Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-081 hits on 1789-091 hits on 1789-101 hits on 1789-115 hits on 1789-121 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-031 hits on 1790-042 hits on 1790-054 hits on 1790-067 hits on 1790-0710 hits on 1790-080 hits on 1790-092 hits on 1790-102 hits on 1790-113 hits on 1790-126 hits on 1791-015 hits on 1791-026 hits on 1791-031 hits on 1791-0411 hits on 1791-056 hits on 1791-066 hits on 1791-079 hits on 1791-0810 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-011 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 22 volumes
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 1 result
    • Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 388
      Speaker: Le baron de Marguerites
      ...ent déclarés coupables du crime de lèse-nation. ...députés, ou qui les insulteront, soit par des actionsf soit par des paroles, soient déclarés coupables du crime de lèse-nation.

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 393
      Speaker: Guillaume
      ...on, à la philosophie et aux mœurs de la nation. ...rents objets de la motion de M. Guillotin, motion également conforme à la religion, à la philosophie et aux mœurs de la nation.

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 394
      Speaker: Guillaume
      ...pté lorsqu'il s'agira de crimes de lèse-nation, ou de lèse-majesté, au premier chef, d... Art. 11. Le Roi pourra faire grâce, excepté lorsqu'il s'agira de crimes de lèse-nation, ou de lèse-majesté, au premier chef, de haute trahison, de péculat ou de concussion ; il pourra aussi dans tous les au...
      Speaker: Le Président
      ...ossible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions... ...e la lenteur et la maturité des plus profondes méditations, il } est cependant possible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions, qui, sans subvertir l'ordre de procéder actuellement suivi, rassureront l'inno...

      Séance du vendredi 9 octobre 1789, au matin

      page 395
      Speaker: Le Président
      ...ossible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions... ...ige la lenteur et la maturité des plus profondes méditations, il est cependant possible de faire jouir dès à présent la nation de l'avantage de plusieurs dispositions, qui, sans subvertir l'ordre de procéder actuellement suivi, rassureront l'inno...
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 4 results
    • Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 26 novembre 1789, au matin

      page 258
      ...ant ia préseute session, et a invité la nation à faire un don patriotique du quart de ... ...x par lesquels elle s'est déclarée inséparable de la personne sacrée du Roi pendant ia préseute session, et a invité la nation à faire un don patriotique du quart de son revenu.
    • Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 358
      Speaker: Schwendt
      ... les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les ... ...ar le magistrat municipal ; que {a garde nationale Strasbourgeoise a prêté, sous les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les dispositions sont faites pour le recouvrement de la contribution du quart du rev...
      Speaker: Target
      ...e des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouva... « Art. 2. L'acte d'élection sera le seul titre des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouvant être gênée par aucun mandat particulier. Le§ assemblées primaires et celles d...

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 361
      Speaker: Garat
      ...ges les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un... ...is quarts des Français que nous représentons sont expressément privés des avantages les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un citoyen...
    • Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (41)

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 391
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...êté unanimement de faire l'abandon à la nation de tout objet de luxe, et autres bijoux... ...ionale; il annonce que, dans une assemblée du 22 novembre, les habitants ont arrêté unanimement de faire l'abandon à la nation de tout objet de luxe, et autres bijoux en or et argent.
      Speaker: Dubois de Crancé
      ...cette vjlle seront invités à faire a la nation le don de leurs bqucles d'argent. ...comité permanent de la ville d'An-nonay, qui a arrêté que tpus les habitants de cette vjlle seront invités à faire a la nation le don de leurs bqucles d'argent.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 392
      Speaker: De Montlosier
      ...ortes, d'établissements sont utiles aux nations riches comme aux nations pauvres, de môme que les capitaux et le...
      ...banque est contraire à la dignité de la nation, à l'intérêt delà nation, à celui du commerce et à la banque ell...
      ,après avoir examiné quelle est l'utilité d'une banque, et reconnu que ces sortes, d'établissements sont utiles aux nations riches comme aux nations pauvres, de môme que les capitaux et les rentes, établit que l'attache nationale mise à une banque est contraire à la dignité de la nation, à l'intérêt delà nation, à celui du commerce et à la banque elle-même.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 393
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...es, et dans leur intérêt commun avec la nation, de ne pas courir les chances d'un nouv... 1° Il faut avoir confiance dans la volonté des actionnaires eux-mêmes, et dans leur intérêt commun avec la nation, de ne pas courir les chances d'un nouveau papier, quelque dénomination que vous lui donniez, dont le discrédit éventue...
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      Est-ce lorsque toute la nation voit ses représentants réunis dans la c... Est-ce lorsque toute la nation voit ses représentants réunis dans la capitale, et toutes les villes de commerce leurs députés ; lorsque toutes les vil...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 394
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...s forces, cela serait dangereux pour la nation. ... assez indéterminée pour la porter à faire éventuellement un usage exagéré de ses forces, cela serait dangereux pour la nation.
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...ue de moyens : dans mon opinion, aucune nation n'a plus besoin que nous d'une banque p... ...d'argent, plus de sol et de terrain à cultiver que de crédit, plus de volonté .que de moyens : dans mon opinion, aucune nation n'a plus besoin que nous d'une banque publique, établissement reconnu, par l'expérience, comme le lêvier le plus puissa...
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...dans ceux de sa balance avec les autres nations. ...avantage de la situation actuelle de la France dans ses rapports de commerce et dans ceux de sa balance avec les autres nations.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 395
      Speaker: Lecouteulx de Canteleu
      ...ué; il parle à tous les individus de la nation comme Sully parlait à son maître. Chacu... ...nde confiance; ses idées sur l'administration des finances n'ont rien de compliqué; il parle à tous les individus de la nation comme Sully parlait à son maître. Chacun prend la plume et, sans se fatiguer l'esprit par de grandes combinaisons, peut...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 396
      Speaker: D'Eymar
      ...se que je fasse aux représentants de la nation l'injure de penser qu'ils puissent être... A Dieu ne plaise que je fasse aux représentants de la nation l'injure de penser qu'ils puissent être déterminés par aucun motif d'inquiétude personnelle ! Leur conduite jusqu'à ce ...
      Speaker: D'Eymar
      ... dans tous les temps et chez toutes les nations, les hommes ont été injustes envers leu...
      ...onde, et de grandes leçons à toutes les nations. Que cette gloire lui soit encore réser...
      ...es préjugés, les discours souvent intéressés de ceux qui les environnent. Ainsi, dans tous les temps et chez toutes les nations, les hommes ont été injustes envers leurs contemporains ; mais il appartient à la France de donner de grands exemples au monde, et de grandes leçons à toutes les nations. Que cette gloire lui soit encore réservée, d'avoir la première devancé les siècles dans la justice qu'elle rend à son ...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 397
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ... existe, pour remplir les besoins de la nation, plusieurs moyens qui n'ont pas les inc... ... Messieurs, je ne prendrais pas la parole si je n'étais fermement persuadé qu'il existe, pour remplir les besoins de la nation, plusieurs moyens qui n'ont pas les inconvénients que vous avez sentis dans le projet de M. le ministre des finances.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...s, si dans une banqueroute partielle la nation trouvait à alléger le fardeau de ses en... Mais encore, Messieurs, si dans une banqueroute partielle la nation trouvait à alléger le fardeau de ses engagements, si les pertes individuelles pouvaient tourner à son profit, on cherch...
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...inuerait d'autant les engagements de la nation. ...référence, puisqu'au moins là perte qu'essuieraient les créanciers de l'Etat diminuerait d'autant les engagements de la nation.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 399
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...un individu, d'aucune société, d'aucune nation, de déroger à ces principes, ,sans reno... ...actitude ne soit jamais interrompue, voilà sa théorie, il n'est au pouvoir d'aucun individu, d'aucune société, d'aucune nation, de déroger à ces principes, ,sans renoncer pour jamais à toute espèce de confiance et de considération.

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 400
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...aiment nationale, c'est-à-dire, dont la nation ferait les fonds, dont elle dirigerait ...
      ...ait garante, serait peu utile et que la nation n'en retirerait pas les mêmes avantages...
      ...onale ? Je ne le crois pas convenable, et je pense au contraire qu'une banque vraiment nationale, c'est-à-dire, dont la nation ferait les fonds, dont elle dirigerait les opérations, dont elle serait garante, serait peu utile et que la nation n'en retirerait pas les mêmes avantages que d'une banque de secours, fondée et dirigée par des.actionnaires.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...? Mais à qui seront les bénéfices? A la nation? vous ne trouverez pas d'actionnaires. ...
      ... nationale, car je n'imagine pas que la nation se soumette à une garantie gratuite.
      ...établir une banque nationale, dont les fonds seront fournis par des actionnaires? Mais à qui seront les bénéfices? A la nation? vous ne trouverez pas d'actionnaires. Aux actionnaires ? la banque ne sera plus nationale, car je n'imagine pas que la nation se soumette à une garantie gratuite.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...avcollection de citoyens qui forment la nation, et qui n'auront rien déboursé ? cela n... La banque appartiendra-t-elle à lavcollection de citoyens qui forment la nation, et qui n'auront rien déboursé ? cela ne serait pas juste.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...; quel avantage en résulte-t-il pour la nation? aucun. Mais enfin, supposons la banque nationale établie avec des fonds nationaux ; quel avantage en résulte-t-il pour la nation? aucun.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ... nationale ne pourra jamais secourir la nation dans ses besoins d'argent. L'idée de faire faire, par cette banque, des avances à la nation, soit à titre d'anticipation de revenus...
      ... secours, est entièrement illusoire. La nation aurait fait les fonds de la banque, et ...
      Car puisqu'on ne se prête pas àsoi-même, la banque nationale ne pourra jamais secourir la nation dans ses besoins d'argent. L'idée de faire faire, par cette banque, des avances à la nation, soit à titre d'anticipation de revenus, soit à titre de secours, est entièrement illusoire. La nation aurait fait les fonds de la banque, et en lui remettant des assignations ,sur sas revenus contre

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 401
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...papier, sans donner un nouveau gage; la nation donnerait à la banque des assignations ...
      ...ionale. Qui aurait fait ces billets? la nation. Qui est-ce qui devrait ces billets? la nation, sous le nom de sa banque. A qui devrai...
      ses propres billets, elle ne ferait qu'un échange de papier, sans donner un nouveau gage; la nation donnerait à la banque des assignations qui ne seraient autre chose qu'une promesse nationale de payer dans un an. La ba...
      ...nale de payer tout de suite. Que représenteraient ces billets ? une promesse nationale. Qui aurait fait ces billets? la nation. Qui est-ce qui devrait ces billets? la nation, sous le nom de sa banque. A qui devrait-elle ces billets ? à elle-même.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...ar une seule observation : c'est que la nation ne pourrait pas mêmé jouir, pour ses be... Je finirai par une seule observation : c'est que la nation ne pourrait pas mêmé jouir, pour ses besoins, de l'extension que le crédit-permet de donner à une émission de billets, ...
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ... ces fournitures sont consommées, et la nation reste débitrice des billets à ceux qui ... ...nt il a besoin. Mais bientôt ces services sont passés, ces travaux sont achevés, ces fournitures sont consommées, et la nation reste débitrice des billets à ceux qui les ont acquis. Ces billets ne représentent. donc rien dans la circulation qui -...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 402
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...uvent contribuer à son succès, et où la nation trouvera elle-même de grands avantages* Vous demander pour elle deux dispositions qui peuvent contribuer à son succès, et où la nation trouvera elle-même de grands avantages*
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...aire. C'est un très-petit revenu que la nation peut bien sacrifier à l'utilité qu'elle... ...es droits de seigneuriage sur les fabrications, pour soutenir la valeur du numéraire. C'est un très-petit revenu que la nation peut bien sacrifier à l'utilité qu'elle retirera d'un pareil établissement, et il sera d'une grande importance pour la ...
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...e restera plus à faire vérifier pour la nation, que les comptes ci-devant appelés du T... ...avec leurs pièces justificatives, les ordonnances qu'ils auront acquittées, il ne restera plus à faire vérifier pour la nation, que les comptes ci-devant appelés du Trésor royal.
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...tres et à la législature le bilan de la nation, et l'état de situation de toutes les p... ... de l'Etat ; et les livres delà banque présenteraient à chaque instant aux ministres et à la législature le bilan de la nation, et l'état de situation de toutes les parties. Vous commenceriez, le 1er janvier, un nouveau régime fondé sur les princ...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 403
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...nances que dans cette proportion, et la nation aurait deux cautions pour une de l'obse... ...ure. La banque connaissant la fixation de chaqu; partie n'acquitterait les ordonnances que dans cette proportion, et la nation aurait deux cautions pour une de l'observation de son décret. L'excédaut des recettes sur les dépenses serait toujours ...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 404
      Speaker: De Laborde de Méréville
      ...onction est de se rendre caissier de la nation et du public. Si donc la situation des ... établissement dont la principale fonction est de se rendre caissier de la nation et du public. Si donc la situation des affaires et la circûlation du papier-monnaie nous obligent aujourd'hui de renonc...

      Séance du samedi 5 décembre 1789, au matin

      page 405
      La nation lui donnera en échange un contrat natio... La nation lui donnera en échange un contrat national, portant intérêt à. 5 0/0, payable par semestre, et remboursable à l'expirat...
    • Séance du lundi 21 décembre 1789

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 689
      Speaker: L'abbé Maury
      ...es principes de l'équité sociale que la nation apprenne que, lorsqu'il s'agissait de v... L'Europe saura bientôt, et il importe à tous les principes de l'équité sociale que la nation apprenne que, lorsqu'il s'agissait de vendre les biens du clergé, cet ordre, ayant demandé la parole par l'organe d'un ...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 691
      Speaker: Faydel
      ...patriotique ; ils offrent en outre à la nation le reliquat des derniers du quart de le... ...crets de l'Assemblée nationale, et notamment à celui concernant la contribution patriotique ; ils offrent en outre à la nation le reliquat des derniers du quart de leur réserve d'environ cent pistoles ; mais,, comme l'emploi leur est contesté par...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 692
      Speaker: Le Président
      nation par un ordre sanguinaire de faire feu s... nation par un ordre sanguinaire de faire feu sur un peuple sans armes.

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 698
      ...t se rétablit; devant le tribunal de la nation , qui pèsera dans sa sagësse les1 intér... Tout se rétablit; devant le tribunal de la nation , qui pèsera dans sa sagësse les1 intérêts respectifs, qui jugera s'il est dans l'esprit de ses décrets que la circonsc...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 699
      ... de l'Etat et l'honneur des armes dé là nation. Il est d'une extrême importance d'accr... ...es forces publiques sur lesquelles reposent la sûreté du commerce, la prospérité de l'Etat et l'honneur des armes dé là nation. Il est d'une extrême importance d'accroître la considération politique attachée à cette ville,, de faciliter les. appr...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 702
      ...ributions générales, qui intéressent la nation. Cela est juste, conforme aux décrets d... ...es comptes à des époques fixes; les impôts, les emprunts, et pour toutes les attributions générales, qui intéressent la nation. Cela est juste, conforme aux décrets de l'Assemblée nationale, et dans le plan total de la constitution du royaume. Fo...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 703
      ...t tous les grands intérêts d'une grande nation. Je . me borne à un seul qui renferme t... ...ctif des denrées, les, beaux-arts, les sciences, le progrès de l'esprit humain et tous les grands intérêts d'une grande nation. Je . me borne à un seul qui renferme tout, et je finis : c'est la liberté. Français de toutes les provinces, la libert...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 704
      ...u'ont dédéployé les représentants de la nation, elle a fait par ses cahiers, le sacrif... ...les droits d'un pays dont elle est la capitale, que pressentant le patriotisme qu'ont dédéployé les représentants de la nation, elle a fait par ses cahiers, le sacrifice du privilégè d'exemption de toute imposition dont elle jouit depuis neuf siè...

      Séance du lundi 21 décembre 1789

      page 705
      ...ait trop à son clergé, et trop peu à la nation ; qu'il y jurait de détruire les héréti... ...it l'auteur de sa vie. (p. 128), que dans celle qui. est en usage, le Roi accordait trop à son clergé, et trop peu à la nation ; qu'il y jurait de détruire les hérétiques ; qu'il y faisait un serment qu'il ne pourrait tenir sans violer les lois d...
  • Tome 11 : Du 24 décembre 1789 au 1er mars 1790 3 results
    • Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 1
      Speaker: Roy
      La ville de Rozoy en fîrie offre à la nation lu sacrifice, volontaire du produit des... La ville de Rozoy en fîrie offre à la nation lu sacrifice, volontaire du produit des impositions des ci-devant privilégiés pour les 6 deniers mois de 1789 et déclar...
      Speaker: Chassebœuf de Volney
      ... propres principes, consolider chez une nation voisine un système qui a manqué de perd... ...aillons à assurer la conquête de notre liberté, pouvons-nous, sans manquer à nos propres principes, consolider chez une nation voisine un système qui a manqué de perdre la France? Une vaine politique peut vendre des secours que l'équité desavoue ...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 2
      Speaker: Le marquis de Gouy-d'Arsy
      ...de ce mois de prendre en présence de la nation un engagement solennel. Je viens vous p... J'ai eu l'honneur le 2 de ce mois de prendre en présence de la nation un engagement solennel. Je viens vous prier de fixer le jour, après les fêtes, qu'il vous plaira d'accorder une audienc...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 10
      Speaker: Tronchet
      Un jour viendra où la nation, en s'occupant d'une réformation généra... Un jour viendra où la nation, en s'occupant d'une réformation générale des lois criminelles, pourra peut-être tracer aux juges, sur un point aussi i...

      Séance du jeudi 24 décembre 1789, au soir

      page 18
      ...liberté de faire aux législateurs de la nation leur§ respect,uéùsçs représentatipns. C... ...résultat des questions 6, 7 et 8, tel qu'on le lit dans le rapport, ont pris la liberté de faire aux législateurs de la nation leur§ respect,uéùsçs représentatipns. C'est la confiance de "nos cpnqtoyeqs qui nous a hpnorés du titre de notable adjo...
    • Séance du 22 janvier 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du 22 janvier 1790

      page 286
      Speaker: L'abbé Maury
      ...'appartient pas aux représentants'de la nation de couvrir d'un voile la1 dette'qu'îlss... devons 'Constater. Il n'appartient pas aux représentants'de la nation de couvrir d'un voile la1 dette'qu'îlssorrt'Chàrgés'de vérifier.Oti s'opposera sans doute à cè qu'un comité soit nommé ...
      Speaker: Guillaume
      ...atif, ayant l'honneur de représenter la nation tout entière, ne peut donc pas, lorsqu'... ...ent' de repousser les offenses qui leur deviennent personnelles. Le corps législatif, ayant l'honneur de représenter la nation tout entière, ne peut donc pas, lorsqu'il est offensé, borner sa vengeance au mépris, quel que soit l'agresseur, et il ...
    • Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      page 34
      ...ir soutenir par la force la liberté, la nation, la loi et le Roi, de concert avec les ... ...later, dans une délibération séparée, les mêmes sentiments ; ils déclarent vouloir soutenir par la force la liberté, la nation, la loi et le Roi, de concert avec les jeunes citoyens de cette province, auxquels ils jurent l'union la plus étroite.
      ...ec transport aux décrets de 1 Assemblée nation tionale sur la disposition des biens ec... ...hanoines réguliers de la Trinité de Saint-Laurent de Médoc, qui applaudissent avec transport aux décrets de 1 Assemblée nation tionale sur la disposition des biens ecclésiastiques ; ils réclament la liberté et une pension suffisante.

      Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      page 36
      Speaker: L'abbé Maury
      ...s tôt possible, aux représentants de la nation. » ... constater la dette publique dans tous ses détails et d'en rendre compte, le plus tôt possible, aux représentants de la nation. »

      Séance du mardi 29 décembre 1789, au matin

      page 37
      Speaker: Le Chapelier
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, de choisir, en leu... ... les mains du président, le serment de maintenir, de tout leur pouvoir, la constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au Roi, de choisir, en leur âme et conscience, les plus dignes de la confiance publique, et de remplir ave...
  • Tome 13 : Du 14 au 20 avril 1790 1 result
    • Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      - search term matches: (13)

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 65
      ...rmes d'élection des représentants de la nation. De la ville de Mornans en Lyonnais; el... De la communauté de Sermaize; elle fait des observations sur les formes d'élection des représentants de la nation. De la ville de Mornans en Lyonnais; elle fait

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 66
      ...ement distraire les représentants de la nation. Qu'il est doux de se délasser à recevo... ...elà force publique, pouvaient se mêler aux cris d'allégresse qui vont si agréablement distraire les représentants de la nation. Qu'il est doux de se délasser à recevoir des applaudissements et à fortifier l'énergie d'un peuple qu'on régénère !
      ...qu'ils iront de siècle en siècle, et de nations en nations, servir de barrière à l'erreur et aux t... ...sagesse de chacun de vos décrets fait présager à tous les amateurs de la Vérité qu'ils iront de siècle en siècle, et de nations en nations, servir de barrière à l'erreur et aux tyrans.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 67
      ... l'Etat; ils jurent d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... ...abitants de fiosoy ne voient rien de plus heureux que l'heureuse régénération de l'Etat; ils jurent d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout leur pouvoir la constitution du royaume décrétée par l'Assemblée nationale...
      ...sses, tous ont juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de to... ...officiers et toutes les compagnies de la garde nationale, les chantres des paroisses, tous ont juré d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout leur pouvoir, sur la réquisition des corps administratifs et municipaux, la c...
      ...vos travaux, et à faire regretter à une nation digne de jouir des droits qu'elle a rec... ... ourdissent dans le silence de la nuit, tendent évidemment à altérer l'éclat de vos travaux, et à faire regretter à une nation digne de jouir des droits qu'elle a reconquis, les liens qui l'assujettissaient aux Volontés arbitraires.
      ... commune assemblée, d'être fidèles à la nation, â la loi et au roi et de maintenir de ... ...el de la patrie.^ en présence de MM. les maire et officiers municipaux, et de la commune assemblée, d'être fidèles à la nation, â la loi et au roi et de maintenir de tout notre pouvoir lacofistitu tiou décrétée par l'Assembféè nationale et sancti...

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 70
      ...e d'hommes pour opprimer le reste de la nation ? Il me semble au contraire que c'est c... ...t de défendre, est-ce celle qui donnait le pouvoir et des armes à un petit nombre d'hommes pour opprimer le reste de la nation ? Il me semble au contraire que c'est contre cette prétendue liberté que nous sommes venus combattre pour établir la vr...

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 72
      ...s assignats ont une valeur telle que la nation puisse la garantir, l'attester, l'ordon... ne s'agit donc ici que d'examiner si les assignats ont une valeur telle que la nation puisse la garantir, l'attester, l'ordonner, car en pareille matière ces trois mots sont synonymes.

      Séance du jeudi 15 avril 1790, au soir

      page 74
      ...alveillance qui puisse le refuser à une nation puissante et riche de 50 milliards, à une nation qui se constitue sur les principes de t... ...votre disposition, et d'abord, quant au crédit, il n'y a que l'absurdité ou la malveillance qui puisse le refuser à une nation puissante et riche de 50 milliards, à une nation qui se constitue sur les principes de tous les siècles éclairés et de tous les peuples sages.
      ...ces immenses et imposantes à toutes les nations de l'Europe ; et si la confiance n'est ...
      ... je regarde comme des criminels de lèse-nation: car ceux qui fondent l'espoir de leurs...
      ...nc pas permis de douter que le crédit national n'offre dans l'avenir'des ressources immenses et imposantes à toutes les nations de l'Europe ; et si la confiance n'est pas aujourd'hui aussi étendue que vous aviez droit de l'espérer, n'en accusez qu...
      ...és à répandre des inquiétudes sur la fortune publique, et que, dans mon opinion, je regarde comme des criminels de lèse-nation: car ceux qui fondent l'espoir de leurs fortunes sur le discrédit de leur patrie, ne méritent pas d'en trouver sur la t...
      Mais le crédit de la nation, qui résulterait de la seule richesse d...
      ...é dignes des représentants d'une grande nation. Il ne s'agit donc, Messieurs, que de p...
      Mais le crédit de la nation, qui résulterait de la seule richesse de son sol et de son industrie, est encore appuyé de propriétés immenses et dispo...
      ...les anciens usufruitiers de ces propriétés avec toute la justice et la générosité dignes des représentants d'une grande nation. Il ne s'agit donc, Messieurs, que de prendre les mesures les plus sages pour appliquer ces ressources au besoin du mom...
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 2 results
    • Séance du 11 mai 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 476
      Speaker: Longpré
      ...ppelle ce secours, et les charges de la nation sont ...ut se faire que par un prompt recouvrement des contributions. Le Trésor public appelle ce secours, et les charges de la nation sont

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 478
      Speaker: De Delley d'Agier
      ...ts « du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation de-« meurant chargée du rachat desdits ... ...ers, soit fixes', soit casuels, « qui ont été déclarés rachetables par lés décrets « du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation de-« meurant chargée du rachat desdits droits, sul-« vaut les règles prescrites et dans les cas déter-« minés par le dé...
      Speaker: Garat
      ...res? car sans cela vous imposeriez à là nation une charge trop lourde en l'obligeant à... ...propose de supprimer de cet article les rentes, redevances ou prestations foncières? car sans cela vous imposeriez à là nation une charge trop lourde en l'obligeant à racheter tant d objets. J'ajoute que les acquéreurs, instruits des objets dont ...
      Speaker: Delley d'Agier
      ... procès va peut-être troubler ?Noq 1 la nation ne gagnerait pas quand tant de particul... ...es toutes? Comment compter sur une jouissance qu'un nouveau titre, ou un nouveau procès va peut-être troubler ?Noq 1 la nation ne gagnerait pas quand tant de particuliers souffriraient et elle doit éloigner, par un sacrifice quelconque, des nouve...

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 479
      Speaker: Le Président
      ...des 4 août 1789 ' et 15 mars 1790' ; la nation demeurant chargée du rachat desdits dro... ...nciers, soit fixes ou casuéls, qui ont été déclarés rachetables par les décrets des 4 août 1789 ' et 15 mars 1790' ; la nation demeurant chargée du rachat desdits droits, suivant les règles prescrites et dans les cas déterminés par le décret du 3...

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 481
      Speaker: Le Président
      ...et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces revenus. » Art. 10. « Les municipalités revendront à des particuliers, et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces revenus. »
      Speaker: Delley d'Agier
      ...sait de rendre compte des frais dont la nation se trouverait chargée. Vous avez vous-m... ...t des ventes sur le montant des obligations qui seraient fournies; mais il proposait de rendre compte des frais dont la nation se trouverait chargée. Vous avez vous-mêmes pensé qu'il y aurait du danger à ne pas charger les municipalités de ces fr...
      Speaker: Delley d'Agier
      ...palités, dédommagerait une partie de la nation des maux qu'elle a soufferts, on se ver... ...s à des compagnies, et, au lieu d'une dépense qui, tournant au profit des municipalités, dédommagerait une partie de la nation des maux qu'elle a soufferts, on se verrait forcé à contracter avec les capitalistes aux conditions les plus onéreuses.
    • Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      - search term matches: (11)

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 504
      Speaker: Chabroud
      ...et la constance des représentants de la nation ; ...dhésion aux décrets de l'As-semblée nationale, et de sa conliauce dans les vues et la constance des représentants de la nation ;
      Speaker: Chabroud
      ... envers Dieu, envers le roi, -envers la nation... » ... la Constitution, veuillent l'asservir à leurs erreurs! ils se rendent coupables envers Dieu, envers le roi, -envers la nation... »
      Speaker: Dufraisse-Duchey
      ...ce libelle dangereux, dirigé contre, la nation, et ...là à l'animadversion générale, nous nous hâtons de dénoncer à votre patriotisme ce libelle dangereux, dirigé contre, la nation, et

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 505
      Speaker: Dufraisse-Duchey
      ...Assemblée nationale, c'est-à-dire de la nation même, cherchaient à y répandre leurs po... ...ce serment. Elles sont donc prêtes à voler à votre secours, si les ennemis de l'Assemblée nationale, c'est-à-dire de la nation même, cherchaient à y répandre leurs poisons, et à faire naître des convulsions que nos cœurs et nos bras sont disposés...

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 507
      Speaker: Delley d'Agier
      ...rets du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation demeurant chargée du rachat desdits dro... ...fonciers, soit fixes, soit casuels, qui ont été déclarés rachetables par les décrets du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation demeurant chargée du rachat desdits droits, suivant les règles prescrites, dans les cas déterminés par le décret du 3 d...
      Speaker: Delley d'Agier
      ...et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces reventes. Art. 10. Les municipalités revendront à des particuliers, et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces reventes.

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 509
      Speaker: Loys
      observe qu'une nation juste comme la France ne peut s'empêche... observe qu'une nation juste comme la France ne peut s'empêcher d'ordonner la restitution de droits qu'èllea perçus et qu'elle abolit.

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 510
      Speaker: Le Président
      ...ui règne si heureusement entre les deux nations. ...ir de Sa Majesté Britannique de conservêr avec la France la bonne intelligence qui règne si heureusement entre les deux nations.

      Séance du vendredi 14 mai 1790, au matin

      page 511
      Speaker: Le Président
      ...ir que la bonne harmonie entre les deux nations ne soit troublée ni dans cette occasion... ...i donner les assurances les plus fortes et les plus positives de fon extrême désir que la bonne harmonie entre les deux nations ne soit troublée ni dans cette occasion ni dans une autre.
      Speaker: Le Président
      ...a Majesté dans les efforts d'une grande nation qui ne souffrirait sûrement pas que les...
      ...leur inexprimable que le roi verrait la nation entraînée; et c'est essentiellement pou...
      ... du patriotisme des représentants de la nation pour n'être pas assurée d'avauce dé leu...
      « Enfin, quelle que soit la confiance de Sa Majesté dans les efforts d'une grande nation qui ne souffrirait sûrement pas que les premiers moments de sa régénération fussent flétris par une conduite que l'honn...
      ..., qu'elle n'épargnera ni soin, ni démarche pour l'éviter. Ce serait avec une douleur inexprimable que le roi verrait la nation entraînée; et c'est essentiellement pour éloigner d'elle un semblable malheur, que Sa Majesté croit devoir envoyer dans...
      ...extraordinaires pour le département de la marine. Sa Majesté est trop convaincue du patriotisme des représentants de la nation pour n'être pas assurée d'avauce dé leur empressement à décréter des secours, lorsque le tableau en aurà été mis sous l...
      Speaker: De Toulongeon
      ... je pense qu'il est de la dignité de la nation que nous manifestions un assentiment su... En appuyant le renvoi à demain, je pense qu'il est de la dignité de la nation que nous manifestions un assentiment subit aux mesures prises par le roi.
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 4 results
    • Séance du mercredi 9 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 154
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ... enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du ... ...onsacrée par l'Esprit-Saint, semblaient n'avoir qu'un cœur et qu'une âme; tandis enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du martyre, on put compter sur les élections du peuple, on put confier le choix des...
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ...ir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ? ...'a bien saisi, en confiant aux électeurs des départements, un choix qui doit avoir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ?

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 158
      Speaker: Le Président
      ... la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l... ...conomie,-et ^considération des dépenses qu'exigent l'éclat du trône français, et la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l'Assemblée 'nationale pour qu'elle fitfâtelle-même l'état de ma maison ; mais je...

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 159
      Speaker: Le Président
      ... doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intére... ...t son auguste mère soit rendu préeis par la fixation de son douaire : il me sera doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intéresse aussi essentiellement mon bonheur.
      Speaker: Barnave
      ...e d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec tra... Il ne,s'agU,ren ce moment, que d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec transport aux sentiments que Sa Majesté exprime; mais je crois que ce serait mal ju...
      Speaker: De Clermont-Tonnerre
      ...e roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions- ...i tend à replacer encore sous les yeux du roi l'objet en question pst inutile. Le roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions-
    • Séance du mercredi 16 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 233
      Speaker: Cochelet
      Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opin... Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opinion publique; par conséquent, ils ne sauraient recevoir trop d'adhésions à leurs...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 235
      Speaker: Martineau
      ...s les a appelés, seront défrayés par la nation. » peuples les a appelés, seront défrayés par la nation. »

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 237
      Speaker: De Cazalès
      ...générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de re... ...ue devant ses fidèles n'oserait en faire un scandaleux usage, vous doterez avec générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de représenter. Je conclus à ce que tous les évêques n'aient pas moins de 20,000 livr...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 238
      Speaker: Le marquis de Foucault
      ... clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du...
      ... a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais...
      ...orde, je la prie de se rappeler qu'à l'époque où elle a décrété que les biens du clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du peuple. Le comité aurait du prouver à tous les Français que vous voulez faire u...
      ...n adopte le décret que je vais proposer ; « Les biens du clergé, que l'Assemblée a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais du culte et de ses ministres... » (On rappelle à Vordre du jour,) Je Suis excel...
    • Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 27
      Speaker: L'abbé Gouttes
      ...ff, qui lui adjuge, âû prfiiudlcé de la nation, les biens du prieuré d'Âtithiê. Raff, qui lui adjuge, âû prfiiudlcé de la nation, les biens du prieuré d'Âtithiê.
      Speaker: Belzais de Courménil
      ...pat laquelle il déclare abandonner a la nation les deux seuls bénéfices dont il sqîi p... ...é sieur Béhoîi Boulet, prêtre: âê Paris, écrit à VAss'emblèê là leltrè suivante pat laquelle il déclare abandonner a la nation les deux seuls bénéfices dont il sqîi pourvu, :
      Speaker: Belzais de Courménil
      ...andon qu'il fait par les présentes à la nation, des deux modiques bénéfices qu'il poss... Le soussigné à'estimera trop heureux si* par l'abandon qu'il fait par les présentes à la nation, des deux modiques bénéfices qu'il possède, il peut être de quelque utilité à la patrie et encourager, par son exemple,...

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 30
      Speaker: Fréteau
      ...ions, il faut yiyre pur l^s capitaux de nation, au lieu de vivre sur le produit des co... ...ropriétaires les vingtièmes, et .quanu les privilégiés sçnt as^uieUjsanx impositions, il faut yiyre pur l^s capitaux de nation, au lieu de vivre sur le produit des contributions ?
      Speaker: Regnaud
      ...Saint-Jean-d'Angely). il est bou que la nation connaisse les motifs qui nous détermine... (de Saint-Jean-d'Angely). il est bou que la nation connaisse les motifs qui nous déterminent à faire le service sur les capitaux et non sur les revenus; nous avons états ...
    • Séance du vendredi 4 juin 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 93
      Speaker: Voidel
      ... choses, et que les représentants de la nation méritent, à ce titre, quelque respect, ... ...digne de l'attention du Corps législatif; mais comme les signes représentent les choses, et que les représentants de la nation méritent, à ce titre, quelque respect, je demande qu'on charge le comité de Constitution de se concerter avec les minis...

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 95
      Speaker: De La Tour-du-Pin
      la nation même, et l'intérêt de sa sûreté réclame... la nation même, et l'intérêt de sa sûreté réclame ici votre intervention.

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 99
      ...s leurs lumières, au bien général de la nation française, ont arrêté de rédiger, en co... ... des individus qui le composent de contribuer, de tous leurs efforts et de toutes leurs lumières, au bien général de la nation française, ont arrêté de rédiger, en commun, un Mémoire sur les deux questions suivantes et de l'adresser à l'Assemblée...
      ...e réserver là propriété dès raines à la nation, ou de les abandonner aux possesseurs d... ...bien pesées et bien senties, qn connaîtra facilement s'il est juste ou injuste de réserver là propriété dès raines à la nation, ou de les abandonner aux possesseurs des terrains superficiels. Nous exanctiyerons ensuite s'il est avantageux ou non,...
      ...faire remarquer aux représentants de la nation que nous ne manquerons pas de mines en ... ...res ou ïes principaux agents dans tops les arts; mais il est de notre devoir de faire remarquer aux représentants de la nation que nous ne manquerons pas de mines en France, malgré le préjugé contraire trop généralement répandu. Le royaume est en...

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 101
      ...rrivera, les mines étant réservées à la nation et exploitées ou concédées par elle. Ce qui arrivera, les mines étant réservées à la nation et exploitées ou concédées par elle.

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 102
      Si la nation françftïse déclaré lès ïpiqes propriété... Si la nation françftïse déclaré lès ïpiqes propriétés nationales, c'est où pqijr les e^pjôitej' par agents, ou pour les concéder êh ...

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 104
      2° Il est du plus grand avantage de la nation française de se réserver les mines et d... 2° Il est du plus grand avantage de la nation française de se réserver les mines et de les exploiter ou d'en concéder l'exploitation à des grandes compagnies capable...

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 106
      ...ndamnés, de venir crier aux juges, à la nation : Arrêtez ! faites grâce 1 C'est nous q... ...entraînés, ont-ils eu le courage, pendant le cours de la procédure qui vous a condamnés, de venir crier aux juges, à la nation : Arrêtez ! faites grâce 1 C'est nous qui sommes les vrais coupables ; c'est nous qui avons séduit, trompé leur simplic...
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 showing 10 of 11 results view all
    • Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 167
      Speaker: Merlin
      ...'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait li...
      ...si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler s...
      Il n'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait lignager, dans la vente qui va s'ouvrir des biens qu'elle a à sa disposition; mais si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler ses intérêts de la manière la plus utile pour elle i et ce serait manquer à votre...
    • Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 211
      ... de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 li... ...t que les habitants, en sus de leur contribution patriotique, montant à la somme de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 livres qui leur sont dus par l'Etat depuis près de onze ans pour les offices des a...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 215
      Speaker: De Vismes
      ...u profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la... ...rotection peut-il subsister désormais, soit au profit du concessionnaire, soit au profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la suppression doit-elle s'opérer sans aucune indemnité pour ie concessionnaire?

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 216
      Speaker: De Vismes
      ... de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit. ...t une émanation : car la justice d'abord l'exige ainsi, et l'intérêt particulier de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit.

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 217
      Speaker: De Vismes
      ...emps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a... ... point, Messieurs, de la tolérance religieuse de laquelle ont joui de tous les temps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a pu devenir l'objet d'un trafic honteux. Un zèle malentendu a souvent égaré nos ...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 219
      Speaker: Merlin
      ...emnités qui pourraient être dues par la nation ...s ou par des particuliers; sauf à statuer, ainsi qu'il appartiendra, sur les indemnités qui pourraient être dues par la nation
    • Séance du mercredi 21 juillet 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 223
      Speaker: Lebrun
      ...re, et cette impossibilité est pour une nation juste un grand obstacle, le plus grand ... Cette finance, il serait impossible de la rendre, et cette impossibilité est pour une nation juste un grand obstacle, le plus grand de tous les obstacles à leur suppression.
      Speaker: Lebrun
      ... point de garantie pareille, ni pour la nation, ni pour ses créanciers. Un administrat... Mais, dans tout autre système, il n'est point de garantie pareille, ni pour la nation, ni pour ses créanciers. Un administrateur, des commis, des bureaux, toutes les surveillances possibles ne donneront po...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 224
      Speaker: Lebrun
      ...eux-mêmes à ce ministre qui répond à la nation. ...urs nécessaires, qui ne soient pas tout à fait dans ses mains, et qui répondent eux-mêmes à ce ministre qui répond à la nation.

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 226
      Speaker: Lebrun
      ...aqtiélle lin Corps qui ne serait paS là nation, qui ne Serait pas le souverain, pourra... Toute Constitution serait absurde dans iaqtiélle lin Corps qui ne serait paS là nation, qui ne Serait pas le souverain, pourrait soumettre à sa Censure le dépositaire de l'autorité et jtier les dépenses qu'...
      Speaker: Lebrun
      ...blir, tant de terrains appartenant à la nation à distribuer ! *.. ...es richesses, et il y avait, au milieu mèmë de la France, tant de colonies à établir, tant de terrains appartenant à la nation à distribuer ! *..

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 229
      Speaker: Le Président
      ...et au bonheur non seulement de ces deux nations, mais môme du monde entier ...rmonie qui règne actuellement entre eux, et qui est si essentielle à la liberté et au bonheur non seulement de ces deux nations, mais môme du monde entier
      Speaker: De Foucault
      ...nale. Je ne crois pas non plus que deux nations malheureusement rivales. (Non.... 1 s'é... ...société particulière puisse se mettre en correspondance avec une Assemblée nationale. Je ne crois pas non plus que deux nations malheureusement rivales. (Non.... 1 s'écrie-t-on dans une grande partie de la salle.) Je ne crois pas, je le répète, qu...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 237
      La nation française a, dans ce moment, deux sorte... La nation française a, dans ce moment, deux sortes de recettes : depuis que l'Assemblée nationale a décrété quelesdomaines nation...
      ...e, elles appartiennent toutes deux à la nation, puisque l'une provient de l'aliénation... ...dre,dans le même réservoir, le produit de ces deux sources de richesse; sausdoute, elles appartiennent toutes deux à la nation, puisque l'une provient de l'aliénation de ses domaines, et des efforts extraordinaires qu'elle s'est commandés pour le...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 238
      ...produit des impôts dans le Trésor de la nation, de veiller à l'exactitude des rentrées... Il est également du dëvdir du pouvoir éxêcutif de recueillir le produit des impôts dans le Trésor de la nation, de veiller à l'exactitude des rentrées, de presser les recouvrements tardifs, et de lëvêr les obstacles de tout gënre ...
      ...l est au devoir des représentants de la nation de Surveiller toutes ses opérations ave... ...s que le pouvoir exécutif agit ainsi dans la direction qui lui a été imprimée, il est au devoir des représentants de la nation de Surveiller toutes ses opérations avec une infatigable, vigilance, et d'exercer avec sévérité les droits, de la respo...
      ...me à voir tous les revenus d'une grande nation, concentrés dans uh seul point, se régi... ...épenses ; l'extrême simplicité de cette idee a quelque cho§e de séduisant. On aime à voir tous les revenus d'une grande nation, concentrés dans uh seul point, se régir et se distribuer comme un particulier distribue et régit les fonds qui compose...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 239
      ...ë, sûr les itttériëufëS de la quelle la nation n'a pas de surveillance, suffirait pour... Là CdrrespohdaUCe seule àVec là caiase de la liste CiVîlë, sûr les itttériëufëS de la quelle la nation n'a pas de surveillance, suffirait pour embrouiller toilië la comptabilité.
      ...iste civile, et les représentants de la nation né pou-vatit jàthais faire Vérifier cèt... ...nt pas le droit d'exiger les bordereaux des payements journaliers faits par la liste civile, et les représentants de la nation né pou-vatit jàthais faire Vérifier cèttte caisse puretheut royale, sa correspondance avec la caisse des re-
      ...s intérêts de là dette publique; car la nation, ddttt la bonne foi n'est pas diffêreht... ...partements. Mais à là tête dé dës dépenses, il convient de placer le pavement des intérêts de là dette publique; car la nation, ddttt la bonne foi n'est pas diffêrehte de celle des partiëuliers, n'a de revenus disponibles qu'après s'être acquitté...
      ...n peu d'instants dans les comptes de la nation : le remboursement du capital de cette ... Les intérêts dè la dette publique ttbn coûstitUéé fie figureront quë bien peu d'instants dans les comptes de la nation : le remboursement du capital de cette dette, décrété par l'Assemblée nationale, et assigné sur le produit de la vente ...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 240
      ...étaire, par lequel il semblerait que la nation appartînt à ses fonctionnaires, et non pas les fonctionnaires à la nation, et ce système proscrit n'a même plus d... ...e; il a déjà rélégué, parmi les erreurs de l'ancien régime, ce langage de propriétaire, par lequel il semblerait que la nation appartînt à ses fonctionnaires, et non pas les fonctionnaires à la nation, et ce système proscrit n'a même plus de défenseurs.
      ... produit de la vente des domaines de la nation. Ces capitaux produisent des intérêts a... ... sagesse en a indiqué les moyens, en assignante l'extinction de ces capitaux, le produit de la vente des domaines de la nation. Ces capitaux produisent des intérêts aux parties qui les ont fournis, ils leur procurent en outre un traitement: rembo...
      La nation a assez prouvé qu'elle ne regardait pas... La nation a assez prouvé qu'elle ne regardait pas la vénalité comme une caution suffisante de fa capacité des fonctionnaires publ...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 241
      ...s, regarde ces énormes avances, dont la nation paye l'intérêt aux financiers, bien moi... ...ui des cautionnements; car si l'Assemblée, persistant dans ses précédents décrets, regarde ces énormes avances, dont la nation paye l'intérêt aux financiers, bien moins comme un gage qui les attache à son service, que comme un lien qui l'asservit...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 242
      ... public, unique dépôt des revenus de la nation, ne renverra plus à quarante payeurs l'... ...s, et qu'ils en attendent de vous la réformation. Tous s'attendent que le Trésor public, unique dépôt des revenus de la nation, ne renverra plus à quarante payeurs l'acquittement journalier des intérêts de la Dette publique, et tous se promettent...
      ...taire de la plus haute confiance qu'une nation ait jamais accordée à ses représentants... L'Assemblée nationale, dépositaire de la plus haute confiance qu'une nation ait jamais accordée à ses représentants, ne peut y répondre qu'en cherchant, dans tous ses travaux, à s'approcher de la...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 243
      ... débarrassera, plus que toute autre, la nation, des abus de la comptabilité actuelle. ... ...emblée nationale ne dédaignera pas une mesure si utile, au crédit public, et qui débarrassera, plus que toute autre, la nation, des abus de la comptabilité actuelle. Celle des payeurs des rentes offre chaque année plus de cent volumes in-folio mi...

      Séance du mercredi 21 juillet 1790

      page 244
      . Toutes les dépenses de la nation seront faites, soit en masse, soit en d... . Toutes les dépenses de la nation seront faites, soit en masse, soit en détail, par une seule et même caisse, qui sera appelée caisse des dépenses nation...
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 35
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ... avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune... ... ayant vingt-six ans de services, a éu fës cfieyeux et les oreilles coupés* pour avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune pFeove légale de ces faits, mais qûe, vu leur importance, il demande^ le renvoi...

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 37
      Speaker: De Custine
      ...ui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn. ...se considérable : je crois qu'avec 18 millions on pourrait contenter toUs ceux qui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn.
      Speaker: D'Ambly
      ...e suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas ... ...sur leur traitement ; vous ne leur ôterez rien non plus; en vérité, Messieurs, je suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas assez pour les pensionnaires de l'Etat.
      Speaker: Palasne de Champeaux
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix d... et leur d'uréë méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix des sacrifices qu'ils.ont faits à l'utilité publique. »
      Speaker: Regnaud
      Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naiss... Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve^en^ défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fa...
      Speaker: Palasne
      ... a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la natur... ...ré sa patrie, ou qui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses honorifiques, ou pécuni...
      Speaker: Le Chapelier
      ...es des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou c(ui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publiques des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services^ prétendre à des récompenses. »

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 38
      Speaker: Palasne
      ... et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ort dans le cours de son service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: De Noailles
      ...rir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonction...
      ... ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.
      ...s commande, j'y acquiesce. Quant aux autres dispositions, je crois que c'est ouvrir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonctionnaires d'une manière honnête. Il ne me paraît point juste de payer deux fois les...
      ...onnairevpublic, une fois retiré, ne se mettra plus en peine ni de sa femme ni de ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 39
      Speaker: Fréteau
      ...es enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ans le cours de 6on service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: Palasne
      ...our la liquidation des créanciers de la nation. » ...ans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux. règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation. »
      Speaker: Fréteau
      ...ants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services... ...l'article ainsi limité, car le roi doit se borner à encourager les talents naissants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services publics.
      Speaker: De Noailles
      ...x Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les... La question de savoir si l'on défendra aux Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les officiers français qui vont s'instruire au service des autres puissances savent...
    • Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

      page 316
      Speaker: Rewbell
      ...essaires pour que les propriétés que la nation possède à Avignon s'oient en sûreté. ... qu'il se retire par-devers lui, pour le supplier de prendre les précautions nécessaires pour que les propriétés que la nation possède à Avignon s'oient en sûreté.
      Speaker: Bouche
      ... à la conservation des propriétés de la nation à Avignon. Nous avons dans cette ville ... J'appuie la motion de M. Rewbell, pour demander à Sa Majesté de veiller à la conservation des propriétés de la nation à Avignon. Nous avons dans cette ville des archives, des greniers à sel, des magasins de tabac : il est donc instant d'...
    • Séance du mardi 27 juillet 1790, au soir

      - search term matches: (5)

      Séance du mardi 27 juillet 1790, au soir

      page 383
      Speaker: Coster
      ...ment du Jura, qui déêlape ennemis de la nation et du roi et traîtres j* la patrie tous... Adresse de la municipalité de Rahon, département du Jura, qui déêlape ennemis de la nation et du roi et traîtres j* la patrie tous cgux qui, par des protestations, éqritfe ou aetes quelconques, chercheraient à ...
      Speaker: Coster
      ...l'autorité suprême des représentants de nation. ...on ; qu'ils l'pnt dénoncée a la municipalité comme séditieuse et attentatoire à l'autorité suprême des représentants de nation.
      Speaker: Regnaud
      ...écessaires pour les représentants de la nation et leur bon roi i et qu'ils ont arrêté ... ...a liberté conqui se, et VExau-diat, pour demander au Saint-Esprit tes lumières nécessaires pour les représentants de la nation et leur bon roi i et qu'ils ont arrêté unanimement que leur maire serait chargé d'adresser le procès-verbal des cérémon...

      Séance du mardi 27 juillet 1790, au soir

      page 384
      Speaker: Le Président
      ...que nous sommes les représentants de la nation française. Je réclame l'orare et le sil... N'oublions pas que nous sommes les représentants de la nation française. Je réclame l'orare et le silence.
      Speaker: Thibault
      ...que lorsqu'un membre aété présenté à la nation comme son représentant, rien ne peut al... ...le serment de ne se Séparer qu'après l'achèvement de la Constitution ; je crois que lorsqu'un membre aété présenté à la nation comme son représentant, rien ne peut altérer son caractère ; voici, en conséquence, le projet dé décret que je vous pré...
    • Séance du vendredi 30 juillet 1790

      - search term matches: (6)

      Séance du vendredi 30 juillet 1790

      page 428
      Speaker: De Froment
      ...nd pied de guerre seraient assurés ; la nation serait dispensée de payer, pendant ving... ...le tour de faire la campagne? (On applaudit encore,) Ainsi le premier et le second pied de guerre seraient assurés ; la nation serait dispensée de payer, pendant vingtansde paix, des auxiliaires

      Séance du vendredi 30 juillet 1790

      page 434
      Speaker: De Beauharnais
      ...mmes qui nous défendra? non; ce sera la nation entière qui sauvera la nation. C'est 5 millions d'hommes libres armés...
      ... foyers* Si nous voulons assujettir les nations voisines, ayons des armées nombreuses; ...
      ... l'hypothèse d'une attaque générale ; mais alors sera-ce une armée de 200,000 hommes qui nous défendra? non; ce sera la nation entière qui sauvera la nation. C'est 5 millions d'hommes libres armés pour la défense de leurs foyers* Si nous voulons assujettir les nations voisines, ayons des armées nombreuses; mais si nous voulons vivre iibres et heureux, ayons une force publique nationale...

      Séance du vendredi 30 juillet 1790

      page 437
      Speaker: Chasset
      ...pitre de cette ville appartenaient à la nation, et que la municipalité devait s'oppose... ...han, nous avons répondu que les meublesde l'évêché de Strasbourg et du grand chapitre de cette ville appartenaient à la nation, et que la municipalité devait s'opposer à leur extraction, tant de fa maison épiscopale que des maisons de plaisance d...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...énéficier qui occupe une maison dont la nation lui a assuré la possession. Vous avez o... ...est bon à rendre; le comité a confondu le mobilier du chapitre avec celui d'un bénéficier qui occupe une maison dont la nation lui a assuré la possession. Vous avez observé l'étrange raisonnement qu'on vous a fait, qu'il était de l'intérêt des di...

      Séance du vendredi 30 juillet 1790

      page 438
      Speaker: Rewbell
      ...eut enlever les meubles de l'évêché. La nation française n'a pas seule des droits sur ... ...de ta part du directoire de Strasbourg, pour savoir si M. le cardinal de Rohan peut enlever les meubles de l'évêché. La nation française n'a pas seule des droits sur ces meubles, parce que les habitants au delà du Rhin ont aussi contribué à leur ...
    • Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      page 572
      Speaker: Camus
      ...ts à une reconnaissance particulière de nation; que s'il est juste que, dans l'âge des... ...nse, que la durée, l'émi-nence et la nature de ses services lui donnent des droits à une reconnaissance particulière de nation; que s'il est juste que, dans l'âge des infirmités, la patrie vienne au secours de celui qui lui a consacré ses talents...

      Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      page 573
      Speaker: Camus
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le prix d... rendus au corps social, quand leur importance et leur durée méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le prix des sacrifices qu'ils ont faits à l'utilité publique.
      Speaker: Camus
      Art. 3. Les sacrifices dont la nation doit payer le prix sont ceux qui naisse... Art. 3. Les sacrifices dont la nation doit payer le prix sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve en défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fait...
      Speaker: Camus
      ... a des droits à la reconnaissance de la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou qui adonné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la reconnaissance de la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses.
      Speaker: Camus
      ... Les marques d'honneur décernées par la nation seront personnelles et mises au premier... Art. 5. Les marques d'honneur décernées par la nation seront personnelles et mises au premier rang des récompenses publiques.
      Speaker: Camus
      ...es enfanis être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...dans le cours de son service public pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfanis être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance.
      Speaker: Camus
      ...our la liquidation des créanciers de la nation. ...dans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation.
    • Séance du mercredi 4 août 1790

      - search term matches: (10)

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 605
      Speaker: Bouche
      ...éputés étant censés députés de toute la nation, il doit être admis ; d'autre part, on ... ...aisons alléguées pour et contre M. Laffitte. D'un côté, on fait valoir que les députés étant censés députés de toute la nation, il doit être admis ; d'autre part, on objecte que quoique M. Laffitte ait obtenu la confiance des électeurs de D ix, S...

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 607
      Speaker: Thouret
      ...s l'intérieur du parquet prêteront à ia nation et au roi, devant les membres du consei...
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, ave...
      Art. 3. « Les juges introduits dans l'intérieur du parquet prêteront à ia nation et au roi, devant les membres du conseil général dé la commune, pour ce délégués par la Constitution, et en présence de la commune assistante, le serment de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, avec exactitude et impartialité, les fonctions de leurs offices.

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 608
      Speaker: Thouret
      ... magistrature suprême de l'Etat, que la nation a conférée héréditairement. A côté de c... ...uvoirs qu'il peut déléguer directement : il n'y a d'exception qu'à l'égard de la magistrature suprême de l'Etat, que la nation a conférée héréditairement. A côté de ce principe, vous en avez consacré un autre, qui est que toutes les fois que le p...

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 609
      Speaker: Thouret
      ...s rois alors, seuls représentants de la nation, exerçaient tous les droits et tous les... ...squ'ils les créaient par leurs édits,etles instituaient par leurs provisions. Les rois alors, seuls représentants de la nation, exerçaient tous les droits et tous les pouvoirs nationaux confusément avec ceux délégués à la royauté; mais ils étaien...
      Speaker: Thouret
      ... l'existence du corps politique, que la nation doit se charger d'office du châtiment d... ...te raison, c'est encore parce que les plus grands crimes sont ceux qui attaquent l'existence du corps politique, que la nation doit se charger d'office du châtiment des coupables. G'est enfin par ce pressant intérêt que tous les peuples, qui n'on...
      Speaker: Thouret
      ...du peuple, préposé pour l'intérêt de la nation à l'exercice de ses droits? Il doit don... ...a commission d'un officier, peut-il rester douteux que cet officier est l'homme du peuple, préposé pour l'intérêt de la nation à l'exercice de ses droits? Il doit donc être un des fonctionnaires élus et nommés par le peuple; car sa fonction est u...
      Speaker: Thouret
      ...tif est dans sa source le pouvoir de la nation, que c'est elle qui Va délégué pour son... Je sais qu'on pourra dire que le pouvoir exécutif est dans sa source le pouvoir de la nation, que c'est elle qui Va délégué pour son avantage, qu'elle ne doit pas se défier de sa propre institution, et que le roi...
      Speaker: Thouret
      ...us les pouvoirs publics sont ceux de la nation, que tous lui sont avantageux dans l'es...
      ...maintenir entre les attributions que la nation peut utilement faire au pouvoir exécuti...
      Je répouds qu'il est vrai que tous les pouvoirs publics sont ceux de la nation, que tous lui sont avantageux dans l'esprit et dans l'objet de leur institution, et que cependant il existe, par la nature même des choses, une distinction très essentielle à maintenir entre les attributions que la nation peut utilement faire au pouvoir exécutif, et celles qu'elle a spécialement intérêt de se réserver pour les exercer plus...
    • Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      - search term matches: (25)

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 627
      Speaker: Le Président
      ...s ultérieurs que les efforts des autres nations nécessiteront peut-être de notre part. ... ...e des affaires étrangères vous a fait pressentir les précautions et les armements ultérieurs que les efforts des autres nations nécessiteront peut-être de notre part. Il est aisé de discerner qu'au milieu des préparatifs considérables qui se font ...
      Speaker: Le Président
      ...et que notre faiblesse n'invite pas les nations, maintenant armées, à manquer d'égard p... ...r le nombre de leurs équipages aux bâtiments de même force qu'ils rencontreront et que notre faiblesse n'invite pas les nations, maintenant armées, à manquer d'égard pour notre pavillon. Sa Majesté a, par cette raison, ordonné que les bâtiments af...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 629
      Speaker: Andrieu
      ...s revenus dans la leur, en sorte que la nation française se trouvera ainsi frustrée de... ...e pour acquérir, dans notre patrie, des biens nationaux dont ils consommeront les revenus dans la leur, en sorte que la nation française se trouvera ainsi frustrée de l'avantage qu'elle attend de la vente de ces biens. Je vote pour la destruction...
      Speaker: Bouche
      ...philosophique et politique. Heureuse la nation qui, la première, donnera l'exemple de ...
      ...outât que l'Assemblée invite toutes les nations.....
      ...'Assemblée nationale réalisera la prédiction de l'immortel auteur de l'histoire philosophique et politique. Heureuse la nation qui, la première, donnera l'exemple de la destruction du droit d'aubaine ! Je voudrais que l'on ajoutât que l'Assemblée invite toutes les nations.....

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 630
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... la couronne, soit pour l'utilité de la nation. Aussitôt Philippe-le-Bel en contia l'a... ...tirer des bois de très grands avantages, soit pour l'augmentation des revenus de la couronne, soit pour l'utilité de la nation. Aussitôt Philippe-le-Bel en contia l'administration à des maîtres créés à cet effet.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... les précieuses ressources d'une grande nation qui allait devenir commerçante et marit... ...tion des vaisseaux. Ge n'est que dans les antiques forêts qu'il espère conserver les précieuses ressources d'une grande nation qui allait devenir commerçante et maritime. Dès lors, l'exploitation et l'aménagement commence à faire sensiblement par...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...des masses de bois dans les mains de la nation. Les motifs qui doivent porter ses repr... ..., les cinq comités réunis ont pensé qu'il était nécessaire de conserver les grandes masses de bois dans les mains de la nation. Les motifs qui doivent porter ses représentants à les conserver se présentent en foule : l'intérêt national, l'intérêt...
      ... Dans tous les temps et chez toutes les nations, les bois ont été mis au rang des biens... ...ur ; c'est exposer le royaume à voir augmenter considérablement, et dans peu (1) Dans tous les temps et chez toutes les nations, les bois ont été mis au rang des biens les plus précieux. Aussi voit-on que, dans les siècles les plus reculés, il y a...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 631
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Car enfin, Messieurs, à qui la nation aliénera-t-elle ces grandes masses? Ser... Car enfin, Messieurs, à qui la nation aliénera-t-elle ces grandes masses? Sera-ce à des particuliers? Mais, en supposant qu'il y en eût d'assez riches pour e...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...oindre : Voilà une perte réelle pour la nation. ...auront moins de concurrents pour les grandes acquisitions, et dès lors un prix moindre : Voilà une perte réelle pour la nation.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...tions lointaines du bonheur public. Une nation seule peut avoir de grandes forêts, peu... ...n les améliorant. Non, Messieurs, l'intérêt personnel ne connaît pas ces spéculations lointaines du bonheur public. Une nation seule peut avoir de grandes forêts, peut seule les régénérer, peut seule s'occuper de leur économie et de leur rétablis...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 632
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ssité de conserver dans les mains de la nation une grande masse de bois. ..., des pays de vignobles et des pays de minots: vous sentirez encore plus la nécessité de conserver dans les mains de la nation une grande masse de bois.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...répéter, ne peuvent appartenir qu'à une nation, parce qu'elle seule,étant immortelle, ... Mais les grandes masses, il faut le répéter, ne peuvent appartenir qu'à une nation, parce qu'elle seule,étant immortelle, améliorera, repeuplera et vivifiera cette belle propriété par des aménagements b...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      .... Serait-il un acte de sagesse pour une nation ? Nous ne le pensons pas ; car c'est un... ...et de régie, est un acte qui, dans un particulier, serait caractérisé de démence. Serait-il un acte de sagesse pour une nation ? Nous ne le pensons pas ; car c'est une grande erreur de croire que l'administration des bois ne puisse pas s'améliore...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 633
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... des forêts du royaume, si ce n'est une nation, d'après des bases d'administration fon... ...enter une régénération aussi dispendieuse, aussi longue, aussi pénible que celle des forêts du royaume, si ce n'est une nation, d'après des bases d'administration fondées sur l'utilité publique, et, sur l'expérience la plus éclairée ? De pareille...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...i pourra ou qui voudra, si ce n'est une nation, assigner les fonds considérables qui s... Qui est-ce qui pourra ou qui voudra, si ce n'est une nation, assigner les fonds considérables qui sont nécessaires à l'entretien, à la garde des forêts et surtout à leur repeuplem...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 634
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...s la plus belle propriété qu'une grande nation puisse et doive conserver. ..., rassurera la marine et le commerce, et rétablira, enfin, un meilleur ordre dans la plus belle propriété qu'une grande nation puisse et doive conserver.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...finances. Il est indispensable pour une nation, comme pour les particuliers, de payer ... « On a besoin de vendre les bois, dit-on, dans l'intérêt de nus finances. Il est indispensable pour une nation, comme pour les particuliers, de payer ses dettes; un déficit à combler, des finances'de charges et d'offices supprimés...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... de nos dettes. Si cela n'était pas, la nation serait bien à plaindre pour la dette pu... ...riétés et biens cultivés du domaine et du clergé une plus forte valeur que celle de nos dettes. Si cela n'était pas, la nation serait bien à plaindre pour la dette publique; mais un simple aperçu du comité de l'aliénation présente beaucoup plus d...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...as, quelque urgent qu'on le suppose, la nation ne doit s'exproprier des bois et forêts... Dans aucun cas, quelque urgent qu'on le suppose, la nation ne doit s'exproprier des bois et forêts qui forment le vrai domaine public.

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 635
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...vez faire une source de revenus pour la nation par l'administration nationale des bois...
      ...citoyens qui voudraient conseiller à Ja nation d'aliéner un fonds de première nécessit...
      En cinquième lieu, vous pouvez faire une source de revenus pour la nation par l'administration nationale des bois. Où sont donc les bcms citoyens qui voudraient conseiller à Ja nation d'aliéner un fonds de première nécessité qui peut porter,dans peu d'années,environ trente millions de revenu, avec un s...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...êts. Dans quel état avez-vous trouvé ia nation ? Ne l'avez-vous pas vue dans un enthou...
      ... économiques s'élèvent, et laissez à la nation, en attendant cette heureuse époque, de...
      ...rs résultant du projet de livrer aux particuliers Ja propriété de toutes vos forêts. Dans quel état avez-vous trouvé ia nation ? Ne l'avez-vous pas vue dans un enthousiasme funeste pour les jouissances viagères, dans l'immoralité des tontines et ...
      ...t formé, que les idées de propriété s'améliorent, que les vues d'administration. économiques s'élèvent, et laissez à la nation, en attendant cette heureuse époque, de grandes propriétés publiques et indivises. Il est certain qu'on peut perdre un ...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...Varbre à la racine. Voilà l'image d'une nation qui, pour payer ses dettes, livrerait s... ...otisme : quand les sauvages de la Louisiane veulent avoir du fruit, ils coupent Varbre à la racine. Voilà l'image d'une nation qui, pour payer ses dettes, livrerait ses forêts à des compagnies ou à des capitalistes.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ns et à la sûreté du royaume, et que la nation seule peut, par un nouveau régime et un... ... conservation des bois et forêts est un des objets les plus essentiels aux besoins et à la sûreté du royaume, et que la nation seule peut, par un nouveau régime et une administration active et éclairé*, s'occuper de leur conservation, amélioratio...
      Speaker: Martineau
      ...i seront-elles mieux conservées, par la nation ou par des particuliers? Je crois que d... ...nservation des forêts; malgré cela, je persiste à demander l'ajournement. Par qui seront-elles mieux conservées, par la nation ou par des particuliers? Je crois que dans une grande administration le gaspillage est inévitable : on a cherché à vous...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 636
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ns et à la sûreté du royaume, et que la nation peut seule, par un nouveau régime et un... ... et forêts est un des objets les plus importants etles plus essentiels aux besoins et à la sûreté du royaume, et que la nation peut seule, par un nouveau régime et une administration active et éclairée, s'occuper de leur conservation, amélioratio...
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 6 results
    • Séance du jeudi 19 août 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 19 août 1790, au matin

      page 160
      Speaker: Perdry
      ...telet pour connaître des crimes de lèse-nation, elle n'a pas entendu se réserver le dr... Lorsque l'Assemblée a institué le Châtelet pour connaître des crimes de lèse-nation, elle n'a pas entendu se réserver le droit d'élargissement provisoire, parce qu'autrement elle aurait prétenau renferme...
    • Séance du lundi 23 août 1790

      - search term matches: (16)

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 227
      Speaker: Le Président
      ...es arts véritablement honorable pour la nation. ... a adressé; et qui, par la beauté des caractères de Didot, devient un monument des arts véritablement honorable pour la nation.

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 228
      Speaker: Charles Voidel
      ...telet comme prévenus d'un crime de lèse-nation, les sieurs Desmarets-Maillebois, Bonne... ...rapport, et chargea le procureur de la commune de dénoncer cumulativement au Châtelet comme prévenus d'un crime de lèse-nation, les sieurs Desmarets-Maillebois, Bonne-Savardin et Gui-gnard de Saint-Priest.

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 232
      Speaker: Charles Voidel
      ...is longtemps prévenu d'un crime de lèse-nation, dénoncé comme tel, et contre lequel le...
      ...t de magistrat et de représentant de la nation, la conduite de M.l'abbé de Barmond, da...
      Barmond a protégé de tout son pouvoir la fuite d'un homme depuis longtemps prévenu d'un crime de lèse-nation, dénoncé comme tel, et contre lequel le Chàtelet venait d'ordonner une information, c'est que, autant qu'il était en lu...
      ... le plus grand des crimes dans l'ordre social ; c'est que, sous le double rapport de magistrat et de représentant de la nation, la conduite de M.l'abbé de Barmond, dans cette circonstance,est non seulement une imprudence, non seulement une faute,...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 234
      Speaker: Robespierre
      ...ui pour poursuivre lë£ dfilliëS de lèse-nation ; mais il vaut mieUx n'en àVoir pas que... ...jusqu'ici n'ont pas mérité la confiance publique. Je sais qu'il faut dës tfibUhkui pour poursuivre lë£ dfilliëS de lèse-nation ; mais il vaut mieUx n'en àVoir pas que d'en avoir un qui agiisë en senà inversé de la

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 235
      Speaker: L'abbé Maury
      ...oUffriteà-Vous qu'hn rëprééëûlàat dë la nation Soit ëxjibSé à dë séthblkbles britrâges... ...port: àllàht âux éàtix, fût ttàdhit Corathë complice d'dn délit Hbti |ifbiivë? SoUffriteà-Vous qu'hn rëprééëûlàat dë la nation Soit ëxjibSé à dë séthblkbles britrâges,? Qùé vbùs prdpoêe-t-bn inaihtenant? De ne baâ l'élargit, ëft attendant Hés prë...
      Speaker: De Bouville
      Je demande, pour l'honneur dé là nation, qu'on aille aux voiX sur lii motion de... Je demande, pour l'honneur dé là nation, qu'on aille aux voiX sur lii motion de M. l'abbé Mahrys Il .n'éât pas plus facile de répondre à cet honorable membre q...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 236
      Speaker: Regnaud
      ...pposer à ce que les représentants de la nation prescrivent au Châtelet de poursuivre un déUt à la poursuite duquel la nation est intéressée". ...ment révoquer votre décret en laissant le cours à la justice. On ne peut pas s'opposer à ce que les représentants de la nation prescrivent au Châtelet de poursuivre un déUt à la poursuite duquel la nation est intéressée".
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...e l'Etat ? Non, les représentants de la nation seraient coupables à leur tour, s'ils e... ...un homme prévenu d'être entré dans un projet dont le but était le renversement de l'Etat ? Non, les représentants de la nation seraient coupables à leur tour, s'ils enveloppaient plus longtemps un de leurs collègues de cette inviolabilité qui, da...
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...'après son opinion seule, du sort de la nation entière?Aucun homme, n'ayant ce droit, ...
      ...ion d'un homme prévenu du crime de lèse-nation. (On applaudit d'un côté, on murmure de...
      ... peser sérieusement cette réflexion: est-il permis à tout citoyen de disposer, d'après son opinion seule, du sort de la nation entière?Aucun homme, n'ayant ce droit, ne peut, quelle que soit son opinion personnelle, favoriser l'évasion d'un homme prévenu du crime de lèse-nation. (On applaudit d'un côté, on murmure de l'autre.) Les murmures ne m'empêcheront pas d'exposer l'opinion que m'arrache m...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 237
      Speaker: Barnave
      ...l est certain que ce représentant de la nation devait s'imposer la plus scrupuleuse sé... .... l'abbé Perrotin. Il e3t certain que ce magistrat devait connaître les lois ; il est certain que ce représentant de la nation devait s'imposer la plus scrupuleuse sévérité dans ses démarches, et cependant il a été surpris en enlevant un homme à ...
      Speaker: Barnave
      ...des informations sur les crimes de lèse-nation. Donc les actes de ces comités sont lég... ...ter avec celui delà municipalité de Paris, pour faire des recherches et prendre des informations sur les crimes de lèse-nation. Donc les actes de ces comités sont légaux, d'après vos décrets. S'ils ne suffisent pas pour juger, ils suffisent pour ...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 238
      Speaker: De Mirabeau
      ...youlajj; conduire hore du domainé de la nation. ...près '(|uquel On à troqvè, sOus 'l'abri d'Un'raiix' passeport', un hojbmp qh^il youlajj; conduire hore du domainé de la nation.
      Speaker: De Mirabeau
      ...'suffit pas,nouVies reRré§entànti'de fa natïôn, d'être hp^dj^s iqfntë? judiciaires aus... ...efpple de l'inflëxiblé justice ëtivers Ips membres clé cette ^ssiemblée. Ï1 rie 'suffit pas,nouVies reRré§entànti'de fa natïôn, d'être hp^dj^s iqfntë? judiciaires aussi longtemps (Me vbqg ne |è§ festitnez'pas a la ' ju rid fèÏÏbû1 o rainai ré dés...
    • Séance du mercredi 25 août 1790

      - search term matches: (18)

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 259
      Speaker: Le Président
      ...iberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables... « Bestaurateur delà liberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables que celles que.saint Louis fut chercher en Afrique et en Asie.
      Speaker: Malouet
      ...ouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution.... ...et: ils ont présenté un acte signé d'eux où ils professent ces sentiments et renouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution. Je demande que le procès-verbal en fasse mention. Ils se sont plaints au minist...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 260
      Speaker: De Noailles
      ... qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite... « 9°. De lettres patentes sur le décretdu même jour, relatives aux charges qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite par le Châtelet sur les événements du 6 octobre dernier.

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 262
      Speaker: Le Président
      La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. ... La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. Je prie l'Assemblée d'entendre l'orateur.
      Speaker: Martineau
      ...ompris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donnero... ...oin de recourir au juge de paix. Les six tribunaux proposés dans l'article 2 y compris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donneront près de cent officiers de justice dans Paris. Comment après cela peut-on prop...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 263
      Speaker: De Mirabeau
      ... ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent... ...mis de tracer ; et ces peuples, s'ils sont opprimés, sont aussi nos alliés! Nous ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent prodiguer leurs trésors et leur sang pour une acquisition aussi éloignée, pour ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...répare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni...
      ...ule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, tra...
      ...ons dottner, dès ce moment, le Signal de cette bienveillance ttni-vérsêllë que prépare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni sur leâ alliances ni sur la guerre. L'Europe aura-t-elle besoin de politique, l...
      ...verselle. Alors lé bonheur deà pettplëS serâ le seul but des législateurs, la seule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, transformées en vertus publiques, ne déchireront plds, par des querelles sanglantes...
      Speaker: De Mirabeau
      La nation française, en changeant èés lois èt ses... La nation française, en changeant èés lois èt ses mœurs, doit sans doute éhanger sa politique; mais elle est encore condamnée, pa...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 264
      Speaker: De Mirabeau
      ...habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, ent... ...ons, ils auront à défendre relie de la raison et ils n'en devront être que plus habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, entreprend un travail plus difficile, que celle qui enflamme l'ambition, en offrant...
      Speaker: De Mirabeau
      ...s Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait a... ...deux principes sont : 1° que tous les traités précédemment conclus par le roi des Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait annulés, changés ou modifiés, d'après le travail qui sera fait à cet égard au sei...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes e... ... relations, que le désir inaltérable de la paix et la renonciation à toute conquête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes et comme obligatoires dans tous les traités, que les stipulations purement défens...
      Speaker: De Mirabeau
      ..., il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germ... ...dir, que la politique qui veut tout bouleverser, nous soient toujours étrangères, il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germes des combats, il fallait renoncer à toute force extérieure, détruire nos forte...
      Speaker: De Mirabeau
      ...hommes et pour le malheur réel des deux nations. ...ers et belliqueux qui se ruinaient et se déchiraient pour l'orgueil ae quelques hommes et pour le malheur réel des deux nations.
      Speaker: De Mirabeau
      ...n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples ... On s'aperçut bientôt que cette succession, qui avait coûté tant de sang, n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples n'étaient pas unis, les ministres étaient rivaux ; et l'Angleterre, profitant de...
      Speaker: De Mirabeau
      ...rre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses ... La guerre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses richesses et ses plus belles colonies, que nos malheurs fournirent au caractère ...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 265
      Speaker: De Mirabeau
      craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité... craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité. Mais l'intérêt nous dicte-t-il d'autres lois que la reconnaissance ?
      Speaker: De Mirabeau
      ...à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développemen... ...s grande force des empires, qu'aussi longtemps qu'étrangères à toute injustice, à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développement de leur richesse intérieure, de leur véritable prospérité. La France compte da...
      Speaker: De Mirabeau
      ...maux n'est-il pas facile de prévoir? La nation, qui nous a choisis pour être les insti... ... menaceraient-ils pas alors et nos finances et nos armées ? et combien d'autres maux n'est-il pas facile de prévoir? La nation, qui nous a choisis pour être les instituteurs de ses lois, nous demande aussi la sûreté de ses possessions et de son c...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 266
      Speaker: De Mirabeau
      ...connaîtrons désormais que des Pactes de nation. nous ne reconnaîtrons désormais que des Pactes de nation.
      Speaker: De Mirabeau
      ...ssessions, aux secours mutuels que deux nations doivent se donner, aux avantages de com... ...i doivent être ratifiés : ceux qui sont relatifs à la garantie réciproque des possessions, aux secours mutuels que deux nations doivent se donner, aux avantages de commerce qu'elles s'assurent. D'autres ont besoin d'être corrigés ; car vous ne pou...
      Speaker: De Mirabeau
      ...nel d'un monarque l'a seul dicté, et la nation, qui en est l'unique garant, n'y prend ...
      ...le la foi publique et la conscience des nations.
      ...ire. L'ambition l'a conçu, la rivalité peut l'anéantir. Souvent l'intérêt personnel d'un monarque l'a seul dicté, et la nation, qui en est l'unique garant, n'y prend aucune part. Il n'en serait pas ainsi d'un pacte vraiment national, qui assermen...
      ...a volonté générale, produit une alliance indissoluble, et a pour base inébranlable la foi publique et la conscience des nations.
      Speaker: De Mirabeau
      ...ssité même d'assurer la paix, force les nations à se ruiner en préparatifs de défense ?... ...eiller, à se redouter, à se regarder comme ennemis. Pourquoi faut-il que la nécessité même d'assurer la paix, force les nations à se ruiner en préparatifs de défense ? Puisse cette affreuse politique être bientôt en horreur sur toute la terre !
      Speaker: De Mirabeau
      ...lus continueront à être respectés parla nation française, jusqu'au moment où elle aura... « 1° Que tous les traités précédemment conclus continueront à être respectés parla nation française, jusqu'au moment où elle aura revu ou modifié ces divers actes, d'après le travail qui sefa fait à cet égard,...
      Speaker: De Mirabeau
      ... l'examen approfondi des traités que la nation croira devoir conserver ou changer, le ...
      ...a base de la Constitution française, la nation ne peut en aucun cas reconnaître, dans ...
      « 2° Que préliminairement à ce travail et à l'examen approfondi des traités que la nation croira devoir conserver ou changer, le roi sera prié de faire connaître à toutes les puissances avec lesquelles la France a des engagements, que la justice et l'amour de la paix étant la base de la Constitution française, la nation ne peut en aucun cas reconnaître, dans les traités, que les stipulations purement défensives et commerciales.
      Speaker: De Mirabeau
      ...nnaître à Sa Majesté Catholique, que la nation française, en prenant toutes les mesure... « Décrète, en conséquence, que le roi sera prié de faire connaître à Sa Majesté Catholique, que la nation française, en prenant toutes les mesures propres à maintenir la paix, observera les engagements que son gouvernement a ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ar un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté t... ...ec les ministres de Sa Majesté Catholique à l'effet de resserrer et perpétuer, par un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté toute stipulation qui ne serait pas entièrement conforme aux vues de paix général...
      Speaker: De Mirabeau
      ...idération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progres... « Au surplus, l'Assemblée nationale prenant en considération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progressif, la sûreté des colonies françaises et du commerce national,

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 267
      Speaker: Robespierre
      ...jamais été examinés ni consentis par la nation ? ...'ail-liances, de rétablir des traités que l'Assemblée ne connaît pas, qui n'ont jamais été examinés ni consentis par la nation ?

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 268
      ...apitale et l'un des représentants de la nation, je serais en effet coupable envers mes... Chef du tribunal de la capitale et l'un des représentants de la nation, je serais en effet coupable envers mes concitoyens, si j'avais négligé de présenter au Corps législatif les idées qu'u...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 276
      ... tribunal provisoire des crimes de lèse-nation, il a rempli ce pénible devoir avec aut... ...e. Zélé sectateur de la Révolution choisi par l'Assemblée nationale pour être le tribunal provisoire des crimes de lèse-nation, il a rempli ce pénible devoir avec autant d'impartialité que de courage, et les libelles dont le corps et les membres ...
      ...e dans tous les tribunaux, au nom de la nation et du roi, il n'y aura plus de prévôt d... ...onstitué le tribunal de département et la justice devant y être administrée comme dans tous les tribunaux, au nom de la nation et du roi, il n'y aura plus de prévôt dans ce tribunal : en conséquence, cette place, est et demeure supprimée, sauf le...
    • Séance du dimanche 29 août 1790

      - search term matches: (17)

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 405
      Speaker: Martineau
      ...ir à nous sans qu'il en coûte rien à la nation ; c'est la fonte des cloches qui sont d...
      ... 200 millions de livres pesant, dont la nation peut disposer, et en estime la valeur à...
      ...u'il y a urgence à fabriquer de la monnaie de billon ; le moyen semble s'en offrir à nous sans qu'il en coûte rien à la nation ; c'est la fonte des cloches qui sont devenues inutiles par la suppression des maisons religieuses et de plusieurs paro...
      ...e rendre la matière des cloches ductile et malléable ; il évalue cette matière à 200 millions de livres pesant, dont la nation peut disposer, et en estime la valeur à vingt sous la livre au lieu de 8 et 9 sous qui sont offerts par quelques person...
      Speaker: Vernier
      ...e la fusion ; son plan procurerait à la nation un produit net d'environ 155 livres par... M. Beauregard offre de fabriquer du billon par le moyen de la fusion ; son plan procurerait à la nation un produit net d'environ 155 livres par quintal.

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 406
      Speaker: De Cussy
      ... respecter, dans tous les députés de la nation, des hommes dignes de la confiance qu'i...
      ... contre les propriétés mobilières de la nation. M. de Calonne a dégradé d'un quinzième...
      Si je n'étais accoutumé à respecter, dans tous les députés de la nation, des hommes dignes de la confiance qu'ils ont obtenue, je serais tenté de vous dire, Messieurs, que le projet, tjui vou...
      ... est une Bùite de l'attentat qu.'uh ministre audacieux n'a pas craint d'exécuter contre les propriétés mobilières de la nation. M. de Calonne a dégradé d'un quinzième de poids l'or destiné à circuler entré les mains de l'homme puissant ; on vous ...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 407
      Speaker: De Cussy
      ...emparer du quinzième des capitaux de là nation. II n'ignorait pas, cet administrateur ... ...t convaincre les plus incrédules, que ce ministre forma le projet criminel de s'emparer du quinzième des capitaux de là nation. II n'ignorait pas, cet administrateur infidèle, que l'exportation momentanée de notre or avait pour unique cause l'imp...
      Speaker: De Cussy
      ...former la plus sainte alliance entre la nation et son roi; tous ont juré de maintenir,... ...pire, des milliers de députés sont venus, au nom de millions de citoyens armés, former la plus sainte alliance entre la nation et son roi; tous ont juré de maintenir, au prix de leur sang, cette heureuse Constitution qui assure leur liberté et fe...
      Speaker: De Cussy
      ... sera la classe la plus indigente de la nation qui ...3 millions, et une somme plus forte peut-être aux officiers des monnaies : et ce sera la classe la plus indigente de la nation qui

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 408
      Speaker: De Cussy
      ...métaux qu'il convient à l'intérêt de la nation d'adopter. ...riquer, il faut, avant tout, qu'elle détermine la proportion relative entre vos métaux qu'il convient à l'intérêt de la nation d'adopter.
      Speaker: De Cussy
      ...sordre qui précipiterait la ruine de la nation, et culbuterait, sans ressource, le sys... Il est temps, Messieurs, il est urgent d'aviser aux moyens de faire cesser ce désordre qui précipiterait la ruine de la nation, et culbuterait, sans ressource, le système de liberté, qui vous a déjà coûté tant de peines à établir.

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 409
      Speaker: De Cussy
      ... dans aucun temps de bien mériter de la nation. Si le nouvel ordre que vous venez d'ét...
      ... ses lumières et ses vertus utiles à la nation.
      ... dont la garde et l'observation lui étaient particulièrement confiées, n'a cessé dans aucun temps de bien mériter de la nation. Si le nouvel ordre que vous venez d'établir dans les tribunaux ne vous permet plus de conserver cette cour antique et vénérable, honorez les derniers moments de son existence, en rendant ses lumières et ses vertus utiles à la nation.
      Speaker: De Cussy
      ...it au change qui règle les intérêts des nations commerçantes, et influe immédiatement s...
      ...périté. Instruits sur la valeur que les nations oot fixée dans le rapport de leurs monn...
      ...édiger pour préparer des décrets que la nation attend de vous, Messieurs, avec une jus...
      ...u commerce près l'Assemb ée nationale, ces hommes instruits de tout ce qui a trait au change qui règle les intérêts des nations commerçantes, et influe immédiatement sur leur prospérité. Instruits sur la valeur que les nations oot fixée dans le rapport de leurs monnaies, ainsi que da ns la hausse et la baisse du prix des métaux, comme marchandises, ils achèveront de compléter les instructions que votre comité sera chargé de rédiger pour préparer des décrets que la nation attend de vous, Messieurs, avec une juste impatience pour fixer immuablement ses propriétés mobilières et ses créances,...
      Speaker: De Cussy
      ...reconnu le plus utile à l'intérêt de la nation, relativement à la refonte des menues m... ...ra fait à l'Assemblée par son comité, être ensuite par elle décrété ce qui sera reconnu le plus utile à l'intérêt de la nation, relativement à la refonte des menues monnaies d'argent et de billon, à la propoition qu'il conviendra de fixer enire l...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 411
      Speaker: Heurtault de La Merville
      ...iété, et il rend le subside injuste. Ça nation peut-elle avec équité, en effet, asseoi... ...ns nécèssifé et sans dédommagement, le droit naturel et constîtqtiônne! de propriété, et il rend le subside injuste. Ça nation peut-elle avec équité, en effet, asseoir une imposition sur les terrés, si elle ne délivre point le Cultivateur de tous...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 412
      Speaker: Heurtault de La Merville
      ...tre le commerce et l'agriculture. Toute nation, sans communications faciles, est une nation barbare. Le jour où ces objets importan... entre le commerce et l'agriculture. Toute nation, sans communications faciles, est une nation barbare. Le jour où ces objets importants seront traités devant vous, Messieurs, la discussion s'étendra sur le corps d...
    • Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 53
      Speaker: Dupont
      ... les finances, que l'indemnité due à la nation dans cette proportion affaiblie à raiso... ...e justice, et en même temps d'après de très bons principes d'administration pour les finances, que l'indemnité due à la nation dans cette proportion affaiblie à raison des revenus qu'elle tirait des gabelles, daterait, pour le ressort de chaque g...
      Speaker: Dupont
      ...s; ils sont tous obligés de donner à la nation , pour les neuf derniers mois de 1790, ... ... lés départements et les districts qui furent autrefois les provinces de gabelles; ils sont tous obligés de donner à la nation , pour les neuf derniers mois de 1790, l'indemnité que vous avez fixée, qui renferme un si grand soulagement, et qui, p...
      Speaker: Dupont
      ...evez au maintien des droits de toute la nation contre la spoliation des deniers public...
      ...une propriété indivise et commune de la nation entière, vous avez dit et dû dire que l...
      ...ours avec modération, toujours avec soulagement, mais avec la fermeté que vous devez au maintien des droits de toute la nation contre la spoliation des deniers publics que nul citoyen ne. peut retenir par ses mains, en refusant l'impôt qui est une propriété indivise et commune de la nation entière, vous avez dit et dû dire que l'indemnité de la gabelle serait payée par chacun à dater du temps de la destruct...

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 59
      Speaker: Dupont
      cette entière liberté que la nation a demandée vainement (ors des États gén... cette entière liberté que la nation a demandée vainement (ors des États généraux de 1614, qui depuis a été l'objet de l'ambition, et le point de vue de glo...
      Speaker: Dupont
      ...es de commerce aient éclairé toutes les nations, et qu'une meilleure administration ait... ...er du cordon qui doit border ûoS frontières, jusqu'à ce que de meilleurs principes de commerce aient éclairé toutes les nations, et qu'une meilleure administration ait perfectionné nos manufactures.

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 61
      Speaker: Dupont
      ... de la vente du sel qui appartient à la nation et qui est dans les greniers, dépôts et... ...ances sera de quarante-neuf 'millions cent mille livres, sans compter le produit de la vente du sel qui appartient à la nation et qui est dans les greniers, dépôts et magasins, et non compris encore les quinze cent mille livres dont vous avez ord...
    • Séance du mardi 17 août 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du mardi 17 août 1790, au matin

      page 119
      Speaker: De Mirabeau
      ...oyen, quoiqu'il soit représentant de la natiôn, il devrait être en prison... Il est dé... ...'est pas dans les liens d'un décret dé prise de corps, câr alors, comme tout citoyen, quoiqu'il soit représentant de la natiôn, il devrait être en prison... Il est démontré qu'il est en état d'arrestation..i J'adopte les conclusions de M. Regnaud...

      Séance du mardi 17 août 1790, au matin

      page 121
      Speaker: Le Président
      ...par ce motif, il est des grâces dont la nation doit confier la distribution à son repr... et peut-être que, par ce motif, il est des grâces dont la nation doit confier la distribution à son représentant héréditaire, à celui qui par sa haute dignité, son rang unique et son é...

      Séance du mardi 17 août 1790, au matin

      page 122
      Speaker: De Virieu
      ...t ekblusivëment aux représentants dë la nation.» Ainfei, quand lë roi fait des observa... ...ale à prendre un qbjet en Considération; mais la proposition dëS ltiis âppàrtiëdt ekblusivëment aux représentants dë la nation.» Ainfei, quand lë roi fait des observations, élleS doivent être communiquées et vous devez les prëndfrë eb considérati...
  • Tome 19 : Du 16 septembre au 23 octobre 1790 1 result
    • Séance du samedi 23 octobre 1790, au matin

      - search term matches: (10)

      Séance du samedi 23 octobre 1790, au matin

      page 766
      Speaker: Defermon
      ...més : ils osenten offrir l'hommage à la nation entière. La renommée, rarement exacte, ... ...ée navale croient devoir manifester les sentiments dont ils ont toujours été animés : ils osenten offrir l'hommage à la nation entière. La renommée, rarement exacte, a pu exagérer au loin le désordre qui a été senti dans l'escadre: mais quoiqu'il...
      Speaker: Defermon
      ...a gloire d'être le modèle de toutes les nations, et d'avoir fixé sur la terre le bonheu... ...de tous les peuples, elle deviendra un jour celle de l'Univers; et nous aurons la gloire d'être le modèle de toutes les nations, et d'avoir fixé sur la terre le bonheur et la liberté. 1

      Séance du samedi 23 octobre 1790, au matin

      page 767
      Speaker: Defermon
      ...ont toujours une récompense assurée; la nation juste et généreuse saura distinguer éga... ...t attaché, ne sera plus le partage de la naissance. Les talents et la valeur auront toujours une récompense assurée; la nation juste et généreuse saura distinguer également celui qui obéit avec courage et celui qui commande avec succès. Ainsi, no...
      Speaker: Defermon
      ...ccable de son feu, et le vaisseau de la nation que vous deviez défendre, passe au pouv... ...ennemi, celui-ci profite de vos lenteurs, prend une position avantageuse, vous accable de son feu, et le vaisseau de la nation que vous deviez défendre, passe au pouvoir d'une puissance étrangère.
      Speaker: Defermon
      de mépris pour les autres nations, vous verrez nos colonies perdues, notr... de mépris pour les autres nations, vous verrez nos colonies perdues, notre commerce anéanti, nos côtes, nos ports abandonnés, des milliers de pères de fa...
      Speaker: Defermon
      ...que nous avons Conquise, obéissons à la nation, obéissons aux chefs, qui ne tiennent l...
      ... vous, ils ont juré d'être tidèles à la nation, à la loi et au roi : ils ne sauraient ...
      ...as, comme nous, par les bienfaits de la nation ? N'ont-ils pas enfin, comme nous, des ...
      Au nom de la patrie, que nous devons tous défendre; au nom de la liberté, que nous avons Conquise, obéissons à la nation, obéissons aux chefs, qui ne tiennent leurs pouvoirs que d'elle, et qui lui doivent compte de toutes leurs actions. Sou...
      ...laquelle il n'existe aucune force dans le gouvernement. Citoyens français, comme vous, ils ont juré d'être tidèles à la nation, à la loi et au roi : ils ne sauraient être parjures, sans oublier leurs intérêts les plus chers. N'onl-ils pas, comme nous, des propriétés à conserver et à défendre? N'existent-ils pas, comme nous, par les bienfaits de la nation ? N'ont-ils pas enfin, comme nous, des familles, dés amis?... Et si quelqu'un concevait le téméraire projet de violer s...

      Séance du samedi 23 octobre 1790, au matin

      page 768
      Speaker: Defermon
      ...arder un silence criminel aux jeux delà nation? ...iscrets que des hommes mal intentionnés accréditent sourdement, pourrions-nous garder un silence criminel aux jeux delà nation?
      Speaker: Defermon
      ...e a versé son sang pour la gloire de la nation, et à qui on veut refuser aujourd'hui l... ...elle de faire rejaillir ie mépris sur des hommes vertueux, dont une grande partie a versé son sang pour la gloire de la nation, et à qui on veut refuser aujourd'hui l'honneur de mourir pour elle. Craignons donc de tomber dans une funeste indiffér...
      Speaker: Defermon
      ...milliers de citoyens et l'honneur de la nation. Espérons qu'il sera fait un choix dont... ...igoureuse qui seule peut diriger ies opérations dont dépend la vie de plusieurs milliers de citoyens et l'honneur de la nation. Espérons qu'il sera fait un choix dont la justice et

      Séance du samedi 23 octobre 1790, au matin

      page 769
      Speaker: Defermon
      Puisse la nation ne voir dans cette adresse que l'expres... Puisse la nation ne voir dans cette adresse que l'expression du vrai patriotisme et les vœux les plus sincères que nous ne cesserons de ...