Results in Volume 17

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-0613 hits on 1790-0710 hits on 1790-080 hits on 1790-091 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 24 results
Results sorted by date, ascending

Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

- search term matches: (3)

Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

page 167
Speaker: Merlin
...'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait li...
...si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler s...
Il n'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait lignager, dans la vente qui va s'ouvrir des biens qu'elle a à sa disposition; mais si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler ses intérêts de la manière la plus utile pour elle i et ce serait manquer à votre...

Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

- search term matches: (4)

Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

page 211
... de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 li... ...t que les habitants, en sus de leur contribution patriotique, montant à la somme de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 livres qui leur sont dus par l'Etat depuis près de onze ans pour les offices des a...

Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

page 215
Speaker: De Vismes
...u profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la... ...rotection peut-il subsister désormais, soit au profit du concessionnaire, soit au profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la suppression doit-elle s'opérer sans aucune indemnité pour ie concessionnaire?

Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

page 216
Speaker: De Vismes
... de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit. ...t une émanation : car la justice d'abord l'exige ainsi, et l'intérêt particulier de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit.

Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

page 217
Speaker: De Vismes
...emps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a... ... point, Messieurs, de la tolérance religieuse de laquelle ont joui de tous les temps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a pu devenir l'objet d'un trafic honteux. Un zèle malentendu a souvent égaré nos ...

Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

page 219
Speaker: Merlin
...emnités qui pourraient être dues par la nation ...s ou par des particuliers; sauf à statuer, ainsi qu'il appartiendra, sur les indemnités qui pourraient être dues par la nation

Séance du mercredi 21 juillet 1790

- search term matches: (5)

Séance du mercredi 21 juillet 1790

page 223
Speaker: Lebrun
...re, et cette impossibilité est pour une nation juste un grand obstacle, le plus grand ... Cette finance, il serait impossible de la rendre, et cette impossibilité est pour une nation juste un grand obstacle, le plus grand de tous les obstacles à leur suppression.
Speaker: Lebrun
... point de garantie pareille, ni pour la nation, ni pour ses créanciers. Un administrat... Mais, dans tout autre système, il n'est point de garantie pareille, ni pour la nation, ni pour ses créanciers. Un administrateur, des commis, des bureaux, toutes les surveillances possibles ne donneront po...

Séance du mercredi 21 juillet 1790

page 224
Speaker: Lebrun
...eux-mêmes à ce ministre qui répond à la nation. ...urs nécessaires, qui ne soient pas tout à fait dans ses mains, et qui répondent eux-mêmes à ce ministre qui répond à la nation.

Séance du mercredi 21 juillet 1790

page 226
Speaker: Lebrun
...aqtiélle lin Corps qui ne serait paS là nation, qui ne Serait pas le souverain, pourra... Toute Constitution serait absurde dans iaqtiélle lin Corps qui ne serait paS là nation, qui ne Serait pas le souverain, pourrait soumettre à sa Censure le dépositaire de l'autorité et jtier les dépenses qu'...
Speaker: Lebrun
...blir, tant de terrains appartenant à la nation à distribuer ! *.. ...es richesses, et il y avait, au milieu mèmë de la France, tant de colonies à établir, tant de terrains appartenant à la nation à distribuer ! *..

Séance du mercredi 21 juillet 1790

page 229
Speaker: Le Président
...et au bonheur non seulement de ces deux nations, mais môme du monde entier ...rmonie qui règne actuellement entre eux, et qui est si essentielle à la liberté et au bonheur non seulement de ces deux nations, mais môme du monde entier
Speaker: De Foucault
...nale. Je ne crois pas non plus que deux nations malheureusement rivales. (Non.... 1 s'é... ...société particulière puisse se mettre en correspondance avec une Assemblée nationale. Je ne crois pas non plus que deux nations malheureusement rivales. (Non.... 1 s'écrie-t-on dans une grande partie de la salle.) Je ne crois pas, je le répète, qu...

Séance du mercredi 21 juillet 1790

page 237
La nation française a, dans ce moment, deux sorte... La nation française a, dans ce moment, deux sortes de recettes : depuis que l'Assemblée nationale a décrété quelesdomaines nation...
...e, elles appartiennent toutes deux à la nation, puisque l'une provient de l'aliénation... ...dre,dans le même réservoir, le produit de ces deux sources de richesse; sausdoute, elles appartiennent toutes deux à la nation, puisque l'une provient de l'aliénation de ses domaines, et des efforts extraordinaires qu'elle s'est commandés pour le...

Séance du mercredi 21 juillet 1790

page 238
...produit des impôts dans le Trésor de la nation, de veiller à l'exactitude des rentrées... Il est également du dëvdir du pouvoir éxêcutif de recueillir le produit des impôts dans le Trésor de la nation, de veiller à l'exactitude des rentrées, de presser les recouvrements tardifs, et de lëvêr les obstacles de tout gënre ...
...l est au devoir des représentants de la nation de Surveiller toutes ses opérations ave... ...s que le pouvoir exécutif agit ainsi dans la direction qui lui a été imprimée, il est au devoir des représentants de la nation de Surveiller toutes ses opérations avec une infatigable, vigilance, et d'exercer avec sévérité les droits, de la respo...
...me à voir tous les revenus d'une grande nation, concentrés dans uh seul point, se régi... ...épenses ; l'extrême simplicité de cette idee a quelque cho§e de séduisant. On aime à voir tous les revenus d'une grande nation, concentrés dans uh seul point, se régir et se distribuer comme un particulier distribue et régit les fonds qui compose...

Séance du mercredi 21 juillet 1790

page 239
...ë, sûr les itttériëufëS de la quelle la nation n'a pas de surveillance, suffirait pour... Là CdrrespohdaUCe seule àVec là caiase de la liste CiVîlë, sûr les itttériëufëS de la quelle la nation n'a pas de surveillance, suffirait pour embrouiller toilië la comptabilité.
...iste civile, et les représentants de la nation né pou-vatit jàthais faire Vérifier cèt... ...nt pas le droit d'exiger les bordereaux des payements journaliers faits par la liste civile, et les représentants de la nation né pou-vatit jàthais faire Vérifier cèttte caisse puretheut royale, sa correspondance avec la caisse des re-
...s intérêts de là dette publique; car la nation, ddttt la bonne foi n'est pas diffêreht... ...partements. Mais à là tête dé dës dépenses, il convient de placer le pavement des intérêts de là dette publique; car la nation, ddttt la bonne foi n'est pas diffêrehte de celle des partiëuliers, n'a de revenus disponibles qu'après s'être acquitté...
...n peu d'instants dans les comptes de la nation : le remboursement du capital de cette ... Les intérêts dè la dette publique ttbn coûstitUéé fie figureront quë bien peu d'instants dans les comptes de la nation : le remboursement du capital de cette dette, décrété par l'Assemblée nationale, et assigné sur le produit de la vente ...

Séance du mercredi 21 juillet 1790

page 240
...étaire, par lequel il semblerait que la nation appartînt à ses fonctionnaires, et non pas les fonctionnaires à la nation, et ce système proscrit n'a même plus d... ...e; il a déjà rélégué, parmi les erreurs de l'ancien régime, ce langage de propriétaire, par lequel il semblerait que la nation appartînt à ses fonctionnaires, et non pas les fonctionnaires à la nation, et ce système proscrit n'a même plus de défenseurs.
... produit de la vente des domaines de la nation. Ces capitaux produisent des intérêts a... ... sagesse en a indiqué les moyens, en assignante l'extinction de ces capitaux, le produit de la vente des domaines de la nation. Ces capitaux produisent des intérêts aux parties qui les ont fournis, ils leur procurent en outre un traitement: rembo...
La nation a assez prouvé qu'elle ne regardait pas... La nation a assez prouvé qu'elle ne regardait pas la vénalité comme une caution suffisante de fa capacité des fonctionnaires publ...

Séance du mercredi 21 juillet 1790

page 241
...s, regarde ces énormes avances, dont la nation paye l'intérêt aux financiers, bien moi... ...ui des cautionnements; car si l'Assemblée, persistant dans ses précédents décrets, regarde ces énormes avances, dont la nation paye l'intérêt aux financiers, bien moins comme un gage qui les attache à son service, que comme un lien qui l'asservit...

Séance du mercredi 21 juillet 1790

page 242
... public, unique dépôt des revenus de la nation, ne renverra plus à quarante payeurs l'... ...s, et qu'ils en attendent de vous la réformation. Tous s'attendent que le Trésor public, unique dépôt des revenus de la nation, ne renverra plus à quarante payeurs l'acquittement journalier des intérêts de la Dette publique, et tous se promettent...
...taire de la plus haute confiance qu'une nation ait jamais accordée à ses représentants... L'Assemblée nationale, dépositaire de la plus haute confiance qu'une nation ait jamais accordée à ses représentants, ne peut y répondre qu'en cherchant, dans tous ses travaux, à s'approcher de la...

Séance du mercredi 21 juillet 1790

page 243
... débarrassera, plus que toute autre, la nation, des abus de la comptabilité actuelle. ... ...emblée nationale ne dédaignera pas une mesure si utile, au crédit public, et qui débarrassera, plus que toute autre, la nation, des abus de la comptabilité actuelle. Celle des payeurs des rentes offre chaque année plus de cent volumes in-folio mi...

Séance du mercredi 21 juillet 1790

page 244
. Toutes les dépenses de la nation seront faites, soit en masse, soit en d... . Toutes les dépenses de la nation seront faites, soit en masse, soit en détail, par une seule et même caisse, qui sera appelée caisse des dépenses nation...

Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

- search term matches: (13)

Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

page 35
Speaker: Gaultier de Biauzat
... avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune... ... ayant vingt-six ans de services, a éu fës cfieyeux et les oreilles coupés* pour avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune pFeove légale de ces faits, mais qûe, vu leur importance, il demande^ le renvoi...

Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

page 37
Speaker: De Custine
...ui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn. ...se considérable : je crois qu'avec 18 millions on pourrait contenter toUs ceux qui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn.
Speaker: D'Ambly
...e suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas ... ...sur leur traitement ; vous ne leur ôterez rien non plus; en vérité, Messieurs, je suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas assez pour les pensionnaires de l'Etat.
Speaker: Palasne de Champeaux
...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix d... et leur d'uréë méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix des sacrifices qu'ils.ont faits à l'utilité publique. »
Speaker: Regnaud
Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naiss... Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve^en^ défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fa...
Speaker: Palasne
... a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la natur... ...ré sa patrie, ou qui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses honorifiques, ou pécuni...
Speaker: Le Chapelier
...es des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou c(ui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publiques des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services^ prétendre à des récompenses. »

Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

page 38
Speaker: Palasne
... et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ort dans le cours de son service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
Speaker: De Noailles
...rir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonction...
... ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.
...s commande, j'y acquiesce. Quant aux autres dispositions, je crois que c'est ouvrir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonctionnaires d'une manière honnête. Il ne me paraît point juste de payer deux fois les...
...onnairevpublic, une fois retiré, ne se mettra plus en peine ni de sa femme ni de ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.

Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

page 39
Speaker: Fréteau
...es enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ans le cours de 6on service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
Speaker: Palasne
...our la liquidation des créanciers de la nation. » ...ans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux. règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation. »
Speaker: Fréteau
...ants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services... ...l'article ainsi limité, car le roi doit se borner à encourager les talents naissants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services publics.
Speaker: De Noailles
...x Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les... La question de savoir si l'on défendra aux Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les officiers français qui vont s'instruire au service des autres puissances savent...

Séance du vendredi 23 juillet 1790

- search term matches: (5)

Séance du vendredi 23 juillet 1790

page 301
Speaker: Irland de Basoges
...rs, encenser votre ouvrage : c'est à la nation, rendue au calme et à la réflexion, à l... Je ne viens point, Messieurs, encenser votre ouvrage : c'est à la nation, rendue au calme et à la réflexion, à le juger; le roi n'a rien négligé pour seconder la volonté que vous avez eue de f...
Speaker: Irland de Basoges
...e l'avaient-elles pas reçu plutôt de la nation même, des États généraux? Et lorsque, l... ...naient à la législation et à l'administration ? Mais: l'avaient-eUes usurpée ? Ne l'avaient-elles pas reçu plutôt de la nation même, des États généraux? Et lorsque, loin de l'accorder aux nouveaux tribunaux d'ap-
Speaker: Irland de Basoges
pel, la nation, par votre organe, prononce qu'ils y se... pel, la nation, par votre organe, prononce qu'ils y seront totalement étrangers; lorsqu'elle les environne d'autant de surveillants, c...

Séance du vendredi 23 juillet 1790

page 308
Speaker: Mougins de Roquefort
...s grands corps qui étaient tout dans la nation, et pour lesquels la nation n'était rien. En adoptant le projet de ... ...ut ce qui pourrait s'opposer à son achèvement et à sa perfection ; d'éloigner ces grands corps qui étaient tout dans la nation, et pour lesquels la nation n'était rien. En adoptant le projet de tribunal d'appel, proposé par le comité, vous renouvelleriez ces corps; ils aura...

Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

- search term matches: (2)

Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

page 316
Speaker: Rewbell
...essaires pour que les propriétés que la nation possède à Avignon s'oient en sûreté. ... qu'il se retire par-devers lui, pour le supplier de prendre les précautions nécessaires pour que les propriétés que la nation possède à Avignon s'oient en sûreté.
Speaker: Bouche
... à la conservation des propriétés de la nation à Avignon. Nous avons dans cette ville ... J'appuie la motion de M. Rewbell, pour demander à Sa Majesté de veiller à la conservation des propriétés de la nation à Avignon. Nous avons dans cette ville des archives, des greniers à sel, des magasins de tabac : il est donc instant d'...

Séance du samedi 24 juillet, au soir

- search term matches: (2)

Séance du samedi 24 juillet, au soir

page 322
Speaker: Rewbell
...d que l'on doit aux représentants de la nation, vos très humbles et très obéissants se... « Nous sommes, Messieurs, avec le respect profond que l'on doit aux représentants de la nation, vos très humbles et très obéissants serviteurs,
Speaker: Rewbell
...chacun, en répétant les cris de Vive la nation ! semblait condamner aux flammes le des... ...l'église pour y chanter le Te Deum, après lequel on a allumé un feu de joie, où chacun, en répétant les cris de Vive la nation ! semblait condamner aux flammes le despotisme, l'aMStocratie, le fanatisme, les distinctions insupportables que la nat...

Séance du samedi 24 juillet, au soir

page 324
...git d'examiner s'il est avantageux à la nation d'aliéner tous les biens du domaine et ... 11 s'agit d'examiner s'il est avantageux à la nation d'aliéner tous les biens du domaine et du clergé, et de recevoir, en payement de ces ventes, les créances sur l'Etat, e...

Séance du samedi 24 juillet, au soir

page 325
...e répète donc encore aujourd'hui que la nation attend de M. Necker un compte absolu et... ...ende jamais sa vue plus loin, et que l'avenir n'ait pour lui que trente jours. Je répète donc encore aujourd'hui que la nation attend de M. Necker un compte absolu et un plan général des linances ; et puisqu'on affecte de ne pas m'entendre quand ...
... a su qu'il allait correspondre avec la nation assemblée, il a dû prévoir que ce compt...
...'exception des nouvelles dettes dont la nation s'est chargée, et dont l'apurement n'es...
...travail que je demande est, sans doute, très considérable ; mais quand M. Necker a su qu'il allait correspondre avec la nation assemblée, il a dû prévoir que ce compte lui serait demandé, ou plutôt cet état, plus approprié à sou département que t...
...; car enfin on ne reçoit point au hasard, on ne dépense point au hasard; et. à l'exception des nouvelles dettes dont la nation s'est chargée, et dont l'apurement n'est pas encore fait, je ne conçois pas que nous puissions demander inutilement, ap...
...ue pour fournir aux représentants de la nation un compte précis et détaillé des financ... ...re des particu-culiers et même contre moi, il est étonnant que le temps lui manque pour fournir aux représentants de la nation un compte précis et détaillé des finances.

Séance du samedi 24 juillet, au soir

page 326
...tre aurait rallié tous les ordres de la nation autour de son vertueux monarque, en lui... ...e nous en ait pas présenté Je tableau à l'Ouverture des Etats généraux. Le ministre aurait rallié tous les ordres de la nation autour de son vertueux monarque, en lui faisant exécuter noblement les sages réductions de dépense que son cœur désirai...
... connaît la somme des intérêts dont une nation est grevée, c'est une curiosité bien oi... Quant à la dette nationale, M. Necker prétend que lorsque que l'on connaît la somme des intérêts dont une nation est grevée, c'est une curiosité bien oiseuse que de vouloir calculer le capital nécessaire pour éteindre cette créance....
...et la conquérir, en servant toujours (a nation avec la plus courageuse franchi^, et en... ...ularité : mais ie dédaigne ouvertement d'usurper son e^irne ; jpveu* l'attendre et la conquérir, en servant toujours (a nation avec la plus courageuse franchi^, et en ne |a flattant jamais.

Séance du samedi 24 juillet, au soir

page 327
...ce publique sur les représentants de la nation, il lui aurait été bien facile, dans le...
...est-à-dire la ruine et l'opprobre de la nation, à Ja porte de ce sanctuaire; à un mini...
... nos immenses travaux; les droits de la nation auraient été assurés; et nous ne traîne...
... de toute l'autorité de sa renommée, et de l'ascendant que luidonnait la confiance publique sur les représentants de la nation, il lui aurait été bien facile, dans le mois de juillet dernier, de nous faire reconnaître la dette, de déterminer de s...
...strequi, pour surmonter toutes les résistances, aurait montré la banqueroute, c'est-à-dire la ruine et l'opprobre de la nation, à Ja porte de ce sanctuaire; à un ministre qui, en rétablissant l'ordre, ne nous aurait demandé que les décrets provis...
...marche si loyale et si ferme. Nous eussions parcouru paisiblement la carrière de nos immenses travaux; les droits de la nation auraient été assurés; et nous ne traînerions plus à notre suite cette longue chaîne de désastres qui acccablent aujourd...
...on ose proposer aux représentants de la nation, comme une opération juste, de recevoir... Il est inconcevable d'abord, que l'on ose proposer aux représentants de la nation, comme une opération juste, de recevoir en payement, sur le pied du capital de la rente actuelle, et non pas au taux de...

Séance du samedi 24 juillet, au soir

page 328
...s créanciers ; et nous demandons que la nation française ne confonde point ses pasteur... ...ens qui forment sa dotation. Nous réclamons notre hypothèque, l'hypothèque de nos créanciers ; et nous demandons que la nation française ne confonde point ses pasteurs qu'elle dépouille, avec les agioteurs qui l'ont ruinée. Que dis-je? Non, nous ...
... envahi nos possessions, de peur que la nation ne nous les restitue? Si les représenta... ...re nous condamner à venir demander honteusement l'aumône aux usuriers qui auront envahi nos possessions, de peur que la nation ne nous les restitue? Si les représentants du peuple français voulaient un jour nous réintégrer dans l'ancien héritage ...

Séance du samedi 24 juillet, au soir

page 329
...un mystère pour les représentants de la nation. Vous savez que j'ai souvent insisté da... ...nt pas été évalués jusqu'à présent, mais la dette publique elle-même est encore un mystère pour les représentants de la nation. Vous savez que j'ai souvent insisté dans cette tribunp pour vous presser de liquider la dette de l'Etat. Cette Opérati...
...voquer la banqueroute, en révélant à la nation cette effrayante vérité. ...au-dessus de 7 milliards. Eh ! qu'on ne m'accuse point du projet criminel de provoquer la banqueroute, en révélant à la nation cette effrayante vérité.
...le combler. Je déclare hautement que ia nation a des ressources suffisantes pour acqui... ...u fond de cet abîme, qu'il faut sonder dans toute sa profondeur, puisqu'il faut le combler. Je déclare hautement que ia nation a des ressources suffisantes pour acquitter avec honneur tous ses engagements, dès qu'il y aura en France, entre les ma...
.... Je ne parle point des intérêts que la nation paye; je parle uniquement du capital qu... ... nationale que je connais, et dont je garantis la certitude en vous la dénonçant. Je ne parle point des intérêts que la nation paye; je parle uniquement du capital qu'elle doit. Je ne répondrai à aucun anonyme; mais je m'engage solennellement à j...

Séance du samedi 24 juillet, au soir

page 330
Les dîmes inféodées dont la nation a promis le remboursement au denier 25,... Les dîmes inféodées dont la nation a promis le remboursement au denier 25, et dont le produit est de 10 à 11 millions de revenus, selon le rapport imprimé...
...'Etat, qui sont devenues la dette de la nation, depuis que ces administrations sont an... Les dettes particulières à l'administration de chaque pays d'Etat, qui sont devenues la dette de la nation, depuis que ces administrations sont anéanties, et que l'ancienne division des provinces est changée , au moins 60 mill...
...ion considérable de nos dettes, dont la nation ne payait point ou presque point d'inté... ...bleau précédent, et surtout le remboursement que nous avons nécessité d'une portion considérable de nos dettes, dont la nation ne payait point ou presque point d'intérêt. Ce n'est pas à celui qui révèle avec franchise les créances de l'Etat que d...

Séance du samedi 24 juillet, au soir

page 331
... mais il n'en est pas moins vrai que la nation est intéressée, et qu'elle est autorisé... ...ant aliéné à perpétuité, l'Etat ne peut être tenu de le restituer aux prêteurs ; mais il n'en est pas moins vrai que la nation est intéressée, et qu'elle est autorisée à faire Ce remboursement, et qu'une créanee dont l'intérêt annuel s'élève au-d...
...i funeste. Il faut, dit M. Hume, qu'une nation anéantisse le crédit public, ou que le Crédit public anéantisse la nation. Le grand art de M. Necker consista tou... ...x prêteurs a singulièrement renforcé son crédit personnel, qui nous est devenu si funeste. Il faut, dit M. Hume, qu'une nation anéantisse le crédit public, ou que le Crédit public anéantisse la nation. Le grand art de M. Necker consista toujours à substituer de nom* le crédit des banquiers au crédit des financiers. Ses...

Séance du samedi 24 juillet, au soir

page 332
...é jusqu'à présent fort en arrière de la nation, nous sommes obligés d'apprendre, par l... ...fiter de celte explication; mais comme, en France, le gouvernement a toujours été jusqu'à présent fort en arrière de la nation, nous sommes obligés d'apprendre, par l'exemple des étrangers, ce qu'ils ont appris eux-mêmes dans les ouvrages de nos ...
...s plus sévères ne peuvent condamner une nation qui a fait un marché ruineux pour elle,... Les moralités les plus sévères ne peuvent condamner une nation qui a fait un marché ruineux pour elle, à le ratifier, quand elle peut se soustraire à cette vexation par un remboursem...

Séance du samedi 24 juillet, au soir

page 333
...tait une grande leçon d'économie, et la nation anglaise ne l'a jamais oubliée. ...d'Utrecht. J'avoue que ces amortissements furent d'abord très faibles ; mais c'était une grande leçon d'économie, et la nation anglaise ne l'a jamais oubliée.

Séance du samedi 24 juillet, au soir

page 334
...rant cet intervalle de tranquillité, la nation remboursa peu de capitaux, et le Trésor... ...aix ne fut troublée que par l'entreprise des Espagnols sur Gibraltar en 1727. Durant cet intervalle de tranquillité, la nation remboursa peu de capitaux, et le Trésor public ne fut soulagé que par la réduction des intérêts.
... la paix d'Aix-la-Chapelle, en 1748, la nation reprit ses opérations économiques, et c... ...vec la banque d'Angleterre rendit ses opérations moins onéreuses à l'Etat. Après la paix d'Aix-la-Chapelle, en 1748, la nation reprit ses opérations économiques, et continua ses remboursements.
...à l'inévitable alternative d'une grande nation qui doit charger son chef des affaires ... ...ssives 'prodigalités ; et il ne change ainsi que de manière d'être injuste. Voilà l'inévitable alternative d'une grande nation qui doit charger son chef des affaires qu'elle ne saurait bien conduire elle-même, elle gagne tout : quand elle le surv...

Séance du samedi 24 juillet, au soir

page 335
...des gouvernements populaires ? Toute la nation reconnaissait depuis longtemps la néces... ... propres décrets, Messieurs, ne vous suffisent-ils pas pour juger de l'économie des gouvernements populaires ? Toute la nation reconnaissait depuis longtemps la nécessité d'augmenter la solde des troupes. Notre comité militaire, avant sa nouvelle...

Séance du samedi 24 juillet, au soir

page 336
...s populaires sur le caractère moral des nations. Sans cesse occupés désormais d'élire n...
...ont toujours introduite chez toutes les nations, ne sera-t-il pas bientôt l'esprit géné...
...e tout impôt, parce qu'il règne sur des nations sujettes. Il ne (1) Esprit des lois, li...
...es de l'histoire du monde, pour méconnaître la redoutable influence des élections populaires sur le caractère moral des nations. Sans cesse occupés désormais d'élire nos évêques, nos pasteurs, nos juges, nos officiers municipaux, les membres des d...
...es à l'enchère ? L'esprit de brigue et de vénalité que ces élections populaires ont toujours introduite chez toutes les nations, ne sera-t-il pas bientôt l'esprit général du peuple français? Les dépenses corruptrices, que cette nouvelle forme de g...
...le dominateur, tels qu'étaient les Athéniens et les Romains, peut s'affranchir de tout impôt, parce qu'il règne sur des nations sujettes. Il ne (1) Esprit des lois, liv. XIII, chap. xu.

Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

- search term matches: (4)

Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

page 359
Speaker: Rewbell
...ens est V image du néant, et la vie des nations « le comble de l'opprobre. » ...e, jusqu'au dernier « soupir, cette liberté sans laquelle Vexistence des « citoyens est V image du néant, et la vie des nations « le comble de l'opprobre. »

Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

page 360
Speaker: Rewbell
...re les secours et la bienfaisance de la nation. ...maine de Saint-Gyr, réduisant sa femme, ses enfants et lui à la misère, il implore les secours et la bienfaisance de la nation.
Speaker: Rewbell
...e soit définitivement déterminée par la nation et ses représentants. ...'être utile à la religion et à l'Etat, jusqu'à cè que la destination de ce temple soit définitivement déterminée par la nation et ses représentants.

Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

page 371
Speaker: Combes-Dounous
...noblesse, vive l'aristocratie, à bas la nation et la cocarde nationale ! Loin de nous ... ...désordre qui régnait entre eux; en entendait les cris de : Vive le roi, vive la noblesse, vive l'aristocratie, à bas la nation et la cocarde nationale ! Loin de nous opposer à l'information de tous ces faits, nous nous soumettons à tel tribunal q...

Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

page 372
Speaker: De Cazalès
...utorité suprême des représentants de la nation... (On rappelle M. de Cazalés à Vordre)... ... précipité. Ahl si,N victime de sa sensibilité, le peuple allait méconnaître l'autorité suprême des représentants de la nation... (On rappelle M. de Cazalés à Vordre), faudrait-il que cette ville infortunée disparût de dessus la surface du globe?...

Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

page 373
...ent, pénétrés de reconnaissance pour la nation généreuse qui nous a acueillis dans not... Monsieur le Président, pénétrés de reconnaissance pour la nation généreuse qui nous a acueillis dans notre infortune, nous venons vers ses au-gus|es représentants lui en offrir le resp...

Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

page 374
...andais b&ent solliciter l'intérêt de ia nation française pour cette partie de leurs co... Enfin les. patriotes hollandais b&ent solliciter l'intérêt de ia nation française pour cette partie de leurs concitoyens qui ont défendu leur patrie avec tant de zèle et de confiance, et qui,...
... déposer auprès des représentants de ia nation française. ...nt des principes et des faits renfermés dans le mémoire suivant, que nous venons déposer auprès des représentants de ia nation française.
...lus favorable de justifier auprès de la nation française l'intérêt qu'elle avait pflB ... ...s l'impulsion des esprits et la situation des choses en offrirent une occasion plus favorable de justifier auprès de la nation française l'intérêt qu'elle avait pflB à dette grande cause de la justice ët de la liberté»
...nt n'imprimât pas une seconde fois a la nation batayèla honte dont il l'avait cbuvertè... ...on gré des forces navaies et militaires de l'Etat, afin que son aveugle dévouement n'imprimât pas une seconde fois a la nation batayèla honte dont il l'avait cbuvertè dans la dernière guerre, en retenant dans les ports de la République les dix va...

Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

page 375
...s dont les.lumières avaient réveillé la nation sur sel droits; ôéux dont lë courageux ... ... rassasie? râmé des ennemis dë la patrié. Tous iê§ bons citoyens, tous les hommes dont les.lumières avaient réveillé la nation sur sel droits; ôéux dont lë courageux dévouement l'amenait à la liberté lès armes à ia main, tous succombèrent à ia fo...

Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

page 376
...ntages que celte alliance assurait à la nation française : ... en 1785 entre la France et les Provinces-Unies, de considérer un moment les avantages que celte alliance assurait à la nation française :
...nement subsistante. Ainsi, l'on vit une nation libre, foulant aux pieds lès lois sacré... ... héréditaire dans la maison d'Orange, et s'engage à maintenir la forme du gouvernement subsistante. Ainsi, l'on vit une nation libre, foulant aux pieds lès lois sacrées qu'elle avait si souvent, et avec tant de succès, invoquées pour elle-même, d...

Séance du lundi 26 juillet 1790, au soir

page 377
...rdée comme un pur sacrifice fait par la nation française en faveur des hollandais réfu... ...le ne doit pas, même d'après le principe établi sur cet objet en 1787, être regardée comme un pur sacrifice fait par la nation française en faveur des hollandais réfugiés. Quelques-uns d'entre eux ont porté en France des capitaux considérables qu...
... différentes espèces d'avantages que la nation française a droit d'attendre de l'indus... Ou pourrait développer, avec plus d'étendue, les différentes espèces d'avantages que la nation française a droit d'attendre de l'industrie des Hollandais réfugiés. Ce que l'on vient de dire suftit peut-être en ce m...

Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

- search term matches: (4)

Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

page 378
Speaker: Le Président
...t civique fait au Cliatnn-de-Marsp&r la nation française assemblée lê 14 juillet 1790;... ...semblée : i0 par le sieur Ternisien, d une perspective de la cérémonie du serment civique fait au Cliatnn-de-Marsp&r la nation française assemblée lê 14 juillet 1790; 2° par le sieur Moizard, maître d'écriture â Blois, d'un dessin à la plume cont...
Speaker: Coster
...monument Serait déclaré appartenir à la nation, ét non pas â la maison de Bouiiion qui... ...s longtemps dans une caisse à l'abbaye de Cluny en Bourgogne, dans le cas où ce monument Serait déclaré appartenir à la nation, ét non pas â la maison de Bouiiion qui ie revendique. La ville de Sedan ne demande, dit-elle, qu'Un vain marbre en éch...

Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

page 379
Speaker: Dubois
...it trop tôt interposer l'autorité de la nation près des génê* raux des troupes autrich... ...contient l'exposé des effets fâcheux de l'interception du passage ; on ne pourrait trop tôt interposer l'autorité de la nation près des génê* raux des troupes autrichiennes et des troupes belges, pour obtenir la liberté de la navigation de la Meu...

Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

page 381
Speaker: Martineau
... prises pour la défense et sûreté de la nation au dehors. ...s à l'Assemblée le plus tôt possible, ensemble des mesures qui peuvent avoir été prises pour la défense et sûreté de la nation au dehors.

Séance du mardi 27 juillet 1790, au soir

- search term matches: (5)

Séance du mardi 27 juillet 1790, au soir

page 383
Speaker: Coster
...ment du Jura, qui déêlape ennemis de la nation et du roi et traîtres j* la patrie tous... Adresse de la municipalité de Rahon, département du Jura, qui déêlape ennemis de la nation et du roi et traîtres j* la patrie tous cgux qui, par des protestations, éqritfe ou aetes quelconques, chercheraient à ...
Speaker: Coster
...l'autorité suprême des représentants de nation. ...on ; qu'ils l'pnt dénoncée a la municipalité comme séditieuse et attentatoire à l'autorité suprême des représentants de nation.
Speaker: Regnaud
...écessaires pour les représentants de la nation et leur bon roi i et qu'ils ont arrêté ... ...a liberté conqui se, et VExau-diat, pour demander au Saint-Esprit tes lumières nécessaires pour les représentants de la nation et leur bon roi i et qu'ils ont arrêté unanimement que leur maire serait chargé d'adresser le procès-verbal des cérémon...

Séance du mardi 27 juillet 1790, au soir

page 384
Speaker: Le Président
...que nous sommes les représentants de la nation française. Je réclame l'orare et le sil... N'oublions pas que nous sommes les représentants de la nation française. Je réclame l'orare et le silence.
Speaker: Thibault
...que lorsqu'un membre aété présenté à la nation comme son représentant, rien ne peut al... ...le serment de ne se Séparer qu'après l'achèvement de la Constitution ; je crois que lorsqu'un membre aété présenté à la nation comme son représentant, rien ne peut altérer son caractère ; voici, en conséquence, le projet dé décret que je vous pré...