Results in Volume 28

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-0611 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 11 results
Results sorted by date, ascending

Séance du mercredi 6 juillet 1791

- search term matches: (6)

Séance du mercredi 6 juillet 1791

page 2
Speaker: Christin
... ni aux intérêts, ni à la justice d'une nation qui traite avec ses membres. ...ont d'user de ce sel pour la salaison de leurs fromages ; ce qui ne conviendrait ni aux intérêts, ni à la justice d'une nation qui traite avec ses membres.
Speaker: Christin
...ter qu'en conciliant les intérêts de la nation avec ceux des administrés : le seul moy...
...nvénient à adopter cette mesure, que la nation n'aura rien à y perdre au moyen de. la ...
...is, comme les bois sont très rares dans ce district, cette saline ne peut subsister qu'en conciliant les intérêts de la nation avec ceux des administrés : le seul moyen est d'employer la houille et le charbon de terre pour la cuite des sels ; ces...
...nce vient d'en être faite tout récemment ; ainsi l'on a vu d'autant moins d'inconvénient à adopter cette mesure, que la nation n'aura rien à y perdre au moyen de. la suppression du chantier de la ville de Lons-le-Saunier, sans parler des autres c...

Séance du mercredi 6 juillet 1791

page 12
Speaker: Prieur
...s, un chaperon aux trois couleurs de la nation, placé sur l'épaule gauche. Les apparit... ...olice, dans les lieux où il y en a, porteront, dans l'exercice de leurs fonctions, un chaperon aux trois couleurs de la nation, placé sur l'épaule gauche. Les appariteurs, chargés d'une exécution de police, présenteront, comme les autres huissier...
Speaker: Le Président
... Orléans, pour juger les crimes de lèse-nation. ...si elles sont de nature à être envoyées au tribunal criminel provisoire établi à Orléans, pour juger les crimes de lèse-nation.

Séance du mercredi 6 juillet 1791

page 14
Speaker: Lanjuinais
... livres en or qui ont été dérobées à la nation et trouvées dans la voiture du moine de... Je demande que le comité nous fasee un rapport sur les 2,500,000 livres en or qui ont été dérobées à la nation et trouvées dans la voiture du moine de Saint-Bertin.

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

- search term matches: (80)

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 254
Speaker: L'abbé Gouttes
...nne à la France, en 1451, par lequel la nation s'est engagée à maintenir toutes les co... 1° Le traité de réunion de la Guyenne à la France, en 1451, par lequel la nation s'est engagée à maintenir toutes les concessions ci-devant faites par les rois d'Angleterre, ducs d'Aquitaine, une seul...

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 255
Speaker: L'abbé Gouttes
...rd'hui par le Trésor public, puisque la nation a garanti cette concession par un trait... ...oncession aurait été gratuite, la valeur n'en serait pas moins acquitlable aujourd'hui par le Trésor public, puisque la nation a garanti cette concession par un traité solennel qui lui donna plusieurs provinces.
Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
...s que votre sagesse et la fermeté de la nation ont écartées. Personne ne peut conteste... ...u'il pouvait avoir, que l'état de l'opinion publique pouvait faire redouter, mais que votre sagesse et la fermeté de la nation ont écartées. Personne ne peut contester celte vérité, non plus que celle de la Constitution, en recevant une adhésion ...
Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
...ublique, et contre les factieux, que la nation a établi le principe, je dirai presque ... ...ions pas que c'est pour la Constitution seule et pour la sauvegarde de la paix publique, et contre les factieux, que la nation a établi le principe, je dirai presque le dogme de l'inviolabilité. Alors tout est expliqué, on a voulu rendre la royau...

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 256
Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
...sseurs et ses collègues préserverait la nation d'atteintes aussi funestes : et voilà l... ... la vengeance publique un garant et une victime; sa punition effrayant ses successeurs et ses collègues préserverait la nation d'atteintes aussi funestes : et voilà l'objet de la loi de responsabilité. Mais le ministre puni, le roi qui lui aurait...
Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
...s d'une inviolabilité qui placerait une nation dans l'impuissance de punir un roi. Eh ... ...assions, même aux attaques de la loi, et, d'un autre côté, tous les inconvénients d'une inviolabilité qui placerait une nation dans l'impuissance de punir un roi. Eh bienl de ces deux poids le premier l'a emporté. Les changements de règne et la f...

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 257
Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
...ie de Paris comme plus importantes à la nation qu'à lui-même; et vous reconnûtes cette... ...lui-même, après l'arrestation du 18 avril, qu'il regardait sa liberté et sa sortie de Paris comme plus importantes à la nation qu'à lui-même; et vous reconnûtes cette vérité, et son discours, changé en proclamation, fut envoyé par vous dans tout ...

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 258
Speaker: Vadier
...st là-dessus que j'appelle le vœu de la nation entière. ...que d'abord et la noblesse de votre âme et la délicatesse de vos sentiments; c'est là-dessus que j'appelle le vœu de la nation entière.
Speaker: Vadier
...e serment qu'il a prêté à la face de la nation, il est bien superflu sans doute de s'o... Si Louis XVI a transgressé la Charte constitutionnelle, s'il a violé le serment qu'il a prêté à la face de la nation, il est bien superflu sans doute de s'occuper de la question de l'inviolabilité, puisqu'elle ne repose plus sur sa tête...

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 259
Speaker: Vadier
...'arrête, mais j'ose vous prédire qu'une nation lîère et généreuse ne pourra voir de sa... Je m'arrête, mais j'ose vous prédire qu'une nation lîère et généreuse ne pourra voir de sang-froid ce renversement monstrueux; j'ose vous prédire qu'on n'accoutumera pas ...
Speaker: Vadier
...e privilégié toute la munificence de la nation, d'y avoir accumulé le tribut de 10 à 1... N'est-ce pas assez d'avoir déployé sur la tête de ce privilégié toute la munificence de la nation, d'y avoir accumulé le tribut de 10 à 12 départements, de l'avoir investi d'un or corrupteur qui peut pestiférer toute ...
Speaker: Vadier
...nion à mes commettants, je la dois à la nation entière, je l'exposerai comme elle est,... ...roite.) Mais, dans une occasion où il s'agit du salut de l'Etat, je dois mon opinion à mes commettants, je la dois à la nation entière, je l'exposerai comme elle est, au péril de ma vie; mon honneur, ma conscience m'en font une loi et je vais le ...
Speaker: Vadier
La nation a mis sa confiance en vous; c'est en vo...
...Il est temps, Messieurs, de rendre à la nation un dépôt que nos mains dé-bileset fatig...
La nation a mis sa confiance en vous; c'est en vous seuls qu'elle a mis sa seule expérience; elle veut être vengée des ennemis qu...
...dez-vous de vous charger d'une absolution qui ne peut que flétrir votre gloire. Il est temps, Messieurs, de rendre à la nation un dépôt que nos mains dé-bileset fatiguées ne pourraient plus longtemps soutenir; ne perdez pas, par une clémence qui ...

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 260
Speaker: Prugnon
...seul instant d'environner le chef de la nation. Je dis que l'inviolabilité relative serait illusoire. Tout ce qui émane du chef de la nation est sans effet tant qu'il n'est pas con... Je mets de côté l'idée du respept qui ue doit jamais cesser un seul instant d'environner le chef de la nation. Je dis que l'inviolabilité relative serait illusoire. Tout ce qui émane du chef de la nation est sans effet tant qu'il n'est pas contresigné de ses ministres; il ne peut rien sans eux : ne serait-il donc pas ridi...
Speaker: Prugnon
...narque, dans ce moment une partie de la nation tient à la monarchie par civisme, par p...
...eux qui habitent l'Empire, il faut à la nation une monarchie constitutionnelle comme i...
...ons, à un autre mode de gouvernement : Si l'on ne tient plus à la personne du monarque, dans ce moment une partie de la nation tient à la monarchie par civisme, par principe. La position où se trouve la France, le caractère même des Français, leu...
... une chef. Et si la religion, suivant Montesquieu, a sa racine dans le cœur de ceux qui habitent l'Empire, il faut à la nation une monarchie constitutionnelle comme il.lui faut un Evangile. (Murmures.)

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 261
Speaker: Prugnon
...de assise sur sa pointe. Aujourd'hui la nation a repris sa place, l'édifice de la Cons...
...l entouré de l'inviolabilité. Si jamais nation eût besoin d'une autorité centrale, et ...
...isse pas l'inertie, c'est assurément la nation française de 1791, et si l'inviolabilit...
... célèbre, qui di ait que le gouvernement d'un seul était comparable à une pyramide assise sur sa pointe. Aujourd'hui la nation a repris sa place, l'édifice de la Constitution s'achève; mais l'unique clef de cette magnifique voûte, c'est un trône constitutionnel entouré de l'inviolabilité. Si jamais nation eût besoin d'une autorité centrale, et vraiment exécutive, d'une puissance qui ne connaisse pas l'inertie, c'est assurément la nation française de 1791, et si l'inviolabilité n'existait pas, ce serait pour notre position qu'il faudrait l'inventer.
Speaker: Robespierre
...tenter à la liberté, à 1 existence delà nation, et insulter paisiblement, dans l'opule... ...été qu'il y eût un homme au-dessus des lois; un homme qui pourrait impunément attenter à la liberté, à 1 existence delà nation, et insulter paisiblement, dans l'opulence et dans la gloire, au désespoir d'un peuple malheureuxet dégradé I Non, vous...

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 262
Speaker: Robespierre
...lui à qui ils ont délégué, au nom de la nation, le pouvoir dont il est revêtu ? Le roi... ...eur sûreté individuelle que celui dont ils sont venus restreindre le pouvoir, celui à qui ils ont délégué, au nom de la nation, le pouvoir dont il est revêtu ? Le roi est inviolable! nftis les peuples ne le sont-ils pas aussi ? Le roi est inviola...
Speaker: Robespierre
...upposition bizarre et désastreuse d'une nation qui serait régie par un roi criminel de lèse-nation ! Combien ne paraîtrait-elle pas vile et lâche aux nations étrangères celle qui leur donnerait le ... sition est problématique, avez-vous réfléchi sur la supposition bizarre et désastreuse d'une nation qui serait régie par un roi criminel de lèse-nation ! Combien ne paraîtrait-elle pas vile et lâche aux nations étrangères celle qui leur donnerait le spectacle scandaleux d'un homme assis sur le trône pour opprimer la liberté, pou...
Speaker: Robespierre
... que je supposerais coupable envers une nation conserverait encore toute l'énergie de ... ...èses en prenant une résolution semblable à celle que je combats : ou bien le roi que je supposerais coupable envers une nation conserverait encore toute l'énergie de l'autorité dont il était d'abord revêtu, ou bien les ressorts du gouvernement se...
Speaker: Robespierre
...e contre ce danger, qu'on garantisse la nation de ce gouvernement où pourraient domine... ...s ce point de vue qu'il faut envisager la question actuelle : qu'on me garantisse contre ce danger, qu'on garantisse la nation de ce gouvernement où pourraient dominer les factieux, et je souscris à tout ce que vos comités pourront proposer.
Speaker: Robespierre
...a liberté publique. 11 faut rassurer la nation contre la trop longue durée d'un gouver... ...on ; mais la perpétuité d'un tel pouvoir dans les mêmes mains pourrait alarmer la liberté publique. 11 faut rassurer la nation contre la trop longue durée d'un gouvernement oligarchique. Gela est-il impossible, Messieurs, et

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 263
Speaker: Robespierre
...nation des nouveaux représentants de la nation, dans un temps où il faudrait profiter ...
...romettre les choix les plus heureux? La nation ne verra-t-elle pas avec quelque inquié...
...'étaient plus favorisées en quelque sorte par la suspension indéfinie de la nomination des nouveaux représentants de la nation, dans un temps où il faudrait profiter peut-être du calme qui nous reste, dans un temps où l'esprit public, éveillé par les dangers de la patrie, semble nous promettre les choix les plus heureux? La nation ne verra-t-elle pas avec quelque inquiétude la prolongation indéfinie de ces délais éternels qui peuvent favoriser la c...
Speaker: Robespierre
...décrète qu'elle consultera le vœu de la nation pour statuer sur le sort du roi ; en se... Je propose que l'Assemblée décrète qu'elle consultera le vœu de la nation pour statuer sur le sort du roi ; en second lieu, que l'Assemblée nationale lève le décret qui suspend la nomination de...
Speaker: Duport
... que l'intérêt général et durable de la nation cède aux passions fugitives du moment. ...ances actuelles, que l'on est parvenu à l'obscurcir ou à la déplacer; de manière que l'intérêt général et durable de la nation cède aux passions fugitives du moment.
Speaker: Duport
...nt vos principes, et dit que lorsqu'une nation envoie des députés pour faire une Const...
...r sa volonté particulière à celle de la nation même ; dès lors vous auriez déclaré ce ...
...ela frappé de nullité? Non certes, Messieurs : vous auriez alors exposé clairement vos principes, et dit que lorsqu'une nation envoie des députés pour faire une Constitution, personne n'a le droit d'opposer sa volonté particulière à celle de la nation même ; dès lors vous auriez déclaré ce que vous déclarez en ce moment, que vous n'avez besoin d'aucune acceptation du r...

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 264
Speaker: Duport
...t-elles utiles? Elles l'étaient pour la nation seule; et on ne peut pas se dissimuler ...
...nationaux, celui au roi et celui que la nation avait envoyé pour exprimer sa volonté, ...
...tude de nos intentions patriotiques, la nation entière a pris une opinion commune et g...
A qui doue, Messieurs, et pour qui ces acceptations étaient-elles utiles? Elles l'étaient pour la nation seule; et on ne peut pas se dissimuler que, dans le progrès de nos travaux, elles ont facilité infiniment l'exécution d...
...ison de l'ancien ordre avec le nouveau, si ce n'est parce que les deux pouvoirs nationaux, celui au roi et celui que la nation avait envoyé pour exprimer sa volonté, parce que ces deux pouvoirs, dis-je,, sont demeurés longtemps d'accord? C'est ai...
...c s'est développé, et qu'enfin, par la conviction de nos principes, par la certitude de nos intentions patriotiques, la nation entière a pris une opinion commune et générale, qu'elle s'est attachée à la Constitution. Dès lors, elle nous a permis ...
Speaker: Duport
...balance entre eux. En effet, lorsqu'une nation a nommé des représentants, et qu'elle l...
... ce n'est point la volonté réelle de la nation, mais sa volonté supposée qu'ils exprim...
...cessaire d'établir une division entre les divers pouvoirs, et même une sorte de balance entre eux. En effet, lorsqu'une nation a nommé des représentants, et qu'elle les a chargés de faire des lois, ce n'est point la volonté réelle de la nation, mais sa volonté supposée qu'ils expriment : il faut trouver un moyen pour que le peuple puisse déclarer si cette volon...
Speaker: Duport
...if la décision souveraine du sort de la nation ; et ils ont proposé un conseil d'admin... ...nt bien senti; ils ont senti qu'il était impossible de laisser au Corps législatif la décision souveraine du sort de la nation ; et ils ont proposé un conseil d'administration, d'exécution, un conseil, enfin, nommé parles départements, qui rempli...

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 265
Speaker: Duport
... d'exprimer souverainement le vœu de la nation, il serait un despotisme véritable: il ... En effet, il est clair que si le Corps législatif était chargé d'exprimer souverainement le vœu de la nation, il serait un despotisme véritable: il serait la réunion de tous les pouvoirs, véritable défiuition du despotisme; et j...
Speaker: Duport
... peut pas représenter souverainement la nation, parce qu'il serait despote ; et je dis...
...'il ne peut pas toujours représenter la nation, parce qu'alors il serait toujours cons...
...ne base convenue, et que personne n'attaquera : c'est que le Corps législatif ne peut pas représenter souverainement la nation, parce qu'il serait despote ; et je dis de plus qu'il ne peut pas toujours représenter la nation, parce qu'alors il serait toujours constituant.
Speaker: Duport
...est que l'un représente parfaitement la nation, et que l'autre ne la représente que po... ...st-ce qui fait la différence d'un corps constituant ou d'un Corps législatif? C'est que l'un représente parfaitement la nation, et que l'autre ne la représente que pour une fonction déterminée.
Speaker: Duport
... dépositaire de tous les pouvoirs d'une nation serait donc non seulement constituant, ... Un Corps législatif qui serait dépositaire de tous les pouvoirs d'une nation serait donc non seulement constituant, mais despote; sa volonté serait la loi ; la loi serait la Constitution : nous n'...

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 271
...ne peut plus inspirer de confiance à la nation (2). ...lui-même, ou, ce qui est pis encore, aux hommes criminels qui l'environnent, il ne peut plus inspirer de confiance à la nation (2).
...rgé ; lorsqu'il s'agit de gouverner une nation entière, on ne donnerait pas un conseil... ...t lorsqu'il s'agit des plus grands intérêts dont un homme puisse jamais ê re chargé ; lorsqu'il s'agit de gouverner une nation entière, on ne donnerait pas un conseil au chef dont la faiblesse et l'incapacité mettent à chaque instant la chose pub...

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 272
...e font un intérêt à part de celui de la nation ; ils ne laissent échapper aucune occas... ...gardent comme d'une nature supérieure; l'habitude du pouvoir les corrompt; ils se font un intérêt à part de celui de la nation ; ils ne laissent échapper aucune occasion d'agrandir leur puissance; ils ont, pour y parvenir, ce terrible avantage d'...
...otéger des desseins dangereux contre la nation, à entretenir la paix et l'harmonie; il...
...apidations scandaleuses qui ruinent les nations et jettent le peuple dans la plus affre...
...auvais usage. Que dis-je, ils seraient intéressés à le bien diriger, à ne pas protéger des desseins dangereux contre la nation, à entretenir la paix et l'harmonie; ils ne diviseraient pas pour régner ; ils ne souffriraient pas que de petits intér...
...ssent verser l'or et le sang de leurs concitoyens ; ils s'opposeraient à ces dilapidations scandaleuses qui ruinent les nations et jettent le peuple dans la plus affreuse misère.
...nfluence sur les moeurs publiques d'une nation naturellement imitatrice; et combien d'... ...ouvent corrompue, d'un faste insolent, d'un luxe scandaleux, cette prodigieuse influence sur les moeurs publiques d'une nation naturellement imitatrice; et combien d'autres abus disparaîtraient! Ou ne peut pas calculer les maux qui découlent d'un...
...ouvoirs sont créés pour l'utilité de la nation, et non pas pour l'avantage particulier... ...xercice reste dans toute sa force. Je n'ai pas besoin de rappeler que tous les pouvoirs sont créés pour l'utilité de la nation, et non pas pour l'avantage particulier de ceux qui les exercent; qu'il ne faut consulter ici ni l'ambition, ni la vani...

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 273
...anchement et son bonheur et celui de la nation, doit désirer un semblable conseil. Par... ...n avis ; je pense qu'un roi vraiment digne de l'être, qu'un roi, qui voudrait franchement et son bonheur et celui de la nation, doit désirer un semblable conseil. Par là il évite et ces réclamations nombreuses, et ces plaintes, et ces sollicitati...

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 274
...ie; car ils sont aussi, pour une grande nation, les principes conservateurs de la libe... ...emis ; ne souffrez pas le renversement des principes conservateurs de la monarchie; car ils sont aussi, pour une grande nation, les principes conservateurs de la liberté!

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 275
...oies extraordinaires par lesquelles une nation peut pourvoir à son salut, quand elle a... ...est donc pas timidité, mais sagesse de la loi, qui fait jeter un voile sur les voies extraordinaires par lesquelles une nation peut pourvoir à son salut, quand elle a le malheur d'être gouvernée par un tyran.

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 276
...l n'existait point de division entre la nation et son chef; ils s'approchaient l'un de... Ainsi il n'existait point de division entre la nation et son chef; ils s'approchaient l'un de l'autre avec une confiance mutuelle, on était d'accord sur les droits respectif...

Séance du jeudi 14 juillet 1791, au matin

page 277
...s permettent de lui supposer, contre la nation, des projets d'oppression. Je vous demande si le caractère et les mœurs de Louis XVI vous permettent de lui supposer, contre la nation, des projets d'oppression.
...ntenir la Constitution consentie par la nation, le roi ne peut et ne veut sûrement pas... ...ment de protéger l'un et l'autre, contre lequel le roi a protesté; obligé de maintenir la Constitution consentie par la nation, le roi ne peut et ne veut sûrement pas se défendre de cette obligation.

Séance du dimanche 17 juillet 1791

- search term matches: (3)

Séance du dimanche 17 juillet 1791

page 380
Speaker: Regnaud
...ituées, est coupable d'un crime de lèse-nation, et je crois que votre devoir est de le... ...tout homme qui s'oppose à la volonté générale, manifestée parles autorités constituées, est coupable d'un crime de lèse-nation, et je crois que votre devoir est de le déclarer ; c'est l'objet d'un projet de décret que j'ai l'honneur de vous propo...

Séance du dimanche 17 juillet 1791

page 381
Speaker: Lebrun
... de conduite qui sont à la charge de la nation. ...a somme de 3 millions pour les travaux publics, appointements, salaires et frais de conduite qui sont à la charge de la nation.

Séance du dimanche 17 juillet 1791

page 390
Speaker: D'André
...umanité et aux droits inadmissibles des nations, font les plus grands efforts pour susc... ...les terres en sont limitrophes, qui, sous des prétextes odieux, contraires à l'humanité et aux droits inadmissibles des nations, font les plus grands efforts pour susciter des ennemis à la France, qui ne lui font pas une guerre ouverte, parce qu'i...

Séance du dimanche 17 juillet 1791

page 391
Speaker: Victor de Broglie
...nts qu'au nom du père, du fils et de la nation. ...es sont parvenus à persuader que les prêtres assermentés ne baptisaient les enfants qu'au nom du père, du fils et de la nation.

Séance du vendredi 21 juillet 1791, au matin

- search term matches: (5)

Séance du vendredi 21 juillet 1791, au matin

page 470
Speaker: Emmery
...ue les militaires contractent envers la nation, le sacrifice de leur vie n'est ni le s... ...établir dans toute sa vigueur : considérant que, par la nature de l'engagement que les militaires contractent envers la nation, le sacrifice de leur vie n'est ni le seul, ni même le plus grand qu'elle soit en droit d'exiger d'eux, mais qu'ils lui...

Séance du vendredi 21 juillet 1791, au matin

page 473
Speaker: Le Brun
...résentés par eux. L'intérêt l'exige, le nation ne peut qu'y gagner ; car eux seuls peu...
...omptabilité, et qui seront payés par la nation. Tous ces agents devront envoyer leurs ...
...il soit nommé par le pouvoir exécutif des commissaires pris dans leur sein, et présentés par eux. L'intérêt l'exige, le nation ne peut qu'y gagner ; car eux seuls peuvent accélérer cette opération. Il faut nommer des agents dans tous les départements, qui suivront la comptabilité, et qui seront payés par la nation. Tous ces agents devront envoyer leurs travaux dans un bureau central établi à Paris; et alors le travail pourra être f...

Séance du vendredi 21 juillet 1791, au matin

page 474
Speaker: Le Brun
...es effets et bâtiments appartenant à la nation, et qu'elle devait remettre à la fin de... ...s marchandises, effets et bâtiments appartenant à la ferme générale, ainsi que des effets et bâtiments appartenant à la nation, et qu'elle devait remettre à la fin de son bail.

Séance du vendredi 22 juillet 1791

- search term matches: (8)

Séance du vendredi 22 juillet 1791

page 503
Speaker: De Lareveillère-Lépeaux
..., était soumise à la souveraineté de la nation, pour prononcer sur le dépositaire d'un... « Une grande question, disent-ils, était soumise à la souveraineté de la nation, pour prononcer sur le dépositaire d'un des pouvoirs qu'elle seule peut déléguer et juger. Cette question agitait l'Emp...

Séance du vendredi 22 juillet 1791

page 504
Speaker: De Lareveillère-Lépeaux
...avoir eu de modèle, deviendra celui des nations. En entrant dans vos vues et par le mêm... ...blissant un parfait équilibre, vous assurez à jamais une Constitution qui, sans avoir eu de modèle, deviendra celui des nations. En entrant dans vos vues et par le même amour de la chose publique, nous allons pénétrer de l'esprit et de la sagesse ...

Séance du vendredi 22 juillet 1791

page 510
Speaker: Alexandre de Lameth
...lors les forces se sont multipliées. La nation, réveillée par cette secousse imprévue,...
...profonde et la volonté invariable de la nation.
Alors les dangers ont paru s'aggravt r; mais alors les forces se sont multipliées. La nation, réveillée par cette secousse imprévue, a montré dans tous ses mouvements la plus imposante unanimité. Ce moment, qu'on...
..., a manifesté, sous la contenance la plus calme et la plus fière, la résolution profonde et la volonté invariable de la nation.

Séance du vendredi 22 juillet 1791

page 518
Speaker: Alexandre de Lameth
...et de tranquillité dont l'intérêt de la nation et votr± gloire particulière vous font ... ...in où vous quitterez vos fonctions, dans cet état de gouvernement, de bon ordre et de tranquillité dont l'intérêt de la nation et votr± gloire particulière vous font également une loi.

Séance du samedi 23 juillet 1791, au matin

- search term matches: (22)

Séance du samedi 23 juillet 1791, au matin

page 528
Speaker: De Montesquiou
...é de maintenir : elle met le chef de la nation à l'abri des attentats des factieux; el...
...vrais amis dans les représentants de la nation, comme nous voyons en eux les pères de ...
...eurs, « L'inviolabilité du roi est fondée sur la Constitution que nous avons juré de maintenir : elle met le chef de la nation à l'abri des attentats des factieux; elle garantit la tranquillité publique; et, loin d'être dangereuse pour la liberté...
...doublé les raisons qu'il avait de se fier à vous. Puisse ce roi trompé voir ses vrais amis dans les représentants de la nation, comme nous voyons en eux les pères de la patrie 1 Sachent les factieux qui ont osé protester contre votre décret, que,...

Séance du samedi 23 juillet 1791, au matin

page 529
Speaker: Regnaud
...ce n'est pas en vain qu'on manque à une nation ; en second lieu parce que, lorsque ses biens seront entre les mains de la nation, vous serez plus sûrs que les propriété... ...un double intérêt à faire exécuter votre décret, d'abord pour lui apprendre que ce n'est pas en vain qu'on manque à une nation ; en second lieu parce que, lorsque ses biens seront entre les mains de la nation, vous serez plus sûrs que les propriétés seront respectées.

Séance du samedi 23 juillet 1791, au matin

page 531
Speaker: D'André
...s inquiétudes que pouvaient donner à la nation française, non seulement l'établissemen... ...tions données à l'envoyé, il lui serait dit de représenter à l'évêque de Bâle les inquiétudes que pouvaient donner à la nation française, non seulement l'établissement des troupes dans son pays, non seulement l'impossibilité, où il s'était mis en...

Séance du samedi 23 juillet 1791, au matin

page 532
Speaker: Rabaud-Saint-Etienne
...s d'une grande responsabilité envers la nation. Que_ lui répondrons-nous s'il lui mésa... ...on de plusieurs puissances étrangères; songez, Messieurs, que nous sommes chargés d'une grande responsabilité envers la nation. Que_ lui répondrons-nous s'il lui mésarrive et que nous n'ayons pas pris toutes les précautions que les circonstances ...
Speaker: Rabaud-Saint-Etienne
... seuls en ce moment de la défense de la nation, et que nous lui sommes, par conséquent... ...yé les instructions nécessaires. J'observe à l'Assemblée que nous sommes chargés seuls en ce moment de la défense de la nation, et que nous lui sommes, par conséquent, responsables de choses auxquelles nous ne nous attendions pas il y a deux ans.

Séance du samedi 23 juillet 1791, au matin

page 533
Speaker: Gobel
...ec la dignité qui convient à une grande nation et à les accompagner d'une contenance i... ...e disposition non moins importante et qui consiste à ne faire de démarches qu'avec la dignité qui convient à une grande nation et à les accompagner d'une contenance imposante. Pour cela, je propose au ministre de la guerre de faire un rapprocheme...

Séance du samedi 23 juillet 1791, au matin

page 535
Speaker: Brillat-Savarin
...r dans l'esprit d'un représentant de la nation. Que les prévenus jouissent,au contrair... ... institution arbitraire, une commission, une chambre ai dente puisse jamais emrer dans l'esprit d'un représentant de la nation. Que les prévenus jouissent,au contraire, de tous les avantagrs que vos lois leur présentent ; que leur procédure soit ...
Speaker: Camus
...ise que j'ai vu les représentants d'une nation qui s'est toujours élevée contre toute commission, nation qui a toujours réclamé et qui a chargé ...
...-je, une partie des représentants de la nation proposer d établir une commission. Une ...
J'avoue que ce n'est qu'avec la plus grande surprise que j'ai vu les représentants d'une nation qui s'est toujours élevée contre toute commission, nation qui a toujours réclamé et qui a chargé ses représentants de. réclamer de la manière la plus formelle pour que jamais un accusé ne lût suustrait à son juge naturel, que j'ai vu, dis-je, une partie des représentants de la nation proposer d établir une commission. Une commission est en soi une chose détestable, une chose essentiellement mauvaise; ...

Séance du samedi 23 juillet 1791, au matin

page 536
Speaker: D'André
...à Orléans pour juger les délits de lèse-nation. Vous avez établi à Paris 6 tribunaux c... ...s avez établi, et personne n'a réclamé, vous avez établi un tribunal provisoire à Orléans pour juger les délits de lèse-nation. Vous avez établi à Paris 6 tribunaux criminels pour juger les procédures déjà faites, et pourquoi? Parce que vous avez...
Speaker: D'André
...mais ce n'est pas là ce qu'il faut à la nation française et à la justice, c'est de pun... ... 2 malheureux au Ch mp-de-Mars, c'est une procédure à juger dans h s 24 heures; mais ce n'est pas là ce qu'il faut à la nation française et à la justice, c'est de punir les agents secrets, les ennemis de la Révolution et de la Constitution, qui o...

Séance du samedi 23 juillet 1791, au matin

page 538
Speaker: Palasne de Champeaux
... à la jiMice et à la bienfaisance de la nation, et il n'est ère possible de leur refus... ...ppression qui les piive d'un état auquel i's s'étaient consacrés, ont des droits à la jiMice et à la bienfaisance de la nation, et il n'est ère possible de leur refuser une faveur qu'on accorde à ceux qui les ont devancés dans la carrièrequi leur...
Speaker: Palasne de Champeaux
...éclamer une pension ou un secours de la nation, il fallait être réellement privé de so... ... souvent difiérents états incompatibles, vos comités ont encore pensé que pour réclamer une pension ou un secours de la nation, il fallait être réellement privé de son état, et que la perte d'un modique accessoire ne suffisait pas pour fonder cel...

Séance du samedi 23 juillet 1791, au matin

page 539
Speaker: Palasne de Champeaux
...ils n'ont pas donné aux bienfaits de la nation toute la latitude que, dans des circons... ...l'état ae nos finances, ils ont d'abord consulté les règles de la justice, et s'ils n'ont pas donné aux bienfaits de la nation toute la latitude que, dans des circonstances plus heureuses, ils se fussent empressé de solliciter, ils ne les ont pas...
Speaker: Palasne de Champeaux
..., ni s'en faire un titre pour grever la nation, il fallait poser des limites que le me... ...ces victimes du brigandage; mais pour qu'on ne puisse pas abuser de ses malheurs, ni s'en faire un titre pour grever la nation, il fallait poser des limites que le mensonge et la cupidité ne pussent franchir. Dans cette intention, vos comités, co...

Séance du samedi 23 juillet 1791, au matin

page 540
Speaker: Palasne de Champeaux
...ouvent ne pouvait être supportée par la nation, qui n'a pas requis leurs services. Ils...
...motif, le droit de faire supporter à la nation la perte d'un état qu'elle n'a pas supp...
...s, les émoluments qu'ils reliraient étaient éventuels et que la perle qu'ils éprouvent ne pouvait être supportée par la nation, qui n'a pas requis leurs services. Ils ont également pensé que les messageries n'ayant point été supprimées, mais seul...
...on y être, et que ceux aont ils ont refusé le service n'acquéraient pas, par ce motif, le droit de faire supporter à la nation la perte d'un état qu'elle n'a pas supprimé.
Speaker: Palasne de Champeaux
...service particulier, qui n'intéresse la nation que très indirectement, ou du moins qui... ...e levaient au profit des villes et des communautés d'arts et métiers ; c'est un service particulier, qui n'intéresse la nation que très indirectement, ou du moins qui ne touche pas d'assez près à l'intérêt général, pour qu'il puisse produire la r...

Séance du samedi 23 juillet 1791, au soir

- search term matches: (3)

Séance du samedi 23 juillet 1791, au soir

page 546
Speaker: Le Président
... senti, disent-ils, que l'intérêt de la nation exigeait q je son premier fonctionnaire... « Vous avez senti, disent-ils, que l'intérêt de la nation exigeait q je son premier fonctionnaire public fût environné d'un inviolabilité que la déchéance seule pouvait lui fair...

Séance du samedi 23 juillet 1791, au soir

page 547
Speaker: Le Président
...pour VAssemblée des représentants de la nation, fidélité à la Constitution, dévouement... ...erté et la vertu, des couleurs du vice, de la licence et de l'anarchie. Respect pour VAssemblée des représentants de la nation, fidélité à la Constitution, dévouement sans bornes à la patrie et à la liberté : voilà la devise sacrée qui uoit ralli...
Speaker: Le Président
...ent : « Nous jurons d'être fidèles à la nation et à la loi, de défendre autant qu'il e... Ils y prêtent ce serment : « Nous jurons d'être fidèles à la nation et à la loi, de défendre autant qu'il est en nous notre sainte Constitution, de vivre libres ou mourir. Si, parmi nous,...

Séance du samedi 23 juillet 1791, au soir

page 558
...n décret formel des représentants de la nation. ...n de l'Assemblée nationale, seront examinés pour être coulirmés ou annulés par un décret formel des représentants de la nation.
... échange est avantageux ou onéreux à la nation, s'il convient de le confirmerou de le ...
...server le droit aux représentants de la nation.
Mais, lorsqu'il s'agit de savoir si un échange est avantageux ou onéreux à la nation, s'il convient de le confirmerou de le révoquer, il serait contre les principes de l'Assemblée nationale de ne pas eu réserver le droit aux représentants de la nation.

Séance du samedi 23 juillet 1791, au soir

page 562
...n domaniale, à voir si effectivement la nation est lésée, et que la lésion d'un huitiè... ...ns les cours, il resterait toujours aux t rmes de votre décret sur la législation domaniale, à voir si effectivement la nation est lésée, et que la lésion d'un huitième suffirait pour faire révoquer un échange entièrement consommé.

Séance du mardi 26 juillet 1791, au soir

- search term matches: (8)

Séance du mardi 26 juillet 1791, au soir

page 679
Speaker: Le Président
... des droits et le décret qui promet aux nations la paix perpétuelle, de l'autre le fer ... ...s, dénoncez-le aux Français libres. Nous irons, tenant d'une main la déclaration des droits et le décret qui promet aux nations la paix perpétuelle, de l'autre le fer vengeur dont la liberté arme ses sectateurs, dire au peuple qu'il est indigne de...
Speaker: Delavigne
...eureux ; leur sied-il de reprocher à la nation le crime qu'ils ont commis ? ... de leurs complots, de leurs manœuvres, que ce prince est devenu parjure et malheureux ; leur sied-il de reprocher à la nation le crime qu'ils ont commis ?
Speaker: Delavigne
...noms, des titres, des privilèges que la nation entière leur conteste et qu'elle ne veu... ... des cris lamentables sur la perte de la royauté, ils s'obstinent à retenir des noms, des titres, des privilèges que la nation entière leur conteste et qu'elle ne veut plus reconnaître.
Speaker: Delavigne
...l'inviolabilité des représentants de la nation est grand sans doute ; mais vous avez d...
...fet est de priver un représentant de la nation de son inviolabilité ; et s'il en exist...
...t pas à invoquer contre les auteurs la juste sévérité des lois. Le respect dû à l'inviolabilité des représentants de la nation est grand sans doute ; mais vous avez décidé qu'il existe des délits dont l'effet est de priver un représentant de la nation de son inviolabilité ; et s'il en existe, le crime des 290 députés est incontestablement de ce nombre... »
Speaker: Delavigne
...te, une déclaration de guerre contre la nation, une révolte de la minorité de l'Assemb... «... Leur déclaration, qu'est-elle autre chose qu'un vrai manifeste, une déclaration de guerre contre la nation, une révolte de la minorité de l'Assemblée contre la majorité, un entassement d'injures contre le souverain; enfin, un ...
Speaker: Delavigne
...uand,en effet, les députés d'une grande nation peuvent-ils séparer leurs devoirs de l'... «Depuis quand,en effet, les députés d'une grande nation peuvent-ils séparer leurs devoirs de l'intérêt de leurs commettants, et dire que leur position leur impose des devoirs ...

Séance du mardi 26 juillet 1791, au soir

page 680
Speaker: Delavigne
...enacez, recevrez-vous le salaire que la nation accorde à ceux qui la servent? (Nouveau... ...Vifs applaudissements à gauche), en vous vouant à cette nullité dont vous nous menacez, recevrez-vous le salaire que la nation accorde à ceux qui la servent? (Nouveaux applaudissements.) Après nous avoir fait payer une activité malheureusement tr...
Speaker: Delavigne
... avait souillées ; c'est l'enfant de la nation ; et puisqu'il doit être élevé pour ell... ...ent ce devoir, vous avez dû retirer l'héritier du trône des mains que le parjure avait souillées ; c'est l'enfant de la nation ; et puisqu'il doit être élevé pour elle, il fallait qu elle l'adoptât. Au lieu de ne faire du roi et de la royautéqu'u...

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au matin

- search term matches: (8)

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au matin

page 683
Speaker: Ramel-Nogaret
...ortant le délire au point de se dire la nation, dont ils ne sont que le rebut, ont eu ... ...prime la plus vive indignation contre cette poignée d'individus forcenés, qui, portant le délire au point de se dire la nation, dont ils ne sont que le rebut, ont eu l'audace d'aller jusque dans le sanctuaire de l'Assemblée nationale pour lui dic...
Speaker: Ramel-Nogaret
...ects à ses yeux les représentants de la nation ; mais que peuvent les clameurs de quel... ...s réunissent leurs efforts sacrilèges pour égarer le peuple, et pour rendre suspects à ses yeux les représentants de la nation ; mais que peuvent les clameurs de quelques malveillants, lorsque la masse du royaume, pleine de confiance en l'Assembl...
Speaker: Ramel-Nogaret
...nnaître la voix des représentants ae la nation et troubler la tranquillité publique. Tous s'élèvent avec force contre les factieux qui ont osé méconnaître la voix des représentants ae la nation et troubler la tranquillité publique.

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au matin

page 685
Speaker: Delavigne
...ussi en Espagne. Vous « n'avez point de nation plus dangereuse, plus « ennemie que la ... ... une alliée. « Non, le voeu de ceux qui ont fait la Révolution est de l'opérer aussi en Espagne. Vous « n'avez point de nation plus dangereuse, plus « ennemie que la France actuelle. Les honnêtes « gens mêmes désireront qu'on renonce à votre « al...
Speaker: Delavigne
...« avec vous ? En quoi notre malheureuse nation « peut-elle vous être utile comme allié... ...el ordre de choses, la politique « française est-elle de continuer son alliance « avec vous ? En quoi notre malheureuse nation « peut-elle vous être utile comme alliée? Point de « marine, excepté des vaisseaux qui deviendront « la proie des Angla...
Speaker: Delavigne
...ns, la nuit du 29 juillet, au nom de la nation, ae la loi et du roi 1 Voilà les sentim... ...u despotisme 1 Voilà les véritables intentions de celui qui égorgeait les citoyens, la nuit du 29 juillet, au nom de la nation, ae la loi et du roi 1 Voilà les sentiments de respect qu'avait intérieurement pour l'Assemblée nationale et pour ses t...

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au matin

page 686
Speaker: Delavigne
...le'maire le leur « demanda au nom de la nation, de la loi et du « roi. Tous cédèrent s... ...il-« lerie, qui étaient accourus, à se retirer paisi-« blement aux casernes. M. le'maire le leur « demanda au nom de la nation, de la loi et du « roi. Tous cédèrent sans difficulté à cette ré-« clamation, et ne restèrent que le temps néces-c sair...

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au matin

page 688
Speaker: Delavigne
... est l'attroupement qui peut se dire la nation devant ceux qui la représentent, et qui... ...veut se mettre à la place de la volonté générale? Quelle est l'association, quel est l'attroupement qui peut se dire la nation devant ceux qui la représentent, et qui sont les forts devant la loi? Est-ce à la capitale, est-ce à la frontière, est-...

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au matin

page 707
...oir en adopter toute la perfection. Une nation, quelque petite qu'elle soit, ne saurai... ...tions humaines ont péri. C'est un malheur nécessaire de l'état social de ne pouvoir en adopter toute la perfection. Une nation, quelque petite qu'elle soit, ne saurait faire sa propre police ; il lui faut des magistrats : c'est-à-dire qu'au sein ...
.... De quoi pourra-t-il donc servir à une nation d'être déclarée libre, d'avoir de belle...
...dans les débats qu'ils auraient avec la nation, ils ne trouveraient que trop de raison...
...du despote pour le maintien de son empire, parce que la force est dans ses mains. De quoi pourra-t-il donc servir à une nation d'être déclarée libre, d'avoir de belles institutions, des lois fondées sur les bases de la justice et de la morale, si...
...e tous leurs plans d'attaque, et si la supériorité de force leur restait enfin, dans les débats qu'ils auraient avec la nation, ils ne trouveraient que trop de raisons pour lui prouver que c'est elle seule qui a tort.

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au matin

page 708
...ncipes doivent s'appliquer à une grande nation qui a toujours dans son sein une force ... ..., s'il n'est pas restreint, engendrera des désordres. Songez surtout que vos principes doivent s'appliquer à une grande nation qui a toujours dans son sein une force armée particulière, et chez laquelle le féroce préjugé du duel a eu jusqu'aujour...
...nt de le rapprocher d'eux, parce que la nation se sera trop éloignée de lui ? Ne pourr... ...des législatures, ses réclamations ne soient oubliées, et que ses chefs n'essayent de le rapprocher d'eux, parce que la nation se sera trop éloignée de lui ? Ne pourra-t-il pas dès lors reprendre son esprit particulier? Au lieu de jurer sur la Co...

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au matin

page 709
...nt-ils, et la discipline donneront à la nation l'esprit militaire. Cela est vrai; mais... ...ions qu'on peut résister aux canons et aux baïonnettes. Les exercices, nous disent-ils, et la discipline donneront à la nation l'esprit militaire. Cela est vrai; mais où est le mal? Rousseau observe que les magistrats de Genève avaient supprimé l...
...igne passera dans le corps entier de la nation, je soutiendrai au contraire qu'en exerçant la nation entière au métier des armes, ce sera dé...
...es lois, offrons-lui le spectacle de la nation entière armée comme lui, mais ne marcha...
...militaire se formera!.... Si l'on entend par là que l'esprit de nos troupes de ligne passera dans le corps entier de la nation, je soutiendrai au contraire qu'en exerçant la nation entière au métier des armes, ce sera détruire absolument l'esprit des troupes de ligne. En effet, cet esprit particulie...
...cituyen. Si donc nous voulons que le soldat s'habitue à ne jamais réclamer que les lois, offrons-lui le spectacle de la nation entière armée comme lui, mais ne marchant qu'au nom de la loi; honorons son état en le pratiquant nous-mêmes, et en le ...
Bien loin que la nation prenne notre ancien esprit militaire, n... Bien loin que la nation prenne notre ancien esprit militaire, nos troupes de ligne au contraire prendront l'esprit de nos légions nationales si
...plus dans l'état qu'une seule et grande nation, et la troupe réglée, véritablement ext... celles-ci n'en diffèrent pas d'une manière trop sensible. 11 n'y aura plus dans l'état qu'une seule et grande nation, et la troupe réglée, véritablement extraite alors de la force publique, pourra désormais être dirigée dans l'esprit de...
...st que la garde nationale, formée de la nation entière, sera même bien différente de c... ... décisifs qui ont précédé ou suivi. A cela, je n'ai qu'une chose à répondre, c'est que la garde nationale, formée de la nation entière, sera même bien différente de celle d'aujour'hui et qu'il ne faut pas juger de l'une par l'autre. Voyons donc c...

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au matin

page 710
...'exercent avec lui, la certitude que la nation entière partage lès mêmes travaux, en é... ...culte de la loi d'un lien indissoluble; et le.spectacle de ses concitoyens qui s'exercent avec lui, la certitude que la nation entière partage lès mêmes travaux, en échauffant son imagination, en l'embrâsant de toutes les flammes du patriotisme, ...
..., nous dit-on, les troupes de ligne? La nation n'est-elle pas souverainet n'est-ce pas...
...est-à-dire d'une manière incomplète, la nation peut se trouver obligée d'argumenter av...
...ment contre eux. Je leur réponds que la nation payait ses tyrans avant la Révolution e...
... de rien de le savoir et de le dire. La nation paye la troupe de ligne!... Voilà certe...
... quoi sert-elle? C'est en payant qu'une nation devient esclave. Avec de l'argent on pa...
Mais comment pouvez-vous craindre, nous dit-on, les troupes de ligne? La nation n'est-elle pas souverainet n'est-ce pas elle qui les paye? Cet argument de nos adversaires est précieux; car il prouve que la garde nationale s'organise comme ils l'entendent, c'est-à-dire d'une manière incomplète, la nation peut se trouver obligée d'argumenter avec les troupes de. ligne. Puisque, dans leur système, ils prévoient un instant o...
..., je leur réponds que le moyen qu'ils nous donnent comme péremptoire est précisément contre eux. Je leur réponds que la nation payait ses tyrans avant la Révolution et qu'il ne lui servait de rien de le savoir et de le dire. La nation paye la troupe de ligne!... Voilà certes une grande vérité; mais de quoi sert-elle? C'est en payant qu'une nation devient esclave. Avec de l'argent on parvient bientôt, dit Rousseau, à avoir des troupes pour livrer la patrie et des r...
Que la nation ait des troupes soldées, à la bonne heu... Que la nation ait des troupes soldées, à la bonne heure; mais si elle ne veut pas en dépendre, qu'elle se tienne toujours prête à se ...
...t, et si leur système est adopté, si la nation est assez aveugle pour se laisser ainsi...
...ût réussir, avilirait insensiblement la nation et lui ôterait peut-être pour jamais to...
...tion, ne veulent absolument aucune garde nationale ? Qu'ils le disent franchement, et si leur système est adopté, si la nation est assez aveugle pour se laisser ainsi dépouiller de ses plus beaux droits, du moins nous aurons l'avantage de ne pas ...
...'uniforme national, un tel système, s'il était vrai qu'on pût l'avoir et qu'il dût réussir, avilirait insensiblement la nation et lui ôterait peut-être pour jamais toute son énergie, tous ses droits.
...es inconvénients de tenir sans cesse la nation entière en haleine et de gêner ainsi to... ...ème, mais je ne les crois pas insolubles. La plus grande est celle qui résulte des inconvénients de tenir sans cesse la nation entière en haleine et de gêner ainsi tous ses travaux. Eh'bien, l'expérience de tous les siècles, et les indications mê...

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au soir

- search term matches: (15)

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au soir

page 712
Speaker: Le Président
...néanmoins contribuer aux dépenses de la nation. ...affaires et l'état ne leur permettent pas d'aller aux frontières,et qui veulent néanmoins contribuer aux dépenses de la nation.
Speaker: Le Président
...néanmoins contribuer aux dépenses de la nation. ...ffaires et l'état ne leur permettent pas d'aller aux frontières, et qui veulent néanmoins contribuer aux dépenses de la nation.
Speaker: Le Président
...enir un volontaire tout le temps que la nation en aura besoin. ...nneron, inspecteur du tabac, hôtel Longueville, s'est soumis à nourrir et entretenir un volontaire tout le temps que la nation en aura besoin.
Speaker: Le Président
...ne, doit-il être exclu des emplois ? La nation doit-elle être privée de ses talents ? ...ans vertu ne réussirait pas à se faire élire ; mais, s'il a du mérite sans fortune, doit-il être exclu des emplois ? La nation doit-elle être privée de ses talents ?
Speaker: Le Président
...e, ce n'est pas pour lui, c'est pour la nation. ...çaise. Quand vous avez déclaré la monarchie héréditaire et le monarque inviolable, ce n'est pas pour lui, c'est pour la nation.

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au soir

page 713
Speaker: Le Président
... reconnaissance aux représentants de la nation sur la fermeté et le courage qu'ils ont... ... de Gannat, chef-lieu de district, département de l'Allier, qui témoigne sa vive reconnaissance aux représentants de la nation sur la fermeté et le courage qu'ils ont montrés dans la circonstance imprévue de l'évasion du roi, et qui s'élève contr...

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au soir

page 714
Speaker: Le Président
...ève* fait le serment d'être fidèle à la nation, à la loi et à VAssemblée nationale, de... ...pe d'abord l'assemblée : mais ce silence est bientôt rompu. M. le président se lève* fait le serment d'être fidèle à la nation, à la loi et à VAssemblée nationale, de maintenir de tout son pouvoir la Constitution du royaume, et de vivre libre ou ...

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au soir

page 715
Speaker: D'Espagnac
...s qui pouvaient paraître onéreuses à la nation. Ainsi je prouve encore, par l'offre qu...
...toujours été de n'avoir, des mains delà nation, que la valeur de ma terre.
...ons* je devais donner le premier l'exemple de ne point consommer les acquisitions qui pouvaient paraître onéreuses à la nation. Ainsi je prouve encore, par l'offre que j'ai faite, pour recommencer les évaluations de Sancerre en présence du département du Cher, que mon but a toujours été de n'avoir, des mains delà nation, que la valeur de ma terre.
... mars 1791, j'ai déposé aux pieds de la nation mon contrat d'échange; je lui ai remis ... Dans mon adresse du 11 mars 1791, j'ai déposé aux pieds de la nation mon contrat d'échange; je lui ai remis ma concession dans la forêt de Russy, je me suis soumis à de nouvelles évaluatio...

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au soir

page 716
Speaker: D'Espagnac
...te terre est donc le seul moyen qu'a la nation de recouvrer le million que je lui dois... ...é offre de me la faire rendre, je serai complètement ruiné. L'acquisition de cette terre est donc le seul moyen qu'a la nation de recouvrer le million que je lui dois. Pour peu que l'évaluation faite par les commissaires de la chambre des comptes...
Speaker: D'Espagnac
..., je le répète, je mets aux pieds de la nation ma fortune tout entière, et je réclame ... ... un asile contre l'oppression des préventions et des haines particulières. Enfin, je le répète, je mets aux pieds de la nation ma fortune tout entière, et je réclame la justice que ses représentants ont juré de garder pour tous les citoyens, pour...
Speaker: D'Espagnac
...qui seront nommés respectivement par la nation et moi, et départagés, si besoin est, p... ...après celle qui sera faite au département du Cher par gens à ce connaissant, et qui seront nommés respectivement par la nation et moi, et départagés, si besoin est, par des tiers arbitres nommés par ceux partagés.

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au soir

page 717
Speaker: Bazoche
... la même inflexibilité. Vous devez à la nation indignée un exemple mémorable de justic... ...te. Vous saurez appliquer la loi de la responsabilité avec la même sagesse, avec la même inflexibilité. Vous devez à la nation indignée un exemple mémorable de justice. La France entière l'attend de vous, et la ville de Saint-Mihiel le sollicite ...

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au soir

page 718
Speaker: Bouchotte
...is soit par le département, soit par la nation. Je demande qu'eu adoptant une portion ... ...dic-toirement avec moi, propriétaire, contradictoire-ment avec des experts choisis soit par le département, soit par la nation. Je demande qu'eu adoptant une portion de ce qui a été proposé par Je comité, et en même temps une partie des propositi...

Séance du mercredi 27 juillet 1791, au soir

page 719
Speaker: Turpin
...agnac pourrait dire par la suite que la nation a joui pendant six ans de son comté de ... ...donner qu'il serâ fait un compte respectif des jouissances. Mais, comme M. d'Espagnac pourrait dire par la suite que la nation a joui pendant six ans de son comté de Sancerre, dont il n'a rien touché, tandis que lui n'a joui que pendant 5 ans de ...