Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-035 hits on 1790-046 hits on 1790-051 hits on 1790-064 hits on 1790-074 hits on 1790-081 hits on 1790-090 hits on 1790-102 hits on 1790-110 hits on 1790-122 hits on 1791-014 hits on 1791-024 hits on 1791-030 hits on 1791-044 hits on 1791-058 hits on 1791-066 hits on 1791-0710 hits on 1791-084 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-082 hits on 1792-095 hits on 1792-105 hits on 1792-114 hits on 1792-122 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-071 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-102 hits on 1793-111 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 25 volumes
  • Tome 13 : Du 14 au 20 avril 1790 4 results
    • Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      - search term matches: (9)

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 151
      ...sion entière à la volonté suprême de la nation, promulguée par ses représentants, et p... ...où, nous honorant de leur entier abandon, nous sommes venus prononcer notre adhésion entière à la volonté suprême de la nation, promulguée par ses représentants, et prêter le serment solennel de maintenir de tout notre pouvoir la constitution qui...
      ... la communauté deJaignes; ils font à la nation Adresses des habitants de la ville de Gannat et de la communauté deJaignes; ils font à la nation

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 152
      Speaker: Ricard de Séalt
      ...stant dans son serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et aux décrets de l'A... Cette municipalité, persistant dans son serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et aux décrets de l'Assemblée nationale, a renouvelé tous les pouvoirs de son député à l'Assemblée na...
      Speaker: Palasne de Champeaux
      ... justice des représentants d'une grande nation, qui daigneront toujours être les défen... ...les armes de la paix et les moyens que nous avons le bonheur de posséder dans la justice des représentants d'une grande nation, qui daigneront toujours être les défenseurs de l'innocence opprimée.

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 153
      Speaker: Le Président
      ...érés comme4a dette la plus sacrée de la nation : ainsi, quoique le décret revêtu de la...
      ... plus utile, la puissance étendue d'une nation, lorsque les citoyens sont unis par l'h...
      ...l que les représentants de cette grande nation viennent de contracter pour la sûreté d...
      ...épendamment de l'hypothèque spéciale qui leur a été assurée, doivent être considérés comme4a dette la plus sacrée de la nation : ainsi, quoique le décret revêtu de la sanction du roi, n'ait imposé et n'ait pu imposer que l'obligation de recevoir ...
      ...xistera jamais d'occasion où l'on puisse manifester d'une manière plus réelle et plus utile, la puissance étendue d'une nation, lorsque les citoyens sont unis par l'honneur, la raison et la liberté. Le roi protégera dans tous les temps l'engagement solennel que les représentants de cette grande nation viennent de contracter pour la sûreté des assignats, auxquels ils ont donné le caractère de monnaie; ainsi, le roi en i...
      Speaker: Le Président
      ...it d'intéresser les représentants de la nation. Ils sont accoutumés àtrouver ces senti... ...atriotisme, tout ce qui annonce ou qui prouve des cœurs vraiment citoyens, a droit d'intéresser les représentants de la nation. Ils sont accoutumés àtrouver ces sentiments dans les habitants delà capitale, et ledévouementparticulier de la section...

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 154
      Speaker: Léopold de Nucé
      ...e, fait hommage et don patriotique à la nation de sa pension de 600 livres, pour la pr...
      ...e et pour 1791. Il jure à la face ae la nation, de la défendre de tout son pouvoir, ta...
      , capitaine au régiment de Gourten, Suisse, fait hommage et don patriotique à la nation de sa pension de 600 livres, pour la présente année et pour 1791. Il jure à la face ae la nation, de la défendre de tout son pouvoir, tant qu'il sera au service 'de la France, sans déroger aux traités des Suisses ave...
      Speaker: Le Président
      ...age seraient mis à la disposition de la nation. ...esse, sauf à augmenter cette somme par la suite, dans le cas où les biens d'apanage seraient mis à la disposition de la nation.

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 161
      ...jouissaient, et que, par conséquent, la nation française ne peut jouir que d'une porti... ...ale a avancé que l'empire et l'empereur n'ont cédé que la souveraineté dont ils jouissaient, et que, par conséquent, la nation française ne peut jouir que d'une portion égale de souveraineté; mais on peut répondre à cela ce que j'ai déjà fait rem...

      Séance du mardi 20 avril 1790, au soir

      page 162
      ... dépositaires de la souveraineté que la nation leur a confiée. ... rachat des premières. Nos rois ont confirmé tous ces droits tant qu'ils ont été dépositaires de la souveraineté que la nation leur a confiée.
      Aujourd'hui que la nation a repris cette souveraineté qui lui app... Aujourd'hui que la nation a repris cette souveraineté qui lui appartenait; aujourd'hui qu'elle a aboli tous les droits féodaux, toutes les servit...
    • Séance du mercredi 21 avril 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 162
      Speaker: Bouche
      ...ions de prouver aux représentants de la nation notre respect, notre obéissance et notr... ...i elle est plus dangereuse. Nous saisissons toujours avec empressement les occasions de prouver aux représentants de la nation notre respect, notre obéissance et notre dévoilement à tous ses décrets. »

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 163
      Speaker: Treilhard
      ...es Pays-Bas, sans le consentement de la nation et, comme ce consentement n'a pas été o... ...en prétextant que François I" n'avait pu céder à Char-les-Quint la suzeraineté des Pays-Bas, sans le consentement de la nation et, comme ce consentement n'a pas été obtenu, ces prélats ne se considèrent pas comme étrangers,

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 167
      ...érents pouvoirs qui, émanant tous de la nation, ne peuvent exister que pour son bonheu... ...ciété ; il était nécessaire de distinguer, de circonscrire, d'organiser Ces différents pouvoirs qui, émanant tous de la nation, ne peuvent exister que pour son bonheur ; il était indispensable de ramener toutes les institutions sociales à leur ob...
      ...ut-être plus difficile de régénérer les nations civilisées, il n'en est pas un qui n'ai... ... sont chargés de la lâche difficile de civiliser les UationS, ou de la tâche, peut-être plus difficile de régénérer les nations civilisées, il n'en est pas un qui n'ait fondé ses institutions sUr la base sacrée de la religion, sur la foi d'un être...
      ...le serment gpleunet d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... exigé de tous le serment gpleunet d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout leur pouvoir la constitution que vous avei établie. Qu'avez-vous fait par ...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 168
      ...nt, et de leur donner, aux dépens de la nation, un substitut pour en remplir les fonct... ...ir aux curés âgés ou infirmes : ce serait de leur laisser la place qu'ils occupent, et de leur donner, aux dépens de la nation, un substitut pour en remplir les fonctions. Par là, on ferait tout à la fois et le bien du pasteur et le bien du troup...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 170
      ...vinité ; c'est l'idée i}ue l'apôtre des nations nous donne du sacerdoce Çhrétien, et la... ... hommes, est établi pour le bien des hommes, dans les choses qui regardent la divinité ; c'est l'idée i}ue l'apôtre des nations nous donne du sacerdoce Çhrétien, et la raisoa nous dit avec la religion que le but de tout gouvernement est le bien de...
      ...ent par lui de prêcher, de baptiser les nations, ils ne croyaient pas qu'il leur appart... ...avaient donné l'exempte. Appelés directement par jésUs-Christ, chargés expressément par lui de prêcher, de baptiser les nations, ils ne croyaient pas qu'il leur appartînt exclusivement de se donner des collègues ou des coopérateurs, encore moins d...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 171
      au'ancune autre, et la nation n'a jamais pu être épouillée du droit d... au'ancune autre, et la nation n'a jamais pu être épouillée du droit de choisir celui qui doit parler à Dieu en son nom, qui doit lui parler au nom de...
      ...ubsistance; il faut doue que ce soit la nation qui la leur fournisse. Vous eu avez, Me... ...es : il ne leur reste aucun temps pour s'occuper des moyens de pourvoir à leur subsistance; il faut doue que ce soit la nation qui la leur fournisse. Vous eu avez, Messieurs, contracté l'engagement solennel en son nom et elle le remplira avec fra...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 173
      ... qui lui est confié, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... ...du peuple et du clergé, le serment solennel de veiller avec soin sur le troupeau qui lui est confié, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée nationale, et accepté...

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 174
      ..., seront en-* tiêrement défrayés par la nation. ...uellement dans le lieu du service, auquel la confiance des peuples les a appelés, seront en-* tiêrement défrayés par la nation.

      Séance du mercredi 21 avril 1790

      page 175
      ...s oflices ecclésiastiques, payés par la nation, les fruits du traitement qui y est att... Art. 12. Pendant les vacances des évéchés, cures, et de tous oflices ecclésiastiques, payés par la nation, les fruits du traitement qui y est attaché, seront versés dans la caisse du département, pour subvenir aux dépenses do...
      ...icaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaire... ... de l'administration du district, leur permettra, s'il y a lieu, de prendre un vicaire de plus, lequel sera payé par la nation sur le même pied que les autres vicaires.
    • Séance du vendredi 16 avril 1790

      - search term matches: (16)

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 79
      Speaker: De Cazalès
      ...u'elle corrompra la masse entière de la nation, et y portera une immoralité qui rendra... ...éritable banqueroute, qu'elle est de toutes les banqueroutes la plus odieuse ; qu'elle corrompra la masse entière de la nation, et y portera une immoralité qui rendra le. peuple fran gais leplus vil des peuples du monde... Le créancier del'Etat, ...
      Speaker: De Cazalès
      ... Français le rebut de toutes les autres nations, ne serait rachetée par aucun avantage ... ...es Français d'être tous banqueroutiers les Uns envers les autres, qui ferait des Français le rebut de toutes les autres nations, ne serait rachetée par aucun avantage réel. Le gouvernement se Verrait obligé de payer la même quantité de dettes. Geu...

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 80
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      Lorsque la nation déclare qu'elle veut acquitter sa dette... Lorsque la nation déclare qu'elle veut acquitter sa dette, c'est qu'elle entend réellement l'acquitter. Si elle donne à ses créanciers de...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ... l'injustice qu'il y aurait à ce que la nation pût s'ordonner à elle-même de payer ses...
      ...vidus qui la composent; en sorte que la nation souffrirait que ses créanciers directs ...
      « A-t-on pesé (dit l'auteur des Observations sur les deux modes de paiement) l'injustice qu'il y aurait à ce que la nation pût s'ordonner à elle-même de payer ses créanciers dans une monnaie avec laquelle elle leur défendrait de s'acquitter à leur tour, soit envers elle-même, soit envers les individus qui la composent; en sorte que la nation souffrirait que ses créanciers directs fussent poursuivis comme banqueroutiers, parce qu'ils auraient voulu payer à leu...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      Ainsi la nation, en échange de l'argent qu'elle a regu,... Ainsi la nation, en échange de l'argent qu'elle a regu, donnerait un papier dont on ne pourrait faire aucun usage, ou qui perdrait énor...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...mboursez 2 milliards, vous déchargez la nation de 100 millions de rente. Est-il une co...
      ...'occupent à soulager les malheurs d'une nation si longtemps opprimée ?
      ... vous allégez le fardeau des impôts sous lequel le peuple est écrasé. Si vous remboursez 2 milliards, vous déchargez la nation de 100 millions de rente. Est-il une considération plus puissante, plus propre à toucher ceux qui s'occupent à soulager les malheurs d'une nation si longtemps opprimée ?

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 81
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...La gestion en serait très onéreuse à la nation et elle ferait un intérêt de 5 0/0, lor... ...ndre et de vendre promptement, trouveraient un moins grand nombre d'acquéreurs. La gestion en serait très onéreuse à la nation et elle ferait un intérêt de 5 0/0, lorsqu'elle n'en retirerait peut-être pas 2 de ses fonds.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...e droit rigoureux, les créanciers de la nation auraient la fàculté de s'emparer des bi... ...eut pas les payer, ceux-ci ont le droit de faire saisir et vendre. Ainsi, dans le droit rigoureux, les créanciers de la nation auraient la fàculté de s'emparer des biens qu'elle possède.
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      S'il était possible que la nation divisât, subdivisât ses biens proportio... S'il était possible que la nation divisât, subdivisât ses biens proportionnellement à ses créanciers, qu'elle en donnât à chaque créancier une portion ég...

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 82
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ... industrie surpasse cellç de toutes les nations ét lé peuple vit dans l'aisance. ...ture est excellente; son commercé s'étend dans toutes les parties du monde; s.qp industrie surpasse cellç de toutes les nations ét lé peuple vit dans l'aisance.

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 83
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...omptable, subordonné et le commis de la nation. ...et je l'espère, nous en vieudrong à ce point-là où le ministre se croira enfin comptable, subordonné et le commis de la nation.

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 84
      Speaker: L'abbé Breuvard
      ...de presbytères soient à la charge de.la nation comme les autres dettes du clergé. ...esdettes contractées parles curés delà province de Flandre pour reconstructions de presbytères soient à la charge de.la nation comme les autres dettes du clergé.
      Speaker: Anson
      ...de domaines ecclésiastiques. Lorsque la nation réserve sur deux milliards quinze à sei... ...e plus que des domaines nationaux; il n'y a plus de domaines de la couronne, ou de domaines ecclésiastiques. Lorsque la nation réserve sur deux milliards quinze à seize cents millions pour servir les deux cents millions des dettes du clergé, on n...
      Speaker: Martineau
      ...bourser les contrats du clergé; mais la nation doit rembourser premièrement les dettes... ...arpent de terre qu'il ne survienne une infinité d'oppositions. On propose de rembourser les contrats du clergé; mais la nation doit rembourser premièrement les dettes les plus onéreuses, celles qui coûtent 6 ou 7 0/0 et non celles qui n'en coûten...
      Speaker: Martineau
      ...d'hui des ventes partielles que fera la nation et on doit décider de même, surtout par... ...t pu demander son remboursement? On conviendra que non. Il en est de même aujourd'hui des ventes partielles que fera la nation et on doit décider de même, surtout parce qu'après les assignats il restera huit fois plus de biens qu'il n'en faut pou...

      Séance du vendredi 16 avril 1790

      page 85
      Speaker: Le Président
      « La nation déclare qu'elle regarde comme créancier... « La nation déclare qu'elle regarde comme créanciers de l'Etat tous ceux qui justifieront avoir légalement contracté avec le clergé...
    • Séance du samedi 17 avril 1790, au soir

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 17 avril 1790, au soir

      page 94
      Speaker: Simon
      la nation d'une créance de 2000 livres, gu'elle a... la nation d'une créance de 2000 livres, gu'elle a payée pour l'acquisition des offices municipaux, supplie l'Assemblée nationale ...
      Speaker: Alquier
      ...e de 200 livres, dont ils font don à la nation eu un billet de la caisse d'escompte, q... ...s pauvres de la paroisse d'Athis se sont réunis à eux pour former la somme totale de 200 livres, dont ils font don à la nation eu un billet de la caisse d'escompte, que Louis-François Çibot, dudit lieu, remet sur-le-champ au trésorier des dons pa...
      ... queles représentants decette glorieuse nation ont si heureusement régénérée. constitution française queles représentants decette glorieuse nation ont si heureusement régénérée.
      ...e 1789. et fait le don patriotique à la nation de ce qui leur revient sur les ci-devan... ...actitude possible, et d'acquitter, d'ici au mois dè mai, les arrérages de ceux de 1789. et fait le don patriotique à la nation de ce qui leur revient sur les ci-devant privilégiés, pour les Six derniers mois del789.

      Séance du samedi 17 avril 1790, au soir

      page 95
      Speaker: Le Président
      ...galement chères aux représentants de la nation, L'Assemblée nationale reçoit avec sati... ... parties de l'empire français sont animées du même patriotisme, et toutes sont également chères aux représentants de la nation, L'Assemblée nationale reçoit avec satisfaction l'hommage que vous venez lui rendre au nom de la commune de Neuf»Brissa...
  • Tome 15 : Du 21 avril au 30 mai 1790 7 results
    • Séance du lundi 3 mai 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 3 mai 1790, au matin

      page 363
      Speaker: Se comte de La Roque
      ...s de soulager la classe indigente de la nation, et surtout celle des pauvres cultivate... L'Assemblée nationale, toujours guidée par les mêmes principes de soulager la classe indigente de la nation, et surtout celle des pauvres cultivateurs, et persistant dans la résolution d'effacer jusques aux moindres traces du r...

      Séance du lundi 3 mai 1790, au matin

      page 365
      Speaker: Merlin
      ...ts dépendant des fiefs appartenant à la nation, sous les titres de domaines de la cour... ...ale se réserve pareillement de statuer sur l'emploi du prix des rachats des droits dépendant des fiefs appartenant à la nation, sous les titres de domaines de la couronne, apanages, engagements ou échanges non encore consommés, ainsi que sur les ...

      Séance du lundi 3 mai 1790, au matin

      page 368
      Speaker: Le Chapelier
      ... leur installation, d'être fidèles à ia nation, à la loi et au roi , et de remplir exa... ...xercice de la police d'autre serment à prêter que celui qu'ils ont fait, lors de leur installation, d'être fidèles à ia nation, à la loi et au roi , et de remplir exactement les fonctions civiles et municipales qui leur sont confiées. »
    • Séance du 11 mai 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 476
      Speaker: Longpré
      ...ppelle ce secours, et les charges de la nation sont ...ut se faire que par un prompt recouvrement des contributions. Le Trésor public appelle ce secours, et les charges de la nation sont

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 478
      Speaker: De Delley d'Agier
      ...ts « du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation de-« meurant chargée du rachat desdits ... ...ers, soit fixes', soit casuels, « qui ont été déclarés rachetables par lés décrets « du 4 août 1789 et 15 mars 1790, la nation de-« meurant chargée du rachat desdits droits, sul-« vaut les règles prescrites et dans les cas déter-« minés par le dé...
      Speaker: Garat
      ...res? car sans cela vous imposeriez à là nation une charge trop lourde en l'obligeant à... ...propose de supprimer de cet article les rentes, redevances ou prestations foncières? car sans cela vous imposeriez à là nation une charge trop lourde en l'obligeant à racheter tant d objets. J'ajoute que les acquéreurs, instruits des objets dont ...
      Speaker: Delley d'Agier
      ... procès va peut-être troubler ?Noq 1 la nation ne gagnerait pas quand tant de particul... ...es toutes? Comment compter sur une jouissance qu'un nouveau titre, ou un nouveau procès va peut-être troubler ?Noq 1 la nation ne gagnerait pas quand tant de particuliers souffriraient et elle doit éloigner, par un sacrifice quelconque, des nouve...

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 479
      Speaker: Le Président
      ...des 4 août 1789 ' et 15 mars 1790' ; la nation demeurant chargée du rachat desdits dro... ...nciers, soit fixes ou casuéls, qui ont été déclarés rachetables par les décrets des 4 août 1789 ' et 15 mars 1790' ; la nation demeurant chargée du rachat desdits droits, suivant les règles prescrites et dans les cas déterminés par le décret du 3...

      Séance du 11 mai 1790, au matin

      page 481
      Speaker: Le Président
      ...et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces revenus. » Art. 10. « Les municipalités revendront à des particuliers, et compteront de clerc à maître avec la nation, du produit de ces revenus. »
      Speaker: Delley d'Agier
      ...sait de rendre compte des frais dont la nation se trouverait chargée. Vous avez vous-m... ...t des ventes sur le montant des obligations qui seraient fournies; mais il proposait de rendre compte des frais dont la nation se trouverait chargée. Vous avez vous-mêmes pensé qu'il y aurait du danger à ne pas charger les municipalités de ces fr...
      Speaker: Delley d'Agier
      ...palités, dédommagerait une partie de la nation des maux qu'elle a soufferts, on se ver... ...s à des compagnies, et, au lieu d'une dépense qui, tournant au profit des municipalités, dédommagerait une partie de la nation des maux qu'elle a soufferts, on se verrait forcé à contracter avec les capitalistes aux conditions les plus onéreuses.
    • Séance du jeudi 13 mai 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 13 mai 1790, au matin

      page 501
      ...che, contenant l'offre dè remettrè à la nation les biens acquis par cette société, qui... ...re d'une adresse de la société des frères cordonniers de la paroisse Sainu-Eustache, contenant l'offre dè remettrè à la nation les biens acquis par cette société, qui s'élèvent par aperçu à 115,700 livres, avec prière d'accorder à chacun des frèr...

      Séance du jeudi 13 mai 1790, au matin

      page 503
      Speaker: Le Président
      ...taire, appartiennent véritablement à la nation et qu'ils ont été acquis des deniers pa...
      ...e que le roi et les représentants de la nation destinent à un objet désigné d'utilité ...
      ...écessaire pour soutenir la gloire de la nation et l'honneur du pavillon français. »
      ...présenter que les terrains, effets, armes, etc., sous la garde de la marine militaire, appartiennent véritablement à la nation et qu'ils ont été acquis des deniers payés par tous les citoyens du royaume pour l'entretien et l'accroissement des l'o...
      ...citoyen n'a droit de divertir et de se faire donner, pour son propre avantage, ce que le roi et les représentants de la nation destinent à un objet désigné d'utilité publique. Je cherche en vain à établir ces principes, ue je crois être ceux de l...
      ...e l'on conserve avec soin dans nos arsenaux, ce qui, en un moment urgent, sera nécessaire pour soutenir la gloire de la nation et l'honneur du pavillon français. »
    • Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      - search term matches: (25)

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 515
      Speaker: Le duc de Biron
      ...nécessaire ; il appartient à une grande nation de se porter médiatrice entre deux grandes nations ; mais pour être utilement juste, il fa...
      ... généreuse : si les représentants de la nation ont cru de leur loyauté de prendre sous...
      ...ranquillité générale et pour la sûreté du Commerce. Jamais la paix n'a été plus nécessaire ; il appartient à une grande nation de se porter médiatrice entre deux grandes nations ; mais pour être utilement juste, il faut être redouté et respecté; mais en se rendant redoutable, il ne faut pas oubli...
      ...andonner. Nous ne pouvons oublier que cette puissance a été pour nous une alliée généreuse : si les représentants de la nation ont cru de leur loyauté de prendre sous leur sauvegarde les dettes contractées par le despotisme, ne croiront-ils pas d...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 516
      Speaker: Le duc de Biron
      ...nnaissance contractées avec une .grande nation? Nous devons acbetér la paix par de gra... voir respecter les obligations de reconnaissance contractées avec une .grande nation? Nous devons acbetér la paix par de grands sacrifices, mais non par celui de l'honneur et du caractère national.
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...si l'Assemblée est compétente, et si la nation souveraine doit déléguer au roi le droi... ...; mais cette question incidente amène une question de principes. Il faut savoir si l'Assemblée est compétente, et si la nation souveraine doit déléguer au roi le droit de faire la paix ou la guerre : voilà la question...
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...ides demandés, on pourrait entraîner la nation au delà des bornes ...once assez dans sa lettre. Je crois que si vous vous borniez à accorder les subsides demandés, on pourrait entraîner la nation au delà des bornes
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...es, il faut savoir ce qui a précédé. La nation ne doit-elle pas être inquiète, quand l... e prendre un parti, connaître toutes les circonstances, il faut savoir ce qui a précédé. La nation ne doit-elle pas être inquiète, quand le ministère a laissé près la cour dont les affaires nous occupent actuellement, ...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 517
      Speaker: Le prince Victor de Broglie
      ...uerre doit être exercé ou délégué parla nation. ... que le corollaire de la question de savoir si le droit de faire la paix ou la guerre doit être exercé ou délégué parla nation.
      Speaker: De Robespierre
      ...fendre un pouvoir arbitraire contre les nations ? Il peut se présenter différents parti...
      ...é. Par exemple, si vous manifestiez aux nations que, suivant des principes bien différe...
      ...qui ont fait le malheur des peuples, la nation française, contente d'être libre, ne ve...
      ...e guerre, et veut vivre avec toutes les nations avec cette fraternité qu'avait commandée la nature. Il est de l'intérêt des nations de protéger la nation française, parce que c'est de la France...
      ...lables, il faudrait décider si c'est la nation qui a le droit de les prendre. Il faut ...
      ...partient au ministre. Pouvez-vous ne pas croire que la guerre est un moyen de défendre un pouvoir arbitraire contre les nations ? Il peut se présenter différents partis à prendre. Je suppose qu'au lieu de vous engager dans une guerre dont vous ne ...
      ...ts, vous croyiez devoir faire une gran ie démarche, et montrer une grande loyauté. Par exemple, si vous manifestiez aux nations que, suivant des principes bien différents que ceux qui ont fait le malheur des peuples, la nation française, contente d'être libre, ne veut s'engager dans aucune guerre, et veut vivre avec toutes les nations avec cette fraternité qu'avait commandée la nature. Il est de l'intérêt des nations de protéger la nation française, parce que c'est de la France que doit partir la liberté et le bonheur du inonde. Si l'on reconnaissait qu'il est utile de prendre ces mesures ou toutes autres semblables, il faudrait décider si c'est la nation qui a le droit de les prendre. Il faut donc, avant d'examiner les mesures nécessaires, juger si le roi a le droit de fa...
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ... même quand nous aurions décidé qu'à la nation appartient le droit de faire la paix ou... ...rt avec une déclaration de guerre ; parce que le message du roi pourrait exister même quand nous aurions décidé qu'à la nation appartient le droit de faire la paix ou la guerre. Le droit d'armer, de se mettre subitement en mesure, sera toujours l...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 518
      Speaker: Le comte de Mirabeau
      ...intien de la paix, c'est présenter à la nation l'armement ordonné comme une grande pré... ...iter ces mécontentements. Remercier le roi des mesures qu'il a prises pour le maintien de la paix, c'est présenter à la nation l'armement ordonné comme une grande précaution; c'est un moyen de rassurer tous les esprits. Mais si vous allez dire au...
      Speaker: Rewbell
      ...? de l'argent : les représentants de la nation ne peuvent accorder des subsides qu'en ... ... et l'on veut que nous la lui fassions Quedemandeen dernière analyse le ministre? de l'argent : les représentants de la nation ne peuvent accorder des subsides qu'en connais-' sance de cause. Il me semble que nous devons connaître lesdétailsdesca...
      Speaker: Rewbell
      ...lles, faites sans le consentement de la nation quiseule verse son sang et prodigue son... ...s justes; nous ne connaissons plus ces pactes de famille, ces guerres ministérielles, faites sans le consentement de la nation quiseule verse son sang et prodigue son or. La lettre du ministre annonce assez que si le roi ne peut concilier l'Angle...
      Speaker: Le baron de Menou
      ...la guerre en Amérique, une partie de la nation s'y opposa; lordNorth lit valoir avec c... ...sides pour continuer la guerre. Quand il fut question en Angleterre de déclarer la guerre en Amérique, une partie de la nation s'y opposa; lordNorth lit valoir avec chaleur cette opposition; le roi commença la guerre ej; les Anglais furent obligé...
      Speaker: Le baron de Menou
      ... ensuite on examinera laquelle des deux nations a tort. Si c'est l'Espagne, nous devons...
      ...perons le courage et la puissance d'une nation vraiment libre; nousirons attaquer l'An...
      ...encore l'avantage. L'Angleterre est une nation libre, magnanime et généreuse. La France devenue libre est une nation magnanime et généreuse. Les Anglais tra...
      ... est absolument essentiel de statuer sur le droit de faire la paix et la guerre; ensuite on examinera laquelle des deux nations a tort. Si c'est l'Espagne, nous devons employer notre médiation pour l'engager à plier; si c'est l'Angleterre, et qu'e...
      ...rs qu'après avoir préalablement manifesté nos principes ae justice, nous développerons le courage et la puissance d'une nation vraiment libre; nousirons attaquer l'Angleterre en Angleterre même. (Les applaudissements redoublent.) Si c'est au dern...
      ...tre contre nous, nous aurons l'avantage; si c'est au dernier homme, nous aurons encore l'avantage. L'Angleterre est une nation libre, magnanime et généreuse. La France devenue libre est une nation magnanime et généreuse. Les Anglais traiteront d'égal à égal avecles Français, et non plus avec les ministres et le des...

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 519
      Speaker: Le Chapelier
      ... l'exécuteur suprême des volontés de la nation. Vous ne pouvez attaquer ce droit, si v... ...de prendre des précautions pour la défense de l'Etat appartient nécessairement à l'exécuteur suprême des volontés de la nation. Vous ne pouvez attaquer ce droit, si vous ne voulez tomber dans le même inconvénient qu'en 1756; à cette époque, avant...
      Speaker: Dupont
      ...montrer à l'Angleterre que vous êtes la nation la plus libre, il faut lui apprendre au...
      ...ans sa permission. L'Angleterre est une nation trop sage pour armer 32 vaisseaux de gu...
      ... nettement que vous voulez être en pleine mesure de défense. Il ne suffit pas démontrer à l'Angleterre que vous êtes la nation la plus libre, il faut lui apprendre aussi que la France ne souffrira pas qu'il lui soit fait une injure sans sa permission. L'Angleterre est une nation trop sage pour armer 32 vaisseaux de guerre afin de favoriser les intrigues de vos ministres. Il ne vous convient pas d...
      Speaker: Le duc de Lévis
      ...nière la plus solennelle, que jamais la nation française n entreprendra rien contre le...
      ...ibre et toute la puissance d'une grande nation, les atteintes qui pourraient être port...
      propose cet amendement : « L'assemblée nationale déclare en outre, de la manière la plus solennelle, que jamais la nation française n entreprendra rien contre les droits d'aucun peuple; mais qu'elle repoussera, avec tout le courage d'un peuple libre et toute la puissance d'une grande nation, les atteintes qui pourraient être portées à ses droits. »
      Speaker: Le duc de Lévis
      ...r cette question constitutionnelle : La nation doit-elle déléguer au roi l'exercice du... ...nir la paix; décrète, en outre, que demain, 16 mai, il sera mis à l'ordre du jour cette question constitutionnelle : La nation doit-elle déléguer au roi l'exercice du droit de la paix et de la guerre?

      Séance du samedi 15 mai 1790, au matin

      page 521
      Speaker: L'abbé Longpré
      ...e destiné à fournir des ressources à la nation et je demande qu'il soit discuté articl... ... a été étudié par le comité, dans tous ses détails ; il se rattache à un ensemble destiné à fournir des ressources à la nation et je demande qu'il soit discuté article par article.
    • Séance du samedi 15 mai 1790, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 15 mai 1790, au soir

      page 524
      Speaker: Talon
      ...e venger tout à la fois l'honneur de la nation, celui des citoyens de la capitale, de ... ...moyens que la loi lui commande, pour compléter une instruction dont le but est de venger tout à la fois l'honneur de la nation, celui des citoyens de la capitale, de la garde nationale, et d'assurer la tranquillité de notre auguste monarque :
    • Séance du lundi 18 mai 1790, au soir

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 18 mai 1790, au soir

      page 581
      Speaker: L'abbé d'Eymar
      ... et en présence des représentants de la nation qu'aucun acte semblable à ceux qu'on a ... ...ustice et j'invoque voire équité. Or, Messieurs, je proteste ici solennellement, et en présence des représentants de la nation qu'aucun acte semblable à ceux qu'on a articulés n'est venu à ma connaissance, sur le compte d'aucun ecclésiastique ; e...

      Séance du lundi 18 mai 1790, au soir

      page 583
      Speaker: Anthoine
      ...eut pas être qualifiée de crime de lèse-nation ou de haute trahison ; que d'ailleurs l... ...é dans la forme, parce qu'une rébellion à un arrêt d'un tribunal de justice ne peut pas être qualifiée de crime de lèse-nation ou de haute trahison ; que d'ailleurs le déeret rendu par l'Assemblée nationale et auquel le district des Cordeliers se...
    • Séance du samedi 24 avril 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 24 avril 1790, au matin

      page 277
      Speaker: Tronchet
      ...lésiastiques sont entre les mains de la nation et que le comité propose d'introduire l... ...e le nouvel ordre de choses commande un nouvel article, depuis que les biens ecclésiastiques sont entre les mains de la nation et que le comité propose d'introduire les dispositions particulières qui deviendraient l'article 10.
      Speaker: Tronchet
      ...ts dépendant des fiefs appartenant à la nation, sous les titres de domaines de la cour... ...lée se réserve pareillement de statuer sur l'emploi du prix des rachats des droits dépendant des fiefs appartenant à la nation, sous les titres de domaines de la couronne, apanages, engagements ou échanges non encore consommés, ainsi que sur les ...

      Séance du samedi 24 avril 1790, au matin

      page 281
      Speaker: Le Président
      ...ns déclarés être à la disposition de la nation, et au payement du traitement des ecclé... « 6° Au décret des 14 et 20, relatif à l'administration des biens déclarés être à la disposition de la nation, et au payement du traitement des ecclésiastiques;
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 1 result
    • Séance du mercredi 16 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 233
      Speaker: Cochelet
      Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opin... Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opinion publique; par conséquent, ils ne sauraient recevoir trop d'adhésions à leurs...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 235
      Speaker: Martineau
      ...s les a appelés, seront défrayés par la nation. » peuples les a appelés, seront défrayés par la nation. »

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 237
      Speaker: De Cazalès
      ...générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de re... ...ue devant ses fidèles n'oserait en faire un scandaleux usage, vous doterez avec générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de représenter. Je conclus à ce que tous les évêques n'aient pas moins de 20,000 livr...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 238
      Speaker: Le marquis de Foucault
      ... clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du...
      ... a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais...
      ...orde, je la prie de se rappeler qu'à l'époque où elle a décrété que les biens du clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du peuple. Le comité aurait du prouver à tous les Français que vous voulez faire u...
      ...n adopte le décret que je vais proposer ; « Les biens du clergé, que l'Assemblée a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais du culte et de ses ministres... » (On rappelle à Vordre du jour,) Je Suis excel...
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 5 results
    • Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 167
      Speaker: Merlin
      ...'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait li...
      ...si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler s...
      Il n'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait lignager, dans la vente qui va s'ouvrir des biens qu'elle a à sa disposition; mais si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler ses intérêts de la manière la plus utile pour elle i et ce serait manquer à votre...
    • Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 211
      ... de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 li... ...t que les habitants, en sus de leur contribution patriotique, montant à la somme de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 livres qui leur sont dus par l'Etat depuis près de onze ans pour les offices des a...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 215
      Speaker: De Vismes
      ...u profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la... ...rotection peut-il subsister désormais, soit au profit du concessionnaire, soit au profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la suppression doit-elle s'opérer sans aucune indemnité pour ie concessionnaire?

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 216
      Speaker: De Vismes
      ... de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit. ...t une émanation : car la justice d'abord l'exige ainsi, et l'intérêt particulier de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit.

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 217
      Speaker: De Vismes
      ...emps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a... ... point, Messieurs, de la tolérance religieuse de laquelle ont joui de tous les temps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a pu devenir l'objet d'un trafic honteux. Un zèle malentendu a souvent égaré nos ...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 219
      Speaker: Merlin
      ...emnités qui pourraient être dues par la nation ...s ou par des particuliers; sauf à statuer, ainsi qu'il appartiendra, sur les indemnités qui pourraient être dues par la nation
    • Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

      page 378
      Speaker: Le Président
      ...t civique fait au Cliatnn-de-Marsp&r la nation française assemblée lê 14 juillet 1790;... ...semblée : i0 par le sieur Ternisien, d une perspective de la cérémonie du serment civique fait au Cliatnn-de-Marsp&r la nation française assemblée lê 14 juillet 1790; 2° par le sieur Moizard, maître d'écriture â Blois, d'un dessin à la plume cont...
      Speaker: Coster
      ...monument Serait déclaré appartenir à la nation, ét non pas â la maison de Bouiiion qui... ...s longtemps dans une caisse à l'abbaye de Cluny en Bourgogne, dans le cas où ce monument Serait déclaré appartenir à la nation, ét non pas â la maison de Bouiiion qui ie revendique. La ville de Sedan ne demande, dit-elle, qu'Un vain marbre en éch...

      Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

      page 379
      Speaker: Dubois
      ...it trop tôt interposer l'autorité de la nation près des génê* raux des troupes autrich... ...contient l'exposé des effets fâcheux de l'interception du passage ; on ne pourrait trop tôt interposer l'autorité de la nation près des génê* raux des troupes autrichiennes et des troupes belges, pour obtenir la liberté de la navigation de la Meu...

      Séance du mardi 27 juillet 1790, au matin

      page 381
      Speaker: Martineau
      ... prises pour la défense et sûreté de la nation au dehors. ...s à l'Assemblée le plus tôt possible, ensemble des mesures qui peuvent avoir été prises pour la défense et sûreté de la nation au dehors.
    • Séance du vendredi 30 juillet 1790

      - search term matches: (6)

      Séance du vendredi 30 juillet 1790

      page 428
      Speaker: De Froment
      ...nd pied de guerre seraient assurés ; la nation serait dispensée de payer, pendant ving... ...le tour de faire la campagne? (On applaudit encore,) Ainsi le premier et le second pied de guerre seraient assurés ; la nation serait dispensée de payer, pendant vingtansde paix, des auxiliaires

      Séance du vendredi 30 juillet 1790

      page 434
      Speaker: De Beauharnais
      ...mmes qui nous défendra? non; ce sera la nation entière qui sauvera la nation. C'est 5 millions d'hommes libres armés...
      ... foyers* Si nous voulons assujettir les nations voisines, ayons des armées nombreuses; ...
      ... l'hypothèse d'une attaque générale ; mais alors sera-ce une armée de 200,000 hommes qui nous défendra? non; ce sera la nation entière qui sauvera la nation. C'est 5 millions d'hommes libres armés pour la défense de leurs foyers* Si nous voulons assujettir les nations voisines, ayons des armées nombreuses; mais si nous voulons vivre iibres et heureux, ayons une force publique nationale...

      Séance du vendredi 30 juillet 1790

      page 437
      Speaker: Chasset
      ...pitre de cette ville appartenaient à la nation, et que la municipalité devait s'oppose... ...han, nous avons répondu que les meublesde l'évêché de Strasbourg et du grand chapitre de cette ville appartenaient à la nation, et que la municipalité devait s'opposer à leur extraction, tant de fa maison épiscopale que des maisons de plaisance d...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...énéficier qui occupe une maison dont la nation lui a assuré la possession. Vous avez o... ...est bon à rendre; le comité a confondu le mobilier du chapitre avec celui d'un bénéficier qui occupe une maison dont la nation lui a assuré la possession. Vous avez observé l'étrange raisonnement qu'on vous a fait, qu'il était de l'intérêt des di...

      Séance du vendredi 30 juillet 1790

      page 438
      Speaker: Rewbell
      ...eut enlever les meubles de l'évêché. La nation française n'a pas seule des droits sur ... ...de ta part du directoire de Strasbourg, pour savoir si M. le cardinal de Rohan peut enlever les meubles de l'évêché. La nation française n'a pas seule des droits sur ces meubles, parce que les habitants au delà du Rhin ont aussi contribué à leur ...
    • Séance du jeudi 12 août 1790, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du jeudi 12 août 1790, au matin

      page 740
      Speaker: Gossin
      ...ire à Paris.; l'intérêt politique de la nation, qui demande prin-cipalement de l'unité... ...e demande qu'il soit décrété que le tribunal de cassation sera unique et sédentaire à Paris.; l'intérêt politique de la nation, qui demande prin-cipalement de l'unité dans les principes et dans l'exécution, l'intérêt des justiciables, tout se réu...
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 4 results
    • Séance du jeudi 12 août 1790, au soir

      - search term matches: (8)

      Séance du jeudi 12 août 1790, au soir

      page 2
      Speaker: Leguen de Kérangal
      ...ssources actuelles ou prochaines que la nation a dans ses mains ; ...c tant dë complaisance, bânquèroutè impossible, vu la supériorité notôife ae§ ressources actuelles ou prochaines que la nation a dans ses mains ;
      Speaker: Leguen de Kérangal
      ... ont élé bientôt répétés par toutes les nations civilisées; et la renommée portant rapi... Gds cris d'admiration n'ont pas été renfermés dans la France, ils ont élé bientôt répétés par toutes les nations civilisées; et la renommée portant rapidement au delà des mers le bruit de votre sagesse et de notre courage, déjà tous...

      Séance du jeudi 12 août 1790, au soir

      page 3
      Speaker: Leguen de Kérangal
      Adrëssë de la nation jUivè établie à Slétz, qUi exprimé à l'... Adrëssë de la nation jUivè établie à Slétz, qUi exprimé à l'Assemblée sa vive'reconnaissance au sujët du décret du 22 juillet -dërnier} fjui...

      Séance du jeudi 12 août 1790, au soir

      page 4
      Speaker: Leguen de Kérangal
      ...Déclaration d'une partie de l'Assemblée nation nale sur le décret du 13 avril 1790, co...
      ...deux noms Corses, deux députés de notre nation parmi les ennemis de l'Assemblée natio-...
      ...u'a inspirée aux habitants de l'Ile de Corse la lecture d'un écrit intitulé : « Déclaration d'une partie de l'Assemblée nation nale sur le décret du 13 avril 1790, concernant la religion », écrit, dit la municipalité, signé entre autres par le co...
      ...a cédé qu'aux sentiments de la plus profonde humiliation, lorsque nous avons vu deux noms Corses, deux députés de notre nation parmi les ennemis de l'Assemblée natio-nalei Le conseil de la commune, extraordinaire-ment assemblé, a ordonné que cet ...
      Speaker: Le Président
      ...resser aux augustes représentants ae la nation française. C'est dans leur première ...naissance que les membres du directoire du département du Nord s'empressent d'adresser aux augustes représentants ae la nation française. C'est dans leur première

      Séance du jeudi 12 août 1790, au soir

      page 5
      Speaker: Le Président
      ...ge de tous les siècles et dé toutes les nations. ...r l'amour et la reconnaissance des Français ; mais vous mériterez encore l'hommage de tous les siècles et dé toutes les nations.
      Speaker: De Morainville
      ...le nombre de vaisseaux de guerre qu'une nation a dans ses ports, que par la célérité a...
      ...dès que les circonstances l'exigent. La nation, qui peut tenir la mer la première, pre...
      ...alliés dans les quatre parties du globe. Ces forces sont moins respectables par le nombre de vaisseaux de guerre qu'une nation a dans ses ports, que par la célérité avec laquelle elle peut les armer, dès que les circonstances l'exigent. La nation, qui peut tenir la mer la première, prend nécessairement sur son ennemi un avantage décisif, parce qu'elle favorise la ...
      Speaker: De Morainville
      ...tant d'avantages celui de procurer à la nation une économie de plus de six millions pa... ...tre comité jugera de la solidité et de l'utilité de ces bassins, qui joignent à tant d'avantages celui de procurer à la nation une économie de plus de six millions par an. En faisant ce travail, je n'ai eu d'autre objet que celui d'être utile à m...

      Séance du jeudi 12 août 1790, au soir

      page 7
      ...e roi, -entre le Corps législatif et la nation, elles sont lé nœud qui doit les lier s... ...t assurer à jamais la liberté de tous les citoyens. Placées entre le peuple et le roi, -entre le Corps législatif et la nation, elles sont lé nœud qui doit les lier sans cesse l'un et l'autre, et, par elles, doit Rétablir et se conserver cette un...
      ...l'autorité immédiate du roi, chef de la nation, et 4épositaire suprême du pouvoir exéc... ...administration générale du royaume, doivent être exercées sous la directioii et l'autorité immédiate du roi, chef de la nation, et 4épositaire suprême du pouvoir exécutif. Toute résistance à ces deux autorités serait le plus grand des délits poli...

      Séance du jeudi 12 août 1790, au soir

      page 11
      ...mpatibilité n'a lieu que pour les nomi* nations qui restent à faire. ...ient nommés à ceâ pla£ ces, ils sont tenu* de faire leur option;'mais cette incompatibilité n'a lieu que pour les nomi* nations qui restent à faire.

      Séance du jeudi 12 août 1790, au soir

      page 18
      4° Des sommes dues à la nation par les propriétaires dès biens mouvant... 4° Des sommes dues à la nation par les propriétaires dès biens mouvants,' des biens des nationaux, même par les apanagistes et les échangistes, dont l...
      ...s ce' cas, les oppositions aù nom de la nation, dans la forme prescrite par les articl...
      ...veiller sur cë point aux intérêts de la nation, et charger le procureur général Syndic...
      ...ceux dpnt le titre serait reconnu susceptible dë revision. Il autorise même, dans ce' cas, les oppositions aù nom de la nation, dans la forme prescrite par les articles 47, 48 et 49 du décret du 3 mai, aux rachats des droits dépendant de ces sortes d'échanges. Les directoires de département doivent veiller sur cë point aux intérêts de la nation, et charger le procureur général Syndic de faire faire les oppositions qui seront jugées nécessaires.
    • Séance du lundi 23 août 1790

      - search term matches: (16)

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 227
      Speaker: Le Président
      ...es arts véritablement honorable pour la nation. ... a adressé; et qui, par la beauté des caractères de Didot, devient un monument des arts véritablement honorable pour la nation.

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 228
      Speaker: Charles Voidel
      ...telet comme prévenus d'un crime de lèse-nation, les sieurs Desmarets-Maillebois, Bonne... ...rapport, et chargea le procureur de la commune de dénoncer cumulativement au Châtelet comme prévenus d'un crime de lèse-nation, les sieurs Desmarets-Maillebois, Bonne-Savardin et Gui-gnard de Saint-Priest.

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 232
      Speaker: Charles Voidel
      ...is longtemps prévenu d'un crime de lèse-nation, dénoncé comme tel, et contre lequel le...
      ...t de magistrat et de représentant de la nation, la conduite de M.l'abbé de Barmond, da...
      Barmond a protégé de tout son pouvoir la fuite d'un homme depuis longtemps prévenu d'un crime de lèse-nation, dénoncé comme tel, et contre lequel le Chàtelet venait d'ordonner une information, c'est que, autant qu'il était en lu...
      ... le plus grand des crimes dans l'ordre social ; c'est que, sous le double rapport de magistrat et de représentant de la nation, la conduite de M.l'abbé de Barmond, dans cette circonstance,est non seulement une imprudence, non seulement une faute,...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 234
      Speaker: Robespierre
      ...ui pour poursuivre lë£ dfilliëS de lèse-nation ; mais il vaut mieUx n'en àVoir pas que... ...jusqu'ici n'ont pas mérité la confiance publique. Je sais qu'il faut dës tfibUhkui pour poursuivre lë£ dfilliëS de lèse-nation ; mais il vaut mieUx n'en àVoir pas que d'en avoir un qui agiisë en senà inversé de la

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 235
      Speaker: L'abbé Maury
      ...oUffriteà-Vous qu'hn rëprééëûlàat dë la nation Soit ëxjibSé à dë séthblkbles britrâges... ...port: àllàht âux éàtix, fût ttàdhit Corathë complice d'dn délit Hbti |ifbiivë? SoUffriteà-Vous qu'hn rëprééëûlàat dë la nation Soit ëxjibSé à dë séthblkbles britrâges,? Qùé vbùs prdpoêe-t-bn inaihtenant? De ne baâ l'élargit, ëft attendant Hés prë...
      Speaker: De Bouville
      Je demande, pour l'honneur dé là nation, qu'on aille aux voiX sur lii motion de... Je demande, pour l'honneur dé là nation, qu'on aille aux voiX sur lii motion de M. l'abbé Mahrys Il .n'éât pas plus facile de répondre à cet honorable membre q...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 236
      Speaker: Regnaud
      ...pposer à ce que les représentants de la nation prescrivent au Châtelet de poursuivre un déUt à la poursuite duquel la nation est intéressée". ...ment révoquer votre décret en laissant le cours à la justice. On ne peut pas s'opposer à ce que les représentants de la nation prescrivent au Châtelet de poursuivre un déUt à la poursuite duquel la nation est intéressée".
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...e l'Etat ? Non, les représentants de la nation seraient coupables à leur tour, s'ils e... ...un homme prévenu d'être entré dans un projet dont le but était le renversement de l'Etat ? Non, les représentants de la nation seraient coupables à leur tour, s'ils enveloppaient plus longtemps un de leurs collègues de cette inviolabilité qui, da...
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...'après son opinion seule, du sort de la nation entière?Aucun homme, n'ayant ce droit, ...
      ...ion d'un homme prévenu du crime de lèse-nation. (On applaudit d'un côté, on murmure de...
      ... peser sérieusement cette réflexion: est-il permis à tout citoyen de disposer, d'après son opinion seule, du sort de la nation entière?Aucun homme, n'ayant ce droit, ne peut, quelle que soit son opinion personnelle, favoriser l'évasion d'un homme prévenu du crime de lèse-nation. (On applaudit d'un côté, on murmure de l'autre.) Les murmures ne m'empêcheront pas d'exposer l'opinion que m'arrache m...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 237
      Speaker: Barnave
      ...l est certain que ce représentant de la nation devait s'imposer la plus scrupuleuse sé... .... l'abbé Perrotin. Il e3t certain que ce magistrat devait connaître les lois ; il est certain que ce représentant de la nation devait s'imposer la plus scrupuleuse sévérité dans ses démarches, et cependant il a été surpris en enlevant un homme à ...
      Speaker: Barnave
      ...des informations sur les crimes de lèse-nation. Donc les actes de ces comités sont lég... ...ter avec celui delà municipalité de Paris, pour faire des recherches et prendre des informations sur les crimes de lèse-nation. Donc les actes de ces comités sont légaux, d'après vos décrets. S'ils ne suffisent pas pour juger, ils suffisent pour ...

      Séance du lundi 23 août 1790

      page 238
      Speaker: De Mirabeau
      ...youlajj; conduire hore du domainé de la nation. ...près '(|uquel On à troqvè, sOus 'l'abri d'Un'raiix' passeport', un hojbmp qh^il youlajj; conduire hore du domainé de la nation.
      Speaker: De Mirabeau
      ...'suffit pas,nouVies reRré§entànti'de fa natïôn, d'être hp^dj^s iqfntë? judiciaires aus... ...efpple de l'inflëxiblé justice ëtivers Ips membres clé cette ^ssiemblée. Ï1 rie 'suffit pas,nouVies reRré§entànti'de fa natïôn, d'être hp^dj^s iqfntë? judiciaires aussi longtemps (Me vbqg ne |è§ festitnez'pas a la ' ju rid fèÏÏbû1 o rainai ré dés...
    • Séance du dimanche 29 août 1790

      - search term matches: (17)

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 405
      Speaker: Martineau
      ...ir à nous sans qu'il en coûte rien à la nation ; c'est la fonte des cloches qui sont d...
      ... 200 millions de livres pesant, dont la nation peut disposer, et en estime la valeur à...
      ...u'il y a urgence à fabriquer de la monnaie de billon ; le moyen semble s'en offrir à nous sans qu'il en coûte rien à la nation ; c'est la fonte des cloches qui sont devenues inutiles par la suppression des maisons religieuses et de plusieurs paro...
      ...e rendre la matière des cloches ductile et malléable ; il évalue cette matière à 200 millions de livres pesant, dont la nation peut disposer, et en estime la valeur à vingt sous la livre au lieu de 8 et 9 sous qui sont offerts par quelques person...
      Speaker: Vernier
      ...e la fusion ; son plan procurerait à la nation un produit net d'environ 155 livres par... M. Beauregard offre de fabriquer du billon par le moyen de la fusion ; son plan procurerait à la nation un produit net d'environ 155 livres par quintal.

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 406
      Speaker: De Cussy
      ... respecter, dans tous les députés de la nation, des hommes dignes de la confiance qu'i...
      ... contre les propriétés mobilières de la nation. M. de Calonne a dégradé d'un quinzième...
      Si je n'étais accoutumé à respecter, dans tous les députés de la nation, des hommes dignes de la confiance qu'ils ont obtenue, je serais tenté de vous dire, Messieurs, que le projet, tjui vou...
      ... est une Bùite de l'attentat qu.'uh ministre audacieux n'a pas craint d'exécuter contre les propriétés mobilières de la nation. M. de Calonne a dégradé d'un quinzième de poids l'or destiné à circuler entré les mains de l'homme puissant ; on vous ...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 407
      Speaker: De Cussy
      ...emparer du quinzième des capitaux de là nation. II n'ignorait pas, cet administrateur ... ...t convaincre les plus incrédules, que ce ministre forma le projet criminel de s'emparer du quinzième des capitaux de là nation. II n'ignorait pas, cet administrateur infidèle, que l'exportation momentanée de notre or avait pour unique cause l'imp...
      Speaker: De Cussy
      ...former la plus sainte alliance entre la nation et son roi; tous ont juré de maintenir,... ...pire, des milliers de députés sont venus, au nom de millions de citoyens armés, former la plus sainte alliance entre la nation et son roi; tous ont juré de maintenir, au prix de leur sang, cette heureuse Constitution qui assure leur liberté et fe...
      Speaker: De Cussy
      ... sera la classe la plus indigente de la nation qui ...3 millions, et une somme plus forte peut-être aux officiers des monnaies : et ce sera la classe la plus indigente de la nation qui

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 408
      Speaker: De Cussy
      ...métaux qu'il convient à l'intérêt de la nation d'adopter. ...riquer, il faut, avant tout, qu'elle détermine la proportion relative entre vos métaux qu'il convient à l'intérêt de la nation d'adopter.
      Speaker: De Cussy
      ...sordre qui précipiterait la ruine de la nation, et culbuterait, sans ressource, le sys... Il est temps, Messieurs, il est urgent d'aviser aux moyens de faire cesser ce désordre qui précipiterait la ruine de la nation, et culbuterait, sans ressource, le système de liberté, qui vous a déjà coûté tant de peines à établir.

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 409
      Speaker: De Cussy
      ... dans aucun temps de bien mériter de la nation. Si le nouvel ordre que vous venez d'ét...
      ... ses lumières et ses vertus utiles à la nation.
      ... dont la garde et l'observation lui étaient particulièrement confiées, n'a cessé dans aucun temps de bien mériter de la nation. Si le nouvel ordre que vous venez d'établir dans les tribunaux ne vous permet plus de conserver cette cour antique et vénérable, honorez les derniers moments de son existence, en rendant ses lumières et ses vertus utiles à la nation.
      Speaker: De Cussy
      ...it au change qui règle les intérêts des nations commerçantes, et influe immédiatement s...
      ...périté. Instruits sur la valeur que les nations oot fixée dans le rapport de leurs monn...
      ...édiger pour préparer des décrets que la nation attend de vous, Messieurs, avec une jus...
      ...u commerce près l'Assemb ée nationale, ces hommes instruits de tout ce qui a trait au change qui règle les intérêts des nations commerçantes, et influe immédiatement sur leur prospérité. Instruits sur la valeur que les nations oot fixée dans le rapport de leurs monnaies, ainsi que da ns la hausse et la baisse du prix des métaux, comme marchandises, ils achèveront de compléter les instructions que votre comité sera chargé de rédiger pour préparer des décrets que la nation attend de vous, Messieurs, avec une juste impatience pour fixer immuablement ses propriétés mobilières et ses créances,...
      Speaker: De Cussy
      ...reconnu le plus utile à l'intérêt de la nation, relativement à la refonte des menues m... ...ra fait à l'Assemblée par son comité, être ensuite par elle décrété ce qui sera reconnu le plus utile à l'intérêt de la nation, relativement à la refonte des menues monnaies d'argent et de billon, à la propoition qu'il conviendra de fixer enire l...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 411
      Speaker: Heurtault de La Merville
      ...iété, et il rend le subside injuste. Ça nation peut-elle avec équité, en effet, asseoi... ...ns nécèssifé et sans dédommagement, le droit naturel et constîtqtiônne! de propriété, et il rend le subside injuste. Ça nation peut-elle avec équité, en effet, asseoir une imposition sur les terrés, si elle ne délivre point le Cultivateur de tous...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 412
      Speaker: Heurtault de La Merville
      ...tre le commerce et l'agriculture. Toute nation, sans communications faciles, est une nation barbare. Le jour où ces objets importan... entre le commerce et l'agriculture. Toute nation, sans communications faciles, est une nation barbare. Le jour où ces objets importants seront traités devant vous, Messieurs, la discussion s'étendra sur le corps d...
    • Séance du lundi 6 septembre 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 6 septembre 1790

      page 620
      Speaker: Buzot
      ...tères et autres objets appartenant à la nation, dans les fonds de l'imprimerie royale,... ...on sur le décret du même jour, portant qu'il sera dressé un inventaire des caractères et autres objets appartenant à la nation, dans les fonds de l'imprimerie royale, et que les reliures ni les gravures, autres que celles qui sont nécessaires pou...

      Séance du lundi 6 septembre 1790

      page 622
      Speaker: Malouet
      ...ême ajourné la question ae savoir si la nation doit conserver ou non la propriété des ... L'article doit être ajourné puisque l'Assemblée a elle-même ajourné la question ae savoir si la nation doit conserver ou non la propriété des forêts nationales. Ceci touche à de graves intérêts et, en particulier, au servi...

      Séance du lundi 6 septembre 1790

      page 626
      ...tion et attribution, et en rendant à la nation le chois de ses juges et administrateur... ...olissant la vénalité des oftices de judica-ture, ainsi que les tribunaux d'exception et attribution, et en rendant à la nation le chois de ses juges et administrateurs, elle a pris l'engagement de pprter st-s regards sur partie la plus, essentiel...
      ...itre de gruerie ou autrement, entres la nation èt des particuliefs, feront à l'avenir ...
      ...alesi Quant aux bois et forêts, dont la nation a accordé |a jouissance au roi et' ceux...
      communautés laïques, ainsi que ceux possédés par indivis, à titre de gruerie ou autrement, entres la nation èt des particuliefs, feront à l'avenir partie de l'administration dés' eaux, ët forêts, et seront soumis au même régime que lès autres forêts nationalesi Quant aux bois et forêts, dont la nation a accordé |a jouissance au roi et' ceux appartenant aux particuliers, ils ne seront çt'ssù-jettis à i'adtnioistratioQ g...

      Séance du lundi 6 septembre 1790

      page 628
      ...ité, une bandoulière aux couleurs de la nation, l'écusson sera aux armes de France, av... Art. 9. Ils porteront pour marque distinctive de leur qualité, une bandoulière aux couleurs de la nation, l'écusson sera aux armes de France, avec ces mots : La loi et le roi, et pour légende circulaire : Administration des ...
      ...ous les autres, les représentants de la nation ne devraient-ils pas décider que la cha... ...ttre le port d'armes. La propriété des forêts d'un département étant commune à tous les autres, les représentants de la nation ne devraient-ils pas décider que la chasse sur cette espèce de domaines est à la disposition du roi ?
      ...ents de bois et forêts appartenant à la nation, ou de la qualité de ceux soumis au nou... Art. 1er. Dans les districts où il y aura moins de 5,000 arpents de bois et forêts appartenant à la nation, ou de la qualité de ceux soumis au nouveau régime d'administration, il sera établi un inspecteur particulier, dont les...

      Séance du lundi 6 septembre 1790

      page 631
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, àvé... ...ils feront leur résidence, le serment de maintenir de tout leur pouvoir là Constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, àvéc zèle èt éxàctiUidè, les fonctions qui léUr sont confiéés.
  • Tome 20 : Du 23 octobre au 26 novembre 1790 2 results
    • Séance du samedi 6 novembre 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 6 novembre 1790, au matin

      page 283
      Speaker: L'abbé Gouttes
      ...serment de s'opposer aux volontés de la nation. ...pidation les biens qui leur avaient été confiés, mais ils n'ont jamais pu faire serment de s'opposer aux volontés de la nation.

      Séance du samedi 6 novembre 1790, au matin

      page 287
      Speaker: De Montesquion
      ...rité. Nous avons vu que l'intérêt de la nation était de se liquider le plus tôt possib... ...é ni temps ni peine : le travail que nous avons fait a été la recherche de la vérité. Nous avons vu que l'intérêt de la nation était de se liquider le plus tôt possible de sa dette. La première est les effets suspendus; elle devrait l'être depuis...

      Séance du samedi 6 novembre 1790, au matin

      page 288
      Speaker: Anson
      ...s coûtent 12 op 15 millions par an à la nation ; voilà nos bases. La discussion est im... prunts dont les chances coûtent 12 op 15 millions par an à la nation ; voilà nos bases. La discussion est importante; j'ai toujours vu que les décrets qui avaint été discutés étaient bons....
    • Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

      page 460
      Speaker: Gossin
      ...t abandonnés par le souverain ou par la nation qu'ils ont servis pendant tout le cours... ...aient désormais isolés sur la terre, sans patrie, même sans droits, s'ils étaient abandonnés par le souverain ou par la nation qu'ils ont servis pendant tout le cours utile de leur vie.

      Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

      page 465
      Speaker: Rewbell
      ...que son premier soutien; et toute la « "nation était divisée en deux classes, en suppô... ...pour véritable souve-« rain que la ferme générale : leur roi lui-même « n'était que son premier soutien; et toute la « "nation était divisée en deux classes, en suppôts « et en esclaves de la ferme.

      Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

      page 468
      Speaker: Pierre Delley
      ... je l'espère, de fermiers généraux ; la nation aura seulement des préposés ...mme lui; mais convenons avant tout : 1° qu'il n'y a plus et qu'il n'y aura plus, je l'espère, de fermiers généraux ; la nation aura seulement des préposés
      Speaker: Pierre Delley
      ...t les Français ne font qu'un : c'est la nation. Donc, à cette lutte, presque toujours ... ...t et les Français faisaient quelquefois deux, dans le nouveau, le gouvernement et les Français ne font qu'un : c'est la nation. Donc, à cette lutte, presque toujours nécessaire autrefois entre les Français qui payaient et soupçonnaient et le gouv...
      Speaker: Pierre Delley
      ...ente exclusive du tabac en faveur de la nation et la prohibition de sa culture, modifi... 1° Si la vente exclusive du tabac en faveur de la nation et la prohibition de sa culture, modifiées par un nouveau régime, sont inconstitutionnelles et plus contraires à la vra...
      Speaker: Pierre Delley
      ... leur faire d'immenses avances ; or, la nation seule peut établir ce commerce d'échaDg... ...qu'ils apportassent avec eux du numéraire, ou que nos négociants consentissent à leur faire d'immenses avances ; or, la nation seule peut établir ce commerce d'échaDge par l'organe de ses préposés, en les obligeant à aller chercher le tabac en Am...

      Séance du mardi 16 novembre 1790, au matin

      page 470
      Speaker: Pierre Delley
      ...ive du tabac continuera au profit de la nation pendant six ans, à compter du Ier janvi... Art. 1er. La vente exclusive du tabac continuera au profit de la nation pendant six ans, à compter du Ier janvier prochain.
      Speaker: Pierre Delley
      ...nus* de concert avec les préposés de la nation, de veiller dans leur territoire respec... ... dans tout 16 royaume. Les corps administratifs et les muni" cipalités seront tenus* de concert avec les préposés de la nation, de veiller dans leur territoire respectif à l'exécution de cette loi.
  • Tome 22 : Du 3 janvier au 5 février 1791 3 results
    • Séance du mardi 25 janvier 1791, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 25 janvier 1791, au matin

      page 477
      Speaker: Couturier
      Vous avez chargé la nation des frais du culte : cette promesse ser...
      ...ans doute; et vous voulez qu'une grande nation y satisfasse avec dignité.
      Vous avez chargé la nation des frais du culte : cette promesse serait-elle donc dérisoire? et vous seriez-vous proposé de le réduire au dixième de ce qui est nécessaire ? Est-ce là ce que vous avez permis? Non, sans doute; et vous voulez qu'une grande nation y satisfasse avec dignité.
    • Séance du vendredi 28 janvier 1791

      - search term matches: (33)

      Séance du vendredi 28 janvier 1791

      page 523
      Speaker: L'abbé Bourdon
      ...it qu'exercer le droit légitime dont la nation l'avait revêtue; que la masse énorme de...
      ...s était de servir à la société, dont la nation seule pouvait organiser la Constitution...
      ...r. C'est donc, a-t-il dit, à cette même nation qu'appartient la police extérieure du c...
      ...ligieux, il est du droit exclusif de la nation d'en régler les convenances. (.Applaudi...
      .... Il a démontré au peuple que, par ses décrets, l'Assemblée nationale n'avait fait qu'exercer le droit légitime dont la nation l'avait revêtue; que la masse énorme des biens ecclésiastiques, loin d'être dans l'institution divine, et d'avoir servi...
      ...à faire moins honorer ses ministres ; il a ajouté que la destination de ses biens était de servir à la société, dont la nation seule pouvait organiser la Constitution, et sans la protection de laquelle le clergé ne pouvait exister. C'est donc, a-t-il dit, à cette même nation qu'appartient la police extérieure du culte, puisqu'il ne s'exerce que pour elle, puisqu'elle en acquitte les dépenses, et que la discipline étant entièrement distincte des dogmes religieux, il est du droit exclusif de la nation d'en régler les convenances. (.Applaudissements.)

      Séance du vendredi 28 janvier 1791

      page 525
      Speaker: Le Chapelier
      ...de la confiance des représentants de la nation. Honoré déjà des preuves de celte confi... ... se trouverait souvent le ministre des affaires étrangères, s'il n'était assuré de la confiance des représentants de la nation. Honoré déjà des preuves de celte confiance, j'ose en demander la continuation, bien certain de la mériter toujours par...
      Speaker: Le Chapelier
      ...ubsiste entre l'empire germanique et la nation française, nous croyons devoir exposer ... ...ar une suite de ces sentiments, et désirant affermir la bonne intelligence qui subsiste entre l'empire germanique et la nation française, nous croyons devoir exposer sans délai à Votre Majesté les demandes très instantes que le collège électoral ...
      Speaker: Le Chapelier
      ...des traités, respect que votre illustre nation a tant à cœur d'observer, de renverser,... ...s membres de notre Empire : or, il serait contraire au respect dû à la sainteté des traités, respect que votre illustre nation a tant à cœur d'observer, de renverser, par des simples décrets nationaux, ces réserves synallagmatiques.
      Speaker: Le Chapelier
      ...que n'a le droit de transférer à aucune nation étrangère la suprématie appartenant à l... ...l'empereur, Votre Majesté ne peut se dissimuler qu'aucun membre du corps germanique n'a le droit de transférer à aucune nation étrangère la suprématie appartenant à l'empereur et à l'Empire, sur ses terres.
      Speaker: Le Chapelier
      ...otre Empire, ainsi que du respect de la nation française pour les traités qui subsiste... ...embres du Corps germanique des sentiments d'amitié que Votre Majesté a voués à notre Empire, ainsi que du respect de la nation française pour les traités qui subsistent si heureusement entre elle et notre Empire.
      Speaker: Le Chapelier
      ...stice de Votre Majesté et de l'illustre nation française, notre très chère amie, ne no... « La justice de Votre Majesté et de l'illustre nation française, notre très chère amie, ne nous permet point de douter que la réponse que nous prions Votre Majesté de nous f...

      Séance du vendredi 28 janvier 1791

      page 526
      Speaker: D'André
      ... pas qu'on l'imprime; c'est afin que la nation voie que s'il est arrivé un diplôme de ...
      ...a été forcé, comme chef de l'Empire. La nation doit être tranquille sur les dispositio...
      ... lettres, l'autre pour tranquilliser la nation sur les inquiétudes qu'on lui a données...
      ...la lettre, nous l'avons demandée précisément par le motif pour lequel on ne veut pas qu'on l'imprime; c'est afin que la nation voie que s'il est arrivé un diplôme de l'empereur, ce n'est qu'un diplôme de la chancellerie de l'Empire. Ceci n'est qu'une lettre à laquelle l'empereur a été forcé, comme chef de l'Empire. La nation doit être tranquille sur les dispositions personnelles de l'empereur. Quand vous faites imprimer les lettres ues minist...
      ...iments du ministre, et c'est pour cela que vous avez fait imprimer de semblables lettres, l'autre pour tranquilliser la nation sur les inquiétudes qu'on lui a données, et qui ne sont point fondées. Or, dans ce moment, cette demande reunit les deu...
      Speaker: De Menou
      ...s attaquer; ou que s'il se trouvait une nation assez folle pour l'entreprendre, elle s...
      ...libre défend ses foyers. Que toutes les nations de l'Europe apprennent que si jamais el...
      ...dans leurs propres forces, qu'ils soient bien convaincus que personne n'osera les attaquer; ou que s'il se trouvait une nation assez folle pour l'entreprendre, elle sentirait bientôt avec quel courage et quelle énergie un peuple libre défend ses foyers. Que toutes les nations de l'Europe apprennent que si jamais elles nous forcent à faire la guerre; ce q i, d'après les principes que uuus avons...

      Séance du vendredi 28 janvier 1791

      page 531
      Speaker: Alexandre de Liameth
      ...t la conduite de nos émigrants chez les nations voisines, ont paru leur donner quelque ... ...répandues sur la sûreté extérieure de l'Etat ; diverses circonstances, et surtout la conduite de nos émigrants chez les nations voisines, ont paru leur donner quelque consistance.
      Speaker: Alexandre de Liameth
      ...ndonnés, des Français réfugiés chez les nations voisines. ...s, certainement hostiles et les efforts plus ou moins actifs, mais nullement abandonnés, des Français réfugiés chez les nations voisines.
      Speaker: Alexandre de Liameth
      ...comparaison peuvent-ils offrir avec une nation, où des millions d'hommes sont détermin... ...ait à des soldats que l'intérêt de sa cause et le spectacle de sa vertu, quelle comparaison peuvent-ils offrir avec une nation, où des millions d'hommes sont déterminés à périr pour la liberté qu'ils ont conquise, où quelques malheurs que l'on su...

      Séance du vendredi 28 janvier 1791

      page 532
      Speaker: Alexandre de Liameth
      ...nt suffi pour les prévenir, nous que la nation a suivis avec autant de confiance, qu'e... ...urs nous rendraient-ils coupables, si nous avions négligé les mesures qui auraient suffi pour les prévenir, nous que la nation a suivis avec autant de confiance, qu'elle a défendus avec tant de courage? Qui pourrait nous justifier, si, dépositair...

      Séance du vendredi 28 janvier 1791

      page 533
      Speaker: Alexandre de Liameth
      ...gne est indispensable pour assurer à la nation française la place qu'elle doit occuper... ...era tel qu'il est aujourd'hui, la disposition de 270,000 hommes de troupes de ligne est indispensable pour assurer à la nation française la place qu'elle doit occuper, le degré d'influence qui doit lui appartenir, et qu'il lui convient d'exercer ...

      Séance du vendredi 28 janvier 1791

      page 534
      Speaker: Alexandre de Liameth
      ...ir de vous présenter, de présenter à la nation entière, pour qu'elle vît, qu'elle reco...
      ...r accorderons aucune trêve avant que la nation, délivrée de leurs intrigues et de leur...
      C'est ce tableau, Messieurs, que nous avons cru qu'il était de notre devoir de vous présenter, de présenter à la nation entière, pour qu'elle vît, qu'elle reconnût, dans tous les moments, que notre sollicitude n'est pas ralentie, qu'elle v...
      ...ifice ne nous coûtera pour faire échouer leurs projets coupables, et nous ne leur accorderons aucune trêve avant que la nation, délivrée de leurs intrigues et de leurs menaces, puissent enfin recueillir tranquillement les fruits de sa persévéranc...

      Séance du vendredi 28 janvier 1791

      page 536
      Speaker: De Mirabeau
      ...ent de penser que le gouvernement d'une nation souveraine aurait dû s'arrêter, dans l'...
      ...hâteaux, cela se conçoit : mais que des nations fassent la guerre pour maintenir la ser...
      ...ces? Où sont leurs alliés?Queile grande nation épousera leur vengeance, leur fournira ...
      ...e, il faut encore écouter la voix de la nation. Qu'avons-nous à espérer ou à redouter ...
      ...ses d'une éternelle fraternité entre sa nation et la nôtre, serait un acte profond d'u...
      ...u'il ne serait pas de la prudence d'une nation de compter sur des exceptions et des ve...
      ...n moment où l'on calomnie parmi nous la nation anglaise, d'après cette publication d'u...
      ...i dans des sources authentiques, que la nation anglaise s'est réjouie quand nous avons...
      ... je ne tairai pas que, du sein de cette nation si respectable chez elle, sortirait une...
      ...de leurs ministres, la générosité de la nation, les hommes éclairés qu'elle possède eu...
      ...ux, soin qui leur déplaît, parce qu'une nation entière l'apprécie, et qu'il ne laisse ...
      ...as conserver? Lorsque la majorité d'une nation veut rester libre, est-il un emploi de ...
      ...aDnie? (Applaudissements.) Craignez-vous quelques princes d'Allemagne, qui feignent de penser que le gouvernement d'une nation souveraine aurait dû s'arrêter, dans l'exécution de ses lois, devant des portions privilégiées de son territoire? Mais ...
      ... dans des siècles barbares, la féodalité ait armé des châteaux contre d'autres châteaux, cela se conçoit : mais que des nations fassent la guerre pour maintenir la servitude de quelques hameaux, ceux-là mêmes qui font de pareilles menaces, ne le p...
      ...ls ennemis ne s'est-elle donc pas exhalée jusqu'aujourd'hui en impuissantes menaces? Où sont leurs alliés?Queile grande nation épousera leur vengeance, leur fournira des armes et des subsides, leur prodiguera le fruit de ses impôts et le saug de ...
      ...es intentions probables des cabinets ; mais quand il s'agit de la Grande-Bretagne, il faut encore écouter la voix de la nation. Qu'avons-nous à espérer ou à redouter du ministère anglais? jeter dès à présent les grandes bases d'une éternelle fraternité entre sa nation et la nôtre, serait un acte profond d'une politique vertueuse et rare : attendre les événements, se mettre en mesure po...
      ...ra de l'éclat et des catastrophes ? Je l'ignore, Messieurs ; mais je sais bien qu'il ne serait pas de la prudence d'une nation de compter sur des exceptions et des vertus politiques. Je né vous inviterai point à cet égard à une trop grande sécurité ; mais je ne tairai pas, dans un moment où l'on calomnie parmi nous la nation anglaise, d'après cette publication d'un membre des communes, que tout admirateur des grands talents a été affligé de c...
      ...cteurs superstitieux de la raison humaine; je ne tairai pas ce que j'ai recueilli dans des sources authentiques, que la nation anglaise s'est réjouie quand nous avons proclamé la grande charte de l'humanité, retrouvée dans les décombres de la Bas...
      ...forment entre eux une société d'assurance contre les tyrans (Applaudisse-ments); je ne tairai pas que, du sein de cette nation si respectable chez elle, sortirait une voix terrible contre des ministres qui oseraient diriger contre nous une croisa...
      ... une guerre ouverte que je crains : les embarras de leur.» finances, l'habileté de leurs ministres, la générosité de la nation, les hommes éclairés qu'elle possède eu grand nombre, me rassurent contre des entreprises directes ; mais des manœuvres...
      ...livrer simplement au soin de gouverner, d'administrer, de rendre le peuple heureux, soin qui leur déplaît, parce qu'une nation entière l'apprécie, et qu'il ne laisse plus de place à la charlatanerie. (Applaudissements.) Telle pourrait être Ja pol...
      ...de Mars. Eh I quel tyran insensé s'exposerait à conquérir ce qu'il ne pourrait pas conserver? Lorsque la majorité d'une nation veut rester libre, est-il un emploi de la force capable d'empêcher qu'elle ne le soit ? Où donc est la source de cette ...

      Séance du vendredi 28 janvier 1791

      page 543
      ...e déplacement de puissance, celle de la nation acquît subitement un caractère imposant... ...i faussequ'elle est cruelle et dangereuse. Sans doute, il était utile que dans ce déplacement de puissance, celle de la nation acquît subitement un caractère imposant ; et l'armement des gardes nationales mieux conçu, mieux ordonné qu'il ne l'a é...

      Séance du vendredi 28 janvier 1791

      page 544
      ...x mœurs, au repos et à la dignité de la nation. ... indignation contre ces crimes inutiles, ces crimes si funestes à la liberté, aux mœurs, au repos et à la dignité de la nation.

      Séance du vendredi 28 janvier 1791

      page 546
      ...e serai plus le conseiller obligé de la nation, je promets bien de ne plus me mêler de... bune (1) : car, lorsque je ne serai plus le conseiller obligé de la nation, je promets bien de ne plus me mêler de ses affaires; j'espère qu'on ne verra plus mon nom dans les journaux, qui ne me...
    • Séance du jeudi 3 février 1791, au matin

      - search term matches: (14)

      Séance du jeudi 3 février 1791, au matin

      page 721
      Speaker: Merlin
      ... masse énorme des biens sur lesquels la nation a repris l'exercice de ses droits de pr...
      ...ranchement et avec liberté, mais que la nation rachèterait des premiers deniers des ve...
      ...mesures pour opérer le rachat auquel la nation s'est engagée par son organe.
      ...l. Messieurs, il résulte de l'article 40 du décret du 3 mai dernier, que dans ia masse énorme des biens sur lesquels la nation a repris l'exercice de ses droits de propriété, il en est qui, à chaque mutation, doivent ses droits de quint et de req...
      ... décret du 24 mai, que les acquéreurs de ces biens les posséderont en totalité franchement et avec liberté, mais que la nation rachèterait des premiers deniers des ventes 4 faire les droits auxquels ils étaient assujettis envers leurs anciens sei...
      ...ra encore par la suite davantage; il est donc urgent que l'Assemblée prenne des mesures pour opérer le rachat auquel la nation s'est engagée par son organe.
      Speaker: Merlin
      ...out particulier à qui il sera dû par la nation un rachat de cette nature, sera tenu, p... « Tout particulier à qui il sera dû par la nation un rachat de cette nature, sera tenu, pour en obtenir la liquidation, de remettre ses mémoires, titres et pièces justif...
      Speaker: Merlin
      ...iaux et fonciers, du rachat desquels la nation s'est chargée par l'article 7 du titre ... ... usé de même pour parvenir à ia liquidation des autres droits ci-devant seigneuriaux et fonciers, du rachat desquels la nation s'est chargée par l'article 7 du titre I* du décret du 14 mai 1790; et lorsque, d'après les règles tracées par le décre...

      Séance du jeudi 3 février 1791, au matin

      page 722
      Speaker: De Folleville
      ... mesure égale entre les individus et la nation traitant avec un particulier; car quand... ...ppose à l'article 5. Il me semble que le comité féodal ne sait jamais mettre une mesure égale entre les individus et la nation traitant avec un particulier; car quand elle traite avec un particulier, elle n'est elle-même qu'un particulier.
      Speaker: De Folleville
      Je ne pense pas que jamais la nation puisse établir innovation contre les pr... Je ne pense pas que jamais la nation puisse établir innovation contre les principes de tout droit et de toute justice ; or, ces principes sont que les parti...
      Speaker: Regnaud
      ...ly). Vous avez voulu, Messieurs, que la nation, lorsqu'elle aurait une contestation, p... (de Saint-Jean-d'Angély). Vous avez voulu, Messieurs, que la nation, lorsqu'elle aurait une contestation, plaidât comme un individu, qu'elle suivît les formes ordinaires des contestations...
      Speaker: Regnaud
      ...pas le magistrat préposé pour juger. La nation a des propriétés; elle prépose à leur a... ...i-même l'expert ; ici vos administrateurs de département et de district ne sont pas le magistrat préposé pour juger. La nation a des propriétés; elle prépose à leur administration les directoires de département et du district. Dès lors cette mass...
      Speaker: Prieur
      Je demande, pour l'intérêt de ia nation, que la discussion soit fermée. Je demande, pour l'intérêt de ia nation, que la discussion soit fermée.

      Séance du jeudi 3 février 1791, au matin

      page 723
      Speaker: De Folleville
      ...s pas nous dissimuler que le gros de la nation n'est pas arrivé au même degré de philo...
      ...rait paraître susceptible au gros de la nation, c'est de l'étendre, de. retrancher en ...
      Nous ne pouvons pas nous dissimuler que le gros de la nation n'est pas arrivé au même degré de philosophie que M. Merlin. Je pense donc qu'il n'y a qu'un seul moyen de . voiler ie ridicule (Messieurs, l'expression est ménagée), dont cet amendement pourrait paraître susceptible au gros de la nation, c'est de l'étendre, de. retrancher en même temps : Je jure sur ma conscience.
      Speaker: Boutteville-Dumetz
      ...ire l'office de tout représentant de la nation donnant son avis. Je crois, Messieurs, ... Je ne sais pas si je fais l'office de M. le président, mais je crois faire l'office de tout représentant de la nation donnant son avis. Je crois, Messieurs, qu'il serait plus conforme à la dignité du serment de n'y insérer ni le mot d'ho...

      Séance du jeudi 3 février 1791, au matin

      page 728
      Speaker: Le Président
      ...e trois maisons vendues au profit dé la nation : par laquelle M. le maire de Paris annonce à l'Assemblée l'adjudication de trois maisons vendues au profit dé la nation :
  • Tome 23 : Du 6 février au 9 mars 1791 5 results
    • Séance du lundi 14 février 1791, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du lundi 14 février 1791, au matin

      page 170
      Speaker: Le Président
      ...e, qui touche aux grands intérêts de la nation et surtout ayant pour objet les contrib... générale, qui touche aux grands intérêts de la nation et surtout ayant pour objet les contributions générales du royaume, le président a le droit de dire : Nous ne sommes pa...

      Séance du lundi 14 février 1791, au matin

      page 171
      Speaker: Camus
      ...ls continueront ainsi mois par mois. La nation pourra vérifier toutes les opérations d... ... assignats, l'état en masse du papier enfermé dans le coffre à trois clefs, et ils continueront ainsi mois par mois. La nation pourra vérifier toutes les opérations de la caisse de l'extraordinaire, ainsi que celles du Trésor public.

      Séance du lundi 14 février 1791, au matin

      page 173
      Speaker: Rœderer
      Il est évident que la nation ayant voulu, par le décret dont j'ai pa... Il est évident que la nation ayant voulu, par le décret dont j'ai parlé, assurer aux auteurs d'une découverte importante le produit de leur inventio...

      Séance du lundi 14 février 1791, au matin

      page 174
      Speaker: Rœderer
      ... demandé s'il était de la dignité de la nation de se conserver le privilège exclusif d... , rapporteur. Plusieurs objections ont été faites sur cet article ; on a demandé s'il était de la dignité de la nation de se conserver le privilège exclusif de la vente du tabac. Nous avons en France plusieurs exemples de cette espèce de ...
      Speaker: D'André
      Je ne vois pas comment la nation peut trouver quelque avantage en exempt... Je ne vois pas comment la nation peut trouver quelque avantage en exemptant la régie des droits d'entrée. Si nous pouvons fabriquer 100,000 quintaux de ...

      Séance du lundi 14 février 1791, au matin

      page 175
      Speaker: D'André
      ... avantage que c'est un bénéfice pour la nation ? je prétends, moi, que c'est un grand préjudice pour la nation. (Interruptions.) ..., qui a détruit tous les privilèges, voudrait-elle en établir un sous le frivole avantage que c'est un bénéfice pour la nation ? je prétends, moi, que c'est un grand préjudice pour la nation. (Interruptions.)
      Speaker: D'André
      ...vilèges exclusifs, même au profit de la nation. et à l'industrie que les privilèges exclusifs, même au profit de la nation.
    • Séance du jeudi 24 février 1791, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du jeudi 24 février 1791, au matin

      page 489
      Speaker: Lanjuinais
      ...iers qui ont déjà des traitements de la nation, ou des ci-devant religieux qui recevai... ...ses nouvellement circonscrites, on avait affecté de prendre ou d'anciens bénéficiers qui ont déjà des traitements de la nation, ou des ci-devant religieux qui recevaient en outre la moitié du traitement qu'ils ont comme anciens titulaires. Vous a...

      Séance du jeudi 24 février 1791, au matin

      page 496
      Speaker: De Tracy
      ...re très respectueuse pour le chef de la nation? (Applaudissements.) ...une municipalité qui s'est adressée à vous, en motivant sa, conduite d'une manière très respectueuse pour le chef de la nation? (Applaudissements.)

      Séance du jeudi 24 février 1791, au matin

      page 497
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...mieux que l'Assemblée nationale, que la nation entière, en regardant la Révolution com... ...nt motiver la rédaction ue je veux vous proposer; certes, on ne deman-erait pas mieux que l'Assemblée nationale, que la nation entière, en regardant la Révolution comme achevée, oubliât la sollicitude, la surveillance, qui,seules,peuvent en assur...

      Séance du jeudi 24 février 1791, au matin

      page 499
      Speaker: Charles de Lameth
      ... contre le désir du roi et le vœu de la nation! ...être que son Vœu pour agir; et l'on vous proposerait de vous associer à Mesdames contre le désir du roi et le vœu de la nation!
      Speaker: Charles de Lameth
      ... du roi, nourries et entretenues par la nation, qui leu-r a prouvé constamment son att... ...blée n'est plus responsable des malheurs publics, quand . elle a dit aux1 tantes du roi, nourries et entretenues par la nation, qui leu-r a prouvé constamment son attachement et ses égards, qu'il est étonnant qu'elles l'abandonnent. (Applaudis- ,...
    • Séance du lundi 18 février 1791

      - search term matches: (36)

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 556
      Speaker: Camus
      ...iers qui acquerront immédiatement de la nation. ...ire, à cet égard,, une demande subsidiaire en faveur des adjudicataires particuliers qui acquerront immédiatement de la nation.
      Speaker: Camus
      ...d'adjudication faite directement par la nation à des particuliers; mais, dans ie cas d... Décrète que ledit article 6 n'aura son exécution que dans le cas d'adjudication faite directement par la nation à des particuliers; mais, dans ie cas d'adjudication sur des reventes faites par les municipalités, les fruits continue...

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 557
      Speaker: Le Président
      Jean-Pierre Jeannin, aumônier de la nation à Cadix. Jean-Pierre Jeannin, aumônier de la nation à Cadix.

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 558
      Speaker: Le Chapelier
      ...ue le peuple s'approche de l'état d'une nation libre, il sent renaître le besoin de la... ...e s'en indigner, il est déraisonnable d'en concevoir de l'inquiétude. A mesure que le peuple s'approche de l'état d'une nation libre, il sent renaître le besoin de la règle et de la paix. Les âmes ont pris, dans l'exagération nécessaire de leurs ...

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 559
      Speaker: Le Chapelier
      ...grande révolution, doit se montrer à la nation fatiguée, comme le centre d'un repos ac... ... politique s'organise, la loi, en quelque sorte ensevelie dans les nuages d'une grande révolution, doit se montrer à la nation fatiguée, comme le centre d'un repos actif et d'un mouvement régulier et paisible.
      Speaker: Le Chapelier
      « 1° La nation entière possédant seule la souveraineté... « 1° La nation entière possédant seule la souveraineté qu'elle n'exerce que par ses représentants, et qui ne peut être aliénée ni divi...
      Speaker: Le Chapelier
      « 2° Les électeurs nomment pour la nation les fonctionnaires publics, en vertu du...
      ...nt où ils sont élus, appartiennent à la nation, sont indépendants de ceux qui ies ont ...
      « 2° Les électeurs nomment pour la nation les fonctionnaires publics, en vertu du pouvoir délégué par la Constitution. Ces fonctionnaires, à l'instant où ils sont élus, appartiennent à la nation, sont indépendants de ceux qui ies ont nommés, et nè sont responsables qu'à la loi dans la per-

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 560
      Speaker: Pétion
      ...eraineté réside essentiellement dans la nation, qu'elle réside dans l'Assemblée des re... thentique. N'avez-vous pas déjà déclaré que la souveraineté réside essentiellement dans la nation, qu'elle réside dans l'Assemblée des représentants choisis parle peuple? (Murmures.)
      Speaker: Pétion
      ... voulu dire que les représentants de la nation exercent les droits du peuple, et au no... ...tive quelconque pût usurper la souveraineté, qui n'appartient qu'au peuple; j'ai voulu dire que les représentants de la nation exercent les droits du peuple, et au nom du peuple. Ces maximes, vous les avez consacrées : les répéter me paraît une c...
      Speaker: Pétion
      ...t même dangereuse. Chaque section de la nation peut émettre son vœu particulier, et. d... ...est dit : aucune section ne participe à la souveraineté ; expression équivoque et même dangereuse. Chaque section de la nation peut émettre son vœu particulier, et. dans ce sens elle participe évidemment à la souveraineté. (Murmures.) Je dis que ...
      Speaker: Pétion
      ...quivoque de dire que les sections de la nation ne participent pas à la souveraineté. ...onventions nationales. Je me borne à observer qu'il n'est pas exact, qu'il est équivoque de dire que les sections de la nation ne participent pas à la souveraineté.

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 561
      Speaker: Robespierre
      ...vous avez déclaré la souveraineté de la nation, et la manière dont cette souveraineté ...
      ...t proposé attaque la souveraineté de la nation dans son principe ; et en effet, sous le prétexte d'énoncer le principe, qu'à la nation seule appartient la souveraineté, on va jusqu'à dire que les sections de la nation ne participent pas à la souveiaineté. S'il est vrai que la nation est composée de toutes ces sections, il...
      ...pargner à l'Assemblée une discussion nécessairement abstraiie et épineuse. Déjà vous avez déclaré la souveraineté de la nation, et la manière dont cette souveraineté doit s'exercer. J'ai entendu dire que le préopinant n'avait dit que des mots, mais ces mots exprimaient des choses. On vous a dit que le préambule de décret qui vous est proposé attaque la souveraineté de la nation dans son principe ; et en effet, sous le prétexte d'énoncer le principe, qu'à la nation seule appartient la souveraineté, on va jusqu'à dire que les sections de la nation ne participent pas à la souveiaineté. S'il est vrai que la nation est composée de toutes ces sections, il est vrai de dire que tou e seciion, que tout individu même est membre du souver...
      Speaker: Regnaud
      ...inblée générale des représentants de la nation. Je crois donc qu'il est vrai de dire q... ...ouveraineté, puisqu'au contraire ses pétitions sont jugées isolément dans l'As-einblée générale des représentants de la nation. Je crois donc qu'il est vrai de dire que nulle section .de l'empire ne participe à la souveraineté. (Applaudissements....

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 562
      Speaker: Regnaud
      ...béissance aux lois est criminel de lèse-nation. (AppVaMis-sements.) Gelui qui indique ... ...ion jusqu'à ce qu'elle soit réformée. Tout homme qui .invite le peuple à la désobéissance aux lois est criminel de lèse-nation. (AppVaMis-sements.) Gelui qui indique le vite de la loi parle à la raison du législateur pour l'inviter à la rétracter...
      Speaker: La Réveillère-Lépeaux
      ...e l'Assemblée nationale représentait la nation tout entière. Vous avez donc suffisamment déclaré que nulle partie de la nation, nul corps administratif ne peut exerce... ...incipes; vous avez limité leurs pouvoirs respectifs ; enfin Vous avez décrété que l'Assemblée nationale représentait la nation tout entière. Vous avez donc suffisamment déclaré que nulle partie de la nation, nul corps administratif ne peut exercer la souveraineté. Vous avez pareillement déclaré que les fonctionnaires publics...
      Speaker: Buzot
      ...Le préambule dit que nulle partie de la nation ne peut exercer individuellement la souveraineté; que la souveraineté réside dans la nation entière. Ce principe est vrai, mais vou...
      ...ire que la souveraineté appartient à la nation, chaque partie de la nation croyait pouvoir exercer la souveraineté...
      ...mbule -qui vous esfcppésenté remplit-il cetob^et? C'est ce que je ne pense pas. Le préambule dit que nulle partie de la nation ne peut exercer individuellement la souveraineté; que la souveraineté réside dans la nation entière. Ce principe est vrai, mais vous l'avez déjà déclaré dans la déclaration des droits, et c'est précisément parce...
      ... a dit que parce que vous vous êtes bornés, dans la déclaration des droits, .à dire que la souveraineté appartient à la nation, chaque partie de la nation croyait pouvoir exercer la souveraineté.

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 563
      Speaker: Le Chapelier
      ...pas vrai de dire que les sections de la nation participent à la souveraineté. Il est e...
      ... là souveraineté ne réside que dans lai nation entière, qu'elle ne s'exerce que dans l...
      ...ée générale deser"> représentants de la nation; j que partout ailleurs il n'y a que de...
      ...té; que les! citoyens, pris isolément, ne sont tous que des sujets, qu'il n'est pas vrai de dire que les sections de la nation participent à la souveraineté. Il est extrêmement important que ces principes constitutionnels soient connus; que le peuple sachejjue là souveraineté ne réside que dans lai nation entière, qu'elle ne s'exerce que dans l'As-! semblée générale deser"> représentants de la nation; j que partout ailleurs il n'y a que des sujets qui j doive:it émettre leur vœu et obéir.
      Speaker: Le Chapelier
      ...rer avec les mots de souveraineté et de nation. (Applaudissements.) ... que le peuple ap- j prenne enfin la'Constitution, et qu'on né puisse plus l'égarer avec les mots de souveraineté et de nation. (Applaudissements.)
      Speaker: Tronchet
      ...r dit: « La souveraineté réside dans la nation; mais aucun département, aucun district... Ainsi, par exemple, si dans le premier article, au lieu devoir dit: « La souveraineté réside dans la nation; mais aucun département, aucun district, etc.... » ; si, dis-je, au lieu .de cela, on s'était contenté de dire simpleme...
      Speaker: De Sillery
      ... fa isou-veraineté qui, appartient à la nation entière ; sauf le droit de pétition.», ... ...e commune, aucune section du peuple, aucun citoyen ne peut exercer aucun acte de fa isou-veraineté qui, appartient à la nation entière ; sauf le droit de pétition.», ,

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 564
      Speaker: Démeunier
      ...nt une, indivisible et appartenant à la nation entière, aucune administration de dépar... « La souveraineté étant une, indivisible et appartenant à la nation entière, aucune administration de département ou de district, aucune municipalité, aucun tribunal, aucune commune ou se...
      appartenant à la nation entière ; aucune administration de dépa... appartenant à la nation entière ; aucune administration de département ou de district, aucune municipalité, aucun tribunal, aucunecommnneou 8ec...

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 570
      Speaker: Muguet de Nanthou
      ...moment, dis-ie, où le vœu général de la nation nous demande de prendre tous les moyens... Dans un moment, dis-ie, où le vœu général de la nation nous demande de prendre tous les moyens qui peuvent empêcher les émigrations, il est de notre devoir, il est de notre s...
      Speaker: Muguet de Nanthou
      Si, sur une loi qui intéresse la nation entière, on veut étouffer la voix de ce... Si, sur une loi qui intéresse la nation entière, on veut étouffer la voix de ceux qui, uniquement occupés des droits du peuple, défendent sans cesse ses* vrais...
      Speaker: Muguet de Nanthou
      ...ile, ainsi dans le cas d'émigration, la nation prend des mesures sévères contre ces dé... ... et comme dans un moment d'émeute la force publique prend Ja place de la loi civile, ainsi dans le cas d'émigration, la nation prend des mesures sévères contre ces déserteurs coupables qui ne peuvent plus prétendre ni à ses bienfaits pour leurs p...
      Speaker: Muguet de Nanthou
      ...i nous est présentée et demandée par la nation entière. ...omh ment nous pouvons ainsi, sans discuter, rejeter une loi aussi importants, qui nous est présentée et demandée par la nation entière.

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 576
      ... barbarie dans l'hisioire de toutes les nations, temps déplor bles, pendant le-qu is un...
      ...r forcer l'obéissance en tous lieux. La nation n'a plus d'autre mobile ni d'autre frei...
      Il est des temps de servitude et de barbarie dans l'hisioire de toutes les nations, temps déplor bles, pendant le-qu is un seul homme, usurpant le3 sublimes fonctions du législateur, gouverne à son gré ...
      ...hes du gouvernement, et une armée dont on n'entretient lu masse ruineuse que po r forcer l'obéissance en tous lieux. La nation n'a plus d'autre mobile ni d'autre frein que la crainte, la force, les supplices ; et la terreur des lois est substitué...
      ...oir comme exhumée du cœur de toutes les nations? Ah! si jamais le législateur s'écartai... ...me et du citoyen, après l'avoir déposée dans les annales de l'empire, après l'avoir comme exhumée du cœur de toutes les nations? Ah! si jamais le législateur s'écartait de quelqu'un de ces droits qu'il a si solennellement proclamés, chaque citoyen...
      ...erait-ce le magistrat héréditaire de la nation qui manquerait au res ect de la loi? C'... Serait-ce le magistrat héréditaire de la nation qui manquerait au res ect de la loi? C'est d'elle que dérive son pouvoir: voudrait-il s'anéantir lui-même? Son intérêt ...
      Ah! si jamais une nation était assez inpru-denie pour tolérer qu...
      ...ions u êmes, d'usurper les droits de la nation pendant son sommeil.
      Ah! si jamais une nation était assez inpru-denie pour tolérer que son chef s'affranchît du joug de la lui, c'en serait fait de la liberté publiq...
      ...tant de tous côtés ses regards vigilants, serait plus à sa portée, par ses fonctions u êmes, d'usurper les droits de la nation pendant son sommeil.
      ... au respect de la loi, c'est sauver les nations. Ah! s'ils pouvaient se persuader que s... ...genre humain que toutes les dynasties des rois. Contiaindre ces hommes puissants au respect de la loi, c'est sauver les nations. Ah! s'ils pouvaient se persuader que son exécution franche t loyale leur gagnerait tous les cœurs; et que cette vertu ...

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 577
      ...ardé immense du royaume, si ce n'est la nation entière armée pour sa lib rlé? Et qui pourrait craindre le suicide politique d'une nation qui tournerait se3 armes contre elle-mê... ... la-conquête de la liberté, ne pourra jamais servir à l'opprimer. Qu'est ceite gardé immense du royaume, si ce n'est la nation entière armée pour sa lib rlé? Et qui pourrait craindre le suicide politique d'une nation qui tournerait se3 armes contre elle-même ! Vous respecterez donc, généreux soldats de la patrie, la loi qui ne vous a ...
      ...re fît oublier les devoirs civiques. La nation, alors eu nroie aux horreurs de la guer... ...t perdu, s'il se formait au milieu de vous un grand parti à qui l'esprit militaire fît oublier les devoirs civiques. La nation, alors eu nroie aux horreurs de la guerre civile, se déchirerait les entrailles de ses propres mains. Quel serait le ré...
      Par quelle fatalité cette nation généreuse, devenue libre par le seul ef... Par quelle fatalité cette nation généreuse, devenue libre par le seul effet de sa volonté paisi blement combinée, n'aurait-elle pu maintenir sa liberté ...

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 578
      ...les et sacrées de l'Evangile, comme aux nations qu'elles éclairent, cendro >t à La puis...
      ... et religieux de publier le code, de la nation dans les temples et d'associer ainsi le...
      ...stèsainte,, lorsque les ministres de la religion,, fidèles aux, règles inaltérables et sacrées de l'Evangile, comme aux nations qu'elles éclairent, cendro >t à La puissance publique ce qui lui appartient ;. Io^ue, donnanit les premiers exemples de...
      ...ire aimer la patrie dont ils sont les enfants. C'est à ces magistrats politiques et religieux de publier le code, de la nation dans les temples et d'associer ainsi le culte d«es Lois à celui de 1,'E.terneL
      ...es et la liberté ont pris chez quelques nations un tel ascendant que leur cours ne peut... ...ophes ne cessent de réclamer et de chérir ce beau droit de la pensée; Les Lumières et la liberté ont pris chez quelques nations un tel ascendant que leur cours ne peut plus s'arrêter,
      ...fli, quand tous tes représentants de la nation se sont occupés de cette question, quan... Mais, auj®dard'hffli, quand tous tes représentants de la nation se sont occupés de cette question, quand plusieurs préopinants éclairés se sont déclarés pour l'affirmative, et qtue pl...

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 579
      ... de s'en; dédommager en appliquant à la nation des revenus immenses que les émigrés do... ...parviendrait pas à faire rentrer tes expatriés,, ou à s'opposer aux émigrations, de s'en; dédommager en appliquant à la nation des revenus immenses que les émigrés doivent à la Sénilité de notre' soi, et 4®nt en ne voudrait plus qu'ils fécondasse...
      ...sans de la loi, et qui tend à venger la nation de l'a trahison de certains émigrés, je... Quant au. seciand motif qui anime, les partisans de la loi, et qui tend à venger la nation de l'a trahison de certains émigrés, je demande en quoi consistera cette vengeance? Elle ne peut plus tomber sur la per...
      Donc la nation ne trouvera pas même à se dédommages (t... Donc la nation ne trouvera pas même à se dédommages (tes pertes, qiue les émigrations lui «au-sent; ses, revenus' ne s'accroîtront pas...
      ...apitalistes d'acquérir les biens que la nation a tant d'intérêts de vendre, s'étendra ... ...raîne des désordres incalculables. Cette méfiance si bien fondée empêchera tes capitalistes d'acquérir les biens que la nation a tant d'intérêts de vendre, s'étendra bientôt jusqu'à ceux qui, ne possédant que dea terres, se trouvent naturellement...
      ...Mais, ce bénéfice, indigne d'une grande nation, se réduira ...doit procurer la confiscation des biens de ceux qui sont actuellement absents ? Mais, ce bénéfice, indigne d'une grande nation, se réduira
    • Séance du mercredi 2 mars 1791

      - search term matches: (11)

      Séance du mercredi 2 mars 1791

      page 598
      Speaker: Lanjuinais
      ... ecclésiastiques déjà stipendiés par la nation et qui recueilleraient ainsi un double ... ...ces et de leur subsistance ; remplacés par des ci-devant religieux, par d'autres ecclésiastiques déjà stipendiés par la nation et qui recueilleraient ainsi un double salaire. Il a demandé pour ces vicaires, non pas des pensions qui seraient onére...

      Séance du mercredi 2 mars 1791

      page 632
      Speaker: Roederer
      Pour les grandes nations, pour la France telle que vous l'avez c...
      ...res publics, et les représentants de la nation, surveillants suprêmes de l'exécution d...
      Pour les grandes nations, pour la France telle que vous l'avez constituée, il n'est qu'une bonne méthode de donner à l'administration l'activité...
      ... terme, le chef de l'administration générale, qui est le premier des fonctionnaires publics, et les représentants de la nation, surveillants suprêmes de l'exécution des lois et chargés de tout ce qui concerne leur interprétation; mais ce dernier ...
    • Séance du mercredi 9 mars 1791, au soir

      - search term matches: (17)

      Séance du mercredi 9 mars 1791, au soir

      page 752
      Speaker: D'André
      ...titué pour connaître des crimes de lèse-nation, serait séant à Orléans. Il est importa...
      ...nal, les prisonniers pour crime de lèse-nation se trouvent rendus dans les prisons d'O...
      ...irconstances actuelles. Vous avez décrété, le 26 de ce mois, que le tribunal institué pour connaître des crimes de lèse-nation, serait séant à Orléans. Il est important, sous plusieurs rapports, qu'à l'époque du rassemblement de ce tribunal, les prisonniers pour crime de lèse-nation se trouvent rendus dans les prisons d'Orléans, afin que, lorsque les juges seront rassemblés, ils puissent s'occuper du...
      Speaker: D'André
      ...t d'après la nécessité qu'il y a que la nation sache qu'on s'occupe efficacement de ju...
      ... prison de l'Abbaye, pour crime de lèse-nation, soient transférés incessamment à Orléa...
      D'après toutes ces considérations et surtout d'après la nécessité qu'il y a que la nation sache qu'on s'occupe efficacement de juger les gens qui se permettent de troubler le repos public, ie demande que l'Ass...
      ...ons les plus promptes et les plus sûres pour que les prisonniers détenus dans la prison de l'Abbaye, pour crime de lèse-nation, soient transférés incessamment à Orléans. (Applaudissements.)
      Speaker: Briois-Beaumetz
      ...iers qui sont accusés de crimes de lèse-nation, s'il était démontré qu'aucun autre end... ...ouvé que nous n'eussions pas d'autres moyens de pourvoir à la sûreté des prisonniers qui sont accusés de crimes de lèse-nation, s'il était démontré qu'aucun autre endroit de cette capitale ne pût également assurer leur sauvegarde, je crois alors ...

      Séance du mercredi 9 mars 1791, au soir

      page 753
      Speaker: Briois-Beaumetz
      ...rte en son nom et je porte au nom de la nation, dont j'ai l'honneur d'être le repr sen... ...-même et lorsqu'il ne sera pas auité par les ennemis de la cno-e publique, je porte en son nom et je porte au nom de la nation, dont j'ai l'honneur d'être le repr sentant, le vœu de démolir cette scandaleuse forteresse.

      Séance du mercredi 9 mars 1791, au soir

      page 754
      Speaker: Briois-Beaumetz
      ... suisfobligé, comme représentant ide la nation, de faire une motion, qui me paraît,néc... ...s, par des mouvements irréguliers, inconsidérés eidnconstitutionnels,, autant je suisfobligé, comme représentant ide la nation, de faire une motion, qui me paraît,nécessaire pour abattre les anciens trophées de notre servitude et pour élever à le...
      Speaker: Le Président
      ...es prisonniers accusés.de crime de lèse-nation idans les prisons de la -ville d'Orléan... ...us promptes et les plus sûres peur faire traduire des prisons de l'Abbaye tous les prisonniers accusés.de crime de lèse-nation idans les prisons de la -ville d'Orléans, pour y être jugés par le tribunal établi dans cette ville et chargé provisoir...

      Séance du mercredi 9 mars 1791, au soir

      page 761
      Speaker: De Vismes
      « plus grand avantage de la nation; et il n'est « peut-être pas inutile, p... « plus grand avantage de la nation; et il n'est « peut-être pas inutile, puisque l'occasion s'en pré-« sente, de distinguer ici ce qui ne doit jamais « êt...
      Speaker: De Vismes
      ...ublic. Alors les re-« présentants de la nation ressemblent à un « père de famille qui ... ...oir « administratif lors, par exemple, qu'il s'occupe « de la régie du domaine public. Alors les re-« présentants de la nation ressemblent à un « père de famille qui s'éiudie à tire* le meilleur « parti de son patrimoine; alors, si de premières «...
      Speaker: De Vismes
      ...férents : par rapport à l'intérêt de la nation, créancière des droits, et par rapport ... Les choses peuvent être envisagées sous deux poi ts de vue différents : par rapport à l'intérêt de la nation, créancière des droits, et par rapport à l'intérêt des débiteurs. Sous ces deux aspects, la régie que vous proposent le...

      Séance du mercredi 9 mars 1791, au soir

      page 763
      Speaker: De Vismes
      ... parti raisonnable celui d'assurer à la nation, plutôt qu'à d'avides spéculateurs, 1er... ...tie? H est sensible que, sous lé rapport de futilité précuniaire, il n'est qu'un parti raisonnable celui d'assurer à la nation, plutôt qu'à d'avides spéculateurs, 1er bénéfice," des; rachats que l'émission des assignats né peut manquer d'accé-! l...
      Speaker: De Vismes
      ...Les*droits féodaux qui, possédés pas la nation, n'ont rien d'inquiétant pour la libert... ...chaînée. Vendez lès droits, incorporels, et ce | but est manqué pour longtemps. Les*droits féodaux qui, possédés pas la nation, n'ont rien d'inquiétant pour la liberté publique, une fois sortis j ae ses'mains*, vont former; sous Une dënomina-j tî...

      Séance du mercredi 9 mars 1791, au soir

      page 764
      Speaker: De Vismes
      ... et les droits casuels appartenant à la nation. Il a paru à vos comités que cette facu...
      ... ne se trouvera point litéré. Ce que la nation peut faire pour elle-même dans cette ci...
      ...ntion que vous avez permis aux débiteurs de racheter séparément les droits fix^s et les droits casuels appartenant à la nation. Il a paru à vos comités que cette faculté pouvait être étendue encore, et ils vous proposent aujourd'hui de permettre ...
      ...chèteront pas, soit par l'hypothèque privilégiée sur la partie de l'héritage qui ne se trouvera point litéré. Ce que la nation peut faire pour elle-même dans cette circonstance, le respect du droit de propriété ne permet pas qu'elle le prescrive ...
      Speaker: De Vismes
      ...is et administrés, pour le compte de la nation, par les commissaires et régisseurs qui... ...ans aucune distinction de l'origine desdits domaines et biens, seront perçus/régis et administrés, pour le compte de la nation, par les commissaires et régisseurs qui sont ou seront

      Séance du mercredi 9 mars 1791, au soir

      page 765
      Speaker: De Vismes
      ... ou ci-devant féodaux, appartenant à la nation, elle a, pour sûreté de tout, ou de par... « Dans les cas de vente et de rachat des droits fonciers, ou ci-devant féodaux, appartenant à la nation, elle a, pour sûreté de tout, ou de partie du prix, hypothèque et privilège sur le fonds qui était grevé desdits droits...
  • Tome 24 : Du 10 mars au 12 avril 1791 2 results
    • Séance du samedi 26 mars 1791, au soir

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 26 mars 1791, au soir

      page 401
      Speaker: Guillaume
      ...ière obligation des représentants de la nation est donc de rembourser, aux procureurs ...
      ...e somme de 18,825 I. 19 s. « d., que la nation a reçue de chacun d'eux.
      La première obligation des représentants de la nation est donc de rembourser, aux procureurs au parlement de Paris, cette somme de 18,825 I. 19 s. « d., que la nation a reçue de chacun d'eux.
    • Séance du samedi 12 mars 1791, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du samedi 12 mars 1791, au matin

      page 38
      Speaker: Hébrard
      v Le premier, de M. Aubert, agent de la nation à Varsovie ; v Le premier, de M. Aubert, agent de la nation à Varsovie ;

      Séance du samedi 12 mars 1791, au matin

      page 41
      Speaker: De Curt
      ...sûreté, à la gloire et au bonheur de la nation française. ...VI de concevoir, d'entreprendre et d'achever tout ce qui devait contribuer à la sûreté, à la gloire et au bonheur de la nation française.

      Séance du samedi 12 mars 1791, au matin

      page 46
      Speaker: Garat
      ...s que le devoir d'un représentant de la nation est de tout sacrifier pour Fintérêi pub... Je sais que le devoir d'un représentant de la nation est de tout sacrifier pour Fintérêi public ; mais il est aussi un terme à ces sacrifices; et quand on a rempli l'objet ...

      Séance du samedi 12 mars 1791, au matin

      page 48
      Speaker: Lambert de Frondeville
      ... absolue est praticable pour une grande nation vieillie sous l'influence d'une autorit... temps de combattre. C'est à l'expérience à prouoer si le système d'égalité absolue est praticable pour une grande nation vieillie sous l'influence d'une autorité monarchique. Une erreur en pareille matière pourrait coûter un jour la prospér...
      Speaker: Lambert de Frondeville
      ... la partie la plus saine des lois d'une nation ; et cela est si vrai, que ceux qui ont...
      ...ns leurs coutumes : car c'est là où les nations ont mis leur esprit, c'est là où elles ...
      ...is une portion de son génie et de sa volonté. Il me semble que les coutumes sont la partie la plus saine des lois d'une nation ; et cela est si vrai, que ceux qui ont voulu méditer le caractère des peuples, pour leur donner des lois qui leur convinssent, les ont étudiés dans leurs coutumes : car c'est là où les nations ont mis leur esprit, c'est là où elles ont déposé leurs secrets. (Murmures.)
  • Tome 25 : Du 13 avril au 11 mai 1791 1 result
    • Séance du mercredi 4 mai 1791

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 550
      Speaker: Bouche
      ...la sanction et il est impossible que la nation puisse recevoir une loi que l'inattenti... ...principes qui se trouve entre les unes et les autres. Cependant ce décret est à la sanction et il est impossible que la nation puisse recevoir une loi que l'inattention des législateurs a rendue contradictoire et inexécutable.

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 551
      Speaker: Martineau
      ...ts les plus solennels contractés par la nation. ..., et elle a mis l'acquittement de l'une et l'autre dépense au rang des engagements les plus solennels contractés par la nation.

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 557
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      ... à présent qu'ils ne reconnaissent à la nation française aucun droit sur les terres d'... ...essieurs, que ceux qui, la question ainsi posée, diraient non, déclareraient dès à présent qu'ils ne reconnaissent à la nation française aucun droit sur les terres d'Avignon, et qu'ils ne croient pas qu'Avignon puisse jamais être réuni à la Franc...
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      ...ères que vous n'avez pas fait comme les nations qui ont partagé la Pologne et qui ont e... ... alors Avignon dans la guerre civile et que vous prouverez aux puissances étrangères que vous n'avez pas fait comme les nations qui ont partagé la Pologne et qui ont envahi la Crimée. Or, Messieurs, beaucoup de personnes qui ne croient pas que vos...
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      ...ssieurs, je continue et je crois que la nation française donnerait un grand exemple de...
      ...alité, de lésion du droit des gens, des nations et des peuples en entrant dans un pays ...
      D'après cela, Messieurs, je continue et je crois que la nation française donnerait un grand exemple de modération en ne se mêlant pas des affaires d'un pays étranger, et qu'elle donnerait, au contraire, un grand exemple d'immoralité, de lésion du droit des gens, des nations et des peuples en entrant dans un pays où il est extrêmement douteux qu'elle soit appelée.

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 561
      Speaker: Le Président
      ...er l'état des prévenus du crime de lèse-nation. ...historique des événements, qui y est joint, aux trois comités chargés de présenter l'état des prévenus du crime de lèse-nation.

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 562
      ...on peut exposer aux représentants de la nation tout ce qui menace encore notre liberté...
      ...imer les peuples. Le gouvernement et la nation sont deux corps distincts formant chacu...
      ... tient au gouvernement n'est plus de la nation; de même que tout ce qui est de la cité...
      ...é possible de dérober à sa sagacité. C'est donc avec la plus juste confiance qu'on peut exposer aux représentants de la nation tout ce qui menace encore notre liberté : et j'ajoute que cette confiance doit redoubler pour moi dans l'affaire que j'...
      ...ais, mais leurs ennemis, par la raison que tous les gouvernements tendent à opprimer les peuples. Le gouvernement et la nation sont deux corps distincts formant chacun particulièrement une personne morale; qui ont une existence et des fonctions particulières et simultanées : en sorte que tout ce qui tient au gouvernement n'est plus de la nation; de même que tout ce qui est de la cité n'est pas du gouvernement. Je ne fais qu'indiquer ici celte idée qui, pour être...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 563
      ...onséquences les plus alarmantes pour la nation entière, et en effet, que deviendrions-...
      ...s sous les yeux des représentants d'une nation d'honneur; non, jamais ils ne permettro...
      ...nistre et môme son impunité, dans cette circonstance essentielle, auraient les conséquences les plus alarmantes pour la nation entière, et en effet, que deviendrions-nous, quel sort serait le nôtre, enfin, de quelle liberté oserions-nous nous van...
      ...ur compagne inséparable. Mais non, un tableau si effrayant ne se réalisera jamais sous les yeux des représentants d'une nation d'honneur; non, jamais ils ne permettront que la perfidie, à l'aide de l'astuce, s'enveloppe de ces anciennes et vicieu...
      ...nc à croire que les représentants de la nation ne permettront pas qu'on les viole sur ... ...quement énoncées dans les droits de l'homme et du citoyen. Tout nous autorise donc à croire que les représentants de la nation ne permettront pas qu'on les viole sur nos personnes, tandis qu'ils vieilliraient sur un pas une simple note. Jo dirai ...
      ...ction dans une affaire qui intéresse la nation française tout entière, et dont la déci... ...ution selon les vues du législateur. Enfin, Messieurs, j'ose espérer votre protection dans une affaire qui intéresse la nation française tout entière, et dont la décision doit marquer Je degré d'estime que nous faisons de la liberté, ce qui devie...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 565
      ...de ces services, quoique étrangers à la nation, et qui n'avaient guère mérité que dece... ...une maison puissante il n'avait pas balancé de lui donner ce régiment en faveur de ces services, quoique étrangers à la nation, et qui n'avaient guère mérité que dece général, et cela sans s'inquiéter du murmure des gens d'honneur et des bons ofl...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 569
      ...eil homme devrait être voué, chez cette nation délicate, à I iufâmie et à l'opprobre pour jamais, chez cette nation que la franchise et la loyauté doivent ... ...mme et un misérable qui puisse se jouer ainsi de l'honneur français et qu'un pareil homme devrait être voué, chez cette nation délicate, à I iufâmie et à l'opprobre pour jamais, chez cette nation que la franchise et la loyauté doivent particulièrement distinguer.

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 572
      ...os seigneurs les représentants de cette nation aussi généreuse qu'amie de la gloire, à... ...à Monseigneur le président de l'Assemblée nationale, de se faire autoriser par nos seigneurs les représentants de cette nation aussi généreuse qu'amie de la gloire, à apostiller avantageusement la demande que je prie le ministre de la guerre de f...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 573
      ...que le seul juge du gouvernement est la nation... C'est ainsi que cela se pratiquait c... ...nfin, à mesure qu'on approfondit cette question, on est toujours plus convaincu que le seul juge du gouvernement est la nation... C'est ainsi que cela se pratiquait chez les Germains... L'amour de la liberté et l'énergie de ce peuple nous assuren...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 574
      ... sera conservé : « Il attend tout d'une nation qui ne doit « sa véritable grandeur qu'à la religion cathoii-« que ; d'une nation dont le trône est si dévoué « à la foi ... ...me cherchent à s'établir sur ses ruines ». Cependant, ce chapitre s'assure qu'il sera conservé : « Il attend tout d'une nation qui ne doit « sa véritable grandeur qu'à la religion cathoii-« que ; d'une nation dont le trône est si dévoué « à la foi depuis Clovis, que le droit de la proté-« ger est devenu, de tous nos litres, le...
      ...la Constitution : Vive le roil à bas la nation f au bout de mon sabre, les gorges-noir... ...à cette époque ignominieuse que les rues retentissaient des cris des ennemis de la Constitution : Vive le roil à bas la nation f au bout de mon sabre, les gorges-noires! *

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 575
      ...voix de la douceur et de la raison. Les nations rivales se félicitent de nos malheurs, ... ...ivinité!... Oh! mon peuple, je vous en conjure au nom de la société, écoutez la voix de la douceur et de la raison. Les nations rivales se félicitent de nos malheurs, et vous voudriez être l'instrument aveugle de leurs victoires ! Je n'écoute ici ...
      ...ité. Elles criaient au retour : Vive la nation! Vive la loi! Vive le roi! Des spectateurs attroupés leur répondaient : A bas la nation! Vive le roi ! La nation n'est plus rien! Les légions se rendire... ... compagnies, formant 1,400 hommes, remplirent celte anticonstitutionnelle formalité. Elles criaient au retour : Vive la nation! Vive la loi! Vive le roi! Des spectateurs attroupés leur répondaient : A bas la nation! Vive le roi ! La nation n'est plus rien! Les légions se rendirent aux casernes, où elles donnèrent une chamade au régiment de Guyenne. Les offi...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 576
      ...ions injurieuses aux représentants delà nation ». Ils disaient au corps municipal en l... ...que le restaurateur de la liberté française n'est pas libre; démentez les assertions injurieuses aux représentants delà nation ». Ils disaient au corps municipal en lui demandant une demande authentique : « Nous la demandons avec celte instance r...
      ...mmença à crier dans les rues : A bas la nation! Vive le roi! Vive la croix! On annonça... ...es-uns de ceux qui avaient signé la délibération prise chez les pénitents. On commença à crier dans les rues : A bas la nation! Vive le roi! Vive la croix! On annonça publiquement que la cocarde blanche serait arborée le dimanche suivant.
      ... qu'ils ne portaient pas le signe de la nation. Il leur signifia de quitter la cocarde... ...rtaient des cocardes blanches. Le sergent leur dit qu'il ne les connaissait pas, qu'ils ne portaient pas le signe de la nation. Il leur signifia de quitter la cocarde; qu'autrement il les ferait arrêter. Ils répondirent que c'était la cocarde roy...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 577
      ... : Vive le roi! Vive la croix! A bas la nation! Vive l'aristocratie ! La nuit survint, le tumulte finit, mais on entendait crier dans les rues : Vive le roi! Vive la croix! A bas la nation! Vive l'aristocratie !
      ...ris : Vive le roi! Vive la loi! Vive la nation! ...s seraient punis. On s'embrassa dans les rues, et l'on n'entendit plus que ces cris : Vive le roi! Vive la loi! Vive la nation!