Results in Volume 20

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-092 hits on 1790-108 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
10 sections found
Results sorted by date, ascending

Séance du samedi 23 octobre 1790

- search term matches: (12)

Séance du samedi 23 octobre 1790

page 1
Speaker: De Gennes
...es talents en ce genre au service de la nation. ...e preuve de sa capacité dans la manipulation du salpêtre, offrant de consacrer ses talents en ce genre au service de la nation.
Speaker: De Gennes
...ction contre tous les ministres, que la nation entière accuse, et qui dément en partic... ...esse du conseil général de la commune de Marseille, qui demande justice et protection contre tous les ministres, que la nation entière accuse, et qui dément en particulier, de la manière la plus formelle, les inculpations faites contre cette vill...

Séance du samedi 23 octobre 1790

page 2
Speaker: De Gennes
...Messieurs, et la France ressuscita. lia nation, ensevelie, depuis une longue suité de ... « Vous arrivâtes, Messieurs, et la France ressuscita. lia nation, ensevelie, depuis une longue suité de siècles, sotts les décombres menaçants de la barbarie du moyen âge, fut rappelée...
Speaker: De Gennes
...out pouvoir émane essentiellement de la nation ; toute institution nationale ne doit a... « Tout pouvoir émane essentiellement de la nation ; toute institution nationale ne doit avoir

Séance du samedi 23 octobre 1790

page 3
Speaker: De Gennes
pour objet que l'utilité de Ja nation ; tels sont, Messieurs, les,principes d...
... de pquyoirs4 qui, en garantissant à la nation les droits imprescriptibles de ïa souve...
pour objet que l'utilité de Ja nation ; tels sont, Messieurs, les,principes d'où^veue dérivâtes cette organisation de pquyoirs4 qui, en garantissant à la nation les droits imprescriptibles de ïa souveraineté, la fait jouir de. tous les avantages du gouvernement représentatif et d...
Speaker: De Gennes
...lique : interprétée de la Volonté d'Une nation loyale et généreuse* vous avez pris sou... ...n moins que Votre coUrage et vos lumières pour ne pas désespérer dë la chose publique : interprétée de la Volonté d'Une nation loyale et généreuse* vous avez pris sous sa sauvegarde immédiate les créanciers de l'Etat, et vous ayez conçu, vous ave...
Speaker: De Gennes
... décret du 17 août derpier. Fidèle à la nation* à la loi et au roi, elle demeurera à j...
... dans les cœurs des régénérateurs de la nation française, l'espoir de réaliser la paix...
...e alliée à toute celle de la reconnaissance particulière dont l'a pénétrée yotre décret du 17 août derpier. Fidèle à la nation* à la loi et au roi, elle demeurera à jamais dévouée à la Constitution qui fera la gloire et le bonheur de la France, e...
...oin, par là voie de l'instruction* les principes philanthropiques qui ont allumé dans les cœurs des régénérateurs de la nation française, l'espoir de réaliser la paix universelle qu'avait conçue Henri IV.
Speaker: De Vaudreuil
...des marins nécessaires au SefVidè de la nation, en échangeant uhe première fois Une so... ... la même ville, et de M. Couture, commissaire Supérieur, pour assurer le départ des marins nécessaires au SefVidè de la nation, en échangeant uhe première fois Une somme de 16,000 livres, et depuis, celle dé 3,000 livrés en numéraire métallique c...

Séance du samedi 23 octobre 1790

page 5
Speaker: Chasset
...t entre les puissances étrangères et la nation française sur les objet3 dont il va êtr... En attendant qu'il ait été fait un règlement entre les puissances étrangères et la nation française sur les objet3 dont il va être parlé dans le présent article et dans les articles 19, 20 et 21 ci-après, les ...

Séance du samedi 23 octobre 1790

page 15
Speaker: Chasset
... le règlement à faire entre elles et la nation française, sur les objets mentionnés da... ... en ce qui les concerne, et de se concerter avec elles au plus tôt possible pour le règlement à faire entre elles et la nation française, sur les objets mentionnés dans les articles 18, 19, 20, 21 du titre premier, et 19 du présent titre, ainsi q...

Séance du samedi 6 novembre 1790, au matin

- search term matches: (3)

Séance du samedi 6 novembre 1790, au matin

page 283
Speaker: L'abbé Gouttes
...serment de s'opposer aux volontés de la nation. ...pidation les biens qui leur avaient été confiés, mais ils n'ont jamais pu faire serment de s'opposer aux volontés de la nation.

Séance du samedi 6 novembre 1790, au matin

page 287
Speaker: De Montesquion
...rité. Nous avons vu que l'intérêt de la nation était de se liquider le plus tôt possib... ...é ni temps ni peine : le travail que nous avons fait a été la recherche de la vérité. Nous avons vu que l'intérêt de la nation était de se liquider le plus tôt possible de sa dette. La première est les effets suspendus; elle devrait l'être depuis...

Séance du samedi 6 novembre 1790, au matin

page 288
Speaker: Anson
...s coûtent 12 op 15 millions par an à la nation ; voilà nos bases. La discussion est im... prunts dont les chances coûtent 12 op 15 millions par an à la nation ; voilà nos bases. La discussion est importante; j'ai toujours vu que les décrets qui avaint été discutés étaient bons....

Séance du dimanche 24 octobre 1790

- search term matches: (1)

Séance du dimanche 24 octobre 1790

page 17
Speaker: Camus
...llons et les flammes aux couleurs de la nation ne pourront être faits que d'étoffes fa... * Les pavillons et les flammes aux couleurs de la nation ne pourront être faits que d'étoffes fabriquées en France. On les arborera le plus tôt possible sur les vaisseaux de gu...

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

- search term matches: (21)

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 289
Speaker: Le Président
...décider la liberté ou l'esclavage de la nation, sûtes vous en acquitter avec tant de c... ...rçant la magistrature populaire au moment où la conduite de la capitale pouvait décider la liberté ou l'esclavage de la nation, sûtes vous en acquitter avec tant de courage et de prudence. Les registres de vos délibérations sont l'histoire dé la ...
Speaker: Le Président
...eureux aux adgustes représentants de la nation. ... à nos compatriotes ce qu'ils savent déjà : c'est qu'ils doivent ce changement heureux aux adgustes représentants de la nation.
Speaker: Le Président
...fendre, et le présage du succès pour la nation qui l'aura adopté. » ...illon sacré, qui sera à jamais un motif d'émulation pour ceux qui auront à le défendre, et le présage du succès pour la nation qui l'aura adopté. »
Speaker: Le Président
...éclairée, revendiquant les droits de la nation et de l'humanité, a assuré la liberté, ... ...i de leur entière adhésion à l'heureuse Constitution par laquelle votre sagesse éclairée, revendiquant les droits de la nation et de l'humanité, a assuré la liberté, et avec elle la puissance et la prospérité de la monarchie française.

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 290
Speaker: Le Président
...t de l'attente la plus impatiente de la nation; son travail vous est journellement rec... ...misse la renaissance de la liberté. Cette Constitution forme actuellement l'objet de l'attente la plus impatiente de la nation; son travail vous est journellement recommandé par tous vos commettants, et votre sagesse et votre constance sauront le...
Speaker: Le Président
« La nation française, digne aujourd'hui de sentir ... « La nation française, digne aujourd'hui de sentir le prix de vos vertus, est impatiente d'effacer jusqu'au souvenir des maux que s...

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 291
Speaker: De Lachèze
...que de dire que des représentants de la nation ne marchent pas dans le sentier de l'ho... ...e veut bien admettre à la barre. Je demande s'il est une inculpation plus grave que de dire que des représentants de la nation ne marchent pas dans le sentier de l'honneur: l'honneur est notre patrimoine le plus précieux. Vous ne pouvez pas avoir...
Speaker: Rewbell
... les députés Sont les mandataires de la nation entière. Des particuliers n'ont pas le ...
...er publiquement les représentants de la nation. Je demande que le président soit charg...
...incipe. Les commettants particuliers de chaque député ne sont que des ihdividus, les députés Sont les mandataires de la nation entière. Des particuliers n'ont pas le droit d'injurier publiquement les représentants de la nation. Je demande que le président soit chargé de dire à ces messieurs qu'ils ne peuvent exercer dans l'Assemblée nationale l...
Speaker: L'abbé Maury
... qui ne regarde les représentants de la nation comme les juges de l'honneur. Vous n'av... ...er de tous lesbiens, • comme la première propriété du citoyen. Il n'est personne qui ne regarde les représentants de la nation comme les juges de l'honneur. Vous n'avez que trois moyens de procéder : il faut ou que vous jugiezjvous-mêmes la conte...
Speaker: L'abbé Maury
...qu'elle attaque les représentants de la nation que jedemâUueque vous nommiez un tribun... ...que de lui fermer l'entrée des tribunaux où elle doit être accusée. C'est parce qu'elle attaque les représentants de la nation que jedemâUueque vous nommiez un tribunal aa hoc, oû elle puisse être poursuivie.. . Vous êtes dépositaires de l'outrag...
Speaker: Salicetti
...ntendu insulter les représentants de la nation; ite viennent vous dénoncer formellemen... , député de Corse. Mes compatriotes n'ont point entendu insulter les représentants de la nation; ite viennent vous dénoncer formellement deux de vos Collègues qui certainement sont très Coupables. Vous avez depuis l...

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 293
Speaker: Charles de Lameth
... députés d'un pays gui s'est donné à la nation ; c'est une indécence; je demande la qu... On ne peut pas mettre aux voix si on entendra les députés d'un pays gui s'est donné à la nation ; c'est une indécence; je demande la question préalable.
Speaker: L'orateur de la députation
...double caractère -de représentant de la nation et de prêtre qu'on donne l'exemplé de l... ...-t-on pu croire que nous trahissons nos serments, notre bon heur? C'est avec le double caractère -de représentant de la nation et de prêtre qu'on donne l'exemplé de l'insurrection, qu'on invite le peuple à protester contre Vos décrets. Leurs comp...

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 294
Speaker: Rewbell
...r sur des murailles le droit étemel des nations, la première explosion de leur courage ... ...ines quoique dépositaires delà souveraineté du peuple, contents de pouvoir graver sur des murailles le droit étemel des nations, la première explosion de leur courage fut un serment solennel de ne se séparer qu'après avoir conquis la liberté : si ...
Speaker: Rewbell
...épositaire et le témoin. Que les autres nations vantent leurs monuments, ces antiques p... ...lions, d'nommes, et qui fut à jamais consacré par le serment dont il devint le dépositaire et le témoin. Que les autres nations vantent leurs monuments, ces antiques pyramides amoncelées
Speaker: Rewbell
...enir leur tombeau, sauvèrent une grande nation par leur courage. Mais ces murs nus et ... ...'approche d'une horrible tempête, et dans un lieu sans défense, qui. pouvait devenir leur tombeau, sauvèrent une grande nation par leur courage. Mais ces murs nus et noircis, image d'une prison, et transfor-
Speaker: Rewbell
...rés, d'où les législateurs d'une grande nation étaient repoussés; un tel tableau échap... ...tendre : et près de là ces palais des prétendus maîtres du monde, ces lambris dorés, d'où les législateurs d'une grande nation étaient repoussés; un tel tableau échapperait peut-être à l'histoire; C'est à l'immortel pinceau, c'est à l'impérissabl...
Speaker: Rewbell
...trait encore tout l'espoir d'une grande nation, comme s'il était encore le berceau de ...
...able puissance. A jamais respecté de la nation, il lui rappellera le courage, les vert...
... changer, ni l'embellir; qu'une garde de citoyens l'environne, comme s'il concentrait encore tout l'espoir d'une grande nation, comme s'il était encore le berceau de la loi ; qu'il soit, qu'il demeure surtout fermé comme le temple de la guerre, p...
...e contraste à leurs demeures ; il leur retracera l'époque où commença leur véritable puissance. A jamais respecté de la nation, il lui rappellera le courage, les vertus de ses véritables fondateurs. Un jour la vénération publique en environnera l...

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 295
Speaker: De Broglie
...ent formé pour juger les crimes de lèse-nation, portait que le roi serait supplié de d... ...ui, en attribuant le jugement de ces magistrats au tribunal qui serait incessamment formé pour juger les crimes de lèse-nation, portait que le roi serait supplié de donner des ordres pour s'assurer de leurs personnes, ainsi que tous autres ordres...

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 296
Speaker: De Broglie
...bstacles autour des représentants de la nation, et d'opposer aux efforts constants et ... ...spects au peuple, .inhabiles et mal intentionnés, ne cesseront d'ed tasser les obstacles autour des représentants de la nation, et d'opposer aux efforts constants et courageux du patriotisme les ressources honteuses et toujours renaissantes de l'...

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 297
Speaker: De Montlosier
...es armés, arrêter un représentant de la nation (M. de Toulouse-Lautrec); comment cette... ...pre mouvement, sans aucune espèce d'accusation, elle ait envoyé trois cents hommes armés, arrêter un représentant de la nation (M. de Toulouse-Lautrec); comment cette municipalité si patriotique, cette municipalité si prête à marcher avec des baï...

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 299
...erait prudent de prévenir ; car, si une nation puissante sur mer, profitait des circon... ...événements qu'une guerre peut occasionner, qu'il! est sage de prévoir et qu'if serait prudent de prévenir ; car, si une nation puissante sur mer, profitait des circonstances, qui font tout en affaires politiques, pour faire un établissement dans ...

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 300
...ions que celles de son devoir envers la nation, la loi et le roi. La force n'aurait pa... ...avec M. Paoli; mais il était incapable de se laisser aller à d'autres considérations que celles de son devoir envers la nation, la loi et le roi. La force n'aurait pas réussi toute seule, on se servit aussi de la ruse. M. Paoli n'est pas délicat ...
...llement, parce qu'ils sont dévoués à la nation française, et qu'ils abhorrent l'arbitr... ...té et qui sont emprisonnés, outragés, désarmés sous de vains prétextes, mais réellement, parce qu'ils sont dévoués à la nation française, et qu'ils abhorrent l'arbitraire de M. Paoli et de ses sectateurs. Ils gémissent de l'erreur dans laquelle e...
... sans aucun équivoque sont dévoués à la nation, à la loi et au roi, et qui verseraient... ...ange et fatale politique se prête à sacrifier à l'animosité de M. Paoli ceux qui sans aucun équivoque sont dévoués à la nation, à la loi et au roi, et qui verseraient leur sang pour maintenir la Constitution. Les lois sont pour lui un instrument ...
...nemis, qui sont encore plus, ceux de la nation française. ...s par le ministère qui consent, de sang-froid, à les voir la victime de leurs ennemis, qui sont encore plus, ceux de la nation française.

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 301
... reprochez d'être le cruel ennemi de la nation. Vous me faites encore un crime d'avoir... ...peuples contre moi : vous suscitez la haine, l'animosité, la vengeance : vous me reprochez d'être le cruel ennemi de la nation. Vous me faites encore un crime d'avoir Coopéré à la soumission des Corses à la France.

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 302
...omme un homme qui a été à la tête de la nation, mais non comme désirant de l'y revoir.... ...crit que le meilleur parti était l'union, et encore l'union; recevoir M. Paoli comme un homme qui a été à la tête de la nation, mais non comme désirant de l'y revoir. Il en résulterait le malheur de la patrie, lorsque son ambition finirait avec s...
...barre, la dignité de représentant de la nation française ne le permettait pas. Mais, c... ...m'en avait pas parlé. Quand il l'aurait fait, je ne pouvais aller avec lui à la barre, la dignité de représentant de la nation française ne le permettait pas. Mais, c'est une fausseté de dire que j'ai cherché d'empêcher son admission. Je n'avais ...

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 303
...de faire aller encore à leur manière la nation à coup d'éperons. En supposant même que... ...t pas aussi facilement dans le projet de monter une autre fois sur la selle, et de faire aller encore à leur manière la nation à coup d'éperons. En supposant même que cela arrivât, il était convenable qu'ils montrassent de l'amitié et de l'impart...
...'aimer les peuples, voulaient ruiner la nation. Leur cruauté les porte à lacérer la ré... ...produit de l'œuvre des novateurs, lesquels, sous le prétexte de bien public et d'aimer les peuples, voulaient ruiner la nation. Leur cruauté les porte à lacérer la réputation de ceux qui se sont Opposés à des vues aussi injustes et aussi dépravée...
..., peuvent produire quelque bien à notre nation. Malgré tout cela, je vois que les honn... ...res qui se répandent, les surprises qui se méditent et se tentent sur les places, peuvent produire quelque bien à notre nation. Malgré tout cela, je vois que les honnêtes gens se confient dans les intentions des novateurs et de ceux qui les pouss...
... ayant toujours désiré la liberté de la nation, puissent aussi la désirer pour eux et ... ...nimosité. Si j'y ai mis quelque chaleur, c'est qu'il est pardonnable à ceux qui, ayant toujours désiré la liberté de la nation, puissent aussi la désirer pour eux et faire leurs efforts pour vivre en repos et tranquilles chez eux, ne pas dépendre...

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 305
... ; il nous lit connaître les droits des nations, le dogme de l'égalité naturelle, le ch... ...Sparte et d'Athènes ; il nous en enseigna les lois; il en pratiqua les préceptes ; il nous lit connaître les droits des nations, le dogme de l'égalité naturelle, le charme de la liberté et les avantages de l'union et du bon ordre. En peu d'années,...
...scrutin dans l'assemblée générale de la nation, formée elle-même des députés des neufs... ...vincial, composé d'un chancelier et de deux adjoints. Ce conseil était nommé au scrutin dans l'assemblée générale de la nation, formée elle-même des députés des neufs provinces.

Séance du samedi 6 novembre 1790, au soir

page 306
...ste et si barbare, avait déclaré que la nation était prête à se soumettre à l'obéissan... M. de Paoli, réclamant contre une conduite si injuste et si barbare, avait déclaré que la nation était prête à se soumettre à l'obéissance du roi, s'il voulait daigner leur conserver la liberté dont il s'était, en to...
...un à M. de Paoli ; elle fit plus, cette nation généreuse; elle ne voulut pas qu'un hom... ...ntre une persécution active et puissante-. L'Angleterre seule pouvait en offrir un à M. de Paoli ; elle fit plus, cette nation généreuse; elle ne voulut pas qu'un homme habitué à l'éclat du pouvoir suprême, tombât dans l'obscurité et le vide de l...
...l ne pouvait plus rester l'ennemi d'une nation devenue libre et généreuse; qu'il ne co... ...e, de l'admiration, et enfin de la reconnaissance. De ce moment, il a senti qu'il ne pouvait plus rester l'ennemi d'une nation devenue libre et généreuse; qu'il ne convenait plus à sa gloire, à son caractère, d'user d'une hospitalité plus opulent...

Séance du dimanche 7 novembre 1790

- search term matches: (3)

Séance du dimanche 7 novembre 1790

page 310
...t de Paris, de juger les crimes de lèse-nation ; ...entes sur un décret du 25, portant révocation de l'attribution donnée au Châtelet de Paris, de juger les crimes de lèse-nation ;

Séance du dimanche 7 novembre 1790

page 311
Speaker: Charles de Lameth
« Le produit des ventes des domaines nation naux sera employé de préférence à rembo... « Le produit des ventes des domaines nation naux sera employé de préférence à rembourser en assignats, sans interruption, les ppobriétaires d'offices et dîmes infé...

Séance du dimanche 7 novembre 1790

page 312
Speaker: Charles de Lameth
... départements est dans cette classe. La nation peut y trouver une grande économie, mai...
... maisons royales. Un représentant de la nation n'a-t il pas le droit d'être indigné d'...
... les inquiétudes, il faut commencer par payer nos dettes criardes; l'arriéré des départements est dans cette classe. La nation peut y trouver une grande économie, mais il faut porter la lumière dans cette partie. Des citoyens de Paris, et notamme...
...us. Il a été présenté au comité un mémoire de 20 millions pour la réparation des maisons royales. Un représentant de la nation n'a-t il pas le droit d'être indigné d'un pareil mémoire? Tous les agents du pouvoir exécutif se soucient fort peu des ...

Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

- search term matches: (6)

Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

page 335
Speaker: Prugnon
...res du « tribunal, d'êtres fidèles à la nation, à la loi et « au roi, et de remplir av... ...deux commissaires du roi, qui recevront « le serment individuel de tous les membres du « tribunal, d'êtres fidèles à la nation, à la loi et « au roi, et de remplir avec exactitude les fonc-e tions qui leur sont confiées. Ce serment sera « lu par ...
Speaker: Prugnon
...: cette consignation est la dette de la nation même ; il faut qu'elle se place en quel... ...térêt du pauvre : ia nécessité de consigner l'amende peut l'écarter du tribunal : cette consignation est la dette de la nation même ; il faut qu'elle se place en quelque sorte à l'entrée du sanctuaire, et qu'elle dise : laissez entrer le pauvre s...

Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

page 336
Speaker: Prugnon
...embres du tribunal, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir exac... ...f et deux commissaires du roi, qui recevront le serment individuel de tous les membres du tribunal, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir exactement toutes les fonctions qui leur seront confiées : ce serment sera lu par l'...

Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

page 337
Speaker: Goupil
...ges; qui connaîtront des crimes de lèse-nation; et c'est à ces juges que vous donnerez... ...: c'est parmi les membres du tribunal de cassation que seront pris les grands juges; qui connaîtront des crimes de lèse-nation; et c'est à ces juges que vous donnerez des fonctions de douze ans 1 et ce sont ces juges que vous soumettrez, par leur...

Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

page 338
Speaker: Chabroud
...u'il est possible. Le mot crime de lèse-nation est trop vague ; mais quand on dira : c... ...tails de la législature, il faut se rapprocher des définitions exactes le plus qu'il est possible. Le mot crime de lèse-nation est trop vague ; mais quand on dira : crime de trahison, de conspiration contre la Constitution, contre l'Etat, contre ...

Séance du mardi 9 novembre 1790, au matin

page 339
Speaker: Fréteau
...t va se trouver annulé. L'attente d'une nation voisine va être trompée, et on va inqui... ...e le Corps législatif doit envisager surtout l'exécution des traités dont l'effet va se trouver annulé. L'attente d'une nation voisine va être trompée, et on va inquiéter sans objet le peuple des frontières. Tels sont les motifs que l'on oppose a...

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

- search term matches: (34)

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 433
Speaker: Lebrun
...et honteuse, dans laquelle expirent Tes nations qui n'ont pu souffrir ni le repos de l'... ...vengeances I Qu'ils soutiennent, s'ils le peuvent, l'idée de cette agonie lente et honteuse, dans laquelle expirent Tes nations qui n'ont pu souffrir ni le repos de l'esclavage, ni ies vertus de la liberté I

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 434
Speaker: Lebrun
Je crois que les nations doivent être généreuses ; je crois que ... Je crois que les nations doivent être généreuses ; je crois que souvent il est de leur intérêt de l'être; qu'il importe surtout, dans ces moment...
Speaker: Lebrun
..., droits pour échapper aux droits de la nation ? ...iétaires d'anciens fiefs, d'anciennes terres, ne deviendront pas fermiers de ces, droits pour échapper aux droits de la nation ?

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 440
Speaker: Le Président
... la cocarde et tenu « des propos sur la nation, puis ont fini par cou- « per les corde... « Mercredi dernier, les chasseurs ont insulté la « garde nationale, ont déchiré la cocarde et tenu « des propos sur la nation, puis ont fini par cou- « per les cordes des reverbéres, et les ont jetés « dans la rivière. Nota. Les officiers n'ont ...
Speaker: Le Président
.... Persuadés que les représentants de la nation donneront bientôt, dans leur sagesse, d... ...ût méprisé une aussi odieuse calomnie, s'il ne devait pas en redouter les suites. Persuadés que les représentants de la nation donneront bientôt, dans leur sagesse, des bornes à la liberté de la presse, nous croirions nous humilier en sollicitant...

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 441
Speaker: Pétion
...té est-il convenable à la dignité de la nation ? Est-il conforme aux intérêts de son c... Ce système de fiscalité est-il convenable à la dignité de la nation ? Est-il conforme aux intérêts de son commerce et de ses manufactures? C'est ce que nous allons examiner (1).
Speaker: Pétion
... présent peu de commerce entre les deux nations, parce qu'il y a eu peu de moyens d'éch... ...ngé contre les produits du sol et des manufactures françaises. Il y a eu jusqu'à présent peu de commerce entre les deux nations, parce qu'il y a eu peu de moyens d'échange. Le tabac, objet principal de l'exportation des Américains, étant prohibé e...
Speaker: Pétion
...abac le lien de commerce entre les deux nations; d'attirer ainsi dans les ports de Fran... ...miner s'il n'est pas d'une bonne politique de profiter du moment pour faire du tabac le lien de commerce entre les deux nations; d'attirer ainsi dans les ports de France les productions de l'Amérique, et de se rendre maîtres des échanges ?

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 442
Speaker: Pétion
...t lui soumettraient la consommation des nations voisines. ...ureraient insensiblement à la France la fabrication du tabac du Nouveau-Monde, et lui soumettraient la consommation des nations voisines.
Speaker: Pétion
Elle lèverait sur les nations consommatrices du tabac d'Amérique, un ... Elle lèverait sur les nations consommatrices du tabac d'Amérique, un tribut égal à la différence du prix entre letahac en feuille et le tabac fabriqu...

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 443
Speaker: Pétion
...e fit échouer." Mais aujourd'hui que la nation est rentrée dans ses droits, que vous d... ...ne négociation particulière dont M. de La Fayette s'était chargé, et que la ferme fit échouer." Mais aujourd'hui que la nation est rentrée dans ses droits, que vous détruisez tous les monopoles, que penseront les Américains ? Quel espoir leur res...
Speaker: Pétion
...attacher à jamais aux États-Unis; à une nation libre et généreuse dont la population e...
...ne rapidité qui tient du prodige; à une nation dont le commerce s'élève maintenant, ta...
... qui vous est présenté, et vous resserrerez les liens précieux qui doivent vous attacher à jamais aux États-Unis; à une nation libre et généreuse dont la population et l'activité industrielle s'accroissent avec une rapidité qui tient du prodige; à une nation dont le commerce s'élève maintenant, tant ep importation qu'en exportation, à près de 200,000,000.
Speaker: L'abbé Maury
...e, et un véritable impôt établi spr une nation en faveur d'un individu. Personne ne dé...
...ment. Il ne s'agit pas d'examiner si la nation doit accorder des privilèges exclusifs:...
... est déjà démontré, par le fait, que la nation s'attribue à elle seule, sans aucune ré...
...exclusif accordé à un pitoyen est ordinairement une atteinte portée à l'industrie, et un véritable impôt établi spr une nation en faveur d'un individu. Personne ne défend, dans cette Assemblée, de pareilles concessions, à moins qu'elles ne fussen...
...de liberté ne sauraient s'appliquer à la délibération qui nous occupe dans ce moment. Il ne s'agit pas d'examiner si la nation doit accorder des privilèges exclusifs: il s'agit de décider si elle ne peut s'en réserver aucun, et si le gouvernement...
...us les sophismes de nos apprentis administrateurs s'évanouissent devant nous. Il est déjà démontré, par le fait, que la nation s'attribue à elle seule, sans aucune réclamation, plusieurs privilèges exclusifs, tels que la fabrication des monnaies,...

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 445
Speaker: L'abbé Maury
...rache, avec rigueur, des tributs que la nation ne lui demande qu'à regrets. ... faveur de l'indigence que l'impôt réduit au désespoir, et à laquelle le fisc arrache, avec rigueur, des tributs que la nation ne lui demande qu'à regrets.
Speaker: L'abbé Maury
Allons plus loin. Une nation ignorante serait peut-être scandalisée ... Allons plus loin. Une nation ignorante serait peut-être scandalisée de ce que je vais dire ; mais ce ne sera pas dans une Assemblée aussi éclairée, ...
Speaker: L'abbé Maury
...orts avec la dignité ou la sûreté de la nation envisagée comme corps politique. ...hérente, de nourrir et de vêtir le pauvre aux dépens du riche, que dans ses rapports avec la dignité ou la sûreté de la nation envisagée comme corps politique.
Speaker: L'abbé Maury
... autres Empires. La prospérité de cette nation a pourtant démenti toutes les prophétie... ...portion inconcevable avec leur population, et surtout avec les contributions des autres Empires. La prospérité de cette nation a pourtant démenti toutes les prophéties timides qui avaient présagé sa décadence , en calculant ses charges publiques....

Séance du lundi 15 novembre 1790, au matin

page 458
... des fermiers ne traiterait pas avec la nation, pour devenir le régisseur général de l... ...st possible, et il le deviendrait sûrement, on ne voit pas pourquoi la compagnie des fermiers ne traiterait pas avec la nation, pour devenir le régisseur général de l'impôt sur le tabac, sou3 la forme que je propose; forme assujettie aux décrets ...

Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

- search term matches: (8)

Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

page 460
Speaker: Gossin
...t abandonnés par le souverain ou par la nation qu'ils ont servis pendant tout le cours... ...aient désormais isolés sur la terre, sans patrie, même sans droits, s'ils étaient abandonnés par le souverain ou par la nation qu'ils ont servis pendant tout le cours utile de leur vie.

Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

page 465
Speaker: Rewbell
...que son premier soutien; et toute la « "nation était divisée en deux classes, en suppô... ...pour véritable souve-« rain que la ferme générale : leur roi lui-même « n'était que son premier soutien; et toute la « "nation était divisée en deux classes, en suppôts « et en esclaves de la ferme.

Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

page 468
Speaker: Pierre Delley
... je l'espère, de fermiers généraux ; la nation aura seulement des préposés ...mme lui; mais convenons avant tout : 1° qu'il n'y a plus et qu'il n'y aura plus, je l'espère, de fermiers généraux ; la nation aura seulement des préposés
Speaker: Pierre Delley
...t les Français ne font qu'un : c'est la nation. Donc, à cette lutte, presque toujours ... ...t et les Français faisaient quelquefois deux, dans le nouveau, le gouvernement et les Français ne font qu'un : c'est la nation. Donc, à cette lutte, presque toujours nécessaire autrefois entre les Français qui payaient et soupçonnaient et le gouv...
Speaker: Pierre Delley
...ente exclusive du tabac en faveur de la nation et la prohibition de sa culture, modifi... 1° Si la vente exclusive du tabac en faveur de la nation et la prohibition de sa culture, modifiées par un nouveau régime, sont inconstitutionnelles et plus contraires à la vra...
Speaker: Pierre Delley
... leur faire d'immenses avances ; or, la nation seule peut établir ce commerce d'échaDg... ...qu'ils apportassent avec eux du numéraire, ou que nos négociants consentissent à leur faire d'immenses avances ; or, la nation seule peut établir ce commerce d'échaDge par l'organe de ses préposés, en les obligeant à aller chercher le tabac en Am...

Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

page 470
Speaker: Pierre Delley
...ive du tabac continuera au profit de la nation pendant six ans, à compter du Ier janvi... Art. 1er. La vente exclusive du tabac continuera au profit de la nation pendant six ans, à compter du Ier janvier prochain.
Speaker: Pierre Delley
...nus* de concert avec les préposés de la nation, de veiller dans leur territoire respec... ... dans tout 16 royaume. Les corps administratifs et les muni" cipalités seront tenus* de concert avec les préposés de la nation, de veiller dans leur territoire respectif à l'exécution de cette loi.

Séance du mercredi 17 novembre 1790

- search term matches: (3)

Séance du mercredi 17 novembre 1790

page 483
Speaker: Démeunier
...on de serment à exiger des agents de la nation française auprès des cours étrangères ;... ...tre comité de Constitution de vous présenter un projet de décret sur la prestation de serment à exiger des agents de la nation française auprès des cours étrangères ; loin de s'y refuser, plusieurs ie demandent» et un d'eux a déjà envoyé sou serm...
Speaker: Démeunier
...s termes : « Je jure d'êtrë fidèle à la nation, à la loi et au roi ; de maintenir de t... « Le serment qu'ils prêteront âëra conçu étt ces termes : « Je jure d'êtrë fidèle à la nation, à la loi et au roi ; de maintenir de tout mbh pouvoir la Gunstitutiod décrétée pâr l'Assemblée nationale et acceptée p...

Séance du mercredi 17 novembre 1790

page 485
Speaker: Le Président
...er mes hommages aux représentants de la nation, en vous priant, Monsieur, de vouloir b... ...yant daigné me confier le département de la guerre, mon premier soin est de porter mes hommages aux représentants de la nation, en vous priant, Monsieur, de vouloir bien être mon interprète auprès de ce corps auguste. La crainte que l'emploi auqu...

Séance du mercredi 17 novembre 1790

page 486
... a pù, d^ns 1 a'pcipn régime, grever la nation de dettes qu'elle spi{ obligée de recon... ...s de droit public, sayoir : jusqq'à qpef pqïqi et soqs quelles conditions le r°i a pù, d^ns 1 a'pcipn régime, grever la nation de dettes qu'elle spi{ obligée de reconnaître. Telles sont les ponsé? quences d'usages cqpstants, mais plps (PPi'is abu...

Séance du mercredi 17 novembre 1790

page 497
...es légitimes; pour être créancier d'une nation, il faut des titres solennels, émanés ou de la nation ou de son représentant, mais dans l'ord... ...vrer les fonds dont il avait le maniement. Pour être créancier, il faut des titres légitimes; pour être créancier d'une nation, il faut des titres solennels, émanés ou de la nation ou de son représentant, mais dans l'ordre des règles et des formes qu'elle a établies.
...e : ou l'on prétendait avoir l'Etat, la nation pour obligés et débiteurs, ou bien l'on...
...ssait comme souverain, comme chef de la nation, pour elle et en son nom, et les cas où...
Il y a cependant une distinction à faire : ou l'on prétendait avoir l'Etat, la nation pour obligés et débiteurs, ou bien l'on prêtait sur la parole du roi, qui ne s'était engagé à ne faire expédier aucunes...
...personne qui ne sût, alors même, la différence des actes par lesquels le roi agissait comme souverain, comme chef de la nation, pour elle et en son nom, et les cas où elle agissait pour l'ordre particulier de sa maison et pour ses affaires person...
...fait cesser la vénalité des offices? La nation ne connaît d'autres officiers que ceux ... ...t supprimés. Comment subsisteraient-ils aujourd'hui que l'Assemblée nationale a fait cesser la vénalité des offices? La nation ne connaît d'autres officiers que ceux dont les services sont destiués à ia chose publique; il faut qu'elle puisse appe...
...rait avoir lieu, savoir, le fait que la nation a profité d'une somme qu'on demande qu'... ...t, mais à la charge d'établir la condition sans laquelle le remboursement ne saurait avoir lieu, savoir, le fait que la nation a profité d'une somme qu'on demande qu'elle restitue.
...is il faut ajouter foi au titre ; si la nation se trouve grevée par un titre peu fidèl... ...tant d'autres, de ces abus que nous ne pouvons que réformer sans les réparer. Mais il faut ajouter foi au titre ; si la nation se trouve grevée par un titre peu fidèle d'une dette qui ne devrait pas être la sienne, tout le crime retombe sur 1a tê...

Séance du mercredi 17 novembre 1790

page 498
...étaient pas touchés du sacrifice que la nation fait en leur faveur lorsqu'elle s'écart... ...e versée originairement dans le Trésor public* Si les porteurs de ces brevets n'étaient pas touchés du sacrifice que la nation fait en leur faveur lorsqu'elle s'écarte du principe qui ne permettrait pas de tirer du Trésor public des sommes qui n'...
... une dette qui n'est pas la dette de ia nation ? Le débat est évidemment ici entre cel... ...e porter au Trésor public lorsqu'il saura qu'on ne le lui demande que pour payer une dette qui n'est pas la dette de ia nation ? Le débat est évidemment ici entre celui qui a un titre et celui qui n'en a aucun. L'homme qui a gagné son écu a un dr...

Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

- search term matches: (12)

Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

page 740
...rédulité et à la faiblesse, rendus à la nation ; les bases de la liberté étai (1) Cett... ...s, qui paraissaient inébranlables, renversés ; des biens extorqués à l'aveugle crédulité et à la faiblesse, rendus à la nation ; les bases de la liberté étai (1) Cette séance est incomplète au Moniteur.

Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

page 741
Speaker: Le Président
...e fidélité et notre attachement pour la nation, dont nous nous glorifions de faire par... ...le compte que nous vous en avons rendu, il vous aura été facile d'apprécier notre fidélité et notre attachement pour la nation, dont nous nous glorifions de faire partie.
Speaker: Le Président
...ttendions en paix que le jugement de la nation vînt faire échouer ses projets ambitieu... ...artie du nord de l'influence dangereuse des décisions de cette Assemblée* nous attendions en paix que le jugement de la nation vînt faire échouer ses projets ambitieux; mais sa marche rapide vers le but qu'elle se proposait, nous a mis dans la né...

Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

page 742
Speaker: Auvray
...ttachement le plus inviolable, pour Une nation à laquelle nous nous faisons gloire d'a... ... français, des cœurs étrangers à l'artifice comme à la crainte, nous portons l'attachement le plus inviolable, pour Une nation à laquelle nous nous faisons gloire d'appartenir, la soumission la plus entière aux lois que la sagesse de Représentant...
Speaker: Auvray
... nous importe essentiellement que cette nation ne puisse jamais s'attribuer le commerc... ...vantages* à ne l'attendre que de notre agrégation à une puissancë européenne, il nous importe essentiellement que cette nation ne puisse jamais s'attribuer le commerce exclusif des méfô.
Speaker: Auvray
...résentants, dë notre fidélité envers la nation, la loi et le roi. ...s, que celle de notre amûur pour la patrie, de notre reconnaissance pour ses représentants, dë notre fidélité envers la nation, la loi et le roi.
Speaker: Auvray
...e en France par les représentants de la nation que sur les demandes formelles et préci... ...ur organisation, qu'aucune loi nouvelle sur l'état des personnes ne sera décrétée en France par les représentants de la nation que sur les demandes formelles et précises qui en auront été faites par nos assemblées coloniales.

Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

page 743
Speaker: Auvray
...rêt du commerce qui est l'intérêt de la nation et de la colonie, avec l'intérêt person... ... par un abus étrange de mots, on confondait le commerce et le commerçant, l'intérêt du commerce qui est l'intérêt de la nation et de la colonie, avec l'intérêt personnel de quelques individus.

Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

page 744
Speaker: Le Président
...comme pour le maintien des droils de la nation qu'elle représente. Résolue à serrer le... ... nationale est invariable dans ses intentions pour la prospérité de la colonie, comme pour le maintien des droils de la nation qu'elle représente. Résolue à serrer leurs liens par de nouveaux rapports d'affection et d'utilité réciproque, l'expres...
Speaker: De France
...ublique; il sollicite les secours de la nation, tant pour ie rétablissement de ce pont... ... un pont sur la rivière de l'Ardèche, absolument nécessaire à la communication publique; il sollicite les secours de la nation, tant pour ie rétablissement de ce pont, que pour le soulagement des malheureuses victimes de cet événement.

Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

page 745
Speaker: Lasnier de Vaussenay
...u commerce général ou particulier de la nation, le comité n'a pas pensé que la rigueur... ...ition, un avantage réel dans le trafic des marchandises étrangères, sans nuire au commerce général ou particulier de la nation, le comité n'a pas pensé que la rigueur absoluede la loi dût lui refuser la jouissance d'un profit individuel, effet de...

Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

page 746
Speaker: Lasnier de Vaussenay
...s moins favorables qué cëiix des autres nations ; que notre situation auprès d'elle nou... ...ce tout cë que lës étrangers pouvaient lui vendre ; que nos traités n'étaient pas moins favorables qué cëiix des autres nations ; que notre situation auprès d'elle nous donnait l'avantage dé Connaître sës besoins, dans tous les moments, ét dë lès ...
Speaker: Lasnier de Vaussenay
...s de commerce que d'écraser celui de la nation. Vous venez de soulager la circulation ... ...r de vous observer, qu'il vaudrait mieux que quelques particuliers ne fissent pas de commerce que d'écraser celui de la nation. Vous venez de soulager la circulation intérieure de vos marchandises dë toutes les entraves fiscales, le tarif de vos....
Speaker: Lasnier de Vaussenay
...rication et vos débouchés. Eh (jUoi! la nation française nrest-elle plus agricole et i... puissant d'étendre votre fabrication et vos débouchés. Eh (jUoi! la nation française nrest-elle plus agricole et industrieuse, et voudrait-On nous persuader que nous sëiïotis réduits à la triste...

Séance du jeudi 25 novembre 1790, au soir

page 747
Speaker: Barnave
...iants anglais qui vendraient aux autres nations, à bon compte, des marchandises de tous...
...s'établir dans les villes maritimes des nations voisines qui ont des ports francs ? Je ...
...ndises de fabrique étrangère, pourraient-ils soutenir la concurrence des négo^ ciants anglais qui vendraient aux autres nations, à bon compte, des marchandises de tous les pays ? Supprimer les franchises ne serait-ce pas renoncer entièrement au co...
...enir la concurrence dés armateurs étrangers ? Ne les forceriez-vous pas d'aller s'établir dans les villes maritimes des nations voisines qui ont des ports francs ? Je crois donc qu'il serait dangereux de supprimer les franchises, qu'il n'y a aucun...