Results grouped by volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-111 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-054 hits on 1790-064 hits on 1790-077 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-111 hits on 1790-122 hits on 1791-011 hits on 1791-024 hits on 1791-031 hits on 1791-047 hits on 1791-051 hits on 1791-062 hits on 1791-072 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 of 13 volumes
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 1 result
    • Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 358
      Speaker: Schwendt
      ... les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les ... ...ar le magistrat municipal ; que {a garde nationale Strasbourgeoise a prêté, sous les armes, le serment de fidélité à la nation, à la loi et au Roi, et que toutes les dispositions sont faites pour le recouvrement de la contribution du quart du rev...
      Speaker: Target
      ...e des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouva... « Art. 2. L'acte d'élection sera le seul titre des fonctions dés représentante de la nation, la liberté de leurs suffrages ne pouvant être gênée par aucun mandat particulier. Le§ assemblées primaires et celles d...

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 361
      Speaker: Garat
      ...ges les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un... ...is quarts des Français que nous représentons sont expressément privés des avantages les plus précieux de la société. La nation elle-même n'a pas le droit d'exclure un citoyen...
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 4 results
    • Séance du mercredi 9 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 154
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ... enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du ... ...onsacrée par l'Esprit-Saint, semblaient n'avoir qu'un cœur et qu'une âme; tandis enfin que les chrétiens, l'exemple des nations, bornèrent leur ambition à la palme du martyre, on put compter sur les élections du peuple, on put confier le choix des...
      Speaker: L'abbé Jacquemart
      ...ir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ? ...'a bien saisi, en confiant aux électeurs des départements, un choix qui doit avoir tant d'influence sur les mœurs d'une nation que vous vous proposez de régénérer ?

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 158
      Speaker: Le Président
      ... la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l... ...conomie,-et ^considération des dépenses qu'exigent l'éclat du trône français, et la représentation du chef d'une grande nation, j'aurais préféré de m'en rapporter à l'Assemblée 'nationale pour qu'elle fitfâtelle-même l'état de ma maison ; mais je...

      Séance du mercredi 9 juin 1790

      page 159
      Speaker: Le Président
      ... doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intére... ...t son auguste mère soit rendu préeis par la fixation de son douaire : il me sera doux de devoir aux:représentants'de la nation ma tranquillité sur un point qui intéresse aussi essentiellement mon bonheur.
      Speaker: Barnave
      ...e d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec tra... Il ne,s'agU,ren ce moment, que d'un arrangement pécuniaire centre la nation et le roi : nous applaudissons avec transport aux sentiments que Sa Majesté exprime; mais je crois que ce serait mal ju...
      Speaker: De Clermont-Tonnerre
      ...e roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions- ...i tend à replacer encore sous les yeux du roi l'objet en question pst inutile. Le roi en a dit assez. Il est digne delà nation d'accorder les quatre millions-
    • Séance du mercredi 16 juin 1790

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 233
      Speaker: Cochelet
      Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opin... Les représentants de la nation doivent attacher un grand prix à l'opinion publique; par conséquent, ils ne sauraient recevoir trop d'adhésions à leurs...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 235
      Speaker: Martineau
      ...s les a appelés, seront défrayés par la nation. » peuples les a appelés, seront défrayés par la nation. »

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 237
      Speaker: De Cazalès
      ...générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de re... ...ue devant ses fidèles n'oserait en faire un scandaleux usage, vous doterez avec générosité les ministres du culte de la nation généreuse que vous avez l'honneur de représenter. Je conclus à ce que tous les évêques n'aient pas moins de 20,000 livr...

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 238
      Speaker: Le marquis de Foucault
      ... clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du...
      ... a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais...
      ...orde, je la prie de se rappeler qu'à l'époque où elle a décrété que les biens du clergé seraient à la disposition de la nation, on a mis sous ses yeux les malheurs du peuple. Le comité aurait du prouver à tous les Français que vous voulez faire u...
      ...n adopte le décret que je vais proposer ; « Les biens du clergé, que l'Assemblée a décrétés étra à la disposition de la nation, serviront uniquement à payer les frais du culte et de ses ministres... » (On rappelle à Vordre du jour,) Je Suis excel...
    • Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 27
      Speaker: L'abbé Gouttes
      ...ff, qui lui adjuge, âû prfiiudlcé de la nation, les biens du prieuré d'Âtithiê. Raff, qui lui adjuge, âû prfiiudlcé de la nation, les biens du prieuré d'Âtithiê.
      Speaker: Belzais de Courménil
      ...pat laquelle il déclare abandonner a la nation les deux seuls bénéfices dont il sqîi p... ...é sieur Béhoîi Boulet, prêtre: âê Paris, écrit à VAss'emblèê là leltrè suivante pat laquelle il déclare abandonner a la nation les deux seuls bénéfices dont il sqîi pourvu, :
      Speaker: Belzais de Courménil
      ...andon qu'il fait par les présentes à la nation, des deux modiques bénéfices qu'il poss... Le soussigné à'estimera trop heureux si* par l'abandon qu'il fait par les présentes à la nation, des deux modiques bénéfices qu'il possède, il peut être de quelque utilité à la patrie et encourager, par son exemple,...

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 30
      Speaker: Fréteau
      ...ions, il faut yiyre pur l^s capitaux de nation, au lieu de vivre sur le produit des co... ...ropriétaires les vingtièmes, et .quanu les privilégiés sçnt as^uieUjsanx impositions, il faut yiyre pur l^s capitaux de nation, au lieu de vivre sur le produit des contributions ?
      Speaker: Regnaud
      ...Saint-Jean-d'Angely). il est bou que la nation connaisse les motifs qui nous détermine... (de Saint-Jean-d'Angely). il est bou que la nation connaisse les motifs qui nous déterminent à faire le service sur les capitaux et non sur les revenus; nous avons états ...
    • Séance du vendredi 4 juin 1790

      - search term matches: (2)

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 93
      Speaker: Voidel
      ... choses, et que les représentants de la nation méritent, à ce titre, quelque respect, ... ...digne de l'attention du Corps législatif; mais comme les signes représentent les choses, et que les représentants de la nation méritent, à ce titre, quelque respect, je demande qu'on charge le comité de Constitution de se concerter avec les minis...

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 95
      Speaker: De La Tour-du-Pin
      la nation même, et l'intérêt de sa sûreté réclame... la nation même, et l'intérêt de sa sûreté réclame ici votre intervention.

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 99
      ...s leurs lumières, au bien général de la nation française, ont arrêté de rédiger, en co... ... des individus qui le composent de contribuer, de tous leurs efforts et de toutes leurs lumières, au bien général de la nation française, ont arrêté de rédiger, en commun, un Mémoire sur les deux questions suivantes et de l'adresser à l'Assemblée...
      ...e réserver là propriété dès raines à la nation, ou de les abandonner aux possesseurs d... ...bien pesées et bien senties, qn connaîtra facilement s'il est juste ou injuste de réserver là propriété dès raines à la nation, ou de les abandonner aux possesseurs des terrains superficiels. Nous exanctiyerons ensuite s'il est avantageux ou non,...
      ...faire remarquer aux représentants de la nation que nous ne manquerons pas de mines en ... ...res ou ïes principaux agents dans tops les arts; mais il est de notre devoir de faire remarquer aux représentants de la nation que nous ne manquerons pas de mines en France, malgré le préjugé contraire trop généralement répandu. Le royaume est en...

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 101
      ...rrivera, les mines étant réservées à la nation et exploitées ou concédées par elle. Ce qui arrivera, les mines étant réservées à la nation et exploitées ou concédées par elle.

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 102
      Si la nation françftïse déclaré lès ïpiqes propriété... Si la nation françftïse déclaré lès ïpiqes propriétés nationales, c'est où pqijr les e^pjôitej' par agents, ou pour les concéder êh ...

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 104
      2° Il est du plus grand avantage de la nation française de se réserver les mines et d... 2° Il est du plus grand avantage de la nation française de se réserver les mines et de les exploiter ou d'en concéder l'exploitation à des grandes compagnies capable...

      Séance du vendredi 4 juin 1790

      page 106
      ...ndamnés, de venir crier aux juges, à la nation : Arrêtez ! faites grâce 1 C'est nous q... ...entraînés, ont-ils eu le courage, pendant le cours de la procédure qui vous a condamnés, de venir crier aux juges, à la nation : Arrêtez ! faites grâce 1 C'est nous qui sommes les vrais coupables ; c'est nous qui avons séduit, trompé leur simplic...
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 8 results
    • Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 167
      Speaker: Merlin
      ...'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait li...
      ...si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler s...
      Il n'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait lignager, dans la vente qui va s'ouvrir des biens qu'elle a à sa disposition; mais si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler ses intérêts de la manière la plus utile pour elle i et ce serait manquer à votre...
    • Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      - search term matches: (4)

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 211
      ... de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 li... ...t que les habitants, en sus de leur contribution patriotique, montant à la somme de 9,691 liv. 16 sols, ont offert à la nation : 1° les gages d'un capital de 7,809 livres qui leur sont dus par l'Etat depuis près de onze ans pour les offices des a...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 215
      Speaker: De Vismes
      ...u profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la... ...rotection peut-il subsister désormais, soit au profit du concessionnaire, soit au profit du domaine, c'est-à-dire de la nation ? 2° supposé qu'il doive être aboli, la suppression doit-elle s'opérer sans aucune indemnité pour ie concessionnaire?

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 216
      Speaker: De Vismes
      ... de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit. ...t une émanation : car la justice d'abord l'exige ainsi, et l'intérêt particulier de M. de Brancas est lié à celui de la nation qui serait propriétaire du droit.

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 217
      Speaker: De Vismes
      ...emps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a... ... point, Messieurs, de la tolérance religieuse de laquelle ont joui de tous les temps les juifs de Metz. Jamais dans une nation chrétienne, la diversité des cultes n'a pu devenir l'objet d'un trafic honteux. Un zèle malentendu a souvent égaré nos ...

      Séance du mardi 20 juillet 1790, au soir

      page 219
      Speaker: Merlin
      ...emnités qui pourraient être dues par la nation ...s ou par des particuliers; sauf à statuer, ainsi qu'il appartiendra, sur les indemnités qui pourraient être dues par la nation
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (13)

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 35
      Speaker: Gaultier de Biauzat
      ... avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune... ... ayant vingt-six ans de services, a éu fës cfieyeux et les oreilles coupés* pour avoir ait qu'il ûé tirerait pas sur la nâtion* M. dé Biâuzàt annonce qu'il n'a aucune pFeove légale de ces faits, mais qûe, vu leur importance, il demande^ le renvoi...

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 37
      Speaker: De Custine
      ...ui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn. ...se considérable : je crois qu'avec 18 millions on pourrait contenter toUs ceux qui ont des droits aux récompenses dé la nàtiOn.
      Speaker: D'Ambly
      ...e suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas ... ...sur leur traitement ; vous ne leur ôterez rien non plus; en vérité, Messieurs, je suis obligé de vous le dire, pour une nation comme la vôtre 10 millions ne sont pas assez pour les pensionnaires de l'Etat.
      Speaker: Palasne de Champeaux
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix d... et leur d'uréë méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le,prix des sacrifices qu'ils.ont faits à l'utilité publique. »
      Speaker: Regnaud
      Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naiss... Art. 3. « Les sacrifices ont la .nation doit payer le prix, sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve^en^ défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fa...
      Speaker: Palasne
      ... a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la natur... ...ré sa patrie, ou qui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la çeçonnaissance de la nation et peut,, suivant sa position, la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses honorifiques, ou pécuni...
      Speaker: Le Chapelier
      ...es des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou c(ui a donné un grand exemple de dévouement à la chose publiques des droits à la reconnaissance de.la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services^ prétendre à des récompenses. »

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 38
      Speaker: Palasne
      ... et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ort dans le cours de son service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: De Noailles
      ...rir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonction...
      ... ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.
      ...s commande, j'y acquiesce. Quant aux autres dispositions, je crois que c'est ouvrir la porte à des abus incroyables. La nation doit salarier et salariera ses fonctionnaires d'une manière honnête. Il ne me paraît point juste de payer deux fois les...
      ...onnairevpublic, une fois retiré, ne se mettra plus en peine ni de sa femme ni de ses enfants, dans la persuasion que la nation viendra à leur secours.

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 39
      Speaker: Fréteau
      ...es enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...ans le cours de 6on service public, pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfants être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance. »
      Speaker: Palasne
      ...our la liquidation des créanciers de la nation. » ...ans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux. règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation. »
      Speaker: Fréteau
      ...ants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services... ...l'article ainsi limité, car le roi doit se borner à encourager les talents naissants avec sa liste civile et c'est à la nation à récompenser ensuite tous les services publics.
      Speaker: De Noailles
      ...x Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les... La question de savoir si l'on défendra aux Français de recevoir dés pensions des nations étrangères me parait hors de doute. Les officiers français qui vont s'instruire au service des autres puissances savent...
    • Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du samedi 24 juillet 1790, au matin

      page 316
      Speaker: Rewbell
      ...essaires pour que les propriétés que la nation possède à Avignon s'oient en sûreté. ... qu'il se retire par-devers lui, pour le supplier de prendre les précautions nécessaires pour que les propriétés que la nation possède à Avignon s'oient en sûreté.
      Speaker: Bouche
      ... à la conservation des propriétés de la nation à Avignon. Nous avons dans cette ville ... J'appuie la motion de M. Rewbell, pour demander à Sa Majesté de veiller à la conservation des propriétés de la nation à Avignon. Nous avons dans cette ville des archives, des greniers à sel, des magasins de tabac : il est donc instant d'...
    • Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      - search term matches: (7)

      Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      page 572
      Speaker: Camus
      ...ts à une reconnaissance particulière de nation; que s'il est juste que, dans l'âge des... ...nse, que la durée, l'émi-nence et la nature de ses services lui donnent des droits à une reconnaissance particulière de nation; que s'il est juste que, dans l'âge des infirmités, la patrie vienne au secours de celui qui lui a consacré ses talents...

      Séance du mardi 3 août 1790, au matin

      page 573
      Speaker: Camus
      ...ent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le prix d... rendus au corps social, quand leur importance et leur durée méritent ce témoignage de reconnaissance. La nation doit aussi payer aux citoyens le prix des sacrifices qu'ils ont faits à l'utilité publique.
      Speaker: Camus
      Art. 3. Les sacrifices dont la nation doit payer le prix sont ceux qui naisse... Art. 3. Les sacrifices dont la nation doit payer le prix sont ceux qui naissent des pertes qu'on éprouve en défendant la patrie, ou des dépenses qu'on a fait...
      Speaker: Camus
      ... a des droits à la reconnaissance de la nation, et peut, suivant la nature et la durée... ...iré sa patrie, ou qui adonné un grand exemple de dévouement à la chose publique, a des droits à la reconnaissance de la nation, et peut, suivant la nature et la durée de ses services, prétendre aux récompenses.
      Speaker: Camus
      ... Les marques d'honneur décernées par la nation seront personnelles et mises au premier... Art. 5. Les marques d'honneur décernées par la nation seront personnelles et mises au premier rang des récompenses publiques.
      Speaker: Camus
      ...es enfanis être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état... ...dans le cours de son service public pourra obtenir une pension alimentaire, et les enfanis être élevés aux dépens de la nation, jusqu'à ce qu'elle les ait mis en état de pourvoir eux-mêmes à leur subsistance.
      Speaker: Camus
      ...our la liquidation des créanciers de la nation. ...dans la classe des dettes de l'Etat, et soumis aux règles qui seront décrétées pour la liquidation des créanciers de la nation.
    • Séance du mercredi 4 août 1790

      - search term matches: (10)

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 605
      Speaker: Bouche
      ...éputés étant censés députés de toute la nation, il doit être admis ; d'autre part, on ... ...aisons alléguées pour et contre M. Laffitte. D'un côté, on fait valoir que les députés étant censés députés de toute la nation, il doit être admis ; d'autre part, on objecte que quoique M. Laffitte ait obtenu la confiance des électeurs de D ix, S...

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 607
      Speaker: Thouret
      ...s l'intérieur du parquet prêteront à ia nation et au roi, devant les membres du consei...
      ...itution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, ave...
      Art. 3. « Les juges introduits dans l'intérieur du parquet prêteront à ia nation et au roi, devant les membres du conseil général dé la commune, pour ce délégués par la Constitution, et en présence de la commune assistante, le serment de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution du royaume, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, et de remplir, avec exactitude et impartialité, les fonctions de leurs offices.

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 608
      Speaker: Thouret
      ... magistrature suprême de l'Etat, que la nation a conférée héréditairement. A côté de c... ...uvoirs qu'il peut déléguer directement : il n'y a d'exception qu'à l'égard de la magistrature suprême de l'Etat, que la nation a conférée héréditairement. A côté de ce principe, vous en avez consacré un autre, qui est que toutes les fois que le p...

      Séance du mercredi 4 août 1790

      page 609
      Speaker: Thouret
      ...s rois alors, seuls représentants de la nation, exerçaient tous les droits et tous les... ...squ'ils les créaient par leurs édits,etles instituaient par leurs provisions. Les rois alors, seuls représentants de la nation, exerçaient tous les droits et tous les pouvoirs nationaux confusément avec ceux délégués à la royauté; mais ils étaien...
      Speaker: Thouret
      ... l'existence du corps politique, que la nation doit se charger d'office du châtiment d... ...te raison, c'est encore parce que les plus grands crimes sont ceux qui attaquent l'existence du corps politique, que la nation doit se charger d'office du châtiment des coupables. G'est enfin par ce pressant intérêt que tous les peuples, qui n'on...
      Speaker: Thouret
      ...du peuple, préposé pour l'intérêt de la nation à l'exercice de ses droits? Il doit don... ...a commission d'un officier, peut-il rester douteux que cet officier est l'homme du peuple, préposé pour l'intérêt de la nation à l'exercice de ses droits? Il doit donc être un des fonctionnaires élus et nommés par le peuple; car sa fonction est u...
      Speaker: Thouret
      ...tif est dans sa source le pouvoir de la nation, que c'est elle qui Va délégué pour son... Je sais qu'on pourra dire que le pouvoir exécutif est dans sa source le pouvoir de la nation, que c'est elle qui Va délégué pour son avantage, qu'elle ne doit pas se défier de sa propre institution, et que le roi...
      Speaker: Thouret
      ...us les pouvoirs publics sont ceux de la nation, que tous lui sont avantageux dans l'es...
      ...maintenir entre les attributions que la nation peut utilement faire au pouvoir exécuti...
      Je répouds qu'il est vrai que tous les pouvoirs publics sont ceux de la nation, que tous lui sont avantageux dans l'esprit et dans l'objet de leur institution, et que cependant il existe, par la nature même des choses, une distinction très essentielle à maintenir entre les attributions que la nation peut utilement faire au pouvoir exécutif, et celles qu'elle a spécialement intérêt de se réserver pour les exercer plus...
    • Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      - search term matches: (25)

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 627
      Speaker: Le Président
      ...s ultérieurs que les efforts des autres nations nécessiteront peut-être de notre part. ... ...e des affaires étrangères vous a fait pressentir les précautions et les armements ultérieurs que les efforts des autres nations nécessiteront peut-être de notre part. Il est aisé de discerner qu'au milieu des préparatifs considérables qui se font ...
      Speaker: Le Président
      ...et que notre faiblesse n'invite pas les nations, maintenant armées, à manquer d'égard p... ...r le nombre de leurs équipages aux bâtiments de même force qu'ils rencontreront et que notre faiblesse n'invite pas les nations, maintenant armées, à manquer d'égard pour notre pavillon. Sa Majesté a, par cette raison, ordonné que les bâtiments af...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 629
      Speaker: Andrieu
      ...s revenus dans la leur, en sorte que la nation française se trouvera ainsi frustrée de... ...e pour acquérir, dans notre patrie, des biens nationaux dont ils consommeront les revenus dans la leur, en sorte que la nation française se trouvera ainsi frustrée de l'avantage qu'elle attend de la vente de ces biens. Je vote pour la destruction...
      Speaker: Bouche
      ...philosophique et politique. Heureuse la nation qui, la première, donnera l'exemple de ...
      ...outât que l'Assemblée invite toutes les nations.....
      ...'Assemblée nationale réalisera la prédiction de l'immortel auteur de l'histoire philosophique et politique. Heureuse la nation qui, la première, donnera l'exemple de la destruction du droit d'aubaine ! Je voudrais que l'on ajoutât que l'Assemblée invite toutes les nations.....

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 630
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... la couronne, soit pour l'utilité de la nation. Aussitôt Philippe-le-Bel en contia l'a... ...tirer des bois de très grands avantages, soit pour l'augmentation des revenus de la couronne, soit pour l'utilité de la nation. Aussitôt Philippe-le-Bel en contia l'administration à des maîtres créés à cet effet.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... les précieuses ressources d'une grande nation qui allait devenir commerçante et marit... ...tion des vaisseaux. Ge n'est que dans les antiques forêts qu'il espère conserver les précieuses ressources d'une grande nation qui allait devenir commerçante et maritime. Dès lors, l'exploitation et l'aménagement commence à faire sensiblement par...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...des masses de bois dans les mains de la nation. Les motifs qui doivent porter ses repr... ..., les cinq comités réunis ont pensé qu'il était nécessaire de conserver les grandes masses de bois dans les mains de la nation. Les motifs qui doivent porter ses représentants à les conserver se présentent en foule : l'intérêt national, l'intérêt...
      ... Dans tous les temps et chez toutes les nations, les bois ont été mis au rang des biens... ...ur ; c'est exposer le royaume à voir augmenter considérablement, et dans peu (1) Dans tous les temps et chez toutes les nations, les bois ont été mis au rang des biens les plus précieux. Aussi voit-on que, dans les siècles les plus reculés, il y a...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 631
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      Car enfin, Messieurs, à qui la nation aliénera-t-elle ces grandes masses? Ser... Car enfin, Messieurs, à qui la nation aliénera-t-elle ces grandes masses? Sera-ce à des particuliers? Mais, en supposant qu'il y en eût d'assez riches pour e...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...oindre : Voilà une perte réelle pour la nation. ...auront moins de concurrents pour les grandes acquisitions, et dès lors un prix moindre : Voilà une perte réelle pour la nation.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...tions lointaines du bonheur public. Une nation seule peut avoir de grandes forêts, peu... ...n les améliorant. Non, Messieurs, l'intérêt personnel ne connaît pas ces spéculations lointaines du bonheur public. Une nation seule peut avoir de grandes forêts, peut seule les régénérer, peut seule s'occuper de leur économie et de leur rétablis...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 632
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ssité de conserver dans les mains de la nation une grande masse de bois. ..., des pays de vignobles et des pays de minots: vous sentirez encore plus la nécessité de conserver dans les mains de la nation une grande masse de bois.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...répéter, ne peuvent appartenir qu'à une nation, parce qu'elle seule,étant immortelle, ... Mais les grandes masses, il faut le répéter, ne peuvent appartenir qu'à une nation, parce qu'elle seule,étant immortelle, améliorera, repeuplera et vivifiera cette belle propriété par des aménagements b...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      .... Serait-il un acte de sagesse pour une nation ? Nous ne le pensons pas ; car c'est un... ...et de régie, est un acte qui, dans un particulier, serait caractérisé de démence. Serait-il un acte de sagesse pour une nation ? Nous ne le pensons pas ; car c'est une grande erreur de croire que l'administration des bois ne puisse pas s'améliore...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 633
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... des forêts du royaume, si ce n'est une nation, d'après des bases d'administration fon... ...enter une régénération aussi dispendieuse, aussi longue, aussi pénible que celle des forêts du royaume, si ce n'est une nation, d'après des bases d'administration fondées sur l'utilité publique, et, sur l'expérience la plus éclairée ? De pareille...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...i pourra ou qui voudra, si ce n'est une nation, assigner les fonds considérables qui s... Qui est-ce qui pourra ou qui voudra, si ce n'est une nation, assigner les fonds considérables qui sont nécessaires à l'entretien, à la garde des forêts et surtout à leur repeuplem...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 634
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...s la plus belle propriété qu'une grande nation puisse et doive conserver. ..., rassurera la marine et le commerce, et rétablira, enfin, un meilleur ordre dans la plus belle propriété qu'une grande nation puisse et doive conserver.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...finances. Il est indispensable pour une nation, comme pour les particuliers, de payer ... « On a besoin de vendre les bois, dit-on, dans l'intérêt de nus finances. Il est indispensable pour une nation, comme pour les particuliers, de payer ses dettes; un déficit à combler, des finances'de charges et d'offices supprimés...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ... de nos dettes. Si cela n'était pas, la nation serait bien à plaindre pour la dette pu... ...riétés et biens cultivés du domaine et du clergé une plus forte valeur que celle de nos dettes. Si cela n'était pas, la nation serait bien à plaindre pour la dette publique; mais un simple aperçu du comité de l'aliénation présente beaucoup plus d...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...as, quelque urgent qu'on le suppose, la nation ne doit s'exproprier des bois et forêts... Dans aucun cas, quelque urgent qu'on le suppose, la nation ne doit s'exproprier des bois et forêts qui forment le vrai domaine public.

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 635
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...vez faire une source de revenus pour la nation par l'administration nationale des bois...
      ...citoyens qui voudraient conseiller à Ja nation d'aliéner un fonds de première nécessit...
      En cinquième lieu, vous pouvez faire une source de revenus pour la nation par l'administration nationale des bois. Où sont donc les bcms citoyens qui voudraient conseiller à Ja nation d'aliéner un fonds de première nécessité qui peut porter,dans peu d'années,environ trente millions de revenu, avec un s...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...êts. Dans quel état avez-vous trouvé ia nation ? Ne l'avez-vous pas vue dans un enthou...
      ... économiques s'élèvent, et laissez à la nation, en attendant cette heureuse époque, de...
      ...rs résultant du projet de livrer aux particuliers Ja propriété de toutes vos forêts. Dans quel état avez-vous trouvé ia nation ? Ne l'avez-vous pas vue dans un enthousiasme funeste pour les jouissances viagères, dans l'immoralité des tontines et ...
      ...t formé, que les idées de propriété s'améliorent, que les vues d'administration. économiques s'élèvent, et laissez à la nation, en attendant cette heureuse époque, de grandes propriétés publiques et indivises. Il est certain qu'on peut perdre un ...
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...Varbre à la racine. Voilà l'image d'une nation qui, pour payer ses dettes, livrerait s... ...otisme : quand les sauvages de la Louisiane veulent avoir du fruit, ils coupent Varbre à la racine. Voilà l'image d'une nation qui, pour payer ses dettes, livrerait ses forêts à des compagnies ou à des capitalistes.
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ns et à la sûreté du royaume, et que la nation seule peut, par un nouveau régime et un... ... conservation des bois et forêts est un des objets les plus essentiels aux besoins et à la sûreté du royaume, et que la nation seule peut, par un nouveau régime et une administration active et éclairé*, s'occuper de leur conservation, amélioratio...
      Speaker: Martineau
      ...i seront-elles mieux conservées, par la nation ou par des particuliers? Je crois que d... ...nservation des forêts; malgré cela, je persiste à demander l'ajournement. Par qui seront-elles mieux conservées, par la nation ou par des particuliers? Je crois que dans une grande administration le gaspillage est inévitable : on a cherché à vous...

      Séance du vendredi 6 août 1790, au matin

      page 636
      Speaker: Barrère de Vieuzac
      ...ns et à la sûreté du royaume, et que la nation peut seule, par un nouveau régime et un... ... et forêts est un des objets les plus importants etles plus essentiels aux besoins et à la sûreté du royaume, et que la nation peut seule, par un nouveau régime et une administration active et éclairée, s'occuper de leur conservation, amélioratio...
    • Séance du lundi 9 août 1790

      - search term matches: (12)

      Séance du lundi 9 août 1790

      page 664
      Speaker: Goupil
      ...où les propriétés et droits, soit de la nation, soit d'une commune, seront intéressés;... ...toutes les causes des mineurs, des interdits, des femmes mariées et dans celles où les propriétés et droits, soit de la nation, soit d'une commune, seront intéressés; il sera, en outre, chargé de veiller pour les absents indéfendus.

      Séance du lundi 9 août 1790

      page 665
      Speaker: Brevet
      ...le sage, de toute la sagesse réunie des nations les plus éclairées, et je m'appuierai p... cusations publiques chez un peuple sage, de toute la sagesse réunie des nations les plus éclairées, et je m'appuierai principalement, dans ce rapide examen, des recherches d'un auteur très récent, d'...

      Séance du lundi 9 août 1790

      page 666
      Speaker: Brevet
      ...e trop profondément, presque toutes les nations de l'Europe, pour qu'elles ne restent p... ...pplication. En général* l'état de vénalité, de corruption et de servitude infeste trop profondément, presque toutes les nations de l'Europe, pour qu'elles ne restent pas accablées sous le poids de ces institutions chastes, et vigoureuses que porta...

      Séance du lundi 9 août 1790

      page 670
      Speaker: Le Pelletier
      ...ouvoir exécutif est un bienfait pour la nation, lorsqu'il agit visiblement, et qu'il e... ...ptte délégation gérait dangereuse. Autant le développe-meùt plein et entiër du pouvoir exécutif est un bienfait pour la nation, lorsqu'il agit visiblement, et qu'il emploie les moyens qpi lui sont confiés, autant je redoute son infliieûce cachée ...

      Séance du lundi 9 août 1790

      page 671
      Speaker: Le Pelletier
      .... En France, C'est aux miûistres que là nation' délègue le pouvoir de dénoncer les cri... ...ortsj'et. 'en ce èas\ ïl faudra décréter cét article' d'ans v'otrë 'GbnstitUtiôn. En France, C'est aux miûistres que là nation' délègue le pouvoir de dénoncer les crimës'ët delës poursuivre.

      Séance du lundi 9 août 1790

      page 672
      Speaker: Brillat-Savarin
      ...ontré qu'elle appartient à celui que la nation a immédiatement chargé du maintien du p... ...poursuite n'est autre chose que maintenir l'exécution de la loi, il est bien démontré qu'elle appartient à celui que la nation a immédiatement chargé du maintien du pacte social.
      Speaker: Brillat-Savarin
      ...a conséquence absolument fausse; car la nation n'est pas plus directement intéressée à... Le principe est vrai et la conséquence absolument fausse; car la nation n'est pas plus directement intéressée à diriger l'accusation publique que les autres parties du pouvoir exécutif délégu...
      Speaker: Robespierre
      ...délit qui attaque la société attaque la nation; c'est donc à la nation à en poursuivre seule la vengeance, ou ... L'accusation individuelle est un acte public: tout délit qui attaque la société attaque la nation; c'est donc à la nation à en poursuivre seule la vengeance, ou à Ja poursuivre concurremment avec la partie lésée; le pouvoir exécutif qe peut ...

      Séance du lundi 9 août 1790

      page 673
      Speaker: Barrère
      ... S'il vient dénoncer des crimes de lèse-nation, serez-vous dans une pleine sécurité, d... ... prévient celle des uges, ilest à lui seul juge et partie, accusateuret jpinant. S'il vient dénoncer des crimes de lèse-nation, serez-vous dans une pleine sécurité, dans une entière confiance? G'est la Constitution qui est intéressée à ce crime; ...
      Speaker: Barrère
      ... crimes ordinaires et dans ceux de lèse-nation. Vous avez vu s'élever à la fois à Châl...
      ...avertissent à la fois le tribunal de la nation, les législateurs et non les ministres seuls, car c'est à la nation qu'ils appartiennent. J'ajoute à ces av...
      ...ieu de la société, entre le trône et la nation, entre les peuples et les lois, entre l...
      ...e politique se joint celui de pouvoir exercer à la fois les accusations dans les crimes ordinaires et dans ceux de lèse-nation. Vous avez vu s'élever à la fois à Châlons, à Perpignan, à Marseille, des troubles qui intéressaient la Constitution nationale. Vos censeurs, répandus dans toutes les parties du royaume, avertissent à la fois le tribunal de la nation, les législateurs et non les ministres seuls, car c'est à la nation qu'ils appartiennent. J'ajoute à ces avantages qu'un jour vous réunirez dans leurs mains la censure des mœurs publiques...
      ...lée nationale de 1789 de balancer la politique par la morale, et de lever au milieu de la société, entre le trône et la nation, entre les peuples et les lois, entre les législatures et les administrations de tout genre, une autorité paternelle qu...

      Séance du lundi 9 août 1790

      page 674
      Le roi est le chef de la nation ; il est chargé de veiller à l'exécutio... Le roi est le chef de la nation ; il est chargé de veiller à l'exécution des lois: il est armé du glaive; Ja justice est rendue en son nom; les procure...

      Séance du lundi 9 août 1790

      page 675
      ...u des autres hommes coupables envers la nation entière. ...s des circonstances heureusement rares, de poursuivre les délits des ministres ou des autres hommes coupables envers la nation entière.

      Séance du lundi 9 août 1790

      page 676
      ...le roi, entre le Corps législatif et la nation, elles sont le nœud qui doit les lier s... ...it assurer à jamais la liberté de tons les citoyens. Placées entre le peuple et le roi, entre le Corps législatif et la nation, elles sont le nœud qui doit les lier sans cesse l'un à l'autre et, par elles, doit s'établir et se conserver cette uni...
      ...l'autorité immédiate du roi, chef de la nation et dépositaire suprême du pouvoir exécu... ...l'administration générale du royaume doivent être exercées sous la direction et l'autorité immédiate du roi, chef de la nation et dépositaire suprême du pouvoir exécutif. Toute résistance à ces deux autorités serait le plus grand des délits polit...
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 3 results
    • Séance du mercredi 25 août 1790

      - search term matches: (18)

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 259
      Speaker: Le Président
      ...iberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables... « Bestaurateur delà liberté française,lareconnaissance de la nation vous couvrira de palmes plus honorables que celles que.saint Louis fut chercher en Afrique et en Asie.
      Speaker: Malouet
      ...ouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution.... ...et: ils ont présenté un acte signé d'eux où ils professent ces sentiments et renouvellent leur serment de fidélité à la nation, à la loi, au roi et à la Constitution. Je demande que le procès-verbal en fasse mention. Ils se sont plaints au minist...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 260
      Speaker: De Noailles
      ... qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite... « 9°. De lettres patentes sur le décretdu même jour, relatives aux charges qui concernent des représentants de la nation, s'il en existe dans la procédure faite par le Châtelet sur les événements du 6 octobre dernier.

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 262
      Speaker: Le Président
      La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. ... La liberté de la nation doit commencer par celle des opinions. Je prie l'Assemblée d'entendre l'orateur.
      Speaker: Martineau
      ...ompris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donnero... ...oin de recourir au juge de paix. Les six tribunaux proposés dans l'article 2 y compris les commissaires du roi et de la nation, les greffiers, les suppléants, donneront près de cent officiers de justice dans Paris. Comment après cela peut-on prop...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 263
      Speaker: De Mirabeau
      ... ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent... ...mis de tracer ; et ces peuples, s'ils sont opprimés, sont aussi nos alliés! Nous ne ferons donc pas cette injure à deux nations éclairées, de penser qu'elles veuillent prodiguer leurs trésors et leur sang pour une acquisition aussi éloignée, pour ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...répare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni...
      ...ule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, tra...
      ...ons dottner, dès ce moment, le Signal de cette bienveillance ttni-vérsêllë que prépare la reconnaissance des droits des nations, nous n'aurions pas même à délibérer ni sur leâ alliances ni sur la guerre. L'Europe aura-t-elle besoin de politique, l...
      ...verselle. Alors lé bonheur deà pettplëS serâ le seul but des législateurs, la seule fOrdê deë rois, la seule gloire des nations : alors les passions particulières, transformées en vertus publiques, ne déchireront plds, par des querelles sanglantes...
      Speaker: De Mirabeau
      La nation française, en changeant èés lois èt ses... La nation française, en changeant èés lois èt ses mœurs, doit sans doute éhanger sa politique; mais elle est encore condamnée, pa...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 264
      Speaker: De Mirabeau
      ...habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, ent... ...ons, ils auront à défendre relie de la raison et ils n'en devront être que plus habiles : il n'est que trop vrai que la nation qui veut partout conserver la paix, entreprend un travail plus difficile, que celle qui enflamme l'ambition, en offrant...
      Speaker: De Mirabeau
      ...s Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait a... ...deux principes sont : 1° que tous les traités précédemment conclus par le roi des Français doivent être ob-ervés par la nation française, jusqu'à ce qu'elle les ait annulés, changés ou modifiés, d'après le travail qui sera fait à cet égard au sei...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes e... ... relations, que le désir inaltérable de la paix et la renonciation à toute conquête étant la base de notre conduite, la nation française ne regarde comme existantes et comme obligatoires dans tous les traités, que les stipulations purement défens...
      Speaker: De Mirabeau
      ..., il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germ... ...dir, que la politique qui veut tout bouleverser, nous soient toujours étrangères, il faut encore apprendre à toutes les nations que si, pour étouffer à jamais les germes des combats, il fallait renoncer à toute force extérieure, détruire nos forte...
      Speaker: De Mirabeau
      ...hommes et pour le malheur réel des deux nations. ...ers et belliqueux qui se ruinaient et se déchiraient pour l'orgueil ae quelques hommes et pour le malheur réel des deux nations.
      Speaker: De Mirabeau
      ...n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples ... On s'aperçut bientôt que cette succession, qui avait coûté tant de sang, n'assurait pas encore le repos des deux nations. Les rois étaient parents, les peuples n'étaient pas unis, les ministres étaient rivaux ; et l'Angleterre, profitant de...
      Speaker: De Mirabeau
      ...rre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses ... La guerre éclate en 1756. Ce fut après que la nation française eût perdu ses vaisseaux, ses richesses et ses plus belles colonies, que nos malheurs fournirent au caractère ...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 265
      Speaker: De Mirabeau
      craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité... craindraient qu'une des deux nations ne l'emportât sur l'autre en générosité. Mais l'intérêt nous dicte-t-il d'autres lois que la reconnaissance ?
      Speaker: De Mirabeau
      ...à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développemen... ...s grande force des empires, qu'aussi longtemps qu'étrangères à toute injustice, à toute violence, à toute conquête, les nations s'appliquent uniquement au développement de leur richesse intérieure, de leur véritable prospérité. La France compte da...
      Speaker: De Mirabeau
      ...maux n'est-il pas facile de prévoir? La nation, qui nous a choisis pour être les insti... ... menaceraient-ils pas alors et nos finances et nos armées ? et combien d'autres maux n'est-il pas facile de prévoir? La nation, qui nous a choisis pour être les instituteurs de ses lois, nous demande aussi la sûreté de ses possessions et de son c...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 266
      Speaker: De Mirabeau
      ...connaîtrons désormais que des Pactes de nation. nous ne reconnaîtrons désormais que des Pactes de nation.
      Speaker: De Mirabeau
      ...ssessions, aux secours mutuels que deux nations doivent se donner, aux avantages de com... ...i doivent être ratifiés : ceux qui sont relatifs à la garantie réciproque des possessions, aux secours mutuels que deux nations doivent se donner, aux avantages de commerce qu'elles s'assurent. D'autres ont besoin d'être corrigés ; car vous ne pou...
      Speaker: De Mirabeau
      ...nel d'un monarque l'a seul dicté, et la nation, qui en est l'unique garant, n'y prend ...
      ...le la foi publique et la conscience des nations.
      ...ire. L'ambition l'a conçu, la rivalité peut l'anéantir. Souvent l'intérêt personnel d'un monarque l'a seul dicté, et la nation, qui en est l'unique garant, n'y prend aucune part. Il n'en serait pas ainsi d'un pacte vraiment national, qui assermen...
      ...a volonté générale, produit une alliance indissoluble, et a pour base inébranlable la foi publique et la conscience des nations.
      Speaker: De Mirabeau
      ...ssité même d'assurer la paix, force les nations à se ruiner en préparatifs de défense ?... ...eiller, à se redouter, à se regarder comme ennemis. Pourquoi faut-il que la nécessité même d'assurer la paix, force les nations à se ruiner en préparatifs de défense ? Puisse cette affreuse politique être bientôt en horreur sur toute la terre !
      Speaker: De Mirabeau
      ...lus continueront à être respectés parla nation française, jusqu'au moment où elle aura... « 1° Que tous les traités précédemment conclus continueront à être respectés parla nation française, jusqu'au moment où elle aura revu ou modifié ces divers actes, d'après le travail qui sefa fait à cet égard,...
      Speaker: De Mirabeau
      ... l'examen approfondi des traités que la nation croira devoir conserver ou changer, le ...
      ...a base de la Constitution française, la nation ne peut en aucun cas reconnaître, dans ...
      « 2° Que préliminairement à ce travail et à l'examen approfondi des traités que la nation croira devoir conserver ou changer, le roi sera prié de faire connaître à toutes les puissances avec lesquelles la France a des engagements, que la justice et l'amour de la paix étant la base de la Constitution française, la nation ne peut en aucun cas reconnaître, dans les traités, que les stipulations purement défensives et commerciales.
      Speaker: De Mirabeau
      ...nnaître à Sa Majesté Catholique, que la nation française, en prenant toutes les mesure... « Décrète, en conséquence, que le roi sera prié de faire connaître à Sa Majesté Catholique, que la nation française, en prenant toutes les mesures propres à maintenir la paix, observera les engagements que son gouvernement a ...
      Speaker: De Mirabeau
      ...ar un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté t... ...ec les ministres de Sa Majesté Catholique à l'effet de resserrer et perpétuer, par un traité, des liens utiles aux deux nations, et de fixer avec précision et clarté toute stipulation qui ne serait pas entièrement conforme aux vues de paix général...
      Speaker: De Mirabeau
      ...idération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progres... « Au surplus, l'Assemblée nationale prenant en considération les armements des différentes nations de l'Europe, leur accroissement progressif, la sûreté des colonies françaises et du commerce national,

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 267
      Speaker: Robespierre
      ...jamais été examinés ni consentis par la nation ? ...'ail-liances, de rétablir des traités que l'Assemblée ne connaît pas, qui n'ont jamais été examinés ni consentis par la nation ?

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 268
      ...apitale et l'un des représentants de la nation, je serais en effet coupable envers mes... Chef du tribunal de la capitale et l'un des représentants de la nation, je serais en effet coupable envers mes concitoyens, si j'avais négligé de présenter au Corps législatif les idées qu'u...

      Séance du mercredi 25 août 1790

      page 276
      ... tribunal provisoire des crimes de lèse-nation, il a rempli ce pénible devoir avec aut... ...e. Zélé sectateur de la Révolution choisi par l'Assemblée nationale pour être le tribunal provisoire des crimes de lèse-nation, il a rempli ce pénible devoir avec autant d'impartialité que de courage, et les libelles dont le corps et les membres ...
      ...e dans tous les tribunaux, au nom de la nation et du roi, il n'y aura plus de prévôt d... ...onstitué le tribunal de département et la justice devant y être administrée comme dans tous les tribunaux, au nom de la nation et du roi, il n'y aura plus de prévôt dans ce tribunal : en conséquence, cette place, est et demeure supprimée, sauf le...
    • Séance du dimanche 29 août 1790

      - search term matches: (17)

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 405
      Speaker: Martineau
      ...ir à nous sans qu'il en coûte rien à la nation ; c'est la fonte des cloches qui sont d...
      ... 200 millions de livres pesant, dont la nation peut disposer, et en estime la valeur à...
      ...u'il y a urgence à fabriquer de la monnaie de billon ; le moyen semble s'en offrir à nous sans qu'il en coûte rien à la nation ; c'est la fonte des cloches qui sont devenues inutiles par la suppression des maisons religieuses et de plusieurs paro...
      ...e rendre la matière des cloches ductile et malléable ; il évalue cette matière à 200 millions de livres pesant, dont la nation peut disposer, et en estime la valeur à vingt sous la livre au lieu de 8 et 9 sous qui sont offerts par quelques person...
      Speaker: Vernier
      ...e la fusion ; son plan procurerait à la nation un produit net d'environ 155 livres par... M. Beauregard offre de fabriquer du billon par le moyen de la fusion ; son plan procurerait à la nation un produit net d'environ 155 livres par quintal.

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 406
      Speaker: De Cussy
      ... respecter, dans tous les députés de la nation, des hommes dignes de la confiance qu'i...
      ... contre les propriétés mobilières de la nation. M. de Calonne a dégradé d'un quinzième...
      Si je n'étais accoutumé à respecter, dans tous les députés de la nation, des hommes dignes de la confiance qu'ils ont obtenue, je serais tenté de vous dire, Messieurs, que le projet, tjui vou...
      ... est une Bùite de l'attentat qu.'uh ministre audacieux n'a pas craint d'exécuter contre les propriétés mobilières de la nation. M. de Calonne a dégradé d'un quinzième de poids l'or destiné à circuler entré les mains de l'homme puissant ; on vous ...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 407
      Speaker: De Cussy
      ...emparer du quinzième des capitaux de là nation. II n'ignorait pas, cet administrateur ... ...t convaincre les plus incrédules, que ce ministre forma le projet criminel de s'emparer du quinzième des capitaux de là nation. II n'ignorait pas, cet administrateur infidèle, que l'exportation momentanée de notre or avait pour unique cause l'imp...
      Speaker: De Cussy
      ...former la plus sainte alliance entre la nation et son roi; tous ont juré de maintenir,... ...pire, des milliers de députés sont venus, au nom de millions de citoyens armés, former la plus sainte alliance entre la nation et son roi; tous ont juré de maintenir, au prix de leur sang, cette heureuse Constitution qui assure leur liberté et fe...
      Speaker: De Cussy
      ... sera la classe la plus indigente de la nation qui ...3 millions, et une somme plus forte peut-être aux officiers des monnaies : et ce sera la classe la plus indigente de la nation qui

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 408
      Speaker: De Cussy
      ...métaux qu'il convient à l'intérêt de la nation d'adopter. ...riquer, il faut, avant tout, qu'elle détermine la proportion relative entre vos métaux qu'il convient à l'intérêt de la nation d'adopter.
      Speaker: De Cussy
      ...sordre qui précipiterait la ruine de la nation, et culbuterait, sans ressource, le sys... Il est temps, Messieurs, il est urgent d'aviser aux moyens de faire cesser ce désordre qui précipiterait la ruine de la nation, et culbuterait, sans ressource, le système de liberté, qui vous a déjà coûté tant de peines à établir.

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 409
      Speaker: De Cussy
      ... dans aucun temps de bien mériter de la nation. Si le nouvel ordre que vous venez d'ét...
      ... ses lumières et ses vertus utiles à la nation.
      ... dont la garde et l'observation lui étaient particulièrement confiées, n'a cessé dans aucun temps de bien mériter de la nation. Si le nouvel ordre que vous venez d'établir dans les tribunaux ne vous permet plus de conserver cette cour antique et vénérable, honorez les derniers moments de son existence, en rendant ses lumières et ses vertus utiles à la nation.
      Speaker: De Cussy
      ...it au change qui règle les intérêts des nations commerçantes, et influe immédiatement s...
      ...périté. Instruits sur la valeur que les nations oot fixée dans le rapport de leurs monn...
      ...édiger pour préparer des décrets que la nation attend de vous, Messieurs, avec une jus...
      ...u commerce près l'Assemb ée nationale, ces hommes instruits de tout ce qui a trait au change qui règle les intérêts des nations commerçantes, et influe immédiatement sur leur prospérité. Instruits sur la valeur que les nations oot fixée dans le rapport de leurs monnaies, ainsi que da ns la hausse et la baisse du prix des métaux, comme marchandises, ils achèveront de compléter les instructions que votre comité sera chargé de rédiger pour préparer des décrets que la nation attend de vous, Messieurs, avec une juste impatience pour fixer immuablement ses propriétés mobilières et ses créances,...
      Speaker: De Cussy
      ...reconnu le plus utile à l'intérêt de la nation, relativement à la refonte des menues m... ...ra fait à l'Assemblée par son comité, être ensuite par elle décrété ce qui sera reconnu le plus utile à l'intérêt de la nation, relativement à la refonte des menues monnaies d'argent et de billon, à la propoition qu'il conviendra de fixer enire l...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 411
      Speaker: Heurtault de La Merville
      ...iété, et il rend le subside injuste. Ça nation peut-elle avec équité, en effet, asseoi... ...ns nécèssifé et sans dédommagement, le droit naturel et constîtqtiônne! de propriété, et il rend le subside injuste. Ça nation peut-elle avec équité, en effet, asseoir une imposition sur les terrés, si elle ne délivre point le Cultivateur de tous...

      Séance du dimanche 29 août 1790

      page 412
      Speaker: Heurtault de La Merville
      ...tre le commerce et l'agriculture. Toute nation, sans communications faciles, est une nation barbare. Le jour où ces objets importan... entre le commerce et l'agriculture. Toute nation, sans communications faciles, est une nation barbare. Le jour où ces objets importants seront traités devant vous, Messieurs, la discussion s'étendra sur le corps d...
    • Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 53
      Speaker: Dupont
      ... les finances, que l'indemnité due à la nation dans cette proportion affaiblie à raiso... ...e justice, et en même temps d'après de très bons principes d'administration pour les finances, que l'indemnité due à la nation dans cette proportion affaiblie à raison des revenus qu'elle tirait des gabelles, daterait, pour le ressort de chaque g...
      Speaker: Dupont
      ...s; ils sont tous obligés de donner à la nation , pour les neuf derniers mois de 1790, ... ... lés départements et les districts qui furent autrefois les provinces de gabelles; ils sont tous obligés de donner à la nation , pour les neuf derniers mois de 1790, l'indemnité que vous avez fixée, qui renferme un si grand soulagement, et qui, p...
      Speaker: Dupont
      ...evez au maintien des droits de toute la nation contre la spoliation des deniers public...
      ...une propriété indivise et commune de la nation entière, vous avez dit et dû dire que l...
      ...ours avec modération, toujours avec soulagement, mais avec la fermeté que vous devez au maintien des droits de toute la nation contre la spoliation des deniers publics que nul citoyen ne. peut retenir par ses mains, en refusant l'impôt qui est une propriété indivise et commune de la nation entière, vous avez dit et dû dire que l'indemnité de la gabelle serait payée par chacun à dater du temps de la destruct...

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 59
      Speaker: Dupont
      cette entière liberté que la nation a demandée vainement (ors des États gén... cette entière liberté que la nation a demandée vainement (ors des États généraux de 1614, qui depuis a été l'objet de l'ambition, et le point de vue de glo...
      Speaker: Dupont
      ...es de commerce aient éclairé toutes les nations, et qu'une meilleure administration ait... ...er du cordon qui doit border ûoS frontières, jusqu'à ce que de meilleurs principes de commerce aient éclairé toutes les nations, et qu'une meilleure administration ait perfectionné nos manufactures.

      Séance du samedi 14 août 1790, au matin

      page 61
      Speaker: Dupont
      ... de la vente du sel qui appartient à la nation et qui est dans les greniers, dépôts et... ...ances sera de quarante-neuf 'millions cent mille livres, sans compter le produit de la vente du sel qui appartient à la nation et qui est dans les greniers, dépôts et magasins, et non compris encore les quinze cent mille livres dont vous avez ord...
  • Tome 22 : Du 3 janvier au 5 février 1791 2 results
    • Séance du mardi 25 janvier 1791, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 25 janvier 1791, au matin

      page 477
      Speaker: Couturier
      Vous avez chargé la nation des frais du culte : cette promesse ser...
      ...ans doute; et vous voulez qu'une grande nation y satisfasse avec dignité.
      Vous avez chargé la nation des frais du culte : cette promesse serait-elle donc dérisoire? et vous seriez-vous proposé de le réduire au dixième de ce qui est nécessaire ? Est-ce là ce que vous avez permis? Non, sans doute; et vous voulez qu'une grande nation y satisfasse avec dignité.
    • Séance du vendredi 7 janvier 1791

      - search term matches: (12)

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 52
      Speaker: Leleu de la Ville-aux-Bois
      ...es fonctionnaires ecclésiastiques de la nation, sans y être portés par d'autres motifs... ... de l'Eglise gallicane ; que nous sommes disposés à prononcer le serment exigé des fonctionnaires ecclésiastiques de la nation, sans y être portés par d'autres motifs que ceux de la conscience, de la raison, de la justice et de l'amour de la patr...

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 58
      Speaker: L'abbé Saurine
      ...s la fabrication de leurs monnaies, les nations modernes n'ont point jugé à propos de l... ... Romains et autres peuples, même nos pères, employaient les métaux tout purs dans la fabrication de leurs monnaies, les nations modernes n'ont point jugé à propos de les imiter, du moins pour ce qui regarde l'argent : toutes l'allient plus ou moin...
      Speaker: L'abbé Saurine
      ...en existe, il est employé chez d'autre3 nations, comme il l'a été en France. Il consist... Ce moyen existe, il est employé chez d'autre3 nations, comme il l'a été en France. Il consiste à baisser le titre, c'est-à-dire à mettre un peu plus d'alliage qu'on n'en met...

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 59
      Speaker: L'abbé Saurine
      ...anchise, à la loyauté, à la dignité des nations. ...soit pour le frapper seul. C'est, sans doute, la marche la plus conforme à la franchise, à la loyauté, à la dignité des nations.

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 60
      Speaker: L'abbé Saurine
      ...ose tout bonnement de faire gagner à la nation deux cents millions. Son moyen est de f... Un artiste, marchand orfèvre, M. Gazeneuve, vous propose tout bonnement de faire gagner à la nation deux cents millions. Son moyen est de faire fabriquer, avec les pièces déjà existantes et avec d'autres matières qu'on ...

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 61
      Speaker: L'abbé Saurine
      ... comité n'a pas jugé qu'il convînt à la nation de faire faire à ses frais cette opérat... Cependant votre comité n'a pas jugé qu'il convînt à la nation de faire faire à ses frais cette opération chimique, ni d'attendre le cuivre qui en proviendrait, avant de procéder à l...

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 62
      Speaker: L'abbé Saurine
      ... deviendrions les monnayeurs des autres nations, je dirais, tant mieux : car certaineme... ...et détaillées, il serait aisé d en donner. Par exemple, si on objectait que nous deviendrions les monnayeurs des autres nations, je dirais, tant mieux : car certainement les matières étrangères ne viendraient pas à nos monnaies, sans payer des com...

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 63
      Speaker: L'abbé Saurine
      ...âchement les plus grands intérêts de la nation ; si par faiblesse, par condescendance,... ...e, aurait cru se rendre infiniment coupable, vous tromper sciemment, et trahir lâchement les plus grands intérêts de la nation ; si par faiblesse, par condescendance, par complaisance pour une partie de l'Assemblée, mal instruite, ou trompée, ou ...
      Speaker: L'abbé Saurine
      ...itte avec sa conscience, quitte avec la nation, il fera des vœux pour que le temps et ... ... dangers et les suites funestes : son devoirettousses pouvoirs se bornent là. Quitte avec sa conscience, quitte avec la nation, il fera des vœux pour que le temps et les autres affaires vous permettent de vous éclairer suffisamment sur celle qui ...

      Séance du vendredi 7 janvier 1791

      page 65
      Speaker: L'abbé Royer
      ... positives dans le temple auguste de la nation, temple qui ne doit retentir que de la ... ...ependant j'ai l'honneur de vous dénoncer ici formellement que sur des assertions positives dans le temple auguste de la nation, temple qui ne doit retentir que de la vérité, où on ne doit se permettre aucune restriction mentale, ayant pris pour r...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...qu'on ne pense. Les représentants de la nation ne seront pas les derniers esclaves. (M... ...iat; cette cause entre les commettants et les députés intéresse la liberté plus qu'on ne pense. Les représentants de la nation ne seront pas les derniers esclaves. (Murmures.)
      Speaker: De Mirabeau
      ...ous n'avons d'autres commettants que la nation. (Murmures à droite; applaudissements à...
      ...blient que la volonté bien connue de la nation est d'être représentée ; et que nous, s...
      ...ent encore, appellent encore, invoquent encore les bailliages, et oublient que nous n'avons d'autres commettants que la nation. (Murmures à droite; applaudissements à gauche.) Ils oublient que la volonté bien connue de la nation est d'être représentée ; et que nous, ses organes, nous avons droit de veiller à ce que sa
  • Tome 23 : Du 6 février au 9 mars 1791 4 results
    • Au nom du comité des pensions, présente un projet de décret sur les indemnités dues aux porteurs de brevets de retenue, en conformité de l'article 3 de la loi du 1er décembre 1790

      - search term matches: (8)

      Au nom du comité des pensions, présente un projet de décret sur les indemnités dues aux porteurs de brevets de retenue, en conformité de l'article 3 de la loi du 1er décembre 1790

      page 387
      Speaker: Goupil-Préfeln
      ...ucun titre spécial à la confiance de la nation, ne juge pas à propos de remplir une pa... ...le devoir de sa charge. Si le sieur d'Angevilliers qui, à ce que je crois, n'a aucun titre spécial à la confiance de la nation, ne juge pas à propos de remplir une partie de ses fonctions dans les deux mois, il est parfaitement juste et régulier ...

      Au nom du comité des pensions, présente un projet de décret sur les indemnités dues aux porteurs de brevets de retenue, en conformité de l'article 3 de la loi du 1er décembre 1790

      page 388
      Speaker: Barnave
      ...onner que dans un moment de crise où la nation, éprouvée par une Révolution qui la rég... Certes, il est permis de s'étonner que dans un moment de crise où la nation, éprouvée par une Révolution qui la régénère, appelle à son secours tous ceux qui ont intérêt à maintenir sa gloire et ...

      Au nom du comité des pensions, présente un projet de décret sur les indemnités dues aux porteurs de brevets de retenue, en conformité de l'article 3 de la loi du 1er décembre 1790

      page 389
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...ait à ce sujet vous citer l'exemple des nations voisines. On pourrait vous dire que, ch...
      ...rrait vous dir er"> que chez cette même nation, lorsque la loi martiale se publie, alo...
      La loi qu'on sollicite n'est ras nouvelle; on pourrait à ce sujet vous citer l'exemple des nations voisines. On pourrait vous dire que, chez l'une d'elles, il est des cas où la puissance de la loi est suspendue; on pourrait vous dir er"> que chez cette même nation, lorsque la loi martiale se publie, alors on dépose momentanément, mais arbitrairement, entre les mains du chef de l'Em...

      Au nom du comité des pensions, présente un projet de décret sur les indemnités dues aux porteurs de brevets de retenue, en conformité de l'article 3 de la loi du 1er décembre 1790

      page 390
      Speaker: D'André
      ... par la résistance de la minorité de la nation à la majorité de la nation.(M«r-mures.) Et certainement tout le monde est d'avis que, lorsque la volonté de la nation a été exprimée par une loi, la minorité de la nation doit s'y soumettre. ...; c'est qu'il est possible que tous les désordres ou quelques désordres arrivent par la résistance de la minorité de la nation à la majorité de la nation.(M«r-mures.) Et certainement tout le monde est d'avis que, lorsque la volonté de la nation a été exprimée par une loi, la minorité de la nation doit s'y soumettre.

      Au nom du comité des pensions, présente un projet de décret sur les indemnités dues aux porteurs de brevets de retenue, en conformité de l'article 3 de la loi du 1er décembre 1790

      page 392
      Speaker: D'André
      ...érêt que celui des fabricants contre la nation ? ...r cette question : peut-il y avoir, en faveur des petits assignats, un autre intérêt que celui des fabricants contre la nation ?
    • Séance du jeudi 24 février 1791, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du jeudi 24 février 1791, au matin

      page 489
      Speaker: Lanjuinais
      ...iers qui ont déjà des traitements de la nation, ou des ci-devant religieux qui recevai... ...ses nouvellement circonscrites, on avait affecté de prendre ou d'anciens bénéficiers qui ont déjà des traitements de la nation, ou des ci-devant religieux qui recevaient en outre la moitié du traitement qu'ils ont comme anciens titulaires. Vous a...

      Séance du jeudi 24 février 1791, au matin

      page 496
      Speaker: De Tracy
      ...re très respectueuse pour le chef de la nation? (Applaudissements.) ...une municipalité qui s'est adressée à vous, en motivant sa, conduite d'une manière très respectueuse pour le chef de la nation? (Applaudissements.)

      Séance du jeudi 24 février 1791, au matin

      page 497
      Speaker: Alexandre de Lameth
      ...mieux que l'Assemblée nationale, que la nation entière, en regardant la Révolution com... ...nt motiver la rédaction ue je veux vous proposer; certes, on ne deman-erait pas mieux que l'Assemblée nationale, que la nation entière, en regardant la Révolution comme achevée, oubliât la sollicitude, la surveillance, qui,seules,peuvent en assur...

      Séance du jeudi 24 février 1791, au matin

      page 499
      Speaker: Charles de Lameth
      ... contre le désir du roi et le vœu de la nation! ...être que son Vœu pour agir; et l'on vous proposerait de vous associer à Mesdames contre le désir du roi et le vœu de la nation!
      Speaker: Charles de Lameth
      ... du roi, nourries et entretenues par la nation, qui leu-r a prouvé constamment son att... ...blée n'est plus responsable des malheurs publics, quand . elle a dit aux1 tantes du roi, nourries et entretenues par la nation, qui leu-r a prouvé constamment son attachement et ses égards, qu'il est étonnant qu'elles l'abandonnent. (Applaudis- ,...
    • Séance du mercredi 2 mars 1791

      - search term matches: (11)

      Séance du mercredi 2 mars 1791

      page 598
      Speaker: Lanjuinais
      ... ecclésiastiques déjà stipendiés par la nation et qui recueilleraient ainsi un double ... ...ces et de leur subsistance ; remplacés par des ci-devant religieux, par d'autres ecclésiastiques déjà stipendiés par la nation et qui recueilleraient ainsi un double salaire. Il a demandé pour ces vicaires, non pas des pensions qui seraient onére...

      Séance du mercredi 2 mars 1791

      page 632
      Speaker: Roederer
      Pour les grandes nations, pour la France telle que vous l'avez c...
      ...res publics, et les représentants de la nation, surveillants suprêmes de l'exécution d...
      Pour les grandes nations, pour la France telle que vous l'avez constituée, il n'est qu'une bonne méthode de donner à l'administration l'activité...
      ... terme, le chef de l'administration générale, qui est le premier des fonctionnaires publics, et les représentants de la nation, surveillants suprêmes de l'exécution des lois et chargés de tout ce qui concerne leur interprétation; mais ce dernier ...
    • Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      - search term matches: (22)

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 667
      Speaker: Victor de Broglie
      ...er des circonstances glorieuses pour la nation, mais qui furent bien i énibles, bien d... Forcé de "rappeler des circonstances glorieuses pour la nation, mais qui furent bien i énibles, bien difficiles pour moi, ma reconnaissance ne laissera pas échapper cette occasion de...
      Speaker: Victor de Broglie
      ...s et de subir une peine infligée par la nation même, pour laquelle il versa plusieurs ... ... moment au malheur de perdre, dans l'armée française, un rang si justement acquis et de subir une peine infligée par la nation même, pour laquelle il versa plusieurs fois son sang, il exposa mille fois sa vie.
      Speaker: Victor de Broglie
      ...olitique du royaume, et ce réveil d'une nation entière., et cette opposition imposante... ...t le général destiné à les commander ignorait encore et la véritable situation politique du royaume, et ce réveil d'une nation entière., et cette opposition imposante et nouvelle entre la puissance impérieuse des vœux légitimes du peuple et les i...

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 668
      Speaker: Goupil de Préfeln
      ...ien ce général avait mérité celle de la nation. Un mot suffirait d'ailleurs à son élog... ...re d'une manière plus touchante et plus dignement que ne l'a fait son fils, combien ce général avait mérité celle de la nation. Un mot suffirait d'ailleurs à son éloge : appelé être courtisan, il a mieux aimé être vertueux. S'il est lombé dans qu...

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 670
      Speaker: Rœderer
      ...t d'entrepôts aux frais et périls de la nation. ...viente de ces objets ne se fasse que 4ans un seul magasin, et qu'il n'y ait point d'entrepôts aux frais et périls de la nation.
      Speaker: Rœderer
      La nation doit agir comme l'entrepreneur qui expl... La nation doit agir comme l'entrepreneur qui exploite une manufacture importante. Il se garde bien, quand la manufacture est acha...

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 671
      Speaker: Rœderer
      ...eubles et ustensiles, seront remis à la nation par lesdits Mag« r et Kalendrin et leur... ...dits sels, tabacs, terrains, bâtiments, pataches, bateaux,- chevaux, voitures, meubles et ustensiles, seront remis à la nation par lesdits Mag« r et Kalendrin et leurs cautions, à qui les commissaires en donneront acte.
      Speaker: Rœderer
      ...u commissionnaires pour le compte de la nation. ...dus immédiatement par la régne aux acheteurs sans intermédiaires, entreposeurs ou commissionnaires pour le compte de la nation.

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 672
      Speaker: Rœderer
      ...meubles et ustensiles seront remis à la nation par lesdits Mager et Kalendrin et leurs... ...esdits sels, tabacs, terrains, bâtiments, pataches, bateaux, chevaux, voitures, meubles et ustensiles seront remis à la nation par lesdits Mager et Kalendrin et leurs cautions, a qui les commissaires en donneront acte. >
      Speaker: De Follevllle
      ... appartenir à la ferme générale et à la nation. Le comité ne nous dit jamais que la mo... .... On ne nous dit pas quelles sont les conditions; on ne nous dit pas ce qui peut appartenir à la ferme générale et à la nation. Le comité ne nous dit jamais que la moitié de ce qu'il faut nous dire et veut qu'on adopte de confiance tuut ce qu'il ...
      Speaker: Rœderer
      ...a donc que les douanes qui offrent à la nation un asile à donner aux anciens employés.... Il n'y a donc que les douanes qui offrent à la nation un asile à donner aux anciens employés. Quelque respectable que soit leur malheur, on ne regrettera sans doute pas l'an...
      Speaker: Vernière
      ... sels en magasin qui appartiennent à la nation ; les deux autres tiers sont aux fermie... Il n'y a qu'un tiers des sels en magasin qui appartiennent à la nation ; les deux autres tiers sont aux fermiers. Je demande que le comité présente un projet de décret sur les précautions à ...

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 674
      Speaker: Thouret
      ...capacité,, pour être représentant dè la nation ou pour être administrateur, ne peut êt... Je soutiens que dans aucun cas une.question de qualité ou de capacité,, pour être représentant dè la nation ou pour être administrateur, ne peut être portée dans un tribunal. Si on portait ces questions-là devant un tribunal, o...
      Speaker: Robespierre
      ...ens, et par conséquent les droits de la nation, ne peuvent point être soumis ni au pou... C'est un principe incontestable que les droits politiques des citoyens, et par conséquent les droits de la nation, ne peuvent point être soumis ni au pouvoir exécutif, ni au pouvoir administratif, parce que si l'un ou l'autre avait d...
      Speaker: Robespierre
      ...eeours au corps des représentants de la nation,, au Corps, législatif. ...ent l'Assemblée, et qu'elle doit être exécutée provisoirement, sauf ensuite le reeours au corps des représentants de la nation,, au Corps, législatif.

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 677
      Speaker: De Montesquiou
      ...o-visoire pour juger les crimes de lèse-nation. ... jour est un rapport du comité de Constitution sur Vorganisation d'un tribunalpro-visoire pour juger les crimes de lèse-nation.
      Speaker: Démeunier
      ...ivement de connaître des crimes de lè e-nation, ainsi que eur toutes les autres affair... ... er surtout s les affaires que vous avez renvoyées aux tribunaux chargés successivement de connaître des crimes de lè e-nation, ainsi que eur toutes les autres affaires criminelles au sujet desq ielL s l'Assemblée pourra déclarer par la suite qu'...

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 678
      Speaker: Démeunier
      ...s pour prononcer sur les crimes de lèse-nation, ainsi que toutes les affaires erimiael... ...elles qui ont été renvoyées jusqu'à présent aux tribunaux successivement désignés pour prononcer sur les crimes de lèse-nation, ainsi que toutes les affaires erimiaelles sur lesquelles l'Assemblée déclarera qu'il y a lieu à accusation.
      Speaker: Démeunier
      ...s pour prononcer sur les crimes de lèse-nation, ainsi que toutes affaires criminelles ... ...elles qui ont été renvoyées jusqu'à présent aux tribunaux successivement désignés pour prononcer sur les crimes de lèse-nation, ainsi que toutes affaires criminelles sur lesquelles l'Assemblée déclarera qu'if y a lieu à accusation.

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 680
      Speaker: Barnave
      ...e précieuse colonie, si l'intérêt de la nation, si la nécessité de conserver à la Fran... Quant au parti qu'il faudra prendre à l'égard des individus, si le salut de cette précieuse colonie, si l'intérêt de la nation, si la nécessité de conserver à la France ce qui fait en grande partie la prospérité, le succès de son commerce et de s...

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 683
      ...ée de M. Malouet sur les crimes de lèse-nation. —Cette opinion ayant été imprimée et d... Nota. Nous insérons ici une opinion non prononcée de M. Malouet sur les crimes de lèse-nation. —Cette opinion ayant été imprimée et distribuée fait partie des documents parlementaires de l'Assemblée nationale.
      ...on de M. Malouet sur les crimes de lèse-nation, sur la responsabilité des ministres et... Opinion de M. Malouet sur les crimes de lèse-nation, sur la responsabilité des ministres et. autres agents du pouvoir exécutif.
      ...oire destiné à juger les crimes de lèse-nation* ,par#e que ces; crimes ne sont pas déf... J'ai voté contre l'établissement d'un tribunal provisoire destiné à juger les crimes de lèse-nation* ,par#e que ces; crimes ne sont pas définis ; parce qu'il est absurde et tyranoique de laisser aux accusations et aux j...
      ... inutile dei définir les crimes de lèse-nation, qu'il était bien entendu qu'on comprenait dans celte, classe tout ce qui blessait la nation. Mais appartient-il à un particulier, o...
      ...rairement qu'une telle action blesse La nation? Nous avons tous entendu appeler crime de. lèse-nation l'abandon de la cocarde nationale, le r...
      ... première fois qu'on a osé soutenir dans une As-semblée législative, qu'il était inutile dei définir les crimes de lèse-nation, qu'il était bien entendu qu'on comprenait dans celte, classe tout ce qui blessait la nation. Mais appartient-il à un particulier, ou à la multitude^, ou à une section du peuple, de prononcer arbitrairement qu'une telle action blesse La nation? Nous avons tous entendu appeler crime de. lèse-nation l'abandon de la cocarde nationale, le refus de prêter le serment sur la constitution du clergé, des écrits,, des opinio...
      ...irconscrire ce crime redoutable de lèse-nation dans ses justes limites. ...abandonner aux tribunaux ni aux délateurs aucune défiait ion arbitraire, et de circonscrire ce crime redoutable de lèse-nation dans ses justes limites.
      ...ts par cette accusation funeste de lèse-nation, avant que la loi l'eût prononcée : oui... ...avez point vengés et ceux que vous a^ez commis, en laissant opprimer les innocents par cette accusation funeste de lèse-nation, avant que la loi l'eût prononcée : oui, l'histoire nous flétrira ; car d'autres hommes que vos infâmes écrivains écriv...

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 684
      ... par la dénomination des crimes de lèse-nation. Et, lorsqu'on ose nous dire que, dans ...
      ...nnales du monde, que vous trouverez des nations justes sur le crime de lèse-nation. Il me paraît si facile d'en assigner l...
      ...iété peut souffrir des délits ordinaires, sont légèrement ou vaguement confondus par la dénomination des crimes de lèse-nation. Et, lorsqu'on ose nous dire que, dans un temps de révolution, il ne faut pas être si difficile sur les définitions ; q...
      ...est dans le grand livre des hommes; c'est dans vos consciences, comme dans les annales du monde, que vous trouverez des nations justes sur le crime de lèse-nation. Il me paraît si facile d'en assigner le caractère, qu'il faut encore plus se hâter de dire ce qui lui est étranger que...
      ...n ne peut assimiler les crimes de lèses-nation à ceux commis anciennement sous le nom ... On ne peut assimiler les crimes de lèses-nation à ceux commis anciennement sous le nom de lèse-majesté. On sait que les empereurs romains faisaient rendre même à leurs...
      ...ouvernement; et les injures faites à la nation, des attentats commis contre sa sûreté,... ...tes au prmce, des attentats commis contre sa personne, sa vie, sa liberté, son gouvernement; et les injures faites à la nation, des attentats commis contre sa sûreté, sa liberté, sa souveraineté.
      Les injures faites à la nation ou à son chef peuvent être considérées,...
      ...ationale, sont les seuls crimes de lèse-nation.
      Les injures faites à la nation ou à son chef peuvent être considérées, à raison de leur gravité, comme crime de lèse-majesté. Les attentats coni-mis contre la personne du prince ou contre la liberté, la souveraineté nationale, sont les seuls crimes de lèse-nation.
      ...ement au prince, soit relativement à la nation. Et premièrement, en ce qui concerne le...
      ...orps de délit, qu'en ce qui concerne la nation ; car un homme violent et irrité peut a...
      ...insensé qui ait le projet d'outrager la nation, laquelle ne peut être atteinte par les...
      ...ps dè délit de paroles injurieuses à la nation, si elles ne s'adressent à un corps qui...
      ...le d'imaginer de plus offensant pour la nation, cet excès de démence peut être puni pa...
      ...'injure s'adresse au représentant de la nation ; il peut exister alors un corps de dél...
      ... bien se garder de donner au mot injure une acception indéterminée, soit relativement au prince, soit relativement à la nation. Et premièrement, en ce qui concerne le prince, l'injure grave présente plus sensiblement un corps de délit, qu'en ce qui concerne la nation ; car un homme violent et irrité peut avoir l'intention d'outrager le chef de l'État; et il exécute cette intention par uneinjuré directe à sa personne; mais il ne peut y avoir qu'un insensé qui ait le projet d'outrager la nation, laquelle ne peut être atteinte par les outrages d'un individu. Ainsi, il e3t difficile de composer un corps dè délit de paroles injurieuses à la nation, si elles ne s'adressent à un corps qui en représente la souveraineté, tel que le Corps législatif. — Je Suppose donc un homme disant, dans un accès de rureur, tout ce qu'il est possible d'imaginer de plus offensant pour la nation, cet excès de démence peut être puni par voie de police ; mais je n'entends pas comment il pourrait être la matière d'u...
      ...uvent être compromises par des paroles insensées. Il n'en n'est pas de même si l'injure s'adresse au représentant de la nation ; il peut exister alors un corps de délit ; les paroles injurieuses ne sont plus, comme dans le premier cas, lancées da...
      ...nt plutôt que celle de criminel de lèse-nation ; car je ne saurais la séparer d'un act... ...de révolte; et cependant la qualification de séditieuse est celle qui lui convient plutôt que celle de criminel de lèse-nation ; car je ne saurais la séparer d'un acte matériel, par lequel la liberté, la sûreté et la souveraineté nationale sont d...

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 685
      ..., qui voudraient faire un crime de lèse-nation de l'exécration qu'ils inspirent et de ... ...res qui les provoquent; c'était à vous à faire justice de ces nouveaux criminels, qui voudraient faire un crime de lèse-nation de l'exécration qu'ils inspirent et de la punition qu'ils méritent. Citoyens vertueux, qu'êtes-vous devenus ? C'était à...
      ...rouve qu'un seul genre de crime de lèse-nation, qui se subdivise en plusieurs espèces ... ... purs ne doivent-ils pas en frayer la route ? C'est en m'y attachant que je ne trouve qu'un seul genre de crime de lèse-nation, qui se subdivise en plusieurs espèces : je vais les indiquer.
      ... souveraineté blessent véritablement la nation. Le divertissement des fonds publics se... Tels sont les principaux délits qui, en attaquant directement la liberté et la souveraineté blessent véritablement la nation. Le divertissement des fonds publics semblerait devoir être rangé plutôt dans la seconde classe que dans la première de...

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 686
      ...is est une des espèces du crime de lèse-nation. Ainsi, quand nous avons rendu le décre... Toute provocation verbale, ou par écrit, à l'insurrection contre les lois est une des espèces du crime de lèse-nation. Ainsi, quand nous avons rendu le décret dn marc d'argent, il était bien permis aux plus zélés démocrates de s'en plain...

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 687
      ... considérée comme un attentat contre la nation, d'autant qu'elle serait appuyée d'acte... ...us avons établis, ils en auraient le droit; et cette entreprise ne pourrait être considérée comme un attentat contre la nation, d'autant qu'elle serait appuyée d'actes hostiles ou de forces étrangères qui menaceraient notre sûreté.
      J'ai réduit le crime de lèse-nation à son véritable terme, en le circonscri... J'ai réduit le crime de lèse-nation à son véritable terme, en le circonscrivant dans les cas où la liberté et la souveraineté nationale sont directement at...
      ...gère, des conventions à la charge de ta nation, soustraites à l'examen du Corps législ... ...l'ordre donné secrètement de commencer les hostilités contre une puissance étrangère, des conventions à la charge de ta nation, soustraites à l'examen du Corps législatif, un emprunt, une défense publique non autorisée,

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 688
      ...saire à la dignité et à la sûreté de la nation, au dedans et au dehors. Il y a en légi... ...'entraves dans toutes ses parties, n'aurait jamais cette marche imposante, nécessaire à la dignité et à la sûreté de la nation, au dedans et au dehors. Il y a en législation, comme dans les arts, une manière large qui n'appartient qu'aux grands m...
      ...s les délits qui peuvent intéresser une nation comme corps politique, et dont il est u... J'ai parcouru tous les délits qui peuvent intéresser une nation comme corps politique, et dont il est utile qu'elle se réserve la poursuite. Avant d'en résumer l'exposé, arrêtons-nous...

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 689
      ...yeux de la loi un seul criminel de lèse-nation, quoiqu'on en ait tant dénoncé. ...s celle d'autrui : frémissez d'apprendre qu'il n'existepeut-être pas encore aux yeux de la loi un seul criminel de lèse-nation, quoiqu'on en ait tant dénoncé.
      Il n'y aurait plus de crime de lèse-nation chez un peuple où ces principes seraien... Il n'y aurait plus de crime de lèse-nation chez un peuple où ces principes seraient méconnus. Le corps social y serait dans un état d'oppression, qui ne laisserai...
      Art. 1er. Les crimes de lèse-nation sont les attentats commis contre la lib... Art. 1er. Les crimes de lèse-nation sont les attentats commis contre la liberté publique et la souveraineté.
      ... violées seront poursuivis au nom de la nation: Art. 2. Tous les délits par lesquels les lois constitutives sont violées seront poursuivis au nom de la nation:

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 690
      ...latif des Conventions à la charge de la nation; D'avoir, soustrait à l'examen du Corps législatif des Conventions à la charge de la nation;

      Séance du samedi 5 mars 1791, au matin

      page 691
      ...ts outrageants et calomnieux offensé la nation dans la personne du régnant; Tous ceux qui seront convaincus d'avoir par des paroles ou des écrits outrageants et calomnieux offensé la nation dans la personne du régnant;
  • Tome 24 : Du 10 mars au 12 avril 1791 3 results
    • Séance du vendredi 25 mars 1791

      - search term matches: (7)

      Séance du vendredi 25 mars 1791

      page 366
      Speaker: Jacques Binot
      ...ctionnaires publics, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de... ...ire-Inférieure, et membre de l'Assemblée, prête le serment exigé de tous les fonctionnaires publics, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout son pouvoir la constitution civile du clergé.

      Séance du vendredi 25 mars 1791

      page 372
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...e au trône, aura intérêt de plaire à la nation, aura intérêt de conserver sa liberté; ... ...u'un homme qtii n'a qu'une autorité temporaire, qui surtout peut aspirer lui-même au trône, aura intérêt de plaire à la nation, aura intérêt de conserver sa liberté; et par tobséquent je ne suis poiDt effrayé de la durée des régences. Dès lors, i...
      Speaker: De Cazalès
      ...jorité des rois tient à l'intérêt de la nation et à eon intérêt politique. ...gler par le droit civil ce qui doit être réglé par le droit politique. Or, la majorité des rois tient à l'intérêt de la nation et à eon intérêt politique.
      Speaker: Thouret
      ...même du roi ; c'est potir procurer à la nation l'accélération des lumières du chef qui... ...l sans voix délibérative ; c'est comme tiné précaution nécessaire à l'éducation même du roi ; c'est potir procurer à la nation l'accélération des lumières du chef qui doit la gouverner.

      Séance du vendredi 25 mars 1791

      page 373
      Speaker: De Cazalès
      ... de l'associer à toutes les idées de la nation et de la Constitution sur l'administrat... politiques, de l'associer à toutes les idées de la nation et de la Constitution sur l'administration de l'Empire. Ainsi j'appuie l'ajournement.

      Séance du vendredi 25 mars 1791

      page 375
      Speaker: Thouret
      ...chargé de la garde du roi, prêtera à la nation, entre les mains du Corps législatif, l... « Art. 6. La mère du roi mineur, ou celui qui, à son défaut, sera chargé de la garde du roi, prêtera à la nation, entre les mains du Corps législatif, le serment de * veiller religieusement à la conservation de la vie et de la santé...

      Séance du vendredi 25 mars 1791

      page 376
      Speaker: Tuant de La Bouverie
      ...France choisiront leurs épouses dans la nation même. Pour la garde du rot, «vous devez... ...coles, tant paternels que maternels. Il est à espérer que désormais les rois de France choisiront leurs épouses dans la nation même. Pour la garde du rot, «vous devez rentrer dans le droit naturel, et non pas le droit politique.
    • Séance du samedi 12 mars 1791, au matin

      - search term matches: (5)

      Séance du samedi 12 mars 1791, au matin

      page 38
      Speaker: Hébrard
      v Le premier, de M. Aubert, agent de la nation à Varsovie ; v Le premier, de M. Aubert, agent de la nation à Varsovie ;

      Séance du samedi 12 mars 1791, au matin

      page 41
      Speaker: De Curt
      ...sûreté, à la gloire et au bonheur de la nation française. ...VI de concevoir, d'entreprendre et d'achever tout ce qui devait contribuer à la sûreté, à la gloire et au bonheur de la nation française.

      Séance du samedi 12 mars 1791, au matin

      page 46
      Speaker: Garat
      ...s que le devoir d'un représentant de la nation est de tout sacrifier pour Fintérêi pub... Je sais que le devoir d'un représentant de la nation est de tout sacrifier pour Fintérêi public ; mais il est aussi un terme à ces sacrifices; et quand on a rempli l'objet ...

      Séance du samedi 12 mars 1791, au matin

      page 48
      Speaker: Lambert de Frondeville
      ... absolue est praticable pour une grande nation vieillie sous l'influence d'une autorit... temps de combattre. C'est à l'expérience à prouoer si le système d'égalité absolue est praticable pour une grande nation vieillie sous l'influence d'une autorité monarchique. Une erreur en pareille matière pourrait coûter un jour la prospér...
      Speaker: Lambert de Frondeville
      ... la partie la plus saine des lois d'une nation ; et cela est si vrai, que ceux qui ont...
      ...ns leurs coutumes : car c'est là où les nations ont mis leur esprit, c'est là où elles ...
      ...is une portion de son génie et de sa volonté. Il me semble que les coutumes sont la partie la plus saine des lois d'une nation ; et cela est si vrai, que ceux qui ont voulu méditer le caractère des peuples, pour leur donner des lois qui leur convinssent, les ont étudiés dans leurs coutumes : car c'est là où les nations ont mis leur esprit, c'est là où elles ont déposé leurs secrets. (Murmures.)
    • Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      - search term matches: (8)

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 697
      Speaker: Robespierre
      ...tira-t-ii ? Car les représentants de la nation n'auront pas le temps d'examiner ces so... A quoi cela aboutira-t-ii ? Car les représentants de la nation n'auront pas le temps d'examiner ces sortes d'affaires. Cette censure tend à dépraver les mœurs des magistrats en les f...

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 699
      Speaker: Robespierre
      ...lés ministres du roi ou ministres de la nation. J'observe que M. Ru-baud a fait un tra... ...vez vous dispenser d'examiner si vos ministres chez l'étranger doivent être appelés ministres du roi ou ministres de la nation. J'observe que M. Ru-baud a fait un travail à ce sujet et je demande qu'il soit invité à le lire.

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 700
      Speaker: Démeunier
      ...ntérêts politiques et commerciaux de la nation française. » (Adopté.) « 4°I1 surveillera et défendra au dehors les intérêts politiques et commerciaux de la nation française. » (Adopté.)

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 703
      Speaker: Garat
      ...res que j'entends parler, c'est pour la nation, pour la pureté des ministres qu'elle a... ... l'avis du préopinant, en honneur et en conscience, ce n'est pas pour les ministres que j'entends parler, c'est pour la nation, pour la pureté des ministres qu'elle aura désormais, Messieurs, songez que, de toutes les classes du royaume,celles de...
      Speaker: Garat
      ...oilà le grand motif qui doit engager la nation à beaucoup de munificence, si je puis m... ...ertu des ministres, ouceux. qui en auront, contre une tentation si séduisante^ voilà le grand motif qui doit engager la nation à beaucoup de munificence, si je puis m'exprimer ainsi, envers les ministres : ce n'est pas le vain et orgueilleux moti...
      Speaker: Anthoiue
      ...ie n'est pas de la dignité d'une grande nation. Je crois que, quand les ministres et l... ...es vues d'économie présentées par M. Robespierre, Je crois qu'une telle parcimonie n'est pas de la dignité d'une grande nation. Je crois que, quand les ministres et le3 ambassadeurs des puissances étrangères ont des rapports avec un homme qui est...
      Speaker: Prieur
      ...inistre des affaires étrangères que les nations doivent juger de nos moyens; c'est dans... ...sommes dans le besoin; et moi je dis et je pense que ce n'est pas à l'hôtel du ministre des affaires étrangères que les nations doivent juger de nos moyens; c'est dans l'excelleute ad-ministr.ition.de nos affaires, c'est dans l'ordre et la discipl...

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 704
      Speaker: Buzot
      ...agner, qu'ils n'appartiennent plus à la nation. ...u'en renvoyant à la liste civile le traitement des ministres, on ne puisse les gagner, qu'ils n'appartiennent plus à la nation.

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 705
      Speaker: D'André
      ...0,000 livres; mais pour l'intérêt de la nation, il est important que les ministres aie... ...che aucune espèce d'importance à ce que le tiaitement soit fixé à 50,000 ou à 100,000 livres; mais pour l'intérêt de la nation, il est important que les ministres aient ce traitement pour les mettre à l'abri de toute corruption et de la tentation...

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 706
      A Messieurs les représentants de la nation française. A Messieurs les représentants de la nation française.

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 707
      ...fices ministériels. On a dit : « Que la nation ne voulait « pas que les avantages qui ... ...s au nom des comités de Constitution et de judicature, sur la liquidation des offices ministériels. On a dit : « Que la nation ne voulait « pas que les avantages qui doivent résulter « d'un meilleur ordre de choses prennent leur « source dans une...

      Séance du lundi 11 avril 1791, au matin

      page 708
      Par exemple si la nation juge à propos de disposer de deux hérit... Par exemple si la nation juge à propos de disposer de deux héritages contigus, de même nature, de même étendue et de même valeur, pour y élever ...
  • Tome 25 : Du 13 avril au 11 mai 1791 1 result
    • Séance du mercredi 4 mai 1791

      - search term matches: (5)

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 550
      Speaker: Bouche
      ...la sanction et il est impossible que la nation puisse recevoir une loi que l'inattenti... ...principes qui se trouve entre les unes et les autres. Cependant ce décret est à la sanction et il est impossible que la nation puisse recevoir une loi que l'inattention des législateurs a rendue contradictoire et inexécutable.

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 551
      Speaker: Martineau
      ...ts les plus solennels contractés par la nation. ..., et elle a mis l'acquittement de l'une et l'autre dépense au rang des engagements les plus solennels contractés par la nation.

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 557
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      ... à présent qu'ils ne reconnaissent à la nation française aucun droit sur les terres d'... ...essieurs, que ceux qui, la question ainsi posée, diraient non, déclareraient dès à présent qu'ils ne reconnaissent à la nation française aucun droit sur les terres d'Avignon, et qu'ils ne croient pas qu'Avignon puisse jamais être réuni à la Franc...
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      ...ères que vous n'avez pas fait comme les nations qui ont partagé la Pologne et qui ont e... ... alors Avignon dans la guerre civile et que vous prouverez aux puissances étrangères que vous n'avez pas fait comme les nations qui ont partagé la Pologne et qui ont envahi la Crimée. Or, Messieurs, beaucoup de personnes qui ne croient pas que vos...
      Speaker: De La Rochefoucauld-Liancourt
      ...ssieurs, je continue et je crois que la nation française donnerait un grand exemple de...
      ...alité, de lésion du droit des gens, des nations et des peuples en entrant dans un pays ...
      D'après cela, Messieurs, je continue et je crois que la nation française donnerait un grand exemple de modération en ne se mêlant pas des affaires d'un pays étranger, et qu'elle donnerait, au contraire, un grand exemple d'immoralité, de lésion du droit des gens, des nations et des peuples en entrant dans un pays où il est extrêmement douteux qu'elle soit appelée.

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 561
      Speaker: Le Président
      ...er l'état des prévenus du crime de lèse-nation. ...historique des événements, qui y est joint, aux trois comités chargés de présenter l'état des prévenus du crime de lèse-nation.

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 562
      ...on peut exposer aux représentants de la nation tout ce qui menace encore notre liberté...
      ...imer les peuples. Le gouvernement et la nation sont deux corps distincts formant chacu...
      ... tient au gouvernement n'est plus de la nation; de même que tout ce qui est de la cité...
      ...é possible de dérober à sa sagacité. C'est donc avec la plus juste confiance qu'on peut exposer aux représentants de la nation tout ce qui menace encore notre liberté : et j'ajoute que cette confiance doit redoubler pour moi dans l'affaire que j'...
      ...ais, mais leurs ennemis, par la raison que tous les gouvernements tendent à opprimer les peuples. Le gouvernement et la nation sont deux corps distincts formant chacun particulièrement une personne morale; qui ont une existence et des fonctions particulières et simultanées : en sorte que tout ce qui tient au gouvernement n'est plus de la nation; de même que tout ce qui est de la cité n'est pas du gouvernement. Je ne fais qu'indiquer ici celte idée qui, pour être...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 563
      ...onséquences les plus alarmantes pour la nation entière, et en effet, que deviendrions-...
      ...s sous les yeux des représentants d'une nation d'honneur; non, jamais ils ne permettro...
      ...nistre et môme son impunité, dans cette circonstance essentielle, auraient les conséquences les plus alarmantes pour la nation entière, et en effet, que deviendrions-nous, quel sort serait le nôtre, enfin, de quelle liberté oserions-nous nous van...
      ...ur compagne inséparable. Mais non, un tableau si effrayant ne se réalisera jamais sous les yeux des représentants d'une nation d'honneur; non, jamais ils ne permettront que la perfidie, à l'aide de l'astuce, s'enveloppe de ces anciennes et vicieu...
      ...nc à croire que les représentants de la nation ne permettront pas qu'on les viole sur ... ...quement énoncées dans les droits de l'homme et du citoyen. Tout nous autorise donc à croire que les représentants de la nation ne permettront pas qu'on les viole sur nos personnes, tandis qu'ils vieilliraient sur un pas une simple note. Jo dirai ...
      ...ction dans une affaire qui intéresse la nation française tout entière, et dont la déci... ...ution selon les vues du législateur. Enfin, Messieurs, j'ose espérer votre protection dans une affaire qui intéresse la nation française tout entière, et dont la décision doit marquer Je degré d'estime que nous faisons de la liberté, ce qui devie...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 565
      ...de ces services, quoique étrangers à la nation, et qui n'avaient guère mérité que dece... ...une maison puissante il n'avait pas balancé de lui donner ce régiment en faveur de ces services, quoique étrangers à la nation, et qui n'avaient guère mérité que dece général, et cela sans s'inquiéter du murmure des gens d'honneur et des bons ofl...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 569
      ...eil homme devrait être voué, chez cette nation délicate, à I iufâmie et à l'opprobre pour jamais, chez cette nation que la franchise et la loyauté doivent ... ...mme et un misérable qui puisse se jouer ainsi de l'honneur français et qu'un pareil homme devrait être voué, chez cette nation délicate, à I iufâmie et à l'opprobre pour jamais, chez cette nation que la franchise et la loyauté doivent particulièrement distinguer.

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 572
      ...os seigneurs les représentants de cette nation aussi généreuse qu'amie de la gloire, à... ...à Monseigneur le président de l'Assemblée nationale, de se faire autoriser par nos seigneurs les représentants de cette nation aussi généreuse qu'amie de la gloire, à apostiller avantageusement la demande que je prie le ministre de la guerre de f...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 573
      ...que le seul juge du gouvernement est la nation... C'est ainsi que cela se pratiquait c... ...nfin, à mesure qu'on approfondit cette question, on est toujours plus convaincu que le seul juge du gouvernement est la nation... C'est ainsi que cela se pratiquait chez les Germains... L'amour de la liberté et l'énergie de ce peuple nous assuren...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 574
      ... sera conservé : « Il attend tout d'une nation qui ne doit « sa véritable grandeur qu'à la religion cathoii-« que ; d'une nation dont le trône est si dévoué « à la foi ... ...me cherchent à s'établir sur ses ruines ». Cependant, ce chapitre s'assure qu'il sera conservé : « Il attend tout d'une nation qui ne doit « sa véritable grandeur qu'à la religion cathoii-« que ; d'une nation dont le trône est si dévoué « à la foi depuis Clovis, que le droit de la proté-« ger est devenu, de tous nos litres, le...
      ...la Constitution : Vive le roil à bas la nation f au bout de mon sabre, les gorges-noir... ...à cette époque ignominieuse que les rues retentissaient des cris des ennemis de la Constitution : Vive le roil à bas la nation f au bout de mon sabre, les gorges-noires! *

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 575
      ...voix de la douceur et de la raison. Les nations rivales se félicitent de nos malheurs, ... ...ivinité!... Oh! mon peuple, je vous en conjure au nom de la société, écoutez la voix de la douceur et de la raison. Les nations rivales se félicitent de nos malheurs, et vous voudriez être l'instrument aveugle de leurs victoires ! Je n'écoute ici ...
      ...ité. Elles criaient au retour : Vive la nation! Vive la loi! Vive le roi! Des spectateurs attroupés leur répondaient : A bas la nation! Vive le roi ! La nation n'est plus rien! Les légions se rendire... ... compagnies, formant 1,400 hommes, remplirent celte anticonstitutionnelle formalité. Elles criaient au retour : Vive la nation! Vive la loi! Vive le roi! Des spectateurs attroupés leur répondaient : A bas la nation! Vive le roi ! La nation n'est plus rien! Les légions se rendirent aux casernes, où elles donnèrent une chamade au régiment de Guyenne. Les offi...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 576
      ...ions injurieuses aux représentants delà nation ». Ils disaient au corps municipal en l... ...que le restaurateur de la liberté française n'est pas libre; démentez les assertions injurieuses aux représentants delà nation ». Ils disaient au corps municipal en lui demandant une demande authentique : « Nous la demandons avec celte instance r...
      ...mmença à crier dans les rues : A bas la nation! Vive le roi! Vive la croix! On annonça... ...es-uns de ceux qui avaient signé la délibération prise chez les pénitents. On commença à crier dans les rues : A bas la nation! Vive le roi! Vive la croix! On annonça publiquement que la cocarde blanche serait arborée le dimanche suivant.
      ... qu'ils ne portaient pas le signe de la nation. Il leur signifia de quitter la cocarde... ...rtaient des cocardes blanches. Le sergent leur dit qu'il ne les connaissait pas, qu'ils ne portaient pas le signe de la nation. Il leur signifia de quitter la cocarde; qu'autrement il les ferait arrêter. Ils répondirent que c'était la cocarde roy...

      Séance du mercredi 4 mai 1791

      page 577
      ... : Vive le roi! Vive la croix! A bas la nation! Vive l'aristocratie ! La nuit survint, le tumulte finit, mais on entendait crier dans les rues : Vive le roi! Vive la croix! A bas la nation! Vive l'aristocratie !
      ...ris : Vive le roi! Vive la loi! Vive la nation! ...s seraient punis. On s'embrassa dans les rues, et l'on n'entendit plus que ces cris : Vive le roi! Vive la loi! Vive la nation!
  • Tome 26 : Du 12 mai au 5 juin 1791 6 results
    • Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      - search term matches: (14)

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 261
      Speaker: Gossin
      ...es primaires, il sera procédé à la nomk nation d'un électeur par 25 citoyens présents,... ...'un secrétaire et de 3 scrutateurs dans la forme décrétée à l'égard des assemblées primaires, il sera procédé à la nomk nation d'un électeur par 25 citoyens présents, ayant le droit de voter; toute fraction au-dessus de 25 donnera lieu à la nomin...

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 263
      Speaker: De Châteauneuf-Randon
      ...s bienfaisantes des représentants de la nation, et que le fanatisme et la rébellion ex... ...itants de ce département sont et seront toujours les premiers a exécuter les lois bienfaisantes des représentants de la nation, et que le fanatisme et la rébellion excités, dans ce département, par quelques individus, dont il: faut plaindre l'err...

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 266
      Speaker: Thouret
      « Les représentants de la nation sont inviolables depuis le moment de le... « Les représentants de la nation sont inviolables depuis le moment de leur élection proclamée, jusqu'à Féxpiration de la législature dont ils ont été me...
      Speaker: Thouret
      « Aucun représentant de la nation De pourra être poursuivi devant les tri... « Aucun représentant de la nation De pourra être poursuivi devant les tribunaux,ni recherché en aucune manière ni en aucun temps, pour raison de ses opin...

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 267
      Speaker: Duport
      ...ait pour éloigner un représentant de la nation de ses fonctions; il serait à chaque in... ...eraient du système contraire. L'endossement d'une fausse lettre de change suffirait pour éloigner un représentant de la nation de ses fonctions; il serait à chaque instant exposé à perdre son indépendance par un procès injuste qui lui serait inte...
      Speaker: Duport
      ...tre la personne d'un représentant de la nation. ...foucauld, que la contrainte par corps ne puisse avoir lieu en matière civile contre la personne d'un représentant de la nation.
      Speaker: Mougins de Roquefort
      ...ntrainte légale les représentants de la nation durant la durée de la législature. L'in... Je combats l'opinion de ceux qui voudraient exempter de la contrainte légale les représentants de la nation durant la durée de la législature. L'intérêt de la société exige que chacun paie ses dettes. Si le système que l'on nou...
      Speaker: Thouret
      ...à la foi publique. Et véritablement les nations ont aussi leurs devoirs de décence publ... ...xercée contre lui. L'Assemblée s'est déterminée alors par le profond respect dû à la foi publique. Et véritablement les nations ont aussi leurs devoirs de décence publique, comme les particuliers; et leur Assemblée législative ne doit point être l...
      Speaker: Thouret
      ...séance ou d'évocation; l'avantage de la nation n'est pas qu'on leur donne un brevet d'... ...s, pour l'honneur des membres du Corps législatif, leur donner des arrêts de surséance ou d'évocation; l'avantage de la nation n'est pas qu'on leur donne un brevet d'impunité pour ne pas remplir leurs engagements. (.Applaudissements.)

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 268
      Speaker: Thouret
      ...constitutionnelles; il faut prémunir la nation contre les innovations auxquelles elle ...
      ...opres mouvements. 11 faut assurer à lar nation Une bonne législation, et aux bonnes lo...
      ...se livrer à des mouvements précipités; la législature est la gardienne des lois constitutionnelles; il faut prémunir la nation contre les innovations auxquelles elle pourrait imprudemment se livrer, et prémunir la législature elle-même contre ses propres mouvements. 11 faut assurer à lar nation Une bonne législation, et aux bonnes lois la confiance publique. Le grand avantage de la maturité dans les délibération...
      Speaker: Thouret
      ...us sa responsabilité, ni aux yeux de la nation qui ne pourrait reconnaître dans cet ac...
      ...vec ces précautions vous préserverez la nation du seul danger que peut présenter l'arr...
      ...yeux du roi qui doit sanctionner, ni aux yeux du ministre qui doit promulguer sous sa responsabilité, ni aux yeux de la nation qui ne pourrait reconnaître dans cet acte irrégulier un acte législatif. Quand le roi sanctionnèrait un pareil décret, ...
      ...responsabilité qui serait exercée par la législature suivante. Nous croyons qu'avec ces précautions vous préserverez la nation du seul danger que peut présenter l'arrêté du Corp3~législatif, celui de l'immaturité dans les délibérations..

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 269
      Speaker: Buzot
      ...longe jamais que pour le bénéfice de la nation. Or, les deux sections fournissent ce m... ...dopter un mode qui prolonge nécessairement cette discussion, puisqu'on ne la prolonge jamais que pour le bénéfice de la nation. Or, les deux sections fournissent ce mode; car elles n'ont d'autre objet que de contraindre les législateurs à discute...
      Speaker: Buzot
      ...n : le moyen le plus sûr d'assurer à la nation de bonnes lois, et aux bonnes lois la s... ...De la multiplicité des lois, résultent l'ignorance des lois et leur non exécution : le moyen le plus sûr d'assurer à la nation de bonnes lois, et aux bonnes lois la stabilité qui leur est nécessaire, c'est de rendre leur confection lente et diffi...

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 277
      ...atures de peur qu'elles ne nuisent à la nation! G'est-à-dire, comme je viens l'exposer... ...faut embarrasser de formes longues et contrariantes les délibérations des législatures de peur qu'elles ne nuisent à la nation! G'est-à-dire, comme je viens l'exposer, de peur que leurs membres ne se nuisent à eux-mêmes. Cette maxime tient à notr...
      ...ertains événements, pourrait plonger la nation même? ...ls désastres cette proclamation faite dans certaines communes, à l'occasion de certains événements, pourrait plonger la nation même?

      Séance du samedi 21 mai 1791, au matin

      page 278
      ...ême de promulguer les lois, afin que la nation, au milieu des débris de ses anciennes ... ... nous nous rappelons la conduite des ministres refusant d'agir et de protéger, même de promulguer les lois, afin que la nation, au milieu des débris de ses anciennes institutions, sans règles nouvelles, s'agitât dans cet immense chaos et finît pa...
    • Séance du lundi 23 mai 1791

      - search term matches: (6)

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 311
      Speaker: L'abbé Breuvard
      ..., à la campagne. Quel si grand parti la nation pourrait-elle tirer à présent de tant d... ...is longtemps. Ce3 communautés qu'on vous propose de réunir sont, pour la plupart, à la campagne. Quel si grand parti la nation pourrait-elle tirer à présent de tant de grandes maisons abandonnées?

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 314
      Speaker: Le Président
      « Illustres défenseurs des droits des nations, amis vrais de l'humanité, le peuple av... « Illustres défenseurs des droits des nations, amis vrais de l'humanité, le peuple avignonais attend au plus tôt la fixation de son sort, et vous conjure de ne plus ...
      Speaker: Le Président
      ...e nous laissez pas mourir, au nom de la nation auguste que vous représentez, et de laq... ...ns l'état affreux où nous sommes, nous ne pouvons que sentir et nous plaindre. Ne nous laissez pas mourir, au nom de la nation auguste que vous représentez, et de laquelle nous avons été cruellement séparés. Ne permettez pas qu'un bon peuple péri...
      Speaker: L'abbé Maury
      ...uvelle mesure à prendre, on dérobe à la nation les séances les plus précieuses où les ... ...is fois dans celte Assemblée, lorsqu'on n'allègue aucun nouveau titre, aucune nouvelle mesure à prendre, on dérobe à la nation les séances les plus précieuses où les plus grands intérêts de la Constitution appellent toute notre attention.
      Speaker: L'abbé Maury
      ...ents soient consacrés aux intérêts delà nation et que l'ajournement déjà prononcé avec... Je demande donc que nos moments soient consacrés aux intérêts delà nation et que l'ajournement déjà prononcé avec tant de prudence dans la cause d'Avignon, soit encore prononcé de nouveau; je s...

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 317
      Speaker: Martineau
      ...t ; en sa qualité de chef suprême de la nation, il a l'obli- ...tre sanctionnées et non pas acceptées. Le roi est le premier protecteur de l'Etat ; en sa qualité de chef suprême de la nation, il a l'obli-

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 319
      Speaker: Thouret
      ...igé, par la Constitution, de faire à la nation lors de son avènement au trône. » (Adop... ...é, en présence du Gorps législatif, le serment que tout roi des Français est obligé, par la Constitution, de faire à la nation lors de son avènement au trône. » (Adopté.)

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 321
      ...e, les attentats réels qui offensent la nation, et ces grandes prévarications des homm... et le despotisme, les attentats réels qui offensent la nation, et ces grandes prévarications des hommes publics contre le respect dû à la Constitution ou à la liberté.

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 324
      ...s inconnus formaient autrefois, dans la nation, une peuplade qui ne se rendait guère v... ...Un état, des moyens de subsistance, ou des besoins notoires. Les vagabonds et les inconnus formaient autrefois, dans la nation, une peuplade qui ne se rendait guère visible que par les attentats. Déjà on a indiqué, et il vous sera proposé encore,...

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 325
      Chaque nation, chaque caste, chaque profession, chaqu... Chaque nation, chaque caste, chaque profession, chaque individu e,st susceptible de ce sentiment.

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 328
      ...es empoisonneurs, les criminels de lèse-nation au premier chef. La considération dé l'... ... de vue qu'elle sera uniquement réservée pour les assassins, les incendiaires, les empoisonneurs, les criminels de lèse-nation au premier chef. La considération dé l'atrocité de ces crimes, la crainte que beaucoup debons esprits ont témoignée de ...

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 332
      ...nservée, tels que les attentats de lèse-nation, assassinats, poisons et incendies, ...uels l'Assemblée nationale pourrait appliquer la peine de mort si elle était «conservée, tels que les attentats de lèse-nation, assassinats, poisons et incendies,

      Séance du lundi 23 mai 1791

      page 333
      ...présente disposition les délits de lèse-nation qui auraient été commis hors du royaume... ...dans l'étendue duquel le crime aura été commis. Seront toutefois exceptés de là présente disposition les délits de lèse-nation qui auraient été commis hors du royaume; ceux qui auront été condamnés pour ces délits seront conduits dans la maison d...
    • Séance du vendredi 13 mai 1791

      - search term matches: (16)

      Séance du vendredi 13 mai 1791

      page 29 - 63
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du vendredi 13 mai 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. le Président donne lecture d'une lettre du ministre de l'intérieur ainsi conçue : « Monsieur le président, « Le roi m'a chargé de faire connaître à l'Assemblée nationale que, e
      ...
      ! (Bruit.) A Vextrême droite : En place l en place 1 nommons un président et continuons la séance I Les membres du côté gauche restent au milieu de la salle. M. Lucas. Allez, Messieurs, la séance est levée. A ly extrême droite : En place l en place I un exprésident 1 Plusieurs membres du côté droit sortent de la salle et sont bientôt suivis du reste de l'Assemblée. (Il est six heures dix minutes.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du vendredi 13 mai 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'h
      ...
      levée. A ly extrême droite : En place l en place I un exprésident 1 Plusieurs membres du côté droit sortent de la salle et sont bientôt suivis du reste de l'Assemblée. (Il est six heures dix minutes.)
    • Séance du dimanche 15 mai 1791

      - search term matches: (4)

      Séance du dimanche 15 mai 1791

      page 90
      Speaker: Gombert
      ...out dans les principes décrétés pour la-nation française. Si toutefois il peut concili... ...opinant; cependant, j'observerai à l'Assemblée que cet amendement n'est pas du tout dans les principes décrétés pour la-nation française. Si toutefois il peut concilier tous les esprits, s'il peut ramener tous les bons citoyens, en prenant un par...

      Séance du dimanche 15 mai 1791

      page 95
      Speaker: Robespierre
      ...la mère patrie, aux représentants de la nation française ; et aujourd'hui M. Barnave s... ... dit que tous les colons étaient réunis dans les mêmes sentiments de fidélité à la mère patrie, aux représentants de la nation française ; et aujourd'hui M. Barnave suppose que la répugnance qu'éprouvent les blancs pour accorder les droits de cit...
      Speaker: Robespierre
      ...aute imprudence des représentants de la nation serait de céder à de pareilles menaces ... ...ons, nous nous révoltons. » Je dis que la plus, grande des faiblesses, la plus haute imprudence des représentants de la nation serait de céder à de pareilles menaces ; ce serait renverser de vos propres mains les bases de votre autorité. (Applaud...

      Séance du dimanche 15 mai 1791

      page 96
      Speaker: L'abbé Maury
      ...é et je paile à des représentants de la nation ; je ne parle pas à des hommes de paru ... ...y amener avec tranquillité, de les leur accorder graduellement. Ou vous a proposé et je paile à des représentants de la nation ; je ne parle pas à des hommes de paru (Il désigne la gauche.) qu'on ne persuaderait jamais..... (Murmures : Votre amen...
    • Séance du lundi 16 mai 1791

      - search term matches: (53)

      Séance du lundi 16 mai 1791

      page 110
      Speaker: Thouret
      ...député doit prêter, ce sera celui de la nation elle-meme qui, n'ayant pas d'autre orga... Pour le serment que tout député doit prêter, ce sera celui de la nation elle-meme qui, n'ayant pas d'autre organe pour s'exprimer collectivement que celui de ses représentants, renouvellera s...
      Speaker: Thouret
      ...viduel de chaque représentant envers la nation. En ce qui touche le nombre el la nomin... L'autre serment contiendra l'engagement indt-viduel de chaque représentant envers la nation. En ce qui touche le nombre el la nomination des officiers, nous avons adopté le projet de réduire les secrétaires à 4 ...

      Séance du lundi 16 mai 1791

      page 111
      Speaker: Thouret
      ...publique. Il faut pour cela prémunir la nation contre les législatures, et les législa... ...rsuivra longtemps, et contre le danger de la voir se discréditer dans l'opinion publique. Il faut pour cela prémunir la nation contre les législatures, et les législatures elles-mêmes contre les dangers de leur propre précipitation. A ce grand in...
      Speaker: Thouret
      ..., revêtu d'un des grands pouvoirs de la nation. Le roi doit, pour l'intérêt public,, a... ... les 7 derniers articles concernent les rapports du Corps législatif avec le roi, revêtu d'un des grands pouvoirs de la nation. Le roi doit, pour l'intérêt public,, avoir des rapports constants de concert et d'harmonie- avec le Corps législatif. ...
      Speaker: Thouret
      ...é chaque session du Corps législatif la nation puisse voir ses représentants électifs,... C'est dans cet esprit qu'il ést désirable qu'à l'ouverture ou à la, fin dé chaque session du Corps législatif la nation puisse voir ses représentants électifs, son représentant héréditaire, réunis solennellement dans l'enceinte consacrée a...

      Séance du lundi 16 mai 1791

      page 122
      ...rêt de nos commettants et à celui de la nation, nous en servirons mieux l'un et l'autr... « Invariablement attachés à l'intérêt de nos commettants et à celui de la nation, nous en servirons mieux l'un et l'autre. Nous ne cesserons pas, dans les circonstances imprévues et ministère. L'exerc...

      Séance du lundi 16 mai 1791

      page 128
      ...é prêtera ensuite individuellement à la nation, en présence de l'Assemblée, le serment...
      ...atteinte, et d'être en tout fidèle à la nation, à la loi et au roi. La formule de ce s...
      « Art. 26. Chaque député prêtera ensuite individuellement à la nation, en présence de l'Assemblée, le serment de maintenir de tout son pouvoir la Constitution du royaume décrétée par VAssem...
      ... rien proposer ni approuver dans le cours ae la législature qui puisse y porter atteinte, et d'être en tout fidèle à la nation, à la loi et au roi. La formule de ce sèrment sera prononcéé par Te Président, et chaque représentant paraissant à la t...
      ...té des départements, c'est-à-dire de la nation entière. (Décret du 22 décembre 1789.) ...entants 'd'un département particulier, mais comme les représentants de la totalité des départements, c'est-à-dire de la nation entière. (Décret du 22 décembre 1789.)
      « Art. 44. Les représentants de la nation sont inviolables depuis le moment de ie... « Art. 44. Les représentants de la nation sont inviolables depuis le moment de ieur élection proclamée, jusqu'à l'expiration de la législature dont ils ont été m...
      « Art,. 45. Aucun représentant de la nation, ne pourra être poursuivi devant les tr... « Art,. 45. Aucun représentant de la nation, ne pourra être poursuivi devant les tribunaux, ni recherché aucune manière, pour raison de :ses opinions, ni pour tout...

      Séance du lundi 16 mai 1791

      page 129
      ...'n'est fait par les représentants de la nation librement et légalement élus, et s'il n... ...Art. 68. Aucun acte du Corps législatif ne pourra être considéré comme loi s'il 'n'est fait par les représentants de la nation librement et légalement élus, et s'il n'est sanctionné par le roi. (Décret de septembre 1789.) ' ;

      Séance du lundi 16 mai 1791

      page 130
      ...bligé par la Constitution de faire à la nation lors de son avènement au trône. ...êté, en présence du Corps législatif, le serment que tout roi des Français est obligé par la Constitution de faire à la nation lors de son avènement au trône.

      Séance du lundi 16 mai 1791

      page 132
      ...ècle, injurier la France, calomnier une nation : qu'est-ce qu'un rayon devant un foyer... ... de l'administration d'une main plus inexpérimentée : ce serait déprécier son siècle, injurier la France, calomnier une nation : qu'est-ce qu'un rayon devant un foyer de lumière?
    • Séance du mardi 17 mai 1791, au matin

      - search term matches: (34)

      Séance du mardi 17 mai 1791, au matin

      page 133
      Speaker: Regnaud
      ...aces de commerce, et peut-être chez les nations étrangères qui spéculent sur les troubl... ... libres, dans vos colonies. Ce décret est déjà en route pour arriver dans vos places de commerce, et peut-être chez les nations étrangères qui spéculent sur les troubles que les ennemis du bien public, de concert avec elles, s'empresseront peut-êt...
      Speaker: Regnaud
      Vous devez craindre que les nations voisines n'expédient avant votre instru... Vous devez craindre que les nations voisines n'expédient avant votre instruction, et avant votre décret, quelque avis capable de produire un mauvais effet....

      Séance du mardi 17 mai 1791, au matin

      page 141
      Speaker: Martineau et Defermon
      ...u'à l'époque du payement à faire par la nation au sieur de la Ghaussade, desquels bien... ...re contraints au payement du prix des adjudications qui leur ont été faites jusqu'à l'époque du payement à faire par la nation au sieur de la Ghaussade, desquels biens ils pourront néanmoins se mettre en possession, à la charge par eux de payer l...

      Séance du mardi 17 mai 1791, au matin

      page 143
      Speaker: De Montesquiou
      ...résor public, et par conséquent pour la nation. Je n'exagère rien en la portant à 20 m...
      ..., et qui par là sont désastreux pour la nation.
      ...spensés de tout achat de numéraire, vous épargnerez une dépense énorme pour le Trésor public, et par conséquent pour la nation. Je n'exagère rien en la portant à 20 millions, elle le3 surpasserait bientôt. Vous mettrez fin à un agiotage honteux, ...
      ...archés qui, comme je vous l'ai fait sentir, élèvent saus cesse le prix du change, et qui par là sont désastreux pour la nation.

      Séance du mardi 17 mai 1791, au matin

      page 148
      Speaker: Thouret
      ...n prix d'honneur établi chez une grande nation, pour «dix qui l'obtiennent il y en a c... ... public, c'est de lui donner pour soutien une ambition honorable. Quand il y a un prix d'honneur établi chez une grande nation, pour «dix qui l'obtiennent il y en a cent qui sont en émulation pour l'obtenir.
      Speaker: Thouret
      ...n veto., il est absolument utile que la nation ait un moyen d'exprimer son vœu, soit d...
      ...éélection ; car si la loi est bonne* la nation se fera un devoir pour assurer son succ...
      ... législature se trouvera en opposition avec le pouvoir exécutif, par l'effet d'un veto., il est absolument utile que la nation ait un moyen d'exprimer son vœu, soit d'impro-bation ou d'approbation pour la loi présentée. Il faut donc que la second...
      ...n; or, chez nous, comme en Angleterre, le signal ne peut être donné que par la réélection ; car si la loi est bonne* la nation se fera un devoir pour assurer son succès comme pour marquer son vœu, de réélire les auteurs de la loi : dans le cas co...
      Speaker: Pétion de Villeneuve
      ...e principe, si vou3 ne laissez pas à la nation le droit dé choisir les défenseurs dans... ...t de confiance ne peut être restreint sous aucun aspect,' et que vous olfensez le principe, si vou3 ne laissez pas à la nation le droit dé choisir les défenseurs dans lesquels elle aura le plus de confiance, en qui elle reconnaîtra le plus de tal...