement. (Murmures.) Si, contre toute attente, les lois conciliatrices étaient sans effet, alors...
      Speaker: Guadet
      ...nature du crime, c'est un crime de lèse-nation, ainsi l'a défini l'Assemblée nationale...
      ...e dirai pas qu'accusés du crime de lèse-nation, la Constitution, la France, la liberté...
      ...? Je ne le crois pas, Messieurs, et j'espère le démontrer. J'examine d'abord la nature du crime, c'est un crime de lèse-nation, ainsi l'a défini l'Assemblée nationale Constituante. Je ne dirai pas qu'ils en étaient innocents, je ne dirai pas qu'accusés du crime de lèse-nation, la Constitution, la France, la liberté, avaient été l'idole des soldats de Ghâ-
      Speaker: Guadet
      ... Châteauvieux, accusés du crime de lèse-nation, ne pouvaient pas être jugés par leur c...
      ...rime de cette espèce : le crime de lèse-nation n'était pas défini avant notre Révoluti...
      ...irai, parce que c'est là le point central de 1 affaire, c'est que les soldats de Châteauvieux, accusés du crime de lèse-nation, ne pouvaient pas être jugés par leur conseil militaire. D'abord, Messieurs, il est aisé de croire que les traités faits avec la Suisse, n'ont jamais pu parler d'un crime de cette espèce : le crime de lèse-nation n'était pas défini avant notre Révolution. Les rois qui faisaient les traités s'étaient bien gardés de parler d'un crim...
      Speaker: Guadet
      ...t n'était pas connu sous le nom de lèse-nation, il y avait des crimes d'Etat, et ces c... Mais si le crime dont il s'agit n'était pas connu sous le nom de lèse-nation, il y avait des crimes d'Etat, et ces crimes étaient ceux de lèse-majesté. Il y avait ensuite des crimes publics, c'est...
      Speaker: Guadet
      ...ldats suisses prévenus du crime de lèse-nation, jamais la nation française n'a pu permettre, n'a pu ente...
      ...nchaîner la volonté, la puissance de la nation française à leur égard.
      Vous voyez, Messieurs, qu'en déclarant les soldats suisses prévenus du crime de lèse-nation, jamais la nation française n'a pu permettre, n'a pu entendre qu'ils fussent juges par le conseil militaire de leur pays; vous voyez comb...
      ... Suisses ae Châteauvieux est un jugement nul. qui ne peut, sous aucun rapport, enchaîner la volonté, la puissance de la nation française à leur égard.
      Speaker: Guadet
      ...auvieux, il est toujours certain que la nation française, que les rois de France n'ont... ... ces principes ne viendraient pas aussi fortement à l'appui des soldats de Châteauvieux, il est toujours certain que la nation française, que les rois de France n'ont pas perdu le droit de législation sur les Suisses et autres étrangers, ainsi qu...

      Séance du samedi 31 décembre 1791, au soir

      page 718
      Speaker: Guadet
      ...omme l'a dit M. Lemontey, qu'une grande nation devînt la geôlière d'une autre, ordonna... ...r les galères de France ; et, cependant, l'Assemblée nationale ne voulant pas, comme l'a dit M. Lemontey, qu'une grande nation devînt la geôlière d'une autre, ordonna l'élargissement des citoyens fri-bourgeois ; l'Assemblée nationale constituante...
      Speaker: Guadet
      ...enter leur ardeur pour le service de la nation française, que de retenir dans les fers... ... régiments suisses que de penser, comme on affecte de le faire, que ce sera augmenter leur ardeur pour le service de la nation française, que de retenir dans les fers leurs camarades de Châteauvieux. Non, Messieurs, l'esprit qui anime les infortu...
      Speaker: Gohier
      ...re Bouillé n'accepta la confiance de la nation que pour la mieux trahir ; qu'il ne jur... ...éau de son pays, et qui n'en sera jamais que la honte ; que le traître, le parjure Bouillé n'accepta la confiance de la nation que pour la mieux trahir ; qu'il ne jura de lui être fidèle que pour exécuter plus sûrement ses perfides projets et ven...

      Séance du samedi 31 décembre 1791, au soir

      page 719
      Speaker: Gohier
      ...e ni divisible, reste tout entière à la nation, sous la protection de laquelle doit s'... ...privilège des membres du corps helvétique. La souveraineté, qui n'est ni cessible ni divisible, reste tout entière à la nation, sous la protection de laquelle doit s'exercer le pouvoir judiciaire, soit flue ce pouvoir soit mis entre les mains d'é...

      Séance du samedi 31 décembre 1791, au soir

      page 720
      Speaker: Gohier
      ...s rapports qui doivent exister entre la nation et son chef n'était pas même déterminée... ...que l'autorité, les peuples connaissaient-ils leurs droits? Lorsque la nature des rapports qui doivent exister entre la nation et son chef n'était pas même déterminée, faut-il s'étonner si la base des relations de puissance à puissance était elle...

      Séance du samedi 31 décembre 1791, au soir

      page 722
      ...onvénients et de grandes pertes pour la nation : je le prouverai bientôt ;ie dois aupa... ..., c'est que ces dispositions, si elles sont adoptées, entraîneront ae grands inconvénients et de grandes pertes pour la nation : je le prouverai bientôt ;ie dois auparavant dire un mot du principe de l'établissement du bureau de comptabilité.
      ...illance, qui ne peut appartenir qu'à la nation. ... pouvoir exécutif, laissait au Corps législatif le droit de contrôle et de surveillance, qui ne peut appartenir qu'à la nation.
      ...le de savoir si les représentants de la nation étant choisis parmi le peuple et par le... ...e liquidation de l'Assemblée constituante s'est occupé d'une autre question, celle de savoir si les représentants de la nation étant choisis parmi le peuple et par le peuple pour déterminer le mode et la somme des contributions annuelles nécessai...
      ...ntermédiaire entre les comptables et la nation, à qui les comptes doivent être rendus. Le bureau de comptabilité formera donc une sorte d'intermédiaire entre les comptables et la nation, à qui les comptes doivent être rendus.

      Séance du samedi 31 décembre 1791, au soir

      page 725
      ...anger pour les comptables comme pour la nation. ...r ne présenter à l'Assemblée nationale qu'un travail a l'abri de censure et de danger pour les comptables comme pour la nation.
    • Séance du vendredi 16 décembre 1791

      - search term matches: (6)

      Séance du vendredi 16 décembre 1791

      page 157
      Speaker: Michon-Dumaret
      ...a dignité, à l'intérêt, au crédit de la nation de laisser à des particuliers la libert... ...ait dans le commerce des valeurs au-dessous de 5 livres? Est-il au contraire à la dignité, à l'intérêt, au crédit de la nation de laisser à des particuliers la liberté d'émettre en circulation de pareilles valeurs? A l'égard de la première questi...
      Speaker: Michon-Dumaret
      ...it d'échange ne peut appartenir qu'à la nation. En second lieu, comment pour-riez-vous...
      ...s émissions qu'elle a pu faire : or, la nation pourra s'indemniser par les mêmes moyen...
      ...'on doit en confier le soin a des compagnies ou à des particuliers ; mais le droit d'échange ne peut appartenir qu'à la nation. En second lieu, comment pour-riez-vous connaître à quelle somme s'élèverait la masse des petites valeurs que ces socié...
      ...ion. Cependant il n'est point de société qui n'ait retiré de grands avantages des émissions qu'elle a pu faire : or, la nation pourra s'indemniser par les mêmes moyens du prix de la fabrication. Il est dangereux, impolitique de laisser plus longt...

      Séance du vendredi 16 décembre 1791

      page 159
      Speaker: Guyton-Morveau
      ...lets de cette nature et lé papier de la nation, puisque l'on ne peut douter que de tel... ...e secours; on n'aurait pas à regretter la différence qui se trouve entre des billets de cette nature et lé papier de la nation, puisque l'on ne peut douter que de tels billets ne pussent, ne dussent même être reçus dans toutes les caisses publiqu...

      Séance du vendredi 16 décembre 1791

      page 161
      Speaker: Brès
      ... sols, c'est-à-dire de faire croire aux nations étrangères que vous êtes réduits au poi...
      ...'humanité, le droit et la loyauté de la nation ont fait justice de sa première proposi...
      ...ous suspendriez les remboursements; il vous a invité à créer des assignats de 10 sols, c'est-à-dire de faire croire aux nations étrangères que vous êtes réduits au point de n'avoir plus que du papier-monnaie pour ressource. L'Assemblée nationale a pris un parti fort sage : l'humanité, le droit et la loyauté de la nation ont fait justice de sa première proposition. (Murmures.) Quant à la seconde, et c'est la question en discussion, il s'a...

      Séance du vendredi 16 décembre 1791

      page 167
      Speaker: Becqney
      ...t ae décréter d'accusation au nom de la nation, je crois que l'Assemblée nationale ne ... ...oupables. Or, quand il s'agit de priver un citoyen de sa liberté, quand il s'agit ae décréter d'accusation au nom de la nation, je crois que l'Assemblée nationale ne doit rien négliger pour ne comprendre dans ce décret que les citoyens qui sont b...

      Séance du vendredi 16 décembre 1791

      page 171
      ...mblables, mais moins chères, des autres nations commerçantes où la main-d'œuvre est à m... ... peu supérieure a fait à peine rivaliser nos productions avec les productions semblables, mais moins chères, des autres nations commerçantes où la main-d'œuvre est à meilleur prix. Désormais donc, si notre prix augmente sans que la qualité se perf...
      ...ppose point que les représentants de la nation veuillent qu'elle s'enrichisse de toute... Je ne suppose point que les représentants de la nation veuillent qu'elle s'enrichisse de toutes ces destructions, comme on dit que le sont les caisses appelées patriotiques, ...
  • Tome 37 : Du 2 au 28 janvier 1792 showing 10 of 14 results view all
    • Séance du lundi 9 janvier 1792

      - search term matches: (25)

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 170
      Speaker: Deliars
      ...u seul caractère de représentants de la nation conférant avec les représentés et recev... ...renvois aux comités correspondant à chaque objet et, par là, nous nous bornons au seul caractère de représentants de la nation conférant avec les représentés et recevant les comptes de leurs administrateurs.

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 172
      Speaker: Héranlt-de-Séchelles
      ...des Français qui le portent, et dont la nation ne peut souffrir l'existence dans une c...
      ...ême temps qu'il faut nous présenter aux nations étrangères dans l'attitude convenable, ...
      ...ir d'un allié de proscrire, à la première réquisition, ce signe de la rébellion des Français qui le portent, et dont la nation ne peut souffrir l'existence dans une contrée aussi voisine. Si cette cocarde subsiste encore en Brabant, n'en accusons...
      ...notre pouvoir exécutif. Telle est notré position unique dans l'histoire, qu'en même temps qu'il faut nous présenter aux nations étrangères dans l'attitude convenable, nous sommes condamnés à faire marcher un pouvoir exécutif, que nous devons sauve...
      Speaker: Hérault-de-Séchelles
      ...ons-lui en opposition à cette caste une nation, et Léopold verra que l'alliance de cette nation vaut mieux pour lui que les éloges de c... ...térêt qu'elle regarde comme l'intérêt de tous les privilégiés de l'Europe. Montrons-lui en opposition à cette caste une nation, et Léopold verra que l'alliance de cette nation vaut mieux pour lui que les éloges de cette caste. Il renoncera aux vaines complaisances qu'il a pour elle ; déjà la né...
      Speaker: Hérault-de-Séchelles
      ...ait ce que vous ordonne l'honneur de la nation française. (.Applaudissements.) ...tous les cas, si Léopold ne sait pas ce que son intérêtlui ordonne, vous aurez fait ce que vous ordonne l'honneur de la nation française. (.Applaudissements.)

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 173
      Speaker: Rougier-La-Bergerie
      ...nces, d'être économes des deniers de la nation. Car, Messieurs, la bienfaisance publiq... ...bienfaisants et sensibles, et des législateurs forcés par l'empire des circonstances, d'être économes des deniers de la nation. Car, Messieurs, la bienfaisance publique consiste moins à donner beaucoup qu'avec discernement et en connaissance de c...

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 176
      Speaker: Jaucourt
      ...employer mon épée qu'à la défense de la nation, de la loi et du roi. (Vifs applaudisse... ...âton que son ministre m'a remis, et je réitère entre vos mains, Messieurs, de n'employer mon épée qu'à la défense de la nation, de la loi et du roi. (Vifs applaudissements.)
      Speaker: Gohier
      ...es excès du despotisme, qui divisait la nation en esclaves et en tyrans. Notre Constit... ... n'est point à ce respect idolâtre, qui, sous l'ancien régime, favorisait tous les excès du despotisme, qui divisait la nation en esclaves et en tyrans. Notre Constitution cesserait d'être celle d'un peuple libre, si elle défendait d'examiner les...

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 177
      Speaker: Gohier
      ... la Constitution, les criminels de lèse-nation. ... prévenus d'attentat et de complot contre la sûreté générale de l'Etat et contre la Constitution, les criminels de lèse-nation.
      Speaker: Gohier
      ...ns constitutionnelles qui assurent à la nation un tribunal d'autant plus propre à effr... Voilà les dispositions constitutionnelles qui assurent à la nation un tribunal d'autant plus propre à effrayer les grands criminels, que les jurés, que les magistrats qui doivent le comp...

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 178
      Speaker: Gohier
      ... sans doute, si le grand tribunal de la nation est indignement travesti dans une commi... La liberté publique, dit-on, est en danger. Oui, sans doute, si le grand tribunal de la nation est indignement travesti dans une commission extraordinaire et livré à tous ses monstrueux abus ; et le corps qui accus...

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 179
      Speaker: Gohier
      ...morale ne souillera point le code d'une nation libre. Non, Messieurs, une décision aussi immorale ne souillera point le code d'une nation libre.
      Speaker: Gohier
      ...dre l'exercice odieux, qu'à éclairer la nation sur l'inconvénient de ce pouvoir qu'il ... ...le de sauver, ne parviendrait donc, par l'injuste usage de son veto, qu'à eh rendre l'exercice odieux, qu'à éclairer la nation sur l'inconvénient de ce pouvoir qu'il ne lui est permis d'employer qu au nom au peuple, et pour ses véritables intérêt...
      Speaker: Gohier
      ...iant en quelque sorte avec ceux dont la nation s'est déclarée, accusatrice.; t* ...ouloir arrêter le cours de la justice et de la vengeance des lois, en s'identi-fiant en quelque sorte avec ceux dont la nation s'est déclarée, accusatrice.; t*

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 180
      Speaker: Lagrévol
      ...tout ce qui concerne les crimes de lèse nation; c'est lui seul qui appelle la haute co... ...us y trouvons, Messieurs, la preuve de l'indépendance du Corps législatif, dans tout ce qui concerne les crimes de lèse nation; c'est lui seul qui appelle la haute cour nationale^ c'est lui qui lui donne son mouvement, et on lui contesterait le d...
      Speaker: Lagrévol
      ...endre sa puissance sur les ruines de la nation? il était donc juste, il était prudent ...
      ...onner au roi le droit d'empêcner que la nation fût vengée.
      ..., et serait-il contre nature que dans le nombre il se trouvât un roi jaloux d'étendre sa puissance sur les ruines de la nation? il était donc juste, il était prudent de ne pas donner au roi le droit d'empêcner que la nation fût vengée.
      Speaker: Lagrévol
      ... au décret d'accusation, intéressent la nation seule, abstraction faite du pouvoir exé...
      ... l'ordre, et à la surveillance; que; la nation seule, dans ces délits, était attaquée,...
      ...cule qui tournerait au déshonneur de la nation. En un mot, le décret d'accusation et l...
      ... part, Messieurs, on a considéré et avec justice que les délits qui donnent lieu au décret d'accusation, intéressent la nation seule, abstraction faite du pouvoir exécutif, dont les fonctions sont circonscrites à l'exécution des lois, au maintien de l'ordre, et à la surveillance; que; la nation seule, dans ces délits, était attaquée, outragée, et qu'elle seule devait se défendre et faire poursuivre les coupables...
      ...uivis ? Rien qu'une tyrannie contre ceux qui en auraient été frappés, et un ridicule qui tournerait au déshonneur de la nation. En un mot, le décret d'accusation et la haute cour nationale sont rendus et établis pour le même fait, ils ont une cor...

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 181
      Speaker: Gérardin
      La nation, Messieurs, a cru devoir ajouter au pou... La nation, Messieurs, a cru devoir ajouter au pouvoir législatif, dont l'exercice vous est exclusivement délégué, la puissance te...
      Speaker: Gérardin
      ...es par M. le ministre de la justice. La nation, pour se convaincre de l'égalité des pe... ...s nécessaires et prescrites par la loi, pour le mettre en activité, ont été prises par M. le ministre de la justice. La nation, pour se convaincre de l'égalité des peines, attend que la loi ait frappé les hommes, qui, jusqu'à présent, s'étaient t...

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 191
      ...achée au représentant héréditaire de la nation, qui peut refuser, termoyer et faire à ... ...oit pas être regardé cOmme un acte de purè cérémonie ; c'est une prérogative attachée au représentant héréditaire de la nation, qui peut refuser, termoyer et faire à cet égard tout Ce que bon lui semble, sans néanmoins qu'il lui soit permis de po...
      ...t, les plus grands ennemis connus de la nation ; des princes qui cherchent à allumer l... Or, les accusés qui.sont mis en état d'accusation dans ce moment, sont, les plus grands ennemis connus de la nation ; des princes qui cherchent à allumer le feu de la guerre dans toutes les parties de l'Europe, qui fomentent une guerre...

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 192
      ...tion, qui a tant coûté â construire; la nation a le droit d'attendre de vous que vous ... ...isse un jour s'appuyer de votre silence, pour renverser l'édifice.de la Constitution, qui a tant coûté â construire; la nation a le droit d'attendre de vous que vous lui en garantissiez la solidité et la durée, et vous l'avez juré.
      ...posant caractère de représentants d'une nation qui veut être libre ou mourir, ont-ils ... Gomment certains d'entre vous, Messieurs, avec l'imposant caractère de représentants d'une nation qui veut être libre ou mourir, ont-ils pu concevoir lidée d'anéantir ou d'atténuer les effets de vos décrets d'accusati...

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 193
      ...cipale partie de leur Empire, et que la nation n'est à leurs yeux que leur seconde fam... ... rendre, vous prouverait de plus en plus que, pour les rois, la cour est la principale partie de leur Empire, et que la nation n'est à leurs yeux que leur seconde famille. Qu'auraient alors à craindre des princes rebelles, des ministres prévarica...
      ... sans méconnaître ses devoirs envers la nation entière, nous ne pourrions, nous, sans méconnaître les droits de la nation, présenter ces mêmes décrets à la sanct... ...un usage illégal, et que, comme il ne pourrait refuser sa sanction à ces décrets sans méconnaître ses devoirs envers la nation entière, nous ne pourrions, nous, sans méconnaître les droits de la nation, présenter ces mêmes décrets à la sanction royale.

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 196
      ...ent civique, dignes représentants ae la nation, vous ne seriez pas à demi fidèles au s... Sans cette opération vraiment civique, dignes représentants ae la nation, vous ne seriez pas à demi fidèles au serment que vous avez fait sur cette tribune. Que les froids patriotes croient av...
      ...essent les intérêts et les droits de là nation, non pas pour les corriger à l'instant ... ... de faire remarquer, dans la Constitution, des vices qui la déprécient ou qui blessent les intérêts et les droits de là nation, non pas pour les corriger à l'instant et sans àttendre l'époque de la revision,'mais pour empêcher que, par des décret...

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 197
      ...nnant à plus de 700 représentants de la nation française le pouvoir de faire des lois,... ...ce une première observation sur cette partie de la prérogative royale qui, en donnant à plus de 700 représentants de la nation française le pouvoir de faire des lois, attribue en même temps à un seul de ces représentants, le droit de les paralyse...
      ...tif, sans l?éclairer; c'est affliger la nation sur ses maux, sans lui laisser l'espoir... ...le vice, sans en présenter le remède, c'est tracasser, harceler le Corps législatif, sans l?éclairer; c'est affliger la nation sur ses maux, sans lui laisser l'espoir de les guérir. Je suis donc forcé à la digression, de soumettre en passant à l'...
      ...e le droit qu'a tout représentant dé la nation de mûrir à l'avance, par la liberté des... ...ue le titre de la revision réserve à d'autres législatures; je ne réclame ici que le droit qu'a tout représentant dé la nation de mûrir à l'avance, par la liberté des opinions publiques, le grand œuvre, l'œuvre si nécessaire cle la revision sur t...

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 199
      ...on au nom du Corps législatif, ou de la nation-qu'il représente; c'est avoir, enfin, a... ...gents par lesquels cette responsabilité soit poursuivie ; c'est y diriger l'action au nom du Corps législatif, ou de la nation-qu'il représente; c'est avoir, enfin, auprès dé cette cour, des grands procurateurs, faisant les fonctions d'accusateur...

      Séance du lundi 9 janvier 1792

      page 200
      ...aira de traiter comme criminels de lèse-nation? Ne réunira-t-il pas enfin à cet égard ... ...tribunal? naura-t-il pas en ses mains le sort de tous les individus qu'il lui plaira de traiter comme criminels de lèse-nation? Ne réunira-t-il pas enfin à cet égard tous les pouvoirs? Et vous savez, Messieurs, que c'est en cela que consiste le d...
    • Séance du mercredi 11 janvier 1792

      - search term matches: (12)

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 221
      Speaker: Rühl
      ...on contingent à la dette commune, à une nation aimable et généreuse, en lui adressant ... ... bien qu'étranger à la France, je me félicite de trouver une occasion d'offrir mon contingent à la dette commune, à une nation aimable et généreuse, en lui adressant un ouvrage qui peut être utile à l'espèce humaine.

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 225
      Speaker: Tarbé
      ...ent réprénensible et criminelle de lèse-nation, si, lorsque le fer et le feu ravageaie... Jamaïque et aux Etats-Unis d'Amérique, elle se serait rendue véritablement réprénensible et criminelle de lèse-nation, si, lorsque le fer et le feu ravageaient la colonie, elle n'eût demandé assistance et secours à tous ceux de qui elle ...
      Speaker: Tarbé
      ...té fait sur ce que ces mots sacrés « la nationx la loi, le roi » ont été effacés dans l... Nous ne ferons que vous rappeler également le reproche qui lui a été fait sur ce que ces mots sacrés « la nationx la loi, le roi » ont été effacés dans la salle préparée pour ses séances. Vous avez présent encore à l'esprit ce que le...

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 227
      Speaker: Charles Tarbé
      ...des rois pour établir le despotisme des nations. (Murmures et exclamationsJ) Mais il y ... ...nts et murmures.) Sans doute, Messieurs, nous n'avons pas détruit Je despotisme des rois pour établir le despotisme des nations. (Murmures et exclamationsJ) Mais il y a plus, Messieurs, si la loi du 24 septembre dernier n'existait pas, quel lien a...

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 228
      Speaker: Charles Tarbé
      ...chargement ferait partie du prêt que la nation se trouvera dans la nécessité de faire ... ... en ce moment, et dont votre comité vous présenterait l'aperçu. La valeur de ce chargement ferait partie du prêt que la nation se trouvera dans la nécessité de faire à la colonie; et les commissaires civils seraient autorisés à en faire la distri...

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 229
      Speaker: Charles Tarbé
      ...l est du devoir des représentants de la nation de resserrer de plus en plus les liens ... « Enfin qu'il est du devoir des représentants de la nation de resserrer de plus en plus les liens d'affection et de confiance qui doivent unir les colonies à la métropole.

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 231
      Speaker: Tarbé
      ... de la vérité l'exige ; l'intérêt de la nation l'exige aussi. (Quelques applaudissemen... ... mais la totalité des pièces soit imprimée ; je le demande, Messieurs, l'intérêt de la vérité l'exige ; l'intérêt de la nation l'exige aussi. (Quelques applaudissements.)

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 233
      Speaker: De Narbonne
      ...re, en présence des représentants de la nation, un témoignage éclatant au couràge et a... ...ge sur l'état des frontières et des dispositions de l'armée, j'ai besoin de rendre, en présence des représentants de la nation, un témoignage éclatant au couràge et au patriotisme des garnisons que j'ai visitées; et cette manière de commencer le ...

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 243
      ...si elle daigné se rendre à mes vœux, la nation française lui devra le salut de Saint-D... ...Votre Excellence* et de lui demandér des secours. Les besoins sont urgents ; et si elle daigné se rendre à mes vœux, la nation française lui devra le salut de Saint-Domingue et sa reconnaissance sera infinie.
      « La nation anglaise a constamment été généreuse et... « La nation anglaise a constamment été généreuse et magnanime ; je suis persuadé qu'elle ne se démentira pas dans cette occasion, e...

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 250
      ...ra amené, soit à bord du bâtiment de la nation qui se trouvera dans le rade où le navi... ...nus, ne pourra être débarqué et restera consigné, soit à bord du navire qui l'aura amené, soit à bord du bâtiment de la nation qui se trouvera dans le rade où le navire aura mouillé ;
    • Séance du jeudi 12 janvier 1792, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 12 janvier 1792, au matin

      page 335
      Speaker: Gérardin
      position de la nation, et de la justification du versement qu... position de la nation, et de la justification du versement qu'on a du faire dans les différentes caisses publiques, du numéraire qui en est p...

      Séance du jeudi 12 janvier 1792, au matin

      page 336
      Speaker: Albitte
      ...alomnie, avait perdu la confiance de la nation (1). Je demande que ce projet de décret... ...ne Vous a proposé de déclarer que ce ministre, coupable dé prévarication et de calomnie, avait perdu la confiance de la nation (1). Je demande que ce projet de décret soit mis incessamment à l ordre du jour, car il serait contraire à tous les pri...

      Séance du jeudi 12 janvier 1792, au matin

      page 339
      Speaker: Soret
      « Les sacrifices dont la nation doit payer le prix sont ceux qui naisse... « Les sacrifices dont la nation doit payer le prix sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve en défendant la patrie. »
      Speaker: Dorizy
      ...de lèse-majesté royale et celui de lèse-nation. ...'un homme de loi qui fait hommage à l'Assemblée d'une dissertation sur le crime de lèse-majesté royale et celui de lèse-nation.
    • Séance du vendredi 13 janvier 1792

      - search term matches: (50)

      Séance du vendredi 13 janvier 1792

      page 357
      Speaker: Le Secrétaire
      ... : «.....S'il y avait un ministre de la nation française, je prêterais entre ses mains... , continuant la lecture : «.....S'il y avait un ministre de la nation française, je prêterais entre ses mains le serment civique et le prierais de m'avancer les fonds nécessaires pour me re...

      Séance du vendredi 13 janvier 1792

      page 358
      Speaker: Ruet
      ...l existe d'autres biens sur lesquels la nation a droit de recourir et qu'il ne faut pr... ...té a trouvé des difficultés à y placer le bureau de comptabilité. On assure qu il existe d'autres biens sur lesquels la nation a droit de recourir et qu'il ne faut prendre possession de l'hôtel de Sérilly qu'avec des réserves.

      Séance du vendredi 13 janvier 1792

      page 360
      Speaker: Ruet
      ...tel et sur les droits que peut avoir la nation de se pourvoir contre la cession qui en... ...rovisoire fait à l'hôtel de Sérilly ne préjugera rien sur la propriété de cet hôtel et sur les droits que peut avoir la nation de se pourvoir contre la cession qui en a été faite au roi, et sur tous autres biens de M. de Sérilly.

      Séance du vendredi 13 janvier 1792

      page 363
      Speaker: Cavellier
      ...sonne, s'était rendu coupable envers la nation, les représentants et le roi : en consé...
      ...de la marine a perdu la confiance de la nation.
      ...né son service; ayant accordé des congés dans un temps où il n'en était du à personne, s'était rendu coupable envers la nation, les représentants et le roi : en conséquence, votre comité considérant que l'Assemblée nationale devant être également...
      ... l'honneur de vous proposer, et qui consiste à déclarer au roi que son ministre de la marine a perdu la confiance de la nation.
      Speaker: Beugnot
      ...on du roi, le ministère appartient à la nation. Ce serait compromettre la nation elle-même, que de les environner de tan... ...ans et celui d'esclaves, cependant si les places du ministère sont à la nomination du roi, le ministère appartient à la nation. Ce serait compromettre la nation elle-même, que de les environner de tant d'inquiétudes qu'il leur fût impossible de remplir leur place. Ainsi nous ne d...
      Speaker: Beugnot
      ...de la marine a perdu la confiance de la nation, c'est-à-dire dé prononcer contre lui l... Votre comité vous propose de déclarer que le ministre de la marine a perdu la confiance de la nation, c'est-à-dire dé prononcer contre lui la plus grave des censures. Vous êtes justes, vous voulez donc, par-dessus toutes...
      Speaker: Beugnot
      ... part un délit léger, que d'endormir la nation dans une sécurité parfaite, que de la t... ...es d'administration que par les yeux des ministres ; et ce ne serait pas de leur part un délit léger, que d'endormir la nation dans une sécurité parfaite, que de la tromper sur l'état de ses forces navales et militaires.

      Séance du vendredi 13 janvier 1792

      page 364
      Speaker: Beugnot
      ...on ^ministre a perdu la confiance de la nation ! Je laisse à vôtre sagesse à juger si ... ...-champ la mesure extrême que vous propose votre comité, de déclarer au roi que son ^ministre a perdu la confiance de la nation ! Je laisse à vôtre sagesse à juger si l'inculpation est suffisamment justifiée, si elle a acquis, à tous les yeux et d...

      Séance du vendredi 13 janvier 1792

      page 365
      Speaker: Beugnot
      ...'Assemblée nationale de l'opinion de la nation, et je consulterai celle-ci. ... voix de plus ou de moins peut emporter la balance, je distingue même celle dé l'Assemblée nationale de l'opinion de la nation, et je consulterai celle-ci.
      Speaker: Beugnot
      ... ministres ont perdu la confiance de la nation s'étend sur le ministère et elle perd c...
      ...de sa présence un .ministère décrié; la nation trouve donc dans chaque ministre le pre...
      ...tabli chez un peuple voisin. Dans un tel ordre de choses, la déclaration que les ministres ont perdu la confiance de la nation s'étend sur le ministère et elle perd ce caractère de personnalité, de passion, quand elle ne frappe que sur l'individu...
      ...ère honnête et éclairé, de même qu'un homme bien famé ne voudrait point appuyer de sa présence un .ministère décrié; la nation trouve donc dans chaque ministre le premier garant de la conduite de ses collègues (Murmures.), et j'abuserais de vos m...
      Speaker: Rouyer
      ..., ou, pour mieux dire, du crime de lèse-nation, car c est elle qu'il a voulu trahir. E... Le ministre Bertrand est accusé devant vous au crime de forfaiture, ou, pour mieux dire, du crime de lèse-nation, car c est elle qu'il a voulu trahir. En effet, vous avez entendu, à. deux différentes reprises, ses moyens de justific...

      Séance du vendredi 13 janvier 1792

      page 367
      Speaker: Rouyer
      ...n doive louer son mensonge ou venger la nation de sa perfidie? Si la nation pouvait suivre son exemple, et qu'elle ... ...it affligée par l'incivisme des officiers de la marine? Et dira-t-il enfin, qu'on doive louer son mensonge ou venger la nation de sa perfidie? Si la nation pouvait suivre son exemple, et qu'elle eût agi envers lui, comme il a fait envers sonpremier commis, il y aurait longte...
      Speaker: Rouyer
      ...er qu'il avait perdu la confiance de la nation, mon premier avis a toujours été de met...
      ...me je dois cet avis à l'Assemblée, à la nation entière, j'y persiste. Ou le ministre B...
      ... comité de marine, car, si je me suis rangé de l'avis de l'unanimité pour déclarer qu'il avait perdu la confiance de la nation, mon premier avis a toujours été de mettre ce ministre en état d'accusation. Gomme je dois cet avis à l'Assemblée, à la nation entière, j'y persiste. Ou le ministre Bertrand est coupable ou il ne l'est pas. S'il ne l'est pas, il doit être justifi...
      Speaker: Rouyer
      ...son ministre a perdu la confiance de la nation ; il n'y a pas de milieu entre le vice ... ...e la marine, lorsque dans le projet de décret il propose de déclarer au roi que son ministre a perdu la confiance de la nation ; il n'y a pas de milieu entre le vice et la vertu, l'ignorance et le crime, on ne peut, on ne doit jamais capituler av...
      Speaker: Rouyer
      ...son ministre a perdu la confiance de la nation, que ce ministre, par négligence, conni...
      ...s, il est coupable d'attentat contre la nation.
      ...nté par le comité de marine. Je propose de plus, au lieu de déclarer au roi que son ministre a perdu la confiance de la nation, que ce ministre, par négligence, connivence ou autrement, s'est rendu coupable de dilapidation de deniers publics, fru...
      ...lus sévère économie de la très grande majorité de nos concitoyens et que, de plus, il est coupable d'attentat contre la nation.

      Séance du vendredi 13 janvier 1792

      page 368
      Speaker: Dehaussy-Robecourt
      ... département a perdu la confiance de la nation. ...rs, votre comité de marine vous propose de déclarer au roi que le ministre de ce département a perdu la confiance de la nation.
      Speaker: Dehaussy-Robecourt
      ...rer qu'ils ont perdu la confiance de la nation. ...ions qu il jugera convenables sur la conduite de ses ministres et même lui déclarer qu'ils ont perdu la confiance de la nation.
      Speaker: Dehaussy-Robecourt
      ...es ministres a perdu la confiance de la nation, est un moyen indirect de le révoquer. ... même droit; or, la déclaration faite par le Corps législatif au roi, qu'un de ses ministres a perdu la confiance de la nation, est un moyen indirect de le révoquer.
      Speaker: Dehaussy-Robecourt
      ... le déclare privé de la confiance de la nation. Su'il soit révoqué, et c'est la suite inévitable du écret qui le déclare privé de la confiance de la nation.
      Speaker: Dehaussy-Robecourt
      ...atif, pour redresser les griefs dont la nation aurait à se plaindre dans la conduite d... ...e démarche qui n'aura d'autre effet que de décéler l'impuissance du Corps législatif, pour redresser les griefs dont la nation aurait à se plaindre dans la conduite d'un ministre.
      Speaker: Dehaussy-Robecourt
      ...clarer qu'il a perdu la confiance de la nation; il faut qu'il soit accusé. ...nale, s'ils blessent la propriété, la liberté individuelle, c'est trop peu de déclarer qu'il a perdu la confiance de la nation; il faut qu'il soit accusé.
      Speaker: Dehaussy-Robecourt
      ...stre pervers a perdu la confiance de la nation, ce n'est pas 1§ punir ; s'il est perve... Déclarer qu'un ministre pervers a perdu la confiance de la nation, ce n'est pas 1§ punir ; s'il est pervers, il est sans honneur, la peine ne l'atteint point.
      Speaker: Dehaussy-Robecourt
      ...ais s'il était possible que l'Assemblée nation nale employât cette terrible formule av... Mais s'il était possible que l'Assemblée nation nale employât cette terrible formule avec trop de légèreté contre un ministre qui ne fût point coupable, quoique accusé...
      Speaker: Dehaussy-Robecourt
      ... ministres ont perdu la confiance de la nation.. ...eux qui n'auraient que des torts apparents, la mesure de déclarer au roi que ses ministres ont perdu la confiance de la nation..
      Speaker: Mailhe
      ...'un ministre a perdu la confiance de la nation? C'est, par exemple, quand il s'élève c... ...n indulgent. Quels sont les cas où le comité législatif doit ou peut déclarer qu'un ministre a perdu la confiance de la nation? C'est, par exemple, quand il s'élève contre ses principes ou sa conduite, des. présomptions violentes, fondées sur des...
      Speaker: Mailhe
      ...le plus grave ? Le ministre a trompé la nation sur des faits essentiels; il l'a trompé... ... prétendre que le délit dont il est question ne porte pas avec lui le caractère le plus grave ? Le ministre a trompé la nation sur des faits essentiels; il l'a trompée notamment...

      Séance du vendredi 13 janvier 1792

      page 369
      Speaker: Mailhe
      ...us funeste, dans un temps surtout où la nation est menacée par les ennemis de sa liber... ...rime plus grave, soit par son objet, soit par sa conséquence ? Est-il rien de plus funeste, dans un temps surtout où la nation est menacée par les ennemis de sa liberté, où elle doit connaître avec une religieuse exactitude tout cé qu'elle peut a...
      Speaker: Mailhe
      ...de la marine a perdu la confiance de la nation; et lorsqu'un délit est assez grave pou...
      ...'un ministre a perdu la confiance dé la nation; il l'est nécessairement assez, pourvu ...
      ...le délit assez gravé pour engager le Corps législatif à arrêter que le ministre de la marine a perdu la confiance de la nation; et lorsqu'un délit est assez grave pour faire déclarer qu'un ministre a perdu la confiance dé la nation; il l'est nécessairement assez, pourvu qu'il soit prouvé, pour faire mettre le ministrè en état d'accusation.
      Speaker: Mailhe
      ...d ils sont convaincus d'avoir trompé la nation, vous vous contentiez de déclarer qu'ils ont perdu la confiance de nation. ...renez aux ministres qu'ils peuvent éluder la loi de la responsabilité ; si, quand ils sont convaincus d'avoir trompé la nation, vous vous contentiez de déclarer qu'ils ont perdu la confiance de nation.
      Speaker: Mailhe
      Alors s'établira véritablement entre la nation et le roi, cette harmonie qui fait l'ob... Alors s'établira véritablement entre la nation et le roi, cette harmonie qui fait l'objet le plus cher des vœux de tous les bons citoyens, qui seul peut, imperturbabl...

      Séance du vendredi 13 janvier 1792

      page 370
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...and ils n auront pas la confiance de là nation, quand tous les jours de nouvelles accu... ...re de notre gouvernement, les ministres ne pourront rester longtemps en place quand ils n auront pas la confiance de là nation, quand tous les jours de nouvelles accusations s accumuleront auprès du Corps législatif, quand chaque jour, il faudra ...
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...qu'ils n'avaient pas la confiance de la nation. 11 est donc possible que bien réelleme...
      ... ministres ont perdu la confiance de la nation? Je n'en fais aucun doute, mais dans qu...
      ...inistres obligés de quitter leur place, uniquement et par le fait bien notoire, qu'ils n'avaient pas la confiance de la nation. 11 est donc possible que bien réellement il n'ait pas cette confiance, et que cela se prouve d'une manière bien éviden...
      ... le Corps législatif doit-il, dans quelque circonstance, déclarer au roi que les ministres ont perdu la confiance de la nation? Je n'en fais aucun doute, mais dans quelle circonstance? Je crois que toutes les fois qu'il y a un délit grave bien co...
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...ation; qu'il a perdu la confiance de la nation. La suite inévitable de telle dénonciat... ... la chose publique souffre de ce qu'un tel ministre est à la tête de l'administration; qu'il a perdu la confiance de la nation. La suite inévitable de telle dénonciation

      Séance du vendredi 13 janvier 1792

      page 376
      ...a majeure et la plus saine partie de la nation veut le retour de Tordre et la soumissi... Mais aujourd'hui que la majeure et la plus saine partie de la nation veut le retour de Tordre et la soumission aux lois, serait-il possible que de généreux et fidèles marins songeassent à ...
      ..., à assurer l'exécution des lois que la nation pense devoir faire son bonheur; de donn... ...rester fidèlement à votre poste, de coopérer avec moi, avec franchise et loyauté, à assurer l'exécution des lois que la nation pense devoir faire son bonheur; de donner sans cesse de nouvelles preuves de votre amour pour la patrie, et de votre dé...

      Séance du vendredi 13 janvier 1792

      page 378
      ...isposé aussi légèrement des fonds de la nation. ...s leurs appointements. Le ministre de la marine ne peut donc s'excuser d'avoir disposé aussi légèrement des fonds de la nation.

      Séance du vendredi 13 janvier 1792

      page 385
      (La nation doit-eUe payer un service étranger?) (La nation doit-eUe payer un service étranger?)
    • Séance du samedi 14 janvier 1792, au matin

      - search term matches: (29)

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au matin

      page 404
      Speaker: Lavigne
      ...malheurs et par son patriotisme, que la nation lui accorde des secours.: Un membre : J'appuie cette demande. Ce département mérite, par ses malheurs et par son patriotisme, que la nation lui accorde des secours.:
      Speaker: Lacuée
      ...entretien doivent être supportés par la nation. ...radation absolue par les fréquents transports de munitions, et dont les frais d'entretien doivent être supportés par la nation.

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au matin

      page 409
      Speaker: Duport
      ... serait par conséquent un crime de lèse-nation; ...que, sous ce dernier point de vue, il attaquerait la représentation nationale et serait par conséquent un crime de lèse-nation;

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au matin

      page 410
      Speaker: Gensonné
      ...é publique. Il est temps de donner à la nation française l'attitude qui lui convient a... ...épendra notre considération politique au dehors et l'affermissement de la liberté publique. Il est temps de donner à la nation française l'attitude qui lui convient auprès des puissances étrangères, de signaler notre indépendancë, de déjouer cett...
      Speaker: Gensonné
      Lorsque les représentants de la nation fondèrent sa Constitution sur l'éternel... Lorsque les représentants de la nation fondèrent sa Constitution sur l'éternelle base de l'égalité des droits politiques ; lorsque des hommes, assez aveugles ...

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au matin

      page 412
      Speaker: Gensonné
      ...le joug d'une domination étrangère; une nation de 24 millions d'hommes libres, qui ne ... ...t : après avoir conquis leur liberté, les Français ne consentiront point à subirle joug d'une domination étrangère; une nation de 24 millions d'hommes libres, qui ne veut que sa liberté, et qui la veut tout entière, ne s'avilira pas au point de s...
      Speaker: Gensonné
      ... nouvelle influence à l'autorité que sa nation lui a déléguée ; que l'exécution de ce ... ...aire envisager le congrès des puissances étrangères comme un moyen de donner une nouvelle influence à l'autorité que sa nation lui a déléguée ; que l'exécution de ce projet serait, pour le peuple français et pour son roi, le dernier degré de l'av...
      Speaker: Gensonné
      Dites-lui enfin, que la nation française ne désire que de resserrer le...
      ... que l'Europe entière l'observe; que la nation attend de son roi une conduite ferme, f...
      Dites-lui enfin, que la nation française ne désire que de resserrer les nœuds qui l'attachent à lui; qu'il lui doit le sacrifice de tout ménagement, ae toute considération étrangère au salut de la patrie; que l'Europe entière l'observe; que la nation attend de son roi une conduite ferme, franche et loyale, et que la confiance et l'amour de tous les Français seront tou...

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au matin

      page 413
      Speaker: Gensonné
      ... de demander à l'empereur, au nom de la nation française, des explications claires et ...
      ...engage à ne rien entreprendre contre la nation française, sa Constitution et sa pleine...
      . Le roi sera invité, par un message, de demander à l'empereur, au nom de la nation française, des explications claires et précises sur ses dispositions à l'égard de la France, et notamment s'il s'engage à ne rien entreprendre contre la nation française, sa Constitution et sa pleine et entière indépendance dans le règlement de son gouvernement, et si, dans le c...
      Speaker: Gensonné
      ... procédé de sa part sera envisagé parla nation française comme une rupture du traité d... ...'empereur qu'à défaut d'une réponse entièrement satisfaisante à cette époque, ce procédé de sa part sera envisagé parla nation française comme une rupture du traité du 9 mai 1765 et un acte d'hostilité envers elle.
      Speaker: Guadet
      .... On parle de congrès ! Les députés des nations réunies pour assurer la liberté du mond... Ces espérances sont folles, j'en conviens. On parle de congrès ! Les députés des nations réunies pour assurer la liberté du monde, voilà le seul congrès possible aujourd'hui en Europe, voilà le seul probable!...
      Speaker: Guadet
      ..., à tous les princes de l'Empire que la nation française est décidée à maintenir sa Co... Apprenons donc, Messieurs, à tous les princes de l'Empire que la nation française est décidée à maintenir sa Constitution tout entière ; nous mourrons tous ici... (Oui ! oui ! Vifs applaudiss...

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au matin

      page 414
      Speaker: Guadet
      ...à la patrie, coupables du crime de lèse-nation, tout agent du pouvoir exécutif, tout F... ...propose à lAssemblée nationale de déclarer, à l'instant même, infâmes, traîtres à la patrie, coupables du crime de lèse-nation, tout agent du pouvoir exécutif, tout Français...
      Speaker: Guadet
      ...rançaise, soit à une médiation entre la nation et les rebelles conjurés contre elle; s...
      ...ngères, en leur annonçant, au nom de la nation française, qu'elle veut, ou sa Constitu...
      ...à un congrès dont l'objet serait d'obtenir une modification de la Constitution française, soit à une médiation entre la nation et les rebelles conjurés contre elle; soit enfin à une composition avec les princes possessionnés dans la ci-devant pro...
      ...sera portée au roi, avec invitation d'en donner connaissance aux puissances étrangères, en leur annonçant, au nom de la nation française, qu'elle veut, ou sa Constitution tout entière, ou périr tout entière avec elle; et qu'en consé- uence, elle ...
      Speaker: Hérault-de-Séchelles
      ...it, on veut encore faire rétrograder la nation vers la servitude, par la corruption au... ...ste un complot perfide dont la trame est brisée dès qu'elle est connue. On voulait, on veut encore faire rétrograder la nation vers la servitude, par la corruption au dedans, par de vaines menaces au dehors.
      Speaker: Hérault-de-Séchelles
      ...t-à-dire des cabinets, mais non pas des nations (;Applaudissements.) oseront dire au pe...
      ...t qu'une de vos castes l'emporte sur la nation (Applaudissements.)-, qu'en voulant rég...
      ...moyen vers la convocation d'un congrès, où quelques puissances étrangères , c'est-à-dire des cabinets, mais non pas des nations (;Applaudissements.) oseront dire au peuple français : « Nous vous permettons de vous dire libres, mais à tel degré, à ...
      ... nous de peser les droits de l'homme dans la balance du despotisme. 11 nous plaît qu'une de vos castes l'emporte sur la nation (Applaudissements.)-, qu'en voulant régénérer votre Empire, vous n'ayez en effet régénéré que la féodalité, et qu'une c...
      Speaker: Hérault-de-Séchelles
      ...mpent des monarques étrangers. Toute la nation se ralliera autour de l'autel ae l'égal... ... jouet d'une poignée d'intrigants, qui essayent d'aveugler leur monarque, et trompent des monarques étrangers. Toute la nation se ralliera autour de l'autel ae l'égalité; un cri d'indignation sortira du fond, de tous les cœurs, et déconcertera le...

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au matin

      page 415
      Speaker: Lacombe-Saint-Michel
      ...e se sépare pas des représentants de la nation. Il partagera le sentiment qu'elle vien... ...proposition de M. Guadet a été reçue par l'Assemblée avec enthousiasme. Le roi ne se sépare pas des représentants de la nation. Il partagera le sentiment qu'elle vient d'éprouver et recevra avec un même enthousiasme cette proposition. Je demande ...
      Speaker: Lacombe-Saint-Michel
      prendre au nom de la nation française. prendre au nom de la nation française.
      Speaker: Guadet
      ...la patrie et coupables du crime de lèse-nation, tout agent du pouvoir exécutif, tout F...
      ...rançaise, soit à une médiation entre la nation française et les rebelles conjurés cont...
      « L'Assemblée nationale déclare infâmes, traîtres à la patrie et coupables du crime de lèse-nation, tout agent du pouvoir exécutif, tout Français qui pourraient prendre quelque part, directement ou indirectement, soit à un congrès, dont l'objet serait d'obtenir la modification de la Constitution française, soit à une médiation entre la nation française et les rebelles conjurés contre elle, soit enfin à une composition avec les princes possessionriés dans la ci...
      Speaker: Guadet
      ...Europe, en leur annonçant, au nom de la nation française, que, résolue de maintenir la... ... une députation, et qu'il sera invité de la faire connaître aux puissances de l'Europe, en leur annonçant, au nom de la nation française, que, résolue de maintenir la Constitution tout.entière ou à périr tout entière avec elle, elle regardera com...
      Speaker: Duport
      ...ui déclare infâmes et criminels de lèse-nation tous ceux qui chercheront à attaquer la... ...oit être divisée en deux parties : l'une qui contiendra la disposition pénale, qui déclare infâmes et criminels de lèse-nation tous ceux qui chercheront à attaquer la Constitution ; l'autre, qui contiendra la déclaration purement politique. Sur l...
      Speaker: Thuriot
      ... regardés comme conspirateurs contre la nation: française et tombent sous le coup de l... ...on, tous ceux qui pourraient se réunir dans la sens présenté par M. Guadet, sont regardés comme conspirateurs contre la nation: française et tombent sous le coup de la peine de mort. Or," en prononçant, par une loi particulière, seulement la pein...
      Speaker: Ramond
      ...la patrie et coupables du crime de lèse-nation, tout agent du pouvoir exécutif, tout F...
      ...française soit à une médiation entre la nation française et les rebelles conjurés cont...
      « L'Assemblée nationale déclare infâmes, traîtres à la patrie et coupables du crime de lèse-nation, tout agent du pouvoir exécutif, tout Français qui pourrait prendre quelque part directement ou indirectement, soit à un congrès dont l'objet serait d'obtenir la modification de la Constitution française soit à une médiation entre la nation française et les rebelles conjurés contre elle, soit enfin à une composition avec les princes possessionnés dans la ci-...

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au matin

      page 416
      Speaker: Ramond
      ...'Europe, en leur annonçant au nom de la nation française, que, résolue de maintenir la... ...r une députation, et qu'il sera invité de la faire connaître aux puissances de l'Europe, en leur annonçant au nom de la nation française, que, résolue de maintenir la Constitution tout entière, ou à périr tout entière avec elle, elle regardera co...
      ...à la voix du sentiment, par laquelle la nation et son roi leur promettaient le bonheur... ...enter. Despotes et fanatiques, endurcis par l'orgueil, ils sont demeurés sourds à la voix du sentiment, par laquelle la nation et son roi leur promettaient le bonheur au milieu de leurs concitoyens et de leurs frères. Ils ont fait pis encore :

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au matin

      page 417
      Représentants de la nation, ministres, administrateurs, juges et m... Représentants de la nation, ministres, administrateurs, juges et magistrats du peuple, soldats de la patrie, négociants, cultivateurs, hommes util...
      ...urope n'a reconnu la souveraineté de la nation française; elles semblent attendre tout... ...encore une autre observation à l'œil attentif : c'est qu'aucune puissance de l'Europe n'a reconnu la souveraineté de la nation française; elles semblent attendre toutes qu'elle-même annonce le nouveau système politique qu'elle va suivre et qu'ell...
      ...igue qu'ils tendent de former contre la nation française. Ils pensent que s'ils peuven... ... l'inquiète perplexité est la plus marquée, ils sont devenus les moteurs d'une ligue qu'ils tendent de former contre la nation française. Ils pensent que s'ils peuvent l'arrêter dans sa marche, s'ils peuvent obscurcir le nouveau jour qu'elle va f...

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au matin

      page 418
      ...litique, prendre son rang, et fixer aux nations les nouveaux rapports qu'elles doivent ... ... entre toutes les puissances, elle doit s'élancer subitement dans la carrière politique, prendre son rang, et fixer aux nations les nouveaux rapports qu'elles doivent avoir entre elles.
      ...inquiétudes et les jalousies des autres nations, elle finirait par faire reproduire le ... ...ne peut plus lui inspirer à elle-même aucune confiance, elle entretiendrait les inquiétudes et les jalousies des autres nations, elle finirait par faire reproduire le désordre, qu'elle doit faire cesser autour d'elle comme dans son sein même.
      ...ples, a trop longtemps "divisé les deux nations. Elle doit se rappeler que cette rivali... ...de leur gouvernement, des intérêts mal entendus, plutôt que l'antipathie des peuples, a trop longtemps "divisé les deux nations. Elle doit se rappeler que cette rivalité seule, adroitement entretenue entre les autres puissances, qui autrement rest...
      ...ayant exposée aux même revers, les deux nations doivent sentir à la fois que les motifs... ...ui toutes les autres considérations ne doivent pas échapper, les mêmes causes l'ayant exposée aux même revers, les deux nations doivent sentir à la fois que les motifs les plus puissants leur commandent une alliance prompte, étroite, indissoluble,...
      Ces deux puissantes nations, eh s'unissànt, devront aussi enlacer d...
      .... Unies, qui pourrait vaincre ces trois nations? L'empire des mers leur assurera celui ...
      ...force, la richesse, l'exemple des trois nations unies, commanderont bientôt à toutes le...
      Ces deux puissantes nations, eh s'unissànt, devront aussi enlacer dans les mêmes liens les Etats-Unis de l'Amérique que leurs lois et leur future g...
      ...e a pour base les principes de la fraternitéj d'un intérêt commun franc et loyal. Unies, qui pourrait vaincre ces trois nations? L'empire des mers leur assurera celui des deux mondes et leurs trésors. Qui pourrait fuir ou craindre cet empire? Sans...
      ...n vers l'agriculture, une sage économie et les arts heureux de la paix. Oui, la force, la richesse, l'exemple des trois nations unies, commanderont bientôt à toutes les autres une conduite prudente et pacifique, dont elles ne pourraient s'écarter ...
      ... ferait incessamment quitter aux autres nations cet appareil militaire et menaçant, que... Le premier fruit d'une si belle union serait une loi qui ferait incessamment quitter aux autres nations cet appareil militaire et menaçant, que l'ambition et le despotisme seuls ont imaginé pour soumettre le grand au petit ...
      ...l'exemple dans ce qui se passe dans une nation de 25 millions d'âmes, événement qui pr... ...ples par les liens de la fraternité? Evénement possible, puisqu'on en voit déjà l'exemple dans ce qui se passe dans une nation de 25 millions d'âmes, événement qui préviendrait pour l'avenir les convulsions msepa-

      Séance du samedi 14 janvier 1792, au matin

      page 419
      ...omposée des représentants de toutes les nations. ... perpétuelle que les rêves de l abbé de Saint-Pierre, ou une Diète qui jserait composée des représentants de toutes les nations.
      ...même pour base le véritable intérêt des nations qui doivent s'unir et les principes d'u...
      ...elle promet à cette grande et puissante nation, entièrement régénérée, un développemen...
      ...a réalité,-tandis que l'union que je proposé, peut en être le fondement, a elle-même pour base le véritable intérêt des nations qui doivent s'unir et les principes d'une philosophie sublime qu'elles professent également aujourd'hui, tandis qu'elle...
      ...la crise qu elle vient d'éprouver, que cette crise a été heureuse pour elle, qu'elle promet à cette grande et puissante nation, entièrement régénérée, un développement de forces inattendu, croit-on le génie de Pitt assez peu souple pour ne pas sa...
      ...e ordinaire et proposer son amitié à la nation anglaise elle-même, la nation anglaise trouvera dans cette offre fran...
      ...une politique tortueuse et malfaisante. Nations libres, c'est à vous de commander la pa...
      ...er l'attend pour ne faire de toutes les nations qu'une seule république.
      ...n'est pas digne de gôuver-ner l'Angleterre, alors la France doit quitter la route ordinaire et proposer son amitié à la nation anglaise elle-même, la nation anglaise trouvera dans cette offre franche et généreuse ses intérêts trop bien ménagés, elle y apercevra une jouissance...
      ...s en saisir l'à-propos, en arrachant son Machiavel aux longueurs, aux ambages d'une politique tortueuse et malfaisante. Nations libres, c'est à vous de commander la paix aux rois , c'est à vous de changer en houlettes les. sceptre des despotes que...
      ...votre propre liberté ne vous est pas assurée, et c'est de vous que le monde entier l'attend pour ne faire de toutes les nations qu'une seule république.
    • Séance du mercredi 18 janvier 1792

      - search term matches: (17)

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 480
      Speaker: Lacuée
      ...ir pour la Francé sur le bâtiment de la nation La Fauvette, commandé par M. Boisgelin.... ...olutionnaires, et contraires à l'intérêt public; M. Blanchelande les a fait partir pour la Francé sur le bâtiment de la nation La Fauvette, commandé par M. Boisgelin. Nous adresserons demain à T Assemblée nationale les détails de cette affaire. N...

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 482
      Speaker: Cambon
      ...s charges considérables à retirer de la nation, n'avaient peut-être pas rendu leur com... ... rentrée. Ils nous observèrent que les receveurs généraux des finances, ayant des charges considérables à retirer de la nation, n'avaient peut-être pas rendu leur compte exact, parce qu'ils s'étaient pavés de leurs mains. (Murmures.) il y a donc ...
      Speaker: Cambon
      ...er.leur hommage aux représentants de la nation française. ...e plusieurs patriotes Bataves qui demandent|à être admis à la barre pour présenter.leur hommage aux représentants de la nation française.

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 483
      Speaker: Forfait
      ... de commerce proposés avec les diverses nations. C'est en consultant ainsi les négocian... J'observe qu'il conviendrait de consulter les villes de commerce sur les traités de commerce proposés avec les diverses nations. C'est en consultant ainsi les négociants sur les intérêts du commerce que le parlement d'Angleterre est parvenu à fair...

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 484
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...été régulières et prudentes, et plus la nation française a dû se montrer confiante à l... Plus nos démarches ont été régulières et prudentes, et plus la nation française a dû se montrer confiante à l'égard de ses voisins, généreuse envers ses ennemis, indulgente pour des Françai...

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 486
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...pes de ligne, aux cris de guerre de ces nations incivilisées ; et, comme je l'ai dit pl... ...mparent cette ardeur et ces élans de nos braves gardes nationales et de nos troupes de ligne, aux cris de guerre de ces nations incivilisées ; et, comme je l'ai dit plus haut, ils représentent nos premières hostilités comme une inondation qui effr...

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 487
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...ire ; et ne l'est-elle pas à toutes les nations? nous la voulons et nous l'obtiendrons ... ...vous offrons une constante paix ; ne le dissimulons point, elle nous est nécessaire ; et ne l'est-elle pas à toutes les nations? nous la voulons et nous l'obtiendrons avec vous ou contre vous. Toutes vos forces réunies ne pourraient jamais nous fa...

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 488
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...nses énormes qu'il a faites, et dont la nation s'aperçoit qu'elle n'a obtenu aucun sol...
      ...prudence peut, contre le vœu même de la nation anglaise, forcer des mesures hostiles. ...
      ...ndes négociations dans lesquelles il s'est engagé et delà justification des dépenses énormes qu'il a faites, et dont la nation s'aperçoit qu'elle n'a obtenu aucun solide avantage, ne saisisse l'occasion que vous lui offrirez. ^ Une seule imprudence peut, contre le vœu même de la nation anglaise, forcer des mesures hostiles. L'Angleterre a garanti la nouvelle réforme du gouvernement du Brabant; qu'on vou...

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 489
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...it de conquête et de rapine. Toutes les nations en deçà de la Baltique, qui font fleuri... ...rent encore une fois que les hommes du Nord inondent l'Empire et ramènent l'esprit de conquête et de rapine. Toutes les nations en deçà de la Baltique, qui font fleurir l'agriculture et les arts sous une zone tempérée, ont un intérêt commun à ne d...
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...ns la séance d'hier, sont telles que la nation devait les attendre, et assurent dans l... ...mpereur et qui nous ont été notifiées par le ministre des affaires étrangères dans la séance d'hier, sont telles que la nation devait les attendre, et assurent dans le plus bref délai une solution définitive ;

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 490
      Speaker: Vergniaud
      ...elle conduite vraiment digne d'elle, la nation française tiendra-t-elle dans cette gra... ...elle puissance calmera ces agitations internes et ces mouvements extérieurs ? quelle conduite vraiment digne d'elle, la nation française tiendra-t-elle dans cette grande occurrence?

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 491
      Speaker: Vergniaud
      ...ire. (Applau-issements.) Croyez-vous la nation assez robuste pour soutenir une lutte a... ...là, Messieurs, voilà, n'en doutez point, la uerre que l'on se propose de vous faire. (Applau-issements.) Croyez-vous la nation assez robuste pour soutenir une lutte aussi désastreuse?

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 492
      Speaker: Vergniaud
      ... des liens avilissants ; si, lorsque la nation a secoué le joug de ses despotes intéri... ...x ; si vous négligez l'occasion que la providence semble vous offrir pour rompre des liens avilissants ; si, lorsque la nation a secoué le joug de ses despotes intérieurs, vous consentez, vous, ses représentants, à la retenir dans l'asservissemen...

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 493
      Speaker: Vergniaud
      ...omme des individus sans prévoyance, une nation soit heureuse du jour à la journée; si ... ...c'est à vous de voir si ce rôle humiliant est-digne de lui, s'il convient que, comme des individus sans prévoyance, une nation soit heureuse du jour à la journée; si enfin vous pouvez, sans vous rendre coupables, subordonner sa gloire et sa félic...

      Séance du mercredi 18 janvier 1792

      page 494
      Speaker: Ramond
      ...'il fixe un bref délai, après lequel la nation française n'attendra plus les explicati... ...nt en entier. Tel est l'esprit du décret qu'il vous a proposé; et c'est ainsi qu'il fixe un bref délai, après lequel la nation française n'attendra plus les explications précises et complètes que le roi doit demander à l'empereur, chef apparent d...
    • Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

      - search term matches: (14)

      Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

      page 552
      Speaker: Dalibourg
      ...que le sieur Husson, débiteur envers la nation des fermages pour 1790 et 1791, connais... ... de ces sous-baux soit promp-tement et positivement déterminé; qu'il est urgent que le sieur Husson, débiteur envers la nation des fermages pour 1790 et 1791, connaisse la nature des indemnités qu'il a droit de réclamer, décrète qu'il y a urgence...

      Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

      page 554
      Speaker: Bigot de Préameneu
      ...s soient mises sous la sauvegarde de la nation. (Murmures.) ... propriétés. Je demande que les propriétés des femmes et des enfants des rebelles soient mises sous la sauvegarde de la nation. (Murmures.)

      Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

      page 555
      Speaker: Jean Debry
      ...encore ces deux armées. Il n'y a qu'une nation libre qui puisse avoir des gardes natio... ...l'a pensé votre comité, je crois qu'il importé à la liberté de ne pas confondre encore ces deux armées. Il n'y a qu'une nation libre qui puisse avoir des gardes nationales, conservons les nôtres. 15 siècles de tyrannie ont persuadé au despotisme ...

      Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

      page 556
      Speaker: Jean Debry
      ...e. D'ailleurs l'Assemblée nationale, la nation sauront bien récompenser les citoyens q... ... servir sapatrié ; ce sentiment en est la plus digne et. la plus belle récompense. D'ailleurs l'Assemblée nationale, la nation sauront bien récompenser les citoyens qui auront bien mérité.

      Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

      page 557
      Speaker: Taillefer
      ...au projet du comité. Législateurs d'une nation que la servitude n'avait pu dégrader, v... ...e recrue. Cette proposition seule m'engagerait à m'opposer de toutes mes forces au projet du comité. Législateurs d'une nation que la servitude n'avait pu dégrader, vous qui devez lui donner des mœurs, des principes, de la vertu, sans lesquels le...
      Speaker: Taillefer
      ... formées de la masse la plus pure de la nation, nous n'aurions à craindre, ni de les v... ...'ennemi naturel de la liberté. Essayant ainsi ce système des armées spontanément formées de la masse la plus pure de la nation, nous n'aurions à craindre, ni de les voir fuir devant l'ennemi, ni de tourner leurs armes contre la patrie. Imitateurs...

      Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

      page 558
      Speaker: Albitte
      ...é; si. les premiers représentants de la nation avaient posé les bases terribles d'une ... ...és et abjurer la généreuse confiance qui le.rendit toujours victime de sa loyauté; si. les premiers représentants de la nation avaient posé les bases terribles d'une responsabilité inévitable ; s'ils avaient puni,d'une manière éclatante les rebel...

      Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

      page 559
      Speaker: Lacombe-Saint-Michel
      La nation a besoin; de 5Qj0Q0 recrues et non pas ... La nation a besoin; de 5Qj0Q0 recrues et non pas de 50,000 phrases.en longs;préambules. (Applaudissements.)

      Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

      page 560
      Speaker: Gérardin
      ...pas mérité de perdre la confiance de la nation et celle de l'Assemblée nationale, comp... « Assuré de n'avoir pas mérité de perdre la confiance de la nation et celle de l'Assemblée nationale, comptant sur sa justice, j'attends, avec l'empressement le plus vif, l'instant où sa...
      Speaker: Lemontey
      ...voir, si elle est isolée du reste de la nation; elle sera un corps redoutable si les i... ...it une force, et ne devienne jamais un pouvoir. Or, votre armée deviendra un pouvoir, si elle est isolée du reste de la nation; elle sera un corps redoutable si les individus qui la composent ne sont pas liés par un intérêt particulier à l'intérê...
      Speaker: Lemontey
      ... convenait que l'armée fut isolée de la nation, qu'elle fût composée d'hommes indépend... ... absolu s'appuyait sur un ordre intermédiaire voué à la profession des armes, il convenait que l'armée fut isolée de la nation, qu'elle fût composée d'hommes indépendants souvent ramassés au hasard; la discipline et l'esprit de corps corrigeaient...

      Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

      page 562
      Speaker: Jaucourt
      ... résisteront au goût si naturel à notre nation pour l'état militaire. Ils ne perdront ... ...s. Les familles voient sans peine cette généreuse ardeur. Peu de jeunes Français résisteront au goût si naturel à notre nation pour l'état militaire. Ils ne perdront pas le goût de la liberté par une longue aliénation de leur indépendance. Vous m...
      Speaker: Jaucourt
      ...s armées n'ont préféré leurs chefs à la nation, que quand nul autre sentiment n'a comb... ...ne considération puissante à ceux qui sont tourmentés de ces craintes. Jamais les armées n'ont préféré leurs chefs à la nation, que quand nul autre sentiment n'a combattu dans le cœur du soldat, l'attachement à de-* chefs qu'il estime Mais doit-o...

      Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

      page 567
      ...arqué qu'une legère nuance de plus. Une nation passe ainsi de la richesse à la médiocr... ...l, il ne le touche pas, parce qu'il est trop éloigné, et il meurt, n'y ayant remarqué qu'une legère nuance de plus. Une nation passe ainsi de la richesse à la médiocrité* delà médiocrité à là misèré, de la misèr e à l'extinction. Combien y ont dé...

      Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

      page 568
      ...res les fonds stériles appartenant à la nation ou aux communes, il y en a qui appartie... Outres les fonds stériles appartenant à la nation ou aux communes, il y en a qui appartiennent à des particuliers. En les mettant aussi en valeur, c'est augmenter aussi ...
      ...eurs ouvrages une longue durée, et à la nation une longue jouissance de son industrie,... ...nieurs prendraient des mesures de solidité et de prévoyance qui assureraient à leurs ouvrages une longue durée, et à la nation une longue jouissance de son industrie, et des améliorations qu elle aurait faites au domaine de la patrie, ils garanti...

      Séance du samedi 21 janvier 1792, au matin

      page 570
      ...et la justice que l'Europe-attend de la nation envers des militaires, dont la valeur a... ... les chevaliers pourvus de bénéfices : ils doivent être traités avec la loyauté et la justice que l'Europe-attend de la nation envers des militaires, dont la valeur a été longtemps son bouclier contre les Ottomans, on juge d'une révolution par le...
      ...rs, s'élèvent à environ 30 millions. La nation, en les vendant, élaguerait les charges... ...e, de Saint-Lazare, de Notre-Dame-du-Mont-Carmel et des autres ordres hospitaliers, s'élèvent à environ 30 millions. La nation, en les vendant, élaguerait les charges d'administration, et leur payerait net une somme de 30 millions qui, divisée en...
    • Séance du dimanche 22 janvier 1792

      - search term matches: (13)

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 587
      Speaker: Gossuin
      ...ut et du Bas-Rhin, avec l'énergie d'une nation libre qui s'est interdit les conquêtes,... ... l'égalité et la liberté. « Il fallait, ajoutent-ils, annoncer aux cercles du Haut et du Bas-Rhin, avec l'énergie d'une nation libre qui s'est interdit les conquêtes, que s'ils se refusent à exécuter les traités, s'ils ne dispersent ces hordes d'...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 588
      Speaker: Gossuin
      ...ments, devenus si justement odieux à la nation; il se plaint de ce qu'il a méconnu ses... Moritauban compare le directoire du département de Paris aux ci-devant parlements, devenus si justement odieux à la nation; il se plaint de ce qu'il a méconnu ses devoirs, a foule aux pieds ses engagements et qu'il s'est rendu infidèle au peu...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 589
      Speaker: Gossuin
      ...e port salutaire de la souveraineté des nations. ...ée des droits de l'homme vous aidera à conduire le vaisseau de la liberté dans le port salutaire de la souveraineté des nations.
      Speaker: Gossuin
      ...onfisquer leurs revenus au profit de la nation. ...laive de la justice trop longtemps suspendu sur leurs têtes criminelles, et de confisquer leurs revenus au profit de la nation.
      Speaker: Gossuin
      ...tyrans, disent ceux de Manosque, qu'une nation aussi puissante et aussi fière que la n... Vous avez appris aux tyrans, disent ceux de Manosque, qu'une nation aussi puissante et aussi fière que la nôtre n'ignore pas les moyens de conserver la liberté, lorsqu'elle a su la conqué...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 590
      Speaker: Gossuin
      ...soutienne toujours dans vos séances, la nation fera lé reste. ...e robins soulèveront contre lui la tempête ; mais que le courage de l'esprit se soutienne toujours dans vos séances, la nation fera lé reste.
      Speaker: Gossuin
      ...récieux que vous devez entièrement â la nation, si je continuais à vous faire lecture ... Ce serait mé répéter. Messieurs, et trop entreprendre sur Ce temps précieux que vous devez entièrement â la nation, si je continuais à vous faire lecture du très grand nombre d'adresses que j'ai encore sous les yeux.
      Speaker: Gossuin
      ..., enrichis de cette devise si chère aux nations indépendantes, il fuira épouvanté, et n... ...ri de guerre sera : La liberté ou la mort. A l'aspect de nos drapeaux tricolores, enrichis de cette devise si chère aux nations indépendantes, il fuira épouvanté, et nos armes victorieuses le repousseront dans la région des esclaves. Si nous somme...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 591
      Speaker: Gossuin
      ...vait en attendre et que peut désirer la nation : la confiance réciproque entre les sol...
      ...nstitution est dans tous les cœurs ; la nation, la loi et le roi, mots sacrés pour tou...
      ...e que sa présence où ce régiment tient garnison a produit l'effet que le roi pouvait en attendre et que peut désirer la nation : la confiance réciproque entre les soldats et les officiers existe ; la discipline est consolidée ; le maintien de la Constitution est dans tous les cœurs ; la nation, la loi et le roi, mots sacrés pour tout citoyen français, forment le cri de ralliement, cri redoutable pour les ennemi...
      Speaker: Gossuin
      ...naires qui ont tant outragé et ruiné la nation par des écrits attentatoires à sa souve... avec plus de sûreté, condamner la mémoire des écrivains ignorants ou mercenaires qui ont tant outragé et ruiné la nation par des écrits attentatoires à sa souveraineté.
      Speaker: Gossuin
      ...iger les épreuves de sa déclaration aux nations étrangères, rédigée par M. Condorcet, e... ...glaise, allemande, espagnole et italienne, de surveiller l'impression et de corriger les épreuves de sa déclaration aux nations étrangères, rédigée par M. Condorcet, et dont la traduction en toutes les langues fut décrétée le 28 décembre dernier ;...

      Séance du dimanche 22 janvier 1792

      page 592
      Speaker: Broussonnet
      ... 2° qu'il soit équipé, aux dépens de la nation, 10 vaisseaux marchands, lesquels seron... ... dans la Nouvelle-Angleterre pour des bois de construction et autres matériaux ; 2° qu'il soit équipé, aux dépens de la nation, 10 vaisseaux marchands, lesquels seront chargés de différents objets nécessaires à la réparation des pertes éprouvées ...
    • Séance du mardi 3 janvier 1792, au soir

      - search term matches: (9)

      Séance du mardi 3 janvier 1792, au soir

      page 45
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...ans toutes ces contrées, lés noms de la nation et de patriotes sont proscrits : on y f... ...onnaires se.-rassemblent de toutes parts à Arles, à Avignon et dans le Comtat. Dans toutes ces contrées, lés noms de la nation et de patriotes sont proscrits : on y fait des amas d'armes, de poudre et de boulets : la coalition des ennemis de la p...

      Séance du mardi 3 janvier 1792, au soir

      page 46
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...xisterai, mon bras et ma vie sont a la. nation. ...e nationale de prononcer enfin que je l'obtiendrai et de croire jue tant que j'èxisterai, mon bras et ma vie sont a la. nation.
      Speaker: Lacuée
      ...tution, ne peut rien recevoir que de la nation. ... livres, ne peut avoir son objet, parce que l'Hôtel des Invalides, par son institution, ne peut rien recevoir que de la nation.
      Speaker: Merlin
      ...le donner aux Invalides. G est alors la nation qui en fera présent aux Invalides et no... ...prendre ce que l'Assemblée constituante lui avaif accordé pour récompense et dé le donner aux Invalides. G est alors la nation qui en fera présent aux Invalides et non pas M. Guillaume. Je demande donc que le vœu de M. Guillaume soit rempli.

      Séance du mardi 3 janvier 1792, au soir

      page 49
      Speaker: Jouneau
      ... yeux de l'Assemblée nationale et de la nation entière, un récit succinct et exact de ... ...ous-officiers et soldats du 20e régiment, ci-ctevant Cambrésis, mettent sous les yeux de l'Assemblée nationale et de la nation entière, un récit succinct et exact de ce qui s'est passé dans leur corps, le 13 novembrê dernier et les 6 et 7 décembr...

      Séance du mardi 3 janvier 1792, au soir

      page 53
      Speaker: Arena
      ...c la le courage des représentants de la nation? Il est constant que les officiers ont ... ...vo! Bravo! vifs applaudissements.) Qu'est-ce donc que le patriotisme? Est-ce donc la le courage des représentants de la nation? Il est constant que les officiers ont cherché, à séduire leurs soldats. On demande des preuves ! Les preuves résultent...
      Speaker: Taillefer
      ...it montré indigne de la confiance de la nation. Rappelez-vous l'exemple de l'Angleterr... ...il aurait cédé par une lâche et vile pusillanimité, et dès ce moment, il se serait montré indigne de la confiance de la nation. Rappelez-vous l'exemple de l'Angleterre qui a condamné à mort l'amiral Bing, non pas pour avoir trahi sa patrie, mais ...

      Séance du mardi 3 janvier 1792, au soir

      page 55
      Speaker: Lagrévol
      ...tion, et ils n'y «gagneront rien, et la nation n'y perdra rien pour attendre. Je* dema... ...ssieurs, rien ne périclite ; tous les officiers à accuser sont en état-d'arrestation, et ils n'y «gagneront rien, et la nation n'y perdra rien pour attendre. Je* demande donc l'ajournement à samedi, et que l'on fasse imprimer le rapport et le pro...

      Séance du mardi 3 janvier 1792, au soir

      page 56
      Speaker: Delacroix
      ...le demande, Messieurs, qu'est-ce que la nation vous dirait à vous-mêmes, si vous aviez... ... le roi, qu'il y a faiblesse de sa part, mais qu'il n'y a pas crime; et je vous le demande, Messieurs, qu'est-ce que la nation vous dirait à vous-mêmes, si vous aviez la faiblesse de violer le serment que vous avez fait de maintenir la Constituti...

      Séance du mardi 3 janvier 1792, au soir

      page 60
      ...itoyens, et sortent en criant : Vive la nation! Vive la garde nationale! ...s, etc... demandent qu'on suspende leur départ et qu'ils se conduiront en bons citoyens, et sortent en criant : Vive la nation! Vive la garde nationale!

      Séance du mardi 3 janvier 1792, au soir

      page 61
      ...p honteux, pour des représentants de la nation, de laisser sciemment subsister au mili... ...ligés, mes collègues, de savoir ce que c est qu'une citadelle, car il serait trop honteux, pour des représentants de la nation, de laisser sciemment subsister au milieu d'elle cinquante bastilles semblables à celle dont la chute a écrasé le despo...
    • Séance du lundi 23 janvier 1792

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 23 janvier 1792

      page 595
      Speaker: Claye
      ...rompe, avec des cris insultants pour la nation, des enrôlements pour une garde soldée;... ...té saisis pour un autre usage ; d'une ville où se font journellement, à son de trompe, avec des cris insultants pour la nation, des enrôlements pour une garde soldée; d'une ville enfin dont les émissaires viennent, jusqu'au milieu de nous, recrut...

      Séance du lundi 23 janvier 1792

      page 599
      Speaker: Daverhoult
      ...e servir pour opprimer la liberté de la nation. Je 'noiisfï^ufhit des ...ion du pouvoir exécutif une armée trop forte et victorieuse, dont. il pourrait se servir pour opprimer la liberté de la nation. Je 'noiisfï^ufhit des

      Séance du lundi 23 janvier 1792

      page 604
      Speaker: Le Président
      ...ement. On a indiscrètement calomnié une nation qui s'est fait un devoir sacré et saint... .... bas prix le sucre resserré dans une des propriétés nationales de son arrondissement. On a indiscrètement calomnié une nation qui s'est fait un devoir sacré et saint d'Obéir à la loi et de la maintenir. (Vifs applaudissements.)
  • Tome 38 : Du 29 janvier au 21 février 1792 9 results
    • Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      - search term matches: (20)

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 145
      Speaker: Gorguereau
      ...ls soient punis comme coupables de lèse-nation. ...oient destitués : ceux-ci qu'ils soient mis en état d'accusation ; ceux-là, qu'ils soient punis comme coupables de lèse-nation.
      ...e des fonctions des représentants de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouva... ...s à l'Assemblée nationale, porte (art. 34) : l'acte d'élection sera le seul titre des fonctions des représentants de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouvant être gênée par aucun mandat particulier. Les assemblées primaires et celles d...

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 146
      Speaker: Gorguereau
      ... imprescriptible ; elle appartient à la nation, aucune section du peuple, ni aucun ind... ...le 1er du titre III porte : la souveraineté est une, indivisible, inaliénable et imprescriptible ; elle appartient à la nation, aucune section du peuple, ni aucun individu, ne peut s'en attribuer l'exercice.
      Speaker: Gorguereau
      ...ivant l'article 2 du même titre III, la nation, de qui seule émanent tous les pouvoirs...
      ... du département particulier, mais de la nation entière, et qu'on ne pourra leur donner...
      Ajoutons que, suivant l'article 2 du même titre III, la nation, de qui seule émanent tous les pouvoirs, ne peut les exercer que par délégation, et que, suivant l'article 7, section 3...
      ...itre, les représentants nommés dans les départements ne seront pas représentants du département particulier, mais de la nation entière, et qu'on ne pourra leur donner aucun mandat.

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 147
      Speaker: Gorguereau
      ...t, et passent directement du sein de la nation dans le sein du Corps législatif. Altér... ...on de la loi, ne s'arrêtent sur aucune des autorités intermédiaires. Ils arrivent, et passent directement du sein de la nation dans le sein du Corps législatif. Altérez une seule de ces bases, l'harmonie du système politique n'est plus qu'un vain...

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 150
      Speaker: Delacroix
      ..., plus imposante peut-être aux yeux des nations, que lorsque, au milieu des orages même... « L'Assemblée nationale constituante ne s'est jamais montrée plus grande, plus imposante peut-être aux yeux des nations, que lorsque, au milieu des orages même du fanatisme, elle a rendu un hommage éclatant à ce principe. Il était perdu da...

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 153
      Speaker: Gorguereau
      ...le vœu de 100 capitales est celui de la nation entière ; toutes les fois encore que de...
      ...s d'unité, suivant lesquelles seules la nation et les divers corps politiques doivent ...
      ...st celui de la section ; que le vœu de 40 sections est celui de la commune; que le vœu de 100 capitales est celui de la nation entière ; toutes les fois encore que des individus parlent ou comme juges, ou comme électeurs, ou comme administrateurs...
      ...parce qu'elles renversent le système représentatif, et détruisent toutes les lois d'unité, suivant lesquelles seules la nation et les divers corps politiques doivent être régis, convoqués, assemblés, interrogés et consultés, d'où l'on doit conclu...

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 155
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...aites respecter les représentants de la nation, vous en êtes comptable et moi, je remplis mon devoir envers la nation, en vous disant la vérité. Si c'est ainsi, Monsieur, que vous faites respecter les représentants de la nation, vous en êtes comptable et moi, je remplis mon devoir envers la nation, en vous disant la vérité.
      Speaker: Gorguereau
      « Quoi de plus coupable envers k nation qu'une pétition de 10 conjurés, tendant... « Quoi de plus coupable envers k nation qu'une pétition de 10 conjurés, tendant par sa nature et sa publicité, et en dépit de l'expression du vœu public, à for...
      Speaker: Gorguereau
      ...ndre ou de contester aux délégués de la nation les égards et les hommage* qu ils renda... ...es amis du peuple honorent les mandataires du peuple; ils rougiraient de restreindre ou de contester aux délégués de la nation les égards et les hommage* qu ils rendaient jadis aux créatures d'un despote.

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 156
      Speaker: Gorguereau
      ... nous parlons, est le corps moral de la nation entière, en ce sens; c'est le souverain... ..., il leur doit obéissance et vénération ; il est l'esclave de la loi. Celui dont nous parlons, est le corps moral de la nation entière, en ce sens; c'est le souverain de 25 millions d'hommes. Lorsque celui-ci délègue la plénitude* de sa puissance...
      Speaker: Gorguereau
      ...ix dans les tribunes : Vous insultez la nation entière ! Voix dans les tribunes : Vous insultez la nation entière !

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 158
      Speaker: Gorguereau
      ...e. Ils viennent ici régner au nom de la nation entière : pouvoirs supérieurs, autorité... ...ans l'ordre social, ce n'est que pour s'y revêtir de la toute puissance du peuple. Ils viennent ici régner au nom de la nation entière : pouvoirs supérieurs, autorités subalternes, on admire avec quelle assurance, ils font tout ressortir à leur t...

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 160
      ...stitution dans le premier congrès de la nation, ils avaient donné l'exem- ...nnie, ou pour l'égalité. Que si, par hasard, appelés à poser les bases de la Constitution dans le premier congrès de la nation, ils avaient donné l'exem-
      fias de tromper encore la nation dans d'autres emplois. Is sont jugés : ... fias de tromper encore la nation dans d'autres emplois. Is sont jugés : ils n'échapperont pas plus au jugement de leur siècle et de la postérité, qu aux...

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 172
      ...e tout mon temps devait appartenir à la nation. ...les gages étaient considérables. Je rejetai ces offres avec mépris, convaincu que tout mon temps devait appartenir à la nation.

      Séance du samedi 4 février 1792, au soir

      page 173
      ...le veto, c'est comme représentant de la nation. ...roi ne soit une autorité constituée. Ce n'est pas en son nom privé qu'il exerce le veto, c'est comme représentant de la nation.
      ...anction du roi, comme représentant delà nation, et en vertu du droit qui lui est spéci... ... bien distincts : 1° par le vœu déterminé de l'Assemblée nationale*, 2° par la sanction du roi, comme représentant delà nation, et en vertu du droit qui lui est spécialement délégué par elle à cet égard.
      ...ple décret des représentants élus de la nation, auquel chaque représenté peut individu... ...que-là, il n'est en aucun sens obligatoire pour les citoyens. Ce n'est qu'un simple décret des représentants élus de la nation, auquel chaque représenté peut individuellement opposer son opinion, soit auprès de l'Assemblée nationale elle-même, so...
      ...alité de représentant héréditaire de la nation. ...utile à la patrie. Ils tiendraient, sans doute, le même langage au roi, en sa qualité de représentant héréditaire de la nation.
    • Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      - search term matches: (15)

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 193
      Speaker: Regnault-Beaucaron
      ..., et se contentent de la monnaie que la nation a adoptée (1). Je crois devoir vous ann... ...lon des volontaires nationaux parisiens, qui refusent de l'argent pour leur paye, et se contentent de la monnaie que la nation a adoptée (1). Je crois devoir vous annoncer, et je sais avec bien de la satisfation, que non seulement le bataillon de...
      Speaker: Regnault-Beaucaron
      ...rez avec confiance les assignats que la nation vous offre. ... que vous aurez calculé les suites que pourrait avoir ce fatal refus, vous recevrez avec confiance les assignats que la nation vous offre.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 196
      Speaker: Delacroix
      ...tre la Constitution et la liberté de la nation française, par des Français émigrés. Lo... « Une conspiration a été formée contre la Constitution et la liberté de la nation française, par des Français émigrés. Louis-Stanislas-Xavier, Charles-Philippe et Louis-Joseph Bourbon, princes • frança...
      Speaker: Bigot de Préameneu
      ...tre la Constitution et la liberté de la nation française par des français émigrés : Lo... « Une conspiration a été formée contre la Constitution et la liberté de la nation française par des français émigrés : Louis-Stanislas-Xavier, Charles-Philippe et Louis-Joseph Bourbon, princes français...

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 197
      Speaker: Thuriot
      ...t pour recevoir les représentants de la nation française; qu'au surplus, le lieu où l'... ...it endroit qu'on nous avait peint comme un office et qui ne convenait pas au tout pour recevoir les représentants de la nation française; qu'au surplus, le lieu où l'on devait nous recevoir était indiqué précisément par la loi et que je persistai...

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 198
      Speaker: Thuriot
      ...que l'on rendît aux représentants de la nation les honneurs qui leur étaient dus. : Le... ...tir que l'intérêt du moment exigeait qu'il fit le sacrifice d'une étiquette, et que l'on rendît aux représentants de la nation les honneurs qui leur étaient dus. : Les ministres ont résisté, et enfin, Messieurs, voyant que nous ne pouvions les co...
      Speaker: Thuriot
      ...Qu'il est du plus grand intérêt pour la nation que les communications des deux pouvoir... & Qu'il est du plus grand intérêt pour la nation que les communications des deux pouvoirs aient le mêipe degré de facilité, décrète ce qui suit : \
      Speaker: Couthon
      ...te entre eux et les représentants de la nation qui son allés porter les décrets à la s... ...oir pas exécutée, d'autant plus qu'ils n'ont aucun caractère pour élever une lutte entre eux et les représentants de la nation qui son allés porter les décrets à la sanction. Je demande qu'ils soient mandés sur-le-champ et que l'Assemblée improuv...
    • Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      - search term matches: (16)

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 247
      Speaker: Cambon
      ...nnaître les besoins et les moyens de la nation. Il n'y a que 40 districts qui soient e... Nous touchons au moment de connaître les besoins et les moyens de la nation. Il n'y a que 40 districts qui soient en arrière. Je demande que le rapport du comité des domaines, pour la vente des b...
      Speaker: Broussonnet
      ... il était digne des représentants d'une nation libre et généreuse, de réduire enfin en...
      ...rra justement appeler les enfants de la nation, puisqu'ils lui aevront tout ! Quel bon...
      ...heureuse Révolution, qui nous a perfectionnés, en nous rapprochant de la nature, il était digne des représentants d'une nation libre et généreuse, de réduire enfin en pratique, ce principe incontestable, qu'il faut mettre les hommes à leur.pJace,...
      ...oi, d'avoir été choisi pour le premier instituteur de ces jeunes gens, qu'on pourra justement appeler les enfants de la nation, puisqu'ils lui aevront tout ! Quel bonheur pour moi ! je le répète ; mon cœur le sent vivement il en est pénétré, mais...
      Speaker: Broussonnet
      ...x de la Fable pour échauffer mon génie. Nation française! C'est ta gloire que je veux ... ...eu de Paume, que je dois peindre. Non, je n'aurai pas besoin d'invoquer les dieux de la Fable pour échauffer mon génie. Nation française! C'est ta gloire que je veux propager. Peuples de l'univers, présents et futurs, c^st une grande leçon que je...

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 248
      Speaker: Cambon
      ...t des intérêts dus aux créanciers de la nation, pour les empruuts faits par les ci-dev... ...de l'ordinaire des finances réunis, sur les difficultés qui retardent le payement des intérêts dus aux créanciers de la nation, pour les empruuts faits par les ci-devant pays d Etats de Languedoc et de Provence, échus dès le 1er de ce mois, décrè...
      Speaker: Cambon
      ...e les intérêts dus aux créanciers de la nation, provenant des emprunts contractés par ... « Décrète que les intérêts dus aux créanciers de la nation, provenant des emprunts contractés par les ci-devant pays d'Etats de Languedoc et ae Provence, par contrat portant la s...

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 249
      Speaker: Charlier
      ...ommunautés, etc. aux droits desquels la nation s'est subrogée comme débitrice originai... ...loi est précisé; elle porte que les intérêts de toutes les ' dettes des corps, communautés, etc. aux droits desquels la nation s'est subrogée comme débitrice originaire, supporteront la retenue, excepté les intérêts des dettes contractées par les...

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 250
      Speaker: Mallarmé
      nation supplémentaire de visiteurs des rôles (... nation supplémentaire de visiteurs des rôles (1). Il s'exprime ainsi :

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 251
      Speaker: Aubert-Dubayet
      ...la prendrai toujours pour le bien de la nation. ...rai jamais la parole pour augmenter le pouvoir des agents ministériels, mais je la prendrai toujours pour le bien de la nation.

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 252
      Speaker: Jouffret
      ...e doivent avoir les représentants de la nation. Ce soin est plus pressant encore dans ... ...tion des contributions publiques, c'est, dans tous les temps, le premier soin que doivent avoir les représentants de la nation. Ce soin est plus pressant encore dans les circonstances actuelles, car nous ne pouvons pas nous dissimuler que le déso...
      Speaker: Jouffret
      ...services que nous puissions rendre à la nation française pendant notre session et en m... Les plus grands services que nous puissions rendre à la nation française pendant notre session et en même temps la plus grande obligation que nous ayion- à remplir, c'est de mettre d...
      Speaker: Jouffret
      ...ut fonctionnaire public, salarié par la nation, recevra tous les trois mois le quart d... . Tout fonctionnaire public, salarié par la nation, recevra tous les trois mois le quart de son traitement du receveur de son district; il sera tenu de justifier du paiem...

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 253
      Speaker: Dorizy
      ...je le répète, il me semble que quand la nation a fait une loi, elle doit juger de la b... ...r l'effet qu'elles produisent; si je me trompe, je n'ai plus rien à dire; mais, je le répète, il me semble que quand la nation a fait une loi, elle doit juger de la bonté de cette loi par son exécution et par son effet.
      Speaker: Inizan
      ...vera le mode d'égalité. Voilà ce que la nation attend de vous, Messieurs. (.Applaudiss... ...uisse en juger. Je suis persuadé que l'Assemblée, avec ce mot : simplicité, trouvera le mode d'égalité. Voilà ce que la nation attend de vous, Messieurs. (.Applaudissements.)

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 257
      Speaker: Moreau
      ...t le grand avantage que peut retirer la nation du recouvrement des contributions, et q... « L'Assemblée nationale, considérant le grand avantage que peut retirer la nation du recouvrement des contributions, et que l'accélérer c'est faire le bien général de l'Etat, décrète qu'il y a urgence.

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 258
      Speaker: De Narbonne
      ... guerre nous menace, les intérêts d'une nation doivent-ils être calculés par Fespace d... ...it gagner, comme Français, au refus que j'éprouverais comme ministre; mais si la guerre nous menace, les intérêts d'une nation doivent-ils être calculés par Fespace d'un seul jour ? faut-il retarder les moyens nécessaires pour assurer le succès d...
    • Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 12
      Speaker: Mouysset
      ...eurs dettes. Un des représentants de la nation vous a rappelé des événements malheureu... ...cru que leur honneur les appelait à Conlentz, et qu'il les dispensait de payer leurs dettes. Un des représentants de la nation vous a rappelé des événements malheureux passés dans notre ville. Pourquoi affecter de ne chercher que le peuple dans l...

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 17
      Speaker: Lemontey
      ...un ramas de brigands, pourra sortir une nation forte et laborieuse. Je désirerais donc... ...écessité du travail épureront la lie de nos cités sur un rivage solitaire; et d'un ramas de brigands, pourra sortir une nation forte et laborieuse. Je désirerais donc qu'on s'occupât sans délai des préparatifs nécessaires pour mettre la déportati...

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 18
      Speaker: Lemontey
      ...astes terrains en friche que possède la nation? Ne pourrait-on pas les vendre par part... Serait-il impossible d'attacher des indigents à la culture de ces vastes terrains en friche que possède la nation? Ne pourrait-on pas les vendre par parties à l'homme qui n'a que des bras et du zèle, et lui faire les premières avance...
      Speaker: Lemontey
      ...e qu après un certain laps de temps, la nation serait remboursée, tant ae ses avances ... ...i faire les premières avances nécessaires, sous une redevance combinée de manière qu après un certain laps de temps, la nation serait remboursée, tant ae ses avances que de la valeur primitive du fonds î Combien ce marché serait avantageux pour e...
      Speaker: Lemontey
      ...evance temporaire, qui rembourserait la nation de ses avances et de la valeur des fond... ...lles indigentes, et de leur faire les premières avances nécessaires sous une redevance temporaire, qui rembourserait la nation de ses avances et de la valeur des fonds. » (Vifs applaudissements.)

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 19
      Speaker: Broussonnet
      ...vaines et vagues qui appartiennent à la nation et le partage des biens communaux. ...n rapport sur un objet très important qu'il a mis en avant, l'emploi des terres vaines et vagues qui appartiennent à la nation et le partage des biens communaux.
      Speaker: Lecoz
      ... sa voix à celle des législateurs ae la nation. (Applaudissements.) ...c les légitimes représéhtants du peuple français, que nul intrus n y vient mêler sa voix à celle des législateurs ae la nation. (Applaudissements.)

      Séance du mardi 30 janvier 1792, au matin

      page 20
      Speaker: Lecoz
      ...teur, tromper ses frères et mentir à la nation. Je vous le demande. Messieurs, est-ce ... ...ut qu'en sortant de sa municipalité, il ne puisse, se couvrant d'un masque imposteur, tromper ses frères et mentir à la nation. Je vous le demande. Messieurs, est-ce trop exiger d'un homme qui aspire à l'honneur d'être une partie intégrante du pe...
    • Séance du samedi 11 février 1792, au soir

      - search term matches: (10)

      Séance du samedi 11 février 1792, au soir

      page 424
      Speaker: Aubert-Dubayet
      ...a dignité des représentants de toute la nation française de céder à de vains tumultes.... ...intimement convaincu que, dans un moment comme celui-ci, il serait contraire à la dignité des représentants de toute la nation française de céder à de vains tumultes. Non, Messieurs, vous ne devez point vous former en comité général. (Bruit.)
      Speaker: Aubert-Dubayet
      ...e la discussion des représentants de la nation soit troublée aussi longtemps par des m...
      ...r au respect dû aux représentants de la nation, et, comme ce projet est très condamnab...
      Il est inconcevable, et cela n'est jamais arrivé, que la discussion des représentants de la nation soit troublée aussi longtemps par des murmures. Parmi les citoyens qui sont dans les tribunes, il y a des patriotes ard...
      ... aux autres. Mais si le tumulte continue, c'est qu'il existe un projet de manquer au respect dû aux représentants de la nation, et, comme ce projet est très condamnable, nous verrons alors quelles mesures nous aurons à prendre. Pour le moment, je...

      Séance du samedi 11 février 1792, au soir

      page 425
      Speaker: Le Président
      ...qui conviennent aux représentants de la nation, en imposent aux factieux et comptent s... ...nde que tous les membres de l'Assemblée se tiennent dans le calme et la dignité qui conviennent aux représentants de la nation, en imposent aux factieux et comptent sur les patriotes qui les respecteront les premiers.
      Speaker: Aubert-Dubayet
      ...le qui a dérobé aux représentants de la nation la connaissance des sentiments dont les... ...sance» Qui devons-nous accuser? Nous ne le savons pas encore. Quel est le coupable qui a dérobé aux représentants de la nation la connaissance des sentiments dont les Avi-

      Séance du samedi 11 février 1792, au soir

      page 426
      Speaker: Vergniaud
      .... Je m'empresse d'en faire hommage à la nation, et de la déposer au milieu de cette au... ...e de pouvoir être facilement appliquée à tous les fusils qui sont déjà fabriqués. Je m'empresse d'en faire hommage à la nation, et de la déposer au milieu de cette auguste Assemblée.

      Séance du samedi 11 février 1792, au soir

      page 427
      Speaker: Bréard
      ...bliquement ; Vive le pape lAu diable la nation! Les choses enfin sont parvenues au poi... ...s municipaux nouvellement élus ont entièrement levé le masque, et l'on a crié publiquement ; Vive le pape lAu diable la nation! Les choses enfin sont parvenues au point que l'on annonce hautement une contre-révolution prochaine et inévitable, et ...

      Séance du samedi 11 février 1792, au soir

      page 430
      Speaker: Bréard
      ...sses à la patrië et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques... ...ui pourrait être apporté à ce transport, l'Assemblee nationale déclarant traîtresses à la patrië et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques tentatives, soit en faveur, soit contre les prisonniers.
      Speaker: Bréard
      ...faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traîtres à la patrie, et criminels de lèse-nation. ...t corps, toute personne qui se permettront des actes tendant à méconnaître ou a faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traîtres à la patrie, et criminels de lèse-nation.

      Séance du samedi 11 février 1792, au soir

      page 433
      Speaker: Mallarmé
      ...mpette guerrière prélude la liberté des nations. Saisissez ce feu sacré que la patrie a... ...ns les mains des despotes, pour amuser le sommeil de leurs esclaves. Déjà la trompette guerrière prélude la liberté des nations. Saisissez ce feu sacré que la patrie a remis en vos mains pour exterminer ses ennemis.

      Séance du samedi 11 février 1792, au soir

      page 439
      ..., et surtout plus d'attachement pour la nation française, lui portaient un tendre inté... ...parti d'Avignon, une marche plus directe, un essor plus franc vers les principes, et surtout plus d'attachement pour la nation française, lui portaient un tendre intérêt, tandis qu'ils desservaient, par le blâme et par le ridicule, la cause de l'...

      Séance du samedi 11 février 1792, au soir

      page 444
      ...iennent au corps représen-« tatif de la nation. ...qui sont de « léur essence, et qu'ils ne s'attribuent aucun « de ceux qui appartiennent au corps représen-« tatif de la nation.

      Séance du samedi 11 février 1792, au soir

      page 445
      ...iateurs le vœu d'être confondus avec la nation français. ...vivé des peuples de ces contrees avait diversifiés à l'infini,peignaient aux médiateurs le vœu d'être confondus avec la nation français.

      Séance du samedi 11 février 1792, au soir

      page 446
      ...u nom de Français, de s'incorporer à la nation française, de vivre sous le gouvérnment... ...e. Tout le reste émit, dans les termes plus énergiques, le désir d'être appelé du nom de Français, de s'incorporer à la nation française, de vivre sous le gouvérnment du roi des Français.
    • Séance du lundi 13 février 1792

      - search term matches: (18)

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 465
      Speaker: Laureau
      ...soupçons injustes sur la conduite de la nation espagnole sur nos frontières. Je ne pen... ...quelques personnes trop crédules qui se plaisent à propager des terreurs ou des soupçons injustes sur la conduite de la nation espagnole sur nos frontières. Je ne pense pas que les Navarrais, autrefois Français, différent en sentiment des Aragonn...
      Speaker: Laureau
      ...agne, ne forment plus la majorité de la nation. J'ai cru devoir vous donner cet avis, ... ...ent plus que les bonnes femmes et les ignorants qui, nulle part, pas même en Espagne, ne forment plus la majorité de la nation. J'ai cru devoir vous donner cet avis, Monsieur le Président, pour en donner connaissance, si vous le jugez utile, à l'...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 466
      Speaker: Delmas
      ...es, ni raisonnables. Considérez que les nations étrangères ne croiront pas que nous éta... ... sentiment de la crainte, comme avec l'action du caprice, ne seront ni valeureuses, ni raisonnables. Considérez que les nations étrangères ne croiront pas que nous établissons le règne de la liberté et de l égalité, si la puissance paternelle et c...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 467
      Speaker: Rougier-La-Bergerie
      ...peuple soient assurées. Le Trésor de la nation ne peut avoir une destination plus just... ...est de veiller avec la plus scrupuleuse exactitude à ce que les subsistances du peuple soient assurées. Le Trésor de la nation ne peut avoir une destination plus juste et plus rigoureuse. Les mesures les plus vastes ont été prises pour cet objet ...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 468
      Speaker: Jean Debry
      ...n prix plus considérable que les autres nations ne l'achètent. Car, Messieurs, ne vous ... ...ils être superflus, dussiez-vous faire des avances, dussiez-vous les acheter à un prix plus considérable que les autres nations ne l'achètent. Car, Messieurs, ne vous y trompez pas, tant que le peuple aura du pain, ses bras seront pour la loi; mai...
      Speaker: Broussonnet
      ...ée de la partie la moins éclairée de la nation, et j'en connais plusieurs de différent... ...elle qu'on vient de vous proposer est très vague, très faible très peu à la portée de la partie la moins éclairée de la nation, et j'en connais plusieurs de différents membres ae cette Assemblée qui me semblent préférables. Gomme la mesure ae l'i...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 470
      Speaker: Charlier
      ...s déclarées exigibles à la charge de la nation, seront tenus d'en produire les titres. Décret qui fixe le délai dans lequel tous les propriétaires de créances déclarées exigibles à la charge de la nation, seront tenus d'en produire les titres.
      Speaker: Charlier
      ...des émigrés sont mis sous la main de la nation et sous la surveillance des corps admin... Décret portant que les biens des émigrés sont mis sous la main de la nation et sous la surveillance des corps administratifs. ( Vifs applaudissements.)

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 472
      Speaker: Le Président
      ... ses yeux? Mais qu'il tremble devant la nation entière; qu'il sache que la municipalit... ...ices? Le département veut des coupables; où est celui de nous qui ne l'est pas à ses yeux? Mais qu'il tremble devant la nation entière; qu'il sache que la municipalité est prête à verser son sang plutôt que de s'avilir et de devenir esclave.

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 473
      Speaker: Tardiveau
      ..., prêteront serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi ; de maintenir de t... « Art. 1. Tous ceux qui composeront la garde soldée du roi, prêteront serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi ; de maintenir de tout leur pouvoir l.a Constitution du royaume, décrétée-par l'Assemblée nationale...
      Speaker: Vergniaud
      ...lus, c'est qu'il n'est pas soldé par la nation, mais par la liste civile ; en sorte qu... ...pour aucun autre service public que la garaé du roi. Ce qui le prouve d'autant plus, c'est qu'il n'est pas soldé par la nation, mais par la liste civile ; en sorte qu'il est bien évident que c'est une maison domestique armée. D'après cela, Messie...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 474
      Speaker: Jean Debry
      ...roi ; elle est en moins à l'égard de la nation qui ne peut lui demander les mêmes serv... ...r, c'est ici une véritable fonction qu'on exerce; elle est en plus à l'égard du roi ; elle est en moins à l'égard de la nation qui ne peut lui demander les mêmes services qu elle reçoit des autres ci-, toyens : les limités de ce plus et de ce moi...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 475
      Speaker: Jean Debry
      ...avec le prince et ses relations avec la nation forment une situation à part, une fonct... ...me d'égalité, mais encore, parce que les relations positives de la garde royale avec le prince et ses relations avec la nation forment une situation à part, une fonction particulière dans l'état civil dont vous seuls, comme législateurs, devez ar...
      Speaker: Jean Debry
      ...ces termes : Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, de respecter les p... ...ence des officiers municipaux de la ville où réside le roi, un serment conçu en ces termes : Je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, de respecter les pouvoirs établis par la Constitution décrétée par l Assemblée nationale et accept...
      Speaker: Aubert-Dubayet
      ...té de législation renferme et envers la nation et envers son représentant héréditaire,... La formule de serment proposée par le comité de législation renferme et envers la nation et envers son représentant héréditaire, tout ce qu'on peut exiger pour leur sûreté réciproque. Je demande qu on aille a...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 476
      Speaker: Tardiveau
      ..., prêteront serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... « Article 1er. Tous ceux qui composeront la garde soldée du roi, prêteront serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution du royaume, décrétée par VAssemblée nationale co...
      Speaker: Choudieu
      ...tionnel, vous jurez d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, vous jurez d'être ... ...rer de garder fidèlement la personne du rôi. )u moment que, dans l'Acte constitutionnel, vous jurez d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, vous jurez d'être fidèles à toutes les autorités constituées; vous n'avez pas besoin de dire que v...
      Speaker: Henry-Larivière
      ... garde du roi? C'est d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi. Or, qu'entend-on p... ... pour qu'on soit obligé de s'y soumettre. Quel est le serment qu'on demande à la garde du roi? C'est d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi. Or, qu'entend-on par la loi ? C'est la collection de tous les décrets. Et j'observe à l'Assemblée ...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 478
      Speaker: Masuyer
      ..., prêteront serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenir de to... « Tous ceux qui composeront la garde soldée du roi, prêteront serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi; de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution du royaume, décrétée par l'Assemblée nationale c...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 481
      « A Messieurs les Représentants de la nation. « A Messieurs les Représentants de la nation.

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 483
      ...tution, de l'Assemblée nationale, de la nation et du roi, tous ceux qui excitent le pe...
      ...travaux de l'Assemblée nationale, de la nation et du roi. Elle ordonne en même temps a...
      réprimés, amèneraient promptement la famine, a déclaré ennemis de la Constitution, de l'Assemblée nationale, de la nation et du roi, tous ceux qui excitent le peuple à des voies de fait et à des violences contre la .liberté de vente et de ci...
      ...nnus et dénoncés par les honnêtes gens, comme ennemis de la Constitution et des travaux de l'Assemblée nationale, de la nation et du roi. Elle ordonne en même temps aux gardes nationales, qui sont les citoyens actifs eux-mêmes, et aux troupes de ...
      ...llet 1790, d'être à jamais fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ...ionalesdu royaume que leurs députés à la fédération générale ont jurq, le 14 juillet 1790, d'être à jamais fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale, et acceptée ...

      Séance du lundi 13 février 1792

      page 485
      ...rine que l'on veut servir, et même à la nation, en démolissant cette tour, qui est for... « On nuirait donc, en effet, à la marine que l'on veut servir, et même à la nation, en démolissant cette tour, qui est fort bonne; puisque, pour remplir les mêmes objets, on serait obligé d'en construir...
    • Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      - search term matches: (16)

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 585
      Speaker: Saladin
      ...cile de répondre à M. Delessart, qu'une nation qui, a renoncé... (Murmures i) V. ...es nouvelles à l'Assemblée, et.d'en rendre le public confident. Il aurait été facile de répondre à M. Delessart, qu'une nation qui, a renoncé... (Murmures i) V.
      Speaker: Saladin
      Comme représentant de la nation, j'ai le droit d'énoncer mon opinion et... Comme représentant de la nation, j'ai le droit d'énoncer mon opinion et j'en userai.
      Speaker: Saladin
      ...n effet, MésSièurs, je me disais qu'une nation qui a renoncé au droit de conquête, qu'une nation qui ne veut que se défendre, une nation qui ne veut que conserver ses droits, n... ...u renvoi à ce comité, et mon motif était infiniment conforme aux principes. Et en effet, MésSièurs, je me disais qu'une nation qui a renoncé au droit de conquête, qu'une nation qui ne veut que se défendre, une nation qui ne veut que conserver ses droits, n'a pas besoin de secret ni de mystères dans ses relations politiques. (Bruit.) M...
      Speaker: Saladin
      Je dis que la nation doit abandonner désorr mais le langage astucieux des cours. Je dis que la nation tout entière doit savoir quelle est la ...
      ...nes.) Si cette mission tend à trahir la nation, sera-ce lorsque la trahison sera consommée que la nation devra être instruite; sera-ce lorsque n...
      ...onnaissance est due à l'Assemblée, à la nation entière, et vous partageriez le crime d...
      Je dis que la nation doit abandonner désorr mais le langage astucieux des cours. Je dis que la nation tout entière doit savoir quelle est la mission dont lès sieurs Pelleport ont été chargés. (Applaudissements dans les tribunes.) Si cette mission tend à trahir la nation, sera-ce lorsque la trahison sera consommée que la nation devra être instruite; sera-ce lorsque nous serons égorgés par les agents du sieur Pelleport que la tête du sieur Deless...
      ...avoir connaissance des faits, d'avoir connaissance de la correspondance. Cette connaissance est due à l'Assemblée, à la nation entière, et vous partageriez le crime du sieur Delessart, s'il yous trahit, en enveloppant dans votre comité diplomatiq...

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 586
      Speaker: Thuriot
      ...usation relativement aux crimes de lèse-nation. Eh bien, vous a-t-on provoqués formell... ...point èn votre pouvoir de faire. Vous n'avez qu'une qualité, celle du juré d'accusation relativement aux crimes de lèse-nation. Eh bien, vous a-t-on provoqués formellement1? Vous a-t-on montré l'instruction et vous a-t-on demandé, qu'après avoir ...

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 587
      Speaker: Mouysset
      ...rases, par lesquelles on prétend qu'une nation, qui a renoncé aux conquêtes, doit bann... ...nue. Cependant, Messieurs, ne nous le dissimulons pas. Sans doute, les belles phrases, par lesquelles on prétend qu'une nation, qui a renoncé aux conquêtes, doit bannir le mystère sur ses relations diplomatiques, sont excellentes quand la liberté...
      Speaker: Mouysset
      ...ire qu'il a fait ce que l'intérêt de la nation lui commandait. ... avez renvoyé au comité diplomatique en qui vous devez à voir confiance , et croire qu'il a fait ce que l'intérêt de la nation lui commandait.

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 590
      Speaker: Dumolard
      ...s préparatifs de guerre qui menacent la nation française. On m'écrit de Grenoble, le 7... ...les renferment le tableau dès forces qui sont actuellement en Savoie et celui des préparatifs de guerre qui menacent la nation française. On m'écrit de Grenoble, le 7 février, des détails importants dont vous allez entendre lecture : .

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 593
      Speaker: Fauchet
      ...es quantités énormes de grains chez les nations voisines à un prix exorbitant. ...tation; et, pour avoir ensuite l'apparence de servir le peuple, ils ont acheté des quantités énormes de grains chez les nations voisines à un prix exorbitant.

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 594
      Speaker: Fauchet
      ...re du roi de Sardàigne, injurieuse à la nation française, et qu'il' soutiénne que nous... ...semei(its, des tribunes.) Passe encore qu'il vienne nous lire deux fois une lettre du roi de Sardàigne, injurieuse à la nation française, et qu'il' soutiénne que nous ne l'avions pas entendy, qubiqu'ilNen eût .fait lui-même, un mois auparavant, l...

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 595
      Speaker: Fauchet
      ...réduits à mendier la dette sacrée de la nation et ils ne parviennent encore à ne l'obt... ...ient avec plus d'éclat ; mais la plupart encore, dans certains districts, .sont réduits à mendier la dette sacrée de la nation et ils ne parviennent encore à ne l'obtenir qu'après des déplacements continuels. Cependant, ces mêmes administrateurs,...
    • Séance du mardi 31 janvier 1792, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 31 janvier 1792, au matin

      page 36
      ...entre les mains des représentants ae la nation le serment de conserver leur vie au mai... ...300 citoyennes de la ville 'de Belvès, département de la Doraogne, qui déposent entre les mains des représentants ae la nation le serment de conserver leur vie au maintien de la Constitution, de prendre les armes," soit pour la défense de leurs f...

      Séance du mardi 31 janvier 1792, au matin

      page 38
      Speaker: Gérardin
      ...e de nepoint éloigner les étrangers. La nation française doit rejeter toute loi qui le... ...'entrave pour l'entrée ou la sortie du royaume. Il est d'une excellente politique de nepoint éloigner les étrangers. La nation française doit rejeter toute loi qui les empêcherait de venir en France apporter le numéraire que les Français traîtres...

      Séance du mardi 31 janvier 1792, au matin

      page 39
      Speaker: Mathieu Dumas
      ...n commandant militaire responsable à la nation des ordres qu'il donne, peut-elle garan... Comment, en effet, un commandant militaire responsable à la nation des ordres qu'il donne, peut-elle garantir leur exécution, si elle est entravée par des délais qui ne sont pas de son f...
    • Séance du mardi 1er février 1792, au matin

      - search term matches: (30)

      Séance du mardi 1er février 1792, au matin

      page 60
      Speaker: Leremboure
      J'ajoute que le représentant de notre nation auprès de la cour d'Espagne, M. Diturbi... J'ajoute que le représentant de notre nation auprès de la cour d'Espagne, M. Diturbide, est absolument dédaigné, sans crédit et sans consi--dération. Les Français q...

      Séance du mardi 1er février 1792, au matin

      page 62
      Speaker: Codet
      « La nation, la loi et le roi. « La nation, la loi et le roi.

      Séance du mardi 1er février 1792, au matin

      page 65
      Speaker: Caminet
      La nation, la loi et le roi. La nation, la loi et le roi.
      Speaker: Ramel
      ... vôs yeux un objet dont l'intérêt de la nation exige que vous vous occupiez sans retar... Messieurs, votre comité de liquidation m'a chargé de mettre sous vôs yeux un objet dont l'intérêt de la nation exige que vous vous occupiez sans retard. Je réclame votre attention. Je n'ai que des faits à énoncer.

      Séance du mardi 1er février 1792, au matin

      page 66
      Speaker: Ramel
      ...tous les jours, au seul détriment de la nation française, un accroissement considérabl... ..., être payée, sans frais et sans retenue et dans la ville de Gênes, elle reçoit tous les jours, au seul détriment de la nation française, un accroissement considérable par la défaveur où notre change avec l'étranger a le malheur de se trouver. Le...
      Speaker: Ramel
      ... en faveur de tous les créanciers de la nation, considérant que s'il importe de hâter ... « L'Assemblée nationale, fidèle aux principes par elle déjà consacrés en faveur de tous les créanciers de la nation, considérant que s'il importe de hâter sa libération, il est de son devoir d'employer, pour y parvenir, les voies les m...
      Speaker: Koch
      ...es qui puissent promptement rassurer la nation sur les intentions pacifiques de ce pri... ...vous proposant de prier le roi de demander à. l'empereur des explications précises qui puissent promptement rassurer la nation sur les intentions pacifiques de ce principe, n'a pas cru devoir y comprendre un objet qu'il n'est pas permis à l'emper...

      Séance du mardi 1er février 1792, au matin

      page 67
      Speaker: Koch
      ...a dignité qui convient à l'organe de la nation française vis-à-vis des puissances étra... ...gatives ; vous vous rappelez que la réponse du roi à cette lettre, écrite avec la dignité qui convient à l'organe de la nation française vis-à-vis des puissances étrangères, fut portée à la connaissance de la Diète au mois d'avril de l'année dern...

      Séance du mardi 1er février 1792, au matin

      page 70
      Speaker: Koch
      ...i de la justice, ni de la dignité de la nation française, de permettre que ces mêmes d... ... pays cédés par l'Empire, ne saurait être révoquée en doute et qu'il ne serait ni de la justice, ni de la dignité de la nation française, de permettre que ces mêmes droits soient mis de nouveau en contestation.
      Speaker: Koch
      ...ffet, il y a lieu d'être surpris qu'une nation aussi juste que constamment attentive à... En effet, il y a lieu d'être surpris qu'une nation aussi juste que constamment attentive à conserver la paix avec tous les voisins ait pu s'aviser de faire revivre des pr...

      Séance du mardi 1er février 1792, au matin

      page 71
      Speaker: Koch
      Il est donc démontré que la nation française avait le droit de faire les c... Il est donc démontré que la nation française avait le droit de faire les changements dont on se plaint. Il est démontré qu'elle n'était point liée par les...
      Speaker: Koch
      ...égime féodal? Personne n'ignore que, de nation à nation, il n'y a point de garantie ae droit ; ... ...ontre la France? L'invoqueraient-elles pour le maintien de l'ancien régime, du régime féodal? Personne n'ignore que, de nation à nation, il n'y a point de garantie ae droit ; qu'elle ne peut résulter que d'une stipulation expresse et précise et qu'elle ne...
      Speaker: Koch
      ...avec les justes égards dus à une grande nation? ...on. Cette démarche peut-elle se concilier avec les principes du droit des gens, avec les justes égards dus à une grande nation?

      Séance du mardi 1er février 1792, au matin

      page 72
      Speaker: Koch
      ...en doute la parfaite indépendance de la nation française; l'Empire voudrait-il lui fai...
      ...fs à produire, s'il a des différends de nation à nation à vider (1), la France ne se refusera s...
      ...té avec lui ; mais il ne forcera pas la nation française d'aller plaider sa cause, ni ...
      ...'Europe prétendrait s'arroger à notre égard? Aurait-elle pour objet de révoquer en doute la parfaite indépendance de la nation française; l'Empire voudrait-il lui faire reconnaître son autorité, sa juridiction? Certes, la France n'a aucun compte ...
      ...art, aans tout ce qui regarde son régime intérieur. Si ce corps a de justes griefs à produire, s'il a des différends de nation à nation à vider (1), la France ne se refusera sans doute pas d'entrer en traité avec lui ; mais il ne forcera pas la nation française d'aller plaider sa cause, ni de se justifier a Ratisbonne contre ses propres vassaux. (Applaudissements.)

      Séance du mardi 1er février 1792, au matin

      page 73
      Speaker: Koch
      ..., que, sans contrevenir aux traités, la nation française a pu abolir le régime féodal,... Après tout ce qu'on vient d'établir, il est évident, Messieurs, que, sans contrevenir aux traités, la nation française a pu abolir le régime féodal, même à l'égard des princes étrangers posses-sionnés en France; et, qu'en ce poi...
      Speaker: Koch
      ...et la grandeur d'âme si naturelles à la nation française, plutôt que l'excessive rigue... ...idérations qui ont frappé l'Assemblée constituante; et consultant la générosité et la grandeur d'âme si naturelles à la nation française, plutôt que l'excessive rigueur du droit, elle a rendu les décrets du 28 octobre 1790 et 16 juin 1791 ; le pr...
      Speaker: Koch
      ...emps, leur avait toujours témoignées la nation française. ...rs personnes, et par une suite de bienveillance et de l'amitié que, depuis longtemps, leur avait toujours témoignées la nation française.
      Speaker: Koch
      ...départements, est à la convenance de la nation française sous tous les rapports, mais ... ...tion de la principauté de Salm. Ce petit Etat enclavé au milieu de trois de vos départements, est à la convenance de la nation française sous tous les rapports, mais principalement à cause du commerce interlope et des versements en fraude dont ce...
      Speaker: Koch
      ...ait sans excuse. D'ailleurs, puisque la nation française a été généreuse en accordant ... ... serait-elle pas trop sévère pour des retards qui ne sont pas peut-être tout à fait sans excuse. D'ailleurs, puisque la nation française a été généreuse en accordant une indemnité aux princes allemands possessionnés en France, n'est-il pas de sa ...

      Séance du mardi 1er février 1792, au matin

      page 74
      Speaker: Koch
      ...r sans aucun management. Sans doute, la nation fran^aise a bien le droit de ne pas cra... ...p de prompti- tude, et trop annoncer aux Etats de l'Empire qu'on veut les traiter sans aucun management. Sans doute, la nation fran^aise a bien le droit de ne pas craindre ses ennemis, en quelque nombre qu'ils soient; mais il faut pourtant avouer...
      Speaker: Koch
      ..., considérant que la souveraineté de la nation française est indivisible et indépendan... « L'Assemblée nationale, considérant que la souveraineté de la nation française est indivisible et indépendante dans toute l'étendue du territoire français; qu'elle est reconnue et assurée ...
      Speaker: Koch
      « Qu'il serait contre la dignité de la nation française de souffrirque son droit de s... « Qu'il serait contre la dignité de la nation française de souffrirque son droit de souveraineté sur ces provinces fût remis en question, et, à bien plus forte raiso...

      Séance du mardi 1er février 1792, au matin

      page 75
      Speaker: Delacroix
      ...ée. C'est à vous, Messieurs, c'est à la nation, à punir et à réprimer les crimes d'un ... ... opprimés, voilà, Messieurs, ce qui fait le principal caractère de cette Assemblée. C'est à vous, Messieurs, c'est à la nation, à punir et à réprimer les crimes d'un gouvernement corrupteur et corrompu. Je suis une de ses victimes. Vous ne refuse...
  • Tome 39 : Du 22 février au 14 mars 1792 8 results
    • Séance du mercredi 22 février 1792

      - search term matches: (16)

      Séance du mercredi 22 février 1792

      page 10
      Speaker: Hérault-de-Séchelles
      ... j'ai déjà dit, les représentants de la nation ont le droit d'accuser les mi-nistres c... ...de la justice; nous trouvons le tribunal des crimes d'Etat, devant lequel, comme j'ai déjà dit, les représentants de la nation ont le droit d'accuser les mi-nistres criminels. On est ensuite tenté de croire qu'il manque à la machine judiciaire un...

      Séance du mercredi 22 février 1792

      page 11
      Speaker: Hérault-de-Séchelles
      ...nfaillibles que les représentants de la nation ne hasarderont, en aucune circonstance,... ...seur de l'humanité; ne sont-ce pas là de suffisantes barrières, et des garants infaillibles que les représentants de la nation ne hasarderont, en aucune circonstance, uoe accusation qui serait dépourvue de fondement? D'ailleurs, Messieurs, il ser...
      Speaker: Hérault-de-Séchelles
      ...rer qu'ils ont perdu la confiance de la nation. » Li sage, loi salutaire, qui suppléan... ...ations qu'il jugera convenables sur la conduite des ministres, et même lui déclarer qu'ils ont perdu la confiance de la nation. » Li sage, loi salutaire, qui suppléant la matière d'une accusation, vous dispensant de vous appesantir dans vos décre...
      Speaker: Hérault-de-Séchelles
      ... ou mérité de perdre la confiance de la nation, il appartient à votre sagesse de calcu... ...que soit cette faculté de pouvoir déclarer au roi qu'un de ses ministres a perdu ou mérité de perdre la confiance de la nation, il appartient à votre sagesse de calculer les circonstances et de n'employer ce moyen qu'à propos. Une opposition ouve...

      Séance du mercredi 22 février 1792

      page 12
      Speaker: Hérault-de-Séchelles
      ... ministres ont perdu la confiance de la nation. Enlin, ce qui est moindre encore, et d... ...égislatif pourra présenter au roi des observations, et même lui déclarer que les ministres ont perdu la confiance de la nation. Enlin, ce qui est moindre encore, et de simple précaution, le Corps législatif pourra mander les ministres, et les req...
      Speaker: Hérault-de-Séchelles
      ...rmée, et en dirige les forces contre la nation, ou s'il ne « s'oppose pas par un acte ... L'article est conçu en ces termes : « Si le roi se met à la tête d'une armée, et en dirige les forces contre la nation, ou s'il ne « s'oppose pas par un acte formel » à une telle entreprise, qui
      Speaker: Hérault-de-Séchelles
      ...rie est en danger), vous montrerez à la nation que vous êtes à la hauteur de vos devoi... ...elles deviendront fortes et périlleuses le jour où v us aurez déclaré que la patrie est en danger), vous montrerez à la nation que vous êtes à la hauteur de vos devoirs. Heureux du moins, celui qui, parmi tant d'obstacles, peut vous dire: le pouv...

      Séance du mercredi 22 février 1792

      page 13
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...ent solide, il le faut surtout pour une nation ardente et légère qui a conquis la libe... ... exécution, et au maintien de l'ordre qui en est la suite ; il faut un gouvernement solide, il le faut surtout pour une nation ardente et légère qui a conquis la liberté sans en avoir pris les mœurs: il le faut pour des citoyens qui, sous vos yeu...

      Séance du mercredi 22 février 1792

      page 14
      Speaker: Viénot-Vaublanc
      ...uver cette noble confiance d'une grande nation, qui ne connaissent que les défiances e... ...ponsable du succès. Je sais qu'il est des personnes qui ne pourront jamais approuver cette noble confiance d'une grande nation, qui ne connaissent que les défiances et les soupçons ; eh bien, l'expérience leur apprendra- qu'un tel système ne peut...

      Séance du mercredi 22 février 1792

      page 21
      « L'embauchement est un crime de lèse-nation, un crime contre la sûreté de l'Etat et... « L'embauchement est un crime de lèse-nation, un crime contre la sûreté de l'Etat et l'As-
    • Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      - search term matches: (10)

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 340
      Speaker: Coupé
      ...tester de son attachement constant à la nation, à la loi et au roi. J'espère aussi, Me... ...e l'on avait voulu égarer, doit se rendre demain à Noyon solennellement pour protester de son attachement constant à la nation, à la loi et au roi. J'espère aussi, Messieurs, que lorsque vous lirez les procès-verbaux, vous verrez que les officier...
      Speaker: Duhem
      ...re que cette déclaration procurera à la nation un bénéfice , d'un million. (Applaudiss... ...ation des biens d'un riche bénéfice dont il était titulaire depuis 1774. Il assure que cette déclaration procurera à la nation un bénéfice , d'un million. (Applaudissements.)

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 341
      Speaker: Rouyer
      ...ent où il pourrait être très utile à la nation. ...qu'il n'accepte pas cette place méritée par ses anciens services, et dans un moment où il pourrait être très utile à la nation.
      ...ssemblée constituante et par toutes les nations manufacturières, que les matières premi... ...et égard, s'élever aucune discussion sérieuse. C'est un principe reconnu par l'Assemblée constituante et par toutes les nations manufacturières, que les matières premières doivent être exemptes de tous droits d'entrée. G'ést l'application de ce pr...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 342
      Speaker: Français (de Nantes)
      ... ne serait ni juste, ni généreux que la nation profitât d'un droit perçu à leur détrim... ...de jay, et par l'état de détresse où cette imposition inusitée les a plongés. Il ne serait ni juste, ni généreux que la nation profitât d'un droit perçu à leur détriment, par les suites d'une erreur de plume
      Speaker: Albitte
      ...nale renfermant les représentants de la nation, doit connaître tous les traités, toute... ...oit connaître ses intérêts politiques dans toute leur étendue. L'Assemblée nationale renfermant les représentants de la nation, doit connaître tous les traités, toutes les relations de la France avec les puissances étrangères. Le comité diplomati...

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 344
      Speaker: Bréard
      ...sses à la patrie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques... ...ui pourrait être apporté à ce transport, l'Assemblée nationale déclarant traîtresses à la patrie et criminelles de lèse-nation, toutes personnes qui feraient quelques tentatives, soit en faveur, soit contre les prisonniers.

      Séance du samedi 3 mars 1792, au matin

      page 345
      Speaker: Bréard
      ...faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traître à la patrie et criminels de lèse-nation. ...t corps, toute personne qui se permettront des actes tendant à méconnaître ou à faire méconnaître la souveraineté de la nation et la Constitution, seront poursuivis comme traître à la patrie et criminels de lèse-nation.